Documents de travail

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Documents de travail"

Transcription

1 TRANSFORMATIONS NUMERIQUES : POUR UNE SOCIETE CREATIVE ATELIER 1 - ENTREPRISES ET ENTREPRENEURS Documents de travail En France, l'économie numérique représentait déjà 72 milliards d euros en 2010, soit 3,7% du PIB. Les prévisions à 4 ans chiffrent l apport d internet à 129 milliards d euros en 2015, soit environ 5,5% du PIB. En 15 ans, Internet aurait déjà généré emplois de façon directe et représenterait 25% des créations d'emploi en France. Les acteurs de cette révolution numérique et économique! - sont Google, Facebook ou plus récemment Wikileaks. Leur nom est presque devenu un générique pour parler de moteur de recherche ou de réseau social. Parfois même on se demande si le web ne se résume pas à eux. Et leur réussite a été fulgurante. La révolution numérique, c'est aussi l'accélération et le raccourcissement du temps, ainsi que la démultiplication de phénomènes de transmission, et de tendances : les fameux buzz, qui sont aussi gros qu'éphémères. Cette révolution est portée par des entrepreneurs du numérique, des pionniers, parfois visionnaires comme Steve Jobs ou Mark Zuckerberg. Mais les entrepreneurs du numérique sont issus aussi bien des entreprises, que des associations, ou des mouvements citoyens, des hommes et des femmes dont la volonté d'entreprendre n'a d'égal que le goût de l'aventure et de l'innovation économique ou sociale, et l'envie de faire bouger les choses. Ils incarnent le mouvement, et portent des valeurs collectives fortes en permettant de créer et financer des emplois, de l'impôt, de l investissement et de participer à la consolidation des tissus économiques et sociaux au niveau local et national. A bien des égards, ils sont à contre-courant d'une société qui, après 10 ans de gouvernement de droite, manque d'audace, doute de son avenir et prône le tout-sécuritaire. Ces entrepreneurs ont un rôle à jouer dans la construction d une société créative, respectueuse des hommes et de l environnement. Il est de la responsabilité de la puissance publique de protéger et favoriser la capacité de chacun d entreprendre et d innover, d accompagner ces équipes, en comprenant leurs enjeux et en répondant à leurs besoins, et de favoriser l émergence d une génération d entrepreneurs innovants et créatifs appuyés sur le numérique. Certaines villes et régions gérées par la gauche (Paris et l Ile-de France, Lille, Rennes, Nantes, Lyon ) le font, mais le soutien de l Etat fait aujourd hui défaut : ses appels à projets, le crédit impôt recherche ou le Plan Investissement Avenir favorisent bien davantage les grands groupes que les petites entreprises innovantes. 1 - Le numérique change les règles du jeu de l économie traditionnelle. Le numérique a bouleversé les modes d'usage en facilitant la vie des individus. Internet notamment a permis de mieux s'informer, de comparer, de rapidement acheter, sans se déplacer. Certains secteurs ont été particulièrement impactés par le numérique, comme le tourisme. Plus récemment, on voit se développer à grande vitesse les banques en ligne qui ont rendu le guichet en partie obsolète. Même les collectivités locales délèguent au net une grande partie de leurs services (extrait d'acte de naissance, casier judiciaire, état civil et archives nationales). Le numérique change aussi les règles dans le fonctionnement interne de l entreprise. Les maitres mots de ce changement sont fluidification, accélération et raccourcissement. Plusieurs domaines ont été impactés par ces changements : La comptabilité et la gestion d'entreprise a été simplifiée et assouplie par l'internet et divers outils de suivi. Internet permet aussi l'actualisation rapide des données en fonction des lois.

2 Les outils numériques ont permis d accélérer les échanges de savoirs et d informations entre les salariés. Il y a 10 ans à peine, l n existait pas. Aujourd hui, les entreprises créent des réseaux sociaux internes d'entreprise. La veille concurrentielle est rendue plus facile On trouve plus facilement des prestataires ou des fournisseurs alors qu'avant on fonctionnait uniquement au bouche à oreille. Trouver de nouveaux clients devient plus facile, tout comme se faire connaitre de nouveaux clients. Le travail est devenu très «numérisé», 2/3 des salariés utilisant un ordinateur. Cela a des conséquences sur le collectif de travail, sur les injonctions à l autonomie et à la responsabilité plus ou moins bien vécues, etc. Les entreprises qui auront su au mieux intégrer le numérique dans leurs systèmes internes sont celles qui seront les plus compétitives et auront un véritable avantage concurrentiel en France, en Europe et même dans le monde. Selon une étude 2011, une grande part des PME françaises seraient encore en retard sur le chemin de la transition digitale. Et celles qui ont déjà investi ont montré les plus belles croissances. Il faut les aider et les accompagner à parfaitement maitriser les outils et favoriser des regroupements sectoriels sur ces thèmes. Le numérique révolutionne la concurrence au sein de certains secteurs d activité, en général au bénéfice des consommateurs. Certains secteurs ont été bouleversés par l arrivés du numérique et d internet. On a déjà parlé du tourisme, où les achats de billets ou de voyages ne sont font pratiquement plus que sur internet. Les produits culturels, comme la musique ou le film et maintenant le livre, ont aussi connu une révolution qui a tellement fragilisé les modèles économiques que certaines industries subissent de graves crises. On peut également parler de la grande distribution pour laquelle les comparateurs et autres forums de notation ont renforcé la concurrence entre des enseignes qui jouissaient parfois d'un avantage de proximité géographique sur lequel elles ne peuvent plus compter. Pour autant, les comportements d'achat tendent à privilégier le cross-canal. 48% des individus se renseignent sur internet avant d'acheter en magasin er vice versa. Le numérique donne un nouveau potentiel à des secteurs d activités traditionnels. Dans les prochaines années, certains secteurs vont subir un bouleversement radical généré par le numérique. Les politiques publiques devront accompagner ce mouvement et permettre de faire de la France une référence dans ces domaines. Par exemple : L'agriculture : consommer local et responsable. Le Morvan a récemment embauché un community manager pour faire la promotion de ses agriculteurs sur internet. De nouvelles initiatives comme La Ruche qui dit oui! ambitionnent de redéfinir la consommation de produits locaux. L'éducation et la formation : la France est en retard pour doter ses élèves et ses étudiants d'outils numériques d'apprentissage et de partage de savoir (cf. atelier 3). La mode : permettre aux designers de vendre directement en France et à l étranger en limitant les intermédiaires. La culture (Cinéma, musique, livre) : il faudra relever collectivement le défi des offres légales en ligne. Le commerce, les services à la personne 2 - Le numérique et l économie innovante représentent un secteur économique important et en croissance Le numérique invente un nouveau monde : au-delà de son irrigation de toute la société, Internet est aussi un nouvel espace en lui même. Avec ses acteurs, ses opportunités et ses dangers. Il est créateur

3 de richesse et de solidarité et deviendra d année en année un élément de plus en plus important du PIB Le numérique des infrastructures Les problématiques de télécom sont généralement bien comprises et bien organisées au sein de l appareil étatique et réglementaire, même si la droite tarde à reconnaître l urgence d une couverture haut ou très haut débit sur l ensemble du territoire. L engagement dans un plan ambitieux est indispensable : de nombreuses avancées économiques, sociales et environnementales (comme la construction des «villes intelligentes») en dépendent. La France est en revanche très en retard sur la problématique du stockage de données et du cloud (le stockage en nuage). Qu'est-ce que le cloud? Il s'agit de déléguer l'hébergement des serveurs et des disques durs à des entreprises spécialisées qui louent des hangars immenses dédiées au stockage de ceux-ci. Cela évite de démultiplier les serveurs dans chaque entreprise, coûte moins cher et présente un intérêt écologique très important (en permettant des économies d échelle sur la capacité globale). Mais ce système pose encore des problèmes de confidentialité des données stockées. Aujourd hui tous les acteurs du cloud sont étrangers et les français sont très en retard Le numérique créatif Les modèles économiques traditionnels ne sont pas immédiatement en péril. Il faut inventer l'avenir: nouveaux supports, nouveaux usages, nouveaux publics. Le premier à comprendre et manier cette nouvelle grammaire a un avantage industriel et créatif considérable, tant au sens artistique qu'économique. Le succès du téléchargement légal en ligne de la Fnac, ou de plateformes comme MyMajorCompany ou WeAreProducer confirme que les pionniers à réinventer les modèles économiques remportent aussi la mise sur un nouveau marché. L accès à la culture se retrouve lui aussi bouleversé par les expériences en ligne comme avec le site de l exposition Monet en 2010 qui a connu un grand succès Le numérique des nouveaux usages et des services innovants Ce secteur partage avec le numérique créatif un point majeur : le processus créatif par lequel le projet est généré. L économie innovante emprunte et connecte au quotidien le processus créatif. A la façon d un designer industriel, le créateur de services nouveaux va adapter un nouveau service à un nouveau public afin de lui faciliter la vie et lui apporter un bienfait. Il s'agit par exemple des services en lignes : réseaux sociaux localisés, application d'itinéraires routiers ou en transports en commun, etc. L état d esprit est donc bien le même entre l artiste créateur et le créateur de nouveaux services ou le créateur d entreprise numérique. La mise à disposition d outils, de services de plateformes partagées pour que les entrepreneurs, artistes, citoyens puissent héberger des contenus fait également partie d un tel environnement. 3. L opportunité d un entrepreneuriat conscient et acteur de son «écosystème» Confrontés aux "fractures numériques", qui limitent parfois leurs activités, les acteurs de l'économie numérique ont conscience qu il est pour eux critique de partager non seulement l'objet de leur travail, mais aussi le fruit. Le concept et la réalité d'internet reposant fondamentalement sur le réseau et la solidarité, le développement des entreprises numériques ne se conçoit qu'au cœur d'écosystèmes puissants et foisonnants. L'entrepreneur de cette nouvelle économie se doit donc de partager et de s'insérer dans un projet plus global, visant le bien commun sur un territoire. Les clusters sont de bons exemples de ces nécessaires projets collectifs.

4 Le numérique est aussi une formidable source d'innovation sociale. Les projets récents ne manquent pas : insertion des personnes à mobilité réduite (projet Jaccede.com), plate-forme de micro-crédits (Kiva.org), utilisation des médias sociaux pour le développement d'actions politiques ou syndicales (Facebook, Twitter, Wikileaks), etc. Par hybridation des modèles économiques et parfois tâtonnements, l'entrepreneuriat numérique peut donner naissance à des projets majeurs. Wikipedia, dont la première version "à but lucratif" avait échoué, a trouvé son modèle en devant une fondation. Si l on considère le nombre de personnes pour lesquelles elle rend le savoir accessible, Wikipedia est sans doute aujourd'hui un des meilleurs vecteurs de culture et d'éducation. Dans le domaine des sciences du vivant, la mouvance du logiciel open source et des fab labs a donné naissances à des initiatives passionnantes de réappropriation par les citoyens - plutôt que par les grands industriels - des opportunités fournies par la science. C'est le cas de BiOS par exemple (http://en.wikipedia.org/wiki/biological_innovation_for_open_society). 4 - Quatre chantiers majeurs pour le numérique France L approche «classique» des politiques publiques, top-down, fonctionne très mal avec l écosystème numérique. Il est donc indispensable que tous les niveaux de la puissance publique adoptent quand ce n est pas déjà le cas - une approche par l écoute dans la conception, la mise en place et l évaluation des politiques publiques de soutien à l innovation et aux jeunes entreprises innovantes. 4.1 Créer un environnement favorable à l innovation De l éducation, où la transversalité, l initiative et les projets devront prendre davantage de place, à la mise à disposition progressive des données publiques (open data) en passant par l installation d écosystèmes d innovation (lieux d échange et de partage, de dispositifs de coopération, de mutualisation active de moyens et d expériences entre entrepreneurs, chercheurs, usagers, citoyens, etc.) et la valorisation d espace «hors marché», la puissance publique peut mettre en place un environnement favorable à l innovation et à l entrepreneuriat social ou économique Favoriser la création de nouvelles entreprises Malgré quelques améliorations récentes, la création d'entreprise demeure trop complexe en France. Il faut au contraire encourager la naissance de nouvelles entreprises dans des secteurs d'activité traditionnels adaptés au numérique ou la création d'entreprises purement numériques (pure players). Cela nécessite de mettre des moyens à disposition des créateurs pour les former (au démarrage et en continu), de faciliter les procédures (statut, fiscalité, administratif), puis d accompagner et financer les projets innovants (CIR, JEI, ISF, Oséo...). 1. Créer des modules de formations publiques à la création d entreprise accessibles à tous : moderniser, financer et élargir les compétences de l APCE existante (Agence Pour la Création d Entreprise). 2. Créer un statut étendu de Jeune Entreprise de Croissance applicable aux 3 premières années de vie de l entreprise. A débattre : une fiscalité progressive et favorisant le ré-investissement. une absence de charges sociales sur les 10 premiers emplois créés. une charge administrative diminuée : les affiliations et cotisation de charges sociales sont trop complexes. un statut qui protège l entrepreneur : une couverture sociale garantie et la possibilité de cotiser aux caisses d assurance chômage.

5 la simplification des dispositifs pour gagner en lisibilité, en temps, et favoriser la prise de risque maîtrisée. En phase d amorçage, les dispositifs publics sont aujourd hui inscrits dans une programmation trop lente au regard des contraintes et opportunités du secteur du numérique : les temps d instruction, de décision et de disponibilité des aides sont trop longs au regard de la compétition en présence. 3. Création d un interlocuteur unique de l aide au financement des entreprises. Il doit être le lien avec Oséo et les autres structures du financement public local, régional, national - de l innovation et de la croissance. Il devra aussi prendre davantage en considération les notions d innovation d usages versus l innovation purement technologique dans sa grille de lecture et de financement des projets présentés. Nous devons également préfigurer la création de la Banque publique d investissement. 4. Généralisation des Bourses d amorçage : déjà existantes à Paris et en Poitou-Charentes, ces bourses d un montant de 3000 à euros sont versées aux créateurs d un projet abouti pour l aider à passer le cap du lancement. Les phases de marketing et de commercialisation des produits ou services développés par ces entreprises sont souvent minimisés dans les investissements et finissent par poser des problèmes de cash-flow pour les entreprises, qui finissent par avoir des produits finis et technologiquement sûrs, car très soutenus en amont, mais plus de fonds disponibles pour entamer la phase de commercialisation 5. Elaborer un Pacte PME étendu (conception d'un Small Business Act compatible avec la réglementation européenne, orientation des achats publics) Permettre l adaptation des entreprises existantes Des entreprises adaptées au numérique ce sont des entreprises plus fortes, plus solidaires et plus compétitives. Face à la crise économique que l'on traverse, favoriser l'adaptabilité des entreprises est un enjeu pour le maintien et la croissance des emplois. 1. FORMER : offrir une incitation fiscale et sociale fortes aux entreprises formant leurs salariés aux nouveaux outils numériques. 2. DECIDER : Créer un interlocuteur régional du numérique pour les PME. Chargé de partager les meilleures pratiques et d orienter les dirigeants dans l accès aux nouvelles technologies Faire émerger en France des acteurs forts de l Internet mondial La puissance publique doit défendre la place de la France dans l innovation Internet mondiale, comme elle le fait déjà pour l'espace, l'automobile et le nucléaire. Elle doit pour cela accompagner les entreprises nationales vers la taille critique qui leur permettra de conquérir des marchés internationaux, dans le but de créer de l'emploi. Il faut pour cela inciter la création et le développement, financer la croissance et favoriser les regroupements. 1. Cibler une partie des fonds souverains de l Etat investisseur (Banque publique d investissement prévue dans le projet socialiste, CDC, Grand Emprunt, etc.) vers une mission numérique et favoriser l émergence de géants de l internet français. La Banque publique d investissement sera par ailleurs déclinée au niveau régional. 2. Faciliter et inciter aux passages de seuils (20 et 50 salariés) et inciter les étudiants de grandes écoles dans ce secteur à penser PME plutôt que systématiquement grands groupes.

Investissements d Avenir Premier bilan du FSN PME, le Fonds Ambition Numérique, fonds dédié aux PME innovantes du domaine numérique,

Investissements d Avenir Premier bilan du FSN PME, le Fonds Ambition Numérique, fonds dédié aux PME innovantes du domaine numérique, MINISTERE DELEGUEE CHARGEE DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES, DE L INNOVATION ET DE L ECONOMIE NUMERIQUE COMMISSARIAT GENERAL A L INVESTISSEMENT C o m m u n i q u é d e p r e s s e C o m m u n i q u

Plus en détail

Transformation digitale

Transformation digitale La plateforme bancaire internationale. Pour chaque métier. décembre 2015 Transformation digitale Les défis de la distribution bancaire Par Olivier Cruanès, Responsable Marketing SOMMAIRE 1 La révolution

Plus en détail

Simplifier vos projets d avenir

Simplifier vos projets d avenir Simplifier vos projets d avenir FINANCEMENT Ouvrir à nos clients l accès aux marchés de capitaux publics et privés par le biais de formules innovatrices d emprunt et de recapitalisation. S O L U T I O

Plus en détail

L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72

L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72 L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72 LE CEAS : Centre d étude et d action sociale de la Sarthe Association créée en 1937, secrétariat social, la première étude

Plus en détail

Agence pour la création d entreprise

Agence pour la création d entreprise Agence pour la création d entreprise d SYNTHÈSE SE DU PLAN STRATÉGIQUE 2010 2012 Les éléments majeurs du contexte ayant un impact sur l APCE Ces éléments de contexte conditionnent le positionnement et

Plus en détail

Note de cadrage du projet de groupe de travail sur l entrepreneuriat en milieu rural (à l'issue des travaux de préfiguration)

Note de cadrage du projet de groupe de travail sur l entrepreneuriat en milieu rural (à l'issue des travaux de préfiguration) Note de cadrage du projet de groupe de travail sur l entrepreneuriat en milieu rural (à l'issue des travaux de préfiguration) Introduction : La proposition de créer un groupe de travail sur l entrepreneuriat

Plus en détail

http://www.economie.gouv.fr

http://www.economie.gouv.fr PIERRE MOSCOVICI MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES http://www.economie.gouv.fr Discours de Pierre MOSCOVICI, Ministre de l Economie et des Finances Conférence de presse pour le lancement de la Banque

Plus en détail

Premier bilan de l activité de FSN PME, le Fonds Ambition Numérique 17/06/2013

Premier bilan de l activité de FSN PME, le Fonds Ambition Numérique 17/06/2013 Premier bilan de l activité de FSN PME, le Fonds Ambition Numérique 01. 02. Le numérique, au cœur de l innovation Présentation de FSN PME, le Fonds Ambition Numérique 03.Le premier bilan à J + 18 mois

Plus en détail

Horizon PME. Synthèse. Etude des besoins pour la croissance des PME. Croissance des PME de l Edition de logiciels et Solutions internet :

Horizon PME. Synthèse. Etude des besoins pour la croissance des PME. Croissance des PME de l Edition de logiciels et Solutions internet : Horizon PME Etude des besoins pour la croissance des PME Synthèse Croissance des PME de l Edition de logiciels et Solutions internet : Quels besoins pour financer leurs activités innovantes? Auteurs :

Plus en détail

Plus de 2 600 emplois créés ou sauvegardés et 850 entreprises accompagnées et financées grâce à l action du réseau Initiative Bretagne

Plus de 2 600 emplois créés ou sauvegardés et 850 entreprises accompagnées et financées grâce à l action du réseau Initiative Bretagne Communiqué de presse Paris, le 24 avril 2014 RESULTATS 2013 Plus de 2 600 emplois créés ou sauvegardés et 850 entreprises accompagnées et financées grâce à l action du réseau Initiative Bretagne Initiative

Plus en détail

L innovation dans l entreprise numérique

L innovation dans l entreprise numérique L innovation dans l entreprise numérique Toutes les entreprises ne sont pas à l aise avec les nouvelles configurations en matière d innovation, notamment avec le concept d innovation ouverte. L idée de

Plus en détail

Innovation Capital annonce le lancement du fonds d investissement sectoriel SISA dédié à la filière Silver économie

Innovation Capital annonce le lancement du fonds d investissement sectoriel SISA dédié à la filière Silver économie Innovation Capital annonce le lancement du fonds d investissement sectoriel SISA dédié à la filière Silver économie Paris, le 25 février 2014 Innovation Capital, société de capital investissement fondée

Plus en détail

Rapport d études. Etudes des spécificités du marché du SaaS en France. Rapport de synthèse février 2013

Rapport d études. Etudes des spécificités du marché du SaaS en France. Rapport de synthèse février 2013 Rapport d études Etudes des spécificités du marché du SaaS en France Rapport de synthèse février 2013 Conception Caisse des Dépôts (Service communication DDTR) février 2013 Veille stratégique, conseil

Plus en détail

Les actions de la Caisse des dépôts en faveur du développement économique en Ile de France

Les actions de la Caisse des dépôts en faveur du développement économique en Ile de France Les actions de la Caisse des dépôts en faveur du développement économique en Ile de France Anne de Richecour Directeur Interrégional Adjoint CDC Ile de France 8 juin 2010 - Nanterre 1 Le développement

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Les premiers retours positifs d un projet innovant

DOSSIER DE PRESSE. Les premiers retours positifs d un projet innovant Inauguration 28 Novembre 2007 DOSSIER DE PRESSE ADITU, un outil de la compétitivité économique et numérique des territoires Les premiers retours positifs d un projet innovant Inauguration 28 Novembre 2007

Plus en détail

SALON INVERSE ACHATS PUBLICS INNOVANTS

SALON INVERSE ACHATS PUBLICS INNOVANTS SALON INVERSE ACHATS PUBLICS INNOVANTS NUMERIQUE & INFORMATIQUE Les établissements publics rencontrent les PME 7 JUILLET 2014 1 ère édition Centre de conférences Pierre Mendès-France 139, rue de Bercy

Plus en détail

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L économie sociale et solidaire désigne une manière d entreprendre qui place l être Humain au cœur de la démarche économique - Elle regroupe des milliers d initiatives pour

Plus en détail

Financer votre projet en fonds propres : acteurs

Financer votre projet en fonds propres : acteurs Acteur majeur du capital investissement pour les PME Forum 1ers contacts Financer votre projet en fonds propres : acteurs et modalités juin 2011 LES ACTIONS ET MOYENS DE CDC ENTREPRISES CDC Entreprises,

Plus en détail

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire développement économique et économie sociale et solidaire En soutenant la création

Plus en détail

L opportunité de la finance participative 18 Mars 2014 2014 MIPISE

L opportunité de la finance participative 18 Mars 2014 2014 MIPISE L opportunité de la finance participative 18 Mars 2014 La finance participative : un marché en plein essor dans le monde La finance participative ou «crowdfunding» : Modèle innovant apparu aux Etats- Unis,

Plus en détail

«Entrepreneurs des quartiers»

«Entrepreneurs des quartiers» «Entrepreneurs des quartiers» Dossier de presse Pour surmonter les défis de la crise, le développement de l entreprenariat et de l activité économique dans les territoires en Politique de la Ville, constitue

Plus en détail

Bpifrance, partenaire des entreprises innovantes. Véronique Jacq Directrice Investissement Numérique, Bpifrance Janvier 2014

Bpifrance, partenaire des entreprises innovantes. Véronique Jacq Directrice Investissement Numérique, Bpifrance Janvier 2014 Bpifrance, partenaire des entreprises innovantes Véronique Jacq Directrice Investissement Numérique, Bpifrance Janvier 2014 01. Bpifrance en bref 02. L offre pour les entreprises innovantes L investissement

Plus en détail

Michel Ducroizet michelducroizet@gmail.com. IAE le 5 Février 2013

Michel Ducroizet michelducroizet@gmail.com. IAE le 5 Février 2013 Michel Ducroizet michelducroizet@gmail.com IAE le 5 Février 2013 1 Nuvis.fr mducroizet@aflima.com 2 Notre échange Comment peut-on être «Bristolian»? Ayant eu la chance, après avoir dirigé des entreprises

Plus en détail

Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr

Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr OSEO et le soutien de l innovation Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr Notre mission Soutenir l innovation et la croissance des entreprises Par nos trois métiers

Plus en détail

Présentation Bpifrance Octobre 2014

Présentation Bpifrance Octobre 2014 Présentation Bpifrance Octobre 2014 01. Qui sommes-nous? 02. Nos métiers 03. Au cœur des régions 04. Bpifrance à date 05. Focus sur 2 01. Qui sommes-nous? Bpifrance, banque publique d investissement, est

Plus en détail

NOS MISSIONS LES VECTEURS D ACTIONS STRATÉGIQUES

NOS MISSIONS LES VECTEURS D ACTIONS STRATÉGIQUES IT CLUSTER FOR WORLD TRANSFORMATION DIGITALPLACE STIMULE, LE SECTEUR TIC AVANCE STIMULER L INNOVATION ASCENDANTE ACCOMPAGNER LES ENTREPRISES DÉVELOPPER L INTERNATIONAL PRÉSENTATION AAP 7EME PCRD 12 JUILLET

Plus en détail

«comment faciliter et développer les échanges intra-régionaux» séminaire OIF/COI, gérard Lemoine, LemoineConseil, nov12 1

«comment faciliter et développer les échanges intra-régionaux» séminaire OIF/COI, gérard Lemoine, LemoineConseil, nov12 1 «comment faciliter et développer les échanges intra-régionaux» Lemoine, LemoineConseil, nov12 1 Diffusion de la culture entrepreneuriale et création d entreprises Lemoine, LemoineConseil, nov12 2 Le développement

Plus en détail

Dispositif : Entreprenariat et entreprises

Dispositif : Entreprenariat et entreprises Dispositif : Entreprenariat et entreprises Axe 2 Objectif Thématique 3 : Améliorer la compétitivité des PME Investissement prioritaire A : Promotion de l esprit d entreprise, en particulier en facilitant

Plus en détail

Fédération des NTIC «AIDONS LE DEVELOPPEMENT DES PME FRANÇAISES ET CREONS DE L'EMPLOI» Paris Mercredi 28 Janvier 2009

Fédération des NTIC «AIDONS LE DEVELOPPEMENT DES PME FRANÇAISES ET CREONS DE L'EMPLOI» Paris Mercredi 28 Janvier 2009 Fédération des NTIC «AIDONS LE DEVELOPPEMENT DES PME FRANÇAISES ET CREONS DE L'EMPLOI» Paris Mercredi 28 Janvier 2009 Président: Pierre Violo Secrétaire Générale: Gisèle Mary-Dugue FPNTIC Une Equipe Secteur

Plus en détail

Le Groupe La Poste, une grande entreprise publique pour le développement du territoire

Le Groupe La Poste, une grande entreprise publique pour le développement du territoire Le Groupe La Poste, une grande entreprise publique pour le développement du territoire LE GROUPE LA POSTE Deux actionnaires publics L État (77,1 %) La Caisse des Dépôts (22,9 %) Quatre missions de service

Plus en détail

La PME Marocaine. Levier de développement économique et d innovation. Saad Hamoumi Président de la commission PME

La PME Marocaine. Levier de développement économique et d innovation. Saad Hamoumi Président de la commission PME La PME Marocaine Levier de développement économique et d innovation Saad Hamoumi Président de la commission PME Rencontre des PME Ibéro Américaines et d Afrique du Nord Madrid 22 octobre 2012 I: L économie

Plus en détail

Social Day Bayonne 28 Janvier 2014

Social Day Bayonne 28 Janvier 2014 Social Day Bayonne 28 Janvier 2014 Qui suis-je? Enseignant chercheur à ESG Management School (Paris) MBA et Ph.D en systèmes d information (Canada) Consultant conférencier - 10 ans d expérience auprès

Plus en détail

Le PARI de l International Du projet à la mise en place d une démarche optimisée

Le PARI de l International Du projet à la mise en place d une démarche optimisée Le PARI de l International Du projet à la mise en place d une démarche optimisée Atelier ATLANPOLE 9 avril 2013 Florence CROSSAY Conseiller International - Responsable de Pôle Conseil CCI International

Plus en détail

APPEL A PROJETS USINE DU FUTUR CENTRE VAL DE LOIRE 2015

APPEL A PROJETS USINE DU FUTUR CENTRE VAL DE LOIRE 2015 APPEL A PROJETS USINE DU FUTUR CENTRE VAL DE LOIRE 2015 Contexte et enjeux : Depuis plusieurs années la politique économique de la Région Centre - Val de Loire s est fixée comme objectif de soutenir la

Plus en détail

ENTREPRENDRE AU FÉMININ

ENTREPRENDRE AU FÉMININ Journée nationale des femmes entrepreneures ENTREPRENDRE AU FÉMININ Un an d action pour le développement de l entreprenariat féminin DOSSIER DE PRESSE 1 er octobre 2014 UNE POLITIQUE POUR L EMPLOI ET L

Plus en détail

PLF 2014 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : DIRECTION DE L ACTION DU GOUVERNEMENT

PLF 2014 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : DIRECTION DE L ACTION DU GOUVERNEMENT PLF 2014 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : DIRECTION DE L ACTION DU GOUVERNEMENT Version du 01/10/2013 à 16:02:01 PROGRAMME 401 : TRANSITION NUMÉRIQUE DE L ÉTAT ET MODERNISATION DE L ACTION

Plus en détail

Université de Lyon 21.01.2011 Essaim: Incubateur de la Chambre genevoise de l ESS

Université de Lyon 21.01.2011 Essaim: Incubateur de la Chambre genevoise de l ESS Université de Lyon 21.01.2011 Essaim: Incubateur de la Chambre genevoise de l ESS Un projet novateur en Suisse, inspiré des bonnes pratiques internationales, en lien étroit avec les autres acteurs publics

Plus en détail

Naissance de NUMERGY, producteur d énergie numérique au service des entreprises et des institutions

Naissance de NUMERGY, producteur d énergie numérique au service des entreprises et des institutions Communiqué de presse Paris, le 5 septembre 2012 Naissance de NUMERGY, producteur d énergie numérique au service des entreprises et des institutions Numergy, une nouvelle société dirigée par Philippe Tavernier

Plus en détail

Qu est-ce que le «cloud computing»?

Qu est-ce que le «cloud computing»? Qu est-ce que le «cloud computing»? Par Morand Studer eleven Octobre 2011 Qu est-ce que le «cloud computing»? - Morand Studer eleven Octobre 2011 www.eleven.fr 1 Aujourd hui, la démocratisation de l informatique

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

COMMENT AMELIORER LE SOUTIEN A L INNOVATION SOCIALE? PERSPECTIVES REGIONALES ET EUROPEENNES

COMMENT AMELIORER LE SOUTIEN A L INNOVATION SOCIALE? PERSPECTIVES REGIONALES ET EUROPEENNES COMMENT AMELIORER LE SOUTIEN A L INNOVATION SOCIALE? PERSPECTIVES REGIONALES ET EUROPEENNES Modération : AGNES HUBERT, Commission européenne (BEPA) TABLE RONDE 1 : COMMENT LES REGIONS ET L UE SOUTIENNENT-ELLES

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

A. RAPPEL DES OBJECTIFS ET DE LA DEMARCHE DU PROJET

A. RAPPEL DES OBJECTIFS ET DE LA DEMARCHE DU PROJET Cette étude est cofinancée par l Union européenne. L Europe s engage en Ile-de- France avec le Fonds européen de développement régional. Synthèse de l Etude «Innovation dans les entreprises de services

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du date Ville

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du date Ville Pacte de responsabilité et de solidarité Réunion du date Ville 1 Le Pacte : quel contexte? Contexte national : début de reprise économique, mais chômage encore trop fort Dans notre région, une problématique

Plus en détail

L innovation chez OSEO en 2010 L. REINHART Séminaire Aristote «La Recherche en quête d Innovation» Jeudi 18 Novembre 2010

L innovation chez OSEO en 2010 L. REINHART Séminaire Aristote «La Recherche en quête d Innovation» Jeudi 18 Novembre 2010 L innovation chez OSEO en 2010 L. REINHART Séminaire Aristote «La Recherche en quête d Innovation» Jeudi 18 Novembre 2010 Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr

Plus en détail

Management des organisations et stratégies Dossier n 10 Veille et intelligence économique

Management des organisations et stratégies Dossier n 10 Veille et intelligence économique Management des organisations et stratégies Dossier n 10 Veille et intelligence économique.i. Les enjeux et domaines de la veille.ii. La mise en place d un processus de veille.iii. Illustration d une démarche

Plus en détail

NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE

NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE 22 mai 2013 Préambule La fédération COORACE a pris connaissance du rapport IGAS-IGF relatif au financement du secteur de l insertion par

Plus en détail

Nicolas Malo Jacques Warren. Préface de Marc Lolivier. Web Analytics. Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web

Nicolas Malo Jacques Warren. Préface de Marc Lolivier. Web Analytics. Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web Nicolas Malo Jacques Warren Préface de Marc Lolivier Web Analytics Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web www.webanalyticsprofits.com Deuxième édition revue et augmentée, 2009, 2012

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi»

«seul le prononcé fait foi» «seul le prononcé fait foi» Discours à l occasion de la réunion du Pacte de Responsabilité et de Solidarité Lundi 26 mai 2014 Lesparre-Médoc Mesdames et Messieurs les Parlementaires Mesdames et Messieurs

Plus en détail

ASHOKA, UN RESEAU INTERNATIONAL D ENTREPRENEURS SOCIAUX UNE INITIATIVE EUROPEENE 3. 3000 entrepreneurs sociaux soutenus

ASHOKA, UN RESEAU INTERNATIONAL D ENTREPRENEURS SOCIAUX UNE INITIATIVE EUROPEENE 3. 3000 entrepreneurs sociaux soutenus ASHOKA, UN RESEAU INTERNATIONAL D ENTREPRENEURS SOCIAUX ASHOKA ENVISAGE UN MONDE OÙ CHACUN EST ACTEUR DE CHANGEMENT: UN MONDE QUI RÉPOND RAPIDEMENT ET EFFICACEMENT AUX ENJEUX SOCIAUX ET OÙ CHAQUE INDIVIDU

Plus en détail

POSITION DE LA FIEEC (SUITES DU RAPPORT DE LA MISSION D EXPERTISE SUR LA FISCALITE DE L ECONOMIE NUMERIQUE CONFIEE A MM.

POSITION DE LA FIEEC (SUITES DU RAPPORT DE LA MISSION D EXPERTISE SUR LA FISCALITE DE L ECONOMIE NUMERIQUE CONFIEE A MM. Développement du numérique POSITION DE LA FIEEC SUR LA FISCALITE DE L ECONOMIE NUMERIQUE (SUITES DU RAPPORT DE LA MISSION D EXPERTISE CONFIEE A MM. COLLIN ET COLIN) Février 2013 2 FISCALITE DU NUMERIQUE

Plus en détail

ETUDES SUR LES AIDES PUBLIQUES AUX ENTREPRISES PAR LES DIFFERENTES COLLECTIVITES

ETUDES SUR LES AIDES PUBLIQUES AUX ENTREPRISES PAR LES DIFFERENTES COLLECTIVITES Avant-propos ETUDES SUR LES AIDES PUBLIQUES AUX ENTREPRISES PAR LES DIFFERENTES COLLECTIVITES En France, il y a 4 500 d aides fiscales aux entreprises! Il me paraît impossible de les passer toutes en revue,

Plus en détail

MISE EN PLACE DU PLAN RÉGIONAL D INTERNATIONALISATION DES ENTREPRISES POUR LA BRETAGNE

MISE EN PLACE DU PLAN RÉGIONAL D INTERNATIONALISATION DES ENTREPRISES POUR LA BRETAGNE Direction de l Economie Service des Projets d Entreprises Conseil régional Juin 2013 MISE EN PLACE DU PLAN RÉGIONAL D INTERNATIONALISATION DES ENTREPRISES POUR LA BRETAGNE Le développement à l'international

Plus en détail

UNIR NOS EFFORTS POUR FACILITER L ACCES AU CREDIT BANCAIRE PAR DES CREATEURS D ENTREPRISE ET DES ENTREPRISES SOLIDAIRES

UNIR NOS EFFORTS POUR FACILITER L ACCES AU CREDIT BANCAIRE PAR DES CREATEURS D ENTREPRISE ET DES ENTREPRISES SOLIDAIRES UNIR NOS EFFORTS POUR FACILITER L ACCES AU CREDIT BANCAIRE PAR DES CREATEURS D ENTREPRISE ET DES ENTREPRISES SOLIDAIRES Convention de partenariat entre la Fédération Bancaire Française et France Active

Plus en détail

Sommaire des recommandations... 2 INTRODUCTION... 3

Sommaire des recommandations... 2 INTRODUCTION... 3 La Banque de développement économique du Québec un outil de planification économique et de soutien aux entrepreneurs de la Communauté métropolitaine de Montréal Mémoire présenté dans le cadre des consultations

Plus en détail

REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013

REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013 REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013 ARTICLE 1 : CONTEXTE Dans le prolongement de son Agenda 21 qui s intègre dans une logique de développement durable,

Plus en détail

Rôle des PME dans l économie ivoirienne

Rôle des PME dans l économie ivoirienne MINISTÈRE DU COMMERCE, DE L ARTISANAT ET DE LA PROMOTION DES PME RÉPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE UNION DISCIPLINE - TRAVAIL Rôle des PME dans l économie ivoirienne Présenté par Monsieur Jean-Louis BILLON Ministre

Plus en détail

Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise?

Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise? Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise? Les décideurs ont beaucoup à gagner de l intégration des données de gestion externes et internes, afin d assurer la disponibilité des informations

Plus en détail

Un nouvel espace de co-working Contact presse

Un nouvel espace de co-working Contact presse Un nouvel espace de co-working Contact presse Corine BUSSON BENHAMMOU Responsable des relations presse Ville d Angers/Angers Loire Métropole 02 41 05 40 33 / corine.busson benhammou@ville.angers.fr 1 Depuis

Plus en détail

La chaine de financement de l entreprise et les Business Angels Maher Kallel

La chaine de financement de l entreprise et les Business Angels Maher Kallel La chaine de financement de l entreprise et les Business Angels Maher Kallel Différences principales Business Angel Spécialistes du capital-risques Personnel Entrepreneurs Gestionnaires financiers Argent

Plus en détail

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 PRESENTATION HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 Zone aéroparc2 Contact : M Jean-Claude REBISCHUNG 3 rue des Cigognes Email : info@hrexcellium.fr 67960 Strasbourg-aéroport Site web : www.hrexcellium.fr (en

Plus en détail

En quoi le Cloud Computing peut-il réduire vos coûts informatiques?

En quoi le Cloud Computing peut-il réduire vos coûts informatiques? réduire vos coûts informatiques? STAND n 30 Entrez dans l ère du Numérique Très Haut Débit En quoi le Cloud Computing peut-il réduire vos coûts informatiques? 1 Fiche d Identité Network Telecom & Hosting

Plus en détail

Le Cluster du Quartier de la création vous accompagne dans le lancement et le développement de votre entreprise. Notre offre de services

Le Cluster du Quartier de la création vous accompagne dans le lancement et le développement de votre entreprise. Notre offre de services Le Cluster du Quartier de la création vous accompagne dans le lancement et le développement de votre entreprise Notre offre de services 2 Genèse 3 Le Quartier de la Création Genèse du projet urbain Située

Plus en détail

Contribution des industries créatives

Contribution des industries créatives RÉSUMÉ - Septembre 2014 Contribution des industries créatives à l économie de l UE en termes de PIB et d emploi Évolution 2008-2011 2 Contribution des industries créatives à l économie de l UE en termes

Plus en détail

MOTION CONSULAIRE RÉGIONALE TRÈS HAUT DÉBIT

MOTION CONSULAIRE RÉGIONALE TRÈS HAUT DÉBIT CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE BOURGOGNE Place des Nations Unies - B.P. 87009-21070 DIJON CEDEX Téléphone : 03 80 60 40 20 - Fax : 03 80 60 40 21 MOTION CONSULAIRE RÉGIONALE TRÈS HAUT DÉBIT Préambule

Plus en détail

AFRICA OFF EVENT COP21. 2-11 Décembre 2015. Hôtel de l Industrie Paris - France ORGANISÉS PAR

AFRICA OFF EVENT COP21. 2-11 Décembre 2015. Hôtel de l Industrie Paris - France ORGANISÉS PAR AFRICA OFF EVENT COP21 2-11 Décembre 2015 Hôtel de l Industrie Paris - France ORGANISÉS PAR Avant-propos À l occasion de la 1 ère édition du Land of African Business, un lieu unique de rencontres et d

Plus en détail

EXPERIENCE DU MAROC POUR PROMOUVOIR LA CROISSANCE ET L INNOVATION DES PME P A R I S, 2 6 O C T O B R E 2 0 0 9

EXPERIENCE DU MAROC POUR PROMOUVOIR LA CROISSANCE ET L INNOVATION DES PME P A R I S, 2 6 O C T O B R E 2 0 0 9 EXPERIENCE DU MAROC POUR PROMOUVOIR LA CROISSANCE ET L INNOVATION DES PME P A R I S, 2 6 O C T O B R E 2 0 0 9 PLAN Situation de la PME au Maroc : Définition, PME en chiffres Forces et faiblesses de la

Plus en détail

REJOIGNEZ NOTRE RÉSEAU

REJOIGNEZ NOTRE RÉSEAU REJOIGNEZ NOTRE RÉSEAU PRÉSENTATION DU GROUPE Présent depuis plus de 17 ans en région Rhône Alpes où il a acquis une position de leader sur son marché, le Groupe CFI a élaboré, développé et modélisé avec

Plus en détail

signature de l Opération Campus entre la République française et la Banque européenne d investissement

signature de l Opération Campus entre la République française et la Banque européenne d investissement signature de l Opération Campus entre la République française et la Banque européenne d investissement 3 Février 2014 Pierre Moscovici, ministre de l économie et des finances «Avec le Pacte européen pour

Plus en détail

Dossier de presse. 100 000ème Prêt à la Création d Entreprise. 14 avril 2008 1

Dossier de presse. 100 000ème Prêt à la Création d Entreprise. 14 avril 2008 1 Dossier de presse 100 000ème Prêt à la Création d Entreprise 14 avril 2008 1 OSEO ET LA CREATION D ENTREPRISE..3 PRET A LA CREATION D ENTREPRISE....4 L objectif.. 4 Caractéristiques....4 PREMIERE ETUDE

Plus en détail

CONGRES UNIMEV 2013 DE NANTES

CONGRES UNIMEV 2013 DE NANTES ACTES THÉMATIQUES 1 CONGRES UNIMEV 2013 DE NANTES Actes thématiques ACTES THÉMATIQUES 2 Les événements sont des plateformes, des plateformes de liens, de rencontres, d interactions, de flux, d échanges,

Plus en détail

CATALOGUE DES INITIATIVES

CATALOGUE DES INITIATIVES ENTREPRENEURIAT ETUDIANT : Partagez notre ambition CATALOGUE DES INITIATIVES ENTREPRENEURIAT ETUDIANT PARIS SACLAY Prix Trophées - Concours MODE D EMPLOI DENOMINATION CATEGORIE : NIVEAU : PERIODE : DUREE

Plus en détail

Conférence sociale. Table ronde N 5 «Réunir les conditions du redressement productif» Contribution des CCI DE FRANCE. Juillet 2012.

Conférence sociale. Table ronde N 5 «Réunir les conditions du redressement productif» Contribution des CCI DE FRANCE. Juillet 2012. Conférence sociale Table ronde N 5 «Réunir les conditions du redressement productif» Contribution des CCI DE FRANCE Juillet 2012 Page 1 Introduction Si la production va mal en France, c est d abord en

Plus en détail

André Fortin. 21 janvier 2015. - Adapté de FRIEDERICI, Nicolas et Lidia GRYSZKIEWICZ. «Learning From Innovation Hubs : Fluidity,

André Fortin. 21 janvier 2015. - Adapté de FRIEDERICI, Nicolas et Lidia GRYSZKIEWICZ. «Learning From Innovation Hubs : Fluidity, Les hubs d'innovation, aussi nommés incubateurs, se concentrent surtout dans la sphère technologique mais commencent à se tailler une place dans le secteur de l'innovation sociale. Des recherches récentes

Plus en détail

Des services métier performants et personnalisés, dans le Cloud IBM

Des services métier performants et personnalisés, dans le Cloud IBM Des services métier performants et personnalisés, dans le Cloud IBM IZZILI édite et implémente une suite applicative Cloud IZZILI Business Place Manager dédiée aux managers et à leurs équipes pour le management

Plus en détail

CHARGE DE RELATION MS MDSI ATOS Consulting

CHARGE DE RELATION MS MDSI ATOS Consulting CHARGE DE RELATION MS MDSI ATOS Consulting Mathis BAKARY 11/01/2013 Sommaire I. Présentation... 3 1. Activités... 3 2. Objectifs... 4 3. Localisation en Europe... 4 4. Localisation en France... 5 II. Stratégie...

Plus en détail

EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER...

EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER... EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER... SIMPLIFIER ET ACCÉLÉRER LA RÉALISATION DE VOS PROJETS WWW.BUSINESSFRANCE.FR CHIFFRES-CLÉS 1 500 collaborateurs expérimentés à votre écoute et prêts à se mobiliser

Plus en détail

BTS Management des Unités Commerciales Spécialisation E-Business 120 crédits ECTS (60 crédits par année de formation)

BTS Management des Unités Commerciales Spécialisation E-Business 120 crédits ECTS (60 crédits par année de formation) BTS Management des Unités Commerciales Spécialisation E-Business 120 crédits ECTS (60 crédits par année de formation) Langue d enseignement : Français ALTERNANCE ou INITIAL Fonctions Le titulaire du BTS

Plus en détail

Introduction à la notion. d Intelligence Territoriale

Introduction à la notion. d Intelligence Territoriale Introduction à la notion d Intelligence Territoriale Copyright: La reproduction totale ou partielle de ce document est autorisée sous réserve qu il soit fait référence à l auteur. Aurélien Gaucherand Consultant

Plus en détail

La Caisse d éd. économie solidaire Desjardins

La Caisse d éd. économie solidaire Desjardins La Caisse d éd économie solidaire Desjardins Le Mouvement Desjardins 1 er groupe financier au Québec. Au 18 e rang des institutions financières les plus sécuritaires au monde. Actif de 190,1 milliards

Plus en détail

Le nuage va-t-il s'arrêter à la frontière? Pierre Beyssac pba@eriomem.net Twitter: pbeyssac

Le nuage va-t-il s'arrêter à la frontière? Pierre Beyssac pba@eriomem.net Twitter: pbeyssac Le nuage va-t-il s'arrêter à la frontière? Pierre Beyssac pba@eriomem.net Twitter: pbeyssac Trouvé sur Twitter 23 mars 2011 2 cloud? Mot vague Infrastructure (IaaS) Platform (PaaS) Software (SaaS) 23 mars

Plus en détail

Tiers-lieu du Pays de Fayence & Espace de co-working

Tiers-lieu du Pays de Fayence & Espace de co-working Tiers-lieu du Pays de Fayence & Espace de co-working 1 , un Tiers-Lieu, qu'es acò? Qu est-ce que le co-working? Pourquoi en Pays de Fayence? A qui s adresse? Choix de la localisation de. Vers l intégration

Plus en détail

Jeudi 9 juillet - Poles de Villeneuve-la-Garenne, 11 allée Saint-Exupéry (Tramway depuis la gare de Saint-Denis (RER D), arrêt La Noue)

Jeudi 9 juillet - Poles de Villeneuve-la-Garenne, 11 allée Saint-Exupéry (Tramway depuis la gare de Saint-Denis (RER D), arrêt La Noue) en partenariat avec présente «Votre Association dans le Grand Paris, quel avenir?» Thème 4 : Comment le Web et l innovation numérique peuvent-ils contribuer à construire un espace démocratique, social

Plus en détail

Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi

Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi Construisons ensemble le nouveau modèle français La crise économique mondiale, d une ampleur sans précédent depuis 80 ans, ralentit la consommation,

Plus en détail

Accompagner les leaders d aujourd hui et de demain

Accompagner les leaders d aujourd hui et de demain Accompagner les leaders d aujourd hui et de demain «Filiale d Avril, groupe industriel et financier de plus de 8 000 collaborateurs, Sofiprotéol est devenue en 30 ans la société de financement et de développement

Plus en détail

COMMENT LE BPM MODERNISE LE SECTEUR PUBLIC

COMMENT LE BPM MODERNISE LE SECTEUR PUBLIC COMMENT LE BPM MODERNISE LE SECTEUR PUBLIC Découvrez comment la mise en place de Bonita BPM a permis d optimiser les processus au sein du secteur public, tant pour les agents que pour les usagers. Le grand

Plus en détail

Impact sur l emploi, les métiers et les compétences Observatoire des Métiers de l Expertise comptable du Commissariat aux comptes et de l Audit

Impact sur l emploi, les métiers et les compétences Observatoire des Métiers de l Expertise comptable du Commissariat aux comptes et de l Audit EXPERTISE COMPTABLE (1/3) Les cabinets de grande taille sont affectés par des évolutions similaires à celles qui touchent les cabinets de petite taille. Cette page reprend la description donnée pour les

Plus en détail

I. BILAN 2013 ET PROSPECTIVE 2014

I. BILAN 2013 ET PROSPECTIVE 2014 OBSERVATOIRE DYNAMIQUE DES METIERS DE LA BRANCHE I. BILAN 2013 ET PROSPECTIVE 2014 TENDANCES D EVOLUTION ET COMPETENCES EMERGENTES I.3. SECTEUR ETUDES & CONSEIL OPIIEC 25 Quai Panhard et Levassor 75013

Plus en détail

Système d'information agile pour les collectivités Collectif

Système d'information agile pour les collectivités Collectif Système d'information agile pour les collectivités Collectif Vision Les collectivités évoluent dans un monde en mouvement : regroupements, changements de compétences, de périmètres, réforme territoriale,

Plus en détail

ENTREPRISE COMMUNAUTAIRE DE CONSEIL EN MANAGEMENT ET TECHNOLOGIES. Ecosystème Haute Compétence. Croissance Durable de Demain

ENTREPRISE COMMUNAUTAIRE DE CONSEIL EN MANAGEMENT ET TECHNOLOGIES. Ecosystème Haute Compétence. Croissance Durable de Demain Ecosystème Haute Compétence Croissance Durable de Demain 3ème Révolution Industrielle ENTREPRISE COMMUNAUTAIRE DE CONSEIL EN MANAGEMENT ET TECHNOLOGIES Stratégie, Organisation, Logistique, Innovation Technologies,

Plus en détail

Avec une jeunesse confrontée à un taux de chômage qui avoisine les 20% et chaque

Avec une jeunesse confrontée à un taux de chômage qui avoisine les 20% et chaque PROFESSIONNALISATION, UN ENJEUX NATIONAL, UNE «PRIORITÉ» POUR LES CCI Avec une jeunesse confrontée à un taux de chômage qui avoisine les 20% et chaque année plus de 160 000 jeunes quittant le système scolaire

Plus en détail

Introduction : reconnaître et développer

Introduction : reconnaître et développer Introduction : reconnaître et développer l Économie sociale et solidaire Qu est-ce que l ESS? chiffres clés z 200000 structures z 2,4 milions de salariés z + 23 % d emplois créés depuis 10 ans Coopératives

Plus en détail

1. Présentation de l ADIE. 2. Approche e-sénegal. 3. Notre approche des formulaires 5. Conclusions

1. Présentation de l ADIE. 2. Approche e-sénegal. 3. Notre approche des formulaires 5. Conclusions 1. Présentation de l ADIE o Qu est ce que l ADIE? o Notre mission o Nos activités 2. Approche e-sénegal o o o Double Approche Approche e-gouvernement Approche e-citoyen 3. Notre approche des formulaires

Plus en détail

Résultats de l enquête Atlant-Kis. l innovation»

Résultats de l enquête Atlant-Kis. l innovation» Résultats de l enquête Atlant-Kis «Innovation et services à l innovation» Le diagnostic du projet Atlant Kis Méthodologie proposée par la Navarre, coordinateur du projet Adaptable aux contextes régionaux

Plus en détail

ECOLE SUPÉRIEURE DE COMMERCE

ECOLE SUPÉRIEURE DE COMMERCE ECOLE SUPÉRIEURE DE COMMERCE MASTERE et 3 CYCLE SPECIALISE EN ENTREPRENEURIAT SYLLABUS Année 2013/2014 Responsables : Olivier IGON Secrétaire : Zohra BA ( : (33) 05.61.29.48.80 Bâtiment Le Bosco Bureau

Plus en détail

APPEL A PROJETS du Conseil Régional de Lorraine «TECHNOLOGIES NUMERIQUES POUR LES NOUVEAUX USAGES DE L IMAGE»

APPEL A PROJETS du Conseil Régional de Lorraine «TECHNOLOGIES NUMERIQUES POUR LES NOUVEAUX USAGES DE L IMAGE» APPEL A PROJETS du Conseil Régional de Lorraine «TECHNOLOGIES NUMERIQUES POUR LES NOUVEAUX USAGES DE L IMAGE» INTRODUCTION Pourquoi un appel à projets «Technologies numériques pour les nouveaux usages

Plus en détail

Le bien vieillir & achat public d innovation : un duo d avenir

Le bien vieillir & achat public d innovation : un duo d avenir Le bien vieillir & achat public d innovation : un duo d avenir La Silver Valley et sa méthode d évaluation de l innovation Présenté par Benjamin Zimmer Avant propos : Silver Valley est un écosystème propice

Plus en détail

Très forte progression des concours en prêts et aides (+29%) et en fonds propres (+37%)

Très forte progression des concours en prêts et aides (+29%) et en fonds propres (+37%) COMMUNIQUE DE PRESSE 12 MARS 2015 BPIFRANCE BILAN 2014 FORTE CROISSANCE DE L ACTVITE : 14 MD DE FINANCEMENTS AU TOTAL VS 11 MD EN 2013 RENFORCEMENT DU FINANCEMENT DE L INNOVATION, DE LA TEE ET DE L EXPORT

Plus en détail

[LE BUSINESS PLAN] Chambre de Commerce et d industrie de Lyon. Novacité

[LE BUSINESS PLAN] Chambre de Commerce et d industrie de Lyon. Novacité Chambre de Commerce et d industrie de Lyon Novacité [LE BUSINESS PLAN] Le Centre Européen d'entreprise et d'innovation Novacité (CEEI Novacité) est une structure animée par la Chambre de Commerce et d'industrie

Plus en détail

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014 Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville Août 2014 2014, année de la nouvelle loi de programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail