DECRET N DU 10 JUILLET 2006, PORTANT ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT DE LA DIRECTION DES ARCHIVES DU SENEGAL RAPPORT DE PRESENTATION

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DECRET N 2006-596 DU 10 JUILLET 2006, PORTANT ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT DE LA DIRECTION DES ARCHIVES DU SENEGAL RAPPORT DE PRESENTATION"

Transcription

1 DECRET N DU 10 JUILLET 2006, PORTANT ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT DE LA DIRECTION DES ARCHIVES DU SENEGAL RAPPORT DE PRESENTATION Aujourd hui, les avancées démocratiques enregistrées dans notre pays ont favorisé l émergence d une nouvelle citoyenneté. Les citoyens, chercheurs ou non, exigent, en effet, un droit de regard sur le travail de l Administration à travers un accès plus facile aux sources d information détenues par celle-ci. Ces dernières sont constituées par les archives mais également par les documents administratifs. Il s agit aujourd hui de concilier deux impératifs : protéger la vie privée des administrés et instaurer une administration sans secret pour les citoyens. Le présent projet de décret abroge et remplace les dispositions des décrets n du 15 avril 1981 et n du 1 er avril 1983 fixant les conditions d'organisation et de fonctionnement des Archives du Sénégal ; il se compose de deux chapitres portant l un sur les archives, et l autre sur les documents administratifs. Désormais, les délais spéciaux de communication des archives sont raccourcis de façon significative pour satisfaire une exigence légitime des chercheurs tout en préservant la sûreté de l Etat et la vie privée des citoyens. Pour les documents non soumis à des délais spéciaux, le délai jusque là trentenaire est ramené à 25 ans. En outre, les conditions d accès aux documents administratifs, sont fixées, selon qu ils sont nominatifs ou non nominatifs. Concernant l accès aux documents nominatifs, le nouveau contexte caractérisé par la multiplication des fichiers informatiques recommande de fixer des garanties quant à la protection des renseignements personnels. Quant aux relations entre les Archives et l Administration, le texte définit les archives courantes et intermédiaires et édicte des règles sans l observation desquelles aucune destruction d archives n est permise. Enfin, pour les archives privées, le décret prend en compte leurs modalités et procédures de classement comme archives historiques lorsque, du point de vue de l histoire, elles présentent un intérêt national. Telle est l économie du présent projet de décret. DECRET N DU 10 JUILLET 2006, PORTANT ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT DE LA DIRECTION DES ARCHIVES DU SENEGAL LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE. Vu la Constitution ; Vu le Code de la famille ; Vu la loi organique n du 17 février 1999 sur la Cour des Comptes notamment en son article 35 ; 1

2 Vu la loi n du 25 janvier 1971 fixant le régime des monuments historiques et celui des fouilles et découvertes ; Vu la loi n du 30 juin 2006, relative aux archives et aux documents administratifs; Vu le décret n du 28 mai 1962 ordonnant le versement aux Archives nationales des archives décennales judiciaires de plus de cinquante ans d âge ; Vu le décret n du 13 août 1962 autorisant et réglementant l'emploi des procédés de photocopie et de thermocopie ; Vu le décret n du 29 mars 1968 relatif au dépôt dans les Archives nationales des actes notariés de plus de cinquante ans ; Vu le décret n du 8 août 1973 portant application de la loi n du 25 janvier 1971 fixant le régime des monuments historiques et celui des fouilles et découvertes ; Vu le décret n du 15 avril 1981 fixant les conditions d organisation et de fonctionnement de la Direction des Archives du Sénégal modifié par le décret n du 1 er avril 1983 ; Vu le décret n du 21 avril 2004 portant nomination du Premier Ministre Vu le décret n du 17 mars 2006, nommant des ministres et fixant la composition du Gouvernement ; Vu le décret n du 23 mars 2006 portant répartition des services de l Etat et du contrôle des établissements publics, des sociétés nationales et des sociétés à participation publique entre la Présidence de la République, la Primature et les ministères ; Le Conseil d Etat entendu en sa séance du 07 février 2006; DECRETE TITRE I : STRUCTURES Chapitre premier : de la Direction des Archives du Sénégal Article premier.- La Direction des Archives du Sénégal est chargée de la gestion des archives nationales ; elle contrôle les archives des collectivités locales, établissements publics, sociétés nationales et sociétés à participation publique. Elle gère les dépôts de préarchivage prévus à l'article 11 de la loi n n du 30 juin 2006, relative aux archives et aux documents administratifs. Article 2. Elle est administrée par un Directeur nommé par décret parmi les fonctionnaires de la hiérarchie A. Le Directeur des Archives du Sénégal supervise, coordonne et contrôle l activité de l ensemble des services placés sous son autorité Article 3. Le Directeur des Archives du Sénégal est assisté par un Directeur adjoint choisi parmi les Conservateurs d archives et nommé par décret. Article 4.- Sont directement rattachés à la Direction des Archives du Sénégal : - le Secrétariat particulier et le bureau du courrier - le bureau administratif et financier - le bureau de la communication et des relations publiques - le bureau d étude et de veille Article 5. - La Direction des Archives du Sénégal a pour mission : 2

3 1 l assistance des structures et le contrôle des archives publiques détenues par les ministères, services ainsi que le contrôle des archives détenues par les collectivités locales, les établissements publics, les sociétés nationales, les sociétés à participation publique soumises au contrôle de l Etat, les organismes privés chargés de la gestion d un service public ou investis d une mission de service public et les officiers publics et ministériels 2 la conservation des archives publiques et leur gestion à des fins administratives, scientifiques et personnelles ; 3 la mise des archives publiques à la disposition des utilisateurs dans les limites des délais de communication fixés, en tenant compte des intérêts de l'etat et des collectivités locales ainsi que du respect de la vie privée des citoyens et de l'honneur des familles ; 4 la sauvegarde et le contrôle des archives privées. Chapitre 2 Des Archives nationales Article 6.- Les Archives nationales sont constituées par l ensemble des dépôts centraux des archives de l Etat gérés par la Direction des Archives du Sénégal en quelque lieu que ces dépôts soient établis. Elles sont placées sous l administration directe du Service des Archives nationales. Le Service des Archives nationales gère : 1.-les archives provenant des organes centraux de l'etat ; 2.-les archives des services et organismes déconcentrés de l Etat 3.-les documents provenant des collectivités locales, des établissements publics, des sociétés nationales, des sociétés à participation publique soumises au contrôle de l Etat, des organismes privés chargés de la gestion d un service public ou investis d une mission de service public et des officiers publics et ministériels ; 4.-les documents qui leur sont donnés, légués, vendus ou confiés en dépôt ; 5.-d'une façon générale, tous les documents qu'un texte de loi leur attribue. Article 7.- Le service des Archives nationales a pour rôle de collecter, inventorier, classer, conserver et communiquer l'ensemble des documents provenant de l'activité des institutions officielles et non officielles des communautés socio-politiques et religieuses, des organisations de travail, des personnes morales de droit privé et des particuliers ayant existé ou existant sur le territoire national. Il est constitué : - d une division des archives historiques chargée : de la collecte et de la gestion des archives historiques de l acquisition d archives privées reconnues d intérêt historique - d une division des archives contemporaines chargée : de la réception ou de la collecte des archives intermédiaires conformément à l article 40 du présent décret de la coordination de l activité des missions d archives au sein des départements ministériels et des collectivités locales, des établissements publics, des sociétés nationales, des sociétés à participation publique soumises au contrôle de l Etat, des organismes privés chargés de la gestion d un service public ou investis d une mission de service public et des officiers publics et ministériels.. 3

4 - d une division des dossiers du personnel et des actes réglementaires chargée : de la gestion des dossiers des agents retraités, décédés, démissionnaires ou licenciés de la Fonction Publique. de la gestion des dossiers du personnel de l assistance technique de la gestion des collections d actes réglementaires - d une division des archives orales et audiovisuelles chargée : de la collecte et de la gestion des archives d histoire orale et de tradition orale de la collecte et de la gestion de tous documents ou archives audiovisuelles. Les archives audiovisuelles sont constituées par des documents consistant en des reproductions d images fixes ou mobiles et en enregistrements sonores sur tout support. - d une division des activités éducatives, de l iconographie et des commémorations chargée : de favoriser la recherche de nouvelles méthodes pédagogiques pour l enseignement de l histoire et de développer chez les jeunes la critique et l exploitation du document d archives de la gestion des documents iconographiques de l organisation d expositions d archives La division des activités éducatives, de l iconographie et des commémorations est constituée : d un bureau des activités éducatives d un bureau de l iconographie et des expositions Article 8.- La Bibliothèque administrative, juridique et historique Elle a pour rôle de collecter, traiter et communiquer toutes publications en sciences humaines et sociales concernant le Sénégal ou publiées sur le territoire national ou ayant paru sur le territoire national. Elle peut procéder à des échanges internationaux. La Bibliothèque est constituée : d une division gestion et développement des collections d une division gestion des bases de données et recherche bibliographique Article 9. - Le Centre de documentation administrative et juridique Il est chargé de repérer, collecter, traiter et diffuser l information relative à la vie économique, sociale et culturelle du Sénégal. Le centre a pour mission : - d être un précieux auxiliaire de l Administration et des citoyens en leur fournissant, de façon méthodique et rapide des informations actuelles et pertinentes ; - de développer et maintenir des relations d échanges avec les autres unités de documentation. Le centre de documentation est le point focal du réseau sectoriel des pouvoirs publics ; il est membre du RNIST (Réseau national d information scientifique et technique). Le centre de documentation est constitué : d une division des dossiers thématiques d une division des bases de données et publications Article10.- Le Service des appuis techniques Le Service des appuis techniques est constitué : d une division informatique d une division de la conservation préventive, des moyens audiovisuels et de la reprographie 4

5 - La division informatique est chargée : de la mise en œuvre de la politique de traitement automatique de l information de la gestion automatisée et de l édition des instruments de recherche de la gestion des outils informatiques de la proposition sur les choix des systèmes, logiciels et des matériels informatiques de la gestion et de l édition des Tables du Journal officiel de la République du Sénégal de la numérisation des documents de la formation et du perfectionnement du personnel aux nouvelles technologies de l information et de la communication - La division de la conservation préventive, des moyens audiovisuels et de la reprographie est chargée de la mise en œuvre de la politique de préservation des documents. Elle est constituée : d un atelier de reliure et de restauration d un atelier de reprographie d un atelier d audiovisuel Article 11.- Chaque service est dirigé par un chef de service choisi parmi les conservateurs, à défaut, parmi les archivistes, bibliothécaires, documentalistes ayant au moins cinq années d expérience. Les chefs de service sont nommés par arrêté du Premier Ministre sur proposition du Directeur des Archives du Sénégal. Chapitre 3 Des Archives régionales Article 12.- Les archives régionales sont constituées par l ensemble des dépôts publics régionaux d archives autres que ceux qui sont gérés par le Conseil régional. Elles sont placées sous l administration directe du Service des Archives régionales. Le Service des Archives régionales a son siège au chef - lieu de région. Il gère : - les documents reçus ou élaborés par les services et organismes déconcentrés de l Etat fonctionnant ou ayant fonctionné depuis 1958 sur le territoire de la région - les documents publics provenant des officiers publics et ministériels exerçant ou ayant exercé leurs activités depuis 1958 sur le territoire de la région. - les documents qui lui sont donnés, légués, vendus ou confiés en dépôt ; - les documents provenant des services et établissements, des départements et des arrondissements de la région ; - d'une façon générale, tous les documents qu'un texte de loi lui attribue. Le Service des Archives régionales contrôle les archives des collectivités locales, des établissements publics, des sociétés nationales, des sociétés à participation publique soumises au contrôle de l Etat, des organismes privés chargés de la gestion d un service public ou investis d une mission de service public et des officiers publics et ministériels. 5

6 Article 13.- Le Service des archives régionales remplit, dans la région, les mêmes fonctions que celles remplies, au niveau national, par le service des Archives nationales telles que définies à l article 7 du présent décret. Le responsable du Service des Archives régionales porte le titre de chef du Service des Archives régionales. Il est nommé dans les mêmes conditions que celles qui sont prévues à l article 11 du présent décret. Il représente, dans la région, le Directeur des Archives du Sénégal. Chapitre 4 Des archives des collectivités locales Article 14.- Dans chaque collectivité locale, le Service des Archives de la collectivité gère : - l'ensemble des titres concernant les biens, droits et obligations de la collectivité ainsi que les registres et documents de l'administration locale ; - les documents qui lui sont donnés, légués, vendus ou confiés en dépôt ; - d'une façon générale, tous les documents qu'un texte de loi lui attribue. Article 15.- Le Directeur des Archives du Sénégal contrôle les archives des collectivités locales directement ou par l'intermédiaire des chefs de service des archives régionales. TITRE II ACCES AUX DOCUMENTS ADMINISTRATIFS ET AUX DOCUMENTS D'ARCHIVES Chapitre 1 De l accès aux documents administratifs Article 16.- L'accès aux documents administratifs est libre et gratuit. Article 17.- L accès aux documents administratifs non nominatifs s effectue selon les modalités suivantes : - les documents doivent exister et se présenter sous une forme achevée ; - leur consultation se fait sur place ou à distance - la délivrance des copies se fait aux frais du demandeur. Toutefois, la communication de certains documents administratifs non nominatifs est assujettie aux délais spéciaux prévus à l article 29 du présent décret. Sont notamment concernés : - les documents ayant trait aux délibérations des autorités exécutives ; - les documents relatifs à la défense nationale, à la sûreté de l Etat, à la sécurité publique et des personnes ; - les documents relatifs à la conduite de la politique extérieure de l Etat ; - les documents relatifs à la monnaie, au crédit, 6

7 - les documents relatifs à la recherche d infractions en matière fiscale ou douanière. - les documents d instruction judiciaire ou d enquête préliminaire ; - les documents relatifs à la protection d espèces animales ou d essences végétales. - tous documents relatifs aux secrets protégés par la loi. Article 18.- Les documents administratifs nominatifs ne sont communicables qu aux personnes concernées ou à leurs ayants-droit. La communication aux intéressés se fait à la demande de ces derniers soit partiellement soit intégralement. S agissant des ayants droit, la communication peut n être que partielle. Dans tous les cas, l intéressé ne peut accéder à son dossier médical que par l intermédiaire d un médecin qu il désigne à cet effet. Article 19.- Lorsque l administration décide de ne pas communiquer un document, elle doit le notifier au demandeur par une décision écrite et motivée. Toutefois, le silence de deux mois gardé par l administration sur toute demande de communication de document vaut décision de rejet. Article 20.- En cas de rejet explicite ou implicite, l intéressé dispose d un délai de deux mois à compter de la notification du refus ou de l expiration du délai fixé au 2 ème alinéa de l article 22 du présent décret pour saisir la Commission nationale sur l accès à l information administrative et sur la protection des renseignements personnels. Article 21.- La Commission nationale sur l accès à l information administrative et sur la protection des renseignements personnels est composée d un président, d un vice-président, d un rapporteur et de neuf autres membres désignés par arrêté du Premier ministre dont le Président du Conseil Supérieur des Archives. Cette commission est chargée : - de collecter et de traiter tous les textes législatifs et réglementaires relatifs à l information administrative et aux renseignements personnels, en vue de proposer le cas échéant, toutes modifications utiles ; - de donner une claire définition de l information administrative et des informations nominatives ; - de proposer toute mesure susceptible de favoriser l accès à l information administrative et de garantir la protection des renseignements personnels, tout en préservant les intérêts de l Etat et des collectivités publiques. - des recours introduits par les usagers devant le refus de communication de documents administratifs ou d archives par l administration. La commission nationale sur l accès à l information administrative et sur la protection des renseignements personnels est présidée par un magistrat. Le Directeur des Archives du Sénégal en assure le secrétariat. Article 22.- La Commission nationale sur l accès à l information administrative et sur la protection des renseignements personnels notifie dans le délai d un mois à compter de sa saisine son avis à l autorité compétente. Cette dernière, dans le délai d un mois à compter de la réception de l avis de la commission, l informe de la suite qu elle entend donner à la demande. Article 23.- Toute personne a le droit de connaître les informations nominatives la concernant contenues dans des fichiers informatiques ou autres. 7

8 Le cas échéant, elle peut faire procéder aux rectifications et mises à jour nécessaires, par l autorité compétente. Toute personne peut s opposer à ce que des informations nominatives la concernant fassent l objet d un traitement à des fins autres que celles auxquelles elles étaient destinées. Article 24.- Au delà de la durée nécessaire à la réalisation des finalités pour lesquelles elles ont été collectées ou traitées, les informations nominatives recueillies par les administrations à l occasion d enquêtes ou de recensements ne peuvent être conservées par celles-ci qu à des fins historiques, statistiques ou scientifiques. Tout traitement d informations nominatives à d autres fins que celles ci-dessus citées doit être autorisé par le ou les intéressés. Chapitre 2 De l accès aux documents d archives Article 25.- L accès aux documents d archives est libre et gratuit. Article 26.- Sont communicables au public lorsqu ils ont atteint 25 ans d âge les documents non soumis à des délais spéciaux versés dans les dépôts publics d archives. Les documents de moins de 25 ans d'âge versés dans les dépôts publics d archives ne sont communicables que sur autorisation du Directeur des Archives qui statue sur toute demande qui lui en est faite en accord avec l'administration, le service, l'établissement ou l'organisme verseur. Toutefois, les documents dont la communication était libre avant leur versement aux Archives publiques continueront d être communiqués sans restriction d aucune sorte à toute personne qui en fera la demande. Article 27.- La communication se fait sur place ou à distance. La communication sur place est physique ; elle se fait sous forme d originaux ou de copies si l état physique des documents le permet. La communication à distance se fait uniquement sous forme de copies ; ces copies sont toujours faites aux frais du demandeur. Article 28.- Pour certaines demandes qui nécessitent un temps de recherche ou de connexion, il est perçu des frais dont les taux sont fixés par le règlement intérieur des Archives. Article 29.- Les documents pouvant porter atteinte à la sûreté de l'etat, à la vie privée des individus ou à la protection de la nature sont communiqués selon les délais suivants : - 30 ans à compter de la date de l'acte de départ à la retraite de l intéressé pour les dossiers de personnel ; - 30 ans à compter de la date d élaboration pour les documents relatifs à la protection d espèces animales ou d essences végétales ; - 50 ans à compter de la date de décès de l'intéressé pour les documents comportant des renseignements à caractère médical ou génétique ; - 50 ans à compter de la date de clôture pour les dossiers d'instruction judiciaire. 8

9 - 50 ans à compter de la date de recensement ou de l'enquête pour les documents statistiques contenant des renseignements personnels ; - 50 ans à compter de la date de l'acte pour les documents intéressant la sûreté de l'etat, la défense nationale ou la politique extérieure ; - 50 ans à compter de la date de l acte pour les délibérations du Gouvernement et des autorités exécutives ; - 50 ans à compter de la date de l acte pour les documents qui contiennent des secrets industriels et commerciaux ; - 50 ans à compter de la date de l acte pour les documents relatifs à la politique monétaire et au crédit ; - 50 ans à compter de la date de l acte pour les documents de recherche des infractions fiscales ou douanières ; ans à compter de la date de l'acte ou de l accomplissement de la formalité pour les minutes notariales, les registres d'enregistrement et d'état civil. Le Directeur des Archives du Sénégal peut restreindre ou interdire, après avis du Conseil supérieur des Archives, la communication aux particuliers de tout document, quelle qu'en soit la date, lorsque cette communication paraît de nature à entraver le bon fonctionnement de l'administration ou à porter atteinte à l'honneur des familles ou des individus. Article 30.- Le Directeur des Archives et les chefs de services régionaux d archives sont les seuls habilités à délivrer des copies, des reproductions et des extraits certifiés conformes des documents confiés à leur garde. Ces documents présentent le même caractère d authenticité que ceux qui sont délivrés par les officiers publics. TITRE III DES RELATIONS ENTRE LES ARCHIVES ET L'ADMINISTRATION Article 31.- Les ministères, services, établissements et organismes sont responsables des archives courantes et intermédiaires qu ils ont produites ou reçues. La Direction des Archives du Sénégal en assure le contrôle et veille à leur transfert judicieux dans les dépôts publics d'archives. Article 32.- Sont considérés comme archives courantes les documents qui sont jugés nécessaires à l'exercice quotidien des activités des ministères, services, établissements et organismes qui les ont produits ou reçus. La durée pendant laquelle les documents sont considérés comme archives courantes est de 5 ans à partir de leur création. Article 33.- Sont considérés comme archives intermédiaires les documents qui sont d utilisation épisodique dans l exercice des activités des ministères, services, établissements et organismes qui les ont produits ou reçus. Sont ainsi visés les documents qui : - ont cessé d'être considérés comme archives courantes telles que définies à l'article 32 ; - n'ont pas encore atteint l'âge d'être librement communiqués au public conformément aux dispositions de l'article 26 ; - ne peuvent être éliminés en vertu des tableaux de gestion définis à l'article 34. 9

10 Article 34.- La Direction des Archives établit en liaison avec chaque ministère, service, établissement ou organisme public des tableaux de gestion qui précisent pour chaque catégorie de documents : - la durée d'utilisation comme archives courantes ; - la durée d utilisation comme archives intermédiaires - le sort à l'expiration de la durée d utilisation, en proposant : soit l élimination immédiate ou à terme, partielle ou intégrale des documents ; soit leur versement dans un dépôt public d'archives. Ces tableaux de gestion sont périodiquement tenus à jour. Article 35.- Les ministères, services établissements et organismes publics sont responsables du tri de leurs archives courantes et intermédiaires sous le contrôle de la Direction des Archives du Sénégal. Le tri se fait conformément aux délais de conservation fixés par les tableaux de gestion définis à l article 34. Article 36.- Les ministères, services, établissements et organismes publics qui désirent procéder à l élimination de documents en établissent les listes et les soumettent au visa de la Direction des Archives du Sénégal. Ces listes doivent préciser : - la description des documents proposés à l élimination - l état physique, le nombre - le support - les dates extrêmes Le formulaire du visa est établi par les soins du service demandeur en double exemplaire. L original est remis au service demandeur et la copie est conservée par la Direction des Archives. En tout état de cause, aucune destruction de documents d archives ne peut se faire sans ce visa sauf dispositions contraires, notamment celles de la loi n du 17 février 1999 relative à la Cour des Comptes. Article 37.- Les ministères, services, établissements et organismes publics ont l obligation de créer des dépôts de préarchivage. Ces dépôts ont pour mission : - la conservation des archives intermédiaires dans les conditions fixées à l'article 33 ; - la préparation des listes descriptives de documents à transférer dans les dépôts de préarchivage ou à verser dans les dépôts publics d'archives ; - le tri des documents dans les conditions prévues à l'article 35 ; - l'établissement des propositions d'élimination de documents dans les conditions définies à l'article 36 ; - la communication des documents administratifs dans les conditions fixées aux articles 22 et

11 Article 38.- Les ministères, services, établissements et organismes publics procèdent au transfert des archives intermédiaires au dépôt de préarchivage. Tous les ans, le dépôt de préarchivage verse au dépôt public d'archives compétent les documents qui ont atteint 25 ans d'âge. Article 39.- Dans le cas où le ministère ne disposerait pas de dépôt de préarchivage, les documents sont versés, à la fin de leur durée comme archives intermédiaires lorsqu ils ont atteint au moins 10 ans, dans un dépôt public d archives. Article 40.- Toute opération de transfert ou de versement est obligatoirement accompagnée d'un bordereau. Le bordereau comporte la liste descriptive détaillée des documents transférés ou versés avec le numéro d'ordre, l'analyse des dossiers et leurs dates extrêmes. Chaque bordereau est établi en trois exemplaires. Deux exemplaires dont l'original, sont conservés par le dépôt d'archives destinataire, le troisième, revêtu du visa de prise en charge, est remis à l'organisme versant. Article 41.- Tout projet de construction d un dépôt d archives publiques doit être obligatoirement soumis au visa de la Direction des Archives du Sénégal pour approbation. TITRE IV DES ARCHIVES PRIVEES Article 42- Les archives privées définies à l article 17 de la loi n du 30 juin 2006, relative aux archives et aux documents administratifs, peuvent être données, léguées ou vendues par leurs propriétaires à l'etat ou aux collectivités locales. Elles peuvent également être confiées en dépôt par leurs propriétaires à l'etat ou aux collectivités locales. Elles restent alors la propriété du déposant et leur communication ne peut se faire que selon les clauses d'un contrat de dépôt dûment établi. Article 43- Chaque fois que les archives privées ont un caractère historique ou national reconnu après avis du comité technique permanent prévu à l'article 9, elles sont soumises au contrôle du Directeur des Archives du Sénégal ou de son représentant qui peut faire procéder à leur reprographie et suggérer, en cas de mauvaise conservation, leur transfert dans un dépôt public d'archives. Article 44- La sortie du territoire national de toutes archives privées doit être soumise à l'autorisation préalable du Directeur des Archives du Sénégal. Ce dernier, après contrôle et sur avis du comité technique permanent prévu à l'article 9, peut ou non accorder son autorisation. Lorsque l autorisation de sortie est accordée, le Directeur des Archives se réserve le droit de reprographie si ces archives présentent un intérêt national ou historique reconnu. Article 45- Toute vente d'archives privées est soumise, au préalable, au contrôle du Directeur des Archives du Sénégal qui décide, sur avis du Comité technique permanent, de l'opportunité de l achat par l'etat ou les collectivités locales intéressées. Article 46. En cas de vente publique d'archives privées, l'etat ou les collectivités locales peuvent exercer un droit de préemption soit de leur propre initiative soit sur proposition du Directeur des Archives. 11

12 Article 47.- Les archives privées présentant du point de vue de l histoire un intérêt public peuvent être classées aux Archives nationales conformément à l article 19 de la loi n du 30 juin 2006, relative aux archives et aux documents administratifs. Article L initiative de la procédure de classement des archives privées comme archives historiques incombe soit au propriétaire des archives, soit au Premier Ministre Article 49.- Lorsque l initiative de la procédure de classement émane du propriétaire des archives, celui-ci s adresse au Premier Ministre. Le Conseil supérieur des archives, saisi par le Premier Ministre, donne son avis sur la proposition de classement dans un délai de six mois à compter de la date de réception de cette proposition. Le classement est prononcé par arrêté du Premier Ministre visant la demande du propriétaire et l avis du Conseil supérieur des archives. L arrêté de classement indique : - la nature des archives classées - le nom et le domicile de leur propriétaire et, s il y a lieu, ceux du propriétaire de l immeuble où elles sont conservées. - l arrêté de classement est notifié au propriétaire dans la forme administrative. Article 50.- Lorsque l initiative de la procédure de classement émane du Premier Ministre, celui-ci notifie dans la forme administrative la proposition de classement au propriétaire des archives ou à son représentant, en l avisant qu il a un délai de deux mois, à compter de la dite notification pour présenter ses observations écrites. Si la proposition ne provoque pas d opposition de la part du propriétaire, le classement est prononcé par arrêté du Premier Ministre visant la notification faite au propriétaire et l absence d opposition de celui-ci. La teneur de l arrêté et sa notification au propriétaire sont conformes aux dispositions de l article 53 du présent décret. Si la proposition de classement provoque l opposition du propriétaire, le Premier Ministre soumet le cas au Conseil supérieur des archives, qui décide, dans un délai d un mois, s il y a lieu de poursuivre le classement d office. Article 51.- Le classement d office est prononcé par décret pris sur avis conforme du Conseil d Etat. Le décret prononçant le classement d office indique : - la nature des archives classées - l e nom et le domicile de leur propriétaire et, s il y a lieu, ceux du propriétaire de l immeuble où elles sont conservées. Article 52.- Le classement peut donner lieu au paiement d une indemnité représentative du préjudice pouvant résulter, pour le propriétaire, de la servitude de classement d office. La demande d indemnité est produite dans les six mois à compter de la notification du décret de classement. A défaut d accord amiable, l indemnité est fixée par les tribunaux de l ordre judiciaire. Article 53.- Tout propriétaire d archives classées qui se propose d en modifier, réparer ou restaurer tout ou partie, doit en aviser par écrit le Premier Ministre, en lui fournissant tous renseignements utiles sur les travaux projetés. Le Premier Ministre fait connaître sa décision dans le délai de deux mois. Article 54.- Tout propriétaire d archives classées qui projette de les aliéner autrement qu en vente publique doit notifier par écrit son intention à la Direction des Archives du Sénégal par 12

13 lettre recommandée, au moins quinze jours avant l aliénation projetée. La notification doit mentionner le nom et le domicile de l acquéreur, ainsi que toutes indications sur le lieu où les archives seront conservées après l aliénation. La Direction des archives du Sénégal accuse réception de cette notification dans les huit jours. TITRE V DISPOSITIONS FINALES Article 55. Sont abrogées toutes dispositions contraires au présent décret, notamment le décret n du 15 avril 1981 fixant les règles d organisation et de fonctionnement de la Direction des Archives du Sénégal modifié par le décret n du 1 er avril Article 56. Le Premier Ministre est chargé de l exécution du présent décret qui sera publié au journal officiel. Fait à Dakar, le Par le Président de la République Le Premier Ministre Abdoulaye WADE Macky SALL 13

Loi n 2006-19 du 30 juin 2006 relative aux archives et aux documents administratifs 1 EXPOSE DES MOTIFS

Loi n 2006-19 du 30 juin 2006 relative aux archives et aux documents administratifs 1 EXPOSE DES MOTIFS Loi n 2006-19 du 30 juin 2006 relative aux archives et aux documents administratifs 1 EXPOSE DES MOTIFS La loi n 81-02 du 2 février 1981 relative aux archives constituait une avancée significative au moment

Plus en détail

CODE DU PATRIMOINE (Partie Législative) LIVRE II ARCHIVES

CODE DU PATRIMOINE (Partie Législative) LIVRE II ARCHIVES CODE DU PATRIMOINE (Partie Législative) LIVRE II ARCHIVES TITRE Ier RÉGIME GÉNÉRAL DES ARCHIVES Chapitre 1er : Dispositions générales Article L211-1 Les archives sont l'ensemble des documents, quels que

Plus en détail

Dahir n 1-07-167 du 19 kaada 1428 portant promulgation de la loi n 69-99 relative aux archives. (B.O. n 5588 du 20 décembre 2007).

Dahir n 1-07-167 du 19 kaada 1428 portant promulgation de la loi n 69-99 relative aux archives. (B.O. n 5588 du 20 décembre 2007). Dahir n 1-07-167 du 19 kaada 1428 portant promulgation de la loi n 69-99 relative aux archives. (B.O. n 5588 du 20 décembre 2007). Vu la Constitution, notamment ses articles 26 et 58, Est promulguée et

Plus en détail

Le Parlement de la République et Canton du Jura, vu les articles 42, alinéa 2, et 68 de la Constitution cantonale 1),

Le Parlement de la République et Canton du Jura, vu les articles 42, alinéa 2, et 68 de la Constitution cantonale 1), Loi sur l'archivage du 20 octobre 2010 Le Parlement de la République et Canton du Jura, vu les articles 42, alinéa 2, et 68 de la Constitution cantonale 1), arrête : SECTION 1 : Dispositions générales

Plus en détail

Comores Décret relatif aux marques

Comores Décret relatif aux marques Comores Décret relatif aux marques Décret n 65-621 du 27 juillet 1965 [NB - Décret n 65-621 du 27 juillet 1965 portant application de la loi du 31 décembre 1964 sur les marques de fabrique, de commerce

Plus en détail

GESTION DES ARCHIVES

GESTION DES ARCHIVES GESTION DES ARCHIVES Principes et législation NOTIONS FONDAMENTALES D ARCHIVISTIQUE Définition de l archive Définition du producteur d archives Les outils de gestion des archives Principes Outils fondés

Plus en détail

Loi sur l'archivage (LArch)

Loi sur l'archivage (LArch) 22 février 2011 Loi sur l'archivage (LArch) Etat au 1 er janvier 2012 Le Grand Conseil de la République et Canton de Neuchâtel, sur la proposition du Conseil d'etat, du 30 août 2010, décrète: CHAPITRE

Plus en détail

REUTILISATION D'INFORMATIONS PUBLIQUES DETENUES PAR LES ARCHIVES DEPARTEMENTALES DE LA LOIRE REGLEMENT GENERAL

REUTILISATION D'INFORMATIONS PUBLIQUES DETENUES PAR LES ARCHIVES DEPARTEMENTALES DE LA LOIRE REGLEMENT GENERAL REUTILISATION D'INFORMATIONS PUBLIQUES DETENUES PAR LES ARCHIVES DEPARTEMENTALES DE LA LOIRE Préambule La réutilisation des informations publiques REGLEMENT GENERAL La réutilisation des informations publiques

Plus en détail

PROJET DE CHARTE D ÉTHIQUE DE LA VIDÉOPROTECTION À PARIS

PROJET DE CHARTE D ÉTHIQUE DE LA VIDÉOPROTECTION À PARIS PROJET DE CHARTE D ÉTHIQUE DE LA VIDÉOPROTECTION À PARIS PRÉAMBULE La Préfecture de Police assure dans la capitale, au quotidien, la sécurité des citoyens et la défense des libertés. Afin de doter ses

Plus en détail

Décret n 2008-517 du 20 mai 2008

Décret n 2008-517 du 20 mai 2008 Décret n 2008-517 du 20 mai 2008 Décret n 2008-517 du 20 mai 2008 fixant les modalités d organisation et de fonctionnement des Agences régionales de Développement. RAPPORT DE PRESENTATION En application

Plus en détail

Loi institutant un Médiateur de la République du Sénégal

Loi institutant un Médiateur de la République du Sénégal Loi institutant un Médiateur de la République du Sénégal Loi n 91-14 du 11 février 1991 Article Premier Il est institué un Médiateur de la République, autorité indépendante qui reçoit, dans les conditions

Plus en détail

Le service éducatif des Archives départementales du Val-d'Oise : un partenaire ressource

Le service éducatif des Archives départementales du Val-d'Oise : un partenaire ressource Le service éducatif des Archives départementales du Val-d'Oise : un partenaire ressource Matières concernées : Histoire-Géographie, Lettres, Latin, Arts, Biologie. Enseignements d'exploration : Patrimoine,

Plus en détail

RÈGLEMENT 15 REGISTRES OFFICIELS ET DOCUMENTATION ADMINISTRATIVE

RÈGLEMENT 15 REGISTRES OFFICIELS ET DOCUMENTATION ADMINISTRATIVE NOTE : Le texte que vous consultez est une codification administrative des Règlements de l'uqar. La version officielle est contenue dans les résolutions adoptées par le Conseil d'administration. RÈGLEMENT

Plus en détail

Le dossier d un fonctionnaire ou d un agent public :

Le dossier d un fonctionnaire ou d un agent public : Le dossier d un fonctionnaire ou d un agent public : Le dossier d un fonctionnaire ou d un agent public enseignant ou non enseignant Composition - Tenue Accès - Archivage Les textes applicables : - Loi

Plus en détail

CONVENTION PORTANT SUR L INSTRUCTION DES AUTORISATIONS D OCCUPATION ET D UTILISATION DU SOL

CONVENTION PORTANT SUR L INSTRUCTION DES AUTORISATIONS D OCCUPATION ET D UTILISATION DU SOL COMMUNE DE... Textes législatifs CONVENTION PORTANT SUR L INSTRUCTION DES AUTORISATIONS D OCCUPATION ET D UTILISATION DU SOL Vu le Code Général des Collectivités Territoriales, notamment l article L5211-4-2

Plus en détail

TABLE DES MATIERES. Section 1 : Retrait... 20-22 Section 2 : Renonciation... 23-25 Section 3 : Nullité... 26-28

TABLE DES MATIERES. Section 1 : Retrait... 20-22 Section 2 : Renonciation... 23-25 Section 3 : Nullité... 26-28 Ordonnance n 03-08 du 19 Joumada El Oula 1424 correspondant au 19 juillet 2003 relative à la protection des schémas de configuration des circuits intégrés TABLE DES MATIERES Articles Titre I : Dispositions

Plus en détail

ASSOCIATION AXIVA STATUTS

ASSOCIATION AXIVA STATUTS ASSOCIATION AXIVA Association déclarée, régie par la loi du 1 er juillet 1901 103-105, rue des Trois Fontanot 92000 Nanterre STATUTS mis à jour au 7 juin 2012 Copie certifiée conforme Le président 1 ARTICLE

Plus en détail

Commission Nationale de l Informatique et des Libertés Recommandation (97-008)

Commission Nationale de l Informatique et des Libertés Recommandation (97-008) RECOMMANDATION Délibération n 97-008 du 4 février 1997 portant adoption d'une recommandation sur le traitement des données de santé à caractère personnel (Journal officiel du 12 avril 1997) La Commission

Plus en détail

'. 1. IŒPI lbuqoe DO SENEGAL. U1l Peuple. - I III but - U1lC Foi. Ministère de l'economie et des Finances

'. 1. IŒPI lbuqoe DO SENEGAL. U1l Peuple. - I III but - U1lC Foi. Ministère de l'economie et des Finances '. 1 IŒPI lbuqoe DO SENEGAL U1l Peuple I III but U1lC Foi Ministère de l'economie et des Finances LOI UNIFORME RELATIVE AU TRAITEMENT DES COMPTES DORMANTS DANS LES LIVRES DES ORGANISMES FINANCIERS DES

Plus en détail

CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ NOTE DE PRÉSENTATION AVIS N 2006-11 DU 30 JUIN 2006

CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ NOTE DE PRÉSENTATION AVIS N 2006-11 DU 30 JUIN 2006 CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ NOTE DE PRÉSENTATION AVIS N 2006-11 DU 30 JUIN 2006 Afférent au projet d arrêté relatif au compte de dépôt obligatoire des huissiers de justice prévu aux articles 30-1

Plus en détail

2. DROIT DE PREEMPTION P.

2. DROIT DE PREEMPTION P. SOMMAIRE 1. PLANIFICATION P. 2 - Un PLU est exécutoire même en l absence de publication au recueil des actes administratifs de la délibération l approuvant 2. DROIT DE PREEMPTION P. 2 - L avis des domaines

Plus en détail

GUIDE DE L'ARCHIVAGE OCTOBRE 2012

GUIDE DE L'ARCHIVAGE OCTOBRE 2012 GUIDE DE L'ARCHIVAGE OCTOBRE 2012 SOMMAIRE - Introduction Page 1 - Coordonnées du service d Archives de l INSERM Page 2 - Glossaire Page 3 - Les archives dans les bureaux Page 4 - Les archives administratives

Plus en détail

LOI N 2006-01 portant Code des Postes

LOI N 2006-01 portant Code des Postes REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi LOI N 2006-01 portant Code des Postes EXPOSE DES MOTIFS Le secteur postal connaît actuellement des mutations liées notamment aux avancées technologiques,

Plus en détail

- 61 - TABLEAU COMPARATIF. Texte du projet de loi TITRE I ER DISPOSITIONS PORTANT MODIFICATION DU CODE DU PATRIMOINE. Article 1 er

- 61 - TABLEAU COMPARATIF. Texte du projet de loi TITRE I ER DISPOSITIONS PORTANT MODIFICATION DU CODE DU PATRIMOINE. Article 1 er - 61 - TABLEAU COMPARATIF Projet de loi relatif aux archives Projet de loi relatif aux archives TITRE I ER TITRE I ER Code du patrimoine LIVRE II ARCHIVES TITRE Ier RÉGIME GÉNÉRAL DES ARCHIVES... LIVRE

Plus en détail

TITRE II : DES ORGANES DE LA CHAMBRE DE COMMERCE ET D'INDUSTRIE DU MALI

TITRE II : DES ORGANES DE LA CHAMBRE DE COMMERCE ET D'INDUSTRIE DU MALI DECRET N 98-228/P-RM Fixant l organisation et les modalités de fonctionnement de la chambre de commerce et d industrie du Mali. Le Président de la République, Vu la Constitution ; Vu la Loi n 94-009 du

Plus en détail

aroline MASCRET Mission Juridique Pôle «Actes et Produits de Santé» Haute Autorité de Santé

aroline MASCRET Mission Juridique Pôle «Actes et Produits de Santé» Haute Autorité de Santé Champ référentiel 1.2 Chapitre 1, domaine 2 : Juridique Les principes généraux du droit d accès aux données de santé aroline MASCRET Mission Juridique Pôle «Actes et Produits de Santé» Haute Autorité de

Plus en détail

1. Décret exécutif n 09-18 du 20 Janvier 2009, modifié et complété, fixant la réglementation relative à l'exercice de la profession d'agent

1. Décret exécutif n 09-18 du 20 Janvier 2009, modifié et complété, fixant la réglementation relative à l'exercice de la profession d'agent Ministère de l Habitat et de l Urbanisme Direction Générale de l Habitat et de la Construction Direction de la Gestion Immobilière Sous Direction de la Préservation du Patrimoine Immobilier Synthèse des

Plus en détail

ACCORD ENTRE LE GOUVERNEMENT DE LA PRINCIPAUTE DU LIECHTENSTEIN ET LE MATIERE FISCALE

ACCORD ENTRE LE GOUVERNEMENT DE LA PRINCIPAUTE DU LIECHTENSTEIN ET LE MATIERE FISCALE ACCORD ENTRE LE GOUVERNEMENT DE LA PRINCIPAUTE DU LIECHTENSTEIN ET LE GOUVERNEMENT DE LA REPUBLIQUE FRANÇAISE RELATIF A L ECHANGE DE RENSEIGNEMENTS EN MATIERE FISCALE Considérant que le Gouvernement de

Plus en détail

Art. 2. - La commission ne peut valablement délibérer que si la majorité de ses membres en exercice participe à la séance.

Art. 2. - La commission ne peut valablement délibérer que si la majorité de ses membres en exercice participe à la séance. Décret 2005-1309 du 20 octobre 2005 modifié pris pour l'application de la loi n 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés (Titre modifié par Décret 2007-451 du 25

Plus en détail

PROJET DE LOI MODIFIÉ PAR LE SÉNAT. relatif au statut de la Banque de France et à l'activité et au contrôle des établissements de crédit.

PROJET DE LOI MODIFIÉ PAR LE SÉNAT. relatif au statut de la Banque de France et à l'activité et au contrôle des établissements de crédit. PROJET DE LOI adopté le 2 juillet 1993 N 113 SENAT DEUXIÈME SESSION EXTRAORDINAIRE DE 1992-1993 PROJET DE LOI MODIFIÉ PAR LE SÉNAT relatif au statut de la Banque de France et à l'activité et au contrôle

Plus en détail

Décret 2002-628 du 25 Avril 2002 modifié pris pour l application de la loi 2002-5 du 4 Janvier 2002 relative aux musées de France

Décret 2002-628 du 25 Avril 2002 modifié pris pour l application de la loi 2002-5 du 4 Janvier 2002 relative aux musées de France Décret 2002-628 du 25 Avril 2002 modifié pris pour l application de la loi 2002-5 du 4 Janvier 2002 relative aux musées de France TITRE I er : HAUT CONSEIL DES MUSEES DE FRANCE Art. 1 er. - Le Haut Conseil

Plus en détail

LIBERTE SOCIALE STATUTS LIBERTE SOCIALE

LIBERTE SOCIALE STATUTS LIBERTE SOCIALE LIBERTE SOCIALE STATUTS Article 1 : CONSTITUTION Il est constitué entre les adhérents aux présents statuts, ayant participé à l assemblée constitutive du 12 février 2014, une association régie par la loi

Plus en détail

D E C R E T S. 28 Moharram 1430 25 janvier 2009 4 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 06

D E C R E T S. 28 Moharram 1430 25 janvier 2009 4 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 06 4 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 06 D E C R E T S Décret exécutif n 09-18 du 23 Moharram 1430 correspondant au 20 janvier 2009 fixant la réglementation relative à l exercice de la profession

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES

REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES RÉPUBLIQUE DU BÉNIN COUR CONSTITUTIONNELLE REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES Article 1 er : Le présent Règlement Intérieur est pris en application des dispositions de la Loi n 90-032

Plus en détail

Art. 4. Le numéro d'identification statistique est composé de quinze (15) chiffres et est attribué par l'office national des statistiques.

Art. 4. Le numéro d'identification statistique est composé de quinze (15) chiffres et est attribué par l'office national des statistiques. Décret exécutif 97-396 du 26 Joumada Ethania 1418 correspondant au 28 octobre 1997 relatif au numéro d'identification statistique (N.I.S) et portant création d'un répertoire national des agents économiques

Plus en détail

Code civil local art. 21 à 79

Code civil local art. 21 à 79 Code civil local art. 21 à 79 Toute association qui fixe son siège, ou qui transfère son siège en Alsace-Moselle doit rédiger des statuts conformes aux présents articles du Code civil local. 1. Dispositions

Plus en détail

Charte d éthique de la vidéosurveillance

Charte d éthique de la vidéosurveillance Charte d éthique de la vidéosurveillance Préambule - La vidéosurveillance est un outil au service de la politique de sécurité et de prévention de la Ville de Lyon dans le cadre du contrat local de sécurité.

Plus en détail

STATUTS GRAND PARIS SEINE OUEST ENERGIE, AGENCE LOCALE DE L ENERGIE

STATUTS GRAND PARIS SEINE OUEST ENERGIE, AGENCE LOCALE DE L ENERGIE STATUTS GRAND PARIS SEINE OUEST ENERGIE, AGENCE LOCALE DE L ENERGIE Article 1 - Constitution La présente association est une association régie par la loi du 1 er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901.

Plus en détail

Association déclarée régie par la Loi de 1901. Siège Social : 48, Boulevard Jourdan -75014 PARIS S T A T U T S TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES

Association déclarée régie par la Loi de 1901. Siège Social : 48, Boulevard Jourdan -75014 PARIS S T A T U T S TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES C.E.P.R.E.M.A.P. Décembre 2004 CENTRE POUR LA RECHERCHE ECONOMIQUE ET SES APPLICATIONS C.E.P.R.E.M.A.P. Association déclarée régie par la Loi de 1901 Siège Social : 48, Boulevard Jourdan -75014 PARIS S

Plus en détail

Loi modifiant et complétant le Code des Assurances

Loi modifiant et complétant le Code des Assurances Loi modifiant et complétant le Code des Assurances Article premier : Il est inséré au code des assurances promulgué par la loi n 92-24 du 9 mars 1992, un sixième titre intitulé "Le Comité Général des Assurances

Plus en détail

Avons ordonné et ordonnons:

Avons ordonné et ordonnons: Recouvrement CE créances,cotisations,taxes et autres mesures Loi du 20 décembre 2002 concernant l'assistance mutuelle en matière de recouvrement dans la Communauté européenne des créances relatives à certains

Plus en détail

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 42 11

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 42 11 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 42 11 Décret présidentiel n 14-196 du 8 Ramadhan 1435 correspondant au 6 juillet 2014 portant organisation et gestion de la formation et du perfectionnement

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Le : 24/10/2012 Cour Administrative d Appel de Bordeaux N 07BX02490 Inédit au recueil Lebon 3ème chambre (formation à 3) Mme FLECHER-BOURJOL, président Mme Françoise LEYMONERIE, rapporteur M. VIE, commissaire

Plus en détail

ASSOCIATION HISTORIQUE DU TEMPLE DE PARIS. www.templedeparis.fr

ASSOCIATION HISTORIQUE DU TEMPLE DE PARIS. www.templedeparis.fr ASSOCIATION HISTORIQUE DU TEMPLE DE PARIS 40 rue des Blancs Manteaux - 75004 Paris www.templedeparis.fr STATUTS DE L ASSOCIATION Article 1 Titre Il est constitué entre les adhérents aux présents statuts

Plus en détail

CONTRAT DE DELEGATION DE SERVICE PUBLIC DES FOURRIERES

CONTRAT DE DELEGATION DE SERVICE PUBLIC DES FOURRIERES CONTRAT DE DELEGATION DE SERVICE PUBLIC DES FOURRIERES Entre les soussignés : - La commune de CLERMONT, Oise représentée par son Maire, Monsieur Lionel OLLIVIER, autorisé par délibération du conseil municipal

Plus en détail

Algérie. Loi relative aux associations

Algérie. Loi relative aux associations Loi relative aux associations Loi n 90-31 du 4 décembre 1990 [NB - Loi n 90-31 du 4 décembre 1990 relative aux associations (JO 1990-31)] Titre 1 - Dispositions générales Art.1.- La présente loi a pour

Plus en détail

LOI N 61-10 DU 7 MARS 1961 déterminant la nationalité sénégalaise, modifiée

LOI N 61-10 DU 7 MARS 1961 déterminant la nationalité sénégalaise, modifiée LOI N 61-10 DU 7 MARS 1961 déterminant la nationalité sénégalaise, modifiée (JO n 4984 p. 13) L assemblée nationale à délibéré et adopté, Le président de la république promulgue la loi dont la teneur suit

Plus en détail

Charte d éthique et d évaluation de la Vidéosurveillance municipale

Charte d éthique et d évaluation de la Vidéosurveillance municipale PREAMBULE Charte d éthique et d évaluation de la Vidéosurveillance municipale - La vidéosurveillance est un outil au service de la politique de sécurité et de prévention de la Ville de Rouen dans le cadre

Plus en détail

Licence ODbL (Open Database Licence) - IdéesLibres.org

Licence ODbL (Open Database Licence) - IdéesLibres.org Licence ODbL (Open Database Licence) - IdéesLibres.org Stipulations liminaires La licence ODbL (Open Database License) est un contrat de licence ayant pour objet d autoriser les utilisateurs à partager,

Plus en détail

152.1. Loi fédérale sur l archivage. (LAr) Dispositions générales. du 26 juin 1998 (Etat le 1 er août 2008)

152.1. Loi fédérale sur l archivage. (LAr) Dispositions générales. du 26 juin 1998 (Etat le 1 er août 2008) Loi fédérale sur l archivage (LAr) 152.1 du 26 juin 1998 (Etat le 1 er août 2008) L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu l art. 85, ch. 1, de la constitution 1, vu le message du Conseil fédéral

Plus en détail

LA COMMISSION DE L'UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA)

LA COMMISSION DE L'UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE La Commission ~ UEMOA RÈGLEMENT D'EXECUTION N~(t..~.:.~.9.1 RELATIF AUX REGLES PRUDENTIELLES PORTANT SUR LES RISQUES COURTS, AUX MECANISMES DE GARANTIE ET

Plus en détail

Telle est, Monsieur le Président de la République, l économie du présent projet de décret que j ai l honneur de soumettre à votre signature.

Telle est, Monsieur le Président de la République, l économie du présent projet de décret que j ai l honneur de soumettre à votre signature. REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple - Un but - Une Foi ----------------- DECRET N 83-423 du 21 AVRIL 1983 RELATIF AUX ACTIVITES DE TRANSACTION ET DE GESTION IMMOBILIERES RAPPORT DE PRESENTATION La loi n 82-07

Plus en détail

LOI N 2004-045 du 14 janvier 2005. (JO n 2966 du 25.04.05, p.3450) CHAPITRE PREMIER DE LA PREVENTION DES INFRACTIONS

LOI N 2004-045 du 14 janvier 2005. (JO n 2966 du 25.04.05, p.3450) CHAPITRE PREMIER DE LA PREVENTION DES INFRACTIONS LOI N 2004-045 du 14 janvier 2005 relative à la prévention et la répression des infractions en matière de chèques (JO n 2966 du 25.04.05, p.3450) CHAPITRE PREMIER DE LA PREVENTION DES INFRACTIONS Article

Plus en détail

LIBÉRALITÉS ET FORMALITÉS ADMINISTRATIVES

LIBÉRALITÉS ET FORMALITÉS ADMINISTRATIVES LIBÉRALITÉS ET FORMALITÉS ADMINISTRATIVES Une association ou une fondation reconnue d'utilité publique ou simplement déclarée ayant pour but la bienfaisance, l'assistance, la recherche scientifique ou

Plus en détail

STATUTS DE CONTACT PARIS ILE-DE-FRANCE

STATUTS DE CONTACT PARIS ILE-DE-FRANCE STATUTS DE CONTACT PARIS ILE-DE-FRANCE Chapitre 1 - BUT ET COMPOSITION DE L ASSOCIATION Article 1 Il est fondé entre les adhérent-e-s aux présents statuts une association régie par la loi du 1 er juillet

Plus en détail

STATUTS REGLEMENT INTERIEUR

STATUTS REGLEMENT INTERIEUR 0BFonds de garantie des assurances de personnes STATUTS REGLEMENT INTERIEUR STATUTS REGLEMENT INTERIEUR 1BFonds de garantie des assurances de personnes (Fonds de garantie des assurés contre la défaillance

Plus en détail

LICENCE SNCF OPEN DATA

LICENCE SNCF OPEN DATA LICENCE SNCF OPEN DATA PREAMBULE Dans l intérêt de ses utilisateurs, la SNCF a décidé de s engager dans une démarche de partage de certaines informations liées à son activité, permettant ainsi aux personnes

Plus en détail

Instruction interministérielle

Instruction interministérielle Paris, le 14 Août 2007 La directrice des Archives de France du ministère de la Culture et de la Communication à Mesdames et Messieurs les préfets Archives départementales La directrice de l hospitalisation

Plus en détail

Charte de nommage du «.tn»

Charte de nommage du «.tn» République Tunisienne Instance Nationale des Télécommunications ---------------------------------- ------------------------------------ Charte de nommage du «.tn» Version 1.0 Table des matières Article

Plus en détail

STATUTS TITRE PREMIER CONSTITUTION ET OBJET DE LA SOCIÉTÉ

STATUTS TITRE PREMIER CONSTITUTION ET OBJET DE LA SOCIÉTÉ Société de Réassurance mutuelle régie par le Code des Assurances Siège Social : 65, rue de Monceau - 75008 PARIS STATUTS TITRE PREMIER CONSTITUTION ET OBJET DE LA SOCIÉTÉ ARTICLE PREMIER - FORMATION -

Plus en détail

en Tunisie Enseignant en droit public à la Faculté des Sciences Juridiques de Tunis, chargé du cours d informatique

en Tunisie Enseignant en droit public à la Faculté des Sciences Juridiques de Tunis, chargé du cours d informatique Titre Chawki GADDES Enseignant en droit public à la Faculté des Sciences Juridiques de Tunis, chargé du cours d informatique Secrétaire général de l Association Tunisienne de Droit Constitutionnel Secrétaire

Plus en détail

LA FABRICATION ET LE COMMERCE

LA FABRICATION ET LE COMMERCE DLPAJ/CAB/BPA LA FABRICATION ET LE COMMERCE Code de la sécurité intérieure (L 313-1 et suivants) Code de la défense (L2332-1 et suivants) Chapitre III du décret n 2013-700 du 30 juillet 2013 Pour le commerce

Plus en détail

Loi n 1.162 du 7 juillet 1993 relative à la participation des organismes financiers à la lutte contre le blanchiment de capitaux

Loi n 1.162 du 7 juillet 1993 relative à la participation des organismes financiers à la lutte contre le blanchiment de capitaux PRINCIPAUTÉ DE MONACO Loi n 1.162 du 7 juillet 1993 relative à la participation des organismes financiers à la lutte contre le blanchiment de capitaux RAINIER III PAR LA GRACE DE DIEU PRINCE SOUVERAIN

Plus en détail

PROTOCOLE DE LA COUR DE JUSTICE DE L UNION AFRICAINE

PROTOCOLE DE LA COUR DE JUSTICE DE L UNION AFRICAINE PROTOCOLE DE LA COUR DE JUSTICE DE L UNION AFRICAINE 1 PROTOCOLE DE LA COUR DE JUSTICE DE L UNION AFRICAINE Les Etats membres de l Union africaine : Considérant que l Acte constitutif a créé la Cour de

Plus en détail

Arrêtons. Chapitre I er. - Les assemblées générales de copropriétaires

Arrêtons. Chapitre I er. - Les assemblées générales de copropriétaires Règlement grand-ducal du 13 juin 1975 prescrivant les mesures d'exécution de la loi du 16 mai 1975 portant statut de la copropriété des immeubles. - base juridique: L du 16 mai 1975 (Mém. A - 28 du 23

Plus en détail

Art. 5. - L'agrément du courtier d'assurance est subordonné aux conditions suivantes: a) Pour les personnes physiques:

Art. 5. - L'agrément du courtier d'assurance est subordonné aux conditions suivantes: a) Pour les personnes physiques: Décret exécutif n 95-340 du 6 Joumada Ethania 1416 correspondant au 30 octobre 1995 fixant les condition d'octroi et de retrait d'agrément, de capacités professionnelles, rétributions et de contrôle des

Plus en détail

Documents comptables et archives

Documents comptables et archives ocuments comptables et archives Les références BO n 24 du 16 juin 2005 Instruction n 2005-003 du 22-2-2005 : NOR : MENA0501142J RLR : 9-1 Instruction de tri et de conservation pour les archives reçues

Plus en détail

CENTRE VIRTUEL DE LA CONNAISSANCE SUR L'EUROPE

CENTRE VIRTUEL DE LA CONNAISSANCE SUR L'EUROPE CENTRE VIRTUEL DE LA CONNAISSANCE SUR L'EUROPE 1 CENTRE VIRTUEL DE LA CONNAISSANCE SUR L'EUROPE Sommaire Loi du 7 août 2002 portant création du Centre Virtuel de la Connaissance sur l'europe.....................

Plus en détail

FONCTIONNEMENT DES ASSOCIATIONS

FONCTIONNEMENT DES ASSOCIATIONS FONCTIONNEMENT DES ASSOCIATIONS 1 IMPORTANT A L APPROCHE DE VOS ASSEMBLEES GENERALES PENSEZ A METTRE A JOUR VOS STATUTS OU REGLEMENT INTERIEUR SELON LE CAS Les fondateurs d'une association peuvent avoir

Plus en détail

FEDERATION FORET-BOIS RHÔNE-ALPES FIBRA. Statuts

FEDERATION FORET-BOIS RHÔNE-ALPES FIBRA. Statuts AGE du 23 janvier 2014 FEDERATION FORET-BOIS RHÔNE-ALPES FIBRA Statuts Titre 1 : dénomination, objet, siège social, durée Article 1 : Constitution Il est fondé entre les organisations professionnelles

Plus en détail

http://doc.intranet.sante.gouv.fr/textoffi/circulair/pages07/07_322t.htm

http://doc.intranet.sante.gouv.fr/textoffi/circulair/pages07/07_322t.htm Page 1 sur 5 Ministère de la santé, de la jeunesse et des sports Ministère de la culture et de la communication Direction de l hospitalisation et de l organisation des soins Sous-direction de la qualité

Plus en détail

LES PROCEDURES DE LA POLITIQUE D ARCHIVAGE

LES PROCEDURES DE LA POLITIQUE D ARCHIVAGE LES PROCEDURES DE LA POLITIQUE D ARCHIVAGE La mise en place d une politique d archivage offre des solutions pour assurer une gestion pérenne des archives. Ce guide de procédure doit : - servir de base

Plus en détail

et rangés en deux classes ne pourront être érigés, transformés, déplacés ni exploités qu'en vertu d'un permis dit d'exploitation.

et rangés en deux classes ne pourront être érigés, transformés, déplacés ni exploités qu'en vertu d'un permis dit d'exploitation. ORDONNANCE 41-48 DU 12 FEVRIER 1953 SUR LES ETABLISSEMENTS DANGEREUX, INSALUBRES OU INCOMMODES. Article 1 er Les établissements repris dans la liste annexée à la présente ordonnance et rangés en deux classes

Plus en détail

L URBANISME COMMERCIAL après la Loi de Modernisation de l Economie

L URBANISME COMMERCIAL après la Loi de Modernisation de l Economie L URBANISME COMMERCIAL après la Loi de Modernisation de l Economie Suite à la Loi n 2008-776 du 4 août 2008 de Modernisation de l Economie (plus particulièrement ses articles 102 et 105) qui a modifié

Plus en détail

Congo. Loi règlementant l exercice de la profession de commerçant en République du Congo

Congo. Loi règlementant l exercice de la profession de commerçant en République du Congo Loi règlementant l exercice de la profession de commerçant en République du Loi n 19-2005 du 24 novembre 2005 Titre 1 - Dispositions générales Art.1.- La présente loi définit les conditions d exercice

Plus en détail

I. RESSORTISSANT ETRANGER QUI SOUHAITE RESIDER EN FRANCE II. RESSORTISSANT ETRANGER QUI NE SOUHAITE PAS RESIDER EN FRANCE

I. RESSORTISSANT ETRANGER QUI SOUHAITE RESIDER EN FRANCE II. RESSORTISSANT ETRANGER QUI NE SOUHAITE PAS RESIDER EN FRANCE COMMERCANT ETRANGER 20/03/2015 Certains ressortissants étrangers, qui souhaient exercer une activité commerciale, industrielle ou artisanale, peuvent être tenue d'effectuer différentes démarches pour exercer

Plus en détail

Zone d Aménagement Concerté et Lotissement

Zone d Aménagement Concerté et Lotissement ZAC et Lotissement - Version 1 - Juin 2012 Zone d Aménagement Concerté et Lotissement Définition générale : Il existe deux procédures différentes permettant de réaliser une opération d aménagement : la

Plus en détail

ANNEXE. à la PROPOSITION DE DÉCISION DU CONSEIL

ANNEXE. à la PROPOSITION DE DÉCISION DU CONSEIL COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 29.7.2015 COM(2015) 368 final ANNEX 1 ANNEXE à la PROPOSITION DE DÉCISION DU CONSEIL définissant la position à prendre, au nom de l Union européenne, au sein du conseil

Plus en détail

Article 1. a) fausse monnaie;

Article 1. a) fausse monnaie; Arrêté royal n 22 du 24 OCTOBRE 1934 relatif à l'i nterdiction judiciaire faite à certains condamnés et aux faillis d'exercer certaines fonctions, professions ou activités Article 1. Sans préjudice des

Plus en détail

Commission Nationale de l'informatique et des Libertés

Commission Nationale de l'informatique et des Libertés Délibération nº 2015-165 du 4 juin 2015 portant adoption d'une norme simplifiée concernant les traitements automatisés de données à caractère personnel mis en œuvre par les organismes publics ou privés

Plus en détail

ARRETE NOR: EQUS0100026A. Version consolidée au 27 mars 2015

ARRETE NOR: EQUS0100026A. Version consolidée au 27 mars 2015 ARRETE Arrêté du 8 janvier 2001 relatif à l exploitation des établissements d enseignement, à titre onéreux, de la conduite des véhicules à moteur et de la sécurité routière. NOR: EQUS0100026A Version

Plus en détail

Titre I Des fautes de Gestion

Titre I Des fautes de Gestion Base de données Loi n 85-74 du 20 Juillet 1985 relative à la définition et à la sanction des fautes de gestion commises à l égard de l Etat, des établissements publics administratifs, des collectivités

Plus en détail

1Q9 Projet de décret n du pris pour l'application de la loi no 20-13 relative au Conseil de la concurrence. Le Chef du gouvernement ; Pour contreseing

1Q9 Projet de décret n du pris pour l'application de la loi no 20-13 relative au Conseil de la concurrence. Le Chef du gouvernement ; Pour contreseing 1Q9 Projet de décret n du pris pour l'application de la loi no 20-13 relative au Conseil de la concurrence Pour contreseing Le Ministre Délégué auprès du Chef du gouvernement chargé des Affaires Générales

Plus en détail

LA MISE A DISPOSITION DES FONCTIONNAIRES TERRITORIAUX

LA MISE A DISPOSITION DES FONCTIONNAIRES TERRITORIAUX Réf. : CDG-INFO2008-18/CDE Personnes à contacter : Christine DEUDON - Sylvie TURPAIN PLAN DE CLASSEMENT : 1-25-20 : 03.59.56.88.48/58 Date : le 17 juillet 2008 MISE A JOUR DU 27 MARS 2012 Suite à la parution

Plus en détail

But, champ d application et définitions

But, champ d application et définitions Loi fédérale sur la protection des données (LPD) 235.1 du 19 juin 1992 (Etat le 1 er janvier 2014) L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu les art. 95, 122 et 173, al. 2, de la Constitution

Plus en détail

LA CAUTION SOLIDAIRE ASSOCIATION DE CAUTIONNEMENT MUTUEL Autorisée par arrêtés ministériels du 1 er mai 1931 et du 25 octobre 1937 STATUTS 2012

LA CAUTION SOLIDAIRE ASSOCIATION DE CAUTIONNEMENT MUTUEL Autorisée par arrêtés ministériels du 1 er mai 1931 et du 25 octobre 1937 STATUTS 2012 LA CAUTION SOLIDAIRE ASSOCIATION DE CAUTIONNEMENT MUTUEL Autorisée par arrêtés ministériels du 1 er mai 1931 et du 25 octobre 1937 STATUTS 2012 Chapitre 1 - OBJET DE L ASSOCIATION ADHÉSIONS DÉMISSIONS

Plus en détail

REGLEMENT DE LA CONSULTATION

REGLEMENT DE LA CONSULTATION DIVISION APPROVISIONNEMENTS ET MAHES APPEL D OFFRES OUVERT SUR OFFRES DE PRIX N 64/2011 DU 13/12/2011 à 10H RELATIF A LA FOURNITURE DE 1401,20 Km DE PROFILS SISMIQUES 2D «ROUND AFRICA» ACQUIS EN 1975 EN

Plus en détail

CIRCULAIRE N 01/02 (annule et remplace la circulaire n 01/00)

CIRCULAIRE N 01/02 (annule et remplace la circulaire n 01/00) Rabat, le 11 mars 2002 CIRCULAIRE N 01/02 (annule et remplace la circulaire n 01/00) RELATIVE A LA RELATION ENTRE LES SOCIETES DE BOURSE ET LEUR CLIENTELE DANS LE CADRE DE L ACTIVITE D INTERMEDIATION Aux

Plus en détail

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 56

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 56 14 l établissement de la convention de gestion entre le Trésor et la Banque algérienne de développement ; la gestion et le contrôle des relations de la Banque algérienne de développement avec la Banque

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE Circulaire du 14 février 2013 relative à l'accès des personnes détenues aux données contenues dans le traitement GIDE NOR : JUSK1340010C La garde des sceaux, ministre de la justice, Pour attribution à

Plus en détail

Portant organisation et fonctionnement des unités administratives territoriales.

Portant organisation et fonctionnement des unités administratives territoriales. DÉCRET n 1394/PR-MI du 28 décembre 1977 Portant organisation et fonctionnement des unités administratives territoriales. TITRE Ier DISPOSITIONS GÉNÉRALES Article premier. L'Administration de la Republier

Plus en détail

CONVENTION PORTANT CREATION D UNE COMMISSION BANCAIRE DE L AFRIQUE CENTRALE

CONVENTION PORTANT CREATION D UNE COMMISSION BANCAIRE DE L AFRIQUE CENTRALE CONVENTION PORTANT CREATION D UNE COMMISSION BANCAIRE DE L AFRIQUE CENTRALE Sur recommandation du Comité Monétaire institué par la Convention de Coopération du 22 novembre 1972, Le Gouvernement de la République

Plus en détail

DETACHEMENT FIN REINTEGRATION AVANT TERME. 1- Détachement interrompu par l'administration d'origine ou par l'organisme d'accueil

DETACHEMENT FIN REINTEGRATION AVANT TERME. 1- Détachement interrompu par l'administration d'origine ou par l'organisme d'accueil DETACHEMENT FIN Le détachement est toujours prononcé pour une durée déterminée (art. 64 loi n 84-53 du 26 janv. 1984) ; il prend alors normalement fin au terme initialement prévu, si aucun renouvellement

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE Ordonnance n o 2006-344 du 23 mars 2006 relative aux retraites professionnelles supplémentaires NOR

Plus en détail

Loi organique relative à la Haute Cour

Loi organique relative à la Haute Cour Loi organique relative à la Haute Cour Dahir portant loi organique n 1-77-278 du 24 chaoual 1397 (8 octobre 1977) relative à la Haute Cour (1) Louange à Dieu Seul! (Grand Sceau de Sa Majesté Hassan II)

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE Circulaire du 11 mars 2015 relative à la communication aux administrations publiques et aux organismes exerçant une prérogative de puissance publique d informations ou copies de pièces issues des procédures

Plus en détail

conforme à l original

conforme à l original REPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE Union - Discipline - Travail Copie certifiée -------------- conforme à l original DECISION N 006/2012/ANRMP/CRS DU 22 MARS 2012 SUR LE RECOURS DE LA SOCIETE J. DELAF CONTESTANT

Plus en détail

Politique de gestion documentaire

Politique de gestion documentaire Politique de gestion documentaire Responsabilité de gestion : Secrétariat général Date d approbation : 24 avril 1979 C.A. C.E. Direction générale Direction Date d'entrée en vigueur : 24 avril 1995 Date

Plus en détail

Circulaire du 10 novembre 2009 STATUT DES DIRECTEURS DES OFFICES PUBLICS DE L HABITAT (OPH)

Circulaire du 10 novembre 2009 STATUT DES DIRECTEURS DES OFFICES PUBLICS DE L HABITAT (OPH) Circulaire du 10 novembre 2009 STATUT DES DIRECTEURS DES OFFICES PUBLICS DE L HABITAT (OPH) MODALITES DE RECRUTEMENT, DE REMUNERATION, ET DE CESSATION DE FONCTIONS Réf. : - Décret 2009-1218 du 12 octobre

Plus en détail

RÉFORME DES AUTORISATIONS D URBANISME

RÉFORME DES AUTORISATIONS D URBANISME INFORMATIONS JURIDIQUES J 14 Mutuelle des architectes français assurances OCTOBRE 2007 ANNULE ET REMPLACE LA FICHE J 14 DE FÉVRIER 1998 RÉFORME DES AUTORISATIONS D URBANISME La réforme des autorisations

Plus en détail