Des soins après avortement : Amis des Jeunes. Cartes à conseils 1-6

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Des soins après avortement : Amis des Jeunes. Cartes à conseils 1-6"

Transcription

1 Des soins après avortement : Amis des Jeunes Cartes à conseils 1-6

2 SAA: Avant l intervention Accueillir cordialement la cliente et la mettre à l aise Garantir la confidentialité et l intimité Prendre les antécédents et faire une évaluation des risques pour les IST/VIH et VSS Faire le bilan pour vérifier Que les signes vitaux n indiquent pas de choc Que les saignements ne sont pas excessifs Qu il n existe aucune blessure abdominal Pas de signes d IST Si nécessaire, prendre les arrangements nécessaires avec un prestataire qualifié pour l intervention ou orienter vers un établissement de niveau supérieur. Si la cliente le souhaite, demandant à un accompagnant d être présent pendant le counseling (amie, partenaire ou parent). Rappel : Demander/Observer/Examiner la cliente. Vérifier que tout l équipement est stérilisé et prêt à être utilisé. Expliquer l intervention à la cliente et répondre à toutes les questions qu elle peut avoir. Obtenir le consentement informé pour l intervention et pour la prise en charge de la douleur. Vérifier que la cliente reçoit les médicaments nécessaires pour soulager la douleur. IV/IM minutes avant l intervention. Par voie buccale : 30 à 60 minutes avant l intervention.

3 SAA : Pendant l intervention Assurer l intimité, notamment le droit au respect de son corps. Demander à la cliente de se déshabiller et de s allonger sur la table d examen uniquement quand vous êtes prêt pour l intervention. Contrôler les signes vitaux et apporter un soutien verbal. Un accompagnant ou un assistant peuvent venir en aide si nécessaire. Remettre à plus tard le counseling en PF jusqu à ce que l intervention soit achevée. Suivre de près la cliente pour détecter toute douleur. Donner un counseling pour la douleur et utiliser, si nécessaire, des médicaments supplémentaires contre la douleur qui sont sans risques pour la cliente. Rassurer la cliente pendant l intervention. Observer toutes les pratiques de prévention de l infection Inspecter les tissus pour s assurer que l intervention est complète.

4 SAA : Après l intervention (1) Observer la cliente pendant une ou deux heures : contrôler les signes vitaux et les saignements vaginaux toutes les 30 minutes. Donner des médicaments contre la douleur, surtout pour les crampes. Continuer à garantir la confidentialité et l intimité. Si la cliente le souhaite, un accompagnant (amie, partenaire ou membre de la famille) pourra être présent lors du counseling/instructions. Conseiller la cliente sur les observations suivantes : Repos Ne rien mettre dans le vagin et attendre d avoir des rapports sexuels jusqu à deux jours après la fin des saignements ou lorsqu elle se sent à l aise pour en avoir L informer qu elle risque de tomber à nouveau enceinte dès 10 jours après un avortement ou une fausse couche. Prendre et terminer les médicaments donnés par le personnel de santé. Faire attention aux signes d alerte indiquant une attention médicale supplémentaire, notamment o De vives douleurs abdominales o De la fièvre o Des saignements plus abondants que lors d une menstruation normale o Des mauvaises odeurs du vagin o Un saignement qui dure pendant plus de deux semaines o Des vomissements ou des nausées.

5 SAA : Après l intervention, suite (2) Si la cliente souhaite tomber enceinte à nouveau, lui conseiller d attendre au moins 6 mois et d utiliser pendant ce temps une méthode efficace de planification familiale. Ainsi, elle peut reprendre des forces et passer sa prochaine grossesse en meilleure santé. La conseiller sur l utilisation d une méthode de planification familiale de son choix. Si elle n a pas encore 18 ans, lui conseiller d attendre 18 ans avant de songer à une autre grossesse. Donner les raisons de santé à cela. Si elle ne souhaite pas tomber enceinte à nouveau, lui donner un counseling en PF et l aider à choisir une méthode avant qu elle ne rentre chez elle. Rappel : les soins après avortement ne sont complets qu une fois donné un counseling et offerte la possibilité de choisir une méthode de PF. Lui rappeler que si elle n utilise pas une méthode de planification familiale, elle risque de tomber enceinte dans les jours après l intervention. avant même d avoir ses prochaines règles. La conseiller sur l abstinence si c est indiqué et, du moins, lui remettre des préservatifs. Pour celles plus jeunes, les conseiller sur l abus sexuel et/ou l abstinence, si tant est que ce soit approprié et indiqué.

6 SAA : Après l intervention, suite (3) Si aucune méthode de PF n est choisie et si la cliente est incertaine quant à la méthode à choisir, fixer un autre rendez vous pour une visite pour choisir une méthode, s assurer qu il n y pas de problème suite à l intervention et donner un counseling et référence pour VIH. Indiquer à la cliente qu elle peut quitter l établissement après une ou deux heures si elle se sent bien, si sont état est stable et qu elle peut marcher sans aide. Conseiller/référer la cliente, le cas échéant : Prophylaxie du paludisme Prophylaxie du tétanos Conseils et dépistage du VIH Evaluation des IST Violence sexospécifique (VSS) Frottis vaginal/cancer du col Noter tous les résultats dans le dossier de la cliente. Remplir le registre des SAA.

7 Signes de choc Peau moite et froide Tension artérielle systolique < 90/60 Pouls 110 et daible Fréquence respiratoire >30 Si elle trouve en choc, envisager rupture de grossesse extra-utérine PAS DE LIQUIDE PAR VOIE BUCCALE Poser la voie intraveineuse Transfusion de liquides IV 1 litre en 20 minutes et un total de 1500 ml en une heure Signes d infection Signes d infection Températures 38 0 Pertes vaginales malodorantes Douleurs au bas ventre (utérus sensible) Sensibilité à la palpation appuyée Saignement prolongé Pertes cervicales/vaginales purulentes Sensibilité à la motion cervicale En cas de septicémie, commencer les antibiotiques aussi rapidement que possible avant l évacuation utérine. Signes de blessure abdominale Nausée, vomissement, fièvre Douleurs abdominales ou à l épaule Saignements prolongés Abdomen distendu sans bruits intestinaux Sensibilité à la palpation appuyée Si on soupçonne une blessure abdominale, stabiliser et transférer vers un niveau plus élevé de soins. Source : OMS, Prise en charge des complications de la grossesse et de l accouchement : Un guide pour la sage-femme et le médecin, 2003

8 Méthode contraceptive * Contraceptifs oraux (combinés ou à seuls progestatifs) Injectables Implants Préservatifs (masculin et féminin) Retrait Quand commencer Immédiatement, même en cas de blessures au tractus génital ou infection possible/confirmée. DIU En présence d infection, attendre que l infection soit guérie. DIU Anneau vaginal combiné Diaphragme Une fois guérie la blessure du tractus génital. Anneau vaginal combiné Diaphragme En cas de perforation utérine sans complications Sources: OMS Prise en charge des complications de la grossesse et de l accouchement, Un guide pour la sage-femme et le médecin, 2003, OMS, Planification familiale, un manuel pour les prestataires du monde entier, 2007 *Note: Selon l OMS, les adolescentes peuvent utiliser sans risque tout type de méthode contraceptive.

Soins du post-partum

Soins du post-partum Diplôme Inter Universitaire de Soins Obstétricaux et Néonatals d Urgence SONU Soins du post-partum Prise en charge des complications lors de la grossesse et de l accouchement Objectifs de la séance Définir

Plus en détail

Questions de santé reproductive

Questions de santé reproductive CHAPITRE 23 Points-clés pour les prestataires et les clientes Soins post-avortement y La fécondité revient rapidement en l espace de quelques semaines après l avortement ou la fausse couche. Les femmes

Plus en détail

La planification familiale

La planification familiale La planification familiale après l avortement spontané ou provoqué Introduction Les grossesses non désirées sont l une des principales raisons pour lesquelles les femmes choisissent d avorter. Beaucoup

Plus en détail

C L I N I Q U E S A I N T - J E A N

C L I N I Q U E S A I N T - J E A N C L I N I Q U E S A I N T - J E A N LIVRET D INFORMATION DES PATIENTES ENTRANT POUR UNE INTERRUPTION VOLONTAIRE DE GROSSESSE (IVG) Clinique Saint-Jean Avenue Georges Bizet 83000 TOULON Tél : 0 826 00 44

Plus en détail

Santé maternelle et néonatale

Santé maternelle et néonatale CHAPITRE 22 Santé maternelle et néonatale Points-clés pour les prestataires et les clientes y Attendre jusqu à ce que l enfant le plus jeune ait au moins 2 ans avant d essayer de tomber à nouveau enceinte.

Plus en détail

Session facultative 3 : Prise en charge initiale des complications obstétricales

Session facultative 3 : Prise en charge initiale des complications obstétricales Cahier du Participant Session facultative 3 : Prise en charge initiale des complications obstétricales Résumé de la session Il est très rare qu il y ait des complications dues à la GATPA ; néanmoins, il

Plus en détail

Tout ce que les hommes doivent savoir sur la grossesse

Tout ce que les hommes doivent savoir sur la grossesse Tout ce que les hommes doivent savoir sur la grossesse Partenaires pour la santé, partenaires pour la vie! «Il faut accompagner ta femme à l hôpital! Si tu le fais, c est bien pour la santé de vos enfants,

Plus en détail

Au service de divers groupes

Au service de divers groupes CHAPITRE 20 Au service de divers groupes Points-clés pour les prestataires et les clientes Adolescents yjeunes mariés et célibataires qui peuvent avoir des besoins différents en ce qui concerne leur santé

Plus en détail

Le stérilet, c est quoi?

Le stérilet, c est quoi? Le stérilet, c est quoi? Programme-clientèle santé de la femme et de l enfant Le stérilet, c est quoi? C est quoi? Un petit appareil en forme de T, fait en plastique et recouvert de cuivre inséré dans

Plus en détail

Une contraception, oui, mais laquelle?

Une contraception, oui, mais laquelle? Une contraception, oui, mais laquelle? Tous concernés! De quoi s agit-il? Depuis la légalisation de la pilule en 1967, les scientifiques ont rusé d'imagination pour nous offrir des solutions contraceptives

Plus en détail

La planification familiale pour les femmes et couples après une réparation de la fistule

La planification familiale pour les femmes et couples après une réparation de la fistule La planification familiale pour les femmes et couples après une réparation de la fistule Fistula Care à EngenderHealth 440 Ninth Avenue, 13th Floor New York, NY, USA 10001 Tel: 212-561-8000 E-mail: fistulacare@engenderhealth.org

Plus en détail

IST et SIDA : s'informer pour se protéger!

IST et SIDA : s'informer pour se protéger! IST et SIDA : s'informer pour se protéger! Tous concernés! De quoi s agit-il? Les Infections Sexuellement Transmissibles (IST) sont des infections dues à des virus, des bactéries, des parasites ou des

Plus en détail

Informations destinées aux patientes traitées par Trétinac. La contraception. Méthodes, sécurité et recommandations d utilisation

Informations destinées aux patientes traitées par Trétinac. La contraception. Méthodes, sécurité et recommandations d utilisation Informations destinées aux patientes traitées par Trétinac La contraception Méthodes, sécurité et recommandations d utilisation La présente brochure a pour but de vous fournir des informations importantes

Plus en détail

LE GRAND LIVRE DE LA gynécologie

LE GRAND LIVRE DE LA gynécologie Collège national des gynécologues et obstétriciens sous la direction du Pr Jacques lansac Coordonné par le dr nicolas evrard En partenariat avec le site LE GRAND LIVRE DE LA gynécologie La sexualité féminine

Plus en détail

Cartes Aide-Mémoire de Conseil des Adolescents sur la Contraception

Cartes Aide-Mémoire de Conseil des Adolescents sur la Contraception sur la Contraception A Propos des Cartes Aide-Mémoire Cet ensemble de cartes aide-mémoire de conseils sur la contraception a été développé pour aider une variété de prestataires (tels le personnel des

Plus en détail

Collège national des gynécologues et obstétriciens. gynécologie. Le corps féminin à tous les âges de la vie

Collège national des gynécologues et obstétriciens. gynécologie. Le corps féminin à tous les âges de la vie Collège national des gynécologues et obstétriciens Sous la direction du Pr Jacques Lansac Coordonné par le Dr Nicolas EVRARD En partenariat avec le site LE GRAND LIVRE de la gynécologie Le corps féminin

Plus en détail

Pilules progestatives

Pilules progestatives Chapitre 2 Ce chapitre est consacré aux pilules à progestatifs seuls pour les femmes qui allaitent. Les femmes qui n allaitent pas peuvent également utiliser la pilule progestative. Des directives différentes

Plus en détail

Activité 7 : Des méthodes contraceptives, permettent de choisir le moment d avoir ou non un enfant.

Activité 7 : Des méthodes contraceptives, permettent de choisir le moment d avoir ou non un enfant. Activité 7 : Des méthodes contraceptives, permettent de choisir le moment d avoir ou non un enfant. La contraception représente l ensemble des méthodes ayant pour but d empêcher une grossesse en cas de

Plus en détail

SUR LES SOINS APRÈS AVORTEMENT

SUR LES SOINS APRÈS AVORTEMENT BOÎTE À IMAGES SUR LES SOINS APRÈS AVORTEMENT UN OUTIL POUR LE COUNSELING DES CLIENTES ET L ÉDUCATION DES COMMUNAUTÉS SUR L AVORTEMENT À RISQUES INTRODUCTION ET SUGGESTIONS POUR L UTILISATION DE LA BOÎTE

Plus en détail

Contraceptifs oraux combinés

Contraceptifs oraux combinés Chapitre Contraceptifs oraux combinés Points-clés pour les prestataires et les clientes y Prendre une pilule chaque jour. Pour qu elle soit la plus efficace possible, une femme doit prendre une pilule

Plus en détail

PARTICULARITÉS DE LA SANTÉ MATERNELLE DANS LES PAYS À RESSOURCES LIMITÉES. Julie TORT 04/04/2014 DIU Médecine tropicale Santé Internationale

PARTICULARITÉS DE LA SANTÉ MATERNELLE DANS LES PAYS À RESSOURCES LIMITÉES. Julie TORT 04/04/2014 DIU Médecine tropicale Santé Internationale 1 PARTICULARITÉS DE LA SANTÉ MATERNELLE DANS LES PAYS À RESSOURCES LIMITÉES Julie TORT 04/04/2014 DIU Médecine tropicale Santé Internationale Plan 2 Santé maternelle dans les pays à ressources limitées:

Plus en détail

CHOISIR SA CONTRACEPTION

CHOISIR SA CONTRACEPTION La mienne est dans mon bras La mienne est au cuivre La mienne est en latex La mienne est sans ordonnance La mienne dure 3 ans La mienne n est pas contraignante La mienne est hebdomadaire La mienne est

Plus en détail

un curetage Si vous devez subir CLINIQUE DE PLANIFICATION DES NAISSANCES Guide d accompagnement et d enseignement

un curetage Si vous devez subir CLINIQUE DE PLANIFICATION DES NAISSANCES Guide d accompagnement et d enseignement CLINIQUE DE PLANIFICATION DES NAISSANCES - 2705, boulevard Laurier, local 1185, 1er étage Québec (Québec) G1V 4G2 Téléphone : 418 654-2167 poste 1 Fax : 418 654-2172 Guide d accompagnement et d enseignement

Plus en détail

INFORMATION SUR L INTERRUPTION VOLONTAIRE DE GROSSESSE (IVG) (ANESTHÉSIE LOCALE)

INFORMATION SUR L INTERRUPTION VOLONTAIRE DE GROSSESSE (IVG) (ANESTHÉSIE LOCALE) INFORMATION SUR L INTERRUPTION VOLONTAIRE DE GROSSESSE (IVG) (ANESTHÉSIE LOCALE) Centre régional de planification familiale CSSS de Jonquière 2230, rue de l hôpital, C.P. 1200 Jonquière Qc G7X 7X2 Tél.

Plus en détail

La pilule d haute qualité pour l espacement des naissances

La pilule d haute qualité pour l espacement des naissances La pilule d haute qualité pour l espacement des naissances Pilplan-d est efficace à 99% pour la prévention des grossesses, quand il est pris quotidiennement. Chaque plaquette contient un cycle de 28 comprimés

Plus en détail

Santé de la femme L insémination artificielle avec don de sperme Santé de la femme DÉPARTEMENT D'OBSTETRIQUE, GYNÉCOLOGIE ET RÉPRODUCTION Ref. 123 / 2009 Service de Médecine de la Reproduction Servicio

Plus en détail

Préservatifs féminins

Préservatifs féminins Chapitre 14 Ce chapitre décrit les préservatifs féminins en plastique (synthétique). Points-clés pour les prestataires et les clientes y Les préservatifs féminins aident à protéger contre les infections

Plus en détail

LA CONTRACEPTION D URGENCE

LA CONTRACEPTION D URGENCE LA CONTRACEPTION D URGENCE Synthèse de la conférence donnée le 5 octobre 2005 à Orléans par : - Dominique ROULET, conseillère conjugale et assistante sociale auprès du Centre de Planification et d Education

Plus en détail

Les Voies du Counseling pour La Planification et l Espacement Idéal des Grossesses pour la Santé

Les Voies du Counseling pour La Planification et l Espacement Idéal des Grossesses pour la Santé Les Voies du Counseling pour La Planification et l Espacement Idéal des Grossesses pour la Santé Un outil de Counseling pour les prestataires de soins de santé Extending Service Delivery Project Utiliser

Plus en détail

La contraception. La pilule : Contraception orale

La contraception. La pilule : Contraception orale La contraception La pilule : Contraception orale La pilule est une association d'hormones proches de celles produites par les ovaires (oestrogènes et progestérone). Sa prise régulière bloque l'ovulation.

Plus en détail

ANOMALIES DU RYTHME MENSTRUEL

ANOMALIES DU RYTHME MENSTRUEL DÉFINITIONS: } Aménorrhée: Absence du flux menstruel chez une femme en âge d'être réglée. } Aménorrhée primaire e : Absence d'apparition des premières règles à partir de l'âge de 17 (16) ans. } Aménorrhée

Plus en détail

Le travail prématuré. Signes et symptômes. Apprenez à reconnaître les signes du travail prématuré et sachez que faire dans ce cas.

Le travail prématuré. Signes et symptômes. Apprenez à reconnaître les signes du travail prématuré et sachez que faire dans ce cas. Un message important pour les femmes enceintes, leurs partenaires et familles Le travail prématuré Signes et symptômes Apprenez à reconnaître les signes du travail prématuré et sachez que faire dans ce

Plus en détail

Infections sexuellement

Infections sexuellement CHAPITRE 21 transmissibles, y compris le VIH Points-clés pour les prestataires et les clientes y Les personnes avec des infections sexuellement transmissibles (IST) y compris le VIH, peuvent utiliser efficacement

Plus en détail

Accouchement normal: conseils scientifiques traduits en langage courant

Accouchement normal: conseils scientifiques traduits en langage courant Accouchement normal: conseils scientifiques traduits en langage courant à intégrer aux documents d information des femmes enceintes kce.fgov.be Comment utiliser ces conseils? Ces conseils conviennent pour

Plus en détail

Comprendre la fécondité

Comprendre la fécondité Comprendre la fécondité 6 Introduction La fécondité est la capacité de concevoir un enfant, à savoir pour la femme de tomber enceinte et pour l homme de causer une grossesse. Il est important de connaître

Plus en détail

INTERRUPTION VOLONTAIRE DE GROSSESSE

INTERRUPTION VOLONTAIRE DE GROSSESSE INTERRUPTION VOLONTAIRE DE GROSSESSE Suivez-nous sur TABLE DES MATIÈRES 1. INTRODUCTION... 4 2. ÉTAPES DE L INTERVENTION... 5 2.1 La rencontre préalable... 5 2.2 L intervention... 5 2.3 Dans la salle

Plus en détail

La contraception après le 1 enfant

La contraception après le 1 enfant er La contraception après le 1 enfant Bayer Santé Division Bayer Schering Pharma www.bayerscheringpharma.fr PP000869-0907 - Bayer Santé - SAS au capital de 47 857 291,14-706 580 149 RCS Nanterre Toutes

Plus en détail

Ovule vaginal pour stabiliser un milieu vaginal sain NOUVEAU

Ovule vaginal pour stabiliser un milieu vaginal sain NOUVEAU Ovule vaginal pour stabiliser un milieu vaginal sain NOUVEAU SymbioVag INFORMATIONS IMPORTANTES SUR SymbioVag Nous sommes heureux de l intérêt que vous portez à SymbioVag, notre nouvel ovule vaginal probiotique.

Plus en détail

Il importe de noter que ce guide émet des recommandations conformes aux informations scientifiques disponibles au moment de sa publication, soit au

Il importe de noter que ce guide émet des recommandations conformes aux informations scientifiques disponibles au moment de sa publication, soit au Il importe de noter que ce guide émet des recommandations conformes aux informations scientifiques disponibles au moment de sa publication, soit au 15 août 2011. Toutefois, ces recommandations n ont aucunement

Plus en détail

La mienne est. La mienne est. en comprimés

La mienne est. La mienne est. en comprimés La mienne est dans mon bras La mienne est au cuivre La mienne est en latex La mienne est sans ordonnance La mienne dure 3 ans La mienne n est pas contraignante La mienne est remboursée La mienne est en

Plus en détail

CONTRACEPTION : QUE SAVENT LES FRANÇAIS?

CONTRACEPTION : QUE SAVENT LES FRANÇAIS? CONTRACEPTION : QUE SAVENT LES FRANÇAIS? Connaissances et opinions sur les moyens de contraception : état des lieux DOSSIER DE PRESSE 5 juin 2007 Sommaire I. Les usages de la contraception en France p.3

Plus en détail

L HÉPATITE B L ABC DE. S informer, se protéger et protéger ses proches LES GESTES À FAIRE

L HÉPATITE B L ABC DE. S informer, se protéger et protéger ses proches LES GESTES À FAIRE L ABC DE L HÉPATITE B LES GESTES À FAIRE S informer, se protéger et protéger ses proches Direction de santé publique de Laval www.santepubliquelaval.qc.ca Je m informe QU EST-CE QUE L HÉPATITE B? 1 C est

Plus en détail

1. Critères d exclusion généraux. 2. Réintégration de l enfant dans le groupe

1. Critères d exclusion généraux. 2. Réintégration de l enfant dans le groupe Ce guide a été conçu afin de mieux cerner les interventions à réaliser lorsqu un enfant est malade. Il nous permet d avoir un cadre à suivre précis qui soit le même pour tous les enfants, tout en favorisant

Plus en détail

Cartes Aide-Mémoire de Conseil pour Adultes sur la Contraception

Cartes Aide-Mémoire de Conseil pour Adultes sur la Contraception Cartes Aide-Mémoire de Conseil pour Adultes sur la Contraception A Propos des Cartes Aide-Mémoire Les cartes aide-mémoire de conseils couvrent les méthodes suivantes : Cet ensemble de cartes aide-mémoire

Plus en détail

Annexe A : Pré-test. Pré-Test. Nom et Prénom : 188 Initiative de Prévention de l HPP 2008 Formation d accoucheurs qualifiés

Annexe A : Pré-test. Pré-Test. Nom et Prénom : 188 Initiative de Prévention de l HPP 2008 Formation d accoucheurs qualifiés Annexe A : Pré-test Pré-Test Nom et Prénom : 188 Initiative de Prévention de l HPP 2008 Guide du Facilitateur Pré-Test Écrire «Vrai» ou «Faux» pour chaque phrase Ecrire Vrai ou Faux pour chaque phrase

Plus en détail

Brochure d information aux patients

Brochure d information aux patients , Brochure d information aux patients Voici Jaydess Nous espérons que cette brochure apportera des réponses à vos questions et préoccupations relatives à Jaydess. Jaydess : de quoi s agit-il? Jaydess est

Plus en détail

Accompagner la femme dans sa contraception. Novembre 2007

Accompagner la femme dans sa contraception. Novembre 2007 Accompagner la femme dans sa contraception Novembre 2007 Programme Après-midi 1 : séquence 1 : rappeler la législation séquence 2 : proposer la méthode contraceptive la mieux adaptée à chaque patiente

Plus en détail

Informations pour la clientèle : LA CÉSARIENNE

Informations pour la clientèle : LA CÉSARIENNE Informations pour la clientèle : LA CÉSARIENNE Bienvenue au Centre de santé et des services sociaux du Granit. Vous serez admise à l hôpital pour une césarienne. Votre séjour sera d environ trois à quatre

Plus en détail

Le Livre des Infections Sexuellement Transmissibles

Le Livre des Infections Sexuellement Transmissibles Le Livre des Infections Sexuellement Transmissibles sommaire Qu est-ce qu une IST? p. 5 La blennorragie gonococcique p. 7 La chlamydiose p. 8 L hépatite B p. 9 L herpès génital p. 10 Les mycoplasmes et

Plus en détail

Cible 5.A. Afrique subsaharienne. Asie du Sud. Océanie. Caraïbes. Asie du Sud-Est

Cible 5.A. Afrique subsaharienne. Asie du Sud. Océanie. Caraïbes. Asie du Sud-Est 28 Objectifs du millénaire pour le développement : rapport de 2013 Objectif 5 Améliorer la santé maternelle Faits en bref XX En Asie de l Est, en Afrique du Nord et en, la mortalité maternelle a diminué

Plus en détail

CURE DE HERNIE INGUINALE OU OMBILICALE

CURE DE HERNIE INGUINALE OU OMBILICALE 23 CURE DE HERNIE INGUINALE OU OMBILICALE Recommandations à suivre après la chirurgie Pour vous, pour la vie Vous venez de subir une cure de hernie. Cette brochure contient les principales réponses aux

Plus en détail

INFORMATIONS RELATIVES À UNE NOUVELLE MÉTHODE DE CONTRACEPTION

INFORMATIONS RELATIVES À UNE NOUVELLE MÉTHODE DE CONTRACEPTION INFORMATIONS RELATIVES À UNE NOUVELLE MÉTHODE DE CONTRACEPTION Préface La présente brochure contient les principales informations relatives à la contraception Mirena, le nouveau système intra-utérin à

Plus en détail

Maîtrise de la reproduction : Contraception, contragestion et IVG

Maîtrise de la reproduction : Contraception, contragestion et IVG Maîtrise de la reproduction : Contraception, contragestion et IVG Historique 1978 : Affiche du mouvement français pour le planning familial (MFPF) Source : Planning familial Au XXI e siècle : 2000-2005

Plus en détail

Points-clés pour les prestataires et les clientes

Points-clés pour les prestataires et les clientes CHAPITRE 5 Injectables mensuels Points-clés pour les prestataires et les clientes y Les changements dans les saignements sont courants mais ne sont pas dangereux. Généralement, saignements mensuels plus

Plus en détail

Traitement de l incontinence urinaire d effort par pose d une bandelette sous urétrale (TOT ou TVT)

Traitement de l incontinence urinaire d effort par pose d une bandelette sous urétrale (TOT ou TVT) CONSENTEMENT ECLAIRE version 1.1 (2011) Traitement de l incontinence urinaire d effort par pose d une bandelette sous urétrale (TOT ou TVT) Cette fiche d information est rédigée par la Belgian Association

Plus en détail

CHOISIR SA CONTRACEPTION

CHOISIR SA CONTRACEPTION La mienne est dans mon bras La mienne est au cuivre La mienne est en latex La mienne est sans ordonnance La mienne dure 3 ans La mienne n est pas contraignante La mienne est hebdomadaire La mienne est

Plus en détail

Je fais vacciner mes enfants. Je demande à mes proches de. Je me fais vacciner contre l hépatite A. si le médecin me l a prescrit.

Je fais vacciner mes enfants. Je demande à mes proches de. Je me fais vacciner contre l hépatite A. si le médecin me l a prescrit. Pour plus d information, je contacte : Dr 1 Mon médecin : 2 Le service Info-Santé : 811 3 La Fondation canadienne du foie : www.liver.ca ou 514 876-4170 www.lavalensante.com MA LISTE D ACTIONS Je visite

Plus en détail

PROCEDURES OPERATIONNELLES STANDARD POUR LA PREVENTION ET LA REPONSE A LA VIOLENCE BASEE SUR LE GENRE EN REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE

PROCEDURES OPERATIONNELLES STANDARD POUR LA PREVENTION ET LA REPONSE A LA VIOLENCE BASEE SUR LE GENRE EN REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE Annexe 7 Fiche d Examen Médical FICHE D EXAMEN MEDICAL Code (Confidentiel) Informations générales Nom et Prénoms Adresse Date et lieu de naissance : âge sexe Profession : Situation matrimoniale : marié

Plus en détail

Grossesse, Poids et Nutrition

Grossesse, Poids et Nutrition Service de Gynécologie Obstétrique et service de Nutrition Hôpital de la Pitié-Salpêtrière Grossesse, Poids et Nutrition Si vous avez un problème de poids, voici des conseils pour la préparation et le

Plus en détail

* Medical versus surgical methods for first trimester termination of pregnancy, RHL Commentary by Chien P and Thomson M.

* Medical versus surgical methods for first trimester termination of pregnancy, RHL Commentary by Chien P and Thomson M. * Medical versus surgical methods for first trimester termination of pregnancy, RHL Commentary by Chien P and Thomson M. http://apps.who.int/rhl/fertility/abortion/pccom/en/ Réduit la mortalité maternelle

Plus en détail

D O S S I E R G U I D E. a s s i s t a n c e m é d i c a l e à l a p r o c r é a t i o n. Les différentes phases de. la fécondation in vitro

D O S S I E R G U I D E. a s s i s t a n c e m é d i c a l e à l a p r o c r é a t i o n. Les différentes phases de. la fécondation in vitro D O S S I E R G U I D E a s s i s t a n c e m é d i c a l e à l a p r o c r é a t i o n Les différentes phases de la fécondation in vitro L e s d i f f é r e n t e s p h a s e s d e l a F I V Madame, Monsieur,

Plus en détail

Contraception en consultation. Nguyen Caroline

Contraception en consultation. Nguyen Caroline Contraception en consultation Nguyen Caroline Généralités 75% des femmes de 15 à 50 ans utilisent un moyen contraceptif 60% une contraception orale (88% des 20-24 ans) 24% un DIU Le préservatif est utilisé

Plus en détail

L avortement. Deux techniques médicales, considérées comme les plus sûres, permettent de pratiquer un avortement dans de bonnes conditions.

L avortement. Deux techniques médicales, considérées comme les plus sûres, permettent de pratiquer un avortement dans de bonnes conditions. L avortement Les avortements provoqués clandestins effectués dans des conditions non sécurisantes font parti des principales causes de mortalité et de morbidité féminines en Afrique. Chaque année, les

Plus en détail

INTERVENTIONS CHIRURGICALES EN GYNÉCOLOGIE

INTERVENTIONS CHIRURGICALES EN GYNÉCOLOGIE INTERVENTIONS CHIRURGICALES EN GYNÉCOLOGIE Informations générales pour la convalescence Pour vous, pour la vie Ce feuillet est destiné à mieux vous renseigner sur les points à observer après une opération

Plus en détail

La mienne est. en comprimés

La mienne est. en comprimés La mienne est dans mon bras La mienne est au cuivre La mienne est en latex La mienne est La mienne sans ordonnance dure 3 ans La mienne n est La mienne est pas contraignante hebdomadaire La mienne est

Plus en détail

Méthodes de planification familiale

Méthodes de planification familiale Méthodes de planification familiale Introduction Les femmes, les hommes ou les couples peuvent choisir parmi de multiples méthodes contraceptives celle qui leur convient le mieux pour planifier leur famille

Plus en détail

La contraception. Les moyens de contraception pour les femmes 6. Et les hommes? 14

La contraception. Les moyens de contraception pour les femmes 6. Et les hommes? 14 La contraception La contraception SE PROTEGER D UNE GROSSESSE 5 Les moyens de contraception pour les femmes 6 La pilule 6 Le stérilet 8 L implant 9 L anneau vaginal 10 Le patch 11 L injection 12 Le préservatif

Plus en détail

Faits importants à savoir avant de faire un test de dépistage du VIH :

Faits importants à savoir avant de faire un test de dépistage du VIH : Faits importants à savoir avant de faire un test de dépistage du VIH : Le VIH est le virus qui provoque le SIDA. Il peut être transmis lors de relations sexuelles non protégées (anales, vaginales ou orales)

Plus en détail

Premiers soins. Fiche 12 Hémorragies. A. Saignement par une plaie. Compression manuelle. Arrêter un saignement abondant.

Premiers soins. Fiche 12 Hémorragies. A. Saignement par une plaie. Compression manuelle. Arrêter un saignement abondant. Fiche 12 Hémorragies Arrêter un saignement abondant. Premiers soins A. Saignement par une plaie Attention : une hémorragie peut être masquée par les vêtements. Compression manuelle 1. Allonger le patient.

Plus en détail

P.S.E. 1 ère situation d évaluation

P.S.E. 1 ère situation d évaluation Lycée X Ville Session 201 P.S.E. 1 ère situation d évaluation Première Bac Professionnel Spécialité du diplôme Académie de Nancy-Metz Durée : 55 minutes NOM :. Prénom :. NOTE : / 18 NOTE : / 09 FOLIO :

Plus en détail

La mienne est. La mienne est. en comprimés

La mienne est. La mienne est. en comprimés La mienne est dans mon bras La mienne est au cuivre La mienne est en latex La mienne est sans ordonnance La mienne dure 3 ans La mienne n est pas contraignante La mienne est remboursée La mienne est en

Plus en détail

Points-clés pour les prestataires et les clientes

Points-clés pour les prestataires et les clientes CHAPITRE 8 Points-clés pour les prestataires et les clientes y sont des petits bâtonnets ou capsules souples qui sont placés juste sous la peau à la partie supérieure du bras. y Confèrent une protection

Plus en détail

www.acneandu.ca Votre source d information et de matériel sur ACCUTANE TM ROCHE (isotrétinoïne).

www.acneandu.ca Votre source d information et de matériel sur ACCUTANE TM ROCHE (isotrétinoïne). www.acneandu.ca Votre source d information et de matériel sur ACCUTANE TM ROCHE (isotrétinoïne). À propos de l acné Ne prenez pas ACCUTANE si vous êtes enceinte. Ne devenez pas enceinte pendant que

Plus en détail

VIH : Parlons-en franchement!

VIH : Parlons-en franchement! VihCouv_vert(2011_02) 08/02/11 13:27 Page1 DESSINS PHILIPPE DELESTRE VIH : Parlons-en franchement! VIH : Parlons-en franchement! LE VIH C EST QUOI? Le VIH est un virus. C est le virus du Sida. VIH ÇA VEUT

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITES. Planning familial et centre de consultation en matière de grossesse de la Chaux-de-Fonds et du Locle

RAPPORT D ACTIVITES. Planning familial et centre de consultation en matière de grossesse de la Chaux-de-Fonds et du Locle Planning familial et centre de consultation en matière de grossesse de la Chaux-de-Fonds et du Locle Rue Sophie-Mairet 31 2300 La Chaux-de-Fonds Tél. 032.967.20.91 RAPPORT D ACTIVITES 2008 Collaboratrices

Plus en détail

Rapport Mission santé

Rapport Mission santé Rapport Mission santé Du 02 au 31 Août 2014 Introduction J ai réalisé cette mission en tant qu étudiante sage-femme 2 ème année dans le cadre d un stage conventionné avec la faculté libre de médecine et

Plus en détail

LA PLANIFICATION FAMILIALE

LA PLANIFICATION FAMILIALE LA PLANIFICATION FAMILIALE Conseil général des Yvelines La mission Planification, une des missions de la PMI Les Centres de Planification et d' Éducation Familiale (CPEF) dépendent du Conseil Général 27

Plus en détail

DE LA DÉCISION DE L ADMINISTRATEUR DANS LE CADRE DE LA CONVENTION DE RÈGLEMENT RELATIVE À L HÉPATITE C (1986-1990) John Callaghan, au nom du Fonds

DE LA DÉCISION DE L ADMINISTRATEUR DANS LE CADRE DE LA CONVENTION DE RÈGLEMENT RELATIVE À L HÉPATITE C (1986-1990) John Callaghan, au nom du Fonds RÉCLAMATION NO 18669 Province d infection : Ontario État de résidence : Alabama CAUSE DE RENVOI DE LA DÉCISION DE L ADMINISTRATEUR DANS LE CADRE DE LA CONVENTION DE RÈGLEMENT RELATIVE À L HÉPATITE C (1986-1990)

Plus en détail

Dr Thomas CHARLES Service d Urologie Centre de pelvi-périnéologie

Dr Thomas CHARLES Service d Urologie Centre de pelvi-périnéologie Dr Thomas CHARLES Service d Urologie Centre de pelvi-périnéologie Vrai / Faux? L incontinence urinaire est fréquente L incontinence urinaire fait partie du vieillissement normal L incontinence urinaire

Plus en détail

La planification familiale

La planification familiale La planification familiale On appelle planification familiale (PF), l ensemble des techniques qui permettent d avoir le nombre d enfants que l on veut et quand on le veut. Les méthodes de planification

Plus en détail

La stérilisation féminine

La stérilisation féminine CHAPITRE 11 La stérilisation féminine Points-clés pour les prestataires et les clientes y Permanente. Vise à conférer une protection très efficace et permanente contre la grossesse, et dure pendant toute

Plus en détail

Guide. de la Protection Maternelle et Infantile

Guide. de la Protection Maternelle et Infantile Petite enfance Guide de la Protection Maternelle et Infantile Avant la naissance Après la naissance Tous les services du Conseil général de l Oise pour vous aider à bien accueillir votre bébé L avenir

Plus en détail

TABLE DES MATIERES AVANT- PROPOS 5

TABLE DES MATIERES AVANT- PROPOS 5 TABLE DES MATIERES AVANT- PROPOS 5 FORMULAIRE D ENREGISTREMENT 7 RAPPORT ANNUEL DE L ETABLISSEMENT 9 NOTICE ANNEXEE AU RAPPORT ANNUEL 10 RAPPORT ANNUEL DU SERVICE D INFORMATION 11 1. RAPPORT STATISTIQUE

Plus en détail

Informations express sur la prévention du VIH

Informations express sur la prévention du VIH Informations express sur la prévention du VIH Où se trouve le VIH? On peut trouver le VIH dans de nombreux fluides corporels tels que le sang, le sperme, les fluides vaginaux et le lait maternel. Comment

Plus en détail

ENTRETIEN PRENATAL. Du dépistage à l accompagnement. F. BERNADBEROY PRIDO Sage-femme. Colloque violences faites aux femmes. Toulouse, 22 janvier 2015

ENTRETIEN PRENATAL. Du dépistage à l accompagnement. F. BERNADBEROY PRIDO Sage-femme. Colloque violences faites aux femmes. Toulouse, 22 janvier 2015 ENTRETIEN PRENATAL Du dépistage à l accompagnement Colloque violences faites aux femmes Toulouse, 22 janvier 2015 F. BERNADBEROY PRIDO Sage-femme 1) La grossesse, un moment clé 2) L entretien précoce 3)

Plus en détail

Complications de l immobilité et du décubitus : prévention et prise en charge.

Complications de l immobilité et du décubitus : prévention et prise en charge. Complications de l immobilité et du décubitus : prévention et prise en charge. 1- Risque de thrombose veineuse 2- Risque d encombrement bronchique 3- Risque de constipation 4- Risque d escarre 5- Risque

Plus en détail

Excisée, infibulée? Quel que soit le secteur hospitalier dont vous dépendez, des opérations de chirurgie réparatrice sont proposées

Excisée, infibulée? Quel que soit le secteur hospitalier dont vous dépendez, des opérations de chirurgie réparatrice sont proposées Excisée, infibulée? Quel que soit le secteur hospitalier dont vous dépendez, des opérations de chirurgie réparatrice sont proposées www.nkvts.no www.nakmi.no Informasjonsbrosjyre om åpnende operasjoner

Plus en détail

La dysplasie cervicale

La dysplasie cervicale La dysplasie cervicale Avertissement Ces renseignements ont été préparés par L Hôpital d Ottawa et ne visent pas à remplacer les conseils d un fournisseur de soins de santé qualifié. Veuillez consulter

Plus en détail

Ce que les femmes enceintes doivent savoir au sujet de la grippe H1N1 (appelée grippe porcine auparavant)

Ce que les femmes enceintes doivent savoir au sujet de la grippe H1N1 (appelée grippe porcine auparavant) Ce que les femmes enceintes doivent savoir au sujet de la grippe H1N1 (appelée grippe porcine auparavant) 3 mai 2009, 15 h HNE Sur cette page : Que dois-je faire si je contracte ce nouveau virus et que

Plus en détail

Conseils techniques concernant la disposition sur les «informations compréhensibles» de l amendement Tiahrt.

Conseils techniques concernant la disposition sur les «informations compréhensibles» de l amendement Tiahrt. Avril 1999 Agence américaine pour le développement international Résumé Conseils techniques concernant la disposition sur les «informations compréhensibles» de l amendement Tiahrt. En tant que compléments

Plus en détail

Contribution en stratégie avancée en matière de santé de reproduction : cas de l unité mobile dans le district sanitaire de Katiola (CNO)

Contribution en stratégie avancée en matière de santé de reproduction : cas de l unité mobile dans le district sanitaire de Katiola (CNO) MEMPD Contribution en stratégie avancée en matière de santé de reproduction : cas de l unité mobile dans le district sanitaire de Katiola (CNO) Titre 14. Programmes et politiques Présenté par : 14.4. Evaluation

Plus en détail

PARTIE III : RENSEIGNEMENTS POUR LA CONSOMMATRICE

PARTIE III : RENSEIGNEMENTS POUR LA CONSOMMATRICE PARTIE III : RENSEIGNEMENTS POUR LA CONSOMMATRICE Pr JAYDESS Système intra-utérin libérant du lévonorgestrel Le présent dépliant constitue la troisième et dernière partie de la monographie de produit publiée

Plus en détail

Contraception, espacement des naissances. IFMT-H.Barennes.Sémin Mère- Enfant 2004

Contraception, espacement des naissances. IFMT-H.Barennes.Sémin Mère- Enfant 2004 Contraception, espacement des naissances 1 Définition Eviter la conception d`un embryon Espacement des naissances =programmation des naissances = régulation des naissances Eviter une grossesse (G) non

Plus en détail

Formulaire d auto-évaluation

Formulaire d auto-évaluation Formulaire d auto-évaluation Veuillez compléter ce formulaire et l apporter avec vous lors de votre prochain rendez-vous. De plus, il est important de lire le document intitulé «Information et liste de

Plus en détail

l insémination avec sperme de conjoint Les différentes phases de a s s i s t a n c e m é d i c a l e à l a p r o c r é a t i o n

l insémination avec sperme de conjoint Les différentes phases de a s s i s t a n c e m é d i c a l e à l a p r o c r é a t i o n D O S S I E R G U I D E a s s i s t a n c e m é d i c a l e à l a p r o c r é a t i o n l insémination avec sperme de conjoint Les différentes phases de Les différentes phases de l insémination avec sperme

Plus en détail

INFORMATION SUR L INTERRUPTION VOLONTAIRE DE GROSSESSE (IVG) (ANESTHÉSIE GÉNÉRALE)

INFORMATION SUR L INTERRUPTION VOLONTAIRE DE GROSSESSE (IVG) (ANESTHÉSIE GÉNÉRALE) INFORMATION SUR L INTERRUPTION VOLONTAIRE DE GROSSESSE (IVG) (ANESTHÉSIE GÉNÉRALE) Centre régional de planification familiale CSSS de Jonquière 2230, rue de l hôpital, C.P. 1200 Jonquière Qc G7X 7X2 Tél.

Plus en détail

Éducation à la sexualité et à la responsabilité. La contraception L avortement La stérilité L'aide à la procréation

Éducation à la sexualité et à la responsabilité. La contraception L avortement La stérilité L'aide à la procréation Éducation à la sexualité et à la responsabilité La contraception L avortement La stérilité L'aide à la procréation Définition contraception : Empêcher la conception d un embryon (la rencontre entre les

Plus en détail

Caisse de coordination aux assurances socialesaux. Prévention gynécologique. 13-23 ans

Caisse de coordination aux assurances socialesaux. Prévention gynécologique. 13-23 ans Caisse de coordination aux assurances socialesaux Prévention gynécologique 13-23 ans Mise à jour janvier 2014 Dès la puberté, adoptez le réflexe prévention : même quand tout va bien, un examen gynécologique

Plus en détail

CONTRACEPTION APRES CANCER DU SEIN. Dr Delphine IVORRA Assistante Spécialiste Hôpital Nord, Marseille

CONTRACEPTION APRES CANCER DU SEIN. Dr Delphine IVORRA Assistante Spécialiste Hôpital Nord, Marseille CONTRACEPTION APRES CANCER DU SEIN Dr Delphine IVORRA Assistante Spécialiste Hôpital Nord, Marseille 1. Concernant la fertilité pendant la chimiothérapie du cancer du sein, la ou lesquelles de ces propositions

Plus en détail

Projet de recherche sur les MTS

Projet de recherche sur les MTS Projet de recherche sur les MTS Objectif : Les participants devront définir et décrire les MTS les plus courantes Structure : Petits groupes Durée : 30 minutes, plus un cours consacré aux présentations

Plus en détail