NOTE DE SYNTHESE. La proximité est l'un des axes prioritaires de la politique municipale.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "NOTE DE SYNTHESE. La proximité est l'un des axes prioritaires de la politique municipale."

Transcription

1 Ville de SAINT-BRIEUC Conseil Municipal Séance du 27 juillet Rapporteur : Mme RAULT N 4 CREATION D'UN BUREAU DE POSTE AU POINT DU JOUR PROTOCOLE D'ACCORD AVEC LA SOCIETE LOCAPOSTE RUE CELESTIN BOUGLE NOTE DE SYNTHESE Mesdames, Messieurs, La proximité est l'un des axes prioritaires de la politique municipale. Par délibérations n 1 et 2 en date du 16 décembre 2003 et n 13 en date du 20 avril 2004, le Conseil Municipal a décidé de créer un pôle de proximité dans le quartier ouest, au Point du Jour, par la réalisation d'un bureau de poste et d'une structure petite enfance comprenant une crèche, une crèche familiale, une halte-garderie, un jardin d'enfants, un relais assistantes maternelles et un atelier parents/enfants. Ce projet vient compléter les structures existantes : centre social, Protection Maternelle et Infantile, Maison des Jeunes et de la Culture du Point du Jour, associations de quartiers. Après une concertation préalable avec les comités de quartier, le secteur associatif et la Caisse d'allocations Familiales, il est apparu souhaitable de répondre favorablement à la demande de la Direction Départementale de la Poste. La Ville de SAINT-BRIEUC s'est donc engagée, pour la création de ce local, à réaliser les travaux de clos et de couvert dont le montant est estimé à H.T (coût total de l'opération). Faisant suite à une consultation, le Cabinet d'etudes FOLLEZOU a été retenu pour réaliser la mission de maîtrise d'œuvre. Les travaux d'aménagement intérieur seront à la charge de la Poste et sont estimés à H.T. Cet équipement, d'une surface utile locative de 188 m², sera construit, conformément au document technique ci-joint, sur la parcelle cadastrée AH 136 rue Célestin Bouglé. Depuis le début de l'année 2005, la Direction Locale de l'immobilier de RENNES a pris en charge la gestion des baux de la Poste qu'elle confie à une filiale de la Poste, la société LOCAPOSTE. Cette société souhaite établir contractuellement entre la Ville et elle-même un bail commercial pour une durée de neuf années à compter de la date de livraison du local par la Ville, moyennant un loyer annuel hors taxe de , taxe à la valeur ajoutée en sus. Nous vous proposons donc d'accepter la signature du protocole d'accord et ses annexes :

2 Ville de SAINT-BRIEUC Conseil Municipal Séance du 27 juillet Rapporteur : Mme RAULT N 4 CREATION D'UN BUREAU DE POSTE AU POINT DU JOUR PROTOCOLE D'ACCORD AVEC LA SOCIETE LOCAPOSTE RUE CELESTIN BOUGLE DELIBERATION Vu le Code Général des Collectivités Territoriales et plus particulièrement l'article L ; Vu la délibération n 6 du Conseil Municipal réuni le 23 décembre 2003 approuvant la désaffectation des locaux de l'école maternelle du Point du Jour ; Vu la délibération n 13 du Conseil Municipal du 20 avril 2004 décidant la réalisation d'un bureau de poste dans le pôle de proximité du Point du Jour ; Vu les statuts de la société LOCAPOSTE ayant son siège social 9 rue Georges Pitard à PARIS (75015) ; Vu l'avis formulé par les comités de quartier pour le développement d'un pôle de proximité ; Vu l'avis formulé par la Commission de l'aménagement Urbain, du Logement, de l'environnement ; Considérant que la proximité est un axe prioritaire de la politique municipale ; Considérant l'intérêt pour la Ville de SAINT-BRIEUC de s'associer à la mission de services publics de proximité de la Poste en contribuant à la réalisation d'un local dans le quartier du Point du Jour ; Considérant que cette réalisation répond à son projet de créer un véritable pôle de proximité dans ce quartier ; Considérant le protocole d'accord portant sur la réalisation et la mise à disposition d'un local destiné à une agence postale et commerciale ; Ayant entendu l'exposé de son rapporteur ; Après en avoir délibéré ;

3 LE CONSEIL MUNICIPAL, Par : 29 VOIX POUR PRESENTS : 28 0 VOIX CONTRE VOTANTS : 36 7 ABSTENTIONS EXPRIMES : 29 APPROUVE le protocole d'accord et les pièces qui lui sont annexées à contracter avec la société LOCAPOSTE pour l'occupation par la Poste d'un local situé rue Célestin Bouglé à SAINT-BRIEUC. APPUIE la Poste dans sa demande de reconduction d'aide financière auprès du Conseil Régional. AUTORISE Monsieur le Maire à signer ledit protocole d'accord.

4 PROTOCOLE D ACCORD Entre les soussignés : La Ville de Saint Brieuc, représentée par Monsieur le Maire, Bruno JONCOUR, autorisé par délibération du Conseil Municipal en date du 27 juillet D une part, La société LOCAPOSTE, Société par Actions Simplifiée en cours de formation, au capital de Euros, ayant son siège social 9 rue Georges Pitard PARIS, représentée par Monsieur François PENNES, responsable DTI Rennes. D autre part, Il a été convenu et arrêté ce qui suit : Préambule : Dans le cadre de son organisation interne et de son souhait de délocaliser le Bureau de Poste de Saint Brieuc Village, LA POSTE a recherché un bâtiment permettant d accueillir un bureau de Poste, sur l agglomération Saint Brieuc. La Ville de Saint Brieuc, propriétaire d un terrain sis rue Charles Bouglé, a proposé à LA POSTE de construire sur ce terrain un local permettant l implantation d un bureau de Poste répondant au cahier des charges de LA POSTE et de lui donner à bail. LA POSTE subroge dans tous ces droits aux présentes sa filiale LOCAPOSTE, seule habilitée aux prises à bail. Article 1- Désignation : Un immeuble à usage de bureau de Poste, d une surface d environ 188 m², situé rue Charles Bouglé, conforme aux plans ci-joints (annexes 1 et 2) et décomposé comme suit : - 1 -

5 Article 2- Conditions de prise à bail : Les parties sus mentionnées s engagent à la levée des conditions suspensives énumérées cidessous, à régulariser, au plus tard au 1 er septembre 2006, un bail commercial reprenant les clauses du projet de bail annexé aux présentes (annexe n 3). Etant ici précisé que les parties, compte tenu des activités industrielles et commerciales du preneur, entendent se soumettre à toutes les dispositions des articles L et suivants du Code de Commerce. Le preneur précise au bailleur que, conformément à un arrêté ministériel en date du 31 juillet 1992, LA POSTE est dispensée de procéder à l immatriculation de ses établissements secondaires. Le bailleur déclare en prendre acte et accepte que l établissement qui sera exploité dans l immeuble objet des présentes, ne soit pas immatriculé au Registre du Commerce et des Sociétés compétent. Par suite, les parties conviennent de se soumettre volontairement au statut des baux commerciaux résultant des articles L et suivants du Code de commerce, et tout particulièrement en ce qui concerne le droit au renouvellement du bail et à l indemnité d éviction. Condition suspensive : - réalisation des travaux conformément au descriptif et plans cijoints pour le 1 er septembre obtention d un report de la subvention permettant un démarrage des travaux du preneur au dernier trimestre 2006 Le bail Commercial sera conclu aux conditions suivantes : - LOYER : Loyer annuel, valeur date de livraison, de HT HC / an (dix huit mille huit cents euros HT HC /an) Taxe valeur ajoutée en sus Révision annuelle du loyer en fonction de l indice INSEE du coût de la construction - DUREE : Bail commercial d une durée de neuf ans. Le preneur pourra donner congé à l expiration de chaque période triennale - CHARGES : Le preneur remboursera au bailleur les charges communes. L impôt foncier sera remboursé au bailleur. - DEPOT DE GARANTIE : compte tenu de la qualité du preneur, il n est pas prévu de dépôt de garantie - MODE DE PAIEMENT : Paiement trimestriel et d avance par virement automatique. - DESTINATION DES LOCAUX : Le preneur devra occuper les lieux loués par luimême, paisiblement, conformément aux articles 1728 et 1729 du code civil, à usage commercial et pour usage de bureau de Poste et plus généralement à tous les usages relevant des activités de la Poste en application des articles 2 et 7 de la loi n du 2 juillet

6 Article 3- Prise d effet du bail commercial : Le bail commencera à courir à compter de la mise à disposition du local, soit le 1 er septembre 2006 au plus tard. Le preneur sera convoqué par lettre recommandée avec accusé de réception, aux formalités de livraison du local objet des présentes, par le bailleur, au moins quinze jours à l avance. En cas de retard dans la livraison non imputable à un cas de force majeur, le bailleur devra verser au preneur à titre de pénalité, une indemnité forfaitaire et journalière de 450 euros (quatre cent cinquante euros) exigible à compter du jour fixé pour la livraison du local soit le au plus tard. Cette indemnité s imputera, à titre de compensation, sur les premiers mois de loyers à recevoir de La Poste. Cette clause ne pourra en aucune façon être considérée comme une autorisation du preneur de différer la date de mise à disposition du local. Un état des lieux sera établi par les parties à la livraison du local. Article 4- Travaux : Le local devra être livré conformément à la note descriptive sommaire et à tableau de répartition des travaux (annexe 4 et 5) et aux plans ci-joints (annexe 1et 2). La Ville de Saint Brieuc, qui sera maître d ouvrage de l opération, s engage à réaliser l ensemble des démarches administratives préalables aux travaux, à la réalisation de ceux-ci et à la réception des travaux après achèvement. Elle fournira à LA POSTE, avant démarrage des travaux, l ensemble des CCTP et des plans d exécution pour validation. La Poste sera régulièrement tenue informée de l avancement des travaux par des comptesrendus. Des visites de chantier seront organisées par La Ville de Saint Brieuc à son initiative ou à la demande de La Poste pour s assurer de la conformité du chantier par rapport aux demandes postales. Les travaux restant à la charge de La Poste sont les aménagements de la cellule ainsi que les travaux définis dans l annexe 5. Ces travaux seront réalisés par des entreprises choisies par La Poste.. A la fin des travaux, le bailleur s engage à remettre au preneur, le DOE, le DIUO ainsi que le rapport de conformité électrique des installations. Article 5- Conditions particulières : Le local devra répondre aux obligations réglementaires en matière de sécurité et aux obligations fixées par le code du travail dans le cadre de l exercice de l activité prévue par le Preneur. Article 6 : Pour l exécution du présent acte, les parties font élection de domicile en leurs bureaux sus indiqués

7 Article 7- Le présent acte est établi en 2 exemplaires, un pour Ville de Saint Brieuc, un pour la Société LOCAPOSTE. Dont acte A Le Annexes : 1 et 2 - Plans 3 - Projet de bail 4 Descriptif sommaire du clos couvert 5 - Tableau précisant la répartition des travaux - 4 -

8 BAIL COMMERCIAL Entre les soussignés La Ville de Saint Brieuc, représentée par Monsieur le Maire, Bruno JONCOUR, autorisé par délibération du Conseil Municipal en date du 27 juillet Ci-après dénommée "Le Bailleur" D'une part Et : La société LOCAPOSTE, Société par Actions Simplifiée en cours de formation, au capital de Euros, ayant son siège social 9 rue Georges Pitard PARIS, représentée par Monsieur François PENNES, Directeur de la DTI Rennes en fonction de la délégation de pouvoir n Ci-après dénommé "Le Preneur" D'autre part PREALABLEMENT AU BAIL OBJET DES PRESENTES IL A ETE EXPOSE CE QUI SUIT : Le bailleur déclare avoir fait édifier les locaux sis rue Charles Bouglé et en être régulièrement propriétaire.

9 2 Les parties entendent expressément soumettre le présent bail à l'ensemble des dispositions des articles L et suivants du Code de commerce, et conviennent que LA POSTE bénéficiera notamment du droit au renouvellement de son bail nonobstant son statut particulier Les parties attestent que rien n'est susceptible de limiter leur capacité pour l'exécution des engagements qu'elles vont prendre. CECI EXPOSE, IL A ETE CONVENU CE QUI SUIT : Le bailleur donne à bail au preneur qui l'accepte les locaux ci-après désignés. Article 1 - Désignation Les biens immobiliers dépendant d un ensemble immobilier sis à Saint Brieuc, rue Charles Bouglé, édifiés sur un terrain cadastré section n D'une surface utile locative de 188 m² Comprenant une cellule livrée brut de béton et vitrines réalisées (conformément au document technique ci-joint Tel que lesdits biens se comportent, avec leurs aisances et dépendances, sans exception ni réserve, le preneur déclarant les avoir vus et visités en vue des présentes. Toutefois, au cas où la surface utile locative réelle s'avèrerait inférieure à celle ci-dessus stipulée, le loyer ci-après convenu sera réduit à due proportion des m² manquants, sans préjudice pour le seul preneur, au-delà d'un déficit de surface supérieur à 5 % de la surface totale promise, de la faculté de résilier le présent bail sans qu'il soit besoin d'aucune formalité judiciaire et sans indemnité en faveur du bailleur, sans préjudice de tous dommages-intérêts auxquels le preneur pourrait prétendre. Dans cette éventualité, la résiliation prendra effet à compter de la première présentation de la notification faite par le preneur au bailleur par lettre recommandée avec demande de réception, indiquant son intention de se prévaloir de la présente clause. Pour l application de la présente stipulation, la surface utile locative est réputée être égale à la Surface Hors Œuvre Nette (SHON), déduction faite des éléments structuraux (poteaux, murs de façade, refends, etc.), de tous les locaux techniques du bâtiment (chauffage, climatisation, locaux EDF, autocommutateurs, etc ), des circulations verticales et des gaines (escaliers, gaines techniques, trémies, machineries d ascenseur et de monte-charge) et de l emprise des cloisonnements.

10 3 Elle comprend donc : - les locaux classés selon leur nature d usage (usage principal, locaux techniques propres aux lieux loués (locaux informatiques, photocopieur, etc ), les surfaces annexes (stockage, salles de réunion, etc ) ; - les circulations horizontales (hall d accueil, couloirs, sas de sécurité, etc ). Pour se prévaloir de la présente stipulation, le preneur devra notifier au bailleur un relevé de la surface utile locative telle que définie ci-dessus, établi par un géomètre expert de son choix, dont les honoraires seront pris en charge par le bailleur si l étude révèle un quelconque déficit de surface des biens loués au sens ci-dessus défini, et, par le preneur dans le cas contraire. Article 2 - Destination des lieux Les lieux présentement loués sont destinés à un usage de bureau de Poste, et, plus généralement, à tous usages relevant des activités de LA POSTE en application des articles 2 et 7 de la loi n du 2 juillet Le preneur devra faire son affaire personnelle, à ses frais et risques, de l'obtention de toutes autorisations nécessaires à l exercice de son activité, ainsi que du paiement de toutes sommes, taxes, redevances, impôts et droits quelconques dont lesdites autorisations constituent le fait générateur, ainsi que des travaux en résultant, le bailleur déclarant et garantissant toutefois qu'à sa connaissance, rien dans la situation administrative et juridique de l'immeuble ne s'oppose à l'exercice de l'activité du preneur. Article 3 - Durée Le présent bail est consenti et accepté pour une durée de neuf années entières et consécutives, qui commenceront à courir le.., date de la livraison du local après passage de la commission de sécurité. Le preneur aura la faculté de résilier le présent bail à l'expiration de chaque période triennale, à charge pour lui d'en aviser le bailleur par acte extra-judiciaire au moins six mois avant l'expiration de la période en cours, les parties renonçant expressément à se prévaloir d éventuels usages locaux. Le bailleur quant à lui aura la faculté de résilier le bail, s il entend invoquer les dispositions des articles L , L et L afin de reconstruire, de surélever l immeuble existant ou d exécuter des travaux prescrits au autorisés dans le cadre d une opération de restauration immobilière. A défaut de congé, délivré dans les conditions précédemment décrites, le contrat sera tacitement reconduit, aux mêmes clauses et conditions que le bail arrivant à échéance.

11 4 Article 4 - Charges et conditions Le présent bail est consenti et accepté sous les charges et conditions ordinaires et de droit en pareille matière, et notamment sous celles suivantes que les parties s'obligent à exécuter et accomplir, savoir : 4.1. Le preneur prendra les lieux dans l'état où ils se trouveront le jour de l'entrée en jouissance, sous réserve de vérification de la contenance du local ainsi qu'il a été dit ci-dessus à l'article 1, et de la parfaite conformité aux stipulations contractuelles des travaux que le bailleur s est obligé à faire exécuter dans les lieux préalablement à l entrée en jouissance du preneur (confère document technique ci-joint), le bailleur s'obligeant à délivrer les lieux loués en état de servir à l'usage pour lequel ils ont été loués et en parfaite conformité avec les dispositions législatives et/ou réglementaires, notamment en matière de sécurité, applicables au jour de la délivrance aux lieux loués ou à l immeuble dont ils dépendent, de façon à assurer au preneur une jouissance paisible. Le bailleur veillera tout particulièrement à délivrer au preneur les lieux loués en conformité avec les dispositions de la loi n du 10 juillet 2000 et du décret n du 18 décembre 2000 relative à l activité de transfert de fonds. Cette disposition s applique pour le positionnement du trappon sur le mur latéral ainsi que pour l aménagement extérieur et l accessibilité des locaux. Le bailleur déclare que les lieux loués sont vierges de toute contamination parasitaire. Un état des lieux sera dressé contradictoirement entre le bailleur et le preneur au jour de l'entrée en jouissance. Au cas où le preneur ferait défaut, les lieux seront réputés loués en parfait d'état d'entretien et de réparations. Les frais éventuels de cet état des lieux seront partagés par moitié entre le bailleur et le preneur. 4.2 Le preneur ne devra utiliser les lieux loués qu'à l'usage ci-dessus convenu. Il devra jouir des lieux en bon père de famille et fera son affaire personnelle de tous griefs qui pourraient être faits au bailleur du fait de ses activités, de sorte que ce dernier ne soit en rien inquiété ni recherché à ce sujet Il garnira les lieux loués et les tiendra constamment garnis pendant toute la durée du bail de meubles, matériels et marchandises, en qualité et en valeur suffisantes pour répondre du paiement des loyers et de l'exécution des charges et conditions du présent bail Il maintiendra en parfait état d'entretien et de réparation les lieux loués pendant toute la durée du bail et effectuera les réparations qui pourraient être nécessaires, à l'exception des dépenses de ravalement, des réparations définies par l'article 606 du code civil, de celles qui pourraient être rendues nécessaires par vétusté, ainsi que de celles afférentes aux installations de chauffage, qui demeureront à la charge exclusive du bailleur.

12 5 En cas de changement de réglementation de sécurité ou autre, d ordre général, applicable aux lieux loués ou à l immeuble dont ils dépendent, le bailleur fera exécuter sous son entière responsabilité et à ses frais exclusifs les travaux nécessaires afin de satisfaire à l ensemble des prescriptions législatives ou réglementaires résultant de cette nouvelle réglementation. Par contre si ces changements de réglementation sont imposés du fait de l activité du bureau de Poste, les travaux seront à la charge du preneur. Il en sera de même en cas de travaux rendus nécessaires par cas de force majeure et de travaux rendus nécessaires à la suite d injonctions administratives émanant de quelque autorité que ce soit. Le preneur ne sera pas tenu de l obligation d entretien et de réparation stipulée ci-dessus au cas où l'immeuble dont dépendent les lieux loués bénéficierait des garanties résultant des articles 1792, , , et du code civil. Le bailleur déclare ne pas souscrire d assurance dommage ouvrage. Le preneur devra laisser le bailleur ou toute autre personne qu il délèguera, pénétrer dans les lieux chaque fois que cela sera nécessaire pour l entretien, les réparations et la sécurité de l immeubles. Le bailleur s'oblige à informer de toute visite 48h à l avance. Le preneur s engage à prévenir immédiatement le bailleur de toute dégradation qu il constaterait, entraînant des réparations à la charge du bailleur. Au cas où il manquerait à cet engagement, il ne pourrait réclamer aucune indemnité à la charge du bailleur en raison de ces dégradations et serait responsable envers lui de l aggravation du dommage survenue après la date à laquelle il l a constatée. Le bailleur fera son affaire personnelle de la réparation des vices et désordres relevant des garanties légales ci-dessus visées et des recours y afférents Le preneur ne pourra faire dans les lieux loués aucun changement de distribution, aucune démolition, aucun percement de murs si ce n'est avec l'autorisation expresse et écrite du bailleur. Dans le cas où cette autorisation serait accordée, ces travaux seront exécutés sous la surveillance de l'architecte du bailleur, dont les honoraires seront à la charge du preneur. Cependant, le bailleur ne pourra s'opposer sans motif légitime à l'installation d'équipements nécessaires à l'activité du preneur, notamment au regard des missions de service public dont il est investi. Le bailleur s'oblige à fournir dans les meilleurs délais tous renseignements techniques en sa possession demandés par le preneur Le preneur souffrira toutes réparations et travaux que le bailleur estimera devoir faire exécuter dans les lieux loués. Toutefois, conformément aux dispositions de l'article 1724 du code civil, si ces travaux excèdent quarante jours, le bailleur consentira une diminution de loyer au-delà de cette date, au prorata de la durée des travaux et des surfaces de la jouissance desquelles le preneur aura été privé du fait des travaux.

13 6 Le bailleur s'efforcera en tout état de cause de faire en sorte à apporter le minimum de trouble à la jouissance paisible du preneur Au jour du départ effectif du preneur des lieux loués, le bailleur accèdera à la propriété de tous embellissements, améliorations installations et équipements présentant le caractère d immeubles par destination exécutés par le preneur dans les lieux loués postérieurement à sa prise de possession, sans qu aucune indemnité ne soit due à ce dernier de ce chef, le bailleur renonçant d ores et déjà à la remise des lieux en leur état initial. Par dérogation à ce qui précède, le preneur pourra reprendre la possession des éléments d équipement informatique et de sécurité (caméras, etc ), à charge pour lui d effectuer les travaux de remise en état qui s avèreraient nécessaires de ce fait Le preneur supportera à compter de l'entrée en jouissance toutes les charges de ville et de police auxquelles les locataires sont ordinairement tenus et se soumettra à toutes les règles administratives régissant son activité, de sorte que le bailleur ne soit en rien inquiété ni recherché à ce sujet Le preneur fera son affaire personnelle des abonnements aux fluides qui lui sont nécessaires ainsi que de son installation téléphonique, et assumera les taxes et redevances afférentes à ces abonnements et à ses consommations personnelles, de sorte que le bailleur ne soit en rien inquiété ni recherché à ce sujet. Etant ici précisé que les frais de branchements, si ces derniers s avèrent nécessaires, seront à la charge du Bailleur Le preneur prendra toutes précautions nécessaires pour l'exercice de son activité ne puisse nuire en quoi que ce soit à l'entretien, à la tranquillité, à la qualité et au bon aspect de l'immeuble ; il s'interdit notamment toute surcharge des planchers, étant ici précisé que la surcharge admissible est de...kg/m² Il se conformera au règlement de jouissance de l'immeuble et au règlement de copropriété s'il en existe un, de sorte que le Bailleur ne soit en rien inquiété ni recherché à ce sujet Il ne pourra prétendre à aucune réduction de loyer ni indemnité en cas de suppression temporaire ou réduction des services collectifs de l'immeuble, tels que l'eau, l'électricité, le chauffage, la climatisation, les ascenseurs, etc..., sauf faute lourde du Bailleur Il pourra installer à ses frais une enseigne sur l'immeuble, sous réserve d'obtention des autorisations nécessaires Le bailleur s'engage à une obligation de confidentialité sur les modalités d'utilisation de l'immeuble par le preneur. Notamment, et à l'exception des communications de documents et informations aux entreprises ou intervenants appelés à effectuer des travaux dans l'immeuble, aucun document ou information ne pourra être communiqué par le bailleur à une tierce personne sans l'autorisation préalable, écrite et explicite du preneur.

14 7 Article 5 - Loyer Le présent bail est consenti moyennant un loyer annuel hors taxes de (dix huit mille huit cents euros), taxe à la valeur ajoutée en sus. Le bailleur s engage expressément à opter pour l assujettissement à la taxe sur la valeur ajoutée du loyer ci-dessus fixé afférent au locaux loués. Le preneur s engage en conséquence à rembourser au bailleur, en sus du loyer, le montant de la TVA qui figurera sur les factures de loyer. Le loyer sera payable trimestriellement et d'avance, par virement à la Trésorerie principale de Saint Brieuc Municipale et la première fois le Le bailleur devra adresser au preneur la facture correspondante, le 1 er jour du trimestre précédent le trimestre à échoir. A défaut d'avoir respecté ce délai, il ne pourra exiger du preneur aucune pénalité ni indemnité quelconque pour paiement tardif. Le loyer ci-dessus convenu sera réajusté de plein droit chaque année, à la date anniversaire de la prise d'effet du bail, en fonction de la variation de l'indice INSEE du coût de la construction. Sera retenu comme indice initial le dernier indice publié le jour de la prise d'effet du bail, soit...(l indice ne peut être précisé que si le bail n est pas assorti de conditions suspensives et prend effet immédiatement). L'indice à lui comparer pour le calcul de l'actualisation sera celui du trimestre anniversaire, et ce, chaque année jusqu'en fin de bail. En cas de cessation de publication ou de disparition de l'indice choisi, il appartiendra aux parties de déterminer conventionnellement un indice de remplacement. A défaut d'accord entre les parties, cet indice de remplacement sera déterminé par Monsieur le Président du Tribunal de Grande Instance statuant en référé à la requête de plus diligente des parties, les frais afférents à cette saisine étant partagés par moitié entre bailleur et preneur. Il est ici précisé que la présente clause constitue une indexation conventionnelle et ne se réfère en rien à la révision triennale légale prévue par les articles L et L du Code de commerce. Tout retard de paiement, après mise en demeure restée sans effet pendant un délai de un mois donnera lieu de plein droit à paiement d'un intérêt au profit du Bailleur au taux annuel de 10 %, tout mois commencé étant dû en entier, qui s'ajoutera au loyer du trimestre suivant, sans préjudice des dispositions de la clause résolutoire ci-après, et sans que la présente clause puisse valoir de la part du bailleur octroi de délais de règlement. Article 6 Charges En sus du loyer stipulé, le preneur remboursera au bailleur ou règlera directement aux fournisseurs la quote-part à charge des lieux loués des prestations communes, taxes locatives,

15 8 fournitures individuelles, frais de gestion, dépenses nécessaires au fonctionnement courant, à la propreté, à l entretien et aux réparations, à l exception de celles visées à l article 4.4. cidessus qui demeureront à la charge du bailleur. Il est également convenu que le bailleur conservera à sa charge tout impôt qui viendrait à être créé sur l'immeuble dont dépendent les lieux loués ou sur ces derniers et dont le redevable légal serait le bailleur. A chaque échéance trimestrielle, le preneur versera en même temps que le loyer une provision pour charges ou s acquittera directement des sommes dues aux fournisseurs à leur exacte échéance. A la clôture de chaque exercice annuel, le montant des provisions versées sera régularisé en fonction de l'arrêté de compte des charges annuelles, qui sera communiqué au preneur, qui pourra en outre se faire communiquer tous justificatifs, que le bailleur s'oblige d'ores et déjà à lui fournir, comme à l'autoriser à consulter en ses bureaux les pièces comptables afférentes à l'immeuble dont dépendent les lieux loués. Article 7 - Impôts et Taxes Le preneur acquittera ses contributions personnelles et mobilières, taxes professionnelles, taxes locatives et autres relativement à son activité, ainsi que toutes taxes ordinairement à la charge des locataires. Article 8 - Assurances Le preneur déclare faire son affaire personnelle de la couverture des risques incendie, explosion, risques électriques, dégâts des eaux, vol, dégradation.. et du paiement régulier des primes y afférentes. Pour cela, il fournira une copie de l attestation d assurance. Il fera également son affaire personnelle de tous dommages causés aux aménagements qu il effectuera dans les locaux donnés à bail ainsi que ceux dont il sera détenteur à quelque titre que ce soit. Il assurera les risques propres à son exploitation, auprès d une compagnie notoirement solvable. Il fera garantir les conséquences pécuniaires des responsabilités qu il pourrait encourir à l égard des voisins et des tiers en général. Article 9 - Cession - Sous-location 9.1. Le preneur ne pourra céder son droit au présent bail sans le consentement exprès et par écrit du bailleur, lequel ne pourra s'y opposer sans motif légitime. Toutefois, par dérogation à ce qui précède, le preneur pourra céder librement son droit à toute filiale de LA POSTE ou à toute société du groupe "LA POSTE" au sens de l'article 3 du décret n du 12 décembre Toute cession devra avoir lieu par acte notarié ou sous seing privé, auquel le bailleur sera appelé à intervenir.

16 9 Toutefois, en cas de cession librement autorisée comme il est dit ci-dessus, le bailleur renonce d ores et déjà formellement à intervenir à l'acte, le preneur devant cependant lui notifier le projet de cession par acte extra-judiciaire ou lettre recommandée avec demande d'avis de réception et accomplir les formalités prescrites par l article 1690 du code civil dès régularisation de la cession Le preneur ne pourra sous-louer, totalement ou partiellement les locaux objet du présent bail sans le consentement exprès et par écrit du bailleur, lequel ne pourra s'y opposer sans motif légitime. Toutefois, par dérogation à ce qui précède, le preneur pourra sous-louer librement tout ou partie des lieux loués à toute filiale de LA POSTE ou à toute société du groupe "LA POSTE" au sens de l'article 3 du décret n du 12 décembre Toute sous-location devra avoir lieu par acte notarié ou sous seing privé, auquel le bailleur sera appelé à intervenir. Toutefois, en cas de sous-location librement autorisée comme il est dit ci-dessus, le bailleur renonce d ores et déjà formellement à intervenir à l'acte, le preneur devant cependant lui notifier le projet de sous-location par acte extra-judiciaire ou lettre recommandée avec demande d'avis de réception et accomplir les formalités prescrites par l article 1690 du code civil dès la régularisation de l acte de sous-location. Article 10 - Dépôt de garantie Compte tenu de la solvabilité notoire du Preneur, aucun dépôt de garantie n'est versé au Bailleur. Article 11 - Restitution des lieux en fin de bail Lors de l'expiration du bail, le preneur devra justifier préalablement à son déménagement du paiement des contributions à sa charge, ainsi que du paiement du loyer et des charges. Il devra restituer les lieux en fin de bail en état d usage et en bon état de réparations locatives au sens du présent bail. A cet égard, il sera procédé trois mois au moins avant l'expiration du bail, à un état des lieux contradictoire qui comportera le relevé des remises en état se révélant nécessaires incombant au preneur, qui devront être exécutées avant l'expiration du bail. Le preneur devra remettre les clés au bailleur lors de son départ. Cette remise ne portera pas atteinte aux droits du bailleur de recouvrer contre le locataire toute somme dont ce dernier pourrait être tenu, mais elle transfèrera de plein droit au bailleur la responsabilité de la garde des lieux. Article 12 - Modifications Toute modification du présent bail ne pourra résulter que d'un avenant aux présentes ou d'un échange de lettres.

17 10 Article 13 - Clause résolutoire Dans le cas où le preneur manquerait à une seule de ses obligations, notamment pour défaut de paiement d un seul terme du loyer à son échéance ou pour usage des locaux contrairement à la destination prévue au présent contrat, le bailleur se réserve le droit de résilier de plein droit le bail après une mise en demeure par exploit d huissier restée infructueuse. L éxécution postérieure des ses obligations par le preneur ne suspend nullement la possibilité réservée au bailleur d exercer cette faculté de résiliation. Dans le cas où le preneur refuserait de quitter les lieux, il sera procédé à son expulsion par application d une ordonnance du juge des référés rendue exécutoire. Le preneur sera redevable de l ensemble des frais d actes engagés par le bailleur pour le recouvrement des sommes qui lui sont dues. Article 14 - Frais Enregistrement - Election de domicile Les frais, droits et honoraires des présentes, ainsi que ceux qui en seraient la suite ou la conséquence, seront à la charge du preneur, qui s'y oblige expressément. Les frais d enregistrement seront à la charge de celle des parties qui souhaiterait faire procéder à cette formalité. Pour l'exécution des présentes et de leurs suites, les parties font élection de domicile : - Le bailleur en son siège social ; - Le preneur dans les lieux loués. Fait à : Le : En trois exemplaires originaux, dont un remis à chacune des parties et le troisième destiné le cas échéant à l enregistrement. Le Bailleur Le Preneur

CONVENTION DE LOCATION

CONVENTION DE LOCATION CONVENTION DE LOCATION ANNEXE PROJET ENTRE LES SOUSSIGNES : HABITAT SUD DEUX SEVRES» dont le siège est à NIORT, 8 Rue François Viète, représenté par son Directeur Général, Monsieur Philippe VARENNE, Et,

Plus en détail

annexe 4 Modèles de convention d occupation précaire 1. Convention d hébergement ENTRE L HÉBERGEANT ET L HÉBERGÉ ENTRE LES SOUSSIGNÉS :

annexe 4 Modèles de convention d occupation précaire 1. Convention d hébergement ENTRE L HÉBERGEANT ET L HÉBERGÉ ENTRE LES SOUSSIGNÉS : annexe 4 Modèles de convention d occupation précaire 1. Convention d hébergement ENTRE L HÉBERGEANT ET L HÉBERGÉ CAS DE FIGURE Le propriétaire des locaux frappés d un arrêté de police tenu à l obligation

Plus en détail

CONTRAT DE LOCATION LOCAUX VACANTS

CONTRAT DE LOCATION LOCAUX VACANTS CONTRAT DE LOCATION LOCAUX VACANTS D après la loi n 89-462 du 6 juillet 1989 (JO 08/07 /89) modifiée par la loi du 21 juillet 1994 (JO 24/07/94) Le présent contrat de location est composé: d'une première

Plus en détail

M... propriétaire, ... ..., ...

M... propriétaire, ... ..., ... Contrat de location I. Identification des parties Bailleur(s) M.... propriétaire, demeurant à... dénommé(s) au présent acte le(s) bailleur(s). Locataire(s) L association ou l organisme..., dont le siège

Plus en détail

CONTRAT DE DOMICILIATION

CONTRAT DE DOMICILIATION Entre les soussignés OPSI INFORMATIQUE 31-33, Rue Etienne RICHERAND 69003 Lyon Désignée ci-après sous la dénomination «CENTRAL OFFICE» et représenté par Monsieur Philippe SCHEIN. d une part, Et, Forme

Plus en détail

CONTRAT DE DOMICILIATION Spécimen sans valeur légale

CONTRAT DE DOMICILIATION Spécimen sans valeur légale CONTRAT DE DOMICILIATION Spécimen sans valeur légale Entre la société PRESTAFORMA 98 bis Boulevard de LA TOUR-MAUBOURG 75007 PARIS SAS AU CAPITAL DE 40 000,00 immatriculé au Greffe du Tribunal de Commerce

Plus en détail

COMMISSION PERMANENTE

COMMISSION PERMANENTE Délibération affichée, rendue exécutoire, après transmission au Contrôle de la Légalité le : 19/12/12 AR n : A078-227806460-20121214-67141-DE-1-1_0 REPUBLIQUE FRANÇAISE CONSEIL GENERAL DES YVELINES 2012-CP-4407.1

Plus en détail

Contrat de bail de bureau

Contrat de bail de bureau Contrat de bail de bureau CONTRAT DE BAIL DE BUREAU 2/8 Entre les soussignés : Madame... domiciliée à..... (adresse complète), Et/ou Monsieur..., domicilié à..... (adresse complète), agissant en qualité

Plus en détail

CONTRAT DE BAIL DE RESIDENCE SECONDAIRE - PAGE 1/6

CONTRAT DE BAIL DE RESIDENCE SECONDAIRE - PAGE 1/6 CONTRAT DE BAIL DE RESIDENCE SECONDAIRE - PAGE 1/6 Bail de résidence autre que principale (pied à terre, résidence secondaire, ) Bail de résidence secondaire entre (nom(s), prénom(s), adresse, raison sociale,

Plus en détail

Fiche conseil LE BAIL COMMERCIAL. Explications et conseils. Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions :

Fiche conseil LE BAIL COMMERCIAL. Explications et conseils. Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : LE BAIL COMMERCIAL Explications et conseils Fiche conseil Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : Certifié ISO 9001 Comptables Fiscales Juridiques, Sociales,

Plus en détail

Droit des baux commerciaux

Droit des baux commerciaux SAS ECS Le droit des baux commerciaux - NA 49 - Chapitre 2 Paragraphe 2 Obligation relative à la chose louée L immeuble A USAGE DE LA CHOSE Le preneur doit user de la chose en bon père de famille. L abus

Plus en détail

Table des matières TITRE I : LES BAUX DU CODE CIVIL (100) (Les références entre parenthèses renvoient aux numéros des paragraphes)

Table des matières TITRE I : LES BAUX DU CODE CIVIL (100) (Les références entre parenthèses renvoient aux numéros des paragraphes) Table des matières (Les références entre parenthèses renvoient aux numéros des paragraphes) SOMMAIRE... 1390 INTRODUCTION... 1392 TITRE I : LES BAUX DU CODE CIVIL (100) SECTION 1 : LES CHARGES LOCATIVES

Plus en détail

dénommé ci-après le «propriétaire», dénommé ci-après le «gestionnaire», Vu l objet de la Résidence Sociale tel que défini à l annexe I ;

dénommé ci-après le «propriétaire», dénommé ci-après le «gestionnaire», Vu l objet de la Résidence Sociale tel que défini à l annexe I ; CONVENTION N...... CONCLUE ENTRE L ETAT, L ORGANISME PROPRIETAIRE, L ORGANISME GESTIONNAIRE EN APPLICATION DE L ARTICLE L.353.2 DU CODE DE LA CONSTRUCTION ET DE L HABITATION PORTANT SUR LES RESIDENCES

Plus en détail

CONTRAT DE DOMICILIATION COMMERCIALE, FISCALE ET ADMINISTRATIVE

CONTRAT DE DOMICILIATION COMMERCIALE, FISCALE ET ADMINISTRATIVE CONTRAT DE DOMICILIATION COMMERCIALE, FISCALE ET ADMINISTRATIVE 1 Entre les soussignés : La société «IBL», sise, autorisée à exercer l'activité de domiciliation par l'arrêté n DOM2010107 de la Préfecture

Plus en détail

Gestion. Négocier son bail commercial

Gestion. Négocier son bail commercial Gestion Négocier son bail commercial Adie Conseil Gestion INTRODUCTION Le bail commercial fait l objet d un statut réglementé dont les textes sont codifiés aux articles L.145-1 et suivants et R.145-1 et

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES

CONDITIONS GENERALES CONDITIONS GENERALES 1. Sauf stipulation contraire écrite, toutes offres et toutes conventions (même celles à venir) sont régies par les présentes conditions, lesquelles en font partie intégrante et priment

Plus en détail

CONTRAT DE DOMICILIATION

CONTRAT DE DOMICILIATION ENTRE LES SOUSSIGNES : D'une part : La société AF.R 28 Rue de la Bretonnerie 95300 PONTOISE SAS au capital de 200.000 euros, inscrite au RCS PONTOISE B 379.873.300 N agrément : 000244 Représentée à l effet

Plus en détail

IMMEUBLE 9 / 11 AVENUE DE VILLARS PARIS

IMMEUBLE 9 / 11 AVENUE DE VILLARS PARIS PROJET BAIL IMMEUBLE 9 / 11 AVENUE DE VILLARS PARIS 7ème 1 Le présent contrat de bail est établi entre : Le Syndicat des Transports d'ile-de-france (STIF) Etablissement public à caractère administratif

Plus en détail

CONTRAT DE LOCATION SAISONNIERE

CONTRAT DE LOCATION SAISONNIERE CONTRAT DE LOCATION SAISONNIERE (Remplir la partie 1. Disposition particulières, imprimer 2 exemplaires, les signer et les ramener le jour d entrée dans les lieux) Entre les soussignés, ci-après dénommés

Plus en détail

IL A ETE EXPRESSEMENT CONVENU ET ARRETE CE QUI SUIT

IL A ETE EXPRESSEMENT CONVENU ET ARRETE CE QUI SUIT CONTRAT DE LOCATION "CYCLISM'ACCESS" ENTRE LES SOUSSIGNES : La Société "CYCLISM'ACCESS" Société par Actions Simplifiée au capital de 50 000 Euros dont le siège social est sis à BOURG-BLANC (29860), 5 rue

Plus en détail

Modèle de BAIL PROFESSIONNEL

Modèle de BAIL PROFESSIONNEL Modèle de BAIL PROFESSIONNEL ENTRE LES PARTIES SOUSSIGNĖES : 1. Propriétaire(s) bailleur(s) Personne physique : nom, prénoms, profession, domicile, date et lieu de naissance, nationalité. Personne morale

Plus en détail

«OUTIL DE GESTION DE LA RELATION CLIENT - CRM» CONVENTION DE PRESTATIONS

«OUTIL DE GESTION DE LA RELATION CLIENT - CRM» CONVENTION DE PRESTATIONS «OUTIL DE GESTION DE LA RELATION CLIENT - CRM» CONVENTION DE PRESTATIONS 18/06/2015 CONTRACTANTS Entre d une part, RESSOURCES, Association régie par la Loi du 1 er juillet 1901 modifiée et ses textes d

Plus en détail

CONTRAT DE BAIL POUR UN APPARTEMENT Entre : 1. Monsieur... et Madame... domicilies a... ci-apres denomme bailleur - et 2. Monsieur... et madame...

CONTRAT DE BAIL POUR UN APPARTEMENT Entre : 1. Monsieur... et Madame... domicilies a... ci-apres denomme bailleur - et 2. Monsieur... et madame... CONTRAT DE BAIL POUR UN APPARTEMENT Entre : 1. Monsieur... et Madame... domicilies a... ci-apres denomme bailleur - et 2. Monsieur... et madame... domicilie actuellement a... ci-apres denomme locataire

Plus en détail

CONTRAT DE LOCATION STUDIO - 1er Etage - 6 RUE DES LINGOTS

CONTRAT DE LOCATION STUDIO - 1er Etage - 6 RUE DES LINGOTS CONTRAT DE LOCATION STUDIO - 1er Etage - 6 RUE DES LINGOTS ENTRE LES SOUSSIGNES, CDH Hosting Service 42 rue Washington 75008 PARIS ; ci-après dénommé(e) «Le Bailleur» ET Monsieur et/ou Madame «Vacancier»

Plus en détail

CONVENTION DE PORTAGE FONCIER VILLE DE SAINT-BRIEUC / SAINT-BRIEUC AGGLOMERATION OPERATION RUE DU GOELO NOTE DE SYNTHESE. Mesdames, Messieurs,

CONVENTION DE PORTAGE FONCIER VILLE DE SAINT-BRIEUC / SAINT-BRIEUC AGGLOMERATION OPERATION RUE DU GOELO NOTE DE SYNTHESE. Mesdames, Messieurs, Ville de SAINT-BRIEUC ------------------------------- Conseil Municipal ---------------------- Séance du 29 septembre 2009 ----------------- Rapporteur : Mme DIOURON ----------------- N 10 CONVENTION DE

Plus en détail

CONDITONS GENERALES DE LOCATION

CONDITONS GENERALES DE LOCATION CONDITONS GENERALES DE LOCATION Toute commande passée à COLOS implique de la part du locataire, et ce sans restriction aucune, l acceptation de nos conditions générales de location qui prévalent sur tout

Plus en détail

FICHE N 8 - LES ACTIONS EN RECOUVREMENT DES CHARGES DE COPROPRIETE

FICHE N 8 - LES ACTIONS EN RECOUVREMENT DES CHARGES DE COPROPRIETE FICHE N 8 - LES ACTIONS EN RECOUVREMENT DES CHARGES DE COPROPRIETE A QUI INCOMBE LE RECOUVREMENT DES CHARGES? Le rôle du syndic : Le non-paiement des charges par un ou plusieurs copropriétaires oblige

Plus en détail

Maison des Arts et Métiers Allée Pierre de Coubertin Apt 33400 TALENCE CONTRAT DE RESIDENCE UNIVERSITAIRE

Maison des Arts et Métiers Allée Pierre de Coubertin Apt 33400 TALENCE CONTRAT DE RESIDENCE UNIVERSITAIRE 1 Maison des Arts et Métiers Allée Pierre de Coubertin Apt 33400 TALENCE NOM Prénom Date et lieu de naissance : CONTRAT DE RESIDENCE UNIVERSITAIRE Ce contrat est régi par la loi 89-462 du 6 juillet 1989

Plus en détail

- le cas échéant, représenté par le mandataire [nom ou raison sociale et adresse du mandataire ainsi que l activité exercée] :

- le cas échéant, représenté par le mandataire [nom ou raison sociale et adresse du mandataire ainsi que l activité exercée] : CONTRAT DE LOCATION (Soumis au titre Ier bis de la loi du 6 juillet 1989 tendant à améliorer les rapports locatifs et portant modification de la loi n 86-1290 du 23 décembre 1986) LOCAUX MEUBLES A USAGE

Plus en détail

CONTRAT DE NETTOYAGE ET ENTRETIEN DES LOCAUX DE L IFREMER

CONTRAT DE NETTOYAGE ET ENTRETIEN DES LOCAUX DE L IFREMER CONTRAT DE NETTOYAGE ET ENTRETIEN DES LOCAUX DE L IFREMER Réf. Ifremer n 13/121/M ENTRE L INSTITUT FRANCAIS DE RECHERCHE POUR L EXPLOITATION DE LA MER, établissement public à caractère industriel et commercial,

Plus en détail

LE JOURNAL DE BORD DU LOCATAIRE. Immo Online: Représente la nouvelle méthode de gestion locative, la gestion locative interactive.

LE JOURNAL DE BORD DU LOCATAIRE. Immo Online: Représente la nouvelle méthode de gestion locative, la gestion locative interactive. LE JOURNAL DE BORD DU LOCATAIRE Immo Online: Représente la nouvelle méthode de gestion locative, la gestion locative interactive. Moderne et pratique, nous remplaçons définitivement l'envoi traditionnel

Plus en détail

MANDAT DE SYNDIC (no.. )

MANDAT DE SYNDIC (no.. ) MANDAT DE SYNDIC (no.. ) Syndicat des Copropriétaires - RESIDENCE - Contrat type prévu à l article 18-1 A de la loi n 65-557 du 10 juillet 1965 modifiée fixant le statut de la copropriété des immeubles

Plus en détail

Conditions générales de prestation de services, de vente et de location.

Conditions générales de prestation de services, de vente et de location. Conditions générales de prestation de services, de vente et de location. Article 1. Généralité. 1.1. Sauf dérogation expresse écrite convenue entre parties, les relations entre la Sprl SON EXCENTRIQUE,

Plus en détail

CONTRAT DE DOMICILIATION ET DE PRESTATIONS DE SERVICES

CONTRAT DE DOMICILIATION ET DE PRESTATIONS DE SERVICES CONTRAT DE DOMICILIATION ET DE PRESTATIONS DE SERVICES Entre les soussignés : La société LYON COMMERCE INTERNATIONAL, SAS au capital de 180 000, dont le numéro d agrément préfectoral, lequel a été signé

Plus en détail

Le loyer pour l intégralité du séjour est du à l arrivée dans l appartement.

Le loyer pour l intégralité du séjour est du à l arrivée dans l appartement. Nos Conditions Générales 1. Usage de l appartement L appartement est loué à usage exclusif d habitation et ce à titre provisoire. Le locataire, préalablement à sa réservation, déclare que la réservation

Plus en détail

CONTRAT DE SYNDIC n Conforme à l'avis du Conseil National de la Consommation du 27 septembre 2007 et arrêté NOVELLI du 19 mars 2010

CONTRAT DE SYNDIC n Conforme à l'avis du Conseil National de la Consommation du 27 septembre 2007 et arrêté NOVELLI du 19 mars 2010 DIRECTION COPROPRIETE 51 rue Louis Blanc 92917 PARIS LA DEFENSE Cedex 01 46 91 25 25 ENTRE LES SOUSSIGNES : CONTRAT DE SYNDIC n Conforme à l'avis du Conseil National de la Consommation du 27 septembre

Plus en détail

CONVENTION DE CABINET GROUPÉ

CONVENTION DE CABINET GROUPÉ CONVENTION DE CABINET GROUPÉ LES SOUSSIGNES : Répétable autant que de besoin [ Identification de l associé personne physique], demeurant [ ] né le [ ] à [ ] Avocat au Barreau de Paris [ Identification

Plus en détail

Nos bureaux sont ouverts toute l année et une équipe de 8 personnes au total vous reçoit :

Nos bureaux sont ouverts toute l année et une équipe de 8 personnes au total vous reçoit : www.grenecheimmo.fr Le Cabinet GRENECHE Immobilier est l une des plus anciennes agences de la ville d Evian et de la région, présente dans l ensemble des activités immobilières : - ventes : traditionnellement

Plus en détail

Représentée par Bruno de Saint-Louvent, Directeur des Investissements et Achats, ci-après dénommée le Client, d une part

Représentée par Bruno de Saint-Louvent, Directeur des Investissements et Achats, ci-après dénommée le Client, d une part Accord-cadre n A10-951 Objet de l accord-cadre: FOURNITURE DE CORBEILLES MURALES VIGIPIRATE Entre les soussignés Société Aéroports de Lyon SA à Directoire et Conseil de Surveillance Capital de 148 000

Plus en détail

CONVENTION DE MISE A DISPOSITION D'UN LOGEMENT D'HABITATION

CONVENTION DE MISE A DISPOSITION D'UN LOGEMENT D'HABITATION XXXXFR CONVENTION DE MISE A DISPOSITION D'UN LOGEMENT D'HABITATION Entre les soussignés : La S.A. DYNAMIC OFFICE, ayant son siège à 3200 AARSCHOT, Tiensestraat 49, représentée par son administrateur délégué.

Plus en détail

CONTRAT DE DOMICILIATION COMMERCIALE

CONTRAT DE DOMICILIATION COMMERCIALE Domiciliation Artisanale et Commerciale 41 rue Barrault 75013 PARIS Tél : 01 45 89 02 60 Fax : 01 45 89 30 21 Email : ism41@wanadoo.fr CONTRAT DE DOMICILIATION COMMERCIALE ET DE FOURNITURE DE PRESTATIONS

Plus en détail

CONVENTION DE MISE A DISPOSITION DE LOCAUX DE REPARTITION DE CHARGES ET DE COMPETENCES

CONVENTION DE MISE A DISPOSITION DE LOCAUX DE REPARTITION DE CHARGES ET DE COMPETENCES CONVENTION DE MISE A DISPOSITION DE LOCAUX DE REPARTITION DE CHARGES ET DE COMPETENCES Vu le Code Général de la Propriété des Personnes Publiques (CG3P), Vu l article L.2122-22 5 du Code Général des Collectivités

Plus en détail

b) Et. Domicilié, éventuellement représenté par., ci-après dénommé «le Courtier», de seconde part,

b) Et. Domicilié, éventuellement représenté par., ci-après dénommé «le Courtier», de seconde part, CONVENTION D INTERMEDIAIRE D ASSURANCES. Entre les soussignés, ci-après dénommés «les Parties» : a) IBS Europe s.a. dont le siège social est situé au N 68 de la Route de Luxembourgà L-4972 DIPPACH (Grand

Plus en détail

Conditions Générales Location d équipements terminaux

Conditions Générales Location d équipements terminaux Conditions Générales Location d équipements terminaux Vous trouverez dans le présent document les conditions générales qui s'appliquent à la location des équipements terminaux de Orange. Elles peuvent

Plus en détail

Cahier des Clauses Particulières (CCP)

Cahier des Clauses Particulières (CCP) Cahier des Clauses Particulières (CCP) MISSION DE CONSEIL, D'ASSISTANCE JURIDIQUE PERMANENTE ET DE REPRESENTATION EN JUSTICE DANS LE DOMAINE DU DROIT PUBLIC _ Marché n 11 050 FCS MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES

Plus en détail

CONTRAT DE MAINTENANCE "Matériel informatique"

CONTRAT DE MAINTENANCE Matériel informatique FF-CONCEPT M.Frédéric TRANCHART 426, rue de Visse AIGNEVILLE, 80210 Téléphone: 0322605550 Télécopie: 0821916134 Adresse de messagerie: frederictranchart@ff-concept.com Site Web : www.ff-concept.com CONTRAT

Plus en détail

CONVENTION TYPE D OCCUPATION PRECAIRE ET REVOCABLE DU DOMAINE PUBLIC ACTIVITE : OCCUPATION A LA DEMANDE. N du

CONVENTION TYPE D OCCUPATION PRECAIRE ET REVOCABLE DU DOMAINE PUBLIC ACTIVITE : OCCUPATION A LA DEMANDE. N du CONVENTION TYPE D OCCUPATION PRECAIRE ET REVOCABLE DU DOMAINE PUBLIC ACTIVITE : OCCUPATION A LA DEMANDE N du Entre d une part La Communauté d'agglomération Sophia Antipolis Sise Hôtel de Ville BP 2205

Plus en détail

Le PSLA (Prêt Social Locatif Accession) est un dispositif d accession sociale à la propriété.

Le PSLA (Prêt Social Locatif Accession) est un dispositif d accession sociale à la propriété. LE PSLA Le PSLA (Prêt Social Locatif Accession) est un dispositif d accession sociale à la propriété. Le processus d accession se déroule en deux phases : Une phase locative qui dure de 6 mois à 2 ans

Plus en détail

MARCHE N 2014.05 MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE RELATIF AU NETTOYAGE DU GYMNASE D AMBLAINVILLE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CCTP

MARCHE N 2014.05 MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE RELATIF AU NETTOYAGE DU GYMNASE D AMBLAINVILLE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CCTP CCP PIECE 2/2 MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES MARCHE N 2014.05 MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE RELATIF AU NETTOYAGE DU GYMNASE D AMBLAINVILLE Mairie d AMBLAINVILLE Place du 11 Novembre

Plus en détail

Instruction COSOB n 03-03 du 21 décembre 2003 relative au modèle de convention d ouverture de compte conclue entre les teneurs de compteconservateurs

Instruction COSOB n 03-03 du 21 décembre 2003 relative au modèle de convention d ouverture de compte conclue entre les teneurs de compteconservateurs Instruction COSOB n 03-03 du 21 décembre 2003 relative au modèle de convention d ouverture de compte conclue entre les teneurs de compteconservateurs habilités et leurs clients Article 1er. En application

Plus en détail

Contrat de domiciliation «12 mois» (97490)

Contrat de domiciliation «12 mois» (97490) Contrat de domiciliation «12 mois» (97490) ENTRE LES SOUSSIGNES Centre d Affaires Nonge Sarl au capital de 2000 euros RC 2006B298 Siren 488 393 695 Adresse 26 avenue Eudoxie Nonge 97490 Sainte Clotilde

Plus en détail

L an deux mil quatorze Et le dix-huit mars

L an deux mil quatorze Et le dix-huit mars KF/KV REPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE COUR D APPEL D ABIDJAN TRIBUNAL DE COMMERCE D ABIDJAN ORDONNANCE DE REFERE du 18 mars 2014 RG N 402/14 --------------- La Société Immobilière de Gestion et de Management

Plus en détail

LE CREDIT-BAIL MOBILIER & IMMOBILIER. Traitements comptables des opérations dans le cadre du crédit-bail mobilier et immobilier. TABLE DES MATIERES

LE CREDIT-BAIL MOBILIER & IMMOBILIER. Traitements comptables des opérations dans le cadre du crédit-bail mobilier et immobilier. TABLE DES MATIERES LE CREDIT-BAIL MOBILIER & IMMOBILIER Objectif(s) : o Pré-requis : o Modalités : o o o Traitements comptables des opérations dans le cadre du crédit-bail mobilier et immobilier. Connaissances juridiques.

Plus en détail

CONTRAT DE DOMICILIATION Avec réexpédition du courrier

CONTRAT DE DOMICILIATION Avec réexpédition du courrier CONTRAT DE DOMICILIATION Avec réexpédition du courrier La Société LOCADRESS, S.A.R.L. au capital de 8.000 uros, dont le siège est fixé à SAINT-MARTIN (Antilles Françaises) 8 Immeuble "Le Colibri", 5 rue

Plus en détail

CONTRAT DE DOMICILIATION

CONTRAT DE DOMICILIATION Entre les soussignés : CONTRAT DE DOMICILIATION D une part, ci-après dénommé le DOMICILIATAIRE : La société Aquitaine Accueil d Entreprises à Saucats S.A.R.L., au capital de 150 000 uros dont le siège

Plus en détail

VILLE DE FROUARD PRESTATIONS NETTOYAGE DES VITRES DES BATIMENTS COMMUNAUX CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES (C.C.A.

VILLE DE FROUARD PRESTATIONS NETTOYAGE DES VITRES DES BATIMENTS COMMUNAUX CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES (C.C.A. VILLE DE FROUARD PRESTATIONS NETTOYAGE DES VITRES DES BATIMENTS COMMUNAUX CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES (C.C.A.P) (le présent cahier des clauses administratives contient 10 pages dont

Plus en détail

CONTRAT DE SERVEUR DEDIE HEBERGEMENT GESTION DE NOM DE DOMAINE ET MAIL

CONTRAT DE SERVEUR DEDIE HEBERGEMENT GESTION DE NOM DE DOMAINE ET MAIL CONTRAT DE SERVEUR DEDIE HEBERGEMENT GESTION DE NOM DE DOMAINE ET MAIL Entre, DiffusionNet, SARL au capital de 7 700 uros, RCS 435 068 440 de Reims, Allée des Bleuets - 51400 LES PETITES LOGES, ci-après

Plus en détail

CONTRAT DE DOMICILIATION

CONTRAT DE DOMICILIATION CONTRAT DE DOMICILIATION Entre les soussignés : D une part, ci-après dénommé le DOMICILIATAIRE La société Toulouse Self Stockage Eurl au capital de 8 000 euros dont le siège social est 2, Avenue des Crêtes

Plus en détail

BAIL DE BUREAUX. Page 1 sur 18. Entre les soussignés : Ci-après dénommé «LE BAILLEUR» Et : Ci-après dénommé «LE PRENEUR»

BAIL DE BUREAUX. Page 1 sur 18. Entre les soussignés : Ci-après dénommé «LE BAILLEUR» Et : Ci-après dénommé «LE PRENEUR» BAIL DE BUREAUX Entre les soussignés : Voltaire SAS, Société par Actions Simplifiées au capital de 31.262.500 Euros dont le siège social est à Bois- Colombes 92270, 80, avenue de l Europe, inscrite au

Plus en détail

Convention pour la restauration scolaire, la garderie périscolaire et le centre de loisirs sans hébergement de la commune de Villebéon

Convention pour la restauration scolaire, la garderie périscolaire et le centre de loisirs sans hébergement de la commune de Villebéon Convention pour la restauration scolaire, la garderie périscolaire et le centre de loisirs sans hébergement de la commune de Villebéon Article 1: formation de la convention La commune de Villebéon ci après

Plus en détail

MANDAT DE LOCATION AVEC EXCLUSIVITE N 2014/000

MANDAT DE LOCATION AVEC EXCLUSIVITE N 2014/000 MANDAT DE LOCATION AVEC EXCLUSIVITE N 2014/000 Le mandat est obligatoire (article 6 loi n 70-9 du 2 janvier 1970 et article 72 décret n 72-678 du 20 juillet 1972) ENTRE LES SOUSSIGNÉS, ci-après dénommés

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE DU CONTRAT DE DOMICILIATION POSTALE ET PRESTATIONS DE SERVICES (Version 01.06-2014)

CONDITIONS GENERALES DE VENTE DU CONTRAT DE DOMICILIATION POSTALE ET PRESTATIONS DE SERVICES (Version 01.06-2014) CONDITIONS GENERALES DE VENTE DU CONTRAT DE DOMICILIATION POSTALE ET PRESTATIONS DE SERVICES (Version 01.06-2014) ENTRE LES SOUSSIGNES La société «KONT@CT», Sarl au capital de 15000, inscrite au RCS de

Plus en détail

CONDITIONS GÉNÉRALES

CONDITIONS GÉNÉRALES ASSURANCE PROSPECTION GARANTIE DU REMBOURSEMENT DES CRÉDITS DE FINANCEMENT ASSURANCE PROSPECTION CONDITIONS GÉNÉRALES RÉFÉRENCE : FAP - 01 SOMMAIRE Préambule 5 Article 1 Objet de la garantie 6 Article

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES PRESTATIONS DE REFERENCEMENT

CONDITIONS GENERALES PRESTATIONS DE REFERENCEMENT CONDITIONS GENERALES PRESTATIONS DE REFERENCEMENT La société Blog Ecommerce, société à responsabilité limitée inscrite au RCS de Nanterre sous le numéro 510 621 006, au capital social de 5000 euros, dont

Plus en détail

Vente d'immeuble bâti et mobilier sous conditions suspensives

Vente d'immeuble bâti et mobilier sous conditions suspensives Vente d'immeuble bâti et mobilier sous conditions suspensives M.... (prénoms, nom, profession) - né à... le... et Mme... - née à... le... De nationalité française. Demeurant à... où ils élisent domicile.

Plus en détail

Clause assurance des conventions de Maîtrise d œuvre > 15 M HT

Clause assurance des conventions de Maîtrise d œuvre > 15 M HT Clause assurance des conventions de Maîtrise d œuvre > 15 M HT Article 00 Assurances. Dans la mesure où les garanties préconisées ou souscrites par le Maître de l ouvrage, sont accordées selon des clauses

Plus en détail

Copropriété : contrat type et rémunération du syndic

Copropriété : contrat type et rémunération du syndic Accueil >Analyses et commentaires >Analyses juridiques >Analyses juridiques 2015 >Copropriété : contrat type et rémunération du syndic >p.1 Copropriété : contrat type et rémunération du syndic N 2015-07

Plus en détail

CONVENTION PORTANT SUR L INSTRUCTION DES AUTORISATIONS D OCCUPATION ET D UTILISATION DU SOL

CONVENTION PORTANT SUR L INSTRUCTION DES AUTORISATIONS D OCCUPATION ET D UTILISATION DU SOL COMMUNE DE... Textes législatifs CONVENTION PORTANT SUR L INSTRUCTION DES AUTORISATIONS D OCCUPATION ET D UTILISATION DU SOL Vu le Code Général des Collectivités Territoriales, notamment l article L5211-4-2

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES YOUSIGN v1.4 A - CONDITIONS APPLICABLES A TOUTES LES PRESTATIONS YOUSIGN

CONDITIONS GENERALES YOUSIGN v1.4 A - CONDITIONS APPLICABLES A TOUTES LES PRESTATIONS YOUSIGN CONDITIONS GENERALES YOUSIGN v1.4 A - CONDITIONS APPLICABLES A TOUTES LES PRESTATIONS YOUSIGN Article 1. Définitions Les mots écrits en gras dans le présent article (et repris dans le corps du texte avec

Plus en détail

DOMICILIATION DES ENTREPRISES ET EXERCICE DE L'ACTIVITE CHEZ SOI

DOMICILIATION DES ENTREPRISES ET EXERCICE DE L'ACTIVITE CHEZ SOI DOMICILIATION DES ENTREPRISES ET EXERCICE DE L'ACTIVITE CHEZ SOI 30/01/2014 La domiciliation de l entreprise, correspond à l adresse administrative de l entreprise, qui doit être déclarée au CFE (Centre

Plus en détail

SPECIMEN. www.les-kaz-de-bien-desiree.com. 1 sur 6. de Bien-Désirée. Les

SPECIMEN. www.les-kaz-de-bien-desiree.com. 1 sur 6. de Bien-Désirée. Les 1 sur 6 ENTRE LES SOUSSIGNES, Monsieur Patrick GASCHARD né(e) le 28 juin 1958 à Tours, demeurant 1 Chemin de Bois de Lomard 97180 SAINTE ANNE Numéro de téléphone fixe : 05.90.44.20.09 Numéro de téléphone

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 18 JUIN 2010 DELIBERATION N CR-10/19.137 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL SCHEMA REGIONAL DE VALORISATION DES BATIMENTS DE LA COLLECTIVITE ET D'OPTIMISATION DES ACHATS ET DES MOYENS TECHNIQUES

Plus en détail

Fiche d information relative au fonctionnement des garanties «responsabilité civile» dans le temps

Fiche d information relative au fonctionnement des garanties «responsabilité civile» dans le temps GENERALI assurances Société Anonyme d Assurances Au capital de 53 193 775 EUR Entièrement versé. Entreprise régie par le code des Assurances Siège social : 7, boulevard Haussmann 75456 Paris Cedex 09 552

Plus en détail

CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE

CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE ARTICLE PREMIER - Champ d'application Les présentes conditions générales de vente constituent le socle de la négociation commerciale et s'appliquent sans réserve et en priorité

Plus en détail

A. Les contrats visés par la loi de 2006... 14 B. Les contrats exclus du champ d application de la loi... 15

A. Les contrats visés par la loi de 2006... 14 B. Les contrats exclus du champ d application de la loi... 15 Table des matières Sommaire... 7 Introduction... 11 I ère Partie Le bail à usage d habitation... 13 Titre I. Champ d application... 14 A. Les contrats visés par la loi de 2006... 14 B. Les contrats exclus

Plus en détail

Contrat de Location Saisonnière Meublée

Contrat de Location Saisonnière Meublée THIERRY COSTE 970 CHEMIN DE LA RIBIERE 84170 MONTEUX TEL : 06 23 92 64 64 Contrat de Location Saisonnière Meublée Conditions générales et particulières Page 1 sur 9 Conditions générales Article 1 : Prise

Plus en détail

CONTRAT DE DOMICILIATION COMMERCIALE ET DE PRESTATIONS DE SERVICES ENTRE LES SOUSSIGNES

CONTRAT DE DOMICILIATION COMMERCIALE ET DE PRESTATIONS DE SERVICES ENTRE LES SOUSSIGNES CONTRAT DE DOMICILIATION COMMERCIALE ET DE PRESTATIONS DE SERVICES ENTRE LES SOUSSIGNES La société «HCD centres d affaires», Eurl au capital de 1000 Euros, inscrite au RCS Marseille sous le numéro 520280397,

Plus en détail

CONTRAT DE SYNDIC N. 96-98, rue du Théâtre (Angle avenue Emile Zola) - 75015 PARIS - Tél. : 01 45 79 89 49 - Fax : 01 45 79 98 29

CONTRAT DE SYNDIC N. 96-98, rue du Théâtre (Angle avenue Emile Zola) - 75015 PARIS - Tél. : 01 45 79 89 49 - Fax : 01 45 79 98 29 GESTION DE PATRIMOINE SYNDIC DE COPROPRIETE TRANSACTION FONDS DE COMMERCE EXPERTISE LOCATION 1 CONTRAT DE SYNDIC N ENTRE LES SOUSSIGNES : Le SYNDICAT DES COPROPRIETAIRES de l immeuble : RESIDENCE VASCO

Plus en détail

PROJET DE LOI LOGEMENT ET URBANISME

PROJET DE LOI LOGEMENT ET URBANISME PROJET DE LOI LOGEMENT ET URBANISME Décryptage : ce qui pourrait changer pour les propriétaires et les locataires Jean-François BUET Président de la FNAIM Etienne GINOT Président de l UNIS Point presse

Plus en détail

AVENANT N 1 A LA CONVENTION TRIPARTITE DU 11 FEVRIER 1994

AVENANT N 1 A LA CONVENTION TRIPARTITE DU 11 FEVRIER 1994 AVENANT N 1 A LA CONVENTION TRIPARTITE DU 11 FEVRIER 1994 Entre les soussignées : - La COMMUNAUTE URBAINE de NANTES, ayant son siège à NANTES (Loire-Atlantique), 2 cours du Champs de Mars, venant aux droits

Plus en détail

CONVENTION REGISTRE - BUREAU D ENREGISTREMENT

CONVENTION REGISTRE - BUREAU D ENREGISTREMENT CONVENTION REGISTRE - BUREAU D ENREGISTREMENT Entre les soussignés : L Agence Tunisienne d Internet, sise à 13, avenue Jugurtha 1002 Tunis, Tunisie, Matricule Fiscal n 539698L/A/M000 et représentée par

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE SERVICES. «PRESTATION DE SURVEILLANCE et GARDIENNAGE DES LOCAUX D AGROCAMPUS OUEST»

MARCHE PUBLIC DE SERVICES. «PRESTATION DE SURVEILLANCE et GARDIENNAGE DES LOCAUX D AGROCAMPUS OUEST» MARCHE PUBLIC DE SERVICES «PRESTATION DE SURVEILLANCE et GARDIENNAGE DES LOCAUX D AGROCAMPUS OUEST» PROCEDURE ADAPTEE (Article 28 du Code des Marchés Publics) CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES

Plus en détail

Conditions Générales de Vente Internet. www.teicee.com. 7, rue Alfred Kastler 14000 CAEN. informatiquetélécominternet

Conditions Générales de Vente Internet. www.teicee.com. 7, rue Alfred Kastler 14000 CAEN. informatiquetélécominternet informatiquetélécominternet Conditions Générales de Vente Internet www.teicee.com 7, rue Alfred Kastler 14000 CAEN Table des matières 1 Identification de l entreprise 3 2 Objet 3 3 Conditions de vente

Plus en détail

GARANTIE MAINTIEN DE SALAIRE

GARANTIE MAINTIEN DE SALAIRE NÉGOCE ET PRESTATIONS DE SERVICES MÉDICO-TECHNIQUES GARANTIE MAINTIEN DE SALAIRE CONDITIONS GÉNÉRALES N 2926 Incapacité temporaire de travail Sommaire ARTICLE 1 Objet du contrat 4 ARTICLE 2 Souscription

Plus en détail

PROPOSITION DE LOI ADOPTÉE PAR LE SÉNAT

PROPOSITION DE LOI ADOPTÉE PAR LE SÉNAT PROPOSITION DE LOI adoptée le 21 juin 1990 N 137 SÉNAT SECONDE SESSION ORDINAIRE DE 1989-1990 PROPOSITION DE LOI ADOPTÉE PAR LE SÉNAT tendant à l' introduction dans le code des assurances de dispositions

Plus en détail

Avec la collaboration des Instituts du C.S.N LA REVISION DU LOYER COMMERCIAL. Textes. Articles L. 145-33 à 145-39 du code de commerce

Avec la collaboration des Instituts du C.S.N LA REVISION DU LOYER COMMERCIAL. Textes. Articles L. 145-33 à 145-39 du code de commerce Avec la collaboration des Instituts du C.S.N LA REVISION DU LOYER COMMERCIAL Textes Loi LME du 4 août 2008 Loi MURCEF du 11 décembre 2001 Article L. 145-3 du code de commerce Article L. 145-5 du code de

Plus en détail

Comprendre le bail commercial en 10 points clés

Comprendre le bail commercial en 10 points clés Comprendre le bail commercial en 10 points clés Pourquoi vous proposer un livre blanc sur les baux commerciaux? Parmi les 8000 clients du groupe SVP (entreprises et collectivités), nombreux sont ceux qui

Plus en détail

CONDITIONS SPECIFIQUES DE VENTE POUR LES PROFESSIONNELS

CONDITIONS SPECIFIQUES DE VENTE POUR LES PROFESSIONNELS 1/6 CONDITIONS SPECIFIQUES DE VENTE POUR LES PROFESSIONNELS Les présentes conditions spécifiques dérogent aux conditions générales de vente des prestations Courrier-Colis de La Poste 1, lesquelles restent

Plus en détail

Conditions Générales. Télécharger. Site Internet : http://caping-arclusaz.fr. Mail : campingarclusuaz@orange.fr. Article 1 : Durée du séjour

Conditions Générales. Télécharger. Site Internet : http://caping-arclusaz.fr. Mail : campingarclusuaz@orange.fr. Article 1 : Durée du séjour Conditions Générales Télécharger Site Internet : http://caping-arclusaz.fr Mail : campingarclusuaz@orange.fr Article 1 : Durée du séjour Le locataire signataire du présent contrat conclu pour une durée

Plus en détail

DEPARTEMENT DES YVELINES EXTENSION DU CENTRE COMMERCIAL PARLY II

DEPARTEMENT DES YVELINES EXTENSION DU CENTRE COMMERCIAL PARLY II DEPARTEMENT DES YVELINES EXTENSION DU CENTRE COMMERCIAL PARLY II AVENANT N 2 A LA CONVENTION D OCCUPATION DU DOMAINE PUBLIC ET AUTRES AMENAGEMENTS DE VOIRIE 1 ENTRE : Le Département des Yvelines Collectivité

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D ACHAT

CONDITIONS GENERALES D ACHAT CONDITIONS GENERALES D ACHAT Article 1 ACCEPTATION/ ACCUSE DE RECEPTION Sauf accords contraires et écrits entre AIRMETEC et le fournisseur, les présentes conditions s appliquent impérativement, à l exclusion

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D ACHATS

CONDITIONS GENERALES D ACHATS 12/2008 CONDITIONS GENERALES D ACHATS Article 1 Généralités Les présentes Conditions Générales d Achats de BOSCH («CGA») s appliquent à toute commande et/ou programme de livraison dans les cas suivants

Plus en détail

BAIL DE TROIS ANS OU PLUS (location ou colocation)

BAIL DE TROIS ANS OU PLUS (location ou colocation) BAIL DE TROIS ANS OU PLUS (location ou colocation) LOI n 89462 DU 6 JUILLET 1989 MODIFIEE Entre les soussignés : M. demeurant à Désigné aux présentes sous la dénomination le bailleur D UNE PART ET M. demeurant

Plus en détail

Transaction, location et copropriété immobilière

Transaction, location et copropriété immobilière FORMINDIS est un établissement privé d enseignement à distance déclaré sous le N 52 44 05178 44 auprès du Préfet de région des Pays de la Loire, placé sous le contrôle pédagogique du ministère de l Education

Plus en détail

COMMUNE DE MONTAMISE CONSTRUCTION D UN DAB POUR LE CREDIT AGRICOLE A MONTAMISE

COMMUNE DE MONTAMISE CONSTRUCTION D UN DAB POUR LE CREDIT AGRICOLE A MONTAMISE COMMUNE DE MONTAMISE CONSTRUCTION D UN DAB POUR LE CREDIT AGRICOLE A MONTAMISE SOUMISSION - MARCHE POUR TRAVAUX PUBLICS ENTRE D'UNE PART : La COMMUNE DE MONTAMISE 11, Place de la Mairie 86360 MONTAMISE,

Plus en détail

HABILITATION DU PRESIDENT A SIGNER LE CONTRAT DE LOCATION DE BUREAUX DE L ANTENNE TERRITORIALE SUD-EST DE FONTENAY-SOUS-BOIS

HABILITATION DU PRESIDENT A SIGNER LE CONTRAT DE LOCATION DE BUREAUX DE L ANTENNE TERRITORIALE SUD-EST DE FONTENAY-SOUS-BOIS Rapport pour la commission permanente du conseil régional OCTOBRE 2012 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france HABILITATION DU PRESIDENT A SIGNER LE CONTRAT

Plus en détail

CONTRAT DE PRISE EN REGIE www.express-mailing.com

CONTRAT DE PRISE EN REGIE www.express-mailing.com CONTRAT DE PRISE EN REGIE www.express-mailing.com Entre Et La société Axalone France, Société à Responsabilité Limitée au capital de 30.260 Euro, dont le siège social est situé 10, avenue d Anjou 91.940

Plus en détail

CONVENTION D OCCUPATION DU DOMAINE PUBLIC COMMUNAL POUR L AMENAGEMENT D UN BATIMENT TECHNIQUE «POINT DE MUTUALISATION»

CONVENTION D OCCUPATION DU DOMAINE PUBLIC COMMUNAL POUR L AMENAGEMENT D UN BATIMENT TECHNIQUE «POINT DE MUTUALISATION» Entre les soussignées : CONVENTION D OCCUPATION DU DOMAINE PUBLIC COMMUNAL POUR L AMENAGEMENT D UN BATIMENT TECHNIQUE «POINT DE MUTUALISATION» 1) LA COMMUNE DE LONGJUMEAU, sise, représentée par Madame

Plus en détail

Le bail commercial : les aspects importants à vérifier

Le bail commercial : les aspects importants à vérifier Le bail commercial : les aspects importants à vérifier Le choix d un local commercial est une étape cruciale dans le développement d une entreprise. L endroit choisi peut sembler prometteur mais il faut

Plus en détail

CONTRAT DE PRESTATION DE RECHERCHE

CONTRAT DE PRESTATION DE RECHERCHE CONTRAT DE PRESTATION DE RECHERCHE ENTRE : INSERM-TRANSFERT SA, Société Anonyme, au capital de 4 573 470 Euros dont le siège est au 101, rue de Tolbiac 75654 PARIS CEDEX 13, représenté par son Président

Plus en détail