LES METHODES CONTRACEPTIVES PERMETTENT DE CHOISIR LE MOMENT D AVOIR OU NON UN ENFANT

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES METHODES CONTRACEPTIVES PERMETTENT DE CHOISIR LE MOMENT D AVOIR OU NON UN ENFANT"

Transcription

1 LES METHODES CONTRACEPTIVES PERMETTENT DE CHOISIR LE MOMENT D AVOIR OU NON UN ENFANT Introduction : Des méthodes contraceptives et contragestives permettent de choisir le moment d avoir ou non un enfant. L âge moyen du premier rapport sexuel est d environ 17,5 ans et est également resté stable au cours de la dernière décennie. En 2005, 3/4 des personnes âgées de 15 à 54 ans et sexuellement actives, utilisaient un moyen de contraception. L emploi du préservatif est maximum entre 15 et 19 ans (20 % des Françaises l utilisent comme moyen de contraception). L usage de la contraception d urgence augmente régulièrement : en 2005, plus d une femme sur sept (13,7 %) a eu recours à la contraception d urgence au cours de sa vie (contre 8,4 % en 2000). C est aux âges les plus jeunes (15-24 ans) que ce recours y est le plus fréquent, du fait d un problème de préservatif le plus souvent. Cependant, chaque année en France, IVG sont pratiquées dont chez les mineures. D après l INPES en 2005 : Pourtant les représentations erronées sur la contraception persistent - «Une femme n est fécondable que le 14ème jour du cycle», «on ne peut pas poser de stérilet à une femme nullipare», etc. En 2007, ces croyances sont encore largement répandues. - Ainsi, toujours d après les résultats de l étude «Les Français et la contraception», près d un quart (22 %) des Français et 34 % des jeunes de ans interviewés pensent que la pilule peut rendre stérile (22 %) et fait systématiquement grossir (24 %) % des Français croient que l on ne peut pas utiliser de stérilet si on n a pas eu d enfant % des Français croient qu une femme ne peut pas tomber enceinte si un rapport sexuel a eu lieu pendant ses règles et 64 % qu il existe des jours sans aucun risque de grossesse simplement identifiables en surveillant son cycle. - Parmi les Français qui connaissent les nouvelles méthodes, un sur deux ne connaît pas la durée d effet du patch contraceptif (qui est d une semaine), ni de l anneau vaginal (un mois) tandis que près de six Français sur dix (59 %) ne savent pas quelle est la durée d efficacité de l implant contraceptif (trois ans). Ce manque d'information sur le sujet explique en partie le faible usage des «nouveaux» contraceptifs chez les Français. - Chez les jeunes, persistent aussi de nombreuses lacunes : un jeune sur dix âgé de 15 à 20 ans, n a pas conscience que la pilule ne protège pas du VIH et des infections sexuellement transmissibles. La moitié des jeunes de ans ne connait pas la recommandation de ne pas fumer quand on prend la pilule. - Plus du tiers (35 %) des personnes déclarant connaître la contraception d urgence (pilule du lendemain) pense qu elle ne concerne que les jeunes femmes de moins de 25 ans et seuls 5 % des Français (et 15 % des ans) connaissant la contraception d urgence savent qu il est possible de l utiliser jusqu à 72h après un rapport non protégé. Un Français sur quatre n a aucune idée du délai d efficacité de la contraception d urgence.

2 Pb : Qu est ce la contraception? Quels sont les différents moyens contraceptifs? I- EMPECHER LA PRODUCTION DE CELLULES REPRODUCTRICES BILAN : C est la contraception hormonale qui se présente sous diverses formes : la pilule, le patch, implant, stérilet à hormone, anneau vaginal C est une méthode de contraception très efficace si le mode d utilisation est bien respecté. II- EMPECHER LA RENCONTRE DES GAMETES BILAN : Ce sont les préservatifs (masculin et féminin) qui constituent des barrières efficaces empêchant la progression des spermatozoïdes jusqu à l ovule. De plus ce sont aussi les 2 seuls moyens de contraception qui constituent une protection contre les infections sexuellement transmissibles (IST). III- EMPECHER LA NIDATION DE L EMBRYON BILAN : Deux méthodes permettent d éviter l implantation de l embryon dans la muqueuse utérine : la pilule et le dispositif intra-utérin au cuivre (stérilet), ils modifient la muqueuse utérine et empêchent ainsi la nidation.

3 TRAVAIL DE RECHERCHE Faire des recherches en groupe sur différents modes de contraception : Allume l ordinateur et ouvre ta messagerie interne, tu vas trouver les liens pour 2 sites Internet qui te permettront de compléter cette fiche Donne la définition de la contraception : Cite les moyens de contraception qui empêchent la production des gamètes féminins 3- Cite les moyens de contraception qui empêchent la rencontre des gamètes 4- Cite les moyens de contragestion qui empêchent la nidation 5- Qu est ce qu un spermicide? A quel autre moyen de contraception faut-il l associer? Quelle est la principale cause du risque d échec de la pilule? 7- Quels sont les points communs entre le préservatif masculin et féminin? 8- Qu est ce que le Norlevo ou Levonorgestrel? Et comment agit-il? 9- Pourquoi un contraceptif d urgence ne peut-il remplacer une contraception hormonale régulière?

4

5

6 Avantages Méthode Organe concerné Mode d action Inconvénients Préservatif masculin Moyens mécaniques Stérilet au cuivre Préservatif féminin Pilule Moyens chimiques Le stérilet hormonal Patch Anneau vaginal Implant

7 LA CONTRACEPTION STERILET -Type (chimique ou mécanique) : chimique/mécanique -Utilisation : placé dans l utérus pendant 5ans -Action : empêche la nidation -Comment se le procurer : sur ordonnance -Protection contre les IST : non PILULE -Type : chimique -Utilisation : prise quotidienne durant 21 /28jours -Action : bloque l ovulation -Comment se le procurer : sur ordonnance -Protection contre IST : non PILULE DU LENDEMAIN -Type (chimique ou mécanique) : chimique -Utilisation : 1 prise dans les 72h après le rapport -Action : empêche la nidation -Comment se le procurer : anonyme (pharmacie, école ) -Protection contre les IST : non PRESERVATIF FEMININ -Type (chimique ou mécanique) : mécanique -Utilisation : placé dans le vagin -Action : empêche la rencontre ovule/ spz -Comment se le procurer : pharmacie -Protection contre les IST : oui IMPLANT -Type : chimique -Utilisation : placé dans le bras pour 3 ans -Action : bloque l ovulation -Comment se le procurer : sur ordonnance -Protection contre IST : non ANNEAU -Type : chimique -Utilisation : placé dans le vagin 3sem/1sem de pause -Action : bloque l ovulation -Comment se la procurer : sur ordonnance -Protection contre IST : non PRESERVATIF MASCULIN -Type (chimique ou mécanique) : mécanique -Utilisation : sur le pénis en érection -Action : empêche rencontre ovule/spz -Comment se le procurer : pharmacie, grandes surfaces -Protection contre les IST : oui PATCH -Type (chimique ou mécanique) : chimique -Utilisation : collé pendant 3 sem/1sem de pause -Action : bloque l ovulation -Comment se le procurer : sur ordonnance -Protection contre les IST : non

8 BILAN GENERAL La contraception et la contragestion représentent l ensemble des méthodes ayant pour but d empêcher une grossesse en cas de rapport sexuel. Ces méthodes empêchent : - La production de cellules reproductives (gamètes) - La rencontre des cellules reproductives - L implantation de l embryon dans l utérus La diversité des méthodes contraceptive et contragestive permet à chacun de choisir celle étant la plus adaptée à sa situation. Dans certaines conditions (rapport sexuel non ou mal protégé), la prévention d une grossesse s effectue par la prise d une contraception d urgence sous contrôle médical.

P.S.E. 1 ère situation d évaluation

P.S.E. 1 ère situation d évaluation Lycée X Ville Session 201 P.S.E. 1 ère situation d évaluation Première Bac Professionnel Spécialité du diplôme Académie de Nancy-Metz Durée : 55 minutes NOM :. Prénom :. NOTE : / 18 NOTE : / 09 FOLIO :

Plus en détail

La mienne est. La mienne est. en comprimés

La mienne est. La mienne est. en comprimés La mienne est dans mon bras La mienne est au cuivre La mienne est en latex La mienne est sans ordonnance La mienne dure 3 ans La mienne n est pas contraignante La mienne est remboursée La mienne est en

Plus en détail

Contraceptifs : Mode d action chimique

Contraceptifs : Mode d action chimique Pilule Modalité de mise en œuvre Un comprimé par jour à heure régulière Contraceptifs : Mode d action chimique > 99 % Voie orale, facile d utilisation Modification du mucus du Implant Inséré sous la peau

Plus en détail

La contraception. Les moyens de contraception pour les femmes 6. Et les hommes? 14

La contraception. Les moyens de contraception pour les femmes 6. Et les hommes? 14 La contraception La contraception SE PROTEGER D UNE GROSSESSE 5 Les moyens de contraception pour les femmes 6 La pilule 6 Le stérilet 8 L implant 9 L anneau vaginal 10 Le patch 11 L injection 12 Le préservatif

Plus en détail

UN GYNECOLOGUE A LA RENCONTRE DES ADOLESCENTS

UN GYNECOLOGUE A LA RENCONTRE DES ADOLESCENTS 2015 UN GYNECOLOGUE A LA RENCONTRE DES ADOLESCENTS FRANCE Membre Fondateur du FSF FSF 91 boulevard de Sébastopol 75002 Paris CONSTATS Ces dernières années de nouvelles méthodes contraceptives sont apparues.

Plus en détail

ETUDE DE MARCHE : LA CONTRACEPTION

ETUDE DE MARCHE : LA CONTRACEPTION ETUDE DE MARCHE : LA CONTRACEPTION INTRODUCTION Autrefois, l'avortement était prohibé par l'apanage des familles nombreuses et par l'influence de l'église qui classaient la contraception au rang de délit.

Plus en détail

La mienne est. en comprimés

La mienne est. en comprimés La mienne est dans mon bras La mienne est au cuivre La mienne est en latex La mienne est La mienne sans ordonnance dure 3 ans La mienne n est La mienne est pas contraignante hebdomadaire La mienne est

Plus en détail

La contraception, c'est mutuel-le.

La contraception, c'est mutuel-le. Et si on changeait un peu?? = La contraception, c'est mutuel-le. En partenariat avec : Préservatif féminin Patch Implant Stérilet Préservatif masculin Anneau Information, remboursement : contactez la LMDE

Plus en détail

Bien vivre sa vie sexuelle

Bien vivre sa vie sexuelle LIVRET D INFORMATION Bien vivre Bien vivre sa vie sexuelle sa vie sexuelle Livret d information CRIJ Franche-Comté 27 rue de la République à Besançon 03 81 21 16 16 - www.jeunes-fc.com 2 Bien vivre sa

Plus en détail

Contraception, espacement des naissances. IFMT-H.Barennes.Sémin Mère- Enfant 2004

Contraception, espacement des naissances. IFMT-H.Barennes.Sémin Mère- Enfant 2004 Contraception, espacement des naissances 1 Définition Eviter la conception d`un embryon Espacement des naissances =programmation des naissances = régulation des naissances Eviter une grossesse (G) non

Plus en détail

INTRODUCTION. Les moyens de contraception ont fortement évolué au cours du temps. Pourquoi ai-je choisi de traiter des moyens de contraception?

INTRODUCTION. Les moyens de contraception ont fortement évolué au cours du temps. Pourquoi ai-je choisi de traiter des moyens de contraception? École de Sages-femmes de Besançon LES MOYENS DE CONTRACEPTION Natacha GHULAM Étudiante Sage-femme 1 ère Année Année 2007-2008 INTRODUCTION Les moyens de contraception ont fortement évolué au cours du temps.

Plus en détail

Information, remboursement : contactez la LMDE. En partenariat avec : www.lmde.com

Information, remboursement : contactez la LMDE. En partenariat avec : www.lmde.com Information, remboursement : contactez la LMDE En partenariat avec : www.lmde.com Le mot du président Le libre accès à la contraception a été vécu, par de nombreuses générations, comme une libération :

Plus en détail

Santé sexuelle. Aimer et se protéger

Santé sexuelle. Aimer et se protéger Santé sexuelle Aimer et se protéger Une sexualité : du plaisir, de l amour en toute confiance Le début de la vie sexuelle est riche en émotions, en plaisir mais aussi souvent en questions, en incertitudes.

Plus en détail

info ROACCUTANE Brochure d'information sur la contraception destinée aux patientes traitées par Roaccutane Roaccutane

info ROACCUTANE Brochure d'information sur la contraception destinée aux patientes traitées par Roaccutane Roaccutane Roaccutane isotrétinoïne Brochure d'information sur la contraception destinée aux patientes traitées par Roaccutane info ROACCUTANE RM SM MANAGEMENT Programme de prévention de la grossesse SOMMAIRE 3.

Plus en détail

VIH : Parlons-en franchement!

VIH : Parlons-en franchement! VihCouv_vert(2011_02) 08/02/11 13:27 Page1 DESSINS PHILIPPE DELESTRE VIH : Parlons-en franchement! VIH : Parlons-en franchement! LE VIH C EST QUOI? Le VIH est un virus. C est le virus du Sida. VIH ÇA VEUT

Plus en détail

un guide fait par les jeunes, pour les jeunes contraception savoir en parler savoir ou aller

un guide fait par les jeunes, pour les jeunes contraception savoir en parler savoir ou aller Carte santé jeunes un guide fait par les jeunes, pour les jeunes contraception savoir en parler savoir ou aller un guide fait par les jeunes, pour les jeunes Myriem et Marie, pilotes du projet. «A travers

Plus en détail

Prenez-la en l'associant à un geste quotidien, tous les matins ou tous les soirs par exemple :

Prenez-la en l'associant à un geste quotidien, tous les matins ou tous les soirs par exemple : J'ai oublié de prendre ma pilule, qu'est-ce que je dois faire? Le délai au-delà duquel il existe un risque de grossesse dépend du type de pilule que vous prenez. Afin de le connaître, reportez-vous à la

Plus en détail

1 ère manche Questions fermées

1 ère manche Questions fermées Quiz VIH 2011 1 ère manche Questions fermées Crips Ile-de-France / Mise à jour : août 2015 Thème : Dépistage Un test VIH négatif indique toujours que la personne qui a fait le test n est pas contaminée

Plus en détail

Contraception Quelle est la méthode qui vous convient?

Contraception Quelle est la méthode qui vous convient? Contraception Quelle est la méthode qui vous convient? PRENEZ LE CONTRÔLE First Printing: 06.04 Prenez soin de vous, New York Table des matières Pourquoi utiliser un moyen de contraception?... 2 Méthodes

Plus en détail

Dans ce document tu trouveras des éléments pour faire le point sur la pilule, moyen de contraception simple et efficace.

Dans ce document tu trouveras des éléments pour faire le point sur la pilule, moyen de contraception simple et efficace. Dans ce document tu trouveras des éléments pour faire le point sur la pilule, moyen de contraception simple et efficace. La pilule, prise régulièrement, prévient d une grossesse non désirée mais ne protège

Plus en détail

Chapitre 2 : régulation des cycles sexuels chez la femme

Chapitre 2 : régulation des cycles sexuels chez la femme Partie 2 : reproduction Chapitre 2 : régulation des cycles sexuels chez la femme I l aspect de certains organes varie avec le temps 1- Observations directes 2- Observations microscopiques 3- Interactions

Plus en détail

INFORMATIONS RELATIVES À UNE NOUVELLE MÉTHODE DE CONTRACEPTION

INFORMATIONS RELATIVES À UNE NOUVELLE MÉTHODE DE CONTRACEPTION INFORMATIONS RELATIVES À UNE NOUVELLE MÉTHODE DE CONTRACEPTION Préface La présente brochure contient les principales informations relatives à la contraception Mirena, le nouveau système intra-utérin à

Plus en détail

Ma contraception? I ME

Ma contraception? I ME Ma contraception? I ME Ma contraception? Ce guide : pour qui? Pourquoi?... 4 La contraception : un remboursement à tout âge!... 4 Pour les femmes La pilule : un moyen sur mesure... 5 Le stérilet : une

Plus en détail

Thème 3 A: Féminin, masculin. Sexualité et procréation.

Thème 3 A: Féminin, masculin. Sexualité et procréation. Thème 3 A: Féminin, masculin Sexualité et procréation. I- La double fonction des glandes génitales A- l activité testiculaire. Les testicules sont constitués de nombreux tubes séminifères et d un tissu

Plus en détail

_GUIDE À L ATTENTION DES PROFESSIONNELS DE SANTÉ_

_GUIDE À L ATTENTION DES PROFESSIONNELS DE SANTÉ_ _GUIDE À L ATTENTION DES PROFESSIONNELS DE SANTÉ_ INTRODUCTION L accès à la contraception, sans autorisation parentale, est un droit pour les mineur(e)s. Néanmoins, dans la réalité, les jeunes ayant besoin

Plus en détail

Brochure pour la patiente

Brochure pour la patiente BROCHURE D INFORMATIONS POUR LA PATIENTE Brochure pour la patiente informations sur la contraception informations sur Toctino (alitrétinoïne) Ce document s inscrit dans le cadre du Plan de Gestion des

Plus en détail

Contraception. Ma pilule en 1O. questions VOTRE AVENIR, NOTRE QUOTIDIEN

Contraception. Ma pilule en 1O. questions VOTRE AVENIR, NOTRE QUOTIDIEN Contraception Ma pilule en 1O questions VOTRE AVENIR, NOTRE QUOTIDIEN Question 1 J ai oublié de prendre ma pilule*. Que dois-je faire? Si l oubli est de moins de 12 heures (sauf Qlaira et Microval ) Si

Plus en détail

Sommaire. Contacts presse. Coordinatrice Nationale Promotion de la Santé 01 44 18 37 87 01 44 18 37 87 06 89 18 24 47 06 63 58 77 09

Sommaire. Contacts presse. Coordinatrice Nationale Promotion de la Santé 01 44 18 37 87 01 44 18 37 87 06 89 18 24 47 06 63 58 77 09 Sommaire Communiqué de presse : Je t aime! Protégeons-nous......p.2 Les étudiants et la santé sexuelle..p.3 La Semaine Nationale des Relations Affectives en 2011....p.6 L'USEM et les mutuelles étudiantes

Plus en détail

Protocole. [anonyme et gratuit] Avec la Région, on en parle, on agit.

Protocole. [anonyme et gratuit] Avec la Région, on en parle, on agit. Protocole [anonyme et gratuit] Avec la Région, on en parle, on agit. 1. 2. Descriptif du dispositif Le contexte... p. 4 Les objectifs... p. 5 Les bénéficiaires... p. 5 Le chéquier et les coupons... p.

Plus en détail

LA CAISSE PRIMAIRE D ASSURANCE MALADIE (CPAM) COMMENT ÇA MARCHE?

LA CAISSE PRIMAIRE D ASSURANCE MALADIE (CPAM) COMMENT ÇA MARCHE? LA CAISSE PRIMAIRE D ASSURANCE MALADIE (CPAM) COMMENT ÇA MARCHE? La CPAM (sécurité sociale) permet d être remboursé entre 15 et 100% en fonction des soins donnés. Une mutuelle peut prendre en charge le

Plus en détail

IST. Infections Sexuellement Transmissibles. Qu est-ce qu une IST? Les IST les plus courantes. L herpès génital

IST. Infections Sexuellement Transmissibles. Qu est-ce qu une IST? Les IST les plus courantes. L herpès génital IST Infections Sexuellement Transmissibles Qu est-ce qu une IST? Un grand nombre d infections se transmet par voie sexuelle. Elles sont appelées Infections Sexuellement Transmissibles, plus connues sous

Plus en détail

CONTRACEPTION HORMONALE

CONTRACEPTION HORMONALE CONTRACEPTION HORMONALE 22/02/10 Dr Ausias Pharma I. Généralités II. Les associations oestroprogestatives combinées 1. Pilule normodosée 2. Pilule minidosée : microdosée B. Voie cutanée C. Voie vaginale

Plus en détail

Les jeunes non mariés

Les jeunes non mariés Les jeunes non mariés et les grossesses non désirées Introduction Il est important de veiller à ce que les jeunes non mariés disposent d informations et de services de contraception. Les grossesses non

Plus en détail

OBSERVANCE EN CONTRACEPTION T. Linet

OBSERVANCE EN CONTRACEPTION T. Linet OBSERVANCE EN CONTRACEPTION T. Linet CONFLITS D INTÉRÊTS SUR CE THÈME Crédit de recherche ou support financier!(honoraires pour action de formation) d'un laboratoire pharmaceutique ou d'une entreprise

Plus en détail

IST et SIDA : s'informer pour se protéger!

IST et SIDA : s'informer pour se protéger! IST et SIDA : s'informer pour se protéger! Tous concernés! De quoi s agit-il? Les Infections Sexuellement Transmissibles (IST) sont des infections dues à des virus, des bactéries, des parasites ou des

Plus en détail

Contraception/Stérilisation et désir sexuel : amis ou ennemis. Patrice Lopes CHU de Nantes

Contraception/Stérilisation et désir sexuel : amis ou ennemis. Patrice Lopes CHU de Nantes Contraception/Stérilisation et désir sexuel : amis ou ennemis Patrice Lopes CHU de Nantes Contraception/Stérilisation et désir sexuel : amis ou ennemis Sexualité au cours du cycle spontané : influence

Plus en détail

THÈSE POUR LE DIPLÔME D ÉTAT DOCTEUR EN MÉDECINE

THÈSE POUR LE DIPLÔME D ÉTAT DOCTEUR EN MÉDECINE 1 Année 2013 UNIVERSITÉ PARIS DIDEROT - PARIS 7 FACULTÉ DE MÉDECINE THÈSE POUR LE DIPLÔME D ÉTAT DE DOCTEUR EN MÉDECINE PAR n LAPASSET (LAPASSET-HAFID) AURORE MAGALI PIERRETTE Née le 13 Janvier 1985, à

Plus en détail

Contraception. Conseiller et accompagner. Rôle du pharmacien. Informations et ressources pour le pharmacien

Contraception. Conseiller et accompagner. Rôle du pharmacien. Informations et ressources pour le pharmacien Contraception Conseiller et accompagner Rôle du pharmacien Informations et ressources pour le pharmacien avril 2015 Table des matières 1- La contraception régulière.. 3 Pilules contraceptives.... 8 Patch

Plus en détail

Chapitre 9 : Le fonctionnement et la régulation des appareils génitaux.

Chapitre 9 : Le fonctionnement et la régulation des appareils génitaux. Chapitre 9 : Le fonctionnement et la régulation des appareils génitaux. A partir de la puberté, les appareils génitaux deviennent fonctionnels. Ce fonctionnement est régulé et permet une activité continue

Plus en détail

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur... les règles.... sans jamais oser le demander.

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur... les règles.... sans jamais oser le demander. Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur... les règles... sans jamais oser le demander. Sommaire Les organes génitaux féminins 4 Le cycle menstruel 6 Les caractéristiques des règles 8 Les modifications

Plus en détail

Chez les étudiantes consommatrices de cannabis, 2 fois plus de recours à la pilule du lendemain et 4 fois plus d IVG

Chez les étudiantes consommatrices de cannabis, 2 fois plus de recours à la pilule du lendemain et 4 fois plus d IVG Dossier de presse 11 février 2014 Enquête santé / Vie étudiante / Chiffres clés La sexualité des étudiants en 2013 8 ème enquête nationale Chez les étudiantes consommatrices de cannabis, 2 fois plus de

Plus en détail

TeenSpeak. À propos de la santé sexuelle. La vérité vue par les ados

TeenSpeak. À propos de la santé sexuelle. La vérité vue par les ados TeenSpeak À propos de la santé sexuelle La vérité vue par les ados 2 Nous remercions tout spécialement l'équipe des animateurs de Bronx Teens Connection La santé sexuelle, c'est quoi? Tout un tas de choses.

Plus en détail

EPU.B. Contraception de l adolescente et de la femme de plus de 40 ans

EPU.B. Contraception de l adolescente et de la femme de plus de 40 ans EPU.B Contraception de l adolescente et de la femme de plus de 40 ans Contraception de l adolescente - Age moyen des premiers rapports : 15 16 ans - 20 % des adolescentes ont déjà eu des rapports avant

Plus en détail

DIPLOME D'ETAT DE SAGE-FEMME

DIPLOME D'ETAT DE SAGE-FEMME Université d'angers, École de Sages-femmes René ROUCHY DIPLOME D'ETAT DE SAGE-FEMME Première prescription de contraception chez les adolescentes : pratique des médecins généralistes et gynécologues des

Plus en détail

AUTRES MOYENS DE CONTRACEPTION EN DEHORS DE LA PILULE. Docteur SAUTAI MAILLE. Le 12 Septembre 2013

AUTRES MOYENS DE CONTRACEPTION EN DEHORS DE LA PILULE. Docteur SAUTAI MAILLE. Le 12 Septembre 2013 AUTRES MOYENS DE CONTRACEPTION EN DEHORS DE LA PILULE Docteur SAUTAI MAILLE Le 12 Septembre 2013 IMPLANT : Nextplanon - Dispositif sous cutané d Etonorgestrel pour 3 ans : progestatif 2 e génération qui

Plus en détail

La reproduction humaine

La reproduction humaine La reproduction humaine Les appareils reproducteurs mâle et femelle Activité 1 1. L appareil génital mâle Document 1 : Schéma de l appareil génital chez l homme 1. Localisez les organes de l appareil reproducteur

Plus en détail

Le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) Informations pour les adolescentes

Le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) Informations pour les adolescentes Le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) Informations pour les adolescentes Qu est-ce que le SOPK? Quel objectif? Cette brochure vous informe sur les signes, les causes et le traitement du syndrome

Plus en détail

Contraceptifs oraux combinés

Contraceptifs oraux combinés Chapitre Contraceptifs oraux combinés Points-clés pour les prestataires et les clientes y Prendre une pilule chaque jour. Pour qu elle soit la plus efficace possible, une femme doit prendre une pilule

Plus en détail

LA PROCRÉATION PARTIE I. Des processus biologiques contrôlés par les hormones

LA PROCRÉATION PARTIE I. Des processus biologiques contrôlés par les hormones LA PROCRÉATION PARTIE I Des processus biologiques contrôlés par les hormones La reproduction humaine est une reproduction sexuée - Cela suppose la rencontre entre un gamète femelle, l ovule, et un gamète

Plus en détail

La Mutuelle Des Etudiants

La Mutuelle Des Etudiants 4ème Enquete sur la ^ Nationale Santé des Etudiants Etat de santé des étudiants en France Premiers résultats de l Enquete Nationale sur la Santé des Etudiants 2014 (ENSE4) La Mutuelle Des Etudiants www.lmde.com

Plus en détail

Méthodes DE CONTRACEPTION

Méthodes DE CONTRACEPTION Méthodes DE CONTRACEPTION Table des matières z z z z z z z z z z Introduction...2 Anatomie...3 Efficacité...4 Méthodes de contraception hormonale...5 Pilule contraceptive...5 Timbre transdermique...6 Anneau

Plus en détail

Les pilules contraceptives

Les pilules contraceptives Les pilules contraceptives Ce dossier contient cette page une page STÉROÏDES 2 pages sur le mode d action des contraceptifs oraux 14 notices de pilules : Adepal Effiprev Exluton Felipil Gynophase Microval

Plus en détail

Partie 2 : La reproduction humaine La reproduction humaine

Partie 2 : La reproduction humaine La reproduction humaine Partie 2 : La reproduction humaine La reproduction humaine Qu est ce que la reproduction humaine? Quelles sont les étapes nécessaires à la conception d un enfant? L' Homme est-il toujours en capacité de

Plus en détail

Contraception de la femme VIH positive

Contraception de la femme VIH positive Contraception de la femme VIH positive COREVIH Alsace Commission Qualité des soins Qualité de la vie Jeanine OHL Novembre 2012 Eléments à considérer: 1. l épidémiologie En 2007, 33% des nouveaux cas en

Plus en détail

GERER SA FERTILITE : UN ART DE VIVRE

GERER SA FERTILITE : UN ART DE VIVRE Frédou Braun 1 GERER SA FERTILITE : UN ART DE VIVRE Depuis l aube de l humanité, la sexualité et la reproduction sont associées et font partie intégrante de l ordre social. Le corps humain est ainsi fait

Plus en détail

I.6 PROCREATION (6 semaines)

I.6 PROCREATION (6 semaines) I.6 PROCREATION (6 semaines) Les mécanismes de la méiose et de la fécondation sont apparus au cours du temps en association avec des phénomènes physiologiques et comportementaux (reproduction sexuée et

Plus en détail

État des lieux des pratiques contraceptives et des freins à l accès et au choix d une contraception adaptée

État des lieux des pratiques contraceptives et des freins à l accès et au choix d une contraception adaptée Document de synthèse État des lieux des pratiques contraceptives et des freins à l accès et au choix d une contraception adaptée Avril 2013 Introduction État des lieux des pratiques contraceptives Freins

Plus en détail

étud Expat LMDE/CFE 2011-2012 études à l étranger (hors programme d échanges universitaires) www.lmde.com

étud Expat LMDE/CFE 2011-2012 études à l étranger (hors programme d échanges universitaires) www.lmde.com étud Expat LMDE/CFE 2011-2012 études à l étranger (hors programme d échanges universitaires) www.lmde.com étud Expat LMDE/CFE Vous avez décidé de poursuivre vos études à l étranger et vous vous inscrivez

Plus en détail

La planification familiale pour les femmes et couples après une réparation de la fistule

La planification familiale pour les femmes et couples après une réparation de la fistule La planification familiale pour les femmes et couples après une réparation de la fistule Fistula Care à EngenderHealth 440 Ninth Avenue, 13th Floor New York, NY, USA 10001 Tel: 212-561-8000 E-mail: fistulacare@engenderhealth.org

Plus en détail

LA CONTRACEPTION SUR L INFORMATION REÇUE EN

LA CONTRACEPTION SUR L INFORMATION REÇUE EN LA CONTRACEPTION 1 SATISFACTION DES PATENTES SUR L INFORMATION REÇUE EN POST PARTUM INTRODUCTION Contexte : 2 Élargissement des compétences de SF (contraception & gynécologie de prévention) (1) Rôle dans

Plus en détail

Table des matières. Le cadre légal p.05. L avortement, en pratique p.08

Table des matières. Le cadre légal p.05. L avortement, en pratique p.08 L AVORTEMENT Table des matières Avant-propos p.04 Le cadre légal p.05 La loi... p.05 Jusqu à quand un avortement peut-il se pratiquer?... p.06 Le rôle du médecin... p.06 A partir de quel âge peut-on avorter?...

Plus en détail

Le Livre des Infections Sexuellement Transmissibles

Le Livre des Infections Sexuellement Transmissibles Le Livre des Infections Sexuellement Transmissibles sommaire Qu est-ce qu une IST? p. 5 La blennorragie gonococcique p. 7 La chlamydiose p. 8 L hépatite B p. 9 L herpès génital p. 10 Les mycoplasmes et

Plus en détail

La pilule d haute qualité pour l espacement des naissances

La pilule d haute qualité pour l espacement des naissances La pilule d haute qualité pour l espacement des naissances Pilplan-d est efficace à 99% pour la prévention des grossesses, quand il est pris quotidiennement. Chaque plaquette contient un cycle de 28 comprimés

Plus en détail

NOUS SOIGNONS CEUX QUE LE MONDE OUBLIE PEU A PEU

NOUS SOIGNONS CEUX QUE LE MONDE OUBLIE PEU A PEU 1/ Résultats de l enquête sur la couverture vaccinale et l accès aux soins de santé des populations roms sur Bruxelles 2/ Quelques bonnes pratiques: «film» 3/ Piste pour la suite NOUS SOIGNONS CEUX QUE

Plus en détail

UNIVERSITÉ PARIS XI FACULTÉ DE MÉDECINE PARIS SUD. Année : 2010. Thèse pour le Doctorat en médecine

UNIVERSITÉ PARIS XI FACULTÉ DE MÉDECINE PARIS SUD. Année : 2010. Thèse pour le Doctorat en médecine UNIVERSITÉ PARIS XI FACULTÉ DE MÉDECINE PARIS SUD Année : 2010 N : Thèse pour le Doctorat en médecine Présentée par Élodie BAUDRY Née le 16 juin 1981 à Enghien les Bains Les patientes sont-elles satisfaites

Plus en détail

Le système reproducteur

Le système reproducteur Le système reproducteur et la périnatalité chez l humain Cours en ligne BIO-5062-2 Corrigé de l autoévaluation Juin 2005 L autoévaluation a été produite par la Société de formation à distance des commissions

Plus en détail

La planification familiale

La planification familiale La planification familiale On appelle planification familiale (PF), l ensemble des techniques qui permettent d avoir le nombre d enfants que l on veut et quand on le veut. Les méthodes de planification

Plus en détail

Nouveautés en contraception. Anne COGAN SOFOMEC 13/12/07

Nouveautés en contraception. Anne COGAN SOFOMEC 13/12/07 Nouveautés en contraception Anne COGAN SOFOMEC 13/12/07 Buts des progrès en contraception Améliorer le confort et la compliance des patientes Optimiser l efficacite Réduire le nombre d IVG PREVALENCE CONTRACEPTIVE

Plus en détail

et diaphragmes Points-clés pour les prestataires et les clientes sexuel, pour qu ils soient les plus efficaces possibles.

et diaphragmes Points-clés pour les prestataires et les clientes sexuel, pour qu ils soient les plus efficaces possibles. Spermicides chapitre 15 Spermicides et diaphragmes Points-clés pour les prestataires et les clientes y Les spermicides sont placés tout au fond du vagin peu avant les relations sexuelles. y Demandent une

Plus en détail

Informations sur. östradiolvalerat och dienogest

Informations sur. östradiolvalerat och dienogest Informations sur östradiolvalerat och dienogest Cette brochure concerne votre nouvelle pilule contraceptive Qlaira. Lisez attentivement son contenu avant de commencer votre première plaquette de pilules.

Plus en détail

La brochure d information du site

La brochure d information du site C est quoi la contraception? C est comment le sexe d une fi lle? C est comment le sexe d un garçon? C est quoi l homosexualité? C est quoi l amour? Pourquoi utiliser les préservatifs? C est quoi la sexualité?

Plus en détail

Ne cherchez plus... A partir de. par mois. Découvrez. Kife S@nté, la mutuelle d'assurance santé pensée pour les jeunes et leur budget!

Ne cherchez plus... A partir de. par mois. Découvrez. Kife S@nté, la mutuelle d'assurance santé pensée pour les jeunes et leur budget! Ne cherchez plus... Découvrez A partir de 18 par mois, la mutuelle d'assurance santé pensée pour les jeunes et leur budget! * Enfin une mutuelle d'assurance santé pour les jeunes et leur budget! Pour qui?

Plus en détail

La contraception. fiable et sans stress

La contraception. fiable et sans stress La contraception fiable et sans stress Table des matières Contraception source de stress? Non merci! 03 Se protéger avec plaisir 04 Pourquoi les femmes oublient leur pilule 07 Pour une contraception sans

Plus en détail

Infections sexuellement

Infections sexuellement CHAPITRE 21 transmissibles, y compris le VIH Points-clés pour les prestataires et les clientes y Les personnes avec des infections sexuellement transmissibles (IST) y compris le VIH, peuvent utiliser efficacement

Plus en détail

Contraception après 40 ans

Contraception après 40 ans Contraception après 40 ans Stratégies de choix des méthodes contraceptives chez la femme. Recommandations pour la pratique clinique Décembre 2004. ANAES/AFSSAPS Un vaste choix contraceptif Contraception

Plus en détail

Rapport de la Commission des pétitions chargée d étudier la pétition pour la défense du planning familial (unité de santé sexuelle HUG)

Rapport de la Commission des pétitions chargée d étudier la pétition pour la défense du planning familial (unité de santé sexuelle HUG) Secrétariat du Grand Conseil P 1846-A Date de dépôt : 11 juin 2013 Rapport de la Commission des pétitions chargée d étudier la pétition pour la défense du planning familial (unité de santé sexuelle HUG)

Plus en détail

familiale Directives factuelles mises au point dans le cadre d une collaboration mondiale

familiale Directives factuelles mises au point dans le cadre d une collaboration mondiale familiale Directives factuelles mises au point dans le cadre d une collaboration mondiale et Recherche génésiques Ecole de santé publique Bloomberg de l université Johns Hopkins Centre pour les programmes

Plus en détail

Offre Efficience Santé Extrait des prestations et services proposés applicables au 01/01/2015 Régime Général

Offre Efficience Santé Extrait des prestations et services proposés applicables au 01/01/2015 Régime Général Offre Extrait des prestations et services proposés applicables au 01/01/2015 Régime Général Prestations Frais médicaux courants Consultations/visites médecin spécialiste dans le parcours de soins 115 %

Plus en détail

I. Les relations structure-fonction des appareils sexuels mâle et femelle

I. Les relations structure-fonction des appareils sexuels mâle et femelle Du sexe génétique au sexe phénotypique. La reproduction sexuée (méiose, fécondation) apparaît dès les eucaryotes unicellulaires. Dans le groupe des vertébrés chez les mammifères placentaires, elle se caractérise

Plus en détail

Offre Efficience Santé Extrait des prestations et services proposés applicables au 01/01/2015 Régime Alsace-Moselle

Offre Efficience Santé Extrait des prestations et services proposés applicables au 01/01/2015 Régime Alsace-Moselle Offre Extrait des prestations et services proposés applicables au 01/01/2015 Régime Alsace-Moselle Prestations Frais médicaux courants Consultations/visites médecin spécialiste dans le parcours de soins

Plus en détail

LA RECHERCHE EN REVUE

LA RECHERCHE EN REVUE LA CONTRACEPTION AU CANADA : DES PREMIÈRES MÉTHODES AUX POSSIBILITÉS FUTURES La disponibilité de méthodes contraceptives sûres et efficaces a toujours été une question importante pour les Canadiens. Cependant,

Plus en détail

Stérilisation à visée contraceptive

Stérilisation à visée contraceptive Stérilisation à visée contraceptive Livret d information Conditions et démarches Accompagnement Stérilisation : méthodes et conséquences Autres méthodes contraceptives Vous envisagez d avoir recours à

Plus en détail

Gyselle 20/30 SPIRIG HEALTHCARE

Gyselle 20/30 SPIRIG HEALTHCARE Gyselle 20/30 SPIRIG HEALTHCARE OEMéd Qu est-ce que Gyselle 20/Gyselle 30 et quand doit-il être utilisé? Gyselle 20/Gyselle 30 est un médicament anticonceptionnel hormonal, appelé contraceptif oral ou

Plus en détail

Fibrose kystique Canada Sexualité, fertilité et fibrose kystique chez les adultes

Fibrose kystique Canada Sexualité, fertilité et fibrose kystique chez les adultes Fibrose kystique Canada Sexualité, fertilité et fibrose kystique chez les adultes La sexualité est un sujet délicat et souvent difficile à aborder avec des professionnels de la santé. L information qui

Plus en détail

Editorial. Enfin, en cette veille d année nouvelle (déjà!), je vous invite à lire nos pages «santé» et vous souhaite le meilleur pour 2015!

Editorial. Enfin, en cette veille d année nouvelle (déjà!), je vous invite à lire nos pages «santé» et vous souhaite le meilleur pour 2015! 1 Editorial Chères lectrices, chers lecteurs, Dans notre société dite «individualiste», le sens de l autre ou altruisme garde toute sa place et sa pertinence dans la recherche du bonheur et paradoxalement

Plus en détail

DÉSI R D ENFANT ET TABAC. Institut Serono pour la Fertilité et la Reproduction

DÉSI R D ENFANT ET TABAC. Institut Serono pour la Fertilité et la Reproduction DÉSI R D ENFANT ET TABAC Institut Serono pour la Fertilité et la Reproduction SOMMAIRE 4Introduction 5Comment le tabac agit-il sur la fécondité? 6Et l homme? 7 Conclusion INTRODUCTION On connaît bien les

Plus en détail

La planification familiale

La planification familiale La planification familiale après l avortement spontané ou provoqué Introduction Les grossesses non désirées sont l une des principales raisons pour lesquelles les femmes choisissent d avorter. Beaucoup

Plus en détail

Des soins après avortement : Amis des Jeunes. Cartes à conseils 1-6

Des soins après avortement : Amis des Jeunes. Cartes à conseils 1-6 Des soins après avortement : Amis des Jeunes Cartes à conseils 1-6 SAA: Avant l intervention Accueillir cordialement la cliente et la mettre à l aise Garantir la confidentialité et l intimité Prendre les

Plus en détail

Item 27 : Contraception hormonale chez la femme

Item 27 : Contraception hormonale chez la femme Item 27 : Contraception hormonale chez la femme Date de création du document 2008-2009 Table des matières 1 Description et mode d'action des différentes classes de contraception hormonale...1 1. 1 Les

Plus en détail

Interruption volontaire de grossesse

Interruption volontaire de grossesse Interruption volontaire de grossesse Dossier - guide La loi - les principales dispositions Avant l IVG : les démarches à entreprendre L interruption de la grossesse La contraception après une IVG Sommaire

Plus en détail

ESSURE : du Concept de Stérilisation à celui de Contraception Définitive Pr Patrice Lopes patrice.lopes@chu-nantes.fr

ESSURE : du Concept de Stérilisation à celui de Contraception Définitive Pr Patrice Lopes patrice.lopes@chu-nantes.fr ESSURE : du Concept de Stérilisation à celui de Contraception Définitive Pr Patrice Lopes patrice.lopes@chu-nantes.fr Conflit d intérêt : Journées de formation à la pose d Essure sans anesthésie parrainées

Plus en détail

Avis 6 novembre 2013. JAYDESS 13,5 mg, système de diffusion intra-utérin B/1 (CIP : 3400927419478) B/5 (CIP : 3400958507083)

Avis 6 novembre 2013. JAYDESS 13,5 mg, système de diffusion intra-utérin B/1 (CIP : 3400927419478) B/5 (CIP : 3400958507083) COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 6 novembre 2013 JAYDESS 13,5 mg, système de diffusion intra-utérin B/1 (CIP : 3400927419478) B/5 (CIP : 3400958507083) Laboratoire BAYER SANTE DCI Code ATC (2013) Motif

Plus en détail

Publication de l enquête santé USEM : Le lieu de vie a une influence sur les comportements sexualité/contraception des étudiants.

Publication de l enquête santé USEM : Le lieu de vie a une influence sur les comportements sexualité/contraception des étudiants. Communiqué de presse Paris, le 13 février 2012 Enquête santé / Sexualité / Contraception / Chiffres Clés Publication de l enquête santé USEM : Le lieu de vie a une influence sur les comportements sexualité/contraception

Plus en détail

THESE DOCTORAT EN MEDECINE

THESE DOCTORAT EN MEDECINE UNIVERSITE PARIS 7 DENIS DIDEROT FACULTE DE MEDECINE ANNEE 2010 THESE N THESE POUR LE DOCTORAT EN MEDECINE (Diplôme d état) PAR ANDLAUER TRESCA Mathilde Née le 09 Novembre 1981 à Charenton-Le-Pont (94)

Plus en détail

L interruption volontaire de grossesse

L interruption volontaire de grossesse L interruption volontaire de grossesse www.mutsoc.be Cette brochure est une production de l Union Nationale des Mutualités Socialistes, à l initiative de la Fédération des centres de planning familial

Plus en détail

Questions d ados. ( amour - sexualité ) c est comment le sexe d une fille? pourquoi utiliser les préservatifs? livret pour les 15-18 ans

Questions d ados. ( amour - sexualité ) c est comment le sexe d une fille? pourquoi utiliser les préservatifs? livret pour les 15-18 ans Questions d ados ( amour - sexualité ) c est quoi l amour? c est comment le sexe d une fille? c est quoi l homosexualité? c est quoi la contraception? pourquoi utiliser les préservatifs? livret pour les

Plus en détail

Recommandation pour la pratique clinique décembre 2004 (ANAES /AFFSSAPS/ INPES) Stratégies de choix des méthodes contraceptives chez la femme

Recommandation pour la pratique clinique décembre 2004 (ANAES /AFFSSAPS/ INPES) Stratégies de choix des méthodes contraceptives chez la femme Recommandation pour la pratique clinique décembre 2004 (ANAES /AFFSSAPS/ INPES) Stratégies de choix des méthodes contraceptives chez la femme Un (tout petit) peu de méthodologie Un comité d organisation

Plus en détail

Évolution du financement des dépenses de santé

Évolution du financement des dépenses de santé Édito Daniel Lemenuel Président Évolution du financement des dépenses de santé Depuis plusieurs années le financement des dépenses de santé connait des changements importants. La couverture assurée par

Plus en détail

Les femmes africaines se mobilisent contre le Sida

Les femmes africaines se mobilisent contre le Sida Les femmes africaines se mobilisent contre le Sida Projet existant depuis 2005 et soutenu par l INPES et l ARS IledeFrance 1 Vision d ensemble sur le projet Origine du projet : Les communautés africaines

Plus en détail

sur l hormonothérapie dans le traitement du cancer du sein Coordinateur : Dr Anne Lesur, Centre Alexis-Vautrin, Vandœuvre-lès-Nancy

sur l hormonothérapie dans le traitement du cancer du sein Coordinateur : Dr Anne Lesur, Centre Alexis-Vautrin, Vandœuvre-lès-Nancy sur l hormonothérapie dans le traitement du cancer du sein Coordinateur : Dr Anne Lesur, Centre Alexis-Vautrin, Vandœuvre-lès-Nancy sur l hormonothérapie dans le traitement du cancer du sein Sommaire Avant-propos...

Plus en détail