NOTE DE SYNTHESE. La proximité est l'un des axes prioritaires de la politique municipale.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "NOTE DE SYNTHESE. La proximité est l'un des axes prioritaires de la politique municipale."

Transcription

1 Ville de SAINT-BRIEUC Conseil Municipal Séance du 27 juillet Rapporteur : Mme RAULT N 4 CREATION D'UN BUREAU DE POSTE AU POINT DU JOUR PROTOCOLE D'ACCORD AVEC LA SOCIETE LOCAPOSTE RUE CELESTIN BOUGLE NOTE DE SYNTHESE Mesdames, Messieurs, La proximité est l'un des axes prioritaires de la politique municipale. Par délibérations n 1 et 2 en date du 16 décembre 2003 et n 13 en date du 20 avril 2004, le Conseil Municipal a décidé de créer un pôle de proximité dans le quartier ouest, au Point du Jour, par la réalisation d'un bureau de poste et d'une structure petite enfance comprenant une crèche, une crèche familiale, une halte-garderie, un jardin d'enfants, un relais assistantes maternelles et un atelier parents/enfants. Ce projet vient compléter les structures existantes : centre social, Protection Maternelle et Infantile, Maison des Jeunes et de la Culture du Point du Jour, associations de quartiers. Après une concertation préalable avec les comités de quartier, le secteur associatif et la Caisse d'allocations Familiales, il est apparu souhaitable de répondre favorablement à la demande de la Direction Départementale de la Poste. La Ville de SAINT-BRIEUC s'est donc engagée, pour la création de ce local, à réaliser les travaux de clos et de couvert dont le montant est estimé à H.T (coût total de l'opération). Faisant suite à une consultation, le Cabinet d'etudes FOLLEZOU a été retenu pour réaliser la mission de maîtrise d'œuvre. Les travaux d'aménagement intérieur seront à la charge de la Poste et sont estimés à H.T. Cet équipement, d'une surface utile locative de 188 m², sera construit, conformément au document technique ci-joint, sur la parcelle cadastrée AH 136 rue Célestin Bouglé. Depuis le début de l'année 2005, la Direction Locale de l'immobilier de RENNES a pris en charge la gestion des baux de la Poste qu'elle confie à une filiale de la Poste, la société LOCAPOSTE. Cette société souhaite établir contractuellement entre la Ville et elle-même un bail commercial pour une durée de neuf années à compter de la date de livraison du local par la Ville, moyennant un loyer annuel hors taxe de , taxe à la valeur ajoutée en sus. Nous vous proposons donc d'accepter la signature du protocole d'accord et ses annexes :

2 Ville de SAINT-BRIEUC Conseil Municipal Séance du 27 juillet Rapporteur : Mme RAULT N 4 CREATION D'UN BUREAU DE POSTE AU POINT DU JOUR PROTOCOLE D'ACCORD AVEC LA SOCIETE LOCAPOSTE RUE CELESTIN BOUGLE DELIBERATION Vu le Code Général des Collectivités Territoriales et plus particulièrement l'article L ; Vu la délibération n 6 du Conseil Municipal réuni le 23 décembre 2003 approuvant la désaffectation des locaux de l'école maternelle du Point du Jour ; Vu la délibération n 13 du Conseil Municipal du 20 avril 2004 décidant la réalisation d'un bureau de poste dans le pôle de proximité du Point du Jour ; Vu les statuts de la société LOCAPOSTE ayant son siège social 9 rue Georges Pitard à PARIS (75015) ; Vu l'avis formulé par les comités de quartier pour le développement d'un pôle de proximité ; Vu l'avis formulé par la Commission de l'aménagement Urbain, du Logement, de l'environnement ; Considérant que la proximité est un axe prioritaire de la politique municipale ; Considérant l'intérêt pour la Ville de SAINT-BRIEUC de s'associer à la mission de services publics de proximité de la Poste en contribuant à la réalisation d'un local dans le quartier du Point du Jour ; Considérant que cette réalisation répond à son projet de créer un véritable pôle de proximité dans ce quartier ; Considérant le protocole d'accord portant sur la réalisation et la mise à disposition d'un local destiné à une agence postale et commerciale ; Ayant entendu l'exposé de son rapporteur ; Après en avoir délibéré ;

3 LE CONSEIL MUNICIPAL, Par : 29 VOIX POUR PRESENTS : 28 0 VOIX CONTRE VOTANTS : 36 7 ABSTENTIONS EXPRIMES : 29 APPROUVE le protocole d'accord et les pièces qui lui sont annexées à contracter avec la société LOCAPOSTE pour l'occupation par la Poste d'un local situé rue Célestin Bouglé à SAINT-BRIEUC. APPUIE la Poste dans sa demande de reconduction d'aide financière auprès du Conseil Régional. AUTORISE Monsieur le Maire à signer ledit protocole d'accord.

4 PROTOCOLE D ACCORD Entre les soussignés : La Ville de Saint Brieuc, représentée par Monsieur le Maire, Bruno JONCOUR, autorisé par délibération du Conseil Municipal en date du 27 juillet D une part, La société LOCAPOSTE, Société par Actions Simplifiée en cours de formation, au capital de Euros, ayant son siège social 9 rue Georges Pitard PARIS, représentée par Monsieur François PENNES, responsable DTI Rennes. D autre part, Il a été convenu et arrêté ce qui suit : Préambule : Dans le cadre de son organisation interne et de son souhait de délocaliser le Bureau de Poste de Saint Brieuc Village, LA POSTE a recherché un bâtiment permettant d accueillir un bureau de Poste, sur l agglomération Saint Brieuc. La Ville de Saint Brieuc, propriétaire d un terrain sis rue Charles Bouglé, a proposé à LA POSTE de construire sur ce terrain un local permettant l implantation d un bureau de Poste répondant au cahier des charges de LA POSTE et de lui donner à bail. LA POSTE subroge dans tous ces droits aux présentes sa filiale LOCAPOSTE, seule habilitée aux prises à bail. Article 1- Désignation : Un immeuble à usage de bureau de Poste, d une surface d environ 188 m², situé rue Charles Bouglé, conforme aux plans ci-joints (annexes 1 et 2) et décomposé comme suit : - 1 -

5 Article 2- Conditions de prise à bail : Les parties sus mentionnées s engagent à la levée des conditions suspensives énumérées cidessous, à régulariser, au plus tard au 1 er septembre 2006, un bail commercial reprenant les clauses du projet de bail annexé aux présentes (annexe n 3). Etant ici précisé que les parties, compte tenu des activités industrielles et commerciales du preneur, entendent se soumettre à toutes les dispositions des articles L et suivants du Code de Commerce. Le preneur précise au bailleur que, conformément à un arrêté ministériel en date du 31 juillet 1992, LA POSTE est dispensée de procéder à l immatriculation de ses établissements secondaires. Le bailleur déclare en prendre acte et accepte que l établissement qui sera exploité dans l immeuble objet des présentes, ne soit pas immatriculé au Registre du Commerce et des Sociétés compétent. Par suite, les parties conviennent de se soumettre volontairement au statut des baux commerciaux résultant des articles L et suivants du Code de commerce, et tout particulièrement en ce qui concerne le droit au renouvellement du bail et à l indemnité d éviction. Condition suspensive : - réalisation des travaux conformément au descriptif et plans cijoints pour le 1 er septembre obtention d un report de la subvention permettant un démarrage des travaux du preneur au dernier trimestre 2006 Le bail Commercial sera conclu aux conditions suivantes : - LOYER : Loyer annuel, valeur date de livraison, de HT HC / an (dix huit mille huit cents euros HT HC /an) Taxe valeur ajoutée en sus Révision annuelle du loyer en fonction de l indice INSEE du coût de la construction - DUREE : Bail commercial d une durée de neuf ans. Le preneur pourra donner congé à l expiration de chaque période triennale - CHARGES : Le preneur remboursera au bailleur les charges communes. L impôt foncier sera remboursé au bailleur. - DEPOT DE GARANTIE : compte tenu de la qualité du preneur, il n est pas prévu de dépôt de garantie - MODE DE PAIEMENT : Paiement trimestriel et d avance par virement automatique. - DESTINATION DES LOCAUX : Le preneur devra occuper les lieux loués par luimême, paisiblement, conformément aux articles 1728 et 1729 du code civil, à usage commercial et pour usage de bureau de Poste et plus généralement à tous les usages relevant des activités de la Poste en application des articles 2 et 7 de la loi n du 2 juillet

6 Article 3- Prise d effet du bail commercial : Le bail commencera à courir à compter de la mise à disposition du local, soit le 1 er septembre 2006 au plus tard. Le preneur sera convoqué par lettre recommandée avec accusé de réception, aux formalités de livraison du local objet des présentes, par le bailleur, au moins quinze jours à l avance. En cas de retard dans la livraison non imputable à un cas de force majeur, le bailleur devra verser au preneur à titre de pénalité, une indemnité forfaitaire et journalière de 450 euros (quatre cent cinquante euros) exigible à compter du jour fixé pour la livraison du local soit le au plus tard. Cette indemnité s imputera, à titre de compensation, sur les premiers mois de loyers à recevoir de La Poste. Cette clause ne pourra en aucune façon être considérée comme une autorisation du preneur de différer la date de mise à disposition du local. Un état des lieux sera établi par les parties à la livraison du local. Article 4- Travaux : Le local devra être livré conformément à la note descriptive sommaire et à tableau de répartition des travaux (annexe 4 et 5) et aux plans ci-joints (annexe 1et 2). La Ville de Saint Brieuc, qui sera maître d ouvrage de l opération, s engage à réaliser l ensemble des démarches administratives préalables aux travaux, à la réalisation de ceux-ci et à la réception des travaux après achèvement. Elle fournira à LA POSTE, avant démarrage des travaux, l ensemble des CCTP et des plans d exécution pour validation. La Poste sera régulièrement tenue informée de l avancement des travaux par des comptesrendus. Des visites de chantier seront organisées par La Ville de Saint Brieuc à son initiative ou à la demande de La Poste pour s assurer de la conformité du chantier par rapport aux demandes postales. Les travaux restant à la charge de La Poste sont les aménagements de la cellule ainsi que les travaux définis dans l annexe 5. Ces travaux seront réalisés par des entreprises choisies par La Poste.. A la fin des travaux, le bailleur s engage à remettre au preneur, le DOE, le DIUO ainsi que le rapport de conformité électrique des installations. Article 5- Conditions particulières : Le local devra répondre aux obligations réglementaires en matière de sécurité et aux obligations fixées par le code du travail dans le cadre de l exercice de l activité prévue par le Preneur. Article 6 : Pour l exécution du présent acte, les parties font élection de domicile en leurs bureaux sus indiqués

7 Article 7- Le présent acte est établi en 2 exemplaires, un pour Ville de Saint Brieuc, un pour la Société LOCAPOSTE. Dont acte A Le Annexes : 1 et 2 - Plans 3 - Projet de bail 4 Descriptif sommaire du clos couvert 5 - Tableau précisant la répartition des travaux - 4 -

8 BAIL COMMERCIAL Entre les soussignés La Ville de Saint Brieuc, représentée par Monsieur le Maire, Bruno JONCOUR, autorisé par délibération du Conseil Municipal en date du 27 juillet Ci-après dénommée "Le Bailleur" D'une part Et : La société LOCAPOSTE, Société par Actions Simplifiée en cours de formation, au capital de Euros, ayant son siège social 9 rue Georges Pitard PARIS, représentée par Monsieur François PENNES, Directeur de la DTI Rennes en fonction de la délégation de pouvoir n Ci-après dénommé "Le Preneur" D'autre part PREALABLEMENT AU BAIL OBJET DES PRESENTES IL A ETE EXPOSE CE QUI SUIT : Le bailleur déclare avoir fait édifier les locaux sis rue Charles Bouglé et en être régulièrement propriétaire.

9 2 Les parties entendent expressément soumettre le présent bail à l'ensemble des dispositions des articles L et suivants du Code de commerce, et conviennent que LA POSTE bénéficiera notamment du droit au renouvellement de son bail nonobstant son statut particulier Les parties attestent que rien n'est susceptible de limiter leur capacité pour l'exécution des engagements qu'elles vont prendre. CECI EXPOSE, IL A ETE CONVENU CE QUI SUIT : Le bailleur donne à bail au preneur qui l'accepte les locaux ci-après désignés. Article 1 - Désignation Les biens immobiliers dépendant d un ensemble immobilier sis à Saint Brieuc, rue Charles Bouglé, édifiés sur un terrain cadastré section n D'une surface utile locative de 188 m² Comprenant une cellule livrée brut de béton et vitrines réalisées (conformément au document technique ci-joint Tel que lesdits biens se comportent, avec leurs aisances et dépendances, sans exception ni réserve, le preneur déclarant les avoir vus et visités en vue des présentes. Toutefois, au cas où la surface utile locative réelle s'avèrerait inférieure à celle ci-dessus stipulée, le loyer ci-après convenu sera réduit à due proportion des m² manquants, sans préjudice pour le seul preneur, au-delà d'un déficit de surface supérieur à 5 % de la surface totale promise, de la faculté de résilier le présent bail sans qu'il soit besoin d'aucune formalité judiciaire et sans indemnité en faveur du bailleur, sans préjudice de tous dommages-intérêts auxquels le preneur pourrait prétendre. Dans cette éventualité, la résiliation prendra effet à compter de la première présentation de la notification faite par le preneur au bailleur par lettre recommandée avec demande de réception, indiquant son intention de se prévaloir de la présente clause. Pour l application de la présente stipulation, la surface utile locative est réputée être égale à la Surface Hors Œuvre Nette (SHON), déduction faite des éléments structuraux (poteaux, murs de façade, refends, etc.), de tous les locaux techniques du bâtiment (chauffage, climatisation, locaux EDF, autocommutateurs, etc ), des circulations verticales et des gaines (escaliers, gaines techniques, trémies, machineries d ascenseur et de monte-charge) et de l emprise des cloisonnements.

10 3 Elle comprend donc : - les locaux classés selon leur nature d usage (usage principal, locaux techniques propres aux lieux loués (locaux informatiques, photocopieur, etc ), les surfaces annexes (stockage, salles de réunion, etc ) ; - les circulations horizontales (hall d accueil, couloirs, sas de sécurité, etc ). Pour se prévaloir de la présente stipulation, le preneur devra notifier au bailleur un relevé de la surface utile locative telle que définie ci-dessus, établi par un géomètre expert de son choix, dont les honoraires seront pris en charge par le bailleur si l étude révèle un quelconque déficit de surface des biens loués au sens ci-dessus défini, et, par le preneur dans le cas contraire. Article 2 - Destination des lieux Les lieux présentement loués sont destinés à un usage de bureau de Poste, et, plus généralement, à tous usages relevant des activités de LA POSTE en application des articles 2 et 7 de la loi n du 2 juillet Le preneur devra faire son affaire personnelle, à ses frais et risques, de l'obtention de toutes autorisations nécessaires à l exercice de son activité, ainsi que du paiement de toutes sommes, taxes, redevances, impôts et droits quelconques dont lesdites autorisations constituent le fait générateur, ainsi que des travaux en résultant, le bailleur déclarant et garantissant toutefois qu'à sa connaissance, rien dans la situation administrative et juridique de l'immeuble ne s'oppose à l'exercice de l'activité du preneur. Article 3 - Durée Le présent bail est consenti et accepté pour une durée de neuf années entières et consécutives, qui commenceront à courir le.., date de la livraison du local après passage de la commission de sécurité. Le preneur aura la faculté de résilier le présent bail à l'expiration de chaque période triennale, à charge pour lui d'en aviser le bailleur par acte extra-judiciaire au moins six mois avant l'expiration de la période en cours, les parties renonçant expressément à se prévaloir d éventuels usages locaux. Le bailleur quant à lui aura la faculté de résilier le bail, s il entend invoquer les dispositions des articles L , L et L afin de reconstruire, de surélever l immeuble existant ou d exécuter des travaux prescrits au autorisés dans le cadre d une opération de restauration immobilière. A défaut de congé, délivré dans les conditions précédemment décrites, le contrat sera tacitement reconduit, aux mêmes clauses et conditions que le bail arrivant à échéance.

11 4 Article 4 - Charges et conditions Le présent bail est consenti et accepté sous les charges et conditions ordinaires et de droit en pareille matière, et notamment sous celles suivantes que les parties s'obligent à exécuter et accomplir, savoir : 4.1. Le preneur prendra les lieux dans l'état où ils se trouveront le jour de l'entrée en jouissance, sous réserve de vérification de la contenance du local ainsi qu'il a été dit ci-dessus à l'article 1, et de la parfaite conformité aux stipulations contractuelles des travaux que le bailleur s est obligé à faire exécuter dans les lieux préalablement à l entrée en jouissance du preneur (confère document technique ci-joint), le bailleur s'obligeant à délivrer les lieux loués en état de servir à l'usage pour lequel ils ont été loués et en parfaite conformité avec les dispositions législatives et/ou réglementaires, notamment en matière de sécurité, applicables au jour de la délivrance aux lieux loués ou à l immeuble dont ils dépendent, de façon à assurer au preneur une jouissance paisible. Le bailleur veillera tout particulièrement à délivrer au preneur les lieux loués en conformité avec les dispositions de la loi n du 10 juillet 2000 et du décret n du 18 décembre 2000 relative à l activité de transfert de fonds. Cette disposition s applique pour le positionnement du trappon sur le mur latéral ainsi que pour l aménagement extérieur et l accessibilité des locaux. Le bailleur déclare que les lieux loués sont vierges de toute contamination parasitaire. Un état des lieux sera dressé contradictoirement entre le bailleur et le preneur au jour de l'entrée en jouissance. Au cas où le preneur ferait défaut, les lieux seront réputés loués en parfait d'état d'entretien et de réparations. Les frais éventuels de cet état des lieux seront partagés par moitié entre le bailleur et le preneur. 4.2 Le preneur ne devra utiliser les lieux loués qu'à l'usage ci-dessus convenu. Il devra jouir des lieux en bon père de famille et fera son affaire personnelle de tous griefs qui pourraient être faits au bailleur du fait de ses activités, de sorte que ce dernier ne soit en rien inquiété ni recherché à ce sujet Il garnira les lieux loués et les tiendra constamment garnis pendant toute la durée du bail de meubles, matériels et marchandises, en qualité et en valeur suffisantes pour répondre du paiement des loyers et de l'exécution des charges et conditions du présent bail Il maintiendra en parfait état d'entretien et de réparation les lieux loués pendant toute la durée du bail et effectuera les réparations qui pourraient être nécessaires, à l'exception des dépenses de ravalement, des réparations définies par l'article 606 du code civil, de celles qui pourraient être rendues nécessaires par vétusté, ainsi que de celles afférentes aux installations de chauffage, qui demeureront à la charge exclusive du bailleur.

12 5 En cas de changement de réglementation de sécurité ou autre, d ordre général, applicable aux lieux loués ou à l immeuble dont ils dépendent, le bailleur fera exécuter sous son entière responsabilité et à ses frais exclusifs les travaux nécessaires afin de satisfaire à l ensemble des prescriptions législatives ou réglementaires résultant de cette nouvelle réglementation. Par contre si ces changements de réglementation sont imposés du fait de l activité du bureau de Poste, les travaux seront à la charge du preneur. Il en sera de même en cas de travaux rendus nécessaires par cas de force majeure et de travaux rendus nécessaires à la suite d injonctions administratives émanant de quelque autorité que ce soit. Le preneur ne sera pas tenu de l obligation d entretien et de réparation stipulée ci-dessus au cas où l'immeuble dont dépendent les lieux loués bénéficierait des garanties résultant des articles 1792, , , et du code civil. Le bailleur déclare ne pas souscrire d assurance dommage ouvrage. Le preneur devra laisser le bailleur ou toute autre personne qu il délèguera, pénétrer dans les lieux chaque fois que cela sera nécessaire pour l entretien, les réparations et la sécurité de l immeubles. Le bailleur s'oblige à informer de toute visite 48h à l avance. Le preneur s engage à prévenir immédiatement le bailleur de toute dégradation qu il constaterait, entraînant des réparations à la charge du bailleur. Au cas où il manquerait à cet engagement, il ne pourrait réclamer aucune indemnité à la charge du bailleur en raison de ces dégradations et serait responsable envers lui de l aggravation du dommage survenue après la date à laquelle il l a constatée. Le bailleur fera son affaire personnelle de la réparation des vices et désordres relevant des garanties légales ci-dessus visées et des recours y afférents Le preneur ne pourra faire dans les lieux loués aucun changement de distribution, aucune démolition, aucun percement de murs si ce n'est avec l'autorisation expresse et écrite du bailleur. Dans le cas où cette autorisation serait accordée, ces travaux seront exécutés sous la surveillance de l'architecte du bailleur, dont les honoraires seront à la charge du preneur. Cependant, le bailleur ne pourra s'opposer sans motif légitime à l'installation d'équipements nécessaires à l'activité du preneur, notamment au regard des missions de service public dont il est investi. Le bailleur s'oblige à fournir dans les meilleurs délais tous renseignements techniques en sa possession demandés par le preneur Le preneur souffrira toutes réparations et travaux que le bailleur estimera devoir faire exécuter dans les lieux loués. Toutefois, conformément aux dispositions de l'article 1724 du code civil, si ces travaux excèdent quarante jours, le bailleur consentira une diminution de loyer au-delà de cette date, au prorata de la durée des travaux et des surfaces de la jouissance desquelles le preneur aura été privé du fait des travaux.

13 6 Le bailleur s'efforcera en tout état de cause de faire en sorte à apporter le minimum de trouble à la jouissance paisible du preneur Au jour du départ effectif du preneur des lieux loués, le bailleur accèdera à la propriété de tous embellissements, améliorations installations et équipements présentant le caractère d immeubles par destination exécutés par le preneur dans les lieux loués postérieurement à sa prise de possession, sans qu aucune indemnité ne soit due à ce dernier de ce chef, le bailleur renonçant d ores et déjà à la remise des lieux en leur état initial. Par dérogation à ce qui précède, le preneur pourra reprendre la possession des éléments d équipement informatique et de sécurité (caméras, etc ), à charge pour lui d effectuer les travaux de remise en état qui s avèreraient nécessaires de ce fait Le preneur supportera à compter de l'entrée en jouissance toutes les charges de ville et de police auxquelles les locataires sont ordinairement tenus et se soumettra à toutes les règles administratives régissant son activité, de sorte que le bailleur ne soit en rien inquiété ni recherché à ce sujet Le preneur fera son affaire personnelle des abonnements aux fluides qui lui sont nécessaires ainsi que de son installation téléphonique, et assumera les taxes et redevances afférentes à ces abonnements et à ses consommations personnelles, de sorte que le bailleur ne soit en rien inquiété ni recherché à ce sujet. Etant ici précisé que les frais de branchements, si ces derniers s avèrent nécessaires, seront à la charge du Bailleur Le preneur prendra toutes précautions nécessaires pour l'exercice de son activité ne puisse nuire en quoi que ce soit à l'entretien, à la tranquillité, à la qualité et au bon aspect de l'immeuble ; il s'interdit notamment toute surcharge des planchers, étant ici précisé que la surcharge admissible est de...kg/m² Il se conformera au règlement de jouissance de l'immeuble et au règlement de copropriété s'il en existe un, de sorte que le Bailleur ne soit en rien inquiété ni recherché à ce sujet Il ne pourra prétendre à aucune réduction de loyer ni indemnité en cas de suppression temporaire ou réduction des services collectifs de l'immeuble, tels que l'eau, l'électricité, le chauffage, la climatisation, les ascenseurs, etc..., sauf faute lourde du Bailleur Il pourra installer à ses frais une enseigne sur l'immeuble, sous réserve d'obtention des autorisations nécessaires Le bailleur s'engage à une obligation de confidentialité sur les modalités d'utilisation de l'immeuble par le preneur. Notamment, et à l'exception des communications de documents et informations aux entreprises ou intervenants appelés à effectuer des travaux dans l'immeuble, aucun document ou information ne pourra être communiqué par le bailleur à une tierce personne sans l'autorisation préalable, écrite et explicite du preneur.

14 7 Article 5 - Loyer Le présent bail est consenti moyennant un loyer annuel hors taxes de (dix huit mille huit cents euros), taxe à la valeur ajoutée en sus. Le bailleur s engage expressément à opter pour l assujettissement à la taxe sur la valeur ajoutée du loyer ci-dessus fixé afférent au locaux loués. Le preneur s engage en conséquence à rembourser au bailleur, en sus du loyer, le montant de la TVA qui figurera sur les factures de loyer. Le loyer sera payable trimestriellement et d'avance, par virement à la Trésorerie principale de Saint Brieuc Municipale et la première fois le Le bailleur devra adresser au preneur la facture correspondante, le 1 er jour du trimestre précédent le trimestre à échoir. A défaut d'avoir respecté ce délai, il ne pourra exiger du preneur aucune pénalité ni indemnité quelconque pour paiement tardif. Le loyer ci-dessus convenu sera réajusté de plein droit chaque année, à la date anniversaire de la prise d'effet du bail, en fonction de la variation de l'indice INSEE du coût de la construction. Sera retenu comme indice initial le dernier indice publié le jour de la prise d'effet du bail, soit...(l indice ne peut être précisé que si le bail n est pas assorti de conditions suspensives et prend effet immédiatement). L'indice à lui comparer pour le calcul de l'actualisation sera celui du trimestre anniversaire, et ce, chaque année jusqu'en fin de bail. En cas de cessation de publication ou de disparition de l'indice choisi, il appartiendra aux parties de déterminer conventionnellement un indice de remplacement. A défaut d'accord entre les parties, cet indice de remplacement sera déterminé par Monsieur le Président du Tribunal de Grande Instance statuant en référé à la requête de plus diligente des parties, les frais afférents à cette saisine étant partagés par moitié entre bailleur et preneur. Il est ici précisé que la présente clause constitue une indexation conventionnelle et ne se réfère en rien à la révision triennale légale prévue par les articles L et L du Code de commerce. Tout retard de paiement, après mise en demeure restée sans effet pendant un délai de un mois donnera lieu de plein droit à paiement d'un intérêt au profit du Bailleur au taux annuel de 10 %, tout mois commencé étant dû en entier, qui s'ajoutera au loyer du trimestre suivant, sans préjudice des dispositions de la clause résolutoire ci-après, et sans que la présente clause puisse valoir de la part du bailleur octroi de délais de règlement. Article 6 Charges En sus du loyer stipulé, le preneur remboursera au bailleur ou règlera directement aux fournisseurs la quote-part à charge des lieux loués des prestations communes, taxes locatives,

15 8 fournitures individuelles, frais de gestion, dépenses nécessaires au fonctionnement courant, à la propreté, à l entretien et aux réparations, à l exception de celles visées à l article 4.4. cidessus qui demeureront à la charge du bailleur. Il est également convenu que le bailleur conservera à sa charge tout impôt qui viendrait à être créé sur l'immeuble dont dépendent les lieux loués ou sur ces derniers et dont le redevable légal serait le bailleur. A chaque échéance trimestrielle, le preneur versera en même temps que le loyer une provision pour charges ou s acquittera directement des sommes dues aux fournisseurs à leur exacte échéance. A la clôture de chaque exercice annuel, le montant des provisions versées sera régularisé en fonction de l'arrêté de compte des charges annuelles, qui sera communiqué au preneur, qui pourra en outre se faire communiquer tous justificatifs, que le bailleur s'oblige d'ores et déjà à lui fournir, comme à l'autoriser à consulter en ses bureaux les pièces comptables afférentes à l'immeuble dont dépendent les lieux loués. Article 7 - Impôts et Taxes Le preneur acquittera ses contributions personnelles et mobilières, taxes professionnelles, taxes locatives et autres relativement à son activité, ainsi que toutes taxes ordinairement à la charge des locataires. Article 8 - Assurances Le preneur déclare faire son affaire personnelle de la couverture des risques incendie, explosion, risques électriques, dégâts des eaux, vol, dégradation.. et du paiement régulier des primes y afférentes. Pour cela, il fournira une copie de l attestation d assurance. Il fera également son affaire personnelle de tous dommages causés aux aménagements qu il effectuera dans les locaux donnés à bail ainsi que ceux dont il sera détenteur à quelque titre que ce soit. Il assurera les risques propres à son exploitation, auprès d une compagnie notoirement solvable. Il fera garantir les conséquences pécuniaires des responsabilités qu il pourrait encourir à l égard des voisins et des tiers en général. Article 9 - Cession - Sous-location 9.1. Le preneur ne pourra céder son droit au présent bail sans le consentement exprès et par écrit du bailleur, lequel ne pourra s'y opposer sans motif légitime. Toutefois, par dérogation à ce qui précède, le preneur pourra céder librement son droit à toute filiale de LA POSTE ou à toute société du groupe "LA POSTE" au sens de l'article 3 du décret n du 12 décembre Toute cession devra avoir lieu par acte notarié ou sous seing privé, auquel le bailleur sera appelé à intervenir.

16 9 Toutefois, en cas de cession librement autorisée comme il est dit ci-dessus, le bailleur renonce d ores et déjà formellement à intervenir à l'acte, le preneur devant cependant lui notifier le projet de cession par acte extra-judiciaire ou lettre recommandée avec demande d'avis de réception et accomplir les formalités prescrites par l article 1690 du code civil dès régularisation de la cession Le preneur ne pourra sous-louer, totalement ou partiellement les locaux objet du présent bail sans le consentement exprès et par écrit du bailleur, lequel ne pourra s'y opposer sans motif légitime. Toutefois, par dérogation à ce qui précède, le preneur pourra sous-louer librement tout ou partie des lieux loués à toute filiale de LA POSTE ou à toute société du groupe "LA POSTE" au sens de l'article 3 du décret n du 12 décembre Toute sous-location devra avoir lieu par acte notarié ou sous seing privé, auquel le bailleur sera appelé à intervenir. Toutefois, en cas de sous-location librement autorisée comme il est dit ci-dessus, le bailleur renonce d ores et déjà formellement à intervenir à l'acte, le preneur devant cependant lui notifier le projet de sous-location par acte extra-judiciaire ou lettre recommandée avec demande d'avis de réception et accomplir les formalités prescrites par l article 1690 du code civil dès la régularisation de l acte de sous-location. Article 10 - Dépôt de garantie Compte tenu de la solvabilité notoire du Preneur, aucun dépôt de garantie n'est versé au Bailleur. Article 11 - Restitution des lieux en fin de bail Lors de l'expiration du bail, le preneur devra justifier préalablement à son déménagement du paiement des contributions à sa charge, ainsi que du paiement du loyer et des charges. Il devra restituer les lieux en fin de bail en état d usage et en bon état de réparations locatives au sens du présent bail. A cet égard, il sera procédé trois mois au moins avant l'expiration du bail, à un état des lieux contradictoire qui comportera le relevé des remises en état se révélant nécessaires incombant au preneur, qui devront être exécutées avant l'expiration du bail. Le preneur devra remettre les clés au bailleur lors de son départ. Cette remise ne portera pas atteinte aux droits du bailleur de recouvrer contre le locataire toute somme dont ce dernier pourrait être tenu, mais elle transfèrera de plein droit au bailleur la responsabilité de la garde des lieux. Article 12 - Modifications Toute modification du présent bail ne pourra résulter que d'un avenant aux présentes ou d'un échange de lettres.

17 10 Article 13 - Clause résolutoire Dans le cas où le preneur manquerait à une seule de ses obligations, notamment pour défaut de paiement d un seul terme du loyer à son échéance ou pour usage des locaux contrairement à la destination prévue au présent contrat, le bailleur se réserve le droit de résilier de plein droit le bail après une mise en demeure par exploit d huissier restée infructueuse. L éxécution postérieure des ses obligations par le preneur ne suspend nullement la possibilité réservée au bailleur d exercer cette faculté de résiliation. Dans le cas où le preneur refuserait de quitter les lieux, il sera procédé à son expulsion par application d une ordonnance du juge des référés rendue exécutoire. Le preneur sera redevable de l ensemble des frais d actes engagés par le bailleur pour le recouvrement des sommes qui lui sont dues. Article 14 - Frais Enregistrement - Election de domicile Les frais, droits et honoraires des présentes, ainsi que ceux qui en seraient la suite ou la conséquence, seront à la charge du preneur, qui s'y oblige expressément. Les frais d enregistrement seront à la charge de celle des parties qui souhaiterait faire procéder à cette formalité. Pour l'exécution des présentes et de leurs suites, les parties font élection de domicile : - Le bailleur en son siège social ; - Le preneur dans les lieux loués. Fait à : Le : En trois exemplaires originaux, dont un remis à chacune des parties et le troisième destiné le cas échéant à l enregistrement. Le Bailleur Le Preneur

N Rue Commune Etage Bâtiment Porte. Dépendances dont le locataire a la jouissance exclusive

N Rue Commune Etage Bâtiment Porte. Dépendances dont le locataire a la jouissance exclusive CONTRAT DE LOCATION MEUBLEE Entre les soussignés, M., Mme, Mlle (nom, prénom, adresse) désigné(s) ci-après le bailleur et M., Mme, Mlle (nom, prénom, adresse) désigné(s) ci-après le preneur il a été convenu

Plus en détail

Ci-après désigné «le preneur» ET : Cas de figure : M.., demeurant

Ci-après désigné «le preneur» ET : Cas de figure : M.., demeurant CONVENTION DE LOCATION AUX FINS D UN HEBERGEMENT TEMPORAIRE (convention tripartite entre un bailleur privé 1 fournissant le logement, le logeur 2 tenu de l obligation d hébergement, et l occupant hébergé)

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REGION LANGUEDOC - ROUSSILLON DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL Réunion du 22 juillet 2005 N 01.42 LISTE DES EMPLOIS POUVANT BÉNÉFICIER D'UN LOGEMENT DE FONCTION Vu le Code Général des Collectivités Territoriales

Plus en détail

CONTRAT DE LOCATION MEUBLÉ

CONTRAT DE LOCATION MEUBLÉ CONTRAT DE LOCATION MEUBLÉ Rappel des dispositions légales : loi nº 2005-32 du 18 janvier 2005 art. 115 Journal Officiel du 19 janvier 2005, art. L. 632-1 du Code de le construction et de l'habitation

Plus en détail

BAIL COMMERCIAL SOUMIS AUX ARTICLES L.145-1 ET SUIVANTS DU CODE DE COMMERCE ET DES DISPOSITIONS NON CODIFIEES DU DECRET DU 30/09/1953

BAIL COMMERCIAL SOUMIS AUX ARTICLES L.145-1 ET SUIVANTS DU CODE DE COMMERCE ET DES DISPOSITIONS NON CODIFIEES DU DECRET DU 30/09/1953 BAIL COMMERCIAL SOUMIS AUX ARTICLES L.145-1 ET SUIVANTS DU CODE DE COMMERCE ET DES DISPOSITIONS NON CODIFIEES DU DECRET DU 30/09/1953 Entre les soussigné(e)s : Acquéreur : D une part, Ci-après dénommé(e)

Plus en détail

CONVENTION DE LOCATION

CONVENTION DE LOCATION CONVENTION DE LOCATION ANNEXE PROJET ENTRE LES SOUSSIGNES : HABITAT SUD DEUX SEVRES» dont le siège est à NIORT, 8 Rue François Viète, représenté par son Directeur Général, Monsieur Philippe VARENNE, Et,

Plus en détail

CONTRAT DE LOCATION Articles 1714 à 1751 du Code Civil. Entre les soussignés :... Dénommé ci-après, le BAILLEUR Et :...

CONTRAT DE LOCATION Articles 1714 à 1751 du Code Civil. Entre les soussignés :... Dénommé ci-après, le BAILLEUR Et :... CONTRAT DE LOCATION Articles 1714 à 1751 du Code Civil BOX AUTOMOBILE N.. / NIVEAU.. Entre les soussignés : Dénommé ci-après, le BAILLEUR Et : IL A ETE CONVENU ET ARRETE CE QUI SUIT : Dénommé ci-après,

Plus en détail

CONTRAT DE LOCATION MEUBLÉE Résidence principale du locataire

CONTRAT DE LOCATION MEUBLÉE Résidence principale du locataire CONTRAT DE LOCATION MEUBLÉE Résidence principale du locataire ENTRE LES SOUSSIGNÉS né(e) le à éventuellement représenté(e) par. Ci-après dénommé(e) «Le bailleur» d une part, & né(e) le. à. né(e) le. Ci-après

Plus en détail

Bail de location d un emplacement de stationnement

Bail de location d un emplacement de stationnement Soumis aux dispositions des articles 1709 et suivants du Code civil Entre les soussignés : Propriétaire bailleur : Nom et prénom : Demeurant : Téléphone / E-mail : Dénommé(s) ci-après «BAILLEUR», (au singulier)

Plus en détail

Contrat de location meublé (résidence principale du locataire)

Contrat de location meublé (résidence principale du locataire) Contrat de location meublé (résidence principale du locataire) Le présent contrat de location meublée, consenti à titre de résidence principale, est régi par les dispositions impératives de l'article L

Plus en détail

B. I. L. BÂTIMENT INDUSTRIEL LOCATIF

B. I. L. BÂTIMENT INDUSTRIEL LOCATIF B. I. L. BÂTIMENT INDUSTRIEL LOCATIF Zone industrielle 2 rue Gustave Eiffel 60800 Crépy-en-Valois B. I. L. BÂTIMENT INDUSTRIEL LOCATIF PRÉSENTATION GÉNÉRALE LOCALISATION Dans la Zone industrielle de Crépy-en-Valois,

Plus en détail

La Commune de Gaillac, représentée par Michèle RIEUX, Maire. Et la S.A.R.L. SDME, représentée par Mesdames SOUSA Estelle et DEGUILHEM Marie-Claire

La Commune de Gaillac, représentée par Michèle RIEUX, Maire. Et la S.A.R.L. SDME, représentée par Mesdames SOUSA Estelle et DEGUILHEM Marie-Claire ENTRE LES SOUSSIGNÉS La Commune de Gaillac, représentée par Michèle RIEUX, Maire Ci-après dénommer le bailleur Et la S.A.R.L. SDME, représentée par Mesdames SOUSA Estelle et DEGUILHEM Marie-Claire Ci-après

Plus en détail

BAIL COMMERCIAL. Ci-après dénommée «le Preneur» D autre part

BAIL COMMERCIAL. Ci-après dénommée «le Preneur» D autre part BAIL COMMERCIAL Soumis au statut des baux commerciaux tel que résultant des parties législative et réglementaire du livre premier titre IV chapitre V du code de commerce et à toute législation sur les

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE DEPARTEMENT DES YVELINES. CONTRAT DE LOCATION A USAGE D HABITATION 86 av de Paris 78000 VERSAILLES

REPUBLIQUE FRANCAISE DEPARTEMENT DES YVELINES. CONTRAT DE LOCATION A USAGE D HABITATION 86 av de Paris 78000 VERSAILLES REPUBLIQUE FRANCAISE DEPARTEMENT DES YVELINES CONTRAT DE LOCATION A USAGE D HABITATION 86 av de Paris 78000 VERSAILLES ENTRE LES SOUSSIGNES: M. Salvador MUNOZ ZARATE Demeurant : Reinekamp 6, 30880 Laatzen

Plus en détail

Bail à usage d emplacement De stationnement

Bail à usage d emplacement De stationnement Bail à usage d emplacement De stationnement Article 1714 et suivants du code civil Exclu de la loi du 6 juillet 1989 modifiée ENTRE LES SOUSSIGNÉS, DÉNOMMÉS «LE BAILLEUR» Et «LE LOCATAIRE», LOCAUX LOUES

Plus en détail

Vu la Constitution, notamment son article 26,

Vu la Constitution, notamment son article 26, Loi n 6-79 organisant les rapports contractuels entre les bailleurs et les locataires des locaux d'habitation ou à usage professionnel promulguée par le Dahir n 1-80-315 (17 safar 1401) (B.O. 21 janvier

Plus en détail

annexe 4 Modèles de convention d occupation précaire 1. Convention d hébergement ENTRE L HÉBERGEANT ET L HÉBERGÉ ENTRE LES SOUSSIGNÉS :

annexe 4 Modèles de convention d occupation précaire 1. Convention d hébergement ENTRE L HÉBERGEANT ET L HÉBERGÉ ENTRE LES SOUSSIGNÉS : annexe 4 Modèles de convention d occupation précaire 1. Convention d hébergement ENTRE L HÉBERGEANT ET L HÉBERGÉ CAS DE FIGURE Le propriétaire des locaux frappés d un arrêté de police tenu à l obligation

Plus en détail

CONTRAT DE LOCATION LOCAUX VACANTS

CONTRAT DE LOCATION LOCAUX VACANTS CONTRAT DE LOCATION LOCAUX VACANTS D après la loi n 89-462 du 6 juillet 1989 (JO 08/07 /89) modifiée par la loi du 21 juillet 1994 (JO 24/07/94) Le présent contrat de location est composé: d'une première

Plus en détail

BAIL COMMERCIAL DE BIENS IMMOBILIERS MEUBLES DANS UNE RESIDENCE AVEC SERVICES SOUMIS AUX ARTICLES L. 145-1 ET SUIVANTS DU CODE DE COMMERCE ET DES

BAIL COMMERCIAL DE BIENS IMMOBILIERS MEUBLES DANS UNE RESIDENCE AVEC SERVICES SOUMIS AUX ARTICLES L. 145-1 ET SUIVANTS DU CODE DE COMMERCE ET DES Résidence «Saint Pierre» - Bail commercial page 1 BAIL COMMERCIAL DE BIENS IMMOBILIERS MEUBLES DANS UNE RESIDENCE AVEC SERVICES SOUMIS AUX ARTICLES L. 145-1 ET SUIVANTS DU CODE DE COMMERCE ET DES DISPOSITIONS

Plus en détail

LOCAL COMMERCIAL 16 RUE JEANNE D'ARC CONVENTION D'OCCUPATION DU DOMAINE PUBLIC DE LA VILLE

LOCAL COMMERCIAL 16 RUE JEANNE D'ARC CONVENTION D'OCCUPATION DU DOMAINE PUBLIC DE LA VILLE LOCAL COMMERCIAL 16 RUE JEANNE D'ARC CONVENTION D'OCCUPATION DU DOMAINE PUBLIC DE LA VILLE SERVICE DES AFFAIRES FONCIERES ET DOMANIALES ENTRE : La Ville de ROUEN représentée par Monsieur Edgar MENGUY,

Plus en détail

BAIL A LOYER (DROIT COMMUN)

BAIL A LOYER (DROIT COMMUN) BAIL A LOYER (DROIT COMMUN) LE PRESENT CONTRAT DE BAIL A LOYER EST ETABLI ENTRE : SARL GREEN HILL Représenté par Jean-Philippe COURTEL 34, bd de Grand Case 97150 SAINT MARTIN Cell :0690.22.21.20 jpcourtel@hotmail.com

Plus en détail

BAIL COMMERCIAL TYPE EN APPLICATION DU DECRET DU 30-09-1953 ET DES TEXTES SUBSEQUENTS DE BIENS IMMOBILIERS

BAIL COMMERCIAL TYPE EN APPLICATION DU DECRET DU 30-09-1953 ET DES TEXTES SUBSEQUENTS DE BIENS IMMOBILIERS BAIL COMMERCIAL TYPE EN APPLICATION DU DECRET DU 30-09-1953 ET DES TEXTES SUBSEQUENTS DE BIENS IMMOBILIERS EH PAD E VIAN LES BA IN S ENTRE LES SOUSSIGNES : Monsieur Madame. demeurant.. Ci-après désigné

Plus en détail

Contrat de bail de parking et garage

Contrat de bail de parking et garage Contrat de bail de parking et garage CONTRAT DE BAIL DE PARKING ET GARAGE 2/7 Bail de parking et garage entre (nom(s), prénom(s), adresse, raison sociale, siège social) : 1... Soussigné(e)(s) de première

Plus en détail

CONVENTION D OCCUPATION PRIVATIVE DU DOMAINE PUBLIC COMMUNAL OCCUPATION D EMPLACEMENTS DE STATIONNEMENT - PARKING CHARAIRE

CONVENTION D OCCUPATION PRIVATIVE DU DOMAINE PUBLIC COMMUNAL OCCUPATION D EMPLACEMENTS DE STATIONNEMENT - PARKING CHARAIRE CONVENTION D OCCUPATION PRIVATIVE DU DOMAINE PUBLIC COMMUNAL OCCUPATION D EMPLACEMENTS DE STATIONNEMENT - PARKING CHARAIRE Entre les soussignés : La commune de SCEAUX, sise 122 rue Houdan, 92331 SCEAUX

Plus en détail

BAIL COMMERCIAL. Résidence de tourisme 4 étoiles «FONT BLANCHE» à VARS LES CLAUX 05560. Mr et /ou Mme... Demeurant à...

BAIL COMMERCIAL. Résidence de tourisme 4 étoiles «FONT BLANCHE» à VARS LES CLAUX 05560. Mr et /ou Mme... Demeurant à... BAIL COMMERCIAL Résidence de tourisme 4 étoiles «FONT BLANCHE» à VARS LES CLAUX 05560 ENTRE LES SOUSSIGNÉS Mr et /ou Mme... Demeurant à...... Ci-après dénommée «Le BAILLEUR» d'une part, ET LA SOCIETE SOFIMONT

Plus en détail

ENTRE LES SOUSSIGNES,

ENTRE LES SOUSSIGNES, CONVENTION PORTANT MISE A DISPOSITION au profit de l INSTITUT des ETUDES AVANCEES de Nantes des locaux de bureaux situé 5 Allée Jacques Berque à Nantes ENTRE LES SOUSSIGNES, Nantes Métropole Communauté

Plus en détail

LES CONDITIONS GÉNÉRALES DU CONTRAT

LES CONDITIONS GÉNÉRALES DU CONTRAT LES CONDITIONS GÉNÉRALES DU CONTRAT 1) DUREE DU CONTRAT Le bail est consenti pour une durée au moins égale à TROIS ANS si le bailleur est une personne physique ou une société civile familiale. Le bail

Plus en détail

IL A ÉTÉ CONVENU CE QUI SUIT :

IL A ÉTÉ CONVENU CE QUI SUIT : GUIDE DE L HÉBERGEMENT ET DU LOGEMENT L occupant hébergé Ci-après désigné par les mots «L occupant hébergé» IL A ÉTÉ CONVENU CE QUI SUIT : CONDITIONS PARTICULIERES Article 1 - Objet de la convention La

Plus en détail

Contrat de location - logement non meublé

Contrat de location - logement non meublé Page 1 sur 7 Contrat de location - logement non meublé Loi n 89-462 du 6 juillet 1989, modifiée par la loi n 94-624 du 21 juillet 1994 et par la loi n 2002-73 du 18 janvier 2002 Entre les soussignés, M

Plus en détail

BAIL COMMERCIAL LOGEMENT MEUBLE SPECIMEN. Avec la faculté de se substituer ultérieurement à toute personne physique ou morale.

BAIL COMMERCIAL LOGEMENT MEUBLE SPECIMEN. Avec la faculté de se substituer ultérieurement à toute personne physique ou morale. Entre les soussignés : BAIL COMMERCIAL LOGEMENT MEUBLE BAIL COMMERCIAL DE BIENS IMMOBILIERS POUR LE LOGEMENT «PERSONNES AGEES» Société intervenant à l acte :... Civilité :... Nom :... Prénom :... Code

Plus en détail

Garanties diverses fournies par le crédit- preneur

Garanties diverses fournies par le crédit- preneur Garanties diverses fournies par le crédit- preneur 1.- Cautionnement solidaire par la société Est à l'instant intervenu aux présentes :, agissant ici au nom et en sa qualité de président de la société

Plus en détail

CONVENTION DE MISE A DISPOSITION DE LOCAUX APPARTENANT AU DOMAINE PRIVE DEPARTEMENTAL

CONVENTION DE MISE A DISPOSITION DE LOCAUX APPARTENANT AU DOMAINE PRIVE DEPARTEMENTAL CONVENTION DE MISE A DISPOSITION DE LOCAUX APPARTENANT AU DOMAINE PRIVE DEPARTEMENTAL ENTRE : Le Département des YVELINES représenté par M. Le Président du Conseil Général, spécialement autorisé à intervenir

Plus en détail

Contrat de bail commercial

Contrat de bail commercial Lettres & contrats pour les entrepreneurs indépendants Louer Contrat de bail commercial Un contrat de bail commercial ne doit pas nécessairement être aussi étendu qu on le croit généralement. En effet,

Plus en détail

BAIL COMMERCIAL Accompagnant l achat d un appartement Dans la Résidence VILLA GARBO-CANNES

BAIL COMMERCIAL Accompagnant l achat d un appartement Dans la Résidence VILLA GARBO-CANNES BAIL COMMERCIAL Accompagnant l achat d un appartement Dans la Résidence VILLA GARBO-CANNES ENTRE LES SOUSSIGNES : Le propriétaire (ou à défaut la Société) : demeurant : Ci-après dénommé «le BAILLEUR»,

Plus en détail

COMMISSION PERMANENTE

COMMISSION PERMANENTE Délibération affichée, rendue exécutoire, après transmission au Contrôle de la Légalité le : 27/02/13 AR n : A078-227806460-20130222-69051-DE-1-1_0 REPUBLIQUE FRANÇAISE CONSEIL GENERAL DES YVELINES 2013-CP-4500.1

Plus en détail

Nantes Métropole Communauté Urbaine, représentée par Monsieur Jean-Pierre FOUGERAT, Vice-président, dûment à cet effet par délibération en date du

Nantes Métropole Communauté Urbaine, représentée par Monsieur Jean-Pierre FOUGERAT, Vice-président, dûment à cet effet par délibération en date du Page 1 / 5 Convention portant mise à disposition au profit de la Maison de l Emploi de la Métropole Nantaise de locaux situés 8 rue d Angleterre à Nantes : le Nouveau Malakoff ENTRE LES SOUSSIGNES : Nantes

Plus en détail

MANDAT DE GESTION CEGEREM Sérénité

MANDAT DE GESTION CEGEREM Sérénité MANDAT DE GESTION CEGEREM Sérénité Mandat n ENTRE LES SOUSSIGNES : 1 ) La Société D'UNE PART, Ci-après dénommée «le Mandant» ET : 2 ) La Société CEGEREM, société par actions simplifiée au capital de 100

Plus en détail

Lieudit «LE BOIS GAST»

Lieudit «LE BOIS GAST» C est par le bien faire que se crée le bien-être RESIDENCE EHPAD LA VILLA DU CHENE D OR Lieudit «LE BOIS GAST» Rue du Général de Gaulle 53 960 BONCHAMP-LES LES-LAVAL LAVAL BAIL COMMERCIAL Coordonnées de

Plus en détail

BAIL COMMERCIAL MEUBLÉ

BAIL COMMERCIAL MEUBLÉ Hôtels et Résidences BAIL COMMERCIAL MEUBLÉ «VITTEL Les COLONIES» APPARTEMENT N : PARKING N.. ENTRE Les Soussignés Monsieur (et, ou) Madame :.. Demeurant à : Rue ou lieu dit : Tél domicile :. Bureau :..

Plus en détail

MARIGNAN AVOCATS NEWSLETTER BAUX COMMERCIAUX

MARIGNAN AVOCATS NEWSLETTER BAUX COMMERCIAUX MARIGNAN AVOCATS NEWSLETTER BAUX COMMERCIAUX APPORTS DE LA LOI DU 18 JUIN 2014, DITE «LOI PINEL» ET DE SON DÉCRET D APPLICATION novembre 2014 Newsletter Baux Commerciaux La loi relative à l artisanat,

Plus en détail

BAIL D APPARTEMENT M...... domicilié à... IL A ETE CONVENU CE QUI SUIT :

BAIL D APPARTEMENT M...... domicilié à... IL A ETE CONVENU CE QUI SUIT : BAIL D APPARTEMENT Entre les soussignés : M.. domicilié à Tél... dénommé le «Bailleur», ET M...... domicilié à Tél.. dénommé le «Preneur». IL A ETE CONVENU CE QUI SUIT : Article 1 Objet Par la présente,

Plus en détail

Sont convenus de ce qui suit: Article 1. M. MARTINET Vincent est autorisé(e) à occuper le logement ci-après désigné.

Sont convenus de ce qui suit: Article 1. M. MARTINET Vincent est autorisé(e) à occuper le logement ci-après désigné. 47, rue de Cochet - 91510 LARDY : 01.64.59.25.20 : 01.60.82.23.42 : 0912276e@ac-versailles.fr Site : http://www.clg-tillion-lardy.ac-versailles.fr/ CONVENTION D OCCUPATION PRECAIRE D UN LOGEMENT VACANT

Plus en détail

BAIL COMMERCIAL LOGEMENT MEUBLE

BAIL COMMERCIAL LOGEMENT MEUBLE bail commercial BAIL COMMERCIAL LOGEMENT MEUBLE BAIL COMMERCIAL DE BIENS IMMOBILIERS POUR LE LOGEMENT «PERSONNES AGEES» Entre les soussignés : Société intervenant à l acte :... Civilité :... Nom :... Prénom

Plus en détail

M... propriétaire, ... ..., ...

M... propriétaire, ... ..., ... Contrat de location I. Identification des parties Bailleur(s) M.... propriétaire, demeurant à... dénommé(s) au présent acte le(s) bailleur(s). Locataire(s) L association ou l organisme..., dont le siège

Plus en détail

IMMEUBLE COMMUNAL 20 RUE LETHUILLIER PINEL ROUEN ATHLETIC CLUB CONVENTION DE MISE A DISPOSITION

IMMEUBLE COMMUNAL 20 RUE LETHUILLIER PINEL ROUEN ATHLETIC CLUB CONVENTION DE MISE A DISPOSITION IMMEUBLE COMMUNAL 20 RUE LETHUILLIER PINEL ROUEN ATHLETIC CLUB CONVENTION DE MISE A DISPOSITION SERVICE DES AFFAIRES FONCIERES ET DOMANIALES ENTRE : La Ville de ROUEN représentée par Monsieur Edgar MENGUY,

Plus en détail

CONVENTION DE MISE A DISPOSITION DE LOCAUX APPARTENANT AU DOMAINE PRIVE DEPARTEMENTAL

CONVENTION DE MISE A DISPOSITION DE LOCAUX APPARTENANT AU DOMAINE PRIVE DEPARTEMENTAL CONVENTION DE MISE A DISPOSITION DE LOCAUX APPARTENANT AU DOMAINE PRIVE DEPARTEMENTAL ENTRE : 1) Le Département des YVELINES représenté par M. Le Président du Conseil Général, spécialement autorisé à intervenir

Plus en détail

LOCATION A USAGE EXCLUSIVEMENT PROFESSIONNEL BAIL PORTANT SUR DES LOCAUX VACANTS

LOCATION A USAGE EXCLUSIVEMENT PROFESSIONNEL BAIL PORTANT SUR DES LOCAUX VACANTS Immeuble sis à Rue N LOCATION A USAGE EXCLUSIVEMENT PROFESSIONNEL BAIL PORTANT SUR DES LOCAUX VACANTS ENTRE LES SOUSSIGNES : La Société Civile Immobilière. SCI au capital de.. Immatriculée au RCS de. dont

Plus en détail

Il a été établi ainsi qu il suit les conditions du bail commercial, objet des présentes :

Il a été établi ainsi qu il suit les conditions du bail commercial, objet des présentes : MACON Immeuble Le Panorama 1 BAIL COMMERCIAL DE LOCATION MEUBLEE Soumis au Décret N 53-960 du 30 Septembre 1953 MODELE A ANNEXER AU CONTRAT DE RESERVATION ENTRE LES SOUSSIGNES Ci-après dénommé «Le Bailleur»

Plus en détail

IMMEUBLE COMMUNAL DOMAINE PUBLIC DE LA VILLE CONVENTION DE MISE A DISPOSITION

IMMEUBLE COMMUNAL DOMAINE PUBLIC DE LA VILLE CONVENTION DE MISE A DISPOSITION Projet SASP FCR 1899 IMMEUBLE COMMUNAL DOMAINE PUBLIC DE LA VILLE CONVENTION DE MISE A DISPOSITION ENTRE LES SOUSSIGNES : - La Ville de ROUEN, représentée par Monsieur Kader CHEKHEMANI, Adjoint au Maire

Plus en détail

Contrat de location à usage d habitation Locaux meublés - résidence principale Titre 1 er bis de la Loi n 89-462 du 6 juillet 1989

Contrat de location à usage d habitation Locaux meublés - résidence principale Titre 1 er bis de la Loi n 89-462 du 6 juillet 1989 Contrat de location à usage d habitation Locaux meublés - résidence principale Titre 1 er bis de la Loi n 89-462 du 6 juillet 1989 Entre les soussignés, M., Mme, Mlle [nom(s), prénom(s), adresse(s)] :

Plus en détail

LE BAIL COMMERCIAL. 1. Code de commerce : articles L.145-1 et suivants. 2. Contrat de bail commercial (extraits)

LE BAIL COMMERCIAL. 1. Code de commerce : articles L.145-1 et suivants. 2. Contrat de bail commercial (extraits) LE BAIL COMMERCIAL 1. Code de commerce : articles L.145-1 et suivants 2. Contrat de bail commercial (extraits) 3. Pietro Trimarchi Istituzioni di diritto privato pp. 442-444 Code de commerce Version consolidée

Plus en détail

BAIL COMMERCIAL de locaux d habitation meublés soumis aux dispositions de l article L 145-1 du Code du Commerce

BAIL COMMERCIAL de locaux d habitation meublés soumis aux dispositions de l article L 145-1 du Code du Commerce BAIL COMMERCIAL de locaux d habitation meublés soumis aux dispositions de l article L 145-1 du Code du Commerce RESIDENCE SERVICES UNIVERS 8 - LYON TITRE 1 CONDITIONS PARTICULIERES Nom et adresse du Bailleur:

Plus en détail

BAIL COMMERCIAL MEUBLE SOUS CONDITION SUSPENSIVE RESIDENCE PHILEAS LODGE

BAIL COMMERCIAL MEUBLE SOUS CONDITION SUSPENSIVE RESIDENCE PHILEAS LODGE BAIL COMMERCIAL MEUBLE SOUS CONDITION SUSPENSIVE RESIDENCE PHILEAS LODGE RESIDENCE POUR ETUDIANTS Rue Jules VERNE 69003 LYON Logement n : ENTRE LES SOUSSIGNES : 1/ M. et Mme Demeurant : Ci-après dénommé

Plus en détail

PROMESSE DE BAIL COMMERCIAL DE LOCAUX D'HABITATION MEUBLES

PROMESSE DE BAIL COMMERCIAL DE LOCAUX D'HABITATION MEUBLES Résidence " Le Parc du Château " Lot n :... PROMESSE DE BAIL COMMERCIAL DE LOCAUX D'HABITATION MEUBLES ENTRE LES SOUSSIGNÉS : Nom(s), Prénom(s)... Adresse :... Tél :... Portable :... Ci-après dénommé "

Plus en détail

Convention de référencement n

Convention de référencement n Convention de référencement n Entre : La société SAGE, SAS au capital de 500 000 Domiciliée au 10, rue Fructidor 75017 PARIS Immatriculée au Registre du Commerce et des Sociétés de Paris sous le numéro

Plus en détail

Contrat de Location de locaux vacants non meublés à usage d habitation principale

Contrat de Location de locaux vacants non meublés à usage d habitation principale Contrat de Location de locaux vacants non meublés à usage d habitation principale (Loi n 89-462 du 6 juillet 1989 modifiée par la loi n 94-624 21 juillet 1994) Entre les soussignés M., Mme, Mlle né le

Plus en détail

L'EXPLOITATION COMMERCIALE DES BIENS COMMUNAUX

L'EXPLOITATION COMMERCIALE DES BIENS COMMUNAUX L'EXPLOITATION COMMERCIALE DES BIENS COMMUNAUX PROBLEME Les communes sont parfois propriétaires d'un patrimoine important et susceptible de leur procurer des ressources qu'elles doivent gérer selon les

Plus en détail

CONTRAT DE LOCATION Logement conventionné à Loyer Intermédiaire

CONTRAT DE LOCATION Logement conventionné à Loyer Intermédiaire CONTRAT DE LOCATION Logement conventionné à Loyer Intermédiaire (Loi du 6 juillet 1989 CCH : Article L.321-1 à L.321-7 et L.321-11) ENTRE LES SOUSSIGNES : Nom et prénom : Adresse : c i-après désigné «LE

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES

CONDITIONS GENERALES CONDITIONS GENERALES Définition Générale du contrat Article 1 er - LOIS ET REGLEMENTS Le présent contrat est passé dans le cadre des dispositions des articles L 231-1 à L 231-13 du Code de la Construction

Plus en détail

BAIL DE LOCATION CONTRAT DE LOCATION

BAIL DE LOCATION CONTRAT DE LOCATION BAIL DE LOCATION CONTRAT DE LOCATION Loi 89-462 du 6 juillet 1989 (J.O. du 08/07/89)» LE BAILLEUR ENTRE LES SOUSSIGNÉS Nom : Dénommé ci après «LE BAILLEUR», (au singulier)» MANDATAIRE Dénommé ci après

Plus en détail

BAIL DE LOCATION Locaux meublés Hors du champ d application de la loi du 18 janvier 2005. Conditions particulières

BAIL DE LOCATION Locaux meublés Hors du champ d application de la loi du 18 janvier 2005. Conditions particulières ENTRE LES SOUSSIGNEES : BAIL DE LOCATION Locaux meublés Hors du champ d application de la loi du 18 janvier 2005 Conditions particulières Association pour l accueil et l hébergement Des élèves de TELECOM-Lille

Plus en détail

RESIDENCE. Coco MANDAT DE GESTION GARANTIES LOCATIVES

RESIDENCE. Coco MANDAT DE GESTION GARANTIES LOCATIVES RESIDENCE Coco MANDAT DE GESTION GARANTIES LOCATIVES Inscrit au Registre des Mandats de location sous le numéro : PROCURATION ET MANDAT DE GESTION LOCATIVE Au Profit de : L'AGENCE IMMOBILIERE «OPEN IMMOBILIER»

Plus en détail

Commission Administration Générale - Marchés et Travaux du 29 janvier 2008

Commission Administration Générale - Marchés et Travaux du 29 janvier 2008 2008/8890 Direction Centrale de l'immobilier PROJET DE DELIBERATION AU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 FEVRIER 2008 Commission Administration Générale - Marchés et Travaux du 29 janvier 2008 Objet : Lyon 8e -

Plus en détail

Contrat de sous-location

Contrat de sous-location Contrat de sous-location Description : Une sous-location est une opération dans laquelle le locataire d un logement accepte de louer une pièce du logement qu il occupe ou ce logement dans son ensemble.

Plus en détail

CONTRAT DE LOCATION LES CHALETS DE LA VOLOGNE

CONTRAT DE LOCATION LES CHALETS DE LA VOLOGNE CONTRAT DE LOCATION LES CHALETS DE LA VOLOGNE 52 Boulevard de Granges 88400 Gérardmer Tél. 03 29 63 09 33 ou 06 79 68 71 25 http://www.chaletsdelavologne.com contact@chaletsdelavologne.com ENTRE LES SOUSSIGNES,

Plus en détail

CONTRAT DE LOCATION SAISONNIERE www.rezavacances.com

CONTRAT DE LOCATION SAISONNIERE www.rezavacances.com ENTRE LES SOUSSIGNES, CONTRAT DE LOCATION SAISONNIERE www.rezavacances.com Monsieur et/ou Madame [ ], né(e) le à, demeurant [ ], à [ ]; Numéro de téléphone fixe: Numéro de téléphone portable: Email: ;

Plus en détail

Modèle de contrat pour la location d un bien non meublé.

Modèle de contrat pour la location d un bien non meublé. Modèle de contrat pour la location d un bien non meublé. Loi n 89-462 du 6 juillet 1989 tendant à améliorer les rapports locatifs et portant modification de la loi n 86-1290 du 23 décembre 1986 ENTRE LES

Plus en détail

MARCHÉ PUBLIC DE SERVICES DE RESTAURATION SCOLAIRE

MARCHÉ PUBLIC DE SERVICES DE RESTAURATION SCOLAIRE DEPARTEMENT D INDRE ET LOIRE Mairie De Saint-Roch MARCHÉ PUBLIC DE SERVICES DE RESTAURATION SCOLAIRE CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIÈRES (CCAP) Article 1 Objet de la consultation Article 1.1

Plus en détail

Mise à disposition d'un local

Mise à disposition d'un local Mise à disposition d'un local La mise à disposition des locaux obéit à un certain nombre de règles visant à assurer l égalité de traitement entre les citoyens. L'article L.2144-3 du Code général des collectivités

Plus en détail

MODÈLE D UN CONTRAT DE BAIL À LOYER

MODÈLE D UN CONTRAT DE BAIL À LOYER MODÈLE D UN CONTRAT DE BAIL À LOYER (recommandé par l Union Luxembourgeoise des Consommateurs - ULC) CONTRAT-TYPE DE BAIL Entre les soussignés: Nom: Prénom(s): demeurant à: dénommé(e) ci-après le «bailleur»,

Plus en détail

Conditions générales Logement conventionné

Conditions générales Logement conventionné Conditions générales Logement conventionné 1. La Durée La location est consentie pour une durée de trois ans renouvelable automatiquement par tacite reconduction. 2. Conditions financières de la location

Plus en détail

CONTRAT DE SOUS-LOCATION D UN LOCAL D HABITATION

CONTRAT DE SOUS-LOCATION D UN LOCAL D HABITATION CONTRAT DE SOUS-LOCATION D UN LOCAL D HABITATION Le présent contrat est exclu du champ d'application des lois N 48-1360 du 01.09.1948 et 89-462 du 06.07.1989 modifiée à l'exception de l'article 8 Entre

Plus en détail

BAIL COMMERCIAL. Il a été convenu et arrêté ce qui suit :

BAIL COMMERCIAL. Il a été convenu et arrêté ce qui suit : BAIL COMMERCIAL ENTRE LES SOUSSIGNES La Société «champs de l abbesse», Société Civile Immobilière au capital de 225.000 ayant son siège social à Euralille (59777), porte A - 2, avenue de Kaarst BP 52004,

Plus en détail

CONTRAT DE LOCATION Logement conventionné à Loyer Social ou Très Social

CONTRAT DE LOCATION Logement conventionné à Loyer Social ou Très Social CONTRAT DE LOCATION Logement conventionné à Loyer Social ou Très Social (Loi du 6 juillet 1989 CCH : Article L.321-1 à L.321-7 et L. 321-8 à L. 321-12) ENTRE LES SOUSSIGNES Nom et prénom : Adresse : c

Plus en détail

www.copropriete-ejuris.be

www.copropriete-ejuris.be www.copropriete-ejuris.be Contrat de bail de résidence principale Entre Monsieur et/ou Madame... domicilié(e)(s) à (code postal, localité, adresse, n ).. Ci-après dénommé(s) le Bailleur ET Monsieur et/ou

Plus en détail

CONTRAT DE LOCATION SAISONNIERE

CONTRAT DE LOCATION SAISONNIERE CONTRAT DE LOCATION SAISONNIERE Entre les soussignés, M., Mme, Mlle (nom, prénom)... né le...à... demeurant... désigné(s) ci-après le bailleur et M., Mme, Mlle (nom, prénom)... né le...à... demeurant...

Plus en détail

CONTRAT DE LOCATION Locaux vides

CONTRAT DE LOCATION Locaux vides CONTRAT DE LOCATION Locaux vides Champ d application de la loi 89-462 du 6 juillet 1989 ENTRE LES SOUSSIGNES M. ou MME..... demeurant à...... (adresse) ci-après dénommé(e) "LE BAILLEUR", d'une part Ayant

Plus en détail

IMMEUBLE COMMUNAL DOMAINE PUBLIC DE LA VILLE CONVENTION DE MISE A DISPOSITION

IMMEUBLE COMMUNAL DOMAINE PUBLIC DE LA VILLE CONVENTION DE MISE A DISPOSITION IMMEUBLE COMMUNAL DOMAINE PUBLIC DE LA VILLE CONVENTION DE MISE A DISPOSITION ENTRE LES SOUSSIGNES : - La Ville de ROUEN, représentée par Monsieur Kader CHEKHEMANI, Adjoint au Maire de ROUEN, agissant

Plus en détail

PROCURATION ET MANDAT DE GESTION LOCATIVE

PROCURATION ET MANDAT DE GESTION LOCATIVE Inscrit au Registre des Mandats de location sous le numéro : PROCURATION ET MANDAT DE GESTION LOCATIVE Au Profit de : L'AGENCE IMMOBILIERE «OPEN IMMOBILIER» Carte professionnelle N 2010 140 G délivrée

Plus en détail

Stage de Préparation à l Installation 4. Les différents baux

Stage de Préparation à l Installation 4. Les différents baux Stage de Préparation à l Installation 4. 4.1. Le Bail Commercial 4.2. Convention Précaire et Bail de trois ans ans 4.3. Bail Professionnel et Bail Mixte 4.4. Pas de Porte et Droit au Bail 4.1. Le bail

Plus en détail

CONTRAT DE BAIL POUR UNE MAISON D HABITATION

CONTRAT DE BAIL POUR UNE MAISON D HABITATION CONTRAT DE BAIL POUR UNE MAISON D HABITATION Entre : 1. Monsieur... et Madame... domicilié(s) à... - ci-après dénommé bailleur - et 2. Monsieur... et Madame... domicilié(s) actuellement à... - ci-après

Plus en détail

Représentée par Monsieur Frédéric BABIN, Gérant, dûment habilité aux présentes en vertu des pouvoirs conférés par les statuts,

Représentée par Monsieur Frédéric BABIN, Gérant, dûment habilité aux présentes en vertu des pouvoirs conférés par les statuts, Entre les soussignés : La RESIDENCE DU RELAIS BRENNER Société à responsabilité limitée au capital de 1 000, ayant son siège à RENNES, inscrite au RCS RENNES sous le numéro 501 608 343 Représentée par Monsieur

Plus en détail

CONDITIONS PARTICULIERES

CONDITIONS PARTICULIERES CONTRAT DE CONSTRUCTION D UNE MAISON INDIVIDUELLE N 1 CONDITIONS PARTICULIERES ENTRE LES SOUSSIGNES : MAITRE DE L OUVRAGE Mr Nom :... Prénom :... Mme Nom de Jeune fille :... Prénom : Agissant solidairement

Plus en détail

LE GUIDE PRATIQUE DE LA SOUS-LOCATION

LE GUIDE PRATIQUE DE LA SOUS-LOCATION LE GUIDE PRATIQUE DE LA SOUS-LOCATION La sous-location permet à un locataire de mettre à disposition son logement temporairement et ce, en contrepartie d un loyer. Cette pratique est pourtant parfois utilisée

Plus en détail

Le logement donné en location présente les caractéristiques suivantes :

Le logement donné en location présente les caractéristiques suivantes : ENTRE les soussignés : M. En sa qualité de bailleur, d une part ; ET M. M. En qualité de locataire, d autre part ; IL A ÉTÉ EXPOSÉ ET CONVENU CE QUI SUIT : EXPOSÉ I - Législation applicable Le local d

Plus en détail

Droit des baux commerciaux

Droit des baux commerciaux SAS ECS Le droit des baux commerciaux - NA 49 - Chapitre 2 Paragraphe 2 Obligation relative à la chose louée L immeuble A USAGE DE LA CHOSE Le preneur doit user de la chose en bon père de famille. L abus

Plus en détail

BAIL. Ci-après dénommé "Le PRENEUR" D AUTRE PART

BAIL. Ci-après dénommé Le PRENEUR D AUTRE PART BAIL ENTRE LES SOUSSIGNES : La Communauté d Agglomération dénommée "SAINT-ETIENNE METROPOLE", dont le siège est à 42006 - SAINT-ETIENNE cedex 01, 2 avenue Grüner CS 80257, représentée par son Président,

Plus en détail

COMMISSION PERMANENTE

COMMISSION PERMANENTE Délibération affichée, rendue exécutoire, après transmission au Contrôle de la Légalité le : 19/12/12 AR n : A078-227806460-20121214-67141-DE-1-1_0 REPUBLIQUE FRANÇAISE CONSEIL GENERAL DES YVELINES 2012-CP-4407.1

Plus en détail

POLE TECHNOLOGIQUE DE SFAX -CONTRAT DE BAIL DE LOCAL

POLE TECHNOLOGIQUE DE SFAX -CONTRAT DE BAIL DE LOCAL POLE TECHNOLOGIQUE DE SFAX -CONTRAT DE BAIL DE LOCAL Il a été convenu ce qui suit entre : La société de gestion de la technopole de Sfax, société anonyme au capital de 01 million de dinars immatriculée

Plus en détail

AVERTISSEMENT PREALABLE

AVERTISSEMENT PREALABLE AVERTISSEMENT PREALABLE Ce contrat vous est proposé à titre de documentation. Un contrat doit toujours être adapté aux objectifs poursuivis par les parties et à leurs particularités juridiques propres.

Plus en détail

COMMISSION PERMANENTE

COMMISSION PERMANENTE Délibération affichée, rendue exécutoire, après transmission au Contrôle de la Légalité le : 19/03/14 AR n : A078-227806460-20140314-77968-DE-1-1_0 REPUBLIQUE FRANÇAISE CONSEIL GENERAL DES YVELINES 2014-CP-4978.1

Plus en détail

Délibération au Conseil Municipal du jeudi 8 décembre 2011

Délibération au Conseil Municipal du jeudi 8 décembre 2011 Délibération au Conseil Municipal du jeudi 8 décembre 2011 64 Conclusion d'une convention de mise à disposition d un club house et d aires d évolution au Training Club Canin, Route de l Oberjaegerhof à

Plus en détail

Résidence pour Personnes Âgées de 76 logements-foyers collectifs à ROUEN «rue de la Maladrerie»

Résidence pour Personnes Âgées de 76 logements-foyers collectifs à ROUEN «rue de la Maladrerie» Résidence pour Personnes Âgées de 76 logements-foyers collectifs à ROUEN «rue de la Maladrerie» C O N V E N T I O N D E L O C A T I O N Entre les soussignés : Le Centre Communal d Action Sociale (ci-après

Plus en détail

CONVENTION TYPE D OCCUPATION PRECAIRE ET REVOCABLE DU DOMAINE PUBLIC ACTIVITE : TELETRAVAIL. N du

CONVENTION TYPE D OCCUPATION PRECAIRE ET REVOCABLE DU DOMAINE PUBLIC ACTIVITE : TELETRAVAIL. N du CONVENTION TYPE D OCCUPATION PRECAIRE ET REVOCABLE DU DOMAINE PUBLIC ACTIVITE : TELETRAVAIL N du Entre d une part La Communauté d'agglomération Sophia Antipolis Sise Hôtel de Ville BP 2205 à Antibes 06606

Plus en détail

n 5 LE BAIL COMMERCIAL ET SES VARIANTES 1.1. Durée du bail commercial 1.2. Résiliation du bail commercial

n 5 LE BAIL COMMERCIAL ET SES VARIANTES 1.1. Durée du bail commercial 1.2. Résiliation du bail commercial FICHE THEMATIQUE n 5 LE BAIL COMMERCIAL ET SES VARIANTES 1. LE BAIL COMMERCIAL 1.1. Durée du bail commercial 1.2. Résiliation du bail commercial 1.2.1. Résiliation triennale 1.2.2. Résiliation anticipée

Plus en détail

CONVENTION PLURIANNUELLE-TYPE DE PATURAGE EN ALPAGE

CONVENTION PLURIANNUELLE-TYPE DE PATURAGE EN ALPAGE Annexe 3 CONVENTION PLURIANNUELLE-TYPE DE PATURAGE EN ALPAGE LES SOUSSIGNES : d une part agissant en qualité de propriétaire, et, d autre part agissant en qualité de locataire, A été arrêté d un commun

Plus en détail

Fiche pratique n 12 : la location meublée (1/03/2010)

Fiche pratique n 12 : la location meublée (1/03/2010) Fiche pratique n 12 : la location meublée (1/03/2010) La location meublée consiste à mettre à la disposition d un locataire un logement comportant des meubles indispensables à la vie quotidienne. Le régime

Plus en détail

CONTRAT DE DOMICILIATION Spécimen sans valeur légale

CONTRAT DE DOMICILIATION Spécimen sans valeur légale CONTRAT DE DOMICILIATION Spécimen sans valeur légale Entre la société PRESTAFORMA 98 bis Boulevard de LA TOUR-MAUBOURG 75007 PARIS SAS AU CAPITAL DE 40 000,00 immatriculé au Greffe du Tribunal de Commerce

Plus en détail

CONTRAT DE LOCATION SAISONNIERE

CONTRAT DE LOCATION SAISONNIERE ENTRE LES SOUSSIGNES, CONTRAT DE LOCATION SAISONNIERE Monsieur et/ou Madame [ ], né(e) le à, demeurant [ ], à [ ]; Numéro de téléphone fixe: Numéro de téléphone portable: Email: ; ci-après dénommé(e) «Le

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE DEPARTEMENT DES YVELINES

REPUBLIQUE FRANCAISE DEPARTEMENT DES YVELINES REPUBLIQUE FRANCAISE DEPARTEMENT DES YVELINES CONVENTION D OCCUPATION PRECAIRE D'UN TERRAIN APPARTENANT AU DOMAINE PRIVE DEPARTEMENTAL DES YVELINES ENTRE : Le Département des YVELINES représenté par Monsieur

Plus en détail