MOTEUR DIESEL SURALIMENTÉ BASES ET CALCULS CYCLES RÉEL, THÉORIQUE ET THERMODYNAMIQUE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MOTEUR DIESEL SURALIMENTÉ BASES ET CALCULS CYCLES RÉEL, THÉORIQUE ET THERMODYNAMIQUE"

Transcription

1 MOTUR DISL SURALIMTÉ BASS T ALULS YLS RÉL, THÉORIQU T THRMODYAMIQU Rppot ntene Lbotoe e Rehehe en Énege Éolenne LR- ovebe 6 Hussen IBRAHIM Lbotoe e Rehehe en Énege Éolenne (LR), Unvesté u Québe à Rous, 3, llée es usulnes, Rous (Québe), n, G5L 8X3, Tél.: (48) #85, An ILIA Lbotoe e Rehehe en Énege Éolenne (LR), Unvesté u Québe à Rous, 3 llée es usulnes, Rous (Québe), n, G5L 8X3, Tél.: (48) #46, Jen RRO Lbotoe Intentonl es Mtéux Antgve (LIMA), Unvesté u Québe à hout, 555, boulev e l Unvesté, hout (Québe) n, G7H B,

2 Rppot Intene Moteu esel sulenté, Bses et luls SOMMAIR SOMMAIR... LIST DS FIGURS... 7 LIST DS TABLAUX... 8 OMLATURS... 9 HAITR I... 5 ITRODUTIO... 5 HAITR II... 7 YLS THRMODYAMIQU T RÉL D U MOTUR DISL... 7 II.. DÉFIITIO... 7 II.. YL À QUATR TMS MÉAIQUS... 7 II... ee teps : Asson... 8 II... Deuxèe teps : opesson... 8 II..3. Tosèe teps : obuston Détente... 8 II..4. Qutèe teps : Éhppeent... 8 II.3. DIAGRAMM RSSIO OLUM... II.3.. Défnton... II.3.. Dge éoque... II.3.3. Dge ptque (éel)... II Dfféenes ente les ge éel et éoque... II Avne et et à l ouvetue et à l feetue es souppes sson et éhppeent... II.4. ARATÉRISTIQUS FODAMTALS DU YL... 5 II.4.. Le tvl (J)... 5 II.4.. esson oyenne (/ )... 5 II.4.3. Reneent... 5 II.4.4. Tux e opesson voluétque... 6 II.4.5. onsoton spéfque (g/kwh)... 6 II.4.6. ussne effetve u lte e ylnée... 6 II ussne ssque ou voluque... 6 II.5. ARAMÈTRS IDIQUÉS DU YL RÉL... 7 II.6. ARAMÈTRS FFTIFS DU YL RÉL... 7 HAITR III... 9 ARATÉRISTIQUS RIIALS DU OMBUSTIBL... 9 III.. DÉFIITIO... 9 Hussen IBRAHIM, LR ovebe 6

3 Rppot Intene Moteu esel sulenté, Bses et luls III.. IDI D OTA (IO) T IDI D ÉTA (I)... 9 III... Ine otne (IO)... 9 III... Ine e étne (I)... 3 III.3. OMOSITIO ÉLÉMTAIR DS OMBUSTIBLS... 3 III.4. RÉATIOS D OMBUSTIO... 3 III.5. OUOIR ALORIFIQU DU OMBUSTIBL... 3 HAITR I ALUL DS ARAMÈTRS DU FLUID-MOTUR I.. OUOIR OMBURIOR I... Défnton I... lul u pouvo obuvoe éoque I.. OFFIIT D XÈS D AIR α I.3. ALUL D LA HARG FRAÎH I.4. ALUL D LA QUATITÉ DS RODUITS D OMBUSTIO DU GAZOL I.5. OFFIIT D HAGMT MOLÉULAIR HAITR... 4 ALUL DS ARAMÈTRS DU YL RÉL D U MOTUR DISL ALUL DS ARAMÈTRS À LA FI D ADMISSIO lul e lul e T Tux e eplssge η v Défnton lul u tux e eplssge η v ALUL DS ARAMÈTRS FI D OMRSSIO Despton u phénoène lul es pètes e opesson p et T p ALUL DS ARAMÈTRS FI D OMBUSTIO Défnton Despton u phénoène lul es pètes e l obuston b et T b lul u tux e étente pélne ρ ALUL DS ARAMÈTRS À LA FI D LA DÉTT Despton u phénoène lul es pètes e l étente et T ALUL DS ARAMÈTRS À LA FI D ÉHAMT HAITR I ALUL DS ARAMÈTRS ARATÉRISAT L FOTIOMT DU MOTUR O Hussen IBRAHIM, LR ovebe 6 3

4 Rppot Intene Moteu esel sulenté, Bses et luls I.. ALUL DU TRAAIL IDIQUÉ DU YL RÉL W I... oéue u lul I... Tvl e l boule nféeue u yle éoque... 6 I... Tvl u ous e l sson... 6 I... Tvl u ous e l éhppeent... 6 I..3. Tvl e l boule supéeue u yle éoque... 6 I..3.. Tvl u ous e l opesson... 6 I..3.. Tvl u ous e l obuston sobe... 6 I Tvl u ous e l étente I..4. lul u tvl nqué W I.. ALUL D LA RSSIO MOY IDIQUÉ I.3. ALUL D LA UISSA IDIQUÉ I.4. ALUL DU OUL MOTUR IDIQUÉ I.5. ALUL DU RDMT T D LA OSOMMATIO SÉIFIQU IDIQUÉS I.5.. lul u eneent nquéη I.5.. lul e l onsoton spéfque nquée g I.5.3. Relton ente le eneent et l onsoton spéfque nqués I.5.4. Relton ente le eneent et l pesson oyenne nqués I.6. ALUL DS OSOMMATIOS D ARBURAT T D AIR AR YL T YLIDR I.7. ALUL DS ARAMÈTRS FFTIFS DU YL RÉL... 7 I.7.. Reneent énque η... 7 I.7.. lul es pètes effetfs... 7 HAITR II ALUL DS DIMSIOS DU YLIDR T D LA ITSS MOY DU ISTO II.. ALUL DS DIMSIOS DU YLIDR II.. ALUL D LA ITSS MOY DU ISTO HAITR III ALUL DS ARAMÈTRS DU YL THRMODYAMIQU III.. ALUL DS ARAMÈTRS FI D ADMISSIO III.. ALUL DS ARAMÈTRS FI D OMRSSIO III.3. ALUL DS ARAMÈTRS FI D OMBUSTIO ISOHOR III.4. ALUL DS ARAMÈTRS FI D OMBUSTIO ISOBAR III.5. ALUL DS ARAMÈTRS FI D DÉTT ÉHAMT III.6. ALUL DU TRAAIL THRMODYAMIQU DU YL III.7. ALUL D LA RSSIO MOY THRMODYAMIQU DU YL III.8. ALUL DU RDMT THRMODYAMIQU DU YL HAITR IX Hussen IBRAHIM, LR ovebe 6 4

5 Rppot Intene Moteu esel sulenté, Bses et luls ALIATIO UMÉRIQU SUR L ALUL DS ARAMÈTRS DU YL RÉL IX.. DOÉS DU ALUL IX.. RÉSULTATS DS ALULS... 8 HAITR X AALYS DS RÉSULTATS OBTUS X.. ARIATIO DS ARAMÈTRS D SORTI FOTIO DU OFFIIT D XÈS D AIR X... ton u eneent nqué en fonton u oeffent exès X... ton e l pesson oyenne nquée en fonton u oeffent exès X..3. ton u eneent énque en fonton u oeffent exès 85 X..4. ton es onsotons spéfque nquée et hoe u bunt (gzole) en fonton u oeffent exès X.. ARIATIO DS ARAMÈTRS D SORTI FOTIO D LA RSSIO D ADMISSIO X... ton e l pesson oyenne nquée en fonton e l pesson sson X... ton u eneent énque en fonton e l pesson sson 87 X..3. ton e l onsoton hoe u bunt en fonton e l pesson sson X.3. ARIATIO DS ARAMÈTRS D SORTI FOTIO D LA TMÉRATUR D ADMISSIO ton e l pesson oyenne nquée en fonton e l tepétue sson X.3.. ton u eneent nqué en fonton e l tepétue sson 89 X.3.3. ton u eneent énque en fonton e l tepétue sson... 9 X.3.4. ton u tux e eplssge en fonton e l tepétue sson... 9 X.3.5. ton es onsotons spéfque nquée et hoe u bunt (gzole) en fonton e l tepétue sson... 9 X.4. ARIATIO DS ARAMÈTRS D SORTI FOTIO DU TAUX D OMRSSIO OLUMÉTRIQU X.4.. ton e l pesson oyenne nquée en fonton u tux e opesson voluétque X.4.. ton u eneent nqué en fonton u tux e opesson voluétque X.4.3. ton u eneent énque en fonton u tux e opesson voluétque X.4.4. ton u tux e eplssge en fonton u tux e opesson voluétque X.4.5. ton es onsotons spéfque nquée et hoe u bunt (gzole) en fonton u tux e opesson voluétque Hussen IBRAHIM, LR ovebe 6 5

6 Rppot Intene Moteu esel sulenté, Bses et luls HAITR XI OLUSIO BIBLIOGRAHI RÉFÉRS AX I... YL RÉL D U MOTUR DISL... AX II... YL THÉORIQU D U MOTUR DISL... AX III... YL IDÉAL D U MOTUR DISL... AX I... 3 MODÈLS ARABOLIQUS D L ÉRGI ITR DS GAZ D OMBUSTIO T D L AIR FOTIO D LA RIHSS T D LA TMÉRATUR... 3 Hussen IBRAHIM, LR ovebe 6 6

7 Rppot Intene Moteu esel sulenté, Bses et luls LIST DS FIGURS FIG. II- : YL MIXT (RÉL T THÉORIQU) RRÉSTÉ SUR U DIAGRAMM ( )....3 FIG. II- : SHÉMA RRÉSTAT LA DISTRIBUTIO DS AAS T RTARDS À L OURTUR T À LA FRMTUR DS SOUAS D ADMISSIO T D ÉHAMT....7 FIG. I. : DOSAG DU ARBURAT..3 FIG. I- : YL D U MOTUR DISL À QUATR TMS SURALIMTÉ AR TURBOOMRSSUR..53 FIG.X- : ARIATIO DU RDMT IDIQUÉ FOTIO DU OFFIIT D XÈS D AIR...77 FIG.X- : ARIATIO D LA RSSIO MOY IDIQUÉ FOTIO DU OFFIIT D XÈS D AIR...78 FIG. X-3 : ARIATIO DU RDMT MÉAIQU FOTIO DU OFFIIT D XÈS D AIR...79 FIG. X-4 : ARIATIO D LA OSOMMATIO SÉIFIQU IDIQUÉ DU ARBURAT FOTIO DU OFFIIT D XÈS D AIR 8 FIG. X-5 : ARIATIO D LA OSOMMATIO HORAIR DU ARBURAT FOTIO DU OFFIIT D XÈS D AIR...8 FIG. X-6 : ARIATIO D LA RSSIO MOY IDIQUÉ FOTIO D LA RSSIO D ADMISSIO...8 FIG. X-7 : ARIATIO D LA RSSIO MOY IDIQUÉ FOTIO D LA RSSIO D ADMISSIO...8 FIG. X-8 : ARIATIO D LA OSOMMATIO HORAIR DU ARBURAT FOTIO D LA RSSIO D ADMISSIO.. 8 FIG. X-9 : ARIATIO D LA RSSIO MOY IDIQUÉ FOTIO D LA TMÉRATUR À L ADMISSIO FIG. X- : ARIATIO DU RDMT IDIQUÉ FOTIO D LA TMÉRATUR À L ADMISSIO...84 FIG. X- : ARIATIO DU RDMT MÉAIQU FOTIO D LA TMÉRATUR À L ADMISSIO...84 FIG.X- : ARIATIO DU TAUX D RMLISSAG FOTIO D LA TMÉRATUR À L ADMISSIO FIG. X-3 : ARIATIO D LA OSOMMATIO SÉIFIQU IDIQUÉ DU ARBURAT FOTIO D LA TMÉRATUR À L ADMISSIO FIG. X-4 : ARIATIO D LA OSOMMATIO HORAIR DU ARBURAT FOTIO D LA TMÉRATUR À L ADMISSIO.. 86 FIG. X-5 : ARIATIO D LA RSSIO MOY IDIQUÉ FOTIO DU TAUX D OMRSSIO..87 FIG. X-6 : ARIATIO DU RDMT IDIQUÉ FOTIO DU TAUX D OMRSSIO..88 FIG. X-7 : ARIATIO DU RDMT MÉAIQU FOTIO DU TAUX D OMRSSIO..89 FIG. X-8 : ARIATIO DU TAUX D RMLISSAG FOTIO DU TAUX D OMRSSIO..89 FIG. X-9 : ARIATIO D LA OSOMMATIO SÉIFIQU IDIQUÉ DU ARBURAT FOTIO DU TAUX D OMRSSIO...9 FIG. X- : ARIATIO D LA OSOMMATIO HORAIR DU ARBURAT FOTIO DU TAUX D OMRSSIO....9 Hussen IBRAHIM, LR ovebe 6 7

8 Rppot Intene Moteu esel sulenté, Bses et luls LIST DS TABLAUX TAB.II. : AAS T RTARDS À L OURTUR T À LA FRMTUR DS SOUAS D ADMISSIO T D ÉHAMT OUR U MOTUR DISL..8 TAB.I- ARATÉRISTIQUS D LA FORMUL MIRIQU...65 TAB.IX- : ARAMÈTRS D TRÉ OUR U MOTUR DISL SURALIMTÉ.74 TAB.IX- : ARAMÈTRS D SORTI OUR U MOTUR DISL SURALIMTÉ...76 Hussen IBRAHIM, LR ovebe 6 8

9 Rppot Intene Moteu esel sulenté, Bses et luls OMLATURS A : ont à l entée u ylne su le ge -, AOA : Avne Ouvetue Asson, AO : Avne Ouvetue Éhppeent, B : ont à l fn sson su le ge -, : ont à l fn e opesson su le ge -, : Teneu en sse u bone ns le obustble, : ouse u pston (), : onsoton p yle et ylne (g e bunt), ( y ) h : onsoton hoe (g /h), : onsoton u bunt p yle et ylne (g e bunt), ( y ) e : ouple oteu effetf (.), h : onsoton hoe u bunt (g e bunt/h), : ouple oteu nqué (.), p : pté lofque à pesson onstnte (l/g.k), f p : hleu spéfque e l hge fîhe (l/g.k), p : hleu spéfque es gz ésuels (l/g.k), f + p : hleu spéfque u élnge gzeux ente l hge fîhe et les gz ésuels (l/g.k), v : pté lofque à volue onstnt (l/g.k), y : ylnée unte u oteu (l/g.k), D : ont à l fn e obuston sohoe su le ge -, : Alésge u ylne (), : ont à l fn e obuston sobe su le ge -, F : ont à l fn e étente su le ge -, g e : onsoton spéfque effetve (g/wh), g : onsoton spéfque nquée (g/wh), Hussen IBRAHIM, LR ovebe 6 9

10 Rppot Intene Moteu esel sulenté, Bses et luls H : Teneu en sse hyogène ns le obustble, I : Ine e étne, IO : Ine Otne, : oeffent e étente polytopque, : oeffent e opesson polytopque, L : hleu ltente e vposton e l eu à (.5 MJ/g e vpeu eu), M : Msse ole e l (8.9 g/ole), M : Msse ole u bunt (g/ole), : Msse u bunt (g), : Msse éoque pouvnt epl le ylne (g), : tesse e otton u vlebequn (t/n), : Quntté e l hge fîhe ntoute ns le ylne u oteu (oles /g e bunt), y : obe es yles p seone. n y : obe es ylnes, f : Quntté e l hge fîhe u MB (oles /g e bunt), + : Quntté u élnge gzeux ente l hge fîhe et les gz ésuels (oles f es gz/g e bunt), g : Quntté totle es pouts e obuston (oles es gz/g e bunt), : Quntté es gz ésuels exstnt ns le ylne u oent e l sson (oles es gz/g e bunt), : Quntté éoque pouvnt epl le ylne (oles /g e bunt), O : Teneu en sse oxygène ns le obustble, : esson e l hge fîhe à l entée u ylne (), : esson à l fn sson (), : etes e hge totle à l sson (), : ouvo lofque u obustble (MJ/g e bunt), b : esson es gz à l fn éoque e obuston (), Hussen IBRAHIM, LR ovebe 6

11 Rppot Intene Moteu esel sulenté, Bses et luls I : ouvo lofque nféeu u obustble (4 MJ/g e bunt), : ouvo obuvoe éoque (g /g e bunt), O : ouvo obuvoe éoque (oles /g e bunt), O : ouvo obuvoe éel (g /g e bunt), O O : ouvo obuvoe éel (oles /g e bunt), p : esson es gz à l fn éoque e opesson u MH (), S : ouvo lofque supéeu u obustble (MJ/g e bunt), : esson es gz à l fn éoque e étente u MB (), e : ussne effetve (W), : ussne nquée (W), MB : ont ot bs, e : esson oyenne effetve (), MH : ont ot hut, : esson oyenne nquée (), : esson oyenne es petes énques (), oy : esson oyenne u yle (), : esson oyenne u yle eoynque (), ( e ) : esson es gz ésuels (), Q : Quntté e hleu ppotée u yle (l), q : onsoton p yle (g ), q : onsoton e bunt p yle (g e bunt), Q e : Quntté e hleu ppotée u yle eoynque, R : onstnte es gz pfts (834 J/ole.K), : onstnte es gz pfts (87.68 J/g.K), R f : Reneent e foe u ge, RFA : Ret Feetue Asson, RF : Ret Feetue Éhppeent, : oeffent e l hesse, Hussen IBRAHIM, LR ovebe 6

12 Rppot Intene Moteu esel sulenté, Bses et luls S : Teneu en sse e soufe ns le obustble, S : Seton e souppe sson (), S p : Seton u pston (), T : Dfféene e tepétue esponsble e l éhuffge e l hge fîhe p les pos (K), T : Tepétue e l hge fîhe à l entée u ylne (K), T : Tepétue à l fn sson (K), T b : Tepétue es gz à l fn éoque e obuston (K), T p : Tepétue es gz à l fn éoque e opesson u MH (K), T : Tepétue es gz à l fn éoque e étente u MB (K), T : Tepétue es gz ésuels (K), u : ton e l énege ntene u élnge gzeux pennt l phse e obuston (J), u : Énege ntene es gz à l tepétue u pont su le ge - (J), f U : Énege ntene e l hge fîhe à l tepétue u pont su le ge - (J/oles), g U : Énege ntene es gz e obuston à l tepétue u pont su le ge - (J/oles), u : Énege ntene es gz à l tepétue u pont su le ge - (J), g U : Énege ntene es gz e obuston à l tepétue u pont su le ge - (J/oles), : olue es gz à l fn éoque sson u MB ( 3 ), v : tesse éouleent e l hge ns le ylne (/s), v : tesse oyenne éouleent e l hge à tves l seton e pssge e l souppe sson (/s), b : olue es gz à l fn éoque e obuston ( 3 ), p : olue es gz à l fn éoque e opesson u MH ( 3 ), : olue es gz à l fn éoque e étente u MB ( 3 ), : olue ot u ylne ( 3 ), v p : tesse oyenne e épleent u pston (/s), Hussen IBRAHIM, LR ovebe 6

13 Rppot Intene Moteu esel sulenté, Bses et luls W yle : Tvl u yle (J), W e : Tvl effetf u oteu (J), W : Tvl nqué u oteu (J), W : Tvl u yle éoque (J), W e : Tvl u yle eoynque (J), α : oeffent exès, β : oeffent otsseent e l vtesse éouleent e l hge, χ : Tux e nuton e pesson, δ : Tux e étente, ε : Tux e opesson voluétque, φ : oeffent qu epésente l hge ppont, γ : oeffent btque e opesson ou e étente, γ : oeffent es gz ésuels, η e : Reneent effetf, η : Reneent nqué, η : Reneent énque u oteu, η : Reneent u yle éoque, η e : Reneent u yle eoynque, η v : Tux e eplssge u oteu, µ : oeffent éoque u hngeent oléule, µ : oeffent éel u hngeent oléule, λ : Tux élévton e pesson, ρ : Tux e étente pélne, ρ : Msse voluque e l à l entée u ylne (,9 g/ 3 ), ρ : Msse voluque e l à l fn sson (g/ 3 ), ρ : Msse voluque e l (,9 g/ 3 ), ω : tesse e otton (/s), ξ : oeffent tésnt l ésstne à l éouleent ns le systèe sson, Hussen IBRAHIM, LR ovebe 6 3

14 Rppot Intene Moteu esel sulenté, Bses et luls ξ b : Tux utlston e hleu, ψ : oeffent onsseent u ge, Hussen IBRAHIM, LR ovebe 6 4

15 Rppot Intene Moteu esel sulenté, Bses et luls HAITR I ITRODUTIO Les oteus à obustons ntene ltentfs ont été nventés pennt l euxèe pte u x-neuvèe sèle. Ils ont suéé à l hne à vpeu ltentve qu s étt éveloppée essentelleent pennt l peèe pte u x-neuvèe sèle et ont les pogès quent le ps. Les oteus ltentfs sont les hnes qu élsent les yles e LOIR, Beu e ROHAS (ou OTTO), DISL, STIRLIG, et. fféentes solutons tehnologques ont été optées ve plus ou ons effté tnt ns le one e l pussne, u eneent, u ouple que ns elu u oût e fbton, e l enteten ou e fontonneent. Selon l nèe ont est élsé le yle u oteu, l est possble e stngue pluseus types e oteus ltentfs à obuston ntene : - Selon le oe nflton, - Selon le nobe e phses uxquelles est sous le flue oteu, - Selon l ntue u élnge obustble u ous e l obuston ns l hbe : élnge hoogène (oteu à lluge oné) ou hétéogène (oteu Desel), - Selon le oe évoluton es pos éfobles e l ouveent ltentf ou ottf. hque type e oteu se stngue ensute p son htetue, le nobe e ylnes, leu sposton : à plt, yonnnt, en é, en lgne, et., le volue e l ylnée unte ou p un étl e onepton téstque : be à e en tête, vlebequn 5 ples, et. On s ntéesse ns e ppot à étue le oteu Desel sutout e type sulenté. est le oteu e tton p exellene. Depus une zne nnées, l est nstllé su les votues e touse, opte tenu en ptule, e l fslston u bunt qu l utlse. Auss, e type es oteus onnu beuoup e éveloppeent et éloton qu ont bout à es élstons nustelles (oteus es engns ltes, oteus e tton feove, et.) sutout qun l subt une hute sulentton (systèe hypeb). Hussen IBRAHIM, LR ovebe 6 5

16 Rppot Intene Moteu esel sulenté, Bses et luls Les pnples téstques u bevet e Ruolf DISL (89) potent su l ntouton pogessve e obustble et su l opesson e l jusqu à une tepétue supéeue u pont nflblté u obustble utlsé. Il en ésulte, en ptule, que le oteu esel éhppe ux lttons posées u tux e opesson p le sque un lluge spontné u obustble. De plus, le fontonneent e e oteu n exge uun spostf lluge tel qu une bouge. Le obustble, qu est fneent pulvésé, est njeté ns l opé et s enfle sous l effet e l éhuffeent sub p l u ous e l opesson. L sulentton est un poéé qu onsste, p une opesson pélble, à éleve l sse voluque e l à l sson es oteus ltentfs pou en ugente l pussne spéfque (pussne p lte e ylnée oteu) et égleent les pussnes voluque et ssque (pussne p 3 ou Kg e oteu) [6]. Aujou hu, ve le éveloppeent e l énege éolenne et son explotton ns les stes solés ssoée à es goupes életogènes (Desel) pou ssue l pouton ontnue e l életté, et ns le e e nue les oûts explotton u systèe hybe éolenne-desel, les tvux sont gés ns les pous optse et éveloppe es systèes es stoges qu ugentent l entblté u pojet et éonose les fs e pouton életté. L une es tehnologes e stoge qu pout ête pté à e systèe hybe onsste à utlse le suplus e l énege éolenne (ns les péoes les plus ventées) ns que l énege poute pennt les heues euses fn e ope l v un opesseu et le stoe, pou sulente le goupe életogène pennt son fontonneent e qu peet à ugente s pussne ns qu à nue les onsotons en obustble (gzole) néesse pou fe fontonne le oteu Desel et poue l életté. Dns e pésent ppot, le tvl est onsé pou lule les pètes eoynques un oteu esel sulenté fn e poue une gne pussne à bon eneent ve l one quntté e bunt onsoée. ous n llons ps tte le type e sulentton u oteu s p onte nous llons popose une éoe évluton es pètes eoynques u yle, en supposnt que le oteu est sulenté p un systèe lentton opé népennt u oteu. À l e un poge sous xel éveloppé, nous llons pouvo essne les yles éoque, éel et eoynque (éoque él) u oteu et lule tous leus pètes en ptnt es pètes entée qu sont hngebles selon nos besons. Hussen IBRAHIM, LR ovebe 6 6

17 Rppot Intene Moteu esel sulenté, Bses et luls HAITR II YLS THRMODYAMIQU T RÉL D U MOTUR DISL II.. Défnton On ésgne p oteu à obuston ntene, u sens le plus lge, les hnes ns lesquelles l obuston s effetue u sen u flue oteu. Dns les oteus à obuston ntene sontnue, l tnsfoton e l énege hque u obustble en tvl énque ésulte e l élston péoque ns le ylne u oteu une sée évolutons ont l enseble, qu se épète péoqueent ns le ylne u oteu, pote le no u yle e fontonneent u oteu. Auteent t, un yle u oteu est l enseble es opétons à l fn esquelles ses éléents obles etouvent leus postons ntles. es opétons opennent : - L sson u élnge (l ns le s un oteu Desel), - S opesson, - Son nflton, - L étente es gz bûlés et leu expulson. Un yle un oteu à obuston ntene n est vent un yle en systèe feé pe qu à hque oeneent et fn u yle, on ntout et on ete e l tèe u systèe. II.. yle à qute teps énques Un yle s effetue su tous e vlebequn, sot 7 º. Le yle énque ( lles et etous est à e 4 ouses) se ft en 4 teps los que le yle eoynque en opote 5 (l obuston à volue et à pesson onstnte). Seule l étente est ote (fount e l énege), les utes sont ésstnts. Hussen IBRAHIM, LR ovebe 6 7

18 Rppot Intene Moteu esel sulenté, Bses et luls Dns le s un yle xte un oteu Desel (FIG. II-I), le yle open les teps suvnts : II... ee teps : Asson - Ouvetue e l souppe sson u pont ot hut (MH) se à l pesson à l entée u ylne, - Desente u pston (entîné p l nete u yle pééent), - Replssge u ylne p le élnge gzeux, - Feetue e l souppe sson u pont ot bs (MB), - yle : Augentton u volue à pesson onstnte ( ote AB). II... Deuxèe teps : opesson - Les souppes sson et e éhppeent sont feées, - Le pston eonte ves le pont MH où une fote élévton e pesson ue à l nuton e volue opgnée p une élévton potnte e l tepétue (elle- ot ttene, u MH, u nu 5º pou ssue l'nflton spontnée u élnge u oent 'njeton), - yle : Montée en pesson (oube B). II..3. Tosèe teps : obuston Détente - Les souppes sson et éhppeent sont feées, - Le obustble est njeté ns le ylne u MH vnt que l pesson xu u yle sot ttente, - Teps e obuston : Au MH, une obuston pe à volue onstnt se élenhe p uto-nflton peet ttene l pesson xu ns le ylne et qu sous lquelle se élenhe une euxèe obuston (à pesson onstnte), - Teps e étente : Le pston populsé ves le bs p l fote pesson ft toune le vlebequn (teps oteu), - yle : Montée en pesson à volue onstnt (ote D), ugentton u volue à pesson onstnte (ote D), hute e pesson (étente : oube F). II..4. Qutèe teps : Éhppeent - Ouvetue e l souppe éhppeent, - Le pston eonte et hsse ves l tosphèe les gz bûlés, Hussen IBRAHIM, LR ovebe 6 8

19 Rppot Intene Moteu esel sulenté, Bses et luls - yle : Éhppeent pe à volue onstnt (ote B), Éhppeent seone à pesson onstnte (ote BA). FIG. II- : YL MIXT (RÉL T THÉORIQU) RRÉSTÉ SUR U DIAGRAMM ( ) Hussen IBRAHIM, LR ovebe 6 9

20 Rppot Intene Moteu esel sulenté, Bses et luls II.3. Dge pesson volue II.3.. Défnton L étue u fontonneent es oteus eques et leu églge sont fonés, en pee leu, su l exen u ge epésentnt l enseble es tnsfotons subes p le gz. Le ge est une oube epésentnt l vton es pessons qu s exeent su le pston en fonton es épleents e e ene (vtons u volue). fos, le yle peut ête epésenté su es ges u type Tepétue ntope (T S). II.3.. Dge éoque Un phénoène est onnu losqu l peut ête oplèteent ésolu étqueent. Quelles que soent les onstnes ppton, e éveloppeent et extnton e e phénoène. Dns le s es yles e teus à obuston ntene, une ésoluton étque fne est enoe possble, opte tenu en ptule e l obuston qu este enoe un one suseptble e ehehes, es éhnges e hleu ux pos, es tnsvseents, et. On se ontente on une ésoluton gossèe ssoée à es hypoèses splftes qu tennent opte e l éonnssne e es phénoènes []. L étue es yles éoques e oteus ltentfs à obuston ntene peet e onnîte l nfluene es pètes e l hne les plus potnts, essbles ux luls. lle este une éoe étue es yles éels ntéessnte pou les sons suvntes : - Flté et splté es luls oyennnt es hypoèses splftes onvenbleent hoses, - ossblté e se ppohe u yle éel, en ffnnt les hypoèses, les luls et les ontons ux ltes pou une fton u yle, - épton ux éveloppeent nfotques peettnt e lule un yle u oteu ns s totlté. Los e l nlyse es yles eoynques (éoques) on pen en onséton les hypoèses suvntes : - Le flue oteu est un gz pft, él (l nete u flue est supposée nulle on ps e petes e hge) qu ne hnge ps e ntue (s oposton hque) et e quntté u ous e son évoluton ns le yle, - Les évolutons sont onséées oe évesbles, est-à-e que le gz subt une suesson e tnsfotons tès lentes, les téstques u gz estnt à hque nstnt en équlbe, - Un équlbe es pessons nstntné exste ente l tosphèe et le ylne, Hussen IBRAHIM, LR ovebe 6

21 Rppot Intene Moteu esel sulenté, Bses et luls - L obuston ns que l éhnge gzeux, s effetunt ns un yle éel, sont eplés p es poessus ppot et évuton e hleu ns un yle eoynque. e qu onut à onsée que l obuston u élnge gzeux est nstntnée, - L éhnge e hleu (p ppot ou extton) ve le flue u ous e son évoluton, est onséé en ehos e toute onton e élston. Don, les eux teps e opesson et étente sont onséés btques est-à-e ls se éoulent sns éhnge e hleu ente gz et pos u ylne, - Les téstques u systèe gzeux solé (flue oteu) sont pses égles à elles e l, népenntes e l tepétue et e l pesson ( les ptés lofques à pesson onstnte et à volue onstnt ns que leu p ppot γ ont es vleus fxes). v II.3.3. Dge ptque (éel) II Dfféenes ente les ge éel et éoque n ptque, le ge est netteent fféent u ge éoque, u ft es hypoèses nextes tées u-essus. tqueent : p - À l sson, l pesson est nféeue à l tosphéque (ns le s un oteu non sulenté) u ft e l spton u pston et e l nete u gz non nulle, - L oposton hque et l quntté u flue-oteu sont toujous vées p sute e l obuston u ous u yle, - Les téstques u flue-oteu (hleu spéfque, et.) u flue-oteu optées onstntes ns le yle eoynque ve ve l tepétue ns le yle éel, - Les eux teps e opesson et étente ne sont ps btques, s polytopques à use es éhnges e hleu ynt leu u ous e es eux teps ente le flue-oteu et les pos u ylne, - Le fontonneent u oteu néesste l évuton es pouts e obuston et l ntouton péoque, u ébut e hque yle, e l hge fîhe. Le eplssge u ylne u oteu épen onsébleent e son nettoyge, - À l opesson, l pesson fnle est nféeue à l éoque u ft u eplssge one et es éhnges e hleu ente le flue-oteu et les pos u ylne, - L obuston qu n est ps nstntnée on non sohoe, et n sobe onne une pesson xu nféeue, v Hussen IBRAHIM, LR ovebe 6

22 Rppot Intene Moteu esel sulenté, Bses et luls - À l éhppeent, u ft e l ffulté e vge, l pesson est toujous supéeue à l tosphéque. II Avne et et à l ouvetue et à l feetue es souppes sson et éhppeent L nete u flue en ouveent, les petes e hge nhéente à son éouleent, l néessté e éolle suffsent l souppe e son sège pou qu un éouleent pusse se poue se tusnt p une nuton e l quntté se ns le ylne et, p onséquent, e l quntté e obustble qu l est possble y bûle, et en onséquene e l pussne. Théoqueent, en fn e étente, l ouvetue e l souppe éhppeent ot ête nstntnée et l pesson ot éoîte busqueent u pont F u pont B. Le ouveent e v-et-vent u pston (pte nféeue u yle) ée les opétons (à l pesson tosphéque ns le s un oteu non sulenté) e efouleent et sson. n pont B, le ylne est epl et e gz bûlés ns le s es oteus Desel (et un élnge -essene et gz bûlés ns le s un oteu à essene). Le ge éel u oteu ns ette zone est tès fféent, en effet, s, p exeple, l souppe éhppeent n est ouvete qu u pont ot bs MB (F), l étente es gz bûlés n est ps nstntnée (effets uulés es netes u flue, es petes e hge et u teps néesse u éolleent e l souppe), le pston ot on foun un tvl élevé pou efoule les gz éhppeent, tvl qu est éut u tvl totl u yle. Alos, l ouvetue et l feetue es souppes sson et éhppeent n ont ps leu exteent los u pssge u pston p les ponts ots : le spostf e églge u oteu est onçu e nèe que les opétons ent leu ve une vne ou un et, et el pou pluseus sons. ennt l phse e efouleent es gz ves l onute éhppeent, les petes e hge ssoées à l nete e l sse gzeuse éent une légèe supesson ns le ylne p ppot à l pesson égnnt ns l onute éhppeent. Losque le pston lentt vnt ve u pont ot hut MH, l sse gzeuse ontnue e sot u ylne su s lnée, n effet, losque, à l fn e l éhppeent, le pston se touve u pont ot hut MH, l pesson ns le ylne est plus élevée que l pesson tosphéque, et, s l souppe sson s ouvt à et nstnt, les gz fs ne pouent ps pénéte éteent ns le ylne. ou ette son, on ouve l souppe sson sot ve un etn et, sot, u onte ve une etne vne. Le et à l ouvetue sson pou but e pofte e l épesson, étble ns le ylne et éée p l esente u pston u pont ot hut MH ves le pont ot bs MB, pou spe les gz sson, tns que l vne à l ouvetue sson peet à évte l'êt e l vene gzeuse evnt une souppe feé en lssnt ux gz fs le teps e vne leu nete vnt e se ette en ouveent, et à ugente le tux e eplssge. opte tenu es ets us e l nete u flue à se ette en ouveent et e l ngle e vlebequn pennt lequel s ouve l souppe, l Hussen IBRAHIM, LR ovebe 6

23 Rppot Intene Moteu esel sulenté, Bses et luls est néesse e one l ouvetue vnt le pont ot hut (Avne Ouvetue Asson AOA). De êe, l souppe sson ne se fee que losque le pston épssé le pont ot bs, e et à l feetue sson peettnt e pofte e l nete es gz pou ssue un elleu eplssge u ylne. L nuton u teps e opesson est opensé p une pesson plus fote es gz ue u teps 'sson plus long. D une nèe nlogue, on élse ns le oteu une vne à lluge (pou les oteus à lluge oné) ou une vne à l njeton (pou les oteus Desel), où l oçge e l étnelle (oteu à essene) ou l njeton u bunt (oteu Desel) se ft vnt que le pston ttent le pont ot hut MH, e nèe à ssue une obuston oplète et obten une élévton e pesson uss gne que possble. FIG. II- : SHÉMA RRÉSTAT LA DISTRIBUTIO DS AAS T RTARDS À L OURTUR T À LA FRMTUR DS SOUAS D ADMISSIO T D ÉHAMT nfn, le églge u oteu opote une vne à l ouvetue éhppeent (AO) et un et à l feetue éhppeent (RF). n ouvnt plus tôt ns le yle l souppe éhppeent (AO), l pesson ns le ylne nue, tns que le pston esen, pou ête ptqueent égle à l pesson tosphéque losque le pston est u pont ot bs MB. L vne ouvetue e souppe éhppeent pou but éloe le nettoyge u ylne p une évuton oplète es gz bûlés, et 'vne l hute e pesson es gz bûle pou évte l onte-opesson. Le teps néesse à l éouleent u gz hos u ylne oïne ve elu néesse u pston pou s ête et ept u pont ot bs MB. Apès e pont, l éhppeent est foé p le ouveent u pston ves le pont ot hut MH. Le tvl peu est ns e s eltveent plus fble Dns le êe but, l souppe éhppeent est feée ve un etn et (Ret Feetue Éhppeent RF) p ppot u pont ot hut MH (pont e feetue e l souppe se touve pès le MH) vnt que le élnge fs ne essote p l onute éhppeent. Dns le s es oteus Desel, e phénoène est Hussen IBRAHIM, LR ovebe 6 3

24 Rppot Intene Moteu esel sulenté, Bses et luls fvosé, l fs, qu peut ête e l sulentton, essote p l souppe éhppeent, en nunt s tepétue et p sute l pesson et l tepétue es gz bûlés sots, e qu peet obten une pesson à l éhppeent nféeue à elle à l sson et p onséquent le tvl e l boule nféeue u yle event un tvl oteu u leu ête un tvl ésstnt. L ngle e vlebequn stué ente l vne ouvetue sson (AOA) et le et feetue éhppeent (RF) est ppelé «oseent e souppes». Les vleus e es vnes ou ets sont hbtuelleent expées en egés ngle éfnssnt l poston e l be u oent où leu l opéton onséée; elles vent lleus notbleent un onstuteu à l ute. À tte exeple, tons un oteu ynt º vne à l ouvetue sson, 5 º e et à l feetue sson, 5 º vne à l ouvetue éhppeent et º e et à l feetue éhppeent. Dns et exeple, l souppe sson este on ouvete pennt que l be toune e º, tns que l souppe éhppeent este ouvete pennt que l be oplt une otton e º. Les fféents vnes et ets à l ouvetue et à l feetue es souppes sson et éhppeent pou un oteu Desel sont epésentés ns le tbleu suvnt [] : Avnes et ets (en egés) Moteu Desel non sulenté AOA 5 à 5 6 à 75 AO 35 à 5 35 à 5 RFA 3 à 45 3 à 45 AF 5 à 5 6 à 75 Moteu Desel sulenté TAB.II. : AAS T RTARDS À L OURTUR T À LA FRMTUR DS SOUAS D ADMISSIO T D ÉHAMT OUR U MOTUR DISL est pou toutes es sons que l foe u ge éel u oteu ffèe notbleent e elle u ge éoque. n ptule, p sute e l épesson et e l supesson qu s étblssent ns le ylne pennt les ouses sson et éhppeent, l enseble e es eux tnsfotons foe ns l pte nféeue u ge une boule ont l sufe epésente une etne pete e tvl utle. Il en ésulte que le tvl utle p yle est onné, à l éhelle u ge, p l fféene es es es boules supéeue et nféeue. Ms, ns le s un oteu ben étué, l e e l boule nféeue est hbtuelleent peu potnte. Dns le s un oteu sulenté, le tvl e l boule nféeue est négtve (tvl oteu) l pesson à l éhppeent est nféeue à elle à l sson, e qu onut à une ugentton u tvl totl u yle et p onséquent l pussne u oteu. Hussen IBRAHIM, LR ovebe 6 4

Méthodes de catégorisation : Réseaux bayesiens naïfs. Olivier Aycard E-Motion group. Université Joseph Fourier. http://emotion.inrialpes.

Méthodes de catégorisation : Réseaux bayesiens naïfs. Olivier Aycard E-Motion group. Université Joseph Fourier. http://emotion.inrialpes. Méthodes de atégosaton : éseau aesens naïfs le Aad E-Moton goup Unesté Joseph Foue http://emoton.nalpes.f/aad le.aad@mag.f lan du ous Intéêts éseau aesens naïfs Appentssage de éseau aesens naïfs ésentaton

Plus en détail

Chapitre 1.5a Le champ électrique généré par plusieurs particules

Chapitre 1.5a Le champ électrique généré par plusieurs particules hapte.5a Le chap électque généé pa pluseus patcules Le chap électque généé pa pluseus chages fxes Le odule de chap électque d une chage ponctuelle est adal, popotonnel à la chage électque et neseent popotonnel

Plus en détail

Mouvement d'une particule chargée dans un champ magnétique indépendant du temps

Mouvement d'une particule chargée dans un champ magnétique indépendant du temps Moueent d'une patiule hagée dans un hap agnétique indépendant du teps iblio: Pee elat Gaing Magnétise Into expéientale: Dispositif: On obsee une déiation du faseau d'életons losqu'il aie ae une itesse

Plus en détail

Annexe II. Les trois lois de Kepler

Annexe II. Les trois lois de Kepler Annexe II es tois lois de Keple écnique & 4 èe - Annexe II es tois lois de Keple Johnnes Keple (57-6), pulie en 596 son peie ouge, ysteiu Cosogphicu Teize nnées plus td, en 69, il pulie Astonoi No, dns

Plus en détail

Physique quantique. Dans l UF Physique Quantique et Statistique. 3ème année IMACS. Pierre Renucci (cours) Thierry Amand (TDs)

Physique quantique. Dans l UF Physique Quantique et Statistique. 3ème année IMACS. Pierre Renucci (cours) Thierry Amand (TDs) Physque quantque Dans l UF Physque Quantque et Statstque ème année IMACS Pee enucc cous They Aman TDs Objectfs UF Nanophysque I : De l Optque onulatoe à la Photonque et aux Nanotechnologes La physque quantque

Plus en détail

Sciences Industrielles Précision des systèmes asservis Papanicola Robert Lycée Jacques Amyot

Sciences Industrielles Précision des systèmes asservis Papanicola Robert Lycée Jacques Amyot Scence Indutrelle Précon de ytème erv Pncol Robert Lycée Jcque Amyot I - PRECISION DES SYSTEMES ASSERVIS A. Poton du roblème 1. Préentton On vu que le rôle d un ytème erv et de fre uvre à l orte (t) une

Plus en détail

Cours de «concepts avancés de compilation» Travaux pratiques. Auteur : F. Védrine

Cours de «concepts avancés de compilation» Travaux pratiques. Auteur : F. Védrine Cours de «onepts vnés de ompiltion» Trvux prtiques Auteur : F. Védrine Les utomtes et les expressions régulières Les utomtes sont onstitués d étts et de trnsitions. Un étt définit l vnée dns l reonnissne

Plus en détail

Techniques d analyse de circuits

Techniques d analyse de circuits Chpitre 3 Tehniques d nlyse de iruits Ce hpitre présente différentes méthodes d nlyse de iruits. Ces méthodes permettent de simplifier l nlyse de iruits ontennt plusieurs éléments. Bien qu on peut résoudre

Plus en détail

Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION

Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION Rappel d u c h api t r e pr é c é d en t : l i de n t i f i c a t i o n e t l e s t i m a t i o n de s y s t è m e s d é q u a t i o n s s i m u lt a n é e s r e p o

Plus en détail

Prise en main du logiciel

Prise en main du logiciel Pse en man u logcel Au émaage le logcel génèe un pofl e émonstaton (pou entaînement). Vous pouvez éfn vote pope pofl : pa lectue un fche exstant (fche texte) (Fche/Ouv fche ponts) avec possblté e sauvegae

Plus en détail

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol.

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol. LES ESCALIERS I. DÉF I NIT I O N Un escalier est un ouvrage constitué d'une suite de marches et de paliers permettant de passer à pied d'un niveau à un autre. Ses caractéristiques dimensionnelles sont

Plus en détail

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N T

Plus en détail

Calculs financiers. Auteur : Philippe GILLET

Calculs financiers. Auteur : Philippe GILLET Clculs fcers Auteur : Phlppe GILLET Le tux d térêt Pour l empruteur qu e dspose ps des fods écessres, l représete le prx à pyer pour ue cosommto mmédte. Pour le prêteur, l représete le prx ecssé pour l

Plus en détail

solutions : Quand un pro vous dit noir joue 1, on joue 1.

solutions : Quand un pro vous dit noir joue 1, on joue 1. Ctt wtt 24 t u u é, t uét vu vz u t t KGS t ux u uu. t été éé Du Hutu (7 yu) ét u u v. S u vu éutt ux : 3 uu u t ué u 2 tu v uu 2 yu à 2. Pu u L : xv F (3 yu). Pu u A : - Bu (7yu). Et u u V : u Hutu (7

Plus en détail

GUIDE POUR TRANSFERT DE BAIL

GUIDE POUR TRANSFERT DE BAIL GUIDE POUR TRANSFERT DE BAIL Table des matières GUIDE POUR TRANSFERT DE BAIL... 3 Ce que nous vous offrons... 4 Amélioration de votre offre de reprise de bail... 5 Préparation du véhicule... 7 Démarches

Plus en détail

l u N D I 15 M D I D I 3 17 J u D I N D D I I M N C h COuPE Du PrEsIDENT OPEN 104 FEuChErOllEs EAuBONNE s1 20h15 COuPE Du OPEN 104 EAuBONNE s2 20h15

l u N D I 15 M D I D I 3 17 J u D I N D D I I M N C h COuPE Du PrEsIDENT OPEN 104 FEuChErOllEs EAuBONNE s1 20h15 COuPE Du OPEN 104 EAuBONNE s2 20h15 6-boc caendie 220415_6 agenda 2006 p218-237 23/04/2015 15:36 Page 1 1 6-boc caendie 220415_6 agenda 2006 p218-237 23/04/2015 15:36 Page 2 36 31 août PTB 2015 37 38 7 14 1 8 15 OP 104 1 2015 OP PT Té BO

Plus en détail

!! " # $ #! %! &! ' (!& )**+

!!  # $ #! %! &! ' (!& )**+ !!"# $ #! %! &!'(!&)** Ce cous vse à ésete les dfféets élémets du clcul fce et d exlque l oto de l vleu temoelle de l get. Il ft îte clemet cq éoccutos : L dfféece ete les dfféets tyes d téêts (téêt smle,

Plus en détail

Système d ouverture de porte de TGV

Système d ouverture de porte de TGV Le sujet se compose de : TD MP-PSI REVISION CINEMATIQUE Système d ouvetue de pote de TGV 6 pages dactylogaphiées ; 2 pages d annexe ; 2 pages de document éponse Objet de l étude Le tanspot feoviaie, concuencé

Plus en détail

GLMA201 - ALGÈBRE LINÉAIRE ET ANALYSE 2-2013-2014 CONTRÔLE CONTINU 2

GLMA201 - ALGÈBRE LINÉAIRE ET ANALYSE 2-2013-2014 CONTRÔLE CONTINU 2 GLMA -4 GLMA - ALGÈBRE LINÉAIRE ET ANALYSE - -4 CONTRÔLE CONTINU Durée : h Tout doument ou lultrie est interdit Il ser tenu ompte de l lrté et de l préision de l rédtion Il est importnt de justifier hune

Plus en détail

TRAVAUX DIRIGÉS DE M 6

TRAVAUX DIRIGÉS DE M 6 D M 6 Coection PCSI 1 013 014 RVUX DIRIGÉS DE M 6 Execice 1 : Pemie vol habité (pa un homme) Le 1 avil 1961, le commandant soviétique Y Gagaine fut le pemie cosmonaute, le vaisseau spatial satellisé était

Plus en détail

11.5 Le moment de force τ (tau) : Production d une accélération angulaire

11.5 Le moment de force τ (tau) : Production d une accélération angulaire 11.5 Le moment de foce τ (tau) : Poduction d une accéléation angulaie La tige suivante est soumise à deux foces égales et en sens contaie: elle est en équilibe N La tige suivante est soumise à deux foces

Plus en détail

MASSE, VOLUME ET QUANTITE DE MATIERE

MASSE, VOLUME ET QUANTITE DE MATIERE MASSE, OLUME ET QUANTITE DE MATIERE Exercices du Livre Microega Hatier (004 Correction L acide sulfurique 1. Calculons la asse olaire de l acide sulfurique : M(H SO 4 xm(h + M(S + 4xM(O M(H SO 4 x1,00

Plus en détail

FINANCE Mathématiques Financières

FINANCE Mathématiques Financières INSTITUT D ETUDES POLITIQUES 4ème Année, Economie et Entepises 2005/2006 C.M. : M. Godlewski Intéêts Simples Définitions et concepts FINANCE Mathématiques Financièes L intéêt est la émunéation d un pêt.

Plus en détail

CHAPITRE 14 : RAISONNEMENT DES SYSTÈMES DE COMMANDE

CHAPITRE 14 : RAISONNEMENT DES SYSTÈMES DE COMMANDE HAITRE 4 : RAISONNEMENT DES SYSTÈMES DE OMMANDE RAISONNEMENT DES SYSTÈMES DE OMMANDE... 2 INTRODUTION... 22 RAELS... 22 alcul de la valeur ntale de la répone à un échelon... 22 alcul du gan tatque... 22

Plus en détail

D er m at o ses f r éq u en tes. D er m at o ses p l u s r ar es

D er m at o ses f r éq u en tes. D er m at o ses p l u s r ar es 1 D er m ato ses f r éq u en tes M o ti f s d e c o n su l tati o n : D er m at o ses f r éq u en tes D er m at o ses p l u s r ar es 2 D er m ato ses f r éq u en tes: D er m at i te at o p i q u e E r

Plus en détail

INITIATION A LA MESURE ----

INITIATION A LA MESURE ---- INITIATION A LA MSUR ---- Le but de ce TP est : - de mesue la foce électomotice et la ésistance intene d'une pile, - d'évalue, en tenant compte des incetitudes de mesue et des caactéistiques de l'appaeil

Plus en détail

COMPARAISON MULTIPLICATIVE DE GRANDEURS. schéma CE2 CM1 CM2

COMPARAISON MULTIPLICATIVE DE GRANDEURS. schéma CE2 CM1 CM2 référé ou orne supérieure référent ou orne inférieure COMPARAISON MULTIPLICATIVE DE GRANDEURS shém CE2 CM1 CM2 x : x : Il y 5 fois plus e hises à l ntine que ns l lsse. Il y en 25 ns l lsse. Comien y -t-il

Plus en détail

l Agence Qui sommes nous?

l Agence Qui sommes nous? l Agence Qui soes nous? Co Justine est une agence counication globale dont la ission est prendre en charge l enseble vos besoins et probléatiques counication. Créée en 2011, Co Justine a rapient investi

Plus en détail

Historique de la fibre optique Les fontaines lumineuses de l antiquité

Historique de la fibre optique Les fontaines lumineuses de l antiquité stoque de la fbe optque Les fotaes lumeuses de l atquté Pcpe de la popagato de la lumèe? Pcpe du gudage plaae (1 Dmeso) Se place e codto de éfleo totale A 1 A 1 Gae g Gae g M < c Cœu c M > c Cœu c Fute

Plus en détail

Arbres CSI2510 1. Arbres. Terminologie Arbre. Arbres

Arbres CSI2510 1. Arbres. Terminologie Arbre. Arbres rrs rrs rrs nrs Proprétés s rrs nrs rvrsés rrs Struturs onnés pour rrs rrs Un rp = (V,) onsst n un sér V SOMMS t un sér lns, v = {(u,v): u,v V, u v} Un rr st un rp onnté ylqu (sns yls) un mn ntr qu pr

Plus en détail

Tutoriel Infuse Learning. Créer des quizzes multimédias sur ordinateur ou tablette

Tutoriel Infuse Learning. Créer des quizzes multimédias sur ordinateur ou tablette Tutoriel Infuse Learning Créer des quizzes multimédias sur ordinateur ou tablette 1- Présentation Infuselearning.com est un service web (en ligne) gratuit qui permet aux enseignants de créer des exercices

Plus en détail

Chapitre 6: Moment cinétique

Chapitre 6: Moment cinétique Chapite 6: oment cinétique Intoduction http://www.youtube.com/watch?v=vefd0bltgya consevation du moment cinétique 1 - angula momentum consevation 1 - Collège éici_(360p).mp4 http://www.youtube.com/watch?v=w6qaxdppjae

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL EXERCICE 2014

RAPPORT ANNUEL EXERCICE 2014 RORT NNUL XRI - IDNTITÉ D L'OITION..R. Inqez c-essos les mofcaons appoées à l'ené e l'assocaon pa appo à l'execce pécéen oe e l'assocaon Nom aesse Téléphone oel OUI NON (aye la menon nle) s o? oel GIM

Plus en détail

Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions

Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions Université Joseph Fourier UE MAT 127 Mthémtiques nnée 2009-2010 Chpitre 2 Le prolème de l unicité des solutions 1 Le prolème et quelques réponses : 1.1 Un exemple Montrer que l éqution différentielle :

Plus en détail

À travers deux grandes premières mondiales

À travers deux grandes premières mondiales Les éco-i ovatio s, le ouvel a e st at gi ue d ABG À travers deux grandes premières mondiales - éco-mfp, premier système d impression à encre effaçable - e-docstation, premier système d archivage intégré

Plus en détail

Voyez la réponse à cette question dans ce chapitre. www.retronaut.com/2013/01/rotor-rides/

Voyez la réponse à cette question dans ce chapitre. www.retronaut.com/2013/01/rotor-rides/ Dans un manège tel que celui monté su la figue, quelle est la péiode de otation maximale que doit aoi le manège pou que les pesonnes ne glissent pas es le bas de la paoi si le coefficient de fiction ente

Plus en détail

NOTICE DE MONTAGE VERSION 72

NOTICE DE MONTAGE VERSION 72 L â pour port oulnt motl NOTIE E MONTGE VERSION â pour port oulnt motl NOMENLTURE: â, rl t qunllr m l Montnt vrtux ntérur Entrto ( u) Fullr (0 u) l n polytyrèn ( u) Montnt vrtl potérur Smll Prt or upérur

Plus en détail

Estimation des incertitudes sur les erreurs de mesure.

Estimation des incertitudes sur les erreurs de mesure. Estmto des certtdes sr les errers de mesre. I. Itrodcto : E sceces epérmetles, l este ps de mesres ectes. Celle-c e pevet être q etchées d errers pls o mos mporttes selo le protocole chos, l qlté des strmets

Plus en détail

VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 5 JUILLET 2010. -ooo-

VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 5 JUILLET 2010. -ooo- VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 5 JUILLET 2010 -ooo- La s é a n c e e s t o u v e r t e s o u s l a p r é s i d e n c e d e M o n s i e u r J e a n - P a u l BR E T, M a i r e d e V i l l e u r

Plus en détail

CENTRE ORGANISATEUR DU CONCOURS. ANIMALIER Externe PARIS MUSEUM PARIS. ANIMALIER Externe PARIS MUSEUM PARIS

CENTRE ORGANISATEUR DU CONCOURS. ANIMALIER Externe PARIS MUSEUM PARIS. ANIMALIER Externe PARIS MUSEUM PARIS Document publié sous réserve de modifications SESSON 2006 LSTE DES EMPLOS OERTS UX ONOURS TR DE TEORE -v.1 (19/04/2006)- PRENSRPTONS ET NS DETLLEES SUR NTERNET : http://www.education.gouv.fr/personnel/itrf/

Plus en détail

Mécanique du point : forces Newtoniennes (PCSI)

Mécanique du point : forces Newtoniennes (PCSI) écanique du oint : foces Newtoniennes (PCSI Question de cous On admet que, losqu'il est soumis à une foce Newtonienne F K u, la tajectoie d'un cos est lane et décite a mc K +e cosθ où C θ est une constante

Plus en détail

FORMATION PREPARATEUR EN ANATOMIE Externe CLERMONT 1 LYON UNIVERSITE LYON 1 VILLEURBANNE (069)

FORMATION PREPARATEUR EN ANATOMIE Externe CLERMONT 1 LYON UNIVERSITE LYON 1 VILLEURBANNE (069) Document publié sous réserve de modifications SESSON 2005 LSTE DES EMPLOS OERTS UX ONOURS TR DE TEORE -v.1 (25/04/2005)- PRENSRPTONS ET NS DETLLEES SUR NTERNET : http://www.education.gouv.fr/personnel/itrf/

Plus en détail

Po ur d o nne r un é lan à vo tre re traite

Po ur d o nne r un é lan à vo tre re traite Po u d o nne un é lan à vo te e taite ez a p é P aite t e e vot joud'hui dès au E N EN T TR RE E N NOOUUSS,, CC EESSTT FFAA CC I I LL EE DD EE SS EE O M M PP RR EE NN DDRRE E CC O Toutes les gaanties de

Plus en détail

Oscillations électriques libres

Oscillations électriques libres Oscllatons électrues lbres A Oscllatons lbres amortes 1/ Etude expérmentale a Expérence et observatons Après avor chargé le condensateur (poston 1) On bascule l nterrupteur sur la poston, on obtent l oscllogramme

Plus en détail

Le son [v] Découpe et colle les images dans la bonne colonne. Prénom : Date : J entends [vi] J entends [va] J entends [vo]

Le son [v] Découpe et colle les images dans la bonne colonne. Prénom : Date : J entends [vi] J entends [va] J entends [vo] Le son [v] Découpe et colle les images dans la bonne colonne. J entends [va] J entends [vo] J entends [vi] J entends [vu] J entends [von] Je n entends pas [v] Le son [v] Ecris O (oui) si tu entends le

Plus en détail

L'algèbre de BOOLE ou algèbre logique est l'algèbre définie pour des variables ne pouvant prendre que deux états.

L'algèbre de BOOLE ou algèbre logique est l'algèbre définie pour des variables ne pouvant prendre que deux états. ciences Industrielles ystèmes comintoires Ppnicol Roert Lycée Jcques Amyot I - YTEME COMBINATOIRE A. Algère de Boole. Vriles logiques: Un signl réel est une grndeur physique en générl continue, on ssocie

Plus en détail

RESOLUTION PAR LA METHODE DE NORTON, MILLMAN ET KENNELY

RESOLUTION PAR LA METHODE DE NORTON, MILLMAN ET KENNELY LO 4 : SOLUTO P L MTHO OTO, MLLM T KLY SOLUTO P L MTHO OTO, MLLM T KLY MTHO OTO. toductio Le théoème de oto va ous pemette de éduie u cicuit complexe e gééateu de couat éel. e gééateu possède ue souce

Plus en détail

Cours de. Point et système de points matériels

Cours de. Point et système de points matériels Abdellah BENYOUSSEF Amal BERRADA Pofesseus à la Faculté des Scences Unvesté Mohammed V Rabat Cous de Pont et système de ponts matéels A L USAGE DES ETUDIANTS DU 1 ER CYCLE UNIVERSITAIRE FACULTES DES SCIENCES,

Plus en détail

CONVERSION DE PUISSANCE

CONVERSION DE PUISSANCE Spé y 2004-2005 Devoi n 6 CONVERSION DE PUISSANCE Une alimentation de d odinateu de bueau est assez paticulièe, elle doit founi des tensions de +5, +12, 5 et 12 volts avec une puissance moyenne de quelques

Plus en détail

Un exemple d étude de cas

Un exemple d étude de cas Un exemple d'étude de cas 1 Un exemple d étude de cas INTRODUCTION Le cas de la Boulangerie Lépine ltée nous permet d exposer ici un type d étude de cas. Le processus utilisé est identique à celui qui

Plus en détail

Système d ouverture de TGV

Système d ouverture de TGV Centale MP 2008 Coigé du sujet de SII souce UPSTI Systèe d ouvetue de TGV Pésentation du systèe Q Diagae FAST Peette l accès à la voitue et ne as ette le assage en dange Taite les infoations et élaboe

Plus en détail

Dynamique du point matériel

Dynamique du point matériel Chaptre III Dynaqe d pont atérel I Généraltés La cnéatqe a por objet l étde des oveents des corps en foncton d teps, sans tenr copte des cases q les provoqent La dynaqe est la scence q étde (o déterne)

Plus en détail

ADJOINT TECHNIQUE PROTHESISTE DENTAIRE Interne AIX MARSEILLE 2 AIX-MARSEILLE UNIVERSITE AIX MARSEILLE 2

ADJOINT TECHNIQUE PROTHESISTE DENTAIRE Interne AIX MARSEILLE 2 AIX-MARSEILLE UNIVERSITE AIX MARSEILLE 2 Document publié sous réserve de modifications SESSON 2002 LSTE DES EMPLOS OERTS UX ONOURS TR DE TEORE PRENSRPTONS PR MNTEL 36-14 EDUTEL - mot-clé TR NS SUR NTERNET http://www.education.gouv.fr/personnel/itrf/

Plus en détail

Etude du potentiel de développement aux abords des gares du Boulonnais

Etude du potentiel de développement aux abords des gares du Boulonnais Etude du potentiel de développement aux abords des gares du Boulonnais 6 octobre 2011 Atelier des Méthodologies du Foncier EPF Sommaire I. Contexte de l étude et objectifs II. La méthodologie III. Présentation

Plus en détail

( Codes : voir verso du feuillet 3 ) SPECIMEN

( Codes : voir verso du feuillet 3 ) SPECIMEN Aide demandeu d emploi Pojet pesonnalisé d accès à l emploi Pesciption de Pô emploi RFPE AREF CRP - CTP ou d un patenaie de Pô emploi Pécisez : N d AIS Concene de naissance Pénom Né(e) Inscit(e) depuis

Plus en détail

T E L E C H A R G E M E N T D E S D O C U M E N T S 2 P R O C E D U R E 2 C O N S T I T U T I O N DU D O S S I E R 5

T E L E C H A R G E M E N T D E S D O C U M E N T S 2 P R O C E D U R E 2 C O N S T I T U T I O N DU D O S S I E R 5 SAISIR UNE MUTATION FICHE A L USAGE DES CLUBS ------------- D a t e : 0 3 J u i n 2 0 0 9. --------- A u t e u r s : F é d é r a t i o n F r a n ç a i s e d e H a n d b a l l / M. S o u n a l e i x ( L

Plus en détail

La santé bucco-dentaire en 4 points. 4 - Le fluor : quoi de neuf? 3 - Une bonne technique de brossage. collection

La santé bucco-dentaire en 4 points. 4 - Le fluor : quoi de neuf? 3 - Une bonne technique de brossage. collection 22/09/09 14:20 Pge 1 4 - Le flu : qu de euf? 3 - Ue be techque de bge D e étude t démté que le flu efce l éml de det et ptège de ce. M que fut-l fe u e p fe? L plque dete, l fut l élme! Ece fut-l le b

Plus en détail

Calendrier des collectes 2015

Calendrier des collectes 2015 N j t t hgé? O! g! Tz, t f! C t 2015 O mégè, mbg, mbt, éht t, t txt, éhtt D pt ptq Ctt bh t p m m tmt à, m pté q j pét tt q m jt hgé mt t. L tâh q m t fé t mpt mx hbtt t pépt mj t pmt é. E t ff à m té

Plus en détail

O p é r a t i o n s i m m o b i l i è r e s. I n f r a s t r u c t u r e s. C P E R

O p é r a t i o n s i m m o b i l i è r e s. I n f r a s t r u c t u r e s. C P E R O p é t i o n i m m o b i l i è e. I n f t u c t u e. C P E R 9 Opétion immobilièe. Inftuctue. CPER OPERATIONS IOBILIERES Cinq opétion ont à ignle en : Réhbilittion et mie ux nome de l'immeuble de l'venue

Plus en détail

Les Rendez-Vous de la Qualité d Arts et Métiers ParisTech

Les Rendez-Vous de la Qualité d Arts et Métiers ParisTech Les Rendez-Vous de la Qualité d Arts et Métiers ParisTech «La place du Manager Qualité dans les Organisations; Aujourd hui et Demain» [3mars 2009 ] - [Version n 1] Direction de l Organisation - LHD Allianz

Plus en détail

ECOLE NATIONALE SUPERIEURE D'INGENIEURS DU MANS - UNIVERSITE DU MAINE. Jean-Claude Pascal

ECOLE NATIONALE SUPERIEURE D'INGENIEURS DU MANS - UNIVERSITE DU MAINE. Jean-Claude Pascal ECOLE NAIONALE SUPERIEURE D'INGENIEURS DU MANS - UNIVERSIE DU MAINE VIBRAIONS et ACOUSIQUE Jean-Claude Pasal 7-8 Cous Vbatons et Aoustque Pate A : Vbatons I - Vbatons lbes des systèmes méanques à un degé

Plus en détail

INSTALLATION DU CHAUFFE-EAU BRANCHEMENT DES LAVE-VAISSELLES

INSTALLATION DU CHAUFFE-EAU BRANCHEMENT DES LAVE-VAISSELLES LÉN U U NOT: VOR ÉTL U SÉM U SOLR U PLN M-09 PÈ TRNSTON (SPOOL) POUR UTUR OMPTUR 'U... R RN S T... U RO OMSTQU U U / OMSTQU U MTÉ OMSTQU RN PLUVL VNTLTON PLOMR ÉVUTON SOUS PLNR ÉVUTON U SSUS U PLNR LPT

Plus en détail

Correction de l épreuve CCP 2001 PSI Maths 2 PREMIÈRE PARTIE ) (

Correction de l épreuve CCP 2001 PSI Maths 2 PREMIÈRE PARTIE ) ( Correction de l épreuve CCP PSI Mths PREMIÈRE PARTIE I- Soit t u voisinge de, t Alors ϕt t s = ϕt ρt s ρs Pr hypothèse, l fonction ϕt ϕt est lorsque t, il en est donc de même de ρt s ρt s ρs cr ρ s est

Plus en détail

chapitre 2 interférences non localisées entre deux ondes monochromatiques cohérentes

chapitre 2 interférences non localisées entre deux ondes monochromatiques cohérentes nterférences non loclsées de deu ondes cohérentes chptre nterférences non loclsées entre deu ondes onochrotques cohérentes. epérence, condton d'nterférence, contrste. epérence des rors de Fresnel, et des

Plus en détail

CHAPITRE VI : Le potentiel électrique

CHAPITRE VI : Le potentiel électrique CHPITRE VI : Le potentiel électiue VI. 1 u chapite III, nous avons vu ue losu'une foce est consevative, il est possible de lui associe une énegie potentielle ui conduit à une loi de consevation de l'énegie.

Plus en détail

Thuraya SatSleeve Transformez votre smartphone en mode satellite

Thuraya SatSleeve Transformez votre smartphone en mode satellite Thuraya SatSleeve Transformez votre smartphone en mode satellite www.thuraya.com Suivez-nous sur /thurayatelecom Restez Proche Associant parfaite mobilité et simplicité, Thuraya SatSleeve est le moyen

Plus en détail

Association Presse Purée - 58 rue Castetnau - 64 000 Pau pressepuree64@orange.fr / www.pressepuree64.fr 05 59 30 90 30 / 06 83 51 66 92

Association Presse Purée - 58 rue Castetnau - 64 000 Pau pressepuree64@orange.fr / www.pressepuree64.fr 05 59 30 90 30 / 06 83 51 66 92 Dossie d insciption Association Pesse Puée - 58 ue Castetnau - 64 000 Pau pessepuee64@oange.f / www.pessepuee64.f 05 59 30 90 30 / 06 83 51 66 92 Identification de la stuctue exposante SOUSCRIPTEUR Etes-vous

Plus en détail

SECTIONS DE 7 À 15 M = MOINS DE PERÇAGE DANS LE DALLAGE

SECTIONS DE 7 À 15 M = MOINS DE PERÇAGE DANS LE DALLAGE HOTEL GITE CAMING u ARTICULIER s s ISCINE COLLECTIVE DE RESIDENCE SECTIONS DE 7 À 15 M LONGUES = MOINS DE ERÇAGE DANS LE DALLAGE TRANSARENCE ET AS D ENTRETIEN AVEC ORTILLON AUTOMATIQUE OSSIILITE DE MONTAGE

Plus en détail

Dossier. L avocat. demain

Dossier. L avocat. demain Dosse L avocat de deman S la éflexon su l aven de la pofesson, et pa conséquent l avocat de deman, n est pas écente, elle semble aujoud hu se cstallse autou de pluseus ntatves ou éflexons, qu elles soent

Plus en détail

Session Conception, exécution et suivi des projets urbains

Session Conception, exécution et suivi des projets urbains Session Conception, exécution et suivi des projets urbains Journées techniques «Routes 2007» du LCPC «conception, exécution et suivi des projets» Jeudi 8 février 2007 Audit voirie Direction de l espace

Plus en détail

Note méthodologique. Traitements hebdomadaires Quiestlemoinscher.com. Quelle méthode de collecte de prix? Qui a collecté les prix?

Note méthodologique. Traitements hebdomadaires Quiestlemoinscher.com. Quelle méthode de collecte de prix? Qui a collecté les prix? Note méthodologque Tratements hebdomadares Questlemonscher.com Quelle méthode de collecte de prx? Les éléments méthodologques ont été défns par le cabnet FaE onsel, socété d études et d analyses statstques

Plus en détail

FONDATION CLEMENTINE ET MAURICE ANTILLE

FONDATION CLEMENTINE ET MAURICE ANTILLE FONDATION CLEMENTINE ET MAURICE ANTILLE Règlement d ttriution de ourses et de prêts d études et de formtion du déemre 006 Artile premier Ojet et hmp d pplition Le présent règlement est étli en pplition

Plus en détail

à plusieurs électrons

à plusieurs électrons à pss éctons Tab s atès : Intocton ) Généatés a) Poston pobè b) Cas 'ato 'hyogèn ) L'appoxaton chap cnta : vson atatv s atos à pss éctons 4 a) Pncp a étho 4 b) Nvax 'éng 'ato 5 c) Confgatons éctons s atos

Plus en détail

QUEL EST LE ROLE DE LA COMMISSION D INTERCHANGE DANS LA COMPETITION BANCAIRE? UNE REPONSE PAR L EXPERIMENTATION ARTIFICIELLE

QUEL EST LE ROLE DE LA COMMISSION D INTERCHANGE DANS LA COMPETITION BANCAIRE? UNE REPONSE PAR L EXPERIMENTATION ARTIFICIELLE QUEL EST LE ROLE DE LA COMMISSION D INTERCHANGE DANS LA COMPETITION BANCAIRE? UNE REPONSE PAR L EXPERIMENTATION ARTIFICIELLE Sandra DEUNGOUE Unversté Lyon II/ GATE INTRODUCTION La ueston de la tarfaton

Plus en détail

CIRCULAIRE N 02/04. Elle précise les méthodes de valorisation des titres de capital et des titres de créances contenus dans les actifs de l OPCVM.

CIRCULAIRE N 02/04. Elle précise les méthodes de valorisation des titres de capital et des titres de créances contenus dans les actifs de l OPCVM. Rabat, le 02 juillet 2004 CIRCULIRE N 02/04 RELTIVE UX CONDITIONS D ÉVLUTION DES VLEURS PPORTÉES À UN ORGNISME DE PLCEMENT COLLECTIF EN VLEURS MOBILIÈRES OU DÉTENUES PR LUI La pésente ciculaie vient en

Plus en détail

La plateforme Next Generation Mini guide

La plateforme Next Generation Mini guide L plteforme Next Genertion Mini guie Ce guie onis été réé pour vous permettre e vous fmiliriser rpiement ve les nomreuses fontionnlités et outils isponiles sur l plteforme Next Genertion. Apprenez où trouver

Plus en détail

«Trop de chats en refuge : Aidons-les!»

«Trop de chats en refuge : Aidons-les!» q io iific bo ch Mlic g f! l o h c To i? co cio collboio vc Pl 5899 ch 7398 ch y éé boé C l ob félié qi, chq jo, o cibl joi fg Blgiq! 4641 ch l o l chc ov i à l g l fg fill i foy ê à l hx! C qlq chiff

Plus en détail

Dérivation. 1. Nombre dérivé, tangente 2. Fonction dérivée 3. Fonction dérivée et variations 4. Fonction dérivée et extrema

Dérivation. 1. Nombre dérivé, tangente 2. Fonction dérivée 3. Fonction dérivée et variations 4. Fonction dérivée et extrema «À l utomne 97 le présdent Non nnoncé que le tu d ugmentton de l nflton dmnué C étt l premère fos qu un présdent en eercce utlst l dérvée terce pour ssurer s réélecton» Hugo Ross, mtémtcen, à propos d

Plus en détail

Aménagement Ville de Montpellier Voirie pour tous. Présentation 07 octobre 2008

Aménagement Ville de Montpellier Voirie pour tous. Présentation 07 octobre 2008 Aménagement Ville Montpellier Voirie pour tous 01/10/08 1 Présentation 07 octobre 2008 Le contexte Ville 01/10/08 2 Le développement Ville 01/10/08 3 Aménagement Ville Montpellier Voirie pour tous LE PATRIMOINE

Plus en détail

Mécanique : Cinématique du point. Chapitre 1 : Position. Vitesse. Accélération

Mécanique : Cinématique du point. Chapitre 1 : Position. Vitesse. Accélération 2 e B et C 1 Position. Vitesse. Accélération 1 Mécanique : Cinéatique du point La écanique est le doaine de tout ce qui produit ou transet un ouveent, une force, une déforation : achines, oteurs, véhicules,

Plus en détail

Chapitre IV Les oscillations couplées «Les oscillations libres d un système à plusieurs degrés de liberté»

Chapitre IV Les oscillations couplées «Les oscillations libres d un système à plusieurs degrés de liberté» Chre IV, cours de vbrons, ondes _Phs, Pr. Bds Bennecer MD 8-9 Chre IV es oscllons coulées «es oscllons lbres d un ssèe à luseurs degrés de lberé» Dns ce chre, nous llons coencer r éuder les oscllons lbres

Plus en détail

ECO ECO. Probablement le chauffe-eau solaire le plus évolué du monde. Eco 200 / Eco 250 / Eco 300 / Eco 450 ENERGIE CATALOGUE 13

ECO ECO. Probablement le chauffe-eau solaire le plus évolué du monde. Eco 200 / Eco 250 / Eco 300 / Eco 450 ENERGIE CATALOGUE 13 co 00 / co 0 / co 00 / co 0 NR TOU O Probabement e chauffe-eau soaire e pus évoué du monde isponibe avec des capacités de 00 à 0 itres. Versions avec un ou deu panneau soaires, avec ou sans serpentin suppémentaire.

Plus en détail

M F. F O Unité: [m. N] La norme du moment de force peut se calculer en introduit le bras de levier d

M F. F O Unité: [m. N] La norme du moment de force peut se calculer en introduit le bras de levier d Chapite 2: But: connaîte les lois auxquelles doit obéi un cops solide en équilibe. Ceci pemet de décie la station debout ainsi que les conditions nécessaies pou teni une tasse dans la main, souleve une

Plus en détail

ARBRES BINAIRES DE RECHERCHE

ARBRES BINAIRES DE RECHERCHE ARBRES BINAIRES DE RECHERCHE Table de smbole Recheche : opéation fondamentale données : éléments avec clés Tpe abstait d une table de smboles (smbol table) ou dictionnaie Objets : ensembles d objets avec

Plus en détail

Baccalauréat S Asie 19 juin 2014 Corrigé

Baccalauréat S Asie 19 juin 2014 Corrigé Bcclurét S Asie 9 jui 24 Corrigé A. P. M. E. P. Exercice Commu à tous les cdidts 4 poits Questio - c. O peut élimier rpidemet les réposes. et d. cr les vecteurs directeurs des droites proposées e sot ps

Plus en détail

a g c d n d e s e s m b

a g c d n d e s e s m b PPrrooppoossiittiioo 22001111JJPP 22770055 000011 uu 0088 fféévvrriirr 22001111 VVlliiiittéé jjuussqquu uu 3300//0044//22001111 tim c ir tv é p g c h u i rè s G A Z iv lu s IC.G R é c lo y m ip s 9 r7

Plus en détail

! " # $%& '( ) # %* +, -

!  # $%& '( ) # %* +, - ! " # $%& '( ) # %* +, - 1.! "# $ % &%%'( #)*+,)#-. "/%)0123* 4%5%&!$!% 6)"7 '%%% 48-0 9::!%%% % 79;< "# 8 Ploc la lettre du haïku n 40 page 1 Décembre 2010, Association pour la promotion du haïku =%%)>

Plus en détail

Plan. Gestion des stocks. Les opérations de gestions des stocks. Les opérations de gestions des stocks

Plan. Gestion des stocks. Les opérations de gestions des stocks. Les opérations de gestions des stocks Plan Geston des stocks Abdellah El Fallah Ensa de Tétouan 2011 Les opératons de gestons des stocks Les coûts assocés à la geston des stocks Le rôle des stocks Modèle de la quantté économque Geston calendare

Plus en détail

Optimisation non linéaire

Optimisation non linéaire 8-1-003 Optimistio o liéire Nio Silerio Support e cours proisoire pour l uité e leur Mthémtiques et sttistiques estié ux clsses u BTS Comptbilité-Gestio e l ECG. Itrouctio Au lycée, ue gre prtie u cours

Plus en détail

CLOUD CX263 MÉLANGEUR

CLOUD CX263 MÉLANGEUR COUD CX6 MÉANGEU Clealy bette soun ZONE ZONE MUSIC SOUCE MUSIC SOUCE MUSIC SOUCE MUSIC EVE MUSIC EVE MUSIC EVE MIC EVE MIC EVE MIC EVE MIC EVE MIC EVE MIC EVE 6 6 6 5 5 5 MICOPHONE CX6 4 4 4 F HF F HF

Plus en détail

où «p» représente le nombre de paramètres estimés de la loi de distribution testée sous H 0.

où «p» représente le nombre de paramètres estimés de la loi de distribution testée sous H 0. 7- Tests d austement, d indépendance et de coélation - Chapite 7 : Tests d austements, d indépendance et de coélation 7. Test d austement du Khi-deux... 7. Test d austement de Kolmogoov-Sminov... 7.. Test

Plus en détail

Compression Compression par dictionnaires

Compression Compression par dictionnaires Compression Compression par dictionnaires E. Jeandel Emmanuel.Jeandel at lif.univ-mrs.fr E. Jeandel, Lif CompressionCompression par dictionnaires 1/25 Compression par dictionnaire Principe : Avoir une

Plus en détail

REGLEMENT DU CLASSEMENT NATIONAL

REGLEMENT DU CLASSEMENT NATIONAL REGLEMET DU CLASSEMET ATIOAL / Les règles indiquées ici sont celles utilisées pour clculer les ttributions de points de l sison -. I. PRICIPES DE BASE Le clssement ntionl de l F.F.B. est le seul uquel

Plus en détail

CODIFICATION. NOTA : Dans le cas d'un vérin avec fixation sur corps par tourillon intermédiaire MT4 indiquer RQ ou RW= (en mm)

CODIFICATION. NOTA : Dans le cas d'un vérin avec fixation sur corps par tourillon intermédiaire MT4 indiquer RQ ou RW= (en mm) HRB HFB 1 CODIFICATION ALESAGE mm 32 40 50 63 80 100 125 160 TIGE mm 16 22 22 28 28 36 36 45 45 56 56 70 70 90 90 110 SERIE HR CNOMO 160 bar - à tirants HF CNOMO 160 bar - à contre brides INDICE B Indice

Plus en détail

McAfee Firewall Enterprise Control Center

McAfee Firewall Enterprise Control Center Guie e émrrge rpie Révision A MAfee Firewll Enterprise Control Center version 5.3.1 Ce guie e émrrge rpie fournit es instrutions générles sur l onfigurtion e MAfee Firewll Enterprise Control Center. 1

Plus en détail

- Cours de mécanique - STATIQUE

- Cours de mécanique - STATIQUE - Cous de mécanque - STTIQUE SOMMIRE. GENERLITES 5.. RPPELS DE NOTIONS DE PHYSIQUE...5.. REPERE, CONVENTIONS...6... REPÈRE DE L STTIQUE 6.3. SOLIDE RÉEL...7.4. SOLIDE DÉORMLE SELON UNE LOI CONNUE : (HYPOTHÈSE

Plus en détail

CH.9 ÉNERGIES exercices - correction

CH.9 ÉNERGIES exercices - correction CH.9 ÉNERGIES exercices - correction SAVOIR SON COURS ❶ Choisir la bonne réponse : Enoncés Réponse A Réponse B Réponse C ❶ L énergie de position d un objet ❷ Lorsqu un objet tobe augente quand son altitude

Plus en détail

Culture Mômes. PROGRAMMATION CULTURELLE «JEUNE PUBLIC» de 0 à 16 ans Du 11 avril au 11 mai 2015 16 EVENEMENTS JEUNE PUBLIC / FAMILLE

Culture Mômes. PROGRAMMATION CULTURELLE «JEUNE PUBLIC» de 0 à 16 ans Du 11 avril au 11 mai 2015 16 EVENEMENTS JEUNE PUBLIC / FAMILLE Cle Môes VCNC D PRINTMP PROGRMMTION CULTURLL «JUN PUBLIC» e 0 à 16 s D 11 vl 11 2015 16 VNMNT JUN PUBLIC / FMILL RCHOLOGI JUX MULTIMDI MUIQU VIIT XPOITION CONT CINM DN RCHOLOGI MNIFTTION PRIOD DCRIPTIF

Plus en détail

Tout ce qu il faut savoir en math

Tout ce qu il faut savoir en math Tout ce qu il fut svoir en mth 1 Pourcentge Prendre un pourcentge t % d un quntité : t Clculer le pourcentge d une quntité pr rpport à une quntité b : Le coefficient multiplicteur CM pour une ugmenttion

Plus en détail

Modélisation des actions mécaniques Statique des solides indéformables Puissance et rendement

Modélisation des actions mécaniques Statique des solides indéformables Puissance et rendement Modélisation des actions mécaniques, statique des solides indéfomables, puissance et endement Les actions mécaniques. Définition On appelle action mécanique toute cause susceptible de : 4modifie le mouvement

Plus en détail