LE JAPON a la page LES BREVES. 1/ TRIBUNE1/ LES BRÈVES 2 / ÉCONOMIE Des trains japonais sur SOMMAIRE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LE JAPON a la page LES BREVES. 1/ TRIBUNE1/ LES BRÈVES 2 / ÉCONOMIE Des trains japonais sur SOMMAIRE"

Transcription

1 LE JOURNAL DE JETRO PARIS - N O 83 / 2 E TRIMESTRE 2014 LE JAPON a la page SOMMAIRE 1/ TRIBUNE1/ LES BRÈVES 2 / ÉCONOMIE Des trains japonais sur les rails du monde 4 / L INTERVIEW Kentaro Kata & Thibaut Mallet de Chauny, EXA Partners 5 / FOCUS Le Japon encourage l emploi féminin pour faire face au manque de main d œuvre 6 / INVESTIR Pleins feux sur les technologies de l information au Japon 7 / À VOS AGENDAS 8 / HORIZONS JAPON Nouveau programme RIT / Clap de fin au Marché du film TRIBUNE Un programme très parisien le mois dernier pour le Premier ministre japonais qui présidait la réunion ministérielle de l OCDE à Paris. Shinzo Abe, en France du 4 au 6 mai, a pu en outre s entretenir dans une réunion au sommet avec François Hollande et rencontrer au cours d un déjeuner une dizaine de chefs d entreprises français. Le Premier ministre Abe a pu leur expliquer la stratégie de croissance choisie par le Japon dont l un des objectifs affichés est le doublement de l'investissement étranger au Japon d ici Les échanges ont mis l accent sur l importance de l investissement comme moteur de la croissance et la nécessité d une politique franche de soutien. Parmi les nouvelles mesures adoptées depuis avril pour soutenir le développement des investissements français au Japon, Jetro s appuiera sur des spécialistes industriels pour renforcer ses équipes. Nous avons procédé à la sélection d un partenaire ayant une bonne connaissance sur les milieux industriels au Japon comme en France. Ce spécialiste, sous contrat avec Jetro, se chargera d identifier les investisseurs potentiels français et d établir un contact. Il pourra répondre à leurs questions sur l'environnement de l investissement, leur présenter une analyse du marché et les renseigner sur les outils incitatifs à leur disposition. Sur demande, le spécialiste pourra fournir à l entreprise française des informations clés sur des partenaires potentiels japonais. Enfin, en phase de maturation du projet, il pourra organiser la mise en relation de l entreprise avec des collectivités locales. Bien que le marché japonais soit attractif, de nombreuses entreprises françaises demeurent timides par manque de connaissances sur l environnement économique. La conjugaison de nos efforts avec l expertise des spécialistes industriels renforce la qualité de notre offre de services. Jetro a déjà accompagné les investissements de nombreuses sociétés françaises au Japon. Il nous faut redoubler d efforts pour atteindre les nouveaux objectifs. [Koji Toyokuni, Directeur général] LES BREVES Le nombre de saisies douanières de produits contrefaits a atteint des records en 2013 au Japon, avec plus de cas. Selon une étude de Japan Patent Office, près de 22 % des entreprises japonaises ont eu à subir une contrefaçon en 2012, principalement en Chine et en Asie. Le montant moyen des pertes par entreprise est en baisse (190 millions de yens). ////// Afin de contribuer à l attractivité touristique du Japon, la liste des produits susceptibles d être détaxés sera élargie à compter du 1 er octobre 2014 à certains produits de consommation courante, en particulier aux produits locaux tels que boissons et spécialités culinaires. ////// L autorité japonaise de régulation des services financiers (Financial Services Agency) presse les trop nombreuses banques régionales d accélerer leur consolidation, à travers des alliances ou des acquisitions, en prévision de la contraction de leurs activités liée à la baisse de la population. //////

2 ÉCONOMIE DES TRAINS JAPONAIS SUR LES RAILS DU MONDE Après des percées remarquées au Royaume Uni et aux Etats Unis, anciennes chasses gardées des constructeurs européens et canadiens, les majors du secteur ferroviaire japonais, tels que Hitachi, Kawasaki Heavy Industries, Nippon Sharyo, Kinki Sharyo ou encore J Trec, ne cessent d affirmer leur présence à l international. Ces derniers, grâce notamment à des stratégies innovantes et des réorganisations majeures, se positionnent plus efficacement en réponse aux opportunités offertes par les marchés extérieurs, notamment les pays émergents, tandis que le marché nippon, moins dynamique mais qui reste d ampleur, voit participer des acteurs étrangers nouveaux, ouvrant la porte à des opportunités inédites de partenariat. Sans compter que la très grande vitesse nippone se trouve à la veille d un bond technologique majeur. Quatorze ans après l ouverture de son bureau londonien, Hitachi vient d installer le siège mondial de sa division ferroviaire à Londres. Bien qu avec environ employés, la division ferroviaire de Hitachi reste relativement petite au sein du groupe de employés, cette décision est significative de la volonté du constructeur d amplifier le potentiel de ses activités autour du rail matériel roulant, signalisation et équipements en Europe. 2 Une percée remarquée dans le berceau du chemin de fer Cette réorganisation fait suite au premier contrat décroché en 2005 par Hitachi Rail Europe, avec à la clé la livraison de 29 rames Class 395, le premier train à grande vitesse du royaume, pour une mise en service en décembre L expérience concluante, réalisée sans rallonge budgétaire et avec six mois d avance sur le calendrier initial, a permis à Hitachi de remporter un nouveau contrat d 1,2 milliard de livres sterling pour fabriquer les 270 voitures de la prochaine génération de trains inter cités britanniques dans son usine de Newton Aycliffe, dans le Nord Est de l Angleterre. Cette unité de production, qui a pour objectif de renforcer la présence de Hitachi au Royaume Uni, mais aussi en Europe et dans les régions voisines, atteindra son potentiel maximum de production en et de l autre côté de l Atlantique Kawasaki Heavy Industries (KHI), via sa filiale américaine Kawasaki Rail Car, a remporté en septembre dernier une commande ferme de 92 voitures M 9 pour le réseau de la banlieue de New York, avec des options pour 584 voitures supplémentaires, portant le total du contrat à 1,83 milliard de dollars, soit le plus gros contrat ferroviaire jamais remporté par KHI. Celui ci fait suite aux commandes émises entre 2010 et 2013 par la Washington Metropolitan Area Transit Authority pour un total de 528 voitures de métro 7000 Series, d un montant d 1,07 milliard de dollars. A ce jour, en incluant la transaction new yorkaise, la firme de Kobé, avec ses deux unités de production locales, a fabriqué plus de voitures à destination des Etats Unis. Et ce n est pas fini : outre le transport urbain, les projets de LGV New York Washington, Le Class 395 de Hitachi (Photo : Hitachi) Dallas Houston et Los Angeles San Francisco offriront de nouvelles opportunités. Les autres constructeurs tirent aussi leur épingle du jeu : Kinki Sharyo a reçu en août 2012 une commande de 78 véhicules légers sur rail pour la ville de Los Angeles, ce qui constitue son 16 e contrat remporté aux Etats Unis. Enfin, Nippon Sharyo, dont le siège se trouve dans le cœur industriel du Japon, à Nagoya, vient d investir 35 millions de dollars pour agrandir son unité de production à proximité de Chicago afin de répondre à une commande de 130 voitures de transport urbain pour 352 millions de dollars. Depuis 1982, un total de 886 voitures ont été livrées par Nippon Sharyo aux exploitants américains. Cette réussite japonaise outre atlantique s explique par la reconnaissance de l expertise accumulée sur l archipel, du respect des délais de livraison, de la fiabilité et de la haute technicité du matériel, ou encore de l engagement en matière de service aprèsvente : surmontant les contraintes imposées par le Buy American Act en termes d approvisionnement ou de montage local, les constructeurs japonais Kawasaki (25 %), Nippon Sharyo (11 %) et Kinki Sharyo (7 %) représentent à eux trois 43 % du marché ferroviaire américain sur la période La part de marché mondiale des sociétés nippones étant estimée à 10 %, une grande marge de progression subsiste donc dans les autres régions du monde, à commencer par les pays émergents, dont les projets d aménagement en infrastructures alimentent la croissance mondiale soutenue du secteur, supérieure à 2 % par an, et qui atteindra en 2020 un chiffre d affaires de 157 milliards d euros.

3 Coopération franco japonaise dans les marchés émergents Alors que, historiquement, les consortiums de l archipel se cantonnaient le plus souvent à la fourniture de matériel roulant et d équipements, on voit apparaître de plus en plus des équipes japonaises proposer des solutions globales. C est le cas de l opérateur JR East, de la maison de commerce Marubeni et de Toshiba (le géant de l électronique est aussi un équipementier majeur dans le ferroviaire), qui ont remporté un contrat d une valeur de 40 milliards de yens pour équiper la Purple Line, au cœur de Bangkok. Cette opération inclut un service de maintenance pendant dix ans, ce qui était inédit pour un consortium nippon à l étranger. D autre part, des partenariats franco japonais voient aussi le jour dans des pays tiers : le contrat d aménagement de la Green Line du métro de Taichung, à Taiwan, en est un exemple. Décroché par un consortium international conduit par KHI, en coopération avec Alstom Transport pour la signalisation, ce projet contribuera à accélérer l expertise de la firme de Kobé à l international : outre les 36 rames à livrer pour 2017, Kawasaki conduira le projet dans sa totalité, une première là aussi. Pour répondre à ces nouveaux défis, à commencer par les nombreux projets de LGV en Asie et ailleurs, 25 des plus grands acteurs de l archipel ont constitué l International High Speed Rail Association le 1 er avril dernier afin de positionner plus efficacement l offre nippone, via notamment la promotion à l international de la standardisation des normes de sécurité radicales une combinaison de lignes dédiées uniquement à la grande vitesse avec un système de contrôle automatique de train (ATC), garante d un service commercial fiable et élevé du Shinkansen, le TGV japonais. Les avancées de Thalès et Alstom au Japon Outre les coopérations dans les pays tiers, les intervenants français du secteur se positionnent également au Japon. Sans revenir sur la supposée fermeture de son marché ferroviaire, il est utile de rappeler que les importations japonaises de matériel européen dans ce domaine sont supérieures à ses exportations vers cette destination, signe que de nombreux équipementiers du vieux continent ont réussi sur le marché japonais. Par ailleurs, contrairement à la France, le secteur ferroviaire japonais est essentiellement constitué d opérateurs privés, aux exigences très élevées notamment en matière de suivi en amont et en aval de la conclusion des contrats. INDUSTRIE FERROVIAIRE : LES ÉCHANGES DE L UE AVEC LE JAPON Source : World Trade Atlas Cependant, excellence et persévérance permettent aux grands constructeurs européens de réussir à percer : après la présélection en 2013 de deux entreprises françaises Alstom et Thalès par l exploitant de chemin de fer JR East, c est finalement Thalès qui a été retenu en janvier 2014 pour mettre en place une nouvelle signalisation ferroviaire sur un tronçon de 30 kilomètres de la ligne Joban à Tokyo. Avec ce contrat, JR East a retenu l expertise de Thalès et de son système de signalisation CBTC, déjà implanté sur km de voies dans le monde. Citons également en exemple de partenariat franco japonais le protocole signé en juin 2013 entre Alstom et Japan Transport Engineering Company. Cet accord, qui vise à évaluer conjointement le marché japonais des tram trains et des tramways, permettra d identifier d une part les opportunités éventuelles qu offre le Japon pour Citadis, le tramway bien connu d Alstom, et d autre part les possibilités de fabrication locale et de mise en conformité aux normes japonaises. Le train du futur, sans être zen, lévite Avec aujourd hui passagers quotidiens dans le Shinkansen, des départs toutes les 3 minutes aux heures de pointe à la gare de Tokyo et un retard moyen annuel de 36 secondes (en dépit des tremblements de terre et des typhons), le marché japonais de la grande vitesse a réalisé des prouesses pendant près d un demi siècle depuis son avènement pour les Jeux olympiques en Et le réseau, dont la Suède veut s inspirer pour relier les grandes villes du pays, continue son expansion : la nouvelle ligne du Shinkansen Hokuriku reliera la ville de Kanazawa à la capitale dès Toutefois, la très grande vitesse japonaise est à l aube d un bond technologique d envergure avec le Maglev, acronyme de «lévitation magnétique», et sa vitesse commerciale de 500 km/h. Avec cette technologie développée par l opérateur JR Tokai, le train est en sustentation magnétique à une dizaine de centimètres audessus des rails. Le contact avec les rails étant inexistant, les problématiques liées aux frottements et au bruit sont éliminées, ce qui permet d augmenter sensiblement la vitesse d exploitation. JR Tokai entamera cette année la construction de 286 km de lignes entre Tokyo et Nagoya pour une mise en service à l horizon 2027, avant de prolonger la ligne jusqu à Osaka en Actuellement d un peu plus d une heure trente minutes, la durée du trajet sera réduite à 40 minutes. Et le temps, c est de l argent : avec 246 km de tunnels, soit 86 % de la distance, les coûts de construction excéderont les 38 milliards d euros, pris en charge pour la quasi totalité par l opérateur. Pour développer cette nouvelle technologie à l étranger, JR Tokai a un représentant de choc en la personne du Premier ministre Shinzo Abe : suite au projet de l administration Obama d introduire une LGV sur la côte est, le gouvernement japonais a proposé en février 2013 l option du Maglev, avec à la clé un financement en yens pour couvrir la moitié des frais de construction de la portion entre Washington et Baltimore. [Pierrick Grenier] 3

4 L INTERVIEW Photos : Exa Partners Kentaro Kata & Thibaut Mallet de Chauny, Partenaires fondateurs EXA Partners 4 Pouvez vous nous présenter en détails votre société EXA Partners? Kentaro Kata : EXA Partners est un incubateur de projets globaux basé à Paris et à Newport Beach (Californie). La société a été fondée en 2010 par trois entrepreneurs, Thibaut Mallet de Chauny, Takeshi Nobuhara et moi même. Nous nous appuyons sur notre expérience des affaires internationales et notre esprit d entreprise pour développer des projets innovants et accompagner les entreprises dans leur développement entre l'europe, les États Unis et l'asie. Nous nous sommes entourés d une équipe de 17 personnes (gestion de projet, études de marché, communication, relations presse, IT, administratif) pour exécuter ces projets. Thibaut Mallet de Chauny : Nous conseillons des entreprises japonaises par exemple Rakuten, NTT DoCoMo, Fujitsu ou Hitachi dans leur développement à l international. Nous travaillons en amont pour définir la stratégie (marché cible) et l approche (développement organique ou acquisition) et accompagnons nos clients jusqu à l intégration (en cas d acquisition) et/ou l exécution du plan de développement. Nous intervenons opérationnellement (marketing, communication, administration, IT) pour l implantation en France de nos clients japonais. C est le cas par exemple pour Ippudo dans le cadre de la mise en place de ses restaurants à Paris. K.K. : Nous avons également coorganisé Paris Ramen Week en début d année et assurons la représentation de la ville de Kyoto en France. Nous développons aussi nos propres projets : Exa Air, société de production et distribution d emballages innovants basés sur une technologie japonaise brevetée ; Le Canal, une solution d e commerce globale pour aider les marques françaises à se développer notamment sur le Japon, et Ryokan Experience, un site global de réservation dédié aux ryokan. Vous avez été sélectionné par Jetro dans le cadre du projet Industry Expert. En quoi consiste ce projet et à quels niveaux votre société intervient elle? K. K. : Le projet piloté par Jetro consiste à soutenir les sociétés françaises qui pourraient être intéressées par une première implantation ou un nouveau développement sur le marché japonais et à les aider dans leur démarche d analyse du marché, puis d entrée et de développement sur le marché japonais. Le Japon reste compliqué à appréhender pour les entreprises étrangères. L investissement étranger ne représente aujourd hui que 3,7 % du PIB, à comparer aux 39,5 % en France. Pourtant, avec 127 millions d habitants et le 3 e PIB mondial, le Japon est un marché cible important pour les produits de consommation et les services. T. M. de C. : Le marché japonais offre également de nombreuses opportunités en termes de technologie et de savoir faire. Le Japon se positionne par exemple au 5 e rang mondial pour les dépenses en R&D et au 12 e pour l accès aux technologies de l information (WIPO / INSEAD 2013). La connaissance du marché japonais et des opportunités nous permet, à Jetro et à nous mêmes, de cibler les entreprises françaises que le programme pourrait intéresser. Nous travaillons également avec des partenaires (banquiers d affaires, fonds d investissement, sociétés de conseil et cabinets d avocats) pour identifier des sociétés qui sont déjà en réflexion. K.K. : Nous accompagnons ces entreprises en leur présentant des informations et analyses ciblées sur le marché japonais pour leur permettre de mieux appréhender le potentiel local (structure du marché, environnement réglementaire ) et les acteurs locaux. Nous aidons ensuite la société à identifier la meilleure approche de développement (organique, partenariat, acquisition) et à approcher des partenaires et acquisitions éventuelles. Ce travail devrait permettre à l entreprise d investir et de s implanter sur le marché. Quel conseil donneriez vous à une société française qui s interroge sur le Japon? T. M. de C. : Les produits, services et les entreprises françaises jouissent généralement d une bonne image au Japon. Bien exécutée, l entrée sur le marché peut se révéler être un axe majeur de croissance pour l entreprise française. De nombreux succès sont là (LVMH, Ladurée, Renault Nissan, Michelin, AXA ) pour nous le rappeler. Il ne faut donc pas hésiter à engager la réflexion. [Propos recueillis par Patricia Cohen]

5 FOCUS LE JAPON ENCOURAGE L EMPLOI FÉMININ POUR FAIRE FACE AU MANQUE DE MAIN D ŒUVRE En comparaison des autres pays développés, les femmes sont sous représentées au Japon tant au sein des entreprises qu en politique. Alors que le manque de main d œuvre, dû au vieillissement de la population japonaise, est de plus en plus manifeste, le Premier ministre Shinzo Abe incite à une plus grande participation des femmes à l économie en les encourageant à travailler davantage. Renforcer l activité professionnelle féminine, mais également celle des jeunes et des seniors, s inscrit dans le volet des réformes structurelles déclinées dans la troisième flèche des Abenomics, d où le surnom de Womenonics. Selon une étude publiée en 2012 par Manpower sur la pénurie des talents, l archipel est le pays où ce problème est le plus sévère et plus de quatre entreprises sur cinq indiquent avoir de la peine à trouver des candidats qualifiés. Le secteur public loin d être exemplaire Le taux actuel de la main d œuvre féminine entre 25 et 44 ans s établit à 68 %, avec un objectif de 73 % en Au Japon, une large proportion de femmes cesse de travailler après s être mariées ou à la naissance de leur premier enfant, ne retournant sur le marché de l emploi qu une fois leurs enfants élevés, souvent à temps partiel ou avec un contrat temporaire. Selon l indice global des écarts entre hommes et femmes (Gender Gap Index), établi par le Forum économique mondial afin d évaluer les écarts dans quatre domaines (économie, éducation, santé et politique), le Japon se situe en 105 e position sur 136 pays, en Dans le secteur privé, Shinzo Abe a émis le vœu que les entreprises relèvent le nombre de femmes à des postes de direction et leur a notamment demandé de nommer au moins une femme dans leur conseil d administration. Cette proposition a reçu un écho favorable de plusieurs organisations patronales et des nominations récentes semblent aller dans le sens d une évolution : en mars dernier Chie Shimpo est devenue présidente de Nomura Trust and Banking et Keiko Tashiro la première femme membre du conseil d administration de Daiwa Securities. Cependant, les Japonaises restent très peu présentes dans les entreprises où elles représentent moins de 1 % des membres des conseils d administration (environ 25 % en France en 2014). D autres mesures, qui pourraient être mises en place dès avril 2015, sont envisagées par le gouvernement, par exemple au moment de l attribution des appels d offres publics, pour lesquels la place des femmes dans l entreprise se portant candidate pourrait faire partie des critères de sélection. Dans l administration publique, alors que le gouvernement Abe ne compte aujourd hui que deux femmes parmi les dix neuf COMPARAISON DU TAUX D EMPLOI FÉMININ PAR TRANCHES D AGE (2011) Source : Agee (*) ans pour les données des Etats Unis et de la Suède. (**) pour la Suède membres de son Cabinet, le gouvernement se fixe comme objectif 30 % de femmes à des postes supérieurs à l horizon Les chiffres publiés en décembre 2012 par le Bureau sur l égalité hommes femmes, au sein du Cabinet, montre que la part des femmes ayant atteint au moins la fonction de directeur s établit à 6,9 % dans le secteur privé, contre 2,6 % dans la fonction publique. Un meilleur équilibre famille travail Souhaitant mettre les projecteurs sur les entreprises qui agissent en faveur du travail féminin, le ministère de l Economie, du Commerce et de l Industrie (Meti) et la Bourse de Tokyo ont créé un label identifiant, parmi les entreprises cotées, celles qui facilitent la place des femmes au travail, sur la base de deux critères : le soutien à l avancement des femmes et les actions en faveur de l équilibre entre travail et vie familiale. Le label Nadeshiko a ainsi été attribué à 26 entreprises en mars 2014, chacune de ces entreprises se positionnant comme chef de file dans son industrie. En japonais, le terme ikumen né de la contraction de ikuji (soins aux jeunes enfants) et de l anglais men (hommes) désigne les pères qui s impliquent dans la vie du foyer. Développer un environnement de travail qui encourage les pères à jouer un rôle actif dans l éducation de leurs enfants fait partie des projets actuellement à l étude, de même que l allongement de la durée du congé parental, jusqu à trois ans. L accès à des modes de garde de qualité est cependant une priorité. Aujourd hui deux millions d enfants fréquentent des crèches, mais de nombreuses familles qui souhaitent trouver une place viennent grossir les listes d attente. Dans les deux années à venir, places supplémentaires devraient être créées, chiffre qui sera doublé d ici 2017, pour que le Japon atteigne les mêmes niveaux qu en France ou en Suède. [Isabelle Comtet] 5

6 INVESTIR PLEINS FEUX SUR LES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION AU JAPON Secteur en constante évolution, les technologies de l information et de la communication sont un des principaux moteurs de l économie mondiale et figurent parmi les secteurs les plus attractifs et prometteurs au Japon. Déjà en 2010, la taille du marché japonais représentait milliards de yens, soit 10,7 % de la totalité des industries. L analyse des caractéristiques de ce secteur permet de mieux cerner les niches d avenir de ce marché, dont l essor est accompagné par des mesures gouvernementales. 6 Avec le déploiement du haut débit au Japon, le trafic sur internet, c est à dire le volume des communications, poursuit sa croissance, passant de 257 Gbit/s en 2004 à Gbit/s en 2012, soit environ sept fois plus en l espace de huit ans. D après le ministère japonais des Affaires intérieures et des Communications, le taux de pénétration de l internet mobile s établissait à 89,5 % en 2010, le plus élevé au monde. Le trafic mobile connaît lui aussi un réel essor puisqu il a plus que doublé en un an, de 2011 à Pour faire face à la hausse vertigineuse de ce trafic, les opérateurs de téléphonie mobile japonais mettent en place des opérations de délestage, où le trafic est redirigé vers des services publics de réseau local LAN sans fil, au lieu des lignes de téléphonie mobile. Par ailleurs, afin de faciliter l arrivée de nouveaux entrants, les pouvoirs publics ont défini de nouvelles orientations pour le secteur des réseaux sans fil qui vont susciter l intérêt des fournisseurs d accès. Cette évolution s accompagne d une reprise des investissements japonais dans les technologies de l information et de la communication (TIC), après quelques années atones dues au cataclysme financier du choc Lehman Brothers. De nouveaux marchés à exploiter Développement du haut débit, croissance du trafic mobile et reprise des investissements dans les TIC sont autant de facteurs qui, associés à la croissance rapide des ventes de smartphones, mettent en exergue trois secteurs prometteurs : les centres de données, les volumes massifs de données (autrement dit le big data) et les progiciels de gestion intégrés (PGI). En premier lieu, le marché des centres de données est en pleine évolution : dans le matériel, la poursuite des investissements des entreprises dans les TIC entraîne une augmentation de la surface au sol des centres de données ; quant au logiciel, le taux de croissance annuel moyen des services de centres de données étant estimé à 5,4 % entre 2010 et 2016, le marché dépassera les milliards de yens dès Ces perspectives reposent en particulier sur quatre constats : une volonté accrue des entreprises d externaliser la gestion de leurs serveurs face à la hausse du volume de données ; avec l entrée en vigueur du décret des autorités de la métropole tokyoïte sur l amélioration de l environnement urbain et la protection de la santé des citoyens, un nombre accru d entreprises envisage l utilisation de centres de données externes pour réduire leur consommation d énergie ; suite au séisme du Nord Est du Japon, de plus en plus d entreprises s orientent vers des centres de données plus robustes afin d assurer la continuité de leurs opérations ; le développement effréné du cloud computing a conduit les entreprises à accélérer la transition de la propriété à la simple utilisation des équipements informatiques. Actuellement, on assiste à une demande croissante d une part pour les services d hébergement permettant d utiliser des serveurs externes, et d autre part pour des services de mise à disposition de locaux équipés de racks où les entreprises installent leurs propres serveurs et autres équipements. De belles entreprises étrangères comme Verizon Japan, KVH, Equinix Japan ou IBM Japan sont déjà présentes sur ce marché plein d avenir. Des marchés dynamiques Parallèlement, le secteur du big data offre également de belles perspectives. Composé principalement de services de veille économique impliquant la gestion d un volume important de données utilisées par les entreprises lors des processus de prise de décision après stockage, analyse et traitement, le marché du big data devrait atteindre 630 milliards de yens en 2017, soit plus de trois fois sa taille actuelle, et dépasser les milliards de yens à l horizon Plusieurs entreprises étrangères, dont les géants IBM Japan, Hewlett Packard Japan et SAP Japan se sont déjà positionnés sur ce secteur. Enfin, un autre marché laissant présager des perspectives intéressantes est celui des progiciels de gestion intégrés (PGI) intégrant des solutions logicielles multi fonctions. Impacté notamment par la faillite de Lehman et le séisme de 2011, ce secteur affiche depuis 2012 une nouvelle dynamique due en partie à la multiplication des projets de nouvelles installations en prévision du remplacement des systèmes vieillissants. Les investissements prioritaires englobent les systèmes de gestion des chaînes logistiques et de la production ou encore la

7 comptabilité. SAP Japan, Oracle Corporation Japan et Microsoft Japan figurent parmi les entreprises étrangères qui veulent tirer parti au mieux des promesses offertes dans ce domaine en s implantant au Japon. Une réglementation favorable En juin 2013, le gouvernement japonais a approuvé la mise en application de la réforme de la réglementation pour contribuer à la croissance dynamique des technologies de l information et de la communication. Elle inclut notamment un cadrage de l utilisation des données informatiques massives et la promotion du recours aux TIC dans le secteur médical. L usage du big data par les entreprises est en partie freiné par la législation sur la protection des données personnelles. C est pourquoi le gouvernement a clarifié dans quelle mesure des données pouvaient être traitées sans enfreindre la réglementation. Dans le secteur médical, les réformes s appliquent en particulier à la vente sur internet des médicaments sans ordonnance, à la promotion des soins médicaux à distance et la numérisation des dossiers médicaux et des ordonnances. [Patricia Cohen] + D INFOS : LE MARCHÉ DU «BIG DATA» : PRÉVISIONS DE FORTE CROISSANCE Les chiffres des années 2012 à 2020 sont des prévisions. Source : «Big Data Market 2012», Yano Research Institute Le graphique ci dessus a été établi en fonction des scénarios suivants : 1. à court terme (2011) : stimulation de l investissement principalement dans l analyse de données ; 2. à moyen terme (2015) : promotion de l investissement dans l utilisation du big data afin d acquérir un avantage concurrentiel, à l avant garde des évolutions structurelles dans l industrie ; 3. à long terme (2017) : utilisation des technologies du big data dans les infrastructures des villes intelligentes (smart cities), optimisation des gaspillages et des excès de la société. A VOS AGENDAS 7 1 ER JUILLET 2014 DU 4 AU 7 JUILLET 2014 DU 19 AU 23 OCTOBRE 2014 La CCI Paris Ile de France organise une session de formation interculturelle «Décoder la culture japonaise pour réussir avec ses partenaires japonais». L objectif est de faire découvrir les bases de la culture japonaise pour savoir communiquer, présenter son entreprise, négocier et travailler avec les Japonais. + D INFOS : parisidf.fr/web/international/decoder la culturejaponaise pour reussir avec ses partenaires japonais DU 7 AU 9 NOVEMBRE 2014 Jetro et la Préfecture d Aichi exposeront sur le stand de l Office national du tourisme japonais (JNTO) au Salon international du tourisme et des voyages de Colmar. Le Japon sera le pays invité d honneur de cette 30 e édition. + D INFOS : CONTACTS : info et Jetro organise la participation d exposants japonais au salon du prêt à porter Who s Next qui se tiendra au parc des Expositions de Paris Porte de Versailles. CONTACT : prs Jetro organise le pavillon Japon au Salon international de l agroalimentaire (Sial) à Paris Nord Villepinte. + D INFOS : CONTACT : food MISSIONS DE PROSPECTION AU JAPON Le Centre UE Japon pour la coopération industrielle a été fondé par la Commission européenne et le Meti avec le soutien de Jetro. Dans le cadre de sa mission de promouvoir et de soutenir la coopération UE Japon entre clusters, le Centre organise deux missions de 5 jours au Japon pour les managers de clusters européens et leurs PME membres. <BIO CLUSTER MISSION to Japan> Dates de la mission au Japon : octobre 2014 Date limite de candidature : 16 juin 2014 La mission ciblant le secteur de la biotechnologie sera organisée en marge du salon BioJapan 2014 à Yokohama. (http://www.ics expo.jp/biojapan/). + D INFOS : japan.eu/global/business training/bio cluster mission.html NOUVEAU! <NANO CLUSTER MISSION to Japan> Dates de la mission au Japon : janvier 2015 Date limite de candidature : 30 octobre 2014 La mission ciblant le secteur de la biotechnologie sera organisée en marge du salon Nanotechexpo 2015 à Tokyo (http://www.nanotechexpo.jp/). + D INFOS : japan.eu/detail business programmes/nanotech Japan Cluster Mission 2015

8 HORIZONS JAPON Nouveau programme RIT Mis en œuvre depuis 2007 par Jetro, les programmes RIT (Regional Industry Tie Up) ont pour objectif de contribuer à la réalisation de collaborations industrielles interrégionales avec le Japon. Un des programmes nouvellement engagés ambitionne de mettre en place des partenariats entre un cluster pharmaceutique de la Préfecture de Toyama, sous la conduite de Toyama Pharmaceutical Association, et Polepharma qui, avec ses 150 adhérents, représente une concentration unique de laboratoires pharmaceutiques et un tissu industriel de fournisseurs couvrant la région du Centre, une partie de l Ile de France et la Normandie. Centre majeur de production pharmaceutique, la région de Toyama, sur la côte ouest de l archipel, regroupe près d une centaine d entreprises représentant les différents stades de développement, de production et de distribution des médicaments et aujourd hui en quête d échanges technologiques ou commerciaux, mais aussi de co développements avec des sociétés françaises. Fin juin, une délégation de chefs d entreprises et de chercheurs de la Préfecture de Toyama sera en France afin d intensifier et d élargir des premiers contacts établis lors d une précédente visite à l automne Outre des visites d entreprises et de laboratoires, des rencontres sont prévues avec des entreprises du secteur pharmaceutique français, en particulier des membres de Polepharma. Les programmes RIT peuvent s étendre sur une durée de trois ans ponctués de missions et d échanges bilatéraux afin de déboucher sur des collaborations industriels. Six nouveaux programmes ont été adoptés depuis avril 2014 (début de l année fiscale japonaise) et complètent quatre autres programmes déjà en cours. [Isabelle Comtet] EN SAVOIR + : kusuri.jp/en/ 8 Clap de fin au Marché du film L édition 2014 du Marché du film, qui se tient chaque année en marge du Festival de Cannes, a fermé ses portes le 23 mai sur un bilan positif. La barre des participants devrait être franchie, avec 117 pays participants, contre 109 l an dernier. Le passage à Cannes est en effet vital pour toucher le marché européen. Sur le stand Japon co organisé avec l association Unijapan (association pour la promotion du cinéma japonais à l étranger), Jetro a rassemblé dix entreprises japonaises, venues présenter leurs films, animations et documentaires. Toutes étaient là pour vendre leurs films, mais quelques unes pouvaient également en acquérir. Certaines sont fidèles au rendez vous cannois depuis de longues années, comme production I.G, Open Sesame, Showgate ou encore Gold View et Kadokawa ; d autres sont présentes depuis peu telles que Tohokushinsha ou Omgact, ou encore totalement novices (ColorBird, Eleven Graphics, Gainax). Une opération nommée Gateway for Directors Japan a été lancée en février dernier afin de mettre en contact des réalisateurs indépendants japonais avec des partenaires potentiels d autres pays. Ce projet est l occasion de célébrer les 90 ans des échanges culturels Photo : Jetro Paris entre la France et le Japon, avec le soutien de l Institut français, l ambassade de France au Japon, Unijapan, la chambre de commerce et d industrie française au Japon, ainsi que la ville de Shizuoka. Après sélection, huit réalisateurs japonais ont pu rencontrer des professionnels du monde entier pour discuter et débattre au pavillon Cinéma du monde lors d une journée spécialement consacrée au Japon. [Caroline Artus] Directeur de la publication : Kôji Toyokuni. Rédacteur en chef : Daisuke Mizuno. Rédaction/publication : Isabelle Comtet Les articles expriment les opinions des rédacteurs et ne reflètent pas nécessairement l opinion de Jetro. Dépôt légal : 2 e trimestre N ISSN : Publication Jetro Paris Organisation japonaise du commerce extérieur 27, rue de Berri Paris. Tél. : Courriel : info Internet : Toute reproduction totale ou partielle en vue de leur publication ou de leur diffusion par quelque moyen et sous quelque forme que ce soit, même à titre gratuit, est strictement interdite sans autorisation écrite préalable.

TIC. Panorama. L'industrie de l'information et de la communication la première industrie japonaise

TIC. Panorama. L'industrie de l'information et de la communication la première industrie japonaise TIC (Technologies de l'information et de la communication) Panorama L'industrie de l'information et de la communication la première industrie japonaise La taille du marché (en PIB réel) des technologies

Plus en détail

Plan d action pour l industrie automobile de l UE en 2020

Plan d action pour l industrie automobile de l UE en 2020 COMMISSION EUROPEENNE MÉMO Bruxelles, le 8 novembre 2012 Plan d action pour l industrie automobile de l UE en 2020 L objet du plan d action présenté aujourd hui par la Commission européenne (voir IP/12/1187)

Plus en détail

Simplifier vos projets d avenir

Simplifier vos projets d avenir Simplifier vos projets d avenir FINANCEMENT Ouvrir à nos clients l accès aux marchés de capitaux publics et privés par le biais de formules innovatrices d emprunt et de recapitalisation. S O L U T I O

Plus en détail

Déploiement d une approche unique d innovation collaborative en agriculture. Mémoire Sommet économique 2015. Le 1 er avril 2015

Déploiement d une approche unique d innovation collaborative en agriculture. Mémoire Sommet économique 2015. Le 1 er avril 2015 Déploiement d une approche unique d innovation collaborative en agriculture Mémoire Sommet économique 2015 Le 1 er avril 2015 Déploiement d une approche unique d innovation collaborative en agriculture

Plus en détail

«LE Capital-Investissement : accelerateur de croissance de l economie tunisienne»

«LE Capital-Investissement : accelerateur de croissance de l economie tunisienne» «accelerateur de croissance de l economie tunisienne» Note conceptuelle LE MOT DU PRESIDENT Le Capital-Investissement - ou Private Equity - est un des moteurs du financement de l économie réelle et du

Plus en détail

ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan

ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan Le Groupe Renault en 1998 Métier: conception, fabrication et vente d automobiles But: la croissance rentable Objectif: 10% des PdM mondiales en 2010 dont 50% hors Europe

Plus en détail

les facilités d approvisionnement en matières premières la proximité du marché acheteur les infrastructures (ports, aéroports, routes, )

les facilités d approvisionnement en matières premières la proximité du marché acheteur les infrastructures (ports, aéroports, routes, ) Chap 12 : Les firmes multinationales dans l économie mondiale Les entreprises qui produisaient et se concurrençaient autrefois sur leur marché national agissent désormais au niveau mondial. La plupart

Plus en détail

Financer et accompagner les entreprises

Financer et accompagner les entreprises Financer et accompagner les entreprises EN HAUTE-NORMANDIE Créer EN HAUTE-NORMANDIE Innover Fiches pratiques Développer Transmettre Outils communs Édito des Présidents La Région Haute-Normandie et OSEO,

Plus en détail

Informatique en nuage

Informatique en nuage Services d infrastructure, solutions et services-conseils Solutions Informatique en nuage Jusqu à maintenant, la gestion de l infrastructure des TI consistait à négocier les limites : puissance de traitement,

Plus en détail

Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation

Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation Un leadership fort Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation Le gouvernement Harper tient sa promesse de rétablir l équilibre budgétaire en 2015. Le Plan d action

Plus en détail

Bienvenue dans votre FIBENligne

Bienvenue dans votre FIBENligne Bienvenue dans votre FIBENligne Retrouvez dans votre FIBENligne toutes les nouveautés FIBEN et l ensemble des services que la Banque de France met à votre disposition pour vous aider dans votre maîtrise

Plus en détail

ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan

ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan 1. Le diagnostic stratégique: un pré-requis à la prise de décision Définition du diagnostic stratégique = Analyse conjointe de l entreprise (ses forces / ses faiblesses)

Plus en détail

Investissements d Avenir Premier bilan du FSN PME, le Fonds Ambition Numérique, fonds dédié aux PME innovantes du domaine numérique,

Investissements d Avenir Premier bilan du FSN PME, le Fonds Ambition Numérique, fonds dédié aux PME innovantes du domaine numérique, MINISTERE DELEGUEE CHARGEE DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES, DE L INNOVATION ET DE L ECONOMIE NUMERIQUE COMMISSARIAT GENERAL A L INVESTISSEMENT C o m m u n i q u é d e p r e s s e C o m m u n i q u

Plus en détail

CONSEIL SIMULATION SPÉCIALE DU CONSEIL

CONSEIL SIMULATION SPÉCIALE DU CONSEIL Organisation de l aviation civile internationale NOTE DE TRAVAIL C-WP/Simulation 5/12/14 CONSEIL SIMULATION SPÉCIALE DU CONSEIL DÉFIS RELATIFS AUX PRÉVISIONS DE PÉNURIE DE PERSONNEL AÉRONAUTIQUE QUALIFIÉ

Plus en détail

- 2 0 15- L' hypercroissance récompensée DEPUIS 2011. Dispositif financé et soutenu par la Direccte et la Région Ile-de-France

- 2 0 15- L' hypercroissance récompensée DEPUIS 2011. Dispositif financé et soutenu par la Direccte et la Région Ile-de-France - 2 0 15- L' hypercroissance récompensée DEPUIS 2011 Dispositif financé et soutenu par la Direccte et la Région Ile-de-France Notre challenge : accompagner des PME en forte croissance sélectionnées parmi

Plus en détail

Le PARI de l International Du projet à la mise en place d une démarche optimisée

Le PARI de l International Du projet à la mise en place d une démarche optimisée Le PARI de l International Du projet à la mise en place d une démarche optimisée Atelier ATLANPOLE 9 avril 2013 Florence CROSSAY Conseiller International - Responsable de Pôle Conseil CCI International

Plus en détail

transition for success management

transition for success management transition management Manager de transition est un métier qui ne s improvise pas. Les conditions qui garantissent le succès du changement sont multiples et complexes. Fontenay Managers a contribué à développer

Plus en détail

Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris

Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris Paris, mardi 12 juillet 2011 SEMINAIRE «THE GREATER PARIS PROJECT : FINANCIAL AND REAL ESTATE INVESTMENT OPPOTUNITIES» LONDRES, ROYAUME

Plus en détail

Stratégie de prospection. et de développement. des marchés hors Québec. 2009 sommaire

Stratégie de prospection. et de développement. des marchés hors Québec. 2009 sommaire Stratégie de prospection et de développement des marchés hors Québec 2009 sommaire 2013 1 Rédaction Direction du développement des marchés et de l exportation Transformation Alimentaire Québec Ministère

Plus en détail

L expérience des Hommes

L expérience des Hommes L expérience des Hommes audia est un cabinet d expertise comptable et de commissariat aux comptes, fort d une équipe qualifiée et experte installée au Maroc à Casablanca. Notre cabinet vous apportera l

Plus en détail

Attrait du pays pour les investisseurs privés...22

Attrait du pays pour les investisseurs privés...22 Sommaire Synthèse.........................................................................................................5 Information pratique...........................................................................9

Plus en détail

Communiqué 8 novembre 2012

Communiqué 8 novembre 2012 Communiqué 8 novembre 2012 Les conditions du déploiement de l Internet à très haut débit en France et en Europe Coe-Rexecode mène depuis plusieurs années un programme de recherche approfondi sur l impact

Plus en détail

CONTRIBUTION DES DIRIGEANTS DE GRANDS GROUPES ÉNERGÉTIQUES EUROPÉENS AU CONSEIL EUROPÉEN DES 20 ET 21 MARS 2014

CONTRIBUTION DES DIRIGEANTS DE GRANDS GROUPES ÉNERGÉTIQUES EUROPÉENS AU CONSEIL EUROPÉEN DES 20 ET 21 MARS 2014 CONTRIBUTION DES DIRIGEANTS DE GRANDS GROUPES ÉNERGÉTIQUES EUROPÉENS AU CONSEIL EUROPÉEN DES 20 ET 21 MARS 2014 La politique énergétique et climatique européenne se trouve à la croisée des chemins. Les

Plus en détail

Partie I L Allemagne

Partie I L Allemagne Partie I L Allemagne Avant-propos L Allemagne est le premier partenaire économique de la France, le plus grand marché de consommateurs en Europe et, selon la banque mondiale, c est le pays qui est actuellement

Plus en détail

Documents de travail 1/5

Documents de travail 1/5 Documents de travail 1/5 La prospection des investissements directs étrangers (IDE) Préambule Les organismes de prospection d investissement étranger définissent différemment l investissement direct étranger

Plus en détail

Rétrospective sur le projet de démonstration, en partenariat stratégique et portant sur le développement des transports urbains en Chine

Rétrospective sur le projet de démonstration, en partenariat stratégique et portant sur le développement des transports urbains en Chine Rétrospective sur le projet de démonstration, en partenariat stratégique et portant sur le développement des transports urbains en Chine LIU Liya, Directrice de bureau à la NDRC (Commission nationale du

Plus en détail

Les opportunités de collaborations et de business à l international avec le pôle Eurobiomed

Les opportunités de collaborations et de business à l international avec le pôle Eurobiomed Les opportunités de collaborations et de business à l international avec le pôle Eurobiomed Eurobiomed: qui sommes-nous? Les Missions La Valeur Ajoutée - Développer et fédérer un réseau d acteurs dans

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Communiqué de presse Sommaire Préambule - Kickstarter dépasse le milliard de dollars collectés - Mouvement de fonds ou épiphénomène? - Un ensemble d opportunités et d enjeux pour les différents acteurs

Plus en détail

L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE

L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE CARREFOUR EUROPE 6 NOVEMBRE 2013 Présenté par: Équipe internationale, Banque Nationale du Canada 1 Contexte Situation

Plus en détail

Michael Bell Chef des finances Financière Manuvie. Assemblée annuelle Le 5 mai 2011. Merci, Madame la présidente. Bonjour à tous.

Michael Bell Chef des finances Financière Manuvie. Assemblée annuelle Le 5 mai 2011. Merci, Madame la présidente. Bonjour à tous. Michael Bell Chef des finances Financière Manuvie Assemblée annuelle Le 5 mai 2011 Merci, Madame la présidente. Bonjour à tous. Je suis heureux de pouvoir m adresser à vous à l occasion de cette assemblée

Plus en détail

# MWC15MP. Stimuler l innovation pour une société entièrement connectée. A Propos du Programme Ministériel

# MWC15MP. Stimuler l innovation pour une société entièrement connectée. A Propos du Programme Ministériel Programme Ministériel 2015 1 Stimuler l innovation pour une société entièrement connectée En 2015, le Programme Ministériel mettra l accent sur les valeurs fondamentales d innovation du secteur de la téléphonie

Plus en détail

Transactions Assistance direction financière Entreprises en difficulté Levée de fonds

Transactions Assistance direction financière Entreprises en difficulté Levée de fonds Transactions Assistance direction financière Entreprises en difficulté Levée de fonds Il n y a rien dans le monde qui n ait son moment décisif, et le chef-d oeuvre de la bonne conduite est de connaître

Plus en détail

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Instruments novateurs en matière de politique et de financement pour les pays voisins au sud et à l est de l Union européenne

Plus en détail

Le DSI du futur Rapport d'étude

Le DSI du futur Rapport d'étude Le DSI du futur Rapport d'étude Devenir un catalyseur du changement Partagez ce rapport d'étude Le DSI du futur : Devenir un catalyseur du changement Tandis que la plupart des DSI s accordent à dire que

Plus en détail

Le SPF Economie publie son Baromètre de la société de l information 2013

Le SPF Economie publie son Baromètre de la société de l information 2013 Le SPF Economie publie son Baromètre de la société de l information 2013 Bruxelles, le 25 juin 2013 Le SPF Economie publie annuellement un baromètre global de la société de l information. Les résultats

Plus en détail

Exclusif : Opportunités en temps de crise, quels défis pour les entreprises?

Exclusif : Opportunités en temps de crise, quels défis pour les entreprises? Exclusif : Opportunités en temps de crise, quels défis pour les entreprises? En marge du salon «Outsourcing & IT Solutions 2009», le cabinet Ernst & Young a présenté les résultats de l étude intitulée

Plus en détail

Rapport d études. Etudes des spécificités du marché du SaaS en France. Rapport de synthèse février 2013

Rapport d études. Etudes des spécificités du marché du SaaS en France. Rapport de synthèse février 2013 Rapport d études Etudes des spécificités du marché du SaaS en France Rapport de synthèse février 2013 Conception Caisse des Dépôts (Service communication DDTR) février 2013 Veille stratégique, conseil

Plus en détail

Les PME qui grandissent Qui sont-elles? Pourquoi sont-elles si performantes?

Les PME qui grandissent Qui sont-elles? Pourquoi sont-elles si performantes? Les PME qui grandissent Qui sont-elles? Pourquoi sont-elles si performantes? KPMG ENTREPRISES - ÉTUDE 2008-1ères conclusions de l étude PME et croissance Conférence de presse Mardi 16 septembre 2008 Sommaire

Plus en détail

Les politiques d appui à la croissance complètent l assainissement des comptes publics

Les politiques d appui à la croissance complètent l assainissement des comptes publics Bulletin du FMI PERSPECTIVES ÉCONOMIQUES MONDIALES Quelques leçons de l histoire pour maîtriser la dette publique Bulletin du FMI en ligne 27 septembre 2012 Le fronton du Trésor américain : la dette publique

Plus en détail

La PME Marocaine. Levier de développement économique et d innovation. Saad Hamoumi Président de la commission PME

La PME Marocaine. Levier de développement économique et d innovation. Saad Hamoumi Président de la commission PME La PME Marocaine Levier de développement économique et d innovation Saad Hamoumi Président de la commission PME Rencontre des PME Ibéro Américaines et d Afrique du Nord Madrid 22 octobre 2012 I: L économie

Plus en détail

RAPPORT EUROPÉEN SUR LE DÉVELOPPEMENT 2015

RAPPORT EUROPÉEN SUR LE DÉVELOPPEMENT 2015 RAPPORT EUROPÉEN SUR LE DÉVELOPPEMENT 2015 Associer le financement et les poliaques pour medre en œuvre un programme de développement post- 2015 porteur de changement 22 juin 2015, Ministère des Affaires

Plus en détail

Perspectives des technologies de l information de l OCDE, édition 2010. Principales conclusions

Perspectives des technologies de l information de l OCDE, édition 2010. Principales conclusions Perspectives des technologies de l information de l OCDE, édition 2010 Principales conclusions Le secteur des TIC se relève de la crise économique et les marchés mondiaux des TIC se déplacent vers les

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 2014. Maisons Kerbéa. La franchise du Groupe Fousse Constructions à la conquête du territoire français

DOSSIER DE PRESSE 2014. Maisons Kerbéa. La franchise du Groupe Fousse Constructions à la conquête du territoire français DOSSIER DE PRESSE 2014 Maisons Kerbéa La franchise du Groupe Fousse Constructions à la conquête du territoire français SOMMAIRE Franchise Kerbéa: gagnants dans tous les K Les Maisons Kerbéa à la conquête

Plus en détail

Changement dans les achats de solutions informatiques

Changement dans les achats de solutions informatiques Changement dans les achats de solutions informatiques Ce que cela signifie pour l informatique et les Directions Métiers Mai 2014 Le nouvel acheteur de technologies et la nouvelle mentalité d achat Un

Plus en détail

Succès d une entreprise étrangère dans la pénétration du secteur financier en Amérique Latine

Succès d une entreprise étrangère dans la pénétration du secteur financier en Amérique Latine Succès d une entreprise étrangère dans la pénétration du secteur financier en Amérique Latine Coface - Natixis a décidé d internationaliser son activité d assurance crédit en Amérique Latine en 1997. Le

Plus en détail

COMITÉ DES FINANCES DE LA CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA : ÉTUDE SUR LE CENTRE CANADIEN D ÉCHANGE DU RENMINBI

COMITÉ DES FINANCES DE LA CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA : ÉTUDE SUR LE CENTRE CANADIEN D ÉCHANGE DU RENMINBI COMITÉ DES FINANCES DE LA CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA : ÉTUDE SUR LE CENTRE CANADIEN D ÉCHANGE DU RENMINBI Introduction Mémoire de la City of London Corporation Présenté par le bureau du développement

Plus en détail

L ALÉNA APRÈS HUIT ANS

L ALÉNA APRÈS HUIT ANS L ALÉNA APRÈS HUIT ANS DES ASSISES POUR LA CROISSANCE ÉCONOMIQUE L ALÉNA APRÈS HUIT ANS Des Assises Pour La Croissance Économique L ENGAGEMENT ENVERS L ALÉNA En dépit du ralentissement qu a connu l économie

Plus en détail

Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes

Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes N 9 bis du 25 novembre 2008 C2008-61 / Lettre du ministre de l économie, de l industrie et de l emploi du 31 juillet

Plus en détail

Remarques d Ouverture par M. Mohammed Laksaci, Gouverneur de la Banque d Algérie, Président de l Association des Banques Centrales Africaines

Remarques d Ouverture par M. Mohammed Laksaci, Gouverneur de la Banque d Algérie, Président de l Association des Banques Centrales Africaines Remarques d Ouverture par M. Mohammed Laksaci, Gouverneur de la Banque d Algérie, Président de l Association des Banques Centrales Africaines Symposium des Gouverneurs sur le thème «Inclusion financière

Plus en détail

Fiche d information. Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition

Fiche d information. Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition Fiche d information Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition Un an après le début des événements historiques qui ont marqué l Afrique du Nord et le Moyen-

Plus en détail

Nicolas Malo Jacques Warren. Préface de Marc Lolivier. Web Analytics. Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web

Nicolas Malo Jacques Warren. Préface de Marc Lolivier. Web Analytics. Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web Nicolas Malo Jacques Warren Préface de Marc Lolivier Web Analytics Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web www.webanalyticsprofits.com Deuxième édition revue et augmentée, 2009, 2012

Plus en détail

www.thalesgroup.com Des innovations pour les voyageurs du Grand Paris

www.thalesgroup.com Des innovations pour les voyageurs du Grand Paris www.thalesgroup.com Des innovations pour les voyageurs du Grand Paris 1 2 Avec des solutions françaises et une expertise mondiale dans le domaine du transport, Thales se positionne comme un acteur clé

Plus en détail

ALLEMAGNE. AM021f-Y 1

ALLEMAGNE. AM021f-Y 1 ALLEMAGNE AM021f-Y 1 M. Levin Holle, Directeur de section, Chef de la délégation allemande Discours de la délégation allemande à l occasion de l Assemblée annuelle 2013 de la BERD Nous sommes heureux que

Plus en détail

Indice de densité numérique au Canada: un guide pour la transformation numérique

Indice de densité numérique au Canada: un guide pour la transformation numérique Indice de densité numérique au Canada: un guide pour la transformation numérique Indice de densité numérique au Canada: un guide pour la transformation numérique L étude d Accenture menée en 2014 sur la

Plus en détail

Implantée depuis 2 ans à Bordeaux, Inside RDT fait le point sur ses pratiques et ses ambitions.

Implantée depuis 2 ans à Bordeaux, Inside RDT fait le point sur ses pratiques et ses ambitions. Page 1 COMMUNIQUÉ DE PRESSE À l occasion du Salon de l Entreprise Aquitaine, Inside Révélateur De Talents fête ses 10 ans d innovations dans les domaines de la formation et du coaching pour les entreprises.

Plus en détail

L internationalisation de sa PME : certainement possible!

L internationalisation de sa PME : certainement possible! L internationalisation de sa PME : certainement possible! 1 L internationalisation de sa PME : certainement possible! Depuis la fin des années 1980, l accélération du rythme des changements dans l économie

Plus en détail

ÉQUILIBRE HOMMES / FEMMES : LES ENTREPRISES PLUS ATTENDUES EN FRANCE QU EN SUÈDE!

ÉQUILIBRE HOMMES / FEMMES : LES ENTREPRISES PLUS ATTENDUES EN FRANCE QU EN SUÈDE! ÉQUILIBRE HOMMES / FEMMES : LES ENTREPRISES PLUS ATTENDUES EN FRANCE QU EN SUÈDE! Le 5 mars 2014 A quelques jours de la Journée Internationale de la Femme, l Observatoire International de l Equilibre Hommes

Plus en détail

PME EN CHINE: LES CLES POUR INVESTIR ET SE DEVELOPPER JOURNEES CHINE JUIN 2011

PME EN CHINE: LES CLES POUR INVESTIR ET SE DEVELOPPER JOURNEES CHINE JUIN 2011 PME EN CHINE: LES CLES POUR INVESTIR ET SE DEVELOPPER JOURNEES CHINE JUIN 2011 0 1 SOMMAIRE Les opportunités du 12 ème plan quinquennal pour les entreprises françaises La situation des PME françaises en

Plus en détail

Benbada affirme la priorité du produit national et la poursuite des efforts d ouverture sur le commerce mondial

Benbada affirme la priorité du produit national et la poursuite des efforts d ouverture sur le commerce mondial Entretien accordé par Monsieur Le Ministre du Commerce à l APS ( 31/01/2014) Points abordés : Protection du produit national, Crédit à la consommation, L accord commercial préférentiel "Algérie-Tunisie,

Plus en détail

M. Godin fait partie des bâtisseurs de l industrie des technologies de l information. Il a pavé la voie pour de nombreux autres entrepreneurs

M. Godin fait partie des bâtisseurs de l industrie des technologies de l information. Il a pavé la voie pour de nombreux autres entrepreneurs Monsieur l Ambassadeur, Monsieur le Délégué général, Monsieur Maynard - Président la Chambre de commerce France-Canada, Monsieur Godin, Distingués invités, Mesdames et Messieurs, Mon nom est Eric Lemieux,

Plus en détail

Société anonyme au capital de 2 860 004,76 euros Siège social : Zone Artisanale MARCILLE LA VILLE (53440) 316 514 553 RCS LAVAL

Société anonyme au capital de 2 860 004,76 euros Siège social : Zone Artisanale MARCILLE LA VILLE (53440) 316 514 553 RCS LAVAL Société anonyme au capital de 2 860 004,76 euros Siège social : Zone Artisanale MARCILLE LA VILLE (53440) 316 514 553 RCS LAVAL RAPPORT DU PRESIDENT SUR LES CONDITIONS DE PREPARATION ET D ORGANISATION

Plus en détail

AUTOMNE 2011 ENQUÊTE SUR LE MÉTIER DE TRÉSORIER D ENTREPRISE. L échantillon 2011 :

AUTOMNE 2011 ENQUÊTE SUR LE MÉTIER DE TRÉSORIER D ENTREPRISE. L échantillon 2011 : LE TRÉSORIER D ENTREPRISE EN 2011 2 AUTOMNE 2011 ENQUÊTE SUR LE MÉTIER DE TRÉSORIER D ENTREPRISE Cette note de synthèse est le résultat de l enquête menée conjointement par Robert Half, spécialiste du

Plus en détail

Alstom publie des résultats 2011/12 conformes à ses prévisions et enregistre un niveau élevé de commandes

Alstom publie des résultats 2011/12 conformes à ses prévisions et enregistre un niveau élevé de commandes Communiqué de presse 4 mai 2012 Alstom publie des résultats 2011/12 conformes à ses prévisions et enregistre un niveau élevé de commandes Entre le 1 er avril 2011 et le 31 mars 2012, Alstom a enregistré

Plus en détail

Je commencerai donc par quelques chiffres clés concernant nos relations avec l Afrique.

Je commencerai donc par quelques chiffres clés concernant nos relations avec l Afrique. Mesdames, Messieurs, C est pour moi un grand plaisir de pouvoir présenter aujourd hui la coopération japonaise en Afrique aux différents partenaires qui ont répondu à mon invitation à cette soirée de rencontre.

Plus en détail

IMPORTEURS - EXPORTATEURS

IMPORTEURS - EXPORTATEURS Août 2013 IMPORTEURS - EXPORTATEURS Service Etudes CCI Indre Importateurs - Exportateurs Toute reproduction interdite sans l autorisation de l auteur Page 1 SOMMAIRE Page LES OPERATEURS DU COMMERCE INTERNATIONAL

Plus en détail

Une équipe dynamique à votre service Une offre sur mesure pour vous accompagner sur le marché britannique. www.ccfgb.co.uk

Une équipe dynamique à votre service Une offre sur mesure pour vous accompagner sur le marché britannique. www.ccfgb.co.uk Une équipe dynamique à votre service Une offre sur mesure pour vous accompagner sur le marché britannique www.ccfgb.co.uk POURQUOI LE ROYAUME-UNI? Marché de proximité de plus de 61 millions de consommateurs

Plus en détail

L impératif des gains de productivité

L impératif des gains de productivité COLLOQUE ANNUEL DE L ASDEQ MONTRÉAL Plan de présentation Montréal, 9 décembre 9 L impératif des gains de productivité Partie L importance de rehausser notre productivité La diminution du bassin de main-d

Plus en détail

Résultats annuels 2010

Résultats annuels 2010 Résultats annuels 2010 Une année charnière marquée par le succès de l offre bancaire * Plus value de dilution et dépréciation de goodwill 2009 / 2010 Croissance du produit net bancaire (PNB) : +2,0 % à

Plus en détail

POUR UNE BANQUE MEDITERRANEENNE DE

POUR UNE BANQUE MEDITERRANEENNE DE POUR UNE BANQUE MEDITERRANEENNE DE DEVELOPPEMENT 11 mai 2011 - Paris Constats Les besoins en investissements des pays du bassin méditerranéen sont considérables tant en matière d infrastructures que de

Plus en détail

LE PROCESSUS D INVESTISSEMENT ET LA STRATÉGIE CANADIENNE. Ministère des Affaires étrangères et du Commerce international du Canada 14 juin 2011

LE PROCESSUS D INVESTISSEMENT ET LA STRATÉGIE CANADIENNE. Ministère des Affaires étrangères et du Commerce international du Canada 14 juin 2011 LE PROCESSUS D INVESTISSEMENT ET LA STRATÉGIE CANADIENNE Ministère des Affaires étrangères et du Commerce international du Canada 14 juin 2011 Le processus d investissement Organismes /Agences Analyse

Plus en détail

Charles Sirois. Bagoré Bathily

Charles Sirois. Bagoré Bathily ENABLIS SENEGAL Charles Sirois Président Fondateur d Enablis Global Le monde ne peut se passer de l Afrique; les cultures, le talent, les richesses naturelles que l on retrouve en Afrique, l humanité

Plus en détail

www.influenceibn.com

www.influenceibn.com www.influenceibn.com Nous sommes Influence international business network, société de conseil en stratégie d entreprise installée en Europe à Bruxelles, et en Asie à Hong Kong. Nous implantons, développons

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. We Network : West Electronic & Applications Network. Contact presse

DOSSIER DE PRESSE. We Network : West Electronic & Applications Network. Contact presse DOSSIER DE PRESSE We Network : West Electronic & Applications Network Contact presse Isabelle Delatte Tél : 02 401 73 98 08 /02 44 Email : i.delatte@we-n.eu West Electronic & Applications Network (We Network),

Plus en détail

Rappel du PARCOURS DE LA BOURSE D ALGER.

Rappel du PARCOURS DE LA BOURSE D ALGER. Journée de restitution des Travaux relatifs a la Reforme du Marché Financier Intervention du Directeur National du Projet de la Reforme du Marché Financier en Algérie Messieurs les ministres, les PDG des

Plus en détail

Proposition pour la mise en place d un Fonds européen des brevets

Proposition pour la mise en place d un Fonds européen des brevets NON PAPIER FRANCAIS Proposition pour la mise en place d un Fonds européen des brevets 1- Une économie de la connaissance en transformation profonde L économie de la propriété intellectuelle subit des modifications

Plus en détail

OFFRE D EMPLOI. 2.1 La définition du poste

OFFRE D EMPLOI. 2.1 La définition du poste OFFRE D EMPLOI 1 Introduction Définir une offre d emploi type n est pas un processus anodin à sous-estimer. En effet, l offre que l entreprise va communiquer représente la proposition d emploi vacant.

Plus en détail

La Réunion au World Future Energy Summit 2016

La Réunion au World Future Energy Summit 2016 La Réunion au World Future Energy Summit 2016 Le sommet mondial des energies renouvelables Du 18 au 21 Janvier 2016 Abu Dhabi - Emirats Arabes Unis Rencontre mondiale des énergies de demain, le World Future

Plus en détail

GROUPE GIROUX MÉNARD. Roger Giroux, CPA, CA Associé fondateur. Éric Laprés, CPA, CA Associé fondateur. Josée Charbonneau, CPA, CA Associée fondatrice

GROUPE GIROUX MÉNARD. Roger Giroux, CPA, CA Associé fondateur. Éric Laprés, CPA, CA Associé fondateur. Josée Charbonneau, CPA, CA Associée fondatrice GROUPE GIROUX MÉNARD Le Groupe Giroux Ménard vous offre des services en certification, en fiscalité et en financement ainsi que des services-conseils. La firme peut également vous conseiller en matière

Plus en détail

Exclusive Restaurant se lance en franchise

Exclusive Restaurant se lance en franchise Dossier de Presse / Décembre 2012 Exclusive Restaurant se lance en franchise Parce qu un bon moment peut faire toute la différence. Ex c l usi ve R esta u ran ts - SAS au capital de 44 560 - RCS Par i

Plus en détail

Secteur Finance - Assurance

Secteur Finance - Assurance Secteur Finance - Assurance isatech est spécialiste des solutions de gestion d entreprise Microsoft Dynamics ERP, CRM et Office365 Les problématiques du secteur financier Selon l INSEE, en 2011, le secteur

Plus en détail

Promouvoir l économie numérique : l enjeu de l emploi dans les industries créatives

Promouvoir l économie numérique : l enjeu de l emploi dans les industries créatives RÉSUMÉ Mars 2010 Promouvoir l économie numérique : l enjeu de l emploi dans les industries créatives de l UE TERA Consultants L étude a été réalisée par TERA Consultants, un cabinet de conseil indépendant

Plus en détail

stimuler son développement commercial grâce au digital ETUDE DE CAS NORAKER

stimuler son développement commercial grâce au digital ETUDE DE CAS NORAKER stimuler son développement commercial grâce au digital ETUDE DE CAS NORAKER QUELS ENJEUX POUR NORAKER? UNE JEUNE ENTREPRISE DE POINTE EN QUÊTE DE DÉVELOPPEMENT Noraker est une entreprise scientifique :

Plus en détail

RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue

RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue Paris, le 05/03/2015 RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue Swiss Life France annonce une progression de son résultat opérationnel

Plus en détail

Découvrez les clés de la réussite sur les marchés britannique et irlandais

Découvrez les clés de la réussite sur les marchés britannique et irlandais Rencontres professionnelles E-COMMERCE Royaume-Uni et Irlande Londres et Dublin Du 16 au 18 septembre 2014 Découvrez les clés de la réussite sur les marchés britannique et irlandais VOUS ÊTES... Un e-commerçant

Plus en détail

Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE

Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE Un aperçu du nouveau sous-programme LIFE Action pour le climat 2014-2020 istock Action pour le climat Qu est-ce que le nouveau sous-programme LIFE

Plus en détail

La Région de Manchester

La Région de Manchester Zoom Région La Région de Manchester Sylvie Morton, Business Development Manager, Manchester s Investment and Development Agency (MIDAS) Le succès croissant qu a connu la région Manchester au cours de ces

Plus en détail

Baromètre des investissements numériques en France

Baromètre des investissements numériques en France Baromètre des investissements numériques en France Novembre 2015 Objectifs Baromètre des investissements numériques en France avec pour objectifs : de suivre l évolution de l opinion des responsables informatique

Plus en détail

DASSAULT SYSTEMES Newswire Conférence Téléphonique 2013 Résultats du Deuxième Trimestre Jeudi 25 juillet 2013

DASSAULT SYSTEMES Newswire Conférence Téléphonique 2013 Résultats du Deuxième Trimestre Jeudi 25 juillet 2013 DASSAULT SYSTEMES Newswire Conférence Téléphonique 2013 Résultats du Deuxième Trimestre Jeudi 25 juillet 2013 Thibault de Tersant Directeur Général Adjoint, Affaires Financières Bonjour à tous et merci

Plus en détail

Le marché français des logiciels et services ERP poursuit sa croissance

Le marché français des logiciels et services ERP poursuit sa croissance COMMUNIQUE DE PRESSE Le marché français des logiciels et services ERP poursuit sa croissance Paris, février 2008 Le marché des logiciels et services ERP est resté dynamique et en progression en 2006 et

Plus en détail

La Consommation et la Production Durables en un clic

La Consommation et la Production Durables en un clic PORTAIL MONDIAL DE LA CPD Consommation et Production Durables www.start.scpclearinghouse.org La Consommation et la Production Durables en un clic Animé par Action Mondiale pour la Consommation et la Production

Plus en détail

A la recherche de vents porteurs

A la recherche de vents porteurs OCTOBRE 2014 A la recherche de vents porteurs Le bilan d activité des TPE-PME pour le troisième trimestre s inscrit dans le prolongement des trimestres précédents. Après avoir été un peu plus favorable

Plus en détail

Secrets de la réussite des PME

Secrets de la réussite des PME Secrets de la réussite des PME Avril 2015 Si vous êtes l un des nombreux propriétaires de PME qui cherchent des façons d accroître leur profit, le moment est peut-être idéal pour croître. Un récent sondage

Plus en détail

Pourquoi la Grande Vitesse au Maroc?

Pourquoi la Grande Vitesse au Maroc? Pourquoi la Grande Vitesse au Maroc? Au cours de la dernière décennie, la politique des grands chantiers initiée et conduite par SA MAJESTE LE ROI MOHAMMED VI que dieu l assiste a permis de développer

Plus en détail

Consultation pré-budgétaire. Préparé à l attention du ministre des Finances

Consultation pré-budgétaire. Préparé à l attention du ministre des Finances Consultation pré-budgétaire Préparé à l attention du ministre des Finances Saint-Antoine, Nouveau-Brunswick Octobre 2009 Les priorités du CÉNB : - le Plan d action pour l autosuffisance du nord du Nouveau-Brunswick;

Plus en détail

Au cours du 3 ème trimestre 2013. Perspectives 2013 13.26

Au cours du 3 ème trimestre 2013. Perspectives 2013 13.26 13.26 Accélération de la croissance du chiffre d affaires au 3 ème trimestre : + 12 % à périmètre et taux de change constants du chiffre d affaires première monte équilibrée entre les différentes régions

Plus en détail

Réforme du dispositif d aide à l internationalisation des entreprises

Réforme du dispositif d aide à l internationalisation des entreprises Réforme du dispositif d aide à l internationalisation des entreprises D O S S I E R D E P R E S S E O c t o b r e 2 0 0 8 Information journalistes : Dominique Picard, Responsable Relations presse, UBIFRANCE

Plus en détail

SOMMAIRE EXÉCUTIF SOMMAIRE EXÉCUTIF PORTRAIT DU SECTEUR PRINCIPALES FORCES ET FAIBLESSES DÉFIS ET ENJEUX ORIENTATIONS ET PISTES DE DÉVELOPPEMENT

SOMMAIRE EXÉCUTIF SOMMAIRE EXÉCUTIF PORTRAIT DU SECTEUR PRINCIPALES FORCES ET FAIBLESSES DÉFIS ET ENJEUX ORIENTATIONS ET PISTES DE DÉVELOPPEMENT SOMMAIRE EXÉCUTIF PORTRAIT DU SECTEUR Taille et structure de l industrie Livraisons et commerce international Production Ressources humaines Recherche et développement Développement durable PRINCIPALES

Plus en détail

Horizon PME. Synthèse. Etude des besoins pour la croissance des PME. Croissance des PME de l Edition de logiciels et Solutions internet :

Horizon PME. Synthèse. Etude des besoins pour la croissance des PME. Croissance des PME de l Edition de logiciels et Solutions internet : Horizon PME Etude des besoins pour la croissance des PME Synthèse Croissance des PME de l Edition de logiciels et Solutions internet : Quels besoins pour financer leurs activités innovantes? Auteurs :

Plus en détail

Information financière trimestrielle au 30 septembre 2012

Information financière trimestrielle au 30 septembre 2012 Information financière trimestrielle au 30 septembre 2012 Chiffre d affaires : En dépit d un contexte économique incertain, le groupe Capgemini a réalisé au 3 ème trimestre 2012 un chiffre d affaires consolidé

Plus en détail

Consultations sur la. Banque de développement économique. du Québec

Consultations sur la. Banque de développement économique. du Québec Consultations sur la Banque de développement économique du Québec Commission de l économie et du travail Assemblée nationale du Québec 15 mai 2013 Table des matières Recommandations de Réseau Capital 3

Plus en détail