Projet tactile. Asbl PATH Psychologie, Aides Techniques et Handicap. Président de l asbl : Michel Mercier

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Projet tactile. Asbl PATH Psychologie, Aides Techniques et Handicap. Président de l asbl : Michel Mercier"

Transcription

1 Projet tactile Promoteur : Asbl PATH Psychologie, Aides Techniques et Handicap. Président de l asbl : Michel Mercier Siège : 61, rue de Bruxelles à 5000 Namur (au sein de l Université de Namur) Mail : Tel : 081/ Fax : 081/ Table des matières 1. Historique de l'asbl 2 2. Finalités et objectifs 3 3. Population concernée 4 4. Méthodologies de travail : La méthodologie du CRETH Spécificités de la méthodologie du SATIH 5. Présentation du projet: tablette tactile et handicap 7 6. Moyens nécessaires pour le projet Calendrier du projet Quelques exemples 14 1

2 1. Historique de l asbl Depuis de nombreuses années, le Département de Psychologie de l Université de Namur s est intéressé à l utilisation des technologies de la communication et de l information, en particulier aux services des personnes présentant un handicap. Par ce biais, plusieurs recherches ont mis en évidence la nécessité de bénéficier d une structure qui prenne en charge l aide aux personnes handicapées par les technologies en Wallonie. Ce constat date d une quinzaine d année, coïncidant logiquement avec l essor des technologies et des possibilités qu elles représentent pour le grand public, dans la vie de tous les jours mais aussi en situation de difficultés. Dans ce cadre, l intervention de professionnels appartenant aux champs du handicap et de la technologie se révèle primordiale. Une expertise technologique ainsi qu une méthodologie d accompagnement à la maîtrise de ces outils s avèrent ainsi indispensables, offrant une garantie d intégration optimale de la technologie en milieu de vie. C est en réponse à ces demandes que l asbl «Psychologie, Aides Techniques et Handicaps» (PATH) est créée en Située à Namur dans les locaux du Département de psychologie, elle accueille en son sein deux services : «le Centre de Ressources et d Evaluation des Technologies pour les personnes Handicapées» (CRETH) et le» Service d Accompagnement Technologies, Informatique et Handicap» (SATIH). Ces deux services sont subsidiés par l AWIPH (Agence Wallonne pour l Intégration des Personnes Handicapées). Le CRETH est issu d une convention entre l Université de Namur, l AWIPH et l asbl PATH en Il a pour mission d évaluer les besoins et les projets des personnes handicapées et d analyser la réponse technologique la mieux adaptée. Pour se faire, il a développé une expertise technologique dans le domaine du handicap ainsi que des compétences dans le domaine de l évaluation des besoins des utilisateurs handicapés. Plus de 250 demandes par an y sont analysées et traitées. Parallèlement, suite au constat d un besoin d accompagnement, de sensibilisation et de réflexion communautaire, le SATIH est mis sur pied dans le cadre des agréments pour les services d accompagnement. Depuis son premier agrément, en 1995, le SATIH a toujours été reconnu comme service chargé d activités spécifiques. Cette spécificité réside tant sur son territoire d action (région wallonne), que dans son public cible (toute personne handicapée et leur entourage familial et professionnel) mais aussi et surtout dans son expertise des technologies de l information et de la communication (TIC). Notons que depuis l arrêté du 22 avril 2004, le SATIH est reconnu comme service d accompagnement polyvalent. Les activités de ces deux services sont donc clairement liées et complémentaires. Leurs missions et domaines de compétences se révèlent chaque jour sur le terrain par l interaction continue qui existe entre le CRETH et le SATIH. 2

3 2. Finalités et objectifs Les objectifs et missions poursuivis par l asbl PATH sont, pour le CRETH, ceux définis par la convention réalisée entre l AWIPH, l Université de Namur et l asbl et pour le SATIH, ceux établis dans l Arrêté du Gouvernement Wallon du 22 avril Le CRETH a pour mission première d être un lieu d évaluation, d information et de testing des technologies adaptées. De définir le degré de difficultés de la personne pour réaliser les activités essentielles de la vie quotidienne (ex : écouter, communiquer, lire, écrire, etc.). D établir la nécessité de l aide technologique en lien avec le handicap. D analyser le projet de la personne, d évaluer ses besoins en matière de technologie informatisée et de tenter d apporter des solutions les plus satisfaisantes possibles. De tester et évaluer chaque technologie compte tenu du projet de la personne et de son contexte de vie. De produire un rapport d expertise justifiant le type d aide recommandé. D assurer des conseils spécialisés aux personnes handicapées et aux professionnels concernés. Le SATIH détient diverses particularités qui font que ce service ne possède pas de cadre législatif adéquat. De ce fait, et en réponse aux demandes du public, les missions et les activités du SATIH lui sont spécifiques. Celles-ci se subdivisent en deux catégories : l accompagnement individuel à l utilisation de la technologie et la formation et/ou sensibilisation de toute personne en relation avec la personne handicapée : D être un espace d information, de sensibilisation et de clarification de la demande. D orienter la personne vers tout service utile, sans se substituer à son action. D élaborer avec la personne un projet individuel en vue d optimaliser l utilisation des aides technologiques dans un cadre social, scolaire et/ou professionnel. D initier la personne elle-même, ses proches ou les professionnels à l utilisation des adaptations pour permettre la réalisation du projet personnel. Dans une visée plus communautaire : de sensibiliser et informer d autres services et groupement, mais aussi favoriser les échanges et collaborations. 3

4 3. Population concernée a) Types de handicap et âge Le CRETH et le SATIH s adressent toute personne en situation de handicap, quel que soit son handicap. Le CRETH conseille tant les enfants et adolescents que les adultes et séniors. Le SATIH, bien que reconnu comme service d accompagnement pour personne adulte, reçoit également un public de tout âge. b) Zone géographique L action de l asbl Path couvre tout le territoire de la région wallonne. Certaines demandes nous parviennent parfois des personnes résidant à Bruxelles ou en France. Notre travail consiste alors en information, collaboration et réorientation. c) Divers Nos services concernent toute personne inscrite à l AWIPH ou ayant fait une demande pour être reconnue à l AWIPH. Hormis les demandes individuelles, l asbl reçoit des demandes de services et autres association souhaitant des conseils et informations. Ce travail de type «communautaire» rentre bien dans le cadre des missions du SATIH. Un travail de sensibilisation tant du public que des professionnels est également effectué. Notre champ d action n étant limité ni par l âge, ni par le type de handicap, notre travail se définit par notre spécificité concernant l expertise technologique, plus précisément les Technologies de l Information et de la Communication (TIC). 4

5 4. Méthodologies de travail Certaines missions du CRETH et du SATIH se rencontrent sur la réalité de terrain rendant ceux-ci complémentaires. Ceci se perçoit dans nos méthodologies de travail. La méthodologie du CRETH suit la ligne directrice suivante : 1. Accueil et origine de la demande Les demandes individuelles comme communautaires sont étudiées en réunion afin de trouver la réponse la plus adéquate à y apporter. L accueil se fait généralement de manière téléphonique ou via l adresse mail de l asbl : 2. Analyse de la demande Il s agit de recueillir différentes informations concernant la personne, son projet, etc. Partant d une vision empirique, un système de «3P» est utilisé : - Le Profil du bénéficiaire Récolte des données administratives et en lien avec le handicap. Bilan des capacités et incapacités. Etude des stratégies de compensation mises en place. - Le Parcours du bénéficiaire Anamnèse de la personne. Etude de l entourage familial et institutionnel. Historique de la prise en charge pas des institutions et/ou associations. - Le Projet du bénéficiaire Evaluer le projet du bénéficiaire (type de matériel souhaité, contexte quotidien, connaissances déjà acquises/à apprendre, etc.). Cette analyse de la demande nécessite parfois plusieurs rencontres avant une orientation technologiques. 3. Procédure de suivi de dossier a) Évaluation de la demande Il importe d évaluer les besoins de la personne, de tenir compte de l impact positif de l outil sur l entourage familial et professionnel mais aussi du coût relatif à son utilisation. b) Bilan des capacités et compétences Le bilan des capacités et compétences de la personne permet de définir la possibilité ou l incompatibilité du projet avec le savoir-faire et le savoir être de l individu. 5

6 c) Évaluation de l aide technique Celle-ci se fait via le testing d outils à finalité commune mais avec des caractéristiques différentes. Ceux-ci sont proposés par l intervenant suite aux étapes précédentes. L intervenant peut également se rendre sur le lieu de vie ou de travail du bénéficiaire dans plusieurs cas : si celle-ci est dans l incapacité physique de se déplacer ou si l adéquation du matériel au lieu de vie/de travail doit être vérifiée. Si cela s avère nécessaire et dans la mesure du possible, le CRETH prête du matériel que la personne peut exploiter sur son lieu de vie et évaluer par elle-même l outil spécifique répondant le mieux à ses besoins. Ce n est qu après avoir terminé ces différentes étapes que l intervenant pourra déterminer l outil qui répond le mieux au projet du bénéficiaire. d) Rédaction du rapport Il ressort de nos missions de spécifier et de justifier dans un rapport adressée aux agents de l AWIPH, le type d aide préconisée avec les précisions nécessaires. Les spécificités de la méthodologie du SATIH 1. Concernant les demandes individuelles Parfois, un travail plus conséquent sera nécessaire pour répondre à la demande d une personne. Cela peut être en terme d accompagnement face à la technologie, de la mise en place du réseau pour soutenir le projet, par la collaboration avec d autres services, etc. Dans ce cas, un contrat d accompagnement peut être conclu. La spécificité du travail du SATIH est que cet accompagnement se centrera non pas sur un public ou une localisation mais bien sur les technologies de l information et de la communication. 2. Concernant les demandes de services Certains professionnels nous consultent afin d obtenir notre avis sur une technologie ou les adaptations technologiques existant pour certains types de handicap. Il s agit également parfois d une sensibilisation ou information à un service concernant certains matériels ou handicaps. D autres fois, nous échangeons avec des centres confrontés aux mêmes problématiques générales afin de réfléchir ces dernières et nos pratiques. 3. Concernant les besoins communautaires Au niveau communautaire, le SATIH a pour mission de sensibiliser le grand public au travers de salon, colloques et autres conférences. Il s agit également de réfléchir les sujets touchant à nos pratiques et nos domaines de compétences (le handicap et les technologies). Les constats réalisés sur le terrain peuvent alors être relever aux instances supérieures. 6

7 5. Présentation du projet : «Tablette tactile et handicap» 1. L apport des nouvelles technologies pour les personnes porteuses de handicap Nous employons quotidiennement les technologies afin de dépasser nos limites qu il s agisse de la calculatrice qui permet de résoudre des problèmes complexes en quelques secondes ou du GSM qui transmet notre voix à l autre côté de la planète. Dans le cadre du handicap, la situation n est pas fondamentalement différente. On parle alors parfois d aide technique, que l on peut définir comme «Tout appareil visant à corriger une déficience, à compenser une incapacité, à prévenir ou à réduire une situation de handicap» 1. L évolution des nouvelles technologies a permis l émergence de nombreuses solutions pour des personnes porteuse de tout type de handicap. 2. L approche classique Nous avons vu apparaitre, sur le marché du matériel adapté, des outils de plus en plus sophistiqués (vidéo agrandisseurs, machines à lire, détecteurs de couleurs, barrettes braille, etc.). La mise à disposition de ces aides techniques, développées et distribuées par des entreprises spécialisées, a été facilitée dans de nombreux pays européens par un remboursement partiel ou total de leur achat par les pouvoirs publics. Dans ce cadre, le rôle des «professionnels» consiste principalement à faciliter la rencontre entre l offre (les aides techniques disponibles sur le marché) et la demande (exprimée par la personne handicapée, sa famille, l école, etc.). Le professionnel dispose d un savoir qui va de la connaissance du marché aux modalités à remplir pour acquérir le matériel. C est la combinaison de ces compétences et connaissances qui lui permettra de trouver la solution la plus adéquate pour le bénéficiaire, en fonction du projet de celui-ci. Les filières de formations peuvent également être répertoriées (même si ces dernières sont trop rares et insuffisantes en rapport avec la demande). Il s agit le plus souvent d organismes spécialisés, voire des firmes elles-mêmes. Pour la personne en situation de handicap et son entourage, c est souvent un monde bien mystérieux. On peut avoir entendu parler de l aide technique, voire l avoir touchée lors d un salon, mais l information reste partielle et floue. Il importe de noter que chaque aide technique dispose d une ou de quelques fonctions et qu elle est aisément classifiable, ce qui a permis l émergence de nomenclatures de remboursements. 1 Conseil consultatif sur les aides technologiques. Petit vocabulaire des aides techniques. [Rev. et augm.]. [Québec : Conseil consultatif sur les aides technologiques], p., p. 18 7

8 3. Premier bouleversement : internet L arrivée d internet va, dans un premier temps, modifier le travail du professionnel en facilitant les contacts, les prises d informations, l internationalisation du marché, le partage de bonnes pratiques, etc. C est toute une méthodologie qui évolue! Internet prend place dans les foyers et modifie le réseau mondial impactant tant la personne handicapée que son entourage. Le savoir n est plus l apanage des professionnels, un avis plus ou moins pertinent est si facilement demandé à Google, Wikipedia ou Facebook. Le réflexe de consulter cette banque de données infinie que représente internet s installe dans l ensemble de la population. Ainsi, de plus en plus de personnes viennent à notre rencontre munies d un savoir obtenu par internet. 4. Second bouleversement : «le développement pour tous» Un second élément va également venir perturber le modèle classique. Il s agit de la pression mise sur les concepteurs par certains pouvoirs publics et lobbying pour que les nouveaux produits «grand public» soient développés en tenant compte des minorités, dont les personnes avec un handicap visuel. Cette mouvance est comparable à celle de l accessibilité architecturale des nouveaux bâtiments, c'est-à-dire qu il s agit d intégrer le concept même d accessibilité dans la conception du projet. On n adapte plus l outil, l outil est créé adapté. Ce système est particulièrement prégnant pour les outils informatiques. A ce sujet, remarquons que Windows permet d améliorer l interface utilisateur en fonction des caractéristiques spécifiques de la personne grâce à ses options d accessibilité. Cependant, force est de constater que la firme Apple a été la première à intégrer ce nouveau concept de manière efficiente. En théorie, nous devrions donc nous trouver, à l avenir, face à une génération de nouvelles technologies accessible à un maximum de personnes et ce, avec un minimum d adaptations. 5. Un projet pour faciliter l appropriation des tablettes et téléphones tactiles Les constats présentés ci-dessus laissent entrevoir de réelles opportunités pour les personnes porteuses de handicap. L autonomie dans l aide à la vie journalière, les loisirs, la scolarité, voir l emploi pourraient être améliorée. Malheureusement, les solutions concrètes sont encore bien peu connues que ce soit par les bénéficiaires eux-mêmes, leur famille ou les professionnels du secteur. Les structures existantes n ont pas le temps ni les moyens de faire ce travail qui peut paraitre titanesque, en effet, on dénombre plus de d applications sur l apple store, google play et windows store. 8

9 Notre projet vise à rechercher, valider et diffuser des solutions à prix raisonnables pour les personnes en situation de handicap. 5.1 Rechercher - Sur les magasins virtuels, en sélectionnant les applications à partir de cahier des charges sur les capacités nécessaires, prérequis, fonctions, compatibilités, etc. - Par une veille technologique sur le net - En développant une coopération avec d autres services effectuant déjà ce type de recherches dans la francophonie - En se basant sur les découvertes des utilisateurs eux même, proche, équipe éducative, etc. 5.2 Valider - Tests en laboratoire puis en situation réelle avec des utilisateurs - Mise en place de groupes d utilisateurs et professionnels par type de handicap afin de partager des expériences, avis, tests pour choisir, parmi les différentes applications ayant la même fonction, celles qui sont les plus pertinentes - Création de fiches descriptive «mode d emploi» 5.3 Diffuser - Les fiches seront accessibles sur le net, via un site avec lien vers les sources de téléchargement des applications sélectionnées - Une édition «papier» pourrait être crée en collaboration avec l AWIPH - Une présence au sein des salons spécialisés afin de démontrer au plus grand nombre ces solutions, souvent absente de ces évènements car non rentable économiquement 9

10 6. Pertinence et innovation du projet «tactile» La validation de notre travail se fera via les groupes d utilisateurs et les bénéficiaires qui participeront à cette recherche. Ceci est un des aspects les plus novateurs de notre projet ; nous ne créons pas une recherche de technologies pour les personnes en situation de handicap grâces à nos connaissances de professionnels mais nous mettons ces connaissances au service des bénéficiaires qui nous permettront de tester diverses solutions. Cette méthodologie nous permet de mettre au cœur de la problématique les personnes en situation de handicap et la réalité de leur quotidien. Ces éléments sont en effet bien difficile à évaluer de manière pertinente de l extérieur. L évaluation de ce projet pourra se faire notamment via des rapports et concertations entre professionnels et utilisateurs en situation de handicap. Un retour de l AWIPH via le CICAT et les bureaux régionaux pourraient également être des éléments nous permettant de prendre du recul sur le travail effectué. L aspect innovateur du projet réside essentiellement dans sa méthodologie. En effet, au-delà de la promotion des solutions qui seront proposées grâce à ce projet, les collaborations et le parallèle constant avec la réalité de terrain sont des éléments primordiaux. La participation active des professionnels du secteur du handicap sera l une des pierres angulaires de notre démarche afin de nous assurer de l adéquation entre les solutions proposées et la réalité de terrain. Des groupes de travail entre professionnels (éducateurs, accompagnants, logopèdes, ergothérapeute, etc.) vont permettre de créer un réseau autour de ce projet. D autre part, la création d un site assurera un contact aisé avec ces personnes et d améliorer le contenu au fur et à mesure des remarques mais aussi découvertes, astuces, système D, etc. Le peer counseling sera également favorisé, en effet, ce sont les utilisateurs qui souvent sont les experts en matière d utilisation de ces technologies qu ils utilisent de façon beaucoup plus intensive que les professionnels. Des groupes de travail seront donc mis sur pieds afin de partager les expériences d utilisation mais également de valoriser l aide entre utilisateurs tant par les rencontres réelles que les apports via le site collaboratif. 10

11 6. Moyens nécessaires pour le projet Un chercheur ayant déjà une connaissance de ces technologies. Une tablette de chacun des 3 systèmes existant sur le marché (Ipad, Android, Windows RT). Un budget pour l achat des applications sur les stores. Les frais de fonctionnement (secrétariat, intendance des rencontres utilisateurs, frais de déplacements, défraiement pour les groupes d utilisateurs, publications, participation aux salons et conférences, formation au matériel, etc.). Les frais liés au site internet (webdesign, hébergement et mise en place) Ce projet bénéficierait de nombreux moyens existant : outre les connaissances acquises via les projets CRETH et SATIH, l asbl bénéficie d un réseau de professionnels et d utilisateurs permettant un projet au plus proche de la réalité des besoins du public visé. Les locaux et le matériel de l asbl Path seront disponibles pour les rencontres et les premiers testing. Le chercheur engagé sur ce projet pourra également compter sur l appui des équipes CRETH et SATIH comprenant une dizaine de professionnels spécialisés dans les technologies et le handicap. Les contacts avec l AWIPH permettront une validation et distribution des résultats de ce travail auprès des personnes porteuses de handicap dans toute la région wallonne. A noter également que ce projet vient d être entamé sur fonds propres. Cependant, pour pouvoir l élargir à tout type de handicap et pouvoir offrir une plateforme accessible à tous quant à ses technologies, la poursuite du projet demanderait idéalement 2 années supplémentaires. C est pour cette raison que nous vous demandons le soutien suivant : Frais de personnel : ½ ETP pendant 2 ans pour un chercheur spécialisé : / an sollicités Frais de fonctionnement : 6500 / an sollicités Achats de matériel : 4500 pour l entièreté du projet Frais liés au site : 1000 pour l entièreté du projet 11

12 7. Calendrier du projet Introduction Chaque semestre de travail est plus particulièrement centré sur un type de handicap. Ce timing étant théorique et susceptible de modification en cours de projet, les autres types de handicaps pourront être abordés à divers moments. Semestre 1 (juillet décembre 2013) partie entamée sur fonds propres - Création d une structure de site internet accessible (fiches et vidéos) - Analyse des attentes du secteur «handicap visuel» via réunions avec services représentatifs - Test de fiches et de vidéo de solutions - Création dans le secteur «handicap visuel» d un groupe d utilisateurs & référents (réunion bi mensuelle sur site et à distance) Semestre 2 (janvier juin 2014) - Mise en ligne du site internet - Analyse des retours utilisateur du site et alimentation de celui-ci en nouvelles fiches et vidéos - Analyse des attentes du secteur «handicap moteur» via réunions avec services représentatifs - Tests de fiches et de vidéo de solutions - Création dans le secteur «handicap moteur» d un groupe d utilisateurs & référents (réunion bi mensuelle sur site et à distance) - Sensibilisation via colloques et salons sur ces thématiques. Poursuite en parallèle du secteur visuel Semestre 3 (juillet décembre 2014) - Analyse des retours utilisateur du site et alimentation de celui-ci en nouvelles fiches et vidéos - Analyse des attentes du secteur «communication» via réunions avec services représentatifs - Tests de fiches et de vidéo de solutions - Création dans le secteur «communication» d un groupe d utilisateurs & référents (réunion bi mensuelle sur site et à distance) - Sensibilisation via colloques et salons sur ces thématiques. Poursuite en parallèle des autres secteurs 12

13 Semestre 4 (janvier juin 2015) - Analyse des retours utilisateur du site et alimentation de celui-ci en nouvelles fiches et vidéos - Analyse des attentes du secteur «mental et cognitif» via réunions avec services représentatifs - Tests de fiches et de vidéo de solutions - Création dans le secteur «mental et cognitif» d un groupe d utilisateurs & référents (réunion bi mensuelle sur site et à distance) - Sensibilisation via colloques et salons sur ces thématiques. Poursuite en parallèle des autres secteurs - Retour vers les pouvoirs subsidiant Semestre 5 (juillet décembre 2015) - Analyse des retours utilisateur du site et alimentation de celui-ci en nouvelles fiches et vidéos - Analyse des attentes du secteur «auditif» via réunions avec services représentatifs - Tests de fiches et de vidéo de solutions - Création dans le secteur «auditif» d un groupe d utilisateurs & référents (réunion bi mensuelle sur site et à distance) - Sensibilisation via colloques et salons sur ces thématiques. Poursuite en parallèle des autres secteurs - Retour vers les pouvoirs subsidiant - Evaluation du projet et perspectives d avenir 13

14 8. Quelques exemples Afin de rendre concret nos propos, nous présentons ici quelques solutions qui pourraient dès aujourd hui être mise en place (certaines d entre elles sont déjà utilisées par des personnes en situation de handicap). 1. Le smartphone comme prothèse mnésique Des applications permettant la gestion des tâches de la journée, des listes de courses, du réveil, de la prise de médicaments, rappel sonore, etc. de façon autonome ou même en communication avec un membre de la famille ou service. L utilisation de la caméra rend aussi les communications avec la personne plus aisée. 7. La tablette jukebox Une bibliothèque musicale peut être manipulée au moyen de contacteurs et d images, l accès au choix de la musique devient ainsi possible même pour une personne atteinte d infirmité motrice cérébrale sévère qui n aurait pas accès à la lecture, la lecture des titres de morceaux étant assurés par la synthèse vocale. 14

15 8. Iphone, GPS pour non voyant Le voice over présent sur tous les produits de la gamme apple permet l utilisation de ces produits par les personnes non voyantes grâce à la synthèse vocale. L aide à la mobilité au travers du gps devient une réalité à un cout abordable. Des applications (Kapten, où suis-je) permettent même de trouver restaurant, pharmacie, bureau de poste, etc. ou de savoir en permanence dans quelle rue la personne se trouve. 9. Ipad «snoezelen» Relié à un grand écran de télévision ou un projecteur vidéo, la tablette peut servir de surface interactive pour des personnes présentant un handicap mental même sévère, les déplacements de la main sur la surface tactile entrainant des variations de couleurs et de sons dans la pièce de détente. 10. Tablette comme outil de communication Ces alternatives aux produits classiques comme Tellus / Mind Express, Toby / Communicator, go talk, super-talker, papoo, etc. permettent une communication oralisée à partir de pictogrammes. Les applications My talk, Talk tablet, Speak-it, Dis-moi, sont quelques exemples fonctionnant en français sur différentes tablettes tactiles grand public. Quelques expériences avec des personnes autistes, IMC, handicapées mentales, aphasiques, etc. ont déjà été réalisées. 15

L OUTIL NUMERIQUE CARACTERISTIQUES ET FONCTIONNALITES

L OUTIL NUMERIQUE CARACTERISTIQUES ET FONCTIONNALITES L OUTIL NUMERIQUE CARACTERISTIQUES ET FONCTIONNALITES Aujourd hui, le numérique est partout. Il se retrouve principalement dans les nouvelles technologies, mais également dans l art, les livres, notre

Plus en détail

Usages pédagogiques des tablettes

Usages pédagogiques des tablettes Usages pédagogiques des tablettes 1. Qu est-ce qu une tablette? Bien que définie comme un «ordinateur portable et ultraplat, qui se présente comme un écran tactile et qui permet notamment d accéder à des

Plus en détail

APPAREILS ACCESSIBLES

APPAREILS ACCESSIBLES APPAREILS ACCESSIBLES Introduction Les appareils sélectionnés ont été testés par un panel indépendant de personnes porteuses de handicap et coordonné par l asbl Passe-Muraille. Cette évaluation a été réalisée

Plus en détail

CHOIX D UNE AIDE TECHNIQUE DE COMMUNICATION ET DOMOTIQUE. Salvador Cabanilles Plate-Forme Nouvelles Technologies Hôpital Raymond Poincaré

CHOIX D UNE AIDE TECHNIQUE DE COMMUNICATION ET DOMOTIQUE. Salvador Cabanilles Plate-Forme Nouvelles Technologies Hôpital Raymond Poincaré CHOIX D UNE AIDE TECHNIQUE DE COMMUNICATION ET DOMOTIQUE Salvador Cabanilles Plate-Forme Nouvelles Technologies Hôpital Raymond Poincaré Plate-Forme Nouvelles Technologies 2 ergothérapeutes 3 missions:

Plus en détail

LES TABLETTES : GÉNÉRALITÉS

LES TABLETTES : GÉNÉRALITÉS LES TABLETTES : GÉNÉRALITÉS Fonctionnement Qu est-ce qu une tablette tactile? Une tablette tactile est un appareil doté d'un écran qui permet d'interagir simplement en touchant l'écran ou à l'aide d'un

Plus en détail

APPAREILS ACCESSIBLES

APPAREILS ACCESSIBLES APPAREILS ACCESSIBLES Introduction Les appareils sélectionnés ont été testés par un panel indépendant de personnes porteuses de handicap et coordonné par l asbl Passe-Muraille. Cette évaluation a été réalisée

Plus en détail

Parmi ces projets, le Conseil général des Alpes-Martimes a souhaité mettre à disposition d élèves en situation de handicap, des tablettes tactiles.

Parmi ces projets, le Conseil général des Alpes-Martimes a souhaité mettre à disposition d élèves en situation de handicap, des tablettes tactiles. 4 ème Trophée des Actions Éducatives La tablette tactile au service du handicap Depuis plus d un an, le programme Tice des Alpes-Maritimes, dans le cadre de sa veille technologique, s est emparé des nouveaux

Plus en détail

CHOIX ET USAGES D UNE TABLETTE TACTILE EN ENTREPRISE

CHOIX ET USAGES D UNE TABLETTE TACTILE EN ENTREPRISE Tablette tactile, ardoise électronique 1 ou encore tablette PC, ce terminal mobile à mi-chemin entre un ordinateur et un smartphone a d abord séduit le grand public avant d être adopté par les entreprises.

Plus en détail

MAXPRO. Cloud HÉBERGEMENT DÉMATIÉRALISÉ DE SERVICES VIDÉO POUR LA PROTECTION DE VOTRE ENTREPRISE. Surveillance vidéo hébergée

MAXPRO. Cloud HÉBERGEMENT DÉMATIÉRALISÉ DE SERVICES VIDÉO POUR LA PROTECTION DE VOTRE ENTREPRISE. Surveillance vidéo hébergée MAXPRO Cloud HÉBERGEMENT DÉMATIÉRALISÉ DE SERVICES VIDÉO POUR LA PROTECTION DE VOTRE ENTREPRISE Surveillance vidéo hébergée DISPONIBILITÉ TOTALE Vidéo dans le Cloud 2 À tout instant, partout Pourquoi le

Plus en détail

Forums et Ateliers numériques

Forums et Ateliers numériques 2015 Programme Animation Numérique de Territoire Forums et Ateliers numériques Châtaigneraie Cantal F O R U M S A T E L I E R S ACCOMPAGNEMENT N U M E R I Q U E ANIMATION NUMERIQUE DE TERRITOIRE EN CHÂTAIGNERAIE

Plus en détail

Les tablettes numériques en EPS. Repères. Les différents types de tablettes et leurs caractéristiques.

Les tablettes numériques en EPS. Repères. Les différents types de tablettes et leurs caractéristiques. Les tablettes numériques en EPS Repères. Les différents types de tablettes et leurs caractéristiques. Document actualisé le 17 Mars 2013 Repères L objectif de cet article est de donner des repères quand

Plus en détail

Projet d'accessibilité au multimédia.

Projet d'accessibilité au multimédia. L Adapei - les papillons blancs d Ille-et-Vilaine, une association familiale créée en 1961 autour de valeurs communes : Soutenir, rencontrer et accompagner les personnes et leur famille Promouvoir des

Plus en détail

Etude sur les usages de la lecture de bande dessinée Numérique / izneo - Labo BnF

Etude sur les usages de la lecture de bande dessinée Numérique / izneo - Labo BnF Etude sur les usages de la lecture de bande dessinée Numérique / izneo - Labo BnF Table des matières Contexte...1 Sélection des participants...2 Méthodologie :...5 Questionnaire :...5 Résultats concernant

Plus en détail

Les tablettes. Présentation tablettes Descriptif Fournisseurs Caractéristiques Comparatifs Conseils Perspectives Démonstration

Les tablettes. Présentation tablettes Descriptif Fournisseurs Caractéristiques Comparatifs Conseils Perspectives Démonstration Les Tablettes Les tablettes Présentation tablettes Descriptif Fournisseurs Caractéristiques Comparatifs Conseils Perspectives Démonstration Les tablettes Description: Appareil mobile positionné entre smartphone

Plus en détail

d infirmières et d infirmiers Pour être admissible au répit spécialisé sur référence Des services spécialisés intégrés en

d infirmières et d infirmiers Pour être admissible au répit spécialisé sur référence Des services spécialisés intégrés en DES SERVICES DES INTERVENTIONS DE RÉADAPTATION CIBLÉES ET SPÉCIFIQUES VISANT LE DÉVELOPPEMENT OPTIMAL DE LA PERSONNE ET AYANT COMME OBJECTIFS de favoriser l intégration et la participation sociales de

Plus en détail

Service Hainchamps de mise en autonomie en logement communautaire

Service Hainchamps de mise en autonomie en logement communautaire Service Hainchamps de mise en autonomie en logement communautaire Pour adultes handicapés mentaux de la Meuse serésienne rue Hainchamps 77 siège social: a.s.b.l. Cesahm 4100 Seraing rue du Sewage 9 à 4100

Plus en détail

Ouest. bretonne! sur : mobile. Déroulé. photos et. dossiers de la dynamique et. : Accueil. Disponible. Contacts presse : Julie

Ouest. bretonne! sur : mobile. Déroulé. photos et. dossiers de la dynamique et. : Accueil. Disponible. Contacts presse : Julie Petit-déjeuner de lancement de l appli Sciences Ouest Jeudi 5 février à 9h au Café des Champs Libres (entrée par l escalier menant à la terrasse, Cours des Alliés) Restez connectés bretonne! à l actualité

Plus en détail

Présentation de l application Smartphone «Risques Nice»

Présentation de l application Smartphone «Risques Nice» Présentation de l application Smartphone «Risques Nice» Dans le cadre de sa politique de gestion des risques, la ville de Nice a souhaité mettre les nouvelles technologies de l information au service des

Plus en détail

Découverte des tablettes tactiles (ipad d'apple et Galaxy Tab de Samsung

Découverte des tablettes tactiles (ipad d'apple et Galaxy Tab de Samsung Pourquoi découvrir ces tablettes tactiles? L arrivée des tablettes tactiles sur le marché des outils numériques fait apparaître de nouvelles habitudes dans les technologies de l information et de la communication.

Plus en détail

DOSSIER FLASH. «Path - Tango»

DOSSIER FLASH. «Path - Tango» DOSSIER FLASH «Path - Tango» Contexte L utilisation des réseaux sociaux étant de plus en plus forte, nous avons constaté que les plus jeunes utilisateurs d Internet possédant des Smartphones, avaient tendance

Plus en détail

LA DIVERSITE DES SUPPORTS ANDROID

LA DIVERSITE DES SUPPORTS ANDROID LA DIVERSITE DES SUPPORTS ANDROID Note : Cet article est la version SITE de la diversité des supports d Android. Les utilisateurs se rendant sur ce site ont donc une légère expérience d Android. Pour les

Plus en détail

Les appareils mobiles vous en mettent plein la vue! Colloque réadaptation aides techniques 2014

Les appareils mobiles vous en mettent plein la vue! Colloque réadaptation aides techniques 2014 Les appareils mobiles vous en mettent plein la vue! Colloque réadaptation aides techniques 2014 Présenté par : Jean-Marie D Amour SRDV, Institut Nazareth et Louis-Braille Louis-Philippe Pineault SRDV,

Plus en détail

Action sociale. Nos actions dans le domaine du handicap. L Action sociale vous accompagne dans les moments importants de votre vie

Action sociale. Nos actions dans le domaine du handicap. L Action sociale vous accompagne dans les moments importants de votre vie Action sociale Nos actions dans le domaine du handicap L Action sociale vous accompagne dans les moments importants de votre vie Assumer au quotidien une situation de handicap est difficile pour une famille

Plus en détail

PC banking. Vos opérations bancaires quand, où et comme vous le souhaitez. FINTRO. PROCHE ET PRO.

PC banking. Vos opérations bancaires quand, où et comme vous le souhaitez. FINTRO. PROCHE ET PRO. PC banking Vos opérations bancaires quand, où et comme vous le souhaitez. FINTRO. PROCHE ET PRO. Fintro, la banque accessible à tout moment Fintro vous propose PC banking, parce que vous devez pouvoir

Plus en détail

La diffusion des technologies de l information et de la communication dans la société française

La diffusion des technologies de l information et de la communication dans la société française La diffusion des technologies de l information et de la communication dans la société française Étude réalisée par le Centre de Recherche pour l'étude et l'observation des Conditions de Vie (CREDOC) pour

Plus en détail

Observatoire des ressources numériques adaptées

Observatoire des ressources numériques adaptées Observatoire des ressources numériques adaptées INS HEA 58-60 avenue des Landes 92150 Suresnes orna@inshea.fr IDENTIFIANT DE LA FICHE Autimo DATE DE PUBLICATION DE LA FICHE Mars 2015 MOT -CLE LIBRE Emotions,

Plus en détail

Les. Tablettes. Érik Langlois, erg. ATP, IRDPQ Jean-Marie D Amour, coordonnateur de l'accessibilité des technologies, INLB

Les. Tablettes. Érik Langlois, erg. ATP, IRDPQ Jean-Marie D Amour, coordonnateur de l'accessibilité des technologies, INLB Les Tablettes Érik Langlois, erg. ATP, IRDPQ Jean-Marie D Amour, coordonnateur de l'accessibilité des technologies, INLB Les Tablettes Érik Langlois, erg. ATP, IRDPQ Jean-Marie D Amour, coordonnateur de

Plus en détail

FORMATION KAWET. Formation : Créer une appli mobile avec Kawet

FORMATION KAWET. Formation : Créer une appli mobile avec Kawet FORMATION KAWET Formation : Créer une appli mobile avec Kawet Document réalisé par : Kawet 12 septembre 2014 Page 1! sur 10! SOMMAIRE Introduction page 3 Créer une appli mobile : découverte page 4 Créer

Plus en détail

UNE ÉVALUATION Une évaluation c est quoi, çà sert à quoi? Evaluer mon projet et son plan d action pour le faire durer

UNE ÉVALUATION Une évaluation c est quoi, çà sert à quoi? Evaluer mon projet et son plan d action pour le faire durer MODULE ÉVALUER SON PROJET COMPRENDRE UNE ÉVALUATION Une évaluation c est quoi, çà sert à quoi? Evaluer mon projet et son plan d action pour le faire durer L ÉVALUATION DE L IMPACT SOCIAL L Impact Social

Plus en détail

Master en Gouvernance et management des marchés publics en appui au développement durable

Master en Gouvernance et management des marchés publics en appui au développement durable Master en Gouvernance et management des marchés publics en appui au développement durable Turin, Italie Contexte Le Centre international de formation de l Organisation internationale du Travail (CIF-OIT)

Plus en détail

Présentation du projet de la médiathèque de Mauguio

Présentation du projet de la médiathèque de Mauguio Présentation du projet de la médiathèque de Mauguio Ce projet nous donne l opportunité de tester des scénarios auxquels nous réfléchissons depuis l ouverture de notre portail en octobre 2008 et la mise

Plus en détail

LES MODES D ADAPTATION ET DE COMPENSATION DU HANDICAP : Les personnes handicapées motrices à domicile (enquête HID 1999)

LES MODES D ADAPTATION ET DE COMPENSATION DU HANDICAP : Les personnes handicapées motrices à domicile (enquête HID 1999) Délégation ANCREAI Ile-de-France CEDIAS - 5 rue Las-Cases 75007 PARIS Tél : 01 45 51 66 10 Fax : 01 44 18 01 81 E-mail : creai.idf@9online.fr Contact : Carole PEINTRE LES MODES D ADAPTATION ET DE COMPENSATION

Plus en détail

1. Présentation générale du volet «Recherche» du projet PASS

1. Présentation générale du volet «Recherche» du projet PASS 1. Présentation générale du volet «Recherche» du projet PASS Parallèlement aux activités d échange et d organisation des rencontres et du séminaire thématique, nous avons réalisé durant les premières phases

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION. Fonctionnement global du service sur l'interface Senior & Aidant

GUIDE D UTILISATION. Fonctionnement global du service sur l'interface Senior & Aidant GUIDE D UTILISATION Fonctionnement global du service sur l'interface Senior & Aidant icompanion est une application mobile destinée au senior et à ses proches, les Aidants. Son objectif : faciliter l usage

Plus en détail

en région bruxelloise

en région bruxelloise AFrAHM Section de Bruxelles Association de Parents de La Clairière Etat des lieux Centres de jour Centres d hébergement pour travailleurs et non travailleurs en région bruxelloise 2 Table des matières

Plus en détail

Signalétique touristique en vallée Vézère. Quel pourrait être l apport des technologies numériques et du GPS

Signalétique touristique en vallée Vézère. Quel pourrait être l apport des technologies numériques et du GPS Signalétique touristique en vallée Vézère Quel pourrait être l apport des technologies numériques et du GPS 2 Rappels L objectif est d étudier l apport possible des TIC dans la problématique de signalétique

Plus en détail

II-Solution technique pour le développement du site de l'urma

II-Solution technique pour le développement du site de l'urma II-Solution technique pour le développement du site de l'urma 1- Positionnement du site L objectif du site est de promouvoir l offre de formation de l université. A ce titre, il s adresse principalement

Plus en détail

Les origines du projet

Les origines du projet La Bibliothèque numérique pour le Handicap (BnH) Entretien avec Alain Patez, bibliothécaire et chargé de mission sur le projet BnH. La BnH (http://bnh.numilog.com) est une bibliothèque qui propose à distance,

Plus en détail

Maxicours.com innove avec la création d un service mobile gratuit pour ses abonnés et fait peau neuve pour la rentrée scolaire 2012

Maxicours.com innove avec la création d un service mobile gratuit pour ses abonnés et fait peau neuve pour la rentrée scolaire 2012 Maxicours.com innove avec la création d un service mobile gratuit pour ses abonnés et fait peau neuve pour la rentrée scolaire 2012 24 août 2012 Communiqué de Presse Nouveau logo et nouvelle home, sont

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DE LA FORMATION OUVERTURE D ACTION. Certificat de Qualification Professionnelle des Services de l Automobile

CAHIER DES CHARGES DE LA FORMATION OUVERTURE D ACTION. Certificat de Qualification Professionnelle des Services de l Automobile CAHIER DES CHARGES DE LA FORMATION OUVERTURE D ACTION Certificat de Qualification Professionnelle des Services de l Automobile A.N.F.A. Département Ingénierie et Compétences Mars 2013 SOMMAIRE INFORMATIONS

Plus en détail

MONITEUR-EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL. Le moniteur-éducateur intervient dans des contextes différents :

MONITEUR-EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL. Le moniteur-éducateur intervient dans des contextes différents : MONITEUR-EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.1 DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION Le moniteur-éducateur participe à l'action éducative, à l'animation et à l'organisation

Plus en détail

Les applications et sites web les plus pratiques pour vos randonnées cyclistes et pédestres

Les applications et sites web les plus pratiques pour vos randonnées cyclistes et pédestres & De la planification à la réparation Les applications et sites web les plus pratiques pour vos randonnées cyclistes et pédestres SOMMAIRE 2 Introduction 2 Quelques applications utiles 4 Quelques sites

Plus en détail

PC, Tablette, Smartphone, comment choisir ce qui me convient le mieux?

PC, Tablette, Smartphone, comment choisir ce qui me convient le mieux? PC, Tablette, Smartphone, comment choisir ce qui me convient le mieux? WEB Recherche d information E commerce E banking Mail Chat / Vidéo conférence Apprendre, se former Partager > réseaux sociaux Jouer

Plus en détail

Campagne de Communication Prévisionnelle. Web Intelligence & Réputation Internet

Campagne de Communication Prévisionnelle. Web Intelligence & Réputation Internet Campagne de Communication Prévisionnelle Web Intelligence & Réputation Internet 1 Sommaire 1. Introduction... 3 2. Détail de la prestation de gestion de réputation online... 5 2.1 Sélection des mots, thématiques

Plus en détail

Description sommaire des ateliers offerts

Description sommaire des ateliers offerts 1 - La gestion des photos numériques Description sommaire des ateliers offerts La taille des fichiers photos et l espace mémoire Les informations intégrées aux photos (métadonnées ou données EXIF) Le transfert

Plus en détail

LES TROUBLES DU GRAPHISME LA RÉÉDUCATION: QUAND ET COMMENT PASSER PAR L ORDINATEUR?

LES TROUBLES DU GRAPHISME LA RÉÉDUCATION: QUAND ET COMMENT PASSER PAR L ORDINATEUR? LES TROUBLES DU GRAPHISME LA RÉÉDUCATION: QUAND ET COMMENT PASSER PAR L ORDINATEUR? BUJWID Alexandra Ergothérapeute SMPRE CRTLA CHU RENNES Octobre 2012 L écriture est un geste complexe L écriture est une

Plus en détail

Des solutions SMART pour le handicap

Des solutions SMART pour le handicap Des solutions SMART pour le handicap Synthèse... 1 SMART Board, le tableau tactile Le SMART Board 600 est tactile. C'est à dire qu'il peut être utilisé par simple contact du doigt, mais aussi d'objets

Plus en détail

Synchroniser ses photos

Synchroniser ses photos Synchroniser Avec l'arrivée des smartphones et tablettes équipés de fonctions «appareils photos», nous réalisons de plus en plus de photos avec ceux-ci. Soucis, la mémoire de ces outils n'est pas aussi

Plus en détail

Domaine Santé. Plan d études cadre Modules complémentaires santé. HES-SO, les 5 et 6 mai 2011. 1 PEC Modules complémentaires santé

Domaine Santé. Plan d études cadre Modules complémentaires santé. HES-SO, les 5 et 6 mai 2011. 1 PEC Modules complémentaires santé Domaine Santé Plan d études cadre Modules complémentaires santé HES-SO, les 5 et 6 mai 2011 1 PEC Modules complémentaires santé Plan d études cadre Modules complémentaires santé 1. Finalité des modules

Plus en détail

Implantation de la vidéoconférence par Internet au programme des adultes sourds de l IRDPQ

Implantation de la vidéoconférence par Internet au programme des adultes sourds de l IRDPQ Implantation de la vidéoconférence par Internet au programme des adultes sourds de l IRDPQ Mathieu Hotton, M.O.A. Audiologiste Colloque 2.0 RéadaptATion - Aides techniques AERDPQ, mai 2011 Auteurs du projet

Plus en détail

Mag. à la carte de fidélité virtuelle? Solution de fidélisation sur application mobile. Et si vous passiez

Mag. à la carte de fidélité virtuelle? Solution de fidélisation sur application mobile. Et si vous passiez http5000 Mag Et si vous passiez à la carte de fidélité virtuelle? Solution de fidélisation sur application mobile Retrouvez ce magazine et tous les autres numéros sur notre application mobile! Tapez http5000

Plus en détail

APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE

APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE L apprentissage dans l enseignement supérieur a pour mission de faciliter l accès à des formations de haut niveau et de permettre à des étudiants de

Plus en détail

Une plateforme unique d interprétation et de suivi personnalisé

Une plateforme unique d interprétation et de suivi personnalisé Une plateforme unique d interprétation et de suivi personnalisé Grâce à la plateforme d interprétation et de suivi, les produits BewellConnect procurent des conseils sur les conduites à tenir en fonction

Plus en détail

ANNEXE DETAILLEE DU CV DANS LE CHAMP SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL

ANNEXE DETAILLEE DU CV DANS LE CHAMP SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL ANNEXE DETAILLEE DU CV DANS LE CHAMP SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL EXPERIENCES PROFESSIONNELLES Détail des expériences Responsable qualité association secteur SMS : - Conception, mise en œuvre, animation et

Plus en détail

Guide de démarrage rapide. (pour la version 5.0.)

Guide de démarrage rapide. (pour la version 5.0.) Guide de démarrage rapide (pour la version 5.0.) 2 Table des matières Introduction Réglages de l application MyTalk Mobile 1. MODIFICATION 2. DEMARRER 3. AFFICHER 4. SYNTHETISEUR VOCAL 5. NOMBRE DE MOTS

Plus en détail

Application CarPostal Informations relatives aux services mobiles de CarPostal

Application CarPostal Informations relatives aux services mobiles de CarPostal Application CarPostal Informations relatives aux services mobiles de CarPostal L'application CarPostal vous offre un ensemble d'informations et d'outils intéressants non seulement pour vos loisirs, mais

Plus en détail

Des compétences numériques à la littératie numérique

Des compétences numériques à la littératie numérique Note d éducation permanente de l ASBL Fondation Travail-Université (FTU) N 2014 10, juin 2014 www.ftu.be/ep Des compétences numériques à la littératie numérique Quels enjeux derrière l évolution de ces

Plus en détail

Organisation des enseignements au semestre 7

Organisation des enseignements au semestre 7 Organisation des enseignements au semestre 7 UE1 : Pratiques pédagogiques différenciées et adaptées aux besoins éducatifs particuliers (responsable : J. Divry) Transmettre des connaissances et des références

Plus en détail

Formations Web. Catalogue 2014 Internet Référencement Newsletter Réseaux sociaux Smartphone

Formations Web. Catalogue 2014 Internet Référencement Newsletter Réseaux sociaux Smartphone Formations Web Catalogue 2014 Internet Référencement Newsletter Réseaux sociaux Smartphone Formations Web CCI Formation vous propose 8 formations WEB 1 formation Smartphone Nos formations se déroulent

Plus en détail

Solutions vidéo sur IP de série MAXPRO MD MAÎTRISEZ-EN UN, MAÎTRISEZ-LES TOUS. Ouvert, flexible et évolutif Plateforme de surveillance vidéo

Solutions vidéo sur IP de série MAXPRO MD MAÎTRISEZ-EN UN, MAÎTRISEZ-LES TOUS. Ouvert, flexible et évolutif Plateforme de surveillance vidéo Solutions vidéo sur IP de série MAXPRO MD MD MAÎTRISEZ-EN UN, MAÎTRISEZ-LES TOUS Ouvert, flexible et évolutif Plateforme de surveillance vidéo MAÎTRISEZ-EN UN, MAÎTRISEZ-LES TOUS Rechechez-vous... des

Plus en détail

Formation Utiliser son iphone ou son ipad

Formation Utiliser son iphone ou son ipad Objectifs de la formation Utiliser son iphone ou son ipad L'iPhone est une famille de smartphones conçue et commercialisée par Apple Inc. depuis 2007. Ces smartphones disposent de l'app Store qui permet

Plus en détail

Transformez votre relation au monde!

Transformez votre relation au monde! Transformez votre relation au monde! Formations certifiantes PNL QUEST interactive 2013-2014 Qu est-ce que la PNL? La PNL (Programmation Neuro-linguistique) est une discipline développée dans les années

Plus en détail

Le Marketing Mobile, des marques

Le Marketing Mobile, des marques Le Marketing Mobile, le nouvel Eldorado communicationnel des marques RAPPEL Engage your customers NO YES > L émergence des smartphones et des tablettes a bouleversé la vie quotidienne des Français : 47%

Plus en détail

Fonctions. Solution professionnelle pour le stockage de données, la synchronisation multi- plateformes et la collaboration

Fonctions. Solution professionnelle pour le stockage de données, la synchronisation multi- plateformes et la collaboration Fonctions Synchronisation dynamique des fichiers : mise à jour automatique des documents sur tous les équipements Partage et collaboration : partage simple des fichiers entre employés, clients et partenaires

Plus en détail

Sondage d opinion sur les livres, les longs métrages, les périodiques canadiens et les œuvres musicales

Sondage d opinion sur les livres, les longs métrages, les périodiques canadiens et les œuvres musicales Sondage d opinion sur les livres, les longs métrages, les périodiques canadiens et les œuvres musicales Sommaire exécutif Préparé pour le ministère du Patrimoine canadien 4 septembre 2012 Date d attribution

Plus en détail

LA DEFICIENCE VISUELLE

LA DEFICIENCE VISUELLE Fiche 1 LA DEFICIENCE VISUELLE PRESENTATION La déficience visuelle est une déficience sensorielle car elle atteint un de nos cinq sens, la vision. L'atteinte de la vision peut se situer à différents niveaux

Plus en détail

METTRE LE NUMÉRIQUE AU SERVICE D UN NOUVEAU MODÈLE DE BIBLIOTHÈQUE

METTRE LE NUMÉRIQUE AU SERVICE D UN NOUVEAU MODÈLE DE BIBLIOTHÈQUE 1 METTRE LE NUMÉRIQUE AU SERVICE D UN NOUVEAU MODÈLE DE BIBLIOTHÈQUE Architectures Numériques d'informations. Usages, Contenus et Technologies. Paris, 2 juillet 2010 L emprunteur se fait rare 2 Evolution

Plus en détail

Dép. 75 «Service d Accueil de Jour»

Dép. 75 «Service d Accueil de Jour» Dép. 75 «Service d Accueil de Jour» PRESENTATION DE L ACTION Intitulé, ancienneté et lieu d implantation Le Service d accueil de jour -SAJE- est implanté sur le 19 e arrondissement de Paris et accueille

Plus en détail

Applications pour le travail

Applications pour le travail - ingénierie documentaire expertise conseil formation - assistance euterpe consulting Applications pour le travail Pour tablettes et Smartphones Androïd Téléchargement sur Google Play Pour scanner des

Plus en détail

METTRE LE NUMÉRIQUE AU SERVICE D UN NOUVEAU MODÈLE DE BIBLIOTHÈQUE

METTRE LE NUMÉRIQUE AU SERVICE D UN NOUVEAU MODÈLE DE BIBLIOTHÈQUE METTRE LE NUMÉRIQUE AU SERVICE D UN NOUVEAU MODÈLE DE BIBLIOTHÈQUE Bibliothèque Publique Centrale pour la Région de Bruxelles-Capitale Les journées du livre numérique. Bruxelles, 4 octobre 2010 L emprunteur

Plus en détail

Créer un site internet?

Créer un site internet? WebexpR Communication digitale des PME 249 rue Irène Joliot Curie 60610 La Croix Saint Ouen contact@webexpr.fr Créer un site internet? Qui? Quoi? Pour qui? Pourquoi? Quand? Comment? Combien? Rédaction

Plus en détail

Le décret du 2 mars 2006 a institué le Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique de niveau V.

Le décret du 2 mars 2006 a institué le Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique de niveau V. Siège social : 9 bis, rue Armand Chabrier 47400 TONNEINS Tél. : 05.53.64.61.57 Fax : 05.53.64.63.12 e-mail : adestonneins@yahoo.fr Site : www.adesformations.fr Antenne de Bazas 7 chemin Larriou 33430 BAZAS

Plus en détail

Benjamin Morin SANSTABOO. L iphone OS 4. maîtrisé. pour l utilisateur avancé. Groupe Eyrolles, 2010, ISBN : 978-2-212-12746-1

Benjamin Morin SANSTABOO. L iphone OS 4. maîtrisé. pour l utilisateur avancé. Groupe Eyrolles, 2010, ISBN : 978-2-212-12746-1 Benjamin Morin SANSTABOO L iphone OS 4 pour l utilisateur avancé maîtrisé Groupe Eyrolles, 2010, ISBN : 978-2-212-12746-1 Table des matières 1. LE B.A.-BA DE L IPHONE..................................................

Plus en détail

Transmetteur Wifi Heden NOTICE D UTILISATION

Transmetteur Wifi Heden NOTICE D UTILISATION Transmetteur Wifi Heden NOTICE D UTILISATION Référence : BEHEDTVAB0 1 Sommaire 1 - Contenu de l emballage et description... 3 1-1 - Contenu de l emballage... 3 1-2 - Caractéristiques... 3 1-3 - Description...

Plus en détail

Classe ipad. Recommandations suite à l an 1 du projet

Classe ipad. Recommandations suite à l an 1 du projet Classe ipad Recommandations suite à l an 1 du projet ]É{tÇÇx UxtâÄ xâ Conseillère pédagogique en intégration des TIC Secteurs primaire et secondaire Commission scolaire de la Seigneurie-des-Mille-Iles

Plus en détail

Déficiences visuelles et accessibilité du patrimoine historique : synthèse des résultats du sondage

Déficiences visuelles et accessibilité du patrimoine historique : synthèse des résultats du sondage Déficiences visuelles et accessibilité du patrimoine historique : synthèse des résultats du sondage D Histoires en Patrimoine J ai fondé D Histoires en Patrimoine en juillet 2013, sous le statut d autoentrepreneur.

Plus en détail

Comment être présent facilement et efficacement sur Internet?

Comment être présent facilement et efficacement sur Internet? FORMATION E TOURISME Comment être présent facilement et efficacement sur Internet? Soyez acteur sur internet. Définissez les points clés de votre présence sur internet sur la base de vos objectifs marketing,

Plus en détail

EN BELGIQUE, LES MUTUELLES NE REMBOURSENT PAS LES

EN BELGIQUE, LES MUTUELLES NE REMBOURSENT PAS LES EN BELGIQUE, LES MUTUELLES NE REMBOURSENT PAS LES SÉANCES DE LOGOPÉDIE POUR LES ENFANTS DONT LE QUOTIENT INTELLECTUEL EST INFÉRIEUR À 86 PAR THOMAS DABEUX ANAHM ASBL 29 OCTOBRE 2014 Des études récentes

Plus en détail

PROPOSER DES PRODUITS ET DES SERVICES ACCESSIBLES AUX PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP

PROPOSER DES PRODUITS ET DES SERVICES ACCESSIBLES AUX PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP PROPOSER DES PRODUITS ET DES SERVICES ACCESSIBLES AUX PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP Proposer des équipements adaptés : Chaque semestre, des téléphones de la gamme Bouygues Telecom 1 sont sélectionnés

Plus en détail

Une approche mobile Le développement et le soutien d occasions. Nipissing University. L occasion d innover

Une approche mobile Le développement et le soutien d occasions. Nipissing University. L occasion d innover Une approche mobile Le développement et le soutien d occasions d apprentissage mobile pour les étudiantes et étudiants de la L occasion d innover Forte de sa longue expérience dans l usage des technologies

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION LA DEPECHE PREMIUM

GUIDE D UTILISATION LA DEPECHE PREMIUM www.ladepeche.fr/premium GUIDE D UTILISATION LA DEPECHE PREMIUM La version 100% numérique de La Dépêche du Midi 1 Madame, Monsieur, Ce guide a pour objectif de vous accompagner dans la prise en main de

Plus en détail

Le processus d admission au 1 er cycle

Le processus d admission au 1 er cycle Le processus d admission au 1 er cycle Michèle Glémaud, directrice du Service de l admission et du recrutement Marc-Olivier Ouellet Judith Picard Nathalie Côté admission.umontreal.ca Le processus d admission

Plus en détail

La rencontre des mondes virtuels et du web au service de puissantes applications accessibles à tous

La rencontre des mondes virtuels et du web au service de puissantes applications accessibles à tous Montrer ce qui existe ce qui n existe plus ce qui existera La rencontre des mondes virtuels et du web au service de puissantes applications accessibles à tous la-visite-virtuelle.immersivelab.fr Avec la

Plus en détail

Compte-rendu de la rencontre «Etre parent avec une tablette numérique» - le 9 avril 2013

Compte-rendu de la rencontre «Etre parent avec une tablette numérique» - le 9 avril 2013 Compte-rendu de la rencontre «Etre parent avec une tablette numérique» - le 9 avril 2013 Introduction de Claire Hédin-Vignaud, responsable de la Médiathèque Markoff : Rappel des motivations qui ont amené

Plus en détail

N 334 - SIMON Anne-Catherine

N 334 - SIMON Anne-Catherine N 334 - SIMON Anne-Catherine RÉALISATION D UN CDROM/DVD CONTENANT DES DONNÉES DU LANGAGE ORAL ORGANISÉES EN PARCOURS DIDACTIQUES D INITIATION LINGUISTIQUE A PARTIR DES BASES DE DONNÉES VALIBEL Introduction

Plus en détail

MUTUELLES ET ASSURANCES

MUTUELLES ET ASSURANCES LIVRE BLANC E-MARKETING MUTUELLES ET ASSURANCES MARKETING VISIBILITE PERFORMANCE 13/02/13 - Page 2/9 01. Edito Comment être visible sur le net? Sur quoi être visible? Comment adopter une stratégie digitale

Plus en détail

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Musique instrumentale (deuxième partie)

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Musique instrumentale (deuxième partie) Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle Musique instrumentale (deuxième partie) Annexe D Règlement 184/97 Qualifications requises pour enseigner Mai 2005 This document is available

Plus en détail

Communication par l image chez les enfants autistes Les technologies tactiles dans le monde du handicap http ://bit.ly/discoverindiarose

Communication par l image chez les enfants autistes Les technologies tactiles dans le monde du handicap http ://bit.ly/discoverindiarose Communication par l image chez les enfants autistes Les technologies tactiles dans le monde du handicap http ://bit.ly/discoverindiarose Anthony Froissant, José Martins Tuteur : Frédéric Moal Université

Plus en détail

WF MEDIA.INFO ET N OUBLIONS PAS QU UNE COMMUNICATION RÉUSSIE, C EST AVANT TOUT UN IMPACT MESURABLE ET

WF MEDIA.INFO ET N OUBLIONS PAS QU UNE COMMUNICATION RÉUSSIE, C EST AVANT TOUT UN IMPACT MESURABLE ET WF MEDIA.INFO WF MEDIA.INFO, AGENCE DE COMMUNICATION SUR CMS OPEN SOURCE AU SOLUTION PROPRIETAIRE, C EST UNE VISION OPÉRATIONNELLE ET RÉALISTE DE LA COMMUNICATION DES ENTREPRISES D AUJOURD HUI. QUE VOUS

Plus en détail

Le Web de A à Z. 1re partie : Naviguer sur le Web

Le Web de A à Z. 1re partie : Naviguer sur le Web 1re partie : Naviguer sur le Web D abord, vous devez être connectés à l Internet : abonnement auprès d un fournisseur borne publique Wi-Fi via un réseau de téléphonie (3G, 4G, LTE) À la Grande Bibliothèque,

Plus en détail

UNIVERSITÉ PARIS 1 PANTHÉON-SORBONNE CENTRE SAINT-CHARLES MASTER MULTIMÉDIA INTERACTIF 47, RUE DES BERGERS 75015 PARIS

UNIVERSITÉ PARIS 1 PANTHÉON-SORBONNE CENTRE SAINT-CHARLES MASTER MULTIMÉDIA INTERACTIF 47, RUE DES BERGERS 75015 PARIS UNIVERSITÉ PARIS 1 PANTHÉON-SORBONNE CENTRE SAINT-CHARLES MASTER MULTIMÉDIA INTERACTIF 47, RUE DES BERGERS 75015 PARIS 1 SOMMAIRE FORMATION 03 presentation 04 programme 05 enseignants 08 ÉTUDIANTS 10 les

Plus en détail

Module 1 Module 2 Module 3 10 Module 4 Module 5 Module 6 Module 7 Module 8 Module 9 Module 10 Module 11 Module 12 Module 13 Module 14 Module 15

Module 1 Module 2 Module 3 10 Module 4 Module 5 Module 6 Module 7 Module 8 Module 9 Module 10 Module 11 Module 12 Module 13 Module 14 Module 15 Introduction Aujourd hui, les nouvelles technologies sont de plus en plus présentes et une masse considérable d informations passe par Internet. Alors qu on parle de monde interconnecté, de vieillissement

Plus en détail

Mise en route de votre collier GPS Pet Tracker

Mise en route de votre collier GPS Pet Tracker Mise en route de votre collier GPS Pet Tracker www.jelocalise.fr 1 Prérequis : Avant de procéder à l allumage de votre collier GPS, vous devez le laisser charger au moins 3 heures en le branchant sur le

Plus en détail

Programme de formations 2012-S1

Programme de formations 2012-S1 Programme de formations 2012-S1 WAGA4 sprl / bvba Avenue Victor Hugo 7 B-1420 Braine-l Alleud Belgium Tél. : +32 2 888 72 78 Fax : +32 2 888 72 79 contact@waga4.com - www.waga4.com BNP Paribas Fortis 001-6252703-62

Plus en détail

Office 365 pour les établissements scolaires

Office 365 pour les établissements scolaires Office 365 pour les établissements scolaires Tous les services destinés aux écoles, aux enseignants et aux élèves en un coup d oeil Sommaire the microsoft visual identity INTRODUCTION... 3 VUE D ENSEMBLE...

Plus en détail

ÉCOLE DE COACHING FRANCOPHONE CATALOGUE DE FORMATION

ÉCOLE DE COACHING FRANCOPHONE CATALOGUE DE FORMATION ÉCOLE DE COACHING FRANCOPHONE CATALOGUE DE FORMATION ÉCOLE DU RÉSEAU PAUL PYRONNET INSTITUT Paul Pyronnet Institut - contact@ecole-coaching-ecppi.com - contact@paul-pyronnet-institut.fr www.ecole-coaching-ecppi.com

Plus en détail

Plateformes vidéo d entreprise. Choisir sa plateforme vidéo d entreprise

Plateformes vidéo d entreprise. Choisir sa plateforme vidéo d entreprise Plateformes vidéo d entreprise Mars 2014 Sommaire Introduction... 3 Les attentes et besoins des entreprises... 4 >> La communication, principal besoin des entreprises... 4 >> Chaine de télévision KTO :

Plus en détail

ASSEMBLEE GENERALE 2013 BISCARROSSE NUMERIQUE

ASSEMBLEE GENERALE 2013 BISCARROSSE NUMERIQUE ASSEMBLEE GENERALE 2013 BISCARROSSE NUMERIQUE LES OUTILS NUMERIQUES LES SMARTPHONES 33,4% d équipement en France en 2011 46,6% en 2012, la progression est rapide Source : Médiamétrie LES CHIFFRES DU SMARTPHONE

Plus en détail

L informatisation des centres publics d action sociale en Belgique, un cas de recherche action

L informatisation des centres publics d action sociale en Belgique, un cas de recherche action L informatisation des centres publics d action sociale en Belgique, un cas de recherche action Véronique Laurent, Claire Lobet-Maris Namur, Belgique Rencontre internationale des observatoires francophones

Plus en détail