ENTREPRISE D ELECTRICITE GENERALE RÉNOVATION, MISE AUX NORMES, MISE EN SÉCURITÉ

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ENTREPRISE D ELECTRICITE GENERALE RÉNOVATION, MISE AUX NORMES, MISE EN SÉCURITÉ"

Transcription

1 ENTREPRISE D ELECTRICITE GENERALE RÉNOVATION, MISE AUX NORMES, MISE EN SÉCURITÉ 14 a v e n u e d u G a l. d e G a u l l e M E U D O N L A F O R E T h t t p : / / w w w. l y s - e l e c. c o m i n f l y s - e l e c. c o m

2 SOMMAIRE - Présentation de l entreprise page 2 - La mise en sécurité page 3 - La mise aux normes page 4 - Le coffret de communication page 5 - Pourquoi ces Normes? page 6 - Le Matériel Dangereux pages 7 à 14 - Remplacement de prises de courant page 15 - Prises de courant en encastré page 16 - Interrupteurs en encastré page 17 - Interrupteurs et huisseries page 18 - La rénovation des logements page 19 à 28 sous moulures page 22 à 24 sous plinthes page 25 à 28 - Remise aux normes d un pavillon page 29 à 36 - Annexe : Résumé pratique des travaux à réaliser pour la mise en sécurité minimale de l habitat existant. P A G E 1

3 PRÉSENTATION DE L ENTREPRISE LYS ELEC est une entreprise Artisanale enregistrée à la chambre des métiers des hauts de seine et existe depuis bientôt 20 ans. Nous adhérons à la fédération des électriciens FEDELEC et nous sommes qualifiés QUALIFELEC c est une reconnaissance de nos compétences, de notre sérieux et une assurance de satisfaction de nos clients. Nous sommes une petite équipe de professionnels diplômés, spécialisés dans la réalisation et la rénovation des installations électriques, leurs mises aux normes NF C et la mise en sécurité de toutes installations électriques. Nous œuvrons pour les particuliers, les commerces et les entreprises du petit tertiaire. Notre travail est garanti par une assurance décennale. Notre équipe est composée de professionnels diplômés issus des meilleurs écoles d électrotechnique. Le travail d électricien demande compétences techniques et manuelles, soin, amour du travail bien fait, respect de ses clients et de leurs exigences. Nous travaillons dans la région sud ouest de Paris, dans les départements des hauts de Seine, des Yvelines, de l Essone ou Paris intra-muros. Nous utilisons les produits, équipements, appareillages les plus fiables et de meilleure fabrication. P A G E 2

4 LA MISE EN SÉCURITÉ ATTENTION! D'après le GRESEL (Groupe de Réflexion sur la sécurité Electrique dans le Logement), sur sinistres recensés chaque année, provoquant victimes dont environ 400 décès, le tiers est directement imputable à des incendies d'origine électrique. Les accidents liés à des chocs électriques font 4000 victimes par an dont près de 100 morts. Les propriétaires et gérants de biens mis en location, se doivent d apporter toute la sécurité de l installation électrique nécessaire pour assurer la protection des locataires ainsi que de leurs biens. Le strict minimum leur est ainsi demandé qui faute de cela, engage leur responsabilité civile en cas d accident (incendie, dommages causés aux appareils électriques, électrisation ou pire électrocution des personnes) - Un tableau de distribution conforme aux normes. - La présence d un appareil de coupure et de protection générale (disjoncteur de branchement) - La présence au tableau de protection d au moins un dispositif différentiel haute sensibilité de 30 ma de type A protégeant contre les fuites de courant. - Des dispositifs de protection aux normes, avec coupure phase/neutre (fusibles ou de préférence disjoncteurs) calibrés suivant la section des lignes et leur utilisation. - Le raccordement au tableau de la ligne de protection Terre (équipotentialité) de toutes les prises, points lumineux, conduits métalliques, huisseries est obligatoire dans les pièces humides. - L installation des équipements doit tenir compte du respect des volumes de sécurité (la proximité des points d eau) dans les pièces humides. - Il est nécessaire de protéger, isoler tous les appareils comportant des risques de contact direct. - Il est obligatoire de déposer ou remplacer tout appareil vétuste, endommagé, dangereux ou interdit. - Les lignes spécialisées doivent être présentes pour le raccordement de chaque gros électroménagers (lave-linge, sèche-linge, lave-vaisselle, four, plaque de cuisson) P A G E 3

5 LA MISE AUX NORMES NF C Elle apporte une protection et un confort supplémentaire par rapport à une simple mise en sécurité. Toute l installation est refaite entièrement avec passage de nouvelles lignes normalisées et adaptées à l installation. Le tableau : Il doit être aux normes et comporter un nombre de protections différentielles dépendant de la surface d habitation. Un différentiel de type A pour les lignes spécialisées et les autres de type AC. Il comporte des disjoncteurs magnétothermiques calibrés suivant l utilisation et la section des lignes arrivant au tableau. Un bornier de Terre où est relié chaque conducteur de protection et la protection de Terre générale de l habitation ainsi que les protections équipotentielles (canalisations eau, gaz, chauffage et huisseries métalliques des pièces humides). Le câblage de l installation : Les câbles doivent être de section appropriées suivant l utilisation. Les lignes spécialisées doivent être présentes : Section en 6mm² pour la plaque de cuisson. Section en 2,5² pour chaque gros électroménager (four, lave-linge, sèche-linge, lave-vaisselle). Les lignes éclairage et prises de courant doivent être protégées séparément. Section en 1,5mm² jusqu à 8 points lumineux. Section en 1,5mm² jusqu à 5 prises de courant. Section en 2,5mm² au-delà et pour les appareils à grande consommation d énergie. Les prises de courant : Elles doivent toute comporter la borne Terre, doit comporter des éclipses de protection enfant, peuvent être encastrées sous boites normalisées ou en saillie. Elles doivent être fixées avec des vis, la pose avec systèmes à griffes n'est plus autorisé. La hauteur d'une prise de courant ne peut-être inférieure à 5 cm du sol fini et plus de 1m30, conventionnellement on place cet entraxe à 25 cm du sol fini. Il est interdit de placer une prise de courant au-dessus d'un lavabo ou d'un évier, au dessus de feux ou plaques de cuisson hormis pour la hotte et en étant repérée comme tel, avec une hauteur minimum de 1M80. Le nombre minimum de prises de courant par pièce est de 1 prise pour 4 m² de surface pour les lignes non spécialisées avec 5 prises au minimum pour le salon. Pour la cuisine : 6 socles dont 4 sont à répartir au-dessus du (ou des) plan(s) de travail. Les dispositifs de commande (Interrupteurs, poussoirs ) : Ils peuvent être encastrés sous boites normalisées ou en saillie. Tous les dispositifs manuels de commande fonctionnelle doivent être situés à une hauteur comprise entre 0,90 m et 1,30 m du sol Les points lumineux : Ils doivent obligatoirement comporter la protection Terre sauf pour les éléments classe II (hublots, réglettes ). Le cheminement des câbles : Il peut se faire sous tubes, sous gaines en encastré, sous moulures ou plinthes électriques. Leur passage dans les cloisons doit être protégé sous gaine ou tube. Pièces humides : Tous les éléments (prises et points lumineux) doivent comporter la liaison terre qui doit être raccordée sauf éléments de classe II. Il faut respecter les volumes de protection des éléments. Tableau de communication : Il est devenu obligatoire dans la mise aux normes et permet un confort supplémentaire pour le passage des différents signaux ADSL, TV, TELEPHONE P A G E 4

6 LE COFFRET DE COMMUNICATION Ce coffret est rendu obligatoire lors de la rénovation complète des logements depuis Aout Un système de communication avec brassage permet de mieux prendre en compte les besoins multimédia des clients et de les doter de prises de communication polyvalentes, qui peuvent indifféremment diffuser des signaux téléphoniques, informatiques ou TV terrestres. P A G E 5

7 POURQUOI CES NORMES? Les normes ont été établies pour mettre en sécurité les personnes et les biens et apporte un plus grand confort d utilisation. La mise en conformité suivant les Normes redonne au bien immobilier toute sa valeur et lui assure une plus-value importante. La rénovation électrique complète ou partielle des appartements est souvent nécessaire car les habitudes de consommation ayant changées et s étant accrues avec le temps, avec l apparition d appareils de plus en plus gourmands en énergies et nécessitant des lignes spécialisées (machines à laver, four, plaque de cuisson) il est indispensable d installer ces nouvelles lignes d alimentation électrique. Cette rénovation suit les règles de sécurité des normes NF C garantissant ainsi la protection des personnes et des biens. La rénovation complète des installations permet d amener la ligne de protection terre à toutes les prises de courant de l installation, ces prises devant comporter des obturateurs de sécurité et être en nombre suffisant en fonction de la superficie des pièces remises aux normes. Il existe plusieurs type de rénovation : En encastré : Elle est plus onéreuse et fastidieuse (bruit, poussière) et fige l installation de manière quasi-définitive. En apparent sous moulures électriques : Les lignes passent sous moulures dans les angles (plafond/murs) et contours de porte pour alimenter prises, interrupteurs, points lumineux qui peuvent eux-mêmes être en saillie ou en encastré. L installation peut être dépannée ou transformée de façon plus aisée. En apparent sous plinthes électriques : Avec cette méthode, une grande partie du câblage passe par ces plinthes, les prises de courant sont directement fixées sur ces plinthes. Les modules (prises, TV, Téléphone, réseau) peuvent être déplacés aisément en fonction de l aménagement de la pièce de l habitation. P A G E 6

8 LE MATÉRIEL DANGEREUX Les Tableaux de distribution métalliques sont interdits ainsi que les tableaux à fusibles à puits P A G E 7

9 LE MATÉRIEL DANGEREUX Les coupe circuits sur platine bois sont interdits P A G E 8

10 LE MATÉRIEL DANGEREUX Les tableaux de distribution doivent être accessibles, leur installation à plus de 1m80 est interdite P A G E 9

11 LE MATÉRIEL DANGEREUX Les interrupteurs métalliques et le matériel ancien Les câbles apparents non protégés alimentés, les douilles métal sans bornes de Terre et sans câble de protection terre, les interrupteurs avec fusible et les prises détériorées P A G E 10

12 LE MATÉRIEL DANGEREUX Le matériel sous tube métallique est interdit P A G E 11

13 LE MATÉRIEL DANGEREUX Le matériel vétuste, les câbles cloués ou agrafé, les prises au ras du sol ou mal fixées sont interdits P A G E 12

14 LE MATÉRIEL DANGEREUX Câblage fantaisiste et dangereux Prises multiples fixées au mur Câblage apparent sans protection Câbles trainant au sol Câbles trainant au sol sur dominos Point centre sans douilles ni ampoule non obstrué Liaison entre le disjoncteur de branchement et le tableau en 2,5mm² (section trop petite) P A G E 13

15 LE MATÉRIEL DANGEREUX Les tableaux métalliques dotés de coupe-circuits unipolaires sont interdits pour la location. Les neutres sont tous rassemblés sur un bornier, il convient de séparer les différents circuits pour une meilleure protection et d utiliser préférablement des disjoncteurs magnétothermiques bipolaires ainsi que des interrupteurs différentiels maintenant obligatoires de type A et AC. P A G E 14

16 LE REMPLACEMENT DES PRISES DE COURANT Pour un plus grand confort d utilisation, il est parfois nécessaire de remplacer les prises de courant des appartements dont l installation électrique est ancienne par des prises comportant plus de sécurité et adaptées aux utilisations actuelles. Prises 6/10A sous plinthes bois remplacées par des prises 10/16 A (+T) avec obturateurs de protection avec ou sans passage du câblage Terre. Des prises comportant la borne terre dont le câble de protection Terre (Vert/Jaune) n est pas présent sont interdites. P A G E 15

17 LES PRISES DE COURANT EN ENCASTRÉ Les modules encastrés dans les murs comportant une boite en bakélite ne permettent pas le remplacement aisé des prises et interrupteurs qui demandent plus d espace et dont le système de fixation n est pas adapté à ces anciens logements. Il convient d encastrer dans la cloison une boite standard et de remplacer la prise de courant par une prise 10/16A (+T) avec obturateur de sécurité (la borne terre doit obligatoirement être située en haut). P A G E 16

18 LES INTERRUPTEURS EN ENCASTRÉ Les anciens interrupteurs en encastrés ne peuvent pas être remplacés à l identique et les interrupteurs situés dans les huisseries métalliques sont interdits ce qui nécessite un ré encastrement de leur boite pour recevoir des modules plus standardisés et disponibles dans le commerce. P A G E 17

19 LES INTERRUPTEURS DANS LES HUISSERIES MÉTALLIQUES Les anciens interrupteurs dans les huisseries métalliques sont interdits et ne peuvent pas être remplacés à l identique, ce qui nécessite de les sortir de l huisserie soit en saillie soit en encastrement sous boite normalisée pour recevoir des modules plus standardisés P A G E 18

20 LA RÉNOVATION DES LOGEMENTS Un tableau de distribution bien conçu et clairement indexé permet une protection optimale P A G E 19

21 LA RÉNOVATION DES LOGEMENTS Remplacement d un tableau non conforme (métal) par un modèle aux normes de sécurité P A G E 20

22 RENOVATION SOUS MOULURES Rénovation sous moulures d un appartement P A G E 21

23 RENOVATION SOUS MOULURES Rénovation sous moulures d un appartement P A G E 22

24 RENOVATION SOUS MOULURES Rénovation sous moulures d un appartement. Ce type de rénovation permet l accessibilité du câblage contrairement à l encastré. Les prises peuvent être déplacées en cas de réaménagement de l appartement (déplacement de meubles) mais nécessite des travaux de peinture ou de tapisserie. P A G E 23

25 RENOVATION SOUS MOULURES Rénovation sous moulures d une cuisine avec sortie de câble pour la plaque et prises de courant à 30cm du sol. Réalisation de l équipotentialité (mise à la terre) des tuyaux d eau (obligatoire). P A G E 24

26 RENOVATION SOUS PLINTHES KEVA 125X20 P A G E 25

27 RENOVATION SOUS PLINTHES KEVA 125X20 Mise en œuvre d une installation sous plinthes électriques. L avantage de ce système est la possibilité de modifier aisément l installation sans retouches de peintures ou papiers peints par des prises fixées sur les plinthes et non au dessus (sur la cloison). P A G E 26

28 RENOVATION SOUS PLINTHES KEVA 125X20 PARIS 7ème P A G E 27

29 RENOVATION SOUS PLINTHES KEVA 125X20 PARIS 7ème Pour les prises et interrupteurs encastrés nous vous proposons un large choix de matières et couleurs dans la gamme Legrand ou Hager P A G E 28

30 REMISE AUX NORMES D UN PAVILLON A CLAMART Pavillon avant travaux d électricité P A G E 29

31 REMISE AUX NORMES D UN PAVILLON A CLAMART En cours de Travaux. Passage des lignes sous le doublage, sous gaine. Prises et interrupteurs en encastré P A G E 30

32 REMISE AUX NORMES D UN PAVILLON A CLAMART Les travaux terminés, prises et interrupteurs encastrés, mise en place des éclairages P A G E 31

33 REMISE AUX NORMES D UN PAVILLON A CLAMART Les travaux terminés, prises et interrupteurs encastrés, mise en place des éclairages P A G E 32

34 REMISE AUX NORMES D UN GRAND PAVILLON A CHAVILLE Avant les travaux P A G E 33

35 REMISE AUX NORMES D UN GRAND PAVILLON A CHAVILLE Après travaux Semi encastré sous moulures P A G E 34

36 REMISE AUX NORMES D UN GRAND PAVILLON A CHAVILLE Après les travaux semi encastré sous plinthes P A G E 35

37 INTERRUPTEURS ET PRISES HAGER Dans la gamme KALLYSTA de chez HAGER, vous trouverez un large choix de textures et couleurs pour harmoniser vos prises et interrupteurs avec votre intérieur. P A G E 36

38 RESUME PRATIQUE DES TRAVAUX A REALISER POUR LA MISE EN SECURITE MINIMALE DE L HABITAT EXISTANT. TRAVAUX OBLIGATOIRES POUR LA LOCATION ET RECOMMANDES DANS LES AUTRES CAS Ce résumé tient compte des documents recommandations et normes suivantes : - Norme NF C dernière version de l habitat neuf et existant (U.T.E). - Recommandation suivant le guide PROMOTELEC circulaire du 13 décembre Confiance sécurité depuis novembre 1982 diagnostic PROMOTELEC - Démarche Guide des travaux de mise en sécurité de l habitat existant d une installation électrique publié par PROMOTELEC Edition de décembre 2002 à mars Locaux d habitation «Installations électriques» 24 e édition - Guide des travaux édition novembre 2008 Recommandée par le CONSUEL Les travaux de rénovation doivent être faits conformément aux normes NF C publiées par l UTE et plus spécifiquement ceux repris sur le «Guide des travaux de mise en sécurité de l habitat existant» Edité par PROMOTELEC (Version 2008) Il en établit 5 grandes règles essentielles et 53 points de contrôle précis et obligatoires. Ces éléments servent à réaliser un diagnostic et à établir un devis pour mettre le logement en sécurité électrique. Le non respect de ces obligations peut avoir des conséquences sur la sécurité des personnes et des biens et des répercutions sur les contrats d assurances et de location. Les 5 grandes règles essentielles : 1) La présence d un appareil général de commande et de protection (disjoncteur de branchement appartenant à l EDF) adapté à l installation, raccordé et installé suivant les normes NF C ) La présence d un tableau de protection, équipé de dispositifs différentiels haute sensibilité et de protections contre les courts circuits et surintensités par des disjoncteurs divisionnaires (de préférence) ou coupe-circuits pour chaque ligne concernée. L absence de tels dispositifs engage la responsabilité civile du propriétaire ou mandataire. 3) La présence d une liaison terre au tableau de distribution et de ces circuits de terre associés aux dispositifs différentiels protégeant les circuits obligatoires. 4) Le raccordement des liaisons équipotentielles au tableau de distribution et le respect des volumes pour la distribution de l énergie dans les pièces humides. 5) La dépose, l isolation de tout appareillage fixe ou mobile, prises, interrupteurs, points lumineux, conduit, fils, raccordements et tous accessoires qui présentent des risques de contact direct avec les éléments sous tension ou non conformes aux prescriptions de sécurité. L équipement électrique minimum recommandé de l Habitation doit être en conformité (ou le plus près possible) avec les prescriptions suivantes: a) Présence de dispositifs différentiels en fonction de la surface de l habitation : Jusqu à 35m², 1 de type AC et 1 de type A. Moins de 100m², 2 de type AC et 1 de type A. Au-delà de 100m², 3 de type AC et 1 de type A. Dans certains cas il est important d en ajouter en fonction des impératifs de la distribution et de la configuration de l habitat. b) Appareillage de commande, de raccordement, de distribution et d éclairage : Disponibilité dans le salon de 5 prises et un point d éclairage, dans les chambres de 3 prises, un éclairage ou une prise commandée. Pour la cuisine, en plus d un circuit séparé pour chaque gros électroménager autorisés, et du circuit spécial cuisson en 6² s il doit être utilisé, la présence d un circuit d éclairage et d un circuit pour le petit électro avec au mois 5 prises réparties en crédence pour un confort minimum. Chaque gros appareil (four, machines, chauffage, eau chaude) doit être sur un circuit indépendant et protégé au tableau. Pour la salle de bain/douche, le respect absolu des règles des volumes pour l implantation et le choix des différents types d appareillages est primordial. Comme dans toutes les «Pièces humides», la terre est obligatoire sur tous les points d utilisation du circuit électrique (Sauf cas spécifiques).

39 14 avenue du Général de Gaulle Meudon la Forêt Tél : Fax : ELECTRICITE GENERALE INSTALLE ET RENOVE AUX NORMES Ce résumé, réalisé par LYS ELEC est destiné à informer les PROPRIETAIRE et MANDATAIRES sur les OBLIGATIONS qui leurs incombent en matière de SECURITE électrique et de REVALORISATION des biens. Détail de ces règles : 1. Commande générale : L habitation doit être équipée d un dispositif de protection et de coupure générale, accessible, à l intérieur de l habitation, dans un local adapté, entre 1m et 1m80 de hauteur, directement accessible, sans obstacles ni porte fermant à clef. Il doit être d un calibre, d une sensibilité et d un type adapté à l installation et aux conditions d utilisation. Ce disjoncteur de branchement (propriété EDF) doit être installé sur une platine d abonné aux normes. Il doit être généralement de 500 ma et obligatoirement de type S, s il distribue l énergie sur plusieurs protections différentielles. 2.1 Le tableau de protection et de distribution : Il doit être installé de préférence à proximité immédiate du disjoncteur de branchement, connecté à celui-ci par l intermédiaire de câbles de sections règlementaires et appropriées (16 mm²). Il ne doit pas comporter de parties métalliques et son équipement doit être protégé contre tout contact direct (plastron). Il doit être immédiatement accessible sans qu il y ait quoi que ce soit devant et à une hauteur de 1m à 1m Les protections différentielles : Toute l installation doit être avant tout protégée par des dispositifs différentiels haute-sensibilité généralement de 30mA adaptés aux types et aux nombres de circuits qu ils protègent et à la surface de l habitation. Deux solutions sont possibles : a) L application de la prescription de la norme NF C pour les locaux d habitation neufs ou entièrement rénovés, suivant le tableau ci-dessous (ou de s en rapprocher le plus possible) : Surface des locaux Protection minimale différentielle 30 ma Jusqu à 35 m² 1 de 25A de type AC et 1 de 40A de type A (1) De 35 à 100 m² 2 de 40A de type AC et 1 de 40A de type A (1) Au delà de 100 m² 3 de 40A de type AC et 1 de 40A de type A (1) Circuits informatiques, congélateurs 1 de 40A de type H I pour chaque circuit (1) Le dispositif différentiel 40A 30 ma de type A doit protéger les circuits spécialisés tels que plaque de cuisson, cuisinière, lave-linge Pour plus de confort, il est recommandé d installer d autres dispositifs différentiels notamment pour protéger les liaisons informatiques, les lignes de chauffage, les lignes alimentant des locaux extérieur des circuits particulièrement exposés à des risques d humidité (éclairage, prises de courant extérieures, caves, garages, piscines ) b) Il est toléré (et seulement toléré) lorsqu une impossibilité matérielle ne permet pas la mise en place du bon nombre de dispositifs différentiels (par exemple : impossibilité technique de séparer les circuits phase/neutre, problème de coût de la rénovation ou tableau trop petit) et seulement pour des petites surfaces, d installer un unique dispositif différentiel haute sensibilité 30 ma qui sera obligatoirement de type A avec un pouvoir de coupure suffisant (au moins 63A par exemple). Nota : La protection différentielle «une des plus importantes protections puisqu obligatoire» vérifie en permanence qu aucune «fuite de courant» ne se produit sur le circuit protégé. Cette fuite peut se produire si de l humidité, de la vapeur, de l eau arrive à proximité des conducteurs électriques ou des appareils deviennent défectueux et dangereux pour les utilisateurs ou l installation elle même. Dans ce cas la protection différentielle coupe le courant du circuit surveillé évitant ainsi de prendre un «coup de courant» en s approchant de l appareil ou en touchant celui-ci. 2.3 Les protections divisionnaires : Chaque circuit (division) doit être protégé contre les surintensités et court-circuit par des coupecircuits ou disjoncteurs magnétothermiques (de préférence) calibrés suivant la section des fils et l utilisation possible pour les circuits existants, suivant l utilisation qui en est prévue et sa protection phase/neutre pour tous les nouveaux circuits et chaque fois que l installation existante le permet. Dans tous les cas ces protections doivent être adaptées à la section des conducteurs existants conservés ou suivant l utilisation et le calibre pour les nouveaux circuits installés. Il convient de limiter à 10A le courant disponible pour toutes les anciennes sections inférieures à 1,5 mm² pour éviter la dégradation des câbles par la consommation trop importante sur ces sections et assurer la sécurité de l installation (des personnes et des biens). On ne saurait assez conseiller de rénover au maximum l installation électrique en remplaçant ces lignes trop petites et non conformes. (Exemple : il est dangereux de brancher : une machine à laver ou un four ou un fer à repasser et même un chauffage électrique puissant sur un circuit de prises de courant de sections inférieures à 2.5mm². Les plaques de cuisson doivent être impérativement connectées par l intermédiaire de sorties de câbles sur des fils de 6 mm² de section 4mm² tolérés dans une installation existante). P A G E 38

40 Même si le nombre de prises est insuffisant, il est strictement interdit de laisser connecté ces appareils par l intermédiaire de prises multiples, triplettes et autres rallonges très dangereuses. Nota : La protection contre les surintensités et les courts circuits tend à limiter l échauffement (courant) qui passe dans les fils et qui serait trop important en cas de défaut. Le fusible fond ce qui n est pas facilement visible. Si le disjoncteur se déclenche, Il est très facile de vérifier son état grâce à son levier de commande baissé. 3. Présence de la connexion terre au tableau : La prise de terre et son circuit associé sont des éléments de sécurité maintenant obligatoires. Si cet équipement n existe pas il y a lieu de l établir en respectant les prescriptions de la norme NF C Il est indispensable de signaler ce défaut au propriétaire ou à son représentant. Dans le cas d une location, il est conseillé d adresser une L.R. avec accusé de réception au propriétaire pour lui signaler que sa responsabilité peut être engagée tant que ce circuit de protection n existe pas. Que ce soit à l intérieur de l habitat ou dans les communs, l ensemble de la liaison doit être réalisée. La sécurité des personnes et des biens est assurée par l association des protections différentielles et du circuit de terre. L utilisation de dispositifs différentiels ne dispense pas de la présence du circuit terre. La réalisation de cette liaison de protection doit être faite suivant la norme de manière très stricte. Le respect des sections des conducteurs, l installation de la barrette de coupure pour les mesures de résistance et l enfouissement des piquets ou des ferraillements garantissent une bonne protection de l installation et une bonne sécurité. 4.1 Raccordement des lignes de protection et distribution de celles-ci Chaque ligne nouvelle ou remplacée et si possible chaque ligne existante doit être câblée et distribuée avec son conducteur de terre individuel de section au moins égale à celle des deux autres conducteurs et de couleur vert et jaune. Toutes les canalisations (eau, gaz, chauffage, tubes, huisseries, sanitaires, robinets doivent être reliés à la terre commune par des «liaisons équipotentielles». Ces conducteurs de protection seront ramenés au tableau de distribution et rassemblés sur la «barrette de terre». S il n est pas possible d ajouter à chaque point d utilisation ce conducteur de protection terre, il convient de respecter les recommandations de la norme et suivant les conditions et situations, de mettre en œuvre les dispositifs et appareillages réglementaires et conformes adaptés à chaque cas. Nota : Ne pas confondre» la prise de terre et son circuit de protection terre» qui est la ligne qui amène au tableau ce circuit de protection avec les prises équipées de la borne de terre qui elles doivent être nommées «prises 2 pôles avec terre» et non prises de terre. Les dispositifs réglementaires mis en place sont de classe 2 ou avec une protection IP X Respect des volumes et utilisation d appareils réglementaires : La norme nf ne tolère que très peu d exceptions pour l installation de matériel électrique dans certaines pièces ou pour certains types d équipement.les obligations les plus sévères concernent les «pièces humides» que sont : la cuisine, l office, la salle de bain/douche, la buanderie, les sous sols, caves et locaux extérieurs non clos. Pour chacune de ces pièces des «volumes 0, 1, 2, 3» sont établis ou des zones ou encore des distances et donc des conditions particulières d installation de matériels sont prescrites, autorisées ou interdites. Parmi le matériel le plus souvent installé les hublots et réglettes classe 2 arrivent en tête suivis par le déplacement, le remplacement, l isolation de prise ou d interrupteurs non conformes ou mal placés. A titre indicatif, nous avons repris un dessin réglementaire sur un guide PROMOTELEC lui-même issu de la norme NF C publiée par l UTE pour les salles de bain. Pièce qui arrive en tète pour les problèmes de conformités dangereuses et les absences de réalisation d équipotentialités sur les conduits. 5. Obligations de sécurité : Tout câblage non conforme ou de section insuffisante, câbles agrafés, abimés, scindex, fils sous coton, câbles dans des tubes métalliques et câbles apparents doivent être déposes isolés ou remplacés par des liaisons conformes. Les interrupteurs anciens, détériorés, usagés, installés dans les huisseries métalliques ou n étant plus fabriqués doivent être remplacés ou supprimés et dans ce cas leurs circuits isolés. Les prises de courant non conformes, trop anciennes, détériorées, dangereuses, mal situées (respect des volumes et des hauteurs), installées dans les huisseries métalliques, comportant la borne terre sans son raccordement à celles-ci, doivent être déposées, isolées ou remplacées par des prises conformes à la norme en tenant compte des caractéristiques des fils raccordés. - Toutes douilles métalliques, appliques, hublots, suspensions et autres points d éclairage comportant des parties métalliques non protégées par un circuit relié à la terre doivent être déposées ou remplacées par des appareillages conformes. Généralement de classe P A2. G E 39 - Tous fusibles, boites de dérivation, dominos apparents reliant l appareillage, tout accessoire de câblage présentant un risque de contact direct doivent être protégés et isolés.

FICHE PRATIQUE / JE PRÉPARE Disponible sur www.legrand.be. et les circuits d éclairage

FICHE PRATIQUE / JE PRÉPARE Disponible sur www.legrand.be. et les circuits d éclairage Le R.G.I.E. et les circuits d éclairage L éclairage de votre logement est le premier élément de votre installation électrique n Les circuits Un circuit d éclairage est câblé en fils de 1,5 mm 2 et protégé

Plus en détail

Le diagnostic électrique obligatoire

Le diagnostic électrique obligatoire Tout ce qu il faut savoir sur le nouveau dispositif Le diagnostic électrique obligatoire e quoi s agit-il? À quoi sert-il? Que faire en cas d anomalie? Explications Vous envisagez de vendre ou d acquérir

Plus en détail

en toute sécurité Votre habitation La sécurité repose sur

en toute sécurité Votre habitation La sécurité repose sur ma solution TRANQUILLITÉ LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE Votre habitation en toute sécurité Pour vivre en toute sérénité et vous protéger contre tous risques électriques, votre installation doit respecter quelques

Plus en détail

Installation électrique du logement

Installation électrique du logement FICHE TECHNIQUE Installation électrique du logement 2 CONNAÎTRE > Courant électrique > Fourniture du courant, abonnement > Eléments constitutifs d une installation électrique d habitation > Compteur de

Plus en détail

ETAT DE L INSTALLATION INTERIEURE D ELECTRICITE

ETAT DE L INSTALLATION INTERIEURE D ELECTRICITE ETAT DE L INSTALLATION INTERIEURE D ELECTRICITE En application de l arrêté du 4 avril 2011 et de la norme XP C16-600 Réf dossier n 100512.4204 A Désignation du ou des immeubles bâti(s) LOCALISATION DU

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE L ETAT DES INSTALLATIONS INTERIEURES D ELECTRICITE DES IMMEUBLES A USAGE D HABITATION

DIAGNOSTIC DE L ETAT DES INSTALLATIONS INTERIEURES D ELECTRICITE DES IMMEUBLES A USAGE D HABITATION DIAGNOSTIC DE L ETAT DES INSTALLATIONS INTERIEURES D ELECTRICITE DES IMMEUBLES A USAGE D HABITATION Conformément au Code de la Construction et de l Habitation : articlel134, la LOI n 2006-872 du 13 juillet

Plus en détail

CONSTITUTION DU TABLEAU DE REPARTITION

CONSTITUTION DU TABLEAU DE REPARTITION CONSTITUTION DU TABLEAU DE REPARTITION La liaison entre le coffret d extérieur (en limite de propriété, accessible depuis le domaine public) et le panneau de contrôle situé dans la gaine technique de logement

Plus en détail

L électricité d une habitation

L électricité d une habitation Maison : http://www.ttechno.fr/capet/appeda VUE 3D de la maison http://www.lyceejoliotcurie77.fr/ 1 Sommaire automatique http://www.lyceejoliotcurie77.fr/ 2 Le tableau électrique : Les règles s appliquant

Plus en détail

Pour un habitat sûr. Assurer la sécurité de son installation électrique, c est simple quand on nous guide!

Pour un habitat sûr. Assurer la sécurité de son installation électrique, c est simple quand on nous guide! Pour un habitat sûr Assurer la sécurité de son installation électrique, c est simple quand on nous guide! Bien connaître la réglementation Votre installation électrique doit être à la norme Qu est-ce qu

Plus en détail

Etat des installations électriques n 07/IMO/2128/STC

Etat des installations électriques n 07/IMO/2128/STC Etat des installations électriques des immeubles à usage d habitation Numéro de dossier : Norme méthodologique employée : Date du repérage : Heure d arrivée : Durée du repérage : 07/IMO/2128/STC AFNOR

Plus en détail

Occupé (luminaires en place)

Occupé (luminaires en place) .. SARL CABINET ROUSSEL EXPERTISES IMMOBILIERES Frédéric ROUSSEL, Expert Immobilier, Membre de la CSEIF Expertises de valeurs Etat Descriptif de Division Attestations de superficie Diagnostics Techniques

Plus en détail

Pourquoi une nouvelle norme NF C 15-100?

Pourquoi une nouvelle norme NF C 15-100? Pourquoi une nouvelle norme NF C 15-100? De nouveaux textes, adaptés à notre vie d aujourd hui La nouvelle réglementation tient compte de l évolution de nos habitudes de vie, avec trois grands axes principaux

Plus en détail

La réglementation > Norme NF C 15-100, Installation électriques à basse tension

La réglementation > Norme NF C 15-100, Installation électriques à basse tension Pour en savoir plus Quelques adresses utiles > Agence EDF locale (www.edf.fr) > Promotelec : www.promotelec.com > CONSUEL (COmité National pour la Sécurité des Usagers de l ÉLectricité) : www.consuel.com

Plus en détail

Généralités sur la nouvelle Norme Electrique NF C 15-100 :

Généralités sur la nouvelle Norme Electrique NF C 15-100 : Généralités sur la nouvelle Norme Electrique NF C 15-100 : 1) Section des conducteurs, calibres des protections : Nature du circuit Eclairage, volets roulants, prises commandées Section minimale des conducteurs

Plus en détail

INSTALLATION ELECTRIQUE DOMESTIQUE Page 1

INSTALLATION ELECTRIQUE DOMESTIQUE Page 1 INSTALLATION ELECTRIQUE DOMESTIQUE Une installation électrique est constituée par l ensemble des circuits qui sont associés en vue de l utilisation de l énergie électrique. L installation électrique d

Plus en détail

Le Diagnostic électrique Obligatoire, c est simple quand on nous guide!

Le Diagnostic électrique Obligatoire, c est simple quand on nous guide! Pour un habitat sûr Vous envisagez de vendre ou d acquérir un logement? Le Diagnostic électrique Obligatoire, c est simple quand on nous guide! Le Diagnostic électrique Obligatoire Le risque électrique

Plus en détail

Moyens mis à disposition : Signature et Cachet du Cabinet Fait à Strasbourg le 21/10/2009

Moyens mis à disposition : Signature et Cachet du Cabinet Fait à Strasbourg le 21/10/2009 RAPPORT DE L ETAT DES INSTALLATIONS ELECTRIQUES DES IMMEUBLES A USAGE D HABITATION La présente mission consiste à établir un état de l installation électrique, en vue d évaluer les risques pouvant porter

Plus en détail

ETAT DE L'INSTALLATION INTERIEURE D'ELECTRICITE

ETAT DE L'INSTALLATION INTERIEURE D'ELECTRICITE 250 834 RCS Limoges31/12/2013XFR 0050627LI et XFR0048625FI09A BATIMENT C 1 AVENUE NEIL ARMSTRONG 33700 MERIGNAC Tel : Fax : A ETAT DE L'INSTALLATION INTERIEURE D'ELECTRICITE Articles L 134-7 et R 134-10

Plus en détail

Sommaire. page. Les 12 principaux changements 2 de la nouvelle norme NF C 15-100

Sommaire. page. Les 12 principaux changements 2 de la nouvelle norme NF C 15-100 Sommaire Les 12 principaux changements 2 de la nouvelle norme NF C 15-100 page Equipement minimal demandé par la nouvelle norme NF C 15-100 c synthèse 5 c cuisine 6 c salle de bains 7 c séjour 8 c chambre

Plus en détail

Rapport de l Etat de l Installation Intérieure d Electricité

Rapport de l Etat de l Installation Intérieure d Electricité Rapport de l Etat de l Installation Intérieure d Electricité Numéro de dossier : Norme méthodologique employée : Date du repérage : Heure d arrivée : Durée du repérage : 02249-AGRASC-10-13 AFNOR XP C 16-600

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE L'ETAT DE L'INSTALLATION INTERIEURE D'ELECTRICITE

DIAGNOSTIC DE L'ETAT DE L'INSTALLATION INTERIEURE D'ELECTRICITE Obligations immobilières : Amiante / Termite / Plomb / Loi Carrez Certificat d habitabilité / Electricité Diagnostic de Performance Energétique DIAGNOSTIC DE L'ETAT DE L'INSTALLATION INTERIEURE D'ELECTRICITE

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE L'ETAT DE L'INSTALLATION INTERIEURE D'ELECTRICITE

DIAGNOSTIC DE L'ETAT DE L'INSTALLATION INTERIEURE D'ELECTRICITE DIAGNOSTIC DE L'ETAT DE L'INSTALLATION INTERIEURE D'ELECTRICITE Décret no 2008-384 du 22 avril 2008 relatif à l état de l installation intérieure d électricité dans les immeubles à usage d habitation Arrêté

Plus en détail

NF C 15-100 Amendement A5. Les évolutions. Supplément et correctif gratuits pour les ouvrages :

NF C 15-100 Amendement A5. Les évolutions. Supplément et correctif gratuits pour les ouvrages : Supplément et correctif gratuits pour les ouvrages : _addendum_elec_015.indd 1 18/1/015 14:47 Hager L ETEL et la GTL Création de l ETEL (espace technique électrique du logement) La GTL (gaine technique

Plus en détail

Les évolutions de la norme NF C 15-100 dans l habitat

Les évolutions de la norme NF C 15-100 dans l habitat Les évolutions de la norme NF C 15-100 dans l habitat Ce document présente les principales évolutions normatives dans les locaux d habitation. Vous y trouverez également trois schémas de principe conformes

Plus en détail

l électricité chez vous en toute sécurité

l électricité chez vous en toute sécurité l électricité chez vous en toute sécurité Qu est-ce que Promotelec? Association à but non lucratif, Promotelec groupe : Électricité de France, les organisations professionnelles nationales d installateurs

Plus en détail

Etat de l Installation Intérieure d électricité Arrêté du 4 avril 2011

Etat de l Installation Intérieure d électricité Arrêté du 4 avril 2011 21 rue Albert Joly - 78000 VERSAILLES CABINET RICHARD Compagnie d assurance : BEAZLEY N de police : PI000112P09 valable jusqu au 31/01/2014 Tél. : 01 39 50 40 09 Fax : 01 39 51 66 23 Email : immo.richard@wanadoo.fr

Plus en détail

N de dossier : 2012NOV288JOKELA Date de création : 10/11/2012

N de dossier : 2012NOV288JOKELA Date de création : 10/11/2012 RAPPORT DE L ETAT DE L INSTALLATION INTERIEURE D ELECTRICITE D IMMEUBLE(S) A USAGE D HABITATION La présente mission consiste à établir un Etat des Installations électriques à usage domestique conformément

Plus en détail

ETAT DE L INSTALLATION INTERIEURE D ELECTRICITE

ETAT DE L INSTALLATION INTERIEURE D ELECTRICITE SARL CLAUDE MOREAU 401 rue de Bordeaux 16000 ANGOULEME Tél. : 05 45 94 10 94 - Fax : 05 45 94 66 57 http://www.claude-moreau-diagnostic.com ETAT DE L INSTALLATION INTERIEURE D ELECTRICITE Date de la mission

Plus en détail

ETAT DES INSTALLATIONS ELECTRIQUES INTERIEURES DES IMMEUBLES A USAGE D HABITATION

ETAT DES INSTALLATIONS ELECTRIQUES INTERIEURES DES IMMEUBLES A USAGE D HABITATION ETAT DES INSTALLATIONS ELECTRIQUES INTERIEURES DES IMMEUBLES A USAGE D HABITATION Norme XP C 16 600 N de dossier : 1201-TILLY Date du rapport : 31 janvier 2012 A / Désignation du ou des immeubles bâti(s)

Plus en détail

Etat de l Installation Intérieure d Electricité

Etat de l Installation Intérieure d Electricité Etat de l Installation Intérieure d Electricité Numéro de dossier : Norme méthodologique employée : Date du repérage : Heure d arrivée : Durée du repérage : 14/IMO/0338 AFNOR XP C 16-600 (février 2011)

Plus en détail

AMELIORER LE RESULTAT DE VOTRE DIAGNOSTIC ELECTRIQUE GUIDE DES RECOMMANDATIONS

AMELIORER LE RESULTAT DE VOTRE DIAGNOSTIC ELECTRIQUE GUIDE DES RECOMMANDATIONS 2012 AMELIORER LE RESULTAT DE VOTRE DIAGNOSTIC ELECTRIQUE GUIDE DES RECOMMANDATIONS VOUS VENDEZ VOTRE BIEN IMMOBILIER? INFO CONSEIL Diagnostic vous donne les Informations nécessaires et indispensables

Plus en détail

Ville : BOURGUEIL Date de la visite 02/07/2014 Date saisie du rapport : 02/07/2014

Ville : BOURGUEIL Date de la visite 02/07/2014 Date saisie du rapport : 02/07/2014 ETAT DE L INSTALLATION INTERIEURE D ELECTRICITE La présente mission consiste à établir un Etat des Installations électriques à usage domestique conformément à la législation en vigueur : Décret n 2008-384

Plus en détail

4 Exemples de mise en œuvre

4 Exemples de mise en œuvre EDF Exemples de mise en œuvre 5 exemples de composition d'une gaine technique logement. Concevoir une GTL Solution encastrée Solution en saillie Tous les tableaux sont installés sur une goulotte. Solution

Plus en détail

RAPPORT D'ETAT DE L'INSTALLATION INTERIEURE D'ELECTRICITE

RAPPORT D'ETAT DE L'INSTALLATION INTERIEURE D'ELECTRICITE BUREAU VERITAS Agence : STRASBOURG 4 Rue du Parc - Oberhausbergen 67088 STRASBOURG Cedex 02 Tél : 03 88 56 84 62 Fax : 03 88 56 84 56 CONSEIL GENERAL DU BAS RHIN PLACE DU QUARTIER BLANC 67000 STRASBOURG

Plus en détail

Rapport de l Etat de l Installation Intérieure d Electricité

Rapport de l Etat de l Installation Intérieure d Electricité Rapport de l Etat de l Installation Intérieure d Electricité Numéro de dossier : Norme méthodologique employée : Date du repérage : Heure d arrivée : Durée du repérage : 2014-09-3370 AFNOR XP C 16-600

Plus en détail

LE DOSSIER DE L INSTALLATION ELECTRIQUE

LE DOSSIER DE L INSTALLATION ELECTRIQUE LE DOSSIER DE L INSTALLATION ELECTRIQUE (Voir article 270-271-272-275) Un dossier est l'ensemble des documents se rapportant à une même installation. Le dossier doit être établi en double exemplaire au

Plus en détail

Etat de l Installation Intérieure d électricité Arrêté du 4 avril 2011

Etat de l Installation Intérieure d électricité Arrêté du 4 avril 2011 SCP Olivier CAZAUX Géomètre Expert Inscription au tableau de l'ordre sous le n 2007A10 0001 Lotissement VRD Projets d'urbanisme et d'aménagement de zone Copropriété Diagnostics immobiliers - Expertise

Plus en détail

Rapport de l Etat de l Installation Intérieure d Electricité

Rapport de l Etat de l Installation Intérieure d Electricité ORGANISME CHARGE DE LA MISSION : Raison sociale : SARL C.A.P Adresse : 57, rue Pascal - 59000 - LILLE Tél. : 06 61 55 90 70 N Identification : 481 913 838 00027 ASSURANCE : ELITE INSURANCE COMPANY N PRCCEL008

Plus en détail

L électricité à la maison

L électricité à la maison 1 Table des matière D où vient notre électricité 3 Tableau de raccordement 5 Compteur électrique 5 Tableau de distribution 6 Disjoncteur 7 Disjoncteur Differentiel 8 Fil de terre 8 Les conducteurs 9 Le

Plus en détail

MISE EN SERVICE D UN EQUIPEMENT Pourquoi effectuer la mise en service d un équipement.

MISE EN SERVICE D UN EQUIPEMENT Pourquoi effectuer la mise en service d un équipement. MISE EN SERVICE D UN EQUIPEMENT Pourquoi effectuer la mise en service d un équipement. 1.1. Vérifications à effectuer avant toute mise en service La mise en service est une opération obligatoire imposée

Plus en détail

LA NORME NF C 15-100 INSTALLATION ELECTRIQUE

LA NORME NF C 15-100 INSTALLATION ELECTRIQUE LA NORME NF C 15-100 INSTALLATION ELECTRIQUE La norme NF C 15-100 - (Extraction) Depuis le 31 mai 2003, date de dépôt des permis de construire faisant foi, les ouvrages doivent respecter les articles de

Plus en détail

Etat de l Installation Intérieure d électricité Arrêté du 4 avril 2011

Etat de l Installation Intérieure d électricité Arrêté du 4 avril 2011 18, rue de la croisade - 35630 SAINT-GONDRAN SARL AIDE IMMO DIAG Compagnie d assurance : GAN N de police : A23540 016565 valable jusqu au 07/06/2015 Tél. : 0603670409 Fax : 0981409440 Email : aide.immo@free.fr

Plus en détail

Le guide de l électricien

Le guide de l électricien Jacques HOLVECK Le guide de l électricien Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11575-X Sommaire Introduction........................................................1 1. Conception et structure d'une installation...................

Plus en détail

VILLE DE CLOUANGE MISE EN CONFORMITE ELECTRIQUE HOTEL EUROPA ET VIDEO CLUB 17, RUE CLEMENCEAU C.D.P.G.F DETAIL QUANTITATIF ET ESTIMATIF

VILLE DE CLOUANGE MISE EN CONFORMITE ELECTRIQUE HOTEL EUROPA ET VIDEO CLUB 17, RUE CLEMENCEAU C.D.P.G.F DETAIL QUANTITATIF ET ESTIMATIF VILLE DE CLOUANGE MISE EN CONFORMITE ELECTRIQUE HOTEL EUROPA ET VIDEO CLUB 17, RUE CLEMENCEAU C.D.P.G.F DETAIL QUANTITATIF ET ESTIMATIF LOT N 1 ELECTRICITE Service Technique. Mairie de CLOUANGE. M.COSTALONGA

Plus en détail

Affaire n : 2 282 131 N/Réf : CB623/2010/272/BC/CD Rapport émis par : B. COZE Rueil-Malmaison, le 7 mars 2011

Affaire n : 2 282 131 N/Réf : CB623/2010/272/BC/CD Rapport émis par : B. COZE Rueil-Malmaison, le 7 mars 2011 BUREAU VERITAS 5 bd Marcel POURTOUT 92563 RUEIL MALMAISON CEDEX Urbania Val d Ouest 38 rue Albert Sarraut 78000 VERSAILLES Téléphone :01 47 52 49 70 Télécopie : 01 47 77 03 22 A l attention de Mme ALILI

Plus en détail

Rapport de l Etat de l Installation Intérieure d Electricité

Rapport de l Etat de l Installation Intérieure d Electricité Rapport de l Etat de l Installation Intérieure d Electricité Numéro de dossier : Norme méthodologique employée : Date du repérage : Heure d arrivée : Durée du repérage : 15/0205/MOR AFNOR XP C 16-600 (février

Plus en détail

L installation électrique

L installation électrique L installation électrique comme un pro! Thierry GALLAUZIAUX & David FEDULLO Troisième édition 2009 55 87,5 120 150 165 1 2 Sommaire Révisez vos connaissances Guide UTE C 90-483 Câblage résidentiel des

Plus en détail

Règles de réalisation des installations électriques

Règles de réalisation des installations électriques Page : 1 sur 6 électriques 1. Montage apparent Ce mode de pose est souvent utilisé lorsque l installation est faite après la construction ou dans le cas d une rénovation de l installation. Il permet un

Plus en détail

L installation électrique dans l habitat : mode d emploi

L installation électrique dans l habitat : mode d emploi L installation électrique dans l habitat : mode d emploi Toutes les indications qui permettent de mettre en sécurité l installation, d être conforme à la norme NF C 5-00 et de répondre aux spécifications

Plus en détail

Le circuit de communication du branchement

Le circuit de communication du branchement Le circuit de communication du branchement ÉLECTRICITÉ RÉSEAU DISTRIBUTION FRANCE FFIE SERCE FEDELEC UNA3E-CAPEB FNCCR CONSUEL Juillet 2011 - n 16 Ce document définit les conditions de réalisation du téléreport

Plus en détail

HABITAT EXISTANT. Guide. de mise en sécurité de l installation électrique. sous le patronage du ministère de l Urbanisme et du Logement

HABITAT EXISTANT. Guide. de mise en sécurité de l installation électrique. sous le patronage du ministère de l Urbanisme et du Logement HABITAT EXISTANT Guide de mise en sécurité de l installation électrique sous le patronage du ministère de l Urbanisme et du Logement 1 INTRODUCTION Dans le cadre d opérations de modernisation de bâtiments

Plus en détail

MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE

MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE Les informations techniques PROMOTELEC MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE 1 La sécurité des personnes contre un défaut d isolement survenant dans un matériel doit être assurée. En effet, un défaut

Plus en détail

MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE

MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE Les informations techniques PROMOTELEC MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE La sécurité des personnes contre un défaut d isolement survenant dans un matériel doit être assurée. En effet, un défaut

Plus en détail

ETAT DE L INSTALLATION INTERIEURE ELECTRIQUE Norme XP C 16 600

ETAT DE L INSTALLATION INTERIEURE ELECTRIQUE Norme XP C 16 600 ETAT DE L INSTALLATION INTERIEURE ELECTRIQUE Norme XP C 16 600 Adresse: 69, RUE CLAUDE BERNARD 75005 PARIS Objet du Constat : Etat de l installation intérieure électrique dans le cadre d une vente - Appartement,

Plus en détail

Ce document n est pas contractuel. CATU décline toute responsabilité au sujet du contenu de ce guide, ainsi que des erreurs ou omissions de quelque

Ce document n est pas contractuel. CATU décline toute responsabilité au sujet du contenu de ce guide, ainsi que des erreurs ou omissions de quelque Ce document n est pas contractuel. CATU décline toute responsabilité au sujet du contenu de ce guide, ainsi que des erreurs ou omissions de quelque nature qu elles soient, qui pourraient se trouver dans

Plus en détail

Câblage et branchement de prise électrique, prise de courant

Câblage et branchement de prise électrique, prise de courant Page 1 sur 6 Accueil Schémas, Câblages, Branchements Installation électrique Tableau électrique Boost Contrôle Normes Mémentos Vous réalisez les travaux d'installation électrique de votre habitat! Normes,

Plus en détail

de la salle d eau Volume 0 : la baignoire ou la douche Tout matériel électrique (sèche-cheveux, rasoir, téléphone portable, etc.) est interdit.

de la salle d eau Volume 0 : la baignoire ou la douche Tout matériel électrique (sèche-cheveux, rasoir, téléphone portable, etc.) est interdit. Savoir visé : S3 : Installations et équipements électriques. Installations électriques des bâtiments. Mise en situation : Mr Dupond a decidé de refaire sa salle de bain. Avant de poser le carelage, il

Plus en détail

Indice de Protection IP

Indice de Protection IP Indice de Protection IP L'indice de protection IP détermine le degré de protection du matériel contre la pénétration des corps solides (1 er chiffre) et des liquides (2 ème chiffre). Exemple : IP45 Premier

Plus en détail

L installation électrique dans l habitat : mode d emploi

L installation électrique dans l habitat : mode d emploi 08 L installation électrique dans l habitat : mode d emploi 29 22 56 59 80 76 02 60 50 14 27 95 51 61 78 77 91 10 53 28 35 72 45 89 2 44 49 37 41 18 58 71 85 79 36 86 03 23 17 87 63 42 69 16 19 24 15 43

Plus en détail

CME 22 Comment protéger une installation électrique?

CME 22 Comment protéger une installation électrique? CME 22 Comment protéger une installation électrique? Exercice N 1 : Cocher la bonne réponse. 1) Un coupe circuit à cartouche protège le matériel électrique dans le cas: o de surintensité. o de contact

Plus en détail

L installation électrique dans l habitat : mode d emploi

L installation électrique dans l habitat : mode d emploi 08 Hager Tehalit Systèmes SAS 132, Boulevard d Europe BP 78 F-67212 Obernai Cedex www.hager.fr L installation électrique dans l habitat : mode d emploi 29 22 56 59 80 76 02 60 50 14 27 95 51 61 78 77 91

Plus en détail

Moulures Keva et accessoires de finition.

Moulures Keva et accessoires de finition. 93691 PANTIN Cedex Téléphone : 01 48 10 69 50 Télécopie : 01 48 10 69 59 Moulures Keva, 11910 à 11918, 11920 à 11928, 11930 à 11936, 11940 à 11948, 11950 à 11956, 11960 à 11968, 11970 à 11976, SOMMAIRE

Plus en détail

Tenantslife. Alexandre-Olynthe CECCHINI [FRANCE :ELECTRICITE EN COPROPRIETE]

Tenantslife. Alexandre-Olynthe CECCHINI [FRANCE :ELECTRICITE EN COPROPRIETE] 2010 Tenantslife Alexandre-Olynthe CECCHINI [FRANCE :ELECTRICITE EN COPROPRIETE] http://www.universimmo.com/accueil/unidossier_copropriete_et_travaux_installation_electriqu e.asp L article qui va vous

Plus en détail

LA SECURITE ELECTRIQUE

LA SECURITE ELECTRIQUE LA SECURITE ELECTRIQUE 1) Le court-circuit : On crée un court-circuit en reliant, accidentellement ou pas l entrée ou la sortie d un appareil électrique. Exemple de court-circuit : + - Lampe 5 V Un court-circuit

Plus en détail

Cours commerciaux et industriels de la ville de Wavre EICW 4EELE-1. Schémas électriques. Schémas électriques résidentiels.

Cours commerciaux et industriels de la ville de Wavre EICW 4EELE-1. Schémas électriques. Schémas électriques résidentiels. Cours commerciaux et industriels de la ville de Wavre EICW 4EELE-1 Schémas électriques Schémas électriques résidentiels Exercices Gérard Barmarin 2014-2015 Exercice 0.0 Prenez une feuille de papier et

Plus en détail

pédagogique Mise à la terre et liaisons équipotentielles dans une installation électrique résidentielle

pédagogique Mise à la terre et liaisons équipotentielles dans une installation électrique résidentielle Dossier pédagogique Mise à la terre et liaisons équipotentielles dans une installation électrique résidentielle Développé par Artesis à la demande de Formelec Concept et realisation: bureau de communication

Plus en détail

S3.2 PROTECTION ELECTRIQUE

S3.2 PROTECTION ELECTRIQUE RNCAP13S32PROTECTIONELECPRO S32 LA PROTECTION ELECTRIQUE LA PROTECTION EN INSTALLATION DOMESTIQUE 1.1)Observation d une installation électrique domestique 1.2)Protection générale d une installation électrique

Plus en détail

SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE LES SOLUTIONS DE SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE POUR PROTÉGER VOTRE FAMILLE ET VOTRE MAISON

SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE LES SOLUTIONS DE SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE POUR PROTÉGER VOTRE FAMILLE ET VOTRE MAISON SÉCURITÉ LES SOLUTIONS DE SÉCURITÉ POUR PROTÉGER VOTRE FAMILLE ET VOTRE MAISON INSTALLATION É VA L U E Z V OT R E N I V E A U D E PROTECTION ET LA SÉCURITÉ D E V OT R E I N S TA L L AT I O N Logement neuf,

Plus en détail

Le pavillon. 2.1 Désignation des conduits. Canalisations et conduits. 1. Qu est-ce qu une canalisation

Le pavillon. 2.1 Désignation des conduits. Canalisations et conduits. 1. Qu est-ce qu une canalisation PAGE 1 DE 6 Objectif: Exploiter les documents techniques. Identifier le type de conduit et de canalisation à utiliser pour une installation ou un équipement. Savoir technologique visé : S3-3 Canalisations

Plus en détail

ELECTRICITE. Introduction

ELECTRICITE. Introduction Direction des études Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) Introduction ELECTRICITE L'utilisation de l'énergie électrique est devenue tellement courante que nul ne saurait

Plus en détail

1 ère S.E.N. : AVM TRAVAIL A FAIRE

1 ère S.E.N. : AVM TRAVAIL A FAIRE type de la séance : T.D. série : alimentation en énergie électrique 1 ère S.E.N. : AVM L installation électrique Date : Durée : 0 h 55 Objectif : ce travail doit vous permettre de mettre en œuvre, partiellement,

Plus en détail

BREVET D ETUDE PROFESSIONNEL

BREVET D ETUDE PROFESSIONNEL BREVET D ETUDE PROFESSIONNEL Electro Installateur Epreuve EP2 : REALISATION page 1/8 Dossier commun 1 ère situation d évaluation avril-mai 2003 session 2004 SOMMAIRE 1 Dossier commun pages 1 à 8 Mise en

Plus en détail

Structure d une installation électrique

Structure d une installation électrique Savoir visé : S3 : Installations et équipements électriques. S6 : Representation graphique et modélisation. Mise en situation : Mr et Mme Dupond ont fait appel à votre entreprise pour rédiger les schémas

Plus en détail

Pavillon Uranus 1. Réalisation des circuits d'éclairage de la chambre 1 et de l'escalier et du circuit du chauffe-eau CAHIER DES CHARGES

Pavillon Uranus 1. Réalisation des circuits d'éclairage de la chambre 1 et de l'escalier et du circuit du chauffe-eau CAHIER DES CHARGES CAHIER DES CHARGES T.P. habitat n 1 p1/9 Mr CLYAN vous confie une partie de la réalisation de l installation électrique de sa maison. Lot «chambre 1, escaliers,» Pose, montage et raccordements dans les

Plus en détail

ETAT DES INSTALLATIONS ELECTRIQUES INTERIEURES DES IMMEUBLES A USAGE D HABITATION

ETAT DES INSTALLATIONS ELECTRIQUES INTERIEURES DES IMMEUBLES A USAGE D HABITATION ETAT DES INSTALLATIONS ELECTRIQUES INTERIEURES DES IMMEUBLES A USAGE D HABITATION N de dossier : 2015-01-013 Date du rapport : 16 janvier 2015 A / Désignation du ou des immeubles bâti(s) : Localisation

Plus en détail

RACCORDEMENT PROVISOIRE. guide technique des raccordements provisoires

RACCORDEMENT PROVISOIRE. guide technique des raccordements provisoires DOCUMENTATION TECHNIQUE DE RÉFÉRENCE (DTR) d ESR RACCORDEMENT PROVISOIRE guide technique des raccordements provisoires Résumé Ce document est associé à la «Procédure de traitement des demandes de raccordement

Plus en détail

Réussir votre circuit électrique apparent Moulure Plinthe Goulotte

Réussir votre circuit électrique apparent Moulure Plinthe Goulotte Réussir votre circuit électrique apparent Moulure Plinthe Goulotte DES BONS CONSEILS POUR FAIRE SOI-MÊME! Les précautions Pour installer votre tableau électrique en toute sécurité : Couper le courant avant

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES ET PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES ET PARTICULIERES OPERATION MONSIEUR SERRES & MADAME SEREYS CONSTRUCTION D'UNE MAISON D'HABITATION Voie Communale n 03 Dite de Cabarrou 65200 GERDE Maître d'ouvrage : MONSIEUR SERRES & MADAME SEREYS 68 Route de Toulouse

Plus en détail

Les schémas électriques normalisés

Les schémas électriques normalisés On distingue 4 types de schémas I)- Schéma développé : Les schémas électriques normalisés C'est le schéma qui permet de comprendre facilement le fonctionnement d'une installation électrique. Il ne tient

Plus en détail

Tables de cuisson vitrocéramique KM 6200 / 6201 / 6202 / 6203 KM 6204 / 6206 / 6207 / 6208 KM 6212 / 6213 / 6215 / 6216

Tables de cuisson vitrocéramique KM 6200 / 6201 / 6202 / 6203 KM 6204 / 6206 / 6207 / 6208 KM 6212 / 6213 / 6215 / 6216 Notice de montage Tables de cuisson vitrocéramique KM 6200 / 6201 / 6202 / 6203 KM 6204 / 6206 / 6207 / 6208 KM 6212 / 6213 / 6215 / 6216 Lisez impérativement le mode d'emploi fr-fr et la notice de montage

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières Solutions pour logements et lieux d image

Cahier des Clauses Techniques Particulières Solutions pour logements et lieux d image Cahier des Clauses Techniques Particulières Solutions pour logements et lieux d image 1. Lot n 1 : Electricité... 2 1.1 Description des ouvrages... 2 1.2 Gaine technique logement... 3 1.3 Distribution...

Plus en détail

Eclairage public maintenance et normalisations. Norme d installation électrique d éclairage public NF C 17-200 Points de vue et évolutions

Eclairage public maintenance et normalisations. Norme d installation électrique d éclairage public NF C 17-200 Points de vue et évolutions 1 AFE Eclairage public maintenance et normalisations Norme d installation électrique d éclairage public NF C 17-200 Points de vue et évolutions 1. Liste des normes et des guides EP La norme NF C 17-200

Plus en détail

Phase, neutre, masse, terre Le vocabulaire de l électricité

Phase, neutre, masse, terre Le vocabulaire de l électricité S. Bourdreux Sciences Physiques au lycée Phase, neutre, masse, terre Le vocabulaire de l électricité L installation domestique Presque tous les particuliers sont alimentés en «230V 50Hz monophasé». Dans

Plus en détail

GUIDE TECHNIQUE. Guide descriptif du matériel pour la mise en place des raccordements

GUIDE TECHNIQUE. Guide descriptif du matériel pour la mise en place des raccordements GUIDE TECHNIQUE Guide descriptif du matériel pour la mise en place des raccordements Version V0 du 01.09.2011 Référentiel Technique GUIDE DESCRIPTIF DU MATERIEL POUR LA MISE EN PLACE DES RACCORDEMENTS

Plus en détail

Dispatch 8 interrupteurs avec prises Françaises

Dispatch 8 interrupteurs avec prises Françaises Dispatch 8 interrupteurs avec prises Françaises GUIDE DE L UTILISATEUR 9407 - Version 1.0 Juin 2009 DP8 - Dispatch 8 interrupteurs avec prises Françaises 1 - Instructions de sécurité 1.1 - Symboles utilisés

Plus en détail

GOULOTTE GTL et accessoires de finition.

GOULOTTE GTL et accessoires de finition. 87045 LIMOGES Cedex Téléphone : 05 55 06 87 87 Télécopie : 05 55 06 88 88 GOULOTTE GTL SOMMAIRE PAGES 1.Gamme 1 à 2 2.Fonctionnalités 3 3.Mise en œuvre GTL 4 à 5 4.Accessoires 6 à 8 5.Mise en œuvre Coffrets

Plus en détail

L ALIMENTATION ÉLECTRIQUE

L ALIMENTATION ÉLECTRIQUE Les appareillages de protection et de branchement Le réseau électrique ou réseau de distribution publique : ensemble des circuits (lignes, câbles, postes électriques ) qui délivrent l électricité aux usagers.

Plus en détail

A Généralités. Courant continu. Courant alternatif. Courant alternatif monophasé 1. Courant alternatif triphasé 3. B Appareillages électriques

A Généralités. Courant continu. Courant alternatif. Courant alternatif monophasé 1. Courant alternatif triphasé 3. B Appareillages électriques A Généralités Courant continu Courant alternatif Courant alternatif monophasé 1 Courant alternatif triphasé 3 B Appareillages électriques Représentation générale d'un tableau, d'un coffret de répartition

Plus en détail

E. 2. Guide technique

E. 2. Guide technique E. 2 Guide technique Guide technique La norme NF C 15-100 Page E. 4 Régimes de neutre Page E. 8 Tarification EDF Page E. 11 Filiation Page E. 12 Degrés de protection Page E. 13 Détermination des courants

Plus en détail

Cahier des charges pour encastrement de coffrets de branchement et pose de fourreaux en domaine privé des utilisateurs

Cahier des charges pour encastrement de coffrets de branchement et pose de fourreaux en domaine privé des utilisateurs Mise à jour le 28 janvier 2015 Cahier des charges pour encastrement de coffrets de branchement et pose de fourreaux en domaine privé des utilisateurs Résumé : Ces fiches doivent permettre à nos clients

Plus en détail

LES PREMIERES QUESTIONS A SE POSER

LES PREMIERES QUESTIONS A SE POSER LES PREMIERES QUESTIONS A SE POSER QUEL SERA VOTRE TYPE DE LOGEMENT? Dans un premier temps, il vous faudra définir le type de logement dans lequel vous résiderez. Pour ce faire, vous aller devoir établir

Plus en détail

GUIDE D'INSTALLATION. Lave-Vaisselle

GUIDE D'INSTALLATION. Lave-Vaisselle GUIDE D'INSTALLATION Lave-Vaisselle SOMMAIRE 1/ CONSIGNES DE SECURITE Avertissements importants 03 2/ INSTALLATION DE VOTRE LAVE-VAISSELLE Appareil non encastré 04 Appareil encastré 04 Appareil encastré

Plus en détail

Tableaux d alarme incendie de type 4-230V~ - 1 boucle / 2 boucles 405 61/62

Tableaux d alarme incendie de type 4-230V~ - 1 boucle / 2 boucles 405 61/62 Tableaux d alarme incendie de type 4-230V~ - 1 boucle / 2 boucles 405 61/62 R Présentation Tableau de type 4 secteur 1 boucle Réf. : 405 61 Tableau de type 4 secteur 2 boucles Réf. : 405 62 Contenu de

Plus en détail

au réseau public de Distribution ÉLECTRICITÉ I GAZ NATUREL I TV PAR CÂBLE I INTERNET I TÉLÉPHONIE L énergie est notre avenir, économisons-la!

au réseau public de Distribution ÉLECTRICITÉ I GAZ NATUREL I TV PAR CÂBLE I INTERNET I TÉLÉPHONIE L énergie est notre avenir, économisons-la! ÉLECTRICITÉ I GAZ NATUREL I TV PAR CÂBLE I INTERNET I TÉLÉPHONIE au réseau public de Distribution Vialis Réseaux de Distribution Accueil Technique du Distributeur 10 rue des Bonnes Gens - CS 70187-68004

Plus en détail

Contrôle d'une habitation particulière par le consuel

Contrôle d'une habitation particulière par le consuel Object 2 Object 1 Contrôle d'une habitation particulière par le consuel Le consuel est un organisme qui a pour mission de vérifier que votre installation électrique est conforme à la norme en vigueur (nfc

Plus en détail

CAP PRÉPARATION ET RÉALISATION D OUVRAGES ÉLECTRIQUES SESSION 2012 ÉPREUVE EP1 COMMUNICATION TECHNIQUE DOSSIER CORRIGÉ

CAP PRÉPARATION ET RÉALISATION D OUVRAGES ÉLECTRIQUES SESSION 2012 ÉPREUVE EP1 COMMUNICATION TECHNIQUE DOSSIER CORRIGÉ CAP PRÉPARATION ET RÉALISATION D OUVRAGES ÉLECTRIQUES SESSION 0 ÉPREUVE EP COMMUNICATION TECHNIQUE DOSSIER CORRIGÉ Tous les documents sont à rendre en fin d épreuve. Le dossier sujet est le dossier-réponse.

Plus en détail

Manuel d installation KIT FAST

Manuel d installation KIT FAST Veuillez lire attentivement ces consignes de sécurité qui s adressent uniquement à un installateur photovoltaïque qualifié : Manuel d installation KIT FAST Ce présent document contient des informations

Plus en détail

Avec la norme NIBT 2010, votre responsabilité est accrue Approfondissez vos connaissances en matière de nouveautés

Avec la norme NIBT 2010, votre responsabilité est accrue Approfondissez vos connaissances en matière de nouveautés Avec la norme NIBT 2010, votre responsabilité est accrue Approfondissez vos connaissances en matière de nouveautés Nouveautés dans la norme NIBT 2010 Dispositifs de protection différentielle et prises

Plus en détail