Google : la recherche d'images par couleur. Le 200 millionième utilisateur ciblé de Facebook. Téorem, le futur mobile ultrasécurisé de Nicolas Sarkozy

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Google : la recherche d'images par couleur. Le 200 millionième utilisateur ciblé de Facebook. Téorem, le futur mobile ultrasécurisé de Nicolas Sarkozy"

Transcription

1 La Lettre Innovation, Nouveautés, Evènements, et Pratiques des TI N 09/ Avril 2009 La pensée de la semaine «Béni soit l'homme qui, n'ayant rien à dire, s'abstient d'en administrer la preuve en paroles!» Google : la recherche d'images par couleur George Eliot Un nouveau filtre de recherche est disponible pour Google. Il concerne la recherche d'images avec la possibilité de choisir la couleur dominante escomptée. Yahoo! a récemment apporté quelques améliorations à sa fonctionnalité de recherche d'images en lui donnant un jour plus convivial. Sans apporter du nouveau à l'interface utilisateur, Google fait de même pour sa propre fonctionnalité de recherche d'images. Un filtre supplémentaire disponible pour la version mondiale du moteur, soit pour la langue anglaise même si pour la recherche d'images cette spécificité est d'importance toute relative (une requête en français est aussi prise en compte). Un déploiement rapide à l'ensemble des versions localisées de Google est annoncé. Une fleur avec la couleur de son choix Le nouveau filtre proposé porte sur les couleurs. L'utilisateur peut ainsi décider d'effectuer une recherche d'images en spécifiant la couleur dominante qu'il désire. Un panel de seize couleurs est mis à disposition via un lien " All colors " disposé à droite des filtres usuels. Ce filtre vient compléter la liste des autres déjà proposés avec la taille de l'image, le type de contenu (portraits, photos, visages, images clipart...). Des préférences qui peuvent être affinées en passant par la fonctionnalité de recherche avancée. Le 200 millionième utilisateur ciblé de Facebook Le réseau social Facebook a enregistré cette semaine son 200 millionième membre dans le monde et l on estime qu il ne devrait pas tarder en France à atteindre les dix millions d utilisateurs. Grâce ou à cause de Facebook, les sites communautaires sont plus fréquemment consultés que les courriels, selon une étude Nielsen, et ils arrivent maintenant derrière les moteurs de recherche et les sites ou les portails. Facebook, et tous les sites sociaux sont-ils alors en passe de détrôner les médias à la façon d un Google avec ses fameux liens commerciaux? Eh bien, tout va en fait dépendre de la liberté dont bénéficiera Facebook en termes de commercialisation des profils et des données personnelles. Aux Etats-Unis, le débat commence à s amplifier autour de la question : est-ce que tu domines Facebook ou est-ce Facebook qui te domine? On se souvient que la firme américaine a dû récemment renoncer à la licence globale et perpétuelle qu elle voulait s octroyer sur tous les contenus autoproduits par les internautes. En Europe, elle va aussi devoir affronter les foudres de la commissaire européenne Meglena Kuneva qui s en est pris aux réseaux sociaux et aux moteurs de recherche qui violent les droits des consommateurs en terme de transparence, de contrôle et de risque. La commissaire menace de légiférer même si, pour l instant, Facebook assure ne vendre rien de plus en France que des données d âge, de sexe et de localisation géographique. Il n empêche que ce réseau représente en période de crise une sorte de graal pour tout annonceur. Car il permet de cibler ou même d hyper-cibler les consommateurs en fonction de leurs goûts affichés et de leurs affinités. Bruxelles pointe aussi une technique, cette fois, en vogue chez Google, AOL, MSN ou Yahoo, qui elle consiste à cibler non plus en fonction d un profilage personnel fourni par l internaute, comme sur Facebook, mais en fonction d un comportement de surf sur la toile. Les annonces qui arrivent à l internaute sont, et ça n a rien d un hasard, en étroite relation avec le type de sujets auxquels il s intéresse. Ce n est pas bien grave quand on s intéresse aux fleurs mais ça l est déjà un peu plus quand il s agit de jeux en ligne et que le joueur ne peut plus s en passer à force d être sollicité. Téorem, le futur mobile ultrasécurisé de Nicolas Sarkozy Thales lance la fabrication du Téorem, un téléphone sécurisé qui permettra aux états-majors militaires et aux ministères français de téléphoner en mode secret défense. Le groupe Thales vient de lancer la fabrication du Téorem, un portable sécurisé qui permettra aux états-majors militaires et aux cabinets ministériels français de téléphoner en mode «secret défense». «Cet appareil, qui permet d'échanger les plus grands secrets d'etat, est le futur portable de Nicolas Sarkozy», affirme Pierre-Jean Nicol, chargé du projet au sein du groupe spécialisé dans l'aérospatiale, la défense et les technologies de l'information. «A l'heure actuelle, seuls deux Etats au monde ont réussi à développer un tel produit : les Etats-Unis avec la firme General Dynamics, et la France avec Thales», a-t-il expliqué à Reuters. Quelque terminaux de ce téléphone cryptographique pour réseau étatique et militaire (Téorem), qui est fabriqué dans l'usine de Cholet (Maine-et-Loire), ont été commandés le 13 mars par le ministère de la Défense. Ils seront livrés en Le Téorem, dont le prix reste confidentiel, ne pourra pas être acheté par une entreprise privée ou un particulier. «Si un téléphone venait à être perdu par son utilisateur, l'appareil serait banni du réseau, pour éviter toute intrusion étrangère dans le système».

2 Le projet a mobilisé une centaine d'ingénieurs depuis deux ans. Il va permettre de maintenir une forte charge de travail sur l'usine de Cholet, spécialisée dans les télécoms, où travaillent 850 personnes. En juin 2007, le Secrétariat général de la défense nationale (SGDN) avait envoyé une «note de rappel» à l'ensemble des ministères pour les «mettre en garde contre les risques d'interception des communications» des actuels téléphones portables et assistants personnels. Cette mise en garde est «toujours en vigueur», a précisé vendredi à Reuters le SGDN, instance de coordination interministérielle en matière de sécurité et défense nationale. 'Entrepreneur' means little in France Start-up hopefuls find a friendlier business environment in the U.S. than in their homeland, which favors larger employers. An message with the provocative subject line, "Entrepreneurs: France's Newest Export," arrived at Fortune's offices one March evening at about 6:30 pm Eastern Time. "More and more U.S. technology companies are founded by French entrepreneurs," it read. France, of course, is well known for many of the finer things in life -- its cuisine, its wines, its culture -- but it is not notorious for its prowess in technological innovation. As it turns out, there are some 400 to 500 French companies operating in California's Silicon Valley, according to French trade groups, among them are Talend, a data integration company founded in France in 2005 which now has offices in Los Altos, Calif. (and the UK, Germany, Belgium) and boasts clients such as Yahoo!, Virgin Mobile, Honda, Sony and the United Nations. VirtualLogix, a French virtualization software start-up based in Silicon Valley, has received financing from Cisco Systems, Intel and Motorola. Qualys, another privately held company offering network security software as a service to companies such as ebay, Cisco and Hewlett Packard, was started by two French entrepreneurs and is now based in Redwood Shores, Calif. But international business experts suggest these success stories may be a result of -- despite the word's French origin -- unfriendly conditions for entrepreneurs. "Overall France has been much more friendly to big firms than it has been to start-ups," says Isabelle Lescent-Giles, an associate professor of international business at San José State University whose studies compare business cultures in Europe, U.S. and Asia. "Launching a start-up in France is like playing Russian roulette in some ways." Failure is not tolerated in French business culture as it is in the U.S, and both the legal and social consequences of bankruptcy are much more dire in France. The government dominates the economy, and the business elite is almost exclusively recruited from the elite schools, the Grandes écoles. When the rogue trader Jérôme Kerviel, for example, lost $7.2 billion in the stock market for one of France's Société Générale, last year, many local commentators seemed more puzzled by the fact that Kerviel -- who had not attended any of the elite schools -- had managed to make it to the trading floor in the first place, rather than by his ability to lose so much money without anyone noticing. All this has created a culture of steady careers in big firms rather than of risky innovation in start-ups. Indeed, some French entrepreneurs have moved to the U.S. in order to seek their fame and fortune in technology, including Eric Benhamou, a serial entrepreneur and an ex-ceo of Palm, and Jean-Louis Gassée, a one time president of computer products at Apple and the founder of Be Inc., the creator of Be operating system. The business world may see more entrepreneurs coming out of France in coming years, but only because the newest generation of young adults -- sometimes known as millennials or Generation Y -- in general tend to be more interested in start-ups and less keen to work in large institutions. The young French are no exception: They are much more international than the previous generations and are clearly more prone to starting their own companies. Another factor may help fuel French entrepreneurship: France traditionally produces a lot of engineers who excel in mathematics and graphics, two skill sets that play into some of the hottest areas in tech right now: gaming and algorithm-driven programming (think Google and other search engines). But some of the French companies making it in the Valley say they are only now reaping the efforts of years of hard work, aided, in part, by a close-knit network of French executives in the tech industry. Talend is one of the companies benefiting from such ties. In January it secured $12 million in its third round of investments, going against the economic tide. The round brought in more than just money -- one of the main investors was the global investment giant Balderton Capital, and one of its general partners, Frenchman Bernard Liautaud, joined Talend's board. The current economic downturn is of course challenging the French companies as well, even though the crisis has been slower to arrive in France. But the biggest advantage the French entrepreneurs might have vis-à-vis their American counterparts might be the lessons learned from their own culture. After all, if a start-up has managed to survive the French business culture, making it in the U.S. might not be so hard after all. PG&E signs deal for solar power from satellites In what is believed to be a world's first, PG&E is asking state regulators to let it hire a Southern California company to generate electricity from solar-powered satellites in space. "Emerging technologies like space solar face considerable hurdles," the utility acknowledged in a filing with the California Public Utilities Commission on Friday. However, it added, "PG&E believes that potential, significant benefits to its customers from a successful space solar installation outweigh the challenges associated with a new and unproven technology." "We believe this is the first of its kind," said PG&E spokesman Jonathan Marshall. Under the plan, which PG&E hopes to have approved by the end of October, the utility would hire Solaren of Manhattan Beach to oversee the project, which is expected to deliver 200 megawatts of power to California by as early as One megawatt of electricity generally is enough to power 750 to 1,000 homes. The idea would be to have satellites in stationary or so-called geosynchronous orbits over the Earth use solar cells to convert the sun's energy to electricity. The satellite then would transmit that power as radio frequency energy to antennas in Fresno County, which would convert the energy to electricity for the state's power grid. In its request to the PUC, the utility noted that satellites routinely convert solar power to radio frequency energy and send it earthbound in the form of communications. The idea of using the same method to generate electricity for Earth has been studied by the National Aeronautics and Space Administration, the Defense Department and other federal agencies for 40 years, it added. One advantage of generating power this way is that the satellites would be gathering the sun's energy constantly, except for brief periods of sun blockage during the spring and fall equinox, PG&E's filing said. But it noted that the project would require building satellites that are much bigger than the ones now used for communications, which it said could pose an engineering challenge.

3 The filing did not disclose the overall cost of PG&E's proposed contract with Solaren, and spokesman Marshall said that sort of detail generally is kept confidential. Marshall added that the cost of the power PG&E would buy through the satellite concept is comparable to what it purchases through other renewable energy contracts. Bull : faire du numérique un moteur de sortie de crise? Bull a lancé "NEXT >>", un programme pour aider les entreprises à "surmonter la crise tout en relevant les défis demain". "A ce jour, jamais une crise économique aussi violente n'a touché le monde. Face à un environnement marqué par l'incertitude et la volatilité, où les valeurs et les modèles économiques sont remis en question, les entreprises doivent aujourd'hui composer avec un présent difficile et un futur incertain", explique le Groupe. Vitesse, flexibilité et contrôle, mais aussi et surtout innovation s'imposent plus que jamais comme un vecteur essentiel de sortie de crise. Bull "entend jouer tout son rôle dans cette révolution". "La crise est structurelle et globalisée", déclare Didier Lamouche, PDG de Bull. "Pour s'en sortir par le hau t, soit les entreprises prennent la voie défensive de la réduction des coûts, soit elles choisissent l'audace et l'innovation. L'histoire a montré que les entreprises qui se replient en période de crise sont celles qui remontent la pente le plus lentement. Les enjeux de demain sont identifiés, de l'informatique verte à la simulation numérique. Nous disons aux entreprises: prenez ces sujets à bras-le-corps dès aujourd'hui. Bull est là pour aider les entreprises à grandir grâce à la crise, avec des solutions prêtes à l'emploi et au retour sur investissement rapide"... Avec son programme 7i, Bull a lancé des initiatives fortes pour répondre aux défis du monde ouvert. S'appuyant sur la capacité de conseil de Bull dans le domaine de la gestion de l'information (stockage et décisionnel), du calcul haute performance, de l'open Source, des technologies vertes et de l'infogérance, les services et solutions du programme NEXT >> sont conçus pour permettre aux entreprises de répondre aux enjeux immédiats de la crise - pilotage renforcé, réduction des coûts, renforcement de la compétitivité - tout en investissant dans l'avenir. Bull lancera dans les mois à venir de nouvelles offres et solutions pour répondre aux défis de la crise. "Les entreprises qui sortiront de la crise par le haut seront celles qui auront su profiter des ruptures. Pour réussir, elles doivent se préparer dès maintenant. Les leaders de demain seront ceux qui auront pris les premiers la mesure de ces enjeux", commente encore le Groupe. Linux : Moblin démarrera en seulement deux secondes moblin_demarrera_en_seulement_deux_secondes Les développeurs d Intel veulent créer un OS qui sera disponible presque immédiatement après la mise en route de la machine Lors du Linux Collaboration Summit, du 8 au 10 avril à San Francisco, Imad Sousou, directeur de l Open Source Technology Center d Intel, a dévoilé les plans de la future mouture de Moblin, une distribution Linux conçue pour les terminaux mobiles de petite taille. Intel espère réduire le temps de démarrage de cette distribution Linux à seulement deux secondes. Moblin pourrait alors facilement concurrencer les systèmes d exploitation conçus pour l électronique embarquée, ou les offres permettant d ajouter un OS alternatif ultraléger aux ordinateurs classiques (par exemple Splashtop). Notez que la version de test actuelle de Moblin 2 est d ores et déjà un des OS les plus rapides du marché à démarrer. Imad Sousou se veut prudent quant aux moyens à employer pour atteindre un tel objectif. Il ne souhaite pas céder aux sirènes de la 'parallélisation' à outrance des tâches. Il convient avant tout d optimiser l existant, plutôt que de d accélérer de façon mécanique un ensemble mal conçu à la base. Les ingénieurs d Intel espèrent donc fournir une vraie réponse au probléme du temps de démarrage. Rappelons que la compagnie a également décidé d ouvrir sa distribution. Placé sous la coupe de la fondation Linux, le projet Moblin ne sera plus limité aux seuls processeurs Intel Atom. Des adaptations seront possibles pour les puces d ARM ou de VIA Technologies. Cooliris privilégie l'image pour optimiser la recherche r Pour tirer profit de la richesse des contenus multimédias, Cooliris Wall crée une mosaïque de visuels puisés sur le web et dans le bureau : images, vidéos, jeux et réseaux sociaux... SearchMe affichait déjà les résultats de recherche sous forme de mosaïques d'images. Chaque icône représentant une miniature des sites web. Cooliris va plus loin : pour chaque recherche, son système, Cooliris Wall, extrait des clichés et des vidéos issus des médias sociaux populaires, comme YouTube ou Facebook, mais aussi des sites plus traditionnels. Fait intéressant : l'outil puise aussi dans le contenu de l'ordinateur de l'utilisateur, qui paramètre l'application. Il peut ensuite effectuer une recherche par mots clés. Les résultats s'affichent sous forme d'une mosaïque sur le bureau. L'internaute explore alors les contenus qui remontent sous forme de vignettes sur le mur. Exploiter le potentiel du multimédia Lorsqu'un visuel l'intéresse, il lui suffit de double-cliquer sur celui-ci, afin que celui-ci s'affiche en plein écran. L'un des objectifs est d'aider les utilisateurs à découvrir et à tirer profit de la surabondance de rich media sur le Web : chaque minute, plus de treize heures de vidéo sont ajoutées à YouTube, et chaque mois Facebook s'enrichit de plus de huit cent cinquante millions de photographies. "Avec Cooliris, nous permettons aux utilisateurs d'explorer visuellement le monde de l'information sur le Web", explique Austin Shoemaker, président de Cooliris. Une manne pour les publicitaires Les fournisseurs de contenus comme le New-York Times ou CNN, voient dans cet outil une possibilité d'augmenter leur vente de contenus payants, et d'accroître le trafic sur leur site. Selon l'entreprise Cooliris, les publicités tirent aussi parti cette application, avec un taux de clic 6 fois supérieur aux vidéos de publicité traditionnelles sur Internet. La dernière version de Cooliris est disponible pour les ordinateurs PC et Mac ainsi que Linux. L'utilisation de l'outil convient également aux situations nomades : Cooliris a développé une version pour iphone qui a déjà été téléchargée à plus de huit cent mille reprises. Les entreprises boudent Windows 7 à priori Crise économique, restrictions budgétaires, méfiance liée à la déception Vista : les décideurs IT ne semblent pas pressés d adopter le futur Windows 7. La plupart suivent ses évolutions avec intérêt mais ne prévoient pas de migration pour Pire pour Microsoft : les autres systèmes suscitent un intérêt croissant et la stratégie du grand saut vers Mac OS ou Linux est de moins en moins tabou. Windows 7 n est pas encore disponible que déjà son lancement apparaît comme difficile. Si les premiers retours, habilement orchestrés par Microsoft, sont plutôt flatteurs, il reste à convaincre les utilisateurs, notamment en entreprises. Et c est loin d être gagné si l on en croit l étude conduite par Dimensional Research pour le compte de Kace, spécialiste de la gestion de systèmes par appliances. Des décideurs échaudés par Vista Quelque 84 % des décideurs IT interrogés ne prévoient pas pour 2010 de migration vers Windows 7, dont le lancement est attendu à l'automne ou à la fin de l année La majorité affirme se méfier du futur opus de Microsoft après le précédent Vista, l un des plus gros échecs enregistrés par Microsoft sur son portefeuille OS. En clair, les problèmes de

4 compatibilité rencontrés par Vista ont été tellement nombreux que les utilisateurs doutent que tout ait été réglé dans Windows 7, souvent présenté comme une évolution certes positive de son décrié prédécesseur. Les autres motifs qui poussent les décideurs IT à la circonspection sont plus d'ordre pécuniaire. les responsables informatiques mettent en avant les restrictions budgétaires liées à la crise et également le coût d implémentation d une nouvelle version de l OS. Mais de nombreux utilisateurs se disent également très attachés à Windows XP. Le succès de celui que les administrateurs considèrent (à tort ou à raison) comme la version la plus stable et équilibrée jamais livrée de Windows a déjà largement affecté les ventes de Vista. Et pourrait bien pousser les entreprises à attendre le dernier moment pour basculer vers un nouvel environnement. Déjà, selon l étude de Dimensional Research, 83 % des entreprises interrogées et utilisant XP affirment ne plus du tout s intéresser à Vista et n envisager une migration qu en sautant cette génération de Windows. Windows mis en concurrence Si la reconquête prendra du temps, elle demeure possible pour Microsoft dans la mesure où 72 % des décideurs interrogés affirment ne pas être liés à XP pour l éternité et être tout de même intéressés par Windows % d entre eux ont d ailleurs téléchargé la version bêta. Mais le premier éditeur devra - une fois n'est pas coutume sur l'os - se soucier de la concurrence. La moitié des entreprises interrogées explique en effet vouloir profiter de la «fin» de l ère XP pour regarder les alternatives à Windows, notamment Mac OS et Linux. En juillet dernier avant que la crise ne prenne l ampleur qu on lui connaît elles n étaient que 10 %, dans une étude similaire, à se dire prêtes à sauter le pas. Stockage virtualisé : EMC change de paradigme Le fournisseur de solutions de stockage et d infrastructures lance une nouvelle architecture "pro virtualisation" (Virtual Matrix) et une première baie (Symmetrix V-Max). C'est l'une des annonces les plus importantes d'emc prévues cette année : le lancement de Symmetrix V-Max, la première baie de disque "High-End" (pour les grandes bases de données, les systèmes critiques...) issue de sa nouvelle architecture Virtual Matrix orientée virtualisation des centres de données. "Dans un système de stockage, les fonctions physiques sont bien séparées (gestion du cache, des disques, des données). Avec la nouvelle offre EMC, il n' y a plus de séparation. Une nouvelle matrice gère les nouvelles fonctions pour optimiser les flux de données", explique Hani Roumieh, en qualité de Senior Director Field Marketing pour la zone EMEA chez EMC. Du coup, le fournisseur américain de technologies et de solutions d infrastructures d information avance des "fonctions très innovantes" pour les centres de données informatiques dans un contexte de virtualisation. "Nous avons décidé de recourir à des composants standards de l'industrie fondés sur les technologies processeurs multi-cœurs d'intel", explique le représentant d'emc. Un réel mouvement de fond. Jusqu'ici, l'éditeur avait tendance à pousser ses technologies maison autour de Symmetrix (il avait notamment son propre OS). "Le fait qu'intel soit un partenaire privilégié d'emc va faciliter nos collaborations avec VMware et Cisco". Avec sa nouvelle architecture Virtual Matrix, EMC veut monter en puissance et s affranchir des limitations physiques des systèmes de stockage: "des centaines de milliers de Téraoctets de stockage, des dizaines de millions d entrées/sorties par seconde (IOPS), des centaines de milliers de serveurs virtuels VMware, le tout au sein d une infrastructure unique de stockage". "Nous allons commencer par l'entrée haut de game avec la gestion de dizaine de Pétaoctets en un seul système", poursuit Hani Roumieh. "Plus tard dans l'année, nous offrirons la possiblité de gérer plusieurs systèmes physiques à travers une seule matrice virtuelle et de consolider des données en termes de centaines de Po." Au centre du système Symmetrix V-Max figure le moteur qui repose sur l'intégration de multiples processeurs redondants quadri-cœurs 2,3 GHz d Intel. La nouvelle baie est dotée d une mémoire allant jusqu à 128 GB et propose jusqu à 16 connexions vers les serveurs et 16 canaux de connexion vers les disques. Selon EMC, le système Symmetrix V-Max offre des performances trois fois supérieures, une connectivité deux fois supérieure et une capacité trois fois plus importante que les systèmes actuels Symmetrix DMX-4. Dans le prolongement de la mise en orbite de Virtual Matrix, le fournisseur de solutions d'infrastructures propose également de nouveaux outils pour l administration automatisée du stockage et son provisionnement (EMC ControlCenter et Fully Automated Storage Tiering) mais aussi la migration des données (EMC Migration Suite). "Toutes ces technologies nous permettent de devancer nos principaux concurrents : IBM et Hitachi Data Systems", commente Hani Roumieh. EMC compte entre 200 et 300 clients grands comptes en France pour le volet data center (serveurs, réseaux, stockage...). Dans le cadre d'une phase pilote, une trentaine de systèmes V-Max ont été livrés à des clients exploitant des data centers, dont le propre centre de données de production d EMC. Un groupe français, dont le nom reste confidentiel en l'état actuel, a fait partie de ce processus de découverte technologique. Symmetrix V-Max est disponible dès maintenant. Jusqu'où peut-on pousser Symmetrix V-Max? Symmetrix V-Max est le premier modèle Symmetrix basé sur Virtual Matrix Architecture qui offre jusqu à 128 processeurs de 2,3 Ghz, jusqu à 1 To de mémoire globale, de multiples connectivités (Fibre Channel/FICON/Gigabit Ethernet/iSCSI), un support des disques (Flash/Fibre Channel/SATA de dernière génération), jusqu à 2400 disques supportés et "une capacité maximale et protégée de 2 Po". Microsoft annonce et détaille la 'vague' Office 14 vague office_14 Bonne nouvelle, Office 2010 sera disponible peu après la sortie de Windows 7 Jean-Christophe Pitié, directeur de la division Office chez Microsoft France, a dévoilé, ce 15 avril, le calendrier de sortie de la gamme Office 14. Cette dernière comprendra Office 2010, SharePoint 2010, Visio 2010, Project 2010 et Exchange 2010, le tout dans des versions 32 bits ou 64 bits. Premier point, toutes les applications d Office 2010 seront disponibles en mode web. Ainsi, des moutures de Word, Excel, PowerPoint et Access seront accessibles online. La technologie Silverlight sera largement mise à profit dans ces modules. Cette annonce s inscrit logiquement dans la stratégie «Software + Services» de la compagnie. L interopérabilité sera également très présente dans cette gamme : support de multiples navigateurs web, import/export en ODF, gestion du PDF, etc. Une mouture bêta publique d Exchange Server 2010 a été présentée aujourd hui. Elle est disponible sur le site TechNet. Ce produit sera livré en version définitive au cours du second semestre Des versions de test d Office, SharePoint, Visio et Project seront fournies en juillet (bêta 1) puis en fin d année (bêta 2). Les versions officielles seront lancées au milieu du premier semestre 2010, soit peu après la sortie de Windows 7. Les responsables de Microsoft France nous ont également dévoilé quelques-unes des nouveautés de la future mouture d Outlook Web Access. Filtrage évolué, tri par conversations, affichage de conseils, ce produit progresse dans le bon sens et se rapproche toujours plus des applications traditionnelles.

5 Exchange Outlook 2010 : exemples de nouveautés Le communiqué de Microsoft apporte des précisions sur quelques-unes des fonctionnalités qu'apportera le "couplage" entre Exchange 2010 et Outlook 2010: - "conseils de messagerie" (MailTips) : ils préviennent de certaines erreurs, comme le fait d'envoyer un courrier électronique à une liste de diffusion trop vaste, ou à des destinataires "externes" à l entreprise ou à des destinataires "absents" ; - prévisualisation des messages vocaux: on peut avoir une transcription écrite du message vocal directement dans Outlook ; - bouton "ignorer la conversation" : il permet de se retirer d un flux de courriers électroniques indésirables ; - affichage par conversation: fonction qui combine les courriers électroniques faisant partie d une même conversation (organisation anticipée de la boîte de réception);. - règles de réponse à un appel: cela permet de créer des règles personnalisées de routage d appels du type «Appuyez sur 1...» pour les messages vocaux Exchange; - mode d'utilisation ou mode opératoire unique" : on utilise Outlook sur un PC, un téléphone mobile ou un navigateur de la même manière, avec des améliorations dans Outlook Mobile et Outlook Web Access. Nimbus "réinternalise" l'informatique dans les nuages Les entreprises pourront enfin déployer en interne une infrastructure de cloud computing comparable à celles qui sont commercialisées par Amazon ou Google. Pour effectuer des calculs à large échelle, les universités et entreprises ont souvent recours à des solutions d'informatique en réseau, à des supercalculateurs, ou encore à des plates-formes de cloud computing comme l'ec2 d'amazon. L'Argonne National Laboratory veut ouvrir ces ressources de calcul dans les nuages au plus grand nombre : elle a mis au point une infrastructure dans laquelle les utilisateurs déploieront des machines virtuelles similaires aux solutions de cloud computing proposées par Amazon. Grand avantage du système, baptisé Nimbus : il est en open source. Cela le distingue de manière notable des autres offres de clusters virtuels, explique à L'Atelier Guillaume Plouin, directeur programme innovation chez SQLI. Possibilité de greffer le système sur Amazon " Ce système répond à un fantasme des grandes entreprises : internaliser leurs infrastructures de cloud computing ". Autre avantage : l'équipe de recherche a adapté Nimbus pour qu'il soit interopérable en termes de protocole avec EC2 afin de permettre aux utilisateurs de déplacer leurs machines virtuelles entre leur poste et Amazon. Résultat, " Nimbus offre la possibilité d'avoir une grille interne qu'on peut pousser sur Amazon en cas de surcharge occasionnelle". C'est-à-dire que pour réaliser des calculs qui dépassent les capacités de ce système virtuel, il est possible de le relier à la plate-forme EC2 Le système a été utilisé par le Brookhaven National Laboratory pour son programme d'expérimentation de physique nucléaire, Star. Le grid en danger? Le but était de réaliser des simulations à un moment où les autres ressources n'étaient pas disponibles. Le système a été capable d'exécuter les programmes d'un cluster de cent machines en quelques minutes. Selon ses concepteurs, il faut parfois attendre des mois avant d'obtenir la disponibilité de ces ressources en passant par des solutions de grid. Ce, si les machines utilisées ne font pas partie du programme d'expérimentation nucléaire. Pour Guillaume Plouin, ces conclusions ne signent cependant pas la fin de l'informatique en réseau. " Une telle offre ne remplace pas les systèmes de grid computing. Mais il y a de fortes chances qu'elle mette en danger les offres trop onéreuses ". La mémoire magnétique sécurise le stockage Utiliser un système de mémoire fondé sur l'énergie magnétique permettrait de résoudre le problème de la détérioration des disques durs. Avantages de cette technologie : sa vitesse d'exécution et son faible coût. Un système de stockage économique, sûr et rapide : c'est ce qu'ont réussi à développer deux équipes de chercheurs de l'université de Leeds du laboratoire de recherche IBM de Zurich. Chris Marrows, qui a participé au projet, explique : "le disque dur des ordinateurs est prédisposé à casser, car il se compose de parties en rotation, qui peuvent s'user". La méthode développée par les deux équipes consiste donc non pas à rendre le support mouvant. Mais à faire véhiculer directement les informations stockées à l'intérieur. Les risques de détérioration sont limités, l'outil en lui-même étant statique. Un courant d'informations magnétiques Pour ce faire, les chercheurs ont eu recours au magnétisme. Après avoir observé via un microscope spécial comment se comportaient les appareils magnétiques, ils ont réussi à provoquer un mouvement des informations, via un courant électrique. Jusqu'à maintenant, les disques durs se composaient de millions d'espaces où étaient stockées les données. Le disque tournait, jusqu'à ce que la tête de lecture trouve la bonne information. Dans le nouveau système de mémoire, ce temps de recherche n'existe plus : l'information remonte directement. Vers une commercialisation L'un des autres avantages de l'outil est son prix : estimé jusqu'à cent fois moins cher par bit que la mémoire flash. Un paramètre qui, selon Chris Marrows, participe au fait que "la mémoire magnétique est destinée à remplacer le disque dur. La prochaine étape pour les deux équipes de chercheurs : optimiser l'outil en utilisant les matériaux les plus adéquats, afin de créer des outils commercialisables. Cloud Computing : trop cher pour les grands comptes? Se basant sur les tarifs des services d'amazon, le cabinet américain assure qu adopter le Cloud Computing se traduit par un doublement des coûts pour les grands comptes. McKinsey recommande aux DSI de privilégier la virtualisation. Le Cloud Computing est présent depuis plusieurs mois ans les catalogues d'un très grand nombre de vendeurs de solutions informatiques. Lutte contre la complexité des systèmes d'information et réduction des coûts sont deux des arguments avancés pour encourager les entreprises à adopter ce modèle de délivrance de services IT. Mais Cloud Computing rime-t-il réellement avec économies? Le cabinet McKinsey & Company répond «non» au travers d'une étude intitulée «Clearing the Air on Cloud Computing». Pour McKinsey, migrer d'un datacenter vers un service Cloud externalisé (et donc faire appel à un prestataire) se traduirait par le doublement des coûts pour les grandes infrastructures. 366 dollars pour Amazon contre 150 pour un datacenter internalisé Pour étayer sa démonstration, le cabinet s'est appuyé sur la grille tarifaire des services de Cloud Computing d'amazon. Ainsi, le coût total des fonctions d'un centre de données revient à $366 par mois et par unité de calcul («unit of computing output») avec Amazon, contre $150 lorsque ces opérations sont internalisées. En matière de Capex (dépenses d'équipements), opter pour le Cloud Computing ne s'avère pas forcément la solution la plus économique. Posséder son propre matériel est économiquement plus intéressant que la location du fait des déductions fiscales pour dépréciation.

6 McKinsey tempère les conclusions de son étude en déclarant que le Cloud Computing peut en revanche être bénéfique pour les petites et moyennes entreprises, c'est-à-dire celles dont le chiffre d'affaires est inférieur à 500 millions de dollars. Et si «l'informatique dans le nuage» n'est à l'heure actuelle pas viable pour les grands comptes, c'est notamment parce que les prestataires ne sont pas en mesure d'apporter un taux de disponibilité suffisant (99,99%) et pratiquent des prix trop élevés. McKinsey estime que ces prix doivent baisser de 144% pour que le Cloud Computing soit une réelle opportunité. La virtualisation comme véritable opportunité économique Le cabinet américain recommande donc aux entreprises de se garder de céder à une mode pour se concentrer sur les technologies qui ont fait leurs preuves, et notamment la virtualisation. Selon McKinsey, le taux moyen d'utilisation des serveurs dans un centre de données est de 10%. Ce taux en étant porté à 35%, grâce à la virtualisation (plusieurs serveurs virtuels sur un même serveur physique), se traduirait par des économies importantes pour les entreprises avec un TCO (coût total de possession) pour l'infrastructure serveurs en baisse de plus de 50%. IBM ne partage pas la position de McKinsey sur le Cloud Computing, comme le rapporte Andrew Nusca sur ZDNet.com. Pour Big Blue, l'étude comporte un biais : elle prend comme postulat un grand compte externalisant l'ensemble de son datacenter. Un cas peu probable selon IBM pour qui l'approche des entreprises consiste plus en une combinaison de cloud publics et privés, plus intéressante.

Comment IBM Connections peut enrichir l'expérience des utilisateurs de technologies Microsoft

Comment IBM Connections peut enrichir l'expérience des utilisateurs de technologies Microsoft Comment IBM Connections peut enrichir l'expérience des utilisateurs de technologies Microsoft Transformer MS Sharepoint avec IBM Connections pour construire une véritable solution collaborative Le Social

Plus en détail

Publication. Aperçu rapide Ce que vous apporte Microsoft Project 2013

Publication. Aperçu rapide Ce que vous apporte Microsoft Project 2013 Aperçu rapide Ce que vous apporte Microsoft Project 2013 Avec la nouvelle version 2013, Microsoft achève l'intégration complète de MS Project à SharePoint Server et met une nouvelle infrastructure à disposition.

Plus en détail

Cloud Computing: de la technologie à l usage final. Patrick CRASSON Oracle Thomas RULMONT WDC/CloudSphere Thibault van der Auwermeulen Expopolis

Cloud Computing: de la technologie à l usage final. Patrick CRASSON Oracle Thomas RULMONT WDC/CloudSphere Thibault van der Auwermeulen Expopolis Cloud Computing: de la technologie à l usage final Patrick CRASSON Oracle Thomas RULMONT WDC/CloudSphere Thibault van der Auwermeulen Expopolis ADOPTION DU CLOUD COMPUTING Craintes, moteurs, attentes et

Plus en détail

KASPERSKY SECURITY FOR BUSINESS

KASPERSKY SECURITY FOR BUSINESS KASPERSKY SECURITY FOR BUSINESS IDENTIFIER. CONTRÔLER. PROTÉGER. Guide de migration RENOUVELLEMENTS ET MISES À NIVEAU DES LICENCES : Guide de migration PRÉSENTATION DE LA NOUVELLE GAMME ENDPOINT SECURITY

Plus en détail

Séminaire Partenaires Esri France 6 et 7 juin 2012 Paris. ArcGIS et le Cloud. Gaëtan LAVENU

Séminaire Partenaires Esri France 6 et 7 juin 2012 Paris. ArcGIS et le Cloud. Gaëtan LAVENU Séminaire Partenaires Esri France 6 et 7 juin 2012 Paris ArcGIS et le Cloud Gaëtan LAVENU Agenda Qu'attendent nos clients du Cloud Computing? Les solutions de Cloud ArcGIS dans le Cloud Quelles attendent

Plus en détail

C est quoi, Facebook?

C est quoi, Facebook? C est quoi, Facebook? aujourd hui l un des sites Internet les plus visités au monde. Si tu as plus de 13 ans, tu fais peut-être partie des 750 millions de personnes dans le monde qui ont une page Facebook?

Plus en détail

Comment Cisco IT virtualise les serveurs d'application du centre informatique

Comment Cisco IT virtualise les serveurs d'application du centre informatique Comment Cisco IT virtualise les serveurs d'application du centre informatique La virtualisation des serveurs entraine une importante réduction des coûts, une baisse de la demande en ressources du centre

Plus en détail

Stress and Difficulties at School / College

Stress and Difficulties at School / College Stress and Difficulties at School / College This article will deal with the pressures and problems that students face at school and college. It will also discuss the opposite - the positive aspects of

Plus en détail

Telecharger gratuitement convertisseur de fichier word en pdf

Telecharger gratuitement convertisseur de fichier word en pdf Telecharger gratuitement convertisseur de fichier word en pdf Cliquez sur le bouton pour tlcharger le convertisseur PDF en Word. online pour convertir des fichiers PDF en fichiers Word ditables (gratuit,

Plus en détail

Frequently Asked Questions

Frequently Asked Questions GS1 Canada-1WorldSync Partnership Frequently Asked Questions 1. What is the nature of the GS1 Canada-1WorldSync partnership? GS1 Canada has entered into a partnership agreement with 1WorldSync for the

Plus en détail

The space to start! Managed by

The space to start! Managed by The space to start! Managed by ESA Business Incubation Centers (ESA BICs) : un programme de soutien à la création d entreprises L Agence Spatiale Européenne (ESA) dispose d un programme de transfert de

Plus en détail

L année du Cloud : De plus en plus d entreprises choisissent le Cloud

L année du Cloud : De plus en plus d entreprises choisissent le Cloud Information aux medias Saint-Denis, France, 17 janvier 2013 L année du Cloud : De plus en plus d entreprises choisissent le Cloud Des revenus liés au Cloud estimés à près d un milliard d euros d ici 2015

Plus en détail

Networking Solutions. Worldwide VSAT Maintenance VSAT dans le Monde Entretien. Satellite Communications Les Communications par Satellite

Networking Solutions. Worldwide VSAT Maintenance VSAT dans le Monde Entretien. Satellite Communications Les Communications par Satellite www.dcs-eg.com DCS TELECOM SAE is an Egyptian based Information Technology System Integrator company specializes in tailored solutions and integrated advanced systems, while also excelling at consulting

Plus en détail

Read Me First: Guide to Sun HPC ClusterTools 3.1 Documentation

Read Me First: Guide to Sun HPC ClusterTools 3.1 Documentation Read Me First: Guide to Sun HPC ClusterTools 3.1 Documentation Sun Microsystems, Inc. 901 San Antonio Road Palo Alto, CA 94303-4900 USA 650 960-1300 Fax 650 969-9131 Part No. 806-3729-10 March 2000, Revision

Plus en détail

Stratégie d externalisation des services pour les établissements

Stratégie d externalisation des services pour les établissements Stratégie d externalisation des services pour les établissements Journées CUME Mardi 19 Janvier 2010 Microsoft France Bernard Ourghanlian Gwenaël Fourre Olivier Le Hir 1 Agenda Vision Software + Services

Plus en détail

lundi 3 août 2009 Choose your language What is Document Connection for Mac? Communautés Numériques L informatique à la portée du Grand Public

lundi 3 août 2009 Choose your language What is Document Connection for Mac? Communautés Numériques L informatique à la portée du Grand Public Communautés Numériques L informatique à la portée du Grand Public Initiation et perfectionnement à l utilisation de la micro-informatique Microsoft Document Connection pour Mac. Microsoft Document Connection

Plus en détail

Application Form/ Formulaire de demande

Application Form/ Formulaire de demande Application Form/ Formulaire de demande Ecosystem Approaches to Health: Summer Workshop and Field school Approches écosystémiques de la santé: Atelier intensif et stage d été Please submit your application

Plus en détail

Qu est-ce que le «cloud computing»?

Qu est-ce que le «cloud computing»? Qu est-ce que le «cloud computing»? Par Morand Studer eleven Octobre 2011 Qu est-ce que le «cloud computing»? - Morand Studer eleven Octobre 2011 www.eleven.fr 1 Aujourd hui, la démocratisation de l informatique

Plus en détail

VMware : De la Virtualisation. au Cloud Computing

VMware : De la Virtualisation. au Cloud Computing VMware : De la Virtualisation. au Cloud Computing Tunis, le 12 Décembre 2012 Jamal Belhachemi BDM South EMEA 2010 VMware, Inc. Tous droits réservés. 2010 #1 dans les priorités des Directeurs Informatiques

Plus en détail

RAPID 3.34 - Prenez le contrôle sur vos données

RAPID 3.34 - Prenez le contrôle sur vos données RAPID 3.34 - Prenez le contrôle sur vos données Parmi les fonctions les plus demandées par nos utilisateurs, la navigation au clavier et la possibilité de disposer de champs supplémentaires arrivent aux

Plus en détail

L état de la virtualisation

L état de la virtualisation L état de la virtualisation Par : Marc Balardelle Atelier 313 Plan de la présentation Les hyperviseurs Les faits saillants de VMWorld 2008 L'architecture de services L'état du bureau virtuel Les hyperviseurs

Plus en détail

A partir de ces différents matériels, l administrateur a déterminé huit configurations différentes. Il vous demande de les compléter.

A partir de ces différents matériels, l administrateur a déterminé huit configurations différentes. Il vous demande de les compléter. Exonet - Ressources mutualisées en réseau Description du thème Propriétés Intitulé long Formation concernée Présentation Modules Activités Compétences ; Savoir-faire Description Ressources mutualisées

Plus en détail

..seulement 5% des serveurs x86 sont virtualisés!

..seulement 5% des serveurs x86 sont virtualisés! Sans virtualisation Avec virtualisation Structure de l offre Microsoft Applications virtuelles Dépendance entre applications et OS Interfaces utilisateur liées aux process Dépendance entre OS et matériels

Plus en détail

Etude des outils du Cloud Computing

Etude des outils du Cloud Computing Etude des outils du Cloud Computing Sommaire : Présentation générale.. 2 Contexte... 2 Définitions. 2 Avantage.. 2 Inconvénients. 3 Types d offres de service Cloud.. 3 Comparaison des services Cloud 4

Plus en détail

www.machpro.fr : Machines Production a créé dès 1995, le site internet

www.machpro.fr : Machines Production a créé dès 1995, le site internet www.machpro.fr : www.machpro.fr Machines Production a créé dès 1995, le site internet www.machpro.fr destiné à fournir aux lecteurs de la revue et aux mécanautes un complément d'information utile et régulièrement

Plus en détail

Forthcoming Database

Forthcoming Database DISS.ETH NO. 15802 Forthcoming Database A Framework Approach for Data Visualization Applications A dissertation submitted to the SWISS FEDERAL INSTITUTE OF TECHNOLOGY ZURICH for the degree of Doctor of

Plus en détail

Instructions Mozilla Thunderbird Page 1

Instructions Mozilla Thunderbird Page 1 Instructions Mozilla Thunderbird Page 1 Instructions Mozilla Thunderbird Ce manuel est écrit pour les utilisateurs qui font déjà configurer un compte de courrier électronique dans Mozilla Thunderbird et

Plus en détail

Stéphane Lefebvre. CAE s Chief Financial Officer. CAE announces Government of Canada participation in Project Innovate.

Stéphane Lefebvre. CAE s Chief Financial Officer. CAE announces Government of Canada participation in Project Innovate. Stéphane Lefebvre CAE s Chief Financial Officer CAE announces Government of Canada participation in Project Innovate Montreal, Canada, February 27, 2014 Monsieur le ministre Lebel, Mesdames et messieurs,

Plus en détail

sécurisation des systèmes d information BE READY FOR WHAT S NEXT. Kaspersky Open Space Security

sécurisation des systèmes d information BE READY FOR WHAT S NEXT. Kaspersky Open Space Security sécurisation des systèmes d information BE READY FOR WHAT S NEXT. Kaspersky Open Space Security Le Saviez-vous? La Cybercriminalité génère plus d argent que le trafic de drogue* La progression des malwares

Plus en détail

Le Cloud computing : qu est-ce que c est? Veille du lendemain Médiathèque de Roanne Avril 2011

Le Cloud computing : qu est-ce que c est? Veille du lendemain Médiathèque de Roanne Avril 2011 Le Cloud computing : qu est-ce que c est? 1 Définition : C'est la dématérialisation des données et des applications de l'ordinateur, sur Internet. Sans le savoir, vous utilisez déjà ce type de service

Plus en détail

Cycle Innovation & Connaissance 12 petit déjeuner Mardi 15 mai 2012. Cloud Computing & Green IT : nuages ou éclaircies?

Cycle Innovation & Connaissance 12 petit déjeuner Mardi 15 mai 2012. Cloud Computing & Green IT : nuages ou éclaircies? Cycle Innovation & Connaissance 12 petit déjeuner Mardi 15 mai 2012 Cloud Computing & Green IT : nuages ou éclaircies? Jean-Claude TAGGER, professeur SKEMA Business School AGENDA Le Cloud : Quelques définitions

Plus en détail

Comprendre l impact de l utilisation des réseaux sociaux en entreprise SYNTHESE DES RESULTATS : EUROPE ET FRANCE

Comprendre l impact de l utilisation des réseaux sociaux en entreprise SYNTHESE DES RESULTATS : EUROPE ET FRANCE Comprendre l impact de l utilisation des réseaux sociaux en entreprise SYNTHESE DES RESULTATS : EUROPE ET FRANCE 1 Objectifs de l étude Comprendre l impact des réseaux sociaux externes ( Facebook, LinkedIn,

Plus en détail

LES APPROCHES CONCRÈTES POUR LE DÉPLOIEMENT D INFRASTRUCTURES CLOUD AVEC HDS & VMWARE

LES APPROCHES CONCRÈTES POUR LE DÉPLOIEMENT D INFRASTRUCTURES CLOUD AVEC HDS & VMWARE LES APPROCHES CONCRÈTES POUR LE DÉPLOIEMENT D INFRASTRUCTURES CLOUD AVEC HDS & VMWARE Sylvain SIOU VMware Laurent DELAISSE Hitachi Data Systems 1 Hitachi Data Systems Corporation 2012. All Rights Reserved

Plus en détail

SQL Server Installation Center et SQL Server Management Studio

SQL Server Installation Center et SQL Server Management Studio SQL Server Installation Center et SQL Server Management Studio Version 1.0 Grégory CASANOVA 2 SQL Server Installation Center et SQL Server Management Studio [03/07/09] Sommaire 1 Installation de SQL Server

Plus en détail

L état du stockage, avoir plusieurs cordes à son arc

L état du stockage, avoir plusieurs cordes à son arc L état du stockage, avoir plusieurs cordes à son arc Par : Marc Balardelle Société Avertissements Cette présentation contient du matériel inapproprié pour un auditoire avec de hauts standards de consommation

Plus en détail

Once the installation is complete, you can delete the temporary Zip files..

Once the installation is complete, you can delete the temporary Zip files.. Sommaire Installation... 2 After the download... 2 From a CD... 2 Access codes... 2 DirectX Compatibility... 2 Using the program... 2 Structure... 4 Lier une structure à une autre... 4 Personnaliser une

Plus en détail

Les clusters Linux. 4 août 2004 Benoît des Ligneris, Ph. D. benoit.des.ligneris@revolutionlinux.com. white-paper-cluster_fr.sxw, Version 74 Page 1

Les clusters Linux. 4 août 2004 Benoît des Ligneris, Ph. D. benoit.des.ligneris@revolutionlinux.com. white-paper-cluster_fr.sxw, Version 74 Page 1 Les clusters Linux 4 août 2004 Benoît des Ligneris, Ph. D. benoit.des.ligneris@revolutionlinux.com white-paper-cluster_fr.sxw, Version 74 Page 1 Table des matières Introduction....2 Haute performance (High

Plus en détail

Nouveautés printemps 2013

Nouveautés printemps 2013 » English Se désinscrire de la liste Nouveautés printemps 2013 19 mars 2013 Dans ce Flash Info, vous trouverez une description des nouveautés et mises à jour des produits La Capitale pour le printemps

Plus en détail

SEMINAIRE SAS VISUAL ANALYTICS LAUSANNE, MARCH 18 : JÉRÔME BERTHIER VALERIE AMEEL

SEMINAIRE SAS VISUAL ANALYTICS LAUSANNE, MARCH 18 : JÉRÔME BERTHIER VALERIE AMEEL SEMINAIRE SAS VISUAL ANALYTICS LAUSANNE, MARCH 18 : JÉRÔME BERTHIER VALERIE AMEEL AGENDA 14:15-14:30 Bienvenue & Introduction Jérôme Berthier et Manuel Fucinos 14:30-14:45 Le concept de la Data Viz et

Plus en détail

Le passé composé. C'est le passé! Tout ça c'est du passé! That's the past! All that's in the past!

Le passé composé. C'est le passé! Tout ça c'est du passé! That's the past! All that's in the past! > Le passé composé le passé composé C'est le passé! Tout ça c'est du passé! That's the past! All that's in the past! «Je suis vieux maintenant, et ma femme est vieille aussi. Nous n'avons pas eu d'enfants.

Plus en détail

Formation en conduite et gestion de projets. Renforcer les capacités des syndicats en Europe

Formation en conduite et gestion de projets. Renforcer les capacités des syndicats en Europe Formation en conduite et gestion de projets Renforcer les capacités des syndicats en Europe Pourquoi la gestion de projets? Le département Formation de l Institut syndical européen (ETUI, European Trade

Plus en détail

Le Cloud Computing et le SI : Offre et différentiateurs Microsoft

Le Cloud Computing et le SI : Offre et différentiateurs Microsoft Le Cloud Computing désigne ces giga-ressources matérielles et logicielles situées «dans les nuages» dans le sens où elles sont accessibles via Internet. Alors pourquoi recourir à ces centres serveurs en

Plus en détail

RULE 5 - SERVICE OF DOCUMENTS RÈGLE 5 SIGNIFICATION DE DOCUMENTS. Rule 5 / Règle 5

RULE 5 - SERVICE OF DOCUMENTS RÈGLE 5 SIGNIFICATION DE DOCUMENTS. Rule 5 / Règle 5 RULE 5 - SERVICE OF DOCUMENTS General Rules for Manner of Service Notices of Application and Other Documents 5.01 (1) A notice of application or other document may be served personally, or by an alternative

Plus en détail

Cycle Innovation & Connaissance 12 petit déjeuner Mardi 15 mai 2012. Cloud Computing & Green IT : nuages ou éclaircies?

Cycle Innovation & Connaissance 12 petit déjeuner Mardi 15 mai 2012. Cloud Computing & Green IT : nuages ou éclaircies? Cycle Innovation & Connaissance 12 petit déjeuner Mardi 15 mai 2012 Cloud Computing & Green IT : nuages ou éclaircies? Christophe CORNE, CEO de Systancia et dotgreen Marchés, technologies Une promesse

Plus en détail

Utiliser une WebCam. Micro-ordinateurs, informations, idées, trucs et astuces

Utiliser une WebCam. Micro-ordinateurs, informations, idées, trucs et astuces Micro-ordinateurs, informations, idées, trucs et astuces Utiliser une WebCam Auteur : François CHAUSSON Date : 8 février 2008 Référence : utiliser une WebCam.doc Préambule Voici quelques informations utiles

Plus en détail

Quick Start Guide This guide is intended to get you started with Rational ClearCase or Rational ClearCase MultiSite.

Quick Start Guide This guide is intended to get you started with Rational ClearCase or Rational ClearCase MultiSite. Rational ClearCase or ClearCase MultiSite Version 7.0.1 Quick Start Guide This guide is intended to get you started with Rational ClearCase or Rational ClearCase MultiSite. Product Overview IBM Rational

Plus en détail

Systèmes Répartis. Pr. Slimane Bah, ing. PhD. Ecole Mohammadia d Ingénieurs. G. Informatique. Semaine 24.2. Slimane.bah@emi.ac.ma

Systèmes Répartis. Pr. Slimane Bah, ing. PhD. Ecole Mohammadia d Ingénieurs. G. Informatique. Semaine 24.2. Slimane.bah@emi.ac.ma Ecole Mohammadia d Ingénieurs Systèmes Répartis Pr. Slimane Bah, ing. PhD G. Informatique Semaine 24.2 1 Semestre 4 : Fev. 2015 Grid : exemple SETI@home 2 Semestre 4 : Fev. 2015 Grid : exemple SETI@home

Plus en détail

Small Businesses support Senator Ringuette s bill to limit credit card acceptance fees

Small Businesses support Senator Ringuette s bill to limit credit card acceptance fees For Immediate Release October 10, 2014 Small Businesses support Senator Ringuette s bill to limit credit card acceptance fees The Senate Standing Committee on Banking, Trade, and Commerce resumed hearings

Plus en détail

Mathieu Rivoalen. Etude d'approfondissement des réseaux RICM 5 Option Réseaux

Mathieu Rivoalen. Etude d'approfondissement des réseaux RICM 5 Option Réseaux Jonathan Faure Mathieu Rivoalen Jean-François Knoepfli Cloud computing ou comment avoir "la tête dans les nuages" Etude d'approfondissement des réseaux RICM 5 Option Réseaux Sommaire Introduction au Cloud

Plus en détail

Compliance Sheet. Super Range 71. Product Description

Compliance Sheet. Super Range 71. Product Description Super Range 71 Model SR71-15 SR71-A SR71-C SR71-E SR71-X SR71-USB Product Description 802.11a/n, Mini PCI, 2x2 MIMO 802.11a/b/g/n, Mini PCI, 3x3 MIMO 802.11a/b/g/n, CardBus, 2x2 MIMO 802.11a/b/g/n, PCI

Plus en détail

Cloud Computing : Généralités & Concepts de base

Cloud Computing : Généralités & Concepts de base Cloud Computing : Généralités & Concepts de base Les 24èmes journées de l UR-SETIT 22 Février 2015 Cette oeuvre, création, site ou texte est sous licence Creative Commons Attribution - Pas d Utilisation

Plus en détail

sécurisation des systèmes d information BE READY FOR WHAT S NEXT. Kaspersky Open Space Security

sécurisation des systèmes d information BE READY FOR WHAT S NEXT. Kaspersky Open Space Security sécurisation des systèmes d information BE READY FOR WHAT S NEXT. Kaspersky Open Space Security Le Saviez-vous? La Cybercriminalité génère plus d argent que le trafic de drogue* La progression des malwares

Plus en détail

Culture numérique Cloud computing

Culture numérique Cloud computing Culture numérique Cloud computing Hervé Le Crosnier Université de Caen Basse-Normandie herve.lecrosnier@unicaen.fr Processus John McCarthy «computation may someday be organized as a public utility.» Transformations

Plus en détail

Cloud Computing : forces et faiblesses

Cloud Computing : forces et faiblesses Chapitre 7 Cloud Computing : forces et faiblesses 1. Présentation Cloud Computing : forces et faiblesses Le monde informatique a connu une véritable révolution ces dernières années avec l'apparition d'un

Plus en détail

SOMMAIRE. Présentation Page 1-2. Prestations.. Page 3-4-5-6. Tarifs.Page 7. Contact Page 8

SOMMAIRE. Présentation Page 1-2. Prestations.. Page 3-4-5-6. Tarifs.Page 7. Contact Page 8 SOMMAIRE Présentation Page 1-2 Prestations.. Page 3-4-5-6 Tarifs.Page 7 Contact Page 8 PRESENTATION Répar Ordi est une société de dépannage et de maintenance informatique qui apporte des services sur mesure

Plus en détail

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships A project under the Intelligent Energy Europe programme Contract Number: IEE/10/130 Deliverable Reference: W.P.2.1.3

Plus en détail

Vision Infonuagique VMware

Vision Infonuagique VMware Vision Infonuagique VMware Brent McCoubrey spécialiste pré-ventes VMware Québec brentm@vmware.com 2010 VMware, Inc. Tous droits réservés. Objectif de VMware Accélérer l informatique pour accélérer votre

Plus en détail

Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud

Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud Sommaire Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Comment définir

Plus en détail

TRANSFORM IT + BUSINESS + YOURSELF

TRANSFORM IT + BUSINESS + YOURSELF TRANSFORM IT + BUSINESS + YOURSELF Copyright 2012 EMC Corporation. All rights reserved. 2 Vos environnements SAP sont complexes et couteux : pensez «replatforming» TRANSFORM IT+ BUSINESS + YOURSELF Alexandre

Plus en détail

English version ***La version française suit***

English version ***La version française suit*** 1 of 5 4/26/2013 4:26 PM Subject: CRA/ARC- Reminder - Tuesday, April 30, 2013 is the deadline to file your 2012 income tax and benefit return and pay any / Rappel - Vous avez jusqu'au 30 avril 2013 pour

Plus en détail

Fonctions. Solution professionnelle pour le stockage de données, la synchronisation multi- plateformes et la collaboration

Fonctions. Solution professionnelle pour le stockage de données, la synchronisation multi- plateformes et la collaboration Fonctions Synchronisation dynamique des fichiers : mise à jour automatique des documents sur tous les équipements Partage et collaboration : partage simple des fichiers entre employés, clients et partenaires

Plus en détail

Architecture client riche Evolution ou révolution? Thomas Coustenoble IBM Lotus Market Manager

Architecture client riche Evolution ou révolution? Thomas Coustenoble IBM Lotus Market Manager Architecture client riche Evolution ou révolution? Thomas Coustenoble IBM Lotus Market Manager IBM Workplace : permettre aux personnes de communiquer, de partager l information, quel que soit le terminal

Plus en détail

Chrome for Work. CRESTEL - 4 décembre 2014

Chrome for Work. CRESTEL - 4 décembre 2014 Chrome for Work CRESTEL - 4 décembre 2014 Connect Visualize Build Find Access 10 applications Web 3 appareils moyenne par employé Source : Forrester & Cisco. Accès sécurisé aux outils et aux données de

Plus en détail

SCHOLARSHIP ANSTO FRENCH EMBASSY (SAFE) PROGRAM 2015-2 APPLICATION FORM

SCHOLARSHIP ANSTO FRENCH EMBASSY (SAFE) PROGRAM 2015-2 APPLICATION FORM SCHOLARSHIP ANSTO FRENCH EMBASSY (SAFE) PROGRAM 2015-2 APPLICATION FORM APPLICATION FORM / FORMULAIRE DE CANDIDATURE Note: If there is insufficient space to answer a question, please attach additional

Plus en détail

Séminaire Partenaires Esri France 7-8 juin 2011 - Paris Cloud Computing Stratégie Esri

Séminaire Partenaires Esri France 7-8 juin 2011 - Paris Cloud Computing Stratégie Esri Séminaire Partenaires Esri France 7-8 juin 2011 - Paris Cloud Computing Stratégie Esri Gaëtan LAVENU Plan de la présentation Evolution des architectures SIG Qu'est ce que le Cloud Computing? ArcGIS et

Plus en détail

Phone Manager Soutien de l'application OCTOBER 2014 DOCUMENT RELEASE 4.1 SOUTIEN DE L'APPLICATION

Phone Manager Soutien de l'application OCTOBER 2014 DOCUMENT RELEASE 4.1 SOUTIEN DE L'APPLICATION Phone Manager Soutien de l'application OCTOBER 2014 DOCUMENT RELEASE 4.1 SOUTIEN DE L'APPLICATION Microsoft Outlook NOTICE The information contained in this document is believed to be accurate in all respects

Plus en détail

Stratégie IT : au cœur des enjeux de l entreprise

Stratégie IT : au cœur des enjeux de l entreprise Stratégie IT : au cœur des enjeux de l entreprise Business Continuity Convention Tunis 27 Novembre 2012 Sommaire Sections 1 Ernst & Young : Qui sommes-nous? 2 Stratégie IT : au cœur des enjeux de l entreprise

Plus en détail

IGEL : Le «cloud sourcing», un nouveau marché pour les clients légers

IGEL : Le «cloud sourcing», un nouveau marché pour les clients légers Communiqué de presse IGEL : Le «cloud sourcing», un nouveau marché pour les clients légers IGEL considère que le cloud computing est l élément central d une nouvelle vague d externalisation dont les petites

Plus en détail

Veritas Storage Foundation par Symantec

Veritas Storage Foundation par Symantec Veritas Storage Foundation par Symantec Gestion en ligne de ressources de stockage hétérogènes Veritas Storage Foundation offre une solution complète pour la gestion en ligne de ressources de stockage

Plus en détail

201O - 2020 : la décennie Cloud Révolutions technologiques Evolutions des usages Potentiels & impacts. Paris, octobre 2010 - Revevol -

201O - 2020 : la décennie Cloud Révolutions technologiques Evolutions des usages Potentiels & impacts. Paris, octobre 2010 - Revevol - 201O - 2020 : la décennie Cloud Révolutions technologiques Evolutions des usages Potentiels & impacts Paris, octobre 2010 - Revevol - Plan 1 - Cloud Computing - concepts 2 - La revanche des infrastructures

Plus en détail

Installation de Windows Serveur 2008

Installation de Windows Serveur 2008 Présentation Windows serveur 2008 et Vista ont une partie de code commun. Le noyau de serveur 2008 est une amélioration du noyau de Vista. Ce noyau propose nouvelles fonctionnalités au niveau réseau et

Plus en détail

Présentation par François Keller Fondateur et président de l Institut suisse de brainworking et M. Enga Luye, CEO Belair Biotech

Présentation par François Keller Fondateur et président de l Institut suisse de brainworking et M. Enga Luye, CEO Belair Biotech Présentation par François Keller Fondateur et président de l Institut suisse de brainworking et M. Enga Luye, CEO Belair Biotech Le dispositif L Institut suisse de brainworking (ISB) est une association

Plus en détail

Estimated SMB instances 1-499 PC (Physical and Virtual) 125,000 Total instances: SMB 1-24 PC. 392,000 Total instances: SMB 25-499 PC

Estimated SMB instances 1-499 PC (Physical and Virtual) 125,000 Total instances: SMB 1-24 PC. 392,000 Total instances: SMB 25-499 PC 35 zettabytes Geography: France 832,000 Estimated Windows Server 2003 instances (Physical and Virtual) 10% 3% 40% 47% 342,000 Physical instances 490,000 Virtual instances 1 sur 6 SQL Server 2005 refonte

Plus en détail

Tammy: Something exceptional happened today. I met somebody legendary. Tex: Qui as-tu rencontré? Tex: Who did you meet?

Tammy: Something exceptional happened today. I met somebody legendary. Tex: Qui as-tu rencontré? Tex: Who did you meet? page: pro10 1. quelqu'un, quelque chose 2. chacun vs. aucun 3. more indefinite pronouns A pronoun replaces a noun which has been mentioned or is obvious from context. An indefinite pronoun refers to people

Plus en détail

Fiche technique: Sécurité des terminaux Symantec Endpoint Protection La nouvelle technologie antivirus de Symantec

Fiche technique: Sécurité des terminaux Symantec Endpoint Protection La nouvelle technologie antivirus de Symantec La nouvelle technologie antivirus de Symantec Présentation Protection avancée contre les menaces. Symantec Endpoint Protection associe Symantec AntiVirus à la prévention avancée des menaces pour fournir

Plus en détail

Mode dʼemploi User guide

Mode dʼemploi User guide Mode dʼemploi User guide Urban Connexion Kit for Microsoft Surface Référence Urban Factory ICR32UF Introduction: Vous venez d acheter un kit de connexion Urban Factory pour Microsoft Surface, et nous vous

Plus en détail

infrastructures réseaux

infrastructures réseaux Modernisation des Datacenters : l enjeu des infrastructures réseaux 13 mars 2012 Karim Bahloul Directeur des Etudes IDC France Copyright IDC. Reproduction is forbidden unless authorized. All rights reserved.

Plus en détail

Accenture accompagne la première expérimentation cloud de l État français

Accenture accompagne la première expérimentation cloud de l État français Accenture accompagne la première expérimentation cloud de l État français Pays marqué par la centralisation, la France dispose paradoxalement d une informatique en silo, chaque ministère étant doté de

Plus en détail

Manuel d utilisation. Copyright 2012 Bitdefender

Manuel d utilisation. Copyright 2012 Bitdefender Manuel d utilisation Copyright 2012 Bitdefender Contrôle Parental de Bitdefender Manuel d utilisation Date de publication 2012.11.20 Copyright 2012 Bitdefender Notice Légale Tous droits réservés. Aucune

Plus en détail

Logiciel Enterprise Guide Version 1.3 Windows

Logiciel Enterprise Guide Version 1.3 Windows Configuration requise Logiciel Enterprise Guide Version 1.3 Windows Ce document indique la configuration requise pour l'installation et l'exécution du logiciel Enterprise Guide. Vous devez mettre votre

Plus en détail

Phone Manager Soutien de l'application OCTOBER 2014 DOCUMENT RELEASE 4.1 SOUTIEN DE L'APPLICATION

Phone Manager Soutien de l'application OCTOBER 2014 DOCUMENT RELEASE 4.1 SOUTIEN DE L'APPLICATION Phone Manager Soutien de l'application OCTOBER 2014 DOCUMENT RELEASE 4.1 SOUTIEN DE L'APPLICATION Sage CRM NOTICE The information contained in this document is believed to be accurate in all respects but

Plus en détail

ENVIRONNEMENTS ORACLE CRITIQUES AVEC VMAX 3

ENVIRONNEMENTS ORACLE CRITIQUES AVEC VMAX 3 ENVIRONNEMENTS ORACLE CRITIQUES AVEC VMAX 3 AVANTAGES CLES CRITIQUES Puissance Stockage hybride avec des niveaux de service performants optimisés pour le Flash à grande échelle, pour les charges applicatives

Plus en détail

Louis Naugès 2013. Paris, 17 juin 2013 Louis Naugès - Chief Cloud Evangelist Revevol

Louis Naugès 2013. Paris, 17 juin 2013 Louis Naugès - Chief Cloud Evangelist Revevol Paris, 17 juin 2013 Louis Naugès - Chief Cloud Evangelist Revevol 1 2013 = aube de la R2I : Révolution Industrielle Informatique 1 Google I/O 2013 2 - louis.nauges@revevol.eu - IAE de Paris - 17 juin 2013

Plus en détail

Bénéficiez d'un large choix d'applications novatrices et éprouvées basées sur les systèmes d'exploitation i5/os, Linux, AIX 5L et Microsoft Windows.

Bénéficiez d'un large choix d'applications novatrices et éprouvées basées sur les systèmes d'exploitation i5/os, Linux, AIX 5L et Microsoft Windows. 1. Le nouveau eserver i5 en bref Gérez plusieurs systèmes d'exploitation et environnements d'applications sur un seul serveur pour simplifier votre infrastructure et réduire les frais de gestion Simplifiez

Plus en détail

LE MEILLEUR CHEMIN VERS WINDOWS 7

LE MEILLEUR CHEMIN VERS WINDOWS 7 LE MEILLEUR CHEMIN VERS WINDOWS 7 Migrez en toute confiance Protection assurée dès le premier jour Sauvegardez ce qui est le plus important Virtualisez vos applications pour une plus grande efficacité

Plus en détail

MapReduce. Malo Jaffré, Pablo Rauzy. 16 avril 2010 ENS. Malo Jaffré, Pablo Rauzy (ENS) MapReduce 16 avril 2010 1 / 15

MapReduce. Malo Jaffré, Pablo Rauzy. 16 avril 2010 ENS. Malo Jaffré, Pablo Rauzy (ENS) MapReduce 16 avril 2010 1 / 15 MapReduce Malo Jaffré, Pablo Rauzy ENS 16 avril 2010 Malo Jaffré, Pablo Rauzy (ENS) MapReduce 16 avril 2010 1 / 15 Qu est ce que c est? Conceptuellement Données MapReduce est un framework de calcul distribué

Plus en détail

Agile&:&de&quoi&s agit0il&?&

Agile&:&de&quoi&s agit0il&?& Association Nationale des Directeurs des Systèmes d Information &:&de&quoi&s agit0il&?& Pierre Delort, Président, Association Nationale des DSI http://www.andsi.fr/tag/delort/ Document confidentiel Ne

Plus en détail

Chapitre 4: Introduction au Cloud computing

Chapitre 4: Introduction au Cloud computing Virtualisation et Cloud Computing Chapitre 4: Introduction au Cloud computing L'évolution d'internet Virt. & Cloud 12/13 2 Définition Le cloud computing est une technologie permettant de délocaliser les

Plus en détail

QCM systèmes d exploitation (Quarante questions)

QCM systèmes d exploitation (Quarante questions) QCM systèmes d exploitation (Quarante questions) QUIZZ OS N 1 (10 questions avec réponses) Question 1: Aux origines de l informatique, l'interface utilisateur des systèmes d exploitations était composée

Plus en détail

Entrez dans l ère du Numérique Très Haut Débit

Entrez dans l ère du Numérique Très Haut Débit MIPE Juin 2012 - Nantes http://www.network-th.fr - 0811 560 947 1. Le Très Haut Débit sur Fibre Optique au prix d une SDSL : Mythe ou Réalité? 2. Sauvegarder, Sécuriser, Protéger, Superviser : Délégueznous

Plus en détail

Postes de travail dans le Cloud

Postes de travail dans le Cloud Postes de travail dans le Cloud Votre solution miracle pour la fin de vie de Windows XP LIVRE BLANC Sommaire Résumé analytique.... 3 Migration incrémentielle des postes de travail.... 3 Scénarios d utilisation

Plus en détail

LIVRE BLANC. Citrix XenDesktop. La virtualisation de poste de travail : la check-list de l acheteur. www.citrix.fr

LIVRE BLANC. Citrix XenDesktop. La virtualisation de poste de travail : la check-list de l acheteur. www.citrix.fr La virtualisation de poste de travail : la check-list de l acheteur www.citrix.fr Sommaire Introduction...3 La mise à disposition de postes de travail...3 L expérience utilisateur doit être améliorée...4

Plus en détail

QlikView et Google Big Query : Une réponse simple, rapide et peu coûteuse aux analyses Big Data

QlikView et Google Big Query : Une réponse simple, rapide et peu coûteuse aux analyses Big Data QlikView et Google Big Query : Une réponse simple, rapide et peu coûteuse aux analyses Big Data Qui sommes-nous? Société de stratégie et de consulting IT spécialisée en ebusiness, Cloud Computing, Business

Plus en détail

Worry-FreeTM. Business Security Éditions Standard et Advanced. Administrator s Guide. Configuration minimale requise

Worry-FreeTM. Business Security Éditions Standard et Advanced. Administrator s Guide. Configuration minimale requise Worry-FreeTM Business Security Éditions Standard et Advanced Securing Your Journey to the Cloud Administrator s Guide Configuration minimale requise Trend Micro Incorporated se réserve le droit de modifier

Plus en détail

Quelle nouvelle génération de protection contre les intrusions dans le data center. IBM Proventia Network pour Crossbeam.

Quelle nouvelle génération de protection contre les intrusions dans le data center. IBM Proventia Network pour Crossbeam. Quelle nouvelle génération de protection contre les intrusions dans le data center. IBM Proventia Network pour Crossbeam. Loic Guézo, Senior Managing Consultant, IBM ISS. agenda 1 Le partenariat IBM Crossbeam

Plus en détail

Network Shutdown Module V3 Extension du Manuel Utilisateur pour architecture Virtualisée VMWare ESX Server 3, 3.5

Network Shutdown Module V3 Extension du Manuel Utilisateur pour architecture Virtualisée VMWare ESX Server 3, 3.5 Network Shutdown Module V3 Extension du Manuel Utilisateur pour architecture Virtualisée VMWare ESX Server 3, 3.5 Machine virtuelle Machine virtuelle Machine virtuelle VMware ESX Network Shutdown Module

Plus en détail

Prenez le train de l évolution maintenant pour gérer le stress des réseaux de demain

Prenez le train de l évolution maintenant pour gérer le stress des réseaux de demain Prenez le train de l évolution maintenant pour gérer le stress des réseaux de demain Yves Rodriguez Sales Development Manager 1 2 LES TENDANCES 14% WLAN Access Points 20% IP Video Surveillance Cams 20%

Plus en détail

Monétiser son site, son blog ou son application mobile : Business models et indicateurs

Monétiser son site, son blog ou son application mobile : Business models et indicateurs Monétiser son site, son blog ou son application mobile : Business models et indicateurs OnBusinessPlan.fr Copyright 2015 OnBusinessPlan.fr On Business Plan Edition, License Notes This ebook is licensed

Plus en détail

Construire le Business Case lié à l automatisation du Cloud avec vcloud Suite

Construire le Business Case lié à l automatisation du Cloud avec vcloud Suite Construire le Business Case lié à l automatisation du Cloud avec vcloud Suite Frederic Berthe Senior Business Specialist 2014 VMware Inc. All rights reserved. The Miner s Friend; Or an Engine to Raise

Plus en détail