RÉSIDENCE LE PARC DE L ÉTANG-LA-VILLE COMPTE-RENDU DE LA RÉUNION DU CONSEIL SYNDICAL 6 NOVEMBRE 2014

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RÉSIDENCE LE PARC DE L ÉTANG-LA-VILLE COMPTE-RENDU DE LA RÉUNION DU CONSEIL SYNDICAL 6 NOVEMBRE 2014"

Transcription

1 RÉSIDENCE LE PARC DE L ÉTANG-LA-VILLE COMPTE-RENDU DE LA RÉUNION DU CONSEIL SYNDICAL 6 NOVEMBRE 2014 Lieu de la réunion : Local résidentiel du Bâtiment 8 Sont présents : Maryvonne Breton-Cluzel Jean-Claude Duchemin Nicolas Gueury Sylvie Jamelin Sylvie Laurent Louis Moign Yves Schmitt, représentant Oralia Morel Laure Mondet Philippe Quincerot Françoise Rouxel Jean-François Taricco Marie Wierzbicki Sont excusés : Frédéric Lhoste, donnant pouvoir à Jean-François Taricco Mercedes Thivilliers, donnant pouvoir à Jean-François Taricco Est invité : Pascal de la Granville

2 ORDRE DU JOUR 1. Suivi de l application des décisions de l Assemblée Générale Travaux de ventilation peinture carrelage des parties communes des chambres de service Compte-rendu du rendez-vous d ouverture de chantier Planning Point sur la réserve émise par TERRE ELEC sur les travaux réalisés au bâtiment 5 Suite à réclamations, point sur la répartition des charges relatives aux travaux des 9 et 11, route du Chancelier Séguier Mise à jour du règlement de copropriété Point d avancement du dossier et à la demande de Madame Rouxel, réflexion sur l'adéquation entre le compte à rebours envisagé au conseil syndical n 1 (projet bouclé par le conseil syndical fin décembre pour assemblée générale spéciale en mars) et l'avancement de nos travaux Modification des grilles de répartition des charges d ascenseur Point sur l avancement du dossier (compte-rendu de la réunion du conseil syndical du 25 septembre 2014) Ouverture d'un compte bancaire séparé au Crédit Mutuel À la demande de M. Taricco, point d'avancement 2. Dossier «ru» Information sur le dossier assurance «indemnisations communes et privatives» Réalisation de travaux conservatoires (nettoyage des caniveaux et grilles, pose de tampons ajourés, contrôle du réseau par AVH) Organisation du groupe de travail (Mesdames Breton-Cluzel et Rouxel, Messieurs Hercé et Ory, syndic) 3. Chauffage Information sur le contrat signé de fourniture de gaz naturel de la réunion du 6 octobre 2014 Achat d un thermomètre TESTO 110 pour enregistrement de la température ambiante 4. Espaces verts Visite espaces verts ARBOR ESSENCES et CVPJ 5. Points sur travaux et demandes devis en cours Intervention de la société ITEC (entretien de l étanchéité des toitures terrasses) Demande de devis pour l aménagement des entrées des 19, route du Chancelier Séguier ; 5, avenue du Château et 1, square Saint-Germain Demande de devis remise en place des blocs de grès rose en face du bâtiment 9 (8/10/12, avenue du Château) 2/12

3 Demande de devis complémentaires pour réfection des parties communes aux 11, square Saint-Germain et 5, route du Chancelier Séguier Courrier de M. BARAL du 12/10 : chute de bris de béton 6. Environnement & vie en copropriété Problème de voisinage (occupation et nuisances sonores) 7. Finances À la demande de Mme Jamelin, conclusions de la vérification intermédiaire des comptes effectuée le 10/10/ Organisation du conseil syndical À la demande de M. Taricco, retour sur le courrier de Madame Horeau (en pièce jointe), demandant une réorganisation du conseil syndical 9. Charges de chauffage local poubelles du bâtiment 11 À la demande de M. Quincerot et pour faire suite au mail de M. Duchemin, réflexion sur une modification des charges de chauffage 10. Suivi des actions en instance chez le syndic Travaux de terrasse du bâtiment 1 ; les chapeaux sur sortie de ventilation ont-ils été changés et déplacés des évacuations / ventilation? Mise à jour du site Oralia Carnet d entretien de la copropriété Problème d'humidité dans les appartements Relance du service de la poste pour la pose de serrures PTT sur les nouveaux blocs boites aux lettres Achats de panneaux signalétiques Souscription d un nouveau contrat d'assurance Suite au sinistre chaufferie du 17, route du Chancelier Séguier Suite au sinistre chaufferie du 2, avenue du Château Achat matériel de bricolage pour MM. Croës et Magne Pose d'une signalétique d'interdiction de stationnement devant le bâtiment 6 Suivi de l'intervention Dalkia suite à mauvaise manipulation d'un copropriétaire au 5 avenue du Château (bâtiment 10) Présentation des échéances réglementaires qui vont se présenter à nous dans les prochaines années 11. Sujets divers Conseil Syndical Maintenance du site Web de la résidence Création des adresses mail des commissions et diffusion des courriels Retour sur l'animation Halloween 3/12

4 DEBUT DE LA REUNION A 18H Suivi de l application des décisions de l Assemblée Générale Travaux de ventilation peinture carrelage des parties communes des chambres de service Compte-rendu du rendez-vous d ouverture de chantier Un rendez-vous d ouverture de chantier a eu lieu le 20/10/2014, les dispositions suivantes ont été arrêtées : Planning Les travaux de VMC ont débuté le 20/10/2014, les travaux de peinture et de carrelage débuteront trois semaines après. Pour information, des obturateurs VMC ont été volés sur le chantier. Madame Breton-Cluzel demande sur quel réseau électrique est branchée la VMC, et donc qui va supporter les dépenses d électricité générées par la marche continuelle de la VMC. Le syndic répond que les VMC sont branchées sur les réseaux des bâtiments, les dépenses d électricité seront supportées par l ensemble des copropriétaires de chaque bâtiment. Il sera étudié à l avenir une solution permettant de compter les dépenses d électricité relatives aux VMC. Point sur la réserve émise par TERRE ELEC sur les travaux réalisés au bâtiment 5 (1, route du Chancelier Séguier) Des réserves ont été émises par l entreprise sur une VMC non-conforme installée antérieurement par des copropriétaires dans des sanitaires du bâtiment 5 : - Le dispositif n est pas conforme aux normes incendie en vigueur. - Cette installation est branchée sur le réseau d éclairage sans protection. - L utilisation de tubes en PVC en horizontal est interdit dans les copropriétés. Ces mêmes copropriétaires se sont engagés auprès du syndic à faire mettre aux normes l installation. Le syndic vérifiera la bonne mise aux normes après finalisation des travaux, et d autorité fera reprendre l installation en cas de non-conformité persistante. Note post-réunion : les copropriétaires concernés ont validé le 12/11/2014 auprès du syndic l intervention de la société TERRE ELEC sur ces sanitaires conformément au devis présenté en assemblée générale du 19 juin Suite à réclamations, point sur la répartition des charges relatives aux travaux des 9 et 11, route du Chancelier Séguier Une contestation est soulevée sur l affectation des charges de réfection des couloirs des parties communes chambres de services à l ensemble des copropriétaires du bâtiment 3. Cette contestation s appuie sur le fait que le couloir des caves des copropriétaires des 13 et 15, route du Chancelier Séguier ne dessert que des caves, et ne fera pas l objet de travaux ; que ces mêmes copropriétaires n ont pas d accès au couloir du 9 et 11 et qu en conséquence ils ne sont pas éligibles à participer à ces travaux (il est précisé en cours de réunion que lesdits copropriétaires ont un accès à ces parties communes). 4/12

5 Il a été noté au procès verbal de l assemblée générale du 19 juin 2014 que seuls les copropriétaires des 9 et 11, route du Chancelier Séguier supporteraient ces charges. De plus, le syndic a confirmé par courrier que chaque copropriétaire participe aux charges sur la base du critère d utilité. La difficulté réside dans le fait que le règlement de copropriété ne prévoit pas de grille distincte au 9/11 et 13/15, il n existe qu une seule grille bâtiment. Cette distinction n apparaît pas au niveau du règlement, il est noté que les accès, couloirs et dégagements des caves et sous-sols sont des parties communes spéciales (page 5), la répartition des charges spéciales à chaque bâtiment est fixée à l article 25 et leur répartition à l article 26 (colonne 9). En outre, Monsieur Moign produit en réunion un extrait du procès-verbal de l Assemblée Générale ordinaire de 2004 de la résidence, au cours de laquelle a été adoptée une résolution stipulant que les charges des travaux afférents aux couloirs donnant accès aux chambres de service seraient supportées par les seuls propriétaires des chambres de service. A la lumière de cette résolution, la répartition des charges telle que votée en Assemblée Générale de 2014 ne lui semble pas correcte. Le syndic, ainsi qu une partie des membres du conseil syndical, émettent les objections suivantes : - Cette résolution a été votée à la majorité de l article 26, à savoir les deux tiers des copropriétaires. Or elle apporte une modification à la répartition des charges décrite dans le règlement de copropriété, il fallait donc l unanimité pour que cette résolution soit adoptée. Le vote en AG de 2004 n était pas licite. - Même si cette résolution était licite, le règlement de copropriété n a pas été modifié en conséquence pour décrire cette nouvelle répartition des charges ; or, c est le règlement de copropriété qui fait foi quant à la répartition des charges. - Il n a pas été fait allusion à cette résolution lors de la préparation de l ordre du jour, ni au cours de l Assemblée Générale de 2014, cette résolution semble donc avoir été oubliée par la majorité des membres du précédent conseil syndical et des copropriétaires ; en conséquence, la résolution de l Assemblée Générale de 2014 a elle aussi été adoptée telle que proposée dans l ordre du jour, en répartissant les charges selon la clé de répartition «charges spéciales de bâtiment». Dans cette situation, la primauté du vote de 2004 par rapport à celui de 2014 n est pas immédiate. Devant les difficultés et contestations rencontrées, le syndic va demander à ce que les travaux sur ce bâtiment soient suspendus et convoquera une assemblée spéciale de bâtiment afin de décider de la réalisation de ces travaux conformément aux dispositions du règlement de copropriété. Les frais de convocation et de tenue de cette assemblée spéciale de bâtiment seront pris en charge par le syndic. Mise à jour du règlement de copropriété Point d avancement dossier et à la demande de Madame Rouxel, réflexion sur l'adéquation entre le compte à rebours envisagé au CS n 1 (projet bouclé par le CS fin décembre et AG spéciale en mars) et l'avancement de nos travaux Un échange est instauré avec Monsieur de la Granville sur les travaux de mise à jour du règlement de copropriété. Celui-ci assure que ces travaux sont déjà quasiment finalisés, et 5/12

6 que l assemblée générale spéciale prévue spécifiquement à ce sujet peut être maintenue en mars. Le groupe de travail constitué de Monsieur de la Granville et de la commission juridique fixe un rendez-vous au 20 novembre 2014 pour partager l avancement du chantier et se donner un plan de travaux. Grille ascenseur Point sur l avancement du dossier (compte-rendu de la réunion du conseil syndical du 25 septembre 2014) Le conseil syndical a récupéré les coordonnées d un géomètre qui sera sollicité dans le but de donner un regard d expert extérieur sur la situation de la résidence, sa grille de répartition des charges et les différentes grilles proposées jusqu alors. Le conseil syndical doit prendre contact avec ce géomètre et formaliser un cahier des charges à lui transmettre. Ouverture d'un compte bancaire séparé au Crédit Mutuel À la demande de M. Taricco, point d'avancement Le compte bancaire séparé ouvert auprès du Crédit Mutuel a d ores et déjà été créé, et sera pleinement actif à partir du 26 novembre Le syndic transmettra au conseil syndical le RIB du compte dès son activation. 2. Dossier «ru» Information sur le dossier assurance «indemnisations communes et privatives» L indemnisation au titre du syndicat des copropriétaires (réparation des ascenseurs essentiellement) couvrira l intégralité des dépenses engagées. Les indemnisations pour les désordres dans les parties privatives seront présentées aux copropriétaires pour accord dès réception de la proposition par le syndic. Réalisation de travaux conservatoires (nettoyage des caniveaux et grilles, pose tampons ajourés, contrôle du réseau par AVH), Les travaux de nettoyage des caniveaux et des grilles d évacuation ont été réalisés. Monsieur Brossard a rencontré la société AVH en charge de l entretien du réseau d évacuation. Le syndic fera un compte-rendu de cette réunion au conseil syndical. Organisation du groupe de travail (Mesdames Breton-Cluzel et Rouxel, Messieurs Hercé et Ory, syndic) Une réunion va se tenir le 20 novembre, rassemblant le groupe de travail constitué par Mesdames Breton Cluzel et Rouxel, Messieurs Hercé et Ory et le syndic. Cette réunion permettra de faire un état des lieux sur le ru et sur les écoulements venant des propriétés en amont du chemin du Chancelier Séguier et de définir un plan de travaux. 6/12

7 3. Chauffage Information sur contrat signé de fourniture de gaz naturel Les réponses des offres sur le tarif gaz en dérégulé devaient respecter un cahier des charges demandant un coût fixe du KWh sur une période de 2 ou 3 ans. Les membres du conseil syndical se sont réunis le 6 octobre 2014 et ont choisi la proposition de GAZ DE PARIS sur le marché libre pour un prix fixe du KWh sur 3 ans, sur la base des explications et des documents d Énergie et Service. Ce contrat a été validé par M. Schmitt représentant le cabinet Oralia Morel le 9 octobre 2014.Il a pris effet au 01/11/2014 et prendra fin le 31/10/2017. Ce contrat donne une économie annuelle de l ordre de 17 % sur la base de (dépense moyenne de gaz sur les trois dernières années). Le choix pour la durée de trois ans n impactera pas le renouvellement du contrat d exploitation gaz (DALKIA) en octobre réunion du 6 octobre 2014 Taxe TICGN : Depuis le 1er avril 2014, la résidence n est plus exonérée de la Taxe Intérieure de Consommation sur le Gaz Naturel (TICGN - équivalent taxe carbone), ce qui impacte le prix du gaz à hauteur de 1,41 HT/MWh (6 909 ). Cette taxe devrait évoluer au 1er janvier 2015 à 2,93 HT/MWh ( ) puis au 1er janvier 2016 à 4,45 HT/MWh ( ), le tout soumis à une TVA de 20% à ce jour Garantie Totale P3 : Dans le cadre de l avenant 3 (prorogation de 5 ans), DALKIA s est engagé à remplacer 12 productions vétustes d eau chaude sanitaire (ballon à épingle primaire) par des échangeurs à plaques. Au 30 juin 2014, 8 productions ont été rénovées et il en reste 4 à prendre en charge. Au regard de l état général des installations, Énergie & Service se rapprochera de DALKIA pour déterminer celles qui sont les plus «à risque». Décompte recettes / dépenses Garantie Totale P3 : Le conseil syndical demande un avenant suite à une erreur de DALKIA pour l imputation d un échangeur à plaques sur une adresse. Mettre le n 1 Square St Germain au lieu du 13. Chauffage : 1) L analyse d eau sur le circuit chauffage du 3, route du Chancelier Séguier révèle une teneur en aluminium élevée. La présence de radiateurs en aluminium pourrait en être la source et ce type de radiateur n est pas compatible avec les caractéristiques physicochimiques de l eau du réseau de chauffage. ORALIA doit établir un courrier à DALKIA pour demander la visite de tous les appartements de cette adresse pour vérifier et signaler au copropriétaire le risque encouru (percement du radiateur ou d une chaudière). 2) Suite à la visite du syndic pour un problème d humidité dans un appartement au 15, route du Chancelier Séguier, il a été constaté une modification de l existant sur l'installation chauffage. ORALIA doit établir un courrier à DALKIA qui procédera à une vérification de cette installation et donnera son avis sur la conformité. 7/12

8 3) Rappel : Relevés de consommation de gaz anormale au compteur du 3, avenue du Château (bâtiment 10). Ce point a été présenté pour information en AG Nous attendons le relevé sur la facture de fin novembre 2014 avec GAZ de PARIS pour prendre une décision. (Possible rattrapage sur 3 ans de la facturation par GDF?) 4) Deux devis en cours de la société EJP pour les siphons de chaufferies au 8, avenue du Château (bâtiment 9) et 7, square st Germain (bâtiment 6). Oralia doit vérifier la conformité de ces siphons avant de passer la commande. Achat TESTO 110 pour enregistrements température ambiante Contractuellement, aucun enregistrement n est prévu pour contrôler la température ambiante des logements. Suivant les conseils d Énergie et Service, il a été convenu l achat d un thermomètre modèle TESTO 110 permettant de mesurer la température ambiante et également la température d eau chaude sanitaire. Coût environ 250 TTC pour le terminal et la sonde. Les températures seraient alors relevées et inscrites sur une fiche type par le gardien lors de ses interventions dans les logements. Ce qui permettrait de faire le suivi des températures contrôlées. Le syndic notifiera au conseil syndical la réception du matériel. 4. Espaces verts Le syndic relancera la société ARBOR ESSENCES pour obtenir le devis que cette dernière devait envoyer suite à la visite du site le 30 septembre. 5. Points sur travaux et demandes devis en cours Intervention ITEC (entretien de l étanchéité des toitures terrasses) Les travaux sont en cours de réalisation ; la société ITEC communiquera un rapport d intervention après réalisation de l entretien. Le conseil syndical souhaite par ailleurs que lui soit communiquée une copie du contrat d entretien de l étanchéité des terrasses. Demande de devis pour l aménagement des entrées des 19, route du Chancelier Séguier ; 5, avenue du Château et 1, square Saint-Germain Le syndic présente un devis établi sur la base d un descriptif répondant aux normes accès handicapés. - Pour le 1, square Saint-Germain, coût 6270 TTC. - Pour le 5, avenue du Château, coût 7480 TTC. - Pour le 19, route du Chancelier Séguier, coût 3465 TTC. Pour rappel : - La résolution 14 de l assemblée générale du 19 juin 2014 fixe à 2000 TTC, le montant à partir duquel une mise en concurrence est rendue obligatoire ; - La résolution 15 de l assemblée générale du 19 juin 2014 fixe à TTC, le montant que le conseil syndical est autorisé à engager. Le conseil syndical demande donc la consultation de deux autres sociétés et l établissement d un croquis sur l aménagement de ces entrées. 8/12

9 Demande de devis remise en place des blocs de grès rose en face du bâtiment 9 (8/10/12 avenue du Château) Monsieur Taricco précise que les blocs de grès rose en question doivent être les blocs empilés devant le passage sous terre du ru ; certains blocs sont tombés dans le lit du ru. Le sujet sera étudié par le syndic. Remise en état de l escalier jouxtant le bâtiment 9 (8/10/12 avenue du Château) Le syndic se rapprochera de la société MRTP pour la reprise de ces travaux dans le cadre de sa garantie. Demande de devis complémentaires pour réfection des parties communes aux 11, square Saint-Germain et 5, route du Chancelier Séguier Une consultation a été engagée auprès de deux sociétés complémentaires pour la peinture et d une société pour le contrôle d accès (remise des offres pour le 28 novembre). Sylvie Jamelin note que les travaux réalisés par la société APY sur le palier du 3 ème étage au 5, route du Chancelier Séguier ont été bâclés. Elle a rappelé la société, qui doit venir reprendre les travaux. Est demandé au syndic de venir vérifier la qualité des travaux avant tout paiement de la société APY. Courrier de M. BARAL du 12/10/2014 : chute de bris de béton Mesdames Rouxel et Breton Cluzel montrent les débris de béton tombés sur des balcons. L assemblée s accorde à dire que la situation est préoccupante et que des mesures d urgence doivent être prises. Le syndic va donc demander, pour le balcon surplombant celui de Monsieur Baral, une purge des parties dégradées (chute volontaire des débris jugés dangereux) et une passivation des fers apparents (afin d éviter que la rouille ne se propage). Le conseil syndical demande qu un point soit réalisé sur l ensemble de la résidence. Le syndic se rapprochera du gardien de la résidence pour effectuer un sondage auprès des résidents sur l état de leurs balcons ; la commission «Travaux d entretien» ira constater sur place et fera un retour au syndic si nécessaire. La commission «Gros travaux» demande au syndic de lui transmettre l étude sur les travaux de ravalement, réfection des balcons et rénovation énergétique réalisé par le cabinet d architecte Croué & Landaz. 6. Environnement & vie en copropriété Problème de voisinage (occupation et nuisances sonores) Le syndic informe le conseil syndical qu il est de plus en plus sollicité pour des problèmes de voisinage et plus particulièrement pour des nuisances sonores. Le conseil syndical souhaite rappeler aux résidents que, pour le bien-être de tous, chacun se doit de faire preuve de savoir vivre, en adaptant son comportement aux particularités de l immeuble (isolation phonique limitée, colonnes sèches portant les odeurs de tabac et de cuisine, etc.) et de respecter la tranquillité de ses voisins. Le syndic rappelle que son action, dans le cadre de litiges privés, ne peut dépasser la mise en demeure des copropriétaires à l origine des nuisances. Le contact direct entre résidents et la résolution à l amiable restent les meilleures solutions pour régler des conflits naissants. 9/12

10 Par ailleurs, le conseil syndical fait remarquer que des scooters circulent à vive allure sur les allées piétonnes et les pelouses de la résidence, plus particulièrement entre le bâtiment 6 et le bâtiment 9 (entre le square Saint-Germain et l avenue du Château). Ce comportement, en plus d être strictement interdit, est dangereux pour les piétons. 7. Finances Vérification intermédiaire des comptes effectuée le 10/10/2014 Un compte-rendu de cette vérification a été remis au syndic. Il est accompagné d une liste de demandes de précision et de questions posées par le conseil syndical, auxquelles le syndic répondra. La commission Finances a notamment pointé une dizaine de copropriétaires étant débiteurs de plus de 1000 et plus d une vingtaine de copropriétaires débiteurs de plus de 500, elle demande donc à avoir un suivi plus régulier des processus de recouvrement de charges par le syndic et des contentieux en cours. 8. Organisation du conseil syndical A la demande de M. Taricco, retour sur le courrier de Madame Horeau demandant une réorganisation du conseil syndical Il est décidé de ne pas faire suite à la demande de Madame Horeau relative à l organisation du conseil syndical. La constitution des commissions est donc maintenue telle que décrite dans le compte-rendu du conseil syndical du 16 septembre Charges de chauffage local poubelles du bâtiment 11 A la demande de M. Quincerot et pour faire suite au mail de M. Duchemin, réflexion sur une modification des charges de chauffage MM. Quincerot et Duchemin expliquent la situation relative au local poubelles du bâtiment 11 (7, avenue du Château) : ce local résidentiel n est pas pourvu de dispositifs de chauffage, pour autant des charges de chauffage lui sont associées (environ 10% des charges de chauffage de l escalier). Le syndicat des copropriétaires paie donc de fait une partie des charges de chauffage des copropriétaires dudit bâtiment. Pour supprimer la charge correspondante à ce local, il faudrait recalculer et proposer une nouvelle grille de répartition des charges sur cette adresse. Le syndic précise que l unanimité des voix de l ensemble des copropriétaires est nécessaire à la modification de la répartition des charges. 10. Suivi des actions en instance chez le syndic Travaux de terrasse du bâtiment 1 ; les chapeaux sur sortie de ventilation ont-ils été changés et déplacés des évacuations / ventilation? 10/12

11 Un contrôle sera réalisé après l entretien de l étanchéité des toitures terrasses par la société ITEC. Mise à jour du site Oralia ; confirmation que les fiches de paie des employés de la résidence ne sont plus accessibles à l'ensemble des copropriétaires sur internet Le syndic confirme le retrait du site de la consultation des fiches de paie. Carnet d entretien de la copropriété Le syndic a procédé à la mise à jour du carnet d entretien consultable sur le site de l immeuble. Problème d'humidité dans les appartements Il a été constaté, dans un appartement visité par le syndic et par le conseil syndical, une absence de ventilation au niveau des huisseries, probablement à l origine des phénomènes de condensation et donc de moisissures. Un ensemble d actions sera effectué par Monsieur Magne pour s assurer que les causes du désordre ne sont pas liées au bâtiment (pose de joint à l extérieur, nettoyage des cours anglaises). Le conseil syndical rappelle plusieurs points élémentaires : - Les bouches d aération donnant sur les colonnes sèches (cuisine, salle de bains, WC) ne doivent ni être obstruées, ni servir d évacuation directe pour de l électroménager (hotte aspirante, sèche-linge). Elles participent à la bonne circulation de l air dans l appartement. - Les bâtis des fenêtres d origine comportaient des aérations, ce qui assurait la bonne ventilation des chambres. Dans le cas d un remplacement de ces fenêtres d origine par des bâtis sans aération, les copropriétaires doivent en conséquence prévoir d autres aérations (par exemple un trou dans les coffres de volets roulants ou dans les nouveaux bâtis). Relance du service de la poste pour la pose de serrures PTT sur les nouveaux blocs boites aux lettres Une nouvelle relance sera adressée par le syndic au service de La Poste de Noisy-le-Roi. Achats de panneaux signalétiques Une commande a été passée pour le remplacement des panneaux signalétiques dans la descente avant le bâtiment 9 (8/10/12, avenue du Château). Souscription d un nouveau contrat d'assurance Une renégociation du contrat d assurance est en cours. Une proposition de contrat sera présentée à la prochaine réunion du conseil syndical. Suite au sinistre chaufferie du 17, route du Chancelier Séguier Le sinistre a été déclaré le 12/07/2013. Les dommages se situent au niveau de la moquette palière, le syndic vérifiera la prise en charge par l assurance de la copropriété et fera procéder aux travaux. Suite au sinistre chaufferie du 2, avenue du Château La société APY a été missionnée pour la remise en état des parties communes. Pose d'une signalétique d'interdiction de stationnement devant le bâtiment 6 11/12

12 Le syndic se rapprochera du conseil syndical pour déterminer l emplacement de cette signalétique. Suivi de l'intervention Dalkia suite à mauvaise manipulation d'un copropriétaire au 5, avenue du Château (bâtiment 10) L intervention d un technicien d astreinte n est pas prévue dans le contrat, elle est donc pleinement facturée. Il est rappelé que toute intervention privative sur le réseau de chauffage (changement de radiateurs, modification de leur implantation) doit faire l objet d une demande préalable auprès de DALKIA, l entreprise de maintenance des installations. Présentation des échéances réglementaires qui vont se présenter à nous dans les prochaines années Point reporté au prochain conseil syndical. 11. Sujets divers Conseil Syndical Maintenance du site Web de la résidence La commission «Communication Internet» s est procuré les informations de connexion à l interface d administration du site de la résidence. Le toilettage du site se fera après prise en main des outils d administration. Création des adresses mail des commissions et diffusion des courriels Afin de mieux faire circuler l information, les mails envoyés à l adresse seront transférés aux conseillers syndicaux qui le souhaitent. Par ailleurs, il avait été acté que chaque commission aurait sa propre adresse électronique. Cette volonté est réaffirmée au cours de la réunion. Retour sur l'animation Halloween L animation Halloween s est bien déroulée. Les enfants étaient très contents, les parents satisfaits. À reproduire! FIN DE LA REUNION A 21H30. Paris, le lundi 12 novembre /12

COMPTE-RENDU CONSEIL SYNDICAL DU 14/03/2013 Résidence DU PARC 78620 L ETANG LA VILLE

COMPTE-RENDU CONSEIL SYNDICAL DU 14/03/2013 Résidence DU PARC 78620 L ETANG LA VILLE COMPTE-RENDU CONSEIL SYNDICAL DU 14/03/2013 Résidence DU PARC 78620 L ETANG LA VILLE Le conseil syndical du Syndicat des Copropriétaires de la résidence du PARC s est réuni le jeudi 14 mars 2013 à 20h00

Plus en détail

guide du copropriétaire

guide du copropriétaire guide du copropriétaire 2 sommaire 6 Comment fonctionne la copropriété? 3 Edito 11 Vous êtes copropriétaires, vous devez... 14 Lexique 4 Qu est-ce que la copropriété? 12 Foire aux questions 10 La vie de

Plus en détail

Guide. de la copropriété

Guide. de la copropriété Guide de la copropriété 3F acteur majeur de l'habitat social 3F construit et gère des logements sociaux. Son parc s élève à près de 190 000 logements dont plus de 100 000 en Île-de-France. 3F est composé

Plus en détail

Guide simplifié du locataire

Guide simplifié du locataire mais assez complêt Guide simplifié du locataire OBLIGATIONS ET CONSEILS EN MATIÈRE D ENTRETIEN DE VOTRE LOGEMENT Nous voulons vous aider à récupérer votre dépôt de garantie LOGICIEL DE GESTION LOCATIVE

Plus en détail

UNIS. Ce que tout copropriétaire doit connaître COLLECTION LIVRET 3 TOUT SAVOIR SUR. Les parties privatives et les parties communes

UNIS. Ce que tout copropriétaire doit connaître COLLECTION LIVRET 3 TOUT SAVOIR SUR. Les parties privatives et les parties communes UNIS COLLECTION Ce que tout copropriétaire doit connaître LIVRET 3 TOUT SAVOIR SUR Les parties privatives et les parties communes Vous êtes propriétaire de votre appartement dans un immeuble en copropriété.

Plus en détail

Bailleur / Locataire. Qui fait quoi? Entretien et réparations de votre logement

Bailleur / Locataire. Qui fait quoi? Entretien et réparations de votre logement Bailleur / Locataire Qui fait quoi? Entretien et réparations de votre logement En matière d entretien des logements, la règlementation fixe quelles sont les interventions à la charge du bailleur et celles

Plus en détail

Rencontre des Responsables de copropriétés de Neuilly sur Seine, le 14 octobre 2014. Focus sur quelques obligations applicables aux copropriétés

Rencontre des Responsables de copropriétés de Neuilly sur Seine, le 14 octobre 2014. Focus sur quelques obligations applicables aux copropriétés Rencontre des Responsables de copropriétés de Neuilly sur Seine, le 14 octobre 2014 Focus sur quelques obligations applicables aux copropriétés Sommaire Domaine Sécurité et sanitaire Mise en sécurité des

Plus en détail

Guide. Qui fait Quoi dans mon logement? L entretien de mon logement

Guide. Qui fait Quoi dans mon logement? L entretien de mon logement Guide Qui fait Quoi dans mon logement? L entretien de mon logement L entretien de votre logement Qui fait quoi? Un évier bouché, une chaudière en panne... Que dois je faire? A qui m adresser? Pièce par

Plus en détail

Résidence des Badinières

Résidence des Badinières Résidence des Badinières Bienvenue à la 2 ème réunion d information et d échange «chauffage et eau chaude sanitaire» 22 janvier 2010 Réunion "chauffage" des Badinières 1 Sommaire Le contexte général (national)

Plus en détail

Immeuble collectif AQC

Immeuble collectif AQC AQC Immeuble collectif Comment bien utiliser votre assurance construction «Dommages-Ouvrage»? Ce document est édité par l Agence Qualité Construction, association dont la mission est d améliorer la qualité

Plus en détail

AUDIT GLOBAL PARTAGÉ pour les copropriétés de moins de 50 lots

AUDIT GLOBAL PARTAGÉ pour les copropriétés de moins de 50 lots Cahier des charges de consultation expérimental AUDIT GLOBAL PARTAGÉ pour les copropriétés de moins de 50 lots Date de mise à jour : 06/01/14 SOMMAIRE 0. Introduction 1. Cadre de la mission 2. Constitution

Plus en détail

CABINET-MARUANI.com SYNDIC DE COPROPRIETES - GESTION LOCATIVE

CABINET-MARUANI.com SYNDIC DE COPROPRIETES - GESTION LOCATIVE CABINET-MARUANI.com SYNDIC DE COPROPRIETES - GESTION LOCATIVE Contrat Type Contrat type à titre indicatif. Vous pouvez contacter le cabinet pour avoir plus d'informations au 01.40.26.35.67 ou par notre

Plus en détail

ORDRE DU JOUR. La gouvernance, la refonte des statuts et du règlement. Questions/Réponses. Les travaux de canalisation et leur financement

ORDRE DU JOUR. La gouvernance, la refonte des statuts et du règlement. Questions/Réponses. Les travaux de canalisation et leur financement ORDRE DU JOUR La gouvernance, la refonte des statuts et du règlement Le projet de budget Questions/Réponses Les travaux de canalisation et leur financement L éventuel passage en copropriété Conclusion

Plus en détail

dans votre résidence...

dans votre résidence... Coopération et Famille 17, rue de Richelieu 75038 Paris cedex 01 Conception & Réalisation : - Crédit-photos : Getty Images - Fotolia DE VOTRE COPROPRIÉTÉ BienvenueLES CLÉS dans votre résidence... Votre

Plus en détail

LE GUIDE DU COPROPRIÉTAIRE

LE GUIDE DU COPROPRIÉTAIRE LE GUIDE DU COPROPRIÉTAIRE Avant-propos Cher copropriétaire, Vous venez d acquérir un logement dans un immeuble en copropriété. Nous sommes heureux de vous accueillir et nous vous souhaitons d y vivre

Plus en détail

SUIVI DES DOSSIERS prochain conseil 31/01/2014 /Page 1/7

SUIVI DES DOSSIERS prochain conseil 31/01/2014 /Page 1/7 SUIVI DES DOSSIERS prochain conseil 31/01/2014 /Page 1/7 NATURE DES TRAVAUX Devis demandés Montant des devis reçus en Euros TTC Date d appel de fonds Choix de la Société Date prévisionnelle Indiquée en

Plus en détail

Bailleur /Locataire. Qui fait quoi? Entretien et réparations de votre logement

Bailleur /Locataire. Qui fait quoi? Entretien et réparations de votre logement Bailleur /Locataire Qui fait quoi? Entretien et réparations de votre logement En matière d entretien des logements, la réglementation fixe quelles sont les interventions à la charge du bailleur et celles

Plus en détail

CONTRAT DE SYNDIC n Conforme à l'avis du Conseil National de la Consommation du 27 septembre 2007 et arrêté NOVELLI du 19 mars 2010

CONTRAT DE SYNDIC n Conforme à l'avis du Conseil National de la Consommation du 27 septembre 2007 et arrêté NOVELLI du 19 mars 2010 DIRECTION COPROPRIETE 51 rue Louis Blanc 92917 PARIS LA DEFENSE Cedex 01 46 91 25 25 ENTRE LES SOUSSIGNES : CONTRAT DE SYNDIC n Conforme à l'avis du Conseil National de la Consommation du 27 septembre

Plus en détail

Vanves le 26 mars 2012. Madame Castagnet, bat 48 Monsieur Pellé, bat 48 Madame Olive, bat 48 14 avenue Pasteur 92170 Vanves

Vanves le 26 mars 2012. Madame Castagnet, bat 48 Monsieur Pellé, bat 48 Madame Olive, bat 48 14 avenue Pasteur 92170 Vanves Madame Castagnet, bat 48 Monsieur Pellé, bat 48 Madame Olive, bat 48 14 avenue Pasteur 92170 Vanves Madame Chauvelot, bat 49 Madame Croiset, bat 49 Monsieur Szojchert, bat 49 Madame Zapater, bat 49 Madame

Plus en détail

Entretien et Réparations dans votre logement

Entretien et Réparations dans votre logement Ce document est important pour vous. Conservez-le soigneusement. Extérieurs Entretien et Réparations dans votre logement Ce document reprend l ensemble des équipements de votre logement et vous indique,

Plus en détail

GUIDE DU CO- PROPRIéTAIRE

GUIDE DU CO- PROPRIéTAIRE GUIDE DU CO- PROPRIéTAIRE Avril 2013 Sommaire SYNDIC DE COPROPRIÉTÉ 6 FONCTIONNEMENT ET VIE DE LA COPROPRIÉTÉ Quel est son rôle? Comment est rémunéré votre syndic? Les différents acteurs Assemblée Générale

Plus en détail

Le déroulement de l'enquête

Le déroulement de l'enquête Le déroulement de l'enquête Nous vous remercions de participer à notre enquête sur les charges de copropriété, dont nous publierons les résultats, dans notre mensuel et sur notre site, fin 2010, dès que

Plus en détail

01.46.36.21.90 Télécopie : 01.46.36.65.44 Paris, le 16 décembre 2008

01.46.36.21.90 Télécopie : 01.46.36.65.44 Paris, le 16 décembre 2008 1 Service copropriétés 12 rue de la Chine 75020 PARIS 01.46.36.21.90 Télécopie : 01.46.36.65.44 Paris, le 16 décembre 2008 PROCES VERBAL DU CONSEIL SYNDICAL DU 11 DECEMBRE 2008 1 ) Point sur la trésorerie

Plus en détail

ENTRETIEN & RÉPARATIONS. Qui paie quoi dans votre logement?

ENTRETIEN & RÉPARATIONS. Qui paie quoi dans votre logement? ENTRETIEN & RÉPARATIONS Qui paie quoi dans votre logement? Qui paie quoi dans votre logement? Peinture, papier peint sur murs et plafonds Peinture sur les portes palières et huisseries L entrée Un évier

Plus en détail

CHECK-LIST POUR UNE PREMIÈRE VISITE DE MAISON

CHECK-LIST POUR UNE PREMIÈRE VISITE DE MAISON CHECK-LIST POUR UNE PREMIÈRE VISITE DE MAISON CHECK-LIST POUR UNE PREMIÈRE VISITE DE MAISON 1 PREMIÈRE PRISE DE CONNAISSANCE DE LA MAISON La maison est-elle bien raccordée au réseau d assainissement? Si

Plus en détail

guide pratique Entretien et réparations dans votre logement tout ce qu il faut savoir!

guide pratique Entretien et réparations dans votre logement tout ce qu il faut savoir! guide pratique Entretien et réparations dans votre logement tout ce qu il faut savoir! sommaire Entrée et cuisine... p.- Pièce à vivre... p.- Salle de bain, wc... p.- Immeuble collectif... p. Maison individuelle...

Plus en détail

ANNEXE AU CONTRAT DE SYNDIC LISTE NON LIMITATIVE DES PRESTATIONS INCLUSES DANS LE FORFAIT

ANNEXE AU CONTRAT DE SYNDIC LISTE NON LIMITATIVE DES PRESTATIONS INCLUSES DANS LE FORFAIT ANNEXE AU CONTRAT DE SYNDIC LISTE NON LIMITATIVE DES PRESTATIONS INCLUSES DANS LE FORFAIT PRESTATIONS DÉTAILS I. Assemblée générale I. 1 Préparation de l assemblée générale. a) Etablissement de l ordre

Plus en détail

ENTRE LES SOUSSIGNÉS :

ENTRE LES SOUSSIGNÉS : ENTRE LES SOUSSIGNÉS : D une part 1 Le Syndicat de la copropriété de l immeuble sis Représenté par désigné par le vote de la résolution de l Assemblée du 2 et d autre part La Société André DEGUELDRE, Philippe

Plus en détail

CARNET D ENTRETIEN DE LA COPROPRIETE. Loi du 10 juillet 1965 Article 18 Décret n 2001-477 du 30 mai 2001 REGLEMENT DE COPROPRIETE

CARNET D ENTRETIEN DE LA COPROPRIETE. Loi du 10 juillet 1965 Article 18 Décret n 2001-477 du 30 mai 2001 REGLEMENT DE COPROPRIETE Crééle31/01/200816:44:00 CARNET D ENTRETIEN DE LA COPROPRIETE Loi du 10 juillet 1965 Article 18 Décret n 2001-477 du 30 mai 2001 Désignation de l immeuble : RESIDENCE LECLERC 78140 VELIZY-VILLACOUBLAY

Plus en détail

GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION

GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION sécurité incendie Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d habitation > Bâtiments d habitation > Parcs de stationnement > s - foyers Sécurité incendie dans

Plus en détail

GUIDE D ENTRETIEN ET DE REPARATION DANS VOTRE LOGEMENT. Qui fait quoi

GUIDE D ENTRETIEN ET DE REPARATION DANS VOTRE LOGEMENT. Qui fait quoi GUIDE D ENTRETIEN ET DE REPARATION DANS VOTRE LOGEMENT Qui fait quoi Guide et démarches La réparation vous concerne? LES DEMARCHES A SUIVRE Faites appel à l entreprise de votre choix et/ou effectuez vous-même

Plus en détail

Obligations et points règlementaires

Obligations et points règlementaires Travaux d économie d énergie A quoi s attendre en copropriété? Obligations et points règlementaires Vendredi 15 novembre 2013 Vanessa BARO Obligation : Audit Energétique / Diagnostic de Performance Energétique

Plus en détail

O R D R E D U J O U R

O R D R E D U J O U R PARTICIPANTS Membres du conseil Syndical (Présents ou représentés) : (12) Mademoiselle BIANCO / Madame FEDIDA / Messieurs BURLET / DIAB / GAIN / GASTAUD / LARUE / MARTIN / NABET / PEYRUCQ / POREBSKA /

Plus en détail

L essentiel à retenir quand on achète ou possède un bien en copropriété. Petit. mémo. copropriétaire

L essentiel à retenir quand on achète ou possède un bien en copropriété. Petit. mémo. copropriétaire L essentiel à retenir quand on achète ou possède un bien en copropriété Petit mémo du copropriétaire Petit mémo du copropriétaire Etre copropriétaire : C est avoir des droits mais aussi des obligations

Plus en détail

Recommandation n 2010-300/PG en application de l article 43-1 de la loi n 2000-108 et du décret n 2007-1504

Recommandation n 2010-300/PG en application de l article 43-1 de la loi n 2000-108 et du décret n 2007-1504 N de saisine : 480718-170856752 / YM Date de la saisine : 11 juin 2008 Recommandation n 2010-300/PG en application de l article 43-1 de la loi n 2000-108 et du décret n 2007-1504 Consommateur: Mme H. Fournisseur(s)

Plus en détail

Le Guide Dégât des eaux

Le Guide Dégât des eaux Les fiches pratiques Oralia Fiche N 019 Edition Juin 2011 Le Guide Dégât des eaux Qu est-ce qu un dégât des eaux p. 1 Que faire après un dégât des eaux p. 2 La recherche de fuite p. 2 La convention CIDRE

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE REUNION.

COMPTE-RENDU DE REUNION. Date d'émission : 10/05/2011 Page : 1/5 DESTINATAIRES : Les participants Les absents excusés COPIES : GEI Émetteur : Claude ARNAUD Date de la réunion : 06/05/2011 de 20 h 30 à 22 h Participants : Claire

Plus en détail

La C.N.A.B Confédération Nationale des Administrateurs de Biens et Syndics de Copropriété. vous informe

La C.N.A.B Confédération Nationale des Administrateurs de Biens et Syndics de Copropriété. vous informe La C.N.A.B Confédération Nationale des Administrateurs de Biens et Syndics de Copropriété vous informe COPROPRIETE : Décret n 2004-479 du 27 mai 2004 modifiant le décret n 67-223 du 17 mars 1967 Principaux

Plus en détail

Comment bien utiliser votre assurance «Dommages-Ouvrage»

Comment bien utiliser votre assurance «Dommages-Ouvrage» Comment bien utiliser votre assurance «Dommages-Ouvrage» Ce document est édité par l Agence Qualité Construction, association dont la mission est d améliorer la qualité des constructions. Il a été rédigé

Plus en détail

Arrêté du XXXX. relatif au contenu et aux modalités de réalisation d un audit énergétique NOR :

Arrêté du XXXX. relatif au contenu et aux modalités de réalisation d un audit énergétique NOR : RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l'écologie, du développement durable, des transports et du logement Arrêté du XXXX relatif au contenu et aux modalités de réalisation d un audit énergétique NOR : La ministre

Plus en détail

prêt copropriétés creditfoncier.fr FONCIER Copro 100 Le financement de travaux sur les parties communes de votre copropriété

prêt copropriétés creditfoncier.fr FONCIER Copro 100 Le financement de travaux sur les parties communes de votre copropriété prêt copropriétés creditfoncier.fr FONCIER Copro 100 Le financement de travaux sur les parties communes de votre copropriété Une copropriété doit être entretenue et nécessite parfois la réalisation de

Plus en détail

Nos honoraires de référence sont de 19 /lot (appartement)/mois, TVA de 21% non appliquée.

Nos honoraires de référence sont de 19 /lot (appartement)/mois, TVA de 21% non appliquée. Nos honoraires sont donnés à titre indicatif car le travail requis pour un immeuble neuf ou vétuste, avec ou sans ascenseur, avec ou sans chauffage commun,... n'est pas identique. Les honoraires d'un syndic

Plus en détail

Convocation à l'assemblée Générale

Convocation à l'assemblée Générale RECOMMANDEE A.R. IMMEUBLE LE SQUARE DES ARTS II 59/61RUE DU CHATEAU DES RENTIERS 75013 PARIS Convocation à l'assemblée Générale Madame, Mademoiselle, Monsieur, Nous vous remercions de bien vouloir participer

Plus en détail

FICHE ROL DEPARTEMENT DU TARN RELEVE D OBSERVATION LOGEMENT (ROL) I:\ENVIR\CB\2008\HABITAT\guide as\fiche ROL.doc

FICHE ROL DEPARTEMENT DU TARN RELEVE D OBSERVATION LOGEMENT (ROL) I:\ENVIR\CB\2008\HABITAT\guide as\fiche ROL.doc FICHE ROL DEPARTEMENT DU TARN RELEVE D OBSERVATION LOGEMENT (ROL) I:\ENVIR\CB\2008\HABITAT\guide as\fiche ROL.doc Le ROL est un document à usage des intervenants de terrain non techniciens du bâtiment.

Plus en détail

CONTRAT DE MANDAT DE SYNDIC

CONTRAT DE MANDAT DE SYNDIC CONTRAT DE MANDAT DE SYNDIC ENTRE LES SOUSSIGNES : Le syndicat des copropriétaires de l immeuble sis : Spécialement représenté par Générale du Appelé ci-après «le syndicat» ET mandaté à cet effet par l

Plus en détail

PROCES-VERBAL D ASSEMBLEE DES MEMBRES DU CONSEIL SYNDICAL

PROCES-VERBAL D ASSEMBLEE DES MEMBRES DU CONSEIL SYNDICAL LE CONSEIL SYNDICAL OREE DE CHEVREUSE RUE DE CHABLIS ET RUE DE LA BRIE 91940 LES ULIS LES ULIS, LE 12/01/2013 PROCES-VERBAL D ASSEMBLEE DES MEMBRES DU CONSEIL SYNDICAL L'an 2013, le samedi 12 janvier a

Plus en détail

Phase de processus Poste période Activité stable Activité évolutive. d étude ou de bureau d étude

Phase de processus Poste période Activité stable Activité évolutive. d étude ou de bureau d étude Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny) Page 1 sur 11 Parmi les postes répertoriés, beaucoup de postes sont cités une seule fois. Pour eux,

Plus en détail

INSPECTION D UN BÂTIMENT

INSPECTION D UN BÂTIMENT 1, Chemin Premier, Québec INSPECTION D UN BÂTIMENT NICOLAS DÉRY, TECHNOLOGUE SPÉCIALISTE EN BÂTIMENTS OBJET DE L INSPECTION Cette inspection visuelle en bâtiment a pour but de donner à M. Tremblay et Madame

Plus en détail

La réunion a commencée à 8h30 et s est terminée à 11h30

La réunion a commencée à 8h30 et s est terminée à 11h30 COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL SYNDICAL DE LA RESIDENCE LE GRAND SUD Le vendredi 12 décembre 2014 Les membres du Conseil Syndical se sont réunis dans les locaux du cabinet FONCIA CARRERE TIXADOR

Plus en détail

EN CAS DE DÉFAUT DE CONSTRUCTION, CONTACTER D ABORD LE CONSTRUCTEUR L ASSURANCE DOMMAGE-OUVRAGE NE REMPLACE PAS LE SERVICE APRÈS-VENTE DU CONSTRUCTEUR

EN CAS DE DÉFAUT DE CONSTRUCTION, CONTACTER D ABORD LE CONSTRUCTEUR L ASSURANCE DOMMAGE-OUVRAGE NE REMPLACE PAS LE SERVICE APRÈS-VENTE DU CONSTRUCTEUR La garanties Dommage-Ouvrage qu est ce que c est? Vous êtes propriétaire d une maison que vous avez fait construire depuis moins de 10 ans. Un désordre lié à la construction apparaît. Vous avez souscrit

Plus en détail

Constat amiable Dégâts des eaux

Constat amiable Dégâts des eaux couv.constat 11/01/08 10:18 Page 1 Des contrats pour tous La Macif, assureur de la famille, premier en automobile et habitation, vous propose une large gamme de garanties et services, en réponse à chacun

Plus en détail

PROCES VERBAL DE CONSTAT DESCRIPTIF

PROCES VERBAL DE CONSTAT DESCRIPTIF PROCES VERBAL DE CONSTAT DESCRIPTIF L an DEUX MILLE QUINZE, et le DIX SEPT AVRIL A la requête de : Madame Valérie MAIK veuve RELIGA, Née le 28 novembre 1927 à OPALNICA, 105 Route de Cassel 59940 NEUF BERQUIN

Plus en détail

Impôts 2015. TVA à 5,5% ou 10% - Travaux dans les logements de plus de 2 ans. particuliers. professionnels du bâtiment

Impôts 2015. TVA à 5,5% ou 10% - Travaux dans les logements de plus de 2 ans. particuliers. professionnels du bâtiment Impôts 2015 TVA à 5,5% ou 10% - Travaux dans les logements de plus de 2 ans particuliers professionnels du bâtiment travaux relevant des taux réduits attestation Les principaux taux de TVA depuis le 1er

Plus en détail

VILLE DE BAYONNE RESTAURATION DES IMMEUBLES EN CENTRE ANCIEN Secteur Sauvegardé, Zone patrimoniale de St Esprit

VILLE DE BAYONNE RESTAURATION DES IMMEUBLES EN CENTRE ANCIEN Secteur Sauvegardé, Zone patrimoniale de St Esprit VILLE DE BAYONNE RESTAURATION DES IMMEUBLES EN CENTRE ANCIEN Secteur Sauvegardé, Zone patrimoniale de St Esprit REGLEMENT D ATTRIBUTION DE SUBVENTIONS COMMUNALES Afin de préserver et mettre en valeur le

Plus en détail

CONTRAT DE SYNDIC. Le présent contrat est consenti pour une durée de. an qui entrera en vigueur le Jour de l Assemblée générale et se terminera le...

CONTRAT DE SYNDIC. Le présent contrat est consenti pour une durée de. an qui entrera en vigueur le Jour de l Assemblée générale et se terminera le... CONTRAT DE SYNDIC ENTRE LES SOUSSIGNES : Le Syndicat des copropriétaires du représenté par M ayant été désigné par le vote de la résolution de l Assemblée générale en date du.., ci-après dénommé «le Syndicat

Plus en détail

Entretien du logement

Entretien du logement Entretien du logement Le locataire s engage à tenir les lieux loués en parfait de la location. CONSEILS D ENTRETIEN UTILISATION DES FENÊTRES ET BALCONS Il est interdit de planter des arbres (manguier,

Plus en détail

Copropriété & accessibilité

Copropriété & accessibilité Note technique Copropriété & accessibilité Résumé de la législation relative aux travaux d accessibilité des BHC (Bâtiments d Habitation Collectifs) existants Les copropriétés relèvent de la réglementation

Plus en détail

Préavis n 15/14 au Conseil communal

Préavis n 15/14 au Conseil communal COMMUNE D AUBONNE Municipalité Préavis n 15/14 au Conseil communal Travaux de mise à jour des bâtiments rue de l'industrie 8 et 10 Délégué municipal : - M. Michel Crottaz, municipal Aubonne, le 21 octobre

Plus en détail

RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GÉNÉRAL

RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GÉNÉRAL COMMUNE DE VAL-DE-RUZ RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GÉNÉRAL à l appui d une demande d un crédit d'engagement de CHF 160'000.- pour la rénovation et l isolation des façades du bâtiment sis à l

Plus en détail

GLEIZE ENERGIE SERVICE

GLEIZE ENERGIE SERVICE GLEIZE ENERGIE SERVICE Page 1 sur 17 #/ -#0/.1# 2 1# 11 - " 1 GLEIZE ENERGIE SERVICE -1 " " #/ / &3 %$". 1! "#$$ %" & "# '%# () *+, -". GLEIZE ENERGIE SERVICE Page 2 sur 17 SOMMAIRE 1. Introduction - Rappel...

Plus en détail

Le cabinet est situé à Uccle à proximité de l Observatoire, au numéro 35 Avenue Houzeau.

Le cabinet est situé à Uccle à proximité de l Observatoire, au numéro 35 Avenue Houzeau. Syndic d immeuble Présentation : En tant que professionnel du chiffre et agrée comptable fiscaliste, notre société prend en charge la gestion administrative, financière et technique, de votre bien en privilégiant

Plus en détail

Feuille de route du copropriétaire

Feuille de route du copropriétaire Feuille de route du copropriétaire Que vous soyez déjà copropriétaire dans un immeuble géré par le cabinet IFNOR ou que vous veniez juste de faire l acquisition d un bien immobilier, nous avons voulu au

Plus en détail

LES GUIDES DU BIEN VIVRE ENSEMBLE. QUI FAIT QUOI DANS LE LOGEMENT? Point par point. www.ophmontreuillois.fr

LES GUIDES DU BIEN VIVRE ENSEMBLE. QUI FAIT QUOI DANS LE LOGEMENT? Point par point. www.ophmontreuillois.fr S GUIDES DU BIEN VIVRE ENSEMB QUI FAIT QUOI DANS LOGEMENT? Point par point www.ophmontreuillois.fr Les installations de chauffage en détail Les installations de plomberie en détail Convecteur électrique

Plus en détail

guide pratique Entretien et réparations dans votre logement TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR!

guide pratique Entretien et réparations dans votre logement TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR! guide pratique Entretien et réparations dans votre logement TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR! sommaire Entrée et cuisine... p.4- Pièce à vivre... p.-7 Salle de bain, wc... p.8-9 Immeuble collectif... p.10 Maison

Plus en détail

LOI ALUR : Quoi de nouveau dans les copropriétés?

LOI ALUR : Quoi de nouveau dans les copropriétés? LOI ALUR : Quoi de nouveau dans les copropriétés? La loi du 24 Mars 2014 dite «loi ALUR», publiée au J.O. du 26/03/2014 a apporté quelques modifications notables dans le domaine du droit de la copropriété.

Plus en détail

Profitez au mieux de votre logement économe en énergie. Bâtiment basse consommation. Ce qu il faut savoir et comment vous adapter

Profitez au mieux de votre logement économe en énergie. Bâtiment basse consommation. Ce qu il faut savoir et comment vous adapter CONSEILS AUX PARTICULIERS Bâtiment basse consommation Profitez au mieux de votre logement économe en énergie Ce qu il faut savoir et comment vous adapter Que vous apporte un bâtiment économe en énergie?

Plus en détail

Etre. syndic bénévole. en toute sécurité avec l ARC ;:> Association des Responsables de Copropriété

Etre. syndic bénévole. en toute sécurité avec l ARC ;:> Association des Responsables de Copropriété Etre syndic bénévole en toute sécurité avec l ARC ;:> Association des Responsables de Copropriété SOMMAIRE I- Pourquoi devient-on syndic bénévole? 1. Les raisons économiques. 2. Les raisons liées à la

Plus en détail

GUIDE DU DÉGÂT DES EAUX. C est parce qu un dégât des eaux ne prévient pas, que nous avons tout prévu.

GUIDE DU DÉGÂT DES EAUX. C est parce qu un dégât des eaux ne prévient pas, que nous avons tout prévu. GUIDE DU DÉGÂT DES EAUX C est parce qu un dégât des eaux ne prévient pas, que nous avons tout prévu. Vous êtes victime ou responsable d un dégât des eaux? Pas de panique. Dans la majorité des cas, ces

Plus en détail

Résidence Rosiers Bellevue Gradignan

Résidence Rosiers Bellevue Gradignan Résidence Rosiers Bellevue Gradignan Journée Solaire thermique 10 octobre 2013 Le contexte Les dates clés La chronologie du projet Les enseignements Le contexte : Rénovation des installations thermiques

Plus en détail

ÉTAT DES LIEUX ÉTAT DES LIEUX CONTRADICTOIRE À ANNEXER AU CONTRAT DE LOCATION

ÉTAT DES LIEUX ÉTAT DES LIEUX CONTRADICTOIRE À ANNEXER AU CONTRAT DE LOCATION ÉTAT DES LIEUX ÉTAT DES LIEUX CONTRADICTOIRE À ANNEXER AU CONTRAT DE LOCATION État des lieux d'entrée État des lieux de sortie Nouvelle adresse (Etats des lieux de sortie) LES LOCAUX Appartement Maison

Plus en détail

Copropriété ANONYME CARNET D ENTRETIEN DYNAMIQUE

Copropriété ANONYME CARNET D ENTRETIEN DYNAMIQUE Copropriété ANONYE place GPE 69000 GPE CARNET D ENTRETIEN DYNAIQUE Cécile BARNASSON Pierre OLIVIER Jean-Luc PAYNO 27/11/2013 COPRO+ SAS au capital de 100 000 - SIRET 511 383 242 00019 RCS Lyon 10 rue des

Plus en détail

COPROPRIETE LES CHARGES DE COPROPRIETE C.S.A.B COLLECTION CE QUE TOUT PROPRIÉTAIRE OU COPROPRIÉTAIRE DOIT CONNAÎTRE

COPROPRIETE LES CHARGES DE COPROPRIETE C.S.A.B COLLECTION CE QUE TOUT PROPRIÉTAIRE OU COPROPRIÉTAIRE DOIT CONNAÎTRE COPROPRIETE LES CHARGES DE COPROPRIETE COLLECTION CE QUE TOUT PROPRIÉTAIRE OU COPROPRIÉTAIRE DOIT CONNAÎTRE C.S.A.B L a crise économique a conduit les professionnels et les copropriétaires à se pencher

Plus en détail

Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété 1 relais de la Poste à RANTIGNY 25/11/13

Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété 1 relais de la Poste à RANTIGNY 25/11/13 Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété 1 relais de la Poste à RANTIGNY 25/11/13 Récapitulatif du l audit énergétique de RANTIGNY 1 Sommaire I. Introduction... 3 II. Visite du site... 4

Plus en détail

Sous forme de tableau, nous revenons pas à pas, tant sur le contenu même de l arrêté, que sur celui de son Annexe.

Sous forme de tableau, nous revenons pas à pas, tant sur le contenu même de l arrêté, que sur celui de son Annexe. ARC / ABUS N 2247 / 24 03 10 / www.unarc.asso.fr ARRETE NOVELLI DU 19 MARS 2010 SUR LES CONTRATS DE SYNDIC UNE ANALYSE LIGNE A LIGNE NOS CONSEILS AUX COPROPRIETAIRES Comme nous l indiquons dans nos articles

Plus en détail

SYNDIC. - Création d une immatriculation obligatoire de toutes les copropriétés au sein d un registre national.

SYNDIC. - Création d une immatriculation obligatoire de toutes les copropriétés au sein d un registre national. SYNDIC 1- Immatriculation de la copropriété 2- Gestion de la copropriété 3- Transparence et prévention des difficultés 1- Immatriculation de la copropriété Portée - Création d une immatriculation obligatoire

Plus en détail

Travaux : REFECTION DES BALCONS ET RAVALEMENT DE LA RESIDENCE (SOCIETE SOCATEB) Ref. Client à rappeler : SOCAGI dossier réf. 0099/15715/W AG 7/06/11

Travaux : REFECTION DES BALCONS ET RAVALEMENT DE LA RESIDENCE (SOCIETE SOCATEB) Ref. Client à rappeler : SOCAGI dossier réf. 0099/15715/W AG 7/06/11 RÉSIDENCE L OREE DU BOIS II 1/5 RUE MARGUERITE BERVOETS 78280 GUYANCOURT Responsable Maître d Ouvrage : M. SEGARD 19 rue Georges Clémenceau (78000) Versailles Responsable Maître d œuvre : Monsieur CROUÉ

Plus en détail

OUI OUI NON. Principalement circulateur de chauffage avec variateur de vitesse IEE 0,23 des logements individuels.

OUI OUI NON. Principalement circulateur de chauffage avec variateur de vitesse IEE 0,23 des logements individuels. PRIME ÉNERGIE E5 VARIATEUR DE FRÉQUENCE (dont circulateur de chauffage IEE 0,23) Décision du 11 décembre 2014 du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale d approbation du programme d exécution relatif

Plus en détail

M. BEYOMARD P M. COLLE P Mme GICQUEL P Mme BLANCHARD P M. FERNANDEZ P M. LAGRIVE P M. BROCARD P M. GUILLE A M. OLIVIE P

M. BEYOMARD P M. COLLE P Mme GICQUEL P Mme BLANCHARD P M. FERNANDEZ P M. LAGRIVE P M. BROCARD P M. GUILLE A M. OLIVIE P RESIDENCE «L ORME SAINT EDME» 2-8 RUE PIERRE ET MARIE CURIE 1-5 RUE VICTOR BASCH / 1-3 RUE JEAN MOULIN 95130 FRANCONVILLE CONSEIL SYNDICAL COMPTE RENDU DE LA REUNION DU 24/11/2005 MEMBRES DU CONSEIL SYNDICAL

Plus en détail

Pourquoi avoir choisi un ravalement isolant par l extérieur? Lancement de l avant projet

Pourquoi avoir choisi un ravalement isolant par l extérieur? Lancement de l avant projet Dossier Travaux d efficacité énergétique Projet d Isolation Thermique par l Extérieur (ITE) Ravalement Isolant maison individuelle (Le retour d expérience de Mr et Mme Parenti) 11 Date d emménagement au

Plus en détail

CONSEIL SYNDICAL DU 13 Décembre 2012 COPROPRIETE L ECUME. Pour le Conseil Syndic : Mme ALAUZUN, Mme TAVERNIER, Messieurs DROUET, PARISE et VANDEPUTTE

CONSEIL SYNDICAL DU 13 Décembre 2012 COPROPRIETE L ECUME. Pour le Conseil Syndic : Mme ALAUZUN, Mme TAVERNIER, Messieurs DROUET, PARISE et VANDEPUTTE CONSEIL SYNDICAL DU 13 Décembre 2012 COPROPRIETE L ECUME Etaient Présents : Pour le Conseil Syndic : Mme ALAUZUN, Mme TAVERNIER, Messieurs DROUET, PARISE et VANDEPUTTE Pour le Syndic : Mlle NOWACKI Valérie

Plus en détail

CONVENTION TYPE D INDIVIDUALISATION DES CONTRATS DE FOURNITURE D EAU SERVICE PUBLIC DE DISTRIBUTION DE L EAU POTABLE DE LILLE METROPOLE

CONVENTION TYPE D INDIVIDUALISATION DES CONTRATS DE FOURNITURE D EAU SERVICE PUBLIC DE DISTRIBUTION DE L EAU POTABLE DE LILLE METROPOLE CONVENTION TYPE D INDIVIDUALISATION DES CONTRATS DE FOURNITURE D EAU SERVICE PUBLIC DE DISTRIBUTION DE L EAU POTABLE DE LILLE METROPOLE COMMUNAUTE URBAINE A ADAPTER POUR CHAQUE IMMEUBLE COLLECTIF D HABITATION

Plus en détail

PLAN DE SAUVEGARDE DE LA COPROPRIETE «LA MOREE»

PLAN DE SAUVEGARDE DE LA COPROPRIETE «LA MOREE» PLAN DE SAUVEGARDE DE LA COPROPRIETE «LA MOREE» La copropriété «La Morée» est un ensemble qui comporte 18 bâtiments de taille variable (de R+4 à R+12) et 897 logements. L organisation juridique de cette

Plus en détail

CONTRAT DE SYNDIC N. 96-98, rue du Théâtre (Angle avenue Emile Zola) - 75015 PARIS - Tél. : 01 45 79 89 49 - Fax : 01 45 79 98 29

CONTRAT DE SYNDIC N. 96-98, rue du Théâtre (Angle avenue Emile Zola) - 75015 PARIS - Tél. : 01 45 79 89 49 - Fax : 01 45 79 98 29 GESTION DE PATRIMOINE SYNDIC DE COPROPRIETE TRANSACTION FONDS DE COMMERCE EXPERTISE LOCATION 1 CONTRAT DE SYNDIC N ENTRE LES SOUSSIGNES : Le SYNDICAT DES COPROPRIETAIRES de l immeuble : RESIDENCE VASCO

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE GUIDE PRATIQUES AUTORISATION TRAVAUX. avez-vous le permis?

GUIDE PRATIQUE GUIDE PRATIQUES AUTORISATION TRAVAUX. avez-vous le permis? GUIDE PRATIQUES GUIDE PRATIQUE AUTORISATION TRAVAUX avez-vous le permis? Vous envisagez de faire réaliser des travaux? Attention, de la construction d une maison à la rénovation des combles en passant

Plus en détail

PROCES VERBAL DE CONSTAT DESCRIPTIF

PROCES VERBAL DE CONSTAT DESCRIPTIF PROCES VERBAL DE CONSTAT DESCRIPTIF L an DEUX MILLE QUINZE, et le VINGT TROIS FEVRIER, A la requête de : Le CREDIT LOGEMENT, société Anonyme au capital de 1.253.974.758,25 Euros, immatriculée au Registre

Plus en détail

Association des Responsables de Copropriété

Association des Responsables de Copropriété Association des Responsables de Copropriété L ARC, Association des Responsables de Copropriété, est une association à but non lucratif (loi de 1901) créée en 1987. Elle est implantée, en 2015, sur plus

Plus en détail

Données administratives. Rue : Rue d'ougrée N : 211 Boîte : 011 CP : 4031 Localité : Angleur Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Rue d'ougrée N : 211 Boîte : 011 CP : 4031 Localité : Angleur Type de bâtiment : CP : 4031 Localité : Angleur Type de bâtiment : Appartement Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : Numéro de référence du permis : Construction : avant 1971 ou inconnu Version du protocole: 17/07/2013

Plus en détail

Vertuoz Habitat : l offre d individualisation des charges de gaz naturel en collectif

Vertuoz Habitat : l offre d individualisation des charges de gaz naturel en collectif Vertuoz Habitat : l offre d individualisation des charges de gaz naturel en collectif Conforme RT 2012 Découvrez la nouvelle offre «Vertuoz Habitat» de GDF SUEZ, une offre qui distingue et valorise votre

Plus en détail

U52 GESTION. Situations professionnelles Compétences Savoirs associés. 52 C1 - Identifier les grandes caractéristiques de la copropriété

U52 GESTION. Situations professionnelles Compétences Savoirs associés. 52 C1 - Identifier les grandes caractéristiques de la copropriété U52 GESTION La gestion comprend : - la gestion de copropriété - la gestion locative GESTION DE COPROPRIÉTÉ Cette partie décrit l ensemble des activités confiées à un syndic de copropriété professionnel

Plus en détail

Travaux : REFECTION DES BALCONS ET RAVALEMENT DE LA RESIDENCE (SOCIETE SOCATEB) Ref. Client à rappeler : SOCAGI dossier réf. 0099/15715/W AG 7/06/11

Travaux : REFECTION DES BALCONS ET RAVALEMENT DE LA RESIDENCE (SOCIETE SOCATEB) Ref. Client à rappeler : SOCAGI dossier réf. 0099/15715/W AG 7/06/11 RÉSIDENCE L OREE DU BOIS II 1/5 RUE MARGUERITE BERVOETS 78280 GUYANCOURT Responsable Maître d Ouvrage : M. SEGARD 19 rue Georges Clémenceau (78000) Versailles Responsable Maître d œuvre : Monsieur CROUÉ

Plus en détail

RÉPARATIONS LOCATIVES

RÉPARATIONS LOCATIVES LE GUIDE DES RÉPARATIONS LOCATIVES Décret Liste non limitative des réparations locatives Décret - du août pris en application de l article de la loi n -0 du décembre tendant à favoriser l investissement

Plus en détail

PROCES VERBAL D ÉTAT DES LIEUX DÉTAILLÉ D ENTRÉE / DE SORTIE* relatif à un bail de résidence

PROCES VERBAL D ÉTAT DES LIEUX DÉTAILLÉ D ENTRÉE / DE SORTIE* relatif à un bail de résidence PROCES VERBAL D ÉTAT DES LIEUX DÉTAILLÉ D ENTRÉE / DE SORTIE* * Cocher la case adéquate relatif à un bail de résidence Éditeur responsable : L atelier des droits sociaux Asbl Rue de la Rouge, 4 1000 Bruxelles

Plus en détail

VEFA ETAT DES LIEUX REMISE DES CLEFS

VEFA ETAT DES LIEUX REMISE DES CLEFS VEFA ETAT DES LIEUX REMISE DES CLEFS INTRODUCTION Ce document est une check-list des choses à vérifier lorsque l on reçoit un appartement en VEFA (donc sur plan). AFFAIRES A APPORTER : 1stylo 1bloc dur

Plus en détail

APRES AVOIR EXPOSE CE QUI SUIT

APRES AVOIR EXPOSE CE QUI SUIT CONVENTION ENTRE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA REGION DE NOZAY ET LA SELA POUR LA GESTION DE LA COPROPRIETE DU BATIMENT SITUE TERRASSES DE LA CHESNAIE 44170 NOZAY 1 /7 ENTRE LES SOUSSIGNEES : La Communauté

Plus en détail

CONTRAT DE SYNDIC de COPROPRIETE

CONTRAT DE SYNDIC de COPROPRIETE CONTRAT DE SYNDIC de COPROPRIETE Entre les parties soussignées : A.1. L association des copropriétaires de la résidence inscrite à la BCE sous le n dont le siège est situé Ici représentée par agissant

Plus en détail

FICHE INFORMATION. Le Comptage comptage individuel. Votre partenaire en économie d énergie

FICHE INFORMATION. Le Comptage comptage individuel. Votre partenaire en économie d énergie FICHE INFORMATION Le Comptage comptage individuel de du l eau chauffage Votre partenaire en économie d énergie Le répartiteur de frais de chauffage Le répartiteur est un appareil de mesure du chauffage

Plus en détail

Le prêt travaux copropriétés

Le prêt travaux copropriétés Le prêt travaux copropriétés Banque SOLFEA Confidentiel 1 La BANQUE Solfea votre partenaire financier des travaux écoefficaces et de confort dans le logement Répartition du capital Une longue expérience

Plus en détail

COLLECTION LES CHARGES DE COPROPRIÉTÉ. Ce que tout propriétaire ou copropriétaire doit connaître Union des Syndicats de l Immobilier

COLLECTION LES CHARGES DE COPROPRIÉTÉ. Ce que tout propriétaire ou copropriétaire doit connaître Union des Syndicats de l Immobilier COLLECTION Ce que tout propriétaire ou copropriétaire doit connaître Union des Syndicats de l Immobilier LES CHARGES DE COPROPRIÉTÉ Notre métier, c est votre garantie La crise économique a conduit les

Plus en détail

LE PRÊT AGRI-TRAVAUX

LE PRÊT AGRI-TRAVAUX SECTEUR AGRICOLE LE PRÊT AGRI-TRAVAUX Le prêt agri-travaux, c est quoi? Le prêt agri-travaux est un prêt délivré par Action logement, qui finance les travaux d'installation ou d'amélioration dans votre

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE DU SERVICE ESTIMATION TRAVAUX

CONDITIONS GENERALES DE VENTE DU SERVICE ESTIMATION TRAVAUX CONDITIONS GENERALES DE VENTE DU SERVICE ESTIMATION TRAVAUX Article 1 : Définitions «Client» désigne la personne physique qui souscrit le Service «Estimation Travaux». «Conseiller» désigne le conseiller

Plus en détail