SERVICES INDUSTRIELS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SERVICES INDUSTRIELS"

Transcription

1 SERVICES INDUSTRIELS PREAMBULE Le contrat de partenariat pour l alimentation en gaz de Lutry a été finalisé en novembre 2005 avec les Services industriels de Lausanne. Cette importante décision municipale nous a permis de lancer les travaux de réimplantation dès le début 2006 ; ceux-ci ont pu être coordonnés avec le grand chantier lausannois de remplacement des câbles électriques moyenne tension entre le centre de Pully et la station de pompage de Lutry. La parfaite coopération entre nos Services industriels et ceux de Lausanne nous a permis de définir un tracé des fouilles idéal pour poser les nouvelles conduites de gaz. La solution définitive retenue comprend la pose d une conduite moyenne pression qui arrive à un lieu central pour la future distribution sur le territoire ; cette conduite se termine par une station de détente situé au niveau du parking des Champs. Depuis ce point, une conduite basse pression de distribution relie le complexe de la Ciblerie et reste en attente en limite de la Route de Sermotier. Une deuxième conduite de ce même type a été posée avant Noël dans la Route de la Conversion pour ensuite traverser la route cantonale au niveau du poste de police actuel ; cette conduite est en attente au haut de la Rue du Bourg. Depuis cet endroit, nous avons réalisé la prise d alimentation en gaz du futur poste de police et posé la conduite dans la même fouille que Lausanne. Il est important de rappeler que Lausanne, pour faciliter la réimplantation du gaz, a participé à raison de 75 % aux coûts du chantier devisés à fr. 1' Avec l arrivée du gaz à cet endroit, de nouvelles options pour le Bourg devront être prises en 2007 par la Municipalité. A côté des travaux quotidiens d administration et d exploitation de nos réseaux d électricité, d eau, d éclairage public et de gaz, notre service a dû s imprégner des nouvelles orientations de gestion et d organisation en vue de la libération du marché de l électricité. La mise en place du décret cantonal en la matière a également occasionné plusieurs réflexions et démarches internes pour répondre, au début 2007, aux contraintes cantonales et préparer pour le 1 er janvier 2008 la libération du marché pour les clients consommant plus de kwh/an. Les Services industriels axent leurs efforts sur le domaine de l électricité pour maintenir leur statut de petit revendeur multi-énergies, bien même que les grands distributeurs s orientent vers la mise en place, au niveau cantonal, de nouvelles structures pour l achat et la vente de l énergie. Cette approche cantonale de créer une société unique gérant un portefeuille de clients étendu aux différentes aires de desserte du canton (secteurs de distribution des revendeurs d électricité) risque d avoir des incidences sur notre organisation administrative et c est pourquoi nous avons consolidé notre coopération avec Lausanne, Romande Energie et Neo technologies SA pour favoriser notre situation délicate. Cette orientation sera bénéfique à notre service, même si cette société ne ralliera pas l ensemble des distributeurs romands. Dans le premier trimestre 2007, la Municipalité devra décider de l orientation qu elle choisira pour le futur de ses Services industriels.

2 ADMINISTRATION Secrétariat La mise en production du logiciel de facturation SAP a entraîné de nouvelles procédures de travail et nos collaboratrices, qui se sont investies dans ce projet, ont utilisé aisément ce nouveau produit ; elles ont suivi plusieurs cours de formation et c est avec satisfaction que la direction des Services industriels constate les excellentes performances obtenues par ses employées. Les nouvelles exigences en matière de facturation d énergie, de gestion du fichier du contrôle, de facturation des prestations de l exploitation à des tiers pourront être satisfaites à l avenir grâce à cet outil. La diversité des tâches administratives multi-énergies et leur complexité, notamment en raison de l approche technique, nous imposent une rigueur d organisation. C est au travers du management de la qualité ISO en appliquant des processus adéquats, que notre secrétaire principale, Mme Imesch, employée au taux de 90%, gère efficacement le secrétariat ; celui-ci est composé aujourd hui de deux secrétaires à plein temps, d une secrétaire à 80% et d une apprentie qui réalisent des travaux décrits pour l essentiel ci-dessous : Facturation de l énergie des chantiers des prestations diverses fournies à notre clientèle paiement des factures fournisseurs gestion des encaissements gestion du contentieux Dossiers techniques gestion des compteurs à prépaiement gestion des appareils de comptage et des appareils de télécommande électriques des compteurs d eau gestion du stock de matériel pour les réseaux électrique et eau gestion des contrôles périodiques des installations intérieures Suivi des demandes d installation électriques Traitement des documents de nos installations pour l Inspection Fédérale Enregistrement des demandes de concessions d électriciens et d appareilleurs Participation à l établissement des documents techniques pour l exploitation Divers Tenue à jour des procédures ISO et du Manuel Qualité. Formation de l apprentie Traitement des rapports hebdomadaires des ouvriers Suivi des feuilles d absences Travaux de dactylographie de documents internes et correspondance Dactylographie des notes municipales Réception des clients au guichet Permanence téléphonique et radio Tenue à jour des procès-verbaux et plans de travail

3 Facturation En octobre 2006, les Services industriels ont lancé pour la première fois les factures de décomptes avec le nouveau logiciel SAP ; dès cette date, l édition des factures est réalisée au centre d impression du SOI de la ville de Lausanne ; les résultats obtenus sont parfaitement conformes à notre attente. Les exigences en matière de facturation liées à la libéralisation du marché de l électricité nécessiteront une grande souplesse des outils informatiques. Notre partenariat dans Neo technologies SA devrait nous permettre de maintenir localement le traitement de certaines données attachées à nos clients, ceci en utilisant une base de données centralisée pour plusieurs aires de desserte. Notre service doit également prendre en compte les facturations des autres énergies distribuées et des prestations fournies. C est dans cet esprit de coopération avec les distributeurs voisins que nous structurons notre fonctionnement administratif et que nous apportons une formation permanente et adaptée à chacune de nos employées. Cette option permettra à nos Services industriels une autonomie maximale en préservant à nos clients lutryens un service de proximité de qualité auquel cette clientèle nous a montré son attachement à plusieurs reprises. Factures de consommations Contentieux Le suivi du contentieux est maintenant parfaitement organisé et nous continuons nos efforts de rigueur pour limiter les pertes sur débiteurs. L expérience nous montre que notre service devra être encore plus performant en 2007 et la gestion dans SAP des demandes de garanties nous permettra de mieux nous occuper de clients spécifiques. Actuellement, nous émettons le décompte annuel en octobre à clients, ce qui représente environ 3 mios de chiffre d affaires annuel pour les ventes d eau et 8 mios pour l énergie électrique. Durant l année 2006, nous avons dû émettre rappels, 195 sommations et effectuer 4 coupures et 4 réquisitions de poursuites. Factures diverses Les travaux réalisés par les ouvriers sont facturés à notre clientèle. Il s agit essentiellement des raccordements en eau et électricité des nouvelles constructions. Ces tâches sont de notre seule responsabilité puisqu ils touchent directement nos réseaux de base de distribution. Le montant global de facturation pour ce poste a été de fr en Dossiers de demandes de subsides à l Etablissement Cantonal d Assurance incendie Pour chaque projet de pose de conduites d eau qui permettent d assurer la défense incendie, notre service présente un dossier détaillé à l ECA pour l obtention d une subvention allant de 15 à 20% de la valeur des réalisations. La préparation du dossier par notre secrétariat suit un processus bien défini ; il va de la planification à la réalisation avec la tenue à jour des plans par le bureau d infographie.

4 Les chantiers subventionnés en 2006 ont été les suivants Avenue William-Mourat fr Ponfilet-Blanchettes fr Chemin des Pâles fr Complexe de la Ciblerie fr Route de la Croix, chambre réduction de pression fr Contrôleur Conformément aux prévisions et à la planification des travaux en matière de contrôle des installations intérieures, qu ils soient d ordre technique ou administratif, nous avons atteint nos objectifs à fin décembre La contrainte légale définie dans l Ordonnance sur les Installations Basse Tension (OIBT) est satisfaite, elle nous donnait jusqu au 1 er janvier 2007 pour liquider les contrôles périodiques à 20 ans. A fin novembre 2006, nous avons également transféré notre base de données Access dans le logiciel SAP et notre service répond pleinement aux directives de l ESTI (Inspection fédérale). Dès maintenant, nous allons pouvoir émettre à partir de SAP la liste annuelle des contrôles périodiques à exiger de chacun de nos clients raccordés sur notre réseau. Cette tâche administrative est réalisée par notre secrétariat sous la responsabilité de la secrétaire principale. Les vérifications de détails par sondage des rapports de sécurité et des protocoles de mesures restent du ressort du chef de service. Pour des raisons de sécurité, les Services industriels vont encore, pendant le premier semestre 2007, traiter à leur charge les contrôles de chantiers et ceux de toutes les fêtes se déroulant sur le territoire communal. Ce travail tombe, au sens de l ordonnance, à la charge et sous la responsabilité des constructeurs ou des responsables de manifestations. Les Services industriels renseigneront avant l été les personnes touchées par cette disposition et ils abandonneront ensuite cette prestation. BUREAU TECHNIQUE Bureau de projets L ensemble des projets nécessaires à l extension et à l entretien des différents réseaux exploités par les Services industriels est traité essentiellement par le responsable d exploitation, par la secrétaire principale et par le chef de service. Ce groupe s appuie sur des aides extérieures par voie de mandats spécifiques ou, pour le cas de la téléaction, par contrat de partenariat annuel avec les SI de Lausanne. Cette manière de travailler permet aux responsables et à la direction des Services industriels d avoir un excellent contrôle des réalisations, de leur qualité et des coûts liés à leur financement.

5 Nous constatons, avec la nécessité constante d assurer une qualité de distribution maximum à notre clientèle, que notre service doit être attentif en matière d élaboration de projets et tenir compte des possibilités en ressources internes. Nous pouvons espérer une stabilisation des constructions et pouvoir ainsi absorber les tâches qui attendent les Services industriels pour promouvoir le gaz sur Lutry. Lors du projet de la nouvelle sous-station du complexe des Moulins, nous avons intégré la suppression de la ligne aérienne moyenne tension Savuit/Mourat. Cette ligne est maintenant remplacée par un câble souterrain qui relie Savuit à Mourat via la sous-station de la Ciblerie. C est également dans le cadre de ce projet que notre responsable d exploitation, M. Debonneville, a collaboré avec le service du gaz de Lausanne pour la pose des nouvelles conduites basse et moyenne pression. Bureau d infographie La migration des données de notre cadastre souterrain s est bien déroulée sur le nouveau serveur Windows et l utilisation de HB4 sur PC s est avérée comme prévu plus facile que celle de HB3 sur Macintosh. Aujourd hui, nous pouvons compter sur un logiciel stable qui nous permet de répondre à l ensemble des besoins des Services industriels et du Service des travaux. Nous aurons cependant à explorer en 2007 le futur développement de notre infographie, compte tenu que le bureau BSI SA, suite au décès de son patron et développeur, assure uniquement la maintenance minimum du produit. Cette situation nous a amenés à donner à nos collaborateurs des cours de formation adaptés pour nous assurer une autonomie maximum dans la préparation des modèles de plans et de leur représentation, de même que pour tout ce qui traite des sauvegardes des données et de leur pérennité. Dans le courant de l année, les mises à jour des données des raccordements se sont poursuivies et nous espérons terminer les saisies du réseau électrique dans le courant du 1 er semestre Nous avons également saisi l essentiel des données liées au réseau de l éclairage public et notamment en ce qui concerne le contrôle OIBT des candélabres. En parallèle aux tâches décrites ci-dessus nous avons mis à jour le plan cadastral communal, ajusté les modèles pour l eau, l électricité et l éclairage public, ceci en fonction des besoins de l exploitation. EXPLOITATION Personnel d exploitation Ce personnel est directement sous la responsabilité de M Debonneville qui doit s appuyer sur un chef d équipe pour répartir les tâches d exploitation des différents réseaux. Ainsi, les monteurs électriciens, les appareilleurs et les manœuvres spécialisés sont encadrés par deux responsables. Avec ce type d organisation, nos deux petites équipes garantissent la qualité des travaux à réaliser sur nos réseaux, ceci en s appuyant sur les directives et procédures du management de la qualité.

6 Cette option de gestion de l exploitation est intégrée aux processus de fonctionnement administratif de nos services ce qui nous permet de maintenir sa forme actuelle de fonctionnement. Nos deux petites équipes sont constituées pour le réseau électrique de 3 électriciens de réseau, d un électricien d installations intérieures et d un manœuvre spécialisé et, pour le réseau d eau, de deux appareilleurs et d un manœuvre spécialisé. Service de piquet Système de téléaction pour le dépannage sur le réseau moyenne tension Le service de piquet est assuré chaque jour en dehors des heures de travail ; le personnel d exploitation assure à tour de rôle la permanence. Chaque employé apte à remplir cette fonction prend son service pour une semaine le mercredi à midi. Les aptitudes professionnelles des employés ne sont pas égales et les contraintes légales ne nous permettent pas de laisser intervenir les employés sanitaires sur le réseau électrique. Ce type de service est contraignant mais il est indispensable au bon fonctionnement de notre réseau et répond à une demande toujours plus marquée de notre clientèle Depuis la mise en service de notre système de pilotage à distance de nos réseaux (téléaction), notre chef d exploitation, M. Debonneville utilise ce système; il peut aujourd hui, grâce à l évolution informatique et au soutien du centre de conduite de Pierre-de-Plan, intervenir efficacement depuis son domicile. Cette nouvelle possibilité est un atout supplémentaire pour une gestion indépendante de nos Services industriels. Pannes réseau électrique moyenne tension Les pannes électriques sur le réseau moyenne tension (12'000 volts) créent des perturbations de distribution qui ont un impact important puisqu elles touchent inévitablement un grand nombre de clients. Nous n avons eu que trois pannes significatives en 2006 sur ce niveau de tension qui ont touché les secteurs agricole et viticole de la Commune ; ces pannes n ont concerné que peu de clients. La durée de chacune de ces coupures a été d une demi-heure à trois quarts d heure. PANNES MT Date Lieu Panne Août 23 Voisinand 2 Alarme déclenchement ligne Landar-Echerins Octobre 3 Voisinand 2 Alarme déclenchement ligne Lutrive-Echerins

7 Pannes réseau électrique basse tension Les perturbations électriques sur le réseau basse tension représentent essentiellement des pannes touchant des clients individuels. Les incidences de ces pannes sont donc très limitées. Casuellement, nos dépanneurs interviennent sur les installations intérieures de la responsabilité du propriétaire ; notre service offre gratuitement cette prestation dans l esprit de proximité et qualité d un service public. Cette prestation ne doit toutefois pas dépasser 1 à 3 heures par intervention. En 2006, nous avons dénombré 34 pannes ; elles sont toutes de nature mineure. Pannes réseau d eau Les interventions de dépannages concernent d une part des fuites ou des ruptures de conduites et d autre part des disfonctionnements d appareils ou d équipements nécessaires à la production. En 2006, nous avons eu 18 interventions pour des fuites et 15 pour des dérangements techniques. Pannes éclairage public (E.P.) Date Lieu Panne Juin 1 Chemin de l Ancienne Ciblerie Candélabre renversé 24 Route de la Conversion TC défect. Au PD 30 Juillet 22 Route du Grand-Pont Lanterne arrachée Août 1 Place des Halles Pose lampions Septembre 4 Route de la Conversion Panne Novembre 6 Route de Converney Panne 10 Grand-Rue est Problèmes EP Pannes Paudex Nos Services industriels assurent depuis de nombreuses années le service de piquet pour Paudex qui n est pas organisé pour ce type de prestation. La collaboration est bonne et nous n envisageons pas modifier cet accord. Date Lieu Panne Janvier 2 Chemin de Bochat Fuite Février 5 Bochat-Bernadaz Panne MT 27 Complexe communal Fuite Avril 2 Chemin de la Verrière Alarme 23 Simplon Fuite 24 Simplon Fuite Juin 18 Bordinette Problème eau Juillet 9 Bernadaz Fuite Manchon électrique défectueux 22 Bordinette Fuite Août 29 Bochat Rupture robinet arrosage Novembre 27 Chemin de la Verrière Pas d eau Décembre 31 Chemin de la Grangette Panne électrique

8 Véhicules Notre parc de véhicules doit être parfaitement entretenu et il est renouvelé régulièrement ; son état est décrit ci-dessous: Véhicule Année Kilométrage Expertise Etat actuel VW Transporter Bon VW Caddy diesel Bon VW Caddy essence Bon Mercedes + grue Bon Ford Transit Bon Subaru Legacy Excellent Remorque Morier Bon Echelle mécanique Plus utilisable Pas expertisée CHANTIERS ET TRAVAUX D ENTRETIEN : RESEAUX EAU, ELECTRICITE ET ECLAIRAGE PUBLIC Réseau d eau Chantiers effectués et en cours Chemin de Burquenet/Les Champs : échange de la conduite et reprise des bordiers : 260 m. Chemin d En-Vaux : pose conduite, BH et jeux de vannes, reprise des bordiers : 85 m. Route de Lavaux : pose conduite, BH et jeux de vannes, reprise des bordiers : 310 m. Chemin de l ancienne Ciblerie : pose BH et pose conduite COOP : 5 m. Chemin des Moulins : pose conduite et jeux de vannes, reprise des bordiers : 55 m. Route de la Croix : appareillage chambre de réduction, reprise des conduites amont et aval : 30 m. Entretien réseau et conduites Réparation de 15 ruptures ou corrosions Entretien intérieur et extérieur de tous les réservoirs, lavage des cuves Mise à niveau de regards de vannes suite aux travaux de réfection des chaussées et gravillonnage Manœuvre des vannes de réseau Entretien de 65 bornes hydrantes Entretien et lavage des sources de la Gantène (mensuel)

9 Prélèvements pour contrôle de la qualité de l eau distribuée Purges maintenance Echanges périodiques des compteurs d eau (environ 40 pièces) Recherche systématique de fuites Entretien des vannes Clayton et réducteurs de pression du réseau, chambres de distribution Entretien des sources du Grand-Jorat (ventouse, vidange, bondes augets) Alimentation provisoire pour clients : 4. Travaux divers pour des tiers 14 vannes de prise pour nouvelles constructions et 2 poses de nouvelles conduites 4 recherches de fuites pour communes voisines 15 recherches et détections de fuites sur des conduites privées 36 poses et déposes de compteurs de chantiers Contrôles divers pour la qualité de l eau Contrôle sanitaire de l eau des piscines publiques Arrêt d eau, dépose, repose compteurs et remise en eau pour les vignes et jardins Travaux divers : arrêts, remises d eau pour appareilleurs 40 poses de compteurs pour des nouvelles constructions Pose d un système de totalisateur à distance pour la résidence les Jardins suspendus. Divers Diverses séances d informations Dossier final pour l assurance qualité du service des eaux toujours en consultation auprès du laboratoire cantonal Relevés mensuels et annuels de compteurs d eau Relevés pour déménagements et divers Réparations diverses, fontaines, chambre de sulfatage Travaux au Voisinand 2 Sorties de matériel pour facturation Inventaire Divers travaux pour téléaction- réservoirs des Echerins et Métraude Entretien batteries 48 V dans chambres et réservoirs. Réseau d électricité Chantiers effectués et en cours - basse tension (BT) et moyenne tension (MT) Chemin de Burquenet/Les Champs : renforcement BT et reprise des bordiers La Sauffaz : suppression de la ligne BT nord et reprise des bordiers Sentier d En-Vaux : suppression de la ligne BT

10 Chemin d En-Vaux : pose de tubes de réserve et ruban de terre Chemin de l Ancienne Ciblerie : montage de la nouvelle sous-station, tirage et raccordement des câbles MT Savuit et Chenalettes, tirage et raccordement des câbles BT et EP, démontage de la station provisoire Téléaction : transformation et mise en service de la station de Savuit, pose et mise en service de la station de la Ciblerie Savuit-Mourat : démontage de la ligne aérienne MT Mourat : renforcement, pose PD et raccordements Route de Savuit : pose PD et raccordements Entretien des sous-stations et armoires de distribution Transformation de 4 postes de distribution Nettoyage extérieur de toutes les stations Nettoyage et entretien de 300 postes de distribution Manœuvres diverses sur le réseau MT Elagage de diverses lignes MT/BT Entretien de la ligne aérienne au Chemin de la Forge Suppression des lignes aériennes MT et BT et de la station aérienne de la Sauffaz Entretien de la ligne aérienne BT Paschoude est Mise à jour totale de l étiquetage des stations et PD Réfection de la porte d entrée de la station de Taillepied Echange poteaux, ligne BT Echerins-Chemin de la Branche Démontage ancien mât, station Pachoude Travaux divers pour des tiers 19 nouvelles introductions de bâtiments 10 transformations d introductions de maisons Montage et démontage d équipements pour différentes manifestations sur la commune 42 raccordements ou suppressions d alimentation de chantiers Echanges ou suppressions de récepteurs de télécommandes 2 recherches et réparations de défauts sur câbles BT Divers Diverses séances d informations Relevés mensuels, annuels des compteurs électriques Sorties de matériel pour facturation Inventaire

11 Entretien et nettoyage du parc de véhicules et machines Divers travaux pour téléaction dans les réservoirs et stations, contrôle des batteries de maintien 48 V Echanges périodiques des compteurs Cours de formation Tests nouveau système de téléaction Relevés divers pour déménagements, estimations et contrôles Coupures et remises de courant (contentieux) Travaux divers pour l introduction du nouveau système de facturation SAP Tirage et raccordement de la nouvelle boucle de communication en fibre optique. Eclairage public (EP) Nous avons, depuis quelques années, mis en place une solution de gestion de notre éclairage public qui facilite l établissement des projets et l entretien des équipements. Cette orientation retenue par la Municipalité vise à une utilisation rationnelle de l énergie et à stabiliser les charges financières. Pour nous permettre de choisir au mieux des opérations adéquates, nous avons à ce jour mémorisé informatiquement la majeure partie de nos équipements d éclairage public (luminaires). Ainsi, nous possédons une somme d informations essentiellement techniques utilisables dans ce domaine. C est à partir de ces données que nous pourrons répondre favorablement dans le prochain rapport de gestion au vœu déposé par M. Bonjour, Conseillé communal. Actuellement, tous les points lumineux sur la Commune sont saisis et possèdent une fiche par luminaire ; chaque point est repéré sur plan et nous possédons les données suivantes Type de luminaires Type de lampes Puissance des lampes Type de circuits d allumage des lampes (self électronique ou conventionnel) Type de réflecteur Les demandes de statistiques formulées dans le vœu passent par un transfert des données HB4 dans un format xls de fichier Excel que nous avons lancé au début Il nous est alors possible de donner dans ce rapport de gestion uniquement quelques valeurs approximatives qui seront mises à jour tout au long 2007 et qui permettront de voir l évolution Ainsi, on peut rappeler que sur la Commune, 1'400 luminaires sont installés, qu environ 30% de ceux-ci sont équipés de lampes performantes (nouvelle génération vapeur mercure, sodium, etc.) avec réflecteurs de qualité et disposant d agrégats électroniques à faibles pertes. Par décision politique, les puissances d éclairage de base sont minimales, dès l instant où les cheminements à éclairer sont des routes de desserte. Nous profitons de mentionner qu il faut, en matière d éclairage, tenir compte des conditions climatiques qui influencent beaucoup l éclairement (hiver, pluie). Nous reproduisons ci-après le contenu d une fiche d un luminaire appartenant à la base de données de notre outil d infographie HB4

12

13 Chantiers effectués et en cours Giratoire des Moulins : extension Chemin de la Ciblerie : extension Route du Landar : réfection et sécurisation des passages piétons Route du Landar, Route de la Conversion : contrôle de sécurité de l éclairage public, listing des types de luminaires et appareillages. Divers Entretien 1 vendredi sur 2 de l EP communal dans son ensemble Entretien de divers luminaires dans les passages sous routes Réfections diverses suite au vandalisme 20 jours : remplacements ampoules EP avec nacelle 10 recherches et réparations de divers défauts sur l EP ou sur les câbles EP pose de nouvelles prises pour les décorations de Noël préparation pour pose EP au sentier de la Toffeyre Réseau de gaz Chantiers effectués et en cours Route de Lavaux : pose de la conduite pour le nouveau poste de police Route de Taillepied : diverses modifications pour le passage des conduites

14 CONSOMMATIONS D EAU ET D ENERGIE ELECTRIQUE Achat d énergie électrique (voir tableau et graphiques) L énergie électrique moyenne tension achetée à Lausanne est de : 39,8 millions de kwh. L appel en puissance maximum enregistré durant 2006 s est élevé à : kw. Achat d eau (voir tableau et graphiques) L eau distribuée sur la Commune de Lutry provient essentiellement de Eauservice de Lausanne. Le volume pour 2006 s élève à : m 3. Adduction des sources (voir tableau et graphiques) Les sources de la Gantène et de la Croix ont produit m 3 en Celles du Grand- Jorat sont déjà décomptées Comparaison des achats et ventes d eau et d énergie électrique (voir tableau et graphiques) Les tableaux montrent, en ce qui concerne l énergie électrique, une augmentation progressive de 4 % entre 2005 et 2006 ; par contre, les ventes d eau ont diminué de 12 % ; elles varient d année en année en fonction des conditions météorologiques.

15 CONSOMMATION D ELECTRICITE Achat d énergie électrique (graphiques en annexe) Année 2006 Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Energie haut tarif totale achetée Année 2006 Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Energie bas tarif totale achetée Kwh haut tarif 2' ' ' ' ' ' ' ' ' ' ' ' ' Kwh bas tarif 2' ' ' ' ' ' ' ' ' ' ' ' ' Appel en puissance (graphique en annexe) Année 2006 Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Puissance annuelle totale achetée Puissance (kw)

16 CONSOMMATION D EAU Achat d eau (graphique en annexe) Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Année 2006 Achat (m 3 ) Achat annuel total d eau en m Apport des sources (La Croix et Gantène) (graphique en annexe) Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Année 2006 m Volume annuel total des deux sources (m 3 )

17 Kwh ACHAT DE L'ENERGIE ELECTRIQUE EN 2006 HAUT TARIF 2'500'000 2'000'000 1'500'000 1'000' '000 0 JANVIER FÉVRIER MARS AVRIL MAI JUIN JUILLET AOÛT SEPTEMBRE OCTOBRE NOVEMBRE DÉCEMBRE KWH ACHAT DE L'ENERGIE ELECTRIQUE EN 2006 BAS TARIF 2'500'000 2'000'000 1'500'000 1'000' '000 0 JANVIER FÉVRIER MARS AVRIL MAI JUIN JUILLET AOÛT SEPTEMBRE OCTOBRE NOVEMBRE DÉCEMBRE

18 APPEL EN PUISSANCE EN 2006 KW 9'000 8'000 7'000 6'000 5'000 4'000 3'000 2'000 1'000 0 JANVIER FÉVRIER MARS AVRIL MAI JUIN JUILLET AOÛT SEPTEMBRE OCTOBRE NOVEMBRE DÉCEMBRE

19 ADDUCTION DES EAUX DE LAUSANNE EN 2006 M3 120' '000 80'000 60'000 40'000 20'000 0 JANVIER FÉVRIER MARS AVRIL MAI JUIN JUILLET AOÛT SEPTEMBRE OCTOBRE NOVEMBRE DÉCEMBRE ADDUCTION DES SOURCES DE LUTRY EN 2006 M3 5'000 4'500 4'000 3'500. 3'000 2'500 2'000 1'500 1' janvier février mars avril mai juin juillet août septembre octobre novembre décembre

20 COMPARAISON DES ACHATS ET VENTES DE L'ENERGIE ELECTRIQUE Années Achat en KWh Vente en KWh '900'000 33'396' '700'000 32'276' '361'200 32'017' '475'422 34'012' '085'658 33'261' '306'436 34'223' '576'920 34'630' '660'432 35'495' '354'636 36'240' '400'000 36'400' '805'268 37'890'0

SERVICES INDUSTRIELS

SERVICES INDUSTRIELS - 139 - SERVICES INDUSTRIELS PREAMBULE Les démarches relatives aux orientations de gestion des Services Industriels de Lutry engagées en 2006 pour aborder la libération du marché de l électricité se sont

Plus en détail

R A P P O R T. Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs, Bref historique

R A P P O R T. Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs, Bref historique Commune de Peseux Conseil communal R A P P O R T du Conseil communal au Conseil général relatif à une demande de crédit de CHF 1'910'000.- pour la rénovation des conduites d'eau, de gaz, d'électricité,

Plus en détail

Maintenance des installations d éclairage public. Rapport annuel consolidé 2013. sur 163 communes. Syndicat Départemental d Energie

Maintenance des installations d éclairage public. Rapport annuel consolidé 2013. sur 163 communes. Syndicat Départemental d Energie Maintenance des installations d éclairage public Rapport annuel consolidé 2013 sur 163 communes Syndicat Départemental d Energie Sommaire Sommaire... 1 I Préambule... 2 L entretien préventif annuel...

Plus en détail

PARTICIPATIONS FINANCIERES H.T. DES ADHERENTS POUR L ANNEE 2010 ADOPTEES PAR LE COMITE SYNDICAL DU 19 FEVRIER

PARTICIPATIONS FINANCIERES H.T. DES ADHERENTS POUR L ANNEE 2010 ADOPTEES PAR LE COMITE SYNDICAL DU 19 FEVRIER ANNEXE COMPETENCES A LA CARTE DE LA BRANCHE EAU PARTICIPATIONS FINANCIERES H.T. DES ADHERENTS POUR L ANNEE 2010 ADOPTEES PAR LE COMITE SYNDICAL DU 19 FEVRIER 2010 Page 1 /14 26/02/2010 OPTION MAINTENANCE

Plus en détail

Accidents dus à l électricité

Accidents dus à l électricité Accidents dus à l électricité Inspection fédérale des installations électriques à courant fort - ESTI Gérard Scheuble 1 Quand faisons-nous une enquête? Selon l ordonnance RS 734.2 art. 16, Pour la SUVA,seulement

Plus en détail

Distribution d électricité et réseaux souterrains

Distribution d électricité et réseaux souterrains Distribution d électricité et réseaux souterrains Cabos 09-2 - 3 octobre 2009 Maceió, Alagoas, Brésil Les réseaux de distribution : un enjeu essentiel Les réseaux de distribution constituent une infrastructure

Plus en détail

La transmission pour information du présent document dans sa présentation intégrale, le présent paragraphe compris, est autorisée.

La transmission pour information du présent document dans sa présentation intégrale, le présent paragraphe compris, est autorisée. ELECTRICITE DE STRASBOURG Référentiel Technique Proposition Technique et Financière pour le raccordement au réseau public de distribution d Électricité de Strasbourg d une installation consommateur HTA

Plus en détail

Au Conseil général de la commune des Ponts-de-Martel

Au Conseil général de la commune des Ponts-de-Martel Commune des Ponts-de-Martel le 8 avril 2014 Au Conseil général de la commune des Ponts-de-Martel Rapport à l appui d une demande de crédit de fr. 435 192.- permettant le changement des conduites d eau

Plus en détail

COMMUNE D EPERLECQUES. Cahier des Clauses Techniques Particulières

COMMUNE D EPERLECQUES. Cahier des Clauses Techniques Particulières COMMUNE D EPERLECQUES Entretien et rénovation du parc d Eclairage Public - Location, pose et dépose des motifs d illuminations des fêtes de fin d année Cahier des Clauses Techniques Particulières Maître

Plus en détail

Se former dans l électricité? Nous répondons pleinement à vos besoins!

Se former dans l électricité? Nous répondons pleinement à vos besoins! Se former dans l électricité? Nous répondons pleinement à vos besoins! Notre partenariat Cinelec et CPI Formations se réunissent pour vous offrir une palette de formations répondant aux exigences de tous.

Plus en détail

Compétence éclairage public

Compétence éclairage public Compétence éclairage public Réunion d information Compétence éclairage public Les communes concernées Transfert global de la compétence éclairage : Travaux Maintenance Mise à jour de la base de données

Plus en détail

PT1 - Raccordements aux réseaux de distribution MT et BT

PT1 - Raccordements aux réseaux de distribution MT et BT Sur la base des articles 1, 2, 3,7 et 8 des CG, la présente prescription technique définit : La contribution au branchement au réseau (CB) et la contribution aux coûts du réseau (CCR); Contribution de

Plus en détail

Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Conseillers/ères,

Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Conseillers/ères, Préavis No 12/2011 Demande de crédit pour la construction d un parking souterrain de 96 places et démolition des bâtiments ECA Nos 2774 et 2779 au lieu dit «Le Parc» avec aménagement d un terrain de sports

Plus en détail

Pour une gestion durable de l éclairage public

Pour une gestion durable de l éclairage public Pour une gestion durable de l éclairage public Mardi 6 décembre 2011 Amphi des 13-Vents CETE Méditerranée - Aix-en-Provence Centre d'études Techniques de l'équipement Méditerranée www.cete-mediterranee.fr

Plus en détail

Gestion et entretien des Installations Electriques BT

Gestion et entretien des Installations Electriques BT Durée : 5 jours Gestion et entretien des Installations Electriques BT Réf : (TECH.01) ² Connaître les paramètres d une installation basse tension, apprendre les bonnes méthodes de gestion et entretien

Plus en détail

Equivalence des qualifications

Equivalence des qualifications Equivalence des qualifications 2 Profil d un monteur-électricien diffusé par une maison de placement temporaire (I) Nom, Prénom, Date de naissance, Portugal Expérience professionnelle : 2009 à ce jour

Plus en détail

Conditions Particulières

Conditions Particulières Le 18 février 2015 Modèle de Convention d exploitation pour un Site de consommation raccordé au Réseau Public de Distribution HTA ou HTB Conditions Particulières Résumé La Convention de Conduite et d Exploitation

Plus en détail

TNDB Gestion des réseaux d infrastructures. Tables des matières :

TNDB Gestion des réseaux d infrastructures. Tables des matières : Page 1/18 Tables des matières : 1 Préambule...2 2 Vue générale...3 3 Gestion de réseau...4 4 Calcul Siflow et DACHCZ...6 5 Mesures des charges...9 6 Analyse topologique Rapport d état...11 7 Analyse topologique

Plus en détail

Cahier des Clauses techniquesparticulières

Cahier des Clauses techniquesparticulières ARCHES PUBLICS MAIRIE DE BASTIA Avenue Pierre Guidicelli 20410 BASTIA CEDEX MARCHE D ETUDES A MAITRISE D OUVRAGE EN VUE DE L ORIENTATION ET DU DEVELOPPEMENT DU SYTEME D INFORMATION GEOGRAPHIQUE SERVICE

Plus en détail

Version du 1 er septembre 2011

Version du 1 er septembre 2011 Régie du Syndicat Electrique Intercommunal du Pays Chartrain Version du 1 er septembre 2011 Barème pour la facturation du raccordement au réseau public de distribution d électricité GRD RSEIPC 01/09/11

Plus en détail

Remplacement du système de contrôle d accès de l Enssat

Remplacement du système de contrôle d accès de l Enssat Remplacement du système de contrôle d accès de l Enssat Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) Dossier 0955 W ENSSAT 17 juin 2009 Page 1/8 Table des matières I. Présentation de l environnement...

Plus en détail

Monsieur le Président Syndicat Départemental d Energie du Cher Parc Esprit 1 Bâtiment 35 18021 BOURGES CEDEX

Monsieur le Président Syndicat Départemental d Energie du Cher Parc Esprit 1 Bâtiment 35 18021 BOURGES CEDEX CCTP Maintenance et Exploitation EP Marché 2011 / 2013 «RÉSEAUX D ÉLECTRICITÉ ET D ÉCLAIRAGE PUBLIC : TRAVAUX ET PRESTATIONS DE SERVICES» CAHIER DES CHARGES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) : MAINTENANCE

Plus en détail

Monsieur le président, Mesdames, Messieurs les conseillers généraux,

Monsieur le président, Mesdames, Messieurs les conseillers généraux, Commune de Bevaix Conseil général Rapport du Conseil communal au Conseil général relatif à une demande de crédit de Fr. 1 100 000.- pour la réfection de la rue Monchevaux : Infrastructure et superstructure

Plus en détail

Point n 5 de l ordre du jour. Monsieur le président, Mesdames et Messieurs les conseillers généraux,

Point n 5 de l ordre du jour. Monsieur le président, Mesdames et Messieurs les conseillers généraux, Point n 5 de l ordre du jour Rapport du Conseil communal au Conseil général relatif à une demande de crédit de CHF 348 000.- pour le remplacement des lampadaires à la vapeur de mercure par un éclairage

Plus en détail

PRE-DIAGNOSTIC ECLAIRAGE PUBLIC SANTANS

PRE-DIAGNOSTIC ECLAIRAGE PUBLIC SANTANS PRE-DIAGNOSTIC ECLAIRAGE PUBLIC SANTANS 39502 Commune de SANTANS - SIDEC du Jura - Année 2011 SOMMAIRE 1. Résumé de l Eclairage Public de la Commune de SANTANS 2. Fiches Caractéristiques des Armoires d

Plus en détail

concession obligatoire pour installer l eau ou le gaz

concession obligatoire pour installer l eau ou le gaz concession obligatoire pour installer l eau ou le gaz Installer l eau ou le gaz dans la région lausannoise nécessite de passer par une entreprise au bénéfice d une concession. A Lausanne et dans les communes

Plus en détail

La ventilation de la salle de gymnastique et des locaux vestiaires et sanitaires sera également assainie.

La ventilation de la salle de gymnastique et des locaux vestiaires et sanitaires sera également assainie. 2 plans d exécution a été adjugée au bureau LZ&A Architectes SA. Ce dernier a établi un devis général, effectué un relevé précis et préparé les plans pour les appels d offres. La mise à l enquête pour

Plus en détail

Cahier des charges du secrétaire municipal et administrateur des finances municipales (les définitions personnelles se rapportent aux deux sexes)

Cahier des charges du secrétaire municipal et administrateur des finances municipales (les définitions personnelles se rapportent aux deux sexes) 1 Commune municipale Cahier des charges du secrétaire municipal et administrateur des finances municipales (les définitions personnelles se rapportent aux deux sexes) I. GENERALITES 1. Bases légales, prescriptions

Plus en détail

GUIDE PROMOTEUR CALCUL DES DEVIS D EQUIPEMENT EN ELECTRICITE 1- ETABLISSEMENT DES DEVIS D EQUIPEMENT DES LOTISSEMENTS ET ENSEMBLE IMMOBILIER

GUIDE PROMOTEUR CALCUL DES DEVIS D EQUIPEMENT EN ELECTRICITE 1- ETABLISSEMENT DES DEVIS D EQUIPEMENT DES LOTISSEMENTS ET ENSEMBLE IMMOBILIER GUIDE PROMOTEUR CALCUL DES DEVIS D EQUIPEMENT EN ELECTRICITE 1- ETABLISSEMENT DES DEVIS D EQUIPEMENT DES LOTISSEMENTS ET ENSEMBLE IMMOBILIER Dès que le projet reçoit l avis favorable de la commission chargée

Plus en détail

Entretien et maintenance des installations techniques Hôtel tertiaire Numerica ZAC des Portes du Jura

Entretien et maintenance des installations techniques Hôtel tertiaire Numerica ZAC des Portes du Jura Entretien et maintenance des installations techniques Hôtel tertiaire Numerica ZAC des Portes du Jura Prestations Alarme intrusionalarme incendie et contrôle d accès Sommaire 1 OBJET ET ETENDUE... 02 1.1.

Plus en détail

J 1 50.25. du 18 mai 2011 (Entrée en vigueur : 1 er août 2011)

J 1 50.25. du 18 mai 2011 (Entrée en vigueur : 1 er août 2011) Arrêté étendant le champ d application des conventions collectives de travail pour les métiers de la métallurgie du bâtiment soit : CCT pour le métier d installateur en chauffage, ventilation et climatisation,

Plus en détail

PREAVIS DE LA MUNICIPALITE AU CONSEIL COMMUNAL

PREAVIS DE LA MUNICIPALITE AU CONSEIL COMMUNAL PREAVIS DE LA MUNICIPALITE AU CONSEIL COMMUNAL N 39/10.12 DEMANDE D'UN CRÉDIT DE CHF 259 200.00 POUR L ACHAT D UN LOGICIEL DE GESTION DES TEMPS ET DE PLANIFICATION DES HORAIRES DE TRAVAIL DU PERSONNEL

Plus en détail

Fiches Techniques Bâtiment

Fiches Techniques Bâtiment Fiches Techniques Bâtiment Bâti Comment faire des économies? Aide Les déperditions par le bâti comptent jusqu à 50% de la consommation énergétique des bâtiments. La performance énergétique est donc une

Plus en détail

SDESR Journée technique aqua pro Bulle 20 janvier 2010

SDESR Journée technique aqua pro Bulle 20 janvier 2010 SDESR Journée technique aqua pro Bulle 20 janvier 2010 Services Industriels de Genève Démarche qualité : Plaintes clients et protection du réseau de distribution J-B. Guillet / Conseil en installation

Plus en détail

LA FONCTION BATIMENT DANS LES ÉCOLES DU 14 E ARRONDISSEMENT. Jeudi 18 décembre 2014, 18h00 Mairie du 14 e, salle des mariages

LA FONCTION BATIMENT DANS LES ÉCOLES DU 14 E ARRONDISSEMENT. Jeudi 18 décembre 2014, 18h00 Mairie du 14 e, salle des mariages LA FONCTION BATIMENT DANS LES ÉCOLES DU 14 E ARRONDISSEMENT Jeudi 18 décembre 2014, 18h00 Mairie du 14 e, salle des mariages L ÉCOLE : UN ÉQUIPEMENT PUBLIC DE PROXIMITÉ La ville de Paris, comme toutes

Plus en détail

Aperçu des services système

Aperçu des services système Page 1 sur 6 Aperçu des services système Auteurs: Martin Beck, Marc Scherer Remaniements: Version Date Auteur / service Section 1.0 12.04.2010 Martin Beck / SF-SD Finalisation Tous droits réservés, en

Plus en détail

Notice de montage et d utilisation

Notice de montage et d utilisation BECK-O-TRONIC 5 Version : Centronic fr Notice de montage et d utilisation Commande de porte Informations importantes pour: l'installateur / l'électricien / l'utilisateur À transmettre à la personne concernée!

Plus en détail

Rénovation de l alimentation électrique des pompes du Jet d eau de Genève Michel Giannoni, ing. EPFL, Dr ès sc., journaliste RP

Rénovation de l alimentation électrique des pompes du Jet d eau de Genève Michel Giannoni, ing. EPFL, Dr ès sc., journaliste RP Rénovation de l alimentation électrique des pompes du Jet d eau de Genève Michel Giannoni, ing. EPFL, Dr ès sc., journaliste RP Les Services Industriels de Genève sont à la fois propriétaires et exploitants

Plus en détail

Tiré à part gratuit pour membres institutionnels Swissolar. Contrôle des systèmes photovoltaïques raccordés au réseau (norme EN 62446-1:2009)

Tiré à part gratuit pour membres institutionnels Swissolar. Contrôle des systèmes photovoltaïques raccordés au réseau (norme EN 62446-1:2009) 2086 Décembre 2012 Tiré à part gratuit pour membres institutionnels Swissolar Contrôle des systèmes photovoltaïques raccordés au réseau (norme EN 62446-1:2009) 1 Introduction Photo 1 : Installation PV

Plus en détail

BARÈME DES CONTRIBUTIONS POUR LES RACCORDEMENTS AU RÉSEAU PUBLIC DE DISTRIBUTION D ÉNERGIE ÉLECTRIQUE

BARÈME DES CONTRIBUTIONS POUR LES RACCORDEMENTS AU RÉSEAU PUBLIC DE DISTRIBUTION D ÉNERGIE ÉLECTRIQUE BARÈME DES CONTRIBUTIONS POUR LES RACCORDEMENTS AU RÉSEAU PUBLIC DE DISTRIBUTION D ÉNERGIE ÉLECTRIQUE Suivi des modifications V 1.2 28/12/07 Barème de facturation envoyé à la Commission de Régulation de

Plus en détail

Pour entrer dans le questionnaire veuillez cliquez ici. CLAUDE MENZWELDT POUR i - fortech.fr

Pour entrer dans le questionnaire veuillez cliquez ici. CLAUDE MENZWELDT POUR i - fortech.fr Pour entrer dans le questionnaire veuillez cliquez ici CHOISIR LA BONNE HABILITATION Questionnaire pour définir un niveau d habilitation électrique selon la nouvelle norme NF C18-510 Suivant : cliquez

Plus en détail

Evolution du message : Validé par : Quand : Suivi par : Décision de commencer l élaboration Conseil administratif 23.03.

Evolution du message : Validé par : Quand : Suivi par : Décision de commencer l élaboration Conseil administratif 23.03. VILLE DE VERSOIX MESSAGE DU CONSEIL ADMINISTRATIF A l attention de Mesdames et Messieurs, Les Conseillères Municipales et Conseillers Municipaux MAIRIE VERSION N : 1 FIGÉE LE : 20.04.2011 Evolution du

Plus en détail

Votre automate GSM fiable et discret

Votre automate GSM fiable et discret Installation facile, programmation rapide! Votre automate GSM fiable et discret GD-04 est un automate GSM. Il envoie des SMS, appelle, met en marche, arrête, surveille. Il ne sait pas parler mais pourtant

Plus en détail

1. Les différents types de postes de livraison On peut classer les postes HTA/BT en deux catégories.

1. Les différents types de postes de livraison On peut classer les postes HTA/BT en deux catégories. 2 Les postes HTA/BT Dès que la puissance demandée atteint 50 kva, les entreprises industrielles ou tertiaires sont alimentées en haute tension 20 kv (HTA). L étendue de leur site fait qu elles sont généralement

Plus en détail

ERDF PARIS GUIDE RACCORDEMENT CLIENT

ERDF PARIS GUIDE RACCORDEMENT CLIENT PARIS GUIDE PARIS Autorisation d Urbanisme 0 Inférieur à kva Avec/sans intervention sur le domaine public Missions d Contacts Délais des raccordements à Paris Supérieur ou égal à kva et inférieur à 0 kva

Plus en détail

TECHNOLOGIES INDUSTRIELLE. Commune d Andilly NOTICE TECHNIQUE CERD. «CERD» Extension d un centre d Exploitation des Routes Départementales.

TECHNOLOGIES INDUSTRIELLE. Commune d Andilly NOTICE TECHNIQUE CERD. «CERD» Extension d un centre d Exploitation des Routes Départementales. TECHNOLOGIES INDUSTRIELLE Commune d Andilly NOTICE TECHNIQUE CERD. «CERD» Extension d un centre d Exploitation des Routes Départementales. 1 SOMMAIRE 1. Généralités 2. Descriptif technique des prestations

Plus en détail

COLLOQUE Solaire thermique & Habitat collectif. François GIBERT directeur EKLOR. Instrumentation et régulation : la vision d un fabricant

COLLOQUE Solaire thermique & Habitat collectif. François GIBERT directeur EKLOR. Instrumentation et régulation : la vision d un fabricant COLLOQUE Solaire thermique & Habitat collectif 20 FÉVRIER 2013 : EUREXPO SALON DES ENR François GIBERT directeur EKLOR Instrumentation et régulation : la vision d un fabricant 1 2 2 3 3 Les fonctions d

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE UNE NOUVELLE GAMME DE SERVICES GRATUITS ET INNOVANTS POUR OPTIMISER CONSOMMATIONS ET FACTURES D EAU

DOSSIER DE PRESSE UNE NOUVELLE GAMME DE SERVICES GRATUITS ET INNOVANTS POUR OPTIMISER CONSOMMATIONS ET FACTURES D EAU DOSSIER DE PRESSE UNE NOUVELLE GAMME DE SERVICES GRATUITS ET INNOVANTS POUR OPTIMISER CONSOMMATIONS ET FACTURES D EAU DOSSIER DE PRESSE - LANCEMENT NOUVELLE GAMME DE SERVICES NOVEO 1/11 Paris, le 5 octobre

Plus en détail

La gestion déléguée. l expérience de la LYDEC

La gestion déléguée. l expérience de la LYDEC NOT AN OFFICIAL UNCTAD RECORD Partenariat Public-Privé Privé pour le développement du secteur énergétique en Afrique Vendredi 30 avril 2004 - Marrakech La gestion déléguée de la distribution de l'électricité

Plus en détail

VILLE D'YVERDON-LES-BAINS

VILLE D'YVERDON-LES-BAINS VILLE D'YVERDON-LES-BAINS MUNICIPALITE PM Préavis n 46 18 novembre 2005 RAPPORT AU CONSEIL COMMUNAL D'YVERDON-LES-BAINS concernant la 2ème série de compléments au budget 2005 Monsieur le Président, Mesdames

Plus en détail

FORD BUSINESS PARTNER LOCATION LONGUE DURÉE AVEC SERVICES

FORD BUSINESS PARTNER LOCATION LONGUE DURÉE AVEC SERVICES LOCATION LONGUE DURÉE AVEC SERVICES Allons plus loin dans l efficacité et la proximité. Ford Business Partner est le spécialiste de la location longue durée au sein de Ford Credit, leader mondial en matière

Plus en détail

REUNION D INFORMATION ASSOCIATION DES MAIRES DE L ISERE - ERDF 9/6/08 LA TOUR DU PIN

REUNION D INFORMATION ASSOCIATION DES MAIRES DE L ISERE - ERDF 9/6/08 LA TOUR DU PIN REUNION D INFORMATION ASSOCIATION DES MAIRES DE L ISERE - ERDF 9/6/08 LA TOUR DU PIN La distribution de gaz naturel et d électricité en France depuis le 1er janvier 2008 24 avril 2008 2 Un service commun

Plus en détail

AIDE-MÉMOIRE POUR L ENTREPRENEUR TRAVAUX À PROXIMITÉ DES LIGNES ÉLECTRIQUES

AIDE-MÉMOIRE POUR L ENTREPRENEUR TRAVAUX À PROXIMITÉ DES LIGNES ÉLECTRIQUES AIDE-MÉMOIRE POUR L ENTREPRENEUR TRAVAUX À PROXIMITÉ DES LIGNES ÉLECTRIQUES Édition 2013 2 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION 4 CHANTIERS À PROXIMITÉ DE LIGNES AÉRIENNES 7 Risques potentiels à surveiller

Plus en détail

Installation électrique du logement

Installation électrique du logement FICHE TECHNIQUE Installation électrique du logement 2 CONNAÎTRE > Courant électrique > Fourniture du courant, abonnement > Eléments constitutifs d une installation électrique d habitation > Compteur de

Plus en détail

CARACTÉRISTIQUES GÉNÉRALES MODÈLE A. De fabrication robuste, il est composé d un réservoir en acier doux où en acier inoxydable (stainless steel).

CARACTÉRISTIQUES GÉNÉRALES MODÈLE A. De fabrication robuste, il est composé d un réservoir en acier doux où en acier inoxydable (stainless steel). CARACTÉRISTIQUES GÉNÉRALES MODÈLE A De fabrication robuste, il est composé d un réservoir en acier doux où en acier inoxydable (stainless steel). Le réservoir galvanisé augmente l espérance de vie du chauffe-eau.

Plus en détail

Camfil Saint-Martin-Longueau, une démarche d efficacité énergétique pour la certification ISO 50 001

Camfil Saint-Martin-Longueau, une démarche d efficacité énergétique pour la certification ISO 50 001 FICHE OPÉRATION INDUSTRIE Camfil Saint-Martin-Longueau, une démarche d efficacité énergétique pour la certification ISO 50 001 CAS PRATIQUE Activité : produits et service dans le domaine de la filtration

Plus en détail

TARIFS D ÉLECTRICITÉ. En vigueur le 1 er avril 2015 0,0272

TARIFS D ÉLECTRICITÉ. En vigueur le 1 er avril 2015 0,0272 TARIFS D ÉLECTRICITÉ En vigueur le 1 er avril 2015 0,0272 Tarifs d électricité d Hydro-Québec dans ses activités de distribution d électricité en vigueur le 1 er avril 2015 Approuvés par la Régie de l

Plus en détail

LOGICIEL GSP 1 ESTIMATION DES COUTS D EXPLOITATION DES SERVICES D EAU POTABLE METHODOLOGIE ET REFERENCES

LOGICIEL GSP 1 ESTIMATION DES COUTS D EXPLOITATION DES SERVICES D EAU POTABLE METHODOLOGIE ET REFERENCES ECOLE NATIONALE DU GENIE DE L'EAU ET DE L'ENVIRONNEMENT DE STRASBOURG LOGICIEL GSP 1 ESTIMATION DES COUTS D EPLOITATION DES SERVICES D EAU POTABLE METHODOLOGIE ET REFERENCES 1 Diadème Ingénierie et Ministère

Plus en détail

PREAVIS N 184 AU CONSEIL COMMUNAL

PREAVIS N 184 AU CONSEIL COMMUNAL PREAVIS N 184 AU CONSEIL COMMUNAL Demande d un crédit d investissement de CHF 119'322.80 et réponse au postulat de Mme la Conseillère communale Bernadette Nelissen du 27 avril 2014 intitulé «Pour des bornes

Plus en détail

BAREME DE RACCORDEMENT AU RESEAU PUBLIC DE DISTRIBUTION D ELECTRICITE DE LOOS

BAREME DE RACCORDEMENT AU RESEAU PUBLIC DE DISTRIBUTION D ELECTRICITE DE LOOS BAREME DE RACCORDEMENT AU RESEAU PUBLIC DE DISTRIBUTION D ELECTRICITE DE LOOS Version Date d application Nature modification Remplace Interlocuteur 1 04 juin 2008 initial V1. Justif. coûts CRE 20/03/08

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL ÉCLAIRAGE PUBLIC. Date de mise en application : 30/01/2014. QUALIFELEC RE/0003 indice E Page 1 sur 20

RÉFÉRENTIEL ÉCLAIRAGE PUBLIC. Date de mise en application : 30/01/2014. QUALIFELEC RE/0003 indice E Page 1 sur 20 RÉFÉRENTIEL ÉCLAIRAGE PUBLIC Date de mise en application : 30/01/2014 QUALIFELEC RE/0003 indice E Page 1 sur 20 SOMMAIRE 1. DOMAINE D APPLICATION... 4 1.1 Généralités... 4 1.2 Entreprises concernées (art.15

Plus en détail

L A T O U R D E P E I L Z Municipalité

L A T O U R D E P E I L Z Municipalité V I L L E D E L A T O U R D E P E I L Z Municipalité PRÉAVIS MUNICIPAL N 16/2014 le 10 décembre 2014 Concerne : Demande de crédit de Fr. 550'000.-- pour le renouvellement et migration de l infrastructure

Plus en détail

Module 02 - Leçon 02 : Classification des charges et des produits

Module 02 - Leçon 02 : Classification des charges et des produits Module 02 - Leçon 02 : Classification des charges et des produits En comptabilité générale les charges et les produits sont classés par nature (par exemple pour les charges : 60 Achat, 61 Services extérieurs,

Plus en détail

Dangers liés à l électricité

Dangers liés à l électricité CUSSTR : Commission Universitaire de Sécurité et Santé au Travail Romande Version 2009 Dangers liés à l électricité Vers 2009 0 Introduction Personnes habilitées à effectuer des travaux d installations

Plus en détail

Questionnaire pour définir le niveau d habilitation dont vous avez besoin selon la nouvelle norme NF C 18-510. Entrée

Questionnaire pour définir le niveau d habilitation dont vous avez besoin selon la nouvelle norme NF C 18-510. Entrée Questionnaire pour définir le niveau d habilitation dont vous avez besoin selon la nouvelle norme NF C 18-510 Entrée Vous effectuez des tâches d ordre non électrique (ex : Peinture, menuiserie, maçonnerie,

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE DE LA FOURNITURE ET DE L INSTALLATION DE L EQUIPEMENT TELEPHONIQUE DU NOUVEAU SIEGE DE L OAPI

TERMES DE REFERENCE DE LA FOURNITURE ET DE L INSTALLATION DE L EQUIPEMENT TELEPHONIQUE DU NOUVEAU SIEGE DE L OAPI Organisation Africaine de la Propriété Intellectuelle (OAPI) TERMES DE REFERENCE DE LA FOURNITURE ET DE L INSTALLATION DE L EQUIPEMENT TELEPHONIQUE DU NOUVEAU SIEGE DE L OAPI Novembre 2013 1 1- Objectifs

Plus en détail

FORUM INTERNATIONAL DE L ELECTRICITE (FINELEC) DU 29 MARS AU 1 er AVRIL 2011. PALAIS DES CONGRES DE YAOUNDE, CAMEROUN.

FORUM INTERNATIONAL DE L ELECTRICITE (FINELEC) DU 29 MARS AU 1 er AVRIL 2011. PALAIS DES CONGRES DE YAOUNDE, CAMEROUN. FORUM INTERNATIONAL DE L ELECTRICITE (FINELEC) DU 29 MARS AU 1 er AVRIL 2011. PALAIS DES CONGRES DE YAOUNDE, CAMEROUN. LES RECOMMANDATIONS ISSUES DES ATELIERS Ateliers 1.1 Création d un cadre incitatif

Plus en détail

Service des bâtiments, épuration des eaux, développement durable

Service des bâtiments, épuration des eaux, développement durable Service des bâtiments, épuration des eaux, développement durable Organisation du service Le service des bâtiments, épuration des eaux, développement durable (SBED) s occupe de la gestion administrative

Plus en détail

Réussir en électricité

Réussir en électricité CENTRE DE FORMATION D APPRENTIS DE L ÉQUIPEMENT ÉLECTRIQUE CAP PROELEC BP IEE BAC PRO ELEEC BTS Électrotechnique Installations Énergie Réseaux Réussir en électricité Entièrement dédié aux métiers de l

Plus en détail

ERDF À VOTRE SERVICE BRETAGNE

ERDF À VOTRE SERVICE BRETAGNE ERDF À VOTRE SERVICE BRETAGNE SOMMAIRE Qui est ERDF? 3 ERDF au service des clients 4 Les éléments qui composent votre installation 5 Vous souhaitez être dépanné 6 Vous emménagez dans un nouveau logement

Plus en détail

(Du 20 septembre 2006)

(Du 20 septembre 2006) SPORTS 06-018 Rapport du Conseil communal au Conseil général concernant une demande de crédit relative à la construction d une nouvelle chaufferie et l installation d une pompe à chaleur aux piscines du

Plus en détail

Mission Madagascar 2012 Compte-rendu d un projet hors du commun

Mission Madagascar 2012 Compte-rendu d un projet hors du commun Mission Madagascar 2012 Compte-rendu d un projet hors du commun Jeudi 21 avril : Arrivée à l aéroport de Tamatave vers 16h 28 Accueil et prise de contact avec : Jean Pierre, CCS Tamatave Alain Lefèvre,

Plus en détail

Communauté de communes du Pays de St Gilles Croix de Vie BP 30669 GIVRAND 85808 ST GILLES CROIX DE VIE

Communauté de communes du Pays de St Gilles Croix de Vie BP 30669 GIVRAND 85808 ST GILLES CROIX DE VIE Communauté de communes du Pays de St Gilles Croix de Vie BP 30669 GIVRAND 85808 ST GILLES CROIX DE VIE EXTENSION DU SIEGE ADMINISTRATIF (Modification de l existant et extension) CADRE DE BORDEREAU DE DECOMPOSITION

Plus en détail

Cahier des charges pour la réhabilitation électrique dans les classes de l école SALENGRO

Cahier des charges pour la réhabilitation électrique dans les classes de l école SALENGRO Cahier des charges pour la réhabilitation électrique dans les classes de l école SALENGRO Le présent marché a pour objet la réhabilitation électrique. Une précédente consultation inclus les travaux peintures

Plus en détail

Glossaire : définitions des termes utilisés dans les fiches sur les indicateurs de performance

Glossaire : définitions des termes utilisés dans les fiches sur les indicateurs de performance Glossaire : définitions des termes utilisés dans les fiches sur les indicateurs de performance Au sens des fiches de définition des indicateurs de performance : 1. Parties prenantes Autorité organisatrice

Plus en détail

Barème de facturation des raccordements au réseau public de distribution d électricité concédé à la SICAE-VS

Barème de facturation des raccordements au réseau public de distribution d électricité concédé à la SICAE-VS Barème de facturation des raccordements au réseau public de distribution d électricité concédé à la SICAE-VS Version Date d application HISTORIQUE DU DOCUMENT Nature de la modification Annule et remplace

Plus en détail

Une solution globale sur mesure pour une centrale hydraulique

Une solution globale sur mesure pour une centrale hydraulique Une solution globale sur mesure pour une centrale hydraulique La centrale de Löntsch utilise depuis 1908 l eau du lac du Klöntal. Sa dernière révision remontait à 40 ans. Pour la rénover intégralement,

Plus en détail

RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GÉNÉRAL

RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GÉNÉRAL COMMUNE DE VAL-DE-RUZ RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GÉNÉRAL à l appui d une demande d un crédit d'engagement de CHF 160'000.- pour la rénovation et l isolation des façades du bâtiment sis à l

Plus en détail

RÈGLEMENT POUR LA FOURNITURE DE GAZ

RÈGLEMENT POUR LA FOURNITURE DE GAZ Services Industriels RÈGLEMENT POUR LA FOURNITURE DE GAZ 1. Relation de distributeur à abonné Article premier. La commune de Moudon, par ses Services industriels Service du gaz appelé ci-après «le distributeur»,

Plus en détail

LA MUNICIPALITE DE FROIDEVILLE AU CONSEIL COMMUNAL

LA MUNICIPALITE DE FROIDEVILLE AU CONSEIL COMMUNAL Préavis de la Municipalité concernant une demande de crédit extrabudgétaire pour financer les travaux de construction et d aménagement d une déchèterie sur le territoire communal. No 105/2010 LA MUNICIPALITE

Plus en détail

NOUVELLE RT 2012. économies. (durables) visibles directement sur internet. MESURE, COMPTAGE & AFFICHAGE i COMMUNICANTS

NOUVELLE RT 2012. économies. (durables) visibles directement sur internet. MESURE, COMPTAGE & AFFICHAGE i COMMUNICANTS NOUVELLE RT 0 économies (durables) visibles directement sur internet MESURE, COMPTAGE & AFFICHAGE i COMMUNICANTS Mesurer, compter, afficher, le premier pas vers l économie durable Mesure, comptage & affichage

Plus en détail

N/réf. 1041 - JAM/cv V/réf. Orbe, le 25 août 2015 A rappeler dans la réponse s.v.p.

N/réf. 1041 - JAM/cv V/réf. Orbe, le 25 août 2015 A rappeler dans la réponse s.v.p. Commune d Orbe CP 32 Hôtel de Ville 1350 Orbe T +41 24 442 92 10 F +41 24 442 92 19 greffe@orbe.ch www.orbe.ch MUNICIPALITE Au Conseil communal 1350 Orbe N/réf. 1041 - JAM/cv V/réf. Orbe, le 25 août 2015

Plus en détail

SOMMAIRE PLUSIEURS TYPES DE MODULES ET DE SYSTÈMES DE MONTAGE DES CHANTIERS DE TAILLES TRÈS DIFFÉRENTES

SOMMAIRE PLUSIEURS TYPES DE MODULES ET DE SYSTÈMES DE MONTAGE DES CHANTIERS DE TAILLES TRÈS DIFFÉRENTES Ce document s adresse à l exploitant ou futur exploitant d une installation de production d électricité photovoltaïque pour lui permettre de prendre en compte les risques inhérents à cette activité, notamment

Plus en détail

rendement réel de formation et effectivite, examens et contrôles, l enseignement spécifique dans les domaines

rendement réel de formation et effectivite, examens et contrôles, l enseignement spécifique dans les domaines Centre de formation de Heftsiba 90 ans d expérience prouvée Introduction Dans un monde en constante évolution, rien ne saurait remplacer l étude. En effet, l importance des ressources humaines au sein

Plus en détail

Que faire en cas: > d un événement pouvant survenir dans votre environnement quotidien

Que faire en cas: > d un événement pouvant survenir dans votre environnement quotidien Tous droits réservés Design Spirale Communication visuelle Que faire en cas: > d un événement pouvant survenir dans votre environnement quotidien > d un événement majeur Alerte à la bombe Violentes intempéries

Plus en détail

Votre raccordement électrique

Votre raccordement électrique Votre raccordement électrique L objectif de cette brochure est de vous apporter une aide utile lors du raccordement de votre projet de construction à notre réseau de distribution. Un électricien se chargera

Plus en détail

Dossier technique du CRTA. Dossier n 1 Les performances de vos machines

Dossier technique du CRTA. Dossier n 1 Les performances de vos machines Dossier technique du CRTA Dossier n 1 Les performances de vos machines CRTA Avignon 2003 Table des matières Mesurer le rendement des machines...3 1. Taux de rendement...3 2. Méthode de calcul...3 3. Taux

Plus en détail

MUNICIPALITÉ PREAVIS N 67-2015 AU CONSEIL COMMUNAL

MUNICIPALITÉ PREAVIS N 67-2015 AU CONSEIL COMMUNAL Présidence : Groupe "Les Verts". Groupe Socialiste. MUNICIPALITÉ PREAVIS N 67-2015 AU CONSEIL COMMUNAL Groupe PLR Demande de crédit pour l'assainissement des luminaires à lampes à vapeur de mercure de

Plus en détail

MYOSOTIS. Logiciel de supervision et de conduite de réseau NC. 107/2B

MYOSOTIS. Logiciel de supervision et de conduite de réseau NC. 107/2B La protection électrique en toute sérénité MYOSOTIS NC. 107/2B Logiciel de supervision et de conduite de réseau Le logiciel MYOSOTIS permet la supervision et la conduite d'un réseau électrique d'usine

Plus en détail

Je demande à la Municipalité d étudier les points suivants :

Je demande à la Municipalité d étudier les points suivants : Commune de Lutry Direction des travaux Préavis municipal no 1190/2013 Concernant l aménagement d un trottoir le long de la route de la Conversion entre les chemins de Fénix et d Orzens et réponse à la

Plus en détail

REGIE AUTONOME INTERCOMMUNALE DE DISTRIBUTION D'EAU D'ELECTRICITE DE LA PROVINCE D'EL JADIDA R.A.D.E.E.J.

REGIE AUTONOME INTERCOMMUNALE DE DISTRIBUTION D'EAU D'ELECTRICITE DE LA PROVINCE D'EL JADIDA R.A.D.E.E.J. REGIE AUTONOME INTERCOMMUNALE DE DISTRIBUTION D'EAU D'ELECTRICITE DE LA PROVINCE D'EL JADIDA R.A.D.E.E.J. BORDEREAU DES PRIX POUR L'ETABLISSEMENT DES DEVIS DES LOTISSEMENTS,DOUARS,BRANCHEMENT BT ET BRANCHEMENT

Plus en détail

Génie climatique Production de froid Installation - Réalisation Électricité

Génie climatique Production de froid Installation - Réalisation Électricité Génie climatique Production de froid Installation - Réalisation Électricité Préambule Venir chez SE2M, c est vous faire profiter de notre expertise de plus de 10 ans d expérience dans l exercice de notre

Plus en détail

w w w. e p - p a r i s. f r

w w w. e p - p a r i s. f r www.ep-paris.fr Secteurs d Activités EP s adresse particulièrement au secteur Tertiaire. > Banques et Assurances > Cabinets d Architectes > Foncières d immobilier locatif > Sociétés de services de biens

Plus en détail

ROF 2003_096. Ordonnance. modifiant certaines dispositions relatives à la sécurité des ascenseurs. Le Conseil d Etat du canton de Fribourg

ROF 2003_096. Ordonnance. modifiant certaines dispositions relatives à la sécurité des ascenseurs. Le Conseil d Etat du canton de Fribourg Ordonnance du 1 er juillet 2003 Entrée en vigueur : 01.07.2003 modifiant certaines dispositions relatives à la sécurité des ascenseurs Le Conseil d Etat du canton de Fribourg Vu la loi fédérale du 19 mars

Plus en détail

Affaire n : 2 282 131 N/Réf : CB623/2010/272/BC/CD Rapport émis par : B. COZE Rueil-Malmaison, le 7 mars 2011

Affaire n : 2 282 131 N/Réf : CB623/2010/272/BC/CD Rapport émis par : B. COZE Rueil-Malmaison, le 7 mars 2011 BUREAU VERITAS 5 bd Marcel POURTOUT 92563 RUEIL MALMAISON CEDEX Urbania Val d Ouest 38 rue Albert Sarraut 78000 VERSAILLES Téléphone :01 47 52 49 70 Télécopie : 01 47 77 03 22 A l attention de Mme ALILI

Plus en détail

Le diagnostic en éclairage public

Le diagnostic en éclairage public Emission du 11 février 2013 S@ti TV Le diagnostic en éclairage public Intervention de M. Vincent MARCHAUT, formateur et consultant en éclairage public Présentation : Florence BONFILS, Conseiller formation

Plus en détail

Commune de Morges Règlement pour le service communal de distribution d'eau

Commune de Morges Règlement pour le service communal de distribution d'eau Commune de Morges Règlement pour le service communal de distribution d'eau Article premier - La distribution de l'eau dans la commune de Morges est régie par la loi cantonale ci-jointe du 30 novembre 1964

Plus en détail

D E S T R A VA U X & D E S PA R T I C I PAT I O N S F I N A N C I È R E S

D E S T R A VA U X & D E S PA R T I C I PAT I O N S F I N A N C I È R E S SYNDICAT INTERCOMMUNAL DE L ÉLECTRICITÉ ET DU GAZ DE L EURE GUIDE D E S T R A VA U X & D E S PA R T I C I PAT I O N S F I N A N C I È R E S S O M M A I R E 1. LES PRINCIPES GÉNÉRAUX 4 DE LA MAÎTRISE D

Plus en détail

Petit guide pratique de dépannage du système d alerte centralisée (modèles de 1980 à 1988)

Petit guide pratique de dépannage du système d alerte centralisée (modèles de 1980 à 1988) Petit guide pratique de dépannage du système d alerte centralisée (modèles de 1980 à 1988) Le système d alerte centralisée de la 928 est destiné a présenter au conducteur toute anomalie de fonctionnement

Plus en détail

CHAPITRE IV BORDEREAU DES PRIX - DETAIL ESTIMATIF

CHAPITRE IV BORDEREAU DES PRIX - DETAIL ESTIMATIF CHAPITRE IV BORDEREAU DES PRIX - DETAIL ESTIMATIF de mesure hors T.V.A. Hors Taxes 50 - DEMOLITIONS ET DEPOSES Y COMPRIS EVACUATION 50.01 Démolitions et déposes pour l'ensemble du local suivant plans de

Plus en détail