Le harcèlement moral au travail Nouveau terrain d action syndicale

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le harcèlement moral au travail Nouveau terrain d action syndicale"

Transcription

1 Le harcèlement moral au travail Nouveau terrain d action syndicale

2 2 harcèlement moral

3 3 INtroduction Si la question du harcèlement moral est complexe et délicate, elle nous interpelle parce qu elle touche, malheureusement, un nombre croissant de travailleurs. Or, une des légitimités des organisations syndicales est la défense de ceux-ci. Depuis des années déjà et dans la foulée de son congrès Environnement/ Conditions de Travail, la CNE se bat pour ce qu elle considère être une valeur essentielle : la qualité de la vie. LE HARCELEMENT MORAL AU TRAVAIL, NOUVEAU TERRAIN D ACTION SYNDICALE C est à ce titre qu alarmées et interpellées par les témoignages de militantes participant au Groupe de Réflexion Femmes de la CNE de Bruxelles - Brabant, nous avons étudié - principalement sur base des données reprises dans les ouvrages de Heinz LEYMANN et de Marie-France HIRIGOYEN - à la demande du groupe, le phénomène que représente le mobbing ou harcèlement moral au travail et ses conséquences néfastes pour tous les travailleurs. Une des priorités évidentes qui s est alors dégagée était d INFORMER. Ce qui fut fait dans un article du DROIT DE L EMPLOYE, mensuel de la Centrale. En une semaine, plus de 150 témoignages, coups de téléphone, demandes d informations nous sont parvenus! Les permanents disaient, eux aussi, être confrontés au problème dans les entreprises. Il fallait donc d urgence dépasser le stade de la description et de l information sur ce phénomène qui n était pas neuf mais restait occulté. Et surtout insuffisament pris en charge syndicalement. Un groupe de travail, constitué de personnes ayant vécu le harcèlement et de militant(e)s, désireux de rechercher des pistes de solutions, a alors été mis sur pied. Il s est entouré de spécialistes (médecins du travail, psychologues, juristes, juges, chargée de relations humaines, chercheur ) afin de formuler des propositions en connaissance de cause et qui pouvaient tenir la route. Un Conseil National, regroupant des militants de tous secteurs, de toutes régions, les a enrichies.

4 4 La CNE propose donc à ses lecteurs ce nouveau numéro spécial d Etudes et Documentation qui a pour quadruple objectif > de décrire ce qu est le harcèlement, comment il se manifeste, ses causes et ses conséquences > de rappeler les pistes de solutions proposées sur le plan politique et sur le plan interne aux entreprises > de présenter la nouvelle législation en vigueur > de fournir quelques pistes d actions concrètes à appliquer dans l entreprise La CNE se réjouit qu en 3 ans, de réelles pistes de solutions se soient dégagées et surtout qu une bonne législation ait pu voir le jour aussi rapidement. Rappelons que c était là une des revendications de la CNE qui avait rencontré la Ministre ONKELINX à ce sujet pour lui faire part de la gravité de la situation, de la détérioration des conditions de travail, de la nécessité de prendre des mesures, un recueil de témoignages de victimes de harcèlement à l appui. harcèlement moral

5 5 TEMOIGNAGE A 38 ans, je suis entrée au service d une agence de voyages, en qualité de comptable, responsable de la comptabilité et du service du personnel (vingt personnes)... Pendant plus de six mois, il a fallu pointer les écritures, tout était faux, et ce, avec un patron dictateur continuellement sur les talons. Aucune initiative personnelle ne pouvait être prise sans en référer à celui-ci. Il doutait de tout et de tous. C est alors que tout a commencé, les insultes, les vexations, devant le personnel et les clients. La comptabilité, d après lui, était un mal nécessaire, un service improductif (faisant référence aux vendeurs). Je n étais responsable que pour tout ce qui n allait pas. Quand un client était en faillite, si l argent n était pas rentré, c était le drame et de ma faute (malgré un recouvrement de créance efficace). Il criait tellement fort à mon encontre, à l étage, que les collègues connaissaient tous les noms d oiseaux proférés. Il enregistrait même nos conversations entre collègues, à notre insu... Enfin, plusieurs années plus tard, j ai reçu mon préavis en bonne et due forme par recommandé à domicile. Joyeux Noël... Il reste maintenant 9 mois de préavis à prester dans une ambiance exécrable, ignorée par le patron et subissant les méchancetés des collègues proches. Malheur aux déchus... Je suis fort déprimée, déçue, avec des doutes sur ma valeur, une profonde amertume et une fin de carrière (35 années de travail) bien triste avec l impression d avoir été pressée comme un citron. Je fais partie de la génération Kleenex. Que reste-t-il de ma joie de vivre, aujourd hui? Au chômage bientôt comme beaucoup de travailleurs de + de 50 ans? Claudine.

6 6 harcèlement moral

7 7 Première partie LE HARCELEMENT MORAL AU TRAVAIL, CE QU IL EST, COMMENT IL SE DEROULE, CE QU IL PROVOQUE 1. TENTATIVE DE DEFINITION Selon LEYMANN Au niveau syndical, nous n avons pas de définition toute faite et très précise à vous proposer ; c est pourquoi nous nous référons à la littérature spécialisée. Tout comme le harcèlement sexuel, le harcèlement moral trouve son origine dans la psychologie humaine car il touche directement l intégrité des travailleurs concernés. Il n est donc pas facile à objectiver ni à cadrer. La première vulgarisation sur le sujet a été publiée en 1993 par Heinz LEYMANN, psychologue allemand, dans son livre Mobbing. Elle prenait ses fondements dans une enquête effectuée sur plusieurs années en Suède. A chaque conférence, l auteur remarquait l écho immédiat que provoquait le sujet sur son public et le flot de demandes d informations qui s ensuivait. Dans son livre, LEYMANN nous propose la définition suivante : 1 Heinz LEYMANN, Mobbing, la persécution au travail, Ed. Seuil, 1996 Le mobbing est une attitude visant à priver de toutes ses possibilités professionnelles et sociales une victime désignée. Il s ingénie, avec ténacité et persistance, à détruire directement toute possibilité qu aurait la victime de s exprimer et de communiquer efficacement, de maintenir de bonnes relations avec son entourage, de préserver sa réputation, d exercer son activité professionnelle et de rester en bonne santé 1 Selon HIRIGOYEN Marie-France HIRIGOYEN, française, est psychiatre, psychanalyste et psycho-thérapeute familiale. Elle a fait paraître en 1998 un ouvrage Le harcèlement moral basé aussi sur des recherches effectuées cette fois plus près de chez nous (en France). Elle aussi nous propose une définition qui complète celle du précurseur suédois :

8 8 2 Marie-France HIRIGOYEN, Harcèlement moral, la persécution au travail, Ed. Seuil, Le harcèlement moral en entreprise est toute conduite abusive se manifestant par des comportements, des paroles, des actes, des gestes, des écrits unilatéraux de nature à porter atteinte à la personnalité, à la dignité ou à l intégrité psychique d une personne, à mettre en péril son emploi ou à dégrader le climat de travail 2 Selon la CNE Compte tenu des témoignages que nous avons reçus et des contacts que le groupe de travail a eus avec des spécialistes (médecin du travail, juriste, psychologue, juge ), nous nous rallions à la définition de Marie- France HIRIGOYEN mais nous y ajoutons les éléments suivants. Pour qu il soit considéré comme harcèlement moral au travail, il faut que celui-ci s inscrive dans la répétition et dans la durée. (Au moins une fois par semaine pendant 6 mois selon les auteurs ou médecins du travail) Quelques petites difficultés relationnelles passagères avec un collègue ou un supérieur ne constituent pas du harcèlement moral! Syndicalement, il faut aussi préciser qu il faut distinguer harcèlement structurel, concerté, comme politique d entreprise (pour licencier à moindres frais par ex.) et harcèlement individuel apparaissant de manière spontanée dans un contexte de concurrence et de compétitivité de plus en plus important. Celui-ci se développera d autant plus facilement que la politique actuelle de l emploi individualise les personnes et les fragilise par des contrats précaires : CDD, intérim, contrats de remplacement, jeunes pas toujours sensibilisés par l action syndicale. Mais il faut toutefois éviter que la dimension psychologique et interpersonnelle passe à l avant-plan et occulte des problèmes institutionnels fréquents. L employeur doit rester le garant du bien-être au travail et éviter toute maltraitance des travailleurs. Sa responsabilité est toujours engagée, ne fut-ce que passivement ou indirectement. A titre d exemple, dans un hôpital, la chef d équipe nettoyage est inhumaine avec ses ouvrières ; interpellée, la direction répond que la manière de diriger est laissée à l appréciation de la chef pourvu que l hôpital soit propre! harcèlement moral

9 9 2. CAUSES Le processus de harcèlement moral se met fréquemment en place au départ d un conflit qui n a pas été bien réglé. Il peut aussi se déclencher > par le type d animation et de direction exercée par les dirigeants - ex. : lorsque le groupe dans lequel il apparaît base sa cohésion autour d un bouc émissaire ou lorsque les responsables ne gèrent pas la dimension humaine et émotionnelle du personnel. > par le type d organisation du travail mise en place - ex : lorsque les procédures de travail ne sont pas clairement explicites et définies ou lorsque toute l information nécessaire à la bonne exécution de la tâche ne parvient pas au travailleur. > par la conception des tâches - ex : lorsque les tâches sont ennuyeuses et répétitives, sans dimension de créativité ou de responsabilité > par le refus de la différence ou la difficulté à l accepter (motifs raciaux ou religieux, handicap, orientations sexuelles ) > par le style de management (travail par objectifs avec rivalités entre collègues, autoritarisme ) > par un contexte économique de plus en plus exigeant : (compétitivité, concurrence...) Marie-France HIRIGOYEN note également qu il est démontré que le harcèlement moral s établit fréquemment dans des contextes où les travailleurs sont soumis à un stress important, créant de ce fait des conditions de conflit et des besoins d exutoire. Elle insiste sur le fait que le contexte des entreprises, lancées dans une course effrénée au profit, participe à la déshumanisation qui banalise des situations de meurtre psychologique comme celle du harcèlement moral. Par exemple, comme le constatent les délégués CNE du non marchand, la conjonction d une faible spécification des tâches et fonctions et d une forte mobilisation autour d objectifs, est un terreau fertile à des pratiques de harcèlement.

10 10 3. DEROULEMENT DU PROCESSUS Les ingrédients de la guerre psychologique comprenant l abus de pouvoir et la manipulation se mettent en place de façon anodine pour venir patiemment à bout des résistances de la personne visée. L agresseur a tout son temps et son but est clair. Au début, l agresseur procède par piques, non-dits, remarques blessantes faites sur le ton de la blague et brimades auxquels la victime ne veut pas donner d importance sous peine d être traitée de folle, déséquilibrée psychologique, paranoïaque Il faudra d ailleurs bien veiller à distinguer du harcèlement, les conflits normaux dans tout groupe, qui peuvent certes mener à des remarques blessantes dans des moments de stress ou de mauvaise humeur, mais qui sont suivis d excuses ou nuancés par la suite. Le harcèlement moral est un processus qui s inscrit dans la répétition et la durée, comme nous l avons déjà souligné précédemment. Les attaques se multiplient ensuite pour acculer régulièrement la victime et la soumettre à des manoeuvres hostiles et dégradantes qui visent à la miner, la pousser à l erreur, à des réactions excessives qui permettront de la montrer du doigt et de vérifier ainsi les hypothèses que l on a fait circuler sur elle. Il est en effet souvent avancé par l agresseur que la victime est atteinte de déséquilibre psychique ou de paranoïa qui rendent impossible la collaboration avec elle. Cette explication facile évite les remises en question difficiles pour un groupe et masque le procédé en place. Souvent, des rumeurs dégradantes sur l intégrité de la personne et sur sa vie privée accompagnent ce processus. Celles-ci visent à isoler la personne et rendre sa parole non crédible, lui ôtant de ce fait toute possibilité de s expliquer ou de communiquer avec son entourage professionnel. Pour Marie-France HIRIGOYEN, les agissements hostiles peuvent être des atteintes aux conditions de travail, à la dignité ; des violences verbales ou physiques ou encore l isolement et le refus de communication avec la victime. C est alors que peuvent intervenir des incapacités de travail de plus en plus fréquentes qui vont finir par mettre en péril l emploi de la victime. Cet état de fait alimente la croyance de l entourage complice en la soidisant inadéquation de la victime au milieu professionnel. La victime sombre en bout de processus, isolée, après des mois et des années de résistance courageuse, dans une dépression ou un marasme qui peut aller jusqu à l internement psychiatrique ou la tentative de suicide. harcèlement moral

11 11 4. LES PROTAGONISTES L agresseur : Marie-France HIRIGOYEN nous brosse un portrait type des quatre principaux protagonistes du harcèlement moral Toutes les études tentent à montrer que dans un harcèlement moral, l agresseur est une personne sans symptôme apparent, dont sont notoires pourtant > une capacité d absence de compassion face à certaines situations, > une capacité à manier dérision, sarcasme et mépris ainsi qu à s exprimer par sous-entendus, non-dits, allusions humiliantes. Il dit sans dire, envoyant des messages incomplets et paradoxaux, jouant sur l image que l autre ne pourra décoder bien souvent que plus tard, restant avec ses doutes. D ailleurs, si la victime réagit à l allusion, il sera toujours temps pour l agresseur de se retrancher derrière une prétendue irascibilité exacerbée de celle-ci et il pourra jurer à loisir qu il n a jamais voulu dire cela L agresseur est dénué d affectivité, a une incapacité à exprimer ses émotions qui, du reste, lui sont étrangères. En général, l agresseur va exprimer ses griefs d une voix monocorde, sans un mot plus haut que l autre, ce qui détonne des réactions impulsives des victimes poussées à bout et aide encore à stigmatiser celles-ci devant des observateurs extérieurs. L agresseur est une personne qui joue de séduction sur les autres, tant sur la victime sur qui il construit son emprise que sur l entourage. Il est fréquent que l agresseur parvienne à monter tout un service contre la victime et se serve alors de ce motif pour parvenir à son licenciement. Il n est pas nécessaire que l agresseur jouisse d un pouvoir hiérarchique pour initier un harcèlement moral. Le phénomène peut très bien se passer de collègue à collègue. En effet, on peut se trouver face à différents types de harcèlement moral dits La victime > verticaux descendants : employeur vis-à-vis des travailleurs ascendants : travailleur(s) vis-à-vis de l employeur > horizontaux : de collègue à collègue La victime potentielle, c est vous, c est nous. L étude de LEYMANN nous démontre que justement, c est tout un chacun qui est exposé à se retrou ver un jour pris dans la toile d araignée d un harcèlement moral. Il insiste sur le fait que se contenter d une explication par une théorie de la

12 12 personnalité de la victime ne sert qu à déculpabiliser les mobbeurs alors que la trame de l histoire se présente tout autrement. Marie-France HIRIGOYEN constate, elle, que ce sont en général des personnes pleines de vie et de santé, brillantes, fortes, consciencieuses, qui travaillent trop (plus que les heures) et ne se laissent pas faire, qui vont voir le piège du harcèlement moral se resserrer sur elles. Cependant, elles ont en général une faille dans laquelle l agresseur va s engouffrer, par exemple : un manque de confiance en elles dû à leur histoire qui les pousse à se remettre en question et à douter facilement d elles face aux attaques extérieures. L agresseur va exploiter quotidiennement par ses manoeuvres le questionnement interne de la victime en l acculant au doute sur son intégrité suite au regard du groupe qui l exclut (mais qu ai-je donc fait pour être traitée ainsi? Suis-je donc si méprisable? Suis-je capable de choses aussi horribles qu ils le prétendent? Et si c était vrai, ce qu ils racontent? ). Si bien qu il est fréquent que la victime, déstabilisée à dessein, en arrive à s excuser pour des faits qu elle n a pas commis. Il est noté également que les victimes sont en général des personnes confiantes en l autre, passant de ce fait pour des naïfs ou des crédules. L entourage professionnel En général, l entourage va demeurer passif lors du harcèlement auquel il assiste et ce faisant, devient complice. Plusieurs raisons le maintiennent dans cette passivité : > l intérêt personnel : dans un groupe peu uni, tant que l on s acharne sur un autre, on est à l abri! On a donc tendance à accentuer le processus et à apporter son soutien. > la peur : la peur du persécuteur ou de perdre son propre emploi retiennent des réactions d opposition et suscitent au contraire une adhésion à la chasse aux sorcières ou à la mise à l écart du pestiféré ; > la facilité : comme on l a dit plus haut, l agresseur fournit en général des interprétations faciles de la situation remettant sur la victime toute la responsabilité (son caractère, son soi-disant déséquilibre, son manque d intégrité ). Ce qui, en général, satisfait largement l entourage qui ne veut pas se mêler de la sombre affaire qui se déroule sous ses yeux. Le harcèlement moral est une prise de pouvoir d un individu sur un autre où le harceleur n est satisfait que lorsque la victime est anéantie. harcèlement moral

13 13 L entourage familial En général, l entourage familial a beaucoup de mal à comprendre le marasme dans lequel il voit s enfoncer la victime. Les plaintes et le besoin de la personne de confier son vécu quotidien sont telles que soit les proches se fatiguent et rejettent, soit ils ne prennent pas au sérieux et restent incrédules, ce qui renforcera le désespoir de la victime. Il existe heureusement des cas où les proches sont un réel soutien de par la solidarité, la compréhension, la confiance et la présence qu ils parviendront à témoigner à la victime.

14 14 TEMOIGNAGE En résumé, jusque décembre 1989, je dépendais de la commission paritaire (C.P.) 218 et plus particulièrement de la 4è catégorie au niveau de mes fonctions. En janvier 1990, suite à un transfert de la société, je me suis retrouvée dans la C.P. 211 et surtout en 1ère catégorie, alors que j exerçais le même travail au même endroit. De 1990 à 1996, j ai tenté de m arranger à l amiable avec mon employeur mais cela n a rien donné, ce dernier restant sur ses positions La situation s est fortement dégradée dès mon premier courrier à mon syndicat et, en septembre 1996, j ai assisté, impuissante, à une forte diminution de mes tâches journalières (1 à 2 h de travail par jour) ainsi qu un isolement dans un bureau sale, vidé de son mobilier petit à petit. Une intérimaire a d ailleurs été engagée pour compenser mon travail et un nouveau matériel informatique a été acheté auquel je n ai pas accès. Ceci, afin de me faire craquer moralement, psychiquement. C est ainsi que j ai des problèmes de santé : stress, angoisses et migraines nécessitant des tranquillisants, antidépresseurs et entraînant des absences répétées pour faire le point et le plein d énergie. Etant donné que j ai 28 ans d ancienneté, mon employeur, pour me licencier, devra me remettre un préavis de 18 mois. Je pense qu il préfère me faire craquer et me voir partir de mon plein gré. Mais il n en est pas question. Martine.

15 15 5. LES CONSEQUENCES Pour l entreprise Le harcèlement moral peut coûter très cher à l entreprise. En effet, la détérioration de l atmosphère de travail a pour corollaire une diminution importante d efficacité ou de rendement du groupe ou d une équipe de travail. Les pertes pour l entreprise peuvent prendre des proportions importantes, d une part car les conséquences du harcèlement moral affectent la qualité du travail fourni et d autre part provoquent l augmentation des coûts dus à l absentéisme. De plus, si le processus se solde effectivement par une exclusion, il faudra ajouter éventuellement les services d un avocat, les indemnités de licenciement Par contre, certains employeurs utilisent le harcèlement moral comme moyen de licenciement à bon marché.en effet, très souvent le harcèlement conduit à ce que la personne mobbée donne sa démission d ellemême; le climat étant devenu insupportable, la personne préfère encore sauver sa peau, sans aucun droit social, plutôt que de rester dans un tel contexte. Parfois aussi, on assiste au licenciement - pour faute grave - sans indemnités! C est le cas, notamment, de l un ou l autre délégué actif, poussé à la faute grave, pour le licencier sans les indemnités de protection dûes à l exercice de son mandat. Nous vous renvoyons notamment au film de Fabrice CAZENEUVE : De Gré ou de Force dans lequel il est fait état d entreprises où des personnes sont engagées sur leur capacité à mobber des indésirables dont on veut se débarrasser (par exemple : personnes dans la quarantaine...)! En tant que syndicalistes, nous devons également nous montrer vigilants quant aux nouvelles méthodes de gestion de personnel et aux méthodes d évaluation qui sont en train de se mettre en place dans les entreprises. En effet, la fameuse méthode 360 (article paru dans LIBERATION le : S espionner pour mieux s évaluer ) pourrait conduire à la mise en place des conditions de harcèlement moral, comme d autres techniques néfastes de gestion du personnel (évaluation et responsabilisation des personnes par les chefs directs et collègues à l insu de ces personnes). En effet, vos collègues, vos chefs, vos clients deviennent vos évaluateurs (dont les avis ne vous seront même pas transmis!!). Difficile dans de telles conditions d échapper à la hargne d un système qui voudrait se débarrasser de vous...

16 16 Pour la victime Les délégués doivent rester attentifs à la mise en place éventuelle de ces méthodes et surtout lors de leur élaboration. Les conséquences pour la victime peuvent être > d ordre physique : somatisation plus ou moins grave : migraine, insomnie, nausées > d ordre psychologique : dépression, mise sous médicaments entraînant souvent une dépendance et une hospitalisation, angoisse/terreur, tentative de suicide ou suicide. Dans les deux cas, les conséquences du harcèlement peuvent mener à une invalidité excluant le travailleur du monde du travail et l empêchant de retrouver une autre place (dossiers juridiques en cours, notification dégradante sur son C4 ). De plus, même lorsqu un processus de harcèlement moral en entreprise est stoppé, la victime en gardera toujours des traces plus ou moins profondes (une angoisse inexpliquée pour l entourage devant certaines situations, des insomnies, des réactions excessives face aux manipulations ou aux railleries, une sensibilité exacerbée à l exclusion ) Il est capital pour la réhabilitation de la victime dans le système que des évaluations régulières soient effectuées, qu une parole claire vienne stopper le processus de discrédit qui s est propagé dans l entourage professionnel et que des excuses soient faites. Le harcèlement moral n est pas une fatalité. Il peut être prévenu mais stoppé également. harcèlement moral

17 17 6. Quelques chiffres 12 millions de victimes en Europe pourcentage de salariés ayant subi du harcèlement moral dans l année Royaume-Unis Suède France Irlande Allemagne Espagne Belgique Grèce Italie Etat, administration Immobilier Banques, assurances Hôtellerie, restauration Bâtiment et travaux publics Industries manufacturières Apprentissage, formation Intérim Contrat à durée déterminée Contrat à durée indéterminée Par pays 16,3 10,2 9,9 9,4 7,3 5,5 4,8 4,7 4,2 Par secteur 12,9 11,3 10,9 8,7 6,1 5,9 Par type d emploi Source: enquête européenne sur les conditions de travail 19996

18 18 7. UNE ENQUETE BELGE, des ateliers En Belgique, une enquête a été réalisée par ADA GARCIA de l Université Catholique de Louvain, à la demande du Ministère de l Emploi et du Travail (en partenariat avec les néerlandophones de la KUL) et ce, à propos de la violence au travail. Quelque 11,5 % de personnes s en sont senties victimes. La sociologue a pu constater que ce phénomène est lié au secteur et à la branche d activité, au statut du travailleur ainsi qu à la taille de l entreprise. En voici quelques résultats qui ont été présentés lors du colloque Violence au travail, la loi, les risques et la prévention organisé par le Ministère de l Emploi et du Travail le 17 septembre A. résultats de l enquête SECTEUR ET STATUT Dans le secteur public (17,4%) plus que dans le secteur privé (8,8%), des personnes se sont déclarées victimes de harcèlement moral. L administration publique est la branche d activité qui présente le pourcentage le plus élevé de victimes (23,2%), suivie par l enseignement (15,4%) et par les banques et assurances (14,8%). Les proportions de victimes augmentent en même temps que grandit la taille de l entreprise (7,8% dans celles occupant moins de 50 personnes, 14,8% si le nombre de travailleurs se situe entre 50 et 500 et 17,9% dans les entreprises de plus de 500 personnes). Le statut des travailleurs est aussi en rapport avec le fait de se déclarer ou non victime. Ainsi parmi les salariés, les employés sont plus exposés (14,7%) que les ouvriers (9,2%). Les indépendants et ceux qui exercent une profession libérale sont par contre beaucoup moins nombreux à se déclarer victimes (3,9%). FACTEURS DE RISQUES Trois facteurs de risque ont été confirmés par cette analyse. Premièrement, les personnes résidant à Bruxelles ont deux fois et demi plus de chances de se plaindre de harcèlement moral, comparativement aux personnes résidant dans le nord du pays. Deuxièmement, les travailleurs du secteur public ont presque deux fois plus de chances que les travailleurs du secteur privé d être exposés à cette problématique. harcèlement moral

19 19 Troisièmement, les personnes occupées dans une entreprise ou une administration de plus de 500 personnes ont presque deux fois plus de chances que celles qui travaillent dans une organisation de moins de 50 personnes de se déclarer victimes de harcèlement moral. Par ailleurs, les habitants de Wallonie sont aussi plus nombreux que ceux de Flandre à se considérer comme des victimes même si l analyse multivariée ne donne pas une relation aussi forte que celle constatée pour Bruxelles. RELATIONS DE POUVOIR Le phénomène de harcèlement moral semble être particulièrement lié aux relations de pouvoir qui se développent sur les lieux de travail. En effet, 63,2% des victimes ont rapporté des faits de violence morale au travail émanant d une personne qui occupait une position hiérarchique supérieure à la leur. Cette estimation a tenu compte des personnes qui ont désigné plusieurs auteurs ayant des statuts différents. Les hommes sont majoritairement désignés en tant qu auteurs des faits de harcèlement moral, aussi bien par les victimes masculines que par les victimes féminines. Ce cas de figure s est trouvé dans plus des trois quarts des situations décrites : 77,6%, si l on tient compte des personnes ayant déclaré avoir été victimes de plusieurs individus de sexe différent. La relation entre l identité sexuée de la victime et celle de l auteur de harcèlement moral est statistiquement confirmée. IMPACT SUR LA SANTE Par ailleurs la majorité (64,4 %) des victimes de harcèlement moral ont confirmé l impact de cette situation pénible sur leur état de santé. Parmi elles, les femmes (75,4%) ont été plus nombreuses que les hommes (54,5%) à rapporter une dégradation de leur état psychologique ou physique. Un peu plus de la moitié (54,1%) des victimes de violence morale au travail ont estimé que cette situation pénible a engendré des conséquences négatives dans leur vie professionnelle. Ici aussi, les femmes (64,3%) plus que les hommes (44,9%) ont rapporté l impact du harcèlement sur leur vie professionnelle. Par ailleurs, les victimes de harcèlement moral se sont déclarées moins satisfaites de leur travail comparativement aux non-victimes.

20 20 B. constats DES ATELIERS Des ateliers de sensibilisation à la problématique du harcèlement moral sur les lieux du travail ont été menés parallèlement en Wallonie et à Bruxelles ; sous la direction de Catherine HUE à la demande de la division de l Humanisation et la Promotion du Travail du Ministère de l Emploi. Suite à ces ateliers, il est apparu qu il fallait : > améliorer l organisation et les conditions de travail avec une attention particulière aux nouveaux engagés (définition claire des tâches, des droits, du règlement de travail) > sensibiliser le management au harcèlement et aux conséquences pour l entreprise (turnover, absentéisme ) avec formation aux relations humaines > prévoir une prise en charge de la violence au travail (cellule d écoute, procédure de traitement des plaintes, assistance, sanction à l égard du harceleur ) D après les données récoltées lors de ces ateliers, avant l existence de la loi, il est ressorti que les personnes harcelées s adressaient par priorité à leur syndicat (36 %), au médecin du travail ensuite (20 %),à la personne de confiance (19 %), au personnel de direction (18 %) ou enfin au service du personnel (12 %). harcèlement moral

21 21 TEMOIGNAGE Après 26 ans de carrière sans gros problèmes dans une fonction administrative très spécifique, exigeant l analyse et la gestion annuelle de plusieurs centaines de millions, je me suis efforcé d élever mes compétences de manière volontaire et autodidacte, en prenant notamment sur mon temps de loisirs (en réalité, j y consacrais souvent des soirées entières, parce que lorsqu on est motivé et que l on désire arriver à un résultat, on ne compte plus son temps) Cela me valut lors de la dernière évaluation un signalement très bon. Tout a commencé il y a 30 mois lors de l arrivée d un nouveau chef et une petite réorganisation du service. Cela a changé ma vie, créant des tensions familiales (réactions excessives face à certaines situations, irritabilité, nervosité), altérant ma santé physique (maux d estomac, de dos, de tête, troubles circulatoires) et mentale (envie de suicide, dépression, pro blèmes de concentration, manque d esprit de décision). Je me sens profondément blessé, brisé, cassé, amer et très démotivé. En voici les raisons. Ce nouveau patron dictateur, manipule les gens, favorise la délation, désire tout savoir et tout contrôler dans les détails, ne tolère aucune initiative personnelle, demande des justifications écrites pour des futilités et émet des remarques dévalorisantes non justifiées. Celui-ci n a aucune compassion face à certaines situations personnelles graves et exceptionnelles. Il a exigé que je mette mon matériel à disposition du service prétextant que lorsque je travaillais à domicile, il ne savait pas contrôler mon temps de travail. Je m y suis plié de bonne grâce me disant qu il n était pas normal de consacrer mes soirées pour l administration. Il a dernièrement également exigé que je lui remette une copie des programmes informatiques que j avais personnellement conçus. Des travaux supplémentaires, demandés par d autres services, m ont amené à prester pas mal d heures en plus (heureusement récupérables) pour satisfaire les demandes dans les meilleurs délais. Le chef ne prenant pas en compte les efforts et la qualité du travail fourni vu les moyens dérisoires mis à disposition par l administration (simple calculette), cela engendra beaucoup de stress et de conflits pas toujours résolus.

Agir pour se libérer du mobbing

Agir pour se libérer du mobbing Agir pour se libérer du mobbing Quelques conseils pour prévenir ou pour réagir en cas de harcèlement moral au travail. En collaboration avec Mobbing ASBL Introduction Le monde du travail a profondément

Plus en détail

ANNEXE I: MESURES DE PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX AU TRAVAIL

ANNEXE I: MESURES DE PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX AU TRAVAIL 1/13 ANNEXE I: MESURES DE PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX AU TRAVAIL (Loi du 04.08.1996, modifiée par la Loi du 28.02.2014 ; la Loi du 28.03.2014 et l AR du 10.04.2014) Art. 1 Disposition d interdiction

Plus en détail

DONNÉES PRÉLIMINAIRES POUR L ENSEIGNANTE OU L ENSEIGNANT

DONNÉES PRÉLIMINAIRES POUR L ENSEIGNANTE OU L ENSEIGNANT Guide d enseignement et Feuilles d activité de l élève DONNÉES PRÉLIMINAIRES POUR L ENSEIGNANTE OU L ENSEIGNANT Qu est-ce que l intimidation (bullying)? L intimidation est le fait de tourmenter de façon

Plus en détail

Qu il se situe à l embauche ou pendant le déroulement du contrat de travail,

Qu il se situe à l embauche ou pendant le déroulement du contrat de travail, Comment agir contre le harcèlement sexuel au travail? Qu il se situe à l embauche ou pendant le déroulement du contrat de travail, le harcèlement sexuel est un délit sanctionné par la loi : Code Pénal,

Plus en détail

Plan et résumé de l intervention de Jean-Philippe Dunand

Plan et résumé de l intervention de Jean-Philippe Dunand Faculté de droit Prof. Jean-Philippe Dunand Prof. Pascal Mahon Avenue du 1 er -Mars 26 CH-2000 Neuchâtel Tél. ++41 32 718.12.00 Fax ++41 32 718.12.01 Centre d étude des relations de travail (CERT) Neuchâtel,

Plus en détail

Dignité de la personne au travail BEI - 12/03 - FR

Dignité de la personne au travail BEI - 12/03 - FR Dignité de la personne au travail BEI - 12/03 - FR Politique en matière de respect de la dignité de la personne au travail La BEI vise à offrir un environnement de travail favorable, qui aide et encourage

Plus en détail

Titre : POLITIQUE AFIN DE CONTRER LE HARCÈLEMENT PSYCHOLOGIQUE OU TOUTE AUTRE FORME DE VIOLENCE EN MILIEU DE TRAVAIL

Titre : POLITIQUE AFIN DE CONTRER LE HARCÈLEMENT PSYCHOLOGIQUE OU TOUTE AUTRE FORME DE VIOLENCE EN MILIEU DE TRAVAIL Titre : POLITIQUE AFIN DE CONTRER LE HARCÈLEMENT PSYCHOLOGIQUE OU TOUTE AUTRE FORME DE VIOLENCE EN MILIEU DE TRAVAIL Numéro : 1. Objet général La présente politique vise à établir les règles applicables

Plus en détail

PROGRAMME VI-SA-VI VIvre SAns VIolence. Justice alternative Lac-Saint-Jean

PROGRAMME VI-SA-VI VIvre SAns VIolence. Justice alternative Lac-Saint-Jean PROGRAMME VI-SA-VI VIvre SAns VIolence Justice alternative Lac-Saint-Jean Printemps 2013 OBJECTIFS Démystifier la problématique violence. Promouvoir les solutions pacifiques en matière de résolution de

Plus en détail

Action de l UE : défendre les droits des victimes

Action de l UE : défendre les droits des victimes défendre les droits des victimes Quel est le problème? Chaque année dans l UE, plus de 75 millions de personnes sont victimes de délits graves et 40 000 meurent dans des accidents de la route. Ces événements

Plus en détail

Conseils sur la conduite à tenir en cas de suicide d un salarié sur le lieu de travail

Conseils sur la conduite à tenir en cas de suicide d un salarié sur le lieu de travail Conseils sur la conduite à tenir en cas de suicide d un salarié sur le lieu de travail Document réalisé avec l aide de Philippe BIELEC, Ingénieur Conseil à la Direction des risques professionnels de la

Plus en détail

Le médecin de prévention face aux RPS. Docteur Isabelle THOMINET

Le médecin de prévention face aux RPS. Docteur Isabelle THOMINET Le médecin de prévention face aux RPS Docteur Isabelle THOMINET 1. Définition des RPS Les risques psychosociaux sont souvent résumés par simplicité sous le terme de «stress». En réalité, ils recouvrent

Plus en détail

Droit du travail - Jurisprudence. Inaptitude médicale résultant de faits de harcèlement moral

Droit du travail - Jurisprudence. Inaptitude médicale résultant de faits de harcèlement moral Inaptitude médicale résultant de faits de harcèlement moral Cour de cassation - chambre sociale Audience publique du 14 septembre 2010 N de pourvoi: 09-66762 Cassation partielle sans renvoi Dans un arrêt

Plus en détail

MOBBING SUBIR OU RE-AGIR

MOBBING SUBIR OU RE-AGIR MOBBING SUBIR OU RE-AGIR (Texte paru dans le numéro de Novembre 1997 de Psychoscope (FSP) - Auteurs : Marie-Claude Audétat, Psychologue du travail, Neuchâtel, en collaboration pour la recherche documentaire

Plus en détail

Le recouvrement de créances

Le recouvrement de créances Le recouvrement de créances 008 Note Ce dossier s adresse aux indépendants, dirigeants de petites et moyennes entreprises, ainsi qu à leurs conseillers. Les termes abordés ont été volontairement vulgarisés

Plus en détail

Attirez-vous les Manipulateurs? 5 Indices

Attirez-vous les Manipulateurs? 5 Indices Attirez-vous les Manipulateurs? Claire Parent 1 Attirez-vous les Manipulateurs? Claire Parent Mini livre gratuit Sherpa Consult Bruxelles, Mai 2012 Tous droits de reproduction, d'adaptation et de traduction

Plus en détail

Violence au travail Un organisme national

Violence au travail Un organisme national Violence au travail Un organisme national Violence au travail : prévention, protocoles et sanctions Politique La Société s engage à offrir un milieu de travail sécuritaire. Elle reconnaît que la violence

Plus en détail

Évaluation et recommandations

Évaluation et recommandations ÉVALUATION ET RECOMMANDATIONS 13 Évaluation et recommandations Les personnes souffrant de troubles mentaux s intègrent mal sur le marché du travail. En Belgique, par rapport aux personnes qui ont une bonne

Plus en détail

Données juridiques : gestion du risque

Données juridiques : gestion du risque Chrystelle Boileau Les facteurs de risques relatifs à l accompagnement de nuit à domicile sont de plusieurs ordres : - Risques routiers, du fait des déplacements véhiculés des professionnels ; - Risques

Plus en détail

Droit de grève. Qu est-ce qu une grève?

Droit de grève. Qu est-ce qu une grève? Droit de grève Qu est-ce qu une grève? La grève est un droit fondamental reconnu à tous les salariés (cadres, ouvriers, employés, précaires, apprentis etc.) par la Constitution française. A ce titre, elle

Plus en détail

Guide à l intention des familles AU COEUR. du trouble de personnalité limite

Guide à l intention des familles AU COEUR. du trouble de personnalité limite Guide à l intention des familles AU COEUR du trouble de personnalité limite À propos du trouble de personnalité limite Ce document a été élaboré en 2001 par madame France Boucher, infirmière bachelière,

Plus en détail

Chapitre 5 Le départ du salarié

Chapitre 5 Le départ du salarié Chapitre 5 Le départ du salarié Introduction Le départ du salarié entraine une rupture du contrat de travail, prise à l initiative soit - de l employeur : licenciement pour motif personnel ou économique

Plus en détail

inaptitude quelles sont les obligations?

inaptitude quelles sont les obligations? inaptitude quelles sont les obligations? L inaptitude d un salarié est lourde de conséquences, et impose à l employeur d être très vigilant, qu elle soit ou non d origine professionnelle. La procédure

Plus en détail

ÉTHIQUE Violences au travail Comité de la condition féminine Décembre 2001

ÉTHIQUE Violences au travail Comité de la condition féminine Décembre 2001 ÉTHIQUE et Violences au travail Comité de la condition féminine Décembre 2001 INTRODUCTION Pourquoi un code d éthique relatif aux violences au travail? Comment un code d éthique peut-il nous aider, nous

Plus en détail

Les motifs du licenciement

Les motifs du licenciement Chapitre 1 Les motifs du licenciement Exigence d une cause réelle et sérieuse Légalité du motif Contrôle des motifs par les tribunaux Une exception : la période d essai L a décision de l employeur de rompre

Plus en détail

A V I S N 1.851 ----------------------- Séance du mardi 28 mai 2013 ----------------------------------------

A V I S N 1.851 ----------------------- Séance du mardi 28 mai 2013 ---------------------------------------- A V I S N 1.851 ----------------------- Séance du mardi 28 mai 2013 ---------------------------------------- Prévention de la charge psychosociale (dont le harcèlement moral ou sexuel au travail) Suivi

Plus en détail

Charte des droits et libertés de la personne âgée en situation de handicap ou de dépendance

Charte des droits et libertés de la personne âgée en situation de handicap ou de dépendance FONDATION NATIONALE DE GERONTOLOGIE Charte des droits et libertés de la personne âgée en situation de handicap ou de dépendance La vieillesse est une étape de l existence pendant laquelle chacun poursuit

Plus en détail

HARCÈLEMENT CRIMINEL. Poursuivre quelqu un, ce n est pas l aimer!

HARCÈLEMENT CRIMINEL. Poursuivre quelqu un, ce n est pas l aimer! HARCÈLEMENT CRIMINEL Poursuivre quelqu un, ce n est pas l aimer! Qu est-ce que c est? Le harcèlement criminel est un crime. Généralement, il s agit d une conduite répétée durant une période de temps qui

Plus en détail

Introduction. Une infraction est un comportement interdit par la loi pénale et sanctionné d une peine prévue par celle-ci. (1)

Introduction. Une infraction est un comportement interdit par la loi pénale et sanctionné d une peine prévue par celle-ci. (1) Vous êtes victime Introduction Vous avez été victime d une infraction (1). C est un événement traumatisant et vous vous posez sûrement de nombreuses questions : Quels sont mes droits? Que dois-je faire

Plus en détail

AVIS DE LA FÉDÉRATION QUÉBÉCOISE DE L AUTISME DANS LE CADRE DE LA CONSULTATION PUBLIQUE SUR LA LUTTE CONTRE L INTIMIDATION

AVIS DE LA FÉDÉRATION QUÉBÉCOISE DE L AUTISME DANS LE CADRE DE LA CONSULTATION PUBLIQUE SUR LA LUTTE CONTRE L INTIMIDATION AVIS DE LA FÉDÉRATION QUÉBÉCOISE DE L AUTISME DANS LE CADRE DE LA CONSULTATION PUBLIQUE SUR LA LUTTE CONTRE L INTIMIDATION NOVEMBRE 2014 La Fédération québécoise de l'autisme (FQA) est un regroupement

Plus en détail

POURQUOI RESSENTONS-NOUS DES ÉMOTIONS?

POURQUOI RESSENTONS-NOUS DES ÉMOTIONS? POURQUOI RESSENTONS-NOUS DES ÉMOTIONS? Pourquoi vivons-nous des émotions? Voilà une excellente question! Avez-vous pensé: «Les émotions nous rendent humains» ou : «Elles nous permettent de sentir ce qui

Plus en détail

Vacances, j oublie rien! Partie 2/2

Vacances, j oublie rien! Partie 2/2 Vacances, j oublie rien! Partie 2/2 Ce mois-ci, nous présentons d abord les régimes spécifiques de vacances annuelles : plus précisément le droit aux vacances européennes, vacances jeunes et vacances seniors.

Plus en détail

CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES

CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES Recommandation Rec(2006)8 du Comité des Ministres aux Etats membres sur l assistance aux victimes d infractions (adoptée par le Comité des Ministres le 14 juin

Plus en détail

Manque de reconnaissance. Manque de contrôle

Manque de reconnaissance. Manque de contrôle CONTRE-VALEURS 7 octobre 2014 Les contre-valeurs représentent ce que l on cherche à fuir. Elles nous motivent négativement en ce sens où elles incarnent des situations que nous évitons ou que nous cherchons

Plus en détail

RESULTATS DE L ENQUETE DE LA FGTB SUR LE BIEN-ETRE AU TRAVAIL

RESULTATS DE L ENQUETE DE LA FGTB SUR LE BIEN-ETRE AU TRAVAIL RESULTATS DE L ENQUETE DE LA FGTB SUR LE BIEN-ETRE AU TRAVAIL La FGTB a mené une enquête auprès de 4947 personnes (réponses valides) entre le 10 mars et le 3 avril sur la base d un questionnaire établi

Plus en détail

Erreur médicale au cabinet

Erreur médicale au cabinet Plan Erreur médicale au cabinet Prof. Philippe Ducor Médecine communautaire 13 avril 2011 1. Evolution récente en Suisse dérive à l américaine? 2. Aspects juridiques 3. Aspects psychologiques 4. Apects

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL. Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive

DOCUMENT DE TRAVAIL. Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive Strasbourg, 7 août 2009 EPAS(2009)19rév DOCUMENT DE TRAVAIL Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive «Qui joue loyalement est toujours gagnant.»

Plus en détail

Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive

Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive Transcription et traduction de la communication de Verity DONNELLY colloque Éducation inclusive, la question

Plus en détail

I. - LES FAITS NÉCESSITANT LA MISE EN ŒUVRE DE LA PROCÉDURE SPÉCIFIQUE D URGENCE A.

I. - LES FAITS NÉCESSITANT LA MISE EN ŒUVRE DE LA PROCÉDURE SPÉCIFIQUE D URGENCE A. MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DU TRAVAIL ET DE LA SOLIDARITÉ Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle Sous-direction des formations en alternance et de l insertion des jeunes

Plus en détail

Voici des exemples de cyberintimidation :

Voici des exemples de cyberintimidation : LEXIQUE COMMUN DÉFINITIONS Cette section est créée dans le but de disposer d un vocabulaire commun à l ensemble des personnes touchées par le plan de prévention et d intervention pour contrer l intimidation

Plus en détail

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS Strasbourg, 17 février 2010 [cdcj/cdcj et comités subordonnés/ documents de travail/cj-s-ch (2010) 4F final] CJ-S-CH (2010) 4F FINAL GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH)

Plus en détail

Fermeture? Faillite? Le Syndicat libéral est là pour vous aider. Le Syndicat libéral est là pour vous aider. fermeture de votre entreprise

Fermeture? Faillite? Le Syndicat libéral est là pour vous aider. Le Syndicat libéral est là pour vous aider. fermeture de votre entreprise Fermeture? Faillite? Le Syndicat libéral est là pour vous aider Le Syndicat libéral est là pour vous aider Introduction L entreprise qui vous occupe a été déclarée en faillite. Certes, il s agit d un coup

Plus en détail

LA MOTIVATION DE LA LETTRE DE LICENCIEMENT

LA MOTIVATION DE LA LETTRE DE LICENCIEMENT LA MOTIVATION DE LA LETTRE DE LICENCIEMENT INTRODUCTION La rédaction de la lettre de licenciement est une étape essentielle, durant laquelle l éventualité d un contentieux portant sur le licenciement doit

Plus en détail

Relation soignant / soigné

Relation soignant / soigné Relation soignant / soigné 3 métiers impossibles selon Freud : gouverner soigner éduquer Car met les personnes dans une situation de dépendance et d autorité Relation = activité ou une situation dans laquelle

Plus en détail

APRES TOUT ACTE DE MALTRAITANCE. 3. Elaboration des recommandations de pratique. 4. Diffusion au personnel des recommandations.

APRES TOUT ACTE DE MALTRAITANCE. 3. Elaboration des recommandations de pratique. 4. Diffusion au personnel des recommandations. PROCESSUS D ASSURANCE QUALITE MIS EN ŒUVRE APRES TOUT ACTE DE MALTRAITANCE 1. Identification des circonstances déclenchantes de l acte de maltraitance. 2. Définition des objectifs correctifs. 3. Elaboration

Plus en détail

LE DON : UN MODELE DE MANAGEMENT AU SERVICE DE LA COOPERATION

LE DON : UN MODELE DE MANAGEMENT AU SERVICE DE LA COOPERATION LE DON : UN MODELE DE MANAGEMENT AU SERVICE DE LA COOPERATION Face à une rationalisation croissante du secteur social et médico-social, accentuée par les effets de crise, comment un directeur de structure

Plus en détail

DEONTOLOGIE ET ETHIQUE EN SCIENCES MEDICO SANITAIRE CHEZ LES INFIRMIERES, LES SAGES FEMMES ET LES TECHNICIENS MEDICO SANITAIRES

DEONTOLOGIE ET ETHIQUE EN SCIENCES MEDICO SANITAIRE CHEZ LES INFIRMIERES, LES SAGES FEMMES ET LES TECHNICIENS MEDICO SANITAIRES DEONTOLOGIE ET ETHIQUE EN SCIENCES MEDICO SANITAIRE CHEZ LES INFIRMIERES, LES SAGES FEMMES ET LES TECHNICIENS MEDICO SANITAIRES I. INTRODUCTION Dans le cadre du séminaire d imprégnation des personnels

Plus en détail

CENTRE DE RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDS SPORTIFS DU CANADA CRDSC. Politique contre le harcèlement

CENTRE DE RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDS SPORTIFS DU CANADA CRDSC. Politique contre le harcèlement CENTRE DE RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDS SPORTIFS DU CANADA CRDSC Politique contre le harcèlement Version finale Adoptée par résolution du conseil d administration le 11 mai 2006 CRDSC Politique contre le harcèlement

Plus en détail

Code d éthique Version révisée février 2011

Code d éthique Version révisée février 2011 Code d éthique Version révisée février 2011 Table des matières Introduction...3 1. Devoirs et obligations...4 1.1. Déclarations de la personne accompagnatrice... 4 1.2. Dispositions générales de la personne

Plus en détail

Guide d intervention sur. l intimidation. destiné aux intervenants - 1 -

Guide d intervention sur. l intimidation. destiné aux intervenants - 1 - Guide d intervention sur l intimidation destiné aux intervenants - 1 - Rédaction Linda Laliberté : Mélanie Blais : Michèle Gariépy : Joanie Charrette : Espace Bois-Francs InterVal Pacte Bois-Francs organisme

Plus en détail

Cette disposition concerne tout le monde, mais l infraction présente un caractère aggravé lorsqu elle est le fait d un agent public en mission.

Cette disposition concerne tout le monde, mais l infraction présente un caractère aggravé lorsqu elle est le fait d un agent public en mission. Fiche n 68 164 Parfois les sapeurs-pompiers, sont amenés pour porter secours à entrer par effraction soit par la fenêtre ou par la porte. Cette action est appelée «ouverture de porte». Textes de référence

Plus en détail

Mes droits aux vacances. ... en survol

Mes droits aux vacances. ... en survol Mes droits aux vacances... en survol AVERTISSEMENT Cette brochure de vulgarisation expose des réglementations parfois complexes. Dès lors, il se pourrait que certains cas spécifiques n y soient pas traités.

Plus en détail

Le référentiel RIFVEH www.rifveh.org La sécurité des personnes ayant des incapacités : un enjeu de concertation. Septembre 2008

Le référentiel RIFVEH www.rifveh.org La sécurité des personnes ayant des incapacités : un enjeu de concertation. Septembre 2008 Le référentiel RIFVEH www.rifveh.org La sécurité des personnes ayant des incapacités : un enjeu de concertation Septembre 2008 Louis Plamondon Centre de recherche de l institut universitaire de gériatrie

Plus en détail

Comment se déroule le droit de visite et d hébergement d un parent en cas de fixation de la résidence habituelle chez l autre parent?

Comment se déroule le droit de visite et d hébergement d un parent en cas de fixation de la résidence habituelle chez l autre parent? Comment se déroule le droit de visite et d hébergement d un parent en cas de fixation de la résidence habituelle chez l autre parent? Lorsque l enfant vit au domicile de l un de ces parents, ce qui est,

Plus en détail

Les victimes et auteur-e (s) de violences domestiques dans la procédure pénale

Les victimes et auteur-e (s) de violences domestiques dans la procédure pénale Les victimes et auteur-e (s) de violences domestiques dans la procédure pénale (Le contenu de cette présentation n engage pas le Ministère public) 1 Objectifs et plan I. Tour d horizon des différentes

Plus en détail

Révélatrice de talents. Développement personnel

Révélatrice de talents. Développement personnel Révélatrice de talents Développement personnel Révélatrice de talents Une entreprise à votre écoute pour vous accompagner de manière professionnelle dans tous vos projets Le développement personnel Notre

Plus en détail

I. Une nouvelle loi anti-discrimination

I. Une nouvelle loi anti-discrimination Extrait du Bulletin de Liaison Le Défi n 17, LHFB, Juillet 2004 Discriminations et assurances ; les apports de la Loi du 25 février 2003 et le rôle du Centre pour l'égalité des chances et la lutte contre

Plus en détail

PLAN DE CRISE ECOLE :..

PLAN DE CRISE ECOLE :.. Académie de Corse Direction des services départementaux de l'education nationale de Corse du Sud. PLAN DE CRISE ECOLE :.. Gestion des situations exceptionnelles Ce document doit disposer en annexe de la

Plus en détail

Commission Statut et Juridique AH-HP. COMMENTAIRES et OBSERVATIONS sur le PROJET du CODE de DEONTOLOGIE du CONSEIL NATIONAL de l ORDRE des INFIRMIERS

Commission Statut et Juridique AH-HP. COMMENTAIRES et OBSERVATIONS sur le PROJET du CODE de DEONTOLOGIE du CONSEIL NATIONAL de l ORDRE des INFIRMIERS Commission Statut et Juridique AH-HP COMMENTAIRES et OBSERVATIONS sur le PROJET du CODE de DEONTOLOGIE du CONSEIL NATIONAL de l ORDRE des INFIRMIERS Février 2010 1 Origine du code de déontologie Faisant

Plus en détail

J ai droit, tu as droit, il/elle a droit

J ai droit, tu as droit, il/elle a droit J ai droit, tu as droit, il/elle a droit Une introduction aux droits de l enfant Toutes les personnes ont des droits. Fille ou garçon de moins de 18 ans, tu possèdes, en plus, certains droits spécifiques.

Plus en détail

LES NOUVEAUTÉS EN DROIT SOCIAL. Droit du travail Droit des assurances sociales. Anne-Sylvie Dupont Avocate, chargée d enseignement

LES NOUVEAUTÉS EN DROIT SOCIAL. Droit du travail Droit des assurances sociales. Anne-Sylvie Dupont Avocate, chargée d enseignement LES NOUVEAUTÉS EN DROIT SOCIAL Droit du travail Droit des assurances sociales Anne-Sylvie Dupont 0 Avocate, chargée d enseignement SOMMAIRE 1. Arrêt 4A_553/2011 du 28 avril 2011 (Résiliation immédiate

Plus en détail

Le harcèlement psychologique au travail

Le harcèlement psychologique au travail COMMISSION DES NORMES DU TRAVAIL Le harcèlement psychologique au travail COMPRENDRE PRÉVENIR COMPRENDRE Au Québec, chaque salarié a droit à un milieu de travail où il n y a pas de harcèlement psychologique.

Plus en détail

La Justice et vous. Les acteurs de la Justice. Les institutions. S informer. Justice pratique. Vous êtes victime. Ministère de la Justice

La Justice et vous. Les acteurs de la Justice. Les institutions. S informer. Justice pratique. Vous êtes victime. Ministère de la Justice La Justice et vous Les acteurs de la Justice Les institutions S informer Justice pratique Ministère de la Justice Vous êtes victime Vous pouvez, en tant que victime d une infraction, déposer une plainte

Plus en détail

PARTENAIRE COMMERCIAL DE MSD CODE DE CONDUITE

PARTENAIRE COMMERCIAL DE MSD CODE DE CONDUITE PARTENAIRE COMMERCIAL DE MSD CODE DE CONDUITE «Nos valeurs et nos règles» pour nos partenaires commerciaux Code de conduite pour le partenaire commercial de MSD [Édition 1] MSD est engagée dans une démarche

Plus en détail

Le contrat de travail. ... en survol

Le contrat de travail. ... en survol Le contrat de travail... en survol AVERTISSEMENT Cette brochure de vulgarisation expose des réglementations parfois complexes. Dès lors, il se pourrait que certains cas spécifiques n y soient pas traités.

Plus en détail

Arrêté royal du 27 mars 1998 relatif à la politique du bien-être des travailleurs lors de l exécution de leur travail (M.B. 31.3.

Arrêté royal du 27 mars 1998 relatif à la politique du bien-être des travailleurs lors de l exécution de leur travail (M.B. 31.3. Arrêté royal du 27 mars 1998 relatif à la politique du bien-être des travailleurs lors de l exécution de leur travail (M.B. 31.3.1998) Modifié par: (1) arrêté royal du 3 mai 1999 relatif aux missions et

Plus en détail

L ORDONNANCE DU 2 FEVRIER 1945. Exposé des motifs

L ORDONNANCE DU 2 FEVRIER 1945. Exposé des motifs L ORDONNANCE DU 2 FEVRIER 1945 Exposé des motifs Il est peu de problèmes aussi graves que ceux qui concernent la protection de l enfance, et parmi eux, ceux qui ont trait au sort de l enfance traduite

Plus en détail

Dans le cadre du décret Education Permanente. La Plate-forme francophone du Volontariat présente : ANALYSE. (11 074 signes espaces compris)

Dans le cadre du décret Education Permanente. La Plate-forme francophone du Volontariat présente : ANALYSE. (11 074 signes espaces compris) 1 Dans le cadre du décret Education Permanente La Plate-forme francophone du Volontariat présente : ANALYSE (11 074 signes espaces compris) Le volontariat et ses limites dans le secteur social et des soins

Plus en détail

Annexe au document intitulé Communication relative à certaines questions de politique concernant le Bureau de Procureur : renvois et communications

Annexe au document intitulé Communication relative à certaines questions de politique concernant le Bureau de Procureur : renvois et communications Annexe au document intitulé Communication relative à certaines questions de politique concernant le Bureau de Procureur : renvois et communications La présente annexe au document de politique du Procureur

Plus en détail

Choisir et décider ensemble

Choisir et décider ensemble Choisir et décider ensemble Catherine Ollivet Présidente de l'association France Alzheimer 93, coordinatrice du groupe de réflexion et de recherche "éthique et vieillesse", Espace éthique/ap-hp, membre

Plus en détail

Comment un. accident. peut-il engager la. responsabilité pénale. des élus locaux et des fonctionnaires territoriaux?

Comment un. accident. peut-il engager la. responsabilité pénale. des élus locaux et des fonctionnaires territoriaux? Les cahiers de l Observatoire Comment un accident peut-il engager la responsabilité pénale des élus locaux et des fonctionnaires territoriaux? table des matières Avant-propos de Bernard Bellec... P. 5

Plus en détail

QUELQUES CONSEILS AU PROFESSEUR STAGIAIRE POUR ASSEOIR SON AUTORITE

QUELQUES CONSEILS AU PROFESSEUR STAGIAIRE POUR ASSEOIR SON AUTORITE QUELQUES CONSEILS AU PROFESSEUR STAGIAIRE POUR ASSEOIR SON AUTORITE Le premier contact avec vos élèves est déterminant, il y a de nombreux éléments à prendre en compte pour le réussir. Un professeur doit

Plus en détail

OCSWSSW Code de déontologie et manuel des normes d exercice deuxième édition

OCSWSSW Code de déontologie et manuel des normes d exercice deuxième édition PRINCIPE II : COMPÉTENCE ET INTÉGRITÉ Les membres de l Ordre maintiennent leur compétence et intégrité dans l exercice de leur profession et se conforment aux normes de l Ordre énoncées dans le «Code de

Plus en détail

Responsabilité pénale de l association

Responsabilité pénale de l association Responsabilité pénale de l association Infractions limitativement définies : Le code pénal prévoit la responsabilité pénale des personnes morales à raison des infractions réalisées pour leur compte et

Plus en détail

www.cercledoutremanche.com

www.cercledoutremanche.com SOUPLESSE DU DROIT DU TRAVAIL : LE DIVORCE ECONOMIQUE SANS FAUTE En France, 10 000 emplois sont détruits et 10 000 emplois sont créés chaque jour. L économie de marché est donc bien là. Or il n est possible

Plus en détail

Si vous tombez malade peu après une autre période de maladie, s il s agit d une rechute ou d une nouvelle maladie.

Si vous tombez malade peu après une autre période de maladie, s il s agit d une rechute ou d une nouvelle maladie. FICHE INFO Attention. Suite aux décisions prises récemment dans le cadre du statut commun du travailleur, certaines dispositions seront modifiées à partir du 1 er janvier 2014. Elles portent essentiellement

Plus en détail

LA MISSION DE L APER EST DE REPRÉSENTER ET DE DÉFENDRE LES DROITS DU PERSONNEL D ENCADREMENT DU RÉSEAU DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DU QUÉBEC

LA MISSION DE L APER EST DE REPRÉSENTER ET DE DÉFENDRE LES DROITS DU PERSONNEL D ENCADREMENT DU RÉSEAU DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DU QUÉBEC LA MISSION DE L APER EST DE REPRÉSENTER ET DE DÉFENDRE LES DROITS DU PERSONNEL D ENCADREMENT DU RÉSEAU DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DU QUÉBEC SOUTIEN, DÉVELOPPEMENT, REPRÉSENTATION L APER EST LA

Plus en détail

VIOLENCES AU SEIN DU COUPLE LA LOI AVANCE. stop-violences-femmes.gouv.fr

VIOLENCES AU SEIN DU COUPLE LA LOI AVANCE. stop-violences-femmes.gouv.fr VIOLENCES AU SEIN DU COUPLE LA LOI AVANCE stop-violences-femmes.gouv.fr Les violences au sein du couple diffèrent des disputes ou conflits conjugaux où deux points de vue s opposent dans un rapport d égalité.

Plus en détail

Approche du management pathogène dans la prévention des Risques Psychosociaux

Approche du management pathogène dans la prévention des Risques Psychosociaux Approche du management pathogène dans la prévention des Risques Psychosociaux FRAISSINET & Associés : 54 allée Turcat Méry 13008 MARSEILLE Intervenant : Eve CHOURAKI Téléphone : 04 96 10 04 10 - Télécopie

Plus en détail

RESPONSABILITE DU DIRIGEANT EN DROIT DU TRAVAIL

RESPONSABILITE DU DIRIGEANT EN DROIT DU TRAVAIL RESPONSABILITE DU DIRIGEANT EN DROIT DU TRAVAIL 02/06/2015 En matière de droit du travail, la responsabilité de l employeur peut être engagée dans de nombreuses situations que nous allons examiner ci-dessous.

Plus en détail

Section 1 La primauté de la règle internationale et ses principes conventionnels... 14

Section 1 La primauté de la règle internationale et ses principes conventionnels... 14 Liste des abréviations... 7 Introduction générale... 13 La primauté de la règle internationale et ses principes conventionnels... 14 1 Les normes universelles de l OIT... 14 2 Les normes régionales européennes...

Plus en détail

PREMIER DEGRE. Marie BOISSAVI-MERCKX

PREMIER DEGRE. Marie BOISSAVI-MERCKX Cité administrative Jean Montalat BP 314 19011 TULLE Cedex PREMIER DEGRE GUIDE DE LA PROTECTION DE L ENFANCE Marie BOISSAVI-MERCKX Responsable départementale Conseillère technique de service social 05.87.01.20.31

Plus en détail

memo Entreprise en faillite : et maintenant?

memo Entreprise en faillite : et maintenant? memo Entreprise en faillite : et maintenant? Table des matières Entreprise en faillite : et maintenant?... 4 Qui est qui lors d une faillite?... 6 Que devez-vous faire?... 7 Que faut-il indiquer sur votre

Plus en détail

Sortir du surendettement

Sortir du surendettement Analyses 2013 13 PRÉCARITÉ 1 Sortir du surendettement Le surendettement n est plus seulement l affaire de consommateurs trop dépensiers. Pour aider les personnes à se sortir de situations apparemment sans

Plus en détail

PolyReg Association Générale d Autorégulation. Règlement de contrôle et de sanction des règles de déontologie

PolyReg Association Générale d Autorégulation. Règlement de contrôle et de sanction des règles de déontologie PolyReg Association Générale d Autorégulation Règlement de contrôle et de sanction des règles de déontologie < 1 But du Règlement A. Dispositions générales 1 Le présent règlement fixe les dispositions

Plus en détail

II. LE CONTRAT DE TRAVAIL, CONSEQUENCE DU LIEN DE SUBORDINATION

II. LE CONTRAT DE TRAVAIL, CONSEQUENCE DU LIEN DE SUBORDINATION CHAPITRE 8 LE LIEN DE SUBORDINATION : LE CONTRAT DE TRAVAIL ET LES POUVOIRS DE L EMPLOYEUR I. LA DISTINCTION ENTRE LE TRAVAIL SUBORDONNE ET LE TRAVAIL INDEPENDANT La loi n a pas défini la notion de salarié.

Plus en détail

Dispositions pénales Loi du Bien-être et Code Code pénal social 1/5

Dispositions pénales Loi du Bien-être et Code Code pénal social 1/5 Dispositions pénales Loi du Bien-être et Code Code pénal social 1/5 Code pénal social Application sur la Loi et le Code du Bien-être au travail Dispositions pénales de la Loi du Bien-être de 1996 Les articles

Plus en détail

Ses compétences sont décrites à l article 302 de la loi relative aux assurances du 4 avril 2014.

Ses compétences sont décrites à l article 302 de la loi relative aux assurances du 4 avril 2014. L Ombudsman des Assurances intervient si un problème persiste lorsque le demandeur n a pas obtenu de réponse satisfaisante à sa demande de la part de l entreprise d assurances ou de l intermédiaire d assurances.

Plus en détail

L EVALUATION PROFESSIONNELLE

L EVALUATION PROFESSIONNELLE INFODROIT- 22 mars 2011 L EVALUATION PROFESSIONNELLE Dossier préparé et présenté par Lamiel TURLOT, juriste à l UD CFDT Paris SOMMAIRE L évaluation professionnelle, une obligation pour l employeur?...3

Plus en détail

Le permis de conduire des salariés dans les entreprises (mars 2009)

Le permis de conduire des salariés dans les entreprises (mars 2009) Le permis de conduire des salariés dans les entreprises (mars 2009) L un de nos lecteurs membre du Club Porsche nous interroge sur la question des permis de conduire des dirigeants de sociétés qui ont

Plus en détail

BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT

BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT www.cfdt.fr SOMMAIRE 4 5 6 7 8 9 10 11 ADHÉRER ME REPRÉSENTER ME DÉFENDRE COTISER / VOTER Rédaction, création et réalisation graphiques :

Plus en détail

Entre: la société à responsabilité limitée A s.à r.l., établie et ayant son siège social à L-, représentée par son gérant actuellement en fonctions,

Entre: la société à responsabilité limitée A s.à r.l., établie et ayant son siège social à L-, représentée par son gérant actuellement en fonctions, Exempt appel en matière de droit du travail Audience publique du huit octobre deux mille neuf. Numéro 33834 du rôle. Composition: Monique BETZ, président de chambre; Astrid MAAS, conseiller; Roger LINDEN,

Plus en détail

European School Brussels II. Avenue Oscar Jespers 75. 1200 Brussels

European School Brussels II. Avenue Oscar Jespers 75. 1200 Brussels European School Brussels II Avenue Oscar Jespers 75 1200 Brussels Toute forme de harcèlement, qu il soit verbal, physique ou psychologique, est absolument inacceptable dans notre école. Ce document de

Plus en détail

«Vaincre la crise par la solidarité» La réduction collective du temps de travail sans perte de salaire et avec embauche compensatoire

«Vaincre la crise par la solidarité» La réduction collective du temps de travail sans perte de salaire et avec embauche compensatoire «Vaincre la crise par la solidarité» La réduction collective du temps de travail sans perte de salaire et avec embauche compensatoire Congrès exceptionnel FGTB Liège-Huy-Waremme 2009 - Document de travail

Plus en détail

Le CPAS (Centre Public d Action Sociale), qu est-ce que c est?

Le CPAS (Centre Public d Action Sociale), qu est-ce que c est? Le CPAS (Centre Public d Action Sociale), qu est-ce que c est? Version n : 1 Dernière actualisation : 13-10-2006 1) A quoi sert cette fiche? 2) Qu est-ce qu un CPAS (Centre Public d Action Sociale)? 3)

Plus en détail

Procédures de requête et de plainte

Procédures de requête et de plainte 7 Procédures de requête et de plainte Cet outil explique diverses démarches de requêtes ou de plaintes que des personnes peuvent avoir à effectuer dans certaines situations. Il vise à démystifier ces démarches

Plus en détail

Principes européens et code de conduite. Préparer et gérer des restructurations pour un avenir durable

Principes européens et code de conduite. Préparer et gérer des restructurations pour un avenir durable Principes européens et code de conduite Préparer et gérer des restructurations pour un avenir durable Une proposition du réseau IRENE Préambule Le réseau IRENE réunit des praticiens, experts, chercheurs,

Plus en détail

L huissier de justice

L huissier de justice L huissier de justice Introduction Si vous devez faire appel à un huissier de justice ou si vous êtes confronté à son intervention, vous vous posez peut-être quelques questions sur ce qui vous attend.

Plus en détail

Fonction éducative, fonctions psychologiques, deux réalités d une intervention. Jérôme THONON 1

Fonction éducative, fonctions psychologiques, deux réalités d une intervention. Jérôme THONON 1 Fonction éducative, fonctions psychologiques, deux réalités d une intervention. Jérôme THONON 1 Dans la prise en charge d adolescents en grande difficulté, de nombreuses personnes sont mobilisées autour

Plus en détail

FORMATION AU MANAGEMENT SOCIAL EN CP 329 2011-2012

FORMATION AU MANAGEMENT SOCIAL EN CP 329 2011-2012 FORMATION AU MANAGEMENT SOCIAL EN CP 329 2011-2012 PROGRAMME Introduction CCT et Présentation des modules Lundi 7 novembre 2011 Module 1 - Règlement de travail Lundis 28 novembre & 5 décembre 2011 Module

Plus en détail

L ordinateur et votre enfant

L ordinateur et votre enfant L ordinateur et votre enfant Nous nous trouvons présentement dans une ère où les appareils électroniques font partie intégrante de la vie des enfants. Cela a mené beaucoup d effets positifs au plan des

Plus en détail