DU Paris II Modèle de l économie numérique. Commerce électronique et conflits de canaux de distribution

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DU Paris II Modèle de l économie numérique. Commerce électronique et conflits de canaux de distribution"

Transcription

1 DU Paris II Modèle de l économie numérique Commerce électronique et conflits de canaux de distribution

2 Introduction La notion de canaux de distribution : => réseaux de distribution propre : automobiles, banques... => réseaux de distribution externalisés non spécialisés : éditeurs de musiques, FNAC... => réseaux de distribution spécialisés. Cf vieux campeur etc... => vente directe => passage par d'autres entreprises.

3 Introduction Idée répandue : toute entreprise soucieuse de préserver son positionnement doit se trourner vers la possibilité de ventes en ligne. 1) Risque de perdre des clients Internautes face aux concurrents qui vendent en ligne 2) commerce électronique génère des gains de productivité. Gestion automatique de tâches diverses (moyens de paiement par ex.) coût d'un site physique par rapport au coût d'un site virtuel, gestion des réferences : dans le cas d'un site physique, il faut disposer préalablement d'articles pour les réferences que l'on propose => coûts de stockage et de logistique. Marchés plus transparents

4 Introduction Des réticences fortes existent face au commerce éléctronique : Risque de froisser les partenaires qui assurent la distribution. Coexistence des réseaux de distribution? Exemples de risque exprimé par les firmes : celui de mécontentement de leurs associés de distribution (menace de sanctions) celui (en interne) de mécontentement des salariés des actifs traditionnels Avec le recul : les solutions apportées par les firmes à ce problème + résultats obtenus différents : Pour certaines : les projets de vente en ligne => succès (gains de productivité + ont évité les conflits de canaux) Pour d autres : conflits qui ont parfois => interruption des ventes en ligne

5 Questions : Le commerce électronique entraîne t'il vraiment des gains de productivité? Peut-il se substituer complètement aux actifs traditionnels? Ex. «People needs banking not banks» L utilisation d Internet => nécessairement un risque de cannibalisation?

6 Plan 1. Les impacts attendus du commerce électronique 1.1. Une nouvelle approche des transactions 1.2. Le commerce électronique permet-il de réaliser les gains de productivité attendus? 1.3. La menace de désintermédiation 2. Internet et les conflits de canaux de distribution 2.1. Définition des conflits de canaux de distribution 2.2. La désintermédiation et les conflits de canaux de distribution 2.3. La riposte des intermédiaires 2.4. Les compromis trouvés par les entreprises Conclusion : désintermédiation ou réintermédiation?

7 1- Les impacts attendus du commerce électronique

8 I. Les impacts attendus du commerce électronique Définition du commerce électronique = l ensemble des transactions sur Internet qui sont définies comme la vente ou l achat de biens ou services, avec ou sans paiement électronique Originalité = possibilité de transférer directement le produit aux consommateurs (désintermédiation).

9 1.1. Une nouvelle façon de faire les transactions Pour le consommateur : Pas de contraintes de temps => magasin 7j/7 Pas de contraintes de distance : pas de déplacement magasin. Biens numériques : pas de contrainte de délais Nouvelles possibilité de recherche, Ex. les comparateurs de prix type "kelkoo" Possibilité de personnalisation et de configuration Voir le Site de Dell Pour les vendeurs : Elargissement de la zone de chalandise Internet attire bcp les ménages à revenus élevé (70 % ont un rev > E Sondage Forrester en 2003) => segment + identifiable et effet revenu collecte d informations à faible coût grâce aux TI, outils = forums ou groupes de discussion, Cookies, enquêtes ou questionnaires en ligne etc. meilleure gestion des stocks (Exemple. Dell, Louis Vuitton)

10 1.1. Une nouvelle façon de faire les transactions (2) Une relation client-entreprise améliorée : Possibilité de dialogue interactif Le retour d'information est facilité Avis sur les promotions Possibilité de choisir certaines caractéristiques du produit (Dell, Saturn...) Suivi de la commande en ligne Information sur les goûts et les habitudes de consommations => marketing enrichi

11 1.2. Le commerce électronique permet-il de réaliser les gains de productivité attendus? Les gains de productivité se constatent par la baisse des coûts : Exemples de comparatifs de coûts associés à des transactions commerciales (chiffres 2000) => les firmes qui ne vendent pas en ligne ont donc des majorations de coûts comparativement à celle qui vendent en ligne. Des éléments objectifs de baisse des coûts : faible niveau de stocks, économies réalisées en canaux de distribution, service à la clientèle...

12 1.2. Le commerce électronique permet-il de réaliser les gains de productivité attendus? CEPENDANT ces exemples = des marchés particuliers. Il n est question que des coûts associés à la transaction commerciale. Les autres coûts auxquels doivent faire face les firmes pour vendre en ligne ne sont pas évoqués. Coûts publicitaire : faire connaître le site Web (bandeaux pub., références auprès des annuaires et moteurs de recherche, etc.), promotion de la marque, Nouveaux coûts : sécurité et construction de la confiance

13 1.2. Le commerce électronique permet-il de réaliser les gains de productivité attendus? Le marché est-il plus transparent sur Internet? L'information obtenue sur Internet est : Plus précise Plus diversifiée En temps réel CEPENDANT : 1- Les produits ne sont pas toujours homogènes et donc sont difficilement comparables 2- Les entreprises ont avec les TI de nouveaux outils de différenciation et de captation du client : => possibilité d'empêcher l'accès aux moteurs de recherche comparatifs => Elaborer des stratégies de captation de clientèle => Eviter que la compétition se fasse sur la base du prix.

14 1.2. Le commerce électronique permet-il de réaliser les gains de productivité attendus? Les prix sont ils plus bas sur Internet? => Les études se révèlent contradictoires pour décider de cette question : différence les zones, évolutions dans le temps etc... => On peut expliquer le maintien de prix élevés malgré la baisse des coûts par le fait que le service rendu est meilleur sur Internet : plus rapide, pas de déplacement pour le consommateur.

15 1.3. La menace de désintermédiation Commerce électronique souvent associé à l élimination des intermédiaires (détaillants, distributeur, courtiers et autres) entre le fabricants et ses clients. Implications majeures Ex. Sur un prix d achat de CD à 17 E, 9.5 E reviennent au distributeur (frais d expédition + marge du distributeur car verrouille le client). Avec Numérique, le téléchargement = le coût de distribution. Grandes craintes chez les intermédiaires (qui se sont sentis menacés) + Interrogations chez les fabricants : arbitrage conflits avec canaux traditionnels Vs Gains de prod

16 2- Internet et les conflits de canaux de distribution

17 La menace de désintermédiation => ripostes : actions politiques ou légales 2.1. Définition des conflits de canaux de distribution Les conflits de canaux de distribution peuvent correspondre à une situation de concurrence. Cepenant, les conflits de canaux de distribution peuvent également entraîner des pertes importantes. Les types de pertes qui apparaissent : => organisations redondantes (cf logistiques,...) => problème de la rentabilité de chaque canal de distribution si les achats se divisent entre plusieurs canaux. Issues = soit représailles du canal menacé, soit fermeture

18 2.1. Définition des conflits de canaux de distribution Les conflits de canaux de distributions surviennent lorsque : l arrivée d un nouveau canal en menace un autre l insuffisance de clients => trop de canaux rivalisent pour trop peu de clients les conflits entre les associés en distribution (incompatibilité d objectifs, difficultés de communication, etc...) Diversité des organisations

19 Les types de conflits (selon les caractéristiques du circuit de distribution) Les conflits internes : lorsque le fabricant utilise un circuit de distribution interne et développe le commerce en ligne de manière directe. Web => risque de cannibalisation, question de la gestion des employés sur les actifs de distribution traditionnels Les conflits externes : le fabricant ne possède ni site ni canaux traditionnels, la forme de conflit la moins fréquente et menaçante pour le fabricant Les conflits directs : vente à partir d un site Web VS Distributeurs agréés =>risque de représailles Vs risque de désintermédiation (le plus courant) Les conséquences (les moyens de représailles du distributeur) : 1)Réduire la surface d exposition des produits 2)Privilégier une marque rivale 3)Promouvoir sa propre marque 4)Ne plus distribuer les produits => Conséquences grave sur la vente (Ex. Levi s a suspendu la vente directe sur Web) VS possibilité de ventes grâce à Internet

20 2.2 La désintermédiation et les conflits de canaux de distribution Désintermédiation = réduction ou élimination des intermédiaires dans les transactions entre producteur et client Capacité d un fabricant à vendre directement aux consommateurs. Jusqu ici : Rôle intermédiaire = réduire la complexité des échanges + faciliter les transactions car interaction entre producteur et chaque consommateur = difficile (vu le nombre!) => cf rôle de la grande distribution : agrégation des échanges sur des paniers de produits => cf rôle des distributeurs du type de la FNAC : conseil, comparaison entre produits, => cf rôle des concessionnaires : donner un conseil et un service sur un gros investissement

21 Internet = potentiel de créer un marché, où les échanges peuvent avoir lieu sans multiplication des interactions entre producteur et consommateurs Instrument de désintermédiation qui prend appui sur : La réduction des charges d exploitation par la baisse des dépenses liées à la distribution (Exemple : Compagnie aérienne sur Web=> Opodo). Un nouvel apport de valeur ajouté. Exemple site Web toyota (www.access.toyota. ca) : simulateur de reprise de l ancien véhicule, comparaison avec les concurrents, calcul des prix selon les options, demande de crédit, etc.

22 2.3 La riposte des intermédiaires a) Les actions protectionnistes des intermédiaires Les actions de type légal : faire pression sur le manufacturier ou obtenir des dédommagements => actions en justice au titre de concurrence déloyales Exemples :

23 Les actions politiques : But = faire pression sur les législateurs en vue d'obtenir des lois protectionnistes. Comme les autres mesures, celle-ci induit une réduction ou un ralentissement de la vente par Internet ou la rend plus coûteuse.

24

25 En termes économiques, ces actions visent à faire instaurer des barrières à l entrée en vu de limiter la concurrence. La concurrence peut venir d'un nouvel agent qui s'émancipe des canaux de distribution traditionnels ou d'un nouvel agent fonctionnant selon un nouveau model économique et ne passant pas par les canaux de distributions traditionnels. Les actions de représailles économiques sur les manufacturiers => Agissent directement sur les ventes du manufacturier visé, par exemple menaces de ne plus distribuer leurs produits Les distributeurs de marque Levi's ont réagi a la vente en ligne directe par la promotion de leurs propres marques et le refus de distribuer la marque Levi's

26

27 b) Autre stratégie des distributeurs : l appropriation du nouveau canal de distribution => Transformation en intermédiaires Web : Certains se sont se sont reconvertis en «intermédiaire en ligne purs». Exemple Ingram Micro: initialement distributeur traditionnel d ordinateurs et de logiciels, s est redéfinie comme une société de services de e-commerce en misant sur la logistique et l intégration de ses systèmes avec les grands vendeurs comme Dell et Buy.com D autres ont adopté une stratégie de click, brick & mortar : Internet = un moyen d atteindre une clientèle particulière. Exemples walwart.com => OFFRE de nouveaux services via le Web: agrégateurs : rajouter sur son canal de vente à distance de nouveaux services valorisés par le consommateur. Exemple : Pour un site automobile : entretiens, services techniques, assurances, etc. Infomédiaires : intermédiaires de l information qui assistés d'outils de traitement et de publication des données, captent l information pour le client et à l utilisent à des fins commerciales. Exemple Allociné.fr

28 2.4 Les compromis trouvés par les entreprises Nouvelles possibilités offertes par Internet dans le circuit de distribution + réactions des intermédiaires pour préserver leurs activités => Plusieurs solutions pour les firmes a) La stratégie de distribution multi-canaux Avec les échec des dot.com = une des stratégies gagnantes dans le commerce électronique est de coupler un réseau traditionnels avec un site Web.

29

30 a) La stratégie de distribution multi-canaux (suite) Enquête US 2002 : 34 % des clients des membres de la fédération des détaillants achètent sur les trois types de canaux à la fois (Internet, magasins, catalogue) + achètent plus que les autres consommateurs sur ces canaux (revenus élevés) La distribution multi-canale crée plus d opportunités pour les associés en distribution. Exemples : beaucoup de sites web offrent des produits non disponibles en magasins. => Question importante = celle de la répartition des différentes activités: qui possède les entrepôts, qui fait les expéditions, qui assure le service après Vente => remodelage de la relation entre fabricants et distributeurs. b) La différenciation des canaux de distribution But = éviter les conflits entre canaux de distribution. Certaines firmes ont un site Web mais pas de ventes en ligne Ce sont les distributeurs qui finalisent les ventes soit physiquement (magasins), soit à partir de leur propre site Web. Basé sur une évaluation coûts/bénéfices : valeur des ventes supplémentaires en ligne < coûts de la vente sur web (qui inclus rapport de force avec distributeurs)

31 b) La différenciation des canaux de distribution (suite) Ces entreprises utilisent leurs sites pour : Fournir de l information détaillée sur leurs produits Fournir des systèmes permettant la localisation des détaillants Fournir des liens qui redirigent vers les sites des détaillants Certaines firmes vendent en ligne certains de leurs produit seulement Raisons : éviter les conflits de canaux ou produits non adaptés à la vente en ligne. Exemple : a) les compagnies d assurance car produits complexe avec un besoin de conseils exprimés pas les clients. Mais quelques produits disponibles comme les contrats d assurance logement. b) Kawazaki qui vend sur Internet des accessoires et pièces de rechange et pas de moto Certaines firmes vendent sur canaux traditionnels + en ligne Certaines firmes vendent sur canaux traditionnels + en ligne S accompagne en général de mesures visant à rassurer les canaux traditionnels

32

33 Conclusion : désintermédiation ou réintermédiation? Internet = nouveau canal de distribution => arbitrage entre gains de productivité et désintermédiation Recherches empiriques => résultats contradictoires sur les gains (dépend du type d organisation de la distribution existant et des caractéristiques du produit distribué) Enseignements : 1) Pas de disparition des anciens canaux 2) Pas de phénomène de désintermédiation généralisée : de nombreux intermédiaires traditionnels sont encore présents et utilisent souvent eux même Internet + apparitions de nouveaux intermédiaires (la désintermédiation n a eu lieu que dans des secteurs spécifiques) 3) Reconfiguration des circuits de distribution selon la capacité des canaux à générer de la valeur ajoutée : les intermédiaires susceptibles de faire l objet d une désintermédiation = ceux qui n apportent pas de v.a. ; les nouveau intermédiaires qui arrivent à émerger = ceux qui répondent à de nouveaux besoins. Il apparaît une certaine reconfiguration des rôles : cf les infomédiaires qui émergent etc... 4) Impact à terme de l'évolution des mentalités et des cultures : cf cours sur les Bqs

34 QUESTIONS?

DIAGNOSTIC EXPORT. Mode d emploi. 17 février 2011

DIAGNOSTIC EXPORT. Mode d emploi. 17 février 2011 DIAGNOSTIC EXPORT Mode d emploi 17 février 2011 I.Introduction 1. 1. Les avantages de l export 2. 2. Les défis de l export 3. 3. Qu est ce qu un «Diagnostic Export»? II. Analyse de l entreprise 1. 1. Une

Plus en détail

E-COMMERCE SOMMAIRE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 22/05/2015 1

E-COMMERCE SOMMAIRE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 22/05/2015 1 E-COMMERCE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU E-COMMERCE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU E-COMMERCE... 4 L'ACTIVITÉ DU E-COMMERCE... 6 LES POINTS DE VIGILANCE DU E-COMMERCE... 9 EN SAVOIR PLUS SUR CE SECTEUR... 11 1 LE MARCHÉ

Plus en détail

Nicolas Malo Jacques Warren. Préface de Marc Lolivier. Web Analytics. Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web

Nicolas Malo Jacques Warren. Préface de Marc Lolivier. Web Analytics. Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web Nicolas Malo Jacques Warren Préface de Marc Lolivier Web Analytics Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web www.webanalyticsprofits.com Deuxième édition revue et augmentée, 2009, 2012

Plus en détail

21/09/2012. La vente par Internet. Pourquoi vendre par Internet?

21/09/2012. La vente par Internet. Pourquoi vendre par Internet? VENDRE GRÂCE A INTERNET - POURQUOI ET COMMENT? ALES 20 septembre 2012 La vente par Internet Pourquoi vendre par Internet? - c est un nouveau canal de commercialisation. - pour mettre son catalogue produits

Plus en détail

Note partielle sur le E-Commerce

Note partielle sur le E-Commerce Note partielle sur le E-Commerce (Centrée sur le marché de l habillement ; source : IFM 2011) 1. Remarques générales ; quelques définitions et orientations 1. Les Pure Player Il s agit du commerce en ligne

Plus en détail

INPACQ L accès à la grande distribution. Jean-Claude Dufour, Ph.D Université Laval

INPACQ L accès à la grande distribution. Jean-Claude Dufour, Ph.D Université Laval INPACQ L accès à la grande distribution Jean-Claude Dufour, Ph.D Université Laval Trois façons d entrer dans la grande distribution 1) Proposition et négociation directes par le fournisseur auprès du grossiste

Plus en détail

Quels nouveaux services pour demain dans le secteur de la distribution?

Quels nouveaux services pour demain dans le secteur de la distribution? Quels nouveaux services pour demain dans le secteur de la distribution? «Les français et le E-commerce» 3 nov. 2009, Intercontinental Paris, 16h00 Sommaire 1 ère partie : le Multi canal Les entreprises

Plus en détail

SYNTHÈSE DOSSIER 1 Introduction à la prospection

SYNTHÈSE DOSSIER 1 Introduction à la prospection SYNTHÈSE DOSSIER 1 Introduction à la prospection La prospection est une activité indispensable pour développer le nombre de clients, mais aussi pour contrecarrer la perte de clients actuels. Elle coûte

Plus en détail

7KqPHVHWVLWXDWLRQV$FKDW9HQWH. )LFKHSpGDJRJLTXH

7KqPHVHWVLWXDWLRQV$FKDW9HQWH. )LFKHSpGDJRJLTXH 5HVVRXUFHVSRXUOHVHQVHLJQDQWVHWOHVIRUPDWHXUVHQIUDQoDLVGHVDIIDLUHV $FWLYLWpSRXUODFODVVH')$ &UpGLW-RHOOH%RQHQIDQW -HDQ/DFURL[ 7KqPHVHWVLWXDWLRQV$FKDW9HQWH )LFKHSpGDJRJLTXH $FWLYLWp /HFRPPHUFHHQOLJQH &RPSUpKHQVLRQpFULWH

Plus en détail

Votre revendeur de confiance www.mercaway.com. Mercaway Time for shopping..com

Votre revendeur de confiance www.mercaway.com. Mercaway Time for shopping..com Votre revendeur de confiance www.mercaway.com Time for shopping.com Time for shopping.com Développez votre activité. Vos ventes en lignes sont prises en charge! est la plateforme de commerce en ligne et

Plus en détail

Créez et gérez votre boutique en ligne en toute simplicité

Créez et gérez votre boutique en ligne en toute simplicité Créez et gérez votre boutique en ligne en toute simplicité Conférence Webschool Tours - (21 janvier 2010) Animée par Claude BUENO ITSYSTEM www.itsystem.fr Zoom sur l e-commerce en 2009 Distribution en

Plus en détail

E-commerce B2B en France : un secteur méconnu mais au fort potentiel de croissance

E-commerce B2B en France : un secteur méconnu mais au fort potentiel de croissance Bureau de Paris 18, boulevard Montmartre 75009 Paris Tel : (33) 1 42 77 76 17 Internet : www.sia-partners.com Paris Lyon Bruxelles Amsterdam Roma Milano Casablanca Dubaï New-York E-commerce B2B en France

Plus en détail

Chap 12 : Le prix. I. La fixation du prix dans les unités commerciales. A. Les étapes. 1. La prise en compte de l objectif de l enseigne

Chap 12 : Le prix. I. La fixation du prix dans les unités commerciales. A. Les étapes. 1. La prise en compte de l objectif de l enseigne Chap 12 : Le prix I. La fixation du prix dans les unités commerciales A. Les étapes 1. La prise en compte de l objectif de l enseigne En fonction de la cible à atteindre et du positionnement de l enseigne,

Plus en détail

Assurance automobile et. nouvelles technologies (TIC) Intervenant(e): Raqui Wane

Assurance automobile et. nouvelles technologies (TIC) Intervenant(e): Raqui Wane Assurance automobile et nouvelles technologies (TIC) Intervenant(e): Raqui Wane S O M M A I R E ANALYSE ENVIRONNEMENTALE: Etat des lieux Le marché africain Les apports des tic LES NOUVEAUX COMPORTEMENTS

Plus en détail

PLAN D AFFAIRE PROJET AUTEUR. Date. Modèle de plan d affaire 1 welcome@efcom-conseil.com

PLAN D AFFAIRE PROJET AUTEUR. Date. Modèle de plan d affaire 1 welcome@efcom-conseil.com PLAN D AFFAIRE PROJET AUTEUR Date Modèle de plan d affaire 1 welcome@efcomconseil.com SOMMAIRE SOMMAIRE...2 LE PORTEUR...4 L IDEE DE DEPART...5 L ETUDE DE MARCHE...6 Le marché et son environnement...6

Plus en détail

Métro Cash and Carry France

Métro Cash and Carry France Métro Cash and Carry France Présentation de l unité commerciale Les quatre enseignes du groupe Métro Grossiste alimentaire CA 2010: 33 milliards d euros CA Metro Groupe: 68 milliards d euros Commerce électronique

Plus en détail

L oligopole ESCP 2012 2103

L oligopole ESCP 2012 2103 Structures de marché L oligopole Anne Yvrande Billon ESCP 2012 2103 1 Plan du cours (2/2) 1. Introduction : qu est ce qu un oligopole? 2. L oligopole de Cournot 3. Le «paradoxe de Bertrand» 4. Le modèle

Plus en détail

ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan

ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan 1. Le diagnostic stratégique: un pré-requis à la prise de décision Définition du diagnostic stratégique = Analyse conjointe de l entreprise (ses forces / ses faiblesses)

Plus en détail

Les Instants E-Commerce

Les Instants E-Commerce Les Instants E-Commerce TPE/PME, Commerçants, Artisans ou Auto-Entrepreneurs : VOUS êtes concernés par le E-Commerce! Présentation Le E-Commerce 1 Introduction 2 Le marché Paysage du E-Commerce 3 - Profil

Plus en détail

1. Chiffres clés et tendances du commerce électronique 11

1. Chiffres clés et tendances du commerce électronique 11 Liste des études de cas Liste des tableaux et des figures XI XII Introduction 1 Les auteurs 5 Partie I Concevoir le commerce électronique 7 Chapitre 1 Émergence et tendances du commerce électronique 9

Plus en détail

Attention : Ce document est un travail d étudiant, il n a pas été relu et vérifié par Marketing-etudiant.fr.

Attention : Ce document est un travail d étudiant, il n a pas été relu et vérifié par Marketing-etudiant.fr. Document mis à disposition par : www.marketing-etudiant.fr Attention : Ce document est un travail d étudiant, il n a pas été relu et vérifié par Marketing-etudiant.fr. En conséquence croisez vos sources

Plus en détail

Introduction à l'économie numérique et du commerce électronique. DU Modèles de l'economie Numérique - Université Paris 2

Introduction à l'économie numérique et du commerce électronique. DU Modèles de l'economie Numérique - Université Paris 2 Introduction à l'économie numérique et du commerce électronique DU Modèles de l'economie Numérique - Université Paris 2 Module n 2 / Etude de cas sectorielle n 1 Internet et la distribution automobile

Plus en détail

RÉFLEXION STRATÉGIQUE QUANT À LA MISE EN PLACE D'UN PROJET E-BUSINESS

RÉFLEXION STRATÉGIQUE QUANT À LA MISE EN PLACE D'UN PROJET E-BUSINESS RÉFLEXION STRATÉGIQUE QUANT À LA MISE EN PLACE D'UN PROJET E-BUSINESS REMARQUES PRÉLIMINAIRES Ces questions ont un double objectif. D'une part, mieux cerner les tenants et aboutissants de votre projet

Plus en détail

Le choix stratégique des canaux de communication

Le choix stratégique des canaux de communication Le choix stratégique des canaux de communication Une analyse des attitudes des entreprises du domaine Business to Business (B2B) face à différentes combinaisons de médias Introduction La fragmentation

Plus en détail

Vendre sur Internet et organiser la livraison des produits

Vendre sur Internet et organiser la livraison des produits Vendre sur Internet et organiser la livraison des produits Les différentes stratégies pour vendre en ligne Les plateformes e-commerce Le site marchand Le blog boutique Les spécificités du ecommerce sur

Plus en détail

Vendre son champagne sur internet

Vendre son champagne sur internet dossier P.13-17 Vendre son champagne sur internet De nombreuses études le montrent : le commerce en ligne se porte bien et devrait continuer à croître sur les deux prochaines années. Ainsi, la Fédération

Plus en détail

INTRODUCTION GENERALE AU MARKETING

INTRODUCTION GENERALE AU MARKETING INTRODUCTION GENERALE AU MARKETING 1. La notion de marché 2. La définition du Marketing et du Marketing - Mix 3. Les fonctions de l entreprise 4. La stratégie push ( fonction de production ) 5. La stratégie

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 6 : Customer Relationship Management (CRM) Sommaire Introduction... 1 Les enjeux

Plus en détail

Conférence 9 Vendre partout, tout le temps

Conférence 9 Vendre partout, tout le temps Conférence 9 Vendre partout, tout le temps MODÉRATEUR Clotilde BRIARD - Journaliste LES ECHOS INTERVENANTS Michaël AZOULAY Fondateur- Directeur Général AMERICAN VINTAGE Grégoire BRESSOLLES - Responsable

Plus en détail

L emploi dans les activités de vente à distance et d e-commerce

L emploi dans les activités de vente à distance et d e-commerce L emploi dans les activités de vente à distance et d e-commerce Etude réalisée pour le compte de la Fédération des Entreprises de Vente A Distance (FEVAD) Synthèse des résultats L emploi dans la VAD et

Plus en détail

FORMATIONS FORMATIONS : E-COMMERCE / E-MARKETING / WEBDESIGN / VENTE / INFORMATIQUE / BUREAUTIQUE LE CATALOGUE DE

FORMATIONS FORMATIONS : E-COMMERCE / E-MARKETING / WEBDESIGN / VENTE / INFORMATIQUE / BUREAUTIQUE LE CATALOGUE DE FORMATIONS : E-COMMERCE / E-MARKETING / WEBDESIGN / VENTE / INFORMATIQUE / BUREAUTIQUE CENTRE DE FORMATIONS PROFESSIONNELLES CONTINUES LE CATALOGUE DE FORMATIONS NUMÉRIQUES POUR DÉVELOPPER DE MEILLEURES

Plus en détail

PROFESSIONNELS. Vendre sur le Net. Pourquoi pas vous?

PROFESSIONNELS. Vendre sur le Net. Pourquoi pas vous? PROFESSIONNELS Vendre sur le Net Pourquoi pas vous? AVANT DE VOUS LANCER IMPORTANT Avant de démarrer votre activité, analysez les besoins du marché. Étudiez les offres et les stratégies de vos concurrents.

Plus en détail

«Développer sa clientèle avec le commerce électronique : Utopie ou réalité?»

«Développer sa clientèle avec le commerce électronique : Utopie ou réalité?» Elodie Deconinck, co-fondatrice «Développer sa clientèle avec le commerce électronique : Utopie ou réalité?» 15 juin 2015 Qu est-ce que le commerce électronique? Présence web STATIQUE (site vitrine, de

Plus en détail

Cours du Marketing approfondi

Cours du Marketing approfondi Cours du Marketing approfondi Le marketing direct Le marketing direct est un marketing interactif qui utilise un ou plusieurs médias en vue d obtenir une réponse et / ou une transaction. «Le marketing

Plus en détail

LES BASES DU MARKETING Lecteur universitaire Adriana BUZDUGAN

LES BASES DU MARKETING Lecteur universitaire Adriana BUZDUGAN LES BASES DU MARKETING Lecteur universitaire Adriana BUZDUGAN DÉFINITION l'ensemble des moyens dont dispose une entreprise pour vendre ses produits à ses clients d'une manière rentable LA CONCEPTION TRADITIONNELLE

Plus en détail

Mobile & achats à la demande. Comment le marketing à la performance permet-il aux mobiles d influencer le parcours d achat. tradedoubler.

Mobile & achats à la demande. Comment le marketing à la performance permet-il aux mobiles d influencer le parcours d achat. tradedoubler. Mobile & achats à la demande Comment le marketing à la performance permet-il aux mobiles d influencer le parcours d achat tradedoubler.com En Europe, les canaux mobiles de marketing à la performance transforment

Plus en détail

COMMENT CONDUIRE SON PROJET DE SITE WEB?

COMMENT CONDUIRE SON PROJET DE SITE WEB? COMMENT CONDUIRE SON PROJET DE SITE WEB? Lorraine Pour être efficace, un site web doit être réfléchi et en adéquation avec la stratégie de l entreprise. Cette notice présente les différentes possibilités

Plus en détail

,,ÉTUDES ET RECHERCHES SUR LA DISTRIBUTION, LA PROMOTION ET LA VALORISATION DES PRODUITS DE BOULANGERIE DANS LE MUNICIPE DE CONSTANŢA

,,ÉTUDES ET RECHERCHES SUR LA DISTRIBUTION, LA PROMOTION ET LA VALORISATION DES PRODUITS DE BOULANGERIE DANS LE MUNICIPE DE CONSTANŢA RESUMÉ Mots clés : marketing, produits alimentaires, stratégies La thèse de doctorat intitulée,,études ET RECHERCHES SUR LA DISTRIBUTION, LA PROMOTION ET LA VALORISATION DES PRODUITS DE BOULANGERIE DANS

Plus en détail

COMMENT FAIRE DU COMMERCE ELECTRONIQUE?

COMMENT FAIRE DU COMMERCE ELECTRONIQUE? COMMENT FAIRE DU COMMERCE ELECTRONIQUE? Lorraine Sur le marché de la création de sites marchands, les offres de prestataires fourmillent. Reste à savoir ce que ces prestations recouvrent et ce qui les

Plus en détail

Communiquer en entreprise. Votre guide SMS

Communiquer en entreprise. Votre guide SMS Communiquer en entreprise Votre guide SMS Pourquoi le SMS est-il si efficace? Quelque soit l activité de votre entreprise il est important que vous puissiez communiquer efficacement avec vos clients, fournisseurs

Plus en détail

Comment le site Internet d une enseigne modifie le comportement de ses clients en magasin.

Comment le site Internet d une enseigne modifie le comportement de ses clients en magasin. Multi-canal Comment le site Internet d une enseigne modifie le comportement de ses clients en magasin. Régine Vanheems Maître de Conférences, Habilitée à diriger des recherches Université de Paris I -

Plus en détail

ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan

ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan Le Groupe Renault en 1998 Métier: conception, fabrication et vente d automobiles But: la croissance rentable Objectif: 10% des PdM mondiales en 2010 dont 50% hors Europe

Plus en détail

CONSÉQUENCES LOGISTIQUES DU MARKETING ÉLECTRONIQUE.

CONSÉQUENCES LOGISTIQUES DU MARKETING ÉLECTRONIQUE. CONSÉQUENCES LOGISTIQUES DU MARKETING ÉLECTRONIQUE. Jacques Picard School of Business Administration, Netanya Academic College École des Sciences de la Gestion, Université du Québec à Montréal I Introduction.

Plus en détail

Votre implantation à l étranger

Votre implantation à l étranger Votre implantation à l étranger Afin de déterminer la forme de présence la plus adaptée à la commercialisation de vos produits et de vos services, un choix est nécessaire entre quelques grandes options

Plus en détail

Diagnostic commercial

Diagnostic commercial Diagnostic commercial Si elle veut réussir, l entreprise doit avant tout vendre son produit. Pour cela, la fonction commerciale en son sein lui est d une grande utilité. Ceci est dû à la finalité même

Plus en détail

Chapitre 21 Les objectifs de la distribution et le rôle du réseau I. Les finalités de la distribution

Chapitre 21 Les objectifs de la distribution et le rôle du réseau I. Les finalités de la distribution I. Les finalités de la distribution 1. La maîtrise des flux La mise à disposition des produits au consommateur final est réalisée par un enchaînement d opérations qui se matérialisent par des flux. Schématiquement,

Plus en détail

{Licence STAPS 98-99.C2.C. Cours de gestion de Fabrice} 1. LE CHOIX DE LA CIBLE...2 2. LA RUMEUR...2 3. FIXATION DU PRIX...2

{Licence STAPS 98-99.C2.C. Cours de gestion de Fabrice} 1. LE CHOIX DE LA CIBLE...2 2. LA RUMEUR...2 3. FIXATION DU PRIX...2 LA DEMARCHE EN MARKETING Le 10 Mars 1999 4 ème Cours {Licence STAPS 98-99.C2.C. Cours de gestion de Fabrice} 1. LE CHOIX DE LA CIBLE...2 2. LA RUMEUR...2 3. FIXATION DU PRIX...2 4. LES DIFFERENTS SERVICES

Plus en détail

Révisions : définir et expliquer

Révisions : définir et expliquer Révisions : définir et expliquer 1. Fondements du marketing et études de marché 1) Notions de valeurs perçues par le client? Rapport qualité prix. 2) Quels sont les leviers d actions qui crée de la valeur?

Plus en détail

Mercator 8 e édition, 2006, Quiz transversal sur le sujet libre : «Internet»

Mercator 8 e édition, 2006, Quiz transversal sur le sujet libre : «Internet» Mercator 8 e édition, 2006, Quiz transversal sur le sujet libre : «Internet» Voici un exemple de quiz transversal proposé sur le CD-ROM des 2500 quiz associé à Mercator, 8e édition. Nous avons sélectionné

Plus en détail

Comment Internet peut révolutionner le marché de la beauté et du bien-être?

Comment Internet peut révolutionner le marché de la beauté et du bien-être? Comment Internet peut révolutionner le marché de la beauté et du bien-être? Marie Sermadiras Co-Fondatrice de ZenSoon 1. Le Web a révolutionné le secteur des services traditionnels 2. Que veulent les

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES PREMIÈRE PARTIE L ENVIRONNEMENT... 11 M. JANSSENS-UMFLAT

TABLE DES MATIÈRES PREMIÈRE PARTIE L ENVIRONNEMENT... 11 M. JANSSENS-UMFLAT TABLE DES MATIÈRES REMERCIEMENTS................................................................... 7 PRÉFACE............................................................................ 9 PREMIÈRE PARTIE

Plus en détail

CA marché international des études: 24,6 milliards d euros en 2006

CA marché international des études: 24,6 milliards d euros en 2006 CA marché international des études: 24,6 milliards d euros en 2006 +5% en Europe ( 43% du marché total) +6,6% aux USA (36%) Hausse importante dans les pays émergents( presque +10% dans les pays du BRIC,

Plus en détail

Achats en ligne. et conversion. Le marketing à la performance, du premier affichage au dernier clic. tradedoubler.com

Achats en ligne. et conversion. Le marketing à la performance, du premier affichage au dernier clic. tradedoubler.com Achats en ligne et conversion Le marketing à la performance, du premier affichage au dernier clic tradedoubler.com Lorsqu il s agit de choisir une marque ou un produit à acheter, les consommateurs européens

Plus en détail

XI Liste des tableaux et des figures. XIII Introduction 1 Les auteurs 5

XI Liste des tableaux et des figures. XIII Introduction 1 Les auteurs 5 Liste des études de cas XI Liste des tableaux et des figures XIII Introduction 1 Les auteurs 5 Partie I Concevoir le commerce électronique 7 Chapitre 1 Émergence et tendances du commerce électronique 9

Plus en détail

Immobilier : Internet est indispensable pour 2 Français sur 3

Immobilier : Internet est indispensable pour 2 Français sur 3 Immobilier : Internet est indispensable pour 2 Français sur 3 Sondage Opinion Way pour MeilleursAgents Paris, le 2 décembre 2014 MeilleursAgents s intéresse à un sujet de société qui anime les débats depuis

Plus en détail

ETUDE ET ANALYSE DU PRIX DE VENTE. Calculs de bénéfice Étude de positionnement commercial Comparaison de plusieurs politiques commerciales

ETUDE ET ANALYSE DU PRIX DE VENTE. Calculs de bénéfice Étude de positionnement commercial Comparaison de plusieurs politiques commerciales ETUDE ET ANALYSE DU PRIX DE VENTE La notion de prix de vente Les objectifs financiers Les objectifs commerciaux Les remises et rabais Exercice et corrigé Calculs de bénéfice Étude de positionnement commercial

Plus en détail

VENDRE SUR INTERNET : C EST FACILE!

VENDRE SUR INTERNET : C EST FACILE! VENDRE SUR INTERNET : C EST FACILE! e-commerce : des perspectives prodigieuses de croissance! De plus en plus d internautes achètent sur Internet. C est ainsi que le marché du commerce électronique ne

Plus en détail

Définition: La politique de distribution consiste à choisir le réseau, les partenaires qui seront chargés de distribuer le produit sur le marché.

Définition: La politique de distribution consiste à choisir le réseau, les partenaires qui seront chargés de distribuer le produit sur le marché. Définition: La politique de distribution consiste à choisir le réseau, les partenaires qui seront chargés de distribuer le produit sur le marché. Les étapes de la commercialisation Les opérations d acheminement

Plus en détail

Table des matières. Partie I Concevoir le commerce électronique 7. Liste des études de cas Introduction 1 Les auteurs 5

Table des matières. Partie I Concevoir le commerce électronique 7. Liste des études de cas Introduction 1 Les auteurs 5 Table des matières Liste des études de cas Introduction 1 Les auteurs 5 Partie I Concevoir le commerce électronique 7 Chapitre 1 Émergence et tendances du commerce électronique 9 1. Chiffres-clés et tendances

Plus en détail

LA GESTION DE LA FORCE DE VENTE ABORDEE SOUS L ANGLE DE LA REMUNERATION

LA GESTION DE LA FORCE DE VENTE ABORDEE SOUS L ANGLE DE LA REMUNERATION LA GESTION DE LA FORCE DE VENTE ABORDEE SOUS L ANGLE DE LA REMUNERATION Depuis quelques années, on constate une grande évolution de la fonction vente ; avec le passage de la notion de l acte de vente à

Plus en détail

Le prix d un compte à vue en Belgique Analyse pour la période 2008 jusqu à 2011

Le prix d un compte à vue en Belgique Analyse pour la période 2008 jusqu à 2011 Le prix d un compte à vue en Belgique Analyse pour la période 2008 jusqu à 2011 1 2 «Créer les conditions d un fonctionnement compétitif, durable et équilibré du marché des biens et services Contenu 1.

Plus en détail

Les attentes des consommateurs sont-elles satisfaites?

Les attentes des consommateurs sont-elles satisfaites? Les attentes des consommateurs sont-elles satisfaites? Point de vue européen Intro Prise en compte des intérêts des consommateurs, par les autorités publiques, n est pas récente, même si différences importantes

Plus en détail

L avenir du commerce est en ligne

L avenir du commerce est en ligne chapitre 1 L avenir du commerce est en ligne A llons-nous perdre l habitude «d aller» faire nos courses? Succomberons-nous plus facilement à l achat d impulsion au hasard de notre navigation sur le Web

Plus en détail

Les 9 points-clé pour réussir votre activité de ecommerce

Les 9 points-clé pour réussir votre activité de ecommerce Les 9 points-clé pour réussir votre activité de ecommerce Ce document vous permettra de vous poser les bonnes questions avant de vous lancer dans une démarche de création d un site ou d une boutique de

Plus en détail

Avis du Conseil National de la Consommation sur les informations des consommateurs-sites «comparateurs»

Avis du Conseil National de la Consommation sur les informations des consommateurs-sites «comparateurs» Conseil National de la Consommation 12 mai 2015 Avis du Conseil National de la Consommation sur les informations des consommateurs-sites «comparateurs» N NOR : EINC1511480V Trouver un produit, comparer

Plus en détail

Sofiane Messalta Maitre Assistant (Université Sétif 1) Farid Alleg Consultant ( Pro-Think Consulting)

Sofiane Messalta Maitre Assistant (Université Sétif 1) Farid Alleg Consultant ( Pro-Think Consulting) الشراكة المؤسسة الا نتاجیة وقطاع التوزیع الواسع( بین التجزي ة) تجارة Partenariat Producteur Grande Distribution Sofiane Messalta Maitre Assistant (Université Sétif 1) Farid Alleg Consultant ( Pro-Think

Plus en détail

Recherche des besoins

Recherche des besoins Introduction Le rendez-vous en face à face est la seconde étape de la négociation. Elle succède en effet à la prise de contact téléphonique. C est durant cet entretien avec le client que le vendeur va

Plus en détail

TAUX DE TRANSFORMATION

TAUX DE TRANSFORMATION Table des matières 1 Le choix des produits...2 2 La politique tarifaire...4 Introduction Afin de convertir efficacement vos visiteurs en acheteurs, il faut veiller à ne jamais les décevoir. La cause première

Plus en détail

E-Commerce Tutoriels TABLE DES MATIÈRES. Tutoriel 1 EC 1.01 Qu est-ce que le commerce électronique

E-Commerce Tutoriels TABLE DES MATIÈRES. Tutoriel 1 EC 1.01 Qu est-ce que le commerce électronique TABLE Preface iii Préface iii Tutorial Tips xv Avant de commencer v New Perspectives on E-Commerce Tutorials EC 1.01 E-Commerce Tutoriels Read This Before You Begin EC 1.02 Tutoriel 1 EC 1.01 Qu est-ce

Plus en détail

ENQUÊTE FORUM DÉBAT 2002. Les Distributeurs du Secteur Dentaire

ENQUÊTE FORUM DÉBAT 2002. Les Distributeurs du Secteur Dentaire ENQUÊTE FORUM DÉBAT 2002 Les Distributeurs du Secteur Dentaire [EDITO]. Le marché du matériel dentaire reste un domaine relativement parcellarisé sur le territoire français. Il est couvert par plus de

Plus en détail

CROSS CANAL Comment mettre en place une stratégie cross-canal pour développer votre Chiffre d affaires?

CROSS CANAL Comment mettre en place une stratégie cross-canal pour développer votre Chiffre d affaires? CROSS CANAL Comment mettre en place une stratégie cross-canal pour développer votre Chiffre d affaires? Intervenante : Candice RAMPON Experte e-commerce - CIBLEWEB 1 PROGRAMME 1 Evolutions du Web et du

Plus en détail

AdWords Faites la promotion de votre entreprise sur Google avec MidiMédia

AdWords Faites la promotion de votre entreprise sur Google avec MidiMédia Faites la promotion de votre entreprise sur Google avec MidiMédia Nous créons vos annonces Nos experts, créent vos annonces et choisissent des mots clés qui sont des mots ou des expressions en rapport

Plus en détail

Sia Conseil. Les Drive : situation et perspectives. Avril 2012. Votre contact

Sia Conseil. Les Drive : situation et perspectives. Avril 2012. Votre contact Bureau de Paris 18, boulevard Montmartre 75009 Paris Tel : (33) 1 42 77 76 17 Internet : www.sia-conseil.com Paris Bruxelles Amsterdam Roma Milano Casablanca Dubaï Sia Conseil Avril 2012 Votre contact

Plus en détail

Les clés de la réussite d un site e-commerce

Les clés de la réussite d un site e-commerce Les clés de la réussite d un site e-commerce David Méndez Responsable Commercial & Marketing www.cobweb.ch E: dmendez@cobweb.ch T: 022 880 00 93 les petits déjeuners des start-up, 5 octobre 2007 cobweb

Plus en détail

Edito : Cybersudoe Innov : Un réseau d experts en innovation par le numérique du Sud-Ouest européen

Edito : Cybersudoe Innov : Un réseau d experts en innovation par le numérique du Sud-Ouest européen Edito : Cybersudoe Innov : Un réseau d experts en innovation par le numérique du Sud-Ouest européen Un des objectifs principaux du projet européen Cybersudoe innov est la création d une base de données

Plus en détail

CONQUÊTE DE NOUVEAUX CLIENTS DÉVELOPPER SA CLIENTÈLE AVEC LE E-COMMERCE : UTOPIE OU RÉALITÉ?

CONQUÊTE DE NOUVEAUX CLIENTS DÉVELOPPER SA CLIENTÈLE AVEC LE E-COMMERCE : UTOPIE OU RÉALITÉ? CONQUÊTE DE NOUVEAUX CLIENTS DÉVELOPPER SA CLIENTÈLE AVEC LE E-COMMERCE : UTOPIE OU RÉALITÉ? ABITARE KIDS Créé en 2005 Un des plus grands magasins pour enfants en Europe (puériculture, mobilier, décoration,

Plus en détail

BELLA. 33 Rue de la haie coq 93300 Aubervilliers

BELLA. 33 Rue de la haie coq 93300 Aubervilliers BELLA 33 Rue de la haie coq 93300 Aubervilliers BELLA Une société créée en 2005 qui exploite 3 marques : Bellewomen, Supermode et Coura L Offre : - Sandales - Bottines - Escarpins - Bottes - Ballerines

Plus en détail

17/04/2014 LE PARTAGE DES REVENUS DE LA MUSIQUE ENREGISTREE VRAIS CHIFFRES ET CONTREVERITES

17/04/2014 LE PARTAGE DES REVENUS DE LA MUSIQUE ENREGISTREE VRAIS CHIFFRES ET CONTREVERITES 17/04/2014 LE PARTAGE DES REVENUS DE LA MUSIQUE ENREGISTREE VRAIS CHIFFRES ET CONTREVERITES Partage des revenus de la musique enregistrée : Les vrais chiffres Pour définir exactement la réalité du partage

Plus en détail

Le commerce. électronique et ses répercussions sur les boutiques

Le commerce. électronique et ses répercussions sur les boutiques Le commerce électronique et ses répercussions sur les boutiques Table des matières 2 Introduction 3 4 5 6 Le commerce en ligne gruge une partie des ventes au détail Le furetage en magasin est maintenant

Plus en détail

Les Français et leur relation aux enseignes traditionnelles et aux «pure players»

Les Français et leur relation aux enseignes traditionnelles et aux «pure players» Les Français et leur relation aux enseignes traditionnelles et aux «pure players» Janvier 2013 1 1 La méthodologie 2 Note méthodologique Etude réalisée pour : Bonial Echantillon : Echantillon de 1007 personnes,

Plus en détail

BTS ESTHÉTIQUE COSMÉTIQUE. Gestion et relation clientèle U41

BTS ESTHÉTIQUE COSMÉTIQUE. Gestion et relation clientèle U41 BTS ESTHÉTIQUE COSMÉTIQUE Gestion et relation clientèle U41 SESSION 2012 Durée : 3h30 Coefficient : 4 Matériel autorisé : - Toutes les calculatrices de poche y compris les calculatrices programmables,

Plus en détail

NOTICE EXPLICATIVE DU BUSINESS PLAN PACA ÉMERGENCE

NOTICE EXPLICATIVE DU BUSINESS PLAN PACA ÉMERGENCE NOTICE EXPLICATIVE DU BUSINESS PLAN PACA ÉMERGENCE Préambule Le Business Plan (ou plan d affaire) est un document qui décrit le projet d activité, fixe des objectifs, définit les besoins en équipements,

Plus en détail

Bonjour, Matthieu, pouvez-vous nous expliquer le concept de Nuukik?

Bonjour, Matthieu, pouvez-vous nous expliquer le concept de Nuukik? Bonjour, Matthieu, pouvez-vous nous expliquer le concept de Nuukik? Nuukik est un moteur de recommandation de produit aidant les e-commerçants à dynamiser et personnaliser leur offre commerciale afin de

Plus en détail

L offre des cabinets peut se structurer en 3 types de prestations et 3 domaines d application

L offre des cabinets peut se structurer en 3 types de prestations et 3 domaines d application L offre des cabinets peut se structurer en 3 types de prestations et 3 domaines d application NB : Le schéma ci-après présente de manière synthétique la répartition des activités par type de prestation

Plus en détail

COMMENT CONDUIRE UN PROJET DE SITE WEB?

COMMENT CONDUIRE UN PROJET DE SITE WEB? COMMENT CONDUIRE UN PROJET DE SITE WEB? Typologie des sites web Les sites «vitrines» Les sites de «marque» Les sites «catalogues» Les sites marchands Site web et stratégie commerciale Etapes clés de la

Plus en détail

COMMENT FAIRE DU E-COMMERCE?

COMMENT FAIRE DU E-COMMERCE? COMMENT FAIRE DU E-COMMERCE? Le marché du e-commerce Besoins d un e-commerçant L offre des prestataires Offres «standardisées» Offres sur mesure Choisir une offre Solution libre ou propriétaire? Fonctionnalités

Plus en détail

Les entrepreneuriales - soirée Tools 1

Les entrepreneuriales - soirée Tools 1 TOOL 2 Pourquoi réaliser une étude de marché? Les entrepreneuriales - soirée Tools 1 Chambre de Métiers et de l Artisanat du Morbihan Intervenante : Florence MOUNIER Conseillère en Développement Économique

Plus en détail

CARTES INNOVANTES 2013

CARTES INNOVANTES 2013 ÉTUDE PUBLI-NEWS CARTES INNOVANTES 2013 8 e édition identifie pour vous les tendances majeures en matière de cartes bancaires innovantes n Une couverture mondiale : 500 cartes bancaires «pures», co-brandées

Plus en détail

Top 10 des fonctionnalités sur une page produit

Top 10 des fonctionnalités sur une page produit Top 10 des fonctionnalités sur une page produit une étude Sur un site e-commerce, c est notamment sur une fiche produit que se décide l acte d achat. Cette page importante va souvent permettre de convertir

Plus en détail

CREER UNE ENTREPRISE A JERSEY

CREER UNE ENTREPRISE A JERSEY CREER UNE ENTREPRISE A JERSEY Avant toute autre démarche, il faut avoir un «business plan» (projet professionnel) solide et bien conçu. Pour cela, il vous suffit de suivre les instructions ci-dessous :

Plus en détail

Les comportements d achats multicanaux» des internautes

Les comportements d achats multicanaux» des internautes Les comportements d achats multicanaux» des internautes Mardi 11 septembre 2007 19 millions de cyberacheteurs en France 19 millions de cyberacheteurs 23,3 Évolution du nombre d internautes* (en millions)

Plus en détail

Démarche d analyse stratégique

Démarche d analyse stratégique Démarche d analyse stratégique 0. Préambule 1. Approche et Démarche 2. Diagnostic stratégique 3. Scenarii d évolution 4. Positionnement cible 2 0. Préambule 3 L analyse stratégique repose sur une analyse

Plus en détail

Thème E Etablir un diagnostic stratégique Le diagnostic externe Analyse de l environnement de l entreprise

Thème E Etablir un diagnostic stratégique Le diagnostic externe Analyse de l environnement de l entreprise Thème E Etablir un diagnostic stratégique Le diagnostic externe Analyse de l environnement de l entreprise On ne peut concevoir l entreprise comme une entité isolée du milieu dans lequel elle agit. L entreprise

Plus en détail

LES CONTENUS : POUR ALLER PLUS LOIN

LES CONTENUS : POUR ALLER PLUS LOIN Conception et construction LES CONTENUS : POUR ALLER PLUS LOIN Sommaire 1. Les liens...3 2. Introduction...4 3. Quelles sont les fonctionnalités pour mon site e-commerce?...5 4. Comment exploiter les réseaux

Plus en détail

Définir un nouveau modèle économique Présentation de l axe 4

Définir un nouveau modèle économique Présentation de l axe 4 Définir un nouveau modèle économique Présentation de l axe 4 Le développement du numérique dans la sphère de l édition, les mutations induites par la dématérialisation des supports ont profondément influencé

Plus en détail

STRATEGIES MARKETING. Licence 3 2010-2011. S7 : politique de prix

STRATEGIES MARKETING. Licence 3 2010-2011. S7 : politique de prix STRATEGIES MARKETING Licence 3 2010-2011 S7 : politique de prix Professeur : Alain Debenedetti Alain.debenedetti@univ-mlv.fr Qu est-ce qu un prix? Introduction somme d argent coûts non monétaires Introduction

Plus en détail

«Les outils Web au service du B2B» INFOPRESSE Octobre 2007

«Les outils Web au service du B2B» INFOPRESSE Octobre 2007 INFOPRESSE Octobre 2007 1 2 Brève présentation Gesca Investissements Numériques Ltée est une société spécialisée dans l investissement de capitaux dans des entreprises du secteur des nouveaux médias et

Plus en détail

UE Marketing Opérationnel

UE Marketing Opérationnel UE Marketing Opérationnel La politique de distribution La Stratégie de Distribution Séance 3 I Les circuits de distribution 1.1 Les fonctions de la distribution 1.2 La longueur des circuits 1.3 La rémunération

Plus en détail

16 ème Observatoire du Crédit Immobilier

16 ème Observatoire du Crédit Immobilier 16 ème Observatoire du Crédit Immobilier LES BANQUES ONT-ELLES ARRÊTÉ DE PRÊTER? «BANQUES CHERCHENT EMPRUNTEURS». C O N F E R E N C E D E P R E S S E, 1 5 n o v e m b r e 2 0 1 2 INTRODUCTION : UN MARCHE

Plus en détail