PLAN ET LEXIQUE BRIQUE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PLAN ET LEXIQUE BRIQUE"

Transcription

1

2 PLAN ET LEXIQUE BRIQUE : matériau de construction à base d'argile, en forme de parallépipède rectangle, moulé et cuit au four. CORON : maison d'habitation des mineurs. Ces maisons forment un quartier caractéristique du paysage minier. FER D ANCRAGE : grosse cheville de fer qui renforce le mur en le solidarisant à la poutre ou entre des étages. Elle peut être horizontale ou verticale. CHAUX : oxyde de calcium formant la base de nombreuses pierres. Elle peut être délayée dans l'eau et utilisée comme enduit. On parle alors de lait de chaux. VOYETTE : nom régional, petit chemin. PIGNON : partie supérieure triangulaire d'un mur supportant les pentes du toit, (pignon aveugle : sans fenêtre). CHAINAGE HARPE : alternance de pierre et de brique souvent aux angles des murs et autour des baies. Il sert à renforcer la structure, avec alternance de l'assise longue et courte du matériau. Ici, il sert surtout de décor car il n'y a que de la brique. VEINE : couche du sol en profondeur riche en minerai. FONçAGE : action de foncer, de munir d'un fond. Synonyme de forage. HYGIENISTE : spécialiste de l'hygiène. Le courant hygiéniste est très présent à la fin du 19 e siècle. 2

3 PREFACE Construite de 1856 à 1861, la Cité de corons des Électriciens, rattachée à la fosse n 2 ( ), est la plus ancienne cité minière subsistant dans la partie Ouest du Bassin minier. Sa configuration a peu changé depuis sa construction. La Cité des Électriciens constitue une véritable charnière dans l histoire de l habitat ouvrier et témoigne de la progressive évolution depuis les corons vers les cités pavillonnaires de la fin du XIX e siècle. Elle constitue un exemple exceptionnel de l ambiance des premières cités minières. La cité comprend sept barreaux parallèles à la rue et un barreau perpendiculaire. La conservation des carins (dépendances), des voyettes (ruelles) a permis à la cité de garder une très grande intégrité. Sous la Troisième République, au nom du progrès triomphant, le choix des noms de rue est très souvent dédié aux savants et aux écrivains. La Cité des Électriciens s inscrit dans ce mouvement puisque, pour l appellation de ses rues, la Compagnie a choisi les noms des grands savants ayant joué un rôle dans la découverte des principes de l électricité et de son développement : Ampère, Marconi, Volta, Edison Le site est devenu aujourd hui un lieu de création artistique et accueille des artistes en résidence. En 2013, la Cité des Electriciens est devenue le 5 e grand site de la mémoire minière au côté des sites majeurs que sont le 11/19 à Loos-en- Gohelle, le 9/9 bis à Oignies, le musée de la mine à Lewarde et le site de Wallers- Arenberg. La Cité des Électriciens est inscrite sur la liste des Monuments Historiques depuis 2009 et des biens labellisés UNESCO au titre des Paysages Culturels Évolutifs depuis

4 DU CHARBON A BRUAY 4 Le gisement du bassin minier du Nord/Pas-de-Calais débute à la frontière belge et s'enfonce progressivement vers l'ouest. L exploitation dans le département du Nord a débuté à Anzin au XVIII e siècle. Mais les recherches en Artois ne débouchaient sur rien en raison d'un changement d'orientation des veines. C'est donc plus tard et aussi par hasard, qu en creusant un puits on en retrouvera la trace vers Oignies en Il est surprenant de voir un délai aussi long entre les exploitations du Nord et celles du Pas de Calais. La raison est pourtant simple : on a logiquement cherché du charbon dans le prolongement du gisement du Nord et de la Belgique, mais en sondant le sol de la région d Arras on ne trouvait rien. En effet, à partir de Douai, le gisement s'infléchit nettement vers le Nord en remontant vers Hénin-Beaumont. Un certain nombre de Compagnies minières se créèrent après 1850 qui ont pour nom : Courrières, Lens, Nœux-les- Mines, Bruay-en-Artois, Marles-les-Mines... C'est en 1853 que M. Lecomte rachète la concession à la Compagnie des Mines de Béthune. Le fonçage du premier puits a lieu en décembre 1852 et son exploitation débute en Les fosses numéro 2, 3, 4 et 5 sont respectivement creusées en 1858, 1866, 1874 et La Compagnie n a pas ou peu subi le cataclysme de la Grande Guerre. En effet, ni l'occupation allemande, ni la

5 destruction, malgré de nombreux bombardements n ont pu ralentir la production. Aussi, celle-ci connaît un constant accroissement jusqu'à la fin de la guerre. À la veille du second conflit mondial, la Compagnie produit 3,1 millions de tonnes de charbon et emploie ouvriers. Bruay et le rôle de M. Lecomte (Directeur de la compagnie des mines de Bruay à partir de 1852) Après la découverte du charbon sur plusieurs points, la Société de Recherches Lecomte cède en 1852 à la Compagnie de Béthune tous les droits résultant de ses recherches, moyennant 400 actions libérées de cette compagnie. En conséquence de cette cession, la Compagnie de Béthune, par acte notarié, transforme en mai 1852, la société de recherche de Lecomte en Société d'exploitation des Charbonnages de Bruay. L'administration des Mines de Bruay est ostensiblement entre les mains de Monsieur Lecomte, mais tout se fait réellement sous l'inspiration et par les ordres de la Compagnie de Béthune et ce jusqu'au décret du 23 septembre 1852 qui interdit aux sociétés houillères, sous peine du retrait de leur concession, de fusionner entre elles ou de vendre leur concession sans l'autorisation du gouvernement. Le 27 mai 1853, la Compagnie de Béthune vend les actions de Bruay à Monsieur Lecomte. Dès le 14 mai 1851, il est fait une demande de concession par M. Lecomte : un an avant la constitution de la Société de Bruay qui ne date que de mai Le décret de concession ne paraît que le 29 décembre Source : Bertrand Cocq et Guy Dubois. Histoire des mines de l'artois. Béthune, Imprimerie Léonce Desprez,

6 LA FOSSE 1 A BRUAY Le puits n 1 est fondé en décembre 1852 à Bruay. La Fosse se situait dans l'actuelle rue Henri Cadot. L exploitation du puits cesse après avoir produit 16,7 millions de tonnes de charbon. Les bâtiments sont reconvertis pour l'usage des compagnies des mines de Bruay : on y implantera le magasin et le laboratoire central. Les derniers bâtiments de la Fosse seront détruits vers 1981 et le site aménagé en espace vert. Un monument marque aujourd hui encore le souvenir de la découverte de la houille à Bruay. Une croissance globale Production et personnel : tonnes de charbon extrait 1875 : tonnes 1890 : hommes et tonnes 1910, hommes, femmes et enfants, et 2,5 Mt : pic de production avec 4,5 Mt et environ ouvriers Population de Bruay 1806 : 592 habitants 1872 : habitants 1886 : habitants 1901 : habitants 1911 : habitants 6

7 LE LOGEMENT OUVRIER Introduction C est en 1856 que commencent les travaux de la Cité des Électriciens qui permettent d accueillir les premiers ouvriers venus exploiter la houille de la Fosse n 1. Le confort, lors de la construction, y était très rudimentaire. Les habitations sont individuelles et exigües ; toutes alignées elles forment des barres de logements plus connues sous le nom de coron. Pour respecter le cadre de vie rurale des travailleurs, chaque habitation est munie d un jardin puis, au début du XXe siècle, d un carin c est-à-dire d une dépendance permettant de stocker outils, provisions ou d y aménager des toilettes. Ces cités constituent de véritables laboratoires pour analyser les évolutions techniques et architecturales du logement ouvrier. Les constructions conçues par les ingénieurs sont rationnelles et compétitives, construites en bandes, et regroupées par quatre ou par deux en général. À l origine, les compagnies minières ont l idée de construire ces cités à proximité des fosses afin de fixer la main d œuvre. Les corons révolutionnent l organisation de l espace : ils permettent de loger un grand nombre d ouvriers dans 7

8 un espace restreint tout en leur offrant des conditions de vie de qualité pour l époque. C est une construction où la brique domine et révèle un paysage à l apparence insipide. Mais la monotonie rougeoyante des briques est contrecarrée par le souci du détail présent sur chaque façade : éléments décoratifs, pourtours des portes et fenêtres viennent rompre l uniformité ambiante et offrent à chaque cité une identité propre. 8 Structure L'architecture est rationnelle, simple et sans ornement. Ces corons sont faciles à construire et simples à gérer. Les habitations sont implantées perpendiculairement à la route principale, du côté du pignon aveugle. Il s'agit de maisons individuelles avec un seul niveau de plain-pied, séparées des dépendances par la rue. Face à elles, on trouve un potager et un carin pouvant contenir la buanderie avec un fourneau pour la cuisine, la toilette et la lessive. Les corons suivent un schéma d habitat rural : une salle commune au rez-dechaussée (15 à 25m² comme lieu de vie et chambre des parents) avec une ou deux chambres de 8m² à l étage, et une cave ornée d une voûte en anse de panier qui sert à stocker le charbon et les pommes de terre. Les combles constituent un grenier et une chambre. En ce qui concerne l organisation de la cité, les logements sont organisés en barre de 5 ou 7 logements chacune. La surface totale de la cité est de 1,7 ha et contient 43 logements. Chacun de 32 à 46m² sans compter les combles et la cave. À l intérieur, l espace de vie se découpe en plusieurs pièces (1 à 4) selon la taille du coron.

9 Cependant, l aménagement est différent en fonction des maisons et des rues. Des portes à doubles battants permettaient de recevoir plus de lumière et d'air dans ces maisons peu éclairées naturellement. En effet, les maisons sont assez humides et difficiles à aérer. Chaque logement dispose d un carré de jardin dont la taille varie de 200 à 400m². On y trouve des dépendances avec des clapiers et des poulaillers. Le jardin-potager était un élément de confort important pour les mineurs, il constituait un avantage en nature et un lieu d occupation pour le tempslibre. Il servait aussi de moyen de contrôle pour la compagnie. En effet, on sanctionnait les jardins mal entretenus par des amendes afin d obliger l ouvrier à s occuper du jardin et à s éloigner des velléités syndicales. Le logement a très peu évolué depuis sa construction. Les seules modifications importantes ont eu lieu avec l arrivée de l eau courante et de l électricité. C est la naissance d une architecture industrielle et d un aménagement du territoire rationnel. Le modèle de la cité est innovant et devient une référence pour les autres villes industrielles françaises. Matériaux Dans ces constructions, les matériaux ne sont pas très variés. Les murs sont constitués de briques moulées à la main et cuites au four à charbon, expliquant ainsi les formes irrégulières et les couleurs variables. Ces murs sont épais (45 cm) et solides. Sur les façades, un effort est fait au niveau de la décoration : les murs sont bâtis en alternant les assises longues et les assises courtes des briques. Les fers d ancrage sont de simples barreaux de 9

10 fer : ils permettent de maintenir et consolider la structure. Les plaques des rues et de numérotation des portes sont en fonte de couleur, souvent verte ou bleue. Les couleurs, bien qu'un peu décrépies par le temps, sont encore visibles. Les briques sont enduites avec de la chaux, ce qui renforce l'isolation et permet d en cacher la noirceur. 10 Au quotidien La vie au quotidien est réglée et rationnalisée. Le confort y est rudimentaire, mais ces maisons individuelles permettent aux familles de garder leur indépendance. Il est vrai que l'orientation unique des maisons d'une même rue et le peu de baies rendent les logements humides et l air saturé. Dès lors, les habitants s'organisent et réalisent eux-mêmes de nombreux travaux. Ils se constituent des ateliers, agrandissent les dépendances, couvrent les passages Un véritable labyrinthe prend forme au cœur de la cité. De plus, pour améliorer la qualité de vie et la rendre plus agréable, les façades sont ravalées à la chaux, ce qui permet de garder une apparence propre et nette. Certains décors ont été ajoutés autour des ouvertures avec des losanges encore visibles. Pendant de nombreuses années, il était possible d'admirer les différents papiers peints à l intérieur des maisons, témoins d'une

11 vie contemporaine qui suivait les modes et s'adaptait à son temps. Conclusion Qu elles soient alignées, groupées ou en cité-jardin, ces maisons ont gardé leur qualité architecturale qui mêle privacité, calme, rationalité, économie d espace et espace vert. Ce sont des témoins essentiels de toute une histoire sociale, mais aussi des logements contemporains de plus en plus réhabilités et réinvestis de nos jours. 11

12 TÉMOIGNAGE D UN HABITANT DU CORON En plus d une architecture répétitive, M. Flahaut, célèbre mineur bruaysien, subissait les ennuis de la promiscuité : les minces cloisons ne permettaient pas son repos et le respect de la vie privée. Les bruits de la vie domestique (fourneau qu on ramone, volets qui claquent et autres disputes qui se font entendre dans toute la cité) constituent une ambiance particulière et une cohésion entre les habitants. On aurait en effet une bien mauvaise idée d imaginer le coron comme un ghetto répulsif. Certes les logements avaient leurs inconvénients mais quelle promotion sociale pour les mineurs originaires de la campagne où les logements étaient encore bien pire! Les familles qui vivaient là s attachaient d autant plus à leur maison qu elles en devenaient peu à peu propriétaires. Aussi, ce sentiment de propriété apparaît dès le seuil avec une décoration qui lui est propre. La propriété passe d ailleurs par la propreté : ce sont les rideaux qui marquent la propreté. La mère apportait un soin méticuleux à la tenue de sa maison comme pour masquer la pauvreté de l ameublement et de la vie. 12

13 La vie dans la cuisine s articulait autour du poêle. Une seule table, quatre à six chaises en paille et quelques étagères. Pour la batterie de cuisine, une ou deux cocottes en fonte, deux poêlons en terre, un potau-feu, une cafetière marabout et un chaudron. Les hommes aimaient se rencontrer au coin d une rue pour se raconter des histoires drôles et les souvenirs gastronomiques de la dernière ducasse ou de telle Sainte Barbe, le tout en fumant une pipe. Mouvement hygiéniste Mouvement architectural qui prône l'application des théories hygiénistes. C'est l'aboutissement, au début du 20 e siècle, des travaux de médecins et d'hommes politiques (notamment le Musée Social ) luttant contre l'insalubrité des logements et la propagation de la tuberculose. Concrétisé notamment par la tenue d'un Congrès international d'assainissement et de salubrité de l'habitation qui se tient à Paris en 1904, il prône une architecture scientifique en s'inspirant du modèle hospitalier et des sanatorium et préconise principalement le plus grand ensoleillement possible des logements. Ce mouvement eut une forte influence sur les architectes modernes, d Henri Sauvage à Le Corbusier en passant par Tony Garnier. 13

14 UN VESTIGE DE L HABITAT MINIER Depuis 2009, la Cité des Électriciens est inscrite au titre des Monuments historiques, son intérêt patrimonial est reconnu. Datant des débuts de l ère industrielle et minière du Nord/Pas-de-Calais, c est une clef de lecture de l urbanisme et de l architecture rare du Bassin Minier. Une reconnaissance internationale grâce à l UNESCO En 2003, l association Bassin Minier Uni débute la création du dossier de candidature du Bassin Minier du Nord Pas-de-Calais dans le but de l inscrire sur la liste du Patrimoine mondial de l UNESCO. Après sept années de travail, pages, photos et 91 cartes, l association Bassin Minier Uni est prête à rendre un dossier de 15 kg au Centre du Patrimoine Mondial. En 2012 c est la consécration pour le Bassin Minier qui voit son patrimoine reconnu au niveau international grâce à son entrée sur la Liste du Patrimoine Mondial de l UNESCO. La Cité des Électriciens est une des 124 cités inscrites à l UNESCO grâce à son architecture représentative des premières cités ouvrières. Pour assurer une attractivité réussie de ce patrimoine bâti, l UNESCO a mis en place la démarche des Cités Pilotes afin d encourager les projets de mise en valeur et de réhabilitation audacieux comme celui prévu sur la Cité des Électriciens. 14 Une réhabilitation exemplaire La Cité des Électriciens se démarque dans le paysage bruaysien grâce à sa

15 valeur patrimoniale exceptionnelle. Témoignage direct des premières formes d habitat minier, le projet d aménagement a pour objectif premier de ne pas bafouer l identité architecturale et urbaine du lieu. La réhabilitation prévue est soumise à des règles strictes. Les façades seront restaurées tandis que l intérieur sera intégralement réaménagé. Audelà de la restauration et de la modernisation du bâti c est l espace dans son intégralité qui sera repensé. Le but est d ouvrir la cité vers l extérieur, de l intégrer à la ville par des accès piétonniers et de créer des espaces de rencontre. La finalité est de faire de la Cité des Électriciens un centre d interprétation de l habitat minier et de perpétuer l expérience des résidences d artistes. Ce lieu permettra aux visiteurs de trouver les informations nécessaires à la compréhension de ce paysage créé par l industrie houillère. C est le début de la mise en réseau des différents sites miniers phares de la région, une démarche dans laquelle Artois Comm. et Bruay-La-Buissière s intègrent activement. Afin d offrir une découverte complète de l habitat minier, la Cité des Électriciens mettra à disposition des gîtes urbains pour les visiteurs extérieurs. Ils pourront ainsi passer une ou plusieurs nuits dans un cadre typique de la région. La Cité deviendra à la fois un lieu de compréhension et de mémoire du patrimoine bâti minier autant qu un lieu de création actif grâce aux artistes en résidence. Le but n est donc pas de figer cet héritage mais de le réinventer et de le mettre en scène perpétuellement. Copyright : Agence d architecture Philippe Prost. 15

16 Pour plus d informations... Ville de Bruay-La-Buissière Maison des Services 39 rue Pierre Bérégovoy - BP23 Service Culturel Bruay-La-Buissière Le Lab-Labanque 44 place Georges Clémenceau Béthune Conception service communication Ville de Bruay-La-Buissière - Photos Pierre Bialais - Impression Delezenne

L HABITAT TRADITIONNEL EN LABOURD

L HABITAT TRADITIONNEL EN LABOURD L HABITAT TRADITIONNEL EN LABOURD La maison, l etxe La maison, l etxe, est au cœur de la société basque. Les individus passent la maison reste, et avec elle, en elle, se perpétue la famille. L image de

Plus en détail

COMMUNE de CIVRIEUX D AZERGUES LE NUANCIER

COMMUNE de CIVRIEUX D AZERGUES LE NUANCIER COMMUNE de CIVRIEUX D AZERGUES LE NUANCIER Les façades Le fond de façade appartient à une famille colorée dominante : les neutres et quelques ocrés (ocre jaune et ocre orangé). Les teintes seront choisies

Plus en détail

Devantures commerciales et enseignes. Comment mettre en valeur votre commerce?

Devantures commerciales et enseignes. Comment mettre en valeur votre commerce? Devantures commerciales et enseignes Comment mettre en valeur votre commerce? t Votre enseigne est la signature de votre commerce L enseigne est une inscription, une forme, une image ou un signe apposé

Plus en détail

CHARTE ARCHITECTURALE TYPOLOGIE, PROPORTIONS ET RYTHMES

CHARTE ARCHITECTURALE TYPOLOGIE, PROPORTIONS ET RYTHMES TYPOLOGIE,PROPORTION ET RYTHMES ELEMENTS REMARQUABLES DU BATI 1 Pignon Mur extérieur dont les contours épousent la forme des pentes d un comble. Dans les immeubles, même à toit plat, on a pris l habitude

Plus en détail

CONNAISSANCE DU PATRIMOINE ARCHITECTURAL ET URBAIN RAPPORT DE PRÉSENTATION

CONNAISSANCE DU PATRIMOINE ARCHITECTURAL ET URBAIN RAPPORT DE PRÉSENTATION ARCHITECTURAL ET URBAIN ZPPAUP Montpellier Gambetta Clemenceau Figuerolles Rapport de présentation Juillet 2006 Page 73 Zone de Protection du Patrimoine Architectural, Urbain et Paysager SECTEUR GAMBETTA

Plus en détail

Un paradis en pleine ville

Un paradis en pleine ville Un paradis en pleine ville En matière d architecture, la réalité se voit souvent conditionnée par le poids de l histoire. Dans un marché de la rénovation en plein boum, la nature de cet objet révèle une

Plus en détail

N o u v e l l e l i g n e d e m a i s o n s P H E N I X. www.maisons-phenix.com

N o u v e l l e l i g n e d e m a i s o n s P H E N I X. www.maisons-phenix.com N o u v e l l e l i g n e d e m a i s o n s P H E N I X www.maisons-phenix.com Phénix & l architecte Jacques Ferrier : la rencontre de deux savoir-faire Quand Phénix fait appel à Jacques Ferrier pour créer

Plus en détail

La mise en Musées du Patrimoine Industriel de la Région Nord Pas-de- Calais

La mise en Musées du Patrimoine Industriel de la Région Nord Pas-de- Calais La mise en Musées du Patrimoine Industriel de la Région Nord Pas-de- Calais Philippe Gayot Conservateur en chef du Patrimoine Communauté d Agglomération de La Porte du Hainaut Président de l association

Plus en détail

observer comprendre intervenir Sorèze palette de couleurs

observer comprendre intervenir Sorèze palette de couleurs observer comprendre intervenir Sorèze palette de couleurs Palette de couleurs pour une cohérence dans le bâti ancien La couleur est un élément chromatique du paysage qui change constamment. L aspect coloré

Plus en détail

Campagne de financement participatif Restauration du vitrage de Le Corbusier Chapelle Notre-Dame du Haut (Ronchamp)

Campagne de financement participatif Restauration du vitrage de Le Corbusier Chapelle Notre-Dame du Haut (Ronchamp) Campagne de financement participatif Restauration du vitrage de Le Corbusier Chapelle Notre-Dame du Haut (Ronchamp) 29 mai - 06 août 2014 1 DOSSIER DE PRESSE ---- Campagne de financement participatif Restauration

Plus en détail

ROMANS - TRANSFORMATION DE LA ZPPAUP EN AVAP juillet 2012 Propositions d orientations et de mise à jour du règlement

ROMANS - TRANSFORMATION DE LA ZPPAUP EN AVAP juillet 2012 Propositions d orientations et de mise à jour du règlement ROMANS - TRANSFORMATION DE LA ZPPAUP EN AVAP juillet 2012 Propositions d orientations et de mise à jour du règlement Réalisation : Michèle PRAX urbaniste - Caroline GIORGETTI SITES ET PAYSAGES paysagiste

Plus en détail

Château Sainte-Suzanne, France : mêler architecture contemporaine et monument classé

Château Sainte-Suzanne, France : mêler architecture contemporaine et monument classé Château Sainte-Suzanne, France : mêler architecture contemporaine et monument classé FICHE D IDENTITÉ Type d établissement : château centre d interprétation de l architecture et du patrimoine Localisation

Plus en détail

Maison n 2: Haret Essoura

Maison n 2: Haret Essoura Maison n 2: Haret Essoura Équipe: structure et équipement État des lieux Adresse: Hart soura, derb Derkaoua, n 5, Marrakech Ancienne Zaouia, avec coupole Conception de la maison Accessibilité difficile

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME

PLAN LOCAL D URBANISME PLAN LOCAL D URBANISME Cahier de recommandations en vue de la réalisation d une devanture commerciale PLU prescrit le 26 mars 2007 PLU arrêté le 20 septembre 2010 PLU approuvé le 19 septembre 2011 Modification

Plus en détail

Patrimoine Architectural et Archéologique

Patrimoine Architectural et Archéologique Patrimoine Architectural et Archéologique Université de Strasbourg / Master 2 Couleur, Architecture - Espace Recherche et analyse de la coloration historique et architecturale Adresse du site: 3 rue du

Plus en détail

CAHIER DE PRECONISATIONS

CAHIER DE PRECONISATIONS CAHIER DE PRECONISATIONS Le caractère du centre ancien de Caudiès-de- Fenouillèdes ainsi que celui des extensions du 19 ème siècle sont à préserver au titre d un patrimoine commun à transmettre aux générations

Plus en détail

OCCUPATION DU BATI CRITERE DE PROTECTION CARACTERISTIQUES. Typologie du bâti : Maison de villégiature Nombre d étages : R+1

OCCUPATION DU BATI CRITERE DE PROTECTION CARACTERISTIQUES. Typologie du bâti : Maison de villégiature Nombre d étages : R+1 Parcelle : AZ 275 9 rue Collet Typologie du bâti : Maison de villégiature Nombre d étages : R+1 Epoque supposée : Fin 19 ème -début 20 ème siècle Surface bâtie (approx.) : 78 m² Meulière jointoyée Maison

Plus en détail

Paris RP rue du Louvre : 120 ans d un édifice «transformable»

Paris RP rue du Louvre : 120 ans d un édifice «transformable» Paris RP rue du Louvre : 120 ans d un édifice «transformable» Guy Lambert, historien de l architecture enseignant à l École d architecture de Bordeaux chercheur au Centre d histoire des techniques et de

Plus en détail

Intervention financière de la Ville de Mons dans les travaux de rénovation et d embellissement des façades

Intervention financière de la Ville de Mons dans les travaux de rénovation et d embellissement des façades Intervention financière de la Ville de Mons dans les travaux de rénovation et d embellissement des façades 1. Une prime? Il existe sur l entité montoise de nombreux bâtiments de qualité faisant partie

Plus en détail

Synthèse Groupe analytique de la typologie Formes de la typologie Inventaire des typologies du pays

Synthèse Groupe analytique de la typologie Formes de la typologie Inventaire des typologies du pays Typologie : Pays : Maison libanaise Syrie CONTENU DE LA FICHE Synthèse Groupe analytique de la typologie Formes de la typologie Inventaire des typologies du pays État actuel de vitalité et conservation

Plus en détail

Embellir sa devanture commerciale

Embellir sa devanture commerciale C h a r t e p a y s a g e u r b a i n Embellir sa devanture commerciale Le centre-ville de Montfermeil bénéficie d un patrimoine bâti important, empreinte de cet ancien bourg agricole. Cependant, cet héritage

Plus en détail

Le Musée d Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye offre la possibilité de louer certaines salles pour toute manifestation

Le Musée d Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye offre la possibilité de louer certaines salles pour toute manifestation Le Musée d Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye offre la possibilité de louer certaines salles pour toute manifestation publique ou associative, à l exclusion des activités

Plus en détail

1. Le patrimoine minier du Nord-Pas de Calais

1. Le patrimoine minier du Nord-Pas de Calais Tagung Vermarktung und Präsentation des industriellen Erbes -ein Erfahrungsaustausch 7. / 8. Oktober 2010 Catherine BERTRAM Directrice d études Mission Bassin Minier Nord-Pas de Calais 1. Le patrimoine

Plus en détail

DGALN/Plan Urbanisme Construction Architecture

DGALN/Plan Urbanisme Construction Architecture L énergie de vos projets Monographie Maison de M. Le Pen à Echirolles (Isère) Version finale Marché à procédure adaptée n 1000219 du 25/11/10 28 septembre 2011 DGALN/Plan Urbanisme Construction Architecture

Plus en détail

ROUTE 1 // D ICI OU D AILLEURS... LE VOYAGE DES HOMMES, DES IDÉES ET DES TECHNIQUES // RÉGION DE LENS

ROUTE 1 // D ICI OU D AILLEURS... LE VOYAGE DES HOMMES, DES IDÉES ET DES TECHNIQUES // RÉGION DE LENS ROUTE 1 // D ICI OU D AILLEURS... LE VOYAGE DES HOMMES, DES IDÉES ET DES TECHNIQUES // RÉGION DE LENS 35 min 50.472549,2.723514 sportif moyen détente facile familial INTRODUCTION Jules Verne, Vincent Van

Plus en détail

Economies d énergies et bâti ancien

Economies d énergies et bâti ancien Economies d énergies et bâti ancien 1/ un réseau de professionnels Avant toute construction ou aménagement, il importe de consulter un architecte le plus en amont possible du projet architectural, urbain

Plus en détail

Valorisation du bâti du centre ancien

Valorisation du bâti du centre ancien l e b â t i a n c i e n Valorisation du bâti du centre ancien Présentation du contexte Un cahier de recommandations architecturales qui valorise le bâti ancien Ce cahier, très complet, met déjà largement

Plus en détail

contemporanéité Grèce habitation

contemporanéité Grèce habitation Photos George Fakaros. 1. Une magnifique maison en Grèce comme celles qui font tant rêver. 2. La nuit, la belle demeure scintille et se révèle aux regards. Tradition et contemporanéité A Anavyssos, entre

Plus en détail

Habitat 67est identifié comme «immeuble significatif» dans la Réglementation d urbanisme de l arrondissement Ville-Marie

Habitat 67est identifié comme «immeuble significatif» dans la Réglementation d urbanisme de l arrondissement Ville-Marie Habitat 67 Statuts juridiques 2002 Habitat 67est identifié comme «immeuble significatif» dans la Réglementation d urbanisme de l arrondissement Ville-Marie 2007 Citation d habitat 67à titre de monument

Plus en détail

PROTÉGER, METTRE EN VALEUR ET RÉNOVER LES CHAIS

PROTÉGER, METTRE EN VALEUR ET RÉNOVER LES CHAIS PROTÉGER, METTRE EN VALEUR ET RÉNOVER LES CHAIS A - PROBLÉMATIQUE : Les chais, liés à l activité viticole, sont très nombreux dans le Pays Ouest, intégrés dans le tissu urbain des villes et villages, ou

Plus en détail

ROUTE 2 // VERS LE PAYS DE VULCAIN, LE CREUSET ARTISTIQUE // RÉGION DE VALENCIENNES

ROUTE 2 // VERS LE PAYS DE VULCAIN, LE CREUSET ARTISTIQUE // RÉGION DE VALENCIENNES ROUTE 2 // VERS LE PAYS DE VULCAIN, LE CREUSET ARTISTIQUE // RÉGION DE VALENCIENNES 1h10 50.30114,3.385816 sportif moyen détente facile familial INTRODUCTION Jules Verne, Vincent Van Gogh, Emile Zola,

Plus en détail

ANALYSE URBAINE INSERTION INTERCALAIRE RAPPORT DE PRÉSENTATION

ANALYSE URBAINE INSERTION INTERCALAIRE RAPPORT DE PRÉSENTATION INSERTION INTERCALAIRE ANALYSE URBAINE ZPPAUP Montpellier Gambetta Clemenceau Figuerolles Rapport de présentation Juillet 2006 Page 21 ANALYSE URBAINE Zone de Protection du Patrimoine Architectural, Urbain

Plus en détail

Maison, actuellement clinique vétérinaire

Maison, actuellement clinique vétérinaire Maison, actuellement clinique vétérinaire 171 avenue du Grand-Port Corsuet Aix-les-Bains Dossier IA73002135 réalisé en 2013 Copyrights Copyrights Auteurs Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine

Plus en détail

DÉVELOPPEMENT URBAIN. Affichage publicitaire : mode d emploi

DÉVELOPPEMENT URBAIN. Affichage publicitaire : mode d emploi DÉVELOPPEMENT URBAIN 2004 Affichage publicitaire : mode d emploi PRÉFACE La ville de Palaiseau comptait de nombreux panneaux publicitaires, dans bon nombre de ses rues et avenues. Consciente de la nécessité

Plus en détail

La maison de village de Mormont (Erezée)

La maison de village de Mormont (Erezée) Les fiches d aménagement rural La maison de village de Mormont (Erezée) Quand développement rural rime avec aménagement du territoire, urbanisme, architecture et patrimoine! 3 Erezée CARTE D IDENTITE En

Plus en détail

Maison, actuellement bureaux

Maison, actuellement bureaux Maison, actuellement bureaux 95 avenue du Grand-Port Chourdy-Pont Rouge Aix-les-Bains Dossier IA73002139 réalisé en 2013 Copyrights Copyrights Auteurs Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine

Plus en détail

PERMIS DE CONSTRUIRE ET DECLARATION PREALABLE. Guide pratique du particulier

PERMIS DE CONSTRUIRE ET DECLARATION PREALABLE. Guide pratique du particulier PERMIS DE CONSTRUIRE ET DECLARATION PREALABLE Guide pratique du particulier Envie de vous lancer dans un projet de construction neuve? Envie d aménager vos locaux ou de modifier votre façade? Vous êtes

Plus en détail

VOCABULAIRE D UNE FAÇADE LUCARNE CORNICHE CROUPE GARDE CORPS BANDEAU ALLÈGE ENCADREMENT DE BAIE SOUBASSEMENT CHASSIS DE TOIT ŒIL DE BŒUF LINTEAU

VOCABULAIRE D UNE FAÇADE LUCARNE CORNICHE CROUPE GARDE CORPS BANDEAU ALLÈGE ENCADREMENT DE BAIE SOUBASSEMENT CHASSIS DE TOIT ŒIL DE BŒUF LINTEAU 2 VOCABULAIRE D UNE FAÇADE LUCARNE CORNICHE CROUPE GARDE CORPS ENCADREMENT DE BAIE ALLÈGE SOUBASSEMENT BANDEAU MODÉNATURE ENSEMBLE DE DÉCORS ET MOULURES CHASSIS DE TOIT ŒIL DE BŒUF LINTEAU QUEUE DE VACHE

Plus en détail

Maison, dite le Chalet des Roses

Maison, dite le Chalet des Roses Maison, dite le Chalet des Roses 20 chemin de Bellevue Les Coteaux Aix-les-Bains Dossier IA73002153 réalisé en 2013 Copyrights Copyrights Auteurs Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel

Plus en détail

réagencer rénover réhabiliter son appartement

réagencer rénover réhabiliter son appartement réagencer rénover réhabiliter son appartement Carine Merlino Groupe Eyrolles, 2006 ISBN : 2-212-11773-6 049 chapitre 3 Comment optimiser son espace vital Une opération de rénovation ou de réhabilitation

Plus en détail

Rénovation. Extrait de la revue. apparue le 28 février 2014 Etzel Verlag AG Seconde Jeunesse

Rénovation. Extrait de la revue. apparue le 28 février 2014 Etzel Verlag AG Seconde Jeunesse Rénovation Extrait de la revue apparue le 8 février 04 Etzel Verlag AG Seconde Jeunesse Solidement ancrée dans son contexte villageois, cette propriété signe sa modernité dans la continuité du temps. Un

Plus en détail

Maison, dite villa La Brise

Maison, dite villa La Brise Maison, dite villa La Brise 19 Boulevard des Anglais Les Coteaux Aix-les-Bains Dossier IA73002068 réalisé en 2012 Copyrights Copyrights Auteurs Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel

Plus en détail

(B.O. n 2739 du 28-4-1965, page 489) LE PREMIER MINISTRE,

(B.O. n 2739 du 28-4-1965, page 489) LE PREMIER MINISTRE, DECRET N 2-64-445 DU 21 CHAABANE 1384 (26 DECEMBRE 1964) DEFINISSANT LES ZONES D HABITAT ECONOMIQUE ET APPROUVANT LE REGLEMENT GENERAL DE CONSTRUCTION APPLIABLE A CES ZONES (B.O. n 2739 du 28-4-1965, page

Plus en détail

LA MAISON. Maison. La Celle Saint-Cloud (78) www.architecturedecollection.fr. 2 950 000 euros

LA MAISON. Maison. La Celle Saint-Cloud (78) www.architecturedecollection.fr. 2 950 000 euros 2 950 000 euros Maison La Celle Saint-Cloud (78) Année 2009 Surface 405 m 2 Chambre 5 Salle de bains 3 Garage oui Jardin 2 782 m 2 LA MAISON Terrasse 1967 Piscine oui non Cette maison d architecte a été

Plus en détail

CYCLE DE CONFÉRENCES. Art nouveau, art déco

CYCLE DE CONFÉRENCES. Art nouveau, art déco CYCLE DE CONFÉRENCES Art nouveau, art déco octobre 2014 - avril 2015 ART NOUVEAU, ART DÉCO La sensibilisation du grand public à l architecture est au cœur même des missions du Conseil d Architecture, d

Plus en détail

Présentation de l équipe

Présentation de l équipe Présentation de l équipe Les compétences du Nord France Convention Bureau sont à la disposition des organisateurs d évènements professionnels pour la tenue de leur manifestation en Région Nord-Pas de Calais:

Plus en détail

Regard sur le béton. Maison «Mannaz» à Wasseiges

Regard sur le béton. Maison «Mannaz» à Wasseiges Regard sur le béton Maison «Mannaz» à Wasseiges La maison «Mannaz» s implante dans la campagne de la Hesbaye, ouverte sur son paysage et ancrée dans son patrimoine bâti. L architecte Yves Delincé traduit

Plus en détail

l habitat minier PARTIE PARTIE TOME I HISTOIRE ET ÉVOLUTION 1825-1970 TRIBUNE de Jean-Pierre KUCHEIDA ET FORMES URBAINES CONCLUSION

l habitat minier PARTIE PARTIE TOME I HISTOIRE ET ÉVOLUTION 1825-1970 TRIBUNE de Jean-Pierre KUCHEIDA ET FORMES URBAINES CONCLUSION l habitat minier en RÉgion nord - pas de calais HISTOIRE ET ÉVOLUTION 1825-1970 Les Cités Minières, témoins d un territoire d exception et d innovation : le Bassin Minier Nord - Pas de Calais TOME I SOMMAIRE

Plus en détail

REDECOUVRIR SON QUARTIER SOUS UN

REDECOUVRIR SON QUARTIER SOUS UN REDECOUVRIR SON QUARTIER SOUS UN AUTRE REGARD Charleroi - Section de Goutroux Cette étude est réalisée dans le cadre du projet européen interreg IIIb «Septentrion, de la ville forte à la ville durable»

Plus en détail

OCCUPATION DU BATI CRITERE DE PROTECTION CARACTERISTIQUES. Typologie du bâti : Maison de villégiature Nombre d étages : R + 2+ combles

OCCUPATION DU BATI CRITERE DE PROTECTION CARACTERISTIQUES. Typologie du bâti : Maison de villégiature Nombre d étages : R + 2+ combles Parcelle : AR 11 5 boulevard Bara Typologie du bâti : Maison de villégiature Nombre d étages : R + 2+ combles Epoque supposée : Fin 19 ème -début 20 ème siècle Surface bâtie (approx.) : m² Meulière, rocaille,

Plus en détail

Département de la Manche. Communauté de communes de Saint-James Plan Local d Urbanisme Intercommunal. Elaboration. Pièce n 1 : Rapport de présentation

Département de la Manche. Communauté de communes de Saint-James Plan Local d Urbanisme Intercommunal. Elaboration. Pièce n 1 : Rapport de présentation Département de la Manche Communauté de communes de Saint-James Plan Local d Urbanisme Intercommunal Elaboration Pièce n 1 : Rapport de présentation Pièce n 1c: Cahier de recommandations architecturales,

Plus en détail

Cité-Jardin du Tricentenaire. Un patrimoine. à p rotéger. Guide illustré. Plan d implantation et d intégration architecturale

Cité-Jardin du Tricentenaire. Un patrimoine. à p rotéger. Guide illustré. Plan d implantation et d intégration architecturale Cité-Jardin du Tricentenaire Un patrimoine à p rotéger Guide illustré Plan d implantation et d intégration architecturale Table des matières La création de la Cité-Jardin du Tricentenaire 2 Les critères

Plus en détail

Règlement Glossaire GLOSSAIRE. Plan Local d Urbanisme approuvé le 19 novembre 2012 133

Règlement Glossaire GLOSSAIRE. Plan Local d Urbanisme approuvé le 19 novembre 2012 133 GLOSSAIRE Plan Local d Urbanisme approuvé le 19 novembre 2012 133 Abri de jardin Accès Alignement Alignement spécifique Annexe Attique Baie Bardage Bateau d'accès Chien assis Coefficient d occupation du

Plus en détail

Ferme dite la Vieille Cour, actuellement maison

Ferme dite la Vieille Cour, actuellement maison Ferme dite la Vieille Cour, actuellement maison 11 route côtière Chenac-Saint-Seurin-d'Uzet Dossier IA17045091 réalisé en 2012 Copyrights Copyrights Auteurs (c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine

Plus en détail

Entrepôts commerciaux : Transporteur Bonnieux puis brasserie, restaurant : fabrique de bière et restaurant Ninkasi

Entrepôts commerciaux : Transporteur Bonnieux puis brasserie, restaurant : fabrique de bière et restaurant Ninkasi Entrepôts commerciaux : Transporteur Bonnieux puis brasserie, restaurant : fabrique de bière et restaurant Ninkasi 267 rue Marcel-Mérieux square du Professeur-Galtier rue Prosper-Chappet Lyon 7e Dossier

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE L ATELIER PUBLIC «HABITAT ET ARCHITECTURE A BONNEVAUX» - le 10 avril 2014

COMPTE-RENDU DE L ATELIER PUBLIC «HABITAT ET ARCHITECTURE A BONNEVAUX» - le 10 avril 2014 COMPTE-RENDU DE L ATELIER PUBLIC «HABITAT ET ARCHITECTURE A BONNEVAUX» - le 10 avril 2014 Réunion publique pour l élaboration du diagnostic du PLU Gard-durable - menée par l équipe de l Atelier des Villes

Plus en détail

L'habitat a t-il évolué au cours des siècles?

L'habitat a t-il évolué au cours des siècles? L'habitat a t-il évolué au cours des siècles? Préhistoire Antiquité - Moyen Age - Temps modernes - Monde contemporain Habitat nomade. Besoin : un abri vite installé pour se protéger des intempéries et

Plus en détail

Fiche Conseil 1 : Style VILLEGIATURE : Réhabilitation du bâti ancien, construction

Fiche Conseil 1 : Style VILLEGIATURE : Réhabilitation du bâti ancien, construction Fiche Conseil 1 : Style VILLEGIATURE : Réhabilitation du bâti ancien, construction GENERALITES Maisons de villégiature Maisons de bourg Le centre village s est construit par étapes successives autour de

Plus en détail

150 Atlas des Paysages de Wallonie

150 Atlas des Paysages de Wallonie 150 Atlas des Paysages de Wallonie Agglomération boraine Agglomération industrielle boraine Superficie totale de l aire (ha) A 7 456 Superficie agricole (ha) 2 756 Superficie boisée et milieux 629 semi-naturels

Plus en détail

Rétro 50 réinventé! 4800 Harvard, Montréal, Qc, Canada Copropriété indivise Undivided condominium

Rétro 50 réinventé! 4800 Harvard, Montréal, Qc, Canada Copropriété indivise Undivided condominium Rétro 50 réinventé!, Canada Copropriété indivise Undivided condominium Table des matières 1 RÉSUMÉ...3 2 PROPRIÉTÉ...3 3 FICHE TECHNIQUE...5 4 PLANS ET PHOTOS...8 5 TERRAIN...19 6 QUARTIER...20 2 1 RÉSUMÉ

Plus en détail

Architecture de Collection - 01 53 00 97 44 - contact@architecturedeollection.fr

Architecture de Collection - 01 53 00 97 44 - contact@architecturedeollection.fr 1 785 000 euros Villa Pol Abraham Grand Ouest parisien (78) Année 1929 Surface 330 m 2 Chambre 5 Salle de bains 2 1967 Garage 2 Jardin 1 250 m 2 LA VILLA Terrasse 3 1967 Piscine non Monument emblématique

Plus en détail

mode d emploi Chantier, Génération d Habitat Innovant Réhabilitation Grand Parc/Bordeaux Résidences Gounod/Haendel/Ingres

mode d emploi Chantier, Génération d Habitat Innovant Réhabilitation Grand Parc/Bordeaux Résidences Gounod/Haendel/Ingres Chantier, mode d emploi Réhabilitation Résidences Gounod/Haendel/Ingres Grand Parc/Bordeaux par Lacaton & Vassal architectes associés à Frédéric Druot & Christophe Hutin Génération d Habitat Innovant GHI,

Plus en détail

Parc résidentiel: des solutions adaptées à la typologie

Parc résidentiel: des solutions adaptées à la typologie Parc résidentiel: des solutions adaptées à la typologie A. De Herde 1 1. Typologie du logement wallon (dans le cadre du projet de recherche LEHR, mené conjointement par la PHP, le CSTC et l UCL, financé

Plus en détail

LA PROTECTION DES BATIMENTS EXCEPTIONNELS

LA PROTECTION DES BATIMENTS EXCEPTIONNELS LA PROTECTION DES BATIMENTS EXCEPTIONNELS L «Unicum» se justifie globalement par : - son intérêt architectural (volumes, matériaux, accessoires ) - son état de conservation (il va de soit qu un édifice

Plus en détail

Prix Coup de Cœur 2011

Prix Coup de Cœur 2011 Prix Coup de Cœur 2011 Gîtes de France Manche Dossier de presse 8 mars 2012 Contact presse : Frédérique HEDOUIN - Gîtes de France Manche Tél. : 02 33 05 99 01 - mél : gites-de-france50@manche.fr Prix Coup

Plus en détail

424 rue de Genève Ville basse Aix-les-Bains Dossier IA73001902 réalisé en 2010

424 rue de Genève Ville basse Aix-les-Bains Dossier IA73001902 réalisé en 2010 Immeuble 424 rue de Genève Ville basse Aix-les-Bains Dossier IA73001902 réalisé en 2010 Copyrights Copyrights Auteurs Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; Ville d'aix-les-bains

Plus en détail

Présentation de l équipe

Présentation de l équipe Présentation de l équipe Les compétences du Nord France Convention Bureau sont à la disposition des organisateurs d évènements professionnels pour la tenue de leur manifestation en Région Nord-Pas de Calais:

Plus en détail

Vu le dahir du 7 kaada 1371 (30 Juillet 1952) relatif à l urbanisme et, notamment, son article 18 ;

Vu le dahir du 7 kaada 1371 (30 Juillet 1952) relatif à l urbanisme et, notamment, son article 18 ; Décret n 2-64-445 du 21 chaabane 1384 (26 décembre 1964) définissant les zones d habitat économique et approuvant le règlement général de construction applicable à ces zones. (B.O. n 2739 du 28-4-1965,

Plus en détail

Architectures rurales. Dossier thématique n 3 : La locaterie

Architectures rurales. Dossier thématique n 3 : La locaterie Dossier thématique n 3 : Le savais-tu? Une locaterie est une ferme composée d un seul bâtiment. C est une exploitation agricole de taille réduite : elle est différente du domaine. Rappelons que le domaine

Plus en détail

Règlement local de publicité

Règlement local de publicité Règlement local de publicité Février 2011 Ville de Valenton Hôtel de Ville 48 rue du Colonel Fabien 94460 Valenton Sommaire Préambule : 2 Article 1 er : Champ d application 2 a Définitions 2 b Secteurs

Plus en détail

Remplacer la porte de grange LA MAISON RURALE AU QUOTIDIEN. La Fondation rurale de Wallonie Avec le soutien de la Région wallonne

Remplacer la porte de grange LA MAISON RURALE AU QUOTIDIEN. La Fondation rurale de Wallonie Avec le soutien de la Région wallonne LES FAÇADES Remplacer la porte de grange 1 1 LA MAISON RURALE AU QUOTIDIEN La Fondation rurale de Wallonie Avec le soutien de la Région wallonne Une publication de la Fondation rurale de Wallonie Assistance

Plus en détail

Maisons 2020. les cinq projets

Maisons 2020. les cinq projets D O S S I E R d e p r e s s e Maisons 2020 les cinq projets P L U R I A L L E F F O R T R É M O I S S E P R O J E T T E E N 2 0 2 0 Toujours soucieux d anticiper les évolutions à venir, Plurial L Effort

Plus en détail

DEMANDE D AUTORISATION D INSTALLATION D UNE ENSEIGNE

DEMANDE D AUTORISATION D INSTALLATION D UNE ENSEIGNE Pôle Animation et Cohésion de la Ville - Direction de la Solidarité et de la Vie Locale Service Foires, Marchés, Terrasses, Enseignes, Débits de Boissons DEMANDE D AUTORISATION D INSTALLATION D UNE ENSEIGNE

Plus en détail

Bien implanter. sa maison. Fiche-conseil I Urbanisme

Bien implanter. sa maison. Fiche-conseil I Urbanisme Maison individuelle - Sarthe Philippe Rousseau, architecte Fiche-conseil I Urbanisme Bien implanter sa maison Décider de construire une maison nécessite de réfléchir à son implantation. En effet, toute

Plus en détail

Ecole des soeurs de Saint Joseph puis Hôtel de voyageurs Notre-Dame des Eaux

Ecole des soeurs de Saint Joseph puis Hôtel de voyageurs Notre-Dame des Eaux Ecole des soeurs de Saint Joseph puis Hôtel de voyageurs Notre-Dame des Eaux boulevard des Côtes Centre historique Aix-les-Bains Dossier IA731138 réalisé en 24 Copyrights Copyrights Auteurs Région Rhône-Alpes,

Plus en détail

pour envisager le futur VILLE DE LAVAL Renouer avec la mémoire Laval PAYS-DE- LA-LOIRE Rédactrice : Johanna Couvreur - FAUT VOIR

pour envisager le futur VILLE DE LAVAL Renouer avec la mémoire Laval PAYS-DE- LA-LOIRE Rédactrice : Johanna Couvreur - FAUT VOIR Laval PAYS-DE- LA-LOIRE VILLE DE LAVAL Rédactrice : Johanna Couvreur - FAUT VOIR Renouer avec la mémoire pour envisager le futur L action culturelle dans la ville / Culture & Proximité 1 VILLE DE LAVAL

Plus en détail

Ensemble de trois immeubles, La Sassière

Ensemble de trois immeubles, La Sassière Ensemble de trois immeubles, La Sassière 35, 45, 55 rue de la Tarentaise Plaine de Marlioz Aix-les-Bains Dossier IA731792 réalisé en 29 Copyrights Copyrights Auteurs Région Rhône-Alpes, Inventaire général

Plus en détail

Pour un recueil d opérations de rénovations exemplaires

Pour un recueil d opérations de rénovations exemplaires POCHETTE APPEL A CANDIDATURE APPEL à Candidature Pour un recueil d opérations de rénovations exemplaires Le bâti ancien constitue un enjeu particulier. Par ses matériaux de construction, ses formes et

Plus en détail

Un bâti en tuffeau pour aujourd hui

Un bâti en tuffeau pour aujourd hui P a r c naturel régional Loire-Anjou-Touraine Les fiches techniques du Parc Patrimoine bâti Un bâti en tuffeau pour aujourd hui Réhabilitation d une ancienne grange du XVIII ème siècle Localisation : 49260

Plus en détail

Guide de la déclaration préalable

Guide de la déclaration préalable Guide de la déclaration préalable www.petit-quevilly.fr MINISTÈRE CHARGÉ DE L URBANISME 1 En cas de besoin, vous pouvez vous renseigner auprès de la mairie Dpt Commune Année N o de dossier Cachet de la

Plus en détail

Un cottage. (en angleterre) Par Catherine Ardouin Photos Bénédicte Ausset

Un cottage. (en angleterre) Par Catherine Ardouin Photos Bénédicte Ausset (en angleterre) Un cottage en open space Sur les ruines d anciennes écuries, l architecte londonien David Kohn a réinventé une maison de 250 m 2, de briques et de bois, entièrement ouverte sur la campagne.

Plus en détail

La première gare de Troyes

La première gare de Troyes La Gare de Troyes La première gare de Troyes La première gare de Troyes date de 1847 se situait à la place actuelle de l'epace Argence, c'était l'embarcardère de la ligne Troyes-Montereau (Yonne), qui

Plus en détail

DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE N

DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE N DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE N CARACTERE DE LA ZONE Zone faisant l objet d une protection en raison soit de la qualité des sites, des milieux naturels, des paysages et de leur intérêt notamment du

Plus en détail

UN NOUVEAU CADRE DE VIE...

UN NOUVEAU CADRE DE VIE... UN NOUVEAU CADRE DE VIE... Résider sur la rive d un parc Située au cœur du nouveau quartier résidentiel Rives de Seine, la résidence Rive de Parc est une réalisation exceptionnelle à plusieurs titres.

Plus en détail

La domus de Vieux. Maquette à construire. Conseil Général du Calvados Service Départemental d Archéologie

La domus de Vieux. Maquette à construire. Conseil Général du Calvados Service Départemental d Archéologie Maquette à construire La domus de Vieux Conseil Général du Calvados Service Départemental d Archéologie 2005 Service Départemental d Archéologie du Calvados, édition 2005. Présentation de la domus de Vieux

Plus en détail

chemin de Mémard Baie de Mémard Aix-les-Bains Dossier IA73002324 réalisé en 2014

chemin de Mémard Baie de Mémard Aix-les-Bains Dossier IA73002324 réalisé en 2014 Maison chemin de Mémard Baie de Mémard Aix-les-Bains Dossier IA73002324 réalisé en 2014 Copyrights Copyrights Auteurs Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; Ville d'aix-les-bains

Plus en détail

FDP. Haute-Marne, un patrimoine remarquable Livret des élèves

FDP. Haute-Marne, un patrimoine remarquable Livret des élèves FDP Haute-Marne, un patrimoine remarquable Livret des élèves Carte des projets présentés dans l'exposition J'entoure le nom des villes les plus proches de mon école : Pour m'aider, je scanne ce code :

Plus en détail

PERMIS DE CONSTRUIRE. Guide des pièces à fournir. Gagnons du temps! www.ressonslelong.fr

PERMIS DE CONSTRUIRE. Guide des pièces à fournir. Gagnons du temps! www.ressonslelong.fr PERMIS DE CONSTRUIRE Gagnons du temps! Guide des pièces à fournir www.ressonslelong.fr SOMMAIRE LE PERMIS DE CONSTRUIRE? :... 03 PC1 : LE PLAN DE SITUATION... 04 PC2 : LE PLAN DE MASSE... 05-06 PC3 : LE

Plus en détail

Rapport action tuffeau. CAHIER n 12

Rapport action tuffeau. CAHIER n 12 Rapport action tuffeau Réhabilitation énergétique des bâtiments en tuffeau Etat de l art et retours d expérience CAHIER n 12 Maison de maître Forges Figure 1-1 : Façade Ouest Forges Date de visite : 22

Plus en détail

3 CADRE CHROMATIQUE Étude de coloration pour le ravalement des façades

3 CADRE CHROMATIQUE Étude de coloration pour le ravalement des façades C H A R T E A R C H I T E C T U R A L E E T D E C O L O R A T I O N D E S F A Ç A D E S 3 CADRE CHROMATIQUE Étude de coloration pour le ravalement des façades avril 2013 Étude de coloration pour le ravalement

Plus en détail

OPERATION D AMENAGEMENT «LES BARONS» PERMIS D AMENAGER REGLEMENT ECRIT

OPERATION D AMENAGEMENT «LES BARONS» PERMIS D AMENAGER REGLEMENT ECRIT Département d Indre-et-Loire Commune de VILLEPERDUE OPERATION D AMENAGEMENT «LES BARONS» PERMIS D AMENAGER REGLEMENT ECRIT PIECE COMLEMENTAIRE Maître d Ouvrage Concepteur Maître d œuvre FONCIER AMENAGEMENT

Plus en détail

Protégeons le patrimoine de Pont-du-Château. Création d une Zone de Protection du Patrimoine Architectural, Urbain et Paysager (ZPPAUP)

Protégeons le patrimoine de Pont-du-Château. Création d une Zone de Protection du Patrimoine Architectural, Urbain et Paysager (ZPPAUP) Protégeons le patrimoine de Pont-du-Château Création d une Zone de Protection du Patrimoine Architectural, Urbain et Paysager (ZPPAUP) Une projection plus fine, plus cohérente, pour protéger notre patrimoine,

Plus en détail

Une toiture cintrée. dans un environnement rural

Une toiture cintrée. dans un environnement rural maison Architectes-Bâtisseurs Architecte et photo: Thierry Noben - Tél. 00 352 39 79 62 Architectes-Bâtisseurs: 0800 99 058 Une toiture cintrée dans un environnement rural C Voici une maison qui prend

Plus en détail

Façades en pan de bois ou à ossature métallique

Façades en pan de bois ou à ossature métallique FICHE TECHNIQUE Façades en pan de bois ou à ossature métallique 2 4 5 CONNAÎTRE > L ossature > Le remplissage des murs de façades > Le remplissage des murs et cloisons intérieurs REGARDER > Reconnaître

Plus en détail

Tony GARNIER. Son projet de «Cité industrielle» révolutionne l urbanisme et l architecture

Tony GARNIER. Son projet de «Cité industrielle» révolutionne l urbanisme et l architecture Architecte urbaniste, ce Lyonnais visionnaire conçoit, dès 1917, les bases de l urbanisme actuel et à ce titre, influence durablement l architecture contemporaine. Tony GARNIER Né le 13 août 1869 à 10

Plus en détail

VILLAPOLLONIA VILLAPOLLONIA BORDEAUX. Vivre Bordeaux autrement, au cœur des Bassins à Flot.

VILLAPOLLONIA VILLAPOLLONIA BORDEAUX. Vivre Bordeaux autrement, au cœur des Bassins à Flot. VILLAPOLLONIA VILLAPOLLONIA BORDEAUX Vivre Bordeaux autrement, au cœur des Bassins à Flot. 0 800 11 06 95 Nexity Apollonia RCS Paris B 332 540 087-19 rue de Vienne - TSA 60030 75801 PARIS CEDEX 8. Document

Plus en détail

PRINTEMPS DU PATRIMOINE MAISONS D AUJOURD HUI

PRINTEMPS DU PATRIMOINE MAISONS D AUJOURD HUI PRINTEMPS DU PATRIMOINE MAISONS D AUJOURD HUI 04 03/06 LAMPERTSLOCH OBERSTEINBACH 07 05 BAERENTHAL HEGENEY DIM 17 JUIN 2012 PORTES OUVERTES CHEZ LES PARTICULIERS POUR DÉCOUVRIR DES ÉCO-RÉNOVATIONS REMARQUABLES

Plus en détail

LE BOIS, LA SOLUTION ÉCONOMIQUE POUR RÉINVENTER SA MAISON

LE BOIS, LA SOLUTION ÉCONOMIQUE POUR RÉINVENTER SA MAISON LE BOIS, LA SOLUTION ÉCONOMIQUE POUR RÉINVENTER SA MAISON Performant thermiquement, léger et travaillé en atelier avant d être rapidement monté sur chantier, le bois est le matériau idéal pour les Extensions/Surélévations.

Plus en détail

UN BIDONVILLE DE MADRID: EL SALOBRAL Le plus critique en terme de MARGINALITE: 20 hectares le long d une autoroute 224 familles 318 «chabolas» des services publics inexistants: ni eau, ni électricité,

Plus en détail

CAUTERETS - HAUTES PYRENEES

CAUTERETS - HAUTES PYRENEES CAUTERETS Dessin d E. PARIS, extrait de l album «Touriste pyrénéen» - 1841 - Coll. Musée pyrénéen, Lourdes CAUTERETS - HAUTES PYRENEES Zone de Protection du Patrimoine Architectural, Urbain et Paysager

Plus en détail