15 propositions de la CCI de Lyon et des entreprises

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "15 propositions de la CCI de Lyon et des entreprises"

Transcription

1 Les centralités économiques COLLECTION Centralité économique Porte des Alpes 15 propositions de la CCI de Lyon et des entreprises Compétitivité, infrastructures et emploi MultipLyon nos capacités nos terrains d échanges de compétitivité

2

3 Préface La Chambre de Commerce et d Industrie de Lyon s engage chaque jour aux côtés de ses partenaires, autorités publiques et investisseurs privés pour rendre le territoire de Lyon et sa région plus attractif et compétitif. Son action au bénéfice des entrepreneurs rencontre des enjeux territoriaux de proximité. Nous observons un lien de corrélation entre la création d emplois et de richesses durables pour le territoire et une économie productive renforcée dans la compétition mondiale par des services et des externalités locales (foncier, pré et post acheminement, mutualisations inter-entreprises, services dédiés, etc). Dans ce contexte, certains territoires économiques trouvent davantage grâce aux yeux des entrepreneurs car ils contribuent plus fortement à renforcer leurs positions et à donner sens à leur visibilité dans une métropole européenne compétitive. C est dans cet esprit que la CCI de Lyon a esquissé, lors de son Assemblée générale de janvier 2008, les contours des «centralités économiques». Ces territoires rejoignent en grande partie ceux consacrés par l Etat dans sa Directive Territoriale d Aménagement pour l aire métropolitaine lyonnaise dans l expression «espaces économiques d intérêt métropolitain» en la complétant, et du SCOT de l agglomération au travers de ses sites économiques métropolitains. Partenaire de la gouvernance Grand Lyon l Esprit d Entreprendre, la CCI de Lyon a souhaité conférer une définition singulière à ces territoires économiques à enjeux, de manière à orienter ses actions et contribuer à l expression d un partenariat collectif dans la proximité. Ces centralités contribuent de manière très directe à l offre territoriale de la métropole en rassemblant des fonctions stratégiques qui ont un effet structurant et d entraînement sur ses territoires avec une base économique forte (plus de 50 % de leur espace occupée par des activités économiques, une densité d emplois remarquable et des investissements privés majoritaires), un seuil critique de compétences croisées dont les services aux entreprises qui apportent un surcroît de performance aux activités économiques et leur accessibilité aux axes de transports nationaux et européens. C'est en combinant ces ressources variées que nous gagnerons dans la compétition mondiale actuelle et face à des métropoles plus peuplées. Parmi les centralités économiques, la Porte des Alpes prend une place évidemment de premier plan. La CCI de Lyon y est investie très directement par le biais d équipements comme le parc des expositions EUREXPO et l aéroport d affaires LYON-BRON. Aux enjeux liés à l ouverture à l international, s ajoutent sur ce territoire des enjeux liés au rayonnement du pôle universitaire, l ancrage de pôles de compétitivité et clusters, des enjeux relatifs aux pôles commerciaux, industriels et de services auxquels contribuent fortement les clubs d entreprises par leur effet de réseaux. Un groupe de travail s est réuni, dès 2005, au sein de la CCI de Lyon, afin de porter ses réflexions devant sa Commission Aménagement du Territoire. Lors de sa séance du 10 mars 2008, l Assemblée générale de la CCI a voté une délibération affirmant sa vision de l évolution de cette centralité économique, en termes d insertion urbaine et de devenir économique aux horizons de court, moyen et long termes. Les discussions et contacts de proximité engagés ont permis d affiner 15 propositions dans ce cahier autour de 5 grands leviers : l accessibilité internationale, l accessibilité de proximité, une nouvelle composition urbaine, l image et la gouvernance. Nous souhaitons continuer à partager avec les entreprises et nos partenaires nos convictions et nos propositions. Ce cahier doit vivre et nous serons par conséquent à l'écoute des remarques et suggestions qu'il provoquera, pour renforcer encore, aux côtés de nos partenaires collectivités publiques, notre volonté partagée de donner à cette aire urbaine, son dynamisme d'entrepreneuriat et ses capacités d'échanges, tous deux créateurs de prospérité et d'épanouissement. Guy MATHIOLON Président CCI de Lyon Didier CHARBONNEL Président de la Commission Aménagement du Territoire CCI de Lyon 3

4 4

5 Sommaire Préface 3 Introduction 6 La place de La Porte des Alpes dans l'attractivité métropolitaine 8 - une combinaison d atouts décisifs : la centralité économique - une centralité ouvrant la métropole sur le monde 11 - les ressorts du dynamisme économique métropolitain 13 o o point d ancrage de l économie multispécialisée dynamisme du marché immobilier Porte des Alpes, Porte internationale de Lyon, vers un projet économique et urbain doté de hautes fonctions métropolitaines 21 Les leviers de la compétitivité de cette centralité économique 25 - l accessibilité internationale 25 - l accessibilité de proximité 26 - une nouvelle composition urbaine 31 - l image 33 - la gestion et la gouvernance 34 Les 15 propositions de la CCI et des entreprises 35 Remerciements 36 5

6 Introduction : Ici peut se jouer l ambition de européenne et internationale métropole En adhérant collectivement au dessein d une métropole lyonnaise modèle sur le plan du développement durable, les acteurs privés et publics reconnaissent également la nécessité d investir dans des équipements adaptés à cette ambition : l Etat, à travers la Directive Territoriale d Aménagement, les élus de l agglomération lyonnaise, à travers le SCOT, et les partenaires économiques, réunis dans la démarche du GLEE et ONLYLYON. Face à la puissance de certaines de ses concurrentes européennes, Lyon doit en effet jouer sur l intensité des relations d affaires autant que sur la densité des services qui accompagnent ses relations tant à l amont (grandes écoles, R/D) qu à l aval (grandes manifestations économiques, infrastructures et logistique). Pour cela, elle dispose de centralités économiques de premier plan. Le secteur de Porte des Alpes est parmi celles-ci une centralité économique métropolitaine de premier niveau et la Chambre de Commerce et d Industrie de Lyon en a fait une priorité de son plan de Mandat et de ses déclinaisons opérationnelles. Cœur du secteur Centre Est défini par le Schéma de Cohérence Territoriale de l agglomération lyonnaise, la centralité Porte des Alpes combine en effet les fonctions commerciales (Champ du Pont, les Sept chemins), aéroportuaire (Bron aviation), industrielles (pôle économique de Mi-Plaine et Parc du Chêne) et tertiaires (Plate-forme de l aérogare et Parc technologique), enfin de loisirs (Carré de soie, projet Grand Stade) et de grands événements (Eurexpo). Pour les représentants du monde économique, il est entendu qu une telle centralité se doit de jouer un rôle de premier plan dans l ambition de la métropole en raison de son apport aux pôles d excellence et de compétitivité, mais également de ses connexions internationales et de l attractivité permises par l aéroport d affaires et le parc des expositions Eurexpo. Par sa situation et les opportunités qu elle recèle en relation avec les territoires voisins de l agglomération lyonnaise, ne comporte-t-elle pas en effet les ingrédients pour bâtir un quartier aussi ambitieux que la 6

7 Défense à Paris, avec une fonction analogue toute chose égale par ailleurs - pour le développement de son territoire? Quelques facteurs concourent largement partagée sur cette centralité : à affirmer une ambition Une densification possible sur le secteur au Nord de l A43 et un potentiel à plus long terme au Sud Des acteurs ayant intégré la préoccupation environnementale recherchée par le territoire (aéroport, Eurexpo, etc.) L ambition en écho au SCOT d accueillir sur la Porte des Alpes des fonctions stratégiques métropolitaines et une certaine mixité fonctionnelle Des investisseurs dans l attente d un projet économique et urbain, avec la volonté de dynamiser la zone commerciale et recherchant un 2 ème parc technologique Pour répondre à ces enjeux soulignés par les collectivités et les acteurs économiques lors de nos entretiens, notre choix a été de bâtir nos propositions avec les entreprises. Trois réunions ont plus particulièrement alimenté ces propositions avec l Association des entreprises de Mi-Plaine, le 15 mai 2009, puis l Association du parc technologique de Saint Priest le 5 juin 2009, et le Bureau de l association du Parc du Chêne, le 8 juin Avec ces 15 propositions établies à l issue d entretiens avec les acteurs institutionnels et au sein de groupes de travail réunissant les entreprises, le monde économique apporte sa pierre à une déclinaison territoriale du projet métropolitain, en souhaitant entraîner avec lui les formes de partenariat public / privé qui permettront à ce territoire de jouer tout son rôle dans l ambition européenne et internationale de Lyon. 7

8 La place de Porte des Alpes dans l'attractivité métropolitaine Une combinaison d atouts décisifs : la centralité économique L Est de l agglomération lyonnaise connaît aujourd hui une croissance exceptionnelle. Fortement contrainte à l Ouest par la topographie et les retards pris par certains projets d infrastructures pourtant essentielles à l essor de son économie et au rééquilibrage spatial de son développement, la métropole lyonnaise peine à freiner l étalement urbain vers l Est. En témoigne, par exemple, la localisation des activités économiques. Du Plateau Nord à Vénissieux, en passant par Vaulx-en-Velin, Meyzieu, Décines, Bron, Chassieu, Genas, Saint-Priest, Mions, Corbas, l Est de l agglomération est un pouls économique à de nombreux égards. Le rôle moteur en matière d attractivité de cette centralité économique pour la métropole repose à notre sens sur une vision large du secteur Porte des Alpes, relié à l ensemble de l Est lyonnais, dont au Nord, le Grand stade et le Carré de Soie et, au Sud, le Parc Technologique, le pôle LUTB autour du site Renault Trucks, à l Est le parc d activités G-Sud et les prolongements du pôle Mi-Plaine, à l Ouest, le parc du Chêne sur la commune de Bron. Le périmètre du projet «Porte des Alpes, porte internationale de Lyon» comprend alors les bases suivantes d une mixité compétitive : - L Université et la formation : étudiants, mais également des instituts de formation privés et publics - Des agents économiques vecteurs de développement technologique et d une fonction productive, avec Définition de la centralité économique Plus de 50 % de l espace occupé par des activités économiques avec une densité d emploi remarquable qui tend vers +/- 100 emplois/ha Des investissements privés (bureaux, locaux, aménagements) majoritaires Des compétences économiques croisées dont les services aux entreprises, la R/D, l enseignement professionnel ou supérieur, la logistique, les centres d affaires, etc Une accessibilité aux axes de transports nationaux et européens Un rayonnement par des activités industrielles ou commerciales ou des évènements aptes à attirer des investissements productifs matériels et immatériels, nationaux ou internationaux Un effet d entrainement sur l ensemble de l agglomération ou de la RUL des leaders, mais également un tissu dense et des grappes d entreprises organisées (Parc du Chêne ; Mi-Plaine : 850 ha, 8

9 1.200 entreprises, salariés, 70 secteurs d activités ; Porte des Alpes : 210 ha, 250 entreprises, emplois dont 60 ha dans le parc technologique dédiés aux hautes technologies et à la recherche) ; - De l habitat performant pour les salariés et des services à proximité (commerce avec Champ du Pont, les Sept chemins et loisirs comprenant Carré de Soie et le Grand Stade à proximité et notamment un Golf sur le site) ; - Des infrastructures ouvertes au monde et un rayonnement commercial fort ; Eurexpo, l aéroport d affaires Lyon-Bron : 3ème aéroport d affaires français après Paris Le Bourget et Cannes, avec mouvements). - Des associations d entreprises offrant, dans la proximité, des services aux forces vives de ce territoire et autant d opportunités pour mieux se connaître et développer des liens d affaires : Sur le Parc du Chêne à Bron Sur Mi-Plaine (Chassieu et Genas) Sur le Parc technologique à Saint Priest Parc du Chêne Eurexpo Bron Université Lyon Business Airport Mi-Plaine Ancrage pôle LUTB Parc technologique et espace central 9

10 Dans le paysage économique de la Porte des Alpes, la fonction commerciale est une composante majeure du territoire, ainsi qu'une composante fortement ouverte sur les territoires extérieurs à l'agglomération lyonnaise. Par sa densité d'équipements commerciaux, la Porte des Alpes est un des premiers sites marchands du Grand Lyon. Autour de m² de surfaces commerciales, si l'on se restreint aux seules entités suivantes : Auchan IKEA au sud de l'a43, Décathlon St Exupéry, au nord Immédiat de l'a43 Pôle Bron Aéroport (Castorama Botanic). L'Aire commerciale de la Porte des Alpes incluant les pôles de la RD306 Est (St Priest St Bonnet), De Vaulx en Velin 7 chemins et de Vaulx en Velin Carré de Soie, totalise m² de surface de vente. En additionnant ces espaces, le pôle Porte des Alpes s illustre comme une centralité de premier plan : près de m² de surfaces de vente environ 18% de l'offre grandes surfaces du département du Rhône Portes des Alpes est également un site commercial de grande envergure par le niveau de performance économique des enseignes locomotives. A titre d'exemple, on rappellera en effet que par le chiffre d'affaires : IKEA St Priest est un des tous premiers magasins de l'enseigne en province, avec pourtant une surface de vente inférieure aux standards de l'enseigne, Auchan St Priest est dans le TOP 5 de l'enseigne (classement 2008), Castorama Bron est un des tout premiers magasins de l'enseigne, Décathlon Bron est un des tout premiers magasins de l'enseigne, Les différents sites qui composent l'aire commerciale de la Porte des Alpes sont donc des lieux d'une grande capacité d'attraction et de rayonnement. 10

11 Une centralité ouvrant la métropole sur le monde Par des équipements accueillant des manifestations internationales (Eurexpo) et des infrastructures d accessibilité (Rocade Est, A43, aéroport d affaires Lyon-Bron, gare TGV et plateforme de Lyon Saint-Exupéry), les entrepreneurs peuvent être connectés en quelques minutes au reste du monde. Rien n est dû au hasard dans une implantation industrielle. Le choix de localisation de dizaines d entreprises est lié à cette qualité d infrastructure qui leur permet de desservir en une heure un bassin de plus de 7 millions de consommateurs. Sur ce territoire nous avons ainsi recensé 60 établissements de plus de 50 salariés à capitaux étrangers et 315 exportateurs déclarés en 2006 avec un taux moyen d export de 31,5 % (211 sur Chassieu-Genas avec 33% de couverture sur les marchés national et international). Eurexpo Equipement métropolitain concourant au rayonnement international de la destination Lyon, élément de la stratégie de croissance liée à la dynamique des pôles de compétitivité : le parc d exposition Eurexpo a l ambition de devenir une référence de l accueil en Europe en montant en puissance sur le marché de l événement. 111 ha 1,5 million de visiteurs par an 250 jours de salons par an Principaux salons professionnels : Sirha : Salon international de la restauration, de l hôtellerie et de l alimentation Pollutec : Salon international des équipements, technologies et service de l environnement Solutrans : Salon européen des solutions transport Piscine Objectif : passer de la 18 ème place en Europe à la 15ème. Projet engagé : extension à m² de surface d exposition et création d un nouvel accueil pour un coût de 30 M Echéance : Pollutec

12 aéroport de LYON-BRON porte d embarquement à l international et QG d entreprises aéronautiques 3 e plateforme d affaires en France, après Paris Le Bourget et Cannes, l aéroport de Lyon-Bron présente de nombreux atouts d attractivité pour la clientèle des décideurs économiques. Chiffres clefs : mouvements aujourd hui, attendus en ha 61 activités recensées sur le site et 34 sociétés aéronautiques 82 % relève du secteur aéroportuaire Plus de 700 emplois dont 40 % dans les activités aéroportuaires 123 M de retombées économiques A moins d 1 heure : 500 entreprises - 1 Mds de CA 43 laboratoires dans l aéronautique 12

13 Les ressorts du dynamisme économique métropolitain La Porte des Alpes constitue un point d ancrage de l économie multispécialisée de la Région urbaine de Lyon. Le socle industriel français trouve aujourd hui dans la coopération avec les services une partie des gains de compétitivité qui lui sont nécessaires pour conquérir des parts de marché à l international. Dans la Région Urbaine de Lyon, le bassin industriel lyonnais concentre près de 63% des établissements de plus de 250 salariés. Ce bassin compte 94% de PME de moins de 20 salariés. Ne serait-ce que par la présence de nombreux pôles de compétitivité (Axelera pour la chimie, Techtera pour les textiles techniques, LUTB pour les transports urbains, Imaginove pour les logiciels, ) la métropole lyonnaise affiche une certaine multispécialisation au niveau économique. 3 secteurs sont cependant sur-représentés au sein du tissu industriel de la métropole : - Les équipements mécaniques - La métallurgie-transformation des métaux - Le secteur chimie, caoutchouc, plastiques La Porte des Alpes ne déroge pas à ce diagnostic de multispécialisation mais affiche des performances à l international remarquables et des savoir-faire pointus au niveau de la sous-traitance qui peuvent la distinguer. Ce sont autant d atouts pour faire émerger à l échelle de la Région Urbaine de Lyon des «secteurs moteurs d innovation» et des «secteurs de marque» selon la nomenclature du cabinet Mc Kinsey. Mi-Plaine compris, La Porte des Alpes constitue le 1er pôle économique régional Dans cet ensemble, la réalité statistique démontre par exemple que Mi-Plaine ne dispose pas d une notoriété à sa mesure tant au niveau de l occupation foncière (près de 830 ha, ce qui en fait le premier parc industriel de Rhône- Alpes) que de son poids économique. Elle renforce l idée selon laquelle Mi-Plaine, aidée en cela par son association d entreprises, se doit d affirmer sa position évidente dans le TOP 10 des parcs d activités de la Région urbaine de Lyon comme la Porte des Alpes peut s afficher dans le peloton des pôles économiques nationaux. Une base économique forte : le 2 ème pôle d affaires après Part-Dieu Plus de emplois sur La Porte des Alpes Sur Mi-Plaine : 1200 établissements salariés 13

14 70 secteurs d activités près de 10 établissements > 250 salariés 5 établissements > 100 M de CA Une ouverture nationale et internationale plus marquée 60 établissements de >50 salariés à capitaux étrangers 315 exportateurs déclarés en 2006 sur la Porte des Alpes avec un taux moyen d export de 31,5 % 211 sur Chassieu-Genas avec 33% de couverture sur les marchés national et international Des emplois métropolitains supérieurs (EMS) qui restent méconnus A première vue, le parc d activités Mi-Plaine comprend une moindre représentation des EMS par rapport à d autres pôles comme Techlid (11% de cadres supérieurs contre 15,5% dans le Grand Lyon (Techlid : 22%). Cependant deux repères nuancent ce constat : - Mi-Plaine, c est 7,5% des emplois du Rhône dans les professions chefs d entreprises, professions libérales, cadres professions intellectuelles et artistiques, cadres d entreprises ; - Avec 823 emplois dans les secteurs de haute technologie Mi-Plaine pèse 5,5% du Grand Lyon dans les emplois dans les secteurs haute technologie. 14

15 Emplois dans les secteurs de haute technologie Mi-Plaine (Emplois et nb d établissements) % du secteur dans total emplois HT Mi- Plaine Fabrication de matières plastiques de base 5 0,61 Fabrication de médicaments 0 0,00 Fabrication de moteurs et turbines 9 (1 éts) 1,09 Fabrication de machines-outils à métaux 16 (2 éts) 1,94 Fabrication de matériel de soudage 24 (1 éts) 2,92 Fabrication de matériel de distribution et de commande électrique pour basse tension 643 (> 3 éts) 78,13 Fabrication de fils et câbles isolés 5 (>1éts) 0,61 Fabrication de matériels électriques n.c.a. 15(>2 éts) 1,82 Fabrication de composants électroniques actifs Fabrication d'appareils de réception, enregistrement ou reproduction du son et de l'image 0 0,00 3 (>1 éts) 0,36 Fabrication d'appareils médicochirurgicaux 77 (2 éts) 9,36 Fabrication d'instrumentation scientifique et technique sources Unedic 31/12/ traitement CCI de Lyon Total 26 (>2 éts) 3, _ 15

16 L activité du parc est très diversifiée et les 5 secteurs suivants pèsent plus de 10% de l emploi total : Construction Industrie des équipements mécaniques et métallurgie transformation des métaux Commerce de gros Transport Services opérationnels 6% 18% 17% 3% 4% 5% 15% 13% 17% 2% effectif des secteurs > 200 salariés Transports 2662 Commerce de gros, intermédiaires 3228 Industries agricoles et alimentaires 302 Services opérationnels 2306 Conseils et assistance 957 Chimie, caoutchouc, plastiques 765 Édition, imprimerie, reproduction 608 Construction 3230 Industries des composants et équipements électriques et électroniques Industries des équipements mécaniques et métallurgie et transformation des métaux

17 Des activités diverses, 7 familles de métiers orientées vers des marchés finaux porteurs : Milieux extrêmes Bâtiment Haute performance Energie Transports de demain La diversité des activités illustre également la faculté de réponse des sous-traitants basés sur le pôle économique à répondre à des cahiers des charges exigeants des donneurs d ordre. Par sa densité d emploi, la diversité des solutions offertes par les PME-PMI et les relations entre les donneurs d ordre des pôles d excellence de Lyon et de sa région, Mi-Plaine vient incontestablement ajouter aux ingrédients de la compétitivité présents sur La Porte des Alpes de nombreux atouts en appui des pôles de compétitivité et clusters (Lyon Urban Truck and Bus, cluster aerospace, Tennerdis, Techtera, Axelera, etc.). 17

18 Illustration de quelques atouts de la centralité économique Zoom sur les positions dans 2 marchés finaux de la Porte des Alpes Milieux extrêmes : position sur le marché aéronautique Rhône-Alpes est l une des premières régions aéronautiques après Toulouse, Paris et Bordeaux. La Région réunit des acteurs clefs : 500 entreprises, 250 entreprises spécialisées totalisant 1,5 milliard de CA et salariés 1 Cluster aerospace 43 laboratoires La première étude sectorielle de la filière conduite par la CCI de Lyon en partenariat avec l aerospace cluster in Rhône-Alpes montre que 70 % des entreprises affirment une volonté de se développer dans l aéronautique. Les perspectives de croissance sur ce marché sont estimées à + 4,5 % par an. Parmi les nombreuses PME-PMI, de vrai savoir-faire existent en Rhône-Alpes : - Maîtrise des systèmes embarqués complexes - Conception de solutions composites et thermoplastiques - Culture industrielle et mécanique - Présence active de la recherche et de l innovation du nanomatériau au système complexe Les savoir-faire pointus de PME-PMI de la Porte des Alpes et du secteur Est de l agglomération entrent dans la fabrication de nombreux appareils. Position des acteurs de l Aéronautique à 20 minutes de la Porte des Alpes Porte des Alpes 18

19 Position des acteurs sur les marchés Energie et bâtiment à haute performance environnementale Le secteur de l énergie est le 3 ème compétences R&D fortes : employeur du Grand Lyon et il réunit des le siège de Tenesol (ex-total Energie), 1er ensemblier mondial de systèmes photovoltaïques (La Tour de Salvagny) et dont l'équipe R&D est d'une vingtaine de personnes. le siège de la Compagnie Nationale du Rhône et un laboratoire d'hydraulique et d'essais des matériaux intégré à l'entreprise à Lyon. Service étude et projets thermique nucléaire d EDF à Villeurbanne (73 personnes) le campus de la DOUA avec l'insa notamment et ses laboratoires du CETHIL (unité mixte de 85 personnes INSA-Lyon, UCBL, CNRS) et du LPM (UMR de 96 personnes dont 10 travaillant sur le photovoltaïque) à Villeurbanne. l'institut Français du Pétrole (IFP-Lyon) à Solaize, positionné en collaboration avec le CEA sur la recherche en matière de biocarburants et mobilisant sur ces sujets une vingtaine de chercheurs. l'inrets à Bron et VOLVO Renault Trucks - IRISBUS à Vénissieux L'ENTPE à Vaulx en Velin. Position des acteurs de l énergie de la Porte des Alpes (liste non exhaustive) 19

20 Le dynamisme du marché immobilier Autre illustration de l attractivité de cette centralité économique et de la mixité compétitive : le dynamisme du marché immobilier. Suivant la tendance constatée en 2007, en 2008, l agglomération lyonnaise a confirmé sa position parmi les premières métropoles européennes avec m² placés, proche de Milan ( m²) et Barcelone ( m²). Le secteur Est de l agglomération est le deuxième secteur de l agglomération le plus dynamique pour l immobilier de bureaux, après le quartier de la Part-Dieu et il joue un rôle de locomotive. 15% de la demande placée de bureaux en 2008 est localisée dans le secteur Est du Grand Lyon. L observatoire de la conjoncture immobilière réalisé par le CECIM soulignait en janvier 2009 la forte prédominance de ce secteur en matière de demande pour les locaux d activités économiques. Le «Grand Est» de l agglomération lyonnaise (secteurs Nord Est, Est et Sud Est) a accueilli 59% de la demande placée et comprend 75% de l offre disponible en locaux d activités. 1 er pôle de la région lyonnaise pour la demande sur les locaux d activité 2 ème pôle après Part- Dieu sur le marché de bureaux Des opportunités pour les investisseurs et l accueil de fonctions stratégiques (plateforme aéroportuaire Lyon Bron et G-Sud notamment) Le secteur Est à lui seul périmètre proche de celui de Porte des Alpes - réunit près du quart de la totalité des m² de locaux d activités et mixtes échangés sur la région lyonnaise en 2008 et totalise une offre de près de m² (le pôle Mi-plaine en représentant 40%). Le marché est dynamique et il reste attractif au niveau prix : le loyer moyen par m² de bureaux s est établi à 113 en 2007 dans l ancien (alors qu il est de 139 à Vaise, 148 à Part Dieu et 168 à Confluence) et 131 dans le neuf (178 à Vaise, 200 à Part Dieu et 231 à Confluence). Aujourd hui, ce secteur est dans une situation paradoxale. Alors qu il continue globalement à se développer (augmentation de 15% par an du chiffre d affaires d Eurexpo, ), il rencontre certains freins qui peuvent nuire à très court terme aux fonctions de centralité qu il remplit pour l économie métropolitaine. Suivant l inspiration du Carré de Soie et du parc technologique de Saint Priest, la prise en compte du retraitement des pôles commerciaux et la qualité urbaine des parcs d activités économiques doivent figurer au cœur de la définition d'une stratégie métropolitaine pour le site de la Porte des Alpes élargi. Nous regardons dans la partie qui suit l ambition qui pourrait tirer ce territoire économique en le mettant en perspective notamment au regard d autres situations comparables en Europe (Villepinte), et portons dans la dernière partie notre analyse sur les raisons de croire au décollage de cette centralité à partir de leviers aussi structurants que LEA-LESLYS pour la frange Nord de ce territoire, avec la perspective de certains projets autour de la plateforme aéronautique et du grand pôle d activités de Mi-Plaine sur lesquelles le monde économique se prononce. 20

21 Porte des Alpes, porte internationale de Lyon : vers un projet économique et urbain doté de hautes fonctions métropolitaines La Chambre de Commerce et d Industrie de Lyon est un acteur essentiel de la nouvelle dynamique qui peut être insufflée à ce territoire par son rôle tant au sein de la gestion du parc des expositions que dans ses fonctions au niveau de l aéroport de Bron-Chassieu. Alors que de nombreux travaux ont déjà été engagés sur le secteur au Sud de l A43 (Renault Trucks, Parc Technologique ) ou plus au Nord (La Soie, ) dans son rapport de mars 2008, l Assemblée générale de la CCI de Lyon avait identifié deux freins au développement et à la bonne organisation de ce territoire : l accessibilité routière et en transport en commun ; l étalement urbain qui nuit à la lisibilité du site. Depuis, l arrivée du tramway à l entrée du parc des expositions d Eurexpo a été décidée. La décision d inclure cette desserte dans le plan de mandat du Syndicat des Transports de l Agglomération Lyonnaise (SYTRAL) est une avancée que salue le monde économique. Les regards des investisseurs se tournent maintenant vers la prochaine étape : celle qui donnera à cette centralité la dimension de QG d entreprises comme hier le quartier de La Défense fut lancé. 21

22 Après de nombreux échanges avec les collectivités et les entreprises, la Chambre de Commerce et d Industrie de Lyon a ajusté ses propositions initiales dont l ambition générale demeure. Porte des Alpes, porte internationale de Lyon «LYON TRADE CENTER» Le 10 mars 2008, la Chambre de Commerce et d Industrie de Lyon dévoilait le résultat de 3 ans d études et de discussions avec des acteurs économiques dans un rapport intitulé : «Porte des Alpes, porte internationale de Lyon LYON TRADE CENTER», Le scénario proposé accentue encore l image «affaires» de cette centralité en apportant des services d hôtellerie et restauration, en augmentant la part de centres décisionnels et d activités tertiaire technologique. Ce scénario vise à reconnaître pleinement le rôle que joueront demain les acteurs de cette centralité économique dans l ambition de 15ème métropole européenne : Eurexpo, en développant les salons et ainsi la visibilité des entreprises locales et leurs échanges L Aéroport, avec un développement maîtrisé de l aviation mais qui doit se faire en privilégiant le rayonnement économique, donc l aviation d affaires Les parcs d activités industrielles et tertiaires et le parc technologique, en favorisant les liens d affaires et l émergence de micro-clusters autour de pôles d excellence comme Lyon Urban Truck and Bus ou les activités aéronautiques. 22

23 Ainsi, projet économique et projet urbain vont de pairs : en créant les conditions optimales pour les activités présentes sur ce territoire, avec une amélioration générale de l accessibilité de Porte des Alpes en lien avec la réalisation du Boulevard Urbain Est et l inscription de nouvelles dessertes en transport collectif performantes, les échanges entre les fonctions du site qui n étaient pas reliées entre-elles contribuent à lever des verrous pour l innovation. Le rapport de mars 2008 a été adressé à l ensemble des pouvoirs publics (Communes, Grand Lyon, Département, Région, Etat) et acteurs de l aménagement (SCOT SEPAL) et présenté par la CCI de Lyon à différents interlocuteurs et au sein de différentes instances : - Comité de suivi politique de la Porte des Alpes - Grand Lyon Fabienne CRESCI, DGDU, Stéphane MAZEREEL, - Annie GUILLEMOT, Maire de Bron - Martine DAVID, Maire de Saint Priest - Alain DARLAY, Maire de Chassieu - Daniel VALERO, Maire de Genas - Comité des directeurs de la Société des aéroports de Lyon Des amendements lui ont été apportés depuis. C est ainsi que se construit une ambition partagée avec la commune de Bron pour développer un programme ou «quartier» dédié aux industries aéronautiques avec l idée de bâtir une vitrine des savoir faire de la région lyonnaise. C est ainsi que l idée d accueillir sur une plateforme aéroportuaire élargie également des fonctions résidentielles à dominante affaires voire de l habitat pour répondre aux besoins de nouveaux collaborateurs dans le pôle économique de la Porte des Alpes (résidence-hôtel par exemple) a été prise en compte dans ces propositions. Au niveau de la programmation urbaine, il semble envisageable de trouver des réponses pour que le développement de nouvelles fonctions d habitat n exposent pas de nouvelles populations aux contraintes aéronautiques. Une discussion de proximité pour une ambition partagée Il en est de même de la possibilité de réduire les nuisances aéronautiques qui résultent aujourd hui davantage de l aviation de loisirs, en renforçant l aviation d affaire. L objectif est de dédier entièrement l aéroport LYON BRON à l aviation d affaires à l instar de Paris-Le Bourget. La stratégie des Aéroports de Lyon vient en ce sens répondre à la préoccupation exprimée par les populations riveraines puisqu elle implique un déménagement sur un autre site de l aire métropolitaine de l aviation légère, avec pour conséquence un allègement de 2/3 du nombre de mouvements d avions. Pour concourir à l ambition du SCOT en matière de développement et d attractivité internationale et répondre aux attentes en matière de mobilité à l international des passagers affaires, les Aéroports de Lyon ambitionne une croissance de 7000 mouvements en 2007 à en La destination du foncier doit intégrer également les enjeux exprimés dans le projet de SCOT et des PENAP définis par le Conseil général. 23

24 De même, les collectivités ont pu voir dans certaines décisions l engagement concret de la CCI de Lyon à travers des équipements de premier plan dont elle assure en partie la gestion. Projet de nouvelle entrée pour Eurexpo avec un accent sur l environnement et le paysage, toitures et murs végétalisés, toiture photovoltaïque, part de l aviation d affaires en progression (moins de nuisances) par rapport à celle de l aviation légère, engagement des compagnies basées en matière de renouvellement de flotte avec des appareils moins bruyants, projet d accueillir des fonctions stratégiques sur une plateforme aéroportuaire agrandie avec un engagement en matière de densification pour tendre vers 100 emplois à l hectare, engagement des enseignes en faveur de site vitrine en matière environnementale (Botanic), propositions en matière d accessibilité en transport collectif par un mode lourd : Eurexpo et l aéroport d affaires prennent les devants et contribuent à ce que la Porte des Alpes demeure un site pilote. Pour asseoir cette stratégie que le SCOT résume dans l expression de ses choix fondateurs entre le choix du développement et celui de faire de l environnement un moteur de ce développement, des engagements sont espérés et attendus également du côté des collectivités. Les réflexions engagées nécessitent en effet des modifications pour les PLU de Chassieu, Bron et Saint Priest. L élaboration du Document d Orientations générales du SCOT de l agglomération lyonnaise arrive opportunément pour donner sous la forme d orientations prescriptives la traduction d une ambition partagée. Cette ambition doit également permettre aux différents acteurs de revisiter le calendrier prévisionnel des réalisations sur ce secteur en mettant en cohérence les différentes opérations qui pourraient être programmées. Quelques invariants conditionnent l équilibre d ensemble de l économie de ce système en intégrant les préoccupations : - Eurexpo conforté par 4 accès dont un accès autoroutier et le passage à m² de surface d exposition desservi par un TC en mode lourd performant (15-20 minutes de Part Dieu et Lyon Saint Exupéry) - Des recettes aéroportuaires garanties par la permanence à moyen terme des grandes enseignes présentes sur la concession et l extension du périmètre de la concession assortis. - La rénovation de l aérogare de Bron et de sa zone commerciale en acceptant une mixité des fonctions sur la partie Ouest du secteur et pour répondre aux attentes de haute performance environnementale, l application d une densité plus forte, avec une desserte en TC lourd (Nord Sud par un site propre depuis La Soie sur le Boulevard Urbain Est et en Est-Ouest via T2) et l application de référentiels de qualité environnementale. 5 leviers ont été identifiés à cet effet. 24

25 Levier N 1 : L accessibilité internationale à partir de Lyon Bron Les dirigeants d entreprise du secteur Centre Est de l agglomération disposent de deux portes d embarquement à l international avec l aéroport d affaires de LYON BRON et la plateforme régionale de Lyon Saint Exupéry, seconde plateforme aéroportuaire après la région de Paris-Ile-de-France. L aéroport de Lyon-Bron présente tous les atouts d attractivité pour la clientèle affaire : - une position de carrefour aérien - un accès autoroutier - l héliport - un service d assistance en escale - des réserves foncières - la qualité globale des services offerts (ouverture sur demande H24, salon prestige, parcours à pied réduit, accès à l avion en 1 à 2 minutes, démarches de sécurité plus légères, terminal dédié) - l aéroport ne fait pas partie des plateformes coordonnées ; il peut de ce fait offrir un service 24h sur 24h, sans devoir demander d autorisation de créneaux. LYON BRON a reçu l European business aviation Award 2009 pour sa contribution de manière significative au développement de l aviation d affaires en Europe, sa démarche permanente de promotion de l aviation d affaires, la qualité et l amélioration des services, le dialogue avec les communes riveraines et le volet environnemental ; enfin la vision à long terme. Tous ces atouts ne font qu accroître l attractivité de la métropole lyonnaise dans un contexte de croissance annuelle de l aviation d affaires (autour de 15% par an et progression des mouvements d affaires à Lyon-Bron depuis 3 ans). L aéroport de surcroît présente encore un très fort potentiel de développement du à l arrivée sur le marché de «Very Light Jets». Ce sont les raisons pour lesquelles l accent peut être encore mis sur cette accessibilité longue distance. Les besoins de développement de la desserte grande vitesse depuis Lyon Saint Exupéry (en particulier vers le Sud) ont été rappelés lors des échanges avec les associations. Propositions : 1. Favoriser un rééquilibrage des dessertes TGV entre les gares de Part-Dieu et Lyon Saint Exupéry. 2. Permettre dans le SCOT en lien avec l accueil de fonctions stratégiques sur l agglomération- la desserte du centre ville par hélicoptère au travers de 2 héliports sur l eau, au Nord (face à la cité internationale) et au Sud (confluent). Permettre à l aéroport Lyon-Bron de jouer pleinement son rôle d aéroport d affaires en réduisant massivement les nuisances par la délocalisation de l activité aviation légère. 25

26 Levier N 2 : Une accessibilité de proximité Le constat sur la Porte des Alpes est partagé par les collectivités, les entreprises, leurs salariés et leurs clients, les visiteurs comme les riverains : la circulation est chargée du fait de l attractivité des pôles économiques qui composent cette centralité. En l état, la Rocade Est de Lyon ne peut absorber de manière satisfaisante sur 2 voies les trafics de transit et de desserte locale en progression sans la réalisation d autres grandes infrastructures à l échelle métropolitaine. Une réflexion doit également être menée vis-à-vis de l accessibilité marchandises sur le dimensionnement des voies d accès et sorties vers ces pôles de l Est de l agglomération, à l instar de l arrivée de l A450 sur Pierre Bénite et Saint Fons. En outre, les besoins d acheminement des marchandises récurrents pour des sociétés comme MERIAL et Renault TRUCKS concernent également les PME-PMI dont la performance de la chaîne logistique peut constituer un facteur de différenciation compétitive sur le service. Le diagnostic est sans appel s agissant du secteur d Eurexpo, où, sans même comptabiliser les salons, les fonctions du pôle d activités Mi Plaine et de la polarité commerciale des 7 chemins génèrent des trafics déjà conséquents. Sur les réseaux de niveau 4 et 5, l étude du Grand Lyon conduite en juillet 2007 a permis d observer l impact lors de grands salons comme Pollutec ou le Sirha. La situation lors des grands salons est fortement pénalisante, avec des remontées de circulation sur des grands axes. Elle entraîne également des nuisances dans la traversée de la commune de Chassieu. Des améliorations significatives et saluées y compris par les entreprises avoisinantes ont été constatées suite aux décisions suivantes : - l aménagement par le Grand Lyon de l avenue des Frères Montgolfier - le détournement par arrêté préfectoral des circulations PL en transit par l A432 afin de soulager le trafic de la RN 346 (Rocade Est). Saturation lors des grands salons étude Grand Lyon 2007 Tout n est bien sûr pas résolu. Eurexpo Lyon est le seul grand parc européen qui ne dispose pas d une desserte lourde par les transports en commun (métro, RER, train) ou d une desserte directe avec le centre-ville. Selon le type de salon, 80 à 95% des visiteurs accèdent à EUREXPO en voiture. Paris Nord Villepinte, doté d une station RER, en accueille seulement 40 à 60 % par ce mode. 26

27 C est la raison pour laquelle dans le prolongement de l extension du tramway T2, ce rapport évoque la création d une ligne forte combinée qui desservirait le pôle Mi- Plaine et Eurexpo. Eurexpo reçoit chaque année 1,5 Million de visiteurs pour plus de 250 jours d ouverture et il doit encore progresser dans son classement européen. Selon le tracé de l extension de T2 qui sera retenue, Eurexpo restera toujours à plus de 35 minutes des gares TGV de Part-Dieu et Lyon Saint Exupéry et Perrache, Perrache offrant alors la seule possibilité de desserte sans correspondance ni rupture de charge jusqu au parc des expositions. La carence en matière d accessibilité a plusieurs conséquences : La saturation des voiries aussi bien dans le sens entrée que sortie provoquant de fortes insatisfactions de tous (visiteurs, exposants organisateurs et riverains) Une dégradation de l environnement tant sur le plan de la circulation que de la pollution Le risque de départ de grands salons tels que Pollutec et le SIRHA est un frein à la poursuite du développement. Le départ de Lyon Mode City a démontré que cette menace est réelle. Un impact négatif en termes d image qui fait de Eurexpo Lyon un parc difficilement accessible Le surdimensionnement des parkings (1 place pour 8,5 m2 d exposition à Lyon, 1 place pour 14,7 m2 à Paris Nord) C est la raison pour laquelle la CCI de Lyon souhaite s engager fortement dans l amélioration de l accessibilité et de la connectivité de ce parc européen dans l objectif toujours affiché de densification du site. Un groupe de travail spécifique s est réuni avant la prise de position de principe en Assemblée générale de la CCI, en mars Des échanges se sont tenus en ce sens au sein du comité de pilotage «Grand Stade». Un calendrier a été esquissé en lien avec le Grand Lyon pour ce qui concerne plus particulièrement l accessibilité d Eurexpo et présenté au COFIL : PHASE PROJETS DATES DE REALISATION Aménagement provisoire échangeur Phase 1 Montgolfier RN346 Novembre 2008 Ronds points entrée et sortie RN346 / avenue des Frères Montgolfier Difficulté avec Genas du fait non périmètre GL BUE Pelloutier/Charbonnier à Vénissieux /

28 PHASE PROJETS DATES DE REALISATION T2 prolongé jusqu à Eurexpo (et demande Novembre 2012 Phase 2 possibilité extension via René Cassin pour desservir activités et population) Bue La Soie Bue 7 Chemins Bue Dauphiné (sud porte des alpes et qui va jusqu à RD 318) 2011/ / /2011 BUE tronçons Nord conseil général (avenue Garibaldi rond point Charles de Gaulle et Charles de Gaulle vers l avenue de l Europe) 2012 Objectif 2012 : avoir 4 entrées Eurexpo Phase 3 BUE aviation Echangeur N 7 ROCADE EST pour stade LY12 section RD 306 à l entrée sud Eurexpo Automne 2013 Phase 4 Nouvel Echangeur sur l A43 (étude en 2010) Parmi tous ces chantiers, l association des entreprises du parc technologiques à Saint Priest, celle du parc du Chêne à Bron et celle de Mi-Plaine nous ont indiqué en priorité la mise à l agenda du BUE, l aménagement des entrées-sorties depuis les axes d agglomération et la RN346, l échangeur aviation avec l accès au parc technologique et l inscription de liaisons performantes en TC (notamment de la ligne en rocade A8 par le BUE) et la mise à l étude d une nouvelle ouverture pour desservir Genas avant l entrée 9 sur la RN346 dans le sens Nord-Sud. L ouverture d un nouvel échangeur sur l A43 est présentée également comme un avantage en termes de sécurité. Pour les entreprises, la requalification de l entrée d agglomération avec la destruction de l autopont Mermoz constitue une préoccupation : les incidences sur la congestion routière dans ce secteur risquent en effet d être très grandes si les autres projets routiers ne sont pas réalisés. De la même manière, il leur est très difficile de disposer d informations fiables sur un calendrier d opération relatif à la réalisation d une liaison entre le Boulevard Urbain Est et le Boulevard Urbain Sud. Le SCOT de l agglomération lyonnaise esquisse des propositions pour le renforcement des dessertes et un traitement qualitatif des entrées de l agglomération couplé à un apaisement de la vitesse (cf cartes ci-après). La volonté d apaisement et l inscription de nouvelles lignes de TC conduisent néanmoins à des interrogations de la part des entreprises : quelles conséquences sur mon organisation logistique dans le premier cas si les voies se resserrent et si le temps de course est augmenté pour mes collaborateurs ou mon prestataire? quelle desserte performante en TC pour mes salariés?... 28

29 Cartes provisoires du SCOT de l agglomération lyonnaise (mi 2009) 29

30 Propositions : 3. Inscrire dans le SCOT un nouveau maillage TC (proposition du Livre Blanc de l industrie): A l horizon 2013, le prolongement de T2 vers le Grand Stade permettra un point de dépose à la nouvelle entrée Sud du parc Eurexpo avec un pôle d échange relais pour la ZI Mi-Plaine. L objectif est d arriver à une desserte plus rapide entre Eurexpo et Saint Exupéry mais également Part Dieu avec un mode lourd structurant le développement de l agglomération d Est en Ouest depuis le Métro Ligne D au pôle Mi-Plaine vers Lyon-Saint Exupéry et du Nord au Sud entre les pôles d échange de La Soie et Vénissieux (A8), pour desservir les pôles commerciaux et d excellence de la Porte des Alpes : La Soie, 7 chemins, Parc du Chêne et plateforme Lyon- BRON, Parc Technologique, Renault Trucks et étendre le réseau de surface pour relier les pôles de G-Sud à Meyzieu et la partie Sud de la Porte des Alpes. Parallèlement, trouver avec les AOT les moyens de rabattement efficace vers les pôles multimodaux et gares (La Soie, Mermoz-Pinel, Saint Priest, Vénissieux, Lyon saint Exupéry..) en encourageant les plans de déplacements entreprises et inter-entreprises. 4. Dans l esprit du «Monsieur Grand Stade», désigner un Chef de projet pour l accessibilité Eurexpo qui soit l interlocuteur pivot entre l Etat, les collectivités gestionnaires de voiries et Eurexpo (évoquée en COPIL accessibilité Eurexpo) 5. Reconduire l arrêté préfectoral déviant les PL sur l A432 lors des grands salons, redimensionner les voies d accès aux pôles d activités (élargissement des voies en entrée/sorties) et articuler entre eux les projets de requalification d entrée d agglomération ou de partage de voiries avec les nouvelles infrastructures (TOP, A89-A432, COL, BUE..) pour ne pas provoquer des effets de congestion sur d autres voies ni de freins à l acheminement des marchandises. 6. Mettre en place en partenariat avec les AOT les propositions de desserte inclues dans le PDIE Porte des Alpes en l élargissant au secteur Nord A43. De nouveaux services, l aménagement d un ou plusieurs arrêts de cars pourraient ainsi être envisagés avec les AOT de manière à renforcer le maillage inscrit dans la proposition 3 et l accès à Lyon Saint Exupéry (navettes TER, navette Lyon-Turin, Trans Isère, Rhône ) ainsi que l élargissement avec le Grand Lyon du système internet de covoiturage. 30

31 Levier N 3 : Une nouvelle composition urbaine combinant une densification et l accueil des fonctions stratégiques métropolitaines en lien avec les pôles d excellence L accompagnement de Babylone Avenue a permis de traduire en termes d aménagement urbain une vraie vision de développement économique pour cette centralité. La Chambre de Commerce et d Industrie de Lyon a comptabilisé en partenariat avec le CECIM près de 40,6 ha de disponibilités foncières à moins d un an, 27,5 ha à moyen terme (2 à 5 ans) et 144,3 ha à plus de 5 ans. Dans le secteur aéroport-mi Plaine, il était permis d entrevoir à 5 ans des opportunités de réalisation d un projet urbain ambitieux sur ce secteur. 5 ans : c est le temps de finalisation du SCOT et d une ambitieuse révision du PLU du Grand Lyon. Sur la commune de Chassieu, ce sont 58 parcelles disponibles à plus de 5 ans, qui représentent un total de 49,9 ha. Il conviendrait encore d y ajouter près de 40 ha de terrains détenus par la collectivité au Sud d Eurexpo qui figurent en blanc sur cette carte (en dessous du nom de «Chassieu»). Par ailleurs, la réflexion sur le nécessaire retraitement de l'appareil commercial de la Porte des Alpes a été amorcée dans le cadre des travaux d'actualisation du SDUC avec la trame générale des recommandations suivante : A l'échelle de la Conférence locale des maires Porte des Alpes Encourager la constitution d'un pôle commercial intégré et urbain Densifier l'offre commerciale au sud de l'a43 Créer une synergie entre le pôle commercial et les pôles tertiaires environnants. Assurer une offre de services au sein du pôle commercial à destination des salariés du pôle économique Favoriser l amélioration de la qualité architecturale du site et de son fonctionnement A l'échelle du secteur St Priest Moins Réorganiser et densifier la Porte des Alpes en un pôle commercial urbain et intégré de part et d'autre de l'a43. Rechercher un redimensionnement du site au bénéfice des consommateurs et des enseignes déjà présentes tout comme une complémentarité d'offre entre pôles majeurs existants et à venir de l'est de l'agglomération, pour aller vers un rééquilibrage des flux. La densification visée dans les orientations du SDUC s'adosse en large part à l'idée d'un remembrement des surfaces commerciales de la partie Nord A43, aujourd'hui implantées de façon assez dispersée. 31

Lyon, une métropole attractive. Le Schéma d Accueil des Entreprises (SAE) Toulouse 17 novembre 2011

Lyon, une métropole attractive. Le Schéma d Accueil des Entreprises (SAE) Toulouse 17 novembre 2011 Lyon, une métropole attractive Le Schéma d Accueil des Entreprises (SAE) Toulouse 17 novembre 2011 Lyon, une Métropole européenne LYON, UNE METROPOLE EUROPEENNE Rhône-Alpes > 6.1 millions habitants LE

Plus en détail

Mettre en œuvre les principes du SDUC : Rééquilibrer le maillage commerciale et conforter son rayonnement dans une logique de multipolarité et de

Mettre en œuvre les principes du SDUC : Rééquilibrer le maillage commerciale et conforter son rayonnement dans une logique de multipolarité et de 1 2 3 Mettre en œuvre les principes du SDUC : Rééquilibrer le maillage commerciale et conforter son rayonnement dans une logique de multipolarité et de durabilité. SDUC : document informel de référence

Plus en détail

Géographie Thème 2, question 4, cours 1 Roissy : plate- forme multimodale et hub mondial (étude de cas)

Géographie Thème 2, question 4, cours 1 Roissy : plate- forme multimodale et hub mondial (étude de cas) Géographie Thème 2, question 4, cours 1 Roissy : plate- forme multimodale et hub mondial (étude de cas) I. Le fonctionnement d un hub mondial 1. L un des sept premiers aéroports mondiaux Situé à 25 km

Plus en détail

COMMISSION DÉPLACEMENT DU SCOT DE LA RÉGION GRENOBLOISE

COMMISSION DÉPLACEMENT DU SCOT DE LA RÉGION GRENOBLOISE 12 nov. 2014 COMMISSION DÉPLACEMENT DU SCOT DE LA RÉGION GRENOBLOISE Elu référent : Luc Rémond Le 12 novembre 2014 Voreppe Hôtel de ville Sommaire de l intervention 1. Chiffres-clé sur les déplacements

Plus en détail

Le projet d aménagement et de développement durable

Le projet d aménagement et de développement durable 5 Améliorer l accessibilité des territoires en diversifiant les modes de déplacement et réaménager le cadre de vie Les transformations de la ville, et plus spécifiquement encore ses extensions périphériques,

Plus en détail

UN QUARTIER VIVANT ET DYNAMIQUE, CŒUR HISTORIQUE DE L INDUSTRIE LYONNAISE

UN QUARTIER VIVANT ET DYNAMIQUE, CŒUR HISTORIQUE DE L INDUSTRIE LYONNAISE LYON GERLAND 2 30 000 UN QUARTIER VIVANT ET DYNAMIQUE, CŒUR HISTORIQUE DE L INDUSTRIE LYONNAISE UN QUARTIER VIVANT ET MIXTE 2 350 emplois établissements 3 000 30 000 étudiants UN PÔLE DE CULTURE ET LOISIRS

Plus en détail

Dossier de presse. /p.1. Contacts presse Elodie Billard T. 04 26 68 57 38-06 74 35 39 61 billard@sytral.fr

Dossier de presse. /p.1. Contacts presse Elodie Billard T. 04 26 68 57 38-06 74 35 39 61 billard@sytral.fr PROLONGEMENT DE LA LIGNE T2 JUSQU A EUREXPO Dossier de presse /p.1 Contacts presse Elodie Billard T. 04 26 68 57 38-06 74 35 39 61 billard@sytral.fr Roland Sabbagh T. 04 72 84 58 63 sabbagh@sytral.fr Sommaire

Plus en détail

amur La Défense dans le Grand Paris: l enjeu de son Territoire-Réseau mastère spécialisé promotion 2012-2013 Directeur d étude Partenaire

amur La Défense dans le Grand Paris: l enjeu de son Territoire-Réseau mastère spécialisé promotion 2012-2013 Directeur d étude Partenaire amur promotion 2012-2013 La Défense dans le Grand Paris: l enjeu de son Territoire-Réseau mastère spécialisé Partenaire Equipe Projet Laure Bellon-Serre Marie Chevillotte Clément Javouret Pierre Le Moual

Plus en détail

POLE BESANCON VIOTTE DOSSIER CONCERTATION PREALABLE

POLE BESANCON VIOTTE DOSSIER CONCERTATION PREALABLE POLE BESANCON VIOTTE DOSSIER CONCERTATION PREALABLE Présentation du contexte et des enjeux du projet - Juin 2009-1 / 7 1 - CONTEXTE DU PROJET [Plan de situation des deux gares] Le site de Besançon Viotte

Plus en détail

Directive Régionale d Aménagement

Directive Régionale d Aménagement Directive Régionale d Aménagement Développer les fonctions de centralité autour des quartiers de gare Cahier d intentions Septembre 2010 Mise en œuvre du Schéma Régional d Aménagement et de Développement

Plus en détail

Sauveterre-de-Guyenne. Eléments d'analyse et enjeux Organisation économique du territoire. PLU Phase 1 - diagnostic

Sauveterre-de-Guyenne. Eléments d'analyse et enjeux Organisation économique du territoire. PLU Phase 1 - diagnostic SauveterredeGuyenne Eléments d'analyse et enjeux Organisation économique du territoire PLU Phase 1 diagnostic Agglomération bordelaise Libourne CastillonlaBataille SteFoylaGrande Bergerac SauveterredeGuyenne

Plus en détail

Projet Bordeaux-Euratlantique : diagnostic «point 0» Dossier de presse

Projet Bordeaux-Euratlantique : diagnostic «point 0» Dossier de presse Projet Bordeaux-Euratlantique : diagnostic «point 0» Dossier de presse INSEE Aquitaine 33 rue de Saget 33 076 Bordeaux Cedex www.insee.fr Contact : Michèle CHARPENTIER Tél. : 05 57 95 03 89 Mail : michele.charpentier@insee.fr

Plus en détail

PRESENTATION DU 08/03/07

PRESENTATION DU 08/03/07 PRESENTATION DU 08/03/07 1 RAPPEL DES 5 ENJEUX STRATEGIQUES IDENTIFIES A PARTIR DU DIAGNOSTIC PARTAGE 1 - UNE REGION SOLIDAIRE : Promouvoir un développement équilibré qui concilie efficacité économique,

Plus en détail

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature 4 AXES STRATEGIQUES Plan de mandature Un projet pour notre territoire 9 ObjECTIFS OPERATIONNELS B âtir un programme au service de l économie dans lequel une large majorité d entre vous se reconnaît est

Plus en détail

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Lorraine

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Lorraine Tournée régionale ADCF / ADGCF Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés Lorraine 1. Caractéristiques géographiques et démographiques 1 1. Caractéristiques

Plus en détail

et de l Artisanat de Saint-André

et de l Artisanat de Saint-André Ville de Saint-André-Lez-Lille U n i on C o mmerc i a l e & A rt i s a n a l e D e S a i n t - An d ré Charte de Développement du Commerce et de l Artisanat de Saint-André CHARTE DE DEVELOPPEMENT COMMERCIAL

Plus en détail

440 hectares 2 milliards d euros

440 hectares 2 milliards d euros EUROSITY EUROSITY, UNE PLATEFORME SINO-EUROPéENNE UNIQUE EN EUROPE Une plateforme innovante de coopération industrielle, commerciale et académique, d une ampleur sans précédent, entre la France et la Chine,

Plus en détail

Le Schéma d accueil des entreprises. Définition de la démarche SAE. Les objectifs. Les enjeux

Le Schéma d accueil des entreprises. Définition de la démarche SAE. Les objectifs. Les enjeux L immobilier d entreprises et la qualité environnementale Comment le patrimoine «Grand Lyon», à travers le SAE, contribue à la lutte contre l effet de serre Le Schéma d accueil des entreprises Définition

Plus en détail

contrats de développement territorial (CDT) projet de territoire de long terme

contrats de développement territorial (CDT) projet de territoire de long terme 2 3 Situé dans la vallée de la Seine, à moins de trois kilomètres au sud de Paris, desservi aujourd hui par les RER C et D, l autoroute A 86 et demain par le réseau du Grand Paris Express, le territoire

Plus en détail

Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris

Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris Paris, mardi 12 juillet 2011 SEMINAIRE «THE GREATER PARIS PROJECT : FINANCIAL AND REAL ESTATE INVESTMENT OPPOTUNITIES» LONDRES, ROYAUME

Plus en détail

Incarner un aéroport différent, à taille humaine

Incarner un aéroport différent, à taille humaine Incarner un aéroport différent, à taille humaine Notre aéroport dispose d un des plus forts potentiels de développement en Europe. Notre ambition est d incarner un aéroport différent. A taille humaine.

Plus en détail

Séance publique du 21 juin 2005. Délibération n 2005-2739

Séance publique du 21 juin 2005. Délibération n 2005-2739 Séance publique du 21 juin 2005 Délibération n 2005-2739 commission principale : développement économique objet : Démarche Lyon ville de l'entrepreneuriat - Soutien à l'association Action'elles pour son

Plus en détail

P r oj e t U r b a i n

P r oj e t U r b a i n Projet Urbain Un espace résidentiel et économique privilégié Un aménagement urbain pensé pour les acteurs du développement de demain, au sud-ouest de Paris, aux portes de la Vallée de Chevreuse et du cluster

Plus en détail

CCI Dordogne. Axes stratégiques 2011 ı 2015. cci dordogne ı entreprendre ı équiper ı former

CCI Dordogne. Axes stratégiques 2011 ı 2015. cci dordogne ı entreprendre ı équiper ı former CCI Dordogne Axes stratégiques 2011 ı 2015 cci dordogne ı entreprendre ı équiper ı former Evolution du nombre d entreprises entre 2005 et 2010 8 000 7 000 6 000 5 000 4 000 3 000 6 125 5 151 2 522 6 472

Plus en détail

Accueil délégation Club FNAU «projet urbain» Jeudi 20 et vendredi 21 mars 2014. L urbanisme lyonnais à travers la réalisation de projets diversifiées

Accueil délégation Club FNAU «projet urbain» Jeudi 20 et vendredi 21 mars 2014. L urbanisme lyonnais à travers la réalisation de projets diversifiées Accueil délégation Club FNAU «projet urbain» Jeudi 20 et vendredi 21 mars 2014 L urbanisme lyonnais à travers la réalisation de projets diversifiées PROGRAMME Jeudi 20 mars 9h 9h30 10h45 12h15 13h30 14h30

Plus en détail

La nature, excellence et base économique de l agglomération

La nature, excellence et base économique de l agglomération 3491-INTERIEUR_ANGERS_thème 25/09/03 12:27 Page 14 Thème 1 La nature, excellence et base économique Thème 1 Le Projet d agglomération 2015 Angers, laboratoire de l économie du futur Les performances économiques

Plus en détail

Roissy, un hub performant au service d une métropole mondiale et du territoire nationale.

Roissy, un hub performant au service d une métropole mondiale et du territoire nationale. Roissy, un hub performant au service d une métropole mondiale et du territoire nationale. Introduction : L aéroport de Roissy est un hub mondial c est-à-dire une plateforme aéroportuaire qui permet la

Plus en détail

LE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE

LE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE Dossier de Presse : Grand Paris, le temps des réalisations Fiche 4 LE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE Placer le Grand Paris au service de la croissance et de l emploi, en élément moteur de l économie nationale.

Plus en détail

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 «seul le prononcé fait foi» Mesdames et Messieurs les présidents, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

GUIDE COMMERCE MARS 2013

GUIDE COMMERCE MARS 2013 MARS 2013 GUIDE COMMERCE GUIDE COMMERCE SOMMAIRE... 1 PREAMBULE : STATUT DU DOCUMENT... 3 OBJECTIF 1 : RAPPROCHER LES LIEUX DE CONSOMMATION DES LIEUX D HABITAT... 5 OBJECTIF 2 : REEQUILIBRER LA REPARTITION

Plus en détail

LES DIX ANS DE L ACNUSA. Bilan de la table ronde 8

LES DIX ANS DE L ACNUSA. Bilan de la table ronde 8 6 LES DIX ANS LES DIX ANS DE L ACNUSA Bilan de la table ronde 8 7 LES DIX ANS DE L ACNUSA Bilan de la table ronde À l occasion du dixième anniversaire de sa création, l ACNUSA a réuni tous ses partenaires

Plus en détail

Réunion du 30 septembre 2014 Actualités de Nantes Atlantique

Réunion du 30 septembre 2014 Actualités de Nantes Atlantique Réunion du 30 septembre 2014 Actualités de Nantes Atlantique 1 Transfert de Nantes Atlantique et perspectives de développement urbain pour le Sud Loire Eléments présentés dans le cadre de la Commission

Plus en détail

Avis sur investir pour la Vallée de la Seine : vers un premier contrat de plan interrégional 2015-2020

Avis sur investir pour la Vallée de la Seine : vers un premier contrat de plan interrégional 2015-2020 Décembre 2014 Avis sur investir pour la Vallée de la Seine : vers un premier contrat de plan interrégional 2015-2020 Résultat du vote : UNANIMITÉ Rapporteur : M Antoine LAFARGE Initié en 2009 sous sa forme

Plus en détail

Le plan de déplacements urbains d Île-de-France. Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015

Le plan de déplacements urbains d Île-de-France. Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015 Le plan de déplacements urbains d Île-de-France Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015 Le PDUIF : enjeux, objectifs, défis Le PDUIF : un document essentiel de la politique des déplacements en Ile-de-France

Plus en détail

PLATEFORME MULTIMODALE LYON-SAINT EXUPERY

PLATEFORME MULTIMODALE LYON-SAINT EXUPERY PLATEFORME MULTIMODALE LYON-SAINT EXUPERY Marie-Christine Bernier Responsable Développement Intermodalité Séminaire de l observatoire régional des transports et de la mobilité de Rhône-Alpes DREAL Rhône-Alpes

Plus en détail

En tout premier lieu, je voudrais vous présenter les excuses du Président Camine, qui exceptionnellement ne peut être là ce matin.

En tout premier lieu, je voudrais vous présenter les excuses du Président Camine, qui exceptionnellement ne peut être là ce matin. SESSION DU CONSEIL REGIONAL 7 FEVRIER 2014 Sous réserve du prononcé Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Vice-présidents, Mesdames, messieurs, En tout premier lieu, je voudrais vous présenter

Plus en détail

ENSEIGNEMENTS POUR L'AGGLOMERATION LYONNAISE DES RECENTES ENQUETES DEPLACEMENTS. 2. Urbanisation autours des gares

ENSEIGNEMENTS POUR L'AGGLOMERATION LYONNAISE DES RECENTES ENQUETES DEPLACEMENTS. 2. Urbanisation autours des gares ENSEIGNEMENTS POUR L'AGGLOMERATION LYONNAISE DES RECENTES ENQUETES DEPLACEMENTS 2. Urbanisation autours des gares Comité syndical du Sepal 26 novembre 2007 Deux enquêtes récentes: Une enquête auprès des

Plus en détail

CONCERTATION PREALABLE

CONCERTATION PREALABLE CONCERTATION PREALABLE PROJET D AMENAGEMENT DU SITE MULTILOM À LOMME REUNION PUBLIQUE 29 SEPTEMBRE 2011 Pôle Aménagement et Habitat Direction Espace Naturel et Urbain Service Développement Urbain et Grands

Plus en détail

Plan détaillé du Projet d Aménagement et de Développement Durable (PADD) et du Document d Orientations Générales (DOG)

Plan détaillé du Projet d Aménagement et de Développement Durable (PADD) et du Document d Orientations Générales (DOG) SCoT des Coteaux et du Val de Seine Plan détaillé du Projet d Aménagement et de Développement Durable (PADD) et du Document d Orientations Générales (DOG) Dominique Gaudron dominique.gaudron@algoe.fr Nicolas

Plus en détail

5 - VOLET HOTELIER. Schéma de développement commercial approuvé par l OBSERVATOIRE DÉPARTEMENTAL D ÉQUIPEMENT COMMERCIAL DU RHONE le 14 octobre 2004

5 - VOLET HOTELIER. Schéma de développement commercial approuvé par l OBSERVATOIRE DÉPARTEMENTAL D ÉQUIPEMENT COMMERCIAL DU RHONE le 14 octobre 2004 5 - VOLET HOTELIER Schéma de développement commercial approuvé par l OBSERVATOIRE DÉPARTEMENTAL D ÉQUIPEMENT COMMERCIAL DU RHONE le 14 octobre 2004 1 SOMMAIRE I L ETAT DES LIEUX 1/ - Cartographie 2/ -

Plus en détail

Plateforme de compétitivité industrielle

Plateforme de compétitivité industrielle Plateforme de compétitivité industrielle SOMMAIRE MOT DU DIRECTEUR GÉNÉRAL CORPORATE GRANDE PLATEFORME INDUSTRIELLE ZONES D'ACTIVITES COMPLEXE PORTUAIRE TANGER MED MOT DU DIRECTEUR GÉNÉRAL Tanger Free

Plus en détail

Concertation, vote en ligne : Amiens Métropole invite la population à prendre le tram en marche!

Concertation, vote en ligne : Amiens Métropole invite la population à prendre le tram en marche! Communiqué de presse Mercredi 27 mars 2013 Concertation, vote en ligne : Amiens Métropole invite la population à prendre le tram en marche! Fin 2012, le Conseil d Amiens Métropole choisissait de se doter

Plus en détail

CAPURBA 2015, ÉVÈNEMENT FÉDÉRATEUR POUR

CAPURBA 2015, ÉVÈNEMENT FÉDÉRATEUR POUR DU 02 AU 04 JUIN 2015 LYON EUREXPO FRANCE www.capurba.com AU CŒUR DES VILLES INTELLIGENTES & INNOVANTES Parce que la ville a laissé place à la Smart City, le salon CapUrba propose une réflexion globale

Plus en détail

PLUi HI PLAN LOCAL D URBANISME INTERCOMMUNAL TENANT LIEU DE PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT CONCERTATION DU PUBLIC

PLUi HI PLAN LOCAL D URBANISME INTERCOMMUNAL TENANT LIEU DE PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT CONCERTATION DU PUBLIC I PLAN LOCAL D URBANISME INTERCOMMUNAL TENANT LIEU DE PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT CONCERTATION DU PUBLIC CAHIER N 1 / AVRIL 2015 LANCEMENT DE LA PROCÉDURE Le a pour objectif de définir un projet urbain

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

L innovation dans l entreprise numérique

L innovation dans l entreprise numérique L innovation dans l entreprise numérique Toutes les entreprises ne sont pas à l aise avec les nouvelles configurations en matière d innovation, notamment avec le concept d innovation ouverte. L idée de

Plus en détail

LES ENTREPRISES DE L AGGLOMERATION LYONNAISE ONT LEUR CELLULE DE RENSEIGNEMENTS ECONOMIQUES. dossier de presse MARDI 29 MARS 2011

LES ENTREPRISES DE L AGGLOMERATION LYONNAISE ONT LEUR CELLULE DE RENSEIGNEMENTS ECONOMIQUES. dossier de presse MARDI 29 MARS 2011 LES ENTREPRISES DE dossier de presse MARDI 29 MARS 2011 Contact presse CCI de Lyon Aurélie Husson 04 72 40 58 39 husson@lyon.cci.fr SOMMAIRE LES ENTREPRISES DE Intelligence économique : le constat Un levier

Plus en détail

SOMMAIRE 1/ C2 : RELIER LA PART-DIEU A RILLIEUX-LA- PAPE

SOMMAIRE 1/ C2 : RELIER LA PART-DIEU A RILLIEUX-LA- PAPE SOMMAIRE 1/ C2 : RELIER LA PART-DIEU A RILLIEUX-LA- PAPE A - DES CHANGEMENTS POSITIFS POUR LE PLATEAU NORD B - FIABILITE ET FREQUENCE C - UN DOUBLE SITE PROPRE SUR LA ROUTE DE C2 D - LES AMENAGEMENTS A

Plus en détail

ZAC Pompidou Le Mignon à Bois-Colombes (92)

ZAC Pompidou Le Mignon à Bois-Colombes (92) à Bois-Colombes (92) Opération certifiée phase 1 à 4 du SMO Marie Catherine BARIGAULT : Directrice des Services Techniques, Ville de Bois Colombes Skander MEZGAR : Responsable Technique, Montage & Aménagement

Plus en détail

STIF Concertation prolongement ligne 1 75443 PARIS CEDEX 9. Madame, Monsieur,

STIF Concertation prolongement ligne 1 75443 PARIS CEDEX 9. Madame, Monsieur, STIF Concertation prolongement ligne 1 75443 PARIS CEDEX 9 2015-006/GD/GL/CL Créteil, le 8 janvier 2015 Département Projets de territoire et collectivités Affaire suivie par Catherine LAINE et Raphaël

Plus en détail

SESSAM Schéma d accessibilité et de mobilité du Sud de l Entre-Sambre-et-Meuse

SESSAM Schéma d accessibilité et de mobilité du Sud de l Entre-Sambre-et-Meuse Beaumont Cerfontaine Chimay Couvin Doische Florennes Froidchapelle Philippeville Momignies Sivry-Rance Viroinval Walcourt SESSAM Schéma d accessibilité et de mobilité du Sud de l Entre-Sambre-et-Meuse

Plus en détail

NOUVEL AÉROPORT INTERNATIONAL BLAISE DIAGNE

NOUVEL AÉROPORT INTERNATIONAL BLAISE DIAGNE NOUVEL AÉROPORT INTERNATIONAL BLAISE DIAGNE Révision : 16/04/07 Impression : 16/04/07 NOUVEL AÉROPORT INTERNATIONAL BLAISE DIAGNE 2 JUSTIFICATION DU PROJET Le Sénégal a connu depuis la dévaluation de 1994

Plus en détail

Atelier de travail Lyon Confluence et Plan de Déplacement Entreprise 21 septembre 2010

Atelier de travail Lyon Confluence et Plan de Déplacement Entreprise 21 septembre 2010 Atelier de travail Lyon Confluence et Plan de Déplacement Entreprise 21 septembre 2010 On ne peut parler parking sans parler de Déplacement. Le besoin de places n est que la résultante du mode de transports

Plus en détail

Journée d information du 5 novembre 2012. Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine. économiques

Journée d information du 5 novembre 2012. Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine. économiques Journée d information du 5 novembre 2012 Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine économiques Gabrielle LABESCAT Principales tendances du tourisme urbain impactant la mobilité

Plus en détail

plu classement en zone UE d une surface classée en 2AUe Notice explicative modification n 7

plu classement en zone UE d une surface classée en 2AUe Notice explicative modification n 7 plu modification n 7 classement en zone UE d une surface classée en 2AUe Notice explicative NOTICE EXPLICATIVE Ouverture à l urbanisation d une partie de la zone 2AUe des Commandières (Classement en zone

Plus en détail

ET SI ON PRENAIT UN NOUVEAU DÉPART?

ET SI ON PRENAIT UN NOUVEAU DÉPART? ET SI ON PRENAIT UN NOUVEAU DÉPART? 1 2 MAÎTRES MOTS POUR LE PROJET... EFFICACE ET RAISONNABLE «Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas, c est parce que nous n'osons pas

Plus en détail

La réindustrialisation du site PSA de Rennes : Une opportunité pour développer des projets industriels ou logistiques

La réindustrialisation du site PSA de Rennes : Une opportunité pour développer des projets industriels ou logistiques Communiqué de Presse le 17 juin 2013 La réindustrialisation du site PSA de Rennes : Une opportunité pour développer des projets industriels ou logistiques Du fait du compactage de ses activités, le site

Plus en détail

Analyse des sites potentiels pour les futures gares de la LGV PACA. Aire toulonnaise

Analyse des sites potentiels pour les futures gares de la LGV PACA. Aire toulonnaise Groupe de travail «LGV PACA - Analyse fonctionnelle» Réunion du 25 juin 2007 Analyse des sites potentiels pour les futures gares de la LGV PACA Aire toulonnaise 1 L aire toulonnaise : organisation territoriale

Plus en détail

www.hubstart-paris.com

www.hubstart-paris.com www.hubstart-paris.com HUBSTART PARIS ACCÉLÉRATEUR DE RÉUSSITE Avec la démarche collective de promotion internationale sous la marque Hubstart Paris, le territoire du Grand Roissy renforce son ouverture

Plus en détail

Pour mieux comprendre

Pour mieux comprendre Pour mieux comprendre 1. L enjeu du débat public pour le monde économique Enjeu majeur : Confirmer que le projet doit se faire et faire pencher pour le(s) scénario(s) qui desservent le mieux Orléans, capitale

Plus en détail

La politique de développement durable d Aéroports de Paris. Marjolaine GRISARD Petit déjeuner Advancity 27 octobre 2010

La politique de développement durable d Aéroports de Paris. Marjolaine GRISARD Petit déjeuner Advancity 27 octobre 2010 La politique de développement durable d Aéroports de Paris Marjolaine GRISARD Petit déjeuner Advancity 27 octobre 2010 SOMMAIRE 1. Développement durable et aéroports 2. La stratégie développement durable

Plus en détail

CCI Nord Isère Communauté de communes des Vallons de la Tour

CCI Nord Isère Communauté de communes des Vallons de la Tour CCI Nord Isère Communauté de communes des Vallons de la Tour Plan de déplacements inter-établissements des Vallons de la Tour Comité de pilotage 9 décembre 2013 Les objectifs et attentes du PDIE CONSEIL

Plus en détail

PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST

PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST ENQUÊTE PUBLIQUE DE DÉCLASSEMENT DE LA PORTION DE LA RUE DES HALLES SAINT-LOUIS SITUÉE AU DROIT DE LA RUE DUQUESNE NOTICE EXPLICATIVE 1 LE DECLIN DES HALLES

Plus en détail

Les objectifs de Rennes Métropole

Les objectifs de Rennes Métropole 12 Décembre 2012 Les objectifs de Rennes Métropole Se doter d une fonction métropolitaine nouvelle pour : Renforcer son attractivité internationale - favoriser le développement économique culturel et social

Plus en détail

LE STADE DE LA FÉDÉRATION FRANÇAISE DE RUGBY À THIAIS-ORLY

LE STADE DE LA FÉDÉRATION FRANÇAISE DE RUGBY À THIAIS-ORLY LE STADE DE LA FÉDÉRATION FRANÇAISE DE RUGBY À THIAIS-ORLY Le stade de la Fédération Française de Rugby à Thiais-Orly, Val-de-Marne 3 Une porte nationale et internationale pour le rugby Une qualité de

Plus en détail

Casablanca Lundi 21 avril 2014 0/6

Casablanca Lundi 21 avril 2014 0/6 Allocution du Dr. Abdelkader AMARA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement A l occasion de la Cérémonie de lancement du Cluster Solaire Casablanca Lundi 21 avril 2014 0/6 Monsieur

Plus en détail

Plan Communal de DéplacementsD de Betton. Mise en œuvre d'une politique déplacements. SMU-BC avril 2012 Synthèse du PCD de Betton 1/26

Plan Communal de DéplacementsD de Betton. Mise en œuvre d'une politique déplacements. SMU-BC avril 2012 Synthèse du PCD de Betton 1/26 Plan Communal de DéplacementsD de Betton Mise en œuvre d'une politique déplacements SMU-BC avril 2012 Synthèse du PCD de Betton 1/26 Le constat généralg Des pratiques de déplacements conditionnées par

Plus en détail

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES Le Schéma Régional de Développement Economique prévoit dans son orientation intitulée Promouvoir une attractivité économique durable, axe 5 une stratégie foncière pour

Plus en détail

Avenant àla Convention avec l Etat

Avenant àla Convention avec l Etat Avenant àla Convention avec l Etat 14 septembre 2010 1 20 années d un partenariat sans précédent : 1987 à aujourd hui Une Convention signée le 24 mars 1987 entre TWDC, l Etat français, la Région Ile de

Plus en détail

VILLE DE BORDEAUX REALISATION DU NOUVEAU STADE

VILLE DE BORDEAUX REALISATION DU NOUVEAU STADE VILLE DE BORDEAUX REALISATION DU NOUVEAU STADE PROTOCOLE D ACCORD ENTRE : La Ville de Bordeaux, représentée par Monsieur Alain Juppé, maire, Ci-après désignée: «la Ville» ET : La Communauté urbaine de

Plus en détail

Economie, emploi, services à la population

Economie, emploi, services à la population Elaboration de la charte fondatrice du PNR du Doubs Horloger Economie, emploi, services à la population Partage du diagnostic 9 juillet 2015 LE CADRE DE TRAVAIL Objectifs : Partager / compléter et spatialiser

Plus en détail

Thème 2 : Aménager et développer les territoires français Chapitre 6 : Mobilités, flux et réseaux de communication dans la mondialisation

Thème 2 : Aménager et développer les territoires français Chapitre 6 : Mobilités, flux et réseaux de communication dans la mondialisation Problématique : Comment les réseaux de communication du territoire français permettent-ils une intégration dans les réseaux de la mondialisation afin d accroître les mobilités et les flux sur le territoire

Plus en détail

Pépinière d entreprise Cap Nord

Pépinière d entreprise Cap Nord Pépinière d entreprise Cap Nord Nouvel outil d aide à la création d entreprises sur le nord de l agglomération UDossier de Presse 12 décembre 2007 Projet développé dans le cadre de : Mobilisant : EGEE

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES GUIDE PRATIQUE POUR LES ENTREPRISES Programme compétitivité régionale et emploi 2007-2013 INNOVATION www.europe-en-aquitaine.eu 1 2 3 L Aquitaine avance, l Europe

Plus en détail

Le vélo chez Keolis : une offre sur mesure intégrée au réseau de transport collectif

Le vélo chez Keolis : une offre sur mesure intégrée au réseau de transport collectif Juin 2010 D O S S I E R D E P R E S S E Le vélo chez Keolis : une offre sur mesure intégrée au réseau de transport collectif Contacts Presse Direction de la Communication Lucile Chevallard, 01 71 18 00

Plus en détail

Optimiser la mobilité durable en ville

Optimiser la mobilité durable en ville Optimiser la mobilité durable en ville inventer la mobilité durable de demain ITS La technologie au service de la mobilité urbaine Les Intelligent Transport Systems correspondent à l utilisation des Technologies

Plus en détail

Les Terrasses. Réunion publique. 2 octobre 2013 02/10/2013 1

Les Terrasses. Réunion publique. 2 octobre 2013 02/10/2013 1 1 Les Terrasses Réunion publique 2 octobre 2013 02/10/2013 1 Programme de la réunion publique 2 / Le contexte - Annie Guillemot, maire de Bron - Guy Levi, représentant de la Direction Départementale des

Plus en détail

Pau et le Grand Pau vivent plutôt bien leur éloignement aux grands centres de décision.

Pau et le Grand Pau vivent plutôt bien leur éloignement aux grands centres de décision. Les enjeux du territoire Le développement de Pau, de son agglomération et maintenant du Grand Pau rappelle celui de villes, d agglomérations et d aires urbaines sensiblement comparables, avec des logiques

Plus en détail

Le PDU de Montpellier Agglomération Présentation : Célinda RIBEYRE Chargée d études déplacements

Le PDU de Montpellier Agglomération Présentation : Célinda RIBEYRE Chargée d études déplacements Journée COTITA du 21 juin 2011 Club déplacements intermodalité Planification des déplacements : où en sommes nous? 1 Le PDU de Montpellier Agglomération Présentation : Célinda RIBEYRE Chargée d études

Plus en détail

Direction de l Economie du Commerce et de l Artisanat StS

Direction de l Economie du Commerce et de l Artisanat StS Réunion du 29 avril 2010 Salle du Conseil - Mairie du 3 ème arrondissement 1 SOMMAIRE Présentation du Schéma Directeur d Urbanisme Commercial Principes du SDUC 2009-2015 Définition des différents types

Plus en détail

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Alsace

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Alsace Tournée régionale ADCF / ADGCF Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés Alsace 1. Caractéristiques géographiques et démographiques 1 1. Caractéristiques géographiques

Plus en détail

Témoignage SCoT et PCET du Pays du Mans

Témoignage SCoT et PCET du Pays du Mans Témoignage SCoT et PCET du Pays du Mans Julien Roissé Chargé du SCoT du Pays du Mans Référent technique Grand Ouest de la Fédération Nationale des SCoT Séminaire SCoT Energie Bordeaux 04 novembre 2014

Plus en détail

CHARTE D URBANISME COMMERCIAL ENTRE BREST METROPOLE OCEANE LA CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE BREST

CHARTE D URBANISME COMMERCIAL ENTRE BREST METROPOLE OCEANE LA CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE BREST CHARTE D URBANISME COMMERCIAL ENTRE BREST METROPOLE OCEANE LA CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE BREST LA CHAMBRE DE METIERS ET DE L ARTISANAT DU FINISTERE REVISION DE JUIN 2006 1 SOMMAIRE I. INTRODUCTION...

Plus en détail

DES BUREAUX DES LOGEMENTS DES SERVICES DE L ACTIVITÉ DES TRANSPORTS

DES BUREAUX DES LOGEMENTS DES SERVICES DE L ACTIVITÉ DES TRANSPORTS LE TERRITOIRE QUI DÉCOLLE à 7kms de Paris DES BUREAUX DES LOGEMENTS DES SERVICES DE L ACTIVITÉ DES TRANSPORTS UNE LOCALISATION STRATÉGIQUE PROXIMITÉ AVEC PARIS ET LES CENTRES D AFFAIRES ET DE DÉCISIONS

Plus en détail

Vue aérienne de la zone sud (hôtel d'entreprises, restaurant inter entreprises au dernier plan, usine Turboméca au premier plan)

Vue aérienne de la zone sud (hôtel d'entreprises, restaurant inter entreprises au dernier plan, usine Turboméca au premier plan) Vue aérienne de la zone sud (hôtel d'entreprises, restaurant inter entreprises au dernier plan, usine Turboméca au premier plan) Le site AEROPOLIS : L'objectif d'aeropolis est de mettre à disposition du

Plus en détail

Observatoire du développement durable

Observatoire du développement durable Observatoire du développement durable Volet économique décembre 2009 2 AGENDA 21 VOLET SOCIAL éditorial Le Grand Lyon a voulu se doter d un observatoire du développement durable articulé autour d un volet

Plus en détail

POUR UNE BANQUE MEDITERRANEENNE DE

POUR UNE BANQUE MEDITERRANEENNE DE POUR UNE BANQUE MEDITERRANEENNE DE DEVELOPPEMENT 11 mai 2011 - Paris Constats Les besoins en investissements des pays du bassin méditerranéen sont considérables tant en matière d infrastructures que de

Plus en détail

L industrie en Ile-de-France Principaux indicateurs régionaux

L industrie en Ile-de-France Principaux indicateurs régionaux L industrie en Ile-de-France Principaux indicateurs régionaux Les chiffres clés de la région Ile-de-France (au 31/12/2010) : - PIB : 572 milliards d euros (30% du PIB national) - Nombre d emplois industriels

Plus en détail

Conseil syndical du SCOT des Monts du Lyonnais mardi 3 février 2015. Débat sur le Projet d aménagement et de développement durables (Padd)

Conseil syndical du SCOT des Monts du Lyonnais mardi 3 février 2015. Débat sur le Projet d aménagement et de développement durables (Padd) Conseil syndical du SCOT des Monts du Lyonnais mardi 3 février 2015 Débat sur le Projet d aménagement et de développement durables (Padd) 1. Le rôle du Padd dans le Schéma de cohérence territoriale 2.

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE

PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE PLU D ESVRES-SUR-INDRE 1 SOMMAIRE INTRODUCTION P 3 ORIENTATION 1 : UN CADRE DE VIE PRESERVE ET VALORISE P 4 Protéger les espaces naturels et les paysages p 4 Préserver le territoire agricole p 4 Prendre

Plus en détail

Débat public 6 novembre 2014 Réunion d Achères

Débat public 6 novembre 2014 Réunion d Achères Débat public 6 novembre 2014 Réunion d Achères Ports de Paris : un acteur public du développement fluvial 2 Aménager dans la durée 200 salariés 4 agences territoriales Exploiter dans la proximité, l écoute

Plus en détail

Plan Local d'urbanisme 3. Orientations d Aménagement et de Programmation

Plan Local d'urbanisme 3. Orientations d Aménagement et de Programmation VILLE DE NEUILLY-SUR-MARNE Plan Local d'urbanisme 3. Orientations d Aménagement et de Programmation 3.2. Pôles de développement métropolitain : Des centralités à densifier et conforter Approuvé par délibération

Plus en détail

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Thème : Commercialiser la campagne : les questions de base posées aux territoires

Plus en détail

ATELIER COMMERCE ATELIER DEMOGRAPHIE

ATELIER COMMERCE ATELIER DEMOGRAPHIE ATELIER COMMERCE 1. La vitalité des centres-villes et centres-bourgs ruraux Difficulté de restauration mises aux normes Préserver le commerce local Maintien de l artisanat et des services Maintien du lien

Plus en détail

LOCALISATION DE LA GARE DU GRAND PARIS A ORLY

LOCALISATION DE LA GARE DU GRAND PARIS A ORLY Étude ORLY (ADP) LOCALISATION DE LA GARE DU GRAND PARIS A ORLY ETUDES PREALABLES FONCTIONNELLES ET TECHNIQUES Juillet 2010 INTRODUCTION Le 29 avril 2009, le Président de la République a annoncé dans son

Plus en détail

Rapport d études. Etudes des spécificités du marché du SaaS en France. Rapport de synthèse février 2013

Rapport d études. Etudes des spécificités du marché du SaaS en France. Rapport de synthèse février 2013 Rapport d études Etudes des spécificités du marché du SaaS en France Rapport de synthèse février 2013 Conception Caisse des Dépôts (Service communication DDTR) février 2013 Veille stratégique, conseil

Plus en détail

Michel François DELANNOY Maire de Tourcoing Premier Vice-Président de Lille Métropole, délégué à la Gouvernance et au Développement

Michel François DELANNOY Maire de Tourcoing Premier Vice-Président de Lille Métropole, délégué à la Gouvernance et au Développement Faire le pari de l aménagement économique du 21 ème siècle, au nom du développement durable, de la compétitivité du territoire et dans l intérêt des entreprises et des salariés métropolitains. Lille Métropole

Plus en détail

Lancement du Club «Grand Orly Entreprises»

Lancement du Club «Grand Orly Entreprises» 18 juin 2013 Lancement du Club «Grand Orly Entreprises» Les entreprises et acteurs économiques du Grand Orly se mobilisent pour la desserte du pôle d Orly, 2ème pôle économique d Ile-de-France Le territoire

Plus en détail

Projet de Transport Régional

Projet de Transport Régional Consulting Mass Transit Projet de Transport Régional en Pays de La Loire / Bretagne et dans le Grand Ouest Rappel raison sociale Le Groupe de Support à l Economie ESG INFRA a comme objectif de créer, aider

Plus en détail

L immobilier d entreprise artisanale

L immobilier d entreprise artisanale e s c a L immobilier d entreprise artisanale n l B e E n j e u x L i v r S t r a t é g i P r o p o s i t i o n s Ile-de-France Rhône-Alpes Le Livre Blanc de l immobilier d entreprise artisanale Pourquoi?

Plus en détail