DOSSIER DE PRESSE. LAVERIE L Orangerie, entreprise sociale

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DOSSIER DE PRESSE. LAVERIE L Orangerie, entreprise sociale"

Transcription

1 DOSSIER DE PRESSE LAVERIE L Orangerie, entreprise sociale Contenu du dossier A. Communiqué de presse B. Informations détaillées et données techniques C. Photos des locaux, de la machine et de gobelets de l Orangerie D. Communiqués de l Office fédéral de l environnement E. Extrait de l étude de l EPFL

2 Table des matières A. Communiqué de presse L Orangerie conçoit la première laverie grand volume à Genève Comment ça marche La laverie Les gobelets de l Orangerie L Orangerie En faveur du développement durable Origine du projet Relations presse... 4 B. Informations détaillées et données techniques Introduction Comment ça marche La laverie de l Orangerie Qu est-ce qu une laverie? Données techniques Gobelets Gobelets de l Orangerie Matériaux et données techniques L Orangerie Qu est-ce que l Orangerie? Fonctionnement La mission de l Orangerie Secteurs d activités La laverie de l Orangerie Développement durable Pourquoi choisir un gobelet réutilisable? Vaisselle compostable VS réutilisable L impact écologique au cœur des priorités Réduire le littering Services et tarifs Pour qui, pourquoi? Formules Tarifs Informations complémentaires Historique Origine du projet Etapes du processus et financement Avenir du projet Contacts C. Photos des locaux, de la machine et de gobelets de l Orangerie D. Communiqués de l Office fédéral de l environnement E. Extrait de l étude de l EPFL Page 2

3 A. Communiqué de presse 1. L Orangerie conçoit la première laverie grand volume à Genève L Orangerie, entreprise sociale d insertion, devient aujourd hui la spécialiste du lavage et du séchage de matériaux plastiques. Elle propose en particulier un service novateur de location et de nettoyage de gobelets réutilisables. Chaque organisateur de manifestation, tenancier de buvette, responsable d événement communal, ou encore gérant de salle de spectacle peut maintenant recourir à de la vaisselle plastique et bénéficier d un service de nettoyage professionnel et bon marché. Ce nouveau système, en permettant de réduire considérablement les déchets à la source, agit directement et concrètement pour la défense de l environnement. Infrastructure professionnelle pouvant traiter de très gros volumes, la laverie de l Orangerie offre du travail aux personnes en réinsertion. Ainsi, pour un coût équivalent au compostable ou au plastique, le gobelet réutilisable permet en plus d agir en faveur de l écologie et de développer une visée sociale. 2. Comment ça marche 1. L'organisateur met à disposition de son public les gobelets. 2. Le consommateur paie CHF 2.- de consigne pour son gobelet. 3. Une fois la boisson terminée, le client peut récupérer sa consigne, recommander une autre boisson ou garder le gobelet en souvenir. Dans ce cas, il ne récupère pas sa caution. L organisateur l encaisse alors définitivement. 3. La laverie L Orangerie s est dotée de locaux au sein de la coopérative Verntissa à Châtelaine et a aménagé une laverie. L infrastructure mise en place offre la possibilité de laver de manière professionnelle et de sécher de la vaisselle plastique, comme des gobelets, mais permet aussi de proposer un service de nettoyage pour de nombreux autres supports plastiques comme des caisses, plateaux, verrines, assiettes, couverts, etc. Elle peut traiter de gros volumes et ainsi répondre à la demande de festivals de grande envergure, tout comme à celle de petites buvettes, manifestations, salles de spectacle, ou autre. 4. Les gobelets de l Orangerie L Orangerie a acquis 165'000 gobelets auprès de son partenaire Ecocup : 40'000 Eco 12 / 100'000 Eco 30 / 25'000 Eco 60 /. L Eco 12 est idéal pour le vin ou le café, l Eco 30 est utilisé pour toutes les minérales et bières, et l Eco 60 pour les grandes boissons et les cannettes. L Orangerie a fait personnaliser sa vaisselle. En effet, Pascal Bolle, graphiste à La Fonderie, a réalisé un visuel illustrant de manière originale les symboles de Genève tels que le Jet d eau, l ONU ou encore la Cathédrale Saint-Pierre, dans les couleurs de l Orangerie, à savoir en bleu et orange. Chaque gobelet contient des graduations correspondant aux normes de la restauration. L Orangerie peut ainsi proposer une vaisselle belle et unique aux lieux accueillant du public. 5. L Orangerie L entreprise sociale d insertion l Orangerie, créée en 1985, est une association à but non lucratif, qui s engage pour une économie sociale et solidaire. Les missions de l Orangerie : - Donner du travail à des personnes en situation précaire souhaitant changer de statut. - Permettre à des femmes et des hommes de renouer avec la vie active. - Engager, pour une durée déterminée, des adultes désireux de se former et de s insérer dans le système socio-économique en place. - Proposer du travail rémunéré sous la responsabilité de professionnels de la branche. - Mettre les compétences de travailleurs sociaux au service des employés. Page 3

4 L entreprise propose des services dans six secteurs d activités : la peinture, le jardinage, le nettoyage, le déménagement et débarras, la Voirie et nettoyage d espaces publics, et aujourd hui la laverie et location de gobelets consignés. Ce nouveau secteur d activités s inscrit dans une démarche d économie sociale et solidaire et offre de nouvelles places de réinsertion. Son objectif est de fournir des emplois à des personnes dans le besoin et non d augmenter ses bénéfices. Grâce à la laverie, l Orangerie peut ainsi proposer entre 4 et 16 nouvelles places de travail sur le marché secondaire de l emploi. 6. En faveur du développement durable Le recours au gobelet réutilisable apporte une réduction considérable de déchets à la source et illustre une logique essentielle de durabilité. L Office fédéral de l environnement (OFEV), le 23 novembre 2007, a publié un communiqué conjoint avec le ministère de l environnement autrichien, les villes de Bâle, Berne, Zurich, Vienne, Klagenfurt, Salzbourg et Hanovre. Celui-ci relève les résultats d une «étude d écobilan mandatée par les ministères de l environnement allemand et autrichien ainsi que par l Office fédéral de l Environnement ( ) : les gobelets réutilisables sont beaucoup plus écologiques que leurs équivalents jetables». Guillaume Grandchamp et Luc Giger ont réalisé en 2009 une «analyse de cycle de vie - gobelets jetables, réutilisables et recyclables», dans le cadre de leur Master III en Sciences et ingénierie de l environnement à l Ecole polytechnique de Lausanne, sous la direction du Professeur Jérôme Payet, en collaboration avec Simon Schneebeli. L étude rejoint l OFEV et soutient que l utilisation des gobelets réutilisables s avère être la solution la plus écologique, en comparaison des jetables ou recyclables. 7. Origine du projet Stéphane Demaurex est le fondateur de la première laverie du Paléo Festival de Nyon, créée en Trouvant le système fabuleux et à fort potentiel autant en terme écologique, qu économique ou encore social, il approche l Orangerie afin de concevoir une laverie sur Genève. Christophe Dunner, Président de l Orangerie, met alors tout en œuvre pour réaliser le projet. Le Fonds chômage de la Ville de Genève, ainsi que la Loterie romande le soutiennent par un financement. L objectif de l Orangerie n est pas de développer un nouveau secteur d activités pour réaliser du bénéfice mais de pouvoir offrir de nouvelles places de réinsertion. 8. Relations presse Mélanie Varin Chargée de communication 078/ Page 4

5 B. Informations détaillées et données techniques 1. Introduction L Orangerie, entreprise sociale d insertion, devient aujourd hui la spécialiste du lavage et du séchage de matériaux plastiques. Elle propose en particulier un service novateur de location et de nettoyage de gobelets réutilisables. Chaque organisateur de manifestation, tenancier de buvette, responsable d événement communal, ou encore gérant de salle de spectacle peut maintenant recourir à de la vaisselle plastique et bénéficier d un service de nettoyage professionnel et bon marché. Ce nouveau système, en permettant de réduire considérablement les déchets à la source, agit directement et concrètement pour la défense de l environnement. Infrastructure professionnelle pouvant traiter de très gros volumes, la laverie de l Orangerie offre du travail aux personnes en réinsertion. Ainsi, pour un coût équivalent au compostable ou au plastique, le gobelet réutilisable permet en plus d agir en faveur de l écologie et de développer une visée sociale. 1.1 Comment ça marche L Orangerie a créé une laverie. L entreprise propose aux organisateurs de manifestations et aux gérants de tous lieux accueillant du public un service de gobelets consignés lavables. Ce gobelet plastique incassable est mis à disposition du public. Une fois la boisson consommée, le gobelet est rendu au bar et la consigne restituée au client. L équipe de l Orangerie s occupe de laver et sécher ainsi que de réapprovisionner les organisateurs et gérants en gobelets propres. L'infrastructure permet de traiter de gros volumes et de répondre professionnellement aux demandes. Ce nouveau secteur d activité allie des avantages à la fois sur le plan écologique, économique et social. 1. L organisateur met à disposition de son public les gobelets. 2. Le consommateur paie CHF 2.- de consigne pour son gobelet. 3. Une fois la boisson terminée, le client peut récupérer sa consigne, recommander une autre boisson ou garder le gobelet en souvenir. Dans ce cas, il ne récupère pas sa caution. L organisateur l encaisse alors définitivement. 2. La laverie de l Orangerie 2.1 Qu est-ce qu une laverie? L Orangerie s est dotée de locaux au sein de la coopérative Verntissa à Châtelaine et a aménagé une laverie. L infrastructure mise en place offre la possibilité de laver de manière professionnelle et de sécher de la vaisselle plastique, comme des gobelets, mais permet aussi de proposer un service de nettoyage pour de nombreux autres supports plastiques. Elle peut traiter de gros volumes et ainsi répondre à la demande de festivals de grande envergure, tout comme à celle de petites buvettes, manifestations, salles de spectacle, ou autre. Page 5

6 2.2 Données techniques La machine de lavage professionnelle, «Hobart», mesure près de 10 mètres de long et 2,5 mètres de haut. Son fonctionnement se compose de quatre étapes ; le lavage, le rinçage, le soufflage, puis le séchage. L infrastructure a été conçue dans un souci de respect de l environnement et ne consomme que très peu d eau et d électricité. Lors de la mise en route de la machine, 270 litres d eau sont nécessaires mais ensuite cette eau est réutilisée à différentes étapes du processus comme le prérinçage ou le prélavage. Actuellement le lavage est évalué à moins de 1 dl. d eau par gobelet. Quant à l électricité, la consommation est estimée à environ 9kw par gobelet. L infrastructure peut assurer le lavage entre 2'700 et 5'000 gobelets par heure, de manière professionnelle. La vaisselle ressort nettoyée aux normes d hygiène en vigueur dans le milieu industriel et complètement sèche, facteur le plus complexe pour de la matière plastique. L Orangerie, en partenariat avec «Gerig», spécialiste des produits et solutions pour les professionnels de la gastronomie et des applications dans le domaine de l hygiène, ont développé la technologie de la machine. De nouvelles techniques de séchage, très performantes, consommant peu d électricité, ont été mises au point. La laverie est gérée par des personnes en réinsertion socioprofessionnelle allant de 4 à 16 employés, selon la demande. Ces employés sont encadrés par un chef d atelier, Massimo Lanzoni, au bénéfice de la formation à la Haute école de travail social. L imposant outil de travail nécessitant des connaissances pointues, le personnel a suivi une formation complète pour son utilisation. Selon le développement de l activité, d autres places de travail sont envisageables (marketing/vente, back office, etc.). Laverie de l Orangerie «Hobart FUX» 3. Gobelets 3.1 Gobelets de l Orangerie L Orangerie a acquis 165'000 gobelets auprès de son partenaire Ecocup : 40'000 Eco 12 / 100'000 Eco 30 / 25'000 Eco 60 /. L Eco 12 est idéal pour le vin ou le café, l Eco 30 est utilisé pour toutes les minérales et bières et l Eco 60 pour les grandes boissons et les cannettes. L Orangerie a fait personnaliser sa vaisselle. En effet, Pascal Bolle, graphiste à La Fonderie, a réalisé un visuel illustrant de manière originale les symboles de Genève tels que le Jet d eau, l ONU ou encore la Cathédrale Saint-Pierre. L Eco 12 est disponible en bleu ou orange / l Eco 30 et 60 en orange, bleu et noir. Chaque gobelet contient des graduations correspondant aux normes de la restauration. L Orangerie peut ainsi proposer une vaisselle belle et originale aux lieux accueillant du public. Page 6

7 Eco 12 Eco 30 Eco 60 5 cl / 10 cl 20 cl / 25 cl / 30 cl 25 cl / 40 cl / 50 cl 3.2 Matériaux et données techniques Les gobelets sont fabriqués en polypropylène (PP) homopolymère. On retrouve le polypropylène dans toutes sortes d objets comme pare-chocs, tableaux de bord, jouets, porte-documents, etc. Translucides, les gobelets sont semi-rigides et très résistants. Le polypropylène est inodore, non toxique et facilement stérilisé, ce qui rend ce matériau idéal pour son utilisation comme conditionnement alimentaire. Sa température de fusion est supérieure à 160 C, le lavage en machine peut ainsi aisément atteindre de hautes températures. Ce matériau est facilement recyclable, de plus sa combustion ne dégage que de l eau et du dioxyde de carbone, donc pas de produits chimiques. Les gobelets en fin de vie sont fondus et trouvent ainsi une nouvelle forme et utilité. 4. L Orangerie 4.1 Qu est-ce que l Orangerie? L entreprise sociale d insertion l Orangerie, créée en 1985, est une association à but non lucratif, qui s engage pour une économie sociale et solidaire. Sa mission est de contribuer à la réinsertion sociale et professionnelle de toute personne, entre 18 et 65 ans, rencontrant des difficultés d intégration liées principalement à un chômage de longue durée, à un exil forcé, à une longue période d assistance, à une dépendance à l alcool ou à la drogue, à un manque de formation, ou encore à des troubles psychologiques. L Orangerie offre, à ses employés, un cadre de travail avec des horaires à respecter, une vie d équipe et la possibilité d acquérir des savoir-faire professionnels. Elle permet d acquérir des compétences, tout en se confrontant aux réalités des exigences professionnelles et relationnelles d une petite entreprise. 4.2 Fonctionnement L Orangerie offre la possibilité à ses employés en réinsertion de pouvoir travailler 18 mois au sein de ses différents secteurs. Le personnel est encadré par des professionnels ; contremaîtres ou travailleurs sociaux au bénéfice d'une formation complémentaire dans un domaine spécifique. Le Page 7

8 suivi socioprofessionnel et la cohérence de la démarche de réinsertion, tout comme l'important travail de coordination des différents intervenants sociaux, sont assurés par les travailleurs sociaux. Actuellement, l Orangerie forme également deux apprentis et deux personnes en emploi de solidarité. Par ailleurs, elle a donné la possibilité depuis quelques années à trois collaborateurs de transformer leur contrat d'insertion en contrat à durée indéterminée. L entreprise participe activement à la formation professionnelle en accueillant des stagiaires de différentes filières de formation. Elle compte une large clientèle privée et publique et est fière de pouvoir offrir des prestations soignées de qualité, aux prix usuels du marché. L équipe de l Orangerie est composée de 4 travailleurs sociaux au bénéfice d une double formation sociale/professionnelle au sein d un domaine spécifique, 1 secrétaire, 2 contremaîtres, 3 personnes en contrat à durée indéterminée, 2 personnes en emploi de solidarité, 2 apprentis et de 5 à 15 personnes en contrat de réinsertion. Le Département de la solidarité et de l'emploi accorde une aide financière de 246'000 CHF par an à l Orangerie dans le cadre d'une collaboration formalisée par une loi de financement (L10397) et un contrat de prestation. La part d'autofinancement de l Orangerie s élève à environ 75%. 4.3 La mission de l Orangerie - Donner du travail à des personnes en situation précaire souhaitant changer de statut. - Permettre à des femmes et des hommes de renouer avec la vie active. - Engager, pour une durée déterminée, des adultes désireux de se former et de s insérer dans le système socio-économique en place. - Proposer du travail rémunéré sous la responsabilité de professionnels de la branche. - Mettre les compétences de travailleurs sociaux au service des employés. Soutenir les employés dans leurs projets et les accompagner individuellement. Repérer, encourager et promouvoir le développement de leurs ressources. Favoriser l acquisition de compétences : «savoir-faire» et «savoir-être». 4.4 Secteurs d activités L Orangerie s engage à offrir des prestations de qualité assurées par un encadrement professionnel. Elle propose des prix attractifs, justes et raisonnables et assure le respect des délais convenus. Elle propose des services dans six secteurs d activités : Laverie et location de gobelets consignés Peinture Jardinage Nettoyage Déménagement et débarras Voirie, nettoyage d espaces publics 4.5 La laverie de l Orangerie Ce nouveau secteur d activités s inscrit dans une démarche d économie sociale et solidaire et offre de nouvelles places de réinsertion. Chaque mandat confié à l Orangerie contribue à la réinsertion sociale. L Orangerie veut se profiler en tant que partenaire auprès des fabricants de vaisselle plastique, de fournisseurs, etc. Son objectif est de fournir des emplois à des personnes dans le besoin et non d augmenter ses bénéfices. Grâce à la laverie, l Orangerie peut ainsi proposer entre 4 et 16 nouvelles places de travail sur le marché secondaire de l emploi. Page 8

9 5. Développement durable 5.1 Pourquoi choisir un gobelet réutilisable? Le recours au gobelet réutilisable permet d agir en faveur du développement durable. La méthode de consigne est extrêmement simple et à portée de chacun. Elle apporte une réduction considérable de déchets à la source et illustre une logique essentielle de durabilité. 5.2 Vaisselle compostable VS réutilisable L Office fédéral de l environnement (OFEV), le 23 novembre 2007, a publié un communiqué conjoint avec le ministère de l environnement autrichien, les villes de Bâle, Berne, Zurich, Vienne, Klagenfurt, Salzbourg et Hanovre. Celui-ci relève les résultats d une «étude d écobilan mandatée par les ministères de l environnement allemand et autrichien ainsi que par l Office fédéral de l Environnement ( ) : les gobelets réutilisables sont beaucoup plus écologiques que leurs équivalents jetables». «Principaux résultats de l étude : Même dans les hypothèses les plus défavorables, les gobelets réutilisables sont nettement plus écologiques que tous les jetables. Dans le meilleur des scénarios, les modèles à usage unique ont une charge environnementale deux fois plus élevée que le moins bon des réutilisables. Opter pour ce type de récipients est donc incontestablement la solution la plus écologique. Cela permet en outre de réduire considérablement le problème du littering, au même titre que la perception d une consigne incitant à rapporter les verres après consommation. L étude confirme les résultats d autres enquêtes, à savoir que les gobelets à usage unique compostables à base de matières premières renouvelable (le PLA par exemple) ne sont pas plus écologiques que les jetables en PET. Le constat est le même pour les gobelets en matière plastique fabriqués par la société Belland, dont l écobilan n est pas meilleur que pour le PET.» Sous la direction du Professeur Jérôme Payet, en collaboration avec Simon Schneebeli, Guillaume Grandchamp et Luc Giger, ont réalisé en 2009 une «analyse de cycle de vie - gobelets jetables, réutilisables et recyclables», dans le cadre de leur Master III en Sciences et ingénierie de l environnement à l Ecole polytechnique de Lausanne. Les résultats de l étude démontrent que «( ) le gobelet recyclable est compétitif au gobelet réutilisable uniquement dans le cas ou le nombre de réutilisation du gobelet réutilisable est inférieur à 50 et le taux de matière recyclée dans le gobelet recyclable dépasse les 90% (voire 80%).» Le gobelet de l Orangerie, utilisable bien plus que 50 fois (utilisation quasi illimitée, seule la sérigraphie s efface peu à peu dès 150 lavages), s avère donc être largement le récipient le plus écologique. Photos de manifestations avant/après le recours au gobelet réutilisable. Page 9

10 5.3 L impact écologique au cœur des priorités La production de déchets urbains en Suisse a presque doublé depuis 1980 passant de 2,83 à 5,46 millions de tonnes en 2009 (Office fédéral de l environnement, 4 juillet 2011). Diminuer la production de déchets permet de réduire à la source leur impact négatif sur l environnement. Le consommateur doit également changer son comportement et ses habitudes. Même de bonne intention, l individu trie souvent mal ses déchets et les poubelles "vertes" se remplissent de plastique et finissent donc généralement à l'incinération. C est entre autres pour ces raisons qu il est nécessaire de passer du bien jetable au bien réutilisable. Le système de gobelet consigné permet de ne plus utiliser, lors d événements par exemple, un gobelet par personne et par consommation. Le gobelet consigné, une fois lavé, est remis en circulation et ensuite réutilisé un nombre de fois quasi illimité (seuls les tests révèlent que la sérigraphie supporte environ 150 lavages). Par ailleurs, le client qui retourne au bar pour récupérer sa consigne ramène par la même occasion plus facilement ses déchets et les jette à la poubelle. Ainsi, après une manifestation le terrain reste agréable, sans jonchement de détritus. Le comportement face aux déchets change et les gens se responsabilisent. Chacun doit agir dans une logique de développement durable et grâce à ce système l individu devient consomm acteur. 5.4 Réduire le littering Le littering (abandon de déchets sur l espace public) coûte à la Suisse près de 200 millions par année, selon les résultats de l étude réalisée par de l Office fédéral de l environnement, délivrés le 5 mai dernier. «L étude montre en outre que l on peut circonscrire assez clairement les zones particulièrement exposée au littering, comme par exemple les abords des gares, les lieux de fêtes et les zones de pique-nique. ( ) la population non seulement subit les détritus qui jonchent certains lieux publics mais elle doit de surcroît supporter le coût de leur élimination tandis que les personnes qui sont effectivement responsables du littering ne sont généralement pas mises à contribution.» 6. Services et tarifs 6.1 Pour qui, pourquoi? La laverie de l Orangerie permet de répondre à la demande de tous les organisateurs d événements, festivals, tenanciers de buvettes, salles de spectacle, etc. Son implantation permet de répondre aux demandes provenant du bassin lémanique. La proximité de la laverie limite ainsi les longs trajets, suivant cette même optique écologique. Proposer des gobelets réutilisables pour une manifestation permet pour un coût au moins équivalent aux gobelets compostable ou plastique de promouvoir en plus des dimensions écologiques et sociales. 6.2 Formules Les clients disposent de deux formules à choix : Formule «location» : mise à disposition de gobelets, livraison sur le site de la manifestation et lavage une fois les gobelets utilisés. Formule «laverie» : lavage de gobelets appartenant à l organisateur et reconditionnement. Lavage d'autres récipients et fournitures sur demande. Page 10

11 6.3 Tarifs Formule «location» Services: location, lavage et transport aller sur Genève. Gratuité des gobelets non utilisés (caisses pas ouvertes). Prix Eco 12 CHF 0.18 conditionnement : par 300 Prix Eco 30 CHF 0.20 conditionnement : par 500 Prix Eco 60 CHF 0.22 conditionnement : par 240 Prix pertes CHF 1.30 Supplément lavages difficiles CHF 0.02 Supplément tri si gobelets du client + de l'orangerie CHF 0.02 Formule «laverie» Service: lavage Prix gobelets CHF 0.12 Prix gobelets CHF 0.11 Prix gobelets CHF 0.10 Prix dès gobelets CHF 0.09 Supplément lavages difficiles CHF 0.02 Supplément tri si gobelets du client + de l'orangerie CHF Informations complémentaires Prix location compteuse : CHF 5.- Prix perte compteuse : CHF Prix perte caisse : CHF 70.- Prix perte couvercle : CHF 30.- Perte gobelets : gobelets perdus, vendus, marqués, cassés, brûlés. Lavages difficiles : demande service supplémentaire de nettoyage (vaisselle «piquée», apparition de moisissures) Gobelets consignés par organisateur: CHF 2.- TTC (recommandé) Prix CHF unitaire HT. Liste de prix valable jusqu au L Orangerie parvient à réaliser le lavage des gobelets dans les 24 heures, toutefois un lavage plus rapide peut être envisagé sur accord préalable. L Orangerie loue des compteuses permettant de conditionner facilement les gobelets propres ou sales. L entreprise met à disposition gratuitement du matériel de communication (type affichettes) afin d expliquer le système de consigne. Le prix de la location et du nettoyage d autres produits comme verres à vin, verres pour cocktails, flûtes, etc., fabriqués dans un autre matériau plastique transparent sont sur demande. 7. Historique 7.1 Origine du projet Stéphane Demaurex met sur pied la première laverie du Paléo Festival de Nyon, en Trouvant le système fabuleux et à fort potentiel autant en terme écologique, qu économique ou encore social, il décide d approcher l Orangerie afin de créer une laverie sur Genève. Christophe Dunner, Président de l Orangerie, adresse alors une demande de financement au Fonds chômage de la Ville de Genève, afin de pouvoir réaliser une étude sur la faisabilité et la forme d un tel projet. Page 11

12 7.2 Etapes du processus et financement La Ville de Genève a financé l étude de faisabilité afin de vérifier si ce concept était applicable dans le contexte genevois. Les résultats étaient clairement positifs. Par la suite, la Loterie romande a soutenu le projet à hauteur de CHF 350'000.- et la Ville de Genève, via le Fonds chômage, à CHF 115' Ces subventions ont permis de réaliser les transformations et d aménager les locaux, d acheter une laverie professionnelle et un stock de gobelets pour la location, ainsi que de verser les salaires des employés pendant la phase de démarrage. L objectif du projet n est pas de faire du bénéfice mais de pouvoir offrir de nouvelles places de réinsertion et de couvrir ses frais. Les salaires et les frais de fonctionnement seront financés par l'activité propre. 7.3 Avenir du projet L Orangerie aimerait acquérir des marchés de lavage de pièces plastique nécessitant un séchage professionnel. Elle pourrait traiter le nettoyage de caisses, plateaux, verrines, assiettes, couverts, etc. L entreprise souhaite aussi acquérir et donc proposer la location d autres produits comme des verres à cocktails, flûtes, verres à vin, etc. Elle pourrait également, dans un deuxième temps, gérer les commandes auprès des fabricants de gobelets personnalisés, sans passer par un intermédiaire. Pour cela, elle envisagerait l ouverture d un poste fixe supplémentaire au sein de l Orangerie pour gérer les commandes et faire le suivi avec le personnel en réinsertion. Si un solde positif de trésorerie venait à se dégager des services de la laverie, il serait alors utilisé afin de permettre un renouvellement des machines, créer un fonds de roulement et développer de nouveaux secteurs d activités ; la réinsertion sociale étant au cœur des priorités. 8. Contacts Relations presse Mélanie Varin Chargée de communication 078/ Gestion du projet Stéphane Demaurex Chef de projet 079/ Christophe Dunner Président de l Orangerie 079/ Adresses L Orangerie, entreprise sociale Rue de l Orangerie Genève Tél. : 022/ Fax : 022/ Laverie de l Orangerie Ch. J.-Ph.-de-Sauvage 37, coopérative Verntissa 1219 Châtelaine (Genève) Tél. : 022/ Page 12

13 C. Photos des locaux, de la machine et de gobelets de l Orangerie Page 13

14 D. Communiqués de l Office fédéral de l environnement Page 14

15 Page 15 L Orangerie, entreprise sociale

16 E. Extrait de l étude de l EPFL Version intégrale de l étude : Page 16

Manifestations propres en Ville de Fribourg

Manifestations propres en Ville de Fribourg Manifestations propres en Ville de Fribourg Guide pour les organisateurs Direction de l Edilité/Secteur de la Voirie/déc. 2012 Fribourg - Ville culturelle et sportive Nouvelle directive à partir du 1 er

Plus en détail

Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr

Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr Fiche E13 Service de location et lavage de gobelets - SMTD BASSIN EST Monographie complète SMTD Bassin Est (Pyrénées Atlantiques) Année 1 du

Plus en détail

L UTILISATION DE GOBELETS RÉUTILISABLES

L UTILISATION DE GOBELETS RÉUTILISABLES Mode d emploi L UTILISATION DE GOBELETS RÉUTILISABLES Ordre du jour : CONTEXTE / OBJECTIFS > Le programme local de prévention > 2010 : lancement du programme local de prévention des déchets par le SMETOM

Plus en détail

Règlement de mise à disposition des gobelets réutilisables

Règlement de mise à disposition des gobelets réutilisables Règlement de mise à disposition des gobelets réutilisables Table des matières 1. Objet... 1 2. Bénéficiaires... 2 3. Fonctionnement... 2 1.1 Recueil des demandes... 2 1.2 Engagement des 2 parties... 2

Plus en détail

VAISSELLES REUTILISABLES POUR MANIFESTATIONS

VAISSELLES REUTILISABLES POUR MANIFESTATIONS VAISSELLES REUTILISABLES POUR MANIFESTATIONS Pourquoi utiliser de la vaisselle réutilisable sur les manifestations Aspects économiques : - Les gobelets réutilisables offrent un grand confort pour les utilisateurs,

Plus en détail

GUIDE. éco. Pour la réduction des déchets dans vos événements. Plan de prévention des déchets. Vendée

GUIDE. éco. Pour la réduction des déchets dans vos événements. Plan de prévention des déchets. Vendée Pour la réduction dans vos événements Vers l éco-responsabilité des événements en matière de gestion Des dizaines de manifestations musicales, sportives ou culturelles sont organisées chaque année en.

Plus en détail

L ingénieur-conseil, votre partenaire pour le développement durable

L ingénieur-conseil, votre partenaire pour le développement durable L ingénieur-conseil, votre partenaire pour le développement durable L ingénieur-conseil, votre partenaire pour le développement durable Le concept de développement durable est aujourd hui incontournable

Plus en détail

Mise en place du modèle de distribution des repas:

Mise en place du modèle de distribution des repas: Mise en place du modèle de distribution des repas: INFLUENCE DU CHOIX ENTRE LAVERIE CENTRALISEE OU EN OFFICE DE SOINS Christian MARIN CHRU LILLE Un constat : Des modèles multiples de production et d allotissement

Plus en détail

Projet de gobelets réutilisables à l ESAT de Trélissac

Projet de gobelets réutilisables à l ESAT de Trélissac Projet de gobelets réutilisables à l ESAT de Trélissac ---------- AVANT-PROJET ---------- Un projet de développement local à dimension économique, environnementale et sociale Une projet proposé par : Contact

Plus en détail

Pour LE TRI ET la réduction des déchets lors de vos événements

Pour LE TRI ET la réduction des déchets lors de vos événements Pour LE TRI ET la réduction des déchets lors de vos événements Vers l éco-responsabilité des événements en matière de gestion des déchets Des dizaines de manifestations musicales, sportives ou culturelles

Plus en détail

Le Développement Durable. chez Europe Services Propreté. De la parole à l action

Le Développement Durable. chez Europe Services Propreté. De la parole à l action Le Développement Durable chez Europe Services Propreté De la parole à l action Le mot des Présidents EUROPE SERVICES GROUPE, acteur de référence dans les services liés à l environnement, a engagé ses trois

Plus en détail

CONTRAT DE LOCATION - SALLE DES FETES - Extérieur à Lagny

CONTRAT DE LOCATION - SALLE DES FETES - Extérieur à Lagny CONTRAT DE LOCATION - SALLE DES FETES - Extérieur à Lagny ARTICLE 1 La gestion de la salle des fêtes, propriété de la Commune de LAGNY, est assurée par la Commune. Dans les articles suivants, la Commune

Plus en détail

Les atouts DD dans les entreprises d espaces verts

Les atouts DD dans les entreprises d espaces verts Les atouts DD dans les entreprises d espaces verts Présentation: Audrey Bulidon Lyon, le 23 novembre 2011 Marchés publics et DD Etapes Définition des besoins Moyens et méthodes Obligation juridique de

Plus en détail

Charte environnement. Nos engagements pour une industrie respectueuse de son environnement naturel et social

Charte environnement. Nos engagements pour une industrie respectueuse de son environnement naturel et social Charte environnement Nos engagements pour une industrie respectueuse de son environnement naturel et social Située à coté d un site naturel sensible, avec le recyclage au cœur de l histoire et de l activité

Plus en détail

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES Le Schéma Régional de Développement Economique prévoit dans son orientation intitulée Promouvoir une attractivité économique durable, axe 5 une stratégie foncière pour

Plus en détail

UE9 INTRODUCTION À LA COMPTABILITÉ

UE9 INTRODUCTION À LA COMPTABILITÉ SESSION 2013 UE9 INTRODUCTION À LA COMPTABILITÉ Durée de l épreuve : 3 heures - coefficient : 1 Document autorisé : Liste des comptes du plan comptable général, à l exclusion de toute autre information.

Plus en détail

PACTE MONDIAL L engagement du Groupe CIS

PACTE MONDIAL L engagement du Groupe CIS PACTE MONDIAL L engagement du Groupe CIS Depuis 1992, CIS a développé une gamme complète de services pour ses clients du secteur pétrolier et parapétrolier (Total, Shell, Bouygues, Technip, KBR, Hyundaï,

Plus en détail

CCNT & Droit du travail. Réglementations et possibilités d optimisation

CCNT & Droit du travail. Réglementations et possibilités d optimisation CCNT & Droit du travail Réglementations et possibilités d optimisation Sommaire Exploiter le potentiel d économies qu offre la CCNT! 3 Contrat de travail avec temps d essai 5 Durée du travail 6 Durée du

Plus en détail

Refondation de l Ecole De la République. Contribution des CCI de France

Refondation de l Ecole De la République. Contribution des CCI de France Refondation de l Ecole De la République Contribution des CCI de France Octobre 2012 Etablissements publics dirigés par des chefs d entreprises élus par leurs pairs, les CCI de France assurent globalement

Plus en détail

CONTRAT DE LOCATION DE LA SALLE DES FÊTES

CONTRAT DE LOCATION DE LA SALLE DES FÊTES COMMUNE DE LYS ST GEORGES 19, Rue du CHATEAU 36230 LYS-ST-GEORGES Tel : 02.54.30.81.52 Fax : 02.54.31.33.76 E-mail :mairie@lys-saint-georges.fr CONTRAT DE LOCATION DE LA SALLE DES FÊTES Article 1 GÉNÉRALITÉS

Plus en détail

www.ecosport.ch Propreté un facteur de sécurité Sauberkeit ein Sicherheitsfaktor

www.ecosport.ch Propreté un facteur de sécurité Sauberkeit ein Sicherheitsfaktor www.ecosport.ch Propreté un facteur de sécurité Sauberkeit ein Sicherheitsfaktor Littering et sécurité Une manifestation vit grâce à l ambiance qui s en dégage. Plusieurs facteurs influencent cette ambiance

Plus en détail

Caisse cantonale genevoise de compensation. Assurance-maternité cantonale genevoise

Caisse cantonale genevoise de compensation. Assurance-maternité cantonale genevoise Caisse cantonale genevoise de compensation Assurance-maternité cantonale genevoise Etat au 1 er juillet 2001 Introduction L'assurance-maternité est une assurance perte de gain obligatoire dans le Canton

Plus en détail

Politique d emploi. des personnes. handicapées : le diagnosticconseil

Politique d emploi. des personnes. handicapées : le diagnosticconseil Politique d emploi des personnes handicapées : le diagnosticconseil Ce document s adresse particulièrement aux établissements, entreprises et groupes de plus de 250 salariés qui souhaitent s engager dans

Plus en détail

Le «parrain» renseigne sur les démarches administratives à accomplir et sur l aide que le groupement pourra fournir :

Le «parrain» renseigne sur les démarches administratives à accomplir et sur l aide que le groupement pourra fournir : POURQUOI ADHERER? L objet de ce document est de présenter aux futurs adhérents les avantages dont ils pourront bénéficier en intégrant le GIE Nature&Développement quel que soit le stade : avant le démarrage

Plus en détail

Consultation Economie verte Révision de la loi sur la protection de l environnement

Consultation Economie verte Révision de la loi sur la protection de l environnement Office fédéral de l environnement 3003 Berne Lausanne, le 30 septembre 2013 Consultation Economie verte Révision de la loi sur la protection de l environnement Madame, Monsieur, La Fédération romande des

Plus en détail

Présentation PROJET METAL. Synthèse du projet à destination des collectivités locales

Présentation PROJET METAL. Synthèse du projet à destination des collectivités locales Présentation PROJET METAL Synthèse du projet à destination des collectivités locales SOMMAIRE 1. Mieux recycler l aluminium, une nécessité 2. Pourquoi le projet métal? - Des taux de recyclage de l aluminium

Plus en détail

CERTIFICAT (CAS), DIPLÔME (DAS) & MASTER (MAS) EN MANAGEMENT DES INSTITUTIONS DE SANTÉ 2014/2015 SANTE.UNIGE.CH

CERTIFICAT (CAS), DIPLÔME (DAS) & MASTER (MAS) EN MANAGEMENT DES INSTITUTIONS DE SANTÉ 2014/2015 SANTE.UNIGE.CH CERTIFICAT (CAS), DIPLÔME (DAS) & MASTER (MAS) EN MANAGEMENT DES INSTITUTIONS DE SANTÉ 2014/2015 SANTE.UNIGE.CH SOMMAIRE > OBJECTIFS 04 > STRUCTURE / FORMATION MODULAIRE 05 > DÉTAIL DU PROGRAMME 06 > CORPS

Plus en détail

L INFORMATIQUE D OCCASION OUVRE DE NOUVELLES PERSPECTIVES

L INFORMATIQUE D OCCASION OUVRE DE NOUVELLES PERSPECTIVES Présentation ONU 15 juin 2015 Entreprise Solidaire à but non lucratif L INFORMATIQUE D OCCASION OUVRE DE NOUVELLES PERSPECTIVES Ecologiques Sociales - Economiques LE CONCEPT D AfB Spécialisé dans le reconditionnement

Plus en détail

Guide d information de la bourse du tournoi de golf bénéfice du CLD de la MRC d Antoine-Labelle - APPEL DE PROJETS 2009 -

Guide d information de la bourse du tournoi de golf bénéfice du CLD de la MRC d Antoine-Labelle - APPEL DE PROJETS 2009 - Guide d information de la bourse du tournoi de golf bénéfice du CLD de la MRC d Antoine-Labelle - APPEL DE PROJETS 2009-1) Objectif de la bourse du golf du CLD Ce fonds constitue, en soi, un incitatif

Plus en détail

Intervention de l AGEFIPH dans le champ du Maintien dans l Emploi des personnes handicapées

Intervention de l AGEFIPH dans le champ du Maintien dans l Emploi des personnes handicapées Intervention de l AGEFIPH dans le champ du Maintien dans l Emploi des personnes handicapées Mme Fabiola BERIZIKY Chargée d Etudes et de Développement AGEFIPH PACA CORSE Journée «Maintien dans l Emploi»

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

ETUDE «BOUTIQUE MÉTIERS D ART» PROPOSITIONS DE CAHIER DES CHARGES DE LA CHARTE

ETUDE «BOUTIQUE MÉTIERS D ART» PROPOSITIONS DE CAHIER DES CHARGES DE LA CHARTE ETUDE «BOUTIQUE MÉTIERS D ART» PROPOSITIONS DE CAHIER DES CHARGES DE LA CHARTE Charte du réseau «boutique métiers d art» PREAMBULE La FNAA, soutenue par des institutionnels publics, a lancé un réseau de

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

Mieux gérer les déchets lors de vos manifestations

Mieux gérer les déchets lors de vos manifestations Mieux gérer les déchets lors de vos manifestations Contact ambassadrice du tri : Elorri Larçabal 06.45.48.88.18 elorri.larcabal@biltagarbi.fr P arce que de nombreux évènements sont organisés sur votre

Plus en détail

CHARTE D ENGAGEMENT ECO-EVENEMENT

CHARTE D ENGAGEMENT ECO-EVENEMENT CHARTE D ENGAGEMENT ECO-EVENEMENT L Université Lille 1 L association nom de l association Conscients de l impact des évènements culturels sur l environnement, la population et l économie de son territoire,

Plus en détail

Écoconception d une PLV Fiche pratique

Écoconception d une PLV Fiche pratique Lorsqu une Mise en place PLV d un outil est de veille conçue, basé sur des les mots différents clés à sélectionner acteurs Eco-conception du : circuit doivent prendre en compte Rédaction plusieurs de recommandations

Plus en détail

Distribution exclusive Restaurant Pep s

Distribution exclusive Restaurant Pep s Distribution exclusive Restaurant Pep s PRESENTATION PEP S UN CONCEPT UNIQUE Les plats du jour, présentés en bocal de verre, pratique et écologique. ORIGINE L IDÉE DU CONCEPT EST NÉE, LORS DE LA VISITE

Plus en détail

PubliBike: un système clés en main pour votre ville ou votre entreprise

PubliBike: un système clés en main pour votre ville ou votre entreprise PubliBike: un système clés en main pour votre ville ou votre entreprise Une prestation de «Le dernier kilomètre à vélo» Proposer et gérer un réseau national de vélos en libre-service relié aux transports

Plus en détail

Service de la promotion économique et du commerce (SPECo) aides financières. création, implantation et développement d entreprises

Service de la promotion économique et du commerce (SPECo) aides financières. création, implantation et développement d entreprises Service de la promotion économique et du commerce (SPECo) aides financières création, implantation et développement d entreprises x TABLE DES MATIERES 2 1. PRÉAMBULE 1.1. PRINCIPES GÉNÉRAUX 3 2. SOUTIEN

Plus en détail

Réponse à la consultation sur la réforme de la prévoyance vieillesse

Réponse à la consultation sur la réforme de la prévoyance vieillesse Réponse à la consultation sur la réforme de la prévoyance vieillesse En tant que plus grande organisation spécialisée dans les prestations de services aux personnes âgées de Suisse, Pro Senectute prend

Plus en détail

L achat de formation en 3 étapes :

L achat de formation en 3 étapes : L achat de formation en 3 étapes : 1- La définition du besoin de formation L origine du besoin en formation peut avoir 4 sources : Une évolution des choix stratégiques de l entreprise (nouveau métier,

Plus en détail

«Favoriser la mobilité interne et externe des salariés handicapés des entreprises adaptées»

«Favoriser la mobilité interne et externe des salariés handicapés des entreprises adaptées» ACTION TERRITORIALE 2011-2012 «Favoriser la mobilité interne et externe des salariés handicapés des entreprises adaptées» CAHIER DES CHARGES D ACCOMPAGNEMENT ET DE FORMATION Origine de la demande UNIFAF

Plus en détail

Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr

Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr Fiche E8 Démarche d'exemplarité des agents, services et communes COMMUNAUTE URBAINE DE STRASBOURG Monographie complète Communauté Urbaine de

Plus en détail

Une mission d intérêt public

Une mission d intérêt public Une mission d intérêt public La coopérative Pierres Avenir Construction a réalisé un programme situé à Vélizy-Villacoublay (Yvelines) qui confirme sa vocation d intérêt général : Reloger les locataires

Plus en détail

Utilité écologique du recyclage du PET en Suisse

Utilité écologique du recyclage du PET en Suisse Récapitulatif de l étude Utilité écologique du recyclage du PET en Suisse réalisé par Dr. Fredy Dinkel Carbotech AG, Bâle par ordre de PRS - PET-Recycling Schweiz Contact PRS - PET-Recycling Schweiz Naglerwiesenstrasse

Plus en détail

Dossier de presse. 100 000ème Prêt à la Création d Entreprise. 14 avril 2008 1

Dossier de presse. 100 000ème Prêt à la Création d Entreprise. 14 avril 2008 1 Dossier de presse 100 000ème Prêt à la Création d Entreprise 14 avril 2008 1 OSEO ET LA CREATION D ENTREPRISE..3 PRET A LA CREATION D ENTREPRISE....4 L objectif.. 4 Caractéristiques....4 PREMIERE ETUDE

Plus en détail

N 28 décembre 2015. Secrétariat de la CCMOSS 1/7

N 28 décembre 2015. Secrétariat de la CCMOSS 1/7 N 28 décembre 2015 Secrétariat de la CCMOSS 1/7 ACTUALITES Publication du guide européen «des marchés publics pour le progrès social»...3 D E F I N I T I O N Le sourçage........3 R E G L E M E N T A T

Plus en détail

Information TVA. Quelques points particuliers pour les collectivités publiques. Montreux 15 février 2013. TVA Conseils, Fribourg et Genève 1

Information TVA. Quelques points particuliers pour les collectivités publiques. Montreux 15 février 2013. TVA Conseils, Fribourg et Genève 1 Information TVA Quelques points particuliers pour les collectivités publiques Montreux 15 février 2013 TVA Conseils, Fribourg et Genève 1 TVA Thèmes présentés Nouvelle Loi sur la TVA au 1.1.2010 Ce qui

Plus en détail

N 25 juin 2015. Secrétariat de la CCMOSS 1/6

N 25 juin 2015. Secrétariat de la CCMOSS 1/6 N 25 juin 2015 Secrétariat de la CCMOSS 1/6 ACTUALITES 10 conseils pour simplifier l achat public...... 3 D E F I N I T I O N Qu est-ce que le PNAAPD?...3 R E G L E M E N T A T I O N Sur qui porte l obligation

Plus en détail

GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012

GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012 GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012 1 ÉNONCÉE DE LA PROBLÉMATIQUE ET MOTIVATION Dans certains

Plus en détail

Le Réemploi du matériel informatique au service de l Insertion, de l Environnement et de la lutte contre la fracture numérique

Le Réemploi du matériel informatique au service de l Insertion, de l Environnement et de la lutte contre la fracture numérique Le Réemploi du matériel informatique au service de l Insertion, de l Environnement et de la lutte contre la fracture numérique AG2I / R2D2 : En Marin route de Pessan 32000 Auch (Gers en Gascogne) ZI du

Plus en détail

Accord cadre et contrats de prestations avec les organisations missionnaires

Accord cadre et contrats de prestations avec les organisations missionnaires 8 Assemblée des délégué e s des 6 et 7 novembre 2006 à Berne Accord cadre et contrats de prestations avec les organisations missionnaires Propositions L Assemblée des délégués: 1. prend connaissance du

Plus en détail

Bilan éco-responsabilité

Bilan éco-responsabilité éco-responsabilité Harpe En Jazz 2010 Bilan Etude réalisée en juin 2010 par : Bilan Déchets Bon fonctionnement du tri au niveau Buvette : Tri déchets recyclables, non recyclables et verre. Bon fonctionnement

Plus en détail

Une offre complète à votre service. innovation - coopération mutualisation - services

Une offre complète à votre service. innovation - coopération mutualisation - services Une offre complète à votre service innovation - coopération mutualisation - services Un projet collectif dynamique et innovant o L association a pour objectif de développer et promouvoir la mutualisation

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATIONS Organisme de formation spécialisé dans l hygiène et le nettoyage

CATALOGUE DE FORMATIONS Organisme de formation spécialisé dans l hygiène et le nettoyage 2015 CATALOGUE DE FORMATIONS Organisme de formation spécialisé dans l hygiène et le nettoyage Arnaud REBÊCHE Un constat s impose : le secteur de la propreté et du multi services, dans la restauration,

Plus en détail

L Enquête suisse sur la structure des salaires (ESS) comme base de données pour le calcul des taux horaires dans le cadre du préjudice ménager

L Enquête suisse sur la structure des salaires (ESS) comme base de données pour le calcul des taux horaires dans le cadre du préjudice ménager L Enquête suisse sur la structure des salaires (ESS) comme base de données pour le calcul des taux horaires dans le cadre du préjudice ménager OFFICE FÉDÉRAL DE LA STATISTIQUE (OFS) David Koch Section

Plus en détail

Règlement interne de la Société suisse de crédit hôtelier (SCH)

Règlement interne de la Société suisse de crédit hôtelier (SCH) Règlement interne de la Société suisse de crédit hôtelier (SCH) (Règlement interne SCH) du xx décembre 2014 L administration de la SCH, vu l art. 10 de la loi fédérale du 20 juin 2003 sur l encouragement

Plus en détail

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 18 mars 2009 1 OBJET Prescriptions des principes relatifs à la protection de l environnement et au développement durable. 2 BUT La Société du Centre des congrès de Québec

Plus en détail

Conditions de participation SuisseNautic

Conditions de participation SuisseNautic Conditions de participation SuisseNautic Version 06.2014 BERNEXPO AG Mingerstrasse 6 Postfach CH-3000 Bern 22 Tél. +41 (0)31 340 11 11 Fax +41 (0)31 340 11 44 http://www.bernexpo.ch, info@bernexpo.ch 1

Plus en détail

REGLEMENT DE MISE A DISPOSITION ET DE LOCATION DES INFRASTRUCTURES ET LOCAUX COMMUNAUX DE LAMPERTHEIM.

REGLEMENT DE MISE A DISPOSITION ET DE LOCATION DES INFRASTRUCTURES ET LOCAUX COMMUNAUX DE LAMPERTHEIM. REPUBLIQUE FRANCAISE DEPARTEMENT DU BAS-RHIN COMMUNE DE LAMPERTHEIM REGLEMENT DE MISE A DISPOSITION ET DE LOCATION DES INFRASTRUCTURES ET LOCAUX COMMUNAUX DE LAMPERTHEIM. REGLEMENT DE LOCATION DE LOCAUX

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE LA PREMIERE FRANCHISE EUROPEENNE DE RACHAT DE CARTOUCHES VIDES

DOSSIER DE PRESSE LA PREMIERE FRANCHISE EUROPEENNE DE RACHAT DE CARTOUCHES VIDES DOSSIER DE PRESSE LA PREMIERE FRANCHISE EUROPEENNE DE RACHAT DE CARTOUCHES VIDES Service gratuit de collecte de cartouches usagées SOMMAIRE PRESENTATION DU GROUPE CORE p2 ETE 2005 : LANCEMENT DU RESEAU

Plus en détail

Toute personne souhaitant louer la Salle Polyvalente de Saint Connec, doit, au préalable, prendre connaissance du règlement intérieur ci-dessous :

Toute personne souhaitant louer la Salle Polyvalente de Saint Connec, doit, au préalable, prendre connaissance du règlement intérieur ci-dessous : MAIRIE 1 Rue des Fleurs 22530 SAINT CONNEC Téléphone : 02 96 28 52 74 Télécopie : 02 96 26 32 14 Messagerie : mairie.stconnec@wanadoo.fr REGLEMENT INTERIEUR et CONTRAT DE LOCATION entre LA COMMUNE DE SAINT

Plus en détail

forum Quel intérêt à créer des emplois de solidarité? En mots et en images 21 septembre 2009 Centre de l Espérance

forum Quel intérêt à créer des emplois de solidarité? En mots et en images 21 septembre 2009 Centre de l Espérance Quel intérêt à créer des emplois de solidarité? Retour sur le forum organisé par l Office cantonal de l emploi (OCE) En mots et en images forum 21 septembre 2009 Centre de l Espérance Le 21 septembre,

Plus en détail

PRÉAVIS N 78 AU CONSEIL COMMUNAL

PRÉAVIS N 78 AU CONSEIL COMMUNAL PRÉAVIS N 78 AU CONSEIL COMMUNAL Installation et exploitation d une patinoire de loisirs pour 4 saisons (2008-2012), pour la période de début décembre à fin février Demande de crédit de CHF 497'000.--

Plus en détail

PLAN REGIONAL POUR DES EXPERIMENTATIONS D ACTIONS EN FAVEUR DES JEUNES DE 16 A 25 ANS «PERDUS DE VUE»

PLAN REGIONAL POUR DES EXPERIMENTATIONS D ACTIONS EN FAVEUR DES JEUNES DE 16 A 25 ANS «PERDUS DE VUE» PLAN REGIONAL POUR DES EXPERIMENTATIONS D ACTIONS EN FAVEUR DES JEUNES DE 16 A 25 ANS «PERDUS DE VUE» REGION ALSACE 1 CAHIER DES CHARGES FINALITES - Développer des actions d accompagnement des jeunes «perdus

Plus en détail

Demain s écrit aujourd hui

Demain s écrit aujourd hui exigence INSTITUT RÉGIONAL D ÉTUDES DE TECHNIQUES APPLIQUÉES implication résultats Demain s écrit aujourd hui www.irta.fr Pour un jeune, choisir IRTA c est adopter un état d esprit responsable et s impliquer

Plus en détail

APPEL À PROJETS QUARTIERS DURABLES CITOYENS MODALITÉS

APPEL À PROJETS QUARTIERS DURABLES CITOYENS MODALITÉS APPEL À PROJETS QUARTIERS DURABLES CITOYENS 2015 MODALITÉS PRÉSENTATION DE L APPEL À PROJETS L appel à projets Quartiers Durables Citoyens encourage et soutient les habitants qui s engagent dans leur quartier

Plus en détail

responsabilité élargie des producteurs pour les emballages ménagers Votre responsabilité, votre obligation légale, notre accompagnement

responsabilité élargie des producteurs pour les emballages ménagers Votre responsabilité, votre obligation légale, notre accompagnement responsabilité élargie des producteurs pour les emballages ménagers Votre responsabilité, votre obligation légale, notre accompagnement Vos emballages impliquent votre Responsabilité et engendrent des

Plus en détail

CONTRAT D ADHÉSION. FAC FOR PRO PARIS Tous droits réservés

CONTRAT D ADHÉSION. FAC FOR PRO PARIS Tous droits réservés CONTRAT D ADHÉSION CONTRAT ENTRE FAC FOR PRO PARIS ET L ÉTUDIANT Article 1. Dispositions générales Le présent contrat, ci-après dénommé «le contrat» constitue l accord régissant pendant sa durée, les relations

Plus en détail

Aujourd hui vous franchissez un grand pas : vous êtes décidé, «vous créez votre entreprise»!

Aujourd hui vous franchissez un grand pas : vous êtes décidé, «vous créez votre entreprise»! 1 Aujourd hui vous franchissez un grand pas : vous êtes décidé, «vous créez votre entreprise»! La démarche rationnelle qui vise à élaborer un projet de création ou de reprise d entreprise doit se traduire

Plus en détail

Livret de suivi du candidat(outil B)

Livret de suivi du candidat(outil B) A chaque étape du parcours CQP, son outil : Branche de la Miroiterie, Transformation et Négoce du Verre CQP Animateur d équipe de 1 er niveau Livret de suivi du candidat(outil B) Document à remplir par

Plus en détail

Communiqué de presse ALTER PERFORMANCE, un modèle de start up qui a le vent en poupe

Communiqué de presse ALTER PERFORMANCE, un modèle de start up qui a le vent en poupe Dossier de presse Communiqué de presse ALTER PERFORMANCE, un modèle de start up qui a le vent en poupe ALTER PERFORMANCE est une nouvelle société de conseil qui a fait le choix d'accompagner les TPE-PME

Plus en détail

Tendances actuelles dans la prévention et l'assurance contre les accidents du travail

Tendances actuelles dans la prévention et l'assurance contre les accidents du travail Association internationale de la sécurité sociale Quatorzième Conférence régionale africaine Tunis, Tunisie, 25-28 juin 2002 Tendances actuelles dans la prévention et l'assurance contre les accidents du

Plus en détail

Convention relative à la Conférence universitaire de Suisse occidentale

Convention relative à la Conférence universitaire de Suisse occidentale Convention relative à la Conférence universitaire de Suisse occidentale L Université de Fribourg; L Université de Genève; L Université de Lausanne; L Université de Neuchâtel; (ci-après désignées par «les

Plus en détail

Classification et accords de salaires pour les salariés des entreprises du paysage CCN du 10 octobre 2008 étendue le 25 mars 2009

Classification et accords de salaires pour les salariés des entreprises du paysage CCN du 10 octobre 2008 étendue le 25 mars 2009 Classification et accords de salaires pour les salariés des entreprises du paysage CCN du 10 octobre 2008 étendue le 25 mars 2009 Les entreprises du paysage de la CNATP ont 6 mois après la date d extension

Plus en détail

Recruter et sélectionner son personnel avec Emploi-Québec

Recruter et sélectionner son personnel avec Emploi-Québec Recruter et sélectionner son personnel avec Emploi-Québec Coordination Direction des mesures et services aux entreprises et du placement Ministère de l Emploi et de la Solidarité sociale Rédaction Direction

Plus en détail

SERVICE NATIONAL DE LA JEUNESSE

SERVICE NATIONAL DE LA JEUNESSE SERVICE NATIONAL DE LA JEUNESSE 1 SERVICE NATIONAL DE LA JEUNESSE Sommaire Loi du 4 juillet 2008 sur la jeunesse (telle qu elle a été modifiée)... 3 SERVICE NATIONAL DE LA JEUNESSE 3 Loi du 4 juillet

Plus en détail

Qu est-ce que la Gestion des Ressources Humaines?

Qu est-ce que la Gestion des Ressources Humaines? Qu est-ce que la Gestion des Ressources Humaines? Chapitre 1 La gestion des ressources humaines (GRH) peut être définie comme la gestion des hommes au travail dans des organisations (Martory et Crozet,

Plus en détail

Lancement de l annuaire régional pour le réemploi

Lancement de l annuaire régional pour le réemploi DOSSIER DE PRESSE 25 septembre 2014 Lancement de l annuaire régional pour le réemploi Contacts presse: Magali Memponte : 01 40 13 40 72 / memponte@syctom-paris.fr Olivier Guillemain : 07 60 20 05 39 /

Plus en détail

LES CONTENANTS DE BOISSONS

LES CONTENANTS DE BOISSONS LES CONTENANTS DE BOISSONS La vente de boissons Plus de 4,7 milliards de contenants de boissons ont été vendus au Québec en 2005 1. Les boissons mises en marché au Québec se présentent sous des formats

Plus en détail

7 litres, 10 litres, 20/23/25 litres, 30/35/40 litres et la pyramide de tri.

7 litres, 10 litres, 20/23/25 litres, 30/35/40 litres et la pyramide de tri. BIO-SEAUX 7 litres, 10 litres, 20/23/25 litres, 30/35/40 litres et la pyramide de tri. Tous nos catalogues sont imprimés sur du papier recyclé 1 PRESENTATION La famille des BIO-SEAUX se compose de conteneurs

Plus en détail

GUIDE DE STAGE EN ENTREPRISE

GUIDE DE STAGE EN ENTREPRISE GUIDE DE STAGE EN ENTREPRISE TABLE DES MATIÈRES Alternance travail-études au niveau collégial... 5 Rôles et responsabilités de chacun... 6 Avantages de l alternance travail-études... 7 Situations particulières...

Plus en détail

L ENTREPRISE SOCIALE DE TRAVAIL ADAPTÉ OU L ART DE CONJUGUER FINALITÉ SOCIALE ET FINALITÉ ÉCONOMIQUE

L ENTREPRISE SOCIALE DE TRAVAIL ADAPTÉ OU L ART DE CONJUGUER FINALITÉ SOCIALE ET FINALITÉ ÉCONOMIQUE L ENTREPRISE SOCIALE DE TRAVAIL ADAPTÉ OU L ART DE CONJUGUER FINALITÉ SOCIALE ET FINALITÉ ÉCONOMIQUE Gregorio Avilés, Domenico Ferrari Scuola Universitaria Professionale della Svizzera Italiana Dipartimento

Plus en détail

Chambre de Commerce et d Industrie Moulins-Vichy

Chambre de Commerce et d Industrie Moulins-Vichy Chambre de Commerce et d Industrie Moulins-Vichy Service Développement Local et Appui aux Entreprises Industrielles 1 Chambre de Commerce et d Industrie de Moulins-Vichy Service Développement Local et

Plus en détail

5.6 Concertation pour l emploi

5.6 Concertation pour l emploi 5.6 Concertation pour l emploi Généralités 5.6 CONCERTATION POUR L EMPLOI 2015-01-05 Table des matières Page 2 sur 2 Table des matières Table des matières...2 CONCERTATION POUR L EMPLOI - Généralités...3

Plus en détail

DES LOGEMENTS ECOLOGIQUES, ACCESSIBLES, CONFORTABLES, PERFORMANTS ET MOINS CHERS, CONSTRUITS PAR DES JEUNES EN FORMATION

DES LOGEMENTS ECOLOGIQUES, ACCESSIBLES, CONFORTABLES, PERFORMANTS ET MOINS CHERS, CONSTRUITS PAR DES JEUNES EN FORMATION DES LOGEMENTS ECOLOGIQUES, ACCESSIBLES, CONFORTABLES, PERFORMANTS ET MOINS CHERS, CONSTRUITS PAR DES JEUNES EN FORMATION INTRODUCTION Comment peut-on se loger et se nourrir quand on n a plus d argent,

Plus en détail

ASSOCIATION et Chantiers d Insertion par l Activité Economique. Michel Boudol Responsable Atelier DEEE

ASSOCIATION et Chantiers d Insertion par l Activité Economique. Michel Boudol Responsable Atelier DEEE ASSOCIATION et Chantiers d Insertion par l Activité Economique Michel Boudol Responsable Atelier DEEE 1 Créée en 1985 Implantée dans une ZUS de l agglomération Grenobloise Action Sociale, Environnementale

Plus en détail

Modèles de documents pour le projet de gestion de déchets. Sommaire. Vers le Sommaire général

Modèles de documents pour le projet de gestion de déchets. Sommaire. Vers le Sommaire général pour le projet de gestion de Sommaire Modèle de Questionnaire Diagnostic.......................... 2 Modèle de Projet (contenu et présentation du plan d actions)............ 6 Fiche d évaluation des actions

Plus en détail

Associations : comment bénéficier des apports financiers du programme investissement d avenir (PIA)?

Associations : comment bénéficier des apports financiers du programme investissement d avenir (PIA)? Associations : comment bénéficier des apports financiers du programme investissement d avenir (PIA)? M o d e d e m p l o i d e s p r ê t s a c c o r d é s a u x s t r u c t u r e s d u t i l i t é s o

Plus en détail

FORMULAIRE DE RÉSERVATION ET DE LOCATION

FORMULAIRE DE RÉSERVATION ET DE LOCATION Commune de Sanem Salle de spectacle et de concert 3, rue Jean Anen L-4413 Soleuvre Réservations : mail@sanem.lu FORMULAIRE DE RÉSERVATION ET DE LOCATION Entre les soussignés: - Administration communale

Plus en détail

Action de soutien à la mobilité

Action de soutien à la mobilité UNION EUROPÉENNE Fonds social européen Investit pour votre avenir PROGRAMME DEPARTEMENTAL D INSERTION 2012-2016 APPEL A PROJETS 2015 Action de soutien à la mobilité Date de lancement de l appel à projets

Plus en détail

PROGRAMMES DE GESTION

PROGRAMMES DE GESTION RÉPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION DIRECTION GÉNÉRALE DU CYCLE PREPARATOIRE & DE L'ENSEIGNEMENT SECONDAIRE Direction de la Pédagogie & des Normes du cycle préparatoire et de l'enseignement

Plus en détail

Le Conseil général élabore un agenda 21

Le Conseil général élabore un agenda 21 J e u d i 1 7 n o v e m b r e 2 0 1 1 dossier de presse Le Conseil général élabore un agenda 21 pour le département de la Loire Par Bernard BONNE, Président du Conseil général et Jean GILBERT, Conseiller

Plus en détail

Règlement interne de la Société suisse de crédit hôtelier

Règlement interne de la Société suisse de crédit hôtelier Règlement interne de la Société suisse de crédit hôtelier (Règlement interne de la SCH) du 26 février 2015 Approuvé par le Conseil fédéral le 18 février 2015 L administration de la Société suisse de crédit

Plus en détail

En date du 17 mai 2013, le Grand Conseil a renvoyé au Conseil d Etat une question écrite urgente qui a la teneur suivante :

En date du 17 mai 2013, le Grand Conseil a renvoyé au Conseil d Etat une question écrite urgente qui a la teneur suivante : Secrétariat du Grand Conseil QUE 85-A Date de dépôt : 30 mai 2013 Réponse du Conseil d Etat à la question écrite urgente de M me Anne Emery-Torracinta : Une personne ayant obtenu un permis F peut-elle

Plus en détail

Efficacité énergétique de la part des pros

Efficacité énergétique de la part des pros Efficacité énergétique de la part des pros Calcul systématique du potentiel d économies Conventions d objectifs avec la Confédération et les cantons Exemption des taxes sur l énergie et sur le CO 2 Avec

Plus en détail

Le défi du renforcement des compétences 2. Un partenariat avec l OFPPT 3. Une formation intensive assurée par des professionnels 4

Le défi du renforcement des compétences 2. Un partenariat avec l OFPPT 3. Une formation intensive assurée par des professionnels 4 RAPPEL DU CONTEXTE 2 Le défi du renforcement des compétences 2 Un partenariat avec l OFPPT 3 Une meilleure adéquation entre la formation et les besoins de l entreprise 3 UN PLAN DE FORMATION ADAPTE 4 Une

Plus en détail

CHECK-LIST. du label Valais excellence PHASE 2

CHECK-LIST. du label Valais excellence PHASE 2 CHECK-LIST du label Valais excellence PHASE 2 La check-list Valais excellence a pour objectif de compléter les exigences ISO 9001 et ISO 14001 par celles 1) de la création de richesse en Valais 2) correspondantes

Plus en détail

COP MESSAGGIO 2014/2015 MESSAGGIO COP 2014 / 2015

COP MESSAGGIO 2014/2015 MESSAGGIO COP 2014 / 2015 MESSAGGIO COP 2014 / 2015 1 Monsieur le Secrétaire Général, Par cette lettre, j ai l honneur de vous confirmer que messaggio soutien les 10 principes du Pacte des Nations Unies concernant les droits de

Plus en détail