- Responsable : Dominique MARTET

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "- Responsable : Dominique MARTET"

Transcription

1 RAPPORT D ACTIVITES SECTION INFIRMIERE - Responsable : Dominique MARTET ACTIONS DE PRÉVENTION SECOURS INFIRMIERS JOURNEE CONGRES - FORMATIONS HUMANITAIRE

2 Une nouvelle année de bilan Une année vite passée, riche et enrichissante. Une équipe active de bénévoles impliqués et l arrivée de nouveaux adhérents (8 nouvelles inscriptions). La section infirmière, outre sa participation aux postes de secours et à la maintenance des matériels, voit se développer ses actions principales : LA PREVENTION : Le volet «VIH-SIDA» occupe une place importante avec un partenariat très fructueux avec Fight Aids et l Education Nationale. Les ateliers «lavage des dents et lavage des mains» sont reconduits, Création d un Comité de Pilotage au LTHMC dans le cadre des actions de prévention proposées aux élèves (Mme Caroline SANMORI-PECCOUX) auquel la section a participé. LA FORMATION : Mise à jour des connaissances pour les infirmières scolaires, congrès, journées et Diplôme universitaire de soins d urgence VOLONTARIAT Les postes de secours ont engendré heures. Les activités liées à la section 383 heures. Activités de la responsable : 899 heures TOTAL DES HEURES : 2 408

3 - ACTIONS DE PRÉVENTION 1. LE SIDA ACTUALITÉS SIDA 2013 Depuis l identification du VIH, le SIDA a fait plus de 20 millions de victimes et continue ses ravages au rythme de 3 millions de nouvelles contaminations par an. Si le Sud rassemble 90 % des malades, les nouvelles thérapies entraînent un relâchement coupable au Nord. En France, on estime que personnes seraient contaminées sans le savoir, ce qui entraîne une perte de chances thérapeutiques considérables avec une morbidité et une mortalité accrues et contribuent au maintien de l épidémie au plan collectif. La prévention du VIH a évolué rapidement ces dernières années, avec des avancées majeures dans le développement de la recherche, de la prévention, de la prophylaxie et des programmes de dépistage. JOURNÉE MONDIALE DU SIDA. Le SIDATING Un Sidating s est tenu au Lycée Technique et Hôtelier de Monte- Carlo pendant la semaine du 26 au 29 novembre Des questionnaires sur le Sida et les IST ont été distribués pendant les récréations afin de faire le point sur les connaissances des élèves et d engager le dialogue. La journée mondiale du Sida s est déroulée le vendredi 29 novembre 2012 au LTHMC. Des stands étaient installés au rezde-chaussée : Friandises et boissons proposées par le foyer socio-éducatif du LTH, documentations, supports pédagogiques

4 et préservatifs par Fight Aids et la section infirmière de la Croix-Rouge monégasque. En amont de la journée mondiale de lutte contre le SIDA, le 26 novembre 2012, deux évènements ont été organisés par Fight Aids :. TEST IN THE CITY «Test in the City»: dépistage du virus du Sida. Ce test rapide, aussi nommé «TROD» (dépistage rapide à orientation diagnostique) est réalisé à partir d une goutte de sang prélevée à un doigt. Toute séropositivité découverte sera confirmée par un test classique. Ce test est valable pour des contaminations de 3 mois ou plus. Ce test peut être proposé par des structures associatives et de prévention et c était, grâce à S.A.S. la Princesse Stéphanie, Présidente de Fight Aids, une première à Monaco. Des bénévoles (Fight Aids, section infirmière de la Croix-Rouge, CHPG et le CDAG) ont suivi une formation pour la manipulation et l interprétation du test. Ces tests proposés au public ont eu lieu sur la place Sainte Dévote, dans une caravane prêtée par la Présidente de l Amicale des donneurs de sang. En même temps, le test était proposé aux Urgences du CHPG et au Centre de Dépistage Anonyme et Gratuit. 12 personnalités se sont faites dépistées aux côtés de S.A.S. la Princesse Stéphanie pour inciter chacun à faire le test. 186 tests ont été effectués sur la journée (138 place Ste Dévote, 42 aux urgences du CHPG et 6 au CDAG).

5 . LES COURTEPOINTES A 13 heures, un moment solennel et émouvant «L Hommage aux disparus». L opération «courtepointe» a été renouvelée. Ce sont des toiles peintes par les affiliés (ou non) qui sont cousues entre elles pour faire des étendards qui ont été déployées sur le parvis Sainte Dévote. L expérience du TROD a été renouvelée le 22 juin sur l esplanade de la Rose des Vents, au Larvotto. Une sensibilisation a été faite par les bénévoles de Fight Aids, à la prévention du VIH : conseils de prévention, distribution de préservatifs sur la plage. L animation était aussi assurée par «Les Anges Gardiens» sous la houlette d Isabelle Roux (foyer socio-éducatif du LTH).

6 DÉJEUNERS BRANCHÉS. La cinquième série des «Déjeuners Branchés» s est déroulée pour 123 élèves de seconde du Lycée Technique et Hôtelier de Monte- Carlo (LTHMC) au restaurant le «Cordon d Or» autour d un repas. Dans le cadre des actions de prévention et de lutte contre le VIH-SIDA proposées (l Education Nationale de la Jeunesse et des Sports, la Croix-Rouge monégasque et Fight Aids Monaco), aux élèves du Lycée technique et Hôtelier de Monaco, les «déjeuners branchés» remportent toujours un vif succès auprès de ces derniers. L animation est faite par des bénévoles de Fight Aids et la responsable du foyer socio-éducatif du Lycée Technique et Hôtelier. Ces déjeuners permettent aux jeunes gens de s exprimer sur des questions liées à la prévention du VIH et des IST. Par petits groupes, garçons et filles séparés peuvent dialoguer librement avec un adulte formé à ce type d échange. Au mois d avril et mai, 6 déjeuners branchés (23 tablées) ont été organisés, encadrés par l animatrice du foyer socio-éducatif et de l assistante sociale du LTHM, ainsi que 3 bénévoles de Fight Aids Monaco. La section infirmière de la CRM finance les déjeuners branchés. Le 30 avril, Mme Isabelle BONNAL, Directeur de l Education Nationale et des Sports, Mme Muriel BUBBIO, Chargée du suivi des programmes pédagogiques, M. Hervé AESCHBACH et Mme Karine MANGLOU, de Fight Aids, et Mme Dominique MARTET, Responsable de la section infirmière, ont partagé un repas. Ce même jour, 26 élèves du LTH étaient réunis pour un déjeuner branché. Nous avons pu échanger et Mme Bonnal répondre à une interview. APRÉS-MIDIS DU ZAPPING Conçus pour des lycéens et pilotés par l association «Solidarité Sida», les aprèsmidi du zapping permettent une sensibilisation à la prévention et à la lutte contre le Sida. Les 10 et 11 janvier 2013, environ 400 élèves de terminale (Lycée Albert I er et FANB) et de 1 ere (LTH) ont été invités à se rendre à la Salle des Variétés pour assister à des moments attractifs et inter actifs avec en fond, un message de respect et de tolérance.

7 Cette action est menée conjointement par la Direction de l Education Nationale, la Croix-Rouge monégasque, Fight Aids et le CDAG. Lors de la pause, les élèves ont pu s informer auprès des structures monégasques agissant dans ce domaine : le Centre de Dépistage Gratuit et Anonyme (CDAG), la Croix-Rouge monégasque et Fight Aids Monaco. DISTRIBUTION DE PRÉSERVATIFS Le préservatif reste encore le meilleur moyen de lutter contre les maladies sexuellement transmissibles telles que le Sida, les MST Outil certes indispensable mais l information est primordiale et le sens du respect de l autre aussi. REPARTITION DE LA DISTRIBUTION DE PRESERVATIFS Année QUANTITES JOURNEE DU 1 er DECEMBRE 600 APRES MIDI DU ZAPPING 500 PROJET "LES ANGES GARDIENS" 200 FIGHT AIDS 400 DON HUMANITAIRE 400 SERVICE CRM 200 APPROVISIONNEMENT FIN D'ANNEE COLLEGE CHARLES III, LYCEE ALBERT 1 er et LTHMC 600 CENTRE MEDICO SPORTIF + INFIRMERIE LOUIS II 140 DIVERS (distribution spontanée : Croix Rouge Francaise ) 200 TOTAL ZE FESTIVAL A MONACO (Dominique MARTET) Dans le cadre de «ZE FESTIVAL» (festival du film lesbien, gay, bi ou transgenre) créé par l association polychrome, deux films sur le monde de la danse ont été projetés le jeudi 26 septembre au Théâtre Princesse Grace, une première à Monaco. Associés à cet évènement, Fight Aids Monaco et les Ballets de Monte-Carlo dirigés par Jean-Christophe Maillot sont intervenus au cours de cette soirée lors d un débat sur le thème de l identité sexuelle, la danse et le sida. La première projection «Still/Here» («Encore ici») est un spectacle de danse, conçu et magnifiquement chorégraphié par Bill. T Jones et réalisé par Gretchen Bender. Ce film est le fruit de deux années de travail à animer une série d ateliers intitulés «Paroles et Mouvements sur la Vie et la Mort». Une communauté de patients en état de survie, réduite au silence, a participé à l élaboration de ce spectacle. Un grand silence à la fin du film dans la salle.. Puis un débat avec la salle, animé par Jean-Christophe Maillot, directeur et chorégraphe des Ballets de Monte-Carlo, Jean Flores, Président de Polychrome et Hervé AESCHBACH, coordinateur de Fight Aids Monaco. Le thème était le «Sida

8 dans le milieu de la danse et les conséquences du virus au même titre que le vieillissement. La deuxième projection était une fiction d Alain Brown «Five dances», où il suit un jeune danseur talentueux qui intègre une troupe de danse moderne à Soho. 2. ÉDUCATION SANITAIRE (dans les établissements scolaires) EFFECTIFS SCOLAIRE EFFECTIFS SCOLAIRES ANNEE CATEGORIES D'ETABLISSEMENTS ETABLISSEMENTS PRIVES ETABLISSEMENTS PUBLIC TOTAL QANTITES ELEVES ANALYSE DISTRIBUTION KIT BUCCO DENTAIRE DESIGNATION MATERIEL QUANTITES DISTRIBUEES EN COURS DE DISTRIBUTION ECART OBSERVE KIT N 1 : Enfants de 0 à 7 ans KIT N 2 : Enfants de 8 à 12 ans TOTAL KITS BUCCO DENTAIRES Une distribution annuelle de kits a lieu dans les crèches, écoles maternelles et primaires. Ainsi que des supports et une intervention d animation pour initier les enfants au brossage des dents à partir de 3 ans.

9 ATELIER LAVAGE DES MAINS ET DENTS Des bénévoles de la section (Mmes Josiane Stillitano et Monique Onimus) ont assuré l animation de ces ateliers entre mars et mai Un diplôme conçu par la section a été remis aux enfants de la crèche de la Croix- Rouge par leur directrice. Ce diplôme pourrait être remis à tous les enfants des crèches. COMITE DE PILOTAGE AU Lycée Technique Hôtelier de Monte- Carlo Dans le cadre des actions de prévention proposées dans les écoles, des rencontres se sont déroulées entre des élèves volontaires du LTHMC et des partenaires de prévention (Fight Aids, Association Innocence, Foyer socio-éducatif, section infirmière Croix-Rouge, représentants de la Police). Ce comité de pilotage autour de la prévention des conduites à risques était organisé et mené par Mme Caroline Sanmori-Peccoux (Psychologue de l Education nationale) et les séances se sont déroulées entre octobre 2012 et juin Le projet consistait à réaliser un «calendrier de prévention» qui a pu être mis en place à la rentrée Il est affiché à l entrée du Lycée Technique Hôtelier, du Foyer socio-éducatif ainsi que dans les carnets de correspondance des élèves. L objectif du calendrier réalisé par Céline SERUZIER, sur les directives fixées, est d interpeler, informer, sensibiliser les élèves sur des thèmes de santé évoqués et de rappeler les dates des journées mondiales.

10 FORMATION DES INFIRMIERES SCOLAIRES «Le diabète chez l enfant et sa prise en charge». Le thème choisi par les infirmières scolaires a concerné 12 infirmières scolaires partagées en 2 groupes (8 et 15 mai) et le cours a eu lieu au Lycée Technique, l Education Nationale nous ayant donné son aval. Messieurs Jean-Charles MANIÉ et Ivano MANTOVANI (bénévoles de la section) ont animé chacun une session. Il s agissait d un rappel sur le diabète, des nouvelles insulines utilisées et des dernières pompes à insuline. 3. JOURNÉES MONDIALES JOURNÉE MONDIALE DU LAVAGE DES MAINS JOURNÉE MONDIALE SANS TABAC Une action symbolique du comité de pilotage du LTHMC s est déroulée à l occasion de la journée mondiale sans Tabac le 31 mai 2013 (prévention contre les addictions tabac, cannabis, drogue). Les élèves du comité portaient un tee-shirt blanc, plusieurs annonces préventives ont été faites durant cette journée. A chaque récréation, deux élèves (musicien et chanteur) ont interprété une chanson qu ils avaient créée. Une affiche à cette occasion a été réalisée par la section et imprimée en grand format pour sensibiliser aussi le public passant devant le LTHMC.

11 JOURNÉE MONDIALE DE LA CRM et 65ème ANNIVERSAIRE La braderie annuelle s est tenue à l Espace Léo Ferré (anciennement Salle du Canton) avec la commémoration de la Journée Mondiale de la Croix-Rouge et la commémoration des 150 ans d action humanitaire du Comité International de la Croix-Rouge. Chaque section a essayé de mettre en lumière les actions de la Croix-Rouge monégasque et un travail en amont a été mené. Il s agissait de partager et de communiquer sur les actions de la Croix-Rouge. Infirmières de la section, étudiants de l Institut de formation ont apporté une large contribution à l élaboration de ce stand. La section infirmière a installé et animé un stand «Santé et Bien-Etre». Il s agissait de découvrir des manières innovantes de prendre soin de soi et de son corps. Un grand merci à tous les bénévoles de la section et en particulier à Mme Gisèle TERNO qui a fait preuve de beaucoup d imagination pour la décoration et a su convaincre des intervenants qui ont accepté d animer notre stand avec beaucoup de gentillesse et de professionnalisme. Deux conférences-débat (organisée sur les horaires du matin et après-midi) : La nutrithérapie : le Docteur Frédérique CHATAIGNER a proposé une conférence, suivie d échanges sur le thème «Maigrir et être en bonne santé : ça s apprend» ou «Comment réapprendre à bien s alimenter». C est une nouvelle approche centrée sur les besoins, les carences et les troubles de notre organisme qu il faut compenser en puisant les nutriments nécessaires dans notre alimentation. L aromathérapie : le Docteur en Pharmacie, Denis CARNOT nous a proposé une conférence sur le thème «Sentir pour bien se sentir» et a fait une démonstration pour découvrir et tester les huiles essentielles. Des ateliers se sont tenus tout au long de la journée : Les bonnes postures, gestes et mesures préventives pour apprendre à mieux vivre au quotidien. Valérie VON BREDOW a tenu cet atelier. La découverte Massage Hamma sur chaise : Cyprien GAVAZZI, coach sportif nous a proposé des soins personnalisés de digito-pression. L action du modelage sur chaise se concentre sur les régions du corps particulièrement tendues : nuque, trapèzes, épaules, dos, bras. L Atelier musique : moment de relaxation dans un fauteuil ad hoc en écoutant de la musique sophrologique.

12 Manger bio : parce que la santé passe avant tout par notre alimentation, un goûter bio était proposé par Eat Juice (élixirs de cocktails antioxydants). Les bénévoles du stand étaient au service du public pour répondre aux questions et donner de la documentation sur le stress, le bruit, le sommeil, l alimentation des ados, les ados et le sport, les dangers du soleil L atelier de l Association Nationale des infirmières de Monaco (ANIM), avec qui nous partagions le stand, parlait du développement durable et du Conseil International des Infirmières en dévoilant le thème de la Journée Internationale de l infirmière. LES SECOURS INFIRMIERS : POSTES DE SECOURS 1. REFECTION DU MATERIEL Les sacs de secours sont régulièrement vérifiés et actualisés en fonction des besoins. Le contrôle informatique permet de suivre au plus près les dates de péremption et le suivi du matériel. 2. POSTES DE SECOURS ET I.D.E. Tous les ans, certains mois sollicitent plus de volontaires : le mois de janvier avec la prestation du cirque et celui de mai avec le Grand-Prix Automobile, et cette année l organisation du 65 ème anniversaire de la CRM et de la Journée Mondiale de la Croix-Rouge (tableau 2). Volontariat effectué sur les postes de secours : heures RECAPITULATIF VOLONTARIAT SUR POSTES DE SECOURS Du 1er novembre 2012 au 31 octobre 2013 MOIS POSTES DE SECOURS ASSURES VOLONTAIRES SOLLICITES HEURES EFFECTUEES SUR POSTES NOVEMBRE DECEMBRE JANVIER + CIRQUE FÉVRIER MARS AVRIL MAI + GRAND PRIX JUIN JUILLET AOÛT SEPTEMBRE OCTOBRE PREVISION TOTAL

13 Volontariat effectué pour les besoins de la section : 383 heures RECAPITULATIF VOLONTARIAT SERVICE SECTION NOVEMBRE 2012 à OCTOBRE 2013 MOIS SERVICES EFFECTUES BENEVOLES SOLLICITES HEURES EFFECTUEES NOVEMBRE DECEMBRE JANVIER FÉVRIER MARS AVRIL MAI JUIN JUILLET AOUT SEPTEMBRE OCTOBRE PREVISION TOTAL Volontariat effectué par Mme MARTET Dominique : 899 heures HEURES VOLONTARIAT RESPONSABLE DE LA SECTION MOIS NOMBRES HEURES NOVEMBRE 90 DECEMBRE 70 JANVIER 80 FÉVRIER 85 MARS 80 AVRIL 90 MAI 100 JUIN 80 JUILLET 50 AOÛT 0 SEPTEMBRE 70 OCTOBRE PREVISION 104 TOTAL 899

14 3. FORMATION UNIVERSITAIRE Le Diplôme Universitaire de Soins Infirmiers d urgence a été suivi et obtenu par une des bénévoles infirmières de la section : Madame Stéphanie BERTOT. Cette formation étalée sur 7 mois avec en moyenne 2 jours de cours théoriques et pratiques par mois, était composée de 7 modules traitant des situations d urgence et des urgences vitales. Il s agit de maîtriser et pratiquer les savoir-faire de la médecine d urgence des infirmiers et sapeurs-pompiers. - LES CONGRES ET JOURNÉES Les journées de formation ont été choisies en fonction du lien et de l intérêt qu elles pourraient avoir avec l activité de la section, afin que cela représente une valeur ajoutée. 39 ème JMARU Les 20 et 21 juin 2013 se sont déroulées les 39 èmes Journées Méditerranéennes d Anesthésie-Réanimation et Urgences à Marseille. Le comité d organisation proposait un programme permettant aux acteurs (médecins et infirmiers) de faire le point sur des thématiques fortes. Rendez-vous incontournable pour la médecine d urgence (aide médicale d urgence, urgences circulatoires, respiratoires, traumatologiques ). Jean Charles MANIÉ, membre actif de la section infirmière, a bénéficié d une prise en charge lui permettant de suivre ce congrès. Congrès SFAR Les conférences médicales 55 ème congrès de la SFAR qui s est déroulé du 19 au 21 septembre à Paris. Hassan MOUKFI infirmier anesthésiste du CHPG, membre bénévole de la section, y a assisté. Le bilan de ces journées est positif et cela lui a permis de mettre à jour des connaissances théoriques et pratiques à travers les ateliers proposés dans plusieurs domaines d anesthésie, de réanimation et d urgence. Tous les ans le Collège Médical de Formation Continue de Monaco nous informe du programme des conférences organisées par leurs soins et auxquelles les bénévoles sont conviés. Cela permet aux infirmières actives ou retraitées d être au fait de l actualité médicale et des nouveautés. Deux conférences ont suscité un grand intérêt pour un bon nombre d infirmières de la section : 1. «La sclérose en plaque» : maladie auto immune mystérieuse qui touche plus facilement les femmes que les hommes entre 20 et 40 ans. En France personnes en souffrent avec une haute, voire très haute prévalence dans les pays occidentaux.

15 Ce n'est pas une maladie héréditaire, ni une conséquence d aucun vaccin (y compris le vaccin contre l'hépatite B). Des traitements existent mais ne font que freiner la progression de la maladie. «On peut enrayer la progression de l'attaque de la myéline mais on ne sait pas encore faire de régénérescence suivie des neurones» (Patrick Vermersh, professeur neurologue au CHU de Lille). Les effets de la maladie sur les patients sont irréversibles (perte neuronale), il est donc important de la détecter le plus tôt possible. 2. Le séminaire sur les plans d urgences Ce séminaire, proposé la veille du Grand-Prix, était très intéressant compte-tenu de son déroulement sur un circuit tracé en ville et de l importance de cet évènement. Après l intervention et la présentation faite par le Dr SCARLOT (Automobile Club Monaco), des intervenants très spécialisés ont retenu toute notre attention. En particulier le Professeur Pierre CARLI, Médecin-Chef des Urgences, et le Dr Caroline TELION du SAMU (Hôpital Necker - Paris) ainsi que le Professeur Jean Emmanuel de LA COUSAYE (Pôle anesthésie-réanimation-urgence Hôpital Caremaux Nîmes). 4 Monaco Age Oncologie Ces journées ont eu lieu les 21 et 22 mars 2013 à l Hôtel Méridien (Monaco). De nombreux sujets ont été développés sur les cancers de la personne âgée et des thérapies ciblées actuelles. 4 bénévoles de la section ont assisté à ce séminaire. Conférence «les dysfficultés» d apprentissage (Céline SERUZIER) L Association des Parents d Elèves de Monaco a présenté le 3 octobre dernier à l auditorium Rainier III de l Académie de musique une conférence sur les «dysfficultés» ou problèmes de «dys» : Lire, écrire, compter (apprentissage de base du cursus scolaire). Cet apprentissage peut engendrer chez certains enfants des difficultés pouvant les mener à terme sur une voie de marginalisation, voire de stigmatisation et une difficulté ultérieure d insertion sociale. Mme Armelle BORRO, conseillère pédagogique de l éducation nationale (Monaco) a expliqué les moyens mis en œuvre pour déceler le plus rapidement possible ces difficultés à l aide du livret personnel d évaluation des compétences et la prise en charge des élèves en difficulté avec un protocole établi (de la petite section jusqu en 3 ème âge de la scolarité obligatoire).

16 En deuxième partie de soirée, le Docteur Christian RICHELME a poursuivi la conférence en définissant les dys : troubles spécifiques de la naissance à la mort mais qui peuvent être maîtrisés et gérés. Une conférence qui fait prendre conscience que nous sommes tous différents et que derrière des apparences parfois normales se cachent des êtres, enfants aux grandes souffrances. Tolérance, vigilance et bienveillance prennent ainsi un vrai sens. - LES FORMATIONS (Monique ONIMUS et Céline SERUZIER) Marine RONZI (Coordinatrice Communication et Relations Internationales à la Section Humanitaire Internationale) œuvre depuis 2009 aux actions de sensibilisation des jeunes au volontariat et a monté le groupe «Jeunesse Croix-Rouge monégasque» sur facebook. Ainsi elle a intégré la Croix-Rouge monégasque au réseau dynamique qu est le réseau européen francophone. Mmes Monique ONIMUS et Céline SERUZIER ont participé à ces formations. Initiation AYBC proposée et animée par des salariés et volontaires de la Croix-Rouge française, Les formations de «formateur à l animation jeunesse» et «les outils d animation» proposées et animées par des salariés et volontaire de la Croix-Rouge belge, département jeunesse. Ces formations se sont déroulées au centre culturel Marcel Hicter, lieu-dit la Marlagne, Wépion, Province de Namur du 4 au 11 août Etaient au rendez-vous plusieurs sociétés nationales : le Luxembourg, la Suisse, la France et la Belgique. 1. L initiation YABC Programme développé par la Fédération Internationale de la Croix-Rouge, cette initiation a pour objectif d apprendre à devenir «éducateurs-pairs» ou animateur YABC (Youth as Agents of Behavioural Change). L objectif est de changer les mentalités en luttant contre la discrimination, les préjugés, les rapports homme et femme, le non-respect de la diversité auprès des jeunes adolescents. Nous avons découvert un concept fort attrayant à travers des jeux de rôle traitant des thèmes importants, riches et intéressants. Des nombreux débriefings impliquant la prise de conscience individuelle et sollicitant la réflexion sur son propre comportement, nous a demandé un travail sur soi inhabituel lors des formations. 2. Formation de formateur à l animation jeunesse et les outils de formations Ces formations visent à renforcer l unité, la cohérence et la qualité des animations à effectuer sur le terrain. Lors du séjour, il été découvert le métier de formateur animateur. Fonction qui témoigne d un engagement éducatif donnant accès à des responsabilités. Durant ces 5 jours intenses ont été présentées les qualités (attention, écoute, confiance en soi ) et les fonctions d un animateur (l accueil, la communication, l encadrement, la créativité, la

17 gestion, la réalisation de bilan ). A la fin des deux formations, nous avons été évalués sur un thème imposé. Nous avons réalisé le projet d animation et confectionné les outils nécessaires à l application du projet. De plus, une journée découverte de Namur était au programme. Cela nous a permis de découvrir les richesses culturelles et culinaires de cette ville francophone capitale de la Wallonie. Ces jours de formation nous ont enrichies de nouvelles rencontres : volontaires et salariés de différentes Croix-Rouge, eux aussi porteurs et diffuseurs des valeurs humanitaires. Nous avons pris conscience que nous avons besoin les uns des autres et qu ensemble on est plus fort! Outre les nouveaux acquis nous avons ressenti la fierté d appartenir à ce beau mouvement Croix-Rouge. (Céline SERUZIER) HUMANITAIRE 1. ERU (Emergency response Unit) : Equipe de Réponse aux Urgences humanitaires) (Jean-Charles MANIÉ) Réunis dans le cadre de leur formation annuelle à Pont Saint esprit dans le Gard, du 27 au 29 septembre derniers, les équipiers d ERU de la Croix-Rouge française fêtaient ensemble le dixième anniversaire du premier déploiement (en juin 2003 à la suite d un tremblement de terre en Algérie). Les ERU représentent un concept, un outil commun à toutes les Sociétés Nationales de la Croix-Rouge et du Croissant Rouge. Cet outil se compose d hommes et de femmes volontaires, entraînés pour faire face à des situations d urgence et de matériels et équipements pré-positionnés et prêts à partir (route, air ou mer). Les procédures de transport sont établies. L objectif est de permettre une projection rapide des équipes en cas de catastrophe de grande ampleur. La Croix-Rouge française compte aujourd hui 180 ERU dont 6 issus de la CRM par le biais d une convention établie il y a 3 ans. Ce qui permet à la CRM d intégrer pleinement le programme ERU. Ce stage annuel a rassemblé, venant de Monaco, un médecin et 3 infirmiers. 2. Retour expérience mission humanitaire (Nadine PERSINETTE : infirmière bénévole à la Section et à la S.H.I.) Partir en mission humanitaire rêve ou réalité? Il faut trouver une association ou une ONG qui a besoin de vos capacités et de vos compétences. Pour ma part, j ai eu la chance que mon rêve se

18 concrétise grâce à la Croix-Rouge monégasque et de «Formation Chirurgicale». Partir c est synonyme de voyage, voyage intérieur, expériences nouvelles, recherche de nouveaux horizons. Lors de mes missions, j ai appris à privilégier l écoute, l observation, le dialogue, l échange et le partage afin de pouvoir mieux accompagner et transmettre une partie de mon savoir-faire adapté à l environnement. En constatant que j ai souvent plus reçu que donné. On ne part pas en Afrique pour changer us et coutumes mais pour rendre une certaine dignité à ces populations vulnérables. J ai découvert d autres cultures, différences et j ai respecté ce qu ils sont. J ai appris auprès d eux que : «rien n est petit de ce qui est fait par Amour». 3. LES DONS DE LA SECTION EN MATERIEL Des infirmier(e)s partent dans les pays d Afrique aider les dispensaires. Ils nous sollicitent pour un peu de matériel de prévention ou de soins. Nous leur faisons don de nos produits dont la péremption trop courte pour les sacs de secours court encore ainsi que de petit matériel de prévention, d hygiène Les bénévoles de la section d aide sociale s associent à cette action par la préparation de lots de vêtements pour les enfants défavorisés. PAYS LOT MATERIEL ECONOMAT AIDE HUMANITAIRE LOT MATERIEL DE DESINFECTION LOT MATERIEL DE SOINS LOT MATERIEL DE PREVENTION LOT VETEMENTS Cameroun Inde Togo TOTAL AIDE SPONTANNEES Croix-Rouge française (Antibes)

TABLEAU RECAPITULATIF DES PROJETS DU CESC AU LYCEE FLAUBERT ANNEE 2014-2015 A X E 1 - Lutte contre l'exclusion agir pour la réussite des élèves

TABLEAU RECAPITULATIF DES PROJETS DU CESC AU LYCEE FLAUBERT ANNEE 2014-2015 A X E 1 - Lutte contre l'exclusion agir pour la réussite des élèves TABLEAU RECAPITULATIF DES PROJETS DU CESC AU LYCEE FLAUBERT ANNEE 2014-2015 A X E 1 - Lutte contre l'exclusion agir pour la réussite des élèves Réussite des élèves contribuer à améliorer la réussite des

Plus en détail

www.saint-quentin-en-yvelines.fr

www.saint-quentin-en-yvelines.fr IPS - 3, place de la Mairie 78190 Trappes-en-Yvelines Tél. : 01 30 16 17 80 www.saint-quentin-en-yvelines.fr Un Institut au cœur des problématiques de santé créé par l agglomération de Saint- Quentin-en-Yvelines

Plus en détail

MUT @ctu.net La lettre d information électronique de la Mutualité Française Aquitaine

MUT @ctu.net La lettre d information électronique de la Mutualité Française Aquitaine MUT @ctu.net La lettre d information électronique de la Mutualité Française Aquitaine N 13 : 30 mars 2011 Priorité Santé Mutualiste : un kit de communication pour permettre aux mutuelles de promouvoir

Plus en détail

Projet pédagogique de l Accueil de Loisirs périscolaire Ecole maternelle et primaire Henri Puchois

Projet pédagogique de l Accueil de Loisirs périscolaire Ecole maternelle et primaire Henri Puchois Projet pédagogique de l Accueil de Loisirs périscolaire Ecole maternelle et primaire Henri Puchois Année 2013-2014 Contexte La ville de LAVENTIE est une commune en pleine expansion démographique, et, grâce

Plus en détail

Présentation de la MDA d EURE ET LOIR

Présentation de la MDA d EURE ET LOIR Présentation de la MDA d EURE ET LOIR 1 MDA d EURE et LOIR Date de création : Décembre 2007 Date d ouverture au public : 21 juin 2010 2 MDA d EURE et LOIR Structure juridique porteur : Centre Hospitalier

Plus en détail

Sante Plus ASBL TVA N BE 0501.747.544

Sante Plus ASBL TVA N BE 0501.747.544 Santé Plus ASBL, 184, Boulevard 184 Bld d Avroy, 4000 4000 Liège Liège- Belgique Sante Plus ASBL TVA N BE 0501.747.544 Tél : 001 514 303 18 89 - Fax : +32 4 221 05 40 Tél : +1 438 346 5591 /+32 491 367

Plus en détail

La Gazette. Du 13 au 15 Novembre 2013 : Le 12ème Colloque VIH de l Océan Indien à l île Maurice

La Gazette. Du 13 au 15 Novembre 2013 : Le 12ème Colloque VIH de l Océan Indien à l île Maurice La Gazette Newsletter du Planning familial de la Réunion. Septembre/ Octobre 2013 Du 13 au 15 Novembre 2013 : Le 12ème Colloque VIH de l Océan Indien à l île Maurice A l occasion du colloque VIH organisé

Plus en détail

CONFÉRENCES OUVERTES AU PUBLIC LES VENDREDIS SOIRS (20H30-22H)

CONFÉRENCES OUVERTES AU PUBLIC LES VENDREDIS SOIRS (20H30-22H) Formation Professionnelle Petite Enfance Pour Professionnels de la Petite Enfance Assistantes maternelles Educateurs spécialisés Travail de recherche sur la Petite Enfance Professionnalisation des pratiques

Plus en détail

Projet pédagogique du temps périscolaire : Accueil périscolaire et NAP (Nouvelles Activités Périscolaires) de l école Maternelle et Primaire de la

Projet pédagogique du temps périscolaire : Accueil périscolaire et NAP (Nouvelles Activités Périscolaires) de l école Maternelle et Primaire de la Projet pédagogique du temps périscolaire : Accueil périscolaire et NAP (Nouvelles Activités Périscolaires) de l école Maternelle et Primaire de la Commune de Sainte Maure de Touraine Année Scolaire 2015-2016

Plus en détail

Ateliers - stages d éveil artistique Ateliers adaptés art-thérapie Conférences rencontres sensibilisation Pratiques artistiques & liens culturels

Ateliers - stages d éveil artistique Ateliers adaptés art-thérapie Conférences rencontres sensibilisation Pratiques artistiques & liens culturels Ateliers - stages d éveil artistique Ateliers adaptés art-thérapie Conférences rencontres sensibilisation Pratiques artistiques & liens culturels www.terredesarts.asso.fr Démarche L'association Terre des

Plus en détail

Rapport de Mission Opération hygiène et bucco dentaire en prolongement des actions éducatives menées par JPE dans la province de Tiznit

Rapport de Mission Opération hygiène et bucco dentaire en prolongement des actions éducatives menées par JPE dans la province de Tiznit Rapport de Mission Opération hygiène et bucco dentaire en prolongement des actions éducatives menées par JPE dans la province de Tiznit Tiznit, le 23 Juin 2010 A l initiative d une équipe de dentistes

Plus en détail

2011 Informer, sensibiliser, dépister

2011 Informer, sensibiliser, dépister 2011 Informer, sensibiliser, dépister Le plan d actions Prévention plandeprevention4.indd 1 01/12/2010 15:06:23 Edito L a Mutualité Française Aquitaine est convaincue de la nécessité de prévenir, dépister

Plus en détail

Projet Educatif du territoire de la Communauté de Communes Vièvre Lieuvin 2015/2016

Projet Educatif du territoire de la Communauté de Communes Vièvre Lieuvin 2015/2016 Projet Educatif du territoire de la Communauté de Communes Vièvre Lieuvin 2015/2016 Depuis 2006, la Communauté de Communes Vièvre Lieuvin a repris les activités de l association Vièvre Lieuvin Enfance

Plus en détail

PROJET FORMATION. Institut de Formation d Aides-Soignants 194 Avenue Rubillard 72037 LE MANS Cedex 9. Année 2013-2014

PROJET FORMATION. Institut de Formation d Aides-Soignants 194 Avenue Rubillard 72037 LE MANS Cedex 9. Année 2013-2014 Institut de Formation d Aides-Soignants 194 Avenue Rubillard 72037 LE MANS Cedex 9 Formation financée par la Région des Pays de La Loire Tél : 02 43 43 28 14 ou poste 32814 Fax : 02 43 43 29 30 - e-mail

Plus en détail

LE COLLÈGE Léon Comas 30, rue du collège 01330 VILLARS-LES-DOMBES 04.74.98.00.32 collegeleoncomas.scolasite.net Le collège en quelques mots Les principales nouveautés du collège : De nombreux adultes interviennent

Plus en détail

Praticien en massage assis

Praticien en massage assis Praticien en massage assis UN MÉTIER, PLUS QUE JAMAIS! 6 JOURS Cette formation certifiante est ouverte à tous, sans pré-requis. Elle apporte le savoir-faire et les outils nécessaires au développement d

Plus en détail

CONFERENCE DE PRESSE

CONFERENCE DE PRESSE CONFERENCE DE PRESSE Strasbourg le 25 novembre 2014 Journée Mondiale de Lutte contre le VIH/SIDA «Changeons notre regard.» Lundi 1 er décembre 2014 à 12h00 Salle de réunion du Nouvel Hôpital Civil, (derrière

Plus en détail

I. QU EST-CE QU UN CONTRAT LOCAL DE SANTE? POURQUOI UN CONTRAT LOCAL DE SANTE SUR COLOMIERS?

I. QU EST-CE QU UN CONTRAT LOCAL DE SANTE? POURQUOI UN CONTRAT LOCAL DE SANTE SUR COLOMIERS? 1 I. QU EST-CE QU UN CONTRAT LOCAL DE SANTE? II. POURQUOI UN CONTRAT LOCAL DE SANTE SUR COLOMIERS? 1. LES BESOINS SANITAIRES ET SOCIAUX IDENTIFIES 2. LA VOLONTE POLITIQUE POUR REDUIRE LES INEGALITES SOCIALES

Plus en détail

ACCUEILS DE LOISIRS PERISCOLAIRES VILLE DE VALOGNES

ACCUEILS DE LOISIRS PERISCOLAIRES VILLE DE VALOGNES ACCUEILS DE LOISIRS PERISCOLAIRES VILLE DE VALOGNES PROJET PEDAGOGIQUE Accueil des matins, midis et soirs, Temps d Activités Périscolaires (T.A.P.) - 1 - INDEX 1 Les objectifs permanents 1-1 Bien-être,

Plus en détail

LA JEUNESSE. l es sen LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE

LA JEUNESSE. l es sen LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE LA JEUNESSE l es sen tiel LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE sommaire LA JEUNESSE PAGES 4 À6 PAGES 7 À9 PAGE 10 PAGE 11 Le BIJ, lieu ressources Pour s informer et se documenter -

Plus en détail

SANTE ECOLE ENSEIGNANTS

SANTE ECOLE ENSEIGNANTS SANTE ECOLE ENSEIGNANTS Formation des directeurs 13 mai 2014 Nadine Colin, déléguée MGEN SANTE ECOLE ENSEIGNANTS 1. La MGEN, acteur de santé? 2. Eléments de réflexion et de débats 3. Dispositifs et outils

Plus en détail

Prévention des conduites addictives : des sciences sociales aux pratiques locales

Prévention des conduites addictives : des sciences sociales aux pratiques locales Colloque régional de prévention des addictions Mardi 31 mars 2015 Clermont-Ferrand Prévention des conduites addictives : des sciences sociales aux pratiques locales Appels à communication Le Pôle de référence

Plus en détail

ACTION DE PROMOTION DE LA SANTE ENQUETE SUR LE VIH ET LES ETUDIANTS. SIMPPS Toulouse

ACTION DE PROMOTION DE LA SANTE ENQUETE SUR LE VIH ET LES ETUDIANTS. SIMPPS Toulouse ACTION DE PROMOTION DE LA SANTE ENQUETE SUR LE VIH ET LES ETUDIANTS 1 er décembre 2008 SIMPPS Toulouse Service Interuniversitaire de Médecine Préventive et de Promotion de la Santé Directeur : Pr Jean-Marc

Plus en détail

ESPACE D EXPOSITION ET DE FORMATION À L IMAGE ACTIVITÉS PÉDAGOGIQUES JEUNE PUBLIC

ESPACE D EXPOSITION ET DE FORMATION À L IMAGE ACTIVITÉS PÉDAGOGIQUES JEUNE PUBLIC ESPACE D EXPOSITION ET DE FORMATION À L IMAGE ACTIVITÉS PÉDAGOGIQUES JEUNE PUBLIC LA CHAMBRE ESPACE D EXPOSITION ET DE FORMATION À LA PHOTOGRAPHIE La Chambre, c est un engagement fort pour la photographie

Plus en détail

Plan d action des médecins et infirmier(e) de l académie

Plan d action des médecins et infirmier(e) de l académie Plan d action des médecins et infirmier(e) de l académie 1 Le cap fixé : - le projet académique 2011-2015 - et sa lecture par et pour l action des médecins et infirmier(e)s de l E.N Deux postulats : Le

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITES DU SERVICE SOCIAL. - Responsable : Madame Paule LEGUAY

RAPPORT D ACTIVITES DU SERVICE SOCIAL. - Responsable : Madame Paule LEGUAY RAPPORT D ACTIVITES DU SERVICE SOCIAL - Responsable : Madame Paule LEGUAY La section sociale de la Croix-Rouge monégasque est avant tout un service social, lieu d accueil pour les personnes en difficultés

Plus en détail

Programme mieux vivre le cancer. Programme de soutien et d accompagnement complémentaire aux soins pour les patients et leur entourage.

Programme mieux vivre le cancer. Programme de soutien et d accompagnement complémentaire aux soins pour les patients et leur entourage. ACCOMPAGNER Programme mieux vivre le cancer PRENDRE SOIN Programme de soutien et d accompagnement complémentaire aux soins pour les patients et leur entourage. BOUGER S ÉVADER www.gustaveroussy.fr Mieux

Plus en détail

L organisation d une journée dans une classe de maternelle 4 ans à temps plein. Entrée en classe Accueil

L organisation d une journée dans une classe de maternelle 4 ans à temps plein. Entrée en classe Accueil L organisation d une journée dans une classe de maternelle 4 ans à temps plein Ouverture de l école Service de garde Entrée en classe Accueil Routine du matin Ateliers Dîner Récréation Histoire Jeux libres

Plus en détail

- le dépistage des troubles des apprentissages dès le plus jeune age, à l école maternelle et tout au long de la scolarité

- le dépistage des troubles des apprentissages dès le plus jeune age, à l école maternelle et tout au long de la scolarité Congrès de l AEEP Bordeaux 2013- vendredi 29 novembre 2013 Promotion de la santé des élèves : axes de travail actuels dans l académie de Bordeaux Dr Colette Delmas, médecin de santé publique, médecin conseiller

Plus en détail

PROJET EDUCATIF. De l ALSH De Caylus. «Le monde des enfants»

PROJET EDUCATIF. De l ALSH De Caylus. «Le monde des enfants» PROJET EDUCATIF De l ALSH De Caylus (Accueil de loisirs sans hébergement) «Le monde des enfants» 1) Présentation p3 2) Orientations éducatives...p4 3) Les moyens p5 4) Évaluation.p6 1) Présentation : Le

Plus en détail

Préparer la formation

Préparer la formation Préparer la formation Promouvoir la formation des enseignants Profédus propose des exemples variés de contenus d enseignement en éducation à la santé. Les fiches ne sont pas conçues en «prêt à penser»

Plus en détail

Education Thérapeutique pour les patients coronariens et insuffisants cardiaques

Education Thérapeutique pour les patients coronariens et insuffisants cardiaques Education Thérapeutique pour les patients coronariens et insuffisants cardiaques L expérience de l équipe de Rééducation cardiaque du C.H.U. de Nîmes Intervention du 22/03/2012 à la Réunion de l Association

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL PERISCOLAIRE LA SOURCE

PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL PERISCOLAIRE LA SOURCE PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL PERISCOLAIRE LA SOURCE 1- NOS INTENTIONS EDUCATIVES Nous souhaitons apprendre à l enfant à respecter lui-même, les autres enfants et les adultes, et l amener à trouver sa place

Plus en détail

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique A R D E Q A F Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique 1.1 Définition de la profession et du contexte de l intervention p. 2 1.2 Le référentiel d activités du Diplôme

Plus en détail

SOIGNER ET TEMOIGNER. Le rôle de Médecins du Monde dans la politique de santé en France- Exemple de la prévention et de la lutte contre le SIDA

SOIGNER ET TEMOIGNER. Le rôle de Médecins du Monde dans la politique de santé en France- Exemple de la prévention et de la lutte contre le SIDA IRG-Université de Virginie 21 au 23 mars 2010 Acteurs non étatiques et politiques de santé publique SOIGNER ET TEMOIGNER Le rôle de Médecins du Monde dans la politique de santé en France- Exemple de la

Plus en détail

Guide d aide à la recherche documentaire dans la pédagothèque de l Ireps Aquitaine

Guide d aide à la recherche documentaire dans la pédagothèque de l Ireps Aquitaine Guide d aide à la recherche documentaire dans la pédagothèque de l Ireps Aquitaine Ce guide a pour objectif de vous aider dans la recherche documentaire de supports pédagogiques (outils et guides) dans

Plus en détail

socle commun de connaissances et de compétences . ensemble de savoirs fondamentaux l histoire des arts. vendredi 6 juin

socle commun de connaissances et de compétences . ensemble de savoirs fondamentaux l histoire des arts. vendredi 6 juin Le troisième trimestre a commencé administrativement le 3 mars. Vous pouvez prendre connaissance du calendrier de cette période très dense en dernière page. Cette fin d année sera déterminante pour les

Plus en détail

Projet de structure Enfance-Jeunesse Léo Lagrange 2013-2014 commune de Montmorot

Projet de structure Enfance-Jeunesse Léo Lagrange 2013-2014 commune de Montmorot Projet de structure Enfance-Jeunesse Léo Lagrange 2013-2014 commune de Montmorot Directeur : Nicolas Brochard Table des matières A- Public accueilli B- Les locaux C- Organisation D- Les parents E- Soins

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE. 1/ Assurer le bien-être, la sécurité physique, affective, morale et matérielle de l enfant.

PROJET PEDAGOGIQUE. 1/ Assurer le bien-être, la sécurité physique, affective, morale et matérielle de l enfant. PROJET PEDAGOGIQUE I - LES OBJECTIFS PEDAGOGIQUES : 1/ Assurer le bien-être, la sécurité physique, affective, morale et matérielle de l enfant. Moyens à mettre en œuvre pour atteindre l objectif : Etre

Plus en détail

Les origines du réseau international... 3 Les affiliations... 4

Les origines du réseau international... 3 Les affiliations... 4 Dossier de Presse YFU France, 18 place de la Résistance 37000 TOURS Tél. : 02 47 70 26 10 - Fax : 02 47 05 17 61 Web : www.yfu.fr - E-mail : infos@yfu.fr SOMMAIRE PRESENTATION DE YFU... 3 Les origines

Plus en détail

LIVRET DE SUIVI DE L ÉLÈVE

LIVRET DE SUIVI DE L ÉLÈVE P O L Y N E S I E F R A N Ç A I S E MINISTERE DE L EDUCATION DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS en charge de l enseignement supérieur, de la recherche et de la vie associative LYCEE PROFESSIONNEL DE FAA A CAP

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL LGT Saint Félix La Salle 27 Rue du Ballet

LIVRET D ACCUEIL LGT Saint Félix La Salle 27 Rue du Ballet LIVRET D ACCUEIL LGT Saint Félix La Salle 27 Rue du Ballet RENTREE 2015-2016 ENSEMBLE ST FELIX-LA SALLE 27 rue du Ballet BP 60105-44001 NANTES CEDEX 1 Tél. 02 44 76 35 00 - contact@stfelixlasalle.fr SOMMAIRE

Plus en détail

«LUTTER CONTRE LE HARCÈLEMENT À L ÉCOLE ET CONTRE LE CYBER-HARCÈLEMENT»

«LUTTER CONTRE LE HARCÈLEMENT À L ÉCOLE ET CONTRE LE CYBER-HARCÈLEMENT» «LUTTER CONTRE LE HARCÈLEMENT À L ÉCOLE ET CONTRE LE CYBER-HARCÈLEMENT» Ministère de l Éducation Nationale Protection Judiciaire de la Jeunesse Théâtre Liberté Contact : Betty Le Mellay, Responsable de

Plus en détail

DE LA FORMATION CONTINUE À L OFFICINE

DE LA FORMATION CONTINUE À L OFFICINE Notre mission : Chaque pharmacien est unique, UTIP Innovations propose partout en métropole et dans les DOM les solutions de formation adaptées Notre ambition : Devenir acteur de référence du DPC UTIP

Plus en détail

ACCUEIL DE LOISIRS 3-12 ANS «LES P TITS DIABLES»

ACCUEIL DE LOISIRS 3-12 ANS «LES P TITS DIABLES» ALSH Municipal 3-12 ans «Les P tits Diables» GUIDE PRATIQUE 2014-2015 Rue Jules Ferry 35420 Louvigné du Désert ACCUEIL DE LOISIRS 3-12 ANS «LES P TITS DIABLES» MERCREDIS ET VACANCES SCOLAIRES Organisateur

Plus en détail

Des compétences au service de la formation Pour un soin de qualité

Des compétences au service de la formation Pour un soin de qualité CENTRE HOSPITALIER De La Rochelle CATALOGUE FORMATIONS CESU 17 2012 Des compétences au service de la formation Pour un soin de qualité CESU 17 - CENTRE HOSPITALIER LA ROCHELLE 17019 LA ROCHELLE CEDEX 1

Plus en détail

De l Accueil Collectif de Mineurs (6/12 ans) de la Maison du Citoyen

De l Accueil Collectif de Mineurs (6/12 ans) de la Maison du Citoyen De l Accueil Collectif de Mineurs (6/12 ans) de la Maison du Citoyen 2010 VILLE D ARGENTAN PROJET PEDAGOGIQUE L enfant est le centre d intérêt d un projet pédagogique qui tient compte de : - Sa vie quotidienne

Plus en détail

Les femmes africaines se mobilisent contre le Sida

Les femmes africaines se mobilisent contre le Sida Les femmes africaines se mobilisent contre le Sida Projet existant depuis 2005 et soutenu par l INPES et l ARS IledeFrance 1 Vision d ensemble sur le projet Origine du projet : Les communautés africaines

Plus en détail

Journée Mondiale des Premiers Secours de la Croix-Rouge

Journée Mondiale des Premiers Secours de la Croix-Rouge D o s s i e r d e p r e s s e Journée Mondiale des Premiers Secours de la Croix-Rouge Le 10 septembre 2011 Complexe sportif du Château Blanc Contact presse : Virginie Bizot 06 74 13 34 95 dl.montargis@croix-rouge.fr

Plus en détail

Dossier de presse. Contacts presse

Dossier de presse. Contacts presse Dossier de presse Contacts presse Sylvie MULLER Chargée de communication 21 avenue Foch 57018 METZ Tél. 03 87 39 40 61 Portable 06 34 46 73 52 sylvie.muller@secumines.org Stéphanie FIRETTO Responsable

Plus en détail

Appel à initiatives de l AFPSSU 2013 Page 1

Appel à initiatives de l AFPSSU 2013 Page 1 Appel à initiatives de l AFPSSU 2013 Page 1 BULLE D AIR Auteurs 1. Référent contact Responsable du projet: Mme BOISSEAU Béatrice Intervenante bien-être Mme PESCHARD Aurélie Enseignante EPS et professeur

Plus en détail

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CANEJAN Année scolaire 2013/2014

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CANEJAN Année scolaire 2013/2014 PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CANEJAN Année scolaire 2013/2014 Introduction Depuis plusieurs années, la ville de Canéjan s est fortement engagée en faveur de l éducation considérée comme un champ

Plus en détail

LE PROJET PEDAGOGIQUE

LE PROJET PEDAGOGIQUE LE PROJET PEDAGOGIQUE AGE DU PUBLIC : 3 /11 ans 12 / 17 ans PRESENTATION DE L EQUIPE D ANIMATION Directrice / Animatrice : Pascale GRANGER Animatrices permanentes Annick ROUX Animatrices/teurs BAFA temporaires

Plus en détail

Référentiel national des internats : «L internat de la réussite pour tous»

Référentiel national des internats : «L internat de la réussite pour tous» Référentiel national des internats : «L internat de la réussite pour tous» 1. L internat : la réussite pour tous 2. Un recrutement des internes répondant aux orientations nationales 3. Un projet pédagogique

Plus en détail

Education Thérapeutique (ETP)

Education Thérapeutique (ETP) Education Thérapeutique (ETP) Enfant diabétique type I Marie Caron Infirmière puéricultrice référente en éducation thérapeutique Maryse Tamburro Cadre puéricultrice Centre initiateur de pompes à insuline

Plus en détail

SEMINAIRE DE SENSIBILISATION

SEMINAIRE DE SENSIBILISATION SEMINAIRE DE SENSIBILISATION Pour initier une démarche prévention Publié le 15/06/2015 Page 2 8 1 Intérêt d initier une démarche de prévention Initier une démarche de prévention a un intérêt aussi bien

Plus en détail

GUIDE DE L ASSOCIATION SPORTIVE D ETABLISSEMENT

GUIDE DE L ASSOCIATION SPORTIVE D ETABLISSEMENT OFFICE IVOIRIEN DES SPORTS SCOLAIRES ET UNIVERSITAIRES (OISSU) GUIDE DE L ASSOCIATION SPORTIVE D ETABLISSEMENT FICHE 1 L AS dans l établissement. FICHE 2 Les différentes tâches administratives sous la

Plus en détail

"La santé des étudiants en 2013"

La santé des étudiants en 2013 1 Dossier de Presse "La santé des étudiants en 2013" 8 ème Enquête Nationale 1999 2013 Enquête Santé MGEL Depuis plus de 60 ans, à l écoute des étudiants 2 Sommaire EmeVia et les mutuelles étudiantes de

Plus en détail

Centre de Santé Mentale MGEN de Lille

Centre de Santé Mentale MGEN de Lille Centre de Santé Mentale MGEN de Lille Prévention Grippe 2013 «KIT Grippe» Information KIT Grippe CSM LILLE Présentation du Centre de Santé Mentale de LILLE Situé en plein centre de Lille, face à l hôtel

Plus en détail

Projet d Etablissement 2013-2016

Projet d Etablissement 2013-2016 Projet d Etablissement 2013-2016 L organisation pédagogique d un établissement scolaire doit être conçue en fonction d un projet d établissement. Le dernier projet (2007-2010) est arrivé à son terme. Le

Plus en détail

Appel à Projet unique Contrat de ville intercommunal de Ouest Provence pour 2015

Appel à Projet unique Contrat de ville intercommunal de Ouest Provence pour 2015 Appel à Projet unique Contrat de ville intercommunal de Ouest Provence pour 2015 1 1) Le contexte institutionnel : Conformément à la loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine promulguée

Plus en détail

INAUGURATION DU CESU Centre d Enseignement des Soins d Urgence

INAUGURATION DU CESU Centre d Enseignement des Soins d Urgence Centre Hospitalier Universitaire Groupe Hospitalo-Universitaire Carémeau Place du Professeur R. Debré - 30009 Nîmes cedex 9-04 66 68 68 68 www.chu-nimes.fr INAUGURATION DU CESU Centre d Enseignement des

Plus en détail

Bien vieillir dans l Eure

Bien vieillir dans l Eure Bien vieillir dans l Eure Quelques chiffres - Statistiques démographiques 84 179 personnes âgées de + de 65 ans (recensement INSEE 2006) soit 14, 83% de la population euroise 1 français sur 2 aura + de

Plus en détail

Préparer la formation

Préparer la formation Préparer Profédus propose des exemples variés de contenus d enseignement en éducation à la santé. Les fiches ne sont pas conçues en «prêt à penser» ; elles restent largement enracinées dans le contexte

Plus en détail

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CHAULGNES Année scolaire 2014/2015

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CHAULGNES Année scolaire 2014/2015 PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CHAULGNES Année scolaire 2014/2015 Introduction Depuis plusieurs années, CHAULGNES s est fortement engagée en faveur de la jeunesse considérée comme un champ d action

Plus en détail

«Le développement n a de sens que parce qu il permet à un plus grand nombre de jeunes de vivre l aventure du scoutisme»

«Le développement n a de sens que parce qu il permet à un plus grand nombre de jeunes de vivre l aventure du scoutisme» Créer et Animer des Réseaux de développement Pour les Responsables Locaux Développement et Réseaux/les coordinateur Développement et Réseaux des Pôles Développement «Le développement n a de sens que parce

Plus en détail

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I.

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. T.R.I. est une association dont l objectif est l insertion professionnelle et l éducation à l environnement. Le club nature & environnement développe

Plus en détail

DOMAINES INDICATEURS DONNEES CHIFFREES COMMENTAIRES

DOMAINES INDICATEURS DONNEES CHIFFREES COMMENTAIRES I - ANALYSE DE SITUATION DOMAINES INDICATEURS DONNEES CHIFFREES COMMENTAIRES STRUCTURES PEDAGOGIQUES : 21 divisions LV1 : anglais, allemand, russe allemand section européenne en 4 ème et 3 ème. LV2 : anglais,

Plus en détail

PROJET D ETABLISSEMENT 2013-2016 COLLEGE GEORGES CHARPAK BAZANCOURT

PROJET D ETABLISSEMENT 2013-2016 COLLEGE GEORGES CHARPAK BAZANCOURT PROJET D ETABLISSEMENT 2013-2016 COLLEGE GEORGES CHARPAK BAZANCOURT AXE 1 AXE 2 AXE 3 Objectifs prioritaires Gérer l hétérogénéité - Valoriser le travail et l effort pour l ensemble des élèves du collège

Plus en détail

Projet Pédagogique de l Ecole:

Projet Pédagogique de l Ecole: Projet Pédagogique de l Ecole: Organisation de l école et du temps de classe : L'école accueille des enfants de 2ans1/2 à 11 ans, c'est-à-dire de la maternelle jusqu à l entrée au collège. L école fonctionne

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL PERISCOLAIRE

PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL PERISCOLAIRE CENTRE COMMUNAL ENFANCE JEUNESSE PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL PERISCOLAIRE PREAMBULE L Accueil Périscolaire est un lieu d accueil qui fait l objet d une déclaration à la Direction Régionale et Départementale

Plus en détail

MAISON DES JEUNES MERTERT-WASSERBILLIG 2013-2014

MAISON DES JEUNES MERTERT-WASSERBILLIG 2013-2014 MAISON DES JEUNES MERTERT-WASSERBILLIG 2013-2014 Le modèle des Maisons des Jeunes sous la gestion de la Croix-Rouge Pour assurer un travail de qualité et économique à long terme, 1,6 collaborateurs par

Plus en détail

INSTITUT DE PROMOTION DE LA SANTÉ

INSTITUT DE PROMOTION DE LA SANTÉ INSTITUT DE PROMOTION DE LA SANTÉ Saint-Quentin-en-Yvelines Un réseau de compétences Service de la Communauté d agglomération de Saint- Quentin-en-Yvelines, l Institut de Promotion de la Santé a pour objectifs

Plus en détail

Livret du tuteur Année 2014-2015

Livret du tuteur Année 2014-2015 SOMMAIRE Présentation de Prépa Rémois... 3 Les 6 axes du tutorat... 4 Axe 1 : Ouverture Culturelle... 4 Axe 2 : Techniques d expression... 5 Axe 3 : Aide à l orientation scolaire et professionnelle...

Plus en détail

FORUM. Vie Étudiante. Associations étudiantes, Services de l université et partenaires de la vie étudiante. de 10h à 16h. 2 jours d animations!

FORUM. Vie Étudiante. Associations étudiantes, Services de l université et partenaires de la vie étudiante. de 10h à 16h. 2 jours d animations! FORUM de la Vie Étudiante Associations étudiantes, Services de l université et partenaires de la vie étudiante s Activités culturelle et artistiques Activités sportives Etudes et accompagnement Qualité

Plus en détail

Sensibilisation aux campagnes nationales (cancer du sein, VIH, diabète, maladies cardio vasculaires, nutrition santé..)

Sensibilisation aux campagnes nationales (cancer du sein, VIH, diabète, maladies cardio vasculaires, nutrition santé..) 1 Enjeu : Dans le contexte socio-économique et sanitaire du Département des Ardennes, les Centres Sociaux structures de proximité peuvent jouer un véritable rôle dans l amélioration de la santé des habitants,

Plus en détail

Collège Romain Rolland Erstein. http://col-rolland-erstein.fr/

Collège Romain Rolland Erstein. http://col-rolland-erstein.fr/ Collège Romain Rolland Erstein http://col-rolland-erstein.fr/ Un établissement local public d enseignement et 3 entités Une section d enseignement général et professionnel adaptée SEGPA Une ULIS (rentrée

Plus en détail

BROUILLON. Nous vous offrons également la possibilité de livrer votre propre perception de façon tout à fait confidentielle.

BROUILLON. Nous vous offrons également la possibilité de livrer votre propre perception de façon tout à fait confidentielle. numéro d identification MON ÉDUCATION, MES LOISIRS Droits de l enfant Consultation des 6/18 ans MA VIE DE TOUS LES JOURS 2013 ma santé Adulte JE SUIS UN ENFANT, J AI DES DROITS 2 Bonjour, Vous avez entre

Plus en détail

ÉCOLE DES BEAUX-ARTS SAINT-BRIEUC ÉMILE-DAUBÉ

ÉCOLE DES BEAUX-ARTS SAINT-BRIEUC ÉMILE-DAUBÉ ÉCOLE DES BEAUX-ARTS SAINT-BRIEUC ÉMILE-DAUBÉ Une école ouverte sur son temps L école a déménagé dans des locaux rénovés et spécifiquement dévolus à ses missions. Avec de nombreux ateliers spacieux et

Plus en détail

Vous avez librement choisi cet établissement. Ce choix entraîne le respect de ses orientations et de son

Vous avez librement choisi cet établissement. Ce choix entraîne le respect de ses orientations et de son Ecole privée Saint Joseph La butte 85700 Les Châtelliers Châteaumur ecolepriveelabutte@wanadoo.fr Chers Parents, Vous avez librement choisi cet établissement. Ce choix entraîne le respect de ses orientations

Plus en détail

JORF n 0266 du 17 novembre 2010. Texte n 19

JORF n 0266 du 17 novembre 2010. Texte n 19 Le 6 juillet 2011 JORF n 0266 du 17 novembre 2010 Texte n 19 ARRETE Arrêté du 9 novembre 2010 fixant les conditions de réalisation des tests rapides d orientation diagnostique de l infection à virus de

Plus en détail

Le SIDA. Et toi, Qu est-ce que tu connais. De cette maladie?

Le SIDA. Et toi, Qu est-ce que tu connais. De cette maladie? Le SIDA Et toi, Qu est-ce que tu connais De cette maladie? Sommaire 1 partie : Testez vos connaissances Pages jaunes 1. Çà veut dire quoi cette maladie 2. Comment peux-tu l attraper? 3. Prendre un risque,

Plus en détail

JOURNEE DE FORMATION DES DELEGUES JEUDI 28 Novembre 2013 13h50 à 17h25 Livret du Délégué au lycée

JOURNEE DE FORMATION DES DELEGUES JEUDI 28 Novembre 2013 13h50 à 17h25 Livret du Délégué au lycée JOURNEE DE FORMATION DES DELEGUES JEUDI 28 Novembre 2013 13h50 à 17h25 Livret du Délégué au lycée NOM : PRENOM : CLASSE : Titulaire Suppléant RM Ledoux /CPE Formation du Délégué 28 Novembre 2013 1 PROGRAMME

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR 2014-2015 (exemplaire école)

REGLEMENT INTERIEUR 2014-2015 (exemplaire école) REGLEMENT INTERIEUR 2014-2015 (exemplaire école) L école Saint Vincent est une école privée catholique, soumise à une autorité congréganiste «Les filles de la charité». Elle est sous contrat d association

Plus en détail

FORMATION PROFESSIONNELLE EN RELATION D AIDE INTÉGRALE

FORMATION PROFESSIONNELLE EN RELATION D AIDE INTÉGRALE FORMATION PROFESSIONNELLE EN RELATION D AIDE INTÉGRALE La Relation d Aide Intégrale vise l épanouissement de l être à travers un processus de conscientisation, d éducation, de transformation, de guérison

Plus en détail

Bilan de la concertation sur le PEDT

Bilan de la concertation sur le PEDT les périscolaires Bilan de la concertation sur le PEDT J www.ville-cergy.fr Sommaire 1. Préambule 4 2. Le cadre de la démarche 5 2.1. Les objectifs 6 2.2. Les sujets du débat 6 2.3. Le déroulé de la démarche

Plus en détail

Annexe - Résolution 1 Déclaration Ensemble pour l humanité

Annexe - Résolution 1 Déclaration Ensemble pour l humanité Annexe - Résolution 1 Déclaration Ensemble pour l humanité Réunis à Genève pour la XXX e Conférence internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, nous, membres de ladite Conférence, avons centré

Plus en détail

Préparer une sortie scolaire avec nuitées Le projet pédagogique. Circonscription de Bourgoin-Jallieu 2

Préparer une sortie scolaire avec nuitées Le projet pédagogique. Circonscription de Bourgoin-Jallieu 2 Préparer une sortie scolaire avec nuitées Le projet pédagogique. 1 Circonscription de Bourgoin-Jallieu 2 Préparer une sortie scolaire avec nuitées Le projet pédagogique «L'école est le lieu d'acquisition

Plus en détail

aller au pavillon blanc i mediatheque - centre d'art, au cinema, a l'auditorium,

aller au pavillon blanc i mediatheque - centre d'art, au cinema, a l'auditorium, photo : Yann Gachet photo : Ville de Colomiers - Yann Gachet bb/enfants/ados automne/hiver printemps/été aller au pavillon blanc i mediatheque - centre d'art, au cinema, a l'auditorium, Au Theatre de la

Plus en détail

Je soussigné(e) Mme, Mlle, M.., reconnaît avoir pris connaissance du règlement ci-dessus et en accepte les conditions. Fait le..

Je soussigné(e) Mme, Mlle, M.., reconnaît avoir pris connaissance du règlement ci-dessus et en accepte les conditions. Fait le.. Fiche d inscription Prévention et Secours Civiques de Niveau 1 (PSC1) DELEGATION LOCALE DE SURESNES Madame Mademoiselle Monsieur NOM d usage : NOM de naissance : Prénom : Date de naissance : Lieu de naissance

Plus en détail

De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants

De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants 2010 année de l éducation. Cette thématique, définie comme prioritaire par la municipalité, a permis de mettre en œuvre des outils novateurs au service

Plus en détail

PROGRAMMES DE SANTE SCLEROSE EN PLAQUES (NEU+RH)

PROGRAMMES DE SANTE SCLEROSE EN PLAQUES (NEU+RH) PROGRAMMES DE SANTE SCLEROSE EN PLAQUES (NEU+RH) à Lamalou-les-Bains (Hérault) Que soigne-t-on à Lamalou-les-Bains. Les eaux de Lamalou-les-Bains constituent un véritable petit bassin hydrologique. Leur

Plus en détail

FICHE REDACTIONNELLE Fichier de préparation de candidature de l équipe à la Journée nationale de l innovation 2015

FICHE REDACTIONNELLE Fichier de préparation de candidature de l équipe à la Journée nationale de l innovation 2015 FICHE REDACTIONNELLE Fichier de préparation de candidature de l équipe à la Journée nationale de l innovation 2015 TITRE Créer un café des parents et un blog pour une co-construction d une communauté éducative

Plus en détail

Campus et hygiène de vie

Campus et hygiène de vie SEMINAIRE DE SENSIBILISATION Compte-rendu d atelier Campus et hygiène de vie Publié le 15/06/2015 Page 2 6 Introduction Qu est-ce que l hygiène de vie? Comment faire un retour d expérience utile? Comment

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE AGIR CONTRE LE DIABETE

DOSSIER DE PRESSE AGIR CONTRE LE DIABETE DOSSIER DE PRESSE AGIR CONTRE LE DIABETE Presentation de l'association Créée en février 2014, l association «AGIR CONTRE LE DIABETE» est le fruit d une réflexion entre personnes, diabétiques ou non, souhaitant

Plus en détail

Informations générales à l école (1) Suivi des élèves (2) Les clés du comportement, aide personnalisée, PPRE, PAI.. Divers Classes (3)

Informations générales à l école (1) Suivi des élèves (2) Les clés du comportement, aide personnalisée, PPRE, PAI.. Divers Classes (3) Informations générales à l école (1) Classes, collègues, liste des élèves, calendrier des vacances, tableau des surveillances, calendrier des concertations, emploi du temps général, répartition des périodes,

Plus en détail

I / Le dispositif Auto-école 2009 /2010. II/ Apprendre sans confrontation : le bilan

I / Le dispositif Auto-école 2009 /2010. II/ Apprendre sans confrontation : le bilan Lycée Professionnel BARTHOLDI 12, rue de la Liberté 93420 SAINT DENIS 01 49 71 32 00 01 48 21 46 86 ce.0930138v@ac-creteil.fr Site : http://www.lpbartholdi.ac-creteil.fr/ Dispositif Nouvelles Chances Autoécole

Plus en détail

CENTRES D AIDES MEDICALES, SOCIALES ET PSYCHOLOGIQUES

CENTRES D AIDES MEDICALES, SOCIALES ET PSYCHOLOGIQUES I. LES CENTRES MEDICO- PSYCHOLOGIQUES (CMP) CENTRES D AIDES MEDICALES, SOCIALES ET PSYCHOLOGIQUES Ces centres ont été créés avec trois objectifs fondamentaux pour la psychiatrie communautaire : Promotion

Plus en détail

BILAN D ACTIVITES 2012 UNE BOUCHE SAINE = UNE VIE SAINE

BILAN D ACTIVITES 2012 UNE BOUCHE SAINE = UNE VIE SAINE + BILAN D ACTIVITES 2012 UNE BOUCHE SAINE = UNE VIE SAINE I PRESENTATION DE LDSDV-ONG A ADONKOI 1 Madame Moya Dina Akochi, Présidente Fondatrice de Les Dents, Souffle De Vie «LDSDV-ONG» a effectué, du

Plus en détail