Fonctions de la couche physique

Save this PDF as:
Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Fonctions de la couche physique"

Transcription

1 La Couche physique Couche physique Signal Médium Alain AUBERT 0 Fonctions de la couche physique 1 1

2 Services assurés par la couche physique Transmettre une suite de bits de la manière la plus iable possible mais sans en interpréter le contenu ou le modiier Réaliser 2 onctions principales suite de bits signal électrique ou optique ou radio signal électrique ou optique ou radio suite de bits Couche physique Signal Médium 2 Modules onctionnels de la onction conversion Codage logique Modiication de la série binaire: bourrage, Codage signal ou en niveaux a,a/2,-a, Codage physique ou analogique Codage de bits sous orme de niveaux (binaire, duobiniare, ) Codage sous orme d une grandeur analogique (tension, réquence, transition, ) Mise en orme électrique ou optique Ampliication Adaptation mécanique Connecteurs Médium 3 2

3 Caractéristiques et déinitions 4 Débits Débit binaire (Bit/sec): Quantité d inormation transmise par seconde (le bit étant la quantité minimum d inormation) Rapidité de modulation (Bauds) Nombre de changement d états du signal par seconde Débit binaire Rapidité de modulation Débit binaire= rapidité de modulation quand codage simple niveau Exemple RS 232: 9600 Bauds = Bit/s 5 3

4 Distinction entre débit et vitesse (1) Couche physique passage de l inormation binaire à une onde Une onde possède une vitesse qui dépend du support Le temps de propagation dépend de la vitesse v de l onde et la longueur l du support : l/v Le débit d une ligne est déini par le nombre de bits émis par seconde sur le support Débit et vitesse sont complètement indépendants 6 Distinction entre débit et vitesse (2) Lié à la vitesse Lié au débit Exemple: Satellite l=36000 km, v= m/s : T. propagation= 0,12 s Message de 10 kbits à 1 méga bits/s: T. d émission= 0,01s Réseau local sur ibre optique l=200m v= m/s: T.propagation = 10-6s Message de 10 kbits à 1 méga bits/s: T. d émission= 0,01s 7 4

5 Limitation du débit Une onde s aaiblit lors de son déplacement et peut être détériorée par des bruits extérieurs Théorie du signal: suivant les caractéristiques du support, sa longueur et les perturbations extérieures, on peut déterminer la réquence maximale (et donc le débit maximal) au delà de laquelle on ne sait plus reconnaître à l arrivée les échantillons représentant l inormation émise On parle de bande passante 8 Bande passante du canal Bande dans laquelle les réquences sont transmises sans aaiblissement notoire (à -3dB le plus souvent) H() -3db 1 2 S() Bande passante Largeur bande signal 9 5

6 Eet du bruit et de la bande passante du canal sur le signal source Canal + bruit Filtre réception S S+B S+B iltrés 10 Liaison synchrone et asynchrone Synchrone: transmission d une horloge avec le signal instants de lecture données par les ronts de l horloge iable mais il supplémentaire Asynchrone: transmission seule du signal lecture des données par synchronisation des horloges émetteur et récepteur synchronisation de l horloge récepteur par le message lui même synchronisation sur le premier ront du signal puis précision des horloges suit pour récupérer tout le reste du message (message court RS232 par exemple) Code autosynchronisant: horloge mixée avec le message solution retenue pour les réseaux 11 6

7 Liaison uni-directionnelle / bi-directionnelle Liaison simplex: liaison uni-directionnelle où une machine peut émettre des données mais pas en recevoir nécessite 2 ils : le signal et la masse Liaison Hal-duplex: liaison bi-directionnelle en alternance où une machine peut émettre des données et en recevoir, mais pas simultanément nécessite toujours 2 ils : le signal et la masse Liaison Full-duplex: liaison bi-directionnelle où une machine peut émettre et recevoir des données simultanément nécessite 3 ils : le signal d émission, le signal de réception et la masse solution retenue pour la plupart des réseaux 12 Codage signal Codage logique Modiication de la série binaire: bourrage, Codage signal ou en niveaux a,a/2,-a, Codage physique ou analogique Codage de bits sous orme de niveaux (binaire, duobiniare, ) Codage sous orme d une grandeur analogique (tension, réquence, transition, ) Mise en orme électrique ou optique Ampliication Adaptation mécanique Connecteurs Médium 13 7

8 Codage signal Soit le codage est simple niveau niveau 1 1 niveau 2 Exemple: RS 232 Soit le codage est multi niveaux: un groupe de bits un niveau 00 niveau 1 01 niveau 2 10 niveau 3 11 niveau Codage physique Codage logique Modiication de la série binaire: bourrage, Codage signal ou en niveaux a,a/2,-a, Codage physique ou analogique Codage de bits sous orme de niveaux (binaire, duobiniare, ) Codage sous orme d une grandeur analogique (tension, réquence, transition, ) Mise en orme électrique ou optique Ampliication Adaptation mécanique Connecteurs Médium 15 8

9 Codage en bande de base: Propriétés La suite de bits est directement converti en tensions (codage sur niveaux) ou en transitions (codage par transitions) entre 2 tensions: a 0 -a a -a Signaux résultants = signaux rectangulaires dont la réquence de changement dépend directement du débit binaire largeur de bande occupée relativement basse réquence 16 Codage en bande de base: Contraintes Contraintes associées au choix du codage: la synchronisation du récepteur sur le message la largeur de bande du signal qui dépend de l inormation transmise: S() S() Respect de ces contraintes changements de niveaux réquents du signal quelque soit le message transmis 17 9

10 Codage en bande de base: Code biphasé ou Manchester I Valeur du bit représentée par une transition au milieu du temps bit («0»: ront descendant et «1»: ront montant) a Code Biphasé ou Manchester I -a Caractéristiques code par transitions autosynchronisant car il y a toujours des transitions quel que soit la suite de bits occupation spectrale vers les plus hautes réquences que les codes précédents Valeur moyenne nulle quel que soit la suite de bits à transmettre: donc pas de composante continue 18 Codage en bande de base: Code biphasé diérentiel ou Manchester II Chaque transition est codée par rapport à la précédente. Pour un 0, la transition est dans le même sens que la précédente. Pour un 1, la transition est de sens contraire a Code Manchester II -a Caractéristiques même caractéristique que le code Manchester I nécessite aucun repérage de ils 19 10

11 Codage en bande transposée: codage par modulation Principe: l inormation est représentée par une grandeur liée à un signal périodique (sinusoïdal en général) y(t) = A cos ( t + ) A : modulation d'amplitude ou AM ou ASK (Amplitude Shit Keying) y(t) = A(t) cos ( t + ) : modulation de réquence ou FM ou FSK (Frequency Shit Keying) y(t) = A cos ( (t) t + ) : modulation de phase ou PSK (Phase Shit Keying) y(t) = A cos ( t + (t)) 20 Codage en bande transposée: codage par modulation Porteuse (a) (b) (c) Amplitudes : haute, A 1 basse, A 0 Fréquences : haute, 1 basse, 0 (d) Changements de phase 21 11

12 Codage en bande transposée: intérêts Bande spectrale occupée par le signal modulé est centrée autour de la réquence de la porteuse 1 er intérêt: adaptation de la largeur de bande du signal à la bande passante du canal de communication (médium) Canal Bande passante du canal Source Non modulée Modulée Fréquence porteuse Utilisation de la modulation uniquement pour des raisons de transmissions (radio par exemple) Transmission en bande porteuse (Carrier band) 22 Codage en bande transposée: intérêts 2 ème intérêt: multiplexage réquentiel passage de plusieurs signaux sur le même canal de communication Canal Bande passante du canal Sources Réception 1 Réception 2 Réception 3 S1 S2 S3 Transmission en large bande (Broad band) 23 12

Université de La Rochelle. Réseaux TD n 6

Université de La Rochelle. Réseaux TD n 6 Réseaux TD n 6 Rappels : Théorème de Nyquist (ligne non bruitée) : Dmax = 2H log 2 V Théorème de Shannon (ligne bruitée) : C = H log 2 (1+ S/B) Relation entre débit binaire et rapidité de modulation :

Plus en détail

Transmission de données. A) Principaux éléments intervenant dans la transmission

Transmission de données. A) Principaux éléments intervenant dans la transmission Page 1 / 7 A) Principaux éléments intervenant dans la transmission A.1 Equipement voisins Ordinateur ou terminal Ordinateur ou terminal Canal de transmission ETTD ETTD ETTD : Equipement Terminal de Traitement

Plus en détail

TD 1 - Transmission en bande de passe

TD 1 - Transmission en bande de passe Claude Duvallet Université du Havre UFR Sciences et Techniques 25 rue Philippe Lebon - BP 540 76058 LE HAVRE CEDEX Claude.Duvallet@gmail.com Claude Duvallet 1/10 Transmission en bande de passe (1/2) Description

Plus en détail

Université Montpellier II. Bibliographie sur le cours UMSIE115

Université Montpellier II. Bibliographie sur le cours UMSIE115 Bibliographie sur le cours UMSIE115 Auteurs Titre Editeur D. BATTU Télécommunications, Principes, Infrastructures et services Dunod Informatiques P. LECOY Technologie des Télécoms Hermes C. SERVIN Télécoms

Plus en détail

Les techniques de multiplexage

Les techniques de multiplexage Les techniques de multiplexage 1 Le multiplexage et démultiplexage En effet, à partir du moment où plusieurs utilisateurs se partagent un seul support de transmission, il est nécessaire de définir le principe

Plus en détail

RESEAUX. Supports de transmission Câble coaxial. Supports de transmission Fibre optique. Supports de transmission. Supports de transmission

RESEAUX. Supports de transmission Câble coaxial. Supports de transmission Fibre optique. Supports de transmission. Supports de transmission RESEAUX Câble coaxial Cœur de cuivre Isolant Tresse conductrice Gaine protectrice isolante Bonne résistance aux bruits Support encombrant. Télévision et téléphone. 1 Base 2 (1MHz sur 2m) 1 Base 5 (1MHz

Plus en détail

Modulation et démodulation d amplitude.

Modulation et démodulation d amplitude. Modulation et démodulation d amplitude. P. Ribiere Collège Stannislas Année Scolaire 2014/2015 P. Ribiere (Collège Stannislas) Modulation et démodulation d amplitude. Année Scolaire 2014/2015 1 / 42 1

Plus en détail

UE 503 L3 MIAGE. Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique. A. Belaïd

UE 503 L3 MIAGE. Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique. A. Belaïd UE 503 L3 MIAGE Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique A. Belaïd abelaid@loria.fr http://www.loria.fr/~abelaid/ Année Universitaire 2011/2012 2 Le Modèle OSI La couche physique ou le

Plus en détail

Transmissions série et parallèle

Transmissions série et parallèle 1. Introduction : Un signal numérique transmet généralement plusieurs digits binaires. Exemple : 01000001 ( huit bits). Dans une transmission numérique on peut envisager deux modes : les envoyer tous en

Plus en détail

Systèmes de communications numériques 2

Systèmes de communications numériques 2 Systèmes de Communications Numériques Philippe Ciuciu, Christophe Vignat Laboratoire des Signaux et Systèmes cnrs supélec ups supélec, Plateau de Moulon, 9119 Gif-sur-Yvette ciuciu@lss.supelec.fr Université

Plus en détail

3) modulations numériques.

3) modulations numériques. Chapitre 2 : communications numériques. 3) modulations numériques. A) Rappels sur les modulations analogiques : Signal modulant analogique s(t) Modulateur porteuse analogique p(t) = P. cos(ω0.t) Signal

Plus en détail

Rôle d un modem Les modems assurent la conversion des signaux numériques en signaux analogiques et inversement (modulation/démodulation) ETCD Modem

Rôle d un modem Les modems assurent la conversion des signaux numériques en signaux analogiques et inversement (modulation/démodulation) ETCD Modem Le Modèle OSI p. 93 Rôle d un modem Les modems assurent la conversion des signaux numériques en signaux analogiques et inversement (modulation/démodulation) ETTD Terminal ETCD Modem Ligne jonction ETTD

Plus en détail

Chapitre 2 : communications numériques.

Chapitre 2 : communications numériques. Chapitre 2 : communications numériques. 1) généralités sur les communications numériques. A) production d'un signal numérique : transformation d'un signal analogique en une suite d'éléments binaires notés

Plus en détail

Ch. 2 : Emetteur en Bande de Base

Ch. 2 : Emetteur en Bande de Base Ch. 2 : Emetteur en Bande de Base 1 1) Les codes en ligne 1-1) Principe des codes en ligne Codes en ligne binaire On suppose que le message numérique est constitué d une suite d éléments binaires α k,

Plus en détail

TD Réseau Les codes correcteurs et les codes détecteurs. Claude Duvallet

TD Réseau Les codes correcteurs et les codes détecteurs. Claude Duvallet TD Réseau Les codes correcteurs et les codes détecteurs Claude Duvallet Matrise Informatique Année 2003-2004 Année 2003-2004 p.1/22 Présentation (1) Pourquoi? Des canaux de transmission imparfait entraînant

Plus en détail

Communications numériques

Communications numériques Communications numériques 1. Modulation numérique (a) message numérique/signal numérique (b) transmission binaire/m-aire en bande de base (c) modulation sur fréquence porteuse (d) paramètres, limite fondamentale

Plus en détail

Bruit dans les systèmes de télécommunications

Bruit dans les systèmes de télécommunications Bruit à bande étroite Dans les systèmes de télécommunications on retrouve en général au récepteur, un iltre passe-bande qui permet de réduire ou d'éliminer le bruit et les signaux interérents hors bande.

Plus en détail

Base Théorique. Transformation de Fourier : Réseaux Informatiques Alain Bouju (abouju@univ-lr.fr)

Base Théorique. Transformation de Fourier : Réseaux Informatiques Alain Bouju (abouju@univ-lr.fr) Base Théorique Transformation de Fourier : #" $! Nyquist Bande passante Limites Théoriques, sans bruit, niveaux, % &(' +* #" $! -, ) Shanon Bande passante, bruit blanc, &/.rapport signal sur bruit, % &('

Plus en détail

LIAISON SERIE MODBUS

LIAISON SERIE MODBUS LIAISON SERIE MODBUS 1. INTRODUCTION AU BUS DE TERRAIN MODBUS :... 2 1.1. Généralités :... 2 1.2. Principe général :... 2 2. LIAISON SERIE RS485 :... 3 2.1. Transmission série asynchrone :... 3 2.2. Transmission

Plus en détail

Communications Numériques et Théorie de l Information Contrôle de Connaissances avec documents Mardi 24 juin - 13h30 à 15h00

Communications Numériques et Théorie de l Information Contrôle de Connaissances avec documents Mardi 24 juin - 13h30 à 15h00 Communications Numériques et Théorie de l Information Contrôle de Connaissances avec documents Mardi 4 juin - 13h30 à 15h00 Système de télérelevage par satellite On se propose d étudier le fonctionnement

Plus en détail

LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION

LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION ) Caractéristiques techniques des supports. L infrastructure d un réseau, la qualité de service offerte,

Plus en détail

LA COUCHE PHYSIQUE EST LA COUCHE par laquelle l information est effectivemnt transmise.

LA COUCHE PHYSIQUE EST LA COUCHE par laquelle l information est effectivemnt transmise. M Informatique Réseaux Cours bis Couche Physique Notes de Cours LA COUCHE PHYSIQUE EST LA COUCHE par laquelle l information est effectivemnt transmise. Les technologies utilisées sont celles du traitement

Plus en détail

TD 2 - Les codes correcteurset les codes détecteurs d erreurs

TD 2 - Les codes correcteurset les codes détecteurs d erreurs TD 2 - Les codes correcteurs et les codes détecteurs d erreurs Claude Duvallet Université du Havre UFR Sciences et Techniques 25 rue Philippe Lebon - BP 540 76058 LE HAVRE CEDEX Claude.Duvallet@gmail.com

Plus en détail

Les codes Pseudo-Aléatoires et leurs applications

Les codes Pseudo-Aléatoires et leurs applications Les codes Pseudo-Aléatoires et leurs applications A) Les codes Pseudo-Aléaoires B) Les Applications : I. Etalement de spectre, II. Cryptage et chiffrement III. Brouillage numérique A) Les codes Pseudo-aléatoires

Plus en détail

Types de modulation analogique

Types de modulation analogique Modulation analogique et porteuse. Les capacités de transport de l information augmente avec la fréquence de la porteuse de l onde électromagnétique: Modulation: T B : période de la modulation. T porteuse

Plus en détail

TD : LIAISON SERIE. PARTIE 1 : Q1- Expliquez la différence entre une liaison série et une liaison parallèle.

TD : LIAISON SERIE. PARTIE 1 : Q1- Expliquez la différence entre une liaison série et une liaison parallèle. TD : LIAISON SERIE A partir du cours «généralités sur la transmission des données» et des annexes situées en fin de TD, répondre aux questions suivantes : PARTIE 1 : Q1- Expliquez la différence entre une

Plus en détail

Chapitre 18 : Transmettre et stocker de l information

Chapitre 18 : Transmettre et stocker de l information Chapitre 18 : Transmettre et stocker de l information Connaissances et compétences : - Identifier les éléments d une chaîne de transmission d informations. - Recueillir et exploiter des informations concernant

Plus en détail

M1 Informatique 2015/16. E. Godard. Couche Physique

M1 Informatique 2015/16. E. Godard. Couche Physique Réseaux M1 Informatique 215/16 E. Godard Aix-Marseille Université Couche Physique Plan Plan 7 OSI Application TCP/IP Application 6 5 Presentation Session Not present in the model 4 3 2 1 Transport Network

Plus en détail

SYSTEME DE PALPAGE A TRANSMISSION RADIO ETUDE DU RECEPTEUR (MI16) DOSSIER DE PRESENTATION. Contenu du dossier :

SYSTEME DE PALPAGE A TRANSMISSION RADIO ETUDE DU RECEPTEUR (MI16) DOSSIER DE PRESENTATION. Contenu du dossier : SYSTEME DE PALPAGE A TRANSMISSION RADIO ETUDE DU RECEPTEUR (MI16) DOSSIER DE PRESENTATION Contenu du dossier : 1. PRESENTATION DU SYSTEME DE PALPAGE A TRANSMISSION RADIO....1 1.1. DESCRIPTION DU FABRICANT....1

Plus en détail

ETUDE D'UNE FIBRE OPTIQUE ET D'UN CÂBLE À PAIRE TORSADÉE

ETUDE D'UNE FIBRE OPTIQUE ET D'UN CÂBLE À PAIRE TORSADÉE ETUDE D'UNE FIBRE OPTIQUE ET D'UN CÂBLE À PAIRE TORSADÉE Capacité(s) contextualisée(s) mise(s) en jeu durant l'activité : Evaluer l'affaiblissement d'un signal à l'aide du coefficient d'atténuation. Mettre

Plus en détail

Théorie de l information

Théorie de l information Théorie de l information Exercices Dpt. Génie Electrique Théorie de l information T. Grenier Exercices A Exercice n A. Dans un processus d'automatisation, une source génère de façon indépendante quatre

Plus en détail

T.P. n 8: MULTIPLIEUR

T.P. n 8: MULTIPLIEUR T.P. n 8: MULTIPLIEUR 1) MODULATION D AMPLITUDE On veut transmettre sur de grandes distances des informations, par exemple sonores, de fréquences comprises entre 0 Hz et 0 khz. La transmission ne peut

Plus en détail

Traitement du signal et Applications cours 6

Traitement du signal et Applications cours 6 Traitement du signal et Applications cours 6 Master Technologies et Handicaps 1 ère année Philippe Foucher 1 Introduction Potentialités du traitement du signal sont énormes Mais traitement du signal n

Plus en détail

La Modulation d Amplitude (AM)

La Modulation d Amplitude (AM) La Modulation d Amplitude (AM) Le Signal AM (1) La porteuse sinusoïdale e 0 (t) = Ê.cos(2π t) est modulée en amplitude par une information BF s(t). Le signal AM qui en résulte peut s écrire u AM (t) =

Plus en détail

Synthèse théorique des méthodes de transmission binaires sur les canaux vocodés

Synthèse théorique des méthodes de transmission binaires sur les canaux vocodés Synthèse théorique des méthodes de transmission binaires sur les canaux vocodés I Introduction On cherche à moduler des données binaires dans le but de les transmettre sur des canaux vocodés. Afin de transmettre

Plus en détail

Numérisation de l information

Numérisation de l information Numérisation de l Une est un élément de connaissance codé à l aide de règles communes à un ensemble d utilisateurs. Le langage, l écriture sont des exemples de ces règles. 1 Comment les s sont-elles transmises?

Plus en détail

ADSL. Étude d une LiveBox. 1. Environnement de la LiveBox TMRIM 2 EME TRIMESTRE LP CHATEAU BLANC 45120 CHALETTE/LOING NIVEAU :

ADSL. Étude d une LiveBox. 1. Environnement de la LiveBox TMRIM 2 EME TRIMESTRE LP CHATEAU BLANC 45120 CHALETTE/LOING NIVEAU : LP CHATEAU BLANC 45120 CHALETTE/LOING THEME : ADSL BAC PROFESSIONNEL MICRO- INFORMATIQUE ET RESEAUX : INSTALLATION ET MAINTENANCE ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS 2 EME TRIMESTRE NIVEAU : TMRIM Étude d une LiveBox

Plus en détail

Expérience 3 Formats de signalisation binaire

Expérience 3 Formats de signalisation binaire Expérience 3 Formats de signalisation binaire Introduction Procédures Effectuez les commandes suivantes: >> xhost nat >> rlogin nat >> setenv DISPLAY machine:0 >> setenv MATLABPATH /gel/usr/telecom/comm_tbx

Plus en détail

RESEAU NUMERIQUE SYNCHRONE

RESEAU NUMERIQUE SYNCHRONE POSITIONNEMENT DES OPERATEURS Internet FRAD X25 ATM 1 TELECOMS : QUELLES SOLUTIONS APPORTER? RESEAU ANALOGIQUE RESEAU NUMERIQUE PLESIOCHRONE RESEAU NUMERIQUE SYNCHRONE 2 1 COMPRENDRE L EXPLOITATION D UN

Plus en détail

Systèmes de transmission

Systèmes de transmission Systèmes de transmission Conception d une transmission série FABRE Maxime 2012 Introduction La transmission de données désigne le transport de quelque sorte d'information que ce soit, d'un endroit à un

Plus en détail

Sommaire. Communications numériques AIR 2 Quelques systèmes de communications. Sommaire. Multiplexage. Laurent Oudre laurent.oudre@univ-paris13.

Sommaire. Communications numériques AIR 2 Quelques systèmes de communications. Sommaire. Multiplexage. Laurent Oudre laurent.oudre@univ-paris13. Communications numériques AIR 2 Quelques systèmes de communications Laurent Oudre laurent.oudre@univ-paris13.fr Université Paris 13, Institut Galilée Ecole d ingénieurs Sup Galilée Parcours Informatique

Plus en détail

ANALYSE FONCTIONNELLE

ANALYSE FONCTIONNELLE Présentation du système ANALYSE FONCTIONNELLE La voiture haut de gamme d aujourd hui comporte plusieurs calculateurs reliés en réseaux par des bus multiplexés dont le bus CAN. La CITRÖEN C6 dispose de

Plus en détail

Cisco Certified Network Associate

Cisco Certified Network Associate Cisco Certified Network Associate Version 4 Notions de base sur les réseaux Chapitre 8 01 Quelle couche OSI est responsable de la transmission binaire, de la spécification du câblage et des aspects physiques

Plus en détail

Le port série. GIF-1001 Ordinateurs: Structure et Applications, Hiver 2015 Jean-François Lalonde

Le port série. GIF-1001 Ordinateurs: Structure et Applications, Hiver 2015 Jean-François Lalonde Le port série GIF-1001 Ordinateurs: Structure et Applications, Hiver 2015 Jean-François Lalonde Définition et historique Le port série est un très vieux port utilisé dans les tout premiers ordinateurs.

Plus en détail

RCI. Réseaux et Communication Industrielle. TD n 1

RCI. Réseaux et Communication Industrielle. TD n 1 TD n 1 1 Exercice 1 Soit une image couleur non-compressée de taille 1024 768 pixels, chaque pixel étant composé de 3 octets. s 1 Combien de temps va durer sa transmission sur une liaison : Hertzienne 1.2

Plus en détail

Bus avionique ARINC 429.

Bus avionique ARINC 429. D. Bus avioniques Bus avionique. D.1. Définition: L'avionique est l'électronique appliquée aux techniques aéronautiques et spatiales. D.2. : D.2.1. description : L est un des plus anciens bus avionique.

Plus en détail

GEF 411A Théorie de Communication. Modulation. Partie V

GEF 411A Théorie de Communication. Modulation. Partie V ELG 4571 Systèmes de télécommunications GEF 411A Théorie de Communication GELE 4521 Télécommunications Modulation Partie V J.-Y. Chouinard/M. Hefnawi/Y. Bouslimani ELG-4571 Systèmes de télécommunications/gef

Plus en détail

Transmissions et Protocoles

Transmissions et Protocoles 1 Médium de transports Transmissions et Protocoles Nathalie Mitton EQUIPE PROJET POPS Lille Nord Europe 2011 Nathalie Mitton Transmissions et Protocoles 2011-2 Définitions Les médias physiques Médiums

Plus en détail

Répétitions du Cours d Introduction aux Réseaux Informatiques Contrôles d erreur et de flux François Cantin Département Montefiore Research Unit in Networking Université de Liège Année académique 2008

Plus en détail

CAPTEURS - CHAINES DE MESURES

CAPTEURS - CHAINES DE MESURES CAPTEURS - CHAINES DE MESURES Pierre BONNET Pierre Bonnet Master GSI - Capteurs Chaînes de Mesures 1 Plan du Cours Propriétés générales des capteurs Notion de mesure Notion de capteur: principes, classes,

Plus en détail

LES CAPTEURS DANS LES TRANSPORTS. I Les principaux capteurs dans un véhicule II Le traitement du signal III Chaîne d information dans un véhicule

LES CAPTEURS DANS LES TRANSPORTS. I Les principaux capteurs dans un véhicule II Le traitement du signal III Chaîne d information dans un véhicule LES CAPTEURS DANS LES TRANSPORTS I Les principaux capteurs dans un véhicule II Le traitement du signal III Chaîne d information dans un véhicule I Les principaux capteurs dans un véhicule Quels sont les

Plus en détail

DS de Spécialité n o 6 Téléphone portable et ondes radio

DS de Spécialité n o 6 Téléphone portable et ondes radio DS de Spécialité n o 6 Téléphone portable et ondes radio. Les ondes électromagnétiques pour communiquer Le téléphone portable fonctionne comme une radio. Lors d une communication, la voix est convertie

Plus en détail

Communications Numériques par Fibre Optique

Communications Numériques par Fibre Optique Université Mohammed Premier École Nationale des Sciences Appliquées d Oujda Cours de la 5 ème Année : Cycle d Ingénieurs Module 5M4 Version 1.0 (Septembre 2009) Communications Numériques par Fibre Optique

Plus en détail

Sommaire. Communications numériques Introduction. Sommaire. Laurent Oudre laurent.oudre@univ-paris13.fr

Sommaire. Communications numériques Introduction. Sommaire. Laurent Oudre laurent.oudre@univ-paris13.fr Communications numériques Introduction Laurent Oudre laurent.oudre@univ-paris13.fr Université Paris 13, Institut Galilée Ecole d ingénieurs Sup Galilée Parcours Informatique et Réseaux Alternance - 2ème

Plus en détail

La Couche Physique. Couche 1 (OSI ou TCP/IP) ASR2 - Février 2008 Couche physique 1

La Couche Physique. Couche 1 (OSI ou TCP/IP) ASR2 - Février 2008 Couche physique 1 La Couche Physique Couche 1 (OSI ou TCP/IP) ASR2 - Février 2008 Couche physique 1 I. Introduction Rôle de cette couche : Transmettre un flot de bits d'information d'une machine à une autre. L'étude de

Plus en détail

Filtre sélectif à 2f 0

Filtre sélectif à 2f 0 TD 5 Modulations et démodulations I - Modulation d'amplitude 1) Un signal est modulé en amplitude selon le schéma suivant. Le signal V e (t) est additionné à un signal continu d'amplitude 5 V. Après multiplication

Plus en détail

TP PSI MODULATION-DÉMODULATION

TP PSI MODULATION-DÉMODULATION I-Objectifs du T.P I-Objectifs du T.P On se propose de réaliser une modulation d amplitude puis sa démodulation pour récupérer le message initial. Dans chaque cas, on observera la représentation temporelle

Plus en détail

Les techniques de transmission

Les techniques de transmission Les techniques de transmission Principes Transmission en bande de base Transmission en large bande Multiplexage Les supports de transmission 1 Principes de transmission Un système de communication est

Plus en détail

f m 280 Hz 0,30x1,0.10

f m 280 Hz 0,30x1,0.10 CORRECTION DU TP PHYSIQUE N 12 SPECIALITE TS 1/5 LA RECEPTION RADIO Correction du TP de physique N 12 La réception radio Activité préparatoire Les stations radios : nécessité d un dispositif récepteur

Plus en détail

Table des matières. Câblage paire torsadée...2 Test de câble coaxial...3 Liaison fibre optique...4. Réseaux de terrain

Table des matières. Câblage paire torsadée...2 Test de câble coaxial...3 Liaison fibre optique...4. Réseaux de terrain Table des matières Câblage paire torsadée...2 Test de câble coaxial...3 Liaison fibre optique...4 Exercices II: couche physique 1/5 2008 tv Câblage paire torsadée Le câblage d une installation est réalisée

Plus en détail

Chapitre 4 Protection contre les erreurs de transmission

Chapitre 4 Protection contre les erreurs de transmission Chapitre 4 Protection contre les erreurs de transmission I. Notion d erreur de transmission Les voies de communication sont imparfaites : - à cause des bruits : + bruit aléatoire + bruit en provenance

Plus en détail

principales caractéristiques Codage physique des bits CAN Le réseau CAN Codage des informations Structure détaillée de la trame Trace d une trame CAN

principales caractéristiques Codage physique des bits CAN Le réseau CAN Codage des informations Structure détaillée de la trame Trace d une trame CAN Le bus CAN Le protocole CAN principales caractéristiques Codage physique des bits CAN Le réseau CAN Codage des informations Structure détaillée de la trame Trace d une trame CAN à l oscilloscope Réception

Plus en détail

Chaine de transmission

Chaine de transmission Chaine de transmission Chaine de transmission 1. analogiques à l origine 2. convertis en signaux binaires Échantillonnage + quantification + codage 3. brassage des signaux binaires Multiplexage 4. séparation

Plus en détail

TF 312. hager TF 306. Valeurs de consignes. Commande sortie , ECO,,

TF 312. hager TF 306. Valeurs de consignes. Commande sortie , ECO,, régulation, programmation série F logiciel d application régulateur de température ambiante famille : Heating type : Regulator F 312 environnement hager Dérogations manuelles ou automatiques sélection

Plus en détail

LE CONTROLE D ERREURS LES CODES AUTOVERIFICATEURS OU AUTOCORRECTEURS. Les codes de blocs

LE CONTROLE D ERREURS LES CODES AUTOVERIFICATEURS OU AUTOCORRECTEURS. Les codes de blocs LE CONTROLE D ERREURS LES CODES AUTOVERIFICATEURS OU AUTOCORRECTEURS Les codes de blocs Le principe employé dans les codes de blocs consiste à construire le mot de code en «sectionnant» l information utile

Plus en détail

Communication par CPL, support d étude des fonctions trigonométriques

Communication par CPL, support d étude des fonctions trigonométriques Communication par CPL, support d étude des fonctions trigonométriques Séminaire programme STi2D E.Chauvet & S.Faucher Académie de Montpellier Lycée DHUODA - Nîmes Atelier n o 2 - Lycée Jean Zay - 26 septembre

Plus en détail

Chapitre I. Notions de base. Septembre 2008 I. Notions de base 1. But du chapitre. Connaître types de réseaux PAN, LAN, MAN, et WAN.

Chapitre I. Notions de base. Septembre 2008 I. Notions de base 1. But du chapitre. Connaître types de réseaux PAN, LAN, MAN, et WAN. Chapitre I Notions de base Septembre 2008 I. Notions de base 1 But du chapitre Connaître types de réseaux PAN, LAN, MAN, et WAN. Connaître les différentes topologies (bus, anneau, étoile, maillée) et leurs

Plus en détail

EPREUVE PRATIQUE DE TRAITEMENT DU SIGNAL 4 ème ELEC Décembre 2002 (durée : 2H, sans notes)

EPREUVE PRATIQUE DE TRAITEMENT DU SIGNAL 4 ème ELEC Décembre 2002 (durée : 2H, sans notes) Service de Théorie des Circuits et de Traitement du signal EPREUVE PRATIQUE DE TRAITEMENT DU SIGNAL 4 ème ELEC Décembre 2002 (durée : 2H, sans notes) On cherche à transmettre un signal à travers un canal

Plus en détail

Généralités sur LES RESEAUX DE TRANSMISSION NUMERIQUE. Un réseau est.. de tout types..

Généralités sur LES RESEAUX DE TRANSMISSION NUMERIQUE. Un réseau est.. de tout types.. Généralités sur LES RESEAUX DE TRANSMISSION NUMERIQUE. I Définitions Un réseau est.. de tout types... Les réseaux permettent d offrir des services aussi bien aux entreprises qu aux particuliers (gestion

Plus en détail

2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP)

2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP) 2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP) 2.1 Introduction 2.2 Signal 2.3 Support de transmission 2.4 Adaptation du signal aux supports de transmission 2.5 Accès WAN 2.1 Introduction Introduction Rôle

Plus en détail

TP2 Modulation d'amplitude Cycle S2 / Module M2107

TP2 Modulation d'amplitude Cycle S2 / Module M2107 RESEAUX & TELECOMMUNICATIONS TP2 Modulation d'amplitude Cycle S2 / Module M2107 RT1A 2014-15 1 Matériel 1 "double" générateur AFG 3022 avec 2 charges 50 Ω 1 Platine de fonctions enfichables 2 Fonctions

Plus en détail

Protocole MODBUS MAITRE ESCLAVE A ESCLAVE B ESCLAVE C

Protocole MODBUS MAITRE ESCLAVE A ESCLAVE B ESCLAVE C Protocole MODBUS Le protocole MODBUS consiste en la définition de trames d échange. MAITRE question réponse ESCLAVE A ESCLAVE B ESCLAVE C Le maître envoie une demande et attend une réponse. Deux esclaves

Plus en détail

Rapport. Mesures de champ de très basses fréquences à proximité d antennes de stations de base GSM et UMTS

Rapport. Mesures de champ de très basses fréquences à proximité d antennes de stations de base GSM et UMTS Rapport Mesures de champ de très basses fréquences à proximité d antennes de stations de base GSM et UMTS A.AZOULAY T.LETERTRE R. DE LACERDA Convention AFSSET / Supélec 2009-1 - 1. Introduction Dans le

Plus en détail

Couche physique Médias et équipements

Couche physique Médias et équipements Couche physique Médias et équipements Concepts de base - Unité de mesures Terminologie - Convention Différents types de média : Cuivre - Fibre Optique Hertzien Equipements des différentes couches : répéteur,

Plus en détail

Interface série RS485 MODBUS

Interface série RS485 MODBUS Interface série RS485 MODBUS 1. Principe : Le protocole Modbus (marque déposée par MODICON) est un protocole de dialogue basé sur une structure hiérarchisée entre un maître et plusieurs esclaves. Une liaison

Plus en détail

Physique Transmission et stockage de l information Chap.22

Physique Transmission et stockage de l information Chap.22 TS Thème : Agir Activités Physique Transmission et stockage de l information Chap.22 I. Transmission de l information 1. Procédés physique de transmission Une chaîne de transmission peut se schématiser

Plus en détail

régulation, programmation Série TF logiciel d application régulateur de température ambiante option climatisation TF 313 environnement

régulation, programmation Série TF logiciel d application régulateur de température ambiante option climatisation TF 313 environnement 2 2 3 3 régulation, programmation Série TF logiciel d application régulateur de température ambiante option climatisation famille : Heating type : Regulator TF 313 environnement TF 313 1 0 1 sélection

Plus en détail

I) Introduction : le déplacement, la position, la vitesse des outils ou des produits.

I) Introduction : le déplacement, la position, la vitesse des outils ou des produits. PAGE : 1 I) Introduction : La croissance de la puissance des systèmes de traitement ainsi que les impératifs de productivité appellent dans tous les domaines de production industrielle un besoin d information

Plus en détail

Le codage des informations TP n 5

Le codage des informations TP n 5 But du TP :- Comprendre le principe de codage des informations. - Savoir passer d un système de numérotation à un autre. - Construire un tableau de conversion avec Excel. Lire le cours suivant puis compléter

Plus en détail

MOdulateur-DEModulateur (MODEM) FSK

MOdulateur-DEModulateur (MODEM) FSK MOdulateur-DEModulateur (MODEM) FSK La FSK (Frequency Shift Keying pour Saut discret de Fréquences) correspond tout simplement à une modulation de fréquence dont le modulant (information) est un signal

Plus en détail

Modulations numériques 1

Modulations numériques 1 ENSA ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES D EL JADIDA DEPARTEMENT DE TELECOMMUNICATIONS Cours: T5 Communications numériques Présenté par Prof. Dr. A. Berraissoul Cycle Ingénieur 2012/2013 2 Cours: T

Plus en détail

Technologies des réseaux tout optique

Technologies des réseaux tout optique École Nationale des Sciences Appliquées Tétouan- Génie des Systèmes de Télécommunications et Réseaux GSTR3 Module: Complément Télécoms Technologies des réseaux tout optique Pr. Mounir Arioua m.arioua@ieee.org

Plus en détail

Radiocommande de Machines et Sécurité

Radiocommande de Machines et Sécurité Radiocommande de Machines et Sécurité 11/04/2013 Sommaire I. Présentation de Jay Electronique II. Principe de fonctionnement radio III. Sécurité IV. Radio/CEM V. Conclusion 2 I. Présentation de Jay Electronique

Plus en détail

Les différents codes utilisés en électronique

Les différents codes utilisés en électronique Section : Technicien Supérieur Electronique Discipline : Génie Electronique Les différents codes utilisés en électronique Domaine d application : Traitement des signaux numériques Type de document : Cours

Plus en détail

PRODUIRE DES SIGNAUX 1 : LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES, SUPPORT DE CHOIX POUR TRANSMETTRE DES INFORMATIONS

PRODUIRE DES SIGNAUX 1 : LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES, SUPPORT DE CHOIX POUR TRANSMETTRE DES INFORMATIONS PRODUIRE DES SIGNAUX 1 : LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES, SUPPORT DE CHOIX POUR TRANSMETTRE DES INFORMATIONS Matériel : Un GBF Un haut-parleur Un microphone avec adaptateur fiche banane Une DEL Une résistance

Plus en détail

3.2 Constituants d un système. Capteur à ultrasons Capteur de présence

3.2 Constituants d un système. Capteur à ultrasons Capteur de présence - Société & développement durable - Technologie - Communication 3.2.3 Acquisition et codage de l information 1 Introduction Anémomètre Capteur solaire Capteur à ultrasons Capteur de présence Capteur de

Plus en détail

Les réseaux Ethernet. Architecture protocolaire

Les réseaux Ethernet. Architecture protocolaire Les réseaux Ethernet Les origines 1970 : développement au centre de recherche Xerox de Paolo Alto 1980 : publication des spécifications Ethernet comme standard industriel 1983 : Ethernet 10 Mbps devient

Plus en détail

Numérisation du Signal Conversion Analogique / Numérique (CAN)

Numérisation du Signal Conversion Analogique / Numérique (CAN) Audio-vidéo Numérisation du Signal Conversion Analogique / Numérique (CAN) Objectif Cette présentation reprend les notions de base : Signal analogique Caractéristiques des signaux analogiques Échantillonnage

Plus en détail

Analyse fonctionnelle et structurelle de la «transmission de puissance» Voiture EMAXX

Analyse fonctionnelle et structurelle de la «transmission de puissance» Voiture EMAXX I. Présentation La voiture modèle réduit à l échelle 1/10, radio commandée, est un jouet qui permet d exercer ses talents de pilote (de modèle réduit radio commandé) qui demande des qualités d observation,

Plus en détail

COMPTAGE. Tout système de numération repose sur une équation générale : N=a n. .B 2 +a 1

COMPTAGE. Tout système de numération repose sur une équation générale : N=a n. .B 2 +a 1 Page 1 I/ RPPELS Système de numération COMPTGE Tout système de numération repose sur une équation générale : N=a n.b n +a n-1.b n-1 +...+a 2.B 2 +a 1.B 1 +a 0.B 0 ainsi : 1011 en binaire correspond à 1.2

Plus en détail

J AUVRAY Systèmes Electroniques TRANSMISSION DES SIGNAUX NUMERIQUES : SIGNAUX EN BANDE DE BASE

J AUVRAY Systèmes Electroniques TRANSMISSION DES SIGNAUX NUMERIQUES : SIGNAUX EN BANDE DE BASE RANSMISSION DES SIGNAUX NUMERIQUES : SIGNAUX EN BANDE DE BASE Un message numérique est une suite de nombres que l on considérera dans un premier temps comme indépendants.ils sont codés le plus souvent

Plus en détail

Cours de physique appliqué Terminale STI électronique epix@fr.st. L optique (Chap 3)

Cours de physique appliqué Terminale STI électronique epix@fr.st. L optique (Chap 3) L optique (Chap 3)! Révisé et compris! Chapitre à retravaillé! Chapitre incompris 1. La lumière : La lumière est une onde électromagnétique, caractérisé par sa fréquence f. Les ondes électromagnétiques

Plus en détail

Travaux Pratiques d'hyperfréquence

Travaux Pratiques d'hyperfréquence Travaux Pratiques d'hyperfréquence GLEE604 Sommaire : 1 Ligne en régime impulsionnel 2 Ligne en régime harmonique : étude en fonction de la fréquence 3 Ligne en régime harmonique : étude en fonction de

Plus en détail

CH 3 : CARTE MULTIFONCTIONS

CH 3 : CARTE MULTIFONCTIONS CH 3 : CARTE MULTIFONCTIONS Phénomène physique : Température Pression, Débit, Intensité lumineuse, Déplacement Grandeur électrique : Tension, Courant, Résistance, Capacité Capteur Conditionnement Numérisation

Plus en détail

Télévision. Signal Vidéo Image

Télévision. Signal Vidéo Image Télévision Signal Vidéo Image Objectif, introduction Étude du signal vidéo Rappel : vision, sensation visuelle Signal de luminance Cinéma, projection des images Vidéo 50 Hz analyse et reconstruction de

Plus en détail

= K 1+ jω ω 1 1+ jω ω 2 ω 2 = R 1 + R 2 = 6880 rad /s. avec : K =

= K 1+ jω ω 1 1+ jω ω 2 ω 2 = R 1 + R 2 = 6880 rad /s. avec : K = Exercice : réponse harmonique de circuits passifs d'ordre Déterminer la fonction de transfert H(j) U 2 /U et tracer les asymptotes des diagrammes de Bode des circuits ci-dessous.! 60 nf 0 kω 50 nf U U

Plus en détail

La Communication. Communication institutionnelle Communication des associations

La Communication. Communication institutionnelle Communication des associations La Communication Définition & acteurs Communication institutionnelle Communication des associations Définition La communication est une action verbale ou non verbale par laquelle deux ou plusieurs personnes

Plus en détail

Réseau. IUT Informatique Bordeaux1 ~ ASR2 Réseau [Janvier 2010]

Réseau. IUT Informatique Bordeaux1 ~ ASR2 Réseau [Janvier 2010] 4. Réseaux locaux Réseau Réseau : ensemble d ordinateurs/boîtiers reliés entre eux par des supports de transmission : ces éléments communiquent entre eux à partir de règles appelées protocoles. Caractéristiques

Plus en détail

Couple électromagnétique (couple moteur)

Couple électromagnétique (couple moteur) Principe de fonctionnement Le rotor, alimenté en courant continu, par un système de contacts glissants (bagues), crée un champ magnétique rotorique qui suit le champ tournant statorique avec un retard

Plus en détail