LE JAPON a la page LES BREVES. 1/ TRIBUNE1/ LES BRÈVES 2 / ÉCONOMIE Des trains japonais sur SOMMAIRE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LE JAPON a la page LES BREVES. 1/ TRIBUNE1/ LES BRÈVES 2 / ÉCONOMIE Des trains japonais sur SOMMAIRE"

Transcription

1 LE JOURNAL DE JETRO PARIS - N O 83 / 2 E TRIMESTRE 2014 LE JAPON a la page SOMMAIRE 1/ TRIBUNE1/ LES BRÈVES 2 / ÉCONOMIE Des trains japonais sur les rails du monde 4 / L INTERVIEW Kentaro Kata & Thibaut Mallet de Chauny, EXA Partners 5 / FOCUS Le Japon encourage l emploi féminin pour faire face au manque de main d œuvre 6 / INVESTIR Pleins feux sur les technologies de l information au Japon 7 / À VOS AGENDAS 8 / HORIZONS JAPON Nouveau programme RIT / Clap de fin au Marché du film TRIBUNE Un programme très parisien le mois dernier pour le Premier ministre japonais qui présidait la réunion ministérielle de l OCDE à Paris. Shinzo Abe, en France du 4 au 6 mai, a pu en outre s entretenir dans une réunion au sommet avec François Hollande et rencontrer au cours d un déjeuner une dizaine de chefs d entreprises français. Le Premier ministre Abe a pu leur expliquer la stratégie de croissance choisie par le Japon dont l un des objectifs affichés est le doublement de l'investissement étranger au Japon d ici Les échanges ont mis l accent sur l importance de l investissement comme moteur de la croissance et la nécessité d une politique franche de soutien. Parmi les nouvelles mesures adoptées depuis avril pour soutenir le développement des investissements français au Japon, Jetro s appuiera sur des spécialistes industriels pour renforcer ses équipes. Nous avons procédé à la sélection d un partenaire ayant une bonne connaissance sur les milieux industriels au Japon comme en France. Ce spécialiste, sous contrat avec Jetro, se chargera d identifier les investisseurs potentiels français et d établir un contact. Il pourra répondre à leurs questions sur l'environnement de l investissement, leur présenter une analyse du marché et les renseigner sur les outils incitatifs à leur disposition. Sur demande, le spécialiste pourra fournir à l entreprise française des informations clés sur des partenaires potentiels japonais. Enfin, en phase de maturation du projet, il pourra organiser la mise en relation de l entreprise avec des collectivités locales. Bien que le marché japonais soit attractif, de nombreuses entreprises françaises demeurent timides par manque de connaissances sur l environnement économique. La conjugaison de nos efforts avec l expertise des spécialistes industriels renforce la qualité de notre offre de services. Jetro a déjà accompagné les investissements de nombreuses sociétés françaises au Japon. Il nous faut redoubler d efforts pour atteindre les nouveaux objectifs. [Koji Toyokuni, Directeur général] LES BREVES Le nombre de saisies douanières de produits contrefaits a atteint des records en 2013 au Japon, avec plus de cas. Selon une étude de Japan Patent Office, près de 22 % des entreprises japonaises ont eu à subir une contrefaçon en 2012, principalement en Chine et en Asie. Le montant moyen des pertes par entreprise est en baisse (190 millions de yens). ////// Afin de contribuer à l attractivité touristique du Japon, la liste des produits susceptibles d être détaxés sera élargie à compter du 1 er octobre 2014 à certains produits de consommation courante, en particulier aux produits locaux tels que boissons et spécialités culinaires. ////// L autorité japonaise de régulation des services financiers (Financial Services Agency) presse les trop nombreuses banques régionales d accélerer leur consolidation, à travers des alliances ou des acquisitions, en prévision de la contraction de leurs activités liée à la baisse de la population. //////

2 ÉCONOMIE DES TRAINS JAPONAIS SUR LES RAILS DU MONDE Après des percées remarquées au Royaume Uni et aux Etats Unis, anciennes chasses gardées des constructeurs européens et canadiens, les majors du secteur ferroviaire japonais, tels que Hitachi, Kawasaki Heavy Industries, Nippon Sharyo, Kinki Sharyo ou encore J Trec, ne cessent d affirmer leur présence à l international. Ces derniers, grâce notamment à des stratégies innovantes et des réorganisations majeures, se positionnent plus efficacement en réponse aux opportunités offertes par les marchés extérieurs, notamment les pays émergents, tandis que le marché nippon, moins dynamique mais qui reste d ampleur, voit participer des acteurs étrangers nouveaux, ouvrant la porte à des opportunités inédites de partenariat. Sans compter que la très grande vitesse nippone se trouve à la veille d un bond technologique majeur. Quatorze ans après l ouverture de son bureau londonien, Hitachi vient d installer le siège mondial de sa division ferroviaire à Londres. Bien qu avec environ employés, la division ferroviaire de Hitachi reste relativement petite au sein du groupe de employés, cette décision est significative de la volonté du constructeur d amplifier le potentiel de ses activités autour du rail matériel roulant, signalisation et équipements en Europe. 2 Une percée remarquée dans le berceau du chemin de fer Cette réorganisation fait suite au premier contrat décroché en 2005 par Hitachi Rail Europe, avec à la clé la livraison de 29 rames Class 395, le premier train à grande vitesse du royaume, pour une mise en service en décembre L expérience concluante, réalisée sans rallonge budgétaire et avec six mois d avance sur le calendrier initial, a permis à Hitachi de remporter un nouveau contrat d 1,2 milliard de livres sterling pour fabriquer les 270 voitures de la prochaine génération de trains inter cités britanniques dans son usine de Newton Aycliffe, dans le Nord Est de l Angleterre. Cette unité de production, qui a pour objectif de renforcer la présence de Hitachi au Royaume Uni, mais aussi en Europe et dans les régions voisines, atteindra son potentiel maximum de production en et de l autre côté de l Atlantique Kawasaki Heavy Industries (KHI), via sa filiale américaine Kawasaki Rail Car, a remporté en septembre dernier une commande ferme de 92 voitures M 9 pour le réseau de la banlieue de New York, avec des options pour 584 voitures supplémentaires, portant le total du contrat à 1,83 milliard de dollars, soit le plus gros contrat ferroviaire jamais remporté par KHI. Celui ci fait suite aux commandes émises entre 2010 et 2013 par la Washington Metropolitan Area Transit Authority pour un total de 528 voitures de métro 7000 Series, d un montant d 1,07 milliard de dollars. A ce jour, en incluant la transaction new yorkaise, la firme de Kobé, avec ses deux unités de production locales, a fabriqué plus de voitures à destination des Etats Unis. Et ce n est pas fini : outre le transport urbain, les projets de LGV New York Washington, Le Class 395 de Hitachi (Photo : Hitachi) Dallas Houston et Los Angeles San Francisco offriront de nouvelles opportunités. Les autres constructeurs tirent aussi leur épingle du jeu : Kinki Sharyo a reçu en août 2012 une commande de 78 véhicules légers sur rail pour la ville de Los Angeles, ce qui constitue son 16 e contrat remporté aux Etats Unis. Enfin, Nippon Sharyo, dont le siège se trouve dans le cœur industriel du Japon, à Nagoya, vient d investir 35 millions de dollars pour agrandir son unité de production à proximité de Chicago afin de répondre à une commande de 130 voitures de transport urbain pour 352 millions de dollars. Depuis 1982, un total de 886 voitures ont été livrées par Nippon Sharyo aux exploitants américains. Cette réussite japonaise outre atlantique s explique par la reconnaissance de l expertise accumulée sur l archipel, du respect des délais de livraison, de la fiabilité et de la haute technicité du matériel, ou encore de l engagement en matière de service aprèsvente : surmontant les contraintes imposées par le Buy American Act en termes d approvisionnement ou de montage local, les constructeurs japonais Kawasaki (25 %), Nippon Sharyo (11 %) et Kinki Sharyo (7 %) représentent à eux trois 43 % du marché ferroviaire américain sur la période La part de marché mondiale des sociétés nippones étant estimée à 10 %, une grande marge de progression subsiste donc dans les autres régions du monde, à commencer par les pays émergents, dont les projets d aménagement en infrastructures alimentent la croissance mondiale soutenue du secteur, supérieure à 2 % par an, et qui atteindra en 2020 un chiffre d affaires de 157 milliards d euros.

3 Coopération franco japonaise dans les marchés émergents Alors que, historiquement, les consortiums de l archipel se cantonnaient le plus souvent à la fourniture de matériel roulant et d équipements, on voit apparaître de plus en plus des équipes japonaises proposer des solutions globales. C est le cas de l opérateur JR East, de la maison de commerce Marubeni et de Toshiba (le géant de l électronique est aussi un équipementier majeur dans le ferroviaire), qui ont remporté un contrat d une valeur de 40 milliards de yens pour équiper la Purple Line, au cœur de Bangkok. Cette opération inclut un service de maintenance pendant dix ans, ce qui était inédit pour un consortium nippon à l étranger. D autre part, des partenariats franco japonais voient aussi le jour dans des pays tiers : le contrat d aménagement de la Green Line du métro de Taichung, à Taiwan, en est un exemple. Décroché par un consortium international conduit par KHI, en coopération avec Alstom Transport pour la signalisation, ce projet contribuera à accélérer l expertise de la firme de Kobé à l international : outre les 36 rames à livrer pour 2017, Kawasaki conduira le projet dans sa totalité, une première là aussi. Pour répondre à ces nouveaux défis, à commencer par les nombreux projets de LGV en Asie et ailleurs, 25 des plus grands acteurs de l archipel ont constitué l International High Speed Rail Association le 1 er avril dernier afin de positionner plus efficacement l offre nippone, via notamment la promotion à l international de la standardisation des normes de sécurité radicales une combinaison de lignes dédiées uniquement à la grande vitesse avec un système de contrôle automatique de train (ATC), garante d un service commercial fiable et élevé du Shinkansen, le TGV japonais. Les avancées de Thalès et Alstom au Japon Outre les coopérations dans les pays tiers, les intervenants français du secteur se positionnent également au Japon. Sans revenir sur la supposée fermeture de son marché ferroviaire, il est utile de rappeler que les importations japonaises de matériel européen dans ce domaine sont supérieures à ses exportations vers cette destination, signe que de nombreux équipementiers du vieux continent ont réussi sur le marché japonais. Par ailleurs, contrairement à la France, le secteur ferroviaire japonais est essentiellement constitué d opérateurs privés, aux exigences très élevées notamment en matière de suivi en amont et en aval de la conclusion des contrats. INDUSTRIE FERROVIAIRE : LES ÉCHANGES DE L UE AVEC LE JAPON Source : World Trade Atlas Cependant, excellence et persévérance permettent aux grands constructeurs européens de réussir à percer : après la présélection en 2013 de deux entreprises françaises Alstom et Thalès par l exploitant de chemin de fer JR East, c est finalement Thalès qui a été retenu en janvier 2014 pour mettre en place une nouvelle signalisation ferroviaire sur un tronçon de 30 kilomètres de la ligne Joban à Tokyo. Avec ce contrat, JR East a retenu l expertise de Thalès et de son système de signalisation CBTC, déjà implanté sur km de voies dans le monde. Citons également en exemple de partenariat franco japonais le protocole signé en juin 2013 entre Alstom et Japan Transport Engineering Company. Cet accord, qui vise à évaluer conjointement le marché japonais des tram trains et des tramways, permettra d identifier d une part les opportunités éventuelles qu offre le Japon pour Citadis, le tramway bien connu d Alstom, et d autre part les possibilités de fabrication locale et de mise en conformité aux normes japonaises. Le train du futur, sans être zen, lévite Avec aujourd hui passagers quotidiens dans le Shinkansen, des départs toutes les 3 minutes aux heures de pointe à la gare de Tokyo et un retard moyen annuel de 36 secondes (en dépit des tremblements de terre et des typhons), le marché japonais de la grande vitesse a réalisé des prouesses pendant près d un demi siècle depuis son avènement pour les Jeux olympiques en Et le réseau, dont la Suède veut s inspirer pour relier les grandes villes du pays, continue son expansion : la nouvelle ligne du Shinkansen Hokuriku reliera la ville de Kanazawa à la capitale dès Toutefois, la très grande vitesse japonaise est à l aube d un bond technologique d envergure avec le Maglev, acronyme de «lévitation magnétique», et sa vitesse commerciale de 500 km/h. Avec cette technologie développée par l opérateur JR Tokai, le train est en sustentation magnétique à une dizaine de centimètres audessus des rails. Le contact avec les rails étant inexistant, les problématiques liées aux frottements et au bruit sont éliminées, ce qui permet d augmenter sensiblement la vitesse d exploitation. JR Tokai entamera cette année la construction de 286 km de lignes entre Tokyo et Nagoya pour une mise en service à l horizon 2027, avant de prolonger la ligne jusqu à Osaka en Actuellement d un peu plus d une heure trente minutes, la durée du trajet sera réduite à 40 minutes. Et le temps, c est de l argent : avec 246 km de tunnels, soit 86 % de la distance, les coûts de construction excéderont les 38 milliards d euros, pris en charge pour la quasi totalité par l opérateur. Pour développer cette nouvelle technologie à l étranger, JR Tokai a un représentant de choc en la personne du Premier ministre Shinzo Abe : suite au projet de l administration Obama d introduire une LGV sur la côte est, le gouvernement japonais a proposé en février 2013 l option du Maglev, avec à la clé un financement en yens pour couvrir la moitié des frais de construction de la portion entre Washington et Baltimore. [Pierrick Grenier] 3

4 L INTERVIEW Photos : Exa Partners Kentaro Kata & Thibaut Mallet de Chauny, Partenaires fondateurs EXA Partners 4 Pouvez vous nous présenter en détails votre société EXA Partners? Kentaro Kata : EXA Partners est un incubateur de projets globaux basé à Paris et à Newport Beach (Californie). La société a été fondée en 2010 par trois entrepreneurs, Thibaut Mallet de Chauny, Takeshi Nobuhara et moi même. Nous nous appuyons sur notre expérience des affaires internationales et notre esprit d entreprise pour développer des projets innovants et accompagner les entreprises dans leur développement entre l'europe, les États Unis et l'asie. Nous nous sommes entourés d une équipe de 17 personnes (gestion de projet, études de marché, communication, relations presse, IT, administratif) pour exécuter ces projets. Thibaut Mallet de Chauny : Nous conseillons des entreprises japonaises par exemple Rakuten, NTT DoCoMo, Fujitsu ou Hitachi dans leur développement à l international. Nous travaillons en amont pour définir la stratégie (marché cible) et l approche (développement organique ou acquisition) et accompagnons nos clients jusqu à l intégration (en cas d acquisition) et/ou l exécution du plan de développement. Nous intervenons opérationnellement (marketing, communication, administration, IT) pour l implantation en France de nos clients japonais. C est le cas par exemple pour Ippudo dans le cadre de la mise en place de ses restaurants à Paris. K.K. : Nous avons également coorganisé Paris Ramen Week en début d année et assurons la représentation de la ville de Kyoto en France. Nous développons aussi nos propres projets : Exa Air, société de production et distribution d emballages innovants basés sur une technologie japonaise brevetée ; Le Canal, une solution d e commerce globale pour aider les marques françaises à se développer notamment sur le Japon, et Ryokan Experience, un site global de réservation dédié aux ryokan. Vous avez été sélectionné par Jetro dans le cadre du projet Industry Expert. En quoi consiste ce projet et à quels niveaux votre société intervient elle? K. K. : Le projet piloté par Jetro consiste à soutenir les sociétés françaises qui pourraient être intéressées par une première implantation ou un nouveau développement sur le marché japonais et à les aider dans leur démarche d analyse du marché, puis d entrée et de développement sur le marché japonais. Le Japon reste compliqué à appréhender pour les entreprises étrangères. L investissement étranger ne représente aujourd hui que 3,7 % du PIB, à comparer aux 39,5 % en France. Pourtant, avec 127 millions d habitants et le 3 e PIB mondial, le Japon est un marché cible important pour les produits de consommation et les services. T. M. de C. : Le marché japonais offre également de nombreuses opportunités en termes de technologie et de savoir faire. Le Japon se positionne par exemple au 5 e rang mondial pour les dépenses en R&D et au 12 e pour l accès aux technologies de l information (WIPO / INSEAD 2013). La connaissance du marché japonais et des opportunités nous permet, à Jetro et à nous mêmes, de cibler les entreprises françaises que le programme pourrait intéresser. Nous travaillons également avec des partenaires (banquiers d affaires, fonds d investissement, sociétés de conseil et cabinets d avocats) pour identifier des sociétés qui sont déjà en réflexion. K.K. : Nous accompagnons ces entreprises en leur présentant des informations et analyses ciblées sur le marché japonais pour leur permettre de mieux appréhender le potentiel local (structure du marché, environnement réglementaire ) et les acteurs locaux. Nous aidons ensuite la société à identifier la meilleure approche de développement (organique, partenariat, acquisition) et à approcher des partenaires et acquisitions éventuelles. Ce travail devrait permettre à l entreprise d investir et de s implanter sur le marché. Quel conseil donneriez vous à une société française qui s interroge sur le Japon? T. M. de C. : Les produits, services et les entreprises françaises jouissent généralement d une bonne image au Japon. Bien exécutée, l entrée sur le marché peut se révéler être un axe majeur de croissance pour l entreprise française. De nombreux succès sont là (LVMH, Ladurée, Renault Nissan, Michelin, AXA ) pour nous le rappeler. Il ne faut donc pas hésiter à engager la réflexion. [Propos recueillis par Patricia Cohen]

5 FOCUS LE JAPON ENCOURAGE L EMPLOI FÉMININ POUR FAIRE FACE AU MANQUE DE MAIN D ŒUVRE En comparaison des autres pays développés, les femmes sont sous représentées au Japon tant au sein des entreprises qu en politique. Alors que le manque de main d œuvre, dû au vieillissement de la population japonaise, est de plus en plus manifeste, le Premier ministre Shinzo Abe incite à une plus grande participation des femmes à l économie en les encourageant à travailler davantage. Renforcer l activité professionnelle féminine, mais également celle des jeunes et des seniors, s inscrit dans le volet des réformes structurelles déclinées dans la troisième flèche des Abenomics, d où le surnom de Womenonics. Selon une étude publiée en 2012 par Manpower sur la pénurie des talents, l archipel est le pays où ce problème est le plus sévère et plus de quatre entreprises sur cinq indiquent avoir de la peine à trouver des candidats qualifiés. Le secteur public loin d être exemplaire Le taux actuel de la main d œuvre féminine entre 25 et 44 ans s établit à 68 %, avec un objectif de 73 % en Au Japon, une large proportion de femmes cesse de travailler après s être mariées ou à la naissance de leur premier enfant, ne retournant sur le marché de l emploi qu une fois leurs enfants élevés, souvent à temps partiel ou avec un contrat temporaire. Selon l indice global des écarts entre hommes et femmes (Gender Gap Index), établi par le Forum économique mondial afin d évaluer les écarts dans quatre domaines (économie, éducation, santé et politique), le Japon se situe en 105 e position sur 136 pays, en Dans le secteur privé, Shinzo Abe a émis le vœu que les entreprises relèvent le nombre de femmes à des postes de direction et leur a notamment demandé de nommer au moins une femme dans leur conseil d administration. Cette proposition a reçu un écho favorable de plusieurs organisations patronales et des nominations récentes semblent aller dans le sens d une évolution : en mars dernier Chie Shimpo est devenue présidente de Nomura Trust and Banking et Keiko Tashiro la première femme membre du conseil d administration de Daiwa Securities. Cependant, les Japonaises restent très peu présentes dans les entreprises où elles représentent moins de 1 % des membres des conseils d administration (environ 25 % en France en 2014). D autres mesures, qui pourraient être mises en place dès avril 2015, sont envisagées par le gouvernement, par exemple au moment de l attribution des appels d offres publics, pour lesquels la place des femmes dans l entreprise se portant candidate pourrait faire partie des critères de sélection. Dans l administration publique, alors que le gouvernement Abe ne compte aujourd hui que deux femmes parmi les dix neuf COMPARAISON DU TAUX D EMPLOI FÉMININ PAR TRANCHES D AGE (2011) Source : Agee (*) ans pour les données des Etats Unis et de la Suède. (**) pour la Suède membres de son Cabinet, le gouvernement se fixe comme objectif 30 % de femmes à des postes supérieurs à l horizon Les chiffres publiés en décembre 2012 par le Bureau sur l égalité hommes femmes, au sein du Cabinet, montre que la part des femmes ayant atteint au moins la fonction de directeur s établit à 6,9 % dans le secteur privé, contre 2,6 % dans la fonction publique. Un meilleur équilibre famille travail Souhaitant mettre les projecteurs sur les entreprises qui agissent en faveur du travail féminin, le ministère de l Economie, du Commerce et de l Industrie (Meti) et la Bourse de Tokyo ont créé un label identifiant, parmi les entreprises cotées, celles qui facilitent la place des femmes au travail, sur la base de deux critères : le soutien à l avancement des femmes et les actions en faveur de l équilibre entre travail et vie familiale. Le label Nadeshiko a ainsi été attribué à 26 entreprises en mars 2014, chacune de ces entreprises se positionnant comme chef de file dans son industrie. En japonais, le terme ikumen né de la contraction de ikuji (soins aux jeunes enfants) et de l anglais men (hommes) désigne les pères qui s impliquent dans la vie du foyer. Développer un environnement de travail qui encourage les pères à jouer un rôle actif dans l éducation de leurs enfants fait partie des projets actuellement à l étude, de même que l allongement de la durée du congé parental, jusqu à trois ans. L accès à des modes de garde de qualité est cependant une priorité. Aujourd hui deux millions d enfants fréquentent des crèches, mais de nombreuses familles qui souhaitent trouver une place viennent grossir les listes d attente. Dans les deux années à venir, places supplémentaires devraient être créées, chiffre qui sera doublé d ici 2017, pour que le Japon atteigne les mêmes niveaux qu en France ou en Suède. [Isabelle Comtet] 5

6 INVESTIR PLEINS FEUX SUR LES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION AU JAPON Secteur en constante évolution, les technologies de l information et de la communication sont un des principaux moteurs de l économie mondiale et figurent parmi les secteurs les plus attractifs et prometteurs au Japon. Déjà en 2010, la taille du marché japonais représentait milliards de yens, soit 10,7 % de la totalité des industries. L analyse des caractéristiques de ce secteur permet de mieux cerner les niches d avenir de ce marché, dont l essor est accompagné par des mesures gouvernementales. 6 Avec le déploiement du haut débit au Japon, le trafic sur internet, c est à dire le volume des communications, poursuit sa croissance, passant de 257 Gbit/s en 2004 à Gbit/s en 2012, soit environ sept fois plus en l espace de huit ans. D après le ministère japonais des Affaires intérieures et des Communications, le taux de pénétration de l internet mobile s établissait à 89,5 % en 2010, le plus élevé au monde. Le trafic mobile connaît lui aussi un réel essor puisqu il a plus que doublé en un an, de 2011 à Pour faire face à la hausse vertigineuse de ce trafic, les opérateurs de téléphonie mobile japonais mettent en place des opérations de délestage, où le trafic est redirigé vers des services publics de réseau local LAN sans fil, au lieu des lignes de téléphonie mobile. Par ailleurs, afin de faciliter l arrivée de nouveaux entrants, les pouvoirs publics ont défini de nouvelles orientations pour le secteur des réseaux sans fil qui vont susciter l intérêt des fournisseurs d accès. Cette évolution s accompagne d une reprise des investissements japonais dans les technologies de l information et de la communication (TIC), après quelques années atones dues au cataclysme financier du choc Lehman Brothers. De nouveaux marchés à exploiter Développement du haut débit, croissance du trafic mobile et reprise des investissements dans les TIC sont autant de facteurs qui, associés à la croissance rapide des ventes de smartphones, mettent en exergue trois secteurs prometteurs : les centres de données, les volumes massifs de données (autrement dit le big data) et les progiciels de gestion intégrés (PGI). En premier lieu, le marché des centres de données est en pleine évolution : dans le matériel, la poursuite des investissements des entreprises dans les TIC entraîne une augmentation de la surface au sol des centres de données ; quant au logiciel, le taux de croissance annuel moyen des services de centres de données étant estimé à 5,4 % entre 2010 et 2016, le marché dépassera les milliards de yens dès Ces perspectives reposent en particulier sur quatre constats : une volonté accrue des entreprises d externaliser la gestion de leurs serveurs face à la hausse du volume de données ; avec l entrée en vigueur du décret des autorités de la métropole tokyoïte sur l amélioration de l environnement urbain et la protection de la santé des citoyens, un nombre accru d entreprises envisage l utilisation de centres de données externes pour réduire leur consommation d énergie ; suite au séisme du Nord Est du Japon, de plus en plus d entreprises s orientent vers des centres de données plus robustes afin d assurer la continuité de leurs opérations ; le développement effréné du cloud computing a conduit les entreprises à accélérer la transition de la propriété à la simple utilisation des équipements informatiques. Actuellement, on assiste à une demande croissante d une part pour les services d hébergement permettant d utiliser des serveurs externes, et d autre part pour des services de mise à disposition de locaux équipés de racks où les entreprises installent leurs propres serveurs et autres équipements. De belles entreprises étrangères comme Verizon Japan, KVH, Equinix Japan ou IBM Japan sont déjà présentes sur ce marché plein d avenir. Des marchés dynamiques Parallèlement, le secteur du big data offre également de belles perspectives. Composé principalement de services de veille économique impliquant la gestion d un volume important de données utilisées par les entreprises lors des processus de prise de décision après stockage, analyse et traitement, le marché du big data devrait atteindre 630 milliards de yens en 2017, soit plus de trois fois sa taille actuelle, et dépasser les milliards de yens à l horizon Plusieurs entreprises étrangères, dont les géants IBM Japan, Hewlett Packard Japan et SAP Japan se sont déjà positionnés sur ce secteur. Enfin, un autre marché laissant présager des perspectives intéressantes est celui des progiciels de gestion intégrés (PGI) intégrant des solutions logicielles multi fonctions. Impacté notamment par la faillite de Lehman et le séisme de 2011, ce secteur affiche depuis 2012 une nouvelle dynamique due en partie à la multiplication des projets de nouvelles installations en prévision du remplacement des systèmes vieillissants. Les investissements prioritaires englobent les systèmes de gestion des chaînes logistiques et de la production ou encore la

7 comptabilité. SAP Japan, Oracle Corporation Japan et Microsoft Japan figurent parmi les entreprises étrangères qui veulent tirer parti au mieux des promesses offertes dans ce domaine en s implantant au Japon. Une réglementation favorable En juin 2013, le gouvernement japonais a approuvé la mise en application de la réforme de la réglementation pour contribuer à la croissance dynamique des technologies de l information et de la communication. Elle inclut notamment un cadrage de l utilisation des données informatiques massives et la promotion du recours aux TIC dans le secteur médical. L usage du big data par les entreprises est en partie freiné par la législation sur la protection des données personnelles. C est pourquoi le gouvernement a clarifié dans quelle mesure des données pouvaient être traitées sans enfreindre la réglementation. Dans le secteur médical, les réformes s appliquent en particulier à la vente sur internet des médicaments sans ordonnance, à la promotion des soins médicaux à distance et la numérisation des dossiers médicaux et des ordonnances. [Patricia Cohen] + D INFOS : LE MARCHÉ DU «BIG DATA» : PRÉVISIONS DE FORTE CROISSANCE Les chiffres des années 2012 à 2020 sont des prévisions. Source : «Big Data Market 2012», Yano Research Institute Le graphique ci dessus a été établi en fonction des scénarios suivants : 1. à court terme (2011) : stimulation de l investissement principalement dans l analyse de données ; 2. à moyen terme (2015) : promotion de l investissement dans l utilisation du big data afin d acquérir un avantage concurrentiel, à l avant garde des évolutions structurelles dans l industrie ; 3. à long terme (2017) : utilisation des technologies du big data dans les infrastructures des villes intelligentes (smart cities), optimisation des gaspillages et des excès de la société. A VOS AGENDAS 7 1 ER JUILLET 2014 DU 4 AU 7 JUILLET 2014 DU 19 AU 23 OCTOBRE 2014 La CCI Paris Ile de France organise une session de formation interculturelle «Décoder la culture japonaise pour réussir avec ses partenaires japonais». L objectif est de faire découvrir les bases de la culture japonaise pour savoir communiquer, présenter son entreprise, négocier et travailler avec les Japonais. + D INFOS : parisidf.fr/web/international/decoder la culturejaponaise pour reussir avec ses partenaires japonais DU 7 AU 9 NOVEMBRE 2014 Jetro et la Préfecture d Aichi exposeront sur le stand de l Office national du tourisme japonais (JNTO) au Salon international du tourisme et des voyages de Colmar. Le Japon sera le pays invité d honneur de cette 30 e édition. + D INFOS : CONTACTS : info et Jetro organise la participation d exposants japonais au salon du prêt à porter Who s Next qui se tiendra au parc des Expositions de Paris Porte de Versailles. CONTACT : prs Jetro organise le pavillon Japon au Salon international de l agroalimentaire (Sial) à Paris Nord Villepinte. + D INFOS : CONTACT : food MISSIONS DE PROSPECTION AU JAPON Le Centre UE Japon pour la coopération industrielle a été fondé par la Commission européenne et le Meti avec le soutien de Jetro. Dans le cadre de sa mission de promouvoir et de soutenir la coopération UE Japon entre clusters, le Centre organise deux missions de 5 jours au Japon pour les managers de clusters européens et leurs PME membres. <BIO CLUSTER MISSION to Japan> Dates de la mission au Japon : octobre 2014 Date limite de candidature : 16 juin 2014 La mission ciblant le secteur de la biotechnologie sera organisée en marge du salon BioJapan 2014 à Yokohama. (http://www.ics expo.jp/biojapan/). + D INFOS : japan.eu/global/business training/bio cluster mission.html NOUVEAU! <NANO CLUSTER MISSION to Japan> Dates de la mission au Japon : janvier 2015 Date limite de candidature : 30 octobre 2014 La mission ciblant le secteur de la biotechnologie sera organisée en marge du salon Nanotechexpo 2015 à Tokyo (http://www.nanotechexpo.jp/). + D INFOS : japan.eu/detail business programmes/nanotech Japan Cluster Mission 2015

8 HORIZONS JAPON Nouveau programme RIT Mis en œuvre depuis 2007 par Jetro, les programmes RIT (Regional Industry Tie Up) ont pour objectif de contribuer à la réalisation de collaborations industrielles interrégionales avec le Japon. Un des programmes nouvellement engagés ambitionne de mettre en place des partenariats entre un cluster pharmaceutique de la Préfecture de Toyama, sous la conduite de Toyama Pharmaceutical Association, et Polepharma qui, avec ses 150 adhérents, représente une concentration unique de laboratoires pharmaceutiques et un tissu industriel de fournisseurs couvrant la région du Centre, une partie de l Ile de France et la Normandie. Centre majeur de production pharmaceutique, la région de Toyama, sur la côte ouest de l archipel, regroupe près d une centaine d entreprises représentant les différents stades de développement, de production et de distribution des médicaments et aujourd hui en quête d échanges technologiques ou commerciaux, mais aussi de co développements avec des sociétés françaises. Fin juin, une délégation de chefs d entreprises et de chercheurs de la Préfecture de Toyama sera en France afin d intensifier et d élargir des premiers contacts établis lors d une précédente visite à l automne Outre des visites d entreprises et de laboratoires, des rencontres sont prévues avec des entreprises du secteur pharmaceutique français, en particulier des membres de Polepharma. Les programmes RIT peuvent s étendre sur une durée de trois ans ponctués de missions et d échanges bilatéraux afin de déboucher sur des collaborations industriels. Six nouveaux programmes ont été adoptés depuis avril 2014 (début de l année fiscale japonaise) et complètent quatre autres programmes déjà en cours. [Isabelle Comtet] EN SAVOIR + : kusuri.jp/en/ 8 Clap de fin au Marché du film L édition 2014 du Marché du film, qui se tient chaque année en marge du Festival de Cannes, a fermé ses portes le 23 mai sur un bilan positif. La barre des participants devrait être franchie, avec 117 pays participants, contre 109 l an dernier. Le passage à Cannes est en effet vital pour toucher le marché européen. Sur le stand Japon co organisé avec l association Unijapan (association pour la promotion du cinéma japonais à l étranger), Jetro a rassemblé dix entreprises japonaises, venues présenter leurs films, animations et documentaires. Toutes étaient là pour vendre leurs films, mais quelques unes pouvaient également en acquérir. Certaines sont fidèles au rendez vous cannois depuis de longues années, comme production I.G, Open Sesame, Showgate ou encore Gold View et Kadokawa ; d autres sont présentes depuis peu telles que Tohokushinsha ou Omgact, ou encore totalement novices (ColorBird, Eleven Graphics, Gainax). Une opération nommée Gateway for Directors Japan a été lancée en février dernier afin de mettre en contact des réalisateurs indépendants japonais avec des partenaires potentiels d autres pays. Ce projet est l occasion de célébrer les 90 ans des échanges culturels Photo : Jetro Paris entre la France et le Japon, avec le soutien de l Institut français, l ambassade de France au Japon, Unijapan, la chambre de commerce et d industrie française au Japon, ainsi que la ville de Shizuoka. Après sélection, huit réalisateurs japonais ont pu rencontrer des professionnels du monde entier pour discuter et débattre au pavillon Cinéma du monde lors d une journée spécialement consacrée au Japon. [Caroline Artus] Directeur de la publication : Kôji Toyokuni. Rédacteur en chef : Daisuke Mizuno. Rédaction/publication : Isabelle Comtet Les articles expriment les opinions des rédacteurs et ne reflètent pas nécessairement l opinion de Jetro. Dépôt légal : 2 e trimestre N ISSN : Publication Jetro Paris Organisation japonaise du commerce extérieur 27, rue de Berri Paris. Tél. : Courriel : info Internet : Toute reproduction totale ou partielle en vue de leur publication ou de leur diffusion par quelque moyen et sous quelque forme que ce soit, même à titre gratuit, est strictement interdite sans autorisation écrite préalable.

TIC. Panorama. L'industrie de l'information et de la communication la première industrie japonaise

TIC. Panorama. L'industrie de l'information et de la communication la première industrie japonaise TIC (Technologies de l'information et de la communication) Panorama L'industrie de l'information et de la communication la première industrie japonaise La taille du marché (en PIB réel) des technologies

Plus en détail

Lettres de la préfecture d Aichi, JAPON, No 12. publié en avril 2009

Lettres de la préfecture d Aichi, JAPON, No 12. publié en avril 2009 J adresse ce mail à ceux qui ont pris contact avec nous, le bureau de la préfecture d Aichi/Jetro Paris jusqu à présent ou à ceux qui ont visité l Expo d Aichi 2005. Si vous voulez faire ajouter vos amis

Plus en détail

www.thalesgroup.com Des innovations pour les voyageurs du Grand Paris

www.thalesgroup.com Des innovations pour les voyageurs du Grand Paris www.thalesgroup.com Des innovations pour les voyageurs du Grand Paris 1 2 Avec des solutions françaises et une expertise mondiale dans le domaine du transport, Thales se positionne comme un acteur clé

Plus en détail

Tirez plus vite profit du cloud computing avec IBM

Tirez plus vite profit du cloud computing avec IBM Tirez plus vite profit du cloud computing avec IBM Trouvez des solutions de type cloud éprouvées qui répondent à vos priorités principales Points clés Découvrez les avantages de quatre déploiements en

Plus en détail

Retour à la croissance

Retour à la croissance Après une forte amélioration de ses résultats au T4 2010 et la finalisation de ses programmes d investissement et de réorganisation, Eurofins réaffirme ses objectifs à moyen terme 28 janvier 2011 A l occasion

Plus en détail

La Belgique bonne élève en matière de TIC selon le Baromètre de la société de l information 2015

La Belgique bonne élève en matière de TIC selon le Baromètre de la société de l information 2015 La Belgique bonne élève en matière de TIC selon le Baromètre de la société de l information 2015 Bruxelles, le 16 juillet 2015 Vous pouvez désormais consulter l édition 2015 du Baromètre annuel de la société

Plus en détail

LES ÉVÉNEMENTS INTERNATIONAUX MONTRÉALAIS Programme de soutien de Tourisme Montréal

LES ÉVÉNEMENTS INTERNATIONAUX MONTRÉALAIS Programme de soutien de Tourisme Montréal Orlando G. Cerocchi LES ÉVÉNEMENTS INTERNATIONAUX MONTRÉALAIS Programme de soutien de Tourisme Montréal :: INTRODUCTION :: OBJECTIF DU PROGRAMME :: FESTIVALS ET ÉVÉNEMENTS TOURISTIQUES ADMISSIBLES :: CHAMPS

Plus en détail

Plan d action Economie Numérique, Secteur des technologies de la communication 2011-2012

Plan d action Economie Numérique, Secteur des technologies de la communication 2011-2012 Plan d action Economie Numérique, Secteur des technologies de la communication 2011-2012 Atelier sur les systèmes d information et de communication dans le secteur public: Etat des lieux, défis et orientations

Plus en détail

Les mesures en faveur de

Les mesures en faveur de Les mesures en faveur de l attractivité Invest in France La France est une destination de premier ordre pour les investissements directs étrangers. Elle accueille sur son sol plus de 0 000 entreprises

Plus en détail

NOTE D'INFORMATION SUR L'ÉMISSION OBLIGATAIRE DE $.US 1 MILLIARD SUR 10 ANS (JANVIER 2015)

NOTE D'INFORMATION SUR L'ÉMISSION OBLIGATAIRE DE $.US 1 MILLIARD SUR 10 ANS (JANVIER 2015) NOTE D'INFORMATION SUR L'ÉMISSION OBLIGATAIRE DE $.US 1 MILLIARD SUR 10 ANS (JANVIER 2015) En vue d éclairer l opinion publique tunisienne, initiée et non initiée, sur l opportunité de l émission obligataire

Plus en détail

Country factsheet - Juin 2014 Singapour

Country factsheet - Juin 2014 Singapour Country factsheet - Juin 2014 Singapour Sa superficie s étend sur quelques 700 km² et sa population ne dépasse que de peu les 5 millions d habitants, mais du point de vue de la compétitivité et de la modernité,

Plus en détail

LES ENTREPRISES PROSPÈRES SE TRANSFORMENT GRÂCE À DES SOLUTIONS SAP FLEXIBLES

LES ENTREPRISES PROSPÈRES SE TRANSFORMENT GRÂCE À DES SOLUTIONS SAP FLEXIBLES Briefing direction LES ENTREPRISES PROSPÈRES SE TRANSFORMENT GRÂCE À DES SOLUTIONS SAP FLEXIBLES Le Big Data, les réseaux sociaux, les applications mobiles et les réseaux mondiaux modifient de façon radicale

Plus en détail

Votre cloud est-il net?

Votre cloud est-il net? Votre cloud est-il net? Avril 2012 greenpeace.fr Mettre en marche une révolution énergétique 03 2 Votre cloud est-il net? Frank van Biemen / EvoSwitch / Greenpeace Greenpeace Votre cloud est-il net? Résumé

Plus en détail

Pictet - Security : Pour un monde plus sûr

Pictet - Security : Pour un monde plus sûr PICTET - SECURITY Pictet - Security : Pour un monde plus sûr Frédéric Rollin Mars 2014 La demande en produits de sécurité est tirée par trois facteurs puissants : l urbanisation, l accélération de l innovation

Plus en détail

COMITÉ DES FINANCES DE LA CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA : ÉTUDE SUR LE CENTRE CANADIEN D ÉCHANGE DU RENMINBI

COMITÉ DES FINANCES DE LA CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA : ÉTUDE SUR LE CENTRE CANADIEN D ÉCHANGE DU RENMINBI COMITÉ DES FINANCES DE LA CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA : ÉTUDE SUR LE CENTRE CANADIEN D ÉCHANGE DU RENMINBI Introduction Mémoire de la City of London Corporation Présenté par le bureau du développement

Plus en détail

Guide de l importation et de l exportation 2011

Guide de l importation et de l exportation 2011 Guide de l importation et de l exportation 2011 Ministry of Jobs, Tourism and Innovation Guide sur l importation et l exportation 2011 GUIDE DE L IMPORTATION ET DE L EXPORTATION COLOMBIE-BRITANNIQUE Import/Export

Plus en détail

GS1 Tunisia 07/05/2015. République Tunisienne. Ministère du Commerce DÉVELOPPER L E-COMMERCE EN TUNISIE CEPEX 07 MAI 2015 CONTENU

GS1 Tunisia 07/05/2015. République Tunisienne. Ministère du Commerce DÉVELOPPER L E-COMMERCE EN TUNISIE CEPEX 07 MAI 2015 CONTENU UNE NOUVELLE VISION POUR DÉVELOPPER L E-COMMERCE EN TUNISIE CEPEX 07 MAI 2015 CONTENU Tendances du e-commerce dans le Monde E-Commerce en Tunisie Nouvelle Stratégie de Développement du E- commerce en Tunisie

Plus en détail

ITU Telecom World 09 5 au 9 octobre 2009 à Geneva Palexpo

ITU Telecom World 09 5 au 9 octobre 2009 à Geneva Palexpo ITU Telecom World 09 5 au 9 octobre 2009 à Geneva Palexpo APPEL A PROJETS TELECOM 2009 Sommaire Présentation d... 3 à TELECOM WORLD 2009..4 Stand. 5 Communication...7 L offre et le prix...8 Appel à projets...9

Plus en détail

Baromètre CXP : l e-mail supplante le papier et ouvre la porte à la capture multicanal

Baromètre CXP : l e-mail supplante le papier et ouvre la porte à la capture multicanal Baromètre CXP : l e-mail supplante le papier et ouvre la porte à la capture multicanal Le CXP, en collaboration avec ITESOFT et Fujitsu, dévoile les résultats de l édition 2013 de son baromètre «Optimisation

Plus en détail

Entretien avec Jean-François MARIANI. Expert Japon SENIORÉFLEX

Entretien avec Jean-François MARIANI. Expert Japon SENIORÉFLEX Entretien avec Jean-François MARIANI Expert Japon SENIORÉFLEX Ingénieur en chef de l armement (X, Sup Aéro), Jean-François a consacré l essentiel de sa carrière au Japon : chargé de mission au Japon pour

Plus en détail

BILAN DU SECTEUR DU TOURISME : LES TENDANCES DU VOYAGE AERIEN EN 2015

BILAN DU SECTEUR DU TOURISME : LES TENDANCES DU VOYAGE AERIEN EN 2015 BILAN DU SECTEUR DU TOURISME : LES TENDANCES DU VOYAGE AERIEN EN 2015 Un bilan de mi- année des données sur les voyages aériens et une analyse des conséquences pour les voyageurs Introduction L industrie

Plus en détail

Au cours de la dernière décennie, les IDE vers l Afrique ont connu une croissance spectaculaire

Au cours de la dernière décennie, les IDE vers l Afrique ont connu une croissance spectaculaire Par Soraya Oulad Benchiba, Chargée d'études à l'institut Amadeus Au cours de la dernière décennie, les IDE vers l Afrique ont connu une croissance spectaculaire L afflux d IDE en Afrique a été spectaculaire

Plus en détail

La place bancaire de Zurich. Faits et chiffres Edition 2015/2016

La place bancaire de Zurich. Faits et chiffres Edition 2015/2016 La place bancaire de Zurich Faits et chiffres Edition 2015/2016 Avant-propos Pour la région zurichoise, la place bancaire de Zurich revêt une importance décisive. Elle apporte une contribution significative

Plus en détail

Euro - China Smart Mobility city Awards 2015

Euro - China Smart Mobility city Awards 2015 CLUB DES VOITURES ÉCOLOGIQUES Euro - China Smart Mobility city Awards 2015 Dossier de présentation et d inscription Organisé par : Soutenu par : CLUB DES VOITURES ÉCOLOGIQUES Sommaire CONTEXTE 3 LE PRIX

Plus en détail

Avis et SNCF innovent et se lancent dans la mobilité 100 % électrique

Avis et SNCF innovent et se lancent dans la mobilité 100 % électrique Avis et SNCF innovent et se lancent dans la mobilité 100 % électrique 17 novembre 2011 2 Sommaire Edito I La mobilité du troisième millénaire p.5 Le véhicule électrique : vecteur de la mobilité de demain

Plus en détail

Investissements et R & D

Investissements et R & D Investissements et R & D Faits marquants en 2008-2009 - L investissement de l industrie manufacturière marque le pas en 2008 et se contracte fortement en 2009 - Très fort recul de l utilisation des capacités

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE COMMUNIQUÉ DE PRESSE La croissance mondiale des investissements publicitaires se poursuit : les achats publicitaires devraient croître de 4,8% en 2012. Un chiffre en légère progression par rapport aux

Plus en détail

Rapport 2012 de l Observatoire de la téléphonie mobile en Afrique subsaharienne. Résumé

Rapport 2012 de l Observatoire de la téléphonie mobile en Afrique subsaharienne. Résumé Rapport 2012 de l Observatoire de la téléphonie mobile en Afrique subsaharienne Résumé 1 Rapport 2012 de l Observatoire de la téléphonie mobile en Afrique subsaharienne Au cours de la dernière décennie,

Plus en détail

Les data centers. à l ère de la consolidation, de la virtualisation. l informatique verte

Les data centers. à l ère de la consolidation, de la virtualisation. l informatique verte DOSSIER REPONSES Après une phase où l informatique s était largement disséminée dans de nombreux sites, l heure est nettement au regroupement des serveurs et à la consolidation ; cela étant dû à une augmentation

Plus en détail

Répondre aux nouveaux enjeux de la filière automobile française. Dossier de presse

Répondre aux nouveaux enjeux de la filière automobile française. Dossier de presse Répondre aux nouveaux enjeux de la filière automobile française Dossier de presse Octobre 2014 Après de trop longues années de crise, un léger vent d optimisme souffle enfin sur notre industrie automobile.

Plus en détail

PROJET TOSA INFORMATIONS GÉNÉRALES

PROJET TOSA INFORMATIONS GÉNÉRALES PROJET TOSA INFORMATIONS GÉNÉRALES 1 LE BUS DU FUTUR EST SUISSE Grande première suisse et même mondiale, TOSA est un bus articulé à batterie rechargeable pour la desserte des villes. L'énergie de propulsion

Plus en détail

August 2014. ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances

August 2014. ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances August 2014 ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances Résumé L Association canadienne de la construction (ACC) représente 20 000 entreprises membres

Plus en détail

Sondage 2013 des canaux de revente de Direction informatique aperçu et PrIorItéS d affaires des PartenaIreS des FabrIcantS au canada

Sondage 2013 des canaux de revente de Direction informatique aperçu et PrIorItéS d affaires des PartenaIreS des FabrIcantS au canada Sondage 2013 des canaux de revente de Direction informatique aperçu et PrIorItéS d affaires des PartenaIreS des FabrIcantS au canada EN COLLABORATION AVEC : Sondage 2013 des canaux de revente de Direction

Plus en détail

A 13,3 jours, les retards de paiement des entreprises françaises sont au plus haut depuis dix ans.

A 13,3 jours, les retards de paiement des entreprises françaises sont au plus haut depuis dix ans. 1/6 COMMUNIQUE DE PRESSE ALTARES PRESENTE SON ETUDE SUR LES COMPORTEMENTS DE PAIEMENT DES ENTREPRISES EN FRANCE ET EN EUROPE AU 1 ER TRIMESTRE 2015. A 13,3 jours, les retards de paiement des entreprises

Plus en détail

Investissement en capital dans la transformation alimentaire canadienne

Investissement en capital dans la transformation alimentaire canadienne PROGRAMME DE RECHERCHE SUR LE SECTEUR DE LA TRANSFORMATION ALIMENTAIRE PROGRAMME DE RECHERCHE DE LA TRANSFORMATION ALIMENTAIRE / PROJET 6A PROJET 6a : CONNAISSANCES EN MATIÈRE D INNOVATION Investissement

Plus en détail

L impératif des gains de productivité

L impératif des gains de productivité COLLOQUE ANNUEL DE L ASDEQ MONTRÉAL Plan de présentation Montréal, 9 décembre 9 L impératif des gains de productivité Partie L importance de rehausser notre productivité La diminution du bassin de main-d

Plus en détail

Acquisition visant à renforcer significativement notre position dans le secteur des produits de santé grand public

Acquisition visant à renforcer significativement notre position dans le secteur des produits de santé grand public Communiqué de presse Bayer SAS 16 rue Jean-Marie Leclair CS 90106 69266 LYON 09 France Tél. : +33.4.72.85.43.21 www.bayer.fr Acquisition visant à renforcer significativement notre position dans le secteur

Plus en détail

Conférence Toulouse Décembre 2007

Conférence Toulouse Décembre 2007 Conférence Toulouse Décembre 2007 _1 Avertissement Cette présentation contient des informations à caractère prévisionnel. Ces informations qui expriment des objectifs établis sur la base des appréciations

Plus en détail

L IMPLANTATION DES FIRMES CHINOISES ET INDIENNES EN EUROPE

L IMPLANTATION DES FIRMES CHINOISES ET INDIENNES EN EUROPE MINISTERE DE L ECONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DE L EMPLOI DIRECTION GENERALE DE LA COMPETITIVITE DE L INDUSTRIE ET DES SERVICES L IMPLANTATION DES FIRMES CHINOISES ET INDIENNES EN EUROPE DERNIERES TENDANCES

Plus en détail

D o s s i e r d e p r e s s e

D o s s i e r d e p r e s s e 9/04/2015 NORMANDY FRENCH TECH DIGITAL Day#2 : du concept à la réalité D o s s i e r d e p r e s s e Le 11 mars dernier, Caen la mer, la CODAH et la Métropole Rouen Normandie dévoilaient à Caen leur candidature

Plus en détail

4. Quels sont les investissements réalisés par les fonds de private equity?

4. Quels sont les investissements réalisés par les fonds de private equity? 1. Qu est ce que le private equity? Le private equity ou capital investissement désigne une forme spécifique d investissement institutionnel dans des entreprises privées avec comme objectif de financer

Plus en détail

Consultations sur la. Banque de développement économique. du Québec

Consultations sur la. Banque de développement économique. du Québec Consultations sur la Banque de développement économique du Québec Commission de l économie et du travail Assemblée nationale du Québec 15 mai 2013 Table des matières Recommandations de Réseau Capital 3

Plus en détail

Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation

Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation Un leadership fort Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation Le gouvernement Harper tient sa promesse de rétablir l équilibre budgétaire en 2015. Le Plan d action

Plus en détail

1 L adéquation des systèmes d information actuels

1 L adéquation des systèmes d information actuels 1 L adéquation des systèmes d information actuels 1.1 Le contexte de la question 1.1.1 La tendance à l omniprésence informatique LG : Les «objets communicants» vont générer énormément d informations de

Plus en détail

ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan

ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan Le Groupe Renault en 1998 Métier: conception, fabrication et vente d automobiles But: la croissance rentable Objectif: 10% des PdM mondiales en 2010 dont 50% hors Europe

Plus en détail

Appel à projets national «Outils web innovants en entreprise»

Appel à projets national «Outils web innovants en entreprise» Appel à projets national «Outils web innovants en entreprise» 1 Contexte - Objectif 1.1 Le développement des pratiques collaboratives dans les entreprises, un levier de compétitivité, Les outils web d

Plus en détail

Investissements d Avenir Premier bilan du FSN PME, le Fonds Ambition Numérique, fonds dédié aux PME innovantes du domaine numérique,

Investissements d Avenir Premier bilan du FSN PME, le Fonds Ambition Numérique, fonds dédié aux PME innovantes du domaine numérique, MINISTERE DELEGUEE CHARGEE DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES, DE L INNOVATION ET DE L ECONOMIE NUMERIQUE COMMISSARIAT GENERAL A L INVESTISSEMENT C o m m u n i q u é d e p r e s s e C o m m u n i q u

Plus en détail

Synthèse de l étude ADEME "2 roues motorisés Euro3 : progrès environnementaux et comparaison à l automobile"

Synthèse de l étude ADEME 2 roues motorisés Euro3 : progrès environnementaux et comparaison à l automobile mai 2007 Synthèse de l étude ADEME "2 roues motorisés Euro3 : progrès environnementaux et comparaison à l automobile" Contexte de l étude La mise en application de la nouvelle étape réglementaire Euro3

Plus en détail

Angle mort organisationnel : Le rôle des processus métiers documentaires dans la croissance du chiffre d affaires

Angle mort organisationnel : Le rôle des processus métiers documentaires dans la croissance du chiffre d affaires Livre blanc IDC réalisé pour Ricoh Septembre 2012 Synthèse Angle mort organisationnel : Le rôle des processus métiers documentaires dans la croissance du chiffre d affaires Angèle Boyd // Joseph Pucciarelli

Plus en détail

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1123829L/Bleue-1 ------ ÉTUDE D IMPACT

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1123829L/Bleue-1 ------ ÉTUDE D IMPACT RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires étrangères et européennes PROJET DE LOI autorisant l approbation de l avenant à la convention entre le Gouvernement de la République française et le Gouvernement

Plus en détail

PERSPECTIVES DES TECHNOLOGIES INFORMATIQUES

PERSPECTIVES DES TECHNOLOGIES INFORMATIQUES PERSPECTIVES DES TECHNOLOGIES INFORMATIQUES Le futur de la Direction des Systèmes d Information à 3 ans Objectifs JEMM Vision propose un séminaire intitulé Perspectives des technologies informatiques Le

Plus en détail

Le grand rendez-vous des exportateurs à ne pas manquer!

Le grand rendez-vous des exportateurs à ne pas manquer! Le grand rendez-vous des exportateurs à ne pas manquer! www.forum-export.ca Palais des Congrès de Montréal Montréal (Québec) 12 et 13 novembre 2003 Un forum de mobilisation des exportateurs québécois Paul-Arthur

Plus en détail

M06/3/BUSMT/HP2/FRE/TZ0/XX+ COMMERCE ET Gestion. Mercredi 17 mai 2006 (matin) 2 heures 30 minutes

M06/3/BUSMT/HP2/FRE/TZ0/XX+ COMMERCE ET Gestion. Mercredi 17 mai 2006 (matin) 2 heures 30 minutes IB DIPLOMA PROGRAMME PROGRAMME DU DIPLÔME DU BI PROGRAMA DEL DIPLOMA DEL BI COMMERCE ET Gestion Niveau supérieur ÉPREUVE 2 22065024 Mercredi 17 mai 2006 (matin) 2 heures 30 minutes Instructions destinées

Plus en détail

Ariane Rolland arrollan@cisco.com Tel : 01 58 04 64 04

Ariane Rolland arrollan@cisco.com Tel : 01 58 04 64 04 Cisco France Ariane Rolland arrollan@cisco.com Tel : 01 58 04 64 04 Hill & Knowlton Agnès Gicquel agnes.gicquel@hillandknowlton.com Nathalie Ayache nathalie.ayache@hillandknowlton.com Tel : 01 41 05 44

Plus en détail

22 juin 2016, INRIA Lyon

22 juin 2016, INRIA Lyon 22 juin 2016, INRIA Lyon Smart city / Ville intelligente : une introduction Grand Lyon Métropole Intelligente D OÙ VIENT LA VILLE INTELLIGENTE? HYGIÉNISTE TECHNOPHILE «GÉNIE URBAIN» SATURATION & ENGORGEMENT

Plus en détail

Fiche-action n 5.1 Accompagner les chefs d entreprise dans la définition de leur stratégie d export

Fiche-action n 5.1 Accompagner les chefs d entreprise dans la définition de leur stratégie d export Fiche-action n 5.1 Accompagner les chefs d entreprise dans la définition de leur stratégie d export ACTION : - Nature (nationale/régionale) ; - Descriptif du contenu (éventuelles sous-actions ou phases

Plus en détail

Flash économique. Agglomération de Montréal. Faits saillants. Septembre 2011

Flash économique. Agglomération de Montréal. Faits saillants. Septembre 2011 Septembre 2011 Faits saillants Selon les données émises par la Chambre immobilière du Grand Montréal, la revente de résidences dans l agglomération de Montréal a atteint les 16 609 transactions en 2010,

Plus en détail

S e r v i r l e s clients actuels de maniè r e e f f ic a ce grâce a u «Co n s u m er Insight»

S e r v i r l e s clients actuels de maniè r e e f f ic a ce grâce a u «Co n s u m er Insight» Siège mondial : 5 Speen Street Framingham, MA 01701 États-Unis P.508.935.4400 F.508.988.7881 www.idc-ri.com S e r v i r l e s clients actuels de maniè r e e f f ic a ce grâce a u «Co n s u m er Insight»

Plus en détail

Les sociétés européennes en transition vers des datacenters agiles

Les sociétés européennes en transition vers des datacenters agiles Les sociétés européennes en transition vers des datacenters agiles À travers toute l Europe, des entreprises toujours plus nombreuses cherchent à transformer leurs datacenters. Une nouvelle recherche menée

Plus en détail

Des TIC de plus en plus diversifiées dans les entreprises

Des TIC de plus en plus diversifiées dans les entreprises Des TIC de plus en plus diversifiées dans les entreprises Sonia Besnard, Pascale Chevalier, Patrice Victor, Insee Pays de la Loire Danièle Guillemot, Yusuf Kocoglu, Centre d études de l emploi En France,

Plus en détail

Smartgrid France. Club des Pôles impliqués dans les technologies SmartGrid

Smartgrid France. Club des Pôles impliqués dans les technologies SmartGrid Smartgrid France Club des Pôles impliqués dans les technologies SmartGrid Quelques chiffres du potentiel de marché du Smartgrid Un marché qui pourrait atteindre les 100 Mds de $ par an dès 2020 L IEA estime

Plus en détail

Dossier de presse. La nouvelle offre de mobilité électrique solaire d EDF ENR. Contact presse. Service.presse@edf-en.com

Dossier de presse. La nouvelle offre de mobilité électrique solaire d EDF ENR. Contact presse. Service.presse@edf-en.com Dossier de presse La nouvelle offre de mobilité électrique solaire d EDF ENR Contact presse Service.presse@edf-en.com Manon de Cassini-Hérail Manon.decassini-herail@edf-en.com Tel. : 01 40 90 48 22 / Port.

Plus en détail

Innover à l'ère du numérique : ramener l'europe sur la bonne voie Présentation de J.M. Barroso,

Innover à l'ère du numérique : ramener l'europe sur la bonne voie Présentation de J.M. Barroso, Innover à l'ère du numérique : ramener l'europe sur la bonne voie Présentation de J.M. Barroso, Président de la Commission européenne, au Conseil européen des 24 et 25 octobre 213 Indice de compétitivité

Plus en détail

Mission de prospection multisectorielle JAPON

Mission de prospection multisectorielle JAPON en partenariat avec organise une : Mission de prospection multisectorielle Du lundi 27 au vendredi 31 octobre 2014 A Tokyo et Kobe JAPON [Tapez un texte] 3 ème PIB mondial en 2014 Zoom sur le Japon Superficie

Plus en détail

Faites l expérience d un monde où les interactions avec vos clients se portent de mieux en mieux.

Faites l expérience d un monde où les interactions avec vos clients se portent de mieux en mieux. Faites l expérience d un monde où les interactions avec vos clients se portent de mieux en mieux. NCR SERVICES Brochure Title Goes Here Gestion Sub-header proactive, / description maintenance goes here

Plus en détail

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Eco-Fiche Janvier 2013 BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Retour sur l année 2012 : l atonie En 2012, le Produit Intérieur Brut (PIB) s est élevé à 1 802,1 milliards d euros, soit

Plus en détail

Atelier Thématique : La communication de machine à machine (M2M) pour mobiliser l internet des objets

Atelier Thématique : La communication de machine à machine (M2M) pour mobiliser l internet des objets Programme Ministériel 2015 de la GSMA : compte-rendu de session Atelier Thématique : La communication de machine à machine (M2M) pour mobiliser l internet des objets Lundi 2 mars 2015 Session animée par

Plus en détail

Cours 3. Japon-Chine : concurrences régionales, ambitions mondiales. I. Les deux pôles principaux de l Asie orientale

Cours 3. Japon-Chine : concurrences régionales, ambitions mondiales. I. Les deux pôles principaux de l Asie orientale Thème 3 Dynamiques des grandes aires continentales Question 3 - L Asie du Sud et de l Est : les enjeux de la croissance Cours 3. Japon-Chine : concurrences régionales, ambitions mondiales Quel pays assurera,

Plus en détail

Un climat des affaires incertain

Un climat des affaires incertain AVRIL 2015 Un climat des affaires incertain Au premier trimestre, 39 % des TPE-PME rhônalpines ont observé une baisse de chiffre d affaires par rapport à la même période de 2014 et seulement 24 % une hausse.

Plus en détail

LE COLLATÉRAL : QUELS ENJEUX?

LE COLLATÉRAL : QUELS ENJEUX? LE COLLATÉRAL : QUELS ENJEUX? Par Céline Bauné, Consultante Depuis la faillite de Lehman Brothers en septembre 28, les acteurs financiers font de plus en plus appel au collatéral : d une part, ses utilisations

Plus en détail

Royal Dutch Shell externalise son infrastructure informatique et utilise avec succès les Dynamic Services de T-Systems

Royal Dutch Shell externalise son infrastructure informatique et utilise avec succès les Dynamic Services de T-Systems Royal Dutch Shell externalise son infrastructure informatique et utilise avec succès les Dynamic Services de T-Systems Quand il s agit de vitesse, Royal Dutch Shell s y connaît. Après tout, c est à cette

Plus en détail

TANGER TOURISM EXPO LEADING TRAVEL TRADE SHOW

TANGER TOURISM EXPO LEADING TRAVEL TRADE SHOW TANGER TOURISM EXPO 21-24 OCTOBER 2015 TANGIER MOROCCO LEADING TRAVEL TRADE SHOW EDITO Il apparaissait important pour nous, professionnels du tourisme, à ce stade de notre carrière professionnelle de pouvoir

Plus en détail

GENWORTH FINANCIAL CANADA PROPOSITION PRÉBUDGETAIRE OCTOBRE 2006

GENWORTH FINANCIAL CANADA PROPOSITION PRÉBUDGETAIRE OCTOBRE 2006 1211122 GENWORTH FINANCIAL CANADA PROPOSITION PRÉBUDGETAIRE OCTOBRE 2006 RAPPORT SOMMAIRE Cette proposition présente les recommandations de Genworth Financial Canada («Genworth») au Comité permanent des

Plus en détail

BTS FINANCIERS ÉCONOMIE GÉNÉRALE ET ÉCONOMIE D ENTREPRISE SESSION 2013

BTS FINANCIERS ÉCONOMIE GÉNÉRALE ET ÉCONOMIE D ENTREPRISE SESSION 2013 La commission de choix de sujets a rédigé cette proposition de corrigé, à partir des enrichissements successifs apportés aux différents stades d élaboration et de contrôle des sujets. Pour autant, ce document

Plus en détail

Voyage Exploratoire Barcelone

Voyage Exploratoire Barcelone Voyage Exploratoire Barcelone 24 au 26 février 2016 Inclus une journée au Mobile World Congress Le contexte Elue «Capitale européenne de l innovation» par la commission européenne en 2014, Barcelone accueille

Plus en détail

Le management des connaissances

Le management des connaissances Le management des connaissances L essentiel du cours I. Définitions et pratiques du management des connaissances A. Définition du management des connaissances Le management des connaissances et des compétences

Plus en détail

Conférence du 14 juin 2012

Conférence du 14 juin 2012 Soutenu par : Conférence du 14 juin 2012 «Mobile banking : les premiers succès et les défis du futur» Présentation Le mobile banking est un formidable vecteur d inclusion financière. Des offres de mobile

Plus en détail

Règles du concours de startups PulseContest

Règles du concours de startups PulseContest Règles du concours de startups PulseContest Article 1. Organisation Le présent concours est organisé par l Association La Cuisine du Web et la société Huawei France afin de soutenir l innovation et l entreprenariat

Plus en détail

Une nouvelle enquête montre un lien entre l utilisation du Cloud Computing et une agilité accrue de l entreprise ainsi qu un avantage concurentiel.

Une nouvelle enquête montre un lien entre l utilisation du Cloud Computing et une agilité accrue de l entreprise ainsi qu un avantage concurentiel. un rapport des services d analyse de harvard business review L agilité de l entreprise dans le Cloud Une nouvelle enquête montre un lien entre l utilisation du Cloud Computing et une agilité accrue de

Plus en détail

www.hubstart-paris.com

www.hubstart-paris.com www.hubstart-paris.com HUBSTART PARIS ACCÉLÉRATEUR DE RÉUSSITE Avec la démarche collective de promotion internationale sous la marque Hubstart Paris, le territoire du Grand Roissy renforce son ouverture

Plus en détail

PRÉ-PROGRAMME. www.hopitalexpomed.com FÉDÉRATION HOSPITALIÈRE DE FRANCE

PRÉ-PROGRAMME. www.hopitalexpomed.com FÉDÉRATION HOSPITALIÈRE DE FRANCE PRÉ-PROGRAMME UNE MANIFESTATION FÉDÉRATION HOSPITALIÈRE DE FRANCE EN ASSOCIATION AVEC EN PARTENARIAT AVEC AVEC LE SOUTIEN DE UN SALON D EXPOSITION Des visiteurs professionnels du secteur de la santé Directeurs

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES POUR L OCTROI DU LABEL «MÉTROPOLE FRENCH TECH»

CAHIER DES CHARGES POUR L OCTROI DU LABEL «MÉTROPOLE FRENCH TECH» CAHIER DES CHARGES POUR L OCTROI DU LABEL «MÉTROPOLE FRENCH TECH» POUR LA CROISSANCE ET LE RAYONNEMENT DE L ÉCOSYSTÈME NUMÉRIQUE FRANÇAIS POUR ÊTRE LABELLISÉE «MÉTROPOLE FRENCH TECH», UNE MÉTROPOLE DOIT

Plus en détail

www.wattmobile.fr L opérateur intermodal qui développe les infrastructures et les services de déplacement en véhicules électriques en milieu urbain

www.wattmobile.fr L opérateur intermodal qui développe les infrastructures et les services de déplacement en véhicules électriques en milieu urbain L opérateur intermodal qui développe les infrastructures et les services de déplacement en véhicules électriques en milieu urbain www.wattmobile.fr Dossier de presse Wattmobile 1 1. Vision et Missions

Plus en détail

Technique et gestion du bâtiment. Technique énergétique et technologie du trafic. Et tous les services s y rapportant.

Technique et gestion du bâtiment. Technique énergétique et technologie du trafic. Et tous les services s y rapportant. Technique et gestion du bâtiment. Technique énergétique et technologie du trafic. Et tous les services s y rapportant. Nous possédons l expérience et les compétences nécessaires pour offrir à nos clients

Plus en détail

Capture et stockage du CO2 (CCS)

Capture et stockage du CO2 (CCS) European Technology Platform for Zero Emission Fossil Fuel Power Plants (ZEP) Capture et stockage du CO2 (CCS) Une solution majeure pour combattre le changement climatique 50% de réduction des émissions

Plus en détail

Postes de travail dans le Cloud

Postes de travail dans le Cloud Postes de travail dans le Cloud Votre solution miracle pour la fin de vie de Windows XP LIVRE BLANC Sommaire Résumé analytique.... 3 Migration incrémentielle des postes de travail.... 3 Scénarios d utilisation

Plus en détail

PRINCIPES D ACTIONS POUR LES ACHETEURS PUBLICS

PRINCIPES D ACTIONS POUR LES ACHETEURS PUBLICS 10 PRINCIPES D ACTIONS POUR LES ACHETEURS PUBLICS L ACCÈS DES PME À LA COMMANDE PUBLIQUE L accès des PME à la commande publique est une priorité gouvernementale. C est également un des objectifs assigné

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Communiqué de presse Sommaire Préambule - Kickstarter dépasse le milliard de dollars collectés - Mouvement de fonds ou épiphénomène? - Un ensemble d opportunités et d enjeux pour les différents acteurs

Plus en détail

Exclusif : Opportunités en temps de crise, quels défis pour les entreprises?

Exclusif : Opportunités en temps de crise, quels défis pour les entreprises? Exclusif : Opportunités en temps de crise, quels défis pour les entreprises? En marge du salon «Outsourcing & IT Solutions 2009», le cabinet Ernst & Young a présenté les résultats de l étude intitulée

Plus en détail

«LE Capital-Investissement : accelerateur de croissance de l economie tunisienne»

«LE Capital-Investissement : accelerateur de croissance de l economie tunisienne» «accelerateur de croissance de l economie tunisienne» Note conceptuelle LE MOT DU PRESIDENT Le Capital-Investissement - ou Private Equity - est un des moteurs du financement de l économie réelle et du

Plus en détail

L incidence des hausses de prix des produits de base sur la balance commerciale du Canada 1

L incidence des hausses de prix des produits de base sur la balance commerciale du Canada 1 Affaires étrangè et Commerce International Canada Le Bureau de l économiste en chef Série de papiers analytiques L incidence des hausses de prix des produits de base sur la balance commerciale du Canada

Plus en détail

ADOBE AUTODESK BEA SYSTEMS COGNOS EUROPEAN SPACE AGENCY GLOBAL KNOWLEDGE IBM INSPIREWORKS IUPLOAD JETSTAR LOOKSMART MANPOWER MERCK MICROSOFT

ADOBE AUTODESK BEA SYSTEMS COGNOS EUROPEAN SPACE AGENCY GLOBAL KNOWLEDGE IBM INSPIREWORKS IUPLOAD JETSTAR LOOKSMART MANPOWER MERCK MICROSOFT ADOBE AUTODESK BEA SYSTEMS COGNOS EUROPEAN SPACE AGENCY GLOBAL KNOWLEDGE IBM INSPIREWORKS IUPLOAD JETSTAR LOOKSMART MANPOWER MERCK MICROSOFT MILLIPORE NASA NORMAN DATA DEFENSE AKAMAI AIDE LES ENTREPRISES

Plus en détail

LES MATINALES DE. Avec le Soutien de la Délégation de l Union Européenne

LES MATINALES DE. Avec le Soutien de la Délégation de l Union Européenne LES MATINALES DE Avec le Soutien de la Délégation de l Union Européenne Yazid Taalba Hôtel Hilton - ALGER 3 Juin 2014 SOMMAIRE 1- Qu est ce qu est le capital investissement? 2- Qui intervient dans ce métier?

Plus en détail

Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI

Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI Présentation à l Association des économistes québécois Le 19 mai 25 Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI Kevin G. Lynch Administrateur Fonds

Plus en détail

PRÉ-PROGRAMME. Les rendez-vous d affaires et de coopération hospitalière du bassin méditerranéen. www.hopitalexpomed.com. héral UNE MANIFESTATION

PRÉ-PROGRAMME. Les rendez-vous d affaires et de coopération hospitalière du bassin méditerranéen. www.hopitalexpomed.com. héral UNE MANIFESTATION PRÉ-PROGRAMME Les rendez-vous d affaires et de coopération hospitalière du bassin méditerranéen UNE MANIFESTATION EN ASSOCIATION AVEC EN PARTENARIAT AVEC UNE ORGANISATION FÉDÉRATION HOSPITALIÈRE DE FRANCE

Plus en détail

Secteurs attractifs. Santé

Secteurs attractifs. Santé Secteurs attractifs Santé Panorama du secteur de la santé et des soins Un marché en pleine expansion grâce à l allongement de l espérance de vie Le Japon vieillit plus rapidement que les autres pays industrialisés.

Plus en détail

B U L L E T I N S U R L E S F O U R N I S S E U R S D I D C. L é vo l u t i o n d u pays a g e d e s I a as publiques et p r i vé e s a u C a n a d a

B U L L E T I N S U R L E S F O U R N I S S E U R S D I D C. L é vo l u t i o n d u pays a g e d e s I a as publiques et p r i vé e s a u C a n a d a B U L L E T I N S U R L E S F O U R N I S S E U R S D I D C L é vo l u t i o n d u pays a g e d e s I a as publiques et p r i vé e s a u C a n a d a Avril 2014 Mark Schrutt, directeur des services et applications

Plus en détail

Vous êtes porteur d un projet innovant dans la filière de la plasturgie et des composites?

Vous êtes porteur d un projet innovant dans la filière de la plasturgie et des composites? ner g a p Accom ets oj vos pr ialisation n o str i t u a d s i n l i d rcia e m m o et de c s nt a v o n in Juin 2015 Vous êtes porteur d un projet innovant dans la filière de la plasturgie et des composites?

Plus en détail

Bureau Veritas : résultats du premier semestre 2015 Performance solide dans un contexte de marché globalement difficile Perspectives 2015 confirmées

Bureau Veritas : résultats du premier semestre 2015 Performance solide dans un contexte de marché globalement difficile Perspectives 2015 confirmées COMMUNIQUE DE PRESSE 1 er septembre 2015 Bureau Veritas : résultats du premier semestre 2015 Performance solide dans un contexte de marché globalement difficile Perspectives 2015 confirmées Chiffre d affaires

Plus en détail