Identifier les différents types de diarrhée. Définir le traitement des enfants de 0 à 2 mois d'âge souffrant de diarrhée

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Identifier les différents types de diarrhée. Définir le traitement des enfants de 0 à 2 mois d'âge souffrant de diarrhée"

Transcription

1 Module 6. Centre de Compétence: Diarrhée et Déshydratation Objectifs du module Section I Maladies diarrhéiques Décrire le traitement des diarrhées graves. Identifier les indications cliniques en vue d une thérapie antibiotique pour la maladie diarrhéique dans une situation d'urgence extrême Identifier les caractéristiques cliniques de la dysenterie, les pathogènes causals les plus fréquents, et les antibiotiques qui peuvent être utilisés pour traiter l'infection Utiliser les lignes directrices de la gestion intégrée de la maladie de l'enfant (IMC) dans le traitement des enfants souffrant de diarrhée. Section II Diarrhée chez les enfants de 0 à 2 mois d'âge Identifier les différents types de diarrhée. Définir le traitement des enfants de 0 à 2 mois d'âge souffrant de diarrhée Section III Déshydratation Décrire et identifier les différents types de déshydratation. Évaluer le degré de déshydratation. Décrire les bases physiologiques de la thérapie de réhydratation orale (TRO). Expliquer les caractéristiques et les routines d administration des solutions de TRO. Énumérer les avantages de la TRO. Définir quand la TRO a échoué et quand la TRO est contre indiquée. Décrire comment administrer la TRO aux enfants souffrant de déshydratation sévère. Détailler une stratégie pour la mise en place d'une unité de TRO sur le site d'une catastrophe. Objectifs du centre Utiliser les directives de IMCI chez les enfants souffrant de diarrhée, avec ou sans déshydratation. Identifier les résultats cliniques utilisés dans l'évaluation de la gravité des maladies diarrhéiques Gérer les différents types de maladies diarrhéiques. Sélectionner les plans de réhydratation appropriés pour les différents degrés de déshydratation. Mélanger les solutions de réhydratation orale (SRO) à base d ingrédients disponibles dans le contexte des catastrophes. Donner un traitement approprié pour des déshydratations sévères avec les ressources disponibles dans les cas catastrophiques.

2 Format de présentation La résolution de cas sous forme de jeu de rôle dans lequel le moniteur ou l'instructeur exécute en tant que mère/adulte, offrant les informations nécessaires à la résolution de l'affaire. Durée 60 minutes Matériels Salle de classe ou zone de rencontre avec un nombre de chaises suffisant disposées en demicercle Feuilles de papier et des stylos ou des crayons Notes pour l'instructeur Bureau et chaises pour le jeu de rôle (si possible table d'examen) Scénario/cas cliniques (avec script in extenso et solution) pour le moniteur Scénario/cas cliniques pour les participants En option: Les ustensiles nécessaires pour préparer les SRO (bouteilles ou d'autres récipients de l'eau, cuillère, pot, tasses, ORE OMS). Diverses solutions (D5W, une solution saline normale, des solutions locales disponibles dans le commerce, KCI, NaCI) pour la réhydratation IV. Echelle pour les nourrissons. Equipement pour la simulation d'accès vasculaire. Notes pour l'instructeur Mannequin d un nourrisson Cas Le scenario initial est commun à tous les cas qui seront discutés en session par petits groupes. Dans chaque cas, il est demandé à un étudiant de jouer le rôle du médecin et d établir un diagnostic, basé sur des trouvailles en histoire et physique et initier une gestion appropriée. Toutes les résolutions de cas doivent être rapportées par l étudiant dans une discussion avec le reste du groupe. Note pour les instructeurs : Avant de commencer l'activité avec chaque groupe d'étudiants, assurez vous que tous les éléments nécessaires sont disponibles. Révisez, tous les objectifs d'enseignement pour le centre de compétences. Tout au de long de l'activité, remplissez les informations demandées dans la liste de contrôle d'évaluation. Le moniteur fonctionnant comme la mère/adulte emmenant l'enfant doit connaitre toutes les données nécessaires à la résolution de chaque cas. En outre, il est recommandé qu'il utilise la langue locale et des figures de style, et démontre les attitudes et les manières souvent observées dans le pays ou la région où le cours se déroule. Dans chaque cas, l'un

3 des élèves est appelé à jouer le rôle de médecin et d'établir un diagnostic, basé sur l'historique et les signes physiques, et à initier une gestion appropriée. Il doit obtenir toutes les données pertinentes de l'historique et demander la présence des signes physiques attendus en fonction du cas. L'instructeur doit encourager la participation de tous les élèves dans le groupe au moment de "l'entretien et l'examen physique." La même chose devrait être faite lors de la discussion des preuves soutenant le diagnostic et la gestion proposées par les élèves. L'instructeur doit également faire un examen final de chaque cas en insistant sur les points essentiels inclus dans l'étude. Début du scenario Tard dans l été, de grandes tempêtes accompagnées de fortes pluies ont causé des inondations dans le nord de l'argentine. Tar tagal, ville située dans le comté de Saint Martin, dans la province de Salta, a été sévèrement touchée. Beaucoup de maisons construites sur les berges de la rivière à proximité ont été emportées par l'eau qui s'engouffrait. Cela a entraîné l'évacuation de plus de 1800 familles, environ 5000 individus. Certains d'entre eux ont été placés dans des bâtiments publics et d'autres sous des tentes. Pour ces derniers, les services d'assainissement sont fournis par des bains chimiques et l'eau potable est livrée par camion. Le pont routier reliant le comté de Saint Martin avec la capitale de la province a été détruit par l'érosion fluviale provoquée par l'augmentation du débit de la rivière Secco. Tartagal a un hôpital général, avec 40 lits. Cinq jours après l'évacuation des berges de la rivière, vous êtes envoyé par les autorités de la santé publique pour pendre en charge un établissement de santé du camp, près de l'endroit où personnes ont été temporairement placées sous des tentes. Vous avez 100 litres d'eau potable, 60 enveloppes des sels de réhydratation orale de l OMS (1 litre de solution de réhydratation orale (SRO) par enveloppe), plusieurs cathéters pour administrer du liquide IV, diverses solutions IV (D5W, une solution saline normale, KCI, NaCI, NaHC03), et quelques seringues. Vous avez aussi un petit réfrigérateur, différents contenants dosés, des bouteilles en plastique de 1 litre, échelle pour les nourrissons, 3 thermomètres, 1 tensiomètre, et des cuillères et gobelets en plastique. Deux travailleurs de la santé, récemment formés à la gestion intégrée des maladies de l'enfance (IMCI), ont été envoyés afin de vous aider dans le poste de santé. Une information précédente sur la santé montre que, comme d'habitude pendant l'été, il y a eu de nombreux cas de maladies diarrhéiques dans la région. Cas 1 Une jeune femme amène ses 3 enfants au centre de santé. Vous évaluez le plus grand, un garçon de 4 ans pendant que vos assistants examinent ses deux frères. La mère dit que son fils a passé des selles molles pour les 3 derniers jours.

4 Les selles sont liquides, sans trace de sang. Le garçon a pu boire de l'eau sans aucun problème, et a mangé du riz avec bon appétit. Il n'y a pas eu de vomissement ou de fièvre. Le volume d'urine est normal. Température (T) C est de 37.2C; fréquence cardiaque (FC) est de 100 BPM; pression artérielle (PA) est 95/60 mm Hg; et le poids est de 14 kg. Le garçon est alerte, mais irritable, et pleure pendant l'examen. L abdomen est mou, sans aucune tendreté. Les bruits intestinaux sont en légère augmentation. Les muqueuses sont humides, et la turgescence de la peau et le remplissage capillaire est normale. Diagnostique/Classification Les maladies diarrhéiques, sans signe de danger général. Hydratation normale ou légère déshydratation sous clinique. Aucun médicament nécessaire. Augmentation de l'absorption de liquide (bouillon, soupe, eau de riz), selon la tolérance. TRO de Plan A. Montrer à la mère comment préparer le SRO (si le matériel est disponible, l'étudiant agissant en tant que médecin doit montrer comment préparer le SRO). Donner 200 ml de SRO après chaque défécation, jusqu'à ce que les selles redeviennent normales. Offrir la nourriture habituelle. Si aucune amélioration n'est constatée au bout de 3 5 jours, faire une seconde visite. Si l'enfant vomit, des selles sanguinolentes sont notées, ou s'il n y a aucun changement dans l'aspect général de l'enfant (signes de danger), aller immédiatement au poste de santé. La diarrhée grave, avec l'absence de sang dans les selles. Utilisation des médicaments, notamment des antibiotiques et des antispasmodiques, dans des cas de diarrhée grave. Pathogènes probables Les signes vitaux sont normaux, et il n'y a pas de résultats suggérant une déshydratation ou une maladie sévère. La tolérance au niveau des liquides et des aliments est préservée, ainsi que la mixtion d'urine. Discutez la TRO de Plan A. Insistez sur l'alimentation normale pour les enfants souffrants de diarrhée, en particulier l'allaitement maternel.

5 Examinez les signes de danger qui doivent être communiqués à la mère. Cas 2 Un des assistants vous demande d'évaluer la sœur de 2 ans de votre premier patient Elle a également eu la diarrhée pendant 4 jours. La fillette a vomi plusieurs fois aujourd'hui, quoiqu'elle ait bu de l'eau de riz hier avec une bonne tolérance. Le vomi est clair, sans bile, et elle a toléré de très petites quantités d'eau. Elle a refusé de boire une boisson quelconque depuis hier. Le volume d'urine est diminué et l'urine semble plus foncée que d'habitude. T C est de 37.2C; FC est de 120 BPM; PA et de 90/50 mm Hg; le poids est de 10 kg. La pression du pouls est normale. La fille est alerte, semble effrayée, et pleure sans laisse couler des larmes pendant l'examen. Le test du pli cutané est positif, et la peau est légèrement pâle. Le remplissage capillaire est < 3 sec. D'autres résultats: muqueuses demi sèches ou sèches, des orbites enfoncés. L abdomen est mou et n'est pas tendu, les bruits intestinaux sont normaux. Les maladies diarrhéiques, sans trace de sang. Déshydratation modérée. Commencez immédiatement le régime de TRO de Plan B. (Si le matériel est disponible, l'étudiant agissant en tant que médecin doit montrer comment préparer le SRO): SRO, ml en 4 heures. La surveillance de l'état clinique continue. Montrez à la mère comment donner le SRO par petites gorgées ou avec une petite cuillère. Ne pas donner plus de 200 ml en 20 minutes. Cas 2 (suite) Quatre heures plus tard, la fillette a bu 900 ml de SRO. Quelle est la prochaine étape appropriée dans la gestion de ce patient? Réévaluez la patiente. Déterminez son poids et ses signes vitaux. Recherchez des signes suggérant une déshydratation.

6 La fillette semble encline à jouer. Son poids est de kg. Il n y a pas de signes suggérant une déshydratation. Quelle est l étape suivante appropriée pour la gestion du patient? L'hydratation de la fillette est normale. Mettre en place la TRO de Plan A. Montrez à la mère comment préparer le SRO. Donnez 200 ml de SRO après chaque défécation, jusqu'à ce que les selles redeviennent normales. Offrez de la nourriture solide progressivement en fonction de la tolérance orale. Si l enfant est encore nourrie au sein, encouragez la mère à continuer à le faire. Si des vomissements ou des selles sanguinolentes sont notées, ou s'il n y a aucun changement dans l'aspect général de l'enfant (signes de danger), allez immédiatement au poste de santé. Prochaine visite dans 24 heures, mais pas plus que ça. La présence de vomissement n'est pas une contre indication pour la TRO. Des vomissements non bilieux et des conclusions abdominales normales règlent l'iléus. Examinez toutes les causes de contreindications à la TRO. Examinez des mesures appropriées lorsque les patients vomissent pendant la réhydratation. Arrêtez la réhydratation pour un bref moment de minutes, puis donnez des SRO froids en petits volumes. Si les vomissements persistent, placer une sonde nasogastrique et donnez des SRO. Si les vomissements persistent, entreprenez un traitement de liquide IV. Cas 3 Maintenant, vous êtes invité à voir le plus jeune frère. Il a 6 mois, et a aussi la diarrhée. Dans ce cas, la maladie a commencé 5 jours avant. Selles liquides, sans trace de sang, des vomissements persistants. La mère vous dit qu'elle n'a pas été en mesure d'allaiter l'enfant depuis la nuit dernière, parce qu'il refuse de le faire. De plus, elle est incapable de le réveiller complètement. Il n y a pas eu d'urine dans les couches depuis hier. T C est de 37.2 C; FC est de 160 BPM; PA est de 60/40 mm Hg; le poids est de 5 kg. Très faible, pouls irrégulier; léthargie, les orbites très enfoncés; fontanelle antérieure déprimée. Signe positif du pli cutané; peau froide et marbrée. Remplissage capillaire > 5". Muqueuses sèches. Diarrhée aigu, sans trace de sang. Déshydratation sévère.

7 Ressuscitation du volume avec une thérapie de fluide IV avec cristalloïdes isotoniques (sérum physiologique): 100ml (20 ml/kg) en 1 heure. Réévaluation. Si l échec d'hémodynamique persiste, répétez l'expansion du volume. Si le statut normal d'hémodynamique est récupéré, essayez la TRO de Plan B pour compléter la réhydratation. Si le nourrisson ne tolère pas les liquides par voie orale, l envoyez immédiatement à l'hôpital pour continuer un traitement de fluide IV. Cas 3 (suite) Après 4 heures la FC est de 110 BPM; la PA est de 95/60 mm Hg, le poids est de 5,700 kg. L'enfant a passé deux selles liquides; mais la tolérance orale est bonne. Il n'y a pas de résultat suggérant une déshydratation. Il est alerte. Quelle est la prochaine étape dans la gestion de ce patient? TRO de Plan A; continuez l'allaitement; examinez les signes de danger avec la mère; prochaine visite dans les heures. Révisez la physiopathologie et les résultats associés au choc hypovolémique Envisagez le TRO de Plan C Si le matériel est disponible, pratiquez un accès IV Cas 4 Trois jours plus tard vous avez envoyé l'un des assistants médicaux à l'hôpital pour demander du matériel médical. Il est parti avec le seul véhicule disponible capable de conduire à travers les routes boueuses. Vous n'avez aucun équipement pour le traitement IV. Un garçon de 6 ans est amené précipitamment dans le poste de santé dans les bras de sa mère. La mère vous dit que son fils a passé plus de 8 selles liquides dans les 6 dernières heures. Les selles sont complètement liquides, sans trace de sang. Pas de vomissements. L'enfant boit de l'eau avidement. Il n'a pas été à la selle dans les 6 dernières heures. Son père est atteint de diarrhée depuis les dernières 48 heures, avec des selles fréquentes et liquides. T C est de 37.6 C; FC est de 130 BPM; PA est de 80/40 mm Hg. L'enfant est léthargique, mais il peut parler et ne décrit aucune douleur abdominale. Il y a des marques d orbites enfoncées, la peau pâle et froide avec le signe positif du pli cutané. Remplissage capillaire > 5". Etat de faiblesse, des pulsations périphériques faibles. Abdomen mou et non tendu, avec augmentation de bruits intestinaux.

8 Grave maladie diarrhéique, sans trace de sang. Déshydratation sévère. Suspicion de choléra. En l'absence de matériel pour le traitement du fluide IV et aucun moyen de transport disponible, placez une sonde nasogastrique et commencez avec le SRO 20/ml/kg par heure. Surveillez les signes vitaux et la mixtion d urine. Vérifiez les vomissements et distension abdominale. Continuez jusqu'à ce que l'envoi à l'hôpital soit possible. Cas 4 (suite) L'enfant vomit 2 3 fois. Quelle est l étape suivante dans la gestion de ce patient? Réduire le rythme de l'administration de SRO A ce moment, l'assistant médical arrive avec les éléments nécessaires pour une thérapie de fluide IV. Que faites vous maintenant? Initiez une thérapie liquidienne IV, selon la TRO de Plan C. Si l'hydratation normale n'est pas possible, envoyez l'enfant à l'hôpital. Si l'hydratation normale est atteinte, donnez la TRO de Plan A, une alimentation normale, et commencez un traitement antibiotique à cause de la suspicion de choléra (TMP SMX; doxicycline), réviser les signes de danger avec la mère; prochaine visite dans les heures. Comme un cas de choléra est suspecté, prendre un échantillon de selles pour la culture. Signaler le cas suspect aux autorités de la santé publique. Discutez des résultats suggérant l'épidémie de choléra, y compris l'âge du patient avec une diarrhée sévère et une déshydratation rapide, avec choc. Un contexte épidémiologique favorable pour une diffusion du choléra V. Relation probable avec des adultes infectés. Enquête active des cas suspects, particulièrement chez les adultes, et une surveillance d'épidémiologique doit être instaurée si l'étiologie est confirmée. Renforcez les pratiques d'hygiène (ex. se laver les mains, utiliser des bains chimiques, cuisiner dans le respect des règles d hygiène), ainsi que l accès à de l'eau potable et des aliments non contaminés. Cas 5 Vous êtes en train de réévaluer une fillette de 4 ans lors d une visite de routine, 5 jours après sa première visite, elle avait une diarrhée sans trace de sang, avec une légère déshydratation. Elle a reçu une réhydratation avec la TRO de Plan B. Elle a bien toléré la thérapie et a été renvoyée chez elle avec des recommandations pour la gestion de sa maladie diarrhéique et une TRO de Plan A.

9 La diarrhée persiste, et la fille se plaint de fièvre et de constantes douleurs abdominales. Les selles sont sanguinolentes depuis les dernières 48 heures. La tolérance orale est bonne, mais elle n'a pas d'appétit et semble malade. Le volume d'urine est normal. T C de 38.9 C; FC est de 90 BPM; PA est de 95/65 mm Hg. La fillette est alerte, mais inconfortable, bien qu elle se laisse examiner. Les muqueuses sont humides; le test du pli cutané est négatif. La fille pleure avec des lames. Remplissage capillaire < 3". Ventre légèrement tendu et tendre. Diarrhée sanguinolente (dysenterie), sans déshydratation. L'antibiothérapie: azithromycine ou ceftriaxone (amoxicinlline ou TMP SMX, si les premiers agents ne sont pas disponibles) si l'information locale de résistance aux antimicrobiens n'est pas connue. Si possible, envoyer des échantillons de selles pour la culture. TRO de Plan A ; Examinez les signes de danger avec la mère; Prochaine visite dans les 48 heures. Si après 48 heures la diarrhée persiste et qu il n'y a aucune amélioration de l'état clinique, référez le patient à l'hôpital. Obtenez la culture et l antibiogramme pour guider l'antibiothérapie. Si l'état clinique est amélioré, continuez le traitement antibiotique pendant 5 jours. Si aucune amélioration n'est constatée après 2 séries antibiotiques et aucune des cultures n est disponible, donnez un antiamibienne traitement par métronidazole (si possible, essayez de confirmer le diagnostic avec l'examen des selles). La présence de sang dans les selles rend le diagnostic de dysenterie le plus probable. Initialement, l'étiologie la plus probable est bactérienne (Shigella sp, dans la plupart des cas) s il n y a pas de conclusion (ex : hépatomégalie) associée à la dysenterie amibienne. Examinez les agents les plus appropriés et le temps de l'antibiothérapie. Résistance aux antimicrobiens. L utilisation des antimicrobiens doit être prudente dans les régions endémiques de syndrome urémique hémolytique en raison du risque de libération de toxine dans l'intestin. Discutez les parasitoses locales, les plus probables en insistant sur la maladie amibienne, et leur gestion. Cas 6 Il y a une épidémie de maladies diarrhéiques dans la région, affectant un grand nombre de personnes déplacées. Vous avez utilisé tous vos matériels de TRO. Vous comptez en recevoir plus dans quelques

10 heures. Vous avez des solutions IV. Une fillette de 2 ans avec une diarrhée de 3 jours se présente à votre établissement de santé. La fillette avait vomi un peu au début de sa maladie, mais aujourd'hui, elle a accepté des liquides par voie orale dans son abri. Il n'y a pas de sang dans les selles, et elle ne signale aucune douleur abdominale. Le volume d'urine a légèrement diminué, mais elle a été à la selle une fois ce matin. T C est de 36.8; FC est de 120bpm; PA est de 100/50 mm Hg; poids est de 10 kg. Elle pleure sans larmes pendant l'examen physique. Abdomen est mou et n'est pas tendu. Les bruits de l'intestin ont légèrement diminué. Membranes muqueuses sèches, test positif du pli cutané. Remplissage capillaire < 3". Grave maladie diarrhéique, sans trace de sang. Déshydratation modérée. TRO de Plan B. Comme le WHO SRO n'est pas disponible, mélangez des solutions IV pour obtenir l'sro. Sinon, utilisez du thé avec du sucre, ou préparez de l'eau de riz. Cas 6 (suite) La fillette a toléré la TRO et son hydratation est normale après 3 heures. Il vous reste seulement un contenant dosé. Quelle est la prochaine étape appropriée dans la gestion de ce patient? Préparez assez de SRO pour 24 heures selon la TRO de Plan A. Donnez ce SRO à la mère dans une bouteille propre. Examinez avec la mère les signaux d alarme; prochaine visite dans les 24 heures si la diarrhée persiste. Soulignez l'importance du champ étendu des formes convenables du SRO. Discutez les proportions appropriées de diverses solutions IV et l'utilisation locale des ingrédients disponibles dans la préparation du SRO.

11 Cas 7 La même fillette que vous avez aidée dans le Cas 6 retourne 15 jours après sa première visite. La mère dit que la diarrhée a persisté pendant tout ce temps. La fillette peut bien manger et boire, sans vomissement. Les selles sont un peu liquides, pâteuses, mais pas de traces de sang. Elle n'a pas de douleur abdominale, mais se plaint de flatulences. Elle a été fébrile et la mixtion d urine est normale. T C est de 36.8 C; FC est de 95 BPM; PA est de 100/60 mm Hg. Les membranes des muqueuses sont humides, le test du pli cutané négatif. Remplissage capillaire < 3". L abdomen est mou et n'est pas tendu. Diarrhée persistante, sans déshydratation. TRO de Plan A Donnez le métronidazole si elle n'a pas reçu de traitement auparavant. Révisez le régime alimentaire. Enquêtez sur les parasites dans les selles, si possible. Prochaine visite dans 5 jours. Insistez sur l'importance de Giardia lamblia comme cause de la diarrhée persistante chez les enfants. Examinez les caractéristiques pathophysiologies et cliniques de la diarrhée persistante. Notez l'importance de bonnes pratiques sanitaires, ainsi que d'eau potable et de nourriture dans un contexte de catastrophe.

La gastro-entérite. Information destinée aux parents

La gastro-entérite. Information destinée aux parents La gastro-entérite Information destinée aux parents Votre enfant a la gastro-entérite Il présente des diarrhées ou de vomissements Ce dépliant est un outil complémentaire à l'information transmise par

Plus en détail

L enfant avant tout. Diarrhée et vomissements

L enfant avant tout. Diarrhée et vomissements 27 L enfant avant tout Diarrhée et vomissements Les vomissements et la diarrhée sont deux des principales raisons pour lesquelles les parents amènent leurs enfants à l urgence d un hôpital. À L Hôpital

Plus en détail

La vaccination des enfants

La vaccination des enfants FICHES DE DIALOGUE Fiche n 1 La vaccination des enfants Question : Que voyez-vous sur ces images? Réponses : 1. Une mère qui tient son enfant pendant qu il est vacciné. 2. Un père portant son enfant vacciné

Plus en détail

Directives pour les nouveaux protocoles de traitement de la diarrhée à l intention des agents de soins de santé à base communautaire

Directives pour les nouveaux protocoles de traitement de la diarrhée à l intention des agents de soins de santé à base communautaire Directives pour les nouveaux protocoles de traitement de la diarrhée à l intention des agents de soins de santé à base communautaire n a pas encore fait l objet d un test sur le terrain Cette publication

Plus en détail

Mon enfant a la diarrhée

Mon enfant a la diarrhée Mon enfant a la diarrhée Chers parents, Votre enfant a la diarrhée. Cette brochure répondra à la plupart de vos questions et vous donnera des conseils pratiques pour que cette mauvaise passe ne tourne

Plus en détail

BOITE A IMAGES POUR LA COMMUNICATION SUR LA PREVENTION ET LA LUTTE CONTRE LE CHOLERA

BOITE A IMAGES POUR LA COMMUNICATION SUR LA PREVENTION ET LA LUTTE CONTRE LE CHOLERA BOITE A IMAGES POUR LA COMMUNICATION SUR LA PREVENTION ET LA LUTTE CONTRE LE CHOLERA Qu est-ce la boite à images? Cette boite à images est un appui visuel pour les relais communautaires, agents de santé,

Plus en détail

Lutte contre les maladies hydriques et le choléra

Lutte contre les maladies hydriques et le choléra Lutte contre les maladies hydriques et le choléra La sensibilisation de la population Guide à l intention des agents sensibilisateurs République Démocratique du Congo Mission Sud-Ouest Projet de Réduction

Plus en détail

Diarrhée aiguë du nourrisson (194a) Professeur Dominique PLANTAZ Février 2004 (Mise à jour mai 2005)

Diarrhée aiguë du nourrisson (194a) Professeur Dominique PLANTAZ Février 2004 (Mise à jour mai 2005) Diarrhée aiguë du nourrisson (194a) Professeur Dominique PLANTAZ Février 2004 (Mise à jour mai 2005) Objectifs : Objectifs pédagogiques terminaux : diagnostiquer une diarrhée aiguë devant une diarrhée

Plus en détail

Diarrhées aiguës du nourrisson

Diarrhées aiguës du nourrisson Diarrhées aiguës du nourrisson Critères de gravité Chef de service de Pédiatrie - CHV Des «Critères de gravité» : pour quoi faire? A priori : pour prendre une décision Conseil téléphonique Domicile ou

Plus en détail

الجمهورية التونسية. République Tunisienne. Ministère de la Santé Publique. Observatoire National des Maladies Nouvelles et Emergentes

الجمهورية التونسية. République Tunisienne. Ministère de la Santé Publique. Observatoire National des Maladies Nouvelles et Emergentes الجمهورية التونسية République Tunisienne Ministère de la Santé Publique Observatoire National des Maladies Nouvelles et Emergentes Mise en place d un système de surveillance des pathologies et des décès

Plus en détail

Mon enfant est malade

Mon enfant est malade Mon enfant est malade repères pour reconnaître et comprendre la maladie agir et soulager mon enfant savoir quand et où consulter Guide élaboré grâce à la collaboration de médiateurs socioculturels, de

Plus en détail

MUCINUM comprimés enrobés

MUCINUM comprimés enrobés MUCINUM, comprimés enrobés Notice - Page 1 sur 5 Veuillez lire attentivement l intégralité de cette notice avant de prendre ce médicament. Elle contient des informations importantes pour votre traitement.

Plus en détail

Politique relative aux enfants malades et à l exclusion

Politique relative aux enfants malades et à l exclusion Politique relative aux enfants malades et à l exclusion Mise à jour Janvier 2012 page 1 Politique relative aux enfants malades et à l exclusion Cette politique a été conçue afin de mieux cerner les interventions

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE AUX ENFANTS MALADES ET À l EXCLUSION

POLITIQUE RELATIVE AUX ENFANTS MALADES ET À l EXCLUSION POLITIQUE RELATIVE AUX ENFANTS MALADES ET À l EXCLUSION 2008 TITRE CPE Les Petits Bonheurs Code : CA 115.8.2 Politique relative aux enfants malades et à l exclusion NATURE ET APPROBATION Date d approbation

Plus en détail

Session facultative 3 : Prise en charge initiale des complications obstétricales

Session facultative 3 : Prise en charge initiale des complications obstétricales Cahier du Participant Session facultative 3 : Prise en charge initiale des complications obstétricales Résumé de la session Il est très rare qu il y ait des complications dues à la GATPA ; néanmoins, il

Plus en détail

Newsletter Mars 2012

Newsletter Mars 2012 Multi-accueil «Les Loustics» 22, rue de Belfort 68730 RANSPACH LE BAS 03.89.68.26.21 03.89.68.89.03 loustics@cc-portedusundgau.com Newsletter Mars 2012 1 Evénements Les TrOlls rendront visite aux Indiens

Plus en détail

Perenterol forte 250 mg capsules

Perenterol forte 250 mg capsules Traduction interne inofficielle de la notice allemande Notice : Information de l utilisateur Perenterol forte 250 mg capsules Pour les enfants à partir de 2 ans et les adultes Levure sèche de Saccharomyces-cerevisiae

Plus en détail

Item 168. Parasitoses digestives : giardiose, amoebose, téniasis, ascaridiose, oxyurose

Item 168. Parasitoses digestives : giardiose, amoebose, téniasis, ascaridiose, oxyurose CHAPITRE 1 Amœbose I. Épidémiologie 16 II. Physiopathologie 17 III. Clinique 19 IV. Diagnostic biologique 20 V. Examens complémentaires non biologiques 21 VI. Traitement et prévention 22 Nouveau programme

Plus en détail

Mise à jour de diarrhée. Cheleste M. Thorpe MD Tufts Medical Center November 2011

Mise à jour de diarrhée. Cheleste M. Thorpe MD Tufts Medical Center November 2011 Mise à jour de diarrhée Cheleste M. Thorpe MD Tufts Medical Center November 2011 Objectifs Pour examiner le traitement de la diarrhée aqueuse aiguë, et de partager récente vaccination, les informations

Plus en détail

NOTICE : INFORMATION POUR L'UTILISATEUR. Imodium 2 mg gélules

NOTICE : INFORMATION POUR L'UTILISATEUR. Imodium 2 mg gélules NOTICE : INFORMATION POUR L'UTILISATEUR Imodium 2 mg gélules Veuillez lire attentivement l'intégralité de cette notice avant d utiliser ce médicament Ce médicament peut être obtenu sans ordonnance. Cependant

Plus en détail

REPOBLIKAN I MADAGASIKARA MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DU PLANNING FAMILIAL

REPOBLIKAN I MADAGASIKARA MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DU PLANNING FAMILIAL REPOBLIKAN I MADAGASIKARA MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DU PLANNING FAMILIAL MANUEL DES AGENTS DE SANTE NON FORMES EN PCIME POUR L INTRODUCTION DU ZINC ET DU SEL DE REHYDRATION ORALE A BASSE OSMOLARITE POUR

Plus en détail

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR. Herbesan, plante pour tisane. Feuille de séné

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR. Herbesan, plante pour tisane. Feuille de séné NOTICE 1 NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR Herbesan, plante pour tisane Feuille de séné Veuillez lire attentivement cette notice avant d utiliser ce médicament car elle contient des informations importantes

Plus en détail

LES DIARRHEES AIGUES DE L'ENFANT

LES DIARRHEES AIGUES DE L'ENFANT LES DIARRHEES AIGUES DE L'ENFANT I/ Introduction- Généralités très fréquent, courant 1 des causes de mortalité infantile la plus fréquente 1 des premières causes de mortalité infantile dans le tiers- monde

Plus en détail

Déshydratation aiguë du nourrisson et traitement (194b) Professeur Dominique PLANTAZ Février 2004 (Mise à jour mai 2005)

Déshydratation aiguë du nourrisson et traitement (194b) Professeur Dominique PLANTAZ Février 2004 (Mise à jour mai 2005) Déshydratation aiguë du nourrisson et traitement (194b) Professeur Dominique PLANTAZ Février 2004 (Mise à jour mai 2005) Objectifs : Objectifs terminaux, l'étudiant est capable de : diagnostiquer un état

Plus en détail

SANTÉ DE L ENFANT 9 9.1 CARACTÉRISTIQUES DE L ACCOUCHEMENT. Soumana HAROUNA et Ibrahim CHAIBOU

SANTÉ DE L ENFANT 9 9.1 CARACTÉRISTIQUES DE L ACCOUCHEMENT. Soumana HAROUNA et Ibrahim CHAIBOU SANTÉ DE L ENFANT 9 Soumana HAROUNA et Ibrahim CHAIBOU Au cours de la troisième enquête démographique et de santé et à indicateurs multiples, on a enregistré, pour tous les enfants nés au cours des cinq

Plus en détail

Trop chaud! Les maladies liées à la chaleur

Trop chaud! Les maladies liées à la chaleur Trop chaud! Les maladies liées à la chaleur Les sports et les loisirs apportent de nombreux avantages aux enfants et peuvent être une manière amusante et agréable de faire de l activité physique. Cependant,

Plus en détail

Infections urinaires chez l enfant

Infections urinaires chez l enfant Infections urinaires chez l enfant Questions et réponses pour diminuer vos inquiétudes Chers parents, Cette brochure a pour but de faciliter votre compréhension et de diminuer vos inquiétudes en vous

Plus en détail

La déshydratation. Eau est indispensable à la vie, est le principal constituant de notre organisme

La déshydratation. Eau est indispensable à la vie, est le principal constituant de notre organisme La déshydratation 1. définition Perte excessive de la teneur en eau de l organisme Déficit du volume liquidien par déséquilibre du bilan hydrosodé 2. mécanismes et causes a. mécanisme Eau est indispensable

Plus en détail

Les Arbres décisionnels

Les Arbres décisionnels Les Arbres décisionnels Les aides à la décision plainte-traitement (ou arbres décisionnels ) sont tirés de travaux effectués dans le cadre de l Organisation Mondiale de la Santé. Ils sont destinés à soutenir

Plus en détail

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR. Loperamide EG 2 mg gélules. Chlorhydrate de lopéramide

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR. Loperamide EG 2 mg gélules. Chlorhydrate de lopéramide NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR Loperamide EG 2 mg gélules Chlorhydrate de lopéramide Veuillez lire attentivement cette notice avant de prendre ce médicament car elle contient des informations importantes

Plus en détail

I-2-5 FICHE DESTINEE AUX PERSONNES PRENANT EN CHARGE DES SANS-DOMICILE FIXE MESSAGES CLES

I-2-5 FICHE DESTINEE AUX PERSONNES PRENANT EN CHARGE DES SANS-DOMICILE FIXE MESSAGES CLES I-2-5 FICHE DESTINEE AUX PERSONNES PRENANT EN CHARGE DES SANS-DOMICILE FIXE (Soignants en LHSS et LAM prenant en charge des adultes vulnérables en structures et aux EMA) MESSAGES CLES 1. Deux risques vitaux

Plus en détail

24 heures avec une gastrostomie

24 heures avec une gastrostomie 24 heures avec une gastrostomie 6 ème Congrès Dysphagie Octobre 2013 Françoise FIEVET Infirmière Stomathérapeute Indications de la gastrostomie bien plus nombreuses que le thème d aujourd hui Patients

Plus en détail

TOXI-INFECTIONS INFECTIONS ALIMENTAIRES COLLECTIVES HELENE DALMAS

TOXI-INFECTIONS INFECTIONS ALIMENTAIRES COLLECTIVES HELENE DALMAS TOXI-INFECTIONS INFECTIONS ALIMENTAIRES COLLECTIVES HELENE DALMAS I-DEFINITION Les TIAC sont définies par l apparition d au moins 2 cas d une symptomatologie gastro-intestinale dont on peut rapporter la

Plus en détail

Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE

Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 22 décembre 2004 VOGALENE 5 mg, suppositoire sécable (Boîte de 10) Laboratoires SCHWARZ PHARMA métopimazine Liste II Date de l AMM initiale chez

Plus en détail

Les situations «à risque»

Les situations «à risque» Les situations «à risque» âge «à risque» : le nourrisson - faible nombre de symptômes - rapidité d'aggravation de certaines affections cris, pleurs, et refus du biberon : syndromes occlusifs polypnée (+

Plus en détail

ALGORITHME. Juin 2008 Royaume du Maroc Ministère de la Santé. Prise en Charge Intégrée des Maladies de l Enfant

ALGORITHME. Juin 2008 Royaume du Maroc Ministère de la Santé. Prise en Charge Intégrée des Maladies de l Enfant ALGORITHME Juin 2008 Royaume du Maroc Ministère de la Santé Prise en Charge Intégrée des Maladies de l Enfant ALGORITHME Organisation Mondiale de la Santé 1997 Ce document n est pas une publication officielle

Plus en détail

Mon enfant est malade!! Peut-il fréquenter le Centre de la Petite Enfance??

Mon enfant est malade!! Peut-il fréquenter le Centre de la Petite Enfance?? Centre de la Petite Enfance Baliballon Mon enfant est malade!! Peut-il fréquenter le Centre de la Petite Enfance?? La réponse dans les pages qui suivent En collaboration avec le CLSC-CHSLD «Comme la santé

Plus en détail

REPUBLIQUE DU BENIN ~~~ ~~~~ MINISTERE DE LA SANTE

REPUBLIQUE DU BENIN ~~~ ~~~~ MINISTERE DE LA SANTE REPUBLIQUE DU BENIN ~~~ ~~~~ MINISTERE DE LA SANTE Projet intégré de marketing social plus dans le cadre du contrôle des maladies diarrhéiques au Bénin Manuel de formation des formateurs des agents des

Plus en détail

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR. DUPHALAC FRUIT 10 g / 15 ml sirop Lactulose

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR. DUPHALAC FRUIT 10 g / 15 ml sirop Lactulose NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR DUPHALAC FRUIT 10 g / 15 ml sirop Lactulose Veuillez lire attentivement cette notice avant de prendre ce médicament car elle contient des informations importantes

Plus en détail

Démarche clinique infirmière

Démarche clinique infirmière Démarche clinique infirmière Date du recueil : Recueil de données (Anamnèse) à partir des 14 besoins de V. Henderson Ce recueil de données peut être initial (à l'arrivée du patient) ou actualisé Besoins

Plus en détail

Fiches Réalisées Par La Société Française De Radiologie (SFR) Scanner

Fiches Réalisées Par La Société Française De Radiologie (SFR) Scanner Fiches Réalisées Par La Société Française De Radiologie (SFR) Madame, Monsieur, Scanner Un examen radiologique a été proposé pour votre enfant. Une information vous est fournie sur le déroulement de l

Plus en détail

Procé duré sur lé suivi dés contacts d'un patiént attéint d'uné fié vré hé morragiqué viralé

Procé duré sur lé suivi dés contacts d'un patiént attéint d'uné fié vré hé morragiqué viralé Procé duré sur lé suivi dés contacts d'un patiént attéint d'uné fié vré hé morragiqué viralé Validé par le RMG le 18 / 12 / 2014 Table des matières Table des matières...2 Objectif...3 Rédaction d une liste

Plus en détail

PROGRAMMES FRANCISATION BOUTS D CHOU PRÉMATERNELLE

PROGRAMMES FRANCISATION BOUTS D CHOU PRÉMATERNELLE 715, rue Priestman (506) 458-9915 info@apmf.ca Fredericton, N.B. E3B 5W7 (506) 457-9120 www.apmf.ca PROGRAMMES FRANCISATION BOUTS D CHOU PRÉMATERNELLE Table des matières ARTICLE 1 - HORAIRE... 3 ARTICLE

Plus en détail

Conduite à tenir devant une diarrhée au retour d un voyage

Conduite à tenir devant une diarrhée au retour d un voyage ACTUALITÉS THERAPEUTIQUES Samedi 3 décembre 2011 Dr. Briend-Godet Valérie Conduite à tenir devant une diarrhée au retour d un voyage Épidémiologie! Augmentation permanente des voyages sous les tropiques

Plus en détail

LES PARAMETRES VITAUX = FREQUENCE RESPIRATOIRE TEMPERATURE

LES PARAMETRES VITAUX = FREQUENCE RESPIRATOIRE TEMPERATURE 14.10.08 Mme Payan Soins infirmiers II LES PARAMETRES VITAUX = FREQUENCE RESPIRATOIRE TEMPERATURE I)La fréquence respiratoire A)Définition de la respiration B)Rappels anatomo physiologiques C)Mesure de

Plus en détail

Version 2.0 : 17 décembre 2014

Version 2.0 : 17 décembre 2014 Gestion de la santé au travail : mesures à prendre pour le traitement des travailleurs de la santé qui ont eu des contacts ou des contacts étroits avec la maladie à virus Ebola (MVE) Version 2.0 : 17 décembre

Plus en détail

ANNEXE IIIB NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR

ANNEXE IIIB NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR Dénomination du médicament ANNEXE IIIB NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR LYSOPAÏNE MAUX DE GORGE AMBROXOL CITRON 20 mg SANS SUCRE, pastille édulcorée au sorbitol et au sucralose. Chlorhydrate d ambroxol

Plus en détail

Gardons bien nos enfants et rendons-les forts! Document adapté pour le Nord-Cameroun par «Communication pour le développement» marcodev@orange.

Gardons bien nos enfants et rendons-les forts! Document adapté pour le Nord-Cameroun par «Communication pour le développement» marcodev@orange. Gardons bien nos enfants et rendons-les forts! 1 Voici des conseils pour bien nourrir l enfant et lui assurer la santé. 2 Comment la maman doit faire téter son bébé 3 Comment la maman doit faire téter

Plus en détail

104 résidents Population accueillie :

104 résidents Population accueillie : UNE GESTION DIFFICILE. MAIS RICHE Eddy CHENAF Directeur Dr Francine BEAUFILS Médecin coordonnateur 104 résidents Population accueillie : personnes âgées : moyenne d âge 82 ans, Trouble des fonctions supérieures

Plus en détail

IMPORTANT : VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT

IMPORTANT : VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT PARTIE III : RENSEIGNEMENTS POUR LE CONSOMMATEUR Vaccin bivalent contre l hépatite A et l hépatite B Le présent dépliant constitue la troisième et dernière partie de la «monographie de produit» publiée

Plus en détail

Séquence 1 : Votre diagnostic?

Séquence 1 : Votre diagnostic? 1 Séquence 1 : Il y a 15 jour M. A, 21 ans a présenté une broncho-pneumopathie aiguë avec fièvre importante. Son état s'est grandement amélioré sous traitement antibiotique. Mais il se plaint toujours

Plus en détail

Petits Déjeuners du monde

Petits Déjeuners du monde CONTACTS Tél: 04 67 04 75 14 mail : pedago@agropolis.fr www.museum.agropolis.fr Petits Déjeuners du monde Résumé Une animation autour des petits déjeuners de la France, du Japon et de l'afrique. Pour découvrir

Plus en détail

Chapitre 2 Prélèvement et transport des échantillons de matières fécales

Chapitre 2 Prélèvement et transport des échantillons de matières fécales Chapitre 2 Prélèvement et transport des échantillons de matières fécales Les échantillons de matières fécales devront être prélevés lors des premiers stades d une maladie entérique, quand les pathogènes

Plus en détail

BESOIN DE BOIRE ET MANGER PROMOTION VAN GOGH MODULE 1-SEPTEMBRE 2015 S. L ENFANT

BESOIN DE BOIRE ET MANGER PROMOTION VAN GOGH MODULE 1-SEPTEMBRE 2015 S. L ENFANT BESOIN DE BOIRE ET MANGER PROMOTION VAN GOGH MODULE 1-SEPTEMBRE 2015 S. L ENFANT DÈS LA NAISSANCE, L ENFANT EST CAPABLE DE BOIRE UNE QUANTITÉ DE LAIT BIEN DÉFINIE AVANT DE S ARRÊTER, POURQUOI? DÈS LA NAISSANCE,

Plus en détail

LA PRISE EN CHARGE INTÉGRÉE DES MALADIES DE L ENFANT

LA PRISE EN CHARGE INTÉGRÉE DES MALADIES DE L ENFANT LA PRISE EN CHARGE INTÉGRÉE DES MALADIES DE L ENFANT L ENFANT MALADE ÂGÉ DE 2 MOIS À 5 ANS Royaume du Maroc Ministère de la Santé Organisation Mondiale de la Santé unicef EVALUER ET CLASSER L ENFANT MALADE

Plus en détail

Cas clinique. Hôpital Mahosot. Service maladies infectieuses. Dr Vilada, Dr Chen Xi, 2006

Cas clinique. Hôpital Mahosot. Service maladies infectieuses. Dr Vilada, Dr Chen Xi, 2006 Cas clinique Hôpital Mahosot Service maladies infectieuses Dr Vilada, Dr Chen Xi, 2006 1 Homme, 47 ans, fonctionnaire, résident à district : Pakgnouam, province Vientiane Motif d hospitalisation : fièvre

Plus en détail

La drépanocytose. Sikkelcelziekte (Frans)

La drépanocytose. Sikkelcelziekte (Frans) La drépanocytose Sikkelcelziekte (Frans) Qu est-ce que la drépanocytose? La drépanocytose est une maladie causée par un changement héréditaire du pigment rouge dans les globules rouges : l hémoglobine.

Plus en détail

NOTICE. MAXILASE MAUX DE GORGE ALPHA AMYLASE 200 U. CEIP/ml, sirop Alpha amylase

NOTICE. MAXILASE MAUX DE GORGE ALPHA AMYLASE 200 U. CEIP/ml, sirop Alpha amylase NOTICE ANSM Mis à jour le : 15/11/2010 Dénomination du médicament Encadré MAXILASE MAUX DE GORGE ALPHA AMYLASE 200 U. CEIP/ml, sirop Alpha amylase Veuillez lire attentivement cette notice avant d'utiliser

Plus en détail

Premiers soins. Fiche 12 Hémorragies. A. Saignement par une plaie. Compression manuelle. Arrêter un saignement abondant.

Premiers soins. Fiche 12 Hémorragies. A. Saignement par une plaie. Compression manuelle. Arrêter un saignement abondant. Fiche 12 Hémorragies Arrêter un saignement abondant. Premiers soins A. Saignement par une plaie Attention : une hémorragie peut être masquée par les vêtements. Compression manuelle 1. Allonger le patient.

Plus en détail

LA REHYDRATATION ET FLUIDOTHERAPIE Séminaire Année 2006-20072007 Dr Vandervorst V PLAN Principes généraux Évaluation de la déshydratation Voies de réhydratation Fluides utilisés Quantités 1 Principes généraux

Plus en détail

Fiche 5.6 : Parents et assistants maternels

Fiche 5.6 : Parents et assistants maternels Fiche 5.6 : Parents et assistants maternels [ 29 mai 2009 ] INTRODUCTION La chaleur expose les nourrissons et les enfants au coup de chaleur et au risque de déshydratation rapide : ils sont plus sensibles

Plus en détail

XELODA (capécitabine) Journal de bord

XELODA (capécitabine) Journal de bord Notes XELODA (capécitabine) Journal de bord avec plan d'action intégré Montréal Association canadienne du cancer colorectal 5, place Ville Marie, Bureau 1230 Montréal (Québec) Canada H3B 2G2 Téléphone

Plus en détail

RENSEIGNEMENTS POUR LE CONSOMMATEUR

RENSEIGNEMENTS POUR LE CONSOMMATEUR RENSEIGNEMENTS POUR LE CONSOMMATEUR Menveo MC Vaccin oligosaccharidique contre le méningocoque des groupes A, C, W-135 et Y conjugué au CRM 197 Le présent dépliant constitue la troisième et dernière partie

Plus en détail

Ebola dans la pratique. Se préparer en 10 étapes

Ebola dans la pratique. Se préparer en 10 étapes Ebola dans la pratique Se préparer en 10 étapes 1 1. Qu est-ce que la fièvre Ebola? Ebola est un virus filiforme qui se rencontre en Afrique sub-saharienne Hôte naturel = animaux sauvages P. ex. chauves-souris,

Plus en détail

LE VACCIN L HÉPATITE A LES EFFETS SECONDAIRES

LE VACCIN L HÉPATITE A LES EFFETS SECONDAIRES HÉPATITE A L HÉPATITE A L hépatite A est une infection du foie causée par un virus. Il s agit d une maladie sérieuse qui peut nécessiter une hospitalisation. Elle est plus grave chez les personnes plus

Plus en détail

Lubentyl, gelée orale en pot cire paraffinique, paraffine liquide, paraffine solide

Lubentyl, gelée orale en pot cire paraffinique, paraffine liquide, paraffine solide NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR Lubentyl, gelée orale en pot cire paraffinique, paraffine liquide, paraffine solide Veuillez lire attentivement cette notice avant de prendre ce médicament. Elle contient

Plus en détail

Préparation de poudre pour nourrissons dans les établissements de soins

Préparation de poudre pour nourrissons dans les établissements de soins Préparation de poudre pour nourrissons dans les établissements de soins Cette brochure contient des informations visant à vous aider à réaliser des préparations à partir des préparations en poudre pour

Plus en détail

Dermohypodermite non nécrosante (érysipèle) chez un patient de plus de 70 ans

Dermohypodermite non nécrosante (érysipèle) chez un patient de plus de 70 ans SITUATION 10 Dermohypodermite non nécrosante (érysipèle) chez un patient de plus de 70 ans Centre hospitalier universitaire d Angers, service de maladies infectieuses Objectifs institutionnels Uniformiser

Plus en détail

Manuel de formation des agents de santé communautaire

Manuel de formation des agents de santé communautaire MODULE ASC DE PCIME COMMUNAUTAIRE NIGER 2006 1 République du Niger Ministère de la Santé Publique Direction Générale de la Santé Publique Direction de la Santé de la Mère et de l Enfant Prise en charge

Plus en détail

Notice : information de l utilisateur. VPRIV 400 unités, poudre pour solution pour perfusion vélaglucérase alfa

Notice : information de l utilisateur. VPRIV 400 unités, poudre pour solution pour perfusion vélaglucérase alfa B. NOTICE 1 Notice : information de l utilisateur VPRIV 400 unités, poudre pour solution pour perfusion vélaglucérase alfa Veuillez lire attentivement cette notice avant d utiliser ce médicament car elle

Plus en détail

L eau dans le corps. Fig. 6 L eau dans le corps. Cerveau 85 % Dents 10 % Cœur 77 % Poumons 80 % Foie 73 % Reins 80 % Peau 71 % Muscles 73 %

L eau dans le corps. Fig. 6 L eau dans le corps. Cerveau 85 % Dents 10 % Cœur 77 % Poumons 80 % Foie 73 % Reins 80 % Peau 71 % Muscles 73 % 24 L eau est le principal constituant du corps humain. La quantité moyenne d eau contenue dans un organisme adulte est de 65 %, ce qui correspond à environ 45 litres d eau pour une personne de 70 kilogrammes.

Plus en détail

NOTICE. SUPPOSITOIRE A LA GLYCERINE GIFRER NOURRISSONS, suppositoire Glycérol

NOTICE. SUPPOSITOIRE A LA GLYCERINE GIFRER NOURRISSONS, suppositoire Glycérol NOTICE ANSM - Mis à jour le : 12/11/2013 Dénomination du médicament Encadré SUPPOSITOIRE A LA GLYCERINE GIFRER NOURRISSONS, suppositoire Glycérol Veuillez lire attentivement cette notice avant d utiliser

Plus en détail

Avis de la Commission 16 octobre 2002

Avis de la Commission 16 octobre 2002 COMMISSION D EVALUATION DES PRODUITS ET PRESTATIONS REPUBLIQUE FRANCAISE Avis de la Commission 16 octobre 2002 Saisine des Directeur général de la santé et Directeur de la sécurité sociale sur les solutés

Plus en détail

Retourner à la maison avec une pompe de chimiothérapie : Ce que je dois savoir

Retourner à la maison avec une pompe de chimiothérapie : Ce que je dois savoir Retourner à la maison avec une pompe de chimiothérapie : Ce que je dois savoir Ce guide vous aidera à gérer votre chimiothérapie à la maison. Veuillez le lire avec votre Infirmière et votre famille. Ce

Plus en détail

NOTICE. ULTRA-LEVURE 50 mg, gélule

NOTICE. ULTRA-LEVURE 50 mg, gélule NOTICE ANSM - Mis à jour le : 17/07/2014 Dénomination du médicament Saccharomyces boulardii ULTRA-LEVURE 50 mg, gélule Encadré Veuillez lire attentivement cette notice avant de prendre ce médicament. Elle

Plus en détail

Conseil péri opératoire : Greffe osseuse

Conseil péri opératoire : Greffe osseuse Conseil péri opératoire : Greffe osseuse AVANT L INTERVENTION CHIRURGICALE DE GREFFE OSSEUSE Afin de vous préparer à votre intervention chirurgicale de greffe osseuse, d assurer votre confort et d obtenir

Plus en détail

Objectifs. Définition AGIR DEVANT UN MALAISE 28/10/2012

Objectifs. Définition AGIR DEVANT UN MALAISE 28/10/2012 1 AGIR DEVANT UN MALAISE Dr Zouari Abdelaziz CESU 01 SAMU du Nord-Est Objectifs 2 Effectuer des gestes simples pour mettre en confiance la victime et: Luiproposerdesemettreaurepos Écouter ses plaintes

Plus en détail

Observation de l'efficacité de l'acupuncture-moxibustion dans le traitement de 55 cas d'eczéma chronique

Observation de l'efficacité de l'acupuncture-moxibustion dans le traitement de 55 cas d'eczéma chronique Observation de l'efficacité de l'acupuncture-moxibustion dans le traitement de 55 cas d'eczéma chronique Auteurs : Yuan Xiu Li (Hôpital de médecine chinoise de la ville de Mian Yang dans la province de

Plus en détail

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR Laxido Orange poudre pour solution buvable

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR Laxido Orange poudre pour solution buvable NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR Laxido Orange poudre pour solution buvable Veuillez lire attentivement cette notice avant de prendre ce médicament. Elle contient des informations importantes pour

Plus en détail

Surveillance des toxi-infections alimentaires collectives

Surveillance des toxi-infections alimentaires collectives Surveillance des toxi-infections alimentaires collectives Données de la déclaration obligatoire, 2013 En 2013, 1 346 foyers de toxi-infections alimentaires collectives (TIAC) ont été déclarés en France,

Plus en détail

UNE CHIRURGIE D UN JOUR POUR VOTRE ENFANT

UNE CHIRURGIE D UN JOUR POUR VOTRE ENFANT 23 UNE CHIRURGIE D UN JOUR POUR VOTRE ENFANT Comment aider votre enfant à vivre cette expérience Pour vous, pour la vie Une chirurgie d un jour pour votre enfant Votre enfant aura bientôt une opération

Plus en détail

CURE DE HERNIE INGUINALE OU OMBILICALE

CURE DE HERNIE INGUINALE OU OMBILICALE 23 CURE DE HERNIE INGUINALE OU OMBILICALE Recommandations à suivre après la chirurgie Pour vous, pour la vie Vous venez de subir une cure de hernie. Cette brochure contient les principales réponses aux

Plus en détail

17/11/2014 agence-prd.ansm.sante.fr/php/ecodex/frames.php?specid=60763961&typedoc=n&ref=n0175848.htm NOTICE

17/11/2014 agence-prd.ansm.sante.fr/php/ecodex/frames.php?specid=60763961&typedoc=n&ref=n0175848.htm NOTICE NOTICE ANSM Mis à jour le : 06/07/2010 Dénomination du médicament Encadré BRONCHOKOD ENFANTS 2 POUR CENT, sirop Carbocistéine Veuillez lire attentivement cette notice avant de prendre ce médicament. Elle

Plus en détail

La gestion des épidémies de bronchiolites par le service de pédiatrie du CHU de Nantes.

La gestion des épidémies de bronchiolites par le service de pédiatrie du CHU de Nantes. La gestion des épidémies de bronchiolites par le service de pédiatrie du CHU de Nantes. M VERSTRAETE, B VRIGNAUX, K LEVIEUX, E LAUNAY, I HAZART,N VABRES, C GRAS-LE GUEN Urgences pédiatriques et pédiatrie

Plus en détail

NOTICE. NORMACOL LAVEMENT ENFANTS, solution rectale, récipient unidose

NOTICE. NORMACOL LAVEMENT ENFANTS, solution rectale, récipient unidose NOTICE ANSM Mis à jour le : 01/07/2015 Dénomination du médicament Encadré NORMACOL LAVEMENT ENFANTS, solution rectale, récipient unidose Veuillez lire attentivement cette notice avant d'utiliser ce médicament.

Plus en détail

traumatisme crânien chez l enfant : conduite à tenir

traumatisme crânien chez l enfant : conduite à tenir Une surveillance à domicile peut suffire quand aucun signe de gravité n est décelé à l examen. Un vomissement survenu peu après le TC et non renouvelé n est pas a priori inquiétant, si l examen neurologique

Plus en détail

brochure fièvre 4 volets 22/03/06 17:37 Page 1 Drépanocytose et fièvre CONDUITE À TENIR EN CAS DE FIÈVRE À DOMICILE

brochure fièvre 4 volets 22/03/06 17:37 Page 1 Drépanocytose et fièvre CONDUITE À TENIR EN CAS DE FIÈVRE À DOMICILE brochure fièvre 4 volets 22/03/06 17:37 Page 1 Drépanocytose et fièvre CONDUITE À TENIR EN CAS DE FIÈVRE À DOMICILE brochure fièvre 4 volets 22/03/06 17:38 Page 2 La fièvre chez l enfant drépanocytaire

Plus en détail

Plan du document : 1. Réactions liées au stress :

Plan du document : 1. Réactions liées au stress : Fiche technique T1-B MODES OPERATOIRES A DESTINATION DES PROFESSIONNELS DE SANTE Version 01 décembre 2009 URGENCES MEDICALES A L OCCASION D UNE VACCINATION Document ayant fait l objet d une relecture scientifique

Plus en détail

Table des matières 1 PROCÉDURE D'IDENTIFICATION DES ÉCHANTILLONS DE LABORATOIRE... 2 2 CLAIRANCE DE LA CRÉATININE... 3

Table des matières 1 PROCÉDURE D'IDENTIFICATION DES ÉCHANTILLONS DE LABORATOIRE... 2 2 CLAIRANCE DE LA CRÉATININE... 3 PROCÉDURES Table des matières 1 PROCÉDURE D'IDENTIFICATION DES ÉCHANTILLONS DE LABORATOIRE... 2 2 CLAIRANCE DE LA CRÉATININE... 3 3 CORTISOL (test de suppression à la dexaméthasone)... 4 4 TEST D'ABSORPTION

Plus en détail

Les vaccins contre le H1N1 et la grippe saisonnière

Les vaccins contre le H1N1 et la grippe saisonnière Les vaccins contre le H1N1 et la grippe saisonnière Ce que vous devez savoir sur les vaccins antigrippaux offerts cette année L influenza, qu on appelle communément la grippe, est une infection respiratoire

Plus en détail

Dans ce document, vous trouverez de l information concernant :

Dans ce document, vous trouverez de l information concernant : Information aux patients SOINS DE LA PEAU PENDANT LA RADIOTHÉRAPIE EXTERNE Oncologie Vitalité Zone : 1B 4 5 6 Établissement : Centre d oncologie Dr-Léon-Richard Dans ce document, vous trouverez de l information

Plus en détail

Lors d un accouchement à domicile, que faut- il faire lorsque le nouveau-né pleure?

Lors d un accouchement à domicile, que faut- il faire lorsque le nouveau-né pleure? Choix multiples 6.1 Choix multiples 6.2 Laquelle de ces manifestations isolées n est pratiquement jamais la cause d un état de choc hypovolémique? A. De 80 à 100 B. De 120 à 140 C. De 100 à 120 D. De 60

Plus en détail

NOTICE. SORBITOL DELALANDE 5 g, poudre pour solution buvable en sachet-dose

NOTICE. SORBITOL DELALANDE 5 g, poudre pour solution buvable en sachet-dose NOTICE Mis à jour : 12/11/2010 Dénomination du médicament Encadré SORBITOL DELALANDE 5 g, poudre pour solution buvable en sachet-dose Ceci est un médicament autorisé et contrôlé (voir N d'identification

Plus en détail

NOTICE. DENTEX, solution pour bain de bouche

NOTICE. DENTEX, solution pour bain de bouche NOTICE ANSM Mis à jour le : 07/01/2015 Dénomination du médicament Peroxyde d'hydrogène DENTEX, solution pour bain de bouche Encadré Veuillez lire attentivement cette notice avant d'tiliser ce médicament.

Plus en détail

L'alimentation du nageur

L'alimentation du nageur L'alimentation du nageur Staps Microsoft [Sélectionnez la date] FRANCOIS Alexis C.N. Neufchâteau 2011/2012 Absence de petit déjeuner (matin). Manque d'énergie et de motivation ; Baisse de la concentration

Plus en détail