Projet tactile. Asbl PATH Psychologie, Aides Techniques et Handicap. Président de l asbl : Michel Mercier

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Projet tactile. Asbl PATH Psychologie, Aides Techniques et Handicap. Président de l asbl : Michel Mercier"

Transcription

1 Projet tactile Promoteur : Asbl PATH Psychologie, Aides Techniques et Handicap. Président de l asbl : Michel Mercier Siège : 61, rue de Bruxelles à 5000 Namur (au sein de l Université de Namur) Mail : Tel : 081/ Fax : 081/ Table des matières 1. Historique de l'asbl 2 2. Finalités et objectifs 3 3. Population concernée 4 4. Méthodologies de travail : La méthodologie du CRETH Spécificités de la méthodologie du SATIH 5. Présentation du projet: tablette tactile et handicap 7 6. Moyens nécessaires pour le projet Calendrier du projet Quelques exemples 14 1

2 1. Historique de l asbl Depuis de nombreuses années, le Département de Psychologie de l Université de Namur s est intéressé à l utilisation des technologies de la communication et de l information, en particulier aux services des personnes présentant un handicap. Par ce biais, plusieurs recherches ont mis en évidence la nécessité de bénéficier d une structure qui prenne en charge l aide aux personnes handicapées par les technologies en Wallonie. Ce constat date d une quinzaine d année, coïncidant logiquement avec l essor des technologies et des possibilités qu elles représentent pour le grand public, dans la vie de tous les jours mais aussi en situation de difficultés. Dans ce cadre, l intervention de professionnels appartenant aux champs du handicap et de la technologie se révèle primordiale. Une expertise technologique ainsi qu une méthodologie d accompagnement à la maîtrise de ces outils s avèrent ainsi indispensables, offrant une garantie d intégration optimale de la technologie en milieu de vie. C est en réponse à ces demandes que l asbl «Psychologie, Aides Techniques et Handicaps» (PATH) est créée en Située à Namur dans les locaux du Département de psychologie, elle accueille en son sein deux services : «le Centre de Ressources et d Evaluation des Technologies pour les personnes Handicapées» (CRETH) et le» Service d Accompagnement Technologies, Informatique et Handicap» (SATIH). Ces deux services sont subsidiés par l AWIPH (Agence Wallonne pour l Intégration des Personnes Handicapées). Le CRETH est issu d une convention entre l Université de Namur, l AWIPH et l asbl PATH en Il a pour mission d évaluer les besoins et les projets des personnes handicapées et d analyser la réponse technologique la mieux adaptée. Pour se faire, il a développé une expertise technologique dans le domaine du handicap ainsi que des compétences dans le domaine de l évaluation des besoins des utilisateurs handicapés. Plus de 250 demandes par an y sont analysées et traitées. Parallèlement, suite au constat d un besoin d accompagnement, de sensibilisation et de réflexion communautaire, le SATIH est mis sur pied dans le cadre des agréments pour les services d accompagnement. Depuis son premier agrément, en 1995, le SATIH a toujours été reconnu comme service chargé d activités spécifiques. Cette spécificité réside tant sur son territoire d action (région wallonne), que dans son public cible (toute personne handicapée et leur entourage familial et professionnel) mais aussi et surtout dans son expertise des technologies de l information et de la communication (TIC). Notons que depuis l arrêté du 22 avril 2004, le SATIH est reconnu comme service d accompagnement polyvalent. Les activités de ces deux services sont donc clairement liées et complémentaires. Leurs missions et domaines de compétences se révèlent chaque jour sur le terrain par l interaction continue qui existe entre le CRETH et le SATIH. 2

3 2. Finalités et objectifs Les objectifs et missions poursuivis par l asbl PATH sont, pour le CRETH, ceux définis par la convention réalisée entre l AWIPH, l Université de Namur et l asbl et pour le SATIH, ceux établis dans l Arrêté du Gouvernement Wallon du 22 avril Le CRETH a pour mission première d être un lieu d évaluation, d information et de testing des technologies adaptées. De définir le degré de difficultés de la personne pour réaliser les activités essentielles de la vie quotidienne (ex : écouter, communiquer, lire, écrire, etc.). D établir la nécessité de l aide technologique en lien avec le handicap. D analyser le projet de la personne, d évaluer ses besoins en matière de technologie informatisée et de tenter d apporter des solutions les plus satisfaisantes possibles. De tester et évaluer chaque technologie compte tenu du projet de la personne et de son contexte de vie. De produire un rapport d expertise justifiant le type d aide recommandé. D assurer des conseils spécialisés aux personnes handicapées et aux professionnels concernés. Le SATIH détient diverses particularités qui font que ce service ne possède pas de cadre législatif adéquat. De ce fait, et en réponse aux demandes du public, les missions et les activités du SATIH lui sont spécifiques. Celles-ci se subdivisent en deux catégories : l accompagnement individuel à l utilisation de la technologie et la formation et/ou sensibilisation de toute personne en relation avec la personne handicapée : D être un espace d information, de sensibilisation et de clarification de la demande. D orienter la personne vers tout service utile, sans se substituer à son action. D élaborer avec la personne un projet individuel en vue d optimaliser l utilisation des aides technologiques dans un cadre social, scolaire et/ou professionnel. D initier la personne elle-même, ses proches ou les professionnels à l utilisation des adaptations pour permettre la réalisation du projet personnel. Dans une visée plus communautaire : de sensibiliser et informer d autres services et groupement, mais aussi favoriser les échanges et collaborations. 3

4 3. Population concernée a) Types de handicap et âge Le CRETH et le SATIH s adressent toute personne en situation de handicap, quel que soit son handicap. Le CRETH conseille tant les enfants et adolescents que les adultes et séniors. Le SATIH, bien que reconnu comme service d accompagnement pour personne adulte, reçoit également un public de tout âge. b) Zone géographique L action de l asbl Path couvre tout le territoire de la région wallonne. Certaines demandes nous parviennent parfois des personnes résidant à Bruxelles ou en France. Notre travail consiste alors en information, collaboration et réorientation. c) Divers Nos services concernent toute personne inscrite à l AWIPH ou ayant fait une demande pour être reconnue à l AWIPH. Hormis les demandes individuelles, l asbl reçoit des demandes de services et autres association souhaitant des conseils et informations. Ce travail de type «communautaire» rentre bien dans le cadre des missions du SATIH. Un travail de sensibilisation tant du public que des professionnels est également effectué. Notre champ d action n étant limité ni par l âge, ni par le type de handicap, notre travail se définit par notre spécificité concernant l expertise technologique, plus précisément les Technologies de l Information et de la Communication (TIC). 4

5 4. Méthodologies de travail Certaines missions du CRETH et du SATIH se rencontrent sur la réalité de terrain rendant ceux-ci complémentaires. Ceci se perçoit dans nos méthodologies de travail. La méthodologie du CRETH suit la ligne directrice suivante : 1. Accueil et origine de la demande Les demandes individuelles comme communautaires sont étudiées en réunion afin de trouver la réponse la plus adéquate à y apporter. L accueil se fait généralement de manière téléphonique ou via l adresse mail de l asbl : 2. Analyse de la demande Il s agit de recueillir différentes informations concernant la personne, son projet, etc. Partant d une vision empirique, un système de «3P» est utilisé : - Le Profil du bénéficiaire Récolte des données administratives et en lien avec le handicap. Bilan des capacités et incapacités. Etude des stratégies de compensation mises en place. - Le Parcours du bénéficiaire Anamnèse de la personne. Etude de l entourage familial et institutionnel. Historique de la prise en charge pas des institutions et/ou associations. - Le Projet du bénéficiaire Evaluer le projet du bénéficiaire (type de matériel souhaité, contexte quotidien, connaissances déjà acquises/à apprendre, etc.). Cette analyse de la demande nécessite parfois plusieurs rencontres avant une orientation technologiques. 3. Procédure de suivi de dossier a) Évaluation de la demande Il importe d évaluer les besoins de la personne, de tenir compte de l impact positif de l outil sur l entourage familial et professionnel mais aussi du coût relatif à son utilisation. b) Bilan des capacités et compétences Le bilan des capacités et compétences de la personne permet de définir la possibilité ou l incompatibilité du projet avec le savoir-faire et le savoir être de l individu. 5

6 c) Évaluation de l aide technique Celle-ci se fait via le testing d outils à finalité commune mais avec des caractéristiques différentes. Ceux-ci sont proposés par l intervenant suite aux étapes précédentes. L intervenant peut également se rendre sur le lieu de vie ou de travail du bénéficiaire dans plusieurs cas : si celle-ci est dans l incapacité physique de se déplacer ou si l adéquation du matériel au lieu de vie/de travail doit être vérifiée. Si cela s avère nécessaire et dans la mesure du possible, le CRETH prête du matériel que la personne peut exploiter sur son lieu de vie et évaluer par elle-même l outil spécifique répondant le mieux à ses besoins. Ce n est qu après avoir terminé ces différentes étapes que l intervenant pourra déterminer l outil qui répond le mieux au projet du bénéficiaire. d) Rédaction du rapport Il ressort de nos missions de spécifier et de justifier dans un rapport adressée aux agents de l AWIPH, le type d aide préconisée avec les précisions nécessaires. Les spécificités de la méthodologie du SATIH 1. Concernant les demandes individuelles Parfois, un travail plus conséquent sera nécessaire pour répondre à la demande d une personne. Cela peut être en terme d accompagnement face à la technologie, de la mise en place du réseau pour soutenir le projet, par la collaboration avec d autres services, etc. Dans ce cas, un contrat d accompagnement peut être conclu. La spécificité du travail du SATIH est que cet accompagnement se centrera non pas sur un public ou une localisation mais bien sur les technologies de l information et de la communication. 2. Concernant les demandes de services Certains professionnels nous consultent afin d obtenir notre avis sur une technologie ou les adaptations technologiques existant pour certains types de handicap. Il s agit également parfois d une sensibilisation ou information à un service concernant certains matériels ou handicaps. D autres fois, nous échangeons avec des centres confrontés aux mêmes problématiques générales afin de réfléchir ces dernières et nos pratiques. 3. Concernant les besoins communautaires Au niveau communautaire, le SATIH a pour mission de sensibiliser le grand public au travers de salon, colloques et autres conférences. Il s agit également de réfléchir les sujets touchant à nos pratiques et nos domaines de compétences (le handicap et les technologies). Les constats réalisés sur le terrain peuvent alors être relever aux instances supérieures. 6

7 5. Présentation du projet : «Tablette tactile et handicap» 1. L apport des nouvelles technologies pour les personnes porteuses de handicap Nous employons quotidiennement les technologies afin de dépasser nos limites qu il s agisse de la calculatrice qui permet de résoudre des problèmes complexes en quelques secondes ou du GSM qui transmet notre voix à l autre côté de la planète. Dans le cadre du handicap, la situation n est pas fondamentalement différente. On parle alors parfois d aide technique, que l on peut définir comme «Tout appareil visant à corriger une déficience, à compenser une incapacité, à prévenir ou à réduire une situation de handicap» 1. L évolution des nouvelles technologies a permis l émergence de nombreuses solutions pour des personnes porteuse de tout type de handicap. 2. L approche classique Nous avons vu apparaitre, sur le marché du matériel adapté, des outils de plus en plus sophistiqués (vidéo agrandisseurs, machines à lire, détecteurs de couleurs, barrettes braille, etc.). La mise à disposition de ces aides techniques, développées et distribuées par des entreprises spécialisées, a été facilitée dans de nombreux pays européens par un remboursement partiel ou total de leur achat par les pouvoirs publics. Dans ce cadre, le rôle des «professionnels» consiste principalement à faciliter la rencontre entre l offre (les aides techniques disponibles sur le marché) et la demande (exprimée par la personne handicapée, sa famille, l école, etc.). Le professionnel dispose d un savoir qui va de la connaissance du marché aux modalités à remplir pour acquérir le matériel. C est la combinaison de ces compétences et connaissances qui lui permettra de trouver la solution la plus adéquate pour le bénéficiaire, en fonction du projet de celui-ci. Les filières de formations peuvent également être répertoriées (même si ces dernières sont trop rares et insuffisantes en rapport avec la demande). Il s agit le plus souvent d organismes spécialisés, voire des firmes elles-mêmes. Pour la personne en situation de handicap et son entourage, c est souvent un monde bien mystérieux. On peut avoir entendu parler de l aide technique, voire l avoir touchée lors d un salon, mais l information reste partielle et floue. Il importe de noter que chaque aide technique dispose d une ou de quelques fonctions et qu elle est aisément classifiable, ce qui a permis l émergence de nomenclatures de remboursements. 1 Conseil consultatif sur les aides technologiques. Petit vocabulaire des aides techniques. [Rev. et augm.]. [Québec : Conseil consultatif sur les aides technologiques], p., p. 18 7

8 3. Premier bouleversement : internet L arrivée d internet va, dans un premier temps, modifier le travail du professionnel en facilitant les contacts, les prises d informations, l internationalisation du marché, le partage de bonnes pratiques, etc. C est toute une méthodologie qui évolue! Internet prend place dans les foyers et modifie le réseau mondial impactant tant la personne handicapée que son entourage. Le savoir n est plus l apanage des professionnels, un avis plus ou moins pertinent est si facilement demandé à Google, Wikipedia ou Facebook. Le réflexe de consulter cette banque de données infinie que représente internet s installe dans l ensemble de la population. Ainsi, de plus en plus de personnes viennent à notre rencontre munies d un savoir obtenu par internet. 4. Second bouleversement : «le développement pour tous» Un second élément va également venir perturber le modèle classique. Il s agit de la pression mise sur les concepteurs par certains pouvoirs publics et lobbying pour que les nouveaux produits «grand public» soient développés en tenant compte des minorités, dont les personnes avec un handicap visuel. Cette mouvance est comparable à celle de l accessibilité architecturale des nouveaux bâtiments, c'est-à-dire qu il s agit d intégrer le concept même d accessibilité dans la conception du projet. On n adapte plus l outil, l outil est créé adapté. Ce système est particulièrement prégnant pour les outils informatiques. A ce sujet, remarquons que Windows permet d améliorer l interface utilisateur en fonction des caractéristiques spécifiques de la personne grâce à ses options d accessibilité. Cependant, force est de constater que la firme Apple a été la première à intégrer ce nouveau concept de manière efficiente. En théorie, nous devrions donc nous trouver, à l avenir, face à une génération de nouvelles technologies accessible à un maximum de personnes et ce, avec un minimum d adaptations. 5. Un projet pour faciliter l appropriation des tablettes et téléphones tactiles Les constats présentés ci-dessus laissent entrevoir de réelles opportunités pour les personnes porteuses de handicap. L autonomie dans l aide à la vie journalière, les loisirs, la scolarité, voir l emploi pourraient être améliorée. Malheureusement, les solutions concrètes sont encore bien peu connues que ce soit par les bénéficiaires eux-mêmes, leur famille ou les professionnels du secteur. Les structures existantes n ont pas le temps ni les moyens de faire ce travail qui peut paraitre titanesque, en effet, on dénombre plus de d applications sur l apple store, google play et windows store. 8

9 Notre projet vise à rechercher, valider et diffuser des solutions à prix raisonnables pour les personnes en situation de handicap. 5.1 Rechercher - Sur les magasins virtuels, en sélectionnant les applications à partir de cahier des charges sur les capacités nécessaires, prérequis, fonctions, compatibilités, etc. - Par une veille technologique sur le net - En développant une coopération avec d autres services effectuant déjà ce type de recherches dans la francophonie - En se basant sur les découvertes des utilisateurs eux même, proche, équipe éducative, etc. 5.2 Valider - Tests en laboratoire puis en situation réelle avec des utilisateurs - Mise en place de groupes d utilisateurs et professionnels par type de handicap afin de partager des expériences, avis, tests pour choisir, parmi les différentes applications ayant la même fonction, celles qui sont les plus pertinentes - Création de fiches descriptive «mode d emploi» 5.3 Diffuser - Les fiches seront accessibles sur le net, via un site avec lien vers les sources de téléchargement des applications sélectionnées - Une édition «papier» pourrait être crée en collaboration avec l AWIPH - Une présence au sein des salons spécialisés afin de démontrer au plus grand nombre ces solutions, souvent absente de ces évènements car non rentable économiquement 9

10 6. Pertinence et innovation du projet «tactile» La validation de notre travail se fera via les groupes d utilisateurs et les bénéficiaires qui participeront à cette recherche. Ceci est un des aspects les plus novateurs de notre projet ; nous ne créons pas une recherche de technologies pour les personnes en situation de handicap grâces à nos connaissances de professionnels mais nous mettons ces connaissances au service des bénéficiaires qui nous permettront de tester diverses solutions. Cette méthodologie nous permet de mettre au cœur de la problématique les personnes en situation de handicap et la réalité de leur quotidien. Ces éléments sont en effet bien difficile à évaluer de manière pertinente de l extérieur. L évaluation de ce projet pourra se faire notamment via des rapports et concertations entre professionnels et utilisateurs en situation de handicap. Un retour de l AWIPH via le CICAT et les bureaux régionaux pourraient également être des éléments nous permettant de prendre du recul sur le travail effectué. L aspect innovateur du projet réside essentiellement dans sa méthodologie. En effet, au-delà de la promotion des solutions qui seront proposées grâce à ce projet, les collaborations et le parallèle constant avec la réalité de terrain sont des éléments primordiaux. La participation active des professionnels du secteur du handicap sera l une des pierres angulaires de notre démarche afin de nous assurer de l adéquation entre les solutions proposées et la réalité de terrain. Des groupes de travail entre professionnels (éducateurs, accompagnants, logopèdes, ergothérapeute, etc.) vont permettre de créer un réseau autour de ce projet. D autre part, la création d un site assurera un contact aisé avec ces personnes et d améliorer le contenu au fur et à mesure des remarques mais aussi découvertes, astuces, système D, etc. Le peer counseling sera également favorisé, en effet, ce sont les utilisateurs qui souvent sont les experts en matière d utilisation de ces technologies qu ils utilisent de façon beaucoup plus intensive que les professionnels. Des groupes de travail seront donc mis sur pieds afin de partager les expériences d utilisation mais également de valoriser l aide entre utilisateurs tant par les rencontres réelles que les apports via le site collaboratif. 10

11 6. Moyens nécessaires pour le projet Un chercheur ayant déjà une connaissance de ces technologies. Une tablette de chacun des 3 systèmes existant sur le marché (Ipad, Android, Windows RT). Un budget pour l achat des applications sur les stores. Les frais de fonctionnement (secrétariat, intendance des rencontres utilisateurs, frais de déplacements, défraiement pour les groupes d utilisateurs, publications, participation aux salons et conférences, formation au matériel, etc.). Les frais liés au site internet (webdesign, hébergement et mise en place) Ce projet bénéficierait de nombreux moyens existant : outre les connaissances acquises via les projets CRETH et SATIH, l asbl bénéficie d un réseau de professionnels et d utilisateurs permettant un projet au plus proche de la réalité des besoins du public visé. Les locaux et le matériel de l asbl Path seront disponibles pour les rencontres et les premiers testing. Le chercheur engagé sur ce projet pourra également compter sur l appui des équipes CRETH et SATIH comprenant une dizaine de professionnels spécialisés dans les technologies et le handicap. Les contacts avec l AWIPH permettront une validation et distribution des résultats de ce travail auprès des personnes porteuses de handicap dans toute la région wallonne. A noter également que ce projet vient d être entamé sur fonds propres. Cependant, pour pouvoir l élargir à tout type de handicap et pouvoir offrir une plateforme accessible à tous quant à ses technologies, la poursuite du projet demanderait idéalement 2 années supplémentaires. C est pour cette raison que nous vous demandons le soutien suivant : Frais de personnel : ½ ETP pendant 2 ans pour un chercheur spécialisé : / an sollicités Frais de fonctionnement : 6500 / an sollicités Achats de matériel : 4500 pour l entièreté du projet Frais liés au site : 1000 pour l entièreté du projet 11

12 7. Calendrier du projet Introduction Chaque semestre de travail est plus particulièrement centré sur un type de handicap. Ce timing étant théorique et susceptible de modification en cours de projet, les autres types de handicaps pourront être abordés à divers moments. Semestre 1 (juillet décembre 2013) partie entamée sur fonds propres - Création d une structure de site internet accessible (fiches et vidéos) - Analyse des attentes du secteur «handicap visuel» via réunions avec services représentatifs - Test de fiches et de vidéo de solutions - Création dans le secteur «handicap visuel» d un groupe d utilisateurs & référents (réunion bi mensuelle sur site et à distance) Semestre 2 (janvier juin 2014) - Mise en ligne du site internet - Analyse des retours utilisateur du site et alimentation de celui-ci en nouvelles fiches et vidéos - Analyse des attentes du secteur «handicap moteur» via réunions avec services représentatifs - Tests de fiches et de vidéo de solutions - Création dans le secteur «handicap moteur» d un groupe d utilisateurs & référents (réunion bi mensuelle sur site et à distance) - Sensibilisation via colloques et salons sur ces thématiques. Poursuite en parallèle du secteur visuel Semestre 3 (juillet décembre 2014) - Analyse des retours utilisateur du site et alimentation de celui-ci en nouvelles fiches et vidéos - Analyse des attentes du secteur «communication» via réunions avec services représentatifs - Tests de fiches et de vidéo de solutions - Création dans le secteur «communication» d un groupe d utilisateurs & référents (réunion bi mensuelle sur site et à distance) - Sensibilisation via colloques et salons sur ces thématiques. Poursuite en parallèle des autres secteurs 12

13 Semestre 4 (janvier juin 2015) - Analyse des retours utilisateur du site et alimentation de celui-ci en nouvelles fiches et vidéos - Analyse des attentes du secteur «mental et cognitif» via réunions avec services représentatifs - Tests de fiches et de vidéo de solutions - Création dans le secteur «mental et cognitif» d un groupe d utilisateurs & référents (réunion bi mensuelle sur site et à distance) - Sensibilisation via colloques et salons sur ces thématiques. Poursuite en parallèle des autres secteurs - Retour vers les pouvoirs subsidiant Semestre 5 (juillet décembre 2015) - Analyse des retours utilisateur du site et alimentation de celui-ci en nouvelles fiches et vidéos - Analyse des attentes du secteur «auditif» via réunions avec services représentatifs - Tests de fiches et de vidéo de solutions - Création dans le secteur «auditif» d un groupe d utilisateurs & référents (réunion bi mensuelle sur site et à distance) - Sensibilisation via colloques et salons sur ces thématiques. Poursuite en parallèle des autres secteurs - Retour vers les pouvoirs subsidiant - Evaluation du projet et perspectives d avenir 13

14 8. Quelques exemples Afin de rendre concret nos propos, nous présentons ici quelques solutions qui pourraient dès aujourd hui être mise en place (certaines d entre elles sont déjà utilisées par des personnes en situation de handicap). 1. Le smartphone comme prothèse mnésique Des applications permettant la gestion des tâches de la journée, des listes de courses, du réveil, de la prise de médicaments, rappel sonore, etc. de façon autonome ou même en communication avec un membre de la famille ou service. L utilisation de la caméra rend aussi les communications avec la personne plus aisée. 7. La tablette jukebox Une bibliothèque musicale peut être manipulée au moyen de contacteurs et d images, l accès au choix de la musique devient ainsi possible même pour une personne atteinte d infirmité motrice cérébrale sévère qui n aurait pas accès à la lecture, la lecture des titres de morceaux étant assurés par la synthèse vocale. 14

15 8. Iphone, GPS pour non voyant Le voice over présent sur tous les produits de la gamme apple permet l utilisation de ces produits par les personnes non voyantes grâce à la synthèse vocale. L aide à la mobilité au travers du gps devient une réalité à un cout abordable. Des applications (Kapten, où suis-je) permettent même de trouver restaurant, pharmacie, bureau de poste, etc. ou de savoir en permanence dans quelle rue la personne se trouve. 9. Ipad «snoezelen» Relié à un grand écran de télévision ou un projecteur vidéo, la tablette peut servir de surface interactive pour des personnes présentant un handicap mental même sévère, les déplacements de la main sur la surface tactile entrainant des variations de couleurs et de sons dans la pièce de détente. 10. Tablette comme outil de communication Ces alternatives aux produits classiques comme Tellus / Mind Express, Toby / Communicator, go talk, super-talker, papoo, etc. permettent une communication oralisée à partir de pictogrammes. Les applications My talk, Talk tablet, Speak-it, Dis-moi, sont quelques exemples fonctionnant en français sur différentes tablettes tactiles grand public. Quelques expériences avec des personnes autistes, IMC, handicapées mentales, aphasiques, etc. ont déjà été réalisées. 15

Balises pour le choix d une tablette

Balises pour le choix d une tablette Balises pour le choix d une tablette Petit guide issu de nos tests et expériences sur les différents modèles de tablettes dans le cadre du handicap. N hésitez pas à approfondir le sujet sur le site http://lestactiles.be

Plus en détail

Programme d Initiatives Spécifiques

Programme d Initiatives Spécifiques . Programme d Initiatives Spécifiques Appel à projets 2015 Thématique : Activités citoyennes Territoire de la commission subrégionale du Sud Luxembourg PROGRAMME FSE 2014-2020 PROGRAMME D INITIATIVES SPECIFIQUES

Plus en détail

Document de références ENTOURANT L ACCESSIBILITÉ UNIVERSELLE

Document de références ENTOURANT L ACCESSIBILITÉ UNIVERSELLE Document de références ENTOURANT L ACCESSIBILITÉ UNIVERSELLE PRODUIT PAR : Association des Personnes Handicapées de la Rive-Sud Ouest (APHRSO) 100 rue Ste-Marie La Prairie (Québec) J5R 1E8 Téléphone :

Plus en détail

ebook-lr publisher le nouveau logiciel d édition numérique Frankfurter Buchmesse 2012 Dossier de presse 11 octobre 2012

ebook-lr publisher le nouveau logiciel d édition numérique Frankfurter Buchmesse 2012 Dossier de presse 11 octobre 2012 Dossier de presse 11 octobre 2012 ebook-lr publisher le nouveau logiciel d édition numérique Frankfurter Buchmesse 2012 Sommaire Communiqué de synthèse Un logiciel fait par des éditeurs pour les éditeurs

Plus en détail

LA TECHNOLOGIE ET L INSERTION SOCIALE

LA TECHNOLOGIE ET L INSERTION SOCIALE LA TECHNOLOGIE ET L INSERTION SOCIALE A.Idrissi REGRAGUI TAZA Maroc PLAN : I. L INSERTION SOCIALE I.1. INSERTION PROFESSIONNELLE I.1.1. LE BRAILLE CLE DU SAVOIR I.1.2. LA COMPENSATION DU HANDICAP ET LA

Plus en détail

L OUTIL NUMERIQUE CARACTERISTIQUES ET FONCTIONNALITES

L OUTIL NUMERIQUE CARACTERISTIQUES ET FONCTIONNALITES L OUTIL NUMERIQUE CARACTERISTIQUES ET FONCTIONNALITES Aujourd hui, le numérique est partout. Il se retrouve principalement dans les nouvelles technologies, mais également dans l art, les livres, notre

Plus en détail

Appareils accessibles

Appareils accessibles Appareils accessibles 07/2015 Introduction Les appareils sélectionnés ont été testés par un panel indépendant de personnes porteuses de handicap et coordonné par l asbl Passe-Muraille. Cette évaluation

Plus en détail

Parmi ces projets, le Conseil général des Alpes-Martimes a souhaité mettre à disposition d élèves en situation de handicap, des tablettes tactiles.

Parmi ces projets, le Conseil général des Alpes-Martimes a souhaité mettre à disposition d élèves en situation de handicap, des tablettes tactiles. 4 ème Trophée des Actions Éducatives La tablette tactile au service du handicap Depuis plus d un an, le programme Tice des Alpes-Maritimes, dans le cadre de sa veille technologique, s est emparé des nouveaux

Plus en détail

La mission du Carrefour de formation, de recherche et de référence de l AQRP Fusionner et diffuser les savoirs pour changer les pratiques

La mission du Carrefour de formation, de recherche et de référence de l AQRP Fusionner et diffuser les savoirs pour changer les pratiques La mission du Carrefour de formation, de recherche et de référence de l AQRP Fusionner et diffuser les savoirs pour changer les pratiques Nature du projet Mise en place d un Carrefour de formation, de

Plus en détail

1 ANALYSE STATISTIQUE

1 ANALYSE STATISTIQUE 1 ANALYSE STATISTIQUE Les chiffres ci-dessous exposent une partie de l activité de Respect Seniors au cours de l année 2014. Ils ne représentent donc pas un état des lieux des maltraitances commises en

Plus en détail

Projet d'accessibilité au multimédia.

Projet d'accessibilité au multimédia. L Adapei - les papillons blancs d Ille-et-Vilaine, une association familiale créée en 1961 autour de valeurs communes : Soutenir, rencontrer et accompagner les personnes et leur famille Promouvoir des

Plus en détail

Campagne de Communication Prévisionnelle. Web Intelligence & Réputation Internet

Campagne de Communication Prévisionnelle. Web Intelligence & Réputation Internet Campagne de Communication Prévisionnelle Web Intelligence & Réputation Internet 1 Sommaire 1. Introduction... 3 2. Détail de la prestation de gestion de réputation online... 5 2.1 Sélection des mots, thématiques

Plus en détail

Etude sur les usages de la lecture de bande dessinée Numérique / izneo - Labo BnF

Etude sur les usages de la lecture de bande dessinée Numérique / izneo - Labo BnF Etude sur les usages de la lecture de bande dessinée Numérique / izneo - Labo BnF Table des matières Contexte...1 Sélection des participants...2 Méthodologie :...5 Questionnaire :...5 Résultats concernant

Plus en détail

Ouest. bretonne! sur : mobile. Déroulé. photos et. dossiers de la dynamique et. : Accueil. Disponible. Contacts presse : Julie

Ouest. bretonne! sur : mobile. Déroulé. photos et. dossiers de la dynamique et. : Accueil. Disponible. Contacts presse : Julie Petit-déjeuner de lancement de l appli Sciences Ouest Jeudi 5 février à 9h au Café des Champs Libres (entrée par l escalier menant à la terrasse, Cours des Alliés) Restez connectés bretonne! à l actualité

Plus en détail

DOSSIER FLASH. «Path - Tango»

DOSSIER FLASH. «Path - Tango» DOSSIER FLASH «Path - Tango» Contexte L utilisation des réseaux sociaux étant de plus en plus forte, nous avons constaté que les plus jeunes utilisateurs d Internet possédant des Smartphones, avaient tendance

Plus en détail

Présentation de l application Smartphone «Risques Nice»

Présentation de l application Smartphone «Risques Nice» Présentation de l application Smartphone «Risques Nice» Dans le cadre de sa politique de gestion des risques, la ville de Nice a souhaité mettre les nouvelles technologies de l information au service des

Plus en détail

Appareils accessibles

Appareils accessibles Appareilsaccessibles 07/2015 Introduction Les appareils sélectionnés ont été testés par un panel indépendant de personnes porteuses de handicap et coordonné par l asbl Passe-Muraille. Cette évaluation

Plus en détail

Projet Portfolio Numérique de l Elève.

Projet Portfolio Numérique de l Elève. Projet Portfolio Numérique de l Elève. 1/ Présentation. Bonjour et bienvenue sur cette présentation du projet de portfolio numérique de l élève. Ce projet a pour de but de donner à l élève un espace dans

Plus en détail

Usages pédagogiques des tablettes

Usages pédagogiques des tablettes Usages pédagogiques des tablettes 1. Qu est-ce qu une tablette? Bien que définie comme un «ordinateur portable et ultraplat, qui se présente comme un écran tactile et qui permet notamment d accéder à des

Plus en détail

SOMMAIRE. 1.Qu est ce qu une tablette 2.Caractéristiques techniques 3.Manipulations de base 4.Les principales applications

SOMMAIRE. 1.Qu est ce qu une tablette 2.Caractéristiques techniques 3.Manipulations de base 4.Les principales applications 1 SOMMAIRE 1.Qu est ce qu une tablette 2.Caractéristiques techniques 3.Manipulations de base 4.Les principales applications 2 QU EST CE QU UNE TABLETTE? Une tablette : un ordinateur portable ultraplat

Plus en détail

Internet en mobilité : scénarios de développement et propositions de valeur. Octobre 2008

Internet en mobilité : scénarios de développement et propositions de valeur. Octobre 2008 Internet en mobilité : scénarios de développement et propositions de valeur Octobre 2008 Contexte «Internet en mobilité» renvoie aujourd hui à un potentiel d usages d encore mal identifiés. Apple a proposé

Plus en détail

CIMBCC automne 2015 Denis Charron PRÉSENTATION DE LA TABLETTE IPAD

CIMBCC automne 2015 Denis Charron PRÉSENTATION DE LA TABLETTE IPAD CIMBCC automne 2015 Denis Charron PRÉSENTATION DE LA TABLETTE IPAD Utilisation de ce document Ce document est mis exclusivement à la disposition des membres du club informatique du Mont-Bruno pour leur

Plus en détail

LES TABLETTES : GÉNÉRALITÉS

LES TABLETTES : GÉNÉRALITÉS LES TABLETTES : GÉNÉRALITÉS Fonctionnement Qu est-ce qu une tablette tactile? Une tablette tactile est un appareil doté d'un écran qui permet d'interagir simplement en touchant l'écran ou à l'aide d'un

Plus en détail

APPAREILS ACCESSIBLES

APPAREILS ACCESSIBLES APPAREILS ACCESSIBLES Introduction Les appareils sélectionnés ont été testés par un panel indépendant de personnes porteuses de handicap et coordonné par l asbl Passe-Muraille. Cette évaluation a été réalisée

Plus en détail

D E L T A - C C E N T R E D E F O R M A T I O N F O R M A T I O N U N I V E R S I T A I R E E T P O S T U N I VER S I T A I R E

D E L T A - C C E N T R E D E F O R M A T I O N F O R M A T I O N U N I V E R S I T A I R E E T P O S T U N I VER S I T A I R E D E L T A - C C E N T R E D E F O R M A T I O N E T D AP P U I C O N S E I L P O U R L E D E V E L O P P E M E N T L O C A L F O R M A T I O N U N I V E R S I T A I R E E T P O S T U N I VER S I T A I

Plus en détail

Dispositifs de substitution sensorielle destinés aux personnes déficientes visuelles ou aveugles. Accès au graphique et à l image

Dispositifs de substitution sensorielle destinés aux personnes déficientes visuelles ou aveugles. Accès au graphique et à l image Dispositifs de substitution sensorielle destinés aux personnes déficientes visuelles ou aveugles Accès au graphique et à l image Journée du 14 Octobre 2004 Importance des informations graphique et image

Plus en détail

Observatoire des ressources numériques adaptées

Observatoire des ressources numériques adaptées Observatoire des ressources numériques adaptées INS HEA 58-60 avenue des Landes 92150 Suresnes orna@inshea.fr IDENTIFIANT DE LA FICHE Comooty DATE DE PUBLICATION DE LA FICHE Mars 2015 MOT -CLE LIBRE Tablette,

Plus en détail

CHOIX D UNE AIDE TECHNIQUE DE COMMUNICATION ET DOMOTIQUE. Salvador Cabanilles Plate-Forme Nouvelles Technologies Hôpital Raymond Poincaré

CHOIX D UNE AIDE TECHNIQUE DE COMMUNICATION ET DOMOTIQUE. Salvador Cabanilles Plate-Forme Nouvelles Technologies Hôpital Raymond Poincaré CHOIX D UNE AIDE TECHNIQUE DE COMMUNICATION ET DOMOTIQUE Salvador Cabanilles Plate-Forme Nouvelles Technologies Hôpital Raymond Poincaré Plate-Forme Nouvelles Technologies 2 ergothérapeutes 3 missions:

Plus en détail

CHOIX ET USAGES D UNE TABLETTE TACTILE EN ENTREPRISE

CHOIX ET USAGES D UNE TABLETTE TACTILE EN ENTREPRISE Tablette tactile, ardoise électronique 1 ou encore tablette PC, ce terminal mobile à mi-chemin entre un ordinateur et un smartphone a d abord séduit le grand public avant d être adopté par les entreprises.

Plus en détail

Observatoire des ressources numériques adaptées

Observatoire des ressources numériques adaptées Observatoire des ressources numériques adaptées INS HEA 58-60 avenue des Landes 92150 Suresnes orna@inshea.fr IDENTIFIANT DE LA FICHE Vocalyx DATE DE PUBLICATION DE LA FICHE Mars 2015 MOT -CLE LIBRE Expression

Plus en détail

APPAREILS ACCESSIBLES

APPAREILS ACCESSIBLES APPAREILS ACCESSIBLES Introduction Les appareils sélectionnés ont été testés par un panel indépendant de personnes porteuses de handicap et coordonné par l asbl Passe-Muraille. Cette évaluation a été réalisée

Plus en détail

Forums et Ateliers numériques

Forums et Ateliers numériques 2015 Programme Animation Numérique de Territoire Forums et Ateliers numériques Châtaigneraie Cantal F O R U M S A T E L I E R S ACCOMPAGNEMENT N U M E R I Q U E ANIMATION NUMERIQUE DE TERRITOIRE EN CHÂTAIGNERAIE

Plus en détail

CQS Page 1 sur 11 Bothy G.

CQS Page 1 sur 11 Bothy G. CQS Page 1 sur 11 Bothy G. 1. Google Play Google Play, est une boutique en ligne créée par Google (le 6 mars 2012) par fusion des services Android Market, Google Movies, Google ebookstore et Google Music.

Plus en détail

Les projets de piscine 2012-2016

Les projets de piscine 2012-2016 Les projets de piscine 2012-2016 1. Le cadre institutionnel Article L. 112-1 à L. 112-5 du code de l éducation Article L. 122-1-1 du code l éducation Article D 122-1, D 122-2, D 122-3 et article annexe

Plus en détail

Le bagic c est pour qui?

Le bagic c est pour qui? Le bagic c est pour qui? Vous pilotez une Maison de Jeunes, un Centre d Information des Jeunes ou un Centre de Rencontres et d Hébergement? Vous coordonnez des projets à destination des jeunes? Vous désirez

Plus en détail

Le numérique au service de l autisme CENTRE RESSOURCES AUTISMES NORD PAS-DE-CALAIS MARDI 11 MARS 2014 VERSION 2.0

Le numérique au service de l autisme CENTRE RESSOURCES AUTISMES NORD PAS-DE-CALAIS MARDI 11 MARS 2014 VERSION 2.0 Le numérique au service de l autisme CENTRE RESSOURCES AUTISMES NORD PAS-DE-CALAIS MARDI 11 MARS 2014 VERSION 2.0 Sommaire Numérique et handicap? Les tablettes : avantages et marché Les applications :

Plus en détail

MAXPRO. Cloud HÉBERGEMENT DÉMATIÉRALISÉ DE SERVICES VIDÉO POUR LA PROTECTION DE VOTRE ENTREPRISE. Surveillance vidéo hébergée

MAXPRO. Cloud HÉBERGEMENT DÉMATIÉRALISÉ DE SERVICES VIDÉO POUR LA PROTECTION DE VOTRE ENTREPRISE. Surveillance vidéo hébergée MAXPRO Cloud HÉBERGEMENT DÉMATIÉRALISÉ DE SERVICES VIDÉO POUR LA PROTECTION DE VOTRE ENTREPRISE Surveillance vidéo hébergée DISPONIBILITÉ TOTALE Vidéo dans le Cloud 2 À tout instant, partout Pourquoi le

Plus en détail

Responsable : Marie Laure Geoffray 2013-2014 GUIDE DU MEMOIRE

Responsable : Marie Laure Geoffray 2013-2014 GUIDE DU MEMOIRE MASTER 2 PROFESSIONNEL «ETUDES INTERNATIONALES», SPECIALITE : «ETUDES LATINO-AMERICAINES» Responsable : Marie Laure Geoffray 2013-2014 GUIDE DU MEMOIRE Le mémoire de Master 2 Professionnel n'est pas un

Plus en détail

Projet de service du SLS

Projet de service du SLS Institut Notre-Dame ACIS asbl Adresse du service : Service de Logements Supervisés (SLS) de Bressoux ACIS ASBL Rue Winston Churchill 25 4020 BRESSOUX Tél : 04/285 96 09 1. Historique / Finalité - Histoire

Plus en détail

Service Hainchamps de mise en autonomie en logement communautaire

Service Hainchamps de mise en autonomie en logement communautaire Service Hainchamps de mise en autonomie en logement communautaire Pour adultes handicapés mentaux de la Meuse serésienne rue Hainchamps 77 siège social: a.s.b.l. Cesahm 4100 Seraing rue du Sewage 9 à 4100

Plus en détail

La méthode Petö ou l éducation conductive

La méthode Petö ou l éducation conductive 1 La méthode Petö ou l éducation conductive Contexte L ASPH représente plus de 50.000 personnes. Elle joue un rôle de relais en matière de partage d informations à l attention du grand public, des personnes

Plus en détail

> Jeu et enjeux d un entrepreneuriat responsable

> Jeu et enjeux d un entrepreneuriat responsable Des animations Public cible 2 ème et 3 ème degré de l enseignement secondaire enseignement secondaire J entreprends@school 15+ > Jeu et enjeux d un entrepreneuriat responsable Descriptif Se mettre autour

Plus en détail

Observatoire des ressources numériques adaptées

Observatoire des ressources numériques adaptées Observatoire des ressources numériques adaptées INS HEA 58-60 avenue des Landes 92150 Suresnes orna@inshea.fr IDENTIFIANT DE LA FICHE Les tablettes numériques tactiles DATE DE PUBLICATION DE LA FICHE Mars

Plus en détail

SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES. Psychologie. Clinique/Psychopathologie Cognitive de la santé Développement Sociale. 0h 200h 604 ou (selon

SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES. Psychologie. Clinique/Psychopathologie Cognitive de la santé Développement Sociale. 0h 200h 604 ou (selon 2012-201 Niveau : MASTER année Domaine : Mention : Spécialité : SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES Psychologie Clinique/Psychopathologie Cognitive de la santé Développement Sociale M1 0 ES Volume horaire étudiant

Plus en détail

Signalétique touristique en vallée Vézère. Quel pourrait être l apport des technologies numériques et du GPS

Signalétique touristique en vallée Vézère. Quel pourrait être l apport des technologies numériques et du GPS Signalétique touristique en vallée Vézère Quel pourrait être l apport des technologies numériques et du GPS 2 Rappels L objectif est d étudier l apport possible des TIC dans la problématique de signalétique

Plus en détail

Animation. Programme. Numérique de Territoire. Forums et Ateliers. numériques

Animation. Programme. Numérique de Territoire. Forums et Ateliers. numériques Animation 2015 Numérique de Territoire Programme Forums et Ateliers numériques Châtaigneraie Cantal F O R U M S ATELIERS ACCOMPAGNEMENT NUMERIQUE ANIMATION NUM EN CHÂTAIGNERAIE CANTALIENNE Nos forums et

Plus en détail

Les. Tablettes. Érik Langlois, erg. ATP, IRDPQ Jean-Marie D Amour, coordonnateur de l'accessibilité des technologies, INLB

Les. Tablettes. Érik Langlois, erg. ATP, IRDPQ Jean-Marie D Amour, coordonnateur de l'accessibilité des technologies, INLB Les Tablettes Érik Langlois, erg. ATP, IRDPQ Jean-Marie D Amour, coordonnateur de l'accessibilité des technologies, INLB Les Tablettes Érik Langlois, erg. ATP, IRDPQ Jean-Marie D Amour, coordonnateur de

Plus en détail

Le projet Sitra : où en sommes-nous en avril 2013?

Le projet Sitra : où en sommes-nous en avril 2013? Le projet Sitra : où en sommes-nous en avril 2013? Sommaire 1) Sitra : un projet qui vit au rythme des mutations du monde numérique... 1 2) Sitra s adresse à tous les acteurs du territoire... 2 3) Les

Plus en détail

La polyvalence du produit pour répondre à plusieurs besoins de la clientèle La disponibilité en français et en anglais minimalement.

La polyvalence du produit pour répondre à plusieurs besoins de la clientèle La disponibilité en français et en anglais minimalement. 2014-10-17 INTRODUCTION L Institut de réadaptation en déficience physique de Québec (IRDPQ), institut universitaire, en collaboration avec l Institut national d excellence en santé et en services sociaux

Plus en détail

Une utilisation pédagogique des réseaux sociaux?

Une utilisation pédagogique des réseaux sociaux? Une utilisation pédagogique des réseaux sociaux? Depuis septembre 2011, j expérimente une utilisation à but pédagogique de Facebook. J ai d abord ouvert un «groupe 1» destiné à mes élèves du Lycée Corneille,

Plus en détail

Société de l information

Société de l information Plateforme électorale Ecolo Elections fédérales du 13 juin 2010 Axe Démocratie et Gouvernance Société de l information Plateforme électorale Ecolo Elections fédérales du 13 juin 2010 Société de l information

Plus en détail

Formations obligatoires pour les nouveaux directeurs de services agréés en Aide à la Jeunesse dispositif pilote 2013 Présentation :

Formations obligatoires pour les nouveaux directeurs de services agréés en Aide à la Jeunesse dispositif pilote 2013 Présentation : Formations obligatoires pour les nouveaux directeurs de services agréés en Aide à la Jeunesse dispositif pilote 2013 Présentation : Suite aux réunions de concertations relatives au «Plan de renforcement

Plus en détail

Dossier de presse ÉLEVER BÉBÉ. Une app incontournable pour jeunes parents. www.eleverbebe.com. E et DE BABY CLUB

Dossier de presse ÉLEVER BÉBÉ. Une app incontournable pour jeunes parents. www.eleverbebe.com. E et DE BABY CLUB E et DE BABY CLUB BAssociations ELEVER BE Dossier de presse ÉLEVER BÉBÉ Une app incontournable pour jeunes parents www.eleverbebe.com Sommaire Introduction 3 Le concept 4 Le contenu de l application 6

Plus en détail

CATALOGUE DES FORMATIONS

CATALOGUE DES FORMATIONS INSTALLATION Une équipe d experts informatiques dédiée à votre bien-être numérique. FORMATION MAINTENANCE CATALOGUE DES FORMATIONS Retrouvez tous les avis clients sur bdom.fr B dom est une entreprise de

Plus en détail

Photo : Patrick Lüthy

Photo : Patrick Lüthy Photo : Patrick Lüthy Facile de s y mettre! Recours aux nouveaux médias Avec le smartphone et la tablette, l Internet devient accessible en tout temps. Bien utilisés, les nouveaux médias simplifient la

Plus en détail

AIDE AU CHOIX. 1 er degré. Etat des lieux Numériques : Analyser l existant. Opération Chèque. Ressources. Viser la complémentarité

AIDE AU CHOIX. 1 er degré. Etat des lieux Numériques : Analyser l existant. Opération Chèque. Ressources. Viser la complémentarité AIDE AU CHOIX Opération Chèque 1 er degré Ressources Etat des lieux Numériques : Analyser l existant Avant d arrêter un choix définitif et afin d influencer de manière critique l intégration des ressources

Plus en détail

http://www.animetcom.fr/

http://www.animetcom.fr/ http://www.animetcom.fr/ NOS DOMAINES DE FORMATION Education Populaire Sports Loisirs... 3 Petite Enfance Enfance Adolescence... 4 Social et Médico-Social... 5 Commercial et Centre de Profits... 6 Communication

Plus en détail

Tablettes Handicap moteur

Tablettes Handicap moteur Tablettes Handicap moteur Elisabeth Cataix-Negre Ergothérapaute C-RNT, APF Auteure de «Communiquer autrement» Ed. DeBoeck www.c-rnt.apf.asso.fr Centre de Ressources Nouvelles technologies et communication

Plus en détail

(document de soutien)

(document de soutien) Considérations pour établir les mesures d adaptation à mettre en place en situation d évaluation (document de soutien) Mai 2011 Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport Direction de l adaptation

Plus en détail

CHOIX MATÉRIEL. Quel ordinateur pour l EPS

CHOIX MATÉRIEL. Quel ordinateur pour l EPS Usages du numérique en EPS CHOIX MATÉRIEL Quel ordinateur pour l EPS Document actualisé le 27 Aout 2014 L ordinateur de bureau Avantages : puissant, prix accessible Inconvénients : manque de mobilité!

Plus en détail

Performances sociales (I) : un outil d'audit des performances sociales proposé par Cerise et ses partenaires

Performances sociales (I) : un outil d'audit des performances sociales proposé par Cerise et ses partenaires Performances sociales (I) : un outil d'audit des performances sociales proposé par Cerise et ses partenaires BIM n - 28 juin & 05 juillet 2005 Cécile LAPENU En novembre 2003, deux BIM avaient présenté

Plus en détail

en région bruxelloise

en région bruxelloise AFrAHM Section de Bruxelles Association de Parents de La Clairière Etat des lieux Centres de jour Centres d hébergement pour travailleurs et non travailleurs en région bruxelloise 2 Table des matières

Plus en détail

démarrer à la maison Pédagogie et organisation

démarrer à la maison Pédagogie et organisation démarrer L ecole à la maison Pédagogie et organisation Table des matières Le livre est disponible sur le site http://ecole-vivante.com ISBN 978-2-9515625-7-8 EAN 9782951562578 Cliquez sur les n de pages

Plus en détail

Fonctions. Solution professionnelle pour le stockage de données, la synchronisation multi- plateformes et la collaboration

Fonctions. Solution professionnelle pour le stockage de données, la synchronisation multi- plateformes et la collaboration Fonctions Synchronisation dynamique des fichiers : mise à jour automatique des documents sur tous les équipements Partage et collaboration : partage simple des fichiers entre employés, clients et partenaires

Plus en détail

Eléments constitutifs du dossier, catégorie «Petit Plus» A Contexte global

Eléments constitutifs du dossier, catégorie «Petit Plus» A Contexte global Eléments constitutifs du dossier, catégorie «Petit Plus» A Contexte global Donnez ici, en une page maximum, les éléments de contexte (géographique, institutionnel, architectural, social, technique, financier,

Plus en détail

PLAN AUTISME 2013-2017. Synthèse

PLAN AUTISME 2013-2017. Synthèse PLAN AUTISME 2013-2017 Synthèse Plan d actions régional Océan Indien En adoptant le 3ème Plan Autisme en mai 2013, la ministre des affaires sociales et de la santé répondait à une attente forte des personnes

Plus en détail

Collectif Recherche Et Expression asbl Service de jeunesse spécialisé pour les personnes sourdes et malentendantes

Collectif Recherche Et Expression asbl Service de jeunesse spécialisé pour les personnes sourdes et malentendantes Madame Joëlle Milquet, Ministre de l enseignement, de la culture et de l enfance, Bruxelles, le 27 juin 2015 En tant qu organisation de jeunesse spécialisée pour enfants et jeunes sourds et malentendants,

Plus en détail

recommandations d autisme suisse romande en matière de qualité des services/prestations destinés aux personnes avec Troubles du Spectre Autistique

recommandations d autisme suisse romande en matière de qualité des services/prestations destinés aux personnes avec Troubles du Spectre Autistique recommandations d autisme suisse romande en matière de qualité des services/prestations destinés aux personnes avec Troubles du Spectre Autistique recommandations 1 préambule L autisme est un trouble neuro-développemental

Plus en détail

Un service unique une réponse spécifique

Un service unique une réponse spécifique ERGONOMIE ACCESSIBILITE FORMATION APPUI SPECIFIQUE Un service unique une réponse spécifique Une expérience de plus de 15 ans auprès de 2500 personnes et plus de 1500 entreprises Notre équipe experte du

Plus en détail

PRINTEMPS DE L ACCESSIBILITÉ DE LA VIE ÉTUDIANTE PARTICIPER A L OPÉRATION.

PRINTEMPS DE L ACCESSIBILITÉ DE LA VIE ÉTUDIANTE PARTICIPER A L OPÉRATION. PRINTEMPS DE L ACCESSIBILITÉ DE LA VIE ÉTUDIANTE PARTICIPER A L OPÉRATION. GUIDE PRATIQUE A PROPOS DE LA FÉDÉEH «Ensemble pour une communauté étudiante handinamique!» Représentation nationale de la communauté

Plus en détail

NOM et Prénom du responsable 2 de l élève : Adresse :.. Téléphone : Mobile : Mail : @...

NOM et Prénom du responsable 2 de l élève : Adresse :.. Téléphone : Mobile : Mail : @... Sco Scolarisation Maison Départementale des Personnes Handicapées 16 Rue Albert Einstein BP 10635 53000 LAVAL Éléments relatifs à un parcours de scolarisation et/ou de formation : support de recueil d

Plus en détail

ÉVALUATION DES COMPÉTENCES niveau 3 ème année bachelor

ÉVALUATION DES COMPÉTENCES niveau 3 ème année bachelor Semestre automne printemps Répétition Lieu de période de formation pratique Institution : Nom de l'étudiant-e : Service : Promotion : Site de formation : Période du / au : PFP 5 PFP 6 ÉVALUATION DES COMPÉTENCES

Plus en détail

Access-i, le baromètre de l accessibilité

Access-i, le baromètre de l accessibilité DOSSIER DE PRESENTATION Novembre 2014 Access-i, le baromètre de l accessibilité Aujourd hui, les loisirs, le tourisme et la culture prennent une place considérable dans notre société. Il est d ailleurs

Plus en détail

Questions fréquemment posées (FAQ) KBC Autolease Assistance

Questions fréquemment posées (FAQ) KBC Autolease Assistance Questions fréquemment posées (FAQ) KBC Autolease Assistance 1. Généralités Qu est-ce que KBC Autolease Assistance app? KBC Autolease Assistance app est une application gratuite qui vous permet d entrer

Plus en détail

Observatoire des ressources numériques adaptées

Observatoire des ressources numériques adaptées Observatoire des ressources numériques adaptées INS HEA 58-60 avenue des Landes 92150 Suresnes orna@inshea.fr IDENTIFIANT DE LA FICHE Time In DATE DE PUBLICATION DE LA FICHE Mars 2015 MOT -CLE LIBRE Construction

Plus en détail

PROJET NOMAD 2005-2008

PROJET NOMAD 2005-2008 PROJET NOMAD 2005-2008 1. CONTEXTE DU PROJET L apport des technologies de l information et de la communication (TIC) pour l apprentissage des adultes. En 2005, il n était plus nécessaire de justifier l

Plus en détail

L accompagnement à 360 avec Rhesoe!

L accompagnement à 360 avec Rhesoe! L accompagnement à 360 avec Rhesoe! L Accompagnement professionnel Groupe d échange et de développement des Talents Prévention et gestion des risques psychosociaux L Accompagnement au recrutement Communication

Plus en détail

PRATIC Création site internet descriptif fonctionnel

PRATIC Création site internet descriptif fonctionnel PRATIC Création site internet descriptif fonctionnel Référence : Auteur : Marion Verlaine Overscan 091222_Pratic_DF Date : 22/12/2009 Diffusion : Marion Verlaine (Overscan) Claire Buisine (PRATIC). Historique

Plus en détail

Mon métier, mon parcours

Mon métier, mon parcours Mon métier, mon parcours Margaux, assistante de ressources humaines diplômée d un Master Psychologie sociale du travail et des organisations Les métiers de la Psychologie Le domaine Schiences Humaines

Plus en détail

Les tablettes numériques en EPS. Repères. Les différents types de tablettes et leurs caractéristiques.

Les tablettes numériques en EPS. Repères. Les différents types de tablettes et leurs caractéristiques. Les tablettes numériques en EPS Repères. Les différents types de tablettes et leurs caractéristiques. Document actualisé le 17 Mars 2013 Repères L objectif de cet article est de donner des repères quand

Plus en détail

La validation des acquis de l expérience dans une Formation d Ingénieur en Partenariat

La validation des acquis de l expérience dans une Formation d Ingénieur en Partenariat DAROUX Géraldine (7109) La validation des acquis de l expérience dans une Formation d Ingénieur en Partenariat Ce texte relate l expérience conduite au sein de l Institut Supérieur des Techniques Productiques

Plus en détail

ÉVALUATION DES COMPÉTENCES niveau 2 ème année bachelor

ÉVALUATION DES COMPÉTENCES niveau 2 ème année bachelor Semestre automne printemps Répétition Lieu de période de formation pratique Institution : Nom de l'étudiant-e : Service : Promotion : Site de formation : Période du / au : PFP 3 PFP 4 ÉVALUATION DES COMPÉTENCES

Plus en détail

Présentation du projet de la médiathèque de Mauguio

Présentation du projet de la médiathèque de Mauguio Présentation du projet de la médiathèque de Mauguio Ce projet nous donne l opportunité de tester des scénarios auxquels nous réfléchissons depuis l ouverture de notre portail en octobre 2008 et la mise

Plus en détail

À DISTANCE LE MBA MANAGER DE PROJET CULTUREL. www.groupeeac.com

À DISTANCE LE MBA MANAGER DE PROJET CULTUREL. www.groupeeac.com LE MBA MANAGER DE PROJET CULTUREL & PATRIMOINE AUDIOVISUEL CINÉMA SPECTACLE VIVANT MUSIQUE ART & PATRIMOINE AUDIOVISUEL CINÉMA TACLE VIVANT MUSIQUE ART & PATRIMOINE AUDIOVISUEL CINÉMA SPECTACLE VIVANT

Plus en détail

CONSTRUIRE DES DYNAMIQUES TERRITORIALES FAVORABLES A LA SANTE Quels acteurs? Quelles actions? Quelles articulations? Quelles évaluations?

CONSTRUIRE DES DYNAMIQUES TERRITORIALES FAVORABLES A LA SANTE Quels acteurs? Quelles actions? Quelles articulations? Quelles évaluations? APPEL A COMMUNICATIONS 7 ème édition Rencontres territoriales de la santé publique CONSTRUIRE DES DYNAMIQUES TERRITORIALES FAVORABLES A LA SANTE Quels acteurs? Quelles actions? Quelles articulations? Quelles

Plus en détail

NOS SERVICES Ipedis, créateur de solutions accessibles depuis 2006

NOS SERVICES Ipedis, créateur de solutions accessibles depuis 2006 NOS SERVICES Ipedis, créateur de solutions accessibles depuis 2006 Retrouvez également nos différents produits sur nos sites : PDF accessibles : www.pdfaccessible.fr Flipbook interactif accessible : www.publispeak.com

Plus en détail

LES SMARTPHONES. Icon vector designed by Freepik. Deux grandes différences permettent de discerner un smartphone d'une tablette :

LES SMARTPHONES. Icon vector designed by Freepik. Deux grandes différences permettent de discerner un smartphone d'une tablette : LES SMARTPHONES Vous avez certainement déjà entendu parler des smartphones, mais quel est le rapport avec les tablettes? Que peut-on faire de plus qu avec un GSM? Un iphone et un smartphone, estce la même

Plus en détail

Avis sur l accès équitable aux services de psychothérapie

Avis sur l accès équitable aux services de psychothérapie Avis sur l accès équitable aux services de psychothérapie Volet I et II Fiche synthèse de l avis produit par l Institut national d excellence en santé et en services sociaux (INESSS) Juin 2015 Le contenu

Plus en détail

LES TROUBLES DE LA PAROLE ET DU LANGAGE

LES TROUBLES DE LA PAROLE ET DU LANGAGE Document à destination des personnels de l enseignement supérieur. Mieux appréhender l arrivée d un(e) étudiant(e) en situation de handicap. LES TROUBLES DE LA PAROLE ET DU LANGAGE 1 Fiche pratique «Handicap»

Plus en détail

Sondage d opinion sur les livres, les longs métrages, les périodiques canadiens et les œuvres musicales

Sondage d opinion sur les livres, les longs métrages, les périodiques canadiens et les œuvres musicales Sondage d opinion sur les livres, les longs métrages, les périodiques canadiens et les œuvres musicales Sommaire exécutif Préparé pour le ministère du Patrimoine canadien 4 septembre 2012 Date d attribution

Plus en détail

d infirmières et d infirmiers Pour être admissible au répit spécialisé sur référence Des services spécialisés intégrés en

d infirmières et d infirmiers Pour être admissible au répit spécialisé sur référence Des services spécialisés intégrés en DES SERVICES DES INTERVENTIONS DE RÉADAPTATION CIBLÉES ET SPÉCIFIQUES VISANT LE DÉVELOPPEMENT OPTIMAL DE LA PERSONNE ET AYANT COMME OBJECTIFS de favoriser l intégration et la participation sociales de

Plus en détail

Annexes Convention Collective Nationale du 31 octobre 1951 Edition de juin 2014

Annexes Convention Collective Nationale du 31 octobre 1951 Edition de juin 2014 II Annexes 132 133 1 Filière : Logistique Cadres - Regroupement 4.6 2 Filière : Logistique Cadres - Regroupement 4.6 3 Filière : Logistique Cadres - Regroupement 4.6 4 Filière : Logistique Cadres - Regroupement

Plus en détail

Améliorer la communication via les nouvelles technologies et les plateformes d applications

Améliorer la communication via les nouvelles technologies et les plateformes d applications Améliorer la communication via les nouvelles technologies et les plateformes d applications Congrès Participate! Laure Raymond laure.raymond@umons.ac.be Patrick Pestieau et Axelle Demoulin témoins Plan

Plus en détail

Plan d études cadres Modules complémentaires Santé HES-SO

Plan d études cadres Modules complémentaires Santé HES-SO Plan d études cadres Modules complémentaires Santé HES-SO 1. Finalité des modules complémentaires Pour être admis en formation bachelor, les candidat-e-s ne disposant pas d une maturité professionnelle

Plus en détail

EDUCATEUR: APPROCHE CONCEPTUELLE 2

EDUCATEUR: APPROCHE CONCEPTUELLE 2 MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L'ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION EDUCATEUR:

Plus en détail

Pour l École de l égalité, Intégration des élèves handicapés

Pour l École de l égalité, Intégration des élèves handicapés novembre 2007 Secrétariat National à la Santé Pour l École de l égalité, Intégration des élèves handicapés Sommaire Introduction 3 I. Les accessibilités 4 a. Les moyens matériels 4 b. Les moyens humains

Plus en détail

Compensation. Mots-clés de l aide à l autonomie

Compensation. Mots-clés de l aide à l autonomie Mots-clés de l aide à l autonomie Compensation Aide ou ensemble d aides de toute nature apportées à une personne subissant des altérations substantielles et durables de son état physique, intellectuel

Plus en détail

Guide de l accompagnement numérique. Office de Tourisme de LANGEAIS & CASTELVALÉRIE. L animation numérique, c est quoi?

Guide de l accompagnement numérique. Office de Tourisme de LANGEAIS & CASTELVALÉRIE. L animation numérique, c est quoi? L animation numérique, c est quoi? L Office de Tourisme vous accompagne Vos rendez-vous numériques Guide de l accompagnement numérique Office de Tourisme de LANGEAIS & CASTELVALÉRIE 2 e semestre 2015 2

Plus en détail

Synthèse du Rapport de l auto- évaluation des cursus en Psychologie. - Bachelor -

Synthèse du Rapport de l auto- évaluation des cursus en Psychologie. - Bachelor - Synthèse du Rapport de l auto- évaluation des cursus en Psychologie - Bachelor - Lausanne, Février 2011 Au cours de l année 2010, l Institut de Psychologie de la Faculté des sciences sociales et politiques

Plus en détail

LA DIVERSITE DES SUPPORTS ANDROID

LA DIVERSITE DES SUPPORTS ANDROID LA DIVERSITE DES SUPPORTS ANDROID Note : Cet article est la version SITE de la diversité des supports d Android. Les utilisateurs se rendant sur ce site ont donc une légère expérience d Android. Pour les

Plus en détail