Les origines de crédits sont organisées de façon arborescente avec les origines de regroupement et des origines de niveau fin.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les origines de crédits sont organisées de façon arborescente avec les origines de regroupement et des origines de niveau fin."

Transcription

1 Page 1/5 Les origines de crédits doivent être identiques à celles des organismes de tutelles pour pouvoir à tout moment suivre sa situation budgétaire et les comparer. Les origines de crédits sont organisées de façon arborescente avec les origines de regroupement et des origines de niveau fin. Qu est-ce que permettront les différents niveaux d origines? : - Ils permettront alors d obtenir instantanément la situation des crédits et des dépenses aux différents niveaux de l arborescence (laboratoire, organismes,.) Exemple : - Ils permettront aussi de gérer des dépassements éventuels de crédits à différents niveaux. - Enfin, ils permettent de communiquer avec les organismes de gestion comme de CNRS et bientôt l Université (Nabuco) Les Niveaux : Le tout premier niveau de la hiérarchie devra toujours correspondre au laboratoire. Ensuite, chaque branche de hiérarchie du niveau suivant pourra représenter chacun des organismes de tutelles. Le niveau d organisme de tutelle pourra alors à son tour être subdivisé en plusieurs sources de crédits. Le nombre de niveaux d origines de crédit est théoriquement illimité. Le degré de finesse du suivi de vos crédits dépend entièrement de la façon dont vous désirez les organiser.

2 Page 2/5 Schématiquement : récurrents Ressources propres (Contrats) Subvention d Etat spécifique Contrats justifiables Annuels Spécifiques Prog. Interdisciplinaires Programmes Interdisciplinaires Vacations Enseignements Recherche!

3 Page 3/5! " Les entités dépensières sont à l entière initiative des laboratoires. Elles ne sont ABSOLUMENT pas connues des organismes de gestion. Elles sont construites de manière hiérarchique avec des entités de regroupement et des entités de niveau fin. Qu est-ce que peuvent représenter les niveaux d entités dépensières? : Les dépenses seront toujours engagées sur les entités de niveau fin. Exemple : Les entités permettront : - de suivre les dépenses à l intérieur du laboratoire - d obtenir instantanément la consolidation des disponibilités et des dépenses à l intérieur du laboratoire Les Niveaux : Le tout premier niveau de la hiérarchie devra toujours correspondre au laboratoire. Une entité dépensière de niveau fin peut représenter un thème de recherche, une équipe ou un chercheur, les services du laboratoire... Si le laboratoire ne désire pas suivre sa consommation de crédit de manière détaillée, il lui est possible de n avoir qu une seule entité dépensière représentant le laboratoire (s il s agit d un très petit laboratoire par exemple) Les entités de regroupement permettront d avoir instantanément une consolidation des dépenses effectuées. Le nombre d entité dépensière est théoriquement illimité. Le degré de finesse du suivi de la gestion du laboratoire dépend seulement de l organisation interne du laboratoire.

4 Page 4/5 Schématiquement : # $% & Equipes de recherche Services communs Dynamique non linéaire Dynamique moléculaire Spectroscopie Secrétariat mécanique électronique

5 Page 5/5 ' récurrents Ressources propres (Contrats) Subvention d Etat spécifique Contrats justifiables Annuels Spécifiques Prog. Interdisciplinaires Programmes Interdisciplinaires Vacations Enseignements Recherche! Equipes de recherche Services communs Dynamique non linéaire Dynamique moléculaire Spectroscopie Secrétariat mécanique électronique

I L Origine de crédit :

I L Origine de crédit : Page 1/5 I L Origine de crédit : Après avoir préparé sur papier l organisation et la hiérarchie de vos origines de crédits, vous pouvez les créer dans XLAB. La toute première origine est le laboratoire

Plus en détail

Les origines permettent de connaître à tout moment la situation budgétaire de votre laboratoire et de la comparer à celle des organismes de gestion.

Les origines permettent de connaître à tout moment la situation budgétaire de votre laboratoire et de la comparer à celle des organismes de gestion. Page 1/5 Que sont les origines de crédits? Elles représentent les crédits notifiés au laboratoire sur des lignes budgétaires par différents organismes. Elles sont identiques aux Centre de Dépenses (CDP)

Plus en détail

GESLAB Fonctionnalités et Environnement

GESLAB Fonctionnalités et Environnement GESLAB Fonctionnalités et Environnement Objectifs Connaitre l environnement et les fonctionnalités de l outil Geslab Programme de la journée Accès logiciel Geslab Menus et ergonomie Statut des mouvements

Plus en détail

Emploi type : Chargé de gestion administrative et d aide au pilotage

Emploi type : Chargé de gestion administrative et d aide au pilotage CONCOURS EXTERNES IT 2011 CONCOURS N 205 Corps : Ingénieur d études ÉPREUVE TECHNIQUE D ADMISSION Durée : 3 h Coefficient : 2 BAP : J Emploi type : Chargé de gestion administrative et d aide au pilotage

Plus en détail

Guide d'établissement du budget

Guide d'établissement du budget Guide d'établissement du budget IRESEN 2015 SOMMAIRE Introduction... 2 Calcul du coût du projet... 2 Coût du Personnel... 3... 3... 3 Check-list... 3 Notes... 3 Coût des Équipements... 4... 4... 4 Check-list...

Plus en détail

Le budget du CNRS. Réunion des responsables administratifs des unités INSIS. Lundi 24 mars 2014

Le budget du CNRS. Réunion des responsables administratifs des unités INSIS. Lundi 24 mars 2014 Réunion des responsables administratifs des unités INSIS Lundi 24 mars 2014 Le budget du CNRS Intervenant l mentions légales. Chantal CHAMBELLAN LE LEVIER, directrice de la Stratégie Financière, de l Immobilier

Plus en détail

Comment bien gérer son projet européen?

Comment bien gérer son projet européen? Comment bien gérer son projet européen? Janvier - Février 2009 Par Pauline Boudant et Emilie Dubreuil Les projets de recherche financés par la Commission européenne (CE) ont la réputation d être difficiles

Plus en détail

Guide pour la préparation d une demande de financement d un projet collectif de formation sur mesure pour les unités

Guide pour la préparation d une demande de financement d un projet collectif de formation sur mesure pour les unités Guide pour la préparation d une demande de financement d un projet collectif de formation sur mesure pour les unités À L INTENTION DES GESTIONNAIRES ET AUTRES RESPONSABLES DE PROJETS DE FORMATION SUR MESURE

Plus en détail

Pensez à la solution internet www.fabregueduoweb.fr Le site des imprimés et fournitures de bureau pour les professionnels et les particuliers

Pensez à la solution internet www.fabregueduoweb.fr Le site des imprimés et fournitures de bureau pour les professionnels et les particuliers Pensez à la solution internet www.fabregueduoweb.fr Le site des imprimés et fournitures de bureau pour les professionnels et les particuliers Crédit photo :MTCMedia Fotolia Découvrez la solution internet

Plus en détail

Pratique de logiciels de planification

Pratique de logiciels de planification Pratique de logiciels de planification Gestion des ressources Université Paris 8 - MASTER TECHNOLOGIE & HANDICAP Sommaire Introduction Notion de ressource Calendrier Coût d une ressource Introduction Gestion

Plus en détail

PROCEDURE GESTION DU BUDGET INFORMATIQUE DEDIE AUX BESOINS D EXTENSION D INFRASTRUCTURES INFORMATIQUES HORS PROJETS (DOMAINE PÉDAGOGIQUE)

PROCEDURE GESTION DU BUDGET INFORMATIQUE DEDIE AUX BESOINS D EXTENSION D INFRASTRUCTURES INFORMATIQUES HORS PROJETS (DOMAINE PÉDAGOGIQUE) Page 1/5 REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE Département de l'instruction publique PROCEDURE GESTION DU BUDGET INFORMATIQUE DEDIE AUX BESOINS D EXTENSION D INFRASTRUCTURES INFORMATIQUES HORS PROJETS (DOMAINE

Plus en détail

Valorisation de la participation des personnels à des opérations de recherche scientifique ou de prestations de services

Valorisation de la participation des personnels à des opérations de recherche scientifique ou de prestations de services Comité technique du 23 avril 2015 Valorisation de la participation des personnels à des opérations de recherche scientifique ou de prestations de services Références : décret no 2010-619 du 7 juin 2010

Plus en détail

Puissant logiciel de prévisions financières et de suivi budgétaire, HannaH vous aide dans l élaboration de plans financiers et de budgets.

Puissant logiciel de prévisions financières et de suivi budgétaire, HannaH vous aide dans l élaboration de plans financiers et de budgets. Logiciel de Prévisions financières et Suivi budgétaire Puissant logiciel de prévisions financières et de suivi budgétaire, HannaH vous aide dans l élaboration de plans financiers et de budgets. HannaH

Plus en détail

LES ACHATS SUR LE WEB (Version 3)

LES ACHATS SUR LE WEB (Version 3) LES ACHATS SUR LE WEB (Version 3) COMMERCE ÉLECTRONIQUE (B2B) La fonctionnalité de commerce électronique (B2B) du système financier SOFE permet à l usager de faire son magasinage sur le site Web des fournisseurs

Plus en détail

COMITÉ DE PERFECTIONNEMENT

COMITÉ DE PERFECTIONNEMENT COMITÉ DE PERFECTIONNEMENT PROFESSIONNELLES ET PROFESSIONNELS DE RECHERCHE DE L UNIVERSITÉ LAVAL Règles de fonctionnement Le fonds de perfectionnement a pour objectif de favoriser le perfectionnement des

Plus en détail

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 Division du rendement et de l information institutionnels Direction générale de la gestion intégrée Présenté au : Comité d évaluation de Bibliothèque

Plus en détail

1. Bases légales La Loi sur l Université de Lausanne du 6 juillet 2004 dit notamment :

1. Bases légales La Loi sur l Université de Lausanne du 6 juillet 2004 dit notamment : Directives de la Direction Directive de la Direction 2.1. Fonds de réserve et d innovation (FRI) A. Généralités 1. Bases légales La Loi sur l Université de Lausanne du 6 juillet 2004 dit notamment : Art.

Plus en détail

Guide SAFIRH pour tous La disponibilité budgétaire

Guide SAFIRH pour tous La disponibilité budgétaire 2009 Guide SAFIRH pour tous La disponibilité budgétaire Simon Latulippe UQO 22/06/2009 Table des matières Introduction... 2 Affichage des UBR... 2 Disponibilité budgétaire par UBR... 4 Disponibilité budgétaire

Plus en détail

DOSSIER DE SOUMISSION DE PROJETS DE RECHERCHE NOTES EXPLICATIVES

DOSSIER DE SOUMISSION DE PROJETS DE RECHERCHE NOTES EXPLICATIVES DOSSIER DE SOUMISSION DE PROJETS DE RECHERCHE NOTES EXPLICATIVES Dans le cadre de la coopération Ivoiro Suisse, le Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique de Côte d Ivoire

Plus en détail

Programmes de soutien de la R. et D. et à l'innovation au Canada Québec 2013

Programmes de soutien de la R. et D. et à l'innovation au Canada Québec 2013 Programmes de soutien de la R. et D. et à l'innovation au Canada Québec 2013 Les activités soutenues sont notamment (1) : Type d'activité Programmes du Québec Résumé des activités admissibles Crédits d'impôt

Plus en détail

15/05/2007. NEDJMA Entreprises Solutions au services du monde des ASSURANCES

15/05/2007. NEDJMA Entreprises Solutions au services du monde des ASSURANCES NEDJMA Entreprises Solutions au services du monde des ASSURANCES 1 NEDJMA présente: Les Solutions d entreprises 08 mai 2007 Qui sommes nous? Le 1 er opérateur multimédia de téléphonie mobile en Algérie

Plus en détail

MANUEL DES POLITIQUES ET DES PROCÉDURES ADMINISTRATIVES EN RESSOURCES HUMAINES / FINANCES

MANUEL DES POLITIQUES ET DES PROCÉDURES ADMINISTRATIVES EN RESSOURCES HUMAINES / FINANCES MANUEL DES POLITIQUES ET DES PROCÉDURES ADMINISTRATIVES EN RESSOURCES HUMAINES / FINANCES 2001 2012 / 11 / 01 Politique de remboursement Frais de déplacement 1.0 INTRODUCTION La présente politique régit

Plus en détail

NOTES POUR BIEN COMPRENDRE CETTE AUT0-ÉVALUATION

NOTES POUR BIEN COMPRENDRE CETTE AUT0-ÉVALUATION NOTES POUR BIEN COMPRENDRE CETTE AUT0-ÉVALUATION L'objectif de ce questionnaire est de permettre à la direction générale d'évaluer son degré de compréhension des subventions et du cycle budgétaire qui

Plus en détail

Piloter le contrôle permanent

Piloter le contrôle permanent Piloter le contrôle permanent Un cadre règlementaire en permanente évolution L évolution des réglementations oblige les institutions financières à revoir leur dispositif de contrôle Secteur bancaire CRBF

Plus en détail

Domaine : Sciences et Technologies, Santé

Domaine : Sciences et Technologies, Santé Domaine : Sciences et Technologies, Santé Mention : Mécanique Spécialité recherche: Mécanique et Science des Fibres Secrétariat Marie-Claude ROUHIER marie-claude.rouhier@uha.fr ENSISA 11, rue Alfred Werner

Plus en détail

Durabilité financière des organisations paysannes Les OP peuvent-elles être financièrement plus autonomes? CSA 30/11/2012

Durabilité financière des organisations paysannes Les OP peuvent-elles être financièrement plus autonomes? CSA 30/11/2012 Durabilité financière des organisations paysannes Les OP peuvent-elles être financièrement plus autonomes? CSA 30/11/2012 Principales idées et conclusions issues de l Atelier OP AgriCord organisé à Cotonou,

Plus en détail

Accès au financement

Accès au financement Accès au financement Objectif de cette enquête L accès au financement est d une importance cruciale pour la réussite d une entreprise et un facteur important de la croissance économique en Europe suite

Plus en détail

Politique des trois organismes sur le libre accès aux publications. Juin 2015

Politique des trois organismes sur le libre accès aux publications. Juin 2015 Politique des trois organismes sur le libre accès aux publications Juin 2015 1 Qu est-ce que le libre accès? Le libre accès consiste à donner un accès en ligne gratuit et illimité aux publications et aux

Plus en détail

Programmes incitatifs d interchange de MasterCard Canada

Programmes incitatifs d interchange de MasterCard Canada Le 17 avril 2015 Programmes incitatifs d interchange de MasterCard Canada En tant que commerçant partenaire de MasterCard, il est important que vous connaissiez le modèle économique sur lequel reposent

Plus en détail

Conseils pour renseigner un formulaire de rescrit direct du CIR

Conseils pour renseigner un formulaire de rescrit direct du CIR Conseils pour renseigner un formulaire de rescrit direct du CIR Ces quelques conseils ont pour but de vous aider, en tant que responsable d entreprise, à renseigner au mieux un formulaire de demande de

Plus en détail

En vigueur Page 1 de 6

En vigueur Page 1 de 6 1. GUIDE POUR LES TRAVAUX AVEC LES SECTEURS PUBLICS ET PRIVÉS De plus en plus, les universités canadiennes sont appelées à participer à des travaux de recherche et de développement impliquant les divers

Plus en détail

Demande d attribution de ressources informatiques. Sur le Centre de Calculs Interactifs de l Université de Nice Sophia-Antipolis

Demande d attribution de ressources informatiques. Sur le Centre de Calculs Interactifs de l Université de Nice Sophia-Antipolis Demande d attribution de ressources informatiques Sur le Centre de Calculs Interactifs de l Université de Nice Sophia-Antipolis Titre du projet : Nom du laboratoire : Nom de l établissement hébergeur :

Plus en détail

Transparence des comptes du CE

Transparence des comptes du CE Transparence des comptes du CE Contacts : Frédéric JANVIER 01.47.75.17.17 06.09.79.94.79 JANVIER & ASSOCIES 1 Avant la loi du 5 mars 2014 Une seule obligation : compte rendu détaillé de gestion chaque

Plus en détail

DEMANDE DE SOUTIEN POUR L ENTRETIEN D UNE INFRASTRUCTURE COMMUNE RÉSEAU DE RECHERCHE EN SANTÉ DE LA VISION DU FRQS Concours 2015-2016

DEMANDE DE SOUTIEN POUR L ENTRETIEN D UNE INFRASTRUCTURE COMMUNE RÉSEAU DE RECHERCHE EN SANTÉ DE LA VISION DU FRQS Concours 2015-2016 DEMANDE DE SOUTIEN POUR L ENTRETIEN D UNE INFRASTRUCTURE COMMUNE RÉSEAU DE RECHERCHE EN SANTÉ DE LA VISION DU FRQS Concours 2015-2016 Objectif Le but du programme des infrastructures communes est d offrir

Plus en détail

Bilan des audits EPLE 2013 et 2014 MDRA 93

Bilan des audits EPLE 2013 et 2014 MDRA 93 Bilan des audits EPLE 2013 et 2014 MDRA 93 SOMMAIRE 1.Le dispositif de l audit 2. Les principaux constats 1. LE DISPOSITIF D AUDIT 1.1. Les objectifs de l audit Un cadre réglementaire d intervention :

Plus en détail

Les écritures comptables des crédits revolving

Les écritures comptables des crédits revolving FT 2008-02 Outils, s et instruments financiers FT 2008-02 Les écritures comptables des crédits revolving Rédigée en collaboration avec la Direction générale des Finances publiques Service des collectivités

Plus en détail

Fiche sur le plafond d emplois et la masse salariale :

Fiche sur le plafond d emplois et la masse salariale : Pôle RH - Service des affaires générales novembre 2011 Fiche sur le plafond d emplois et la masse salariale : Le montant de la dotation de l Etat distingue les montants affectés : - à la masse salariale,

Plus en détail

Présentation par Christine Tonui Responsable des subventions, Bureau des recherches et projets parrainés MUCHS/MTRH-Kenya

Présentation par Christine Tonui Responsable des subventions, Bureau des recherches et projets parrainés MUCHS/MTRH-Kenya Présentation par Christine Tonui Responsable des subventions, Bureau des recherches et projets parrainés MUCHS/MTRH-Kenya C est après l attribution que le vrai travail commence: la subvention a été attribuée,

Plus en détail

Explications concernant les types de crédits

Explications concernant les types de crédits Département fédéral des finances DFF Administration fédérale des finances AFF Explications concernant les types de crédits Types de crédits et plafonds de dépenses L Assemblée fédérale dispose de différents

Plus en détail

Hôtel de ville 35 rue Eugène Goüin - CS 60018 37230 Fondettes 02 47 88 11 11 / Fax : 02 47 42 29 82 / Courriel : mairie@fondettes.fr www.fondettes.

Hôtel de ville 35 rue Eugène Goüin - CS 60018 37230 Fondettes 02 47 88 11 11 / Fax : 02 47 42 29 82 / Courriel : mairie@fondettes.fr www.fondettes. Nom de l'association : Hôtel de ville 35 rue Eugène Goüin - CS 60018 37230 Fondettes 02 47 88 11 11 / Fax : 02 47 42 29 82 / Courriel : mairie@fondettes.fr www.fondettes.fr Vous trouverez dans ce dossier

Plus en détail

Ce dispositif vous intéresse?

Ce dispositif vous intéresse? DEPARTEMENT DE LA GUYANE REPUBLIQUE FRANCAISE Liberté - Egalité - Fraternité Le Compte Epargne Temps (CET) Questions Réponses! Délibération N AP/11/DRH/SGEM-171 Par délibération n AP/11/DRH/SGEM-171 du

Plus en détail

D E M AN D E D E B O U R S E D E D O C T O R AT

D E M AN D E D E B O U R S E D E D O C T O R AT INSTITUT FRANÇAIS DE RECHERCHE POUR L'EXPLOITATION DE LA MER D E M AN D E D E B O U R S E D E D O C T O R AT AN N E E U N I V E R S I T AI R E 2 0 1 5 Nom du candidat : Sujet de thèse : Directeur de thèse

Plus en détail

FORUM DES GESTIONNAIRES 10 Décembre 2013. Gestion des crédits. Subvention d Etat et Ressources Propres

FORUM DES GESTIONNAIRES 10 Décembre 2013. Gestion des crédits. Subvention d Etat et Ressources Propres FORUM DES GESTIONNAIRES 10 Décembre 2013 Gestion des crédits Subvention d Etat et Ressources Propres SUBVENTION D ETAT 1 I Reprise des crédits SE P. 02 Crédits SE non engagés au 31/12 sont repris (principe

Plus en détail

L accompagnement des étudiants dans la gestion de leur budget. Colloque des services aux étudiants. Université du Québec 28 mai 2014

L accompagnement des étudiants dans la gestion de leur budget. Colloque des services aux étudiants. Université du Québec 28 mai 2014 L accompagnement des étudiants dans la gestion de leur budget Colloque des services aux étudiants Université du Québec 28 mai 2014 Une présence provinciale d associations de consommateur Coalition des

Plus en détail

Décrire les normes et le cheminement des activités relatives à la carte d achats de l Université de Montréal.

Décrire les normes et le cheminement des activités relatives à la carte d achats de l Université de Montréal. Formule(s) à utiliser Demande d adhésion Déclaration des responsabilités et obligations de l employé POUR RENSEIGNEMENTS, COMMUNIQUER AVEC Le responsable de la section des mouvements de trésorerie et contrôle

Plus en détail

PLAN DE FORMATION COMPTABLE NOVEMBRE 2013

PLAN DE FORMATION COMPTABLE NOVEMBRE 2013 PLAN DE FORMATION COMPTABLE NOVEMBRE 2013 I L ENTREPRISE ET LA FAMILLE La famille est une entreprise La famille dépend de l entreprise La famille et l entreprise se gèrent de la même manière mais indépendamment

Plus en détail

Conseillers en investissements financiers (CIF)

Conseillers en investissements financiers (CIF) S informer sur Conseillers en investissements financiers (CIF) QU EST-CE QU UN CONSEILLER EN INVESTISSEMENTS FINANCIERS (CIF)? QUELLES SONT LES ACTIVITÉS INTERDITES AUX CIF? QUELLES SONT LES OBLIGATIONS

Plus en détail

L APPEL A PROJETS RETHE (recherches thématiques)

L APPEL A PROJETS RETHE (recherches thématiques) L APPEL A PROJETS RETHE (recherches thématiques) Thème 1 : Etude sur l évolution des métiers de supervision pédagogique et sur l impact éventuel de nouveaux modes de formation sur cette évolution Des enquêtes

Plus en détail

Gestion et comptabilité. Fiche 1. Les décisions budgétaires modificatives

Gestion et comptabilité. Fiche 1. Les décisions budgétaires modificatives Dossier Gestion et comptabilité Fiche 1 Les décisions budgétaires modificatives 2004-2005 Division d'appui et de conseil aux établissements et aux services (DACES) LES DÉCISIONS BUDGÉTAIRES MODIFICATIVES

Plus en détail

Qu est-ce que le crédit?

Qu est-ce que le crédit? Qu est-ce que le crédit? NIVEAU 9 11 Dans cette leçon, les élèves examineront les différents types de cartes de crédit offertes ainsi que les avantages et les inconvénients d acheter à crédit. Cours Initiation

Plus en détail

Programme de soutien à la recherche et au développement en adaptation scolaire Demande de subvention

Programme de soutien à la recherche et au développement en adaptation scolaire Demande de subvention Nom de l école principale où sera réalisé le projet : Titre du projet : CARACTÉRISTIQUES DE LA DEMANDE DE SUBVENTION Pour quel type de projet faites-vous une demande de subvention? Projet TIC Projet de

Plus en détail

PROCEDURE. ELABORATION DU BUDGET INITIAL Exercice 2016

PROCEDURE. ELABORATION DU BUDGET INITIAL Exercice 2016 PROCEDURE Référent : DIRECTION FINANCIERE ELABORATION DU BUDGET INITIAL Exercice 2016 Numéro de la procédure: DF-2015-01 Version : 1.0.1. Date de modification : 08/07/2015 LES OBJECTIFS Règlementation

Plus en détail

La saisie des rubriques sera effectuée dans l application FARANDOLE avec les autres éléments du PAP. Autorisations d engagement

La saisie des rubriques sera effectuée dans l application FARANDOLE avec les autres éléments du PAP. Autorisations d engagement ANNEXE 2 EXPLICITATION DES RUBRIQUES La saisie des rubriques sera effectuée dans l application FARANDOLE avec les autres éléments du PAP. 1. Récapitulation des crédits destinés aux opérateurs de l État

Plus en détail

Préparée par Richard Daveluy, directeur général et Isabelle Daoust, directrice générale adjointe. Août 2012. Politique d approvisionnement 1

Préparée par Richard Daveluy, directeur général et Isabelle Daoust, directrice générale adjointe. Août 2012. Politique d approvisionnement 1 POLITIQUE D APPROVISIONNEMENT faisant suite à l adoption du règlement 225-2007, décrétant les règles de contrôle et de suivi budgétaires et de délégation du pouvoir d autoriser des dépenses Préparée par

Plus en détail

Formation professionnelle au CNRS

Formation professionnelle au CNRS Guide Formation professionnelle au CNRS Edition 2011 Apple souris filaire USB mighty mouse (4 boutons + bille de Direction des ressources humaines dépasser les frontières Service formation et itinéraires

Plus en détail

COMMANDE GESLAB. vendredi 31 mai 2013 CREATION DE LA COMMANDE. - Recherche du fournisseur. - Saisie de la commande LES ETATS GESLAB

COMMANDE GESLAB. vendredi 31 mai 2013 CREATION DE LA COMMANDE. - Recherche du fournisseur. - Saisie de la commande LES ETATS GESLAB COMMANDE GESLAB vendredi 31 mai 2013 CREATION DE LA COMMANDE - Recherche du fournisseur - Saisie de la commande LES ETATS GESLAB Unité mixte de recherche CNRS-IN2P3 Université Paris-Sud 91406 Orsay cedex

Plus en détail

Téléphones mobiles - Foire aux questions

Téléphones mobiles - Foire aux questions Téléphones mobiles - Foire aux questions 1. Où dois-je aller pour acheter mon téléphone? Nous vous conseillons d aller chez le détaillant Broadway Communications situé au 3265 avenue Principale-Ouest à

Plus en détail

Mé Mo FORMATION CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE

Mé Mo FORMATION CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE Sommaire Fiche 1 Déterminer la finalité d une action de formation Fiche 2 Le droit individuel a la formation (DIF), mode d emploi Fiche 3 Mour de d une talite d u d une ne action de forma Fiche 4 Mode

Plus en détail

Réunion du 22 mars 2007 14h-16h 30 Salle N104 Date CR : 23/03/2007 N CR : 2

Réunion du 22 mars 2007 14h-16h 30 Salle N104 Date CR : 23/03/2007 N CR : 2 Centre de recherches Historiques de l Ouest COMPTE RENDU DE REUNION Réunion du 22 mars 2007 14h-16h 30 Salle N104 Date CR : 23/03/2007 N CR : 2 Objet : Conseil de laboratoire Rédacteur : Jean-Charles SINAUD

Plus en détail

Journée des administrateurs des laboratoires CNRS INSIS

Journée des administrateurs des laboratoires CNRS INSIS Journée des administrateurs des laboratoires CNRS INSIS Tarification auditable des prestations plateformes et services des UR Nadine Paul, SFC Toulouse Audit de tarification de plateforme un dossier d

Plus en détail

Division financière COMPTABILISATION DES PRELEVEMENTS POUR LE FINANCEMENT DES VOYAGES SCOLAIRES

Division financière COMPTABILISATION DES PRELEVEMENTS POUR LE FINANCEMENT DES VOYAGES SCOLAIRES Division financière DIFIN07-393-422 du 18//06/07 COMPTABILISATION DES PRELEVEMENTS POUR LE FINANCEMENT DES VOYAGES SCOLAIRES Destinataires : Chefs d établissement et gestionnaires en EPLE Affaire suivie

Plus en détail

Outils internes pour la bonne gestion d une ASBL. Valérie Moens ASBL Ideji

Outils internes pour la bonne gestion d une ASBL. Valérie Moens ASBL Ideji Outils internes pour la bonne gestion d une ASBL Valérie Moens ASBL Ideji 1 Table des matières 1. Gestion financière au sein d'une ASBL 2. Elaboration du budget: 1. Introduction 2. Planification stratégique

Plus en détail

CONDITIONS D'ATTRIBUTION DES CREDITS DE RECHERCHE

CONDITIONS D'ATTRIBUTION DES CREDITS DE RECHERCHE CONFERENCE DE COORDINATION DE NORMANDIE DE LA LIGUE CONTRE LE CANCER Comité du Calvados Comité de l Eure Comité de la Manche Comité de l Orne Comité de la Seine-Maritime CONSEIL SCIENTIFIQUE DE NORMANDIE

Plus en détail

CONSULTATION DES DONNÉES ARCHIVÉES

CONSULTATION DES DONNÉES ARCHIVÉES CONSULTATION DES DONNÉES ARCHIVÉES Le processus Le processus d archivage transfère les données financières de la base de données PeopleSoft vers une autre base de données. Ce processus consiste, dans un

Plus en détail

Joël Darius Eloge ZODJIHOUE

Joël Darius Eloge ZODJIHOUE La gestion axée sur la Performance et les Résultats appliquée à la gestion des Finances Publiques: Préparation et Mise en place du Budget axée sur la performance et les résultats Joël Darius Eloge ZODJIHOUE

Plus en détail

Défis de la politique de la formation

Défis de la politique de la formation 1 Défis de la politique de la formation D après vous, les principaux défis de la politique de la formation sont-ils présentés? 1 1 1 Avez-vous des remarques à formuler concernant certains des défis de

Plus en détail

LABEX 2010 Appel à projets «Laboratoires d excellence» RAPPORT

LABEX 2010 Appel à projets «Laboratoires d excellence» RAPPORT LABEX 2010 Appel à projets «Laboratoires d excellence» RAPPORT Informations importantes à destination des rapporteurs (à lire attentivement) Les avis des experts, ainsi que les notes attribuées par ceux-ci,

Plus en détail

un investissement dans les compétences de votre personnel

un investissement dans les compétences de votre personnel EMPLOI-QUÉBEC La qualification obligatoire un investissement dans les compétences de votre personnel LA QUALIFICATION OBLIGATOIRE avant-propos La compétence de la main-d œuvre constitue un des facteurs

Plus en détail

CONVENTION RELATIVE AUX MASTERS OF ADVANCED STUDIES (MAS) INTERUNIVERSITAIRES

CONVENTION RELATIVE AUX MASTERS OF ADVANCED STUDIES (MAS) INTERUNIVERSITAIRES CONVENTION RELATIVE AUX MASTERS OF ADVANCED STUDIES (MAS) INTERUNIVERSITAIRES L Université de Fribourg ; L Université de Genève ; L Université de Lausanne ; L Université de Neuchâtel ; L Institut de hautes

Plus en détail

La table des structures est unique et toute application informatique utilisée dans la gestion de l UNIL ou d une de ses parties doit s y référer.

La table des structures est unique et toute application informatique utilisée dans la gestion de l UNIL ou d une de ses parties doit s y référer. Directives de la Direction Directive de la Direction 0.13 Modification de structure Préambule A l exception de la création ou de la suppression de facultés, qui relèvent du Conseil de l UNIL, la Direction

Plus en détail

CHAPITRE III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE

CHAPITRE III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE CHAPITRE III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE : LA RECHERCHE POLITIQUE RELATIVE AUX CONTRATS ET COMMANDITES PAGE: 1 Adoptée: CAD-5355 (15 06 93) Modifiée: CAD-5869 (27 02 96) CAD-5971 (18 06 96) CAD-6138

Plus en détail

CREDIT SUPPLÉMENTAIRE URGENT 2010 - CNIP 10.022

CREDIT SUPPLÉMENTAIRE URGENT 2010 - CNIP 10.022 CREDIT SUPPLÉMENTAIRE URGENT 2010 - CNIP 10.022 Rapport du Conseil d'etat au Grand Conseil à l'appui d'un projet de décret portant octroi d un crédit supplémentaire urgent de 700.000 francs destiné à répondre

Plus en détail

COMPTABILITE : NOTIONS DE BASE

COMPTABILITE : NOTIONS DE BASE Fiche technique réglementaire Version du 18 juillet 2008 COMPTABILITE : NOTIONS DE BASE 1. DEFINITION La comptabilité peut être définie comme une technique normalisée d enregistrement des flux (achats

Plus en détail

Justification et audits sur projets Européens. Suivi budgétaire et financier des contrats

Justification et audits sur projets Européens. Suivi budgétaire et financier des contrats Justification et audits sur projets Européens Suivi budgétaire et financier des contrats Gestion budgétaire et financière du contrat 1 Le principe de la gestion à l avancement 2 Règle spécifique pour les

Plus en détail

CARNET DE FORMATION 2015 Des formations pour utilisateurs débutants et avancés

CARNET DE FORMATION 2015 Des formations pour utilisateurs débutants et avancés CENTRE DE FORMATION CARNET DE FORMATION 2015 Des formations pour utilisateurs débutants et avancés CARNET DE FORMATION Information générale Formation de groupe offerte en classe ou via Internet (Webinaire)

Plus en détail

Prise en charge de téléphones mobiles, smartphones, tablettes et autres appareils mobiles par la DIT

Prise en charge de téléphones mobiles, smartphones, tablettes et autres appareils mobiles par la DIT Prise en charge de téléphones mobiles, smartphones, tablettes et autres appareils mobiles par la DIT Directive DIT-11 Champ d application : Université 1 Buts La présente directive définit les conditions

Plus en détail

Intitulé du poste : Directeur de projets Systèmes d information Trafic et exploitation N VISIO M poste : 1 140 000 082

Intitulé du poste : Directeur de projets Systèmes d information Trafic et exploitation N VISIO M poste : 1 140 000 082 Direction technique Infrastructures de transport et matériaux FICHE DE POSTE Intitulé du poste : Directeur de projets Systèmes d information Trafic et exploitation N VISIO M poste : 1 140 000 082 Voie

Plus en détail

Quelques conseils pour le choix des indicateurs

Quelques conseils pour le choix des indicateurs IDENTIFIER LES INDICATEURS ET LES CIBLES Pourquoi se doter d indicateurs de suivi Étant donné l aspect dynamique du contexte dans lequel s inscrit votre projet, il est important de mesurer de façon continue

Plus en détail

Fiche n 11. Les ressources affectées

Fiche n 11. Les ressources affectées DGOS / DGFiP BureauPF1 / CL1B Mise à jour Septembre 2013 Fiche n 11 Les ressources affectées Objet de la fiche La présente fiche a pour objet : de définir la notion de ressources affectées. Cette définition

Plus en détail

Relative aux obligations comptables des centres de formation des apprentis (CFA)

Relative aux obligations comptables des centres de formation des apprentis (CFA) CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ Note de présentation - Avis n 2003-04 du 1 er avril 2003 Relative aux obligations comptables des centres de formation des apprentis (CFA) Sommaire 1 - Le dispositif

Plus en détail

REPUBLIQUE DU BURUNDI

REPUBLIQUE DU BURUNDI REPUBLIQUE DU BURUNDI MINISTERE DES FINANCES ET DE LA PLANIFICATION DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE Institut de Statistiques et d Etudes Economiques du Burundi (ISTEEBU) TRAITEMENT DES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES

Plus en détail

À la fin de la leçon, les élèves pourront : établir un budget personnel.

À la fin de la leçon, les élèves pourront : établir un budget personnel. 70 minutes Résultats d apprentissage de la littératie financière À la fin de la leçon, les élèves pourront : établir un budget personnel. Attentes et contenus d apprentissage Sciences humaines et sociales,

Plus en détail

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale CSSS/12/205 DÉLIBÉRATION N 12/057 DU 3 JUILLET 2012 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL AU SERVICE

Plus en détail

VALIDATION DES FORMATIONS DOCTORALES FICHE DE SUIVI. Année universitaire 2013-2014

VALIDATION DES FORMATIONS DOCTORALES FICHE DE SUIVI. Année universitaire 2013-2014 VALIDATION DES FORMATIONS DOCTORALES FICHE DE SUIVI Année universitaire 2013-2014 DATE LIMITE DE RETOUR : 19 décembre 2014 Nom :... Prénoms :... E-mail :... Laboratoire de recherche :... La présente fiche

Plus en détail

9 - Opérations sous mandat sur collèges / lycées

9 - Opérations sous mandat sur collèges / lycées 9 - Opérations sous mandat sur collèges / lycées Quels textes de référence? Instruction M52 Tome 2 Titre - Chapitre 3 Paragraphe 3 (voir compte 458) Instruction M71 Tome 2 Titre - Chapitre 3 Paragraphe

Plus en détail

ANNEXE 2 REGLEMENT BUDGETAIRE ET FINANCIER POUR LA GESTION DES AP/CP

ANNEXE 2 REGLEMENT BUDGETAIRE ET FINANCIER POUR LA GESTION DES AP/CP ANNEXE 2 REGLEMENT BUDGETAIRE ET FINANCIER POUR LA GESTION DES AP/CP REGLEMENT BUDGETAIRE ET FINANCIER VILLE DE METZ GESTION DES INVESTISSEMENTS PAR AUTORISATIONS DE PROGRAMME ET CREDITS DE PAIEMENT La

Plus en détail

Fredoc, 1 octobre 2015 Projet d immersion de Dominique Lechaudel à l Université de Lorraine

Fredoc, 1 octobre 2015 Projet d immersion de Dominique Lechaudel à l Université de Lorraine Fredoc, 1 octobre 2015 Projet d immersion de Dominique Lechaudel à l Université de Lorraine Qu est-ce qu une immersion? Pour un agent de lnist-cnrs, exercer son/une activité professionnelle dans un autre

Plus en détail

Guide 2. Autoformation. Pour le chef de projet

Guide 2. Autoformation. Pour le chef de projet Guide 2 Principes fondamentaux de la fonction de chef de projet Autoformation Pour le chef de projet Objectifs d apprentissage Après avoir lu la ressource Guide des principes fondamentaux de la fonction

Plus en détail

EXEMPLE. Profil de gestion. Programme qualité Niveau II. 1 ère partie : Profil de gestion

EXEMPLE. Profil de gestion. Programme qualité Niveau II. 1 ère partie : Profil de gestion Programme qualité Niveau II 1 ère partie : Profil de gestion Tous les énoncés de ce profil doivent être traités par les dirigeants. (Nom de l entreprise) (Code de l entreprise) (Date) 1 Evaluation du profil

Plus en détail

NOR: PMEA0420017D. Version consolidée au 5 août 2011. Sur le rapport du ministre d Etat, ministre de l économie, des finances et de l industrie,

NOR: PMEA0420017D. Version consolidée au 5 août 2011. Sur le rapport du ministre d Etat, ministre de l économie, des finances et de l industrie, Le 5 août 2011 DECRET Décret n 2004-1165 du 2 novembre 2004 relatif aux c onseils de la formation institués auprès des chambres de métiers et de l artisanat de région, des chambres régionales de métiers

Plus en détail

Septième cycle GUIDE POUR LE SUIVI DES PROJETS, L ÉTABLISSEMENT DE RAPPORTS, LA RÉVISION ET LA PROLONGATION DE PROJETS

Septième cycle GUIDE POUR LE SUIVI DES PROJETS, L ÉTABLISSEMENT DE RAPPORTS, LA RÉVISION ET LA PROLONGATION DE PROJETS Septième cycle GUIDE POUR LE SUIVI DES PROJETS, L ÉTABLISSEMENT DE RAPPORTS, LA RÉVISION ET LA PROLONGATION DE PROJETS Pour tous les modèles de rapports, veuillez visiter le site du FNUD : http://www.un.org/democracyfund/grantees/grantees_r7.html

Plus en détail

LA COMPTABILITÉ ENGAGEMENT

LA COMPTABILITÉ ENGAGEMENT Finances LA COMPTABILITÉ ENGAGEMENT Objectif : établir un bon de commande par le logiciel Civil finances Personnel concerné : Personnes chargées de faire les bons de commande. I. Rappel des règles juridiques

Plus en détail

Le 8 octobre 2002 N o du dossier : R-3491-2002 Demande de renseignements n o 1 de la Régie à Hydro-Québec-Distribution Page 1 de 12 QUESTION 1

Le 8 octobre 2002 N o du dossier : R-3491-2002 Demande de renseignements n o 1 de la Régie à Hydro-Québec-Distribution Page 1 de 12 QUESTION 1 Page 1 de 12 DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS N O 1 DE LA RÉGIE DE L ÉNERGIE (LA RÉGIE) RELATIVE À LA DEMANDE D AUTORISATION DE RÉALISER LE PROJET SYSTÈME D INFORMATION CLIENTÈLE (SIC) FONCTIONNALITÉS QUESTION

Plus en détail

Construisons ensemble votre solution informatique

Construisons ensemble votre solution informatique TOMPRO Qu est ce que TOMPRO? TOMPRO est un progiciel intégré de gestion financière et comptable dédié aux programmes et projets. Grâce à une large batterie de modules interdépendants, TOMPRO fournit toutes

Plus en détail

CAF dans le fonctionnement

CAF dans le fonctionnement NOTE DE SYNTHESE EVOLUTION DES RATIOS TISEC FINANCIERS Chaque année, les services du CNEAP vous demandent de leur transmettre vos données comptables. Votre participation en 2012 a été remarquable puisque

Plus en détail

Aperçu des taux d interchange de MasterCard

Aperçu des taux d interchange de MasterCard Janvier 2011 Aperçu des taux d interchange de MasterCard En tant que commerçant partenaire de MasterCard, il est important que vous connaissiez le modèle économique sur lequel reposent les transactions

Plus en détail

POLITIQUE - FACTURATION ET RECOUVREMENT DES FRAIS INTERNES ET DES CRÉANCES

POLITIQUE - FACTURATION ET RECOUVREMENT DES FRAIS INTERNES ET DES CRÉANCES Date d entrée en vigueur : 14 décembre 1998 Instance d origine : Vice-rectorat aux finances Remplace/amende la politique du : 1 er octobre 1995 Numéro de référence : CFO-1 N.B.: Le genre masculin est utilisé

Plus en détail

Clôture budgétaire et principes de report. BFC - Clôture budgétaire et principes de report

Clôture budgétaire et principes de report. BFC - Clôture budgétaire et principes de report Clôture budgétaire et principes de report 1 SOMMAIRE Rappel des principes de consommation des crédits dans BFC (pages 3 à 19) - Principes (pages 3 à 5) - Exemples (page 6 à 19) Remontées des crédits de

Plus en détail

POLITIQUE ENVIRONNEMENTALE

POLITIQUE ENVIRONNEMENTALE POLITIQUE ENVIRONNEMENTALE Rockwell Automation s engage à faire preuve de la gestion la plus stricte en matière d environnement mondial. Notre politique consiste à dépasser la stricte conformité réglementaire

Plus en détail

Programme d innovation en matière de bioproduits agricoles (PIBA) Foire aux questions (v. 1)

Programme d innovation en matière de bioproduits agricoles (PIBA) Foire aux questions (v. 1) Programme d innovation en matière de bioproduits agricoles (PIBA) Foire aux questions (v. 1) Table des matières : Comment puis-je obtenir la documentation sur le programme?... 2 Quels types de fonds sont

Plus en détail