Réforme des rythmes scolaires Temps d Activités Périscolaires (TAP)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Réforme des rythmes scolaires Temps d Activités Périscolaires (TAP)"

Transcription

1 Réforme des rythmes scolaires Temps d Activités Périscolaires (TAP) Présentation des résultats de l enquête réalisée auprès des animateurs des TAP Juillet 2015

2 Méthodologie

3 Ce document présente les résultats de l enquête réalisée auprès des animateurs des TAP qui sont intervenus sur la première année de mise en place de la réforme des rythmes scolaires à Avrillé ( ). Les animateurs, informés de l enquête à différentes occasions (réunion de bilan des TAP, rencontres dans les écoles, entretiens de fin d année, etc.), ont reçu par un lien leur permettant de participer à l enquête. Les enseignements apportés par l enquête reflètent un état de l opinion au moment de sa réalisation et non pas une vision figée de la situation appréhendée Aucune publication totale ou partielle des résultats et données présentées ne peut être faite sans l accord exprès de la ville d Avrillé 28 animateurs ont répondent à l enquête (soit 50% total des animateurs mobilisés)

4 Profil des répondants

5 Profil des répondants à l enquête Nombre de groupes scolaires fréquentés Catégories d animateurs Niveaux fréquentés

6 Avis sur l organisation des TAP

7 Organisation des TAP sur 3 fois 1 heure Niveau de satisfaction vis-à-vis de cette organisation 85% des animateurs déclarent que le découpage des TAP en 3 séances d une heure est positif ou très positif

8 Organisation des TAP les lundi, mardi et jeudi Niveau de satisfaction vis-à-vis de cette organisation 89% des animateurs déclarent que l organisation des TAP les lundi, mardi et jeudi est positive ou très positive

9 Changement quotidien d activités Avis sur le changement quotidien d activité 40% des animateurs déclarent le changement quotidien d activités très important ou important -vision en opposition avec celles des parents-

10 Changement de GS à chaque période Avis sur le changement de groupe scolaire à chaque nouvelle période 71% des animateurs déclarent très important ou important le changement de groupe scolaire à chaque nouvelle période

11 Avis sur les moyens alloués aux TAP

12 Locaux Avis sur les locaux dédiés aux TAP 75% des animateurs ont un avis positif ou très positif sur les locaux dédiés aux TAP

13 Matériel Avis sur le matériel dédié aux TAP 79% des animateurs ont un avis positif ou très positif sur le matériel mis à disposition dans le cadre des TAP

14 Intérêt et comportement des enfants

15 Découverte de nouvelles activités avec les TAP Avis sur la capacité des TAP à faire découvrir de nouvelles activités aux enfants Pour plus de 9 animateurs sur 10, les TAP sont l occasion de découvrir de nouvelles activités pour les enfants

16 Intérêt des enfants pour les TAP Avis sur la capacité des TAP à intéresser les enfants 85% des animateurs estiment que les activités pratiquées dans le cadre des TAP intéressent les enfants

17 Utilisation de la charte des TAP Proportion des animateurs ayant eu à utiliser la charte des TAP pour régler des problèmes de comportement Un quart des animateurs déclare ne pas connaître l existence de la charte des TAP. Chez ceux qui la connaissent, ils sont deux-tiers à l avoir utilisée

18 Qualité des relations avec les autres parties prenantes des TAP

19 Relations avec les autres parties prenantes Une question de l enquête portait sur l évaluation de la qualité des relations des animateurs avec les autres parties prenantes des TAP Le niveau de relation était estimé par les répondants sur une échelle de 1à10 Les animateurs étaient interrogés sur la qualité de leurs relations avec : o Les parents o Les enseignants o La référente des TAP o Lesautresanimateurs o Les représentants de la mairie

20 Relations avec les autres parties prenantes Qualité des relations avec les parents d élèves La valeur moyenne de l indice de qualité des relations avec les parents est de 6,2

21 Relations avec les autres parties prenantes Qualité des relations avec les enseignants La valeur moyenne de l indice de qualité des relations avec les enseignants est de 5,8

22 Relations avec les autres parties prenantes Qualité des relations avec les référentes des TAP La valeur moyenne de l indice de qualité des relations avec les référentes des TAP est de 8,8

23 Relations avec les autres parties prenantes Qualité des relations avec les autres animateurs La valeur moyenne de l indice de qualité des relations avec les autres animateurs des TAP est de 7,6

24 Relations avec les autres parties prenantes Qualité des relations avec les représentants de la mairie La valeur moyenne de l indice de qualité des relations avec les représentants de la mairie est de 7,8

25 Relations avec les autres parties prenantes Synthèse

26 Envie de poursuivre la participation aux TAP

27 Poursuite de l animation des TAP en Intentions exprimées par les animateurs Plus de 8 animateurs sur 10 souhaite poursuivre sa participation en

28 Poursuite de l animation des TAP en Avis sur la participation à une réunion de présentation en début d année scolaire 86% des animateurs jugent de manière positive leur participation à une réunion de présentation des TAP en début d année scolaire

Syndicat Mixte d Energie du Département des Bouches-du-Rhône

Syndicat Mixte d Energie du Département des Bouches-du-Rhône Syndicat Mixte d Energie du Département des Bouches-du-Rhône Enquête auprès des entreprises sur l énergie Gaz naturel Synthèse du rapport d enquête Octobre 2011 Date 2008 Synthèse En juin 2011, le SMED13

Plus en détail

ORGANISER UN CONSEIL D ECOLE SPECIAL RYTHMES SCOLAIRES

ORGANISER UN CONSEIL D ECOLE SPECIAL RYTHMES SCOLAIRES ORGANISER UN CONSEIL D ECOLE SPECIAL RYTHMES SCOLAIRES Les délégués du SE UNSA 95 vous propose un outil, une trame pour vous aider à tenir votre conseil d école spécial rythmes scolaires. Page 1- La fiche

Plus en détail

Transports et déplacements

Transports et déplacements Transport et déplacement Guide des activités Collèges Transports et déplacements au collège -1Une mission de Chambéry métropole confiée à l Agence Sommaire > Présentation p3 > Les activités p4 Thème 1

Plus en détail

Enquête «motivation de départ à la retraite» auprès des retraités de la fonction publique

Enquête «motivation de départ à la retraite» auprès des retraités de la fonction publique Enquête «motivation de départ à la retraite» auprès des retraités de la fonction publique Introduction Baromètre mis en place en 2010 Objectif:identifier les motivations de départ à la retraite et leurs

Plus en détail

ÉCOLE DES ARTS VISUELS ET MÉDIATIQUES UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL DOCUMENT SYNTHÈSE PAR VALÉRIE RONDEAU PRÉSENTÉ À MONIQUES RICHARD

ÉCOLE DES ARTS VISUELS ET MÉDIATIQUES UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL DOCUMENT SYNTHÈSE PAR VALÉRIE RONDEAU PRÉSENTÉ À MONIQUES RICHARD ÉCOLE DES ARTS VISUELS ET MÉDIATIQUES UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL DOCUMENT SYNTHÈSE PAR VALÉRIE RONDEAU PRÉSENTÉ À MONIQUES RICHARD DANS LE CADRE DU COURS AVM4000-40 CRÉATION ET ENSEIGNEMENT DÉCEMBRE

Plus en détail

OBSERVATOIRE DU VÉLO EN RÉGION DE BRUXELLES-CAPITALE

OBSERVATOIRE DU VÉLO EN RÉGION DE BRUXELLES-CAPITALE OBSERVATOIRE DU VÉLO EN RÉGION DE BRUXELLES-CAPITALE Rapport 2014 www.provelo.org Table des matières Résumé :...3 Introduction...4 Comptages: historique et méthodologie...4 Enquête... 6 Résultats des comptages...7

Plus en détail

CONSEIL NATIONAL DE L ORDRE DES INFIRMIERS

CONSEIL NATIONAL DE L ORDRE DES INFIRMIERS Mesdames, Messieurs les Présidents, Mesdames, Messieurs les Conseillers, Le Conseil National de l Ordre des Infirmiers, lors de sa dernière réunion, a souhaité mettre en place un groupe de travail et de

Plus en détail

Appel à projets de la Ville de Bayonne. dans le cadre des activités périscolaires municipales

Appel à projets de la Ville de Bayonne. dans le cadre des activités périscolaires municipales Appel à projets de la Ville de Bayonne dans le cadre des activités périscolaires municipales Année scolaire 2016/2017 APPEL à PROJET DANS LE CADRE DES ACTIVITÉS PÉRISCOLAIRES MUNICIPALES (APM) - «Ateliers

Plus en détail

CHARTE DU CONSEIL MUNICIPAL DES ENFANTS

CHARTE DU CONSEIL MUNICIPAL DES ENFANTS CHARTE DU CONSEIL MUNICIPAL DES ENFANTS Permettre à tous les habitants de devenir des citoyens responsables et actifs, conscients de leurs droits et de leurs devoirs, est un axe fort du projet municipal

Plus en détail

Le recrutement et la gestion des volontaires/ maîtres contractuels au niveau départementald

Le recrutement et la gestion des volontaires/ maîtres contractuels au niveau départementald Le recrutement et la gestion des volontaires/ maîtres contractuels au niveau départementald 1 PLAN 1. mutations du projet des volontaires 2. Analyse des résultats du projet des VE 3. Analyse des perceptions

Plus en détail

BILAN de mise en place de la réforme des rythmes scolaires

BILAN de mise en place de la réforme des rythmes scolaires BILAN de mise en place de la réforme des rythmes scolaires - Les TAP en chiffres - Synthèse des retours questionnaires parents/intervenants/enseignants/enfants - Perspectives 2015/2016 BILAN 2014/2015

Plus en détail

DEFIS SCIENTIFIQUES. Je vous mets au défi d'élaborer un menu équilibré pour une semaine.

DEFIS SCIENTIFIQUES. Je vous mets au défi d'élaborer un menu équilibré pour une semaine. DEFIS SCIENTIFIQUES Je vous mets au défi d'élaborer un menu équilibré pour une semaine. Démarche Des hypothèses, des représentations initiales. Comment classer les aliments de nos repas de la semaine?

Plus en détail

Résoudre des problèmes de quantités et de partages

Résoudre des problèmes de quantités et de partages Période 1 Résoudre des problèmes de quantités et de partages Niveaux : MS/GS Domaine : Découvrir le monde (Approcher les quantités et les nombre) Carte du savoir mise en jeu : Compétences du LPC: Palier

Plus en détail

ENSEMBLE DOCUMENTAIRE

ENSEMBLE DOCUMENTAIRE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL ACCOMPAGNEMENT SOINS ET SERVICES A LA PERSONNE OPTION B «en structure» EVALUATION EN CCF Comptant pour le Baccalauréat Professionnel ENSEMBLE DOCUMENTAIRE E : Epreuve professionnelle

Plus en détail

Organisation des Temps d Activite s Pe ri-e ducatifs

Organisation des Temps d Activite s Pe ri-e ducatifs Organisation des Temps d Activite s Pe ri-e ducatifs Règlement de fonctionnement Temps d activités Péri-éducatifs éducatifs (TAP) Commune de Chartres PREAMBULE Dans le cadre de la modification des rythmes

Plus en détail

MERCI DE VOTRE PARTICIPATION!

MERCI DE VOTRE PARTICIPATION! QUESTIONNAIRE AUX ASSOCIATIONS : QUELS RYTHMES SCOLAIRES POUR NOS ENFANTS? Le questionnaire est à retourner avant le 04 octobre 2013 : - Au Pôle Sports Enfance Jeunesse de l Hôtel de Ville - Par mail o

Plus en détail

Baromètre Social Institutionnel. Résultats nationaux

Baromètre Social Institutionnel. Résultats nationaux Baromètre Social Institutionnel Résultats nationaux Réf. : TP940 PRESENTATION ET METHODOLOGIE 2 Présentation de l étude L UCANSS a souhaité mettre en place un Baromètre Social Institutionnel afin de mieux

Plus en détail

UN EXEMPLE DE PROJET D ACTION CULTUREL

UN EXEMPLE DE PROJET D ACTION CULTUREL UN EXEMPLE DE PROJET D ACTION CULTUREL GERMEA 25 RUE MONTAIGNE 64000 PAU 1 Quel est votre projet? A partir de l étude du ciel et de la Terre, réaliser des objets techniques ou des installations permanentes

Plus en détail

Enquête Rythmes Scolaires. Résultats - Parents. Juin 2013

Enquête Rythmes Scolaires. Résultats - Parents. Juin 2013 Metz-Tessy Résultats enquête rythmes scolaires Juin 23 Enquête Rythmes Scolaires Résultats - Parents Juin 23 Enquête réalisée en juin 23 auprès des parents d élèves de l école publique de Metz-Tessy. Les

Plus en détail

La thèse professionnelle

La thèse professionnelle La thèse professionnelle http://perso.telecom-paristech.fr/~rodrigez/ms/ Janvier 2015 Le stage de thèse professionnelle Il s agit d un travail sur un sujet relatif aux thèmes du MS. n Vous êtes autorisé

Plus en détail

Expérimentation Pédagogique

Expérimentation Pédagogique Expérimentation Pédagogique LES OUTILS INFORMATIQUES AU SERVICE DU B2I : découverte et utilisation d'une tablette Circonscription de Saint-Max Ecole élémentaire d'application du Centre Expérimentation

Plus en détail

Réunion publique «Rythmes Scolaires» Thème : Présentation du bilan des questionnaires et de l organisation de la semaine pour la rentrée 2014

Réunion publique «Rythmes Scolaires» Thème : Présentation du bilan des questionnaires et de l organisation de la semaine pour la rentrée 2014 Réunion publique «Rythmes Scolaires» Thème : Présentation du bilan des questionnaires et de l organisation de la semaine pour la rentrée 2014 Première partie : présentation générale de la réforme des rythmes

Plus en détail

Le concert de musique

Le concert de musique RAPPORT-ANNUEL 2012-2013 ÉCOLE DE L'ÉPERVIÈRE, SAINTE-THÉRÈSE Le conseil d établissement de l École de l Épervière, Sainte-Thérèse ainsi que tous les membres du personnel sont fiers de vous présenter le

Plus en détail

L enseignement des sciences au primaire au Maroc: un combat contre l ignorance?

L enseignement des sciences au primaire au Maroc: un combat contre l ignorance? L enseignement des sciences au primaire au Maroc: un combat contre l ignorance? XXV e Journées internationales sur la communication, l él éducation et la culture Scientifiques, techniques et industrielles

Plus en détail

Le sondage de satisfaction : une pratique régulière à la Bibliothèque Cécile-Rouleau

Le sondage de satisfaction : une pratique régulière à la Bibliothèque Cécile-Rouleau Congrès des milieux documentaires 2012 Le sondage de satisfaction : une pratique régulière à la Bibliothèque Cécile-Rouleau Plan de la présentation Présentation générale de la Bibliothèque Cécile-Rouleau

Plus en détail

La clientèle ski de fond se diversifie

La clientèle ski de fond se diversifie La clientèle ski de fond se diversifie Le ski de fond attire de nouveaux adeptes et la clientèle se diversifie. En fait, 20% des fondeurs se sont laissé tenter par ce sport au cours des cinq dernières

Plus en détail

946 réponses AFPSSU Association Française de Promotion de la Santé Scolaire et Universitaire

946 réponses AFPSSU Association Française de Promotion de la Santé Scolaire et Universitaire Enquête réalisée par l AFPSSU relative à l éducation à la sexualité de la maternelle à l université Adressée aux professionnels de santé de l éducation nationale en 2012 946 réponses AFPSSU Association

Plus en détail

Baromètre de l innovation

Baromètre de l innovation Baromètre de l innovation Un baromètre BVA Syntec numérique Ce sondage est réalisé par pour le Publié dans et, le xx février, et diffusé sur la semaine du 12 février Rappel méthodologique Recueil Enquête

Plus en détail

Réforme des rythmes scolaires. Réunion publique du 25 mars 2013

Réforme des rythmes scolaires. Réunion publique du 25 mars 2013 Ville de Saint-Maur-des-Fossés Réforme des rythmes scolaires Réunion publique du 25 mars 2013 Direction de l Enseignement et de l Enfance DEROULEMENT DE LA RENCONTRE La réforme des rythmes scolaires Situation

Plus en détail

Consultant (e) international/e : Elaboration d une stratégie de communication pour la lutte contre la corruption

Consultant (e) international/e : Elaboration d une stratégie de communication pour la lutte contre la corruption AVIS DE RECRUTEMENT CONSULTANT(E) INTERNATIONAL(E) DEVELOPPEMENT D UNE APPROCHE DE COMMUNICATION POUR LA LUTTE CONTRE LA CORRUPTION PROJET «APPUI A L ETABLISSEMENT D UN SYSTEME NATIONAL DE L INTEGRITE»

Plus en détail

DIVISION DE LA FORMATION ET DE L ÉTUDIANT (DIFE) Etude longitudinale ETUDIANTES, vague 2013 (n= 1'693) :

DIVISION DE LA FORMATION ET DE L ÉTUDIANT (DIFE) Etude longitudinale ETUDIANTES, vague 2013 (n= 1'693) : DIVISION DE LA FORMATION ET DE L ÉTUDIANT (DIFE) Etude longitudinale ETUDIANTES, vague 2013 (n= 1'693) : BAC L, BAC ES, BAC S, Maturité suisse : comparaisons du degré de préparation aux études universitaires.

Plus en détail

ANNEXE 1 : GRILLE D AIDE À L ÉVALUATION Sous épreuve U21 : compréhension écrite et expression écrite en langue vivante.

ANNEXE 1 : GRILLE D AIDE À L ÉVALUATION Sous épreuve U21 : compréhension écrite et expression écrite en langue vivante. ANNEXE 1 : GRILLE D AIDE À L ÉVALUATION Sous épreuve U21 : compréhension écrite et expression écrite en langue vivante BTS TRANSPORT ET PRESTATION LOGISTIQUE SESSION 2016 Sous épreuve U21 COMPRÉHENSION

Plus en détail

Sondage sur la formation continue réali- sé auprès des experts diplômés en soins intensifs

Sondage sur la formation continue réali- sé auprès des experts diplômés en soins intensifs Commission pour la Formation Post-graduée et Continue Soins Sondage sur la formation continue réali- sé auprès des experts diplômés en soins intensifs Dans le cadre de l élaboration d un règlement pour

Plus en détail

Bulletin officiel n 32 du 5 septembre 2013

Bulletin officiel n 32 du 5 septembre 2013 Unité d Enseignement N 6.1 : Stage Découverte 1 : Stage en milieu scolaire Semestre : 2 Nombre d heures : 120 ou 30 demi-journées Compétences : N 8-10 TD : 0 TPE : 20 Nombre ECTS : 3 UE 1.2.1 Psychologie

Plus en détail

5. Sources principales de financement

5. Sources principales de financement 5. Sources principales de financement 5.1. Indicateur 7 : Répartition des sources de subventions A. Analyse par indicateurs (GREFE) Pour chaque source de subventions provenant des ministères de l'environnement

Plus en détail

Réforme des rythmes scolaires. Réunion d information et d échange du 13 décembre 2013

Réforme des rythmes scolaires. Réunion d information et d échange du 13 décembre 2013 Réforme des rythmes scolaires Réunion d information et d échange du 13 décembre 2013 Réforme des rythmes scolaires Les textes Pourquoi une réforme des rythmes scolaires? Les objectifs de la réforme Les

Plus en détail

BAC PRO ASSP option en structure

BAC PRO ASSP option en structure BAC PRO ASSP option en structure Afin d exercer ses fonctions en structures collectives auprès : D enfants De personnes en situation de handicap De personnes âgées De personnes malades Formation sur 3

Plus en détail

L École en chantier :

L École en chantier : L École en chantier : Un lieu de formation à l approche orientante 4e Colloque sur l approche orientante mars 2005 Québec Marcelle Gingras, professeure Jacqueline Labrie, chargée de cours Sophie Barrette,

Plus en détail

AUTO-PORTRAIT DES VILLES MOYENNES La qualité de vie pour tous

AUTO-PORTRAIT DES VILLES MOYENNES La qualité de vie pour tous AUTO-PORTRAIT DES VILLES MOYENNES La qualité de vie pour tous Le commentaire de la SOFRES Mai 2005 Contacts TNS Sofres : Département Politique et Opinion Carine MARCÉ / Clément NICOLA 01 40 92 44 92 /

Plus en détail

LA LIAISON GS /CP. Ce que disent les textes :

LA LIAISON GS /CP. Ce que disent les textes : LA LIAISON / Objectifs : Accompagner les ruptures qui placeraient les élèves en difficulté à l entrée au. Assurer des continuités dans les comportements et les apprentissages. Ce que disent les textes

Plus en détail

Sondage rythmes scolaires (janvier 2014) Ecole Emmanuel Cheneau élémentaire

Sondage rythmes scolaires (janvier 2014) Ecole Emmanuel Cheneau élémentaire Sondage rythmes scolaires (janvier 2014) Ecole Emmanuel Cheneau élémentaire Périmètre du sondage Pourquoi un sondage? Pour rappel, la PEEP Val Drouette s était prononcée pour un report de l application

Plus en détail

31 janvier 2012. Finalités et mise en œuvre du CEP Service Energies du SIGERLy Hôtel de région. Agnès Hennet Caroline Pasquier Jean François Pillet

31 janvier 2012. Finalités et mise en œuvre du CEP Service Energies du SIGERLy Hôtel de région. Agnès Hennet Caroline Pasquier Jean François Pillet Syndicat Intercommunal de Gestion des Energies de la Région Lyonnaise La «Matinale» du SIGERLy 31 janvier 2012 Finalités et mise en œuvre du CEP Service Energies du SIGERLy Hôtel de région Agnès Hennet

Plus en détail

La maquette et le plan de la classe

La maquette et le plan de la classe La et le plan de la classe D après Faire des mathématiques à l école maternelle Projets pour l école Alain Pierrard, Scéren-Grenoble, 2006 Domaine : Découverte du monde Niveau : GS (milieu ou fin d année)

Plus en détail

Utilisation d images dans une démarche d apprentissage dans le domaine «découverte du monde» au cycle I

Utilisation d images dans une démarche d apprentissage dans le domaine «découverte du monde» au cycle I Utilisation d images dans une démarche d apprentissage dans le domaine «découverte du monde» au cycle I Objectif principal : déterminer les caractéristiques physiques de l abeille Pourquoi utiliser des

Plus en détail

INFORMATION PARENTS D ELEVES: Projet d Organisation du Temps Scolaire (POTS) Septembre 2014

INFORMATION PARENTS D ELEVES: Projet d Organisation du Temps Scolaire (POTS) Septembre 2014 INFORMATION PARENTS D ELEVES: Projet d Organisation du Temps Scolaire (POTS) Septembre 2014 Issu de la réforme des rythmes scolaires Les principes de la réforme: Améliorer les conditions d apprentissage

Plus en détail

Réunion de restitution des concertations de quartiers sur le Projet éducatif de Bordeaux. bordeaux.fr

Réunion de restitution des concertations de quartiers sur le Projet éducatif de Bordeaux. bordeaux.fr Réunion de restitution des concertations de quartiers sur le Projet éducatif de Bordeaux bordeaux.fr Déroulé de la réunion Introduction Présentation du cadre du Projet Educatif De Territoire (PEDT) et

Plus en détail

Mieux se connaître, se valoriser, s orienter

Mieux se connaître, se valoriser, s orienter Mieux se connaître, se valoriser, s orienter Durant sa scolarité au collège l élève prend conscience de ses aptitudes et développe des compétences nouvelles ; il apprend à s évaluer et trouve des occasions

Plus en détail

LES ASSISES LOCALES DE LA REFONDATION DE L ECOLE ET DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES. Samedi 17 mai 2014 À partir de 9h Salle Jacques Brel

LES ASSISES LOCALES DE LA REFONDATION DE L ECOLE ET DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES. Samedi 17 mai 2014 À partir de 9h Salle Jacques Brel LES ASSISES LOCALES DE LA REFONDATION DE L ECOLE ET DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES Samedi 17 mai 2014 À partir de 9h Salle Jacques Brel PROGRAMME DES ASSISES Mot d'accueil et propos introductifs 9h30

Plus en détail

Éléments relatifs à un parcours de scolarisation et/ou de formation : support de recueil d informations

Éléments relatifs à un parcours de scolarisation et/ou de formation : support de recueil d informations Version 2 décembre 2014 Cachet MDPH Éléments relatifs à un parcours de scolarisation et/ou de formation : support de recueil d informations Pour l année scolaire 20... / 20... Date de réunion de l équipe

Plus en détail

Mairie de Champagnier. LA REFORME DES RYTHMES à l école primaire

Mairie de Champagnier. LA REFORME DES RYTHMES à l école primaire Mairie de Champagnier LA REFORME DES RYTHMES à l école primaire 2013 Les objectifs de notre rencontre de ce soir Dans le cadre de la refondation de l école : 1. Préparer les changements d organisation

Plus en détail

PREMIERE EVALUATION DES CAPTURES DE POISSONS PAR PECHE A LA LIGNE DEPUIS LE BORD DU LAC D ANNECY SAISON 2009

PREMIERE EVALUATION DES CAPTURES DE POISSONS PAR PECHE A LA LIGNE DEPUIS LE BORD DU LAC D ANNECY SAISON 2009 FEDERATION DE HAUTE-SAVOIE POUR LA PECHE ET LA PROTECTION DU MILIEU AQUATIQUE PREMIERE EVALUATION DES CAPTURES DE POISSONS PAR PECHE A LA LIGNE DEPUIS LE BORD DU LAC D ANNECY SAISON 2009 Enquête auprès

Plus en détail

Les jeux sérieux en économie et gestion. Un projet Global. Académie d'aix-marseille

Les jeux sérieux en économie et gestion. Un projet Global. Académie d'aix-marseille Les jeux sérieux en économie et gestion Un projet Global Les acteurs Pôle TICE du rectorat Enseignants d'économie et gestion en lycée Pairform@nce Pôle TICE du rectorat Dossier pris en charge depuis 2009

Plus en détail

Veille-Enquête RH. Restitution de l étude Systematic Paris-Region

Veille-Enquête RH. Restitution de l étude Systematic Paris-Region Veille-Enquête RH Restitution de l étude Systematic Paris-Region 1 Présentation de l enquête téléphonique 200 entretiens réalisés auprès des PME: 168 entreprises ont accepté de répondre aux questions portant

Plus en détail

Dispositif d enquêtes auprès des habitants des quartiers Partenariat Ville de Paris Paris IV-Sorbonne Apur

Dispositif d enquêtes auprès des habitants des quartiers Partenariat Ville de Paris Paris IV-Sorbonne Apur Dispositif d enquêtes auprès des habitants des quartiers Partenariat Ville de Paris Paris IV-Sorbonne Apur 13 ème séminaire d observation urbaine Vendredi 13 novembre 2015 17 bd Morland- 75 004 Paris tél

Plus en détail

Département de la Seine-Maritime. Accompagnement Socioprofessionnel Renforcé en Association Intermédiaire (ASPRAI)

Département de la Seine-Maritime. Accompagnement Socioprofessionnel Renforcé en Association Intermédiaire (ASPRAI) Département de la Seine-Maritime Accompagnement Socioprofessionnel Renforcé en Association Intermédiaire (ASPRAI) 2017-2019 Accompagnement Socioprofessionnel Renforcé en Association Intermédiaire (ASPRAI)

Plus en détail

LUXOPUNCTURE EVALUATION DES TRAITEMENTS

LUXOPUNCTURE EVALUATION DES TRAITEMENTS LUXOPUNCTURE EVALUATION DES TRAITEMENTS A VISEE D'AMINCISSEMENT ET D'ARRET DE LA CONSOMMATION DE TABAC 256, rue Eugène Avinée 5912 LOOS FRANCE Tél. : +33 () 3 28 16 2 8 Fax : +33 () 3 28 16 2 89 www.tereo-int.com

Plus en détail

ENQUÊTE 2016 sur la réforme des rythmes scolaires

ENQUÊTE 2016 sur la réforme des rythmes scolaires ENQUÊTE sur la réforme des rythmes scolaires TROIS ANS APRÈS, QUEL BILAN POUR LES NAP? UNE ÉTUDE EXCLUSIVE DE L AMF Enquête sur les effets de la réforme des rythmes scolaires Dès 3, l Association des maires

Plus en détail

Restitution de l évaluation de la formation CAFERUIS*

Restitution de l évaluation de la formation CAFERUIS* Restitution de l évaluation de la formation CAFERUIS* Un travail d évaluation à l issue de la formation CAFERUIS à l IRTS (la promotion 1 à la promotion 6) a été réalisé sous forme d enquête par questionnaire

Plus en détail

CHARTE A.T.S.E.M. «UNE PROFESSION À PART ENTIÈRE DE LA PETITE ENFANCE»

CHARTE A.T.S.E.M. «UNE PROFESSION À PART ENTIÈRE DE LA PETITE ENFANCE» 1 CHARTE A.T.S.E.M. «UNE PROFESSION À PART ENTIÈRE DE LA PETITE ENFANCE» Agents territoriaux i spécialisés é des écoles maternelles de la commune de Miribel Charte des ATSEM - M airie de Miri ibel CHARTE

Plus en détail

ÉVALUATION DU 2 ème TOUTES-BOÎTES À DESTINATION DES FAMILLES EN WALLONIE

ÉVALUATION DU 2 ème TOUTES-BOÎTES À DESTINATION DES FAMILLES EN WALLONIE Bref rappel de l action Enquête en deux phases réalisée auprès d un échantillon de la cible de la distribution Résultats dans les attractions & musées participants Distribution en solo 1 ère quinzaine

Plus en détail

Comment enseigner les sciences expérimentales et la technologie à l école?

Comment enseigner les sciences expérimentales et la technologie à l école? Comment enseigner les sciences expérimentales et la technologie à l école? VIVRE UNE DÉMARCHE D INVESTIGATION AU CYCLE 3 M E R C R E D I 1 1 M A R S 2 0 1 5 J U L I E L A M Y - E R I C J U N C A B R U

Plus en détail

PERSPECTIVES 2016. agefos-pme.com

PERSPECTIVES 2016. agefos-pme.com PERSPECTIVES 2016 agefos-pme.com SOMMAIRE PRINCIPES ET MÉTHODOLOGIE... 3 BAROMÈTRE 1. Les prévisions d activité et d emploi... 6 2. Les pratiques de formation dans les -...... 8 CAHIER SPÉCIAL 4. La réforme

Plus en détail

Politique institutionnelle d'évaluation des programmes du. Collège Montmorency

Politique institutionnelle d'évaluation des programmes du. Collège Montmorency Politique institutionnelle d'évaluation des programmes du Collège Montmorency Juin 2014 Introduction Le Collège Montmorency est un établissement d enseignement collégial public. Une nouvelle version de

Plus en détail

Les classes du goût. Réunion par la DAAF Avec la collaboration du ministère de l éducation nationale 23/06/2011

Les classes du goût. Réunion par la DAAF Avec la collaboration du ministère de l éducation nationale 23/06/2011 Les classes du goût Projet Cliquez du pour ministère modifier de l alimentation, le style des de soustitres du masque et de la pêche représenté à l agriculture la Réunion par la DAAF Avec la collaboration

Plus en détail

ENQUÊTE DE SATISFACTION 2014 DE CURAVIVA SUISSE RÉSULTATS ET MESURES

ENQUÊTE DE SATISFACTION 2014 DE CURAVIVA SUISSE RÉSULTATS ET MESURES ENQUÊTE DE SATISFACTION 2014 DE CURAVIVA SUISSE RÉSULTATS ET MESURES Avant-propos Les associations cantonales et les institutions membres sont-elles satisfaites du travail de leur association faîtière

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE À L INITIATION DES ÉLÈVES À LA DÉMOCRATIE SCOLAIRE

POLITIQUE RELATIVE À L INITIATION DES ÉLÈVES À LA DÉMOCRATIE SCOLAIRE DOCUMENT OFFICIEL ADOPTÉE À LA SÉANCE ORDINAIRE DU CONSEIL DES COMMISSAIRES DU 22 JUIN 2010 RÉSOLUTION N O 139-CC-2009-2010 Service du secrétariat général, des affaires corporatives et des communications

Plus en détail

E5 ANALYSE ET CONDUITE DE LA RELATION COMMERCIALE

E5 ANALYSE ET CONDUITE DE LA RELATION COMMERCIALE E5 ANALYSE ET CONDUITE DE LA RELATION COMMERCIALE Présentation de l épreuve ANALYSE ET CONDUITE DE LA RELATION COMMERCIALE I. Finalité de l l épreuve L épreuve E5, Analyse et conduite de la relation commerciale,

Plus en détail

Accueil de Loisirs Fiches de renseignements périscolaire 2015/2016

Accueil de Loisirs Fiches de renseignements périscolaire 2015/2016 Accueil de Loisirs Fiches de renseignements périscolaire 2015/ A compter de la parution du décret n 2014-1320 du 3 novembre 2014, l accueil du mercredi est considéré comme un accueil périscolaire. Au niveau

Plus en détail

Liaison GS CP. Mercredi 16 janvier 2013. Ien Saint-Gervais Pays du Mont-Blanc

Liaison GS CP. Mercredi 16 janvier 2013. Ien Saint-Gervais Pays du Mont-Blanc Liaison GS CP Mercredi 16 janvier 2013 Ien Saint-Gervais Pays du Mont-Blanc Objectif de l animation Plan de l animation 1. Ce que disent les textes. 2. Etat des lieux. 3. Vos propositions. Par groupes

Plus en détail

Bac Pro MAINTENANCE DES MATÉRIELS

Bac Pro MAINTENANCE DES MATÉRIELS DOSSIER PERIODES DE FORMATION EN MILIEU - Les périodes de formation en entreprise Pour ce qui est de l enseignement professionnel et sur les deux années de formation, les élèves passent autant d heures

Plus en détail

Programmes officiels du 26 mars 2015

Programmes officiels du 26 mars 2015 Fiche de séquence : découvrir le papier Domaine : explorer le monde Sous domaine : Explorer le monde du vivant, des objets, de la matière Niveau : Petite Section + Moyenne Section Période : septembre /

Plus en détail

Un projet sur la température de l air. En partenariat avec Météo-France. Dans le cadre d un enseignement fondé sur..

Un projet sur la température de l air. En partenariat avec Météo-France. Dans le cadre d un enseignement fondé sur.. Un projet sur la température de l air En partenariat avec Météo-France Dans le cadre d un enseignement fondé sur.. L INVESTIGATION 15.10.2014 - B.Prioul L investigation En parle-t-on dans les programmes?

Plus en détail

Ouverture d une section sportive rugby au collège Emile Thomas à la rentrée 2016

Ouverture d une section sportive rugby au collège Emile Thomas à la rentrée 2016 Ouverture d une section sportive rugby au collège Emile Thomas à la rentrée 2016 En partenariat avec le club de rugby de Draguignan, la Mairie de Draguignan et la communauté d Agglomération de la Dracénie,

Plus en détail

*Référence : Lyne Martel, directrice des écoles de la Ruche et du Tournesol *Ce document est un modèle, l ordre et l échéancier peuvent varier d une

*Référence : Lyne Martel, directrice des écoles de la Ruche et du Tournesol *Ce document est un modèle, l ordre et l échéancier peuvent varier d une Modèle d un calendrier des activités du conseil d une école primaire Par : Guylaine Giguère, secrétaire générale Daniel Couture, directeur de l École Sainte-Hélène Octobre 2011 *Référence : Lyne Martel,

Plus en détail

Entre les Soussignés :

Entre les Soussignés : LYCEE TECHNIQUE PRIVE CARCADO-SAISSEVAL 121, boulevard Raspail 75006 PARIS CONVENTION DE STAGE Tél : 01.45.48.43.46. Fax : 01.45.44.31.91. Entre les Soussignés : Réf : Baccalauréat Professionnel SPVL Service

Plus en détail

Perceptions et attentes des recruteurs sur les formations en management Vague 6

Perceptions et attentes des recruteurs sur les formations en management Vague 6 Novembre 2012 N 110691 Contact Damien Philippot Directeur de Clientèle au Département Opinion damien.philippot@ifop.com Passerelle Perceptions et attentes des recruteurs sur les formations en management

Plus en détail

Synthèse des principaux enseignements

Synthèse des principaux enseignements Enquête relative au degré de confusion des consommateurs entre ERDF et GRDF et leurs maisons mères respectives EDF et GDF SUEZ et sur la connaissance des missions des entreprises ERDF et GRDF Synthèse

Plus en détail

ECOLES PUBLIQUES de SAINT SYLVESTRE SUR LOT

ECOLES PUBLIQUES de SAINT SYLVESTRE SUR LOT ECOLES PUBLIQUES de SAINT SYLVESTRE SUR LOT Règlement intérieur des Temps d Activités Périscolaires (TAP) ARTICLE 1 : JOURS ET HEURES DES ACTIVITES REGLES GENERALES Dans le cadre de la mise en place de

Plus en détail

Fiche pratique n 8. L entretien 2 ème partie de carrière. Finalité. Mode opératoire

Fiche pratique n 8. L entretien 2 ème partie de carrière. Finalité. Mode opératoire Finalité De quoi s agit-il? L entretien de seconde partie de carrière doit être mis en place dans toutes les entreprises de la Métallurgie et proposé aux salariés dans l année qui suit leur 45 ème anniversaire

Plus en détail

Master1 LLCE d espagnol (maîtrise 2004)

Master1 LLCE d espagnol (maîtrise 2004) Master LLCE d espagnol (maîtrise 00) Objectif de l enquête 006 L objectif de cette enquête est de connaître le devenir professionnel des étudiants sortant de la maîtrise LLCE d espagnol en 00. L enquête

Plus en détail

Les experts au sein du collège.

Les experts au sein du collège. Les experts au sein du collège. Objectifs : Lors de la création de cet atelier à dominante scientifique, plusieurs vœux étaient formulés : 1. Concevoir un atelier pour accueillir un groupe d élèves mixtes

Plus en détail

Comment faire de ma différence une force?

Comment faire de ma différence une force? Forums Adolescences 011 Comment faire de ma différence une force? 18 mai 011 En partenariat avec : Méthodologie : approche quantitative 808 adolescents de 15 à 18 ans interrogés Online Constituant un échantillon

Plus en détail

Dépistage de masse du cancer du sein

Dépistage de masse du cancer du sein Dépistage de masse du cancer du sein Cécile HENRY Jeudi 18 Février 2010 Epidémiologie Le cancer du sein est le cancer féminin le plus fréquent Il représente 32% des nouveaux cas de cancer, soit 36 000

Plus en détail

Procès-verbal du Conseil d établissement École secondaire P.-G.-Ostiguy

Procès-verbal du Conseil d établissement École secondaire P.-G.-Ostiguy SÉANCE ORDINAIRE LE MERCREDI 11 MAI 2016 ÉTAIENT PRÉSENTS : Cent-quarante-septième réunion du Conseil d établissement de l École secondaire P.-G.-Ostiguy, tenue au 1881, rue St-Paul à St-Césaire (Local

Plus en détail

www.gesecole.com Produit par :

www.gesecole.com Produit par : www.gesecole.com Produit par : GES École est une application Web qui permet aux parents, élèves, enseignants et personnels administratifs d éditer, consulter, imprimer et modifier toutes les informations

Plus en détail

Comment déployer et développer son activité libérale (2) : DEMARCHES POUR TROUVER DES ACTIVITES EXTERNES - Consulter les offres d emploi sur les sites

Comment déployer et développer son activité libérale (2) : DEMARCHES POUR TROUVER DES ACTIVITES EXTERNES - Consulter les offres d emploi sur les sites Comment déployer et développer son activité libérale? Alexandra Martin Anna Tegler Hélène Ageneau Comment déployer et développer son activité libérale (1) - Se faire connaître en se présentant aux professionnels

Plus en détail

Les femmes en sciences

Les femmes en sciences Les femmes en sciences étude réalisée par en partenariat avec Méthodologie : une étude quanti-quali Phase qualitative en amont : Identifier et explorer l ensemble des perceptions par rapport à une problématique

Plus en détail

La prise en compte de l évolution des primes au fil des générations dans les cas types de fonctionnaires d État du COR

La prise en compte de l évolution des primes au fil des générations dans les cas types de fonctionnaires d État du COR CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 25 mai 2016 à 9 h 30 «La retraite dans la fonction publique et les autres régimes spéciaux» Document n 15 Document de travail, n engage pas le Conseil

Plus en détail

Dossier statistiques

Dossier statistiques Dossier statistiques Fréquentation touristique de l Office de Tourisme de Gardanne en Pays d Aix Sommaire I. Détail des procédures pour les questionnaires de satisfaction et pour les statistiques de fréquentation.

Plus en détail

Autour d'une programmation «Jardinage» : Élevage d'escargots. École maternelle Les Cougoussolles, Circonscription du Cannet.

Autour d'une programmation «Jardinage» : Élevage d'escargots. École maternelle Les Cougoussolles, Circonscription du Cannet. Autour d'une programmation «Jardinage» : Élevage d'escargots. École maternelle Les Cougoussolles, Circonscription du Cannet. Classe de petite section et de moyenne section. Objectifs visés: Reconnaître,

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION

DOCUMENT D INFORMATION DOCUMENT D INFORMATION ÉPREUVES D APPOINT Enseignement secondaire, 2 e cycle MATHÉMATIQUE 4 e année du secondaire Sciences naturelles 065-420 Technico-sciences 064-420 Culture, société et technique 063-420

Plus en détail

PLAN D ACTION POUR L ÉGALITÉ

PLAN D ACTION POUR L ÉGALITÉ PLAN D ACTION POUR L ÉGALITÉ ENTRE LES FILLES À L ÉCOLE Les instances du second degré AGIR Les instances du second degré Préambule Inscrire la question de l égalité entre les filles et les garçons, les

Plus en détail

ENQUÊTE SUR LE VOL DE VÉLOS POUR TOUS LES CYCLISTES BRUXELLOIS

ENQUÊTE SUR LE VOL DE VÉLOS POUR TOUS LES CYCLISTES BRUXELLOIS ENQUÊTE SUR LE VOL DE VÉLOS POUR TOUS LES CYCLISTES BRUXELLOIS Résultats 2013 www.provelo.org Pro Velo asbl/vzw - Londenstraat 15 rue de Londres - Bruxelles 1050 Brussel Table des matières Introduction...3

Plus en détail

Séquence d apprentissage : Bestiaire Fantastique

Séquence d apprentissage : Bestiaire Fantastique Objectifs de la séquence : Notionnels : Appréhender les objets hors de leur fonction première Se focaliser sur la forme d un objet à travers différents points de vue Oublier les objets assemblés pour n

Plus en détail

Enquête sur les arrêts de travail «Comprendre pour agir» 2 ème édition

Enquête sur les arrêts de travail «Comprendre pour agir» 2 ème édition Enquête sur les arrêts de travail «Comprendre pour agir» 2 ème édition Les principaux enseignements Vendredi 10 juin 2016 15 place de la République 75003 Paris Laurent Bernelas Directeur de l activité

Plus en détail

La culture du service en France

La culture du service en France pour La culture du service en France Juin 2010 Sommaire 1 - La méthodologie 2 - Les résultats de l'étude A Le processus d achat B La satisfaction à l égard de la qualité de service en France C Les attentes

Plus en détail

Regroupement de communes de 1600 habitants situé en Bourgogne comptant 136 enfants scolarisés dont 47 en maternelle et 89 en élémentaire

Regroupement de communes de 1600 habitants situé en Bourgogne comptant 136 enfants scolarisés dont 47 en maternelle et 89 en élémentaire Regroupement de communes de 1600 habitants situé en Bourgogne comptant 136 enfants scolarisés dont 47 en maternelle et 89 en élémentaire Projet communal : La commune, chef-lieu de canton, accueille les

Plus en détail

Réussite scolaire et jeunes décrocheurs au secondaire

Réussite scolaire et jeunes décrocheurs au secondaire Réussite scolaire et jeunes décrocheurs au secondaire (Extraits-février 2016) Laurier Fortin, Ph.D Professeur titulaire Département de Psychoéducation Université de Sherbrooke Titulaire de la Chaire de

Plus en détail

UNE CANTINE PRESQUE PARFAITE

UNE CANTINE PRESQUE PARFAITE UNE CANTINE PRESQUE PARFAITE Accueil de Loisirs 1, 2, 3 Soleil 10 Allée des Marronniers 68680 KEMBS Tél : 03.89.48.38.56 09.61.46.59.57 Fax : 03.89.48.47.62 Mail : 123soleil6@wanadoo.fr http://www.kembs.fr/services/accueil_de_loisirs

Plus en détail

Le rôle de la DDCS et la réforme des rythmes scolaires

Le rôle de la DDCS et la réforme des rythmes scolaires Le rôle de la DDCS et la réforme des rythmes scolaires Mme Noura KIHAL-FLÉGEAU Directrice Départementale Cohésion Sociale Maine-et-Loire M Pascal BOUCHERIT Conseiller Jeunesse DDCS 49 Octobre 2013 Le rôle

Plus en détail