Les 6 sous-stades. La période sensori-motrice. Le stade réflexe. Coordination main/bouche. Du réflexe au schème: exemple du réflexe de succion

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les 6 sous-stades. La période sensori-motrice. Le stade réflexe. Coordination main/bouche. Du réflexe au schème: exemple du réflexe de succion"

Transcription

1 Les 6 sous-stades La période sensori-motrice La construction de l intelligence à partir des sens, de l action et des déplacements I. Stade réflexe du premier mois II. Stade des réactions circulaires primaires (1 à 4 mois ½) III. Stade des réactions circulaires secondaires (4mois ½ à 8-9 mois) IV. Stade de coordination des réactions secondaires (8-9 mois à mois) V. Stade de différenciation des schèmes d action par réaction circulaire tertiaire et de découverte de moyens nouveaux par expérimentation active (11-12 mois à 18 mois) VI. Stade d acquisition du premier invariant et mise en place de la structure de groupe (18 mois à 2 ans) Le stade réflexe Réflexe: montage comportemental dont la fonction est l adaptation. grasping réflexe (réflexe d agrippement), réflexe de succion (et déglutition), score d Apgar sur 10, à la naissance et à 5 minutes. Le réflexe fonctionne dès la naissance, mais a toujours besoin d exercice pour s adapter à la réalité extérieure. Au fur et à mesure de l exercice, le réflexe va évoluer, se perfectionner et donner lieu à la constitution de schèmes Du réflexe au schème: exemple du réflexe de succion Naissance : réflexe qui remplit une fonction spécifique : l alimentation. déclenché par n importe quel stimulus (si on met un doigt dans la bouche du nouveau-né, il tête). Progressivement il devient spécifique : l enfant apprend à différencier le mamelon ou la tétine Il rejette, lorsqu il a faim, les autres objets non susceptibles de l apaiser. Lorsque le réflexe se modifie pour remplir d autres fonctions (que la fonction initiale) on peut parler de schème exemples : la succion devient un moyen d appréhender les objets ; sucer son pouce pour se faire plaisir Stade des réactions circulaires primaires Définition : répétition intentionnée d un premier résultat obtenu la première fois par hasard, et qui a été source de plaisir. Il y a recherche intentionnelle d un bien-être (non consciente). Schème visuel : balayage de l environnement pour rechercher une forme ou une couleur qui lui a apporté du plaisir (hoche la tête pour jeu ombre/lumière) Schème relatif à la phonation: les gazouillis Schème de préhension: saisissement répété d un objet froid ou chaud ou doux Coordination main/bouche L enfant met volontairement son pouce dans la bouche Préhension vraie l enfant saisit ce qu il voit sans limitation relative à la position de la main, c est-à-dire que même lorsque sa main est en dehors du champ visuel ; l enfant porte devant ses yeux tout objet saisi par hasard en dehors du champ visuel ; l enfant devient capable de diriger son regard vers sa propre main, lorsque la main de l enfant est maintenue immobile par l expérimentateur 1

2 Stade des réactions circulaires secondaires Première différenciation entre le sujet et l objet Passage d une centration sur le corps à une centration sur les choses reproduction de comportements: son de cloche quand il tire la ficelle Début de différenciation moyens/buts Exemple: tintement du hochet lorsque l enfant se secoue s il voit un autre hochet, l enfant va se secouer pour essayer d obtenir ce son, de même s il entend le son du hochet, il va se secouer pour reproduire le son Apparition de la causalité Découverte du lien causal entre un résultat empirique et une action quelconque Stade de coordination des réactions secondaires L enfant invente de nouveaux moyens pour arriver à ses fins (coordination et mobilité des schèmes) Coordination des moyens et des buts Exemple: écarter un obstacle pour s emparer d un objet ou encore toucher la main de l observateur (schème- moyen) pour qu il actionne une poupée qui chante (schème- but). Naissance d une forme élaborée d intelligence : l intentionnalité L enfant choisit des moyens appropriés pour parvenir à l objectif qu il s est fixé. Permanence de l objet (début) Fondement de notre représentation du réel l objet existe même lorsqu il est caché, et l enfant est capable de le rechercher activement Tournant décisif: les choses existent en dehors de son regard, il va donc pouvoir penser le monde Attention: il ne s agit pas de représentation. L objet est recherché car il vient d être perçu (action en cours, ensemble d indices ou signaux actuels permettent de le retrouver) = chaton 4 mois Stade de différenciation des schèmes d action L enfant ne répète plus des mouvements connus, mais il les gradue, les modifie dans le but d en étudier la nature Expériences pour voir taper sur une balle de plus en plus fort pour en étudier le rebondissement lâcher un objet à partir de différentes positions et selon différentes orientations du bras pour étudier le mouvement de chute de l objet Recherche de moyens nouveaux Permanence de l objet pas totalement acquise Conduites caractéristiques la conduite du support tirer la couverture pour atteindre l objet posé dessus la conduite de la ficelle tirer la ficelle à laquelle est attaché l objet pour le prendre la conduite du bâton se servir d un bâton pour attirer à soi un objet éloigné le moyen est un véritable instrument coordonné à un but posé d avance et il a fallu que l enfant comprenne au préalable la relation du bâton et de l objectif pour découvrir ce moyen (schème moyen subordonné au schème but) Stade d acquisition du premier invariant Début d intériorisation des schèmes Solution de quelques problèmes L enfant ne tâtonne plus mais trouve brusquement la solution par combinaison mentale des schèmes d action Exemple de Jacqueline, de l herbe et de la porte Apparition de la fonction symbolique ou sémiotique L enfant peut imaginer, se représenter la trajectoire invisible d une balle, il imite les gens en leur absence 2

3 Le schème de l objet permanent L enfant cherche l objet en A, B, C même si les déplacements sont invisibles. L objet est définitivement constitué puisque la loi de ses déplacements est entièrement dissociée de l action propre La fonction sémiotique Charnière entre le stade sensorimoteur et le stade de préparation et d achèvement des opérations concrètes définition La fonction sémiotique est la capacité d évoquer des objets ou situations non perçus actuellement en se servant de signes ou de symboles La pensée représentative débute, par opposition à l activité sensori-motrice, dès que, dans le système des significations constituant toute intelligence et sans doute toute conscience, le «signifiant» se différencie du «signifié» (La formation du symbole chez l enfant, p. 172) Signifiant / Signifié Signifiant : ce par quoi on signifie, on désigne, on évoque Signifié : ce que l on veut dire, ce dont on parle, ce à quoi le signifiant renvoie, le référent Stade sensori-moteur Signifiants = indices permettant la reconnaissance des objets. L indice est un aspect de l objet Le signifiant n est pas différencié du signifié Exemples le bébé reconnaît à un certain bruit causé par le vide d air qu il approche de la fin de la tétée, et au lieu d insister, il rejette son biberon un enfant pourra aller chercher un jouet derrière un fauteuil si seulement une petite partie de l objet dépasse ou sous une couverture à partir de l indice que constitue le renflement provoqué par la présence de l objet Signes et symboles Signifiants différenciés de leurs signifiés Le symbole signifiant «motivé», témoignant d une certaine ressemblance avec son signifié. Pour Piaget, le symbole est individuel. l enfant va représenter à sa manière (individuel) par le dessin (qui est le signifiant) un objet (qui est le signifié) Le signe Signifiant «arbitraire», lié au signifié par une convention sociale Symbole mathématique, feu tricolore Le signe est collectif Les 5 manifestations de la fonction sémiotique l imitation différée en dehors de la présence du modèle l image mentale évoquer mentalement quelque chose d absent (imitation intériorisée) le jeu symbolique ou jeu de fiction faire semblant de, faire comme si) le langage permettre l'évocation sous forme verbale d'un objet ou d'un événement absent le dessin représenter quelque chose par une trace graphique 3

4 L imitation «L imitation constitue tout à la fois la préfiguration sensori-motrice de la représentation et par conséquent le terme de passage entre le sensorimoteur et celui des conduites proprement représentatives» (La psychologie de l enfant, pp.43-44) Définition Acte par lequel un modèle est reproduit Piaget : «les conduites de reproduction active des modalités perçues du comportement d un autre être» Reproduction active Intention de la part du sujet À reproduire un modèle extérieur Stade II Imitation sporadique (échopraxie) Contagion vocale Imitation mutuelle:lorsque l expérimentateur imite l enfant lui-même (en produisant le même son que lui ), l enfant ne fait pas d effort pour s adapter au son entendu, mais simplement pour conserver celui qu il émettait juste avant, et l imitation prolonge sans plus la réaction circulaire assimilation directe du modèle au schème propre Stade III imitation systématique mais limitée : L enfant n imite que ce qu il sait imiter (s il dispose du schème correspondant) dans le domaine de l imitation vocale, l enfant est capable d imiter presque chacun des sons qu il sait émettre spontanément, à condition qu il arrive à isoler les sons de la masse phonique L enfant n imite pas le nouveau Un geste modèle n est imité que s il est assimilé à un schème tout constitué L enfant n imite que ce qu il se voit faire (importance du contrôle visuel) L enfant n imite que les mouvements qu il se voit faire. Les mouvements relatifs à la bouche ne sont pas imités Stade IV L enfant imite des mouvements déjà exécutés (i.e. qui appartiennent à son répertoire) de manière invisible sur le corps propre Exemples: tirer la langue, mouvements de la bouche, sucer son doigt Début d imitation de modèles sonores ou visuels nouveaux (pas trop quand même) Accommodation des schèmes déjà construits Exemple : quand l adulte fait «gaga» (son nouveau), J (0 ;9) va essayer «mama»«aha», «baba», «vava» et enfin «papa». Stade V imitation systématique du nouveau, y compris des mouvements invisibles du corps propre accommodation par tâtonnement dirigé et systématique Coordination et différenciation de schèmes L enfant procède par expérimentation active en appuyant sa recherche sur ce qu il sait déjà Exemple de Jacqueline mettant le doigt sur son front 4

5 Stade VI L enfant va imiter d emblée un geste complexe inconnu comme si l accommodation s effectuait intérieurement et sans tâtonnements externes Apparition d imitations différées Existence d une image mentale Imitation d objets matériels servant à leur représentation Exemple de Lucienne et de la boîte d allumettes Exemple de Jacqueline et de la poupée Synthèse sur l imitation Primat de l accommodation Stade I à IV : imitation immédiate, liée à la présence de l objet Stade VI: imitation libérée des exigences sensori-motrices, différée L imitation permet l évocation de modèles absents: elle permet de fournir des signifiants Le jeu Expérience de Lézine, Sinclair de Zwart & Stambak (1973) sur l évolution du jeu But: analyser les débuts de l'utilisation de signifiants différenciés chez les jeunes enfants en regardant de près l'évolution des conduites de jeu symbolique avec des objets Matériel Catégorie 1 : objets de la vie quotidienne à la crèche (éponge, cuillère, timbale, pot, assiette) Catégorie 2 : jouets de 2 sortes jouets- accessoires : brosse, miroir, balai, plumeau, biberon, en miniature autres jouets : poupée, poupon, ours en peluche, livre Catégorie 3 : objets sans signification particulière : papier, chiffons 5

Les principales étapes du développement de l enfant et de l adolescent

Les principales étapes du développement de l enfant et de l adolescent Les principales étapes du développement de l enfant et de l adolescent Présentation Caroline Loechleiter - Psychologue scolaire Formation des AVS du Bas-Rhin mars 2013 Partie 1: Psychologie du développement

Plus en détail

PREMIÈRE PARTIE Présentation de la psychologie du développement. Qu est-ce que la psychologie du développement?... 15

PREMIÈRE PARTIE Présentation de la psychologie du développement. Qu est-ce que la psychologie du développement?... 15 Sommaire Avant-propos... 11 PREMIÈRE PARTIE Présentation de la psychologie du développement CHAPITRE 1 Qu est-ce que la psychologie du développement?... 15 I. Les différents champs disciplinaires de la

Plus en détail

Acquisition et développement du langage

Acquisition et développement du langage Acquisition et développement du langage I- Introduction In utero le bébé grandit dans un bain sonore. Dès 5 mois de grossesse les bruits extérieurs lui parviennent. Le fœtus peut mémoriser des sons. La

Plus en détail

Le graphisme lié à l écriture

Le graphisme lié à l écriture Le Les programmes 2008 - les activités graphiques ont pour but l acquisition par les élèves de l écriture cursive - les activités graphiques sont quotidiennes ( ou graphisme décoratif - l enseignement

Plus en détail

LE DEVELOPPEMENT PSYCHOMOTEUR DE L ENFANT DE LA NAISSANCE A 3 ANS. I - Le développement sensoriel du bébé II - Le développement moteur de l enfant

LE DEVELOPPEMENT PSYCHOMOTEUR DE L ENFANT DE LA NAISSANCE A 3 ANS. I - Le développement sensoriel du bébé II - Le développement moteur de l enfant LE DEVELOPPEMENT PSYCHOMOTEUR DE L ENFANT DE LA NAISSANCE A 3 ANS I - Le développement sensoriel du bébé II - Le développement moteur de l enfant Le développement psychomoteur de l enfant de 1 mois à 3

Plus en détail

Age Posture Coordination Langage Sociabilité

Age Posture Coordination Langage Sociabilité Age Posture Coordination Langage Sociabilité 2mois V : soulève tête + épaules Suit des yeux une personne qui bouge Répond à la voix par immobilisation C : Sourire réponse C : retient la tête droite au

Plus en détail

Les coins jeux. à l Ecole Maternelle. Un outil au service des apprentissages...

Les coins jeux. à l Ecole Maternelle. Un outil au service des apprentissages... Les coins jeux à l Ecole Maternelle Un outil au service des apprentissages... 1 L enfant et le jeu JEU: du latin jocus : amusement et ludus : jeu 2 "le jeu, c est le travail de l'enfant, c est son métier,

Plus en détail

Le domaine de la motricité fine

Le domaine de la motricité fine Le domaine de la motricité fine Le domaine de la motricité fine traite d une réalisation importante dans la vie des nourrissons et des jeunes enfants, soit l utilisation des mains pour atteindre, prendre

Plus en détail

DEVELOPPEMENT DE L ENFANT

DEVELOPPEMENT DE L ENFANT DEVELOPPEMENT DE L ENFANT I. L enfant de 3 à 6 ans 1. Le développement moteur et intellectuel L enfant n a pas encore la maîtrise motrice de l adulte, mais il a déjà acquis la tonicité musculaire, des

Plus en détail

Nom de l enfant : Âge de l enfant lors de la première observation : Âge de l enfant lors de la deuxième observation :

Nom de l enfant : Âge de l enfant lors de la première observation : Âge de l enfant lors de la deuxième observation : Nom de l enfant : Âge de l enfant lors de la première observation : Âge de l enfant lors de la deuxième observation : Recherche et Conception Annie LeBel agente de soutien pédagogique et technique Pour

Plus en détail

OPÉRATIONALISATIONS Liste non exhaustive. Cadrer Retrait ou ajout d éléments Empreinte Creusement Neutralisation par ratissage

OPÉRATIONALISATIONS Liste non exhaustive. Cadrer Retrait ou ajout d éléments Empreinte Creusement Neutralisation par ratissage OBJECTIFS : 1. Appréhender de façon sensible et esthétique un espace naturel vivant : le bord de Loire de Nevers 2. Mise en œuvre d acquisitions de formes de base et leurs déclinaisons complexes en situation

Plus en détail

Le développement de votre enfant n'est pas seulement physique

Le développement de votre enfant n'est pas seulement physique Votre bébé à 2 mois La façon dont votre enfant joue, apprend, parle et agit fournit des indices importants sur son développement. Les étapes du développement font référence à ce que sont capables de faire

Plus en détail

Développement moteur et oculomoteur de la main, et évocation chez l enfant déficient visuel

Développement moteur et oculomoteur de la main, et évocation chez l enfant déficient visuel Développement moteur et oculomoteur de la main, et évocation chez l enfant déficient visuel Nolwenn Brochet, ergothérapeute Institut Les Hauts Thébaudières L enfant aveugle naît certes sans vision, mais

Plus en détail

Il vous fixe du regard et la poursuite oculaire est très nette, surtout lorsqu il contemple un visage humain.

Il vous fixe du regard et la poursuite oculaire est très nette, surtout lorsqu il contemple un visage humain. Bébé a 1 mois À la naissance, le bébé présente des réflexes dits «primitifs». et les mouvements volontaires sont rares. Couché sur le ventre, il retrouve la position fœtale : les genoux sont ramenés sous

Plus en détail

APRES LA MATERNITE, LES PREMIERS MOIS AVEC VOTRE BEBE ALLAITE.

APRES LA MATERNITE, LES PREMIERS MOIS AVEC VOTRE BEBE ALLAITE. APRES LA MATERNITE, LES PREMIERS MOIS AVEC VOTRE BEBE ALLAITE. Conférence de Laure Marchand Lucas. Mardi 4 Mars 2008 A l occasion de l arrivée d un enfant dans la famille, les parents préparent la chambre

Plus en détail

IFSI Charles Foix UE 4.2 Isabelle Ménard

IFSI Charles Foix UE 4.2 Isabelle Ménard IFSI Charles Foix UE 4.2 Isabelle Ménard Un médiateur est habituellement une personne physique qui intervient pour faciliter une communication, une relation, le transfert d'un savoir ou d'une connaissance.

Plus en détail

JEAN PIAGET ET LA PSYCHOLOGIE DU DEVELOPPEMENT COGNITIF (V)

JEAN PIAGET ET LA PSYCHOLOGIE DU DEVELOPPEMENT COGNITIF (V) JEAN PIAGET ET LA PSYCHOLOGIE DU DEVELOPPEMENT COGNITIF (V) LES DÉBUTS DE L INTELLIGENCE SENSORI- MOTRICE ET DE LA CONSTRUCTION DU RÉEL (STADES 4 ET 5) 4 e stade : les débuts de l intelligence sensori-

Plus en détail

Cycle des apprentissages fondamentaux. Année scolaire 20 /20. Livret Scolaire. Nom de l enseignant :

Cycle des apprentissages fondamentaux. Année scolaire 20 /20. Livret Scolaire. Nom de l enseignant : Cycle des apprentissages fondamentaux Année scolaire 20 /20 Livret Scolaire CP Nom : Prénom : Né le : Nom de l enseignant : Ce livret, complété à partir d évaluations faites régulièrement, permet à l enfant

Plus en détail

Développement physique du trottineur

Développement physique du trottineur 4.1 Formatif 1- Lecture et faire un résumé d UN sujet : o Ouïe et vision p.105 et 106 o o Réflexes p.110-111 p.111-113 2- SANS les notes de cours, échanger l information comprise avec un autre élève de

Plus en détail

Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt

Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt 13 CHAPITRE 2 Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt Pendant les premières années de leur vie, tous les enfants, y compris les enfants malentendants, apprennent rapidement et facilement les

Plus en détail

DEVELOPPEMENT DE LA VISION

DEVELOPPEMENT DE LA VISION DEVELOPPEMENT DE LA VISION Nouveau-né - marque très vite un intérêt pour le visage humain par rapport aux autres stimulations - fixe du regard - suit des yeux - fait la différence entre le jour et la nuit,

Plus en détail

Le développement du langage oral chez l enfant

Le développement du langage oral chez l enfant Le développement du langage oral chez l enfant Par Alessandra Biner, Anne Dauvin, Isabelle Pulfer, Logopédistes Cette conférence a été donnée dans le cadre de soirées de parents du secteur de la petite

Plus en détail

1. L enfant de 0 à 3 ans 1.1 Le développement moteur et intellectuel

1. L enfant de 0 à 3 ans 1.1 Le développement moteur et intellectuel Index des Dossiers Envoyer cette page à un(e) ami(e) Le Développement Psychologique de l'enfant page 1-2 - 3-4 TEXTES Réflexions Dossiers Etudes Bibliques Témoignages Intro à la Bible Symbole des Apôtres

Plus en détail

ATHLETISME PROJET PEDAGOGIQUE

ATHLETISME PROJET PEDAGOGIQUE ATHLETISME PROJET PEDAGOGIQUE Classes de CE1 Cycle 2 / 1 classe / 1 intervenant Doc. C.BARBOSA, CPC EPS et E.PUMO, éducatrice sportive 1 / 22 ATHLETISME PROJET PEDAGOGIQUE Objectifs généraux : Le but est

Plus en détail

Projet d animation : «L Arbre d automne»

Projet d animation : «L Arbre d automne» Projet d animation : «L Arbre d automne» Nous proposons aux enfants de créer un arbre avec leurs pieds, leurs mains et leurs doigts en servant de la peinture ; de créer le ciel avec des éponges et de créer

Plus en détail

La surface : associer pour décorer

La surface : associer pour décorer 2p Pas si carré que cela But Exprimer par le langage classique une idée personnelle dans un cadre donné. Développer les perceptions visuelles. Créer et répéter des formes choisies selon des techniques

Plus en détail

Le portage «Comment me porter, me consoler et me regarder?»

Le portage «Comment me porter, me consoler et me regarder?» Le portage «Comment me porter, me consoler et me regarder?» Définition Le portage c est : - Un maintien physique et psychique - Un savoir-faire de l adulte, à la fois corporel et psychique - Une manière

Plus en détail

Examen neurologique de l enfant

Examen neurologique de l enfant Examen neurologique de l enfant 2 SYSTÈMES ANATOMIQUEMENT DISTINCTS différents dans la chronologie de leur maturation Système SOUS CORTICOSPINAL Issu du Tronc cérébral Archaïque Maintient de la posture

Plus en détail

DIX DANS UN DORTOIR. Les compléments à 10 en Grande Section : pourquoi? comment?

DIX DANS UN DORTOIR. Les compléments à 10 en Grande Section : pourquoi? comment? DIX DANS UN DORTOIR Les compléments à 10 en Grande Section : pourquoi? comment? Jacqueline Viennot, Ecole Maternelle du Centre, 92 Saint-Cloud Dominique Valentin Introduction Au moment où la tentation

Plus en détail

Académie de Créteil. Projet présenté autour de l album «Trois souris peintres» d Ellen Stoll Walsh

Académie de Créteil. Projet présenté autour de l album «Trois souris peintres» d Ellen Stoll Walsh Projet académique 2013-2014 «Des boîtes à histoires» Comment créer un outil au service de la mise en mémoire et de la compréhension des textes littéraires Académie de Créteil Projet présenté autour de

Plus en détail

Le corps à l école. Animation pédagogique 12 janvier 2015 ANGLET. Isabelle Legros, CP EPS Anglet

Le corps à l école. Animation pédagogique 12 janvier 2015 ANGLET. Isabelle Legros, CP EPS Anglet Le corps à l école Animation pédagogique 12 janvier 2015 ANGLET Isabelle Legros, CP EPS Anglet SCHEMA CORPOREL Pas de définition qui fasse l unanimité, varie selon l angle d approche, De manière générale,

Plus en détail

JEAN PIAGET ET LA PSYCHOLOGIE DU DEVELOPPEMENT COGNITIF (III)

JEAN PIAGET ET LA PSYCHOLOGIE DU DEVELOPPEMENT COGNITIF (III) JEAN PIAGET ET LA PSYCHOLOGIE DU DEVELOPPEMENT COGNITIF (III) LE DEVELOPPEMENT COGNITIF: APERÇU D ENSEMBLE ET PREMIERS STADES DE CONSTRUCTION DE L INTELLIGENCE SENSORI- MOTRICE INTRODUCTION Les deux cours

Plus en détail

LES STADES DU DEVELOPPEMENT DE L ENFANT. Quelques points de repère

LES STADES DU DEVELOPPEMENT DE L ENFANT. Quelques points de repère Développement de l enfant Circonscription de Schœlcher 1 LES STADES DU DEVELOPPEMENT DE L ENFANT Synthèse proposée par les enseignants spécialisés E et G, les psychologues scolaires de la circonscription

Plus en détail

PRATIQUES LANGAGIERES EDUCATIVES EFFICIENTES DANS LE DIALOGUE ENTRE ADULTE ET ENFANT

PRATIQUES LANGAGIERES EDUCATIVES EFFICIENTES DANS LE DIALOGUE ENTRE ADULTE ET ENFANT PRATIQUES LANGAGIERES EDUCATIVES EFFICIENTES DANS LE DIALOGUE ENTRE ADULTE ET ENFANT L enfant a besoin d apprendre, et, en premier lieu, d apprendre à parler pour échanger et vivre en société. Ce sont

Plus en détail

Compte rendu de l animation du 24 mars 2010

Compte rendu de l animation du 24 mars 2010 Compte rendu de l animation du 24 mars 2010 MAÎTRISER LES LANGAGES INTRODUCTION Maîtriser c est dominer. A l école maternelle, il est encore prématuré de parler de maîtrise. C est la raison pour laquelle

Plus en détail

Quelles sont les caractéristiques de la perception tactile manuelle chez les jeunes enfants et leurs conséquences cognitives?

Quelles sont les caractéristiques de la perception tactile manuelle chez les jeunes enfants et leurs conséquences cognitives? Quelles sont les caractéristiques de la perception tactile manuelle chez les jeunes enfants et leurs conséquences cognitives? Par Edouard GENTAZ Professeur de Psychologie, Université de Genève Habituellement,

Plus en détail

Le dépistage des troubles de l audition

Le dépistage des troubles de l audition Le dépistage des troubles de l audition Séminaire suivi du jeune enfant Decembre 2007 E.STEYER Un enfant qui entend bien De la naissance à 3 mois : sursaute face à un bruit fort ; se réveille en cas de

Plus en détail

REPONDRE AU BESOIN DE BOUGER CHEZ LE JEUNE ENFANT

REPONDRE AU BESOIN DE BOUGER CHEZ LE JEUNE ENFANT REPONDRE AU BESOIN DE BOUGER CHEZ LE JEUNE ENFANT L enfant de deux, trois ans, a besoin de bouger pour développer ses capacités motrices. Aménagement des lieux dans l école et dans la classe La cour de

Plus en détail

PSYCHOMOTRICITE ET LATERALITE

PSYCHOMOTRICITE ET LATERALITE PSYCHOMOTRICITE ET LATERALITE I. Développement moteur Le développement moteur: -la locomotion -la préhension -les gestes et articulation vocale de communication -les mimiques et attitudes des émotions

Plus en détail

Le plan. Mots clefs. Isoler Reproduire Associer

Le plan. Mots clefs. Isoler Reproduire Associer Le plan Définition Les plans sont les différentes parties de l'espace d'un tableau, d une image ou d'une représentation bidimensionnelle. Ils permettent de donner l'impression d'éloignement. Le premier

Plus en détail

Le développement psychomoteur «Comment m accompagner tout au long des étapes de mon développement» Converset Gaëlle Psychomotricienne Janv 2013

Le développement psychomoteur «Comment m accompagner tout au long des étapes de mon développement» Converset Gaëlle Psychomotricienne Janv 2013 Partenaire de Le développement psychomoteur «Comment m accompagner tout au long des étapes de mon développement» Converset Gaëlle Psychomotricienne Janv 2013 Définitions L acquisition des fonctions motrices

Plus en détail

Vers 2 ans et 6 moins

Vers 2 ans et 6 moins Le développement de l enfant Quelques repères De la naissance à 18 mois : - réagit aux bruits à la naissance - comprend des petites phrases vers 8 mois - - gazouille vers 3 mois - rit aux éclats vers 4

Plus en détail

Le développement psycho-moteur de 0 à 2 ans

Le développement psycho-moteur de 0 à 2 ans Le développement psycho-moteur de 0 à 2 ans Quels éléments essentiels? Quels points de repères? E.STEYER 2007 1 Nouveau-né : retrouve la position fœtale. attitude en grenouille : membres fléchis, poings

Plus en détail

L'acquisition de la propreté

L'acquisition de la propreté L'acquisition de la propreté La maîtrise des sphincters ou apprentissage de la propreté chez l enfant C est une étape majeure du développement corporel et social des jeunes enfants. Cette acquisition au

Plus en détail

Le Développement Psychomoteur de Bébé

Le Développement Psychomoteur de Bébé 0 à 18 mois Le Développement Psychomoteur de Bébé de la naissance à la marche. Sommaire Introduction Développement de la motricité Bébé est couché...p. 6-7 Bébé est assis...p. 8-9 Bébé est à quatre pattes...p.10-11

Plus en détail

Le système de communication par échange d images (PECS)

Le système de communication par échange d images (PECS) Le système de communication par échange d images (PECS) Programme d intervention sur la communication et le comportement social Catherine Gasser Caractéristiques (Preston & Carter, 2009) Système de communication

Plus en détail

Proposition module maternelle : courir

Proposition module maternelle : courir Proposition module maternelle : courir Compétences des programmes Champs d actions Capacité Forme(s) de pratique(s) Adapter ses déplacements à des environnements ou des contraintes variées Pratique d activités

Plus en détail

Comité départemental de Tennis de Table - 1 -

Comité départemental de Tennis de Table - 1 - Comité départemental de Tennis de Table - 1 - La séance de tennis de table de 1heure est constituée de : UN ECHAUFFEMENT (Il doit durer une dizaine de minutes) Les situations sont préparatoires aux situations

Plus en détail

Apprendre à dessiner. Marie-France Matterne Conseillère Pédagogique en Arts Visuels Bassin Roubaix Tourcoing m-france.matterne@ac-lille.

Apprendre à dessiner. Marie-France Matterne Conseillère Pédagogique en Arts Visuels Bassin Roubaix Tourcoing m-france.matterne@ac-lille. Apprendre à dessiner Marie-France Matterne Conseillère Pédagogique en Arts Visuels Bassin Roubaix Tourcoing m-france.matterne@ac-lille.fr Essai de définition : le dessin cela peut être : Représenter grâce

Plus en détail

Comportements observables lors d une situation d apprentissage utilisant la tablette COMPÉTENCES

Comportements observables lors d une situation d apprentissage utilisant la tablette COMPÉTENCES Comportements observables lors d une situation d apprentissage utilisant la tablette COMPÉTENCES MOTRICITÉ AFFECTIVITÉ SOCIALISATION COMMUNICATION CONNAISSANCE Agir efficacement sur le plan sensorimoteur

Plus en détail

La paralysie cérébrale 8 - L hygiène. livret informatif destiné aux familles du. programme Enfants et adolescents

La paralysie cérébrale 8 - L hygiène. livret informatif destiné aux familles du. programme Enfants et adolescents La paralysie cérébrale 8 - L hygiène livret informatif destiné aux familles du programme Enfants et adolescents Centre de réadaptation Estrie, 2008 Et splash à l eau! L heure du bain... Pour votre enfant,

Plus en détail

La notion de besoin peut décrire : La notion de besoin peut décrire :

La notion de besoin peut décrire : La notion de besoin peut décrire : La notion de besoin peut décrire : une expérience vécue dont la personne est parfaitement consciente : Exemple : «J ai besoin de me divertir»; La notion de besoin peut décrire : 2. «une exigence née de

Plus en détail

Le développement de l enfant & le jeu de 0 à 3 ans

Le développement de l enfant & le jeu de 0 à 3 ans Le développement de l enfant & le jeu de 0 à 3 ans Le Service de Protection Maternelle & Infantile accompagne les parents Quel bonheur de voir un enfant s ouvrir petit à petit à la vie et aux autres, ses

Plus en détail

CAP Petite Enfance / EP1 / Les facteurs de développement de l'enfant / Partie 3

CAP Petite Enfance / EP1 / Les facteurs de développement de l'enfant / Partie 3 L'OPEN CLASS REVISION GRATUIT EN LIGNE Informations Auteur : Philippe OLIVE Mis en ligne le 27 mars 2014 Modifié le 10 Octobre 2014 Catégorie : CAP Petite Enfance CAP Petite Enfance / EP1 / Les facteurs

Plus en détail

intervention à l I.U.F.M. de Guyane 2008/2009

intervention à l I.U.F.M. de Guyane 2008/2009 intervention à l I.U.F.M. de Guyane 2008/2009 Suédile Stève PS, MS : Pour s acheminer vers le geste de l écriture : le contrôle des gestes PS- Imiter des gestes amples dans différentes directions MS les

Plus en détail

Capsules éveil à la lecture

Capsules éveil à la lecture Capsules éveil à la lecture 0 24 mois Dès la naissance, vous savez éveiller votre bébé en lui faisant la lecture. Les mots, l intonation de votre voix et les couleurs vives des images le stimuleront. Le

Plus en détail

Animation pédagogique : Mathématiques au cycle 1

Animation pédagogique : Mathématiques au cycle 1 1 Animation pédagogique : Mathématiques au cycle 1 Ce travail s appuiera essentiellement sur 4 documents : - CD Rom Hatier - Découvrir le monde avec les mathématiques de D. Valentin (Hatier) - Apprentissages

Plus en détail

DEROULEMENT DES GESTES TE ET ELEMENTS DE COACHING

DEROULEMENT DES GESTES TE ET ELEMENTS DE COACHING DEROULEMENT DES GESTES TE ET ELEMENTS DE COACHING LES JONGLAGES Jambe TE (Pied de frappe) Pointe tendue présenter le coup du pied comme surface de contact Cheville ferme pied bloqué Frapper le ballon en

Plus en détail

Faire des sciences au cycle 2

Faire des sciences au cycle 2 Faire des sciences au cycle 2 Qu est ce que la science? ALLER- RETOURS ENTRE L UTILISATION DES LANGAGES SCIENTIFIQUES ET L EXPÉRIENCE LES THÉORIES ET LES MODÈLES L utilisation des langages scientifiques

Plus en détail

Projet de formation à l éveil musical destiné aux professionnels intervenant dans le domaine de la petite enfance

Projet de formation à l éveil musical destiné aux professionnels intervenant dans le domaine de la petite enfance Projet de formation à l éveil musical destiné aux professionnels intervenant dans le domaine de la petite enfance Conception : Régis PEYRARD Educateur de Jeunes Enfants - intervenant musical indépendant

Plus en détail

Arts CIIP 2010 TROISIÈME CYCLE

Arts CIIP 2010 TROISIÈME CYCLE Arts VISÉES PRIORITAIRES Découvrir, percevoir et développer des modes d expression artistiques et leurs langages, dans une perspective identitaire, communicative et culturelle. CIIP 2010 TROISIÈME CYCLE

Plus en détail

L ANALYSE D ŒUVRES (peintures, sculptures) Stratégies pour une rencontre sensible Mme Viviane Motard CPAIEN histoire des Arts.

L ANALYSE D ŒUVRES (peintures, sculptures) Stratégies pour une rencontre sensible Mme Viviane Motard CPAIEN histoire des Arts. L ANALYSE D ŒUVRES (peintures, sculptures) Stratégies pour une rencontre sensible Mme Viviane Motard CPAIEN histoire des Arts. I - Avec des œuvres originales : Quelques attitudes permettant de diversifier

Plus en détail

TABLEAU A DOUBLE ENTREE

TABLEAU A DOUBLE ENTREE TABLEAU A DOUBLE ENTREE Grande Section Instructions officielles Ecole maternelle (découvrir le monde) : «À l école maternelle, l enfant découvre le monde proche ; il apprend à prendre et à utiliser des

Plus en détail

Le comportement humain

Le comportement humain Le comportement humain " Qu'est-ce que le comportement? C'est une action visible ou invisible et qui se passe à un moment donné. Le comportement est la résultante de 3 éléments : - les besoins, - les caractéristiques

Plus en détail

Raconter en image. (Primaire du CE2 au CM2) Principe

Raconter en image. (Primaire du CE2 au CM2) Principe Raconter en image (Primaire du CE2 au CM2) Après les différentes techniques de l animation en stop-motion, ces ateliers ont pour but de faire découvrir aux élèves les spécificités du média en matière de

Plus en détail

Développement de l enfant

Développement de l enfant MEEF-PE S1 UE psychologie Développement de l enfant Plan général du cours Introduction 0-3 ans 3-6 ans 6-12 ans 1 Plan général du cours Introduction Définition & précisions Facteurs du développement Une

Plus en détail

«YOUPLA GO! 9 TRAITS POUR TOUT ECRIRE» UNE METHODE D APPRENTISSAGE DE LA CONSTRUCTION GRAPHIQUE EN

«YOUPLA GO! 9 TRAITS POUR TOUT ECRIRE» UNE METHODE D APPRENTISSAGE DE LA CONSTRUCTION GRAPHIQUE EN «YOUPLA GO! 9 TRAITS POUR TOUT ECRIRE» UNE METHODE D APPRENTISSAGE DE LA CONSTRUCTION GRAPHIQUE EN ERGOTHERAPIE Anne-Laure GUILLERMIN Ergothérapeute D.E. Sophie LEVEQUE-DUPIN Ergothérapeute D.E. Avril

Plus en détail

DES APPRENTISSAGES EN MATERNELLE/ QUELQUES PISTES. Des pistes sur une séquence de graphisme Des pistes sur une séquence sur le langage

DES APPRENTISSAGES EN MATERNELLE/ QUELQUES PISTES. Des pistes sur une séquence de graphisme Des pistes sur une séquence sur le langage DES APPRENTISSAGES EN MATERNELLE/ QUELQUES PISTES Des pistes sur une séquence de graphisme Des pistes sur une séquence sur le langage Apprentissage en graphisme Introduction Recherche Activités motrices

Plus en détail

Les premières notions mathématiques

Les premières notions mathématiques Les premières notions mathématiques Extrait des programmes : «L école maternelle constitue une période décisive dans l acquisition de la suite des nombres (chaîne numérique) et de son utilisation dans

Plus en détail

Progression des apprentissages Arts plastiques

Progression des apprentissages Arts plastiques 1 Progression des apprentissages Arts plastiques 24 août 2009 2 Table des matières Présentation 3 Connaissances 4 Utilisation des connaissances 7 Compétence 1 Réaliser des créations plastiques personnelles

Plus en détail

Progression des apprentissages Arts plastiques

Progression des apprentissages Arts plastiques 1 Progression des apprentissages Arts plastiques 24 août 2009 2 Table des matières Présentation 3 Connaissances 4 Utilisation des connaissances 7 Compétence 1 Réaliser des créations plastiques personnelles

Plus en détail

AIM. L apprentissage par l objectif mental - ENTENDRE RÉFLÉCHIR AGIR. d Inki Sjösten POUR ÊTRE RÉCOMPENSÉ

AIM. L apprentissage par l objectif mental - ENTENDRE RÉFLÉCHIR AGIR. d Inki Sjösten POUR ÊTRE RÉCOMPENSÉ AIM L apprentissage par l objectif mental - ENTENDRE RÉFLÉCHIR AGIR POUR ÊTRE RÉCOMPENSÉ d Inki Sjösten 1 AIM - L entraînement par l objectif mental VUE D ENSEMBLE LA QUALITÉ DE LA RELATION : Une relation

Plus en détail

CENTRE DE FORMATION DE LA FFCEB PROTOCOLES DES TESTS D ENTRÉE

CENTRE DE FORMATION DE LA FFCEB PROTOCOLES DES TESTS D ENTRÉE 1 ) TESTS DE SOUPLESSE Pour la souplesse, 4 tests seront effectués. CENTRE DE FORMATION DE LA FFCEB PROTOCOLES DES TESTS D ENTRÉE A) TEST DU SIT AND REACH Le sujet est assis jambes tendues devant lui.

Plus en détail

LES 4 OPERATIONS PLASTIQUES 1

LES 4 OPERATIONS PLASTIQUES 1 LES 4 OPERATIONS PLASTIQUES 1 ISOLER REPRODUIRE TRANSFORMER ASSOCIER - priver de contexte : copier - modifier, dissocier, - rapprocher, juxtaposer, Supprimer doubler fragmenter, effacer, ajouter, superposer,

Plus en détail

L accompagnement parental, Isabelle BARBIER, Ortho Edition. Livre 3 : la déglutition, les praxies et l articulation.

L accompagnement parental, Isabelle BARBIER, Ortho Edition. Livre 3 : la déglutition, les praxies et l articulation. FICHE N 22 Aucun. Il est parfois nécessaire de tonifier les muscles qui permettent aux lèvres de maintenir la position fermée. Dans un premier temps, massez-les en appliquant une pression centrale qui

Plus en détail

L ACQUISITION DU LANGAGE CHEZ LE TOUT PETIT EN VIE COLLECTIVE INSTITUTIONNELLE

L ACQUISITION DU LANGAGE CHEZ LE TOUT PETIT EN VIE COLLECTIVE INSTITUTIONNELLE N 220 - ROUFIDOU Irini L ACQUISITION DU LANGAGE CHEZ LE TOUT PETIT EN VIE COLLECTIVE INSTITUTIONNELLE Pendant notre recherche du D.E.A., nous avons étudié l acquisition du langage chez le tout petit en

Plus en détail

Analyse des compétences selon la méthode du feedback 360

Analyse des compétences selon la méthode du feedback 360 Analyse des compétences selon la méthode du feedback 360 Comptes rendus experts des compétences et guide de développement Paul Durand 21 Boulevard Haussmann 75009 PARIS T 01 80956881 I www.groupehumanmobility.fr

Plus en détail

SEQUENCE : LES 5 SENS

SEQUENCE : LES 5 SENS SEQUENCE : LES 5 SENS Groupe concerné : Groupe sciences Nombre de séances prévues : 8 Compétence 3 du Palier 2 du socle commun : La culture scientifique et technologique - Pratiquer une démarche scientifique

Plus en détail

Cabri et le programme de géométrie au secondaire au Québec

Cabri et le programme de géométrie au secondaire au Québec Cabri et le programme de géométrie au secondaire au Québec Benoît Côté Département de mathématiques, UQAM, Québec cote.benoit@uqam.ca 1. Introduction - Exercice de didactique fiction Que signifie intégrer

Plus en détail

Activités physiques «Sport à l école» Unité d apprentissage Hockey sur gazon

Activités physiques «Sport à l école» Unité d apprentissage Hockey sur gazon Activités physiques «Sport à l école» Unité d apprentissage Hockey sur gazon PREAMBULE Ce document est destiné à apporter une aide aux enseignants dans le cadre du dispositif «sport à l école» mis en place

Plus en détail

Union Française des Œuvres Laïques d'éducation Physique 18 rue Béranger - 72018 Le Mans cedex 2 Tel. : 02 43 39 27 23 - Fax.

Union Française des Œuvres Laïques d'éducation Physique 18 rue Béranger - 72018 Le Mans cedex 2 Tel. : 02 43 39 27 23 - Fax. Union Française des Œuvres Laïques d'éducation Physique 18 rue Béranger - 72018 Le Mans cedex 2 Tel. : 02 43 39 27 23 - Fax. : 02 43 39 27 26 ufolep72@laligue.org - www.fal72.org/ufolep72 1 PRESENTATION

Plus en détail

Arts CIIP 2010 DEUXIÈME CYCLE

Arts CIIP 2010 DEUXIÈME CYCLE Arts VISÉES PRIORITAIRES Découvrir, percevoir et développer des modes d expression artistiques et leurs langages, dans une perspective identitaire, communicative et culturelle. CIIP 2010 DEUXIÈME CYCLE

Plus en détail

- Reconnaître les manifestations de la vie animale. - Reconnaître les manifestations de la vie végétale. - Voir et imaginer le monde extérieur.

- Reconnaître les manifestations de la vie animale. - Reconnaître les manifestations de la vie végétale. - Voir et imaginer le monde extérieur. Objectifs à atteindre par l enfant : - Reconnaître les manifestations de la vie animale. - Reconnaître les manifestations de la vie végétale. - Voir et imaginer le monde extérieur. Répartition des compétences

Plus en détail

Comportement de l enfant. Observation jeux libres OBJECTIFS DES JOURNEES D EVALUATION LE BILAN PSYCHOLOGIQUE DANS LE CADRE DES EVALUATIONS

Comportement de l enfant. Observation jeux libres OBJECTIFS DES JOURNEES D EVALUATION LE BILAN PSYCHOLOGIQUE DANS LE CADRE DES EVALUATIONS LE BILAN PSYCHOLOGIQUE DANS LE CADRE DES EVALUATIONS OBJECTIFS DES JOURNEES D EVALUATION Deux séances d une heure chacune sont aménagées pour le bilan psychologique Linda Harré Psychologue CIERA Bilan

Plus en détail

Ensemble d informations codées au sein d un système de manière à permettre leur conservation et leur rappel MÉMOIRE(S) Mémoire à Court Terme MCT

Ensemble d informations codées au sein d un système de manière à permettre leur conservation et leur rappel MÉMOIRE(S) Mémoire à Court Terme MCT Ensemble d informations codées au sein d un système de manière à permettre leur conservation et leur rappel Capacité à se rappeler ou à reconnaître une expérience antérieure MÉMOIRE(S) Mémoire (Sensorielle)

Plus en détail

La technique en 7 étapes. Déroulement du mouvement. ASTA Association Suisse de Tir à l Arc. Conseil des entraîneurs

La technique en 7 étapes. Déroulement du mouvement. ASTA Association Suisse de Tir à l Arc. Conseil des entraîneurs Déroulement du mouvement 1. Position Position des pieds Jambes Hanches Buste Tête 2. Bras d arc Main d arc Point de pression Coude Bras de l arc Epaule 3. Bras de corde Prise de corde Position des doigts

Plus en détail

SEQUENCE : Expression corporelle

SEQUENCE : Expression corporelle SEQUENCE : Expression corporelle Compétence : Découvrir son corps pour s exprimer grâce à lui Objectifs : - Créer une dynamique de classe, travailler en groupe, ou au contraire, canaliser son énergie -

Plus en détail

Mathématiques CP. Fichier d activités. Auteurs : Michel de la Cruz Stéphane Miaux. Coordination : Expert :

Mathématiques CP. Fichier d activités. Auteurs : Michel de la Cruz Stéphane Miaux. Coordination : Expert : Mathématiques CP Fichier d activités Auteurs : Michel de la Cruz Stéphane Miaux Coordination : Alain Bonichon Sylvie Dhotel, chef de proj Expert : Marie Mégard Ce cours est la propriété du Cned. Les images

Plus en détail

Le Développement Psychomoteur. Pr Patrick Berquin CHU Amiens patrick.berquin@u-picardie.fr

Le Développement Psychomoteur. Pr Patrick Berquin CHU Amiens patrick.berquin@u-picardie.fr Le Développement Psychomoteur Pr Patrick Berquin CHU Amiens patrick.berquin@u-picardie.fr Associe: Développement moteur La marche La préhension La motricité «fine» Développement des fonctions cognitives

Plus en détail

eveil et jeux de l enfant de 0 à 12 mois

eveil et jeux de l enfant de 0 à 12 mois eveil et jeux de l enfant de 0 à 12 mois SOMMAIRE 3 4 5 6 7 8 9 10 votre rôle dès la naissance vers 2-3 mois vers 3-4 mois vers 5-6 mois vers 6-9 mois vers 9-12 mois recommandations 2 Dès la naissance,

Plus en détail

2. CONSTRUIRE LE CONCEPT DE. la dialectique enseigner / apprendre

2. CONSTRUIRE LE CONCEPT DE. la dialectique enseigner / apprendre 2. CONSTRUIRE LE CONCEPT DE NOMBRE, OUI MAIS COMMENT? la dialectique enseigner / apprendre 1 un modèle d'apprentissage : Piaget psychologie du développement sujet milieu (d'apprentissage) équilibre élément

Plus en détail

Un jeu traditionnel : les cartes à jouer

Un jeu traditionnel : les cartes à jouer Un jeu traditionnel : les cartes à jouer Les jeux de cartes sont populaires, accessibles, peu onéreux. Ils représentent en outre un grand intérêt car ils permettent de travailler des compétences dans différents

Plus en détail

Introduction. A la différence des images produites par les différents arts, où la dimension poétique, mais aussi critique, domine, le

Introduction. A la différence des images produites par les différents arts, où la dimension poétique, mais aussi critique, domine, le Introduction A la différence des images produites par les différents arts, où la dimension poétique, mais aussi critique, domine, le message publicitaire relève d une stratégie de communication. Il est

Plus en détail

Compétences en fin de maternelle Comparer des quantités.

Compétences en fin de maternelle Comparer des quantités. Le socle commun : Palier 1 - Compétence 3 «Les principaux éléments de mathématiques» Ecrire, nommer, comparer, ranger les nombres entiers naturels inférieurs à 1000. Les programmes : Compétences en fin

Plus en détail

L approche des nombres en maternelle

L approche des nombres en maternelle L approche des nombres en maternelle I. Du côté théorique et didactique: A. Le nombre ça sert à quoi? a) Les nombres servent à mémoriser les quantités et à construire ainsi des collections ayant le même

Plus en détail

Agir et s exprimer avec son corps

Agir et s exprimer avec son corps Agir et s exprimer avec son corps LES JEUX COLLECTIFS À L ÉCOLE MATERNELLE Mercredi 10 décembre 2014 ANDREU Sophie, CPC 9 ème BOTHUA Alexandre, CPC 10 ème BREYTON Maryline, CPC 9 ème Déroulé de la formation

Plus en détail

Intelligence Inventive

Intelligence Inventive Outils Communs de Diffusion de l'intelligence Economique Intelligence Inventive Evaluez la capacité d innovation de votre entreprise L intelligence inventive L intelligence inventive est la contribution

Plus en détail

Jeux de coopération et langage: Utiliser les jeux de coopération au service des apprentissages langagiers à l école maternelle

Jeux de coopération et langage: Utiliser les jeux de coopération au service des apprentissages langagiers à l école maternelle Animation Pédagogique Direction des services départementaux de l Éducation nationale du Loir-et-Cher Groupe Jeux de coopération et langage: Utiliser les jeux de coopération au service des apprentissages

Plus en détail

Missions départementales Sciences Expérimentales - Technologie» et «EDD» L Education au Développement Durable. à l école primaire

Missions départementales Sciences Expérimentales - Technologie» et «EDD» L Education au Développement Durable. à l école primaire Missions départementales Sciences Expérimentales - Technologie» et «EDD» L Education au Développement Durable à l école primaire Les programmes 2008: C1: «Ils sont sensibilisés aux problèmes de l environnement

Plus en détail

Jouer avec des cartons

Jouer avec des cartons Jouer avec des cartons Trois modules EPS pour TPS PS Stage accueil des moins de trois ans novembre 2013 Les situations proposées doivent servir de base à l élaboration des séances. Chaque séance comprendra

Plus en détail