La Commission européenne apporte un soutien à l IEAP à travers le budget de l UE.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La Commission européenne apporte un soutien à l IEAP à travers le budget de l UE."

Transcription

1 2008 rapport annuel

2 rapport annuel 2008

3 DG Éducation et culture La Commission européenne apporte un soutien à l IEAP à travers le budget de l UE.

4 Table des matières Mot de la Directrice générale Faits marquants L IEAP en 2008 Processus décisionnel européen Gestion publique européenne Politiques européennes Centre européen de la magistrature et des professions juridiques Centre européen des régions Centre européen de gestion financière publique Centre européen de formation dans les affaires sociales et de santé publique Recherche Conseil Publications Évolution du personnel Sensibilisation à l environnement Comptes consolidés Conseil d administration Direction et personnel Activités ouvertes Activités sur contrat Table des matières 5

5 Mot de la Directrice générale L intégration européenne et les changements actuellement en cours sur la scène européenne ont des répercussions profondes sur les administrations publiques des États membres. Les gouvernements nationaux, les autorités régionales et les collectivités locales sont tous concernés par l intégration européenne et il leur incombe de participer aussi bien à l élaboration qu à la mise en œuvre des politiques européennes. Ainsi surgissent de nouveaux enjeux dont découle un besoin d information, de conseils et d échanges avec des collègues des divers horizons européens. L IEAP est un lieu de rencontre qui permet aux fonctionnaires des institutions et des États membres de l Union européenne de se familiariser avec les développements récents et les innovations survenus dans le domaine de l intégration européenne et du secteur public, et d étendre ensemble leurs connaissances dans une atmosphère dynamique et stimulante. En 2008, les administrations européennes ont été confrontées principalement à la crise financière et économique. Par ailleurs, le «Non» irlandais au traité de Lisbonne a marqué le début d une période d incertitude quant à l évolution de l Union et de ses institutions. Un service européen pour l action extérieure allait-il voir le jour? Les pouvoirs de codécision du Parlement européen allaient-ils englober les domaines majeurs que sont l agriculture et la coopération policière? Qu impliqueront pour les administrations nationales les nouvelles dispositions relatives à la surveillance de la Commission européenne dans l exercice des pouvoirs délégués? Quelles conséquences «Nous voulons être l institution qui apporte des réponses aux questions des fonctionnaires. Notre action est totalement axée sur l écoute et la compréhension de nos clients dans les États membres et les institutions européennes.» 6 Mot de la Directrice générale

6 «Nous voulons vraiment devenir ce centre d excellence et nous sommes sur la bonne voie pour y parvenir.» la nomination d un président du Conseil européen et d un président permanent du Conseil «Affaires étrangères» aura-t-elle pour la présidence tournante du Conseil des ministres? Alors que toutes ces questions restaient en suspens, l IEAP est demeuré un partenaire de choix pour les fonctionnaires européens. Il leur a proposé une vaste gamme d activités de formation et de développement, de travaux de recherche appliquée et de missions de conseil ainsi que des projets européens spécifiques. Ce rapport annuel présente une synthèse du travail que nous avons effectué en Au cours de cette année, nous avons élargi la gamme de nos activités et nous en avons adapté en permanence le contenu. Le nombre de participants à nos séminaires et à nos actions de formation suit une ligne ascendante pour la cinquième année consécutive : nos activités ont rassemblé un nombre record de personnes, soit une augmentation de 13 % par rapport à l année précédente. En outre, pour répondre aux besoins et aux circonstances qui ne cessent d évoluer, l IEAP a proposé de nouveaux événements dans certains domaines, tels que l amélioration de la réglementation, le changement climatique et la migration. Ces activités se sont déroulées dans les différentes entités de l Institut. Le siège de Maastricht et les antennes ont étroitement collaboré en vue d offrir une qualité de services optimale dans un environnement européen en mutation. L IEAP cherche à devenir le principal centre d excellence sur l intégration européenne et les nouveaux défis de la gestion publique en Europe. Nous sommes profondément attachés à notre vision. Je vous souhaite une agréable lecture de notre rapport annuel. Marga Pröhl, Directrice générale Mot de la Directrice générale 7

7 Faits marquants LE SUCCÈS DU CAF voir page 30 DE NOUVELLES INSTITUTIONS SIGNENT LE CONTRAT-CADRE SUR LA GOUVERNANCE EUROPÉENNE Janvier Après une forte croissance en 2007, le cadre d autoévaluation des fonctions publiques, ou CAF, compte utilisateurs enregistrés en début d année et semble en mesure d atteindre l objectif fixé de 2010 utilisateurs en Avril Le Comité économique et social européen figure parmi les institutions qui signent également le contrat-cadre sur la gouvernance européenne. La portée du contrat a été étendue afin que celui-ci s applique à toutes les institutions européennes. Pour l IEAP, cette extension a entraîné l organisation de nouvelles activités de formation et de conseil destinées à un nombre accru de clients. JANVIER FÉVRIER MARS Janvier January Chypre Cyprus et and Malte Malta adoptent the l euro Euro La - Slovenia Slovénie takes prend up la the présidence rotating EU tournante Presidency l UE mars March Le Climate changement Change climatique 8 Faits marquants

8 UN NOUVEAU DIRECTEUR À L ANTENNE DE L IEAP À BARCELONE voir page 43 Juin - Javier Sánchez Cano est nommé directeur du Centre européen des régions, l antenne de l IEAP à Barcelone. Il succède à Eduardo Sánchez Monjo. LE LANCEMENT DU PROGRAMME EUROMED JUSTICE II voir page 45 Juin Le programme EuroMed Justice II, géré par l antenne de l IEAP à Barcelone, est lancé lors d une conférence tenue à Bruxelles. Il vise à stimuler la coopération et le travail en réseau entre les différents appareils judiciaires des pays de l Union européenne et du pourtour méditerranéen UN NOUVEAU SÉMINAIRE SUR LA POLITIQUE DE VOISINAGE L ATTRIBUTION D UN CONTRAT- CADRE SUR LE DROIT DE L ENVIRONNEMENT À L ANTENNE DE L IEAP À LUXEMBOURG voir page 40 Mai Un nouveau cycle de séminaires consacrés à la politique européenne de voisinage (PEV) démarre à Maastricht. Axée plus particulièrement sur l intégration économique et commerciale, cette activité s adresse aux fonctionnaires des États membres de l UE et des pays couverts par la politique européenne de voisinage. Juin L antenne de l IEAP à Luxembourg remporte un contratcadre de la Commission européenne relatif à la formation de magistrats en matière de droit de l environnement et à l élaboration d une ébauche de programme commun d apprentissage. L ANTENNE DE L IEAP À VARSOVIE SIGNE UN NOUVEAU CONTRAT SUR LA BUDGÉTISATION AXÉE SUR LA PERFORMANCE voir page 51 Mai L antenne de l IEAP à Varsovie, le Centre européen de gestion financière publique, signe un contrat majeur avec le ministère des Finances polonais portant sur la formation de près de fonctionnaires à la budgétisation axée sur la performance. UNE NOUVELLE FORMATION DESTINÉE AUX DIPLOMATES voir page 34 Juin L IEAP participe à l organisation d une nouvelle formation destinée aux diplomates. Il s agit de contribuer à former les 500 fonctionnaires de l Union qui composeront le nouveau service européen pour l action extérieure. L IEAP propose déjà une formation générale de trois jours qui s adresse aux fonctionnaires de la Commission européenne chargés des relations extérieures. AVRIL MAI JUIN Juin L Irlande rejette le traité de Lisbonne June par référendum Ireland rejects Les Lisbon dirigeants Treaty de in l UE a referendum se réunissent - EU à leaders Bruxelles meet en in vue Brussels de trouver to find une solution Faits marquants 9

9 DE NOUVEAUX SÉMINAIRES SUR LA MIGRATION voir page 34 L IEAP ORGANISE DE NOUVELLES UNIVERSITÉS D ÉTÉ voir pages 23 et 38 Septembre L IEAP propose un nouveau cycle de séminaires spécifiques sur le thème des politiques européennes de migration. L Institut publie une édition spéciale du bulletin Eipascope consacrée à ce sujet. UN COLLOQUE DE HAUT NIVEAU SUR L AMÉLIORATION DE L ENVIRONNEMENT RÉGLEMENTAIRE voir page 22 Juillet - À Luxembourg, l IEAP organise une nouvelle activité de formation d une durée d une semaine qui aide les participants à se préparer aux concours ouverts de l EPSO aux fins de recrutement dans les institutions européennes. À Maastricht, l IEAP propose une formation intensive d une semaine portant sur la gestion du cycle d élaboration des politiques européennes. Bruxelles sept Septembre En partenariat avec la Fondation Bertelsmann, l IEAP organise un colloque de haut niveau qui traite pendant deux jours de l amélioration de l environnement réglementaire. Parmi les intervenants, l Institut accueille Günter Verheugen, Vice-président de la Commission européenne. JUILLET AOÛT SEPTEMBRE July Juillet France La France takes prend up the la rotating présidence EU Presidency tournante de l UE Octobre Les dirigeants de l UE se rencontrent à Bruxelles October 10 Faits marquants

10 L IEAP LANCE LE CONCOURS EPSA 2009 voir page 29 L IEAP DANS LES BALKANS OCCIDENTAUX voir page 28 Septembre L IEAP annonce qu il remettra le Prix européen d excellence dans le secteur public lors d un symposium qui se tiendra à Maastricht en novembre Cette annonce a été faite pendant la 5e Conférence sur la qualité dans les administrations publiques de l UE qui s est tenue à Paris. LA BULGARIE REJOINT L IEAP Décembre La Commission européenne attribue à l IEAP un contrat portant sur la mise en œuvre de la phase de développement de l École régionale d administration publique (ReSPA) pour les Balkans occidentaux. L École sera établie au Monténégro. Octobre La Bulgarie signe un accord d adhésion avec l IEAP. L accord reflète les changements survenus depuis l adhésion de la Bulgarie à l Union européenne et cherche à créer de nouvelles possibilités de partenariat. OCTOBRE NOVEMBRE DÉCEMBRE EU pour leaders trouver meet une in sortie Brussels à la crise to find financière a way out Décembre of financial Réunis crisis December en sommet, EU les leaders, dirigeants meeting de l UE at adoptent Summit and un plan adopt de European relance européen Recovery Plan Faits marquants 11

11 12 L IEAP en 2008

12 L IEAP en 2008 En 2008, l Institut européen d administration publique a de nouveau connu une année fructueuse. Pour la cinquième année consécutive, le nombre total de participants aux activités de l IEAP était en croissance, atteignant le chiffre record de , ce qui représente une hausse de 13 % par rapport à l année précédente. Au cours de l année, l IEAP a organisé un total de 566 séminaires, contre 442 en Le nombre de journées-participants a augmenté de 10 %, pour s élever à En moyenne, un participant passait 2,1 journées en formation. Participants et journées-participants en 2008 Participants Journées-participants L IEAP en

13 En 2008, près des deux tiers, soit 62 %, de l ensemble des participants à des actions de formation de l IEAP venaient directement des États membres de l Union européenne. Environ un quart (26 %) se composait de fonctionnaires des institutions européennes. Participants en termes d origine en 2008 États membres de l UE 62% (8260) Institutions européennes 26% (3394) Pays candidats 2% (323) Autres 10% (1293) Participants en termes d origine États membres de l UE Institutions européennes Pays candidats Autres L IEAP en 2008

14 Participants en termes d origine (chiffres consolidés), 2008 Royaume-Uni Suède Finlande Slovaquie Slovénie Roumanie Portugal Pologne Autriche Pays-Bas Malte Hongrie Luxembourg Lituanie Lettonie Chypre Italie Irlande France Espagne Grèce Estonie Allemagne Danemark République tchèque Bulgarie Belgique L IEAP en

15 En 2008, les actions de formation et les séminaires sur contrat organisés à l intention des institutions européennes et des États membres ont généré ensemble les deux tiers du nombre total des inscriptions et ont donc encore une fois constitué l essentiel des activités de l IEAP. Les activités ouvertes, c est-à-dire les séminaires et les actions de formation auxquels toute personne peut participer, ont accueilli environ un tiers du total des participants aux activités de l Institut. En 2008, la Commission européenne a attribué pour la seconde fois à l IEAP un contrat-cadre d envergure portant sur la gouvernance européenne. Ce contrat a été étendu et s applique maintenant à toutes les institutions européennes. L IEAP a donc dû élargir la gamme de ses activités de formation et de conseil et s adresser à un nombre accru de clients. Participants en 2008 : activités sur contrat - activités ouvertes Activités sur contrat Activités sur contrat 66,6% (8840) Activités ouvertes 34,4% (4430) Au cours de l année, l IEAP a réalisé un peu plus de 400 activités sur contrat, contre environ 350 l année précédente. Ces activités ont rassemblé participants, ce qui représente une hausse de 4 %. Le nombre des fonctionnaires des institutions de l UE inscrits à des activités sur contrat est passé de en 2007 à en Les ressortissants des États membres de l UE participant à des activités sur contrat de l IEAP étaient au nombre de 4 491, contre l année précédente. Ce contrat relatif à la gouvernance de l UE a attiré participants, ce qui le place dans les cinq contrats les plus importants de l IEAP. L Institut a organisé quelque 210 événements dans le cadre de ce contrat majeur : 199 séminaires, deux conférences et neuf missions de conseil. L activité sur contrat occupant la deuxième place en termes de participants était la formation organisée par l IEAP au titre d un nouveau contrat qui porte sur la budgétisation axée sur la performance, signé avec le ministère des Finances polonais. Cette action de formation était consacrée aux aspects pratiques de la budgétisation axée sur la performance et abordait les enjeux et les tendances actuelles de ce thème fonctionnaires ont suivi cette formation dans les locaux de l antenne de l IEAP à Varsovie. À Barcelone, quelque 604 personnes ont participé aux activités de l IEAP organisées dans le cadre de trois projets du programme MEDA de la Commission européenne. Ce programme vise à stimuler la coopération de l UE avec les pays du pourtour méditerranéen. 16 L IEAP en 2008

16 Par l intermédiaire du Centre européen de la magistrature et des professions juridiques à Luxembourg, l Institut a proposé des séminaires aux Balkans occidentaux au titre d une convention signée avec le ministère luxembourgeois des Affaires étrangères. Ce contrat fait partie du programme bilatéral d assistance technique du Luxembourg aux Balkans occidentaux et à la Turquie. Il prévoit des actions de formation qui contribuent au développement des capacités nationales de formation judiciaire des pays des Balkans occidentaux, en particulier des séminaires destinés aux autorités centrales et des visites d étude s adressant aux professionnels de la justice. En Grèce, l IEAP a organisé 12 séminaires qui ont rassemblé 162 fonctionnaires, au titre d un contrat signé avec le Centre national grec pour l administration publique et les collectivités locales (EKDDA). Pour un récapitulatif de toutes les activités sur contrat, voir page 96 Participants en termes de partenaires contractuels en 2008 Institutions européennes 45,4% (4016) États membres de l UE 50,8% (4491) Pays candidats 2,4% (213) Autres 1,4% (120) Activités ouvertes En 2008, l IEAP a organisé un total de 153 actions de formation et séminaires ouverts, contre 127 l année précédente. Un nombre total record de personnes ont participé aux activités ouvertes en 2008, soit 11 % de plus qu en La plupart d entre elles (3 707) venaient directement des États membres de l UE. Le nombre des participants issus des institutions européennes (420) s est accru de 17 %. Près de la moitié d entre eux étaient des fonctionnaires de la Commission européenne. Les activités ouvertes organisées en 2008 par l IEAP ont attiré des ressortissants de chacun des 27 États membres de l UE et des États candidats à l adhésion, tels que la Turquie, la Croatie et la Macédoine. La Pologne, la République tchèque, les Pays-Bas, la Lituanie et la Bulgarie ont fourni les plus forts contingents de participants aux activités ouvertes de l IEAP. Pour un récapitulatif de toutes les activités ouvertes, voir page 90 Participants en termes d activités ouvertes en 2008 Institutions européennes 9,5% (420) États membres de l UE 83,6% (3707) Pays candidats 2,5% (110) Autres 4,4% (193) L IEAP en

17 PARTENAIRES CONTRACTUELS DE L IEAP : Institutions européennes / Agences / Organisations internationales Commission européenne Parlement européen Conseil de l Union européenne Comité économique et social européen Comité des régions Banque centrale européenne Banque européenne d investissement Agence européenne de la sécurité aérienne Office de l harmonisation dans le marché intérieur Europol Eurocontrol OCDE (SIGMA) UNICEF Administrations publiques nationales Ministère de la Région wallonne (BE) Conseil des ministres (BG) Ministère de l Administration publique et de la Réforme administrative (BG) Chancellerie d État d Estonie (EE) Ministère des Finances (FI) Ministère de l Écologie, du Développement et de l Aménagement durables (FR) Ministère des Affaires étrangères (FR) Direction générale de l administration et de la fonction publique (FR) Ministère du Développement (GR) Ministère de l Éducation nationale et de la Religion (GR) Ministère de la Fonction publique et de la Réforme administrative (LU) Ministère des Affaires étrangères (LU) Ministère de l Intérieur et des Relations au sein du Royaume (NL) Nationale Ombudsman (NL) Office national de surveillance des aides d État (HU) Ministère des Affaires étrangères (PL) Ministère des Finances (PL) Office du Comité pour l intégration européenne (PL) Ministère de l Administration publique (SI) Services du gouvernement suédois (SE) Agence suédoise pour le développement administratif (SE) Ministère de la Culture et des Affaires religieuses (NO) Autorités régionales Représentation de Bruxelles-Capitale (BE) Province du Limbourg (BE) Sindicatura de Comptes de Catalunya (ES) Xunta de Galicia (ES) Gouvernement basque (ES) Consorci Centre Balears Europa (ES) Centre national de la fonction publique territoriale (FR) Provincia of Rieti (IT) Province du Limbourg (NL) Écoles nationales d administration publique / Instituts de formation Académie chypriote d administration publique (CY) Civil Service Training and Development Centre (IE) Centre national pour l administration publique et les collectivités locales (EKDDA) (GR) Interbalkan Institute of Public Administration IIPA (GR) Formez/Centro di Formazione e Studi (IT) Escuela Gallega de Administración Pública (EGAP) (ES) Instituto Andaluz d Administración Pública (ES) Instituto Aragonés de Administración Pública (ES) Instituto Nacional de Administración Pública (ES) Instituto Vasco de Administración Pública (ES) POLITECH Institute, European Centre of Political Technologies (BE) Fortbildungsakademie des Innenministeriums NRW (DE) Académie européenne de Bolzano (EURAC) (IT) Universités Université de Maastricht (NL) University College de Nord Trondelag (NO) Carleton College (USA) Autres VVSG congres- en vormingscentrum (BE) Fondation Volkswagen (DE) Gesellschaft für Technische Zusammenarbeit (GTZ International Services) (DE) Gewerbeaufsicht Süd, Sachsen Anhalt (DE) DMI Associates, Lyon (FR) Community Support Framework, Management Organisation Unit SA (GR) Office of Project Appraisal (OffPAT) (UK) Oslo Police District (NO) Federal Executive Institute (USA) The Brookings Institution (USA) The Russian Organisation for Quality (RU) Ministère coréen de l Administration et des Affaires intérieures 18 L IEAP en 2008

18 L IEAP en

19 «Nous cherchons avant tout à aider les fonctionnaires de tous niveaux à comprendre les mécanismes décisionnels européens et à participer plus efficacement à ces processus.» Professeur Edward Best (UK), Chef de l unité Processus décisionnel européen 20 Processus décisionnel européen

20 Processus décisionnel européen rapport d unité, Maastricht Les fonctionnaires qui sont associés à ce processus sont formés à l IEAP par l unité «Processus décisionnel européen». Ils y apprennent à participer efficacement aux processus complexes d élaboration des décisions européennes. La mission de cette unité consiste également à contribuer aux débats sur les structures institutionnelles favorisant l intégration européenne et l évolution de la gouvernance européenne. Les séminaires de l IEAP consacrés au processus décisionnel européen apportent une «valeur ajoutée» au niveau européen à l action des acteurs nationaux et régionaux. Les activités de formation sont sous-tendues par des travaux de recherche appliquée qui, depuis 2005, comprennent la coordination du lot de travaux (Work Package) dédié au thème «Les institutions et les acteurs politiques de l Union européenne» du réseau EU- CONSENT, soutenu par le 6e Programmecadre de la Commission européenne. Les actions de formation se concentrent sur les institutions de l UE, sur l élaboration de la législation européenne et de méthodes non législatives, et sur le rôle des agences de l UE et d autres acteurs européens. Processus décisionnel européen 21

21 Modules de base Les activités de formation de l unité s articulent autour de plusieurs cycles réguliers de séminaires : Comprendre le processus décisionnel : basé sur une approche globale, ce cycle offre une mise à jour sur les institutions de l UE ainsi que sur les procédures législatives et non législatives. Comités et comitologie : ce cycle donne un aperçu des règles et des pratiques des comités qui assistent la Commission dans l adoption de mesures d exécution. Négociations européennes : ces modules de formation pratiques sont consacrés aux techniques de négociation requises pour influencer la prise de décision et participer aux instances préparatoires du Conseil. Les défis de la présidence : cette formation explore les différents moyens de se préparer à la gestion de la Présidence et aux aspects pratiques de la présidence de groupes de travail du Conseil. Gestion de l information européenne : cette formation vise à améliorer la connaissance des sources d information et des stratégies de communication européennes, ainsi que la capacité à les utiliser efficacement. Mieux légiférer : ce volet de l activité de l unité englobe des séminaires généraux consacrés à l amélioration de l efficience et de l efficacité des politiques, ainsi que des actions de formation spécifiques portant sur l analyse d impact. Formations sur mesure À partir de ces modules de base, l unité développe des formations sur mesure pour répondre aux besoins des clients. Elle explore de nouveaux thèmes d activité au-delà de ces domaines ; elle mène des recherches à la fois pour assurer la qualité des formations et contribuer aux connaissances scientifiques sur les processus décisionnels de l Union européenne. 22 Processus décisionnel européen

22 Processus décisionnel européen : actions de formation organisées en 2008 Activités ouvertes Sur contrat UE Standard Sur contrat UE Sur mesure Autres contrats Processus décisionnel Comitologie Négociations européennes 5 4 Présidence 3 2 Agences européennes 1 Information / protection des données Amélioration de la réglementation / analyse d impact En 2008, l unité a proposé un total de 30 actions de formation ouvertes ayant trait à ces domaines. Elles se sont déroulées à Maastricht et, exceptionnellement, à Bruxelles. Par ailleurs, l unité a organisé 84 activités sur demande. Nombre de ces activités ont été réalisées au titre du contrat-cadre conclu entre l IEAP et les institutions européennes : la Commission européenne et les agences européennes, le Parlement européen, le Comité des régions, le Comité économique et social européen, le Secrétariat du Conseil. Ces événements comprenaient des actions de formation destinées à l École européenne d administration (EAS) et des activités organisées séparément pour l Agence européenne de la sécurité aérienne (EASA) et Eurocontrol. Sur la liste des clients opérant dans les États membres figurent la Région wallonne, la Région de Bruxelles-Capitale, les ministères français des Affaires étrangères et de l Environnement, l Institut national espagnol d administration publique, l Agence suédoise pour le développement administratif, la Chancellerie d État d Estonie, l Office polonais du Comité pour l intégration européenne, le ministère polonais des Affaires étrangères, le Centre national grec pour l administration publique et les collectivités locales. L unité a également organisé une action de formation à l intention du Secrétariat général turc des affaires européennes. Gérer le cycle d élaboration des politiques de l UE L unité a proposé une nouvelle université d été portant sur le thème «Gérer le cycle d élaboration des politiques de l UE : formation approfondie d une semaine», qui s est déroulée début juillet. Pendant cette formation, les participants parcourent toutes les étapes du cycle d élaboration des politiques européennes, partant de l initiative et de la consultation pour arriver à la prise de décision et à la mise en œuvre. Cette formation était exceptionnelle à plus d un titre : sa durée (une semaine) excédait celle de la plupart des activités de l IEAP et son développement faisait appel à tous les domaines d activité de l unité «Processus décisionnel européen». Cette université d été est une des rares qui soient conçues pour répondre aux besoins des professionnels, notamment des personnes qui travaillent dans le secteur public et dont les activités sont en rapport avec les affaires européennes. Chaque demi-journée de conférences était enrichie de sessions pratiques traitant de procédures et de dossiers communautaires. Au cours de ces sessions, nous avons utilisé de nouveaux matériels de formation, y compris deux études de cas, qui ont prouvé leur utilité. La première édition ayant rencontré un vif succès, nous avons prévu d organiser à nouveau cette formation en juin/juillet Processus décisionnel européen 23

23 «Notre travail consiste en grande partie à comparer des données. À partir de ces données, nous essayons de tirer des conclusions, par exemple sur les bonnes pratiques. C est un de nos points forts.» Tore Chr. Malterud (NO), Chef de l unité Gestion publique européenne 24 Gestion publique européenne

24 Gestion publique européenne rapport d unité, Maastricht L intégration européenne et les changements en cours sur la scène européenne ont un impact significatif sur l administration publique dans les États membres.l unité «Gestion publique européenne» de l IEAP étudie l influence de ces évolutions sur l administration publique dans l Union européenne. Cette unité propose des actions de formation sur divers thèmes tels que la gestion du changement, la gestion de la qualité et le cadre d auto-évaluation des fonctions publiques (CAF), les ressources humaines, la coordination et la mise en œuvre, la satisfaction du client, les relations avec le secteur privé, le leadership et l administration en ligne. Elle mène également des projets de recherche et assure des missions de conseil, portant par exemple sur les bonnes pratiques. Modules de base Les activités de formation de l unité «Gestion publique européenne» s articulent autour de plusieurs cycles réguliers de séminaires : Gestion du changement Formation dans le domaine de la communication Motivation des ressources humaines Egalité et non-discrimination Partenariats public-privé Prestation de services publics Gestion du cycle de projet Instruments de mise en œuvre au niveau national Administration en ligne Gestion du changement Axé sur les principes de la gestion du changement dans l administration publique, le séminaire intitulé «Managing Change in Public Administration» a présenté de nouvelles méthodes de leadership, de gestion de la qualité, et des stratégies de communication. L objectif principal de ce séminaire de deux jours était d évoquer les aptitudes et les compétences, et d apporter un ensemble de connaissances nécessaires pour aborder le rôle du leadership dans la gestion du changement à tous les niveaux de l administration publique. Les cas de bonnes pratiques ont fait l objet de débats et permis aux participants de prendre conscience des barrières qui freinent les processus de gestion du changement et des facteurs critiques de leur succès. Formation dans le domaine de la communication L IEAP a continué en 2008 à proposer des actions de formation axées sur la pratique et les compétences en matière de communication, qui ont rencontré un vif succès. Cette formation a également été organisée sous une forme adaptée, une fois à Varsovie, deux fois à Athènes. Gestion publique européenne 25

25 S appuyant sur ces activités, l unité a assuré des formations connexes sur la communication et sur les pressions et le lobbying pour le compte de plusieurs clients, notamment des programmes de Master pour l Université de Maastricht. L IEAP a l intention d étendre cette activité et de proposer un nouveau cycle de séminaires au second semestre Motivation des ressources humaines Le séminaire de l IEAP consacré à la motivation des ressources humaines consiste en un ensemble de conférences et d ateliers. Il cherche en premier lieu à favoriser les échanges fructueux de bonnes pratiques et d expériences en matière de gestion des ressources humaines dans les pays européens. Par ailleurs, l IEAP a participé à l évaluation ex post des programmes de la politique de cohésion de la DG Politique régionale de la Commission européenne (volet 11 : systèmes de gestion et de mise en œuvre). Le rôle de l Institut dans ce projet consistait à intervenir en tant qu expert dans le domaine des ressources humaines au cours de la phase d évaluation des programmes de la politique de cohésion de l UE10. Égalité et non-discrimination Le séminaire organisé sur ce thème a présenté la stratégie de la Commission européenne visant à promouvoir de façon positive et active la non-discrimination et l égalité des chances pour tous selon divers points de vue et approches. L un des objectifs principaux de cette stratégie est de garantir une protection juridique efficace contre la discrimination sur le territoire de l Union grâce à la transposition par tous les États membres de l intégralité de la législation communautaire en la matière. Partenariats public-privé (PPP) En 2008, l IEAP a poursuivi avec succès son programme d activités ouvertes horizontales. Ces séminaires ont été conçus au cours des trois dernières années, parallèlement à des activités dans le domaine connexe des marchés publics. La gamme des produits offerts par l unité comprend maintenant une nouvelle activité sectorielle ouverte axée sur les PPP dans le secteur des transports. La nécessité de mettre en œuvre les réseaux transeuropéens de transport (RTE-T), qui constituent un élément essentiel du marché intérieur, place le secteur des transports au premier plan pour ce qui est du recours aux PPP en Europe. L IEAP a formé une équipe chargée d un projet de recherche à réaliser en 2009 qui a trait au dialogue compétitif. Cette équipe a déjà prévu une publication consacrée à l application pratique de ce concept. Grâce au renforcement des contacts avec les réseaux de PPP, y compris le Forum européen des PPP lancé par l IEAP, l Institut évolue dans une communauté de pratique européenne et a accru sa capacité à influencer les politiques et les pratiques européennes auprès d acteurs majeurs, tels que la DG Marché intérieur, la DG TREN et la Banque européenne d investissement. Prestation de services publics En 2008, l IEAP a conçu et organisé une nouvelle activité ouverte portant sur les méthodes de comparaison des prestations de services publics. Cette activité comprenait des exemples pratiques des différents moyens de prestation de services et un cadre d évaluation permettant aux autorités publiques de faire un choix parmi ces moyens. Dans le cadre du projet Nordic, l unité a organisé un séminaire à Helsinki (Finlande). 26 Gestion publique européenne

Présentation du Programme : Phase II

Présentation du Programme : Phase II PROGRAMME D APPUI A LA MISE EN ŒUVRE DE L ACCORD D ASSOCIATION Présentation du Programme : Phase II L Accord d Association constitue le cadre juridique L Accord d Association constitue le cadre juridique

Plus en détail

Tableau de bord de l Union de l innovation 2014

Tableau de bord de l Union de l innovation 2014 Tableau de bord de l Union de l innovation 2014 Le tableau de bord de l Union de l innovation pour la recherche et l innovation Synthèse Version FR Entreprises et industrie Synthèse Tableau de bord de

Plus en détail

PROMOUVOIR L ACCESSIBILITÉ DE L INFORMATION POUR L APPRENTISSAGE TOUT AU LONG DE LA VIE

PROMOUVOIR L ACCESSIBILITÉ DE L INFORMATION POUR L APPRENTISSAGE TOUT AU LONG DE LA VIE PROMOUVOIR L ACCESSIBILITÉ DE L INFORMATION POUR L APPRENTISSAGE TOUT AU LONG DE LA VIE L accès à l information est un droit fondamental de tout apprenant, présentant ou non un handicap et/ou un besoin

Plus en détail

Erasmus pour tous: cinq millions de bénéficiaires potentiels

Erasmus pour tous: cinq millions de bénéficiaires potentiels COMMISSION EUROPEENNE COMMUNIQUE DE PRESSE pour tous: cinq millions de bénéficiaires potentiels Bruxelles, le 23 novembre 2011 Jusqu à cinq millions de personnes (soit presque deux fois plus qu actuellement)

Plus en détail

CONSULTATION SUR LES TRANSFERTS TRANSFRONTALIERS DES SIÈGES STATUTAIRES DES ENTREPRISES - Consultation par la DG MARKT

CONSULTATION SUR LES TRANSFERTS TRANSFRONTALIERS DES SIÈGES STATUTAIRES DES ENTREPRISES - Consultation par la DG MARKT CONSULTATION SUR LES TRANSFERTS TRANSFRONTALIERS DES SIÈGES STATUTAIRES DES ENTREPRISES - Consultation par la DG MARKT Introduction Remarque préliminaire: Le document suivant a été élaboré par les services

Plus en détail

Des actions coordonnées pour des sites web de voyages plus respectueux des droits des consommateurs

Des actions coordonnées pour des sites web de voyages plus respectueux des droits des consommateurs Des actions coordonnées pour des sites web de voyages plus respectueux des droits des consommateurs Bruxelles, le 14 avril 2014 En 2013, les autorités nationales chargées des questions de consommation

Plus en détail

ERASMUS 2011-2012 Etude et Stage en entreprise Note d information aux élèves

ERASMUS 2011-2012 Etude et Stage en entreprise Note d information aux élèves ERASMUS 2011-2012 Etude et Stage en entreprise Note d information aux élèves Les élèves de l ei.cesi et d exia.cesi peuvent bénéficier d une bourse Erasmus : - pour leur mission à l étranger - pour une

Plus en détail

Accord de coopération avec la Banque de développement du Conseil de l Europe

Accord de coopération avec la Banque de développement du Conseil de l Europe Cote du document: EB 2007/92/R.55 Point de l ordre du jour: 22 c) Date: 23 octobre 2007 Distribution: Publique Original: Anglais F Accord de coopération avec la Banque de développement du Conseil de l

Plus en détail

LA COMMISSION EUROPÉENNE CONTRE LE RACISME ET L'INTOLÉRANCE (ECRI)

LA COMMISSION EUROPÉENNE CONTRE LE RACISME ET L'INTOLÉRANCE (ECRI) LA COMMISSION EUROPÉENNE CONTRE LE RACISME ET L'INTOLÉRANCE (ECRI) La Commission européenne contre le racisme et l'intolérance (ECRI) est une instance de monitoring du Conseil de l Europe dont la tâche

Plus en détail

ANNEXES. à la COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN ET AU CONSEIL

ANNEXES. à la COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN ET AU CONSEIL COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 23.7.2014 COM(2014) 520 final ANNEXES 1 to 3 ANNEXES à la COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN ET AU CONSEIL L'efficacité énergétique: quelle contribution

Plus en détail

Séminaire national NLAO «Les politiques locales d inclusion active» Lille, 23 novembre 2010

Séminaire national NLAO «Les politiques locales d inclusion active» Lille, 23 novembre 2010 Séminaire national NLAO «Les politiques locales d inclusion active» Lille, 23 novembre 2010 Antoine SAINT-DENIS, Commission européenne, DG Emploi, Affaires sociales, Egalité des chances 2 Antoine SAINT-DENIS

Plus en détail

La DGAFP et la coopération internationale administrative

La DGAFP et la coopération internationale administrative MINISTÈRE DE LA RÉFORME DE L'ÉTAT, DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE INTERNATIONAL La DGAFP et la coopération internationale administrative REPÈRES DGAFP La DGAFP et la coopération internationale

Plus en détail

ECE/AC.21/SC/2014/3 EUDCE1408105/1.6/SC12/3. Conseil économique et social

ECE/AC.21/SC/2014/3 EUDCE1408105/1.6/SC12/3. Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social ECE/AC.21/SC/2014/3 Distr. générale 10 septembre 2014 Français Original: anglais Commission économique pour l Europe Réunion de haut niveau sur les transports,

Plus en détail

EUROMED JUSTICE II. AGENDA 30 juin 2008. 09h30 10h00 Message d'ouverture, Marcus CORNARO, Directeur, EuropeAid Direction A

EUROMED JUSTICE II. AGENDA 30 juin 2008. 09h30 10h00 Message d'ouverture, Marcus CORNARO, Directeur, EuropeAid Direction A Projet financé par l Union européenne EUROMED JUSTICE II CONFÉRENCE D'OUVERTURE Centre Albert Borschette Salle de réunion AB 3B 36, rue Froissart 1049 Bruxelles Le 30 juin 2008, de 09h00 à 17h00 AGENDA

Plus en détail

CONFERENCE ANNUELLE. Dossier de presse. Groupe de Travail International des Banques Centrales pour la Gestion des Risques Opérationnels

CONFERENCE ANNUELLE. Dossier de presse. Groupe de Travail International des Banques Centrales pour la Gestion des Risques Opérationnels Groupe de Travail International des Banques Centrales pour la Gestion des Risques Opérationnels Dossier de presse 24-26 Avril 2013 Rabat - MAROC COMMUNIQUE DE PRESSE Bank Al-Maghrib organise la huitième

Plus en détail

d administration Principes publique

d administration Principes publique Créer le changement ensemble Principes d administration publique SIGMA est une initiative conjointe de l OCDE et de l Union européenne, principalement financée par l Union européenne. Ce document est produit

Plus en détail

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Nations Unies CAC/COSP/IRG/2015/2 Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Distr. générale 24 mars 2015 Français Original: anglais Groupe d examen de l application

Plus en détail

THÈME: «INTÉGRATION DU COMMERCE DES SERVICES DANS LES PLANS NATIONAUX ET RÉGIONAUX DE DÉVELOPPEMENT»

THÈME: «INTÉGRATION DU COMMERCE DES SERVICES DANS LES PLANS NATIONAUX ET RÉGIONAUX DE DÉVELOPPEMENT» ATELIER UNION AFRICAINE / COMMUNAUTÉS ECONOMIQUE RÉGIONALES SUR LE COMMERCE DES SERVICES EN COLLABORATION AVEC JEICP ET LA BAD 29-30 MARS 2012, LUSAKA (ZAMBIE) THÈME: «INTÉGRATION DU COMMERCE DES SERVICES

Plus en détail

ECE/MP.WH/WG.1/2014/3 EUDCE/1408105/1.10/2014/WGWH/07. Conseil économique et social

ECE/MP.WH/WG.1/2014/3 EUDCE/1408105/1.10/2014/WGWH/07. Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social Distr. générale 17 septembre 2014 Français Original: anglais Commission économique pour l Europe Organisation mondiale de la Santé Bureau régional pour l Europe

Plus en détail

FORMATIONS. Europe. Pour plus d infos : www.inet.cnfpt.fr / rubrique Espace formation

FORMATIONS. Europe. Pour plus d infos : www.inet.cnfpt.fr / rubrique Espace formation FORMATIONS Europe Pour plus d infos : www.inet.cnfpt.fr / rubrique Espace formation 1. Démocratie locale, participation des citoyens : enjeux et réponses européens NOUVEAU p.2 2. Europe : actualité et

Plus en détail

Faire de la liberté d'investissement un vecteur de croissance verte Table ronde sur la liberté d'investissement Avril 2011

Faire de la liberté d'investissement un vecteur de croissance verte Table ronde sur la liberté d'investissement Avril 2011 Faire de la liberté d'investissement un vecteur de croissance verte Table ronde sur la liberté d'investissement Avril 2011 Organisation de coopération et de développement économiques Division de l'investissement,

Plus en détail

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITÉ DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (CDIP)

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITÉ DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (CDIP) OMPI CDIP/5/5 Corr. ORIGINAL : anglais DATE : 21 juillet 2010 ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE F COMITÉ DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (CDIP) Cinquième session

Plus en détail

COMMENT PAYEZ-VOUS? COMMENT VOUDRIEZ-VOUS PAYER?

COMMENT PAYEZ-VOUS? COMMENT VOUDRIEZ-VOUS PAYER? COMMENT PAYEZ-VOUS? COMMENT VOUDRIEZ-VOUS PAYER? 2/09/2008-22/10/2008 329 réponses PARTICIPATION Pays DE - Allemagne 55 (16.7%) PL - Pologne 41 (12.5%) DK - Danemark 20 (6.1%) NL - Pays-Bas 18 (5.5%) BE

Plus en détail

Eurobaromètre Flash 345 ACCESSIBILITE RÉSUMÉ

Eurobaromètre Flash 345 ACCESSIBILITE RÉSUMÉ Eurobaromètre Flash 345 ACCESSIBILITE RÉSUMÉ Terrain : Mars 2012 Publication : Décembre 2012 Cette étude a été commandée par la Commission européenne, Direction générale de la justice et coordonnée par

Plus en détail

ANNEXE. à la. proposition de décision du Conseil

ANNEXE. à la. proposition de décision du Conseil COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 4.4.2016 COM(2016) 174 final ANNEX 14 ANNEXE à la proposition de décision du Conseil relative à la conclusion du protocole d adhésion à l accord commercial entre l Union

Plus en détail

Groupe de travail FSESP/ISP

Groupe de travail FSESP/ISP Groupe de travail FSESP/ISP 4-5 mai 2006, Bruxelles Une nouvelle Fédération Notre voix en Europe La Fédération européenne a besoin d une constitution qui reflète nos objectifs et nous donne la structure,

Plus en détail

ECE/AC.21/SC/2014/4 EUDCE1408105/1.6/SC12/4. Conseil économique et social

ECE/AC.21/SC/2014/4 EUDCE1408105/1.6/SC12/4. Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social ECE/AC.21/SC//4 Distr. générale 5 août Français Original: anglais Commission économique pour l Europe Réunion de haut niveau sur les transports, la santé et l

Plus en détail

Rapport spécial n 1/2004 "5e PC (1998 à 2002)"

Rapport spécial n 1/2004 5e PC (1998 à 2002) Rapport spécial n 1/2004 "5e PC (1998 à 2002)" Gestion des actions indirectes de RDT relevant du cinquième programme-cadre (5e PC) en matière de recherche et de développement technologique (1998-2002)

Plus en détail

EuroMed Formation des Administrations publiques CONNAISSANCES AVANCÉES SUR L UE. Marchés publics

EuroMed Formation des Administrations publiques CONNAISSANCES AVANCÉES SUR L UE. Marchés publics EuroMed Formation des Administrations publiques Programme régional de formation et de conseil sur l'administration publique pour les Partenaires méditerranéens CONNAISSANCES AVANCÉES SUR L UE Marchés publics

Plus en détail

Chapitre V. Les missions internationales

Chapitre V. Les missions internationales Chapitre V Les missions internationales L activité internationale des juridictions financières prend deux formes : la réalisation de missions d audit externe d organisations internationales (rôle de commissaire

Plus en détail

Indicateurs Science et Technologie (S-T) en Suisse

Indicateurs Science et Technologie (S-T) en Suisse Indicateurs Science et Technologie (S-T) en Suisse Neuchâtel, 2008 Formation de degré tertiaire La population âgée de 25 à 64 ans ayant achevé une formation de degré tertiaire 1 constitue un réservoir

Plus en détail

Les modifications institutionnelles de l UE à la suite de la ratification du Traité de Lisbonne

Les modifications institutionnelles de l UE à la suite de la ratification du Traité de Lisbonne Les modifications institutionnelles de l UE à la suite de la ratification du Traité de Lisbonne présentation à l École nationale d'administration publique du Québec 28 octobre 2009 Christian Gsodam Les

Plus en détail

Inspection générale de l administration de l éducation nationale et de la recherche (IGAENR), Paris, 6 juillet 2004

Inspection générale de l administration de l éducation nationale et de la recherche (IGAENR), Paris, 6 juillet 2004 Gestion des actions indirectes de RDT relevant du cinquième programme-cadre (5e PC) en matière de recherche et de développement technologique (RDT): 1998-2002 Inspection générale de l administration de

Plus en détail

Institut national de la. propriété. Brevet unitaire et Juridiction unifiée. Besançon, le 8 octobre 2015. industrielle

Institut national de la. propriété. Brevet unitaire et Juridiction unifiée. Besançon, le 8 octobre 2015. industrielle Institut national de la propriété Brevet unitaire et Juridiction unifiée Besançon, le 8 octobre 2015 industrielle Brevet unitaire et Juridiction unifiée I - Le contexte II - Le brevet européen à effet

Plus en détail

Reconnaissance des diplômes étrangers : cadre juridique

Reconnaissance des diplômes étrangers : cadre juridique Département reconnaissance des diplômes Centre ENIC-NARIC France Module 1 première partie Reconnaissance des diplômes étrangers : cadre juridique Projet ERASMUS+ «Appui à l utilisation des outils de mobilité

Plus en détail

LE TELEGRAMME DU CEPLIS

LE TELEGRAMME DU CEPLIS LE TELEGRAMME DU CEPLIS Conseil Européen des Professions Libérales European Council of the Liberal Professions Europäischer Rat der Freien Berufe Le Conseil Européen des Professions Libérales 4 Rue Jacques

Plus en détail

Paris, le 23 mars 2012. Objet : Bilan du concours EPSO 2011

Paris, le 23 mars 2012. Objet : Bilan du concours EPSO 2011 SECRÉTARIAT GÉNÉRAL DES AFFAIRES EUROPÉENNES Secteur : Présence et influence françaises dans les institutions européennes Affaire suivie par : Pierre HOUPIKIAN Rédacteur : Sébastien LAVOIL REPRESENTATION

Plus en détail

Fiche «Politique culturelle européenne»

Fiche «Politique culturelle européenne» Fiche «Politique culturelle européenne» Prospective appliquée à la définition d'une politique nationale dans le domaine de la culture et de la communication Fiche variable sur les facteurs de l environnement

Plus en détail

*1418975* FCCC/CP/2014/6. Convention-cadre sur les changements climatiques. Nations Unies

*1418975* FCCC/CP/2014/6. Convention-cadre sur les changements climatiques. Nations Unies Nations Unies Convention-cadre sur les changements climatiques Distr. générale 21 octobre 2014 Français Original: anglais FCCC/CP/2014/6 Conférence des Parties Vingtième session Lima, 1 er -12 décembre

Plus en détail

Conseil Économique et Social

Conseil Économique et Social NATIONS UNIES E Conseil Économique et Social Distr. GÉNÉRALE TRANS/WP.30/AC.2/2001/12 8 août 2001 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L'EUROPE Comité de gestion de la Convention TIR de

Plus en détail

UNION POUR LA MEDITERRANEE Agenda de la Formation professionnelle

UNION POUR LA MEDITERRANEE Agenda de la Formation professionnelle UNION POUR LA MEDITERRANEE Agenda de la Formation professionnelle GOUVERNANCE Le présent document résume les échanges du groupe de pilotage tripartite constitué de Maurice Mézel du Ministère du Travail,

Plus en détail

Nouvelle stratégie européenne d action pour la jeunesse «Investir en faveur de la jeunesse et la mobiliser»

Nouvelle stratégie européenne d action pour la jeunesse «Investir en faveur de la jeunesse et la mobiliser» Nouvelle stratégie européenne d action pour la jeunesse «Investir en faveur de la jeunesse et la mobiliser» Odile Quintin Directrice générale de la DG Education et Culture Commission européenne Bruxelles,

Plus en détail

Des mineurs non accompagnés suivent des cours de grec dans un centre d'accueil.

Des mineurs non accompagnés suivent des cours de grec dans un centre d'accueil. Des mineurs non accompagnés suivent des cours de grec dans un centre d'accueil. Albanie Allemagne Andorre Autriche Belgique Chypre Danemark Espagne Estonie Finlande France Grèce Irlande Islande Italie

Plus en détail

Résolutions et décisions prises par la Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption

Résolutions et décisions prises par la Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Résolutions et décisions prises par la Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption V.07-80749 (F) 150207 160207 *0780749* Table des matières A. Résolutions... 3

Plus en détail

Promouvoir et coordonner l expertise technique française à l international

Promouvoir et coordonner l expertise technique française à l international Promouvoir et coordonner l expertise technique française à l international Opérateur du ministère des Affaires étran gères et européennes (MAEE) et du ministre de l Immi gration, de l Intégration, de l

Plus en détail

LE PROJET DE SENSIBILISATION DE L UNION EUROPÉENNE AU TRAITÉ SUR LE COMMERCE DES ARMES

LE PROJET DE SENSIBILISATION DE L UNION EUROPÉENNE AU TRAITÉ SUR LE COMMERCE DES ARMES LE PROJET DE SENSIBILISATION DE L UNION EUROPÉENNE AU TRAITÉ SUR LE COMMERCE DES ARMES LES ACTIVITÉS DE L UNION EUROPÉENNE EN APPUI À LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITÉ SUR LE COMMERCE DES ARMES Ce projet est

Plus en détail

La formation interministérielle

La formation interministérielle 1 La formation interministérielle La formation interministérielle mise en œuvre par la DGAFP s organise autour des trois axes suivants : La formation interministérielle déconcentrée dont les acteurs principaux

Plus en détail

Le programme Erasmus + à Sciences Po. La bourse de mobilité Erasmus séjours d études et stages

Le programme Erasmus + à Sciences Po. La bourse de mobilité Erasmus séjours d études et stages Le programme Erasmus + à Sciences Po La bourse de mobilité Erasmus séjours d études et stages Qu est ce que le programme Erasmus +? Erasmus + est un programme de la Commission Européenne destiné à encourager

Plus en détail

La Commission européenne apporte un soutien à l IEAP à travers le budget de l UE. Institut européen d administration publique

La Commission européenne apporte un soutien à l IEAP à travers le budget de l UE. Institut européen d administration publique Institut européen d administration publique La Commission européenne apporte un soutien à l IEAP à travers le budget de l UE Institut européen d administration publique O.L. Vrouweplein 22 P.O. Box 1229

Plus en détail

Le mouvement vers la Qualité dans les Services publics de l Union européenne

Le mouvement vers la Qualité dans les Services publics de l Union européenne 1 Le mouvement vers la Qualité dans les Services publics de l Union européenne La concrétisation d une coopération européenne pour développer le management par la qualité dans l administration publique

Plus en détail

école nationale d administration

école nationale d administration école nationale d administration une école de service public et d application Créée par le Général de Gaulle en octobre 1945, l École nationale d administration a pour principes fondateurs de démocratiser

Plus en détail

Le rôle des centres de formation judiciaire

Le rôle des centres de formation judiciaire Projet financé par l Union européenne PROJET EUROMED JUSTICE II RÉUNION DES DIRECTEURS DES CENTRES DE FORMATION JUDICIAIRE EURO MED PROJET EUROMED JUSTICE II : Le rôle des centres de formation judiciaire

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/TRANS/SC.3/2006/4/Add.2 19 juillet 2006 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMITÉ DES TRANSPORTS INTÉRIEURS

Plus en détail

Bref rappel de la stratégie décennale (2008-2018) de la CNULD

Bref rappel de la stratégie décennale (2008-2018) de la CNULD Bref rappel de la stratégie décennale (2008-2018) de la CNULD Atelier de renforcement des capacités des PFN de la CNULD sur l alignement des PAN sur la Stratégie décennale (2008-2018) Bujumbura, 14-17

Plus en détail

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 Division du rendement et de l information institutionnels Direction générale de la gestion intégrée Présenté au : Comité d évaluation de Bibliothèque

Plus en détail

STAGE DE FORMATION SOUS REGIONALE SUR LE «MODALITES DE MISE EN ŒUVRE DE L APPROCHE SECTORIELLE»

STAGE DE FORMATION SOUS REGIONALE SUR LE «MODALITES DE MISE EN ŒUVRE DE L APPROCHE SECTORIELLE» Contact et information Cesar Goudon Initiatives Conseil International (ICI) 40 avenue Kwame Nkrumah 01 BP 6490 Ouagadougou 01 Burkina Faso, Tél : 00226 50310553/50310580 cesar.goudon@ici-partenaire-entreprises.com

Plus en détail

Les Rencontres Européennes de Cluj - Transylvanie. 2E3D «eau, énergie, déchets et développement durable» 9, 10, 11 mai 2013

Les Rencontres Européennes de Cluj - Transylvanie. 2E3D «eau, énergie, déchets et développement durable» 9, 10, 11 mai 2013 Les Rencontres Européennes de Cluj - Transylvanie 2E3D «eau, énergie, déchets et développement durable» 9, 10, 11 mai 2013 Cluj-Napoca / Transylvanie http://www.institutfrancais-roumanie.com Appel à contribution

Plus en détail

Présentation du cursus Animateur de Cluster et de réseaux territoriaux Etat du 14 avril 2013

Présentation du cursus Animateur de Cluster et de réseaux territoriaux Etat du 14 avril 2013 MASTER ANIMATEUR DE CLUSTER ET DE RESEAUX TERRITORIAUX PRESENTATION DU DIPLOME FRANCO-ALLEMAND 1. OBJECTIFS DE LA FORMATION ET COMPETENCES A ACQUERIR: Former des animateurs de cluster et de réseaux territoriaux

Plus en détail

Évolution des exportations et importations de biens de l UE avec la Chine, 2004-2014 (en milliards d euros)

Évolution des exportations et importations de biens de l UE avec la Chine, 2004-2014 (en milliards d euros) 116/2015-26 juin 2015 Sommet Union européenne Chine Hausse significative du commerce de biens et de services de l UE avec la Chine en 2014 Déficit de l UE pour les échanges de biens, excédent pour les

Plus en détail

L IMMIGRATION AU SEIN DE L UE

L IMMIGRATION AU SEIN DE L UE L IMMIGRATION AU SEIN DE L UE Source: Eurostat, 2014, sauf indication contraire Les données se rapportent aux ressortissants de pays tiers, dont le lieu de résidence habituel se trouvait dans un pays hors

Plus en détail

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1208094L/Bleue-1 ------ ÉTUDE D IMPACT

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1208094L/Bleue-1 ------ ÉTUDE D IMPACT RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires étrangères PROJET DE LOI autorisant l approbation de l accord entre le Gouvernement de la République française, le Conseil fédéral suisse et l Organisation européenne

Plus en détail

CHRONOLOGIE DE LA CONSTRUCTION EUROPEENNE

CHRONOLOGIE DE LA CONSTRUCTION EUROPEENNE CHRONOLOGIE DE LA CONSTRUCTION EUROPEENNE 1948 7-11 mai Congrès de La Haye : plus de mille délégués venus d'une vingtaine de pays européens discutent de nouvelles formes de coopération en Europe. Ils se

Plus en détail

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP)

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) F CDIP/14/5 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 8 SEPTEMBRE 2014 Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) Quatorzième session Genève, 10 14 novembre 2014 RÉSUMÉ DU RAPPORT D ÉVALUATION DU

Plus en détail

Forum international Gestion publique Recrutement et compétence / Comment moderniser les modes et outils de recrutement

Forum international Gestion publique Recrutement et compétence / Comment moderniser les modes et outils de recrutement Forum international Gestion publique Recrutement et compétence / Comment moderniser les modes et outils de recrutement INTRODUCTION : Le constat Le principe d une école destinée à former tous les magistrats

Plus en détail

Réunion du Conseil au niveau des Ministres. Paris, 6-7 mai 2014

Réunion du Conseil au niveau des Ministres. Paris, 6-7 mai 2014 Réunion du Conseil au niveau des Ministres Paris, 6-7 mai 2014 DÉCLARATION RELATIVE À L ÉCHANGE AUTOMATIQUE DE RENSEIGNEMENTS EN MATIÈRE FISCALE Adoptée le 6 mai 2014 Déclaration relative à l Échange automatique

Plus en détail

FORMATION ET ASSISTANCE TECHNIQUE. Mieux comprendre le système commercial de l OMC

FORMATION ET ASSISTANCE TECHNIQUE. Mieux comprendre le système commercial de l OMC FORMATION ET ASSISTANCE TECHNIQUE Mieux comprendre le système commercial de l OMC Le saviez vous? Plus de 14 7 participants issus de pays en développement ont bénéficié des cours de formation et des programmes

Plus en détail

Professionnels de l'intérim, services et métiers de l'emploi. au détachement de travailleurs en FRANCE

Professionnels de l'intérim, services et métiers de l'emploi. au détachement de travailleurs en FRANCE Professionnels de l'intérim, services et métiers de l'emploi RÈGLES applicables au détachement de travailleurs en FRANCE Ce document est purement informatif et, à ce titre, volontairement synthétique.

Plus en détail

Le c o m m e r c e d e d é ta i l

Le c o m m e r c e d e d é ta i l Le c o m m e r c e d e d é ta i l d a n s l Un i o n Eu r o p é e n n e Le commerce de détail regroupe toutes les entreprises dont l activité principale est la revente (sans transformation) de biens neufs

Plus en détail

Proposition conjointe de DÉCISION DU CONSEIL

Proposition conjointe de DÉCISION DU CONSEIL COMMISSION EUROPÉENNE LA HAUTE REPRÉSENTANTE DE L'UNION POUR LES AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET LA POLITIQUE DE SÉCURITÉ Bruxelles, le 21.5.2015 JOIN(2015) 24 final 2015/0110 (NLE) Proposition conjointe de DÉCISION

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social ECE/MP.PP/WG.1/2010/8 Distr. générale 17 mai 2010 Français Original: anglais Commission économique pour l Europe Réunion des Parties à la Convention sur l accès

Plus en détail

CERI: Centre pour la Recherche et l Innovation dans l Enseignement

CERI: Centre pour la Recherche et l Innovation dans l Enseignement 2 CERI: Centre pour la Recherche et l Innovation dans l Enseignement Qui sommes-nous? Le CERI est reconnu pour être le pionnier de la recherche en éducation, ouvrant de nouveaux domaines d exploration

Plus en détail

Comité des hauts responsables de l inspection du travail (CHRIT) Résolution sur. Le rôle du CHRIT dans la stratégie communautaire

Comité des hauts responsables de l inspection du travail (CHRIT) Résolution sur. Le rôle du CHRIT dans la stratégie communautaire Comité des hauts responsables de l inspection du travail (CHRIT) Résolution sur Le rôle du CHRIT dans la stratégie communautaire pour la santé et la sécurité au travail 2007-2012 COMMISSION EUROPÉENNE

Plus en détail

Accompagnement de la promotion et du financement de l innovation en Méditerranée (IT1)

Accompagnement de la promotion et du financement de l innovation en Méditerranée (IT1) Accompagnement de la promotion et du financement de l innovation en Méditerranée (IT1) Centre de Marseille pour l intégration en Méditerranée Le CMI, le Centre de Marseille pour l intégration en Méditerranée,

Plus en détail

Erasmus+ Les actions internationales pour l'enseignement supérieur. Bruxelles, 28 novembre 2014 Réunion d'information Erasmus+ Vito Borrelli (DG EAC)

Erasmus+ Les actions internationales pour l'enseignement supérieur. Bruxelles, 28 novembre 2014 Réunion d'information Erasmus+ Vito Borrelli (DG EAC) Les actions internationales pour l'enseignement supérieur Bruxelles, 28 novembre 2014 Réunion d'information Vito Borrelli (DG EAC) 1 Qu'est-ce qu'? Programme de l'ue pour soutenir l'éducation, la formation

Plus en détail

De meilleures statistiques pour des vies meilleures. PARIS21 Partenariat statistique au service du développement au XXIe siècle

De meilleures statistiques pour des vies meilleures. PARIS21 Partenariat statistique au service du développement au XXIe siècle De meilleures statistiques pour des vies meilleures PARIS21 Partenariat statistique au service du développement au XXIe siècle Présentation de PARIS21 PARIS21 est l acronyme de l anglais Partnership in

Plus en détail

La gestion intégrée du risque, de la planification et du rendement au ministère des Finances Canada

La gestion intégrée du risque, de la planification et du rendement au ministère des Finances Canada La gestion intégrée du risque, de la planification et du rendement au ministère des Finances Canada IGF Québec : Journée thématique sur la gestion des risques Philippe Lajeunesse, Directeur principal Planification

Plus en détail

CONFERENCE ECONOMIQUE AFRICAINE 2012

CONFERENCE ECONOMIQUE AFRICAINE 2012 CONFERENCE ECONOMIQUE AFRICAINE 2012 Hôtel Serena Kigali, Rwanda 30 octobre-2 novembre 2012 Promouvoir le développement inclusif et durable en Afrique dans une période d incertitude pour l économie mondiale

Plus en détail

Dialogue sur le financement

Dialogue sur le financement CONSEIL EXÉCUTIF EB137/3 Cent trente-septième session 20 mai 2015 Point 5 de l ordre du jour provisoire Dialogue sur le financement Rapport du Secrétariat INTRODUCTION 1. Par la décision WHA66(8), l Assemblée

Plus en détail

JEUNES EN FORMATION PROFESSIONNELLE? Feu vert pour l Europe!

JEUNES EN FORMATION PROFESSIONNELLE? Feu vert pour l Europe! JEUNES EN FORMATION PROFESSIONNELLE? Feu vert pour l Europe! ERASMUS+ C EST AUSSI POUR VOUS! w Vous êtes jeune, en formation professionnelle initiale? Mettez toutes les chances de votre côté pour trouver

Plus en détail

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1236788L/Bleue-1 ----- ETUDE D IMPACT

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1236788L/Bleue-1 ----- ETUDE D IMPACT RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires étrangères PROJET DE LOI autorisant la ratification de l accord-cadre entre l Union européenne et ses Etats membres, d une part, et la République de Corée, d

Plus en détail

Avis du CCRE. Sur le plan d action européen 2011-2015 pour l administration en ligne

Avis du CCRE. Sur le plan d action européen 2011-2015 pour l administration en ligne COUNCIL OF EUROPEAN MUNICIPALITIES AND REGIONS CONSEIL DES COMMUNES ET REGIONS D EUROPE Inscrit au registre des représentants d intérêts de la Commission européenne. Numéro d inscription : 81142561702-61

Plus en détail

EXAMEN ANNUEL PAR LA COMMISSION

EXAMEN ANNUEL PAR LA COMMISSION COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 17.3.2015 COM(2015) 130 final EXAMEN ANNUEL PAR LA COMMISSION des rapports d activité annuels des États membres en matière de crédits à l exportation au sens du règlement

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉDUCATION LIGNE DIRECTRICE RELATIVE À L EXAMEN DES INSTALLATIONS DESTINÉES AUX ÉLÈVES (Révisé en juin 2009)

MINISTÈRE DE L ÉDUCATION LIGNE DIRECTRICE RELATIVE À L EXAMEN DES INSTALLATIONS DESTINÉES AUX ÉLÈVES (Révisé en juin 2009) MINISTÈRE DE L ÉDUCATION LIGNE DIRECTRICE RELATIVE À L EXAMEN DES INSTALLATIONS DESTINÉES AUX ÉLÈVES (Révisé en juin 2009) OBJET La Ligne directrice relative à l examen des installations destinées aux

Plus en détail

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Nations Unies CAC/COSP/2006/10 Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Distr.: Générale 29 novembre 2006 Français Original: Anglais Première session Amman, 10-14

Plus en détail

Notes explicatives concernant le formulaire d opposition

Notes explicatives concernant le formulaire d opposition OFFICE DE L HARMONISATION DANS LE MARCHÉ INTÉRIEUR (OHMI) (marques, dessins et modèles) Notes explicatives concernant le formulaire d opposition 1. Remarques générales 1.1 Utilisation du formulaire Le

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION Principales responsabilités ~~ Être responsable de l évaluation du rendement, de la rémunération et de

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE TRADE/2005/3 14 mars 2005 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMITÉ POUR LE DÉVELOPPEMENT DU COMMERCE, DE L INDUSTRIE

Plus en détail

Principaux partenaires commerciaux de l UE, 2002-2014 (Part dans le total des échanges de biens extra-ue, sur la base de la valeur commerciale)

Principaux partenaires commerciaux de l UE, 2002-2014 (Part dans le total des échanges de biens extra-ue, sur la base de la valeur commerciale) 55/2015-27 mars 2015 Commerce international de biens en 2014 Principaux partenaires commerciaux de l UE en 2014: les États-Unis pour les exportations, la Chine pour les importations Le commerce entre États

Plus en détail

L Europe en un coup d oeil

L Europe en un coup d oeil L Europe en un coup d oeil Qu est-ce que l Union européenne? Quels sont ses objectifs? Son bilan jusqu'ici? L EUROPE ET SES SYMBOLES Le drapeau européen L hymne européen La devise de l Union européenne

Plus en détail

Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE

Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE Un aperçu du nouveau sous-programme LIFE Action pour le climat 2014-2020 istock Action pour le climat Qu est-ce que le nouveau sous-programme LIFE

Plus en détail

Projet financé par l Union européenne PROJET EUROMED JUSTICE III

Projet financé par l Union européenne PROJET EUROMED JUSTICE III Projet financé par l Union européenne PROJET EUROMED JUSTICE III Le concept Le projet EuroMed Justice III financé par l'ue avec un budget de 5 millions pour la période 2011-2014 entend poursuivre les succès

Plus en détail

GESTION DES RESSOURCES HUMAINES

GESTION DES RESSOURCES HUMAINES 21 2. GESTION DES RESSOURCES HUMAINES La gestion des ressources humaines a pour objectif de mettre l institution en mesure de réaliser au mieux ses choix stratégiques dans un environnement en mutation.

Plus en détail

Groupe de travail. Renforcer la confiance mutuelle RAPPORT

Groupe de travail. Renforcer la confiance mutuelle RAPPORT Groupe de travail Renforcer la confiance mutuelle RAPPORT Les participants ont tous reçu une copie du rapport particulièrement riche du précédent groupe de travail. A l issue des rapports des représentantes

Plus en détail

Réunion inaugurale du Réseau de la société civile du mouvement en faveur du renforcement de la nutrition 11 juin 2013, Washington D.C.

Réunion inaugurale du Réseau de la société civile du mouvement en faveur du renforcement de la nutrition 11 juin 2013, Washington D.C. Réunion inaugurale du Réseau de la société civile du mouvement en faveur du renforcement de la nutrition 11 juin 2013, Washington D.C. Résumé La réunion inaugurale du Réseau de la société civile du mouvement

Plus en détail

Caractéristiques des ménages immigrés

Caractéristiques des ménages immigrés Les indicateurs de l intégration des immigrés 2015 Trouver ses marques OCDE/Union européenne 2015 Chapitre 4 Caractéristiques des ménages immigrés La structure du ménage et de la famille est déterminante

Plus en détail

Commission de l Union Economique et Monétaire Ouest Africaine

Commission de l Union Economique et Monétaire Ouest Africaine CAS D'EXPÉRIENCE Commission de l Union Economique et Monétaire Ouest Africaine Présentation du cas d expérience de la Commission de l UEMOA relatif au Projet de renforcement des capacités en matière de

Plus en détail

Panorama du marché du Crédit à la consommation en Europe en 2013

Panorama du marché du Crédit à la consommation en Europe en 2013 Panorama du marché du Crédit à la consommation en Europe en 2013 Pour la 7 ème année consécutive, Crédit Agricole Consumer Finance publie son étude annuelle sur l état du marché du crédit à la consommation

Plus en détail

La Fondation Jérôme Lejeune

La Fondation Jérôme Lejeune La Fondation Jérôme Lejeune propose édition 2014 «L Europe des Châteaux et des Palais, Histoire, histoires, Architecture» un concours pour les adolescents et les jeunes adultes ayant une déficience intellectuelle

Plus en détail

La Présidence luxembourgeoise

La Présidence luxembourgeoise La Présidence luxembourgeoise Outre la conférence du 2 mai 2005, la Direction de la Consommation a assuré la présidence du groupe Conseil Protection et Information du consommateur dont les dossiers ont

Plus en détail

PROGRAMME ERASMUS+ Toute mobilité Erasmus+, financée ou non par la bourse, doit faire l objet de justification sur la base des documents suivants

PROGRAMME ERASMUS+ Toute mobilité Erasmus+, financée ou non par la bourse, doit faire l objet de justification sur la base des documents suivants PROGRAMME ERASMUS+ Le programme Erasmus+ concerne les mobilités réalisées dans le cadre d un des accords Erasmus de Sciences Po Grenoble dans les pays suivants : 27 Etats membres de l Union Européenne

Plus en détail