Convergence des programmes qualité Qualitéet Recherche UMR 6284 CNRS ISIT JEAN-YVES BOIRE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Convergence des programmes qualité Qualitéet Recherche UMR 6284 CNRS ISIT JEAN-YVES BOIRE"

Transcription

1 Convergence des programmes qualité Qualitéet Recherche UMR 6284 CNRS ISIT JEAN-YVES BOIRE 1

2 ANR et PHRC Responsabilitédes programmes TecSan, AAL (programme européen), SantéPublique et Déterminant sociaux de la Santé pour l ANR. ( ) Œuvrer àla création d un guichet unique 2

3 Position d observation remarquable(entre autres) des principaux projets nationaux et internationaux aux plans qui nous concernent aujourd hui (recherches et valorisations) Exemple programme Ambient Assisted Living 3

4 Assistance àdistance pour les personnes âgées et grands malades Coopérations laboratoires de recherche (SPI, Informatique et Sciences cognitives), professionnels et systèmes de soin, et Télémédecine 4

5 Qualitéet Recherche Q. de la recherche Q. des données Concepts: data, Data-Grid, Cloud, big-data, cimetière de données Exploitation des données médicales Méthodes Informatique médicale (SI, Base de données, interopérabilité, ) Statistique (data management, analyse, simulation) Technologie de la communication Stratégie + données >> Données 5

6 1. Questionnement 2. planification 3. structuration 4. Analyse... Tout autre ordre risque d engendrer une moindre qualitédes données et des décisions qui découlent de leur analyse 6

7 (1/4) Qualitédes données Structuration des bases de données Chainage des données Car données dispersées-distribuées - réparties Interopérabilité chainage 7

8 (2/4) Qualification des données DUALITE Quant aux objectifs assignés Quant à leur validité Objectifs *structuration des données 8

9 (3/4) évaluation Des données (Biais, erreurs, ) Des stratégies (d analyse) Des résultats Simulation de données Évaluation de la validité Validité = conformité à la réalité 9

10 (4/4) Repositionnement de données Un élément important de l interopérabilité (entre autres) PhD X Li Matching de données distribuées Déduplication Alerte doublons/collisions 10

11 Ce questionnement autour de la recherche, de sa qualité et de la qualité des données associées à ces recherches alimentent de nombreux travaux dans notre discipline Tous ancrés dans le réel, plaçant notamment le patient au centre de nos préoccupations puisqu il s agit au final d évaluer la qualité des décisions que les données (et leur traitement) sont censées aider 11

12 Thématiques de recherche correspondantes au sein d ISIT Modélisation et simulation informatique de l'innovation en médecine Conception d'un outil d'aide àl'évaluation médico-économique pour les centres de radiothérapie Système d alerte en épidémiologie agrégats spatio-temporels méthodes d évaluation des performances Systèmes d information (en santé) données dispersées méthodes de chainage 12

13 (PhD A SHTILIYANOVA) thème co-direction de Messieurs Fabien Feschet ISIT et Pascal Pommier Centre Léon Bérard Lyon la "rationalité" de la structuration et de l'organisation de l'offre de soins sur un territoire de santé donné. 13

14 (PhD AS) Méthode un modèle informatique épidémiostatistiques modélisation du recrutement spatiotemporel au moyen de plusieurs agents (générateur, gestionnaire de files actives et des files d'attente) Simulation 14

15 (PhD AS) Résultats Compréhension de la problématique de la diffusion de soins innovants Approches conceptuelles et méthodologiques de modélisation SHTILIYANOVA A, FESCHET F, BOIRE JY, POMMIER P, Modelling a tool for innovative therapies. 13th World Congress on Medical and Health Informatics Medinfo 2010, th September 2010, Cape Town International Convention Centre, Cape Town, South Africa. 15

16 (PhD A Guttmann) thème co-direction L Ouchchane, JY Boire ISIT Évaluation des méthodes statistiques en épidémiologie spatiale : cas des méthodes locales de détection d agrégats Système de décision «qualifié» 16

17 17

18 (PhD AG) Méthode Simulation spatialisée systématique Cartographie de performance Indicateur global de performance 18

19 (PhD AG) Résultats Création d outils d évaluation Cartes de performance Coefficient de Tanimoto Erreur de type I et effet de bord Connaissances Théoriques de terrain Guttmann A, Li X, Gaudart J, Gérard Y, Demongeot J, Boire J-Y, Ouchchane L: Spatial heterogeneity of type I error for local cluster detection tests. Int J Health Geogr 2014, 13:15. A. Guttmann, L. Ouchchane, X. Li, I. Perthus, J. Gaudart, J. Demongeot, et J.-Y. Boire, «Performance map of a cluster detection test using extended power», Int. J. Health Geogr., vol. 12, no 1, p. 47, oct A. Guttmann, X. Li, F. Feschet, J. Gaudart, J. Demongeot, J.-Y. Boire, L. Ouchchane, Cluster detection tests in spatial epidemiology : a global indicator for performance assessment (under press Plos One) 19

20 A. Guttmann, L. Ouchchane, X. Li, I. Perthus, J. Gaudart, J. Demongeot, et J.-Y. Boire, «Performance map of a cluster detection test using extended power», Int. J. Health Geogr., vol. 12, no 1, p. 47, oct

21 (PhD X LI) thème co-direction L Ouchchane, JY Boire ISIT Chainage des données d un même patient enregistrées dans différentes bases Sans anticipation d interopérabilité Utilisation de traits d identification notamment nominatifs Prise en compte des erreurs de saisie 21

22 (PhD XL) Méthode (1) Méthodes déterministes Méthodes probabilistes Fellegi-Sunter Raffinement de Winkler Analyse du produit cartésien AxB contribution de chaque trait scalaire de vraisemblance d identité 22

23 (PhD XL) Méthode (2) Exemples : PRL selon Winkler Record Pair First Name Last Name Birthdate Sex Thomas Bernard M A00123-B10358 Tomas Bernart M Weight Record Pair First Name Last Name Birthdate Sex Thomas Bernard M A00123-B85769 Stephan Vincent M Weight

24 (PhD XL) Résultats (1) Fondés sur des données simulées Authenticité d identité connue Décision de chainage fondée sur la même méthode Seuil unique Double seuil : zone de vérification Applications Épidémiologie/etc... déduplication/identitovigilance/etc... 24

25 (PhD XL) Résultats (2) Exemples de performances 25

26 (PhD XL) Résultats (3) Cette thèse vient de recevoir (mercredi 17/06/2015 àl ambassade de Chine de Paris) le prix d Excellenceinternationale attribuépar la Chine aux thèses sans financement du gouvernement Chinois (16 lauréats en France, toutes disciplines confondues) 26

27 Conclusion de ces travaux Applications Entrepôt de Données, Décision objective, scientifiquement solide, réduction des ETP pour l identitovigilance, par exemple 27

28 Conclusions Les SI en milieu médical : très vaste problème qui nécessiterai une vraie analyse politique et beaucoup de travaux depuis le fondamental jusqu aux valorisations. Je renvoie aux rapports pour le Ministère de la Santé Beuscart 2000, Fieschi 2002, Fieschi

29 Il existe en France des compétences en Mais sans les moyens réels de faire le «JOB». Bordeaux, Clermont-Ferrand, Grenoble, Lille, Lyon, Marseille, Nancy, Nice, Paris, Rennes, Rouen, Une industrie ad hoc «absente»ou si peu présente dans l investissement. Pour quand des CIT ou des LabCom dédiés à ces thématiques? 29

30 MERCI 30

Université des Sciences en Ligne. e-prep 2008 Gif sur Yvette

Université des Sciences en Ligne. e-prep 2008 Gif sur Yvette Université des Sciences en Ligne Domaine couvert : les Sciences Fondamentales Mathématiques Informatique fondamentale Physique Chimie Sciences de la Vie Sciences de la Terre et de l Univers Missions renforcer

Plus en détail

Du CISMeF au Dossier du Patient

Du CISMeF au Dossier du Patient Du CISMeF au Dossier du Patient Informatisé 18 ans CISMeF, 5 février 2013 Le DPI Données structurées et non structurées Codage vs Indexation => Utilisation de Terminologies => Indexation automatique =>

Plus en détail

LE RESEAU IM@DOC. Ce réseau est issu de l'identification et de la formation de personnes et d'équipes ressources en numérisation.

LE RESEAU IM@DOC. Ce réseau est issu de l'identification et de la formation de personnes et d'équipes ressources en numérisation. RESEAU METHODOLOGIQUE POUR LA RECHERCHE, LA PRODUCTION ET LE TRANSFERT TECHNOLOGIQUE SUR LES BANQUES D'IMAGES ET DOCUMENTS SCIENTIFIQUES EN SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES Ce réseau est issu de l'identification

Plus en détail

Climat et santé : que nous indiquent les consommations de médicaments?

Climat et santé : que nous indiquent les consommations de médicaments? Climat et santé : que nous indiquent les consommations de médicaments? IMS Health pour 1 er octobre 2015 Contacts IMS Health Dominique Perrot Directeur Healthcare 01 41 35 12 09 / 06 76 42 65 37 dperrot@fr.imshealth.com

Plus en détail

Pommier J1,3, Guével MR1,2, Jourdan D2

Pommier J1,3, Guével MR1,2, Jourdan D2 Évaluation de l'impact d'un dispositif de formation continue des équipes i enseignantes en F France: Exemple de formation continue 28 novembre 1er décembre 2011 Montréal 15ème JASP La prochaine décennie

Plus en détail

LA PLACE ET LE RÔLE DE L AGRICULTURE A LA PERIPHERIE DES VILLES MOYENNES Le cas des villes d Annecy, Bourg-en-Bresse, Montbrison et Romans-sur-Isère

LA PLACE ET LE RÔLE DE L AGRICULTURE A LA PERIPHERIE DES VILLES MOYENNES Le cas des villes d Annecy, Bourg-en-Bresse, Montbrison et Romans-sur-Isère LA PLACE ET LE RÔLE DE L AGRICULTURE A LA PERIPHERIE DES VILLES MOYENNES Le cas des villes d Annecy, Bourg-en-Bresse, Montbrison et Romans-sur-Isère CLÉMENT ARNAL Cette thèse s inscrit dans un contexte

Plus en détail

Master Santé publique

Master Santé publique Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Santé publique Université Toulouse III- Paul Sabatier- UPS (déposant) Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

Journée des administrateurs des laboratoires de l INSIS. Tarification auditable des prestations plateformes et services des UR CNRS I DSFIM

Journée des administrateurs des laboratoires de l INSIS. Tarification auditable des prestations plateformes et services des UR CNRS I DSFIM Journée des administrateurs des laboratoires de l INSIS Tarification auditable des prestations plateformes et services des UR Sommaire Les enjeux Les objectifs Les principes La méthode Le rôle des acteurs

Plus en détail

URL analysées. Informations générales

URL analysées. Informations générales 1 sur 5 VRDCI 10, rue Augereau 75007 Paris - FRANCE Tel : 01 45 35 00 80 Email : vrdci@vrdci.com - Référencement naturel avec paiement aux résultats - Ingénierie et design de sites web, intranet et applicatifs

Plus en détail

ENSEMBLE POUR DE NOUVELLES TRAJECTOIRES

ENSEMBLE POUR DE NOUVELLES TRAJECTOIRES ENSEMBLE POUR DE NOUVELLES TRAJECTOIRES PRÉSENTATION DE L ASSOCIATION Action Grand Sud est une association de marketing direct de KEDGE Business School réalisant un chiffre d affaires annuel de 270 000.

Plus en détail

www.objectifpartenaires.com

www.objectifpartenaires.com Ressources Humaines Développeur de compétences Objectif Partenaires est un cabinet de Gestion des Ressources Humaines développant trois activités majeures : Le cabinet place au centre de ses prestations

Plus en détail

8- Réduction du volume des décharges dans le 2 nd degré

8- Réduction du volume des décharges dans le 2 nd degré 8- Réduction du volume des décharges dans le 2 nd degré I) Définition de la mesure Définir, en s appuyant sur la nomenclature en vigueur, le volume par académie des activités d éducation et de formation

Plus en détail

1 ère JOURNEE INTERNATIONALE DE LA PHYSIQUE MEDICALE. L enseignement en France à l INSTN pour les étrangers. Amélie Roué

1 ère JOURNEE INTERNATIONALE DE LA PHYSIQUE MEDICALE. L enseignement en France à l INSTN pour les étrangers. Amélie Roué ère JOURNEE INTERNATIONALE DE LA PHYSIQUE MEDICALE L enseignement en France à l INSTN pour les étrangers Amélie Roué www-instn.cea.fr Symposium, 7 novembre 203 CEA 0 AVRIL 202 PAGE L INSTN EN QUELQUES

Plus en détail

Les annotations pour supporter la collaboration dans le dossier patient électronique

Les annotations pour supporter la collaboration dans le dossier patient électronique Les annotations pour supporter la collaboration dans le dossier patient électronique Sandra BRINGAY Thèse soutenue le 4 Septembre 2006 Composition du jury : Alain MILLE Rapporteur Manuel ZACKLAD Rapporteur

Plus en détail

Thématiques concernées Modules composant le cursus Objectifs de la formation

Thématiques concernées Modules composant le cursus Objectifs de la formation ANAP - Liste des ursus et conformes aux cahiers des charges des formations à l'exercice des fonctions de chefs de pôle d'activité clinique ou médico technique * ursus ou Diplôme ou FM 2011001 DEMOS LES

Plus en détail

Formations proposées en 2012-2013 par le Réseau Doctoral de Santé Publique

Formations proposées en 2012-2013 par le Réseau Doctoral de Santé Publique Formations proposées en 2012-2013 par le Réseau Doctoral de Santé Publique Pour obtenir les informations concernant le programme, le lieu et les possibilités d inscription, se référer à la liste des contacts

Plus en détail

Étude des déterminants professionnels de la santé des personnels d éducation et de recherche. Appel à projets de la cohorte Constances

Étude des déterminants professionnels de la santé des personnels d éducation et de recherche. Appel à projets de la cohorte Constances Étude des déterminants professionnels de la santé des personnels d éducation et de recherche Appel à projets de la cohorte Constances Fondation MGEN pour la Santé Publique La MGEN a crééen 2002 une Fondation

Plus en détail

Curriculum Vitae 2012/2013 of Clémentine BOURGEOIS

Curriculum Vitae 2012/2013 of Clémentine BOURGEOIS PJ 2 Curriculum Vitae 2012/2013 of Clémentine BOURGEOIS Family name: BOURGEOIS First name: Clémentine Education: Doctorate / Ph.D. University Montesquieu Bordeaux IV Date 2006 Subject of the thesis Doctorate

Plus en détail

Statistiques DCG/DSCG Sessions 2014

Statistiques DCG/DSCG Sessions 2014 Sessions 2014 DCG 2014 s de 0 1 Contrôle de Anglais appliqué aux affaires 4 langue vivante Inscrits 5603 9956 9092 9913 5030 5565 8142 5085 8709 10613 9356 8480 2616 1350 Présents 4784 8484 7694 8405 4212

Plus en détail

1 er réseau national de centres

1 er réseau national de centres 1 er réseau national de centres d ophtalmologie Une start up dans un Métier règlementé FORUM ECONOMIE SANTE 28 NOVEMBRE 2014 1 L accès à l ophtalmologiste : un enjeu de santé publique. Comment assurer

Plus en détail

MASTER. Economie de la santé et développement international. Mention : Analyse économique et développement international

MASTER. Economie de la santé et développement international. Mention : Analyse économique et développement international MASTER Economie de la santé et développement international Domaine : Droit, Economie, Gestion Mention : Analyse économique et développement international Organisation : Ecole d'economie Lieu de formation

Plus en détail

La Physique Médicale : Hier, Aujourd'hui, Demain 13h15 17h30, Institut Curie, 75005 Paris

La Physique Médicale : Hier, Aujourd'hui, Demain 13h15 17h30, Institut Curie, 75005 Paris 1 ère journée internationale de physique médicale. 7 novembre 2013 La Physique Médicale : Hier, Aujourd'hui, Demain 13h15 17h30, Institut Curie, 75005 Paris Dominique LE DU, Physicien Médical Hôpital Européen

Plus en détail

Rapports moral et financier 2013-2014

Rapports moral et financier 2013-2014 17 èmes Journées EXON CAEN Association des enseignants-chercheurs en Biologie cellulaire et moléculaire, biotechnologies et biothérapies des facultés de Pharmacie de langue française Rapports moral et

Plus en détail

Présentation d une problématique industrielle dans le domaine du nucléaire

Présentation d une problématique industrielle dans le domaine du nucléaire GDR Psycho-Ergo Présentation d une problématique industrielle dans le domaine du nucléaire EDF R&D Département Management des Risques Industriels Groupe Facteurs Humains Présentation du Groupe FH Groupe

Plus en détail

QUELQUES CONSTATS STATISTIQUES SUR NOTRE IMPLANTATION TERRITORIALE JEAN-MARC PETIT

QUELQUES CONSTATS STATISTIQUES SUR NOTRE IMPLANTATION TERRITORIALE JEAN-MARC PETIT QUELQUES CONSTATS STATISTIQUES SUR NOTRE IMPLANTATION TERRITORIALE JEAN-MARC PETIT Densité d implantation des divisions NBRE DE DIVISIONS Aca Paris Aca Lyon Aca Versailles Aca Nantes Aca Lille Aca Rennes

Plus en détail

L auto-archivage en maths, quoi de neuf?

L auto-archivage en maths, quoi de neuf? L auto-archivage en maths, quoi de neuf? Anna Wojciechowska Rencontres RNBM : 1-5 Octobre 2007 Questionnaires 1er questionnaire : novembre 2005 : 128 réponses Participants : Besançon, Bordeaux, Clermont

Plus en détail

Comment devenir hospitalo-universitaire en pharmacie clinique?

Comment devenir hospitalo-universitaire en pharmacie clinique? 1 ères Journées SFPC/ANEPC Lyon 10-11 Avril 2013 ASSOCIATION NATIONALE DES ENSEIGNANTS DE PHARMACIE CLINIQUE Comment devenir hospitalo-universitaire en pharmacie clinique? Marie-Claude Saux, PU-PH en Pharmacie

Plus en détail

Ingénieur Jurisprudences Constantes 2003 2013

Ingénieur Jurisprudences Constantes 2003 2013 Ingénieur Jurisprudences Constantes 2003 2013 Conseil d Etat et Tribunaux Administratifs Les décisions de justice ci-dessous concernent des recours formulés à l encontre de décisions défavorables de la

Plus en détail

Guide de l année-recherche

Guide de l année-recherche Guide de l année-recherche Destiné aux Internes de Médecine Générale Mars 2011 Mis à jour Octobre 2013 Co signé en octobre 2013 par : Page 2 sur 20 SOMMAIRE I. Introduction 5 II. Définition de l année-recherche

Plus en détail

Master Economie de la santé et développement international

Master Economie de la santé et développement international Master Economie de la santé et développement international BAC+5 Domaine : Droit, Economie, Gestion Mention : Analyse économique et développement international Organisation : Ecole d'economie Lieu de formation

Plus en détail

BILAN D ACTIVITE DU PÔLE DE SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE Année 2010

BILAN D ACTIVITE DU PÔLE DE SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE Année 2010 Formation préventive et accompagnement psychologique des agents 51 11 46 / 01 53 33 11 46 victimologie@sncf.fr BILAN D ACTIVITE DU PÔLE DE SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE Année 2010 Permanence Téléphonique Prise

Plus en détail

Boîte à Questions et les réponses. 10 décembre 2013

Boîte à Questions et les réponses. 10 décembre 2013 Boîte à Questions et les réponses 10 décembre 2013 Questions Construction d un système qualité Quelles métriques sont utilisés pour mesurer l'avancée de la démarche qualité? Une DQ est gérée comme un projet,

Plus en détail

Stéphanie Jullien, Patrice Roussel, Thierry Zunino, Philippe Rouger (Institut National de la Transfusion Sanguine, France)

Stéphanie Jullien, Patrice Roussel, Thierry Zunino, Philippe Rouger (Institut National de la Transfusion Sanguine, France) UN EPORTFOLIO STRUCTURÉ ET TUTORÉ POUR LA GESTION ET LE SUIVI PERSONNALISÉ DE L EVALUATION DES PRATIQUES PROFESSIONNELLES EN TECHNOLOGIE ET MÉDECINE TRANSFUSIONNELLES Stéphanie Jullien, Patrice Roussel,

Plus en détail

Adaptation d'applications à de nouveaux contextes d'utilisation: le projet SECAS. Tarak Chaari

Adaptation d'applications à de nouveaux contextes d'utilisation: le projet SECAS. Tarak Chaari FRE 2672 Adaptation d'applications à de nouveaux contextes d'utilisation: le projet SECAS Tarak Chaari INSA de Lyon Encadreurs: André Flory & Frédérique Laforest Laboratoire d'informatique en Image et

Plus en détail

Master. Dynamiques Africaines MIDAf. Interdisciplinaire et professionnel. devient Université Bordeaux Montaigne

Master. Dynamiques Africaines MIDAf. Interdisciplinaire et professionnel. devient Université Bordeaux Montaigne Master Interdisciplinaire et professionnel Dynamiques Africaines MIDAf devient Université Bordeaux Montaigne Objectifs de la formation La spécialité «Dynamiques africaines» associe l Université Bordeaux

Plus en détail

CONSEIL AUX PERSONNES CONSEIL AUX ORGANISATIONS

CONSEIL AUX PERSONNES CONSEIL AUX ORGANISATIONS CONSEIL AUX PERSONNES CONSEIL AUX ORGANISATIONS ... le professionnalisme des consultants BPI group et la qualité du pilotage des missions nous permettent de déployer nos projets de transformation en toute

Plus en détail

Master. en sciences et technologies mention mathématiques et applications

Master. en sciences et technologies mention mathématiques et applications Master en sciences et technologies mention mathématiques et applications master mathématiques et applications Contacts Nicolas Lerner lerner@math.jussieu.fr www.master.math.upmc.fr Master sciences et technologies

Plus en détail

AEROPORT FIGARI SUD CORSE

AEROPORT FIGARI SUD CORSE AEROPORT FIGARI SUD CORSE Bilan statistique de l'activité 2012 SOMMAIRE INTRODUCTION... 3 TRAFIC PASSAGERS COMMERCIAUX... 4 TRAFIC OBLIGATIONS DE SERVICE PUBLIC... 6 REPARTITION PAR TYPE DE TRAFIC... 7

Plus en détail

Titre : La BI vue par l intégrateur Orange

Titre : La BI vue par l intégrateur Orange Titre : La BI vue par l intégrateur Orange Résumé : L entité Orange IT&L@bs, partenaire privilégié des entreprises et des collectivités dans la conception et l implémentation de SI Décisionnels innovants,

Plus en détail

Stages d externat à l étranger. Pascal Barrette Coordonnateur gestion des études Faculté de médecine Université de Montréal

Stages d externat à l étranger. Pascal Barrette Coordonnateur gestion des études Faculté de médecine Université de Montréal Stages d externat à l étranger Pascal Barrette Coordonnateur gestion des études Faculté de médecine Université de Montréal Mars 2012 Admissibilité pour effectuer un stage à l étranger Bon dossier académique

Plus en détail

UNIVERSITE DE BORDEAUX Référence GALAXIE : 94

UNIVERSITE DE BORDEAUX Référence GALAXIE : 94 UNIVERSITE DE BORDEAUX Référence GALAXIE : 94 Numéro dans le SI local : 0863 Référence GESUP : 0863 Corps : Professeur des universités Article : 46-1 Chaire : Non Section 1 : 27-Informatique Section 2

Plus en détail

Des études en mathématiques.pour faire quoi?

Des études en mathématiques.pour faire quoi? Des études en mathématiques.pour faire quoi? http://www.univorleans.fr/irem/modules/news/docum ents/presentation.pdf http://smai.emath.fr/spip/documents /metiers_maths_2006.pdf Une idée reçue Faire des

Plus en détail

EXPERTS, NOTRE AMBITION : RÉVÉLER L'EXPERTISE DE NOS CANDIDATS POUR QU'ILS DEVIENNENT VOS POTENTIELS DE DEMAIN

EXPERTS, NOTRE AMBITION : RÉVÉLER L'EXPERTISE DE NOS CANDIDATS POUR QU'ILS DEVIENNENT VOS POTENTIELS DE DEMAIN EXPERTS, NOTRE AMBITION : RÉVÉLER L'EXPERTISE DE NOS CANDIDATS POUR QU'ILS DEVIENNENT VOS POTENTIELS DE DEMAIN Experts, recrutement et intérim de cadres et techniciens L'IMPLANTATION D'EXPERTS QUAND PROXIMITÉ

Plus en détail

AEROPORT FIGARI SUD CORSE

AEROPORT FIGARI SUD CORSE AEROPORT FIGARI SUD CORSE Bilan statistique de l'activité 2011 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 INTRODUCTION... 3 TRAFIC PASSAGERS... 3 TRAFIC OBLIGATIONS DE SERVICE PUBLIC... 5 REPARTITION PAR TYPE DE TRAFIC...

Plus en détail

OLAP. Data Mining Decision

OLAP. Data Mining Decision Machine Learning Information Systems Data Warehouses Web & Cloud Intelligence OLAP Knowledge Management Data Mining Decision ENTREPÔTS, REPRÉSENTATION & INGÉNIERIE des CONNAISSANCES Une recherche pluridisciplinaire...

Plus en détail

Analyse bibliométrique annuelle - ANNEXE Les publications de Paris Diderot pour les années 2005-2010

Analyse bibliométrique annuelle - ANNEXE Les publications de Paris Diderot pour les années 2005-2010 Direction d'appui à la Recherche et à l'innovation Nathalie REYMONET Chargée de productions scientifiques 7 septembre 2012 Analyse bibliométrique annuelle - ANNEXE Les publications de Paris Diderot pour

Plus en détail

Réseau Expert National Lymphomes Oculo-Cérébraux Primitifs de l Immuno-compétent

Réseau Expert National Lymphomes Oculo-Cérébraux Primitifs de l Immuno-compétent Réseau Expert National Lymphomes Oculo-Cérébraux Primitifs de l Immuno-compétent Organisation du Centre Expert National LOC GUYANE MARTINIQUE GUADELOUPE REUNION Lille Centre Expert National bi-site 20

Plus en détail

Quel rôle pour l infirmière àdomicile dans la prise en charge du patient suite à une chirurgie ambulatoire

Quel rôle pour l infirmière àdomicile dans la prise en charge du patient suite à une chirurgie ambulatoire Quel rôle pour l infirmière àdomicile dans la prise en charge du patient suite à une chirurgie ambulatoire Florence Ambrosino Infirmière de pratique avancée en coordination de parcours complexe de soins.

Plus en détail

Informatique Médicale & Ingénierie des Connaissances Pour la e-santé

Informatique Médicale & Ingénierie des Connaissances Pour la e-santé Li ics Laboratoire d Informatique Médicaleet d Ingénierie des Connaissances en e-santé Projet de création d une UMR Inserm Université Pierre et Marie Curie, Université Paris Nord Informatique Médicale

Plus en détail

L enquête ménages déplacements standard Certu

L enquête ménages déplacements standard Certu www.certu.fr L enquête ménages déplacements standard Certu Une norme qui évolue Régis de SOLERE Séminaire de l observation urbaine 3 novembre 2010 Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement

Plus en détail

2015-2016 DES PROJETS UNF3S INVESTISSEMENT D AVENIR IDEFI TIL 15 JUIN 2015 > 15 SEPTEMBRE 2015 2014 DATE DE L APPEL A PROJETS :

2015-2016 DES PROJETS UNF3S INVESTISSEMENT D AVENIR IDEFI TIL 15 JUIN 2015 > 15 SEPTEMBRE 2015 2014 DATE DE L APPEL A PROJETS : Université Numérique Francophone des Sciences de la San té et du Sport APPEL A PROJETS 2015-2016 DES PROJETS UNF3S ET DES PROJETS D EXTENSION AU PROGRAMME INVESTISSEMENT D AVENIR IDEFI TIL www.unf3s.org

Plus en détail

La sécurité des patients en video-eeg : Quels risques?

La sécurité des patients en video-eeg : Quels risques? La sécurité des patients en video-eeg : s conséquences pratiques? Sylvain Rheims Service de Neurologie Fonctionnelle et Epileptologie, Hospices Civils de Lyon Institut des Epilepsies (IDEE), Hospices Civils

Plus en détail

MASTER INFORMATIQUE. Modèles, Systèmes, Imagerie. spécialité recherche

MASTER INFORMATIQUE. Modèles, Systèmes, Imagerie. spécialité recherche MASTER INFORMATIQUE Modèles, Systèmes, Imagerie spécialité recherche PARCOURS : > Modèles et Algorithmes d Aide à la Décision > Systèmes de Production > Systèmes d information et de communication > Imagerie-Vision

Plus en détail

Annexe PERSONNELS. G aide logistique université de Picardie 3 G aide technique du bâtiment université de Picardie 2. Académie d Aix-Marseille

Annexe PERSONNELS. G aide logistique université de Picardie 3 G aide technique du bâtiment université de Picardie 2. Académie d Aix-Marseille 1801 RECRUTEMENT NOR : MENA0301785V RLR : 716-0 AVIS DU 20-8- MEN DPMA B7 Recrutements externes d agents des services techniques de recherche et de formation En application de l article 65-2 du décret

Plus en détail

Objectifs. Sommaire. Bulletin de surveillance du réseau SOS Médecins / InVS 1

Objectifs. Sommaire. Bulletin de surveillance du réseau SOS Médecins / InVS 1 Surveillance syndromique SurSaUD Bulletin du réseau SOS Médecins / InVS Numéro 323, du 4 mars 2014 Evolution de l activité globale L activité SOS Médecins est stable tous âges confondus depuis 3 semaines,

Plus en détail

CLERMONT-FERRAND. 13 oct. 2015 INVITATION GRATUITE. Téléchargez votre badge sur www.visiteur-salonsce.com

CLERMONT-FERRAND. 13 oct. 2015 INVITATION GRATUITE. Téléchargez votre badge sur www.visiteur-salonsce.com LE PRATIQUE DE L ÉLU DE CE ET DE TOUS www.mementoce.com PARIS EXPO - PORTES DE VERSAILLES INVITATION GRATUITE LE RENDEZ-VOUS DES ÉLUS DE CE & DE TOUS CLERMONT-FERRAND 13 oct. 2015 GRANDE HALLE D AUVERGNE

Plus en détail

UE 13 Relations professionnelles. Les dispenses avant LMD

UE 13 Relations professionnelles. Les dispenses avant LMD UE 13 Relations professionnelles Les dispenses avant LMD CERTIFICATS D EXPERTISE COMPTABLE (ancien régime) Bac +2 BTS DUT Certificat supérieur d organisation et de gestion des entreprises Certificat supérieur

Plus en détail

Demande de contribution/hébergement.

Demande de contribution/hébergement. Ref : DES102010 DEMANDE D HEBERGEMENT DES ECHANTILLONS BIOLOGIQUES ET DONNEES ASSOCIEES AUPRES DU CENTRE DE RESSOURCES BIOLOGIQUES GERMETHEQUE DEMANDE FAITE PAR LE DEPOSANT IDENTIFIE CIDESSOUS : Déposant/contributeur

Plus en détail

Le programme national de recherche en Technologies pour la Santé et l Autonomiel

Le programme national de recherche en Technologies pour la Santé et l Autonomiel Le programme national de recherche en Technologies pour la Santé et l Autonomiel Responsable programme: Jean-Yves Boire Plan de la présentation Objectifs du Programme Impacts attendus Axes thématiques

Plus en détail

RNV3P Recherche de pathologies émergentes

RNV3P Recherche de pathologies émergentes EPSP Ecole Doctorale Ingénierie Santé Cognition Environnement RNV3P Recherche de pathologies émergentes V Bonneterre, L Faisandier, DJ Bicout, R De Gaudemaris pour les membres du RNV3P Laboratoire Environnement

Plus en détail

Industrialisation du logiciel Temps Réel Critique

Industrialisation du logiciel Temps Réel Critique Industrialisation du logiciel Temps Réel Critique Sommaire Projets opérationnels Les outils du marché utilisés et les contraintes associées CS et les méthodes CS et la R&D Conclusion RdV de l'innovation

Plus en détail

Des outils télécoms et réseaux pensés, conçus et optimisés pour les PME? «Oui, c est possible» SOLUTIONS. PME Agile 2014

Des outils télécoms et réseaux pensés, conçus et optimisés pour les PME? «Oui, c est possible» SOLUTIONS. PME Agile 2014 Des outils télécoms et réseaux pensés, conçus et optimisés pour les PME? «Oui, c est possible» SOLUTIONS 1 PME Agile 2014 Qui sommes nous? Nextiraone est une entreprise de services du numérique, passionnée

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE. Marseille, Crolles, le 9 juillet 2015

COMMUNIQUE DE PRESSE. Marseille, Crolles, le 9 juillet 2015 COMMUNIQUE DE PRESSE PR N C2783C La société STMicroelectronics et l Institut Matériaux Microélectronique et Nanosciences de Provence - IM2NP (CNRS/Aix-Marseille Université/Université de Toulon/ISEN) créent

Plus en détail

Plateformes hospitalières de génétique moléculaire des cancers

Plateformes hospitalières de génétique moléculaire des cancers Plateformes hospitalières de génétique moléculaire des cancers Biomarqueurs et cancers o Identification d altérations génétiques au sein des cellules cancéreuses => nouveaux biomarqueurs moléculaires diagnostic

Plus en détail

MASTER (LMD) STATISTIQUE DES SCIENCES DE LA VIE ET DE LA SANTE

MASTER (LMD) STATISTIQUE DES SCIENCES DE LA VIE ET DE LA SANTE MASTER (LMD) STATISTIQUE DES SCIENCES DE LA VIE ET DE LA SANTE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé Mention : MATHEMATIQUES, BIOSTATISTIQUE

Plus en détail

BOURSE DE RECHERCHE QUICK : SECURITE ET HYGIENE ALIMENTAIRE

BOURSE DE RECHERCHE QUICK : SECURITE ET HYGIENE ALIMENTAIRE BOURSE DE RECHERCHE QUICK : SECURITE ET HYGIENE ALIMENTAIRE Professionnels de la restauration rapide : Perception et mise en pratique des recommandations d hygiène pour une maîtrise du risque infectieux

Plus en détail

Rapport de l AERES sur l unité :

Rapport de l AERES sur l unité : Section des Unités de recherche Rapport de l AERES sur l unité : Biostatistique, recherche clinique et mesures subjectives en santé sous tutelle des établissements et organismes : Université de Nantes

Plus en détail

Caméras, Vision et Mobilités ou Vision par ordinateur et Mobilités. Christophe CUDEL, Laboratoire MIPS

Caméras, Vision et Mobilités ou Vision par ordinateur et Mobilités. Christophe CUDEL, Laboratoire MIPS Caméras, Vision et Mobilités ou Vision par ordinateur et Mobilités Christophe CUDEL, Laboratoire MIPS Sommaire Vision par Ordinateur? Vision par ordinateur et mobilités Quelques projets : Mobilités Vision

Plus en détail

Le classement des villes les plus gay-friendly de France

Le classement des villes les plus gay-friendly de France Le classement des villes les plus gay-friendly de France TÊTU publie le classement de 23 grandes agglomérations françaises, de la plus gay-friendly à la plus froide à l égard de ses habitants homos. 6.000

Plus en détail

Futuring Cities Villes et territoires intelligents et durables Journée Data

Futuring Cities Villes et territoires intelligents et durables Journée Data Futuring Cities Villes et territoires intelligents et durables Journée Data Institut Mines-Télécom Recherche & Innovation Francis Jutand Directeur Scientifique Institut Mines-Télécom 2 Modèle de présentation

Plus en détail

Les étudiants étrangers en France et en Île-de-France

Les étudiants étrangers en France et en Île-de-France Les étudiants étrangers en France et en Île-de-France Migrations et métropoles : Quelles évolutions pour les migrations internationales en Île-de- France? Atelier de l Institut d aménagement et d urbanisme

Plus en détail

La santé connectée. Contact : Philippe Le Magueresse plemagueresse@opinion-way.com. Octobre 2014

La santé connectée. Contact : Philippe Le Magueresse plemagueresse@opinion-way.com. Octobre 2014 La santé connectée Contact : Philippe Le Magueresse plemagueresse@opinion-way.com Octobre 2014 Méthodologie 408 extraits collectés du 5 au 22 septembre 2014 sur le web français 135 Sites identifiés Méthodologie

Plus en détail

Certification V2014 3. Fondamentaux de la gestion des risques 4. Organisations et méthodes pour le retour d expérience 5. Méthode patient traceur 6

Certification V2014 3. Fondamentaux de la gestion des risques 4. Organisations et méthodes pour le retour d expérience 5. Méthode patient traceur 6 CATALOGUE DE FORMATION 2016 SOMMAIRE Certification V2014 3 Fondamentaux de la gestion des risques 4 Organisations et méthodes pour le retour d expérience 5 Méthode patient traceur 6 Annonce d un dommage

Plus en détail

Management responsable des ressources humaines dans le secteur sanitaire et social. Contrat psychologique. Management de la diversité.

Management responsable des ressources humaines dans le secteur sanitaire et social. Contrat psychologique. Management de la diversité. SABOUNE Khaled 21, rue Gaston de Saporta 13625 Aix en Provence CEDEX 1 Tel: 04 42 17 44 14 khaled.saboune@univ-amu.fr Fonctions et responsabilités universitaires actuelles Depuis 2014 : Maître de Conférences

Plus en détail

e-santé du transplanté rénal : la télémédecine au service du greffé

e-santé du transplanté rénal : la télémédecine au service du greffé e-santé du transplanté rénal : la télémédecine au service du greffé Professeur Michèle Kessler CHU de Nancy et réseau Néphrolor L une des applications de la télémédecine est la télésurveillance à domicile,

Plus en détail

Point de Contact National pour le Conseil Euroéen de la Recherche

Point de Contact National pour le Conseil Euroéen de la Recherche Point de Contact National pour le Conseil Euroéen de la Recherche Paris le 27 novembre 2013 Sommaire 1. 7 ième PC - Programme Idées : Bilan de la participation française Forces Particularités françaises

Plus en détail

Edmond Cissé. URÆUS Consult Ingénierie & Sécurité des Données www.uraeus-consult.com. edcisse@uraeus-consult.com 04 93 95 52 10

Edmond Cissé. URÆUS Consult Ingénierie & Sécurité des Données www.uraeus-consult.com. edcisse@uraeus-consult.com 04 93 95 52 10 Edmond Cissé URÆUS Consult Ingénierie & Sécurité des Données www.uraeus-consult.com edcisse@uraeus-consult.com 04 93 95 52 10 1 Historique du BI Depuis 20 ans, le marché BI est stable et maintenu dans

Plus en détail

CO-REACH Coordination de la recherche entre l Europe et la Chine. Bilan du WP2

CO-REACH Coordination de la recherche entre l Europe et la Chine. Bilan du WP2 CO-REACH Coordination de la recherche entre l Europe et la Chine Bilan du WP2 Cartographie, benchmarking et identification des meilleures pratiques des programmes bilatéraux européens avec la Chine Mercredi

Plus en détail

La protection sociale obligatoire du chef d entreprise indépendant

La protection sociale obligatoire du chef d entreprise indépendant La protection sociale obligatoire du chef d entreprise indépendant www.rsi.fr Le RSI a pour mission d assurer la protection sociale obligatoire de 6,1 millions de chefs d entreprise indépendants actifs

Plus en détail

Forces et Faiblesses de la recherche à Marseille

Forces et Faiblesses de la recherche à Marseille Forces et Faiblesses de la recherche à Marseille Michel Drancourt / Jean-Louis Mège URMITE CNRS UMR 6236, IRD198 1 Bilan, recherche Classification of the first 10 European cities : publications in ID&TM

Plus en détail

La mobilisation des professionnels, clé de la réussite d une démarche métiers-compétences. L expérience du CHRU de Lille

La mobilisation des professionnels, clé de la réussite d une démarche métiers-compétences. L expérience du CHRU de Lille ATELIER DE RETOUR D EXPÉRIENCES La mobilisation des professionnels, clé de la réussite d une démarche métiers-compétences L expérience du CHRU de Lille La définition de la GPMC Prévisionnelle : Prévoir,

Plus en détail

LA BASE DE DONNEES ESPON UNE BASE DE DONNEES SPATIO-TEMPORELLE ET MULTI-THEMATIQUE

LA BASE DE DONNEES ESPON UNE BASE DE DONNEES SPATIO-TEMPORELLE ET MULTI-THEMATIQUE QUELS DEFIS POUR LES TERRITOIRES FRANCAIS ET EUROPEENS? L ECLAIRAGE SCIENTIFIQUE ET OPERATIONNEL DU PROGRAMME ESPON 2013 LA BASE DE DONNEES ESPON UNE BASE DE DONNEES SPATIO-TEMPORELLE ET MULTI-THEMATIQUE

Plus en détail

CES régional Alsace. Animateurs: UNISTRA SERTIT, programme A 2 S. Contributeurs: EOST, ICUBE (BFO, TRIO, MIV), LIVE, ENGEES,TPS, MESO Centre HPC,

CES régional Alsace. Animateurs: UNISTRA SERTIT, programme A 2 S. Contributeurs: EOST, ICUBE (BFO, TRIO, MIV), LIVE, ENGEES,TPS, MESO Centre HPC, CES régional Alsace Animateurs: UNISTRA SERTIT, programme A 2 S Contributeurs: EOST, ICUBE (BFO, TRIO, MIV), LIVE, ENGEES,TPS, MESO Centre HPC, CDS Séminaire THEIA 16-17 septembre 2014 1 Équipes de recherche

Plus en détail

La Semaine du Management. Du 19 au 23 mai 2014. Aix-Marseille

La Semaine du Management. Du 19 au 23 mai 2014. Aix-Marseille Congrès du Vendredi 23 mai 2014 Elaborer et piloter des projets dans les organisations sanitaires et médico-sociales : acteurs, savoirs, outils www.aramos.fr La Semaine du Management Du 19 au 23 mai 2014

Plus en détail

Votre quotidien à Blanche

Votre quotidien à Blanche Votre quotidien à Blanche Les locaux de la CPGE (Bat B et CDI) vous sont accessibles tous les soirs jusqu à 20h, et le vendredi jusqu à 18h Vincent Frotier est présent au CDI de 15h à 20h pour vous encadrer

Plus en détail

Les 6èmes Journées Francophones sur les Réseaux Bayésiens

Les 6èmes Journées Francophones sur les Réseaux Bayésiens Les 6èmes Journées Francophones sur les Réseaux Bayésiens 11 13 Mai 2012, Îles de Kerkennah, Tunisie Vers des Réseaux Bayésiens pour la Classification des Causes de Défaillances PRÉSENTÉ PAR: MOHAMMED

Plus en détail

Pôle de santé de roquefort les pins. Territoire de santé de roquefort les Pins

Pôle de santé de roquefort les pins. Territoire de santé de roquefort les Pins Pôle de santé de roquefort les pins Réunion n 3 du Groupe de travail PSP Territoire de santé de roquefort les Pins «la notion de territoire qui est familier au médecin libéral est celle de territoire professionnel.»

Plus en détail

DOSSIER DE PARRAINAGE

DOSSIER DE PARRAINAGE DOSSIER DE PARRAINAGE INFORMATION ET INSCRIPTION : forum@canceropole-clara.com www.canceropole-clara.com/manifestations/forum2015 En partenariat avec : MOT DE BIENVENUE Le Cancéropôle Lyon Auvergne Rhône-Alpes

Plus en détail

DFMS DFMSA P r C h C ri r st s ophe e C h C ag a nau a d

DFMS DFMSA P r C h C ri r st s ophe e C h C ag a nau a d DFMS DFMSA Pr Christophe Chagnaud Service de Radiologie et Imagerie Médicale Marseille Objectifs affichés DFMS DFMSA Améliorer la qualité de la formation en réservant un contingent national de postes de

Plus en détail

BACHELOR HES-SO EN SOINS INFIRMIERS

BACHELOR HES-SO EN SOINS INFIRMIERS ! Formations BACHELOR HES-SO EN SOINS INFIRMIERS Dispositif de formation pour les titulaires d un diplôme en soins infirmiers d une école supérieure (ES) ou d un titre équivalent au bénéfice d une validation

Plus en détail

Première édition des Prix INRIA : l institut révèle le nom des lauréats

Première édition des Prix INRIA : l institut révèle le nom des lauréats Première édition des Prix INRIA : l institut révèle le nom des lauréats Paris le 4 juillet 2011. Les Prix INRIA ont pour vocation de reconnaître et de distinguer des chercheurs en sciences informatiques

Plus en détail

Médecins du Monde. & l adoption internationale

Médecins du Monde. & l adoption internationale & l adoption internationale Les droits de l enfant s engage pour la défense des droits fondamentaux de l enfant : le droit de grandir dans une famille, le droit à l accès aux soins et le droit à l éducation.

Plus en détail

Proche de vous en toutes circonstances

Proche de vous en toutes circonstances Ser vice Clients F rance Proche de vous en toutes circonstances DÉVELOPPEUR DE SERVICES DANS LE DOMAINE DE LA RADIOTHÉRAPIE Une expertise unique Avec en France une organisation dédiée à la planification,

Plus en détail

Nous vous demandons d'être le plus précis possible et de répondre à toutes nos questions.

Nous vous demandons d'être le plus précis possible et de répondre à toutes nos questions. LES TROPHÉES 2007 Gilbert Azoulay Directeur du développement et de la communication Paris, le 4 octobre 2006 Madame, Monsieur, Voici un dossier de candidature pour les neuvièmes Trophées de l'etudiant,

Plus en détail

COURS CAPITOLE CONCOURS TREMPLIN 2 :

COURS CAPITOLE CONCOURS TREMPLIN 2 : COURS CAPITOLE CONCOURS TREMPLIN 2 : Les admissions parallèles sont un moyen d intégrer une école supérieure de commerce, sans avoir à effectuer les classes préparatoires. Les étudiants issus d un 1er

Plus en détail

RÉSEAUX SOCIAUX DE CHERCHEURS SUR LE WEB QUELS OUTILS? QUELS ENJEUX?

RÉSEAUX SOCIAUX DE CHERCHEURS SUR LE WEB QUELS OUTILS? QUELS ENJEUX? RÉSEAUX SOCIAUX DE CHERCHEURS SUR LE WEB QUELS OUTILS? QUELS ENJEUX? RNBM, Marseille-CIRM, 18/11/2015 - A. Bouchard (URFIST de Paris) Plan Repères Présentation de quelques outils Réseaux sociaux et visibilité

Plus en détail

> COACHING EFFICACE POUR UN RETOUR À L EMPLOI GET A JOB* *Trouver un job.

> COACHING EFFICACE POUR UN RETOUR À L EMPLOI GET A JOB* *Trouver un job. > COACHING EFFICACE POUR UN RETOUR À L EMPLOI GET A JOB* *Trouver un job. Révolu. Le temps de l outplacement réservé à quelques privilégiés Archaïque. Le confort et les bureaux chics en guise de méthode

Plus en détail

Figure 1 Différents éléments influençant les mesures de seuil réalisées en champ visuel

Figure 1 Différents éléments influençant les mesures de seuil réalisées en champ visuel LE CHAMP VISUEL DU SUJET NORMAL INFLUENCE DES METHODES D'EVALUATION Jacques CHARLIER U279 INSERM, LILLE INTRODUCTION La connaissance du champ visuel du sujet normal, de ses variations intra et interindividuelles

Plus en détail