numérique Pleins feux sur 10 startups aquitaines aecom.org Big Data 12-19

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "numérique Pleins feux sur 10 startups aquitaines aecom.org Big Data 12-19"

Transcription

1 aecom.org numérique Comprendre l actualité et les tendances du numérique Pleins feux sur 10 startups aquitaines Découvrez 10 entrepreneurs qui innovent dans le web et le mobile. Ils ont créé ou développent des services, pour le grand public ou les entreprises. Photo AEC Les tiers-lieux, des espaces pour travailler autrement sites décryptés pour dessiner le cyberespace Magazine d AEC paraissant tous les deux mois Un réseau wifi public sur les plages Ce que cache la folie Big Data pages spéciales

2 2 édito sommaire Une équipe actus Nouvelles technologies : l agence du 4 Pays basque renouvelle sa marque par Marcel Desvergne, président d AEC, agence des initiatives numériques Après 19 ans de présence, j ai décidé de m éloigner d AEC. Ce recul citoyen est légitime et ce 99e éditorial est le dernier que je signe. Après avoir été secrétaire général, j ai succédé, comme président, en juin 2000, à Alain Rousset, lui-même ayant remplacé Jacques Valade. Début juillet 2012, le conseil d administration va élire, pour prendre la suite, Alain Ricros, président du conseil de surveillance d I2S. L agence des initiatives numériques, suggérée en 1991 au cours de la 12e Université d été de la Communication, existant formellement depuis avril 1993, inaugurée en avril 1996 sous le nom de Centre Européen de la Communication, passerelle naturelle entre Bruxelles et l Aquitaine, a été rebaptisée Aquitaine Europe Communication en 2001 pour en revendiquer l ancrage régional. En 19 ans, installée successivement à la technopole Montesquieu de Martillac, à la Cité mondiale de Bordeaux et maintenant dans le quartier Bacalan, elle peut être fière d elle, de ses choix et de ses actions. AEC a entrepris, dérangé, évolué, innové, sensibilisé, rassuré. Elle anticipe et accompagne la société devenue, au rythme des équipements technologiques et des mutations sociologiques, inquiète aux créations et changements numériques. Il fallait donc apaiser, créer des réflexions et suggérer des stratégies. Son conseil d administration et son conseil d orientation, présidé par Michel Carpentier, ont regroupé plus de quarante personnalités représentant les collectivités territoriales, les entreprises et des citoyens. Sensibles aux rapports de force, ils ont toujours montré et défendu la direction de l association. Entre juin 2000 et juin 2012, j ai travaillé en confiance avec deux directeurs généraux, Hervé Le Guyader puis Jean-François Laplume, avec un état-major de direction ayant réuni Jean-Pierre Triau, Thierry Ulmet, Laurent-Pierre Gilliard, Éric Culnaert, François Gilbert et quelques autres, des stagiaires et plus de 70 salariés. Certains sont présents depuis le début, de nombreux sont partis pour réussir d excellentes carrières. La force d Aquitaine Europe Communication, c est une équipe qui a raisonné, organisé, guidé, conçu, avec d autres, l évolution numérique de notre territoire. Rendre hommage et faire perdurer l activité menée par l entité AEC et son potentiel humain, c est reconnaître qu un projet porté par un dessein politique fort est avant tout la résultante du travail d un ensemble de femmes et d hommes agissant au service d acteurs numériques, eux même vigies et relais des citoyens. C est à eux que je dis merci, sans oublier celles et ceux rencontrés au fil des activités, nombreux artisans girondins, aquitains, français, européens et des autres continents qui agissent pour construire et contrôler lucidement le développement digital des mutations sociétales, économiques, éducatives et culturelles de notre société. tendances 18 6 Des 10 5 Les recherche projets numériques que soutient la Région Pleins feux sur 10 startups aquitaines Ce que cache la folie Big Data 26 initiative publique et juridique actus tiers-lieux laboratoires pour travailler autrement Géographie du web : sites décryptés Landes : sur la plage... internet en wifi Et aussi Dossier spécial TechVIE : coup de jeune sur la cure thermale 3 / Deux applications mobiles écolos 4 / Les 23 et 24 août, l Université de la communication 30 / Le monde numérique et l agenda 31 /

3 actus TechVIE : coup de jeune sur la cure thermale! lunamarina - Fotolia.com Se laisser aller à sa cure tandis que TechVIE veille sur le programme Avec TechVIE, la cure thermale devient connectée, mobile et interactive. Au début d une cure, l établissement thermal prête un appareil mobile au curiste. Après la première visite médicale, les médecins thermaux y enregistrent un programme d activités physiques. Le curiste entre ensuite ses données personnelles et confidentielles (préférences sportives, centres d intérêt ). Il n a plus qu à interroger TechVIE pour consulter son programme à l intérieur des thermes. Grâce à la géolocalisation, il pourra recevoir du contenu touristique et des propositions d activités hors de l établissement. Après la cure et avec l accord du curiste, les médecins thermaux peuvent consulter les données enregistrées lors du séjour et constater les évolutions du patient. Soutenu par le Grand Dax, TechVIE fait partie des 14 projets coopératifs de recherche et développement dans le domaine de l e-santé qui ont été sélectionnés suite à l appel à projets national Santé et autonomie sur le lieu de vie grâce au numérique. Il est porté par le cluster thermal AQUI O Thermes, les sociétés Helileo (40), 2MoRo et Sport Contrôle (64). Il est en cours de développement. Open data dans Les Landes Les Rencontres LandesPublic auront cette année pour thème l ouverture des données publiques (mouvement open data). Elles se tiendront le 11 octobre, à Mont-de-Marsan, a annoncé l Agence landaise pour l informatique courant juin. Il y sera question d innovation et de transparence, en présence de spécialistes du sujet et de responsables de collectivités qui viendront débattre de l importance, pour les services publics, de libérer les informations qu elles détiennent, et du bénéfice que peuvent en tirer les citoyens et les entreprises. On reparle de la radio numérique Après plusieurs appels à projets et expérimentations restés sans suite, on croyait le dossier de la radio numérique terrestre rangé définitivement dans les placards du CSA. Erreur! L autorité de tutelle de l audiovisuel public lancera de nouveaux appels dans les mois à venir. La zone de Bordeaux sera concernée en avril biblio.gironde.fr Bonne nouvelle en prélude de la saison estivale : la bibliothèque départementale de prêt de la Gironde a lancé en avril le site portail de son réseau de plus de 280 bibliothèques. Biblio.gironde.fr permet à tout internaute de localiser une bibliothèque, consulter son catalogue, visionner des ressources numériques. 3

4 4 actus Applications mobiles écolos Deux nouvelles applications vertes et locales à télécharger dans votre smartphone! Nature 64, vous emmène à la découverte des 80 espaces naturels sensibles des Pyrénées-Atlantiques. Le Conseil général lance cette application gratuite intégrant pour chaque espace une fiche descriptive et des contenus thématiques : faune, flore, histoire, geste éco-citoyen agrémentés de photos et de sons. Une carte est également disponible pour chaque site, associée à un dispositif de réalité augmentée et au calendrier des animations. Disponible sur iphone, Flash labels vous oriente dans la jungle des (très nombreux) labels écologiques des produits de consommation courante. Grâce à une recherche par mot clé, par rubrique, mais également par une fonction innovante de reconnaissance d image grâce à l appareil photo de l iphone, le mobinaute s informe des caractéristiques et de la fiabilité du label souhaité. Flash Labels a été conçue par l agence de communication responsable bordelaise INOXIA, avec le soutien financier du Conseil Régional d Aquitaine. Ces dossiers ont été votés par les élus régionaux en Commission Permanente. l Réseau très haut débit en fibre optique du Pays du Grand Bergeracois par le Syndicat d Électrification de la Dordogne, maître d ouvrage du projet. Cette expérimentation sera une préfiguration, grandeur nature, du futur réseau optique départemental en crédits d investissement. l Expérimentation d une plateforme de services interactifs via des offres sur site et en ligne, sur la Zone d Activité Pau Cité Multimédia, par la Société d Economie Mixte Pau Pyrénées. Il s agira d une offre de services du quotidien pour les 2400 salariés de la zone : espace de travail partagé (tierslieu), médecine du travail, emplois partagés, achats groupés, conciergerie numérique, partage auto-vélo, offres de colocation, etc au titre de l Appel à Manifestation d Intérêt (AMI) numérique. Nouveau site w e b, nouveau l o go, nouveau trimestriel : l agence Pays basque des nouvelles technologies de l information Antic renouvelle sa marque dans le territoire basque l Avant-Projet-Définitif (APD) de l eairial porté par la Communauté de Communes du Pays Morcenais. L étude analyse l opportunité d un centre de ressources numériques innovant : logement et espace de travail collectif, outils et services numériques de pointe, connexion Très Haut Débit en crédits d investissement. l Connexion internet des antennes délocalisées des Universités d Aquitaine et de l IUFM (la DUSA, IUFM et Centre du Pin à Agen, station marine d Arcachon, IUT de Périgueux, site de la Nive, GIX Izarbel à Bidart, Halle des sports et Maison de l étudiant à Bayonne, Halle des sports de Pau, institut du Thermalisme à Dax, IUT de Mont de Marsan). Projet porté par le Pôle de Recherche et d Enseignement Supérieur de l Université de Bordeaux de subvention de fonctionnement. Nouveau site web, nouveau logo et parution d un support trimestriel d information : l agence Pays basque des nouvelles technologies de l information et de la communication (Antic) renouvelle sa marque dans le territoire des Pyrénées-Atlantiques. La Lettre des Villes Numériques, diffusée pour la première fois fin juin, aborde les grandes problématiques de la ville numérique. Le premier numéro traite des technologies NFC (sans contact) et du FttH (fibre optique jusqu à l abonné), deux sujets phares et d actualité dans l agglomération du BAB (Bayonne-Anglet-Biarritz) puisque le Très Haut Débit par fibre arrivera sur Biarritz fin Cette lettre d information s inscrit dans le cadre de l axe 2 du programme d actions de l Antic qui vise à donner aux élus et cadres territoriaux des villes de l agglomération, et aux acteurs de l aménagement de ce territoire, les clés de compréhension et d anticipation nécessaires au déploiement de services urbains mobiles et innovants. Cette thématique était au cœur des Rencontres Pays Basque Numérique organisées par l Antic en octobre Présidée par l élu d Anglet Guy Mondorge et dirigée par Annick Dalmagne, l Antic soutient actuellement un groupe d indépendants de la filière numérique qui souhaitent développer un espace de travail partagé. Pour les aider à concrétiser ce projet, l Antic a ainsi poussé les tables et les chaises au premier étage de ses bureaux et donné de l espace gratuitement à ces travailleurs adeptes du co-working (lire aussi p 6 à 9). Installée au Pavillon Izarbel, dans la technopôle du même nom, à Bidart, l Antic articule ses missions autour de quatre axes : - Soutenir la performance des entreprises par le développement du numérique et l ap- Les projets numériques l Création d un portail internet touristique pour la destination du Haut Béarn (vallées de Barétous, d Aspe et d Ossau et piémont oloronnais) par le Syndicat mixte du Pays d Oloron Haut Béarn. Subvention globale de l Création d un site web mobile par le Comité départemental de tourisme de Lotet-Garonne dans le cadre du Pôle d Excellence Rurale (PER) e-tinérance touristique numérique initié par le Conseil général. Subvention globale de l Création d un outil de géolocalisation (mobile) de services œnotouristiques, par le Conseil Interprofessionnel du Vin de Bordeaux (CIVB). L outil intègrera des données touristiques et des informations sur les châteaux, négociants, marques. Il sera étoffé de web services comme par exemple les avis

5 et de la communication (An t i c) réaffirme sa présence dans les Pyrénées-Atlantiques. propriation des usages TIC (Technologies de l information et de la communication). - Inciter les institutions et collectivités à porter ou soutenir des projets numériques. - Développer l offre de services numériques. - Accompagner les filières par l utilisation du numérique pour leur structuration. L agence œuvre aussi pour les collectivités territoriales, la filière communication et le territoire du Pays basque. Le nouveau site de l Antic est à découvrir sur Contacts : et antic-paysbasque.com L équipe de l Antic : Emmanuel Arrechea et Julie Bagieu (chargés de mission) autour d Annick Dalmagne (directrice). que soutient la Région des utilisateurs. Les contenus seront proposés dans plusieurs langues : français, anglais, espagnol, allemand, chinois, etc. Subvention de l Programmes d actions sectorielles pour renforcer les pôles d excellence en Aquitaine : animation 2012 du pôle Aerospace Valley, animation 2012 du cluster Topos (radionavigation par satellite), deuxième édition du Salon UAV SHOW EUROPE (sur les systèmes de drones) et 3e édition de la Convention d affaires Invest in photonics. Subvention de l Soutien à l entreprise Innovantic pour son projet de restitution du son destinée aux applications de conférences audio professionnelles. Innovantic est dotée d une expertise pointue sur les technologies des applications web, serveur, natives (application spécifiquement développée sur le système d exploitation d un constructeur) et mobiles. Elle collabore avec le laboratoire bordelais de recherche en informatique (LABRI). Subvention de l Mutualisation d un système d archivage électronique entre la Région Aquitaine, le Conseil général de la Gironde, la Communauté urbaine de Bordeaux et la Ville de Bordeaux pour la conservation, la communication et la valorisation des documents administratifs et des archives publiques. Une convention de partenariat et une convention constitutive d un groupement de commandes ont été approuvées. Le Département de la Gironde est désigné comme coordonnateur du groupement. Engagement de l Soutien au programme de télévision Le numérique pour mieux gérer la ville C est le thème des Rencontres Numériques 2012 qui se dérouleront le 27 septembre, à Irún, sous l angle suivant : Interagir avec les citoyens et optimiser les services publics grâce au numérique. Témoignages, retours d expériences, démonstrations et exemples concrets sont au programme de cette journée pour mieux vivre et gérer la ville de demain. locale 2012 produit par TV7 au titre du service public télévisuel régional en crédits d investissements. l Numérisation des salles de cinéma L Atalante de Bayonne et les Montreurs d Images d Agen. Aide de l Projet sur les avant-programmes numériques dans les salles de cinéma numérisées porté par l Association des cinémas de proximité en Aquitaine (ACPA). Subvention de Plus d infos sur le site de la Délégation Techniques de l Information et de la Communication du Conseil régional d Aquitaine. Il propose désormais une navigation thématique autour des grands axes de la politique numérique de la Région : priorités-partenariats, Très haut débit, innovation-logiciels libres, éditions-usages, territoires, données publiques, eadministration, médias-patrimoine, formation, fonds européen. 5

6 6 tiers lieux De nouveaux espaces se développent en Aquitaine, propices à de nouveaux modes de travail : espaces de coworking, cybercafés, hôtels d entreprises, pépinières Ils modifient le visage de l entreprise enfermée dans ses quatre m u r s. Que sont ces tiers lieux qui émergent en ville, à la campagne et en zone péri-urbaine? Des laboratoires pour travailler autrement Il en émerge aux quatre coins de l Aquitaine, à Bordeaux, Targon, Saint-Savin, dans le Médoc ou sur le Bassin d Arcachon (33), à Morcenx (40), à Agen (47), ou encore à Bidart en Pays Basque (64). Leurs créateurs les définissent comme des «espaces de coworking» ou «espaces de travail partagé». Mais peu d entre eux savent en délimiter précisément les contours : statut, missions et objectifs. Deux certitudes : ils offrent tous un accès à internet et possèdent une dimension communautaire. Une appellation s est imposée : désormais, il faut parler de «tiers lieux». Sous l égide du consortium du même nom (1), une dynamique se fait jour en Aquitaine visant à appuyer le développement de ces espaces d un nouveau genre, propices à l invention de nouvelles formes de travail. Elle est soutenue par la Région (Délégation au numérique) qui y voit une réponse aux nécessités de réduction des flux pendulaires et à la préservation de la dynamique économique en milieu rural. Ce mouvement a donné lieu, le 1er juin dernier, à Bordeaux, à une journée de réflexion sous forme d ateliers. Espace de coworking, télécentre (pour le télé-travail), cybercafé, hôtel d entreprises, pépinière, incubateur (2), espace public numérique il existe une diversité de lieux connectés au web offrant au public, professionnel ou non, la possibilité de développer un projet ou une idée. Parfois, ils permettent de se former et de faire des rencontres. Partager les expériences Dans ce paysage déjà bien garni, quelle est la spécificité du tiers lieu? «Ce doit être un espace de partage d expériences et de compétences, qui mélange les âges», tente la fondatrice de Com La Lune (www.comlalune.com), espace de coworking situé dans le centre ville de Bordeaux. «C est un espace de travail réunissant des ressources matérielles et immatérielles, qui n est ni le domicile, ni l entreprise», renchérit Lucile Aigron, animatrice du consortium Tiers Lieux et initiatrice de L Arrêt Minute (http://arretminute.fr), à Pomerol en Gironde (lire par ailleurs). Au sein des tiers lieux, on inventerait ainsi de nouvelles manières de travailler : en solo mais de préférence à plusieurs, dans la convivialité et la mutualisation des moyens et des connaissances. Une sorte de laboratoire ouvert aux créativités et opportunités Fédérer une communauté Deuxième piste faisant consensus : ces espaces fédèrent une communauté de personnes partageant intérêts et besoins. La dynamique provient du terrain et non d une volonté politique. Et les occupants doivent Photo : AEC apprendre à gérer les situations de concurrence professionnelle. Ce n est pas le moindre des défis. Les valeurs, les aspirations de la communauté se reflètent dans le lieu et son organisation. Des animations (conférences, débats, ateliers, etc.) y sont proposées. Tout est en perpétuelle évolution et fondé sur un principe de flexibilité. Des modèles de vie Au-delà de la dimension d équipement, ou d infrastructure, qu évoque la notion de «espace» ou de «lieu», le concept s inscrit dans une démarche d innovation sociale. «C est plus un modèle de vie qu un modèle de travail», confirme Stéphanie Pueyo, consultante en projets touristico-culturels et

7 L Arrêt Minute de Pomerol, en Gironde, est une maison de 80 m2 qui offre un cadre familial, avec canapé et cheminée. usagère de L Arrêt Minute de Pomerol. Créé il y a quelques mois en milieu rural, celuici regroupe une poignée de professionnels indépendants qui louent du temps d occupation. Ils organisent des Co-lunchs, des rencontres professionnelles. Et leur bureau éphémère est également devenu un point de dépôt de paniers bio. Cette multiplication des services proposés par les tiers lieux apparaît comme une réponse logique à la difficulté de fonder des modèles économiques durables. Pourquoi ne pas adosser au tiers lieu des fonctions de bureau de poste ou point relais pour des colis, d épicerie d appoint ou de crèche? «Pour rendre ces lieux pérennes, l enjeu est de définir une stratégie d animation en fonction des besoins du territoire, lesquels changent sans cesse, insiste Gérald Elbaze, de l association girondine Médias-Cité. Il faudra aussi démontrer aux élus locaux les cercles vertueux économiques de ces lieux en développant des indicateurs d analyse : les coûts évités et les chaînes de valeurs créées, qu elles soient financières ou sociales.», ajoute-t-il. Quelle place pour les collectivités? «Quelle sera la place de la collectivité dans ces tiers lieux?, interroge Hervé Cluzeau, vice-président de la communauté de communes de Saint-Savin, en Haute-Gironde. Pour démarcher les grandes entreprises, qui doivent devenir des utilisatrices privilégiées des tiers lieux, l effort doit être partagé entre l acteur public et la sphère économique. Mais, selon moi, notre rôle se situe plutôt au niveau de l aide à l amorçage de ces espaces.» L élu parle d expérience : il appuie fermement le lancement d un tiers lieu dans son territoire rural afin d inciter les habitants à rester et de permettre l installation durable des arrivants. suzanne galy suite p.8 (1) Tiers Lieux est la dénomination d un consortium ayant pour objectif de sensibiliser et aider au développement de nouveaux espaces de travail alternatifs en Aquitaine. (2) Telle l Auberge numérique créée par AEC, agence régionale du numérique, à Bordeaux-Bacalan 7

8 8 tiers lieux Tiers lieux : avenir des espaces publics numériques? Atelier participatif organisé par l association ZeVillage à l hôtel de Région, le 1er juin, sur la thématique des tiers lieux. Photo AEC L Aquitaine compte actuellement 697 points d accès publics à internet (PAPI), dénomination générique qui regroupe une diversité de structures : médiathèques, cyberbases, espaces de coworking, espaces associatifs connectés, ateliers multiservices informatiques ou espaces publics numériques. Leurs statuts et missions varient, mais ces PAPI partagent la même définition. «Ce sont des lieux non marchands ouverts à tous les publics, équipés d un ou de plusieurs ordinateurs reliés à internet et proposant différents services : idéalement, un accompagnement et des initiations aux outils numériques» définit Didier Paquelin, professeur en sciences de l information et de la communication, et directeur du programme Raudin mené au sein de l Université de Bordeaux (1). En charge du groupe de recherche Territoire numérique et formation, Didier Paquelin a livré début juin les résultats détaillés d une vaste étude consacrée à ces lieux d accès à internet. L étude dresse un panorama des PAPI en Aquitaine avec une catégorisation par label, type de structure, fréquentation, équipement et publics. Elle élabore des hypothèses d évolution pour ces espaces mis en place il y a plus de dix ans pour développer une culture numérique et participer à la lutte contre la fracture numérique. «Le projet initial de ces lieux a évolué aux cours de ces années, déplaçant la problématique de l alphabétisation numérique vers celle de la

9 proximité et de l accessibilité à des infrastructures et des services», constate le directeur du programme. Fréquentés à 62% par des femmes, à 36% par les plus de 60 ans et à 39% par des personnes sans emploi, les PAPI n ont plus seulement vocation à fournir un accès au web ou une formation aux outils numériques. D ailleurs, 66% des visiteurs ont un ordinateur à domicile connecté à internet. Et 42% de ceux qui seraient susceptibles d aller dans un PAPI ne souhaitent pas bénéficier d un accompagnement spécifique. Bien souvent, le PAPI attire car il offre «une certaine forme de confidentialité» et qu on y retrouve des gens «dans la même dynamique» que soi, souligne Didier Paquelin. «Les PAPI sont parfois les seuls lieux de socialisation ou d échanges dans certains territoires.» La proximité du PAPI joue un rôle essentiel puisque 30% y viennent à pied et 68% des publics habitent à moins de 5 kilomètres. À l avenir, les espaces publics numériques auront donc vocation à devenir ces «tiers lieux» définis comme étant «ni le domicile ni le travail, mais un espace où je peux trouver de l aide si je le souhaite, où je ne me sens pas seul et qui est agréable», suppose Didier Paquelin. Il est donc pertinent d imaginer aujourd hui de nouvelles modalités d accueil, de nouveaux services «plus en lien avec les pratiques territoriales» mais aussi «plus flexibles». Il faut y favoriser la «circulation des personnes, des projets et des idées», «oser l innovation par la fluidité, la rencontre et le partage». Et enfin, inviter à la mise en œuvre de «dynamiques en réseau d initiatives plurielles». Ces recommandations s inscrivent dans la lignée de deux projets lancés récemment en Aquitaine : le programme européen E- COOP/Coopératives numériques, lancé par le Conseil général de Gironde pour élaborer des pistes d évolution des Espaces publics numériques (2) ; et le consortium Tiers Lieux qui milite pour le développement de ces espaces propices à l invention de nouvelles formes de collaborations. s.g. (1) Raudin : Recherches aquitaines sur les usages pour le développement des dispositifs numériques. (2) Projet-E-COOP-pour-des-cooperatives-numeriques-utilesaux-habitants Comment définissez-vous un tiers lieu? «C est un espace de travail réunissant des ressources matérielles et immatérielles qui n est ni le domicile, ni l entreprise, et au sein duquel sont générées des synergies collectives, créatives, solidaires et économiques. Y prédominent les dimensions de bien être, de liberté et de partage. C est aussi un espace neutre, ni privé ni public, qui est co-construit par ceux qui l occupent. Le tiers lieu se définit selon moi au travers de sa communauté, qui définit elle-même les services dont elle a besoin, et dont a besoin son territoire. Le tiers lieu représente une alternative dans les manières de travailler.» Comment convaincre le monde de l entreprise de considérer les tiers lieux comme des alternatives pour leurs salariés? «Les patrons et responsables des ressources humaines doivent prendre conscience que le bien être du salarié est bénéfique à l organisation. Il y a des chiffres qui prouvent que les gens qui télé-travaillent sont plus productifs car plus au calme et moins dispersés. Par ailleurs, ils économisent du temps de trajet qui peut être mis à profit. Le tiers lieu offre un cadre rassurant à l employeur car il est équipé et, contrairement au salarié isolé à son domicile, le télétravailleur s organise un cadre collectif propice aux échanges, donc à l épanouissement. Cela signifie cependant que le salarié organise cette charge de travail délocalisée. Nous allons monter des formations dans ce sens pour apprendre à gérer son lien à l équipe de travail distante et son temps de travail.» Comment fonctionne L Arrêt Minute que vous avez créé à Pomerol? «C est une maison de 80 m2 qui offre un cadre familial, avec canapé et cheminée. L ancrage territorial est très fort puisque la plupart des occupants viennent des villages alentours. Il y a des indépendants des secteurs de la communication, du commerce, de l événementiel, du web, un graphiste mais pas de salarié. La profession et le statut ne sont pas des critères à l entrée, la sélection se fait naturellement selon l adhésion au projet et aux gens qui sont déjà là. On Lucile Aigron est animatrice du consortium aquitain Tiers Lieux et fondatrice de L Arrêt Minute, espace de coworking à Pomerol, en Gironde. y mutualise des ressources, des moyens, des connaissances. On s ancre dans des réseaux de territoire déjà présents, comme la Chambre de commerce de Libourne qui nous prête des salles de réunion.» 3 questions à Lucile Aigron «Les gens qui télé-travaillent sont plus productifs» Photo AEC 9

10 10 recherche Pendant quatre a n s, des chercheurs en géographie de l Université de Bordeaux o n t exploré p l u s de sites de l arc Atlantique, dans trois domaines : le w e b p u bl i c, l e-tourisme et le web vitivinicole. Ils ont livré leurs conclusions début juin sites décryptés pour dessiner le cyberespace Comment aborder cet espace a-spatial qu est le web? En quoi permet-il de comprendre le territoire réel? C est le défi qu a relevé l équipe de recherche de l axe 2 du programme Raudin (1) qui, pendant quatre ans, sous l égide de Marina Duféal, a élaboré un atlas numérique de l arc Atlantique (France, Espagne et Portugal). Trois domaines d étude ont été explorés : le web public, l e-tourisme et le web vitivinicole. Trois livrets ont été publiés. Ils étaient présentés le 5 juin à l occasion du symposium Dessine-moi un cyberespace : regards géographiques sur l aménagement numérique des territoires. La recherche s est d abord intéressée à la capacité des acteurs à se doter d un site internet. Le web, considéré comme un espace «marqueur du territoire», est légitime pour comprendre des phénomènes concrets, théorise Marina Duféal. Les dynamiques observées sur le web peuvent être «interprétées comme en émergence» et révéler des réalités. L équipe a analysé les contenus de sites de l arc Atlantique et leur propagation sur le territoire : années de création et de mises à jour, traduction en langues étrangères, présence d une boutique d e-commerce, de médias, réservation en ligne, services d e-administration, lien vers une application smartphone ou une page dans un réseau social, etc. Des collectivités plus à l écoute des citoyens L analyse de 4068 sites de collectivités françaises de l arc Atlantique montre que 32% des mairies et 64% des intercommunalités sont dotées d un site internet. En 2011, 44% du Grand Ouest français est couvert numériquement (sites municipaux), cette couverture concernant 76% de la population. Les zones blanches sont essentiellement situées en milieu rural et se concentrent en Aquitaine et Midi-Pyrénées. En règle générale, les initiatives publiques en services numériques (de type WebPublic40 dans les Landes, service proposé par l Agence Landaise Pour l Informatique pour aider les collectivités à mettre en place leur site) améliorent la présence et la qualité du web public. La mise à jour des sites publics influe sur le nombre de services innovants proposés aux citoyens : télépaiement, démarches en ligne, co-voiturage, cartographie participative (comme le projet Léon à Mérignac qui permet au citoyen de la commune de signaler en temps réel les divers problèmes constatés dans l espace public). Manifestement, les collectivités souhaitent adopter des démarches d ouverture et faire participer leurs administrés. Mais les réseaux sociaux ne sont pas inclus dans ce mouvement. Deux audits qualité des sites internet de collectivités réali sites étudiés 3199 sites décortiqués 2932 sites explorés Ces trois livrets parus début juin sont disponibles au format PDF sur

11 Yvan Savary : «La taille du projet ne représentait pas un intérêt commercial suffisant pour les opérateurs. Le choix de la régie autonome s imposait.» L équipe de recherche en géographie était composée de (de gauche à droite) Franck Mérillou, Julien Gelly, Marina Duféal et Jonathan Labranche. sés par AEC en 2010 et 2011 l avaient déjà montré. Seuls 2,6% des mairies et 4,2% des intercommunalités ont créé une page Facebook. L équipe de recherche préconise d y remédier afin d accroître la concertation. E-tourisme : l offre numérique se diversifie La collecte des données s est concentrée sur 3199 sites d hébergements sur la zone du Grand Ouest, en focalisant sur les campings, qui concentrent 60% de l activité, et les organismes de gestion de la destination (OGD). Le secteur du tourisme diversifie de plus en plus ses contenus en ligne, notamment dans le secteur public, pour mieux prendre en compte les demandes de la clientèle touristique. Il existe une profonde disparité dans la communication touristique publique : les Syndicats d initiative sont bien moins dotés en site internet que les offices de tourisme (27,6% de l ensemble des OGD présents sur le web). Dans le secteur privé, 84,4% des campings s affichent sur le web. Les zones à forte fréquentation touristique sont généralement bien dotées numériquement, mais l arrière-pays rattrape son retard en démontrant sa capacité d adoption des innovations. L intérêt de cette étude réside aussi dans ce qu elle peut apporter lors de l évaluation du futur Classement des Offices de Tourisme en 2014, qui prendra en compte les Technologies de l Information et de la Communication, dans leur stratégie de promotion touristique. Filière vin : montée en puissance des blogs et réseaux sociaux L étude a exploré 2932 sites du cyberespace viticole de l arc atlantique : Val de Loire, Bordelais, Pays basque, Rioja, Douro, Porto, Vinho Verde. Elle a cherché à comprendre la diffusion spatiale dans le temps des sites web des exploitations. Rapide dans les années 2000, à son apogée en 2011, cette diffusion s estompe. Le web 2.0 a pris le relais avec une augmentation des blogs ou de profils professionnels sur les réseaux sociaux, propices à une nouvelle proximité avec les amateurs de vin. Globalement, l innovation s est diffusée de proche en proche, les exploitations les plus isolées géographiquement étant aussi les moins bien dotées en site internet. L étude dresse une typologie des sites fondée sur la traduction en langue étrangère, leur date de création, les services en ligne, l ecommerce, la promotion œno-touristique. baptiste duquesnoy et suzanne galy (1) Recherches aquitaines sur les usages pour le développement des dispositifs numériques. L équipe de Axe 2, Atlas numérique de l arc Atlantique, était composée de Marina Duféal (maître de conférence), Julien Gelly, Jonathan Labranche, Franck Mérillou (ingénieurs d étude). Lire aussi, p , les conclusions de l Axe 5 Territoire numérique et formation. 11

12 12 dossier Découvrez 10 entrepreneurs aquitains qui innovent dans le w e b et le mobile. Ils ont créé ou développent des services, po u r le grand p u bl i c ou les entreprises. Les domaines sont variés : loisirs, écologie, viticulture, analyse média, e-commerce ou immobilier. Plus d infos Thierry Ulmet Benoît Bougeard Pascal AEC 10 projets numériques innovants Po u r les mordus de sports de glisse Qu est-ce que Mobigliss? «C est une application mobile qui devrait faire gagner du temps et du carburant aux passionnés de sport de glisse et d activité nautique. Elle est disponible sur iphone et propose un panel de technologies et de services innovants : la météo haute définition, des données sur le vent et des données sur les vagues. Il est maintenant possible de visualiser 48 Appelghem, passionné de kitesurf et concepteur de Mobigliss heures à l avance les phénomènes locaux tels les brises thermiques, les effets de cap ou les effets venturi. La hauteur des vagues est calculée en fonction du vent, des reliefs des fonds marins et des marées. Dossier réalisé par Vincent Pereira, co-fondateur de l agence Inaativ (www.inaativ.com), consultant et formateur en communication digitale. Il est l auteur du blog formateurconsultant.com et rédacteur sur tendancesgraphiques.fr et Suzanne Galy, d AEC «Grâce à la géolocalisation, toutes les conditions de pratique sont partageables en temps réel au sein d un groupe d amis. Enfin, nous avons développé une technologie d affichage totalement innovante sur iphone, le traitement vectorisé des cartes météo, afin de réduire considérablement le temps de téléchargement. Ce projet sera lancé sur l App Store dans les prochains jours, les développements techniques arrivant à terme. Les pratiquants pourront enfin choisir, en connaissance de cause, de se déplacer ou non sur une plage pour surfer ou faire du kite.» Quel est le modèle économique? «L application de base est gratuite sur l App Store. L accès aux prévisions météo HD repose sur un abonnement (sur le territoire français pour commencer), après une période d essai gratuite de 10 jours. L abonnement comporte 3 formules : 2 jours à 0,79 pour un week-end, 1,99 pour 1 semaine ou 12,99 pour 3 mois.» Propos recueillis par v.p. Ce projet a bénéficié d un accompagnement d AEC. DR

13 Lors du 14e Salon de l entreprise, les 6 et 7 juin à Bordeaux, une conférence proposée par AEC les a m i s en lumière. AEC accompagne des porteurs de projets au sein de son incubateur l Auberge numérique, ave c l appui de la Région Aquitaine et la participation de la pépinière Bordeaux Unitec. 2 Un logiciel pour les professionnels du vin Comment fonctionne WineDataSystem? «WineDataSystem est un logiciel qui permet de produire et de partager des fiches techniques. On s adresse aux professionnels du vin. Tous se servent de la fiche technique pour vendre leurs produits à l export. Notre service en ligne leur permet de diviser par trois les frais liés à ce poste et d améliorer sensiblement le service client.» Comment vous est venue cette idée? «Demandez à n importe quel négociant en vin : la mise à jour d informations produit est un véritable casse-tête. Un jour, Fabrice Bernard, de la société de négoce Millésima, m a dit : Les systèmes qui existent, reposent sur le bon vouloir des producteurs, c est ingérable pour les négociants. À chaque nouveau millésime, il faut corriger, modifier et traduire une quantité importante de données. Or, pour mieux vendre, les négociants ont besoin de données fiables et à jour. C est ce que propose WineDataSystem.» Mesurer le succès Quel est le modèle économique? «Nous nous adressons à des professionnels, nous avons donc refusé de bâtir notre modèle sur la publicité. Pour utiliser nos services, les négociants s acquittent d un des programmes télé 3 TvTweet, porté par Thomas Landspurg, est une application iphone (diffusée sous la marque Digiwiz) permettant de mesurer la visibilité des programmes commentés sur le réseau social Twitter. Sous forme de statistiques et de tableaux de bord d analyse de données, l activité Twitter est restituée pour les besoins des chaînes de télévision, des annonceurs et des «média planners» (publicitaire chargé d organiser les plans média des marques), des community manager et des sociétés de production. Une API permet aussi d utiliser ces données pour développer des applications de type «deuxième écran», autour des programmes. s.g. Cobalt - Fotolia.com Aymeric Fournier, porteur du projet WineDataSystem, et son associé, Clovis Durand-Moldawan abonnement annuel assez souple ; soit notre client décide de garder la mainmise sur son système d information, soit il choisit de nous confier entièrement la production de données. Dans les deux cas, nous allons énormément simplifier la mise à jour des fiches techniques.» WineDataSystem est-il lancé? «La plateforme est complètement opérationnelle et nous avons signé nos premiers contrats.» Quel conseil pour qui souhaite développer des projets numériques? «Je lui dirais surtout de se hâter lentement car le jeu en vaut la chandelle. Je lui conseillerais aussi de ne pas rester tout seul. Des organismes soutiennent l innovation comme par exemple l Auberge Numérique d AEC ou la pépinière Bordeaux Unitec qui m ont été d une grande aide.» Propos recueillis par v.p. Ce projet a bénéficié d un accompagnement d AEC et de Bordeaux Unitec. 13 DR

14 14 dossier 10 projets 4 Une billetterie en ligne d un nouveau genre Interagir avec 5 la musique Simbals (SImilarity Between Audio signals) est un projet du Laboratoire bordelais de recherche en informatique (Labri) de l Université de Bordeaux (porté par Matthias Robine, Julien Allali, Pascal Ferraro et Pierre Hanna), qui développe des méthodes pour la recherche d information musicale. Il s agit de mettre au point des technologies innovantes pour intervenir sur la musique, comme par exemple des logiciels ou bibliothèques techniques qui seront intégrés dans les produits des clients de Simbals. Pour ce faire, le Labri adapte au contexte musical des algorithmes couramment appliqués dans des domaines tels que la bio-informatique ou la reconnaissance de chaînes de caractères, et permet ainsi l analyse et la comparaison d informations musicales dans les signaux audio. Les applications de ces recherches sont nombreuses : recherche et recommandation musicale, résumé automatique de morceaux, outils d apprentissage instrumental, etc. Simbals vise les marchés du web-streaming (mode de diffusion sur internet permettant la lecture d un flux à mesure qu il est diffusé) et du téléchargement, de la gestion de droit, du jeu vidéo et de l apprentissage musical. Le projet a intégré l Incubateur régional d Aquitaine en novembre 2011, après avoir été lauréat du 13ème concours national d aide à la création d entreprise de technologies innovantes du ministère de l enseignement supérieur et de la recherche. Petr Vaclavek - Fotolia.com s.g. Aurélien Coriou, porteur du projet Yuticket AEC Qu est-ce que Yuticket? «Yuticket.com est une billetterie en ligne self-service qui permet aux organisateurs de créer des évènements (concerts, spectacles, soirées, galas, réunions, fêtes, conférences, etc.), de vendre les billets sur internet, de récolter les recettes, de communiquer dessus et de contrôler l accès à l entrée aux prix les plus bas du marché.» Quelle est la genèse de votre projet? «L envie de lancer ma propre entreprise m est venue lors de ma licence en entrepreneuriat lorsque j ai dû développer et présenter différents business models. Au fil de mes présentations, l idée s est affinée et a été reçue très positivement. N ayant pas de compétences techniques ni de grosses ressources financières, je me suis tourné vers l Auberge numérique d AEC afin de trouver un développeur à associer au capital. Après l événement Startup weekend Bordeaux et quelques recherches, j ai rencontré Yaal, une boîte de développement. Nous nous sommes associés. La société est née le 5 janvier 2012 et a été accessible au public le 15 mars.» Quel est le modèle économique? «Il n a pas encore été divulgué. La seule chose que je peux vous dire, c est qu il n existait pas sur le marché de la billetterie en ligne! En revanche, les 1% que nous percevons sur chaque billet vendu, sans minimum de prix du billet, ne changeront pas.» Votre projet est-il lancé? «Oui. En l espace de deux mois d existence, nous enregistrons une moyenne de 350 visiteurs par jour, environ 1300 billets vendus pour environ 70 évènements gérés par Yuticket. Des organisateurs tels que le club électro l I.Boat à Bordeaux, l école de commerce BEM ou le restaurant-club bordelais H36 nous font confiance. Pour communiquer, nous démarchons les organisateurs d évènements que nous identifions principalement grâce aux réseaux sociaux. Nous essayons aussi d être relayés par les médias. Enfin, nous nous déployons par le biais de partenariats.» Propos recueillis par v.p. Ce projet a bénéficié d un accompagnement d AEC.

15 numériques innovants 6 L application pour recycler le verre Quentin Beauperin, (à g.) et Maxime Guirriec, membres de l équipe de Feed the Green. Charline de Miranda Feed the Green s appuie sur l utilisation des données publiques (OpenData) que l on peut trouver sur des sites comme data.lacub ou datalocale. Cette application permettra de localiser le conteneur de verre le plus près de chez soi. Entretien avec l un des concepteurs, Quentin Beauperin. Quels sont le concept et le fonctionnement de Feed the Green? «C est un projet visant à inciter les gens à recycler le verre. Le principe est simple : j ai des bouteilles en verre ou des bocaux vides, je les dépose dans un container et je gagne des points. Pour cela, les utilisateurs s inscrivent sur le site et lient leur profil au container le plus proche de chez eux. Ensuite, il ne leur reste plus qu à checker (indiquer, ndlr) depuis leur mobile ou leur ordinateur lorsqu ils déposent du verre, en précisant le nombre de bouteilles et de bocaux déposés. Un classement des conteneurs les plus utilisés sera généré ce qui pourrait aussi être utile à la communauté urbaine qui pourra optimiser le ramassage. Les utilisateurs pourront même avertir l agglomération de Bordeaux lorsque l une des poubelles sera pleine grâce à un bouton d alerte qui envoie un mail au service en charge de la récupération de ces déchets.» Comment est né ce projet? «Il est né pendant une semaine dédiée à l OpenData (mouvement de libération des données publiques, qu ont rejoint la Région, la Gironde et la Communauté urbaine de Bordeaux, nldr) dans le cadre de notre DUT. Nous sommes quatre étudiants en Services et Réseaux de Communication à Bordeaux, tous sensibles au recyclage et à l écologie (1). Nous avons voulu créer une application rendant le recyclage plus attrayant en le gamifiant, en rendant le geste ludique. Les données étaient là (les points d emplacements des containers de la CUB), il ne restait plus qu à développer le concept.» Quel est le modèle économique? «Feed the Green n a, pour le moment, pas de modèle économique et souhaite rester une application ludique, gratuite et accessible à tous. Notre but est de pousser les gens à recycler. Cependant, nous gardons certaines pistes sous le coude pour le futur, si jamais le concept accroche.» Votre projet est-il lancé aujourd hui? «Non, mais il ne manque plus grandchose. Nous sommes en train de finaliser le développement et le design du site. Les applications mobiles viendront plus tard.» Propos recueillis par V.P. (1) L équipe de Feed the Green : Maxime Guirriec, Lisa Goichon, Paméla Hamille et Quentin Beauperin 15

16 16 dossier 10 projets 7 L ipad pour les ostéopathes DR Michel Perrin a imaginé ecreatures en se rendant lui-même chez l ostéopathe. ecreatures, actuellement en phase de développement, est une application pour les ostéopathes qui leur permettra de saisir de manière intuitive les comptes rendus de leurs séances. Elle permettra aussi l exploitation de données statistiques issue de l application. Ancien journaliste sportif et pratiquant des sports d action, Michel Perrin a imaginé ecreatures en se rendant lui-même chez l ostéopathe. Il voyait son praticien griffonner ses comptes rendus sur un carnet «Plus j ai parlé de mon idée, plus j ai rencontré des gens qui m ont motivé. Cette gestation m a convaincu qu il fallait voir le projet en grand et modéliser quelque chose d un peu plus complet qu une simple application tactile pour poser un diagnostic. A ce moment-là, j ai fait appel à AEC pour m aider à monter un dossier pour une subvention. La Région Aquitaine m a soutenu pour la réalisation d un prototype» raconte Michel Perrin. Le créateur travaille actuellement à la définition du contenu de son application, en lien avec des ostéopathes et en partenariat avec le COS de Bordeaux, une école d ostéopathie. V.P. et S.G. Ce projet a bénéficié d un accompagnement d AEC. 8 Des données pour choisir où habiter Le Bon Quartier est une application mobile et site web de la société Widmee exploitant les données publiques libérées par la Communauté urbaine de Bordeaux (mouvement open data) pour aider les nouveaux habitants à choisir le quartier qui leur convient le mieux, en fonction de leur mode de vie. Le choix du logement pourra s opérer en croisant des critères variés comme la proximité de commerces, d écoles, de parcs ou la qualité de l eau. s.g. Ce projet a bénéficié d un accompagnement de Bordeaux Unitec. Foto Flare - Fotolia.com

17 numériques innovants 9 Louez vos équipements de maison uz it (Xavier Pinse) réinvente les modes de consommation en proposant une solution de location longue durée (avec option d achat) de biens d équipements des particuliers : informatique, hifi, équipement de sport et de la maison, électroménager. L offre en ligne, portée par la société Evollis spécialisée en programmation informatique, est packagée, c est-à-dire qu elle intègre le financement du produit et des services complémentaires : garantie complète, assurance casse-vol, etc. L application s intègre aussi dans les sites de e-commerce afin de proposer une alternative au paiement comptant. s.g. Ce projet a bénéficié d un accompagnement de Bordeaux Unitec. MP2 - Fotolia.com 10 La conférence audio «détendue, efficace et naturelle» Benoît Senard, porteur du projet Voxeet «Nous reconstruisons une simulation de l espace sonore d une salle de réunion.» AEC «Voxeet est une technologie de conférences audio sur internet qui offre un niveau de qualité sonore en rupture avec ce qui existe à l heure actuelle. Le problème de la qualité du son dans ce type de conférences n a pratiquement pas évolué depuis 15 ans. Vous avez sans doute déjà participé à des conf call sur Skype et noté à quel point c est fatiguant. On consacre bien plus d énergie à essayer de comprendre ce que les gens disent qu à se concentrer sur l essentiel : l objet de la réunion. «Nous avons donc travaillé sur un ensemble de technologies qui permettent à chacun des participants de percevoir les voix des autres personnes comme si elles étaient assises juste à côté. Pour y parvenir, nous reconstruisons pour chaque personne une simulation en trois dimensions de l espace sonore d une salle de réunion. Chaque personne peut organiser à sa convenance la salle sur son écran en plaçant telle personne à sa droite, telle autre à gauche, untel tout près, l autre un peu plus loin... «Quand une personne placée à droite parle, on entend clairement sa voix venir de la droite et on sait instinctivement, sans faire d effort, qui vient de parler. Plus intéressant encore, quand deux personnes se mettent à parler en même temps, leurs voix ne se chevauchent pas comme sur les autres plateformes. Tout ceci permet de faire des conférences audio sur internet d une manière beaucoup plus détendue, efficace et naturelle! «Après 3 années de travail la plateforme est enfin prête et nous venons d ouvrir le service aux utilisateurs Windows. Nous allons lancer la version Android d ici quelques jours et suivront ensuite les versions iphone, MacOS, et ipad.» Propos recueillis par v.p. Ce projet a bénéficié d un accompagnement de Bordeaux Unitec. Il a obtenu un prix lors des DEMO Spring 2012, dans la Sillicon Valley ux USA. 17

18 18 tendances Ce que cache la folie Ceux qui cherchent de la croissance et de la compétitivité empruntent aujourd hui des solutions technologiques dignes du monde de la finance. Ces solutions d informatique décisionnelle (dites Big Data) regroupent les outils qui permettent d utiliser des volumes colossaux de données disparates. Selon le cabinet Tab Group, 70% des 10 milliards d échanges réalisés quotidiennement sur les places boursières fo n t déjà l objet des solutions de traitement Big Data. Dans un contexte de crise mondiale, un espoir naît de ces technologies et de ses spécialistes. À juste titre? Le po i n t en sept chapitres. Big Data Les technologies Big Data nous font une promesse : extraire des connaissances utiles à la prise de décision. Comment? En organisant de nouvelles interactions entre les données de l entreprise présentes dans le serveur informatique et celles qui sont délocalisées en masse sur le web. Ainsi, elles aideraient à générer de nouvelles sources de profit, de nouvelles valeurs de différenciation ou d innovation tant pour le secteur privé que pour le secteur public. Voilà pourquoi, il est un enjeu majeur pour ceux qui cherchent de la croissance et de la compétitivité. Le terme de Big Data a été évoqué pour la première fois par le cabinet d études Gartner en Voilà maintenant deux ans que cette expression a fait le tour du monde dans le milieu informatique. Elle génère du fantasme, de l ambiguïté, du marketing et des investissements lourds chez les grands comptes. Avant même de démontrer clairement sa pertinence. Le déluge de données est quelque chose d ancien. Les Big Data d hier sont finalement les Middle Data d aujourd hui et le besoin d analyse des données n est pas un phénomène nouveau. Mais derrière cette expression se cachent de nouveaux leviers technologiques qui se démocratisent rapidement pour amener l informatique décisionnelle à un autre niveau. Voici, en sept chapitres, ce qu il faut savoir sur le Big Data. Dossier réalisé par Antoine Chotard, responsable veille et prospective d AEC, Lionel Vagnot, dirigeant de l agence bordelaise de Dijiwan (1) «Une demande forte d outils décisionnels» «La connaissance sur le Big Data est disparate selon les secteurs d activités mais les grands comptes expriment des besoins précis et qualifiés qui orientent nos solutions. Au-delà du quantitatif, nous devons être en mesure de faire ressortir pour eux une intention, des opinions issues des conversations ou l origine d un phénomène comportemental impactant les ventes. Le temps où les entreprises pouvaient s engager dans des campagnes très coûteuses sans évaluation fine du retour sur investissement est révolu. Il s agit aujourd hui, pour les entreprises, de se justifier de leur potentiel. «Les sociétés veulent pouvoir accélérer, maintenir ou interrompre des processus. Cette demande d outils décisionnels est d autant plus renforcée par un contexte de crise et des restrictions budgétaires qui décuplent le besoin d indicateurs de visibilité, de mesure de l efficience et d une culture orientée Big Data que nos solutions contribuent à construire avec des variables communes.» (1) Conseil et aide à la prise de décision.

19 Nemanja Sekulic - istockphoto.com Face au déluge de données, mieux prédire tout en économisant sur les investissements informatiques, voilà qui excite les grands décideurs. Le Big Data, c est quoi? Pour mieux gérer, intégrer et croiser les multiples sources de données internes et externes, les bases de données traditionnelles stockées sur quelques serveurs ne suffisent plus. Il faut donc inventer des façons de stocker ces données, de les partager, de les corréler, de les visualiser, afin de produire des analyses extrêmement poussées. C est le phénomène Big Data, considéré comme l un des grands défis informatiques de la décennie Le fournisseur de solutions Autonomy (HP) révèle que seulement 10% des données mondiales sont structurées dans des bases de données contre 90 % de données disparates, non liées entre elles. C est là que les outils Big Data comme Hadoop interviennent. Les grandes entreprises tentent de s approprier des outils nés de l algorithme MapReduce initié par Google en Celui-ci facilite le traitement continu de données structurées comme les bases internes de l entreprises. Mais aussi celles non structurées comme les traces que les entreprises et les internautes laissent sur les médias sociaux. Par la suite, cet algorithme engendrera le socle technologique open source Hadoop repris par la fondation Apache en Dénoncé par certains comme n étant pas tout à fait mature, Hadoop est tout de même sur toute les lèvres et commence à s imposer : Microsoft a même enterré un projet interne de traitement de données pour intégrer Hadoop. Nous arrivons à un moment où les avis des experts se contredisent et où persistent encore beaucoup d incertitudes. Mais mieux prédire tout en économisant sur les investissements informatiques, voilà qui excite les grands décideurs. Ils prennent conscience que l expérimentation Big Data permettrait d innover et de distancer la concurrence. Anthony Don, directeur technique, Keep Alert et ProDomaines (1) «Le Big Data cache des usages très diversifiés» «Il se cache derrière ce terme générique de Big Data des usages très diversifiés dans les entreprises, les laboratoires de recherche. Ce terme marketing donne une impression de désordre. On peut espérer qu avec l usage, d autres mots viendront préciser les concepts et les processus se cachant derrière les solutions de Big Data ; solutions que nous expérimentons aujourd hui sur des masses relativement importantes de données en comparant leur efficacité à celle de systèmes plus traditionnels de traitements.» (1) Départements de la société pessacaise Systonic (surveillance et protection de noms de domaines). 19

20 20 tendances Le Big Data peut soutenir la compétitivité Les technologies et méthodes du Big Data peuvent impacter la majorité des secteurs d activités. Les grands groupes l expérimentent. D où une compétition mondiale toujours plus féroce dans la différenciation et la création de nouvelles valeurs. Les nouvelles révolutions industrielles devront intégrer le Big Data, capable de fournir plus de sens aux données. Les secteurs de la santé, de la génétique et de la pharmacopée par exemple, mâtinés de Big Data, laissent entrevoir des médecines et des dosages médicaux plus adaptés aux spécificités des populations de malades ainsi que des évolutions dans l agro-alimentaire poussées par une connaissance décuplée de l historique du génome animalier. Le secteur de l assurance nous promet des tarifications d un nouveau genre, des banques comme BBVA à Madrid développent une connaissance des usages de la ville qui ferait rougir une collectivité. La généalogie est également bouleversée : la société américaine Ancestry possède déjà 10 milliards d enregistrements. Et voilà qu elle complète ses bases avec des données ADN, des ouvrages numérisés du web et promet de nous raconter des histoires de lignées bien plus étoffées. Voici quelques exemples plus détaillés de 4 secteurs d activités 1. Marketing et publicité Le Big Data révolutionne le ciblage du consommateur. Près de la moitié du Big Data sert d ailleurs à doper le marketing. Il promet de : l accroître l analyse des comportements ; l renforcer la micro-segmentation et l hyperpersonnalisation client ; l pour un site de vente, améliorer le montant du panier d achat et la vente de produits complémentaires ; l optimiser les offres par une meilleure représentation de l interaction des clients avec l entreprise ; l développer un géomarketing complexe. Par le Big Data, les acteurs de la publicité online vendent plus cher leurs espaces parce qu ils sont utilisés à meilleur escient. Les régies publicitaires renforcent leur collaboration avec des mathématiciens et se transforment en opérateurs de marchés de publicités. Lorsqu un internaute clique sur un site, une publicité adaptée à son profil s affiche en moins de 120 millisecondes. Par ailleurs, le Big Data permettra d analyser l opinion et d affiner en conséquence la valeur d un espace publicitaire ou d un programme télévisé. C est le cas de TvTweet, un service de mesure d audience TV via les commentaires sur les médias sociaux, créé par le bordelais Thomas Landspurg (lire aussi p. 13). 2. ecommerce et grande distribution En ligne ou pas, l usage du Big Data et la mesure de comportement des clients pourraient contribuer amplement à améliorer les ventes par : l l optimisation des assortiments, des emplacements, le croisement des données liées aux tickets de caisse donc au parcours en magasin avec des données météo, des événements prévus sur le territoire pour maitriser l aiguillage des clients ; l l identification des facteurs faisant varier le chiffre d affaires selon les points de vente ; l la performance de la logistique, des processus d inventaires, de la négociation avec les fournisseurs ; l l ajustement des prix, des offres promotionnelles et des programmes de fidélité ; l l efficacité des sites web ; «Après avoir stocké beaucoup de données pour les opérateurs avec Steek, nous avons voulu créer Ezakus pour approfondir la recherche de sens et la sémantique. Nous travaillons avec les publicitaires médias, des producteurs de contenus comme le Figaro, Ouest France, Overblog, Dailymotion afin de mieux leur faire comprendre leur audience. C est un milieu en pleine prise de conscience de la richesse dormante de données très variées qu ils ont accumulées au fil des années. En allant au-delà des mesures d audeince qui s attardent sur les grandes tendances classiques, nous leur proposons des croisements de données variées pour tendre le plus possible vers la personnalisation de contenus publicitaires et l analyse des flux de l audience. «Nous pouvons aider nos clients à mieux réaliser un inventaire de l offre pléthorique de publicité sur internet et créer de nouveaux leviers de valeurs pour des volumes de plus en plus importants de publicités invendues. Les volumes sont tels qu il n est plus humainement gérable de les qualifier précisément. «On va doucement mais surement vers un ajustement du prix des espaces publicitaires en temps de réel. Un géant comme Google fait ça depuis longtemps mais les solutions type Big Data vont permettre de démocratiser cette tendance : 10 à 15 % des transactions publicitaires en ligne se font d ores et déjà de cette façon. Nous pensons que ce type de traitement de données non structurées va assez rapidement devenir une commodité avec des produits très packagés par des éditeurs de services, des petits Oracle qui permettront une pénétration plus forte des outils numériques de prise de décision tout en offrant la possibilité de réinjecter ces analyses dans un flux business. «Un énorme acteur comme l Oréal, ce n est plus le taux de clic qui l intéresse mais des indicateurs clés de performance pour chaque sujet et qui font partie intégrante de la stratégie d entreprise et de sa performance.» (1) Également directeur des opérations de cette société bordelaise. «Vers un ajustement des pubs en temps réel» Yannick Lacastaigneratte, co-fondateur d Ezakus (1)

La traduction des sites internet touristiques en langues étrangères comme outil de valorisation et de promotion des territoires aquitains

La traduction des sites internet touristiques en langues étrangères comme outil de valorisation et de promotion des territoires aquitains La traduction des sites internet touristiques en langues étrangères comme outil de valorisation et de promotion des territoires aquitains Alexandre Bertin NOTE STRATEGIQUE Note stratégique réalisée par

Plus en détail

Dossier de Presse La communauté de communes de Mimizan participe au Salon PROVEMPLOI, à Paris, le 15 octobre 2013.

Dossier de Presse La communauté de communes de Mimizan participe au Salon PROVEMPLOI, à Paris, le 15 octobre 2013. Dossier de Presse La communauté de communes de Mimizan participe au Salon PROVEMPLOI, à Paris, le 15 octobre 2013. Contact presse : Julie LECOEUR Responsable Communication 05 47 81 70 14 communication@cc-mimizan.fr

Plus en détail

«sortez surfer» Participez aux réunions d information. la capa lance le wifi gratuit du pays ajaccien. Dossier de presse. territoire numérique.

«sortez surfer» Participez aux réunions d information. la capa lance le wifi gratuit du pays ajaccien. Dossier de presse. territoire numérique. SEPTEMBRE 2012 Dossier de presse Liberte Egalite Tous connectes Paesi N 8 AOÛT / d Aiacciu Le magazine de la Communauté d Agglomération du Pays Ajaccien Nouvelle station d épuration des Sanguinaires Participez

Plus en détail

NOTE DE PRESSE. Le Générateur d activités des Landes de Juzan : présentation du projet architectural et fonctionnel dans son environnement

NOTE DE PRESSE. Le Générateur d activités des Landes de Juzan : présentation du projet architectural et fonctionnel dans son environnement NOTE DE PRESSE Le Générateur d activités des Landes de Juzan : présentation du projet architectural et fonctionnel dans son environnement 12 Septembre 2013 1 1. Les Landes de Juzan : un site en devenir

Plus en détail

Focus sur la structuration touristique. Jean-Luc BOULIN - MOPA

Focus sur la structuration touristique. Jean-Luc BOULIN - MOPA Focus sur la structuration touristique Jean-Luc BOULIN - MOPA Séminaire Cap Atlantique 8 février 2012 Séminaire Tourisme Cap Atlantique - 08 février 2013 Conséquence n 2 des révolutions : L organisation

Plus en détail

Tourisme : cap vers le Web 2.0

Tourisme : cap vers le Web 2.0 Tourisme : cap vers le Web 2.0 Aujourd hui et Demain Orléans 27 novembre 2007 www.detente.fr p.viceriat@detente.fr Qu est est-ce que le Web 1.0? Le Web 1.0 est une manière simple et économique de mettre

Plus en détail

L Aquitaine «vue de Paris»

L Aquitaine «vue de Paris» #BDX2BXL Atelier 3 L Aquitaine «vue de Paris» Vin, agroalimentaire Bois, papier, carton Aéronautique, spatial et défense 30 000 emplois 20% du total régional 14 400 emplois 9,5% de l emploi salarié industriel

Plus en détail

PCM+. Expérimentation d une plateforme de services dédiés zone d activités 2.0

PCM+. Expérimentation d une plateforme de services dédiés zone d activités 2.0 PCM+. Expérimentation d une plateforme de services dédiés zone d activités 2.0 Ou comment faire du Très Haut Débit un outil de renforcement des liens entre entreprises et entre entreprises et territoires?

Plus en détail

sociale & solidaire en Aquitaine

sociale & solidaire en Aquitaine chiffres clés L économie sociale & solidaire en Aquitaine édition 2015 2 édito SOMMAIRE Définition 3 Les chiffres clés de l Aquitaine 4 Focus secteurs 6 L Insertion par l Activité Economique (IAE) 6 Les

Plus en détail

Avril 2013 DIAGNOSTIC NUMERIQUE. Réalisé par l Office de Tourisme Andernos-les-Bains

Avril 2013 DIAGNOSTIC NUMERIQUE. Réalisé par l Office de Tourisme Andernos-les-Bains Avril 2013 DIAGNOSTIC NUMERIQUE Réalisé par l Office de Tourisme Andernos-les-Bains Sommaire Présentation...3 Matériel numérique...4 Mise à disposition de matériel numérique...4 Mise à disposition d une

Plus en détail

Le Cluster du Quartier de la création vous accompagne dans le lancement et le développement de votre entreprise. Notre offre de services

Le Cluster du Quartier de la création vous accompagne dans le lancement et le développement de votre entreprise. Notre offre de services Le Cluster du Quartier de la création vous accompagne dans le lancement et le développement de votre entreprise Notre offre de services 2 Genèse 3 Le Quartier de la Création Genèse du projet urbain Située

Plus en détail

Campings : inadéquation entre traduction et clientèle étrangère

Campings : inadéquation entre traduction et clientèle étrangère des sites touristiques : un chantier à lancer Campings : inadéquation entre traduction et clientèle étrangère Sur les 537 sites d hôtellerie de plein air relevés, 4 ne proposent aucune traduction, soit

Plus en détail

Atelier e-business Mon entreprise en ligne 11 Décembre, 8H30. Xavier Masclaux xmasclaux@pole-numerique.fr @xmasclaux

Atelier e-business Mon entreprise en ligne 11 Décembre, 8H30. Xavier Masclaux xmasclaux@pole-numerique.fr @xmasclaux Atelier e-business Mon entreprise en ligne 11 Décembre, 8H30 Xavier Masclaux xmasclaux@pole-numerique.fr @xmasclaux Un Pôle de ressources en Drôme Un Pôle de ressources et d'échanges pour : Développer

Plus en détail

Les Petits Débrouillards présentent

Les Petits Débrouillards présentent Les Petits Débrouillards présentent Un programme éducatif pour développer et accompagner la pratique d activités scientifiques et techniques sur les territoires. Soutenu par les investissements d avenir

Plus en détail

Le Conseil Général accompagne le déploiement de la société de l information en Gironde

Le Conseil Général accompagne le déploiement de la société de l information en Gironde Le Conseil Général accompagne le déploiement de la société de l information en Gironde Le numérique transforme en profondeur les modes de vie, bouleverse l organisation et les marchés des entreprises traditionnelles,

Plus en détail

Dispositif : Recherche et Innovation dans le secteur privé

Dispositif : Recherche et Innovation dans le secteur privé Dispositif : Recherche et Innovation dans le secteur privé Axe 1 Objectif Thématique 1 : Renforcer la recherche, le développement technologique et l innovation Investissement prioritaire B : Promotion

Plus en détail

PLATEFORME D INGENIERIE TERRITORIALE PHASE EXPERIMENTATION. Axe 1 : ACCOMPAGNEMENT DE PROJETS COMPLEXES

PLATEFORME D INGENIERIE TERRITORIALE PHASE EXPERIMENTATION. Axe 1 : ACCOMPAGNEMENT DE PROJETS COMPLEXES Offre de service : ASSISTANCE POUR LA MISE EN PLACE EQUIPE PROJET Appui méthodologique et expertise sur des projets complexes nécessitant des expertises techniques poussées au regard de l évolution des

Plus en détail

«LA FRANCE EST CAPABLE DE GRANDS ÉVÉNEMENTS. LA FRANCE A BESOIN DE SE PROJETER»

«LA FRANCE EST CAPABLE DE GRANDS ÉVÉNEMENTS. LA FRANCE A BESOIN DE SE PROJETER» 28/04/15 1 «LA FRANCE EST CAPABLE DE GRANDS ÉVÉNEMENTS. LA FRANCE A BESOIN DE SE PROJETER» Le 6 novembre 2014, le Président de la République a officiellement annoncé la candidature de la France à l organisation

Plus en détail

Livre blanc des territoires girondins Diagnostic Contribution de la commune de Lacanau

Livre blanc des territoires girondins Diagnostic Contribution de la commune de Lacanau Livre blanc des territoires girondins Diagnostic Contribution de la commune de Lacanau Dans le cadre du diagnostic réalisé par les services du Conseil départemental sur le territoire médocain, la commune

Plus en détail

51% des professionnels sont satisfaits de leur fréquentation de mai

51% des professionnels sont satisfaits de leur fréquentation de mai UN DEBUT DE SAISON SATISFAISANT SUR LE LITTORAL ET DANS LES Une fréquentation française soutenue Cette année, le mois de mai offrait 4 possibilités de week-ends prolongés contre 3 en 2014. 41% des professionnels

Plus en détail

CONTACT. www.agglo-limoges.fr. Refonte du site internet Communauté d agglomération Limoges Métropole. Dossier de presse Vendredi 30 août 2013

CONTACT. www.agglo-limoges.fr. Refonte du site internet Communauté d agglomération Limoges Métropole. Dossier de presse Vendredi 30 août 2013 Dossier de presse Vendredi 30 août 2013 Refonte du site internet Communauté d agglomération Limoges Métropole www.agglo-limoges.fr CONTACT LIMOGES METROPOLE Hélène VALLEIX 9, place Léon-Betoulle 87031

Plus en détail

Guide du Partenaire OFFICE DE TOURISME de LANGEAIS & CASTELVALÉRIE

Guide du Partenaire OFFICE DE TOURISME de LANGEAIS & CASTELVALÉRIE Nos valeurs Nos services Devenir partenaire Guide du Partenaire OFFICE DE TOURISME de LANGEAIS & CASTELVALÉRIE année 2015 2 SOMMAIRE Nos valeurs... Nos missions p. 3-4 L équipe associative L équipe salariée

Plus en détail

Qui êtes-vous? Votre structure?

Qui êtes-vous? Votre structure? Interview réalisée par Ludovic Dublanchet le 3 mai 2011 pour la journée MOPA Les Rencontres du etourisme dans les Landes - Spécial Elus - qui se sont tenues le 10 mai 2011 à Marquèze. Contenu et présentations

Plus en détail

LES NOUVEAUX USAGES DE LA MOBILITÉ. Un enjeu et une opportunité majeurs pour l industrie automobile

LES NOUVEAUX USAGES DE LA MOBILITÉ. Un enjeu et une opportunité majeurs pour l industrie automobile LES NOUVEAUX USAGES DE LA MOBILITÉ Un enjeu et une opportunité majeurs pour l industrie automobile. Position du problème Un axe très important dans les transports individuels est celui des nouveaux usages

Plus en détail

SITUATION GÉOGRAPHIQUE : MÉRIGNAC, MOTEUR ÉCONOMIQUE DE BORDEAUX MÉTROPOLE

SITUATION GÉOGRAPHIQUE : MÉRIGNAC, MOTEUR ÉCONOMIQUE DE BORDEAUX MÉTROPOLE vous présente SITUATION GÉOGRAPHIQUE : MÉRIGNAC, MOTEUR ÉCONOMIQUE DE BORDEAUX MÉTROPOLE La Résidence LORD ASHTON se trouve à 5 minutes du centre-ville de Mérignac, une situation stratégique : A 5 minutes

Plus en détail

Animation. Programme. Numérique de Territoire. Forums et Ateliers. numériques

Animation. Programme. Numérique de Territoire. Forums et Ateliers. numériques Animation 2015 Numérique de Territoire Programme Forums et Ateliers numériques Châtaigneraie Cantal F O R U M S ATELIERS ACCOMPAGNEMENT NUMERIQUE ANIMATION NUM EN CHÂTAIGNERAIE CANTALIENNE Nos forums et

Plus en détail

Réinventer le vivre-ensemble

Réinventer le vivre-ensemble Réinventer le vivre-ensemble Application collaborative de proximité DOSSIER DE PRESSE - OCTOBRE 2015 L espace urbain concentre en France plus de 80 % de la population au sein de grandes collectivités qui

Plus en détail

Réunion des propriétaires Bilan 2013

Réunion des propriétaires Bilan 2013 Le Label Clévacances Réunion des propriétaires Bilan 2013 La garantie des vacances réussies FRANCE FRANCE Nos partenaires Le site internet Clévacances clientèle Clévacances c est : 97 représentants territoriaux

Plus en détail

Réussir sa collecte. Contactez-nous! contact@helloasso.com 06 58 39 99 60

Réussir sa collecte. Contactez-nous! contact@helloasso.com 06 58 39 99 60 Réussir sa collecte Contactez-nous! contact@helloasso.com 06 58 39 99 60 MENU // P.3 P.6 INTRODUCTION COLLECTER TOUT AU LONG DE L ANNÉE Étape 1 : Offrir la possibilité de vous soutenir tout au long de

Plus en détail

Centre d excellence Numérique en territoire rural

Centre d excellence Numérique en territoire rural «S adapter au numérique est une obligation mais aussi une opportunité pour la France, tant au niveau économique que social» Philippe Lemoine, président du Forum Action Modernités et Président de la FING

Plus en détail

NOUVELLE THEMATIQUE A L EXPLORATOIRE! Les métiers au service de la santé

NOUVELLE THEMATIQUE A L EXPLORATOIRE! Les métiers au service de la santé NOUVELLE THEMATIQUE A L EXPLORATOIRE! Les métiers au service de la santé L Exploratoire raconte la «belle histoire» d un territoire engagé à maintenir et accroître le niveau de santé de toute sa population,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 2014

DOSSIER DE PRESSE 2014 DOSSIER DE PRESSE 2014 L Office de tourisme de Pontivy Communauté présente son nouveau site internet www.tourisme-pontivycommunaute.com SOMMAIRE Présentation Le Mot de la Directrice : Gwénola de Araujo

Plus en détail

APPEL À PROJETS RÉGIONAL «STRUCTURATION TOURISTIQUE DES TERRITOIRES AQUITAINS»

APPEL À PROJETS RÉGIONAL «STRUCTURATION TOURISTIQUE DES TERRITOIRES AQUITAINS» APPEL À PROJETS RÉGIONAL «STRUCTURATION TOURISTIQUE DES TERRITOIRES AQUITAINS» 1/ LE CONTEXTE 1.1 VERS UNE NOUVELLE POLITIQUE TOURISTIQUE DES TERRITOIRES Le règlement d intervention 2007-2013 proposait

Plus en détail

POURQUOI CONNECTER UNE ÉCOLE À L INTERNET?

POURQUOI CONNECTER UNE ÉCOLE À L INTERNET? 61 POURQUOI CONNECTER UNE ÉCOLE À L INTERNET? L école de Pinay est connectée depuis deux ans et demi à l Internet. Cela laisse suffisamment de recul pour une réflexion sur cette pratique. Il convient pour

Plus en détail

Idées pratiques pour un site internet touristique actuel et attirant.

Idées pratiques pour un site internet touristique actuel et attirant. DOSSIER 4 Idées pratiques pour un site internet touristique actuel et attirant. Tirées de l audit effectué auprès des 101 sites internet des offices de tourisme 2, 3 et 4 étoiles Dossier réalisé par :,

Plus en détail

>> Dossier de presse. Octobre 2014

>> Dossier de presse. Octobre 2014 Octobre 2014 >> Dossier de presse Contact : Estelle Barré, Chargée de communication I Angers Technopole Tel : 02.41.72.14.13 / 06.46.10.14.74 estelle.barre@angerstechnopole.com 2 Au programme 1. > Contexte

Plus en détail

Consultation Publique Constitution du réseau national de la médiation numérique

Consultation Publique Constitution du réseau national de la médiation numérique Consultation Publique Constitution du réseau national de la médiation numérique Restitution synthétique "La France, face aux mutations de son temps, doit définir son propre modèle numérique, fondé sur

Plus en détail

L AGGLOMÉRATION CÔTE BASQUE - ADOUR SOUTIENT LE COWORKING À TRAVERS LA CRÉATION DE L ESPACE LA COCOTTE COWORKING À BAYONNE

L AGGLOMÉRATION CÔTE BASQUE - ADOUR SOUTIENT LE COWORKING À TRAVERS LA CRÉATION DE L ESPACE LA COCOTTE COWORKING À BAYONNE 28 novembre 2014 DOSSIER DE PRESSE L AGGLOMÉRATION CÔTE BASQUE - ADOUR SOUTIENT LE COWORKING À TRAVERS LA CRÉATION DE L ESPACE LA COCOTTE COWORKING À BAYONNE Ils sont designers, graphistes, développeurs,

Plus en détail

Le groupe Réactif : de la mutualisation de compétences à la création d un espace de co-working

Le groupe Réactif : de la mutualisation de compétences à la création d un espace de co-working Numéro 28 Octobre 2015 Le mot de la Rédac Voilà maintenant deux semaines que le SociaLab, notre média de proximité, consacre ses reportages à des structures de la Métropole lilloise qui œuvrent au quotidien,

Plus en détail

Internet : un nouveau territoire pour les professionnels du tourisme

Internet : un nouveau territoire pour les professionnels du tourisme Internet : un nouveau territoire pour les professionnels du tourisme Journée technique Etourisme MOPA jeudi 8 octobre Mimizan Alexandre Bertin AEC 08/10/2009 Les enjeux du tourisme en France - Un marché

Plus en détail

OFFICE DE TOURISME DE LOURDES LE DEFI NUMERIQUE

OFFICE DE TOURISME DE LOURDES LE DEFI NUMERIQUE CONFERENCE DE PRESSE Lourdes, le 20 mars 2013 OFFICE DE TOURISME DE LOURDES LE DEFI NUMERIQUE DOSSIER DE PRESSE Contact presse : Corine LAUSSU Chargée de promotion et de communication Tél. : 05 62 42 77

Plus en détail

LE RÉSEAU SOCIAL PRIVÉ POUR S ORGANISER EN FAMILLE

LE RÉSEAU SOCIAL PRIVÉ POUR S ORGANISER EN FAMILLE LE RÉSEAU SOCIAL PRIVÉ POUR S ORGANISER EN FAMILLE Des textos à l appel téléphonique pour se donner rendez-vous à la réunion parents professeurs, une liste de course interminable et jamais mise à jour

Plus en détail

Léa Lemoine, Chef de Projets Patrimoine & Numérique Café de Spa, 8 juin 2014

Léa Lemoine, Chef de Projets Patrimoine & Numérique Café de Spa, 8 juin 2014 Léa Lemoine, Chef de Projets Patrimoine & Numérique Café de Spa, 8 juin 2014 La Route des Villes d Eaux du Massif Central Réseau de 18 villes thermales Association créée en 1998 Objectif : Changer l image

Plus en détail

Dispositif : Entreprenariat et entreprises

Dispositif : Entreprenariat et entreprises Dispositif : Entreprenariat et entreprises Axe 2 Objectif Thématique 3 : Améliorer la compétitivité des PME Investissement prioritaire A : Promotion de l esprit d entreprise, en particulier en facilitant

Plus en détail

Promouvoir sur le web la destination Maroc à travers la valorisation de l artisanat t de qualité

Promouvoir sur le web la destination Maroc à travers la valorisation de l artisanat t de qualité Promouvoir sur le web la destination Maroc à travers la valorisation de l artisanat t de qualité Apporter aux acteurs locaux du tourisme (hôtels, agences de voyage, loueurs de voiture, artisans,...) des

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Contacts presse

DOSSIER DE PRESSE Contacts presse DOSSIER DE PRESSE Sommaire Communiqué de presse 4-5 Edito 6 Mon P ti Voisinage : naissance d un concept 7 La passion pour la technologie alliée à celle de l économie collaborative Un terrain de jeu :

Plus en détail

Les bons critères pour choisir son lieu d implantation. Animé par :

Les bons critères pour choisir son lieu d implantation. Animé par : Les bons critères pour choisir son lieu d implantation Animé par : Laurent LETHOREY Agnès CAVART Pierre-Yves LE BRUN Laurent GAUDICHEAU Les critères de choix : Le couple projet/lieu d implantation 1. La

Plus en détail

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DE CONCERTATION SUR LA REFONDATION DES CAMPUS UNIVERSITAIRES RÉMOIS DE L URCA

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DE CONCERTATION SUR LA REFONDATION DES CAMPUS UNIVERSITAIRES RÉMOIS DE L URCA ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DE CONCERTATION SUR LA REFONDATION DES CAMPUS UNIVERSITAIRES RÉMOIS DE L URCA Campus «Moulin de la Housse» - Vendredi 08 février 2013 09h00 (amphi 2) Mots d ouverture de Monsieur Gilles

Plus en détail

dossier de presse Lancement de la version pour mobiles du site web municipal

dossier de presse Lancement de la version pour mobiles du site web municipal dossier de presse Rencontre du vendredi 20 janvier 2012 à 10h, salle des adjoints, hôtel de ville de Rezé. Lancement de la version pour mobiles du site web municipal Contact presse Maxime Malette 02 40

Plus en détail

Fiche action 3 : Création, mise en réseau et transmission d entreprises

Fiche action 3 : Création, mise en réseau et transmission d entreprises Fiche action 3 : Création, mise en réseau et transmission d entreprises Enjeu stratégique : Créer des emplois par l innovation et le partenariat *** Précision préalable : le terme «entreprise» comprend

Plus en détail

Les jeunes et la création d activité dans l Economie Sociale et Solidaire en région Centre

Les jeunes et la création d activité dans l Economie Sociale et Solidaire en région Centre Les jeunes et la création d activité dans l Economie Sociale et Solidaire en région Centre Synthèse de l étude-action Entreprendre dans l ESS : une opportunité pour les jeunes Derrière le terme d Economie

Plus en détail

«TIC et zones rurales : construire une société de la connaissance»

«TIC et zones rurales : construire une société de la connaissance» Introduction «TIC et zones rurales : construire une société de la connaissance» Evénement organisé par le réseau rural européen Brussels 10 février Présentation du contexte : agenda numérique pour l Europe.

Plus en détail

Dossier de Presse. Welcome City Lab 76 bis rue de Rennes 75006 PARIS. Contact: 01 83 64 44 40 Mail: WelcomeCityLab@Parisregionlab.

Dossier de Presse. Welcome City Lab 76 bis rue de Rennes 75006 PARIS. Contact: 01 83 64 44 40 Mail: WelcomeCityLab@Parisregionlab. Dossier de Presse Welcome City Lab 76 bis rue de Rennes 75006 PARIS Contact: 01 83 64 44 40 Mail: WelcomeCityLab@Parisregionlab.com «Paris attire les talents et les investisseurs grâce à son dynamisme

Plus en détail

Dossier de presse Janvier 2013

Dossier de presse Janvier 2013 Dossier de presse Janvier 2013 Récompensée par le Concours départemental de la Création d Entreprise 2012, la nouvelle agence web rochelaise Pixel Perfect lance WebAlbums Contact Presse Anelise AUDIFFREN

Plus en détail

Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie et de la diversité des jeunes créateurs

Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie et de la diversité des jeunes créateurs Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie MARDI Contact presse Ministère de la Culture et de la Communication Délégation à l information et à

Plus en détail

Comportements et attentes des internautes vis-à-vis des sites Internet touristiques. Marketing - Tourisme

Comportements et attentes des internautes vis-à-vis des sites Internet touristiques. Marketing - Tourisme Comportements et attentes des internautes vis-à-vis des sites Internet touristiques Une enquête commandée par : L Ardesi Midi-Pyrénées La Caisse des Dépôts et Consignations La Direction du Tourisme Le

Plus en détail

Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets

Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets Les services publics locaux de l environnement : des services discrets mais moteurs de développement Depuis leur mise en

Plus en détail

Dossier de présentation

Dossier de présentation Dossier de présentation Dossier réalisé dans le cadre du concours OpenData lancé par la ville de Strasbourg. Ce dossier a pour but de présenter le projet et les fonctionnalités de MyStrasbourgApp. Eliel

Plus en détail

2011/2015. La CCI, ICI IL S ENTREPREND NOUVELLE MANDATURE L AVENIR NE SE PRÉDIT PAS AVEC LES ENTREPRISES BRETAGNE AMBITION

2011/2015. La CCI, ICI IL S ENTREPREND NOUVELLE MANDATURE L AVENIR NE SE PRÉDIT PAS AVEC LES ENTREPRISES BRETAGNE AMBITION BRETAGNE AMBITION 2011/2015 NOUVELLE MANDATURE L AVENIR NE SE PRÉDIT PAS IL S ENTREPREND La CCI, ICI AVEC LES ENTREPRISES NOUVELLE ÉQUIPE ÉLUE : UN NOUVEL ÉLAN, UNE AMBITION EMMANUEL THAUNIER Président

Plus en détail

Dossier de presse. MyGaloo.fr, le site des associations et des clubs. Contact presse : alexandre.siahou@galoo.fr 04 91 05 50 60

Dossier de presse. MyGaloo.fr, le site des associations et des clubs. Contact presse : alexandre.siahou@galoo.fr 04 91 05 50 60 Dossier de presse MyGaloo.fr, le site des associations et des clubs Contact presse : alexandre.siahou@galoo.fr 04 91 05 50 60 Introduction Alors que la crise semble s éterniser, le secteur associatif reste

Plus en détail

Dossier de presse 2014

Dossier de presse 2014 Dossier de presse 2014 Sommaire Le mot du président 3 Recherche & Développement 5 Le Hub 6 Axes de différenciation 7 Crowdfunding 8 Partenaires 9 Contacts presse 11 2 Le mot du président La multiplication

Plus en détail

Internet de séjour Comment accueillir le visiteur connecté?

Internet de séjour Comment accueillir le visiteur connecté? Internet de séjour Comment accueillir le visiteur connecté? Une table ronde animée par Monsieur Guillaume COLOMBO Directeur de l'office de tourisme de MULHOUSE «Internet de Séjour» Le conseil en séjour

Plus en détail

Dossier de presse. MyGaloo.fr, le site des associations et des clubs. Contact presse : alexandre.siahou@galoo.fr 04 91 05 50 60

Dossier de presse. MyGaloo.fr, le site des associations et des clubs. Contact presse : alexandre.siahou@galoo.fr 04 91 05 50 60 Dossier de presse MyGaloo.fr, le site des associations et des clubs Contact presse : alexandre.siahou@galoo.fr 04 91 05 50 60 Introduction Alors que la crise semble s éterniser, le secteur associatif reste

Plus en détail

Fiche - projet Comité de programmation 17 septembre 2009. Projet présenté pour programmation. Pôle de Ressources Numériques 2009

Fiche - projet Comité de programmation 17 septembre 2009. Projet présenté pour programmation. Pôle de Ressources Numériques 2009 Fiche - projet Comité de programmation 17 septembre 2009 Date de rédaction de la fiche 17/06/2009 Projet présenté pour programmation Pôle de Ressources Numériques 2009 Maître d'ouvrage : Fiche-action :

Plus en détail

Atelier web le 20 octobre 2011 à BELLIGNAT ------------------------------------ Mieux vendre sa prestation touristique sur Internet

Atelier web le 20 octobre 2011 à BELLIGNAT ------------------------------------ Mieux vendre sa prestation touristique sur Internet Atelier web le 20 octobre 2011 à BELLIGNAT ------------------------------------ Mieux vendre sa prestation touristique sur Internet Programme de 14h30 à 16h15 «Comment faire évoluer votre site internet

Plus en détail

Schéma régional de développement du tourisme et des loisirs. [ pour un tourisme innovant et durable ]

Schéma régional de développement du tourisme et des loisirs. [ pour un tourisme innovant et durable ] Schéma régional de développement du tourisme et des loisirs [ pour un tourisme innovant et durable ] Sommaire Un véritable enjeu Construire un tourisme innovant et durable Engager une démarche participative

Plus en détail

les Trophées de la Com. Sud-Ouest. Jeudi 17 Octobre 2013

les Trophées de la Com. Sud-Ouest. Jeudi 17 Octobre 2013 Le Club de la Com Midi-Pyrénées organise avec l Apacom les Trophées de la Com. Sud-Ouest. En effet, le Club de la Com Midi-Pyrénées et l APACOM (Professionnels de la communication en Aquitaine) ont décidé

Plus en détail

Le Guide Qualité Hérault. Le site Internet Qualité Hérault

Le Guide Qualité Hérault. Le site Internet Qualité Hérault LES ACTIIONS DE COMMUNIICATIION QUALIITE HERAULT 2013 Le Guide Qualité Hérault Edition : 60 000 exemplaires Diffusion via : Les établissements labellisés Qualité Hérault (plus de 450 professionnels) Les

Plus en détail

Tourisme et technologies mobiles

Tourisme et technologies mobiles 16 septembre 2014 La Magnanerie Aubignosc Alpes de Haute-Provence Tourisme et technologies mobiles Emmanuelle RIVAS Directrice de l Office de Tourisme de Sète Membre des commissions techniques d Offices

Plus en détail

Dossier de Presse. 1ère plateforme internationale de troc de nuits entre particuliers.

Dossier de Presse. 1ère plateforme internationale de troc de nuits entre particuliers. Dossier de Presse 1ère plateforme internationale de troc de nuits entre particuliers. Qu est-ce que le NightSwapping? Le NightSwapping Traduisez «troc de nuits» en français, est une nouvelle façon de voyager.

Plus en détail

COMMENT UTILISER LES RESEAUX SOCIAUX POUR MIEUX COMMUNIQUER?

COMMENT UTILISER LES RESEAUX SOCIAUX POUR MIEUX COMMUNIQUER? COMMENT UTILISER LES RESEAUX SOCIAUX POUR MIEUX COMMUNIQUER? COMMENT UTILISER LES RESEAUX SOCIAUX POUR MIEUX COMMUNIQUER? Benoit DUDRAGNE http://bdc-etourisme.com Benoit.dudragne@gmail.com www.facebook.com/bdc.conseil.etourisme

Plus en détail

Centre Industriel de Réalité Virtuelle, plateforme de l IRT Jules Verne Une PRI dédiée aux technologies 3D interactives

Centre Industriel de Réalité Virtuelle, plateforme de l IRT Jules Verne Une PRI dédiée aux technologies 3D interactives Centre Industriel de Réalité Virtuelle, plateforme de l IRT Jules Verne Une PRI dédiée aux technologies 3D interactives Dossier de presse Montoir-de-Bretagne 7 novembre 2013 Sommaire : - Communiqué de

Plus en détail

Télétravail en milieu rurbain et rural, mythe ou réalité?

Télétravail en milieu rurbain et rural, mythe ou réalité? Télétravail en milieu rurbain et rural, mythe ou réalité? 1 Cette réunion prenait plusieurs paris. D une part, elle était réalisée dans un collège, grâce au proviseur de Donnemarie Dontilly qui nous ouvrait

Plus en détail

Etre visible sur internet : Pourquoi? Comment?

Etre visible sur internet : Pourquoi? Comment? Etre visible sur internet : Pourquoi? Comment? Nemours 09 juillet 2015 Noémie Reynard Chargée de mission Tourisme et Développement Durable CCI Seine-et-Marne Direction Commerce-Tourisme Etre visible sur

Plus en détail

E-commerce et gestion de la relation client 26 Mars, 8H30 Xavier Masclaux Pôle Numérique xmasclaux@pole-numerique.fr @xmasclaux

E-commerce et gestion de la relation client 26 Mars, 8H30 Xavier Masclaux Pôle Numérique xmasclaux@pole-numerique.fr @xmasclaux E-commerce et gestion de la relation client 26 Mars, 8H30 Xavier Masclaux Pôle Numérique xmasclaux@pole-numerique.fr @xmasclaux Un Pôle de ressources en Drôme Un Pôle de ressources et d'échanges pour :

Plus en détail

Pour un développement. local. durable. Développement

Pour un développement. local. durable. Développement Développement local Pour un développement local durable durable Le développement local vise à améliorer la vie quotidienne des habitants d un territoire en renforçant toutes les formes d attractivité de

Plus en détail

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014 Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville Août 2014 2014, année de la nouvelle loi de programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

Comment communiquer le PST? Atelier du 3 novembre 2014

Comment communiquer le PST? Atelier du 3 novembre 2014 Comment communiquer le PST? Atelier du 3 novembre 2014 1. Communiquer le plan stratégique : utopie ou défi? par J. MOISSE, Inspecteur général au Service public de Wallonie Cf. présentation.ppt en annexe

Plus en détail

Définir un nouveau modèle économique Présentation de l axe 4

Définir un nouveau modèle économique Présentation de l axe 4 Définir un nouveau modèle économique Présentation de l axe 4 Le développement du numérique dans la sphère de l édition, les mutations induites par la dématérialisation des supports ont profondément influencé

Plus en détail

DOSSIER >PROJET : Juin 2015 AGENDA LES AVENIÈRES VEYRINS-THUELLIN

DOSSIER >PROJET : Juin 2015 AGENDA LES AVENIÈRES VEYRINS-THUELLIN DOSSIER de PRESSE AGENDA Juin 2015 >PROJET : La Commune Nouvelle Dossier de Presse : VIE PRATIQUE >Pourquoi une commune nouvelle entre Les Avenières et Veyrins-Thuellin? Les communes des Avenières et de

Plus en détail

GUIDE DU PARTENAIRE DE L OFFICE DE TOURISME

GUIDE DU PARTENAIRE DE L OFFICE DE TOURISME GUIDE DU PARTENAIRE DE L OFFICE DE TOURISME POURQUOI DEVENIR PARTENAIRE DE VOTRE OFFICE DE TOURISME? L Office de Tourisme est un outil de valorisation de notre destination, de votre activité. Au-delà

Plus en détail

Forums et Ateliers numériques

Forums et Ateliers numériques 2015 Programme Animation Numérique de Territoire Forums et Ateliers numériques Châtaigneraie Cantal F O R U M S A T E L I E R S ACCOMPAGNEMENT N U M E R I Q U E ANIMATION NUMERIQUE DE TERRITOIRE EN CHÂTAIGNERAIE

Plus en détail

Mise en lumière de votre excellence

Mise en lumière de votre excellence isycard Sommelier Cartes & Menus numériques : tablettes, smartphones, bornes tactiles 39 90 H.T. / mois Mise en lumière de votre excellence hôtels restaurants bars boutiques spas vins isycard Sommelier

Plus en détail

Programme MOPA 2007 LES PROGRAMMES LOCAUX DE FORMATION. > 8 territoires aquitains en démarche de professionnalisation

Programme MOPA 2007 LES PROGRAMMES LOCAUX DE FORMATION. > 8 territoires aquitains en démarche de professionnalisation R E G I O N AQUITAINE > Dispositif Régional de Professionnalisation : Programme MOPA 2007 En 2007, dans le cadre du dispositif régional de professionnalisation soutenu par la Région Aquitaine, la DRTEFP

Plus en détail

1ères Rencontres du Tourisme du Haut Béarn Lundi 3 octobre 2011 Oloron-Ste-Marie

1ères Rencontres du Tourisme du Haut Béarn Lundi 3 octobre 2011 Oloron-Ste-Marie 1ères Rencontres du Tourisme du Haut Béarn Lundi 3 octobre 2011 Oloron-Ste-Marie COMPTE RENDU 1 Pays d Oloron Haut Béarn Les 1ères Rencontres du tourisme du Haut Béarn se sont déroulées le lundi 3 octobre

Plus en détail

La création d entreprises et l innovation pour développer l économie du territoire

La création d entreprises et l innovation pour développer l économie du territoire DOSSIER DE PRESSE Jeudi 29 novembre 2012 Forum développement économique CREA / Région Haute-Normandie La création d entreprises et l innovation pour développer l économie du territoire La CREA s est dotée

Plus en détail

Atelier : Numérique et Œnotourisme en Aquitaine. Document de cadrage pour la réunion du 7 mars 2012

Atelier : Numérique et Œnotourisme en Aquitaine. Document de cadrage pour la réunion du 7 mars 2012 Atelier : Numérique et Œnotourisme en Aquitaine Document de cadrage pour la réunion du 7 mars 2012 Ce document de travail rassemble quelques chiffres-clés et éléments de cadrage pour les participants aux

Plus en détail

1 ère édition. Programme 2015. 29/30 mai 2015 - BORDEAUX

1 ère édition. Programme 2015. 29/30 mai 2015 - BORDEAUX 1 ère édition Programme 2015 29/30 mai 2015 - BORDEAUX Avec Avec le le partenariat partenariat de de : : 29/30 mai 2015 - BORDEAUX PRINTEMPS NUMERIQUE Atlantique, le 1 er Forum national des carrières digitales

Plus en détail

Un projet d espace collaboratif pour dynamiser le développement économique en milieu rural

Un projet d espace collaboratif pour dynamiser le développement économique en milieu rural Un projet d espace collaboratif pour dynamiser le développement économique en milieu rural LE PROJET : «Le Plan B : Bureaux partagés de Montpeyroux» est un projet d espace collaboratif pour dynamiser le

Plus en détail

Collecte enquête mobilité réalisée dans le cadre du projet CO-MUT par CO-ACTIONS coopérative entrepreneur.e.s Sud-Gironde et PACT

Collecte enquête mobilité réalisée dans le cadre du projet CO-MUT par CO-ACTIONS coopérative entrepreneur.e.s Sud-Gironde et PACT Collecte enquête mobilité réalisée dans le cadre du projet CO-MUT par CO-ACTIONS coopérative entrepreneur.e.s Sud-Gironde et PACT 1 Pourquoi cette enquête? Télétravail & Tiers- Lieux Parmi les solutions

Plus en détail

Les réseaux sociaux pour le tourisme. 01/07/08 Laurent-Pierre GILLIARD

Les réseaux sociaux pour le tourisme. 01/07/08 Laurent-Pierre GILLIARD Les réseaux sociaux pour le tourisme Atelier 01/07/08 Laurent-Pierre GILLIARD A chaque continent ses préférences Sites communautaires et réseaux sociaux Quel réseau choisir? Quels usages? Comparaisons

Plus en détail

Trophées de la Com. Sud-Ouest Édition 2015. Règlement du concours

Trophées de la Com. Sud-Ouest Édition 2015. Règlement du concours Trophées de la Com. Sud-Ouest Édition 2015 Règlement du concours Juin 2015 Depuis 2013, L APACOM et le Club de la Com Midi-Pyrénées co-organisent les Trophées de la Com. Sud-Ouest. Ils ont lieu tous les

Plus en détail

20 initiatives. de solidarité & sur. nos territoires. > Présentation > Programme de diffusion 2014 > Catalogue d exposition

20 initiatives. de solidarité & sur. nos territoires. > Présentation > Programme de diffusion 2014 > Catalogue d exposition Aquitaine ACTIVE Exposition photographique FINANCEUR SOLIDAIRE POUR L EMPLOI «REMARQUABLES 20 initiatives RENCONTRES d entrepreneuriat remarquables local de solidarité & sur de finance solidaire» nos territoires

Plus en détail

HISTORIQUE GREEN COVE INGÉNIERIE : UN LEADER EXPÉRIMENTÉ

HISTORIQUE GREEN COVE INGÉNIERIE : UN LEADER EXPÉRIMENTÉ 1 HISTORIQUE GREEN COVE INGÉNIERIE : UN LEADER EXPÉRIMENTÉ 2002 : naissance du site de covoiturage grand public www.123envoiture.com 2003 : création de la société Green Cove Ingénierie afin de développer

Plus en détail

Découvrez Outlook.com, la nouvelle génération d e-mail!

Découvrez Outlook.com, la nouvelle génération d e-mail! Découvrez Outlook.com, la nouvelle génération d e-mail! Dossier de presse Septembre 2013 édito Lancé en août 2012, Outlook.com est le nouveau service de messagerie gratuit pour le grand public de Microsoft,

Plus en détail

Un accompagnement sur-mesure

Un accompagnement sur-mesure Un accompagnement sur-mesure Vous souhaitez vous installer près de Bordeaux, où qualité de vie se conjugue avec dynamisme économique? Au cœur du Parc Gironde Synergies (35 min au nord de Bordeaux), dans

Plus en détail

Une tablette, oui mais laquelle? avec. Les prix bas, la confiance en plus

Une tablette, oui mais laquelle? avec. Les prix bas, la confiance en plus Une tablette, mais laquelle? avec Les prix bas, la confiance en plus Six raisons pour choisir une tablette plutôt qu un PC ou un smartphone! INDEX LA TABLETTE : UNE HISTOIRE DE LA MOBILITÉ. ----- LA TABLETTE

Plus en détail

L Europe aide l envol du pôle aéronautique de l agglomération bayonnaise

L Europe aide l envol du pôle aéronautique de l agglomération bayonnaise L Europe aide l envol du pôle aéronautique de l agglomération bayonnaise www.europe-en-aquitaine.eu La Communauté d agglomération de Bayonne, Anglet, Biarritz (CABAB) aménage une plateforme industrielle

Plus en détail

L Orne, créateur de télétravail

L Orne, créateur de télétravail L Orne, créateur de télétravail France-Laure Sulon Directrice de la Communication Conseil général de l Orne Tél. 02 33 81 60 00 Poste 1220 sulon.france-laure@cg61.fr Irène Martin-Houlgatte Chargée de communication

Plus en détail