Voies & Supports de transmission

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Voies & Supports de transmission"

Transcription

1 Chapitre 6 : Voies & Supports de trasmissio Caractéristiques du sigal Foctio périodique => Fourrier Spectre de puissace : 2 c = a + b 2 Trasmissio de l iformatio - Cours de l EPU de Tours - DI 2 1

2 Caractéristiques du sigal Séquece biaire : C=3/4 Trasmissio de l iformatio - Cours de l EPU de Tours - DI 3 Voie de trasmissio Trasmissio de l iformatio - Cours de l EPU de Tours - DI 4 2

3 Voie de trasmissio Défiitio : Ue voie de trasmissio permet l'achemiemet d'odes électromagétiques et électriques. Modèle de référece : a(t) = A Si(2πft + φ) où A désige l'amplitude, f la fréquece et φ la phase Comparaiso e fréqueces : Affaiblissemet (ou attéuatio) : A(f) = 10 log 10 e décibels A A 1 2 Déphasage = φ(f) = φ 1 - φ 2. Le déphasage iduit u retard. Trasmissio de l iformatio - Cours de l EPU de Tours - DI 5 Voies de trasmissio Le bruit Le bruit blac Le bruit impulsioel (SNR: Sigal Noise Ratio) = 10 log 10 Ps P db où P s et P sot les puissaces du sigal et du bruit Trasmissio de l iformatio - Cours de l EPU de Tours - DI 6 3

4 Voies de trasmissio Bade passate W : La bade passate d'u caal de trasmissio est la bade de fréquece das laquelle les sigaux sot soumis à u affaiblissemet iférieur ou égal à db. =3 Ł puissace de sortie > 0.5 x Puissace d'etrée Le téléphoe (voix) utilise ue bade passate de [300,3400] Hz. W = F2-F1 Trasmissio de l iformatio - Cours de l EPU de Tours - DI 7 Voies de trasmissio Capacité : La capacité d'u caal est la quatité d'iformatio que peut trasmettre u caal par uité de temps (Débit biaire max.) C = W log 2 (1 + P S /P N ) e bits/s où W est la largeur de la bade passate e Hz et P S /P N = S/N Exemples : Réseau MAP, versio large bade : Le SNRmi = 26 db, 1 bade a ue largeur de 12 MHz. C max = log 2 ( ) = 103,7 Mb/s (SNR = 26db = 10 log 10 (S/N) Ł S/N= 398) E pratique, le débit d'utilisatio est de l'ordre de 10 Mb/s Trasmissio de l iformatio - Cours de l EPU de Tours - DI 8 4

5 Caractéristiques de trasmissio Istat sigificatif : istat choisi pour évaluer l'état du sigal trasmis (istat d'échatilloage) Itervalle sigificatif : itervalle etre 2 istats sigificatifs Valece V : ombre d'états sigificatifs disticts pour caractériser les états du sigal à trasmettre Rapidité de modulatio R: R = 1 / Bauds ( e s) Débit biaire : quatité d'iformatio émise. D = R.log 2 V (bit/s) Le temps d émissio est foctio du débit du caal. Il s'exprime doc par : T t = N/D où N est le ombre de bits à trasmettre et D le débit biaire exprimé e bits/s. Trasmissio de l iformatio - Cours de l EPU de Tours - DI 9 Doées émises Caractéristiques de trasmissio Positio d'échatilloage idéale Doées reçues Horloge Trasmissio de l iformatio - Cours de l EPU de Tours - DI 10 5

6 Caractéristiques de trasmissio half duplex = bi-directioelle à alterat full duplex = bi-directioelle itégrale Trasmissio de l iformatio - Cours de l EPU de Tours - DI 11 Caractéristiques de trasmissio Type de trasmissio : bade de base : suite de bits = ue suite de iveaux de tesio ou de courat avec ue amplitude particulière. La durée d'u bit T = durée d'u iveau de tesio ou courat (rapidité = 1/ bauds = débit = bit/s). large bade : adaptatio de la voie de commuicatio à la bade passate : modulatio d ue porteuse ayat ue fréquece > fréquece du bit (plusieurs voies de commuicatio sur u seul support physique) Trasmissio de l iformatio - Cours de l EPU de Tours - DI 12 6

7 bade de base / large bade Lorsque l'o veut utiliser u même médium/support pour plusieurs caaux, il faut décomposer la bade de fréqueces e plusieurs bades Trasmissio large bade. Pricipe du Full Duplex : utilisatio d ue tête de statio qui reçoit tout sigal das ue bade et le réémet das ue autre bade. E mode appelat : statio vers tête : basses fréqueces (5-116 MHz) tête vers statio : hautes fréqueces ( /400 MHz) La bade MHz est volotairemet iutilisée pour faciliter le repérage des sigaux par des filtres passe-bas ou passe-haut (pratique aussi pour les répéteurs/amplificateurs). La tête de câble est doc u simple modulateur/démodulateur (MODEM) qui traspose la fréquece. Trasmissio de l iformatio - Cours de l EPU de Tours - DI 13 Caractéristiques de trasmissio Le temps de propagatio caractérise le support physique. Il 'est pas égligeable pour les grades distaces i pour les liges chargées. Il déped etre autre de la ature de l'isolat. Sur les supports classiques o l'estime par T p = 5 µs/km Ex : 2 statios sot distates de 1 km. Combie de bits peut émettre A avat que le 1 er bit 'arrive e B. Débit = 10Mb/s. Trasmissio de l iformatio - Cours de l EPU de Tours - DI 14 7

8 Codage e Bade de base Le codage NRZ (No Retur to Zero) : C'est le codage le plus simple. O associe deux iveaux de siges opposés pour les deux valeurs à coder : 0 -a 1 +a Le codage NRZI (No Retur to Zero Iverted) : Codage causal c i = d i. c i-1 d i vaut -1 (respectivemet 1) si le bit à evoyer vaut 1 (respectivemet 0). Trasmissio de l iformatio - Cours de l EPU de Tours - DI 15 Codage e Bade de base Le codage Machester I (biphasé : 1 bit == 1 trasitio) U bit b i correspod à ue durée physique T que l'o décompose e deux itervalles de temps, auxquels sot associés deux états différets q i,1 et q i,2. La règle de codage (Machester I) est alors la suivate: b i = 0 => q i,1 = +a et q i,2 = -a b i = 1 => q i,1 = -a et q i,2 = +a O code doc la valeur du bit par u ses de trasitio. Trasmissio de l iformatio - Cours de l EPU de Tours - DI 16 8

9 Codage e Bade de base Le codage bipolaire (AMI: codage causal teraire) 3 iveaux : -a, O et a : b i = 0 => q i = 0 b i = 1 => qi = +a si le derier q était égale à -a qi = -a si le derier q était égale à +a Peu utilisé das les réseaux locaux, mais pour les trasmissios rapides à logues distaces. Trasmissio de l iformatio - Cours de l EPU de Tours - DI 17 Codage e Bade de base Trasmissio de l iformatio - Cours de l EPU de Tours - DI 18 9

10 Modulatio par impulsio et codage Trasmissio umérique de sigaux aalogiques! Echatilloage + Quatificatio par iveau ( bits) Débit biaire = Fe. = 2.Fmax. Ex : téléphoe Trasmissio de l iformatio - Cours de l EPU de Tours - DI 19 Multiplexage temporelle / e Fréquece Avoir caaux de débit d simultaémet sur u support qui accepte u débit D=.d Temporelle : Gestio des IT (statique ou dyamique) Fréquece : Trasmissio de l iformatio - Cours de l EPU de Tours - DI 20 10

11 Caaux logiques AMRT (Accès Multiple à Répartitio das le Temps) (ou TDMA : Time Divisio Multiple Access) Pricipe : Découpage du temps par gestio de quotas affectés à chaque statio. Pas de coflits. Détermiatio a priori du temps maximum d'accès. Par aalyse du ombre de statios, de la topologie et des quata. Θ Redemet très faible si les statios sot peu actives Utilisée das les réseaux de terrais, pour u eviroemet maître-esclave avec scrutatio périodique des esclaves. U cotrôleur (micro-ordiateur) qui pilote u esemble d'automates ou de périphériques o itelligets. Trasmissio de l iformatio - Cours de l EPU de Tours - DI 21 Duplexage Full Half Duplex Caaux motats/descedats Frequecy Divisio Duplex Time Divisio Duplex Trasmissio de l iformatio - Cours de l EPU de Tours - DI 22 11

12 Caaux logiques P FDMA T P CDMA T F P T F TDMA Trasmissio de l iformatio - Cours de l EPU de Tours - DI 23 F FTDMA F4 F3 F2 F1 F0 Slot0 Slot1 Slot2 Slot3 Slot4 Slot5 Slot6 Slot7 Trasmissio de l iformatio - Cours de l EPU de Tours - DI 24 12

13 Exemple le GSM Motat MHz Descedat MHz Porteuse séparée de 240 khz 124 porteuses das chaque ses TDMA avec 8 ITs/porteuse Chaque IT dure 577 µsec Trasmissio de l iformatio - Cours de l EPU de Tours - DI 25 Codage par modulatio (traspositio de f) 3 types de modulatio : FSK : Frequecy Shift Keyig ASK : Amplitude Shift Keyig PSK : Phase Shift Keyig Les trasmissios das les réseaux publics avec modems ormalisés utiliset ces pricipes : FSK pour les faibles débits (< 1200 b/s) ; PSK pour les débits itermédiaires ( b/s) ; ASK - AM pour les hauts débits (> 4,8 jusqu'à 7,2 Kb/s). Trasmissio de l iformatio - Cours de l EPU de Tours - DI 26 13

14 Codage par modulatio Trasmissio de l iformatio - Cours de l EPU de Tours - DI 27 Les MODEMs Il y a deux familles pricipales de Modems: Pour lige commutées: Mode Asychroe Pour liges permaetes : Mode Sychroe (poit à poit par des circuits loués aux opérateurs des télécoms) Modems pour liges commutées: DCE - Data Commuicatio Equipmet DTE - Data Termial Equipmet Cofiguratio e Mode Appelat : Géératio des tos ou des impulsios de compositio du uméro de téléphoe Adaptatio de la vitesse de trasmissio e foctio des coditios (Fallback) Gestio de la réceptio de la porteuse (Carrier Detect) ou de sa perte Trasmissio de l iformatio - Cours de l EPU de Tours - DI 28 14

15 Les MODEMs Cofiguratio e Mode Appelé : Détectio de soerie (Rig idicator) pour sigaler la réceptio d'u appel Etablissemet de la coexio avec l'appelat, échage des modes de foctioemet E cas de dégradatio de la qualité de la lige: Fallback Gestio de la réceptio de la porteuse (Carrier Detect) ou de sa perte Fréqueces vocales, Bade passate et Modulatio : La bade passate garatie par les opérateurs du téléphoe se situe etre 800 et 3800 Hz Mode Full Duplex : Trasmissio de l iformatio - Cours de l EPU de Tours - DI 29 La Modulatio : e phase et e amplitude Exemple d'u modem à 14.4 Kbits/s : 16 états auxquels o associe 4 bits. E deux périodes de modulatio, o a trasmis u octet Ce type de modulatio est appelé QAM - Quadrature Amplitude Modulatio. Trasmissio de l iformatio - Cours de l EPU de Tours - DI 30 15

16 Normes et vitesses de trasmissio AVIS CCITT VITESSE MODULATION V21/Bell Bits/s FSK V22/Bell 212a 1200 Bits/s DPSK V /75 Bits/s DPSK V22bis 2400 Bits/s QAM V Bits/s QAM V32bis Bits/s QAM V Bits/s QAM V Bits/s QAM V Bit/s QAM+Compr V Bit/s QAM+Compr Trasmissio de l iformatio - Cours de l EPU de Tours - DI 31 Les MODEMs Mode de trasmissio : Cotrôle de flux : cotrôle du débit etre le DTE et le DCE Correctio d'erreurs : retrasmissio de paquets etre-eux Compressio : optimisatio par techiques de compressio sur la lige téléphoique (MNP5, V42bis, ) Modems RNIS : Modems pour liges du Réseau Numérique à Itégratio de Services Modems pour lige louées : Pour relier deux réseaux distats - Liaisos téléphoiques des PTT - Aucu orgae de commutatio lige poit-à-poit. - Débits : 256 Kbits/s à 54 Mbits/s Techologie xdsl : ADSL et HDSL : Haut débit umérique sur cuivre (lige d'aboé) Trasmissio de l iformatio - Cours de l EPU de Tours - DI 32 16

17 Techologie xdsl : Le foctioemet global La bade passate de la boucle locale est limitée à 4 KHz par des filtres mis e place par les compagies de téléphoe Cette bade passate suffit pour le trasport de la voix Si o retire le filtre passe-bas, la bade réelle de la boucle locale dépasse le MHz lorsque la paire de cuivre est e bo état, et que sa logueur e dépasse pas quelques kilomètres. Quad o dispose d'ue bade de fréquece large d'u MHz, o peut la diviser e : 1000/4 = 250 caaux (de 4 KHz chacu) Si u caal permet de faire passer 33,6 Kbps (modem aalogique traditioel), o dispose d'u débit total de : 250 x 33,6 x 1000 = 8,4 Mbps Là réside la base des procédés DSL. Trasmissio de l iformatio - Cours de l EPU de Tours - DI 33 Les variates DSL Techologie Sigificatio Mode de Trasmissio Débit opérateur vers utilisateur Débit utilisateur vers opérateur Distace maximale HDSL High-Data-Rate Symétrique 1,544 Mbits/s 1,544 Mbits/s 3,6 km DSL (2B1Q/CAP) SDSL Sigle-Lie DSL Symétrique 768 kbits/s 768 kbits/s 3,6 km (2B1Q/CAP) ADSL Asymetric DSL Asymétrique (DMT) 1,544 Mbits/s à 9 Mbits/s 16 kbits/s à 640 kbits/s 5,4 km (à 1,5 Mbits/s) RADSL Rate-Adaptative DSL Asymétrique (CAP) 600 kbits/s à 7 Mbits/s 128 kbits/s à 1 Mbits/s 5,4 km (à 1,5 Mbits/s) DSL Digital Symétrique 160 kbits/s 160 kbits/s 5,4 km Subscriber Lie (CAP/DMT...) IDSL ISDN over DSL Symétrique 128 kbits/s 128 kbits/s 3,6 km (2B1Q) VDSL Very-High-Data- Rate DSL Asymétrique (CAP/DMT...) 13 Mbits/s à 53 Mbits/s 1,544 Mbits/s à 2,3 Mbits/s 1,5 km (à 13 Mbits/s) -La techologie DSL et ses variates- Trasmissio de l iformatio - Cours de l EPU de Tours - DI 34 17

18 ADSL : Asymmetrical DSL Le procédé ADSL s'est développé fort letemet : La orme qui décrit le procédé ADSL e fixe pas les valeurs des débits : Le matériel 'était pas ormalisé. Les frais de raccordemet étaiet élevés, u techicie devait veir istaller le splitter au domicile de l'usager, et le cofigurer. Le prix de l'aboemet était trop élevé, du mois pour les particuliers. Trasmissio de l iformatio - Cours de l EPU de Tours - DI 35 Techologie ADSL Sas ADSL Avec ADSL Trasmissio de l iformatio - Cours de l EPU de Tours - DI 36 18

19 Quelques Normes : V24 RS232C, Iterfaces V24 / V 28 (CCITT) Très répadue surtout etre ETCD ETTD Coecteur DB25 ou DB9 Ex : commuicatio etre u micro-ordiateur et ue imprimate. Liaiso série : ue lige das chaque ses Codage par iveaux de tesio Logueur maximale du réseau : 15 m. Vitesse de modulatio < 20 Kbauds. Liaiso bipoit uiquemet. Modificatios du réseau pas évidetes ue fois l'istallatio faite. Trasmissio de l iformatio - Cours de l EPU de Tours - DI 37 Quelques Normes : V24 Utilisée pour relier u termial à u modem : DTE = ETTD = Equipemet termial de traitemet de doées DCE = ETCD = Equipemet de termiaiso de circuit de doées Trasmissio de l iformatio - Cours de l EPU de Tours - DI 38 19

20 Quelques Normes : V24 Liaiso ETCD-ETTD via DB9 Liaiso série PC - PC via DB9 Trasmissio de l iformatio - Cours de l EPU de Tours - DI 39 Quelques Normes : USB Uiversal Serial Bus v1.1, ée e modes de commuicatio 12 Mbps e mode haute vitesse 1.5 Mbps à basse vitesse coexio d ue grade variété de périphériques (Plug & play) fourit l alimetatio électrique (pour périph. - 5 Volt) câble composé de quatre fils (la masse GND, l alimetatio VBUS et deux fils de doées appelés D- et D+). Trasmissio de l iformatio - Cours de l EPU de Tours - DI 40 20

21 Quelques Normes : USB Architecture bus ou étoile Adresse sur 1 octet, 5 Hub max Câble de 5m Ł 25m max 1 maître evoie u jeto pour la prise de parole Attributio automatique d'adresse par éumératio USB v2.0 (480 Mb/s) FireWire (IEEE 1394) : fourir u système d itercoexio permettat de faire circuler des doées à haute vitesse e temps réel. Trasmissio de l iformatio - Cours de l EPU de Tours - DI 41 Caractéristiques de trasmissio Mode de trasmissio : E parallèle, N bits Ł N voies de trasmissio Ł débit élevé Mais sur les logues distaces, désychroisatio etre liges E mode série, 1 seule voie Ł plus performate à coût égal Commuicatio Sychroe / Asychroe : Asychroe: la sychroisatio est réiitialisée à chaque caractère (à chaque paquet) par evoi d'u sigal particulier. Sychroe: la sychroisatio est maiteue e permaece Sychroisatio-bit (voir les codages) Trasmissio de l iformatio - Cours de l EPU de Tours - DI 42 21

22 Commuicatio Asychroe Trasmissio caractère par caractère 5-8 bits de doées Durée aléatoire Horloges idépedates caractère court (<8 bits) et débit faible (< 9,6 Kb/s) Registre d'émissio (parallèle Trasmissio série Registre réceptio (série série) parallèle) Trasmissio de l iformatio - Cours de l EPU de Tours - DI 43 Commuicatio Asychroe Le UART (Uiversal Asychroous Receiver Trasmitter) détecte le bit START (trasitio 1 0) Trasitio 1 0 Recostructio de l'horloge et échatilloage ½ temps bits Echatilloage Trasmissio de l iformatio - Cours de l EPU de Tours - DI 44 Horloge recostruite Horloge (16 x débit) 22

23 Commuicatio Sychroe Horloges Emetteur/Récepteur sychroisées 1. L'horloge est trasmise sur ue voie 2. L'horloge est coteue das les doées Machester Trasmissio de l iformatio - Cours de l EPU de Tours - DI 45 Exercices 23

24 Le support physique ou Médium Paires torsadées Coaxial Fibre optique Odes (Laser, satellites, radio)... La fibre optique semble l'aveir mais cette techique a aussi des icovéiets majeurs. Critère de choix : Coût Extesibilité Fiabilité : Trasmissio de l iformatio - Cours de l EPU de Tours - DI 47 Immuité électromagétique Résistace mécaique Souplesse Résistace thermique Corrosio Facilité de localisatio des coupures La paire torsadée Deux coducteurs moobris recouvert d'u isolat et torsadés l'u par rapport à l'autre. Il existe 5 catégories : catégorie 1 : aucue spécificatio catégorie 2 : D < 4 Mb/s catégorie 3 : D < 16 Mb/s catégorie 4 : D < 20 Mb/s catégorie 5 : D < 100 Mb/s (voir 155) Sortie 10BT Prise RJ 45 (8 pis) catégorie 5E, 6,... Coupleur 2 Paires torsadées Réseau (vers cocetrateur) Trasmissio de l iformatio - Cours de l EPU de Tours - DI 48 24

25 Paire torsadée Poits importats pour la qualité du câble Cat 5 : La résistace ohmique L'attéuatio La paradiaphoie etre les paires Emissio parasite d'ue paire sur les autres: Diaphoie Pour dimiuer le risque de diaphoie, réduire le couplage capacitif parasite etre les paires 4 paires ayat des pas de torsade différets (pas d'imbricatio) Trasmissio de l iformatio - Cours de l EPU de Tours - DI 49 La paire torsadée blidée Aujourd'hui, o istalle que du câble catégorie 5 o blidé (UTP - Ushielded Twisted Pairs) ou blidé (STP - Shielded Twisted Pairs) muis de coecteurs RJ45: Ue "guerre" etre les partisas d'utp et de STP Trasmissio de l iformatio - Cours de l EPU de Tours - DI 50 25

26 La paire torsadée (blidée ou o) Faible coût. Trasmissio de tout courat (du cotiu à l'alteratif). Les fréqueces supportées peuvet aller jusqu'à plusieurs MHz. Support est bie adapté aux faibles distaces e poit à poit. Das le cas des réseaux locaux, ce support est utile pour les trasmissios e modulatio de bade de fréqueces. Θ Liaisos multipoits sot difficiles à réaliser Θ Très peu sûr car l'espioage est facile et quasi-idétectable. Trasmissio de l iformatio - Cours de l EPU de Tours - DI 51 Le câble coaxial Fil coducteur moo ou multi bris, etouré d'u isolat et disposé das l'axe d'u tube coducteur. Rapport optimal etre les deux diamètres : 3,6 Impédace < 100 ohms. Cable coaxial 50 Ohms Prise BNC de l'équipemet Les plus cous des coaxes sot : - CATV (Commuity Atee Televisio), 75 ohms - Etheret fi - Etheret épais Té BNC Cable coaxial ou résistace de termiaiso Trasmissio de l iformatio - Cours de l EPU de Tours - DI 52 26

27 Le câble coaxial Avatages / Icovéiets : Utilisé surtout pour les backboe (câblage XY) : Supporte les ormes e bade de base (RS232, RS422, ). Θ Θ Bade passate de quelques dizaies à plusieurs cetaies de MHz selo la distace du réseau. Θ L'espioage est aisé. Trasmissio de l iformatio - Cours de l EPU de Tours - DI 53 La fibre optique Ue fibre optique est u guide d'odes cylidriques créé das u matériau trasparet par variatio de l'idice de réfractio vers la périphérie. Matériaux : verre (silice) ou plastique. Coversio de sigaux électriques e sigaux optiques : Trasmissio de l iformatio - Cours de l EPU de Tours - DI 54 27

28 La fibre optique Trasmissio de l iformatio - Cours de l EPU de Tours - DI 55 La fibre optique Coversio de sigaux électriques e sig. optiques : - covertir des impulsios électriques e sigaux optiques véhiculés au cœur de la fibre - les sigaux électriques serot traduits e impulsios optiques par ue LED et lus par u phototrasistor ou ue photodiode - O utilise ue fibre pour chaque directio de la trasmissio - Les émetteurs utilisés sot de trois types: - Les LED Light Emittig Diode qui foctioet das le rouge visible (850M). C'est ce qui est utilisé pour le stadard Etheret FOIRL - Les diodes à ifrarouge qui émettet das l'ivisible à 1300M - Les lasers, utilisés pour la fibre moomode, dot la logueur d'ode est 1300 ou 1550M Trasmissio de l iformatio - Cours de l EPU de Tours - DI 56 28

29 La fibre optique Les trois types de fibre optique : - La fibre à saut d'idice costituée d'u cœur et d'ue gaie optique e verre de différets idices de réfractio. Cette fibre provoque de par l'importate sectio du cœur, ue grade dispersio des sigaux la traversat, ce qui géère ue déformatio du sigal reçu. - La fibre à gradiet d'idice dot le cœur est costitué de couches de verre successives ayat u idice de réfractio proche. O s'approche aisi d'ue égalisatio des temps de propagatio, ce qui veut dire que l'o a réduit la dispersio odale. Bade passate typique Mhz par km. La fibre moomode dot le cœur est si fi que le chemi de propagatio des différets mode est pratiquemet direct. La dispersio odale deviet quasimet ulle. La bade passate trasmise est preque ifiie (> 10Ghz/km). Cette fibre est utilisée essetiellemet pour les sites à distace. Trasmissio de l iformatio - Cours de l EPU de Tours - DI 57 La fibre optique Les trois types de fibre optique : Trasmissio de l iformatio - Cours de l EPU de Tours - DI 58 29

30 La fibre optique Fibre à gradiet d idice : Fibre moomode : Les petits diamètres du cœur (10um) écessite ue grade puissace d'émissio, doc des diodes au laser qui sot relativemet oéreuses. Prise équipemet 10 BF Traceiver Paire de Fibres Trasmissio de l iformatio - Cours de l EPU de Tours - DI 59 La fibre optique Caractéristiques majeures : L'attéuatio : iférieure à 1db/km => Très utile pour les logues distaces Bade passate : 1GHz pour 1km. Ouverture umérique : liée au diamètre, elle permet de détermier la fractio du rayo icidet qui est admise par la fibre (importat surtout pour les raccordemets). Le sigal véhiculé par la fibre optique est caractérisé par sa logueur d'ode. A priori, la logueur d'ode 'iduit pas de cotraites. Les émetteurs et récepteurs dispoibles sur le marché proposet essetiellemet deux logueurs d'odes : 850 ou 1300 m. Les systèmes à 850 m coûtet mois chers, mais, l'attéuatio est plus faible pour les systèmes à 1300 m (ce qui permet d'evisager des réseaux plus logs sas amplificateurs). Trasmissio de l iformatio - Cours de l EPU de Tours - DI 60 30

31 La fibre optique Avatages /Icovéiets : Taux d'erreur très faible même e milieu perturbé. A priori, pas d'espioage possible. Le poids de la fibre optique est très faible ce qui e fait u support itéressat pour les réseaux embarqués. O peut tout à fait se servir de la gamme des logueurs d'odes pour créer plusieurs caaux de commuicatio, de même que das le système large bade. Θ Le verre plus coûteux, plus fragile et plus difficile à utiliser pour les raccordemets. Θ Liaisos multipoits sot difficiles à réaliser. Θ Support coûteux. Trasmissio de l iformatio - Cours de l EPU de Tours - DI 61 La fibre optique Wavelegth Divisio Multiplexig : Multiplexage de logueur d odes (8 logueurs d odes) Dese WDM : 160 logueurs d odes => 400 Gb/s! DONC : La fibre optique est doc icotestablemet le support de l'aveir. Mais O estime que la fibre optique coûte ciq fois plus cher que la paire torsadée Trasmissio de l iformatio - Cours de l EPU de Tours - DI 62 31

32 Sigaux optiques : Liaiso Laser - Lorsque que l'o a pas la possibilité d'établir ue liaiso par fibre optique ou lige téléphoique dédiée Deux sites à relier distats de mois d'u kilomètre Pas d'obstacle au faisceau. O trouve des lasers qui se comportet comme ue paire torsadée et même des lasers à 155 Mbits/s pour ATM! Poits forts et poits faibles : L'aligemet des faisceaux est difficile E cas de déméagemet, o peut récupérer ue paire de lasers, pas ue fibre sous la route Sesible à la météo (das les cas extrêmes). A istaller hors d'atteite des mais des bricoleurs... Trasmissio de l iformatio - Cours de l EPU de Tours - DI 63 Trasmissio Radio 3 catégories de liaiso radio : La to La Ordiateurs mobiles Téléphoes portables GSM équipés de modem O peut aisi commuiquer avec so portable sur tout le réseau des mobiles à 9600 bits/s. Trasmissio de l iformatio - Cours de l EPU de Tours - DI 64 32

33 Trasmissio radio Les gouveremets sot e gééral le régulateur de l'utilisatio des bades de fréqueces, ils proposet des bades de fréquece pour ue utilisatio libre, c'est-à-dire e écessitat pas de licece de radiocommuicatio. Les orgaismes chargés de réguler l'utilisatio des fréqueces radio sot : l'etsi (Europea Telecommuicatios Stadards Istitute) e Europe la FCC (Federal Commuicatios Commissio) aux Etats- Uis le MKK (Kesa-ketei Kyokai) au Japo Trasmissio de l iformatio - Cours de l EPU de Tours - DI 65 Fréqueces à travers le mode Les systèmes exploitat ue bade o complète e pourrot pas commuiquer avec les autres. E 1985 les Etats-Uis ot libéré 3 bades de fréquece à destiatio de l'idustrie, de la Sciece et de la Médecie. Ces bades de fréquece, baptisées ISM (Idustrial, Scietific, ad Medical), sot les bades MHz, GHz, GHz. E Europe la bade s'étalat de 890 à 915 MHz est utilisée pour les commuicatios mobiles (GSM), aisi seules les bades à GHz et à GHz sot dispoibles pour ue utilisatio radio-amateur. Pays Bade de fréquece Caaux Nombre USA & Europe ,5 MHZ f = k MHZ k = 0,.., 78 Japo MHZ f = k MHZ k = 0,.., 22 Frace 2446,5-2483,5 MHz f = k MHz k = 0,.., 22 Trasmissio de l iformatio - Cours de l EPU de Tours - DI 66 Espage MHz f = k MHz k = 0,.., 22 33

34 Trasmissio radio Cotraites : Le partage de la bade passate etre les différetes statios présetes das ue même cellule. La propagatio par des chemis multiples d'ue ode radio (différetes directio, réfléchie ou réfractés réceptio multiples de mêmes iformatios ayat empruté des chemiemets différets. Plusieurs techiques de trasmissio permettet de limiter les problèmes dûs aux iterféreces : La techique de l'étalemet de spectre à saut de fréquece La techique de l'étalemet de spectre à séquece directe Trasmissio de l iformatio - Cours de l EPU de Tours - DI 67 FHSS (Frequecy Hoppig Spread Spectrum) Etalemet de spectre par saut de fréquece découper la large bade de fréquece e u miimum de 75 caaux (hops ou sauts d'ue largeur de 1MHz) trasmettre e utilisat ue combiaiso de caaux coue de toutes les statios de la cellule. Das la orme , la bade de fréquece GHz permet de créer 79 caaux de 1 MHz. La trasmissio se fait aisi e émettat successivemet sur u caal puis sur u autre pedat ue courte période de temps (400 ms) origialemet coçue das u but militaire afi d'empêcher l'écoute. réduire les iterféreces etre les trasmissios des statios d'1 cellule. Trasmissio de l iformatio - Cours de l EPU de Tours - DI 68 34

35 DSSS (Direct Sequece Spread Spectrum) Etalemet de spectre à séquece directe trasmettre pour chaque bit ue séquece Barker (bruit pseudoaléatoire) de bits. chaque bit valat 1 est remplacé par ue séquece de bits et chaque bit valat 0 par so complémet. La couche physique de la orme défiit ue séquece de 11 bits ( ) pour représeter u 1 et so complémet ( ) pour coder u 0. O appelle chip ou chippig code (e fraçais puce) chaque bit ecodé à l'aide de la séquece. Cette techique (appelée chippig) reviet doc à moduler chaque bit avec la séquece barker. Trasmissio de l iformatio - Cours de l EPU de Tours - DI 69 DSSS (Direct Sequece Spread Spectrum) Chippig = iformatio redodate = cotrôle/correctio d'erreurs Das le stadard b, la bade de fréquece ISM a été découpée e 14 caaux séparés de 5MHz, dot seuls les 11 premiers sot utilisables aux Etats-Uis. Seuls les caaux 10 à 13 sot utilisables e Frace. Certais caaux recouvret partiellemet les caaux adjacets. Si deux poits d'accès utilisat les mêmes caaux ot des zoes d'émissio qui se recoupet, des distorsios du sigal risquet de perturber la trasmissio Trasmissio de l iformatio - Cours de l EPU de Tours - DI 70 35

36 Trasmissio Radio Les moyes homologués e Europe : bade de fréquece de 2.4 à Ghz puissace d'émissio 'excède pas 100 mw limitatio cosidérable de la portée : Etre 80 et 150m e milieu fermé et 300m e milieu ouvert La vitesse de trasmissio est typiquemet de 11 Mbits/s La distace de trasmissio déped fortemet du milieu et du gai des atees (Pb fours micro-odes) Trasmissio de l iformatio - Cours de l EPU de Tours - DI 71 Trasmissio Ifrarouge ue ode lumieuse e "vue directe" ou par réflexio. Le caractère o dispersif des odes lumieuses offre u iveau de sécurité plus élevé. Il est possible grâce à la techologie ifrarouge d'obteir des débits allat de 1 à 2 Mbit/s e utilisat ue modulatio appelé PPM (pulse positio modulatio). La modulatio PPM cosiste à coder l'iformatio suivat la positio de l'impulsio. Le débit de 1 Mbps est obteu avec ue modulatio de 16-PPM, le débit de 2 Mbps est obteu avec ue modulatio 4-PPM : Trasmissio de l iformatio - Cours de l EPU de Tours - DI 72 36

37 Elémets de comparaiso Support Distace (m) Paire torsadé e Ode Radio Coaxial Optiqu e Laser Fibre optique Débit (Mb/s) b/s -11Mb/s Coût du Nœud ($) Coût Istallatio Faible Moye Fort Trasmissio de l iformatio - Cours de l EPU de Tours - DI 73 Mux temporelle Trasmissio de l iformatio - Cours de l EPU de Tours - DI 74 37

38 THAT S ALL... Ajouter si ecessaire : MUX /DEMUX Codage des CD Trasmissio de l iformatio - Cours de l EPU de Tours - DI 76 38

Supports physiques, Transmission physique. C. Pham RESO-LIP/INRIA Université Lyon 1 http://www.ens-lyon.fr/~cpham

Supports physiques, Transmission physique. C. Pham RESO-LIP/INRIA Université Lyon 1 http://www.ens-lyon.fr/~cpham Supports physiques, Trasmissio physique C. Pham RESO-LIP/INRIA Uiversité Lyo 1 http://www.es-lyo.fr/~cpham Les différetes catégories de réseauxr Les besois et les cotraites e sot pas du tout les mêmes

Plus en détail

RESEAUX. Supports de transmission Câble coaxial. Supports de transmission Fibre optique. Supports de transmission. Supports de transmission

RESEAUX. Supports de transmission Câble coaxial. Supports de transmission Fibre optique. Supports de transmission. Supports de transmission RESEAUX Câble coaxial Cœur de cuivre Isolant Tresse conductrice Gaine protectrice isolante Bonne résistance aux bruits Support encombrant. Télévision et téléphone. 1 Base 2 (1MHz sur 2m) 1 Base 5 (1MHz

Plus en détail

Travaux dirigés G33 Dimensionnement 2 séances Enseignant : Anthony Busson.

Travaux dirigés G33 Dimensionnement 2 séances Enseignant : Anthony Busson. Travaux dirigés G33 Dimesioemet 2 séaces Eseigat : Athoy Busso. Exercice 1 : O cosidère u web switch et 3 serveurs web. Le web switch reçoit les requêtes http proveat des cliets et les répartit de maière

Plus en détail

Voir cours Transmission de l'information

Voir cours Transmission de l'information Chapitre 2 1 Couche Physique Signal / Codage / Matériels niveau 1 Couche Physique 2 Voir cours Transmission de l'information Rappel : Voie de transmission 3 Données émises Position d'échantillonnage idéale

Plus en détail

Codes détecteurs et correcteurs d erreurs

Codes détecteurs et correcteurs d erreurs Codes détecteurs et correcteurs d erreurs Lorsque des doées umériques sot stockées ou trasmises, des perturbatios (par exemple électromagétiques) peuvet les edommager. Les codes détecteurs et correcteurs

Plus en détail

Thème : PHENOMENES VIBRATOIRES. Chap 2 : REFLEXION ET REFRACTION DE LA LUMIERE

Thème : PHENOMENES VIBRATOIRES. Chap 2 : REFLEXION ET REFRACTION DE LA LUMIERE Thème : PHENOMENES VIBRATOIRES hap : REFLEXION ET REFRATION DE LA LUMIERE 1) Itroductio : La lumière est de l éergie qui se propage sous forme de rayoemet. Das u milieu homogèe, liéaire, isotrope (mêmes

Plus en détail

2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP)

2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP) 2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP) 2.1 Introduction 2.2 Signal 2.3 Support de transmission 2.4 Adaptation du signal aux supports de transmission 2.5 Accès WAN 2.1 Introduction Introduction Rôle

Plus en détail

Base Théorique. Transformation de Fourier : Réseaux Informatiques Alain Bouju (abouju@univ-lr.fr)

Base Théorique. Transformation de Fourier : Réseaux Informatiques Alain Bouju (abouju@univ-lr.fr) Base Théorique Transformation de Fourier : #" $! Nyquist Bande passante Limites Théoriques, sans bruit, niveaux, % &(' +* #" $! -, ) Shanon Bande passante, bruit blanc, &/.rapport signal sur bruit, % &('

Plus en détail

EXERCICES D OPTIQUE GEOMETRIQUE ENONCES

EXERCICES D OPTIQUE GEOMETRIQUE ENONCES EXERCICES D PTIQUE GEMETRIQUE ENNCES Exercice 1 : Vitre Motrer que la lumière est pas déviée par u passage à travers ue vitre. Pour ue vitre d épaisseur 1 cm, que vaut le décalage latéral maximal? Si la

Plus en détail

xdsl Digital Suscriber Line «Utiliser la totalité de la bande passante du cuivre»

xdsl Digital Suscriber Line «Utiliser la totalité de la bande passante du cuivre» xdsl Digital Suscriber Line «Utiliser la totalité de la bande passante du cuivre» Le marché en France ~ 9 millions d abonnés fin 2005 ~ 6 millions fin 2004 dont la moitié chez l opérateur historique et

Plus en détail

Correction des exercices sur la nature ondulatoire de la lumière

Correction des exercices sur la nature ondulatoire de la lumière CORRECTION EXERCICES TS /5 CHAPITRE 3 Correctio des exercices sur la ature odulatoire de la lumière Correctio exercice : idice d u verre et réfractio. La radiatio = 530 m est verte et la radiatio = 680

Plus en détail

Système d'éclairage et perturbations

Système d'éclairage et perturbations Lycée N.APPER 447 ORVAUL Essai de système Système d'éclairage et perturbatios Objectifs Etude du foctioemet des systèmes d'éclairage fluorescets à tube et "fluocompacte" : foctioemet, perturbatios du réseau.

Plus en détail

SERIE D EXERCICES N 21 : FORMATION DES IMAGES DANS LES CONDITIONS DE GAUSS

SERIE D EXERCICES N 21 : FORMATION DES IMAGES DANS LES CONDITIONS DE GAUSS Nathalie Va de Wiele - Physique Sup PCSI - Lycée les Eucalyptus - Nice Série d exercices SERIE D EXERCICES N : FORMATION DES IMAGES DANS LES CONDITIONS DE GAUSS Propagatio rectilige. Exercice. Das le cas

Plus en détail

B) CHAÎNES DE SOLIDES

B) CHAÎNES DE SOLIDES Chaîes de solides B) CHAÎNES DE SOLIDES Objectifs Cette théorie a pour but d'aalyser les comportemets statique et ciématique d'u mécaisme à partir d'u modèle défii par le schéma ciématique du mécaisme.

Plus en détail

Câblage des réseaux WAN. www.ofppt.info

Câblage des réseaux WAN. www.ofppt.info Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail Câblage des réseaux WAN C-D-002.doc Mars 1-7 Sommaire 1. Couche physique WAN... 3 1.1. Connexions série WAN... 4 1.2. Routeurs et connexions

Plus en détail

Chapitre 3 : Transistor bipolaire à jonction

Chapitre 3 : Transistor bipolaire à jonction Chapitre 3 : Trasistor bipolaire à joctio ELEN075 : Electroique Aalogique ELEN075 : Electroique Aalogique / Trasistor bipolaire U aperçu du chapitre 1. Itroductio 2. Trasistor p e mode actif ormal 3. Courats

Plus en détail

LA COUCHE PHYSIQUE EST LA COUCHE par laquelle l information est effectivemnt transmise.

LA COUCHE PHYSIQUE EST LA COUCHE par laquelle l information est effectivemnt transmise. M Informatique Réseaux Cours bis Couche Physique Notes de Cours LA COUCHE PHYSIQUE EST LA COUCHE par laquelle l information est effectivemnt transmise. Les technologies utilisées sont celles du traitement

Plus en détail

Onduleur central Powador de Kaco Efficacité et fiabilité

Onduleur central Powador de Kaco Efficacité et fiabilité Oduleur cetral Powador de Kaco Efficacité et fiabilité Puissace persoalisée Avec ue puissace de géérateur allat de 25 à 1000 kw, les oduleurs cetraux Kaco de la série Powador couvret e cotiu u très large

Plus en détail

DÉTERMINATION DE L INDICE DE RÉFRACTION D UN LIQUIDE

DÉTERMINATION DE L INDICE DE RÉFRACTION D UN LIQUIDE TP O. Page /5 BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET O. Ce documet compred : - ue fiche descriptive du sujet destiée à l examiateur : Page /5 - ue fiche descriptive

Plus en détail

sommaire page 2 1.3.2 ) Erreur de décalage,de gain, de linéarité page 3 1.4 ) VALEUR MAXIMALE DE V CONVERTIBLE page 4

sommaire page 2 1.3.2 ) Erreur de décalage,de gain, de linéarité page 3 1.4 ) VALEUR MAXIMALE DE V CONVERTIBLE page 4 LS CONRTISSURS CAN 1 sommaire 1 ) PRINCIPALS CARACTRISTIQUS DU CAN page 1.1 ) NOMBR D BITS DU CAN page 1. ) COURB D TRANSFRT IDAL DU CAN page 1.3 ) COURB D TRANSFRT RLL page 1.3.1 ) rreur de quatificatio

Plus en détail

Digital Subscriber Line

Digital Subscriber Line Digital Subscriber Line Bernard Cousin Présentation d'adsl But : Offrir l'accès à l'internet à partir d'un domicile personnel Le cout des réseaux d'accès est très important par rapport à celui du réseau

Plus en détail

LA NOUVELLE GÉNÉRATION

LA NOUVELLE GÉNÉRATION LA NOUVELLE GÉNÉRATION DE TABLEAUX DE COMMUNICATION VDI HABITAT ET RÉSEAU ÉLECTRIQUE HABITAT ET RÉSEAU ÉLECTRIQUE Michaud : l iovatio comme moteur de développemet. C est das les aées 50 que l histoire

Plus en détail

Transmission ADSL. Dominique PRESENT Dépt S.R.C. - I.U.T. de Marne la Vallée

Transmission ADSL. Dominique PRESENT Dépt S.R.C. - I.U.T. de Marne la Vallée Transmission ADSL Dominique PRESENT Dépt S.R.C. - I.U.T. de Marne la Vallée Hauts débits sur paires torsadées Fournir un accès haut débit à des serveurs sur paires téléphoniques ; Assurer la simultanéïté

Plus en détail

Couche physique Médias et équipements

Couche physique Médias et équipements Couche physique Médias et équipements Concepts de base - Unité de mesures Terminologie - Convention Différents types de média : Cuivre - Fibre Optique Hertzien Equipements des différentes couches : répéteur,

Plus en détail

La Couche Physique. Couche 1 (OSI ou TCP/IP) ASR2 - Février 2008 Couche physique 1

La Couche Physique. Couche 1 (OSI ou TCP/IP) ASR2 - Février 2008 Couche physique 1 La Couche Physique Couche 1 (OSI ou TCP/IP) ASR2 - Février 2008 Couche physique 1 I. Introduction Rôle de cette couche : Transmettre un flot de bits d'information d'une machine à une autre. L'étude de

Plus en détail

Chapitre 3: Réfraction de la lumière

Chapitre 3: Réfraction de la lumière 2 e B et C 3 Réfractio de la lumière 16 Chapitre 3: Réfractio de la lumière 1. Expériece 1 : tour de magie avec ue pièce de moaie a) Dispositio Autour d'ue petite boîte coteat ue pièce de 1 de ombreux

Plus en détail

Modes propres de vibration ; interprétation ondulatoire

Modes propres de vibration ; interprétation ondulatoire SPECIALITE TS ( PHYSIQUE ) : FICHE CURS 6 1/5 MDES PRPRES DE IBRATI Ce qu'il faut reteir Modes propres de vibratio ; iterprétatio odulatoire 1. Productio d u so à l aide d u istrumet de musique U istrumet

Plus en détail

Généralités sur LES RESEAUX DE TRANSMISSION NUMERIQUE. Un réseau est.. de tout types..

Généralités sur LES RESEAUX DE TRANSMISSION NUMERIQUE. Un réseau est.. de tout types.. Généralités sur LES RESEAUX DE TRANSMISSION NUMERIQUE. I Définitions Un réseau est.. de tout types... Les réseaux permettent d offrir des services aussi bien aux entreprises qu aux particuliers (gestion

Plus en détail

Présentation Générale

Présentation Générale Présentation Générale Modem routeur LAN Inte rnet Système de connectivités Plan Modem synchrone et Asynchrone La famille xdsl Wifi et WiMax Le protocole Point à Point : PPP Le faisceau hertzien Et le Satellite.

Plus en détail

LES RESEAUX AD-HOC INTRODUCTION PATRICK TORTELIER FTR&D/DMR

LES RESEAUX AD-HOC INTRODUCTION PATRICK TORTELIER FTR&D/DMR LES RESEAUX AD-HOC PATRICK TORTELIER FTR&D/DMR INTRODUCTION Malgré le développemet de l ADSL e Frace, de ombreuses commues e sot pas (et e serot peut-être pas das u aveir proche) raccordées à l ADSL, e

Plus en détail

Mode d emploi. Booster B-3. No. d article: 40-19327. tams elektronik

Mode d emploi. Booster B-3. No. d article: 40-19327. tams elektronik Mode d emploi No. d article: 40-19327 tams elektroik Sommaire 1. Pourquoi u amplificateur de puissace (booster)?...3 2. Premier pas...3 3. Coseils cocerat la sécurité...6 4. Le B-3...7 5. Diviser le réseau

Plus en détail

Régulation pour CTA Termibloc

Régulation pour CTA Termibloc Régulatio pour CTA Termibloc Présetatio Termibloc est u système covivial destié à gérer le pilotage des Cetrales de traitemet d Air Aircalo, e particulier Mistral. Il vise à assumer les pricipales foctios

Plus en détail

1 L accès au haut débit

1 L accès au haut débit 1 L accès au haut débit 1.1 Différents types d accès en fonction des supports 1) Compléter le tableau suivant par : Le nom d une technologie d accès au haut débit utilisant les supports de transmission

Plus en détail

Année 2010-2011. Transmission des données. Nicolas Baudru mél : nicolas.baudru@esil.univmed.fr page web : nicolas.baudru.perso.esil.univmed.

Année 2010-2011. Transmission des données. Nicolas Baudru mél : nicolas.baudru@esil.univmed.fr page web : nicolas.baudru.perso.esil.univmed. Année 2010-2011 Réseaux I Transmission des données Nicolas Baudru mél : nicolas.baudru@esil.univmed.fr page web : nicolas.baudru.perso.esil.univmed.fr 1 Plan 1 Notions de signaux 2 Caractéristiques communes

Plus en détail

PEGA-MSB1 Mise à jour BIP Remote Camera et CLIE Viewer

PEGA-MSB1 Mise à jour BIP Remote Camera et CLIE Viewer v PEGA-MSB1 Mise à jour BIP Remote Camera et CLIE Viewer Cliquez sur le lie pour accéder au mauel correspodat. Importat Remote Camera Versio 1.0 CLIE Viewer (BIP Fuctios) Versio 1.0 Importat Importat Importat

Plus en détail

3.1 Différences entre ESX 3.5 et ESXi 3.5 au niveau du réseau. Solution Cette section récapitule les différences entre les deux versions.

3.1 Différences entre ESX 3.5 et ESXi 3.5 au niveau du réseau. Solution Cette section récapitule les différences entre les deux versions. 3 Réseau Le réseau costitue u aspect essetiel d u eviroemet virtuel ESX. Il est doc importat de compredre la techologie, y compris ses différets composats et leur coopératio. Das ce chapitre, ous étudios

Plus en détail

SMA Sunny Island Autoconsommation maximale

SMA Sunny Island Autoconsommation maximale Système CA SMA Suy Islad Autocosommatio maximale Système de stockage Grâce au système Suy Islad, l'éergie solaire est toujours dispoible au momet écessaire, même après latombée de la uit ou lorsque le

Plus en détail

Unité 12: Réseaux. Unité 12: Réseaux

Unité 12: Réseaux. Unité 12: Réseaux Objectifs À la fin de cette unité, vous aurez une vue d ensemble du matériel informatique qui supporte les réseaux informatiques. Pour y arriver, vous devrez atteindre les objectifs suivants : - comprendre

Plus en détail

Transmission de données. A) Principaux éléments intervenant dans la transmission

Transmission de données. A) Principaux éléments intervenant dans la transmission Page 1 / 7 A) Principaux éléments intervenant dans la transmission A.1 Equipement voisins Ordinateur ou terminal Ordinateur ou terminal Canal de transmission ETTD ETTD ETTD : Equipement Terminal de Traitement

Plus en détail

UE 503 L3 MIAGE. Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique. A. Belaïd

UE 503 L3 MIAGE. Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique. A. Belaïd UE 503 L3 MIAGE Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique A. Belaïd abelaid@loria.fr http://www.loria.fr/~abelaid/ Année Universitaire 2011/2012 2 Le Modèle OSI La couche physique ou le

Plus en détail

relatif à la transmission d ordres par fax et téléphone

relatif à la transmission d ordres par fax et téléphone Règlemet Télé-Equity relatif à la trasmissio d ordres par fax et téléphoe (Cliets de détail) 02541 Pour des raisos d efficacité et de rapidité, le Cliet peut trasmettre ses ordres par fax et/ou téléphoe

Plus en détail

5.)/. ).4%2.!4)/.!,% $%3 4, #/--5.)#!4)/.3

5.)/. ).4%2.!4)/.!,% $%3 4, #/--5.)#!4)/.3 5.)/. ).4%.!4)/.!,% $%3 4, #/--5.)#!4)/.3 Geève, 1 er décembre 1997.O -ANUEL DE L5)4 SUR LIONOSPH RE ET SES EFFETS SUR LA PROPAGATION DES ONDES RADIO LECTRIQUES Ce Mauel doe des iformatios sur la propagatio

Plus en détail

Fiche standardisée pour plan tarifaire mobile à prépayement

Fiche standardisée pour plan tarifaire mobile à prépayement Fiche stadardisée pour pla tarifaire mobile à prépayemet Opérateur Mobile Vikigs Pla tarifaire 10 Date de derière mise à jour 27/05/2015 Date de limite de validité Ne s applique pas Valeur de recharge

Plus en détail

L élément de base : la bascule. Les circuits séquentiels. Bascule sensible au front. Bascule sensible au niveau

L élément de base : la bascule. Les circuits séquentiels. Bascule sensible au front. Bascule sensible au niveau Itroductio Circuit combiatoire!: Les circuits séquetiels -es valeurs aux etrées doet toujours les mêmes valeurs de sortie (correspodat aux valeurs des foctios booléees réalisées) -e faço quasi istataée

Plus en détail

Chapitre 8. Multiplexage : utilisation de la largeur de bande 08-1

Chapitre 8. Multiplexage : utilisation de la largeur de bande 08-1 Chapitre 8 Multiplexage : utilisation de la largeur de bande 08-1 Contenu Multiplexage fréquentiel Multiplexage temporel synchrone Multiplexage temporel statistique Lignes d abonnés numériques asymétriques

Plus en détail

/RJLTXHERROpHQQH. Symbole (norme IEC 1 ) x

/RJLTXHERROpHQQH. Symbole (norme IEC 1 ) x /RJLTXHERROpHQQH I. Défiitios I.. Variable biaire O appelle variable biaire (ou logique), ue variable preat ses valeurs das l esemble {0, }. Eemple : état d u iterrupteur, d u bouto poussoir, la présece

Plus en détail

COMPOSANTS ET COUCHES

COMPOSANTS ET COUCHES COMPOSANTS ET COUCHES Dans ce chapitre nous nous intéressons d'une part aux composants des réseaux - physiques, - logiques, ainsi qu'à l'architecture des réseaux, essentiellement la - topologie, - conception

Plus en détail

Chapitre 4 Lois discrètes

Chapitre 4 Lois discrètes Chapitre 4 Lois discrètes 1. Loi de Beroulli Ue variable aléatoire X est ue variable de Beroulli si elle e pred que les valeurs 0 et 1 avec des probabilités o ulles. P(X = 1) = p, P(X = 0) = 1 p = q, avec

Plus en détail

Télé OPTIK. Découvrez la télé plus vraie que nature.

Télé OPTIK. Découvrez la télé plus vraie que nature. MC Télé OPTIK Découvrez la télé plus vraie que ature. Voici Télé OPTIK, la télé plus vraie que ature. Vous e croirez pas vos yeux. Télé OPTIK offre vos applicatios préférées à même votre téléviseur. Vivez

Plus en détail

Réseaux de terrain : 3 partie. Réseaux de terrain : 3 partie

Réseaux de terrain : 3 partie. <tv> Réseaux de terrain : 3 partie </tv> Réseaux de terrain : 3 partie 1 La liaison RS 485 (1) EIA-485 (souvent appelée RS-485) est une norme qui définit les caractéristiques électriques de la couche physique d'une interface numérique sérielle.

Plus en détail

2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP)

2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP) 2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP) 2.1 Introduction 2.2 Signal 2.3 Support de transmission 2.4 Adaptation du signal aux supports de transmission 2.5 Accès WAN 2.1 Introduction Introduction Rôle

Plus en détail

Chapitre 2 : communications numériques.

Chapitre 2 : communications numériques. Chapitre 2 : communications numériques. 1) généralités sur les communications numériques. A) production d'un signal numérique : transformation d'un signal analogique en une suite d'éléments binaires notés

Plus en détail

LIAISON SERIE MODBUS

LIAISON SERIE MODBUS LIAISON SERIE MODBUS 1. INTRODUCTION AU BUS DE TERRAIN MODBUS :... 2 1.1. Généralités :... 2 1.2. Principe général :... 2 2. LIAISON SERIE RS485 :... 3 2.1. Transmission série asynchrone :... 3 2.2. Transmission

Plus en détail

M1 Informatique 2015/16. E. Godard. Couche Physique

M1 Informatique 2015/16. E. Godard. Couche Physique Réseaux M1 Informatique 215/16 E. Godard Aix-Marseille Université Couche Physique Plan Plan 7 OSI Application TCP/IP Application 6 5 Presentation Session Not present in the model 4 3 2 1 Transport Network

Plus en détail

L EXPERTISE DES TABLEAUX DE COMMUNICATION VDI

L EXPERTISE DES TABLEAUX DE COMMUNICATION VDI L EXPERTISE DES TABLEAUX DE COMMUNICATION VDI SYSTORM : le spécialiste de la coectique iformatique et téléphoique SYSTORM est spécialisé das la coectique et les réseaux iformatiques depuis maiteat plus

Plus en détail

TECHNIQUE: Distillation

TECHNIQUE: Distillation TECHNIQUE: Distillatio 1 Utilité La distillatio est u procédé permettat la séparatio de différetes substaces liquides à partir d u mélage. Les applicatios usuelles de la distillatio sot : l élimiatio d

Plus en détail

DOSSIER ADSL. DEMARCHE DE TRAVAIL : Consultez rapidement le dossier avant de commencer Complétez le dossier en suivant les indications du document

DOSSIER ADSL. DEMARCHE DE TRAVAIL : Consultez rapidement le dossier avant de commencer Complétez le dossier en suivant les indications du document DOSSIER ADSL OBJECTIFS DU DOSSIER : Dans le dossier suivant, nous vous proposons de découvrir les spécificités des lignes à haut débit. Nous verrons notamment deux dossiers : L ADSL (Asymmetric Digital

Plus en détail

Informatique TP2 : Calcul numérique d une intégrale CPP 1A

Informatique TP2 : Calcul numérique d une intégrale CPP 1A Iformatique TP : Calcul umérique d ue itégrale CPP 1A Romai Casati, Wafa Johal, Frederic Deveray, Matthieu Moy Avril - jui 014 1 Zéro de foctio O doe le code suivat (vu e cours), qui permet de calculer

Plus en détail

Cisco Certified Network Associate

Cisco Certified Network Associate Cisco Certified Network Associate Version 4 Notions de base sur les réseaux Chapitre 8 01 Quelle couche OSI est responsable de la transmission binaire, de la spécification du câblage et des aspects physiques

Plus en détail

ASSOCIATION POUR LA CERTIFICATION DES MATERIAUX ISOLANTS

ASSOCIATION POUR LA CERTIFICATION DES MATERIAUX ISOLANTS Idice de Révisio Date de mise e applicatio B 01/09/2014 Cahier Techique 1 ASSOCIATION POUR LA CERTIFICATION DES MATERIAUX ISOLANTS 4, aveue du Recteur-Poicarré, 75782 Paris Cedex 16 Tel. 33.(0)1.64.68.84.97

Plus en détail

La série Solar-Log Surveillancedesitepour installation photovoltaïque

La série Solar-Log Surveillancedesitepour installation photovoltaïque Eregistreur de doées La série Solar-Log Surveillacedesitepour istallatio photovoltaïque Ue techique des plus moderes Les appareils Solar-Log sot destiés à ue surveillace aisée des istallatios photovoltaïques

Plus en détail

Donnez une nouvelle dimension à votre gestion. Gagnant sur toute la ligne

Donnez une nouvelle dimension à votre gestion. Gagnant sur toute la ligne Doez ue ouvelle dimesio à votre gestio Gagat sur toute la lige 74 Bd des Etats-Uis 60200 COMPIEGNE Tél. 03 44 86 36 36 Pour augmeter votre retabilité et réduire vos frais fiaciers, itroduisez cette souris

Plus en détail

ETHERNET FAST ETHERNET GIGABIT ETHERNET

ETHERNET FAST ETHERNET GIGABIT ETHERNET ETHERNET FAST ETHERNET GIGABIT ETHERNET Jean-François L haire Diapositives commentées AVANT... Câblage en coaxial 1980: Signature de l'accord entre: INTEL DIGITAL XEROX - Micro-processeurs - Ordinateurs

Plus en détail

le bardeau de châtaignier fendu

le bardeau de châtaignier fendu HABITAT d aujourd hui le bardeau de châtaigier fedu e vete ici u matériau durable, esthétique performat et respectueux de l eviroemet Les bardeaux e bois de châtaigier sot ue traditio séculaire. Leur exigece

Plus en détail

La fonction de la maîtrise des vitesses est d assurer un temps

La fonction de la maîtrise des vitesses est d assurer un temps sas frotière OÎTE À OUTILS Guide de dimesioemet La maîtrise des vitesses hydrauliques JEN ROUSSEU 1 La oîte à outils du précédet uméro de Techologie traitait du choix d u distributeur pour l actioeur hydraulique.

Plus en détail

Correction Bac ES France juin 2010

Correction Bac ES France juin 2010 Correctio Bac ES Frace jui 010 Exercice 1 (4 poits) (Commu à tous les cadidats) Pour ue meilleure compréhesio, les réposes serot justifiées das ce corrigé. Questio 1 Le ombre 3 est solutio de l équatio

Plus en détail

Logiciel de synchronisation de flotte de baladeurs MP3 / MP4 ou tablettes Androïd

Logiciel de synchronisation de flotte de baladeurs MP3 / MP4 ou tablettes Androïd easylab Le logiciel de gestio de fichiers pour baladeurs et tablettes Visualisatio simplifiée de la flotte Gestio des baladeurs par idividus / classes / groupes / activités Activatio des foctios par simple

Plus en détail

Entrée à Sciences Po ADMISSION AU COLLÈGE UNIVERSITAIRE 2014 MATHÉMATIQUES durée de l épreuve : 3 h

Entrée à Sciences Po ADMISSION AU COLLÈGE UNIVERSITAIRE 2014 MATHÉMATIQUES durée de l épreuve : 3 h Etrée à Scieces Po ADMISSION AU COLLÈGE UNIVERSITAIRE 2014 MATHÉMATIQUES durée de l épreuve : 3 h A P M E P Les calculatrices sot autorisées Exercice Vrai-Faux 8 poits Pour chacue des affirmatios suivates,

Plus en détail

Fonctions de la couche physique

Fonctions de la couche physique La Couche physique 01010110 01010110 Couche physique Signal Médium Alain AUBERT alain.aubert@telecom-st-etienne.r 0 Fonctions de la couche physique 1 1 Services assurés par la couche physique Transmettre

Plus en détail

Document ressource. Les états de surface

Document ressource. Les états de surface Lycée Vaucaso Tours Documet ressource Les états de surface PTSI Objectifs : Coaître les élémets caractéristiques d u état de surface, savoir lire les spécificatios ormalisées associées et coaître les moyes

Plus en détail

chaudières murales à condensation hyper modulante de 0,8 à 28 kw

chaudières murales à condensation hyper modulante de 0,8 à 28 kw chaudières murales à codesatio hyper modulate de 0,8 à 28 kw e u q i u e sur l é h marc MC3 12 MC3 24 MC3 12.12 Cofort + Cofort + MA B20 MC3 12 HP MC3 24 HP MC3 12.12 Cofort + HP Cofort + HP HP MA HP B20

Plus en détail

RESEAU NUMERIQUE SYNCHRONE

RESEAU NUMERIQUE SYNCHRONE POSITIONNEMENT DES OPERATEURS Internet FRAD X25 ATM 1 TELECOMS : QUELLES SOLUTIONS APPORTER? RESEAU ANALOGIQUE RESEAU NUMERIQUE PLESIOCHRONE RESEAU NUMERIQUE SYNCHRONE 2 1 COMPRENDRE L EXPLOITATION D UN

Plus en détail

27/09/11. Réseaux et Protocoles. L3 informatique UdS. Chapitre 2 La couche physique. La couche physique : principe. La couche physique : principe (2)

27/09/11. Réseaux et Protocoles. L3 informatique UdS. Chapitre 2 La couche physique. La couche physique : principe. La couche physique : principe (2) Chapitre 2 La couche physique Plan Transmission du signal affaiblissement, bande passante, bruit, débit maximal Codage, modulation, synchronisation Multiplexage Supports de transmission 2011 Réseaux et

Plus en détail

Architectures et Protocoles des Réseaux

Architectures et Protocoles des Réseaux L ADSL - Introduction (1/4) Chapître 5 - Les réseaux xdsl Année 2008-2009 Claude Duvallet Université du Havre UFR des Sciences et Techniques Courriel :Claude.Duvallet@gmail.com Pendant très longtemps,

Plus en détail

CORRIGE DE L'EXAMEN DU 4 DECEMBRE 2002

CORRIGE DE L'EXAMEN DU 4 DECEMBRE 2002 CORRIGE DE L'EXAMEN DU 4 DECEMBRE EXERCICE. Notos X la variable aléatoire décrivat l'idetificatio des pièces défectueuses. Le ombre de valeurs possibles de X correspod au ombre de cofiguratios possibles

Plus en détail

Institut Supérieur d Informatique de Tunis

Institut Supérieur d Informatique de Tunis Institut Supérieur d Informatique de Tunis Chapitre 1 Réseaux radio mobiles : évolution vers 3G Enseignante responsable : Dr. Sonia BEN REJEB CHAOUCH Module : Réseaux nouvelles générations Groupes : Mastère

Plus en détail

ADMISSION AU COLLEGE UNIVERSITAIRE

ADMISSION AU COLLEGE UNIVERSITAIRE ADMISSION AU COLLEGE UNIVERSITAIRE Samedi mars 204 MATHEMATIQUES durée de l'épreuve : 3h - coefficiet 2 Le sujet est uméroté de à 5. L'aexe est à redre avec la copie. L'exercice Vrai-Faux est oté sur 8,

Plus en détail

MERODAS:MEsuRe automatique de DAS sans robot. Remplacer le robot par une matrice de capteurs distribués

MERODAS:MEsuRe automatique de DAS sans robot. Remplacer le robot par une matrice de capteurs distribués Mesure du DAS avec des cristaux lectro-optiques Sébastie UPHRASI, Shuo ZHANG, Pascal VAIRAC, Berard CRTIN ANR MRODAS DAS avec cristaux O ov 9 Problématique MRODAS:MsuRe automatique de DAS sas robot Remplacer

Plus en détail

III. Connectique et câblage réseaux

III. Connectique et câblage réseaux III. Connectique et Câblage des Réseaux Câblage et Connectique des Réseaux (1):L'application réseau est le programme informatique utilisant les capacités de communication du réseau : accès à des fichiers

Plus en détail

ADSL. Étude d une LiveBox. 1. Environnement de la LiveBox TMRIM 2 EME TRIMESTRE LP CHATEAU BLANC 45120 CHALETTE/LOING NIVEAU :

ADSL. Étude d une LiveBox. 1. Environnement de la LiveBox TMRIM 2 EME TRIMESTRE LP CHATEAU BLANC 45120 CHALETTE/LOING NIVEAU : LP CHATEAU BLANC 45120 CHALETTE/LOING THEME : ADSL BAC PROFESSIONNEL MICRO- INFORMATIQUE ET RESEAUX : INSTALLATION ET MAINTENANCE ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS 2 EME TRIMESTRE NIVEAU : TMRIM Étude d une LiveBox

Plus en détail

Chap. 5 : Les intérêts (Les calculs financiers)

Chap. 5 : Les intérêts (Les calculs financiers) Chap. 5 : Les itérêts (Les calculs fiaciers) Das u cotrat de prêt, le prêteur met à la dispositio de l empruteur, à u taux d itérêt doé, ue somme d arget (le capital) qu il devra rembourser à ue certaie

Plus en détail

Bac Blanc Terminale L - Février 2015 Épreuve de Spécialité Mathématiques (durée 3 heures)

Bac Blanc Terminale L - Février 2015 Épreuve de Spécialité Mathématiques (durée 3 heures) Exercice 1 (5 poits) Bac Blac Termiale L - Février 015 Épreuve de Spécialité Mathématiques (durée 3 heures) Questio 1 : La populatio d'ue ville baisse de 1 % tous les as pedat 10 as. Elle est doc multipliée

Plus en détail

Éléments finis de joint mécaniques et éléments finis de joint couplés hydromécanique

Éléments finis de joint mécaniques et éléments finis de joint couplés hydromécanique Titre : Élémets fiis de joit mécaiques et élémets fi[...] Date : 28/10/2014 Pae : 1/10 Élémets fiis de joit mécaiques et élémets fiis de joit couplés hydromécaique Résumé : Cette documetatio porte sur

Plus en détail

Physique Transmission et stockage de l information Chap.22

Physique Transmission et stockage de l information Chap.22 TS Thème : Agir Activités Physique Transmission et stockage de l information Chap.22 I. Transmission de l information 1. Procédés physique de transmission Une chaîne de transmission peut se schématiser

Plus en détail

Dénombrement - Combinatoire Cours

Dénombrement - Combinatoire Cours Déombremet - Combiatoire Cours La combiatoire (ou aalyse combiatoire) étudie commet compter des objets. Elle fourit des méthodes de déombremet particulièremet utiles e probabilité. U des pricipaux exemples

Plus en détail

LE VDSL 2 EN FRANCE. Source : www.ant.developpement-durable.gouv.fr

LE VDSL 2 EN FRANCE. Source : www.ant.developpement-durable.gouv.fr LE VDSL 2 EN FRANCE Par Jean-Marc Do Livramento Consultant télécom fixe et mobile Mai 2013 Des offres d accès Internet Très Haut Débit par VDSL 2 bientôt disponibles en France? Le 26 avril dernier, le

Plus en détail

Télécommunications. Plan

Télécommunications. Plan Télécommunications A.Maizate - EHTP 2010/2011 Plan Concepts généraux: Téléinformatique Liaison de Téléinformatique Sens de transmission Types de transmission Parallèle Série Techniques de Transmission

Plus en détail

La France, à l écoute des entreprises innovantes, propose le meilleur crédit d impôt recherche d Europe

La France, à l écoute des entreprises innovantes, propose le meilleur crédit d impôt recherche d Europe 1/5 Trois objectifs poursuivis par le gouveremet : > améliorer la compétitivité fiscale de la Frace > péreiser les activités de R&D > faire de la Frace u territoire attractif pour l iovatio Les icitatios

Plus en détail

Neolane Message Center. Neolane v6.0

Neolane Message Center. Neolane v6.0 Neolae Message Ceter Neolae v6.0 Ce documet, aisi que le logiciel qu'il décrit, est fouri das le cadre d'u accord de licece et e peut être utilisé ou copié que das les coditios prévues par cet accord.

Plus en détail

Travaux dirigés de transports et transferts thermiques

Travaux dirigés de transports et transferts thermiques Travaux dirigés de trasports et trasferts thermiques Aée 015-016 Araud LE PADELLEC alepadellec@irap.omp.eu page page 3 P r é s e t a t i o Tous les exercices de trasports et de trasferts thermiques qui

Plus en détail

Technologies xdsl. 1 Introduction 2 1.1 Une courte histoire d Internet... 2 1.2 La connexion à Internet... 3 1.3 L évolution... 3

Technologies xdsl. 1 Introduction 2 1.1 Une courte histoire d Internet... 2 1.2 La connexion à Internet... 3 1.3 L évolution... 3 Technologies xdsl Table des matières 1 Introduction 2 1.1 Une courte histoire d Internet.......................................... 2 1.2 La connexion à Internet..............................................

Plus en détail

I- Rappel I-1. Types de tirages : Soit un ensemble fini E contenant n éléments. On considère l'épreuve suivante : " tirer p éléments de E ".

I- Rappel I-1. Types de tirages : Soit un ensemble fini E contenant n éléments. On considère l'épreuve suivante :  tirer p éléments de E . Cours de termiales Probabilités sur u esemble fii Mr ABIDI F I- Rappel I- Types de tirages : Soit u esemble fii E coteat élémets O cosidère l'épreuve suivate : " tirer p élémets de E " Type de tirages

Plus en détail

Cours n 12. Technologies WAN 2nd partie

Cours n 12. Technologies WAN 2nd partie Cours n 12 Technologies WAN 2nd partie 1 Sommaire Aperçu des technologies WAN Technologies WAN Conception d un WAN 2 Lignes Louées Lorsque des connexions dédiées permanentes sont nécessaires, des lignes

Plus en détail

Technologies d accès (M3103) Boucle locale en France

Technologies d accès (M3103) Boucle locale en France Automne 2015 version 0.1b Technologies d accès (M3103) Boucle locale en France Paul HONEINE Université de Rouen IUT, site Elbeuf Préface 2/80 Module M3103 Technologies d accès Objectif principal : Comprendre

Plus en détail

La classification de données quantitatives avec SPAD

La classification de données quantitatives avec SPAD La classificatio de doées quatitatives avec SPAD SPAD effectue toujours ue ACP de la matrice des doées quatitatives X " p avat de faire la classificatio des idividus. Les méthodes de classificatio s appliquet

Plus en détail

Transmissions et Protocoles

Transmissions et Protocoles 1 Médium de transports Transmissions et Protocoles Nathalie Mitton EQUIPE PROJET POPS Lille Nord Europe 2011 Nathalie Mitton Transmissions et Protocoles 2011-2 Définitions Les médias physiques Médiums

Plus en détail

Architectures et Protocoles des Réseaux

Architectures et Protocoles des Réseaux Chapitre 5 - Les réseaux xdsl Claude Duvallet Université du Havre UFR Sciences et Techniques 25 rue Philippe Lebon - BP 540 76058 LE HAVRE CEDEX Claude.Duvallet@gmail.com Claude Duvallet 1/32 Plan de la

Plus en détail

Physique - électricité : TC1

Physique - électricité : TC1 Miistère de l Eseigemet Supérieur, de la echerche Scietifique et de la Techologie Uiversité Virtuelle de Tuis électricité : TC Cocepteur du cours: Jilai LAMLOUM & Mogia EN AÏEK Attetio! Ce produit pédagogique

Plus en détail

LENTILLES SYSTEME CENTRE

LENTILLES SYSTEME CENTRE LENTILLES SYSTEME CENTRE. Letilles mices Parmi toutes les letilles, il e existe u certai ombre qui peuvet être décrites par u modèle simple : il s agit des letilles mices. Ue letille mice est ue letille

Plus en détail