INFO SUR LA FIEVRE HEMORRAGIQUE A VIRUS EBOLA EN GUINEE- CONAKRY

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "INFO SUR LA FIEVRE HEMORRAGIQUE A VIRUS EBOLA EN GUINEE- CONAKRY"

Transcription

1 REPUBLIQUE DE GUINEE MINISTERE DE LA SANTE DIRECTION NATIONALE DE LA PREVENTION ET SANTE COMMUNAUTAIRE DIVISION PREVENTION ET LUTTE CONTRE LA MALADIE INFO SUR LA FIEVRE HEMORRAGIQUE A VIRUS EBOLA EN GUINEE- CONAKRY 24 MARS

2 05 nouveaux cas suspects de fièvre hémorragique virale ont été détectés dans les Préfectures de Guéckédou (3 cas suspects dont 0 décès) et Macenta (2 cas suspects dont 0 décès). Les échantillons des cas suspects de fièvre hémorragique enregistrés à Conakry se sont révélés négatifs à l examen virologique effectué par l équipe de l Institut Pasteur de Dakar. Le cumule des cas suspects enregistré du mois de janvier au 24 mars 2014, donne un total de 86 cas suspects de fièvre hémorragique virale dont 59 décès (incluant 34 décès communautaires) dans certaines préfectures de la Guinée Forestière soit un taux de létalité de 69% ; NB : Les cas suspects antérieurement notifiés (3 cas suspects dont 2 décès) au compte de Conakry ont été extraits de ces chiffres suite aux résultats d examen mentionné ci dessous. Ces cas et décès se repartissent comme suit : Guékédou (60 cas /44 décès) ; Macenta (19 cas /11décès) et Kissidougou (7 cas / 4 décès). Sur 12 échantillons prélevés sur des malades suspects et des contacts, 6 échantillons sont positifs au filovirus dont 3 au virus EBOLA de type Zaire au laboratoire de l Institut Pasteur de Lyon. Ceci nous amène à nous interroger sur la migration de cette souche en Guinée? Cartograhie des localités touchées de FH à virus EBOLA- DPLM Mars 2014 Dispositions prises : Ainsi, le Ministère de la santé en collaboration avec ses partenaires a pris les mesures suivantes : - Traitement gratuit de tous les malades dans les centres d isolement, - Information des populations sur les mesures d hygiène individuelles et collectives,

3 - Responsabilisation exclusive du traitement des corps des malades décédés au personnel de santé et à la Croix rouge guinéenne pour limiter la contamination, - Recensement de toutes les personnes qui ont eu des contacts directs avec les malades décédés et ceux présentant les signes suivants : fièvre, diarrhée, vomissement, fatigue prononcée, saignement - Diffusion des messages de sensibilisation au niveau des médias (radio, TV, internet). Actions en cours L installation des Centres d isolement des malades dans les Préfectures Touchées ; Désinfections des domiciles des cas et des décédés ; Elaboration de plan d action de riposte ; Mobilisation de ressources ; Acheminement de matériels de protection individuelle (MPI) et de kits de prise en charge dans les zones touchées, (un premier stock de MPI est déjà disponible sur le terrain à la date du 22 mars Ceux ci convoyé par Monsieur le Ministre de la Santé). Renforcement de la surveillance épidémiologique, Arrivée d une équipe de l Institut Pasteur de Dakar pour renforcer les capacités du Laboratoire de fièvre hémorragique de Donka Arrivée attendue d une équipe de l Institut Pasteur de Lyon (laboratoire mobile) pour appuyer la confirmation rapide des cas suspects à l intérieur du pays Perspectives Sensibilisation porte à porte et distribution de kits d hygiène dans les villages ou quartiers touchés; Arrivée des équipes d interventions de l OMS et MSF (épidémiologistes, spécialistes en prévention et contrôle des fièvres hémorragiques virales, logisticiens, gestionnaires de données, spécialistes en communication et antrhopologues) pour se joindre aux autorités sanitaires guinéennes pour une gestion efficiente de l épidémie APPUI DES PARTENAIRES MSF - Fourniture de matériels, équipements, produits de désinfection et médicaments ; - Installation des unités d isolement et traitement des cas ;

4 - Investigation des cas sur le terrain et transport des échantillons OMS - Fourniture de 60 cartons de 50 unités d équipements de protection individuelle soit 3000 unités destinées aux Préfectures touchées et à d autres Districts à titre de prévention; - Remise de 50 unités de MPI au camps de Kanga-Est à Beyla pour les travailleurs de Rio Tinto - Renforcement du stock de contingence du Bureau pays ; - Appui à la coordination, la surveillance et à l investigation des cas suspects - Mise à disposition des outils de surveillance et renforcement des capacités du personnel ; - Appui à la rédaction et diffusion d une note d informations sur l évolution de cette fièvre hémorragique. UNICEF - Diffusions d informations sur la manière d éviter le virus à travers des posters et des dépliants incluant des informations sur le lavage des mains au savon et le traitement de l eau à domicile avec du chlore. - Distribution de matériels pour la désinfection des Centres de santé et des domiciles des personnes infectées.information et sensibilisations des populations et du personnel de santé sur la fièvre EBOLA et les mesures préventives Distribution de boites de chlore liquide, flacons de solutés de réhydratation, morceaux de savon et 3 bidons et demi de HTH, paquets de sels de réhydratation orale et du chlore en poudre, aux agents de santé dans les zones affectées - Mise à disposition de cinq(5) tonnes de médicaments, équipements médicaux et consommables

5 COMPTE RENDU DE REUNION EXTRAORDINAIRE Une réunion d urgence s est tenue ce 23 mars dans la salle de conférence de l OMS co-présidée par Monsieur le Représentant de l OMS en Guinée et le président du Comité national de crise. Ont Pris part à cette rencontre le chef de la Division prévention et lutte contre la maladie, le Directeur de l INSP, l épidémiologiste de l équipe interpays de l OMS en Afrique de l OMS et le staff technique du Bureau pays de l OMS, Cette Réunion avait pour objectifs de renforcer le cadre de coordination des activités de riposte contre la fièvre hémorragique EBOLA. La réunion a passé en revue la situation de l épidémie sur le terrain, les mesures prises, ainsi que les activités en cours. A l issue de cette rencontre les recommandations suivantes ont été faites : Tenir une réunion quotidienne à 14heures à l OMS pour faire le point sur l épidémie et les activités de riposte en cours ; Mettre en place une cellule de communication chargée de faire régulièrement le point sur l évolution de l épidémie de la fièvre EBOLA aux autorités nationales Communiquer la situation de l épidémie à la presse tous les jours à 17H-00 par le Ministre de la santé Organiser le plus tôt possible une séance de briefing à l intention des journalistes de la presse nationale et étrangère Réactiver les Comités de coordination aux niveaux Préfectoral et Régional ; Mettre les outils de notification et de suivi des cas et des contacts en place dans les localités touchées ; Explorer la possibilité de la mise en place de deux lignes de téléphone vert pour le public ; Mettre en place des groupes thématiques (Coordination, prise en charge, Communication/Mobilisation sociale, surveillance/laboratoire et suivi des contacts, gestion des cadavres ) Les raporteurs Dr Sakoba KEITA, Chef Division, Prévention et lutte contre la maladie, Issiaga KONATE, OMS

COMMUNIQUE DE PRESSE. Remise de 6 ambulances et de matériel pour la lutte contre l épidémie Ebola

COMMUNIQUE DE PRESSE. Remise de 6 ambulances et de matériel pour la lutte contre l épidémie Ebola AMBASSADE DU JAPON Conakry, le 9 mars 2015 COMMUNIQUE DE PRESSE Remise de 6 ambulances et de matériel pour la lutte contre l épidémie Ebola Le 9 mars 2015, Son Excellence Monsieur Naotsugu Nakano, Ambassadeur

Plus en détail

Niger Inondations Rapport de Situation 3 7 septembre 2009

Niger Inondations Rapport de Situation 3 7 septembre 2009 Niger Inondations Rapport de Situation 3 7 septembre 2009 Ce rapport a été préparé par OCHA/Niger. Il couvre la période allant du 6 au 7 septembre. I. Priorités Démarrage des travaux des sous-comités sectoriels

Plus en détail

Situation Epidémiologique Hebdomadaire Epidémie d Ebola en Guinée

Situation Epidémiologique Hebdomadaire Epidémie d Ebola en Guinée Situation Epidémiologique Hebdomadaire Epidémie d Ebola en Guinée 31, 1 Ebola en Guinée: SitRep par préfecture, semaine 31, 1 (27 Juillet 2 Aout 1) Table des matières Table des matières...2 Note technique...3

Plus en détail

URGENCE ASIE DU SUD. Point sur les actions UNICEF au 25 février 2005

URGENCE ASIE DU SUD. Point sur les actions UNICEF au 25 février 2005 INFORMATION PRESSE URGENCE ASIE DU SUD Point sur les actions UNICEF au 25 février 2005 A ce jour, l'unicef France a fait parvenir un total de 40 millions d'euros en Asie du Sud. Le dernier envoi, d'un

Plus en détail

Situation Epidémiologique Hebdomadaire Epidémie d Ebola en Guinée

Situation Epidémiologique Hebdomadaire Epidémie d Ebola en Guinée Situation Epidémiologique Hebdomadaire Epidémie d Ebola en Guinée, 2 Table des matières Table des matières...2 Note technique...3 Résumé...4 1. Guinée...6 2. Conakry... 13 3. Boffa... 21 4. Coyah... 23

Plus en détail

Épidémie d infections cutanées à virus cowpox en France. Décembre 2008 Février 2009

Épidémie d infections cutanées à virus cowpox en France. Décembre 2008 Février 2009 Épidémie d infections cutanées à virus cowpox en France Décembre 2008 Février 2009 Journées Nationales d Infectiologie Lyon 10-11-12 juin 2009 Alerte et contexte : signalement et premières investigations

Plus en détail

Situation Epidémiologique Hebdomadaire Epidémie d Ebola en Guinée

Situation Epidémiologique Hebdomadaire Epidémie d Ebola en Guinée Situation Epidémiologique Hebdomadaire Epidémie d Ebola en Guinée Semaine 13, 215 Table des matières Table des matières...2 Note technique...3 Résumé...4 1. Guinée...6 2. Conakry... 13 3. Boffa... 21 4.

Plus en détail

Situation Epidémiologique Hebdomadaire Epidémie d Ebola en Guinée

Situation Epidémiologique Hebdomadaire Epidémie d Ebola en Guinée Situation Epidémiologique Hebdomadaire Epidémie d Ebola en Guinée Semaine 12, 215 Table des matières Table des matières...2 Note technique...3 Résumé...4 1. Guinée...6 2. Conakry... 13 3. Boffa... 21 4.

Plus en détail

Situation Epidémiologique Hebdomadaire Epidémie d Ebola en Guinée

Situation Epidémiologique Hebdomadaire Epidémie d Ebola en Guinée Situation Epidémiologique Hebdomadaire Epidémie d Ebola en Guinée Semaine 1, 21 Table des matières Table des matières... 2 Note technique... 3 Résumé... 4 1. Guinée... 6 2. Conakry... 13 3. Boffa... 18

Plus en détail

BULLETIN DES ALERTES, EPIDEMIES ET AUTRES EVENEMENTS DE SANTE PUBLIQUE AU CAMEROUN

BULLETIN DES ALERTES, EPIDEMIES ET AUTRES EVENEMENTS DE SANTE PUBLIQUE AU CAMEROUN BULLETIN DES ALERTES, EPIDEMIES ET AUTRES EVENEMENTS DE SANTE PUBLIQUE AU CAMEROUN Sommaire: 1. Epidémie de choléra dans les régions de l Extrême-Nord et du Nord Cameroun 2. Epidémie de diarrhée aigüe

Plus en détail

Lutte contre les maladies hydriques et le choléra

Lutte contre les maladies hydriques et le choléra Lutte contre les maladies hydriques et le choléra La sensibilisation de la population Guide à l intention des agents sensibilisateurs République Démocratique du Congo Mission Sud-Ouest Projet de Réduction

Plus en détail

La Grippe en questions

La Grippe en questions 1 La Grippe en questions Qu est ce que la grippe? Que sont les virus grippaux? La grippe est une infection virale respiratoire aiguë contagieuse. Les virus grippaux se répartissent entre différents types

Plus en détail

RAPPORT CAMPAGNE DE DISTRIBUTION GRATUITE DE KITS D HYGIENE AUX MENAGES SINISTRES PAR LES INONDATIONS DANS LES COMMUNES DE MALANVILLE ET DE KARIMAMA

RAPPORT CAMPAGNE DE DISTRIBUTION GRATUITE DE KITS D HYGIENE AUX MENAGES SINISTRES PAR LES INONDATIONS DANS LES COMMUNES DE MALANVILLE ET DE KARIMAMA R é p u b l i q u e d u B é n i n M I N I S T E R E D E L A S A N T E D i r e c t i o n D é p a r t e m e n t a l e d e l a S a n t é d u B o r g o u e t d e l A l i b o r i Z o n e S a n i t a i r e M

Plus en détail

Préconisations Grippe A (H1N1) v et maladies neuromusculaires

Préconisations Grippe A (H1N1) v et maladies neuromusculaires Préconisations Grippe A (H1N1) v et maladies neuromusculaires A) GENERALITES SUR LA NOUVELLE GRIPPE A (H1N1) v. Qu est-ce que la nouvelle grippe A (H1N1) v? La nouvelle grippe A(H1N1) est une infection

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES : ENLEVEMENT ET ELIMINATION DE DECHETS INDUSTRIELS SPECIAUX SUR LE SITE DE L INRA DE JOUY-EN-JOSAS ET DOMAINES RATTACHES

CAHIER DES CHARGES : ENLEVEMENT ET ELIMINATION DE DECHETS INDUSTRIELS SPECIAUX SUR LE SITE DE L INRA DE JOUY-EN-JOSAS ET DOMAINES RATTACHES CAHIER DES CHARGES : ENLEVEMENT ET ELIMINATION DE DECHETS INDUSTRIELS SPECIAUX SUR LE SITE DE L INRA DE JOUY-EN-JOSAS ET DOMAINES RATTACHES DECEMBRE 2006 1. OBJET DE LA PRESTATION L activité du centre

Plus en détail

AES. Stop au massacre! Accident d Exposition au Sang. Avec la participation de l ARLIN PACA http://fr.ap-hm.fr/site/arlin-paca

AES. Stop au massacre! Accident d Exposition au Sang. Avec la participation de l ARLIN PACA http://fr.ap-hm.fr/site/arlin-paca Petit g de u s bon nes p AES ide ratiqu e s Accident d Exposition au Sang Stop au massacre! Avec la participation de l ARLIN PACA http://fr.ap-hm.fr/site/arlin-paca www.urps-infirmiere-paca.fr https://www.facebook.com/urps.infirmiere.paca

Plus en détail

FOURNITURE LIVRAISON DE PRODUITS D ENTRETIEN ET D ARTICLES DE NETTOYAGE POUR LA VILLE DE CYSOING

FOURNITURE LIVRAISON DE PRODUITS D ENTRETIEN ET D ARTICLES DE NETTOYAGE POUR LA VILLE DE CYSOING Ville de Cysoing Hôtel de Ville 2, place de la République BP 67 59830 CYSOING Tél : 03.20.79.44.70. Fax : 03.20.79.57.59. N Cys FOURNITURE LIVRAISON DE PRODUITS D ENTRETIEN ET D ARTICLES DE NETTOYAGE POUR

Plus en détail

Protection du personnel

Protection du personnel PROTOCOLE POUR L EVACUATION DES EXCRETAS PAR LES ENTREPRISES DE VIDANGE/NETTOYAGE ET LES ONG s (Version 1.0, 23 décembre 2010) Sommaire I. Objectifs du protocole II. Protection du personnel III. Aspects

Plus en détail

Gestion du risque légionelle

Gestion du risque légionelle Les légionelles dans les établissements de santé et les établissements d hébergement pour personnes âgées Maîtrise du risque dans les réseaux d eau sanitaire Expérience du centre hospitalier du Pays d

Plus en détail

Procédure adaptée (Article 28 du Code des marchés publics)

Procédure adaptée (Article 28 du Code des marchés publics) Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) Relatif au projet de : Déploiement du logiciel DMU Net au sein du service des urgences et mise en place d un EAI (Enterprise Application Integration)

Plus en détail

Informations préliminaires sur le poste. Informations générales sur la mission

Informations préliminaires sur le poste. Informations générales sur la mission : PROFIL DE POSTE Informations préliminaires sur le poste Intitulé du poste ADMINISTRATEUR BASE Pays & base d affectation GUINEE, COYAH Rattachement hiérarchique COORDINATEUR COYAH Création / Remplacement

Plus en détail

Informations Grippe A (H1N1)

Informations Grippe A (H1N1) Fiche Info Santé au travail N 03 Informations Grippe A (H1N1) Qu est-ce qu une pandémie? Une pandémie grippale est une épidémie mondiale de grippe chez l homme résultant de l apparition d un nouveau virus

Plus en détail

Liste de questions et d initiatives relatives à l établissement d un plan d action pour les fonctions et services essentiels

Liste de questions et d initiatives relatives à l établissement d un plan d action pour les fonctions et services essentiels Liste de questions et d initiatives relatives à l établissement d un plan d action pour les fonctions et services essentiels Initiatives en matière d établissement de plans d urgence et de plans d action

Plus en détail

SITUATION EPIDEMIOLOGIQUE HEBDOMADAIRE

SITUATION EPIDEMIOLOGIQUE HEBDOMADAIRE SITUATION EPIDEMIOLOGIQUE HEBDOMADAIRE (Semaine n 38 du 17 au 23/09/2012) BURKINA FASO MINISTERE DE LA SANTE SECRETARIAT GENERAL DIRECTION GENERALE DE LA PROTECTION SANITAIRE DIRECTION DE LA LUTTE CONTRE

Plus en détail

Utilisation de la méthode ALARM dans la gestion de 3 cas groupés de transmission du virus de l hépatite C dans un service d hémodialyse

Utilisation de la méthode ALARM dans la gestion de 3 cas groupés de transmission du virus de l hépatite C dans un service d hémodialyse Utilisation de la méthode ALARM dans la gestion de 3 cas groupés de transmission du virus de l hépatite C dans un service d hémodialyse B R O C H A R T - M E R L I N J u l i e, H I R S C H M a r i e -

Plus en détail

Chers confrères, mesdames, messieurs, Du 14 novembre 2014 au 10 janvier 2015, un détachement de l Unité d Instruction et d Intervention de la

Chers confrères, mesdames, messieurs, Du 14 novembre 2014 au 10 janvier 2015, un détachement de l Unité d Instruction et d Intervention de la 1 Chers confrères, mesdames, messieurs, Du 14 novembre 2014 au 10 janvier 2015, un détachement de l Unité d Instruction et d Intervention de la Sécurité Civile N 7 de Brignoles a rempli une mission inhabituelle

Plus en détail

BULLETIN DU CLUSTER SANTE

BULLETIN DU CLUSTER SANTE 1 BULLETIN DU CLUSTER SANTE SITUATION SANITAIRE SUITE AU CONFLIT ARME AU NORD MALI 11 AVRIL 2013 N 2 Points Clefs Situation sécuritaire toujours imprévisible dans les régions du nord notamment à Kidal

Plus en détail

Dispositif dégradé et réaction initiale

Dispositif dégradé et réaction initiale 3.4 Prise en charge des victimes radiocontaminées Dispositif dégradé et réaction initiale UMH, SMUR Régulation SAMU SAU, UP Les limites du dispositif (circulaire 800) L identification de l attentat n est

Plus en détail

BOITE A IMAGES PREVENTION DE LA MALADIE A VIRUS EBOLA

BOITE A IMAGES PREVENTION DE LA MALADIE A VIRUS EBOLA BOITE A IMAGES PREVENTION DE LA MALADIE A VIRUS EBOLA INSTRUCTIONS À L ATTENTION DE L ANIMATEUR La boite à images pour la prévention de la FHVE (La Fièvre Ebola est une maladie épidémique, contagieuse

Plus en détail

GUIDE DE SENSIBILISATION DES ELECTEURS

GUIDE DE SENSIBILISATION DES ELECTEURS 1 République de Guinée Commission Electorale Nationale Indépendante GUIDE DE SENSIBILISATION DES ELECTEURS Election Présidentielle, octobre 2015 Conakry, Août 2015 1 2 Introduction Les organisations de

Plus en détail

Chapitre VI : Gestion des risques épidémiques

Chapitre VI : Gestion des risques épidémiques Chapitre VI : Fiche n VI.1 : Gale Fiche n VI.2 : Tubeculose pulmonaire (accessible dans la prochaine version) Fiche n VI.3 : Gastro-entérite Fiche n VI.4 : Infection respiratoire aigüe basse Sommaire Sommaire

Plus en détail

Équipe de renforcement de la préparation à la maladie à virus Ebola. Visite de pays au Mali 20-24 octobre 2014

Équipe de renforcement de la préparation à la maladie à virus Ebola. Visite de pays au Mali 20-24 octobre 2014 Équipe de renforcement de la préparation à la maladie à virus Ebola Visite de pays au Mali 20-24 octobre 2014 1 Organisation mondiale de la Santé 2014 WHO/EVD/PCV/Mali/14 Tous droits réservés. Les appellations

Plus en détail

CONSULAT GENERAL DE FRANCE A TANANARIVE INFORMATIONS SANITAIRES GRIPPE A, CHIKUNGUNYA ET DENGUE

CONSULAT GENERAL DE FRANCE A TANANARIVE INFORMATIONS SANITAIRES GRIPPE A, CHIKUNGUNYA ET DENGUE CONSULAT GENERAL DE FRANCE A TANANARIVE INFORMATIONS SANITAIRES GRIPPE A, CHIKUNGUNYA ET DENGUE 1 INFORMATIONS SUR PANDEMIE GRIPPALE Une pandémie grippale frappe le monde depuis quelques semaines. Il s

Plus en détail

Contrôle de l infection en cas de fièvre hémorragique virale

Contrôle de l infection en cas de fièvre hémorragique virale Contrôle de l infection en cas de fièvre hémorragique virale en milieu hospitalier africain Organisation Mondiale de la Santé U.S. DEPARTMENT OF HEALTH & HUMAN SERVICES Public Health Service CDC CENTERS

Plus en détail

Ensemble de documents d orientation sur la maladie à virus Ebola

Ensemble de documents d orientation sur la maladie à virus Ebola Ensemble de documents d orientation sur la maladie à virus Ebola Août 2014 l enfance aux enfants Organisation mondiale de la Santé 2014 Tous droits réservés. Les appellations employées dans la présente

Plus en détail

BOITE A IMAGES POUR LA COMMUNICATION SUR LA PREVENTION ET LA LUTTE CONTRE LE CHOLERA

BOITE A IMAGES POUR LA COMMUNICATION SUR LA PREVENTION ET LA LUTTE CONTRE LE CHOLERA BOITE A IMAGES POUR LA COMMUNICATION SUR LA PREVENTION ET LA LUTTE CONTRE LE CHOLERA Qu est-ce la boite à images? Cette boite à images est un appui visuel pour les relais communautaires, agents de santé,

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITE MEDECINS DU MONDE - BELGIQUE

RAPPORT D ACTIVITE MEDECINS DU MONDE - BELGIQUE Allemagne Argentine Belgique Canada Espagne Grèce Italie Japon Pays-Bas Portugal Royaume-Uni Suède Suisse France RAPPORT D ACTIVITE DE LA RIPOSTE A L EPIDEMIE DE ROUGEOLE MENEE DU 11 AU 15 DECEMBRE 2012

Plus en détail

Guinée - Epidémie de la Maladie à virus Ebola Rapport de la Situation Epidémiologique Maladie a Virus Ebola en Guinée 07 Juin 2015

Guinée - Epidémie de la Maladie à virus Ebola Rapport de la Situation Epidémiologique Maladie a Virus Ebola en Guinée 07 Juin 2015 Rapport de la Situation Epidémiologique Maladie a Virus Ebola en Guinée 7 Juin 215 I. Points saillants Deux (2) nouveaux cas confirmés ont été notifié ce jour dans les préfectures de Forécariah et de Kindia

Plus en détail

QUESTIONNAIRE MÈRE AYANT UN BÉBÉ MOINS DE 6 MOIS

QUESTIONNAIRE MÈRE AYANT UN BÉBÉ MOINS DE 6 MOIS QUESTIONNAIRE MÈRE AYANT UN BÉBÉ MOINS DE 6 MOIS Numéro questionnaire : Région : District : Commune /quartier : Nom de l enquêteur : Date de l enquête : Signature : I. INTRODUCTION: Je vais vous poser

Plus en détail

ACTIVITÉS POUR LES ENFANTS

ACTIVITÉS POUR LES ENFANTS ACTIVITÉS POUR LES ENFANTS Tim Dirven Thèmes de réflexion pour la classe Mon carnet de vaccination. Demandez aux enfants d apporter à l école leur carnet de vaccination. Discutez des différentes maladies

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES CAS HUMAINS D INFECTION PAR VIRUS INFLUENZA A(H7N9) Version du 01.05.2013

PRISE EN CHARGE DES CAS HUMAINS D INFECTION PAR VIRUS INFLUENZA A(H7N9) Version du 01.05.2013 Introduction: Champ d application Version du 01.05.2013 Cette procédure est destinée à faire face à l arrivée d un patient potentiellement infecté par le virus Influenza A/H7N9. La survenue d un tel cas

Plus en détail

Peut-on réduire l incidence de la gastroentérite et ses conséquences dans les écoles primaires à l aide de solution hydro-alcoolique?

Peut-on réduire l incidence de la gastroentérite et ses conséquences dans les écoles primaires à l aide de solution hydro-alcoolique? Peut-on réduire l incidence de la gastroentérite et ses conséquences dans les écoles primaires à l aide de solution hydro-alcoolique? Service des Maladies Infectieuses; CHR Orléans Unité Inserm U-707,

Plus en détail

Résumé : résultats de la réunion, principales recommandations et actions pour le suivi. Monrovia, 22 juillet 2015

Résumé : résultats de la réunion, principales recommandations et actions pour le suivi. Monrovia, 22 juillet 2015 Résumé : résultats de la réunion, principales recommandations et actions pour le suivi Monrovia, 22 juillet 2015 Principaux messages résumés Les participants ont reconnu que, pour les trois pays, la réunion

Plus en détail

Signalement et gestion des infections respiratoires aiguës (IRA) et des gastroentérites aiguës (GEA) 19 juin 2014

Signalement et gestion des infections respiratoires aiguës (IRA) et des gastroentérites aiguës (GEA) 19 juin 2014 Signalement et gestion des infections respiratoires aiguës (IRA) et des gastroentérites aiguës (GEA) 19 juin 2014 Nadège Caillere, Cire Océan Indien Dr Joao Simoes, Cellule de veille, d alerte et de gestion

Plus en détail

Kit Formalités légales Au Registre du Commerce et des Sociétés. Augmentation de capital en numéraire dans une EURL ou une SARL

Kit Formalités légales Au Registre du Commerce et des Sociétés. Augmentation de capital en numéraire dans une EURL ou une SARL Kit Formalités légales Au Registre du Commerce et des Sociétés Augmentation de capital en numéraire dans une EURL ou une SARL Contient : Vie de l entreprise (p.2) Formalité (p.4) Journaux d annonces légales

Plus en détail

VOYAGE AU BOUT DE L HYGIENE 18 JOURNEE INTERPROFESSIONNELLE DROME ARDECHE ISERE JEUDI 19 JUIN 2014 HOPITAUX DROME NORD

VOYAGE AU BOUT DE L HYGIENE 18 JOURNEE INTERPROFESSIONNELLE DROME ARDECHE ISERE JEUDI 19 JUIN 2014 HOPITAUX DROME NORD VOYAGE AU BOUT DE L HYGIENE 18 JOURNEE INTERPROFESSIONNELLE DROME ARDECHE ISERE JEUDI 19 JUIN 2014 HOPITAUX DROME NORD MC.PERROSSIER IFSI Croix Rouge VALENCE AU DELÀ DE NOS FRONTIÈRES Etudiants IDE 2 année

Plus en détail

10 % À REVERSER S ENGAGE DU MONTANT DE VOS ACHATS À L AOI ACCOMPAGNEMENT ET FORMATION À L HYGIÈNE ÉCHANGES MADAGASCAR

10 % À REVERSER S ENGAGE DU MONTANT DE VOS ACHATS À L AOI ACCOMPAGNEMENT ET FORMATION À L HYGIÈNE ÉCHANGES MADAGASCAR MADAGASCAR ACCOMPAGNEMENT ET FORMATION À L HYGIÈNE Lavage des mains Propreté des locaux et des surfaces Protection personnelle Traitement de l instrumentation et des déchets dans les services dentaire,

Plus en détail

Préparation en poudre pour boisson chaude et froide au goût de café sachet en triple multicouche

Préparation en poudre pour boisson chaude et froide au goût de café sachet en triple multicouche Café net conditionnement Crème monodose café Préparation en poudre pour boisson chaude et froide au goût de café 750 g Boîte - 4,5 kg Carton poudre à granulométrie moyenne-fine de couleur marron clair

Plus en détail

Informations Kits et Mallette de Prélèvement. Mai 2014

Informations Kits et Mallette de Prélèvement. Mai 2014 Informations Kits et Mallette de Prélèvement Mai 2014 Présentation des kits de prélèvements. Composition des kits Les différents flacons proposés : Flacon en Plastique 20 ml : Moteur 125 ml : Fluide =>

Plus en détail

Restauration collective. quelques aspects réglementaires

Restauration collective. quelques aspects réglementaires Restauration collective quelques aspects réglementaires JL Fumery Marseille, 17 mai 2005 1 La restauration collective n est pas vraiment un concept nouveau de la préhistoire au moyen-âge quelles que soient

Plus en détail

CLIENT A60 TEST MEDIA M OOO XX 151 AVENUE DES AYGALADES 13015 MARSEILLE * SFR - SERVICE CLIENTS 5 RUE DE L EUROPE 69464 LYON CEDEX 06

CLIENT A60 TEST MEDIA M OOO XX 151 AVENUE DES AYGALADES 13015 MARSEILLE * SFR - SERVICE CLIENTS 5 RUE DE L EUROPE 69464 LYON CEDEX 06 SFR 24/24 Pour gérer vous-même votre compte Accessible 7j/7, 24h/24 depuis : - www.sfr.fr, rubrique "Mon compte" (coût d une connexion Internet) - votre mobile SFR au 963 (appel gratuit) - un poste fixe

Plus en détail

RECHERCHE DES CONTACTS PENDANT UNE FLAMBÉE DE MALADIE À VIRUS ÉBOLA

RECHERCHE DES CONTACTS PENDANT UNE FLAMBÉE DE MALADIE À VIRUS ÉBOLA RECHERCHE DES CONTACTS PENDANT UNE FLAMBÉE DE MALADIE À VIRUS ÉBOLA Septembre 2014 Programme Surveillance des maladies et intervention Groupe Prévention et lutte contre les maladies transmissibles i RECHERCHE

Plus en détail

Gestion de la crise sanitaire grippe A

Gestion de la crise sanitaire grippe A Gestion de la crise sanitaire grippe A Sommaire de la présentation Nature du risque lié au virus A H1N1 Plan gouvernemental de pandémie grippale Mesures de protection Historique de la grippe La grippe

Plus en détail

Produits pour hygiène en cuisine nettoyage de bâtiments détergents pour textiles

Produits pour hygiène en cuisine nettoyage de bâtiments détergents pour textiles Produits vaisselle HalaGastro F11 Détergent pour lave-vaisselle avec chlore actif. Concentration d'utilisation: 0.3 0.5%, ph à 1.0%: 11.7 10600410-0002 10600410-0004 10600410-0007 Bidon 12 kg Bidon 25

Plus en détail

DETERGENTS - DESINFECTANTS MILIEU MEDICO - HOSPITALIER

DETERGENTS - DESINFECTANTS MILIEU MEDICO - HOSPITALIER DETERGENTS - DESINFECTANTS MILIEU MEDICO - HOSPITALIER Depuis 1964 Hôpitaux Cliniques Dentisterie Cabinets médicaux Seniories et centres de médication Le nettoyage et la désinfection sont primordiaux pour

Plus en détail

Objectif 3 : Confinement et certification

Objectif 3 : Confinement et certification Objectif 3 : Confinement et certification CONFINEMENT ET CERTIFICATION Principaux objectifs Indicateurs de réalisation Principales activités Certifier l éradication et le confinement de tous les poliovirus

Plus en détail

Conduite à tenir en cas d épidémie exemple du milieu tropical

Conduite à tenir en cas d épidémie exemple du milieu tropical Conduite à tenir en cas d épidémie exemple du milieu tropical Dr Spiegel André Professeur agrégé du Val-de-Grâce Directeur de l Institut Pasteur de Dakar Dr Josse Richard Epidémiologiste Service de Santé

Plus en détail

Pour le traitement des déchets

Pour le traitement des déchets 1 S A T O M tél. 024 / 472.77.77 Case postale 92 fax 024 / 472.82.02 1870 - MONTHEY (Suisse) e-mail info@satom-monthey.ch Pour le traitement des déchets 1. Généralités pages 2-4 1.1. Matières acceptées

Plus en détail

Diagnostic de la rage en laboratoire. Christine Fehlner-Gardiner, Ph.D. Chercheuse scientifique, Centre d expertise de la rage - ACIA

Diagnostic de la rage en laboratoire. Christine Fehlner-Gardiner, Ph.D. Chercheuse scientifique, Centre d expertise de la rage - ACIA Diagnostic de la rage en laboratoire Christine Fehlner-Gardiner, Ph.D. Chercheuse scientifique, Centre d expertise de la rage - ACIA Structure de gouvernance - ACIA L ACIA relève du ministre de l Agriculture,

Plus en détail

Plan de veille et de préparation à la riposte contre la Maladie à Virus Ebola

Plan de veille et de préparation à la riposte contre la Maladie à Virus Ebola ا ـ ا Royaume du Maroc وزارة ا Ministère de la Santé Plan de veille et de préparation à la riposte contre la Maladie à Virus Ebola Version 2, Octobre 2014 SOMMAIRE Introduction I. Connaissances actuelles

Plus en détail

Newsletter. Au jour le jour

Newsletter. Au jour le jour CENTRE D INFORMATION ET DE COMMUNICATION GOUVERNEMENTALE N 05 - du 9 Décembre 2014 Au jour le jour 04 Décembre 2014 LA BANQUE MONDIALE FAIT DON DE 5 MILLIARDS AU MINISTERE DE LA SANTE ET DE LA LUTTE CONTRE

Plus en détail

Projet de Système d Information National (SIN) SAMU Grippe A H1N1 / Déploiement dans les SAMU Centre 15

Projet de Système d Information National (SIN) SAMU Grippe A H1N1 / Déploiement dans les SAMU Centre 15 Projet de Système d Information National (SIN) SAMU Grippe A H1N1 Déploiement dans les SAMU-Centre 15 Mission de préfiguration ASIP 9, rue Georges Pitard 75 015 Paris Tél 01 58 45 32 50 Fax 01 58 45 33

Plus en détail

Gestion d une épidémie de KPC : retour d expérience : investigation et gestion de crise

Gestion d une épidémie de KPC : retour d expérience : investigation et gestion de crise Gestion d une épidémie de KPC : retour d expérience : investigation et gestion de crise Dr G. ANTONIOTTI Direction des Risques Coordonnateur Risques Infectieux Générale de Santé, Paris Atelier A5 Société

Plus en détail

Compte rendu PRI EMS OI 2014

Compte rendu PRI EMS OI 2014 Compte rendu PRI EMS OI 2014 Rédacteur(s) : MLC/LL/MA/JBV Objet : Lieu : ½ Journée de formation continue Le Nautile - La Saline les Bains Accueil L ouverture de cette journée a été faite par la responsable

Plus en détail

Voyage en Chine au mois de Novembre 2013

Voyage en Chine au mois de Novembre 2013 Voyage en Chine au mois de Novembre 2013 Note importante!! : Lors de la remise de vos documents, veuillez vérifier soigneusement les noms, dates de départ etc. S il y a une erreur, veuillez SVP nous en

Plus en détail

Planches pour le Diagnostic microscopique du paludisme

Planches pour le Diagnostic microscopique du paludisme République Démocratique du Congo Ministère de la Santé Programme National de Lutte Contre le Paludisme Planches pour le Diagnostic microscopique du paludisme Ces planches visent à améliorer le diagnostic

Plus en détail

Préoccupations et représentations de la Maladie à Virus Ebola chez les appelants d un numéro vert au Burkina Faso

Préoccupations et représentations de la Maladie à Virus Ebola chez les appelants d un numéro vert au Burkina Faso Préoccupations et représentations de la Maladie à Virus Ebola chez les appelants d un numéro vert au Burkina Faso EBODAKAR 2015 Mai 2015 18 21 mai 2015, Dakar Landry Stanislas ZAONGHO, AFAFSI/Burkina Faso

Plus en détail

CONTACTS PRESSE Inpes : Sandra Garnier Tél : 01 49 33 23 06 Email : sandra.garnier@inpes.sante.fr Service de presse du ministère de la santé et des

CONTACTS PRESSE Inpes : Sandra Garnier Tél : 01 49 33 23 06 Email : sandra.garnier@inpes.sante.fr Service de presse du ministère de la santé et des Grippe : un nouveau dispositif de communication Dossier de presse 24 Août 2009 CONTACTS PRESSE Inpes : Sandra Garnier Tél : 01 49 33 23 06 Email : sandra.garnier@inpes.sante.fr Service de presse du ministère

Plus en détail

PROTOCOLE D'ÉVALUATION DES SYSTÈMES NATIONAUX DE SURVEILLANCE ET DE RIPOSTE CONCERNANT LES MALADIES TRANSMISSIBLES

PROTOCOLE D'ÉVALUATION DES SYSTÈMES NATIONAUX DE SURVEILLANCE ET DE RIPOSTE CONCERNANT LES MALADIES TRANSMISSIBLES WHO/CDS/CSR/ISR/2001.2 Distribution: Générale Original: Anglais PROTOCOLE D'ÉVALUATION DES SYSTÈMES NATIONAUX DE SURVEILLANCE ET DE RIPOSTE CONCERNANT LES MALADIES TRANSMISSIBLES DIRECTIVES POUR LES ÉQUIPES

Plus en détail

Étape 1: Rassembler le matériel avant d'entrer dans la chambre du patient. Étape 1a: Rassembler le matériel pour réaliser les écouvillonnages oraux

Étape 1: Rassembler le matériel avant d'entrer dans la chambre du patient. Étape 1a: Rassembler le matériel pour réaliser les écouvillonnages oraux Situation sur le terrain Comment procéder sans risque à des écouvillonnages oraux (prélèvements de salive) chez des patients décédés, que l on suspecte d être infectés par le virus Ebola Étape 1: Rassembler

Plus en détail

SEMINAIRE SUR LA COMPILATION DES STATISTIQUES DU COMMERCE INTERNATIONAL DES MARCHANDISES ( Abuja, 30 Août 2 Septembre 2005 )

SEMINAIRE SUR LA COMPILATION DES STATISTIQUES DU COMMERCE INTERNATIONAL DES MARCHANDISES ( Abuja, 30 Août 2 Septembre 2005 ) SEMINAIRE SUR LA COMPILATION DES STATISTIQUES DU COMMERCE INTERNATIONAL DES MARCHANDISES ( Abuja, 30 Août 2 Septembre 2005 ) PRESENTATION DE LA PRODUCTION DES STATISTIQUES DOUANIERES GUINEE Conakry I -

Plus en détail

RECOMMANDATIONS PROVISOIRES. Septembre 2014. WHO/EVD/Guidance/TravelTransportRisk/14.1. Organisation mondiale de la Santé 2014. Tous droits réservés.

RECOMMANDATIONS PROVISOIRES. Septembre 2014. WHO/EVD/Guidance/TravelTransportRisk/14.1. Organisation mondiale de la Santé 2014. Tous droits réservés. RECOMMANDATIONS PROVISOIRES Évaluation des risques liés aux voyages et aux transports : recommandations provisoires à l intention des autorités de santé publique et du secteur des transports Septembre

Plus en détail

PLAN DE COMMUNICATION POUR LA PREVENTION CONTRE L EPIDEMIE DE LA FIEVRE EBOLA

PLAN DE COMMUNICATION POUR LA PREVENTION CONTRE L EPIDEMIE DE LA FIEVRE EBOLA ------- MINISTERE DE LA SANTE ET DE LA LUTTE CONTRE LE SIDA- REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE Union Discipline Travail ------------ PLAN DE COMMUNICATION POUR LA PREVENTION CONTRE L EPIDEMIE DE LA FIEVRE EBOLA

Plus en détail

Le Valais et la grippe aviaire : état de la préparation au 20.10.05

Le Valais et la grippe aviaire : état de la préparation au 20.10.05 D é p a r t e m e n t d e l a s a n t é, d e s a f f a i r e s s o c i a l e s e t d e l é n e r g i e Le Valais et la grippe aviaire : état de la préparation au 20.10.05 1 Plan 1) Bases légales 2) Données

Plus en détail

Le rôle des Parlements dans l application des instruments internationaux et régionaux relatifs aux droits de l homme

Le rôle des Parlements dans l application des instruments internationaux et régionaux relatifs aux droits de l homme Le rôle des Parlements dans l application des instruments internationaux et régionaux relatifs aux droits de l homme Séminaire à l intention des parlementaires et fonctionnaires de parlements des pays

Plus en détail

GALE gestion d une épidémie. B. HUC Service d Hygiène Hospitalière CH de PAU

GALE gestion d une épidémie. B. HUC Service d Hygiène Hospitalière CH de PAU GALE gestion d une épidémie B. HUC Service d Hygiène Hospitalière CH de PAU 1 Mesures immédiates pour la prise en charge des patients atteints : «isolement contact» Pour les soignants Pas de contact directe

Plus en détail

Les événements grand public de la rentrée à l Institut Pasteur de Lille

Les événements grand public de la rentrée à l Institut Pasteur de Lille Communiqué de presse jeudi Les événements grand public à l Institut Pasteur de Lille Au menu : 1/ ouverture du musée pendant les Journées du Patrimoine 2/ Fête de la Science : - opération laboratoires

Plus en détail

Pour une coopération parlementaire régionale accrue avec les organes de traités relatifs aux droits de l homme

Pour une coopération parlementaire régionale accrue avec les organes de traités relatifs aux droits de l homme Pour une coopération parlementaire régionale accrue avec les organes de traités relatifs aux droits de l homme Séminaire régional à l intention des parlementaires et fonctionnaires de parlements des pays

Plus en détail

ENTRETIEN DES LOCAUX. Dr Agnès LASHERAS Service d Hygiène Hospitalière CHU Bordeaux

ENTRETIEN DES LOCAUX. Dr Agnès LASHERAS Service d Hygiène Hospitalière CHU Bordeaux ENTRETIEN DES LOCAUX Dr Agnès LASHERAS Service d Hygiène Hospitalière CHU Bordeaux Classification des locaux selon le risque infectieux L entretien doit prendre en compte : la diversité des locaux les

Plus en détail

Cetaf. Salles de réunion, formation et conférence. Location. Guide. 67/69 Avenue de Rochetaillée 42100 Saint-Etienne

Cetaf. Salles de réunion, formation et conférence. Location. Guide. 67/69 Avenue de Rochetaillée 42100 Saint-Etienne Guide Cetaf Location Salles de réunion, formation et conférence Contact : Olivier Bresson - 04 77 81 63 58 - Fax. 04 77 81 17 18 - olivier.bresson@cetaf.cnamts.fr 67/69 Avenue de Rochetaillée 42100 Saint-Etienne

Plus en détail

Être bien assuré pour partir en camp

Être bien assuré pour partir en camp Être bien assuré pour partir en camp Plusieurs volets d assurance La responsabilité civile La garantie individuelle accident La garantie dommages aux biens L assistance rapatriement La responsabilité civile

Plus en détail

Quad 110 cc - 4 temps - 60 Km/h - QUAD1101 (Lot 10 pcs)

Quad 110 cc - 4 temps - 60 Km/h - QUAD1101 (Lot 10 pcs) Catalogue Quads et motos - Quads 125 cc Grossiste Chinois Import Votre grossiste en ligne Edition 06/07/2015 Higoods Co. Ltd. Room 1001 Chuangxin Building,Chuangye Garden Minzhi Streets, Longhua District

Plus en détail

ARRÊTÉ du. Projet d arrêté fixant le programme d'enseignement de santé et social en classe de seconde générale et technologique

ARRÊTÉ du. Projet d arrêté fixant le programme d'enseignement de santé et social en classe de seconde générale et technologique RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l Éducation nationale NOR : MENE1007267A ARRÊTÉ du Projet d arrêté fixant le programme d'enseignement de santé et social en classe de générale et technologique Le Ministre

Plus en détail

Mesures d hygiène vis-à-vis des maladies à transmission respiratoire. Mesures d hygiène vis-à-vis des maladies à transmission féco-orale

Mesures d hygiène vis-à-vis des maladies à transmission respiratoire. Mesures d hygiène vis-à-vis des maladies à transmission féco-orale Mesures d hygiène Mesures d hygiène générales Mesures d hygiène vis-à-vis des maladies à transmission respiratoire Mesures d hygiène vis-à-vis des maladies à transmission féco-orale Mesures d hygiène vis-à-vis

Plus en détail

La prescription médicale La pharmacovigilance

La prescription médicale La pharmacovigilance La prescription médicale La Elisabeth Eccher M D Dziubich DU 2008 PLAN La prescription médicalem Réglementation de la prescription médicalem Réglementation infirmière re vis à vis de la prescription L

Plus en détail

Leucémies de l enfant et de l adolescent

Leucémies de l enfant et de l adolescent Janvier 2014 Fiche tumeur Prise en charge des adolescents et jeunes adultes Leucémies de l enfant et de l adolescent GENERALITES COMMENT DIAGNOSTIQUE-T-ON UNE LEUCEMIE AIGUË? COMMENT TRAITE-T-ON UNE LEUCEMIE

Plus en détail

Règlement intérieur. I - Conditions générales. 1. Conditions d admission et de séjour

Règlement intérieur. I - Conditions générales. 1. Conditions d admission et de séjour MODÈLE TYPE DE RÈGLEMENT INTÉRIEUR DES TERRAINS DE CAMPING OU DE CARAVANAGE AINSI QUE DES PARCS RÉSIDENTIELS DE LOISIRS I - Conditions générales 1. Conditions d admission et de séjour Règlement intérieur

Plus en détail

Table des matières. Il est réconfortant de savoir que votre famille est préparée. Vous préparer pour une panne

Table des matières. Il est réconfortant de savoir que votre famille est préparée. Vous préparer pour une panne Êtes-vous prêt? Êtes-vous prêt? Nous avons tous vécu l expérience d une panne de courant. Bien que la plupart d entre elles ne durent pas longtemps, chaque famille doit dresser un plan d urgence, au cas

Plus en détail

Plan National de Contingence de Lutte contre la Grippe Aviaire

Plan National de Contingence de Lutte contre la Grippe Aviaire REPOBLIKAN I MADAGASIKARA Tanindrazana Fahafahana Fandrosoana - - - - - COMITE NATIONAL DE PILOTAGE DE LA LUTTE CONTRE LA GRIPPE AVIAIRE C N P L G A Plan National de Contingence de Lutte contre la Grippe

Plus en détail

THEME 1 : Le contrôle des ressources financières allouées au secteur de la santé publique

THEME 1 : Le contrôle des ressources financières allouées au secteur de la santé publique OBJECTIFS THEME 1 : Le contrôle des ressources financières allouées au secteur de la santé publique Présenté par l Inspection Générale d Etat de la Guinée Conakry Dans le cadre du programme de contrôle

Plus en détail

COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 04/06/2014

COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 04/06/2014 République de Côte d Ivoire Union - Discipline - Travail Porte-parolat du Gouvernement COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 04/06/2014 Le mercredi 04 juin 2014, un Conseil des Ministres s est

Plus en détail

SOIN DE FISTULE. Supervision Facilitante et Visite Médicale des Services de Prise en Charge des Fistules

SOIN DE FISTULE. Supervision Facilitante et Visite Médicale des Services de Prise en Charge des Fistules SOIN DE FISTULE Supervision Facilitante et Visite Médicale des Services de Prise en Charge des Fistules Version 1 mars 2008 EngenderHealth, 440 Ninth Avenue, New York, NY 10001, USA Telephone: 212-561-8000,

Plus en détail

«100% des associations de parents d'élèves qui ont mis en place un dispositif Scoléo ont simplifié la vie des familles»

«100% des associations de parents d'élèves qui ont mis en place un dispositif Scoléo ont simplifié la vie des familles» Scoléo 2015 «100% des associations de parents d'élèves qui ont mis en place un dispositif Scoléo ont simplifié la vie des familles» Les principales ini,a,ves lancées par Scoléo : > Les pe&tes annonces

Plus en détail

ASUB Rugby Waterloo. Dossier Partenaires

ASUB Rugby Waterloo. Dossier Partenaires ASUB Rugby Waterloo Dossier Partenaires 1 Sommaire 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. Les valeurs du rugby Le Rugby en Belgique ASUB Rugby Waterloo Notre proposition de partenariat Référence Ospreys Contact 2 1. Le

Plus en détail

Introduction. II. Aire de répartition des requins

Introduction. II. Aire de répartition des requins Premiers résultats des observations acoustiques effectuées sur les requins bouledogue et tigre entre le 2 décembre 2011 et le 2 décembre 2012 sur la côte ouest de la Réunion Introduction Ces premiers résultats

Plus en détail

SESSION PARTAGE 4 Santé bucco-dentaire et ophtalmologie. SHARING SESSION 4 0ral healthcare and ophthalmology. Modérateur / Moderator : Maurice PAGE

SESSION PARTAGE 4 Santé bucco-dentaire et ophtalmologie. SHARING SESSION 4 0ral healthcare and ophthalmology. Modérateur / Moderator : Maurice PAGE 19 & 20 Nov 2013 SESSION PARTAGE 4 Santé bucco-dentaire et ophtalmologie SHARING SESSION 4 0ral healthcare and ophthalmology Modérateur / Moderator : Maurice PAGE Souleymane BOUGOUM Aziz DRISSI Nicolas

Plus en détail

Evaluation des risques professionnels dans un laboratoire de toxicologie par le guide Déparis

Evaluation des risques professionnels dans un laboratoire de toxicologie par le guide Déparis Evaluation des risques professionnels dans un laboratoire de toxicologie par le guide Déparis Coordinateur: Dr Mohamed Adnène HENCHI, M.C.A., Université de Monastir, Tunisie Participants: Interne en médecine

Plus en détail

Informer. http://www.grippe-aviaire.gouv.fr/img/pdf/plan_pg_2009.pdf

Informer. http://www.grippe-aviaire.gouv.fr/img/pdf/plan_pg_2009.pdf Nouveau virus de grippe QUESTIONS / REPONSES 5 mai 2009 Fiche 5 Pour les réponses aux questions générales concernant la nature du virus ou les connaissances médicales et épidémiologiques disponibles, nous

Plus en détail

Rentrée Scolaire 2015/2016. Classe : Petite Section. B) Liste des fournitures

Rentrée Scolaire 2015/2016. Classe : Petite Section. B) Liste des fournitures Classe : Petite Section A) Liste des livres Majors en graphisme (3 ans) Majors en maths (3 ans) Majors en coloriage (3 ans) B) Liste des fournitures 01 cahier double lignes - 1 paquet de gouaches 1 boîte

Plus en détail