ir value.com Le Fundamental Value Indicator

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ir value.com Le Fundamental Value Indicator"

Transcription

1 éducatif Le Fundamental Value Indicator Le Fundamental Value Indicator (voir image en page 6) brosse en un tableau la valeur d une entreprise et de son équipe dirigeante. Il illustre en une seule image ce que les investisseurs peuvent en attendre dans les années à venir. Cet indicateur établit également le lien entre la valeur fondamentale d une action et le cours boursier. Il indique à tout moment combien un titre est surévalué ou sous-évalué en bourse par rapport à la valeur fondamentale. On peut donc voir à chaque instant sous quel cours un titre mérite d être acheté et au-dessus de quel cours il vaut mieux vendre. Une des caractéristiques du Fundamental Value Indicator est qu il permet de cerner en un coup d œil les possibilités de croissance d une entreprise et la valeur des titres. On peut se faire une bonne idée du potentiel bénéficiaire futur de la société et du potentiel de hausse de l action en bourse. Le potentiel de croissance de l entreprise et sa force de frappe financière sont les déterminants de la croissance future. Le Fundamental Value Indicator tient compte de ces éléments pour établir la valeur future du titre en question. Le Fundamental Value Indicator est non seulement le baromètre qui indique de façon scientifique l évolution probable dans le futur d une entreprise, mais il chiffre de façon claire l évolution de la société dans le passé. Avec les données les plus importantes de l entreprise des 10 dernières années, telles que la croissance du chiffre d affaires, la croissance du bénéfice par action, la croissance du dividende, la croissance des fonds propres par action, l évolution de la marge bénéficiaire, l évolution du

2 rendement des fonds propres, la croissance de la marge brute d autofinancement, l indicateur dispose de tous les éléments-clés qui marquent la performance de la société. Avec les données et les prévisions en matière du rapport cours/bénéfice et surtout du rapport cours/bénéfice probable sur 5 ans, le ratio PEG et le ratio PEG sur 5 ans, le Fundamental Value Indicator offre des informations complémentaires en ce qui concerne la valeur présente et future du titre. Le Fundamental Value Indicator est la concentration des lignes de force d une entreprise fondée sur des données remontant 10 ans dans le passé et projetée sur les 5 ans à venir. La particularité unique du Fundamental Value Indicator réside dans sa capacité à fournir, en une seule et même image, toutes les informations indispensables pour décider d acheter ou de vendre des actions en toute connaissance de cause. Le Fundamental Value Indicator est un instrument qui permet d analyser et de comparer des entreprises de façon objective. L évaluation fondamentale attribuée à une entreprise n est pas influencée par des rumeurs ou des nouvelles incontrôlées. Il s agit simplement d un étalon objectif qui compare la valeur dynamique d une entreprise avec les cours de bourse. L indicateur assigne à chaque action une note qui repose sur la «valeur fondamentale» et la «sous-évaluation ou surévaluation» en bourse. Cet indicateur apparaît sous l énoncé «évaluation fondamentale». En quoi consiste l évaluation fondamentale? Le Fundamental Value Indicator assigne une certaine valeur à chacune des données-clés d une entreprise. La note attribuée est fonction de la force de l entreprise dans le domaine considéré. Si la croissance moyenne du chiffre d affaires au cours des 10 dernières années est par exemple inférieure à 1 pour cent par an, l entreprise reçoit, pour ce critère, une valeur négative de «5». Si la croissance moyenne du chiffre d affaires est supérieure à 5 pour cent par an, l entreprise reçoit alors une évaluation de «+3». Si la croissance moyenne du chiffre d affaires est supérieure à 10 pour cent par an, l entreprise est notée «+6». Pour une augmentation moyenne du chiffre d affaires supérieure à 15 pour cent, la note est portée à «+9». Le poids attribué à une partie précise d une société dépend essentiellement de l influence que cette partie exerce sur l évolution future de son bénéfice. La note assignée à la croissance des fonds propres est par exemple supérieure à la valeur attribuée à la croissance du dividende. L augmentation des fonds propres accentue en effet la puissance financière d une entreprise et vivifie la réalisation de bénéfices futurs tandis que le dividende constitue une perte de patrimoine pour l entreprise.

3 Le potentiel de hausse est lui aussi un critère assez bien suivi parce qu il est fonction du cours actuel et du bénéfice par action anticipé pour les 5 années à venir. Dans le même esprit, le rapport cours/bénéfice actuel se voit attribuer une note nettement inférieure au rapport cours/bénéfice sur les 5 années à venir (à +5 ans). Ce dernier incarne le rapport entre le cours actuel et le bénéfice escompté sur 5 ans. Le rapport cours/bénéfice à +5 ans constitue par ailleurs un des éléments-clés de la comparaison des entreprises. Il tient compte de la croissance des bénéfices de l entreprise. Plus cette croissance est forte, moins le rapport cours/bénéfice sur 5 ans est élevé et, dès lors, plus l action mérite d être achetée. C est une des raisons pour lesquelles nous avons incorporé le rapport cours/bénéfice sur 5 ans dans le Fundamental Value Indicator. En fin de compte, le Fundamental Value Indicator représente la somme de toutes les valeurs attribuées aux différents critères. Pour pouvoir comparer les entreprises entre elles, le score final est converti sur une échelle allant de 100 à Cette valeur indiquée par le Fundamental Value Indicator est appelée «Valeur fondamentale relative». Les entreprises de qualité qui présentent d excellentes perspectives d avenir obtiennent un résultat positif. Le score est d autant meilleur que la valeur de la société est élevée et que les perspectives d avenir sont bonnes. Les entreprises plus risquées, aux perspectives d avenir peu engageantes, récoltent une note négative. Le score est d autant plus mauvais que la qualité de la société est faible, que le risque est plus élevé et que les perspectives d avenir sont peu réjouissantes. L étape suivante consiste à comparer la valeur d une action et le cours de bourse afin de déterminer la «Sous-évaluation / surévaluation relative», celle-ci étant également représentée sur une échelle allant de 100 à Une action cotant à sa juste valeur en bourse, obtient la note «0». Si la cotation boursière est inférieure à la valeur de l action, la note est négative. La hauteur de la note négative indique à quel point s élève la sous-évaluation. Plus une action est sous-évaluée, plus son score est négatif et plus elle mérité d être achetée. Dans le cas où une action cote au-delà de sa valeur, la note est positive. La note positive indique à quel point s élève la surévaluation. Plus une action est surévaluée, plus son score est élevé et plus il convient d envisager de s en séparer.

4 La note finale attribuée par le Fundamental Value Indicator est appelée «évaluation fondamentale». Elle s obtient en changeant le signe de la «Sous-évaluation / surévaluation relative» et en l additionnant à la «Valeur fondamentale relative» pour ensuite diviser le tout par deux. Une «évaluation fondamentale faible» ne signifie par nécessairement qu on a affaire à une titre de moins bonne qualité. Il se peut tout simplement que le cours de bourse soit trop élevé par rapport à la valeur fondamentale de l action. L «évaluation fondamentale» peut varier de 100 à Plus la note est élevée, plus le titre mérite d être acheté. Un score négatif indique que le titre est surévalué en bourse. Plus la surévaluation en bourse est grande, plus l évaluation est négative. Il vaut mieux se défaire des titres affichant une évaluation négative. Un score compris entre 40 et +40 est jugé neutre; entre 40 et 50, il doit être interprété comme plutôt positif tandis qu il est jugé positif entre 50 et 60. Un score situé entre 60 et 75 est très positif et, au-delà de 75, l action mérite d être achetée. Plus le score est positif, plus l action mérite d être achetée. Un score compris entre 40 et 50 apparaît comme plutôt négatif et comme négatif entre 50 et 60. Un score inférieur à 60 est très négatif. Il est préférable de se défaire d un titre au score négatif. L «évaluation fondamentale» sert surtout à distinguer clairement les actions de qualité des actions à haut risque. L «évaluation fondamentale» des titres de qualité plongera rarement, voire jamais, sous zéro tandis que celle d actions risquées sera peu souvent positive. Remarque importante L évaluation fondamentale que le Fundamental Value Indicator assigne à une action est fonction de l écart entre la valeur dynamique de l action et son cours de bourse. Elle indique dans quelle mesure un titre est sous-évalué ou surévalué en bourse, mais ne fournit aucune indication sur la tendance du cours. En principe, un titre ne peut être acheté que lorsque le cours se situe à un niveau faible sur base fondamentale et grimpe en bourse. Si une action est sous-évaluée sur base fondamentale et baisse en bourse, il convient d attendre un retournement de tendance. On ne peut acheter que lorsque la baisse du cours de l action sous-évaluée s est retournée et muée en hausse. Certes, le prix payé sera plus élevé, mais le bénéfice par unité de temps de détention de l action risque d être sensiblement supérieur.

5 Contenu du Fundamental Value Indicator Le Fundamental Value Indicator est l ensemble des informations qui se trouvent dans les deux compartiments de l image. Sur le site le Fundamental Value Indicator est journellement actualisé sur base des données les plus récemment connues. L on peut à tout moment demander l indicateur ainsi mis à jour au moyen d un code d accès. Vous trouverez à titre d exemple le Fundamental Value Indicator de Colruyt à la page 6. Le compartiment de gauche présente quatre blocs d informations. Le premier bloc concerne le potentiel de hausse d une action en bourse, le rapport entre le potentiel de hausse et le potentiel de baisse ainsi que le cours le plus haut et le plus bas que l on peut escompter durant les 5 années à venir sur base des données fondamentales. Le second bloc comprend les informations-clés relatives à la croissance de l entreprise durant les 10 dernières années (pour autant que l information soit disponible pour toute la période), ainsi que la croissance anticipée pour les 5 années à venir. Le troisième bloc rassemble les informations concernant le dividende. Le quatrième bloc porte essentiellement sur la relation entre les cours de bourse et les données fondamentales, ainsi que la valeur de l action et le potentiel de hausse déterminé selon la méthode de Sharp. Le compartiment de droite présente six blocs d informations. Dans le bloc supérieur se trouve le bénéfice par action des deux derniers exercices, ainsi que le bénéfice par action anticipé pour les 3 prochains exercices. Le second bloc comporte successivement la croissance moyenne du bénéfice par action des 6 dernières années et des 10 dernières années. Suivi de la croissance anticipée pour les 5 prochaines années et le potentiel bénéficiaire futur de l entreprise rapporté sur une échelle de 0 à 100 (voir à la page 11). La valeur fondamentale de l action sur base des données d entreprise les plus récentes se trouve dans le troisième bloc. À titre comparatif le cours est mentionné juste en dessous. Ensuite est affiché combien de pour cent le titre cote en dessous ou au-dessus de sa valeur fondamentale en bourse. Un signe négatif indique que le cours est plus bas que la valeur de l action. Le dernier block présente quelques données relatives à la force de frappe financière de l entreprise. Le bloc 5 indique sous quel cours le titre mérite d être acheté et au-delà de quel cours il vaut mieux se séparer de l action. Dans le dernier bloc se trouve la valeur fondamentale relative, la sous-évaluation / surévaluation relative et l évaluation fondamentale du titre. Afin de pouvoir comparer les entreprises entre elles, ces trois critères sont recalculés et représentés sur une échelle allant de 100 à +100 comme expliqué ci-avant.

6 La terminologie du Fundamental Value Indicator Nous allons ci-dessous aborder succinctement les termes et expressions employés en rapport avec le Fundamental Value Indicator. Les dénominations allant de soi et ne nécessitant donc aucun commentaire ne seront bien sûr pas traitées. Croissance du chiffre d affaires Croissance moyenne du chiffre d affaires durant les 10 dernières années, exprimée en pour cent. Croissance du bénéfice par action Croissance moyenne du bénéfice par action durant les 10 dernières années, exprimée en pour cent. Croissance du dividende Croissance moyenne du dividende par action durant les 10 dernières années, exprimée en pour cent. Croissance des fonds propres par action Croissance moyenne des fonds propres par action durant les 10 dernières années, exprimée en pour cent.

7 Évolution de la marge bénéficiaire Évolution moyenne de la marge bénéficiaire durant les 10 dernières années, exprimée en pour cent. La marge bénéficiaire brute est le rapport entre le bénéfice avant impôts et le chiffre d affaires. Une marge bénéficiaire brute de 5 pour cent signifie que, sur une vente de 100 euros, un bénéfice de 5 euros est réalisé avant impôts. Lorsque la marge bénéficiaire demeure constante, son évolution est égale à zéro. L évolution de la marge bénéficiaire ne peut pas toujours demeurer au-dessus de zéro, car elle finirait alors par excéder le chiffre d affaires, ce qui est naturellement impensable. Il est impossible de réaliser 120 euros de bénéfice sur une vente de 100 euros. Évolution du rendement des fonds propres Évolution moyenne du rendement des fonds propres durant les 10 dernières années, exprimée en pour cent. Le rendement des fonds propres est la relation entre le bénéfice par action et les fonds propres par action ou entre le bénéfice après impôts et le total des fonds propres de l entreprise. Si le rendement des fonds propres ne varie pas, son évolution est égale à zéro. En principe, elle ne peut pas non plus rester supérieure à zéro. Croissance du cash-flow par action Croissance moyenne du cash-flow par action (également appelé marge brute d autofinancement par action) durant les 10 dernières années, exprimée en pour cent. Croissance escomptée Croissance moyenne anticipée des bénéfices durant les 5 années à venir, exprimée en pour cent. Rapport cours/bénéfice à 5 ans Rapport entre le cours actuel et les bénéfices anticipés sur 5 ans (PER à 5 ans). PEG Rapport entre le PER (cours/bénéfice) et la croissance moyenne escomptée sur les 5 années à venir. PEG à 5 ans Rapport entre le PER à 5 ans et la croissance escomptée sur les 5 années à venir. Vous trouvez plus d informations sur irvalue.com. Cet article est une édition de Investment Research SA Éditeur responsable: Ben Hellinckx, Kardinaal Sterckxlaan 5, 1860 Meise, Belgique Graphiques: Topinvest Données fondamentales: Investment Research SA Banque de données: Investment Research SA Août 2006 La publication que vous tenez en main, comporte des informations et des indications ayant été compilées avec le plus grand soin. Investment Research SA, l auteur et ses collaborateurs ne sauraient toutefois être tenus responsables des éventuelles conséquences qui pourraient découler des informations et indications qui y sont reprises. Investment Research SA et ses fournisseurs d informations ne peuvent pas être tenus responsables des éventuels perturbations, interruptions ou défauts dans cette publication et des services d information connexes. Les perturbations, interruptions ou défauts dans la fourniture électronique ne peuvent en aucun cas donner lieu à une quelconque compensation financière. Prix sous toutes réserves. Une liste complète des stipulations concernant les conditions d utilisation est publiée sur irvalue.com (sur la page «Conditions d utilisation») et peut également être obtenue à l adresse de correspondance. Investment Research SA est commis à protéger vos données personnelles. Une liste complète des stipulations concernant la vie privée est publiée sur irvalue.com (sur la page «Protection des données personnelles») et peut également être obtenue à l adresse de correspondance. Toute présentation, reproduction, diffusion, vente, distribution, publication, modification ou exploitation à des fins commerciales totale ou partielle de cette publication ou de son contenu, par quelque moyen que ce soit, est strictement interdite sans l accord écrit préalable de l éditeur. Il est également interdit de stocker sur support électronique ou d exploiter ces informations à des fins illégales. Le Canal du cours futur, Toekomstig koerskanaal, Fundamental Value Indicator, irinvestor et les logos IR sont des marques ou des marques déposées de Investment Research SA. Ben Hellinckx/irvalue.com. Une liste complète des stipulations applicables à cette publication est publiée sur irvalue.com (sur la page «Copyrights») et peut également être obtenue à l adresse de correspondance.

UNOFI ACTIONS SECURITE

UNOFI ACTIONS SECURITE UNOFI ACTIONS SECURITE Actif de référence d un contrat d assurance sur la vie en unités de compte NOTICE D INFORMATION L Obligation Unofi Actions Sécurité est un actif représentatif d une unité de compte

Plus en détail

Les soldes intermédiaires de gestion

Les soldes intermédiaires de gestion Les soldes intermédiaires de gestion Fiche 6 Objectifs Identifier les soldes intermédiaires de gestion. Pré-requis Fiches 1, 2 et 3. Mots-clés Soldes intermédiaires de gestion, tableau des soldes intermédiaires

Plus en détail

Options. Brochure destinée aux investisseurs particuliers BASIC. Société du groupe KBC. Publié par KBC Securities en collaboration avec Euronext

Options. Brochure destinée aux investisseurs particuliers BASIC. Société du groupe KBC. Publié par KBC Securities en collaboration avec Euronext Brochure destinée aux investisseurs particuliers Publié par KBC Securities en collaboration avec Euronext p. 2 Index 1. Options call et put 3 2. Acheteur et vendeur 4 3. Standardisation 5 Valeur sous-jacente

Plus en détail

Cours de l'action. Total des actifs actifs et passifs incorporels

Cours de l'action. Total des actifs actifs et passifs incorporels Qu est-ce que le ratio cours/valeur comptable P/B ratio? Ce ratio sert à comparer la valeur de marché d une action à sa valeur comptable. Il se calcule en divisant le cours de clôture d une action par

Plus en détail

TOP PERSONNEL MANUEL. www.trendstop.be

TOP PERSONNEL MANUEL. www.trendstop.be TOP PERSONNEL MANUEL www.trendstop.be L outil Top Personnel Le Top Personnel vous permet de composer des listes de prospection sur la base des paramètres de votre choix ou de dresser des classements Top

Plus en détail

COMPRENDRE LA BOURSE

COMPRENDRE LA BOURSE COMPRENDRE LA BOURSE Les options Ce document pédagogique n est pas un document de conseils pour investir en bourse. Les informations données dans ce document sont à titre informatif. Vous êtes seul responsable

Plus en détail

GLOBAL ANALYZER. Guide de l utilisateur du

GLOBAL ANALYZER. Guide de l utilisateur du Guide de l utilisateur du GLOBAL ANALYZER LES «RAPPORTS» 1 La partie «Signalétique» 1 La partie «Diagnostic» 1 La partie«conclusions» 1 Le profil de la société 2 Les autres mesures : 2 LA SECTION VALORISATION

Plus en détail

Claude Delannoy. Exercices C++ en langage. 3 e édition. Groupe Eyrolles, 1997, 1999, 2007, ISBN : 978-2-212-12201-5

Claude Delannoy. Exercices C++ en langage. 3 e édition. Groupe Eyrolles, 1997, 1999, 2007, ISBN : 978-2-212-12201-5 Claude Delannoy Exercices en langage C++ 3 e édition Groupe Eyrolles, 1997, 1999, 2007, ISBN : 978-2-212-12201-5 Chapitre 3 Les fonctions Rappels Généralités Une fonction est un bloc d instructions éventuellement

Plus en détail

Chapitre 3 : l évaluation des actions

Chapitre 3 : l évaluation des actions Chapitre 3 : l évaluation des actions 11.10.2013 Plan du cours Modèle d actualisation des dividendes rendement, gain en capital et rentabilité modèle d actualisation des dividendes Application du modèle

Plus en détail

Certificats Cappés (+) et Floorés (+)

Certificats Cappés (+) et Floorés (+) Certificats Cappés (+) et Floorés (+) Produits présentant un risque de perte en capital, à destination d investisseurs avertis. Pour investir avec du Levier sur les indices CAC 40 ou DAX Même dans un contexte

Plus en détail

2. ADAPTATIONS MÉTHODOLOGIQUES

2. ADAPTATIONS MÉTHODOLOGIQUES Version intégrale 2. ADAPTATIONS MÉTHODOLOGIQUES Par rapport aux séries 2 publiées l'année précédente sur le stock de capital (SDC) et les amortissements, trois adaptations méthodologiques ont été pratiquées

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE DEPOT D UN PROJET D OFFRE PUBLIQUE D ACHAT

COMMUNIQUE DE PRESSE DEPOT D UN PROJET D OFFRE PUBLIQUE D ACHAT COMMUNIQUE DE PRESSE DEPOT D UN PROJET D OFFRE PUBLIQUE D ACHAT VISANT LES ACTIONS ET OBLIGATIONS REMBOURSABLES EN ACTIONS DE LA SOCIETE INITIÉE PAR CONSEILLÉE PAR PRÉSENTÉE PAR Prix de l Offre : 3,20

Plus en détail

i n f o r m a t i o n s

i n f o r m a t i o n s i n f o r m a t i o n s Paris, le 6 septembre 2005 Communiqué de Presse RESULTATS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2005 Solides performances au 1 er semestre 2005 Le Conseil de Surveillance d Air Liquide, qui s est

Plus en détail

Une opportunité de diversification et des coupons élevés en livre turque.

Une opportunité de diversification et des coupons élevés en livre turque. Crédit Agricole (A+ / Aa3) Une opportunité de diversification et des coupons élevés en livre turque. À QUOI VOUS ATTENDRE? P. Crédit Agricole CIB est une obligation émise en livre turque (TRY) par Crédit

Plus en détail

GROUPE HNZ INC. POLITIQUE EN MATIÈRE D OPÉRATIONS D INITIÉS

GROUPE HNZ INC. POLITIQUE EN MATIÈRE D OPÉRATIONS D INITIÉS GROUPE HNZ INC. POLITIQUE EN MATIÈRE D OPÉRATIONS D INITIÉS La présente politique fournit des lignes directrices aux administrateurs, aux dirigeants, aux employés et aux consultants de Groupe HNZ Inc.

Plus en détail

Cours de calculs nanciers. Chapitre 7 : Evaluation des actions

Cours de calculs nanciers. Chapitre 7 : Evaluation des actions Cours de calculs nanciers Chapitre 7 : Evaluation des actions L2 Economie et Gestion Vincent Bouvatier vbouvatier@u-paris10.fr Université de Paris 10 - Nanterre Année universitaire 2008-2009 Modèle d actualisation

Plus en détail

DES TAUX À TERME POUR QUOI FAIRE? TROIS ILLUSTRATIONS SIMPLES

DES TAUX À TERME POUR QUOI FAIRE? TROIS ILLUSTRATIONS SIMPLES DES TAUX À TERME POUR QUOI FAIRE? TROIS ILLUSTRATIONS SIMPLES Après un bref rappel de la filiation dans laquelle se situe ce travail, on propose trois utilisations simples des taux d intérêt à terme. ROLAND

Plus en détail

DISCOUNTED CASH-FLOW

DISCOUNTED CASH-FLOW DISCOUNTED CASH-FLOW Principes généraux La méthode des flux futurs de trésorerie, également désignée sous le terme de Discounted Cash Flow (DCF), est très largement admise en matière d évaluation d actif

Plus en détail

Mardi 23 octobre 2007. Séminaire. Schumann-bourse

Mardi 23 octobre 2007. Séminaire. Schumann-bourse Mardi 23 octobre 2007 Séminaire Schumann-bourse La Bourse : environnement économique et monétaire Définition de la bourse et de son rôle dans l'économie Influence des taux d'intérêts Déterminer les cycles

Plus en détail

Un placement adapté pour les investisseurs cherchant...

Un placement adapté pour les investisseurs cherchant... Eurostoxx Autocall 0 stratégie P. Si les Bourses européennes montent à court ou moyen terme, vous pourrez tabler sur cet élément via ce nouvel investissement. si, après an, l indice Eurostoxx50 a augmenté

Plus en détail

Bienvenue dans votre FIBENligne

Bienvenue dans votre FIBENligne Bienvenue dans votre FIBENligne Retrouvez dans votre FIBENligne toutes les nouveautés FIBEN et l ensemble des services que la Banque de France met à votre disposition pour vous aider dans votre maîtrise

Plus en détail

En millions CHF ou selon indication 2014 2013

En millions CHF ou selon indication 2014 2013 32 Distribution de dividendes Les réserves distribuables sont déterminées sur la base des capitaux propres statutaires de la maison mère Swisscom SA et non sur les capitaux propres figurant dans les états

Plus en détail

4- ÉVALUATION D'ENTREPRISES NON ENDETTÉES

4- ÉVALUATION D'ENTREPRISES NON ENDETTÉES 4- ÉVALUATION D'ENTREPRISES NON ENDETTÉES Principe de création de valeur (règle de la VAN) évaluer les cash-flows futurs évaluation d'une action : cash-flow = dividende modèle d'actualisation des dividendes

Plus en détail

L ÉVALUATION DES ACTIONS

L ÉVALUATION DES ACTIONS L ÉVALUATION DES ACTIONS PLAN A. Le modèle général du dividende actualisé ; B. Le modèle du dividende actualisé à croissance unique; C. Le modèle du dividende actualisé à croissance multiple ; D. La valeur

Plus en détail

L analyse boursière avec Scilab

L analyse boursière avec Scilab L analyse boursière avec Scilab Introduction La Bourse est le marché sur lequel se traitent les valeurs mobilières. Afin de protéger leurs investissements et optimiser leurs résultats, les investisseurs

Plus en détail

www.comptazine.fr DCG session 2012 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif

www.comptazine.fr DCG session 2012 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif DCG session 2012 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif DOSSIER 1 DIAGNOSTIC FINANCIER 1. Compléter le tableau de financement 2011 Affectation du bénéfice 2010 : Bénéfice 2010 359 286 Affectation en

Plus en détail

MODULE 6 - États financiers

MODULE 6 - États financiers - Introduction. 103 Résultats visés. 104 Notes à l intention du formateur. 105 Qu est-ce que la comptabilité?. 105 L «équation comptable»... 106 Terminologie comptable 107 Actif 107 Passif.. 107 Avoir

Plus en détail

Une opportunité de diversification et des coupons attrayants en couronne suédoise.

Une opportunité de diversification et des coupons attrayants en couronne suédoise. Crédit Agricole (A+ / Aa3) À QUOI VOUS ATTENDRE? P. 2 Crédit Agricole CIB est une obligation émise en couronne suédoise (SEK) par Crédit Agricole CIB et vous donne droit à un coupon annuel de brut pendant

Plus en détail

Formation ESSEC Gestion de patrimoine

Formation ESSEC Gestion de patrimoine Formation ESSEC Gestion de patrimoine Séminaire «Savoir vendre les nouvelles classes d actifs financiers» Pr oduits str uctur és : méthode optionnelle (OBPI) Plan Produits structurés : la méthode optionnelle

Plus en détail

EVALUATION D ENTREPRISE

EVALUATION D ENTREPRISE EVALUATION D ENTREPRISE «Combien vaut mon entreprise?» EVALUATION PLAN DU MODULE 1) Objectifs et enjeux de l évaluation Pour le propriétaire Pour le repreneur 2) Évaluation : apports et limites 3) Rappel

Plus en détail

Guide de l utilisateur. Global Analyser EXCESS RETURN. Investments tools make all difference

Guide de l utilisateur. Global Analyser EXCESS RETURN. Investments tools make all difference Guide de l utilisateur Global Analyser EXCESS RETURN Investments tools make all difference Global Analyser Guide de l utilisateur 1. Le sommaire 3 2. Les différentes sections 4 La section valorisation

Plus en détail

Accès au financement

Accès au financement Accès au financement Objectif de cette enquête L accès au financement est d une importance cruciale pour la réussite d une entreprise et un facteur important de la croissance économique en Europe suite

Plus en détail

Analyse financière détaillée

Analyse financière détaillée Analyse financière détaillée L analyse financière détaillée réintègre le cadre comptable de la comptabilité générale. En particulier les hypothèses introduites dans l analyse sommaire sont levées. Cela

Plus en détail

UBS BLOC/BLOC Plus Plus de rendement lors d un marché stable.

UBS BLOC/BLOC Plus Plus de rendement lors d un marché stable. ab UBS BLOC/BLOC Plus Plus de rendement lors d un marché stable. Optimisation En achetant un BLOC (Discount Certificate), vous acquérez indirectement un sous-jacent moyennant un escompte (discount). A

Plus en détail

Questionnaire sur le profil d investisseur. Nom du client : Nom du conseiller : Date : Objectif financier : 4728-00F-JUIN15

Questionnaire sur le profil d investisseur. Nom du client : Nom du conseiller : Date : Objectif financier : 4728-00F-JUIN15 Questionnaire sur le profil d investisseur Nom du client : Nom du conseiller : Date : Objectif financier : 4728-00F-JUIN15 Questionnaire 1. Quand aurez-vous besoin de toucher à ce portefeuille de placement,

Plus en détail

Chapitre 8 L évaluation des obligations. Plan

Chapitre 8 L évaluation des obligations. Plan Chapitre 8 L évaluation des obligations Plan Actualiser un titre à revenus fixes Obligations zéro coupon Obligations ordinaires A échéance identique, rendements identiques? Évolution du cours des obligations

Plus en détail

Résultats du premier semestre 2009. Résistance des ventes Résultat net impacté par des charges non courantes La transformation est en cours

Résultats du premier semestre 2009. Résistance des ventes Résultat net impacté par des charges non courantes La transformation est en cours Résultats du premier semestre 2009 Résistance des ventes Résultat net impacté par des charges non courantes La transformation est en cours Bonne résistance des ventes au S1, des résultats impactés par

Plus en détail

HAUSSE DES BOURSES OU HAUSSE DES TAUX? FAITES VOTRE CHOIX!

HAUSSE DES BOURSES OU HAUSSE DES TAUX? FAITES VOTRE CHOIX! BEST EQUITY NOTES HIGHER INTEREST NOTES HAUSSE DES BOURSES OU HAUSSE DES TAUX? FAITES VOTRE CHOIX! Deux produits à potentiel élevé Une courte durée Un capital nominal garanti à l échéance BOURSES? TAUX?

Plus en détail

Présentation des termes et ratios financiers utilisés

Présentation des termes et ratios financiers utilisés [ annexe 3 Présentation des termes et ratios financiers utilisés Nous présentons et commentons brièvement, dans cette annexe, les différents termes et ratios financiers utilisés aux chapitres 5, 6 et 7.

Plus en détail

BALANCE DES PAIEMENTS ET TAUX DE CHANGE

BALANCE DES PAIEMENTS ET TAUX DE CHANGE BALANCE DES PAIEMENTS ET TAUX DE CHANGE PREMIÈRE SECTION : VRAI OU FAUX Question 1.1 Si le taux d intérêt canadien augmente, la demande d actifs canadiens diminue. Question 1.2 Si le dollar canadien s

Plus en détail

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 4 e trimestre 2013

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 4 e trimestre 2013 Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 2013 (à ce jour): 5,76% : 1,56% Exigences de la LPP dépassées de plus de 4% Bonne performance essentiellement induite par les actions Légère baisse de

Plus en détail

La confiance des chefs d entreprise continue de se renforcer en mai

La confiance des chefs d entreprise continue de se renforcer en mai 25-5-27 29-5-26 Liens: NBB.Stat Information générale Enquête mensuelle de conjoncture auprès des entreprises - mai 25 La confiance des chefs d entreprise continue de se renforcer en mai Le baromètre de

Plus en détail

Obligations (3) : les convertibles

Obligations (3) : les convertibles - 1 - Obligations (3) : les convertibles Mots clés :! Action! Actuariel! Conversion! Convertible! Hybride! Obligation! OC! Océane! Option! Parité! Prime de conversion! Remboursement anticipé! Support!

Plus en détail

ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES DE L UNIVERSITE DE LAUSANNE. Professeur Matière Session. A. Ziegler Principes de Finance Automne 2005

ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES DE L UNIVERSITE DE LAUSANNE. Professeur Matière Session. A. Ziegler Principes de Finance Automne 2005 ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES DE L UNIVERSITE DE LAUSANNE Professeur Matière Session A. Ziegler Principes de Finance Automne 2005 Date: Lundi 12 septembre 2005 Nom et prénom:... Note:... Q1 :...

Plus en détail

LE TABLEAU DE BORD DE SUIVI DE L ACTIVITE

LE TABLEAU DE BORD DE SUIVI DE L ACTIVITE TABLEAU DE BORD LE TABLEAU DE BORD DE SUIVI DE L ACTIVITE DEFINITION Le tableau de bord est un support (papier ou informatique) qui sert à collecter de manière régulière des informations permettant de

Plus en détail

SEMINAIRES DE DIRECTION

SEMINAIRES DE DIRECTION SEMINAIRES DE DIRECTION Conçus spécialement pour les membres de la direction, ces séminaires sont concis et pratiques. Ils peuvent prendre la forme de présentations avec études de cas à l appui, ou de

Plus en détail

Gestion de placements mixtes chez Swisscanto

Gestion de placements mixtes chez Swisscanto Gestion de placements mixtes chez Swisscanto Inform Informations générales pour les caisses de pension 1 er trimestre 2005 Gestion de placements mixtes chez Swisscanto Dans le cadre de la gestion de placements

Plus en détail

1741 SWITZERLAND EQUAL WEIGHTED INDEX. Règlement

1741 SWITZERLAND EQUAL WEIGHTED INDEX. Règlement 1741 SWITZERLAND EQUAL WEIGHTED INDEX Règlement Version du 01.07.2015 SOMMAIRE 1 Introduction 3 2 Spécifications de l indice 4 3 Univers de l indice 5 4 Adaptations périodiques ordinaire 6 5 Adaptations

Plus en détail

Chapitre II: VARIATIONS DU BILAN NOTION DE RESULTAT

Chapitre II: VARIATIONS DU BILAN NOTION DE RESULTAT Chapitre II: VARIATIONS DU BILAN NOTION DE RESULTAT I. MOUVEMENTS COMPTABLES Nous avons vu que le Bilan représente la photographie de la situation de l entreprise à une date donnée : chaque opération nouvelle

Plus en détail

Évaluation des fonds de commerce

Évaluation des fonds de commerce MICHEL MARX Expertises EXPERTS IMMOBILIERS SPÉCIALISTES DE LA PROPRIÉTÉ COMMERCIALE Évaluation des fonds de commerce Encyclopédie DELMAS - Evaluation des fonds de commerce - 1999-13e édition I - Les différentes

Plus en détail

AGF OCTOPLUS 3. Caractéristiques financières

AGF OCTOPLUS 3. Caractéristiques financières Code Isin : FR0010056556 NOTICE D'INFORMATION AGF OCTOPLUS 3 FONDS A FORMULE AVERTISSEMENT Le FCP AGF OCTOPLUS 3 est construit dans la perspective d un investissement sur la durée totale de la formule,

Plus en détail

La Théorie de la relativité des Loyers Par Alain BECHADE

La Théorie de la relativité des Loyers Par Alain BECHADE La Théorie de la relativité des Loyers Par Alain BECHADE Depuis la fin des années 90 (au siècle dernier!) la financiarisation de l immobilier a apporté des méthodes mathématiques bien pratiques, mais qui

Plus en détail

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 3 e trimestre 2013

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 3 e trimestre 2013 Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 2013 (à ce jour): 4,14% : 1,63% Bonne performance en juillet et en septembre Nouvelle augmentation des liquidités Progression de la quote-part du franc

Plus en détail

SPP, ou plan d achat d actions

SPP, ou plan d achat d actions SPP, ou plan d achat d actions destiné aux salariés permanents du groupe Randstad France Au sein du Groupe Randstad, nous avons la conviction que notre personnel est notre atout le plus précieux. C est

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2014

RÉSULTATS ANNUELS 2014 RÉSULTATS ANNUELS 2014 Chiffre d affaires de 48,5 Mds, en progression organique de + 4,7 % En France : - Fin du cycle de repositionnement tarifaire des enseignes discount (Géant et Leader Price) - Développement

Plus en détail

L évolution de l immobilier au cours des 30 dernières années

L évolution de l immobilier au cours des 30 dernières années PUBLICATION JLR 2016 L évolution de l immobilier au cours des 30 dernières années www.jlr.ca FAITS SAILLANTS Depuis 1986, le prix réel des unifamiliales dans la RMR de Montréal a augmenté de 121 %. Le

Plus en détail

Certificats Cappés (+) et Floorés (+)

Certificats Cappés (+) et Floorés (+) Certificats Cappés (+) et Floorés (+) Produits présentant un risque de perte en capital, à destination d investisseurs avertis. Pour investir avec du Levier sur l indice CAC 40 Même dans un contexte de

Plus en détail

Smart Invest Bon Deep Value 90 Europe 2, fonds d investissement lié au produit d assurance Smart Invest Portfolio d AG Insurance 1

Smart Invest Bon Deep Value 90 Europe 2, fonds d investissement lié au produit d assurance Smart Invest Portfolio d AG Insurance 1 Smart Invest Bon Deep Value 90 Europe 2, fonds d investissement lié au produit d assurance Smart Invest Portfolio d AG Insurance 1 Exposition à 100% du montant net investi via un dépôt auprès de BNP Paribas

Plus en détail

Conditions générales de livraison et de paiement des traductrices et interprètes membres de l Association Vertalersforum (Stichting Vertalersforum)

Conditions générales de livraison et de paiement des traductrices et interprètes membres de l Association Vertalersforum (Stichting Vertalersforum) Conditions générales de livraison et de paiement des traductrices et interprètes membres de l Association Vertalersforum (Stichting Vertalersforum) En cas de litige découlant de l'interprétation des présentes

Plus en détail

UN NOUVEAU FONDS POUR VOTRE ÉPARGNE

UN NOUVEAU FONDS POUR VOTRE ÉPARGNE UN NOUVEAU FONDS POUR VOTRE ÉPARGNE CROISSANCE EUROPE 2022 Commercialisé du 19 janvier au 29 avril 2016 dans les contrats d assurance vie et/ou de capitalisation (jusqu au 13 mai 2016 en PEA et en Compte

Plus en détail

NORME IAS 02 STOCKS UNIVERSITE NANCY2 Marc GAIGA - 2009

NORME IAS 02 STOCKS UNIVERSITE NANCY2 Marc GAIGA - 2009 NORME IAS 02 STOCKS UNIVERSITE NANCY2 Marc GAIGA - 2009 Table des matières NORME IAS 02 : STOCKS...3 1.1. LA PRÉSENTATION SUCCINCTE DE LA NORME...3 1.1.1. L esprit de la norme...3 1.1.2. Le champ d application

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DE LA PROTECTION SOCIALE Décret n o 2004-486 du 28 mai 2004 relatif aux règles prudentielles applicables aux mutuelles et unions pratiquant

Plus en détail

L apport d une créance en présence d un passif net 1

L apport d une créance en présence d un passif net 1 L apport d une créance en présence d un passif net 1 Claude Janssens Expert-comptable, analyste financier et économiste d entreprises Comme dans le numéro 4/2007, nous allons vous présenter un exemple

Plus en détail

PERSPECTIVES d avenir

PERSPECTIVES d avenir PERSPECTIVES d avenir Les rôles changeants des titres à revenu fixe et des actions Bruce Cooper, CFA Vice-président, Actions, Gestion de Placements TD Coprésident, Comité de répartition des actifs de Gestion

Plus en détail

<Millesimo Tocqueville Dividend> Type d assurance vie Millesimo Tocqueville Dividend est un contrat d assurance d AXA Belgium, lié à un fonds d investissement (branche 23). Le versement effectué par le

Plus en détail

Fiche d informations financières sur l assurance-vie de la branche 23

Fiche d informations financières sur l assurance-vie de la branche 23 Fiche d informations financières sur l assurance-vie de la branche 23 Securex Life Select One 1 Type d assurance-vie Assurance-vie dont le rendement est lié au fonds d investissement de la branche 23 «Securex

Plus en détail

COMPTABILITÉ DES ACTIVITÉS COMMERCIALES

COMPTABILITÉ DES ACTIVITÉS COMMERCIALES COMPTABILITÉ DES ACTIVITÉS COMMERCIALES TVA, PERTES SUR CLIENTS Rémy Bucheler Exercices Rémy Bucheler Jean-Marc Ducrest Antoine Melo LES CAHIERS FORMATION Cette collection aborde des matières complexes

Plus en détail

Déclassement d'actifs et stock brut de capital

Déclassement d'actifs et stock brut de capital Extrait de : La mesure du capital - Manuel de l'ocde 2009 Deuxième édition Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/9789264067752-fr Déclassement d'actifs et stock brut de capital Merci

Plus en détail

la force d un placement la certitude d un coupon élevé

la force d un placement la certitude d un coupon élevé placements la force d un placement la certitude d un élevé optinote multiwin brut de durant 5 ans protection du capital liée à l période de souscription du 9 mai 2011 au 8 juillet 2011 clôture anticipée

Plus en détail

Examen de baccalauréat 2004,

Examen de baccalauréat 2004, Examen de baccalauréat 2004, Sciences économiques et droit (partie comptabilité et gestion) (durée 4h) Matériel autorisé : calculatrice de poche Structure de l examen durée prévisible points attribués

Plus en détail

LA DEFINITION D UNE STRATEGIE

LA DEFINITION D UNE STRATEGIE LA DEFINITION D UNE STRATEGIE ACTIONNARIALE : UNE NECESSITE POUR TOUS LES DIRIGEANTS D ENTREPRISE Si les dirigeants d entreprise ont une vision stratégique à long terme de leur activité, ce même constat

Plus en détail

Diagnostic financier - Corrigé

Diagnostic financier - Corrigé Diagnostic financier - Corrigé Nous effectuerons ce diagnostic financier en présentant d abord une étude de rentabilité et de profitabilité du groupe Nestor, ensuite une étude de la structure financière

Plus en détail

CHARTE DE PARTENARIAT

CHARTE DE PARTENARIAT CHARTE DE PARTENARIAT ENTRE Représenté par Ci-après dénommé «le Signataire de la Charte» D UNE PART, ET La Chambre nationale des conseils en gestion de patrimoine Syndicat professionnel créé en 1978, enregistré

Plus en détail

EXAMENS DE CERTIFICATION CORRIGE. Unité de valeur 2. Durée : 2 heures. Documents à disposition : Néant

EXAMENS DE CERTIFICATION CORRIGE. Unité de valeur 2. Durée : 2 heures. Documents à disposition : Néant Association Française des Conseils en Gestion de Patrimoine Certifiés CGPC Affiliée au Certified Financial Planner Board of Standards et à l'international Certified Financial Planners Council Association

Plus en détail

Patrick Morié, Bernard-Philippe Boyer

Patrick Morié, Bernard-Philippe Boyer Patrick Morié, Bernard-Philippe Boyer Tsoft et Groupe Eyrolles, 2004, ISBN : 2-212-11418-4 5 - ANALYSE ET SIMULATION 5 MODÈLE ITÉRATIF 1 - NOTION D ITÉRATION Dans certains modèles, il arrive qu une formule

Plus en détail

Annexe 1. Tableau de bord de la société Armand Ratio Calcul Valeur société Armand année N

Annexe 1. Tableau de bord de la société Armand Ratio Calcul Valeur société Armand année N ÉNONCÉ 1 Analyse globale Créée en N-5, la société Armand est devenue sous-traitante d une entreprise qui gère une librairie électronique. Armand assure la logistique de cette entreprise : elle achète,

Plus en détail

3. Des données financières globalement positives en 2010

3. Des données financières globalement positives en 2010 3. Des données financières globalement positives 3.1 Une nouvelle progression du bilan À fin 2010, le total de bilan agrégé de l ensemble des organismes d assurance et de réassurance contrôlés par l Autorité

Plus en détail

Très légère hausse de la confiance des chefs d entreprise en février

Très légère hausse de la confiance des chefs d entreprise en février 25-2-24 29-5-26 Liens: NBB.Stat Information générale Enquête mensuelle de conjoncture auprès des entreprises - février 25 Très légère hausse de la confiance des chefs d entreprise en février Le baromètre

Plus en détail

annexe aux conditions générales revenus garantis - gamme patrimoine contrat d assurance sur la vie individuel libellé en unités de compte.

annexe aux conditions générales revenus garantis - gamme patrimoine contrat d assurance sur la vie individuel libellé en unités de compte. annexe aux conditions générales revenus garantis - gamme patrimoine contrat d assurance sur la vie individuel libellé en unités de compte. Architas (SA) EUROPEAN EQUITY FUND Présentation succincte Dénomination

Plus en détail

Certificats BONUS CAPPÉS

Certificats BONUS CAPPÉS Certificats BONUS CAPPÉS Investissez différemment sur les actions, les indices et les matières premières! Produits non garantis en capital, non éligibles au PEA www.produitsdebourse.bnpparibas.com Les

Plus en détail

Une performance annuelle conforme aux objectifs Résultat opérationnel courant : +13.5% (**)

Une performance annuelle conforme aux objectifs Résultat opérationnel courant : +13.5% (**) Paris, 17 juin 2015 Résultats annuels consolidés 2014-15 (avril 2014 mars 2015) Une performance annuelle conforme aux objectifs Résultat opérationnel courant : +13.5% (**) Au 31 mars 2015, Rémy Cointreau

Plus en détail

COMPRENDRE LA BOURSE

COMPRENDRE LA BOURSE COMPRENDRE LA BOURSE La fiscalité simplifiée des valeurs mobilières Ce document pédagogique n est pas un document de conseils pour investir en bourse. Les informations données dans ce document sont à titre

Plus en détail

Le coût du crédit aux entreprises

Le coût du crédit aux entreprises Frédérique EDMOND Direction des Études et Statistiques monétaires Service des Analyses et Statistiques monétaires L enquête trimestrielle sur le coût du crédit aux entreprises est réalisée auprès d un

Plus en détail

LES TURBOS INFINIS. Investir avec un levier adapté à votre stratégie!

LES TURBOS INFINIS. Investir avec un levier adapté à votre stratégie! LES TURBOS INFINIS Investir avec un levier adapté à votre stratégie! Produits présentant un risque de perte en capital, à destination d investisseurs avertis. Émetteur : BNP Paribas Arbitrage Issuance

Plus en détail

Obtenez jusqu à 1 000 visiteurs ciblés par jour, en provenance de Google!

Obtenez jusqu à 1 000 visiteurs ciblés par jour, en provenance de Google! Obtenez jusqu à 1 000 visiteurs ciblés par jour, en provenance de Google! En seulement 2 étapes faciles! Imprimez ce document 1 Mention Légale Tous les efforts ont été déployés afin de représenter avec

Plus en détail

Comment l entreprise produit-elle?

Comment l entreprise produit-elle? Comment l entreprise produit-elle? Trouvez des questions permettant de répondre aux paragraphes proposés. Cet exercice doit vous permettre de mieux mémoriser le cours mais aussi de travailler les consignes.

Plus en détail

reverse exchangeable notes Guide Explicatif

reverse exchangeable notes Guide Explicatif reverse exchangeable notes Guide Explicatif www.warrants.commerzbank.com Un coupon attrayant? De plus en plus d investisseurs découvrent les avantages des Reverse Exchangeable Notes (REN) avec un coupon

Plus en détail

Les ratios financiers de l industrie alimentaire : définitions et évolution comparative à long terme

Les ratios financiers de l industrie alimentaire : définitions et évolution comparative à long terme Commission Consultative Spéciale Alimentation CCE 2005-822 JPT/NB 12 septembre 2005 Les ratios financiers de l industrie alimentaire : définitions et évolution comparative à long terme Le présent document

Plus en détail

Les mécanismes de transmission de la politique monétaire

Les mécanismes de transmission de la politique monétaire Chapitre 5 Les mécanismes de transmission de la politique monétaire Introduction (1/3) Dans le chapitre 4, on a étudié les aspects tactiques de la politique monétaire Comment la BC utilise les instruments

Plus en détail

SWISS porte le résultat d exercice à CHF 264 millions et introduit de nouvelles prestations de services individuelles

SWISS porte le résultat d exercice à CHF 264 millions et introduit de nouvelles prestations de services individuelles Communiqué de presse Aéroport de Zurich, le 13 mars 2014 Résultat financier de l exercice 2013/Introduction de SWISS Choice SWISS porte le résultat d exercice à CHF 264 millions et introduit de nouvelles

Plus en détail

Communiqué 21 octobre 2009

Communiqué 21 octobre 2009 Communiqué 21 octobre 2009 Les surcoûts du programme d électricité éolienne et photovoltaïque doivent être compensés par une politique industrielle ambitieuse. La France a consommé en 2008 environ 485

Plus en détail

ANALYSE DE L ACTION ORDINAIRE DE ALCAN ALUMINIUM UTILISATION DU SERVEUR BLOOMBERG

ANALYSE DE L ACTION ORDINAIRE DE ALCAN ALUMINIUM UTILISATION DU SERVEUR BLOOMBERG 1 ANALYSE DE L ACTION ORDINAIRE DE ALCAN ALUMINIUM UTILISATION DU SERVEUR BLOOMBERG École des Hautes Études Commerciales de Montréal Automne 1998 Le poste Bloomberg est un outil très précieux pour l analyse

Plus en détail

Chapitre 9. L évaluation des actions

Chapitre 9. L évaluation des actions Chapitre 9 L évaluation des actions Introduction Comment déterminer la valeur des actions? Loi du prix unique : le prix d un actif financier doit être égal à la valeur actuelle des flux futurs auxquels

Plus en détail

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses Global Custody Solutions Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses Performance des caisses de pension suisses au 31 mars 2010 Résultats positifs pour le quatrième trimestre consécutif Rendement

Plus en détail

Pérennisation de l entreprise. Participation au contrôle de gestion

Pérennisation de l entreprise. Participation au contrôle de gestion btsag.com 1/15 26/09/2011 Pérennisation de l entreprise Auteur : C. Terrier; mailto:webmaster@btsag.com ; http://www.btsag.com Utilisation: Reproduction libre pour des formateurs dans un cadre pédagogique

Plus en détail

Dossier PME. Positionnement salarial

Dossier PME. Positionnement salarial Dossier PME Positionnement salarial Imaginons la situation suivante: l'entreprise X, active dans le secteur des services, compte 40 collaborateurs et est située en région bruxelloise. La société se développe

Plus en détail

Sopra Group Objectifs 2007 atteints

Sopra Group Objectifs 2007 atteints Communiqué de Presse Paris, le 14 février 2008 Sopra Group Objectifs atteints Chiffre d affaires : 1 milliard d euros Croissance totale : + 11,6% Croissance organique : +9,4% Marge opérationnelle courante

Plus en détail

CAC, DAX ou DJ : lequel choisir?

CAC, DAX ou DJ : lequel choisir? CAC, DAX ou DJ : lequel choisir? 1. Pourquoi cette question Tout trader «travaillant 1» sur les indices s est, à un moment ou un autre, posé cette question : «je sais que la tendance est bien haussière

Plus en détail

OPTIMAXMD. Assurance vie permanente avec participation. Faites fructifier votre argent

OPTIMAXMD. Assurance vie permanente avec participation. Faites fructifier votre argent OPTIMAXMD Assurance vie permanente avec participation Faites fructifier votre argent VOUS AVEZ BESOIN D ASSURANCE Tout le monde a besoin d assurance, mais le monde de l assurance peut paraître très complexe

Plus en détail

Examen par le conseil d administration des résultats de l exercice 2013

Examen par le conseil d administration des résultats de l exercice 2013 Examen par le conseil d administration des résultats de l exercice 2013 CHIFFRE D AFFAIRES CONSOLIDÉ : 3 591,5 millions d euros (3 727,4 millions en 2012) RÉSULTAT BRUT D EXPLOITATION COURANT : 642,9 millions

Plus en détail