Mise en place d un service d accès Internet et services associés pour les élèves

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Mise en place d un service d accès Internet et services associés pour les élèves"

Transcription

1 Mise en place d un service d accès Internet et services associés pour les élèves Julien BLACHE Version Juin 2001

2 Table des matières Avant-propos 12 1 Architecture Description Répartition des machines Configuration matérielle Configuration du serveur Configuration du serveur d accès Configuration des postes clients Note à propos du matériel Réseau interne Fournitures Connexion à Internet Débit Adresses IP Nommage des machines Fournitures Autre matériel Imprimantes Choix du système d exploitation et logithèque Système d exploitation MS-Windows 9x MS-Windows NT Que reste-t-il? Un peu d histoire La distribution choisie : Debian GNU/Linux La logithèque GNOME, l environnement graphique Gestionnaires de fenêtres Netscape, le navigateur Internet Mozilla, le prochain Netscape Logiciels de transfert de fichiers ProFTPd GFTP IglooFTP

3 Table des matières NcFTP Squid, le proxy HTTP Bind, le serveur DNS Samba, interopérabilité avec l environnement MS-Windows Logiciels de communication Pour le mail Sendmail, le serveur SMTP Qpopper, le serveur POP Netscape Mozilla Balsa Gnus Mutt Pour les news INN, le serveur de news Netscape Mozilla Pan Gnus Slrn Suite bureautique StarOffice/OpenOffice, la suite bureatique selon Sun Gnumeric, le tableur selon GNOME AbiWord Éditeurs de texte Emacs Vi L A TEX, le processeur de texte Logiciels pédagogiques wget TiLP Bluefish Screem xsky RasMol Xephem Lum Mek Xem MuPAD SciLab GNUPlot Dia BWBasic DrGeo

4 Table des matières The GIMP Moonlight Creator Blender Description des services proposés Une adresse pour tous Un Web pour tous Les news pour tous Autres services Descriptions et explications techniques de certains services DNS Usenet Mise en place matérielle Liaison Réseau Machines Serveur Serveur d accès Clients Disponibilité des machines Installation du système Debian GNU/Linux Serveur Serveur d accès Machines clientes Réplication des machines clientes Shadow passwords et MD Note à propos des logiciels root, le super-utilisateur Les opérations réservées Sécurité Ne pas travailler en root Répertoire personnel Contourner les problèmes de droits L utilitaire su L utilitaire sudo Le bit setuid Permissions spéciales Lecteurs de disquettes et de CD-ROM Confidentialité Mot de passe du root Données utilisateurs

5 Table des matières 8 Configuration du serveur Compilation du noyau Interfaces réseau Bind, serveur DNS Note importante /etc/bind/named.conf /var/cache/bind/masters/xxx.xxx.xxx /var/cache/bind/masters/etablissement.org Maintenance Redémarrage de Bind /etc/resolv.conf /etc/nsswitch.conf /etc/host.conf /etc/hosts Sendmail, serveur SMTP /etc/mail/sendmail.cf /etc/mail/access /etc/mail/aliases /etc/mail/domaintable /etc/mail/genericstable /etc/mail/local-host-names /etc/mail/mailertable /etc/mail/relay-domains /etc/mail/sendmail.ct /etc/mail/service.switch /etc/mail/virtusertable Redémarrage de sendmail Qpopper, le serveur POP NIS /etc/hosts /etc/defaultdomain /etc/init.d/nis /etc/ypserv.securenets /etc/ypserv.conf /etc/nsswitch.conf /var/yp/makefile Fin de la configuration du serveur Démarrage du serveur NIS Création d un utilisateur Mis à jour des maps NIS Quotas disque /etc/fstab quota.user et quota.group Activation des quotas Attribution des quotas

6 Table des matières Maintenance NFS /etc/exports Un peu de sécurité /etc/hosts.deny /etc/hosts.allow Redémarrage du service NFS Samba /etc/samba/smb.conf Redémarrage de Samba Utilisation INN, le serveur de news Particularité : l utilisateur news /var/spool/news /etc/news/inn.conf /etc/news/hosts.nntp /etc/news/nnrp.access /etc/news/newsfeeds /etc/news/moderators /etc/news/control.ctl /etc/news/expire.ctl /etc/news/incoming.conf /etc/news/innfeed.conf /etc/news/innreport.conf /etc/news/motd.news /var/lib/news/active /var/lib/news/history /var/lib/news/newsgroups Vérification de la configuration Redémarrage de INN CleanFeed, la lutte anti-spam Installation Configuration Activation du filtre Constitution des fichiers active et newsgroups Trouver un feed Apache, le serveur HTTP /etc/apache/httpd.conf /etc/apache/srm.conf /etc/apache/access.conf Négociation de contenu Serveurs virtuels eleves.etablissement.org profs.etablissement.org

7 Table des matières Redémarrage d Apache ProFTPd, le serveur FTP /etc/proftpd.conf Redémarrage de ProFTPd Remarque concernant Apache et ProFTPd NTP, synchronisation de l heure SNMPD, surveillance réseau MRTG, statistiques réseau Sauvegarde des données Restauration des données Configuration du serveur d accès Compilation du noyau Interfaces réseau Bind, serveur DNS /etc/bind/named.conf Maintenance Redémarrage de Bind /etc/resolv.conf /etc/nsswitch.conf /etc/host.conf /etc/hosts Sendmail, serveur SMTP /etc/mail/sendmail.cf /etc/mail/access /etc/mail/aliases /etc/mail/domaintable /etc/mail/genericstable /etc/mail/local-host-names /etc/mail/mailertable /etc/mail/relay-domains /etc/mail/sendmail.ct /etc/mail/service.switch /etc/mail/virtusertable Redémarrage de Sendmail NFS /etc/hosts /etc/fstab Redémarrage de nfs-common Montage manuel des volumes NFS NIS /etc/hosts /etc/defaultdomain /etc/init.d/nis /etc/yp.conf

8 Table des matières /etc/passwd /etc/group Redémarrage de NIS Permettre l accès à Internet - firewalling et masquerading /sbin/firemasq.up.sh /sbin/firemasq.down.sh Modules noyau /etc/init.d/firemasq Démarrage du firewalling Serveur proxy Squid - /etc/squid.conf Installation de SquidGuard /etc/squidguard.conf Pages de redirection Sites pour adultes Sites proposant des logiciels piratés Sites proposant divers moyens de piratage Sites de publicité Listes noires Installation Maintenance Redémarrage de Squid Serveur d impression Configuration des imprimantes apsfilter /etc/printcap Configuration de l accès Redémarrage de lpd NTP, synchronisation de l heure SNMPD, surveillance réseau Configuration des machines clientes Compilation du noyau Interface réseau Configuration de la résolution de noms /etc/resolv.conf /etc/nsswitch.conf /etc/host.conf /etc/hosts Sendmail, serveur SMTP /etc/mail/sendmail.cf /etc/mail/access /etc/mail/aliases /etc/mail/domaintable /etc/mail/genericstable

9 Table des matières /etc/mail/local-host-names /etc/mail/mailertable /etc/mail/relay-domains /etc/mail/sendmail.ct /etc/mail/service.switch /etc/mail/virtusertable Redémarrage de Sendmail NFS /etc/fstab Redémarrage de nfs-common Montage manuel des volumes NFS NIS /etc/defaultdomain /etc/init.d/nis /etc/yp.conf /etc/passwd /etc/group Redémarrage de NIS Configuration des imprimantes NTP SNMPD, surveillance réseau Détails concernant les postes clients Configuration des navigateurs Internet Protocole FTP Modules spécifiques Utilisation des imprimantes distantes Politique d administration Utilisation des machines Utilisation de l accès Internet Utilisation du compte Utilisation des newsgroups Utilisation de l espace Web personnel Quotas disque Matériel L administration en pratique Ajout d un utilisateur Suppression d un utilisateur Les groupes Création d un groupe Ajout d utilisateurs dans un groupe Suppression d un utilisateur dans un groupe Suppression d un groupe Gestion des programmes

10 Table des matières Installation d un paquetage Debian Désinstallation d un paquetage Debian Désinstallation d un paquetage Debian et de ses fichiers de configuration Captures d écran Documentation et sources d information Installation de Debian GNU/Linux 2.2 «Potato» Debian GNU/Linux Paquetages Debian Serveur DNS Bind Serveur SMTP Sendmail Serveur POP3 QPopper NIS Quotas disque Partage de fichiers par NFS Partage de fichiers par Samba Serveur de news INN Filtre PERL pour INN, CleanFeed Serveur HTTP Apache Serveur FTP ProFTPd Synchronisation de l heure par NTP Sauvegarde de données Firewalling, firemasq Serveur proxy Squid Redirecteur SquidGuard Serveur d impression, lpd SNMP/snmpd MRTG Notions de réseau Administration UNIX Divers Autres documentations Les pages de man La documentation Info Les newsgroups Les personnes L expérience Logithèque CD-ROM DemoLinux Utilisation Documentation

11 Table des matières 17 Concernant le document Période de rédaction Historique Traduction Mises à jour Validité des solutions Mise en application Mentions légales Informations de copyright Concernant le domaine «etablissement.org» Marques citées dans ce document Scripts fournis dans le document GNU Free Documentation License GNU General Public License

12 Avant-propos Le projet décrit dans ce dossier était à l origine destiné à être présenté au Lycée Saint-André de Colmar, en fin d année Malheureusement, un certain nombre de raisons m en ont dissuadé. Le projet, qui était présenté dans un document de 30 pages à l origine, a été étoffé pendant l année scolaire écoulée, afin de constituer mon dossier pour l option Informatique au Baccalauréat. Les épreuves étant terminées ou presque, et encouragé par les retours que j ai eu, je cherche des personnes intéressées pour maintenir ce projet. L enthousiasme soulevé par ce dossier chez les professeurs qui l ont lu, chez diverses personnes qui ont en eu connaissance m a surpris. Je pense, à plus forte raison aujourd hui, que nombre de professeurs ou d établissement pourraient être intéressés par un document décrivant, étape par étape, la mise en place d une salle info à destination exclusive des élèves (ne concerne pas les cours). Le but n est pas la réutilisation de vieilles machines avec affichage déporté, un nombre conséquent de documents traitent déja du sujet. Il s agit ici de proposer un accès Internet, assortis de différents services. Pour cela, il faut choisir un environnement (Debian), une «archictecture», et un certain nombre de services que l on peut mettre en place dans le cadre de ce projet. On peut donc fournir les fichiers de configurations complets, et une sorte de manuel «stepby-step». Les configurations rassemblées dans ce document devraient, en théorie, fonctionner. Toutesfois, certaines restent vraiment théoriques, car je n ai pas pu les tester toutes. Enfin, ce document présente le déroulement de l installation tel que je l imagine, avec les moyens (notamment l accès Internet câble), dont je pouvais disposer ici. Quelques modifications sont à faire à ce niveau là, plus différentes corrections (fautes de frappe, et autres, au bout de 1 an, je ne les vois plus, je connais le document par coeur). Tout n est pas optimal, ce n est pas la prétention. La maintenance de ce document va consister à le garder à jour par rapport à la distribution Debian d une part, à corriger les configurations, et éventuellement à changer de format (passage en SGML). Mais je n exclue pas une réécriture complète, ce qui serait plus ou moins le cas pour un passage vers un autre format. Julien BLACHE 12

13 1 Architecture 1.1 Description Le but essentiel de ce projet est de fournir, pour un prix moindre et une qualité supérieure, une mini salle informatique à destination des élèves. Ceci dans le but de permettre à ces élèves de faire des recherches, taper des documents, ou autres choses, sans mettre en danger la stabilité des salles informatiques existantes. De ce fait, en cas de problèmes, ils se pénalisent euxmêmes et n entravent pas le travail d autres élèves, comme cela a pu être le cas au Lycée Saint- André, par exemple. Dans cette optique, ces machines permettront l accès à Internet dans son ensemble, ainsi que l utilisation de divers outils logiciels et matériels. L accès à Internet sera complet. Cela veut dire, bien entendu, un accès rapide et illimité au Web, mais aussi une adresse par personne et la possibilité de participer aux forums de discussions Usenet. J entends également ne filtrer aucun protocole, de sorte que les passionnés d informatique désireux d ouvrir une session à distance sur leur machine puissent le faire. Ceci est actuellement impossible avec le réseau en place dans les divers établissement français. Par ailleurs, les élèves auront la possibilité d héberger une page personnelle sur le serveur Web du projet. Les outils logiciels accessibles aux élèves seront des outils de bureautique, semblables à Microsoft Office, des outils permettant la manipulation d images ou encore des outils pédagogiques permettant par exemple la visualisation de molécules dans l espace. Cette liste est loin d être exhaustive tant la logithèque disponible est vaste. Les outils matériels à disposition consisteront en deux imprimantes, une imprimante laser pour l impression rapide de textes, et une imprimante jet d encre couleur pour tout ce qui requiert une impression colorée. 1.2 Répartition des machines Il est prévu plusieurs serveurs couvrant des besoins spécifiques, tels que le mail, le Web, etc... Une machine sera donc dédiée à l hébergement des différents serveurs. Pour permettre l accès à Internet des machines, il leur faut une adresse IP chacune. Ces adresses coûtent cher. Nous utiliserons donc la translation d adresses, qui permet à plusieurs machines d accéder au monde extérieur tout en n utilisant qu une seule adresse. Nous filtrerons également l accès à certains types de sites Web. Ce sera là l emploi d une deuxième machine. Enfin, il faut des postes clients. J en prévois cinq, cela me paraît suffisant, mais il est toutefois possible d en mettre plus. 13

14 1 Architecture Au total, nous utiliserons donc sept machines, dont les configurations matérielles diffèrent selon leur emploi. 1.3 Configuration matérielle Les machines, telles que proposées ici, devraient tenir deux ou trois ans. Au-delà, il sera souhaitable de les remplacer, tant au niveau de la vitesse d exécution qu au niveau de la fiabilité Configuration du serveur Cette machine supportera plusieurs logiciels serveurs, gourmands en ressources, ainsi que les répertoires personnels des élèves. La configuration est adaptée en conséquence. Processeur de type Pentium III ou Athlon cadencé à au moins 600 MHz 256 Mo de SDRAM sont un minimum Lecteur CD-ROM IDE ou SCSI Lecteur de disquettes 3 1/2, 1.44 Mo Carte graphique compatible VESA 2.0 Écran : au minimum 15 Carte réseau 100 BaseT Fast-Ethernet connecteur RJ45 Carte d interface avec la liaison Internet : celle-ci peut être une carte réseau, cela dépend de la liaison On peut prévoir une carte réseau permettant de relier le serveur au réseau de l établissement dans un but d interopérabilité Carte SCSI Ultra2 : la carte Tekram DC-390U2W est un bon choix 4 disques durs Ultra2 SCSI d une capacité minimum de 9 Go chacun Un dispositif de sauvegarde SCSI avec un jeu de cartouches, capable de sauvegarder plus de 25 Go de données Carte son complètement optionnelle (si la machine est pourvue d une carte son, il serait peut-être souhaitable de la retirer) Clavier français (ou adapté à la langue) Souris 3 boutons 1 sur port PS/2 ou série Les disques durs seront répartis comme suit : un disque pour le système, un pour le spool 2 de news, un pour le spool de mail et enfin un dernier disque pour les répertoires personnels des élèves. L interface SCSI permet de soulager le processeur, laissant ainsi plus de puissance disponible pour les autres applications. Le dispositif de sauvegarde permet la sauvegarde du système pour parer à tout problème éventuel. L une des cartes réseau servira à connecter le serveur au réseau local afin d être directement joignable par les autres machines. 1 Le troisième bouton est utilisé pour le copier/coller. Une souris possédant une roulette, par exemple les souris Microsoft, convient parfaitement. La roulette est tout à fait utilisable, et vraiment pratique. 2 Spool : espace de stockage temporaire. Dans le cas d un spool de news, le serveur stockera les messages dans ce spool pendant un certains temps pour permettre la consultation, puis les effacera. 14

15 1 Architecture Configuration du serveur d accès Cette machine permettra aux postes clients d accéder à Internet grâce à la translation d adresses. Toutes les données allant ou venant des postes clients passent par cette machine. Elle servira également de poste d administration. Processeur de type Pentium III ou Athlon cadencé à au moins 600 MHz 256 Mo de SDRAM sont un minimum Lecteur CD-ROM IDE Lecteur de disquettes 3 1/2, 1.44 Mo Carte graphique PCI ou AGP dotée de quelques Mo de mémoire Écran : au minimum 15 Carte réseau 100 BaseT Fast-Ethernet connecteur RJ45 Carte d interface avec la liaison Internet : celle-ci peut-être une carte réseau, cela dépend de la liaison Deux ports parallèles sont nécessaires pour connecter les imprimantes Disque dur de quelques Go Carte son optionnelle Clavier français (ou adapté à la langue) Souris 3 boutons sur port PS/2 ou série La quantité élevée de mémoire est rendue nécessaire par l emploi de la machine qui voit transiter toutes les informations et utilise donc une mémoire conséquente Configuration des postes clients Les cinq postes clients ont tous la même configuration. Processeur de type Pentium III ou Athlon cadencé à au moins 600 MHz 128 Mo de SDRAM Lecteur CD-ROM IDE Lecteur de disquettes 3 1/2, 1.44 Mo Carte graphique PCI ou AGP dotée de quelques Mo de mémoire Écran : au minimum 15 Carte réseau 100 BaseT Fast-Ethernet connecteur RJ45 Disque dur de quelques Go Carte son Clavier français Souris 3 boutons sur port PS/2 ou série Cette configuration est relativement standard et peut être acquise pour un prix raisonnable Note à propos du matériel Pour des raisons de disponibilité des pilotes de périphériques, on sera vigilant sur les marques et modèles de périphériques employés. En particulier, les cartes vidéos de marque ATI ou Matrox sont majoritairement supportées, de même pour les cartes réseau 3COM, les cartes compatibles NE2000 (PCI ou ISA) et les cartes Intel, enfin il en va de même pour les cartes son de marque Creative (SoundBlaster). Les marques citées ne sont que des exemples, et 15

16 1 Architecture il faut souligner que de nouveaux pilotes sont disponibles quasiment chaque semaine. De plus en plus de matériel est supporté chaque mois. Il en va de même pour les imprimantes, dont certaines ne seront jamais utilisables sous Linux, c est le cas des imprimantes supportant la norme WinPrinter. 1.4 Réseau interne Le réseau interne sur lequel sont reliées les sept machines sera un réseau Fast-Ethernet capable de débits allant jusqu à 100 Mbits/s. Un réseau performant permettra l échange rapide d informations entre les machines Fournitures Il faudra donc prévoir un hub 3 capable d accueillir les sept machines. Peu importe la marque du hub, il doit supporter la norme Fast-Ethernet. Sept cordons seront nécessaires pour relier les machines au hub. On utilisera des cordons droits munis de connecteurs RJ45, fabriqués en utilisant un câble de type STP-5 ou STP-6 4, ou UTP Connexion à Internet La connexion, pour des raisons de débit, doit être indépendante de celle de l établissement, généralement très lente. En effet, les différents serveurs installés demandent une bande passante conséquente et deux adresses IP fixes. Ces conditions ne peuvent être remplies par la connexion offerte à l établissement Débit Le serveur demande un débit d au moins 128 Kbps afin de travailler dans de bonnes conditions. Je reviendrais sur la raison de ce besoin de débit plus loin dans ce dossier. Les postes clients doivent pouvoir compter sur au moins 64 Kbps de débit pour être utilisés dans de bonnes conditions de rapidité. Cela porte à 384 Kbps la bande passante à fournir aux cinq machines. Au total, la liaison doit fournir un débit de 512 Kbps. Il est difficile de faire fonctionner les différents services avec un débit plus faible Adresses IP Nous avons besoin de deux adresses IP routables 5 et fixes 6 afin de connecter le serveur et le serveur d accès. 3 «hub» ou concentrateur : dispositif permettant de relier ensemble plusieurs machines disposant de cartes réseau. 4 Câble 4 paires torsadées blindé. Les indices 5 et 6 renvoient à la qualité du blindage. 5 Cela signifie que ces deux adresses IP doivent être publiques. 6 Ces adresses nous sont allouées de manière permanente. 16

17 1 Architecture Nommage des machines Les machines, pour être plus facilement accessibles, doivent posséder un nom. Il est de la forme «machine.domaine.tld», et nécessite le dépôt d un nom de domaine. Ce nom de domaine peut être acquis à moindre frais auprès de GANDI 7 pour la somme d environ 90 FF/an. Le domaine se trouvera dans le TLD 8 «org». Dans la suite de ce document, j utiliserais un domaine fictif «etablissement.org». Ce dépôt de domaine contrevient aux directives ministérielles (Bulletin Officiel de l Éducation Nationale n 35 du 24 Septembre 1998) qui préconisent l utilisation d un sous-domaine de la forme «etablissement.academie.fr». Il me semble simplement inutile de subir un nom aussi long, alors que l achat d un domaine est maintenant possible pour une somme minime. Par ailleurs, nous avons besoin d avoir le contrôle total de nos serveurs DNS 9. Nous devrons donc mettre en place deux serveurs DNS, un primaire et un secondaire. C est pour cette raison que deux machines seront pourvues d une adresse routable chacune, c est aussi une des raisons qui imposent l usage d adresses IP fixes Fournitures On fera le nécessaire afin de connecter les deux machines sur la liaison Internet. Ne connaissant pas le type de liaison exploitable dans les différents établissements, je laisse ceci à la discrétion de l administrateur. 1.6 Autre matériel Imprimantes Il est primordiale de donner la possibilité aux élèves d imprimer leurs documents. Cela pose toutefois quelques problèmes. On ne peut en effet pas être sûr que ces imprimantes seront utilisées à bon escient. C est un risque à prendre. Deux imprimantes seront à disposition. Une imprimante laser permettra l impression rapide de textes, une imprimante jet d encre couleur permettra l impression d illustrations, par exemple. Les imprimantes seront reliées sur le serveur d accès qui fera donc office de serveur d impression. Cela peut nécessiter la pose d un deuxième port parallèle sur cette machine Top Level Domain : c est le domaine de premier niveau. Cela peut être com, org, net, fr, uk, etc... 9 Domain Name Server (ou System) : ces serveurs permettent d établir la correspondance entre un nom canonique «machine.etablissement.org» et une adresse IP. 17

18 2 Choix du système d exploitation et logithèque 2.1 Système d exploitation Nous avons besoin d un système d exploitation robuste et véloce, gérant les utilisateurs et leurs spécificités, pour un prix le meilleur possible. Il doit également disposer de capacités serveur. Voyons donc ce qui est à notre disposition dans ce domaine MS-Windows 9x Nous le connaissons tous, de près ou de loin. Il est relativement rapide mais essouffle vite la machine par une mauvaise gestion des ressources. Au niveau de la gestion des utilisateurs et de leurs droits, elle est simplement inexistante. Tout le monde peut tout faire sur la machine. Du point de vue de la robustesse, nous avons tous un jour vu «planter» une machine sous MS-Windows 9x. Les fonctionnalités serveur sont quasi-inexistantes sous ce système d exploitation. Son prix est tout de même élevé, il va de environ 800 FF lorsqu il est livré avec la machine à près de 1500 FF au détail. Ce n est donc pas le candidat idéal MS-Windows NT Se déclinant en version «Server» et «WorkStation», il dispose d une gestion des utilisateurs relativement exploitable. Elle est toutefois rendue très pénible par l interface peu ergonomique. Il est robuste mais lourd, nécessitant une grosse configuration pour fonctionner correctement. Bien qu étant la version évoluée orientée réseau de MS-Windows, les plantages ne sont pas absents. Tout le monde n a peut être pas eu l occasion de travailler sur une machine équipée en MS-Windows NT, mais j ai été témoin et victime de plusieurs «plantages» assez importants. Les fonctionnalités serveur existent, mais ces solutions sont onéreuses. Le prix de MS-Windows NT est très élevé, celui de la version «Server» dépend en outre du nombre d utilisateurs. Là non plus, ce n est pas à proprement parler le candidat idéal. 18

19 2 Choix du système d exploitation et logithèque Que reste-t-il? Il reste le système UNIX. Un Unix commercial coûte plusieurs milliers de Francs français, ce qui est hors budget pour nous. La solution réside donc dans les Unix libres, tels Linux, FreeBSD, NetBSD,... Nous utiliserons Linux, non pas par effet de mode, mais parce qu il convient à la situation. Nous pourrions également utiliser FreeBSD, mais il est inutile de compliquer la tâche de l administrateur, alors qu ici Linux donnera pleine et entière satisfaction. Ce choix est motivé par les fonctionnalités disponibles et le prix de l environnement. En effet, quasiment tous les logiciels sont disponibles gratuitement, mais ils sont surtout libres. Ce qui signifie que l on peut les modifier à notre guise pour combler nos besoins. Linux n est pas gratuit, il est libre. C est-à-dire que l on a le droit de le vendre. On trouve dans le commerce plusieurs «versions», appelées «distributions». Elles fournissent chacune un système Unix basé sur Linux, complet et fonctionnel, avec une procédure d installation. Il faut donc choisir une distribution avant de continuer Un peu d histoire Linux est né en 1991 en Finlande, sous les doigts de Linus TORVALDS, un étudiant de l Université d Helsinki. Fatigué de la lourdeur et des limitations de MS-DOS, abasourdit par le prix des Unix commerciaux et passionné par Minix, système UNIX minimal développé par Andrew TANENBAUM, professeur d une célèbre Université américaine, il décide de se consacrer à l écriture d un système d exploitation se conformant aux normes POSIX 1. En 1991, il publie la version 0.02 du kernel 2 Linux. Dès lors, des dizaines de programmeurs vont se mettre au travail un peu partout dans le monde. La plupart sont des universitaires ou de très grands programmeurs renommés ; à l époque, l accès à Internet n était pas aussi courant qu aujourd hui. Mais Linux n est qu un kernel, le noyau du système d exploitation. Il faut des outils, les outils standards que l on trouve sur tous les Unix commerciaux. Richard M. STALLMAN, programmeur hors-pair faisant partie de l AI Lab du MIT 3, que l idée de devoir travailler avec des outils logiciels qu il ne peut modifier à sa guise agace fortement, lance en 1984 le projet GNU 4 ; le but est de créer un clone d UNIX. Le kernel du projet GNU, nommé «The HURD», bâti sur une structure plus proche de celle de Minix que de celle de Linux 5, n est à ce jour toujours pas utilisable pour l utilisateur lambda. En revanche, les outils traditionnels d UNIX sont, eux, utilisables depuis longtemps. Devant le retard du HURD et le développement phénoménal de Linux, la FSF 6 décide de prendre Linux sous son aile. Dès lors, on parle de GNU/Linux. GNU est l ensemble des outils qui constitue le système d exploitation autour du noyau Linux. 1 Normes définissant un système UNIX. 2 kernel : noyau. Ici, il s agit du noyau d un système d exploitation, c est-à-dire le code qui «parle» directement au matériel et fournit une interface avec celui-ci aux autres programmes. 3 Le laboratoire d intelligence artificielle du Massachusetts Institute of Technology. 4 GNU s Not UNIX : «GNU n est pas UNIX». 5 Minix est basé sur un micro-noyau, tandis que Linux se base sur un noyau monolithique. 6 Free Software Foundation : fondation pour le Logiciel Libre. 19

20 2 Choix du système d exploitation et logithèque Linux, aujourd hui en version 2.4, a valu à Linus TORVALDS l obtention du titre de «Docteur honoraire de l Université d Helsinki» à seulement 29 ans, en La performance est d autant plus appréciable qu il n a jamais eu en main les normes POSIX, vendues très cher en ce tempslà. Ce succès phénoménal, libre et gratuit vient du fait que Linus a diffusé les sources de son kernel sous licence GPL 7, licence qui autorise et incite fortement à lire et modifier le code source. A l époque, l installation de Linux était réservée à l élite, car aucun programme d installation n existait. On voit alors apparaître des distributions, telles Yggdrasil, SLS, Slackware, Caldera, RedHat, SuSE,... Elles proposent non seulement un programme d installation, mais aussi toute une collection de logiciels prêts à l installation. Ces logiciels sont précompilés et compressés, ce sont les «packages 8». Grâce au système de paquetages, l utilisateur est assuré d avoir un système cohérent et fiable La distribution choisie : Debian GNU/Linux La distribution Debian, plus que toutes les autres, est considérée comme la distribution GNU/Linux. Débuté en 1993 par Ian MURDOCK et sa compagne Debra (d où le nom «Debian»), ce projet utilise le système de paquetages le plus complet et le plus puissant, assurant une parfaite cohérence du système en toutes circonstances. Le mode de développement de Debian est particulièrement singulier. N importe qui peut devenir développeur officiel, ou presque. Le projet Debian compte aujourd hui près de 600 développeurs qui ont précompilé plus de 5000 logiciels, assurant à la distribution une logithèque abondamment fournie. Chaque développeur est responsable des logiciels qu il compile pour Debian et certifie qu ils ne poseront pas de problèmes et s intégreront de manière cohérente dans le système. La philosophie de Debian tranche nettement de celle des autres distributions. Le but n est en effet pas de sortir une nouvelle version tous les mois, encore moins de faire de l argent. Le but est de proposer aux administrateurs, utilisateurs de Linux, passionnés d informatique et autres, un système complet, cohérent et stable, composé uniquement de logiciels libres et ne dépendant d aucun logiciel propriétaire. C est pour cela qu un logiciel libre aura toujours la priorité sur son équivalent non-libre. La distribution elle-même est divisée en quatre sections : main : cette section constitue en fait la distribution Debian. Elle est composée entièrement de logiciels libres ; son contenu doit permettre à lui seul d installer un système polyvalent et pleinement fonctionnel ; non-free : cette section contient tous les logiciels non-libres distribués avec Debian ; contrib : cette section contient tous les logiciels libres dépendant de logiciels non-libres ou d éléments extérieurs à la distribution, et non distribués suite à des problèmes de licence ; 7 GNU General Public License : Licence Publique Générale. La licence par excellence du projet GNU. 8 Aussi appelés «paquetages», ils contiennent les logiciels sous forme de binaires (par opposition aux code source qui se présente sous forme de fichiers texte), permettant l installation et la désinstallation rapide et propre d un logiciel. 20

21 2 Choix du système d exploitation et logithèque non-us : cette section contient tous les logiciels, libres ou non, dont l exportation hors des États-Unis d Amérique est contrôlée, notamment par les lois cryptographiques. Elle est elle-même divisée en 3 sections (main, non-free, contrib). Le rythme de publication est d environ une version par an, voire moins. Aucune date de sortie n est annoncée à l avance, la version sort quand elle est prête, et pas avant. Actuellement, la version stable de Debian GNU/Linux est la version 2.2r3 «Potato». Elle occupe 3 CD, et peut se trouver dans le commerce pour une centaine de Francs français. L installation peut se faire via CD-ROM, FTP ou NFS, ce qui permet de faire des installations via Internet. Ikarios 9 propose toutes les distributions Linux existantes pour un prix modique, voilà donc un moyen simple de se procurer une distribution à moindre coût. 2.2 La logithèque Il existe beaucoup d outils logiciels libres couvrant tous les domaines. La liste faite ici n est de loin pas exhaustive et présente rapidement quelques logiciels. Des captures d écran de certains des logiciels listés ici sont visibles à la section 14, en page 249. Les adresses des sites Web concernant les différents logiciels sont à la section 15.26, en page GNOME, l environnement graphique GNOME est l environnement graphique du projet GNU. C est un environnement extrêmement puissant et somptueux. Par défaut, il utilise le gestionnaire Enlightenment, mais l utilisateur a la possibilité de changer le gestionnaire utilisé, au profit de quelque chose de plus léger Gestionnaires de fenêtres Le gestionnaire de fenêtres 10 est un programme dont la tâche est de gérer les fenêtres affichées par l interface graphique. GNOME supporte plusieurs gestionnaires différents. Parmi ceux-ci, citons AfterStep, WindowMaker, Sawfish, Fvwm et d autres encore. Enlightenment est le gestionnaire livré en standard avec GNOME. On peut installer tous ces gestionnaires sur les machines ; le choix d utiliser l un d entre eux revient à l utilisateur Netscape, le navigateur Internet La firme Netscape a effectué un portage sous divers Unices de son navigateur. Il a bien entendu été porté sous Linux. Malgré la qualité du logiciel, il vaut mieux éviter l utilisation de Java lors de la navigation, sous peine de voir le navigateur se figer ou se fermer tout simplement «Window Manager» en anglais. 21

22 2 Choix du système d exploitation et logithèque Il ressemble comme deux gouttes d eau à la version MS-Windows, comme vous pouvez le constater sur la capture en annexe Mozilla, le prochain Netscape Mozilla est destiné à être la base du prochain navigateur Netscape, Netscape 6. Il est pour l instant en développement, mais une pré-version sort régulièrement. Ces pré-versions sont tout à fait utilisables, bien que Mozilla ne soit pas encore optimisé. On regrette pour l instant une certaine lenteur à afficher des pages très chargées Logiciels de transfert de fichiers ProFTPd ProFTPd est un serveur FTP. Installé sur le serveur, il permettra de proposer le téléchargement de fichiers, et autorisera chaque utilisateur à accéder à distance à ses fichiers dans son répertoire personnel GFTP GFTP est un client FTP graphique, puissant mais malheureusement instable IglooFTP IglooFTP est un client FTP shareware, disposant de nombreuses fonctionnalités. L auteur accorde des licences gratuites aux établissements d enseignement sur simple demande. Ce n est pas un logiciel libre NcFTP NcFTP est un client FTP en mode texte, très puissant, rapide et stable Squid, le proxy HTTP Squid sera installé sur le serveur d accès, afin d économiser un peu de bande passante. Son rôle est de récupérer et de conserver dans un cache les sites consultés par les machines clientes. Certaines pages ne sont pas conservées en cache, afin de respecter la vie privée et la confidentialité, telles les pages consultées par protocole sécurisé (HTTPS). Par ailleurs, Squid gère une liste noire qui permet d interdire l accès à certains sites. Il existe plusieurs listes noires disponibles librement, recensant des sites à la moralité douteuse, qu il n est pas souhaitable de laisser accessibles dans un environnement scolaire. Ceci restant à l appréciation de l administrateur du site et/ou de sa hiérarchie. 22

23 2 Choix du système d exploitation et logithèque Bind, le serveur DNS Bind est le serveur DNS traditionnel d Internet. Son but est de répondre aux requêtes des machines clients en leur renvoyant un nom de machine, une adresse IP ou d autres renseignements à propos d un domaine, selon la requête. Le serveur DNS contrôle aussi notre domaine «etablissement.org» ; c est ce serveur et lui seul qui a l autorité pour notre zone, c est à dire que les autres serveurs DNS du monde entier viendront lui soumettre des requêtes si besoin est Samba, interopérabilité avec l environnement MS-Windows Le logiciel Samba permet le partage de ressources entre plusieurs machines sous différents environnement logiciels. Dans la plupart des cas, il s agit de permettre le partage d un disque dur entre un serveur sous environnement UNIX et un poste client sous environnement MS- Windows. L idée est ici de permettre l accès aux répertoires personnels depuis un poste MS-Windows du réseau pré-existant dans l établissement Logiciels de communication Pour le mail Sendmail, le serveur SMTP Sendmail est le serveur SMTP 11 par excellence des systèmes UNIX. Certains lui reprochent sa difficulté de configuration et lui préfèrent d autres serveurs plus faciles à configurer. Malgré cela, tous reconnaissent que Sendmail est le serveur SMTP le plus robuste, car activement développé depuis de longues années Qpopper, le serveur POP3 Qpopper est un serveur POP3 12 libre. Le service POP3 permet à l utilisateur final de récupérer ses mails sur le serveur Netscape Netscape Communicator intègre Netscape Messenger, un logiciel permettant de lire/envoyer des s. Il fonctionne tout à fait comme la version MS-Windows, avec les mêmes limitations, à savoir qu il est limité à un seul compte POP Mozilla Mozilla intègre, tout comme Netscape, un client mail. Ce client est capable de gérer plusieurs comptes POP Balsa Balsa est un client mail graphique qui s intègre dans l environnement GNOME. Son design rappelle les logiciels les plus connus comme Outlook ou Netscape Messenger Gnus Gnus est un client mail et news très puissant qui s exécute avec l éditeur de texte Emacs, dans sa version GNU Emacs ou XEmacs. Emacs intègre en effet un interpréteur du langage LISP qui permet d exécuter des logiciels tels que Gnus. 11 Simple Mail Transfer Protocol : protocole simple pour le transfert du courrier. 12 Post Office Protocole : littéralement, «protocole bureau de poste», son but est de permettre aux destinataires de récupérer leur courrier. 23

24 2 Choix du système d exploitation et logithèque Mutt Mutt est un puissant client mail en mode texte. Il intègre toutes les fonctions que l on peut attendre d un client mail évolué Pour les news INN, le serveur de news InterNet News est le serveur de news par excellence. Robuste et complet, il est la base de Usenet depuis de longues années, et est toujours activement développé Netscape Netscape Messenger propose également la lecture des groupes de discussions, dans la même interface que celle utilisée pour le mail Mozilla L interface utilisée pour la lecture du mail est également destinée à la lecture des news, à l image de Netscape Messenger Pan Pan est un client news graphique s intégrant dans l environnement GNOME. On retrouve là aussi un graphisme rappelant les logiciels les plus connus, facilitant la prise en main Gnus Gnus gère les news et les mails de la même manière, en transformant les mails reçus en une sorte de groupe de discussion local. Il regorge de fonctionnalités, notamment la capacité de traiter un forum Web comme s il s agissait d un groupe de discussion Usenet classique Slrn Slrn est un client news en mode texte, extrêmement puissant à l image de Gnus. Il ne sait en revanche traiter que les groupes de discussion classiques Suite bureautique StarOffice/OpenOffice, la suite bureatique selon Sun Sun a racheté la suite bureautique StarOffice et la propose en libre téléchargement. Cette suite est équivalente à Microsoft Office, remplissant les mêmes fonctions. Elle intègre un traitement de texte, un tableur, une base de données, un outil de dessin, un outil de présentation, un éditeur HTML, entre autres. Cette suite est très complète, compatible avec la suite Microsoft Office, mais très gourmande en mémoire. Cependant, sur les configurations énoncées plus avant, elle fonctionne sans problèmes. Sun a annoncé, durant la rédaction de ce dossier, le placement sous licence libre 13 de Sta- 13 Plus exactement, Sun a placé sous double licence GNU General Public License (GNU Lesser General Public License pour les bibliothèques partagées et certains autres composants) et Sun Industry Standard Source License une version retravaillée de StarOffice. Plus précisément, tous les éléments dont Sun ne détient pas les droits de licence ont été retirés et remplacés par un équivalent appartenant à Sun ; à cela s ajoute une opération de commentaire du code source (traduction de l allemand vers l anglais), afin que la Communauté des Développeurs Libres puissent modifier plus aisément OpenOffice. 24

25 2 Choix du système d exploitation et logithèque roffice. Cela a donné naissance à OpenOffice 14, le 13 Octobre Gnumeric, le tableur selon GNOME Gnumeric est un tableur équivalent à Microsoft Excel, développé par le projet GNOME. Il est actuellement utilisable, bien que développé activement AbiWord AbiWord est un clone libre de Microsoft Word. Bien qu il n en ait pas toutes les fonctionnalités, il est parfaitement utilisable et est capable de produire des documents tout à fait exploitables Éditeurs de texte Emacs Emacs, ou XEmacs, version plus orientée sur l interface graphique, est un éditeur de texte très puissant, complètement personnalisable, capable de coloration syntaxique, ou encore capable d exécuter des programmes, tels Gnus. Il est essentiellement orienté vers la programmation, ce qui explique certaines fonctions présentes dans sa barre d outils Vi L éditeur traditionnel du monde UNIX, il se décline dans plusieurs versions. Vim, pour la version console et gvim pour une version intégrant une interface graphique, sont les versions les plus à jour actuellement L A T E X, le processeur de texte L A TEX est un jeu de macros pour le processeur de document TEX, c est à dire qu il s occupe de la mise en forme en fonction du style défini pour le document. Un document TEX se présente comme un fichier texte normal, dans lequel se glissent des balises qui indiquent aux macros comment elles doivent traiter ce texte, et donc commandent l apparence du document obtenu au final. Il y a deux solutions pour écrire un document en utilisant TEX : utiliser un éditeur de texte comme Emacs, qui proposent un mode TEX, c est-à-dire la coloration syntaxique des balises et quelques fonctions qui rendent l écriture plus facile utiliser LYX, un programme que l on peut assimiler à un traitement de texte, mis à part que ce que l on voit à l écran n est pas tout à fait ce que l on obtiendra au final. L écriture d un document est simplifiée de cette manière, permettant aux débutants de se familiariser avec TEX avant de peut-être apprendre à se servir pleinement des fonctionnalités du langage

26 2 Choix du système d exploitation et logithèque Ce document a été réalisé grâce à LYX et L A TEX. Ce langage est très pratique pour des cours de chimie ou de physique, plus généralement pour tous les documents qui nécessitent l emploi d expressions mathématiques. Il est nécessaire d installer un visualisateur PostScript, tel que GhostView, ainsi qu un visualisateur DVI, tel que Xdvi ; en effet, les documents sont au format DVI ou PostScript en sortie du processeur L A TEX. Par ailleurs, l installation d utilitaires tels jpeg2ps n est pas inutile, pour inclure une illustration dans un document, dans ce cas précis Logiciels pédagogiques Les logiciels répertoriés ici le sont à titre indicatif. Libre à l administrateur du site de les installer ou non wget Wget est un logiciel d aspiration de sites Web, c est à dire qu il va récupérer toutes les pages qui composent un site, afin que celui-ci soit disponible localement. Cela permet par exemple de faire un miroir temporaire d un gros site sur le serveur local, afin d économiser de la bande passante. Il existe une interface graphique pour wget, Gwget TiLP TiLP permet le transfert de fichiers entre un ordinateur sous Linux ou MS-Windows et une calculatrice graphique Texas Instrument. Ce logiciel peut être très utile aux élèves pour transférer sur leur calculatrice des petits programmes qui leur simplifient certains calculs, je pense que cela peut être très intéressant. Son système de plugins permet d étendre ses fonctionnalités Bluefish Bluefish est un éditeur HTML permettant de réaliser facilement des documents HTML Screem Screem est un éditeur HTML très complet et très puissant, disposant également d une gestion de projet efficace xsky Xsky propose une carte du ciel. 26

27 2 Choix du système d exploitation et logithèque RasMol RasMol est un logiciel permettant de visualiser des molécules en 3 dimensions, à partir de fichiers téléchargeables librement sur Internet. Le logiciel a été modifié pour accepter un affichage en couleurs ; la disponibilité du code source induite par le Logiciel Libre s est avérée utile dans le cas de ce logiciel Xephem Un logiciel d astronomie surpuissant. Les dernières versions sont proprement étonnantes de par la qualité de la réalisation Lum Un logiciel d optique Mek Un logiciel éducatif en français qui propose de voir le programme de mécanique du lycée et du premier cycle universitaire Xem Permet de tracer en quelques instants des courbes de dosages acides/bases MuPAD Un logiciel de calcul formel SciLab Un paquetage mathématiques proposant de très nombreuses fonctionnalités, notamment le traçage. Un support de cours est disponible sur le site de l École Ouverte de l Internet pour ces deux derniers logiciels GNUPlot Un logiciel de traçage de courbes Dia Dia est un éditeur de diagrammes BWBasic Un interpréteur du langage BASIC. 27

28 2 Choix du système d exploitation et logithèque DrGeo Un logiciel de découverte/exploration de la géométrie The GIMP Le célèbre logiciel de retouche d images Moonlight Creator Un logiciel de modélisation en 3 dimensions Blender Un logiciel permettant de créer des animations en 3 dimensions. Ces deux derniers logiciels sont d un maniement complexe, comme tous les logiciels proposant ces fonctionnalités. 28

29 3 Description des services proposés Outre l accès à Internet, ce projet proposera aux élèves plusieurs autres services, plus ou moins essentiels pour pouvoir tirer pleinement parti d Internet. 3.1 Une adresse pour tous Internet ne servirait à rien sans l . Chaque personne possédant un login sur les machines se verra attribuer une adresse du type Cette boîte aux lettres sera toutefois limitée à 30 Mo, ceci afin de répartir les ressources, notamment l espace disque. 3.2 Un Web pour tous Internet est surtout connu pour le Web. Qu à cela ne tienne, pourquoi ne pas proposer un petit espace aux personnes le désirant? Beaucoup apprécieront ce petit espace d expression, qu ils soient élèves ou professeurs. Cela permettra aussi d héberger le site de l établissement, moyennant un peu de configuration. L accès à cet espace se fera par l adresse http ://eleves.etablissement.org/~login/, ou http ://profs.etablissement.org/~login/. Cet espace est partie intégrante du répertoire personnel de chaque utilisateur. Les documents à publier sur le Web sont à placer dans le répertoire 1 ~/public_html/. 3.3 Les news pour tous Les groupes de news 2 sont des espaces privilégiés pour discuter d un sujet précis. Nous installerons un serveur de news transportant plusieurs hiérarchies, correspondant aux langues enseignées dans l établissement. Les élèves désirant perfectionner leurs langues vivantes pourront alors discuter des sujets les intéressant dans l une ou l autre de ces langues. La célèbre hiérarchie alt.*, symbole de l anarchisme technologique, ne peut plus, quant à elle, être propagée en milieu scolaire après un sérieux incident ayant entraîné de lourdes conséquences judiciaires en Janvier Elle ne le sera donc pas. Son trafic gigantesque 4 ne le permettrait pas, d ailleurs, pas plus que son contenu, en grande partie pornographique et/ou illégal. 1 Le tildé (~) symbolise le répertoire personnel d un utilisateur. 2 Aussi appelés «newsgroups», ou, plus français, groupes de discussion. 3 Diffusion d images à caractère pédophile. La hiérarchie étant alors propagée par toutes les universités françaises, l affaire a fait grand bruit, entraînant un boycott préventif. 4 Actuellement, le trafic journalier approche les 11 Go et est en augmentation constante. 29

30 3.4 Autres services 3 Description des services proposés Tout, ou presque, est faisable. Partant de là, tout dépend de l administrateur du site, de sa connaissance du système et de son temps libre. 30

31 4 Descriptions et explications techniques de certains services 4.1 DNS Le Domain Name Service («service nom de domaine») est une des composantes logicielles les plus importantes d Internet et des réseaux IP en général. Son but est de vous renseigner à propos d un hôte et/ou d un domaine. Ces renseignements servent à l établissement de la communication entre votre machine et la machine distante et à l acheminement de votre courrier électronique notamment. Le DNS a été créé pour une raison très simple. Lorsque seules quelques dizaines ou centaines de machines étaient capables de dialoguer au moyen d ARPANET ou du naissant Internet, chaque machine possédait un fichier hosts (comprenez /etc/hosts) qui contenait les correspondances noms adresses réseau de chaque machine. Ce fichier était mis à jour régulièrement à partir d un site FTP central. Seulement, avec le temps, ce fichier a considérablement grossi, rendant sa présence sur chaque machine pénible. Il a donc été décidé de centraliser toutes ces informations sur un certain nombre de machines dédiées. Ce sont les root-servers ([a m].root-servers.net). Pour faciliter la gestion de chaque zone (comprenez chaque nom de domaine, un nom de domaine étant une zone), la base de données qui gère les noms de domaines contient les adresses réseau d un certain nombre de machines (généralement deux) qui sont les serveurs DNS de cette zone. Parmi ces machines, il y a un serveur maître et des serveurs esclaves. Les esclaves allant chercher sur le serveur maître le fichier contenant les informations de la zone, partageant ainsi les mêmes informations. Les root-servers sont également les esclaves du serveur maître de chaque zone, des esclaves particuliers cependant, puisqu ils sont les serveurs centraux. Ainsi, lorsque vous voulez accéder à un site Web, par exemple, vous allez envoyer une requête à votre serveur DNS. Celui-ci va consulter son cache, puis, s il ne connaît pas l hôte, ira demander à l un des root-servers quels sont les serveurs DNS qui ont l autorité sur la zone dont fait partie la machine distante. Une fois qu il aura cette information, il lancera une requête vers l un des serveurs DNS de la zone qui lui retournera l adresse réseau de la machine distante. Votre navigateur reçoit ensuite l information qu il attendait, c est-à-dire cette même adresse réseau, puis va tenter d établir une connexion avec la machine distante, afin d afficher le document que vous avez demandé. Tout ceci se passe en quelques dixièmes de seconde, mais nécessite quelques heures de travail de la part des différents administrateurs en charge des différentes machines utilisées. L organisation du DNS est hiérarchique, et peut-être résumée sous forme d arbre. Le point de départ de cet arbre est le «.». Puis viennent les différents Top-Level Domains (TLD, ou domaines de premier niveau), tels ORG, NET, EDU, COM. Viennent ensuite ce que nous appe- 31

32 4 Descriptions et explications techniques de certains services lons les domaines. Ensuite les sous-domaines, etc... à l infini. Il est aussi possible de déléguer la gestion DNS d un sous-domaine à une machine particulière, complexifiant encore un peu plus l arbre que nous évoquions tout à l heure. Mais qu est-ce que «.»? Et bien c est simplement le commencement de tout. C est à dire que, prenons fremen.etablissement.org comme exemple, un nom de machine s écrit sous la forme fremen.etablissement.org., et non pas fremen.etablissement.org comme nous avons l habitude de l écrire lorsque nous donnons une URL à notre navigateur Web. Les noms de domaines se lisent donc de la droite vers la gauche afin de simplifier et de rendre plus rapide la résolution de noms. 4.2 Usenet De part la forme des messages, on pourrait dans un premier temps comparer Usenet à un simple service de listes de diffusion. Mais ce n en est pas un. Usenet permet de mener une discussion par le biais de messages textuels, tout autour du monde et quelque soit l heure. Les messages sont archivés durant une certaine période (généralement quatorze jours), puis sont effacés du serveur. Usenet n est pas centralisé sur une ou deux machines, mais est composé de centaines de milliers de machines, interconnectées par des lignes téléphoniques, par des lignes spécialisées à très haut débit, par le biais de simples accès Internet grand public ou encore au moyen d un avion et de bande perforée (si ce n est plus utilisé à l heure où vous lisez ce document, sachez que cela se faisait encore il n y pas si longtemps). De ce fait, le système est très tolérant aux pannes et très flexible. Usenet est organisé autour de plusieurs hiérarchies, parmi lesquelles on peut citer alt.*, fr.*, le «Big8» 1, ru.*, fx.*, et des dizaines d autres. Dans ces hiérarchies se dégagent plusieurs catégories, puis des sous-catégories, et enfin des groupes. On peut, là encore, résumer une hiérarchie par un arbre. Les hiérarchies sont réparties principalement par langues, mais aussi par sujet. Les groupes sont eux répartis par sujets. Lorsque vous postez un article sur un de ces groupes, celui-ci est enregistré par le serveur, puis transmis au serveur voisin, puis à un autre, et à plusieurs dizaines de milliers d autres. Ce que vous écrivez de chez vous à un instant X sera disponible sur un serveur à l autre bout du monde à un instant Y, le temps séparant ces deux instants variant de quelques millisecondes à quelques minutes. Le Logiciel Libre est très lié à Usenet, car c est un formidable moyen pour les développeurs et utilisateurs de communiquer entre eux, permettant un échange rapide d informations. C est aussi un moyen sûr pour trouver rapidement des réponses à presque n importe quel problème, ou pour simplement passer un bon moment. 1 La hiérarchie internationale, composée en réalité de huit hiérarchies : comp.*, news.*, rec.*, soc.*, misc.*, sci.*, talk.*, humanities.* 32

33 5 Mise en place matérielle 5.1 Liaison Je ne couvrirais pas cette partie, ne sachant pas quel type de liaison sera retenu par l établissement. Toutefois, ce projet se base sur une liaison fixe haut débit, disposant d au moins deux adresses IP fixes. En effet, les solutions d accès Internet déployées dans les établissements scolaires sont généralement de simples routeurs Numéris, coûteux, lents et complètement obsolètes. Comparativement, un accès par technologie câble ou xdsl revient beaucoup moins cher pour une qualité et un débit nettement supérieurs. Sur le territoire français, l offre Netissimo 2 de France Télécom est un excellent choix qui conviendra très bien. Certains fournisseurs, tel que Nerim 1 par exemple, fournissent des adresses IP fixes pour un prix très raisonnable. L offre Netissimo 1 peut également s avérer suffisante. Dans le cas d une ligne ADSL, la topologie du réseau sera toutefois différente de celle présentée ci-dessous. L utilisation d un routeur/modem ADSL est une solution envisageable. 5.2 Réseau L architecture du réseau est relativement simple ; le serveur et le serveur d accès sont reliés directement à Internet. Les cinq machines clientes sont reliés au réseau par le biais du serveur d accès, grâce à un simple hub Fast-Ethernet (100 Mb/s). Sur ce même hub viendront se connecter le serveur et le serveur d accès, permettant le partage des répertoires utilisateurs et l accès à Internet. Les deux serveurs disposent chacun d une adresse IP publique fixe. Les clients, quant à eux, disposent chacun d une adresse fixe, mais privée et non routable (si vous disposez de suffisamment d adresses publiques pour en assigner également aux postes clients, n hésitez pas). Éclairons tout ceci par le schéma de la figure 5.1. Basons-nous sur une connexion de type Ligne Spécialisée, ou câble, sur lesquelles l on se connecte au moyen d équipements réseau Ethernet (10 Mb/s ou 100 Mb/s)

34 5 Mise en place matérielle FIG. 5.1 Architecture du réseau 34

ResEl 101 : Présentation des fonctionnalités de Linux utilisées au ResEl

ResEl 101 : Présentation des fonctionnalités de Linux utilisées au ResEl ResEl 101 : Présentation des fonctionnalités de Linux utilisées au ResEl Association ResEl Réseau des Élèves de l ENST Bretagne 23 Septembre 2005 Association ResEl (Réseau

Plus en détail

ACTION PROFESSIONNELLE N 4. Fabien SALAMONE BTS INFORMATIQUE DE GESTION. Option Administrateur de Réseaux. Session 2003. Sécurité du réseau

ACTION PROFESSIONNELLE N 4. Fabien SALAMONE BTS INFORMATIQUE DE GESTION. Option Administrateur de Réseaux. Session 2003. Sécurité du réseau ACTION PROFESSIONNELLE N 4 Fabien SALAMONE BTS INFORMATIQUE DE GESTION Option Administrateur de Réseaux Session 2003 Sécurité du réseau Firewall : Mandrake MNF Compétences : C 21 C 22 C 23 C 26 C 34 Installer

Plus en détail

Version de novembre 2012, valable jusqu en avril 2013

Version de novembre 2012, valable jusqu en avril 2013 Pré requis techniques pour l installation du logiciel complet de gestion commerciale WIN GSM en version hyper File en configuration Windows Terminal Serveur Version de novembre 2012, valable jusqu en avril

Plus en détail

Rapport : installation d un OS Lycoris Deskstop/LX

Rapport : installation d un OS Lycoris Deskstop/LX Nicolas Guillon Groupe 111 Rapport : installation d un OS Lycoris Deskstop/LX Lycoris connu aussi sous le nom de Dekstop/LX est un système d exploitation d UNIX, faisant partie des systèmes dit Windowsiens.

Plus en détail

Présentation du logiciel free-eos Server

Présentation du logiciel free-eos Server Présentation du logiciel free-eos Server Ce document décrit la solution logicielle de serveur intranet/internet/extranet développée dans le projet free-eos. 1. Distribution serveur free-eos Server Le logiciel

Plus en détail

Contrôleur de domaine serveur d applications

Contrôleur de domaine serveur d applications Contrôleur de domaine serveur d applications Optimisation du serveur existant et installation d un serveur de secours Michel Galka-Cortes I - Présentation de l activité - Compétences nécessaires C21 Installer

Plus en détail

Le livre du Grand Débutant qui Débute

Le livre du Grand Débutant qui Débute Le livre du Grand Débutant qui Débute Debian-Facile 5 septembre 2014 Table des matières 1 Qu est ce que Debian 3 1.1 Origine.................................... 3 1.2 Organisation.................................

Plus en détail

Linux 1: Présentation

Linux 1: Présentation 1: Présentation 11.05.04, Avon arrighi@univ-mlv.fr, IGM, Université de Marne-la-Vallée 1: Présentation Unix Normalisation Consortiums Logiciel libre Distributions Conseils Caractéristiques Notions 1: Présentation

Plus en détail

ETNA Projet de Fin d Étude 2005-2007 RimElse Cahier des charges. c Copyleft 2006, ELSE Team

ETNA Projet de Fin d Étude 2005-2007 RimElse Cahier des charges. c Copyleft 2006, ELSE Team ETNA Projet de Fin d Étude 2005-2007 RimElse Cahier des charges c Copyleft 2006, ELSE Team 18 avril 2006 Table des matières 1 Introduction 2 2 Présentation du projet 3 2.1 Une distribution Évolulable..................

Plus en détail

Création et publication d un Intranet

Création et publication d un Intranet Création et publication d un Intranet Mise en place d un Intranet basé sur une solution Php-Mysql intégrée à un réseau hétérogène TCP/IP Michel Galka-Cortes I - Présentation de l activité - Compétences

Plus en détail

Notice d utilisation du serveur SE3 (Samba Édu 3) Version «élèves» 2.4 Lycée Jean-Pierre TIMBAUD

Notice d utilisation du serveur SE3 (Samba Édu 3) Version «élèves» 2.4 Lycée Jean-Pierre TIMBAUD Notice d utilisation du serveur SE3 (Samba Édu 3) Version «élèves» 2.4 Lycée Jean-Pierre TIMBAUD 7 septembre 2014 INTRODUCTION Les ordinateurs du lycée sont dans le domaine JPT (sous serveur Linux) possédant

Plus en détail

LOGICIEL KIPICAM : Manuel d installation et d utilisation

LOGICIEL KIPICAM : Manuel d installation et d utilisation 2015 LOGICIEL KIPICAM : Manuel d installation et d utilisation Kipisoft http://w.sanchez.free.fr/product_home_overview.php 16/05/2015 SOMMAIRE 1. Présentation de l'application... 3 2. Installation de l'application...

Plus en détail

Guide d installation. Serveur TeamAgenda STS. Version Windows

Guide d installation. Serveur TeamAgenda STS. Version Windows Installation/Configuration TeamAgenda STS Guide d installation Serveur TeamAgenda STS Version Windows 1 Installation/Configuration TeamAgenda STS Objectifs Installer le Serveur TeamAgenda STS Configuration

Plus en détail

Chap. III : Le système d exploitation

Chap. III : Le système d exploitation UMR 7030 - Université Paris 13 - Institut Galilée Cours Architecture et Système Le système d exploitation (ou O.S. de l anglais Operating System ) d un ordinateur est le programme qui permet d accéder

Plus en détail

AUDIT DU LAN ET DU PARC INFORMATIQUE

AUDIT DU LAN ET DU PARC INFORMATIQUE 1 AUDIT DU LAN ET DU PARC INFORMATIQUE Objectifs : vérification du plan d adressage audit des postes en service création de documents sur le LAN et le matériel informatique LE RESEAU ET LE PARC INFORMATIQUE

Plus en détail

GNU/Linux vs. Windows Ubuntu

GNU/Linux vs. Windows Ubuntu GNU/Linux vs. Windows Ubuntu Hadda CHERROUN Cellule de téléenseignement et en enseignement à distance Younes GUELLOUMA Pedatic.lagh-univ.dz Objectifs de la formation 1. Décrire ce que c est que Linux 2.

Plus en détail

Logiciel Libre Cours 1 Introduction

Logiciel Libre Cours 1 Introduction Logiciel Libre Cours 1 Introduction Stefano Zacchiroli zack@pps.univ-paris-diderot.fr Laboratoire PPS, Université Paris Diderot 2013 2014 URL http://upsilon.cc/zack/teaching/1314/freesoftware/ Copyright

Plus en détail

Systèmes d exploitation

Systèmes d exploitation Systèmes d exploitation Module UE2 : administration de systèmes Licence professionnelle Pierre Nerzic IUT de Lannion 1 LP/UE2 v2 2005-07 Mise en service des postes de travail Ce chapitre présente rapidement

Plus en détail

Présentation de l existant

Présentation de l existant Le présent marché à pour objet, la fourniture d équipements informatiques : microordinateurs de bureau équipés de systèmes d exploitation et de logiciels bureautiques pour remplacer le parc obsolète, d

Plus en détail

Partie théorique (20 points) :

Partie théorique (20 points) : OFPPT Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail Direction Recherche et Ingénierie de la Formation Examen Passage Session Juillet 2012 Variante 1 Filière : Technicien en Maintenance

Plus en détail

Architecture logicielle des ordinateurs

Architecture logicielle des ordinateurs Architecture logicielle des ordinateurs Yannick Prié UFR Informatique Université Claude Bernard Lyon 1 des ordinateurs Objectifs du cours Notions générales sur le fonctionnement matériel (un peu) et logiciel

Plus en détail

Serveurs dédiés. Trafic et performances

Serveurs dédiés. Trafic et performances Serveurs dédiés Trafic et performances Nos services sont destinés aux entreprises et particuliers exigeants en terme de fiabilité, de sécurité et de disponibilité. Nous sommes également à même de fournir

Plus en détail

LYCEE DE BRAS PANON MAPA MAI 2015

LYCEE DE BRAS PANON MAPA MAI 2015 LYCEE DE BRAS PANON MAPA MAI 2015 ****** Etablissement demandeur : Lycée de Bras-Panon 51 Chemin de Bras-Panon 97412 Bras-Panon Lycée de Bras-Panon - Mai 2015 Page 1 sur 7 1 - Objet de l appel d offres

Plus en détail

Avanquest Connection Manager vous permet de vous connecter à Internet en tous lieux, en toute simplicité.

Avanquest Connection Manager vous permet de vous connecter à Internet en tous lieux, en toute simplicité. DESCRIPTION : Avanquest Connection Manager vous permet de vous connecter à Internet en tous lieux, en toute simplicité. Lors de la première connexion à partir d un nouvel emplacement, Avanquest Connection

Plus en détail

Sauvegarde des données au LAAS

Sauvegarde des données au LAAS Sauvegarde des données au LAAS Laurent Blain, LAAS-CNRS 1 Configuration Technique 1 Serveur de sauvegarde connecté à une bibliothèque de bandes 1 bibliothèque Qualstar 88132 3 lecteurs LTO-2 100 bandes

Plus en détail

Le Web: les machines parlent aux machines

Le Web: les machines parlent aux machines Le Web: les machines parlent aux machines Historique Année 70 : ARPA (Advanced Research Project Agency). Relier les centres de recherche : ARPANET. 1972 : Premières spécifications TCP/IP (IP internet Protocol)

Plus en détail

Présentation. Logiciels libres. Open Source. Clinkast 4 Avenue du Général de Gaulle F 92360 Meudon (+33) 6 20 44 86 95 (+33) 1 46 30 24 13

Présentation. Logiciels libres. Open Source. Clinkast 4 Avenue du Général de Gaulle F 92360 Meudon (+33) 6 20 44 86 95 (+33) 1 46 30 24 13 Présentation Logiciels libres et Open Source Description Un logiciel libre* est en général gratuit. Il est utilisable et modifiable sans notification préalable à son auteur, qui a renoncé à ses droits

Plus en détail

Une distribution GNU/Linux est un système

Une distribution GNU/Linux est un système Les gestionnaires de paquets ou comment installer vos logiciels Sylvain Blondeau Une distribution GNU/Linux est un système d exploitation reposant sur un noyau Linux entouré d une multitude de logiciels

Plus en détail

JEAN-FRANÇOIS BOUCHAUDY GILLES GOUBET. Linux. Administration

JEAN-FRANÇOIS BOUCHAUDY GILLES GOUBET. Linux. Administration est f o E Y R O L L E S JEAN-FRANÇOIS BOUCHAUDY GILLES GOUBET Linux Administration PRÉAMBULE...P-1 Progression pédagogique... P-2 MODULE 1 : INTRODUCTION... 1-1 Les caractéristiques d UNIX...1-2 L historique

Plus en détail

Informatique. Les réponses doivent être données en cochant les cases sur la dernière feuille du sujet, intitulée feuille de réponse

Informatique. Les réponses doivent être données en cochant les cases sur la dernière feuille du sujet, intitulée feuille de réponse Questions - Révision- - 1 er Semestre Informatique Durée de l examen : 1h pour 40 questions. Aucun document n est autorisé. L usage d appareils électroniques est interdit. Les questions faisant apparaître

Plus en détail

INSTALLATION CD PERMANENT Version Nomade

INSTALLATION CD PERMANENT Version Nomade INSTALLATION CD PERMANENT Version Nomade SOMMAIRE 1 Introduction...2 1.1 Vue d ensemble...2 1.2 Configuration recommandée...2 2 Guide d installation...3 2.1 Sélection du répertoire d installation de l

Plus en détail

UNIX / LINUX. gbrunel.epsi@gmail.com. u Guilhem Brunel. u 20h de cours (TP et TD) u 1 contrôle con@nu à mi parcours (50%) u 1 par@el (50%)

UNIX / LINUX. gbrunel.epsi@gmail.com. u Guilhem Brunel. u 20h de cours (TP et TD) u 1 contrôle con@nu à mi parcours (50%) u 1 par@el (50%) UNIX / LINUX u Guilhem Brunel gbrunel.epsi@gmail.com u 20h de cours (TP et TD) u 1 contrôle con@nu à mi parcours (50%) u 1 par@el (50%) u Ordinateur avec un Linux obligatoire!! 1 UNIX u Licences u U@lité

Plus en détail

Positionnement produit

Positionnement produit DNS-323-2TB Boîtier de stockage réseau à 2 baies avec 2 disques durs 1 téraoctet (2 x 1 To) Cas de figure d'utilisation Garantie 2 ans Sauvegarde du système permettant la récupération en cas de panne grave

Plus en détail

Projet Professionnel Encadré 1 er Semestre

Projet Professionnel Encadré 1 er Semestre BTS SIO 1 Leclerc Axel INFOSUP Lyon 2014-2015 Projet Professionnel Encadré 1 er Semestre Nature de l activité : Contexte : L association Maison des Ligues (M2L) a constaté que de nombreuses données numériques

Plus en détail

Présentation du produit

Présentation du produit Présentation du produit 3 allée de la Crabette Le rôle d un serveur de fichiers est de mettre des données à disposition de personnes de confiance, que ce soit pour partager d importantes informations techniques

Plus en détail

Ce manuel vous accompagne au long des procédures d installation et de restauration de PheBuX 2004 [alternative solutions]

Ce manuel vous accompagne au long des procédures d installation et de restauration de PheBuX 2004 [alternative solutions] Version 2004 Ce manuel vous accompagne au long des procédures d installation et de restauration de PheBuX 2004 [alternative solutions] Il vous permet aussi de vous familiariser avec le fonctionnement de

Plus en détail

Le contrat SID-Hébergement

Le contrat SID-Hébergement Version : 2.4 Revu le : 09/10/2008 Auteur : Jérôme PREVOT Le contrat SID-Hébergement Objectif : Fournir au client une solution complètement hébergée de son système d information et des ses applications,

Plus en détail

PROJET PERSONNALISÉ ENCADRÉ : N 6

PROJET PERSONNALISÉ ENCADRÉ : N 6 PROJET PERSONNALISÉ ENCADRÉ : N 6 Mise en place d un serveur AD Benjamin Dupuy BTS Service Informatique aux Organisations Option : Solutions d'infrastructure, systèmes et réseaux Epreuve E6 Parcours de

Plus en détail

Forex VPS Mode d emploi

Forex VPS Mode d emploi Forex VPS Mode d emploi Bienvenue sur le serveur de trading qui vous est proposé par Nicolas Tuffier et merci d avoir accordé votre confiance à ce service. AVERTISSEMENT IMPORTANT Les investissements dans

Plus en détail

RoxMath. Pour un monde informatique libre

RoxMath. Pour un monde informatique libre RoxMath Pour un monde informatique libre RoxMath est une distribution GNU/Linux contenant de nombreux logiciels pour les Mathématiques adaptés pour l'éducation réalisée pour l'irem de la Réunion par Nathalie

Plus en détail

PRESENTATION DE L ESPACE DE TRAVAIL COLLABORATIF

PRESENTATION DE L ESPACE DE TRAVAIL COLLABORATIF PRESENTATION DE L ESPACE DE TRAVAIL COLLABORATIF I Présentation Générale II Les utilisateurs, les membres et les administrateurs III Présentation détaillée des modules IV Spécifications techniques V Droits

Plus en détail

Projet 2A STI : Supervision et audit de la sécurité système dans un réseau

Projet 2A STI : Supervision et audit de la sécurité système dans un réseau Projet 2A STI : Supervision et audit de la sécurité système dans un réseau Jeremy Briffaut,??? 8 septembre 2014 1 Objectifs Ce projet vous permettra de mettre en pratique vos connaissances acquises dans

Plus en détail

Chapitre N 7: Configuration et administration d un réseau local. Configuration et administration d un réseau local

Chapitre N 7: Configuration et administration d un réseau local. Configuration et administration d un réseau local Configuration et administration d un réseau local I Introduction : Une fois le matériel est choisi, le câblage est réalisé et les différentes composantes du réseau sont connectées, il faut. Quelque soit

Plus en détail

Administration de Parc Informatique TP 05 Installation de Linux Debian

Administration de Parc Informatique TP 05 Installation de Linux Debian Institut Galilée L2 info S1 Année 2008-2009 Administration de Parc Informatique TP 05 Installation de Linux Debian 1 Une machine virtuelle Sur les machines du Sercal, nous ne pouvons pas manipuler les

Plus en détail

Présentation / Installation / Configuration d un serveur MS Windows NT 4.0. Travail réalisé en cours et lors de séance en autonomie.

Présentation / Installation / Configuration d un serveur MS Windows NT 4.0. Travail réalisé en cours et lors de séance en autonomie. Intitulé : Présentation / Installation / Configuration d un serveur MS Windows NT 4.0 Cadre : Travail réalisé en cours et lors de séance en autonomie. Conditions de réalisation : Ce travail à été réalisé

Plus en détail

Réplication de données de classe entreprise pour environnements distribués et reprise sur sinistre

Réplication de données de classe entreprise pour environnements distribués et reprise sur sinistre Réplication de données de classe entreprise pour environnements distribués et reprise sur sinistre La tendance actuelle vers une conception distribuée de l entreprise, avec des agences, des centres de

Plus en détail

fichiers Exemple introductif : stockage de photos numériques

fichiers Exemple introductif : stockage de photos numériques b- La Gestion des données Parmi les matériels dont il a la charge, le système d exploitation s occupe des périphériques de stockage. Il s assure, entre autres, de leur bon fonctionnement mais il doit être

Plus en détail

Spécifications Techniques Générales. Techno Pole Internet. Lycée Djignabo / Ziguinchor

Spécifications Techniques Générales. Techno Pole Internet. Lycée Djignabo / Ziguinchor Techno Pole Internet Lycée Djignabo / Ziguinchor Sommaire 1 ARCHITECTURE LOGICIELLE 2 1.1 APACHE, UN SERVEUR POLYVALENT, PERFORMANT ET MONDIALEMENT RECONNU 2 1.2 ARCHITECTURE LOGICIELLE DU SERVEUR 2 1.3

Plus en détail

Dossier d analyse et de comparaison 2012

Dossier d analyse et de comparaison 2012 Microsoft Exchange Server 2010 Configuration système requise Ordinateur basé sur l'architecture x64 avec processeur Intel prenant en charge l'architecture x64 ou processeur AMD prenant en charge la plate-forme

Plus en détail

INTRODUCTION... 3 ARCHITECTURE...

INTRODUCTION... 3 ARCHITECTURE... SOMMAIRE INTRODUCTION... 3 ARCHITECTURE... 4 CE QUI CHANGE POUR L'UTILISATEUR... 5 LE ROLE DE L'ADMINISTRATEUR... 5 LE MATERIEL... 5 CONFIGURATION SYSTEME... 6 DEPANNAGE... 7 DROITS DE L UTILISATEUR POUR

Plus en détail

Formation Bureautique SRAL 2013-14. Choisir son micro ordinateur. Jean Pierre Dromain

Formation Bureautique SRAL 2013-14. Choisir son micro ordinateur. Jean Pierre Dromain Formation Bureautique SRAL 2013-14 Choisir son micro ordinateur Jean Pierre Dromain Avant Propos L informatique est une science ni unique ni stable Il faut vraiment faire attention pour savoir de quoi

Plus en détail

Préambule. Sommaire. Ouverture de votre Service Client. Configuration de La Solution Crypto. Activation. Paramètres PagesIMMO

Préambule. Sommaire. Ouverture de votre Service Client. Configuration de La Solution Crypto. Activation. Paramètres PagesIMMO Préambule La Solution Crypto offre en standard la possibilité de publier vos annonces et de les diffuser sur Internet, sur votre site Web ou sur différents serveurs d annonces, comme le décrit en détail

Plus en détail

Manuel du Desktop Sharing

Manuel du Desktop Sharing Brad Hards Traduction française : Ludovic Grossard Traduction française : Damien Raude-Morvan Traduction française : Joseph Richard 2 Table des matières 1 Introduction 5 2 Le protocole de mémoire de trame

Plus en détail

Sync-A-BOX et Duplicati. est une plateforme Cloud pour stocker et gérer vos données en ligne.

Sync-A-BOX et Duplicati. est une plateforme Cloud pour stocker et gérer vos données en ligne. Sync-A-BOX et Duplicati est une plateforme Cloud pour stocker et gérer vos données en ligne. Les usages : Espace de stockage externe, accessible depuis n importe où. Utilisable comme lecteur logique avec

Plus en détail

TP01: Installation de Windows Server 2012

TP01: Installation de Windows Server 2012 TP0: Installation de Windows Server 202 Rappel : nous utiliserons le terme «WS202» pour désigner Windows Server 202et le terme «VM» pour Machine Virtuelle. - Installation d une VM Windows Server 202 de

Plus en détail

Systèmes en réseau : Linux 1ère partie : Introduction

Systèmes en réseau : Linux 1ère partie : Introduction Systèmes en réseau : Linux 1ère partie : Introduction Les fondements de Linux : le logiciel libre Historique de Linux Présentation générale de Linux Les applications à succès Les distributions Qu'est-ce

Plus en détail

Le serveur communication unifiée IceWarp. Guide de mise à jour. Version 10. Février 2010. IceWarp France / DARNIS Informatique

Le serveur communication unifiée IceWarp. Guide de mise à jour. Version 10. Février 2010. IceWarp France / DARNIS Informatique Le serveur communication unifiée IceWarp Guide de mise à jour Version 10 Février 2010 IceWarp France / DARNIS Informatique i Sommaire Guide de mise à jour vers la V10 1 A lire avant de démarrer la mise

Plus en détail

Groupe Eyrolles, 2005,

Groupe Eyrolles, 2005, Groupe Eyrolles, 2005, Table des matières AVANT-PROPOS...................................................... XVIII CD-Rom Mozilla Thunderbird sur le CD-Rom offert avec cet ouvrage XIX 1. INSTALLATION ET

Plus en détail

E-Learning / Ergonomie :

E-Learning / Ergonomie : BARRAU Mathieu Licence Pro Communication Electronique GRUFFAZ Loic Université Lyon 2 E-Learning / Ergonomie : Cahier des charges, contenu et organisation du support de cours pour le programme de formation

Plus en détail

Installation de Bâtiment en version réseau

Installation de Bâtiment en version réseau Installation de Bâtiment en version réseau 1. CONFIGURATION LOGICIEL ET MATERIELS Version du logiciel : Systèmes validés : Protocoles validés : Bâtiment 2009 V10.0.0 et supérieure Sur le serveur : Windows

Plus en détail

CONDUITE & GESTION DE PROJET

CONDUITE & GESTION DE PROJET LES THEMES DU PROGRAMME PEDAGOGIQUE CONDUITE & GESTION DE PROJET Techniques de gestion de projets Connaître le rôle d un chef de projet dans la conduite de projet. Les méthodes, les techniques et les outils

Plus en détail

Prérequis techniques. Yourcegid FISCALITE On Demand. Prérequis techniques Yourcegid Fiscalité On Demand Page 1 / 9

Prérequis techniques. Yourcegid FISCALITE On Demand. Prérequis techniques Yourcegid Fiscalité On Demand Page 1 / 9 Yourcegid FISCALITE On Demand Prérequis techniques Yourcegid Fiscalité On Demand Page 1 / 9 PR-YC Fiscalité - OD-03/2014 Prérequis Sommaire 1. PREAMBULE... 3 2. PREREQUIS RESEAU... 4 Généralités... 4 Accès

Plus en détail

Fiche Produit. Plateforme de sauvegarde en marque blanche Kiwi Business

Fiche Produit. Plateforme de sauvegarde en marque blanche Kiwi Business Révision d avril 2012 Fiche Produit Plateforme de sauvegarde en marque blanche Kiwi Business La solution Kiwi Business a été spécialement conçue pour répondre aux besoins les plus exigeants en termes de

Plus en détail

http://cri.univ-lille1.fr Virtualisation de Windows dans Ubuntu Linux

http://cri.univ-lille1.fr Virtualisation de Windows dans Ubuntu Linux http://cri.univ-lille1.fr Virtualisation de Windows dans Ubuntu Linux Version 1.0 Septembre 2011 SOMMAIRE 1. Introduction 3 2. Installation du logiciel de virtualisation VirtualBox 4 3. Création d'une

Plus en détail

Environnement graphique sous GNU/Linux (GNOME) www.ofppt.info

Environnement graphique sous GNU/Linux (GNOME) www.ofppt.info ROYAUME DU MAROC Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail GNU/Linux www.ofppt.info DIRECTION RECHERCHE ET INGENIERIE DE FORMATION SECTEUR NTIC Gnu/Linux Sommaire 1. Présentation

Plus en détail

Canon NDPS Gateway Guide de l utilisateur

Canon NDPS Gateway Guide de l utilisateur Canon NDPS Gateway Guide de l utilisateur Canon NDPS Gateway Préface Ce manuel contient la description de toutes les fonctions et les instructions d utilisation de Canon NDPS Gateway. Veuillez le lire

Plus en détail

PG208, Projet n 3 : Serveur HTTP évolué

PG208, Projet n 3 : Serveur HTTP évolué PG208, Projet n 3 : Serveur HTTP évolué Bertrand LE GAL, Serge BOUTER et Clément VUCHENER Filière électronique 2 eme année - Année universitaire 2011-2012 1 Introduction 1.1 Objectif du projet L objectif

Plus en détail

Une ergonomie intuitive

Une ergonomie intuitive Une ergonomie intuitive Les solutions de la ligne PME offrent une interface de travail proche des usages quotidiens en informatique. Leur ergonomie intuitive facilite la prise en main du logiciel. Une

Plus en détail

CREER ET FORMATER UNE PARTITION DE DISQUE DUR 1 QUE SONT LES PARTITIONS ET LES LECTEURS LOGIQUES? 6

CREER ET FORMATER UNE PARTITION DE DISQUE DUR 1 QUE SONT LES PARTITIONS ET LES LECTEURS LOGIQUES? 6 Table des matières. CREER ET FORMATER UNE PARTITION DE DISQUE DUR 1 QUE SONT LES PARTITIONS ET LES LECTEURS LOGIQUES? 6 QUE SONT LES DISQUES DE BASE ET LES DISQUES DYNAMIQUES? 6 FORMATAGE DES DISQUES ET

Plus en détail

Installation de Windows XP www.ofppt.info

Installation de Windows XP www.ofppt.info ROYAUME DU MAROC Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail XP DIRECTION RECHERCHE ET INGENIERIE DE FORMATION SECTEUR NTIC XP Sommaire 1 Introduction... 2 2 Vérification de la

Plus en détail

Tutorial Terminal Server sous

Tutorial Terminal Server sous Tutorial Terminal Server sous réalisé par Olivier BOHER Adresse @mail : xenon33@free.fr Site Internet : http://xenon33.free.fr/ Tutorial version 1a Page 1 sur 1 Index 1. Installation des services Terminal

Plus en détail

Introduction à l informatique

Introduction à l informatique Introduction à l informatique Julien Tesson Université Paris-Est Créteil UFR Droit 2012 J. Tesson, Informatique - UFR Droit. 2012 1 / 28 Présentation Julien Tesson Maitre de conférence (Informatique) Mail

Plus en détail

Comment configurer Kubuntu

Comment configurer Kubuntu Comment configurer Kubuntu Configuration du réseau... 1 Configurer votre système Linux sur le réseau...1 Vérifier manuellement l adresse IP...5 Connecter un lecteur réseau distant Windows/Mac grâce au

Plus en détail

Contexte technologique : Présentation du logiciel: Le NAS ( Network Attached Storage):

Contexte technologique : Présentation du logiciel: Le NAS ( Network Attached Storage): Contexte technologique : Dans notre entreprise, Il arrive fréquemment que les fichiers soient stockés sur les postes de travail des employés et partagés sur le réseau. Pour mettre à jour un fichier, on

Plus en détail

Activité professionnelle N

Activité professionnelle N BTS SIO Services Informatiques aux Organisations Option SISR Session 2015 Kissley POUNGA Activité professionnelle N 12 Nature de l activité Objectifs ÉTUDE DU RENOUVELLEMENT DU MATÉRIEL INFORMATIQUE Remise

Plus en détail

La maintenance logicielle de son ordinateur : Explications (mise à jour le 05/07/2011)

La maintenance logicielle de son ordinateur : Explications (mise à jour le 05/07/2011) La maintenance logicielle de son ordinateur : Explications (mise à jour le 05/07/2011) A/ Maintenance de base avec les outils windows I) Nettoyage du disque : Dans le poste de travail, sur le lecteur «Disque

Plus en détail

DOCUMENTATION MISE A JOUR ANTIBIOGARDE. V4.0 en v4.1

DOCUMENTATION MISE A JOUR ANTIBIOGARDE. V4.0 en v4.1 DOCUMENTATION MISE A JOUR ANTIBIOGARDE V4.0 en v4.1 Version d Antibiogarde 4.1 Version du document 1.0 Date dernière mise à jour du document 15/06/2010 Retrouvez cette doc à jour sur : http://www.antibiogarde.org/activation/

Plus en détail

Le client/serveur repose sur une communication d égal à égal entre les applications.

Le client/serveur repose sur une communication d égal à égal entre les applications. Table des matières LES PRINCIPES DE BASE... 1 Présentation distribuée-revamping...2 Présentation distante...3 Traitements distribués...3 données distantes-rd...4 données distribuées-rda distribué...4 L'ARCHITECTURE

Plus en détail

www.konicaminolta.fr DocMaster La parfaite maîtrise du cycle de production documentaire * L essentiel de l image

www.konicaminolta.fr DocMaster La parfaite maîtrise du cycle de production documentaire * L essentiel de l image www.konicaminolta.fr DocMaster La parfaite maîtrise du cycle de production documentaire * L essentiel de l image * Solution de gestion documentaire DocMaster Avec DocMaster... maîtrisez votre cycle de

Plus en détail

Créez votre ordinateur virtuel!

Créez votre ordinateur virtuel! virtualisation Créez votre ordinateur virtuel! Installer plusieurs systèmes d'exploitation sur son ordinateur peut rendre bien des services. Longtemps réservée aux professionnels, cette possibilité est

Plus en détail

Le filtrage de niveau IP

Le filtrage de niveau IP 2ème année 2008-2009 Le filtrage de niveau IP Novembre 2008 Objectifs Filtrage : Le filtrage permet de choisir un comportement à adopter vis à vis des différents paquets émis ou reçus par une station.

Plus en détail

Les noms et adresses IP des différentes machines sur le réseau 192.168.0.0/24 de la salle C309 seront définis comme suit :

Les noms et adresses IP des différentes machines sur le réseau 192.168.0.0/24 de la salle C309 seront définis comme suit : T.P. n 1 Réseau local sous Linux Binôme Authentification NIS Partages NFS Groupe 1 Introduction Ce TP consiste à configurer un petit réseau local de plusieurs machines sous Linux Fedora 14 (14 clients

Plus en détail

PROCEDURE INSTALLATION ET PARAMETRAGE D UN SERVEUR TSE

PROCEDURE INSTALLATION ET PARAMETRAGE D UN SERVEUR TSE PROCEDURE INSTALLATION ET PARAMETRAGE D UN SERVEUR TSE Table des matières 1) Un serveur TSE, c est quoi?... 1 2) Prérequis technique... 1 3) Comment louer un serveur?... 1 4) Ou acheter des licences?...

Plus en détail

Démarrage des solutions Yourcegid On Demand avec Citrix

Démarrage des solutions Yourcegid On Demand avec Citrix Démarrage des solutions Yourcegid On Demand avec Citrix NT-YCOD-2.4-06/2013 1. Table des matières 1. Table des matières 2 2. Préambule 3 3. Installation des postes clients 4 4. Paramétrage du client Citrix

Plus en détail

Guide d installation JMap 5.0

Guide d installation JMap 5.0 Guide d installation JMap 5.0 Installation de JMap L installation de JMap se fait typiquement sur un serveur qui sera accédé par l ensemble des utilisateurs. Lors de l installation, toutes des composantes

Plus en détail

Manuel du logiciel PrestaTest.

Manuel du logiciel PrestaTest. Manuel du logiciel. Ce document décrit les différents tests que permet le logiciel, il liste également les informations nécessaires à chacun d entre eux. Table des matières Prérequis de PrestaConnect :...2

Plus en détail

Fiche d identité produit

Fiche d identité produit Fiche d identité produit Référence DNS-313 Désignation Boîtier de stockage réseau SATA à 1 baie Clientèle cible Particuliers Accroche marketing Proposé à un prix défiant toute concurrence, le boîtier de

Plus en détail

Partie théorique (20 points) :

Partie théorique (20 points) : OFPPT Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail Direction Recherche et Ingénierie de la Formation Examen Passage Session Juillet 2012 Variante 2 Filière : Technicien en Maintenance

Plus en détail

Introduction. Serv-U v8 : Un serveur de transfert de fichiers accessible et simple d utilisation

Introduction. Serv-U v8 : Un serveur de transfert de fichiers accessible et simple d utilisation Serv-U 8 Mars 2009 Introduction Serv-U v8 : Un serveur de transfert de fichiers accessible et simple d utilisation Watsoft annonce la sortie de la version 8 de Serv-U, serveur sécurisé de transfert de

Plus en détail

Notre offre Système. systemes@arrabal-is.com

Notre offre Système. systemes@arrabal-is.com systemes@arrabal-is.com Généralités Généralités des systèmes Windows Les systèmes Microsoft sont au cœur du système d information de la majorité des entreprises, si bien qu environ 90% des postes utilisateurs

Plus en détail

N 39 Administration des Systèmes et des Réseaux Informatiques SUJET

N 39 Administration des Systèmes et des Réseaux Informatiques SUJET Administration des Systèmes et des Réseaux Informatiques SUJET Sélections régionales 2012 SOMMAIRE A. Explication du sujet... 3 B. Matériaux et consommables... 9 D. Barème de correction... 10 E. Annexes...

Plus en détail

Utiliser le site learningapps.org pour créer des activités interactives

Utiliser le site learningapps.org pour créer des activités interactives Utiliser le site learningapps.org pour créer des activités interactives I. Créer un compte - Pour pouvoir utiliser le site learningapps.org à des fins de création, il faut commencer par créer un compte

Plus en détail

Windows Installer ou l installation en un clic de souris

Windows Installer ou l installation en un clic de souris ou l installation en un clic de souris Par Benoit HAMET Consultant chez Avanade Introduction Si vous devez gérer les applications au sein de votre organisation, vous savez déjà que l installation, le support

Plus en détail

Serveur d environnement Windows pour Macintosh. MacWin. Guide d installation et de configuration. Outil : Connexion Bureau à Distance

Serveur d environnement Windows pour Macintosh. MacWin. Guide d installation et de configuration. Outil : Connexion Bureau à Distance Serveur d environnement Windows pour Macintosh MacWin Guide d installation et de configuration Outil : Connexion Bureau à Distance Révision : 7 février 2007 Table des matières MacW in (Serveur simulation

Plus en détail

Tuto : Raspberry Pi (wheezy-raspbian)

Tuto : Raspberry Pi (wheezy-raspbian) 1 I - Avant de commencer... 3 II - Configurer votre carte SD... 4 1 - Télécharger votre distribution... 4 2 - Télécharger «diskimager»... 4 III - Premier démarrage... 7 III - Monter le NAS de 250Go de

Plus en détail

Manuel de référence de KoXo Administrator V2.3

Manuel de référence de KoXo Administrator V2.3 20 Gestion des comptes «Office 365» Office 365 est une solution hébergée offrant une messagerie de type Exchange 2010, un portail Sharepoint 2010, Office 2010 en ligne, et un système de communications

Plus en détail

ESPACE MULTIMEDIA DU CANTON DE ROCHESERVIERE

ESPACE MULTIMEDIA DU CANTON DE ROCHESERVIERE 1 Introduction ESPACE MULTIMEDIA DU CANTON DE ROCHESERVIERE Atelier «pour approfondir» Sauvegarder ses données à domicile ou sur Internet Qui n a jamais perdu des photos ou documents suite à une panne

Plus en détail

ACCEDER A SA MESSAGERIE A DISTANCE

ACCEDER A SA MESSAGERIE A DISTANCE Pour garder le contact avec leur entreprise, de plus en plus de collaborateurs ont besoin d accéder à leurs emails lorsqu ils sont en déplacement ou à domicile. Cet accès distant est facilité si la messagerie

Plus en détail

Manuel de l utilisateur. Logiciel SmartGUI. Dallmeier electronic GmbH & Co.KG. DK 200.004.000 F / Rev. 1.2.6 / 031222

Manuel de l utilisateur. Logiciel SmartGUI. Dallmeier electronic GmbH & Co.KG. DK 200.004.000 F / Rev. 1.2.6 / 031222 Manuel de l utilisateur Logiciel SmartGUI 1 DK 200.004.000 F / Rev. 1.2.6 / 031222 Software SmartGUI Copyright Tous droits réservés. Ce document ne doit ni être copié, photocopié, reproduit, traduit, transmis

Plus en détail

Maintenance et gestion approfondie des Systèmes d exploitation Master 2 SILI. Année universitaire 2014-2015 David Genest

Maintenance et gestion approfondie des Systèmes d exploitation Master 2 SILI. Année universitaire 2014-2015 David Genest Maintenance et gestion approfondie des Systèmes d exploitation Master 2 SILI Année universitaire 2014-2015 David Genest Systèmes d exploitation Master 2 SILI 2014-2015 1 Chapitre I Virtualisation 1 Présentation

Plus en détail