Travaux Personnels Encadrés : Les écrans tactiles. Problématique : Comment fonctionne un écran tactile? Session :

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Travaux Personnels Encadrés : Les écrans tactiles. Problématique : Comment fonctionne un écran tactile? Session 2012-2013 :"

Transcription

1 Page 1/27 Travaux Personnels Encadrés : Les écrans tactiles Problématique : Comment fonctionne un écran tactile? Session : Lycée Hoche, 1ère S9, groupe n 8 : DUBOIS Alexis HUYNH Quang Nghi MILETIC Nikolas Professeurs encadrants : M. CROS, professeur de Sciences de l'ingénieur Mme. TALEB, professeur de mathématiques

2 Page 2/27 Introduction Les écrans (numériques) sont un moyen très utile pour communiquer visuellement avec l'ordinateur. Il peut être une sortie : il peut donner une information Ou une entrée : il capte une action de l'utilisateur, c'est le cas des écrans tactiles. Les écrans tactiles jouent donc un double rôle : ce sont des afficheurs d'informations et des capteurs tactiles. Ils sont devenus indispensables au quotidien, on le voit surtout avec l'augmentation de l'utilisation de "smartphones" qui dépendent d'une technologie tactile. Mais concrètement, comment fonctionne un écran tactile? Nous allons donc différencier deux choses : - Avant tout l'écran tactile est d'abord un écran, et la fonction commune à tous les écrans est l'affichage d'une image. Donc nous verrons tout d'abord le fonctionnement d'un écran numérique quelconque (c'est à dire tactile ou non). - Mais l'écran tactile n'est pas un écran comme un autre, il peut communiquer avec la partie commande de l'appareil dans les deux sens : il reçoit l'image (le plus souvent de la carte graphique) mais il envoie des informations vers la partie commande de l'appareil par le toucher : d'où le mot "tactile". Nous allons donc répondre à cette problématique en distinguant : La fonction d'affichage d'un écran La fonction "capteur" de l'écran tactile, il devient une entrée pour l'appareil après le toucher. L'écran tactile est donc une INTERFACE HOMME-MACHINE, il lui transmet des informations (visuelles) et en reçoit (appuis).

3 Page 3/27 Sommaire I. La fonction d'affichage d'un écran 1. Affichage d'une image sur un écran 2. Historique des différentes technologies d'affichage II. La fonction tactile d'un écran 1. Présentation et historique a. Présentation générale b. Historique des écrans tactiles 2. Les différentes technologies tactiles a. La technologie capacitive b. La technologie résistive c. La technologie infrarouge d. Les autres technologies 3. Contraintes, limites et avenir du tactile

4 Page 4/27 I. La fonction d'affichage d'un écran 1. Affichage d'une image sur un écran LCD : Un écran d'ordinateur est un périphérique de sortie vidéo d'un ordinateur. Il affiche sous forme de pixels les images générées par la carte graphique de l'ordinateur. Un pixel (de l'anglais "PICTure ELement") est donc un "élément d'image", il a la forme d'un carré et a une couleur. Le type d'image d'un écran numérique : Les images sur un écran d'ordinateur sont très généralement des images dites matricielles ou bitmap : elles reposent sur une grille de plusieurs pixels formant une image avec une définition bien précise. La définition (aussi appelée résolution) d'une image est son nombre de pixels, elle est exprimée non pas avec le nombre total de pixels mais avec le nombre de pixels en hauteur multiplié par le nombre en largeur. Les formats et définitions d'affichages numériques courants:

5 Page 5/27 La qualité de l'image : Lorsqu'on les agrandit trop, on perd de la qualité («pixellisation»). Donc plus la résolution de l'écran est grande et plus l œil humain fait la synthèse additive de chaque couleur. C'est ainsi que l'on voit une image se former. Exemple : Une branche d'arbre représentée "zoomée" Assez difficile à voir que cela est une branche d'arbre non? Maintenant laissons les yeux faire la synthèse additive de ces pixels si on voit l'image de plus loin (on "dé-zoom") : Notre branche est entourée sur l'image. On comprend bien que c'est une branche, premièrement par le contexte... Mais aussi car on a l'impression que la branche est de meilleure qualité alors que le nombre de pixels la représentant n'a pas changé. C'est l œil qui fait la synthèse additive des couleurs des différents pixels et nous donne alors une image plus compréhensible que de simples carrés colorés. Le taux de rafraîchissement : Le taux de rafraîchissement est la vitesse à laquelle l'écran affiche une nouvelle image. Grâce au taux de rafraîchissement élevé (généralement 60 Hz) les suites d'images permettent de voir un mouvement. Comme on le voit dans une vidéo : Une vidéo n'est qu'un assemblage d'images diffusées à une vitesse suffisamment rapide pour qu'on voie un mouvement.

6 Page 6/27 La couleur du pixel : Le pixel est décomposé en 3 couleurs (rouge, vert et bleu). La couleur du pixel est donné par un code binaire. Le binaire est un langage informatique, un système de numérotation utilisant la base 2. On nomme «bit» un chiffre de la numérotation binaire. Il ne peut prendre que deux valeurs, 0 ou 1. Un code binaire est une suite de n bits. Une suite de 8 bits est appelé un octet. Comme dit plus haut, un pixel est codé avec un code binaire. Le nombre de possibilité de codes distincts est obtenu par la relation : 2 n 2 car il y a le choix entre 0 ou 1, et n est le nombre de bits du code. Exemple : Si on veut coder un système avec seulement 4 bits, il y aura 2x2x2x2 = 24 = 16 possibilités de codes. Les images peuvent être codées en 8 bits / pixel (Codage RVB 8 bits). Cela signifie que chaque pixel pouvait avoir Ce qui laissait 256 couleurs possibles par pixel et donc une palette restreinte à 256 couleurs par image. Exemple : Étudions ensemble la palette de couleur utilisée par cette image : Ici la palette couleur utilisée est composée essentiellement de nuances d'orange et de bleu. Nous pouvons le voir ici-même dans le ciel : Ici on voit que le dégradé n'est pas naturel :

7 Page 7/27 Le codage RVB 24 bits : Pour remédier à ce problème, on peut coder une image avec 8 bits par couche. C'est à dire 8 bits par couleur d'un pixel. Donc 24 bits par pixel. Chaque couche utilise 8bit (1 octet), soit 256 nuances possibles: 8Bits pour le Rouge, 8bit pour le Vert et 8bits pour le Bleu. Donc utilisation de 3 x 8bits = 24 bits utilisées au total par pixel. On a donc : 256 x 256 x 256 = 224 = 16,7 millions. Par conséquent, chaque pixel peut prendre 16,7 Millions de couleurs possibles, ce qui est un très large choix de couleurs comparé au 8 bits. Ainsi, on voit la différence entre un codage 8 bits et 24 bits par pixel comme le montre l'image suivante : Comparaison couleurs indexées 8bits et RVB 24bits

8 Page 8/27 b. Historique & différentes technologies d'écran : La naissance des premiers écrans : Dès 1880, ce sont plusieurs chercheurs : Constantin Senlecq en France, Adriano de Paiva à Porto George R. Carey à Boston, qui, à peu près dans le même temps, découvrent que l on pourrait diffuser une image en la projetant sur une surface photosensible composée de points de sélénium du fait des propriétés photoélectriques de ce matériau. Ce principe sera la base de tout système de transmission d images animées. En 1884, Paul Nipkow, ingénieur allemand, invente «le disque de Nipkow», dispositif à base de disque en mouvement, précurseur de la télévision mécanique. De son côté, Hertz découvre en 1886 la photoélectricité : une plaque de métal soumise à une lumière émet des électrons. L ensemble de ces découvertes concourent à la naissance des écrans devant lesquels nous passons de plus en plus de temps chaque jour! Le tube cathodique : Entre temps, en 1892, Karl Ferdinand Braun invente le tube cathodique, ou CRT pour Cathode Ray Tube. Le premier écran à tube cathodique fonctionnait à partir d une diode à cathode froide. La cathode, qui donne son nom au tube cathodique, est la source de production des électrons, c est-à-dire une électrode métallique chargée négativement, d une ou plusieurs anodes. Le premier tube utilisant une cathode chaude revient à J. B. Johnson et H. W. Weinhart. Il sera commercialisé à partir de 1922 par la société Western Electric. Le tube cathodique se compose d un filament chauffé, de cathodes et d anodes soumises à une différence de tension. C est cette différence de tension qui crée un fort champ électrique capable d arracher les électrons de la cathode et de les projeter à très grande vitesse (comme un canon) vers l écran, sous la forme d un faisceau extrêmement fin. Un vide d air occupe l espace entre le «canon à électrons» et l écran pour que rien ne freine leur trajectoire. C est un champ magnétique qui est chargé de dévier les électrons de gauche à droite et de bas en haut vers l écran. Autrement dit, deux déflecteurs, bobines X et Y mises sous tension, dévient le flux horizontalement et verticalement. C est ce balayage qui se fait de gauche à droite puis vers le bas une fois arrivé en bout de ligne, fait croire à l œil humain que seuls certains points éclairent l écran pour afficher l image. À l origine, les moniteurs d ordinateurs sont des tubes cathodiques. Ils le sont restés pour la plupart des ordinateurs jusqu aux années Pour autant, il faut se souvenir que même si les tubes cathodiques existaient déjà, les tout premiers ordinateurs n étaient pas pourvus d écrans! Il faudra attendre 1976, à l initiative de Steve Jobs la sortie de «l Apple I», qui fut le premier ordinateur que l on pouvait équiper d un clavier et d un écran «ce qui le distinguait des machines de l époque programmées pour fonctionner avec des interrupteurs et des lumières clignotantes pour l affichage».

9 Page 9/27 L écran plasma : Bien que les écrans cathodiques aient survécu jusque vers les années 2000, la technologie de l écran plasma est apparue dès Pour fonctionner, l écran plasma a besoin d un courant électrique qui illumine un mélange de gaz constitué à 90% d argon et 10% de xénon. Ces gaz sont inoffensifs. Le courant électrique les transforme en plasma. La lumière ainsi produite est ultraviolette, invisible pour l humain. Des luminophores rouges, verts et bleus répartis sur les cellules de l écran, la convertissent en lumière colorée visible sous forme de pixels. Le principe du plasma permet de réaliser des écrans de grande dimension, et surtout ayant besoin de très peu de profondeur, à peine quelques centimètres, contrairement aux tubes cathodiques. De plus, il offre de très bonnes valeurs de contrastes y compris sous un angle de 160 degrés et génèrent un large spectre de couleurs. On doit cette technologie à deux professeurs de l université de l Illinois, Donald L. Bitzer et H. Gene Slottow qui souhaitaient développer une formule d enseignement assistée par ordinateur. Leur écran plasma était monochrome. Si l écran plasma n était pas à l époque en mesure de rivaliser avec les tubes cathodiques bien implantés sur le marché des écrans, sa grande taille lui permet par contre de trouver place dans les grands espaces : gares, salles de Bourse et certains milieux industriels. En 1992, Fujitsu reprend les travaux de Donald L. Bitzer et présente le premier écran plasma couleur. Il sera mis sur le marché en 1997 sous la marque Pioneer. Un effort est fait sur la qualité de l image pour supprimer les temps de latence dans l affichage et optimiser l intensité des contrastes. La technologie de l écran plasma est particulièrement minutieuse, elle s apparente à la microélectronique, ce qui explique son prix et une implantation quelque peu élitiste. L écran à cristaux liquides : C est également en 1964 que George Harry Heilmeier, ingénieur et homme d affaires américain, en découvrant dans les cristaux liquides de nouvelles propriétés électro-optiques, invente l affichage à cristaux liquides. Il faudra plusieurs années pour produire des écrans à cristaux liquides stables. L écran à cristaux liquides utilise la polarisation de la lumière via des filtres polarisants et par la biréfringence de certains cristaux liquides. L écran LCD en tant que tel n émet pas de lumière, il doit la recevoir. Ces premiers affichages, LCD en anglais, ont été présentés en En 1984, Thomson développe dans son laboratoire le premier écran à cristaux liquides en couleur. Il faudra attendre de nouveau quelques années pour que cette technologie s implante. En effet, c est dans les années 90 que l on commencera à voir équiper des téléphones portables, des ordinateurs, des téléviseurs, mais aussi des ordinateurs de bord dans les avions mais avec des écrans LCD noir et blanc. Les écrans couleurs arriveront sur ces marchés dans les années 2000.

10 Page 10/27 II. La fonction tactile d'un écran 1. Présentation et historique : a. Présentation générale : Le tactile est maintenant omniprésent dans notre vie. C'est un principe simple qui permet d'effectuer une action sur un appareil numérique simplement en touchant un écran : la partie qui nous affiche les informations, cela fait de l'écran un capteur et un actionneur. Nous l'utilisons dans beaucoup de nos appareils au quotidien : on s'en sert lorsqu'on manie un «smartphone», un pavé tactile d'ordinateur, un appareil photo, un ordinateur à écran tactile, une console de jeu, et même maintenant une caisse de supermarché. Toutes ces applications du tactile ne sont pas arrivées en même temps, ce qui nous amène à poser la question suivante : Quand a été inventé le tactile et comment a-t-il évolué? D'ailleurs toutes ces différentes utilisations ne fonctionnent pas de la même façon. Nous allons donc d'abord faire un historique du tactile, de sa création à nos jours, puis nous essaierons de comprendre et expliquer les différentes technologies tactiles qui peuvent exister. Les plus courantes sont la technologie capacitive, la technologie résistive et la technologie infrarouge. Nous verrons ensuite les contraintes, les limites, et l'avenir (les hypothèses sur le futur) du tactile. Nous avons fait un schéma simplifié pour montrer l interaction entre l'utilisateur et l'écran tactile. C'est une interface HOMME-MACHINE :

11 Page 11/27 b. Historique des écrans tactiles : Les premières découvertes : Les premiers systèmes qui ont permis la découverte de l'écran tactile ont été découverts en 1953 par Hugh le Caine. En effet, il développe les premiers capteurs capacitifs pour son synthétiseur électronique, baptisé la saqueboute. Ces capteurs capacitifs permettent le contrôle du timbre et du volume de l'instrument par la main gauche, chaque doigt actionnant une commande distincte, sensible à la pression. Cette invention est reconnue comme le premier dispositif tactile de l'histoire. Dans les années 60, un universitaire de l'illinois imagine un écran tactile à technologie infrarouge pour permettre aux étudiants de l'université de répondre à des questions directement en touchant l'écran d'un ordinateur. Le projet est baptisé "PLATO" (Programmed Logic for Automated Teaching Operations). Le résultat de ce projet est la commercialisation par IBM du prototype PLATO IV en 1972 (zones en 16x16). C'est le premier écran tactile mis sur le marché. Le premier écran à technologie résistive apparaît en Sam Hurst, un chercheur à ONRL (Oak Ridge National Laboratory), découvre et conçoit cet écran. Cette découverte fut très utile, car elle permettait (ce qui était l'objectif du chercheur) de rentrer des coordonnées de graphiques sur l'ordinateur, et d'en obtenir ainsi la représentation graphique. En 1973, on assiste à la création de l'entreprise d'elo TouchSystems. Le chercheur ayant découvert et conçu l'écran à technologie résistive crée sa propre entreprise. C'est une entreprise pionnière dans le domaine des énergies tactiles (Il s'agit, même aujourd'hui, de l'entreprise leader des écrans tactiles).

12 Page 12/27 Les récentes découvertes : En 1982, le premier support à technologie capacitive est élaboré à l'université de Toronto, par Nimish Mehta. Cette technologie permet au système tactile d'interpréter plusieurs points de contact simultanément et de traiter leur(s) information(s). Le premier support doté de cette technologie est un touchpad. La société Bell Labs crée le premier écran multi-touch. Même si Nimish Mehta invente ce système, le système de Bell Labs lie le support tactile multi-touch à un dispositif d'affichage. En 1986, encore dans l'université de Toronto, le premier écran bi-manual est crée. Il s'agit d'un dispositif permettant de contrôler le dispositif d'affichage à l'aide de deux outils différents. La main gauche permet le contrôle de la disposition et de la mise à l'échelle. La main droite permet la navigation et la sélection. La technologie bi-directionnelle apparaît en Cette technologie consiste à confondre le dispositif de pointage tactile et le dispositif d'affichage. Jusqu'à présent, tous les systèmes avaient deux couches bien distinctes, une pour recevoir les événements tactiles, et une seconde pour afficher les résultats. Aujourd'hui : La société Mitsubishi Research Labs introduit son écran Diamond Touch et par la même occasion les gestes complexes. L'écran est maintenant capable d'interpréter une suite de touchés comme un seul et même geste complexe et non pas comme une succession de coordonnées. Cela permet d'apporter de nouvelles possibilités comme la prise en compte de l'angle d'approche, la direction ou la vitesse des doigts sur l'écran.

13 Page 13/27 Le premier écran multi-utilisateur fait son apparition. L'université de Toronto invente un dispositif qui peut analyser et interpréter les actions de différents utilisateurs simultanément sur un seul et unique écran. En 2005, Jefferson Han, chercheur à l'université de New-york, développe une nouvelle technologie pour interpréter les événements tactiles FTIR. Cela lui permet de créer un "mur" tactile multi-utilisateurs à faible coût. Il fonde en 2006 Perceptive Pixel, ce qui lui permet de commercialiser son produit. En 2007, c'est l'apparition de nouveaux systèmes : l'iphone d'apple et Surface de Microsoft. Cela permet au plus grand nombre d'utilisateurs de bénéficier de la technologie tactile, et d'apprécier les nouvelles interfaces homme-machine. Une société israélienne, N-Trig, développe à grand échelle des écrans tactiles pour des Tablet-PCs commercialisés notamment par Dell. Ces écrans ont la particularité de pouvoir interpréter les touchés de pointeurs conducteurs ou non, grâce à des stylets spéciaux. L'année 2007, celle de la sortie de l'apple iphone, marque l'avènement des technologies tactiles qui sont maintenant prêtes à apparaître sur le marché du grand public à large échelle. Pour résumer, voici les grandes étapes de l'évolution du tactile :

14 Page 14/27 2. Les différentes technologies tactiles : a. La technologie capacitive : L'appareil conçu par Hugh Le Caine en 1953 fut non seulement le premier dispositif tactile mais aussi le premier appareil utilisant la technologie capacitive que nous retrouvons dans nos smartphones actuels. C'est cette technologie que nous allons étudier dans cette partie. La technologie capacitive est la plus ancienne des technologies d'écran tactile, cependant, elle reste la technologie la plus utilisée de nos jours. L'écran tactile capacitif est constitué d'une plaque de verre recouverte d'un revêtement conducteur. Une tension est alors soumise sur ce revêtement. Lorsque cette plaque n'est pas sollicitée, un champ électrique uniforme recouvre toute la surface conductrice du verre. Lorsque l'utilisateur touche la plaque de verre (la surface du doigt étant conductrice), les charges électriques sont attirées vers le doigt de l'utilisateur ce qui créé un «vide» au point de contact dans le champ. Ce vide est calculé grâce aux différentes valeurs obtenues par les quatre capteurs disposés à chaque coin de la plaque. Le traitement de l'information se fait grâce aux résultats obtenus et à un algorithme de calcul intégré directement dans le périphérique.

15 Page 15/27 L'écran tactile de type capacitif est beaucoup plus répandu de nos jours en raison de la luminosité importante apportée par l'écran (90% de la lumière contre 75% pour l'écran de type résistif), de la réactivité (en effet, il suffit juste d'un effleurement sur l'écran pour que l'action soit détectée), de la possibilité de traitement du verre afin qu'il résiste mieux aux rayures et aux chocs (verres de type Gorilla Glass) mais aussi de la possibilité d'utilisation du «multi-touch» (utiliser plusieurs doigts à la fois afin d'exécuter une action, exemple : faire un pincement avec deux doigts pour exécuter l'ordre d'action :«zoomer»). Cependant, l'écran tactile capacitif est soumis à des contraintes : en effet, la fabrication de ces écrans restent assez coûteux (ce qui explique le prix des smartphones actuellement en vente sur le marché) et ne restent pas insensibles face aux multiples chutes (on a pour preuve le nombre considérable d'écrans fissurés ou brisés), à l'humidité (évitez de nettoyer vos appareils avec une éponge mouillée!) ou aux rayures. De plus, la technologie capacitive nécessitant une surface conductrice, nous ne pouvons donc pas utiliser nos appareils avec des gants ou des stylets «normaux» (qui sont utilisés pour des écrans résistifs). Voici un tableau regroupant les principaux avantages et inconvénients de cette technologie : Avantages : Inconvénients : Excellente luminosité Coûts de fabrication élevés Bonne réactivité Fragilité de l'écran Écrans plus résistants Sensibilité à l'humidité Utilisation du multi-touch Utilisation impossible avec des gants (sauf spéciaux)

16 Page 16/27 b. La technologie résistive : Comment ça marche? La dalle tactile résistive est constituée de deux couches parcourues par un courant électrique. La première couche est un support en verre, au-dessus de laquelle se trouve une seconde épaisseur en plastique souple, qui est à la surface de l'appareil. Ces membranes sont conductrices par l ajout d une couche d oxyde métallique, elles sont maintenues séparées par des minuscules patins isolants. Lorsque l utilisateur exerce une pression sur un point précis de l écran, la surface en plastique souple entre en contact avec l écran en verre. Les deux surfaces entrent en contact, ce qui entraîne une variation dans les champs électriques des deux faces, qui sera retransmis en information et traitée par l algorithme de calcul intégré dans l appareil. Une fois cette information traitée, la partie commande de l'appareil va déterminer les coordonnées du point de contact, et ainsi agir en fonction de l'endroit touché. La conductivité électrique de ces deux faces s use un peu lors de chaque contact entre elles (à cause des décharges électriques : micro étincelles). C est pourquoi la précision de la détection des coordonnées du point touché se réduit avec l usage. Cette technique oblige l utilisateur à recalibrer le pavé tactile. Ce recalibrage consiste à masquer l usure du tactile en répartissant, sur toute sa surface, les erreurs des régions tactiles les plus usagées.

17 Page 17/27 De nombreux capteurs électriques comme ceux-ci se trouvent sur la grille Quelle est l utilisation faite des écrans résistifs? Les écrans résistifs font partie de notre quotidien depuis plus d une dizaine d années. On en croise tous les jours dans la rue : distributeur de billets de banque, bornes interactives caisses automatiques dans les supermarchés. Les écrans tactiles résistifs connaissent également un grand succès dans le domaine de l informatique, notamment les tablettes graphiques qui nécessitent une grande précision et l utilisation d un stylet. Une dalle résistive équipe également les fameuses consoles portables Nintendo DS. La téléphonie mobile n est pas en reste, bien que depuis l avènement de l iphone les écrans tactiles capacitifs soient à la mode. Bon nombre de fabricants de téléphones portables continuent de mettre en avant la technologie résistive tout de même. Avantages et inconvénients du résistif Avantages : Inconvénients : Précision (stylet plus précis qu'un doigt) Sensible aux rayures (objets pointus) Multitouch possible Moins de luminosité (entre 20 et 25% de luminosité de l'écran est absorbée) Coût très faible Durée de vie limitée N'importe quelle surface de pointage (doigt, stylet, ongle) Moyenne réactivité (il faut appuyer fort en fonction de l'âge de la dalle) Résistance à l'eau, la poussière et la graisse L'accumulation de couches cause parfois des reflets et limite l'angle de vision

18 Page 18/27 c. La technologie infrarouge : La technologie infrarouge existe sous deux formes différentes : La première utilise une surface thermorésistante. Mais trop lente et nécessitant un point de contact chaud, cette technologie est trop contraignante. La deuxième consiste en un simple cadre posé par-dessus l écran et équipé d émetteurs et de récepteurs infrarouges sur les côtés. Il est très utilisé car il présente les avantages de ne pas baisser la luminosité de l écran, de marcher avec n importe quel type d outil, d être très résistant (la vitre peut être blindée), de s adapter très bien à de grands écrans, et d être assez bon marché. Par contre, la précision est son point faible car le contact est détecté un peu avant que le doigt ne touche l écran. Comment ça marche? Le principe est très simple. Il s agit d un cadre équipé d émetteurs qui composent une grille de rayons infrarouges transparents verticaux et horizontaux au dessus de l écran. Chaque émetteur (Ir-LED) est doublé d un récepteur (photo-transistor) sur le côté opposé du cadre. Lorsqu on pose un doigt sur l écran, on coupe alors deux faisceaux infrarouges perpendiculaires qui se croisent à la position du point de contact. Ainsi le récepteur infrarouge sur le côté droit du cadre, qui ne reçoit plus de lumière va donner l ordonnée (y) du point de contact. Et celui situé en bas du cadre va donner l abscisse (x) de ce dernier.

19 Page 19/27 À l instant où le doigt s approche du quadrillage, à deux millimètres de ce dernier, les coordonnées de la position du point de contact sont déjà enregistrées. Les faisceaux positionnés en [xx'] et [yy'] (avec x: la position de l émetteur situé sur le côté horizontal du cadre, y: la position de l émetteur situé sur le côté vertical du cadre et x et y les positions des récepteurs : voir le schéma), se coupent en (x,y) ou en (x,y ) -, point qui est automatiquement enregistré. Voici les avantages et inconvénients de cette technologie : Avantages : Inconvénients : Résistant et fiable Faible précision Longévité Doigt détecté à 2 mm au-dessus de l écran. Ne baisse pas la luminosité de l écran Au soleil, les capteurs infrarouges peuvent être «éblouis». Marche avec tous les outils : doigts, stylets, gants Adapté aux grands écrans Peu sensible aux saletés, à la poussière, au gras Peu cher

20 Page 20/27 d. Les autres technologies Technologie optique des écrans interactifs C'est une récente technologie dans laquelle sont placées deux caméras au bord de l'écran. Chaque caméra est équipée d'une diode infrarouge et l'écran est doté de rétro-réflecteurs. La diode infrarouge émet de la lumière, qui est réfléchie par les rétro-réflecteurs. Une ombre due au doigt est alors formée sur l'écran, et cette ombre est captée par les caméras qui peuvent définir la position de cette pression. Cette technologie est beaucoup utilisée aujourd'hui. De plus, elle s'adapte très bien aux écrans haut format. Technologie à jauges de contrainte Quatre jauges de contraintes sont installées dans les quatre coins de l'écran et sont utilisées pour déterminer la déflexion qu'induit la pression d'un doigt ou d'un stylet sur l'écran. Cette technologie peut également déterminer le déplacement (généralement assez faible) qu'induit la pression sur l'écran. L'utilisation des jauges de contrainte permet entre autres des applications tactiles sur des bornes de réservation de billets, celles-ci étant fortement exposées au vandalisme.

21 Page 21/27 Technologie FTIR La réflexion totale est à la base de la technologie FTIR (frustrated total internal reflection). L'angle d'incidence des rayons infrarouges doit être plus petit que l'angle critique pour qu'il y ait réfraction. S'il est supérieur à l'angle critique on n'observe plus de rayons réfractés et toute la lumière est réfléchie. C'est le phénomène de réflexion totale. Cette réflexion totale a lieu dans toute la surface tactile. Des diodes placées sur le bord d'une plaque de plexiglas émettent de manière continue un rayonnement dans l'infrarouge. La plaque de plexiglas joue alors le rôle de guide d'onde, et les rayons infrarouges sont émis avec un angle légèrement supérieur à l'angle critique. Cet angle amène les rayons à se réfléchir totalement tout le long de la plaque. Quand le doigt vient se poser sur la plaque, il va diffuser le rayonnement dans toutes les directions. Certains des rayons déviés par le doigt vont donc arriver sur la surface inférieure de la plaque avec un angle inférieur à l'angle critique, et vont donc pouvoir en sortir. Ces rayons forment un point lumineux infrarouge sur la surface inférieure de la plaque. Ceux-ci sont vus par une caméra spéciale située en dessous du dispositif. Un écran tactile FTIR est composé des éléments suivants: Une plaque de plexiglas; Des DEL infra-rouge, qui sont chargées d'émettre le rayonnement; Des résistances pour alimenter les DEL; Un écran de projection, qui va recueillir l'image du projecteur; Un projecteur ; Du silicone, qui sert de pont entre la plaque et le doigt; Une caméra infrarouge, spécifiquement conçue pour capter les rayons; Un filtre lumière visible, spécifiquement conçu pour ne laisser passer qu'une certaine longueur d'onde; Un ordinateur, qui traitera l'image envoyé par la caméra.

22 Page 22/27 3. Contraintes, limites et avenir du tactile : Les contraintes liées aux écrans tactiles : Taille de l'écran (de manière à être le plus lisible possible (au moins 5cm de diagonale) Résistance du verre (variable selon les modèles) Luminance (limiter l'absorption de la lumière par les dalles tactiles) Le reflet (utilisation d'un certain type de matériau comme support tactile pour permettre une visibilité pour le plus grand angle de vision) La précision (le nombre important de capteurs pouvant donner la position exacte du toucher) Format (formats usuels voir I,1) sur les types de format) Température (entre -20 et 50 C pour la plupart des diapositifs) Ergonomie (Pouvoir appuyer, voir et tenir l'écran en même temps, adapté à la main) Forme (surface plane) Les limitations : Les interfaces d aujourd hui ne conviennent pas au tactile Le clavier reste indispensable La couche logicielle n exploite pas toujours les possibilités qu offrent les écrans avec clavier et souris Peu de normes existent Quel avenir? Oublier la souris car le tactile est très facile d'utilisation et ergonomique Créer un standard pour la gestuelle (mouvements universels) Séparer distinctement les couches matérielle et logicielle Repenser entièrement les interfaces homme / machine Penser les applications de façon «multi-touch» : plus utile Ordinateurs hybrides (tactile + clavier)

Traitement numérique de l'image. Raphaël Isdant - 2009

Traitement numérique de l'image. Raphaël Isdant - 2009 Traitement numérique de l'image 1/ L'IMAGE NUMÉRIQUE : COMPOSITION ET CARACTÉRISTIQUES 1.1 - Le pixel: Une image numérique est constituée d'un ensemble de points appelés pixels (abréviation de PICture

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE STD ARTS APPLIQUÉS

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE STD ARTS APPLIQUÉS BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE STD ARTS APPLIQUÉS SESSION 2014 ÉPREUVE : PHYSIQUE-CHIMIE Durée : 2 heures Coefficient : 2 La calculatrice (conforme à la circulaire N 99-186 du 16-11-99) est autorisée. La clarté

Plus en détail

Les technologies tactiles

Les technologies tactiles Ecole Ingénieurs 2000 Université Paris-Est de Marne-la-Vallée Filière Informatique et Réseaux 3 ème année 2008-2009 Les technologies tactiles Date 3 février 2009 Auteur Tom Miette Exposés système et réseaux

Plus en détail

Le moniteur ou écran d'ordinateur

Le moniteur ou écran d'ordinateur Le moniteur ou écran d'ordinateur Introduction aux écrans d'ordinateur On appelle écran (ou moniteur) le périphérique d'affichage de l'ordinateur. On distingue habituellement deux familles d'écrans : Les

Plus en détail

Dossier table tactile - 11/04/2010

Dossier table tactile - 11/04/2010 Dossier table tactile - 11/04/2010 Intro Je vais brièvement exposer dans ce document: Ce que j'ai fait, comment je l'ai fait, combien ça m'a couté, et combien de temps j'ai mis à fabriquer, dans le cadre

Plus en détail

Les écrans interactifs

Les écrans interactifs Les écrans interactifs Groupe 1 : Damien Mostacchi, Emilie Nguyen Van, Gilles Simon, Guillaume Zanotti IUT Département Informatique Nice 41 Boulevard Napoléon III 06206 Nice Cedex 3 RÉSUMÉ. Cet article

Plus en détail

CHAPITRE IX : Les appareils de mesures électriques

CHAPITRE IX : Les appareils de mesures électriques CHAPITRE IX : Les appareils de mesures électriques IX. 1 L'appareil de mesure qui permet de mesurer la différence de potentiel entre deux points d'un circuit est un voltmètre, celui qui mesure le courant

Plus en détail

DIFFRACTion des ondes

DIFFRACTion des ondes DIFFRACTion des ondes I DIFFRACTION DES ONDES PAR LA CUVE À ONDES Lorsqu'une onde plane traverse un trou, elle se transforme en onde circulaire. On dit que l'onde plane est diffractée par le trou. Ce phénomène

Plus en détail

GRAPHISME SUR ORDINATEUR

GRAPHISME SUR ORDINATEUR LE GRAPHISME SUR ORDINATEUR UNE HISTOIRE DE POINTS... 1 ) L'information : Sa «dimension» : le pixel Sa profondeur 2 ) La représentation de l'information : Sur écran, sur papier Le dpi 3 ) L'acquisition

Plus en détail

TECHNOLOGIE D'AFFICHAGE SUR ÉCRAN TACTILE GUIDE DÉTAILLÉ

TECHNOLOGIE D'AFFICHAGE SUR ÉCRAN TACTILE GUIDE DÉTAILLÉ TECHNOLOGIE D'AFFICHAGE SUR ÉCRAN TACTILE GUIDE DÉTAILLÉ QU'EST-CE QU'UN ÉCRAN TACTILE CAPACITIF? Motif de linéarité des électrodes Un panneau d'écran tactile capacitif est recouvert d'un matériau qui

Plus en détail

TP SIN Traitement d image

TP SIN Traitement d image TP SIN Traitement d image Pré requis (l élève doit savoir): - Utiliser un ordinateur Objectif terminale : L élève doit être capable de reconnaître un format d image et d expliquer les différents types

Plus en détail

Les écrans d ordinateurs

Les écrans d ordinateurs Les écrans d ordinateurs L écran est un périphérique dont l achat constitue un investissement à plus long terme que pour les autres constituants de l ordinateur. A lui seul il représente une bonne part

Plus en détail

3 Les périphériques: les disques

3 Les périphériques: les disques 3 Les périphériques: les disques Tu dois devenir capable de : Savoir 1. Comparer un disque d'ordinateur et une cassette audio ou vidéo en montrant les ressemblances et les différences ; 2. Expliquer ce

Plus en détail

Q6 : Comment calcule t-on l intensité sonore à partir du niveau d intensité?

Q6 : Comment calcule t-on l intensité sonore à partir du niveau d intensité? EXERCICE 1 : QUESTION DE COURS Q1 : Qu est ce qu une onde progressive? Q2 : Qu est ce qu une onde mécanique? Q3 : Qu elle est la condition pour qu une onde soit diffractée? Q4 : Quelles sont les différentes

Plus en détail

Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière

Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière Seconde / P4 Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière 1/ EXPLORATION DE L UNIVERS Dans notre environnement quotidien, les dimensions, les distances sont à l échelle humaine : quelques mètres,

Plus en détail

L oscilloscope Cathodique

L oscilloscope Cathodique Modèle de compte-rendu de TP L oscilloscope Cathodique Ce document a été publié pour l unique but d aider les étudiants, il est donc strictement interdit de l utiliser intégralement en temps que compte-rendu

Plus en détail

Chapitre 18 : Transmettre et stocker de l information

Chapitre 18 : Transmettre et stocker de l information Chapitre 18 : Transmettre et stocker de l information Connaissances et compétences : - Identifier les éléments d une chaîne de transmission d informations. - Recueillir et exploiter des informations concernant

Plus en détail

TOUGHBOOK CF-C1 PRINCIPALES CARACTÉRISTIQUES EN QUOI L'ORDINATEUR TABLETTE ROBUSTE ET CONVERTIBLE LE PLUS LÉGER DU MARCHÉ EST-IL UNIQUE?

TOUGHBOOK CF-C1 PRINCIPALES CARACTÉRISTIQUES EN QUOI L'ORDINATEUR TABLETTE ROBUSTE ET CONVERTIBLE LE PLUS LÉGER DU MARCHÉ EST-IL UNIQUE? PRINCIPALES CARACTÉRISTIQUES EN QUOI L'ORDINATEUR TABLETTE ROBUSTE ET CONVERTIBLE LE PLUS LÉGER DU MARCHÉ EST-IL UNIQUE? ORDINATEUR TABLETTE CONVERTIBLE PROFESSIONNEL ET ROBUSTE TOUGHBOOK CF C1. En associant

Plus en détail

Dossier 03 Périphériques d acquisition

Dossier 03 Périphériques d acquisition Dossier 03 Périphériques d acquisition I. PERIPHERIQUES D ACQUISITION... 1 II. CARACTERISTIQUES GENERALES... 2 A. CLAVIER... 2 B. SOURIS... 3 C. LECTEUR DE CODES A BARRES (OU CODE-BARRES)... 3 D. SCANNER...

Plus en détail

LES TABLETTES : GÉNÉRALITÉS

LES TABLETTES : GÉNÉRALITÉS LES TABLETTES : GÉNÉRALITÉS Fonctionnement Qu est-ce qu une tablette tactile? Une tablette tactile est un appareil doté d'un écran qui permet d'interagir simplement en touchant l'écran ou à l'aide d'un

Plus en détail

SIGNAUX PERIODIQUES (activités de découvertes et acquis du collège)

SIGNAUX PERIODIQUES (activités de découvertes et acquis du collège) Thème SANTE SIGNAUX PERIODIQUES (activités de découvertes et acquis du collège) Acquis du collège : une tension alternative périodique (comme celle du secteur) est une tension qui se répète à l'identique

Plus en détail

CRÉATION ET UTILISATION BANQUES D'IMAGES

CRÉATION ET UTILISATION BANQUES D'IMAGES 193 CRÉATION ET UTILISATION DE BANQUES D'IMAGES IMPORTANCE DES IMAGES DANS L'ENSEIGNEMENT Dans certaines disciplines comme les Sciences de la Vie et de la Terre ou l'histoire-géographie, les images sont

Plus en détail

1S9 Balances des blancs

1S9 Balances des blancs FICHE 1 Fiche à destination des enseignants 1S9 Balances des blancs Type d'activité Étude documentaire Notions et contenus Compétences attendues Couleurs des corps chauffés. Loi de Wien. Synthèse additive.

Plus en détail

Matériel informatique (hardware)

Matériel informatique (hardware) Matériel informatique (hardware) Le matériel informatique (en anglais hardware) est l'ensemble des équipements en électronique numérique (aussi appelée électronique digitale) servant au traitement des

Plus en détail

Immersion - Vision 3D dans la RV.

Immersion - Vision 3D dans la RV. Cours RVS Master II IVA Immersion - Vision 3D dans la RV. Cours de Réalité Virtuelle et Simulation Master II - IVA A. Mebarki - Maître de Conférences Département d'informatique Faculté des Mathématiques

Plus en détail

Création de maquette web

Création de maquette web Création de maquette web avec Fireworks Il faut travailler en 72dpi et en pixels, en RVB Fireworks étant un logiciel dédié à la création de maquettes pour le web il ne propose que les pixels pour le texte

Plus en détail

PRODUIRE DES SIGNAUX 1 : LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES, SUPPORT DE CHOIX POUR TRANSMETTRE DES INFORMATIONS

PRODUIRE DES SIGNAUX 1 : LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES, SUPPORT DE CHOIX POUR TRANSMETTRE DES INFORMATIONS PRODUIRE DES SIGNAUX 1 : LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES, SUPPORT DE CHOIX POUR TRANSMETTRE DES INFORMATIONS Matériel : Un GBF Un haut-parleur Un microphone avec adaptateur fiche banane Une DEL Une résistance

Plus en détail

FR Interphone vidéo couleur 7. réf. 512162. www.thomsonsecurity.eu

FR Interphone vidéo couleur 7. réf. 512162. www.thomsonsecurity.eu FR Interphone vidéo couleur réf. 512162 v1 www.thomsonsecurity.eu Interphone vidéo couleur SOMMAIRE A - consignes de sécurité 03 1 - précautions d utilisation 03 2 - entretien et nettoyage 03 3 - recyclage

Plus en détail

Fabriquer son TBI avec une manette de jeu WII

Fabriquer son TBI avec une manette de jeu WII Fabriquer son TBI avec une manette de jeu WII Dans la conférence Agroéquipements de l enseignement public agricole, Jean- Paul Douzals (jean-paul.douzals@educagri.fr) nous a indiqué l adresse du site de

Plus en détail

Portier Vidéo Surveillance

Portier Vidéo Surveillance Portier Vidéo Surveillance 1 Réf. 102212 Notice d installation et d utilisation INTRODUCTION : Ce vidéophone est un appareil qui associe un interphone et un système vidéo d une grande facilité d installation

Plus en détail

Acquisition et conditionnement de l information Les capteurs

Acquisition et conditionnement de l information Les capteurs Acquisition et conditionnement de l information Les capteurs COURS 1. Exemple d une chaîne d acquisition d une information L'acquisition de la grandeur physique est réalisée par un capteur qui traduit

Plus en détail

MEMENTO D'UTILISATION DU T.N.I. PROMETHEAN

MEMENTO D'UTILISATION DU T.N.I. PROMETHEAN CRDP de l académie de Versailles Mission TICE Médiapôles crdp.ac-versailles.fr 584, rue Fourny 78530 Buc Tél. 01 39 45 78 78 MEMENTO D'UTILISATION DU T.N.I. PROMETHEAN Octobre 2006 http://www.tice.ac-versailles.fr/

Plus en détail

TS 32 Stockage de données sur un CD

TS 32 Stockage de données sur un CD FICHE 1 Fiche à destination des enseignants TS 32 Stockage de données sur un CD Type d'activité Activité documentaire Tâche complexe Notions et contenus Stockage optique Écriture et lecture des données

Plus en détail

WINDOWS 8. Windows 8 se distingue par la présence de 2 interfaces complémentaires :

WINDOWS 8. Windows 8 se distingue par la présence de 2 interfaces complémentaires : WINDOWS 8 Windows 8 : généralités Windows 8 est la dernière version du système d'exploitation de Windows, sortie en octobre 2012. Si vous possédez un ordinateur récent, il y a de fortes chances que votre

Plus en détail

Navigation dans Windows

Navigation dans Windows Cours 03 Navigation dans Windows Comme je le disais en introduction, notre souris se révèle plus maligne qu'elle n'en a l'air. À tel point qu'il faut apprendre à la dompter (mais c'est très simple, ce

Plus en détail

L ORDINATEUR. Les composants. La carte mère. Le processeur. Fréquence

L ORDINATEUR. Les composants. La carte mère. Le processeur. Fréquence L ORDINATEUR Les composants La carte mère Elle se trouve au centre de l'ordinateur et connecte tous les composants PC. La carte mère contient les connexions pour le processeur, la mémoire et les unités

Plus en détail

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices :

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices : Chapitre 02 La lumière des étoiles. I- Lumière monochromatique et lumière polychromatique. )- Expérience de Newton (642 727). 2)- Expérience avec la lumière émise par un Laser. 3)- Radiation et longueur

Plus en détail

l'ordinateur les bases

l'ordinateur les bases l'ordinateur les bases Démarrage de l'ordinateur - Le bureau, mon espace de travail - J'utilise la souris - Ouvertes ou fermées, les fenêtres - Dans l'ordinateur, tout est fichier - Le clavier : écrire,

Plus en détail

Utilisation du logiciel Epson Easy Interactive Tools

Utilisation du logiciel Epson Easy Interactive Tools Utilisation du logiciel Epson Easy Interactive Tools Ce logiciel permet d'utiliser le stylo electronique comme souris pour contrôler l'ordinateur depuis l'écran et comme feutre électronique pour écrire

Plus en détail

Support de formation Notebook

Support de formation Notebook Support de formation Notebook Guide de l utilisateur du tableau interactif SMART Board Table des matières Le Tableau Blanc Interactif... 1 Comprendre le fonctionnement du TBI... 1 Utiliser le plumier

Plus en détail

Utilisation du visualiseur Avermedia

Utilisation du visualiseur Avermedia Collèges Numériques Utilisation du visualiseur Avermedia Un visualiseur est aussi appelé caméra de table et ce nom rend mieux compte de sa fonction première à savoir filmer un document (revue,carte, dissection,

Plus en détail

3.5.1 Introduction: image bitmap versus image vectorielle

3.5.1 Introduction: image bitmap versus image vectorielle 3.5.1 Introduction 3.5.2 Principe 3.5.3 Avantages et Inconvénients 3.5.4 Applications 3.5.5 Logiciels sur Internet PLAN 3.5.1 Introduction: image bitmap versus image vectorielle Lorsque l'on affiche une

Plus en détail

Comparaison des performances d'éclairages

Comparaison des performances d'éclairages Comparaison des performances d'éclairages Présentation Support pour alimenter des ampoules de différentes classes d'efficacité énergétique: une ampoule LED, une ampoule fluorescente, une ampoule à incandescence

Plus en détail

Niveau : 3e. La table multimédia DOSSIER TECHNIQUE. Sommaire :

Niveau : 3e. La table multimédia DOSSIER TECHNIQUE. Sommaire : Niveau : 3e La table multimédia Sommaire : 1. Panel des possibilités 2. Nos choix 3. Généralités 4. Module «tactile» Ressource / Solutions 5. Diffusion des IR Ressource / Solutions 6. Module «traitement

Plus en détail

Interface PC Vivago Ultra. Pro. Guide d'utilisation

Interface PC Vivago Ultra. Pro. Guide d'utilisation Interface PC Vivago Ultra Pro Guide d'utilisation Version 1.03 Configuration de l'interface PC Vivago Ultra Configuration requise Avant d'installer Vivago Ultra sur votre ordinateur assurez-vous que celui-ci

Plus en détail

Objectifs pédagogiques : spectrophotomètre Décrire les procédures d entretien d un spectrophotomètre Savoir changer l ampoule d un

Objectifs pédagogiques : spectrophotomètre Décrire les procédures d entretien d un spectrophotomètre Savoir changer l ampoule d un CHAPITRE 6 : LE SPECTROPHOTOMETRE Objectifs pédagogiques : Citer les principaux éléments d un dun spectrophotomètre Décrire les procédures d entretien d un spectrophotomètre p Savoir changer l ampoule

Plus en détail

Windows XP. Souris et clavier

Windows XP. Souris et clavier Windows XP Souris et clavier 1 La souris est un périphérique indispensable de l'ordinateur : on la déplace sur un tapis. Si elle est 'optique' (plutôt qu'à boule), son confort d'utilisation est encore

Plus en détail

Mathématiques/Sciences Physiques Séance N 8 Codage d une image numérique

Mathématiques/Sciences Physiques Séance N 8 Codage d une image numérique Mathématiques/Sciences Physiques Séance N 8 Codage d une image numérique INTRODUCTION Une image numérique est un ensemble discret de points appelés PIXELS (contraction de PICTure ELements). Elle a pour

Plus en détail

ATTENTION! Après quelques mois d utilisation, un ordinateur s encrasse et surtout son ennemi mortel est la poussière.

ATTENTION! Après quelques mois d utilisation, un ordinateur s encrasse et surtout son ennemi mortel est la poussière. Après quelques mois d utilisation, un ordinateur s encrasse et surtout son ennemi mortel est la poussière. En effet, l ordinateur est un appareil qui consomme de l électricité dont une partie importante

Plus en détail

EXERCICE 2 : SUIVI CINETIQUE D UNE TRANSFORMATION PAR SPECTROPHOTOMETRIE (6 points)

EXERCICE 2 : SUIVI CINETIQUE D UNE TRANSFORMATION PAR SPECTROPHOTOMETRIE (6 points) BAC S 2011 LIBAN http://labolycee.org EXERCICE 2 : SUIVI CINETIQUE D UNE TRANSFORMATION PAR SPECTROPHOTOMETRIE (6 points) Les parties A et B sont indépendantes. A : Étude du fonctionnement d un spectrophotomètre

Plus en détail

Cours 3 : L'ordinateur

Cours 3 : L'ordinateur Cours 3 : L'ordinateur Abdelkrim Zehioua 2éme année Licence Gestion Faculté des sciences Économiques et sciences de Gestion Université A, Mehri - Constantine 2 Plan du cours 1.Définitions de l'ordinateur

Plus en détail

Windows XP Souris et clavier

Windows XP Souris et clavier Windows XP Souris et clavier La souris est un périphérique indispensable de l'ordinateur : on la déplace sur un tapis. Si elle est 'optique' (plutôt qu'à boule), son confort d'utilisation est encore plus

Plus en détail

Paramètres d accessibilité des systèmes d exploitation Windows et Mac

Paramètres d accessibilité des systèmes d exploitation Windows et Mac Paramètres d accessibilité des systèmes d exploitation Windows et Mac Hôpital Raymond Poincaré 104, Bd Raymond Poincaré 92380 Garches GB Consulting 242 rue du Faubourg de Roubaix 59800 Lille Samuel POUPLIN

Plus en détail

NEX-3/NEX-5/NEX-5C A-DRG-100-22(1) 2010 Sony Corporation

NEX-3/NEX-5/NEX-5C A-DRG-100-22(1) 2010 Sony Corporation NEX-3/NEX-5/NEX-5C Les fonctions 3D fournies par cette mise à jour de microgicielle sont décrites dans ce livret. Veuillez vous référez au «Mode d emploi», ainsi qu au «Guide pratique de α» présent sur

Plus en détail

Atelier thématique. Mardi 25 juin 2013. Avenue Gabriel Péri 84110 Vaison-la-Romaine ESPACES MULTIMEDIA

Atelier thématique. Mardi 25 juin 2013. Avenue Gabriel Péri 84110 Vaison-la-Romaine ESPACES MULTIMEDIA Mardi 25 juin 2013 Atelier thématique Avenue Gabriel Péri 84110 Vaison-la-Romaine Page 1 / 12 SOMMAIRE Une nouvelle interface pour de nouveaux appareils...3 Passer de l'écran d accueil au bureau...4 Le

Plus en détail

5.3 Comment déplacer le repère?...27 5.4 Comment décaler le repère?...28 5.5 Comment centrer le repère?...28 5.6 Comment masquer ou afficher le

5.3 Comment déplacer le repère?...27 5.4 Comment décaler le repère?...28 5.5 Comment centrer le repère?...28 5.6 Comment masquer ou afficher le Table des matières 1 Présentation...6 1.1 À qui s'adresse le logiciel?...6 1.2 Quelle est la configuration requise?...6 2 Mes premiers pas...7 2.1 Comment se procurer la documentation et le logiciel?...7

Plus en détail

Système de surveillance vidéo

Système de surveillance vidéo Conrad sur INTERNET www.conrad.fr N O T I C E Version 12/01 Entretien Pour un fonctionnement correct de votre système de surveillance vidéo, prenez note des conseils suivants : 1/ Tenez la caméra et le

Plus en détail

LABORATOIRE 4 OSCILLOSCOPE ET CIRCUIT DE REDRESSEMENT INTRODUCTION À L OSCILLOSCOPE

LABORATOIRE 4 OSCILLOSCOPE ET CIRCUIT DE REDRESSEMENT INTRODUCTION À L OSCILLOSCOPE LABORATOIRE 4 OSCILLOSCOPE ET CIRCUIT DE REDRESSEMENT INTRODUCTION À L OSCILLOSCOPE QU EST-CE QU UN OSCILLOSCOPE... Un oscilloscope est un appareil permettant d analyser avec une grande précision le comportement

Plus en détail

Débuter avec un ordinateur

Débuter avec un ordinateur Débuter avec un ordinateur 1) L'ordinateur En fonction de l'ordinateur que vous avez il y a plusieurs petites choses à savoir : 1.1) L'ordinateur fixe Deux choses à allumer quand vous voulez allumer un

Plus en détail

Chapitre 22 : (Cours) Numérisation, transmission, et stockage de l information

Chapitre 22 : (Cours) Numérisation, transmission, et stockage de l information Chapitre 22 : (Cours) Numérisation, transmission, et stockage de l information I. Nature du signal I.1. Définition Un signal est la représentation physique d une information (température, pression, absorbance,

Plus en détail

Sommaire. Problématique :

Sommaire. Problématique : Adel Tihianine Marie Deruytere Jérémy Tachel Problématique : Sommaire Plan : I) Introduction II) Premiers supports d écriture III) Mécanisation et numérisation IV) Les écrans tactiles V) Expérience VI)

Plus en détail

Guide d utilisation Version 1. Par Guide d utilisation de ViaMobile 1.0. www.sviesolutions.com

Guide d utilisation Version 1. Par Guide d utilisation de ViaMobile 1.0. www.sviesolutions.com Guide d utilisation Version 1 1 Par www.sviesolutions.com Table des matières Installation & accès... 3 Installation de l application Via Mobile... 4 Accéder à Via... 5 Application synchrone... 5 Les zones

Plus en détail

Tables LAN (Local Area Network), postes de sécurité, postes de contrôle de processus industriels, postes d'essai. varantec

Tables LAN (Local Area Network), postes de sécurité, postes de contrôle de processus industriels, postes d'essai. varantec VLes composants du système varantec pour des postes LAN et IT 118 Tables LAN (Local Area Network), postes de sécurité, postes de contrôle de processus industriels, postes d'essai varantec Aujourd'hui la

Plus en détail

Chap17 - CORRECTİON DES EXERCİCES

Chap17 - CORRECTİON DES EXERCİCES Chap17 - CORRECTİON DES EXERCİCES n 3 p528 Le signal a est numérique : il n y a que deux valeurs possibles pour la tension. Le signal b n est pas numérique : il y a alternance entre des signaux divers

Plus en détail

SOMMAIRE : Sommaire page 1. Introduction page 2. L'énergie solaire page 2. Le panneaux solaires thermiques page 3

SOMMAIRE : Sommaire page 1. Introduction page 2. L'énergie solaire page 2. Le panneaux solaires thermiques page 3 SOMMAIRE : Sommaire page 1 Introduction page 2 L'énergie solaire page 2 Le panneaux solaires thermiques page 3 Les panneaux solaires photovoltaïques page 4 Glossaire page 5 Conclusion page 7 Bibliographie

Plus en détail

Hippo : La réactivité d une tablette, la taille d un tableau blanc interactif!

Hippo : La réactivité d une tablette, la taille d un tableau blanc interactif! Écran plat interactif Hippo : La réactivité d une tablette, la taille d un tableau blanc interactif! Hollande Hippo, c est un écran géant permettant d utiliser les capacités d un ordinateur avec la facilité

Plus en détail

FORMATS DE FICHIERS. Quels sont les différents types d informations numériques dans un document multimédia?

FORMATS DE FICHIERS. Quels sont les différents types d informations numériques dans un document multimédia? FORMATS DE FICHIERS Choisir et justifier un format de fichier pour réaliser un document multimédia 1 ) Le problème d Amélie Amélie et Léa ont publié leur premier article sur leur propre blog. Amélie constate

Plus en détail

Cyber-base du Pays Martégal. Atelier «Découverte de l ordinateur»

Cyber-base du Pays Martégal. Atelier «Découverte de l ordinateur» Atelier «Découverte de l ordinateur» A. Un micro-ordinateur classique est composé des éléments suivants : - de l'unité centrale (UC) qui contient les composants essentiels d un ordinateur : le microprocesseur

Plus en détail

Photo d'un oscilloscope courant : DESCRIPTION DE L'OSCILLOSCOPE

Photo d'un oscilloscope courant : DESCRIPTION DE L'OSCILLOSCOPE Avant de commencer ce sujet sur l'oscilloscope, je vais en guise d'introduction parlé du choix de cet appareil et donc en même temps de ces différentes spécifications, et il y en a, cela relève même parfois

Plus en détail

Freeway 7. Nouvelles fonctionnalités

Freeway 7. Nouvelles fonctionnalités ! Freeway 7 Nouvelles fonctionnalités À propos de ce guide... 3 Nouvelles fonctionnalités en un coup d'oeil... 3 À propos de la conception d'un site web réactif... 3 Travailler avec les pages pour créer

Plus en détail

Réussir et traiter ses photos sous UV avec Photoshop

Réussir et traiter ses photos sous UV avec Photoshop Réussir et traiter ses photos sous UV avec Photoshop par Rémi BORNET le 29/12/2009 Beaucoup de personnes n'arrivent pas à obtenir de bons résultats en photos sous UV et ne trouvent pas de conseils. Cet

Plus en détail

Les ondes au service du diagnostic médical

Les ondes au service du diagnostic médical Chapitre 12 Les ondes au service du diagnostic médical A la fin de ce chapitre Notions et contenus SAV APP ANA VAL REA Je maitrise Je ne maitrise pas Signaux périodiques : période, fréquence, tension maximale,

Plus en détail

Activité 1 : Rayonnements et absorption par l'atmosphère - Correction

Activité 1 : Rayonnements et absorption par l'atmosphère - Correction Activité 1 : Rayonnements et absorption par l'atmosphère - Correction Objectifs : Extraire et exploiter des informations sur l'absorption des rayonnements par l'atmosphère terrestre. Connaitre des sources

Plus en détail

DETERMINER LA LARGEUR DE PAGE D'UN SITE et LES RESOLUTIONS d'ecran

DETERMINER LA LARGEUR DE PAGE D'UN SITE et LES RESOLUTIONS d'ecran DETERMINER LA LARGEUR DE PAGE D'UN SITE et LES RESOLUTIONS d'ecran dossier par Clochar SOMMAIRE 1. LES RESOLUTIONS d'ecran... 1 2. RESOLUTION de l écran et choix de la TAILLE DE LA PAGE... 2 3. AGRANDISSEMENT

Plus en détail

Manuel d'utilisation de la maquette

Manuel d'utilisation de la maquette Manuel d'utilisation de la maquette PANNEAU SOLAIRE AUTO-PILOTE Enseignement au lycée Article Code Panneau solaire auto-piloté 14740 Document non contractuel L'énergie solaire L'énergie solaire est l'énergie

Plus en détail

DÉCOUVERTE DE CAPTURE ONE

DÉCOUVERTE DE CAPTURE ONE Page 1/12 DÉCOUVERTE DE CAPTURE ONE PREMIERS PAS Lorsqu'on a l'habitude ce logiciel on effectue toutes les opérations ( ou presque avec lui ), y compris le transfert des fichiers depuis l'apn vers le disque

Plus en détail

Lenovo IdeaPad Flex 10

Lenovo IdeaPad Flex 10 Lenovo IdeaPad Flex 10 Guide de l utilisateur Lisez attentivement les consignes de sécurité et les conseils importants fournis avant d utiliser votre ordinateur. Remarques Avant d utiliser cet appareil,

Plus en détail

TD : Codage des images

TD : Codage des images TD : Codage des images Les navigateurs Web (Netscape, IE, Mozilla ) prennent en charge les contenus textuels (au format HTML) ainsi que les images fixes (GIF, JPG, PNG) ou animée (GIF animée). Comment

Plus en détail

Projet de traitement d'image - SI 381 reconstitution 3D d'intérieur à partir de photographies

Projet de traitement d'image - SI 381 reconstitution 3D d'intérieur à partir de photographies Projet de traitement d'image - SI 381 reconstitution 3D d'intérieur à partir de photographies Régis Boulet Charlie Demené Alexis Guyot Balthazar Neveu Guillaume Tartavel Sommaire Sommaire... 1 Structure

Plus en détail

LES CAPTEURS CCD/CMOS

LES CAPTEURS CCD/CMOS Jérôme SIX Léo MEIGNAN Licence Professionnelle Gestion de la Production Industrielle, spécialité Vision Industrielle LES CAPTEURS CCD/CMOS Introduction...3 I) CCD...4 I.1) Historique...4 I.2) Fonctionnement...4

Plus en détail

CH 06 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE

CH 06 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE CH 06 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE Pendant tout le TP vous utiliserez la Fiche méthode de l oscilloscope OX 71 Livre Bordas, Collection ESPACE, 2008, p 183 I- FONCTIONNEMENT Mettre l appareil sous tension.

Plus en détail

L'ORDINATEUR ET LA VUE

L'ORDINATEUR ET LA VUE 45 L'ORDINATEUR ET LA VUE On parle beaucoup des troubles liés au travail devant écran d'ordinateur. Qu'en est-il des recherches dans ce domaine? On peut dire que les problèmes de la vision sur écran en

Plus en détail

Ni tout noir, ni tout blanc Consignes Thème I - Observer

Ni tout noir, ni tout blanc Consignes Thème I - Observer Ni tout noir, ni tout blanc Consignes Thème I - Observer BUT : Etudier les synthèses additives et soustractives Comprendre la notion de couleur des objets COMPETENCES : Rechercher et trier des informations

Plus en détail

Chauffer l eau avec le soleil Est-ce possible? Première étape :

Chauffer l eau avec le soleil Est-ce possible? Première étape : Chauffer l eau avec le soleil Est-ce possible? Première étape : Peut-on chauffer de l eau avec le soleil? Les différents groupes ont posé un simple récipient au soleil dans la cour. Le constat de l élévation

Plus en détail

Windows 8 : Éléments de l'écran Bureau

Windows 8 : Éléments de l'écran Bureau Windows 8 : Éléments de l'écran Bureau Le Bureau est la partie «classique» de Windows 8 càd utilisée sur un pc ou un ordinateur de bureau. On peut l'utiliser avec une tablette tactile, mais il n'est vraiment

Plus en détail

AGASC / BUREAU INFORMATION JEUNESSE 06700 Saint Laurent du Var Tel : 04.93.07.00.66 bij@agasc.fr www.agasc.fr. Word: Les tableaux.

AGASC / BUREAU INFORMATION JEUNESSE 06700 Saint Laurent du Var Tel : 04.93.07.00.66 bij@agasc.fr www.agasc.fr. Word: Les tableaux. Word: Les tableaux Introduction 6 ième partie Il est préférable par moments de présenter de l'information sous forme de tableau. Les instructions qui suivent démontrent comment créer un tableau et comment

Plus en détail

Création d'un diaporama

Création d'un diaporama S JOLLY décembre2010 - v3 Création d'un diaporama avec IMPRESS 3.0 Création d'un diaporama - Utilisation du logiciel IMPRESS / Open Office 3.0 - page 1 Sommaire 1 PRÉSENTATION...3 2 DÉMARRER IMPRESS...4

Plus en détail

DÉCOUVERTE DE L ORDINATEUR

DÉCOUVERTE DE L ORDINATEUR UNIVERSITÉ D AUVERGNE FORMATION EN INFORMATIQUE CERTIFICAT INFORMATIQUE ET INTERNET DÉCOUVERTE DE L ORDINATEUR 1. ENVIRONNEMENT ET PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT DE WINDOWS Un système d exploitation est un

Plus en détail

Sur trois couches, on obtient donc 2563 = 16 777 216 de couleurs, soit 24bpp (Bit Per Pixel).

Sur trois couches, on obtient donc 2563 = 16 777 216 de couleurs, soit 24bpp (Bit Per Pixel). Camera raw La fonction Camera Raw d'adobe Photoshop permet d'accéder facilement et rapidement aux images au format «raw» (brut), utilisé par de nombreux appareils photo numériques professionnels et milieu

Plus en détail

COPY. Picture Style Editor Ver. 1.4 MODE D EMPLOI. Logiciel de création de fichiers de style d image. Contenu de ce mode d emploi

COPY. Picture Style Editor Ver. 1.4 MODE D EMPLOI. Logiciel de création de fichiers de style d image. Contenu de ce mode d emploi Logiciel de création de fichiers de style d image Picture Style Editor Ver..4 MODE D EMPLOI Contenu de ce mode d emploi Picture Style Editor est abrégé en PSE. Dans ce mode d emploi, les fenêtres utilisées

Plus en détail

Instrumentation électronique

Instrumentation électronique Instrumentation électronique Le cours d électrocinétique donne lieu à de nombreuses études expérimentales : tracé de caractéristiques statique et dynamique de dipôles, étude des régimes transitoire et

Plus en détail

nom : Collège Ste Clotilde

nom : Collège Ste Clotilde UNE CONFIGURATION INFORMATIQUE Objectif : Identifier les éléments principaux d une configuration L ordinateur enregistre des données qu il traite pour produire un résultat Sifflements 20 Notice 12 attache

Plus en détail

HTML5, CSS3 et JavaScript Développez vos sites pour les terminaux mobiles

HTML5, CSS3 et JavaScript Développez vos sites pour les terminaux mobiles 46 HTML5, CSS3 et JavaScript Développez vos sites pour les terminaux mobiles enfin deux points importants pour les sites mobiles, les nouveautés sur les formulaires ainsi que le mode hors-ligne. 2. Bonnes

Plus en détail

UE 503 L3 MIAGE. Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique. A. Belaïd

UE 503 L3 MIAGE. Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique. A. Belaïd UE 503 L3 MIAGE Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique A. Belaïd abelaid@loria.fr http://www.loria.fr/~abelaid/ Année Universitaire 2011/2012 2 Le Modèle OSI La couche physique ou le

Plus en détail

Chapitre 13 Numérisation de l information

Chapitre 13 Numérisation de l information DERNIÈRE IMPRESSION LE 2 septembre 2013 à 17:33 Chapitre 13 Numérisation de l information Table des matières 1 Transmission des informations 2 2 La numérisation 2 2.1 L échantillonage..............................

Plus en détail

Bienvenue dans notre monde.

Bienvenue dans notre monde. Fixturlaser NXA Pro Bienvenue dans notre monde. Depuis sa création, en 1984, ACOEM ABa aidé des entreprises à travers le monde à mettre en place une production plus rentable et plus durable. Si nous sommes

Plus en détail

Le pavillon. Électrothermie. Chauffage électrique

Le pavillon. Électrothermie. Chauffage électrique PAGE 1 DE 10 SOUS / Objectif Énoncer les différents procédés de chauffage (direct et indirect). Énoncer les principes de fonctionnement. Identifier les éléments constitutifs. Savoir technologique visé

Plus en détail

PES PILOT HDpro. La nouvelle référence en matière de vidéo-endoscopie

PES PILOT HDpro. La nouvelle référence en matière de vidéo-endoscopie PES PILOT HDpro La nouvelle référence en matière de vidéo-endoscopie PES Pilot HDpro Dernier né de la famille PES, le système endoscopique portable Pilot fixe de nouvelles références en matière de qualité

Plus en détail

Outils permettant la diffusion de l information. Un point sur le droit numérique

Outils permettant la diffusion de l information. Un point sur le droit numérique Technologies de l Information et de la Communication Introduction aux NTE/TICE Présentation des UNR UNT Outils permettant la diffusion de l information Conceptualisation d un module d apprentissage numérique

Plus en détail