Technicien de surface

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Technicien de surface"

Transcription

1 Technicien de surface Table des Matières 1. Explications du métier Définition Formation Quel rôle pour qui? Description de fonction Tâches Qualités requises Outils de travail Les produits d entretien Le matériel 6 II. Les risques et mesures de prévention Risques généraux Vêtements de travail et équipements de protection individuelle Accessoires obligatoires selon la fonction Les gants Les tenues 12 III. Surveillance de santé 13 IV. Visite chez l utilisateur Questions générales Questions spécifiques 14 V. Chasse aux risques 15 Solutions 16 VI. Informations complémentaires 16 1

2 technicien de surface 1. Explications du métier 1.1 Définition Les nettoyeurs professionnels, connus aussi sous le nom de techniciens de surface sont présents dans tous les secteurs d activité et sur tous les types de lieux de travail : de l entreprise au milieu médical, des industries aux exploitations agricoles. 1.2 Formation Légalement, une formation spécifique n est pas exigée pour exercer la fonction de nettoyeur. Cependant, l intérimaire doit avoir reçu les formations nécessaires pour exercer son métier de façon correcte. Il existe des formations de différents types : 1 Sections qualifiantes de l enseignement secondaire en alternance - CEFA (2 e degré : 3 e et 4 e année) Formation professionnelle - Formation de base, il faut s adresser à 2»» Forem Formation 3»» Bruxelles Formation 4»» VDAB Opleidingen L objectif, entre autres, de ce type de formations est de familiariser les travailleurs aux techniques de nettoyage de les former aux aspects techniques et aux mesures de sécurité d approcher tout ce qui concerne le métier c.à.d.»» le matériel»» les matériaux»» les produits»» les techniques d entretien des sols, mobiliers, surfaces verticales et horizontales. Si vous ne trouvez pas une information, adressez-vous auprès de l UGBN 5 (Union Générale Belge du Nettoyage). 1 L enseignement en alternance (CEFA) combine la formation générale et technique à la formation pratique en entreprise. Une équipe pédagogique accompagne, soutient et guide le jeune dans tous les aspects de son projet. Pour en savoir plus : ou 2 Pour en savoir plus : 3 Pour en savoir plus : 4 Pour en savoir plus : 5 Pour en savoir plus : 2

3 1.3 Quel rôle pour qui? Le technicien de surface effectue les tâches de nettoyage d un ou plusieurs chantiers en utilisant les moyens requis pour le travail à réaliser. Le brigadier dirige une équipe de 5 à 9 personnes se trouvant sur un même chantier. On parlera de chef d équipe pour la gestion d une équipe de 10 travailleurs et plus. L inspecteur effectue un travaille de pointage, de logistique, de contact client et parfois de délégué commercial. 1.4 Description de fonction Lors de la lecture de la fiche poste de travail, les éléments repris ci-dessous doivent s y retrouver Tâches Entretien habituel d un local classique Vider les poubelles et tenir compte du tri des matières Dépoussiérer à sec et/ou humide Nettoyer à sec et/ou humide Employer le matériel et les machines adéquats à la tâche Utiliser des produits correspondants à la tâche Entretien des sanitaires Nettoyer (et détartrer périodiquement) les sanitaires, le mobilier et le sol Vérification de l outillage Savoir détecter un dysfonctionnement et/ou une panne Avoir conscience des dangers potentiels Signaler un problème directement au responsable Entretien et rangement du petit/gros matériel Assurer l entretien du matériel Ranger le matériel et les produits en respectant le plan de rangement de l entreprise. Un kot est habituellement utilisé. Vérifier s il ne manque pas de matériel ni de produit et si besoin s assurer l approvisionnement de celui-ci.» L approvisionnement est réalisé soit par le technicien de surface, soit par le chef d équipe, soit par une société logistique, soit par l inspecteur tout dépend de l entreprise et de sa taille. Technicien de surface Qualités requises Qualités personnelles requises Esprit d initiative et discrétion Bonne présentation et hygiène corporelle impeccable Langage soigné et poli Ponctualité Flexibilités au niveau des horaires Compétences requises Adaptation aux exigences du métier Intégration dans une équipe Observation et analyse en vue d organiser le travail selon les besoins Intégration des critères de qualité et de consignes établies par la société où le travail de nettoyage est effectué Respect des consignes et des règles de discrétion imposées par l utilisateur Respect des formalités administratives (Par exemple : prévenir son responsable avant le début du chantier en cas de maladie dans un laps de temps qui lui permettra de trouver un remplaçant) 3

4 1.5 Outils de travail Technicien de surface Les produits d entretien Codes couleurs Les produits d entretien sont multiples et à usages divers. L important pour le travailleur, qui utilise un produit, est de savoir l identifi er et de l utiliser à bon escient. Généralement, pour bien utiliser les produits un code couleur est repris sur les étiquettes de trois grandes catégories de produits d entretiens. Conseil : Demander à l utilisateur si des codes couleurs sont en vigueur. De cette manière, vous pourrez identifi er les types de tâches à réaliser et, éventuellement, sensibiliser / informer votre intérimaire. Groupe de produits Type d utilisation Modèle Produits rouges Espaces sanitaires Produits bleus Espaces de bureaux sauf le sol Produits verts Les sols 4

5 Les symboles significatifs sur les produits d entretien Pour sensibiliser le consommateur à la dangerosité des produits, le législateur impose une réglementation en matière d étiquetage. Tout danger pour la santé est repris sous la forme d un pictogramme : soit sous un fond orange en forme de carré (ancien pictogramme) soit sous un fond blanc à bord rouge en forme de losange (nouveau pictogramme) Cette différence de symboles s explique par un changement de législation qui harmonise les pictogrammes au niveau européen. Jusqu en 2015, le consommateur sera confronté à des symboles de dangers différents pour un même produit. Par exemple : Ancien pictogramme Nouveau pictogramme Signification du pictogramme Conseils Produit corrosif Ces produits ont, selon les cas, les effets suivants : Ils attaquent ou détruisent les métaux Ils peuvent ronger la peau et/ou les yeux en cas de contact ou de projection Le travailleur doit porter des gants lorsqu il travaille avec des produits d entretien sur lesquels est mentionné ce pictogramme. Produit nocif / irritant Ces produits ont un ou plusieurs des effets suivants : lls empoisonnent à forte dose ; Ils sont irritants (yeux, gorge, nez, peau) ; Ils peuvent provoquer des allergies cutanées ; Ils peuvent provoquer somnolence ou vertige. Il faut éviter de toucher ou/et de respirer ce type de produit. Technicien de surface Prévention et Intérim a développé une fi che d instruction pour sensibiliser le travailleur intérimaire à la lecture d une étiquette d un produit d entretien. Disponible sur rubrique Fiches. Certains produits sont labellisés Ecolabel Européen pour lesquels le logo suivant est requis. Ces produits répondent à certains critères dont : Sécurité du consommateur (pas de substance cancérigène, mutagène ou repro-toxique) Protection de l environnement Dans ce cas, aucun pictogramme représentant un danger ne peut être présent sur un produit. 5

6 Le ph d un produit d entretien 6 technicien de surface Pour savoir quel produit de nettoyage utiliser, il faut tenir compte du ph (c.à.d. le potentiel hydrogène). Le ph d un produit indique son pouvoir nettoyant. Les produits sont répartis en 2 groupes : Les produits acides attaquent particulièrment les matières minérales. Ex. : calcaire, tartre, rouille, fer Les produits alcalins (ou bases) attaquent particulièrement les matières grasses et organiques. Ex. : graisse, café, chocolat, fruits, protéines animales ou végétales Par conséquent, le pouvoir nettoyant d un produit acide n agit pas sur des matières organiques. La valeur du ph est certainement la caractéristique la plus importante d un produit de nettoyage. Elle fournit non seulement une indication quant au pouvoir nettoyant du produit mais aussi quant aux risques qu il représente pour les matériaux et la peau. Un produit avec un ph de 7 est neutre. Il n attaque ni la peau ni les matériaux : il n est pas agressif. Plus on s éloigne du ph 7, plus le produit est fort et agressif. Chaque fois que la valeur du ph passe l unité supérieure pour un produit alcalin et l unité inférieure pour un produit acide, le produit devient 10 fois plus agressif. Les produits de nettoyage dont le ph est supérieur à 9 et inférieur à 5 sont nocifs pour la peau. Le port de gant est obligatoire. A savoir, ne jamais mélanger 2 produits d entretien : Le mélange de 2 produits d une même famille ou de 2 familles différentes peut provoquer une réaction chimique et/ou agressive ; parfois accompagnée de l émanation d un gaz qui peut être nocif. Conseil : Sensibiliser votre intérimaire à la lecture de l étiquette du produit de nettoyage et à sa bonne compréhension. Remettez-lui la fiche d instruction relative aux produits d entretien. (Disponible sur le web de PI, rubrique Fiches d instruction) Le matériel Hormis le petit matériel tel que balai, serpillière, lavette, brosse, etc., l intérimaire pourra être amené à utiliser du gros matériel. L utilisation de ce type de matériel nécessite : une formation préalable des instructions claires une information sur les règles de sécurité 6 6 Ceci est une information générale qui demande une formation approfondie et spécifique donnée par l entreprise utilisatrice.

7 Différents types de gros matériel : Type de matériel Chariot de nettoyage Aspirateurs eau-poussières Illustration Technicien de surface Monobrosse 7

8 Technicien de surface Disque Le disque est un outil qui accompagne une monobrosse ou une autolaveuse munie de plateau. Le choix du disque dépendra du type de sol à nettoyer et du résultat voulu Autolaveuse Autolaveuse auto-portée Autolaveuse tractée II. Les risques et mesures de prévention 2.1 Risques généraux Voici une liste des principaux risques accompagnés de mesures de prévention et de conseils utiles. Risques Mesures de prévention Conseils Risques liés au lieu de travail Chute de plain pied Visite préalable des lieux de travail Enlever tout ce qui peut entraver le travail Chute dans les escaliers Bonne connaissance de l espace de travail - Tenir la rampe d escalier - Ne pas s encombrer de matériel Glissades/trébuchements Signalisation des zones humides par un panneau d avertissement : 8

9 Risques liés à l organisation du travail Travail isolé - accident, malaise - agression - problème de réaction face à une situation d urgence Manque d information et formation des travailleurs Cadence de travail Routier Déplacement entre différents sites Activités de l entreprise utilisatrice - contrainte imposée par le client - mauvaise distribution du travail Risques liés au stress Environnement de travail - Faire en sorte que le travailleur puisse entrer rapidement en contact avec son responsable et veiller à ce qu il en ait les moyens - Informer le chef/responsable des éventuels problèmes survenus lors de la réalisation de la tâche - Transmettre l information propre au harcèlement et à la violence au travail - Transmettre le nom du conseiller en prévention en charge du psychosocial Informer et former le travailleur sur les aspects sécurité et santé liés à sa fonction, ses tâches et le matériel utilisé Inciter le travailleur à communiquer sur ses conditions de travail (différence entre les conditions théoriques et réelles de travail) Visite préalable des lieux de travail et des distances à parcourir Vérifier avant la mise au travail que les tâches et les horaires de travail soient claires pour toutes les parties Avoir une bonne connaissance des disponiblités et capacités du travailleur (cohabitation entre vie privée et vie professionnelle) Conditions de travail Visite préalable des lieux de travail pendant les heures où est sensé travailler l intérimaire Tâches exercées - Vérifier auprès de l intérimaire la concordance des tâches avec la fiche poste de travail Violence physique et morale - Transmettre l information propre au harcèlement et à la violence au travail - Transmettre le nom du conseiller en prévention en charge du psychosocial Risques liés aux équipement de travail Chariot de nettoyage - Mélange de produits - Coupures avec les détritus - Troubles musculo squelletiques (TMS) - Mal de dos suite à une mauvaise façon d utiliser la manette pour tordre la serpillère - Douleurs au canal carpien suite aux gestes répétitifs des essorages des lavettes - Port d EPI : gants - Utilisation d équipements de travail adaptés tel que le textile microfibre en lieu et place d une lavette ou d un torchon traditionnel - Formation aux bons gestes et bonnes postures Bonne utilisation du chariot Apprentissage des bons gestes pour tordre un tissu - Effectuer une visite préalable des lieux de travail - Si ce n est pas possible, poser un maximum de questions > voir point VI de la fi che technique - Vérifi er l adéquation des horaires de travail avec la vie privée de l intérimaire (par exemple la gestion des enfants) Voir rubrique Fiches, Fiches d instruction, Nettoyage, sous rubrique Les produits d entretien Technicien de surface 9

10 technicien de surface Monobrosse - Faux mouvements lors de la manipulation - Vibrations - Choc par une mauvaise utilisation de la machine, des à-coups - Chute sur le câble électrique - Electrique Autolaveuse - Danger d écrasement : pendant le réglage des brosses latérales pendant la charge des batteries pour ce qui concerne la couverture du logement des batteries - Danger de capotage Escabelle Chute de hauteur - Adopter les bons gestes et bonnes postures - Inciter le travailleur à demander de l aide - Adapter la hauteur du manche de la machine à la taille du travailleur - Tenir le fil électrique à la main ou sur l épaule - Formation à l utilisation de la machine Formation à l utilisation de la machine Vérifier que le travailleur ait bien reçu une formation : Durée? Comment? Vérifier que le travailleur ait bien reçu une formation : Durée? Comment? Voir rubrique Fiches, Fiches d instruction, Logistique, sous rubrique Escabelle Risques électriques Câble défectueux Vérifier le matériel Voir rubrique Prise et rallonge électrique Inciter le travailleur à prévenir directement son Fiches, Fiches d instruction, défectueuse responsable de toute défectuosité Nettoyage, sous rubrique Les risques électriques Contact avec des zones humides Risques liés au produit Risque pour la santé : - inhalation du produit - ingestion du produit - contact avec la peau - contact avec une plaie ouverte Risque d incendie et d explosion - Port d EPI : gant, lunette - Port de vêtement de travail : tablier, veste, pantalon - Ne pas manger sur les lieux de travail - Ne pas mélanger de produit - Se laver les mains après chaque utilisation - oujours verser le produit dans l eau, jamais l inverse Stockage des produits : - endroit aéré - séparer les produits inflammables et les comburants - conserver les produits dans leur emballage d origine Voir rubrique Fiches, Fiches d instruction, Nettoyage, sous rubrique Les produits d entretien et Lire une étiquette Risques liés à la manutention manuelle et aux postures Coincement Formation aux bons gestes et bonnes postures Voir rubrique Fiches, Fiches d instruction, Nettoyage, sous rubrique Les bons gestes et les bonnes postures Ecrasement TMS (trouble musculo squelettique) Douleurs dorsales 10

11 2.2 Vêtements de travail et équipements de protection individuelle Accessoires obligatoires selon la fonction Fonction Manipulation d un chariot de nettoyage Nettoyage des sanitaires - douches Manipulation de grosse machine Les gants EPI Vêtements de travail adaptées c.à.d. tablier, pantalon, veste Gants ménagers en vinyle avec manchette pour le ménage renforcés c.à.d. en cuir ou plastique latex renforcée : pour la manipulation de poubelle dans les écoles, les espaces publics (prévenir des éclats de bouts de verre, des seringues etc.) Lunettes pour se protéger des risques liés aux éclaboussures surtout lors du nettoyage des espaces douches et industriels Chaussures confortables (pas de talon) Chaussures de sécurité avec bout en acier et semelles antidérapantes Norme des gants Explications Pictogrammes Technicien de surface EN imperméable aux liquides et faible résistance aux produits chimiques En contre les micro-organismes (n étant pas des virus) EN 388 contre les risques mécaniques EN 374 perméation 7 des gants résistant aux produits chimiques EN 407 contre la chaleur et le feu 7 Perméation = La perméabilité du liquide au niveau moléculaire par les gants 11

12 2.2.3 Les tenues technicien de surface L entreprise utilisatrice doit fournir les vêtements de travail ainsi que les équipements de protection individuelle. De même qu elle est tenue de les nettoyer et de les réparer. Si, en vertu d une convention, l entreprise de travail intérimaire s occupe de fournir les équipements de protection individuelle, l entreprise utilisatrice doit lui fournir les références exactes. Gants renforcés Lunettes de protection Gants ménagers en vinyle avec manchettes Chaussures de sécurité Chaussures confortables 12

13 III. Surveillance de santé Il n y a pas de surveillance de santé exigée pour la fonction de technicien de surface classique sans risques majeurs. Si le travailleur est exposé à des risques chimiques et infectieux tels que dans les milieux hospitaliers, pharmaceutiques, centres de réfugiés et lieux publiques, il faut :» Evaluation de santé préalable obligatoire» Vaccination obligatoire. Par exemple : tétanos, hépatite B» Périodicité : annuelle Si une travailleuse est enceinte, elle doit informer l employeur de son état dès qu elle en a connaissance : il faut directement avertir le médecin du travail. Sur base de l analyse de risques établie par la société utilisatrice, deux situations peuvent se passer :» Aménagement de la fonction ou changement de poste de travail» Ecartement si l aménagement du poste n est pas possible (Par exemple : manutention de charge trop importante, exposition à des risques chimiques) e > Ecartement défi nitif au 6 mois de grossesse. Attention : Il est interdit de mettre ou maintenir au travail un travailleur qui se soustrait à l évaluation de santé obligatoire (Code, Titre I, Chapitre IV, art.13) IV. Visite chez l utilisateur Technicien de surface Questions à poser lorsque la fiche sur le poste de travail est incomplète ou peu précise. 4.1 Questions générales Comment se passe l accueil chez l utilisateur? procédure? inscription dans le registre d accueil? auprès de quelle personne? Comment est organisé l accueil? par qui? quand? quelles informations sont données?» règlement interne» réfectoire» infi rmerie - premiers soins» évacuation incendie Un parrain est-il désigné? quel est son nom? quelle est sa fonction? Dans quelle langue les instructions sont-elles données? Qui est le conseiller en prévention? Qui est la personne de confiance? qui transmet les instructions? par quel moyen les instructions sont-elles données? a-t-il compris les instructions? qui vérifi e la mise en pratique des instructions? nom coordonnées nom coordonnées disponibilités 13

14 4.2 Questions spécifiques technicien de surface Quelles sont les tâches spécifiques? Quels sont les horaires de travail? Quel lieu de prestation? type de locaux»» sanitaires»» bureaux»» halls»» escaliers»» intérieurs ascenseurs dépoussiérer nettoyer matin / soir / journée temps plein / temps partiel unique multiple Y a-t-il un écolage du travailleur? par qui? pendant combien de temps? une évaluation est-elle prévue? Qui donne les instructions de sécurité relatives au travail? Quels types de produits utilisés? Quels matériels utilisés? Y a-t-il un vestiaire? pour la manipulation de matériels pour la manipulation de produits chariot de nettoyage machines. Lesquelles? armoire pour ranger les vêtements clef ou cadenas disponible lavabo Le travailleur doit-il porter des EPI? dans quelles circonstances? lesquels? Y a-t-il des risques spécifiques ou nuisances? Pour la fonction occupée par l intérimaire, disposez-vous d une fiche poste de travail Y a-t-il des mesures spécifiques en cas de grossesse? Sécurité des bâtiments exposition à des variations de températures manutention bruit dangerosité des produits (ex. desséchement de la peau) infection (centres de réfugiés, écoles, milieu hospitalier,...) qui l a rédigée? avoir un exemplaire parcourir les différents points changement d affectation écartement énumération des clefs par local ou bâtiment Questions posées le... /... /... A qui?... 14

15 V. Chasse aux risques Retrouvez les 7 erreurs dans ce dessin. Technicien de surface 15

16 Solutions technicien de surface Erreurs Risques Mesures de prévention 1. Débris de verre dans une poubelle Risque de coupure Porter des gants adaptés fournis par l utilisateur Adopter le principe de précaution et regarder ce qu il y a dans la poubelle Avertir son chef d équipe pour qu il puisse prendre les mesures nécessaires Ex. : informer le personnel d exploitation que les éclats de verres ne se jettent pas dans une poubelle de bureau et indiquer la procédure à suivre 2. Un câble électrique traîne dans le passage Risque de chute Changer de prise électrique 3. Sol mouillé Risque de glissade Porter des chaussures avec des semelles antidérapantes Indiquer la zone de travail et de danger par un panneau de signalisation prévu à cet effet 4. Prise électrique défectueuse Risque d électrisation et d électrocution Ne jamais brancher un appareil électrique sur une prise défectueuse Avertir le plus rapidement possible son chef d équipe Travailler sur une autre prise électrique 5. Le stockage des produits et matériels est dans un endroit trop petit et trop encombré : difficulté d accéder aux matériels Risque de chute Risque de problèmes de dos Avertir le plus rapidement possible son chef d équipe 6. Trop de charges à soulever seul Risque de TMS Faire appel à une aide extérieure (ou à des moyens extérieurs) 7. Présence de tartines sur le chariot de nettoyage Risque d ingestion d un produit chimique Ne jamais manger ni boire sur le lieu de travail VI. Informations complémentaires Pour les intérimaires, des fiches d instructions sont disponibles sur le site web de PI et traitent des sujets suivants : Les bons gestes et les bonnes postures Lire une étiquette Les produits d entretien Les risques électriques Check-list à l attention de l intérimaire Pour les entreprises utilisatrices, des fiches poste de travail sont disponibles sur le site Nous remercions la société Unicleaner pour sa collaboration dans la réalisation de ce travail ainsi que le Centre de Formation pour le Nettoyage situé rue des Nerviens à 1000 Bruxelles. 16

ENTRETIEN DES LOCAUX Date de dernière mise à jour : 20/11/06

ENTRETIEN DES LOCAUX Date de dernière mise à jour : 20/11/06 Page 1 sur 8 ENTRETIEN DES LOCAUX ASPECT REGLEMENTAIRE En matière d entretien et de nettoyage des locaux, la règlementation impose à l autorité territoriale certaines opérations : Tenir en état constant

Plus en détail

Aide à domicile. Recommandations du Service de Santé au Travail : Principaux risques professionnels :

Aide à domicile. Recommandations du Service de Santé au Travail : Principaux risques professionnels : AIDE A DOMICILE Aide à domicile Recommandations du Service de Santé au Travail : Principaux risques professionnels : L évaluation des risques (décret du 05 nov. 2001) doit être une démarche collective

Plus en détail

CCPQ TECHNICIEN DE SURFACE NETTOYEUR / TECHNICIENNE DE SURFACE - NETTOYEUSE SERVICES AUX PERSONNES 1/14

CCPQ TECHNICIEN DE SURFACE NETTOYEUR / TECHNICIENNE DE SURFACE - NETTOYEUSE SERVICES AUX PERSONNES 1/14 CCPQ Bd Pachéco - 19 - boîte 0 1010 Bruxelles Tél. : 02 210 50 65 Fax : 02 210 55 33 Email : ccpq@profor.be www.enseignement.be SERVICES AUX PERSONNES ENTRETIEN TECHNICIEN DE SURFACE NETTOYEUR / TECHNICIENNE

Plus en détail

Entretien des locaux Utilisation de produits chimiques

Entretien des locaux Utilisation de produits chimiques HYGIENE & SECURITE Entretien des locaux Utilisation de produits chimiques Irritations, brûlures, allergies, maladies, l utilisation de produits chimiques lors de l entretien des locaux expose les agents

Plus en détail

Les étiquettes de danger et leur signification (transport)

Les étiquettes de danger et leur signification (transport) Les étiquettes de danger et leur signification (transport) 1 Explosif 2.2 Gaz non inflammable et non toxique 3 + 2.1 Liquide ou gaz inflammable 4.1 Solide inflammable 4.2 Spontanément inflammable 4.3 Dégage

Plus en détail

des directives DSD/DPD *

des directives DSD/DPD * Répertoire des éléments d étiquetage des directives DSD/DPD * Ce document détaille les symboles, indications et phrases des dangers physiques, pour la santé et pour l environnement définis par les directives

Plus en détail

S3.4 La prévention des risques professionnels

S3.4 La prévention des risques professionnels CERTIFICAT D APTITUDE PROFESSIONNEL RÉPARATION DES CARROSSERIES Classe de seconde Document professeur SAVOIRS ASSOCIÉS DÉVELOPPÉS Savoirs S3.4.1 Les enjeux sociaux des accidents du travail. S3.4.2 Le processus

Plus en détail

LES PRODUITS CHIMIQUES

LES PRODUITS CHIMIQUES LES PRODUITS CHIMIQUES Dernière révision du document : août 2015 RÉFÉRENCES RÉGLEMENTAIRES Règlement (CE) n 1272/2008 du Parlement européen et du Conseil du 16/12/2008 relatif à la classification, à l'étiquetage

Plus en détail

FICHE DE POSTE AGENT TECHNIQUE POLYVALENT

FICHE DE POSTE AGENT TECHNIQUE POLYVALENT DEPARTEMENT DE LA GUYANE REPUBLIQUE FRANCAISE ----- Liberté-Egalité-Fraternité DIRECTION GENERALE de la SOLIDARITE et de la PREVENTION SERVICE LOGISTIQUE FICHE DE POSTE AGENT TECHNIQUE POLYVALENT Domaine

Plus en détail

Tableau d évaluation des RISQUES PROFESSIONNELS

Tableau d évaluation des RISQUES PROFESSIONNELS EXEMPLE DOCUMENT N 2 Tableau d évaluation des RISQUES PROFESSIONNELS Secteur de la poissonnerie DOC N2 2.indd 1 21/11/2014 17:04 EXEMPLE DE DOCUMENT UNIQUE Date de mise à jour : Activités Postes Sans Objet

Plus en détail

Les produits phytosanitaires

Les produits phytosanitaires Les produits phytosanitaires La plupart des collectivités utilisent des herbicides pour le désherbage de la voirie et des espaces verts, dans un objectif esthétique et d entretien des infrastructures.

Plus en détail

http://thedoc777.free.fr/pagepictoc.htm Les pictogrammes de risques et de protection sont présentés ci-dessous.

http://thedoc777.free.fr/pagepictoc.htm Les pictogrammes de risques et de protection sont présentés ci-dessous. Le règlement (CE) n 1272/2008 du 16 décembre 2008, dit règlement CLP (Classification, Labelling and Packaging), définit de nouvelles règles européennes de classification, d étiquetage et d emballage des

Plus en détail

Programme de prévention Service de sécurité incendie

Programme de prévention Service de sécurité incendie Général ACCÈS AUX BÂTIMENTS diverses, chutes et glissades Prévenir le supérieur immédiat lorsque l accès au bâtiment n est pas sécuritaire. Installer un système d éclairage aux entrées et dans le stationnement

Plus en détail

Analyse des risques d un poste de travail dans une entreprise ou un établissement

Analyse des risques d un poste de travail dans une entreprise ou un établissement Analyse des risques d un poste de travail dans une entreprise ou un établissement Pour les stagiaires de l enseignement secondaire, du supérieur et de l enseignement pour adultes Modèle B (secteur sensible)

Plus en détail

Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Technicien d intervention ouvrages gaz Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Désignation du métier ou des fonctions en lien avec la qualification Le CQP est en lien

Plus en détail

EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS LIMONADIERS BRASSERIES - CAFES

EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS LIMONADIERS BRASSERIES - CAFES EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS LIMONADIERS BRASSERIES - CAFES INTRODUCTION En vertu d un décret du 5 novembre 2001, l employeur doit transcrire et mettre à jour, dans un document unique, les résultats

Plus en détail

Classification, Labelling & Packaging

Classification, Labelling & Packaging Le règlement r CLP Classification, Labelling & Packaging Règlement (CE) n 1272/2008 relatif à la classification, à l étiquetage et à l emballage des substances et des mélanges Déclinaison du SGH au niveau

Plus en détail

Agent d entretien des locaux

Agent d entretien des locaux Agent d entretien des locaux L entretien des locaux (bureaux, écoles, salles polyvalentes, structures sanitaires, gymnases ) nécessite l emploi de techniques, de produits et de matériels spécifiques qui

Plus en détail

Evaluation des risques professionnels dans un laboratoire de toxicologie par le guide Déparis

Evaluation des risques professionnels dans un laboratoire de toxicologie par le guide Déparis Evaluation des risques professionnels dans un laboratoire de toxicologie par le guide Déparis Coordinateur: Dr Mohamed Adnène HENCHI, M.C.A., Université de Monastir, Tunisie Participants: Interne en médecine

Plus en détail

LA GESTION DES PRODUITS DANGEREUX

LA GESTION DES PRODUITS DANGEREUX LA GESTION DES PRODUITS DANGEREUX Les produits présents dans l entreprise peuvent être une source de dangers pour les salariés et l environnement que ce soient des produits entrants, des produits fabriqués

Plus en détail

LA GESTION DES PRODUITS DANGEREUX

LA GESTION DES PRODUITS DANGEREUX LA GESTION DES PRODUITS DANGEREUX Les produits présents dans l entreprise peuvent être une source de dangers pour les salariés et l environnement que ce soient des produits entrants, des produits fabriqués

Plus en détail

NOUVEL ETIQUETAGE DES PRODUITS CHIMIQUES

NOUVEL ETIQUETAGE DES PRODUITS CHIMIQUES Pôle Santé / Sécurité NOUVEL ETIQUETAGE DES PRODUITS CHIMIQUES Fiche pratique Version 0 Mars 2010 Nb de pages : 8 REGLEMENTATION Dans le but d harmoniser les étiquetages de produits chimiques à l échelle

Plus en détail

DIRECTION DES SPORTS CABINIER

DIRECTION DES SPORTS CABINIER DIRECTION DES SPORTS CABINIER CADRE D EMPLOI DES ADJOINTS TECHNIQUES POSTE A TEMPS PLEIN A POURVOIR IMMEDIATEMENT CANDIDATURE A ADRESSER AVANT LE 30 NOVEMBRE 2015 Missions principales : - Se positionner

Plus en détail

FEMMES DE CHAMBRE DANS L HOTELLERIE. 5 avril 2012

FEMMES DE CHAMBRE DANS L HOTELLERIE. 5 avril 2012 PAUSE-CAFE FEMMES DE CHAMBRE DANS L HOTELLERIE 5 avril 2012 Plan de la réunion Missions de votre service de santé au travail Pourquoi ce thème? L exposition aux risques et les préconisations Conclusion

Plus en détail

LES NOUVEAUX PICTOGRAMMES

LES NOUVEAUX PICTOGRAMMES LES NOUVEAUX PICTOGRAMMES Le règlement CPL Le règlement CLP est l appellation donnée au règlement (CE) n 1272/2008 du Parlement européen et du Conseil du 16 décembre 2008 relatif à la classification, à

Plus en détail

Fiche de prévention - Réglementation

Fiche de prévention - Réglementation etin Santé Sécurité au ail dans les Collectivités N 1 - Avril Fiche de prévention - Réglementation N 2 LES PRODUITS CHIMIQUES : la fiche de donnée de sécurité & l étiquetage Mise à jour : Janvier 2011

Plus en détail

DOMINO 1,rue de la Faltans Z.I. SUD 25220 ROCHE LES BEAUPRE tel/fax : 03 81 88 02 48 mobile : 06 71 28 85 26 e mail : domino@domino.

DOMINO 1,rue de la Faltans Z.I. SUD 25220 ROCHE LES BEAUPRE tel/fax : 03 81 88 02 48 mobile : 06 71 28 85 26 e mail : domino@domino. FICHE DE DONNEES DE SECURITE Selon 91/155/CEE 1. Identification de la substance/préparation et de la société/entreprise Nom du produit : EAU DE CUIVRE BLEUE Version 3 du 12/01/2010 Utilisation : détergent

Plus en détail

Document unique d évaluation et de prévention des risques

Document unique d évaluation et de prévention des risques Établissement : ESAT OVE THÔNES Unité de travail : ATELIER SOUS TRAITANCE INDUSTRIELLE ET CONDITIONNEMENT CIRCULATION des piétons des véhicules différence de niveaux état des surfaces de sol R50 G2 -Tenir

Plus en détail

Solvants au Travail. Guide pour travailler en sécurité avec les solvants.

Solvants au Travail. Guide pour travailler en sécurité avec les solvants. Solvants au Travail Guide pour travailler en sécurité avec les solvants. Qu est-ce qu un solvant? De nombreux produits chimiques utilisés pour dissoudre ou diluer d autres produits ou matériaux sont appelés

Plus en détail

LES OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR EN MATIÈRE DE PRÉVENTION ET SÉCURITÉ DES SALARIÉS

LES OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR EN MATIÈRE DE PRÉVENTION ET SÉCURITÉ DES SALARIÉS LES OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR EN MATIÈRE DE PRÉVENTION ET SÉCURITÉ DES SALARIÉS SOMMAIRE Le rappel des obligations légales. les principaux risques. Le document Unique. Rappel des obligations légales Article

Plus en détail

Guide pour les entreprises utilisatrices de travail eurs temporaires 2012

Guide pour les entreprises utilisatrices de travail eurs temporaires 2012 Guide pour les entreprises utilisatrices de travailleurs temporaires 2012 2 Guide pour les entreprises utilisatrices Edito c Editorial Le travailleur temporaire, est un perpétuel nouveau, soumis à des

Plus en détail

Sommaire détaillé. Sommaire. Les acteurs au sein de la collectivité. Les intervenants extérieurs. Le rôle du CHSCT dans la prévention des risques

Sommaire détaillé. Sommaire. Les acteurs au sein de la collectivité. Les intervenants extérieurs. Le rôle du CHSCT dans la prévention des risques détaillé Réf. Internet Pages Partie 1 Les acteurs de la prévention Les acteurs au sein de la collectivité Les acteurs de la prévention dans la collectivité : rôles, liens et coordination...5509 9 Responsabilité

Plus en détail

DOCUMENT D EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS. EHPAD La BASTIDE

DOCUMENT D EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS. EHPAD La BASTIDE GR-RP-PR-01 DOCUMENT D EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS EHPAD La BASTIDE OBJET Ce document a pour objet de définir l'évaluation des risques pour la sécurité et la santé des travailleurs au sein de

Plus en détail

REGISTRE DE SANTE ET DE SECURITE AU TRAVAIL. «La sécurité est l affaire de tous»

REGISTRE DE SANTE ET DE SECURITE AU TRAVAIL. «La sécurité est l affaire de tous» REGISTRE DE SANTE ET DE SECURITE AU TRAVAIL «La sécurité est l affaire de tous» Le registre est ouvert en application des dispositions de l article 3-1 du décret 85-603 du 10 juin 1985 modifié relatif

Plus en détail

En être conscient est la première étape dans la démarche de prévention.

En être conscient est la première étape dans la démarche de prévention. Qu ils soient distribués dans le commerce à usage personnel ou dans vos collectivités à usage professionnel, les produits chimiques (dont les produits d entretien) peuvent être source de dangers. En être

Plus en détail

La sécurité au Laboratoire

La sécurité au Laboratoire La sécurité au Laboratoire Symboles de danger Dans notre environnement de travail de chimiste, nous aurons souvent sous les yeux, diverses informations de sécurité sous forme de symboles, d avertissement,

Plus en détail

LES PRINCIPALES REFERENCES REGLEMENTAIRES IMPOSANT L ORGANISATION DE FORMATIONS GENERALES A LA SECURITE

LES PRINCIPALES REFERENCES REGLEMENTAIRES IMPOSANT L ORGANISATION DE FORMATIONS GENERALES A LA SECURITE LES PRINCIPALES REFERENCES REGLEMENTAIRES IMPOSANT L ORGANISATION DE FORMATIONS GENERALES A LA SECURITE I - CODE DU TRAVAIL A - LES PRINCIPES GENERAUX DE PREVENTION L obligation générale de sécurité incombe

Plus en détail

Fonction Publique Territoriale

Fonction Publique Territoriale Fonction Publique Territoriale CONCOURS D ADJOINT TECHNIQUE TERRITORIAL PRINCIPAL DE 2EME CLASSE DES ETABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT SPECIALITE : MAGASINAGE DES ATELIERS MERCREDI 17 SEPTEMBRE 2008 EPREUVE

Plus en détail

DOCUMENT UNIQUE D'EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS. dans les Etablissements scolaires du Second degré

DOCUMENT UNIQUE D'EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS. dans les Etablissements scolaires du Second degré DOCUMENT UNIQUE D'EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS dans les Etablissements scolaires du Second degré Depuis 1991, tout employeur a l'obligation d'évaluer les risques professionnels au sein de son

Plus en détail

DOCUMENT UNIQUE RELATIF A L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS. Etablissement :

DOCUMENT UNIQUE RELATIF A L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS. Etablissement : DOCUMENT UNIQUE RELATIF A L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS Etablissement : INTERVENANTS ET DEMARCHE L évaluation des risques professionnels a été réalisée par 1 le chef d entreprise et /ou le directeur

Plus en détail

Le risque chimique en entreprise

Le risque chimique en entreprise Dossier de synthèse Le risque chimique en entreprise Les agents chimiques dangereux Les agents Cancérogènes, Mutagènes, toxiques pour la Reproduction Ce dossier de synthèse «Le risque chimique en entreprise»,

Plus en détail

1. Identification de la substance ou préparation et de la Société. 2. Composition/ informations sur les composants

1. Identification de la substance ou préparation et de la Société. 2. Composition/ informations sur les composants Date d impression : 23/08/02 Valable à partir du : 08.08.01 Page: 1/7 1. Identification de la substance ou préparation et de la Société Données relatives au produit : Nom commercial : KNAUF ZADUR Mortier

Plus en détail

Fiche métier Responsable de la préparation des produits

Fiche métier Responsable de la préparation des produits Fiche métier Responsable de la préparation Il peut aussi s appeler > Chef/responsable de station de conditionnement. > Chef d entrepôt. Caractéristiques du métier > Le/la responsable de la préparation

Plus en détail

Statistiques des accidents du travail et des maladies professionnelles RASSCT 2013

Statistiques des accidents du travail et des maladies professionnelles RASSCT 2013 Centre de Gestion du Haut-Rhin Fonction Publique Territoriale 22 rue Wilson - 68027 COLMAR Cedex Tél. : 03 89 20 36 00 - Fax : 03 89 20 36 29 - cdg68@calixo.net - www.cdg68.fr Circulaire n 10/2015 Cl.

Plus en détail

Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Technicien d intervention réseaux électriques monteur souterrain Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Désignation du métier ou des fonctions en lien avec la qualification

Plus en détail

Utiliser en sécurité les produits dangereux

Utiliser en sécurité les produits dangereux Utiliser en sécurité les produits dangereux Savoir lire l étiquette Les nouveaux pictogrammes de danger 7 3 2 Explosif Inflammable Comburant 4 Gaz sous pression Corrosif Toxique/mortel 5 6 Nocif/altération

Plus en détail

FICHE DE DONNEES DE SECURITE Règlement REACH (CE) n 1907/2006. Désignation commerciale : Eau de chaux «la droguerie écopratique» CODE : DO016

FICHE DE DONNEES DE SECURITE Règlement REACH (CE) n 1907/2006. Désignation commerciale : Eau de chaux «la droguerie écopratique» CODE : DO016 Code ArticleDO016 1/5 FICHE DE DONNEES DE SECURITE Règlement REACH (CE) n 1907/2006 1- Identification de la substance / préparation et de la Société Désignation commerciale : Eau de chaux «la droguerie

Plus en détail

Les risques Professionnels liés au métier de la garde d enfant à domicile

Les risques Professionnels liés au métier de la garde d enfant à domicile Les risques Professionnels liés au métier de la garde d enfant à domicile Numéro du samu : 15 Médecine du travail - CMIE : N. d urgence de Déclic Eveil : 06 61 06 99 03 Allo Enfance maltraitée : 119 Centre

Plus en détail

Comment remplir. Votre. Document Unique? SERVICE HYGIENE ET SECURITE EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS AIDE A LA REDACTION DU DOCUMENT UNIQUE

Comment remplir. Votre. Document Unique? SERVICE HYGIENE ET SECURITE EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS AIDE A LA REDACTION DU DOCUMENT UNIQUE Comment remplir Votre Document Unique? Page 1 sur 17 Ce support a été réalisé par le (SHS). L objectif est d harmoniser les réponses de chaque unité, en vue de faciliter l exploitation de l ensemble des

Plus en détail

Santé et sécurité dans les cuisines et la restauration

Santé et sécurité dans les cuisines et la restauration Symposium SOHF 2009: "Prévenir les risques à la place de travail dans les établissements de santé" Santé et sécurité dans les cuisines et la restauration Lausanne, 3 septembre 2009 Intervenants: Aurélia

Plus en détail

CONSULTATION PROPRETE DES LOCAUX

CONSULTATION PROPRETE DES LOCAUX CONSULTATION PROPRETE DES LOCAUX Exécution de prestations de nettoyage de locaux administratifs situés : - site n 1 : 24 rue des Ingrains 36022 CHATEAUROUX - site n 2 : 10 rue d Olmor 36400 LA CHATRE Critères

Plus en détail

Ingénieur en prévention des risques

Ingénieur en prévention des risques Ingénieur en prévention des risques G1X22 Prévention hygiène et sécurité / Restauration - IR L ingénieur de recherche en prévention des risques assiste et conseille la direction de l établissement pour

Plus en détail

- SUPERVISEUR HSE - FORMATIONS : FICHE TECHNIQUE N 3

- SUPERVISEUR HSE - FORMATIONS : FICHE TECHNIQUE N 3 FORMATIONS : FICHE TECHNIQUE N 3 - SUPERVISEUR HSE - 1- OBJECTIFS Donner une formation HSE d un niveau de supervision et notamment : Aider à la définition de la politique et des objectifs HSE. Comprendre

Plus en détail

Guide pour l élaboration du document unique d évaluation des risques pour les établissements scolaires du premier degré

Guide pour l élaboration du document unique d évaluation des risques pour les établissements scolaires du premier degré Guide pour l élaboration du document unique d évaluation des risques pour les établissements scolaires du premier degré Nombre d AVS/EVS Nombre d agents territoriaux Nom de l IEN de circonscription : Nom

Plus en détail

CENTRE DE GESTION DE LA CHARENTE-MARITIME

CENTRE DE GESTION DE LA CHARENTE-MARITIME CENTRE DE GESTION DE LA CHARENTE-MARITIME Dispositions générales Risque chimique Dans tous les cas, se reporter à la Fiche de Données de Sécurité de chaque produit (fournie à l utilisateur par le fabricant

Plus en détail

Service Santé Sécurité au Travail MSA Ardèche Drôme Loire

Service Santé Sécurité au Travail MSA Ardèche Drôme Loire Service Santé Sécurité au Travail MSA Ardèche Drôme Loire Présentation et missions www.msa.fr Service Santé Sécurité au Travail - SST Service composé de : Médecins du travail Conseillers en prévention

Plus en détail

ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS NOTE D INFORMATION n 46

ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS NOTE D INFORMATION n 46 ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS NOTE D INFORMATION n 46 HYGIENE ET SÉCURITÉ FÉVRIER 2011 Francis MINIER Inspecteur d Hygiène et de Sécurité Nicolas HÉVIN Agent chargé de la mise en œuvre des règles d hygiène

Plus en détail

NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE

NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE BP 33 30132 CAISSARGUES Tél. : 04.66.38.61.58 Fax : 04.66.38.61.59 DOSSIER DE DEMANDE D AUTORISATION EN REGULARISATION AU TITRE DES ICPE PLATEFORME DE REGROUPEMENT, TRI, BROYAGE, CRIBLAGE DE DECHETS INERTES

Plus en détail

Le Président du Centre de Gestion. Mesdames et Messieurs Les Maires et Présidents Des collectivités affiliées

Le Président du Centre de Gestion. Mesdames et Messieurs Les Maires et Présidents Des collectivités affiliées Centre Départemental de Gestion du Cher ZA Le Porche 18340 PLAIMPIED-GIVAUDINS Tél. : 02.48.50.82.50 Fax : 02.48.50.37.59 www.cdg18.fr Adresse postale B.P. 2001 18026 BOURGES Cedex Le Président du Centre

Plus en détail

w w w. c r a m -l r. f r LES RISQUES DANS UNE CARROSSERIE L identification des risques pour la santé est la

w w w. c r a m -l r. f r LES RISQUES DANS UNE CARROSSERIE L identification des risques pour la santé est la Les risques professionnels en Languedoc-Roussillon w w w. c r a m -l r. f r DÉCOUVRIR LES RISQUES DANS UNE CARROSSERIE L identification des risques pour la santé est la principale difficulté dans l élaboration

Plus en détail

Règlement de sécurité pour l utilisation des chapelles de chimie au CMI

Règlement de sécurité pour l utilisation des chapelles de chimie au CMI Règlement de sécurité pour l utilisation des chapelles de chimie au CMI Nocif Comburant Corrosif Toxique Inflammable CMI - 2008 Introduction Des produits chimiques de différents degrés de danger sont utilisés

Plus en détail

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL HYGIENE ET ENVIRONNEMENT

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL HYGIENE ET ENVIRONNEMENT BACCALAUREAT PROFESSIONNEL HYGIENE ET ENVIRONNEMENT SESSION 2011 CORRIGE Epreuve E3 Sous épreuve C3 U33 GESTION PREVISIONNELLE ET SUIVI DE CHANTIER EN ASSAINISSEMENT OU EN NETTOYAGE INDUSTRIEL OU EN NETTOIEMENT

Plus en détail

Santé au Travail en Pays de Fougères PLAN DE PREVENTION. Art R.4511-1 à R.4514-10 du code du travail. Localisation de l intervention :

Santé au Travail en Pays de Fougères PLAN DE PREVENTION. Art R.4511-1 à R.4514-10 du code du travail. Localisation de l intervention : Santé au Travail en Pays de Fougères PLAN DE PREVENTION Art R.4511-1 à R.4514-10 du code du travail Entreprise utilisatrice (client) Raison sociale : Représentée par : Coordonnées : Téléphone : Entreprise

Plus en détail

Déchets dangereux dans l entreprise

Déchets dangereux dans l entreprise Déchets dangereux dans l entreprise Pe! é t i r u c é s z e s n Déchets dangereux Les déchets dangereux sont présents dans toutes les activités industrielles! Chaque année, les entreprises industrielles,

Plus en détail

Evaluation des risques professionnels dans les laboratoires du *** par le guide Déparis Laboratoire de biochimie

Evaluation des risques professionnels dans les laboratoires du *** par le guide Déparis Laboratoire de biochimie Evaluation des risques professionnels dans les laboratoires du *** par le guide Déparis Laboratoire de biochimie Coordinateur: Dr Mohamed Adnène HENCHI, M.C.A., Université de Monastir, Tunisie Participants

Plus en détail

Cas concret : Les espaces verts

Cas concret : Les espaces verts Cas concret : Les espaces verts Stockage Espaces Verts Risque d incendie ou d explosion Fragilisation des emballages Risque de chutes d objets (récipients ou matériel) Risque de réaction chimique dangereuse

Plus en détail

CGT, CFDT, CFTC, FO),

CGT, CFDT, CFTC, FO), Interim / septembre 2011 L Etat, la Caisse nationale de l Assurance maladie des travailleurs salariés (Cnamts) et la Commission des accidents du travail et des maladies professionnelles (CATMP) composée

Plus en détail

(D après sujet de CAP Secteur 1 Groupement interacadémique II Session 2005)

(D après sujet de CAP Secteur 1 Groupement interacadémique II Session 2005) EXERCICES SUR LES RISQUES CHIMIQUES Exercice 1 1) Une solution acide est particulièrement dangereuse lors de sa manipulation. Parmi les pictogrammes,,, et suivants, lequel indique que les solutions sont

Plus en détail

GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG

GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG Version 1.0 1 Avant-propos Ce guide de bonnes pratiques a été préparé pour fournir des informations concernant la collecte

Plus en détail

FICHE DE DONNEES DE SECURITE conformément au Règlement (CE) No. 1907/2006 Enclean anti- mousse

FICHE DE DONNEES DE SECURITE conformément au Règlement (CE) No. 1907/2006 Enclean anti- mousse SECTION 1. IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE / DU MELANGE ET DE LA SOCIETE/ L ENTREPRISE 1.1 Identification du produit Nom du produit : Enclean anti-mousse Substance active : Acide Nonanoïque Formule chimique

Plus en détail

Définition d un accident du travail grave selon l article 94bis 1 de la Loi sur le Bien-être :

Définition d un accident du travail grave selon l article 94bis 1 de la Loi sur le Bien-être : 7.1.2 Lutte contre les accidents du travail graves Qu est-ce qu un accident du travail grave? Définition d un accident du travail grave selon l article 94bis 1 de la Loi sur le Bien-être : «Un accident

Plus en détail

Arrêté royal du 27 mars 1998 relatif à la politique du bien-être des travailleurs lors de l exécution de leur travail (M.B. 31.3.

Arrêté royal du 27 mars 1998 relatif à la politique du bien-être des travailleurs lors de l exécution de leur travail (M.B. 31.3. Arrêté royal du 27 mars 1998 relatif à la politique du bien-être des travailleurs lors de l exécution de leur travail (M.B. 31.3.1998) Modifié par: (1) arrêté royal du 3 mai 1999 relatif aux missions et

Plus en détail

LE PROTOCOLE DE SECURITE

LE PROTOCOLE DE SECURITE Fiche outil n 7 LE PROTOCOLE DE SECURITE Dans le cadre des opérations de chargement et de déchargement La présente fiche outil est constituée des éléments suivants : - Une fiche explicative concernant

Plus en détail

Centre de gestion Fonction Publique Territoriale des Hautes-Alpes

Centre de gestion Fonction Publique Territoriale des Hautes-Alpes Centre de gestion Le risque chimique Pôle Organisation et Sécurité au Travail Service Prévention, Conseils 1/ Réglementation Décret n 2003-1254 du 23 décembre 2003 relatif à la prévention du risque chimique.

Plus en détail

MSDS CUPREX 50%WG 2/5 Date d imprimer: 31/08/06

MSDS CUPREX 50%WG 2/5 Date d imprimer: 31/08/06 MSDS CUPREX 50%WG 1/5 FICHE DE SECURITE CUPREX 50% WG 1. Identification de la substance / préparation t de la société / entreprise 1.1. Identification de la substance / préparation Nom commercial: CUPREX

Plus en détail

DOCUMENT UNIQUE PORTANT SUR L EVALUATION DES RISQUES POUR LA SANTE DES TRAVAILLEURS

DOCUMENT UNIQUE PORTANT SUR L EVALUATION DES RISQUES POUR LA SANTE DES TRAVAILLEURS DOCUMENT UNIQUE PORTANT SUR L EVALUATION DES RISQUES POUR LA SANTE DES TRAVAILLEURS Décret no 2001-1016 du 5 novembre 2001 Article L. 230-2 du code du travail et modifiant le code du travail (deuxième

Plus en détail

Toxicité de quelques réactifs utilisés en chimie Edith ANTONOT lycée Louis Vincent (METZ) - edith.antonot@ac-nancy-metz.fr

Toxicité de quelques réactifs utilisés en chimie Edith ANTONOT lycée Louis Vincent (METZ) - edith.antonot@ac-nancy-metz.fr Toxicité de quelques réactifs utilisés en chimie Edith ANTONOT lycée Louis Vincent (METZ) - edith.antonot@ac-nancy-metz.fr Sommaire Toxicité de quelques réactifs utilisés en chimie... 1 Résumé et remerciements...

Plus en détail

maison-et-compagnie.com

maison-et-compagnie.com FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ Nom de la préparation : CREME NETTOYANTE PLAQUES VITROCERAMIQUES ET INDUCTIONS 1 IDENTIFICATION DE LA PRÉPARATION ET DE LA SOCIÉTÉ Nom du produit : CREME NETTOYANTE PLAQUES

Plus en détail

des risques professionnels

des risques professionnels Prévention des risques professionnels Exploitants de pressing Des gestes simples pour vous protéger Développer une allergie respiratoire ou cutanée, se faire mal au dos en manipulant des charges importantes

Plus en détail

Gel pam SAS. Sécurité. La Baque 26700 La Garde-Adhémar FRANCE. Tel. : +33 (0)4 75 04 42 66 fax : +33 (0)4 75 04 43 73

Gel pam SAS. Sécurité. La Baque 26700 La Garde-Adhémar FRANCE. Tel. : +33 (0)4 75 04 42 66 fax : +33 (0)4 75 04 43 73 Gel pam SAS La Baque 26700 La Garde-Adhémar FRANCE Sécurité Tel. : +33 (0)4 75 04 42 66 fax : +33 (0)4 75 04 43 73 IP Projects Sommaire Consignes de sécurité...3 1. La politique de sécurité... 4 2. Les

Plus en détail

EVALUATION DU RISQUE CHIMIQUE

EVALUATION DU RISQUE CHIMIQUE EVALUATION DU RISQUE CHIMIQUE Cette évaluation doit être systématique, quelle que soit l activité de l entreprise, même s il n y a pas d exposition a priori du fait des activités de travail. L'objectif

Plus en détail

Le PPSPS. Identification. Définitions utiles

Le PPSPS. Identification. Définitions utiles Définitions utiles Le PPSPS Un PPSPS est un Plan Particulier de Sécurité et de Protection de. Le PPSPS est établi par les entreprises qui travaillent sur un chantier et remis au coordonnateur de sécurité

Plus en détail

LA SECURITE AVANT TOUT. Stockage et manipulation en sécurité des produits de nettoyage et de désinfection.

LA SECURITE AVANT TOUT. Stockage et manipulation en sécurité des produits de nettoyage et de désinfection. LA SECURITE AVANT TOUT Stockage et manipulation en sécurité des produits de nettoyage et de désinfection. Stockage et manipulation en sécurité des produits de nettoyage et de désinfection. Il est question

Plus en détail

FONTAINIER AGENT D EXPLOITATION D EAU POTABLE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL

FONTAINIER AGENT D EXPLOITATION D EAU POTABLE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL FONTAINIER AGENT D EXPLOITATION D EAU POTABLE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL REGLEMENTATION PREVENTION PROTECTION Les sources de dangers : L électricité Le travail en hauteur Le travail en espace confiné

Plus en détail

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE de en Martinik NOTICE HYGIENE ET SECURITE BUREAU VERITAS ASEM Dossier n 6078462 Révision 2 Octobre 2014 Page 1 de en Martinik SOMMAIRE 1. INTRODUCTION... 3 1.1 OBJET DE LA NOTICE... 3 1.2 CADRE REGLEMENTAIRE...

Plus en détail

Livret métier Le risque chimique. Performance des organisations - Santé au travail Groupe Sofaxis

Livret métier Le risque chimique. Performance des organisations - Santé au travail Groupe Sofaxis Livret métier Le risque chimique Performance des organisations - Santé au travail Groupe Sofaxis Sommaire Pourquoi ce livret?...................... 4-5 L es produits dangereux................ 6-9 L es

Plus en détail

INFORMATIONS RISQUE CHIMIQUE

INFORMATIONS RISQUE CHIMIQUE INFORMATIONS RISQUE CHIMIQUE 1. GENERALITES SUR LES AGENTS CHIMIQUES 2. NOTIONS DE BASE : Agent chimique Danger Risque Exposition professionnelle à un agent chimique Voies d exposition Agent chimique :

Plus en détail

LA SÉCURITÉ ET LA SANTÉ

LA SÉCURITÉ ET LA SANTÉ LA SÉCURITÉ ET LA SANTÉ sur les exploitations agricoles En tant qu agricultrice ou agriculteur, vous exécutez de nombreuses tâches durant votre journée de travail. Parmi vos activités, vous travaillez

Plus en détail

Manuel d utilisation. Laboratoire de chimie

Manuel d utilisation. Laboratoire de chimie Version n 4 Mise à jour le 09 octobre 2008 Manuel d utilisation du Laboratoire de chimie Laboratoire Utilisateurs Manuel Utilisateurs pour le Laboratoire de Chimie n 1 1 1 Sommaire 1 Sommaire... 2 2 Avant

Plus en détail

Installer en position de sécurité en lien avec la situation et l état du patient

Installer en position de sécurité en lien avec la situation et l état du patient RÉFÉRENTIEL COMPÉTENCES AMBULANCIERS COMPÉTENCES SAVOIR-FAIRE 1. Assurer les gestes d urgences adaptés à l état du patient Protéger le patient face à son environnement, Installer en position de sécurité

Plus en détail

Livret sécurité Compass

Livret sécurité Compass Livret sécurité Compass Livret SÉCURITÉ COMPASS La sécurité notre première exigence SOMMAIRE 2 La sécurité notre première exigence 4 Consignes générales de circulation 6 Consignes générales au poste de

Plus en détail

Phrases R et S. Phrases R : Nature des risques particuliers attribués aux substances et préparations dangereuses

Phrases R et S. Phrases R : Nature des risques particuliers attribués aux substances et préparations dangereuses Phrases R et S Phrases R : Nature des risques particuliers attribués aux substances et préparations dangereuses R1 Explosif à l'état sec R2 Risque d'explosion par le choc, la friction, le feu ou d'autres

Plus en détail

PLAN DE PRÉVENTION Modèle de Plan de prévention proposé par le CDG41 Service Prévention Version 1 janvier 2015

PLAN DE PRÉVENTION Modèle de Plan de prévention proposé par le CDG41 Service Prévention Version 1 janvier 2015 PLAN DE PRÉVENTION PLAN DE PREVENTION Qu est-ce qu un plan de prévention? C est un document dans lequel sont notifiées les mesures de coordination générales prises pour prévenir les risques liés à l interférence

Plus en détail

S il vous plait, pas d accidents professionnels!

S il vous plait, pas d accidents professionnels! 22 fa chwis sen Prévention d accidents et protection de la santé S il vous plait, pas d accidents professionnels! De nombreux accidents surviennent lors de simples activités: en marchant, en montant les

Plus en détail

Sécurité des bâtiments : Protection contre l incendie. Liste de contrôle

Sécurité des bâtiments : Protection contre l incendie. Liste de contrôle 1 Conformément à l article 3a en association avec l article 6 de la loi sur le travail et à l ordonnance 3 relative à la loi sur le travail, l employeur (canton) est tenu d adopter des mesures appropriées

Plus en détail

Livret d accueil du nouveau salarié et de l apprenti. 2 ème transformation du bois

Livret d accueil du nouveau salarié et de l apprenti. 2 ème transformation du bois Prévention des risques professionnels les métiers de la filière bois à la Réunion Livret d accueil du nouveau salarié et de l apprenti 2 ème transformation du bois Metrag Ce livret m est offert par la

Plus en détail

Dans quels cas réaliser un plan de prévention?

Dans quels cas réaliser un plan de prévention? Dans quels cas réaliser un plan de prévention? «L opération» peut être de différentes natures : chantiers, travaux de bâtiment, entretien de locaux, prestations intellectuelles Planification d une opération

Plus en détail

Note. Charte Hygiène et Sécurité

Note. Charte Hygiène et Sécurité 1/5 Préambule L ENSCMu est un ERP (Etablissement Recevant du Public) de 3 ème catégorie, de type R (enseignement et recherche). Dans ce cadre, l école est soumise au respect de différentes réglementations

Plus en détail

TABLEAU COMPARATIF PROGRAMMES VSP / PSE CAP Légende : Couleur bleue : contenus similaires Couleur rouge: Nouveautés Couleur verte : supprimé?

TABLEAU COMPARATIF PROGRAMMES VSP / PSE CAP Légende : Couleur bleue : contenus similaires Couleur rouge: Nouveautés Couleur verte : supprimé? TABLEAU COMPARATIF PROGRAMMES VSP / PSE CAP Légende : Couleur bleue : contenus similaires Couleur rouge: Nouveautés Couleur verte : supprimé? PROGRAMME VSP Programme 2002 S organise en 5 modules de formation

Plus en détail

MÉMO SANTÉ. RISQUES BIOLOGIQUES et travaux d assainissement ENTREPRISES ARTISANALES DU BTP

MÉMO SANTÉ. RISQUES BIOLOGIQUES et travaux d assainissement ENTREPRISES ARTISANALES DU BTP MÉMO SANTÉ ENTREPRISES ARTISANALES DU BTP RISQUES BIOLOGIQUES et travaux d assainissement Certains travaux vous exposent à des agents infectieux qui peuvent avoir des conséquences sur votre santé : bactéries,

Plus en détail