Des soins après avortement : Amis des Jeunes. Cartes à conseils 1-6

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Des soins après avortement : Amis des Jeunes. Cartes à conseils 1-6"

Transcription

1 Des soins après avortement : Amis des Jeunes Cartes à conseils 1-6

2 SAA: Avant l intervention Accueillir cordialement la cliente et la mettre à l aise Garantir la confidentialité et l intimité Prendre les antécédents et faire une évaluation des risques pour les IST/VIH et VSS Faire le bilan pour vérifier Que les signes vitaux n indiquent pas de choc Que les saignements ne sont pas excessifs Qu il n existe aucune blessure abdominal Pas de signes d IST Si nécessaire, prendre les arrangements nécessaires avec un prestataire qualifié pour l intervention ou orienter vers un établissement de niveau supérieur. Si la cliente le souhaite, demandant à un accompagnant d être présent pendant le counseling (amie, partenaire ou parent). Rappel : Demander/Observer/Examiner la cliente. Vérifier que tout l équipement est stérilisé et prêt à être utilisé. Expliquer l intervention à la cliente et répondre à toutes les questions qu elle peut avoir. Obtenir le consentement informé pour l intervention et pour la prise en charge de la douleur. Vérifier que la cliente reçoit les médicaments nécessaires pour soulager la douleur. IV/IM minutes avant l intervention. Par voie buccale : 30 à 60 minutes avant l intervention.

3 SAA : Pendant l intervention Assurer l intimité, notamment le droit au respect de son corps. Demander à la cliente de se déshabiller et de s allonger sur la table d examen uniquement quand vous êtes prêt pour l intervention. Contrôler les signes vitaux et apporter un soutien verbal. Un accompagnant ou un assistant peuvent venir en aide si nécessaire. Remettre à plus tard le counseling en PF jusqu à ce que l intervention soit achevée. Suivre de près la cliente pour détecter toute douleur. Donner un counseling pour la douleur et utiliser, si nécessaire, des médicaments supplémentaires contre la douleur qui sont sans risques pour la cliente. Rassurer la cliente pendant l intervention. Observer toutes les pratiques de prévention de l infection Inspecter les tissus pour s assurer que l intervention est complète.

4 SAA : Après l intervention (1) Observer la cliente pendant une ou deux heures : contrôler les signes vitaux et les saignements vaginaux toutes les 30 minutes. Donner des médicaments contre la douleur, surtout pour les crampes. Continuer à garantir la confidentialité et l intimité. Si la cliente le souhaite, un accompagnant (amie, partenaire ou membre de la famille) pourra être présent lors du counseling/instructions. Conseiller la cliente sur les observations suivantes : Repos Ne rien mettre dans le vagin et attendre d avoir des rapports sexuels jusqu à deux jours après la fin des saignements ou lorsqu elle se sent à l aise pour en avoir L informer qu elle risque de tomber à nouveau enceinte dès 10 jours après un avortement ou une fausse couche. Prendre et terminer les médicaments donnés par le personnel de santé. Faire attention aux signes d alerte indiquant une attention médicale supplémentaire, notamment o De vives douleurs abdominales o De la fièvre o Des saignements plus abondants que lors d une menstruation normale o Des mauvaises odeurs du vagin o Un saignement qui dure pendant plus de deux semaines o Des vomissements ou des nausées.

5 SAA : Après l intervention, suite (2) Si la cliente souhaite tomber enceinte à nouveau, lui conseiller d attendre au moins 6 mois et d utiliser pendant ce temps une méthode efficace de planification familiale. Ainsi, elle peut reprendre des forces et passer sa prochaine grossesse en meilleure santé. La conseiller sur l utilisation d une méthode de planification familiale de son choix. Si elle n a pas encore 18 ans, lui conseiller d attendre 18 ans avant de songer à une autre grossesse. Donner les raisons de santé à cela. Si elle ne souhaite pas tomber enceinte à nouveau, lui donner un counseling en PF et l aider à choisir une méthode avant qu elle ne rentre chez elle. Rappel : les soins après avortement ne sont complets qu une fois donné un counseling et offerte la possibilité de choisir une méthode de PF. Lui rappeler que si elle n utilise pas une méthode de planification familiale, elle risque de tomber enceinte dans les jours après l intervention. avant même d avoir ses prochaines règles. La conseiller sur l abstinence si c est indiqué et, du moins, lui remettre des préservatifs. Pour celles plus jeunes, les conseiller sur l abus sexuel et/ou l abstinence, si tant est que ce soit approprié et indiqué.

6 SAA : Après l intervention, suite (3) Si aucune méthode de PF n est choisie et si la cliente est incertaine quant à la méthode à choisir, fixer un autre rendez vous pour une visite pour choisir une méthode, s assurer qu il n y pas de problème suite à l intervention et donner un counseling et référence pour VIH. Indiquer à la cliente qu elle peut quitter l établissement après une ou deux heures si elle se sent bien, si sont état est stable et qu elle peut marcher sans aide. Conseiller/référer la cliente, le cas échéant : Prophylaxie du paludisme Prophylaxie du tétanos Conseils et dépistage du VIH Evaluation des IST Violence sexospécifique (VSS) Frottis vaginal/cancer du col Noter tous les résultats dans le dossier de la cliente. Remplir le registre des SAA.

7 Signes de choc Peau moite et froide Tension artérielle systolique < 90/60 Pouls 110 et daible Fréquence respiratoire >30 Si elle trouve en choc, envisager rupture de grossesse extra-utérine PAS DE LIQUIDE PAR VOIE BUCCALE Poser la voie intraveineuse Transfusion de liquides IV 1 litre en 20 minutes et un total de 1500 ml en une heure Signes d infection Signes d infection Températures 38 0 Pertes vaginales malodorantes Douleurs au bas ventre (utérus sensible) Sensibilité à la palpation appuyée Saignement prolongé Pertes cervicales/vaginales purulentes Sensibilité à la motion cervicale En cas de septicémie, commencer les antibiotiques aussi rapidement que possible avant l évacuation utérine. Signes de blessure abdominale Nausée, vomissement, fièvre Douleurs abdominales ou à l épaule Saignements prolongés Abdomen distendu sans bruits intestinaux Sensibilité à la palpation appuyée Si on soupçonne une blessure abdominale, stabiliser et transférer vers un niveau plus élevé de soins. Source : OMS, Prise en charge des complications de la grossesse et de l accouchement : Un guide pour la sage-femme et le médecin, 2003

8 Méthode contraceptive * Contraceptifs oraux (combinés ou à seuls progestatifs) Injectables Implants Préservatifs (masculin et féminin) Retrait Quand commencer Immédiatement, même en cas de blessures au tractus génital ou infection possible/confirmée. DIU En présence d infection, attendre que l infection soit guérie. DIU Anneau vaginal combiné Diaphragme Une fois guérie la blessure du tractus génital. Anneau vaginal combiné Diaphragme En cas de perforation utérine sans complications Sources: OMS Prise en charge des complications de la grossesse et de l accouchement, Un guide pour la sage-femme et le médecin, 2003, OMS, Planification familiale, un manuel pour les prestataires du monde entier, 2007 *Note: Selon l OMS, les adolescentes peuvent utiliser sans risque tout type de méthode contraceptive.

La planification familiale

La planification familiale La planification familiale après l avortement spontané ou provoqué Introduction Les grossesses non désirées sont l une des principales raisons pour lesquelles les femmes choisissent d avorter. Beaucoup

Plus en détail

Soins du post-partum

Soins du post-partum Diplôme Inter Universitaire de Soins Obstétricaux et Néonatals d Urgence SONU Soins du post-partum Prise en charge des complications lors de la grossesse et de l accouchement Objectifs de la séance Définir

Plus en détail

La planification familiale pour les femmes et couples après une réparation de la fistule

La planification familiale pour les femmes et couples après une réparation de la fistule La planification familiale pour les femmes et couples après une réparation de la fistule Fistula Care à EngenderHealth 440 Ninth Avenue, 13th Floor New York, NY, USA 10001 Tel: 212-561-8000 E-mail: fistulacare@engenderhealth.org

Plus en détail

Contraceptifs oraux combinés

Contraceptifs oraux combinés Chapitre Contraceptifs oraux combinés Points-clés pour les prestataires et les clientes y Prendre une pilule chaque jour. Pour qu elle soit la plus efficace possible, une femme doit prendre une pilule

Plus en détail

La planification familiale

La planification familiale La planification familiale On appelle planification familiale (PF), l ensemble des techniques qui permettent d avoir le nombre d enfants que l on veut et quand on le veut. Les méthodes de planification

Plus en détail

Cartes Aide-Mémoire de Conseil pour Adultes sur la Contraception

Cartes Aide-Mémoire de Conseil pour Adultes sur la Contraception Cartes Aide-Mémoire de Conseil pour Adultes sur la Contraception A Propos des Cartes Aide-Mémoire Les cartes aide-mémoire de conseils couvrent les méthodes suivantes : Cet ensemble de cartes aide-mémoire

Plus en détail

La mienne est. La mienne est. en comprimés

La mienne est. La mienne est. en comprimés La mienne est dans mon bras La mienne est au cuivre La mienne est en latex La mienne est sans ordonnance La mienne dure 3 ans La mienne n est pas contraignante La mienne est remboursée La mienne est en

Plus en détail

Les jeunes non mariés

Les jeunes non mariés Les jeunes non mariés et les grossesses non désirées Introduction Il est important de veiller à ce que les jeunes non mariés disposent d informations et de services de contraception. Les grossesses non

Plus en détail

INFORMATIONS RELATIVES À UNE NOUVELLE MÉTHODE DE CONTRACEPTION

INFORMATIONS RELATIVES À UNE NOUVELLE MÉTHODE DE CONTRACEPTION INFORMATIONS RELATIVES À UNE NOUVELLE MÉTHODE DE CONTRACEPTION Préface La présente brochure contient les principales informations relatives à la contraception Mirena, le nouveau système intra-utérin à

Plus en détail

et diaphragmes Points-clés pour les prestataires et les clientes sexuel, pour qu ils soient les plus efficaces possibles.

et diaphragmes Points-clés pour les prestataires et les clientes sexuel, pour qu ils soient les plus efficaces possibles. Spermicides chapitre 15 Spermicides et diaphragmes Points-clés pour les prestataires et les clientes y Les spermicides sont placés tout au fond du vagin peu avant les relations sexuelles. y Demandent une

Plus en détail

Un test Pap pourrait vous sauver la vie

Un test Pap pourrait vous sauver la vie Un test Pap pourrait vous sauver la vie Un test Pap pourrait vous sauver la vie Vous avez 21 ans ou plus et êtes sexuellement active? Passez un test Pap! Si vous saviez qu un test Pap, qui prend 5 minutes,

Plus en détail

VIH : Parlons-en franchement!

VIH : Parlons-en franchement! VihCouv_vert(2011_02) 08/02/11 13:27 Page1 DESSINS PHILIPPE DELESTRE VIH : Parlons-en franchement! VIH : Parlons-en franchement! LE VIH C EST QUOI? Le VIH est un virus. C est le virus du Sida. VIH ÇA VEUT

Plus en détail

Bien vivre sa vie sexuelle

Bien vivre sa vie sexuelle LIVRET D INFORMATION Bien vivre Bien vivre sa vie sexuelle sa vie sexuelle Livret d information CRIJ Franche-Comté 27 rue de la République à Besançon 03 81 21 16 16 - www.jeunes-fc.com 2 Bien vivre sa

Plus en détail

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR. JAYDESS 13,5 mg, système de diffusion intra-utérin. Lévonorgestrel

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR. JAYDESS 13,5 mg, système de diffusion intra-utérin. Lévonorgestrel NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR JAYDESS 13,5 mg, système de diffusion intra-utérin Lévonorgestrel Ce médicament fait l objet d une surveillance supplémentaire qui permettra l identification rapide

Plus en détail

IST et SIDA : s'informer pour se protéger!

IST et SIDA : s'informer pour se protéger! IST et SIDA : s'informer pour se protéger! Tous concernés! De quoi s agit-il? Les Infections Sexuellement Transmissibles (IST) sont des infections dues à des virus, des bactéries, des parasites ou des

Plus en détail

Prenez-la en l'associant à un geste quotidien, tous les matins ou tous les soirs par exemple :

Prenez-la en l'associant à un geste quotidien, tous les matins ou tous les soirs par exemple : J'ai oublié de prendre ma pilule, qu'est-ce que je dois faire? Le délai au-delà duquel il existe un risque de grossesse dépend du type de pilule que vous prenez. Afin de le connaître, reportez-vous à la

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : Objectif de ce chapitre. 6.1 Introduction 86

LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : Objectif de ce chapitre. 6.1 Introduction 86 LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : ÉTABLISSEMENT DE LIENS ENTRE LES PERSONNES CHEZ QUI UN DIAGNOSTIC D INFECTION À VIH A ÉTÉ POSÉ ET LES SERVICES DE SOINS ET DE TRAITEMENT

Plus en détail

La contraception. Les moyens de contraception pour les femmes 6. Et les hommes? 14

La contraception. Les moyens de contraception pour les femmes 6. Et les hommes? 14 La contraception La contraception SE PROTEGER D UNE GROSSESSE 5 Les moyens de contraception pour les femmes 6 La pilule 6 Le stérilet 8 L implant 9 L anneau vaginal 10 Le patch 11 L injection 12 Le préservatif

Plus en détail

INTERVENTIONS CHIRURGICALES EN GYNÉCOLOGIE

INTERVENTIONS CHIRURGICALES EN GYNÉCOLOGIE INTERVENTIONS CHIRURGICALES EN GYNÉCOLOGIE Informations générales pour la convalescence Pour vous, pour la vie Ce feuillet est destiné à mieux vous renseigner sur les points à observer après une opération

Plus en détail

Il importe de noter que ce guide émet des recommandations conformes aux informations scientifiques disponibles au moment de sa publication, soit au

Il importe de noter que ce guide émet des recommandations conformes aux informations scientifiques disponibles au moment de sa publication, soit au Il importe de noter que ce guide émet des recommandations conformes aux informations scientifiques disponibles au moment de sa publication, soit au 15 août 2011. Toutefois, ces recommandations n ont aucunement

Plus en détail

La pilule d haute qualité pour l espacement des naissances

La pilule d haute qualité pour l espacement des naissances La pilule d haute qualité pour l espacement des naissances Pilplan-d est efficace à 99% pour la prévention des grossesses, quand il est pris quotidiennement. Chaque plaquette contient un cycle de 28 comprimés

Plus en détail

Contraception Quelle est la méthode qui vous convient?

Contraception Quelle est la méthode qui vous convient? Contraception Quelle est la méthode qui vous convient? PRENEZ LE CONTRÔLE First Printing: 06.04 Prenez soin de vous, New York Table des matières Pourquoi utiliser un moyen de contraception?... 2 Méthodes

Plus en détail

Le Livre des Infections Sexuellement Transmissibles

Le Livre des Infections Sexuellement Transmissibles Le Livre des Infections Sexuellement Transmissibles sommaire Qu est-ce qu une IST? p. 5 La blennorragie gonococcique p. 7 La chlamydiose p. 8 L hépatite B p. 9 L herpès génital p. 10 Les mycoplasmes et

Plus en détail

1 ère manche Questions fermées

1 ère manche Questions fermées Quiz VIH 2011 1 ère manche Questions fermées Crips Ile-de-France / Mise à jour : août 2015 Thème : Dépistage Un test VIH négatif indique toujours que la personne qui a fait le test n est pas contaminée

Plus en détail

INTRODUCTION. Les moyens de contraception ont fortement évolué au cours du temps. Pourquoi ai-je choisi de traiter des moyens de contraception?

INTRODUCTION. Les moyens de contraception ont fortement évolué au cours du temps. Pourquoi ai-je choisi de traiter des moyens de contraception? École de Sages-femmes de Besançon LES MOYENS DE CONTRACEPTION Natacha GHULAM Étudiante Sage-femme 1 ère Année Année 2007-2008 INTRODUCTION Les moyens de contraception ont fortement évolué au cours du temps.

Plus en détail

La mienne est. en comprimés

La mienne est. en comprimés La mienne est dans mon bras La mienne est au cuivre La mienne est en latex La mienne est La mienne sans ordonnance dure 3 ans La mienne n est La mienne est pas contraignante hebdomadaire La mienne est

Plus en détail

MANUEL DE FORMATION DES RELAIS COMMUNAUTAIRES EN SANTE MATERNELLE ET NEONATALE ET EN TECHNIQUES DE COMMUNICATION

MANUEL DE FORMATION DES RELAIS COMMUNAUTAIRES EN SANTE MATERNELLE ET NEONATALE ET EN TECHNIQUES DE COMMUNICATION REPUBLIQUE DU NIGER Fraternité - Travail - Progrès ----------- MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE ----------- DIRECTION GENERALE DE LA SANTE PUBLIQUE ----------- DIRECTION DE LA SANTE DE LA MERE ET DE L ENFANT

Plus en détail

Contraceptifs : Mode d action chimique

Contraceptifs : Mode d action chimique Pilule Modalité de mise en œuvre Un comprimé par jour à heure régulière Contraceptifs : Mode d action chimique > 99 % Voie orale, facile d utilisation Modification du mucus du Implant Inséré sous la peau

Plus en détail

Ovule vaginal pour stabiliser un milieu vaginal sain NOUVEAU

Ovule vaginal pour stabiliser un milieu vaginal sain NOUVEAU Ovule vaginal pour stabiliser un milieu vaginal sain NOUVEAU SymbioVag INFORMATIONS IMPORTANTES SUR SymbioVag Nous sommes heureux de l intérêt que vous portez à SymbioVag, notre nouvel ovule vaginal probiotique.

Plus en détail

info ROACCUTANE Brochure d'information sur la contraception destinée aux patientes traitées par Roaccutane Roaccutane

info ROACCUTANE Brochure d'information sur la contraception destinée aux patientes traitées par Roaccutane Roaccutane Roaccutane isotrétinoïne Brochure d'information sur la contraception destinée aux patientes traitées par Roaccutane info ROACCUTANE RM SM MANAGEMENT Programme de prévention de la grossesse SOMMAIRE 3.

Plus en détail

Les cancers féminins

Les cancers féminins Les cancers féminins Le cancer occupe aujourd hui une place importante dans les causes de mortalité des femmes. Bien que celles-ci puissent être atteintes par un certain nombre d autres cancers, ceux qui

Plus en détail

Traiter la Fausse Couche avec des pilules: ce que vous devez savoir

Traiter la Fausse Couche avec des pilules: ce que vous devez savoir Traiter la Fausse Couche avec des pilules: ce que vous devez savoir Ce pamphlet contient des informations générales que vous devriez connaître avant de traiter une fausse couche avec du misoprostol. Quand

Plus en détail

P.S.E. 1 ère situation d évaluation

P.S.E. 1 ère situation d évaluation Lycée X Ville Session 201 P.S.E. 1 ère situation d évaluation Première Bac Professionnel Spécialité du diplôme Académie de Nancy-Metz Durée : 55 minutes NOM :. Prénom :. NOTE : / 18 NOTE : / 09 FOLIO :

Plus en détail

IST. Infections Sexuellement Transmissibles. Qu est-ce qu une IST? Les IST les plus courantes. L herpès génital

IST. Infections Sexuellement Transmissibles. Qu est-ce qu une IST? Les IST les plus courantes. L herpès génital IST Infections Sexuellement Transmissibles Qu est-ce qu une IST? Un grand nombre d infections se transmet par voie sexuelle. Elles sont appelées Infections Sexuellement Transmissibles, plus connues sous

Plus en détail

Méthodes de contraception de longue durée : du nouveau? Dr M. Jacot-Guillarmod Prangins, le 28.11.2013

Méthodes de contraception de longue durée : du nouveau? Dr M. Jacot-Guillarmod Prangins, le 28.11.2013 Méthodes de contraception de longue durée : du nouveau? Dr M. Jacot-Guillarmod Prangins, le 28.11.2013 Agenda Méthodes de longue durée «Pour et contre» Pour qui? Quoi de neuf? La contraception Longue durée

Plus en détail

familiale Directives factuelles mises au point dans le cadre d une collaboration mondiale

familiale Directives factuelles mises au point dans le cadre d une collaboration mondiale familiale Directives factuelles mises au point dans le cadre d une collaboration mondiale et Recherche génésiques Ecole de santé publique Bloomberg de l université Johns Hopkins Centre pour les programmes

Plus en détail

Santé sexuelle. Aimer et se protéger

Santé sexuelle. Aimer et se protéger Santé sexuelle Aimer et se protéger Une sexualité : du plaisir, de l amour en toute confiance Le début de la vie sexuelle est riche en émotions, en plaisir mais aussi souvent en questions, en incertitudes.

Plus en détail

Contraception, espacement des naissances. IFMT-H.Barennes.Sémin Mère- Enfant 2004

Contraception, espacement des naissances. IFMT-H.Barennes.Sémin Mère- Enfant 2004 Contraception, espacement des naissances 1 Définition Eviter la conception d`un embryon Espacement des naissances =programmation des naissances = régulation des naissances Eviter une grossesse (G) non

Plus en détail

Dans ce document tu trouveras des éléments pour faire le point sur la pilule, moyen de contraception simple et efficace.

Dans ce document tu trouveras des éléments pour faire le point sur la pilule, moyen de contraception simple et efficace. Dans ce document tu trouveras des éléments pour faire le point sur la pilule, moyen de contraception simple et efficace. La pilule, prise régulièrement, prévient d une grossesse non désirée mais ne protège

Plus en détail

La grossesse. Les différentes étapes de la grossesse

La grossesse. Les différentes étapes de la grossesse La grossesse En Afrique, le destin social d une Africaine est de devenir épouse et mère. C est la maternité qui définit son statut et lui confère le droit d exister socialement. De ce fait, la maternité

Plus en détail

PATCH, ANNEAU, IMPLANT LES NOUVELLES CONTRACEPTIONS HORMONALES

PATCH, ANNEAU, IMPLANT LES NOUVELLES CONTRACEPTIONS HORMONALES PATCH, ANNEAU, IMPLANT LES NOUVELLES CONTRACEPTIONS HORMONALES Rémy SCHMIED Mai 2005 CHU_ Hôpitaux de Rouen - page 1 INTRODUCTION Offres plus ou moins récentes 3 produits disponibles : Patch contraceptif

Plus en détail

Méthodes DE CONTRACEPTION

Méthodes DE CONTRACEPTION Méthodes DE CONTRACEPTION Table des matières z z z z z z z z z z Introduction...2 Anatomie...3 Efficacité...4 Méthodes de contraception hormonale...5 Pilule contraceptive...5 Timbre transdermique...6 Anneau

Plus en détail

Les maladies ou infections sexuellement transmissibles (MST)

Les maladies ou infections sexuellement transmissibles (MST) Les maladies ou infections sexuellement transmissibles (MST) MST est le terme utilisé pour décrire toute maladie, toute infection transmise par un rapport sexuel avec une personne déjà contaminée, et qui

Plus en détail

LA CONFÉDÉRATION INTERNATIONALE DES SAGES-FEMMES Compétences essentielles pour la pratique de base du métier de sage-femme 2010

LA CONFÉDÉRATION INTERNATIONALE DES SAGES-FEMMES Compétences essentielles pour la pratique de base du métier de sage-femme 2010 LA CONFÉDÉRATION INTERNATIONALE DES SAGES-FEMMES Compétences essentielles pour la pratique de base du métier de sage-femme 2010 Révisé en 2013 PRÉFACE La Confédération internationale des sages-femmes (ICM)

Plus en détail

phase de destruction et d'élimination de débris

phase de destruction et d'élimination de débris LE POST PARTUM I ) Définition : c'est une période de 6 semaines allant de l'accouchement jusqu'au retour de couches (= règles). Pendant ce temps il est nécessaire d'effectuer une surveillance médicale

Plus en détail

HERPES GÉNITAL ET AUTRES IST

HERPES GÉNITAL ET AUTRES IST GUIDE PRATIQUE N 3 HERPES GÉNITAL ET AUTRES IST ASSOCIATION HERPES Agissons contre l herpès Herpès génital et au Quand on parle d Infections Sexuellement Transmissibles, on pense immédiatement au Sida.

Plus en détail

Dépister oui! Qui? Pourquoi? V Baclet SUMIV/CIDDIST CH Tourcoing 22 octobre 2013 Journée régionale, prévention VIH, hépatites IST (COREVIH)

Dépister oui! Qui? Pourquoi? V Baclet SUMIV/CIDDIST CH Tourcoing 22 octobre 2013 Journée régionale, prévention VIH, hépatites IST (COREVIH) Dépister oui! Qui? Pourquoi? V Baclet SUMIV/CIDDIST CH Tourcoing 22 octobre 2013 Journée régionale, prévention VIH, hépatites IST (COREVIH) * Qu est ce qu une IST? Infection Sexuellement Transmissible

Plus en détail

QUESTIONNAIRE MÈRE AYANT UN BÉBÉ MOINS DE 6 MOIS

QUESTIONNAIRE MÈRE AYANT UN BÉBÉ MOINS DE 6 MOIS QUESTIONNAIRE MÈRE AYANT UN BÉBÉ MOINS DE 6 MOIS Numéro questionnaire : Région : District : Commune /quartier : Nom de l enquêteur : Date de l enquête : Signature : I. INTRODUCTION: Je vais vous poser

Plus en détail

Le VIH-sida, qu est-ce que c est?

Le VIH-sida, qu est-ce que c est? LES DROITS DE l ENFANT FICHE THÉMATIQUE Le VIH-sida, qu est-ce que c est? UNICEF/ NYHQ2010-2622 / Roger LeMoyne Chaque jour dans le monde, plus de 7 000 nouvelles personnes sont infectées par le VIH, 80

Plus en détail

Ma contraception? I ME

Ma contraception? I ME Ma contraception? I ME Ma contraception? Ce guide : pour qui? Pourquoi?... 4 La contraception : un remboursement à tout âge!... 4 Pour les femmes La pilule : un moyen sur mesure... 5 Le stérilet : une

Plus en détail

Informations sur. östradiolvalerat och dienogest

Informations sur. östradiolvalerat och dienogest Informations sur östradiolvalerat och dienogest Cette brochure concerne votre nouvelle pilule contraceptive Qlaira. Lisez attentivement son contenu avant de commencer votre première plaquette de pilules.

Plus en détail

Protocole. [anonyme et gratuit] Avec la Région, on en parle, on agit.

Protocole. [anonyme et gratuit] Avec la Région, on en parle, on agit. Protocole [anonyme et gratuit] Avec la Région, on en parle, on agit. 1. 2. Descriptif du dispositif Le contexte... p. 4 Les objectifs... p. 5 Les bénéficiaires... p. 5 Le chéquier et les coupons... p.

Plus en détail

313-40013-B MIS À JOUR EN MARS 2013

313-40013-B MIS À JOUR EN MARS 2013 313-40013-B MIS À JOUR EN MARS 2013 SOMMAIRE 1 - La vaccination, comment ça marche? 3, 4 et 5 2 - Les vaccins détériorent-ils LA protection naturelle contre les maladies? 6 3 - Avec autant de vaccins,

Plus en détail

LA CHOLÉCYSTECTOMIE PAR LAPAROSCOPIE

LA CHOLÉCYSTECTOMIE PAR LAPAROSCOPIE LA CHOLÉCYSTECTOMIE PAR LAPAROSCOPIE Une technique chirurgicale Pour vous, pour la vie Qu est-ce que la cholécystectomie? C est l intervention chirurgicale pratiquée pour enlever la vésicule biliaire.

Plus en détail

LE SPORT POUR CHACUN! Docteur CASCUA Stéphane Médecin du sport

LE SPORT POUR CHACUN! Docteur CASCUA Stéphane Médecin du sport LE SPORT POUR CHACUN! Docteur CASCUA Stéphane Médecin du sport LES FEMMES ET LE SPORT LES FEMMES ONT LE CŒUR MOINS SENSIBLE Moins de maladie cardiovasculaire protection hormonale sauf tabac + pilule LES

Plus en détail

Problèmes de santé physique, sexuelle et reproductive chez les femmes et adolescentes vivant avec le VIH: Exercices

Problèmes de santé physique, sexuelle et reproductive chez les femmes et adolescentes vivant avec le VIH: Exercices : Exercices VIFR11MP04006 Octobre 2011 But : Coopérer de manière plus confiante avec notre équipe soignante pour résoudre les problèmes liés à notre santé sexuelle et reproductive Acquis de l apprentissage

Plus en détail

COMPÉTENCES CANADIENNES POUR LES SAGES-FEMMES

COMPÉTENCES CANADIENNES POUR LES SAGES-FEMMES COMPÉTENCES CANADIENNES POUR LES SAGES-FEMMES Veillez prendre note qu afin d alléger le texte le féminin est utilisé pour désigner les deux sexes et que les termes sage-femme et sages-femmes désignent

Plus en détail

AUTRES MOYENS DE CONTRACEPTION EN DEHORS DE LA PILULE. Docteur SAUTAI MAILLE. Le 12 Septembre 2013

AUTRES MOYENS DE CONTRACEPTION EN DEHORS DE LA PILULE. Docteur SAUTAI MAILLE. Le 12 Septembre 2013 AUTRES MOYENS DE CONTRACEPTION EN DEHORS DE LA PILULE Docteur SAUTAI MAILLE Le 12 Septembre 2013 IMPLANT : Nextplanon - Dispositif sous cutané d Etonorgestrel pour 3 ans : progestatif 2 e génération qui

Plus en détail

Notice : information de l utilisateur. ESMYA 5 mg, comprimés Ulipristal acétate

Notice : information de l utilisateur. ESMYA 5 mg, comprimés Ulipristal acétate B. NOTICE 22 Notice : information de l utilisateur ESMYA 5 mg, comprimés Ulipristal acétate Veuillez lire attentivement cette notice avant de prendre ce médicament car elle contient des informations importantes

Plus en détail

Etablissement Français du Sang

Etablissement Français du Sang Etablissement Français du Sang LE LIEN ENTRE LA GÉNÉROSITÉ DES DONNEURS DE SANG ET LES BESOINS DES MALADES Document de préparation à l entretien médical préalable au don de sang Partie médicale La sécurité

Plus en détail

L essentiel. Complément québécois

L essentiel. Complément québécois L essentiel L essentiel L essentiel L essentiel L essentiel L essentiel L essentiel L essentiel L essentiel L essentiel L essentiel L essentiel L essentiel L essentiel L essentiel L essentiel L essentiel

Plus en détail

Chapitre 2 : régulation des cycles sexuels chez la femme

Chapitre 2 : régulation des cycles sexuels chez la femme Partie 2 : reproduction Chapitre 2 : régulation des cycles sexuels chez la femme I l aspect de certains organes varie avec le temps 1- Observations directes 2- Observations microscopiques 3- Interactions

Plus en détail

Stérilisation à visée contraceptive

Stérilisation à visée contraceptive Stérilisation à visée contraceptive Livret d information Conditions et démarches Accompagnement Stérilisation : méthodes et conséquences Autres méthodes contraceptives Vous envisagez d avoir recours à

Plus en détail

_GUIDE À L ATTENTION DES PROFESSIONNELS DE SANTÉ_

_GUIDE À L ATTENTION DES PROFESSIONNELS DE SANTÉ_ _GUIDE À L ATTENTION DES PROFESSIONNELS DE SANTÉ_ INTRODUCTION L accès à la contraception, sans autorisation parentale, est un droit pour les mineur(e)s. Néanmoins, dans la réalité, les jeunes ayant besoin

Plus en détail

ASPECT ECHOGRAPHIQUE NORMAL DE LA CAVITE UTERINE APRES IVG. Dr D. Tasias Département de gynécologie, d'obstétrique et de stérilité

ASPECT ECHOGRAPHIQUE NORMAL DE LA CAVITE UTERINE APRES IVG. Dr D. Tasias Département de gynécologie, d'obstétrique et de stérilité Hôpitaux Universitaires de Genève ASPECT ECHOGRAPHIQUE NORMAL DE LA CAVITE UTERINE APRES IVG Dr D. Tasias Département de gynécologie, d'obstétrique et de stérilité Introduction (1) L IVG chirurgicale est

Plus en détail

La grossesse et l accouchement

La grossesse et l accouchement 1 La grossesse et l accouchement Lorsqu une femme enceinte se porte bien et qu elle reçoit les soins dont elle a besoin, sa grossesse se passe bien et son bébé est en bonne santé. Les mères, les sages-femmes

Plus en détail

Contraception de la femme VIH positive

Contraception de la femme VIH positive Contraception de la femme VIH positive COREVIH Alsace Commission Qualité des soins Qualité de la vie Jeanine OHL Novembre 2012 Eléments à considérer: 1. l épidémiologie En 2007, 33% des nouveaux cas en

Plus en détail

Maladies transmises sexuellement (MTS)

Maladies transmises sexuellement (MTS) Maladies transmises sexuellement (MTS) La sexualité est une dimension normale et saine de la vie De nos jours, de nombreuses infections se transmettent par les relations sexuelles. On les appelle infections

Plus en détail

PROMOUVOIR LA SANTÉ ET LES DROITS SEXUELS ET REPRODUCTIFS

PROMOUVOIR LA SANTÉ ET LES DROITS SEXUELS ET REPRODUCTIFS PROMOUVOIR LA SANTÉ ET LES DROITS SEXUELS ET REPRODUCTIFS Positionnement en vue de la session spéciale des (22 septembre 2014) 2 1. FACE À UN AVENIR INCERTAIN, LES GOUVERNEMENTS DOIVENT SE REMOBILISER

Plus en détail

Mais pourquoi je ne suis pas enceinte?

Mais pourquoi je ne suis pas enceinte? Mais pourquoi je ne suis pas? On a beau vouloir très fort un bébé, la nature ne nous obéit pas toujours au doigt et à l œil Ce qu il faut savoir pour être au top de sa fertilité et tomber plus facilement!...

Plus en détail

Contraception. Les recommandations HAS

Contraception. Les recommandations HAS Contraception Les recommandations HAS Recommandations HAS Recommandations pour la pratique clinique : stratégies de choix des méthodes contraceptives chez la femme. ANAES, 7 décembre 2004 Laisser les personnes

Plus en détail

Contenu de la formation PSE1et PSE2 (Horaires à titre indicatif)

Contenu de la formation PSE1et PSE2 (Horaires à titre indicatif) Contenu de la formation PSE1et PSE2 (Horaires à titre indicatif) Contenu de la formation PSE1 LE SECOURISTE : 1 h 30 Indiquer le rôle et les responsabilités d un secouriste. Indiquer les connaissances

Plus en détail

Angiœdème héréditaire (AOH)

Angiœdème héréditaire (AOH) Ministère de la Santé de la Jeunesse et des Sports Direction Générale de la Santé Informations et conseils Angiœdème héréditaire (AOH) Lisez attentivement ce document et conservez-le soigneusement avec

Plus en détail

ETUDE DE MARCHE : LA CONTRACEPTION

ETUDE DE MARCHE : LA CONTRACEPTION ETUDE DE MARCHE : LA CONTRACEPTION INTRODUCTION Autrefois, l'avortement était prohibé par l'apanage des familles nombreuses et par l'influence de l'église qui classaient la contraception au rang de délit.

Plus en détail

SOINS PERSONNELS DE LA MÈRE EN PÉRIODE POSTNATALE

SOINS PERSONNELS DE LA MÈRE EN PÉRIODE POSTNATALE SOINS PERSONNELS DE LA MÈRE EN PÉRIODE POSTNATALE Votre corps s'est transformé au cours des neuf derniers mois pour donner naissance à votre enfant. Maintenant, plusieurs mécanismes se mettent en place

Plus en détail

Avortement sécurisé :

Avortement sécurisé : Avortement sécurisé : Directives techniques et stratégiques à l intention des systèmes de santé Deuxième édition Avortement sécurisé : Directives techniques et stratégiques à l intention des systèmes de

Plus en détail

Contraception. Conseiller et accompagner. Rôle du pharmacien. Informations et ressources pour le pharmacien

Contraception. Conseiller et accompagner. Rôle du pharmacien. Informations et ressources pour le pharmacien Contraception Conseiller et accompagner Rôle du pharmacien Informations et ressources pour le pharmacien avril 2015 Table des matières 1- La contraception régulière.. 3 Pilules contraceptives.... 8 Patch

Plus en détail

Épreuves du concours

Épreuves du concours Épreuves du concours 1. Quelle est l épreuve écrite d admissibilité? 2. Quelle est l épreuve orale d admission? 3. Quel est le programme des épreuves? Les épreuves de sélection du concours d entrée en

Plus en détail

F us u ses c ouc u he h s s po p nt n a t né n es J. L J. an sac CHU H T ou

F us u ses c ouc u he h s s po p nt n a t né n es J. L J. an sac CHU H T ou Fausses couches spontanées J Lansac CHU Tours Définition Avortement : expulsion produit de conception avant 22SA ou enfant

Plus en détail

OICE of OMEN 2. Women Against Cervical Cancer International Foundation. www.wacc-network.org

OICE of OMEN 2. Women Against Cervical Cancer International Foundation. www.wacc-network.org OICE of OMEN 2 Q U E S T I O N N A I R E Women Against Cervical Cancer International Foundation www.wacc-network.org Connaissances, Attitudes et Opinion à propos du dépistage et de la prévention du cancer

Plus en détail

Fibrose kystique Canada Sexualité, fertilité et fibrose kystique chez les adultes

Fibrose kystique Canada Sexualité, fertilité et fibrose kystique chez les adultes Fibrose kystique Canada Sexualité, fertilité et fibrose kystique chez les adultes La sexualité est un sujet délicat et souvent difficile à aborder avec des professionnels de la santé. L information qui

Plus en détail

Brochure pour la patiente

Brochure pour la patiente BROCHURE D INFORMATIONS POUR LA PATIENTE Brochure pour la patiente informations sur la contraception informations sur Toctino (alitrétinoïne) Ce document s inscrit dans le cadre du Plan de Gestion des

Plus en détail

Interruption volontaire de grossesse

Interruption volontaire de grossesse Interruption volontaire de grossesse Dossier - guide La loi - les principales dispositions Avant l IVG : les démarches à entreprendre L interruption de la grossesse La contraception après une IVG Sommaire

Plus en détail

La vaccination, une bonne protection

La vaccination, une bonne protection Vaccin contre l hépatite A et l hépatite B La personne qui reçoit ce vaccin se protège contre l hépatite A, l hépatite B et leurs complications. L hépatite A et l hépatite B sont des infections du foie

Plus en détail

IMPORTANT : VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT

IMPORTANT : VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT IMPORTANT : VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT PARTIE III : RENSEIGNEMENTS POUR LE CONSOMMATEUR PROMETRIUM Progestérone en capsules Le présent dépliant constitue la troisième et dernière partie de la «monographie

Plus en détail

Planification familiale et soins post-avortement en Guinée. Jhpiego (Guinée) Ouagadougou 8-10 février 2011

Planification familiale et soins post-avortement en Guinée. Jhpiego (Guinée) Ouagadougou 8-10 février 2011 Planification familiale et soins post-avortement en Guinée Yolande HYJAZI, Jhpiego (Guinée) Ouagadougou 8-10 février 2011 OBJECTIFS Rappeler brièvement le contexte dans lequel les Soins Après Avortements

Plus en détail

Campagne nationale pour l élimination des fistules obstétricales en Mauritanie

Campagne nationale pour l élimination des fistules obstétricales en Mauritanie Campagne nationale pour l élimination des fistules obstétricales en Mauritanie Contexte de la fistule obstétricale Situation en Mauritanie Progrès au niveau Pays/ Mise en œuvre Défis pour les années à

Plus en détail

ESSURE : du Concept de Stérilisation à celui de Contraception Définitive Pr Patrice Lopes patrice.lopes@chu-nantes.fr

ESSURE : du Concept de Stérilisation à celui de Contraception Définitive Pr Patrice Lopes patrice.lopes@chu-nantes.fr ESSURE : du Concept de Stérilisation à celui de Contraception Définitive Pr Patrice Lopes patrice.lopes@chu-nantes.fr Conflit d intérêt : Journées de formation à la pose d Essure sans anesthésie parrainées

Plus en détail

La femme ménopausée. Les étapes de la ménopause

La femme ménopausée. Les étapes de la ménopause La femme ménopausée La ménopause est l arrêt définitif des règles. Une femme peut estimer qu elle est ménopausée, si elle reste un an sans avoir ses règles. Le phénomène se produit avec l épuisement du

Plus en détail

LA VACCINATION, Le vaccin DCaT-Polio. Entre 4 et 6 ans. Ce vaccin protège contre :

LA VACCINATION, Le vaccin DCaT-Polio. Entre 4 et 6 ans. Ce vaccin protège contre : LA VACCINATION, UNE BONNE PROTECTION En faisant vacciner votre enfant, vous lui offrez la meilleure protection contre certaines maladies graves. Comment agissent les vaccins? Les vaccins amènent nos cellules

Plus en détail

Embolisation des artères utérines

Embolisation des artères utérines Embolisation des artères utérines Avertissement Ces renseignements ont été préparés par L Hôpital d Ottawa et ne visent pas à remplacer les conseils d un fournisseur de soins de santé qualifié. Veuillez

Plus en détail

Présentation du manuel

Présentation du manuel Présentation du manuel > COMMENT UTILISER LE MANUEL Le manuel est divisé en trois chapitres : Chapitre 1 : Introduction Le chapitre présente le SIS. Il indique l'objectif de la collecte de données, le

Plus en détail

Table des matières. Étiquette sexuelle... deuxième de couverture. Préface... 1. Puberté et procréation. Expression sexuelle

Table des matières. Étiquette sexuelle... deuxième de couverture. Préface... 1. Puberté et procréation. Expression sexuelle Table des matières Étiquette sexuelle... deuxième de couverture Préface... 1 Puberté et procréation Puberté... 3 Changements physiques chez les filles... 4 Changements physiques chez les garçons... 7 Expression

Plus en détail

TeenSpeak. À propos de la santé sexuelle. La vérité vue par les ados

TeenSpeak. À propos de la santé sexuelle. La vérité vue par les ados TeenSpeak À propos de la santé sexuelle La vérité vue par les ados 2 Nous remercions tout spécialement l'équipe des animateurs de Bronx Teens Connection La santé sexuelle, c'est quoi? Tout un tas de choses.

Plus en détail

Nouveautés en contraception. Anne COGAN SOFOMEC 13/12/07

Nouveautés en contraception. Anne COGAN SOFOMEC 13/12/07 Nouveautés en contraception Anne COGAN SOFOMEC 13/12/07 Buts des progrès en contraception Améliorer le confort et la compliance des patientes Optimiser l efficacite Réduire le nombre d IVG PREVALENCE CONTRACEPTIVE

Plus en détail

Gyselle 20/30 SPIRIG HEALTHCARE

Gyselle 20/30 SPIRIG HEALTHCARE Gyselle 20/30 SPIRIG HEALTHCARE OEMéd Qu est-ce que Gyselle 20/Gyselle 30 et quand doit-il être utilisé? Gyselle 20/Gyselle 30 est un médicament anticonceptionnel hormonal, appelé contraceptif oral ou

Plus en détail

region guide sante bis:mise en page 1 05/03/13 09:24 Page1 Guide pratique à l attention des professionnels de santé URPS DE BIOLOGIE MÉDICALE PACA

region guide sante bis:mise en page 1 05/03/13 09:24 Page1 Guide pratique à l attention des professionnels de santé URPS DE BIOLOGIE MÉDICALE PACA region guide sante bis:mise en page 1 05/03/13 09:24 Page1 Guide pratique à l attention des professionnels de santé URPS DE BIOLOGIE MÉDICALE PACA region guide sante bis:mise en page 1 05/03/13 09:24 Page2

Plus en détail

PROTOCOLES DE SERVICES DE SR AU SENEGAL

PROTOCOLES DE SERVICES DE SR AU SENEGAL PROTOCOLES DE SERVICES DE SR AU SENEGAL PREFACE Le Sénégal, à l instar des autres pays de la communauté internationale, vise à atteindre les objectifs du millénaire pour le développement (OMD) surtout,

Plus en détail

Contraception après 40 ans

Contraception après 40 ans Contraception après 40 ans Stratégies de choix des méthodes contraceptives chez la femme. Recommandations pour la pratique clinique Décembre 2004. ANAES/AFSSAPS Un vaste choix contraceptif Contraception

Plus en détail