notre brillant avenir

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "notre brillant avenir"

Transcription

1 notre brillant avenir Fédération canadienne des étudiantes et étudiants-ontario Mars 2010 transfert des crédits

2 Pour obtenir des renseignements généraux au sujet du présent document, veuillez vous adresser à : Fédération canadienne des étudiantes et étudiants-ontario 180, rue Bloor ouest, bureau 900 Toronto (Ontario) M5S 2V6 Tél Téléc Courriel WWW cfsontario.ca This document is also available in English Local Section 1281

3 Fédération canadienne des étudiantes et étudiants-ontario La Fédération canadienne des étudiantes et étudiants, avec ses plus de membres représentés par 37 syndicats étudiants dans toutes les régions de la province, est la voix des étudiantes et étudiants du niveau postsecondaire en Ontario. Fondée en 1981, la Fédération représente des étudiantes et étudiants qui font des études au niveau collégial, au premier cycle ou aux cycles supérieurs universitaires, à temps plein ou à temps partiel. Algoma University Students Union Brock University Graduate Students Association Carleton University Students Association Carleton University Graduate Students Association Association étudiante de La Cité collégiale Student Association of George Brown College Association étudiante du Collège Glendon University of Guelph Central Student Association University of Guelph Graduate Students Association Lakehead University Student Union Association des étudiantes et étudiants adultes et à temps partiel de la Laurentienne Association des étudiantes et étudiants aux études supérieures de l Université Laurentienne Association générale des étudiant(e)s de l Université Laurentienne Association des étudiantes et étudiants francophones de l Université Laurentienne McMaster University Graduate Students Association Nipissing University Student Union Ontario College of Art and Design Student Union Fédération étudiante de l Université d Ottawa Graduate Students Association des étudiant(e)s diplômé(e)s de l Université d Ottawa Queen s University Society of Graduate and Professional Students Ryerson Students Union Continuing Education Students Association of Ryerson Association étudiante de l Université Saint-Paul University of Toronto at Scarborough Campus Students Union University of Toronto Graduate Students Union University of Toronto Students Union University of Toronto at Mississauga Students Union Association of Part-Time Undergraduate Students of the University of Toronto Trent Central Student Association Trent University Graduate Student Association University of Western Ontario Society of Graduate Students Wilfrid Laurier University Graduate Students Association University of Windsor Students Alliance University of Windsor Graduate Students Society University of Windsor Organisation of Part-time University Students Fédération des étudiantes et étudiants de York York University Graduate Students Association Notre brillant avenir 1

4 introduction En 2009, l Ontario est devenue la province où un diplôme de premier cycle coûte le plus cher. À part l effet restrictif que cela a eu sur l accessibilité à l'éducation postsecondaire en général, les frais de scolarité qui augmentent sans cesse limitent considérablement le choix des étudiantes et étudiants en ce qui concerne les programmes d études et les endroits où ils peuvent étudier. Le coût élevé de l éducation et l endettement qu elle entraîne réduisent les possibilités des étudiantes et étudiants d'obtenir plus d une attestation d études postsecondaires, de changer de parcours en vue d un grade ou d un diplôme, ou de changer d école sans changer de domaine d études. Selon l établissement ou le programme d études qu ils ont choisi, ou leur capacité de négocier avec l'administration ou de se débrouiller dans le système, les étudiantes et étudiants qui changent d établissement risquent d être obligés de répéter des cours pour lesquels ils ont déjà obtenu des crédits. Ce sont ces obstacles systémiques à un système d éducation intégré et accessible qui poussent les étudiantes et étudiants à réclamer un système provincial de transfert des crédits coordonné par le gouvernement. Alors que le gouvernement de l Ontario amorce la création d un nouveau cadre de financement pour l éducation postsecondaire, une possibilité unique se présente pour que des mesures audacieuses soient prises en vue d améliorer la reconnaissance des crédits à l échelle de la province. Il devient de plus en plus important de créer ce système étant donné l économie changeante, les exigences croissantes du marché en matière d études postsecondaires, et les possibilités qu apporterait une mobilité améliorée aux étudiantes et étudiants. Un système provincial de transfert et d évaluation des crédits permettrait au gouvernement et aux étudiantes et étudiants d économiser de l argent, tout en améliorant l accès et la flexibilité pour beaucoup d entre eux qui vivent hors des régions desservies par une université ou un collège. Pour des raisons diverses, un grand nombre d étudiantes et d étudiants qui commencent leurs études dans un établissement postsecondaire peuvent décider de les terminer dans un autre. Une étudiante ou un étudiant peut découvrir un nouveau domaine d études, s intéresser à un autre projet de carrière ou apprendre que son programme d études sera supprimé. Certains découvrent un programme offert dans un autre établissement dans un domaine particulier où ils aimeraient se spécialiser, ou étudier sous la direction d une professeure ou d un professeur éminent dans sa spécialité. D autres pourraient vivre des situations familiales ou personnelles qui les obligent à changer de localité. De plus, les demandes changeantes du marché et les nouveaux programmes offerts par les collèges et universités ont entraîné une augmentation du nombre d étudiantes et d étudiants qui veulent ajouter une deuxième attestation d études à leur diplôme ou grade. Afin de répondre à la demande pour une plus grande flexibilité scolaire, la coopération interinstitutionnelle a beaucoup progressé; par contre, il existe peu de réglementation provinciale pour assurer l harmonisation des programmes. En l absence d une initiative provinciale pour faciliter et coordonner les transferts et les inscriptions entre les établissements qui décernent des diplômes et des grades, le nombre des diverses ententes survenues entre les collèges et les universités s élève à plus de trois cents. Cependant, la vaste majorité des ces ententes n améliorent les transferts qu entre deux établissements. Bien que l émergence d une coopération interinstitutionnelle ait amélioré les possibilités, cela a aussi créé de la confusion, des irrégularités et la répétition inutile de cours. Les étudiantes et étudiants participent avec enthousiasme à l initiative coordonnée actuellement par le ministère de la Formation et des Collèges et Universités, et ils espèrent que ce processus se poursuivra dans un nouveau cadre de financement pour la création, la mise en œuvre et le maintien d un système provincial de transfert des crédits. 2 Fédération canadienne des étudiantes et étudiants Ontario

5 résumé des recommandations Créer un système provincial d évaluation des crédits et de facilitation des transferts, appuyé par un financement de base suffisant alloué aux collèges et universités afin qu ils puissent élargir et augmenter les parcours d'apprentissage. Créer un organisme de surveillance administré et financé par le gouvernement qui sera chargé de coordonner un système provincial d évaluation des crédits et de facilitation des transferts. Affecter des fonds pour la création de nouveaux programmes et de services de soutien aux étudiantes et étudiants afin d'augmenter l'étendue des possibilités et des expériences d apprentissage. Établir comme obligation la reconnaissance des crédits obtenus dans un programme de langue française au même titre que les crédits obtenus dans un programme de langue anglaise, quel que soit l établissement. Obliger les collèges et universités à déclarer dans les ententes pluriannuelles de responsabilité les changements apportés aux politiques internes en matière de transfert des crédits, et les activités entreprises pour améliorer les soutiens aux étudiantes et étudiants qui veulent changer d établissement. Coordonner un système de transfert des crédits qui comprend la reconnaissance de crédits entre universités. Élargir le champ de compétences de l Ombudsman de l Ontario afin d y inclure les universités. Notre brillant avenir 3

6 première recommandation Créer un système provincial d évaluation des crédits et de facilitation des transferts, appuyé par un financement de base suffisant alloué aux collèges et universités afin qu ils puissent élargir et augmenter les parcours d'apprentissage. 4 Fédération canadienne des étudiantes et étudiants Ontario

7 Lorsque le plan Vers des résultats supérieurs a été mis en œuvre, la promesse qu il apporterait des améliorations aux mécanismes de transfert des crédits était un de ses principes importants. Malheureusement, peu a été fait pour assurer que les changements effectués étaient interinstitutionnels et harmonisés. Il existe aujourd'hui en Ontario plus de 348 ententes entre établissements qui permettent aux étudiantes et étudiants de changer d un programme à l autre. Parmi ces ententes, 253 définissent un parcours de transfert entre deux établissements et 22 sont des ententes entre plusieurs établissements. Cela n offre pas suffisamment de flexibilité aux étudiantes et étudiants qui veulent changer d'établissement, surtout lorsqu'ils veulent changer de domaine d'études1. Ententes disparates en matière de transfert des crédits Guide de reconnaissance de crédits entre collèges et universités de l Ontario, 2010 Collèges : Universités : 155 Arts 90 Arts & sciences humaines En 2009, le ministère de la Formation et des Collèges et Universités a formé un comité directeur chargé de déterminer le meilleur moyen de créer et de mettre en œuvre un système provincial de facilitation et d articulation pour le transfert des crédits. Les étudiantes et étudiants espèrent que ce travail sera appuyé et élargi dans le nouveau cadre de financement. Un système de ce genre aiderait à améliorer l accès et permettrait aux étudiantes et étudiants et au gouvernement de faire des économies considérables. La Fédération estime que l amélioration du transfert des crédits permettrait au système d éducation postsecondaire de l Ontario d économiser environ 100 millions de dollars par année en subventions publiques seulement, et ce, simplement en autorisant les étudiantes et étudiants à transférer certains de leurs crédits en vue d obtenir un deuxième diplôme ou grade. Les étudiantes et étudiants pourraient ainsi économiser au total jusqu'à près de 40 millions de dollars par année. Les étudiantes et étudiants revendiquent donc un investissement pour la création d un système provincial de transfert de crédits et un financement annuel stable pour assurer son succès. Une somme de 45 millions de dollars suffirait pour créer dans les collèges et universités places pour les étudiantes et étudiants qui changent d établissement, mettre sur pied un organisme de surveillance pour coordonner le système provincial, et créé un portail en ligne qui permettrait aux étudiantes et étudiants d identifier les crédits auxquels ils auraient droit s ils étaient admis à tel ou tel établissement d enseignement. Si ce financement était accordé en subventions de fonctionnement, les établissements d'enseignement pourraient gérer leurs propres activités de transfert des crédits et ainsi préserver leur autonomie. 83 Technologie 69 Études commerciales 33 Santé 71 Sciences sociales 67 Études commerciales 32 Génie 57 Sciences 14 Sciences de la santé Notre brillant avenir 5

8 deuxième recommandation Créer un organisme de surveillance administré et financé par le gouvernement pour la coordination d un système provincial d évaluation des crédits et de facilitation des transferts. 6 Fédération canadienne des étudiantes et étudiants Ontario

9 Les étudiantes et étudiants qui veulent transférer leurs crédits d un établissement à l autre rencontrent des problèmes en raison du manque d harmonisation dans ce domaine et du manque de coopération entre les établissements. Un organisme central devrait être établi pour aider à la coordination d un système, conseiller les établissements sur la mise en œuvre de leurs propres politiques de gestion du transfert de crédits, et offrir des recommandations sur des politiques qui pourraient être mises en œuvre dans les établissements de l Ontario. Ce nouvel organisme administré par le gouvernement aiderait à promouvoir la création de programmes innovateurs et multilatéraux, et à gérer une enveloppe de fonds pour les programmes ayant comme objectif de développer le transfert des crédits. Cet organisme devrait faire rapport annuellement sur l'élargissement de la portée des ententes et sur le nombre d'ententes bilatérales qui sont converties en ententes multilatérales, et compiler toutes les données pertinentes leur permettant de surveiller le système. Ces rapports comprendraient aussi des données sur le nombre d étudiantes et étudiants qui ont changé d établissement et des détails sur le nombre de crédits reconnus par chacun des établissements. Les étudiantes et étudiants s inquiètent du fait que les ententes entre les collèges et universités pourraient continuer de reconnaître les crédits au cas par cas seulement et renforcer ainsi les limitations du système actuel. Un organisme coordonnateur provincial pourrait encourager les établissements à adopter des politiques progressistes de transfert des crédits qui réduiraient la répétition inutile des cours pour lesquels des crédits ont déjà été obtenus, et faire la promotion de l harmonisation de la reconnaissance des cours. Les étudiantes et étudiants ont également besoin d'un mécanisme central qui pourrait régler les conflits qui surviennent qui n ont pu être réglés au niveau local. Un organisme provincial pourrait recueillir les témoignages des étudiantes et étudiants sur leurs préoccupations et les plaintes déposées, et aider à faciliter un processus pour aborder les problèmes qui surviennent. Un nouveau cadre pourrait veiller à la création d un organisme coordonnateur provincial, affecter des fonds pour le fonctionnement de cet organisme, et assurer une représentation adéquate de la population étudiante, du corps enseignant et du personnel de l établissement s auprès du comité. Les représentantes et représentants devraient être nommés par leurs membres respectifs et être démocratiquement responsables. Les étudiantes et étudiants des établissements de langue française et du Nord devraient aussi être représentés. Notre brillant avenir 7

10 troisième recommandation Affecter des fonds pour la création de nouveaux programmes et de services de soutien aux étudiantes et étudiants afin d'augmenter l'étendue des possibilités et des expériences d apprentissage. 8 Fédération canadienne des étudiantes et étudiants Ontario

11 Des protocoles de transfert de crédits qui permettent aux étudiantes et étudiants de changer facilement d école leur donneraient la liberté d étudier dans différents établissements de la province, de côtoyer des professeurs différents et d obtenir plus d une attestation d études postsecondaires. Un nouveau système de transfert de crédits pourrait mener à la création de nouveaux programmes qui permettraient à l étudiante ou à l étudiant d étudier dans différentes régions de la province, de vivre près de sa famille et de ses amis dans les premières années d études, de faire l expérience des différentes approches éducationnelles des divers établissements, de fréquenter autant des collèges que des universités, et d élargir leur grade ou leur diplôme pour le rendre multidisciplinaire. De telles expériences ont le potentiel d accroître les partenariats de recherche et d encourager la mobilité des étudiantes et étudiants partout dans la province. Ce système permettrait aux étudiantes et étudiants qui doivent débuter leurs études dans leur communauté de se déplacer les années suivantes, sans craindre de perdre les crédits obtenus ni de payer une deuxième fois pour des cours déjà suivis. Les établissements doivent pouvoir prendre des risques en concevant des ententes de transfert de crédits et des partenariats innovateurs. Des fonds devraient être affectés à un organisme de coordination provincial pour financer la participation de professeures et professeurs à la création de nouveaux programmes et d autres initiatives de soutien qui permettraient aux étudiantes et étudiants de réussir leurs études. Il faudrait également encourager des partenariats pluriinstitutionnels qui englobent plusieurs disciplines et donnent aux étudiantes et étudiants la possibilité de terminer leurs études avec plusieurs attestations d études en main. Notre brillant avenir 9

12 quatrième recommandation Établir comme obligation la reconnaissance des crédits obtenus dans un programme de langue française au même titre que les crédits obtenus dans un programme de langue anglaise, quel que soit l établissement. 10 Fédération canadienne des étudiantes et étudiants Ontario

13 La création d un système provincial d évaluation des crédits et de facilitation des transferts permettrait d améliorer l accès aux études postsecondaires pour les francophones de l Ontario et d accroître les possibilités d apprentissage pour ceux et celles qui désirent étudier autant en français qu en anglais. Les étudiantes et étudiants qui font leurs études en français font souvent face à des défis additionnels lorsqu ils veulent continuer leurs études dans un établissement ou un programme de langue anglaise. Lorsqu ils tentent de transférer leurs crédits, les étudiants et étudiantes qui ont suivi des cours dans une langue sont souvent tenus de suivre des cours équivalents dans l autre langue, même si le contenu des cours et les apprentissages qui en résultent sont identiques ou similaires. Ainsi, ces étudiantes et étudiants paient une deuxième fois pour le même apprentissage et les établissements dépensent des ressources qui pourraient autrement servir à ceux et celles qui n ont pas déjà complété les cours équivalents. Il existe un certain nombre d ententes multilatérales entre des établissements postsecondaires offrant des programmes bilingues ou en français, et les étudiantes et étudiants peuvent se sentir confus devant le manque d uniformité dans les politiques de reconnaissance des crédits. Déjà ralentis par le manque persistant de ressources allouées aux études en français en Ontario, les étudiantes et étudiants francophones sont aussi désavantagés par les procédures de transfert des crédits longues et inefficaces qui varient d un établissement à l autre. Un système provincial de transfert des crédits doit veiller à ce que les crédits obtenus dans un programme d études collégiales ou universitaires de langue française ou de langue anglaise soient évalués de façon appropriée pour déterminer les équivalences et assurer qu elles sont reconnues. Notre brillant avenir 11

14 cinquième recommandation Obliger les collèges et universités à déclarer dans les ententes pluriannuelles les changements aux politiques internes en matière de transfert des crédits, et les activités entreprises pour améliorer les soutiens aux étudiantes et étudiants qui veulent changer d établissement. 12 Fédération canadienne des étudiantes et étudiants Ontario

15 Malgré l absence d un système provincial de transfert des crédits, les données concernant le nombre d ententes existantes sont recueillies et publiées dans le Guide de reconnaissance de crédits entre collèges et universités de l Ontario (GRCCUO). Les étudiantes et étudiants qui désirent savoir quels collèges et universités se sont dotés de telles ententes peuvent consulter le site Web du GRCCUO et voir si l établissement de leur choix possède une entente avec d autres collèges ou universités. Par exemple, une étudiante ou un étudiant qui visite le site apprendra qu il n existe qu une seule entente de transfert des crédits à l Université Carleton, et qu elle est conclue avec le collège Algonquin, alors que l Université de Windsor a signé 48 ententes différentes de transfert direct des crédits avec d autres établissements postsecondaires. Cependant, les renseignements offerts par le GRCCUO sont limités aux ententes entre établissements spécifiques et visent des disciplines spécifiques. Le gouvernement ontarien doit donc faire preuve de leadership afin d élargir les parcours d apprentissage pour les étudiantes et étudiants qui désirent changer d établissement dans la province. Les étudiantes et étudiants ont besoin d être assurés que si le transfert des crédits est une priorité gouvernementale, les universités et les collèges apporteront des changements importants pour améliorer la reconnaissance des crédits. Les établissements devraient aller plus loin que les ententes bilatérales visant un seul programme d études ou un seul établissement. Pour assurer la transparence face à la population étudiante et au gouvernement de l Ontario, les renseignements concernant les activités entreprises par les établissements pour améliorer le transfert des crédits doivent être publiés chaque année dans les ententes pluriannuelles de responsabilité. Ces ententes doivent indiquer le nombre d étudiantes et étudiants qui ont fait une demande de transfert de crédits et qui ont été acceptés, le nombre d étudiantes et étudiants qui ont quitté l établissement pour un autre établissement, et les changements de politiques visant à faciliter le transfert des crédits. sixième sixième Notre brillant avenir 13

16 sixième recommandation Coordonner un système de transfert des crédits qui comprend la reconnaissance de crédits entre universités. 14 Fédération canadienne des étudiantes et étudiants Ontario

17 En raison de l autonomie des universités ontariennes et du manque de coordination entre les administrations de ce secteur, les étudiantes et étudiants qui transfèrent d une université ontarienne à une autre doivent souvent négocier avec différents paliers administratifs pour que leurs crédits soient reconnus en plus grand nombre possible. Cela crée souvent des situations où les étudiantes et étudiants se voient accepter beaucoup moins de crédits qu ils ont déjà obtenus pour des cours dans un autre établissement. Le Conseil des universités de l Ontario a entamé un dialogue afin d examiner le rôle qu il pourrait tenir pour aider à coordonner un système de transfert de crédits entre universités, mais le corps professoral et la population étudiante doivent aussi être entendus dans ces discussions. Ensemble, les étudiantes et étudiants, le corps professoral et les cadres supérieurs des universités peuvent mieux conseiller le gouvernement sur la préparation de directives qui serviraient à uniformiser la reconnaissance des crédits dans la province. Après sa création, le système interuniversitaire devrait être supervisé par un organisme central. Un nouveau cadre de financement devrait allouer des fonds spécifiques pour financer les congés professionnels des membres du corps enseignant qui participent et les autres coûts engendrés par la mise en place au niveau local d un système provincial de transfert de crédits. Notre brillant avenir 15

18 septième recommandation Élargir le champ de compétences de l Ombudsman de l Ontario afin d y inclure les universités. 16 Fédération canadienne des étudiantes et étudiants Ontario

19 Le bureau de l Ombudsman de l Ontario est un chien de garde externe et non partisan autorisé à enquêter sur des plaintes déposées contre divers programmes et initiatives du gouvernement. L Ombudsman de l Ontario réclame à haute voix que son bureau soit autorisé à enquêter sur des plaintes reliées au secteur universitaire, comme c est le cas à Terre- Neuve et en Colombie-Britannique. Actuellement, l Ombudsman est chargé d étudier des plaintes déposées contre les collèges professionnels publics et privés de la province. Il est aussi autorisé à étudier les plaintes contre le Régime d aide financière aux étudiantes et étudiants de l Ontario (RAFEO). Comme les collèges et universités sont de plus en plus connectés entre eux et que les étudiantes et étudiants universitaires peuvent désormais déposer des plaintes contre le RAFEO, il est temps d inclure les universités au champ de compétences de l Ombudsman. En , l Ombudsman a reçu 31 plaintes relatives au secteur universitaire, malgré le fait qu il n ait pu donner suite à aucune d entre elles. Dans la même période, il a reçu 142 plaintes reliées au RAFEO et 109 plaintes reliées au secteur collégial2. Bien que beaucoup d universités possèdent leur propre mécanisme interne de résolution de plaintes, ces mécanismes ne sont souvent pas assez indépendants pour régler efficacement les problèmes qui leur sont signalés. Lorsqu ils sont indépendants, les bureaux d ombudsman peuvent apporter des conseils judicieux et déterminer où les politiques institutionnelles sont déficientes. Cependant, les documents qu ils produisent sont normalement de nature interne et n ont pas la capacité de signaler des problèmes plus généralisés dans le domaine. Le but d un système provincial de transfert de crédits est de permettre aux étudiantes et étudiants de changer plus aisément d un établissement collégial ou universitaire à un autre. Dans le cas de plaintes concernant le transfert de crédits, l exclusion des universités des pouvoirs de l Ombudsman signifie que ce dernier ne peut enquêter que sur les collèges, mais pas les universités. Un nouveau cadre de l éducation postsecondaire devrait assurer une meilleure intégration des collèges et universités, en partie par l élargissement du champ de compétences de l Ombudsman de l Ontario pour y inclure les université. Notre brillant avenir 17

20

21 coûts Créer un système provincial d évaluation des crédits et de facilitation des transferts, appuyé par un financement de base suffisant alloué aux collèges et universités afin qu ils puissent élargir et augmenter les parcours d'apprentissage. 45 millions $ (des économies de 100 millions $ pour le gouvernement et de 40 millions pour les étudiantes et étudiants) Créer un organisme de surveillance administré et financé par le gouvernement pour la coordination d un système provincial d évaluation des crédits et de facilitation des transferts. 1,5 millions $ Affecter des fonds pour la création de nouveaux programmes et de services de soutien aux étudiantes et étudiants afin d'augmenter l'étendue des possibilités et des expériences d apprentissage. selon la politique Établir comme obligation la reconnaissance des crédits obtenus dans un programme de langue française au même titre que les crédits obtenus dans un programme de langue anglaise, quel que soit l établissement. Obliger les collèges et universités à déclarer dans les ententes pluriannuelles les changements aux politiques internes en matière de transfert des crédits, et les activités entreprises pour améliorer les soutiens aux étudiantes et étudiants qui veulent changer d établissement. 0 $ 0 $ Coordonner un système de transfert des crédits qui comprend la reconnaissance de crédits entre universités. compris dans la 1re recommandation Élargir le champ de compétences de l Ombudsman de l Ontario afin d y inclure les universités. 0 $ Notre brillant avenir 19

22 Fédération canadienne des étudiantes et étudiants Ontario imprimé sur du papier recyclé

Présentation pour le plan d infrastructure de dix ans du ministre de l Énergie et de l Infrastructure. Brad Duguid

Présentation pour le plan d infrastructure de dix ans du ministre de l Énergie et de l Infrastructure. Brad Duguid Présentation pour le plan d infrastructure de dix ans du ministre de l Énergie et de l Infrastructure. Brad Duguid Fédération canadienne des étudiantes et étudiants Ontario Août 2010 Pour obtenir des renseignements

Plus en détail

DÉCLARATION DE PRINCIPES SUR LE SYSTÈME ONTARIEN DE TRANSFERT DES CRÉDITS 2011

DÉCLARATION DE PRINCIPES SUR LE SYSTÈME ONTARIEN DE TRANSFERT DES CRÉDITS 2011 DÉCLARATION DE PRINCIPES SUR LE SYSTÈME ONTARIEN DE TRANSFERT DES CRÉDITS 2011 VISION De nos jours, l éducation postsecondaire offre plus de choix et de possibilités qu auparavant. En outre, les besoins

Plus en détail

notre brillant avenir

notre brillant avenir notre brillant avenir Fédération canadienne des étudiantes et étudiants-ontario Décembre 2009 aide financière aux études Pour obtenir des renseignements généraux au sujet du présent document, veuillez

Plus en détail

Bâtir l avenir pour les Canadiens Budget 1997. Investir dans l enseignement supérieur

Bâtir l avenir pour les Canadiens Budget 1997. Investir dans l enseignement supérieur Bâtir l avenir pour les Canadiens Budget 1997 Investir dans l enseignement supérieur Février 1997 «Les Canadiennes et les Canadiens savent qu une meilleur e instruction est synonyme de meilleurs emplois.»

Plus en détail

SUBvENTION CANADIENNE LA NOUVELLE POUR L EMPLOI

SUBvENTION CANADIENNE LA NOUVELLE POUR L EMPLOI SUBvENTION CANADIENNE LA NOUVELLE POUR L EMPLOI LE PLAN D ACTION ÉCONOMIQUE DE 2013 Le Plan d action économique de 2013 représente le prochain volet du plan à long terme du gouvernement pour renforcer

Plus en détail

ÉTABLIR DES LIENS : comparabilité, portabilité et capacité d évaluer les diplômes d études internationaux au Canada

ÉTABLIR DES LIENS : comparabilité, portabilité et capacité d évaluer les diplômes d études internationaux au Canada ÉTABLIR DES LIENS : comparabilité, portabilité et capacité d évaluer les diplômes d études internationaux au Canada > > ARUCC 2014 16 juin 2014, Québec (Québec) PRÉSENTATION VUE D ENSEMBLE À propos du

Plus en détail

Planification FICHE DE CONTRÔLE DES DIRECTRICES ET DIRECTEURS D ÉCOLES. Activité :

Planification FICHE DE CONTRÔLE DES DIRECTRICES ET DIRECTEURS D ÉCOLES. Activité : Planification Activité : FICHE DE CONTRÔLE DES DIRECTRICES ET DIRECTEURS D ÉCOLES Les directrices et directeurs d école peuvent se servir de la présente liste de contrôle pour vérifier si les ressources

Plus en détail

PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS

PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS concernant l application de l article 41 de la Loi sur les langues officielles 2009-2012 TABLE DES MATIÈRES Glossaire... 1 Renseignements généraux... 2 Résumé des résultats

Plus en détail

PROJET DE LOI 52. Mémoire de. l Association des enseignantes et des enseignants franco-ontariens (AEFO) présenté au

PROJET DE LOI 52. Mémoire de. l Association des enseignantes et des enseignants franco-ontariens (AEFO) présenté au PROJET DE LOI 52 Mémoire de l Association des enseignantes et des enseignants franco-ontariens (AEFO) présenté au Comité permanent de l Assemblée législative Août 2006 L Association des enseignantes et

Plus en détail

Cahier de gestion CODE : TITRE : POLITIQUE DE GESTION DES. Date d adoption : Le 13 juin 2007. Nature du document :

Cahier de gestion CODE : TITRE : POLITIQUE DE GESTION DES. Date d adoption : Le 13 juin 2007. Nature du document : Cahier de gestion TITRE : POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES CODE : Nature du document : Règlement X Politique Directive administrative Procédure Date d adoption : Le 13 juin 2007 X C.A. C.E.

Plus en détail

Bilan annuel sur les langues officielles 2007-2008

Bilan annuel sur les langues officielles 2007-2008 Bilan annuel sur les langues officielles 2007-2008 Avril 2008 Contexte Selon l article 48 de la Loi sur les langues officielles, un rapport sur l exécution des politiques et des programmes en matière de

Plus en détail

Centre de demande d admission aux universités de l Ontario OUAC

Centre de demande d admission aux universités de l Ontario OUAC Centre de demande d admission aux universités de l Ontario OUAC À propos du Centre Le Centre de demande d admission aux universités de l Ontario («le Centre») offre des services en anglais et en français

Plus en détail

Gestion du changement éclairée par les données probantes dans les organismes de santé du canada

Gestion du changement éclairée par les données probantes dans les organismes de santé du canada Gestion du changement éclairée par les données probantes dans les organismes de santé du canada Juin 2012 D r Graham Dickson Université Royal Roads D r Ronald Lindstrom Université Royal Roads D r Charlyn

Plus en détail

Université d Ottawa. Cadre de référence Budget 2014-2015

Université d Ottawa. Cadre de référence Budget 2014-2015 Université d Ottawa Cadre de référence Budget 2014-2015 L Université d Ottawa souhaite communiquer à la communauté universitaire les priorités, les enjeux et les défis auxquels elle fera face pour la préparation

Plus en détail

Bulletin des services aux personnes ayant une déficience intellectuelle Ministère des Services sociaux et communautaires

Bulletin des services aux personnes ayant une déficience intellectuelle Ministère des Services sociaux et communautaires Point de mire: la réorganisation Bulletin des services aux personnes ayant une déficience intellectuelle Ministère des Services sociaux et communautaires Réseaux communautaires de soins spécialisés Les

Plus en détail

Politique de gestion des ressources humaines

Politique de gestion des ressources humaines Politique de gestion des ressources humaines Adopté au conseil d administration le 18 octobre 2005 Résolution numéro 2068 Amendé le 16 avril 2013 par le conseil d administration Résolution numéro 2592

Plus en détail

L éducation postsecondaire : la clé pour atteindre l autosuffisance

L éducation postsecondaire : la clé pour atteindre l autosuffisance Résumé du plan action pour transformer l éducation postsecondaire du Nouveau-Brunswick 1 Introduction Le Nouveau-Brunswick est en voie de traverser une période de croissance et de possibilités historiques.

Plus en détail

Appel de demandes de subventions communautaires pour services à la famille 2015

Appel de demandes de subventions communautaires pour services à la famille 2015 Appel de demandes de subventions communautaires pour services à la famille Introduction Autism Speaks Canada est fière de verser une aide financière aux fournisseurs de services de différentes régions

Plus en détail

CADRE POUR L'ÉDUCATION ET LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES AUTOCHTONES. Vue d ensemble

CADRE POUR L'ÉDUCATION ET LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES AUTOCHTONES. Vue d ensemble CADRE POUR L'ÉDUCATION ET LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES AUTOCHTONES Vue d ensemble Le Cadre pour l'éducation et la formation professionnelle des Autochtones vise trois objectifs : = augmenter les taux

Plus en détail

Recherche effectuée pour la. Mars 2009. Chantal Bourbonnais

Recherche effectuée pour la. Mars 2009. Chantal Bourbonnais RESSOURCES HUMAIINES: RÉPERTOIIRE DES PRATIIQUES EN RÉSEAUTAGE Recherche effectuée pour la Mars 2009 Chantal Bourbonnais Introduction Le réseautage est la rencontre officielle et informelle de deux personnes

Plus en détail

Le budget de 1998. Bâtir le Canada pour le XXI e siècle. Stratégie canadienne pour l égalité des chances

Le budget de 1998. Bâtir le Canada pour le XXI e siècle. Stratégie canadienne pour l égalité des chances Le budget de 1998 Bâtir le Canada pour le XXI e siècle Stratégie canadienne pour l égalité des chances Aider les Canadiens à parfaire leurs compétences février 1998 «Les Canadiens savent que, pour bien

Plus en détail

SUR LE PLAN COMMUNAUTAIRE

SUR LE PLAN COMMUNAUTAIRE Description de programme PROMOUVOIR L AUTONOMIE ÉCONOMIQUE SUR LE PLAN COMMUNAUTAIRE 1125, promenade Colonel By, Ottawa (Ontario) K1S 5B6 Tél. : (613) 520-2600, poste1588 Téléc. : (613) 529-3561 Courriel

Plus en détail

Loi de 2005 sur les collèges privés d enseignement professionnel

Loi de 2005 sur les collèges privés d enseignement professionnel MINISTÈRE DE LA FORMATION ET DES COLLÈGES ET UNIVERSITÉS Loi de 2005 sur les collèges privés d enseignement professionnel FICHE DE RENSEIGNEMENTS N 6 Fonds d assurance pour l achèvement de la formation

Plus en détail

Réponse de la direction et plan d action

Réponse de la direction et plan d action Réponse de la direction et plan d action Titre du projet : Évaluation de l Initiative de soutien des familles vivant une séparation ou un divorce Centre de responsabilité : Section de la famille, des enfants

Plus en détail

UNIVERSITÉ DE MONCTON

UNIVERSITÉ DE MONCTON UNIVERSITÉ DE MONCTON POLITIQUE DE PERFECTIONNEMENT ET DE FORMATION POUR LE PERSONNEL ADMINISTRATIF, PROFESSIONNEL, TECHNIQUE, D ENTRETIEN, DE MÉTIERS ET DE SOUTIEN ADMINISTRATIF Mai 2003 VRARH TABLE DES

Plus en détail

Gestionnaires. Parcoursd apprentissage

Gestionnaires. Parcoursd apprentissage Gestionnaires Parcoursd apprentissage V2 VOTRE PARTENAIRE EN APPRENTISSAGE L École de la fonction publique du Canada offre des produits d apprentissage et de formation qui contribuent au renouvellement

Plus en détail

POLITIQUE SUR LES RELATIONS DES PREMIÈRES NATIONS AVEC LES CONTRIBUABLES PARTIE I PRÉAMBULE

POLITIQUE SUR LES RELATIONS DES PREMIÈRES NATIONS AVEC LES CONTRIBUABLES PARTIE I PRÉAMBULE POLITIQUE SUR LES RELATIONS DES PREMIÈRES NATIONS AVEC LES CONTRIBUABLES PARTIE I PRÉAMBULE ATTENDU : A. que le paragraphe 83(1) de la Loi sur les Indiens reconnaît le pouvoir des Premières nations de

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES À L INTENTION DES PROFESSEURS ET DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DE SOUTIEN

POLITIQUE RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES À L INTENTION DES PROFESSEURS ET DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DE SOUTIEN Recueil de gestion POLITIQUE Code : 1361-00-16 Nombre de pages : 8 POLITIQUE RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES À L INTENTION DES PROFESSEURS ET DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DE SOUTIEN

Plus en détail

Mise en valeur des ressources naturelles et de l énergie

Mise en valeur des ressources naturelles et de l énergie Mise en valeur des ressources naturelles et de l énergie Développement durable des ressouces naturelles et de l énergie Les Premières Nations font partie intégrante de l avenir des ressources naturelles

Plus en détail

RÈGLEMENT N 3 DÉTERMINANT LES CONDITIONS D ADMISSION DANS LES PROGRAMMES D ÉTUDES AU CÉGEP GÉRALD-GODIN

RÈGLEMENT N 3 DÉTERMINANT LES CONDITIONS D ADMISSION DANS LES PROGRAMMES D ÉTUDES AU CÉGEP GÉRALD-GODIN RÈGLEMENT N 3 DÉTERMINANT LES CONDITIONS D ADMISSION DANS LES PROGRAMMES D ÉTUDES AU CÉGEP GÉRALD-GODIN Adopté par le Conseil d administration le 10 février 2015 (résolution n CA-015-0915) Déposé au ministère

Plus en détail

Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2015

Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2015 Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2015 Mémoire de l'alliance canadienne des associations étudiantes Résumé Depuis 2008, le gouvernement du Canada

Plus en détail

Mémoire soumis au COMITÉ PERMANENT DES FINANCES DE LA CHAMBRE DES COMMUNES SUR L EMPLOI CHEZ LES JEUNES AU CANADA AVRIL 2014

Mémoire soumis au COMITÉ PERMANENT DES FINANCES DE LA CHAMBRE DES COMMUNES SUR L EMPLOI CHEZ LES JEUNES AU CANADA AVRIL 2014 Mémoire soumis au COMITÉ PERMANENT DES FINANCES DE LA CHAMBRE DES COMMUNES SUR L EMPLOI CHEZ LES JEUNES AU CANADA AVRIL 2014 D ici au 1 er juillet 2017, un million de Canadiens obtiendront leur premier

Plus en détail

Bâtir l avenir pour les Canadiens Budget 1997. Aider les Canadiens handicapés

Bâtir l avenir pour les Canadiens Budget 1997. Aider les Canadiens handicapés Bâtir l avenir pour les Canadiens Budget 1997 Aider les Canadiens handicapés Février 1997 «La plupart d entre nous sommes en mesure de surmonter les nombreuses difficultés que nous rencontrons dans la

Plus en détail

Ministère de la Santé et des Soins de longue durée

Ministère de la Santé et des Soins de longue durée Ministère de la Santé et des Soins de longue durée Lignes directrices du OBJECTIF Inciter les infirmières et infirmiers des régions rurales et éloignées à pratiquer dans des collectivités admissibles de

Plus en détail

CADRE POUR LES FRAIS DE SCOLARITÉ

CADRE POUR LES FRAIS DE SCOLARITÉ CADRE POUR LES FRAIS DE SCOLARITÉ VISONS UNE ÉDUCATION POSTSECONDAIRE À PRIX ABORDABLE RECOMMANDATIONS POUR UN CADRE POUR LES FRAIS DE SCOLARITÉ EN ONTARIO FÉVRIER 2013 FÉDÉRATION CANADIENNE DES ÉTUDIANTES

Plus en détail

Dialogue sur le financement

Dialogue sur le financement CONSEIL EXÉCUTIF EB137/3 Cent trente-septième session 20 mai 2015 Point 5 de l ordre du jour provisoire Dialogue sur le financement Rapport du Secrétariat INTRODUCTION 1. Par la décision WHA66(8), l Assemblée

Plus en détail

Sommet pleines voiles / Groupe de travail sur l autosuffisance : domaines d intérêt communs

Sommet pleines voiles / Groupe de travail sur l autosuffisance : domaines d intérêt communs Sommet pleines voiles / Groupe de travail sur l autosuffisance : domaines d intérêt communs Lors du Sommet pleines voiles en janvier 2007, la Commission des valeurs mobilières du Nouveau-Brunswick a publié

Plus en détail

De meilleures données pour de meilleures décisions :

De meilleures données pour de meilleures décisions : De meilleures données pour de meilleures décisions : un appui pour des soins plus efficaces et appropriés Amélioration de l expérience client. Perfectionnement de la planification des programmes et capacité

Plus en détail

(Communiqué) Le soutien au financement par étudiant des collèges de l Ontario est le plus bas au pays

(Communiqué) Le soutien au financement par étudiant des collèges de l Ontario est le plus bas au pays (Communiqué) L insuffisance de financement chronique menace les collèges, les étudiants, les employeurs et l économie de l Ontario Le soutien au financement par étudiant des collèges de l Ontario est le

Plus en détail

Plan stratégique 2004-2007

Plan stratégique 2004-2007 Plan stratégique 2004-2007 Mot du directeur général Au cours des dernières années, plusieurs travaux importants et consultations tant à l interne qu à l externe ont conduit le Collège à l adoption de nombreux

Plus en détail

Plan pluriannuel d accessibilité de l Office de la qualité et de la responsabilité en éducation (OQRE)

Plan pluriannuel d accessibilité de l Office de la qualité et de la responsabilité en éducation (OQRE) Plan pluriannuel d accessibilité de l Office de la qualité et de la responsabilité en éducation (OQRE) 1 Table des matières Introduction... 3 À propos du Plan pluriannuel d accessibilité de l OQRE... 3

Plus en détail

Demande de propositions (DP) 13-1415. Services de recrutement d un ou d une cadre de direction. La Société du Paysage de Grand- Pré

Demande de propositions (DP) 13-1415. Services de recrutement d un ou d une cadre de direction. La Société du Paysage de Grand- Pré La Société du Paysage de Grand- Pré Demande de propositions (DP) 13-1415 Services de recrutement d un ou d une cadre de direction Page 1 de 8 Page 2 de 8 Demande de propositions pour des services de recrutement

Plus en détail

L avenir de l éducation médicale au Canada. Rapport à l intention du public. Volet sur l éducation médicale postdoctorale. www.afmc.

L avenir de l éducation médicale au Canada. Rapport à l intention du public. Volet sur l éducation médicale postdoctorale. www.afmc. L avenir de l éducation médicale au Canada Volet sur l éducation médicale postdoctorale Rapport à l intention du public www.afmc.ca/fmecpg Un projet financé par Santé Canada 1 Introduction Le volet sur

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE À L EMPLOI ET À LA QUALITÉ DE LA LANGUE FRANÇAISE

POLITIQUE RELATIVE À L EMPLOI ET À LA QUALITÉ DE LA LANGUE FRANÇAISE POLITIQUE RELATIVE À L EMPLOI ET À LA QUALITÉ DE LA LANGUE FRANÇAISE (Adoptée par le Conseil d administration lors de son assemblée régulière du 2 juin 2004) 1. PRINCIPE DIRECTEUR LE COLLÈGE, UN MILIEU

Plus en détail

PLAN DE RÉUSSITE COLLÈGE INTERNATIONAL DES MARCELLINES

PLAN DE RÉUSSITE COLLÈGE INTERNATIONAL DES MARCELLINES PLAN DE RÉUSSITE COLLÈGE INTERNATIONAL DES MARCELLINES ANNÉE 2010-2011 TABLE DES MATIÈRES Page I. PRÉAMBULE 3 II. ANALYSE DE LA SITUATION 3 III. LES OBJECTIFS QUANTITATIFS 5 IV. LES MESURES ENVISAGÉES

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Introduction...3

TABLE DES MATIÈRES. Introduction...3 RECOMMANDATIONS AUPRÈS DE LA COMMISSION SUR L ÉDUCATION POSTSECONDAIRE AU NOUVEAU-BRUNSWICK Présenté par : L Association étudiante du Collège communautaire de Bathurst Avril 2007 TABLE DES MATIÈRES Introduction...3

Plus en détail

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION Rapport d évaluation final de l Initiative de la nouvelle économie (INÉ) Date : le 17 mars 2010 Programme de l INÉ : contexte Dans le cadre du plan du gouvernement

Plus en détail

ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES (OCRCVM)

ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES (OCRCVM) 1 ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES (OCRCVM) CHARTE DU COMITÉ DES FINANCES, DE L AUDIT COMPTABLE ET DE LA GESTION DES RISQUES Mandat Le Comité des finances, de l audit

Plus en détail

MÉMOIRE : CONSULTATION SUR L APPRENTISSAGE PRÉCOCE ET LA GARDE DES JEUNES ENFANTS

MÉMOIRE : CONSULTATION SUR L APPRENTISSAGE PRÉCOCE ET LA GARDE DES JEUNES ENFANTS MÉMOIRE : CONSULTATION SUR L APPRENTISSAGE PRÉCOCE ET LA GARDE DES JEUNES ENFANTS PRÉSENTÉ AU MINISTÈRE DES SERVICES FAMILIAUX ET COMMUNAUTAIRES BERNARD RICHARD, OMBUDSMAN ET DÉFENSEUR DES ENFANTS ET DE

Plus en détail

Rapport sommaire. Table ronde sur la mobilité des étudiantes et étudiants dans l hémisphère occidental

Rapport sommaire. Table ronde sur la mobilité des étudiantes et étudiants dans l hémisphère occidental Rapport sommaire Table ronde sur la mobilité des étudiantes et étudiants dans l hémisphère occidental Buenos Aires, Argentine 1-3 décembre 2000 Au cours des dix dernières années, le Canada a joué un rôle

Plus en détail

PAMAQC COMPARAISON DES CRITÈRES (2006-2011), DES CRITÈRES (2011-2015) ET DES NORMES (2015)

PAMAQC COMPARAISON DES CRITÈRES (2006-2011), DES CRITÈRES (2011-2015) ET DES NORMES (2015) PAMAQC COMPARAISON DES CRITÈRES (2006-2011), DES CRITÈRES (2011-2015) ET DES NORMES (2015) Normes (2015) Critères (2011-2015) Critères (2006-2011) 1. SYSTÈME DE GESTION DE LA QUALITÉ DES PROGRAMMES 6.

Plus en détail

MINISTÈRE DE LA FORMATION ET DES COLLÈGES ET UNIVERSITÉS

MINISTÈRE DE LA FORMATION ET DES COLLÈGES ET UNIVERSITÉS MINISTÈRE DE LA FORMATION ET DES COLLÈGES ET UNIVERSITÉS Plan d accessibilité 2004-2005 Table des matières Page Introduction 2 Message de la ministre de la Formation et des Collèges et Universités 3 Rapport

Plus en détail

Le budget de 1998. Bâtir le Canada pour le XXI e siècle. Stratégie canadienne pour l égalité des chances. Aider à gérer la dette d études

Le budget de 1998. Bâtir le Canada pour le XXI e siècle. Stratégie canadienne pour l égalité des chances. Aider à gérer la dette d études Le budget de 1998 Bâtir le Canada pour le XXI e siècle Stratégie canadienne pour l égalité des chances Aider à gérer la dette d études février 1998 «Il est inutile de rappeler aux Canadiens que l endettement

Plus en détail

RAPPORT NARRATIF- final

RAPPORT NARRATIF- final RAPPORT NARRATIF- final Pour la période du 29 octobre 2012 au 31 mars 2012 Remis par le Collège Éducacentre Au Réseau des Cégeps et des Collèges Francophones du Canada Titre du projet : Assurer l offre

Plus en détail

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 Division du rendement et de l information institutionnels Direction générale de la gestion intégrée Présenté au : Comité d évaluation de Bibliothèque

Plus en détail

Être inspiré. Être prêt. Être meilleur. Plan d action pour transformer l éducation postsecondaire au Nouveau Brunswick

Être inspiré. Être prêt. Être meilleur. Plan d action pour transformer l éducation postsecondaire au Nouveau Brunswick Être inspiré. Être prêt. Être meilleur. Plan d action pour transformer l éducation postsecondaire au Nouveau Brunswick Rapport d étape sur le plan d action Mars 2010 Être inspiré. Être prêt. Être meilleur.

Plus en détail

Rapport de données sur les élèves des programmes à double reconnaissance de crédit - Année scolaire 2012-2013

Rapport de données sur les élèves des programmes à double reconnaissance de crédit - Année scolaire 2012-2013 Rapport de données sur les élèves des programmes à double reconnaissance de crédit - 2012-2013 Renseignements généraux Les programmes à double reconnaissance de crédit, introduits dans le cadre de la stratégie

Plus en détail

NORME 12 : SERVICES DE SANTÉ, DE CONSEILS PERSONNALISÉS ET D AIDE FINANCIÈRE À L INTENTION DES ÉTUDIANTS EN MÉDECINE

NORME 12 : SERVICES DE SANTÉ, DE CONSEILS PERSONNALISÉS ET D AIDE FINANCIÈRE À L INTENTION DES ÉTUDIANTS EN MÉDECINE NORME 12 : SERVICES DE SANTÉ, DE CONSEILS PERSONNALISÉS ET D AIDE FINANCIÈRE À L INTENTION DES ÉTUDIANTS EN MÉDECINE Une faculté de médecine offre des services à tous les étudiants en médecine pour les

Plus en détail

Secrétariat de la Convention de Stockholm Téléphone : +41 22 917 81 70 sur les polluants organiques persistants Fax : +41 22 917 80 98

Secrétariat de la Convention de Stockholm Téléphone : +41 22 917 81 70 sur les polluants organiques persistants Fax : +41 22 917 80 98 Téléphone : +41 22 917 81 70 sur les polluants organiques persistants Fax : +41 22 917 80 98 International Environment House Mél : ssc@pops.int 11-13 chemin des Anémones Site Internet : www.pops.int CH

Plus en détail

Ligne directrice du cours de perfectionnement pour les directrices et directeurs d école

Ligne directrice du cours de perfectionnement pour les directrices et directeurs d école Ligne directrice du cours de perfectionnement pour les directrices et directeurs d école Règlement 184/97 Qualifications requises pour enseigner Janvier 2005 This document is available in English under

Plus en détail

Stratégies d accélération de l adoption de la formation à distance dans les systèmes universitaires. Christian Blanchette Luc Comeau

Stratégies d accélération de l adoption de la formation à distance dans les systèmes universitaires. Christian Blanchette Luc Comeau Stratégies d accélération de l adoption de la formation à distance dans les systèmes universitaires Christian Blanchette Luc Comeau NOTRE RECHERCHE Objectifs: Identifier les modèles d initiatives d accélération

Plus en détail

Le volleyball est notre sport, notre passion, notre communauté nous inspirons les Canadiens à embrasser le volleyball pour la vie

Le volleyball est notre sport, notre passion, notre communauté nous inspirons les Canadiens à embrasser le volleyball pour la vie Le volleyball est notre sport, notre passion, notre communauté nous inspirons les Canadiens à embrasser le volleyball pour la vie Révision du plan stratégique de Volleyball Canada février 2009 Table des

Plus en détail

ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008

ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008 Construire un avenir brillant ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008 www.avenirbrillant.ca Financé par le gouvernement du Canada par l entremise du Programme des conseils

Plus en détail

Bureau de révision de la Nouvelle-Écosse pour l'accès à l'information et la protection de la vie privée Plan de services en français 2013-2014

Bureau de révision de la Nouvelle-Écosse pour l'accès à l'information et la protection de la vie privée Plan de services en français 2013-2014 Bureau de révision de la Nouvelle-Écosse pour l'accès à l'information et la protection de la vie privée Plan de 2013-2014 Le 27 mars 2013 Message de l'agente de révision pour l'accès à l'information et

Plus en détail

CADRE DE RECONNAISSANCE ET DE FINANCEMENT DES ENTREPRISES D INSERTION 1. PREMIER VOLET : LA RECONNAISSANCE DU STATUT D ENTREPRISE D INSERTION

CADRE DE RECONNAISSANCE ET DE FINANCEMENT DES ENTREPRISES D INSERTION 1. PREMIER VOLET : LA RECONNAISSANCE DU STATUT D ENTREPRISE D INSERTION CADRE DE RECONNAISSANCE ET DE FINANCEMENT DES ENTREPRISES D INSERTION Le cadre de reconnaissance et de financement des entreprises d insertion comporte deux volets le premier volet comprend les éléments

Plus en détail

OBJECTIF DU POSTE : CONTEXTE : TÂCHES ET RESPONSABILITÉS : 1. Leadership et Supervision

OBJECTIF DU POSTE : CONTEXTE : TÂCHES ET RESPONSABILITÉS : 1. Leadership et Supervision DESCRIPTION DU POSTE Titre : Agent du service aux donateurs Département : Collecte de fonds Supérieur hiérarchique : Directeur de la collecte de fonds Supervision : Personnel et bénévoles du service aux

Plus en détail

Des programmes de bourses d études qui

Des programmes de bourses d études qui Des programmes de bourses d études qui vous distinguent Resserrez les liens avec vos employés et leur famille. Grâce au pouvoir de l éducation, tout le monde est gagnant. Association des universités et

Plus en détail

RÉMUNÉRATION et INCITATIFS Rémunération. Modèles d exercice de la médecine familiale

RÉMUNÉRATION et INCITATIFS Rémunération. Modèles d exercice de la médecine familiale RÉMUNÉRATION et INCITATIFS 1. RÉMUNÉRATION et INCITATIFS Rémunération Modèles d exercice de la médecine familiale Vous envisagez d exercer la médecine familiale en Ontario? Le ministère de la Santé et

Plus en détail

Enquête sur les allégations visant l Association des

Enquête sur les allégations visant l Association des Enquête sur les allégations visant l Association des pompiers autochtones du Manitoba 2014 Contexte La Direction générale des services d examen et d enquête du Ministère a reçu des allégations de détournement

Plus en détail

La Stratégie visant la réussite des élèves et l apprentissage apprentissage j usqu jusqu à l âge g d e de 18 18 ans

La Stratégie visant la réussite des élèves et l apprentissage apprentissage j usqu jusqu à l âge g d e de 18 18 ans La Stratégie visant la réussite des élèves et l apprentissage jusqu à l âgede18ans Ministère de l Éducation de l Ontario Direction des politiques et programmes d éducation en langue française Mai 2010

Plus en détail

Appel à l action relativement au chômage, au sous-emploi et à la pénurie de main-d œuvre qualifiée

Appel à l action relativement au chômage, au sous-emploi et à la pénurie de main-d œuvre qualifiée Appel à l action relativement au chômage, au sous-emploi et à la pénurie de main-d œuvre qualifiée Introduction Les diplômés des universités et des collèges du Canada sont confrontés à des taux inacceptables

Plus en détail

Plan d action pour les services de santé non assurés

Plan d action pour les services de santé non assurés Plan d action pour les services de santé non assurés Plan d action national des Premières Nations pour les services de santé non assurés (SSNA) Avec la participation et l orientation du Comité des Chefs

Plus en détail

Présentation 2012 au Comité permanent de la Chambre des communes sur les finances. 1. Reprise économique et croissance

Présentation 2012 au Comité permanent de la Chambre des communes sur les finances. 1. Reprise économique et croissance Présentation 2012 au Comité permanent de la Chambre des communes sur les finances 1. Reprise économique et croissance Compte tenu du climat d austérité budgétaire actuel au sein du gouvernement fédéral

Plus en détail

CONSULTATIONS PRÉBUDGÉTAIRES 201 6

CONSULTATIONS PRÉBUDGÉTAIRES 201 6 Fédération canadienne des étudiantes et étudiants Mémoire présenté au Comité permanent des finances de la Chambre des communes CONSULTATIONS PRÉBUDGÉTAIRES 201 6 FÉDÉRATION CANADIENNE DES ÉTUDIANTES ET

Plus en détail

Erasmus pour tous. Qu est-ce qu Erasmus pour tous?

Erasmus pour tous. Qu est-ce qu Erasmus pour tous? Erasmus pour tous Qu est-ce qu Erasmus pour tous? Erasmus pour tous est le nouveau programme pour l éducation, la formation, la jeunesse et le sport proposé par la Commission européenne. Ce programme,

Plus en détail

Le lycée pilote innovant de Poitiers

Le lycée pilote innovant de Poitiers Merci d'utiliser le titre suivant lorsque vous citez ce document : OCDE (1998), «Le lycée pilote innovant de Poitiers : Futuroscope - 10 ans déjà», PEB Échanges, Programme pour la construction et l'équipement

Plus en détail

Améliorer les soins de santé, Assurer notre avenir

Améliorer les soins de santé, Assurer notre avenir Améliorer les soins de santé, Assurer notre avenir Mémoire prébudgétaire présenté au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Association des infirmières et infirmiers du Canada www.cna-aiic.ca

Plus en détail

BILAN DE L ANNÉE 2010-2011

BILAN DE L ANNÉE 2010-2011 BILAN DE L ANNÉE 2010-2011 Table des matières Grandes lignes... 1 Revue des activités... 2 Énergie... 4 Transport... 4 Mobilité de la main-d œuvre... 4 Collaboration intergouvernementale... 4 La voie à

Plus en détail

LE SECTEUR DE L ÉNERGIE NUCLÉAIRE AU CANADA OÙ ALLONS-NOUS?

LE SECTEUR DE L ÉNERGIE NUCLÉAIRE AU CANADA OÙ ALLONS-NOUS? LE SECTEUR DE L ÉNERGIE NUCLÉAIRE AU CANADA OÙ ALLONS-NOUS? RÉSUMÉ DU RAPPORT Le Forum des politiques publiques est un organisme indépendant, sans but lucratif, qui s efforce de promouvoir l excellence

Plus en détail

1. Introduction. Description du programme de maîtrise en administration

1. Introduction. Description du programme de maîtrise en administration Re sume de l e valuation pe riodique de la maı trise en administration: concentrations en finance, en intervention et changement organisationnel, en gestion du commerce e lectronique et en marketing Description

Plus en détail

Politique de soutien aux étudiants en situation de handicap

Politique de soutien aux étudiants en situation de handicap SECRÉTARIAT GÉNÉRAL Règlements, directives, politiques et procédures Politique de soutien aux étudiants en situation de handicap Adoption Instance/Autorité Date Résolution(s) Conseil d administration 14

Plus en détail

Frais de scolarité et de subsistance des étudiants à plein temps dans les universités et collèges du Canada qui confèrent des grades

Frais de scolarité et de subsistance des étudiants à plein temps dans les universités et collèges du Canada qui confèrent des grades Notes explicatives 1 Centre de la statistique de l'éducation le 1 septembre,2005 Frais de scolarité et de subsistance des étudiants à plein temps dans les universités et collèges du Canada qui confèrent

Plus en détail

Stratégie nationale d atténuation des catastrophes du Canada

Stratégie nationale d atténuation des catastrophes du Canada Stratégie nationale d atténuation des catastrophes du Canada Avant-propos Les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux ont reconnu que l atténuation est une importante part d un solide cadre

Plus en détail

Article. «La formation en promotion de la santé en Ontario français» Francine Deroche

Article. «La formation en promotion de la santé en Ontario français» Francine Deroche Article «La formation en promotion de la santé en Ontario français» Francine Deroche Reflets : revue d'intervention sociale et communautaire, vol. 1, n 1, 1995, p. 238-244. Pour citer cet article, utiliser

Plus en détail

RÈGLES du CONSEIL D ADMINISTRATION (les «règles») de YELLOW MÉDIA LIMITÉE (la «Société»)

RÈGLES du CONSEIL D ADMINISTRATION (les «règles») de YELLOW MÉDIA LIMITÉE (la «Société») RÈGLES du CONSEIL D ADMINISTRATION (les «règles») de YELLOW MÉDIA LIMITÉE (la «Société») AUTORITÉ Le conseil d administration de la Société (le «conseil») établit les politiques générales de la Société,

Plus en détail

Consultez-nous. Traiter votre plainte par la résolution locale

Consultez-nous. Traiter votre plainte par la résolution locale Consultez-nous Traiter votre plainte par la résolution locale 2 Table des matières Qu est-ce que le Bureau du directeur indépendant de l examen de la police?...3 Qu est-ce que la résolution locale?...

Plus en détail

Adéquation entre formation et emploi : le rôle des universités québécoises

Adéquation entre formation et emploi : le rôle des universités québécoises Adéquation entre formation et emploi : le rôle des universités québécoises 27 mai 2011 CREPUQ ADÉQUATION ENTRE FORMATION ET EMPLOI : LE RÔLE DES UNIVERSITÉS QUÉBÉCOISES TABLE DES MATIÈRES Introduction...

Plus en détail

Ghana, de l Inde, de la Jordanie, du Kenya, du Mexique, de New Zélande, du Portugal, de Serbie et du Royaume Uni.

Ghana, de l Inde, de la Jordanie, du Kenya, du Mexique, de New Zélande, du Portugal, de Serbie et du Royaume Uni. Principes de Belgrade sur la relation entre les Institutions nationales des droits de l Homme et les Parlements (Belgrade, Serbie, les 22-23 février 2012) Le séminaire international de février 2012 sur

Plus en détail

Retour sur le pari de Rio 1992 : État des lieux et perspectives pour Rio +20

Retour sur le pari de Rio 1992 : État des lieux et perspectives pour Rio +20 Retour sur le pari de Rio 1992 : État des lieux et perspectives pour Rio +20 Conférence introductive InEE CNRS Paris, 4 avril 2012 Laurence Tubiana Institut du Développement Durable et des Relations Internationales

Plus en détail

GOUVERNEMENT DU YUKON

GOUVERNEMENT DU YUKON GOUVERNEMENT DU YUKON Politique 1.7 MANUEL D ADMINISTRATION GÉNÉRALE VOLUME 1 : POLITIQUES MINISTÉRIELLES GÉNÉRALES TITRE : POLITIQUE SUR LES SERVICES EN FRANÇAIS ENTRÉE EN VIGUEUR: 12 mai 1994 DERNIÈRE

Plus en détail

EXAMEN DU CHAPITRE CINQ RAPPORT À LA TNMP GT n o 7 APPELS D OFFRES ÉLECTRONIQUES

EXAMEN DU CHAPITRE CINQ RAPPORT À LA TNMP GT n o 7 APPELS D OFFRES ÉLECTRONIQUES EXAMEN DU CHAPITRE CINQ RAPPORT À LA TNMP GT n o 7 APPELS D OFFRES ÉLECTRONIQUES Compte rendu des décisions de la réunion de la TNMP à Québec (les 20 et 21 novembre 2003) : Les Parties ont présenté un

Plus en détail

BUREAU CANADIEN D AGRÉMENT EN FORESTERIE RAPPORT ANNUEL, 2014

BUREAU CANADIEN D AGRÉMENT EN FORESTERIE RAPPORT ANNUEL, 2014 BUREAU CANADIEN D AGRÉMENT EN FORESTERIE RAPPORT ANNUEL, 2014 Le Bureau canadien d agrément en foresterie (BCAF) est responsable de l évaluation des programmes universitaires de foresterie au Canada afin

Plus en détail

Étapes suivantes du plan d action du Manitoba

Étapes suivantes du plan d action du Manitoba Juillet 2005 Pour aller de l avant : L apprentissage et la garde des jeunes enfants Étapes suivantes du plan d action du Manitoba Introduction En novembre 1999, le gouvernement du Manitoba a confirmé son

Plus en détail

Procédures d admission par équivalence

Procédures d admission par équivalence Procédures d admission par équivalence Conformément à ses règlements et aux exigences prescrites par le Code des professions du Québec, l Ordre des conseillers et conseillères d orientation du Québec (OCCOQ)

Plus en détail

Initiatives visant la réussite des élèves

Initiatives visant la réussite des élèves Chapitre 4 Section 4.13 Ministère de l Éducation Initiatives visant la réussite des élèves Suivi des audits de l optimisation des ressources, section 3.13 du Rapport annuel 2011 Contexte La Stratégie visant

Plus en détail

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITÉ DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (CDIP)

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITÉ DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (CDIP) OMPI CDIP/5/5 Corr. ORIGINAL : anglais DATE : 21 juillet 2010 ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE F COMITÉ DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (CDIP) Cinquième session

Plus en détail

LE BUDGET DE 1999. Bâtir aujourd hui pour un avenir meilleur. Amélioration des soins de santé pour les Canadiens

LE BUDGET DE 1999. Bâtir aujourd hui pour un avenir meilleur. Amélioration des soins de santé pour les Canadiens LE BUDGET DE 1999 Bâtir aujourd hui pour un avenir meilleur Amélioration des soins de santé pour les Canadiens février 1999 L engagement : l assurance-santé «Nous avons déjà promis de consacrer davantage

Plus en détail

INSTITUT CANADIEN DE RECHERCHE SUR LES MINORITÉS LINGUISTIQUES/ CANADIAN INSTITUTE FOR RESEARCH ON LINGUISTIC MINORITIES. Politique de recherche

INSTITUT CANADIEN DE RECHERCHE SUR LES MINORITÉS LINGUISTIQUES/ CANADIAN INSTITUTE FOR RESEARCH ON LINGUISTIC MINORITIES. Politique de recherche INSTITUT CANADIEN DE RECHERCHE SUR LES MINORITÉS LINGUISTIQUES/ CANADIAN INSTITUTE FOR RESEARCH ON LINGUISTIC MINORITIES Politique de recherche Janvier 2004 Institut canadien de recherche sur les minorités

Plus en détail

L ACCC et les CONSEILS SECTORIELS NATIONAUX

L ACCC et les CONSEILS SECTORIELS NATIONAUX L ACCC et les CONEIL ECTORIEL NATIONAUX «Le gouvernement travaillera de concert avec ses partenaires afin de faire en sorte que le perfectionnement des compétences suive le rythme de l évolution de l économie.

Plus en détail

Consolider le leadership international du Canada en matière de promotion de l égalité entre les sexes

Consolider le leadership international du Canada en matière de promotion de l égalité entre les sexes Consolider le leadership international du Canada en matière de promotion de l égalité entre les sexes :5 Rédigé par les membres du Groupe de travail informel sur les droits des femmes une organisation

Plus en détail