Les origines de crédits sont organisées de façon arborescente avec les origines de regroupement et des origines de niveau fin.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les origines de crédits sont organisées de façon arborescente avec les origines de regroupement et des origines de niveau fin."

Transcription

1 Page 1/5 Les origines de crédits doivent être identiques à celles des organismes de tutelles pour pouvoir à tout moment suivre sa situation budgétaire et les comparer. Les origines de crédits sont organisées de façon arborescente avec les origines de regroupement et des origines de niveau fin. Qu est-ce que permettront les différents niveaux d origines? : - Ils permettront alors d obtenir instantanément la situation des crédits et des dépenses aux différents niveaux de l arborescence (laboratoire, organismes,.) Exemple : - Ils permettront aussi de gérer des dépassements éventuels de crédits à différents niveaux. - Enfin, ils permettent de communiquer avec les organismes de gestion comme de CNRS et bientôt l Université (Nabuco) Les Niveaux : Le tout premier niveau de la hiérarchie devra toujours correspondre au laboratoire. Ensuite, chaque branche de hiérarchie du niveau suivant pourra représenter chacun des organismes de tutelles. Le niveau d organisme de tutelle pourra alors à son tour être subdivisé en plusieurs sources de crédits. Le nombre de niveaux d origines de crédit est théoriquement illimité. Le degré de finesse du suivi de vos crédits dépend entièrement de la façon dont vous désirez les organiser.

2 Page 2/5 Schématiquement : récurrents Ressources propres (Contrats) Subvention d Etat spécifique Contrats justifiables Annuels Spécifiques Prog. Interdisciplinaires Programmes Interdisciplinaires Vacations Enseignements Recherche!

3 Page 3/5! " Les entités dépensières sont à l entière initiative des laboratoires. Elles ne sont ABSOLUMENT pas connues des organismes de gestion. Elles sont construites de manière hiérarchique avec des entités de regroupement et des entités de niveau fin. Qu est-ce que peuvent représenter les niveaux d entités dépensières? : Les dépenses seront toujours engagées sur les entités de niveau fin. Exemple : Les entités permettront : - de suivre les dépenses à l intérieur du laboratoire - d obtenir instantanément la consolidation des disponibilités et des dépenses à l intérieur du laboratoire Les Niveaux : Le tout premier niveau de la hiérarchie devra toujours correspondre au laboratoire. Une entité dépensière de niveau fin peut représenter un thème de recherche, une équipe ou un chercheur, les services du laboratoire... Si le laboratoire ne désire pas suivre sa consommation de crédit de manière détaillée, il lui est possible de n avoir qu une seule entité dépensière représentant le laboratoire (s il s agit d un très petit laboratoire par exemple) Les entités de regroupement permettront d avoir instantanément une consolidation des dépenses effectuées. Le nombre d entité dépensière est théoriquement illimité. Le degré de finesse du suivi de la gestion du laboratoire dépend seulement de l organisation interne du laboratoire.

4 Page 4/5 Schématiquement : # $% & Equipes de recherche Services communs Dynamique non linéaire Dynamique moléculaire Spectroscopie Secrétariat mécanique électronique

5 Page 5/5 ' récurrents Ressources propres (Contrats) Subvention d Etat spécifique Contrats justifiables Annuels Spécifiques Prog. Interdisciplinaires Programmes Interdisciplinaires Vacations Enseignements Recherche! Equipes de recherche Services communs Dynamique non linéaire Dynamique moléculaire Spectroscopie Secrétariat mécanique électronique

I L Origine de crédit :

I L Origine de crédit : Page 1/5 I L Origine de crédit : Après avoir préparé sur papier l organisation et la hiérarchie de vos origines de crédits, vous pouvez les créer dans XLAB. La toute première origine est le laboratoire

Plus en détail

Les origines permettent de connaître à tout moment la situation budgétaire de votre laboratoire et de la comparer à celle des organismes de gestion.

Les origines permettent de connaître à tout moment la situation budgétaire de votre laboratoire et de la comparer à celle des organismes de gestion. Page 1/5 Que sont les origines de crédits? Elles représentent les crédits notifiés au laboratoire sur des lignes budgétaires par différents organismes. Elles sont identiques aux Centre de Dépenses (CDP)

Plus en détail

Comment bien gérer son projet européen?

Comment bien gérer son projet européen? Comment bien gérer son projet européen? Janvier - Février 2009 Par Pauline Boudant et Emilie Dubreuil Les projets de recherche financés par la Commission européenne (CE) ont la réputation d être difficiles

Plus en détail

Domaine : Sciences et Technologies, Santé

Domaine : Sciences et Technologies, Santé Domaine : Sciences et Technologies, Santé Mention : Mécanique Spécialité recherche: Mécanique et Science des Fibres Secrétariat Marie-Claude ROUHIER marie-claude.rouhier@uha.fr ENSISA 11, rue Alfred Werner

Plus en détail

GESLAB Fonctionnalités et Environnement

GESLAB Fonctionnalités et Environnement GESLAB Fonctionnalités et Environnement Objectifs Connaitre l environnement et les fonctionnalités de l outil Geslab Programme de la journée Accès logiciel Geslab Menus et ergonomie Statut des mouvements

Plus en détail

Mé Mo FORMATION CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE

Mé Mo FORMATION CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE Sommaire Fiche 1 Déterminer la finalité d une action de formation Fiche 2 Le droit individuel a la formation (DIF), mode d emploi Fiche 3 Mour de d une talite d u d une ne action de forma Fiche 4 Mode

Plus en détail

Le budget du CNRS. Réunion des responsables administratifs des unités INSIS. Lundi 24 mars 2014

Le budget du CNRS. Réunion des responsables administratifs des unités INSIS. Lundi 24 mars 2014 Réunion des responsables administratifs des unités INSIS Lundi 24 mars 2014 Le budget du CNRS Intervenant l mentions légales. Chantal CHAMBELLAN LE LEVIER, directrice de la Stratégie Financière, de l Immobilier

Plus en détail

1. Cadrage général. 2. Bilan social 2007-2012. 3. Enseignement supérieur

1. Cadrage général. 2. Bilan social 2007-2012. 3. Enseignement supérieur Budget 2012 4 1. Cadrage général 2. Bilan social 2007-2012 3. Enseignement supérieur 4. Recherche + 214 M pour la recherche Les organismes de recherche La recherche sur projet CIR : perspectives 2010-2011

Plus en détail

Annexe aux comptes annuels de l exercice clos le. 31.08.2013 Montants exprimés en Euros. Ce rapport contient 12 pages

Annexe aux comptes annuels de l exercice clos le. 31.08.2013 Montants exprimés en Euros. Ce rapport contient 12 pages ABCD Avenir Agricole et Rural Annexe aux comptes annuels de l exercice clos le 31.08.2013 Montants exprimés en Euros Avenir Agricole et Rural Ce rapport contient 12 pages 2014 KPMG S.A., société anonyme

Plus en détail

AFFECTATION. Le Contrôle Financier vérifie l utilisation des crédits budgétaires et transmet en retour au Ministre de la Fonction Publique.

AFFECTATION. Le Contrôle Financier vérifie l utilisation des crédits budgétaires et transmet en retour au Ministre de la Fonction Publique. AFFECTATION * Le ministre qui souhaite s attacher les services d un agent, adresse une demande dans ce sens au ministre utilisateur ; * Le ministre utilisateur recueille l avis des chefs hiérarchiques

Plus en détail

Valorisation de la participation des personnels à des opérations de recherche scientifique ou de prestations de services

Valorisation de la participation des personnels à des opérations de recherche scientifique ou de prestations de services Comité technique du 23 avril 2015 Valorisation de la participation des personnels à des opérations de recherche scientifique ou de prestations de services Références : décret no 2010-619 du 7 juin 2010

Plus en détail

Pondération Heures Unités Préalables Forme d enseignement 3-2-3 75 2,67 PA 203-NYA-EV Mécanique. PA 201-NYA-EV Calcul différentiel

Pondération Heures Unités Préalables Forme d enseignement 3-2-3 75 2,67 PA 203-NYA-EV Mécanique. PA 201-NYA-EV Calcul différentiel DEC 200.EV - Sciences de la nature, profil EVS 203-NYB-EV 3 Électricité et magnétisme Pondération Heures Unités Préalables Forme d enseignement 3-2-3 75 2,67 PA 203-NYA-EV Mécanique PA 201-NYA-EV Calcul

Plus en détail

Piloter le contrôle permanent

Piloter le contrôle permanent Piloter le contrôle permanent Un cadre règlementaire en permanente évolution L évolution des réglementations oblige les institutions financières à revoir leur dispositif de contrôle Secteur bancaire CRBF

Plus en détail

La table des structures est unique et toute application informatique utilisée dans la gestion de l UNIL ou d une de ses parties doit s y référer.

La table des structures est unique et toute application informatique utilisée dans la gestion de l UNIL ou d une de ses parties doit s y référer. Directives de la Direction Directive de la Direction 0.13 Modification de structure Préambule A l exception de la création ou de la suppression de facultés, qui relèvent du Conseil de l UNIL, la Direction

Plus en détail

Justification et audits sur projets Européens. Suivi budgétaire et financier des contrats

Justification et audits sur projets Européens. Suivi budgétaire et financier des contrats Justification et audits sur projets Européens Suivi budgétaire et financier des contrats Gestion budgétaire et financière du contrat 1 Le principe de la gestion à l avancement 2 Règle spécifique pour les

Plus en détail

CREDIT SUPPLÉMENTAIRE URGENT 2010 - CNIP 10.022

CREDIT SUPPLÉMENTAIRE URGENT 2010 - CNIP 10.022 CREDIT SUPPLÉMENTAIRE URGENT 2010 - CNIP 10.022 Rapport du Conseil d'etat au Grand Conseil à l'appui d'un projet de décret portant octroi d un crédit supplémentaire urgent de 700.000 francs destiné à répondre

Plus en détail

Les aspects financiers des projets européens dans le 7e PCRD

Les aspects financiers des projets européens dans le 7e PCRD Les aspects financiers des projets européens dans le Service Financier et Comptable Luc Ravoux, Agent Comptable CNRS- Délégation IdF-Sud 1 Le budget Le budget 2007-2013 en milliards d Euros 7 e PCRD (2007-2013)

Plus en détail

Épargne et investissement. L épargne...

Épargne et investissement. L épargne... Épargne et investissement Les marchés financiers en économie fermée Basé sur les notes de Germain Belzile L épargne... Une personne désire se lancer en affaires (bureau de services comptables) Elle fait

Plus en détail

LE REGIME FISCAL DU CNRS EN MATIERE DE TVA

LE REGIME FISCAL DU CNRS EN MATIERE DE TVA Secrétariat Général Direction des finances LE REGIME FISCAL DU CNRS EN MATIERE DE TVA L ASSUJETTISSEMENT DES RECETTES A LA TVA Depuis le 1 er janvier 2005, le CNRS est considéré par la Direction de la

Plus en détail

DEUXIÈME RAPPORT COMITÉ PERMANENT DES PRÉVISIONS BUDGÉTAIRES. Troisième session de la e. 57 législature du Nouveau-Brunswick.

DEUXIÈME RAPPORT COMITÉ PERMANENT DES PRÉVISIONS BUDGÉTAIRES. Troisième session de la e. 57 législature du Nouveau-Brunswick. DEUXIÈME RAPPORT DU COMITÉ PERMANENT DES PRÉVISIONS BUDGÉTAIRES Troisième session de la e 57 législature du Nouveau-Brunswick le 4 juin 2013 COMPOSITION DU COMITÉ M. Tait, président M. Wetmore, vice-président

Plus en détail

Fiche n 11. Les ressources affectées

Fiche n 11. Les ressources affectées DGOS / DGFiP BureauPF1 / CL1B Mise à jour Septembre 2013 Fiche n 11 Les ressources affectées Objet de la fiche La présente fiche a pour objet : de définir la notion de ressources affectées. Cette définition

Plus en détail

Diplôme de Comptabilité et de Gestion. D é c r e t N 2 0 0 6-1 7 0 6 d u 2 2 d é c e m b r e 2 0 0 6 - A r r ê t é d u 8 m a r s 2 0 1 0

Diplôme de Comptabilité et de Gestion. D é c r e t N 2 0 0 6-1 7 0 6 d u 2 2 d é c e m b r e 2 0 0 6 - A r r ê t é d u 8 m a r s 2 0 1 0 Diplôme de Comptabilité et de Gestion DCG D é c r e t N 2 0 0 6-1 7 0 6 d u 2 2 d é c e m b r e 2 0 0 6 - A r r ê t é d u 8 m a r s 2 0 1 0 Validation des Acquis de l Expérience VAE R é f é r e n t i e

Plus en détail

Equipe porteuse du projet Nom du porteur de projet. Titre du projet. N de téléphone et adresse mail du porteur

Equipe porteuse du projet Nom du porteur de projet. Titre du projet. N de téléphone et adresse mail du porteur Appels à projets internes Demande de soutien financier 2013 Dossier de candidature à déposer au plus tard le 22 avril 2013 adresser à : valerie.fromentin@u-bordeaux3.fr pierre.guibert@u-bordeaux3.fr b.maureille@pacea.u-bordeaux1.fr

Plus en détail

SESSION 2014 UE10 COMPTABILITÉ APPROFONDIE

SESSION 2014 UE10 COMPTABILITÉ APPROFONDIE 1410010 DCG SESSION 2014 UE10 COMPTABILITÉ APPROFONDIE Durée de l épreuve : 3 heures Coefficient 1 Document autorisé : Liste des comptes du plan comptable général, à l exclusion de toute autre information.

Plus en détail

Le dispositif de la Banque de France pour l accès aux données individuelles

Le dispositif de la Banque de France pour l accès aux données individuelles Le dispositif de la Banque de France pour l accès aux données individuelles Renaud Lacroix Direction Générale des Statistiques CNIS Commission Système financier et financement de l Économie 8/10/2013 Une

Plus en détail

9 - Opérations sous mandat sur collèges / lycées

9 - Opérations sous mandat sur collèges / lycées 9 - Opérations sous mandat sur collèges / lycées Quels textes de référence? Instruction M52 Tome 2 Titre - Chapitre 3 Paragraphe 3 (voir compte 458) Instruction M71 Tome 2 Titre - Chapitre 3 Paragraphe

Plus en détail

Réduire la pauvreté : comment les collectivités territoriales peuvent-elles être des catalyseurs du développement économique pro-pauvre?

Réduire la pauvreté : comment les collectivités territoriales peuvent-elles être des catalyseurs du développement économique pro-pauvre? Réduire la pauvreté : comment les collectivités territoriales peuvent-elles être des catalyseurs du développement économique pro-pauvre? Les trois dernières décennies ont été marquées par des progrès impressionnants

Plus en détail

Puissant logiciel de prévisions financières et de suivi budgétaire, HannaH vous aide dans l élaboration de plans financiers et de budgets.

Puissant logiciel de prévisions financières et de suivi budgétaire, HannaH vous aide dans l élaboration de plans financiers et de budgets. Logiciel de Prévisions financières et Suivi budgétaire Puissant logiciel de prévisions financières et de suivi budgétaire, HannaH vous aide dans l élaboration de plans financiers et de budgets. HannaH

Plus en détail

COMMANDE GESLAB. vendredi 31 mai 2013 CREATION DE LA COMMANDE. - Recherche du fournisseur. - Saisie de la commande LES ETATS GESLAB

COMMANDE GESLAB. vendredi 31 mai 2013 CREATION DE LA COMMANDE. - Recherche du fournisseur. - Saisie de la commande LES ETATS GESLAB COMMANDE GESLAB vendredi 31 mai 2013 CREATION DE LA COMMANDE - Recherche du fournisseur - Saisie de la commande LES ETATS GESLAB Unité mixte de recherche CNRS-IN2P3 Université Paris-Sud 91406 Orsay cedex

Plus en détail

AUTONOMIE DES ORGANISMES DE FORMATION PROFESSIONNELLE Des solutions variées et nombreuses pour plus de performance dans la FP

AUTONOMIE DES ORGANISMES DE FORMATION PROFESSIONNELLE Des solutions variées et nombreuses pour plus de performance dans la FP Mai 2015 AUTONOMIE DES ORGANISMES DE FORMATION PROFESSIONNELLE Des solutions variées et nombreuses pour plus de performance dans la FP Presentation Marc Ziegler UN ENJEU : LA PERFORMANCE DU SYSTÈME DE

Plus en détail

Définition. Caractéristiques

Définition. Caractéristiques REPENSER LA PRESENTATION DU BUDGET : UNE NOMENCLATURE STRATEGIQUE Le budget des collectivités de plus de 3 500 habitants peut être présenté par nature et par fonction. La nomenclature fonctionnelle permet

Plus en détail

Emploi type : Chargé de gestion administrative et d aide au pilotage

Emploi type : Chargé de gestion administrative et d aide au pilotage CONCOURS EXTERNES IT 2011 CONCOURS N 205 Corps : Ingénieur d études ÉPREUVE TECHNIQUE D ADMISSION Durée : 3 h Coefficient : 2 BAP : J Emploi type : Chargé de gestion administrative et d aide au pilotage

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES APPEL D OFFRES. Opération CONFIANCE EN SOI

CAHIER DES CHARGES APPEL D OFFRES. Opération CONFIANCE EN SOI CAHIER DES CHARGES APPEL D OFFRES Opération CONFIANCE EN SOI PLAINE COMMUNE LE PLIE Service bénéficiaire : le PLIE, représenté par son directeur. 87, Avenue Aristide Briand - 93240 Stains 1 CONTEXTE Plaine

Plus en détail

Master. en sciences et technologies mention mathématiques et applications

Master. en sciences et technologies mention mathématiques et applications Master en sciences et technologies mention mathématiques et applications master mathématiques et applications Contacts Nicolas Lerner lerner@math.jussieu.fr www.master.math.upmc.fr Master sciences et technologies

Plus en détail

Construisons ensemble votre solution informatique

Construisons ensemble votre solution informatique TOMPRO Qu est ce que TOMPRO? TOMPRO est un progiciel intégré de gestion financière et comptable dédié aux programmes et projets. Grâce à une large batterie de modules interdépendants, TOMPRO fournit toutes

Plus en détail

PLAN ACADEMIQUE DE FORMATION 2015-2016

PLAN ACADEMIQUE DE FORMATION 2015-2016 PLAN ACADEMIQUE DE FORMATION 2015-2016 CAHIER DES CHARGES DE L APPEL D OFFRE DAFIP Académie d Aix-Marseille 1 La formation de TOUS les personnels de notre académie est un levier essentiel de la refondation

Plus en détail

Le management et la gestion de projets de développement selon la méthodologie GCP

Le management et la gestion de projets de développement selon la méthodologie GCP L Institut des Affaires Publiques L Institut des Affaires Publiques - I.A.P. ASBL est une Organisation Non Gouvernementale de Développement (ONGD) dont la mission est de répondre aux besoins des collectivités

Plus en détail

MASTER (LMD) INGENIERIE COSMETIQUES, AROMES ET PARFUMS

MASTER (LMD) INGENIERIE COSMETIQUES, AROMES ET PARFUMS MASTER (LMD) INGENIERIE COSMETIQUES, AROMES ET PARFUMS RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé Mention : CHIMIE Spécialité : INGENIERIE

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES PARTIE I NOTIONS GÉNÉRALES PARTIE II LE BUDGET CHAPITRE I. LE BUDGET... 15 CHAPITRE II. LE BUDGET ET LA GESTION PUBLIQUE...

TABLE DES MATIÈRES PARTIE I NOTIONS GÉNÉRALES PARTIE II LE BUDGET CHAPITRE I. LE BUDGET... 15 CHAPITRE II. LE BUDGET ET LA GESTION PUBLIQUE... TABLE DES MATIÈRES PAGES Sommaire... 5 Introduction générale... 7 PARTIE I NOTIONS GÉNÉRALES CHAPITRE I. LE BUDGET... 15 CHAPITRE II. LE BUDGET ET LA GESTION PUBLIQUE... 16 SECTION 1. Autoriser... 16 SECTION

Plus en détail

FONDS DE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES EN ÉCONOMIE SOCIALE (FDEÉS) Politique d investissement du CLD Robert-Cliche

FONDS DE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES EN ÉCONOMIE SOCIALE (FDEÉS) Politique d investissement du CLD Robert-Cliche FONDS DE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES EN ÉCONOMIE SOCIALE (FDEÉS) Politique d investissement du CLD Robert-Cliche SOUTIEN FINANCIER AUX ENTREPRISES D ÉCONOMIE SOCIALE Le dynamisme des communautés du territoire

Plus en détail

Journée des administrateurs des laboratoires CNRS INSIS

Journée des administrateurs des laboratoires CNRS INSIS Journée des administrateurs des laboratoires CNRS INSIS Tarification auditable des prestations plateformes et services des UR Nadine Paul, SFC Toulouse Audit de tarification de plateforme un dossier d

Plus en détail

DIRECTIVE RELATIVE À LA GESTION DU FONDS À DESTINATION SPÉCIALE

DIRECTIVE RELATIVE À LA GESTION DU FONDS À DESTINATION SPÉCIALE 1. RÉFÉRENCES Règles budgétaires Loi sur l instruction publique (art. 94, 110.4) Manuel de normalisation de la comptabilité scolaire 2. OBJECTIFS Permettre à la commission scolaire d assumer ses responsabilités

Plus en détail

ACADEMIE DE PARIS UNIVERSITE PARIS DESCARTES 12, rue de l école de Médecine 75006 PARIS

ACADEMIE DE PARIS UNIVERSITE PARIS DESCARTES 12, rue de l école de Médecine 75006 PARIS ACADEMIE DE PARIS UNIVERSITE PARIS DESCARTES 12, rue de l école de Médecine 75006 PARIS STATUTS DU CENTRE DE GESTION DU CENTRE UNIVERSITAIRE DES SAINTS PERES (CG-CUSP) VU le Code de l éducation VU le décret

Plus en détail

EVOLUTIONS DES NORMES COMPTABLES Impact sur les référentiels en vigueur au mois de juin 2006 des diplômes du tertiaire administratif.

EVOLUTIONS DES NORMES COMPTABLES Impact sur les référentiels en vigueur au mois de juin 2006 des diplômes du tertiaire administratif. Compétences 2.8 Participer à la comptabilité des opérations courantes * Comptabiliser les factures reçues et émises EVOLUTIONS DES NORMES COMPTABLES Impact sur les référentiels en vigueur au mois de juin

Plus en détail

Guide d'établissement du budget

Guide d'établissement du budget Guide d'établissement du budget IRESEN 2015 SOMMAIRE Introduction... 2 Calcul du coût du projet... 2 Coût du Personnel... 3... 3... 3 Check-list... 3 Notes... 3 Coût des Équipements... 4... 4... 4 Check-list...

Plus en détail

POSTE CADRE SUPERIEUR

POSTE CADRE SUPERIEUR DIRECTION GENERALE DEPARTEMENT DES RESSOURCES HUMAINES APPEL A CANDIDATURES POSTE CADRE SUPERIEUR N 11-2014 SKTM-CS/I Shariket Kahrab wa Taket Moutadjadida SKTM Le présent appel à candidatures vise à sélectionner

Plus en détail

Appel à Projet ERC «StartingGrant»

Appel à Projet ERC «StartingGrant» Appel à Projet ERC «StartingGrant» Thomas Rochette-Castel Véronique Debord-Lazaro Cellule Mutualisée «Europe Recherche» 1er juillet 2011, Tours Sommaire 1. Présentation de l ERC 2. Résultats des appels

Plus en détail

Guide pour les porteurs de projets du Circuit Scientifique Bordelais 2015 Présentation

Guide pour les porteurs de projets du Circuit Scientifique Bordelais 2015 Présentation Guide pour les porteurs de projets du Circuit Scientifique Bordelais 2015 Présentation Vous travaillez dans une structure d Enseignement Supérieur et de Recherche ou autres et vous souhaitez proposez une

Plus en détail

VÉRIFICATION DES CONTRIBUTIONS AU BUREAU CANADIEN DU MÉCANISME POUR UN DÉVELOPPEMENT PROPRE ET DE L APPLICATION CONJOINTE (BUREAU DU MDP ET DE L AC)

VÉRIFICATION DES CONTRIBUTIONS AU BUREAU CANADIEN DU MÉCANISME POUR UN DÉVELOPPEMENT PROPRE ET DE L APPLICATION CONJOINTE (BUREAU DU MDP ET DE L AC) AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET COMMERCE INTERNATIONAL BUREAU DE L INSPECTEUR GÉNÉRAL VÉRIFICATION DES CONTRIBUTIONS AU BUREAU CANADIEN DU MÉCANISME POUR UN DÉVELOPPEMENT PROPRE ET DE L APPLICATION CONJOINTE (BUREAU

Plus en détail

COMMISSION BANCAIRE, FINANCIERE ET DES ASSURANCES

COMMISSION BANCAIRE, FINANCIERE ET DES ASSURANCES La liste des indices de référence du mois de janvier 2010 est composée comme suit : Indice A (certif. de trésorerie 12 mois) : 0,774 0,3863 0,1929 0,0643 Indice B (obligations linéaires 2 ans) : 1,359

Plus en détail

NOTES POUR BIEN COMPRENDRE CETTE AUT0-ÉVALUATION

NOTES POUR BIEN COMPRENDRE CETTE AUT0-ÉVALUATION NOTES POUR BIEN COMPRENDRE CETTE AUT0-ÉVALUATION L'objectif de ce questionnaire est de permettre à la direction générale d'évaluer son degré de compréhension des subventions et du cycle budgétaire qui

Plus en détail

Les écritures comptables des crédits revolving

Les écritures comptables des crédits revolving FT 2008-02 Outils, s et instruments financiers FT 2008-02 Les écritures comptables des crédits revolving Rédigée en collaboration avec la Direction générale des Finances publiques Service des collectivités

Plus en détail

Relative aux obligations comptables des centres de formation des apprentis (CFA)

Relative aux obligations comptables des centres de formation des apprentis (CFA) CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ Note de présentation - Avis n 2003-04 du 1 er avril 2003 Relative aux obligations comptables des centres de formation des apprentis (CFA) Sommaire 1 - Le dispositif

Plus en détail

Pensez à la solution internet www.fabregueduoweb.fr Le site des imprimés et fournitures de bureau pour les professionnels et les particuliers

Pensez à la solution internet www.fabregueduoweb.fr Le site des imprimés et fournitures de bureau pour les professionnels et les particuliers Pensez à la solution internet www.fabregueduoweb.fr Le site des imprimés et fournitures de bureau pour les professionnels et les particuliers Crédit photo :MTCMedia Fotolia Découvrez la solution internet

Plus en détail

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces Famille professionnelle de l, Secrétaire / Assistant Assistant, assistant administratif Le secrétaire aide à la planification et à l organisation des activités afin de faciliter la gestion de l information.

Plus en détail

FORUM DES GESTIONNAIRES 10 Décembre 2013. Gestion des crédits. Subvention d Etat et Ressources Propres

FORUM DES GESTIONNAIRES 10 Décembre 2013. Gestion des crédits. Subvention d Etat et Ressources Propres FORUM DES GESTIONNAIRES 10 Décembre 2013 Gestion des crédits Subvention d Etat et Ressources Propres SUBVENTION D ETAT 1 I Reprise des crédits SE P. 02 Crédits SE non engagés au 31/12 sont repris (principe

Plus en détail

MASTER MENTION BIOLOGIE SANTÉ SPÉCIALITÉ BIOMINÉRALISATION, MORPHOGENÈSE ET PATHOLOGIES INFLAMMATOIRES

MASTER MENTION BIOLOGIE SANTÉ SPÉCIALITÉ BIOMINÉRALISATION, MORPHOGENÈSE ET PATHOLOGIES INFLAMMATOIRES MASTER MENTION BIOLOGIE SANTÉ SPÉCIALITÉ BIOMINÉRALISATION, MORPHOGENÈSE ET PATHOLOGIES INFLAMMATOIRES RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine : Sciences, Technologies, Santé Mention

Plus en détail

ARCHIVES NATIONALES. Versement 19900617

ARCHIVES NATIONALES. Versement 19900617 Versement 19900617 MINISTERE : EQUIPEMENT, LOGEMENT, TRANPORTS ET MER DIRECTION : AFFAIRES ECONOMIQUES ET INTERNATIONALES SOUS-DIRECTION : ACTIONS ECONOMIQUES SOCIALES ET REGLEMENTAIRES Sommaire Art 1-149

Plus en détail

Le management et la gestion de projets de développement selon la méthodologie GCP

Le management et la gestion de projets de développement selon la méthodologie GCP L Institut des Affaires Publiques Le management et la gestion de projets de développement selon la méthodologie GCP Stage international de perfectionnement pour acteurs d organisations publiques ou privées

Plus en détail

L Université de Strasbourg en chiffres

L Université de Strasbourg en chiffres L Université de Strasbourg en chiffres 46 627 étudiants dont 6 178 nouveaux bacheliers 2 778 enseignants et enseignants-chercheurs 2 033 personnels des bibliothèques, ingénieurs, administratifs, techniciens,

Plus en détail

Conseillers en investissements financiers (CIF)

Conseillers en investissements financiers (CIF) S informer sur Conseillers en investissements financiers (CIF) QU EST-CE QU UN CONSEILLER EN INVESTISSEMENTS FINANCIERS (CIF)? QUELLES SONT LES ACTIVITÉS INTERDITES AUX CIF? QUELLES SONT LES OBLIGATIONS

Plus en détail

De l idée aux marchés... GUIDE PRATIQUE. Petit CHERCHEUR. sur le chemin de la valorisation

De l idée aux marchés... GUIDE PRATIQUE. Petit CHERCHEUR. sur le chemin de la valorisation du De l idée aux marchés... Petit GUIDE PRATIQUE CHERCHEUR sur le chemin de la valorisation Depuis toujours, la recherche est à la fois source de connaissances dans son activité fondamentale et source

Plus en détail

PROCEDURE GESTION DU BUDGET INFORMATIQUE DEDIE AUX BESOINS D EXTENSION D INFRASTRUCTURES INFORMATIQUES HORS PROJETS (DOMAINE PÉDAGOGIQUE)

PROCEDURE GESTION DU BUDGET INFORMATIQUE DEDIE AUX BESOINS D EXTENSION D INFRASTRUCTURES INFORMATIQUES HORS PROJETS (DOMAINE PÉDAGOGIQUE) Page 1/5 REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE Département de l'instruction publique PROCEDURE GESTION DU BUDGET INFORMATIQUE DEDIE AUX BESOINS D EXTENSION D INFRASTRUCTURES INFORMATIQUES HORS PROJETS (DOMAINE

Plus en détail

INVENTAIRE ET LIAISON DES BASES DE ÉTUDE DES RELATIONS ENTRE LE LIEU ET LA SANTÉ DANS LES INSTALLATIONS URBAINES

INVENTAIRE ET LIAISON DES BASES DE ÉTUDE DES RELATIONS ENTRE LE LIEU ET LA SANTÉ DANS LES INSTALLATIONS URBAINES INVENTAIRE ET LIAISON DES BASES DE DONNÉES POUR L ÉL ÉTUDE DES RELATIONS ENTRE LE LIEU ET LA SANTÉ DANS LES INSTALLATIONS URBAINES (Montréal) Louise Potvin Katherine Frohlich Pierre Hamel Marie-France

Plus en détail

(NCBC) GUIDE DE PROCEDURE DU NOUVEAU CADRE BUDGETAIRE ET COMPTABLE. Mise à jour au 1 er janvier 2012. Conseil d'administration du 1er décembre 2011

(NCBC) GUIDE DE PROCEDURE DU NOUVEAU CADRE BUDGETAIRE ET COMPTABLE. Mise à jour au 1 er janvier 2012. Conseil d'administration du 1er décembre 2011 Conseil d'administration du 1er décembre 2011 GUIDE DE PROCEDURE DU NOUVEAU CADRE BUDGETAIRE ET COMPTABLE (NCBC) Mise à jour au 1 er janvier 2012 Version applicable à compter du 1 er janvier 2012 Page

Plus en détail

GUIDE DES PROCEDURES APPEL A PROJETS 2013 DE RECHERCHE-ACTION

GUIDE DES PROCEDURES APPEL A PROJETS 2013 DE RECHERCHE-ACTION GUIDE DES PROCEDURES APPEL A PROJETS 2013 DE RECHERCHE-ACTION Thématique - Innovation sociale - Nouveaux usages numériques Contact : Pôle Recherche, Enseignement Supérieur et Innovation - Région Auvergne

Plus en détail

COMITÉ DE PERFECTIONNEMENT

COMITÉ DE PERFECTIONNEMENT COMITÉ DE PERFECTIONNEMENT PROFESSIONNELLES ET PROFESSIONNELS DE RECHERCHE DE L UNIVERSITÉ LAVAL Règles de fonctionnement Le fonds de perfectionnement a pour objectif de favoriser le perfectionnement des

Plus en détail

Analyse de proposition

Analyse de proposition Analyse de proposition Conseil Académique du 3 juin 2013 : CAC-420-03 Rédaction : Maxence Lenoir Président, 2013-2014 Version : 3 juin 2013 Adoption : 9 juin 2013 Association des Étudiants de Polytechnique

Plus en détail

OBLIGATIONS COMPTABLES DES ASSOCIATIONS

OBLIGATIONS COMPTABLES DES ASSOCIATIONS OBLIGATIONS COMPTABLES DES ASSOCIATIONS 1. LE CADRE JURIDIQUE. Le nouveau règlement (n 99-01 adopté le 16 février 1999 par le Comité de la réglementation comptable) relatif au plan comptable des associations,

Plus en détail

CONVENTION RELATIVE AUX MASTERS OF ADVANCED STUDIES (MAS) INTERUNIVERSITAIRES

CONVENTION RELATIVE AUX MASTERS OF ADVANCED STUDIES (MAS) INTERUNIVERSITAIRES CONVENTION RELATIVE AUX MASTERS OF ADVANCED STUDIES (MAS) INTERUNIVERSITAIRES L Université de Fribourg ; L Université de Genève ; L Université de Lausanne ; L Université de Neuchâtel ; L Institut de hautes

Plus en détail

Programme international de formation

Programme international de formation Programme international de formation La science n a pas de patrie, car la connaissance appartient à l humanité, c est un flambeau qui illumine le monde. Louis Pasteur Le Réseau International des Instituts

Plus en détail

Compte rendu de l intervention de Jean-Louis LACOMBE. Rencontre européenne de la technologie du 23 mars 2005. La Fondation d entreprise EADS

Compte rendu de l intervention de Jean-Louis LACOMBE. Rencontre européenne de la technologie du 23 mars 2005. La Fondation d entreprise EADS Compte rendu de l intervention de Jean-Louis LACOMBE Rencontre européenne de la technologie du 23 mars 2005 La Fondation d entreprise EADS La fondation d entreprise créée par EADS est conçue comme une

Plus en détail

SERIE M, fonds moderne N Résumé 21 M LIRHE Les sigles et abréviations annotés d'un astérisque renvoient à une table des abréviations en fin

SERIE M, fonds moderne N Résumé 21 M LIRHE Les sigles et abréviations annotés d'un astérisque renvoient à une table des abréviations en fin Les sigles et abréviations annotés d'un astérisque renvoient à une table des abréviations en fin 1 d'inventaire IEE : statuts ; comptes rendus manuscrits de réunions (03/1974-12/1975) ; registre des comptes

Plus en détail

11 170.511. 10038 Placements à court terme sur le marché monétaire. en monnaies étrangères

11 170.511. 10038 Placements à court terme sur le marché monétaire. en monnaies étrangères 11 170.511 Annexe 1: Plan comptable: bilan Les groupes de matières de 1 à 4 chiffres ont une portée obligatoire générale. Les groupes de matières de 5 chiffres indiqués ci-dessous sont obligatoires. 5

Plus en détail

CLASSE 1. COMPTES DES FONDS DE LA SECURITE SOCIALE ET DE PROVISIONS

CLASSE 1. COMPTES DES FONDS DE LA SECURITE SOCIALE ET DE PROVISIONS CLASSE 1. COMPTES DES FONDS DE LA SECURITE SOCIALE ET DE PROVISIONS La classe 1 comprend les comptes du capital propre, des réserves et provisions, et ceux des avances et emprunts à plus d un an, dont

Plus en détail

Rapport au Groupe de Pilotage sur la vérification des dépenses de service, des fonds de tiers et des frais professionnels pour l exercice 2005

Rapport au Groupe de Pilotage sur la vérification des dépenses de service, des fonds de tiers et des frais professionnels pour l exercice 2005 Université de Lausanne / Faculté de Biologie et Médecine Lausanne Rapport au Groupe de Pilotage sur la vérification des dépenses de service, des fonds de tiers et des frais professionnels pour l exercice

Plus en détail

Plus de documents sur http://sifac.u-psud.fr/

Plus de documents sur http://sifac.u-psud.fr/ DATE PAR OBJET 14/02/2010 ML CHEVREL CREATION DU DOCUMENT 03/09/2012 ML CHEVREL MISE A JOUR Plus de documents sur http://sifac.u-psud.fr/ INFORMATIONS GENERALES 3 INTRODUCTION 6 NOTIONS 9 LA STRUCTURE

Plus en détail

Skype-2, Atelier-117 Pour intermédiaires. La téléphonie via Internet..(VoIP) Une solution économique et versatile

Skype-2, Atelier-117 Pour intermédiaires. La téléphonie via Internet..(VoIP) Une solution économique et versatile Skype-2, Atelier-117 Pour intermédiaires La téléphonie via Internet..(VoIP) Une solution économique et versatile Titulaire: Michel Bédard (revj_mai-2013) Plan du cours Skype-2 Acheter des crédits téléphoniques

Plus en détail

La simplification administrative de la gestion des unités de recherche

La simplification administrative de la gestion des unités de recherche Rapport - n 2008-089 octobre 2008 Inspection générale de l administration de l Éducation nationale et de la Recherche La simplification administrative de la gestion des unités de recherche Rapport à madame

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES, APPEL D OFFRES FORMATION LINGUISTIQUE EN PRESTATION

CAHIER DES CHARGES, APPEL D OFFRES FORMATION LINGUISTIQUE EN PRESTATION CAHIER DES CHARGES, APPEL D OFFRES FORMATION LINGUISTIQUE EN PRESTATION PLAINE COMMUNE LE PLIE Service bénéficiaire : le PLIE, représenté par son directeur. 87, Avenue Aristide Briand - 93240 Stains 1

Plus en détail

Cartographie Applicative existante Page 1 sur 5

Cartographie Applicative existante Page 1 sur 5 Cartographie Applicative existante Page 1 sur 5 Nom de l application Inclure le numéro de version, la date de mise en service, date de dernière mise à jour et le fournisseur (interne, prestataire, éditeur)

Plus en détail

DEMANDE D AUTORISATION ET DE SUBVENTION DES PROJETS EN ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES (ATE)

DEMANDE D AUTORISATION ET DE SUBVENTION DES PROJETS EN ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES (ATE) DEMANDE D AUTORISATION ET DE SUBVENTION DES PROJETS EN ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES (ATE) Assurez-vous d avoir les versions à jour d Internet Explorer (version 7 ou +) ou Firefox (version 2 ou +) avant d

Plus en détail

DEMANDE DE SOUTIEN POUR L ENTRETIEN D UNE INFRASTRUCTURE COMMUNE RÉSEAU DE RECHERCHE EN SANTÉ DE LA VISION DU FRQS Concours 2015-2016

DEMANDE DE SOUTIEN POUR L ENTRETIEN D UNE INFRASTRUCTURE COMMUNE RÉSEAU DE RECHERCHE EN SANTÉ DE LA VISION DU FRQS Concours 2015-2016 DEMANDE DE SOUTIEN POUR L ENTRETIEN D UNE INFRASTRUCTURE COMMUNE RÉSEAU DE RECHERCHE EN SANTÉ DE LA VISION DU FRQS Concours 2015-2016 Objectif Le but du programme des infrastructures communes est d offrir

Plus en détail

Partenariats public-privé dans la santé : aspects financiers

Partenariats public-privé dans la santé : aspects financiers Partenariats public-privé dans la santé : aspects financiers 1 À l aube d une nouvelle période de programmation des financements publics en faveur de la recherche et de l innovation, Horizon 2020, les

Plus en détail

Note technique FRAIS DU PERSONNEL

Note technique FRAIS DU PERSONNEL Note technique FRAIS DU PERSONNEL Les informations qui suivent apportent quelques conseils pratiques et à titre indicatif sur des questions récurrentes concernant la gestion financière des projets. Elles

Plus en détail

Le financement de l assurance maladie obligatoire en Belgique. Thomas Rousseau Michel Vigneul 25 novembre 2014

Le financement de l assurance maladie obligatoire en Belgique. Thomas Rousseau Michel Vigneul 25 novembre 2014 Le financement de l assurance maladie obligatoire en Belgique Thomas Rousseau Michel Vigneul 25 novembre 2014 Introduction Le budget des soins de santé 2014 30.929.434.000 EUR ou 115.342.568.408 PEN Remboursement

Plus en détail

relatives aux stages accomplis au sein de l Etat (Directives de stages)

relatives aux stages accomplis au sein de l Etat (Directives de stages) Amt für Personal und Organisation POA Rue Joseph-Piller 13, 1701 Fribourg T +41 26 305 32 52, F +41 26 305 32 49 www.fr.ch/spo Directives du 1er septembre 2009 (m-à-j. 01.01.2015/SPO) relatives aux stages

Plus en détail

Budget. Enseignement supérieur Recherche. vendredi 28 septembre 2012. Dossier de presse. www.enseignementsup-recherche.gouv.fr

Budget. Enseignement supérieur Recherche. vendredi 28 septembre 2012. Dossier de presse. www.enseignementsup-recherche.gouv.fr Budget Enseignement supérieur Recherche 2013 Dossier de presse www.enseignementsup-recherche.gouv.fr vendredi 28 septembre 2012 SOMMAIRE Edito 3 Budget 2013 : Repères 5 - Le maintien de tous les emplois

Plus en détail

Rapport de l AERES sur la structure fédérative :

Rapport de l AERES sur la structure fédérative : Section des Unités de recherche Rapport de l AERES sur la structure fédérative : IFR 150 : Institut Fédératif de Recherche Bio-médicale de Toulouse sous tutelle des établissements et organismes : Université

Plus en détail

D E M AN D E D E B O U R S E D E D O C T O R AT

D E M AN D E D E B O U R S E D E D O C T O R AT INSTITUT FRANÇAIS DE RECHERCHE POUR L'EXPLOITATION DE LA MER D E M AN D E D E B O U R S E D E D O C T O R AT AN N E E U N I V E R S I T AI R E 2 0 1 5 Nom du candidat : Sujet de thèse : Directeur de thèse

Plus en détail

Système de la recherche 101

Système de la recherche 101 Système de la recherche 101 Présenté par Frédéric Bouchard et réalisé en collaboration avec Martine Foisy, Yves Gingras, Catherine Beaudry, Vincent Larivière et Florence Millerand lecirst @lecirst @fbouchard

Plus en détail

Maintenance des systèmes pluritechniques

Maintenance des systèmes pluritechniques Licence pro Unité de formation de physique Maintenance des systèmes pluritechniques Contrôle et maintenance des lasers Qu est-ce que la licence pro Laser contrôle et maintenance? La licence pro Laser contrôle

Plus en détail

NOM DU PROJET. Contrat de projet commenté

NOM DU PROJET. Contrat de projet commenté Commentaire général préalable: Le «contrat de projet» présenté ci-après fait suite à la lettre de mission envoyée par le Directeur Général au Maître d Ouvrage d un projet. Il a 3 objectifs majeurs : -

Plus en détail

LICENCE APPLIQUEE D ANGLAIS (ANGLAIS DES AFFAIRES)

LICENCE APPLIQUEE D ANGLAIS (ANGLAIS DES AFFAIRES) LICENCE APPLIQUEE D ANGLAIS (ANGLAIS DES AFFAIRES) NB : les unités d enseignement optionnelles prévues par la Commission Nationale Sectorielles d Anglais sont citées à titre indicatif. Il revient aux établissements

Plus en détail

L aide financière pour l innovation et la nouvelle réalité des crédits RS&DE

L aide financière pour l innovation et la nouvelle réalité des crédits RS&DE L aide financière pour l innovation et la nouvelle réalité des crédits RS&DE Pierre Martel, CPA, CA Rémi Fortin, ing. Centre de congrès et d expositions, Lévis, Québec 12 février 2014 2 Plan de présentation

Plus en détail

5. L Entreprise et les politiques budgétaires

5. L Entreprise et les politiques budgétaires 5. L Entreprise et les politiques budgétaires 5.1 La politique Entreprise - Budget Le terme Entreprise symbolise l environnement de gestion complet de l Université. Afin de visualiser la politique Entreprise

Plus en détail

PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2006 GUIDE DE LECTURE DES NOUVEAUX DOCUMENTS BUDGÉTAIRES PAR MISSION DU BUDGET DE L ÉTAT

PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2006 GUIDE DE LECTURE DES NOUVEAUX DOCUMENTS BUDGÉTAIRES PAR MISSION DU BUDGET DE L ÉTAT PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2006 GUIDE DE LECTURE DES NOUVEAUX DOCUMENTS BUDGÉTAIRES PAR MISSION DU BUDGET DE L ÉTAT LES NOUVEAUX BLEUS BUDGÉTAIRES ET LES PROJETS ANNUELS DE PERFORMANCES Les documents

Plus en détail

ANNEXES REGROUPEMENTS ECONOMIQUE ET FONCTIONNEL TABLEAUX CROISES DES REGROUPEMENTS ECONOMIQUE ET FONCTIONNEL

ANNEXES REGROUPEMENTS ECONOMIQUE ET FONCTIONNEL TABLEAUX CROISES DES REGROUPEMENTS ECONOMIQUE ET FONCTIONNEL ANNEXES REGROUPEMENTS ECONOMIQUE ET FONCTIONNEL TABLEAUX CROISES DES REGROUPEMENTS ECONOMIQUE ET FONCTIONNEL TABLE DES MATIERES Page Regroupement économique des recettes sur base des réalisations 2007

Plus en détail

L APPEL A PROJETS RETHE (recherches thématiques)

L APPEL A PROJETS RETHE (recherches thématiques) L APPEL A PROJETS RETHE (recherches thématiques) Thème 1 : Etude sur l évolution des métiers de supervision pédagogique et sur l impact éventuel de nouveaux modes de formation sur cette évolution Des enquêtes

Plus en détail

Demande d attribution de ressources informatiques. Sur le Centre de Calculs Interactifs de l Université de Nice Sophia-Antipolis

Demande d attribution de ressources informatiques. Sur le Centre de Calculs Interactifs de l Université de Nice Sophia-Antipolis Demande d attribution de ressources informatiques Sur le Centre de Calculs Interactifs de l Université de Nice Sophia-Antipolis Titre du projet : Nom du laboratoire : Nom de l établissement hébergeur :

Plus en détail