DRT TISI. Mémoire. Informatique Mobile d'entreprise. Synchronisation d informations appliquées au dossier médical embarqué

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DRT TISI. Mémoire. Informatique Mobile d'entreprise. Synchronisation d informations appliquées au dossier médical embarqué"

Transcription

1 DRT TISI Mémoire Informatique Mobile d'entreprise Synchronisation d informations appliquées au dossier médical embarqué Auteur : Sébastien Letélié Référence du document : IME/RP/0020 Version : 1.2 Date du document : 21 août 2003 Suivi Universitaire : Alain Bouju Suivi Entreprise : Didier Girard

2 Historique des modifications 2 HISTORIQUE DES MODIFICATIONS Version Date Objet Auteur /02/04 Corrections mineures S.LETELIE /12/03 Révision du style S.LETELIE /08/03 Révision initiale S.LETELIE

3 Table des matières 3 TABLE DES MATIERES 1. INTRODUCTION CONTEXTE GENERAL LES ENJEUX DU MOBILE DANS L ENTREPRISE QUELLE ARCHITECTURE? Matérielle Logicielle PROBLEMATIQUES Fluctuation réseaux Hétérogénéité des terminaux et de leurs plates-formes Gestion de l'existant d'entreprise CONTEXTE TECHNIQUE LES PROTOCOLES WAP et SMS : premiers pas VoIP : une approche complémentaire LES RESEAUX LES PLATES-FORMES J2ME : Java 2 Micro Edition Windows Mobile MExE : Mobile Executing Environment LES SUPPORTS LES APPLICATIONS Synchronisation Diffusion de contenus LE PROJET HEALTHKEY PRESENTATION CONTEXTE GENEXIA IMPROVE Partenariat Marché La loi du 4 mars OBJECTIFS XML ET LA SYNCHRONISATION SYNCHRONISATION Théorie de base de la synchronisation Pourquoi synchroniser? Normes (SyncML) XML Présentation d'xml Pourquoi XML? SYNCHRONISATION XML Travaux de recherche Méthodologie LE MODELE SERVICES WEB EN MILIEU MOBILE PRESENTATION DES SERVICES WEB POURQUOI LES SERVICES WEB? AVANTAGES ET INCONVENIENTS PROJET : ANALYSE... 36

4 Table des matières PROBLEMATIQUES Une interface multi plates-formes Echanger des données de manière générique Gestion de conflits et sécurité APPROCHE ARCHITECTURE LOGICIELLE PROJET : ETUDE INTERFACE VISUELLE, MODELE EN COUCHES MODELE GENERIQUE D ECHANGE DE DONNEES Normes et standards d échanges dans le domaine médical Conversion basique des formats en XML et inversement Importation et exportation Synchronisation de données Canaux de communication LA SECURITE Au niveau des échanges Au niveau de l application PROJET : MISE EN OEUVRE APPLET SIGNE ET SERVEUR WEB EMBARQUE ÉCHANGES DE DONNEES (EXEMPLE AVEC RESURGENCES) Conversion XML Modèle d intégration XML Synchronisation (exemple avec ResUrgences) RESULTATS CONCLUSION GLOSSAIRE REFERENCES ANNEXE : ARTICLE... 66

5 Introduction 5 1. Introduction Les technologies mobiles nous entourent de plus en plus, avec en premier les téléphones mobiles, mais aussi les outils de positionnement, les agendas, les organiseurs... Le monde de l'entreprise a depuis longtemps misé sur ces technologies, mettant en œuvre des applications mobiles issues de besoins précis et significatifs. Depuis l'arrivée d'internet et son succès, la nécessité de créer une continuité d accès depuis des terminaux mobiles n a fait que s accroître, du fait de l'intérêt à disposer de tous types d'informations depuis n'importe où, voire d'accéder à son propre système d'information de façon sécurisée. Cela ouvre de nouveaux horizons, notamment sur le plan des types d'applications. Cependant, l'avantage de la mobilité en informatique engendre des inconvénients, dont les palliatifs ne sont pas du même ordre que ceux existants dans les systèmes informatiques actuels. La diversité des terminaux est l une de ces problématiques. Elle suppose des difficultés dans le déploiement et le maintien d une même application. Les réseaux mobiles qui permettent l acheminement des données n ont pas la même fiabilité que les réseaux filaires, ce que les applications doivent prendre en compte. Face à ces nouvelles problématiques il est nécessaire de mener une réflexion dont l objectif est de proposer des architectures nouvelles, mieux adaptées aux environnements mobiles. Il s agit d un vaste domaine et nous allons commencer par nous intéresser au monde de l entreprise, et plus particulièrement au secteur de la santé, dont les besoins sont plus que présents et dont les modes de fonctionnement demandent beaucoup de rigueur. Une problématique vient alors s ajouter : celle de l existant d entreprise. En effet quel que soit le domaine choisi, les besoins mobiles sont toujours en relation avec un environnement existant, qui n est pas toujours conçu avec les dernières technologies. C est particulièrement le cas dans le secteur de la santé. Pour aborder ce sujet nous commencerons par faire le tour des technologies mobiles en général : des supports aux terminaux en passant par les protocoles et les applications déjà existantes. Ensuite après une présentation du contexte d entreprise, nous présenterons le cas d étude : le projet HealthKey dont le thème porte sur le dossier personnel médical embarqué. Par ailleurs nous aborderons l étude de solutions techniques, comme la synchronisation et les standards du Web, susceptibles d êtres des réponses aux problématiques mises en jeu. Ce qui nous amènera à proposer une architecture de réalisation et de mise en œuvre, permettant ainsi d évaluer une manière d appréhender les applications mobiles d entreprise.

6 Contexte général 6 2. Contexte général 2.1. Les enjeux du mobile dans l entreprise Une entreprise s intéresse aux technologies mobiles pour que l accès à son système d information ne soit pas dépendant d un lieu. C est le cas dans le domaine de la logistique où le suivi d une livraison est plus précis et rapide car l employé peut informer de l état du transport à tout moment. Un autre exemple concerne les vendeurs itinérants qui peuvent désormais prendre commande chez un client et en informer l entreprise instantanément. Les technologies mobiles entraînent, pour l entreprise, une nouvelle manière de traiter et d exploiter de l information, avec des avantages mais aussi des inconvénients. Les architectures des applications existantes doivent évoluer, de nouveaux terminaux et périphériques s ajoutent au parc informatique, les utilisateurs changent leurs habitudes et doivent y trouver une amélioration de leur quotidien. Tout cela doit être pris en compte dans la réflexion générale liée à la mise en œuvre d applications mobiles Quelle architecture? Matérielle Tout dépend des utilisateurs des applications mobiles. Si ceux-ci doivent accéder à l information depuis l extérieur de l entreprise il faut passer par un opérateur. Ce qui sera presque toujours le cas, des applications mobiles en intranet ayant moins d intérêt. Il est vrai que jusqu ici les applications classiques Web ou client/serveur, passaient par un serveur placé chez un hébergeur. L architecture matérielle reste donc sensiblement la même. Mais ce qui change c est le coût du fournisseur d accès au réseau, les réseaux mobiles étant plus chers que les réseaux filaires Logicielle Les terminaux changent (téléphone, PDA, ordinateur portable ), leur nombre augmente (2 à 3 par employé), les interfaces évoluent du fait des différences d écrans et claviers. Ainsi l architecture logicielle se doit d être plus générique et de clairement séparer les données de l entreprise, le fonctionnel des applications, les IHM Problématiques Fluctuation réseaux Les réseaux mobiles (sans fils ou «wireless») sont pratiques, les fils disparaissent et l on reste connecté au réseau à distance. Mais cela ne va pas sans inconvénients : - les coûts de communications sont élevés et en général évalués au volume des données échangées,

7 Contexte général 7 - il n y a pas de garantie de service, du fait que certaines régions ne sont pas couvertes par des opérateurs mobiles, - les canaux de communications ne sont pas fiables, car aléatoires et imprévisibles (fonction du temps, de la vitesse de déplacement ). L utilisateur d un terminal mobile doit donc être considéré comme «ponctuellement» connecté, à l inverse des utilisateurs de PC en LAN ou WAN qui sont constamment connectés. Comment faire alors pour que les données des serveurs d entreprises restent accessibles et que le travail de l utilisateur soit pris en compte, sachant qu il est nécessaire que toutes les applications conservent une cohésion au niveau de leurs données? Hétérogénéité des terminaux et de leurs plates-formes Le terminal mobile dans l entreprise va de l ordinateur portable au téléphone cellulaire, en passant par les PDA et autres ordinateurs de poches. Or les écrans ne sont pas de même taille et les périphériques de saisie sont différents (clavier classique 101 touches, clavier 16 touches, stylet ). De plus les systèmes d exploitation sont différents suivant les constructeurs, et pour ce qui est des PDA et des téléphones, ces systèmes ne peuvent évoluer à la différence des ordinateurs de poche et des portables. Autant d éléments qui sont un vrai casse-tête pour une entreprise qui pour l instant se doit de choisir un terminal unique pour toute l entreprise si elle veut déployer et exploiter facilement son parc mobile avec des applications spécifiques. Comment faire pour arriver à ne déployer qu une seule application, indépendamment du terminal et de sa plate-forme? Gestion de l'existant d'entreprise Les applications existantes de l entreprise ne sont, pour la plupart, pas adaptées à la mobilité. Cela n implique cependant pas qu il faille les réécrire. Comment donc arriver à les intégrer dans une architecture d entreprise comportant des éléments mobiles? C est à ces trois problématiques que nous allons tenter de répondre ici, en présentant les travaux actuels, tant au niveau de la recherche qu à celui des technologies. Nous porterons l accent plus particulièrement sur les techniques de synchronisation qui, nous le verrons, apportent des réponses très satisfaisantes, et sur les normes en vigueur, comme XML, ou encore les spécifications mise en œuvre par de grandes entreprises ou organisations (Sun, Microsoft, 3GPP, )

8 Contexte technique 8 3. Contexte technique 3.1. Les protocoles WAP et SMS : premiers pas Certaines entreprises ont déjà mis en œuvre des solutions mobiles en utilisant des terminaux de téléphonie mobile, notamment avec le protocole WAP (Wireless Access Protocol). Celui-ci permet l accès à l Internet depuis un téléphone mobile. Constitué de plusieurs couches (WTP, WSP, WDP), il peut être considéré comme une optimisation et un encodage du protocole HTTP pour s adapter aux réseaux mobiles actuels comme GSM 1. Le succès de ce protocole est mitigé : du fait de réseaux mobiles dont la bande passante est trop faible, il n a pas répondu aux attentes du grand public. Les entreprises l ont utilisé, par exemple pour des applications de messageries ou d agenda. Le WAP permettant de saisir de l information, il apporte la possibilité d effectuer des actions à partir de son mobile, l exemple le plus répandu étant les applications boursières. Cependant ces solutions sont souvent liées à la messagerie instantanée et à la notification, et pour cela le SMS (Short Message Service), plus simple dans son concept mais aussi dans sa mise en œuvre, a eu plus de succès tant du côté des entreprises, que du grand public. Le principe consistant à échanger des messages textes, il devient aisé d informer à distance de façon simple, un message texte pouvant être compris par une machine ou un être humain. Cette technologie à évolué depuis vers MMS (Multimédia Message Service). Mais le principe restant le même et c est désormais des informations multimédia (texte, image, vidéo, son) qui sont échangées. Les terminaux actuels ne permettant pas des fonctionnalités pointues ni d interfaces utilisateurs élaborées et les réseaux GSM en Europe ne fournissant qu un débit de 9.6Kbits/s, le GPRS 2 a fait son apparition mais à des coûts encore élevés. Autant de raisons qui freine l élaboration d applications mobiles intéressantes. D autre part, l accès à l information doit être assuré : le réseau doit avoir une forte qualité de service et doit être sécurisé. Or à l heure actuelle, le mode connecté (c'est-à-dire le fait pour une application de pouvoir accéder constamment au réseau) reste un problème pour les réseaux mobiles du fait de la répartition des bornes d émission / réception. Coté sécurité, les problèmes sont similaires à ceux rencontrés jusqu ici avec les réseaux filaires. Il faut donc apporter aux entreprises des solutions qui leur permette d avoir des terminaux adaptés et des applications dont les données ne seront pas dépendantes du réseau VoIP : une approche complémentaire Depuis 1995, des applications permettent de téléphoner via Internet, à un coût bien moindre. La technologie liée à la transformation de la voie en données numériques à été nommée VoIP pour Voie sur IP. 1 Global System for Mobile Communication : norme des réseaux mobiles en Europe 2 Global Packet Radio Service : évolution du GSM

9 Contexte technique 9 Le véritable enjeu de la voie sur IP dépasse cependant le cadre de la téléphonie bon marché sur l Internet. En effet, la possibilité de combiner voix, données et vidéo sur le même réseau de transport permet d envisager de nouvelles applications. Comme par exemple la vidéo conférence sur Internet. D autres applications sont en gestation, telle la messagerie unifiée pour envoyer indifféremment des messages voix sur IP, électroniques ou télécopie via l Internet La voix sur IP permet d enrichir le travail coopératif. Celui-ci, mêlant la voix aux données sur IP affranchit les utilisateurs des contraintes liées à l éloignement. Après le groupware de données, voici le temps du groupware multimédia. Avec ces applications coopératives, les utilisateurs peuvent dialoguer avec un correspondant, tout en consultant simultanément les mêmes données sur leur ordinateur, grâce aux infrastructures Internet. Le développement actuel des technologies IP devrait faciliter le travail de coopération multimédia Les réseaux Quel que soit le protocole utilisé, c est le réseau mobile qui est important. Il existe deux types de réseaux : les petits réseaux locaux liés à des normes comme Bluetooth ou b et les réseaux nationaux et internationaux liés à la norme GSM en Europe, CDMA / TDMA aux Etats-Unis, ou encore I-Mode au Japon et récemment en France. Les réseaux locaux apportent plus de souplesse à la mise en place d un intranet dans une entreprise, en supprimant l ensemble du câblage. La norme b se positionne plus dans ce domaine, contrairement à Bluetooth qui s intéresse davantage à la communication entre machines et périphériques. Cependant ces réseaux n imposent pas de créer de nouvelles applications, la notion de mobilité étant uniquement dans le cadre des locaux de l entreprise. Les réseaux nationaux et internationaux, quant à eux, sont et seront un moteur dans l élaboration et l évolution de nouvelles applications. A l heure actuelle le réseau GSM en Europe offre peu de possibilités du fait de sa faible capacité en bande passante. C est le cas aussi pour les réseaux américains de la norme CDMA et TDMA. Pour améliorer leur capacité, des évolutions ont été mises en œuvre par des organismes de spécifications techniques et normalisées par des organismes de normalisations, tous reliés par une instance mondiale désignée sous le nom de IMT-2000 ou UIT (Union Internationale des Télécommunications). L évolution de ces réseaux se fait en plusieurs phases, les réseaux mobiles actuels étant désignés comme réseaux de 2 ème génération, et les futurs réseaux mobiles comme réseaux de 3 ème génération. Cependant pour maîtriser le passage de l un à l autre, des réseaux «intermédiaires» ont été mis en place et désignés comme 2.5 ème génération. Le GPRS (General Packet Radio Service) est un réseau de 2.5 ème génération. C est une extension du réseau GSM qui a pour but d améliorer la capacité de la bande passante en la multipliant par 10 et de donner un accès réseau permanent à l Internet. Cette technologie peut aussi s adapter aux réseaux américains de norme TDMA. Pour les réseaux de norme CDMA, une technologie concurrente a été choisie, nommée 1XRTT. Une alternative au GPRS, plus complexe dans sa mise en œuvre mais plus performante, désignée sous le nom EDGE (Enhanced Data rates for GSM Evolution) existe aussi. Nous n entrerons pas ici dans le détail de ces technologies.

10 Contexte technique 10 Les Japonais, déjà en avance par rapport au reste du monde, ont un réseau basé sur une technologie propriétaire à la société NTTDocomo et nommée I-Mode. Celle-ci est déjà au niveau de la 2.5 ème génération. L initiative de l UIT a permis de faire converger toutes ces technologies vers une seule norme pour la 3 ème génération de réseau mobile : l UMTS (Universal Mobile Telecomunication System). Cependant les Américains ont choisi de continuer l évolution de leur technologie CDMA, 1XRTT vers une technologie de 3 ème génération nommée 3XRTT, ou encore cdma2000. L UMTS apporte une bande passante haut débit et permet de transporter de l information multimédia. Il faut toutefois relativiser, car la technologie est dépendante de la distance. De plus sa mise en place est excessivement coûteuse car si pour le GPRS l évolution n est que logicielle, pour l UMTS l évolution est aussi matérielle. Bien que le GPRS soit déjà mis en place, l UMTS mettra encore du temps à voir le jour et seuls les Japonais ont commencé à faire évoluer leur technologie vers la norme internationale. Le coût des communications basées sur le taux de téléchargement pour les accès Internet est un frein à la mise en œuvre de nouvelles applications basées sur l apport de ces nouveaux réseaux. De plus, le marché des nouvelles technologies ne vit pas ses meilleurs jours et les échecs précédents sur les projets liés à l Internet n aident pas les entreprises à s investir dans les technologies mobiles Les plates-formes Face à la multiplicité des terminaux, il est impératif d uniformiser au maximum le support d exécution des applications, pour pouvoir diffuser une application sur une grande partie de ces terminaux, sans avoir à l adapter, voire à la re-développer au cas par cas. Pour cela, il faut que les constructeurs intègrent des environnements permettant de faire fonctionner des applications sur au moins l ensemble de leur terminaux, voire sur des terminaux concurrents. Face à cette problématique, des sociétés comme Nokia, ont choisi d intégrer la plate-forme Java : J2ME. Le WAP est une première réponse aussi, mais n apporte que peu de possibilités. Enfin des spécifications plus générales sont aussi en cours d élaboration J2ME : Java 2 Micro Edition J2ME est l ensemble des spécifications et API définies par SUN, pour créer des applications sur des plates-formes mobiles et/ou de petites tailles. Si le protocole WAP permet d afficher des informations à l écran avec un navigateur interprétant le langage WML (Wireless Markup Language, langage du WAP, simplification de HTML), l environnement J2ME permet de développer le navigateur. Ces technologies ne sont donc pas concurrentes mais complémentaires. Cette plate-forme est conçue en deux «couches», profils et configurations, qui ne sont en fait que les API Java de bases simplifiées. Chaque profil repose sur une configuration qui elle-même repose sur une machine virtuelle spécifique. Aujourd hui SUN a spécifié deux configurations basées chacune sur une machine virtuelle bien spécifique aux terminaux visés : - CLDC (Connected Limited Device Configuration) basée sur la KVM, pour les terminaux mobiles de petites tailles (téléphones, PDA), avec peu de mémoire et une faible capacité en CPU

11 Contexte technique 11 - CDC (Connected Device Configuration) basée sur la CVM, pour des terminaux mobiles moyens (pager, ordinateur de poche), avec une capacité de CPU moyenne. Ensuite viennent les profils : - MIDP (Mobile Information Device Profile) assure une extension à la CLDC, en ajoutant des éléments graphiques. - Foundation Profile assure une extension à la CDC, en ajoutant des éléments aux API présentes dans la configuration ainsi que d autres API de base. Ce profil sert de base à d autres profils plus spécifiques aux terminaux visés, comme Personal Profile, Game Profile, encore en cours de spécification. Des entreprises comme IBM, ont déjà implémenté les spécifications CLDC/MIDP, en basant la configuration sur leur propre machine virtuelle nommée J9, compatible sur Palm Pilot, Symbian OS, ou encore Windows CE Windows Mobile La société Microsoft a choisi d éditer son propre environnement, basé sur sa récente technologie.net. Il est à noter qu à l heure actuelle, les performances et l ergonomie de ces outils sont très avancés. Cependant leur solution reste propriétaire, en tout cas pour la partie de développement d application, du coté des échanges, leur plate-forme mise sur les services Web. Celle-ci se décompose en trois sous produits, tous issus de l environnement précédent : Windows CE (système d exploitation pour l embarqué). - Pocket PC : environnement dédié au PDA - Pocket PC Phone Edition : environnement dédié aux téléphones mobiles de moyenne taille. - Smartphone : environnement dédié aux téléphones mobiles de petite taille Dans chaque cas, on retrouve une ergonomie proche du système Windows XP, mais adapté à un écran plus petit, avec les outils de bureautique Windows Office, là aussi adaptés MExE : Mobile Executing Environment En 1998, naît un projet de partenariat pour la 3 ème génération des télécommunications : le 3GPP (Third Generation Partnership Project), regroupant des organismes nationaux de normalisation. Ce partenariat est très actif dans l élaboration de normes autour des nouvelles technologies de télécommunications. Ils sont à l origine de MExE, une spécification visant à harmoniser les environnements d exécutions (systèmes d exploitation, machine virtuelle, protocole) d applications mobiles. Cette spécification préconise l utilisation de J2ME, WAP ou Personal Java (l ancienne plate-forme Java pour l embarqué) et tend à mettre en œuvre le principe du VHE (Virtual Home Environment) dont le but est de rendre transparent l accès au réseau quelle que soit la compagnie (en bref si vous êtes dans un pays étranger vous pourrez utiliser votre portable comme dans votre propre pays, le système VHE se chargera de vous reconnaître). Cette spécification, encore en cours d élaboration, sera d une importance capitale pour faciliter l utilisation des terminaux mobiles, quel que soit le terminal et où que vous soyez.

12 Contexte technique Les supports Il existe plusieurs grands types de support liés à l informatique mobile. Tout d abord il y a les téléphones mobiles, aujourd hui très répandus.viennent ensuite les PDA (Personal Digital Assistant), outils orientés organisation avec des applications de type PIM (Personal Information Manager). A l heure actuelle ces deux supports convergent pour offrir les mêmes fonctionnalités mais sur un seul appareil. Puis viennent les ordinateurs portables, qui bien que déjà existants et pas implicitement liés à la mobilité, sont devenus grâce aux réseaux sans fils des supports mobiles à part entière. A noter par ailleurs l arrivée de la tablette, l ordinateur portable, sans clavier, ni souris, mais avec stylet et qui se manipule comme un cahier. Il existe d autres supports comme les clés USB, qui sont des disques de stockage de données de la taille d un porte clé et qui grâce à l USB peuvent se connecter à différentes machines; nous verrons que cet outil peut lui aussi embarquer des applications. Enfin nous passerons sur les terminaux mobiles orientés multimédia (appareils photos, baladeurs, ) qui font aussi partie des supports mobiles mais qui ne nous intéresseront pas ici. A noter cependant que les supports comme les téléphones mobiles ou les PDA intègrent désormais des interfaces multimédia, et permettant de prendre des photos, d écouter le la musique, de filmer Le schéma suivant présente les différents supports et leur évolution dans le temps : Réseau Filaire GSM/GPRS/EDGE/UMTS GPS 2000 PDA 2002 Embarqué 2005 Jeux / Images / Son Informatique Mobile Téléphone Figure 1 : Supports de l'informatique mobile

13 Contexte technique Les applications En terme d applications mobiles, il existe déjà un ensemble d applications bien distinctes, lesquelles se différencient selon qu elles utilisent la synchronisation pour se mettre à jour ou qu elles ne font que diffuser un contenu Synchronisation Sur PDA, un grand nombre d applications permettent de gérer ses informations personnelles (PIM : Personal Information Manager), souvent synchronisables avec un PC et nécessitant une base de données locale. Pour ce qui est du déploiement, on associe alors à ce type d applications une architecture basée sur des serveurs de synchronisation (Figure 2). Ces serveurs proposent de synchroniser des informations entre les bases de données centralisées et les bases mobiles des utilisateurs. Les technologies de synchronisation permettent à l utilisateur de travailler de façon locale, à l inverse des solutions de diffusion de contenu, qui requièrent d être constamment connectées. Terminal Mobile Base de donnée ou data file Client de synchronisation HTTP, WAP, OBEX Serveur de synchronisation données de l entreprise Bases miroirs utilisateurs Base de données de synchronisation Figure 2 : Architecture d un serveur de synchronisation

14 Contexte technique Diffusion de contenus Sur téléphone mobile, en Europe le WAP (Wireless Application Protocol) et au Japon l I-Mode permettent d accéder à l Internet via une passerelle et de diffuser de l information issue de sites Web, adaptés pour ces protocoles, et développés avec un langage HTML simplifiés nommé WML (Wireless Markup Language) pour WAP et chtml (compact HTML) pour I-Mode. Ces types d applications sont basés sur la diffusion de contenus et leur succès dépend de la qualité d affichage des informations, ainsi que de la quantité d informations téléchargeable dans un temps donné (bandepassante). L I-Mode a ainsi connu un meilleur succès au Japon que le WAP en Europe. Pour ce qui est du déploiement, on associe ce type d application à une architecture basée sur des serveurs de diffusion de contenu (Figure 3). Ces serveurs sont capables de produire des contenus adaptés à l hétérogénéité des terminaux, en tenant compte de caractéristiques telles que la taille de l écran ou la version du logiciel de présentation de contenu... Serveurs d applications Serveurs de données Client Web HTTP requête Base de XSL Recherche de la feuille XSL la mieux adaptée au device client WAP, IMode Terminaux mobiles HTML, WML, chtml Base de données terminaux Figure 3 : Architecture d un serveur de diffusion de contenu Ces serveurs proposent généralement une architecture basée sur XML et XSL où XML permet de stocker le contenu et XSL de le formater. Différentes feuilles de styles étant alors proposées pour gérer la production pour tel ou tel type de terminal. La production de contenu s effectuant à la volée, cette architecture permet de garantir un haut niveau d évolutivité face à la recrudescence d émission de nouveaux types de terminaux, et les incessantes évolutions des formats de diffusion. Ces produits sont plutôt matures et les éléments différentiateurs sont liés à l ouverture de la plateforme de diffusion de contenu aux données d entreprise, et aux terminaux supportés, qui sont autant de garantie d évolutivité de la solution retenue.

15 Contexte technique 15 Ensuite, toujours dans le domaine de la téléphonie mobile, les applications les mieux adaptées sont caractérisées sous forme de services. C est l un des atouts de l I-Mode (qui inclut ce type d application contrairement au WAP qui ne fait que de la diffusion de contenu). Ce principe de diffusion d applications est une offre de l opérateur mobile, et ne peut être mis en place que par lui ou en accord avec lui. L ensemble des services I-Mode est ainsi un partenariat entre l entreprise qui détient l information (e.g. : une banque, une compagnie de réservation) et NTT DoCoMo, l opérateur japonais propriétaire d I-Mode. En France les opérateurs utilisent ce type de diffusion pour des services simples (e.g. : mise en relation directe avec un taxi, Short Message Service ) du fait de la faiblesse de la bande passante du réseau GSM (9,6Kbs), contrairement à l I-Mode déjà considéré comme du haut débit, et détenant ainsi une possibilité de diffusion de services mieux adaptés.

16 Le projet HealthKey Le projet HealthKey Pour illustrer de façon concrète ce que peut offrir une architecture mobile palliant les problématiques évoquées ci-dessus, il nous a paru intéressant d étudier un cas précis. Dans ce domaine, les projets sont encore peu nombreux, ou à un stade relativement rudimentaire. Il y a toutefois GENEXIA, une entreprise spécialisée dans les technologies mobiles appliquées au monde médical et qui cherchait un partenariat technique pour la réalisation de son projet mobile : HealthKey Présentation HealthKey est le nom donné au projet de GENEXIA sur le dossier médical embarqué. Depuis la nouvelle loi française sur la propriété intellectuelle des données médicales, qui donne aujourd hui des droits aux particuliers d accéder à leur dossier, il est apparu intéressant de pouvoir offrir un moyen mobile de stocker des informations médicales, et surtout de pouvoir les échanger avec les différentes instances et corps du secteur médical allant de l hôpital au médecin traitant Contexte GENEXIA Genexia est une société française au capital de uros basée à Paris fondée en décembre 2001 par le Dr Pierre Pacart et Mr Philippe Galipon avec une filiale à Montréal (Canada), Les deux fondateurs ont une grande expérience dans le domaine de la santé et des systèmes d information hospitaliers et ont géré des grands projets d informatisation d hôpitaux en France. Le projet Genexia s est construit sur cette expérience réussie de plus de dix années dans le cadre d une précédente société (MEDSYSTEMS) qui a développé le système d informations hospitalier PEN-SOINS, première application en vrai client serveur utilisant sous Oracle des ardoises mobiles radio communicantes sur la fréquences des 1,8 Ghz (DECT) et 2,4 Ghz. Ce système a été implanté en France dans de grands hôpitaux universitaires (Strasbourg, Aix-en- Provence, Troyes), ainsi qu au nouvel Hôpital Européen Georges Pompidou, véritable vitrine technologique des Hôpitaux de Paris avec le déploiement opérationnel de plus de 1000 systèmes Pen- Soins. La mission de Genexia est de développer et commercialiser des systèmes médicaux portables permettant de gérer les données individuelles de santé sécurisées et authentifiées par des moyens biométriques et de faire communiquer patient, système de santé, mutuelles, assurances, réseaux de soins spécialisés, sécurité sociale, IMPROVE Il s agit d une société de pure culture objet et nouvelles technologies. Née en 1991 autour de la technologie NeXT 1, IMPROVE est aujourd hui en France l un des grands centres d expertise objet, Internet et nouvelles technologies. 1 NeXT fut la société fondée par Steve Jobs, co-fondateur d Apple. Elle a édité un système d exploitation de type UNIX basé sur les technologies orientées objet (langage Objectve C). Ce système est encore aujourd hui une

17 Le projet HealthKey ResUrgences IMPROVE édite un logiciel de gestion et de suivi de patients pour les S.A.U. (Services d Accès aux Urgences) : ResUrgences 1. Celui-ci est présent dans une quinzaine de C.H.U. (Centre Hospitalier Universitaire) en France. ResUrgences est une application Web développée avec la technologie WebObjects 2 d Apple et déployée en intranet dans les S.A.U.. L application repose principalement sur un principe de fonctionnement : le positionnement spatio-temporel du patient. Dès son arrivée au S.A.U., celui-ci est positionné dans une dimension spatio-temporelle. Tous les événements le concernant font l objet d une signalétique claire et synthétique se matérialisant par l apparition et la disparition de symboles (icônes), de clignotants et de couleurs qui permettent à l ensemble des intervenants du service de collaborer dans la meilleure synergie possible, avec un maximum de concertation et d interaction. Trois objectifs majeurs : Prendre des décisions Entreprendre des actions Consigner des observations et leurs évolutions en vue d orienter le patient vers les moyens de prise en charge appropriés à sa pathologie dans les meilleurs délais possibles, tout en entreprenant les actions nécessaires au maintien, voire à l amélioration de son état avant son orientation. Les fonctionnalités de ResUrgences recouvrent trois grands volets : La gestion des flux et des événements : par un regroupement en un seul écran et une visualisation de l état global du service à un moment T Le dossier médical : recouvre, entre autres informations, la totalité des examens susceptibles d être réalisés en fonction des diverses symptomatologies et pathologies des patients arrivant aux S.A.U. Les protocoles : chaînages d actes et d examens à réaliser en fonction d une symptomatologie initiale C est d abord via cet outil que GENEXIA a pris contact avec IMPROVE dans l objectif de créer un partenariat associant leur projet à ResUrgences et lui offrant ainsi une nouvelle fonctionnalité ainsi qu un environnement pilote pour promouvoir le projet. référence dans le monde informatique. Les outils de développement ont d ailleurs était repris dans la dernière version du système MacOSX d Apple Serveur d application issue de la plate-forme de développement des systèmes NeXT, repris par Apple depuis A l origine l outil était basé sur le langage Objective C pour finalement s orienter vers Java : :

18 Le projet HealthKey Partenariat IMPROVE s intéressant aux technologies mobiles et GENEXIA cherchant un moyen de réaliser et de faire connaître son projet, un partenariat s est mis en place entre les deux sociétés. IMPROVE s est engagé dans le cadre de ses travaux en cours sur les technologies mobiles à mettre en œuvre techniquement le projet HealthKey. GENEXIA, de son coté, supervise la réalisation et autorise IMPROVE à l intégrer dans son outil ResUrgences, tout en continuant à chercher des clients susceptible de s intéresser tant à ResUrgences qu à HealthKey Marché Depuis ces dernières années le monde de la santé connaît des bouleversements importants. Parallèlement à l explosion des connaissances médicales et au développement fulgurant des nouvelles technologies, les différents organismes responsables de la gestion de la santé cherchent de nouvelles voies pour accroître les performances, mieux organiser les ressources et réduire les coûts. Parmi ces tendances majeures, quatre grands modes de reconfiguration répondent au double objectif de la qualité des soins et de la rationalisation des coûts : L intégration des soins dans un continuum intégré de services. D un réseau fermé d établissement, la structure des soins passe à un réseau ouvert de services intégrés au service des personnes, de leur famille et de leur communauté. Ces réseaux font appel à un ensemble d intervenants et de dispensateurs de soins qui doivent coordonner l ensemble de leurs actions ayant pour centre l individu. Le développement des services ambulatoires et des réseaux de soins : la transformation des services hospitaliers passe par le «virage ambulatoire» rendu possible par le développement de nouvelles technologies et des techniques d intervention. La sécurité des soins et la traçabilité des actes médicaux pour chaque individu. La gestion des activités selon une approche axée sur l atteinte de résultats et l aide à la décision, implique le passage d une logique de service et d interventions vers une approche évaluative qui nécessite l accès à une base de connaissance adéquate. La population des seniors dans les 25 années qui viennent, va doubler sur la planète passant de 420 millions à approximativement 800 millions de personnes. Les seniors de plus de 65 ans qui représentaient 7% de la population mondiale en 2000, représenteront 25 % en 2025 (Source : Ernst & Young) Cette population présente pour l ensemble de l industrie et des prestataires de santé, un potentiel et un défi extraordinaires. Dans la plupart des pays riches, chaque individu bénéficie d une espérance de vie prolongée et consomme davantage de soins. Grâce aux accès à Internet il est mieux informé sur les maladies et leurs traitements ce qui le rend plus exigeant. Autrement dit il revendique une meilleure santé, un meilleur accès aux progrès de la médecine et à tous les traitements disponibles sur l ensemble de la planète. Le projet majeur de Genexia vise le développement d un système portable individuel de création, de stockage et d échange de données de santé sécurisées pour supporter la prestation et la coordination des soins et services cliniques. Ce projet permettra à l individu de communiquer de façon tout à fait confidentielle ses données médico-sociales aussi bien aux médecins et aux soignants qu aux autres prestataires de santé tels que les pharmaciens par exemple.

19 Le projet HealthKey 19 De manière notable, les besoins et problématiques visés par ce projet n intéressent pas seulement le réseau de santé français mais aussi l ensemble des systèmes de santé à travers le monde. L approche se veut modulaire afin de s adapter aux besoins spécifiques des différents pays et de permettre l exploitation flexible des solutions développées. Les composantes qui naîtront du projet constitueront une solution complète et intégrée de mise en réseau sécurisée de données sanitaires. L expérience des dix dernières années, basée sur l implantation de systèmes d informations hospitaliers, nous a montré la difficulté de l approche de ces marchés publics. La complexité du circuit de décision, la nécessité de ressources humaines importantes, le manque de maturité de ce marché, nous amène à centrer notre action sur l individu consommateur de soins par l intermédiaire des différents prestataires de services et prescripteurs La loi du 4 mars 2002 Le projet HealthKey s inscrit totalement dans le cadre juridique actuel de l accès du patient à son dossier médical : la nouvelle loi 1 relative aux droits des malades et à la qualité du système de santé, adoptée le 4 mars 2002 en France, Cette loi inclut les points suivants : En matière de démocratie sanitaire : Affirmer les droits individuels Affirmer les droits de la personne malade Reconnaître aux malades et aux usagers un rôle nouveau Garantir en cas de nécessité la confidentialité des soins pour les mineurs Permettre l accès direct au dossier médical Renforcer les droits des personnes hospitalisées sous contrainte Développer les droits collectifs des usagers Donner leur place aux associations de malades et d usagers Accroître la transparence du système de santé Compléter les obligations déontologiques des professionnels de santé Donner aux caisses d assurance maladie les moyens de mieux informer les assurés sociaux En matière de qualité du système de santé Garantir les compétences des professionnels Renforcer la sécurité des patients Développer la formation continue des professionnels de santé Développer l évaluation des pratiques professionnelles 1 LOI n du 4 mars 2002 relative aux droits des malades et à la qualité du système de santé

20 Le projet HealthKey 20 Réformer l organisation des professions Moderniser les ordres des professions médicales Créer un office des professions paramédicales Favoriser une approche globale de la santé Faire de la prévention une véritable priorité de santé publique Favoriser le développement des réseaux de santé 4.3. Objectifs Dans le cadre du partenariat, les objectifs vont être de modéliser et de mettre en application les besoins de GENEXIA pour HealthKey. L objectif principal consiste à élaborer une application mobile permettant la consultation et la modification d un dossier médical électronique personnel, ainsi que la communication de cette application avec les principaux outils de santé du marché et dans un premier temps avec ResUrgences. L application devra donc remplir deux fonctions principales : - permettre la consultation et la modification du dossier via une interface multi platesformes - échanger des données relatives au patient provenant d applications médicales et permettant d alimenter le dossier patient : o importation (e.g. : résultats d examens, données de facturation ) o exportation (e.g. : allergies, groupe sanguin, identité ) o synchronisation des données du dossier patient avec une application de gestion de dossier médical Dans un premier temps Genexia voudrait mettre en œuvre une telle application à partir d un support mobile nouveau : une clé USB. Celle-ci permet de stocker des données de 8Mo jusqu'à 1Go suivant les modèles, et comme son nom l indique cet outil est lié à l ordinateur par une connexion USB.

Chapitre 3 : Les technologies de la communication. I- Les TIC de la PME

Chapitre 3 : Les technologies de la communication. I- Les TIC de la PME Chapitre 3 : Les technologies de la communication I- Les TIC de la PME La PME est soumise a deux grandes évolutions du domaine des TIC. D une part la nomadisation des outils et d autres part le développement

Plus en détail

Middleware pour Software Radio

Middleware pour Software Radio Middleware pour Software Radio 1 Middleware pour Software Radio systèmes d'exploitation spécifiques aux fournisseurs d équippement standards : Symbian Windows Pocket PC 2 Middleware pour Software Radio

Plus en détail

GLOSSAIRE DE LA TECHNOLOGIE MOBILE

GLOSSAIRE DE LA TECHNOLOGIE MOBILE GLOSSAIRE DE LA TECHNOLOGIE MOBILE PROFITEZ DU RÉSEAU. maintenant. Glossaire Glossaire de la technologie mobile 3G Accès distant Adaptateur Client sans fil ADSL AVVID Carte réseau Convergence GPRS Haut

Plus en détail

Wireless Application Protocol Principes et Architecture

Wireless Application Protocol Principes et Architecture Wireless Application Protocol Principes et Architecture EFORT http://www.efort.com 1 Introduction L accès aux applications Internet par un terminal mobile requiert une attention particulière car il existe

Plus en détail

LES OUTILS DE LA MOBILITE

LES OUTILS DE LA MOBILITE L évolution du marché des assistants personnels, ainsi que la baisse des prix, permettent désormais à un plus grand nombre d entreprises de s équiper avec des outils technologiques performants. Avec l

Plus en détail

Objectifs. Maîtriser. Pratiquer

Objectifs. Maîtriser. Pratiquer 1 Bases de Données Objectifs Maîtriser les concepts d un SGBD relationnel Les modèles de représentations de données Les modèles de représentations de données La conception d une base de données Pratiquer

Plus en détail

1. Une approche innovante, basée sur «l objet document» 2. Le respect des chaînes éditoriales de l entreprise

1. Une approche innovante, basée sur «l objet document» 2. Le respect des chaînes éditoriales de l entreprise Lucid e-globalizer, solution globale de gestion de contenu multilingue. Ce document a pour objectif de vous présenter Lucid e-globalizer, la solution de gestion de contenu multilingue de Lucid i.t., ses

Plus en détail

Travail collaboratif. Glossaire

Travail collaboratif. Glossaire Glossaire Ajax Traduction anglaise : Ajax (Asynchronous JavaScript And XML) AJAX est un combiné de différents langages de développement Web comme XHTML, JavaScript ou XML, il est fréquemment utilisé pour

Plus en détail

Démarrer. Agenda. Constats et enjeux Terminaux Mobiles Architecture Étude de cas

Démarrer. Agenda. Constats et enjeux Terminaux Mobiles Architecture Étude de cas Démarrer La Mobilité David Hernie Division Mobilité Entreprises EZOS s.a. Juin 2006 Nouveau Contacts Agenda Constats et enjeux Terminaux Mobiles Architecture Étude de cas 1 Problématique Renouvellement

Plus en détail

Votre infrastructure est-elle? La collaboration informatique. améliore la performance globale

Votre infrastructure est-elle? La collaboration informatique. améliore la performance globale Votre infrastructure est-elle? La collaboration informatique améliore la performance globale Des processus automatisés Travail isolé ou processus de groupe : où en êtes-vous? Le travail en équipe a toujours

Plus en détail

Livre Blanc WebSphere Transcoding Publisher

Livre Blanc WebSphere Transcoding Publisher Livre Blanc WebSphere Transcoding Publisher Introduction WebSphere Transcoding Publisher vous permet d'offrir aux utilisateurs des informations Web adaptées à leurs besoins. Il vous permet, par exemple,

Plus en détail

Programme de cette formation Java me Java Micro Edition Travaux pratiques Développement MIDP Travaux pratiques Les interfaces utilisateurs avec JME

Programme de cette formation Java me Java Micro Edition Travaux pratiques Développement MIDP Travaux pratiques Les interfaces utilisateurs avec JME Java ME Plan Programme de cette formation Java me Java Micro Edition - Utilisations de la plateforme JME. L'architecture et les composantes essentielles (machines virtuelles, configurations, profils et

Plus en détail

Architecture N-Tier. Ces données peuvent être saisies interactivement via l interface ou lues depuis un disque. Application

Architecture N-Tier. Ces données peuvent être saisies interactivement via l interface ou lues depuis un disque. Application Architecture Multi-Tier Traditionnellement une application informatique est un programme exécutable sur une machine qui représente la logique de traitement des données manipulées par l application. Ces

Plus en détail

CHOIX ET USAGES D UNE TABLETTE TACTILE EN ENTREPRISE

CHOIX ET USAGES D UNE TABLETTE TACTILE EN ENTREPRISE Tablette tactile, ardoise électronique 1 ou encore tablette PC, ce terminal mobile à mi-chemin entre un ordinateur et un smartphone a d abord séduit le grand public avant d être adopté par les entreprises.

Plus en détail

Définition. Caractéristiques. - Du partage des ressources : espace de stockage, imprimantes, lignes de communication.

Définition. Caractéristiques. - Du partage des ressources : espace de stockage, imprimantes, lignes de communication. CONNECTER LES SYSTEMES ENTRE EUX L informatique, au cœur des tâches courantes, a permis de nombreuses avancées technologiques. Aujourd hui, la problématique est de parvenir à connecter les systèmes d information

Plus en détail

Dispositif e-learning déployé sur les postes de travail

Dispositif e-learning déployé sur les postes de travail Résumé : Ce document fait l inventaire du matériel et des moyens nécessaires à la production de sessions de formation à distance à partir des postes de travail des salariés bénéficiant d une connexion

Plus en détail

Construire un annuaire d entreprise avec LDAP

Construire un annuaire d entreprise avec LDAP Construire un annuaire d entreprise avec LDAP Marcel Rizcallah Éditions Eyrolles ISBN : 2-212-09154-0 2000 Introduction L économie en réseau ou la Net-économie est au cœur des débats et des stratégies

Plus en détail

ACCEDER A SA MESSAGERIE A DISTANCE

ACCEDER A SA MESSAGERIE A DISTANCE Pour garder le contact avec leur entreprise, de plus en plus de collaborateurs ont besoin d accéder à leurs emails lorsqu ils sont en déplacement ou à domicile. Cet accès distant est facilité si la messagerie

Plus en détail

LES TIC AU SERVICE DES NOMADES

LES TIC AU SERVICE DES NOMADES LES TIC AU SERVICE DES NOMADES Le projet composantes du projet nomade Les Technologies de l Information et de la Communication, dans le cadre dune économie mondialisée ont été des outils instigateurs de

Plus en détail

Groupe 7. Membres : BADOLO Edadjain Placide, NAKOLENDOUSSE Sylvain, SAWADOGO Brice PLAN

Groupe 7. Membres : BADOLO Edadjain Placide, NAKOLENDOUSSE Sylvain, SAWADOGO Brice PLAN Groupe 7 Thème : Systèmes d exploitation, choix et enjeux stratégiques Membres : BADOLO Edadjain Placide, NAKOLENDOUSSE Sylvain, SAWADOGO Brice Introduction PLAN I. Généralités sur les systèmes d exploitation

Plus en détail

ACCÉDER A SA MESSAGERIE A DISTANCE

ACCÉDER A SA MESSAGERIE A DISTANCE ACCÉDER A SA MESSAGERIE A DISTANCE Lorraine Pour garder le contact avec leur entreprise, de plus en plus de collaborateurs ont besoin d accéder à leurs emails lorsqu ils sont en déplacement ou à domicile.

Plus en détail

MOYENNES ET GRANDES ENTREPRISES

MOYENNES ET GRANDES ENTREPRISES MOYENNES ET GRANDES ENTREPRISES Un outil dynamique pour les entreprises dynamiques Alcatel OmniPCX Enterprise * >2 ALCATEL LA VISION IMAGINEZ. Imaginez un système de communication qui vous permettrait

Plus en détail

Fonctions. Solution professionnelle pour le stockage de données, la synchronisation multi- plateformes et la collaboration

Fonctions. Solution professionnelle pour le stockage de données, la synchronisation multi- plateformes et la collaboration Fonctions Synchronisation dynamique des fichiers : mise à jour automatique des documents sur tous les équipements Partage et collaboration : partage simple des fichiers entre employés, clients et partenaires

Plus en détail

XML, PMML, SOAP. Rapport. EPITA SCIA Promo 2004 16 janvier 2003. Julien Lemoine Alexandre Thibault Nicolas Wiest-Million

XML, PMML, SOAP. Rapport. EPITA SCIA Promo 2004 16 janvier 2003. Julien Lemoine Alexandre Thibault Nicolas Wiest-Million XML, PMML, SOAP Rapport EPITA SCIA Promo 2004 16 janvier 2003 Julien Lemoine Alexandre Thibault Nicolas Wiest-Million i TABLE DES MATIÈRES Table des matières 1 XML 1 1.1 Présentation de XML.................................

Plus en détail

Votre infrastructure est-elle? Communications unifiées. une façon plus fluide de travailler

Votre infrastructure est-elle? Communications unifiées. une façon plus fluide de travailler Votre infrastructure est-elle? Communications unifiées une façon plus fluide de travailler «L offre de communications unifiées représente une solution simple et efficace pour mieux gérer l afflux de messages

Plus en détail

Tic Tac Toe. J2ME Bluetooth. Projet LO52. Rapport de projet Béatrice Frey et Cyril Crassin Printemps 2005

Tic Tac Toe. J2ME Bluetooth. Projet LO52. Rapport de projet Béatrice Frey et Cyril Crassin Printemps 2005 Rapport de projet LO52 Béatrice Frey et Cyril Crassin Printemps 2005 Projet LO52 Tic Tac Toe J2ME Bluetooth Université de Technologie de Belfort-Montbéliard GI04 Sommaire Introduction...2 1. La plateforme

Plus en détail

AVANT-PROPOS. Est-ce un énorme investissement? Quels sont les avantages concrets de la VoIP?

AVANT-PROPOS. Est-ce un énorme investissement? Quels sont les avantages concrets de la VoIP? AVANT-PROPOS Ces dernières années, le fort développement d un Internet à Très Haut Débit dans les entreprises s est traduit par la migration d une téléphonie dite traditionnelle à une téléphonie utilisant

Plus en détail

GENERALITES SUR LES SYSTEMES D EXPLOITATION

GENERALITES SUR LES SYSTEMES D EXPLOITATION CHAPITRE 1 : GENERALITES SUR LES SYSTEMES D EXPLOITATION Objectifs spécifiques Connaître la définition d un système d exploitation Connaître le rôle d un système d exploitation Connaître les classes des

Plus en détail

Réussir. un projet de site web. 6 e édition. Groupe Eyrolles, 2003, 2004, 2005, 2006, 2008 et 2010 pour la présente édition, ISBN : 978-2-212-12742-3

Réussir. un projet de site web. 6 e édition. Groupe Eyrolles, 2003, 2004, 2005, 2006, 2008 et 2010 pour la présente édition, ISBN : 978-2-212-12742-3 N i c o l a s C h u Réussir un projet de site web 6 e édition Groupe Eyrolles, 2003, 2004, 2005, 2006, 2008 et 2010 pour la présente édition, ISBN : 978-2-212-12742-3 annexe E UMTS GPRS MPEG4 i-modetm

Plus en détail

Bénéfices pour votre organisation : une solution pouvant supporter vos besoins d affaires

Bénéfices pour votre organisation : une solution pouvant supporter vos besoins d affaires Pivotal CRM 6.0 Quelle que soit la tendance d évolution des marchés, faites de vos clients le moteur de votre réussite avec une meilleure maîtrise et une meilleure flexibilité et un coût de possession

Plus en détail

QU EST-CE QUE LA VOIX SUR IP?

QU EST-CE QUE LA VOIX SUR IP? QU EST-CE QUE LA VOIX SUR IP? Lorraine A côté du réseau téléphonique traditionnel et des réseaux de téléphonie mobile (GSM, GPRS, UMTS, EDGE ), il existe, depuis quelques années, une troisième possibilité

Plus en détail

CONNECTIVITÉ. Options de connectivité de Microsoft Dynamics AX. Microsoft Dynamics AX. Livre blanc

CONNECTIVITÉ. Options de connectivité de Microsoft Dynamics AX. Microsoft Dynamics AX. Livre blanc CONNECTIVITÉ Microsoft Dynamics AX Options de connectivité de Microsoft Dynamics AX Livre blanc Ce document décrit les possibilités offertes par Microsoft Dynamics AX en terme de connectivité et de montée

Plus en détail

Terminologie de l'enquête

Terminologie de l'enquête Terminologie de l'enquête 5 octobre 2015 Terme ou abréviation Accès à distance Accès sécurisé, de l'extérieur du parlement, au réseau parlementaire (ou Intranet) Accès ouvert Accès public, immédiat et

Plus en détail

L'interopérabilité. Ou comment les programmes apprennent à se parler! Séminaire Patient numérique 20 octobre 2011 Pablo d Alcantara, PhD

L'interopérabilité. Ou comment les programmes apprennent à se parler! Séminaire Patient numérique 20 octobre 2011 Pablo d Alcantara, PhD L'interopérabilité Ou comment les programmes apprennent à se parler! Séminaire Patient numérique 20 octobre 2011 Pablo d Alcantara, PhD Présentation Ingénieur Physicien Docteur en Sciences Biomédicales

Plus en détail

Java, développement d'applications mobiles (J2ME) Java et les applications mobiles. Formation ITIN / Université de Cergy-Pontoise 10/11/2006

Java, développement d'applications mobiles (J2ME) Java et les applications mobiles. Formation ITIN / Université de Cergy-Pontoise 10/11/2006 Formation ITIN / Université de Cergy-Pontoise Java, développement d'applications mobiles (J2ME) Java et les applications mobiles Pourquoi utiliser Java? Langage répandu dans les entreprises Développement

Plus en détail

Le matériel informatique

Le matériel informatique Les Fiches thématiques Jur@tic Le matériel informatique Que choisir? Comment, pourquoi? Les Fiches thématiques Jur@TIC 1. Réfléchir avant d agir Votre matériel est usagé ou en panne, votre activité s étend

Plus en détail

Aastra MD Evolution» Évoluer à vos côtés

Aastra MD Evolution» Évoluer à vos côtés Aastra MD Evolution» Évoluer à vos côtés Évoluer grâce à la communication En faire plus avec moins de moyens est un défi récurrent pour les petites entreprises. Vous devez pour cela améliorer constamment

Plus en détail

Pourquoi toutes les entreprises peuvent se priver de centrale téléphonique?

Pourquoi toutes les entreprises peuvent se priver de centrale téléphonique? WHITE PAPER Pourquoi toutes les entreprises peuvent se priver de centrale téléphonique? Le «cloud voice» : l avenir de la communication Introduction Il fut un temps où, par définition, les entreprises

Plus en détail

Généralités sur les bases de données

Généralités sur les bases de données Généralités sur les bases de données Qu est-ce donc qu une base de données? Que peut-on attendre d un système de gestion de bases de données? Que peut-on faire avec une base de données? 1 Des données?

Plus en détail

UE 8 Systèmes d information de gestion Le programme

UE 8 Systèmes d information de gestion Le programme UE 8 Systèmes d information de gestion Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur Indications

Plus en détail

IBM Tivoli Storage Manager

IBM Tivoli Storage Manager Maintenir la continuité des affaires grâce à une gestion efficace et performante du stockage IBM Tivoli Storage Manager POINTS FORTS Accroît la continuité des affaires en réduisant les temps de sauvegarde

Plus en détail

SECTION 5 BANQUE DE PROJETS

SECTION 5 BANQUE DE PROJETS SECTION 5 BANQUE DE PROJETS INF 4018 BANQUE DE PROJETS - 1 - Banque de projets PROJET 2.1 : APPLICATION LOGICIELLE... 3 PROJET 2.2 : SITE WEB SÉMANTIQUE AVEC XML... 5 PROJET 2.3 : E-LEARNING ET FORMATION

Plus en détail

Qu est-ce que ArcGIS?

Qu est-ce que ArcGIS? 2 Qu est-ce que ArcGIS? LE SIG ÉVOLUE Depuis de nombreuses années, la technologie SIG améliore la communication, la collaboration et la prise de décision, la gestion des ressources et des infrastructures,

Plus en détail

5.5 Utiliser le WiFi depuis son domicile

5.5 Utiliser le WiFi depuis son domicile Utiliser le WiFi depuis son domicile D autres formules existent. Une autre association, Wifi-Savoie propose par exemple un accès WiFi pour les utilisateurs de passage. Ceux-ci devront s acquitter d environ

Plus en détail

100% sécurisée Drive 100% Pro Vos fichiers disponibles sur tous vos périphériques. Guide d utilisation.

100% sécurisée Drive 100% Pro Vos fichiers disponibles sur tous vos périphériques. Guide d utilisation. Vous allez aimer la mobilité Une solution 100% sécurisée, un Drive 100% Pro. Vos fichiers disponibles sur tous vos périphériques. Accédez à tous vos fichiers (photos, documents) en parfaite mobilité sur

Plus en détail

Perspectives pour l entreprise. Desktop Cloud. JC Devos IBM IT Architect jdevos@fr.ibm.com. 2010 IBM Corporation

Perspectives pour l entreprise. Desktop Cloud. JC Devos IBM IT Architect jdevos@fr.ibm.com. 2010 IBM Corporation Perspectives pour l entreprise Desktop Cloud JC Devos IBM IT Architect jdevos@fr.ibm.com Principe technique Disposer d un poste de travail virtuel accessible par la plupart des terminaux disponibles Ce

Plus en détail

Pour les entreprises de taille moyenne. Descriptif Produit Oracle Oracle Business Intelligence Standard Edition One

Pour les entreprises de taille moyenne. Descriptif Produit Oracle Oracle Business Intelligence Standard Edition One Pour les entreprises de taille moyenne Descriptif Produit Oracle Edition One POURQUOI VOTRE ENTREPRISE A BESOIN D UNE SOLUTION DE BUSINESS INTELLIGENCE (BI) Des quantités toujours plus importantes de données

Plus en détail

Manuel d installation de l application Dimona New via SMS

Manuel d installation de l application Dimona New via SMS Manuel d installation de l application Dimona New via SMS Manuel d installation de l application Dimona New via SMS Grâce aux informations contenues dans ce manuel, vous pouvez configurer votre GSM de

Plus en détail

FRITZ!Box Produits ADSL Navigation Web sûre à haut débit et téléphonie IP confortable

FRITZ!Box Produits ADSL Navigation Web sûre à haut débit et téléphonie IP confortable DECT FRITZ!Box Produits Navigation Web sûre à haut débit et téléphonie IP confortable Nouveau jusqu à 300 Mbit/s N www.fritzbox.eu Un produit aux talents multiples Une FRITZ!Box vous offre bien plus qu

Plus en détail

Le client/serveur repose sur une communication d égal à égal entre les applications.

Le client/serveur repose sur une communication d égal à égal entre les applications. Table des matières LES PRINCIPES DE BASE... 1 Présentation distribuée-revamping...2 Présentation distante...3 Traitements distribués...3 données distantes-rd...4 données distribuées-rda distribué...4 L'ARCHITECTURE

Plus en détail

Vodafone Mobile Connect

Vodafone Mobile Connect Vodafone Mobile Connect Manuel d installation rapide Important Installez le logiciel avant d utiliser la carte de données intégrée. Assurez-vous que la carte de données intégrée est activée. Si nécessaire,

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 4 : Web Service Sommaire Introduction... 1 Web Service... 1 Les technologies des

Plus en détail

LOGICIELS PHOTOCOPIEURS DÉVELOPPEMENT FORMATION ASSISTANCE MATERIELS

LOGICIELS PHOTOCOPIEURS DÉVELOPPEMENT FORMATION ASSISTANCE MATERIELS LOGICIELS PHOTOCOPIEURS DÉVELOPPEMENT ASSISTANCE MATERIELS FORMATION Votre expert en solutions globales Plus de 25 ans d expériences, nous nous appuyons sur des partenaires leader du marché en matériel

Plus en détail

MITEL. 3000 Communications System

MITEL. 3000 Communications System 596_4453-Mitel_3000_Brochure_FR.qxd:Layout 1 11/13/09 12:07 PM Page 3 MITEL 3000 Communications System La plateforme de communications pour les entreprises, fiable et centrée sur la voix Compte tenu de

Plus en détail

Système de vidéosurveillance Guide de configuration

Système de vidéosurveillance Guide de configuration Guide de configuration Introduction Les technologies de vidéosurveillance ne sont plus considérées comme «nouvelles» de nos jours, puisque l on enregistre et archive des vidéos depuis maintenant de nombreuses

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 3 : Le web dans l entreprise Sommaire Introduction... 1 Intranet... 1 Extranet...

Plus en détail

CATALOGUE DES FORMATIONS

CATALOGUE DES FORMATIONS INSTALLATION Une équipe d experts informatiques dédiée à votre bien-être numérique. FORMATION MAINTENANCE CATALOGUE DES FORMATIONS Retrouvez tous les avis clients sur bdom.fr B dom est une entreprise de

Plus en détail

LAN Intégré : accéder

LAN Intégré : accéder LAN Intégré : accéder accédez à votre réseau local sans contrainte de lieu ni de temps La solution WLAN (Wireless Local Area Network) pour réseaux locaux sans fil fonctionne de la même manière que les

Plus en détail

Conception d Applications Réparties

Conception d Applications Réparties Jean-François Roos LIFL - équipe GOAL- bâtiment M3 Extension - bureau 206 -Jean-Francois.Roos@lifl.fr 1 Objectifs du Cours Appréhender la conception d applications réparties motivations et concepts architectures

Plus en détail

Calendrier des Formations

Calendrier des Formations Systèmes et Réseaux IPV6 980,00 HT Jan. Fév. Mar. Avr. Mai Juin Jui. Août Sept. Oct. Nov. Déc. Comprendre IPV6 et explorer les méthodes pour migrer 14-15 23-24 1-2 26-27 Configuration et Maintenance des

Plus en détail

NeXspan Le cœur des solutions de télécommunication sécurisées

NeXspan Le cœur des solutions de télécommunication sécurisées NeXspan Le cœur des solutions de télécommunication sécurisées QUO media 01 46 25 18 52 EADS TELECOM - SAS au capital de 29 309 392-414 848 986 RCS Versailles - 08-03 PU00013AFRAA01 Copyright 2003 EADS

Plus en détail

Bénéficiez d'un large choix d'applications novatrices et éprouvées basées sur les systèmes d'exploitation i5/os, Linux, AIX 5L et Microsoft Windows.

Bénéficiez d'un large choix d'applications novatrices et éprouvées basées sur les systèmes d'exploitation i5/os, Linux, AIX 5L et Microsoft Windows. 1. Le nouveau eserver i5 en bref Gérez plusieurs systèmes d'exploitation et environnements d'applications sur un seul serveur pour simplifier votre infrastructure et réduire les frais de gestion Simplifiez

Plus en détail

Modem Routeur Gigabit VDSL/ADSL Wifi Dual Band AC1600

Modem Routeur Gigabit VDSL/ADSL Wifi Dual Band AC1600 Performance et usage Wifi AC - Connexions Wifi ultra rapides 1600 DUAL BAND 300+1300 PORTÉE Vitesse Wifi 300 + 1300 Mbps Modem VDSL rapide pour des connexions fibres haut débit Détection automatique des

Plus en détail

Fiche technique RDS 2012

Fiche technique RDS 2012 Le 20/11/2013 OBJECTIF VIRTUALISATION mathieuc@exakis.com EXAKIS NANTES Identification du document Titre Projet Date de création Date de modification Fiche technique RDS Objectif 02/04/2013 20/11/2013

Plus en détail

«Les documents référencés ci-dessus étant protégés par les droits d auteur et soumis à la déclaration au Centre Français d exploitation du droit de

«Les documents référencés ci-dessus étant protégés par les droits d auteur et soumis à la déclaration au Centre Français d exploitation du droit de 1 2 «Les documents référencés ci-dessus étant protégés par les droits d auteur et soumis à la déclaration au Centre Français d exploitation du droit de Copie, seules les références bibliographiques peuvent

Plus en détail

Gestion de contenu et gestion documentaire, quelles relations?

Gestion de contenu et gestion documentaire, quelles relations? Gestion de contenu et gestion documentaire, quelles relations? Dominique Cotte Journée des professionnels de l IST Nancy 21 Juin 2005 Quelle attitude vis-à-vis des nouveaux concepts? Avalanche de concepts

Plus en détail

Cisco Secure Access Control Server Solution Engine. Introduction. Fiche Technique

Cisco Secure Access Control Server Solution Engine. Introduction. Fiche Technique Fiche Technique Cisco Secure Access Control Server Solution Engine Cisco Secure Access Control Server (ACS) est une solution réseau d identification complète qui offre à l utilisateur une expérience sécurisée

Plus en détail

ASCOM IP-DECT CONVERGENCE DES SOLUTIONS VOIP ASCOM

ASCOM IP-DECT CONVERGENCE DES SOLUTIONS VOIP ASCOM ASCOM IP-DECT CONVERGENCE DES SOLUTIONS VOIP ASCOM 2 ASCOM IP-DECT Ascom a prouvé son leadership dans la technologie DECT. Nos solutions sont connues pour leur fiabilité, leur design robuste et leurs applications

Plus en détail

Cours CCNA 1. Exercices

Cours CCNA 1. Exercices Cours CCNA 1 TD3 Exercices Exercice 1 Enumérez les sept étapes du processus consistant à convertir les communications de l utilisateur en données. 1. L utilisateur entre les données via une interface matérielle.

Plus en détail

Drive your success. «Un écosystème complexe implique une capacité de gestion temps réel des aléas» www.imagina-international.com

Drive your success. «Un écosystème complexe implique une capacité de gestion temps réel des aléas» www.imagina-international.com Drive your success «Un écosystème complexe implique une capacité de gestion temps réel des aléas» www.imagina-international.com ATEN, dix avantages au service de votre entreprise Qualité de mise en œuvre

Plus en détail

Introduction pratique au Développement orienté Modèle Pierre Parrend, Mars 2005

Introduction pratique au Développement orienté Modèle Pierre Parrend, Mars 2005 MDA : Un Tutoriel Introduction pratique au Développement orienté Modèle Pierre Parrend, Mars 2005 1 Sommaire Table des matières 1 Sommaire 1 2 Introduction 2 2.1 A qui s adresse ce tutoriel......................

Plus en détail

Editeur de solutions innovantes C 3. Solution globale managée de communication et de téléphonie sur IP

Editeur de solutions innovantes C 3. Solution globale managée de communication et de téléphonie sur IP Editeur de solutions innovantes C 3 Solution globale managée de communication et de téléphonie sur IP Intelligence et fiabilité au coeur du système de communication de l entreprise de manière simple et

Plus en détail

Ce certificat de Qualification Professionnelle (ou CQP ARE) fait partie des actions collectives du FAFIEC pour l année 2010/2011

Ce certificat de Qualification Professionnelle (ou CQP ARE) fait partie des actions collectives du FAFIEC pour l année 2010/2011 Certificat de qualification Professionnelle Administrateur des Réseaux Entreprise 2 ans 139 jours Ce certificat de Qualification Professionnelle (ou CQP ARE) fait partie des actions collectives du FAFIEC

Plus en détail

Les RPV (Réseaux Privés Virtuels) ou VPN (Virtual Private Networks)

Les RPV (Réseaux Privés Virtuels) ou VPN (Virtual Private Networks) Les RPV (Réseaux Privés Virtuels) ou VPN (Virtual Private Networks) TODARO Cédric Table des matières 1 De quoi s agit-il? 3 1.1 Introduction........................................... 3 1.2 Avantages............................................

Plus en détail

Gestion de la mobilité d'entreprise. L'équilibre parfait entre les besoins de l'utilisateur final et ceux de l'entreprise

Gestion de la mobilité d'entreprise. L'équilibre parfait entre les besoins de l'utilisateur final et ceux de l'entreprise B L A C K B E R R Y P O U R U N E E N T R E P R I S E P E R F O R M A N T E Gestion de la mobilité d'entreprise L'équilibre parfait entre les besoins de l'utilisateur final et ceux de l'entreprise La

Plus en détail

Au cœur de l e-business. IBM 4690 Operating System Version 2 Release 3

Au cœur de l e-business. IBM 4690 Operating System Version 2 Release 3 Au cœur de l e-business IBM 4690 Operating System Version 2 Release 3 Généralités Nouveautés de la R3 Support de la gamme IBM SurePOS 700 avec technologie USB Disponibilité d un navigateur Web Java pour

Plus en détail

Communications sur IP sans fil : DECT sur SIP. DECT over SIP

Communications sur IP sans fil : DECT sur SIP. DECT over SIP Communications sur IP sans fil : DECT sur SIP DECT over SIP Des standards ouverts pour communiquer librement Voix sur IP Les avantages de la VoIP L utilisation d une infrastructure commune pour la voix

Plus en détail

Adopter une approche unifiée en matière d`accès aux applications

Adopter une approche unifiée en matière d`accès aux applications Adopter une approche unifiée en matière d`accès aux applications Présentée par Jean-Steve Shaker Architecte de solutions - Virtualisation 2012 Technologies Metafore Inc. L évolution 2012 Technologies Metafore

Plus en détail

10 tâches d administration simplifiées grâce à Windows Server 2008 R2. 1. Migration des systèmes virtuels sans interruption de service

10 tâches d administration simplifiées grâce à Windows Server 2008 R2. 1. Migration des systèmes virtuels sans interruption de service 10 tâches d administration simplifiées grâce à Windows Server 2008 R2 Faire plus avec moins. C est l obsession depuis plusieurs années de tous les administrateurs de serveurs mais cette quête prend encore

Plus en détail

D une part, elles ne peuvent faire table rase de la richesse contenue dans leur système d information.

D une part, elles ne peuvent faire table rase de la richesse contenue dans leur système d information. PACBASE «Interrogez le passé, il répondra présent.». Le Module e-business Les entreprises doivent aujourd hui relever un triple défi. D une part, elles ne peuvent faire table rase de la richesse contenue

Plus en détail

Urbanisme du Système d Information et EAI

Urbanisme du Système d Information et EAI Urbanisme du Système d Information et EAI 1 Sommaire Les besoins des entreprises Élément de solution : l urbanisme EAI : des outils au service de l urbanisme 2 Les besoins des entreprises 3 Le constat

Plus en détail

4. Utilisation d un SGBD : le langage SQL. 5. Normalisation

4. Utilisation d un SGBD : le langage SQL. 5. Normalisation Base de données S. Lèbre slebre@unistra.fr Université de Strasbourg, département d informatique. Présentation du module Contenu général Notion de bases de données Fondements / Conception Utilisation :

Plus en détail

Dominion KX II. Caractéristiques et avantages. Caractéristiques matérielles. Architecture matérielle de nouvelle génération

Dominion KX II. Caractéristiques et avantages. Caractéristiques matérielles. Architecture matérielle de nouvelle génération Dominion KX II Caractéristiques Caractéristiques matérielles Architecture matérielle de nouvelle génération Matériel vidéo à hautes performances de nouvelle génération Double alimentation à commutation

Plus en détail

WINDOWS Remote Desktop & Application publishing facile!

WINDOWS Remote Desktop & Application publishing facile! Secure Cloud & Solutions Accès BOYD CLOUD acces informatiques & BYOD sécurisé MYRIAD-Connect facilite votre travail en tous lieux et à tous moments comme si vous étiez au bureau. Conçu pour vous simplifier

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Concepteur et éditeur de logiciels industriels de MES & Supervision

DOSSIER DE PRESSE. Concepteur et éditeur de logiciels industriels de MES & Supervision O R D I N A L / S a l o n S M A R T I N D U S T R I E S 2 0 1 5 Agence ARTOP Septembre 2015 DOSSIER DE PRESSE Stand C16 Concepteur et éditeur de logiciels industriels de MES & Supervision Exposant sur

Plus en détail

Catalogue général. Fabrication Française et développement durable

Catalogue général. Fabrication Française et développement durable Catalogue général Fabrication Française et développement durable Faisons connaissance... Fondée en 2012, Naotic est une entreprise Nantaise disposant d une expertise reconnue au niveau international dans

Plus en détail

gcaddy Suite Description du produit

gcaddy Suite Description du produit gcaddy Suite Description du produit Version 1.0 www.gweb.be @ info@gweb.be TVA : BE-863.684.238 SNCI : 143-0617856-67 1 / 8 1 Description de gcaddy gcaddy est le module E-commerce de Gweb. Il se présente

Plus en détail

Progiciels pour TPE - PME - PMI

Progiciels pour TPE - PME - PMI Gexos GexosPro Progiciels pour TPE - PME - PMI Parce qu une entreprise organisée est une entreprise plus productive et plus proche de sa clientèle, nous avons conçu la gamme GexosPro, progiciels de gestion

Plus en détail

NS1000 PANASONIC SERVEUR SIP TOUJOURS AU-DELÀ DE VOS ATTENTES DE COMMUNICATIONS UNIFIÉES

NS1000 PANASONIC SERVEUR SIP TOUJOURS AU-DELÀ DE VOS ATTENTES DE COMMUNICATIONS UNIFIÉES TOUJOURS AU-DELÀ DE VOS ATTENTES NS1000 PANASONIC SERVEUR SIP DE COMMUNICATIONS UNIFIÉES QUALITÉ HD MISE EN RÉSEAU EN TOUTE TRANSPARENCE ÉVOLUTIF AU GRÉ DES BESOINS NS1000 EN QUELQUES MOTS Serveur de communications

Plus en détail

Wyse WSM. L informatique légère, économique, flexible et fiable. Wyse WSM. Tout ce que vous devez savoir. Cliquez ici

Wyse WSM. L informatique légère, économique, flexible et fiable. Wyse WSM. Tout ce que vous devez savoir. Cliquez ici Wyse WSM L informatique légère, économique, flexible et fiable Wyse WSM. Tout ce que vous devez savoir. Cliquez ici Présentation de Wyse WSM et des Clients Zéro Wyse La puissance d un PC. Sans sa complexité.

Plus en détail

Tirez plus vite profit du cloud computing avec IBM

Tirez plus vite profit du cloud computing avec IBM Tirez plus vite profit du cloud computing avec IBM Trouvez des solutions de type cloud éprouvées qui répondent à vos priorités principales Points clés Découvrez les avantages de quatre déploiements en

Plus en détail

Solutions de gestion de la sécurité Livre blanc

Solutions de gestion de la sécurité Livre blanc Solutions de gestion de la sécurité Livre blanc L intégration de la gestion des identités et des accès avec l authentification unique Objectif : Renforcer la politique de sécurité et améliorer la productivité

Plus en détail

KYOcontrol Enterprise

KYOcontrol Enterprise KYOcontrol Enterprise LOGICIEL DE SÉCURITÉ PERSONNALISABLE ÉLIMINEZ LE DERNIER POINT FAIBLE DE LA SÉCURITÉ DES DONNÉES. LA SÉCURITÉ DES DOCUMENTS EN ENTREPRISE : L AFFAIRE DE TOUS. La sécurisation complète

Plus en détail

Plate formes mobiles. Utilisation. Contexte 9/29/2010 IFC 2. Deux utilisations assez distinctes :

Plate formes mobiles. Utilisation. Contexte 9/29/2010 IFC 2. Deux utilisations assez distinctes : Plate formes mobiles IFC 2 Markus Jaton Utilisation Deux utilisations assez distinctes : Téléphones évolués (Nokia, Motorola) Smartphones (Apple,, Windows) La téléphonie est en stagnation, alors que les

Plus en détail

Communication Unifiée en pratique

Communication Unifiée en pratique en pratique Digitalisation des communications Le défi de la communication simplifiée dans l ensemble des entreprises doit être relevé et vous permet d améliorer l efficacité, la productivité et la disponibilité

Plus en détail

PAPYRUS 20 octobre 2004

PAPYRUS 20 octobre 2004 20 octobre 2004 OU COMMENT ÉCRIRE LA NOUVELLE HISTOIRE DES CHANTIERS En dématérialisant les relations de travail sur les chantiers Eurovia Eurovia réalise chaque année en France plus de 30 000 chantiers

Plus en détail

La Gestion Electronique des Documents

La Gestion Electronique des Documents La Gestion Electronique des Documents La mise en place d une solution La gestion de l information est devenue un enjeu stratégique majeur à l intérieur des organisations. D après l observation des projets

Plus en détail

de survie du chef de projet

de survie du chef de projet KIT de survie du chef de projet 01 1 2 3 4 5 6 04 03 07 07 03 03 LE SERVEUR LE CLIENT TECHNOLOGIE WEB CLIENT LE SERVEUR WEB TECHNIQUES & CADRE DE TRAVAIL APPLICATIONS 101 LE SERVEUR Un serveur informatique

Plus en détail

La communication en toute simplicité.

La communication en toute simplicité. La communication en toute simplicité. e-phone associe courrier électronique et téléphonie en intégrant les communications vocales des entreprises dans l outil de messagerie. Au moins aussi puissant qu

Plus en détail

Fax sur IP. Panorama

Fax sur IP. Panorama Fax sur IP Panorama Mars 2012 IMECOM Groupe prologue - Z.A. Courtaboeuf II - 12, avenue des Tropiques - B.P. 73-91943 LES ULIS CEDEX - France Phone : + 33 1 69 29 39 39 - Fax : + 33 1 69 28 89 55 - http://www.prologue.fr

Plus en détail