DÉFINITIONS. Motricité. Robert Rigal ÉDUCATION MOTRICE DE L ENFANT DE 4 À 11 ANS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DÉFINITIONS. Motricité. Robert Rigal ÉDUCATION MOTRICE DE L ENFANT DE 4 À 11 ANS"

Transcription

1 ÉDUCATION MOTRICE DE L ENFANT DE 4 À 11 ANS Robert Rigal DÉFINITIONS Motricité Ensemble des fonctions qui assurent les mouvements autogénérés d un organisme; Étude des mouvements humains et de leurs caractéristiques (comment nous agissons); Étude de l homme en mouvement et des comportements moteurs signifiants (pourquoi nous agissons). 1

2 Mouvement Changement de position ou de place imprimé à un corps ou à l une de ses parties; Déplacement de pièces osseuses suite à la mobilisation d une articulation par contraction musculaire; Possède des caractéristiques cinétiques (force) et cinématiques (vitesse, accélération, direction, amplitude). Action motrice Série d opérations ou d actions enchaînées lors d un mouvement volontaire et sollicitant la participation totale de la personne (facettes physique, cognitive et affective) dans une tâche donnée, pour atteindre un but. Inclut plusieurs mouvements mais dépasse leur simple somme. Coordination motrice Ajustement spatio-temporel des contractions musculaires pour générer une action adaptée au but poursuivi. 2

3 Neuromotricité Analyse des aspects neurologiques du mouvement. Réfère au contrôle moteur. Quelles sont les relations entre les centres nerveux et les muscles? Programmation, contrôle et acquisition de modèles de mouvements. Facteurs qui les influencent (maturation) et troubles neuromoteurs (ex.: hémiplégie) Comment contrôlons-nous nos mouvements? Éducation physique Partie de l éducation et domaine d études visant en particulier, par la pratique d activités physiques tout au long de la vie, l amélioration: des fonctions bio-motrices de la personne (qualités organiques cardiorespiratoires et musculaires, de la santé et de son bien-être physique); de la coordination motrice (schéma corporel); du développement bio-psycho-social de la personne. Éducation motrice Partie de l éducation physique visant en particulier, au préscolaire et au primaire, l amélioration: - de la coordination motrice globale et la formation du schéma corporel; - de la motricité fine et de la calligraphie. 3

4 Interactions entre éducation physique, éducation motrice et éducation psychomotrice Éducation physique Les activités physiques: fonctions cardio-respiratoires et musculaires, coordination motrice et santé Éducation psychomotrice L action motrice et l acquisition de concepts Éducation motrice La coordination motrice globale et fine L éducation physique a deux objectifs disciplinaires spécifiques: l amélioration des fonctions cardio-respiratoires et musculaires et l acquisition de la coordination motrice. Elle partage, avec d autres disciplines, l acquisition de compétences transversales: l éducation à la santé et à la sécurité, le développement de règles d éthique, la coopération avec les autres. L éducation motrice est incluse dans l éducation physique. Elle en représente la branche au primaire, époque où les grands patrons moteurs se mettent en place et où des activités appropriées adaptées aux possibilités motrices des élèves permettent d en affiner la maîtrise en développant la coordination motrice. L évolution naturelle des fonctions neuro-musculaires favorise un meilleur contrôle des mouvements que l on retrouve en motricités globale et fine. L éducation psychomotrice utilise les actions motrices, dans la manipulation en particulier, pour favoriser l acquisition de concepts: elle favorise le passage du concret à l abstrait. Son importance éducative diminue parallèlement au développement de l intelligence opératoire. Psychomotricité Étude des interactions entre les fonctions psychiques et les fonctions motrices: normales: comment l action motrice et la manipulation favorisent-elles le développement et l acquisition de concepts: les fonctions cognitives, abstraites, dérivent de l'action motrice, concrète; anormales: troubles psychomoteurs (tonus musculaire, dyspraxies, désorganisation spatiale, latéralité), et psychosomatiques (asthme, énurésie, migraines), sans atteinte lésionnelle des voies nerveuses. Éducation psychomotrice Approche pédagogique utilisant les actions motrices et la manipulation en combinant le développement du système nerveux et les actions éducatives pour favoriser l acquisition de concepts, en particulier ceux d espace, de temps, d énergie et de contrastes. 4

5 Rééducation psychomotrice Rééducation sollicitant le corps en action chez des personnes ayant des troubles fonctionnels ou des difficultés pour agir, s'exprimer ou communiquer. Thérapie psychomotrice Traitement des troubles psychoaffectifs ou de comportement par la médiation du corps en vue de rétablir des relations appropriées de la personne, se sentant mal dans sa peau, avec ses environnements intérieur, physique et social. Apprentissage moteur Étude des facteurs internes et externes qui influencent l acquisition de mouvements coordonnés (attention, mémoire, organisation des répétitions, temps de réaction, transfert, etc.). 5

6 motrice Coordination motrice globale (Motricité globale) Coordination des contractions de différents groupes musculaires produisant un mouvement adapté au but recherché (marche, course, saut, lancer, etc.) Tests moteurs d Ozeretzky, de Denver, de Purdue, de Bruininks- Ozeretzky Tous les exercices de marche, de course, de sauts, de lancer, d équilibre, etc. Coordination visuomanuelle (Motricité fine) Coordination des mouvements faisant intervenir la main en relation avec la vision (écriture, lancer dans une cible) Lancer avec cibles, tests de Frostig, de Bruininks- Ozeretzky Exercices de découpage, de copie, d écriture, de peinture, de modelage, de construction, tactiles, lego, écrous, boulons. 6

7 Schéma corporel Représentation que nous avons de notre corps à l état statique ou dynamique et qui nous permet de nous adapter au monde extérieur Test de connaissance des parties du corps, dessin du Bonhomme, test d imitation des gestes Exercices de motricité, relaxation, nomination des parties du corps, casse-tête du corps humain Latéralité Prédominance de l une de chaque partie symétrique du corps (main, pied, œil, oreille) Questionnaires de préférence manuelle (Harris, Oldfield, Auzias, Rigal); épreuves d efficience manuelle Exercices d adresse exécutés avec la main ou le pied Organisation spatiale Capacité de se situer dans l espace, de déterminer la position que l on occupe par rapport à des repères, d ordonner correctement les différents éléments d un tout. Orientation spatiale (directement associée à la perception), et structuration spatiale (associée à l abstraction et au raisonnement) Tests de Bender, Frostig Exercices de reproduction de circuits (entre des cerceaux, des quilles), de repérage sur cartes, casse-tête, blocs géométriques, tangram, tic-tactoe, dominos 7

8 Organisation temporelle Capacité de situer la succession des actions les unes par rapport aux autres, de définir un présent par rapport au passé et au futur, de saisir l agencement des structures rythmiques, d évaluer la durée et la vitesse Tests de rythme de Stambak, de Seashore Raconter des histoires avec des actions successives, revoir dans l ordre les actions de la journée; activités et frises rythmiques, comptines, notions avant, après, maintenant; lecture de l heure; jeux séquentiels. Orientation droitegauche Possibilité de s orienter dans l espace en fonction des notions relatives droitegauche Tests d orientation droite-gauche de Piaget- Head (Galifret- Granjon), de Benton, de Rigal Exercices de verbalisation faisant intervenir les notions droitegauche et situant l enfant par rapport à d autres enfants ou à des objets Perception Prise d information. Établissement de différences ou de ressemblances entre des stimuli voisins par leur forme, taille, couleur, texture, force, pesanteur, etc. Tests de Frostig, de Benton Jeux de mémoire, lotos, casse-tête, mosaïques, minivéritech, boîtes de sable, papiers sablés, sons, etc. 8

9 FIN 9

TDAH et psychomotricité vendredi 11 Octobre 2013

TDAH et psychomotricité vendredi 11 Octobre 2013 TDAH et psychomotricité vendredi 11 Octobre 2013 Liza PUJOL, psychomotricienne CRTLA Sandrine DELHORBE, psychomotricienne SMPRe, CHU Pontchaillou RENNES CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE RENNES Implication

Plus en détail

Le corps à l école. Animation pédagogique 12 janvier 2015 ANGLET. Isabelle Legros, CP EPS Anglet

Le corps à l école. Animation pédagogique 12 janvier 2015 ANGLET. Isabelle Legros, CP EPS Anglet Le corps à l école Animation pédagogique 12 janvier 2015 ANGLET Isabelle Legros, CP EPS Anglet SCHEMA CORPOREL Pas de définition qui fasse l unanimité, varie selon l angle d approche, De manière générale,

Plus en détail

La dyspraxie visuo-spatiale

La dyspraxie visuo-spatiale 1 La dyspraxie visuo-spatiale 2 Définition Dyspraxie visuo-spatiale Introduction La plus fréquente des dyspraxies Association d un trouble du geste de nature dyspraxique et d un trouble visuo-spatial Pathologie

Plus en détail

Le psychomotricien et l enfant haut potentiel : une rencontre à haut risque? À la découverte de soi-même

Le psychomotricien et l enfant haut potentiel : une rencontre à haut risque? À la découverte de soi-même Le psychomotricien et l enfant haut potentiel : une rencontre à haut risque? À la découverte de soi-même 1 Pourquoi la psychomotricité? - elle est le lien entre le corps, la psyché, les émotions, - les

Plus en détail

Rigal Robert. activités manipulatoires: écriture, dessin, découpage, jeux de construction, etc.

Rigal Robert. activités manipulatoires: écriture, dessin, découpage, jeux de construction, etc. DÉVELOPPEMENT PSYCHOMOTEUR DE L ENFANT: LA MOTRICITÉ FINE Rigal Robert Motricité fine Activités manipulatoires sollicitant l intervention et le contrôle de petits muscles (mains ou pieds) et nécessitant

Plus en détail

L'EPS à l'école primaire aucune modification des programmes

L'EPS à l'école primaire aucune modification des programmes L'EPS à l'école primaire aucune modification des programmes Les 3 objectifs sont poursuivis aussi bien à l'école maternelle, qu'à l école primaire MATERNELLE * Favoriser la construction des actions motrices

Plus en détail

LA DYSPRAXIE. Un enfant dyspraxique Il s agit d un enfant d intelligence normale qui présente des difficultés de l organisation gestuelle et spatiale.

LA DYSPRAXIE. Un enfant dyspraxique Il s agit d un enfant d intelligence normale qui présente des difficultés de l organisation gestuelle et spatiale. LA DYSPRAXIE Qu est-ce qu une praxie? C est un geste intentionnel qui suppose au préalable l élaboration d un programme moteur avec un but à atteindre. Cela demande une coordination volontaire et résulte

Plus en détail

OUTILS D ÉVALUATION DES T.A.C. ET DYSPRAXIE

OUTILS D ÉVALUATION DES T.A.C. ET DYSPRAXIE OUTILS D ÉVALUATION DES T.A.C. ET DYSPRAXIE Dépistage 4 ans 9 ans B.R.E.V : Batterie rapide d évaluation fonctions cognitives (C. Billard) Evaluation fonctions cognitives en«écart-type», langagières et

Plus en détail

éducation physique et sportive planification 1 er Cycle primaire

éducation physique et sportive planification 1 er Cycle primaire éducation physique et sportive planification 1 er Cycle primaire Département de l économie et du sport Service de l éducation physique et du sport Département de la formation, de la jeunesse et de la culture

Plus en détail

Mathématiques et Motricité

Mathématiques et Motricité Mathématiques et Motricité Céline Gineste CPC EPS Montauban Sud et Montauban ASH Novembre 2013 Faire des mathématiques à l école maternelle? Il ne s agit pas de construire un apprentissage mathématiques

Plus en détail

Les troubles spécifiques du développement de la parole et du langage. ASH/Document Béatrice DDEC Gard

Les troubles spécifiques du développement de la parole et du langage. ASH/Document Béatrice DDEC Gard Les troubles spécifiques du développement de la parole et du langage ASH/Document Béatrice DDEC Gard 1 Quelques précisions 3 à 5 % des enfants en âge scolaire souffrent de troubles du langage de type expressif

Plus en détail

Les Qualités Physiques

Les Qualités Physiques Les Qualités Physiques Introduction : Tantôt qualifiées de capacités motrices ou physiques, d aptitudes ou de potentialités, les qualités physiques, de par leurs interrelations internes mais aussi de par

Plus en détail

LA DYSPRAXIE, trouble du geste. Caroline FOURNIER, ergothérapeute Laetitia VINCENT, ergothérapeute

LA DYSPRAXIE, trouble du geste. Caroline FOURNIER, ergothérapeute Laetitia VINCENT, ergothérapeute LA DYSPRAXIE, trouble du geste Caroline FOURNIER, ergothérapeute Laetitia VINCENT, ergothérapeute PLAN Ergothérapie : quelques rappels Les praxies La dyspraxie L évaluation Le diagnostic de dyspraxie développementale

Plus en détail

Troubles Acquisition de la coordination et Dyspraxie de Développement C.Fossoud Centre référent des troubles d Apprentissage

Troubles Acquisition de la coordination et Dyspraxie de Développement C.Fossoud Centre référent des troubles d Apprentissage Troubles Acquisition de la coordination et Dyspraxie de Développement C.Fossoud Centre référent des troubles d Apprentissage T.A.C. et Dyspraxie de Développement Définitions PRAXIES : coordination motrice

Plus en détail

Quel rôle pour le pédiatre face aux troubles des apprentissages de l enfant?

Quel rôle pour le pédiatre face aux troubles des apprentissages de l enfant? Quel rôle pour le pédiatre face aux troubles des apprentissages de l enfant? Journée de formation PLURADYS 26 novembre 2010 Dr Jean-Louis GUIMAS Pédiatre Dijon Le pédiatre, médecin de l enfance Dès la

Plus en détail

Ministère de la Communauté française COMPETENCES TERMINALES ET SAVOIRS REQUIS EDUCATION PHYSIQUE HUMANITES GENERALES ET TECHNOLOGIQUES

Ministère de la Communauté française COMPETENCES TERMINALES ET SAVOIRS REQUIS EDUCATION PHYSIQUE HUMANITES GENERALES ET TECHNOLOGIQUES Ministère de la Communauté française COMPETENCES TERMINALES ET SAVOIRS REQUIS en EDUCATION PHYSIQUE HUMANITES GENERALES ET TECHNOLOGIQUES HUMANITES PROFESSIONNELLES ET TECHNIQUES 2000 PREAMBULE Les compétences

Plus en détail

Proprioception. Définition :

Proprioception. Définition : Proprioception Définition : La proprioception est la perception du corps et des membres, de leur position (1) et de leur mouvement(2) dans l'espace, sans que l'individu ait besoin de les vérifier avec

Plus en détail

DYSPRAXIES. Pratiques pédagogiques

DYSPRAXIES. Pratiques pédagogiques DYSPRAXIES Pratiques pédagogiques 1 Adaptations pédagogiques Dysgraphie dyspraxie 2 Dysgraphie dyspraxique Aménagements pédagogiques Améliorer la posture et la tenue des outils Ecriture: adaptations principales

Plus en détail

Les parcours de motricité à l école maternelle

Les parcours de motricité à l école maternelle Les parcours de motricité à l école maternelle Pour commencer, quelques idées reçues : 1) «Le parcours de motricité, pratiqué tous les jours, suffit pour couvrir la programmation EPS» NON, car : Il manque

Plus en détail

Apprendre à s entraîner

Apprendre à s entraîner Apprendre à s entraîner Garçons 9-12 ans, Filles 8-11 ans Niveaux scolaires correspondant au stade S amuser grâce au sport du modèle DALT : garçons années 4-7, filles années 3-6 À noter : Étant la seule

Plus en détail

Projet de formation à l éveil musical destiné aux professionnels intervenant dans le domaine de la petite enfance

Projet de formation à l éveil musical destiné aux professionnels intervenant dans le domaine de la petite enfance Projet de formation à l éveil musical destiné aux professionnels intervenant dans le domaine de la petite enfance Conception : Régis PEYRARD Educateur de Jeunes Enfants - intervenant musical indépendant

Plus en détail

REPONDRE AU BESOIN DE BOUGER CHEZ LE JEUNE ENFANT

REPONDRE AU BESOIN DE BOUGER CHEZ LE JEUNE ENFANT REPONDRE AU BESOIN DE BOUGER CHEZ LE JEUNE ENFANT L enfant de deux, trois ans, a besoin de bouger pour développer ses capacités motrices. Aménagement des lieux dans l école et dans la classe La cour de

Plus en détail

REEDUCATION DE L APRAXIE GESTUELLE EN ERGOTHERAPIE. Hélène MIGEOT

REEDUCATION DE L APRAXIE GESTUELLE EN ERGOTHERAPIE. Hélène MIGEOT REEDUCATION DE L APRAXIE GESTUELLE EN ERGOTHERAPIE Hélène MIGEOT 1) INTRODUCTION 2) REEDUCATION 2.1) Les objectifs 2.2) Les moyens 2.3) Les suppléances 3) LE TRAVAIL ANALYTIQUE 3.1) La prise de conscience

Plus en détail

TIC et Education : l apprentissage de l écriture. Conf Lunch IRISA, vendredi 2 juillet 2010

TIC et Education : l apprentissage de l écriture. Conf Lunch IRISA, vendredi 2 juillet 2010 TIC et Education : l apprentissage de l écriture Conf Lunch IRISA, vendredi 2 juillet 2010 Agenda TIC et Education : l apprentissage de l écriture Comment réconcilier les enfants avec l écriture? Comment

Plus en détail

LE DEVELOPPEMENT PSYCHOMOTEUR DE L ENFANT DE LA NAISSANCE A 3 ANS. I - Le développement sensoriel du bébé II - Le développement moteur de l enfant

LE DEVELOPPEMENT PSYCHOMOTEUR DE L ENFANT DE LA NAISSANCE A 3 ANS. I - Le développement sensoriel du bébé II - Le développement moteur de l enfant LE DEVELOPPEMENT PSYCHOMOTEUR DE L ENFANT DE LA NAISSANCE A 3 ANS I - Le développement sensoriel du bébé II - Le développement moteur de l enfant Le développement psychomoteur de l enfant de 1 mois à 3

Plus en détail

La musculation. Pourquoi? Quel objectif? A quelle période? Pour quel public? Quelles méthodes de développement?

La musculation. Pourquoi? Quel objectif? A quelle période? Pour quel public? Quelles méthodes de développement? Colloque de l entraînement Samedi 18 décembre 2010 La musculation Pourquoi? Quel objectif? A quelle période? Pour quel public? Quelles méthodes de développement? Renforcer groupes musculaires actifs dans

Plus en détail

Quelles sont les caractéristiques de la perception tactile manuelle chez les jeunes enfants et leurs conséquences cognitives?

Quelles sont les caractéristiques de la perception tactile manuelle chez les jeunes enfants et leurs conséquences cognitives? Quelles sont les caractéristiques de la perception tactile manuelle chez les jeunes enfants et leurs conséquences cognitives? Par Edouard GENTAZ Professeur de Psychologie, Université de Genève Habituellement,

Plus en détail

La méthode Jaques-Dalcroze au service du musicien actuel

La méthode Jaques-Dalcroze au service du musicien actuel 1 La méthode Jaques-Dalcroze au service du musicien actuel I Définition La rythmique Jaques-Dalcroze est une méthode d éducation musicale qui met en relation les liens naturels et bénéfiques entre le mouvement

Plus en détail

Postures et respiration en relaxation. Nicolas Renouard, Psychomotricien D.E.

Postures et respiration en relaxation. Nicolas Renouard, Psychomotricien D.E. Postures et respiration en relaxation Nicolas Renouard, Psychomotricien D.E. Introduction «Les méthodes de relaxation sont des conduites thérapeutiques, rééducatives ou éducatives, utilisant des techniques

Plus en détail

CONFERENCE. " Sport Santé Senior " La forme à tout âge

CONFERENCE.  Sport Santé Senior  La forme à tout âge FEDERATION FRANCAISE D EDUCATION DUCATION PHYSIQUE ET DE GYMNASTIQUE VOLONTAIRE CONFERENCE " Sport Santé Senior " La forme à tout âge La FFEPGV Une fédération dynamique 4ème fédération tous sports confondus

Plus en détail

Le Développement. Dodley Severe Janvier 2007

Le Développement. Dodley Severe Janvier 2007 Le Développement Dodley Severe Janvier 2007 Objectifs Connaître et comprendre les principes et les facteurs influençant la croissance physique et le développement intégral de l enfant Délimiter les secteurs

Plus en détail

Brochure d information destinée aux parents. Bienvenue à Clairival. Informations utiles sur la prise en soins de votre enfant

Brochure d information destinée aux parents. Bienvenue à Clairival. Informations utiles sur la prise en soins de votre enfant Brochure d information destinée aux parents Bienvenue à Clairival Informations utiles sur la prise en soins de votre enfant Présentation Le service de psychiatrie de l enfant et de l adolescent des Hôpitaux

Plus en détail

Exposé réalisé le 12/02/07 dans le cadre du GEPPE par Elisabeth Babot et Patricia San Sebastian, ergothérapeutes.

Exposé réalisé le 12/02/07 dans le cadre du GEPPE par Elisabeth Babot et Patricia San Sebastian, ergothérapeutes. Le concept BOBATH Historique C est un concept qui a été développé par le docteur Bobath, neurologue, et son épouse, kinésithérapeute, lors de leur prise en charge d adultes hémiplégiques puis d enfants

Plus en détail

Organiser les domaines d apprentissage en Moyenne Section

Organiser les domaines d apprentissage en Moyenne Section Organiser les domaines d apprentissage en Moyenne Section 1- L oral et l écrit La langue Orale La langue Ecrite Produire un texte 2- Agir dans le monde 3- Découvrir le monde Le monde des objets Le monde

Plus en détail

ATHLÉTISME cycle 2. Course longue : Etre capable de courir le plus longtemps possible sans s arrêter, en gérant son effort

ATHLÉTISME cycle 2. Course longue : Etre capable de courir le plus longtemps possible sans s arrêter, en gérant son effort Définition : Activité individuelle de performance mesurable (temps / espace) qui implique la réalisation d un geste adapté spécifique dans le respect des règles établies. généraux : Développer de façon

Plus en détail

DYSPRAXIE ET TROULES VISUO-SPATIAUX

DYSPRAXIE ET TROULES VISUO-SPATIAUX DYSPRAXIE ET TROULES VISUO-SPATIAUX À l école c est dysfficile Journée des pédiatres de maternité 4 juin 2009 P DWORZAK (Centre Hospitalier de Courbevoie Neuilly-sur-Seine) DYSPRAXIE Trouble de la programmation,

Plus en détail

Nathalie Bonneton-Botté, MCF Iufm-site de Saint-Brieuc

Nathalie Bonneton-Botté, MCF Iufm-site de Saint-Brieuc Nathalie Bonneton-Botté, MCF Iufm-site de Saint-Brieuc Objectif Saisir les enjeux du développement psychomoteur à l école maternelle Connaître les déterminants du développement psychomoteur chez l enfant

Plus en détail

Les mathématiques en maternelle. Circonscription de St Julien - Christophe Licitri CPAIEN Martine Montellier PEMF

Les mathématiques en maternelle. Circonscription de St Julien - Christophe Licitri CPAIEN Martine Montellier PEMF Les mathématiques en maternelle Circonscription de St Julien - Christophe Licitri CPAIEN Martine Montellier PEMF Questionnement Quels sont les champs d'application des mathématiques en maternelle? Quels

Plus en détail

Master en Kinésithérapie

Master en Kinésithérapie Haute École Louvain en Hainaut www.helha.be Année académique 2015-2016 Master en Kinésithérapie Catégorie Paramédicale HELHa Montignies-sur-Sambre 134 Rue Trieu Kaisin 6061 MONTIGNIES-SUR-SAMBRE Tél :

Plus en détail

PREMIÈRE PARTIE Présentation de la psychologie du développement. Qu est-ce que la psychologie du développement?... 15

PREMIÈRE PARTIE Présentation de la psychologie du développement. Qu est-ce que la psychologie du développement?... 15 Sommaire Avant-propos... 11 PREMIÈRE PARTIE Présentation de la psychologie du développement CHAPITRE 1 Qu est-ce que la psychologie du développement?... 15 I. Les différents champs disciplinaires de la

Plus en détail

Le développement des habiletés motrices chez l enfant de 0 à 12 ans.

Le développement des habiletés motrices chez l enfant de 0 à 12 ans. Le développement des habiletés motrices chez l enfant de 0 à 12 ans. 1) Dans le cursus éducation et motricité,il est important d acquérir des connaissances sur la motricité de l enfant et les exploiter

Plus en détail

L écriture chez l enfant ; développement et pathologies

L écriture chez l enfant ; développement et pathologies 1 Université de Bourgogne Option L3 Psychologie L écriture chez l enfant ; développement et pathologies Annie VINTER, LEAD-CNRS 5022, UB Plan de cours Acte élémentaire, acte finalisé Les niveaux de description

Plus en détail

ACTIVITES SPORTIVES PROMOSPORT 2014-2015

ACTIVITES SPORTIVES PROMOSPORT 2014-2015 ACTIVITES SPORTIVES PROMOSPORT 2014-2015 1 maternelle Psychomotricité A la découverte de son propre corps, cette activité va permettre l'éveil moteur de l'enfant ; par exemple : l'organisation spatio-temporelle,

Plus en détail

Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Présentation de l horaire et calendrier (activité orale) Présentation de l horaire et calendrier (activité orale)

Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Présentation de l horaire et calendrier (activité orale) Présentation de l horaire et calendrier (activité orale) 8h45-9h00 Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Présentation de l horaire et calendrier (activité orale) Présentation de l horaire et calendrier (activité orale) Présentation de l horaire et calendrier (activité

Plus en détail

Exemple d une démarche pluridisciplinaire et d activités concrètes autour d un premier lexique en classe multi-âge

Exemple d une démarche pluridisciplinaire et d activités concrètes autour d un premier lexique en classe multi-âge Exemple d une démarche pluridisciplinaire et d activités concrètes autour d un premier lexique en classe multi-âge Lire, oui mais pourquoi? En professionnels de l éducation, nous sommes souvent à la recherche

Plus en détail

Centre de la petite enfance Le Petit Réseau inc. PROGRAMME D ACTIVITÉS 4 ans à 5 ans

Centre de la petite enfance Le Petit Réseau inc. PROGRAMME D ACTIVITÉS 4 ans à 5 ans Centre de la petite enfance Le Petit Réseau inc. PROGRAMME D ACTIVITÉS 4 ans à 5 ans Juin 2010 TABLE DES MATIÈRES 1. CARACTÉRISTIQUES GÉNÉRALES 4 2. OBJECTIFS DE DÉVELOPPEMENT ENFANTS DE 4 ANS À 5 ANS

Plus en détail

FORMATION 03/04/2014 CONSEIL GENERAL DIJON

FORMATION 03/04/2014 CONSEIL GENERAL DIJON DYSPRAXIES / TAC FORMATION 03/04/2014 CONSEIL GENERAL DIJON Diaporama réalisé par Julie LAPREVOTTE, ergothérapeute - D.U. en Neuropsychologie - Certificat Post Grade en Intégration Sensorielle - D.U. PATA

Plus en détail

Adaptations Collège. Adaptations et aménagements possibles (non exhaustif) 1/ DIFFICULTES EN LECTURE

Adaptations Collège. Adaptations et aménagements possibles (non exhaustif) 1/ DIFFICULTES EN LECTURE Adaptations Collège Difficultés repérées Adaptations et aménagements possibles (non exhaustif) 1/ DIFFICULTES EN LECTURE - Lenteur en lecture - Erreurs de lecture - Compréhension difficile du texte lu

Plus en détail

LA DOULEUR : PRISE EN CHARGE NON- MÉDICAMENTEUSE

LA DOULEUR : PRISE EN CHARGE NON- MÉDICAMENTEUSE LA DOULEUR : PRISE EN CHARGE NON- MÉDICAMENTEUSE REMALDO Equipe de rééducation-hlsom Octobre 2011 ETUDE DE CAS: MONSIEUR F DESCRIPTION M F est âgé de 80 ans, il est entouré par sa famille, diagnostic posé

Plus en détail

Après avoir suivi toute ma scolarité, primaire et

Après avoir suivi toute ma scolarité, primaire et Rôle de l éducateur sourd dans un centre pour enfants sourds LAURENCE GABRIELI, AVEC LA COLLABORATION DE JOËLLE FRANÇOIS Le rôle de l éducateur sourd dans la prise en charge de l enfant et son travail

Plus en détail

Source : www.minsep.cm

Source : www.minsep.cm 1 2 3 PREAMBULE L Education Physique et Sportive (EPS) est une matière d enseignement qui vise à la transformation des ressources potentielles et disponibles de l apprenant pour l aider à agir et à progresser

Plus en détail

Progression des apprentissages Arts plastiques

Progression des apprentissages Arts plastiques 1 Progression des apprentissages Arts plastiques 24 août 2009 2 Table des matières Présentation 3 Connaissances 4 Utilisation des connaissances 7 Compétence 1 Réaliser des créations plastiques personnelles

Plus en détail

Progression des apprentissages Arts plastiques

Progression des apprentissages Arts plastiques 1 Progression des apprentissages Arts plastiques 24 août 2009 2 Table des matières Présentation 3 Connaissances 4 Utilisation des connaissances 7 Compétence 1 Réaliser des créations plastiques personnelles

Plus en détail

Programmes et et programmation de. à l école primaire

Programmes et et programmation de. à l école primaire Programmes et et programmation de de l EPS à l école primaire D. Smadja,, IEN Maromme Animation pédagogique p cycle 2 février 2011 1-1- CONTENUS D ENSEIGNEMENTD Enjeux et finalités Compétences et activités

Plus en détail

- CYCLE 3 - Démarche d apprentissage et situations

- CYCLE 3 - Démarche d apprentissage et situations UNITÉ D'APPRENTISSAGE COURSE DE VITESSE ET D OBSTACLES - CYCLE 3 - OBJECTIFS Compétences des programmes : Réaliser une performance mesurée (en distance et en temps) dans des activités athlétiques : courir

Plus en détail

La dyspraxie. Théorie et aménagements. Formation SEGPA - Nice - Novembre 2014. CEntre de Référence des Troubles des Apprentissages Marie Pécheux-Grimm

La dyspraxie. Théorie et aménagements. Formation SEGPA - Nice - Novembre 2014. CEntre de Référence des Troubles des Apprentissages Marie Pécheux-Grimm La dyspraxie Théorie et aménagements Formation SEGPA - Nice - Novembre 2014 CEntre de Référence des Troubles des Apprentissages Marie Pécheux-Grimm Qu est-ce qu une praxie? Une praxie est un programme

Plus en détail

Répertoire des compétences et de leurs composantes

Répertoire des compétences et de leurs composantes Répertoire des compétences et de leurs composantes Petite Section - Maternelle Nom de l enseignant : Classe : Petite Section Année scolaire : 200. / 200. 1 Domaines et compétences Composantes Vivre ensemble

Plus en détail

LES POLYGONES. Un losange, diagonales 5 cm sur 9 cm. Un rectangle, 4 cm de largeur et 8 cm de longueur.

LES POLYGONES. Un losange, diagonales 5 cm sur 9 cm. Un rectangle, 4 cm de largeur et 8 cm de longueur. LES POLYGONES Un sac en tissu contenant 10 formes géométriques : Un carré, 8 cm de côtés. Un losange, diagonales 5 cm sur 9 cm. Un rectangle, 4 cm de largeur et 8 cm de longueur. Un triangle rectangle,

Plus en détail

Jeux - Habiletés locomotrices (1-6)

Jeux - Habiletés locomotrices (1-6) PROGRAMME D ÉTUDES - ÉDUCATION PHYSIQUE - PRIMAIRE ET ÉLÉMENTAIRE 35 1 ère année 2e année 3e année d habiletés locomotrices. (RAG 1) d habiletés locomotrices. (RAG 1) d habiletés locomotrices. (RAG 1)

Plus en détail

L AIDE PERSONNALISEE EN CYCLE 1

L AIDE PERSONNALISEE EN CYCLE 1 L AIDE PERSONNALISEE EN CYCLE 1 L aide personnalisée est pratiquée dans les écoles de manières très variées, tant en terme d horaires que de durées et d effectifs des groupes ; ces choix sont parfois imposés

Plus en détail

Comportement de l enfant. Observation jeux libres OBJECTIFS DES JOURNEES D EVALUATION LE BILAN PSYCHOLOGIQUE DANS LE CADRE DES EVALUATIONS

Comportement de l enfant. Observation jeux libres OBJECTIFS DES JOURNEES D EVALUATION LE BILAN PSYCHOLOGIQUE DANS LE CADRE DES EVALUATIONS LE BILAN PSYCHOLOGIQUE DANS LE CADRE DES EVALUATIONS OBJECTIFS DES JOURNEES D EVALUATION Deux séances d une heure chacune sont aménagées pour le bilan psychologique Linda Harré Psychologue CIERA Bilan

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION POUR LES PROFESSIONNELS DE SANTE

DOCUMENT D INFORMATION POUR LES PROFESSIONNELS DE SANTE DOCUMENT D INFORMATION POUR LES PROFESSIONNELS DE SANTE Actes d ergothérapie et de psychomotricité susceptibles d être réalisés pour la réadaptation à domicile des personnes souffrant de la maladie d Alzheimer

Plus en détail

PSYCHOMOTRICITE ET LATERALITE

PSYCHOMOTRICITE ET LATERALITE PSYCHOMOTRICITE ET LATERALITE I. Développement moteur Le développement moteur: -la locomotion -la préhension -les gestes et articulation vocale de communication -les mimiques et attitudes des émotions

Plus en détail

Livret d'observations

Livret d'observations Livret d'observations Fin du cycle I - apprentissages premiers Nom : Prénom : Date de naissance : Entré(e) au Jardin d'enfants le : 21 rue Vauban- 67000 Strasbourg- tel/fax : 03.88.61.75.25 1 / 15 Présentation

Plus en détail

L APPORT DE L INFORMATIQUE DANS LE PARCOURS DE RÉÉDUCATION ET DE COMPENSATION DES TROUBLES SPÉCIFIQUES DES APPRENTISSAGES

L APPORT DE L INFORMATIQUE DANS LE PARCOURS DE RÉÉDUCATION ET DE COMPENSATION DES TROUBLES SPÉCIFIQUES DES APPRENTISSAGES L APPORT DE L INFORMATIQUE DANS LE PARCOURS DE RÉÉDUCATION ET DE COMPENSATION DES TROUBLES SPÉCIFIQUES DES APPRENTISSAGES Le 10 décembre 2010 Organisateur: EPI PROVENCE Sébastien Verjux Ergothérapeute

Plus en détail

L éducation physique et sportive. Etude comparée des programmes d'eps à l'école primaire et au collège

L éducation physique et sportive. Etude comparée des programmes d'eps à l'école primaire et au collège L éducation physique et sportive Etude comparée des programmes d'eps à l'école primaire et au collège LES PROGRAMMES OFFICIELS Priorités, objectifs généraux, connaissances et compétences, Horaires et spécificités

Plus en détail

GUIDE D ANIMATION ACCOMPAGNANT LA VIDÉOCASSETTE

GUIDE D ANIMATION ACCOMPAGNANT LA VIDÉOCASSETTE GUIDE D ANIMATION 5 ACCOMPAGNANT LA VIDÉOCASSETTE TABLE DES MATIÈRES 1 Contexte de réalisation... p.4 2 Présentation de la vidéo... p.5 3 Animation destinée au personnel enseignant... p.6 4 Animation destinée

Plus en détail

Dysphasies : Aspects rééducatifs. Rééducation des Dysphasies. Principes de la rééducation des dysphasies. Grands axes de la rééducation

Dysphasies : Aspects rééducatifs. Rééducation des Dysphasies. Principes de la rééducation des dysphasies. Grands axes de la rééducation Dysphasies : Aspects rééducatifs des Dysphasies Florence George : Orthophoniste CERTA CHU Timone - Marseille Précoce préserver l appétence à la communication Intensive : au moins 3 fois par semaine Accompagnement

Plus en détail

PROGRAMME DES ÉTUDES ET ORGANĐSATĐON DES ENSEĐGNEMENTS

PROGRAMME DES ÉTUDES ET ORGANĐSATĐON DES ENSEĐGNEMENTS PROGRAMME DES ÉTUDES ET ORGANĐSATĐON DES ENSEĐGNEMENTS PREMIERE ANNEE MODULE 1 A - Santé publique * - Les outils - Les institutions sanitaires et sociales - Les pratiques - Les grands problèmes de santé

Plus en détail

BILANS ANALYTIQUES MUSCULO-TENDINEUX

BILANS ANALYTIQUES MUSCULO-TENDINEUX BILANS ANALYTIQUES MUSCULO-TENDINEUX I) INTRODUCTION 1. Le muscle Le muscle est un organe excitable-contractile, extensible visco-élastique, Motricité : - Automatique (marche) - Réflexe (activité stéréotypée,

Plus en détail

Examen neurologique de l enfant

Examen neurologique de l enfant Examen neurologique de l enfant 2 SYSTÈMES ANATOMIQUEMENT DISTINCTS différents dans la chronologie de leur maturation Système SOUS CORTICOSPINAL Issu du Tronc cérébral Archaïque Maintient de la posture

Plus en détail

La dyspraxie Pour mieux comprendre ces enfants qui ne savent pas quoi faire du monde dans lequel ils vivent.

La dyspraxie Pour mieux comprendre ces enfants qui ne savent pas quoi faire du monde dans lequel ils vivent. Pour mieux comprendre ces enfants qui ne savent pas quoi faire du monde dans lequel ils vivent. livret informatif destiné aux familles du programme Enfants et adolescents Centre de réadaptation Estrie,

Plus en détail

Chapitre. Éducation préscolaire

Chapitre. Éducation préscolaire Chapitre 4 Éducation préscolaire 51 52 Présentation Chapitre 4 L éducation préscolaire marque, pour un grand nombre d enfants du Québec, le début de l apprentissage de la vie de groupe et, pour tous, le

Plus en détail

Plan d accompagnement personnalisé

Plan d accompagnement personnalisé Logo de l académie et/ou du département Plan d accompagnement personnalisé Vu la loi n 2013-595 du 8 juillet 2013 d orientation et de programmation pour la refondation de l École de la République ; vu

Plus en détail

ATELIER DE STIMULATION BÉBÉ 6 À 12 MOIS

ATELIER DE STIMULATION BÉBÉ 6 À 12 MOIS ATELIER DE STIMULATION BÉBÉ 6 À 12 MOIS Stimulation globale à travers différentes activités: exercices moteurs, chansons, jeux d'éveil, de découverte, de manipulation... Plusieurs aspects du développement

Plus en détail

L'apprentissage. La majeure partie des conduites sociales n est pas innée mais acquise par apprentissage.

L'apprentissage. La majeure partie des conduites sociales n est pas innée mais acquise par apprentissage. L'apprentissage 1 Définitions a. Approche globale La majeure partie des conduites sociales n est pas innée mais acquise par apprentissage. Un apprentissage est l acquisition d un nouveau savoir. Dans la

Plus en détail

Centre d'ergothérapie ambulatoire et à domicile

Centre d'ergothérapie ambulatoire et à domicile Centre d'ergothérapie ambulatoire et à domicile 2 Agir est un besoin fondamental de l homme. En ergothérapie, c est l action qui est utilisée comme moyen d évaluation et de traitement. Le Centre d ergothérapie

Plus en détail

Liens entre les programmes

Liens entre les programmes Liens entre les programmes Accueillir la petite enfance du ministère de la Famille et des Ainés Éducation préscolaire du ministère de l Éducation Jocelyne Grenier Conseillère pédagogique à la petite enfance

Plus en détail

Ecole Maternelle. Livret d évaluation. Prénom :.. Date de naissance :

Ecole Maternelle. Livret d évaluation. Prénom :.. Date de naissance : Ecole Maternelle Livret d évaluation Nom :. Prénom :.. Date de naissance : Toute Petite section Petite section Moyenne section Grande section Année :. /. Année :. /. Année :. /. Année :. /. Barème retenu

Plus en détail

POURQUOI FAUT-IL S'ECHAUFFER?

POURQUOI FAUT-IL S'ECHAUFFER? POURQUOI FAUT-IL S'ECHAUFFER? Il faut s'échauffer pour: être en sécurité dès le début : une activité physique progressivement plus intense est indispensable pour ne pas mettre son coeur, ses artères, ses

Plus en détail

Remarques : ce jeu est directement inspiré des Mathoeufs (Asco). Vous trouverez de nombreuses activités sur votre moteur de recherche.

Remarques : ce jeu est directement inspiré des Mathoeufs (Asco). Vous trouverez de nombreuses activités sur votre moteur de recherche. Remarques : ce jeu est directement inspiré des Mathoeufs (Asco). Vous trouverez de nombreuses activités sur votre moteur de recherche. N ayant pas ce jeu dans ma classe, j avais décidé d en créer un en

Plus en détail

REMISE EN CONDITION PHYSIQUE D UN ATHLETE BLESSE Etude de cas (2 ème partie /4)

REMISE EN CONDITION PHYSIQUE D UN ATHLETE BLESSE Etude de cas (2 ème partie /4) REMISE EN CONDITION PHYSIQUE D UN ATHLETE BLESSE Etude de cas (2 ème partie /4) Reconditionnement, réathlétisation & réhabilitation WK à la suite d une ostéotomie Un document de Norbert KRANTZ Année 2005-2006

Plus en détail

Comment aider un enfant dysphasique? A l extérieur de l école. Motivation de l élève Estime de soi. Troubles du comportement

Comment aider un enfant dysphasique? A l extérieur de l école. Motivation de l élève Estime de soi. Troubles du comportement Comment aider un enfant dysphasique? Un document proposé par Christelle CHARRIER, conseillère pédagogique et Françoise VINCENT, formatrice à l' IUFM A l école mettre en place un programme d enrichissement

Plus en détail

Mise en place d activités de stimulation et maintient du lien social. Accompagnement de la vie aide aux repères temps et espace

Mise en place d activités de stimulation et maintient du lien social. Accompagnement de la vie aide aux repères temps et espace Mise en place d activités de stimulation et maintient du lien social. Accompagnement de la vie aide aux repères temps et espace Circuit de l'émotion Fonctions Cognitives Définition : Ensemble des processus

Plus en détail

Quels sports préconiser chez les personnes âgées?

Quels sports préconiser chez les personnes âgées? VIEILLISSEMENT ET ACTIVITES PHYSIQUES Quels sports préconiser chez les personnes âgées? Docteur Karim Gallouj Médecin fédéral national FFEPGV CHI de Wasquehal, Centre de gériatrie Le Molinel Le vieillissement

Plus en détail

Rigal Robert. Motricité fine. Activités manipulatoires

Rigal Robert. Motricité fine. Activités manipulatoires Motricité fine Rigal Robert Activités manipulatoires sollicitant l intervention et le contrôle de petits muscles (mains ou pieds) et nécessitant de la précision ou de la dextérité (graphisme,dessin) Motricité

Plus en détail

DÉFICIENCE INTELLECTUELLE

DÉFICIENCE INTELLECTUELLE DÉFICIENCE INTELLECTUELLE DÉFICIENCE INTELLECTUELLE La personne ayant une déficience intellectuelle rencontre des défis au niveau cognitif, psychomoteur ou social qui limitent souvent son développement

Plus en détail

LES JEUX MATHEMATIQUES

LES JEUX MATHEMATIQUES LES JEUX MATHEMATIQUES I) Les jeux de sociétés dans les programmes Dans le domaine du "vivre ensemble", le jeu de société permet de travailler en classe plusieurs compétences: comprendre et s'approprier

Plus en détail

Le ski à l'école. Réalisé par les CPC E.P.S. de Moselle. Février 2008

Le ski à l'école. Réalisé par les CPC E.P.S. de Moselle. Février 2008 Le ski à l'école Réalisé par les CPC E.P.S. de Moselle 1 «Les Activités Physiques de Pleine Nature, par leur possibilité de réinvestissement, constituent un terrain privilégié pour la mise en œuvre de

Plus en détail

Programme de l école maternelle

Programme de l école maternelle Programme de l école maternelle Document d aide pour la mise en œuvre DSDEN 91 - Mission Ecole maternelle Attendus par domaine et sous-domaine d apprentissage DSDEN 91- Mission Ecole maternelle- Page 1

Plus en détail

Il se sent plus à l aise dans un environnement de travail, plus propice à l apprentissage et qui renforce l estime de soi.

Il se sent plus à l aise dans un environnement de travail, plus propice à l apprentissage et qui renforce l estime de soi. L élève - Est valorisé par l utilisation d un outil technologique haut de gamme - Peut travailler seul et à son rythme. Il se sent plus à l aise dans un environnement de travail, plus propice à l apprentissage

Plus en détail

Théorie et pratique de l'échauffement

Théorie et pratique de l'échauffement Théorie et pratique de l'échauffement D'une manière générale, les élèves (non pratiquants dans les clubs sportifs et même certains d'entre eux pendant les cours d'eps) n aiment pas s'échauffer. En effet,

Plus en détail

La Wii - Outil de rééducation. Service de Kinésithérapie.

La Wii - Outil de rééducation. Service de Kinésithérapie. Etablissement d Enseignement Spécialisé Fondamental de la Fédération Wallonie-Bruxelles La Court Echelle - ANDRIMONT. La Wii - Outil de rééducation. Service de Kinésithérapie. 1. Recherche réalisée par

Plus en détail

Le système nerveux et ses atteintes. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados

Le système nerveux et ses atteintes. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados Le système nerveux et ses atteintes Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados Objectifs : A la fin de la séquence, vous serez capable de : décrire le système nerveux d expliquer son fonctionnement

Plus en détail

- GEOPSY.COM - Psychologie interculturelle et Psychothérapie - OBSERVATIONS ET HYPOTHESES PSYCHOPATHOLOGIQUES

- GEOPSY.COM - Psychologie interculturelle et Psychothérapie - OBSERVATIONS ET HYPOTHESES PSYCHOPATHOLOGIQUES OBSERVATIONS ET HYPOTHESES PSYCHOPATHOLOGIQUES INTRODUCTION - contexte de consultation - présentation générale enfant et famille - symptômes prévalents, au devant du tableau clinique - âge (des troubles

Plus en détail

EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE CYCLE 4 HYPER TEXTE

EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE CYCLE 4 HYPER TEXTE EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE CYCLE 4 HYPER TEXTE LE VOLET 1 DU CYCLE 4 est un texte général qui oriente toutes les disciplines et qui permet de cibler la singularité des axes de formation. LE VOLET 2

Plus en détail

Examen neurologique et crânien. Installation progressive d une IMOC Catégorisation neuromotrice à 2 ans Spectrum des anomalies neuromotrices

Examen neurologique et crânien. Installation progressive d une IMOC Catégorisation neuromotrice à 2 ans Spectrum des anomalies neuromotrices Examen neurologique de 0 à 2 ans 1ère partie : Examen neurologique et crânien 2ème partie : Installation progressive d une IMOC Catégorisation neuromotrice à 2 ans Spectrum des anomalies neuromotrices

Plus en détail

Scolarisation et adaptations pour enfants dyspraxiques au collège

Scolarisation et adaptations pour enfants dyspraxiques au collège Scolarisation et adaptations pour enfants dyspraxiques au collège Brigitte BRUNEL, professeur de SVT, collège Delalande (Athis Mons, 91) Bénédicte PONCHON, ergothérapeute, cabinet CABEX Essonne (Brétigny,

Plus en détail