Tiré de : Enjeux psychosociaux de la santé, H. Bilodeau, C. Garnier, J.J. Lévy et D. Maisonneuve, ISBN

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Tiré de : Enjeux psychosociaux de la santé, H. Bilodeau, C. Garnier, J.J. Lévy et D. Maisonneuve, ISBN 2-7605-1233-9"

Transcription

1

2 Tiré de : Enjeux psychosociaux de la santé, H. Bilodeau, C. Garnier, J.J. Lévy et D. Maisonneuve, ISBN

3 PRESSES DE L UNIVERSITÉ DU QUÉBEC Le Delta I, 2875, boulevard Laurier, bureau 450 Sainte-Foy (Québec) G1V 2M2 Téléphone : (418) Télécopieur : (418) Courriel : Internet : Distribution : CANADA et autres pays DISTRIBUTION DE LIVRES UNIVERS S.E.N.C. 845, rue Marie-Victorin, Saint-Nicolas (Québec) G7A 3S8 Téléphone : (418) / Télécopieur : (418) FRANCE DIFFUSION DE L ÉDITION QUÉBÉCOISE 30, rue Gay-Lussac, Paris, France Téléphone : Télécopieur : SUISSE SERVIDIS SA 5, rue des Chaudronniers, CH-1211 Genève 3, Suisse Téléphone : Télécopieur : La Loi sur le droit d auteur interdit la reproduction des œuvres sans autorisation des titulaires de droits. Or, la photocopie non autorisée le «photocopillage» s est généralisée, provoquant une baisse des ventes de livres et compromettant la rédaction et la production de nouveaux ouvrages par des professionnels. L objet du logo apparaissant ci-contre est d alerter le lecteur sur la menace que représente pour l avenir de l écrit le développement massif du «photocopillage». Tiré de : Enjeux psychosociaux de la santé, H. Bilodeau, C. Garnier, J.J. Lévy et D. Maisonneuve, ISBN

4 Sous la direction de Joseph J. LÉVY Danielle MAISONNEUVE Henriette BILODEAU Catherine GARNIER Textes colligés par Solange CORMIER et Danielle MAISONNEUVE 2003 Presses de l Université du Québec Le Delta I, 2875, boul. Laurier, bur. 450 Sainte-Foy (Québec) Canada G1V 2M2 Tiré de : Enjeux psychosociaux de la santé, H. Bilodeau, C. Garnier, J.J. Lévy et D. Maisonneuve, ISBN

5 Données de catalogage avant publication (Canada) Vedette principale au titre : Enjeux psychosociaux de la santé (Santé et société) Comprend des réf. bibliogr. ISBN Santé Aspect social. 2. Santé publique Aspect social. 3. Santé, Services communautaires de. 4. Médicaments Aspect social. 5. Sida Aspect social. 6. Hygiène industrielle. I. Lévy, Joseph J. II. Collection. RA418.S '61 C Nous reconnaissons l aide financière du gouvernement du Canada par l entremise du Programme d aide au développement de l industrie de l édition (PADIÉ) pour nos activités d édition. Mise en pages : CARACTÉRA PRODUCTION GRAPHIQUE INC. Couverture: RICHARD HODGSON PUQ Tous droits de reproduction, de traduction et d adaptation réservés 2003 Presses de l Université du Québec Dépôt légal 2 e trimestre 2003 Bibliothèque nationale du Québec / Bibliothèque nationale du Canada Imprimé au Canada Tiré de : Enjeux psychosociaux de la santé, H. Bilodeau, C. Garnier, J.J. Lévy et D. Maisonneuve, ISBN

6 Avant-propos Joseph J. LÉVY Danielle MAISONNEUVE Henriette BILODEAU Catherine GARNIER Les sociétés contemporaines sont le théâtre de nombreux débats entourant la question de la santé et ses enjeux. Aux contraintes du système hospitalier viennent s ajouter la spirale des coûts qui lui sont rattachés, la consommation croissante de médicaments, les inégalités sociales et de sexe relatives à l état de santé tant mentale que physique. C est pourquoi les modèles biomédicaux dominants doivent tenir compte des variables psychosociologiques, des représentations et des interprétations sociales et culturelles qui modulent l expérience des malaises ou des maladies. Pour tenter de cerner certaines dimensions touchant la qualité de vie et le bien-être physique et mental des individus et des populations, deux colloques ont été organisés par l Institut Santé et Société de l Université du Québec à Montréal, dans le cadre du LXX e congrès de l ACFAS tenu en 2002 à Québec. Ces colloques réunissaient des chercheurs et des intervenants de divers horizons disciplinaires qui se sont alors penchés sur les thèmes suivants : «Santé et Société : aspects psychosociaux» et «Le médicament : représentations, usages, effets». Ces deux problématiques ont ainsi aidé à saisir les enjeux actuels entourant les rapports entre santé et société, et ce, à partir d une perspective multidisciplinaire. Les participants ont contribué à élargir cette problématique et à dégager de nouvelles pistes de réflexion à la fois dans le champ de la recherche et de l intervention.

7 viii Enjeux psychosociaux de la santé La première partie de cet ouvrage porte sur les dimensions touchant les aspects psychosociaux de la santé de différentes populations de même que sur la présentation d interventions spécifiques et leur évaluation. Ainsi, après que les enjeux de la santé dans les sociétés du XXI e siècle ont été présentés, plusieurs thèmes ont été abordés. Les questions de santé au travail, qui prennent une importance considérable, font l objet de plusieurs chapitres. Les conséquences au plan musculosquelettique ou à la suite de l usage de substances chimiques chez les travailleurs œuvrant dans différents champs occupationnels tant locaux qu internationaux sont ainsi examinées, de même que l état des connaissances associées à l évaluation des programmes de santé au travail et leurs limites. Dans le traitement du deuxième thème, on s attache à dégager au plan théorique et empirique les déterminants sociosexuels qui interviennent dans les stratégies de protection contre le VIH/sida et à évaluer les répercussions d un programme de prévention axé sur l éducation par les pairs et offert aux élèves du secondaire au Québec. Le troisième thème concerne les dimensions associées à l identité et aux dysfonctions sexuelles, plus précisément, les questions entourant les marquages corporels et l image corporelle chez les jeunes filles, les difficultés psychosociales reliées à l expression de la bisexualité masculine et féminine au Québec ainsi que les déterminants du succès thérapeutique du traitement de la vestibulite vulvaire. Le quatrième thème s organise autour de l évaluation de programmes d intervention portant, d abord, sur l optimisation de la sécurité affective et de l autorégulation chez des enfants placés en foyer d accueil et, ensuite, sur l amélioration de l attention, une préoccupation cruciale dans les milieux scolaires québécois, chez des enfants présentant des troubles déficitaires de l attention ou de l hyperactivité. L évaluation des interventions communautaires en santé mentale parmi les personnes âgées, une autre problématique dominante dans le contexte démographique contemporain, complète cette thématique. Le dernier thème porte sur certains enjeux des approches d intervention, en interrogeant, d une part, les dimensions essentielles du travail de proximité, ses avantages et ses limites et, d autre part, dans une perspective historique, la mise en place du bénévolat féminin. Si la première partie met en relief la diversité des points de vue sur la santé et ses déterminants, la seconde partie de cet ouvrage traite des enjeux liés aux médicaments et à leurs effets sur la santé. Étant donné l ampleur scientifique et technologique rattachée aux innovations pharmaceutiques, à leurs enjeux économiques et à leurs retombées sociales, biomédicales et psychologiques, les médicaments occupent une place centrale dans le système de santé.

8 Avant-propos ix Les répercussions de l usage des médicaments dépassent cependant la dimension technique pour s inscrire dans un ensemble de rapports sociaux, de représentations et de pratiques et d effets qui dépendent des populations d usagers et du type de maladie. L étude du médicament constitue donc un thème central de recherches qui se situent au carrefour, d une part, des interrogations sur l articulation entre les systèmes sociaux et thérapeutiques et les acteurs engagés dans ces transactions et, d autre part, sur les rapports au corps, les pratiques de santé et les interprétations de la maladie et de la guérison. Au Québec, les recherches psychosociales portant sur le médicament se développent de plus en plus, comme le reflètent les textes colligés ici et qui traitent de trois thèmes. Le premier porte sur la question de la «chaîne du médicament» qui, dépassant la perspective parcellaire dominante dans les études actuelles, tente de construire un modèle de recherche interdisciplinaire et intégrative en tenant compte des différentes étapes qui marquent le cheminement du médicament jusqu à sa consommation finale et qui s inscrivent dans une dynamique sociale complexe, ce que les textes suivants explorent. Ainsi, les modes de communication entre les pharmaciens et leurs clients, tout comme les représentations sociales des psychotropes chez les médecins, illustrent les rapports entretenus avec les médicaments et qui dépassent le champ strictement biomédical. Ce thème est prolongé par une réflexion théorique et empirique sur les représentations et les usages des médicaments chez les personnes âgées, chez qui cette question se pose avec acuité, mettant en relief les variations dans la dynamique familiale entourant leur usage. Le troisième thème, enfin, aborde la question des innovations thérapeutiques dans le traitement du VIH/sida et des dysfonctions sexuelles soumises à une médicalisation de plus en plus poussée et illustrant comment leur adoption transforme la qualité de vie, les rapports sociaux et de couple. Ce tour d horizon théorique et empirique des aspects psychosociaux de la santé met par ailleurs en évidence la variété des méthodologies, tant quantitatives que qualitatives, qui sont privilégiées dans ce domaine de recherches. Celui-ci, si l on en juge par la diversité des disciplines qui s y rattachent, est amené à prendre une expansion considérable, ce dont témoignent d ailleurs la multiplication des équipes de recherches et la création de réseaux nationaux et internationaux qui contribuent à son dynamisme.

9

10 Table des matières AVANT-PROPOS Joseph J. LÉVY, Danielle MAISONNEUVE, Henriette BILODEAU et Catherine GARNIER vii CHAPITRE 1 ENJEUX DE LA SANTÉ DANS LES SOCIÉTÉS DU XXI e SIÈCLE Janine PIERRET 1. Montée en puissance de la médecine Phénomène d une médecine qui s impose Émergence de la santé Changement de paradigme entre médecine, santé et société Remise en cause du caractère d exception de la médecine Transformations : d une médecine de la maladie à une médecine du risque et de la santé? Nouveaux rapports entre normal et pathologique, entre maladie et santé? Conclusion Références bibliographiques

11 xii Enjeux psychosociaux de la santé PARTIE 1 POPULATIONS ET INTERVENTIONS CHAPITRE 2 SANTÉ MUSCULOSQUELETTIQUE DES TRAVAILLEURS : DIFFÉRENCES SELON LA SOURCE DE DONNÉES UTILISÉE Claire LAPOINTE, Lina FORCIER, Monique LORTIE, Ilkka KUORINKA et Jacques LEMAIRE 1. Méthodologie Lésions professionnelles déclarées dans les supermarchés au Québec Réponses au questionnaire Résultats Portrait des lésions musculosquelettiques Portrait des problèmes musculosquelettiques Comparaison des deux portraits : lésions et problèmes Que retenir pour la prévention? Deux concepts distincts Usages différents pour la prévention Conclusion Références bibliographiques CHAPITRE 3 EXTERNALISATION DU TRAVAIL INDUSTRIE DE LA CHAUSSURE AU CHILI : IMPACTS SUR LA SANTÉ HUMAINE ET ENVIRONNEMENTALE Sylvie DE GROSBOIS, Marie-Hélène RENAUD, Julie FONTAINE et Donna MERGLER 1. Travail pyramidal au Chili : première phase de l étude Objectifs Méthodologie Population Outils de collecte de données Résultats Différentes étapes du procédé de fabrication Description de la population étudiée Produits chimiques : description et conditions d utilisation Produits utilisés Quantité de substances chimiques utilisées Protection

12 Table des matières xiii Conclusion Références bibliographiques CHAPITRE 4 DONNÉES PROBANTES ISSUES DES RECHERCHES ÉVALUATIVES SUR DES PROGRAMMES DE SANTÉ AU TRAVAIL Henriette BILODEAU et Diane BERTHELETTE 1. Méthodes Sélection des publications Cadre d analyse des articles Résultats Les évaluations normatives Les recherches évaluatives Discussion et conclusion Références bibliographiques CHAPITRE 5 CONSTRUCTION ASYMÉTRIQUE DES MODÈLES SOCIOSEXUELS DE GENRE : SA REPRODUCTION EN PRÉVENTION ET PROMOTION DE LA SANTÉ EN MATIÈRE DE VIH Mylène FERNET 1. Asymétrie des modèles sociosexuels de genre Construction des paradigmes sexuels Expression érotique des partenaires Autonomie sociale et économique Reproduction de l asymétrie des modèles sociosexuels de genre : prévention et promotion du VIH Approche déterministe Approche rationnelle Conclusion Références bibliographiques

13 xiv Enjeux psychosociaux de la santé CHAPITRE 6 STRATÉGIES D ADAPTATION AU RISQUE D INFECTION AU VIH CHEZ LES JEUNES FEMMES D ORIGINE HAÏTIENNE : UNE RÉALITÉ MULTIDIMENSIONNELLE ET DYNAMIQUE Viviane LEAUNE 1. Question de recherche et approche théorique Approche sociorelationnelle Approche féministe Approche socioculturelle Cadre conceptuel Méthodologie Résultats Technique d entrevue et sujets reliés aux relations amoureuses Type de partenaires et de relations Multipartenariat Stratégies de gestion du risque Discussion Types de partenaires et de relations Multipartenariat Stratégies de gestion du risque Conclusion Références bibliographiques CHAPITRE 7 ÉVALUATION DU PROGRAMME EXPRESS PROTECTION : PROGRAMME OFFERT AUX ÉLÈVES DU SECONDAIRE Françoise CARON, Gaston GODIN, Joanne OTIS et Léo Daniel LAMBERT 1. Méthodologie Instrument de mesure Plan d analyse des données Résultats Description des groupes et vérification de leur équivalence Impact sur le report de la première relation sexuelle Impact sur l utilisation du condom Discussion Limites de l étude Conclusion Références bibliographiques

14 Table des matières xv CHAPITRE 8 MARQUAGE CORPOREL ET DÉSIR DE MINCEUR CHEZ LA JEUNE FEMME : RÉFLEXION SUR LE CONTRÔLE ET SUR LE CORPS À L ADOLESCENCE Jocelyne THÉRIAULT 1. Jeunes femmes marquées : résultats de l étude qualitative Réflexion sur le marquage corporel et liens possibles avec la privation alimentaire Réflexion sur le corps Références bibliographiques CHAPITRE 9 DIFFICULTÉS PSYCHOSOCIALES ASSOCIÉES À L EXPÉRIENCE BISEXUELLE Denise MEDICO, Joseph J. LÉVY, Joanne OTIS, Pierrette LAROCHE et René LAVOIE 1. Méthodologie Répondants Recrutement, procédure d entrevue et codification Résultats Difficultés communautaires et sociales Difficultés interpersonnelles ou relationnelles Difficultés personnelles et résilience Discussion Conclusion Références bibliographiques CHAPITRE 10 FACTEURS ASSOCIÉS AU SUCCÈS THÉRAPEUTIQUE DES TRAITEMENTS DE LA VESTIBULITE VULVAIRE Sophie BERGERON, Yitzchak M. BINIK, Samir KHALIFÉ, Kelly PAGIDAS, Howard I. GLAZER et Mélanie JODOIN 1. Méthodologie Participantes Procédure Mesures Résultats Corrélations Régressions Discussion Conclusion Références bibliographiques

15 xvi Enjeux psychosociaux de la santé CHAPITRE 11 PROGRAMME D INTERVENTION PILOTE : SÉCURITÉ AFFECTIVE ET AUTORÉGULATION CHEZ LES ENFANTS EN FAMILLE D ACCUEIL Ellen MOSS, Chantal MONGEAU, Annie BERNIER, George M. TARABULSY et Diane ST-LAURENT 1. Contexte théorique du programme d intervention Efficacité des programmes d intervention basés sur les principes de l attachement Description du programme Première composante : Les difficultés de l enfant à démontrer ses besoins Deuxième composante : Les difficultés du parent à prodiguer des soins Troisième composante : Les difficultés de régulation émotive et comportementale Nature de l intervention Identification de la clientèle visée Retombées sociales attendues Références bibliographiques CHAPITRE 12 ÉDUCATION AU CONTRÔLE DE L ATTENTION AUPRÈS D ÉLÈVES PRÉSENTANT UN TROUBLE DÉFICITAIRE DE L ATTENTION/HYPERACTIVITÉ Nicole CHEVALIER, André ACHIM, Hélène POISSANT, Nancy BÉLAIR, Caroline PICARD, Hélène BERGERON et Aline GIRARD-LAJOIE 1. Programme d éducation au contrôle de l attention Sujets Matériel Procédure Résultats Discussion Gymnase de concentration Biofeedback EEG Étude du gymnase de concentration et du biofeedback EEG Sujets Procédures Résultats Discussion Conclusion Références bibliographiques

16 Table des matières xvii CHAPITRE 13 INTERVENTIONS COMMUNAUTAIRES : PERSONNES ÂGÉES PRÉSENTANT DES TROUBLES MENTAUX GRAVES Dave MIRANDA, Bernadette DALLAIRE, Nona MOSCOVITZ et Anne GUÉRETTE 1. Travaux théoriques Études empiriques recensées Conclusions préliminaires Un exemple éclairant : l Équipe Santé mentale 60 ans et plus du CLSC René-Cassin Références bibliographiques CHAPITRE 14 TRAVAIL DE PROXIMITÉ : PRINCIPES ET ENJEUX PRÉVENTIFS Germain TROTTIER, Robert BASTIEN, Joseph J. LÉVY, Élise ROY et Ignaki OLAZABAL 1. Méthodologie Principes de la pratique du travail de proximité Établissement du lien Écoute active Accompagnement Médiation Discussion Conclusion Références bibliographiques CHAPITRE 15 BÉNÉVOLAT FÉMININ DANS LE SECTEUR DE LA SANTÉ : UNE HISTOIRE SANS QUALITÉ Yolande COHEN et Esther LAMONTAGNE 1. Identification des besoins des populations et mise en place des services Du social au sanitaire : l intervention dans les familles Mobilisation des mères contre la mortalité infantile : prévention, éducation et distribution de services Intervention nationale contre la tuberculose : prélude à une action gouvernementale concertée Conclusion Références bibliographiques

17 xviii Enjeux psychosociaux de la santé PARTIE 2 MÉDICAMENTS : USAGES ET IMPACTS CHAPITRE 16 CHAÎNE DU MÉDICAMENT : CONSTRUCTION D UN MODÈLE DE RECHERCHE INTERDISCIPLINAIRE ET INTÉGRATIVE Catherine GARNIER 1. Analyse de deux recherches Étude concernant les médecins Conception du médicament chez des acteurs clés Peut-on dépasser ces résultats parcellaires? Nécessité de la chaîne Modèle interdisciplinaire Conclusion Références bibliographiques CHAPITRE 17 COMMUNICATIONS ET PERCEPTIONS SOCIALES SUR LES MÉDICAMENTS Danielle MAISONNEUVE 1. Cadre théorique Méthodologie Résultats de la recherche Communication avec l industrie Communication interne Communication avec la clientèle Inventaire des moyens d information Analyse des résultats de la recherche : le rôle de la communication en pharmacie Évolution des besoins d information Communication de proximité Conclusion Références bibliographiques

18 Table des matières xix CHAPITRE 18 REPRÉSENTATIONS SOCIALES ET MÉDICAMENTS PSYCHOTROPES Martine QUESNEL, Catherine GARNIER et Lynn MARINACCI 1. Prescription de benzodiazépines Représentations et pratiques sociales Comparaison de médecins surprescripteurs et non surprescripteurs Sphères des représentations des pratiques diagnostiques et de prescription Sphère des pratiques de diagnostic Sphère des pratiques de prescription Conclusion Références bibliographiques CHAPITRE 19 RAPPORT DES PERSONNES ÂGÉES AUX MÉDICAMENTS : UN MODÈLE CONCEPTUEL Johanne COLLIN 1. Vers un élargissement des perspectives Méthodologie et portrait du groupe Pratiques de gestion de la santé et de la maladie et recours au médicament Deux registres de discours sur le médicament Recherche d aide et recherche de sens Conclusion Références bibliographiques CHAPITRE 20 DYNAMIQUE FAMILIALE ET MÉDICAMENT PSYCHOTROPE : LES FEMMES ÂGÉES CONSOMMATRICES ET LEURS AIDANTES Guilhème PÉRODEAU, Isabelle PARADIS, Francine DUCHARME, Johanne COLLIN et Julie ST-JACQUES 1. Famille Méthodologie Échantillon Sélection des dossiers Procédure Instruments de mesure Analyse

19 xx Enjeux psychosociaux de la santé 3. Résultats Caractéristiques de l échantillon Typologie : attitudes envers le psychotrope et dynamique familiale Type 1 : Le psychotrope habitude Type 2 : Le psychotrope utile et sous contrôle Type 3 : Le psychotrope contrôle Type 4 : Le psychotrope : quel psychotrope? Conclusion Références bibliographiques CHAPITRE 21 MULTITHÉRAPIES ET VIE AVEC LE VIH : UNE APPROCHE LONGITUDINALE Janine PIERRET 1. Cadre d analyse Méthodologie Intégration et expérience du traitement au cours des huit premiers mois Traitement en tant que ressource dans la vie mais non ressource pour vivre Conclusion Références bibliographiques CHAPITRE 22 EFFETS DES NOUVELLES THÉRAPIES SUR LA QUALITÉ DE VIE DES HARSAH VIVANT AVEC LE VIH/SIDA Germain TROTTIER, Joseph J. LÉVY, Joanne OTIS, Robert BASTIEN, Régis PELLETIER Antoine BOURDAGES et Mylène FERNET 1. Méthodologie Résultats Le domaine de l emploi Domaine des loisirs Traitement et visibilité du VIH/sida Conclusion Références bibliographiques

20 Table des matières xxi CHAPITRE 23 UTILISATION DES INJECTIONS DANS LE TRAITEMENT DES TROUBLES SEXUELS : UNE RECHERCHE EXPLORATOIRE Michel GOULET, Louis-Robert FRIGAULT et Mansour EL-FEKI 1. Méthodologie Procédure d inclusion dans la recherche Résultats Discussion des résultats Conclusion Références bibliographiques LISTE DES COLLABORATRICES ET DES COLLABORATEURS

21

22 1 C H A P I T R E ENJEUX DE LA SANTÉ DANS LES SOCIÉTÉS DU XXI E SIÈCLE Janine PIERRET La santé ne se limite pas aux soins médicaux, à l institution médicale et aux professionnels de soins, mais concerne également l organisation sociale, la division du travail, les rapports sociaux, les politiques et les moyens mis en place dans la société considérée. En d autres termes, étudier la santé, c est prendre en compte tout à la fois les politiques (de protection sociale mais aussi d emploi, d éducation et de soins, la médecine n étant qu un élément d une division sociale du travail de plus en plus complexe dans nos sociétés industrialisées et développées), les conditions de vie, les valeurs et les normes de cette société. La santé est donc un enjeu des politiques publiques dans leur ensemble qu il s agisse des politiques agricoles, de l emploi, du logement ou de l éducation. Toutefois, les rapports entre santé, médecine, environnement et vulnérabilité individuelle se sont beaucoup transformés. Depuis plus de trente ans, des travaux d historiens, de statisticiens et de chercheurs en sciences sociales ont montré que la médecine curative telle que nous la connaissons avec son arsenal diagnostique et thérapeutique de plus en

Le secteur spécialisé «assuétudes» wallon et la Réforme des soins en santé mentale

Le secteur spécialisé «assuétudes» wallon et la Réforme des soins en santé mentale Le secteur spécialisé «assuétudes» wallon et la Réforme des soins en santé mentale 1 L offre de soins en santé mentale dans l accord gouvernemental L accord gouvernemental du 9 octobre 2014 prévoit en

Plus en détail

GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012

GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012 GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012 1 ÉNONCÉE DE LA PROBLÉMATIQUE ET MOTIVATION Dans certains

Plus en détail

LA BIENTRAITANCE ET L AMÉLIORATION DES PRATIQUES PROFESSIONNELLES

LA BIENTRAITANCE ET L AMÉLIORATION DES PRATIQUES PROFESSIONNELLES Docteur Christian PETEL, Directeur FORMATIONS FRACTALE SUR SITE ANNÉES 2009-2010 LA BIENTRAITANCE ET L AMÉLIORATION DES PRATIQUES PROFESSIONNELLES La bientraitance met au centre du travail la préoccupation

Plus en détail

- Référentiel de formation CHSCT -

- Référentiel de formation CHSCT - - Référentiel de formation CHSCT - On peut distinguer quatre grands types de fonctions assurées par les membres des CHSCT : 1) Implication dans la démarche globale de prévention des risques : a) Comprendre

Plus en détail

IREPS Pays de la Loire POLE SARTHE. 84-100 rue du miroir 72100 Le Mans. Tel 02 43 78 25 06 fax 02 43 78 21 46. Email: ireps72@irepspdl.

IREPS Pays de la Loire POLE SARTHE. 84-100 rue du miroir 72100 Le Mans. Tel 02 43 78 25 06 fax 02 43 78 21 46. Email: ireps72@irepspdl. Renforcer les compétences psychosociales des enfants et adolescents. Repères pour démarrer un projet Pour tous renseignements concernant le programme MAGALI SEGRETAIN msegretain@irepspdl.org Pour les inscriptions

Plus en détail

fiche pratique Préparer un accord GPEC Octobre 2008 #10 des repères pour agir dans les entreprises de plus de 50 salariés

fiche pratique Préparer un accord GPEC Octobre 2008 #10 des repères pour agir dans les entreprises de plus de 50 salariés h fiche pratique des repères pour agir #10 Préparer un accord GPEC dans les entreprises de plus de 50 salariés Octobre 2008 Le souci de se mettre en conformité avec la loi pousse un certain nombre d entreprises

Plus en détail

Ils existent de nombreuses définitions de la santé publique. Nous en avons privilégié

Ils existent de nombreuses définitions de la santé publique. Nous en avons privilégié Chapitre 1 Définition et enjeux De tout temps, l homme a tenté de se protéger collectivement contre les maladies et les décès prématurés, notamment en luttant contre les épidémies et les agressions de

Plus en détail

Les orientations stratégiques en matière de prévention des risques professionnels 2012-2013 s inscrivent dans le cadre : PREAMBULE

Les orientations stratégiques en matière de prévention des risques professionnels 2012-2013 s inscrivent dans le cadre : PREAMBULE Les présentes orientations stratégiques ministérielles ont reçu l avis favorable du CHSCT ministériel de l éducation nationale, en sa séance du 10 octobre 2012 Direction générale des ressources humaines

Plus en détail

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat de Technicien de l Intervention Sociale et Familiale

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat de Technicien de l Intervention Sociale et Familiale A R D E Q A F Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat de Technicien de l Intervention Sociale et Familiale 1.1 Définition de la profession et du contexte de l intervention p. 2 1.2 Le référentiel

Plus en détail

Glossaire GRH. Il vise à proposer un langage commun, et permet d éviter d éventuels risques de malentendus ou de confusions.

Glossaire GRH. Il vise à proposer un langage commun, et permet d éviter d éventuels risques de malentendus ou de confusions. Ce glossaire a été élaboré dans un souci de clarification des notions et concepts clés communément utilisés en Gestion des Ressources Humaines, et notamment dans le champ de la gestion prévisionnelle des

Plus en détail

PROBLEMATIQUE DE L ASSURANCE

PROBLEMATIQUE DE L ASSURANCE PROBLEMATIQUE DE L ASSURANCE Août 2003 80, rue Paradis 13006 Marseille 04 91 33 39 86 : 04 91 54 15 09 v.c.m@wanadoo.fr CONTEXTE DU DEBAT En premier lieu, il faut procéder à un certain nombres de rappels

Plus en détail

Comment élaborer un programme spécifique d une maladie chronique?

Comment élaborer un programme spécifique d une maladie chronique? RECOMMANDATIONS Éducation thérapeutique du patient Comment élaborer un programme spécifique d une maladie chronique? Juin 2007 OBJECTIF Ces recommandations visent à aider les sociétés savantes et organisations

Plus en détail

Référentiel de compétences de l'animateur et l'animatrice

Référentiel de compétences de l'animateur et l'animatrice Référentiel de compétences de l'animateur et l'animatrice A. PROPOSER, organiser et animer des activités de différentes natures, en tenant compte des besoins, des intérêts, des capacités et des rythmes

Plus en détail

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Commissariat aux relations internationales et à l immigration Table des matières Page Déclaration d

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT ET SOINS DES ENFANTS ET DES ADOLESCENTS EN INSTITUTION. Accompagnement et soins des enfants et des adolescents en institution

ACCOMPAGNEMENT ET SOINS DES ENFANTS ET DES ADOLESCENTS EN INSTITUTION. Accompagnement et soins des enfants et des adolescents en institution Accompagnement et soins des enfants et des adolescents en institution Les souffrances des adolescents sont réelles et conséquentes, dans une période du développement de la personne, empreinte de bouleversements.

Plus en détail

CAC/GL 62-2007 Page 1 de 5

CAC/GL 62-2007 Page 1 de 5 CAC/GL 62-2007 Page 1 de 5 PRINCIPES DE TRAVAIL POUR L ANALYSE DES RISQUES EN MATIÈRE DE SÉCURITÉ SANITAIRE DES ALIMENTS DESTINÉS À ÊTRE APPLIQUÉS PAR LES GOUVERNEMENTS CAC/GL 62-2007 CHAMP D APPLICATION

Plus en détail

Chapitre 1. Introduction

Chapitre 1. Introduction ISBN 92-64-01565-5 L assurance-maladie privée dans les pays de l OCDE OCDE 2004 Chapitre 1 Introduction Ce chapitre introductif du rapport explique pourquoi l OCDE a décidé d entreprendre une étude sur

Plus en détail

RESOLUTION ADOPTEE LE 14 JUIN 2003 CONGRES DE TOULOUSE

RESOLUTION ADOPTEE LE 14 JUIN 2003 CONGRES DE TOULOUSE RESOLUTION ADOPTEE LE 14 JUIN 2003 CONGRES DE TOULOUSE 12/14 JUIN 2003 25 MESURES POUR REDUIRE LES INEGALITES DE SANTE Le système de santé est confronté à une crise d une gravité sans précédent, dont la

Plus en détail

conduites addictives en entreprise

conduites addictives en entreprise PRÉVENTION conduites addictives en entreprise GUIDE D INFORMATION ET DE PRÉVENTION Anticiper pour mieux vous protéger La prévention, un enjeu pour votre entreprise Parce que les comportements addictifs

Plus en détail

CÉGEP MARIE-VICTORIN SCIENCES HUMAINES : PROFIL INDIVIDU

CÉGEP MARIE-VICTORIN SCIENCES HUMAINES : PROFIL INDIVIDU CÉGEP MARIE-VICTORIN SCIENCES HUMAINES : PROFIL INDIVIDU 1 re SESSION (formation spécifique seulement) 320-101-MV : L ESPACE MONDIAL Le cours L espace mondial est un cours d initiation à la géographie.

Plus en détail

Accompagnement de la démarche de prévention des risques psychosociaux. Notre programme d interventions

Accompagnement de la démarche de prévention des risques psychosociaux. Notre programme d interventions Accompagnement de la démarche de prévention des risques psychosociaux Notre programme d interventions Contexte Depuis plusieurs années, les questions de santé au travail occupent une place croissante,

Plus en détail

Objectif 13 : Se donner les moyens d une recherche innovante

Objectif 13 : Se donner les moyens d une recherche innovante Objectif 13 : Se donner les moyens d une recherche innovante Le Plan s inscrit dans le défi santé/bien-être de l Agenda stratégique pour la recherche, le transfert et l innovation (France Europe 2020).

Plus en détail

Le pilotage des RisQues dans Le GRoupe 199

Le pilotage des RisQues dans Le GRoupe 199 Chapitre 5 LE PILOTAGE DES RISQUES DANS LE GROUPE Le changement et l incertitude sont les seuls éléments constants du monde actuel. Le nombre d événements susceptibles d affecter une entreprise et de la

Plus en détail

L ACCES POUR TOUS A LA SANTE REVENDICATION DE L APF

L ACCES POUR TOUS A LA SANTE REVENDICATION DE L APF L ACCES POUR TOUS A LA SANTE REVENDICATION DE L APF La santé est définie par l Organisation Mondiale de la santé comme un «état de complet bien-être physique, mental et social et ne consiste pas seulement

Plus en détail

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Institut du Travail Social de Tours Cellule VAE Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Annexe I de l arrêté du 2 août 2006 relatif au Diplôme d État d Ingénierie Sociale

Plus en détail

Délégation aux droits des femmes et à l égalité des chances entre les hommes et les femmes

Délégation aux droits des femmes et à l égalité des chances entre les hommes et les femmes Délégation aux droits des femmes et à l égalité des chances entre les hommes et les femmes Rapport d information Femmes et santé, les enjeux d aujourd hui Annick Billon co-rapporteure (Vendée, UDI-UC)

Plus en détail

ASSISES DU MEDICAMENT. Contribution de la Fédération des Syndicats Pharmaceutiques de France FSPF

ASSISES DU MEDICAMENT. Contribution de la Fédération des Syndicats Pharmaceutiques de France FSPF ASSISES DU MEDICAMENT Contribution de la Fédération des Syndicats Pharmaceutiques de France FSPF La Fédération des Syndicats Pharmaceutiques de France, syndicat majoritaire des pharmaciens titulaires d

Plus en détail

Dossier de lecture Fiche de lecture d un site web dédié à la communication sociale : Fédération des Centres Sociaux et socioculturels de France

Dossier de lecture Fiche de lecture d un site web dédié à la communication sociale : Fédération des Centres Sociaux et socioculturels de France Dossier de lecture Fiche de lecture d un site web dédié à la communication sociale : Fédération des Centres Sociaux et socioculturels de France Auteurs : Christelle FOURASTIE Marion GUILLOIS Cours ICL

Plus en détail

I n t r o d u c t i o n Les étapes de la recherche à l a r e c h e r c h e

I n t r o d u c t i o n Les étapes de la recherche à l a r e c h e r c h e I n t r o d u c t i o n Les étapes de la recherche à l a r e c h e r c h e Les objectifs pédagogiques Savoir délimiter les trois phases distinctes de la recherche Savoir identifier, pour chacune des trois

Plus en détail

CATALOGUE FORMATION 2014

CATALOGUE FORMATION 2014 CATALOGUE FORMATION 2014 AT-Talents 56, rue du Ruisseau 75018 Paris 01 42 52 35 35 www.at-talents.com AT-Talents est enregistré en tant qu Organisme de Développement Professionnel Continu auprès de l OGDPC

Plus en détail

Présenté par: Responsable à la vie communautaire Ville de Granby

Présenté par: Responsable à la vie communautaire Ville de Granby SANTÉ PUBLIQUE POUR DÉBUTANT (CSSS 101) 1 Présenté par: Lorraine Deschênes: Chef des programmes de santé publique et d action communautaire, CSSS de la Haute-Yamaska Noel-André Delisle: Yvon Boisvert:

Plus en détail

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité 1 Le droit à l éducation est un droit fondamental dans notre société. Cette exigence démocratique d une meilleure formation générale et d un haut niveau de qualification pour tous correspond aux besoins

Plus en détail

SÉMINAIRE CONCLUSIONS

SÉMINAIRE CONCLUSIONS RBB (2012) Conclusions SÉMINAIRE SUR LES BUDGETS BASÉS SUR DES RÉSULTATS: OBJECTIFS RÉSULTATS ATTENDUS ET INDICATEURS DE PERFORMANCE Strasbourg, 25 septembre 2012 CONCLUSIONS A l initiative du Comité du

Plus en détail

Congrès ACFAS 7 mai 2013 Résumé des discussions du World Café. Thème 1 : Comment intégrer le développement durable dans un cours postsecondaire?

Congrès ACFAS 7 mai 2013 Résumé des discussions du World Café. Thème 1 : Comment intégrer le développement durable dans un cours postsecondaire? Congrès ACFAS 7 mai 2013 Résumé des discussions du World Café Thème 1 : Comment intégrer le développement durable dans un cours postsecondaire? Cette question s inscrit dans le contexte où plusieurs acteurs

Plus en détail

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION SOMMAIRE PROFIL DE RECRUTEMENT - STATUT... 1 LES QUALITES ATTENDUES LA FORMATION... 1 ROLE, MISSIONS ET CHAMP D INTERVENTION... 1 A. Rôle et champ d intervention... 1 B. Les

Plus en détail

Journée nationale de prévention

Journée nationale de prévention L institut BVA a fait le choix de ne procéder à aucun redressement pour redonner aux quotas croisés leur poids réel (Paris/ Province, taille des entreprises). Ces différentes options méthodologiques posent

Plus en détail

Objectif 8 : Réduire les risques de séquelles et de second cancer

Objectif 8 : Réduire les risques de séquelles et de second cancer Objectif 8 : Réduire les risques de séquelles et de second cancer Les progrès réalisés dans le diagnostic et les traitements ont permis d accroître les chances de guérison pour nombre de cancers. Ils n

Plus en détail

TNS Behaviour Change. Accompagner les changements de comportement TNS 2014 TNS

TNS Behaviour Change. Accompagner les changements de comportement TNS 2014 TNS Accompagner les changements de comportement TNS 2014 Comprendre et accompagner les changements de comportement Inciter et accompagner les changements de comportements des individus est un enjeu fondamental

Plus en détail

L ingénieur-conseil, votre partenaire pour le développement durable

L ingénieur-conseil, votre partenaire pour le développement durable L ingénieur-conseil, votre partenaire pour le développement durable L ingénieur-conseil, votre partenaire pour le développement durable Le concept de développement durable est aujourd hui incontournable

Plus en détail

La réadaptation, l art du possible CODE D ÉTHIQUE. www.constance-lethbridge.com. Suivez-nous sur

La réadaptation, l art du possible CODE D ÉTHIQUE. www.constance-lethbridge.com. Suivez-nous sur La réadaptation, l art du possible CODE D ÉTHIQUE Suivez-nous sur www.constance-lethbridge.com Siège social 7005, boulevard de Maisonneuve Ouest Montréal (Québec) H4B 1T3 Point de services 16777, boulevard

Plus en détail

LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE

LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE Dans ce document, les mots de genre féminin appliqués aux personnes désignent les femmes et les hommes, et vice-versa, si le contexte s y prête. LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE POSITION DE L AIIC

Plus en détail

POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Le conseil d administration Le :

POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Le conseil d administration Le : Destinataires : POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Administrateurs, directeurs, gestionnaires, médecins, employés, bénévoles, stagiaires et fournisseurs Élaborée par : Le conseil d administration Le : Adoptée

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES INFIRMIER-ÈRE DIPLÔMÉ-E

CAHIER DES CHARGES INFIRMIER-ÈRE DIPLÔMÉ-E Madame/Monsieur 1. DÉFINITION DE LA FONCTION Au service du projet institutionnel, la titulaire du poste : Exerce dans un cadre législatif et un contexte sanitaire connus (loi sur l exercice professionnel,

Plus en détail

ADAPTER LA METHODE AUX OBJECTIFS DE L ENQUETE

ADAPTER LA METHODE AUX OBJECTIFS DE L ENQUETE Déchets : outils et exemples pour agir Fiche méthode n 1 www.optigede.ademe.fr ADAPTER LA METHODE AUX OBJECTIFS DE L ENQUETE Origine et objectif de la fiche : Les retours d expérience des collectivités

Plus en détail

ÉQUILIBRE HOMMES / FEMMES : LES ENTREPRISES PLUS ATTENDUES EN FRANCE QU EN SUÈDE!

ÉQUILIBRE HOMMES / FEMMES : LES ENTREPRISES PLUS ATTENDUES EN FRANCE QU EN SUÈDE! ÉQUILIBRE HOMMES / FEMMES : LES ENTREPRISES PLUS ATTENDUES EN FRANCE QU EN SUÈDE! Le 5 mars 2014 A quelques jours de la Journée Internationale de la Femme, l Observatoire International de l Equilibre Hommes

Plus en détail

VIVIANE DERASPE. Psychologie sociale et environnementale. 350-004-88, gr. 01 LE DIVORCE AU QUÉBEC. Évolution, effets et solutions. Travail présenté à

VIVIANE DERASPE. Psychologie sociale et environnementale. 350-004-88, gr. 01 LE DIVORCE AU QUÉBEC. Évolution, effets et solutions. Travail présenté à VIVIANE DERASPE Psychologie sociale et environnementale 350-004-88, gr. 01 LE DIVORCE AU QUÉBEC Évolution, effets et solutions Travail présenté à M me Josée BEAUCHAMP Département de sciences sociales Collège

Plus en détail

Politique de développement et de gestion des ressources humaines

Politique de développement et de gestion des ressources humaines RÈGLEMENT N 3 Politique de développement et de gestion des ressources humaines Adopté par le Conseil d administration Le 26 mars 1996 - Résolution n o 1931 Table des matières I. Préambule... 3 II. Objectifs

Plus en détail

TROISIÈME CONFÉRENCE DES NATIONS UNIES SUR LE LOGEMENT ET LE DÉVELOPPEMENT URBAIN DURABLE (HABITAT III)

TROISIÈME CONFÉRENCE DES NATIONS UNIES SUR LE LOGEMENT ET LE DÉVELOPPEMENT URBAIN DURABLE (HABITAT III) TROISIÈME CONFÉRENCE DES NATIONS UNIES SUR LE LOGEMENT ET LE DÉVELOPPEMENT URBAIN DURABLE (HABITAT III) DIRECTIVES ET FORMAT POUR LA PRÉPARATION DE RAPPORTS NATIONAUX SUR SIX SUJETS PRINCIPAUX, TRENTE

Plus en détail

Évaluation du retard de développement. Lignes directrices

Évaluation du retard de développement. Lignes directrices Évaluation du retard de développement Lignes directrices Aucun instrument de mesure n est légalement réservé à un professionnel ou à un autre. Par contre, dans ce domaine, des règles de compétence s appliquent,

Plus en détail

Cible 5.A. Afrique subsaharienne. Asie du Sud. Océanie. Caraïbes. Asie du Sud-Est

Cible 5.A. Afrique subsaharienne. Asie du Sud. Océanie. Caraïbes. Asie du Sud-Est 28 Objectifs du millénaire pour le développement : rapport de 2013 Objectif 5 Améliorer la santé maternelle Faits en bref XX En Asie de l Est, en Afrique du Nord et en, la mortalité maternelle a diminué

Plus en détail

Par conséquent, l année 2010 a été la dernière année d organisation du dispositif Accompagnement +.

Par conséquent, l année 2010 a été la dernière année d organisation du dispositif Accompagnement +. CIRCULAIRE Agirc 2011-04- DAS Objet : Nouveau partenariat Apec - Agirc Madame, Monsieur le directeur, Depuis 2003, le partenariat Apec - Agirc avait pour objet la mise en place de sessions d accompagnement

Plus en détail

Bachelier - AESI en sciences

Bachelier - AESI en sciences Haute Ecole Léonard de Vinci Programme du Bachelier - AESI en sciences Année académique 2015-2016 Contenu 1. Identification de la formation... 2 2. Référentiel de compétences... 3 3. Profil d enseignement...

Plus en détail

Philippe BANCE Président du Conseil scientifique international du CIRIEC CREAM Normandie Université (Univ. Rouen)

Philippe BANCE Président du Conseil scientifique international du CIRIEC CREAM Normandie Université (Univ. Rouen) 20 ème Congrès du CIRIEC International Buenos Aires, octobre 2014 Philippe BANCE Président du Conseil scientifique international du CIRIEC CREAM Normandie Université (Univ. Rouen) 1 Hétérodoxie versus

Plus en détail

COMPÉTENCES, ÉLÉMENTS DE COMPÉTENCES ET RESSOURCES À MOBILISER POUR LE DESS, LA MAÎTRISE PROFESSIONNELLE, LA MAÎTRISE RECHERCHE ET LE DOCTORAT

COMPÉTENCES, ÉLÉMENTS DE COMPÉTENCES ET RESSOURCES À MOBILISER POUR LE DESS, LA MAÎTRISE PROFESSIONNELLE, LA MAÎTRISE RECHERCHE ET LE DOCTORAT Direction des affaires académiques et internationales Études supérieures COMPÉTENCES, ÉLÉMENTS DE COMPÉTENCES ET RESSOURCES À MOBILISER POUR LE DESS, LA MAÎTRISE PROFESSIONNELLE, LA MAÎTRISE RECHERCHE

Plus en détail

Denis A. Roy Vice-président, Affaires scientifiques

Denis A. Roy Vice-président, Affaires scientifiques Denis A. Roy Vice-président, Affaires scientifiques Plan de la communication Colloque ORIILL Objectifs: Soumettre une vision de la raison d être et du potentiel des réseaux de santé dans le contexte québécois;

Plus en détail

Politique de soutien à la réussite aux études de 1 er cycle

Politique de soutien à la réussite aux études de 1 er cycle ANNEXE 2006-CA505-09-R5077 Politique de soutien à la réussite aux études de 1 er cycle Décanat des études de premier cycle Février 2006 Énoncé de politique l Université s engage à soutenir l étudiant dans

Plus en détail

Fiche n 22 : Droit à la santé

Fiche n 22 : Droit à la santé Fiche n 22 : Droit à la santé Repères revendicatifs La CGT propose Le droit à la santé tout au long de la vie. La santé est un droit fondamental qui doit être garanti à tous. La santé est un concept large,

Plus en détail

Dossier réalisé avec la participation de :

Dossier réalisé avec la participation de : Dossier réalisé avec la participation de : Paul Verdiel, Président de H2AD Jean-Loup Durousset, Directeur du Centre de l Hospitalisation Privée de la Loire (CHPL) Thierry Depois, Directeur Général d Europ

Plus en détail

LA SURDITÉ PROFESSIONNELLE À LAVAL

LA SURDITÉ PROFESSIONNELLE À LAVAL LA SURDITÉ PROFESSIONNELLE À LAVAL Novembre 2006 Collecte, analyse des données et rédaction Nicaise Dovonou, agent de recherche en santé au travail, Direction de santé publique, Agence de la santé et des

Plus en détail

Nous concluons au travers de quatre axes principaux qui ont guidé la. 1) La théorie du regret de Loomes et Sugden comme théorie de la décision

Nous concluons au travers de quatre axes principaux qui ont guidé la. 1) La théorie du regret de Loomes et Sugden comme théorie de la décision Conclusion générale Nous concluons au travers de quatre axes principaux qui ont guidé la rédaction de cette thèse. 1) La théorie du regret de Loomes et Sugden comme théorie de la décision rationnelle compatible

Plus en détail

PROTOCOLE DE PARTENARIAT

PROTOCOLE DE PARTENARIAT DISPOSITIF EXPÉRIMENTAL POUR LA PRISE EN CHARGE DES ENFANTS MINEURS LORS D UN FÉMINICIDE OU D UN HOMICIDE AU SEIN DU COUPLE PROTOCOLE DE PARTENARIAT entre le Conseil général, via l Observatoire des violences

Plus en détail

CARRIÈRES SOCIALES MODALITÉS DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES ET DES APTITUDES

CARRIÈRES SOCIALES MODALITÉS DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES ET DES APTITUDES 1 2 CARRIÈRES SOCIALES SOMMAIRE PRÉAMBULE - Organisation des études - Adaptation locale MODALITÉS DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES ET DES APTITUDES OPTION ANIMATION SOCIALE ET SOCIO-CULTURELLE 1 - Méthodologie,

Plus en détail

Promotion d une saine alimentation et de l activité physique : analyse des besoins de formation du réseau de santé publique

Promotion d une saine alimentation et de l activité physique : analyse des besoins de formation du réseau de santé publique Promotion d une saine alimentation et de l activité physique : analyse des besoins de formation du réseau de santé publique Karyne Daigle, stagiaire Maîtrise en santé communautaire MISE EN CONTEXTE Le

Plus en détail

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES SEILLER EMPLOIV CONSEILLER EMPLOI FORMATION INSERTION REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES FONCTION 1 : INTERVENTION AUPRÈS DES PERSONNES ÉLABORATION DE PROJETS ET ACCOMPAGNEMENT DE PARCOURS D INSERTION

Plus en détail

Responsabilité sociétale de l entreprise : principes et applications en santé

Responsabilité sociétale de l entreprise : principes et applications en santé Responsabilité sociétale de l entreprise : principes et applications en santé Dr Hervé LECLET Médecin radiologue Consultant et formateur en management, gestion des risques et évaluation des pratiques en

Plus en détail

Le centre d excellence d infirmiers : dix x ans de leadership et d innovation

Le centre d excellence d infirmiers : dix x ans de leadership et d innovation Le centre d excellence d en soins infirmiers : dix x ans de leadership et d innovation Odette Roy, inf., MSc., MAP, PhD. Adjointe à la directrice des soins infirmiers et de la prestation sécuritaire des

Plus en détail

Référentiel de compétences en psychologie clinique (V 29.8.09)

Référentiel de compétences en psychologie clinique (V 29.8.09) Référentiel de compétences en psychologie clinique (V 29.8.09). PSYCHOLOGIE CLINIQUE : définition de base o Nature du domaine professionnel : la psychologie clinique est une discipline se souciant du bien-être

Plus en détail

Dispositif d activités physiques et sportives en direction des âgés

Dispositif d activités physiques et sportives en direction des âgés Dispositif d activités physiques et sportives en direction des âgés RAPPORT du GROUPE DE TRAVAIL INTERMINISTÉRIEL DÉCEMBRE 2013 1 Introduction I -Le contexte II -Le Groupe de travail III -Compte rendu

Plus en détail

www.marquecanadabrand.agr.gc.ca www.mangezcanadien.ca

www.marquecanadabrand.agr.gc.ca www.mangezcanadien.ca La recherche antérieure a montré que la majorité des consommateurs canadiens affichent une préférence marquée pour l achat de produits alimentaires canadiens par rapport aux produits d importation. Est-ce

Plus en détail

Le Programme québécois de formation sur la pandémie d influenza

Le Programme québécois de formation sur la pandémie d influenza Le Programme québécois de formation sur la pandémie d influenza Le programme de formation est constitué de plusieurs modules dont les contenus couvrent les cinq volets du Plan québécois de lutte à une

Plus en détail

MESURES DE PRÉVENTION ET D INTERVENTION CONTRE L INTIMIDATION ET LA VIOLENCE

MESURES DE PRÉVENTION ET D INTERVENTION CONTRE L INTIMIDATION ET LA VIOLENCE ANNEXE A MESURES DE PRÉVENTION ET D INTERVENTION CONTRE L INTIMIDATION ET LA VIOLENCE MISE À JOUR EN AOÛT 2015 MESURES DE PRÉVENTION ET D INTERVENTION CONTRE L INTIMIDATION ET LA VIOLENCE 1. Les outils

Plus en détail

Pour une population plus active. L école, un milieu stimulant

Pour une population plus active. L école, un milieu stimulant Pour une population plus active L école, un milieu stimulant Quelle est la meilleure manière d amener les personnes sédentaires à faire régulièrement de l activité physique? Voilà la question sur laquelle

Plus en détail

CEM: les comptes d épargne médicale

CEM: les comptes d épargne médicale CEM: les comptes d épargne médicale 1. Situation Le financement du système suisse de santé est à l évidence en passe de devenir un des sujets les plus discutés au cours du siècle. Comme dans la plupart

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

La prévention des facteurs de risques psychosociaux

La prévention des facteurs de risques psychosociaux La prévention des facteurs de risques psychosociaux ETSUP Marina Pietri, Psychologue du travail / Entrelacs Janvier 2011 La prévention des facteurs de risques psychosociaux : trois types d interventions

Plus en détail

Assises professionnelles de l infectiologie

Assises professionnelles de l infectiologie Valoriser l infectiologie transversale par l amélioration de la qualité Arnaud Pouillart Hôpitaux pédiatriques de Nice CHU-Lenval 1 Champ de l étude Activités transversales : Expertise, activité intellectuelle

Plus en détail

L Education à la Santé : quelle intégration au sein de la formation initiale des enseignants?

L Education à la Santé : quelle intégration au sein de la formation initiale des enseignants? L Education à la Santé : quelle intégration au sein de la formation initiale des enseignants? Colloque UNIRèS «Education à la santé et complexité : Recherche, formation, pratiques» Atelier 3 : Pistes pour

Plus en détail

Fiche d évolution. Fiche d évolution du MACRO métier. Infirmier/ière. Infirmier/ière

Fiche d évolution. Fiche d évolution du MACRO métier. Infirmier/ière. Infirmier/ière J1504 - Soins infirmiers spécialisés en bloc opératoire spécialisés en anesthésie J1507 - Soins infirmiers spécialisés 1 Les activités principales L infirmier doit assurer, sous l autorité des médecins,

Plus en détail

Signature d une convention de partenariat «Capital santé des seniors et liens intergénérationnels»

Signature d une convention de partenariat «Capital santé des seniors et liens intergénérationnels» Fiche de presse Une force de proposition indépendante à l initiative de la Ville de Montpellier Direction de la Communication de la Ville de Montpellier - ANATOME - Novembre 2010 Signature d une convention

Plus en détail

Gestion technique de l immobilier d entreprise

Gestion technique de l immobilier d entreprise Gestion technique de l immobilier d entreprise Pascal Hendrickx Jean Perret Groupe Eyrolles 2003 ISBN 2-212-11251-3 Introduction Le patrimoine bâti n est pas un produit éphémère et périssable. C est un

Plus en détail

Formations Management

Formations Management Formations Management MANAGEMENT ET COMMUNICATION Ecole du Management : Cycle Animateur d équipe Ecole du Management : Cycle Maîtrise Ecole du Management : Cycle Coordinateur Technique Animateur (trice)

Plus en détail

Ministère de la Famille et de la Solidarité Nationale ****

Ministère de la Famille et de la Solidarité Nationale **** Ministère de la Famille et de la Solidarité Nationale **** 1 «DONNER AUX FEMMES LES MOYENS DE VIVRE EN MEILLEURE SANTE» 2 Introduction 1. Etat des lieux de la santé des femmes au Bénin 2.Causes essentielles

Plus en détail

Référentiel Bases Essentielles en Santé et Sécurité au Travail (BES&ST)

Référentiel Bases Essentielles en Santé et Sécurité au Travail (BES&ST) Document élaboré par la Commission Enseignement Supérieur du CNESST. Référentiel Bases Essentielles en Santé et Sécurité au Travail (BES&ST) Ce référentiel rassemble des compétences de base en santé et

Plus en détail

L entrée e dans la sexualité : initiation et prises de risque

L entrée e dans la sexualité : initiation et prises de risque L entrée e dans la sexualité : initiation et prises de risque Geneviève ve Paicheler Centre National de la Recherche Scientifique Que sait-on sur la sexualité des jeunes? Les données des enquêtes Accompagner

Plus en détail

SAINT JULIEN EN GENEVOIS

SAINT JULIEN EN GENEVOIS SAINT JULIEN EN GENEVOIS PROJET EDUCATIF ENFANCE-JEUNESSE Préambule Le service enfant jeunesse a une mission éducative et de prévention sociale auprès des enfants et des jeunes. (3-18 et jeunes adultes).

Plus en détail

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DU TITRE D EXPERT EN PROTECTION DES ENTREPRISES ET EN INTELLIGENCE ECONOMIQUE NIVEAU I

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DU TITRE D EXPERT EN PROTECTION DES ENTREPRISES ET EN INTELLIGENCE ECONOMIQUE NIVEAU I REFERENTIEL PROFESSIONNEL DU TITRE D EXPERT EN PROTECTION DES ENTREPRISES ET EN INTELLIGENCE ECONOMIQUE NIVEAU I I - Métiers, fonctions et activités visés A. Désignation du métier et des fonctions Expert

Plus en détail

DE L INTÉRÊT DES SCIENCES HUMAINES DANS L INTERVENTION HUMANITAIRE

DE L INTÉRÊT DES SCIENCES HUMAINES DANS L INTERVENTION HUMANITAIRE DE L INTÉRÊT DES SCIENCES HUMAINES DANS L INTERVENTION HUMANITAIRE Département de management et technologie École des sciences de la gestion Université du Québec à Montréal Chronique éditoriale DE L INTÉRÊT

Plus en détail

Texte révisé d un protocole sur le commerce illicite des produits du tabac présenté par le Président et débat général

Texte révisé d un protocole sur le commerce illicite des produits du tabac présenté par le Président et débat général Conférence des Parties Organe intergouvernemental de négociation d un protocole sur le commerce illicite des produits du tabac Troisième session Genève (Suisse), 28 juin-5 juillet 2009 Point 4 de l ordre

Plus en détail

Établir un diagnostic du climat social de l entreprise Questionnaire de Climat d entreprise

Établir un diagnostic du climat social de l entreprise Questionnaire de Climat d entreprise B I E N - Ê T R E S T R E S S R I S Q U E S P S Y C H O S O C I A U X Établir un diagnostic du climat social de l entreprise Questionnaire de Climat d entreprise 14 échelles fondamentales pour rendre compte

Plus en détail

16 Journée Mondiale de la Maladie d Alzheimer : la Ville de Marseille confirme son engagement

16 Journée Mondiale de la Maladie d Alzheimer : la Ville de Marseille confirme son engagement 16 Journée Mondiale de la Maladie d Alzheimer : la Ville de Marseille confirme son engagement Rencontre sur le thème «Une Solidarité Collective au service des Malades et des Aidants» Lundi 21 Septembre

Plus en détail

La dynamique des liens entre genre, âge et désir

La dynamique des liens entre genre, âge et désir La dynamique des liens entre genre, âge et désir Michel Bozon Lausanne, 21 juin 2011 Université d été «Genre, rapports intergénérationnels et travail social» Plan de la présentation Transformations de

Plus en détail

Du concept de métier lourd à celui de métier pénible

Du concept de métier lourd à celui de métier pénible Le 6 février 2007. Du concept de métier lourd à celui de métier pénible - Réflexion sur l évolution - Sandra Invernizzi Métier lourd et métier pénible La notion de métier lourd reconnaît qu un métier comporte

Plus en détail

Réf. : 811.1 Date : 07 09 10 Cadre stratégique pour le champ d activités Santé Introduction

Réf. : 811.1 Date : 07 09 10 Cadre stratégique pour le champ d activités Santé Introduction Bureau de la coopération suisse au Bénin Réf. : 811.1 Date : 07 09 10 Cadre stratégique pour le champ d activités Santé Introduction Selon l Organisation Mondiale de la Santé «la santé est un état complet

Plus en détail

Chap 6. Le marché : la demande globale

Chap 6. Le marché : la demande globale Chap 6 Le marché : la demande globale L entreprise commerciale doit adopter son offre aux attentes des consommateurs. Pour cela, elle doit parfaitement les connaître et s adapter à leurs spécificités.

Plus en détail

Annexe 2 Les expressions du HCAAM sur la coordination des interventions des professionnels autour du patient

Annexe 2 Les expressions du HCAAM sur la coordination des interventions des professionnels autour du patient Annexe 2 Les expressions du HCAAM sur la coordination des interventions des professionnels autour du patient Dans son avis de 2012 «L assurance maladie : les options du HCAAM» qui synthétise l ensemble

Plus en détail

BIENTRAITANCE CHEZ LA PERSONNE ÂGÉE

BIENTRAITANCE CHEZ LA PERSONNE ÂGÉE BIENTRAITANCE CHEZ LA PERSONNE ÂGÉE Dr Marie Florence PERARD-BAH Bonjour à tous, Pour ceux qui ne me connaissent pas: Je suis le Dr PERARD-BAH Gériatre responsable du pôle gériatrique du Centre Hospitalier

Plus en détail

GESTION PERSONNELLE NIVEAU TROIS ÉCOLE SECONDAIRE

GESTION PERSONNELLE NIVEAU TROIS ÉCOLE SECONDAIRE Nom : Date : GESTION PERSONNELLE NIVEAU TROIS ÉCOLE SECONDAIRE Compétence 1 : Bâtir et maintenir une image de soi positive Niveau trois : Développer des habiletés afin de maintenir une image de soi positive

Plus en détail

Colloque international : les patients dans l'écosystème de santé Enjeux d'information et questions de communication

Colloque international : les patients dans l'écosystème de santé Enjeux d'information et questions de communication Colloque international : les patients dans l'écosystème de santé Enjeux d'information et questions de communication Organisé par l Institut des sciences de la communication La recherche d information santéhors

Plus en détail

Les relations entre les Normes minimales de l INEE et les Normes minimales de SPHERE

Les relations entre les Normes minimales de l INEE et les Normes minimales de SPHERE Les relations entre les Normes minimales de l INEE et les Normes minimales de SPHERE PARTICIPATION COMMUNAUTAIRE Norme INEE #1 sur la Participation communautaire : la participation Les membres des communautés

Plus en détail

Appel à projets. Aidons tous les collégiens à réussir! Ensemble contre le décrochage scolaire. Développer la connaissance

Appel à projets. Aidons tous les collégiens à réussir! Ensemble contre le décrochage scolaire. Développer la connaissance Appel à projets 2011 Aidons tous les collégiens à réussir! Ensemble contre le décrochage scolaire En partenariat avec le ministère de l Éducation nationale, de la Jeunesse et de la Vie associative Avec

Plus en détail