Business Plan : BioCash

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Business Plan : BioCash"

Transcription

1 Business Plan : BiCash Naia Antunis de Rezende Nieves Garcia Del Rí Rmain Huet Irene Obra Jimenez Vincent Lanquepin Angel Martinez Dminique Panatt

2 I. PROJET VUE GLOBALE... 4 A. NATURE DU PROJET... 4 B. DESCRIPTION DU PROJET Les atuts, les freins Les bjectifs... 5 II. L EQUIPE... 6 III. ANALYSE DU MARCHE ET STRATEGIE... 7 A. LES CLIENTS... 7 B. LES UTILISATEURS... 7 C. LE MARCHE L expansin des hypermarchés en France Le dévelppement des hypermarchés en France Hypermarchés en France : nmbre, surface ttale et surface myenne D. CARACTERISTIQUES DE LA DEMANDE E. CARACTERISTIQUES DE L OFFRE F. LES CONCURRENTS G. STRATEGIE IV. MANAGEMENT : CARACTERISTIQUES GENERALES A. MOYENS COMMERCIAUX B. MOYENS DE PRODUCTION Myens humains Myens administratifs et divers V. INVESTISSEMENT ET PREVISIONNEL A. MARCHE POTENTIEL B. CHIFFRE D AFFAIRE PREVISIONNEL Immbilisatins Besins et apprt Stck Achats Trésrerie Cmmentaires

3 I. Résumé Bénéficiant d un muvement de mde au sein de la grande distributin, BiCash et sn système de paiement plus rapide et plus sécurisé est destinée à s impser sur ce marché naissant. La grande distributin est la cible principale de BiCash. Sans cesse en quête d innvatin pur séduire les cnsmmateurs, les hypermarchés snt d res et déjà intéressés par le cncept prpsé par l entreprise. Ce cncept cnsiste en l utilisatin d une nuvelle technlgie de recnnaissance bimétrique, sans trace et infalsifiable, permettant le paiement en caisse de n imprte quel usager en psant simplement sn digt sur un lecteur. Le prduit vendu par BiCash est un pack d équipement pur 4 caisses incluant l installatin, le suivi et la maintenance de tutes les installatins. La sus-traitance des tâches d installatin et de maintenance à un partenaire expert dans ce dmaine permettra à BiCash d assurer un service d aussi bnne qualité que sn prduit. De plus la cncurrence de BiCash se limite au grupe Auchan qui n a pas pur intérêt de s attaquer à l ensemble du marché de la grande distributin puisque ce grupe pssède sa prpre chaîne de distributin. 3

4 II. Prjet vue glbale A. Nature du prjet Le phénmène de mdernisatin des myens de paiement au niveau des centres cmmerciaux démntrent une recherche imprtante en termes d accélératin du paiement en caisse, de mdificatin des habitudes des cnsmmateurs et de diminutin des cûts d encaissement. De plus les myens de paiement actuel présentent encre des failles de sécurité frt préjudiciables pur les banques et les usagés. La lngévité du système actuel dnt la créatin remnte à 1967 implique un perfectinnement des techniques de fraude l accmpagnant. De ce fait un changement radical des techniques de transactin peut permettre une diminutin massive des fraudes. Le but de ce prjet est de s installer sur le marché du paiement bimétrique et tut d abrd dans la grande distributin ù la demande est la plus frte. Dans un secnd temps l activité sera rientée vers d autres secteurs puvant être intéressés. B. Descriptin du prjet Ce prjet est destiné à furnir aux centres cmmerciaux un prcédé de paiement innvant, sécurisé, efficace et validé par la CNIL (Cmmissin Natinal de l Infrmatique). Le prcédé en questin est basé sur la recnnaissance du système veineux du digt. En effet l empreinte digitale, certes plus cnnue est falsifiable, il suffit de prélever l empreinte digitale d une persnne sur un bjet, d en faire un mulage et de l utiliser pur trmper les systèmes de surveillance. Cependant le réseau veineux, tut aussi unique, est beaucup plus sûr car il est interne au digt et ne peut dnc pas être reprduit à l insu de sn pssesseur. La CNIL interdit la cnstitutin d un fichier cntenant les dnnées bimétrique d individus, de ce fait les systèmes actuellement en vigueur à l internatinal snt inexplitables en France car la plupart repsent sur des dnnées bimétriques stckées sur les cmptes bancaires des utilisateurs. Le prcéder que l entreprise se prpse d amélirer et de déplyer a été inventé par RFidea, une startup liégeise et breveté par le grupe Auchan. Les tests de ce système nt été autrisés par la CNIL le 17 décembre 2009 et snt actuellement en curs dans certains magasins du grupe pur les clients de la banque Accrd (filiale du grupe Auchan). 4

5 Le prtcle dépsé par le grupe Auchan est le suivant : Le client se présente en caisse et précise qu il suhaite payer par bimétrie La caisse recherche alrs tutes les cartes cntenant des dnnées bimétriques dans un rayn de 1 mètre à 1 mètre 50 Le client pse sn digt sur le lecteur bimétrique qui récupère le réseau veineux La caisse envie les dnnées aux différentes cartes présentes dans le périmètre par cnnexin sécurisée La carte cntenant dans sn cffre-frt les dnnées bimétriques crrespndantes génère un certificat bancaire et l envie par la cnnexin sécurisée La transactin est cnfirmée et le système bancaire est infrmé par les myens habituels de la transactin 1. Les atuts, les freins Les atuts de ce prjet snt multiples. Du pint de vue de l entreprise, elle s installe sur un marché récent, ù la cncurrence n a pas encre eu le temps de s impser. Il existe de plus une frte demande des utilisateurs et des centres cmmerciaux pur ce type de prduit. Les désavantages de ntre prjets snt principalement liés à la législatin française et aux exigences de la CNIL sur un sujet encre très sensible. En effet les dnnées bimétriques des individus snt particulièrement prtégées en France et la ntin de fichier sur les persnnes est très délicate autant vis-à-vis du grand publique que des instances plitiques. Enfin les techniques emplyées par ntre système étant récentes le cût du matériel nécessaire est quelque peu élevé. 2. Les bjectifs Les bjectifs de ce prjet snt de démcratiser l utilisatin d un prcéder de paiement innvant, sécurisé, facile d utilisatin et plus rapide. Ainsi que de s impser cmme le principal furnisseur de cette technlgie en France tut d abrd puis à l étranger. 5

6 III. L équipe L équipe BiCash est cmpsée de 7 assciés de natinalités différentes et venant d hrizns distincts. Vici ci-dessus une descriptin des membres du grupe : Rmain Huet Etudiant à l'utc depuis 4 ans, j'ai tut d'abrd pu m'uvrir aux sciences de l'ingénieur durant une péride de 2 ans préparatires pnctués par un semestre d'étude de 6 mis au Chili. Je cntinue mes études en me spécifiant dans l'infrmatique et plus précisément dans la fuille de dnnées (Stckage et Analyse de dnnées). J'ai d'ailleurs eu l'ccasin d'effectuer un semestre d'étude de 6 mis à l'écle plytechnique fédérale de Lausanne u j'ai pu apprfndir mes cnnaissances en analyse et classificatin de dnnées. J'ai pu tut au lng de mes études suivre des curs de gestin financière et management d'équipe. Naia Antunis de Resende Je suis brésilienne et étudiante de GSM. J ai été prfesseure d anglais pur les enfants et j ai travaillé sur un prjet d enseignement tutriel. J ai aussi fait des curs de Gestin des prjets et d'organisatin Changée management. Ángel Martínez Palmin Je suis espagnl et étudiant de GP. J ai fait mn stage chez Ttal, c'est une entreprise dans le mnde du pétrle et j'ai travaillé dans le secteur des lubrifiants. J'ai travaillé aussi cmme animateur scientifique au "Parque de las Ciencias", Granada. Je parle l'anglais, le français et le prtugais niveau initiatin. Irene de la Obra Jiménez Je suis espagnle et étudiante de GP. Je parle l'anglais, le français et le prtugais (niveau d'initiatin). Dminique Panatt Rdríguez Je suis chilienne, actuellement étudiant à l UTC il y a 6 mis en Génie Bilgique, j ai étudié 4 ans à l Université de Viña del Mar au Chili en Ingeniería Civil en Bitecnlgía. J ai fait mn stage pur 6 mins au Labratris BiCalednian au Chili dans le recherche du virus du papillme humain. Je parle l espagnle, le français et l anglais. Vincent Lanquepin Prvenant de classe préparatire MPSI/MP, j ai intégré la branche génie infrmatique de l UTC en Depuis je me suis spécialisé dans la représentatin des cnnaissances et le supprt de l infrmatin lrs de cntrats avec le labratire Heudiasyc, unité du CNRS. J ai également effectué un stage de 6 mis dans l entreprise Thalès Raythen Systems. 6

7 IV. Analyse du marché et stratégie L idée initiale n était pas de s attaquer spécialement aux supermarchés. Nus avns défini quelques mts clés qui définissaient ntre prjet : - Paiement - Sécurité - Innvatin - Lecture réseau veineux - Accélérer le paiement Il nus a alrs paru évident que la manière de s intrduire sur le marché était de s attaquer aux grandes surfaces. En effet, il s agit d entreprises qui snt à la recherche d un paiement rapide et efficace qui leur permet d augmenter sensiblement leur prfit. Nus avns dnc ciblé ntre analyse de marché sur ce type d entreprises. A. Les clients Le prduit est destiné à être vendu aux supermarchés qui en fernt eux même la publicité auprès de leurs clients. Les centres cmmerciaux snt intéressés par : Un gain de temps au mment du paiement pur satisfaire leurs clients et en attirer de nuveaux La diminutin du nmbre de caisses nécessaires et dnc les cûts en termes de ressurces et d effectifs L améliratin de la sécurité de leur système pur limiter les fraudes bancaires Si cela fnctinne la clientèle ciblée purra être étendue aux fast-fds, petits cmmerces et peutêtre aux distributeurs d argents. B. Les utilisateurs Les utilisateurs snt les clients des entités décrites précédemment qui recherchent eux aussi un paiement plus rapide, mais ils attendent également un prcessus simple et surtut sécurisé. Pur les jeunes actifs, ce système représente principalement un gain de temps et une facilité d utilisatin (plus besin de srtir sa carte bancaire). Pur les persnnes plus âgées ce système permet de ne pas avir de cde à mémriser et dnc de risque d ubli au mment du paiement en caisse. 7

8 L enquête réalisée auprès des clients de grandes surfaces nus a permis de mieux cerner leur besin. Plus de 100 persnnes de sexe et âge différents nt pu répndre à ce questinnaire. Nus allns détailler ci-dessus les éléments imprtants qui se snt dégagés de ce questinnaire : Près de 70% des utilisateurs snt prêts à utiliser un tel type de paiement Seriez-vus attirés par la pssibilité de payer par un myen bimétrique? 31% Oui Nn Il s agit d un chiffre rassurant puisqu une telle technlgie purrait effrayer une partie des clients de grandes surfaces. 69% Nus avns prpsé un chix de pints psitifs u négatifs que les clients verraient à un tel type de caisse : Réticence face à tut ce qui tuche le sujet Peu cnfiance en la technlgie Pas envie de changer vs habitudes Autre Une caisse plus rapide Plus de mt de passe à retenir Autre Les atuts clairement identifiés de ntre prduit snt dnc d avir un paiement plus rapide qui ne nécessite pas de cartes de crédit u de mts de passe à retenir. Cela n est pas surprenant puisque près de 80% des sndés disent truver le temps de paiement en caisse trp lng. Etnnamment, presque 20% des sndés snt attirés par la technlgie, ce qui peut être un pint à appuyer lrs de la vente de ntre prduit auprès des grandes surfaces. 8

9 Cependant, ce qui freine le plus ntre prduit est la réticence des clients au fait que des dnnées bimétriques sient stckées. Il faudra dnc insister sur le fait que le prduit qu aucune infrmatin n est stckée de ntre côté mais qu une puce, appartenant au client lui-même, stckera ces dnnées (détaillé un peu plus lin dans la descriptin du prduit). C. Le marché 1. L expansin des hypermarchés en France. La réussite fulgurante de l hypermarché va mdifier cnsidérablement l univers écnmique français, et particulièrement le cmmerce alimentaire. L évlutin du nmbre d hypermarchés et de leur chiffre d affaires en témigne ; même si différentes lis s appliquernt à limiter leur cnstructin en France. De 1963 à 1966, Sainte-Geneviève-des-Bis (Carrefur) et Villeurbanne (Carrefur) snt les deux seuls hypermarchés. Après Vénissieux (Carrefur), 1968 vit le début d une frmidable expansin. Ainsi, à la créatin du premier hypermarché Prmdès, en 1970, il existe déjà 73 hypermarchés en France. La suite est une véritable explsin des uvertures. De nuvelles enseignes apparaissent, c est le cas ntamment avec Auchan, Cra, Leclerc 2. Le dévelppement des hypermarchés en France. Plusieurs raisns, à l évidence, expliquent ce succès. D abrd, l enguement des cnsmmateurs : prix intéressants, abndance du chix, cnfiance dans les grandes marques natinales, liberté de chisir, et aussi l évlutin écnmique qui amélire le puvir d achat. Ensuite le faible mntant de l investissement, au regard de celui des cmmerces traditinnels, et la rapidité du retur sur investissement qui en décule. 9

10 Le chiffre de hypermarchés est dépassé à partir de On est bien lin désrmais des premiers prnstics du début des années Les experts de l épque estimaient que, cmpte tenu du pids de chaque hypermarché et dnc en fnctin de la taille de la zne nécessaire, il y avait la place pur un maximum de 400 unités sur le territire français. C était sus-estimer nn seulement la faveur des cnsmmateurs, mais surtut la capacité des respnsables de magasin à s adapter aux évlutins des mdes de cnsmmatin cmme à celles des styles de vie. L expansin des supermarchés est également remarquable. A partir de 1995, supermarchés et hypermarchés représentent ensemble 62,2 % de la distributin alimentaire (dnnées INSEE). Cette réussite des hypermarchés aura une duble incidence majeure pur le cmmerce français. D abrd, les méthdes de vente se truvernt buleversées : le succès rencntré par le libre-service va prvquer sn extensin et ce, dans différents dmaines tels que par exemple, le textile, le matériel de briclage, u la parapharmacie. Ensuite, «les énrmes surfaces» que représentent l hypermarché de Vénissieux (Carrefur) et ses suiveurs, vnt inciter les distributeurs à cnstruire des surfaces de vente de plus en plus grandes dans d autres secteurs, au pint de créer de nuvelles catégries de magasins qui sernt dénmmées GSS (Grandes Surfaces Spécialisées). Un temps, Carrefur aura d ailleurs des participatins dans certaines d entre elles : Castrama et But. A partir du magasin de Vénissieux, le chix de Carrefur est clair : des magasins de grande surface, au mins m², implantés dans des znes imprtantes. Mais tutes les enseignes ne verrnt pas aussi grand. On peut distinguer aujurd hui tris types d hypermarchés suivant les enseignes. Il y a le premier grupe qui a misé sur les grands hypermarchés : Auchan (plus de m²), Carrefur (entre et m²), et Cra (plus de m²). Ensuite il y a le deuxième grupe qui a pté pur des hypermarchés myens : Géant - Casin - ( plus de m²). Puis il y a le trisième grupe, celui des petits hypermarchés avec Leclerc ( entre et m²). 10

11 Evlutin du nmbre des hypermarchés et de leurs CA France En 2008, l INSEE recense envirn plus de hypermarchés en France. 11

12 3. Hypermarchés en France : nmbre, surface ttale et surface myenne. Le leader de l hypermarché en France n est pas Carrefur - purtant l inventeur du cncept en mais l enseigne Leclerc. Leclerc dmine très largement ses cncurrents en nmbre de magasins : 447 en 2007, cntre 221 à Carrefur. Nmbre d hypermarchés en France par enseigne L écart est nettement plus réduit, si l n prend en cmpte la surface ttale : 2,21 millins de m² pur Leclerc, cntre 1,98 millin de m² pur Carrefur et 1,17 millin de m² pur Auchan. Surfaces ttales des hypermarchés en France par enseigne 12

13 Ceci s explique par le fait que certaines enseignes cmme Auchan, Cra, Carrefur et dans une mindre mesure Géant (Casin) nt basé leur stratégie sur un cncept de grand hypermarché - plus de m². Alrs que Leclerc et Système U pratiquent une stratégie d hypermarché de taille myenne, de l rdre de m² ; et d autres enseignes cmme Intermarché, Champin u Super U mènent davantage une plitique de grands supermarchés - supermarchés, qui à frce de crître nt dépassé les m², limite fficielle séparant dans les statistiques les hypermarchés des supermarchés. Surfaces myennes des hypermarchés en France par enseigne Le nmbre particulièrement imprtant d hypermarchés Leclerc et le chix d une surface myenne s expliquent en grande partie par le fait qu il s agisse d une enseigne du cmmerce asscié. Ce mde d rganisatin, avec le recrutement de nuveaux adhérents finançant eux-mêmes la créatin de leur pint de vente, permet suvent une crissance plus rapide du réseau que dans le cas du cmmerce intégré (Carrefur, Auchan, Cra). A l inverse, ce mde de financement de la crissance pusse à la créatin de surfaces en myenne plus petites. D après l INSEE : Près de neuf ménages sur dix fnt leurs curses dans une grande surface alimentaire. Un tiers des clients snt fidèles au même magasin. Les ménages sélectinnent leur principale grande surface sur des critères pratiques (prximité, facilité d'accès...) à 67 %. Pur les autres, les caractéristiques de l'ffre du magasin (prix, chix et qualité des prduits) snt déterminantes. Dans les rayns, les marques de distributeur côtient désrmais les marques de fabricant : 85 % des clients cnnaissent ces marques de distributeur et 15 % les achètent en pririté. Face à un prduit alimentaire incnnu, un ménage sur deux juge sa qualité à la présence d'un label u d'un certificat de qualité avant de prendre en cnsidératin la réputatin de sa marque u la cnfiance qu'il accrde au distributeur. 13

14 Cette étude démntre plusieurs chses, tut d abrd la grande majrité des français fnt leurs curses dans la grande distributin ce qui implique dnc un marché rbuste et sûr. De plus n remarque que les ménages chisissent les magasins principalement sur des critères leur simplifiant la réalisatin de leur curse plutôt que sur les prix eux même, ainsi en apprtant un myen d accélérer le paiement et dnc de désencmbrer les caisses les hypermarchés vnt puvir attirer une clientèle tujurs plus imprtante. Le marché est très récent, il ne s uvrira d ailleurs qu aux vues des résultats des essais réalisés par le grupe Auchan dans ses prpres magasins. L accrd de la CNIL ne cnstituant qu un premier pas vers le dépliement intégral de ce type paiement. Des prcédés similaires existent à l internatinal et snt pur la plupart eux aussi au stade d expérimentatin. On purra entre autre cité Shell aux Etats-Unis, Hitachi et JCB au Japn, Edeka en Allemagne. Ces prcédés ne snt cependant pas utilisables en France car nécessite la cnstitutin d un fichier cntenant les dnnées bimétriques de utilisateurs. D. Caractéristiques de la demande «L innvatin est à la surce des changements et mutatins qui s pèrent au sein de la grande distributin et de ses différentes filières : hypermarchés, grand cmmerce spécialisé et centrales d achats. Dans ces secteurs très cncurrentiels du cmmerce, l innvatin dit être entendue au sens large. Afin de sauvegarder leurs parts de marché, vire d en gagner, les acteurs de la grande distributin fndent leur nuveau régime de crissance sur le suci de ratinaliser leur fnctinnement et de prendre en cmpte la diversité des cnsmmateurs. Ils tentent ainsi, par des innvatins apprpriées, d amélirer leurs perfrmances, d étendre et de fidéliser leur clientèle en lui ffrant de nuveaux prduits et services et de renfrcer leur image de marque. Même si la mise en œuvre d une innvatin reste lngue et parsemée d bstacles, 64 % des entreprises de la grande distributin nt été cncernées par une innvatin, abutie u nn, au curs des années » HYPERMARCHES ET GRAND COMMERCE SPECIALISE : SEDUIRE ET FIDELISER SA CLIENTELE PAR L INNOVATION Jean-Baptiste Berry, divisin Cmmerce, Insee La grande distributin démntre une recherche de la rapidité, diminutin du persnnel. De plus un phénmène scial, qui pusse les utilisateurs à être assistés dans tutes les tâches, attire les cnsmmateurs vers tut service destiné à leur simplifier la vie. On purra aussi nter un phénmène de mde autur du digital avec par exemple l apparitin d rdinateur prtable prtégé par empreinte digitale, les cntrôles d accès etc 14

15 E. Caractéristiques de l ffre L ffre de cette entreprise est un prduit réellement innvant, destiné à une utilisatin intensive. C est un prduit haut de gamme emplyant des technlgies dernier cri, accmpagné d un supprt technique permanent, se rendant sur place pur tute pératin de maintenance et d installatin. Cette ffre est à destinatin de la grande distributin car le cût du prduit implique un investissement nn négligeable pur le client. De ce fait les petits cmmerces ne sernt sans dute pas en mesure de bénéficié de ce prduit dans les premières années d explitatin. On peut cependant estimer que dans les prchaines années le cût du matérielle diminuera du fait de l avancée technlgique et qu ainsi le panel client s étendra. On ntera de plus que de ce fait les grandes surfaces investissant dans ce prduit aurnt un avantage net vis-à-vis de leur cncurrent en ffrant un myen de paiement innvant, sécurisé et rapide. F. Les cncurrents Ntre principal cncurrent est le Grupe Auchan dnt vici quelques caractéristiques. Dévelppement du multicanal : Hypermarchés, supermarchés, vente en ligne, Drive, à travers ses différents canaux de distributin, le Grupe s'adapte à l'évlutin des mdes de cnsmmatin et prpse à ses clients un frmat adapté à chaque attente. Stratégie de dévelppement : Une rganisatin par métier : Entreprise familiale nn ctée, le grupe Auchan mène une plitique de crissance internatinale prgressive et maîtrisée, et cncentre ses investissements sur des znes de dévelppement priritaires : l Eurpe ccidentale, l Eurpe centrale et de l Est et l Asie. Présent dans 12 pays et régin (France, Espagne, Italie, Prtugal, Luxemburg, Plgne, Hngrie, Russie, Rumanie, Ukraine, Chine, Taiwan). Il se dévelppe à travers quatre activités : hypermarchés, supermarchés, immbilier et banque. 15

16 Plus de 1200 magasins intégrés : Cette stratégie d'implantatin permet à l'entreprise d'ccuper des psitins slides dans les pays ù elle est implantée. Pursuivant une plitique de crissance régulier, l activité hypermarchés cmpte près de 600 magasins, dans 12 pays, dnt 47 uverts en 2009 et 44 en Avec plus de 2300 pints de vente dnt plus de 700 en prpre, l activité supermarchés est présente dans 5 pays (France, Italie, Espagne, Plgne, Russie). Elle dévelppe des activités de franchise dans 3 pays, la France, l Italie et l Espagne. Banque Accrd et Immchan, les filiales et immbilière du grupe Auchan accmpagnent sn dévelppement et s implantent prgressivement dans les pays ù il est présent. S'appuyant sur la cmplémentarité de ses frmats de distributin, le grupe est également en permanence à la recherche d'innvatins cmmerciales et teste de nuveaux cncepts : vente en ligne, frmats de Drive... En France, l'enseigne d'ameublement et de décratin Alinéa cmpte 22 magasins Organisatin : Les activités du grupe : Supermarché : 5 pays, 750 supermarchés intégrés au 30/04/ ,9 milliards d'eurs de chiffre d'affaires en 2010, 16 % du chiffre d'affaires du Grupe, cllabrateurs et 1600 supermarchés franchisés u assciés en Italie, en France et en Espagne. Banque : Oney Banque Accrd. Prduits et services financiers, mnétiques, gestin de la relatin clients. 10 pays, 6.4 millins de clients, 327 millins d eurs de Prduit net bancaire et 1800 cllabrateurs. La distributin de prduits et services financiers : financement, épargne, assurances, cartes de paiement bancaires et privatives. La mnétique (en France) : paiement par cartes internatinales u privatives, par chèques, cartes cadeaux et événements des magasins Auchan, une expertise histrique. La gestin de la relatin clients, à distance et sur les pints de vente de ses enseignes partenaires. Banque Accrd est aujurd'hui présente dans 10 pays, sit à travers une filiale détenue à 100 %, sit en partenariat majritaire avec un pérateur lcal. 16

17 Autres activités: France: 22 Alinéa, E-cmmerce (Auchandirect, Auchan.fr et GrsBill), E-drive (29 Chrndrive), 10 Little Extra. Hypermarchés : 12 pays et régin, 574 hypermarchés au 30/04/11, 34.2 milliards d'eurs de chiffre d affaires cnslidé HT en 2010, 80 % du chiffre d affaires de Grupe, cllabrateurs, 4 hypermarchés RT Mart en mandat de gestin à Taiwan, 8 hypermarchés Auchan assciés au franchisés en France, 7 hypermarchés Auchan franchisés en Italie. Immbilier : Immchan. Aménageur-prmteur, cmmercialiser, gestinnaire-animateur, investisseur dans 12 pays. 312 centres cmmerciaux gérés, 1.8 millin de m 2 lués en galerie cmmerciale dnt 71% en Eurpe ccidentale, 486 millins d eurs de revenus en 2010, 500 cllabrateurs. Immchan est aujurd'hui à la fis prmteur, gestinnaire et investisseur des centres cmmerciaux du grupe et l'une des premières sciétés eurpéennes de prmteurs spécialisés en urbanisme cmmercial. Immchan gère 312 centres cmmerciaux dans les 12 pays ù il est implanté, sit 1,8 millin de m². Des enseignes partenaires : En France, le réseau Accrd : Auchan, Lery Merlin, Flunch, Pizza Paï, Atac, Histire d'or, Amiland, Kiabi, Eurpa Quartz, Amarine, Bulanger, Tape à l'œil, TrésOr, Saint- Maclu, La Pste (distributeurs autmatiques de billets), Aut Sécurité, Auchan Direct, Luis Berthier, Marc Orian, Alinéa, Devianne, Ncibé, Xanaka, Pimkie, Générale d'optique, Charles d'orville, Pp Bijux, Hair Cif, Picwic, Electr Dépôt, Nraut... Au Prtugal : Jumb, Nraut, Decathln, Lery Merlin, En Espagne : Alcamp, Sabec, Lery Merlin, Decathln, Aki En Italie : Auchan, Cityper, Lery Merlin, Nraut En Hngrie : Auchan, Décathln, Nraut En Plgne : Auchan, Nraut, Lery-Merlin En Russie : Auchan, Décathln, Lery-Merlin En Rumanie : Auchan En Ukraine : Auchan En Chine : Auchan, RT Mart 17

18 Finance : Résultats 2010 : 42.5 billin in revenue befre tax in 2010 (+ 7.1%) (559 hypermarkets and 748 supermarkets at 31/12/10) 53.0 billin in revenue including tax, fr the chains (+ 8.1%) (581 hypermarkets and 2,384 supermarkets and minimarkets at 31/12/10) 2,514 millin f EBITDA (perating prfit frm cntinuing peratins befre ther recurring perating prfit and expenses, depreciatin, amrtisatin and prvisins) (+ 7.1%) 742 millin f net prfit frm cntinuing peratins (+6.6%) 705 millin f prfit fr the year attributable t wners f the parent (+6.7%) 1,823 millin cash flw frm peratins (+8.1%) 27.1 % gearing rati (Financial debt less cash and cash equivalents, plus financial derivative G. Stratégie Nus allns vendre un pack qui permettra d équiper 4 caisses d un supermarché. Nus cmpté nus démarqué du prjet Auchan en prpsant un suivi du prduit. Cntenu du pack : 4 caisses équipées 1 lecteur enregistreur Maintenance (Suivi du prduit pendant un an) Installatin Frfait fabricatin des cartes à puces et envi Matériel nécessaire et prix : Lecteur et enregistreur réseau veineux Nus avns recherché un furnisseur qui prpse un prix intéressant. Le lecteur de l entreprise japnais Hitachi répnd tut à fait à ns attentes et est prpsé à un prix très intéressant. Lecteur Hitachi : 266 TTC (222 HT) 18

19 Nus avns aussi truvé d autres lecteurs mais à un prix beaucup mins intéressant cmme le lecteur Bivein à 2900 TTC qui ffre un écran digital. Il est plus sphistiqué mais pas plus sûr. Dans le cadre de ntre prjet, nus avns dnc décidé de chisir le lecteur Hitachi. Carte réseau La carte réseau se branchera directement aux unités centrales déjà existantes sur les caisses des grandes surfaces. Elle permettra de repérer les puces dans un périmètre de 1,5m et e récupérer le certificat bancaire de la persnne dnt le réseau veineux digital crrespndra.on peut truver très facilement ce type de matériel. Nus avns chisi une carte de myenne gamme puisque nus misns sur un cmpsant sûr sans nécessité de haute perfrmance (périmètre de 1,5m). Carte Réseau : 60 TTC sit 50 HT Le cut du matériel est dnc de : 326 TTC sans marges (272 HT). Sit un ttal pur 4 caisses de 1304 TTC sans marges. Cût d installatin et de maintenance: Nus allns prendre une entreprise sus-traitante spécialisée dans les services après-vente et l installatin de matériel. Cela nus permettra d accéder à un une grande partie du territire français sans cûts exrbitants. Nus avns par exemple remarqué savnetwrk.cm qui est très bien implanté en Eurpe. Cette entreprise dit : - Puvir se déplacer dans les 24 heures - Puvir se déplacer le samedi, dimanche et jurs fériés. 19

20 Le tableau ci-dessus reprend les cuts liés aux interventins que l entreprise devra faire par pack vendu (pur 1 année de maintenance) : Raisn Temps u kilmétrage Cuts Installatin du matériel 4 heures 500 TTC Cut déplacement pur installatin Max 200km A/R (en vue de la bnne implantatin de 60 TTC l entreprise sus-traitante) Risque de devir se déplacer 2 fis par mis (n prend les tarifs maximum du dimanche) Temps myen de l interventin Max 2 heures Sit 2*400 = 800 TTC Cut déplacement pur interventin Max 200km A/R Sit 2*60 = 120 TTC Ttal interventin maintenance pur l année 12 mis 12*( ) = TTC Ttal (installatin plus maintenance d un pack pendant 1 an) TTC Sit un ttal de TTC sans marges Frfait Suivi : De plus, nus prpsns de fabriquer les cartes à puces des clients nus-mêmes en mins de 48 heures et de les envyer aux grandes surfaces cartes à puce sit 1200 TTC 2.46*200=492 TTC (myenne de 5 cartes par envi avec tarif «prêt à pster lettre suivie») Sit un ttal sans cmpter de marge de 3151 TTC Prix final : Le tableau ci-dessus reprend tus les cuts définis préalablement qui permettent de calculer le prix final de ntre pack : Descriptin Cuts Matériel 1304 Installatin et maintenance Frfait suivi 3151 Ttal sans marges Ttal avec marges TTC sit HT (marge = 33%) Le cut du pack est dnc de TTC pur équiper 4 caisses et ffrir une maintenance pendant un an. Il est difficile de cmparer ce prix avec celui de la cncurrence puisqu il s agit d un prjet innvant. 20

NATIXIS PRESENTE SON PLAN STRATEGIQUE 2014/2017

NATIXIS PRESENTE SON PLAN STRATEGIQUE 2014/2017 Paris, le 13 nvembre 2013 NATIXIS PRESENTE SON PLAN STRATEGIQUE 2014/2017 NEW DEAL, UN PLAN DE TRANSFORMATION REUSSI : UNE ENTREPRISE RENTABLE ET SOLIDE FINANCIEREMENT AVEC DES FRANCHISES FORTES NEW FRONTIER,

Plus en détail

Plan pluriannuel d accessibilité de TELUS

Plan pluriannuel d accessibilité de TELUS Plan pluriannuel d accessibilité de Li sur l accessibilité pur les persnnes handicapées de l Ontari (LAPHO) 2014-2021 Plan pluriannuel d accessibilité de LAPHO Table des matières Applicatin 1 Intrductin

Plus en détail

CE QU IL FAUT RETENIR DE HITECHPROS UNE OPPORTUNITE POUR LES ACTEURS DU SECTEUR UN OBSERVATEUR PRIVILEGIE DU MARCHE

CE QU IL FAUT RETENIR DE HITECHPROS UNE OPPORTUNITE POUR LES ACTEURS DU SECTEUR UN OBSERVATEUR PRIVILEGIE DU MARCHE Décembre 2014 1 SOMMAIRE CE QU IL FAUT RETENIR DE HITECHPROS LE MARCHE UNE OPPORTUNITE POUR LES ACTEURS DU SECTEUR UN OBSERVATEUR PRIVILEGIE DU MARCHE UNE DEMARCHE STRATEGIQUE INSCRITE DANS LA DUREE LE

Plus en détail

DU E-COMMERCE ET DE LA DISTRIBUTION MULTICANAL AU ROYAUME-UNI

DU E-COMMERCE ET DE LA DISTRIBUTION MULTICANAL AU ROYAUME-UNI AIGUISEZ VOTRE APPROCHE DU E-COMMERCE ET DE LA DISTRIBUTION MULTICANAL AU Vus êtes: ROYAUME-UNI A LONDRES LE JEUDI 3 DECEMBRE 2009 - Distributeur - E-cmmerçant - Respnsable e-cmmerce - Respnsable d agence

Plus en détail

GENERALITES SUR LA REPRISE D ENTREPRISE

GENERALITES SUR LA REPRISE D ENTREPRISE GENERALITES SUR LA REPRISE D ENTREPRISE Parce qu'elle est une chance pur l'écnmie française, la reprise tient une place essentielle sur les plans micr et macrécnmique. Bien utilisée, elle est une méthde

Plus en détail

L UTILISATION DE STANDARDS DE DONNEES DANS LE SECTEUR DE L ASSURANCE BELGE INTRODUCTION

L UTILISATION DE STANDARDS DE DONNEES DANS LE SECTEUR DE L ASSURANCE BELGE INTRODUCTION Cntenu 1. Origine... 2 2. Apprche... 2 3. Dmaine... 2 4. Pints de départ... 3 4.1. Cnventin sectrielle... 3 4.2. De Service Level Agreement vers Cnventin... 3 4.3. Seln le mdèle «cnsensus»... 3 4.4. Basées

Plus en détail

PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0

PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0 PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0 FICHE TECHNIQUE DECEMBRE 2010. LE CONTEXTE Les utils de cmmunicatin et de gestin dévelppés par les rganisatins de greeters de par le mnde snt assez cmparables : Chaque rganisatin

Plus en détail

SECTEUR BUREAUTIQUE. Principaux enjeux Avril 2010. Rédacteur : Hervé DANLOY. Avec la collaboration d Alexandre ISSAC

SECTEUR BUREAUTIQUE. Principaux enjeux Avril 2010. Rédacteur : Hervé DANLOY. Avec la collaboration d Alexandre ISSAC Brdeaux Lille Lyn Marseille Metz Nantes Paris Tuluse SECTEUR BUREAUTIQUE Principaux enjeux Avril 2010 Rédacteur : Hervé DANLOY Avec la cllabratin d Alexandre ISSAC Sciété d expertise cmptable inscrite

Plus en détail

Des indicateurs de résultats

Des indicateurs de résultats Curs 2014 entreprise et marché (um1.ec.free.fr) Indicateur de perfrmance : dnnée quantifiée qui mesure l efficacité de tut u partie d un prcessus u d un système par rapprt à une nrme, un plan u un bjectif

Plus en détail

Retour à la rentabilité opérationnelle et résultat net de 4,4 M

Retour à la rentabilité opérationnelle et résultat net de 4,4 M Retur à la rentabilité pératinnelle et résultat net de 4,4 M 28-02-2007 Retur à la rentabilité pératinnelle et résultat net de 4,4 M Chiffre d affaires : 36,3 M en hausse de 71% Résultat net de 12% du

Plus en détail

Chargée de relation entreprise

Chargée de relation entreprise Chargée de relatin entreprise Mastère spécialisé Managment et Dévelppement des Systèmes d Infrmatin 2014/2015 Présentatin : ADP (Autmatic Data Prcessing) est une SSII américaine créée en 1949 à Rseland

Plus en détail

Proposition de services. ZAC de la Tuque Tél. 05 53 68 52 66 Fax 05 53 67 57 26 www.da47.fr

Proposition de services. ZAC de la Tuque Tél. 05 53 68 52 66 Fax 05 53 67 57 26 www.da47.fr Prpsitin de services ZAC de la Tuque Tél. 05 53 68 52 66 Fax 05 53 67 57 26 www.da47.fr 1 Smmaire DA 47 Distributin Autmatique Histrique Parc et Références Clients Engagements Ntre prestatin de service

Plus en détail

Le Drive, un mode de distribution responsable?

Le Drive, un mode de distribution responsable? Le Drive, un mde de distributin respnsable? En 2012, Harris Interactive avait cnduit une enquête sur un phénmène alrs en plein essr: le Drive...Depuis le nmbre de Drives a dublé en France: En décembre

Plus en détail

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES - 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES Objectif(s) : Pré requis : Mdalités : Présentatin du tableau de brd, Principes de la remntée des cmptes. Outils de gestin prévisinnelle, d'analyse financière

Plus en détail

Sommaire. A) Le créateur... p. 3 B) L entreprise... p. 5

Sommaire. A) Le créateur... p. 3 B) L entreprise... p. 5 Smmaire I) Présentatin du créateur et de sn entreprise... p. 3 A) Le créateur... p. 3 B) L entreprise... p. 5 II) Le prjet... p. 5 A) Descriptin du prjet... p. 5 B) Origine du prjet... p. 5 C) Le prduit/le

Plus en détail

Fiche conseil LA FRANCHISE. Ce qu il faut savoir? Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions :

Fiche conseil LA FRANCHISE. Ce qu il faut savoir? Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : LA FRANCHISE Ce qu il faut savir? Fiche cnseil Ns fiches cnseils nt pur bjectif de vus aider à mieux appréhender les ntins : Certifié ISO 9001 Cmptables Fiscales Juridiques, Sciales, de Gestin Réf. : DEV/O/FC/065/11-11/VBU

Plus en détail

INTRODUCTION. et va vendre? - toujours la dimension concurrentielle : comme pour le CD ne pas être hors marché

INTRODUCTION. et va vendre? - toujours la dimension concurrentielle : comme pour le CD ne pas être hors marché INTRODUCTION I) Cmptabilité analytique et cntrôle de gestin A qui peut servir la cmptabilité analytique? a) Pur aider à fixer un prix de vente Exemple Quel prix fixer? : : cmptabilité analytique. Cmpliquns

Plus en détail

La Conduite de Projet Informatique

La Conduite de Projet Informatique La Cnduite de Prjet Infrmatique La Ntin de Prjet Un prjet est un prcessus unique qui cnsiste en un ensemble d activités qui snt crdnnées, maitrisées, qui cmprte une date de début et de fin. Le prjet est

Plus en détail

Informations financières

Informations financières Infrmatins financières Prgramme d entreprise 2012-2014 Rueil-Malmaisn (France), le 22 février 2012 tient aujurd hui une cnférence avec les investisseurs financiers à Paris, au curs de laquelle, Jean-Pascal

Plus en détail

MISSIONS COMMERCIALES

MISSIONS COMMERCIALES DEVELOPPEMENT ET OBJECTIFS MISSIONS COMMERCIALES Prcédure et bjectifs Le but d'une missin cmmerciale est de distribuer et prmuvir les prduits u services d'une entreprise. Les démarches à suivre snt les

Plus en détail

En quoi l émergence du Webmarketing peut- il être perçu comme un réel atout dans le monde entrepreneurial? Automne

En quoi l émergence du Webmarketing peut- il être perçu comme un réel atout dans le monde entrepreneurial? Automne Autmne 16 Institut d Administratin des Entreprises Université de Perpignan Via Dmitia 52 avenue Paul Alduy 66860 PERPIGNAN Cedex France ( (33) (0)4.68.66.17.93-7 (33) (0)4.68.66.17.89 En qui l émergence

Plus en détail

a) Financement par des tiers : emprunts, crédits bancaires, leasing, crédit spontané (lors d un achat à crédit) ;

a) Financement par des tiers : emprunts, crédits bancaires, leasing, crédit spontané (lors d un achat à crédit) ; Chapitre 3 : Analyse de la trésrerie 1 Intrductin La gestin de la trésrerie est indispensable à tute entreprise puisqu elle lui permet d assurer sa slvabilité. Le rôle du gestinnaire de trésrerie demande

Plus en détail

Les prix de l électricité en France : évolutions passées et perspectives

Les prix de l électricité en France : évolutions passées et perspectives Les prix de l électricité en France : évlutins passées et perspectives A l heure ù la Cmmissin Eurpéenne vient de publier un rapprt cmplet sur les prix de l énergie en Eurpe, présentant leur évlutin sur

Plus en détail

Renseignements concernant la contrefaçon des billets de banque au Canada et ses effets sur les victimes et la société

Renseignements concernant la contrefaçon des billets de banque au Canada et ses effets sur les victimes et la société Renseignements cncernant la cntrefaçn des billets de banque au Canada et ses effets sur les victimes et la sciété Table des matières 1. Le rôle de la Banque du Canada dans la prspérité écnmique du Canada...

Plus en détail

S investir dans une franchise : le guide de la Banque Scotia pour le choix d une franchise

S investir dans une franchise : le guide de la Banque Scotia pour le choix d une franchise Le franchisage et la Banque Sctia S investir dans une franchise : le guide de la Banque Sctia pur le chix d une franchise Cnsciente de l imprtante cntributin des entreprises franchisées à la vie écnmique,

Plus en détail

Politique de Service à la clientèle

Politique de Service à la clientèle Plitique de Service à la clientèle Ntre engagement : Innver et aller au-delà de vs attentes! Révisée aût 2009 Table des matières 1. Missin de l entreprise 2. Clientèle et services distinctifs 3. Départements

Plus en détail

Comprendre sa facture d e lectricite

Comprendre sa facture d e lectricite Cmprendre sa facture d e lectricite Décmpsitin de la facture d électricité française La structure du prix payé par le client se décmpse en deux parts : une part fixe, qui crrespnd à un abnnement, exprimé

Plus en détail

Chap I : Economie d'entreprises

Chap I : Economie d'entreprises Chap I : Ecnmie d'entreprises Au sens large, le terme entreprise s'utilise pur des prjets uniques mais d'apparence risquée u difficile (par exemple, un grand vyage u une recherche scientifique), car il

Plus en détail

GUIDE INSTALLATION IAS

GUIDE INSTALLATION IAS Guide d installatin IAS 1 IMPACT TECHNOLOGIES se réserve le drit de mdifier à tut mment le cntenu de ce dcument. Bien que l exactitude des renseignements qu il cntient sit cntrôlée avec sin, IMPACT TECHNOLOGIES

Plus en détail

POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS

POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS Date de créatin : 1 er nvembre 2007 Date de dernière mise à jur : 19 nvembre 2012 Services Impliqués : Départements gestin, Directin générale, DCCI Objet

Plus en détail

- Le service aux tables. - Le service rapide & commande pour emporter. - Le service à l auto. - La livraison. o Voir le feuillet Livraison.

- Le service aux tables. - Le service rapide & commande pour emporter. - Le service à l auto. - La livraison. o Voir le feuillet Livraison. Pint De Vente Lgiciel de gestin Les Lgiciels Velce, Vtre gestinnaire La versatilité, la simplicité et la rapidité de ntre pint de vente, ne fnt pas qu amélirer vtre service à la clientèle, elles permettent

Plus en détail

Note de transition - Impact du passage aux nouvelles normes comptables sur le bilan consolidé au 1er janvier 2004

Note de transition - Impact du passage aux nouvelles normes comptables sur le bilan consolidé au 1er janvier 2004 Nte de transitin - Impact du passage aux nuvelles nrmes cmptables sur le bilan cnslidé au 1er janvier 2004 Cette nte a pur bjectif d expliquer les effets de la transitin des nrmes cmptables belges aux

Plus en détail

Profitez de la puissance de l Internet

Profitez de la puissance de l Internet Prfitez de la puissance de l Internet Financiers : Grand livre Cmptes furnisseurs Cmptes clients Salaires Gestin de prjet * : Multi-mnnaie/Cmpagnie Budget Immbilisatin Récnciliatin taxes de ventes États

Plus en détail

La part de marché du groupe CASINO à Paris n excède pas 38,5%

La part de marché du groupe CASINO à Paris n excède pas 38,5% Cmmuniqué de presse La part de marché du grupe CASINO à Paris n excède pas 38,5% Seln l Autrité de la cncurrence, la réussite du grupe CASINO à Paris résulte de sa stratégie et de ses mérites prpres Le

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Infrmatique Business & High Technlgy Chapitre 7 : Supply Chain Management (SCM) Smmaire Intrductin... 1 Finalités de SCM... 1 Les

Plus en détail

Bordeaux, mardi 23 septembre 2008

Bordeaux, mardi 23 septembre 2008 Brdeaux, mardi 23 septembre 2008 Cdiscunt.cm est aujurd hui le premier distributeur sur Internet de prduits de lisirs et d équipements à prix discunt. Sn ffre est cmpsée de prduits neufs de marques à des

Plus en détail

Canada stratégie d investissement 1

Canada stratégie d investissement 1 Canada stratégie d investissement 1 A. Stratégie d investissement glbale Aperçu général Le guvernement du Canada placera un accent renuvelé sur l écnmie, surtut en ce qui cncerne l investissement dans

Plus en détail

TAI054 Utiliser un logiciel de gestion de parc (généralités) TABLE DES MATIERES

TAI054 Utiliser un logiciel de gestion de parc (généralités) TABLE DES MATIERES Apprt d infrmatins et de cnnaissances TAI054 Utiliser un lgiciel de gestin de parc (généralités) TABLE DES MATIERES 1 INTRODUCTION... 2 2 FONCTIONS DES LOGICIELS DE GESTION DE PARC... 3 2.1 ACQUISITION

Plus en détail

1 Mile Marketing Dossier de Presse 2015

1 Mile Marketing Dossier de Presse 2015 2015 1 MILE MARKETING 1 Mile Marketing Dssier de Presse 2015 Media Kit pur publicitaires 2015 1 Mile Marketing Rapprcher les entreprises lcales un mile à la fis 1 Mile Marketing est une platefrme qui vise

Plus en détail

CRiP Assises ITIL et Gouvernance. Le 26 février 2013 Pavillon Dauphine, Paris

CRiP Assises ITIL et Gouvernance. Le 26 février 2013 Pavillon Dauphine, Paris CRiP Assises ITIL et Guvernance Le 26 février 2013 Pavilln Dauphine, Paris CRiP Assises ITIL et Guvernance SYSTALIANS est un GIE infrmatique qui répnd spécifiquement aux besins des systèmes d infrmatin

Plus en détail

PAYS DES LANDES DE GASCOGNE

PAYS DES LANDES DE GASCOGNE Michelle KLEIN Cnsultants SYNTHESE Réf : SYNT_LANDES DE GASCOGNE GTEC Versin : V1.1 Date : 05 nvembre 2010 PAYS DES LANDES DE GASCOGNE Etude sur les ressurces humaines sur le territire du Pays des Landes

Plus en détail

Utiliser les activités de cours de Moodle : le Questionnaire

Utiliser les activités de cours de Moodle : le Questionnaire Utiliser les activités de curs de Mdle : le Questinnaire CETTE PROCEDURE DÉCRIT LA MISE EN PLACE ET L UTILISATION DE L ACTIVITÉ DE COURS «QUESTIONNAIRE». PRE-REQUIS : Prcédure «Démarrer sur Mdle» DÉFINITION

Plus en détail

LE BILAN. maîtriser les principes de fonctionnement des comptes de bilan.

LE BILAN. maîtriser les principes de fonctionnement des comptes de bilan. LE BILAN Objectif(s) : être capable : Pré-requis : Mdalités : d'établir un bilan simplifié, d'évaluer le résultat de l'exercice. maîtriser les principes de fnctinnement des cmptes de bilan. rubriques du

Plus en détail

La Gestion de projet Web

La Gestion de projet Web La Gestin de prjet Web Définitin de gestin de prjet Gérer et animer un prjet, être chef de prjet c est d abrd savir en négcier l bjectif mais aussi prévir. Pur cela, il faut savir mettre en œuvre les utils

Plus en détail

A toutes les Directrices et à tous les Directeurs des établissements scolaires de l enseignement secondaire et secondaire technique

A toutes les Directrices et à tous les Directeurs des établissements scolaires de l enseignement secondaire et secondaire technique SERVICE INFORMATIQUE Luxemburg, le 20 ctbre 2010 Référence: SI/DW/101020 A tutes les Directrices et à tus les Directeurs des établissements sclaires de l enseignement secndaire et secndaire technique Cncerne:

Plus en détail

Document d information

Document d information Dcument d infrmatin Dépôt du rapprt du Bureau du vérificateur général sur la vérificatin de gestin de l Administratin de la Chambre Au sujet de la vérificatin Prtée La vérificatin avait pur but d examiner

Plus en détail

Pour répondre au besoin de sécurité juridique et de prévisibilité, la Loi type devrait traiter des questions suivantes:

Pour répondre au besoin de sécurité juridique et de prévisibilité, la Loi type devrait traiter des questions suivantes: Descriptin de la prpsitin du Canada cncernant l élabratin d une Li type sur les règles de cmpétence et de cnflits de lis en matière de cntrats de cnsmmatin dans le cadre de la CIDIP-VII Dans le cadre de

Plus en détail

Renouvellement d une police d assurance

Renouvellement d une police d assurance AGENTS, COURTIERS Renuvellement d une plice d assurance La prcédure de renuvellement vise à aider les représentants à respecter leurs bligatins lrs du renuvellement d une plice d assurance. Ces bligatins

Plus en détail

Sociétés Non Financières - taux endettement - % PIB, valeur nominale

Sociétés Non Financières - taux endettement - % PIB, valeur nominale T1 1999 T4 1999 T3 2000 T2 2001 T1 2002 T4 2002 T3 2003 T2 2004 T1 2005 T4 2005 T3 2006 T2 2007 T1 2008 T4 2008 T3 2009 T2 2010 T1 2011 T4 2011 T3 2012 T2 2013 Accmpagner le muvement de désintermédiatin

Plus en détail

Coefficient 4. L ACRC est validé par le contrôle des compétences suivantes :

Coefficient 4. L ACRC est validé par le contrôle des compétences suivantes : BTS MUC CCF Finalités et bjectifs E5 ANALYSE ET CONDUITE DE LA RELATION COMMERCIALE Cefficient 4 Cette épreuve permet d évaluer les aptitudes du candidat à prendre en respnsabilité des activités curantes

Plus en détail

Fiche INDUSTRIES ELECTRIQUES ET ELECTRONIQUES

Fiche INDUSTRIES ELECTRIQUES ET ELECTRONIQUES Fiche INDUSTRIES ELECTRIQUES ET ELECTRONIQUES 1. Etat des lieux de la filière Définitin Une filière qui regrupe des typlgies de métiers très différentes mais des dynamiques d empli similaires en France

Plus en détail

RET - QCM Comptabilité eval compta 02

RET - QCM Comptabilité eval compta 02 RET_evalcmpta_02_QCM.dc RET - QCM Cmptabilité eval cmpta 02 1. Questins Branche de la cmptabilité rientée vers l'infrmatin externe des différents agents écnmiques, partenaires de l'entreprise, avec lesquels

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION DU SITE INTERNET (PUBLIER)

MANUEL D UTILISATION DU SITE INTERNET (PUBLIER) MANUEL D UTILISATION DU SITE INTERNET (PUBLIER) Chapitre 3 : Page d accueil La page d accueil est la page d entrée sur le site internet Que cntient-elle? Menu principal (haut gauche) Cmme pur tutes les

Plus en détail

Pourquoi Investir au Maroc

Pourquoi Investir au Maroc Purqui Investir au Marc. Le Marc a pté une écnmie libérale, diversifiée et uverte sur l extérieur, il ffre aux investisseurs les cnditins de succès, grâce à ses ptentialités écnmiques et ses ressurces

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE nnecy, le 8 juillet 2015 COMMUNIQUE DE PRESSE Mercredi 8 juillet 2015 : Cmité syndical du SYNE Réseau très haut débit en fibre ptique départemental : Le chix de la sciété TUTOR pur expliter le réseau public

Plus en détail

Présentation de Mindjet on-premise

Présentation de Mindjet on-premise Présentatin de Mindjet n-premise Mindjet Crpratin Numér gratuit : 877- Mindjet 1160 Battery Street East San Francisc CA 94111 États- Unis Téléphne : 415-229-4200 Fax : 415-229-4201 www.mindjet.cm 2012

Plus en détail

Résultats du Groupe BPCE au 3 e trimestre 2009 et pour les 9 premiers mois

Résultats du Groupe BPCE au 3 e trimestre 2009 et pour les 9 premiers mois Résultats du Grupe BPCE au 3 e trimestre 2009 et pur les 9 premiers mis Retur à la rentabilité de Natixis et du Grupe BPCE au 3 e trimestre : Bénéfice net de 447 millins d eurs Bnnes perfrmances pératinnelles

Plus en détail

ÉTABLISSEMENT DU COÛT DE LA VIE

ÉTABLISSEMENT DU COÛT DE LA VIE ÉTABLISSEMENT DU COÛT DE LA VIE Dans une planificatin financière intégrée, l établissement du cût de la vie cnstitue une étape essentielle qui servira à : assurer la chérence entre le cût de la vie et

Plus en détail

Bordeaux, lundi 19 octobre 2009

Bordeaux, lundi 19 octobre 2009 Cdiscunt.cm est aujurd hui le premier distributeur sur Internet de prduits de lisirs et d équipements à prix discunt. Sn ffre est cmpsée de prduits neufs de marques à des prix réduits de 20 à 50% par rapprt

Plus en détail

Banque commerciale et Assurance Olivier Klein Directeur général Banque commerciale et Assurance, membre du directoire

Banque commerciale et Assurance Olivier Klein Directeur général Banque commerciale et Assurance, membre du directoire 17 juin 2011 Jurnée Investisseurs Crédit Banque cmmerciale et Assurance Olivier Klein Directeur général Banque cmmerciale et Assurance, membre du directire Avertissement Cette présentatin peut cmprter

Plus en détail

Compte rendu groupes de travail sur émergence des questions évaluatives (Atelier qualification collective 1)

Compte rendu groupes de travail sur émergence des questions évaluatives (Atelier qualification collective 1) Cmpte rendu grupes de travail sur émergence des questins évaluatives (Atelier qualificatin cllective 1) Objectifs : Identificatin des questins évaluatives (tris au maximum) et les myens qui divent être

Plus en détail

Résumé du module 6 : Coût et structure du capital

Résumé du module 6 : Coût et structure du capital Résumé du mdule 6 : Cût et structure du capital Ce mdule explique tut d abrd cmment une sciété établit sn cût du capital. Vus apprenez cmment calculer la pndératin des cmpsantes et les cûts du capital

Plus en détail

Exclusivité PME : la performance Fibre 100 Méga au prix du DSL

Exclusivité PME : la performance Fibre 100 Méga au prix du DSL Exclusivité PME : la perfrmance Fibre 100 Méga au prix du DSL Une première en France pur les PME Pur répndre aux nuvelles attentes des PME, Cmpletel enrichit sa gamme Cmpletude dédiée aux PME (slutins

Plus en détail

Financement des investissements Page 1 sur 6

Financement des investissements Page 1 sur 6 Financement des investissements Page 1 sur 6 Une UC a tujurs besin d investir que ce sit pur : - Remplacer du matériel bslète (ex : investir dans l util infrmatique) - Augmenter sa capacité de vente (ex

Plus en détail

Sommaire. Sommaire... 2. Découpage de la Formation... 3. Renseignements et Moyens Pédagogiques... 4. Le processus métier : gestion des achats...

Sommaire. Sommaire... 2. Découpage de la Formation... 3. Renseignements et Moyens Pédagogiques... 4. Le processus métier : gestion des achats... Filière de frmatin : Utilisateur FONCTIONNEL SAP END USERS Gestin des Achats Dssier Pédaggique Durée : 5 jurs Smmaire Smmaire... 2 Décupage de la Frmatin... 3 Renseignements et Myens Pédaggiques... 4 Le

Plus en détail

Les Magasins Généraux ont été conçus, à l origine, avec la mission de contribuer à désengorger le trafic du Port de Djibouti.

Les Magasins Généraux ont été conçus, à l origine, avec la mission de contribuer à désengorger le trafic du Port de Djibouti. 1. Préambule Les Magasins Généraux nt été cnçus, à l rigine, avec la missin de cntribuer à désengrger le trafic du Prt de Djibuti. Une nuvelle étape, dans la ratinalisatin des prcédures de transprt, supprtée

Plus en détail

Au cœur de l'action. Photo: Kaitlin Standeven, by Jeremy Mimnagh

Au cœur de l'action. Photo: Kaitlin Standeven, by Jeremy Mimnagh Au cœur de l'actin Pht: Kaitlin Standeven, by Jeremy Mimnagh Orientatins stratégiques 2014-2017 Canadian Dance Assembly ~ L'Assemblée canadienne de la danse The Histric Distillery District 15 Case Gds

Plus en détail

Archivage de videos IVTVision (Windows)

Archivage de videos IVTVision (Windows) Archivage de vides IVTVisin (Windws) 1 Intrductin Puisque le Serveur IVTVisin enregistre des vidés en utilisant une structure de fichiers du système d explitatin simple, l archivage de vidés devrait être

Plus en détail

Changez pour Gas Natural Fenosa en toute liberté et en toute simplicité

Changez pour Gas Natural Fenosa en toute liberté et en toute simplicité Changez pur Gas Natural Fensa en tute liberté et en tute simplicité Savez-vus que depuis 2004 vus puvez chisir vtre furnisseur de gaz naturel? Le marché du gaz naturel pur les prfessinnels a été libéralisé

Plus en détail

Cabinet Consultant Jean-Claude VICTOR

Cabinet Consultant Jean-Claude VICTOR Internatinal Cabinet Cnsultant Jean-Claude VICTOR Outils d apprpriatin pur la mise en œuvre d un système de management intégré à l aide des référentiels ( Nrmes ISO9001 :2000 et ISO14001 :2004, du référentiel

Plus en détail

Le service 3 D Secure sert à sécuriser vos paiements sur Internet en vous demandant de vous authentifier

Le service 3 D Secure sert à sécuriser vos paiements sur Internet en vous demandant de vous authentifier A qui sert le service 3 D Secure VISA et MasterCard? Le service 3 D Secure sert à sécuriser vs paiements sur Internet en vus demandant de vus authentifier lrs de chaque paiement afin de s'assurer que vus

Plus en détail

Mise en place d un espace numérique de travail Quickplace

Mise en place d un espace numérique de travail Quickplace Mise en place d un espace numérique de travail Quickplace Une fis l espace créé par le CRDP, il y a un certain nmbre de travaux à prévir avant de puvir l utiliser avec les étudiants. D une manière générale,

Plus en détail

Formation à destination des professionnels de l hôtellerie

Formation à destination des professionnels de l hôtellerie Frmatin à destinatin des prfessinnels de l hôtellerie COMMENT COMMERCIALISER SON ETABLISSEMENT HOTELIER? Nus vus prpsns 2 mdules : Mdule 1 : bâtir/ptimiser sa stratégie cmmerciale Mdule 2 : Les techniques

Plus en détail

Les solutions de paie et de gestion du personnel : du logiciel à l extermalisation

Les solutions de paie et de gestion du personnel : du logiciel à l extermalisation Les slutins de paie et de gestin du persnnel : du lgiciel à l extermalisatin Smmaire La gestin des ressurces humaines pur les PME 1. Intrductin 2. Le lgiciel 3. La paie manuelle 4. L expert cmptable 5.

Plus en détail

COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN RESULTATS 2007

COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN RESULTATS 2007 COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN INFORMATION PRESSE Clermnt-Ferrand, le 15 février 2008 RESULTATS 2007 MICHELIN ANNONCE UNE AMELIORATION SIGNIFICATIVE DE 1,6 POINT DE SA MARGE OPERATIONNELLE

Plus en détail

Réhabilitation des institutions financières rurales : les enseignements tirés du Bénin et l expérience Africaine

Réhabilitation des institutions financières rurales : les enseignements tirés du Bénin et l expérience Africaine Public Disclsure Authrized N. 131 janvier 2000 Public Disclsure Authrized Public Disclsure Authrized Réhabilitatin des institutins financières rurales : les enseignements tirés du Bénin et l expérience

Plus en détail

Coaching Professionnel. Franck Struyf

Coaching Professionnel. Franck Struyf Caching Prfessinnel Franck Struyf L'expérience, ce n'est pas ce qui arrive à quelqu'un, c'est ce que quelqu'un fait avec ce qui lui arrive. (Aldus Huxley) Expériences Persnnelles Je m appelle Franck Struyf

Plus en détail

Termes de Référence Consultant Intégré CDS SA

Termes de Référence Consultant Intégré CDS SA Termes de Référence Cnsultant Intégré CDS SA Date de Démarrage: 1 Septembre 2013 Durée: 3 mis avec une pssible extensin à 6 mis maximum Objectif : L bjectif du recrutement du Cnsultant intégré est de sutenir

Plus en détail

DEDELIBERATION N CR 06-15

DEDELIBERATION N CR 06-15 1 CR 06-15 DEDELIBERATION N CR 06-15 DU 13 FEVRIER 2015 Plitique culturelle Evlutin du sutien réginal à la restauratin du patrimine bâti. LE CONSEIL REGIONAL D ILE-DE-FRANCE VU le règlement (UE) n 651/2014

Plus en détail

FORMATION INNOVATION MANAGEMENT

FORMATION INNOVATION MANAGEMENT FORMATION INNOVATION MANAGEMENT Atelier de 3 jurs «Réinventer sn activité» à destinatin de chefs d entreprises Dates : 24/11, 08/12 et 09/12 Lieu : Chambre de Cmmerce du Luxemburg Frais d'inscriptin :

Plus en détail

opinionway LES FRANÇAIS ET LA FERMETURE ANNONCEE DES AGENCES BANCAIRES Note de synthèse Vos contacts chez OpinionWay : Octobre 2015

opinionway LES FRANÇAIS ET LA FERMETURE ANNONCEE DES AGENCES BANCAIRES Note de synthèse Vos contacts chez OpinionWay : Octobre 2015 pininway LES FRANÇAIS ET LA FERMETURE ANNONCEE DES AGENCES BANCAIRES Nte de synthèse Octbre 2015 Vs cntacts chez OpininWay : Frédéric Micheau Directeur des études d pinin Directeur de département 15, place

Plus en détail

MSc avec projet supervisé en marketing. Lignes directrices à l intention des étudiants et professeurs

MSc avec projet supervisé en marketing. Lignes directrices à l intention des étudiants et professeurs MSc avec prjet supervisé en marketing Lignes directrices à l intentin des étudiants et prfesseurs Le prjet supervisé Avec mémire u avec prjet supervisé, la M. Sc. en gestin mène, au chix de chacun, à des

Plus en détail

Lutter contre la précarité sur le marché du travail

Lutter contre la précarité sur le marché du travail Sécurisatin de l empli Dcument de travail pur la 2 ème séance de négciatin du 12 ctbre Lutter cntre la précarité sur le marché du travail Il existe déjà beaucup de flexibilité en France, et à côté des

Plus en détail

Appel A Projets du C2TR Note de présentation

Appel A Projets du C2TR Note de présentation Appel A Prjets du C2TR Nte de présentatin PREAMBULE Le prjet C2TR est né de la vlnté de la Régin Picardie et de l Etat de créer, à partir des besins exprimés par un industriel, AEROLIA, une plate-frme

Plus en détail

LA RÉFORME DE L ASSURANCE EMPLOI. Analyse du projet de loi C 38 «CHÔMEURS AU TRAVAIL»

LA RÉFORME DE L ASSURANCE EMPLOI. Analyse du projet de loi C 38 «CHÔMEURS AU TRAVAIL» LA RÉFORME DE L ASSURANCE EMPLOI Analyse du prjet de li C 38 «CHÔMEURS AU TRAVAIL» LE PROJET DE LOI C 38 Sanctinné le 29 juin 2012, ce prjet de li apprte des changements majeurs à la li de l assurance

Plus en détail

PRÉSENTATION DU CONCEPT E-LOSTBAG

PRÉSENTATION DU CONCEPT E-LOSTBAG PRÉSENTATION DU CONCEPT E-LOSTBAG 1 1- LES CHIFFRES Aujurd hui, 82 000 bagages snt perdus chaque jur dans le mnde, 13 % ne snt jamais retruvés. La première cause de perte est due aux étiquettes arrachées.

Plus en détail

Rapport d activité. Benoit HAMET ... 7 rue Jean Mermoz 44 quai Jemmapes 78000 VERSAILLES 75010 PARIS

Rapport d activité. Benoit HAMET ... 7 rue Jean Mermoz 44 quai Jemmapes 78000 VERSAILLES 75010 PARIS Fin d étude Gestinnaire de Parc Infrmatique et Base de Dnnées. Benit HAMET Sessin 2002-2003 Rapprt d activité.......... Cncept Réseau CIEFA / IPI 7 rue Jean Mermz 44 quai Jemmapes 78000 VERSAILLES 75010

Plus en détail

Créer le site internet du CENTRE MAURICE COUTROT

Créer le site internet du CENTRE MAURICE COUTROT PPCP 2003-2004 n établissement : 0075093B Centre MAURICE 15-17 av de Verdun 93140 BONDY Directrice :Madame AGIER Directrice pédaggique : Mme GRIFFOUL niveau TERM. BEP Créer le site internet du CENTRE MAURICE

Plus en détail

Baromètre de l innovation

Baromètre de l innovation Barmètre de l innvatin Un barmètre BVA Syntec numérique Ce sndage est réalisé par pur le Publié dans et, le 14 nvembre, et diffusé sur la semaine du 18 nvembre Rappel méthdlgique Recueil Enquête réalisée

Plus en détail

[2011] [Document technique] Ramatoulaye Diouf Yoann Chane-kive Rafael Gonzales Julien Pineau Paul Thevenard Nicolas Rodriguez-Meyer

[2011] [Document technique] Ramatoulaye Diouf Yoann Chane-kive Rafael Gonzales Julien Pineau Paul Thevenard Nicolas Rodriguez-Meyer [2011] [Dcument technique] Ramatulaye Diuf Yann Chane-kive Rafael Gnzales Julien Pineau Paul Thevenard Niclas Rdriguez-Meyer Natural Tuch Natural Tuch est un prduit innvant pur les cnsmmateurs du 21ieme

Plus en détail

FORMATIONS FAFIEC 2008

FORMATIONS FAFIEC 2008 ACTIONS COLLECTIVES NATIONALES 1 Nuvelle actin : Prfessinnaliser sa démarche cmmerciale (Appel d ffres de sélectin d rganismes de frmatins en curs) Savir vendre une prestatin de cnseil, c'est avant tut

Plus en détail

PERIODE DE FORMATION EN ENTREPRISE

PERIODE DE FORMATION EN ENTREPRISE PASSEPORT POUR L ENTREPRISE LOGO DU LYCEE PERIODE DE FORMATION EN ENTREPRISE PARTENARIAT LE STAGIAIRE Nm. Prénm. DEVRA ACCUEIL Avir une attitude de cnfiance et de dialgue avec sn tuteur SECURITE SERIEUX

Plus en détail

Conditions de Vente LUMINEO

Conditions de Vente LUMINEO Article 1 : Champs d'applicatin et Mdificatin des Cnditins Générales de Vente Les présentes cnditins générales de vente s'appliquent à tutes cmmandes passées sur le site Internet www.lumine.cm. lumine.cm

Plus en détail

Administrateur système www.ofppt.info

Administrateur système www.ofppt.info ROYAUME DU MAROC Office de la Frmatin Prfessinnelle et de la Prmtin du Travail Administrateur système www.fppt.inf DIRECTION RECHERCHE ET INGENIERIE DE FORMATION SECTEUR NTIC Administrateur système.dc

Plus en détail

8 SEPTEMBRE 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE LA BELGIQUE

8 SEPTEMBRE 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE LA BELGIQUE 8 SEPTEMBRE 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE L ÉCONOMIE BELGE Belgique Principaux indicateurs, 2014 Ppulatin (en millins) 11,2 PIB (en G$ US curants) 534,7 PIB par habitant (en $ US curants) 47 721,6 Taux de crissance

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Jeudi 10 avril 2014

DOSSIER DE PRESSE. Jeudi 10 avril 2014 DOSSIER DE PRESSE Jeudi 10 avril 2014 Perspectives d évlutin du réseau cnsulaire Nrd de France : un établissement public unique avec des délégatins territriales frtes et respnsables. Plan de cpératin 2014-2020

Plus en détail

PHASE 1 : choix et définition du sujet du TM.

PHASE 1 : choix et définition du sujet du TM. PHASE 1 : chix et définitin du sujet du TM. Le chix du sujet est une partie imprtante du TM. Ce chix se fait durant la 1 ère phase. La prblématique du thème cncerne le rapprt entre la chimie et la vie

Plus en détail

NOTE DE CADRAGE APPEL A PROJET AUX ASSOCIATIONS : MISE EN PLACE DU DISPOSITIF CITESLAB. SUR LES 14 QUARTIERS PRIORITAIRES DE FORT-DE-France

NOTE DE CADRAGE APPEL A PROJET AUX ASSOCIATIONS : MISE EN PLACE DU DISPOSITIF CITESLAB. SUR LES 14 QUARTIERS PRIORITAIRES DE FORT-DE-France 1 NOTE DE CADRAGE APPEL A PROJET AUX ASSOCIATIONS : MISE EN PLACE DU DISPOSITIF CITESLAB SUR LES 14 QUARTIERS PRIORITAIRES DE FORT-DE-France Date limite de dépôts des dssiers : 24 juillet 2013 à 12h00

Plus en détail

L efficacité est-elle soluble dans la formation?

L efficacité est-elle soluble dans la formation? L efficacité est-elle sluble dans la frmatin? Diagnstic, enjeux et perspectives du cncept d efficacité en frmatin 10 e Université d Hiver de la Frmatin prfessinnelle Arles, 23 janvier 2008 Françis-Marie

Plus en détail

FOCUS : LES SYSTÈMES D INFORMATION

FOCUS : LES SYSTÈMES D INFORMATION Une autre apprche pur un enjeu stratégique Les systèmes d infrmatin, qui innervent l entreprise et qui impactent de manière sensible sn fnctinnement, cnstituent encre suvent un dmaine «réservé aux experts»,

Plus en détail