Marcel Tessier. Directeur honoraire de la SNCF ENREGISTREMENT REALISE AU DOMICILE DU TEMOIN A PARIS, LE 12/09/2007 PAR MARIE- NOELLE POLINO

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Marcel Tessier. Directeur honoraire de la SNCF ENREGISTREMENT REALISE AU DOMICILE DU TEMOIN A PARIS, LE 12/09/2007 PAR MARIE- NOELLE POLINO"

Transcription

1 Entretien n 3 Marcel Tessier Directeur honoraire de la SNCF M. Marcel Tessier est né le 19/09/1920 à Avignon (Vaucluse). ENREGISTREMENT REALISE AU DOMICILE DU TEMOIN A PARIS, LE 12/09/2007 PAR MARIE- NOELLE POLINO FONCTIONS A LA SNCF DATE D ENTREE ET DE DEPART DE LA SNCF AXE DE L ETUDE Ingénieur à la division des études de traction électrique ( ), chef d arrondissement ( ), adjoint au chef de la division des études de traction électrique ( ), chef de la division de l entretien du matériel de la région ouest ( ), chef de la division des études de traction thermique ( ), chef adjoint puis directeur du service de la recherche ( ), directeur du réseau de l Est, président-directeur général de Sofrerail, directeur de la coopération internationale ( ), conseil pour la liaison transmanche ( ) Récits de carrière SUJET PRINCIPAL THEMES ABORDES Récit de la carrière de M. Marcel Tessier Chef de la division des études de moteurs à traction thermique, Projets menés à bien : chauffage électrique des trains et locomotive Diesel La turbine à gaz, la concurrence de l Aérotrain L année Constitution du service de la recherche premiers projets de liaisons ferroviaires à grande vitesse 1

2 OUTIL DE CONSULTATION CD audio MATERIEL D ENREGISTREMENT Enregistreur numérique Hzoom 4 DUREE DE L ENREGISTREMENT DUREE DE L ENREGISTREMENT APRES TRAITEMENT DU SON 1 heure 32 minutes 9 secondes 1 heure 31 minutes 44 secondes 2

3 Carrière Ingénieur à la division des études de traction électrique ( ), chef d arrondissement ( ), adjoint au chef de la division des études de traction électrique ( ), chef de la division de l entretien du matériel de la région ouest ( ), chef de la division des études de traction thermique ( ), chef adjoint puis directeur du service de la recherche ( ), directeur du réseau de l Est, président-directeur général de Sofrerail, directeur de la coopération internationale ( ), conseil pour la liaison transmanche ( ) Extrait de Who s Who in France, édition , corrigé par le témoin Décoration - Officier de la Légion d honneur - Member of the American institute of electrical engineers (août 1960) Bibliographie Articles parus dans la Revue générale des chemins de fer : «La voiture électrotechnique de la SNCF», sept. 1951, 11 pages. «Les solutions mono-triphasées 50 Hz», nov. 1951, 10 pages. «Les automotrices monophasées à moteurs directs et à redresseurs», nov. 1951, 5 pages. «Le matériel moteur à redresseurs», juil. 1955, 24 pages. «Le chauffage électrique des trains en traction Diesel. Réalisations actuelles de la SNCF», sept. 1965, 11 pages. «Vers une nouvelle locomotive Diesel-électrique la CC 72000», janv. 1967, 10 pages. «Les recherches sur les liaisons intervilles à très grande vitesse aux État-Unis», in «comptes rendus de missions SNCF à l étranger», nov. 1969, 5 pages. «Les liaisons intervilles à très grande vitesse sur les infrastructures ferroviaires nouvelles et le projet Paris-Lyon», janv. 1970, 8 pages. «Le programme des recherches techniques sur les très grandes vitesses», 13 pages. «L informatique au service de la Recherche», nov. 1972, 5 pages. «La traction électrique en France ou les fruits gratuits d une recherche», janv. 1974, 6 pages «L assistance technique de la SNCF à l étranger, juil.-août 1978, 6 pages. «Les actions de coopération internationale de la SNCF pour le transfert de connaissance», juil.- août 1983, 3 pages. «Les perspectives d application du TGV dans le monde», sept. 1983, 1 page. «Le recours aux techniques avancées dans la conception des matériels roulants. Sophistication ou rusticité?», mars 1984, 10 pages. Autres articles «Les harmoniques produits en traction monophasée 50 Hz par les locomotives à redresseurs», Bulletin société française des électriciens, août «L interpénétration des techniques aéronautiques et ferroviaires», Revue Transports, n 167 (novembre 1971). Traction électrique et thermo-électrique [Cours professé au CNAM de 1970 à 1980], Paris, Editions scientifiques Riber, The railroads position in the very high speed ground transportation development, Technical Paper, American institute of electrical engineers, déc The most recent developments in the field of very high speed in France: Electric traction and turbotrains, communication au International automotive engineering congress and exposition, The Society of Automotive Engineers, janvier Communication Le témoin autorise immédiatement la consultation individuelle et la copie de l enregistrement, son exploitation pour des travaux à caractère historique ou scientifique et la diffusion sonore au public dans un cadre scientifique ainsi que sur l Internet. Il a par ailleurs cédé à l AHICF, qui en est le propriétaire exclusif, les droits patrimoniaux attachés à l entretien. 3

4 Compte rendu analytique (Plage 01) Introduction (17 s) I Chef de la division des études de moteurs à traction thermique, Projets menés à bien : chauffage électrique des trains et locomotive Diesel (Plage 02) Questions posées par l enquêteur : le témoin succède à Charles Tourneur, expert dans ce domaine question des stratégies et perspectives de la traction thermique dans les années 1960 qui expliquent le choix fait par la France pour d autres types de traction (2mn:03s). (Plage 03) Choix de la SNCF pour la traction électrique dans le cadre de la reconstruction du réseau, les possibilités techniques de la traction à moteur thermique progressant parallèlement en profitant des innovations mises en œuvre par d autres modes de transports la traction thermique sera complémentaire de la traction électrique, la suppression de la traction vapeur posant la question des lignes dont l électrification n est pas prioritaire (Paris-Bâle, Paris-Clermont) progrès importants de la traction à moteur thermique avec les modèles développés par Charles Tourneur : autorails 330 kw construits par les ANF, lancement des nouvelles locomotives à moteur Pilstick des Chantiers de l Atlantique, locomotive A1A à moteurs Sulzer et SACM (3mn:48s). (Plage 04) Apport du témoin : concertation avec la division des études de traction électrique (dirigée par Fernand Nouvion, ) et ouverture de nouveaux chantiers de recherche : locomotive Diesel plus puissante, de à CV, et chauffage électrique des trains à partir de la locomotive et non plus par fourgon générateur. Parallèlement, premières études de turbotrain à partir de 1965 : contacts avec le service de l aéronautique (délégation ministérielle de l armement), prêt d un moteur turbo 3 de Turboméca et construction du prototype TGS les recherches sur l adaptation de la turbine à gaz à la traction ferroviaire sont antérieures à la création du service de la recherche et au projet C03 travaux menés à leur terme par Jean-Philippe Bernard son successeur à partir de 1966 (4mn:54s). (Plage 05) Publication dans la Revue générale des chemins de fer de l article «Le chauffage électrique des trains en traction Diesel. Réalisations actuelles de la SNCF» en septembre 1965, première application mondiale description des principes de chauffage existant voitures chauffées électriquement en V alternatif, par fourgon générateur avec la traction vapeur or le courant de traction des machines Diesel-électriques est continu nouvelles possibilités de transmission de l électricité, avec alternateur et progrès des redresseurs conciliation alimentation des moteurs et des voitures problèmes comme celui du retour du courant fourni par les redresseurs par les rails résolus par la coopération mécaniciens, électriciens, thermiciens de la DETMT et de la DETE équipement de la locomotive BB 67000, première locomotive du monde équipées d alternateurs utilisés pour la transmission du courant de traction et pour le chauffage pas de prise de brevet la science de l ingénieur se diffuse dans les autres pays après épreuve du prototype, toutes les locomotives suivantes commandées avec transmission à alternateurs (9mn:26s). (Plage 06) Recherche de la locomotive thermique de puissance qui deviendra la CC (voir «Vers une nouvelle locomotive Diesel-électrique : la CC 72000», Revue générale des chemins de fer, janv. 1967, 10 pages) motifs de cette recherche : connaissance des progrès faits par les trois constructeurs de moteurs de traction thermique présents sur le marché français, Chantiers de l atlantique, Sulzer, l Alsacienne de constructions mécaniques préférence pour ce dernier, constructeur français nécessité d une locomotive plus puissante que les et parallèlement, lancement d une nouvelle CC par la DETE discussion avec Roger Chalvon- Demersay (Alsacienne de constructions mécaniques, décédé en 1992) et Julien, responsable de la traction à MTE (groupe Schneider), décision prise lors d un déjeuner Chez Tante Alice, rue Boissyd Anglas adoption pour partie mécanique des conceptions de la DETE avec moteur AGO V16 de l Alsacienne croit en la volonté des acteurs pour faire aboutir l innovation commande en série sans prototype, risque accepté par Camille Martin, directeur du matériel ( ) jusqu en 1972 Henri Lefort ( ), directeur général adjoint, plutôt favorable à la traction diesel (5mn:44s). 4

5 (Plage 07) Précisions sur H. Lefort, ses options stratégiques gestionnaire peu intéressé par le progrès technique mais favorable à la traction Diesel plus intéressé par le fret que par le transport des voyageurs, en particulier hostile à l élévation des vitesses qui peuvent perturber la gestion du trafic fret. Jean Dupuy, alors chef du service matériel et traction du sud-ouest et successeur désigné de C. Martin, opposé à cette locomotive, danger de «tuer la traction électrique» complémentarité des deux tractions financement interne des projets d investissements pas d études de rentabilité interne et externe des projets à l exception des bilans d électrification avant le TGV (5mn:27s). (Plage 08) Le destin de la locomotive 72000, 92 unités construites seulement contre 500 pour la utilisée pour Paris-Bâle, Paris-Clermont, trafic fret coopération entre les constructeurs : les divisions d étude de la SNCF sont maître d ouvrage et coordonnent leurs travaux, pas de chef de file pas de mise en concurrence ni d appels d offre, choix en fonction de la qualification technique de chacun et non par souci de la régulation du marché exemple : éviction de Sulzer (auteur des moteurs de la A1A 68000, la partie mécanique étant construite par les Forges de la Loire) pour la construction des poids de la SNCF sur le secteur, cependant faillible, exemple de l insuffisance des parties mécaniques des BB monomoteur prendre des risques est nécessaire ; les risques pris directement par les divisions d étude sont réels, exemple de la transmission tripode des TGV difficulté de répondre aux questions posées en fonction de la connaissance par le témoin des processus de décisions à son niveau hiérarchique de l époque prise en compte de l ergonomie de la conduite dans la conception de la locomotive : anachronisme de la question confort de la cabine de conduite présence d anciens chefs de traction dans les divisions d étude en revanche souci des aménagements intérieurs pour faciliter l entretien propre à F. Nouvion, ancien chef des Ateliers de La Folie : dimension des blocs d appareillage, câblage, etc. (8mn:16s). II La turbine à gaz, la concurrence de l Aérotrain (Plage 09) Application du turbomoteur utilisé en aéronautique à la traction ferroviaire : initiative de Jean Dupuy implication de Guy Sénac, collaborateur de la DETMT intéressé par cette technologie prend contact avec la délégation ministérielle pour l armement, rencontres avec l ingénieur général André Vialatte et l ingénieur en chef de l armement Raymond Boscher, camarade de promotion à l Ecole polytechnique prêt à la SNCF d un moteur Turbo 3 construit par turbomeca utilisé sur les hélicoptères problème d adaptation à la traction ferroviaire : alimentation par combustibles utilisés pour le Diesel, bruit à réduire, alimentation en vitesse variable des moteurs et non d un arbre d hélice expériences au centre d essais des propulseurs de Saclay équipement d un autorail 330 kw qui devient le TGS, engin expérimental, «amusette d ingénieur» l existence du prototype a ensuite influencé le service de la recherche, Michel Walrave testant l intérêt d une augmentation des fréquences des dessertes par autorail, d où commande des éléments à turbine à gaz, ETG le TGS promeut la turbine (transport du Premier ministre Raymond Barre vers Epernay) application à la desserte Paris-Caen-Cherbourg [à partir de mars 1971] réfute l existence de réflexions stratégiques, plutôt expérimentation et opportunisme conduisant à l adoption de solutions (8mn:40s). (Plage 10) Développement modeste de la traction à turbine à gaz, n est pas considéré comme un mode de traction à part entière influence de l Aérotrain sur l intérêt porté par la SNCF à la turbine à gaz SNCF mal considérée par l administration, en particulier la DATAR, qui est séduite par la nouvelle technologie de l Aérotrain promue par son inventeur Jean Bertin stimulation pour la SNCF, qui comprend la nécessité de lignes nouvelles pour un nouveau système et veut obtenir que le renouvellement des transports terrestres intègre le train pas de filiation avec le TGS le prototype TGV 001 était un turbotrain et la turbine à gaz a permis de plaider la cause du C03 [projet du TGV] auprès des pouvoirs publics cependant transmission et moteurs électriques du prototype le témoin affirme la volonté d adopter la traction électrique dès la conception du TGV (6mn:11s). (Plage 11) Rapports entre la SNCF et l Aérotrain obligation pour la SNCF devant l intérêt porté par les pouvoirs publics à l Aérotrain financement de la moitié des essais par la SNCF juge que l Aérotrain ne pouvait devenir un nouveau système de transport infrastructure trop dense porte un jugement identique sur le train à sustentation magnétique allemand peut convenir à une liaison de point à point une vitesse de 400 km/h est de même inutile pression de l administration en faveur du nouveau système, d où l adoption de la turbine à gaz pour le prototype du TGV critique technique de la sustentation sur coussin d air tout ce que prévoyait de faire l Aérotrain, y compris la grande vitesse, était possible au train (3mn:20s). 5

6 III L année Constitution du service de la recherche premiers projets de liaisons ferroviaires à grande vitesse (Plage 12) Questions posées par l enquêteur : récapitulation de l année 1966, idées de Robert Geais, mission du témoin et de Jean Dupuy, Paul Gentil et Jean Alias en février 1966, ses motifs, son contexte sollicitation en 1965 du témoin, chef de la DETMT, par Robert Geais ( ), alors chef du service voie et bâtiments de la région nord, qui propose utilisation du tracé de l autoroute Paris-Lille en construction pour une liaison à grande vitesse et petit gabarit esquisse, avec Guy Sénac, d un véhicule à turbine à gaz, que F. Nouvion souhaite guidé par rail traction autonome indispensable pour assurer la grande vitesse appui de Roger Hutter ( ), directeur de la région du nord et futur directeur général adjoint parallèlement, réaction de plusieurs jeunes cadres dirigeants, inspirés par R. Hutter, contre l inertie de la SNCF rôle de catalyseur de R. Geais, dont l idée a influencé la conception du tracé du TGV (8mn:11s). (Plage 13) Arrivée de Roger Guibert ( ) à la direction générale en février 1966, R. Hutter devenant l un des directeurs généraux adjoints confie au témoin et à Jean Dupuy (1926- ), alors chef de la division matériel et traction du Sud-ouest, Paul Gentil ( ), chef de la division de l exploitation de l Est, Jean Alias (1918- ), adjoint au directeur des Installations fixes, une mission de réflexion stratégique sur les perspectives de développement du chemin de fer à long terme ses rapports professionnels ou personnels antérieurs avec chacun les occasions de rencontre des ingénieurs de la SNCF (groupe X cheminots, conférence des chemins de fer [fondée en 1844] et réunion des chemins de fer [fondée en 1856]) (3mn:48s). (Plage 14) Leur motivation, leur analyse de la situation de la SNCF : la SNCF ne tire pas profit des évolutions techniques par opposition au dynamisme d EDF milieu fermé, entreprise non ouverte sur l extérieur peu attractive pour les jeunes cadres, recrutement peu satisfaisant vue par les pouvoirs publics et par la DATAR comme en perte de vitesse leurs conclusions : structure compartimentée de l entreprise mal adaptée au développement, pas de dialogue entre directions, il n existe qu une commission de la recherche présidée par H. Lefort (4mn:46s). (Plage 15) Les rapporteurs demandent un service nouveau dédié à la recherche appuyé sur le potentiel technique des directions pour les associer dans des projets pluridisciplinaires création du service de la recherche immédiatement approuvée en juillet 1966 la conception du nouveau service est confiée aux 4 auteurs du rapports, qui demandent le concours de Bernard de Fontgalland ( ), alors chef de la division du mouvement de la région nord, celui-ci souhaitant que le témoin soit son adjoint compétences de B. de Fontgalland, qui a dirigé la direction des études générales de la SNCF [de 1954 à 1963], en cybernétique (premier ordinateur Bull Gamma 60 adopté en 1960 par la SNCF), complémentaires de celles de Marcel Tessier en techniques ferroviaires (3mn:49s). (Plage 16) Influences extérieures sur cette réflexion aucune influence du groupe de réflexion auteur du rapport sur les entreprises publiques remis au gouvernement par Simon Nora ( ) en 1967 en revanche contact par Robert Geais avec Gilbert Dreyfus [ ], directeur des routes de 1967 à 1971, au moment de la conception du projet C03 et soutien du corps des ponts et chaussées au projet de TGV par la suite le C03 premier projet du nouveau service [lancé le 5 décembre 1966] place de la recherche de la vitesse dans le renouveau de la SNCF le témoin rend la recherche de la vitesse à F. Nouvion pour sa part, affranchissement des contraintes du réseau existant, spécialisation trafic voyageur, trains automoteurs utilisant les nouvelles technologies en traction autonome, compatibilité avec les infrastructures existantes facteurs de la première hypothèse de recherche dès juillet 1966 qui doit être validée par un calcul économique (7mn:39s). (Plage 17) Constitution de l équipe du service de la recherche : appel à des économistes, en premier lieu Michel Walrave, alors au service des affaires économiques du ministère de l Equipement et appelé par B. de Fontgalland et R. Hutter équipe pluridisciplinaire indispensable mention de Bernard Revol ( ), chef d arrondissement exploitation à Nancy, pour l exploitation, Roger Forray, centralien, [s.d-2001] et Hubert Autruffe (s.d) pour le matériel, A. Lemaire (s.d) pour l informatique coordination originale des directions techniques par le service de la recherche budget du service réduit, établissement par le service du budget général de la recherche pour les directions de la SNCF les différents projets du service, son efficacité : le projet de «desserte du Sud-Est de la France à grande vitesse et à fréquence élevée au moyen d une ligne nouvelle Paris- Lyon» est transmis au gouvernement le 5 novembre 1969 (5mn:19s). 6

Le Projet «Patrimoines en famille»

Le Projet «Patrimoines en famille» Guide Visiteur 2 / 2 Le Projet «Patrimoines en famille» Cité du Train, Mulhouse Parcours commenté Un projet culturel national à destination des familles touchées par l autisme www.fondation-culturespaces.com

Plus en détail

Aménagement ligne existante vs Construction ligne nouvelle et Maintien ligne existante. Analyse comparative des deux solutions.

Aménagement ligne existante vs Construction ligne nouvelle et Maintien ligne existante. Analyse comparative des deux solutions. Aménagement ligne existante vs Construction ligne nouvelle et Maintien ligne existante Analyse comparative des deux solutions décembre 2010 Ordre du jour - Origine de la LGV Bordeaux-Toulouse - Comparaison

Plus en détail

Renouvellement des infrastructures ferroviaires de la ligne Paris - Limoges - Toulouse en gare de Limoges, 25 juin 2009

Renouvellement des infrastructures ferroviaires de la ligne Paris - Limoges - Toulouse en gare de Limoges, 25 juin 2009 Renouvellement des infrastructures ferroviaires de la ligne Paris - Limoges - Toulouse en gare de Limoges, 25 juin 2009 LE RENOUVELLEMENT DU RÉSEAU : UNE PRIORITÉ DE RÉSEAU FERRÉ DE FRANCE Le Plan de rénovation

Plus en détail

Fiche d information. Renaissance d un pur-sang : Le parc de locomotives F-40 de VIA À PROPOS DES LOCOMOTIVES

Fiche d information. Renaissance d un pur-sang : Le parc de locomotives F-40 de VIA À PROPOS DES LOCOMOTIVES Fiche d information Juin 2009 Renaissance d un pur-sang : Le parc de locomotives F-40 de VIA À PROPOS DES LOCOMOTIVES Depuis plus d un siècle d exploitation ferroviaire au diesel, seulement un petit nombre

Plus en détail

Secours en Mer VHF : 9 Tel : 02 33 23 61 00

Secours en Mer VHF : 9 Tel : 02 33 23 61 00 01-janv-15 4h21 9h49 16h53 22h11 6h38 59 19h07 62 0h59 13h37 5h17 10h51 17h49 23h13 7h34 65 20h01 69 2h04 14h39 6h06 11h44 18h36 0h07* 8h21 73 20h47 76 3h02 15h33 6h50 12h30 19h19 0h51* 9h03 79 21h28 81

Plus en détail

Essais de frein applicables aux trains

Essais de frein applicables aux trains Référentiels EPSF Recommandation Sécurité des circulations RC A-B 7a n 2 Applicable sur : RFN Version n 1 du 30 octobre 2007 Applicable dès publication II Objet...3 Chapitre 1 - Principes généraux...4

Plus en détail

2.1. Les chemins de fer

2.1. Les chemins de fer 2.1. Les chemins de fer 2.1.10. Les transports de fret CFL cargo Evolution du trafic fret Le tableau suivant fait apparaître une augmentation de 19 % du tonnage transporté en trafic international (départ

Plus en détail

Jean-Marie Cravero ENREGISTREMENT REALISE Á PARIS, LE 28/02/1995 PAR M. CLAUDE PLANCHER. Les ingénieurs de la production hydraulique d EDF

Jean-Marie Cravero ENREGISTREMENT REALISE Á PARIS, LE 28/02/1995 PAR M. CLAUDE PLANCHER. Les ingénieurs de la production hydraulique d EDF Jean-Marie Cravero M. Jean-Marie Cravero est né le 07/03/1931 à Nice (Alpes Maritimes). ENREGISTREMENT REALISE Á PARIS, LE 28/02/1995 PAR M. CLAUDE PLANCHER FONCTION A EDF Ingénieur hydraulicien DATE D

Plus en détail

ROZES René, Alexandre

ROZES René, Alexandre ROZES René, Alexandre Etat civil : Né le 23 décembre 1922 à Nuits-Saint-Georges (Côte-d Or). Famille : Fils de Alexandre Joseph Rozes, Commis des Postes (né le 13 mars 1896 à Premeaux, Côted Or) et de

Plus en détail

«Électrification de la ligne ferroviaire Paris-Caen-Cherbourg» Bilan «LOTI» Avis du Conseil Général de l'environnement et du Développement durable

«Électrification de la ligne ferroviaire Paris-Caen-Cherbourg» Bilan «LOTI» Avis du Conseil Général de l'environnement et du Développement durable «Électrification de la ligne ferroviaire Paris-Caen-Cherbourg» Bilan «LOTI» Avis du Conseil Général de l'environnement et du Développement durable 31 aout 2009 Résumé L'électrification des 314 km de la

Plus en détail

PROJET TOSA INFORMATIONS GÉNÉRALES

PROJET TOSA INFORMATIONS GÉNÉRALES PROJET TOSA INFORMATIONS GÉNÉRALES 1 LE BUS DU FUTUR EST SUISSE Grande première suisse et même mondiale, TOSA est un bus articulé à batterie rechargeable pour la desserte des villes. L'énergie de propulsion

Plus en détail

SNCF RFF : Décryptage en Français

SNCF RFF : Décryptage en Français SNCF RFF : Décryptage en Français Quel entrepreneur, autre que suicidaire serait capable d endetter une économie nationale entière. Tout en reconnaissant que sa productivité est inférieure au marché de

Plus en détail

Groupe Voith. Voith en quelques chiffres

Groupe Voith. Voith en quelques chiffres Voith Turbo France Voith Turbo France Voith Turbo France, est située à Noisy-le-Grand (Marne la Vallée, à l est de Paris) depuis 1975. Son effectif est d environ 60 salariés et son chiffre d affaire annuel

Plus en détail

Énergie décentralisée : La micro-cogénération

Énergie décentralisée : La micro-cogénération Énergie décentralisée : La micro-cogénération Solution énergétique pour le résidentiel et le tertiaire Jean-Paul ONANA, Chargé d activités projet PRODÉLEC PRODuction et gestion de la production d ÉLECtricité

Plus en détail

XDOC-MK-Novembre 2012 FR. Déplacement

XDOC-MK-Novembre 2012 FR. Déplacement Gamme XDOC-MK-Novembre 2012 FR Coques à Déplacement Gamme Coques à Déplacement La gamme Nanni pour coques à déplacement Les moteurs Nanni pour coques à déplacement ont une fiabilité record éprouvée. La

Plus en détail

ferraillés l'aide des guerre. légitimité. diesel-

ferraillés l'aide des guerre. légitimité. diesel- Le matériel ferroviaire historiq que roulant Le but de la sauvegarde du patrimoine ferroviaire roulant consiste à retracer r l'histoire des chemins de fer luxembourgeois ainsi quee la technique ferroviaire

Plus en détail

Avis et SNCF innovent et se lancent dans la mobilité 100 % électrique

Avis et SNCF innovent et se lancent dans la mobilité 100 % électrique Avis et SNCF innovent et se lancent dans la mobilité 100 % électrique 17 novembre 2011 2 Sommaire Edito I La mobilité du troisième millénaire p.5 Le véhicule électrique : vecteur de la mobilité de demain

Plus en détail

Ergonomie, Confort et Sécurité des passagers

Ergonomie, Confort et Sécurité des passagers Ergonomie, Confort et Sécurité des passagers Claude MARIN-LAMELLET Marie-Christine CHEVALIER PFI Innovations dans les transports guidés urbains et régionaux Séminaire du 17/10/2006 Ergonomie, Confort et

Plus en détail

Inauguration du nouvel Atelier Central des CFL 11.05.2015

Inauguration du nouvel Atelier Central des CFL 11.05.2015 Inauguration du nouvel Atelier Central des CFL 11.05.2015 Pourquoi un nouvel Atelier Central? Le nouvel Atelier remplace les 2 sites actuels Atelier Nord Rocade de Bonnevoie (Gare de Luxembourg) Atelier

Plus en détail

DOCUMENT DE REFERENCE DU RESEAU

DOCUMENT DE REFERENCE DU RESEAU DOCUMENT DE REFERENCE DU RESEAU Annexe A.1 Glossaire 1. Définitions Accord-cadre Area Direction Asset Management-Infrabel Area Direction Traffic Management & Services-Infrabel Bureau Organisation du Trafic-Infrabel

Plus en détail

La vérité sur la ligne de chemin de fer de Beauvais à Paris

La vérité sur la ligne de chemin de fer de Beauvais à Paris La vérité sur la ligne de chemin de fer de Beauvais à Paris Aux Origines Au commencement était le développement du chemin de fer. La logique d une ligne de Paris à Lille aurait été qu elle passe par les

Plus en détail

Mémoire de PFE : Maintenance des Installations Fixes de Traction Electrique Ferroviaire de Bourgogne Franche Comté

Mémoire de PFE : Maintenance des Installations Fixes de Traction Electrique Ferroviaire de Bourgogne Franche Comté Résumé Mémoire de PFE : Maintenance des Installations Fixes de Traction Electrique Ferroviaire de Bourgogne Franche Comté Juin 2011 Raphaël DAVID INSA de Strasbourg - Spécialité Génie Electrique, Option

Plus en détail

Les nouveaux business modèles de la mobilité durable Le cas Auto Bleue à Nice

Les nouveaux business modèles de la mobilité durable Le cas Auto Bleue à Nice Les nouveaux business modèles de la mobilité durable Le cas Auto Bleue à Nice Cycle Innovation & Connaissance 49 petit déjeuner, 28/06/2012 Mathieu BERNASCONI Veolia Transport Les nouveaux business modèles

Plus en détail

Vue aérienne de la zone sud (hôtel d'entreprises, restaurant inter entreprises au dernier plan, usine Turboméca au premier plan)

Vue aérienne de la zone sud (hôtel d'entreprises, restaurant inter entreprises au dernier plan, usine Turboméca au premier plan) Vue aérienne de la zone sud (hôtel d'entreprises, restaurant inter entreprises au dernier plan, usine Turboméca au premier plan) Le site AEROPOLIS : L'objectif d'aeropolis est de mettre à disposition du

Plus en détail

Pour un trolleybus moderne dans l agglomération grenobloise

Pour un trolleybus moderne dans l agglomération grenobloise Pour un trolleybus moderne dans janvier 2005 Page 1 Sommaire Les avantages du trolleybus par rapport à l autobus Le trolleybus, un moyen de transport performant Le trolleybus est un moyen de transport

Plus en détail

Collège Saint Benoit Maupertuis 72000 Le Mans, Sarthe (72) 3ème Découverte Professionnelle

Collège Saint Benoit Maupertuis 72000 Le Mans, Sarthe (72) 3ème Découverte Professionnelle Collège Saint Benoit Maupertuis 72000 Le Mans, Sarthe (72) 3ème Découverte Professionnelle Dans beaucoup d objets qui nous entourent on retrouve de la mécanique. C est ainsi que nous avons choisi d étudier

Plus en détail

La simulation des Chemins de Fer Français Modernes

La simulation des Chemins de Fer Français Modernes La simulation des Chemins de Fer Français Modernes 2ème Partie mars 2003 Un 6500 dans la livrée verte de Maurienne ramenant les voitures Italiennes d'un train pèlerinage en Italie, via Modane. Juillet

Plus en détail

Le bouquet "Mobilité" du Grand Lyon

Le bouquet Mobilité du Grand Lyon Le bouquet "Mobilité" du Grand Lyon Pierre SOULARD Ingénieur Génie Urbain - EIVP Chef de projet infrastructures CU MPM Responsable de subdivision de voirie Grand Lyon Grand Lyon, responsable du Service

Plus en détail

Remplacement de 4 escaliers mécaniques en gare de Limoges Bénédictins. Avril 2011

Remplacement de 4 escaliers mécaniques en gare de Limoges Bénédictins. Avril 2011 Remplacement de 4 escaliers mécaniques en gare de Limoges Bénédictins Avril 2011 Le renouvellement du réseau, une priorité de Réseau ferré de France Le plan de rénovation du réseau national Depuis 2006,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. confidentiel

DOSSIER DE PRESSE. confidentiel confidentiel SOMMAIRE Présentation WiN MS et genèse du projet Les domaines d activités Interview : 3 questions à Arnaud Peltier et Marc Olivas Contact presse PRESENTATION WiN MS ET GENESE DU PROJET WiN

Plus en détail

CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS,

CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS, CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS, ( Le système ÉLECTRIQUE français Le nouveau groupe de production qui serait implanté à Flamanville s inscrit dans l ensemble du système électrique français dont

Plus en détail

Rénovation de l alimentation électrique des pompes du Jet d eau de Genève Michel Giannoni, ing. EPFL, Dr ès sc., journaliste RP

Rénovation de l alimentation électrique des pompes du Jet d eau de Genève Michel Giannoni, ing. EPFL, Dr ès sc., journaliste RP Rénovation de l alimentation électrique des pompes du Jet d eau de Genève Michel Giannoni, ing. EPFL, Dr ès sc., journaliste RP Les Services Industriels de Genève sont à la fois propriétaires et exploitants

Plus en détail

ACCORD DU 3 JUILLET 2014

ACCORD DU 3 JUILLET 2014 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3034 Convention collective nationale IDCC : 1090. SERVICES DE L AUTOMOBILE (Commerce

Plus en détail

Règles générales relatives à la composition, à la remorque, au freinage, à la vitesse limite et à la masse des trains

Règles générales relatives à la composition, à la remorque, au freinage, à la vitesse limite et à la masse des trains Recommandation Sécurité des circulations Moyen acceptable de conformité Règles générales relatives à la composition, à la remorque, au freinage, à la vitesse limite et à la masse des trains RC A-B 7a n

Plus en détail

L équipe rédactionnelle du PFT vous souhaite une excellente année 2015!

L équipe rédactionnelle du PFT vous souhaite une excellente année 2015! LETTRE D INFORMATION JANVIER 2015 Sommaire : page 1 : agenda et PROMO DU MOIS pages 2 à 6 : librairie page 7 : frais d envoi L équipe rédactionnelle du PFT vous souhaite une excellente année 2015! RÉTROTRAIN

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR LE COORDONNATEUR DE LA PLATEFORME DE DIALOGUE DU SECTEUR DES TRANSPORTS

TERMES DE REFERENCE POUR LE COORDONNATEUR DE LA PLATEFORME DE DIALOGUE DU SECTEUR DES TRANSPORTS TERMES DE REFERENCE POUR LE COORDONNATEUR DE LA PLATEFORME DE DIALOGUE DU SECTEUR DES TRANSPORTS 1. INFORMATIONS GÉNÉRALES... 1 1.1. Pays bénéficiaire... 1 1.2. Autorité contractante... 1 2. CONTEXTE...

Plus en détail

COMITE DE LIGNE TER NORD - PAS DE CALAIS 12 «Dunkerque-Calais-Boulogne-Rang du Fliers» Samedi 30 mai 2015 A Calais

COMITE DE LIGNE TER NORD - PAS DE CALAIS 12 «Dunkerque-Calais-Boulogne-Rang du Fliers» Samedi 30 mai 2015 A Calais COMITE DE LIGNE TER NORD - PAS DE CALAIS 12 «Dunkerque-Calais-Boulogne-Rang du Fliers» Samedi 30 mai 2015 A Calais Cette 20ème réunion du Comité de Ligne n 12 s'est tenue le 30 mai 2015 de 10h à 12h sous

Plus en détail

FINANCEMENT DU PROJET DE LGV BORDEAUX TOULOUSE

FINANCEMENT DU PROJET DE LGV BORDEAUX TOULOUSE FINANCEMENT DU PROJET DE LGV BORDEAUX TOULOUSE La présente note donne dans un premier temps quelques informations sur le coût du projet de LGV Bordeaux-Toulouse ( 1 et 2) ; puis elle donne des éléments

Plus en détail

: prolongement du rer e à l ouest

: prolongement du rer e à l ouest : prolongement du rer e à l ouest S Y N T H È S E D U D O S S I E R D U D É B A T P U B L I C >>> PRÉAMBULE Le Syndicat des transports d Île-de-France (STIF) et Réseau Ferré de France (RFF) ont pour projet

Plus en détail

MECANICIEN POLYVALENT AUTOMOBILE (En CPU) Électromécanique

MECANICIEN POLYVALENT AUTOMOBILE (En CPU) Électromécanique AU 2 e ETUDES SUPERIEURES EN RELATION DIRECTE MECANICIEN POLYVALENT AUTOMOBILE (En CPU) 3 e degré Technique de Qualification Électromécanique 7TQ Mécanicien(ne) des moteurs diesels et engins hydraulique

Plus en détail

JERI 2014 Expérience du canton de Fribourg en matière de revêtement phonoabsorbant

JERI 2014 Expérience du canton de Fribourg en matière de revêtement phonoabsorbant Tiefbauamt TBA Expérience du canton de Fribourg en matière de revêtement phonoabsorbant 25 novembre 2014 André Magnin, Ingénieur cantonal, chef du Service des ponts et chaussées Direction de l aménagement,

Plus en détail

1 Communiqué de presse... p.2 2 Rappel des principaux aspects du projet... p.3 à 5

1 Communiqué de presse... p.2 2 Rappel des principaux aspects du projet... p.3 à 5 Première en France Réouverture de la ligne ferroviaire Nantes- Châteaubriant au trafic voyageurs par tram-train : ouverture commerciale le 28 février 2014 Conférence de presse Région-RFF-SNCF 15 mars 2013

Plus en détail

Technique de mesure et de diagnostic de CFF Infrastructure.

Technique de mesure et de diagnostic de CFF Infrastructure. Technique de mesure et de diagnostic de CFF Infrastructure. Nous mesurons et testons pour vous. Sommaire. Technique de mesure et de diagnostic 4 3 Diagnostic de l infrastructure 6 Roulement dynamique

Plus en détail

Toujours pionnier, Opel fait progresser la mobilité électrique

Toujours pionnier, Opel fait progresser la mobilité électrique Toujours pionnier, Opel fait progresser la mobilité électrique MeRegioMobil : l illustration tangible de l énergie du futur Meriva électrique : stockage mobile pour le réseau intelligent d électricité

Plus en détail

La fée électricité sous le capot?

La fée électricité sous le capot? La fée électricité sous le capot? Quand on analyse les nouvelles motorisations proposées pour les véhicules on s aperçoit vite qu elles reposent pratiquement toutes sur l emploi de moteurs électriques

Plus en détail

P.L.U. Plan Local d'urbanisme PRESCRIPTION D'ISOLEMENT ACOUSTIQUE AU VOISINAGE DES INFRASTRUCTURES TERRESTRES DOCUMENT OPPOSABLE

P.L.U. Plan Local d'urbanisme PRESCRIPTION D'ISOLEMENT ACOUSTIQUE AU VOISINAGE DES INFRASTRUCTURES TERRESTRES DOCUMENT OPPOSABLE Commune du Département de l'oise P.L.U Plan Local d'urbanisme PRESCRIPTION D'ISOLEMENT ACOUSTIQUE AU VOISINAGE DES INFRASTRUCTURES TERRESTRES DOCUMENT OPPOSABLE Document Établi le 20 septembre 2013 Le

Plus en détail

La zone "Centre" exclue de la Grande Vitesse et de l'aménagement du Territoire

La zone Centre exclue de la Grande Vitesse et de l'aménagement du Territoire Comité de Défense de la gare de Saint Sébastien et autres Services Publics Parchimbaud 23160 SAINT SEBASTIEN http://codegass.free.fr Association loi 1901 Contexte Lors du CIADT du 18/12/2003, le gouvernement

Plus en détail

La cartographie des 4 programmes de recherche

La cartographie des 4 programmes de recherche 1 La cartographie des 4 programmes de recherche Première étape des séances de think tank créativité du pôle «identification des thèmes de recherche» visant à structurer les 4 programmes de recherche, ce

Plus en détail

SCIENCES TECHNOLOGIES

SCIENCES TECHNOLOGIES R essources MICHEL WAUTELET SCIENCES TECHNOLOGIES et SOCIÉTÉ Questions et réponses pour illustrer les cours de sciences De Boeck Introduction générale 5 Sciences, technologies, société 1. Quels sont les

Plus en détail

LOCOMOTIVES. Histoire des Transports. Avec la participation du Rail Miniature Castrais. JPS-Mazamet

LOCOMOTIVES. Histoire des Transports. Avec la participation du Rail Miniature Castrais. JPS-Mazamet JPS-Mazamet Histoire des Transports LOCOMOTIVES Avec la participation du Rail Miniature Castrais Cliquer sur l'image pour passer à la diapositive suivante Évolution Technique Cliquer sur l'une de ces images

Plus en détail

I. SITUATION ACTUELLE

I. SITUATION ACTUELLE DOSSIER SUR LES TRANSPORTS EN COMMUN I. SITUATION ACTUELLE Le réseau actuel de transports collectifs (offre de service et fréquentation) La zone d influence de la RD7 entre la porte de Sèvres et le Pont

Plus en détail

JOURNAL DU DÉBAT N 1 INFORMEZ-VOUS, DONNEZ VOTRE AVIS

JOURNAL DU DÉBAT N 1 INFORMEZ-VOUS, DONNEZ VOTRE AVIS JOURNAL DU DÉBAT N 1 SEPTEMBRE 2014 RÉSEAU FERRÉ DE FRANCE (RFF), PRÉSENTE UN PROJET DE NOUVELLES LIAISONS FERROVIAIRES EN BRETAGNE ET PAYS DE LA LOIRE DU 4 SEPTEMBRE 2014 AU 3 JANVIER 2015 INFORMEZ-VOUS,

Plus en détail

Société PACIFICA / SociétéNationale des Chemins de fer Français. Conclusions du Commissaire du Gouvernement.

Société PACIFICA / SociétéNationale des Chemins de fer Français. Conclusions du Commissaire du Gouvernement. N 3945 - Conflit négatif Société PACIFICA / SociétéNationale des Chemins de fer Français Séance du 10 mars 2014. Conclusions du Commissaire du Gouvernement. Le 16 juin 2008 M. Joël L. était mortellement

Plus en détail

Pétrochimie Informatique scientifique

Pétrochimie Informatique scientifique Aéronautique Génie Civil Défense Spatial Systèmes d informations Electronique Télécoms Nucléaire Pharmacie Pétrochimie Informatique scientifique MCG ENGINEERING PROFESSION CHASSEUR DE TÊTE Depuis sa création,

Plus en détail

Les voies de l éco-conception

Les voies de l éco-conception Les voies de l éco-conception Les voies de l éco - conception De ce domaine très vaste, qui embrasse tout le CYCLE DE VIE du produit «navire», nous allons extraire quelques problématiques relatives à la

Plus en détail

MECANICIEN DE VEHICULES DE TOURISME ET UTILITAIRES

MECANICIEN DE VEHICULES DE TOURISME ET UTILITAIRES MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE SECTION MECANICIEN ENSEIGNEMENT

Plus en détail

ARAF Autorité de régulation des activités ferroviaires

ARAF Autorité de régulation des activités ferroviaires LA FOURNITURE DU COURANT DE TRACTION SUR LE RESEAU FERRE NATIONAL Synthèse de la consultation publique (30 juillet 7 septembre 2012) Novembre 2012 1/15 1.- Contexte de la consultation... 3 2.- Profil des

Plus en détail

CATASTROPHE FERROVIAIRE DE BRÉTIGNY-SUR-ORGE POINT PRESSE #4 MERCREDI 24 JUILLET A 10H00

CATASTROPHE FERROVIAIRE DE BRÉTIGNY-SUR-ORGE POINT PRESSE #4 MERCREDI 24 JUILLET A 10H00 CATASTROPHE FERROVIAIRE DE BRÉTIGNY-SUR-ORGE POINT PRESSE #4 MERCREDI 24 JUILLET A 10H00 0 Table des matières 4 actions lancées depuis le 12 juillet : le soutien et l accompagnement des victimes la campagne

Plus en détail

Dossier de presse. /p.1. Contacts presse Elodie Billard T. 04 26 68 57 38-06 74 35 39 61 billard@sytral.fr

Dossier de presse. /p.1. Contacts presse Elodie Billard T. 04 26 68 57 38-06 74 35 39 61 billard@sytral.fr PROLONGEMENT DE LA LIGNE T2 JUSQU A EUREXPO Dossier de presse /p.1 Contacts presse Elodie Billard T. 04 26 68 57 38-06 74 35 39 61 billard@sytral.fr Roland Sabbagh T. 04 72 84 58 63 sabbagh@sytral.fr Sommaire

Plus en détail

Your Power Energie de traction

Your Power Energie de traction Your Power Energie de traction Table de matière 1. Qu est-ce que l énergie de traction? 3 1.1 Du producteur au train 1.2 Avantages 1.3 Energie, tension ou courant 1.4 Transport et distribution 1.5 Fourniture

Plus en détail

Note de présentation-responsabilité Professionnelle Bureaux d Etudes Techniques (hors construction)

Note de présentation-responsabilité Professionnelle Bureaux d Etudes Techniques (hors construction) Code Apporteur : Note de présentation-responsabilité Professionnelle Bureaux d Etudes Techniques (hors construction) Nom du proposant ou Raison(s) sociale(s): de l ensemble des entités à assurer : Souscripteur

Plus en détail

Mémoire sur l industrie du taxi

Mémoire sur l industrie du taxi Mémoire sur l industrie du taxi Présenté à la : Commission permanente du conseil d agglomération sur l environnement, le transport et les infrastructures et Commission permanente du conseil municipal sur

Plus en détail

véhicule hybride (première

véhicule hybride (première La motorisation d un véhicule hybride (première HERVÉ DISCOURS [1] La cherté et la raréfaction du pétrole ainsi que la sensibilisation du public à l impact de son exploitation sur l environnement conduisent

Plus en détail

PASSEPORT POUR LA MISE EN SITUATION PROFESSIONNELLE -MSP- HABILITATION DE L ARCHITECTE DIPLÔMÉ D ÉTAT À EXERCER LA MAITRISE D ŒUVRE EN SON NOM PROPRE

PASSEPORT POUR LA MISE EN SITUATION PROFESSIONNELLE -MSP- HABILITATION DE L ARCHITECTE DIPLÔMÉ D ÉTAT À EXERCER LA MAITRISE D ŒUVRE EN SON NOM PROPRE École nationale supérieure d architecture Montpellier PASSEPORT POUR LA MISE EN SITUATION PROFESSIONNELLE -MSP- HABILITATION DE L ARCHITECTE DIPLÔMÉ D ÉTAT À EXERCER LA MAITRISE D ŒUVRE EN SON NOM PROPRE

Plus en détail

Les Français et les nuisances sonores

Les Français et les nuisances sonores Les Français et les nuisances sonores Sondage Ifop pour le Ministère de l Ecologie, du Développement Durable et de l Energie Contact Ifop : Romain Bendavid / Marion Chasles-Parot Département Opinion et

Plus en détail

TRANSPORTS REGIONAUX DE VOYAGEURS. Relevé de conclusions

TRANSPORTS REGIONAUX DE VOYAGEURS. Relevé de conclusions TRANSPORTS REGIONAUX DE VOYAGEURS Relevé de conclusions Réunion Date et heure Lieu Comité de ligne Evian-Thonon-Annemasse-Genève et Annemasse-Bellegarde Jeudi 18 décembre 2014 18 h accueil avec rafraîchissements

Plus en détail

L'imagination au service du transport. Siemens Transportation Systems en France

L'imagination au service du transport. Siemens Transportation Systems en France L'imagination au service du transport Siemens Transportation Systems en France La fiabilité des systèmes de transport est un facteur économique qui devient de plus en plus déterminant. 2 Le XXI ème siècle

Plus en détail

14/10/2009. Groupe fluides 9 personnes. 7 personnes. Agence Franche-Comté 4 personnes

14/10/2009. Groupe fluides 9 personnes. 7 personnes. Agence Franche-Comté 4 personnes Groupe fluides 9 personnes 7 personnes Agence Franche-Comté 4 personnes 1 2 3 4 Domaine écologique : la production d énergie implique toujours un impact sur l environnement même si des progrès sensibles

Plus en détail

Organisation institutionnelle de la prise en charge du manque et de la perte d autonomie

Organisation institutionnelle de la prise en charge du manque et de la perte d autonomie Organisation institutionnelle de la prise en charge du manque et de la perte d autonomie Position et propositions d amendements de l UNIOPSS Octobre 2004 Mme Marie-Anne Montchamp, secrétaire d'état aux

Plus en détail

Note de présentation-responsabilité Professionnelle Bureaux d Etudes Techniques (hors construction)

Note de présentation-responsabilité Professionnelle Bureaux d Etudes Techniques (hors construction) Code Apporteur : Note de présentation-responsabilité Professionnelle Bureaux d Etudes Techniques (hors construction) Nom du proposant ou Raison(s) sociale(s): de l ensemble des entités à assurer : Souscripteur

Plus en détail

COMPTE RENDU DE REUNION DU CONSEIL D ADMINISTRATION

COMPTE RENDU DE REUNION DU CONSEIL D ADMINISTRATION COMPTE RENDU DE REUNION DU CONSEIL D ADMINISTRATION Vendredi 8 octobre 2010 de 14h à 17h Salle de réunion Château MORARD Les Arcs Ordre du jour : - Point sur le dossier. - Préparation de la concertation

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Renouvellement de vingt aiguillages et de voies en Gare de Strasbourg du 21 septembre au 2 novembre

DOSSIER DE PRESSE. Renouvellement de vingt aiguillages et de voies en Gare de Strasbourg du 21 septembre au 2 novembre DOSSIER DE PRESSE Renouvellement de vingt aiguillages et de voies en Gare de Strasbourg du 21 septembre au 2 novembre Vendredi 18 septembre 2015 Strasbourg SOMMAIRE Relever le défi de la modernisation

Plus en détail

Journée SIG Rail Juin 2011. Analyse des environnements radio et GPS

Journée SIG Rail Juin 2011. Analyse des environnements radio et GPS Journée SIG Rail Juin 2011 Analyse des environnements radio et GPS Intervenant Olivier DERVYN, Responsable de l offre Machine to Machine OPEN olivier.dervyn@open-groupe.com Sylvie SALLAFRANQUE, Key Account

Plus en détail

La gestion de la recharge des flottes de véhicules électriques

La gestion de la recharge des flottes de véhicules électriques La gestion de la recharge des flottes de véhicules électriques Mars 2011 / Livre Blanc par Maël Cazals et Gilles Vidalenche Make the most of your energy Sommaire Introduction... p 2 Qu est ce qu un véhicule

Plus en détail

Le pneumatique dans un environnement «technologie véhicule évolutif» : impacts et perspectives

Le pneumatique dans un environnement «technologie véhicule évolutif» : impacts et perspectives Le pneumatique dans un environnement «technologie véhicule évolutif» : impacts et perspectives Grâce aux efforts de recherche et développement qui ont été menés, la résistance au roulement des pneus a

Plus en détail

Comité de Pilotage Ligne Nouvelle Provence Côte d Azur 23 septembre 2013

Comité de Pilotage Ligne Nouvelle Provence Côte d Azur 23 septembre 2013 Comité de Pilotage Ligne Nouvelle Provence Côte d Azur 23 septembre 2013 E-LGVPACA.1-PRG-CPI.C08-PRD-RFF-00001 Comité de Pilotage du 23 septembre 2013 Ordre du jour du COPIL : Conclusions du rapport de

Plus en détail

MODERNISATION DE LA LIGNE DIJON-DOLE DOSSIER DE PRESSE 14 AVRIL 2014

MODERNISATION DE LA LIGNE DIJON-DOLE DOSSIER DE PRESSE 14 AVRIL 2014 MODERNISATION DE LA LIGNE DIJON-DOLE DOSSIER DE PRESSE 14 AVRIL 2014 SOMMAIRE UN EFFORT DE MODERNISATION SANS PRECEDENT SUR LE RESEAU NATIONAL... 1-2 PRÉSENTATION TRAVAUX LIGNE DIJON-DOLE-BESANCON.....

Plus en détail

Le nouvel Atelier Central

Le nouvel Atelier Central Luxembourg, le 11 mai 2015 Le nouvel Atelier Central Sa raison d être Pour les CFL, les dernières années étaient surtout marquées par le renouvellement de la majeure partie de notre parc de matériel roulant.

Plus en détail

Newsletter presse n 27

Newsletter presse n 27 Direction des Relations avec les Médias N 26/DRM/2014 Newsletter presse n 27 Nos projets Leviers de développement économique Edition électronique Mars 2014 Manel AIT-MEKIDECHE Newsletter n 27 Mars 2014

Plus en détail

Guide du mémoire de fin d études

Guide du mémoire de fin d études Guide du mémoire de fin d études à destination des enseignants et des étudiants Septembre 2011 AVERTISSEMENT Ce document rassemble les dispositions réglementaires d une part, le cadre des dispositions

Plus en détail

CAP d Installateur sanitaire RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES PRÉSENTATION DES FONCTIONS ET TACHES

CAP d Installateur sanitaire RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES PRÉSENTATION DES FONCTIONS ET TACHES PRÉSENTATION DES FONCTIONS ET TACHES Les activités sont à développer lors de la réalisation d un ouvrage ou d une installation simple ACTIVITES : 1) Préparation / Organisation 1- Prendre connaissance du

Plus en détail

BILLET TGV PRO. LA MAÎTRISE DU TEMPS VOUS VA SI BIEN.

BILLET TGV PRO. LA MAÎTRISE DU TEMPS VOUS VA SI BIEN. BILLET TGV PRO. LA MAÎTRISE DU TEMPS VOUS VA SI BIEN. TGV PRO : PLUS DE FLEXIBILITÉ, PLUS DE MOBILITÉ, PLUS DE RAPIDITÉ. TOUS VOS AVANTAGES TGV PRO DANS UN SEUL BILLET. PRO FLEXI LAISSEZ FILER VOTRE TRAIN

Plus en détail

Les défis de la mobilité durable. La contribution de Renault Trucks ORT PACA. Edouard HERVE. 02 décembre 2008

Les défis de la mobilité durable. La contribution de Renault Trucks ORT PACA. Edouard HERVE. 02 décembre 2008 Les défis de la mobilité durable La contribution de Renault Trucks ORT PACA Edouard HERVE 02 décembre 2008 Défis des V.I. du futur Système de transport Route communicante Route intelligente Inter modalité

Plus en détail

Luc Court, un constructeur lyonnais de génie.

Luc Court, un constructeur lyonnais de génie. Extrait du dossier documentaire n 1 proposé par le Centre d archives et de documentation (2009) 39 av. Esquirol 69003 Lyon Luc Court, un constructeur lyonnais de génie. Né à Rives (Isère) en 1862, Luc

Plus en détail

PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020. EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59

PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020. EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59 PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020 EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59 EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 2 28/01/15 16:59 SOMMAIRE

Plus en détail

Transilien SNCF lance une opération exceptionnelle de recrutement

Transilien SNCF lance une opération exceptionnelle de recrutement Transilien SNCF lance une opération exceptionnelle de recrutement Paris, le 6 avril 2011 Plus de 1000 emplois seront proposés lors d un «job dating» géant qui aura lieu jeudi 7 avril à la Gare Paris-Nord

Plus en détail

Les grands projets de transport impactant LA DEFENSE Enjeux et perspectives

Les grands projets de transport impactant LA DEFENSE Enjeux et perspectives Les grands projets de transport impactant LA DEFENSE Enjeux et perspectives Commission Transports Infrastructures - Circulation - Signalétique 6 novembre 2014 Les projets de transport Infrastructures Le

Plus en détail

Commune de Barneville-Carteret 1, Place de la Mairie Rue Guillaume Le Conquérant 50270 Barneville-Carteret Tél. : 02.33.53.88.29 Fax : 02.33.53.95.

Commune de Barneville-Carteret 1, Place de la Mairie Rue Guillaume Le Conquérant 50270 Barneville-Carteret Tél. : 02.33.53.88.29 Fax : 02.33.53.95. Commune de Barneville-Carteret 1, Place de la Mairie Rue Guillaume Le Conquérant 50270 Barneville-Carteret Tél. : 02.33.53.88.29 Fax : 02.33.53.95.37 DEMANDE D AUTORISATIONS D INSTALLATIONS DE TYPE CTS

Plus en détail

Mesures de l état du réseau Domaine Voie Tendances, perspectives et innovations

Mesures de l état du réseau Domaine Voie Tendances, perspectives et innovations Mesures de l état du réseau Domaine Voie Tendances, perspectives et innovations Symposium Infra - Direction de la maintenance du réseau : Régis Ambert, Division Ingénierie de la Maintenance de la Voie

Plus en détail

Schéma d ensemble du réseau de transport : Le Grand Paris démarre, voit large et agit proche!

Schéma d ensemble du réseau de transport : Le Grand Paris démarre, voit large et agit proche! Communiqué de synthèse Paris, jeudi 26 mai 2011 Schéma d ensemble du réseau de transport : Le Grand Paris démarre, voit large et agit proche! Maurice Leroy, ministre de la ville, chargé du Grand Paris,

Plus en détail

Réunion La Teste ( 08/03/10 )

Réunion La Teste ( 08/03/10 ) Réunion La Teste ( 08/03/10 ) Dès le début notre association a œuvré pour la création d un véritable réseau de transport en commun sur l ensemble du pays du Bassin d Arcachon en prônant le développement

Plus en détail

COT & COGC de Paris Saint-Lazare

COT & COGC de Paris Saint-Lazare Organisme d accueil COT & COGC de Paris Saint-Lazare Interview du 13 Février 2013 avec Richard Goult Mail : richard.goult@sncf.fr Tel : 01 53 42 09 21 Présentation Le Centre Opérationnel Transilien (COT)

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE Arrêté du 19 mars 2013 autorisant au titre de l année 2013 l ouverture de concours externes et internes

Plus en détail

Généralité sur le bruit

Généralité sur le bruit Généralité sur le bruit (Sources : http://www.bruitparif.fr, http://www.sante.gouv.fr et http://www.afsse.fr ) DRASS Rhône Alpes Groupe Régional Bruit 2009 1. Le son Le son est un phénomène physique qui

Plus en détail

Exemple d une résidence située dans les Yvelines

Exemple d une résidence située dans les Yvelines Exemple d une résidence située dans les Yvelines 4 bâtiments de R+4 étages 97 lots Date de construction : 1969 Chauffage au sol raccordé au chauffage urbain de la ville (Délégation de Service Public )

Plus en détail

Maximiser la performance de vos projets immobiliers de bureaux

Maximiser la performance de vos projets immobiliers de bureaux Maximiser la performance de vos projets immobiliers de bureaux Concilier la performance économique et la performance d usage du bâtiment L équation économique de vos projets doit être optimisée sur la

Plus en détail

Conseil Economique et Social

Conseil Economique et Social NATIONS UNIES E Conseil Economique et Social Distr. GENERALE TRANS/AC.7/2002/1 14 décembre 2001 Originale : FRANÇAIS COMMISSION ÉCONOMIC POUR L EUROPE COMITÉ DES TRANSPORTS INTÉRIEURS Groupe pluridisciplinaire

Plus en détail

7. Analyse des coûts collectifs et bilan énergétique du projet

7. Analyse des coûts collectifs et bilan énergétique du projet 7. Analyse des coûts collectifs et bilan énergétique du projet 7.1. Méthodologie 7.1.1. Calcul des coûts socio-économiques L intérêt du projet de prolongement de la ligne T1 vers Val de Fontenay est évalué

Plus en détail

Baccalauréat STI2D et STL SPCL Epreuve de sciences physiques Correction Session septembre 2014 Antilles - Guyane. Page 0 sur 9

Baccalauréat STI2D et STL SPCL Epreuve de sciences physiques Correction Session septembre 2014 Antilles - Guyane. Page 0 sur 9 Baccalauréat STI2D et STL SPCL Epreuve de sciences physiques Correction Session septembre 2014 Antilles - Guyane 26/11/2014 www.udppc.asso.fr Page 0 sur 9 LES EXPLOITATIONS AGRICOLES PIONNIERES DANS LES

Plus en détail

ÉLECTROMÉCANIQUE. Électricité 4 4 Mécanique 4 4 T.P. Électricité 4 - T.P. Mécanique 4 - T.P. Électromécanique - 8 Total 16 16

ÉLECTROMÉCANIQUE. Électricité 4 4 Mécanique 4 4 T.P. Électricité 4 - T.P. Mécanique 4 - T.P. Électromécanique - 8 Total 16 16 SUITES AU 3 e ÉLECTROMÉCANIQUE 2 e degré Technique de Qualification Électricien(ne) automaticien(ne) Mécanicien(ne) automaticien(ne) Technicien(ne) en électronique Technicien(ne) en usinage Technicien(ne)

Plus en détail