Recensement des flottes de véhicules à motorisation alternative en Rhône-Alpes

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Recensement des flottes de véhicules à motorisation alternative en Rhône-Alpes"

Transcription

1 Recensement des flottes de véhicules à motorisation alternative en Rhône-Alpes Estimation du potentiel de développement SYNTHÈSE DES RÉSULTATS 2014 avec le soutien de

2

3 Enquête 2014 Pour la seconde fois depuis 2009, RAEE a lancé en avril 2014 une enquête sur les flottes de véhicules et leur utilisation de carburants ou motorisations alternatifs en Rhône-Alpes. Au 13 novembre 2014, 12 répondants (14 en 2009), dont 10 collectivités, une base de loisirs et une entreprise ont répondu à l enquête L étude suivante se base exclusivement sur l exploitation des réponses des 10 collectivités, pour des raisons de représentativité statistique. L enquête comportait une description : du parc de véhicules concernés (type de véhicules, type de motorisation, nombre par type, âge, kilométrage, nombre de véhicules renouvelés par an) du mode de remplissage du type de gestion des consommations et les consommations correspondantes du type d entretien et lieu de garage des perspectives et attentes en matière de carburants alternatifs des besoins en matière de formation / information / accompagnement Les carburants alternatifs et renouvelables concernés par l enquête 2014 sont : Electricité / hybride GNV (biogaz) / GPL Les 10 collectivités ayant répondu à l enquête représentent une population d environ 2,1 millions d habitants, soit 33 % du territoire rhônalpin. L enquête a permis de recenser véhicules (toutes catégories) (versus 2033 en 2009). Selon les répondants tous prennent en compte des critères environnementaux dans la gestion de leur flotte de véhicules, et cela depuis le début des années L impulsion est très principalement politique (pour 80 % des répondants), mais aussi réglementaire (60 % des répondants) et financière (30 % des répondants seulement) 1. 1 Ce qui peut s expliquer par la faiblesse relative des incitations financières au moment du questionnaire. 1

4 ACTIONS ENGAGÉES EN MATIÈRE D ÉCOMOBILITÉ Par ailleurs, l équipement en carburant ou véhicules alternatifs s inscrit systématiquement dans une politique large de soutien et de promotion à l écomobilité en général : En plus d une flotte de véhicules alternatifs, 100% des répondants promeuvent en effet l éco-mobilité et mutualisent les véhicules entre services 80 % des répondants forment leurs conducteurs à l éco-conduite, 70 % ont travaillé à l optimisation de leur flotte, 60 % ont mis en place un plan de déplacement. La location de véhicules est peu répandue parmi les répondants, seuls 20% d entre eux y ont recours. LE PARC DE VÉHICULES RECENSÉS EN RHONE-ALPES EN 2014 Type de véhicule Motorisation Nombre de véhicules % Nombre par catégorie % catégorie Part de véhicules alternatifs Essence ,2 % Diesel ,1 % Véhicules légers (voitures) Véhicules utilitaires légers (camionnettes, fourgons...) Poids lourds (tous types : bus, bennes, grues...) Autres types de véhicules (2 roues, véhicules agricoles, quadricycles...) GPL ,6 % GNV 76 4,8 % Electrique 58 3,7 % Hybride (essence ou diesel / électrique) 24 1,5 % Essence ,3 % Diesel ,8 % GPL 73 4,9 % GNV 95 6,4 % Electrique 52 3,5 % Hybride (essence ou diesel / électrique) 2 0,1 % Diesel % GNV 1 0 % Essence 97 33,6 % Diesel 87 30,1 % GPL 9 3,1 % GNV 0 0 % Electrique 96 33,2 % % 21 % % 15 % % 0 % % 36 % 2

5 Les voitures, dominantes dans l échantillon (1 573 véhicules sur les véhicules recensés), sont essentiellement des véhicules essence (64,2 % des voitures). Le rapport essence/diesel s est complètement inversé depuis 2009 pour ce type de véhicule, ce qui est notable. Elément également nouveau depuis 2009, on constate l apparition des véhicules électriques et hybrides, qui, à eux deux, représentent environ 5 % des véhicules légers en 2014 (contre seulement 0,3 % dans l enquête 2009). Le pourcentage de véhicules GNV a pour sa part plus que baissé de moitié en proportion (4,1 % en 2014 contre 8,4 % en 2009) avec toutefois une hausse du nombre total de véhicules équipés en GNV en région. Au global, la part des véhicules à motorisation alternative a plus que doublé en 5 ans (275 véhicules légers au total en 2014 contre seulement 97 en 2009), pour atteindre 21% des véhicules légers en 2014, chiffre parfaitement conforme à l obligation réglementaire de la loi LAURE (12,8 % en 2009). Pour les véhicules utilitaires, le diesel continue à dominer (64,8 %), ainsi que pour les poids lourds (presque 100 %). La catégorie «autres» se distingue avec une domination de véhicules essence (33,6 %) et électriques (33,2 %), il s agit essentiellement de 2-roues (motos, scooters, vélos électriques...). PART DES VÉHICULES DE PLUS DE 10 ANS Les poids lourds et les véhicules utilitaires légers l emportent avec 20 % de véhicules (88 poids lourds et 291 VUL au total) de plus de 10 ans, 15 % pour les voitures (232) et 21% pour les autres types de véhicules (62). Ce gisement représente potentiellement celui le plus urgemment concerné par un basculement vers des véhicules alternatifs moins polluants (soit au total 640 véhicules, soit 17 % de l échantillon étudié, même chiffre exactement qu en 2009). AGE MOYEN DE L ECHANTILLON L âge moyen des véhicules est de 6,5 ans pour les voitures, 7,3 ans pour les véhicules utilitaires légers, 9,6 ans pour les poids lourds et 9,8 ans pour les autres véhicules (2 roues essentiellement). Pour les véhicules légers, les chiffres sont pour ainsi dire identiques à ceux constatés en L âge moyen des poids lourds a sensiblement augmenté depuis 2009 (à l époque le parc de poids lourds avait en moyenne 7,7 ans). La plupart des véhicules légers et lourds ont donc entre 6 et 9 ans. Le fait que les véhicules soient renouvelés sur un pas de temps relativement court reste compatible avec un équipement potentiellement rapide en motorisations alternatives moins polluantes. 3

6 NOMBRE MOYEN DE VÉHICULES RENOUVELÉS PAR AN Depuis 2009, 792 voitures (ce qui représente 50 % du parc de véhicules légers actuel), 651 VUL (44 % du parc actuel), 52 poids lourds (12 % du parc actuel) et 89 autres véhicules (31% du parc actuel) (en majorité des 2 roues) ont ainsi été renouvelés. Le taux de renouvellement annuel des voitures et véhicules utilitaires légers se situe autour de 9 % du parc. Pour les poids lourds et autres véhicules, les réponses incomplètes ne permettent pas de calculer une moyenne significative. KILOMÉTRAGE ANNUEL MOYEN Le kilométrage annuel moyen des voitures essence reste dans la moyenne habituelle constatée, avec moins de km/an (6 873 km/an pour l échantillon, en baisse de 15 % par rapport à 2009). Selon les résultats de cette enquête, les voitures diesel sont par contre beaucoup plus utilisées avec km annuels en moyenne (mais avec un kilométrage moyen toutefois très en baisse par rapport à 2009 où les véhicules diesel parcouraient plutôt km annuellement. Les voitures électriques roulent en moyenne très peu avec km/an, et les véhicules hybrides sont utilisés pour des trajets plus longs : km/an. Concernant les utilitaires légers, le kilométrage annuel, aussi bien pour les véhicules essence, diesel que GPL, fluctue autour de km/an. À noter que les véhicules utilitaires électriques sont utilisés sur des distances environ moitié plus courtes, avec km/an. Pour les poids lourds, la distance annuelle moyenne est très en baisse par rapport à l échantillon de 2009 avec seulement en moyenne km/an. En extrapolant l échantillon représentant 33 % de la population rhônalpine, on peut considérer que, a minima, 500 véhicules légers (environ 355 véhicules essences, 85 véhicules diesel et 60 GPL) sont actuellement renouvelés chaque année en moyenne en Rhône-Alpes. Avec les kilométrages moyens recueillis (respectivement km/an pour les véhicules essences, km/an pour les diesel et km/an pour le GPL) on peut estimer à tonnes les émissions CO2 potentiellement concernées par un basculement vers un carburant ou une motorisation alternatif (chiffre en tout point identique aux valeurs de 2009). MODE DE REMPLISSAGE Sur l échantillon des 10 flottes : 6 organismes (60 %) possèdent une ou plusieurs stations privées, qu ils utilisent pour l avitaillement partiel des voitures et VUL essence, diesel et électriques. 90 % des flottes utilisent néanmoins aussi des stations-services externes, même si elles sont équipées d une station interne. La carte carburant demeure le moyen de paiement le plus utilisé. 4

7 CONSOMMATION DE CARBURANTS Pour les véhicules légers, l essence représente 67 % des quantités consommées, le gasoil 21% et le GPL 12 %. Pour les véhicules utilitaires, c est le gasoil qui arrive en tête avec 68 % des quantités de carburant consommées, l essence 28 %, le GPL 6 %. Pour le GNV, les réponses incomplètes ne permettent pas de calculer une moyenne significative. De même, les chiffres ne tiennent pas compte de la consommation des véhicules électriques, qui n est, la plupart du temps, pas récupérable directement par les gestionnaires de flottes. Dans la plupart des cas le suivi des consommations des véhicules alternatifs demeure problématique. ENTRETIEN ET GARAGE DU VÉHICULE 8 répondants sur 10 réalisent l entretien de leurs véhicules en interne, sauf pour certains types de réparation ou de véhicules, pour lesquels les prestations sont externalisées. Le budget «entretien» par véhicule est, au global, de TTC/an. Ce chiffre inclut l entretien interne, ainsi que les prestations externes, et est calculé sur la base des estimations fournies par les répondants. La plupart des véhicules est garée sur site, mais une partie des véhicules légers et utilitaires est également garée la nuit au domicile des conducteurs. PRISE EN COMPTE DE L ENVIRONNEMENT DANS LES CAHIERS DES CHARGES La plupart des répondants déclarent prendre en compte des clauses ou mettre en œuvre des critères de sélection des offres prenant en compte l environnement. En matière de spécifications techniques, les pouvoirs adjudicateurs recherchent avant tout des véhicules plus «propres» (véhicules électriques, hybrides, GNV). La plupart d entre eux sont également vigilants à la consommation, à la puissance du véhicule et à ses émissions de CO 2. Ils recherchent une conformité aux normes a minima Euro 5 2. Bruit, performance environnementale des pneumatiques et durée de vie du véhicule sont encore, par contre, peu intégrés. Très nettement devant les autres, c est la consommation du véhicule, suivie des émissions de CO 2 qui permettent avant toute chose de sélectionner et distinguer concrètement les offres entre elles. Puissance et durée de vie ne sont par contre jamais utilisées pour comparer les offres dans l échantillon étudié. En revanche, la monétarisation des émissions et consommations de carburants, pourtant obligatoires en France depuis 2011, manque dans les pratiques actuelles. 2 Depuis le 1er septembre 2014, les nouveaux modèles doivent désormais répondre à la norme EURO 6. 5

8 PROSPECTIVE En ce qui concerne le degré de maturité des projets d équipement en carburants alternatifs, l échantillon enquêté fait ressortir : En termes d équipement, à la différence de la situation de 2009, les véhicules électriques et/ou hybrides sont actuellement envisagés par la plupart des répondants. Pour l avenir, le GNV, biognv et GNL alimentent les réflexions. En matière de volonté politique, l électricité arrive devant le GNV et l hybride. Les demandes d information dominantes en matière de carburants alternatifs concernent l hydrogène et l hybride, puis viennent le GNV/BioGNV/GNL et HVP à parts égales. Dans le panel des outils visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre, les véhicules alternatifs représentent une part marginale en comparaison, par exemple, de la réduction des déplacements motorisés ou le développement des transports en commun. Pour autant, ils sont un vecteur très intéressant de lutte contre le changement climatique pour différentes raisons : Ils sont d abord facilement à la portée des actions des collectivités locales. Les investissements et la technicité sont relativement faibles pour entrainer en regard des résultats très significatifs en termes de réduction des émissions de gaz à effet de serre. C est la raison pour laquelle ils sont doublement intéressants : d abord parce qu ils rendent accessibles aux acteurs publics un engagement concret, à leur portée, de lutte contre le changement climatique. Ensuite, parce qu ils sont également porteurs d une démultiplication très significative auprès du grand public. Comme pour les énergies renouvelables, l équipement par les acteurs publics dans un premier temps a permis une banalisation des équipements et une réduction des coûts les rendant d un seul coup beaucoup plus séduisants et accessibles pour le grand public. Des véhicules publics clairement identifiés comme contribuant à la lutte contre le réchauffement climatique deviennent ainsi les porte-paroles constants et visibles tous les jours dans les rues de la politique régionale en faveur de la protection de l environnement, incitant les particuliers à s équiper à leur tour. FORMATION ET ACCOMPAGNEMENT TECHNIQUE 60 % des répondants expriment un besoin de formation sur les carburants et véhicules alternatifs. 50 % seraient intéressés par un accompagnement/conseil pour évaluer les capacités d équipement de leurs flottes de véhicules en carburants renouvelables. 6

9 Liste des répondants 2014 (au 13 novembre) Energie SDED (26) SIEL (42) Ville de Feyzin (69) Communauté Urbaine de Lyon (69) Ville de Lyon (69) Ville de Valence (26) Communauté d Agglomération - Valence Romans Sud Rhône-Alpes (26) Ville de Villeurbanne (69) Bourg-en-Bresse Agglomération (01) Base de loisirs de la Communauté de communes de Montrevel-en-Bresse (01) Ville de Grenoble (38) Crédit Agricole Sud Rhône-Alpes Contact RAEE : Laurent Cogérino - Anne Luminet Janvier 2015 raee, Ballard Power Systems, DOE/NREL 7

Enquête pour estimer le potentiel de développement des véhicules à motorisation alternative en rhône-alpes. Synthèse des principaux résultats

Enquête pour estimer le potentiel de développement des véhicules à motorisation alternative en rhône-alpes. Synthèse des principaux résultats Enquête pour estimer le potentiel de développement des véhicules à motorisation alternative en rhône-alpes Synthèse des principaux résultats Dans le cadre du projet européen CO 2 NeutrAlp (www.co2neutralp.eu)

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE FLOTTE AUTOMOBILE L EXEMPLE DE LA COMMUNAUTÉ D AGGLOMÉRATION DE MONTAUBAN TROIS RIVIÈRES 1

DIAGNOSTIC DE FLOTTE AUTOMOBILE L EXEMPLE DE LA COMMUNAUTÉ D AGGLOMÉRATION DE MONTAUBAN TROIS RIVIÈRES 1 DIAGNOSTIC DE FLOTTE AUTOMOBILE L EXEMPLE DE LA COMMUNAUTÉ D AGGLOMÉRATION DE MONTAUBAN TROIS RIVIÈRES 1 PRÉSENTATION DU TERRITOIRE Territoire: La Communauté d Agglomération de Montauban Trois Rivières

Plus en détail

Contact Ifop : Frédéric ALBERT. Les Français et leur budget automobile

Contact Ifop : Frédéric ALBERT. Les Français et leur budget automobile Contact Ifop : Frédéric ALBERT Les Français et leur budget automobile Note méthodologique Etude réalisée pour : Direct Assurance Dates de terrain : Du 24 au 29 janvier 2008. Echantillon : Échantillon de

Plus en détail

Observatoire de la Mobilité 2015

Observatoire de la Mobilité 2015 Observatoire de la Mobilité 2015 Septembre 2015 Contexte, objectifs et méthodologie de l étude Ce document présente les principaux résultats de l Observatoire de la Mobilité 2015 réalisée par l IFOP pour

Plus en détail

Catégorie Sécurité Routière en Entreprise

Catégorie Sécurité Routière en Entreprise Dossier de candidature au Trophée du Gestionnaire de Parc Citoyen 2015 : Critères d éligibilité pour la Sécurité Routière en Entreprise : Est éligible tout gestionnaire de parc qui aura initié et mis en

Plus en détail

4 ème Orientation TRANSPORTS. THEMATIQUE 4: Des véhicules propres et économes. Fiche action n 4.4.1 STARBUS

4 ème Orientation TRANSPORTS. THEMATIQUE 4: Des véhicules propres et économes. Fiche action n 4.4.1 STARBUS 4 ème Orientation TRANSPORTS THEMATIQUE 4: Des véhicules propres et économes Fiche action n 4.4.1 STARBUS 1. OBJECTIFS STRATEGIQUES Le développement d'un réseau de bus urbain "propre et économe" améliore

Plus en détail

Les véhicules utilitaires légers au 1 er janvier 2011

Les véhicules utilitaires légers au 1 er janvier 2011 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 31 Avril 212 Les véhicules utilitaires légers au 1 er janvier 211 OBSERVATION ET STATISTIQUES TRANSPORT Début 211, 5,8 millions de véhicules utilitaires

Plus en détail

Le Mobiscope Etude OVE sur les mobilités de demain Avril 2011. Observatoire du Véhicule d Entreprise

Le Mobiscope Etude OVE sur les mobilités de demain Avril 2011. Observatoire du Véhicule d Entreprise Le Mobiscope Etude OVE sur les mobilités de demain Avril 2011 Table des matières Contexte et objectifs de l étude 1. Description de l échantillon 2. Caractéristiques de la flotte 3. Analyse des habitudes

Plus en détail

Ville de Vevey et Romande Energie, plan de mobilité et projet pilote de mobilité électrique

Ville de Vevey et Romande Energie, plan de mobilité et projet pilote de mobilité électrique Vevey / 16 septembre 2011 Ville de Vevey et Romande Energie, plan de mobilité et projet pilote de mobilité électrique Michel Bloch Délégué à l Agenda 21 Ville de Vevey Remy Werly Chef de projet Romande

Plus en détail

Axe Carburant Fiche n 1 Choix du mode de propulsion SYNTHESE

Axe Carburant Fiche n 1 Choix du mode de propulsion SYNTHESE Source Mercedes Source : Renault Trucks Source : Modec Fiches actions Charte Objectif CO 2 Fiche n 1 Choix du mode de propulsion SYNTHESE Description de l action Le choix du mode de propulsion s effectue

Plus en détail

Conférence du 09 octobre 2015. "Achats responsables : Nouveautés 2015 et retours d expériences" Critères pour l'achat de véhicules à l'etat de Genève

Conférence du 09 octobre 2015. Achats responsables : Nouveautés 2015 et retours d expériences Critères pour l'achat de véhicules à l'etat de Genève Conférence du 09 octobre 2015 "Achats responsables : Nouveautés 2015 et retours d expériences" Critères pour l'achat de véhicules à l'etat de Genève Damien Gumy Chef de projet SME 09.10.2015 - Page 1 Arrêté

Plus en détail

La qualité de l air liée au dioxyde d azote s améliore sur la plupart des axes routiers mais reste insatisfaisante

La qualité de l air liée au dioxyde d azote s améliore sur la plupart des axes routiers mais reste insatisfaisante En résumé Évaluation de l impact sur la qualité de l air des évolutions de circulation mises en oeuvre par la Mairie de Paris entre 2002 et 2007 Ce document présente les résultats de l évolution entre

Plus en détail

vers une gestion intégrée et durable du parc de véhicules

vers une gestion intégrée et durable du parc de véhicules vers une gestion intégrée et durable du parc de véhicules Sion, mercredi 25 août 2010 Nicolas Poltera, Ing. Dipl. EPF Contenu 1. Historique et contexte politique 2. Caractéristiques techniques du parc

Plus en détail

COMMISSION TRANSPORTS, DÉPLACEMENTS

COMMISSION TRANSPORTS, DÉPLACEMENTS COMMISSION TRANSPORTS, DÉPLACEMENTS ET NOUVELLES MOBILITÉS Séance du 9 octobre 2014 Ordre du jour ü Affaire n 1 Volet Transports du projet de loi relatif à la transition énergétique pour la croissance

Plus en détail

Les déplacements (2/2): Comment réduire l impact de sa flotte de véhicules?

Les déplacements (2/2): Comment réduire l impact de sa flotte de véhicules? Jeudi de l ALE Les déplacements (2/2): Comment réduire l impact de sa flotte de véhicules? 21 janvier 2010 Programme 1. Introduction 2. Réaliser un diagnostic de flotte et mettre en place un plan d action

Plus en détail

MOBILITÉ. n 4. ENQUÊTE MÉNAGES DÉPLACEMENTS DE L AGGLOMÉRATION TOURANGELLE Réalisée par :

MOBILITÉ. n 4. ENQUÊTE MÉNAGES DÉPLACEMENTS DE L AGGLOMÉRATION TOURANGELLE Réalisée par : dequestions Janvier 2010 MOBILITÉ n 4 Comment et pourquoi se déplacent les habitants? Des différences selon les communes? ENQUÊTE MÉNAGES DÉPLACEMENTS DE L AGGLOMÉRATION TOURANGELLE Réalisée par : Comment

Plus en détail

Enquête ménages déplacements 2006 de l aire métropolitaine lyonnaise

Enquête ménages déplacements 2006 de l aire métropolitaine lyonnaise DOSSIER DE PRESSE Lundi 22 janvier 2007 Enquête ménages déplacements 2006 de l aire métropolitaine lyonnaise Premiers résultats et évolutions entre 1995 et 2006 sur le territoire du Grand Lyon L EMD en

Plus en détail

Bilan des émissions atmosphériques du transport routier en Lorraine

Bilan des émissions atmosphériques du transport routier en Lorraine Bilan des émissions atmosphériques du transport routier en Lorraine Julien GALINEAU Air Lorraine 30/04/2012 1 Contexte et objectif du présent rapport... 2 2 Méthode de détermination des consommations de

Plus en détail

Plan de Déplacement de la ville de Romans-sur-Isère

Plan de Déplacement de la ville de Romans-sur-Isère Plan de Déplacement de la ville de Romans-sur-Isère Réseau ecomobilité 3ème rencontre Jeudi 20 février 2014 RAEE Les questions posée pour cet atelier - Définitions, contexte, points de départ - Action

Plus en détail

Reporting Environnemental 2010 Chiffres clés

Reporting Environnemental 2010 Chiffres clés Reporting Environnemental Chiffres clés 11/03/2011 Direction Technique Métier Corporate, Veolia Transport 1 / 7 Rappel : périmètre couvert par le reporting environnemental Le périmètre du reporting environnemental

Plus en détail

ENEREST GAZ NATUREL VEHICULE. Roulez, économisez, et préservez l environnement. Novembre 2010

ENEREST GAZ NATUREL VEHICULE. Roulez, économisez, et préservez l environnement. Novembre 2010 ENEREST GAZ NATUREL VEHICULE Roulez, économisez, et préservez l environnement Novembre 2010 Performant, écologique et économique, le GNV est une véritable alternative aux problématiques environnementales

Plus en détail

LE GAZ NATUREL COMME CARBURANT :

LE GAZ NATUREL COMME CARBURANT : LE GAZ NATUREL COMME CARBURANT : LA FRANCE PEUT-ELLE RATTRAPER SON RETARD? Corinne BERTHELOT Amsterdam, 25 November 1 La Filière du GNV est organisée en France L Association Française du Gaz Naturel Véhicules

Plus en détail

Panorama des carburants fossiles et alternatifs et des véhicules en France

Panorama des carburants fossiles et alternatifs et des véhicules en France Panorama des carburants fossiles et alternatifs et des véhicules en France Rhônalpénergie-Environnement est l un des 14 partenaires du projet européen Altermotive (www.alter-motive.org) qui vise à recenser

Plus en détail

Qu est-ce que les biocarburants?

Qu est-ce que les biocarburants? Qu est-ce que les biocarburants? Les biocarburants sont des carburants produits à partir de matières premières d origine agricole, ils proviennent donc de ressources renouvelables. Il existe 2 grands types

Plus en détail

Conseil général du 27 juin 2014 Annexe 1 à la délibération n

Conseil général du 27 juin 2014 Annexe 1 à la délibération n Conseil général du 27 juin 2014 Annexe 1 à la délibération n BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE 2013 Assemblée départementale du 27 juin 2014 1 / 13 1 / 13 SOMMAIRE Contexte et éléments de méthode...3

Plus en détail

S ÉQUIPER EN VÉHICULES GNV ET ÉVOLUER VERS DU BIOMÉTHANE CARBURANT, RENOUVELABLE ET LOCAL

S ÉQUIPER EN VÉHICULES GNV ET ÉVOLUER VERS DU BIOMÉTHANE CARBURANT, RENOUVELABLE ET LOCAL filière déchets puissance maintenance essence autonomie pompe scénario véhicules hybrides injection effet mobilité station achat urbanisme biognv renouvelables fossile calculateur flotte serre production

Plus en détail

Enquête Déplacements du personnel de l Université Joseph Fourier

Enquête Déplacements du personnel de l Université Joseph Fourier Enquête Déplacements du personnel de l Université Joseph Fourier Présentation devant le CA de l UJF Pierre Kermen. Chargé de mission développement durable UJF Etude réalisée avec le concours de la société

Plus en détail

Usages des flottes de véhicules dans les entreprises et intégration de véhicules électriques Synthèse des résultats de l enquête Juillet Aout 2011

Usages des flottes de véhicules dans les entreprises et intégration de véhicules électriques Synthèse des résultats de l enquête Juillet Aout 2011 Usages des flottes de véhicules dans les entreprises et intégration de véhicules électriques Synthèse des résultats de l enquête Juillet Aout 2011 En collaboration avec l ove : SOMMAIRE Démarche Description

Plus en détail

ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES SUR LA LEGISLATION DES CARBURANTS PROPRES

ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES SUR LA LEGISLATION DES CARBURANTS PROPRES 15 juin 2007 ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES SUR LA LEGISLATION DES CARBURANTS PROPRES David Desforges, Avocat Associé, Gide Loyrette Nouel LE DEVELOPPEMENT DE LA FILIERE CARBURANT GAZ NATUREL AGRION -

Plus en détail

Synthèse de l étude ADEME "2 roues motorisés Euro3 : progrès environnementaux et comparaison à l automobile"

Synthèse de l étude ADEME 2 roues motorisés Euro3 : progrès environnementaux et comparaison à l automobile mai 2007 Synthèse de l étude ADEME "2 roues motorisés Euro3 : progrès environnementaux et comparaison à l automobile" Contexte de l étude La mise en application de la nouvelle étape réglementaire Euro3

Plus en détail

LA COMPREHENSION DU MODELE GAZ

LA COMPREHENSION DU MODELE GAZ LA COMPREHENSION DU MODELE GAZ CHEZ BNP PARIBAS RENTAL SOLUTIONS PATRICK LATTA Directeur du Marketing et des Partenariats CONVENTION DE L A.F.G. Paris, le 3 novembre 2015 BNP Paribas Rental Solutions,

Plus en détail

LES DEPLACEMENTS EN LIEN AVEC LE TRAVAIL. Constats et Éléments de réflexions

LES DEPLACEMENTS EN LIEN AVEC LE TRAVAIL. Constats et Éléments de réflexions LES DEPLACEMENTS EN LIEN AVEC LE TRAVAIL Constats et Éléments de réflexions Direction Cadre de Vie, Octobre 2009 L ENQUETE DEPLACEMENTS 2006 : ELEMENTS DE CADRAGE SUR LA MOBILITE Les «Enquêtes Ménages

Plus en détail

Réduction des gaz à effet de serre liés aux transports: viser juste. Atteindre le facteur 4 en 2050 est un objectif ambitieux

Réduction des gaz à effet de serre liés aux transports: viser juste. Atteindre le facteur 4 en 2050 est un objectif ambitieux Certu M o b i l i t é s e t t r a n s p o r t s Le point sur 17 Réduction des gaz à effet de serre liés aux transports: viser juste La prise en compte des émissions de gaz à effet de serre dans les politiques

Plus en détail

LA COMBINAISON D UN MOTEUR DIESEL FROID ET D UN TRAFIC URBAIN DENSE EST DÉSASTREUSE EN TERMES DE CONSOMMATION ET D ÉMISSIONS

LA COMBINAISON D UN MOTEUR DIESEL FROID ET D UN TRAFIC URBAIN DENSE EST DÉSASTREUSE EN TERMES DE CONSOMMATION ET D ÉMISSIONS LA COMBINAISON D UN MOTEUR DIESEL FROID ET D UN TRAFIC URBAIN DENSE EST DÉSASTREUSE EN TERMES DE CONSOMMATION ET D ÉMISSIONS Une nouvelle recherche dénonce le problème de la diésélisation de Bruxelles

Plus en détail

Comment lutter contre la pollution urbaine Le Plan d urgence pour la qualité de l air

Comment lutter contre la pollution urbaine Le Plan d urgence pour la qualité de l air Comment lutter contre la pollution urbaine Le Plan d urgence pour la qualité de l air Page 2 / 10 Comment lutter contre la pollution urbaine : Plan d'urgence pour la Qualité de l'air UCIL COMMISSION ÉCOLOGIE

Plus en détail

Présentation Printemps de la Mobilité 2014

Présentation Printemps de la Mobilité 2014 Présentation Printemps de la Mobilité 2014 Mobile en ville! Le casse-tête des villes pourquoi, un casse-tête? accroissement de la distance domicile travail séparation géographique des activités : logement,

Plus en détail

VERS UNE MOBILITÉ DURABLE

VERS UNE MOBILITÉ DURABLE COP21 VERS UNE MOBILITÉ DURABLE Engagé dans la lutte contre le changement climatique, le Groupe SNCF développe autour du train des offres globales de mobilité durable, pour les voyageurs et les marchandises.

Plus en détail

Maîtriser. les émissions liées aux transports touristiques

Maîtriser. les émissions liées aux transports touristiques Maîtriser les émissions liées aux transports touristiques Les enjeux liés aux déplacements touristiques Déplacements et tourisme : la place de la voiture Les déplacements en matière de tourisme représentent

Plus en détail

Les cartes grises sont les récépissés de déclarations de mise en circulation des véhicules automobiles et de tous autres véhicules à moteur.

Les cartes grises sont les récépissés de déclarations de mise en circulation des véhicules automobiles et de tous autres véhicules à moteur. Cartes grises Les cartes grises sont les récépissés de déclarations de mise en circulation des véhicules automobiles et de tous autres véhicules à moteur. La délivrance des certificats d immatriculation

Plus en détail

L autopartage en trace directe : quelle alternative à la voiture particulière?

L autopartage en trace directe : quelle alternative à la voiture particulière? L autopartage en trace directe : quelle alternative à la particulière? Résultats de la première enquête sur l impact d un service d autopartage en trace directe (le cas d Autolib ) Cette étude réalisée

Plus en détail

Après-guerre, la voiture était un

Après-guerre, la voiture était un N 418 - DÉCEMBRE 1995 PRIX : 14F Un ménage sur quatre dispose d une deuxième voiture Marceline Bodier et Garance Rennes, Division conditions de vie des ménages, Insee Après-guerre, la voiture était un

Plus en détail

Usages des flottes de véhicules dans les entreprises et intégration de véhicules électriques Synthèse des résultats de l enquête Mai Juin 2011

Usages des flottes de véhicules dans les entreprises et intégration de véhicules électriques Synthèse des résultats de l enquête Mai Juin 2011 Usages des flottes de véhicules dans les entreprises et intégration de véhicules électriques Synthèse des résultats de l enquête Mai Juin 2011 SOMMAIRE Démarche Description de l échantillon Réflexion des

Plus en détail

les moteurs diesel modernes polluent grosso modo cinq fois moins que les anciens.

les moteurs diesel modernes polluent grosso modo cinq fois moins que les anciens. Qu y a-t-il de commun entre un vieux camion et une voiture diesel moderne? Pas grand-chose, sauf la guerre que leur livre la maire de Paris Anne Hidalgo dans sa lutte contre la pollution urbaine. En cette

Plus en détail

ENQUÊTE MÉNAGES DÉPLACEMENTS 2006 DE L AIRE MÉTROPOLITAINE LYONNAISE SCOT DE L AGGLOMÉRATION

ENQUÊTE MÉNAGES DÉPLACEMENTS 2006 DE L AIRE MÉTROPOLITAINE LYONNAISE SCOT DE L AGGLOMÉRATION 31/05/07 13:30 Page 1 ENQUÊTE MÉNAGES DÉPLACEMENTS 2006 DE L AIRE MÉTROPOLITAINE LYONNAISE SCOT DE L AGGLOMÉRATION LYONNAISE JUIN 2007 PRINCIPAUX RÉSULTATS maq cahier Lyon:Mise en page 1 LE SCoT DE L AGGLOMÉRATION

Plus en détail

Transports durables, de la théorie à la réalité

Transports durables, de la théorie à la réalité Transports durables, de la théorie à la réalité Etat des lieux les modes de transports et le réchauffement climatique (1) Un trajet émet en moyenne (par Kilomètre.voyageur) : 420 g.co2 (eq. altitude) 110

Plus en détail

LOCATION DE VEHICULES NEUFS DE TOURISME ET PETIT UTILITAIRE

LOCATION DE VEHICULES NEUFS DE TOURISME ET PETIT UTILITAIRE LOCATION DE VEHICULES NEUFS DE TOURISME ET PETIT UTILITAIRE CCTP Marché public de prestations de services Marché à Procédure adaptée à bons de commande (art. 28 et 77 du Code des marchés publics) Syndicat

Plus en détail

Résumé de l étude réalisée par CO 2 logic pour le compte de la STIB

Résumé de l étude réalisée par CO 2 logic pour le compte de la STIB Comparaison des émissions de CO 2 par mode de transport en Région de Bruxelles-Capitale Résumé de l étude réalisée par CO 2 logic pour le compte de la STIB 100% Papier recyclé Janvier 2008 Résumé Déplacer

Plus en détail

Présentation - formation coordinateurs Cité de l Energie - 12.11.2013

Présentation - formation coordinateurs Cité de l Energie - 12.11.2013 Présentation - formation coordinateurs Cité de l Energie - 12.11.2013 Mobile en ville! Faire le bon pas! Aujourd hui 2020: Convention des Maires 2050: société à 2000W 1 Mobile en ville! Le casse-tête des

Plus en détail

GNV et BioGNV : une alternative performante pour les transports

GNV et BioGNV : une alternative performante pour les transports GNV et BioGNV : une alternative performante pour les transports Gilles DURAND, Secrétaire Général de l AFGNV 26 septembre 2013 1 L Association Française du Gaz Naturel Véhicules fédère les acteurs du GNV

Plus en détail

Centre d échanges et de ressources pour la qualité environnementale des bâtiments et des aménagements en Rhône-Alpes FICHE ACTION AUTOPARTAGE

Centre d échanges et de ressources pour la qualité environnementale des bâtiments et des aménagements en Rhône-Alpes FICHE ACTION AUTOPARTAGE Centre d échanges et de ressources pour la qualité environnementale des bâtiments et des aménagements en Rhône-Alpes FICHE ACTION AUTOPARTAGE > Cohésion territoriale et déplacements Anne Riahle AERE CENTRE

Plus en détail

Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes

Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes Le lycée des Eaux-Claires de Grenoble - Crédit photo : Juan Robert Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes Synthèse - Année 2012 266 lycées 236 sites 193 000 élèves 4,3 millions

Plus en détail

L offre Gaz Naturel de Fiat

L offre Gaz Naturel de Fiat L offre Gaz Naturel de Fiat Les avantages du carburant Gaz Naturel 2 Le G.N.V. : des avantages déterminants Sur le plan environnemental et de la santé Réduction de près de 25% des émissions de CO 2 responsables

Plus en détail

Les automobilistes français et l entretien de leurs pneumatiques à la veille des départs en vacances d'été

Les automobilistes français et l entretien de leurs pneumatiques à la veille des départs en vacances d'été Les automobilistes français et l entretien de leurs pneumatiques à la veille des départs en vacances d'été Rapport d étude Mai 2014 Contact BVA Florence Gramond Jérôme Bouscatel Contact Syndicat des professionnels

Plus en détail

Les Cahiers de l'observatoire n 219, Septembre 2005

Les Cahiers de l'observatoire n 219, Septembre 2005 Les Cahiers de l'observatoire n 219, Septembre 2005 Les transports par benne TP Le transport par benne TP est un secteur d activité de première importance bien que parfois sous-estimé. En 2003, environ

Plus en détail

Bus2025 : l ambitieux Plan de la RATP pour un parc 100% écologique en 2025

Bus2025 : l ambitieux Plan de la RATP pour un parc 100% écologique en 2025 Bus2025 : l ambitieux Plan de la RATP pour un parc 100% écologique en 2025 La RATP s est engagée, dès 2014, dans une évolution technologique et écologique majeure avec l objectif de convertir majoritairement

Plus en détail

Analyse factuelle de BVA

Analyse factuelle de BVA Analyse factuelle de BVA I. Evolution des déplacements 48% des habitants ont diminué au moins un type de déplacements Parmi les types de déplacements testés, ce sont les déplacements en ville et en voiture

Plus en détail

MobilityMonitor : LeasePlan au cœur du comportement des conducteurs

MobilityMonitor : LeasePlan au cœur du comportement des conducteurs Communiqué de Presse Rueil-Malmaison, le 16 juin 2015 MobilityMonitor : LeasePlan au cœur du comportement des conducteurs Afin d analyser avec précision les comportements actuels des conducteurs au sein

Plus en détail

Les déplacements à Nantes Métropole : la pole position de la voiture contestée

Les déplacements à Nantes Métropole : la pole position de la voiture contestée Pays de la Loire Les déplacements à Nantes Métropole : la pole position de la voiture contestée Sébastien Seguin, Insee Laurent Fouin, Yan Le Gal, Auran Bruno Tisserand, Semitan Dominique Godineau, Amélie

Plus en détail

Appuis de l ADEME à la Transition Energétique dans les Transports

Appuis de l ADEME à la Transition Energétique dans les Transports Appuis de l ADEME à la Transition Energétique dans les Transports Jérôme CICILE Transports, Mobilité, Qualité de l Air ADEME Direction Régionale PACA ORT- Avril 2015 De l évaluation des filières énergétique

Plus en détail

CONSULTATION LOCATION VEHICULES MRL 2013_141 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)

CONSULTATION LOCATION VEHICULES MRL 2013_141 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) CONSULTATION LOCATION VEHICULES MRL 2013_141 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) 1. OBJET DU MARCHE La présente consultation porte sur la location de véhicules pour les services de la Maison

Plus en détail

2004 2014 : un risque a chassé l autre

2004 2014 : un risque a chassé l autre 2004 2014 : un risque a chassé l autre En 10 ans, le profil des conducteurs français a évolué, leur rapport à la conduite aussi. Pour autant le poids des bons et mauvais conducteurs est resté stable, de

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Conférence de presse de lancement Car2go. Lyon - 1 ère ville française à accueillir ce nouveau service d autopartage

DOSSIER DE PRESSE. Conférence de presse de lancement Car2go. Lyon - 1 ère ville française à accueillir ce nouveau service d autopartage DOSSIER DE PRESSE Conférence de presse de lancement Car2go Lyon - 1 ère ville française à accueillir ce nouveau service d autopartage 1 er février 2012 Contact presse : Julie GAUDE Service presse Grand

Plus en détail

Perspectives de l évolution de la demande de transport en Belgique à l horizon 2030

Perspectives de l évolution de la demande de transport en Belgique à l horizon 2030 Présentation des nouvelles perspectives de l évolution des transports en Belgique à l horizon 23 18 Septembree 212 Perspectives de l évolution de la demande de transport en Belgique à l horizon 23 Marie

Plus en détail

Comparatif de cou t d utilisation d une Renault ZOE vs Clio 1.2 16v

Comparatif de cou t d utilisation d une Renault ZOE vs Clio 1.2 16v Comparatif de cou t d utilisation d une Renault ZOE vs Clio 1.2 16v 2/2013 1. Introduction. L un des freins récurrent à l achat d un Véhicule Electrique réside dans le fait que l investissement initial

Plus en détail

OBJECTIF FACTEUR /4. Le rôle du réseau de gaz dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre à l horizon 2050.

OBJECTIF FACTEUR /4. Le rôle du réseau de gaz dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre à l horizon 2050. OBJECTIF FACTEUR /4 Le rôle du réseau de gaz dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre à l horizon 2050. Transition énergétique Le scénario GrDF GrDF exploite le réseau de distribution de

Plus en détail

Note de synthèse Enquête déplacements vers les salles de spectacle du

Note de synthèse Enquête déplacements vers les salles de spectacle du Note de synthèse Enquête déplacements vers les salles de spectacle du Mars 2011 11 janvier 2011 Vincent GRAIL Olivier OUDIN Hussain Ali SYED SHUJA Claire TISSOT Synthèse, résumé Profil des spectateurs.

Plus en détail

Les voitures de société : état de la question en Belgique. Forum intersyndical. 25 NOVEMBRE 2008 Claire SCOHIER. Inter-Environnement Bruxelles

Les voitures de société : état de la question en Belgique. Forum intersyndical. 25 NOVEMBRE 2008 Claire SCOHIER. Inter-Environnement Bruxelles Les voitures de société : état de la question en Belgique Forum intersyndical 25 NOVEMBRE 2008 Claire SCOHIER Inter-Environnement Bruxelles Prémices d une mobilité non-soutenable depuis 50 : politique

Plus en détail

Natural Power. Véhicules Utilitaires et Poids Lourds GNV IVECO. Clément Chandon Gas Business Development EMEA. ORT Midi Pyrénées 27 novembre 2015

Natural Power. Véhicules Utilitaires et Poids Lourds GNV IVECO. Clément Chandon Gas Business Development EMEA. ORT Midi Pyrénées 27 novembre 2015 Natural Power Véhicules Utilitaires et Poids Lourds GNV IVECO Clément Chandon Gas Business Development EMEA ORT Midi Pyrénées 27 novembre 2015 CNH Industrial Un acteur majeur du secteur des biens d équipement

Plus en détail

SEIYA Consulting Véhicules d Entreprises et Flottes Captives

SEIYA Consulting Véhicules d Entreprises et Flottes Captives 1 SEIYA Consulting Véhicules d Entreprises et Flottes Captives Journées H2 et Territoires Belfort, 23-09-2014 Agenda de la journée H2 Flottes Captives 2 Véhicules d Entreprises et Flottes Captives Solutions

Plus en détail

Les Français et les enjeux de la mobilité durable. Août 2008

Les Français et les enjeux de la mobilité durable. Août 2008 En partenariat avec le Ministère de l Ecologie, de l Energie, du Développement durable et de l Aménagement du territoire Les Français et les enjeux de la mobilité durable Août 2008 Méthodologie page 2

Plus en détail

PLAN DE MOBILITÉ OU PLAN DE DÉPLACEMENTS

PLAN DE MOBILITÉ OU PLAN DE DÉPLACEMENTS VILLE DURABLE ET TRANSPORT FICHE 5 AIR CLIMAT ÉNERGIE PLAN DE MOBILITÉ OU PLAN DE DÉPLACEMENTS DE QUOI S AGIT-IL? Un plan de mobilité ou plan de déplacements est un outil de management de la mobilité.

Plus en détail

Echantillon représentatif

Echantillon représentatif Enquête Méthodologie: Etude préalable qualitative avec 2 discussions de groupes (automobilistes privés) et 6 interviews simples (responsables de flottes) Etude quantitative Partie1: interviews téléphoniques

Plus en détail

SE DEPLACER. Reportez vous au Livret des Enjeux, objectifs 9 et 11.

SE DEPLACER. Reportez vous au Livret des Enjeux, objectifs 9 et 11. SE DEPLACER Les déplacements, sont liés aux activités, à notre lieu de vie principal, à nos besoins d approvisionnement, à nos relations sociales. Ils sont un moyen et non une fin. Pour autant: - La mobilité

Plus en détail

Déplacements professionnels et PDE Enjeux, stratégies et solutions. Club Mobilité Capitale 20 mai 2008

Déplacements professionnels et PDE Enjeux, stratégies et solutions. Club Mobilité Capitale 20 mai 2008 Déplacements professionnels et PDE Enjeux, stratégies et solutions Club Mobilité Capitale 20 mai 2008 Enjeux énergétiques et environnementaux des déplacements liés à l activité de l entreprise Consommation

Plus en détail

TERRITOIRE TERRITOIRE ÉNERGIE PLAN CLIMAT ÉNERGIE PRÉCARITÉ VULNÉRABILITÉ ÉNERGIE

TERRITOIRE TERRITOIRE ÉNERGIE PLAN CLIMAT ÉNERGIE PRÉCARITÉ VULNÉRABILITÉ ÉNERGIE DIAGNOSTIC GAZ À EFFET DE SERRE VULNÉRABILITÉ TERRITOIRE PRÉCARITÉ DIAGNOSTIC TERRITOIRE ÉNERGIE VULNÉRABILITÉ DIAGNOSTIC TERRITOIRE VULNÉRABILITÉ GAZ À EFFET DE SERRE PLAN CLIMAT ÉNERGIE PRÉCARITÉ ÉNERGIE

Plus en détail

Enquête vélos 2015 Synthèse des résultats

Enquête vélos 2015 Synthèse des résultats Enquête vélos 2015 Synthèse des résultats 1 Résultats du questionnaire "vélos" adressé à la population La ville de La Chaux-de-Fonds élabore actuellement son plan directeur communal des mobilités. Pour

Plus en détail

Montréal et la RMR VERTES LES VILLES LES PLUS DU CANADA. Solutions énergétiques écologiques. Facteur Vert: les bicyclettes BIXI

Montréal et la RMR VERTES LES VILLES LES PLUS DU CANADA. Solutions énergétiques écologiques. Facteur Vert: les bicyclettes BIXI LES VILLES LES PLUS VERTES DU CANADA Montréal et la RMR Facteur Vert: les bicyclettes BIXI Solutions énergétiques écologiques Que font les grandes villes du pays pour favoriser les transports à émissions

Plus en détail

C11-PRESTATIONS DE DÉPLACEMENTS

C11-PRESTATIONS DE DÉPLACEMENTS C11-PRESTATIONS DE DÉPLACEMENTS CETTE FICHE TRAITE DE L ACHAT DE PRESTATIONS DE DÉPLACEMENTS DE PERSONNES, QU IL S AGISSE DE TRANSPORTS INDIVIDUELS OU COLLECTIFS, EN VILLE OU HORS DE LA ZONE URBAINE. LES

Plus en détail

Enquête globale transport

Enquête globale transport Enquête globale transport N 21 Avril 215 La mobilité en Île-de-France Le stationnement, un levier majeur des politiques de déplacements Les voitures à disposition des ménages franciliens ne circulent en

Plus en détail

La problématique climat-énergie

La problématique climat-énergie La problématique climat-énergie 80 % de l énergie qu utilise l humanité provient des fossiles Si l effet de serre n existait pas l humanité pourrait disposer de plus de 150 ans d énergie fossiles. 80 %

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE FLOTTES DE VÉHICULES SOMMAIRE INTRODUCTION OBJECTIF DU DIAGNOSTIC DESCRIPTION MODALITÉS DE RÉALISATION DU DIAGNOSTIC COÛT

DIAGNOSTIC DE FLOTTES DE VÉHICULES SOMMAIRE INTRODUCTION OBJECTIF DU DIAGNOSTIC DESCRIPTION MODALITÉS DE RÉALISATION DU DIAGNOSTIC COÛT DIAGNOSTIC DE FLOTTES DE VÉHICULES SOMMAIRE INTRODUCTION OBJECTIF DU DIAGNOSTIC DESCRIPTION DE LA PRESTATION MODALITÉS DE RÉALISATION DU DIAGNOSTIC Visite du site et investigations Rapport d étude Présentation

Plus en détail

5.1. Consommation d énergie dans l industrie manufacturière

5.1. Consommation d énergie dans l industrie manufacturière 5.1 Consommation d énergie dans l industrie manufacturière En 211 en France, la consommation brute d énergie dans l industrie manufacturière s élève à 34,7 millions de tonnes équivalent pétrole (tep) hors

Plus en détail

Comment se déplace-t-on aujourd hui dans l Agglomération Nantaise et son bassin de vie? tendances 2008

Comment se déplace-t-on aujourd hui dans l Agglomération Nantaise et son bassin de vie? tendances 2008 Comment se déplace-t-on aujourd hui dans l Agglomération Nantaise et son bassin de vie? tendances 2008 novembre 2009 Objectif : connaître les déplacements en 2008 Les objectifs du Plan de Déplacements

Plus en détail

Parcs automobiles, Diesel et émissions de polluants

Parcs automobiles, Diesel et émissions de polluants Parcs automobiles, Diesel et émissions de polluants Conférence GEP-AFTP Diesel et Environnement 27 novembre 2013, Paris Michel ANDRÉ Laboratoire Transports et Environnement 1 Introduction, contexte Dans

Plus en détail

7. Analyse des coûts collectifs et bilan énergétique du projet

7. Analyse des coûts collectifs et bilan énergétique du projet 7. Analyse des coûts collectifs et bilan énergétique du projet 7.1. Méthodologie 7.1.1. Calcul des coûts socio-économiques L intérêt du projet de prolongement de la ligne T1 vers Val de Fontenay est évalué

Plus en détail

La fée électricité sous le capot?

La fée électricité sous le capot? La fée électricité sous le capot? Quand on analyse les nouvelles motorisations proposées pour les véhicules on s aperçoit vite qu elles reposent pratiquement toutes sur l emploi de moteurs électriques

Plus en détail

Avec le soutien de. 28 Septembre 2015

Avec le soutien de. 28 Septembre 2015 28 Septembre 2015 FISCALITÉ Au regard de la fiscalité on peut répartir les véhicules en trois catégories: Les voitures particulières (68,5 % des immatriculations flottes) qui sont très contraintes en France

Plus en détail

Les défis de la mobilité durable. La contribution de Renault Trucks ORT PACA. Edouard HERVE. 02 décembre 2008

Les défis de la mobilité durable. La contribution de Renault Trucks ORT PACA. Edouard HERVE. 02 décembre 2008 Les défis de la mobilité durable La contribution de Renault Trucks ORT PACA Edouard HERVE 02 décembre 2008 Défis des V.I. du futur Système de transport Route communicante Route intelligente Inter modalité

Plus en détail

Les émissions du trafic routier en Belgique 1990-2030

Les émissions du trafic routier en Belgique 1990-2030 TRANSPORT & MOBILITY LEUVEN VITAL DECOSTERSTRAAT 67A BUS 1 3 LEUVEN BELGIË http://www.tmleuven.be TEL +32 (16) 31.77.3 FAX +32 (16) 31.77.39 Transport & Mobility Leuven is een gezamenlijke onderneming

Plus en détail

Pollution - consommation : l amalgame à éviter

Pollution - consommation : l amalgame à éviter Pollution - consommation : l amalgame à éviter François Roby - UPPA - septembre 2007 Pour la grande majorité des automobilistes, un véhicule qui consomme peu est un véhicule qui pollue peu, car cette association

Plus en détail

Une station GNV àcouzon au Mont d Or

Une station GNV àcouzon au Mont d Or Une station GNV àcouzon au Mont d Or Gaz Naturel pour Véhicules Liliane Besson Elue et déléguée suppléante au SIGERLy MOBILITE URBAINE DURABLE Devant nous Elus(es), se dresse un immense défi : Nos villes,

Plus en détail

KEOLIS Tours. Jour/Mois/Année

KEOLIS Tours. Jour/Mois/Année KEOLIS Tours Jour/Mois/Année BILAN GAZ A EFFET DE SERRE SOMMAIRE 1. Contexte 3 1.1 Contexte normatif 3 2. Généralités 4 2.1 Informations générales 4 2.2 Description de la personne morale 5 2.3 Mode de

Plus en détail

De MOBILEO à une politique départementale pro-pde

De MOBILEO à une politique départementale pro-pde De MOBILEO à une politique départementale pro-pde 1 Plan de présentation 1 Emergence de la politique PDE du CG67 2 Réalisations concrètes du PDE Mobiléo 3 Enseignements et réflexions prospectives 2 1 Un

Plus en détail

IVRY-SUR-SEINE DIAGNOSTIC ÉNERGIE ET GAZ À EFFET DE SERRE Volet Territoire

IVRY-SUR-SEINE DIAGNOSTIC ÉNERGIE ET GAZ À EFFET DE SERRE Volet Territoire IVRY-SUR-SEINE DIAGNOSTIC ÉNERGIE ET GAZ À EFFET DE SERRE Volet Territoire Synthèse des principaux résultats Deux secteurs clés : le bâtiment et le transport de personnes 238 500 teq CO2 / an Le bâtiment

Plus en détail

L Ecoscore pour une gestion de flotte moins polluante

L Ecoscore pour une gestion de flotte moins polluante L Ecoscore pour une gestion de flotte moins polluante Session d information Bruxelles Environnement 16 janvier 2014 Département stationnement et déplacements Programme 9h00 9h40 : Méthodologie Ecoscore,

Plus en détail

Colruyt (DATS 24) goes for CNG Natural Power

Colruyt (DATS 24) goes for CNG Natural Power Colruyt (DATS 24) goes for CNG Natural Power Le Groupe Colruyt est bien connu pour ses grandes surfaces commerciales du même nom que l on voit en Belgique, en France et au Luxembourg. Mais il ne faut pas

Plus en détail

LES HABITUDES DE DEPLACEMENTS DES HABITANTS

LES HABITUDES DE DEPLACEMENTS DES HABITANTS LES HABITUDES DE DEPLACEMENTS DES HABITANTS Principaux résultats de l enquête ménages déplacements de la Communauté urbaine d Arras - 2014 Introduction Cette enquête a été réalisée de janvier à février

Plus en détail

incitations financières véhicules 2011

incitations financières véhicules 2011 A B C D E F G A B C D E F G PROFITEZ DU BONUS ECOLOGIQUE A PROFITEZ DU BONUS ECOLOGIQUE A Des véhicules plus sobres et moins polluants : incitations financières véhicules 2011 PROFITEZ DU BONUS ECOLOGIQUE

Plus en détail

7 ASTUCES POUR L ACHAT DE VOTRE FUTURE VOITURE. Présenté par Transpoco

7 ASTUCES POUR L ACHAT DE VOTRE FUTURE VOITURE. Présenté par Transpoco 7 ASTUCES POUR L ACHAT DE VOTRE FUTURE VOITURE Présenté par Transpoco Après un énième passage chez le garagiste en moins de deux mois, vous avez décidez qu il était temps de vous séparer de votre vieille

Plus en détail

Nouvelles technologies des véhicules PL et VUL

Nouvelles technologies des véhicules PL et VUL Nouvelles technologies des véhicules PL et VUL - Les émissions - Le bruit - Les énergies alternatives - Mobilité Urbaine Marchandises Laurent JACQUES Renault Trucks Global Brand Des progrès considérables

Plus en détail