«Créer un meilleur environnement de travail pour les agents de nettoyage en Europe»

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "«Créer un meilleur environnement de travail pour les agents de nettoyage en Europe»"

Transcription

1 Résultats d une étude d observation réalisée auprès des agents de nettoyage «Créer un meilleur environnement de travail pour les agents de nettoyage en Europe» Exemple de la contribution que peuvent apporter les fournisseurs

2 Message du président d AFH Professional Hygiene Europe Nous avons tendance à considérer certaines choses comme acquises. Le journal nous est distribué le matin, le bus arrive à l heure et notre lieu de travail est propre quand nous arrivons le matin. Ces choses n arrivent pas toutes seules. Il y a des individus derrière chacune d entre elle : le mécanicien qui prépare le bus, le distributeur de journaux et l agent de nettoyage qui nettoie le bureau la nuit. Ces individus assurent le bon fonctionnement de notre société et sans eux, les choses que nous considérons comme acquises cesseraient de fonctionner. L industrie européenne du nettoyage est une industrie florissante. Le nombre d entreprises de nettoyage est cinq fois plus élevé aujourd hui qu il y a 20 ans et le nombre d employés du secteur a augmenté de 5 % par an au cours des dix dernières années. À l heure actuelle, près de quatre millions d agents de nettoyage contribuent à maintenir notre société propre et saine. Tork est fier d être le premier fournisseur de papier d essuyage et de produits et services d hygiène pour cette industrie. Ce secteur est cependant confronté à différents défis. Les agents de nettoyage travaillent dans des environnements exposés et le taux d arrêt maladie ainsi que les risques professionnels en matière de santé sont plus élevés dans l industrie du nettoyage que dans bien d autres secteurs. Il s agit d un problème non seulement pour les individus concernés, mais également pour l ensemble de l industrie. Avec sa marque de papier d hygiène professionnel Tork, SCA souhaite apporter de la valeur ajoutée à tous les acteurs du secteur. En agissant de manière responsable, en prenant soin des individus et de la nature et en développant des solutions durables, nous jouons un rôle essentiel dans l amélioration de la qualité de vie au quotidien. Nous connaissons les conditions de travail des agents de nettoyage et, en qualité de fournisseur leader de l industrie, il nous incombe de faire tout notre possible pour améliorer leur environnement de travail. Nous avons rédigé ce rapport afin de montrer comment nous intégrons l aspect humain au développement de nos produits. Nous souhaitons que nos produits facilitent la vie de ceux qui les utilisent dans leur travail. Nous sommes conscients que le développement de nos produits ne peut apporter la solution à tous les défis que rencontre l industrie du nettoyage. Nous estimons cependant qu il représente une première avancée importante susceptible d inciter les autres acteurs du secteur à apporter leur contribution. Nous pensons que si toutes les entreprises du secteur (distributeurs, producteurs, entreprises de nettoyage, etc.) apportent leur pierre à l édifice, nous serons en mesure d améliorer ensemble la situation des agents de nettoyage, au bénéfice de tous. Ainsi, les choses que nous considérons comme acquises continueront à fonctionner. En tant que premier fournisseur de papier d hygiène professionnel en Europe, nous souhaitons montrer la voie et inspirer les autres. Nous aspirons à faire preuve de leadership et à inspirer les acteurs de l industrie avec des principes et méthodes créatifs et novateurs. Sune Lundin Président d AFH Professional Hygiene Europe

3 L industrie européenne du nettoyage un secteur florissant Près de quatre millions d agents de nettoyage travaillent tous les jours en Europe. Ils maintiennent l état de propreté de nos bureaux, écoles et hôpitaux et contribuent au bien-être de notre société. Les agents de nettoyage ne participent pas seulement au bien-être physique de l Europe. Avec un chiffre d affaires annuel estimé à environ 60 milliards d euros, l industrie représente une part non négligeable de l économie européenne. L industrie du nettoyage connaît par ailleurs depuis plus de 20 ans une croissance forte et soutenue, tant en termes de créations d entreprises que d effectifs et de chiffre d affaires. Depuis 1989, le nombre de sociétés de nettoyage en Europe est passé d environ à près de (fig. 1). Le nombre d employés a augmenté en moyenne de plus de 5 % par an au cours des dix dernières années. 1 Nombre d entreprises de nettoyage Figure 1 : Évolution du nombre d entreprises de nettoyage en Europe entre 1989 et Fédération européenne du nettoyage industriel,

4 L industrie européenne du nettoyage un secteur face à ses défis Bien que prospère et florissante, l industrie du nettoyage n en est pas moins confrontée à des défis de taille. Les agents de nettoyage travaillent dans des environnements exposés et l industrie du nettoyage étant un secteur à fort coefficient de main d œuvre 2 le coût de la main d œuvre représente 75 % des dépenses totales des entreprises de nettoyage -, le bien-être des employés est un facteur décisif. C est pourquoi il est alarmant de constater que les problèmes liés à leur environnement de travail affectent bien plus les agents de nettoyage que la plupart des autres professions. À défaut de statistiques officielles au niveau européen, il est difficile de tirer des conclusions sur le nombre exact d arrêts maladie et de problèmes de santé liés au travail pour l ensemble de l industrie du nettoyage européenne. Il est toutefois possible de dresser un tableau approximatif de la situation au regard des statistiques disponibles pour chaque pays. En Allemagne, les agents de nettoyage cumulent en moyenne 24 à 27 jours indemnisés d arrêt maladie par an. Un chiffre quatre à cinq fois plus élevé que pour des professions telles que scientifique, avocat ou ingénieur, et 50 % plus élevé que la moyenne allemande. 3 En Suède le chiffre s élève à 13 jours indemnisés. On constate en Suède que les femmes agents de nettoyage souffrent deux fois plus de maladies liées à leur travail que la moyenne des autres femmes actives. Cette profession affiche le troisième taux le plus élevé dans ce domaine. 4 En Suède, les agents de nettoyage enregistrent le plus fort taux d arrêts maladie de longue durée (>90 jours). 5 Troubles musculo-squelettiques un problème majeur Les troubles musculo-squelettiques (TMS) constituent l un des problèmes de santé majeurs des agents de nettoyage et la principale cause du fort taux d arrêt de travail pour maladie. Ces troubles se caractérisent par des blessures ou douleurs au dos, au cou, aux genoux ou aux poignets. Les TMS sont la première cause de maladie professionnelle en Europe et les recherches ont montré que les agents de nettoyage sont particulièrement exposés à ce risque. Diverses études révèlent que trois agents d entretien sur quatre souffrent de douleurs musculaires. 6 Pourquoi le risque est-il si élevé pour les agents de nettoyage de souffrir de TMS? Le problème réside en partie dans les tâches et les postures qui caractérisent le travail de nettoyage. Soulever et porter de lourdes charges, effectuer des mouvements répétitifs, exercer des pressions, etc. ce que font couramment les agents de nettoyage augmentent les risques de TMS. 7 Cependant, les recherches ont également démontré que l ergonomie d une grande partie de l équipement et des produits utilisés mériterait d être optimisée. 8 2 Fédération européenne du nettoyage industriel, 3 Organisation mondiale de la Santé, 2010, The Case for Paid Sick Leave, p Institut suédois de recherche sur l environnement, 2009, Belastningar i städyrket vilka är de och hur kan belastningen minskas? p Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail, 2009, The Occupational Safety and Health of Cleaning Workers, p.12, Kumar & Kumar, 2008, Musculoskeletal risk factors in cleaning occupation A litterature review, p Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail, 2009, The Occupational Safety and Health of Cleaning Workers, p. 33.

5 L étude d observation tenir compte de l aspect humain dans le développement produit Fournisseur majeur de l industrie du nettoyage, Tork souhaitait examiner ce qui lui était possible de faire pour faciliter le travail des agents de nettoyage et simplifier la manipulation des livraisons, produits et solutions. Tork a ainsi réalisé une étude d observation dans le but de mieux comprendre le quotidien des agents de nettoyage et le rôle que jouent les produits de Tork dans leurs tâches. La journée d un agent de nettoyage est rythmée par différentes tâches dont l une consiste à recharger les distributeurs de produits d hygiène tels que serviettes, papier toilette et savon. Ces produits arrivent dans des emballages dont la manipulation représente une part importante du travail quotidien d un agent de nettoyage. Manipulation des emballages au cours de la journée de travail d un agent de nettoyage En Europe, les agents de nettoyage manipulent chaque semaine près d un million d emballages remplis de produits d hygiène Tork. Ces emballages doivent être réceptionnés, transportés dans les bâtiments, entreposés, portés, ouverts, jetés et recyclés. Les produits sont emballés dans des boîtes ou dans des matériaux en plastiques. L étude d observation visait à identifier les améliorations possibles pour faciliter la manipulation des emballages par les agents. Cette étude a été réalisée sur une période de quatre mois auprès du personnel d entretien des divers clients issus de différents secteurs dans quatre pays (Allemagne, France, Pays-Bas et Suède). Cette dernière consistait essentiellement à observer la manière dont les agents de nettoyage manipulent les emballages sur leur lieu de travail afin d identifier les situations susceptibles d être améliorées. Les informations ont été relevées en observant les agents de nettoyage effectuer leur travail. Ces derniers ont ensuite été interrogés pour leur permettre d exprimer leur opinion. Les observations, collectées en accompagnant les agents du point où ils réceptionnent les emballages au point où ils les vident et les jettent, mettent en lumière un processus de manipulation caractéristique. La plupart des entreprises disposent d un entrepôt central (premier stockage) et de plusieurs petits dépôts répartis dans l entreprise (deuxième stockage). L étude a permis d identifier cinq étapes susceptibles d être améliorées pour faciliter le travail des agents de nettoyage : Transport Ouverture Stockage Pliage Élimination

6 Données concernant l étude d observation Vingt entreprises visitées (clients et clients finaux) dans quatre secteurs Industrie CHR Santé Commercial (toilettes publiques) Entreprises basées en Allemagne, France, Pays-Bas et Suède. L étude consistait en : Deux heures d observation de chaque agent de nettoyage Une heure d entretien avec les agents de nettoyage 1. Transport La majorité des agents de nettoyage n ont pas l impression de porter beaucoup dans leur travail. L étude d observation a toutefois révélé que la réalité est bien différente. Une grande partie du travail consiste à porter des paquets de serviettes, papier toilette et autres produits, parfois sur de longues distances, en montant et descendant les escaliers et à travers plusieurs portes. Le fait que la plupart des entreprises disposent d une pièce de premier et de deuxième stockage oblige les agents à soulever et porter chaque paquet plusieurs fois. Il est également apparu que de nombreux agents semblent avoir des difficultés à porter des charges volumineuses, tout au moins sans se placer dans des positions peu commodes. Cette incapacité à porter des charges volumineuses oblige les agents à faire plusieurs allers-retours entre les différents dépôts, une procédure fatigante et inefficace. Observation : Chaque paquet est soulevé et porté plusieurs fois. Il est difficile de porter plus d un paquet à la fois. 2. Ouverture La deuxième possibilité d amélioration identifiée concerne l ouverture des paquets. Quand les boîtes sont collées, les agents de nettoyage doivent utiliser un outil, en général un couteau, pour les ouvrir. En général, ces derniers ne considèrent pas comme un problème le fait d ouvrir les boîtes collées puisqu ils ont l habitude d utiliser un outil. Observation : L ouverture des boîtes collées requiert un outil, en général un couteau. Les emballages plastiques gagneraient à disposer d une perforation pour une ouverture aisée.

7 3. Stockage La troisième possibilité d amélioration concerne le stockage des produits dans le deuxième dépôt. La plupart des entreprises disposent de petits dépôts avec un espace de rangement limité. Il est parfois difficile de retirer les emballages des produits dans ces petits dépôts. Le problème réside souvent dans le fait que l espace limité entre les étagères ne permet pas de retirer les produits depuis le haut du paquet. Ce qui crée une étape supplémentaire pour les agents de nettoyage. Observations : Les dépôts sont généralement petits. En raison de l espace limité entre les étagères il est difficile de déballer les produits. Les emballages plastiques sont plus faciles à stocker car ils prennent moins de place quand les produits sont retirés du paquet. 4. Pliage La quatrième possibilité d amélioration identifiée réside dans le pliage des boîtes. Une fois la boîte vide, les agents de nettoyage doivent l aplanir pour gagner de la place et pouvoir la transporter. La plupart des boîtes sont difficiles à plier. Observations : La plupart des boîtes sont difficiles à plier.

8 5. Élimination La dernière étape identifiée consiste dans l élimination des emballages. Les emballages plastiques sont jetés avec les déchets communs ou recyclés avec les plastiques. Les déchets plastiques sont moins volumineux et sont généralement plus faciles à manipuler. Cependant, une possibilité d amélioration a été identifiée dans l élimination des boîtes. Les agents de nettoyage doivent en général porter les emballages vides jusqu à la zone de recyclage. Dans les grandes entreprises, la distance à parcourir est souvent très longue. L étude d observation a révélé que même si elles sont vides, les boîtes pliées sont difficiles à transporter. La plupart des agents ne sont pas en mesure de porter plus de deux ou trois boîtes vides en même temps. Ils doivent donc faire plusieurs allers-retours, un processus qui s est révélé inefficace. Observations : Les dépôts sont généralement très éloignés de la zone de recyclage. Il est difficile de porter les boîtes vides pliées

9 Conclusions L avenir s annonce prometteur pour l industrie européenne du nettoyage qui doit cependant faire face à des défis de taille. Malgré la croissance impressionnante de l industrie, le taux élevé de problèmes de santé liés au travail est un signe alarmant indiquant qu il existe des améliorations possibles. Ce rapport a été rédigé dans le but de montrer comment Tork, en qualité de fournisseur leader de l industrie, a intégré l aspect humain dans le développement de nouvelles solutions d emballage. Il vise à inspirer les autres acteurs du secteur à penser davantage aux individus qui travaillent avec leurs produits et les manipulent au quotidien. Observer et interroger les agents de nettoyage dans leur travail quotidien a permis à Tork de tirer des conclusions intéressantes. La manipulation des emballages peut sembler au premier abord ne poser aucun problème. L étude d observation a toutefois révélé que cet aspect du travail des agents de nettoyage s avère en réalité difficile, fatigante et inefficace. Les principales observations tirées de l étude sont les suivantes : Chaque paquet est soulevé et porté plusieurs fois. Il est difficile de porter plus d un paquet à la fois. Certains paquets sont difficiles à ouvrir, les emballages collés requièrent un couteau Les emballages collés sont plus longs à ouvrir. Les dépôts sont généralement petits. En raison de l espace limité entre les étagères il est difficile de stocker les produits dans l emballage. Les emballages vides doivent être enlevés immédiatement. Les emballages sont difficiles à plier. Les dépôts sont généralement assez éloignés de la zone de recyclage. Il est difficile de porter les boîtes vides pliées. Toutes ces observations ont été transmises aux concepteurs industriels/ingénieurs de Tork. Elles sont à la base d une nouvelle solution d emballage visant à améliorer ergonomie et efficacité. Les observations tirées de l étude et le développement d une nouvelle solution d emballage ne solutionneront pas l ensemble des défis que rencontre l industrie du nettoyage. Cependant, il s agit d un premier pas important dans la bonne direction. Marque européenne leader dans le secteur du papier d hygiène professionnel, Tork a lancé cette initiative afin de faire preuve de responsabilité et d inspirer les autres acteurs du secteur. Ensemble, nous pouvons faciliter la vie professionnelle des agents de nettoyage.

10 Pour plus d informations sur l étude observatoire, merci de contacter Kristian Grennfelt, packaging Development et industrial design centre manager pour Tork. A propos de Tork La marque Tork propose des produits d hygiène aux professionnels, des restaurants aux établissements de santé, en passant par les bureaux, les écoles et les industries. Tork commercialise des distributeurs, des essuie-mains, du papier toilette, des savons, des serviettes de table, des bobines et des chiffons non tissés. Grâce à son expertise en hygiène, sa gamme fonctionnelle et son engagement dans le respect du développement durable, Tork est devenue un leader sur le marché. Tork est une marque du groupe SCA et un partenaire engagé dans plus de 80 pays. Pour être informé des dernières actualités Tork, visitez A propos de SCA SCA est un groupe spécialiste de l hygiène qui développe des produits d hygiène personnelle, des mouchoirs, des solutions d emballage, du papier pour l édition et des produits en bois massif. Le groupe est présent dans une centaine de pays. SCA détient plusieurs marques bien connues comme TENA ou Tork. Les ventes en 2011 s élevaient à 11,7 milliards d euros. SCA compte environ collaborateurs. Pour plus d informations à propos de SCA, visitez Développement Durable SCA apporte des solutions à forte valeur ajoutée, respectueuses de l environnement et efficaces. SCA a reçu de nombreuses reconnaissances pour son engagement dans le développement durable incluant les indices suivants : Dow Jones Sustainability Index 2011, le WWF Environmental Paper Company Index 2011, et Ethisphere les entreprises les plus éthiques au monde 2012.

ÉPREUVE DE MANAGEMENT DES ORGANISATIONS

ÉPREUVE DE MANAGEMENT DES ORGANISATIONS Session 2008 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA GESTION ÉPREUVE DE MANAGEMENT DES ORGANISATIONS Durée de l épreuve : 3 heures Coefficient : 4 Le sujet comporte 5 pages numérotées

Plus en détail

Compte-rendu d expérience

Compte-rendu d expérience Compte-rendu d expérience ALTANA AG Décisions rapides ALTANA utilise la solution logicielle intégrée d IDL Grâce à sa longue expérience avec IDLKONSIS, ALTANA, groupe actif dans le domaine de la chimie

Plus en détail

*Une consommation. Système Tork de serviettes pour distributeurs Interfold. de serviettes minimum en plus d un impact maximum. www.tork.

*Une consommation. Système Tork de serviettes pour distributeurs Interfold. de serviettes minimum en plus d un impact maximum. www.tork. *Une consommation de serviettes minimum en plus d un impact maximum Système Tork de serviettes pour distributeurs Interfold www.tork.ch Un système qui répond à toutes les attentes Le système Tork de serviettes

Plus en détail

Communiqué de presse Lyon, le 30 septembre 2015

Communiqué de presse Lyon, le 30 septembre 2015 Communiqué de presse Lyon, le 30 septembre 2015 Malakoff Médéric analyse les déterminants de la santé et du bien-être des salariés en Rhône-Alpes et évalue leur impact sur la performance des entreprises.

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

Communiqué de presse Le 28 janvier 2013

Communiqué de presse Le 28 janvier 2013 Communiqué de presse Le 28 janvier 2013 Les entreprises belges renforcent la collaboration entre leur fonction Finance et d autres départements Elles s inscrivent dans la tendance européenne, mais ne font

Plus en détail

Le Développement Durable. chez Europe Services Propreté. De la parole à l action

Le Développement Durable. chez Europe Services Propreté. De la parole à l action Le Développement Durable chez Europe Services Propreté De la parole à l action Le mot des Présidents EUROPE SERVICES GROUPE, acteur de référence dans les services liés à l environnement, a engagé ses trois

Plus en détail

Nouvelle station d épuration par lagunage chez SCA Hygiene Products à Stembert

Nouvelle station d épuration par lagunage chez SCA Hygiene Products à Stembert Communiqué de presse Stembert, le 18 février 2009 Une première dans l industrie en Belgique Nouvelle station d épuration par lagunage chez SCA Hygiene Products à Stembert Le site de production belge, SCA

Plus en détail

Analyse de l adéquation des frais administratifs des sociétés de gestion. Synthèse

Analyse de l adéquation des frais administratifs des sociétés de gestion. Synthèse Analyse de l adéquation des frais administratifs des sociétés de gestion Synthèse Décembre 2015 Johannes Fark Beatrice Meyer Daniel Zöbeli Résumé des résultats de l étude, synthèse Contexte et démarche

Plus en détail

L influence des medias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un partenaire financier. réalisée par

L influence des medias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un partenaire financier. réalisée par L influence des medias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un partenaire financier Etude réalisée par Médias sociaux L influence des médias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un

Plus en détail

LE RETOUR SUR INVESTISSEMENT (ROI)

LE RETOUR SUR INVESTISSEMENT (ROI) LE RETOUR SUR INVESTISSEMENT (ROI) de La Gestion des Talents L impact de la Gestion des Talents sur l entreprise 23 % 4,6 % d augmentation d augmentation du chiffre d affaires par employé de la capitalisation

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE POUR LES RESPONSABLES D EMBALLAGES

GUIDE PRATIQUE POUR LES RESPONSABLES D EMBALLAGES GUIDE PRATIQUE POUR LES RESPONSABLES D EMBALLAGES Sommaire Introduction : la loi 2 1. votre entreprise est-elle concernée? 3 3 types de responsables d emballages 2. les obligations des entreprises 4 Le

Plus en détail

CHARTE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE ENTRE CONCORDE HOTELS ET SES FOURNISSEURS POUR DES ACHATS DURABLES

CHARTE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE ENTRE CONCORDE HOTELS ET SES FOURNISSEURS POUR DES ACHATS DURABLES CHARTE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE ENTRE CONCORDE HOTELS ET SES FOURNISSEURS POUR DES ACHATS DURABLES INTRODUCTION Le groupe Concorde Hotels and Resorts représente un réseau international d'hôtels 4 et 5

Plus en détail

Le développement durable en action

Le développement durable en action Le développement durable en action Medline s engage! Notre mission est de fournir des produits et des services de qualité aux professionnels de santé ainsi qu aux utilisateurs finaux, optimiser la prise

Plus en détail

CARTOGRAPHIE. des moyens de paiement scripturaux. Bilan de la collecte 2014 (données 2013)

CARTOGRAPHIE. des moyens de paiement scripturaux. Bilan de la collecte 2014 (données 2013) 213 CARTOGRAPHIE des moyens de paiement scripturaux Bilan de la collecte 214 (données 213) Banque de France 39, rue Croix-des-Petits-Champs 751 PARIS Directeur de la publication : Denis Beau, directeur

Plus en détail

Du 24 janvier 2011. Aujourd hui je voudrais vous parler des enjeux de cette transformation et de nos perspectives.

Du 24 janvier 2011. Aujourd hui je voudrais vous parler des enjeux de cette transformation et de nos perspectives. Du 24 janvier 2011 Mesdames et Messieurs, Vous avez pu le constater au cours des présentations : sur l exercice 2009/2010, nos résultats ont été solides, nous avons poursuivi la transformation de notre

Plus en détail

PANORAMA DE BRANCHE PARFUMERIE SELECTIVE. www.ffps.fr 2013 (données 2012)

PANORAMA DE BRANCHE PARFUMERIE SELECTIVE. www.ffps.fr 2013 (données 2012) PANORAMA DE BRANCHE PARFUMERIE SELECTIVE www.ffps.fr 2013 (données 2012) 1 SOMMAIRE Données économiques La Parfumerie Sélective p 3 Le marché de la Parfumerie Sélective p 3 L organisation du marché p 5

Plus en détail

Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi!

Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi! Think... Edition Spéciale Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi! Le 4 avril 2011, Barack Obama annonçait sa candidature à l élection présidentielle américaine de 2012 sur Youtube.

Plus en détail

Liste des sujets COO 2012-2013

Liste des sujets COO 2012-2013 Liste des sujets COO 2012-2013 Entreprise de gestion de benne et acheminement des déchets : Wall-E La société Wall-E est spécialisée dans la production, la gestion et l exploitation des bennes à ordure

Plus en détail

Réponses de la Fédération des chambres de commerce du Québec

Réponses de la Fédération des chambres de commerce du Québec Réponses de la Fédération des chambres de commerce du Québec Consultation du Groupe conseil sur l actualisation de la Stratégie québécoise de la recherche et de l innovation 8 septembre 2009 Préambule

Plus en détail

SESSION 2010 MANAGEMENT DES SYSTÈMES D'INFORMATION. Durée de l épreuve : 3 heures - coefficient : 1

SESSION 2010 MANAGEMENT DES SYSTÈMES D'INFORMATION. Durée de l épreuve : 3 heures - coefficient : 1 1020005 DSCG SESSION 2010 MANAGEMENT DES SYSTÈMES D'INFORMATION Durée de l épreuve : 3 heures - coefficient : 1 Document autorisé : Liste des comptes du plan comptable général, à l exclusion de toute autre

Plus en détail

Succès d une entreprise étrangère dans la pénétration du secteur financier en Amérique Latine

Succès d une entreprise étrangère dans la pénétration du secteur financier en Amérique Latine Succès d une entreprise étrangère dans la pénétration du secteur financier en Amérique Latine Coface - Natixis a décidé d internationaliser son activité d assurance crédit en Amérique Latine en 1997. Le

Plus en détail

Guillaume comprend que le marché est composé de 3 composantes, mais desquelles s agit-il?

Guillaume comprend que le marché est composé de 3 composantes, mais desquelles s agit-il? Thème 1 : Mercatique et consommateur Question de gestion : La mercatique cherche-t-elle à répondre aux besoins des consommateurs ou à les influencer? Chapitre 4 : Sur quel(s) marché(s) agir et comment

Plus en détail

Faites des affaires en toute sécurité Nous vous couvrons.

Faites des affaires en toute sécurité Nous vous couvrons. Faites des affaires en toute sécurité Nous vous couvrons. Le progrès implique toujours des risques Frederick B. Wilcox Qu est-ce qui vous empêche de dormir? La peur de ne pas être payé? L accès au financement

Plus en détail

DIRECT ASSURANCE. Leader de l assurance directe depuis 1992. Dossier de Presse 2013. Contacts Presse

DIRECT ASSURANCE. Leader de l assurance directe depuis 1992. Dossier de Presse 2013. Contacts Presse Dossier de Presse 2013 DIRECT ASSURANCE Leader de l assurance directe depuis 1992 Contacts Presse Nathalie LECLERC, CASSIOPÉE Tél. : 01 42 66 21 27 Mobile : 06 72 96 54 45 nleclerc@cassiopee-rp.com Caroline

Plus en détail

LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS

LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS LIVRE BLANC LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS Une collaboration entre homme et machine LIVRE BLANC LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS 2 A PROPOS Les hommes

Plus en détail

Le nouvel acheteur de solutions informatiques. Les lignes d affaires adoptent les technologies Cloud Infobrief IDC, sponsorisée par Cisco mars 2015

Le nouvel acheteur de solutions informatiques. Les lignes d affaires adoptent les technologies Cloud Infobrief IDC, sponsorisée par Cisco mars 2015 Le nouvel acheteur de solutions informatiques mars 2015 Aujourd hui, le nouvel acheteur de technologies est Le directeur commercial Les acheteurs de technologies sont majoritairement des responsables commerciaux

Plus en détail

La solution équitable et économique pour la récupération de vos emballages

La solution équitable et économique pour la récupération de vos emballages La solution équitable et économique pour la récupération de vos emballages Qu est ce qu INTERSEROH? INTERSEROH organise et garantit aux producteurs allemands et étrangers de différentes branches (bâtiment,

Plus en détail

Fonction RH : les résultats de l enquête de HR Access

Fonction RH : les résultats de l enquête de HR Access Fonction RH : les résultats de l enquête de HR Access Par M. Tiss 19/06/2014 à 11h25 Après une première édition réussie et riche d enseignements en 2012, HR Access Solutions, expert international de services

Plus en détail

L intégration des sources de données :un défi coûteux pour les services financiers

L intégration des sources de données :un défi coûteux pour les services financiers L intégration des sources de données :un défi coûteux pour les services financiers Étude Observations des services financiers d IDG Page 2 DESCRIPTION DE L ÉTUDE Kapow Software, entreprise détenue par

Plus en détail

Synthèse des résultats de l enquête Mindjet La collaboration au sein de l entreprise: moteur ou frein pour la productivité?

Synthèse des résultats de l enquête Mindjet La collaboration au sein de l entreprise: moteur ou frein pour la productivité? 1 Synthèse des résultats de l enquête Mindjet La collaboration au sein de l entreprise: moteur ou frein pour la productivité? Février 2013 2 INTRODUCTION: Perception et tendances du travail collaboratif

Plus en détail

INTRODUCTION : RAPPEL DES OBLIGATIONS LEGALES ET DU CONTEXTE DE MISE EN ŒUVRE DE LA LOI

INTRODUCTION : RAPPEL DES OBLIGATIONS LEGALES ET DU CONTEXTE DE MISE EN ŒUVRE DE LA LOI HENRI MAIRE S.A. Au capital de 7 880 000 euros 14 avenue de l Opéra 75001 PARIS RAPPORT DU PRESIDENT PREVU PAR L ARTICLE L 225-37 DU CODE DE COMMERCE (art 17 de la Loi de sécurité financière) AU TITRE

Plus en détail

Statistiques structurelles sur les entreprises

Statistiques structurelles sur les entreprises 1 Statistiques structurelles sur les entreprises - Analyse Statistiques structurelles sur les entreprises Un aperçu de la structure de l'économie belge en 2011 et des possibilités offertes par cette source

Plus en détail

Colruyt industrialise sa gestion des risques avec MEGA

Colruyt industrialise sa gestion des risques avec MEGA industrialise sa gestion des risques avec MEGA Principaux objectifs Industrialiser l évaluation, le suivi et le contrôle des risques opérationnels. Disposer d un référentiel unique d informations fiables,

Plus en détail

Le réseau d entreprises : s associer et rester indépendant!

Le réseau d entreprises : s associer et rester indépendant! Le réseau d entreprises : s associer et rester indépendant! Regroupés autour d une enseigne commune, les commerçants associés sont des distributeurs grâce à une organisation amont forte et structurée qui

Plus en détail

AT&S Renforce son Efficacité et sa Flexibilité Métier Grâce à une Gestion IT Optimisée

AT&S Renforce son Efficacité et sa Flexibilité Métier Grâce à une Gestion IT Optimisée CUSTOMER SUCCESS STORY Mars 2014 AT&S Renforce son Efficacité et sa Flexibilité Métier Grâce à une Gestion IT Optimisée PROFIL CLIENT Secteur: Industrie manufacturière Société: AT&S Effectifs: 7 500 personnes

Plus en détail

La partie production + vente est principalement concernée par l optimisation et la rationalisation des transports qui représentent l enjeu principal

La partie production + vente est principalement concernée par l optimisation et la rationalisation des transports qui représentent l enjeu principal Chapitre 9 LA FONCTION SUPPLY CHAIN 9.1 Les bases du plan de performance Supply chain et Logistique La Direction de la Supply chain est née récemment des nouveaux enjeux internes liés à l évolution du

Plus en détail

GPEMEA/12.2011. Gamme MarathonTM Votre solution en format plié. MEP BROCH A4 Marathon_FR.indd 2

GPEMEA/12.2011. Gamme MarathonTM Votre solution en format plié. MEP BROCH A4 Marathon_FR.indd 2 GPEMEA/1.011 Gamme MarathonTM Votre solution en format plié MEP BROCH A4 Marathon_FR.indd 07/1/11 16:06 Gamme MarathonTM Les essuie-mains et le papier toilette en formats enchevêtrés MarathonTM offrent

Plus en détail

Le consommateur devient un Promo sapiens : une plus grande conscience des prix lorsqu il y a beaucoup de promotions sur le point de vente

Le consommateur devient un Promo sapiens : une plus grande conscience des prix lorsqu il y a beaucoup de promotions sur le point de vente Le consommateur devient un Promo sapiens : une plus grande conscience des prix lorsqu il y a beaucoup de promotions sur le point de vente La communication en magasin purement tournée vers la promotion

Plus en détail

2 e édition. Etude réalisée en partenariat avec

2 e édition. Etude réalisée en partenariat avec 2 e édition M A R S 2 0 0 9 Etude réalisée en partenariat avec En 2008, Ciel, N 1 français des logiciels de gestion pour petites entreprises, innovait en créant le Baromètre Ciel de l Informatisation des

Plus en détail

3 ème édition de l enquête Santé & Prévoyance

3 ème édition de l enquête Santé & Prévoyance 3 ème édition de l enquête Santé & Prévoyance Paris, le 30 octobre 2013 Introduction Contexte de l étude : Le cabinet Towers Watson publie la troisième édition de son étude Santé & Prévoyance, réalisée

Plus en détail

STEM PROPRETE BILAN CARBONE 2013

STEM PROPRETE BILAN CARBONE 2013 STEM PROPRETE BILAN CARBONE 2013 Table des matières 1. CONTEXTE ET OBJECTIFS...2 a) PRESENTATION DE L ENTREPRISE...2 b) OBJECTIFS DE CE RAPPORT :...2 c) PERIMETRE DE L ETUDE :...2 2. RESULTAT ET PRECONISATIONS

Plus en détail

Nous pouvons faire plus que vous ne le pensez...

Nous pouvons faire plus que vous ne le pensez... Nous pouvons faire plus que vous ne le pensez... NOUS POUVONS FAIRE PLUS QUE VOUS NE LE PENSEZ... Un ancrage local. Une action globale. Logitrans, créée en 1940 dans une forge, bénéficie d une histoire

Plus en détail

Algorithmes de tri. 1 Introduction

Algorithmes de tri. 1 Introduction Algorithmes de tri L objectif de ce document est de présenter plusieurs algorithmes classiques de tri. On commence par présenter chaque méthode de manière intuitive, puis on détaille un exemple d exécution

Plus en détail

Charte environnement. Nos engagements pour une industrie respectueuse de son environnement naturel et social

Charte environnement. Nos engagements pour une industrie respectueuse de son environnement naturel et social Charte environnement Nos engagements pour une industrie respectueuse de son environnement naturel et social Située à coté d un site naturel sensible, avec le recyclage au cœur de l histoire et de l activité

Plus en détail

8 bonnes raisons. papier!

8 bonnes raisons. papier! 8 bonnes raisons DE PASSER informatisée, INCONDITIONNELS DU crayon ET A UNE GESTION COMMERCIALE POUR LES DU papier! le passage informatisée. Laurent PARERA, Fondateur d EOLE Concept et créateur de GC Soft,

Plus en détail

Automatisation et CRM

Automatisation et CRM Automatisation et CRM Adoption de la technologie des agents virtuels Etude VirtuOz 2010 Synopsis... 2 Les principales motivations de mise en place du canal Agent Virtuel... 2 Adoption des Agents Virtuels...

Plus en détail

Modalités de participation

Modalités de participation Modalités de participation Introduction Les Prix MIT Technology Review Innovateurs de moins de 35 ans sont une initiative de la revue de l Institut Technologique du Massachusetts (MIT), qui depuis plus

Plus en détail

ÉQUILIBRE HOMMES / FEMMES : LES ENTREPRISES PLUS ATTENDUES EN FRANCE QU EN SUÈDE!

ÉQUILIBRE HOMMES / FEMMES : LES ENTREPRISES PLUS ATTENDUES EN FRANCE QU EN SUÈDE! ÉQUILIBRE HOMMES / FEMMES : LES ENTREPRISES PLUS ATTENDUES EN FRANCE QU EN SUÈDE! Le 5 mars 2014 A quelques jours de la Journée Internationale de la Femme, l Observatoire International de l Equilibre Hommes

Plus en détail

Gestion des données sur les dépenses

Gestion des données sur les dépenses Gestion des données sur les dépenses Pourquoi cette présentation? Les fournisseurs, les analystes de l industrie et la presse spécialisée portent une très grande attention à l importance des données organisationnelles.

Plus en détail

Projet Collect+ LIFE 11 INF/FR/000730

Projet Collect+ LIFE 11 INF/FR/000730 PLAN DE COMMUNICATION APRÉS-LIFE Projet Collect+ LIFE 11 INF/FR/000730 Sensibilisation au recyclage des produits usagés SECTION I: APERCU DU PROJET LE PROJET Le projet COLLECT+ est mené par l un des leaders

Plus en détail

Les secteurs de la construction, de l éducation et de la santé les plus exposés aux impayés et retards de paiement

Les secteurs de la construction, de l éducation et de la santé les plus exposés aux impayés et retards de paiement Intrum Justitia Livre Blanc Sectoriel 2014 Les secteurs de la construction, de l éducation et de la santé les plus exposés aux impayés et retards de paiement Communiqué de presse Lyon, le 30 octobre 2014

Plus en détail

Les droits syndicaux en matière d environnement

Les droits syndicaux en matière d environnement Les droits syndicaux en matière d environnement 1. Introduction Le CPPT dispose de compétences par rapport à l environnement. Le CE n a, quant à lui, pas de compétence propre par rapport à l environnement

Plus en détail

Étude sur le recyclage des consommables aux États-Unis - 2014

Étude sur le recyclage des consommables aux États-Unis - 2014 Ce document est la version traduite du rapport d'origine rédigé en anglais par InfoTrends. En cas de conflit entre les deux versions, c'est la version anglaise qui fait foi. Étude sur le recyclage des

Plus en détail

Le domaine point-ca est le meilleur choix pour toute entreprise canadienne qui veut établir une présence en ligne

Le domaine point-ca est le meilleur choix pour toute entreprise canadienne qui veut établir une présence en ligne 60 Secondes dans la vie de L ACEI, Rapport annuel 2008-2009 Le domaine point-ca est le meilleur choix pour toute entreprise canadienne qui veut établir une présence en ligne Plus de 1,2 millions de noms

Plus en détail

L utilisation des TIC par le personnel enseignant. Marie-José Roy FRÉQUENCE D UTILISATION ET INTERNET

L utilisation des TIC par le personnel enseignant. Marie-José Roy FRÉQUENCE D UTILISATION ET INTERNET L utilisation des TIC par le personnel enseignant Marie-José Roy Depuis l apparition des micro-ordinateurs dans les années 1980, la tâche des enseignantes et enseignants s est vue modifiée à mesure que

Plus en détail

Postes Canada : Étude de cas de Home Depot

Postes Canada : Étude de cas de Home Depot Postes Canada : Étude de cas de Home Depot Les partenariats de marketing contribuent à augmenter les taux de conversion de ventes La campagne de services à domicile de Home Depot donne des résultats remarquables

Plus en détail

Le DSI du futur Rapport d'étude

Le DSI du futur Rapport d'étude Le DSI du futur Rapport d'étude Devenir un catalyseur du changement Partagez ce rapport d'étude Le DSI du futur : Devenir un catalyseur du changement Tandis que la plupart des DSI s accordent à dire que

Plus en détail

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes :

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes : CONCLUSIONS L application de la PNL à l entreprise est confrontée aux besoins des leaders d équipe, tels que: la gestion de son propre développement, du stress, la résolution des problèmes tels que les

Plus en détail

- Rapport d activité Fondation FFB - Association Vienne et Moulière Solidarité VMS

- Rapport d activité Fondation FFB - Association Vienne et Moulière Solidarité VMS - Rapport d activité Fondation FFB - Association Vienne et Moulière Solidarité VMS - JANVIER 2014 - Le chantier d insertion GEMECO de l Association Vienne et Moulière Solidarité / VMS a ouvert le 15 avril

Plus en détail

La performance, c est repousser les limites

La performance, c est repousser les limites La performance, c est repousser les limites ISOLATION thermique une solution pour chaque application IKO enertherm investit constamment dans l amélioration de ses produits. Notre département R&D travaille

Plus en détail

Ce que disent les Instructions officielles.

Ce que disent les Instructions officielles. Ce que disent les Instructions officielles. Extraits du programme de 3 e de technologie Dans la logique de la technologie, les différentes activités sont mises en relation avec les réalités industrielles

Plus en détail

La séance photo à 8,50 Euros? Analyse du marché des séances photo des photographes professionnels

La séance photo à 8,50 Euros? Analyse du marché des séances photo des photographes professionnels La séance photo à 8,50 Euros? Analyse du marché des séances photo des photographes professionnels XXLPIX Mars 2013 Une séance photo à 8,50 Euro? À propos de cette étude de marché XXLPIX GmbH teste régulièrement

Plus en détail

L UE, la crise économique et le marché immobilier Quel projet d avenir?

L UE, la crise économique et le marché immobilier Quel projet d avenir? L UE, la crise économique et le marché immobilier Quel projet d avenir? Prise de position CEPI, le Conseil Européen des Professions Immobilières Contact Référence Janet K. Griffiths - janet.griffiths@cepi.eu

Plus en détail

UWE 13 décembre 2013. De la problématique des déchets vers un processus de gestion intégré

UWE 13 décembre 2013. De la problématique des déchets vers un processus de gestion intégré UWE 13 décembre 2013 De la problématique des déchets vers un processus de gestion intégré BAILLIEN Jean-Marc Direction Industrielle CMI GROUPE Introduction : CMI CMI trouve son origine au 19 ème siècle.

Plus en détail

ÉPREUVE DE MANAGEMENT DES ORGANISATIONS

ÉPREUVE DE MANAGEMENT DES ORGANISATIONS Session 2008 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA GESTION ÉPREUVE DE MANAGEMENT DES ORGANISATIONS Durée de l épreuve : 3 heures Coefficient : 4 Le sujet comporte 5 pages numérotées

Plus en détail

A la recherche de vents porteurs

A la recherche de vents porteurs OCTOBRE 2014 A la recherche de vents porteurs Le bilan d activité des TPE-PME pour le troisième trimestre s inscrit dans le prolongement des trimestres précédents. Après avoir été un peu plus favorable

Plus en détail

Enquête nationale sur le développement commercial des PME. Etude réalisée du 15 juin au 15 août 2009 sur un panel de 240 PME de moins de 250 salariés

Enquête nationale sur le développement commercial des PME. Etude réalisée du 15 juin au 15 août 2009 sur un panel de 240 PME de moins de 250 salariés Enquête nationale sur le développement commercial des PME Etude réalisée du 15 juin au 15 août 2009 sur un panel de 240 PME de moins de 250 salariés 1 Sommaire INTRODUCTION... 4 1. SYNTHESE DE L ENQUÊTE...

Plus en détail

DIRECT ASSURANCE. Leader de l assurance directe depuis 1992. Dossier de Presse 2011. Contact Presse

DIRECT ASSURANCE. Leader de l assurance directe depuis 1992. Dossier de Presse 2011. Contact Presse Dossier de Presse 2011 DIRECT ASSURANCE Leader de l assurance directe depuis 1992 Contact Presse Nathalie LECLERC, CASSIOPÉE Tél. : 01 42 66 21 27 Mobile : 06 72 96 54 45 nleclerc@cassiopee-rp.com Sommaire

Plus en détail

Changer les attitudes face au vieillissement de la population active Stratégies d adaptation dans les entreprises allemandes

Changer les attitudes face au vieillissement de la population active Stratégies d adaptation dans les entreprises allemandes Changer les attitudes face au vieillissement de la population active Stratégies d adaptation dans les entreprises allemandes Bettina Splittgerber 03.08 1 Les changements démographiques en Allemagne 2 L

Plus en détail

www.marquecanadabrand.agr.gc.ca www.mangezcanadien.ca

www.marquecanadabrand.agr.gc.ca www.mangezcanadien.ca La recherche antérieure a montré que la majorité des consommateurs canadiens affichent une préférence marquée pour l achat de produits alimentaires canadiens par rapport aux produits d importation. Est-ce

Plus en détail

Consultation 2014 ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ET CONSULTATION ANNUELLE 3 DÉCEMBRE 2014

Consultation 2014 ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ET CONSULTATION ANNUELLE 3 DÉCEMBRE 2014 1 Consultation 2014 ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ET CONSULTATION ANNUELLE 3 DÉCEMBRE 2014 QUI EST RECYCLEMÉDIAS? 2 RecycleMédias est un organisme privé à but non lucratif. Formé en décembre 2000 et agréé par le

Plus en détail

Rencontre Petit-déjeuner Predictive Index 23-03-06

Rencontre Petit-déjeuner Predictive Index 23-03-06 Le Predictive Index et DELSEY Une histoire commentée par Anne Etchenagucia SOMMAIRE Le PI et Anne! Qui est DELSEY? Le PI et DELSEY! SOMMAIRE Le PI et Anne! Qui est DELSEY? Le PI et DELSEY! LE PI et moi!

Plus en détail

«La qualité et la fiabilité de la caisse automatique à recyclage. Montepio, Portugal

«La qualité et la fiabilité de la caisse automatique à recyclage. Montepio, Portugal Montepio, Portugal Utiliser la technologie de recyclage des espèces afin d améliorer l authentification et la validation des billets «La qualité et la fiabilité de la caisse automatique à recyclage des

Plus en détail

Hexasolutions des solutions métier pour : Papetier sur le thème de «la revalorisation des stocks dormants»

Hexasolutions des solutions métier pour : Papetier sur le thème de «la revalorisation des stocks dormants» Solutions métiers Hexasolutions a un réseau de contacts qui lui est propre. Quand nous avons du mal à écouler des surplus de stocks d un papier spécifique, Hexasolutions intervient et nous le rachète,

Plus en détail

Advanced Parts. Améliorez votre gestion des pièces détachées pour fournir à vos clients les pièces adéquates dans les meilleurs délais

Advanced Parts. Améliorez votre gestion des pièces détachées pour fournir à vos clients les pièces adéquates dans les meilleurs délais Parts Améliorez votre gestion des pièces détachées pour fournir à vos clients les pièces adéquates dans les meilleurs délais Avec CDK Global, le développement de vos activités liées aux pièces détachées

Plus en détail

LES CHIFFRES CLÉS RÉGION CORSE

LES CHIFFRES CLÉS RÉGION CORSE LES CHIFFRES CLÉS RÉGION CORSE ÉDITION 2012 ACTUALISÉE Économie LA PROPRETÉ EN CORSE Données économiques générales de la région > Les données Pôle Emploi présentent des établissements, c est-à-dire des

Plus en détail

DIAGNOSTIC d ACCESSIBILITE de la Cité des Sciences et de l Industrie

DIAGNOSTIC d ACCESSIBILITE de la Cité des Sciences et de l Industrie DIAGNOSTIC d ACCESSIBILITE de la Cité des Sciences et de l Industrie 1 DIAGNOSTIC d ACCESSIBILITE de la Cité des Sciences et de l Industrie Au-delà de l application stricte de la loi du 11 février 2005,

Plus en détail

Le défi démographique dans le secteur européen de l assurance Déclaration commune des partenaires sociaux européens du secteur de l assurance

Le défi démographique dans le secteur européen de l assurance Déclaration commune des partenaires sociaux européens du secteur de l assurance Le défi démographique dans le secteur européen de l assurance Déclaration commune des partenaires sociaux européens du secteur de l assurance Introduction Le vieillissement de la population et l inversion

Plus en détail

LETTRE D INFORMATION DE L OBSERVATOIRE ECONOMIQUE N 1

LETTRE D INFORMATION DE L OBSERVATOIRE ECONOMIQUE N 1 LETTRE D INFORMATION DE L OBSERVATOIRE ECONOMIQUE N 1 En collaboration avec le laboratoire ERUDITE de l Université Paris-Est Marne-la-vallée, sous la direction scientifique de Marc Ferracci et avec la

Plus en détail

Le développement durable clé en main

Le développement durable clé en main Le développement durable clé en main Le développement durable au cœur de la stratégie d Assa Abloy 2 de la sécurité est un marché dynamique, tiré par les évolutions sociétales (besoins de sécurité grandissants,

Plus en détail

Contribution des industries créatives

Contribution des industries créatives RÉSUMÉ - Septembre 2014 Contribution des industries créatives à l économie de l UE en termes de PIB et d emploi Évolution 2008-2011 2 Contribution des industries créatives à l économie de l UE en termes

Plus en détail

LE VOYAGE D AFFAIRES DANS LES AGENCES AFAT VOYAGES et SELECTOUR

LE VOYAGE D AFFAIRES DANS LES AGENCES AFAT VOYAGES et SELECTOUR DOSSIER DE PRESSE LE VOYAGE D AFFAIRES DANS LES AGENCES AFAT VOYAGES et SELECTOUR PROXIMITE, SERVICE, TECHNOLOGIE Contacts Presse : Sophie ORIVEL : 06 32 10 69 71 Julie SORIEUL : 06 32 14 53 37 presse@asvoyages.fr

Plus en détail

FAQ FCM. Abréviations : FCM : Food Contact Materials. DC: Déclaration de conformité. LMS : Limite de migration spécifique

FAQ FCM. Abréviations : FCM : Food Contact Materials. DC: Déclaration de conformité. LMS : Limite de migration spécifique FAQ FCM Abréviations : FCM : Food Contact Materials DC: Déclaration de conformité LMS : Limite de migration spécifique 1. Quels opérateurs actifs dans la chaîne alimentaire doivent posséder et conserver

Plus en détail

Des salariés peu informés et plutôt sceptiques quant aux bénéfices du futur dispositif de couverture santé

Des salariés peu informés et plutôt sceptiques quant aux bénéfices du futur dispositif de couverture santé Communiqué de Presse E Information sous embargo jusqu au 4/09 à 9h A trois mois de la généralisation de la complémentaire santé collective Des salariés peu informés et plutôt sceptiques quant aux bénéfices

Plus en détail

La Micro Assurance, la stratégie de réduction de la pauvreté et la stratégie de croissance accélérée

La Micro Assurance, la stratégie de réduction de la pauvreté et la stratégie de croissance accélérée DEFIS ET OPPORTUNITES DE LA MICROASSURANCE AU SENEGAL La Micro Assurance, la stratégie de réduction de la pauvreté et la stratégie de croissance accélérée Présenté par Mme Aida Djigo Wane AMSA Assurances

Plus en détail

Rubbermaid HYGEN Gare de St Pancras International

Rubbermaid HYGEN Gare de St Pancras International ÉTUDE DE CAS Rubbermaid HYGEN Gare de St Pancras International Terminus britannique de l Eurostar PRÉSENTATION DU CLIENT St Pancras International Londres, Royaume-Uni Industrie Transport Depuis sa mise

Plus en détail

Portrait de la rémunération globale

Portrait de la rémunération globale CHAPITRE 1 Portrait de la rémunération globale pendant longtemps, on a surtout considéré les programmes de rémunération comme un mal nécessaire pour attirer des employés compétents et les fidéliser. Pour

Plus en détail

LETTRE D INFORMATION DE L OBSERVATOIRE ECONOMIQUE N 2 - Avril 2011

LETTRE D INFORMATION DE L OBSERVATOIRE ECONOMIQUE N 2 - Avril 2011 LETTRE D INFORMATION DE L OBSERVATOIRE ECONOMIQUE N 2 - Avril 2011 En collaboration avec le laboratoire ERUDITE de l Université Paris-Est Marne-la-vallée, sous la direction scientifique de Marc Ferracci

Plus en détail

Climat de travail. Extraire les compétences

Climat de travail. Extraire les compétences Climat de travail Extraire les compétences Extraire, transformer, implanter les compétences. ismat se fonde sur cinq valeurs essentielles: Connaissances Valoriser les pratiques pertinentes en capitalisant

Plus en détail

C O M M U N I Q U E D E P R E S S E. Berner France affirme son engagement RSE et publie la 4 ème édition de son rapport de développement durable

C O M M U N I Q U E D E P R E S S E. Berner France affirme son engagement RSE et publie la 4 ème édition de son rapport de développement durable Berner France affirme son engagement RSE et publie la 4 ème édition de son rapport de développement durable Berner France Z.I. Les Manteaux 14, rue Albert Berner F-89331 Saint-Julien-du-Sault Cedex www.berner.fr

Plus en détail

Aménagez différemment... Business Solutions Mobilier

Aménagez différemment... Business Solutions Mobilier Aménagez différemment... Business Solutions Mobilier Le groupe La force d un leader international Business Solutions > 49 000 collaborateurs > Présent dans 48 pays > 15,5 milliards de dollars de CA > 3e

Plus en détail

TNT SWISS POST AG SERVICE À LA CLIENTÈLE. Compétent I local I joignable immédiatement en quatre langues (DE, FR, IT & EN) THE PEOPLE NETWORK

TNT SWISS POST AG SERVICE À LA CLIENTÈLE. Compétent I local I joignable immédiatement en quatre langues (DE, FR, IT & EN) THE PEOPLE NETWORK tntswisspost.com 2015-08-10 TNT SWISS POST AG Compétent I local I joignable immédiatement en quatre langues (DE, FR, IT & EN) THE PEOPLE NETWORK 1/8 TNT SWISS POST AG UNE ORIENTATION CLIENT Nous sommes

Plus en détail

coaching pour les cadres dirigeants développement du leadership PDG alignement de l'organisation coaching de prise de poste

coaching pour les cadres dirigeants développement du leadership PDG alignement de l'organisation coaching de prise de poste coaching pour les cadres dirigeants intégration communautés de talents marque employeur croissance succession développement du leadership diversité PDG comité de direction stratégie de gestion des talents

Plus en détail

SCA Hygiene Products France signe un partenariat avec la Croix-Rouge française

SCA Hygiene Products France signe un partenariat avec la Croix-Rouge française C O M M U N I Q U É D E P R E S S E SCA HYGIENE PRODUCTS Service Communication Roissypôle Le Dôme Bât 7 95761 ROISSY CDG CEDEX - FRANCE Tel. +33 (0)1 41 84 60 00 Fax +33 (0)1 41 84 60 01 www.sca.com Roissy,

Plus en détail

Sont présentés ci-dessous les principaux risques et facteurs de risques auxquels le Groupe est confronté. L analyse et le

Sont présentés ci-dessous les principaux risques et facteurs de risques auxquels le Groupe est confronté. L analyse et le Sont présentés ci-dessous les principaux risques et facteurs de risques auxquels le Groupe est confronté. L analyse et le management des risques constituent un enjeu majeur pour la pérennité du Groupe

Plus en détail

Programme d optimisation. L image de votre entreprise

Programme d optimisation. L image de votre entreprise Programme d optimisation L image de votre entreprise SOMMAIRE L image joue un rôle pondérable dans les pratiques commerciales et est dédiée exclusivement à assurer une représentativité corporative de l

Plus en détail

Solutions de modernisation pour vos entrées automatisées. ASSA ABLOY Entrance Systems

Solutions de modernisation pour vos entrées automatisées. ASSA ABLOY Entrance Systems Solutions de modernisation pour vos entrées automatisées ASSA ABLOY Entrance Systems Réutiliser. Réparer. Remplacer. La modernisation est l une des méthodes les plus efficaces face aux exigences budgétaires

Plus en détail

Entretiens Enseignants-Entreprises de l Institut de l Entreprise. Quel sont les atouts des entreprises françaises pour relancer la croissance?

Entretiens Enseignants-Entreprises de l Institut de l Entreprise. Quel sont les atouts des entreprises françaises pour relancer la croissance? Entretiens Enseignants-Entreprises de l Institut de l Entreprise Quel sont les atouts des entreprises françaises pour relancer la croissance? Jouy-le-Moutier, Campus de formation de Veolia Environnement,

Plus en détail