Initiatives locales inclusives. Dossier. Actualités. Portrait Jérémy, un mental d'acier et un parcours de combattant!

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Initiatives locales inclusives. Dossier. Actualités. Portrait Jérémy, un mental d'acier et un parcours de combattant!"

Transcription

1 Belgique - Belgïe PP - PB 802 CHARLEROI X BC CHARLEROI X N 59 Trimestriel Septembre 2014 Bureau de dépôt : CHARLEROI X - P Éditrice responsable : Alice Baudine - Administratrice générale Rue de la Rivelaine, Charleroi Agenda Actualités Autonomie Ne laissez pas vos visiteurs sans info! Demandez-nous plus de Parlons-en! C'est gratuit! En couverture Portrait Jérémy, un mental d'acier et un parcours de combattant! Dossier Initiatives locales inclusives L'inclusion, près de chez vous! Sports & loisirs + Les sélections du Centre de Documentation

2 Édito Le 1er juillet dernier, la Wallonie a franchi une nouvelle étape! En effet, dans le cadre de la 6ème réforme de l État, elle s est vu confier de nouvelles compétences. Les prochains mois seront une période «charnière» pour la Belgique, la Wallonie et pour l'agence.tout sera mis en œuvre pour garantir la continuité des services, sans changement pour le citoyen Dans le cadre de la régionalisation, reconnaître la place de chaque citoyen et en particulier celle des personnes en situation de handicap et de leur famille restera une de nos priorités. Veiller à ce que la société et l ensemble des services soient accessibles à tous les citoyens est aussi au cœur de notre mission. Grâce aux initiatives locales et inclusives, que nous vous présentons dans le dossier de ce numéro de septembre, nous poursuivons encore et toujours dans cette voie. Après les Wippy d Or, les initiatives spécifiques, les parrainages Ces micro-projets, initiés par des services qui s adressent à l ensemble de la population, viennent compléter nos actions existantes. Enfin, ce «Parlons-en!» vous présentera de nombreuses actualités du secteur et des rencontres riches en couleur comme celle de Jérémy, un jeune homme au moral d'acier. Il fait l'objet du nouveau portrait présenté ce trimestre dans le cadre de notre campagne «Elle est où la différence?». Vers de nouvelles formes d inclusion Belle rentrée et bonne lecture à tous! Alice Baudine Administratrice générale C GRATUIT Reconnaissance 4 Portrait Jérémy et sa famille Sommaire Trimestriel Septembre Actualités, en bref! 7 La BD de Schumi Schumi sur la mauvaise pente 8 Portrait de famille Jérémy : un mental d'acier Ça se passe dans un service La cordonnerie NEKTO 11 DOSSIER Les iniatives locales inclusives 15 La BD du numéro gratuit 16 Autonomie Les tablettes, au-delà du gadget 17 Centre pour l'égalité des chances 18 Zoom sur Sports & loisirs 22 La sélection du Centre de Documentation 4Ne laissez pas vos visiteurs sans info! Vous travaillez dans une administration, une maison communale, un hôpital, une mutuelle? Vous recevez le «Parlons-en» pour le mettre gratuitement à disposition des visiteurs dans votre salle d attente? C est parfait! Mais avez-vous assez de «Parlons-en» pour tout le trimestre? Il arrive fréquemment que les réserves s épuisent avant la sortie du nouveau numéro. Et de nombreux lecteurs potentiels passent à côté de notre précieux magazine d informations et d actualité sur le handicap! Pour y remédier... N hésitez pas à téléphoner au 071/ ou envoyez un mail via et nous vous enverrons d'autres exemplaires selon vos besoins, à tout moment pendant le trimestre! de l Aidant Proche Le projet de loi relatif à la reconnaissance de l'aidant proche d'une personne en situation de grande dépendance a été publié au Moniteur Belge le 6 juin Il est le fruit d un long travail entre le monde politique, l asbl Aidants Proches et les différents partenaires du milieu de la santé. La loi définit la notion d aidant proche permettant l octroi d une reconnaissance. L aidant proche doit introduire la demande de reconnaissance auprès de sa mutualité, via une déclaration sur l honneur qui devra être renouvelée chaque année. Cette reconnaissance est une première étape importante, mais actuellement elle n accorde pas encore de droits sociaux spécifiques ou d aides financières. L Asbl Aidants Proches et ses partenaires travaillent à plusieurs propositions de mesures concrètes à mettre en place qui seront du ressort du prochain gouvernement. 4Plus d infos : 4Appel à projet! «Wippy d Or» 2014 Nekto Shoes Ça se passe dans un service! Éditrice responsable Alice Baudine, Administratrice générale Rue de la Rivelaine 21 - B-6061 Charleroi Équipe de rédaction Tiphaine Dedonder, Françoise Rocrelle, Annabelle Duquesne, Christelle Daubresse, David Krapež, Bérangère Brogniet, Manouchka Gillet et avec la participation du Centre pour l'égalité des chances Graphisme et mise en page Eloïse Picalausa Illustrations et photos Eloïse Picalausa, Philippe Warmont istock.com et B.Wings Photographers Photo de couverture Jérémy et sa famille 2 Parlons-en! Actualités En bref! est Dossier Les initiatives locales inclusives En couverture Le concours «Wippy d or» de l AWIPH a pour but de récompenser des projets reproductibles favorisant l inclusion de la personne en situation de handicap dans la société. Ces projets, construits pour être des modèles de «bonne pratique», ou pensés de manière à s installer dans la durée, portent chaque année sur une thématique nouvelle. En 2013, c était «Le grand écran et la scène : lieux de culture, de sensibilisation ou d expression» avec une superbe remise de prix lors du festival EOP. Cette année le thème et le règlement seront dévoilés sur le site et sur facebook à la fin du mois de septembre! La remise de prix aura lieu dans le cadre de la journée internationale de la personne handicapée, durant la semaine du 3 décembre. Elle rappellera à cette occasion l importance de cette journée et de tout le travail accompli par de nombreux acteurs qui œuvrent à une société juste, solidaire et inclusive. Restez attentifs et, d ores et déjà, bonne chance! Parlons-en! 3

3 Actualités En bref! 4Hostellerie de la Semois Un hôtel-restaurant géré par une E.T.A! L hostellerie de la Semois est un hôtel-restaurant dont la capacité est de 26 chambres spacieuses et qui assure quotidiennement pas moins de 50 couverts. Depuis Pâques 2014, 7 personnes en situation de handicap y sont valorisées au travers de leur travail grâce à l équipe pédagogique coordonnée par M. Benoît Dispa qui veille à encadrer adéquatement chaque professionnel et à le soutenir dans ses apprentissages et dans ses projets. L objectif premier est l'épanouissement et la valorisation des travailleurs handicapés par le biais de la gestion quotidienne de cet hôtelrestaurant. Mais le responsable de l activité insiste également sur la qualité du service. Il est donc très exigeant dans les différentes disciplines car, estime-t-il, «il n existe aucune bonne raison pour que les services de mon établissement soient de moins bonne qualité qu ailleurs». Chaque jour, l encadrant et les travailleurs font le listing des tâches nécessaires au bon déroulement de la journée. En fonction des compétences et des projets professionnels de chacun, les travailleurs prennent en charge les différentes tâches, qu elles soient en cuisine, en service, en entretien des locaux, etc. La journée enchaîne préparation des plats, accueil du client, service en salle ou en terrasse, entretien des salles et chambres, mise en valeur de l environnement extérieur, etc. Cette expérience prouve une fois de plus que l inclusion est possible, même dans un secteur où les exigences et la pénibilité ne sont plus à démontrer. Les personnes en situation de handicap (ou non) qui seraient tentées par cette expérience peuvent contacter le responsable du projet : M r Benoît Dispa Hostellerie de la Semois Rue Albert Raty, Vresse-sur-Semois Tél. : 061/ Sensibilisation à la perte d audition et à la surdité au CHR Val de Sambre Le 18 novembre, le CHR Val de Sambre d Auvelais et l AWIPH organiseront des ateliers de sensibilisation à la perte d audition et à la surdité destinés aux patients et aux visiteurs ainsi qu aux membres du personnel de l hôpital. Des postes de dépistages de l'audition, des points d information, des écrans phoniques seront installés dans le hall de l hôpital. Un point d information réservé à l AWIPH proposera diverses activités (mises en situation, apprentissage de la langue des signes, Sign Mob). L École pour sourds et malentendants Saint-Remy d Auvelais sera associée à cette journée. 4Un lexique médical pour mieux communiquer avec les personnes sourdes! La Province de Luxembourg, le SAHMO Surdité et la Maison des Sourds de la Province de Luxembourg ont en commun un objectif primordial : l'intégration des personnes sourdes et malentendantes. C est pourquoi un lexique médical pour les postes médicaux de garde a été créé. Ce lexique va faciliter la communication entre les différents membres du poste de garde médicale et le patient sourd, malentendant ou laryngectomisé. Afin qu il soit encore plus accessible, le lexique est constitué d images et traduit en anglais. Le lexique médical est téléchargeable sur le site rubrique Citoyens > Social > Personnes handicapées. Plus d infos Direction Handicap et Actions en Milieu Ouvert (DHAMO) Tél. : 063/ Un nouveau Conseil Supérieur National des Personnes Handicapées? Le 16 juin s est réuni pour la première fois le nouveau Conseil Supérieur National des Personnes Handicapées (CSNPH). Mis en place depuis 1967, ce Conseil est chargé de l'examen de toutes les matières qui, au niveau fédéral, sont susceptibles d'avoir des conséquences sur la vie des personnes handicapées. Le CSNPH émet régulièrement des avis dans des domaines tels que les allocations aux personnes handicapées, l'emploi, l'accessibilité des bâtiments publics, la mobilité... Les 20 membres du Conseil ont été choisis pour leur expérience dans le secteur du handicap et mandatés pour 6 nouvelles années. Pour la première fois depuis sa création, les personnes autistes sont représentées, de même, que les personnes sourdes (représentées par une personne elle-même atteinte de surdité). En savoir plus : Le CAWaB Collectif Accessibilité Wallonie Bruxelles a lancé le 25 avril dernier, au salon Autonomies à Liège, la campagne «2025 accessible». Cette campagne est organisée autour d un plan d action pour concrétiser l accessibilité de tous les aspects de notre société : non seulement les bâtiments publics, mais aussi l enseignement, l art, la culture, la politique, le transport, le tourisme. Quelques temps forts de cette campagne : 4 le 16 mai, à l invitation du CAWaB, plus de 60 candidats aux élections ont participé à l action «PMR un jour» (parcours en fauteuil roulant, discussion avec des personnes sourdes ou déficientes intellectuelles ) ; 4 le 27 mai, le CAWaB a adressé une lettre ouverte aux présidents de parti, en leur rappelant d inscrire le plan de mise en accessibilité dans les programmes des nouveaux gouvernements comme une action majeure ; 4 du 1 er juin au 21 juillet, le CAWAB a invité le public à montrer en image ou courte vidéo sur Facebook (www.facebook.com/2025accessible) les embûches rencontrées au quotidien par les PMR ; en septembre, la Belgique devra répondre aux questions formulées par l ONU sur la façon dont elle met en œuvre les recommandations de la Convention relative aux droits des personnes handicapées ; en décembre auront lieu les 1 ers états généraux de l accessibilité. Plus d infos : 4 Parlons-en! Parlons-en! 5

4 Actualités À vos agendas! 4Du 3 octobre au 28 novembre Les vendredis de la qualité Un événement annuel qui permet à la communauté sourde d informer et de rendre plus visible le monde de la surdité. L AWIPH soutient cette manifestation. Des agents formés à la langue des signes seront présents. Pour qui? Pour tout public Où? À Charleroi (Centre Fourcault à Dampremy) Plus d'infos : Fédération francophone des Sourds de Belgique Tél. : 02/ Des demi-journées organisées par l AWIPH pour présenter la nouvelle plateforme internet «Qualité des services», lieu d échanges de bonnes pratiques. Pour qui? Les professionnels des services d accueil, d hébergement et d aide en milieu de vie reconnus par l AWIPH. Où? À Saint-Hubert, Cerexhe-Heuseux, Charleroi, Ellignies-Saint-Anne, Ophain, Ciney, Namur Infos et inscriptions : AWIPH Tél. : 071/ septembre Journée mondiale des Sourds 4Du 15 au 19 octobre 45 décembre 21 ème Salon Éduc Bientraitance des personnes polyhandicapées L AWIPH sera doublement présente à ce salon avec les Conseillères du Numéro vert qui répondront à toutes vos questions mais aussi avec le Centre de Documentation qui présentera des albums pour enfants, des livres pour jeunes, des DVD, etc. Pour qui? Les parents, étudiants et professionnels de l éducation et de l enseignement Où? À Charleroi-Expo Plus d'infos : L association AP³ (Association des Parents et Professionnels autour de la Personne polyhandicapée) organise un colloque international sur la bientraitance envers les personnes handicapées. Pour qui? Pour tout public Où? À Namur, aux Moulins de Beez Plus d'infos : Fédération Wallonne des Soins Palliatifs Tél. : 02/ Parlons-en! Retrouvez d autres événements organisés ou soutenus par l AWIPH, ou organisés par le secteur sur > Actualités > Agenda

5 Portrait de famille Jérémy Un moral d'acier et un parcours de combattant! En début d'année 2009, Jérémy fait une chute anodine suite à une bousculade du chien. Les jours passent et une boule apparaît sur sa jambe, qui grossit et le fait souffrir. Jérémy et ses parents vont alors consulter leur médecin traitant qui pense d abord à une poussée de croissance. La douleur persiste. Jérémy passe une radio. On découvre que son fémur a été cassé et reconsolidé. Comment une si petite chute a-telle pu entraîner tant de dégâts? Jérémy passe alors une IRM. Le lendemain, le médecin annonce que quelque chose ne va pas et fixe un rendez-vous en urgence à l UCL pour des examens complémentaires. Après une ponction de la moelle et une biopsie, le verdict tombe : Jérémy a une tumeur à la jambe et des micro-métastases aux poumons. S'ensuit un long parcours du combattant. Des mois de chimiothérapie avec des allers-retours vers la maison et des semaines complètes à l'hôpital. Une première opération du poumon droit, un retour en chimio, une opération du poumon gauche et encore quelques mois de chimio. Et, pour finir, une opération de la jambe et le remplacement de 18 centimètres de fémur. Jérémy s'en sort et, après des mois de combat, retrouve un semblant de vie normale. Malheureusement ce n'est qu'un répit avant une nouvelle épreuve. Dix-huit mois plus tard, la tumeur est revenue. Cette fois, il ne s'agit plus de recommencer un traitement de rayons. La seule solution est de couper la jambe. Ses parents racontent : «Comment accepter cette vérité quand on est parents? Comment annoncer à son enfant qu'on va devoir lui retirer la jambe? Quel sera son avenir?». «J avais peur qu'il ne puisse pas supporter de vivre avec seulement une jambe» dit sa maman «et qu'il ne finisse par mettre fin à ses jours. Jérémy avait alors 15 ans. Il était en âge de savoir, de comprendre et de faire ce choix pour sa vie». Pour Jérémy, le choix est difficile mais clair : sa vie vaut bien plus qu'une jambe. La victoire, c est lui qui va la remporter et non cette tumeur. «Comment annoncer à son enfant qu'on va devoir lui retirer la jambe?» Cinq jours seulement après l'opération, Jérémy marche déjà avec ses béquilles dans les couloirs de l'hôpital et monte les escaliers. Il en faut bien plus qu une amputation pour l'empêcher d'avancer et de vivre sa vie. Il doit néanmoins recommencer un traitement avec séjours à l'hôpital, mais cette fois ce n est plus une terre inconnue. Jérémy y retrouve le personnel de l'hôpital, qu il va d'ailleurs toujours saluer avec plaisir, comme des amis. Son séjour est amélioré par les infrastructures mises en place. En l'espace d'un an, il y a désormais la télé, une wii, des animateurs, une salle de jeux Cela aide à passer le temps qui semble vite long à l'hôpital. Jérémy poursuit également son cursus scolaire. Il est encadré par des professeurs qui viennent les soirs et weekends pour l'aider. 4La marche du souvenir Jérémy partage avec son papa, militaire retraité, une passion pour les anciens véhicules de l armée. Ils en ont deux. Jérémy a donc passé un permis manuel et ils ont fait adapter la voiture. Cette année, le jeune homme a voulu faire la Marche du Souvenir et de l Amitié, qui commémore la guerre 40-45, aidé par ses béquilles. Après une première marche de 5 km, son papa lui a demandé s il s'en sentait toujours capable. Jérémy s'est levé et a fait 5 tractions, comme pour dire : «Papa je suis bien plus fort que tu ne le penses». Il a fait la marche de 15 km. Durant le parcours, lors d une très forte montée, les participants étaient tous essoufflés, mais pas lui. Il s'est tourné vers son père et lui a dit : «Occupe-toi de maman». En arrivant en haut de la pente, tout le monde le regardait, stupéfait et admiratif. L'année prochaine, il fera 4 x 15 km. C est de son papa que Jérémy tient sa philosophie : «Quoi qu'il arrive, on relève la tête et on admire le paysage». Cette phrase que son père répétait souvent à ses troupes pendant les marches... 4Elle est où la différence? Bien entendu, il a fallu faire quelques changements à la maison : adapter la salle de bain pour parvenir à se laver les cheveux sans glisser dans la douche, inverser la rampe de l'escalier Mais Jérémy voit toujours le verre à moitié plein. Rien n'a changé au niveau de ses amis. «Au début il y avait une certaine gêne à cause de la prothèse, comme la première fois à la piscine Mais très vite on passe à autre chose». Son caractère et son extrême gentillesse prennent le dessus. «Jérémy voit toujours le verre à moitié plein.» Son avenir, Jérémy le voit à la Haute École de Namur en droit. Il aimerait devenir avocat en faisant ensuite une passerelle vers l'université. Comme il ne peut pas être militaire en raison de son handicap, il aimerait rentrer en tant que civil dans l'armée. Ses parents et grands parents sont terriblement fiers de lui. Sa maman a souvent essayé de faire ce qu'il fait, à cloche-pied : «Mais je n'y arrive pas! Je reste toujours épatée Comment fait-il?». Secret de tournage! «Dans le spot Facebook «Elle est où la différence?», c est son meilleur ami qui joue le rôle du frère de Jérémy. Eh oui : il est fils unique! Mais leur vécu est le même!» 8 Parlons-en! Parlons-en! 9

6 Ça se passe dans un service? DOSSIER Initiatives locales inclusives Les initiatives locales inclusives Ça se passe près de chez vous! «Nekto» est une entreprise de travail adapté spécialisée dans la cordonnerie artisanale. Située à Soignies, c'est là que Paul Dascotte et son équipe s'emploient à réaliser des prestations de haute qualité. L'artisanat rencontre maintenant la technologie moderne grâce à Nektoshoes! En effet, ce qui fait la différence entre Nekto et une coordonnerie classique, c'est son service en ligne Nektoshoes est l'un des nombreux services proposés par l'eta Nekto (anciennement Atelier Reine Fabiola) et employant 200 personnes en situation de handicap. Grâce à cette formule innovante, la cordonnerie souhaite pouvoir offrir un service artisanal de qualité accessible à tous et n'importe où. Nektoshoes, comment ça marche? En parcourant le site internet, il suffit de choisir parmi plus de 150 produits et services proposés afin de se constituer un " panier " virtuel. Toutes les réparations possibles à réaliser par la cordonnerie sont illustrées par des photos pour faciliter la compréhension. Pour des demandes plus spécifiques, un formulaire de contact est mis à disposition. Vous pouvez ainsi détailler votre demande et obtenir un devis complet. Différents modes de paiement sécurisés sont ensuite disponibles : vous pouvez soit payer comptant dans un dépôt Nekto, soit procéder par virement bancaire en ligne ou à l'aide de Paypal. Concernant les envois et la récupération des chaussures, Nekto propose plusieurs modes de livraison. Il est donc possible de procéder via un dépôt Nekto, un point Kiala ou encore par la Poste (6 de frais de port). Les chaussures sont simplement envoyées et récupérées de la même manière. Une cordonnerie artisanale " formidable " Quelques célébrités ont déjà fait confiance à Nektoshoes : l'ancien journaliste de la RTBF Jacques Bredael, l'écrivain Eric-Emmanuel Schmitt mais aussi le metteur en scène Franco Dragone et... l'artiste belge Stromae! Cette collaboration a d'ailleurs beaucoup fait parler d elle dans la presse nationale et internationale car l'artiste ne laisse rien au hasard quand il s agit de son style. Nektoshoes a donc confectionné pour lui des mocassins turquoises aux motifs psychédéliques ainsi que la ceinture assortie. Pour Paul Dascotte et son équipe, ce ne furent pas moins de 80 heures de travail nécessaires pour parachever la réalisation des deux accessoires demandés. Un long travail couronné par une belle récompense puisque Stromae les porte dans le clip de sa très célèbre chanson " Papaoutai ". Pour plus d infos : Cordonnerie Nekto Rue du Clypot, Neufvilles (Soignies) Dans le précédent numéro du Parlonsen!, un large dossier était consacré à la sensibilisation sous toutes ses formes : vidéos, photos, animations, jeux, livres, etc. Ces outils ont pour but de modifier le regard sur les personnes en situation de handicap et de favoriser leur inclusion dans toutes les sphères de la vie en société. L Agence encourage et soutient régulièrement les acteurs locaux qui désirent s investir dans des démarches d'inclusion. Pour ce faire, elle collabore avec ses partenaires de terrain : les Commissions subrégionales. Une des grandes forces des Commissions subrégionales, c est la proximité. Au nombre de treize, elles sont réparties de manière à couvrir l entièreté du territoire wallon équitablement. Leurs membres sont des personnes de tous horizons qui ont manifesté leur souhait de s'investir dans des projets favorisant l'intégration. Les missions des Commissions sont variées et nombreuses. Elles analysent notamment les besoins des personnes handicapées en termes de services et développent des projets de proximité dans une logique de mise en réseau des acteurs locaux directement ou indirectement concernés par ces projets. À titre d exemple, les Commissions subrégionales, et plus particulièrement celle du Brabant wallon, sont à l origine de la création et du développement des handicontacts au sein des villes et communes. D autres thématiques très importantes sont abordées au sein de groupes de travail : l accueil de la petite enfance en collaboration avec l ONE, les loisirs, le répit, l intégration scolaire, etc. 10 Parlons-en! Parlons-en! 11 A B C D E F G H I J K L M Thuin Liège Namur Centre Verviers Charleroi Mons-Borinage Huy-Waremme Brabant wallon Centre-Ardenne Wallonie picarde Sud-Luxembourg Dinant-Philippeville Les 13 Commissions subrégionales K G D A F I C M H L B J E Carte de la Wallonie

7 DOSSIER Initiatives locales inclusives Un appel à projets «inclusifs» Fin de l'année 2013, l AWIPH et les Commissions subrégionales ont associé leurs efforts afin de soutenir et développer des actions ou des projets dont l objectif principal concerne l inclusion des personnes en situation de handicap au niveau local. Naturellement, les villes et communes wallonnes, en tant que partenaires de première ligne, ont été consultées afin de faire un inventaire non exhaustif des projets ou actions durables pilotés par les services communaux ou autres associations et qui démontrent de réels résultats en matière d inclusion. Il s agissait de soutenir la mise en œuvre de ces actions ou projets et d en faciliter la réalisation. Ce soutien pouvait prendre diverses formes, la plus demandée étant évidemment le soutien financier. Mais selon les attentes, il pouvait s agir également de conseils en matière de montage de projets, de partage d information sur les besoins des personnes en situation de handicap ou leurs familles, de mise en réseau d acteurs locaux, de conseils vers des sources de financement alternatives, de promotion de projets, d initiatives locales, etc. Un très grand nombre de projets locaux «inclusifs» ont ainsi été répertoriés et nous proposons de vous faire découvrir dans ce dossier 3 des initiatives soutenues par l'awiph. L'inclusion à l'école En Hainaut, à Fontaine-l Evêque, entre La Louvière et Charleroi, le projet «Handicap sans barrière» est piloté par le service communal en charge de la personne handicapée et plus particulièrement Sabrina D Addazio, responsable du service, animatrice et Handicontact. Ce projet, développé dans le cadre de l'année européenne de la personne handicapée en 2003, rassemble 3 personnes handicapées (dont un senior) formées à l animation de groupes et leur animatrice. Ils ont ensemble formé un groupe d'animation ressources qui a pour ambition d'améliorer l'inclusion de la personne handicapée dans la vie socioculturelle locale, tant par le sport que par le travail, tout en réfléchissant à de nouveaux projets. Durant l année scolaire, des classes de la 4 ème à la 6 ème primaire sont sensibilisées au handicap par cette équipe d'animateurs. Dernièrement, des demandes d animation pour les classes de 1ère et 2 ème année ont été formulées. «Dans chaque classe, nous demandons d'abord aux enfants de représenter, par un dessin, un mot ou une phrase, leur conception de la personne handicapée. Trois interlocuteurs handicapés qui ont suivi une formation témoignent ensuite de leur quotidien» nous explique Sabrina d'addazio. À la fin de chaque séance, un débat est lancé accompagné d une diffusion de clips qui retracent le vécu de plusieurs personnes handicapées. La présence d animateurs eux-mêmes en situation de handicap y est pour beaucoup dans le changement constaté de la vision du handicap. Un jardin communautaire à Vresse-sur-Semois Entre Ardenne et Gaume, dans le pittoresque village de Vresse-sur-Semois, l administration communale met à disposition de la population un terrain de 20 ares afin d y cultiver un potager, dans le cadre de son Plan de Cohésion Sociale (PCS). Il s agit d un jardin communautaire peu banal dans le sens où on y cultive aussi bien des produits sains et de qualité que les liens sociaux. Un des objectifs de ce projet est de donner un lieu de rencontre à des personnes de tous horizons. C est donc tout naturellement qu un petit groupe composé de 6 à 7 personnes du centre Léon Henrard (Service Résidentiel pour Adultes & Service d Accueil de Jour pour Adultes) a adhéré à cette démarche. Ces adultes, qui présentent une déficience mentale, ont ainsi la possibilité de participer à une activité en plein air avec le double avantage d être à la fois intégrés au groupe d une vingtaine de personnes, mais aussi de renforcer et favoriser la cohésion sociale et la solidarité au sein du groupe. La notion d intergénération est cultivée elle aussi en alliant la science et le savoir des aînés à la force et à la vitalité des plus jeunes. Pour preuve, le nom donné à ce projet est «Comment jardiner avec son pot âgé». Il était également naturel d englober la notion de multiculturalité au travers d un partenariat avec Fédasil et son centre pour demandeurs d asile de Sugny. Une belle initiative que l AWIPH et la Commission subrégionale Dinant-Philippeville soutiennent et encouragent d autant plus qu une amélioration future à apporter au potager consiste à prévoir des aménagements pour les personnes à mobilité réduite (PMR). L'échevine Myriam Laurant, que nous remercions pour son accueil lors de notre visite, et son équipe envisagent pour l avenir un accès bétonné et des potagers surélevés pour des personnes «voiturées». Par ailleurs, notre visite a également permis d échanger autour d une autre initiative locale développée dans nos pages Actualités : l Hostellerie de la Semois située à un jet de pierre de la maison communale et qui emploie des personnes en situation de handicap pour, entre autres, les préparations en cuisine. Un hôtel-restaurant qui met en avant des produits locaux de qualité et un jardin partagé qui en produit, il n en fallait pas plus pour «semer» les bases d un possible futur partenariat où la personne en situation de handicap sera à nouveau au centre des intérêts. 4Plus d'infos : Le stéréotype de la personne handicapée en fauteuil roulant s estompe et cède la place à une meilleure connaissance de la diversité des situations de handicap. 12 Parlons-en! Parlons-en! 13

8 DOSSIER Initiatives locales inclusives Les Petits Chaperons Bougent A Élouges près de Dour, l asbl «Les Petits Chaperons Bougent» a pour projet la construction du lien d attachement entre un parent et son enfant. Lorsque survient un accident lors de la grossesse ou lors des premières années de l enfant, la bonne élaboration de ce lien peut, à de trop nombreuses reprises, être mise à mal. Il s agit donc, d une part, d accompagner l enfant tout en respectant son rythme d évolution et, d autre part, d aider les jeunes parents. Les activités proposées reposent essentiellement sur des séances de psychomotricité de groupe au sein d un espace psychomoteur relationnel. À la différence des espaces fonctionnels, cette approche vise essentiellement la création de liens socio-affectifs, la stimulation de l imaginaire et de la créativité chez l enfant. De plus, différents ateliers qui visent les mêmes objectifs de construction et d épanouissement, sont organisés : à travers le conte, le jeu, la musique, l éveil artistique, etc. Les séances de psychomotricité pour les 9 mois à 2 ans et demi, accompagnés de leur(s) parent(s) sont une opportunité pour l enfant d évoluer dans un espace conçu pour lui, sous le regard de ses parents. Une grande importance est accordée afin d ouvrir cet espace au monde du handicap et ce, de telle sorte qu enfants avec et sans handicap expérimentent dès le plus jeune âge la relation des uns avec les autres. Sont accueillis dans cet espace de grands prématurés, des enfants IMC, d autres atteints de troubles sensoriels et cognitifs. Tout est mis en œuvre afin que tout enfant puisse aussi vivre les expériences profitables à son épanouissement et à sa maturation affective. Les séances de psychomotricité pour les enfants de 2 ans et demi à 6 ans, dans la continuité de ce qui précède, sont faites pour que l enfant continue son cheminement moteur et émotionnel dans un espace où il peut grandir, mais aussi élaborer des histoires et vivre sa socialisation, ses joies et ses limites. D autres activités sont encore proposées au sein de l asbl, allant de la préparation à la naissance et l accompagnement post-natal à la prise en charge individuelle. Une psychologue formée en psychomotricité accueille notamment les enfants qui ont des troubles psychomoteurs, des troubles de la communication, de l attention, des difficultés de scolarisation ou des difficultés d intégration 4Plus d'infos : Pour en savoir plus Contactez la cellule de coordination des commissions subrégionales Si vous aussi vous désirez nous faire part de votre projet, n hésitez pas à nous le faire savoir au 071/ (ou 540) ou via 14 Parlons-en!

9 Autonomie Les tablettes, au-delà du gadget! Égalité des chances Nouvelle circulaire ministérielle Quand les enfants doivent recevoir des soins ou prendre des médicaments à l'école Smartphones et tablettes tactiles se créent une place dans le quotidien de tout un chacun. Les fonctions multiples et la connectivité ravissent les parents ; la facilité d utilisation et l aspect intuitif permettent aux plus jeunes de l apprivoiser Et les personnes en situation de handicap? Elles s en servent comme aides à l autonomie et à la communication! Le CRETH et son site internet vous informent Dès le départ, smartphones et tablettes ont été développés dans un souci de «design for all», c est-à-dire qu il s agit d outils conçus pour être utilisés par tous. Au fil du temps, les systèmes d exploitation ont évolué et les applications à finalité spécifique se sont multipliées. En parallèle, les options d accessibilité se sont améliorées faisant de ces technologies un élément incontournable de l aide aux personnes. Pour quelques euros, il est possible de transformer le smartphone ou la tablette en prothèse de communication, machine à lire, prothèse mnésique, détecteur de couleur, preneur de notes, GPS, outils de dessin et d expression, etc. Le potentiel est énorme et ne cesse de s étendre! Les professionnels, familles et personnes handicapées en ont rapidement pris conscience et se montrent de plus en plus enthousiastes face à ces outils tactiles. Il n est cependant pas aisé de faire le bon choix dans ce paysage en mouvance permanente. Quel outil sera le plus adapté à mes besoins? Quelle application choisir parmi les milliers disponibles? Ce questionnement, l équipe du CRETH (Centre de Ressource et d Evaluation des Technologies pour les personnes en situation de Handicap) le partage depuis bientôt deux années. Après un travail en réseau avec usagers et professionnels, il lance aujourd hui un site internet permettant de partager les informations : Vous trouverez sur ce site des fiches et vidéos présentant des solutions jugées pertinentes et efficaces. Tous les contenus postés sur cet espace virtuel sont classés par types de handicaps/ limitations fonctionnelles et ont été validés par des utilisateurs. Dans un souci de neutralité, les recherches du CRETH et les tests portent sur l ensemble des plateformes : Apple (ios), Android et Windows. N hésitez pas à visiter ce site mais également à partager vos découvertes et questionnements avec le CRETH via son compte Facebook, directement accessible sur Le CRETH peut vous permettre de tester ces outils dans le cadre d une étude individualisée de vos besoins : remplissez le formulaire se trouvant sur le site ou appelez le 081/ Les interventions du CRETH sont gratuites et adressées à toute personne en situation de handicap. Jessica est diabétique et doit contrôler plusieurs fois par jour son taux de sucre et s injecter de l insuline. Émilie est épileptique et doit prendre régulièrement des médicaments pendant le temps scolaire. Khalid souffre d une pathologie cardiaque et doit prendre régulièrement à l école des anti-coagulants... À propos de telles situations et de bien d autres, le personnel des établissements scolaires a longtemps baigné dans une nébuleuse juridique : 4 Le personnel est-il autorisé à intervenir dans la prise en charge des besoins médicaux de l élève sans engager sa responsabilité civile? 4 Dans la négative, s il décide de s abstenir, peutil engager sa responsabilité pénale pour nonassistance à personne en danger? Ce flou juridique a conduit les écoles soucieuses de se protéger juridiquement à exclure de certaines activités (comme le voyage scolaire) les élèves à besoins spécifiques, voire à refuser de les accueillir au sein de l établissement. Ces écoles violent de la sorte la législation anti-discrimination applicable dans le secteur de l enseignement d une part et d autre part, les prescrits posés par les Conventions internationales (la Convention relative aux droits de l enfant et la Convention relative aux droits des personnes handicapées). Des mesures complémentaires à la législation actuelle devaient impérativement être prises. C est désormais chose faite. En collaboration avec différents acteurs du terrain, le Centre interfédéral pour l égalité des chances et le Délégué général aux droits de l enfant, la Ministre de l enseignement obligatoire et de Promotion sociale a signé le 20 juin 2014 une circulaire relative aux «soins et prises de médicaments pour les élèves accueillis en enseignement ordinaire et en enseignement spécialisé (n 4888)». Cette circulaire met fin à la crainte de la faute dans le chef du personnel enseignant qui est amené à poser un acte médical. Le texte prévoit l existence d un document écrit appelé «fiche de prise en charge des besoins médicaux et spécifiques de l élève dans le temps et l espace scolaire». Cette fiche, élaborée par l ensemble des personnes concernées (y compris si possible le médecin traitant) précise les modalités concrètes de mise en œuvre du traitement de l élève et fixe les conditions d intervention de chacun des intervenants: direction, enseignants, éducateurs, Service PSE, Centre PMS... Les acteurs scolaires concernés pourront avoir accès à la fiche de prise en charge, moyennant l accord des parents. Une formation adaptée leur sera également dispensée (notamment formation aux premiers secours). Le Centre interfédéral pour l égalité des chances se réjouit de cette avancée en matière d accueil des élèves présentant des besoins médicaux spécifiques et, partant, en matière d enseignement inclusif. Pour plus d'informations Contactez-nous sur notre site via le numéro vert du Centre 0800/ ou par 16 Parlons-en! Creth Parlons-en! 17

10 Zoom sur... µ À m'asseoir sur un banc, 5 minutes avec toi... Ces paroles sont les premières paroles d une chanson de Renaud. Mais c'est aussi, et surtout, le nom d un projet formidable de thérapie assistée par l animal, la TAA. À l origine de ce projet, l unité de soins hospitaliers Les Trieux, de l hôpital neuropsychiatrique Saint- Martin de Namur, qui accueille des patients psychotiques chroniques non stabilisés pour des hospitalisation de longue durée. L idée? Élever 2 chiens différents pour des patients «différents». Le défi était de taille et les difficultés nombreuses, notamment d un point de vue sécurité et confort des chiens et des patients, mais également du partage de l espace, surtout dans une unité de soins psychiatriques. Il était nécessaire de construire un chenil pour accueillir Jethro, le golden retriever et Jillian, le berger allemand. Mais l hyper motivation de toute l équipe encadrante, de la direction aux éducateurs, et des patients eux-mêmes, a fait en sorte que ce projet ait pu voir le jour. Un partenariat efficace, avec en tête d affiche Renaud Séchan - mieux connu comme le chanteur Renaud - un peu considéré comme le parrain de ce projet. La TAA, dans le cas présent, consiste à entrevoir le chien comme un média de communication, c est-à-dire à faire passer des messages que l on n arrive pas à faire passer, avec l aide du chien. Un exemple : la prise de médicaments, moment souvent mal accueilli par les patients. Soigner les chiens et accompagner les visites programmées chez le vétérinaire leur a permis de voir que la prise de médicaments ou de vaccins n était pas faite uniquement pour guérir mais tout simplement pour rester en bonne santé. À la suite de ces visites, au sein de groupes de parole, un effet «miroir» a renvoyé les patients vers leur propre thérapie et leur traitement respectif. De la même manière, les «soignés» sont progressivement devenus «soignants» et les soins à apporter aux chiens leur ont fait prendre conscience des soins qu ils doivent se porter à eux-mêmes. La présence des chiens a donc eu des effets bénéfiques non négligeables : au niveau de l apaisement des patients ; dans la modification de leurs relations avec le personnel soignant ; mais aussi dans leur responsabilisation vis-à-vis des chiens comme vis-à-vis d eux-mêmes. Les résultats sont tels que la démarche a aujourd hui été étendue à d autres unités de soins psychiatriques. La thérapie assistée par animal, même si elle n offre pas de remède miracle, jouera très certainement un rôle important dans la réhabilitation psychosociale des patients. Découvrez le projet en vidéo via l'adresse : https://vimeo.com/ Plus d infos M r Christophe Médart Les nouvelles publications de l'awiph! «L AWIPH peut vous aider!» Un dépliant ou «triptyque» qui présente l AWIPH d une manière générale. Indispensable pour une première information. Avec toutes les informations nécessaires pour contacter les différents services de l AWIPH. «Du répit pour chacun» Pour en savoir plus sur les projets «répit» selon l AWIPH : accueil temporaire dans un service, garde active à domicile, séjour à l extérieur Comment faire appel à ces services? Qu apportent-ils aux familles et aux personnes qui y font appel? Toutes les réponses dans ce triptyque. «Vous avez un enfant en situation de handicap?» Ce triptyque s adresse d un côté aux milieux d accueil ordinaires (crèches, accueillants ) à qui il présente les projets «Petite enfance» destinés à les soutenir lors de l accueil d enfants à besoins spécifiques. De l autre côté, il informe les parents qui ont un enfant entre 0 et 8 ans sur l accueil en milieu ordinaire. Des vitamines pour booster l'accompagnement des ADULTES POLYHANDICAPÉS au quotidien! Les Éditions de l AP³ (Association des Parents et des Professionnels autour de la Personne polyhandicapée) viennent de publier un guide pratique qui répond aux nombreuses questions liées à l'accompagnement et à l'animation des adultes polyhandicapés : «Pourquoi les animer?», «En tirent-elles un profit?», «Comment participer quand il n y a apparemment pas de répondant ou peu d interactions possibles?», «Faut-il plus que de la tendresse, de l'attention et du nursing?». Ce guide est né de la nécessité de répondre au besoin de stimulation et de changement, trop souvent occulté chez les personnes polyhandicapées. Encore faut-il avoir des idées! Les 100 pages de ce livret montrent qu il est possible de faire prendre aux personnes polyhandicapées une part active dans les loisirs, moyennant quelques adaptations et une certaine réflexion sur ce qu on leur propose. L ouvrage est disponible auprès du centre de documentation de l'ap³ (envoi avec frais de port ou retrait gratuit sur place jusqu'à épuisement des stocks). Vous pouvez aussi vous procurer gratuitement ce guide auprès du centre de documentation de l AWIPH. Contact Maison de l'ap 3 Bruxelles Boulevard Lambermont, Bruxelles Tél. : 02/ «Les travailleurs handicapés? Des travailleurs!» Ne partagez plus les idées reçues sur le handicap et l emploi. Un travailleur handicapé n est pas synonyme de perte de rentabilité. Cette brochure fournit informations, ressources et conseils utiles. Le public visé? Les employeurs, les gestionnaires de ressources humaines, les opérateurs en insertion professionnelle. 18 Parlons-en! Parlons-en! 19

11 Sports & Loisirs Décrocher la lune 20 Parlons-en! depuis son fauteuil! L Observatoire Centre Ardennes (OCA) de Neufchâteau a inauguré le 10 mai dernier une coupole équipée d un chariot élévateur qui rend accessible l utilisation d un télescope luimême adapté. Le souhait des responsables de l OCA était d accueillir tout le monde sans exception sur ce nouveau site de Grapfontaine. Ce défi a motivé leur décision d étudier la question de l accessibilité et d équiper l une des 6 coupoles astronomiques du site d un système novateur dans le cadre du projet appelé «L Accessible Étoile». D un point de vue technique, ce dispositif a nécessité la construction sur mesure d un téléscope qui limite à une seule hauteur la position de l oculaire quelle que soit la direction observée. Cet oculaire doit également «ressortir» de façon très excessive du tube du télescope. De la sorte, une personne totalement paralysée peut aisément y poser l œil. L ensemble télescope-élévateur représente deux équipements indissociables pour réussir à relever ce défit technique qui assurera une observation visuelle de qualité aux personnes moins-valides. Le Centre culturel de Silly proposera une théma de saison 2015 axée autour de la «différence». Les ambitions sont nombreuses et notons, entre autres, l utilisation des arts et de la culture pour offrir à la population une nouvelle vision de l ouverture et de la tolérance vis-à-vis d autrui. Le souhait du Centre culturel de Silly est de donner l opportunité à des personnes en situation de handicap de montrer ou d évoquer leur travail, leur art, ou simplement de partager sur leur parcours de vie et d inviter à la rencontre. Parmi les diverses activités qui seront proposées, il faut souligner le spectacle «Tout le monde ça n existe pas» qui clôturera sa tournée au Centre culturel de Silly en mars Ce spectacle est écrit, interprété et mis en scène par Marie Limet, artiste qui aborde son handicap sans détour. Tout comme l ensemble du site dédié à l Astronomie et à la Nature, l Accessible Étoile est ouverte à tout public, 7 jours sur 7 et 24H sur 24, sur rendezvous. Par ciel couvert (ou non!), un planétarium, également accessible aux personnes à mobilité réduite, agrémente ce site en de nombreux points exceptionnels. Pour plus d'infos Observatoire Centre Ardenne 100, Chemin de la Source 6840 Grapfontaine (Neufchâteau) Tél. : 061/ La culture pour «gommer» la différence À noter également, la projection du film «À ciel ouvert» en ciné-club le 18 janvier 2015 dans le cadre d'une décentralisation du Ramdam festival. Il s'agit d'un film réalisé au sein du Courtil à Tournai. Pour plus d'infos Centre culturel de Silly Rue Saint-Pierre, Silly Tél. : 068/ Le Kin-Ball, outil de sensibilisation au handicap en pleine de jeux! Connaissez-vous le Kin-Ball? Pas encore? Pourtant ce sport est pratiqué par 10 millions de personnes dans 25 pays chaque année. Le Kin- Ball se joue avec un ballon hors norme pesant un kilo et mesurant plus d un mètre de diamètre. Trois équipes de quatre joueurs s affrontent pour tenter d attraper et de contrôler le ballon avant qu il ne touche le sol. C est le seul sport coopératif au monde : au moment de la frappe, tous les joueurs de l équipe attaquante doivent être en contact avec le ballon. Olivier Dumont LA PEINTURE SANS «DIFFÉRENCE» Une dizaine de musées en Wallonie et à Bruxelles se sont joints à l action de l asbl AFrAHM pour mener une campagne de sensibilisation à l accessibilité des musées. L occasion de montrer que les aménagements les plus simples peuvent être envisagés sans que cela ne prenne beaucoup de temps ou ne génère de coûts importants. À l issue du partenariat, un guide de bonnes pratiques a été rédigé par l association Ce sport est souvent utilisé pour combattre l intimidation dans les écoles ainsi que pour favoriser l intégration des personnes handicapées. Cet été, des centaines d enfants ont pratiqué le Kin- Ball en compagnie de personnes handicapées dans le cadre des journées de sensibilisation destinées aux plaines organisées par l AWIPH. Retrouvez par exemple les photos prises à Jemeppe-sur-Sambre le 28 juillet via notre page facebook! Victime d un très grave accident de la circulation à l âge de 12 ans, Olivier Dumont s'est découvert une passion pour la peinture qui a transformé sa vie. Sa production prolifique d œuvres peintes est telle qu aujourd hui, un garage entier suffit à peine à entreposer le fruit de ce travail artistique. Olivier Dumont et son papa font donc appel à toute personne ou organisation qui serait intéressée par une exposition ou un vernissage de ses œuvres. Pour vous faire une meilleure idée sur l'artiste et son art, rendez-vous sur YouTube pour visionner un reportage d'une dizaine de minutes, réalisé fin 2012 par Actu TV : Contact Avenue de la Gare, Namur Tél. : 0491/ Une visite au musée avec des personnes déficientes intellectuelles... Suivez le guide! et est disponible gratuitement. Ce guide s adresse aux accompagnateurs et au personnel des musées afin de permettre au public de personnes déficientes intellectuelles, mais aussi au grand public de vivre leur visite au musée de manière optimale, dans ce qui en fait leur particularité. Si vous désirez vous procurer ce guide, contactez : ou au 02/ Parlons-en! 21

12 La sélection du Centre de Documentation Avant toi Triso et alors! 22 Parlons-en! Dans un coin perdu d Angleterre, Lou se démène pour trouver un travail qui lui permettra d apporter à sa famille le soutien financier nécessaire. On lui propose un contrat de six mois pour tenir compagnie à un jeune handicapé. C est alors que la jeune femme découvre Will, tétraplégique, qui rêve de mettre fin à ses jours. Lou n a que quelques mois pour le faire changer d avis. Un récit touchant et drôle à la fois. MOYES Jojo. - Milady, p. Réf. 735/17160 Dans le cerveau des autistes Temple Grandin est une autiste célèbre. Elle retrace son parcours et fait état des recherches qui apportent de nouveaux éclairages sur la maladie. Elle fournit aussi de nombreux conseils pour intégrer les jeunes autistes en se basant sur leur forme d'intelligence et en poussant leurs proches à trouver pour eux des activités responsabilisantes. GRANDIN Temple; PANEK Richard. Éditions Odile Jacob, p. Réf. 355/17176 Introduction à la sociologie du handicap Comment le champ du handicap s'est-il construit dans les sociétés occidentales? Comment vivent ces personnes aujourd'hui à l'école, au travail, en famille, en milieu "ordinaire" ou en institutions spécialisées? Voici quelques-unes des nombreuses questions que cet ouvrage propose d'éclairer. VILLE Isabelle. - De Boeck, p. Réf. 740/17211 Changer la perception du handicap, c est ce qu Éléonore s évertue à faire depuis des années. Après une scolarité en milieu ordinaire, la jeune femme de 28 ans vit aujourd hui de manière indépendante, a un petit ami, travaille et combat la stigmatisation des personnes trisomiques, en étant porte-parole du collectif «Les amis d Éléonore». LALOUX Éléonore; BARTE Yann. - Max Milo, p. Réf. 325/17208 Handicap, handicaps? Vie normale, vie parfaite, vie handicapée Le handicap interroge la société, dérange la normalité et nous questionne. Comment le nécessaire accompagnement de la personne handicapée peut-il réellement respecter sa liberté? Le colloque tenu au Collège des Bernardins à Paris est une tentative pour esquisser un chemin visant à inclure pleinement la personne handicapée. Des sexualités et des handicaps La démarche qualité FOLSCHEID Dominique - Éditions Lethielleux, p. Réf. 745/17212 Comment naviguer entre autonomie et protection, permis et interdit en ouvrant à une approche plus globale de l'être humain en situation de handicap? Des psycho-sociologues, des soignants, des juristes, des psychologues et des professionnels du secteur médico-social ont étudié ensemble ce sujet, mêlant réflexions théoriques et exemples. GIAMI Alain. - PUN - Éditions Universitaires de Lorraine, p. Réf. 520/17177 La démarche qualité veille à répondre aux besoins et attentes des usagers, comme à ceux des professionnels. Prendre en compte le bien-être au travail des professionnels et leur motivation, c est renforcer la possibilité qu ils concentrent leurs efforts sur l accompagnement des usagers. PEROZ Christian. - Éditions Seli Arslan, p. Réf. 765/17190 Quand la fragilité change tout Qu il s agisse du handicap physique dont parle Philippe Pozzo di Borgo en analysant le succès d Intouchables, le film qu il a inspiré, de la maladie incurable ou de la pauvreté, les leçons de vie offertes par ce livre sont à chaque fois puisées à la source d une rencontre : celle de la fragilité et de sa vérité, de ce qu elle révèle en nous d insoupçonné et apporte comme lien renouvelé aux autres. JULLIAND Anne-Dauphine; FABBER Emmanuel; POZZO DI BORGO Philippe; VANIER Jean. - Albin Michel, p. Réf. 710/17153 Sois bègue et tais-toi William Chiflet, qui travaille chez France Télévision, a été confronté très jeune au bégaiement. Avec humour et sincérité, il raconte dans ce livre les affres dans lesquelles il s'est débattu. Comment envisager des études quand s'adresser à un professeur est source de moqueries? Comment espérer une vie amoureuse et professionnelle quand aborder une femme est une épreuve et passer un entretien d'embauche, un calvaire? Un hurluberlu dégingandé et une demiportion. Lettre ouverte sur le handicap Aborder le handicap. Gabrielle CHIFLET William. - L'Archipel, p. Réf. 300/17184 L'auteur est mariée à un formateur en entreprise sur le handicap, psychothérapeute, conférencier et infirme moteur cérébral. Dans ce livre, Séverine Hibon témoigne avec humour et passion de toutes les difficultés rencontrées du fait du handicap et de son mari : «J'ai vu et entendu tant d'énormités et de banalités sur le handicap que je n'ai plus envie de fermer ma gueule - oh, pardon : d'observer un silence poli». HIBON Séverine-Arneld. - Éditions de l'emmanuel, p. Réf. 255/17186 Ce manuel apporte des connaissances de base à toute personne amenée à accompagner des personnes en situation de handicap : quels sont les principaux handicaps de l'enfant? de l'adulte? comment bien accompagner au quotidien? quels sont les principes éthiques à respecter? LE CADET Valérie. - Casteilla, p. Réf. 101/17164 Née avec le syndrome de Williams, Gabrielle possède une grande joie de vivre et un don exceptionnel pour la musique, qu'elle développe au sein d'une chorale. Elle y rencontre Martin, dont elle s'éprend immédiatement. Déterminée, Gabrielle doit affronter les préjugés et ses propres limites. Avec la participation de Robert Charlebois. ARCHAMBAULT Louise. - Haut et court, Réf. 729/17181 Le papillon à roulettes GARNIER Marie; CHAPELLE jeanne. Éditions Baudelaire, p. Réf. 731/17139 Ce petit album raconte la naissance de Bébé papillon dans une famille aimante, puis sa tristesse lorsqu'il reste seul parce qu'il ne sait pas voler, et enfin sa joie quand ses amis l'emportent dans les airs. Une belle histoire pour parler de handicap, d'acceptation et de solidarité. Colin Fischer. Un garçon extraordinaire Freak city Malgré le syndrome d'asperger ou peut-être grâce à lui, de drôles de choses arrivent dans la vie de Colin Fisher : il se met à marquer à tous les coups des paniers au basket, il trouve celui qui a apporté un revolver à la cantine et fait barrage à une énorme injustice Un roman attachant et plein d'humour sur l'autisme, par de jeunes auteurs scénaristes. À partir de 13 ans. MILLER Ashley Edward; STENTZ Zack. Hélium, p. Réf. 732/17194 Fasciné par la beauté singulière de Léa, Mika l'aborde au Freak City, un café alternatif branché. Tombé amoureux de cette adolescente qui converse en langue des signes, il décide de prendre des cours pour communiquer avec elle. Kathrin Schrocke nous offre un excellent récit pour adolescents tout en justesse et sensibilité. À partir de 15 ans. SCHROCKE Kathrin. - La Joie de Lire, p. Réf. 732/17185 Pour emprunter gratuitement ces livres et DVD, à Charleroi ou à distance, contactez la bibliothèque du Centre de documentation de l'awiph au 071/ ou par mail : Le catalogue de la bibliothèque est accessible dans sa totalité sur rubrique Centre de documentation. Parlons-en! 23

13 Collaborer pour mieux informer! Découvrez le Wiki Wallon pour l'information des Personnes Handicapées 4wikiwiph.awiph.be Wikiw ph Retrouvez nos Bureaux Régionaux Mons Boulevard Gendebien Mons Tél. : +32 (0) Fax : +32 (0) Namur Place Joséphine Charlotte Jambes Tél. : +32 (0) Fax : +32 (0) Ottignies Espace Cœur de Ville 1-3 ième étage 1340 Ottignies Tél. : +32 (0) Fax : +32 (0) Libramont Rue du Village Libramont Tél. : +32 (0) Fax : +32 (0) Charleroi Rue de la Rivelaine Charleroi Tél. : +32 (0) Fax : +32 (0) Dinant Rue Léopold Dinant Tél. : +32 (0) Fax : +32 (0) Liège Rue du Vertbois 23/ Liège Tél. : +32 (0) Fax : +32 (0) Le numéro gratuit de l'awiph Retrouvez également l'awiph sur... Facebook YouTube Pinterest 4www.le-mediateur.be - - anysurfer

Thème 1 Handicap en général - Fiche 1

Thème 1 Handicap en général - Fiche 1 Thème 1 Handicap en général - Fiche 1 Enfants de 9 à 12 ans Elèves de l enseignement secondaire inférieur 1 - Aborder le thème de la différence - Quelle place a la personne handicapée dans la société -

Plus en détail

NOM et Prénom du responsable 2 de l élève : Adresse :.. Téléphone : Mobile : Mail : @...

NOM et Prénom du responsable 2 de l élève : Adresse :.. Téléphone : Mobile : Mail : @... Sco Scolarisation Maison Départementale des Personnes Handicapées 16 Rue Albert Einstein BP 10635 53000 LAVAL Éléments relatifs à un parcours de scolarisation et/ou de formation : support de recueil d

Plus en détail

SAINT JULIEN EN GENEVOIS

SAINT JULIEN EN GENEVOIS SAINT JULIEN EN GENEVOIS PROJET EDUCATIF ENFANCE-JEUNESSE Préambule Le service enfant jeunesse a une mission éducative et de prévention sociale auprès des enfants et des jeunes. (3-18 et jeunes adultes).

Plus en détail

SAISON DOSSIER DE PRESSE

SAISON DOSSIER DE PRESSE 2015 SAISON DOSSIER DE PRESSE ÉDIT OBJECTIF INDÉPENDANCE : LA SÉRIE TÉLÉ QUI INNOVE! «Cette campagne d information est une grande première en France car très peu de programmes télé donnent la parole aux

Plus en détail

Prix AGIRC et ARRCO Faciliter l accès aux soins des personnes handicapées vieillissantes pour favoriser l autonomie

Prix AGIRC et ARRCO Faciliter l accès aux soins des personnes handicapées vieillissantes pour favoriser l autonomie APPEL À PROJETS Prix AGIRC et ARRCO Faciliter l accès aux soins des personnes handicapées vieillissantes pour favoriser l autonomie en partenariat avec le Comité national Coordination Action Handicap (CCAH)

Plus en détail

A17 - Améliorer l intégration des personnes handicapées au cœur de la vie sociale

A17 - Améliorer l intégration des personnes handicapées au cœur de la vie sociale - nombre de ressources (ETP) mutualisées Exemples d indicateurs de résultat - couverture des besoins en services par type de handicap - couverture des besoins et répartition des places d hébergement -

Plus en détail

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I.

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. T.R.I. est une association dont l objectif est l insertion professionnelle et l éducation à l environnement. Le club nature & environnement développe

Plus en détail

CIRCULAIRE N DHOS/E1/2006/550 du 28 décembre 2006 relative à la mise en place de maisons des usagers au sein des établissements de santé

CIRCULAIRE N DHOS/E1/2006/550 du 28 décembre 2006 relative à la mise en place de maisons des usagers au sein des établissements de santé Direction de l'hospitalisation et de l'organisation des soins Sous-direction de la qualité et du fonctionnement des établissements de santé - Bureau E1 Dossier suivi par : Annick Van Herzèle Téléphone

Plus en détail

Access-i, le baromètre de l accessibilité

Access-i, le baromètre de l accessibilité DOSSIER DE PRESENTATION Novembre 2014 Access-i, le baromètre de l accessibilité Aujourd hui, les loisirs, le tourisme et la culture prennent une place considérable dans notre société. Il est d ailleurs

Plus en détail

Circulaire n 4985 du 09/09/2014 Circulaire relative à "Ouvrir mon quotidien" et "Journalistes en classe" dans les écoles fondamentales et secondaires

Circulaire n 4985 du 09/09/2014 Circulaire relative à Ouvrir mon quotidien et Journalistes en classe dans les écoles fondamentales et secondaires Circulaire n 4985 du 09/09/2014 Circulaire relative à "Ouvrir mon quotidien" et "Journalistes en classe" dans les écoles fondamentales et secondaires Cette circulaire remplace la circulaire n 4510 du 27/08/2013.

Plus en détail

Personnes handicapées mentales : Citoyens à part entière

Personnes handicapées mentales : Citoyens à part entière A N A L Y S E S 2 0 0 8-1 Personnes handicapées mentales : Citoyens à part entière Contexte Lorsque l on évoque les personnes handicapées et le vote, l on pense presque systématiquement à l accessibilité

Plus en détail

inscription Enseignement difficultés école maternelle école obligatoire associations de parents journal de classe

inscription Enseignement difficultés école maternelle école obligatoire associations de parents journal de classe difficultés journal de classe inscription école gratuiteactivités en dehors de l école école obligatoire école maternelle associations de parents Enseignement En Belgique, les enfants sont obligés d aller

Plus en détail

Association Bibliothèque Braille Enfantine

Association Bibliothèque Braille Enfantine Association Bibliothèque Rendre accessible un monde de personnages, d histoires et de connaissances aux enfants déficients visuels - août 2014 - Carte d identité de l association Public : Nom de l association

Plus en détail

16 Journée Mondiale de la Maladie d Alzheimer : la Ville de Marseille confirme son engagement

16 Journée Mondiale de la Maladie d Alzheimer : la Ville de Marseille confirme son engagement 16 Journée Mondiale de la Maladie d Alzheimer : la Ville de Marseille confirme son engagement Rencontre sur le thème «Une Solidarité Collective au service des Malades et des Aidants» Lundi 21 Septembre

Plus en détail

Service Hainchamps de mise en autonomie en logement communautaire

Service Hainchamps de mise en autonomie en logement communautaire Service Hainchamps de mise en autonomie en logement communautaire Pour adultes handicapés mentaux de la Meuse serésienne rue Hainchamps 77 siège social: a.s.b.l. Cesahm 4100 Seraing rue du Sewage 9 à 4100

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJETS ACTIONS AU PROFIT DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP ET DE DÉPENDANCE THÈMES 2010

CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJETS ACTIONS AU PROFIT DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP ET DE DÉPENDANCE THÈMES 2010 CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJETS ACTIONS AU PROFIT DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP ET DE DÉPENDANCE THÈMES 2010 ACCÈS AU SPORT ACCÈS AUX LOISIRS ET/OU À LA CULTURE 1 PRÉAMBULE Définies dans le

Plus en détail

Nouvelle version du site internet www.inrs.fr Questions / réponses

Nouvelle version du site internet www.inrs.fr Questions / réponses Nouvelle version du site internet www.inrs.fr Questions / réponses Créé en 1998, le site Internet de l INRS est aujourd hui le site de référence dans le domaine de la santé et de la sécurité au travail.

Plus en détail

Prix de l inclusion. 1ère édition. Prix de l inclusion

Prix de l inclusion. 1ère édition. Prix de l inclusion Prix de l inclusion 2014 1ère édition Prix de l inclusion p.2 Sommaire Communiqué presse p.3 Le projet p.4 Les partenaires p.6 Porteur du projet p.7 Communiqué Le Prix de l inclusion souhaite encourager,

Plus en détail

Atelier 2 : Articulation théorie-pratique en enseignement supérieur «Méthodes et technologies pour une meilleure synergie»

Atelier 2 : Articulation théorie-pratique en enseignement supérieur «Méthodes et technologies pour une meilleure synergie» JOURNEE IFRES 2014 Atelier 2 : Articulation théorie-pratique en enseignement supérieur «Méthodes et technologies pour une meilleure synergie» Les élèves moniteurs, piliers d une méthode pédagogique active

Plus en détail

Les Actions Vie Associative. Un programme de rencontres et de soutien pour les familles

Les Actions Vie Associative. Un programme de rencontres et de soutien pour les familles Les Actions Vie Associative Un programme de rencontres et de soutien pour les familles L Adapei-Aria de Vendée engage son action et ses activités au service de personnes qui de par leur handicap présentent

Plus en détail

Première édition du Prix Chorum «MUSIQUE ET HANDICAP»

Première édition du Prix Chorum «MUSIQUE ET HANDICAP» Appel à prix - Dépôt des candidatures jusqu au 25 février 2011 «Développer et favoriser des initiatives en vue de faciliter l ouverture des pratiques musicales aux personnes en situation de handicap» «Toute

Plus en détail

Les Petits Débrouillards présentent

Les Petits Débrouillards présentent Les Petits Débrouillards présentent Un programme éducatif pour développer et accompagner la pratique d activités scientifiques et techniques sur les territoires. Soutenu par les investissements d avenir

Plus en détail

La Valorisation des Acquis de l Expérience (VAE) en Communauté française.

La Valorisation des Acquis de l Expérience (VAE) en Communauté française. La Valorisation des Acquis de l Expérience (VAE) en Communauté française. Dossier de presse rédigé par : Françoise de Viron, Présidente de la Commission Education tout au Long de la Vie (ETALV) du CIUF,

Plus en détail

LABELLISATION DES PROJETS DE PORTEE REGIONALE OU NATIONALE

LABELLISATION DES PROJETS DE PORTEE REGIONALE OU NATIONALE LABELLISATION DES PROJETS DE PORTEE REGIONALE OU NATIONALE NOM DE LA STRUCTURE : Fondation d entreprise Bouygues Telecom ADRESSE : 82, rue H. Farman 92130 Issy-les-Moulineaux TITRE DE L EVENEMENT : Les

Plus en détail

Françoise TRUFFY, Présidente de la CDAPH 94. Bonjour,

Françoise TRUFFY, Présidente de la CDAPH 94. Bonjour, Françoise TRUFFY, Présidente de la CDAPH 94 Bonjour, Je me présente : J ai une formation de base d ergothérapeute et d infirmièreassistante sociale spécialisée en psychiatrie et comme pour faire, j ai

Plus en détail

vous propose : DES COURS DE LANGUE DES SIGNES DES ACTIONS DE SENSIBILISATION EN ENTREPRISES ET DANS LES ECOLES DES SORTIES CULTURELLES BILINGUES

vous propose : DES COURS DE LANGUE DES SIGNES DES ACTIONS DE SENSIBILISATION EN ENTREPRISES ET DANS LES ECOLES DES SORTIES CULTURELLES BILINGUES vous propose : Association de loi 1901 DES COURS DE LANGUE DES SIGNES DES ACTIONS DE SENSIBILISATION EN ENTREPRISES ET DANS LES ECOLES DES SORTIES CULTURELLES BILINGUES Edito Sourds et entendants un seul

Plus en détail

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET 2/LES INTENTIONS EDUCATIVES 3/ LES VALEURS PRINCIPALES 4/ LES ACTEURS EDUCATIFS, LEUR CHAMPS D INTERVENTION ET LES

Plus en détail

103.5 La station Radio E2C AUVERGNE

103.5 La station Radio E2C AUVERGNE 103.5 La station Radio E2C AUVERGNE Communiqué de presse 15 mai 2012 Radio E2C : 103.5 Une semaine dans la peau des animateurs radio, c est le challenge que vont relever les stagiaires de l E2C Du 21 au

Plus en détail

Le décret du 27 mars 2014 remplaçant le livre II du Code wallon de l action sociale et de la santé, relatif à l intégration des personnes étrangères

Le décret du 27 mars 2014 remplaçant le livre II du Code wallon de l action sociale et de la santé, relatif à l intégration des personnes étrangères Le décret du 27 mars 2014 remplaçant le livre II du Code wallon de l action sociale et de la santé, relatif à l intégration des personnes étrangères et d origine étrangère. 1 PLAN Introduction Parcours

Plus en détail

Cette circulaire remplace la circulaire n 4985 du 09/09/2014.

Cette circulaire remplace la circulaire n 4985 du 09/09/2014. Circulaire n 5406 du 14/09/2015 Circulaire relative à "Ouvrir mon quotidien" et "Journalistes en classe" dans les écoles fondamentales et secondaires Cette circulaire remplace la circulaire n 4985 du 09/09/2014.

Plus en détail

APPEL À PROJETS QUARTIERS DURABLES CITOYENS MODALITÉS

APPEL À PROJETS QUARTIERS DURABLES CITOYENS MODALITÉS APPEL À PROJETS QUARTIERS DURABLES CITOYENS 2015 MODALITÉS PRÉSENTATION DE L APPEL À PROJETS L appel à projets Quartiers Durables Citoyens encourage et soutient les habitants qui s engagent dans leur quartier

Plus en détail

ENQUETE DE SATISFACTION MENEE AUPRES DES UTILISATEURS DES OUTILS «NE PERDS PAS LA MUSIQUE. PROTEGE TES OREILLES» RAPPORT D EVALUATION MARS 2010

ENQUETE DE SATISFACTION MENEE AUPRES DES UTILISATEURS DES OUTILS «NE PERDS PAS LA MUSIQUE. PROTEGE TES OREILLES» RAPPORT D EVALUATION MARS 2010 ENQUETE DE SATISFACTION MENEE AUPRES DES UTILISATEURS DES OUTILS DE LA CAMPAGNE «NE PERDS PAS LA MUSIQUE. PROTEGE TES OREILLES» RAPPORT D EVALUATION MARS 2010 Réalisé par le Service Prévention Santé de

Plus en détail

Programme VAE 2014. «Jouer c est partager, Les droits de l enfant»

Programme VAE 2014. «Jouer c est partager, Les droits de l enfant» Programme VAE 2014 Objectifs généraux : «Jouer c est partager, Les droits de l enfant» Sensibiliser petits et grands à la convention internationale des droits des enfants autour de la thématique «Jouer

Plus en détail

Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées. Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives

Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées. Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives Le Partenariat rendra possible la collaboration d un

Plus en détail

ECOLE FORMULAIRES. LETTRE DE REMERCIEMENT Objet mentionné sur la lettre : Bilan et remerciements La facture peut être jointe à cette lettre.

ECOLE FORMULAIRES. LETTRE DE REMERCIEMENT Objet mentionné sur la lettre : Bilan et remerciements La facture peut être jointe à cette lettre. ECOLE FORMULAIRES LETTRE TYPE DE PROSPECTION POUR LES ECOLES Objet mentionné sur la lettre : Proposition d organisation de journée découverte Cette lettre peut être adressée de manière circulaire à toutes

Plus en détail

Sensibiliser les collaborateurs des entreprises au handicap : Informations et Communication interne

Sensibiliser les collaborateurs des entreprises au handicap : Informations et Communication interne 1 Sensibiliser les collaborateurs des entreprises au handicap : Informations et Communication interne Introduction De plus en plus d entreprises reconnaissent que les personnes porteuses d un handicap

Plus en détail

> Présentation de l Association Petits Princes. > Dominique Bayle, une femme de coeur

> Présentation de l Association Petits Princes. > Dominique Bayle, une femme de coeur Dossier de Presse 2015 > Présentation de l Association Petits Princes > Bénévole à l Association Petits Princes : une aventure humaine exceptionnelle > Pour un même enfant, plusieurs rêves réalisés avec

Plus en détail

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité 1 Le droit à l éducation est un droit fondamental dans notre société. Cette exigence démocratique d une meilleure formation générale et d un haut niveau de qualification pour tous correspond aux besoins

Plus en détail

Cahier des charges APPEL À PROJETS 2014 ACTIONS DE SOUTIEN À DESTINATION DE PERSONNES DÉFICIENTES VISUELLES. Région Pays de la Loire

Cahier des charges APPEL À PROJETS 2014 ACTIONS DE SOUTIEN À DESTINATION DE PERSONNES DÉFICIENTES VISUELLES. Région Pays de la Loire APPEL À PROJETS 2014 Cahier des charges ACTIONS DE SOUTIEN À DESTINATION DE PERSONNES DÉFICIENTES VISUELLES Région Pays de la Loire Fondation Harmonie Solidarités, 143 rue Blomet - 75015 Paris - Autorisation

Plus en détail

Collège Jean MONNET. 1 rue J. Monnet 62137 COULOGNE Tél. 03 21 97 12 12 - Fax. 03 21 97 24 10 www.jmcoulogne.fr. Le STAGE en 3ème

Collège Jean MONNET. 1 rue J. Monnet 62137 COULOGNE Tél. 03 21 97 12 12 - Fax. 03 21 97 24 10 www.jmcoulogne.fr. Le STAGE en 3ème Collège Jean MONNET 1 rue J. Monnet 62137 COULOGNE Tél. 03 21 97 12 12 - Fax. 03 21 97 24 10 www.jmcoulogne.fr Le STAGE en 3ème Livret à destination des élèves Quel stage puis je faire? J hésite : vente,

Plus en détail

GROUPEMENT FRANÇAIS DES PERSONNES HANDICAPEES

GROUPEMENT FRANÇAIS DES PERSONNES HANDICAPEES 1/7 GROUPEMENT FRANÇAIS DES PERSONNES HANDICAPEES PROMOUVOIR LE PARTAGE D'EXPERIENCES POSITIVES ET LA PARTICIPATION CITOYENNE La Pairémulation Une forme de soutien mutuel pour stimuler et soutenir l accès

Plus en détail

DEVENEZ UN HÉROS POUR. L association Prévention Routière

DEVENEZ UN HÉROS POUR. L association Prévention Routière DEVENEZ UN HÉROS POUR L association Prévention Routière 1 Notre mission Créée en 1949, l'association Prévention Routière est reconnue d'utilité publique en 1955. Elle conduit ses actions dans de multiples

Plus en détail

UN SERVICE À VOTRE IMAGE

UN SERVICE À VOTRE IMAGE UN SERVICE À VOTRE IMAGE Un service Un service de de Mutuelles qui qui inspire inspire la fierté! la fierté! Depuis 2012, Depuis l AQEI 2012, offre l AQEI un offre outil un sur outil mesure à mesure ses

Plus en détail

CARTE DE STATIONNEMENT pour personnes handicapées

CARTE DE STATIONNEMENT pour personnes handicapées CARTE DE STATIONNEMENT pour personnes handicapées Carte de stationnement pour personnes handicapées 2 1 Qu est-ce que c est? C est une carte qui vous donne certains avantages pour stationner : le véhicule

Plus en détail

Avec la Mutualité Française, la santé avance. Mutualité Française et petite enfance Accompagner les familles d aujourd hui

Avec la Mutualité Française, la santé avance. Mutualité Française et petite enfance Accompagner les familles d aujourd hui Avec la Mutualité Française, la santé avance Mutualité Française et petite enfance Accompagner les familles d aujourd hui ACCOMPAGNER LES FAMILLES D AUJOURD HUI L engagement de la Mutualité en matière

Plus en détail

«ECLAT, une pépite pour votre entreprise»

«ECLAT, une pépite pour votre entreprise» «ECLAT, une pépite pour votre entreprise» Contact : Nathalie Arnoult Directrice ECLAT a.s.b.l. Education, Culture, Lecture, Art, Technologie Centre de Ressources Pédagogiques 8, Avenue Einstein - 1300

Plus en détail

Décision du Défenseur des droits MDE-MSP-2014-185

Décision du Défenseur des droits MDE-MSP-2014-185 Décision du Défenseur des droits MDE-MSP-2014-185 RESUMÉ ANONYMISÉ DE LA DÉCISION Décision relative à une Recommandation Domaines de compétence de l Institution : Défense des droits de l'enfant, Droits

Plus en détail

CIRCULAIRE N 1262 DU 18/10/2005

CIRCULAIRE N 1262 DU 18/10/2005 CIRCULAIRE N 1262 DU 18/10/2005 Objet : semaine d éducation au développement durable «Mon assiette» du 10 au 18 novembre 2005 Réseaux : Tous Niveaux et services : SECONDAIRE et PRIMAIRE Période : Année

Plus en détail

PROJET EDUCATIF DE L'ASSOCIATION

PROJET EDUCATIF DE L'ASSOCIATION PROJET EDUCATIF DE L'ASSOCIATION L'association à pour objectifs Aider les parents d'élèves dans la recherche d'organismes de séjours de vacances à l'étranger Aider les jeunes à voyager en proposant des

Plus en détail

Ensemble, soutenons le Bleuet de France!

Ensemble, soutenons le Bleuet de France! DOSSIER DE PRESSE Il ne peut y avoir de Solidarité sans Mémoire Depuis 1991, les fonds récoltés par l Œuvre Nationale du Bleuet de France (ONBF) permettent d accompagner la politique mémorielle de l ONACVG.

Plus en détail

Les Voix(es) de la participation Formation, rencontres et échanges à partir de l expérience Destinée aux usagers de services en santé mentale

Les Voix(es) de la participation Formation, rencontres et échanges à partir de l expérience Destinée aux usagers de services en santé mentale Les Voix(es) de la participation Formation, rencontres et échanges à partir de l expérience Destinée aux usagers de services en santé mentale Programme 2015 [de février à juillet] 2 À qui s adresse Les

Plus en détail

LE PROJET EDUCATIF L ACCUEIL QUOTIDIEN DU JEUNE ENFANT A LA MAISON DE LA PETITE ENFANCE. Sommaire. 1 - Les principes... 2

LE PROJET EDUCATIF L ACCUEIL QUOTIDIEN DU JEUNE ENFANT A LA MAISON DE LA PETITE ENFANCE. Sommaire. 1 - Les principes... 2 LE PROJET EDUCATIF L ACCUEIL QUOTIDIEN DU JEUNE ENFANT A LA MAISON DE LA PETITE ENFANCE Sommaire 1 - Les principes... 2 2 - Les objectifs... 3 A - Favoriser la conciliation Vie familiale Vie professionnelle...

Plus en détail

Faire avancer la cause du handicap, pour l OCIRP, c est être capable d en assurer aussi le risque et d en mobiliser les acteurs

Faire avancer la cause du handicap, pour l OCIRP, c est être capable d en assurer aussi le risque et d en mobiliser les acteurs Prix OCIRP Acteurs Économiques & Handicap Faire avancer la cause du handicap, pour l OCIRP, c est être capable d en assurer aussi le risque et d en mobiliser les acteurs Le Prix OCIRP Acteurs Économiques

Plus en détail

Le Conseil Régional de Lorraine

Le Conseil Régional de Lorraine Le Conseil Régional AUX PETITS SOINS Lycéens Apprentis Étudiants Toutes les aides prescrites pour la Rentrée 2013! édito Le Conseil Régional aux petits soins... Une Lorraine qui soigne sa jeunesse Lycéens,

Plus en détail

Campus et hygiène de vie

Campus et hygiène de vie SEMINAIRE DE SENSIBILISATION Compte-rendu d atelier Campus et hygiène de vie Publié le 15/06/2015 Page 2 6 Introduction Qu est-ce que l hygiène de vie? Comment faire un retour d expérience utile? Comment

Plus en détail

Le défi de la scolarisation des élèves avec autisme

Le défi de la scolarisation des élèves avec autisme Le défi de la scolarisation des élèves avec autisme C H R I S T I N E P H I L I P M A Î T R E D E C O N F É R E N C E S H O N O R A I R E E N S C I E N C E S D E L E D U C A T I O N D E L I N S H E A Rappel

Plus en détail

A chaque longueur nagée, c est l accès à l eau potable qui est amélioré!

A chaque longueur nagée, c est l accès à l eau potable qui est amélioré! A chaque longueur nagée, c est l accès à l eau potable qui est amélioré! Avec le Défi de la Nuit de l Eau, contribuez à améliorer l accès à l eau potable aux enfants du Togo! Le Défi est une nouvelle approche

Plus en détail

«Strataj aime, par votre exigence, osez l excellence»

«Strataj aime, par votre exigence, osez l excellence» «Strataj aime, par votre exigence, osez l excellence» Strataj aime a pour vocation de guider la jeunesse dans l extraordinaire aventure de la vie! Transmettre avec passion le savoir, comprendre l exigence

Plus en détail

Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations publiques. 21 novembre 2012

Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations publiques. 21 novembre 2012 L AVENIR DE LA PROFESSION D ÉDUCATRICE ET D ÉDUCATEUR EN ESE, UN STATUT À VALORISER, À PROTÉGER ON S EN OCCUPE Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations

Plus en détail

Appel à projet Jeune Création Métiers d Art Exposition

Appel à projet Jeune Création Métiers d Art Exposition Les modalités : 17 grande rue 58310 Saint-Amand-en-Puisaye tél. : 06 62 63 27 76/03 86 39 63 72 mail. : galeriesaintam@gmail.com mail : contact@galerielartetlamatiere.com Appel à projet Jeune Création

Plus en détail

mobiliser les acteurs et assurer le risque

mobiliser les acteurs et assurer le risque Prix OCIRP Acteurs Economiques & Handicap mobiliser les acteurs et assurer le risque pour faire avancer la cause du handicap Le Prix OCIRP Acteurs Économiques & Handicap Un prix référence un jury reconnu

Plus en détail

MSSanté, la garantie d échanger en toute confiance. Mieux comprendre. MSSanté FAQ. Juin 2013 / V1

MSSanté, la garantie d échanger en toute confiance. Mieux comprendre. MSSanté FAQ. Juin 2013 / V1 MSSanté, la garantie d échanger en toute confiance Mieux comprendre MSSanté FAQ Juin 2013 / V1 FAQ MSSanté MSSanté, la garantie d échanger en toute confiance sommaire 1. Le Système MSSanté 2 MSSanté :

Plus en détail

Concours citoyen international «Agite Ta Terre!»

Concours citoyen international «Agite Ta Terre!» Concours citoyen international «Agite Ta Terre!» «Mon climat aujourd hui, mon climat dans 20 ans, et moi?» Qu est-ce que «Agite Ta Terre!»? Lancée en 2012 par l association ENERGIES 2050, l initiative

Plus en détail

La Fondation contre le Cancer. et le comité local du Relais pour la Vie organisent RELAIS POUR LA VIE. 24 heures de mobilisation contre le cancer

La Fondation contre le Cancer. et le comité local du Relais pour la Vie organisent RELAIS POUR LA VIE. 24 heures de mobilisation contre le cancer La Fondation contre le Cancer et le comité local du Relais pour la Vie organisent RELAIS POUR LA VIE 24 heures de mobilisation contre le cancer CÉLÉBRER RENDRE HOMMAGE LUTTER STK008_Levensloop_Broch_FR_10.indd

Plus en détail

L ECOLE D AUXILIAIRES DE PUERICULTURE DE LA FONDATION LENVAL

L ECOLE D AUXILIAIRES DE PUERICULTURE DE LA FONDATION LENVAL L ECOLE D AUXILIAIRES DE PUERICULTURE DE LA FONDATION LENVAL L Ecole d Auxiliaires de Puériculture de la Fondation LENVAL à Nice assure la formation des auxiliaires de puériculture depuis 2010. A cette

Plus en détail

La rencontre des mondes virtuels et du web au service de puissantes applications accessibles à tous

La rencontre des mondes virtuels et du web au service de puissantes applications accessibles à tous Montrer ce qui existe ce qui n existe plus ce qui existera La rencontre des mondes virtuels et du web au service de puissantes applications accessibles à tous la-visite-virtuelle.immersivelab.fr Avec la

Plus en détail

Données de catalogage avant publication (Éducation, Citoyenneté et Jeunesse Manitoba) ISBN 0-7711-3999-9

Données de catalogage avant publication (Éducation, Citoyenneté et Jeunesse Manitoba) ISBN 0-7711-3999-9 Données de catalogage avant publication (Éducation, Citoyenneté et Jeunesse Manitoba) 371.9 Un travail collectif : Renseignements aux parents d élèves ayant des besoins spéciaux ISBN 0-7711-3999-9 1. Éducation

Plus en détail

TEMPS D ACTIVITÉS PÉRISCOLAIRES (TAP) RÈGLEMENT INTÉRIEUR

TEMPS D ACTIVITÉS PÉRISCOLAIRES (TAP) RÈGLEMENT INTÉRIEUR TEMPS D ACTIVITÉS PÉRISCOLAIRES (TAP) RÈGLEMENT INTÉRIEUR Commune de SAUNAY Année 2015-2016 A. DISPOSITIONS GÉNÉRALES Article 1 - Objet du règlement A compter de la rentrée 2015, les TAP (temps d activités

Plus en détail

Dossier de partenariat. Challenge de création d entreprise. Concours Handibusiness IDF 2015

Dossier de partenariat. Challenge de création d entreprise. Concours Handibusiness IDF 2015 Dossier de partenariat Challenge de création d entreprise Concours Handibusiness IDF 2015 Présentation Présentation AADSP, structure de service à la personne initiatrice du concours Handibusiness Accompagner,

Plus en détail

Enfin une alternative à l alternance, Enfin une expérience professionnelle concrète tout en poursuivant ses études,

Enfin une alternative à l alternance, Enfin une expérience professionnelle concrète tout en poursuivant ses études, Communiqué de presse Enfin une alternative à l alternance, Enfin une expérience professionnelle concrète tout en poursuivant ses études, Enfin une école où l on peut s inscrire tout au long de l année

Plus en détail

Technicien conseil. motivation. formation. Devenez. Technicien conseil. en prestations familiales. La Caf de Paris. qualification

Technicien conseil. motivation. formation. Devenez. Technicien conseil. en prestations familiales. La Caf de Paris. qualification formation qualification motivation emploi Devenez Technicien conseil en prestations familiales La Caisse d'allocations familiales de Paris vous propose une formation une qualification un emploi La Caf

Plus en détail

5 idées pour participer activement à la Journée du Fair Play. La Journée du Fair Play. 7 septembre 2013

5 idées pour participer activement à la Journée du Fair Play. La Journée du Fair Play. 7 septembre 2013 Editeur responsable: Panathlon Wallonie-Bruxelles asbl Illustration imaginée et réalisée par Jason Vandepeute, 13 ans. 5 idées pour participer activement à la Journée du Fair Play La Journée du Fair Play

Plus en détail

Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques...

Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques... Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques... Je suis Karine Nivelais je vis en couple, nous avons 40 et 45 ans, et 4 enfants qui ont 14, 12, 11 ans et 6 ans. Pour notre troisième

Plus en détail

Guide du Professionnel

Guide du Professionnel Guide du Professionnel Forum des Métiers et de la Formation du Pays du Centre Ouest Bretagne 29 et 30 janvier 2010 à Gourin Madame, Monsieur, Vous avez accepté de participer au Forum des Métiers et de

Plus en détail

Les aides du FIPHFP en matière d accessibilité des locaux professionnels aux travailleurs handicapés

Les aides du FIPHFP en matière d accessibilité des locaux professionnels aux travailleurs handicapés Centre Départemental de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de la Haute-Corse Pôle santé et sécurité au travail Les aides du FIPHFP en matière d accessibilité des locaux professionnels aux travailleurs

Plus en détail

EPREUVE ORALE D ENTRETIEN DOMAINE DES ARTS VISUELS

EPREUVE ORALE D ENTRETIEN DOMAINE DES ARTS VISUELS EPREUVE ORALE D ENTRETIEN DOMAINE DES ARTS VISUELS Concours concernés : - Concours externe de recrutement de professeurs des écoles - Concours externe spécial de recrutement de professeurs des écoles -

Plus en détail

Produits nationaux PDD SAFRHAN

Produits nationaux PDD SAFRHAN Produits nationaux PDD SAFRHAN SAFRHAN Sensibilisation Actions de Formation Relatives au HANdicap (BEFR n 37). La coordination a été assurée par l AWIPH. PRODUIT 1 Dénomination du produit : "Quelques pistes

Plus en détail

Table des matières. 1. Le projet Ina Global, la revue de tous les médias. 1.1. Présentation générale 1.2. Ligne éditoriale 1.3. Direction artistique

Table des matières. 1. Le projet Ina Global, la revue de tous les médias. 1.1. Présentation générale 1.2. Ligne éditoriale 1.3. Direction artistique Dossier de presse Table des matières 1. Le projet Ina Global, la revue de tous les médias 1.1. Présentation générale 1.2. Ligne éditoriale 1.3. Direction artistique 2. Ina Global, la revue de tous les

Plus en détail

NOTE SUR LA FORMATION DEVENIR CONSULTANT - PROFESSION EXPERT. Cette formation est destinée à des cadres seniors demandeurs d emploi.

NOTE SUR LA FORMATION DEVENIR CONSULTANT - PROFESSION EXPERT. Cette formation est destinée à des cadres seniors demandeurs d emploi. NOTE SUR LA FORMATION DEVENIR CONSULTANT - PROFESSION EXPERT Cette formation est destinée à des cadres seniors demandeurs d emploi. I Contexte général de l action Ceux-ci sont confrontés à une grande difficulté

Plus en détail

Les 21 et 22 novembre 2014

Les 21 et 22 novembre 2014 Présentation du 1 er Salon virtuel des mobilités Contexte du projet Le Collectif Ville Campagne et Evid@nce (Marque Innov 3d) ont choisi d unir leurs compétences et ressources pour réaliser et animer le

Plus en détail

BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT

BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT www.cfdt.fr SOMMAIRE 4 5 6 7 8 9 10 11 ADHÉRER ME REPRÉSENTER ME DÉFENDRE COTISER / VOTER Rédaction, création et réalisation graphiques :

Plus en détail

PARLEMENT EUROPÉEN DES JEUNES - FRANCE -

PARLEMENT EUROPÉEN DES JEUNES - FRANCE - PARLEMENT EUROPÉEN DES JEUNES - FRANCE - 9 ème WEEK-END DE FORMATION Des animateurs du réseau 11 13 mars 2011 Paris Le Parlement Européen des Jeunes France est une association apolitique et à but non lucratif,

Plus en détail

Mobilité des demandeurs d emploi en région du Centre. Projet : «Promotion de la mobilité en région du Centre»

Mobilité des demandeurs d emploi en région du Centre. Projet : «Promotion de la mobilité en région du Centre» Mobilité des demandeurs d emploi en région du Centre Projet : «Promotion de la mobilité en région du Centre» 1 Constats - diagnostic Etude du CSEF sur la mobilité des demandeurs d emploi (2011) et données

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/TRANS/WP.1/2006/5 5 janvier 2006 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMITÉ DES TRANSPORTS INTÉRIEURS Groupe

Plus en détail

Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires. Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française

Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires. Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française Prévenir - Soigner - Accompagner Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires Qui est la Mutualité Française?

Plus en détail

DOSSIER DE PARTICIPATION

DOSSIER DE PARTICIPATION DOSSIER DE PARTICIPATION " Marquez une page de votre entreprise avec les Trophées de la performance environnementale 2014 " L ENVIRONNEMENT ET MON ENTREPRISE... Vous avez à cœur de développer votre activité

Plus en détail

Devenir un chef de projet efficace

Devenir un chef de projet efficace Formation Nodesway Devenir un chef de projet efficace 12 bonnes pratiques pour un management humain Vidéo disponible sur http://youtu.be/bd70a8a4ti4 Nodesway Alain Fernandez Pour toi, c est quoi un chef

Plus en détail

Formations Continues en Cliniques psychothérapeutiques

Formations Continues en Cliniques psychothérapeutiques UNIVERSITE LIBRE DE BRUXELLES Formations Continues en Cliniques psychothérapeutiques Systémique Infanto-juvénile Psychanalytique Cognitivo-comportementale Université coordinatrice: Université partenaire:

Plus en détail

ENGLISH SUMMER SCHOOL

ENGLISH SUMMER SCHOOL OPTIMUM ENGLISH SUMMER SCHOOL Les Stages Bilingues Anglais à Paris du 30 juin au 11 juillet 2014 OPTIMUM 4, rue de Franqueville 75116 Paris Tel : 01.45.24.40.40 Le principe de l immersion totale Notre

Plus en détail

Livret aide-mémoire LE DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL (DMP) EN PICARDIE

Livret aide-mémoire LE DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL (DMP) EN PICARDIE Livret aide-mémoire Secrétaires médicales LE DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL (DMP) EN PICARDIE 1 Le présent livret vise à : Former les secrétaires médicales à l information et la promotion du DMP auprès des

Plus en détail

Politique et procédures en matière de ressources humaines

Politique et procédures en matière de ressources humaines Numéro : 1.0 Origine : Ressources humaines Politique et procédures en matière de ressources humaines Approuvé par : Président directeur général Entrée en vigueur : 1 er janvier 2012 Remplace : Nouveau

Plus en détail

Comment motiver les apprenants : Innovation et créativité en cours de langues

Comment motiver les apprenants : Innovation et créativité en cours de langues REAL2 143504-LLP-1-2008-1-FR-KA2-KA2NW 2010/06/06 Comment motiver les apprenants : Innovation et créativité en cours de langues Motiver à apprendre et apprendre à motiver Cracovie, Pologne, 18 21 septembre

Plus en détail

Réfléchir - Diffuser l appel à candidature - Accueillir Rassurer Consolider l esprit d équipe- Faire le point

Réfléchir - Diffuser l appel à candidature - Accueillir Rassurer Consolider l esprit d équipe- Faire le point R ecrut ec rut e err des volontaires Réfléchir - Diffuser l appel à candidature - Accueillir Rassurer Consolider l esprit d équipe- Faire le point Votre Comité devrait s étoffer mais y attirer de nouvelles

Plus en détail

LIVRET D ACCOMPAGNEMENT «Une place pour chacun, une place pour tous»

LIVRET D ACCOMPAGNEMENT «Une place pour chacun, une place pour tous» ACCUEIL DU JEUNE ENFANT EN SITUATION DE HANDICAP AU SEIN DES MODES D ACCUEIL PETITE ENFANCE LIVRET D ACCOMPAGNEMENT «Une place pour chacun, une place pour tous» Introduction... P 3 1 Une place pour chacun,

Plus en détail

Signature d une convention de partenariat «Capital santé des seniors et liens intergénérationnels»

Signature d une convention de partenariat «Capital santé des seniors et liens intergénérationnels» Fiche de presse Une force de proposition indépendante à l initiative de la Ville de Montpellier Direction de la Communication de la Ville de Montpellier - ANATOME - Novembre 2010 Signature d une convention

Plus en détail

Domicile protégé pour personnes atteintes de la malade d Alzheimer. Belfort, le 30 janvier 2012

Domicile protégé pour personnes atteintes de la malade d Alzheimer. Belfort, le 30 janvier 2012 Belfort, le 30 janvier 2012 Domicile protégé pour personnes atteintes de la malade d Alzheimer La Ville de Belfort inaugure le Domicile Protégé, un lieu de vie spécifiquement adapté aux personnes atteintes

Plus en détail

L externat en médecine générale L exemple de Paris V

L externat en médecine générale L exemple de Paris V L externat en médecine générale L exemple de Paris V Mémoire DIU Pédagogie Médicale 2010 Dr Olivier Benainous CCA médecine générale Dr Mirna Salloum Urgentiste 1 Sommaire I. Externat en médecine générale

Plus en détail

PROJET PROGRESS FRANCE Ministère des droits des femmes, de la ville, de la jeunesse et des sports

PROJET PROGRESS FRANCE Ministère des droits des femmes, de la ville, de la jeunesse et des sports Renforcer la formation des professionnels de santé à la prévention des violences au sein du couple et l'information du grand public sur les violences au sein du couple et les mutilations sexuelles féminines

Plus en détail

GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème STAGE

GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème STAGE 1 GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème DOMAINES: FONDEMENTS COMPÉTENCE 1: Agir en tant que professionnelle ou professionnel héritier, critique et interprète d

Plus en détail

Privateimmo.com. Nouveau site. Nouvelles offres... Privateimmo.com s étend sur l Hexagone! le dossier de presse

Privateimmo.com. Nouveau site. Nouvelles offres... Privateimmo.com s étend sur l Hexagone! le dossier de presse le dossier de presse 1 er site de vente privée immobilière sur internet Nouveau site Nouvelles offres... s étend sur l Hexagone! Contact presse : Jean-Marc FERNANDEZ Tel : 04 72 40 09 09 E-Mail : jean-marc@privateimmo.com

Plus en détail