Pays 1 où il y a un risque de transmission de la fièvre jaune 2 et pays exigeant la vaccination antiamarile

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Pays 1 où il y a un risque de transmission de la fièvre jaune 2 et pays exigeant la vaccination antiamarile"

Transcription

1 ANNEXE 1 Pays 1 où il y a un risque de transmission de la fièvre jaune 2 et pays exigeant la vaccination antiamarile Pays Pays où il y a un Pays exigeant Pays exigeant risque de transmission la vaccination la vaccination de la fièvre jaune antiamarile antiamarile des voyageurs en des voyageurs provenance de pays en provenance où il y a un risque de tous les pays de transmission de la fièvre jaune Afghanistan Oui Afrique du Sud Oui 3 Albanie Oui Algérie Oui 3 Angola Oui Oui Anguilla Oui 3 Antigua-et-Barbuda Oui Antilles néerlandaises Oui Arabie saoudite Oui 3 Argentine Oui * Australie Oui 3 Bahamas Oui 3 Bahreïn Oui 3 Bangladesh Oui Barbade Oui 3 Belize Oui Bénin Oui Oui Bhoutan Oui 3 Bolivie (État plurinational de) Oui Oui 3 Botswana Oui 3 Brésil Oui Brunéi Darussalam Oui 3 Burkina Faso Oui Oui Burundi Oui Oui Cabo Verde Oui 3 Cambodge Oui 3 Cameroun Oui Oui Chine Oui 3 Christmas, Île Oui 3 Colombie Oui Congo Oui Oui Costa Rica Oui 3 Côte d Ivoire Oui Oui Djibouti Oui Dominique Oui 3 Égypte Oui 3 El Salvador Oui 3 Équateur Oui Oui * Les autorités sanitaires argentines invitent les autorités sanitaires des autres pays à ne demander un certificat de vaccination antiamarile qu aux ressortissants argentins originaires des provinces de Corrientes et de Misiones et dont le lieu de résidence est indiqué dans leur passeport.

2 Érythrée Oui Éthiopie Oui Oui 3 Fidji Oui 3 Gabon Oui Oui Gambie Oui Oui 3 Ghana Oui Oui 3 Grenade Oui 3 Guadeloupe Oui 3 Guatemala Oui Guinée Oui Oui Guinée-Bissau Oui Oui Guinée équatoriale Oui Oui 3 Guyana Oui Oui Guyane française Oui Oui 3 Honduras Oui 3 Îles Salomon Oui Inde Oui Indonésie Oui Iran (République islamique d ) Oui Iraq Oui Jamaïque Oui 3 Jordanie Oui Kazakhstan Oui Kenya Oui Oui Kirghizistan Oui 3 Kiribati Oui Lesotho Oui 3 Liban Oui 3 Libéria Oui Oui Libye Oui Madagascar Oui Malaisie Oui 3 Malawi Oui 3 Maldives Oui 3 Mali Oui Oui Malte Oui Martinique Oui 3 Maurice Oui 3 Mauritanie Oui Oui Mayotte Oui 3 Mexique Oui 3 Montserrat Oui Mozambique Oui Myanmar Oui 3 Namibie Oui Nauru Oui Népal Oui Niger Oui Oui Nigéria Oui Oui Nioué Oui Nouvelle-Calédonie Oui 3 Oman Oui 3 Ouganda Oui Oui Pakistan Oui 3 Panama Oui Papouasie-Nouvelle- Guinée Oui Paraguay Oui Oui 3 Pérou Oui

3 Philippines Oui 3 Pitcairn, Île Oui Polynésie française Oui 3 République centrafricaine Oui Oui République démocratique du Congo Oui Oui République démocratique populaire lao Oui République populaire démocratique de Corée Oui République-Unie de Tanzanie Oui 3 Réunion Oui 3 Rwanda Oui Oui Saint-Barthélemy Oui 3 Sainte-Hélène Oui Sainte-Lucie Oui Saint-Kitts-et-Nevis Oui Saint-Martin Oui 3 Saint-Vincent-etles-Grenadines Oui Samoa Oui 3 Sao Tomé-et-Principe Oui 3 Sénégal Oui Oui 3 Seychelles Oui 3 Sierra Leone Oui Oui Singapour Oui 3 Somalie Oui Soudan Oui Oui Soudan du Sud Oui Sri Lanka Oui 3 Suriname Oui Oui Swaziland Oui Tchad Oui Oui Thaïlande Oui 3 Timor-Leste Oui Togo Oui Oui Trinité-et-Tobago Oui Oui 3 (Trinité seulement) Tunisie Oui Venezuela (République bolivarienne du) Oui Viet Nam Oui Wallis et Futuna Oui 3 Yémen Oui Zambie Oui 3 Zimbabwe Oui Dans la présente publication, le terme «pays» désigne les pays, territoires et zones. Il y a un risque de transmission de la fièvre jaune quand la maladie est actuellement signalée ou a été signalée précédemment et que sont présents des vecteurs et des réservoirs animaux créant un risque potentiel d infection et de transmission. Dans l édition de 2011, la République-Unie de Tanzanie, Sao Tomé-et-Principe et certaines zones de l Érythrée, de la Somalie et de la Zambie ont été reclassées comme «zones à faible risque d exposition» à la fièvre jaune (voir la liste par pays). Comprend la vaccination des voyageurs ayant transité par l aéroport de pays où il y a un risque de transmission de la fièvre jaune.

Troisième partie ANNEXE STATISTIQUE

Troisième partie ANNEXE STATISTIQUE Troisième partie ANNEXE STATISTIQUE Troisième partie A N N e x e s t a t i s t i Q u e 99 Notes relatives aux tableaux annexes Signes conventionnels On trouvera, dans les tableaux, les signes conventionnels

Plus en détail

BROCHURE TARIFAIRE FORFAITS MOBILES

BROCHURE TARIFAIRE FORFAITS MOBILES BROCHURE TARIFAIRE FORFAITS MOBILES Tarifs en vigueur à compter du 24 mars 2015 SOMMAIRE FORFAITS MOBILES FREE Fiche d information standardisée Forfait Free 3 Fiche d information standardisée Forfait 2

Plus en détail

Réf. : Normes ST.3 page : 3.3.1 NORME ST.3

Réf. : Normes ST.3 page : 3.3.1 NORME ST.3 Réf. : Normes ST.3 page : 3.3.1 NORME ST.3 NORME RECOMMANDÉE CONCERNANT LES CODES À DEUX LETTRES POUR LA REPRÉSENTATION DES ÉTATS, AUTRES ENTITÉS ET ORGANISATIONS INTERGOUVERNEMENTALES Texte révisé adopté

Plus en détail

Introduction. I. Évolution du commerce mondial. II. Commerce des marchandises

Introduction. I. Évolution du commerce mondial. II. Commerce des marchandises Introduction 1. Remerciements 2 2. Message du Directeur général 3 3. Comprendre les statistiques du commerce international 4 4. Membres et observateurs de l OMC 6 Composition des régions géographiques

Plus en détail

du fixe les tarifs Tarifs en vigueur au 02/04/2015 (susceptibles d évolution)

du fixe les tarifs Tarifs en vigueur au 02/04/2015 (susceptibles d évolution) Tarifs en vigueur au 02/04/2015 (susceptibles d évolution) les tarifs du fixe le contrat et les conditions générales d abonnement les tarifications des communications les services TARFIX0415ORA.indd 1

Plus en détail

Liste par pays 1 Vaccination contre la fièvre jaune prescriptions et recommandations ; et situation du paludisme

Liste par pays 1 Vaccination contre la fièvre jaune prescriptions et recommandations ; et situation du paludisme Liste par pays 1 Vaccination contre la fièvre jaune prescriptions et recommandations ; et situation du paludisme Introduction Les informations données pour chaque pays comprennent les exigences officielles

Plus en détail

Statut de la Cour internationale de Justice du 26 juin 1945

Statut de la Cour internationale de Justice du 26 juin 1945 Texte original Statut de la Cour internationale de Justice du 26 juin 1945 0.193.501 Approuvé par l'assemblée fédérale le 12 mars 1948 1 Instrument d adhésion déposé par la Suisse le 28 juillet 1948 Entré

Plus en détail

0.142.301. Protocole relatif au statut des réfugiés. Texte original. (Etat le 17 décembre 2002)

0.142.301. Protocole relatif au statut des réfugiés. Texte original. (Etat le 17 décembre 2002) Texte original Protocole relatif au statut des réfugiés 0.142.301 Conclu à New York le 31 janvier 1967 Approuvé par l Assemblée fédérale le 4 mars 1968 1 Instrument d adhésion déposé par la Suisse le 20

Plus en détail

Une publication conjointe de la Banque mondiale et de la Société financière internationale.

Une publication conjointe de la Banque mondiale et de la Société financière internationale. 2013 Banque internationale pour la reconstruction et le développement/la Banque Mondiale 1818 H Street NW, Washington, DC 20433 Téléphone : 202 473 1000 ; Site Internet : www.worldbank.org Certains droits

Plus en détail

Connaissances et compétences requises : coordonnées géographiques, réflexion critique, recherche de documentation, rédaction, support cartographique.

Connaissances et compétences requises : coordonnées géographiques, réflexion critique, recherche de documentation, rédaction, support cartographique. Activité : «Mais où est donc..?» Afrique Géographie : problématique de la faim. Age : 10-13 ans Outil pédagogique développé par l équipe jeunesse du PAM. Résumé Connaissances et compétences requises :

Plus en détail

APERÇU SUR QUELQUES ESPACES LINGUISTIQUES DANS LE MONDE

APERÇU SUR QUELQUES ESPACES LINGUISTIQUES DANS LE MONDE APERÇU SUR QUELQUES ESPACES LINGUISTIQUES DANS LE MONDE Ce document est une version préliminaire produite par l Observatoire démographique et statistique de l espace francophone (ODSEF) de l Université

Plus en détail

Entreprendre dans un monde plus transparent

Entreprendre dans un monde plus transparent BANQUE MONDIALE 2012 Entreprendre dans un monde plus transparent COMPARAISON DES RÉGLEMENTATIONS QUI S APPLIQUENT AUX ENTREPRISES LOCALES DANS 183 ÉCONOMIES 2011 Banque internationale pour la reconstruction

Plus en détail

La part de marché à l exportation de la Belgique 1993-2008 changements structurels et compétitivité

La part de marché à l exportation de la Belgique 1993-2008 changements structurels et compétitivité Bureau fédéral du Plan Avenue des Arts 47-49, 1000 Bruxelles http://www.plan.be WORKING PAPER 6-10 La part de marché à l exportation de la Belgique 1993-2008 changements structurels et compétitivité Mars

Plus en détail

CONTRAT ANNUEL & CONTRAT ANNUEL PLUS. Travel. Conditions générales. www.europ-assistance.be. Valables à partir du 01.08.2014

CONTRAT ANNUEL & CONTRAT ANNUEL PLUS. Travel. Conditions générales. www.europ-assistance.be. Valables à partir du 01.08.2014 Travel www.europ-assistance.be CONTRAT ANNUEL & CONTRAT ANNUEL PLUS Conditions générales Valables à partir du 01.08.2014 La durée du contrat est fixée aux conditions particulières. Elle ne peut excéder

Plus en détail

Révision des besoins non satisfaits: En bref Résumé de l analyse de MEASURE DHS

Révision des besoins non satisfaits: En bref Résumé de l analyse de MEASURE DHS Révision des besoins non satisfaits: En bref Résumé de l analyse de MEASURE DHS Pourquoi faut-il changer la définition des besoins non satisfaits en matière de planification familiale? Le concept de besoins

Plus en détail

INDICE DE LA FAIM DANS LE MONDE GLOBAL HUNGER INDEX THE CHALLENGE OF HUNGER: BUILDING RESILIENCE TO ACHIEVE FOOD AND NUTRITION SECURITY

INDICE DE LA FAIM DANS LE MONDE GLOBAL HUNGER INDEX THE CHALLENGE OF HUNGER: BUILDING RESILIENCE TO ACHIEVE FOOD AND NUTRITION SECURITY GLOBAL HUNGER INDEX THE CHALLENGE OF HUNGER: BUILDING RESILIENCE TO ACHIEVE FOOD AND NUTRITION SECURITY 2013 INDICE DE LA FAIM DANS LE MONDE LE DÉFI DE LA FAIM : CONSTRUIRE LA RÉSILIENCE POUR UNE SÉCURITÉ

Plus en détail

Fonds internationaux d indemnisation pour les dommages dus à la pollution par les hydrocarbures

Fonds internationaux d indemnisation pour les dommages dus à la pollution par les hydrocarbures Fonds internationaux d indemnisation pour les dommages dus à la pollution par les hydrocarbures Édition 2012 Rôle des FIPOL Le Fonds de 1992 et, le cas échéant, le Fonds complémentaire, fournissent un

Plus en détail

JOURNEE MONDIALE SIDA 2011 RAPPORT ONUSIDA. Atteindre l Objectif Zéro : Une riposte plus rapide plus intelligente plus efficace

JOURNEE MONDIALE SIDA 2011 RAPPORT ONUSIDA. Atteindre l Objectif Zéro : Une riposte plus rapide plus intelligente plus efficace JOURNEE MONDIALE SIDA 2011 RAPPORT ONUSIDA Atteindre l Objectif Zéro : Une riposte plus rapide plus intelligente plus efficace La vision de l ONUSIDA 0 Zéro nouvelle infection à VIH. Zéro discrimination.

Plus en détail

Resserrer les liens avec les diasporas PANORAMA DES COMPÉTENCES DES MIGRANTS

Resserrer les liens avec les diasporas PANORAMA DES COMPÉTENCES DES MIGRANTS Resserrer les liens avec les diasporas PANORAMA DES COMPÉTENCES DES MIGRANTS Resserrer les liens avec les diasporas PANORAMA DES COMPÉTENCES DES MIGRANTS Cet ouvrage est publié sous la responsabilité du

Plus en détail

Tout ce que vous devez savoir sur la Convention des Nations Unies sur les cours d eau internationaux

Tout ce que vous devez savoir sur la Convention des Nations Unies sur les cours d eau internationaux Flavia Loures Dr. Alistair Rieu-Clarke Marie-Laure Vercambre Tout ce que vous devez savoir sur la Convention des Nations Unies sur les cours d eau internationaux Table des matières 01 Introduction 02 Passer

Plus en détail

CHAPITRE 2. L importance relative de la fuite des cerveaux : la place de l Afrique sub-saharienne dans le monde. Philippe Bocquier

CHAPITRE 2. L importance relative de la fuite des cerveaux : la place de l Afrique sub-saharienne dans le monde. Philippe Bocquier CHAPITRE 2 L importance relative de la fuite des cerveaux : la place de l Afrique sub-saharienne dans le monde Philippe Bocquier Pour mesurer l importance relative des diasporas scientifiques originaires

Plus en détail

Table des matières : Règles générales d évaluation des titres étrangers 1 :

Table des matières : Règles générales d évaluation des titres étrangers 1 : Université de Neuchâtel Service d immatriculation Av. du 1 er -Mars 26 2000 Neuchâtel Tel. : + 41 32 718 10 00 Email : immatriculation@unine.ch www.unine.ch Conditions d admission en baccalauréat universitaire

Plus en détail

Texte original Pacte international relatif aux droits civils et politiques

Texte original Pacte international relatif aux droits civils et politiques Texte original Pacte international relatif aux droits civils et politiques 0.103.2 Conclu à New York le 16 décembre 1966 Approuvé par l Assemblée fédérale le 13 décembre 1991 1 Instrument d adhésion déposé

Plus en détail

Des images de la France en l an 2040. Printemps 2012 D É L É G A T I O N I N T E R M I N I S T É R I E L L E

Des images de la France en l an 2040. Printemps 2012 D É L É G A T I O N I N T E R M I N I S T É R I E L L E Printemps 2012 Des images de la France en l an 2040 D É L É G A T I O N I N T E R M I N I S T É R I E L L E À L A M É N A G E M E N T D U T E R R I T O I R E E T À L A T T R A C T I V I T É R É G I O N

Plus en détail

01/2013. Repères. La spéculation alimentaire fait exploser les prix

01/2013. Repères. La spéculation alimentaire fait exploser les prix 01/2013 Repères La spéculation alimentaire fait exploser les prix Table des matières Introduction On ne joue pas avec la nourriture 4 Acteurs et mécanismes La spéculation une question de dosage 7 Le poker

Plus en détail

Une possibilité pour toutes et tous

Une possibilité pour toutes et tous Une possibilité pour toutes et tous ATTEINDRE D ICI A 2005 L EGALITE DES SEXES DANS L EDUCATION DE BASE Table des matières Introduction 2 Objectifs du rapport 6 Structure du rapport 6 1. Quelle est l ampleur

Plus en détail

LE CANNABIS EN AFRIQUE. Synthèse

LE CANNABIS EN AFRIQUE. Synthèse LE CANNABIS EN AFRIQUE Synthèse Novembre 2007 Cette synthèse sur la situation du cannabis en Afrique a été préparée par Denis Destrebecq dans le cadre du programme des données pour l Afrique, le segment

Plus en détail

Une montée en puissance

Une montée en puissance Femmes d affaires et femmes cadres Une montée en puissance Version abrégée du Rapport mondial ACT/EMP Bureau des activités pour les employeurs Femmes d affaires et femmes cadres Une montée en puissance

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES MAISON DES FRANÇAIS DE L ÉTRANGER BIEN PREPARER SON RETOUR

MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES MAISON DES FRANÇAIS DE L ÉTRANGER BIEN PREPARER SON RETOUR MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES MAISON DES FRANÇAIS DE L ÉTRANGER BIEN PREPARER SON RETOUR Edition 2013 AVERTISSEMENT Les informations contenues dans le présent guide sont susceptibles de modifications.

Plus en détail