UTILISATION DE LA VIDEOCONFERENCE DANS LA FORMATION MEDICALE DU PREMIER CYCLE ETUDES MEDICALES (PCEM 1)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "UTILISATION DE LA VIDEOCONFERENCE DANS LA FORMATION MEDICALE DU PREMIER CYCLE ETUDES MEDICALES (PCEM 1)"

Transcription

1 UFR SAINT-ANTOINE, COCHIN, NECKER, CRÉTEIL, PITIETEIL, PITIÉ DIPLOME INTERUNIVERSITAIRE DE PEDAGOGIE MEDICALE MEMOIRE DU DIPLOME DE PEDAGOGIE MEDICALE UTILISATION DE LA VIDEOCONFERENCE DANS LA FORMATION MEDICALE DU PREMIER CYCLE ETUDES MEDICALES (PCEM 1) Présenté par : Patrick RENE-CORAIL Sous la direction du : Professeur George JEAN-BAPTISTE Service de Rhumatologie CHU de Fort de France Fort de France Année Universitaire

2 SOMMAIRE INTRODUCTION PAGE 3 METHODES PAGE 6 RESULTATS A. LES RESULTATS DU QUESTIONNAIRE D ENQUETE PAGE 9 B. LES RESULTATS DE L EVALUATION DES CONNAISSANCES PAR QCM PAGE 13 DISCUSSION PAGE 15 CONCLUSION PAGE 18 BIBLIOGRAPHIE PAGE 19 ANNEXES 1- TABLEAUX DES RESULTATS PAGE 20 ANNEXE 2- EXTRAIT RAPPORT EUROPEEN PAGE 29 ANNEXE 3 -DOSSIER EXPERTISE DU CENTRE DE RESSOURCE INFORMATIQUE- MARTINIQUE PAGE 30 ANNEXE 4 QUESTIONNAIRE D EVALUATION DE L ETUDIANT SUR L ENSEIGENEMENT PAR VIDEOCONFERENCE PAGE 31 GLOSSAIRE PAGE 34

3 INTRODUCTION L arrivée des nouvelles technologies de l information et de la communication (NTIC) dans l enseignement et notamment le téléenseignement 1 a été facilité par la réduction des coût des télécommunications (12) La télémédecine 2 couvre des champs vastes allant de la consultation spécialisée à distance à l accès facilité à un enseignement médical de praticiens de régions isolées (1, 2, 5, 7, 8,11). Un rapport européen sur les NTIC en régions ultrapériphériques souligne les avancées dans le domaine de la télémédecine dans la région Antilles Guyane 3. Le développement s est fait dans l'imagerie médicale, la télé radiologie, la télé obstétrique, la téléconsultation, le télédiagnostic, la création d'extranet santé, la télémédecine en établissement pénitentiaire, le réseau d'urgence, la télé épidémiologie En Martinique notamment le développement des NTIC fait partie d un plan de développement régional baptisé «Martinique valley» 4 La faculté de médecine des Antilles et de la Guyane, la plus récente faculté créée en France (6), est impliquée également dans le schéma développement des NTIC grâce au travail de veille technologique du Centre de Ressources Informatiques de la Martinique (CRI-M). Cette faculté implantée sur 3 départements Guadeloupe, Martinique, Guyane assume des contraintes spécifiques en terme d accès à l information et à la communication. 1 Glossaire 2 Glossaire 3 Annexe 2 4 Annexe 2

4 Ainsi depuis 1998 existe à la Guadeloupe une première année des études médicales (PCEM1) sanctionnée par un concours identique à ceux de la France hexagonale. L enseignement y était assuré en présenciel par des enseignants de l UFR de médecine Antilles Guyane et des missionnaires venant de Bordeaux et Paris. Un dédoublement de ce PCEM 1 à la Martinique a été mis en place à la rentrée Il s agissait de répondre aux besoins liés à l augmentation du nombre d inscrits, l extension à la préparation aux autres professions de santé (sages-femmes, kinésithérapie, ergothérapie, psychomotricité), et la relative désaffection des étudiants martiniquais pour faire leurs études en Guadeloupe. Un concours commun a été conservé ce qui impliquait une complète symétrie des enseignements sans possibilité de répéter deux fois les cours magistraux. En effet le PCEM1 est sanctionné par un concours classant à l issue d un enseignement respectant un principe absolu d égalité d accès aux connaissances. En fonction de leur classement en rang utile les étudiants choisissent la filière de leur choix : médecine, dentaire, massokinésithérapie, ergothérapie, sage femme. Chaque enseignant a assuré ses cours pour moitié en Guadeloupe et pour moitié en Martinique tandis que le cours était diffusé en vidéo transmission dans l amphi distant. Un système de vidéo transmission de haute technologie 5 a donc été mis en place entre les 2 îles financé par les collectivités et le CHU de Fort de France. Le CRI-M a élaboré un cahier des charges précis sur les objectifs et spécifications de la plate forme pour l implantation de ce système de vidéotransmission listant les attentes des sites et des utilisateurs. 6 5 Annexe 3 6 Annexe 3

5 La plate forme permet à tout enseignant une prise en main de l outil simple sans aucune formation préalable du fait d une automatisation poussée des manipulations (Par exemple : un bouton unique pour la mise en marche de toute la plateforme). Elle permet également aux étudiants d assister aux cours avec la meilleure qualité de son et d image possible. Le dédoublement de l enseignement médical en PCEM1 respectant le principe de l égalité des chances est devenu un problème d organisation pour la majorité des facultés de médecine avec l augmentation des effectifs en PCEM1. Aussi ce travail visait à savoir s il y a une différence observée entre un enseignement médical par vidéoconférence et un enseignement en présenciel à partir: D une enquête de satisfaction des étudiants du PCEM1 en Martinique et en Guadeloupe à l issue d un cours réalisé par visioconférence et d un cours en présenciel. De l évaluation de connaissances médicales acquises par questions à choix multiples (QCM) L hypothèse de travail était : Il n y a pas de différence observée dans les acquisitions de connaissance et la satisfaction des étudiants entre un enseignement par vidéoconférence et en présenciel en PCEM1.

6 METHODES La population étudiée du PCEM1 de Martinique et de Guadeloupe était de 340 étudiants pour le QCM et 310 étudiants pour le questionnaire d enquête Les méthodes d évaluation des connaissances et de la satisfaction des étudiants choisies avaient été celles d un QCM pour les connaissances acquises par les étudiants et d un questionnaire d enquête de satisfaction à questions fermés bâti sur un modèle de la littérature (Annexe 5) Une enquête de satisfaction par questionnaire unique (1, 2, 4, 5,11) o Le questionnaire de satisfaction de 28 questions visait à mesurer la satisfaction des étudiants dans 5 dimensions ci après : la qualité technique du cours en visioconférence : la qualité du son et de l image, l utilisation du matériel pédagogique. l interactivité avec l enseignant : les étudiants devaient juger de la qualité de la discussion pendant et après la séance la maîtrise du matériel pédagogique par l enseignant le niveau de maîtrise des NTIC par l étudiant le respect du principe d égalité d accès aux enseignements par la vidéoconférence o L échelle de LIKERT à 5 points était utilisée pour la construction du questionnaire afin de mesurer la fréquence, l importance, la valeur de l indice de satisfaction attribuées par les étudiants o Les questionnaires avaient été recueillis par le secrétariat de l université à l issue d un cours en présenciel et en vidéoconférence en fin du dernier trimestre 2004 de cours du PCEM1

7 o Les étudiants avaient déjà une bonne expérience à la fois des cours en présenciel et en vidéoconférence dans toutes les disciplines avec des pratiques pédagogiques très différentes entre enseignants. o Les redoublants ont été écartés du questionnaire. Le questionnaire d évaluation des connaissances par QCM (3) o Les questions à choix multiples (QCM) visaient à mesurer de manière comparative les acquisitions de connaissances de l étudiant à court terme (en séance) de manière objective et fiable (3) o Le contrôle des connaissances a lieu au sortir d un cours de Santé publique selon qu il était suivi en présenciel ou à distance. Pour cela l enseignant volontaire avait posé, de manière impromptue, à la fin du cours 5 QCM portant sur le cours qui venait de se dérouler en Martinique (QCM1). o Pour s affranchir d une éventuelle différence sur le niveau de connaissances des étudiants entre la Guadeloupe et la Martinique une deuxième interrogation avait été refaite par le même enseignant en inversant les sites présenciel et distants. (QCM2) o Les résultats aux QCM entre l amphi distant et l amphi en présenciel étaient comparés pour rechercher une différence statistique

8 L ANALYSE STATISTIQUE Elle avait été réalisée à l aide du logiciel informatique Epi-info 6.04 et l aide du Service de médical de la caisse générale de la sécurité sociale du CHU de Fort-de-France pour le traitement des données. Pour les variables quantitatives, un calcul des moyennes avait été réalisé. Les tests statistiques utilisés avaient été : le test du ² pour les comparaisons des pourcentages. Le degré de signification, p, est indiqué entre parenthèses.

9 RESULTATS Le facteur étudié était l utilisation de la vidéoconférence comme mode d enseignement Les critères de jugement étaient l acquisition de connaissances nouvelles et la satisfaction des étudiants. Tous les tableaux des résultats sont dans les annexes (Annexe1) A. Les résultats du questionnaire d enquête Pour le questionnaire d enquête la population des étudiants était de 310 étudiants répartis en 150 étudiants en cours présenciel (en présence de l enseignant) et de 160 étudiants en cours par vidéoconférence. Les deux échantillons étaient peu différents en pourcentage (Tableau 1) Tableau 1 Répartition des étudiants aux cours Situation de cours Nombre Pourcentage P< 0,05 Cours en présence de l enseignant % Cours à distance par vidéoconférence % P = 0,57 Total % 1. La satisfaction du cours par vidéoconférence a. Les étudiants répondaient que les cours en vidéoconférence étaient complets à 74,5% (Tableau 2) b. Les étudiants répondaient que les cours en vidéoconférence étaient d une grande richesse audiovisuelle à 60,4% (Tableau 3) c. Les étudiants répondaient «je suis satisfait de ce mode d enseignement» à 71,9% (Tableau 4)

10 2. L interactivité avec l enseignant Etait jugé la qualité de la discussion avec l enseignant : a. Les étudiants à 42,9% ne trouvaient pas que la discussion avec l enseignant était riche (Tableau 5) b. Les étudiants à 46,1% ne trouvaient pas la discussion facile avec l enseignant (Tableau 6) c. les étudiants à 51,3% ne trouvaient pas la discussion aisée avec l enseignant (Tableau 7) d. les étudiants à 65,5% éprouvaient de la réticence à participer à la discussion (Tableau 8) e. les étudiants à 47,4% n étaient pas plus attentifs au cours en vidéoconférence (Tableau 9) f. Les deux populations d étudiants étaient réticentes à participer à la discussion tant en visioconférence qu en cours magistral sans différence significative p=0,2437 (tableau 10) 3. La qualité de la technique audiovisuelle en vidéoconférence : Etait jugé a qualité de l image et la qualité du son de la vidéoconférence. a. Sur la vision en situation de vidéoconférence i. les étudiants répondaient «je vois parfaitement le conférencier» à 81,9%. La vue du conférencier était meilleure de manière significative (p=0.0206) pour les étudiants en visioconférence (Tableau 11 et 11 bis) ii. les étudiants répondaient «les images transmises sont d une qualité parfaite» à 43,5%. La qualité de l image transmise était meilleure pour les étudiants en visioconférence p= (Tableau 12 et 12 bis)

11 iii. les étudiants répondaient «Je lis parfaitement les supports de cours» à 38,4% (Tableau 13) b. Sur l audition en situation de vidéoconférence i. les étudiants répondaient «j entends parfaitement le conférencier» à 82,3%. Il n y avait pas de différence significative dans l audition du conférencier entre les étudiants des deux situations de cours (Tableau 14 et 14 bis) ii. les étudiants répondaient «j entends parfaitement la discussion» à 55.2% (Tableau 15) c. Sur la qualité audiovisuelle de la vidéoconférence i. les étudiants répondaient «la qualité de la vidéoconférence est excellente» à 44,5%.La qualité de la vidéoconférence était significativement plus appréciée par les étudiants en visioconférence p=0.028 (Tableau 16 et 16 bis) ii. les étudiants répondaient «la durée des cours est affectée par les problèmes techniques» à 58,1% (Tableau17) iii. les étudiants répondaient «le cours en vidéo n altère pas la qualité de ce cours» (Tableau 18) 4. La maîtrise du matériel audiovisuel par l enseignant Les étudiants avaient une opinion défavorable à 46,8% pour «l enseignant maîtrise le matériel pédagogique» (Tableau 19) 5. La connaissance des outils des NTIC par l étudiant du PCEM1 a. Utilisation aisée des outils informatique par les étudiants en PCEM1. Les étudiants répondaient «j utilise de manière aisée les outils informatique (recherche Internet de sites de télé-enseignement, Word, Excel, power point) pour ma formation universitaire» à 62,6% (Tableau 20)

12 b. Connaissance et utilisation du campus numérique de l université Antilles Guyane Les étudiants répondaient «je connais le campus numérique de l université Antilles Guyane et je l utilise» à 21,6% (Tableau 21) c. De l avenir des NTIC dans la formation médicale Les étudiants répondaient «je crois possible dans l avenir le fait de suivre l ensemble d un enseignement théorique en médecine grâce aux NTIC» à 68,7% (Tableau 22) 6. La satisfaction globale des étudiants sur vidéoconférence comme méthode d enseignement. a. les étudiants répondaient que la vidéoconférence était une bonne méthode d enseignement à 90,6% (Tableau 23) et de manière très significative (p=0, ) (Tableau 24bis) b. les étudiants répondaient que l enseignement en vidéoconférence était à l identique de l enseignement présenciel à 45% (Tableau 24). c. les étudiants étaient satisfaits de ce mode d enseignement de manière très significative (p=0, ) (Tableau 25) d. La maîtrise des outils informatique n influençait pas l opinion des étudiants de manière significative (p=0,019) (Tableau 26) e. Opposants et partisans de la vidéoconférence s accordent sur le fait que les NTIC sont dans l avenir un mode d enseignement (p= ) (Tableau 27)

13 B.Les résultats de l évaluation des connaissances par QCM Les résultats des QCM 1 et 2 réalisés après deux cours de santé publique sur les «Systèmes de Santé» ne présentent aucune différence statistique significative sur les moyennes des notes obtenues après évaluations de connaissances par questions à choix multiples. (QCM1 p = 0,71 /QCM 2 p = 0,11) Cf.Tableau 28 et 29 et Figures 1 / 2/ 3/ 4 Figure 1. Histogramme des notes du 1 er QCM des étudiants du PCEM 1en présenciel Notes des étudiants après cours en présenciel (n = 182) nombre étudiants 20 0 Notes QCM Figure 2. Histogramme des notes du 1 er QCM des étudiants en vidéoconférence Notes QCM Notes des étudiants après cours en Visioconférence (n = 112) nombre étudiants

14 Figure 3. Histogramme des notes du 2 ème QCM des étudiants du PCEM 1en visioconférence QCM 2 Notes des étudiants après cours en visioconférence (n = 163) Notes QCM nombre étudiants Figure 4. Histogramme des notes du 2 ème QCM des étudiants du PCEM 1en présenciel Notes QCM QCM 2 Notes des étudiants après cours en Présenciel ( n = 177) nombre étudiants

15 DISCUSSION il n y a pas de différence observée entre les étudiants du PCEM1 de la Martinique et de la Guadeloupe dans l enseignement médical, selon qu il soit réalisé en présenciel ou à distance par vidéoconférence. Les étudiants sont satisfaits de manière significative de l enseignement par vidéoconférence et le considèrent comme équivalent à l enseignement présenciel dans 45% des cas. Les deux tiers des étudiants ont une maîtrise des outils informatiques et jugent les NTIC comme une solution d avenir dans la formation médicale (67,8%). Une majorité des étudiants (57,1%) méconnaissent le campus numérique de l université Antilles Guyane.. Notre population pour l enquête par questionnaire est représentative avec deux groupes d étudiants en présenciel (n= 150) et en vidéoconférence (n= 160) sans différence significative en pourcentage entre les deux groupes (p=0,57). Sur le plan de la technique audiovisuel (son et image), les étudiants en visioconférence sont les plus satisfaits des conditions techniques de déroulement des cours. L ensemble des étudiants voient (81,9%) et entendent (82,3%) parfaitement le conférencier. On peut penser légitimement que le cahier des charges de la plate forme élaboré par le CRI-M est rempli.

16 Ce volet technique est souvent un des points faibles retrouvés dans la littérature sur la vidéoconférence (1,2). La majorité de ces travaux étant plus dans un «contexte idéologique d usage» de la vidéoconférence 7. Malgré tout notre étude n a concerné qu une seule matière sur le contrôle de connaissances et il faudrait envisager une étude similaire pour d autres disciplines fondamentales comme l anatomie, la chimie, pouvant nécessiter l emploi différent des outils pédagogiques en place (tablette graphique, affichage de radiographies, animation «flash», numérisation des notes écrites ou polycopiés sur scanner à haute vitesse ) La communication entre les étudiants et l enseignant était un reproche majeur des étudiants. Cette insatisfaction des étudiants en grands groupes est fréquemment retrouvée dans la littérature. Une étude menée au Canada sur l'intérêt de la vidéoconférence auprès de médecins spécialistes a mis en exergue le fait qu il était satisfait d un enseignement par vidéoconférence à 3.8 / 5 sur l échelle de Likert (1) sauf pour la discussion. Ainsi cet auteur (1) rappelle des principes clés : - Le formateur doit s adresser à tous les interlocuteurs, les présenter en début de séance aux membres du groupe, afin de garder la confiance du groupe tout au long de l intervention ; - le formateur peut utiliser les stratégies pédagogiques qu il utilise en salle de cours comme demander des commentaires du site à distance, et si nécessaire répéter le questions systématiquement, en accordant un délai au site à distance ; - s assurer d un support technique même si les problèmes techniques étant rares et résolus rapidement, 7 Glossaire

17 - il est essentiel d avoir dans chaque site un télécopieur, une ligne téléphonique d appel du service ressource Il est évident que le contact virtuel ne remplace pas le présenciel (10), mais il est un complément précieux chaque fois que les déplacements sont impossibles ou trop coûteux. La visioconférence peut même améliorer l'efficacité de l'enseignement par l'intervention de spécialistes éloignés, par l'accès distant à des options d'enseignement rares, par l'observation en grandeur réelle de situations cliniques (1) Le développement des NITC dans le téléenseignement est une perspective tout à fait moderne que l on retrouve dans la littérature. Dans une vision futuriste des études médicales un auteur imagine une formation action pour l enseignement médical des étudiants guidés et évalués au travers de l utilisation d un portable à partir d un enseignement par une vidéoconférence mondiale (9). Malgré tout la présence de l enseignant est reconnue indispensable dans l acquisition d un «savoir faire» car l'identification à l'enseignant, la synchronicité de l apprentissage, le contact avec l être humain n existent pas dans l enseignement à distance. (10) Dans l enseignement, la visioconférence est généralement considérée comme un outil de «télé présence», c est-à-dire de transmission à distance de cours, sans à priori de changement de la manière habituelle d enseigner (7,8). Une enquête de satisfaction des enseignants du PCEM1 à propos de cette plate forme est à faire dans les travaux futurs. La visioconférence est pour les auteurs un concept moderne (7,8) en proposant «un contexte institutionnel et idéologique d usage» en rupture avec l enseignement

18 traditionnel afin d éviter le déplacement des étudiants et /ou de pallier à l insuffisance des enseignants et faciliter le travail coopératif 8. Elle ouvre des perspectives à une diversification des formations et une extension des équipements pour le téléenseignement à l université Antilles Guyane. Cette technologie de haut niveau est également une solution d avenir pour la télémédecine dans une faculté de médecine multisite. CONCLUSION L acquisition des connaissances par les étudiants du PCEM1 au sortir du cours, est dans cette étude, identique que celui ci soit réalisé en présenciel ou à distance. Les étudiants du PCEM1 considèrent l enseignement par vidéoconférence comme équivalent à l enseignement présenciel. Le problème de la discussion entre enseignant et étudiants reste entier à l identique de ce qui se passe dans des enseignements en grands groupes. La vidéoconférence répond en grande partie aux attentes des étudiants du PCEM1 comme téléenseignement en tant qu alternative obligé d un enseignement traditionnel. 8 Glossaire sur domaines d application de la vidéoconférence

19 BIBLIOGRAPHIE 1. Allen M, Sargeant J, McDougall E, O Brien B Evaluation of videoconferenced grand rounds J.Telemedicine and Telecare 2002;8: Allen M, Sargeant J, Mann K, Fleming M, Premi J. Videoconferencing for practicebased small-group continuing medical education: feasibility, acceptability, effectiveness and cost. J. Contin. Health Prof. 2003Winter ; 23(1) : Chabot J.M. Petite musique pédagogique : la docimologie.la revue du praticien 2001, Chabot J.M. Evaluez(r) les stages.la revue du praticien 2001, Della Mea V,Carbone A,Greatti E,Beltrami C.A Introducing videoconferencing into educational oncopathology seminars :technical aspects, user satisfaction and operate issues J.Telemedicine and Telecare 2003;9: Heuveline B. Historique de la faculté de médecine de la faculté de médecine des Antilles et de la Guyane : de sa création à 2000 Thèse de CAEN Ologeanu R., " Visioconférence dans l'enseignement supérieur : expérimentations et usages ", Enjeux de l'information et de la communication, no. 2, GRESEC, Grenoble, novembre 2001 Disponible sur 8. Ologeanu R. (2002) : Visioconférence dans l enseignement supérieur : le Processus d innovation, des expérimentations aux usages, Thèse de doctorat Université Stendhal-Grenoble 3 9. Peile E B, Easton G P, Olney S The Renaissance School of general medicine BMJ 2001;323: Sinclair J. does the virtual classroom really exist Electronic library Sargeant J, Allen M, O Brien B, McDougall ER. Videoconferenced grand rounds: needs for community specialists; J. Contin. Educ. Health Prof Spring;23(2): Smith R. Distance is dead: the world will change BMJ 1996;313: 1572

20 ANNEXE 1 TABLEAUX DES RESULTATS DE L ENQUETE DE SATISFACTION Tableau 2 Le caractère complet des cours Les cours sont complets nombre pourcentage Pourcentage cumulé Totalement faux Plutôt faux Je ne sais pas Plutôt vrai Totalement vrai Total % Tableau 3 La richesse audiovisuelle des vidéoconférences Richesse audiovisuelle? nombre pourcentage Pourcentage cumulé Totalement faux Plutôt faux Je ne sais pas Plutôt vrai Totalement vrai Total % Tableau 4 La satisfaction en tant que mode d enseignement Satisfait de la vidéoconférence? nombre pourcentage Pourcentage cumulé Totalement faux Plutôt faux Je ne sais pas Plutôt vrai Totalement vrai 8.7 Total % Tableau 5 La richesse de la discussion Richesse discussion nombre pourcentage Pourcentage cumulé Totalement faux Plutôt faux Je ne sais pas Plutôt vrai Totalement vrai Total % Tableau 6 la facilité de la discussion Discussion facile nombre pourcentage Pourcentage cumulé Totalement faux Plutôt faux Je ne sais pas Plutôt vrai Totalement vrai Total %

21 Tableau 7 L aisance de la discussion Discussion aisée nombre pourcentage Pourcentage cumulé Totalement faux Plutôt faux Je ne sais pas Plutôt vrai Totalement vrai Total % Tableau 8 La réticence à la discussion Réticence à la discussion nombre pourcentage Pourcentage cumulé Totalement faux Plutôt faux Je ne sais pas Plutôt vrai Totalement vrai Total % Tableau 9 L attention au cours Attentif au cours nombre pourcentage Pourcentage cumulé Totalement faux Plutôt faux Je ne sais pas Plutôt vrai Totalement vrai Total % Tableau 10 comparatif de la réticence des étudiants à participer à la discussion Situation de cours Aucune Réticence à la discussion présenciel vidéoconf Total Totalement faux / Plutôt faux Je ne sais pas Plutôt vrai / Totalement vrai Total

22 Tableau 11 La vision du conférencier Vision conférencier nombre pourcentage Pourcentage cumulé Complètement d accord D accord Neutre Désaccord Complètement en désaccord Total % Tableau 11 bis -comparatif sur la qualité des images en présenciel et en vidéoconférence- Situation de cours Images de qualité parfaite Présenciel Vidéo Complètement d accord D accord Neutre Désaccord Complètement en désaccord Tableau 12 La qualité parfaite des images Qualité parfaite des nombre pourcentage Pourcentage cumulé images Complètement d accord D accord Neutre Désaccord Complètement en désaccord Total % Tableau 12 bis Comparatif sur la qualité des images entre le cours en présenciel et en vidéoconférence Situation de cours Qualité image Présenciel Vidéo Complètement d accord D accord Neutre Désaccord Complètement en désaccord Complètement d accord

23 Tableau 13 sur la lecture des cours en vidéoconférence Lecture parfaite des nombre pourcentage Pourcentage cumulé cours Complètement d accord D accord Neutre Désaccord Complètement en désaccord Total Tableau 14 L audition du conférencier Audition du conférencier nombre pourcentage Pourcentage cumulé Complètement d accord D accord Neutre Désaccord Complètement en désaccord Total Tableau 14 bis L audition par comparaison entre présenciel et vidéoconférence Situation de cours Audition Présenciel Vidéo Complètement d accord D accord Neutre Désaccord Complètement en désaccord TOTAL Tableau 15 L audition de la discussion Audition discussion nombre pourcentage Pourcentage cumulé Complètement d accord D accord Neutre Désaccord Complètement en désaccord Total %

24 Tableau 16 La qualité de la vidéoconférence Qualité excellente de la vidéoconférence Complètement d accord D accord Neutre Désaccord Complètement en désaccord Total % nombre pourcentage Pourcentage cumulé Tableau 16 bis Comparatif sur la qualité audiovisuelle de la vidéoconférence appréciée par les étudiants cours en présenciel et en vidéoconférence Situation de cours Qualité Vidéoconférence présenciel vidéoconf Complètement d accord D accord Neutre Désaccord Complètement en désaccord Tableau 17 Les problèmes techniques de la vidéoconférence Problèmes techniques nombre pourcentage Pourcentage cumulé Complètement d accord D accord Neutre Désaccord Complètement en désaccord Total % Tableau 18 Niveau de qualité du cours en vidéoconférence. le cours en vidéo n altère nombre pas la qualité de ce cours Complètement d accord D accord Neutre Désaccord Complètement en désaccord % pourcentage Pourcentage cumulé 21,6

25 Tableau 19 La maîtrise du matériel pédagogique par l enseignant Maîtrise du matériel pédagogique par l enseignant Complètement d accord D accord Neutre Désaccord Complètement en désaccord Total % nombre pourcentage Pourcentage cumulé 46.8 Tableau 20 Utilisation aisée des outils informatique pour la formation universitaire Utilisation outils nombre pourcentage Pourcentage cumulé informatique Complètement d accord D accord Neutre Désaccord Complètement en désaccord Total Tableau 21 Connaissance et utilisation du campus numérique Utilisation campus nombre pourcentage Pourcentage cumulé numérique Complètement d accord D accord Neutre Désaccord Complètement en désaccord Total Tableau 22 L enseignement médical par les NTIC Enseignement par NTIC nombre pourcentage Pourcentage cumulé Complètement d accord D accord Neutre Désaccord Complètement en désaccord Total % 15.5

26 Tableau 23 Question de satisfaction globale sur la vidéoconférence Vidéoconférence est une méthode d enseignement nombre pourcentage Pourcentage cumulé Excellente Très bonne Bonne Médiocre Mauvaise % Total % Tableau 24 Enseignement identique en présenciel et en vidéoconférence? Enseignement nombre pourcentage Pourcentage cumulé identique Totalement vrai Plutôt vrai Je ne sais pas Plutôt faux Totalement faux Total % Tableau 24 bis tableau comparatif sur vidéoconférence et enseignement La vidéoconférence est une méthode d enseignement Enseignement en vidéoconférence est à l identique au présenciel Excellente / Très bonne / Bonne Totalement vrai /Plutôt vrai Je ne sais pas 21 2 Plutôt faux/ Totalement faux Total Médiocre / Mauvaise Tableau 25 comparatif sur satisfaction du cours en vidéoconférence et enseignement à l identique Je suis satisfait du mode d enseignement par vidéoconférence Enseignement en vidéoconférence est Faux Neutre Vrai à l identique au présenciel Vrai Neutre Faux Total

La Télémédecine dans le cadre de la Plateforme Régionale Santé de Martinique

La Télémédecine dans le cadre de la Plateforme Régionale Santé de Martinique + La Télémédecine dans le cadre de la Plateforme Régionale Santé de Martinique 15 ème Conférence des Fédérations Hospitalières des Antilles et de la Guyane Y. MARIE-SAINTE Directeur 28/04/2011 V1.0 + #

Plus en détail

LA TÉLÉRÉADAPTATION : UN NOUVEL ACCÈS AUX SERVICES

LA TÉLÉRÉADAPTATION : UN NOUVEL ACCÈS AUX SERVICES LA TÉLÉRÉADAPTATION : UN NOUVEL ACCÈS AUX SERVICES Brigitte Fillion Chargée de projets, CRLB Virtuel Nicole Beaudoin Conseillère aux affaires cliniques, AERDPQ Colloque Aides techniques 2.0 12 mai 2011

Plus en détail

Scénarios des activités pédagogiques en ligne. Christiane Mathy / Izida Khamidoullina

Scénarios des activités pédagogiques en ligne. Christiane Mathy / Izida Khamidoullina Scénarios des activités pédagogiques en ligne Christiane Mathy / Izida Khamidoullina Intervenants Équipe e-learning Christiane Mathy, collaboratrice mais aussi: Enseignante en informatique de gestion Maître

Plus en détail

SYLLABUS DES STAGES BACCALAURÉAT EN COMMUNICATION (JOURNALISME)

SYLLABUS DES STAGES BACCALAURÉAT EN COMMUNICATION (JOURNALISME) SYLLABUS DES STAGES BACCALAURÉAT EN COMMUNICATION (JOURNALISME) EDM1201 : Presse écrite ou Internet I EDM1202 : Presse écrite ou Internet II EDM3201 : Journalisme télévisuel ou radiophonique I EDM3202

Plus en détail

Vers un nouveau lycée 2010. Repères pour la mise en œuvre des dispositifs de l accompagnement personnalisé au lycée

Vers un nouveau lycée 2010. Repères pour la mise en œuvre des dispositifs de l accompagnement personnalisé au lycée Vers un nouveau lycée 2010 Repères pour la mise en œuvre des dispositifs de l accompagnement personnalisé au lycée Fiche : L utilisation des TIC : partage des informations sur l ENT de l établissement

Plus en détail

Module : la veille informationnelle en DCG : la construction d un Netvibes

Module : la veille informationnelle en DCG : la construction d un Netvibes Module : la veille informationnelle en DCG : la construction d un Netvibes Ce module est destiné aux étudiants de DCG 2 et de DCG 3 Il est construit en co-animation par un enseignant disciplinaire et un

Plus en détail

Evaluateur du projet : Pour l INRP Arielle Compeyron et Laurent Lima Laboratoire des Sciences de l Education Grenoble 2

Evaluateur du projet : Pour l INRP Arielle Compeyron et Laurent Lima Laboratoire des Sciences de l Education Grenoble 2 Direction de la jeunesse, de l éducation populaire et de la vie associative Ajouter ici le logo de la structure évaluatrice Mission d animation du Fonds d expérimentations pour la jeunesse NOTE D ETAPE

Plus en détail

LES CONDITIONS DE VIE ET D ÉTUDES DES ÉTUDIANTS ÉTRANGERS INSCRITS À L UNIVERSITÉ PARIS DESCARTES EN 2004-2005

LES CONDITIONS DE VIE ET D ÉTUDES DES ÉTUDIANTS ÉTRANGERS INSCRITS À L UNIVERSITÉ PARIS DESCARTES EN 2004-2005 LES CONDITIONS DE VIE ET D ÉTUDES DES ÉTUDIANTS ÉTRANGERS INSCRITS À L UNIVERSITÉ PARIS DESCARTES EN 2004-2005 L OSEIPE a pour objectif de mieux informer les jeunes avant qu ils ne s engagent dans une

Plus en détail

Licence professionnelle Gestion et administration du personnel

Licence professionnelle Gestion et administration du personnel Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Gestion et administration du personnel Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le

Plus en détail

Appel à projets CréaMoocs

Appel à projets CréaMoocs Appel à projets CréaMoocs Optimisation des équipements multimédia et de l'accompagnement pour la production de ressources pédagogiques dans les établissements d'enseignement supérieur 1. Contexte et objectifs

Plus en détail

QU EST-CE QUE LA VISIOCONFERENCE?

QU EST-CE QUE LA VISIOCONFERENCE? Cet équipement combine les technologies de l audiovisuel, de l informatique et des télécommunications pour permettre à des personnes situées dans des lieux différents de dialoguer, de se voir et éventuellement

Plus en détail

L externat en médecine générale L exemple de Paris V

L externat en médecine générale L exemple de Paris V L externat en médecine générale L exemple de Paris V Mémoire DIU Pédagogie Médicale 2010 Dr Olivier Benainous CCA médecine générale Dr Mirna Salloum Urgentiste 1 Sommaire I. Externat en médecine générale

Plus en détail

STAGES EN ETABLISSEMENT SCOLAIRE ET ENSEIGNEMENTS D ACCOMPAGNEMENT MASTER MEEF SECOND DEGRE, DISCIPLINES GENERALES.

STAGES EN ETABLISSEMENT SCOLAIRE ET ENSEIGNEMENTS D ACCOMPAGNEMENT MASTER MEEF SECOND DEGRE, DISCIPLINES GENERALES. STAGES EN ETABLISSEMENT SCOLAIRE ET ENSEIGNEMENTS D ACCOMPAGNEMENT MASTER MEEF SECOND DEGRE, DISCIPLINES GENERALES. I. Stages de M1. A. Calendrier et description. Le stage se décompose en deux parties,

Plus en détail

COMPETENCES INFIRMIERES 1

COMPETENCES INFIRMIERES 1 COMPETENCES INFIRMIERES 1 Evaluer une situation clinique et établir un diagnostic dans le domaine des soins infirmiers Communiquer et conduire une relation dans un contexte de soins Concevoir et conduire

Plus en détail

LICENCE - SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES MENTION HISTOIRE DE L'ART ET ARCHEOLOGIE

LICENCE - SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES MENTION HISTOIRE DE L'ART ET ARCHEOLOGIE LICENCE - SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES MENTION HISTOIRE DE L'ART ET ARCHEOLOGIE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Licence (LMD) Domaine ministériel : Sciences humaines et sociales Présentation

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE D ACCUEIL DES PROFESSEURS D ECOLE STAGIAIRES EN STAGE FILE

GUIDE PRATIQUE D ACCUEIL DES PROFESSEURS D ECOLE STAGIAIRES EN STAGE FILE GUIDE PRATIQUE D ACCUEIL DES PROFESSEURS D ECOLE STAGIAIRES EN STAGE FILE ENSEIGNANTS STAGIAIRES IUFM CIRCONSCRIPTIONS DIRECTEURS D ECOLE Cadre de référence : Arrêté du 19/12/2006 ( BOEN n 1 du 04 janvier

Plus en détail

Plan directeur Informatique Mars 2008. Synthèse des propositions fournies par les facultés

Plan directeur Informatique Mars 2008. Synthèse des propositions fournies par les facultés Plan directeur Informatique Mars 2008 Synthèse des propositions fournies par les facultés Ce document dresse un récapitulatif des différents éléments qui ont été suggérés par les facultés, en référence

Plus en détail

Plate-forme de formation ouverte et à distance du CTEU de Lille 3

Plate-forme de formation ouverte et à distance du CTEU de Lille 3 Plate-forme de formation ouverte et à distance du CTEU de Lille 3 Des choix technologiques et pédagogiques sous l angle des apprentissages F. Fenouillet & M. Déro Directeur Sciences de l Éducation Apprentissage

Plus en détail

Contribution des TICE à l évolution du système éducatif. Anne-Marie BARDI IGEN honoraire

Contribution des TICE à l évolution du système éducatif. Anne-Marie BARDI IGEN honoraire Contribution des TICE à l évolution du système éducatif Anne-Marie BARDI IGEN honoraire Vision d acteur / Vision de chercheur Expérience durable Variété des fonctions Diversité des niveaux et des disciplines

Plus en détail

Enseignement à Distance Formation Ouverte à Distance

Enseignement à Distance Formation Ouverte à Distance Enseignement à Distance Formation Ouverte à Distance DÉFINITIONS ET HISTORIQUE La formation et l'enseignement en France * Formation Initiale Développement D aptitudes intellectuelles (Scolarité obligatoire

Plus en détail

L INITIATION PROFESSIONNELLE DES ENSEIGNANTS DU SUPÉRIEUR

L INITIATION PROFESSIONNELLE DES ENSEIGNANTS DU SUPÉRIEUR 1 L INITIATION PROFESSIONNELLE DES ENSEIGNANTS DU SUPÉRIEUR COULON Alain Professeur de sciences de l éducation à Paris 8 Directeur du CIES Sorbonne Les Centres d Initiation à l Enseignement Supérieur (CIES)

Plus en détail

Dossier d autorisation à mettre en oeuvre le C2i2e

Dossier d autorisation à mettre en oeuvre le C2i2e Extrait du Dossier d autorisation à mettre en oeuvre le C2i2e déposé auprès de la Mission Numérique pour l'enseignement Supérieur par l Institut Catholique de Paris (ICP) - Mars 2011 Au cours du semestre,

Plus en détail

Compte rendu de formation

Compte rendu de formation AUTO APPRENTISSAGE DIRIGÉ : DISPOSITIFS, CONSEIL ET TICE STAGE ORGANISÉ PAR LA DÉLÉGATION DE LA FONDATION ALLIANCE FRANÇAISE EN ARGENTINE 20 23 avril 2015 Compte rendu de formation Intitulé de la formation

Plus en détail

Une première édition de cette Politique a été diffusée en 2010. La présente version en est une adaptation, revue et corrigée en décembre 2014.

Une première édition de cette Politique a été diffusée en 2010. La présente version en est une adaptation, revue et corrigée en décembre 2014. Politique générique du RUIS de l UdeM Encadrant les activités de télésanté effectuées Par les professionnels de la santé et le personnel de l établissement Une première édition de cette Politique a été

Plus en détail

Résultats préliminaires de l enquête sur la dématérialisation du processus d achat public

Résultats préliminaires de l enquête sur la dématérialisation du processus d achat public Résultats préliminaires de l enquête sur la dématérialisation du processus d achat public Juillet 2008 Dans le cadre d une recherche doctorale en Management des systèmes d information Institut de recherche

Plus en détail

Cahier des charges du stage d observation et de pratique accompagnée pour les étudiants inscrits en 1 ère année de Master MEEF 2 nd degré

Cahier des charges du stage d observation et de pratique accompagnée pour les étudiants inscrits en 1 ère année de Master MEEF 2 nd degré Cahier des charges du stage d observation et de pratique accompagnée pour les étudiants inscrits en 1 ère année de Master MEEF 2 nd degré à destination des chefs d établissements, des formateurs, des professeurs

Plus en détail

DESROSIERS, Pauline (7123) MALO, Annie Démarche de réflexion partagée entre formateurs de terrain et stagiaires 1

DESROSIERS, Pauline (7123) MALO, Annie Démarche de réflexion partagée entre formateurs de terrain et stagiaires 1 DESROSIERS, Pauline (7123) MALO, Annie Démarche de réflexion partagée entre formateurs de terrain et stagiaires 1 Au Québec, les programmes de formation des enseignants accordent une large place à la formation

Plus en détail

ExEcutivE certificate Cloud ComPutInG

ExEcutivE certificate Cloud ComPutInG Executive Certificate Cloud Le premier cursus certifiant Cloud : Architecture et Gouvernance L apport incontestable de l association d une grande école d ingénieurs avec un expert international de la formation

Plus en détail

GUIDE. de la visioconférence. à l intention des utilisateurs. Personnels administratifs

GUIDE. de la visioconférence. à l intention des utilisateurs. Personnels administratifs GUIDE à l intention des utilisateurs de la visioconférence Dernière mise à jour : août 2011 Service de soutien pédagogique et technologique/sspt Service de la formation continue et de la formation hors

Plus en détail

Module des Technologies de l'information et de la Communication en Education

Module des Technologies de l'information et de la Communication en Education CENTRES REGIONAUX DES METIERS DE L EDUCATION ET DE LA FORMATION Module des Technologies de l'information et de la Communication en Education Unité Centrale de la Formation des Cadres Juillet 2012 Introduction

Plus en détail

MÉDECINS RÉSIDENTS DU CANADA QUESTIONNAIRE SUR LA PRÉPARATION À L AGRÉMENT

MÉDECINS RÉSIDENTS DU CANADA QUESTIONNAIRE SUR LA PRÉPARATION À L AGRÉMENT MÉDECINS RÉSIDENTS DU CANADA QUESTIONNAIRE SUR LA PRÉPARATION À L AGRÉMENT Chères collègues, chers collègues, Tous les six ans, le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada et le Collège des

Plus en détail

Types de REA produites dans le cadre de la séquence pédagogique

Types de REA produites dans le cadre de la séquence pédagogique Scénario pédagogique APPRENDRE À ENSEIGNER AUTREMENT Description générale du scénario Titre Les bases de données relationnelles Résumé Dans le cadre d'un cours à distance, la visioconférence est une REA

Plus en détail

OFFRE DE SERVICE. Pôle national de compétences FOAD (Formation Ouverte et A Distance) https://foad.orion.education.fr/

OFFRE DE SERVICE. Pôle national de compétences FOAD (Formation Ouverte et A Distance) https://foad.orion.education.fr/ OFFRE DE SERVICE CLASSE VIRTUELLE ET RÉUNION EN LIGNE Pôle national de compétences FOAD (Formation Ouverte et A Distance) https://foad.orion.education.fr/ Le service de classe virtuelle et de réunion en

Plus en détail

SYNTHESE DE L ENQUETE DE SATISFACTION sur la qualité de l accueil et sur les services des bibliothèques Doc INSA et les Humanités

SYNTHESE DE L ENQUETE DE SATISFACTION sur la qualité de l accueil et sur les services des bibliothèques Doc INSA et les Humanités SYNTHESE DE L ENQUETE DE SATISFACTION sur la qualité de l accueil et sur les services des bibliothèques Doc INSA et les Humanités Synthèse des résultats de l enquête menée par le Groupe accueil des bibliothèques

Plus en détail

Agor@ssas. Licence en droit PROPOSE EN ENSEIGNEMENT À DISTANCE. Campus numérique de l université Panthéon-Assas

Agor@ssas. Licence en droit PROPOSE EN ENSEIGNEMENT À DISTANCE. Campus numérique de l université Panthéon-Assas Agor@ssas Campus numérique de l université Panthéon-Assas PROPOSE EN ENSEIGNEMENT À DISTANCE la Licence en droit BIENVENUE Première université juridique de France, reconnue pour la grande qualité de ses

Plus en détail

UTILISATION D'UNE PLATEFORME DE TRAVAIL COLLABORATIF AVEC DES ELEVES DE TERMINALE STG

UTILISATION D'UNE PLATEFORME DE TRAVAIL COLLABORATIF AVEC DES ELEVES DE TERMINALE STG UTILISATION D'UNE PLATEFORME DE TRAVAIL COLLABORATIF AVEC DES ELEVES DE TERMINALE STG LE CONTEXTE Les élèves de terminale STG doivent réaliser pendant leur année de terminale sur une durée de 16 heures,

Plus en détail

EXECUTIVE CERTIFICATE CLOUD COMPUTING

EXECUTIVE CERTIFICATE CLOUD COMPUTING EXECUTIVE CERTIFICATE CLOUD COMPUTING EN PARTENARIAT AVEC LE PREMIER CURSUS CERTIFIANT CLOUD COMPUTING : ARCHITECTURE ET GOUVERNANCE L apport incontestable de l association d une grande école d ingénieurs

Plus en détail

Licence Sciences de l éducation

Licence Sciences de l éducation Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Sciences de l éducation Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président

Plus en détail

Dispositifs. Évaluation. Des informations clés pour évaluer l impact de chaque session et piloter l offre de formation

Dispositifs. Évaluation. Des informations clés pour évaluer l impact de chaque session et piloter l offre de formation Dispositifs d Évaluation Des informations clés pour évaluer l impact de chaque session et piloter l offre de formation > Innovant : une technologie SaaS simple et adaptable dotée d une interface intuitive

Plus en détail

FRYDMAN Réouven Année 2012-2013 Option : SISR. Fiche N 4 PPE

FRYDMAN Réouven Année 2012-2013 Option : SISR. Fiche N 4 PPE BTS SIO Services Informatiques aux Organisations Session 2012 2013 FRYDMAN Réouven Année 2012-2013 Option : SISR Fiche N 4 PPE NATURE DE L'ACTIVITE : Approche aux différentes plateformes collaboratives

Plus en détail

ANNEXE 1 : Recommandations pour le projet de santé de centre de santé

ANNEXE 1 : Recommandations pour le projet de santé de centre de santé ANNEXE 1 : Recommandations pour le projet de santé de centre de santé L article L 6323-1 du CSP impose aux centres de santé de se doter d un projet de santé incluant des dispositions tendant à favoriser

Plus en détail

GUIDE. de la visioconférence. à l intention des utilisateurs. Opérateurs

GUIDE. de la visioconférence. à l intention des utilisateurs. Opérateurs GUIDE à l intention des utilisateurs de la visioconférence Dernière mise à jour : août 2011 Service de soutien pédagogique et technologique/sspt Service de la formation continue et de la formation hors

Plus en détail

Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec

Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec Bruno Belzile Candidat au doctorat en génie mécanique, Polytechnique

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Médiation culturelle de l Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3 Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Didactique du Français Langue Étrangère et Seconde DiFLES

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Didactique du Français Langue Étrangère et Seconde DiFLES www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Didactique du Français Langue Étrangère et Seconde DiFLES Introduction sur la formation Depuis 2005, le master DiFLES propose une formation approfondie dans le domaine

Plus en détail

"Formation et évaluation de la compétence du pharmacien clinicien expérience suisse"

Formation et évaluation de la compétence du pharmacien clinicien expérience suisse "Formation et évaluation de la compétence du pharmacien clinicien expérience suisse" Journées Franco-Suisses de Pharmacie Hospitalière 23 avril 2015, Mâcon Dr Vera Jordan-von Gunten Pharmacien d hôpital,

Plus en détail

Fiche de poste. Présentation du poste. Finalités du poste - Missions. Activités principales. Filière métier :

Fiche de poste. Présentation du poste. Finalités du poste - Missions. Activités principales. Filière métier : Filière métier : Fiche de poste Présentation du poste Intitulé de poste Coefficient de référence CCN51 Métier CCN51 Poste du supérieur hiérarchique Direction de rattachement Localisation géographique IDE

Plus en détail

Anglais et LMD : des solutions? Projets pour l harmonisation de l enseignement de l anglais dans les facultés de médecine francophones

Anglais et LMD : des solutions? Projets pour l harmonisation de l enseignement de l anglais dans les facultés de médecine francophones Anglais et LMD : des solutions? Projets pour l harmonisation de l enseignement de l anglais dans les facultés de médecine francophones Félicie Pastore UFR Médecine Toulouse Purpan GERAS Dijon Samedi 19

Plus en détail

APPEL A PROJETS PROGRAMME DE PRÉFIGURATION DU PLAN NUMÉRIQUE

APPEL A PROJETS PROGRAMME DE PRÉFIGURATION DU PLAN NUMÉRIQUE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE, DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE APPEL A PROJETS PROGRAMME DE PRÉFIGURATION DU PLAN NUMÉRIQUE I. Public cible de l appel à projets Un appel à projets est

Plus en détail

Via emeeting & elearning Accéder à une séance virtuelle (en direct ou en différé)

Via emeeting & elearning Accéder à une séance virtuelle (en direct ou en différé) Via emeeting & elearning Accéder à une séance virtuelle (en direct ou en différé) Via emeeting & elearning (Via) est une application web qui permet de suivre des cours à distance en temps réel. Via permet

Plus en détail

FOAD M@gistère CARNET DE RESSOURCES NOVEMBRE 2014. FOAD / M@gistère

FOAD M@gistère CARNET DE RESSOURCES NOVEMBRE 2014. FOAD / M@gistère A noter Vous trouverez dans ces pages un condensé des indications de ressources utilisables pour l utilisation de la FOAD sur l application M@gistère. Vous pouvez communiquer ce document sous forme numérique

Plus en détail

Collège Jean-Jacques Rousseau Argenteuil. Projet numérique. Leçon du jour: Le t.n.i.

Collège Jean-Jacques Rousseau Argenteuil. Projet numérique. Leçon du jour: Le t.n.i. Collège Jean-Jacques Rousseau Argenteuil Projet numérique Leçon du jour: Le t.n.i. Année scolaire 2013-2014 Le collège Jean-Jacques Rousseau en quelques chiffres Le collège est classé en éducation prioritaire

Plus en détail

Voir le document PowerPoint pour le contenu de la présentation.

Voir le document PowerPoint pour le contenu de la présentation. Initiative A2 : Le télé-enseignement au cégep Promoteur : Sony Cormier, directeur du Campus des Îles-de-la-Madeleine et directeur intérimaire du Campus de Carleton-sur-Mer (Cégep de la Gaspésie-Les-Îles)

Plus en détail

Campus numérique de l université Panthéon-Assas. propose en enseignement à distance. la Licence en droit

Campus numérique de l université Panthéon-Assas. propose en enseignement à distance. la Licence en droit AGORASSAS Campus numérique de l université Panthéon-Assas propose en enseignement à distance la Licence en droit Bienvenue Première université juridique de France, reconnue pour la grande valeur de ses

Plus en détail

Le lycée pilote innovant de Poitiers

Le lycée pilote innovant de Poitiers Merci d'utiliser le titre suivant lorsque vous citez ce document : OCDE (1998), «Le lycée pilote innovant de Poitiers : Futuroscope - 10 ans déjà», PEB Échanges, Programme pour la construction et l'équipement

Plus en détail

Licence Mathématiques et informatique appliquées aux sciences humaines et sociales

Licence Mathématiques et informatique appliquées aux sciences humaines et sociales Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Mathématiques et informatique appliquées aux sciences humaines et sociales Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations

Plus en détail

ARRÊTÉ du. relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique.

ARRÊTÉ du. relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du travail, de l emploi NOR : ARRÊTÉ du relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique. Le ministre

Plus en détail

ARCHITECTE DE COMPÉTENCES E-LEARNING EXPO DU 24 AU 26 MARS 2015 À PARIS - PORTE DE VERSAILLES PAVILLON 4.1-4.2 STAND F40

ARCHITECTE DE COMPÉTENCES E-LEARNING EXPO DU 24 AU 26 MARS 2015 À PARIS - PORTE DE VERSAILLES PAVILLON 4.1-4.2 STAND F40 DOSSIER DE PRESSE Le Service Formation Continue de l Université de Strasbourg, ARCHITECTE DE COMPÉTENCES E-LEARNING EXPO DU 24 AU 26 MARS 2015 À PARIS - PORTE DE VERSAILLES PAVILLON 4.1-4.2 STAND F40 LE

Plus en détail

RIHANE Abdelhamid Maitre de conférences Université de Constantine (ALGERIE) Abde_abd25@yahoo.fr

RIHANE Abdelhamid Maitre de conférences Université de Constantine (ALGERIE) Abde_abd25@yahoo.fr Pour la mise en place d une bibliothèque numérique au sein de la Faculté des Nouvelles Technologies de l Information et de la Communication à l Université de Constantine (Algérie) RIHANE Abdelhamid Maitre

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES

APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES Dispositif : USAGES NUMERIQUES (7.2.C) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter l usage des services numériques. 1. Actions éligibles :

Plus en détail

Un outil de communication et de Formation Agricole au service des jeunes ruraux

Un outil de communication et de Formation Agricole au service des jeunes ruraux Un outil de communication et de Formation Agricole au service des jeunes ruraux Tablette Verte Plan Contexte Présentation de la Tablette Verte Objectifs Consistance Avantages Contexte Une forte affluence

Plus en détail

Lisette Cazellet Consultant formateur TIC Santé

Lisette Cazellet Consultant formateur TIC Santé 24 es journées RNDH Lisette Cazellet Consultant formateur TIC Santé 13 Octobre 2011 Environnement numérique, système d information? Elearning, web 2.0, de quoi parle-t-on? Quels modèles de référence et

Plus en détail

Bilan d activités 2009-10 Enquête de satisfaction RemplaChamp

Bilan d activités 2009-10 Enquête de satisfaction RemplaChamp D après une initiative de Champ AGJIR Bilan d activités 2009-10 Enquête de satisfaction RemplaChamp www.remplachamp.fr Contacts : Sylvain DURIEZ, Président de Champ AGJIR, president@champagjir.fr Jacques

Plus en détail

SOMMAIRE > LA RENTREE > LES EFFECTIFS ETUDIANTS > LES NOUVELLES FORMATIONS DE L ANNEE 2010-2011 > LES CHANTIERS UNIVERSITAIRES EN COURS ET A VENIR

SOMMAIRE > LA RENTREE > LES EFFECTIFS ETUDIANTS > LES NOUVELLES FORMATIONS DE L ANNEE 2010-2011 > LES CHANTIERS UNIVERSITAIRES EN COURS ET A VENIR > LA RENTREE - Reprise des cours le 30 août SOMMAIRE - La semaine de pré-rentrée du 23 au 27 août > LES EFFECTIFS ETUDIANTS - Total des inscriptions administratives - Répartition des inscrits en formation

Plus en détail

Site Web : www.adiaconseil.fr

Site Web : www.adiaconseil.fr NOS PRESTATIONS ECOLES FACILITER LE MOUVEMENT DES COMPETENCES 11 rue de la République 69001 LYON Tél : 04.72.98.04.20 Site Web : www.adiaconseil.fr DE L EXPERIENCE A L EXPERTISE Plus de 50 Grandes Ecoles,

Plus en détail

Responsable de la formation continue

Responsable de la formation continue Responsable de la formation continue J1E26 Formation continue orientation et insertion professionnelle - IR Le responsable de la formation continue propose, définit, met en oeuvre et évalue la politique

Plus en détail

PROGRAMMES D INFORMATIQUE

PROGRAMMES D INFORMATIQUE RÉPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L EDUCATION ET DE LA FORMATION DIRECTION GENERALE DES PROGRAMMES ET DE LA FORMATION CONTINUE ----------------------- DIRECTION DES PROGRAMMES ET DES MANUELS SCOLAIRES

Plus en détail

Notre modèle d engagement

Notre modèle d engagement Notre modèle d engagement 1. EVALUER L évaluation des compétences que vous souhaitez améliorer implique un vrai échange entre nos deux équipes, et une étude plus approfondie des écarts et des actions préalablement

Plus en détail

Accéder à la plate-forme Via. À partir du site Internet Via de HEC. À partir du courriel d invitation

Accéder à la plate-forme Via. À partir du site Internet Via de HEC. À partir du courriel d invitation Accéder à (ou revoir) une classe virtuelle Via Via emeeting & elearning (Via), de SVI esolutions, est une application web qui permet de suivre des cours à distance en temps réel. Via permet à l enseignant

Plus en détail

Etude de cas sur Le réseau universitaire en Tunisie

Etude de cas sur Le réseau universitaire en Tunisie recherche et d éducation en Afrique (AFUNET), Genève, 25-27 septembre 2005. Etude de cas sur Le réseau universitaire en Tunisie Septembre 2005 Préparé par ELEUCHI Nawfel webmaster@univ7nc.rnu.tn Université

Plus en détail

Politique de soutien à la réussite aux études de 1 er cycle

Politique de soutien à la réussite aux études de 1 er cycle ANNEXE 2006-CA505-09-R5077 Politique de soutien à la réussite aux études de 1 er cycle Décanat des études de premier cycle Février 2006 Énoncé de politique l Université s engage à soutenir l étudiant dans

Plus en détail

Master Mécanique et ingénieries

Master Mécanique et ingénieries Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Mécanique et ingénieries Université de Bordeaux (déposant) Arts et Métiers Paris Tech Ecole Nationale Supérieure d Architecture et de Paysage de Bordeaux

Plus en détail

Contribuer à la formation des géomètres francophones par la formation à distance

Contribuer à la formation des géomètres francophones par la formation à distance Contribuer à la formation des géomètres francophones par la formation à distance Annick Jaton Université Laval Québec, Canada Séminaire d évaluation des besoins en formation des géomètres en Afrique de

Plus en détail

Rapport d évaluation des masters réservés aux établissements habilités à délivrer le titre d'ingénieur diplômé

Rapport d évaluation des masters réservés aux établissements habilités à délivrer le titre d'ingénieur diplômé Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation des masters réservés aux établissements habilités à délivrer le titre d'ingénieur diplômé Grenoble INP ENSE Campagne d évaluation 2013-2014 Section

Plus en détail

PROGRAMME DE CRÉATION ET INNOVATION TECHNOLOGIQUES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE Enseignement d exploration

PROGRAMME DE CRÉATION ET INNOVATION TECHNOLOGIQUES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE Enseignement d exploration PROGRAMME DE CRÉATION ET INNOVATION TECHNOLOGIQUES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE Enseignement d exploration Préambule La société doit faire face à de nouveaux défis pour satisfaire les

Plus en détail

Contribuer à la professionnalisation des étudiants dans un dispositif de formation hybride

Contribuer à la professionnalisation des étudiants dans un dispositif de formation hybride IFSI Cherbourg- Cotentin Contribuer à la professionnalisation des étudiants dans un dispositif de formation hybride UFR de Médecine J. Maurel, N. Poisson, IFSI Cherbourg- Cotentin, I.Derrien 27/05/2015

Plus en détail

Assises universitaires de français Moscou, 6 au 8 novembre 13 Université d Etat de la Région de Moscou. Introduction

Assises universitaires de français Moscou, 6 au 8 novembre 13 Université d Etat de la Région de Moscou. Introduction Assises universitaires de français Moscou, 6 au 8 novembre 13 Université d Etat de la Région de Moscou Atelier : Concevoir un programme de préparation à l'insertion universitaire, Alain Koenig, directeur

Plus en détail

FILIÈRE DE FORMATION INTÉGRÉE BI-NATIONALE «PROGRAMME FRANCO-ANTILLAIS»

FILIÈRE DE FORMATION INTÉGRÉE BI-NATIONALE «PROGRAMME FRANCO-ANTILLAIS» FILIÈRE DE FORMATION INTÉGRÉE BI-NATIONALE «PROGRAMME FRANCO-ANTILLAIS» MASTER POLITICAL STUDIES AND INTERNATIONAL COOPERATION ETUDES POLITIQUES ET COOPERATION INTERNATIONALE entre : L Université des West

Plus en détail

3. FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL INTERNATIONAL

3. FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL INTERNATIONAL 3. FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL INTERNATIONAL 3.1. CONCEPT La formation professionnelle doit être envisagée comme un moyen de fournir aux étudiants les connaissances théoriques et pratiques requises

Plus en détail

// Enquête de satisfaction. Résultats 2014-2015

// Enquête de satisfaction. Résultats 2014-2015 // Enquête de satisfaction Résultats 2014-2015 Des résultats encourageants Nos clients ont eu l amabilité de bien vouloir répondre à notre enquête de satisfaction annuelle et nous les en remercions chaleureusement.

Plus en détail

EVALUATION DU MASTER EN MANAGEMENT SYNTHESE DU DECANAT HEC

EVALUATION DU MASTER EN MANAGEMENT SYNTHESE DU DECANAT HEC EVALUATION DU MASTER EN MANAGEMENT SYNTHESE DU DECANAT HEC Septembre 2013 Cette synthèse fait suite à la procédure d évaluation du Master en Management HEC, réalisée au semestre d automne 2011,et incluant

Plus en détail

Présentation du dispositif de formation à distance en bureautique. Juin 2011

Présentation du dispositif de formation à distance en bureautique. Juin 2011 Présentation du dispositif de formation à distance en bureautique Juin 2011 Martin Chailloux 05/05/2011 Projet de formation continue Formation à la bureautique à distance Sommaire Formation à la bureautique

Plus en détail

LE DISPOSITIF D'ACCUEIL ET D'ACCOMPAGNEMENT DES ETUDIANTS ET STAGIAIRES EN SITUATION DE HANDICAP A L'IRTS DE LORRAINE

LE DISPOSITIF D'ACCUEIL ET D'ACCOMPAGNEMENT DES ETUDIANTS ET STAGIAIRES EN SITUATION DE HANDICAP A L'IRTS DE LORRAINE LE DISPOSITIF D'ACCUEIL ET D'ACCOMPAGNEMENT DES ETUDIANTS ET STAGIAIRES EN SITUATION DE HANDICAP A L'IRTS DE LORRAINE Préambule Différents acteurs, structures et partenaires concourent à l accueil et à

Plus en détail

Le C2i Niveau 2 métiers de la santé : des ressources à la certification. Pierre GILLOIS Daniel PAGONIS

Le C2i Niveau 2 métiers de la santé : des ressources à la certification. Pierre GILLOIS Daniel PAGONIS Le C2i Niveau 2 métiers de la santé : des ressources à la certification Pierre GILLOIS Daniel PAGONIS 1 Généralités Contexte Continuité de la circulaire instituant le C2i niveau 1 d avril 2005 Objectifs

Plus en détail

Licence professionnelle Droit, ergonomie et relations sociales dans l entreprise

Licence professionnelle Droit, ergonomie et relations sociales dans l entreprise Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Droit, ergonomie et relations sociales dans l entreprise Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations

Plus en détail

EPREUVE ORALE D ENTRETIEN DOMAINE DES ARTS VISUELS

EPREUVE ORALE D ENTRETIEN DOMAINE DES ARTS VISUELS EPREUVE ORALE D ENTRETIEN DOMAINE DES ARTS VISUELS Concours concernés : - Concours externe de recrutement de professeurs des écoles - Concours externe spécial de recrutement de professeurs des écoles -

Plus en détail

Utilisation de Moodle pour le tutorat de formation en environnement et aménagement Le cas du Campus numérique ENVAM

Utilisation de Moodle pour le tutorat de formation en environnement et aménagement Le cas du Campus numérique ENVAM Utilisation de Moodle pour le tutorat de formation en environnement et aménagement Le cas du Campus numérique ENVAM Hélène Podvin Ingénieur pédagogique ENVAM CIRM-Université de Rennes 1 Campus de Beaulieu

Plus en détail

MASTER. Domaine : ARTS, LETTRES, LANGUES - SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES SCIENCES TECHNOLOGIES SANTE DROIT, ECONOMIE, GESTION

MASTER. Domaine : ARTS, LETTRES, LANGUES - SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES SCIENCES TECHNOLOGIES SANTE DROIT, ECONOMIE, GESTION Niveau : MASTER année 15-16 Domaine : ARTS, LETTRES, LANGUES - SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES SCIENCES TECHNOLOGIES SANTE DROIT, ECONOMIE, GESTION M2 Mention : Parcours : METIERS DE L'EDUCATION, DE L'ENSEIGNEMENT

Plus en détail

Formations consécutives dans le domaine des soins infirmiers

Formations consécutives dans le domaine des soins infirmiers Formations consécutives dans le domaine des soins infirmiers Document de base concernant le profil de compétence Conseil en soins infirmiers Version du 11 octobre 2013 1 La situation initiale dans le rapport

Plus en détail

Evaluation de votre conférence de méthode ou cours-séminaire

Evaluation de votre conférence de méthode ou cours-séminaire Enseignement : INTRODUCTION A LA SOCIOLOGIE 2 : CONCEPTS, METHODES, ET ENJEU ACTUELS Excellent Bon Moyen Insuffisant Comment évaluez-vous la préparation et l'organisation des séances? 6 (30%) 11 (55%)

Plus en détail

Université Hassan II - Mohammedia

Université Hassan II - Mohammedia Université Hassan II - Mohammedia Vers un environnement numérique de travail TANGER 12 12 06 Ahmed FAHLI fahli@univh2m.ac.ma 1 Nos Objectifs En matière d enseignementd Intégrer les TIC dans l enseignement

Plus en détail

Enquête de lectorat Bulletin INFO SANTÉ ENVIRONNEMENT INTÉRIEUR, 2007 RESULTATS

Enquête de lectorat Bulletin INFO SANTÉ ENVIRONNEMENT INTÉRIEUR, 2007 RESULTATS Enquête de lectorat Bulletin INFO SANTÉ ENVIRONNEMENT INTÉRIEUR, 2007 RESULTATS INTRODUCTION, OBJECTIFS L enquête de lectorat du bulletin Info Santé Environnement Intérieur a été demandée en 2005 par la

Plus en détail

BTS Assistant de manager(s) LES FINALITES PROFESSIONNELLES

BTS Assistant de manager(s) LES FINALITES PROFESSIONNELLES BTS Assistant de manager(s) LES FINALITES PROFESSIONNELLES 1 FINALITÉ 1 Soutien à la communication et aux relations internes et externes L assistant facilite la communication à tous les niveaux (interpersonnel,

Plus en détail

e-demos : Guide d'utilisation

e-demos : Guide d'utilisation Laboratoire de Soutien à l'enseignement Télématique (LabSET) Institut de Formation et de Recherche pour l'enseignement Supérieur (IFRES) Université de Liège (ULg) e-demos : Guide d'utilisation Novembre

Plus en détail

46 pour développer un projet e-learning

46 pour développer un projet e-learning Les meilleurs outils Web 2.0 46 pour développer un projet e-learning Pour répondre à la demande des acteurs d'un système de formation à distance, les LMS proposent trois types de fonctionnalités que nous

Plus en détail

Q8 Votre équipement est-il utilisé par d autres que le personnel et les élèves de l école (cyberbase, associations, )? Oui Non

Q8 Votre équipement est-il utilisé par d autres que le personnel et les élèves de l école (cyberbase, associations, )? Oui Non ETIC premier degré L'Enquête sur les Technologies de l'information et de la Communication (ETIC) est destinée à obtenir des indicateurs sur le numérique dans les écoles, collèges et lycées, indispensables

Plus en détail

STATUTS de la Direction de l Informatique et des Systèmes d Information (DISI)

STATUTS de la Direction de l Informatique et des Systèmes d Information (DISI) STATUTS de la Direction de l Informatique et des Systèmes d Information (DISI) Article 1 : Préambule. La Direction de l Informatique et des Systèmes d Information est un service général de l Université

Plus en détail

PLATE-FORMECIFOR@D 28 èmes Journées des L.A.R.D.

PLATE-FORMECIFOR@D 28 èmes Journées des L.A.R.D. PLATE-FORMECIFOR@D 28 èmes Journées des L.A.R.D. Toulouse, le 11 10 2011 A. Roxin 1, R. Gschwind 1, L.Makovicka 1, J. Henriet 1, E. Martin 1 1 Université de Franche-Comté, 2 PMA, 3 CEPN Fontenay-aux-Roses

Plus en détail

CADRE SOCIO EDUCATIF

CADRE SOCIO EDUCATIF PAGE 1 SUR 7 Rédacteur Vérificateur(s) Approbateur(s) Nom Véronique MATHIEU Eric LE GOURIERES Michel SENIMON Fonction Cadre socio éducatif Coordonnateur Général des Activités de Soins Directeur du Personnel,

Plus en détail

C O U R S P R I V É D E N S E I G N E M E N T S U P É R I E U R ANNÉE PRÉPARATOIRE À LA L1 SANTÉ : «ANNÉE 0»

C O U R S P R I V É D E N S E I G N E M E N T S U P É R I E U R ANNÉE PRÉPARATOIRE À LA L1 SANTÉ : «ANNÉE 0» C O U R S P R I V É D E N S E I G N E M E N T S U P É R I E U R ANNÉE PRÉPARATOIRE À LA L1 SANTÉ : «ANNÉE 0» Renseignements et inscriptions : CENTRE EPSILON 9, rue Yvon Villarceau - 75116 PARIS Tél. :

Plus en détail