EN COUVERTURE. Enjeux Les Echos N 291 du 01 Juin 2012 Page n 32

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "EN COUVERTURE. Enjeux Les Echos N 291 du 01 Juin 2012 Page n 32"

Transcription

1 Enjeux Les Echos N 291 du 01 Juin 2012 Page n 32 EN COUVERTURE «Ce qui s'est passé en une décennie? La fin du e-commerce...» Le diagnostic, posé en novembre dernier par Jacques-Antoine Granjon, le patron et fondateur de vente- privee.com, à l'occasion des dix ans de l'entreprise, a des airs de provocation. La fin du e-commerce, vraiment? Difficile à croire. Peut-on vraiment disparaître quand on s'apprête à plus que doubler de volume en quelques années? Evalué à 660 milliards de dollars, le commerce mondial en ligne devrait en effet passer à milliards en 2015, selon GfK. En France, les derniers chiffres présentés fin janvier par la Fédération de l'e-commerce et de la vente à distance (Fevad), qui re groupe 800 sites, augurent eux aussi d'un avenir radieux : 37,7 milliards d'euros en 2011, avec une croissance de 22% du volume d'affaires en un an et plus de sites marchands qui séduisent désormais 31 millions d'acheteurs! Impressionnant. Ce qu'il y a de nouveau, ajoutait dans la foulée Jacques-Antoine Granjon, c'est «l'irruption du commerce global». En clair, le commerce en ligne n'est pas mort, bien sûr. Mais sa singularité ne résiste pas aux enjeux d'un commerce bouleversé par les technologies de l'information et de la communication. Le «e», en passant dans les moeurs et dans les faits, s'efface au profit du commerce. Les cartes distribuées, de façon quelque peu artificielle à deux camps opposés front contre front depuis dix ans, se rebattent. Souvenons-nous. A peine sorti des limbes au milieu des années 90, le Web marchand allait tout emporter sur son passage. Les «barbares» (les tout-internet, les pure players) auraient vite raison des «empereurs», les brick and mortar, tenants du commerce traditionnel. Nous, clients, serions tous livrés à partir de vastes entrepôts. Les magasins allaient se vider progressivement. Amazon remplacerait Walmart. Ce n'est pas vraiment le cas. Certes, dix-sept ans après l'ouverture de

2 sa librairie en ligne, Jeff Bezos a su imposer Amazon et élargir sa palette à quasiment tous les secteurs, alimentaire excepté - pour l'instant. «Il a révolutionné le commerce et va devenir le premier retailer du monde», assure ainsi Delphine Mathez, senior partner de Roland Berger. Nombre de spécialistes prévoient en effet - leur seul désaccord porte sur l'échéance, entre 2015 et 2020, - que le géant virtuel américain rejoindra son rival. Mais presque un quart de siècle après sa naissance. Et, hormis Amazon et ebay, force est de constater que seuls quelques très rares pure players ont à ce jour réussi à conquérir le monde. Nombre d'acteurs du e-commerce, souvent nationaux voire régionaux, font souvent plus parler d'eux qu'ils ne pèsent sur les affaires. L'e-tourisme se porte bien Aujourd'hui, l'e-commerce, opéré via des pure players et des acteurs traditionnels, n'assure qu'une petite part du commerce de détail : en France, de 4 à 6% seulement des transactions, selon les périmètres retenus, passent par le Web (entre 9 et 10% aux Etats-Unis). Les taux de pénétration par secteurs d'activité font le grand écart, au sein d'un ensemble très hétérogène et morcelé. En 2010, plus de la moitié (54%) des ventes globales en valeur dans l'hexagone concernait des services, dont 40% pour l'e-tourisme, estimait la Fevad. Suivaient les produits techniques avec 11%, tout comme le textile (habillement, maison), les accessoires et les chaussures. L'ameublement et la décoration émargeaient quant à eux à 6% du total, les produits culturels à 5%, l'alimentation à 3%. Et au sein de chaque segment, la pénétration du Web n'est pas non plus homogène. Les produits techniques, dont 14,3% en valeur sont vendus en ligne (22% en Allemagne, mais 5,8% en Italie), affichent de grosses différences avec 5% de pénétration pour la vente en ligne de téléphones et entre 10 et 15% pour les téléviseurs, les réfrigérateurs et les aspirateurs. Les appareils photo sont à 20%, les caméscopes dépassent 25% et les disques durs 40% (voir p. 36)... Les opportunités et les risques seront différents selon qu'on vend des billets d'avion, des chaussures, des télés ou des salades. En dix ans, le paysage du e-commerce a profondément évolué. «On a connu cinq étapes», détaillent François Klipfel et Marie Ferry, respectivement directeur général adjoint et responsable distribution et technologie de GfK France. «Bien sûr, la première a été l'irruption des pure players, canal concurrent des magasins. Puis, les enseignes sont passées au click and mortar. Internet était alors un canal parallèle - mêmes produits, mêmes prix - à la fois vitrine de communication et énième magasin du parc. Ensuite, le réseau s'est affirmé comme le bras armé du magasin pour toucher de nouveaux clients, mais encore avec la crainte de voir les ventes se cannibaliser. Depuis deux ans, nouvelle évolution : Internet devient le laboratoire d'essai des interactions entre le virtuel et les points de vente. Et la cinquième phase a déjà débuté : celle du "cross-canal" qui abolit les frontières entre magasin et Internet, où toutes les formes de distribution cohabitent et échangent entre elles.» En route vers le commerce global, connecté. «Une mutation d'une importance au moins aussi considérable que celle qui a fait naître la grande distribution dans les années 60», estime Catherine Barba, fondatrice du cabinet Malinéa spécialisé dans l'e-commerce (1). Même si certains ont disparu, souffert ou accusent encore du retard, les leaders traditionnels ont pour la plupart réagi aux coups de boutoir. En Grande-Bretagne, pays de référence, Tesco - troisième distributeur mondial - talonne Amazon (4 milliards d'euros) avec 2,8 milliards d'euros de ventes en ligne (2010). «Dans le top 15 britannique, il y a beaucoup de distributeurs classiques et la mutation du commerce, en marche, y est profonde», constate Marie-Axelle Loustalot-Forest, directrice générale France du cabinet de conseil anglais Javelin. Aux Etats-Unis, Walmart (3,3 milliards d'euros) suit Amazon (9,8 milliards). Et si Best Buy, le géant américain de la distribution de matériel électronique (numéro 3 sur le Net aux Etats-Unis, avec 1,7 milliard d'euros) souffre, cela relève largement de la faible réponse apportée à l'évolution du consommateur, aux effets des Apple Stores et de la stratégie multicanal de la firme à la pomme, plutôt que de la seule et unique concurrence de la vente en ligne. «Au fond, les fameux barbares me font penser aux pirates d'astérix, plaisante Delphine Mathez. Les empereurs sont toujours bien là et ils se mettent eux aussi au

3 commerce en ligne.» Leur montée en puissance est réelle, qu'il s'agisse des vépécistes comme La Redoute ou de la grande distribution. «Outre nos drives, nous allons aussi ouvrir des sites Internet sur de nouveaux univers de consommation», assure Michel-Edouard Leclerc. «Il y a une inversion de tendance, désormais on s'inquiète presque davantage pour les pure players!» remarque Marc Lolivier, délégué général de la Fevad. Si, parmi la dizaine de leaders, lesquels raflent près de 70% du chiffre d'affaires du e-commerce en France, les pure players sont encore les plus nombreux (ce n'est plus le cas outre-manche), les choses changent. Darty et Decathlon ont ainsi intégré le top 15 (en nombre de visiteurs uniques) de la Fevad. «Les enseignes historiques y ont mis le temps, mais elles arrivent», analysait François Momboisse, le président de cet organisme, fin janvier. Dans le secteur des grandes surfaces spécialisées (GSS), But, qui ne disposait encore que d'un site «corporate» il y a trois ans, s'est mis au online il y a dix-huit mois, semble-t-il avec succès, en adaptant un modèle anglais. «Il y a une vraie bascule. Le commerce en ligne existe pour longtemps, mieux vaut l'intégrer», résume Régis Schultz, son PDG. «Les retailers traditionnels ont d'abord vu l'e-commerce comme un em pêcheur de com mercer en rond qu'il fallait tuer et ils préféraient investir dans les magasins. Il y a donc eu du retard à l'allumage, en France en particulier», explique Delphine Mathez. Mais si les pure players, comme Mistergooddeal, RueDuCommerce ou Pixmania, ont bien secoué les acteurs traditionnels, Darty, par exemple, reste numéro 1 de l'électroménager toutes ventes confondues. De façon générale, plus les marchés sont matures, plus la place et la part des pure players diminue. Marques et enseignes se ruent en effet aujourd'hui sur le Net en intégrant l'e-commerce comme une composante d'une stratégie globale plus que comme une fin en soi. Conséquence, les besoins en investissements s'envolent, secouant les acteurs tout en ligne. «Est-ce que je peux rester un pure player?» s'interroge Thierry Petit, cofondateur de Showroomprivé, le numéro 2 français des ventes privées (180 millions d'euros en 2011). «Il faut faire du volume et donc avoir les moyens pour grossir. Le sens de l'histoire, aujourd'hui, va plutôt vers les acteurs industriels traditionnels. Ils reprendront la main car il faut pouvoir construire sur dix à quinze ans.» Les mariages mixtes se multiplient De fait, de nombreux mariages et rapprochements mixtes ont déjà eu lieu, souvent dans le sens des acteurs traditionnels mais aussi avec un intérêt mutuel bien compris entre deux mondes aux antipodes. Telemarket, le pionnier de la vente de produits alimentaires en ligne (par Minitel!) a été repris par Casino, puis par le groupement coopératif Système U. Ce même groupe Casino reprenant dans son giron CDiscount, le gros généraliste (hors alimentaire) à prix canons et monshowroom.fr. Houra.fr est désormais une filiale de Cora. Grosbill.com, créé en 1998 pour les technophiles et les geeks, a été repris par Auchan en 2005 ; Mis ter gooddeal la même année par une filiale de vente à distance de Groupe M6 et Pixmania dès 2006 par l'anglais Dixons Retail, troisième distributeur mondial de produits électroniques, fort de magasins en Europe. Mais depuis six mois, c'est Pixmania qui s'occupe... de tout l'e-commerce de Carrefour (hors alimentaire, Ooshop) pour la France, l'espagne, la Belgique et l'italie, via sa filiale e-merchant, une plate-forme qui sert 70 autres sites. Plus original, le pure player Matelsom (literie) a racheté le vépéciste Camif, et l'e-commerçant RueDuCommerce a été repris par la foncière Altarea Cogedim, gestionnaire de grands centres commerciaux. Quant à vente-privee, il a conclu des accords avec une autre foncière, Hammerson, spécialisée dans le commerce. Les coupons Rosedeal, vendus sur le site vente-privee.com à un prix inférieur à leur valeur faciale, seront échangeables dans des enseignes des centres commerciaux. La frontière entre offline et online se dissipe peu à peu. Les «drives» (voir p.38) y contribuent à leur façon dans l'alimentaire, ebay aussi, avec ses magasins et ses vitrines éphémères où les smartphones font le lien avec le site. Et si les commerçants traditionnels se mettent au commerce en ligne, les pure players s'interrogent sur la pertinence de disposer de boutiques. Pixmania en compte d'ailleurs déjà vingt, dont huit en France. De petits points de vente,

4 situés en centre-ville ou en centre commercial, qui font également fonction de lieu de stockage et de retrait. «Qu'est-ce qui coûte le plus cher, l'achat de trafic via Google ou un magasin? s'interroge Ulric Jérome, directeur exécutif de Pixmania. Le magasin, c'est la force du Web mais dans la rue.» GrosBill ouvre également des points de retrait ; Bazarchic (ventes événementiel les) a inauguré mi-janvier une boutique à Vélizy (Yvelines), première d'une série s'ajoutant à ses show rooms parisiens ; Promo va cances, après avoir installé des agences en Ile-de-France et à Lyon, s'attaque à Nantes et Marseille ; quant à LDLC, le site d'informatique lyonnais, il possède deux boutiques. Des approches modestes qui rappellent les premiers pas prudents des enseignes traditionnelles sur le Web, il y a quelques années... (1) «2020 : la fin du e-commerce... ou l'avènement du commerce connecté?» Etude pour la Fevad, juin ==== ENCADRE ==== sites marchands étaient actifs en France à fin mars Source : Fevad. 70% des 90 principales chaînes de distribution françaises (tous secteurs) avaient lancé un site marchand début Source : Xerfi-Precepta. 62% des Français se rendent au moins une fois par semaine dans une grande surface. Source : TNS Sofres/GeoConcept. 31 millions d'internautes français ont acheté en ligne au premier trimestre Et 4,1 millions commandaient sur leur mobile à fin 2011.Sources :Fevad, Médiamétrie. ==== ENCADRE ==== LES PLACES DE MARCHÉ, GRANDS MAGASINS DU XXIe SIÈCLE RueDuCommerce, Amazon, PriceMinister, ebay ou Pixmania : autant de market places - des sites d'achat-vente - qui font partie des réussites du e-commerce. «Les places de marché reconstituent une offre très large avec une crédibilité de marque très forte et on se rapproche du commerce classique», estime Bernard Demeure, consultant senior chez Oliver Wyman. Pour l'enseigne ou le commerçant qui désirent vendre sur la Toile, elles sont une alternative au site propre qui offre de la notoriété et donc de nombreux visiteurs. «C'est quasiment la seule façon pour les PME d'exister à un coût maîtrisé», considère le consultant Xavier Dalloz, dans son rapport Atawad. Elles sont «l'équivalent au XXIe siècle des grands magasins du XIXe», nous décrivait récemment Sven Lung, fondateur de Brandalley (prêt-à-porter) qui en a quitté la direction depuis. Des acteurs plus traditionnels comme La Redoute, la Fnac, CDiscount ou les 3 Suisses s'y mettent aussi, pour jouer le rôle de tiers de confiance. ==== ENCADRE ==== LA REVANCHE DES PETITS «Le Web est d'abord allé vers les grands. Depuis deux à trois ans, ce sont les petits commerçants qui s'approprient la vente en ligne», constate Marc Schillaci, président du directoire et cofondateur d'oxatis, une plate-forme de création de boutiques online qui accueille de plus en plus de commerçants traditionnels. Plaidoyer prodomo? Pas seulement. Si la Fevad a pu annoncer que plus de sites marchands étaient désormais actifs en France c'est grâce aux petits sites créés par des commerçants «en dur». Ce ne sont d'ailleurs pas les sites leaders qui ont tiré la croissance (+22%) du e-commerce : leur chiffre d'affaires n'a progressé que de 11%. «92% des commerçants considèrent leur site comme partie intégrante de leur activité et pour deux tiers d'entre eux, ce site a un impact sur leur activité en dur, commente Marc Schillaci. La vente en ligne est véritablement considérée comme une dimension du commerce.» PAR CLAUDE VINCENT

5

6 Tous droits réservés - Les Echos 2012

Chiffres clés de l'ecommerce 2007. France / Europe / Monde HENRY - VEYNE - YSEUX

Chiffres clés de l'ecommerce 2007. France / Europe / Monde HENRY - VEYNE - YSEUX Chiffres clés de l'ecommerce France / Europe / Monde HENRY - VEYNE - YSEUX Chiffres clés en France 19,5 millions de Français achètent sur Internet 2/3 des internautes visitent chaque mois au moins un des

Plus en détail

Classement de l attractivité des sites de e-commerce en France et dans le monde

Classement de l attractivité des sites de e-commerce en France et dans le monde Classement de l attractivité des sites de e-commerce en France et dans le monde Résultats France et perspective internationale Paris, 19 mai 2011 Agenda Méthodologie Principaux résultats 2 L indice OC&C

Plus en détail

Bilan e-commerce 2014. Conférence de Presse Ministère de l économie, de l industrie et du numérique 27 janvier 2015

Bilan e-commerce 2014. Conférence de Presse Ministère de l économie, de l industrie et du numérique 27 janvier 2015 Bilan e-commerce Conférence de Presse Ministère de l économie, de l industrie et du numérique 27 janvier 2015 Bilan e-commerce Carole DELGA Secrétaire d'état chargée du Commerce, de l'artisanat, de la

Plus en détail

pour Les internautes et le e-commerce

pour Les internautes et le e-commerce pour Les internautes et le e-commerce Octobre 2009 Sommaire 1 - La méthodologie 2 - Les résultats de l'étude A Les perceptions du commerce en ligne B Les achat sur Internet t et la qualité de service C

Plus en détail

L e-commerce dans l électrodomestique

L e-commerce dans l électrodomestique Bureau de Paris 8, boulevard Montmartre 75009 Paris Tel : () 4 77 7 7 Internet : www.sia-partners.com Paris Bruxelles Roma Milano Casablanca L e-commerce dans l électrodomestique Benchmark des offres de

Plus en détail

Conférence du 10 juillet 2007. Delphine David ddavid@precepta.fr

Conférence du 10 juillet 2007. Delphine David ddavid@precepta.fr E-commerce de biens de consommation Conférence du 10 juillet 2007 Delphine David ddavid@precepta.fr Le e-commerce en quelques chiffres Données Date Ventes en ligne 12 milliards d euros 2006 Dont ventes

Plus en détail

! Neuilly-sur-Seine, le 12 novembre 2013

! Neuilly-sur-Seine, le 12 novembre 2013 Direction Communication 63 rue de Villiers, 92200 Neuilly-sur-Seine Tél. 01 56 57 58 59, Fax 01 56 57 81 80 Communiqué de presse Contacts : PwC, Hélène Coulbault, 01 56 57 88 26, helene.coulbault@fr.pwc.com

Plus en détail

ETUDE IMAGE PRIX 2010. La réalité des prix des enseignes et l image qu en ont les consommateurs. 4 e édition. Déjeuner de Presse - 8 décembre 2010

ETUDE IMAGE PRIX 2010. La réalité des prix des enseignes et l image qu en ont les consommateurs. 4 e édition. Déjeuner de Presse - 8 décembre 2010 ETUDE IMAGE PRIX 2010 La réalité des prix des enseignes et l image qu en ont les consommateurs 4 e édition Déjeuner de Presse - 8 décembre 2010 Sous embargo jusqu au 9 décembre à 5h00 2010 La 4 e édition!

Plus en détail

E-commerce B2B en France : un secteur méconnu mais au fort potentiel de croissance

E-commerce B2B en France : un secteur méconnu mais au fort potentiel de croissance Bureau de Paris 18, boulevard Montmartre 75009 Paris Tel : (33) 1 42 77 76 17 Internet : www.sia-partners.com Paris Lyon Bruxelles Amsterdam Roma Milano Casablanca Dubaï New-York E-commerce B2B en France

Plus en détail

Google et Kantar Media Compete publient la 3ème édition du «Baromètre sectoriel sur la performance de conversion des sites e-commerce en France»:

Google et Kantar Media Compete publient la 3ème édition du «Baromètre sectoriel sur la performance de conversion des sites e-commerce en France»: Google et Kantar Media Compete publient la 3ème édition du «Baromètre sectoriel sur la performance de conversion des sites e-commerce en France»: Paris, le 11 juin 2014 Les dernières barrières à l achat

Plus en détail

Image Prix : La réalité des prix des enseignes et les comportements associés des consommateurs

Image Prix : La réalité des prix des enseignes et les comportements associés des consommateurs Image Prix : La réalité des prix des enseignes et les comportements associés des consommateurs 6 e édition 27 février 2013 L étude image prix 2012 : 6 e édition Méthodologie Etude internationale menée

Plus en détail

Bilan du e-commerce. Le cap des 20 millions d acheteurs en ligne franchi. Évolution du nombre d acheteurs en ligne* (en millions) 31,9 11,5 + 26%

Bilan du e-commerce. Le cap des 20 millions d acheteurs en ligne franchi. Évolution du nombre d acheteurs en ligne* (en millions) 31,9 11,5 + 26% Bilan du e-commerce Bilan du e-commerce français français 1 er trimestre 2008 Bertrand KRUG Médiamétrie//NetRatings 14 mai 2008 2008 Mercredi 14 mai 2008 Le cap des 20 millions d acheteurs en ligne franchi

Plus en détail

Image prix 2011 : La réalité des prix des enseignes et l image qu en ont les consommateurs

Image prix 2011 : La réalité des prix des enseignes et l image qu en ont les consommateurs Image prix 2011 : La réalité des prix des enseignes et l image qu en ont les consommateurs 5 e édition 15 Février 2012 L image prix en 2011 : la 5 e édition! Méthodologie Le baromètre annuel d OC&C sur

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE BILAN E-COMMERCE 2006 :

COMMUNIQUE DE PRESSE BILAN E-COMMERCE 2006 : MINISTRE DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES, DU COMMERCE, DE L ARTISANAT ET DES PROFESSIONS LIBERALES COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 25 janvier 2007 BILAN E-COMMERCE 2006 : Les ventes sur internet portées

Plus en détail

Introduction. 1. 29,9 millions en décembre 2006 selon Médiamétrie.

Introduction. 1. 29,9 millions en décembre 2006 selon Médiamétrie. Introduction Une entreprise en quête de pérennité et de croissance ne peut plus aujourd hui s offrir le luxe de renoncer à une présence sur le Web. Guéri des fantasmes, désillusions et spéculations qui

Plus en détail

Les comportements d achats multicanaux des internautes 9 ème baromètre FEVAD-Médiamétrie//NetRatings. extraits

Les comportements d achats multicanaux des internautes 9 ème baromètre FEVAD-Médiamétrie//NetRatings. extraits Les comportements d achats multicanaux des internautes 9 ème baromètre FEVAD-Médiamétrie//NetRatings extraits Juillet 2013 Contexte 2013 Un consommateur de plus en plus connecté 42,2 millions d internautes

Plus en détail

Note partielle sur le E-Commerce

Note partielle sur le E-Commerce Note partielle sur le E-Commerce (Centrée sur le marché de l habillement ; source : IFM 2011) 1. Remarques générales ; quelques définitions et orientations 1. Les Pure Player Il s agit du commerce en ligne

Plus en détail

Cas pratique la stratégie multicanale du distributeur Tesco

Cas pratique la stratégie multicanale du distributeur Tesco Cas pratique la stratégie multicanale du distributeur Tesco Tesco est un cas exemplaire de la force d une stratégie multicanale. Tesco a été fondé au lendemain de la première guerre mondiale et a créé

Plus en détail

10 ème baromètre des comportements d achats multicanaux des internautes

10 ème baromètre des comportements d achats multicanaux des internautes 10 ème baromètre des comportements d achats multicanaux des internautes Mediametrie//NetRatings Une joint venture entre Médiamétrie et Nielsen + Médiamétrie : Société indépendante créée en 1985. Capital

Plus en détail

Qui nous sommes? 1999 Europe (10 pays) Etats-Unis, Canada 5 millions de VU pionnier + 6 000 + 20

Qui nous sommes? 1999 Europe (10 pays) Etats-Unis, Canada 5 millions de VU pionnier + 6 000 + 20 Qui nous sommes? Création en 1999 Racheté par Yahoo! en Avril 2004 puis en 2008 par Jamplant Leader Européen des guides de shopping avec 25 millions d utilisateurs Kelkoo est présent en Europe (10 pays)

Plus en détail

Les stratégies gagnantes dans l e-commerce à l horizon 2015

Les stratégies gagnantes dans l e-commerce à l horizon 2015 L étude de référence sur : Les stratégies gagnantes dans l e-commerce à l horizon 2015 Transformation du paysage concurrentiel, évolution des profils et attentes du consommateur : Quels sont les impacts

Plus en détail

Country factsheet - Octobre 2013. Les États-Unis

Country factsheet - Octobre 2013. Les États-Unis Country factsheet - Octobre 2013 Les États-Unis Les États-Unis sont depuis toujours le pays numéro un sur le marché de l e-commerce. À la fin de l année 2013, ils devraient afficher un revenu de 193,3

Plus en détail

Poussées par la croissance

Poussées par la croissance Le Cross-Canal, une étape de la transformation des modèles logistiques L ouverture d un site web pour les enseignes traditionnelles tout comme celle de magasins pour certains «Pure Players» sont les signes

Plus en détail

Bilan e-commercee. 24 janvier 2011 - Pershing Hall. En présence de M. Eric BESSON Ministre chargé de l'industrie, de l Energie l

Bilan e-commercee. 24 janvier 2011 - Pershing Hall. En présence de M. Eric BESSON Ministre chargé de l'industrie, de l Energie l Bilan e-commercee En présence de M. Eric BESSON Ministre chargé de l'industrie, de l Energie l et de l Economie l numérique 24 janvier 2011 - Pershing Hall Bilan e-commerce e Bilan du marché e-commerce

Plus en détail

Le e-commerce (B2C) : Quel impact sur la logistique urbaine?

Le e-commerce (B2C) : Quel impact sur la logistique urbaine? Agence d Urbanisme & d Aménagement du Territoire Le e-commerce (B2C) : Quel impact sur la logistique urbaine? Toulouse 23 octobre 2012 La logistique du e-commerce 1 Quelques caractéristiques du «B to C»

Plus en détail

Une stratégie Cross-canal réussie : complémentarité boutique physique et E- Commerce. Marc Schillaci - Fondateur & CEO Oxatis

Une stratégie Cross-canal réussie : complémentarité boutique physique et E- Commerce. Marc Schillaci - Fondateur & CEO Oxatis Une stratégie Cross-canal réussie : complémentarité boutique physique et E- Commerce. Marc Schillaci - Fondateur & CEO Oxatis Le Succès d Oxatis en Chiffres Oxatis ce sont 10 500 Sites marchands 410 M

Plus en détail

INSIGHT OCTOBRE 2015 DISTRIBUTION: LA FNAC-DARTY : VERS UN GEANT DE LA DISTRIBUTION SPECIALISEE?

INSIGHT OCTOBRE 2015 DISTRIBUTION: LA FNAC-DARTY : VERS UN GEANT DE LA DISTRIBUTION SPECIALISEE? INSIGHT OCTOBRE 2015 DISTRIBUTION: LA FNAC-DARTY : VERS UN GEANT DE LA DISTRIBUTION SPECIALISEE? Le groupe Fnac a présenté ce mercredi 30 octobre une proposition d acquisition de 100% du capital du groupe

Plus en détail

Marketplaces : Faut-il céder au chant des sirènes?

Marketplaces : Faut-il céder au chant des sirènes? Marketplaces : Faut-il céder au chant des sirènes? 2015 De nombreuses marques et enseignes s interrogent sur l intérêt de distribuer leurs produits sur les marketplaces et plusieurs enseignes envisagent

Plus en détail

FICHE ÉLÈVE. Déroulement. Activité 2 : Faites des hypothèses sur le sujet après avoir visionné une première fois la vidéo sans le son.

FICHE ÉLÈVE. Déroulement. Activité 2 : Faites des hypothèses sur le sujet après avoir visionné une première fois la vidéo sans le son. 1 TROISIÈME SECTEUR DE L ECONOMIE SECTEUR TERTIAIRE- LES SERVICES (3) L'ESSOR DE L'E-COMMERCE FICHE ÉLÈVE Déroulement Activité 1 : Parlez de cette image, faites des hypothèses sur le sujet. Activité 2

Plus en détail

Les Instants E-Commerce

Les Instants E-Commerce Les Instants E-Commerce TPE/PME, Commerçants, Artisans ou Auto-Entrepreneurs : VOUS êtes concernés par le E-Commerce! Présentation Le E-Commerce 1 Introduction 2 Le marché Paysage du E-Commerce 3 - Profil

Plus en détail

La politique de distribution

La politique de distribution La politique de distribution Chapitre 6 Les grandes évolutions de la distribution en France Grande distribution Internationalisation Ré enchantement Internet Les objectifs en distribution Positionnement

Plus en détail

+ 1 ère solution Salesforce dédiée aux retailers

+ 1 ère solution Salesforce dédiée aux retailers Kerensen for Retail & Luxe + 1 ère solution Salesforce dédiée aux retailers CCAN Founding Member L'évolution des profils consommateurs et des modes de consommation est progressivement en train de transformer

Plus en détail

FAVOR I 2012 PRIX DES INTERNAUTES

FAVOR I 2012 PRIX DES INTERNAUTES Paris, le 23 novembre 2012 COMMUNIQUE DE PRESSE Election des meilleurs sites e-commerce de l année Résultats de la 6 ème cérémonie de remise des prix Favor i 2012 La Fevad (Fédération du e-commerce et

Plus en détail

Chiffres-clés - e-tourisme : marché (France)

Chiffres-clés - e-tourisme : marché (France) Page 1 of 6 France : Le marché du tourisme en ligne (26/10/2009) Tous les chiffres-clés Tourisme : l'e-mailing enregistre un taux d'ouverture de 22 % Commentaire Les acteurs du tourisme se tournent de

Plus en détail

Liens FAIBLES (amis de nos amis, collègues, ). Les réseaux sociaux permettent une connexion avec ces liens faibles

Liens FAIBLES (amis de nos amis, collègues, ). Les réseaux sociaux permettent une connexion avec ces liens faibles S421-1-3 LA REVOLUTION DIGITALE S42 La relation commerciale S421 : La relation commerciale et son contexte Définir les notions de relation commerciale et de contact commercial. Présenter la diversité des

Plus en détail

Impacts du B2C sur les modes de vie et comportements de consommation. Conséquences sur la logistique urbaine - Développement de la LAD et de la LHD -

Impacts du B2C sur les modes de vie et comportements de consommation. Conséquences sur la logistique urbaine - Développement de la LAD et de la LHD - Impacts du B2C sur les modes de vie et comportements de consommation Conséquences sur la logistique urbaine - Développement de la LAD et de la LHD - 21 mars 2011 Bruno Durand Université de Nantes Modes

Plus en détail

LIVRE BLANC. Le e-shopping

LIVRE BLANC. Le e-shopping LIVRE BLANC Le e-shopping À PROPOS DE CYLANDE Cylande est un acteur majeur de l édition de logiciels exclusivement dédiés au secteur de la distribution, dont l offre applicative couvre la gestion commerciale,

Plus en détail

Promotions sur Internet : les promesses non tenues des prix barrés

Promotions sur Internet : les promesses non tenues des prix barrés Promotions sur Internet : les promesses non tenues des prix barrés Etude sur 3 gammes de produits de gros électroménager vendus sur 10 sites de commerce électronique @Julien Eichinger - Fotolia Département

Plus en détail

Sommaire. Un marché basé sur des réalités structurelles

Sommaire. Un marché basé sur des réalités structurelles Focus sur les transactions logistiques France de 2011 à 2014 Sommaire Un marché basé sur des réalités structurelles.. P.2 Un secteur dominé par les prestataires logistiques et la distribution.... P.3 Une

Plus en détail

Country factsheet - Octobre 2015 Les États-Unis

Country factsheet - Octobre 2015 Les États-Unis Country factsheet - Octobre 2015 Les États-Unis Sommaire Introduction 3 Qu achètent les consommateurs en ligne américains? 4 Méthodes de paiement préférées 4 Commerce transfrontalier 5 L importance des

Plus en détail

e-commerce+ Magazine d information d Octave n 16 - Spécial métiers du textile, de la mode et de l habillement - Novembre 2015 N 1

e-commerce+ Magazine d information d Octave n 16 - Spécial métiers du textile, de la mode et de l habillement - Novembre 2015 N 1 e-commerce+ Magazine d information d Octave n 16 - Spécial métiers du textile, de la mode et de l habillement - Novembre 2015 Le textile N 1 des produits achetés sur internet MENLOOK GROUP : Octave accompagne

Plus en détail

A. Comprendre les attentes des internautes et leurs évolutions permanentes en B2C

A. Comprendre les attentes des internautes et leurs évolutions permanentes en B2C Chapitre 1 : Pourquoi intégrer Internet à sa stratégie d'entreprise 15 A. Comprendre les attentes des internautes et leurs évolutions permanentes en B2C Chapitre 1 : Pourquoi intégrer Internet à sa stratégie

Plus en détail

Comment les Français consomment-ils sur Internet?

Comment les Français consomment-ils sur Internet? Comment les Français consomment-ils sur Internet? ème baromètre sur les comportements d achats des internautes AG FEVAD, Paris, 11 juin 2009 Internet, canal d achat 22 millions de cyberacheteurs Évolution

Plus en détail

MOBILE, E-LOGISTIQUE, INNOVATION : LES NOUVEAUX LEVIERS DE CROISSANCE DE L E-COMMERCE

MOBILE, E-LOGISTIQUE, INNOVATION : LES NOUVEAUX LEVIERS DE CROISSANCE DE L E-COMMERCE U N E C O N F É R E N C E TENDANCES E-COMMERCE MOBILE, E-LOGISTIQUE, INNOVATION : LES NOUVEAUX LEVIERS DE CROISSANCE DE L E-COMMERCE Paris Mardi 5 juin 2012 En partenariat avec ÉDITO Si les débuts de l

Plus en détail

* 10 e-news séléctionnées par audit & rédac web { www.audit-redac-web.com }

* 10 e-news séléctionnées par audit & rédac web { www.audit-redac-web.com } N # 002 / Décembre 2012 tendance(s) * web marketing 70% des internautes ont l intention d acheter leurs cadeaux de Noël en ligne pourquoi? combien? quoi? quand? p. 6 * 10 e-news séléctionnées par audit

Plus en détail

Conférence débat E-commerce et stratégie de vente Multi-canal : Enjeux et Retours d expériences Mardi 2 octobre 2012

Conférence débat E-commerce et stratégie de vente Multi-canal : Enjeux et Retours d expériences Mardi 2 octobre 2012 Conférence débat E-commerce et stratégie de vente Multi-canal : Enjeux et Retours d expériences Mardi 2 octobre 2012 Quelques données chiffrées sur le E-commerce en France (Source - Fevad Médiamétrie 2012)

Plus en détail

Baromètre e-commercee

Baromètre e-commercee Baromètre e-commercee de l ACSEL 4ème trimestre 2005 et bilan annuel 12 janvier 2006 Baromètre e-commerce e de l ACSEL Programme de la conférence du 12 janvier 2006 Les chiffres du panel ACSEL, PricewaterhouseCoopers

Plus en détail

Cdiscount 1 Novembre 2006

Cdiscount 1 Novembre 2006 1 Cdiscount 1 Novembre 2006 Vous êtes invités à répondre aux deux questions suivantes : 1 - Quelles sont les raisons qui ont conduit Cdiscount à opter pour une stratégie multicanal? 2 - Quelles sont les

Plus en détail

CONTRAT D ETUDE PROSPECTIVE DES METIERS DU E-COMMERCE

CONTRAT D ETUDE PROSPECTIVE DES METIERS DU E-COMMERCE CONTRAT D ETUDE PROSPECTIVE DES METIERS DU E-COMMERCE Juin 2013 SOMMAIRE INTRODUCTION... 3 Préambule méthodologique... 4 CHAPITRE I : PANORAMA ACTUEL DU SECTEUR PROFESSIONNEL DU COMMERCE ELECTRONIQUE 5

Plus en détail

LE PROFIL DU E-COMMERÇANT - Spécial TPE/PME

LE PROFIL DU E-COMMERÇANT - Spécial TPE/PME LE PROFIL DU E-COMMERÇANT - Spécial TPE/PME 2015 Oxatis KPMG CONTEXTE ET METHODOLOGIE Contexte et méthodologie Oxatis Leader européen des sites marchands pour Commerçants, TPE et PME en mode SaaS Créé

Plus en détail

E-COMMERCE ET FRAIS DE PORT

E-COMMERCE ET FRAIS DE PORT E-COMMERCE ET FRAIS DE PORT Bora Kizil Première publication - 08 septembre 2009 Version 1.01 21 septembre 2009 E-commerce et frais de port 1 INDEX I. Le e-commerce en plein boom...3 II. La politique des

Plus en détail

Bienvenue FAUR MATION. Jean Marc FAURE A.I.L.E.S. & FAUR MATION OXATIS. Assistance. Internet. Internet. Logiciels. Logiciels.

Bienvenue FAUR MATION. Jean Marc FAURE A.I.L.E.S. & FAUR MATION OXATIS. Assistance. Internet. Internet. Logiciels. Logiciels. Bienvenue Jean Marc FAURE A.I.L.E.S. & FAUR MATION A.I.L.E.S. Assistance Internet Logiciels E-learning Sites FAUR MATION OXATIS Internet Logiciels Comptabilité - Fiscalité Payes - Social Sauveteur Secouriste

Plus en détail

.«Page d'accueil de Menlook Capture d ecran Menlook com. Favor'i 2011 : qui sont les meilleurs espoirs e-commerce? Menlook, site de mode pour hommes

.«Page d'accueil de Menlook Capture d ecran Menlook com. Favor'i 2011 : qui sont les meilleurs espoirs e-commerce? Menlook, site de mode pour hommes Page 1/5 Favor'i 2011 : qui sont les meilleurs espoirs e-commerce? Le 24 novembre 2011, la Fevad récompensera pour la cinquième année les meilleurs sites marchands. Le Journal du Net, partenaire de l'événement,

Plus en détail

BELLA. 33 Rue de la haie coq 93300 Aubervilliers

BELLA. 33 Rue de la haie coq 93300 Aubervilliers BELLA 33 Rue de la haie coq 93300 Aubervilliers BELLA Une société créée en 2005 qui exploite 3 marques : Bellewomen, Supermode et Coura L Offre : - Sandales - Bottines - Escarpins - Bottes - Ballerines

Plus en détail

Arnaud Dessimond Directeur d études Xerfi France

Arnaud Dessimond Directeur d études Xerfi France Les stratégies digitales des marques et enseignes dans l'alimentaire Drives, smartphones et réseaux sociaux : de nouveaux relais de croissance et de communication L alimentaire, parent pauvre du e-commerce

Plus en détail

,1' E.COMMERCE «i ** I i JEL*

,1' E.COMMERCE «i ** I i JEL* Page 1/6 \ La fonction de responsable e.commerce devient cruciale, mais ses compétences multidisciplinaires en font un profil atypique difficile à dénicher. Page 26,1' E.COMMERCE «i ** I i JEL* i EST EN

Plus en détail

DU ECOMMERCE AU COMMERCE CONNECTÉ, QUELLES SOLUTIONS POUR UN COMMERCE INNOVANT?

DU ECOMMERCE AU COMMERCE CONNECTÉ, QUELLES SOLUTIONS POUR UN COMMERCE INNOVANT? DU ECOMMERCE AU COMMERCE CONNECTÉ, QUELLES SOLUTIONS POUR UN COMMERCE INNOVANT? L OMNICANAL AU SERVICE DU DÉVELOPPEMENT DU BUSINESS DES MAGASINS ET DES MAR QUES Scinetik est un cabinet de conseil stratégique

Plus en détail

Les tendances et évolutions du e-commerce français en 2015

Les tendances et évolutions du e-commerce français en 2015 NEWSLETTER DES WEBMASTERS DU LYCÉE SALIEGE Les tendances et évolutions du e-commerce français en 2015 02 05 08 Un focus sur les pratiques du e-commerce en 2015 Le e-commerce est en constante évolution

Plus en détail

Etre présent sur le Web sans site Web. 29 septembre 2014

Etre présent sur le Web sans site Web. 29 septembre 2014 Etre présent sur le Web sans site Web 29 septembre 2014 Présence sur le Web : une absolue nécessité pour le commerce de proximité Le Web-to-Store est un concept déjà bien ancré chez les internautes acheteurs

Plus en détail

Les Histoires de demain par TNP REVUE DE PRESSE

Les Histoires de demain par TNP REVUE DE PRESSE Les Histoires de demain par TNP REVUE DE PRESSE 4 novembre 2015 Les Echos Business - 04/11/2015 http://business.lesechos.fr/directions-numeriques/digital/transformation-digitale/021450570757-s-adapter-ou-se-transformer-les-hesitations-des-entreprises-pre-numeriques-204380.php

Plus en détail

MARKETPLACE LANCEMENT D UN SERVICE NOVATEUR, LA DISPONIBILITE IMMEDIATE DOSSIER DE PRESSE

MARKETPLACE LANCEMENT D UN SERVICE NOVATEUR, LA DISPONIBILITE IMMEDIATE DOSSIER DE PRESSE MARKETPLACE LANCEMENT D UN SERVICE NOVATEUR, LA DISPONIBILITE IMMEDIATE DOSSIER DE PRESSE Contact Presse : Cdiscount Direction de la Communication : 06 80 39 50 71 directiondelacommunication@cdiscount.com

Plus en détail

Business et Internet

Business et Internet Business et Internet Evolution & perspectives Arnaud MAES Docteur en Science de l Information et de la Communication Arnaud MAES Business et Internet 1 1. Introduction: 1.1 Le business sur la toile : c

Plus en détail

BILAN ÉCONOMIQUE PRÊT-À-PORTER FÉMININ 1 ER SEMESTRE 2014

BILAN ÉCONOMIQUE PRÊT-À-PORTER FÉMININ 1 ER SEMESTRE 2014 BILAN ÉCONOMIQUE PRÊT-À-PORTER FÉMININ 1 ER SEMESTRE 2014 INTERVENANTS Daniel Wertel, Président de la Fédération Française du Prêt à Porter Féminin François-Marie Grau, Secrétaire Général de la Fédération

Plus en détail

E-COMMERCE & MULTI CANAL

E-COMMERCE & MULTI CANAL E-COMMERCE & MULTI CANAL SPÉCIALISTE E-BUSINESS UNE STRUCTURE ACCOMPAGNANT SES CLIENTS A L INTERNATIONAL + 1900 collaborateurs + CA 158 M + 21 années d'existence + 15 ans d'expérience e-business AVEC UN

Plus en détail

GS1 Tunisia 07/05/2015. République Tunisienne. Ministère du Commerce DÉVELOPPER L E-COMMERCE EN TUNISIE CEPEX 07 MAI 2015 CONTENU

GS1 Tunisia 07/05/2015. République Tunisienne. Ministère du Commerce DÉVELOPPER L E-COMMERCE EN TUNISIE CEPEX 07 MAI 2015 CONTENU UNE NOUVELLE VISION POUR DÉVELOPPER L E-COMMERCE EN TUNISIE CEPEX 07 MAI 2015 CONTENU Tendances du e-commerce dans le Monde E-Commerce en Tunisie Nouvelle Stratégie de Développement du E- commerce en Tunisie

Plus en détail

Conversion et e-commerce : la fidélité prime

Conversion et e-commerce : la fidélité prime Conversion et e-commerce : la fidélité prime Etude réalisée du 1 er au 28 février 2010 sur un périmètre de 8 sites d e-commerce audités par AT Internet. Les sites d e-commerce ont de plus en plus le vent

Plus en détail

Darty annonce son nouveau comité exécutif

Darty annonce son nouveau comité exécutif Communiqué de presse, le 15 novembre 2013 Darty annonce son nouveau comité exécutif Régis Schultz, Président de Darty France et Directeur Général de Darty plc s entoure d un nouveau Comité Exécutif pour

Plus en détail

Les clés du succès en e commerce

Les clés du succès en e commerce E COMMERCE Sommaire Le fil conducteur de notre approche Les clés du succès Générer du chiffre d affaires Les caractéristiques d un projet e-commerce L approche multicanal Les données connues et celles

Plus en détail

Cross-canal dans le retail Où en sont vraiment les enseignes?

Cross-canal dans le retail Où en sont vraiment les enseignes? Cross-canal dans le retail Où en sont vraiment les enseignes? Cédric DUCROCQ PDG Groupe Dia-Mart Chairman Ebeltoft Group J-F KLEINPOORT Directeur Digital Dia-Mart Consulting Le Groupe Dia-Mart Prestations

Plus en détail

le web en chiffres : la fin du début

le web en chiffres : la fin du début le web en chiffres : la fin du début 1 Table des matières Introduction 2 / S usagers 6 / Repr Usages 18 / E-re e-commerce 22 e-publicité 26 / U tatistiques ésentativité 14 commandations, / Focus n point

Plus en détail

Modes de livraison des internautes

Modes de livraison des internautes Les modes de livraison des internautes LAD (livraisons à domicile) et LHD (livraisons en dehors du domicile) Impacts 16 mars 2011 Bruno Durand Université de Nantes Modes de livraison des internautes 1

Plus en détail

Programme de la conférence

Programme de la conférence Distribution 360 Programme de la conférence 8 h 30 Accueil / Café 9 h 00 Le consommateur connecté Combien les français ont-ils dépensé sur Internet en 2010? Web, mobile : comment arbitrent-ils entre ces

Plus en détail

BigData : la connaissance clients au service de votre conversion E-Commerce. Marc Schillaci #ECP14 TOUTES LES FORMULES DU COMMERCE CONNECTÉ

BigData : la connaissance clients au service de votre conversion E-Commerce. Marc Schillaci #ECP14 TOUTES LES FORMULES DU COMMERCE CONNECTÉ BigData : la connaissance clients au service de votre conversion E- Marc Schillaci TOUTES LES FORMULES DU COMMERCE CONNECTÉ 23 > 25 SEPTEMBRE 2014 I PARIS I PORTE DE VERSAILLES I PAVILLON 7-3 #ECP14 LE

Plus en détail

Chiffre d affaires de Casino unité : million d euros / Source : Casino

Chiffre d affaires de Casino unité : million d euros / Source : Casino Septembre 2012 / TBI&LMO / BPE 2ENT18 Chiffre d affaires de Casino unité : million d euros / Source : Casino 40 000 34 361 NAF rév.2, 2008 : Chiffres clés 2011 47.11CDEF 47.91B 30 000 20 000 20 390 22

Plus en détail

LES CLES DU NUMERIQUE

LES CLES DU NUMERIQUE LES CLES DU NUMERIQUE LUNDI 19 OCTOBRE 2015 BESANCON www.lesclesdunumerique.fr Dossier de partenariat Les Clés du Numérique 2015 1 Présentation de la CCI du Doubs La Chambre de Commerce et d Industrie

Plus en détail

Consommateurs connectés La distribution à l ère digitale

Consommateurs connectés La distribution à l ère digitale Business Strategy Consommateurs connectés La distribution à l ère digitale 4e étude mondiale sur les web-acheteurs Agenda Page 1 Le digital au cœur du parcours d achat 1 2 Dynamisme du commerce en ligne

Plus en détail

AMAZON FRESH AUX ETATS-UNIS

AMAZON FRESH AUX ETATS-UNIS AMAZON FRESH AUX ETATS-UNIS AMAZON FRESH AUX ETATS-UNIS Amazon Fresh, service de livraison alimentaire à domicile, a été lancé à Seattle et a ensuite été étendu à Los Angeles. Il va être étendu à d autres

Plus en détail

Comment faire du commerce sur le web?

Comment faire du commerce sur le web? 87 ème REUNION DU BRAND LAB du BEC-institute 7 juillet 2011 Comment faire du commerce sur le web? Le Grand témoin de l année : Cdiscount BEC - institute BRANDING EXPERTS CENTER www.bec-institute.com CGM-BEC

Plus en détail

Tout savoir avant de créer une boutique en ligne!

Tout savoir avant de créer une boutique en ligne! Bernard Eben Tout savoir avant de créer une boutique en ligne! Groupe Eyrolles, 2015, ISBN : 978-2-212-14087-3 1 Réussir votre projet Figure 1 1 Mon idée a-t-elle des chances de réussir? 12 Réflexions

Plus en détail

COMMERCE & CROSS CANAL ÉTAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES

COMMERCE & CROSS CANAL ÉTAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES COMMERCE & CROSS CANAL ÉTAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES Octobre 2015 Cette étude est le résultat de l enquête réalisée en partenariat avec l Observatoire Prospectif du Commerce auprès de 100 professionnels

Plus en détail

LES CHIFFRES CLÉS DU NUMÉRIQUE ET LES BONNES PRATIQUES DE NUMÉRISATION DES TPE /PME

LES CHIFFRES CLÉS DU NUMÉRIQUE ET LES BONNES PRATIQUES DE NUMÉRISATION DES TPE /PME LES CHIFFRES CLÉS DU NUMÉRIQUE ET LES BONNES PRATIQUES DE NUMÉRISATION DES TPE /PME EN FRANCE, L ÉCONOMIE NUMÉRIQUE EST CRÉATRICE D EMPLOIS ET DE CROISSANCE MAIS POURRAIT REPRÉSENTER ENCORE PLUS AU REGARD

Plus en détail

BIENVENUE. Vous avez un site web? Comment rendre votre site marchand plus performant? Intervenants:

BIENVENUE. Vous avez un site web? Comment rendre votre site marchand plus performant? Intervenants: BIENVENUE Vous avez un site web? Comment rendre votre site marchand plus performant? Intervenants: - David MOUNOU, Dirigeant Agence DPSO, expert de la communauté e-commerce - Yannick MOREL, Consultant

Plus en détail

e-commerce NAVIGATION MOBILE Votre site est-il optimisé? RESPONSIVE ET ÉCRANS LARGES Le paradoxe!

e-commerce NAVIGATION MOBILE Votre site est-il optimisé? RESPONSIVE ET ÉCRANS LARGES Le paradoxe! e-commerce+ Magazine d'information d'octave n 15 - Septembre 2015 fashion.com fashion.com Les TENDANCES MOBILES MOBILES du e-commerce du e-commerce NAVIGATION MOBILE Votre site est-il optimisé? RESPONSIVE

Plus en détail

Nicolas Malo Jacques Warren. Préface de Marc Lolivier. Web Analytics. Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web

Nicolas Malo Jacques Warren. Préface de Marc Lolivier. Web Analytics. Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web Nicolas Malo Jacques Warren Préface de Marc Lolivier Web Analytics Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web www.webanalyticsprofits.com Deuxième édition revue et augmentée, 2009, 2012

Plus en détail

E-recrutement E-visibilité E- Commerce DÉROULÉ

E-recrutement E-visibilité E- Commerce DÉROULÉ E-recrutement E-visibilité E- Commerce DÉROULÉ 1 E-recrutement E-visibilité E- Commerce DÉROULÉ 2 Le Recrutement 2.0 www.recrutor.fr LE RECRUTEMENT 2.0 Loïc DOUYERE CEO RECRUTOR Le Recrutement 2.0 www.recrutor.fr

Plus en détail

e-commerce+ Magazine d information d Octave n 12 - Spécial métiers du textile, de la mode et de l habillement - Octobre 2014

e-commerce+ Magazine d information d Octave n 12 - Spécial métiers du textile, de la mode et de l habillement - Octobre 2014 e-commerce+ Magazine d information d Octave n 12 - Spécial métiers du textile, de la mode et de l habillement - Octobre 2014 Textile - Mode - Habillement un marché propice au E-COMMERCE! LE GROUPE MENINVEST

Plus en détail

Classement 2012 de l attractivité des enseignes de distribution

Classement 2012 de l attractivité des enseignes de distribution Classement 2012 de l attractivité des enseignes de distribution Résultats France 10 Septembre 2012 Agenda Présentation d OC&C Strategy Consultants Méthodologie de l étude sur l attractivité des enseignes

Plus en détail

Claude Le Brize. Fondateur & CEO Télécom Bretagne, 135 rue Claude Chappe, 29280 Plouzané Port : 06 98 72 93 94 Twitter @claudelebrize

Claude Le Brize. Fondateur & CEO Télécom Bretagne, 135 rue Claude Chappe, 29280 Plouzané Port : 06 98 72 93 94 Twitter @claudelebrize Claude Le Brize Fondateur & CEO Télécom Bretagne, 135 rue Claude Chappe, 29280 Plouzané Port : 06 98 72 93 94 Twitter @claudelebrize Contexte et éco-enjeux adressés Des enjeux d adaptation des commerces

Plus en détail

Qualité d accès aux sites d e-commerce

Qualité d accès aux sites d e-commerce Qualité d accès aux sites d e-commerce Etude réalisée du 9 au 22 novembre 2009 sur un périmètre de 88 sites d e-commerce mesurés par Observer. Si la performance des sites d e-commerce est en grande partie

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Contact Presse Valeur D image - Virginie DEBUISSON - v.debuisson@valeurdimage.com - 04.76.70.93.54 06.10.80.06.

DOSSIER DE PRESSE. Contact Presse Valeur D image - Virginie DEBUISSON - v.debuisson@valeurdimage.com - 04.76.70.93.54 06.10.80.06. DOSSIER DE PRESSE Contact Presse Valeur D image - Virginie DEBUISSON - v.debuisson@valeurdimage.com - 04.76.70.93.54 06.10.80.06.52 1 Sommaire l Picking en magasin ou cybermarché : l histoire du E-tailing...

Plus en détail

Jas-de-Bouffan Aix-en-Provence

Jas-de-Bouffan Aix-en-Provence CENTRE COMMERCIAL Jas-de-Bouffan Aix-en-Provence DOSSIER DE PRESSE Vendredi 30 août 2013 CENTRE COMMERCIAL DE CENTRE-VILLE, JAS-DE-BOUFFAN À AIX-EN-PROVENCE : Lancement de son extension pour un doublement

Plus en détail

Etude Poulpeo - Ipsos Public Affairs sur les comportements de consommateurs dans 11 pays

Etude Poulpeo - Ipsos Public Affairs sur les comportements de consommateurs dans 11 pays Etude Poulpeo - Ipsos Public Affairs sur les comportements de consommateurs dans 11 pays LES FRANÇAIS PARMI LES MOINS MOTIVES PAR L ACHAT EN LIGNE [1] Une étude menée dans 11 pays revèle que les internautes

Plus en détail

EXTRAIT DE QUELQUES PAGES DE L ETUDE DE MARCHE NATIONALE SUR LE E-COMMERCE

EXTRAIT DE QUELQUES PAGES DE L ETUDE DE MARCHE NATIONALE SUR LE E-COMMERCE EXTRAIT DE QUELQUES PAGES DE L ETUDE DE MARCHE NATIONALE SUR LE E-COMMERCE ETUDE DE MARCHE NATIONALE LE E-COMMERCE en BtoC Mise à jour Octobre 2014 par Julie Buil Ce document est la propriété de Cletude.

Plus en détail

CONQUÊTE DE NOUVEAUX CLIENTS DÉVELOPPER SA CLIENTÈLE AVEC LE E-COMMERCE : UTOPIE OU RÉALITÉ?

CONQUÊTE DE NOUVEAUX CLIENTS DÉVELOPPER SA CLIENTÈLE AVEC LE E-COMMERCE : UTOPIE OU RÉALITÉ? CONQUÊTE DE NOUVEAUX CLIENTS DÉVELOPPER SA CLIENTÈLE AVEC LE E-COMMERCE : UTOPIE OU RÉALITÉ? ABITARE KIDS Créé en 2005 Un des plus grands magasins pour enfants en Europe (puériculture, mobilier, décoration,

Plus en détail

LE COMMERCE CONNECTÉ SHOW

LE COMMERCE CONNECTÉ SHOW 1 ER COMMERCE CONNECTÉ SHOW Salon Dock Pullman - Paris 27 & 28 octobre 2015 LE COMMERCE CONNECTÉ SHOW «There is no Business like Retail Connected Business» Un salon d échange, concentré d expertise et

Plus en détail

LILLE 2002. Le e-commerce : comment l entreprise maîtrise-t-elle les risques logistiques de cette nouvelle forme de commerce?

LILLE 2002. Le e-commerce : comment l entreprise maîtrise-t-elle les risques logistiques de cette nouvelle forme de commerce? LILLE 2002 Le e-commerce : comment l entreprise maîtrise-t-elle les risques logistiques de cette nouvelle forme de commerce? LES PARTICIPANTS Anne DEUTSCH Direction technique SIACI Richard MEKOUAR Senior

Plus en détail

«Marketing viral ou ramdam marketing» BUZZ MARKETING

«Marketing viral ou ramdam marketing» BUZZ MARKETING «Marketing viral ou ramdam marketing» BUZZ MARKETING NOTIONS DE BASE «Quizz» Street marketing Tribal marketing Ethno marketing Guerrilla marketing Marketing direct Marketing viral ROI UGC KPI SML BAO RS

Plus en détail

Oxatis dessine le Profil du e-commerçant grâce à l'enquête réalisée auprès de 2500 sites marchands en France

Oxatis dessine le Profil du e-commerçant grâce à l'enquête réalisée auprès de 2500 sites marchands en France COMMUNIQUE de PRESSE Oxatis dessine le Profil du e-commerçant grâce à l'enquête réalisée auprès de 2500 sites marchands en France 28 janvier 2009 Oxatis propose de lutter contre les idées reçues sur le

Plus en détail

BLACKWOOD DIGITAL COMMERCE, DEEPLY DIFFERENT

BLACKWOOD DIGITAL COMMERCE, DEEPLY DIFFERENT BLACKWOOD DIGITAL COMMERCE, DEEPLY DIFFERENT BLACKWOOD EST CE MIX UNIQUE D EXPERTS RETAIL & DIGITAL. C est cette singularité qui nous permet de concevoir des concepts E-COMMERCE & DIGITAL IN-STORE encore

Plus en détail