MOTEUR DIESEL SURALIMENTÉ BASES ET CALCULS CYCLES RÉEL, THÉORIQUE ET THERMODYNAMIQUE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MOTEUR DIESEL SURALIMENTÉ BASES ET CALCULS CYCLES RÉEL, THÉORIQUE ET THERMODYNAMIQUE"

Transcription

1 MOTUR DISL SURALIMTÉ BASS T ALULS YLS RÉL, THÉORIQU T THRMODYAMIQU Rppot ntene Lbotoe e Rehehe en Énege Éolenne LR- ovebe 6 Hussen IBRAHIM Lbotoe e Rehehe en Énege Éolenne (LR), Unvesté u Québe à Rous, 3, llée es usulnes, Rous (Québe), n, G5L 8X3, Tél.: (48) #85, An ILIA Lbotoe e Rehehe en Énege Éolenne (LR), Unvesté u Québe à Rous, 3 llée es usulnes, Rous (Québe), n, G5L 8X3, Tél.: (48) #46, Jen RRO Lbotoe Intentonl es Mtéux Antgve (LIMA), Unvesté u Québe à hout, 555, boulev e l Unvesté, hout (Québe) n, G7H B,

2 Rppot Intene Moteu esel sulenté, Bses et luls SOMMAIR SOMMAIR... LIST DS FIGURS... 7 LIST DS TABLAUX... 8 OMLATURS... 9 HAITR I... 5 ITRODUTIO... 5 HAITR II... 7 YLS THRMODYAMIQU T RÉL D U MOTUR DISL... 7 II.. DÉFIITIO... 7 II.. YL À QUATR TMS MÉAIQUS... 7 II... ee teps : Asson... 8 II... Deuxèe teps : opesson... 8 II..3. Tosèe teps : obuston Détente... 8 II..4. Qutèe teps : Éhppeent... 8 II.3. DIAGRAMM RSSIO OLUM... II.3.. Défnton... II.3.. Dge éoque... II.3.3. Dge ptque (éel)... II Dfféenes ente les ge éel et éoque... II Avne et et à l ouvetue et à l feetue es souppes sson et éhppeent... II.4. ARATÉRISTIQUS FODAMTALS DU YL... 5 II.4.. Le tvl (J)... 5 II.4.. esson oyenne (/ )... 5 II.4.3. Reneent... 5 II.4.4. Tux e opesson voluétque... 6 II.4.5. onsoton spéfque (g/kwh)... 6 II.4.6. ussne effetve u lte e ylnée... 6 II ussne ssque ou voluque... 6 II.5. ARAMÈTRS IDIQUÉS DU YL RÉL... 7 II.6. ARAMÈTRS FFTIFS DU YL RÉL... 7 HAITR III... 9 ARATÉRISTIQUS RIIALS DU OMBUSTIBL... 9 III.. DÉFIITIO... 9 Hussen IBRAHIM, LR ovebe 6

3 Rppot Intene Moteu esel sulenté, Bses et luls III.. IDI D OTA (IO) T IDI D ÉTA (I)... 9 III... Ine otne (IO)... 9 III... Ine e étne (I)... 3 III.3. OMOSITIO ÉLÉMTAIR DS OMBUSTIBLS... 3 III.4. RÉATIOS D OMBUSTIO... 3 III.5. OUOIR ALORIFIQU DU OMBUSTIBL... 3 HAITR I ALUL DS ARAMÈTRS DU FLUID-MOTUR I.. OUOIR OMBURIOR I... Défnton I... lul u pouvo obuvoe éoque I.. OFFIIT D XÈS D AIR α I.3. ALUL D LA HARG FRAÎH I.4. ALUL D LA QUATITÉ DS RODUITS D OMBUSTIO DU GAZOL I.5. OFFIIT D HAGMT MOLÉULAIR HAITR... 4 ALUL DS ARAMÈTRS DU YL RÉL D U MOTUR DISL ALUL DS ARAMÈTRS À LA FI D ADMISSIO lul e lul e T Tux e eplssge η v Défnton lul u tux e eplssge η v ALUL DS ARAMÈTRS FI D OMRSSIO Despton u phénoène lul es pètes e opesson p et T p ALUL DS ARAMÈTRS FI D OMBUSTIO Défnton Despton u phénoène lul es pètes e l obuston b et T b lul u tux e étente pélne ρ ALUL DS ARAMÈTRS À LA FI D LA DÉTT Despton u phénoène lul es pètes e l étente et T ALUL DS ARAMÈTRS À LA FI D ÉHAMT HAITR I ALUL DS ARAMÈTRS ARATÉRISAT L FOTIOMT DU MOTUR O Hussen IBRAHIM, LR ovebe 6 3

4 Rppot Intene Moteu esel sulenté, Bses et luls I.. ALUL DU TRAAIL IDIQUÉ DU YL RÉL W I... oéue u lul I... Tvl e l boule nféeue u yle éoque... 6 I... Tvl u ous e l sson... 6 I... Tvl u ous e l éhppeent... 6 I..3. Tvl e l boule supéeue u yle éoque... 6 I..3.. Tvl u ous e l opesson... 6 I..3.. Tvl u ous e l obuston sobe... 6 I Tvl u ous e l étente I..4. lul u tvl nqué W I.. ALUL D LA RSSIO MOY IDIQUÉ I.3. ALUL D LA UISSA IDIQUÉ I.4. ALUL DU OUL MOTUR IDIQUÉ I.5. ALUL DU RDMT T D LA OSOMMATIO SÉIFIQU IDIQUÉS I.5.. lul u eneent nquéη I.5.. lul e l onsoton spéfque nquée g I.5.3. Relton ente le eneent et l onsoton spéfque nqués I.5.4. Relton ente le eneent et l pesson oyenne nqués I.6. ALUL DS OSOMMATIOS D ARBURAT T D AIR AR YL T YLIDR I.7. ALUL DS ARAMÈTRS FFTIFS DU YL RÉL... 7 I.7.. Reneent énque η... 7 I.7.. lul es pètes effetfs... 7 HAITR II ALUL DS DIMSIOS DU YLIDR T D LA ITSS MOY DU ISTO II.. ALUL DS DIMSIOS DU YLIDR II.. ALUL D LA ITSS MOY DU ISTO HAITR III ALUL DS ARAMÈTRS DU YL THRMODYAMIQU III.. ALUL DS ARAMÈTRS FI D ADMISSIO III.. ALUL DS ARAMÈTRS FI D OMRSSIO III.3. ALUL DS ARAMÈTRS FI D OMBUSTIO ISOHOR III.4. ALUL DS ARAMÈTRS FI D OMBUSTIO ISOBAR III.5. ALUL DS ARAMÈTRS FI D DÉTT ÉHAMT III.6. ALUL DU TRAAIL THRMODYAMIQU DU YL III.7. ALUL D LA RSSIO MOY THRMODYAMIQU DU YL III.8. ALUL DU RDMT THRMODYAMIQU DU YL HAITR IX Hussen IBRAHIM, LR ovebe 6 4

5 Rppot Intene Moteu esel sulenté, Bses et luls ALIATIO UMÉRIQU SUR L ALUL DS ARAMÈTRS DU YL RÉL IX.. DOÉS DU ALUL IX.. RÉSULTATS DS ALULS... 8 HAITR X AALYS DS RÉSULTATS OBTUS X.. ARIATIO DS ARAMÈTRS D SORTI FOTIO DU OFFIIT D XÈS D AIR X... ton u eneent nqué en fonton u oeffent exès X... ton e l pesson oyenne nquée en fonton u oeffent exès X..3. ton u eneent énque en fonton u oeffent exès 85 X..4. ton es onsotons spéfque nquée et hoe u bunt (gzole) en fonton u oeffent exès X.. ARIATIO DS ARAMÈTRS D SORTI FOTIO D LA RSSIO D ADMISSIO X... ton e l pesson oyenne nquée en fonton e l pesson sson X... ton u eneent énque en fonton e l pesson sson 87 X..3. ton e l onsoton hoe u bunt en fonton e l pesson sson X.3. ARIATIO DS ARAMÈTRS D SORTI FOTIO D LA TMÉRATUR D ADMISSIO ton e l pesson oyenne nquée en fonton e l tepétue sson X.3.. ton u eneent nqué en fonton e l tepétue sson 89 X.3.3. ton u eneent énque en fonton e l tepétue sson... 9 X.3.4. ton u tux e eplssge en fonton e l tepétue sson... 9 X.3.5. ton es onsotons spéfque nquée et hoe u bunt (gzole) en fonton e l tepétue sson... 9 X.4. ARIATIO DS ARAMÈTRS D SORTI FOTIO DU TAUX D OMRSSIO OLUMÉTRIQU X.4.. ton e l pesson oyenne nquée en fonton u tux e opesson voluétque X.4.. ton u eneent nqué en fonton u tux e opesson voluétque X.4.3. ton u eneent énque en fonton u tux e opesson voluétque X.4.4. ton u tux e eplssge en fonton u tux e opesson voluétque X.4.5. ton es onsotons spéfque nquée et hoe u bunt (gzole) en fonton u tux e opesson voluétque Hussen IBRAHIM, LR ovebe 6 5

6 Rppot Intene Moteu esel sulenté, Bses et luls HAITR XI OLUSIO BIBLIOGRAHI RÉFÉRS AX I... YL RÉL D U MOTUR DISL... AX II... YL THÉORIQU D U MOTUR DISL... AX III... YL IDÉAL D U MOTUR DISL... AX I... 3 MODÈLS ARABOLIQUS D L ÉRGI ITR DS GAZ D OMBUSTIO T D L AIR FOTIO D LA RIHSS T D LA TMÉRATUR... 3 Hussen IBRAHIM, LR ovebe 6 6

7 Rppot Intene Moteu esel sulenté, Bses et luls LIST DS FIGURS FIG. II- : YL MIXT (RÉL T THÉORIQU) RRÉSTÉ SUR U DIAGRAMM ( )....3 FIG. II- : SHÉMA RRÉSTAT LA DISTRIBUTIO DS AAS T RTARDS À L OURTUR T À LA FRMTUR DS SOUAS D ADMISSIO T D ÉHAMT....7 FIG. I. : DOSAG DU ARBURAT..3 FIG. I- : YL D U MOTUR DISL À QUATR TMS SURALIMTÉ AR TURBOOMRSSUR..53 FIG.X- : ARIATIO DU RDMT IDIQUÉ FOTIO DU OFFIIT D XÈS D AIR...77 FIG.X- : ARIATIO D LA RSSIO MOY IDIQUÉ FOTIO DU OFFIIT D XÈS D AIR...78 FIG. X-3 : ARIATIO DU RDMT MÉAIQU FOTIO DU OFFIIT D XÈS D AIR...79 FIG. X-4 : ARIATIO D LA OSOMMATIO SÉIFIQU IDIQUÉ DU ARBURAT FOTIO DU OFFIIT D XÈS D AIR 8 FIG. X-5 : ARIATIO D LA OSOMMATIO HORAIR DU ARBURAT FOTIO DU OFFIIT D XÈS D AIR...8 FIG. X-6 : ARIATIO D LA RSSIO MOY IDIQUÉ FOTIO D LA RSSIO D ADMISSIO...8 FIG. X-7 : ARIATIO D LA RSSIO MOY IDIQUÉ FOTIO D LA RSSIO D ADMISSIO...8 FIG. X-8 : ARIATIO D LA OSOMMATIO HORAIR DU ARBURAT FOTIO D LA RSSIO D ADMISSIO.. 8 FIG. X-9 : ARIATIO D LA RSSIO MOY IDIQUÉ FOTIO D LA TMÉRATUR À L ADMISSIO FIG. X- : ARIATIO DU RDMT IDIQUÉ FOTIO D LA TMÉRATUR À L ADMISSIO...84 FIG. X- : ARIATIO DU RDMT MÉAIQU FOTIO D LA TMÉRATUR À L ADMISSIO...84 FIG.X- : ARIATIO DU TAUX D RMLISSAG FOTIO D LA TMÉRATUR À L ADMISSIO FIG. X-3 : ARIATIO D LA OSOMMATIO SÉIFIQU IDIQUÉ DU ARBURAT FOTIO D LA TMÉRATUR À L ADMISSIO FIG. X-4 : ARIATIO D LA OSOMMATIO HORAIR DU ARBURAT FOTIO D LA TMÉRATUR À L ADMISSIO.. 86 FIG. X-5 : ARIATIO D LA RSSIO MOY IDIQUÉ FOTIO DU TAUX D OMRSSIO..87 FIG. X-6 : ARIATIO DU RDMT IDIQUÉ FOTIO DU TAUX D OMRSSIO..88 FIG. X-7 : ARIATIO DU RDMT MÉAIQU FOTIO DU TAUX D OMRSSIO..89 FIG. X-8 : ARIATIO DU TAUX D RMLISSAG FOTIO DU TAUX D OMRSSIO..89 FIG. X-9 : ARIATIO D LA OSOMMATIO SÉIFIQU IDIQUÉ DU ARBURAT FOTIO DU TAUX D OMRSSIO...9 FIG. X- : ARIATIO D LA OSOMMATIO HORAIR DU ARBURAT FOTIO DU TAUX D OMRSSIO....9 Hussen IBRAHIM, LR ovebe 6 7

8 Rppot Intene Moteu esel sulenté, Bses et luls LIST DS TABLAUX TAB.II. : AAS T RTARDS À L OURTUR T À LA FRMTUR DS SOUAS D ADMISSIO T D ÉHAMT OUR U MOTUR DISL..8 TAB.I- ARATÉRISTIQUS D LA FORMUL MIRIQU...65 TAB.IX- : ARAMÈTRS D TRÉ OUR U MOTUR DISL SURALIMTÉ.74 TAB.IX- : ARAMÈTRS D SORTI OUR U MOTUR DISL SURALIMTÉ...76 Hussen IBRAHIM, LR ovebe 6 8

9 Rppot Intene Moteu esel sulenté, Bses et luls OMLATURS A : ont à l entée u ylne su le ge -, AOA : Avne Ouvetue Asson, AO : Avne Ouvetue Éhppeent, B : ont à l fn sson su le ge -, : ont à l fn e opesson su le ge -, : Teneu en sse u bone ns le obustble, : ouse u pston (), : onsoton p yle et ylne (g e bunt), ( y ) h : onsoton hoe (g /h), : onsoton u bunt p yle et ylne (g e bunt), ( y ) e : ouple oteu effetf (.), h : onsoton hoe u bunt (g e bunt/h), : ouple oteu nqué (.), p : pté lofque à pesson onstnte (l/g.k), f p : hleu spéfque e l hge fîhe (l/g.k), p : hleu spéfque es gz ésuels (l/g.k), f + p : hleu spéfque u élnge gzeux ente l hge fîhe et les gz ésuels (l/g.k), v : pté lofque à volue onstnt (l/g.k), y : ylnée unte u oteu (l/g.k), D : ont à l fn e obuston sohoe su le ge -, : Alésge u ylne (), : ont à l fn e obuston sobe su le ge -, F : ont à l fn e étente su le ge -, g e : onsoton spéfque effetve (g/wh), g : onsoton spéfque nquée (g/wh), Hussen IBRAHIM, LR ovebe 6 9

10 Rppot Intene Moteu esel sulenté, Bses et luls H : Teneu en sse hyogène ns le obustble, I : Ine e étne, IO : Ine Otne, : oeffent e étente polytopque, : oeffent e opesson polytopque, L : hleu ltente e vposton e l eu à (.5 MJ/g e vpeu eu), M : Msse ole e l (8.9 g/ole), M : Msse ole u bunt (g/ole), : Msse u bunt (g), : Msse éoque pouvnt epl le ylne (g), : tesse e otton u vlebequn (t/n), : Quntté e l hge fîhe ntoute ns le ylne u oteu (oles /g e bunt), y : obe es yles p seone. n y : obe es ylnes, f : Quntté e l hge fîhe u MB (oles /g e bunt), + : Quntté u élnge gzeux ente l hge fîhe et les gz ésuels (oles f es gz/g e bunt), g : Quntté totle es pouts e obuston (oles es gz/g e bunt), : Quntté es gz ésuels exstnt ns le ylne u oent e l sson (oles es gz/g e bunt), : Quntté éoque pouvnt epl le ylne (oles /g e bunt), O : Teneu en sse oxygène ns le obustble, : esson e l hge fîhe à l entée u ylne (), : esson à l fn sson (), : etes e hge totle à l sson (), : ouvo lofque u obustble (MJ/g e bunt), b : esson es gz à l fn éoque e obuston (), Hussen IBRAHIM, LR ovebe 6

11 Rppot Intene Moteu esel sulenté, Bses et luls I : ouvo lofque nféeu u obustble (4 MJ/g e bunt), : ouvo obuvoe éoque (g /g e bunt), O : ouvo obuvoe éoque (oles /g e bunt), O : ouvo obuvoe éel (g /g e bunt), O O : ouvo obuvoe éel (oles /g e bunt), p : esson es gz à l fn éoque e opesson u MH (), S : ouvo lofque supéeu u obustble (MJ/g e bunt), : esson es gz à l fn éoque e étente u MB (), e : ussne effetve (W), : ussne nquée (W), MB : ont ot bs, e : esson oyenne effetve (), MH : ont ot hut, : esson oyenne nquée (), : esson oyenne es petes énques (), oy : esson oyenne u yle (), : esson oyenne u yle eoynque (), ( e ) : esson es gz ésuels (), Q : Quntté e hleu ppotée u yle (l), q : onsoton p yle (g ), q : onsoton e bunt p yle (g e bunt), Q e : Quntté e hleu ppotée u yle eoynque, R : onstnte es gz pfts (834 J/ole.K), : onstnte es gz pfts (87.68 J/g.K), R f : Reneent e foe u ge, RFA : Ret Feetue Asson, RF : Ret Feetue Éhppeent, : oeffent e l hesse, Hussen IBRAHIM, LR ovebe 6

12 Rppot Intene Moteu esel sulenté, Bses et luls S : Teneu en sse e soufe ns le obustble, S : Seton e souppe sson (), S p : Seton u pston (), T : Dfféene e tepétue esponsble e l éhuffge e l hge fîhe p les pos (K), T : Tepétue e l hge fîhe à l entée u ylne (K), T : Tepétue à l fn sson (K), T b : Tepétue es gz à l fn éoque e obuston (K), T p : Tepétue es gz à l fn éoque e opesson u MH (K), T : Tepétue es gz à l fn éoque e étente u MB (K), T : Tepétue es gz ésuels (K), u : ton e l énege ntene u élnge gzeux pennt l phse e obuston (J), u : Énege ntene es gz à l tepétue u pont su le ge - (J), f U : Énege ntene e l hge fîhe à l tepétue u pont su le ge - (J/oles), g U : Énege ntene es gz e obuston à l tepétue u pont su le ge - (J/oles), u : Énege ntene es gz à l tepétue u pont su le ge - (J), g U : Énege ntene es gz e obuston à l tepétue u pont su le ge - (J/oles), : olue es gz à l fn éoque sson u MB ( 3 ), v : tesse éouleent e l hge ns le ylne (/s), v : tesse oyenne éouleent e l hge à tves l seton e pssge e l souppe sson (/s), b : olue es gz à l fn éoque e obuston ( 3 ), p : olue es gz à l fn éoque e opesson u MH ( 3 ), : olue es gz à l fn éoque e étente u MB ( 3 ), : olue ot u ylne ( 3 ), v p : tesse oyenne e épleent u pston (/s), Hussen IBRAHIM, LR ovebe 6

13 Rppot Intene Moteu esel sulenté, Bses et luls W yle : Tvl u yle (J), W e : Tvl effetf u oteu (J), W : Tvl nqué u oteu (J), W : Tvl u yle éoque (J), W e : Tvl u yle eoynque (J), α : oeffent exès, β : oeffent otsseent e l vtesse éouleent e l hge, χ : Tux e nuton e pesson, δ : Tux e étente, ε : Tux e opesson voluétque, φ : oeffent qu epésente l hge ppont, γ : oeffent btque e opesson ou e étente, γ : oeffent es gz ésuels, η e : Reneent effetf, η : Reneent nqué, η : Reneent énque u oteu, η : Reneent u yle éoque, η e : Reneent u yle eoynque, η v : Tux e eplssge u oteu, µ : oeffent éoque u hngeent oléule, µ : oeffent éel u hngeent oléule, λ : Tux élévton e pesson, ρ : Tux e étente pélne, ρ : Msse voluque e l à l entée u ylne (,9 g/ 3 ), ρ : Msse voluque e l à l fn sson (g/ 3 ), ρ : Msse voluque e l (,9 g/ 3 ), ω : tesse e otton (/s), ξ : oeffent tésnt l ésstne à l éouleent ns le systèe sson, Hussen IBRAHIM, LR ovebe 6 3

14 Rppot Intene Moteu esel sulenté, Bses et luls ξ b : Tux utlston e hleu, ψ : oeffent onsseent u ge, Hussen IBRAHIM, LR ovebe 6 4

15 Rppot Intene Moteu esel sulenté, Bses et luls HAITR I ITRODUTIO Les oteus à obustons ntene ltentfs ont été nventés pennt l euxèe pte u x-neuvèe sèle. Ils ont suéé à l hne à vpeu ltentve qu s étt éveloppée essentelleent pennt l peèe pte u x-neuvèe sèle et ont les pogès quent le ps. Les oteus ltentfs sont les hnes qu élsent les yles e LOIR, Beu e ROHAS (ou OTTO), DISL, STIRLIG, et. fféentes solutons tehnologques ont été optées ve plus ou ons effté tnt ns le one e l pussne, u eneent, u ouple que ns elu u oût e fbton, e l enteten ou e fontonneent. Selon l nèe ont est élsé le yle u oteu, l est possble e stngue pluseus types e oteus ltentfs à obuston ntene : - Selon le oe nflton, - Selon le nobe e phses uxquelles est sous le flue oteu, - Selon l ntue u élnge obustble u ous e l obuston ns l hbe : élnge hoogène (oteu à lluge oné) ou hétéogène (oteu Desel), - Selon le oe évoluton es pos éfobles e l ouveent ltentf ou ottf. hque type e oteu se stngue ensute p son htetue, le nobe e ylnes, leu sposton : à plt, yonnnt, en é, en lgne, et., le volue e l ylnée unte ou p un étl e onepton téstque : be à e en tête, vlebequn 5 ples, et. On s ntéesse ns e ppot à étue le oteu Desel sutout e type sulenté. est le oteu e tton p exellene. Depus une zne nnées, l est nstllé su les votues e touse, opte tenu en ptule, e l fslston u bunt qu l utlse. Auss, e type es oteus onnu beuoup e éveloppeent et éloton qu ont bout à es élstons nustelles (oteus es engns ltes, oteus e tton feove, et.) sutout qun l subt une hute sulentton (systèe hypeb). Hussen IBRAHIM, LR ovebe 6 5

16 Rppot Intene Moteu esel sulenté, Bses et luls Les pnples téstques u bevet e Ruolf DISL (89) potent su l ntouton pogessve e obustble et su l opesson e l jusqu à une tepétue supéeue u pont nflblté u obustble utlsé. Il en ésulte, en ptule, que le oteu esel éhppe ux lttons posées u tux e opesson p le sque un lluge spontné u obustble. De plus, le fontonneent e e oteu n exge uun spostf lluge tel qu une bouge. Le obustble, qu est fneent pulvésé, est njeté ns l opé et s enfle sous l effet e l éhuffeent sub p l u ous e l opesson. L sulentton est un poéé qu onsste, p une opesson pélble, à éleve l sse voluque e l à l sson es oteus ltentfs pou en ugente l pussne spéfque (pussne p lte e ylnée oteu) et égleent les pussnes voluque et ssque (pussne p 3 ou Kg e oteu) [6]. Aujou hu, ve le éveloppeent e l énege éolenne et son explotton ns les stes solés ssoée à es goupes életogènes (Desel) pou ssue l pouton ontnue e l életté, et ns le e e nue les oûts explotton u systèe hybe éolenne-desel, les tvux sont gés ns les pous optse et éveloppe es systèes es stoges qu ugentent l entblté u pojet et éonose les fs e pouton életté. L une es tehnologes e stoge qu pout ête pté à e systèe hybe onsste à utlse le suplus e l énege éolenne (ns les péoes les plus ventées) ns que l énege poute pennt les heues euses fn e ope l v un opesseu et le stoe, pou sulente le goupe életogène pennt son fontonneent e qu peet à ugente s pussne ns qu à nue les onsotons en obustble (gzole) néesse pou fe fontonne le oteu Desel et poue l életté. Dns e pésent ppot, le tvl est onsé pou lule les pètes eoynques un oteu esel sulenté fn e poue une gne pussne à bon eneent ve l one quntté e bunt onsoée. ous n llons ps tte le type e sulentton u oteu s p onte nous llons popose une éoe évluton es pètes eoynques u yle, en supposnt que le oteu est sulenté p un systèe lentton opé népennt u oteu. À l e un poge sous xel éveloppé, nous llons pouvo essne les yles éoque, éel et eoynque (éoque él) u oteu et lule tous leus pètes en ptnt es pètes entée qu sont hngebles selon nos besons. Hussen IBRAHIM, LR ovebe 6 6

17 Rppot Intene Moteu esel sulenté, Bses et luls HAITR II YLS THRMODYAMIQU T RÉL D U MOTUR DISL II.. Défnton On ésgne p oteu à obuston ntene, u sens le plus lge, les hnes ns lesquelles l obuston s effetue u sen u flue oteu. Dns les oteus à obuston ntene sontnue, l tnsfoton e l énege hque u obustble en tvl énque ésulte e l élston péoque ns le ylne u oteu une sée évolutons ont l enseble, qu se épète péoqueent ns le ylne u oteu, pote le no u yle e fontonneent u oteu. Auteent t, un yle u oteu est l enseble es opétons à l fn esquelles ses éléents obles etouvent leus postons ntles. es opétons opennent : - L sson u élnge (l ns le s un oteu Desel), - S opesson, - Son nflton, - L étente es gz bûlés et leu expulson. Un yle un oteu à obuston ntene n est vent un yle en systèe feé pe qu à hque oeneent et fn u yle, on ntout et on ete e l tèe u systèe. II.. yle à qute teps énques Un yle s effetue su tous e vlebequn, sot 7 º. Le yle énque ( lles et etous est à e 4 ouses) se ft en 4 teps los que le yle eoynque en opote 5 (l obuston à volue et à pesson onstnte). Seule l étente est ote (fount e l énege), les utes sont ésstnts. Hussen IBRAHIM, LR ovebe 6 7

18 Rppot Intene Moteu esel sulenté, Bses et luls Dns le s un yle xte un oteu Desel (FIG. II-I), le yle open les teps suvnts : II... ee teps : Asson - Ouvetue e l souppe sson u pont ot hut (MH) se à l pesson à l entée u ylne, - Desente u pston (entîné p l nete u yle pééent), - Replssge u ylne p le élnge gzeux, - Feetue e l souppe sson u pont ot bs (MB), - yle : Augentton u volue à pesson onstnte ( ote AB). II... Deuxèe teps : opesson - Les souppes sson et e éhppeent sont feées, - Le pston eonte ves le pont MH où une fote élévton e pesson ue à l nuton e volue opgnée p une élévton potnte e l tepétue (elle- ot ttene, u MH, u nu 5º pou ssue l'nflton spontnée u élnge u oent 'njeton), - yle : Montée en pesson (oube B). II..3. Tosèe teps : obuston Détente - Les souppes sson et éhppeent sont feées, - Le obustble est njeté ns le ylne u MH vnt que l pesson xu u yle sot ttente, - Teps e obuston : Au MH, une obuston pe à volue onstnt se élenhe p uto-nflton peet ttene l pesson xu ns le ylne et qu sous lquelle se élenhe une euxèe obuston (à pesson onstnte), - Teps e étente : Le pston populsé ves le bs p l fote pesson ft toune le vlebequn (teps oteu), - yle : Montée en pesson à volue onstnt (ote D), ugentton u volue à pesson onstnte (ote D), hute e pesson (étente : oube F). II..4. Qutèe teps : Éhppeent - Ouvetue e l souppe éhppeent, - Le pston eonte et hsse ves l tosphèe les gz bûlés, Hussen IBRAHIM, LR ovebe 6 8

19 Rppot Intene Moteu esel sulenté, Bses et luls - yle : Éhppeent pe à volue onstnt (ote B), Éhppeent seone à pesson onstnte (ote BA). FIG. II- : YL MIXT (RÉL T THÉORIQU) RRÉSTÉ SUR U DIAGRAMM ( ) Hussen IBRAHIM, LR ovebe 6 9

20 Rppot Intene Moteu esel sulenté, Bses et luls II.3. Dge pesson volue II.3.. Défnton L étue u fontonneent es oteus eques et leu églge sont fonés, en pee leu, su l exen u ge epésentnt l enseble es tnsfotons subes p le gz. Le ge est une oube epésentnt l vton es pessons qu s exeent su le pston en fonton es épleents e e ene (vtons u volue). fos, le yle peut ête epésenté su es ges u type Tepétue ntope (T S). II.3.. Dge éoque Un phénoène est onnu losqu l peut ête oplèteent ésolu étqueent. Quelles que soent les onstnes ppton, e éveloppeent et extnton e e phénoène. Dns le s es yles e teus à obuston ntene, une ésoluton étque fne est enoe possble, opte tenu en ptule e l obuston qu este enoe un one suseptble e ehehes, es éhnges e hleu ux pos, es tnsvseents, et. On se ontente on une ésoluton gossèe ssoée à es hypoèses splftes qu tennent opte e l éonnssne e es phénoènes []. L étue es yles éoques e oteus ltentfs à obuston ntene peet e onnîte l nfluene es pètes e l hne les plus potnts, essbles ux luls. lle este une éoe étue es yles éels ntéessnte pou les sons suvntes : - Flté et splté es luls oyennnt es hypoèses splftes onvenbleent hoses, - ossblté e se ppohe u yle éel, en ffnnt les hypoèses, les luls et les ontons ux ltes pou une fton u yle, - épton ux éveloppeent nfotques peettnt e lule un yle u oteu ns s totlté. Los e l nlyse es yles eoynques (éoques) on pen en onséton les hypoèses suvntes : - Le flue oteu est un gz pft, él (l nete u flue est supposée nulle on ps e petes e hge) qu ne hnge ps e ntue (s oposton hque) et e quntté u ous e son évoluton ns le yle, - Les évolutons sont onséées oe évesbles, est-à-e que le gz subt une suesson e tnsfotons tès lentes, les téstques u gz estnt à hque nstnt en équlbe, - Un équlbe es pessons nstntné exste ente l tosphèe et le ylne, Hussen IBRAHIM, LR ovebe 6

21 Rppot Intene Moteu esel sulenté, Bses et luls - L obuston ns que l éhnge gzeux, s effetunt ns un yle éel, sont eplés p es poessus ppot et évuton e hleu ns un yle eoynque. e qu onut à onsée que l obuston u élnge gzeux est nstntnée, - L éhnge e hleu (p ppot ou extton) ve le flue u ous e son évoluton, est onséé en ehos e toute onton e élston. Don, les eux teps e opesson et étente sont onséés btques est-à-e ls se éoulent sns éhnge e hleu ente gz et pos u ylne, - Les téstques u systèe gzeux solé (flue oteu) sont pses égles à elles e l, népenntes e l tepétue et e l pesson ( les ptés lofques à pesson onstnte et à volue onstnt ns que leu p ppot γ ont es vleus fxes). v II.3.3. Dge ptque (éel) II Dfféenes ente les ge éel et éoque n ptque, le ge est netteent fféent u ge éoque, u ft es hypoèses nextes tées u-essus. tqueent : p - À l sson, l pesson est nféeue à l tosphéque (ns le s un oteu non sulenté) u ft e l spton u pston et e l nete u gz non nulle, - L oposton hque et l quntté u flue-oteu sont toujous vées p sute e l obuston u ous u yle, - Les téstques u flue-oteu (hleu spéfque, et.) u flue-oteu optées onstntes ns le yle eoynque ve ve l tepétue ns le yle éel, - Les eux teps e opesson et étente ne sont ps btques, s polytopques à use es éhnges e hleu ynt leu u ous e es eux teps ente le flue-oteu et les pos u ylne, - Le fontonneent u oteu néesste l évuton es pouts e obuston et l ntouton péoque, u ébut e hque yle, e l hge fîhe. Le eplssge u ylne u oteu épen onsébleent e son nettoyge, - À l opesson, l pesson fnle est nféeue à l éoque u ft u eplssge one et es éhnges e hleu ente le flue-oteu et les pos u ylne, - L obuston qu n est ps nstntnée on non sohoe, et n sobe onne une pesson xu nféeue, v Hussen IBRAHIM, LR ovebe 6

22 Rppot Intene Moteu esel sulenté, Bses et luls - À l éhppeent, u ft e l ffulté e vge, l pesson est toujous supéeue à l tosphéque. II Avne et et à l ouvetue et à l feetue es souppes sson et éhppeent L nete u flue en ouveent, les petes e hge nhéente à son éouleent, l néessté e éolle suffsent l souppe e son sège pou qu un éouleent pusse se poue se tusnt p une nuton e l quntté se ns le ylne et, p onséquent, e l quntté e obustble qu l est possble y bûle, et en onséquene e l pussne. Théoqueent, en fn e étente, l ouvetue e l souppe éhppeent ot ête nstntnée et l pesson ot éoîte busqueent u pont F u pont B. Le ouveent e v-et-vent u pston (pte nféeue u yle) ée les opétons (à l pesson tosphéque ns le s un oteu non sulenté) e efouleent et sson. n pont B, le ylne est epl et e gz bûlés ns le s es oteus Desel (et un élnge -essene et gz bûlés ns le s un oteu à essene). Le ge éel u oteu ns ette zone est tès fféent, en effet, s, p exeple, l souppe éhppeent n est ouvete qu u pont ot bs MB (F), l étente es gz bûlés n est ps nstntnée (effets uulés es netes u flue, es petes e hge et u teps néesse u éolleent e l souppe), le pston ot on foun un tvl élevé pou efoule les gz éhppeent, tvl qu est éut u tvl totl u yle. Alos, l ouvetue et l feetue es souppes sson et éhppeent n ont ps leu exteent los u pssge u pston p les ponts ots : le spostf e églge u oteu est onçu e nèe que les opétons ent leu ve une vne ou un et, et el pou pluseus sons. ennt l phse e efouleent es gz ves l onute éhppeent, les petes e hge ssoées à l nete e l sse gzeuse éent une légèe supesson ns le ylne p ppot à l pesson égnnt ns l onute éhppeent. Losque le pston lentt vnt ve u pont ot hut MH, l sse gzeuse ontnue e sot u ylne su s lnée, n effet, losque, à l fn e l éhppeent, le pston se touve u pont ot hut MH, l pesson ns le ylne est plus élevée que l pesson tosphéque, et, s l souppe sson s ouvt à et nstnt, les gz fs ne pouent ps pénéte éteent ns le ylne. ou ette son, on ouve l souppe sson sot ve un etn et, sot, u onte ve une etne vne. Le et à l ouvetue sson pou but e pofte e l épesson, étble ns le ylne et éée p l esente u pston u pont ot hut MH ves le pont ot bs MB, pou spe les gz sson, tns que l vne à l ouvetue sson peet à évte l'êt e l vene gzeuse evnt une souppe feé en lssnt ux gz fs le teps e vne leu nete vnt e se ette en ouveent, et à ugente le tux e eplssge. opte tenu es ets us e l nete u flue à se ette en ouveent et e l ngle e vlebequn pennt lequel s ouve l souppe, l Hussen IBRAHIM, LR ovebe 6

23 Rppot Intene Moteu esel sulenté, Bses et luls est néesse e one l ouvetue vnt le pont ot hut (Avne Ouvetue Asson AOA). De êe, l souppe sson ne se fee que losque le pston épssé le pont ot bs, e et à l feetue sson peettnt e pofte e l nete es gz pou ssue un elleu eplssge u ylne. L nuton u teps e opesson est opensé p une pesson plus fote es gz ue u teps 'sson plus long. D une nèe nlogue, on élse ns le oteu une vne à lluge (pou les oteus à lluge oné) ou une vne à l njeton (pou les oteus Desel), où l oçge e l étnelle (oteu à essene) ou l njeton u bunt (oteu Desel) se ft vnt que le pston ttent le pont ot hut MH, e nèe à ssue une obuston oplète et obten une élévton e pesson uss gne que possble. FIG. II- : SHÉMA RRÉSTAT LA DISTRIBUTIO DS AAS T RTARDS À L OURTUR T À LA FRMTUR DS SOUAS D ADMISSIO T D ÉHAMT nfn, le églge u oteu opote une vne à l ouvetue éhppeent (AO) et un et à l feetue éhppeent (RF). n ouvnt plus tôt ns le yle l souppe éhppeent (AO), l pesson ns le ylne nue, tns que le pston esen, pou ête ptqueent égle à l pesson tosphéque losque le pston est u pont ot bs MB. L vne ouvetue e souppe éhppeent pou but éloe le nettoyge u ylne p une évuton oplète es gz bûlés, et 'vne l hute e pesson es gz bûle pou évte l onte-opesson. Le teps néesse à l éouleent u gz hos u ylne oïne ve elu néesse u pston pou s ête et ept u pont ot bs MB. Apès e pont, l éhppeent est foé p le ouveent u pston ves le pont ot hut MH. Le tvl peu est ns e s eltveent plus fble Dns le êe but, l souppe éhppeent est feée ve un etn et (Ret Feetue Éhppeent RF) p ppot u pont ot hut MH (pont e feetue e l souppe se touve pès le MH) vnt que le élnge fs ne essote p l onute éhppeent. Dns le s es oteus Desel, e phénoène est Hussen IBRAHIM, LR ovebe 6 3

24 Rppot Intene Moteu esel sulenté, Bses et luls fvosé, l fs, qu peut ête e l sulentton, essote p l souppe éhppeent, en nunt s tepétue et p sute l pesson et l tepétue es gz bûlés sots, e qu peet obten une pesson à l éhppeent nféeue à elle à l sson et p onséquent le tvl e l boule nféeue u yle event un tvl oteu u leu ête un tvl ésstnt. L ngle e vlebequn stué ente l vne ouvetue sson (AOA) et le et feetue éhppeent (RF) est ppelé «oseent e souppes». Les vleus e es vnes ou ets sont hbtuelleent expées en egés ngle éfnssnt l poston e l be u oent où leu l opéton onséée; elles vent lleus notbleent un onstuteu à l ute. À tte exeple, tons un oteu ynt º vne à l ouvetue sson, 5 º e et à l feetue sson, 5 º vne à l ouvetue éhppeent et º e et à l feetue éhppeent. Dns et exeple, l souppe sson este on ouvete pennt que l be toune e º, tns que l souppe éhppeent este ouvete pennt que l be oplt une otton e º. Les fféents vnes et ets à l ouvetue et à l feetue es souppes sson et éhppeent pou un oteu Desel sont epésentés ns le tbleu suvnt [] : Avnes et ets (en egés) Moteu Desel non sulenté AOA 5 à 5 6 à 75 AO 35 à 5 35 à 5 RFA 3 à 45 3 à 45 AF 5 à 5 6 à 75 Moteu Desel sulenté TAB.II. : AAS T RTARDS À L OURTUR T À LA FRMTUR DS SOUAS D ADMISSIO T D ÉHAMT OUR U MOTUR DISL est pou toutes es sons que l foe u ge éel u oteu ffèe notbleent e elle u ge éoque. n ptule, p sute e l épesson et e l supesson qu s étblssent ns le ylne pennt les ouses sson et éhppeent, l enseble e es eux tnsfotons foe ns l pte nféeue u ge une boule ont l sufe epésente une etne pete e tvl utle. Il en ésulte que le tvl utle p yle est onné, à l éhelle u ge, p l fféene es es es boules supéeue et nféeue. Ms, ns le s un oteu ben étué, l e e l boule nféeue est hbtuelleent peu potnte. Dns le s un oteu sulenté, le tvl e l boule nféeue est négtve (tvl oteu) l pesson à l éhppeent est nféeue à elle à l sson, e qu onut à une ugentton u tvl totl u yle et p onséquent l pussne u oteu. Hussen IBRAHIM, LR ovebe 6 4

Physique du bâtiment 1 Unités de mesure Corrigé du TD1 1. Exercices corrigés Destinés aux étudiants de licence en architecture

Physique du bâtiment 1 Unités de mesure Corrigé du TD1 1. Exercices corrigés Destinés aux étudiants de licence en architecture Pysique u âtient Unités e esue Coié u D Eeies oiés Destinés u étuints e liene en itetue Pysique u âtient Unités e esue Coié u D Coié u D N Eeie : Cun es si systèes 'unités e esue est téisé p un etin noe

Plus en détail

Méthodes de catégorisation : Réseaux bayesiens naïfs. Olivier Aycard E-Motion group. Université Joseph Fourier. http://emotion.inrialpes.

Méthodes de catégorisation : Réseaux bayesiens naïfs. Olivier Aycard E-Motion group. Université Joseph Fourier. http://emotion.inrialpes. Méthodes de atégosaton : éseau aesens naïfs le Aad E-Moton goup Unesté Joseph Foue http://emoton.nalpes.f/aad le.aad@mag.f lan du ous Intéêts éseau aesens naïfs Appentssage de éseau aesens naïfs ésentaton

Plus en détail

CHAPITRE 1 L ÉLECTROSTATIQUE

CHAPITRE 1 L ÉLECTROSTATIQUE L électostatque Chapte 1 CHAPITRE 1 L ÉLECTROSTATIUE 1.1 Intoducton La chage est une popété de la matèe qu lu fat podue et sub des effets électques et magnétques. On dstngue : - l'électostatque qu est

Plus en détail

Chapitre 1.5a Le champ électrique généré par plusieurs particules

Chapitre 1.5a Le champ électrique généré par plusieurs particules hapte.5a Le chap électque généé pa pluseus patcules Le chap électque généé pa pluseus chages fxes Le odule de chap électque d une chage ponctuelle est adal, popotonnel à la chage électque et neseent popotonnel

Plus en détail

Chapitre 4.2a Trajectoire d une particule dans un champ magnétique

Chapitre 4.2a Trajectoire d une particule dans un champ magnétique hapite 4.a Tajectoie d une paticule dans un chap agnétique Moueent dans un chap agnétique unifoe onsidéons une chage positie q se déplaçant à itesse dans un chap agnétique unifoe B où la itesse est entièeent

Plus en détail

Mouvement d'une particule chargée dans un champ magnétique indépendant du temps

Mouvement d'une particule chargée dans un champ magnétique indépendant du temps Moueent d'une patiule hagée dans un hap agnétique indépendant du teps iblio: Pee elat Gaing Magnétise Into expéientale: Dispositif: On obsee une déiation du faseau d'életons losqu'il aie ae une itesse

Plus en détail

Chapitre XI : Gaz réels

Chapitre XI : Gaz réels hite XI : Gz ées hite XI : Gz ées XI- : Intodution : L étude de omessiiité d un gz été fite en emie ieu OYLE (6) et MRIOE (676) et fut ométée u ous du XIX sièe de noueu eéimentteus : REGNL, NER, MG L omessiiité

Plus en détail

Acheminement de messages instantanément stabilisant pour arbres couvrants

Acheminement de messages instantanément stabilisant pour arbres couvrants Amnmnt mssgs nstntnémnt stlsnt pou s ouvnts Aln Coun, Swn Duos, Anss Lmn, Fn Ptt, Vnnt Vlln To t ts vson: Aln Coun, Swn Duos, Anss Lmn, Fn Ptt, Vnnt Vlln. Amnmnt mssgs nstntnémnt stlsnt pou s ouvnts. 15èms

Plus en détail

INTRODUCTION A LA MECANIQUE ANALYTIQUE. Formalisme de Lagrange. Philippe Hautcoeur Philippe.Hautcoeur@ac-nantes.fr SOMMAIRE. page 2.

INTRODUCTION A LA MECANIQUE ANALYTIQUE. Formalisme de Lagrange. Philippe Hautcoeur Philippe.Hautcoeur@ac-nantes.fr SOMMAIRE. page 2. SOMMAIRE Chpte - cpe es tvu pussces vtuelles ébule : fféetelles et évées vtuelles Dfféetelles vtuelles Dévée vtuelle Déplceet et vtesse vtuels : éftos Déplceet vtuel tesse vtuelle 3 Tvl et pussce vtuels

Plus en détail

Propriétés thermoélastiques des gaz parfaits

Propriétés thermoélastiques des gaz parfaits Themodynamque - Chapte opétés themoélastques des gaz pafats opétés themoélastques des gaz pafats LES CONNAISSANCES - Gaz pafat à l échelle macoscopque Défnton : Le gaz pafat assocé à un gaz éel est le

Plus en détail

²Chapitre-2 Ondes lumineuses

²Chapitre-2 Ondes lumineuses ²Chapite- Ondes luineuses Les ondes luineuses sont des ondes életoagnétiques, est à die les gandeus qui se popagent sont un hap életique E et un hap agnétique B. Le aatèe ondulatoie de la luièe a été énoné

Plus en détail

Physique quantique. Dans l UF Physique Quantique et Statistique. 3ème année IMACS. Pierre Renucci (cours) Thierry Amand (TDs)

Physique quantique. Dans l UF Physique Quantique et Statistique. 3ème année IMACS. Pierre Renucci (cours) Thierry Amand (TDs) Physque quantque Dans l UF Physque Quantque et Statstque ème année IMACS Pee enucc cous They Aman TDs Objectfs UF Nanophysque I : De l Optque onulatoe à la Photonque et aux Nanotechnologes La physque quantque

Plus en détail

Annexe II. Les trois lois de Kepler

Annexe II. Les trois lois de Kepler Annexe II es tois lois de Keple écnique & 4 èe - Annexe II es tois lois de Keple Johnnes Keple (57-6), pulie en 596 son peie ouge, ysteiu Cosogphicu Teize nnées plus td, en 69, il pulie Astonoi No, dns

Plus en détail

D é ce m b re 2 01 0 L e ttr e d 'i n fo r m a t i o n n 2 2 E d i to r i al L a f r o n ti è r e so c i ale L a p r i s e d e c o n s c i e n c e d e s e n tr e p r i s e s e n m a ti è re D e s e xa

Plus en détail

SERIE DE TRAVAUX DIRIGES 1 (EXERCICES D ELECTROSTATIQUE)

SERIE DE TRAVAUX DIRIGES 1 (EXERCICES D ELECTROSTATIQUE) TD Electosttique ETL7 UNIVERSITE DJILLALI LIABES FACULTE DES SCIENCES DE L INGENIEUR DEPARTEENT ELECTROTECHNIUE SERIE DE TRAVAU DIRIGES 1 (EERCICES D ELECTROSTATIUE) EERCICE 1 Tois chges sont plcées ux

Plus en détail

RAPPORT DE TRANSPARENCE EXERCICE 2013 -

RAPPORT DE TRANSPARENCE EXERCICE 2013 - RAPPORT DE TRANSPARENCE EXERCICE 2013 - Table des matières I. Présentation du Cabinet... 3 A. Le cabinet en France... 3 1. Présentation de la structure juridique et du capital J.CAUSSE & ASSOCIES SA....

Plus en détail

LOCALISATION CAMERA/OBJET PAR CORRESPONDANCES POINT 3D-PIXEL APPLICATION A LA LOCALISATION D UN ROBOT MOBILE

LOCALISATION CAMERA/OBJET PAR CORRESPONDANCES POINT 3D-PIXEL APPLICATION A LA LOCALISATION D UN ROBOT MOBILE LOCALISATION CAMERA/OBJET PAR CORRESPONDANCES POINT 3D-PIEL APPLICATION A LA LOCALISATION D UN ROBOT MOBILE O AIT AIDER, P HOPPENOT e E COLLE CEMIF-LSC,Unesé d Ey Val-d Essonne Eal : oade@efn-eyf Résé

Plus en détail

FORMATION SUR LA GESTION EN AE/CP -----------------------------------

FORMATION SUR LA GESTION EN AE/CP ----------------------------------- FORMATION SUR LA GESTION EN AE/CP ----------------------------------- Module n 3 : «Règles d exécution en AE et CP» Programme des Nations Unies pour le développement Plan de la présentation La comptabilité

Plus en détail

technologique que fonctionnel. d une fenêtre de La première désig

technologique que fonctionnel. d une fenêtre de La première désig L ho fê o cocé vc u ouvu l o ll ouuv u fl u. Aujou hu, l ou obu u ouvll fo ov focoll ou u o ulo ou écué. Af éo ux bo cl, l ch vo élg. L éloo fê o FAKRO b u l cl, f u hbo lu lu cofobl écué. L ho fê o cocé

Plus en détail

Lycée Vaucanson PTSI 1 et 2 TD INDUCTION N 2

Lycée Vaucanson PTSI 1 et 2 TD INDUCTION N 2 Lycée Vaucanson PTSI et 2 TD Physque TD INDUCTION N 2 EXERCICE : Coeffcent d nductance mutuelle ente deux solénoïdes : On consdèe deux bobnes longues, ou solénoïdes, de même axe Oz et de même longueu d,

Plus en détail

Sciences Industrielles Précision des systèmes asservis Papanicola Robert Lycée Jacques Amyot

Sciences Industrielles Précision des systèmes asservis Papanicola Robert Lycée Jacques Amyot Scence Indutrelle Précon de ytème erv Pncol Robert Lycée Jcque Amyot I - PRECISION DES SYSTEMES ASSERVIS A. Poton du roblème 1. Préentton On vu que le rôle d un ytème erv et de fre uvre à l orte (t) une

Plus en détail

NOTICE SUR L HISTOIRE ET L ÉVOLUTION DE L ASSOCIATION ALPHABETS

NOTICE SUR L HISTOIRE ET L ÉVOLUTION DE L ASSOCIATION ALPHABETS NOTICE SUR L HISTOIRE ET L ÉVOLUTION DE L ASSOCIATION ALPHABETS S : C éé é, ù u. S j 2 C évé ju 3 S u 4 Ex éu u éu 5 S vé éuè 6. é. u é L x é éé 7 M u ju uxu é 8 M v éu ju u é 9 L é ù vu 10 L vé éuv 11

Plus en détail

Leçon Force normale. L applet Force normale simule les forces qui s exercent sur un bloc qui se déplace verticalement. Préalables

Leçon Force normale. L applet Force normale simule les forces qui s exercent sur un bloc qui se déplace verticalement. Préalables Leçon Foce nomale L applet Foce nomale simule les foces qui s execent su un bloc qui se déplace veticalement. Péalables L élève devait connaîte les concepts d accéléation et de foce, et le lien qui existe

Plus en détail

Institut National Polytechnique de Toulouse ECOLE NATIONALE SUPERIEURE D INGENIEURS EN ARTS CHIMIQUES ET TECHNOLOGIQUES REACTEURS IDEAUX

Institut National Polytechnique de Toulouse ECOLE NATIONALE SUPERIEURE D INGENIEURS EN ARTS CHIMIQUES ET TECHNOLOGIQUES REACTEURS IDEAUX 1 Insttut Natonal Polytechnque de Toulouse EOLE NTIONLE SUPERIEURE D INGENIEURS EN RTS HIMIQUES ET TEHNOLOGIQUES RETEURS IDEU ous : nne-mae WILHELM Execces : M Wlhelm, P. ognet,.m. Duquenne nnée Pobatoe

Plus en détail

Cours de «concepts avancés de compilation» Travaux pratiques. Auteur : F. Védrine

Cours de «concepts avancés de compilation» Travaux pratiques. Auteur : F. Védrine Cours de «onepts vnés de ompiltion» Trvux prtiques Auteur : F. Védrine Les utomtes et les expressions régulières Les utomtes sont onstitués d étts et de trnsitions. Un étt définit l vnée dns l reonnissne

Plus en détail

KALDEWEI ACIER ÉMAILLÉ 3.5 MM LA GAMME ESSENTIELLE POUR PROJETS

KALDEWEI ACIER ÉMAILLÉ 3.5 MM LA GAMME ESSENTIELLE POUR PROJETS KALDEWEI ACIER ÉMAILLÉ 3.5 MM LA GAMME ESSENTIELLE POUR PROJETS 1 LA QUALITÉ DE LA SALLE DE BAIN EST LE CRITÈRE N 1 POUR LE CLIENT* 2 *Soure: étues e TNS En et TNS Inrtest pr orre e DEHOGA (1998/2003/2008);

Plus en détail

Quantité de mouvement Les systèmes de masse variable

Quantité de mouvement Les systèmes de masse variable 3 ème os DYNAMIQUE Théoie Quantité de mouvement Les systèmes de masse vaiable Intoduction À pati du Moyen Âge, on s'est endu compte que la vitesse ne suffisait pas à explique toutes les caactéistiques

Plus en détail

CERTIFICAT D'ETALONNAGE

CERTIFICAT D'ETALONNAGE CHAINE D'ETALONNAGE MASSE Set : 39 70 033 0000 Code APE : 70B BP 405 - F 07 004 PRIVAS Cede Tel : 04 75 64 6 6 Fa : 04 75 64 4 4 E-al : ates@ates.f http://www.ates.f ACCREDITATION N.558 ACCREDITATION N.558

Plus en détail

OPTIQUE ONDULATOIRE. 1. Les équations de propagation de E r et B r en vide: r r. r E (1) t 1

OPTIQUE ONDULATOIRE. 1. Les équations de propagation de E r et B r en vide: r r. r E (1) t 1 OPTIQUE ONDULATOIRE Le caactèe ondulatoie de la luièe a été énoncé pou la peièe fois pa C. Huygens (678). Il a été ensuite lageent développé pa A. Fesnel (8) et elié plus tad, en 876, à l électoagnétise

Plus en détail

Techniques d analyse de circuits

Techniques d analyse de circuits Chpitre 3 Tehniques d nlyse de iruits Ce hpitre présente différentes méthodes d nlyse de iruits. Ces méthodes permettent de simplifier l nlyse de iruits ontennt plusieurs éléments. Bien qu on peut résoudre

Plus en détail

D é ce m b re 2 0 0 7 L e ttr e d 'i n fo r m a ti o n n 1 6 E d i to r i al P o u vo i r s p r i vé s, p o u vo i r s p u b li c s P l u s i e u r s é vé n e m e n ts n o u s i n te r p e l l e n t d

Plus en détail

BANQUE NATIONALE. N otre banque nationale. 7/i. Zi 4. /Æ à. W m M i i 10. W f w f f l. mm. ' ê â f/m jt» i W J / f f t. y / Y ZJ/Â / f/êv/i r» l J.

BANQUE NATIONALE. N otre banque nationale. 7/i. Zi 4. /Æ à. W m M i i 10. W f w f f l. mm. ' ê â f/m jt» i W J / f f t. y / Y ZJ/ / f/êv/i r» l J. _ ê â j j # W jt W j î Æ jj Æ W } " êv Y  z Wâ W w ( w # ë â F ë W Y T w S L 9 W 2 " E ï k x ü D E W W Æ v Wj E  z  z v F À OTQE W  # g L Y F h 6 L 2L NQE NTONLE N oe bnque none W W â W jâ ÿ Æ É w

Plus en détail

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol.

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol. LES ESCALIERS I. DÉF I NIT I O N Un escalier est un ouvrage constitué d'une suite de marches et de paliers permettant de passer à pied d'un niveau à un autre. Ses caractéristiques dimensionnelles sont

Plus en détail

Chapitre 3 Théorème de Gauss

Chapitre 3 Théorème de Gauss hpite 3 Théoème de Gss estions : #) be métlliqe vec ne chge ponctelle positive cente E Le chmp électiqe ppliqé s les pois d cbe condcte povoqe n movement de chges s celici. ependnt, le chmp n est ps le

Plus en détail

Prise en main du logiciel

Prise en main du logiciel Pse en man u logcel Au émaage le logcel génèe un pofl e émonstaton (pou entaînement). Vous pouvez éfn vote pope pofl : pa lectue un fche exstant (fche texte) (Fche/Ouv fche ponts) avec possblté e sauvegae

Plus en détail

Les puissances à exposants négatifs

Les puissances à exposants négatifs CHAPITRE Les puissces à exposts égtifs. Itroductio : les puissces de Nous coissos bie l ottio où est u etier positif : E géérl : ( ) 0 8 6 N... fcteurs Rerquos qu'il y ue reltio évidete etre deux puissces

Plus en détail

3. APPLICATIONS DE L EQUATION DE FOURIER (cas unidimensionnels et stationnaires)

3. APPLICATIONS DE L EQUATION DE FOURIER (cas unidimensionnels et stationnaires) Phénomèns d tansft 3. Alcatons d l équaton d Fou 3. APPLICATIONS DE L EQUATION DE FOURIER (cas undmnsonnls t statonnas) Avc l équaton. nous somms caabls d calcul la dstbuton d la tméatu n foncton d l ndot

Plus en détail

Modélisation du transfert thermique dans les contacteurs mécaniquement agités

Modélisation du transfert thermique dans les contacteurs mécaniquement agités Modélisation du tansfet theique dans les contacteus écaniqueent agités Abdelkade DEBAB *, Nacéa CHERGUI et Joël BERTRAND Laboatoie d hydodynaique et tansfet physique dans les éacteus USTOan, Dépateent

Plus en détail

Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION

Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION Rappel d u c h api t r e pr é c é d en t : l i de n t i f i c a t i o n e t l e s t i m a t i o n de s y s t è m e s d é q u a t i o n s s i m u lt a n é e s r e p o

Plus en détail

Mécanique: chapitre 2. Forces; Moments

Mécanique: chapitre 2. Forces; Moments écnique: chpitre orces; oents INTRDUCTIN Toute ction écnique s'eerçnt sur un objet pour eet soit: de odiier son ouveent ou de le ettre en ouveent, de le intenir en équilibre, de le déorer. Toute ction

Plus en détail

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N T

Plus en détail

Photographie. r r r r r r ) * ) *

Photographie. r r r r r r ) * ) * Photogaphie TYPE DE RÉMUNÉRATION ) ) * * è è _ ) ) * * Conditions généales de vente (CGV) de «l Association de Gestion du Cna Alsace», association loi 1908, dont le siège social est situé 15-17, ue

Plus en détail

Gestion des Stocks et File d'attente

Gestion des Stocks et File d'attente Geson des oks e Fle d'aene Guy Aé TANONKOU ndusal Engneeng & oue ene NRA-Loane le du auly, Bâ.A GM 5745 Mez ede Fane hone offe : 33 3 87 54 7 97 Eal : anonkou@loa.f / anonkou@asal-sene.og Table des aèes.

Plus en détail

La Cible Sommaire F o c u s

La Cible Sommaire F o c u s La Cible Sommaire F o c u s F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N

Plus en détail

PHYSIQUE DES SEMICONDUCTEURS

PHYSIQUE DES SEMICONDUCTEURS MIISTERE DE L'ESEIGEMET SUPERIEURE ET DE LA REHERHE SIETIFIQUE UIERSITE DE BEHAR Départemet es Sceces Laboratore e Pysque es spostfs à semcoucteurs (L.P.D.S ttp://www.uv-becar.z/lps/ PHYSIQUE DES SEMIODUTEURS

Plus en détail

Diversité des espèces

Diversité des espèces L bé "T " plè V bé? Dp pp l é l y pè 38 ll é l D pè p ll! L H H p T ll pè 18 ll pè éé é à j. S PEQENIVITEVXMIHIWZIVXqFVqWIXHIWTPERXIWk¾IVW E qxq MHIRXM½qI GIVXEMRW KVSTIW FEGXqVMIW EPKIW...) p. D pl l

Plus en détail

ECOULEMENT AUTOUR D UNE AILE

ECOULEMENT AUTOUR D UNE AILE Eoulmnt autour d un al EOUEMET UTOUR UE IE St 2006 obtf d TP st d arvnr à msurr la ortan t la traîné d un al d avon, à artr d msurs d rssons n dfférnts onts d l al. On s attahra à dérr l évoluton d s du

Plus en détail

solutions : Quand un pro vous dit noir joue 1, on joue 1.

solutions : Quand un pro vous dit noir joue 1, on joue 1. Ctt wtt 24 t u u é, t uét vu vz u t t KGS t ux u uu. t été éé Du Hutu (7 yu) ét u u v. S u vu éutt ux : 3 uu u t ué u 2 tu v uu 2 yu à 2. Pu u L : xv F (3 yu). Pu u A : - Bu (7yu). Et u u V : u Hutu (7

Plus en détail

DOSEUR PONDERAL DE GRANULES PLASTIQUES

DOSEUR PONDERAL DE GRANULES PLASTIQUES Concos Mines-Ponts filièe MP Session 008 DOSEUR PONDERAL DE GRANULES PLASTIQUES I - ETUDE DE LA FONCTION ALIMENTER ET MAINTENIR A NIVEAU LA TREMIE DU MACRO-PRODUIT I- Coane e l aspiate VACUPLAST Question

Plus en détail

SERVICE de NEWS. F o r m a t i o n A R S. Création 2000 : Sébastien Vautherot (CCR)

SERVICE de NEWS. F o r m a t i o n A R S. Création 2000 : Sébastien Vautherot (CCR) EVICE de NEW Cé 2000 : ébse Vuhe (CC) Pése gééle Qu es ce que les News (UENET)? us de dscuss bd des sujes ès pécs (ces eséux pc, ) déés u. Echge dl de l f à ves le pcle NNTP Bsée su l pcédue ev/écep de

Plus en détail

Le Véhicule Hybride du LAMIH

Le Véhicule Hybride du LAMIH Le Véhicule Hybide du LAMIH Une éalisation collective Le pojet véhicule hybide a été éalisé pa une équipe tansvesale du LAMIH egoupant des automaticiens et des mécaniciens. Leus domaines de echeche sont

Plus en détail

Calculs financiers. Auteur : Philippe GILLET

Calculs financiers. Auteur : Philippe GILLET Clculs fcers Auteur : Phlppe GILLET Le tux d térêt Pour l empruteur qu e dspose ps des fods écessres, l représete le prx à pyer pour ue cosommto mmédte. Pour le prêteur, l représete le prx ecssé pour l

Plus en détail

Chapitre 3 Intégrale double

Chapitre 3 Intégrale double Chpitre 3 Intégrle oule Nous llons supposer le pln usuel muni un repère orthonormé (O,i,j). 3. Aperçu e l éfinition formelle e l intégrle oule Soit =[, [, (

Plus en détail

Chapitre 2 : Les déterminants des taux d'intérêt

Chapitre 2 : Les déterminants des taux d'intérêt Chptre 2 : Les détermnnts des tux d'ntérêt I. Dstncton entre tux nomnux et tux réels : l relton de Fsher II. Les détermnnts des tux courts : l poltque monétre et les nterdépendnces nterntonles III. Les

Plus en détail

COMPRESSEUR DE CLIMATISATION AUTOMOBILE SANDEN 508

COMPRESSEUR DE CLIMATISATION AUTOMOBILE SANDEN 508 TSI Sciences Industielles GM DL N 1 COMPRESSEUR DE CLIMATISATION AUTOMOBILE SANDEN 508 1.MISE EN SITUATION : L étude ci-apès pote su un compesseu de climatisation de véhicule automobile de maque SANDEN.

Plus en détail

Chapitre 6 (Courant et résistance)

Chapitre 6 (Courant et résistance) . Déinitions 1. ntensité oyenne e courant. ntensité instantanée Plan e la 3 èe partie (Électrocinétique) Chapitre 6 (Courant et résistance) Q t Q (en père) t 3. Densité e courant (en père/ ) J. Théorie

Plus en détail

Devoir de synthèse n 2 Sciences physiques

Devoir de synthèse n 2 Sciences physiques Lycée secodaie : 7-11-87 -S eoi de sythèse Scieces physiques ée scolaie : 06/07 uée : heues lasse :3 ée M & Sc IMIE Execice N 1 (3,5 poits) L acide éthaoïque de foule 3 O (appelé aussi acide acétique)

Plus en détail

Exemple de problème sur le frottement. Exemple de problème sur le frottement. Exemple de problème sur le frottement

Exemple de problème sur le frottement. Exemple de problème sur le frottement. Exemple de problème sur le frottement Eemple de poblème u le ottement Vléie (60 Kg) et Ayéd (85 Kg), deu «t» d Hollywood, ont en plein tounge d une cène u ommet de l édiice le plu hut u monde (une oi teminé) à Dubi, Émit Abe Uni, à enion 800m

Plus en détail

Chaînes énergétiques

Chaînes énergétiques Chapite 7 Chaînes énegétiques Découvi Activité expéimentale n 1 Comment fonctionne une voitue utilisant une pile à combustible? Expéience n 1 Au niveau des ésevois, on obseve la fomation de bulles : des

Plus en détail

LP 46 Applications des lois de l'optique géométrique à l'appareil photographique

LP 46 Applications des lois de l'optique géométrique à l'appareil photographique LP 46 Applatons des los de l'optque géométrque à l'apparel photographque Introduton: Nous allons termner les leçons d'optque géométrque en étudant un apparel qu utlse les résultats de e domane de la physque,

Plus en détail

( ) ( ) U. c,e. Remarque : On s intéressera quasiment systématiquement à un système au repos dans le référentiel d étude. tot

( ) ( ) U. c,e. Remarque : On s intéressera quasiment systématiquement à un système au repos dans le référentiel d étude. tot herodnaique Le paragraphe I. est consacré à l introduction (d une partie) du vocabulaire de base de la therodnaique. Dans le paragraphe II., l étude d un sstèe particulier, le gaz parfait, peret une preière

Plus en détail

GUIDE POUR TRANSFERT DE BAIL

GUIDE POUR TRANSFERT DE BAIL GUIDE POUR TRANSFERT DE BAIL Table des matières GUIDE POUR TRANSFERT DE BAIL... 3 Ce que nous vous offrons... 4 Amélioration de votre offre de reprise de bail... 5 Préparation du véhicule... 7 Démarches

Plus en détail

La mécanique des fluides est l étude du comportement des fluides (liquides et gaz) et des forces internes associées.

La mécanique des fluides est l étude du comportement des fluides (liquides et gaz) et des forces internes associées. I- PREAMBULE : La mécanique des fluides est l étude du compotement des fluides (liquides et gaz) et des foces intenes associées. Elle se divise en statique des fluides, l étude des fluides au epos, qui

Plus en détail

La réaction chimique

La réaction chimique Unvesté du Mane - Faculté des Scences La éacton chmque / Défnton La éacton chmque Il s agt d une tansfomaton au cous de laquelle un cetan nombe de consttuants ntaux appelés éactfs donnent dans l état fnal

Plus en détail

COURS DE MECANIQUE. 2ème année AVANT-PROPOS. Catherine POTEL, Philippe GATIGNOL. Chapitre 2. LIAISONS MECANIQUES - MODELISATION

COURS DE MECANIQUE. 2ème année AVANT-PROPOS. Catherine POTEL, Philippe GATIGNOL. Chapitre 2. LIAISONS MECANIQUES - MODELISATION AVANT-PROPOS COURS DE MECANQUE ème nnée A nte que l numéttn es pgphes ptée c est clquée su celle u cus l fn e fclte le su u cus mgstl, ms ne épn ps u nmes e pésenttn usuelles 'un cument éct. Cthene POTEL,

Plus en détail

LES CONIQUES. 1) Différentes approches des «coniques». page 2. 2) Equation focale d une conique.. page 4

LES CONIQUES. 1) Différentes approches des «coniques». page 2. 2) Equation focale d une conique.. page 4 LES CONIQUES Tle des mtières COURS ) Différentes pprohes des «oniques». pge ) Eqution fole d une onique.. pge 4 3) Axe fol de Γ. pge 6 4) Sommets de Γ. pge 6 5) Equtions rtésiennes réduites d une prole.

Plus en détail

l u N D I 15 M D I D I 3 17 J u D I N D D I I M N C h COuPE Du PrEsIDENT OPEN 104 FEuChErOllEs EAuBONNE s1 20h15 COuPE Du OPEN 104 EAuBONNE s2 20h15

l u N D I 15 M D I D I 3 17 J u D I N D D I I M N C h COuPE Du PrEsIDENT OPEN 104 FEuChErOllEs EAuBONNE s1 20h15 COuPE Du OPEN 104 EAuBONNE s2 20h15 6-boc caendie 220415_6 agenda 2006 p218-237 23/04/2015 15:36 Page 1 1 6-boc caendie 220415_6 agenda 2006 p218-237 23/04/2015 15:36 Page 2 36 31 août PTB 2015 37 38 7 14 1 8 15 OP 104 1 2015 OP PT Té BO

Plus en détail

Pondération : 1 2 3 4 5 6 7 Total 30 10 30 30 10 10 10 130

Pondération : 1 2 3 4 5 6 7 Total 30 10 30 30 10 10 10 130 Université e Sherrooe, Déprtement inormtique IGL50 : Méthoes ormelles en génie logiiel, Exmen inl Proesseur : Mr Frppier, Luni 6 éemre 0, 9h00 à h00, lol D-0 Doumenttion permise. Appreil életronique interit.

Plus en détail

World Wide Web (WWW) F o r m a t i o n A R S

World Wide Web (WWW) F o r m a t i o n A R S Wld Wde Web (WWW) 1 Cbus Cé: Clude Gss (UEC) Mdfcs: Bed Tuy, J.P Guhe (UEC) 2000 : ébse Vuhe (CC) 2 Objecfs du Web bussee d'u pje du CEN e Ms 1989. Espce d'f es -de f- ép. Idefe les dcues de èe uque. ysèe

Plus en détail

Calcul des pertes du distributeur

Calcul des pertes du distributeur Clcul des pertes du dstrbuteur Jver 007 Clcul des pertes du dstrbuteur Tros étpes : Clcul des pertes techques pr tpe d ouvrge Modélsto des pertes o techques (PNT) Modélsto d ue courbe de tpe P²+bP+c ou

Plus en détail

Cours 12 : Corrélation et régression

Cours 12 : Corrélation et régression Technques d analyses en psychologe Cous 1 : Coélaton et égesson Table des matèes Secton 1. À Washngton, ce sont les cgognes qu appotent les bébés... Secton. Statstque de coélaton... Secton 3. Coélaton

Plus en détail

TD : Arbres Binaires de Recherche (A.B.R.)

TD : Arbres Binaires de Recherche (A.B.R.) TD : Arres Binires de eherhe (A.B..) Olivier ynud rynud@isim.fr http ://www.isim.fr/rynud ésumé Dns e Td nous proposons trois exeries. Le premier est onsré à l implémenttion du T.D.A. Ensemles dynmiques

Plus en détail

Professeur. Dans ce chapitre. A) Titre des devoirs B) Date des devoirs C) Coefficients D) Saisie des notes E) Saisie des appréciations

Professeur. Dans ce chapitre. A) Titre des devoirs B) Date des devoirs C) Coefficients D) Saisie des notes E) Saisie des appréciations Professeur Ce document est destiné aux pr ofesseurs de l établissement. Il explique t outes les saisies n écessaires à la gestion des notes d un professeur. ( https://www.viescolaire.net/ ) Dans ce chapitre

Plus en détail

vos TéLéprocédures En pratique

vos TéLéprocédures En pratique OMMERçnt, rtn rfnel lbérx v TéLérédre En rtqe MODE DE TRANMON Délrtn ôt éhéne rédre re Le télérédre fle rfnel Qel nt le trnn? e 3 Qelle délrtn, qel ôt? e 4 En rtqe, t rér? e 5 1- réer n te EF 2- Envyer

Plus en détail

Richard Lagrange Directeur du Centre national des arts plastiques

Richard Lagrange Directeur du Centre national des arts plastiques -è é. é é, é ôé É é é.,, é é é é.,, -ê à é, é é é ç éé. é éé ç œ,, é - É. é 2010. ç é,. é éé é 2012 é é éé éê é. é é é. = // é,. 38. 13/10/11, 24/11/11 î è é ç, é é., é é é à î é à î, é à è. é à,, ç, -à-.,.,

Plus en détail

TRAVAUX DIRIGÉS DE M 6

TRAVAUX DIRIGÉS DE M 6 D M 6 Coection PCSI 1 013 014 RVUX DIRIGÉS DE M 6 Execice 1 : Pemie vol habité (pa un homme) Le 1 avil 1961, le commandant soviétique Y Gagaine fut le pemie cosmonaute, le vaisseau spatial satellisé était

Plus en détail

La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010

La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010 La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010 1 Objectifs de travail L objet de ce document est d expertiser la place occupée, en 2010, par les fictions américaines dans les

Plus en détail

DES GAZELLES DES GAZELLES. Rallye Aïcha. Elle s engage à :

DES GAZELLES DES GAZELLES. Rallye Aïcha. Elle s engage à : Ry Aïh PARIS U éé I L Ry Aïh Gz éé f yé g é (éé,,, I). C é x R-C, TF1, E, TV5, 2M M, E gz, L x, J Mé, Ché FM... é x f f. Aé Pè 1 j é. U b Ry y éé : éh,, g é, f, b g (é h). NADOR L g f é, g é h, w b, I

Plus en détail

Cours de Calcul numérique MATH 031

Cours de Calcul numérique MATH 031 Cours de Calcul numérque MATH 03 G. Bontemp, A. da Slva Soares, M. De Wulf Département d'informatque Boulevard du Tromphe - CP22 http://www.ulb.ac.be/d Valeurs propres en pratque. Localsaton. Méthode de

Plus en détail

N 1 2 2 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 3 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3

N 1 2 2 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 3 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3 La Cible F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N T R E U I L C o m

Plus en détail

GLMA201 - ALGÈBRE LINÉAIRE ET ANALYSE 2-2013-2014 CONTRÔLE CONTINU 2

GLMA201 - ALGÈBRE LINÉAIRE ET ANALYSE 2-2013-2014 CONTRÔLE CONTINU 2 GLMA -4 GLMA - ALGÈBRE LINÉAIRE ET ANALYSE - -4 CONTRÔLE CONTINU Durée : h Tout doument ou lultrie est interdit Il ser tenu ompte de l lrté et de l préision de l rédtion Il est importnt de justifier hune

Plus en détail

INFLUENCE DE L ISOLATION THERMIQUE INTERIEURE ET EXTERIEURE D UN BATIMENT EN PIERRE SITUEE A GHARDAÏA

INFLUENCE DE L ISOLATION THERMIQUE INTERIEURE ET EXTERIEURE D UN BATIMENT EN PIERRE SITUEE A GHARDAÏA BEIDCO 1 st Interntonl Conferene on ustnle Bult Envronment Infrstrutures n Developng Countres ENET Orn (Alger) - Otoer 12-14, 200 INFLUENCE DE L IOLATION THERMIQUE INTERIEURE ET EXTERIEURE D UN BATIMENT

Plus en détail

Démarche)Qualité)pour)Améliorer)la)Communication) Pluridisciplinaire)entre)les)Jeunes)Chercheurs)

Démarche)Qualité)pour)Améliorer)la)Communication) Pluridisciplinaire)entre)les)Jeunes)Chercheurs) Démache)Qualité)pou)mélioe)la)Communication) Pluidisciplinaie)ente)les)s)Checheus) Sommaie)! Intoction!...!1! 1.!Desciption!de!la!poblématique!...!1! 1.1.#Contexte#de#la#communication#ente#les#jeunes#s#...#1#

Plus en détail

évolutions ne permettent pas à celles-ci de Ces évolu s inscrire dans la durée et créent une situation d insécurité.

évolutions ne permettent pas à celles-ci de Ces évolu s inscrire dans la durée et créent une situation d insécurité. Infouxon S t o LE DISPOSITIF LOCAL D ACCOMPAGNEMENT (DLA) vou opgne pour développer votre tvté et pérenner vo eplo. Le Chffre du Dpotf Lol d Aopgneent en 2009 177 truture ont pr onnne de l extene du DLA

Plus en détail

L'atome et la mécanique de Newton : Ouverture au monde quantique

L'atome et la mécanique de Newton : Ouverture au monde quantique L'atome et la mécanique de Newton : Ouvetue au monde quantique Lod Kelvin affime en 1892 que "tous les concepts de la physique sont déteminés, et qu'il n'y a plus qu'à touve quelques décimales supplémentaies

Plus en détail

Système d ouverture de porte de TGV

Système d ouverture de porte de TGV Le sujet se compose de : TD MP-PSI REVISION CINEMATIQUE Système d ouvetue de pote de TGV 6 pages dactylogaphiées ; 2 pages d annexe ; 2 pages de document éponse Objet de l étude Le tanspot feoviaie, concuencé

Plus en détail

11.5 Le moment de force τ (tau) : Production d une accélération angulaire

11.5 Le moment de force τ (tau) : Production d une accélération angulaire 11.5 Le moment de foce τ (tau) : Poduction d une accéléation angulaie La tige suivante est soumise à deux foces égales et en sens contaie: elle est en équilibe N La tige suivante est soumise à deux foces

Plus en détail

TD CHAPITRE 5 : STEREOCHIMIE DES MOLECULES ORGANIQUES

TD CHAPITRE 5 : STEREOCHIMIE DES MOLECULES ORGANIQUES Lefèvre 0-05 CAPITRE 5 : STERECIMIE DES MLECULES RGANIQUES PARTIE / DESCRIPTEURS STERECIMIQUES Ce qu il fut svoir : Notion e hirlité Stéréoisomérie e onfigurtion : énntiomérie et istéréoisomérie Ce qu

Plus en détail

FIBRE OPTIQUE ETUDE DU GUIDAGE. Guidage du faisceau lumineux. Etude de la réflexion à l interface cœurgaine. Loi de Descartes à l interface :

FIBRE OPTIQUE ETUDE DU GUIDAGE. Guidage du faisceau lumineux. Etude de la réflexion à l interface cœurgaine. Loi de Descartes à l interface : FIBRE OPTIQUE Ue fibre optique ulti ode à saut d idie est ostituée du œur, d idie de réfratio.507 et d ue gaie d idie.48. Ces deux parties sot asseblées selo ue struture oaxiale (voir shéa). ETUDE DU GUIDAGE

Plus en détail

MASSE, VOLUME ET QUANTITE DE MATIERE

MASSE, VOLUME ET QUANTITE DE MATIERE MASSE, OLUME ET QUANTITE DE MATIERE Exercices du Livre Microega Hatier (004 Correction L acide sulfurique 1. Calculons la asse olaire de l acide sulfurique : M(H SO 4 xm(h + M(S + 4xM(O M(H SO 4 x1,00

Plus en détail

Adiameris. Stratégie d investissement

Adiameris. Stratégie d investissement Aimeris Strtégie investissement B Aimeris Formulire e sousription n Strtégie investissement (à ompléter pr Privte Estte Life) Nom u gestionnire 1. Profil investisseur Les informtions i-essous permettront

Plus en détail

LES POMPES. Devant la grande diversité de situations possibles, on trouve un grand nombre de machines que l on peut classer en deux grands groupes :

LES POMPES. Devant la grande diversité de situations possibles, on trouve un grand nombre de machines que l on peut classer en deux grands groupes : Ste: http://gene.ndustrel.aa.free.fr LES POMPES Les pompes sont des apparels permettant un transfert d énerge entre le flude et un dspostf mécanque convenable. Suvant les condtons d utlsaton, ces machnes

Plus en détail

Présentation de texte adaptée

Présentation de texte adaptée Présentation de texte adaptée pour éviter les «inventions» dues à une lecture globale mal utilisée Titre : Approche adaptée d un texte pour un enfant qui ne fait appel qu à la méthode globale pour lire

Plus en détail

INF135 Travail Pratique #1 Remise le 16 octobre 2012

INF135 Travail Pratique #1 Remise le 16 octobre 2012 École de Technologe Supéeue Pa : Fancs Boudeau, ÉcThé Révson : Aïda Ouangaoua INF35 Taval Paque # Remse le 6 ocobe 0 Inaon à la pogammaon en géne mécanque Taval ndvduel. Objecfs - Mee en applcaon des noons

Plus en détail

Marché du travail? Laurent Cabotte 1. Résumé. Labour Market?

Marché du travail? Laurent Cabotte 1. Résumé. Labour Market? Mhé d tvl? ent Cbotte Résmé On méloe le modèle moéonomqe de l onene e et te s on l t dée ente les tvlles et les enteses le mhé d n ben o d n seve nteméde le de l hbtel mhé d tvl Ave e dene l ne et onéde

Plus en détail

!! " # $ #! %! &! ' (!& )**+

!!  # $ #! %! &! ' (!& )**+ !!"# $ #! %! &!'(!&)** Ce cous vse à ésete les dfféets élémets du clcul fce et d exlque l oto de l vleu temoelle de l get. Il ft îte clemet cq éoccutos : L dfféece ete les dfféets tyes d téêts (téêt smle,

Plus en détail

Voiron. 18, 19et 20. à o. octobre 2013 TOURNEE AUTEURS. des

Voiron. 18, 19et 20. à o. octobre 2013 TOURNEE AUTEURS. des à 18, 19 20 2013 UN UU l C Cèl C Cl â-d P Pl P-l-Pl P-- é - -l-- -C ---C ---l --- -Nl-- ll l. 5 é à lé é l'é 3 l : Cl Zl, l',, l' l, Cl q, l' éâ. l, l lé é à, l ' l. l : ll l q l é ll l q l l. U ll q è

Plus en détail

T Loisirs en Gavot!!!

T Loisirs en Gavot!!! T Loisis n Gvo!!! Ls mcdis : du 02/09 u 16/12/2015 Ls vcncs d uomn : du 19/10 u 30/10/2015 A l Sll ds fês d Vinzi Appl ux bénévols L dimnch 27 Spmb, d gâux à l foi d l l Associion ind un snd d vn bsoin

Plus en détail

FINANCE Mathématiques Financières

FINANCE Mathématiques Financières INSTITUT D ETUDES POLITIQUES 4ème Année, Economie et Entepises 2005/2006 C.M. : M. Godlewski Intéêts Simples Définitions et concepts FINANCE Mathématiques Financièes L intéêt est la émunéation d un pêt.

Plus en détail