Quelques exemples de projets de recherche impliquant chercheurs en sciences cognitives et chercheurs en informatique

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Quelques exemples de projets de recherche impliquant chercheurs en sciences cognitives et chercheurs en informatique"

Transcription

1 Quelques exemples de projets de recherche impliquant chercheurs en sciences cognitives et chercheurs en informatique Laboratoire d'informatique en Image et Systèmes d'information LIRIS UMR 5205 CNRS/INSA de Lyon/Université Claude Bernard Lyon 1/Université Lumière Lyon 2/Ecole Centrale de Lyon

2 Nathalie Guin - Projet CASES! Connaissances Abstraites et/ou Spatialement Evoquées en Situation! Contexte : Financement : ACI "Cognitique" Durée du projet : 3 ans Partenaires : LIRIS Laboratoire de psychologie cognitive de l Université de Provence 2

3 Question(s) de recherche! Pour résoudre un problème, est-il préférable d'évoquer et d'adapter une connaissance qui ellemême contient des informations liées au contexte ou est-il préférable d'avoir recours à une connaissance dégagée de ces aspects?! Modélisation de l expertise de résolution de problèmes Raisonnement à partir de classes de problèmes Raisonnement à partir de cas 3

4 Quels apports des chercheurs en informatique et en psychologie cognitive? (1)! Psycho : état de l art sur l expertise capacité du système cognitif à avoir recours simultanément à des stratégies différentes! Info et psycho : formulation d hypothèses sur l utilisation conjointe de connaissances abstraites et de connaissances contextualisées! Psycho : expérimentation pour tester ces hypothèses dans le contexte de la résolution de problèmes d échecs, fondée sur le temps de résolution 4

5 Quels apports des chercheurs en informatique et en psychologie cognitive? (2)! Info : conception et implémentation d un modèle de raisonnement utilisant conjointement classes de problèmes et cas, appliqué aux échecs! Psycho : expérimentation pour valider le modèle en comparant les temps de résolution du système et des sujets humains, toujours sur le domaine des échecs 5

6 Quels résultats?! Un nouveau modèle de raisonnement en résolution de problèmes, combinant connaissances contextualisés et connaissances abstraites! Avantages de la collaboration : Pour les chercheurs en psychologie cognitive : des questions plus précises permettant de nouvelles expérimentations Pour les chercheurs en informatique : un modèle fondé sur la connaissance du raisonnement humain, et validé par des expérimentations 6

7 Nathalie Guin - Projet AMBRE! Apprentissage de Méthodes Basé sur le Raisonnement à partir de l'expérience! Contexte : Financement : programme interdisciplinaire STIC- SHS "Société de l'information" du CNRS Durée du projet : 3 ans Partenaires : LIRIS Laboratoire de psychologie cognitive de l Université de Provence Thèse de Sandra Nogry 7

8 Question(s) de recherche! Comment faire apprendre des connaissances abstraites (classes de problèmes) à partir d un processus de résolution de problèmes utilisant des cas (problèmes prototypes)?! Objectif : conception d un EIAH permettant l enseignement de méthodes 8

9 Quels apports des chercheurs en informatique et en psychologie cognitive? (1)! Info : proposition du «cycle AMBRE» fondé sur le raisonnement par analogie pour l apprentissage d une méthode de résolution basée sur des classes de problèmes! Psycho : résultats sur l apprentissage à partir d e x e m p l e s i s s u s d e l é t a t d e l a r t e t d expérimentations complémentaires Appropriation des exemples Pour des novices, il vaut mieux faire analyser que faire résoudre Choix des exemples : plus proche contraste Choix des problèmes à résoudre : d abord un problème proche, puis un problème transfert 9

10 Quels apports des chercheurs en informatique et en psychologie cognitive? (2)! Info : conception et implémentation d un EIAH AMBRE appliqué au domaine des problèmes arithmétiques (CE1-CE2)! Psycho : évaluation du logiciel évaluation de l utilisabilité en laboratoire évaluation de son utilité (impact sur l apprentissage) une méthode comparative en situation réelle d utilisation 10

11 Quels résultats?! Un principe d apprentissage : le cycle AMBRE! Un EIAH AMBRE appliqué aux problèmes arithmétiques (CE1-CE2) très apprécié des élèves et des enseignants! Avantages de la collaboration : Pour les chercheurs en psychologie cognitive : des questions plus précises permettant de nouvelles expérimentations une méthode pour évaluer l utilité des EIAH Pour les chercheurs en informatique : Un EIAH fondé sur des études en didactique des mathématiques et favorisant le déclenchement de processus d apprentissage Un principe d apprentissage validé par l expérimentation 11

12 Audrey Serna Projet AILISA! Contexte : Projet AILISA : Ingénierie du Lien Social et Médical, de l Autonomie et de la Sécurité des Personnes Âgées Financement : Allocation doctorale Région Rhône- Alpes Thèse en sciences cognitives et informatique Laboratoire TIMC-IMAG (Grenoble) et laboratoire DOMUS, Université de Sherbrooke (Canada) Collaboration : Institut de Réadaptation de Montréal (Canada), collaboration avec des ergothérapeutes Service de gérontologie de l hôpital Broca à Paris 12

13 Question(s) de recherche! Problématique de recherche FAVORISER L AUTONOMIE DE L UTILISATEUR DANS LES ENVIRONNEMENTS INTERACTIFS Comprendre et modéliser l utilisateur: - ses comportements - ses caractéristiques cognitives - ses handicaps Modélisation de l utilisateur Interagir pertinemment : - Adapter le système au contexte - Intégrer les modèles utilisateurs - Privilégier l ergonomie Interaction avec l utilisateur 13

14 Question(s) de recherche CONTEXTE: LA PERTE D AUTONOMIE Vieillissement réussi ou aggravé par une maladie (MCI, maladie d Alzheimer)! Atteintes des fonctions cognitives principales: Mémoire, Perception, Langage! Troubles de l attention! Dégradation des fonctions exécutives: Prise de décision, Planification, Initiation, Exécution, Contrôle de l action ne confronte pas ses résultats avec les objectifs fixés EIS pas de conscience des erreurs ou absence de correction Perte d autonomie / besoin d assistance Environnements intelligents pour la santé et l autonomie (EIS): Aides technologiques destinées à améliorer la sécurité et le confort des personnes

15 l Environnements intelligents pour la santé à système d assistance à la tâche pour les personnes en perte d autonomie Besoin de modèles «profonds» modélisation cognitive = (Cooper, 2002) Développer des modèles computationnels des processus cognitifs Simuler et prédire le comportement humain 15

16 Apports des chercheurs en informatique! Approfondissement d un modèle cognitif théorique! Implémentation informatique du modèle (Cooper, 2002) 16

17 Contributions! Protocole expérimental : observation et analyse des difficultés des personnes vieillissantes dans le quotidien (problèmes de planification et de contrôle)! Cadre théorique : modélisation des processus cognitifs! Modèles computationnels : simulation des activités quotidiennes et reproduction des erreurs typiques : Modèle des processus mnésiques et attentionnels (ACT-R) Modèle des processus de contrôle exécutif Phase d apprentissage HIS Phase d aide à la tâche HIS comportement réel scénarios normaux et anormaux comportement attendu assistance adaptée 17

18 Magali Ollagnier-Beldame Questions de recherche Comment des sujets construisent-ils du sens ensemble lorsqu ils sont confrontés à leurs traces numériques? Comment concevoir des systèmes à base de traces soutenant la construction du sens? 18

19 M. Ollagnier-Beldame Questions de recherche Comment des sujets construisent-ils du sens ensemble lorsqu ils sont confrontés à leurs traces numériques? Comment concevoir des systèmes à base de traces soutenant la construction du sens? Spécifier «Com-prendre» l information Cognition distribuée [Hutchins] USAGES Cognition située [Suchman] Concevoir des systèmes ouverts et adaptatifs Collaborer S approprier le support numérique Observer 19

20 M. Ollagnier-Beldame - Projets transdiciplinaires choisis Thèse en sciences cognitives mention informatique ( ) «Traces d interactions et processus cognitifs en activité conjointe» Co-encadrement A.Mille (PR en 27 ème section CNU au LIRIS) C.Brassac (MC HDR en 16 ème section CNU au LabPsyLor) + encadrement expé.: S.Metz (MC 16 ème ), ICAR-ENS Lyon Post doctorat en ergonomie cognitive ( ) «Activité collaborative médiée et traces d'interactions» Projet PROCOGEC ( ) Knowings : éditeur logiciels collaboratifs LIRIS, G-Scop, Syscom : informatique ESC Chambéry : KM, ergonomie GdF : partenaire utilisateur Séjours (8 + 5 mois) à TECFA Univ. de Genève. Sc. Éducation / Informatique Soutenance, 3 rapporteurs : 27 ème, 16 ème et 70 ème sections du CNU 20

21 Apports des chercheurs en informatique! Théorie de la «trace informatique»! Méthodologie pour la spécification des systèmes Exigences fonctionnelles Interfaçage 21

22 Apports des chercheurs en sciences cognitives! Théories de l activité humaine! Méthodologie d analyse des usages Situations réelles de co-conception Recueil de données qualitatives! Enregistrements vidéo et audio! Transcriptions Co-rédaction asynchrone - GdF Analyse! De l activité en «3 ème personne» Ex. Clinique de l activité [Brassac]! De l expérience subjective en «1 ère personne» Ex. Cours d action [Theureau] 22

23 Résultats Doctorat Classification des «systèmes traçants» Formalisation des traces brutes Propriétés des traces Ex. : Appartenance, persistance Construction du sens Activité productive / constructive [Revue Activités, 2008], [Journal of Human Mediated Interactions, to appear] Appropriation du système [Revue du Management Technologique, 2008], [International Journal of KM, 2010] 23

24 Résultats Post-doctorat Formalisation des traces brutes Schèmes d usage Ex. : Partage, modelage [International Journal on Computer Science and Information Systems, accepted] Visualisation de traces Spécification d un nouvel outil Développement logiciel par Knowings 24

25 Olivier Georgeon Projet ABSTRACT Financement : (Réseau d excellence HumanIST) Durée du projet : 3 ans Partenaires : IFSTARR (Institut français des sciences et technologies des transports, de l'aménagement et des réseaux) LESCOT (Laboratoire d Ergonomie et de Sciences Cognitives pour les Transports). Université Lumière Lyon 2. Laboratoire LEACM. 25

26 Question de recherche! Modélisation du conducteur automobile à partir de traces d activité Angle volant, Position pédales, Vitesse, Clignotant, regards (Oculomètre), distance de suivi (Télémètre), Cartographie (GPS), Bouton actionnable, Vidéos 26

27 Quels apports des chercheurs en informatique?! Notion de traces d activité Mille (2006). From case-based reasoning to traces-based reasoning. Annual Reviews in Control, 30(2), ! Outils d ingénierie des connaissances Outils de visualisation interactive. Outil de gestion des connaissances (ontologies). Outils de calcul et d inférence symbolique.! Notions épistémologiques Jean Charlet (2005). L ingénierie des connaissances, entre science de l information et science de gestion. 27

28 Quels apports des chercheurs en Sc Co?! Notions épistémologiques Le Moigne, (1995). Les épistémologies constructivistes : Presse Universitaire de France.! Méthologie expérimentale! Expertise d analyse 28

29 Méthodologie Données brutes Trace collectée Trace modélisée Modèles d'activité Analyse Activité 29

30 Quels résultats? Méthodolgie Georgeon, Mille, Bellet, Mathern, & Ritter, (2011). Supporting activity modelling from activity traces. Expert Systems. Prototype logiciel Résultats d analyse Henning, Georgeon, & Krems, (2007). The quality of behavioral and environmental indicators used to infer the intention to change lanes. International Driving Symposium on Human Factors in Driver Assessment, Stevenson, Washington. Georgeon, Morgan, Horgan, & Braddock, (2010). Process Modeling for the Study of Non-State Political Violence. Annual Conference on Behavior Representation in Modeling Simulation. Charleston, NC. Résultats qui auraient pu être obtenus sans cette collaboration? Aucun. 30

31 Olivier Georgeon Projet IDEAL Financement : (Programme retour Post-Doc) Durée du projet : 3 ans Partenaires : Pennstate. Department of information sciences and technology. Sahra Lawrence College. New York (USA) Department of computer sciences and robotics. Ouvert à propositions de collaborations 31

32 Question de recherche! Implémenter un mécanisme artificiel d apprentissage DEveloppementAL (IDEAL). Etayer les hypothèses émergentiste Gibson (1979). The ecological approach to visual perception. Varela, Thompson, & Rosch, (1991). The Embodied Mind: Cognitive Science and Human Experience. et constructiviste de la cognition. Piaget (1937). La construction du réel chez l'enfant. Norman, J. (2002). Two visual systems and two theories of perception: An attempt to reconcile the constructivist and ecological approaches. 32

33 Quels apports des chercheurs en informatique?! Notion de traces d activité Mille (2006). From case-based reasoning to traces-based reasoning. Annual Reviews in Control, 30(2), ! Implémentations de référence Drescher, (1991). Made-up minds, a constructivist approach to artificial intelligence. Cambridge: MIT Press. Oudeyer, & Kaplan (2007). Intrinsic motivation systems for autonomous mental development. IEEE Transactions on Evolutionary Computation, 11(2), ! En contraste par rapport à : Newell, (1990). Unified Theories of Cognition. Cambridge, MA: Harvard University Press. Brooks, (1991). Intelligence without representation. Artificial Intelligence Journal, 47,

34 Quels apports des chercheurs en Sc Co?! Neuro-anatomie fonctionnelle. Cotterill, R. (2001). Cooperation of basal ganglia, cerebellum, sensory cerebrum and hippocampus: Possible implications for cognition, consciousness, intelligence and creativity. Progress in Neurobiology, 64, Past activity Activity at hand SEQUENTIAL SYSTEM CHEMICAL RECEPTORS Reflex TOUCH RECEPTORS HIERARCHICAL SEQUENTIAL SENSORIMOTOR MEMORY Record PREMOTOR FOLLOWUP Update Activate SENSORIMOTOR SEQUENTIAL INTEGRATION Activate VISUAL RECEPTORS Dynamic features x o + Static features STATIC FEATURE MEMORY Record / Refresh Inhibit Propose MOTIVATIONAL ASSOCIATIVE SYSTEM Associate STATIC SYSTEM INTERACTON TIMELINE MANIPULATION EFFECTORS MOTION EFFECTORS SENSORIMOTOR SYSTEM EYE SACCADE EFFECTORS Update MOTIVATIONAL STATE 34

35 Implémentation! Algorithme d apprentissage séquentiel intrinsèquement motivé : Intrinsically motivated Schema Mechanism ( 35

36 Alain Mille : présentation de la thèse de Luc Damas! Etude théorique et pratique de la production d'effets d'amorçage de la mémoire Application à l'assistance à la remémoration chez l'utilisateur d'un système informatique pour une tâche d'apprentissage! Thèse de doctorat, spécialité informatique, Université Claude Bernard, Lyon 1, 15/12/2003! Direction : Alain Mille, Rémy Versace 36

37 Problématique! Cadre : assistance à l'utilisateur! Constat : la mémoire est omniprésente.! La remémoration permet la poursuite de la tâche.! Idée : Assister une tâche en assistant la remémoration 1er effet bénéfique : utile à court terme 2ème effet bénéfique : renforcement à long terme! Problématique : Est-il possible d assister la remémoration d un utilisateur?

38 Idée Système informatique Outil informatique utilisé simulateur de mémoire interactions 1 4 observe 2 amorce Alter-ego de l'tilisateur Utilisateur transmet Assistant 3 remémoration

39 Validation et évaluation! Validation du simulateur de mémoire Expérimentations Simulations! PUIS! Évaluation de l'assistance basée sur ce principe Mise en oeuvre de l alter-ego Expérimentation! Approche incrémentale

40 Modélisation de la mémoire! Modèle épisodique à traces multiples Conteneur d'expériences Succession de traces Processus Ecphorie synergique [Tulving, 1973]! Modèle choisi : Minerva 2 [Hintzman, 1986]

41 Minerva 2 activations sonde mémoire trace temps écho intensité

42 Exemple : catégorisation Codage de l item Codage de la catégorie C7R1 Sonde Proto 1 C3X1 Proto 2 F9G4 C2X1 F9B4 F1G4 C3X2 C5X8 A9B4 V3E1

43 Wave propagation in glial cell networks : the other network of the brain J. Lallouette, H. Berry EPI Combining/Beagle INRIA Rhône-Alpes LIRIS UMR 5205 CNRS INSA UCBL Villeurbanne France Y. Hanein, E. Ben Jacob Sch. Physics & Astronomy / Sch. Electrical Engineering Tel Aviv University, Tel Aviv - Israel

44 Glial cells : the other cells in the brain! Neurons are only 50% of the cells in our brain! Other half = coined glial cells (to glue) late 19 th early 20 th century! Until 1990 s glial cells are only support for neurons (nutrients, oxygen, immunology) glia neuron! Recently, all this started to change Glial cells form interconnected networks with chemical waves as intercellular communications Glial cells interact with neurons at tripartite synapses where Glia regulates neuronal information transfer Neuronal information transfer triggers glia-glia communication

45 Glial cells : the other cells in the brain! Neurons are only 50% of the cells in our brain! Other half = coined glial cells (to glue) late 19 th early 20 th century! Until 1990 s glial cells are only support for neurons (nutrients, oxygen, immunology)! Recently, all this started to change Glial cells form interconnected networks with chemical waves as intercellular communications Glial cells interact with neurons at tripartite synapses where Glia regulates neuronal information transfer Neuronal information transfer triggers glia-glia communication glia neuron presyn. neuron glia postsyn. neuron

46 Glial cells : the other cells in the brain! Neurons are only 50% of the cells in our brain! Other half = coined glial cells (to glue) late 19 th early 20 th century! Until 1990 s glial cells are only support for neurons (nutrients, oxygen, immunology)! Recently, all this started to change Glial cells form interconnected networks with chemical waves as intercellular communications Glial cells interact with neurons at tripartite synapses where Glia regulates neuronal information transfer Neuronal information transfer triggers glia-glia communication glia neuron 10 m/sec 10 µm/sec 10 m/sec

47 Our research! The issue : experiments only yield hypotheses on these phenomena where each element is disconnected from the other! Our goal : combine computer simulations (Berry / Ben Jacob) with experimental investigations (Hanein) in order to test experimental-based hypothesis (predict new ones) glue all these separate elements into a coherent picture! Already achieved neuron è glia communications [De Pittá et al. J Biol Phys, 2009] glia è neuron regulation [De Pittá et al. submitted] glia è 2010]! Current work : glia communication in 1d [Goldberg et al. PLoS Comp Biol, glia è glia communication in 3d : Effect of the topology of the connectivity network - P(k), x - on the glia-glia communication (Jules Lallouette, Master 2 CODE) presyn. neuron glia postsyn. neuron

48 Funding! Collaboration is 5 years old! No funding up to now! Under review : application to a Research Networks Program in Computational Neurosciences and Computational Cognitive Sciences (High Council for Scientific and Technological Cooperation between France-Israel) : only travels / equipment (no salary)! Jules Lallouette application for PhD at ED InfoMath this year.

Nationalité française Né le 15 Juillet 1965. Olivier GEORGEON

Nationalité française Né le 15 Juillet 1965. Olivier GEORGEON Nationalité française Né le 15 Juillet 1965. Olivier GEORGEON Chercheur en intelligence artificielle bio- inspirée. Formation pluridisciplinaire : ingénieur en informatique, docteur en psychologie cognitive

Plus en détail

Thierry BELLET INRETS-LESCOT

Thierry BELLET INRETS-LESCOT Modélisation et simulation cognitive du conducteur automobile : De l analyse des représentations mentales à la simulation dynamique de la prise de décision Thierry BELLET INRETS-LESCOT Le programme COSMODRIVE

Plus en détail

Quelques éléments sur la conception et l ingénierie des EIAH

Quelques éléments sur la conception et l ingénierie des EIAH Quelques éléments sur la conception et l ingénierie des EIAH Lium Université du Maine Pierre.Tchounikine@lium.univ-lemans.fr EIAH : définition EIAH = Environnement Informatique pour l Apprentissage Humain

Plus en détail

Approche organisationnelle basée sur le paradigme agent pour la synthèse & la réutilisation des connaissances en ingénierie collaborative

Approche organisationnelle basée sur le paradigme agent pour la synthèse & la réutilisation des connaissances en ingénierie collaborative Approche organisationnelle basée sur le paradigme agent pour la synthèse & la réutilisation des connaissances en ingénierie collaborative Hind Darwich, doctorante en thèse CIFRE au sein de la société TDC

Plus en détail

De la conception à l évaluation d un jeu vidéo éducatif

De la conception à l évaluation d un jeu vidéo éducatif De la conception à l évaluation d un jeu vidéo éducatif Application à l enseignement du jazz avec le jeu Pads n Swing guillaume.denis@ensmp.fr Centre de recherche en informatique Ecole des mines de Paris

Plus en détail

Organisation des enseignements au semestre 7

Organisation des enseignements au semestre 7 Organisation des enseignements au semestre 7 UE1 : Pratiques pédagogiques différenciées et adaptées aux besoins éducatifs particuliers (responsable : J. Divry) Transmettre des connaissances et des références

Plus en détail

Apprendre avec les TICE? Projet de recherche PluriFormation (PPF) Une approche pluridisciplinaire Alain Mille Journées Eductice 14-15 mai 2009

Apprendre avec les TICE? Projet de recherche PluriFormation (PPF) Une approche pluridisciplinaire Alain Mille Journées Eductice 14-15 mai 2009 Apprendre avec les TICE? Projet de recherche PluriFormation (PPF) Une approche pluridisciplinaire Alain Mille Journées Eductice 14-15 mai 2009 Plan de l exposé Apprendre avec les TICE? Les questions qui

Plus en détail

Professionnelle. Construire un lien entre théorie et pratique

Professionnelle. Construire un lien entre théorie et pratique A.F.P. Ateliers de Formation Professionnelle Construire un lien entre théorie et pratique Plan de la présentation 1. Les A.F.P. Une nouveauté dans la réforme de la formation initiale des enseignants 2.

Plus en détail

CONTENU DES U.E MASTER JMIN. Expression écrite, orale

CONTENU DES U.E MASTER JMIN. Expression écrite, orale CONTENU DES U.E MASTER JMIN Contenu des U.E UE 101 Communication, culture et expression (anglais, expression écrite et orale) UE 102 Conception et développement informatique UE 103 Conception sonore Expression

Plus en détail

Le projet de recherche : fonctions, pratiques et enjeux. Bernard Schneuwly Université de Genève

Le projet de recherche : fonctions, pratiques et enjeux. Bernard Schneuwly Université de Genève Le projet de recherche : fonctions, pratiques et enjeux Bernard Schneuwly Université de Genève Faire de la science Une institution sociale avec des règles Une règle fondatrice: l évaluation par les pairs

Plus en détail

Environnement de conception de Learning Games

Environnement de conception de Learning Games Environnement de conception de Learning Games Journée de travail sur la conception des jeux sérieux, 5 octobre 2011, Paris UMR 5205 Introduction Journée de travail sur la conception des jeux sérieux, 5

Plus en détail

Utilisation du Numérique pour l Enseignement et l Evaluation des Compétences à l Université

Utilisation du Numérique pour l Enseignement et l Evaluation des Compétences à l Université 1er Colloque International sur l Usage du Numérique dans l Enseignement Supérieur Utilisation du Numérique pour l Enseignement et l Evaluation des Compétences à l Université Farida Bouarab-Dahmani Maitre

Plus en détail

Programme de la formation. Écrit : 72hdepréparation aux épreuves d admissibilité au CRPE

Programme de la formation. Écrit : 72hdepréparation aux épreuves d admissibilité au CRPE Programme de la formation Écrit : 72hdepréparation aux épreuves d admissibilité au CRPE o 36 h pour la préparation à l'épreuve écrite de français Cette préparation comprend : - un travail sur la discipline

Plus en détail

Quel lien existe-t-il entre le besoin et le design des objets?

Quel lien existe-t-il entre le besoin et le design des objets? Séquences 1-2 Quel lien existe-t-il entre le besoin et le design des objets? Pourquoi trouve-t-on différents modèles pour ce produit de communication? Nous avons chez nous différents modèles de téléphones

Plus en détail

AEC en Techniques d éducation à l enfance

AEC en Techniques d éducation à l enfance (JEE.0K) 322-101-MV Introduction à la profession Ce cours permet à l étudiant d explorer la profession d éducatrice à l enfance dans son ensemble et de bien cerner le contexte des services de garde au

Plus en détail

Pour une mobilité sure et durable des

Pour une mobilité sure et durable des Safe Move For older drivers Pour une mobilité sure et durable des conducteurs âgés Claude Marin-Lamellet IFSTTAR-TS2-LESCOT 2 Partenaires Projet miroir en Suède Financeurs 3 Personnes impliquées IFSTTAR

Plus en détail

CODAGE DES EC ET UE : L1, L2 etc. pour indiquer le semestre J pour majeure, N pour mineure. Ensuite:

CODAGE DES EC ET UE : L1, L2 etc. pour indiquer le semestre J pour majeure, N pour mineure. Ensuite: CODAGE DES EC ET UE : L1, L2 etc. pour indiquer le semestre J pour majeure, N pour mineure Ensuite: Majeures Développement : J11 (-1,-2, -3 pour options) et J12 pour profession Sociale : J21 (-1,-2, -3

Plus en détail

MATHEMATIQUES ET SCIENCES POUR L INGENIEUR

MATHEMATIQUES ET SCIENCES POUR L INGENIEUR MASTER SCIENCES, TECHNOLOGIES, SANTE / STAPS MATHEMATIQUES ET SCIENCES POUR L INGENIEUR Spécialité Ingénierie Numérique, Signal-Image et Informatique Industrielle (INS3I) www.univ-littoral.fr OBJECTIFS

Plus en détail

INFORMATIQUE - ANALYSE ET CONCEPTION D APPLICATIONS

INFORMATIQUE - ANALYSE ET CONCEPTION D APPLICATIONS MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION INFORMATIQUE

Plus en détail

Consolider les apprentissages avec un wiki

Consolider les apprentissages avec un wiki Consolider les apprentissages avec un wiki Par: Danielle Duchesneau, Marie-Paule Lachaîne et Michel Vincent Juin 2009 Problèmes identifiés: Chez l élève: Contextualisation des connaissances Résolution

Plus en détail

Conception distribuée de logiciels libres

Conception distribuée de logiciels libres Conception distribuée de logiciels libres Colloque Travail Identité Métiers : quelles métamorphoses? Flore Barcellini, Laboratoire d ergonomie du CRTD, Cnam Françoise Détienne, LTCI, Telecom ParisTech

Plus en détail

PACTE : Programme d Amélioration Continue du Travail en Equipe Phase d expérimentation

PACTE : Programme d Amélioration Continue du Travail en Equipe Phase d expérimentation PACTE : Programme d Amélioration Continue du Travail en Equipe Phase d expérimentation Centre Hospitalier d Argenteuil (95) F. Lémann, PH-coordonnateur de la gestion des risques associés aux soins Co-facilitateur

Plus en détail

OUTILS D'ÉVALUATION DE LOGICIELS ÉDUCATIFS

OUTILS D'ÉVALUATION DE LOGICIELS ÉDUCATIFS 131 OUTILS D' ÉDUCATIFS Philippe DESSUS, Pascal MARQUET MOTS-CLÉS Typologie des logiciels d'eao, Processus d'apprentissage, Mesure des performances didactiques. RÉSUMÉ A travers l'eao, l'informatique tente

Plus en détail

Master Sciences et technologies Mention MI : Management de l Innovation

Master Sciences et technologies Mention MI : Management de l Innovation Master Sciences et technologies Mention MI : Management de l Innovation M2 Spécialité Ingénierie et Management de la Formation (IMFL ) Présentation des UE UE de spécialité UE1 «Management des connaissances

Plus en détail

M1if22 - Logiciels éducatifs Conception & rôle de l enseignant

M1if22 - Logiciels éducatifs Conception & rôle de l enseignant M1if22 - Logiciels éducatifs Conception & rôle de l enseignant Stéphanie Jean-Daubias Stephanie.Jean-Daubias@liris.univ-lyon1.fr http://liris.cnrs.fr/stephanie.jean-daubias/ Plan du cours Méthodologies

Plus en détail

Le suivi individuel d apprenants engagés dans une activité collective à distance

Le suivi individuel d apprenants engagés dans une activité collective à distance Le suivi individuel d apprenants engagés dans une activité collective à distance Christelle Laperrousaz LIUM Université du Maine Avenue Laënnec 72085 Le Mans Cedex 9 Christelle.Laperrousaz@lium.univ-lemans.fr

Plus en détail

604-101-MQ Langue anglaise et communication. Pondération: 2-1-3 Préalable au cours : 604-TE2-SH 2,00 unités. Note préliminaire Objet de la discipline

604-101-MQ Langue anglaise et communication. Pondération: 2-1-3 Préalable au cours : 604-TE2-SH 2,00 unités. Note préliminaire Objet de la discipline Langue anglaise et communication Compétence 4SA1 Communiquer en anglais avec une certaine aisance. Pondération: 2-1-3 Préalable au cours : 604-TE2-SH 2,00 unités Objectif Énoncé de la compétence Standard

Plus en détail

B : Une méthode de développement de logiciels sûrs

B : Une méthode de développement de logiciels sûrs B : Une méthode de développement de logiciels sûrs Loïc PELHATE, Responsable de l Atelier des Logiciels de Sécurité de l Ingénierie du Transport Ferroviaire loic.pelhate@ratp.fr 9/11/01 1 1 Plan Contexte

Plus en détail

UNIVERSITÉ DE LORRAINE Master MIAGE (Méthodes Informatiques Appliquées à la Gestion des Entreprises)

UNIVERSITÉ DE LORRAINE Master MIAGE (Méthodes Informatiques Appliquées à la Gestion des Entreprises) UNIVERSITÉ DE LORRAINE Master MIAGE (Méthodes s Appliquées à la Gestion des Entreprises) 1 Description générale L UFR Mathématiques et propose le Master avec trois spécialisations en deuxième année : ACSI

Plus en détail

I.S.N. : informatique et sciences du numérique

I.S.N. : informatique et sciences du numérique I.S.N. : informatique et sciences du numérique Qu'est-ce que la nouvelle spécialité de terminale S Informatique et sciences du numérique? L'I.S.N., c'est principalement l'apprentissage de l'informatique

Plus en détail

Marie-Pierre BRUYAS INRETS LESCOT

Marie-Pierre BRUYAS INRETS LESCOT Impact des systèmes d information sur la conduite automobile Marie-Pierre BRUYAS INRETS LESCOT Attention et conduite automobile Conduire : une activité complexe Traiter un grand nombre d informations Sélectionner

Plus en détail

COMMENT PERSONNALISER L APPRENTISSAGE DANS UN COURS EN LIGNE OUVERT ET MASSIF (CLOM) (MOOC)?

COMMENT PERSONNALISER L APPRENTISSAGE DANS UN COURS EN LIGNE OUVERT ET MASSIF (CLOM) (MOOC)? COMMENT PERSONNALISER L APPRENTISSAGE DANS UN COURS EN LIGNE OUVERT ET MASSIF (CLOM) (MOOC)? Rim Bejaoui, Gilbert Paquette, Josianne Basque, France Henri Centre de recherche LICEF, Télé-université 5800,

Plus en détail

Martin Lavallière 1, 2, M. Tremblay 3, 4, M. Simoneau 1, and N.Teasdale 1

Martin Lavallière 1, 2, M. Tremblay 3, 4, M. Simoneau 1, and N.Teasdale 1 Martin Lavallière 1, 2, M. Tremblay 3, 4, M. Simoneau 1, and N.Teasdale 1 1 Département de kinésiologie, Faculté de médecine, Université Laval, Québec, Qc, Canada. 2 Massachusetts Institute of Technology

Plus en détail

Dispositif : da01 - Animations pédagogiques. Module da-01 : 01 - Apprentissages coopératifs en maternelle

Dispositif : da01 - Animations pédagogiques. Module da-01 : 01 - Apprentissages coopératifs en maternelle Dispositif : da01 - Animations pédagogiques Identifiant : 13D0906003 Inscription : Public désigné, ne pas s'inscrire Objectifs généraux : Maîtrise de la langue, Mathématiques et culture scientifique, culture

Plus en détail

Présentation de l application de programmation LEGO MINDSTORMS Education EV3

Présentation de l application de programmation LEGO MINDSTORMS Education EV3 Présentation de l application de programmation LEGO MINDSTORMS Education EV3 LEGO Education a le plaisir de présenter l édition pour tablette du logiciel LEGO MINDSTORMS Education EV3, un moyen amusant

Plus en détail

Sujet de thèse CIFRE RESULIS / LGI2P

Sujet de thèse CIFRE RESULIS / LGI2P Ecole des Mines d Alès Laboratoire de Génie Informatique et d Ingénierie de Production LGI2P Nîmes Sujet de thèse CIFRE RESULIS / LGI2P Titre Domaine De l ingénierie des besoins à l ingénierie des exigences

Plus en détail

Approche hybride De la correction des erreurs à la sélection de variables

Approche hybride De la correction des erreurs à la sélection de variables Approche hybride De la correction des erreurs à la sélection de variables G.M. Saulnier 1, W. Castaing 2 1 Laboratoire EDYTEM (UMR 5204, CNRS, Université de Savoie) 2 TENEVIA (http://www.tenevia.com) Projet

Plus en détail

Se construire les humanités numériques apprendre en action

Se construire les humanités numériques apprendre en action Se construire les humanités numériques apprendre en action ENS de Lyon Personally, I think Digital Humanities is about building things Stephen Ramsay, 2011, Who's In and Who's Out Retour d expérience Présentation

Plus en détail

Université Paris Descartes Institut de Psychologie. Master mention Psychologie. Spécialité Psychologie Cognitive Fondamentale et Appliquée

Université Paris Descartes Institut de Psychologie. Master mention Psychologie. Spécialité Psychologie Cognitive Fondamentale et Appliquée Université Paris Descartes Institut de Psychologie Master mention Psychologie Spécialité Psychologie Cognitive Fondamentale et Appliquée Responsable : D. Vergilino-Perez dorine.vergilino-perez@parisdescartes.fr

Plus en détail

Pour en finir avec les idées fausses sur l acceptabilité

Pour en finir avec les idées fausses sur l acceptabilité Direction territoriale Ouest Pour en finir avec les idées fausses sur l acceptabilité Stéphanie Bordel (Cerema/ DTerOuest) & Alain Somat (Université de Rennes 2/ CRPCC) L évaluation des politiques publiques

Plus en détail

I - Introduction à La psychologie Expérimentale

I - Introduction à La psychologie Expérimentale LA METHODE EXPERIMENTALE I - Introduction à La psychologie Expérimentale I.1. Introduction I.2. Critiques concernant l utilisation de la méthode expérimentale en psychologie I.2.A. Critiques morales I.2.A.

Plus en détail

Plan de l exposé. Des pratiques et usages en mutation. MUSETTE : Un cadre pour capter la connaissance à partir de l expérience

Plan de l exposé. Des pratiques et usages en mutation. MUSETTE : Un cadre pour capter la connaissance à partir de l expérience FRE 2672 MUSETTE : Un cadre pour capter la connaissance à partir de l expérience Laboratoire d'informatique en Image et Systèmes d'information LIRIS FRE 2672 CNRS/INSA de Lyon/Université Claude Bernard

Plus en détail

Caméras, Vision et Mobilités ou Vision par ordinateur et Mobilités. Christophe CUDEL, Laboratoire MIPS

Caméras, Vision et Mobilités ou Vision par ordinateur et Mobilités. Christophe CUDEL, Laboratoire MIPS Caméras, Vision et Mobilités ou Vision par ordinateur et Mobilités Christophe CUDEL, Laboratoire MIPS Sommaire Vision par Ordinateur? Vision par ordinateur et mobilités Quelques projets : Mobilités Vision

Plus en détail

Types de REA produites dans le cadre de la séquence pédagogique

Types de REA produites dans le cadre de la séquence pédagogique Scénario pédagogique APPRENDRE À ENSEIGNER AUTREMENT Description générale du scénario Titre Les bases de données relationnelles Résumé Dans le cadre d'un cours à distance, la visioconférence est une REA

Plus en détail

MASTER (LMD) PARCOURS ARCHITECTURE & INGÉNIERIE DU LOGICIEL & DU WEB

MASTER (LMD) PARCOURS ARCHITECTURE & INGÉNIERIE DU LOGICIEL & DU WEB MASTER (LMD) PARCOURS ARCHITECTURE & INGÉNIERIE DU LOGICIEL & DU WEB RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé Mention : INFORMATIQUE Spécialité

Plus en détail

Navigation flexible favorisant la conception et l évaluation des hypermédia pédagogiques

Navigation flexible favorisant la conception et l évaluation des hypermédia pédagogiques Navigation flexible favorisant la conception et l évaluation des hypermédia pédagogiques Ecaterina Pacurar Giacomini Université de Technologie de Compiègne (U.T.C.) UMR CNRS 6599 Heudiasyc BP 20529 60205

Plus en détail

P A R : D A N I E L L E D U C H E S N E A U, M A R I E - P A U L E L A C H A Î N E C O L L O Q U E D E L A E E S I C Q J U I N 2 0 1 1

P A R : D A N I E L L E D U C H E S N E A U, M A R I E - P A U L E L A C H A Î N E C O L L O Q U E D E L A E E S I C Q J U I N 2 0 1 1 P A R : D A N I E L L E D U C H E S N E A U, M A R I E - P A U L E L A C H A Î N E C O L L O Q U E D E L A E E S I C Q J U I N 2 0 1 1 PROBLÈMES IDENTIFIÉS: Chez l élève: Contextualisation des connaissances

Plus en détail

Modélisation d un réseau sociotechnique Application à la gestion de crise. Guillaume Philippe (UBS / CAMKA System) Christine Chauvin (UBS)

Modélisation d un réseau sociotechnique Application à la gestion de crise. Guillaume Philippe (UBS / CAMKA System) Christine Chauvin (UBS) Modélisation d un réseau sociotechnique Application à la gestion de crise Guillaume Philippe (UBS / CAMKA System) Christine Chauvin (UBS) 1 Sommaire I. La gestion de crise: quelles problématiques? II.

Plus en détail

La dyspraxie. Théorie et aménagements. Formation SEGPA - Nice - Novembre 2014. CEntre de Référence des Troubles des Apprentissages Marie Pécheux-Grimm

La dyspraxie. Théorie et aménagements. Formation SEGPA - Nice - Novembre 2014. CEntre de Référence des Troubles des Apprentissages Marie Pécheux-Grimm La dyspraxie Théorie et aménagements Formation SEGPA - Nice - Novembre 2014 CEntre de Référence des Troubles des Apprentissages Marie Pécheux-Grimm Qu est-ce qu une praxie? Une praxie est un programme

Plus en détail

Les Mathématiques à Besançon

Les Mathématiques à Besançon Les Mathématiques à Besançon 5 équipes de recherche 45 enseignants-chercheurs 3 chercheurs CNRS 9 personnels techniques 25 doctorants 10 invités Que fait-on au laboratoire de math? de la recherche de l'enseignement

Plus en détail

Ingénierie de Systèmes Intelligents

Ingénierie de Systèmes Intelligents Ingénierie de Systèmes Intelligents p. 1/? Ingénierie de Systèmes Intelligents Maria Malek maria.malek@eisti.fr Ecole Internationale des Sciences de Traitement de l Information (EISTI) http://www.eisti.fr/

Plus en détail

Le Socle Commun de Connaissances et de Compétences

Le Socle Commun de Connaissances et de Compétences Le Socle Commun de Connaissances et de Compétences La notion de tâche complexe TÂCHE COMPLEXE? La tâche présentée est-elle complexe? Pourquoi? 2 TÂCHE COMPLEXE? À partir de la lecture des différents documents,

Plus en détail

Université Pierre et Marie Curie. Laboratoire d Informatique de Paris 6

Université Pierre et Marie Curie. Laboratoire d Informatique de Paris 6 Université Pierre et Marie Curie Laboratoire d Informatique de Paris 6 Jean-Luc Lamotte Emmanuel Chailloux Extension d Objective Caml scientifique sur GPU pour le calcul Plan Présentation UPMC / LIP6 /

Plus en détail

Projet ANR SAMOGWAS. Specific Advanced MOdels for Genome-wide Association Studies. Journée de lancement officielle. Nantes - vendredi 11 octobre 2013

Projet ANR SAMOGWAS. Specific Advanced MOdels for Genome-wide Association Studies. Journée de lancement officielle. Nantes - vendredi 11 octobre 2013 Projet ANR SAMOGWAS Specific Advanced MOdels for Genome-wide Association Studies Journée de lancement officielle Nantes - vendredi 11 octobre 2013 1 Les partenaires LINA Nantes GIGA-R Liège INSERM Nantes

Plus en détail

Licence 2. Acquisition du langage Cours 3

Licence 2. Acquisition du langage Cours 3 Licence 2 Acquisition du langage Cours 3 Cours du 8 mars 2012 Cours du 23 février video Fin séquence 1 Séquence 2 : hypothèses fondatrices sur l émergence du langage Séquence 3 : neurolinguistique fonctionnelle

Plus en détail

Construction d une collaboration entre une inf spécialisée en plaie et cicatrisation et deux ICLS, une transition réussie pour OZE Le 21.11.

Construction d une collaboration entre une inf spécialisée en plaie et cicatrisation et deux ICLS, une transition réussie pour OZE Le 21.11. XIIème congrès européen des Infirmiers-ères cliniciens-nes, Spécialistes cliniques, Clinicien-nes consultante, symposium no 4 Construction d une collaboration entre une inf spécialisée en plaie et cicatrisation

Plus en détail

Présentation du cursus Animateur de Cluster et de réseaux territoriaux Etat du 14 avril 2013

Présentation du cursus Animateur de Cluster et de réseaux territoriaux Etat du 14 avril 2013 MASTER ANIMATEUR DE CLUSTER ET DE RESEAUX TERRITORIAUX PRESENTATION DU DIPLOME FRANCO-ALLEMAND 1. OBJECTIFS DE LA FORMATION ET COMPETENCES A ACQUERIR: Former des animateurs de cluster et de réseaux territoriaux

Plus en détail

La gestion des contraintes pour modéliser les stratégies humaines d'ordonnancement et concevoir des interfaces homme-machine ergonomiques

La gestion des contraintes pour modéliser les stratégies humaines d'ordonnancement et concevoir des interfaces homme-machine ergonomiques La gestion des contraintes pour modéliser les stratégies humaines d'ordonnancement et concevoir des interfaces homme-machine ergonomiques Clément Guerin Sous la direction de J.M. Hoc et de N. Mebarki Réunion

Plus en détail

Réseau Sociaux Plan. 1. Historique. 2. Définition et fonctionnalités. 3. Usages actuels. 4. Tendances. 5. Problématiques de recherche

Réseau Sociaux Plan. 1. Historique. 2. Définition et fonctionnalités. 3. Usages actuels. 4. Tendances. 5. Problématiques de recherche Réseaux Sociaux Révolution des usages sur Internet, et nouvelles problématiques de recherche Pierre Maret, Laboratoire Hubert Curien, St-Etienne Adrien Joly, Alcatel-Lucent Bell Labs France, Villarceaux

Plus en détail

MODALITES DE SELECTION 2012

MODALITES DE SELECTION 2012 MODALITES DE SELECTION 12 SITE PARIS GOBELINS, l'école de l'image Site Paris - 73 boulevard Saint Marcel - 75013 PARIS tél. 01 40 79 92 12 - info-concours@gobelins.fr - www.gobelins.fr JEU VIDEO MASTERE

Plus en détail

Exploration des capacités des CSP pour la localisation d erreurs à partir de. contre-exemples

Exploration des capacités des CSP pour la localisation d erreurs à partir de. contre-exemples École Doctorale STIC de l Université de Nice Sophia-Antipolis capacités des CSP pour la localisation d erreurs Domaine: Mathématique-informatique Filière: Informatique Juin 2012 Présenté par : BEKKOUCHE

Plus en détail

ENSEIGNEMENT DES SCIENCES ET DE LA TECHNOLOGIE A L ECOLE PRIMAIRE : QUELLE DEMARCHE?

ENSEIGNEMENT DES SCIENCES ET DE LA TECHNOLOGIE A L ECOLE PRIMAIRE : QUELLE DEMARCHE? ENSEIGNEMENT DES SCIENCES ET DE LA TECHNOLOGIE A L ECOLE PRIMAIRE : QUELLE DEMARCHE? Les nouveaux programmes 2008 confirment que l observation, le questionnement, l expérimentation et l argumentation sont

Plus en détail

STAGES EN ETABLISSEMENT SCOLAIRE ET ENSEIGNEMENTS D ACCOMPAGNEMENT MASTER MEEF SECOND DEGRE, DISCIPLINES GENERALES.

STAGES EN ETABLISSEMENT SCOLAIRE ET ENSEIGNEMENTS D ACCOMPAGNEMENT MASTER MEEF SECOND DEGRE, DISCIPLINES GENERALES. STAGES EN ETABLISSEMENT SCOLAIRE ET ENSEIGNEMENTS D ACCOMPAGNEMENT MASTER MEEF SECOND DEGRE, DISCIPLINES GENERALES. I. Stages de M1. A. Calendrier et description. Le stage se décompose en deux parties,

Plus en détail

INFORMATIQUE - PROJET DE DEVELOPPEMENT INTERNET/INTRANET

INFORMATIQUE - PROJET DE DEVELOPPEMENT INTERNET/INTRANET MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION INFORMATIQUE

Plus en détail

LICENCE D'HISTOIRE REFERENTIEL

LICENCE D'HISTOIRE REFERENTIEL LICENCE D'HISTOIRE REFERENTIEL I LES OBJECTIFS DE LA FORMATION 1. Objectifs généraux La licence d histoire est un enseignement généraliste et théorique fondé sur la recherche, qui peut faire place à des

Plus en détail

Les enjeux de la mobilité et de la réalité augmentée dans les jeux éducatifs localisés. GéoEduc3D

Les enjeux de la mobilité et de la réalité augmentée dans les jeux éducatifs localisés. GéoEduc3D Les enjeux de la mobilité et de la réalité augmentée dans les jeux éducatifs localisés Le projet de recherche GéoEduc3D Sylvain GENEVOIS Chargé d études et de recherche (INRP, équipe EducTice) Docteur

Plus en détail

Master spécialité «Communication et ressources humaines» : formation par la voie de l apprentissage

Master spécialité «Communication et ressources humaines» : formation par la voie de l apprentissage Master spécialité «Communication et ressources humaines» : formation par la voie de l apprentissage [document mis à jour le 3.05.13] Ce document présente la formation en apprentissage. Il est à lire avant

Plus en détail

L évaluation scolaire est-elle au service de l orientation?

L évaluation scolaire est-elle au service de l orientation? L évaluation scolaire est-elle au service de l orientation? Lucie Mottier Lopez, Ph.D. Université de Genève Marcelle Gingras, Ph.D. Université de Sherbrooke Les fonctions de l évaluation scolaire en Europe

Plus en détail

PHYSIQUE. 5 e secondaire. Optique PHY-5041-2 DÉFINITION DU DOMAINE D EXAMEN

PHYSIQUE. 5 e secondaire. Optique PHY-5041-2 DÉFINITION DU DOMAINE D EXAMEN PHYSIQUE 5 e secondaire Optique PHY-5041-2 DÉFINITION DU DOMAINE D EXAMEN MAI 1999 Quebec PHYSIQUE 5 e secondaire Optique PHY-5041-2 DÉFINITION DU DOMAINE D EXAMEN MAI 1999 Direction de la formation générale

Plus en détail

EDUCARE. Evaluation des Difficultés d Usage des Contenus Audiovisuels et RichMedia pour l Education

EDUCARE. Evaluation des Difficultés d Usage des Contenus Audiovisuels et RichMedia pour l Education EDUCARE Evaluation des Difficultés d Usage des Contenus Audiovisuels et RichMedia pour l Education CREM Eric Jamet (eric.jamet@uhb.fr) 4 e séminaire de M@rsouin, 11-12 mai 2006 Programmes de recherche

Plus en détail

DOCTORAT DE L'UNIVERSITÉ DE TOULOUSE

DOCTORAT DE L'UNIVERSITÉ DE TOULOUSE En vue de l'obtention du DOCTORAT DE L'UNIVERSITÉ DE TOULOUSE Délivré par : Institut National Polytechnique de Toulouse (INP Toulouse) Discipline ou spécialité : Génie des Procédés et de l'environnement

Plus en détail

Analyse des pratiques de quatre enseignants spécialisés en arts plastiques en ce qui a trait au rôle de l élève dans le travail de l exposition

Analyse des pratiques de quatre enseignants spécialisés en arts plastiques en ce qui a trait au rôle de l élève dans le travail de l exposition Analyse des pratiques de quatre enseignants spécialisés en arts plastiques en ce qui a trait au rôle de l élève dans le travail de l exposition Laurence Sylvestre, Ph.D. 1 Université du Québec à Montréal

Plus en détail

Comment organiser une séance d EPS

Comment organiser une séance d EPS Comment organiser une séance d EPS Ce qui est important pour l élève c est de : - comprendre quand il réussit quelle procédure reproductible a été utilisée et isolée pour cette procédure - apprendre pour

Plus en détail

Formation Informations pédagogiques Modalités diverses Objectifs

Formation Informations pédagogiques Modalités diverses Objectifs Formation Informations pédagogiques Modalités diverses Objectifs Inscrit dans le champ scientifique des SIC- 71e section, le Master mention Information Communication est une formation interdisciplinaire

Plus en détail

Interaction Homme/Machine Part. III

Interaction Homme/Machine Part. III Interaction Homme/Machine Part. III Notion d Interaction 3D multi-utilisateurs en RV et RA Samir OTMANE (PR UEVE), Frédéric DAVESNE (IGR UEVE) samir.otmane@ibisc.univ-evry.fr, frederic.davesne@ibisc.univ-evry.fr

Plus en détail

Modélisation des Systèmes d Information Jean-Yves Antoine

Modélisation des Systèmes d Information Jean-Yves Antoine Modélisation des Systèmes d Information Jean-Yves Antoine http://www.info.univ-tours.fr/~antoine Processus de développement logiciel Jean-Yves Antoine U. Bretagne Sud - UFR SSI - IUP Vannes année 2001-2002

Plus en détail

P R E S E N T A T I O N E T E V A L U A T I O N P R O G R A M M E D E P R E V E N T I O N «P A R L E R»

P R E S E N T A T I O N E T E V A L U A T I O N P R O G R A M M E D E P R E V E N T I O N «P A R L E R» P R E S E N T A T I O N E T E V A L U A T I O N P R O G R A M M E D E P R E V E N T I O N «P A R L E R» Parler Apprendre Réfléchir Lire Ensemble pour Réussir Pascal BRESSOUX et Michel ZORMAN Laboratoire

Plus en détail

Digital Workplace et Gestion des connaissances Concepts et mise en oeuvre

Digital Workplace et Gestion des connaissances Concepts et mise en oeuvre Avant-propos 1. Objectif du livre 17 2. Illustrations des exemples de ce livre 18 2.1 Office 365 comme plateforme technologique pour une digital workplace 18 2.2 SharePoint et Yammer à l honneur 18 3.

Plus en détail

Les études de Psychologie à l Université François-Rabelais de Tours

Les études de Psychologie à l Université François-Rabelais de Tours Les études de Psychologie à l Université François-Rabelais de Tours Sandrine VANNESTE (vanneste@univ-tours.fr) Maître de Conférences en Psychologie, Responsable pédagogique de la 1 ère année de Licence

Plus en détail

Les sections 6 et 7. du ComitéNational de la RechercheScientifique

Les sections 6 et 7. du ComitéNational de la RechercheScientifique Les sections 6 et 7 du ComitéNational de la RechercheScientifique (CoNRS) Frédérique Bassino et Michèle Basseville Plan Le comité national Les missions des sections Les sections 6 et 7 Le comiténational

Plus en détail

Remédiation Neuropsychologique Théorie et pratique. Jérôme BIANCHI Neuropsychologue CE.R.T.A et Exercice en libéral

Remédiation Neuropsychologique Théorie et pratique. Jérôme BIANCHI Neuropsychologue CE.R.T.A et Exercice en libéral Remédiation Neuropsychologique Théorie et pratique Jérôme BIANCHI Neuropsychologue CE.R.T.A et Exercice en libéral Pour plus d informations 1. En théorie Plan 2. En pratique 3. Et l écologie dans tout

Plus en détail

Service d accompagnement pédagogique de l Université Sorbonne Paris Cité

Service d accompagnement pédagogique de l Université Sorbonne Paris Cité Service d accompagnement pédagogique de l Université Sorbonne Paris Cité CATALOGUE DE FORMATION POUR LES ENSEIGNANTS DE USPC 2014-2015 Le service SAPIENS créé en janvier 2014 propose durant l année 2014-2015

Plus en détail

TITRE : DEMONSTRATEUR D UN WEB-SERVICE EN OPTIMISATION NUMERIQUE

TITRE : DEMONSTRATEUR D UN WEB-SERVICE EN OPTIMISATION NUMERIQUE TITRE : DEMONSTRATEUR D UN WEB-SERVICE EN OPTIMISATION NUMERIQUE KEYWORDS : SYSTEMX, WEBSERVICE, COLLABORATIVE FILTERING, MACHINE LEARNING, LANGAGE PROGRAMMATION, HPC, BASE OBJETS COMPLEXES CONTEXTE de

Plus en détail

Maître de conférence en Psychologie des apprentissages Laboratoire Paragraphe Université de Cergy Pontoise

Maître de conférence en Psychologie des apprentissages Laboratoire Paragraphe Université de Cergy Pontoise Maître de conférence en Psychologie des apprentissages Laboratoire Paragraphe Université de Cergy Pontoise Adresse : Pôle Universitaire de Gennevilliers ZAC des Barbanniers - Avenue Marcel Paul 92230 GENNEVILLIERS

Plus en détail

Partie 1 :! Conception centrée utilisateur apports de la psychologie!

Partie 1 :! Conception centrée utilisateur apports de la psychologie! Partie 1 :! Conception centrée utilisateur apports de la psychologie! Laurence Nigay! laurence.nigay@imag.fr! Equipe Ingénierie de l Interaction Homme-Machine Page 1 Il était une fois l IHM...! Douglas

Plus en détail

Systèmes d information

Systèmes d information 11 Systèmes Cette famille rassemble des métiers dont la finalité est de concevoir, développer, exploiter et entretenir des solutions (logicielles et matérielles) répondant aux besoins collectifs et individuels

Plus en détail

INGÉNIEUR DE L'ENSEEIHT SPÉCIALITÉ INFORMATIQUE ET RÉSEAUX (APPRENTISSAGE)

INGÉNIEUR DE L'ENSEEIHT SPÉCIALITÉ INFORMATIQUE ET RÉSEAUX (APPRENTISSAGE) INGÉNIEUR DE L'ENSEEIHT SPÉCIALITÉ INFORMATIQUE ET RÉSEAUX (APPRENTISSAGE) RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Formation d'ingénieur classique Domaine : Sciences, Ingénierie et Technologies Mention

Plus en détail

Incidence du type de véhicule croisé sur le comportement perceptivo-moteur de l automobiliste en Réalité Virtuelle

Incidence du type de véhicule croisé sur le comportement perceptivo-moteur de l automobiliste en Réalité Virtuelle Incidence du type de véhicule croisé sur le comportement perceptivo-moteur de l automobiliste en Réalité Virtuelle Encadrement : Catherine BERTHELON (directrice de recherche) Laboratoire Mécanismes D Accident,

Plus en détail

Plan de formation 2nd degré 2015 2016 EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE

Plan de formation 2nd degré 2015 2016 EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE Plan de formation 2nd degré 2015 2016 EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE Parler de nutrition en PN009420 L éducation nutritionnelle est une des priorités santé du Ministère de l Education nationale de l école

Plus en détail

Expert workshop. 9h-16h 14 septembre 2011

Expert workshop. 9h-16h 14 septembre 2011 Expert workshop 9h-16h 14 septembre 2011 Effets de la convergence d industries sur le choix stratégique associé à l organisation du processus d innovation : Le cas du jeu vidéo et du cinéma d animation

Plus en détail

COMMENT PRÉPARER UN ENSEIGNEMENT PAR APP

COMMENT PRÉPARER UN ENSEIGNEMENT PAR APP 1 sur 5 16/03/2007 15:03 COMMENT PRÉPARER UN ENSEIGNEMENT PAR APP (PCEM2 - DCEM1) L élaboration de cas d APP est un processus multisequentiel exécutable par étapes : I- constitution d un groupe de travail

Plus en détail

Organisation et gestion de données cycle 3

Organisation et gestion de données cycle 3 Organisation et gestion de données cycle 3 Clarifier les enjeux de cet enseignement Formation d enseignants de cycle 3 Circonscription de Grenoble 2 Positionnement de la pratique. En classe, comment travaillez-

Plus en détail

OFFRE DE FORMATION L.M.D.

OFFRE DE FORMATION L.M.D. REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE OFFRE DE FORMATION L.M.D. MASTER PROFESSIONNEL ET ACADEMIQUE Systèmes d Information

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Intitulé (cadre 1) Master domaine Sciences humaines et sociales, mention Sciences Du Langage, spécialité Didactique des langues et des cultures

Plus en détail

Vers une définition du métier d instituteur : points de cohérence

Vers une définition du métier d instituteur : points de cohérence Vers une définition du métier d instituteur : points de cohérence Agnès Deprit (HELHa/UCL), Olivier Maes (HELHa/UCL) & Catherine Van Nieuwenhoven (ISPG/UCL) AIPU 2015, Jemeppe-sur-Meuse Plan de la communication

Plus en détail

PERSYVAL-lab Pervasive Systems and Algorithms

PERSYVAL-lab Pervasive Systems and Algorithms PERSYVAL-lab Pervasive Systems and Algorithms Responsable scientifique et technique: Marie-Christine Rousset Coordination scientifique du montage du projet: Yassine Lakhnech, Marie-Christine Rousset, Jean-Marc

Plus en détail

Le programme de mathématiques Classes de première STI2D STL

Le programme de mathématiques Classes de première STI2D STL Journée de l inspection 15 avril 2011 - Lycée F. BUISSON 18 avril 2011 - Lycée J. ALGOUD 21 avril 2011 - Lycée L. ARMAND Le programme de mathématiques Classes de première STI2D STL Déroulement de la journée

Plus en détail

EMERGENCE DE L EXPERTISE CLINIQUE EN FRANCE

EMERGENCE DE L EXPERTISE CLINIQUE EN FRANCE EMERGENCE DE L EXPERTISE CLINIQUE EN FRANCE Modèles et Orientations? Mireille Saint Etienne Valenciennes novembre 2014 Genèse Emergence de la clinique USA/Canada 1943 : Francis REITER, lance l idée aux

Plus en détail

LES FAILLES ET LES SEISMES : CAUSES OU SONSEQUENCES?

LES FAILLES ET LES SEISMES : CAUSES OU SONSEQUENCES? LES FAILLES ET LES SEISMES : CAUSES OU SONSEQUENCES? Classe : 4 ème durée : 50 minutes la situation-problème Tu viens de découvrir les manifestations et les conséquences d un séisme, mais tu ne sais pas

Plus en détail

Les compétences de l apprenant en formation à distance : les outils d aide à l autonomie

Les compétences de l apprenant en formation à distance : les outils d aide à l autonomie Les compétences de l apprenant en formation à distance : les outils d aide à l autonomie S t é p h a n i e M a i l l e s - V i a r d M e t z M a î t r e d e C o n f é r e n c e s e n p s y c h o l o g

Plus en détail