Master 1 IMM mention Ingénierie Mécanique (M1) Transfert de Chaleur et de Masse Corrigée de TD4 - Convection en écoulements internes

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Master 1 IMM mention Ingénierie Mécanique (M1) Transfert de Chaleur et de Masse Corrigée de TD4 - Convection en écoulements internes"

Transcription

1 Université de Caen UFR des Sciences 1 Master 1 IMM mention Ingénierie Mécanique (M1) Transfert de Chaleur et de Masse Corrigée de TD4 - Convection en écoulements internes Solution de l exercice - IV.1: Schématique : E reçue = ṁc p T m (x) dφ E générée E cédée = ṁc p (T m + dt m ) Volumes du contrôle pour le fluide pour l élément dx L Fluide de refroidissement, T, ṁ, c p Élément nucléaire D, P = P o sin(πx/l) x T s, h Hypothèses : (1) Régime permanent, (2) Propriétés constantes, (3) Coefficient uniforme pour la convection thermique, (4) Conduction thermique négligeable le long de l élément nucléaire, (5) Conduction thermique négligeable au sein du fluide le long de l axe du conduit, (6) Fluide incompressible avec dissipation visqueuse négligeable, (7) Surface extérieure isolée adiabatiquement.

2 Université de Caen UFR des Sciences 2 Analyse : (a) Commençons par le bilan d énergie (E) appliqué aux volumes du contrôle montrés sur la figure : Pour l élément : Ė générée dφ = 0, où dφ = ϕ s (x) (πddx) (1) Pour le fluide : Ė reçue + Ėgénérée Ėcédée = 0, (2) avec : Ė générée = P (π(d/2) 2 dx) = P o sin(πx/l) (π(d/2) 2 dx). D où, on obtient de l éq. (1) : P o sin(πx/l) (π(d/2) 2 dx) ϕ s (x) (πddx) = ϕ s = P o (D/4) sin(πx/l) Le flux thermique total est alors : L L Φ = ϕ s πddx = πd2 0 4 P o sin(πx/l)dx, 0 ou Φ = 1 2 D2 LP o (3) (b) Le bilan d énergie pour le volume du contrôle au sein du fluide, l éq. (2), conduit à : ṁc p T m + dφ ṁc p (T m + dt m ) = 0, = ṁc p dt m = πdϕ s dx Donc dt m dx = πd2 4ṁc p P o sin(πx/l) En intégrant cette expression sur l intervalle [0, x], on obtient le résultat recherchée pour T m (x) : T m (x) = T m,e + D2 L 4ṁc p P o [1 cos(πx/l)] (4) (c) La loi de Newton pour la convection thermique appliquée entre la surface de l élément et le fluide donne : ϕ s = h (T s T m )

3 Université de Caen UFR des Sciences 3 ce qui conduit à : T s = ϕ s h + T m, soit après l insertion des expressions pour T m et ϕ s : T s = D 4h P o sin(πx/l) + T m,e + D2 L 4ṁc p P o [1 cos(πx/l)] (5) La valeur maximale de T s (x) a lieu quand dt s /dx = 0, dt s dx = 0 = Dπ 4hL P o cos(πx/l) + D2 π 4ṁc p P o sin(πx/l) ce qui conduit à D où : tan(πx/l) = ṁc p DhL. x = L ( π arctan ṁc ) p = x max DhL Solution de l exercice - IV.2: Schématique : Carte du circuit imprimé (CI), T s = 65 C Isolation thermique L air à T,e = 20 C p = 2 N/m 2 a = 5 mm T m,s x L = 150 mm Hypothèses : (1) Écoulement laminaire entièrement établi, (2) Surfaces supérieure et inférieure du canal isolées et d envergures infinies dans la direction transversale, (3) La température de la carte

4 Université de Caen UFR des Sciences 4 du circuit imprimé est uniforme, (4) Propriétés constantes, (5) L air est un gaz parfait avec dissipation visqueuse négligeable. Propriétés : Tableau de propriétés de l air à T m 293 K, 1 atm. : ρ = 1, 192 kg/m 3, c p = 1007 J/kg/.K, ν = 1, m 2 /s, λ = 0, 0258 W/m. K, Pr = 0, 709 Analyse : Le bilan d énergie pour tout le fluide dans le canal impose Φ = ṁc p (T m,s T m,e ) = ϕ s A s (1) où ϕ s est la valeur moyenne de chaleur évacuée par unité de surface du (CI), A s = L b l aire de la carte du circuit imprimé, b étant la largeur du canal. Quant à la variation de la température moyenne le long du canal, elle est obtenue en effectuant le bilan d énergie pour un volume du contrôle infinitésimal de longueur dx (voir notes du cours). On obtient alors pour le cas T s uniforme : ( T s T m,s = exp PLh ) T s T m,e ṁc p où P est le périmètre du canal. Maintenant, vu que le transfert thermique a lieu d une surface seulement (l autre étant isolée et d envergure infinie ), on déduit que P = b. Pour déterminer T m,s, il nous faut donc le nombre de Nusselt Nu D = h D D h /ν pour un écoulement entièrement établi et supposé laminaire dans un canal rectangulaire d envergure infinie, où D h est le diamètre hydraulique, défini par D h = qui est, dans ce cas, donné par : 4 (l aire de la section droite du conduit), le périmètre de la section droite D h = 4(a b) 2(a + b) = 2a car a b D après le tableau correspondant (voir notes du cours), l écoulement donné correspond à un canal dont la section droite est caractérisée par b/a =, avec : (2) fre Dh = 96, Re Dh = u md h, (3) ν

5 Université de Caen UFR des Sciences 5 et Nu D = hd h /λ = 4, 86 (4) où f est le facteur de frottement dont la définition est donnée par f = (dp/dx)d h (ρu 2 m/2) u m étant la vitesse moyenne dans le canal. = pd h/l (ρu 2 m/2), car dp dx = p 2 p 1 x 2 x 1 = p/l, (5) Avant le calcul de h, il faut quand même vérifier que l hypothèse d un écoulement laminaire et bien valable. À cette fin, on doit calculer le nombre de Reynolds, ce qui requiert le calcul de u m. En combinant (3) et (4) on obtient: D où l expression suivante pour u m : fre Dh = pd h/l (ρu 2 m/2) u md h ν = 2 pd2 h ρu m νl u m = pd2 h 48ρν = 2 N/m 2 ( m) , 192 kg/m 3 1, m 2 /s (0, 15 m) Ainsi, on trouve pour le nombre de Reynolds Re Dh = u md h ν = 1, 52 m/s ( m) 1, m 2 /s = 96. (6) 994 = 1, 52 m/s Il vient alors que l écoulement est laminaire tel que l on a admis par hypothèse. Il nous reste maintenant de calculer le débit massique avant le calcul de la chaleur évacuée par la carte. On a pour le débit ṁ = ρa c u m = ρ(ab)u m et par conséquent ṁ/b = ρau m = 1, 192 kg/m 3 ( m) 1, 52 m/s = 0, kg/m.s De (4), on obtient : h = Nu D λ/d h = 4, 86 0, 0258 W/m.K/0, 01 m = 12, 5 W/m 2.K (7) On peut maintant chercher la température T m,s de l éq. (2): ( T m,s = T s (T s T m,e )exp Lh ) (ṁ/b)c p

6 Université de Caen UFR des Sciences 6 qui conduit à T m,s = 28, 4 C. Finalement, ϕ s est déterminé de (1) : ϕ s = ṁc p (T m,s T m,e )/A s = (ṁ/b)c p (T m,s T m,e )/L = 0, kg/m.s 1007 J/kg.K (28, 4 20) C/0, 15 m 512 W/m 2 Remarques : 1. Les propriétés thermodynamiques sont calculées à la température moyenne sur toute la longueur de canal : T m = 1 (T 2 m,e + T m,s ). 2. La longueur d entrée thermique dans le cas d un écoulement laminaire peut être calculé de : l e,t = 0, 05DRe D Pr = 0, 05(2 0, 01 m) 994 0, 709 = 3, 5 m Il vient alors que l e,t L, et on conclu par conséquent que l écoulement ne pourrait pas être établi pour la configuration donnée! Solution de l exercice - IV.3: Schématique : Eau, D e = 100 mm ϕ = 0 L ṁ = 0, 02 kg/s T m,e = 20 C vapeur T m,s = 75 C D i = 25 mm T s = 100 C Hypothèses : (1) Conditions en régime permanent, (2) Conditions d écoulement entièrement établi, (3) Surface extérieure adiabatiquement isolée, (4) Température uniforme à la surface intérieure,

7 Université de Caen UFR des Sciences 7 (5) Propriétés constantes, (6) L eau traité comme un fluide incompressible avec dissipation visqueuse négligeable. Propriétés : Pour l eau à T m = 320 K : c p = 4180 J/kg.K, µ = N.s/m 2. Analyse : Le problème posé est d échange thermique entre un fluide chaud (la vapeur) s écoulant dans le tube intérieur et un fluide froid (l eau) s écoulant dans l espace annulaire entre les deux tubes, l annulus. Il s agit donc d un problème d un échangeur thermique. (a) Commençons par analysant le bilan d énergie pour un volume de contrôle de longueur dx comme illustré dans la figure ci-contre. Le bilan d énergie impose : dφ conv,o = ϕ o (πd o dx) Énergie reçue { }} { dφ conv + ṁc p T m ṁ, c p Énergie cédée { }} { ṁc p (T m + dt m ) = 0 (1) dφ conv,i = T m T m + dt m D où ϕ i (πd i dx) dφ conv = π (D i ϕ i + D o ϕ o ) dx = ṁc p dt m (2) Or, pour le problème posé, la surface extérieure est isolée adiabatiquement, ϕ o = 0, et la surface intérieure est isotherme, T s = Cte. Ainsi, en posant ϕ i = h i (T s T m ), l équation (2) s écrit dans la forme : dt m = d(t s T m ) = πd ih i ṁc p (T s T m )dx (3) car T s = Cte. Donc, en supposant que h i est constant (on prend la valeur moyenne), on obtient en intégrant sur toute la longueur de l annulus : ( ) Ts T m,s ln = πd ih i L (4) T s T m,e ṁc p dx

8 Université de Caen UFR des Sciences 8 D où la formule pour L L = ṁc ( ) p Ts T m,s ln πd i h i T s T m,e (5) Donc, afin de déterminer L il nous faut d abord h i. Pour utiliser la corrélation ou le tableau approprié, il faut déterminer si l écoulement est laminaire ou turbulent. On commence donc par le calcul de nombre de Reynolds pour l annulus, où le diamètre hydraulique est donné par Re D = ρu md h µ D h = 4 [π(d2 o D 2 i )/4] π (D i + D o ) = D o D i et la vitesse moyenne par Donc, Re D = u m = 4ṁ π (D i + D o )µ = ṁ ρπ(d 2 o D2 i )/4 4 0, 02 kg/s π(0, 125 m) N.s/m 2 = 353 ce qui signifie que l écoulement est laminaire. Il vient alors, que pour D i /D o = 0, 25, l on obtient du tableau pour Nu pour de tubes annulus Nu i = 7, 37 et par conséquent et, de (5), h i = λ D h Nu i = 0, 64 W/m.K (0, 01 0, 0025) m 7, 37 = 63 W/m2.K 0, 02 kg/s(4180 J/kg.K) L = π(0, 025 m)63 W/m 2.K ln (100 75) C (100 20) C (b) On a pour le flux thermique ϕ i : = 19, 7 m. ϕ i = h i (T s,i T m,o ) = 63 W/m 2.K (100 75) C = 1575 W/m 2.

Master 1 IMM mention Ingénierie Mécanique (M1) Transfert de Chaleur et de Masse Corrigée de TD3 - Convection Thermique II

Master 1 IMM mention Ingénierie Mécanique (M1) Transfert de Chaleur et de Masse Corrigée de TD3 - Convection Thermique II Université de Caen UFR des Sciences 1 Master 1 IMM mention Ingénierie Mécanique (M1) Transfert de Chaleur et de Masse Corrigée de TD3 - Convection Thermique II Solution d exercice III.1: Schématique :

Plus en détail

Exercices supplémentaires, phénomène de transfert

Exercices supplémentaires, phénomène de transfert III. CORRIGE DES EXERCICES SUPPLEMENTAIRES DE PHENOMENES DE Exercice. TRANSFERT Plaque de dimensions 50 x 50 x mm Il y a, en h (700sec, 8.4 0 4 Joules qui passe Les faces sont à température constante de

Plus en détail

Thermodynamique TD8 TSI 2015-2016. Exercice 1 : Lois d association des résistances. Deux matériaux thermostatés

Thermodynamique TD8 TSI 2015-2016. Exercice 1 : Lois d association des résistances. Deux matériaux thermostatés Thermodynamique TD8 TSI 2015-2016 Exercice 1 : Lois d association des résistances Deux matériaux thermostatés aux températures et sont initialement séparés par un milieu équivalent à du vide. On les relie

Plus en détail

Bidon d huile renversé. huile A. Bidon d huile renversé. huile. Vue transversale de l embout

Bidon d huile renversé. huile A. Bidon d huile renversé. huile. Vue transversale de l embout EXERCICES SUR LA DYNAMIQUE DES FLUIDES Exercice 1 1) a) Lorsque le bidon d huile est renversé à l horizontale, la pression p B à la surface de l huile est de 1 bar. La masse volumique de l huile est ρ

Plus en détail

CHAPITRE 1. Définitions et Introduction aux Transferts Thermiques

CHAPITRE 1. Définitions et Introduction aux Transferts Thermiques CHAPITRE 1 Définitions et Introduction aux Transferts Thermiques 1 1.1 Grandeurs physiques utilisées en Thermique - Quantité de chaleur - Température - Flux de chaleur - Chaleur spécifique (massique) -

Plus en détail

La pompe tourne à gauche et est entraînée directement par le moteur dont la puissance est 15 kw et le rendement 0,85.

La pompe tourne à gauche et est entraînée directement par le moteur dont la puissance est 15 kw et le rendement 0,85. EXERCICES SUR L ÉNERGIE HYDRAULIQUE Exercice 1 L'huile contenue dans le réservoir de la moissonneuse-batteuse alimente un circuit hydraulique comprenant une pompe dont les caractéristiques sont les suivantes

Plus en détail

Convection thermique

Convection thermique Convection thermique I. Introduction Le transfert thermique s effectue spontanément dès qu il existe une différence de température entre deux points d un système ou de deux systèmes différents en absence

Plus en détail

Transferts de chaleur et de masse : Objectifs

Transferts de chaleur et de masse : Objectifs Convection Objectifs Transferts de chaleur et de masse : Objectifs Faire comprendre les mécanismes de transferts par convection Metter en évidence et présenter des outils de calcul des transferts par convection

Plus en détail

COURS DE THERMIQUE. Ecole d Ingénieurs de Genève. Séance N 5. Jean-Bernard Michel

COURS DE THERMIQUE. Ecole d Ingénieurs de Genève. Séance N 5. Jean-Bernard Michel COURS DE THERMIQUE Ecole d Ingénieurs de Genève Séance N 5 Jean-Bernard Michel michel@eig.unige.ch HES-SO - Energétique ::: convection ::: HES-SO - 2004 1/ 64 7 séances 1 - Introduction et Généralités

Plus en détail

Durée de l épreuve : 3 heures Documents autorisés Date examen : Mercredi 15 février 2012 de 18h30 à 21h30 Date rattrapage : Mercredi 18 avril 2012 de 18h30 à 21h30 1 ECHANGEUR On utilise un échangeur à

Plus en détail

DM30 Pompes à chaleur

DM30 Pompes à chaleur DM30 Pompes à chaleur I Pompe à chaleur [ESIM 2001, PC Phys.2] Une pompe à chaleur fonctionnant selon un cycle d air est utilisée pour le chauffage d une habitation. La machine comprend (figure ci-contre)

Plus en détail

Thermodynamique et transitions de phase 0-0

Thermodynamique et transitions de phase 0-0 Thermodynamique et transitions de phase 0-0 Introduction générale La thermodynamique est la science des transformation d énergie Elle est omniprésente dans toute modélisation physique Phénomènes de transition

Plus en détail

Thermofluide II (Transferts thermiques) IMC 220 Convection. Marcel Lacroix Université de Sherbrooke

Thermofluide II (Transferts thermiques) IMC 220 Convection. Marcel Lacroix Université de Sherbrooke Thermofluide II (Transferts thermiques) IMC 220 Convection Marcel Lacroix Université de Sherbrooke 1 CONVECTION 1. Concepts et définitions 2. Convection forcée 2.1 Écoulements externes 2.2 Écoulements

Plus en détail

Transfert thermique dans une barre calorifugée

Transfert thermique dans une barre calorifugée ransfert thermique dans une barre calorifugée But - Mesure de la conductivité thermique du cuivre par une méthode "d'onde thermique". - Point fort de cette méthode : grâce une mesure de la variation temporelle

Plus en détail

Résultats et interprétations.

Résultats et interprétations. Introduction : Les échangeurs énergétiques verticaux sont des ouvrages dont le comportement thermique est assez complexe, à cause de l interaction avec le sol, qui ne peut pas être une science exacte,

Plus en détail

LES ECHANGEURS DE CHALEUR (cours de Pascal Tobaly 2002)

LES ECHANGEURS DE CHALEUR (cours de Pascal Tobaly 2002) LES ECHANGEURS DE CHALEUR (cours de Pascal Tobaly 2002) Site: http://genie.industriel.iaa.free.fr L échange de chaleur qui se produit entre 2 corps qui sont à des températures différentes peut se faire

Plus en détail

Chapitre 11 Les échangeurs de chaleur. Martin Gariépy MEC3200 Transmission de chaleur Chapitre 11 p.1

Chapitre 11 Les échangeurs de chaleur. Martin Gariépy MEC3200 Transmission de chaleur Chapitre 11 p.1 Chapitre 11 Les échangeurs de chaleur Martin Gariépy MEC3200 Transmission de chaleur Chapitre 11 p.1 Les types d échangeurs de chaleur 1) Échangeur simple co-courant 2) Échangeur simple contre-courant

Plus en détail

Réfrigérateur Page 1/5 REFRIGERATEUR

Réfrigérateur Page 1/5 REFRIGERATEUR Réfrigérateur Page 1/5 REFRIGERATEUR Nous commençons par une description matérielle d un réfrigérateur et de son fonctionnement puis la description devient celle de la Physique et se conclut par l étude

Plus en détail

Diffusion thermique dans un fil électrique...1 I.Première partie...1 II.Deuxième partie...2 III.Troisième partie...3

Diffusion thermique dans un fil électrique...1 I.Première partie...1 II.Deuxième partie...2 III.Troisième partie...3 DNS Sujet Diffusion thermique dans un fil électrique...1 I.Première partie...1 II.Deuxième partie...2 III.Troisième partie...3 Diffusion thermique dans un fil électrique Toute l étude est réalisée en régime

Plus en détail

Chapitre 2 : Travail, chaleur, énergie interne

Chapitre 2 : Travail, chaleur, énergie interne Chapitre 2 : Travail, chaleur, énergie interne Pour un système fermé (pas d échange de matière avec l extérieur), il existe 2 types d échange : Le travail : échange d énergie d origine macroscopique, c'est-à-dire

Plus en détail

Chapitre 11 Les échangeurs de chaleur. Martin Gariépy MEC3200 Transmission de chaleur Chapitre 1 p.1

Chapitre 11 Les échangeurs de chaleur. Martin Gariépy MEC3200 Transmission de chaleur Chapitre 1 p.1 Chapitre 11 Les échangeurs de chaleur Martin Gariépy MEC3200 Transmission de chaleur Chapitre 1 p.1 Les types d échangeurs de chaleur 1) Échangeur simple co-courant 2) Échangeur simple contre-courant 3)

Plus en détail

MECANIQUE DES FLUIDES

MECANIQUE DES FLUIDES CHAPITRE 4 MECANIQUE DES FLUIDES Matière Solide Liquide Gaz Caractéristiques de ces 3 états: rigidité et cohésion Rigidité? Cohésion? capacité à conserver son volume sous l effet d une force. capacité

Plus en détail

4.7 Coefficients de pression intérieure c pi. 4.7.1 Coefficients c pi pour bâtiments avec «face dominante»

4.7 Coefficients de pression intérieure c pi. 4.7.1 Coefficients c pi pour bâtiments avec «face dominante» 4.7 Coefficients de pression intérieure c pi Les pressions intérieure et extérieure doivent être considérées comme agissant simultanément. La combinaison la plus défavorable des pressions extérieure et

Plus en détail

Chapitre 2: Théorie cinétique des gaz parfaits.

Chapitre 2: Théorie cinétique des gaz parfaits. Chapitre 2: Théorie cinétique des gaz parfaits. Rémy Collie 8 octobre 2014 1 Modèle d un gaz parfait. Un gaz est dit parfait s il satisfait les hypothèses suivantes : Les molécules sont assimilées à des

Plus en détail

Le rayonnement du corps noir

Le rayonnement du corps noir Le rayonnement du corps noir Cours de M1, physique statistique quantique Julien Baglio julien.baglio@ens.fr 23 octobre 2006 Résumé Cet exposé est extrait du cours de physique statistique de Jacques Treiner,

Plus en détail

DS n o 12 Me 16.05.2012

DS n o 12 Me 16.05.2012 DS n o 12 Me 16.05.2012 I Chauffage d une maison par pompe à chaleur [Agro 06] On étudie dans cette partie l utilisation d une pompe à chaleur pour maintenir constante la température à l intérieur d une

Plus en détail

Chapitre V : Champs de scalaires, champs de vecteurs

Chapitre V : Champs de scalaires, champs de vecteurs Chapitre : Champs de scalaires, champs de vecteurs de : Après une étude attentive de ce chapitre, vous serez capable décrire les principales propriétés d un champ scalaire ou vectoriel trouver les lignes

Plus en détail

THERMOFLUIDE II (TRANSMISSION DE CHALEUR) IMC 220 CONVECTION. Marcel Lacroix Université de Sherbrooke

THERMOFLUIDE II (TRANSMISSION DE CHALEUR) IMC 220 CONVECTION. Marcel Lacroix Université de Sherbrooke HERMOFLUIDE II (RANSMISSION DE CHALEUR IMC 220 CONVECION Marcel Lacroix Université de Sherbrooke 1 CONVECION 1. Concepts et définitions 2. Convection forcée 2.1 Écoulements externes 2.2 Écoulements internes

Plus en détail

Cours de mécanique. M12-Chute libre avec frottements

Cours de mécanique. M12-Chute libre avec frottements Cours de mécanique M12-Chute libre avec frottements 1 Introduction Nous avons modélisé au chapitre précédent le corps qui chute dans le champ de pesanteur en considérant que les frottements de l air étaient

Plus en détail

Approfondissement Energétique des bâtiments et confort Sujet d examen 2011 (les documents sont autorisés)

Approfondissement Energétique des bâtiments et confort Sujet d examen 2011 (les documents sont autorisés) Approfondissement Energétique des bâtiments et confort Sujet d examen 2011 (les documents sont autorisés) 1. Thermique, Conception d un hôtel à énergie positive (10 points) Une chaîne hôtelière souhaite

Plus en détail

LYCEE DE POUT PREMIERE S ANNEE 2004/2006 PROF :NJAAGA JOOB COURS DE PHYSIQUE DUREE 04H

LYCEE DE POUT PREMIERE S ANNEE 2004/2006 PROF :NJAAGA JOOB COURS DE PHYSIQUE DUREE 04H Première S CALORIMETRIE. A- Pré-requis - Energie mécanique. - Dilatation. - Thermomètre. - Relation de proportionnalité. B- Objectifs Au terme de la lecon, l élève devra être capable de : 1)- Distinguer

Plus en détail

Ch.2 Le champ Électrostatique

Ch.2 Le champ Électrostatique Ch.2 Le champ Électrostatique CUAT-IST 14.03.2010 K.D (cours 2 E&M) L intéraction électrique entre les charges est gouvernée par la loi de Coulomb, il est donc naturel de se poser la question: comment

Plus en détail

Corrigé de l épreuve d Optique Géométrique et Physique / BTSOL 2010

Corrigé de l épreuve d Optique Géométrique et Physique / BTSOL 2010 Corrigé de l épreuve d ptique Géométrique et Physique / BTSL 00 Joseph Hormière Ce corrigé n a pas de valeur officielle et n est donné qu à titre informatif par Acuité, sous la responsabilité de son auteur.

Plus en détail

Échangeurs de Chaleur

Échangeurs de Chaleur Objectifs Échangeurs de Chaleur Objectifs Fournir des notions de base caractérisant les échangeurs thermiques Présenter grossièrement les différentes classe des échangeurs thermiques Analyser des échangeurs

Plus en détail

Titre: Energétique Etu #1

Titre: Energétique Etu #1 Titre: Energétique Etu 2015-2016 #1 Auteur: Patrice Nortier Objectif de l'exercice : Cours : Energétique Code : 3FMT1026 Durée : 1h30 Évaluer les compétences acquises, Promotion : 2018 essentiellement

Plus en détail

DESCRİPTİON ET MODÉLİSATİON DES MOUVEMENTS

DESCRİPTİON ET MODÉLİSATİON DES MOUVEMENTS TaleS / P5 DESCRİPTİON ET MODÉLİSATİON DES MOUVEMENTS 1/ DESCRİPTİON DES MOUVEMENTS : activité 1 Le mouvement d un objet se décrit grâce à la connaissance de sa trajectoire, de sa vitesse et de son accélération

Plus en détail

Rendements d un compresseur

Rendements d un compresseur Rendements d un compresseur Sommaire Bilan énergétique d un compresseur Définitions des différents rendements détermination du rendement volumétrique Estimation de la température réelle des vapeurs de

Plus en détail

TD4 Premier principe de la thermodynamique 2012

TD4 Premier principe de la thermodynamique 2012 Cp-Cv = nr et Cp/Cv = ; ( =1,4 pour un gaz parfait diatomique, dépend de la température) ; ( =5/3 pour un gaz parfait monoatomique, indépendant de la température) Constante des gaz parfaits : R = 8,31

Plus en détail

ÉC OLE POLY TEC H NIQUE Examen d été

ÉC OLE POLY TEC H NIQUE Examen d été Correction de l examen du 26 juin 2012 Professeur responsable : Christophe ANCEY Documentation autorisée : aucune documentation sauf formulaire A4 Matériel autorisé : calculatrice scientifique simple Durée

Plus en détail

Master 1 IMM mention Ingénierie Mécanique (M1) Dynamique des Fluides réels : Td1 - Rappel

Master 1 IMM mention Ingénierie Mécanique (M1) Dynamique des Fluides réels : Td1 - Rappel Université se Caen-Basse Normandie UFR des Sciences 2009-200 Master IMM mention Ingénierie Mécanique (M) ynamique des Fluides réels : Td - Rappel Équation intégrale de la conservation de quantité de mouvement,

Plus en détail

SOMMAIRE NOTIONS FONDAMENTALES 1

SOMMAIRE NOTIONS FONDAMENTALES 1 SOMMAIRE NOTIONS FONDAMENTALES 1 OBJECTIFS POURSUIVIS 1 NOTION DE TEMPERATURE 2 NOTION DE CHALEUR 3 DÉFINITIONS 3 ECHANGE DE CHALEUR À TRAVERS UNE SURFACE 3 UNITÉS SI ET UNITÉS PRATIQUES 4 EXEMPLES DE

Plus en détail

BTS FED Physique et chimie associées au système 2016

BTS FED Physique et chimie associées au système 2016 BTS FED Physique et chimie associées au système 206 Complexe cinématographique Présentation Un nouveau complexe cinématographique, situé dans le département du Tarn, propose aux spectateurs quatre salles

Plus en détail

Turbine Pelton - Théorie

Turbine Pelton - Théorie Turbine Pelton - Théorie 8 novembre 008 On va considérer l écoulement qui vient frapper un auget simple à 180. On considère un problème plan et l action de la pesanteur n est pas prise en compte. Un liquide,

Plus en détail

TP MDF LES PERTES DE CHARGES DANS LES CONDUITES ET LES RACCORDS (HM150-11)

TP MDF LES PERTES DE CHARGES DANS LES CONDUITES ET LES RACCORDS (HM150-11) TP MDF LES PERTES DE CHARGES DANS LES CONDUITES ET LES RACCORDS (HM150-11) 1. INTRODUCTION La plupart des installations hydrauliques ou thermiques sont conditionnées par le déplacement des fluides dans

Plus en détail

CONSTANTE DE STEFAN BOLTZMANN

CONSTANTE DE STEFAN BOLTZMANN 139 T1 CONSTANTE DE STEFAN BOLTZMANN I. INTRODUCTION Les échanges d'énergie thermique entre deux corps sont basés sur trois mécanismes : la convection, la conduction et le rayonnement. Alors que les deux

Plus en détail

2.2 Tracé des courbes : voir documents Sans VPD Avec VPD Débit dans un échangeur et dans la pompe : q v = 1,95 [m 3 /h]. Hauteur manométrique de la po

2.2 Tracé des courbes : voir documents Sans VPD Avec VPD Débit dans un échangeur et dans la pompe : q v = 1,95 [m 3 /h]. Hauteur manométrique de la po Corrigé FEE 2003 1 ère partie : processus de vinification 1.1 Concentration molaire en sucre (glucose) dans le moût La concentration en glucose C 6 H 12 O 6 est de 225 [g/litre de moût]. La masse molaire

Plus en détail

DYNAMIQUE DES FLUIDES

DYNAMIQUE DES FLUIDES DYNAMIQUE DES FLUIDES 1. INTRODUCTION. Nous avons décrit le mouvement d'un corps et relié les paramètres de ce mouvement aux causes qui le produisent (dynamique, énergétique). Nous devons répondre à des

Plus en détail

LES ECHANGEURS THERMIQUES

LES ECHANGEURS THERMIQUES LES ECHANGEURS THERMIQUES I Présentation de l étude. Les différents rôles des échangeurs Abaisser ou augmenter la température d un fluide Effectuer un changement d état ou plusieurs. Quelques exemples

Plus en détail

Corrigé Question de cours Optique ondulatoire

Corrigé Question de cours Optique ondulatoire SUJET 2014_1A Corrigé Question de cours Optique ondulatoire 1) Onde = oscillation (vibration) qui se propage dans l espace/phénomène de propagation de perturbation sans transport de matière. Onde électromagnétique

Plus en détail

Phys. Chem. News 3 (2001) 81-88 TRANSFERT DE CHALEUR ET DE MATIERE PAR CONVECTION MIXTE DANS UN CYLINDRE VERTICAL A PAROI HUMIDE

Phys. Chem. News 3 (2001) 81-88 TRANSFERT DE CHALEUR ET DE MATIERE PAR CONVECTION MIXTE DANS UN CYLINDRE VERTICAL A PAROI HUMIDE September 21 Phys. Chem. News 3 (21) 81-88 PCN TRANSFERT DE CHALEUR ET DE MATIERE PAR CONVECTION MITE DANS UN CYLINDRE VERTICAL A PAROI HUMIDE M. Feddaoui *, E. Belahmidi, A. Mir Groupe de Recherche sur

Plus en détail

CHAPITRE III: ECOULEMENTS UNIDIMENSIONNELS INSTATIONNAIRES: Une introduction à la méthode des caractéristiques.

CHAPITRE III: ECOULEMENTS UNIDIMENSIONNELS INSTATIONNAIRES: Une introduction à la méthode des caractéristiques. CHAPITRE III: ECOULEMENTS UNIDIMENSIONNELS INSTATIONNAIRES: Une introduction à la méthode des caractéristiques. Considérons l écoulement dans un tube de section constante. L écoulement est supposé unidimensionnel

Plus en détail

Mécanique des fluides

Mécanique des fluides Mécanique des fluides La statique des fluides : étude des fluides macroscopiquement au repos La dynamique des fluides : étude des fluides macroscopiquement en mouvement I. Les propriétés d'un fluide. Qu'est-ce

Plus en détail

Analyse, séance 7 : cours LES PROBLÈMES HYPERBOLIQUES

Analyse, séance 7 : cours LES PROBLÈMES HYPERBOLIQUES Mathématiques 2 1, séance 7 : cours LES PROBLÈMES HYPERBOLIQUES Objectifs De nombreux problèmes d évolution (dynamique du solide, propagation d ondes, transport) sont conservatifs : au cours de l évolution

Plus en détail

POTENTIELS THERMODYNAMIQUES ÉNERGIE LIBRE - ENTHALPIE LIBRE

POTENTIELS THERMODYNAMIQUES ÉNERGIE LIBRE - ENTHALPIE LIBRE Ch. T2 : Potentiels thermodynamiques Energie libre - Enthalpie libre 18 POTENTIELS THERMODYNAMIQUES ÉNERGIE LIBRE - ENTHALPIE LIBRE 1. LES POTENTIELS THERMODYNAMIQUES 1.1. Introduction : la néguentropie

Plus en détail

Chapitre III: CALCUL ET SUPERPOSITION DES HYDROGRAMMES DE RUISSELLEMENT

Chapitre III: CALCUL ET SUPERPOSITION DES HYDROGRAMMES DE RUISSELLEMENT Chapitre III: CALCUL ET SUPERPOSITION DES HYDROGRAMMES DE RUISSELLEMENT 1 Calcul des hydrogrammes à l exutoire de chaque sous bassin 1.1 Sous bassin 1 À partir des données exposés dans le chapitre I, on

Plus en détail

4 Travail et chaleur

4 Travail et chaleur 13 février 2003 Définition du concept de travail 54 4 On présente dans ce chapitre les concepts de travail et de chaleur, qui sont centraux pour l analyse des problèmes thermodynamiques. 4.1 Définition

Plus en détail

Mécanique des liquides : DYNAMIQUE 1. ECOULEMENTS EXERCICE 1. Calculer RH et DH dans les situations suivantes : EXERCICE 2

Mécanique des liquides : DYNAMIQUE 1. ECOULEMENTS EXERCICE 1. Calculer RH et DH dans les situations suivantes : EXERCICE 2 TD 1. ECOULEMENTS EXERCICE 1 Calculer RH et DH dans les situations suivantes : EXERCICE 2 Un liquide s écoule dans une conduite dont les variations de section sont lentes. Le débit est de 3000 L/min. Calculer

Plus en détail

Machines à frigorifiques à plusieurs étages de compression mécanique et à un seul fluide

Machines à frigorifiques à plusieurs étages de compression mécanique et à un seul fluide Machines à frigorifiques à plusieurs étages de compression mécanique et à un seul fluide Conséquences de l utilisation de plusieurs étages On utilise des machines à plusieurs étages de compression lorsque

Plus en détail

Chapitre 2: Propriétés générales des Matériaux

Chapitre 2: Propriétés générales des Matériaux 1. Introduction Chapitre 2: Propriétés générales des Matériaux Les propriétés principales des matériaux peuvent être divisées en plusieurs groupes tels que: Propriétés physiques: (la densité; la masse

Plus en détail

Dynamique des fluides

Dynamique des fluides Dynamique des fluides DYNAMIQUE DES FLUIDES INCOMPRESSIBLES DEFINITIONS Le débit est le quotient de la quantité de fluide qui traverse une section droite de la conduite par la durée de cet écoulement.

Plus en détail

Cellule de Transfert Thermique THERMO 3

Cellule de Transfert Thermique THERMO 3 4) Cellule de Transfert Thermique 1 PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT Les enceintes chaudes et froides sont placées de part et d autre de la paroi à tester Chaque enceinte est mise à température régulée (côté

Plus en détail

L aération des logements

L aération des logements L aération des logements I- Les besoins d aération Ils dépendent de : La production de vapeur dans le logement : La production quotidienne de vapeur d eau liée à la respiration d une famille de deux adultes

Plus en détail

Exercices de Mécanique des Fluides

Exercices de Mécanique des Fluides Normal Exercices de Mécanique des Fluides Terminale STL PLPI Normal Relation de continuité : 1- De l eau s écoule dans une conduite de 30,0 cm de diamètre à la vitesse de 0,50 m.s -1. Calculer le débitvolume

Plus en détail

Laboratoire de Sciences Industrielles pour l Ingénieur

Laboratoire de Sciences Industrielles pour l Ingénieur Laboratoire de Sciences Industrielles pour l Ingénieur S23 - Convertir l'énergie S231 - Actionneurs et pré-actionneurs associés incluant leurs commandes COURS ACTIONNEURS HYDRAULIQUES 1. Généralités Principe

Plus en détail

Transferts de chaleur et de masse

Transferts de chaleur et de masse Objectifs Transferts de chaleur et de masse Objectifs Introduire les notions théoriques à la base de transferts thermiques et de masse Établir leurs liens aux comportements de systèmes thermiques Arriver

Plus en détail

Étude thermique des ailettes :

Étude thermique des ailettes : Kotler Vivien Unfer Aurélien AP - ENSGSI Étude thermique des ailettes : Objectifs : Au cours de ce TP nous avons vérifié expérimentalement un calcul de transfert de chaleur en régime permanent dans des

Plus en détail

NOTION DE PRESSION. I PRESSION EXERCEE PAR LES SOLIDES 1 Observation. Que remarquez- vous?

NOTION DE PRESSION. I PRESSION EXERCEE PAR LES SOLIDES 1 Observation. Que remarquez- vous? NOTION DE PRESSION I PRESSION EXERCEE PAR LES SOLIDES 1 Observation Que remarquez- vous? 2 Activité Une construction est supportée par plusieurs poteaux en béton tels que chacun d'eux supporte une charge

Plus en détail

LE CONTRÔLE DU MOULAGE CONCEPTION DU MOULE

LE CONTRÔLE DU MOULAGE CONCEPTION DU MOULE LE CONTRÔLE DU MOULAGE CONCEPTION DU MOULE OBJECTIF DU FONDEUR Une pièce saine - Moins de défauts - Structure de solidification correcte LES MOYENS - Tracé correct de la pièce - Choix du procédé de fonderie

Plus en détail

CHAPITRE 5 MECANIQUE DES FLUIDES

CHAPITRE 5 MECANIQUE DES FLUIDES CHAPITRE 5 MECANIQUE DES FLUIDES Pr. M. ABD-LEFDIL Université Mohammed V- Agdal Département de Physique Année universitaire 2011-12 SVT 1 Matière Solide Liquide Gaz Caractéristiques de ces 3 états: rigidité

Plus en détail

Chapitre n 10 L A M É C A N I Q U E D E N E W T O N

Chapitre n 10 L A M É C A N I Q U E D E N E W T O N T ale S Chapitre n 10 L A É C A N I Q U E D E N E W T N I- Rappels 1 )Le vocabulaire a) Système Le système est l objet, ou l ensemble des objets, auquel on s intéresse pour l étude de son mouvement. Ex.:

Plus en détail

TD de transfert thermique. Série N 1

TD de transfert thermique. Série N 1 TD de transfert thermique Série N 1 Méthodologie Comprendre l'énoncé et voir les données du problèmes comprendre la question et ce qu'on cherche à déterminer? Faire un schéma et identifier les modes et

Plus en détail

Exercice n 1 : (9,5 points) LES ONDES SISMIQUES... Les parties A et B sont indépendantes.

Exercice n 1 : (9,5 points) LES ONDES SISMIQUES... Les parties A et B sont indépendantes. Afrique 2003 http://labolycee.org Partie A: Étude d'un séisme. LES ONDES SISMIQUES... Les parties A et B sont indépendantes. Exercice n 1 : (9,5 points) Lors d'un séisme, la Terre est mise en mouvement

Plus en détail

Chapitre n 9 OSCILLATIONS DANS UN CIRCUIT RLC SÉRIE

Chapitre n 9 OSCILLATIONS DANS UN CIRCUIT RLC SÉRIE Chapitre n 9 OSCILLATIONS DANS UN CIRCUIT RLC SÉRIE T ale S I- Décharge d un condensateur dans un dipôle RL 1 )Montage (Cf. le montage en annexe p.1) Après avoir chargé le condensateur en basculant l interrupteur

Plus en détail

Chapitre 2 Pressions et débits dans les canalisations

Chapitre 2 Pressions et débits dans les canalisations Chapitre 2 Pressions et débits dans les canalisations I. Notion de pression. Activité préliminaire (page 24 Nathan) : le cycle de l eau domestique. Correction : 1. Les stations de pompage et les châteaux

Plus en détail

TP n 4 Programme MATLAB pour l étude des oscillations libres des systèmes à deux degrés de liberté

TP n 4 Programme MATLAB pour l étude des oscillations libres des systèmes à deux degrés de liberté UNIVERSITÉ DES SCIENCES ET DE LA TECHNOLOGIE HOUARI BOUMEDIENE FACULTÉ DE PHYSIQUE - ANNÉE UNIVERSITAIRE 2008-2009. LICENCE DE PHYSIQUE - TROISIÈME ANNÉE - CINQUIÈME SEMESTRE. MODULE : PROGRAMMATION MATLAB.

Plus en détail

Détermina- tion du dia- mètre des condui tes - Eau 1er juillet 2013

Détermina- tion du dia- mètre des condui tes - Eau 1er juillet 2013 Détermination du diamètre des condui tes - Eau 1 er juillet 213 Contenu 1.1 Principes de la dynamique des fluides... 2 1.1.1 Perte de charge totale dans une installation.............. 2 1.1.2 Perte de

Plus en détail

TABLE DES MATIERES CHAPITRE I : LES TRANSFERTS EN GENIE DES PROCEDES CHAPITRE II : TRANSFERT DE MATIERE EQUATION DE CONTINUITE

TABLE DES MATIERES CHAPITRE I : LES TRANSFERTS EN GENIE DES PROCEDES CHAPITRE II : TRANSFERT DE MATIERE EQUATION DE CONTINUITE TABLE DES MATIERES Nomenclature VIII IX CHAPITRE I : LES TRANSFERTS EN GENIE DES PROCEDES 1 Transferts unidirectionnels 2 1.1. Cas d une phase non homogène 2 1.2. Transfert électrique 2 1.3. Transfert

Plus en détail

UNIVERSITÉ PARIS OUEST NANTERRE LA DÉFENSE U.F.R. SEGMI Année universitaire 2013 2014 MATHÉMATIQUES

UNIVERSITÉ PARIS OUEST NANTERRE LA DÉFENSE U.F.R. SEGMI Année universitaire 2013 2014 MATHÉMATIQUES UNIVERSITÉ PARIS OUEST NANTERRE LA DÉFENSE U.F.R. SEGMI Année universitaire 203 204 Licence d économie Cours de M. Desgraupes MATHÉMATIQUES Corrigé du TD Valeurs propres et vecteurs propres Corrigé ex.

Plus en détail

Projet de microcentrale hydraulique sur le Gyr

Projet de microcentrale hydraulique sur le Gyr Projet de microcentrale hydraulique sur le Gyr Le Gyr, situé en haute altitude et proche des glaciers, est une rivière particulière dont le débit varie tout au long de la journée. Le projet prévoit une

Plus en détail

Chapitre deux : écoulements visqueux... simples?

Chapitre deux : écoulements visqueux... simples? Objectifs Chapitre deux : écoulements visqueux... simples? Différences entre fluides parfaits et fluides réels. Écoulements conduisants aux solutions exactes des équations de Navier Stokes : écoulements

Plus en détail

Chapitre III : Traction et compression.

Chapitre III : Traction et compression. Chapitre III : Traction et compression. Objectifs Pré-requis Eléments de contenu Déterminer la répartition des contraintes dans une section de poutre sollicitée à la traction. Vérifier la condition de

Plus en détail

Lignes de courant. m = t. m en kg ; t en s ; Q m en kg/s. Il représente la masse de liquide écoulé pendant une unité de temps.

Lignes de courant. m = t. m en kg ; t en s ; Q m en kg/s. Il représente la masse de liquide écoulé pendant une unité de temps. I) Écoulement des fluides DYNAMIQUE DES FLUIDES 1) Lignes de courant Les molécules d un fluide en mouvement suivent des trajectoires appelées lignes de courant. Ces lignes de courant sont représentées

Plus en détail

Suites : Résumé de cours et méthodes

Suites : Résumé de cours et méthodes Suites : Résumé de cours et méthodes Généralités ne suite numérique est une liste de nombres, rangés et numérotés : à l entier 0 correspond le nombre noté 0 à l entier correspond le nombre noté à l entier

Plus en détail

Calage angulaire de rouleaux d imprimerie.

Calage angulaire de rouleaux d imprimerie. Calage angulaire de rouleau d imprimerie. Présentation : Pour obtenir une impression graphique en plusieurs couleurs, il faut faire passer une feuille à imprimer entre différents rouleau d impression (des

Plus en détail

TD7 Régression linéaire

TD7 Régression linéaire 1 Université Joseph Fourier L/STA30 TD7 Régression linéaire Objectifs : Epliquer un facteur modélisé par une variable aléatoire gaussienne à l aide d une variable eplicative, au vu d une série de n couples

Plus en détail

THERMODYNAMIQUE APPLIQUÉE PCs

THERMODYNAMIQUE APPLIQUÉE PCs ECOLE CENTRALE PARIS 1 ère ANNÉE D ÉTUDES THERMODYNAMIQUE APPLIQUÉE PCs Corrigé 2012-2013 2 PC N 1 Un modèle simple d ébullition en paroi Corrigé Lorsque l on fait bouillir de l eau dans une casserolle,

Plus en détail

ME301 - TECHNIQUES DE MESURE: TpB Mesures de températures

ME301 - TECHNIQUES DE MESURE: TpB Mesures de températures SCHOOL OF ENGINEERING MECHANICAL ENGINEERING LRESE - Laboratory of Renewable Energy Sciences and Engineering ME301 - TECHNIQUES DE MESURE: TpB Mesures de températures Dr. Clemens Suter (clemens.suter@epfl.ch)

Plus en détail

PROBLEME DE RADIOACTIVITE

PROBLEME DE RADIOACTIVITE Université Joseph Fourier Grenoble-I 08 janvier 2010, durée 1h30 UE PHY113a Feuille manuscrite recto verso et calculatrice autorisés PROBLEME DE RADIOACTIVITE Le problème comporte trois parties qui peuvent

Plus en détail

k_bodet_lycée_heinrich_haguenau 1

k_bodet_lycée_heinrich_haguenau 1 STI2D-STL CH. N..MECANIQUE DES FLUIDES 1. INTRODUCTION : Un fluide peut être considéré comme étant formé d'un grand nombre de particules matérielles, très petites et libres de se déplacer les unes par

Plus en détail

FONCTION DISTRIBUER L ENERGIE ELECTRIQUE Etude d une installation : détermination des sections de câbles

FONCTION DISTRIBUER L ENERGIE ELECTRIQUE Etude d une installation : détermination des sections de câbles FONCTION DISTRIBUER L ENERGIE ELECTRIQUE Etude d une installation : détermination des sections de câbles A- Problématique : Lorsqu un conducteur est parcouru par un courant électrique, il s échauffe selon

Plus en détail

MEC3200 TRANSMISSION DE CHALEUR ÉNONCÉ DE LABORATOIRE TRANSFERT DE CHALEUR CONVECTIF

MEC3200 TRANSMISSION DE CHALEUR ÉNONCÉ DE LABORATOIRE TRANSFERT DE CHALEUR CONVECTIF DÉPARTEMENT DE GÉNIE MÉCANIQUE SECTION AÉROTHERMIQUE ÉCOE POYTECHNIQUE DE MONTRÉA MEC3200 TRANSMISSION DE CHAEUR ÉNONCÉ DE ABORATOIRE TRANSFERT DE CHAEUR CONVECTIF OBJECTIF e présent laboratoire vise à

Plus en détail

REFLEXION CONCERNANT LE NPSH. pompe

REFLEXION CONCERNANT LE NPSH. pompe REFLEXION CONCERNANT LE NPSH I ) Utilité du NPSH. cuve groupe tuyauterie pompe Soit une pompe qui aspire l eau contenue dans une cuve. La hauteur d eau au-dessus de la pompe est H. La pompe crée une dépression

Plus en détail

3 e ANNÉE SYSTÈMES ÉLECTRONIQUES ET ÉLECTROTECHNIQUES

3 e ANNÉE SYSTÈMES ÉLECTRONIQUES ET ÉLECTROTECHNIQUES 3 e ANNÉE SYSTÈMES ÉLECTRONIQUES ET ÉLECTROTECHNIQUES Durée : 4 heures L'épreuve est d'une durée de quatre heures et set constituées de deux parties indépendantes (électrotechnique et électronique). Les

Plus en détail

Plan de référence, y = 0

Plan de référence, y = 0 Univerité e Caen-Bae Normandie UFR de cience 9 - Mater IMM mention Ingénierie Mécanique (M) Dynamique de Fluide réel : Corrigé de érie rappel - Td olution de l exercice - I.: Hypothèe : Écoulement non-viqueux

Plus en détail

Circuit RLC série Etude de la résonance d intensité

Circuit RLC série Etude de la résonance d intensité Circuit RLC série Etude de la résonance d intensité Lors d une séance de Travaux Pratiques, on dispose du matériel suivant : un GBF, un voltmètre numérique et un oscilloscope bicourbe un condensateur de

Plus en détail

LEÇON N 52 : 52.1 Suites monotones

LEÇON N 52 : 52.1 Suites monotones LEÇON N 52 : Suites monotones, suites adjacentes. Approximation d un nombre réel, développement décimal. L exposé pourra être illustré par un ou des exemples faisant appel à l utilisation d une calculatrice.

Plus en détail

THERMODYNAMIQUE APPLIQUÉE PARTIE 2 BILAN D ÉNERGIE APPLIQUÉ AUX SYSTÈMES OUVERTS

THERMODYNAMIQUE APPLIQUÉE PARTIE 2 BILAN D ÉNERGIE APPLIQUÉ AUX SYSTÈMES OUVERTS THERMODYNAMIQUE APPLIQUÉE PARTIE 2 BILAN D ÉNERGIE APPLIQUÉ AUX SYSTÈMES OUVERTS I. Différentes formes d énergie L énergie est un concept fondamental en physique Différentes formes d énergie existent.

Plus en détail

Etude des fluides visqueux

Etude des fluides visqueux I Définitions préliminaires : 1. Ecoulement laminaire : Etude des fluides visqueux Définition : Un écoulement est laminaire lorsqu il est régulier (la vitesse de chaque particule de fluide reste quasiment

Plus en détail

Examen CCF2 de Biomécanique du mouvement

Examen CCF2 de Biomécanique du mouvement L2 (Semestre 2) Durée : 2 h. 3LTC4 30 novembre 2012 Examen CCF2 de Biomécanique du mouvement Document autorisés : aucun IMPORTANT : Calculatrice interdite. Exercice 1. On lance une balle de golf de masse

Plus en détail

TD-PT4 : Fluides en écoulement

TD-PT4 : Fluides en écoulement TD-PT4 : Fluides en écoulement Révisions de cours : Définir une particule de fluide comme un système mésoscopique de masse constante. Décrire le champ eulérien des vitesses par opposition à la description

Plus en détail