DU Paris II Modèle de l économie numérique. Commerce électronique et conflits de canaux de distribution

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DU Paris II Modèle de l économie numérique. Commerce électronique et conflits de canaux de distribution"

Transcription

1 DU Paris II Modèle de l économie numérique Commerce électronique et conflits de canaux de distribution

2 Introduction La notion de canaux de distribution : => réseaux de distribution propre : automobiles, banques... => réseaux de distribution externalisés non spécialisés : éditeurs de musiques, FNAC... => réseaux de distribution spécialisés. Cf vieux campeur etc... => vente directe => passage par d'autres entreprises.

3 Introduction Idée répandue : toute entreprise soucieuse de préserver son positionnement doit se trourner vers la possibilité de ventes en ligne. 1) Risque de perdre des clients Internautes face aux concurrents qui vendent en ligne 2) commerce électronique génère des gains de productivité. Gestion automatique de tâches diverses (moyens de paiement par ex.) coût d'un site physique par rapport au coût d'un site virtuel, gestion des réferences : dans le cas d'un site physique, il faut disposer préalablement d'articles pour les réferences que l'on propose => coûts de stockage et de logistique. Marchés plus transparents

4 Introduction Des réticences fortes existent face au commerce éléctronique : Risque de froisser les partenaires qui assurent la distribution. Coexistence des réseaux de distribution? Exemples de risque exprimé par les firmes : celui de mécontentement de leurs associés de distribution (menace de sanctions) celui (en interne) de mécontentement des salariés des actifs traditionnels Avec le recul : les solutions apportées par les firmes à ce problème + résultats obtenus différents : Pour certaines : les projets de vente en ligne => succès (gains de productivité + ont évité les conflits de canaux) Pour d autres : conflits qui ont parfois => interruption des ventes en ligne

5 Questions : Le commerce électronique entraîne t'il vraiment des gains de productivité? Peut-il se substituer complètement aux actifs traditionnels? Ex. «People needs banking not banks» L utilisation d Internet => nécessairement un risque de cannibalisation?

6 Plan 1. Les impacts attendus du commerce électronique 1.1. Une nouvelle approche des transactions 1.2. Le commerce électronique permet-il de réaliser les gains de productivité attendus? 1.3. La menace de désintermédiation 2. Internet et les conflits de canaux de distribution 2.1. Définition des conflits de canaux de distribution 2.2. La désintermédiation et les conflits de canaux de distribution 2.3. La riposte des intermédiaires 2.4. Les compromis trouvés par les entreprises Conclusion : désintermédiation ou réintermédiation?

7 1- Les impacts attendus du commerce électronique

8 I. Les impacts attendus du commerce électronique Définition du commerce électronique = l ensemble des transactions sur Internet qui sont définies comme la vente ou l achat de biens ou services, avec ou sans paiement électronique Originalité = possibilité de transférer directement le produit aux consommateurs (désintermédiation).

9 1.1. Une nouvelle façon de faire les transactions Pour le consommateur : Pas de contraintes de temps => magasin 7j/7 Pas de contraintes de distance : pas de déplacement magasin. Biens numériques : pas de contrainte de délais Nouvelles possibilité de recherche, Ex. les comparateurs de prix type "kelkoo" Possibilité de personnalisation et de configuration Voir le Site de Dell Pour les vendeurs : Elargissement de la zone de chalandise Internet attire bcp les ménages à revenus élevé (70 % ont un rev > E Sondage Forrester en 2003) => segment + identifiable et effet revenu collecte d informations à faible coût grâce aux TI, outils = forums ou groupes de discussion, Cookies, enquêtes ou questionnaires en ligne etc. meilleure gestion des stocks (Exemple. Dell, Louis Vuitton)

10 1.1. Une nouvelle façon de faire les transactions (2) Une relation client-entreprise améliorée : Possibilité de dialogue interactif Le retour d'information est facilité Avis sur les promotions Possibilité de choisir certaines caractéristiques du produit (Dell, Saturn...) Suivi de la commande en ligne Information sur les goûts et les habitudes de consommations => marketing enrichi

11 1.2. Le commerce électronique permet-il de réaliser les gains de productivité attendus? Les gains de productivité se constatent par la baisse des coûts : Exemples de comparatifs de coûts associés à des transactions commerciales (chiffres 2000) => les firmes qui ne vendent pas en ligne ont donc des majorations de coûts comparativement à celle qui vendent en ligne. Des éléments objectifs de baisse des coûts : faible niveau de stocks, économies réalisées en canaux de distribution, service à la clientèle...

12 1.2. Le commerce électronique permet-il de réaliser les gains de productivité attendus? CEPENDANT ces exemples = des marchés particuliers. Il n est question que des coûts associés à la transaction commerciale. Les autres coûts auxquels doivent faire face les firmes pour vendre en ligne ne sont pas évoqués. Coûts publicitaire : faire connaître le site Web (bandeaux pub., références auprès des annuaires et moteurs de recherche, etc.), promotion de la marque, Nouveaux coûts : sécurité et construction de la confiance

13 1.2. Le commerce électronique permet-il de réaliser les gains de productivité attendus? Le marché est-il plus transparent sur Internet? L'information obtenue sur Internet est : Plus précise Plus diversifiée En temps réel CEPENDANT : 1- Les produits ne sont pas toujours homogènes et donc sont difficilement comparables 2- Les entreprises ont avec les TI de nouveaux outils de différenciation et de captation du client : => possibilité d'empêcher l'accès aux moteurs de recherche comparatifs => Elaborer des stratégies de captation de clientèle => Eviter que la compétition se fasse sur la base du prix.

14 1.2. Le commerce électronique permet-il de réaliser les gains de productivité attendus? Les prix sont ils plus bas sur Internet? => Les études se révèlent contradictoires pour décider de cette question : différence les zones, évolutions dans le temps etc... => On peut expliquer le maintien de prix élevés malgré la baisse des coûts par le fait que le service rendu est meilleur sur Internet : plus rapide, pas de déplacement pour le consommateur.

15 1.3. La menace de désintermédiation Commerce électronique souvent associé à l élimination des intermédiaires (détaillants, distributeur, courtiers et autres) entre le fabricants et ses clients. Implications majeures Ex. Sur un prix d achat de CD à 17 E, 9.5 E reviennent au distributeur (frais d expédition + marge du distributeur car verrouille le client). Avec Numérique, le téléchargement = le coût de distribution. Grandes craintes chez les intermédiaires (qui se sont sentis menacés) + Interrogations chez les fabricants : arbitrage conflits avec canaux traditionnels Vs Gains de prod

16 2- Internet et les conflits de canaux de distribution

17 La menace de désintermédiation => ripostes : actions politiques ou légales 2.1. Définition des conflits de canaux de distribution Les conflits de canaux de distribution peuvent correspondre à une situation de concurrence. Cepenant, les conflits de canaux de distribution peuvent également entraîner des pertes importantes. Les types de pertes qui apparaissent : => organisations redondantes (cf logistiques,...) => problème de la rentabilité de chaque canal de distribution si les achats se divisent entre plusieurs canaux. Issues = soit représailles du canal menacé, soit fermeture

18 2.1. Définition des conflits de canaux de distribution Les conflits de canaux de distributions surviennent lorsque : l arrivée d un nouveau canal en menace un autre l insuffisance de clients => trop de canaux rivalisent pour trop peu de clients les conflits entre les associés en distribution (incompatibilité d objectifs, difficultés de communication, etc...) Diversité des organisations

19 Les types de conflits (selon les caractéristiques du circuit de distribution) Les conflits internes : lorsque le fabricant utilise un circuit de distribution interne et développe le commerce en ligne de manière directe. Web => risque de cannibalisation, question de la gestion des employés sur les actifs de distribution traditionnels Les conflits externes : le fabricant ne possède ni site ni canaux traditionnels, la forme de conflit la moins fréquente et menaçante pour le fabricant Les conflits directs : vente à partir d un site Web VS Distributeurs agréés =>risque de représailles Vs risque de désintermédiation (le plus courant) Les conséquences (les moyens de représailles du distributeur) : 1)Réduire la surface d exposition des produits 2)Privilégier une marque rivale 3)Promouvoir sa propre marque 4)Ne plus distribuer les produits => Conséquences grave sur la vente (Ex. Levi s a suspendu la vente directe sur Web) VS possibilité de ventes grâce à Internet

20 2.2 La désintermédiation et les conflits de canaux de distribution Désintermédiation = réduction ou élimination des intermédiaires dans les transactions entre producteur et client Capacité d un fabricant à vendre directement aux consommateurs. Jusqu ici : Rôle intermédiaire = réduire la complexité des échanges + faciliter les transactions car interaction entre producteur et chaque consommateur = difficile (vu le nombre!) => cf rôle de la grande distribution : agrégation des échanges sur des paniers de produits => cf rôle des distributeurs du type de la FNAC : conseil, comparaison entre produits, => cf rôle des concessionnaires : donner un conseil et un service sur un gros investissement

21 Internet = potentiel de créer un marché, où les échanges peuvent avoir lieu sans multiplication des interactions entre producteur et consommateurs Instrument de désintermédiation qui prend appui sur : La réduction des charges d exploitation par la baisse des dépenses liées à la distribution (Exemple : Compagnie aérienne sur Web=> Opodo). Un nouvel apport de valeur ajouté. Exemple site Web toyota (www.access.toyota. ca) : simulateur de reprise de l ancien véhicule, comparaison avec les concurrents, calcul des prix selon les options, demande de crédit, etc.

22 2.3 La riposte des intermédiaires a) Les actions protectionnistes des intermédiaires Les actions de type légal : faire pression sur le manufacturier ou obtenir des dédommagements => actions en justice au titre de concurrence déloyales Exemples :

23 Les actions politiques : But = faire pression sur les législateurs en vue d'obtenir des lois protectionnistes. Comme les autres mesures, celle-ci induit une réduction ou un ralentissement de la vente par Internet ou la rend plus coûteuse.

24

25 En termes économiques, ces actions visent à faire instaurer des barrières à l entrée en vu de limiter la concurrence. La concurrence peut venir d'un nouvel agent qui s'émancipe des canaux de distribution traditionnels ou d'un nouvel agent fonctionnant selon un nouveau model économique et ne passant pas par les canaux de distributions traditionnels. Les actions de représailles économiques sur les manufacturiers => Agissent directement sur les ventes du manufacturier visé, par exemple menaces de ne plus distribuer leurs produits Les distributeurs de marque Levi's ont réagi a la vente en ligne directe par la promotion de leurs propres marques et le refus de distribuer la marque Levi's

26

27 b) Autre stratégie des distributeurs : l appropriation du nouveau canal de distribution => Transformation en intermédiaires Web : Certains se sont se sont reconvertis en «intermédiaire en ligne purs». Exemple Ingram Micro: initialement distributeur traditionnel d ordinateurs et de logiciels, s est redéfinie comme une société de services de e-commerce en misant sur la logistique et l intégration de ses systèmes avec les grands vendeurs comme Dell et Buy.com D autres ont adopté une stratégie de click, brick & mortar : Internet = un moyen d atteindre une clientèle particulière. Exemples walwart.com => OFFRE de nouveaux services via le Web: agrégateurs : rajouter sur son canal de vente à distance de nouveaux services valorisés par le consommateur. Exemple : Pour un site automobile : entretiens, services techniques, assurances, etc. Infomédiaires : intermédiaires de l information qui assistés d'outils de traitement et de publication des données, captent l information pour le client et à l utilisent à des fins commerciales. Exemple Allociné.fr

28 2.4 Les compromis trouvés par les entreprises Nouvelles possibilités offertes par Internet dans le circuit de distribution + réactions des intermédiaires pour préserver leurs activités => Plusieurs solutions pour les firmes a) La stratégie de distribution multi-canaux Avec les échec des dot.com = une des stratégies gagnantes dans le commerce électronique est de coupler un réseau traditionnels avec un site Web.

29

30 a) La stratégie de distribution multi-canaux (suite) Enquête US 2002 : 34 % des clients des membres de la fédération des détaillants achètent sur les trois types de canaux à la fois (Internet, magasins, catalogue) + achètent plus que les autres consommateurs sur ces canaux (revenus élevés) La distribution multi-canale crée plus d opportunités pour les associés en distribution. Exemples : beaucoup de sites web offrent des produits non disponibles en magasins. => Question importante = celle de la répartition des différentes activités: qui possède les entrepôts, qui fait les expéditions, qui assure le service après Vente => remodelage de la relation entre fabricants et distributeurs. b) La différenciation des canaux de distribution But = éviter les conflits entre canaux de distribution. Certaines firmes ont un site Web mais pas de ventes en ligne Ce sont les distributeurs qui finalisent les ventes soit physiquement (magasins), soit à partir de leur propre site Web. Basé sur une évaluation coûts/bénéfices : valeur des ventes supplémentaires en ligne < coûts de la vente sur web (qui inclus rapport de force avec distributeurs)

31 b) La différenciation des canaux de distribution (suite) Ces entreprises utilisent leurs sites pour : Fournir de l information détaillée sur leurs produits Fournir des systèmes permettant la localisation des détaillants Fournir des liens qui redirigent vers les sites des détaillants Certaines firmes vendent en ligne certains de leurs produit seulement Raisons : éviter les conflits de canaux ou produits non adaptés à la vente en ligne. Exemple : a) les compagnies d assurance car produits complexe avec un besoin de conseils exprimés pas les clients. Mais quelques produits disponibles comme les contrats d assurance logement. b) Kawazaki qui vend sur Internet des accessoires et pièces de rechange et pas de moto Certaines firmes vendent sur canaux traditionnels + en ligne Certaines firmes vendent sur canaux traditionnels + en ligne S accompagne en général de mesures visant à rassurer les canaux traditionnels

32

33 Conclusion : désintermédiation ou réintermédiation? Internet = nouveau canal de distribution => arbitrage entre gains de productivité et désintermédiation Recherches empiriques => résultats contradictoires sur les gains (dépend du type d organisation de la distribution existant et des caractéristiques du produit distribué) Enseignements : 1) Pas de disparition des anciens canaux 2) Pas de phénomène de désintermédiation généralisée : de nombreux intermédiaires traditionnels sont encore présents et utilisent souvent eux même Internet + apparitions de nouveaux intermédiaires (la désintermédiation n a eu lieu que dans des secteurs spécifiques) 3) Reconfiguration des circuits de distribution selon la capacité des canaux à générer de la valeur ajoutée : les intermédiaires susceptibles de faire l objet d une désintermédiation = ceux qui n apportent pas de v.a. ; les nouveau intermédiaires qui arrivent à émerger = ceux qui répondent à de nouveaux besoins. Il apparaît une certaine reconfiguration des rôles : cf les infomédiaires qui émergent etc... 4) Impact à terme de l'évolution des mentalités et des cultures : cf cours sur les Bqs

34 QUESTIONS?

Grégory Bressolles L E-MARKETING

Grégory Bressolles L E-MARKETING Grégory Bressolles L E-MARKETING Conseiller éditorial : Christian Pinson Dunod, Paris, 2012 ISBN 978-2-10-057045-4 SOMMAIRE Avant-propos 5 CHAPITRE 1 Qu est-ce que l e-marketing? I COMMENT INTERNET A-T-IL

Plus en détail

Note partielle sur le E-Commerce

Note partielle sur le E-Commerce Note partielle sur le E-Commerce (Centrée sur le marché de l habillement ; source : IFM 2011) 1. Remarques générales ; quelques définitions et orientations 1. Les Pure Player Il s agit du commerce en ligne

Plus en détail

Distribution en Europe : l ebusiness, enfin, réintégré

Distribution en Europe : l ebusiness, enfin, réintégré Article paru en Décembre 2002 dans «CPA Management», revue de l association des CPA (Executive MBA d HEC) Distribution en Europe : l ebusiness, enfin, réintégré En 2006, 200 millions d Européens seront

Plus en détail

Etude de marché. Idée de depart. Etude de l environnement et des offres existantes. Clients. actuels. Choix de la cible précise

Etude de marché. Idée de depart. Etude de l environnement et des offres existantes. Clients. actuels. Choix de la cible précise Etude de marché Selon l Agence Pour la Création d Entreprise (APCE), 70% des cas de défaillance ont pour origine la mauvaise qualité des études de marché, que celles-ci soient mal réalisées ou de manière

Plus en détail

Données des SIM. Données signalétiques (nom, adresse), Historique d achat, Réactions passées aux actions de promotion

Données des SIM. Données signalétiques (nom, adresse), Historique d achat, Réactions passées aux actions de promotion Données des SIM Bases de données produits Identification, caractéristiques techniques, caractéristiques commerciales (prix, unités de vente, fournisseurs), état des stocks, ventes réalisées Bases de données

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 6 : Customer Relationship Management (CRM) Sommaire Introduction... 1 Les enjeux

Plus en détail

LE PLAN D'AMÉLIORATION DE LA FONCTION MARKETING

LE PLAN D'AMÉLIORATION DE LA FONCTION MARKETING LE PLAN D'AMÉLIORATION DE LA FONCTION MARKETING Direction du développement des entreprises et des affaires Préparé par Michel Coutu, F. Adm.A., CMC Conseiller en gestion Publié par la Direction des communications

Plus en détail

Atelier 2 L e-commerce

Atelier 2 L e-commerce Atelier 2 L e-commerce Claude Ménissez E-commerce Les lois de l efficacité 1 Spécificité essentielle du e-commerce Mettre en ligne un site internet marchand c est ouvrir d un coup des millions de boutiques

Plus en détail

Vendre son champagne sur internet

Vendre son champagne sur internet dossier P.13-17 Vendre son champagne sur internet De nombreuses études le montrent : le commerce en ligne se porte bien et devrait continuer à croître sur les deux prochaines années. Ainsi, la Fédération

Plus en détail

Table des matières. Comment utiliser efficacement cet ouvrage pour en obtenir les meilleurs résultats?... 5

Table des matières. Comment utiliser efficacement cet ouvrage pour en obtenir les meilleurs résultats?... 5 Table des matières Sommaire.................................................................. v Avant-propos et remerciements............................................. 1 Note du traducteur.....................................................

Plus en détail

Thème E Etablir un diagnostic stratégique Le diagnostic externe Analyse de l environnement de l entreprise

Thème E Etablir un diagnostic stratégique Le diagnostic externe Analyse de l environnement de l entreprise Thème E Etablir un diagnostic stratégique Le diagnostic externe Analyse de l environnement de l entreprise On ne peut concevoir l entreprise comme une entité isolée du milieu dans lequel elle agit. L entreprise

Plus en détail

Mix Distribution : où vendre ses produits?

Mix Distribution : où vendre ses produits? 28/07/2010 Confidentiel - Tous droits de reproduction réservés 1 mondirecteurmarketing N attendez pas d être grand pour croître! Mix Distribution : où vendre ses produits? 28/07/2010 Confidentiel - Tous

Plus en détail

Quels nouveaux services pour demain dans le secteur de la distribution?

Quels nouveaux services pour demain dans le secteur de la distribution? Quels nouveaux services pour demain dans le secteur de la distribution? «Les français et le E-commerce» 3 nov. 2009, Intercontinental Paris, 16h00 Sommaire 1 ère partie : le Multi canal Les entreprises

Plus en détail

e-commerce et distribution

e-commerce et distribution Olivier Bitoun Sous la direction de Pierre Kosciusko-Morizet, Président de l ACSEL e-commerce et distribution comment Internet bouscule les canaux de vente Comité éditorial Jean-Rémi Gratadour, Marie Giroud

Plus en détail

Chap 14 : La fidélisation de la clientèle et la mercatique après-vente. I. La fidélisation. A. Les enjeux de la fidélisation

Chap 14 : La fidélisation de la clientèle et la mercatique après-vente. I. La fidélisation. A. Les enjeux de la fidélisation Chap 14 : La fidélisation de la clientèle et la mercatique après-vente I. La fidélisation A. Les enjeux de la fidélisation B. La mesure de la satisfaction des clients dans les unités commerciales physiques

Plus en détail

Etre présent sur le Web sans site Web. 29 septembre 2014

Etre présent sur le Web sans site Web. 29 septembre 2014 Etre présent sur le Web sans site Web 29 septembre 2014 Présence sur le Web : une absolue nécessité pour le commerce de proximité Le Web-to-Store est un concept déjà bien ancré chez les internautes acheteurs

Plus en détail

PARTIE 1 LA CONNAISSANCE DU MARCHÉ ET DU CYBER CONSOMMATEUR

PARTIE 1 LA CONNAISSANCE DU MARCHÉ ET DU CYBER CONSOMMATEUR AVANT-PROPOS Introduction au e-marketing Section 1 La maturité du commerce en ligne Section 2 Le phénomène web2.0 Section 3 Le plan de l ouvrage PARTIE 1 LA CONNAISSANCE DU MARCHÉ ET DU CYBER CONSOMMATEUR

Plus en détail

Le succès du multicanal intégré en assurance auto Séminaire innovation CHEA 5 mai 2011

Le succès du multicanal intégré en assurance auto Séminaire innovation CHEA 5 mai 2011 Le succès du multicanal intégré en assurance auto Séminaire innovation CHEA 5 mai 2011 Véronique Brionne Marilyn Faugas Karine Paul Jean-Christophe Boccon-Gibod Sommaire 1. Pourquoi avons-nous choisi Progressive?

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 7 : Customer Relationship Management (CRM) Supply Chain Management (SCM) Sommaire

Plus en détail

21/09/2012. La vente par Internet. Pourquoi vendre par Internet?

21/09/2012. La vente par Internet. Pourquoi vendre par Internet? VENDRE GRÂCE A INTERNET - POURQUOI ET COMMENT? ALES 20 septembre 2012 La vente par Internet Pourquoi vendre par Internet? - c est un nouveau canal de commercialisation. - pour mettre son catalogue produits

Plus en détail

Le commerce électronique et la banque

Le commerce électronique et la banque Le commerce électronique et la banque Auteur : Jérôme CAPIROSSI - Juin 2000 1 Introduction A moyen terme, les banques françaises vont devoir faire face à une intensification de la concurrence tout azimut,

Plus en détail

Fiche 3.3 : Comment les marchés imparfaitement concurrentiels fonctionnent-ils?

Fiche 3.3 : Comment les marchés imparfaitement concurrentiels fonctionnent-ils? eduscol Sciences économiques et sociales - Première ES Science économique 3. La coordination par le marché Ressources pour le lycée général et technologique Fiche 3.3 : Comment les marchés imparfaitement

Plus en détail

Chap 3 : La connaissance du client. I. Les fondements de la connaissance du client. Les principales évolutions sont résumées dans le tableau suivant :

Chap 3 : La connaissance du client. I. Les fondements de la connaissance du client. Les principales évolutions sont résumées dans le tableau suivant : Chap 3 : La connaissance du client I. Les fondements de la connaissance du client A. D une société de consommation à une société de consommateurs Depuis les années 1980, les mutations sociales ont eu d

Plus en détail

Ouverture d'un point de vente L étude de la zone de chalandise.

Ouverture d'un point de vente L étude de la zone de chalandise. Ouverture d'un point de vente L étude de la zone de chalandise. La zone de chalandise : une zone géographique de captation La zone de chalandise, ou zone d attraction, est le territoire géographique dans

Plus en détail

E-commerce B2B en France : un secteur méconnu mais au fort potentiel de croissance

E-commerce B2B en France : un secteur méconnu mais au fort potentiel de croissance Bureau de Paris 18, boulevard Montmartre 75009 Paris Tel : (33) 1 42 77 76 17 Internet : www.sia-partners.com Paris Lyon Bruxelles Amsterdam Roma Milano Casablanca Dubaï New-York E-commerce B2B en France

Plus en détail

Votre revendeur de confiance www.mercaway.com. Mercaway Time for shopping..com

Votre revendeur de confiance www.mercaway.com. Mercaway Time for shopping..com Votre revendeur de confiance www.mercaway.com Time for shopping.com Time for shopping.com Développez votre activité. Vos ventes en lignes sont prises en charge! est la plateforme de commerce en ligne et

Plus en détail

Définition des objectifs Caractéristiques de l offre définitive Marché cible positionnement. Evaluation du potential de vente

Définition des objectifs Caractéristiques de l offre définitive Marché cible positionnement. Evaluation du potential de vente Chapitre 3 Lancement et développement de la jeune entreprise Une fois, l étude de marché réalisée, le créateur doit maintenant l explorer, c'est-à-dire en tirer les éléments qui serviront à la rédaction

Plus en détail

Démarche d analyse stratégique

Démarche d analyse stratégique Démarche d analyse stratégique 0. Préambule 1. Approche et Démarche 2. Diagnostic stratégique 3. Scenarii d évolution 4. Positionnement cible 2 0. Préambule 3 L analyse stratégique repose sur une analyse

Plus en détail

Nicolas Malo Jacques Warren. Préface de Marc Lolivier. Web Analytics. Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web

Nicolas Malo Jacques Warren. Préface de Marc Lolivier. Web Analytics. Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web Nicolas Malo Jacques Warren Préface de Marc Lolivier Web Analytics Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web www.webanalyticsprofits.com Deuxième édition revue et augmentée, 2009, 2012

Plus en détail

SYNTHÈSE DOSSIER 1 Introduction à la prospection

SYNTHÈSE DOSSIER 1 Introduction à la prospection SYNTHÈSE DOSSIER 1 Introduction à la prospection La prospection est une activité indispensable pour développer le nombre de clients, mais aussi pour contrecarrer la perte de clients actuels. Elle coûte

Plus en détail

CHAPITRE 1 : LE DIAGNOSTIC STRATEGIQUE

CHAPITRE 1 : LE DIAGNOSTIC STRATEGIQUE CHAPITRE 1 : LE DIAGNOSTIC STRATEGIQUE Avant de réaliser un diagnostic, il y a une étape préalable à effectuer : une segmentation stratégique. 1) La segmentation stratégique A. Intérêt et définition de

Plus en détail

Achats en ligne. et conversion. Le marketing à la performance, du premier affichage au dernier clic. tradedoubler.com

Achats en ligne. et conversion. Le marketing à la performance, du premier affichage au dernier clic. tradedoubler.com Achats en ligne et conversion Le marketing à la performance, du premier affichage au dernier clic tradedoubler.com Lorsqu il s agit de choisir une marque ou un produit à acheter, les consommateurs européens

Plus en détail

Tous droits réservés

Tous droits réservés Tous droits réservés Dans le contexte actuel, l optimisation des revenus est devenue incontournable pour les acteurs touristiques. Cette rencontre avait pour objectifs : De familiariser les participants

Plus en détail

Situation actuelle : Sommaire d une recommandation Page 1 de 5

Situation actuelle : Sommaire d une recommandation Page 1 de 5 Le but de l entreprise est d offrir la meilleure qualité de service dans la vente de pièces automobiles. Les clients de Pintendre on besoin de se procurer les pièces automobiles rapidement afin de changer

Plus en détail

Esri Location Analytics pour. la Banque. Etude de cas

Esri Location Analytics pour. la Banque. Etude de cas Esri Location Analytics pour la Banque Etude de cas Améliorer la performance de la banque grâce à Esri Location Analytics Ce cas pratique détaille l intérêt de l usage de la location analytics (l analyse

Plus en détail

Management Stratégique. Saïd YAMI Maître de Conférences en Sciences de Gestion ERFI/ISEM Université Montpellier 1 Cours de Master 1.

Management Stratégique. Saïd YAMI Maître de Conférences en Sciences de Gestion ERFI/ISEM Université Montpellier 1 Cours de Master 1. Management Stratégique Saïd YAMI Maître de Conférences en Sciences de Gestion ERFI/ISEM Université Montpellier 1 Cours de Master 1 Plan du Module 3 Chap.3- Les modèles fondés sur la structure des marchés

Plus en détail

E-COMMERCE & MULTI CANAL

E-COMMERCE & MULTI CANAL E-COMMERCE & MULTI CANAL SPÉCIALISTE E-BUSINESS UNE STRUCTURE ACCOMPAGNANT SES CLIENTS A L INTERNATIONAL + 1900 collaborateurs + CA 158 M + 21 années d'existence + 15 ans d'expérience e-business AVEC UN

Plus en détail

Chapitre 6. Le calcul du PIB, de l inflation et de la croissance économique. Objectifs d apprentissage. Objectifs d apprentissage (suite)

Chapitre 6. Le calcul du PIB, de l inflation et de la croissance économique. Objectifs d apprentissage. Objectifs d apprentissage (suite) Chapitre 6 Le calcul du PIB, de l inflation et de la croissance économique 1 Objectifs d apprentissage Faire la distinction entre le stock de capital et de la richesse et le flux de production, de revenu,

Plus en détail

L externalisation des activités bancaires en France et en Europe

L externalisation des activités bancaires en France et en Europe ÉTUDES L externalisation des activités bancaires en France et en Europe Si l externalisation des activités (outsourcing) est un phénomène courant au sein des entreprises non financières en Europe, comme

Plus en détail

ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES CORRIGÉ TYPE DE L EXAMEN

ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES CORRIGÉ TYPE DE L EXAMEN ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES Module : Marketing Fondamental Niveau : 1 ère Année Master Enseignant : KHERRI Abdenacer Date : 13/04/2015 Site web : www.mf-ehec.jimdo.com Durée : 1 heure 30 minutes

Plus en détail

CONTROLE DE GESTION Prix de Cession Internes Centres de Responsabilité et Centres de Profit

CONTROLE DE GESTION Prix de Cession Internes Centres de Responsabilité et Centres de Profit PCI -TD _ Centres Resp et Profit_Correction CAS.doc 1 / 28 CONTROLE DE GESTION Prix de Cession Internes Centres de Responsabilité et Centres de Profit INTRODUCTION SOMMAIRE INTRODUCTION... 1 1 NOTIONS

Plus en détail

La Commission de la concurrence (ci-après: Comco) a adopté le 21 octobre 2002 une

La Commission de la concurrence (ci-après: Comco) a adopté le 21 octobre 2002 une Wettbewerbskommission WEKO Commission de la concurrence COMCO Commissione della concorrenza COMCO Competition Commission COMCO Note explicative de la Commission de la concurrence se rapportant à la Communication

Plus en détail

COMMENT FAIRE DU E-COMMERCE?

COMMENT FAIRE DU E-COMMERCE? COMMENT FAIRE DU E-COMMERCE? Le marché du e-commerce Besoins d un e-commerçant L offre des prestataires Offres «standardisées» Offres sur mesure Choisir une offre Solution libre ou propriétaire? Fonctionnalités

Plus en détail

COMPTE RENDU. Billetterie en ligne : Une solution miracle pour le spectacle vivant? 6 décembre 2011

COMPTE RENDU. Billetterie en ligne : Une solution miracle pour le spectacle vivant? 6 décembre 2011 COMPTE RENDU 6 décembre 2011 Billetterie en ligne : Une solution miracle pour le spectacle vivant? EN PRÉAMBULE Grâce aux évolutions technologiques, il est désormais facile de se procurer un billet de

Plus en détail

BTS FINANCIERS ÉCONOMIE GÉNÉRALE ET ÉCONOMIE D ENTREPRISE SESSION 2013

BTS FINANCIERS ÉCONOMIE GÉNÉRALE ET ÉCONOMIE D ENTREPRISE SESSION 2013 La commission de choix de sujets a rédigé cette proposition de corrigé, à partir des enrichissements successifs apportés aux différents stades d élaboration et de contrôle des sujets. Pour autant, ce document

Plus en détail

Les TIC «gisements d efficacité» pour les PME-PMI

Les TIC «gisements d efficacité» pour les PME-PMI 07 octobre 2008 Les TIC «gisements d efficacité» pour les PME-PMI 2.0 Place de marché clients ecommerce Internet intranet esourcing extranet MARCHÉ nouveaux métiers PROSPECTS mobilité nouvelle économie

Plus en détail

Les Français et leur relation aux enseignes traditionnelles et aux «pure players»

Les Français et leur relation aux enseignes traditionnelles et aux «pure players» Les Français et leur relation aux enseignes traditionnelles et aux «pure players» Janvier 2013 1 1 La méthodologie 2 Note méthodologique Etude réalisée pour : Bonial Echantillon : Echantillon de 1007 personnes,

Plus en détail

«Développer sa clientèle avec le commerce électronique : Utopie ou réalité?»

«Développer sa clientèle avec le commerce électronique : Utopie ou réalité?» Elodie Deconinck, co-fondatrice «Développer sa clientèle avec le commerce électronique : Utopie ou réalité?» 15 juin 2015 Qu est-ce que le commerce électronique? Présence web STATIQUE (site vitrine, de

Plus en détail

Poussées par la croissance

Poussées par la croissance Le Cross-Canal, une étape de la transformation des modèles logistiques L ouverture d un site web pour les enseignes traditionnelles tout comme celle de magasins pour certains «Pure Players» sont les signes

Plus en détail

7KqPHVHWVLWXDWLRQV$FKDW9HQWH. )LFKHSpGDJRJLTXH

7KqPHVHWVLWXDWLRQV$FKDW9HQWH. )LFKHSpGDJRJLTXH 5HVVRXUFHVSRXUOHVHQVHLJQDQWVHWOHVIRUPDWHXUVHQIUDQoDLVGHVDIIDLUHV $FWLYLWpSRXUODFODVVH')$ &UpGLW-RHOOH%RQHQIDQW -HDQ/DFURL[ 7KqPHVHWVLWXDWLRQV$FKDW9HQWH )LFKHSpGDJRJLTXH $FWLYLWp /HFRPPHUFHHQOLJQH &RPSUpKHQVLRQpFULWH

Plus en détail

Distribution. Baromètre du Commerce/ Quels investissements informatiques pour faire face aux enjeux métiers? 24 octobre 2008

Distribution. Baromètre du Commerce/ Quels investissements informatiques pour faire face aux enjeux métiers? 24 octobre 2008 Baromètre du Commerce/ Distribution Quels investissements informatiques pour faire face aux enjeux métiers? 24 octobre 2008 Copyright 2007 IDC. Reproduction is forbidden unless authorized. All rights reserved.

Plus en détail

«COMMENT PROSPECTER ET FIDÉLISER VOS CLIENTS GRÂCE À LA COMMUNICATION ET AU MARKETING DIRECT?»

«COMMENT PROSPECTER ET FIDÉLISER VOS CLIENTS GRÂCE À LA COMMUNICATION ET AU MARKETING DIRECT?» «COMMENT PROSPECTER ET FIDÉLISER VOS CLIENTS GRÂCE À LA COMMUNICATION ET AU MARKETING DIRECT?» Sommaire 1. Introduction : les clients, les Médias et la Publicité 2. Construire une Stratégie de Communication

Plus en détail

17/04/2014 LE PARTAGE DES REVENUS DE LA MUSIQUE ENREGISTREE VRAIS CHIFFRES ET CONTREVERITES

17/04/2014 LE PARTAGE DES REVENUS DE LA MUSIQUE ENREGISTREE VRAIS CHIFFRES ET CONTREVERITES 17/04/2014 LE PARTAGE DES REVENUS DE LA MUSIQUE ENREGISTREE VRAIS CHIFFRES ET CONTREVERITES Partage des revenus de la musique enregistrée : Les vrais chiffres Pour définir exactement la réalité du partage

Plus en détail

Le e-business (ou e-commerce)

Le e-business (ou e-commerce) Le e-business (ou e-commerce) Introduction : 2004 est une année exceptionnelle pour le commerce électronique. Depuis un an, le chiffre d affaires des sites de vente en ligne (B2C uniquement) a augmenté

Plus en détail

COMMENT CONDUIRE SON PROJET DE SITE WEB?

COMMENT CONDUIRE SON PROJET DE SITE WEB? COMMENT CONDUIRE SON PROJET DE SITE WEB? Lorraine Pour être efficace, un site web doit être réfléchi et en adéquation avec la stratégie de l entreprise. Cette notice présente les différentes possibilités

Plus en détail

Le rôle du courtier principal

Le rôle du courtier principal AIMA CANADA SÉRIE DE DOCUMENTS STRATÉGIQUES Le rôle du courtier principal Le courtier principal (ou courtier de premier ordre) offre aux gestionnaires de fonds de couverture des services de base qui donnent

Plus en détail

Le développement du e-commerce et ses impacts sur l'emploi. Gérard Valenduc Fondation Travail-Université asbl (www.ftu-namur.org) Prof.

Le développement du e-commerce et ses impacts sur l'emploi. Gérard Valenduc Fondation Travail-Université asbl (www.ftu-namur.org) Prof. Le développement du e-commerce et ses impacts sur l'emploi Gérard Valenduc Fondation Travail-Université asbl (www.ftu-namur.org) Prof. UCL et UNamur Plan de la présentation Qu'est-ce que l'e-commerce?

Plus en détail

Les clés du succès en e commerce

Les clés du succès en e commerce E COMMERCE Sommaire Le fil conducteur de notre approche Les clés du succès Générer du chiffre d affaires Les caractéristiques d un projet e-commerce L approche multicanal Les données connues et celles

Plus en détail

INTRODUCTION GENERALE AU MARKETING

INTRODUCTION GENERALE AU MARKETING INTRODUCTION GENERALE AU MARKETING 1. La notion de marché 2. La définition du Marketing et du Marketing - Mix 3. Les fonctions de l entreprise 4. La stratégie push ( fonction de production ) 5. La stratégie

Plus en détail

Comment le site Internet d une enseigne modifie le comportement de ses clients en magasin.

Comment le site Internet d une enseigne modifie le comportement de ses clients en magasin. Multi-canal Comment le site Internet d une enseigne modifie le comportement de ses clients en magasin. Régine Vanheems Maître de Conférences, Habilitée à diriger des recherches Université de Paris I -

Plus en détail

ENQUÊTE FORUM DÉBAT 2002. Les Distributeurs du Secteur Dentaire

ENQUÊTE FORUM DÉBAT 2002. Les Distributeurs du Secteur Dentaire ENQUÊTE FORUM DÉBAT 2002 Les Distributeurs du Secteur Dentaire [EDITO]. Le marché du matériel dentaire reste un domaine relativement parcellarisé sur le territoire français. Il est couvert par plus de

Plus en détail

Technologies de l'information en écotourisme

Technologies de l'information en écotourisme Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Université Virtuelle de Tunis Technologies de l'information en écotourisme Enseignant : Mohamed Bendana Attention! Ce produit pédagogique

Plus en détail

Le calendrier de l Avent 2014

Le calendrier de l Avent 2014 Le calendrier de l Avent 2014 20-janv.-14 My Best Team Agency : Projet N 1 LES GALERIES LAFAYETTE, LE SITE LES GALERIES LAFAYETTE, LE SITE 2012 : Création du site de e-commerce des Galeries Lafayette (présence

Plus en détail

+ la donnée a de la valeur

+ la donnée a de la valeur 27/05/2015 1 expérience & design simples Penser «Mobile First» Besoin de temps réel & d immédiateté + banalisation + nouveaux concurrents + la donnée a de la valeur + technologie mature 27/05/2015 2 27/05/2015

Plus en détail

Définir un nouveau modèle économique Présentation de l axe 4

Définir un nouveau modèle économique Présentation de l axe 4 Définir un nouveau modèle économique Présentation de l axe 4 Le développement du numérique dans la sphère de l édition, les mutations induites par la dématérialisation des supports ont profondément influencé

Plus en détail

COMMENT FAIRE DU COMMERCE ELECTRONIQUE?

COMMENT FAIRE DU COMMERCE ELECTRONIQUE? Sur le marché de la création de sites marchands, les offres de prestataires fourmillent. Reste à savoir ce que ces prestations recouvrent et ce qui les distingue les unes des autres. Le commerce électronique

Plus en détail

Comment réaliser votre étude de marché. Pascale GARNIER - MCP MARKETING Estelle DELABRE - SILOUET

Comment réaliser votre étude de marché. Pascale GARNIER - MCP MARKETING Estelle DELABRE - SILOUET Comment réaliser votre étude de marché Pascale GARNIER - MCP MARKETING Estelle DELABRE - SILOUET Sommaire Objectifs de la conférence Préambule Méthode pour organiser votre réflexion Quelques conseils Partie

Plus en détail

VENDRE EN LIGNE SUR UNE PLACE DE MARCHE

VENDRE EN LIGNE SUR UNE PLACE DE MARCHE Les places de marché sur Internet (ou «marketplaces») existent depuis le début des années 1990. Le développement du e-commerce a néanmoins créé un nouveau modèle de place de marché au début des années

Plus en détail

Le plan d action marketing et commercial : De la réflexion marketing à l action commerciale

Le plan d action marketing et commercial : De la réflexion marketing à l action commerciale Le plan d action marketing et : De la réflexion marketing à l action e Un document qui oblige à réfléchir et à prendre du recul sur l activité, en mêlant l analyse marketing à l action e 1 L analyse marketing

Plus en détail

Conférence débat E-commerce et stratégie de vente Multi-canal : Enjeux et Retours d expériences Mardi 2 octobre 2012

Conférence débat E-commerce et stratégie de vente Multi-canal : Enjeux et Retours d expériences Mardi 2 octobre 2012 Conférence débat E-commerce et stratégie de vente Multi-canal : Enjeux et Retours d expériences Mardi 2 octobre 2012 Quelques données chiffrées sur le E-commerce en France (Source - Fevad Médiamétrie 2012)

Plus en détail

RECOMMANDATION DU CONSEIL SUR LES BONNES PRATIQUES POUR AMELIORER LA SENSIBILISATION AUX RISQUES ET L'EDUCATION SUR LES QUESTIONS D'ASSURANCE

RECOMMANDATION DU CONSEIL SUR LES BONNES PRATIQUES POUR AMELIORER LA SENSIBILISATION AUX RISQUES ET L'EDUCATION SUR LES QUESTIONS D'ASSURANCE RECOMMANDATION DU CONSEIL SUR LES BONNES PRATIQUES POUR AMELIORER LA SENSIBILISATION AUX RISQUES ET L'EDUCATION SUR LES QUESTIONS D'ASSURANCE RECOMMANDATION DU CONSEIL Ces Bonnes Pratiques ont été approuvées

Plus en détail

BusinessHIGHLIGHT MULTICANALITÉ : L EXPÉRIENCE CLIENT SANS COUTURE EST-ELLE POSSIBLE? Préconiser. n 5122011 .../... SOMMAIRE INTRODUCTION

BusinessHIGHLIGHT MULTICANALITÉ : L EXPÉRIENCE CLIENT SANS COUTURE EST-ELLE POSSIBLE? Préconiser. n 5122011 .../... SOMMAIRE INTRODUCTION BusinessHIGHLIGHT Préconiser MULTICANALITÉ : L EXPÉRIENCE CLIENT SANS COUTURE EST-ELLE POSSIBLE? SOMMAIRE Aborder la connaissance client sous l angle des canaux Maîtriser les outils de communication et

Plus en détail

Les clés de la réussite d un site e-commerce

Les clés de la réussite d un site e-commerce Les clés de la réussite d un site e-commerce David Méndez Responsable Commercial & Marketing www.cobweb.ch E: dmendez@cobweb.ch T: 022 880 00 93 les petits déjeuners des start-up, 5 octobre 2007 cobweb

Plus en détail

Table des matières. Partie I Concevoir le commerce électronique 7. Liste des études de cas Introduction 1 Les auteurs 5

Table des matières. Partie I Concevoir le commerce électronique 7. Liste des études de cas Introduction 1 Les auteurs 5 Table des matières Liste des études de cas Introduction 1 Les auteurs 5 Partie I Concevoir le commerce électronique 7 Chapitre 1 Émergence et tendances du commerce électronique 9 1. Chiffres-clés et tendances

Plus en détail

Guide E-Commerce Mars 2010

Guide E-Commerce Mars 2010 Guide E-Commerce Mars 2010 Sommaire 1. INTRODUCTION... 5 1.1. Les TIC dans l entreprise... 5 1.2. Contexte général du commerce électronique... 5 1.3. Principaux défis du commerce électronique (e-commerce)...

Plus en détail

Le rôle d un CRM dans la gestion intégrée des services à la clientèle

Le rôle d un CRM dans la gestion intégrée des services à la clientèle LIVRE BLANC Le rôle d un CRM dans la gestion intégrée des services à la clientèle Quels sont les avantages d adopter uneapproche intégrée à la gestion de service. INTRODUCTION Lorsque vous pensez CRM,

Plus en détail

GS1 Tunisia 07/05/2015. République Tunisienne. Ministère du Commerce DÉVELOPPER L E-COMMERCE EN TUNISIE CEPEX 07 MAI 2015 CONTENU

GS1 Tunisia 07/05/2015. République Tunisienne. Ministère du Commerce DÉVELOPPER L E-COMMERCE EN TUNISIE CEPEX 07 MAI 2015 CONTENU UNE NOUVELLE VISION POUR DÉVELOPPER L E-COMMERCE EN TUNISIE CEPEX 07 MAI 2015 CONTENU Tendances du e-commerce dans le Monde E-Commerce en Tunisie Nouvelle Stratégie de Développement du E- commerce en Tunisie

Plus en détail

CONQUÊTE DE NOUVEAUX CLIENTS DÉVELOPPER SA CLIENTÈLE AVEC LE E-COMMERCE : UTOPIE OU RÉALITÉ?

CONQUÊTE DE NOUVEAUX CLIENTS DÉVELOPPER SA CLIENTÈLE AVEC LE E-COMMERCE : UTOPIE OU RÉALITÉ? CONQUÊTE DE NOUVEAUX CLIENTS DÉVELOPPER SA CLIENTÈLE AVEC LE E-COMMERCE : UTOPIE OU RÉALITÉ? ABITARE KIDS Créé en 2005 Un des plus grands magasins pour enfants en Europe (puériculture, mobilier, décoration,

Plus en détail

Marketing 1 to 1. Gilles Enguehard. DG société Atenys - Conseil & Management. genguehard@atenys.com

Marketing 1 to 1. Gilles Enguehard. DG société Atenys - Conseil & Management. genguehard@atenys.com Marketing 1 to 1 Gilles Enguehard DG société Atenys - Conseil & Management genguehard@atenys.com Le marketing one to one 1. Bref historique 2. Les différentes formes de personnalisation 3. Internet : un

Plus en détail

PHILLIPS INTERNET COMMUNICATION C EST...

PHILLIPS INTERNET COMMUNICATION C EST... PHILLIPS INTERNET COMMUNICATION C EST... 18 ans d expérience Une équipe passionnée et motivée Plus de 500 clients satisfaits et motivés LES 10 ETAPES CLES D UN PROJET E-COMMERCE LES 10 ÉTAPES CLES 1 L

Plus en détail

Les entrepreneuriales - soirée Tools 1

Les entrepreneuriales - soirée Tools 1 TOOL 2 Pourquoi réaliser une étude de marché? Les entrepreneuriales - soirée Tools 1 Chambre de Métiers et de l Artisanat du Morbihan Intervenante : Florence MOUNIER Conseillère en Développement Économique

Plus en détail

systèmes d information Objectifs de la séance

systèmes d information Objectifs de la séance Le lien entre stratégie et systèmes d information Wal-mart Marie-Hélène Delmond delmond@hec.fr Objectifs de la séance Comprendre le lien entre stratégie et systèmes d information La structure d un secteur

Plus en détail

Les bases de l informatique en nuage : revaloriser les technologies de l information

Les bases de l informatique en nuage : revaloriser les technologies de l information Les bases de l informatique en nuage : revaloriser les technologies de l information 2 mai 2011 2 Les bases de l informatique en nuage : revaloriser les technologies de l information Introduction Sur un

Plus en détail

Mobile & achats à la demande. Comment le marketing à la performance permet-il aux mobiles d influencer le parcours d achat. tradedoubler.

Mobile & achats à la demande. Comment le marketing à la performance permet-il aux mobiles d influencer le parcours d achat. tradedoubler. Mobile & achats à la demande Comment le marketing à la performance permet-il aux mobiles d influencer le parcours d achat tradedoubler.com En Europe, les canaux mobiles de marketing à la performance transforment

Plus en détail

Prenez-vous les mesures nécessaires pour prospérer dans cet environnement? Ou avezvous du mal à suivre?

Prenez-vous les mesures nécessaires pour prospérer dans cet environnement? Ou avezvous du mal à suivre? Les avancées technologiques et l émergence des réseaux sociaux continuent de transformer l expérience d achat en ligne. Les attentes des clients sont calibrées par ce qu ils voient des meilleurs sites

Plus en détail

NOTRE STRATÉGIE DE BANQUE DE DÉTAIL SUR INTERNET. Christian Poirier

NOTRE STRATÉGIE DE BANQUE DE DÉTAIL SUR INTERNET. Christian Poirier NOTRE STRATÉGIE DE BANQUE DE DÉTAIL SUR INTERNET Christian Poirier Journée Société Générale - 20 juin 2000 Sommaire Analyse F.F.O.R. (forces, faiblesses, opportunités et risques) Positionnement / Objectifs

Plus en détail

Contexte : «l e-business» TECHNIQUES DE MARKETING EN LIGNE. Contexte : «l e-business» Création de valeur 02/02/12

Contexte : «l e-business» TECHNIQUES DE MARKETING EN LIGNE. Contexte : «l e-business» Création de valeur 02/02/12 Contexte : «l e-business» TECHNIQUES DE MARKETING EN LIGNE La notion «d E-Business» recouvre les différentes applications possibles de l'informatique faisant appel aux technologies de l'information et

Plus en détail

SYNERGIE Associés Confidentiel Reproduction interdite sans autorisation préalable Page 1 de 44

SYNERGIE Associés Confidentiel Reproduction interdite sans autorisation préalable Page 1 de 44 SYNERGIE Associés Confidentiel Reproduction interdite sans autorisation préalable Page 1 de 44 Le CRM (GRC) est la clef de votre succès Les Principes généraux de la Gestion de la Relation Clients Confidentiel

Plus en détail

Fiche méthodologique Le Business to Consumer (B to C)

Fiche méthodologique Le Business to Consumer (B to C) Fiche méthodologique Le Business to Consumer (B to C) Plan de la fiche : 1 : Présentation de la fiche 2 : Définition et catégories 3 : Critère de définition 1 : la nature des produits 4 : Critère de définition

Plus en détail

e-commerce : Guide à l intention des Petites et Moyennes Entreprises

e-commerce : Guide à l intention des Petites et Moyennes Entreprises Livre Blanc e-commerce : Guide à l intention des Petites et Moyennes Entreprises Optimisation des opportunités en ligne pour les PME Opportunités en ligne La conjoncture n a jamais été aussi favorable

Plus en détail

Web-to-Store 12 septembre 2013

Web-to-Store 12 septembre 2013 Contacts BVA Marie Laurence GUENA marie-laurence.guena@bva.fr +33 1 71 16 89 70 CONTEXTE ET METHODOLOGIE Objectifs Le concept s inscrit comme une tendance forte des 10 prochaines années, mais reste à définir.

Plus en détail

Country factsheet - Mai 2015. Pologne

Country factsheet - Mai 2015. Pologne Country factsheet - Mai 2015 Pologne Située au cœur de l Europe centrale, la Pologne semble commencer à connaître une certaine prospérité économique qui a déjà commencé à bénéficier au développement de

Plus en détail

Comment réussir son projet de Master Data Management?

Comment réussir son projet de Master Data Management? Comment réussir son projet MDM? Table des matières Comment réussir son projet de Master Data Management?...... 2 Un marché en croissance..... 2 Les démarches qui réussissent... 2 A quels projets métiers

Plus en détail

BTS Management des Unités Commerciales (niveau III)

BTS Management des Unités Commerciales (niveau III) BTS Management des Unités Commerciales (niveau III) Objectifs de l action de formation Acquérir les compétences professionnelles suivantes: Management de l'unité commerciale : Management de l'équipe commerciale

Plus en détail

La relation bancaire avec la clientèle des particuliers : revue de la littérature

La relation bancaire avec la clientèle des particuliers : revue de la littérature Direction de la stratégie Service de Veille et d Intelligence économiques et stratégiques du Groupe Mission de la Recherche @res @rgos Note de synthèse La relation bancaire avec la clientèle des particuliers

Plus en détail

Réinventer le parcours client multicanal pour booster la rentabilité

Réinventer le parcours client multicanal pour booster la rentabilité Réinventer le parcours client multicanal pour booster la rentabilité Nicolo Galante, Directeur associé senior, McKinsey Eric Hazan, Directeur associé, McKinsey Conférence Enjeux e-commerce, FEVAD Paris,

Plus en détail

Prospection. Laurent Dorey

Prospection. Laurent Dorey Prospection Laurent Dorey Mercredi 17 Sep 2014 Programme : Appel ca. 05 Concepts abordés Prospection Calcom CI processus commercial données empiriques raisons de fidéliser philosophie types de clients

Plus en détail

Conversion et e-commerce : la fidélité prime

Conversion et e-commerce : la fidélité prime Conversion et e-commerce : la fidélité prime Etude réalisée du 1 er au 28 février 2010 sur un périmètre de 8 sites d e-commerce audités par AT Internet. Les sites d e-commerce ont de plus en plus le vent

Plus en détail

A. Qui est City Sport? B. Une offre complète et variée

A. Qui est City Sport? B. Une offre complète et variée PARTIE 1 : ANALYSE COMMERCIALE A. Qui est City Sport? Mon projet de développement a été réalisé dans une grande surface spécialisée en vente d articles et Accessoires de sport. Le réseau de distributeur

Plus en détail

La Business Intelligence & le monde des assurances

La Business Intelligence & le monde des assurances Conseil National des Assurances Séminaire - Atelier L information au service de tous Le 09 Novembre 2005 La Business Intelligence & le monde des assurances Karim NAFIE Regional Presales Manager EEMEA Operations

Plus en détail