Projet RenouVaud Rapport d initialisation

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Projet RenouVaud Rapport d initialisation"

Transcription

1 Projet RenouVaud Rapport d initialisation Classification * Statut ** Nom du projet Abréviation du projet Chef de projet Donneur d ordre Auteur Initiale Coauteurs Interne Approbation RenouVaud RNVD Alexandre Lopes ad interim Jeannette Frey Alexandre Lopes AL, JF GT (VAV, MAV, JCA, ARC) Vérificateurs Approbateurs Jeannette Frey Pour information * Non classé, Interne, Confidentiel ** Préparation, Vérification, Approbation Modifications, contrôles, approbation Version Date Description, remarques Nom ou rôle Version initiale AL Ajout du chapitre communication, AL modification de l organigramme du projet et du budget Complément suite au CD du 19 mai AL Version finale envoyée pour information au SERAC et au DFJC JF Définitions, acronymes et abréviations Mot / Abréviation BREV Signification Assemblée des représentants des Bibliothèques membres du REseau Vaudois CIIP Conférence intercantonale de l instruction publique de la suisse romande et du Tessin DFJC Département de la Formation, de la Jeunesse et de la Culture (de l Etat de Vaud) DGEO Direction Générale de l Enseignement Obligatoire (de l Etat de Vaud) DGEP Direction Générale de l Enseignement Post (de l Etat de Vaud) Bibliothèque cantonale et universitaire Lausanne Unithèque - CH-1015 Lausanne

2 Mot / Abréviation DGES FRBR GEMEVAL RERO RDA SERAC SIGB Signification Direction Générale de l Enseignement Supérieur (de l Etat de Vaud) Functional Requirements for Bibliographic Records [vu le ] «GEMeinsame EVALuation eines neuen Bibliothekssystemes». Projet d évaluation commune en vue de l acquisition d un nouveau SIGB mené par IDS, RERO et la BNS durant les années Réseau Romand (Réseau des bibliothèques de Suisse occidentale) Resource Description and Access: Service des Activités Culturelles (de l Etat de Vaud) Système intégré de gestion de bibliothèque (= ILS Integrated Library System) Références Signe distinctif Titre, source 2

3 Table des matières 1 Généralités But du document Situation initiale Objectifs Scénarios Moyens nécessaires Planification et organisation Planning Organisation du projet Communication Conséquences Proposition Annexes Décisions

4 1 Généralités Le rapport «Initialisation» du projet RenouVaud décrit l idée du projet et fournit les éléments permettant de décider si le feu vert peut être donné à la phase «Analyse Préliminaire». Le 14 mars 2014, Mme la Conseillère d Etat Anne-Catherine Lyon a annoncé à la CIIP, organe tutélaire de RERO que le canton de Vaud se dédisait de la convention RERO à fin En tant que coordinateur local du site vaudois, la BCU Lausanne est en charge de gérer le réseau vaudois. Au 1 er janvier 2017, elle est en charge de le faire hors du RERO. En conséquence, la BCU Lausanne lance le projet RenouVaud afin d étudier et implémenter les outils, services et processus de travail nécessaire à la reprise des fonctionnalités actuellement couvertes pour le Réseau Vaudois par son appartenance à RERO, et éventuellement de compléter ces fonctionnalités par de nouvelles, pour lesquelles le Réseau Vaudois n a pas obtenu de réponse dans RERO ses dernières années. En reprenant les points énoncés dans l actuelle convention RERO et en tenant compte de l évolution du contexte bibliothéconomique de ces dernières années, on peut considérer que le projet RenouVaud devra permettre: 1) d acquérir un nouveau SIGB pour le réseau vaudois 2) de proposer la manière optimale de fonctionner au 21 e siècle en réseau sur un SIGB localisé dans le cloud, du point de vue du pompage des notices bibliographiques 3) de concrétiser le mandat de la BCUL sous la forme d une convention ou dans le règlement de la BCUL 4) de proposer au DFJC de nouvelles structures pour le réseau vaudois 5) de proposer au DFJC un nouveau business model avec des flux d argents simples et transparents pour le réseau vaudois 2 But du document Comme le projet RenouVaud se déroulera sur plusieurs années, impliquera plusieurs dizaines d acteurs à la BCU Lausanne et dans le Réseau Vaudois et peut-être au-delà, et chaque acteur ayant des compétences métiers différents, la direction de la BCU Lausanne a décidé de le mener sous la méthodologie HERMES. La dénomination des phases du projet se fait donc d après cette méthodologie. En conséquence, le présent rapport «Initialisation» résume les résultats et les décisions de la phase d initialisation selon HERMES. 4

5 3 Situation initiale Depuis l an 2000, le canton de Vaud est partie prenante de la «Convention relative à la gestion et à l administration du réseau des bibliothèques de suisse occidentale» (annexe sous 11.1). Cette convention a été adoptée par la Conférence universitaire de Suisse occidentale le 25 novembre 1999 à Neuchâtel et complétée par les avenants du 9 novembre 2000 (HES-SO), du 17 mars 2003 (Département de l Éducation de la République et canton du Jura) et du 22 mai 2003 (Personnel du réseau). C est cette convention dont le canton de Vaud se dédit pour la fin 2016, le délai de dédite étant de 24 mois pour la fin d une année civile. Les autres parties prenantes sont actuellement: - La Direction de l Instruction publique et des affaires culturelles du canton de Fribourg - Le Département de l Instruction publique de la République et canton de Genève - Le Département de l Instruction publique et des affaires culturelles de la République et canton de Neuchâtel - Le Département de l Instruction publique du canton du Valais - Le Département de l Education de la République et canton du Jura - La Ville de Genève - L Institut suisse de droit comparé - La HES-SO. Le 17 mars 2014, la directrice de la BCUL a répercuté la nouvelle de la dédite de la convention par le canton de Vaud auprès de l ensemble des collaborateurs BCUL ainsi qu aux partenaires membres de la BREV (bibliothèques vaudoises membres de RERO). La BCU Lausanne doit reprendre la gestion du Réseau Vaudois au , de manière à assurer pour l ensemble des bibliothèques membres du Réseau Vaudois les fonctionnalités mises à disposition au sein de l actuel RERO, mais également de remédier aux retards pris par RERO en matière de gestion de bibliothèque (essentiellement: acquisition d un nouveau SIGB, intégration des ressources électroniques dans le catalogue, gestion des nouveaux processus de travail liés aux ressources électroniques par le nouveau SIGB). 5

6 4 Objectifs Entre le mois d avril 2014 et le , la BCU Lausanne gère le projet RenouVaud permettant de reprendre la gestion du réseau vaudois à sa sortie de RERO. Dans ce cadre, la BCU Lausanne - fera l acquisition d un nouveau SIGB - proposera la manière optimale de fonctionner en réseau sur un SIGB localisé dans le cloud, du point de vue du pompage des notices bibliographiques - établira une nouvelle convention avec les membres - proposera au DFJC de nouvelles structures pour le réseau vaudois - proposera au DFJC un nouveau business model avec des flux d argents simples et transparents pour le réseau vaudois Au , la BCU Lausanne reprendra les fonctions de gestionnaire du réseau vaudois que lui alloue actuellement la Convention intercantonale RERO. Cette fonction inclut en particulier: 1) De mettre à disposition un système intégré de gestion de bibliothèque, afin de permettre aux bibliothèques membres du réseau vaudois de continuer l effort de travail en réseau, en particulier: - de gérer de manière efficiente leur bibliothèque - d effectuer un travail efficient et efficace de saisie de données bibliographiques dans une qualité optimale - de coopérer entre bibliothèques vaudoises pour l achat, le catalogage et la mise en valeur des ressources électroniques - d optimiser le référencement du patrimoine intellectuel sous forme imprimée et électronique - de déposer et conserver le patrimoine intellectuel électronique - de permettre à la BCUL d assurer le Dépôt Légal numérique - d assurer la mise en valeur du patrimoine numérique vaudois - d assurer le prêt et la diffusion des documents - de coopérer avec la bibliothèque nationale suisse - de coopérer avec les autres réseaux bibliographiques suisses et étrangers - de monter des services de Web sémantique sur la base des données élaborées au sein du réseau vaudois Ceci, afin de permettre à l ensemble du public vaudois d avoir accès: - à l information scientifique, technique et culturelle achetée par les bibliothèques du réseau vaudois sur tous les supports - à l information scientifique, technique et culturelle générée par les vaudoises et les vaudois sur tous les supports - à des outils de formation en ligne - à des outils d information en ligne - aux mouvements culturels et artistiques les plus divers - à des outils leur permettant de participer à l élaboration de l information en ligne (crowdsourcing) 2) la BCUL proposera la manière optimale de fonctionner en réseau sur un SIGB localisé dans le cloud, du point de vue du pompage des notices bibliographiques Afin de permettre aux membres du réseau vaudois d optimiser le catalogage des ressources imprimées et électroniques, la BCUL optimisera le pompage des notices bibliographiques - dans le pool de notices à disposition dans le SIGB lui-même - dans les pools de notices globaux tels que OCLC worldcat 6

7 - par le passage d accords avec de grands fournisseurs de notices comme la LOC, la BNF, etc. - par le passage d accords avec d autres fournisseurs de notices - par la mise au point d outils d import de masse de notices 3) La BCU Lausanne est en charge de proposer, dans un nouveau règlement BCUL ou une nouvelle convention, la structure générale du futur réseau vaudois dont elle devra assurer la coordination. Elle assumera la responsabilité de l organisation et de l exécution de la convention sur le territoire cantonal: - en donnant la possibilité aux bibliothèques sises sur le territoire vaudois de participer activement au sein du réseau vaudois - en mettant à disposition un responsable de la coordination du réseau vaudois et l équipe de spécialistes nécessaires à la maintenance du SIGB, resp. de son bon fonctionnement - en créant un comité de pilotage du réseau et en le réunissant au moins 4 fois par an - en organisant une assemblée générale annuelle des représentants des bibliothèques membres du réseau. 4) La BCU Lausanne veillera au bon fonctionnement du réseau sur l ensemble du territoire cantonal, ainsi qu à l application des décisions du comité de pilotage. Elle s assure notamment que les bibliothèques affiliées respectent l ensemble de leurs droits et de leurs obligations telles qu elles seront énoncées dans la nouvelle convention, notamment: - que les bibliothèques membres participent activement au réseau - que les bibliothèques membres accèdent librement à l ensemble des données contenues dans la base de données commune. - que les bibliothèques membres alimentent effectivement la base de données du réseau vaudois en saisissant les données bibliographiques dans les meilleurs délais - que les bibliothèques membres cataloguent le rétrospectif de leurs collections dans les meilleurs délais - que les bibliothèques membres effectuent une relecture systématique des données qu elles auront introduites - que les bibliothèques membres pourvoient elles-mêmes à leur équipement informatique sur place - que les bibliothèques membres respectent le format bibliographique et les règles de catalogages communs - que les bibliothèques membres respectent la propriété des données telle qu elle aura été décidée, et n en fassent pas d usage commercial - que les bibliothèques membres respectent les engagements financiers qui seront pris. 5) Pour exécuter son mandat, la BCU Lausanne bénéficiera dès le de l ensemble des moyens financiers accordés actuellement par le canton de Vaud, le site vaudois et par les partenaires vaudois à la Centrale RERO. Dans le cadre du projet RenouVaud, la BCU Lausanne est en charge - d élaborer un nouveau business model pour le réseau vaudois - de proposer un flux d argent simplifié et transparent (p.ex. par un flux d argent unique du canton vers la BCUL, permettant de rendre l adhésion des bibliothèques au réseau gratuite) - d optimiser l engagement des moyens (maximum la somme mise à disposition actuellement pour RERO par les différents canaux de financement vaudois) - de proposer des indicateurs permettant de juger de la pertinence de l engagement des moyens financiers du DFJC 7

8 L évolution du contexte bibliothéconomique pose en outre la question du passage à un nouveau format bibliographique basé sur le modèle FRBR, et aux nouvelles règles de catalogage RDA. La BCU Lausanne a toujours assuré pour les bibliothèques vaudoises la gestion d un certain nombre de processus au sein de RERO (bon nombre de formations, participation aux GTs, task forces, etc.). La reprise complète de la gestion du réseau vaudois nécessite cependant d étudier les processus de travail partagé entre la Centrale et la Coordination locale vaudoise, ainsi que de cartographier les processus de travail à créer pour compléter l existant. Le projet RenouVaud n est donc pas seulement un projet informatique, mais comprend trois volets: technologiques, métier, et gestion du réseau. Les objectifs de RenouVaud couvrent donc: 1) l analyse, la planification, l organisation et la réalisation des différents aspects de la sortie de RERO du Réseau Vaudois des bibliothèques. 2) La proposition d une solution technique qui permette de gérer le réseau vaudois des bibliothèques de manière autonome, de préférence sur un nouveau SIGB 3) l analyse, la planification, l organisation et la mise en œuvre d un nouveau format bibliographique basé sur le modèle FRBR 4) L analyse, la planification, l organisation et la mise en œuvre de nouvelles règles de catalogage RDA. 5) La mise en place d une nouvelle structure pour la coordination du réseau vaudois remplaçant l actuelle BREV. La nouvelle structure doit permettre à la BCU Lausanne de gérer le réseau vaudois de manière simple et efficace, et doit être transparente et légère du point de vue de l investissement en temps pour les partenaires du réseau. 6) La proposition d un business model définissant clairement comment sont élaborés les budgets, quels flux financiers sont nécessaires, quels services de base sont financés par quels moyens, et quels services additionnels peuvent être obtenus par les membres, et à quel prix. 7) Un concept de communication pour le nouveau réseau vaudois. La méthodologie HERMES définit le phasage du projet, ainsi que les éléments principaux devant être traités au cours de chaque phase. Un résumé: Phase «Initialisation»: Définir le périmètre de projet Définir la structure de projet Lister les différents scénarios possibles Évaluer les ressources nécessaires à la bonne marche du projet Définir les différents risques Définir des plannings pour les différentes variantes Définir le plan de communication Phase «Analyse préliminaire»: Étudier les différents scénarios Établir un CDC pour le nouveau SIGB en vue d un appel d offres Établir l ensemble des dépenses actuelles pour le réseau vaudois Étudier les impacts et la faisabilité d un passage au format RDA/FRBR Affiner le planning prévisionnel pour les différents scénarios, les structures à mettre en place (y compris les GTs) Affiner le chiffrage de toutes les étapes du projet 8

9 Phase «Évaluation»: Effectuer l appel d offres pour l acquisition du nouveau SIGB Choisir la solution technique Choisir le format des données et les règles de catalogage Définir les processus de travail à implémenter dans la solution Définir le business model pour le réseau vaudois Définir la structure de la nouvelle coordination vaudoise Définir le concept de formation des collaborateurs Description des processus à mettre en place avec chiffrage des ressources nécessaires pendant la phase de transition puis post-migration Phase «Implémentation»: Installer une instance de test de la nouvelle solution Développer les scripts de migration Effectuer la migration des données en test à plusieurs reprises Effectuer les corrections de masse et les corrections manuelles sur les données Créer les nouvelles structures et les nouveaux workflows à la BCUL et dans le Réseau Vaudois Former les collaborateurs et l intégralité du réseau VD à la nouvelle solution Phase «Introduction»: Migrer le système Mettre en service la solution Vérifier l intégrité des données Effectuer les corrections nécessaires Mettre en œuvre la nouvelle structure de gestion du réseau vaudois Mettre en œuvre le nouveau business model Phase «Finalisation»: Chiffrer le coût total du projet Rédiger le rapport de finalisation 9

10 5 Scénarios La sortie de RERO exige soit de reprendre la gestion des données vaudoises sur une instance autonome de l actuel SIGB VTLS VIRTUA, soit d envisager à cette occasion le passage sur un nouveau SIGB. La reprise de millions de notices est une opération lourde, en particulier si elle implique le passage à un nouveau format de données et la mise en œuvre de nouvelles règles de catalogage. La sortie de RERO étant prévue pour une date donnée ( ), différents scénarios peuvent, resp. doivent être envisagés. 1. Statu quo (scénario de repli) Le Réseau Vaudois garde le même SIGB (Virtua), le même format bibliographique (USMARC) et les mêmes règles de catalogage (AACR2). Pas de passage aux nouvelles règles de catalogage RDA n est envisagé dans ce scénario, la BCU Lausanne ne fait qu une extraction des données de RERO, et les bibliothèques membres continuent à travailler sur ce sous-ensemble de données vaudoises. Avantages: Pas de besoins en formation Nous pouvons continuer les migrations et notamment terminer les migrations de toutes les bibliothèques scolaires/mixtes (cible finale estimée à 80, pour le COPIL RERO-DJFC en juillet 2013) Ce scénario permet de continuer d utiliser l outil d aide à la migration (raccrochage) BMT sans nécessiter de devoir l adapter ou de faire un nouveau développement. Moins de perturbations à attendre pour les partenaires vaudois Meilleures chances de continuité de service. Inconvénients: Nous reprenons les défauts de Virtua, en particulier, pas de gestion des ressources électroniques Nous devrons effectuer une seconde migration pour changer de SIGB Nous devrons justifier la décision, répondre à la question «pourquoi faire tout ça pour ça?» Peu ou prou d innovation, pas de possibilités de participer aux développements engendrés en Europe par le passage aux RDA/FRBR L entreprise VTLS, qui produit VIRTUA, vient d être vendue. Il existe un risque majeur que le produit ne soit plus développé plus avant à l avenir. 2. Virtua en tant qu étape vers une solution plus développée Nous gardons VIRTUA lors de la sortie de RERO, pour nous donner plus de temps pour le changement de SIGB et le changement de format et de règles de catalogage. Avantages: 10

11 Phase de consolidation pour le réseau vaudois et pour le périmètre des migrations futures tout en menant simultanément la démarche de changements vers le nouveau SIGB Risque potentiellement moindre par rapport aux tests, bugs et corrections qui accompagnent tout changement de logiciel. Impact psychologique atténué avec une communication continuelle des changements/développements et donc plus positive à terme => aide à la justification du «pourquoi faire tout ça pour ça?» Migration en bloc sur un périmètre défini de bibliothèques, notamment des bibliothèques scolaires (nombre limite à fixer au départ) mais moins contraignantes pour le planning que pour le scénario 1, ce qui permet d avoir un maximum de bibliothèques à faire migrer en bloc sur le nouvel outil. Inconvénients: Nous reprenons au les défauts de Virtua, en particulier, pas de gestion des ressources électroniques Peu ou prou d innovation, pas de possibilités de participer aux développements engendrés en Europe par le passage aux RDA/FRBR dès 2017 La date d aboutissement du projet reste indéterminée; risque de démotivation des partenaires si les moyens viennent à manquer et/ou que le projet dure trop longtemps L entreprise VTLS, qui produit VIRTUA, vient d être vendue. Il existe un risque majeur que le produit ne soit plus développé plus avant à l avenir. 3. Changement de SIGB sans RDA Changement du SIGB uniquement, sans passage aux règles de catalogage RDA, et sans modifier le format des notices vers un modèle FRBR Avantages: Possibilités nouvelles liées au nouveau SIGB, en particulier intégration de la gestion des ressources électroniques Impact psychologique moindre: un seul changement à la fois (seulement le SIGB) Inconvénients: Formation de tout le réseau VD au nouvel outil, même sans les RDA/FRBR Ce scénario limite le nombre de migrations «usuelles» des bibliothèques scolaires et impose un calendrier de fin de ces migrations sur le mode actuel d environ 1 an ou 18 mois avant la mise en production complète du nouveau SIBG o o Que fait-on avec les bibliothèques scolaires qui n auront pas encore migré entre août 2015 (par ex.) et début 2017 (interruption de la dynamique de projet trop longue) => que fait-on des forces de travail engagées: chef de projet RERObibliothèques scolaires et catalogueurs? 11

12 o Redimensionnement des contributions financières de la DGEO pour les ressources humaines et financières? Perte possible de l outil de migration BMT => nouvelle solution de migration à développer Ce nouveau SIGB ne sera pas dans la formation de base des professionnels romands (AID, HES), moins de facilité dans les recrutements Inertie limitant le passage à RDA dans un second temps. 4. Changement de SIGB et passage aux RDA / FRBR (sans rétroactif) Avantages: Solution moderne, intégrant la gestion des ressources électroniques et les nouveaux formats Introduction de nouvelles possibilités liées au web sémantique pour tous les partenaires qui désirent les utiliser Possibilité de suivre d assez près le planning de la mise en œuvre des projets européens RDA / FRBR (pays anglo-saxons et germanophones, y compris Suisse Allemande) Permet aux bibliothécaires vaudois d être leader dans le savoir-faire concernant les nouveaux formats et règles de catalogage RDA/FRBR Inconvénients: Les autres bibliothèques francophones (sauf le Canada) n ont pour la plupart pas encore franchi le pas (stabilisation de la norme RDA encore incertaine pour les éléments culturels francophones) Si le rétroactif n est pas transformé, les RDA/FRBR ne déploient pas tous leurs avantages Formation lourde de tous les acteurs du réseau vaudois, à la fois sur le nouveau SIGB et sur les nouvelles normes de catalogage Impact psychologique important pour les bibliothécaires (nouvel outil et nouvelles normes en plus d un changement de méthode de travail encore très récent, notamment pour les dernières bibliothèques scolaires qui seront entrées dans le réseau vaudois / dans RERO) 5. Changement de SIGB et passage aux RDA /FRBR (avec rétroactif) Avantages: Solution moderne, intégrant la gestion des ressources électroniques et les nouveaux formats Introduction de nouvelles possibilités liées au web sémantique pour tous les partenaires qui désirent les utiliser Possibilité de suivre d assez près le planning de mise en œuvre des projets européens RDA / FRBR (pays anglo-saxons et germanophones, y compris Suisse Allemande) Tout le catalogue est au format RDA / FRBR et permet une utilisation optimale de toutes les possibilités de mise en valeur liées au web sémantique 12

13 Inconvénients: Coût probablement élevé de migration de notre catalogue actuel vers le RDA/FRBR, cette opération nécessitant d abord une conversion en masse, mais presque certainement des interventions manuelles, les données nécessaires ne se trouvant pas toutes dans le catalogue ou pas sous une forme normalisée, donc exploitable automatiquement En cas d évolution de la norme RDA, reprise des données déjà converties Formation lourde de tous les acteurs du réseau vaudois, à la fois sur le nouveau SIGB et sur les nouvelles normes de catalogage Impact psychologique important pour les bibliothécaires (nouvel outil et nouvelles normes en plus d un changement de méthode de travail encore très récent, notamment pour les dernières bibliothèques scolaires qui seront entrées dans le réseau vaudois / dans RERO) 6 Moyens nécessaires Pour mener à bien ce projet, il faut ment des ressources supplémentaires, pendant la durée du projet (dès aujourd hui et jusqu au 1 er janvier 2017). Selon le scénario choisi, les processus de travail au sein du réseau se verront également plus ou moins modifiés par rapport à l état actuel. Les coûts identifiés à l heure actuelle concernent les éléments suivants: 1) Chef de projet: Le premier besoin identifié est la nécessité de recruter un chef de projet. Nous allons rechercher un profil senior qui a déjà de l expérience dans la gestion de projets complexes. Il est possible de diminuer les coûts en recrutant un auxiliaire au lieu d utiliser une société de service mais l expérience montre que cela prend du temps, que le statut d auxiliaire n est pas très convaincant (donc peu de candidats) et que les collaborateurs peuvent partir à n importe quel moment. 2) Équipe de projet: Pendant toute la durée du projet, il faut une équipe de projet pour compléter l équipe actuelle de la Coordination vaudoise. Cette équipe de projet peut être montée soit en recrutant de nouveaux collaborateurs à l externe, soit en dégageant les forces à l interne (si le savoir-faire nécessaire existe déjà dans d autres sections de la BCUL), sachant que c est alors ce personnel-là de la BCUL qui devra être remplacé par des 13

14 externes. Dans les deux cas, des collaborateurs supplémentaires seront nécessaires. Le nombre d ETP supplémentaires dépendra du scénario choisi, mais pour une première approximation, il faudrait 4 personnes à temps plein pendant toute la durée du projet, soit: 3 bibliothécaires 1 informaticien Ces engagements sont légèrement moins urgents que le chef de projet mais seront dans tous les cas nécessaires pour les années 2015 et En cas de passage aux RDA/FRBR, le nombre d ETP devra être complété pour la définition des normes de catalogages générales ainsi que pour les spécifications pour chacune des collections spéciales (Dépôt Légal, Musicologie, Valdensia, Réserve Précieuse, Manuscrits, Cinéma, ). 3) Dès 2015: frais de licence pour un nouveau SIGB Pour un passage sur un nouveau SIGB au faut prévoir des premiers coûts de licence de logiciel ainsi que d hébergement dès 2015, puisqu une version de test devra être déployée bien avant la mise en œuvre pour les partenaires. Il est trop tôt pour pouvoir indiquer des montants. 4) Frais de préparation des données d autres bases de données dans le nouveau SIGB En raison des limitations du SIGB actuel, et hormis les métadonnées des ressources électroniques contenues dans les catalogues PerUNIL et ebooksunil, il existe malheureusement entre temps bien d autres bases de données recensant des fonds documentaires hors de VIRTUA, notamment dans le secteur des Manuscrits. Ces données devront trouver leur place au sein du nouveau SIGB dès La préparation et la mise aux normes de ces métadonnées sont chiffrées à l équivalent de 2 personnes à 80 % durant la durée du projet. Chiffrage des coûts pour le passage aux FRBR / RDA sur les notices existantes: Le reformatage de la très grande majorité des données doit pouvoir être fait de manière automatique par un prestataire externe spécialisé dans le traitement de données bibliographiques. Des corrections manuelles devront probablement compléter cet effort le modèle FRBR se basant sur le principe du regroupement sous un titre d'«œuvre», information qui n'existe pas actuellement dans les notices RERO, les fonds de musique classique mis à part. Les coûts pour une conversion ne peuvent pas encore être chiffrés à l heure actuelle (nécessité de demander des offres auprès de fournisseurs externes). Ils dépendront grandement de la proportion dans laquelle le travail peut être automatisé. 14

15 7 Planification et organisation 7.2 Planning Un premier planning pour l ensemble du projet a été présenté lors de la BREV du 3 avril 2014 (voir page ci-après). Les principales échéances pour 2014 sont: Fin avril: demandes budgétaires Fin juillet: lancement de l appel d offres pour un nouveau SIGB Fin juillet: avoir les scénarios / les plannings pour les bibliothèques scolaires en vue de l implémentation dans la timeline du scénario retenu Fin 2014 les éléments suivants doivent être connus: o les informations concernant les normes applicables RDA/FRBR o les chiffrages ET les fonds disponibles o le choix du SIGB Le calendrier détaillé du projet dépendra du scénario retenu, lors des phases d analyse préliminaire et de concept. 15

16 Choix d'un SIGB Définition CDC Appel d'offres Analyse et choix Analyse des données Déploiement nouvel SIGB en mode test Formation des utilisateurs Par la coordination VD ou fournisseur SIGB Migration des données Données RERO en lecture seule Extinction RERO 1er janvier 2017 Définition d'un format de catalogage RDA FRBR Préparation des données Formation Coord VD (mi 2015) Gel des données RERO début utilisation nouvel SIGB 6 mois de marge On utilise déjà le nouvel SIGB Début 2015 Début 2016 Migration été

17 7.2 Organisation du projet COPIL (Conseil de Direction BCUL) Chef de projet Groupe de projet VAV, MAV, JCA, ARC, AL GT 1 Migration de données GT 2 Catalogage + RDA / FRBR GT 3 Fonctionnement du réseau Bibliothécaire 1 3 UTQ Bibliothécaire 2 2 RIP Bibliothécaire 3 1 Internef Informaticien 1 HEP 2 Coordvd GT 1 Migration de données: Ce groupe de travail sera en charge de faire avancer le projet pendant tout son déroulement. Les membres de ce groupe participeront à toutes les phases du projet: analyse des données, participation à la migration, définition des processus de travail, assurance qualité, tests des solutions, participation aux formations, etc. 17

18 GT 2 Catalogage + RDA / FRBR: Ce groupe de travail se consacrera à la réflexion sur un changement de norme catalographique. Il étudiera les possibilités concrètes de passer une partie ou la totalité de notre catalogue en format FRBR / RDA. Le groupe de travail devra également proposer des scénarios ainsi que leur coût. Ce groupe sera composé de bibliothécaires déjà en poste, ils travailleront donc sur cette problématique à temps partiel. GT 3 Fonctionnement du réseau: Ce groupe de réflexion composé de membres BCUL et de membres de la BREV devra (re)définir le fonctionnement du réseau vaudois. Intégration des membres de la BREV: Il a été annoncé à la séance BREV du 3 avril dernier que les personnes intéressées à participer au projet pouvaient s annoncer auprès de la coordination vaudoise afin qu ils puissent intégrer l un des groupes de travail. 8 Communication La communication dans ce projet est particulièrement importante étant donné le grand bouleversement qu il va amener et les inquiétudes qu il peut générer. Il faudra tout particulièrement veiller à ce que l information communiquée soit aussi complète en interne pour les collaborateurs BCUL qu à l externe pour les membres du Réseau Vaudois. Pour la communication avec les partenaires du Réseau, les membres de la BREV, deux séances supplémentaires ont été prévues en 2014 (4 séances au lieu de 2) et ce sera également le cas durant toute la durée du projet en 2015 et Concernant la décision elle-même (celle de quitter RERO), la BCUL et les membres du réseau vaudois ne s expriment pas, étant donné qu il s agit d une décision du DFJC. En cas de questions de journalistes par exemple, nous renvoyons au service de communication du DFJC. Pour autant que la DFJC donne son accord, la direction de la BCUL peut communiquer sur les éléments bibliothécaires du projet. Jusqu à la sortie du canton de Vaud de RERO au 31 décembre 2016, la directrice de la BCUL donnera également des informations sur l avancement du projet RenouVaud aux autres membres de RERO lors des séances du CS RERO. Liste des publics cibles en termes de communication: BREV Bibliothécaires scolaires 18

19 Établissements scolaires Communes UNIL HEP Gymnase de Provence DGEO DGEP Tribunaux cantonaux Les collaborateurs BCUL Les musées cantonaux Archives Cantonales Archives de la ville (Lausanne) HES-SO (les trois HES «Santé-social» situées sur Vaud) Bibliothèque publique d Yverdon Centre mondial du cyclisme Fondation Fleuret ISDC Autorités de tutelle (SERAC, DFJC) Fondation pour le patrimoine scolaire Les autres cantons Députés Les partenaires du prêt entre bibliothèques RERO et les coordinateurs des autres sites RERO Étant donné la variété des publics à toucher, il paraît raisonnable de centraliser tous les éléments de communication sur une seule plateforme, le site internet de la BCUL. Un onglet «projet RenouVaud» sera créé sur le «home» du site web BCUL (dans la barre de bas de page sous «Bibliothèques»). Ainsi une adresse univoque peut être indiquée en cas de questions. Contenu des communications: Légitimité du projet / point de départ / déclencheur du projet Planning du projet Ce qui ne va pas changer / Continuité des prestations Ce qui va changer Les grandes étapes Où aller pour avoir de l information (http://www.bcu-lausanne.ch/projetrenouvaud/) Comment s impliquer Canaux de communication: Une page sur le site web de la BCUL (http://www.bcu-lausanne.ch/projetrenouvaud/) avec une adresse mail de contact pour poser des questions. Séances (BREV, AA DGEO, jeudi de l info) Mails Courriers officiels FAQ (Questions fréquemment posées) 19

20 Planning de communication: Mise en place d une page sur notre site web accompagné d une possibilité de contact et d une foire aux questions, dès que possible. Agenda des grandes séances avec les groupes d intérêts afin de planifier les communications o La BREV du 24 juin 2014 o L assemblée annuelle des bibliothèques scolaires du 25 juin 2014 o Plusieurs autres dates seront prévues dans l année Mise à jour régulière de la page web, périodicité mensuelle, avec annonce des prochaines décisions à venir 9 Conséquences La réalisation de ce projet va provoquer des bouleversements conséquents dans la plupart des services de la BCUL, ainsi qu au sein des bibliothèques membres du réseau vaudois. Tous les bibliothécaires devront apprendre à utiliser un nouvel outil, mais aussi probablement de nouvelles normes de catalogage, et appliquer de nouvelles procédures de travail. Le service informatique et la coordination vaudoise vont également être très impactés par cette sortie de RERO puisqu ils devront assumer la plupart des tâches qui étaient traditionnellement déléguées à la centrale RERO. Les conséquences au niveau de l organisation des tâches et des processus des collaborateurs seront détaillées lors d une phase ultérieure, après les décisions sur le scénario retenu, notamment en ce qui concerne le changement de format de catalogage. En cas de non-réalisation: Le projet RenouVaud est hautement prioritaire au vu du fait que les bibliothèques membres du Réseau Vaudois sont tributaires de la mise à disposition d un SIGB pour exécuter leur travail correctement. Il peut y avoir des variantes sur le scénario retenu, mais la BCUL devra proposer dans tous les cas au 1 er janvier 2017 une solution qui permette aux bibliothèques membres du Réseau Vaudois de fonctionner. Il est donc judicieux d avoir une solution de repli dans le cas où le scénario retenu devait être retardé ou abandonné. 20

Le module «Archives Management System» (AMS) dans Virtua

Le module «Archives Management System» (AMS) dans Virtua BIBLIOTHÈQUE CANTONALE ET UNIVERSITAIRE FRIBOURG KANTONS- UND UNIVERSITÄTSBIBLIOTHEK FREIBURG Le module «Archives Management System» (AMS) dans Virtua 14 avril 2011 Nicole Zay, bibliothécaire responsable

Plus en détail

Présentation générale du projet data.bnf.fr

Présentation générale du projet data.bnf.fr Présentation générale du projet data.bnf.fr La Bibliothèque nationale a mis en œuvre un nouveau projet, qui a pour but de rendre ses données plus utiles sur le web. Ceci nécessite de transformer données

Plus en détail

Le réseau NEBIS. Nos prestations vos avantages. NEBIS-Verbund Unsere Dienstleistungen Ihr Mehrwert

Le réseau NEBIS. Nos prestations vos avantages. NEBIS-Verbund Unsere Dienstleistungen Ihr Mehrwert Le réseau NEBIS Nos prestations vos avantages NEBIS-Verbund Unsere Dienstleistungen Ihr Mehrwert NEBIS Netzwerk von Bibliotheken und Informationsstellen in der Schweiz Inhalt NEBIS 3 Prestations 5 Le système

Plus en détail

site Internef Guide pratique

site Internef Guide pratique site Internef Guide pratique Cinq sites, une Bibliothèque Site Unithèque Collections universitaires de lettres, sciences sociales et politiques, théologie et sciences des religions, géosciences et environnement

Plus en détail

Université de Lausanne

Université de Lausanne Université de Lausanne Records management et archivage électronique : cadre normatif Page 2 Ce qui se conçoit bien s énonce clairement Nicolas Boileau Page 3 Table des matières Qu est- ce que le «records

Plus en détail

Une organisation internationale au cœur des enjeux de contenus et d accès à l information scientifique: L IFLA

Une organisation internationale au cœur des enjeux de contenus et d accès à l information scientifique: L IFLA Une organisation internationale au cœur des enjeux de contenus et d accès à l information scientifique: L IFLA P.Sanz, FREDOC, Bordeaux, 12 octobre 2011 L IFLA, un forum professionnel de premier plan Cadre

Plus en détail

P RO - enfance. Plateforme Romande pour l accueil de l enfance

P RO - enfance. Plateforme Romande pour l accueil de l enfance P RO - enfance Plateforme Romande pour l accueil de l enfance Rapport de la phase d analyse 1. Résumé Le présent document contient la description du déroulement et des résultats de la phase d analyse des

Plus en détail

LA GESTION DE PROJET INFORMATIQUE

LA GESTION DE PROJET INFORMATIQUE Structurer, assurer et optimiser le bon déroulement d un projet implique la maîtrise des besoins, des objectifs, des ressources, des coûts et des délais. Dans le cadre de la gestion d un projet informatique

Plus en détail

LA GESTION DE PROJET INFORMATIQUE

LA GESTION DE PROJET INFORMATIQUE LA GESTION DE PROJET INFORMATIQUE Lorraine Structurer, assurer et optimiser le bon déroulement d un projet implique la maîtrise des besoins, des objectifs, des ressources, des coûts et des délais. Dans

Plus en détail

INTRANET: outil de Knowledge management au sein de l entreprise

INTRANET: outil de Knowledge management au sein de l entreprise ARIEL RICHARD-ARLAUD INTRANET: outil de Knowledge management au sein de l entreprise Ariel Richard-Arlaud I. Le Knowledge management L avènement de la technologie INTERNET bouleverse les habitudes et mentalités:

Plus en détail

UN PATRIMOINE EN LIGNE

UN PATRIMOINE EN LIGNE UN PATRIMOINE EN LIGNE Digitaliser les collections historiques et contemporaines de la presse suisse pour en garantir la pérennité et les rendre accessibles Un projet coopératif de PresseSuisse, de la

Plus en détail

Gestion des e-mails par ELO

Gestion des e-mails par ELO >> La gestion du cycle de vie du courrier électronique comme La bonne décision pour aujourd hui et pour demain Les solutions de gestion du contenu d entreprise (Enterprise Content Management/ECM) de ELO

Plus en détail

Intégration de la tenue des contrôles pour la protection civile dans PISA

Intégration de la tenue des contrôles pour la protection civile dans PISA OFPP Intégration de la tenue des contrôles pour la protection civile dans PISA Séminaire de la Fédération suisse de la protection civile 12 Mai 2015 Philippe Jungo Stratégie, OFPP Agenda Situation initiale

Plus en détail

«Les documents référencés ci-dessus étant protégés par les droits d auteur et soumis à la déclaration au Centre Français d exploitation du droit de

«Les documents référencés ci-dessus étant protégés par les droits d auteur et soumis à la déclaration au Centre Français d exploitation du droit de 1 2 «Les documents référencés ci-dessus étant protégés par les droits d auteur et soumis à la déclaration au Centre Français d exploitation du droit de Copie, seules les références bibliographiques peuvent

Plus en détail

Plan d assurance qualité

Plan d assurance qualité Plan d assurance qualité Exemple de PAQ C3rb Informatique PLAN D ASSURANCE QUALITE (PAQ) C3RB - XXX 2014 Date 22 mai 2014 Version 1 Rédacteur C3rb Informatique SOMMAIRE 1. Suivi des modifications de ce

Plus en détail

Le logiciel pour le courtier d assurances

Le logiciel pour le courtier d assurances Le logiciel pour le courtier d assurances Introduction - Présentation 2 Intégration totale 3 Paperless Office 3 Traitement Unifié de l information 4 Outils commerciaux 5 Communication 6 Intégration AS/2

Plus en détail

La gestion des documents administratifs à la Bibliothèque nationale de France

La gestion des documents administratifs à la Bibliothèque nationale de France La gestion des documents administratifs à la Bibliothèque nationale de France en 12 diapos 1 La Bibliothèque nationale de France Missions Collecte du dépôt légal (livres, revues et Internet français) Valorisation

Plus en détail

Réserve Personnelle. Persönliche Reserve. Emprunter et épargner en fonction de vos besoins. Leihen und sparen je nach Bedarf

Réserve Personnelle. Persönliche Reserve. Emprunter et épargner en fonction de vos besoins. Leihen und sparen je nach Bedarf crédit épargne Réserve Personnelle Emprunter et épargner en fonction de vos besoins Persönliche Reserve Leihen und sparen je nach Bedarf Réserve Personnelle Vous voulez disposer à tout moment des moyens

Plus en détail

SpringerLink La Connaissance est importante. Choisissez SpringerLink.

SpringerLink La Connaissance est importante. Choisissez SpringerLink. Knowledge Matters. Choose SpringerLink SpringerLink La Connaissance est importante. Choisissez SpringerLink. A la pointe de la Recherche scientifique mondiale La Collection de contenus STM en ligne la

Plus en détail

Le signalement des acquisitions numériques à l échelle nationale Le rôle du hub de métadonnées scénarios et prototype

Le signalement des acquisitions numériques à l échelle nationale Le rôle du hub de métadonnées scénarios et prototype Le signalement des acquisitions numériques à l échelle nationale Le rôle du hub de métadonnées scénarios et prototype Raymond BERARD, directeur de l ABES 0 Sommaire 1. La genèse du projet 2. Etude de faisabilité

Plus en détail

Adapter les catalogues à l environnement numérique

Adapter les catalogues à l environnement numérique Rencontres nationales des bibliothécaires musicaux 2009 Adapter les catalogues à l environnement numérique Françoise Leresche Bibliothèque nationale de France Département de l information l bibliographique

Plus en détail

Recherche et gestion de l Information

Recherche et gestion de l Information Page 1 / 5 Titre Recherche et gestion de l Information Filière Domaine Année de validité Information documentaire Concepts et techniques ID 2014-2015 N o Obligatoire Semestre de référence 723-1n S3 Prérequis

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Acquisition d un logiciel de gestion et de recherches documentaires

CAHIER DES CHARGES. Acquisition d un logiciel de gestion et de recherches documentaires CAHIER DES CHARGES Acquisition d un logiciel de gestion et de recherches documentaires 09 Septembre 2014 Fédération Française de Handball 62 rue Gabriel Péri 94250 Gentilly [1] Table des matières I. Présentation

Plus en détail

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request for information)

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request for information) RFI-2013-09 Demande d information Page 1/9 DEMANDE D INFORMATION RFI (Request for information) Socle de Ged-Archivage SOMMAIRE 1. OBJET DE LA DEMANDE D INFORMATION... 3 2. PÉRIMÈTRE DE L INFORMATION...

Plus en détail

Table des matières détaillée

Table des matières détaillée Michel Roberge. La gestion intégrée des documents (GID) en format papier et technologiques : documents administratifs, documents d'archives, documentation de référence. Québec : Éditions Michel Roberge,

Plus en détail

TUTORIEL Qualit Eval. Introduction :

TUTORIEL Qualit Eval. Introduction : TUTORIEL Qualit Eval Introduction : Qualit Eval est à la fois un logiciel et un référentiel d évaluation de la qualité des prestations en établissements pour Personnes Agées. Notre outil a été spécifiquement

Plus en détail

Les travaux internationaux et leurs conséquences sur les règles françaises

Les travaux internationaux et leurs conséquences sur les règles françaises Françoise Leresche, Bibliothèque nationale de France, Agence bibliographique nationale L évolution des catalogues Les travaux internationaux et leurs conséquences sur les règles françaises Plan La modélisation

Plus en détail

Guide d implémentation des ISBN à 13 chiffres

Guide d implémentation des ISBN à 13 chiffres Guide d implémentation des ISBN à 13 chiffres International ISBN Agency Berlin 2004 Première édition 2004 by International ISBN Agency Staatsbibliothek zu Berlin Preussischer Kulturbesitz Permission est

Plus en détail

CATALOGUE DE LA GAMME EASYFOLDER OFFRE GESTION DE CONTENUS NUMERIQUES

CATALOGUE DE LA GAMME EASYFOLDER OFFRE GESTION DE CONTENUS NUMERIQUES CATALOGUE DE LA GAMME EASYFOLDER OFFRE GESTION DE CONTENUS NUMERIQUES Gestion Electronique de Documents (GED) Système d Archivage Electronique (SAE) Coffre Fort Numérique (CFN) et modules complémentaires

Plus en détail

Procédure négociée avec publicité - Appel à candidats

Procédure négociée avec publicité - Appel à candidats Note aux candidats BXL 1278 - MARCHÉ PUBLIC RELATIF AU DÉVELOPPEMENT, À L'IMPLÉMENTATION ET À LA MAINTENANCE D'UN LOGICIEL ERP DE GESTION ADMINISTRATIVE, DE PLANIFICATION ET DE SUIVI DES PROJETS DE DÉVELOPPEMENT

Plus en détail

Moyens d enseignement numériques : quelles perspectives?

Moyens d enseignement numériques : quelles perspectives? L'intégration des technologies de l'information et de la communication dans les écoles fribourgeoises Die Integration der Informations- und Kommunikationstechnologien an den Freiburger Schulen Moyens d

Plus en détail

Ministère de l intérieur --------

Ministère de l intérieur -------- Ministère de l intérieur -------- Examen professionnel d ingénieur principal des systèmes d information et de communication du ministère de l intérieur Session 2013 Meilleure copie Sujet n 1 - Réseaux

Plus en détail

Organiser un espace de travail collaboratif avec sa classe.

Organiser un espace de travail collaboratif avec sa classe. STG Travail collaboratif / c2i Février 2008 Organiser un espace de travail collaboratif avec sa classe. Olivier Mondet http://unidentified one.net A. Plateforme de travail collaboratif «Une plateforme

Plus en détail

Les Ateliers Info Tonic

Les Ateliers Info Tonic Les Ateliers Info Tonic La dématérialisation des processus documentaires Mardi 9 octobre 2012 8h30-10h30 Grand Salon La Gestion Electronique de l Information et des Documents d Entreprise Environnement

Plus en détail

Bibliothèque numérique de l enssib

Bibliothèque numérique de l enssib Bibliothèque numérique de l enssib Il y a une vie après MARC, 19 novembre 2007 : journée d étude en hommage à Pierre-Yves Duchemin De MARC à XML : Les nouveaux formats bibliographiques CLAVEL, Thierry

Plus en détail

Organisation d une simulation sur un prototype logiciel workflow et GED. ImmoBiens. 1 - Description du projet de l entreprise

Organisation d une simulation sur un prototype logiciel workflow et GED. ImmoBiens. 1 - Description du projet de l entreprise Organisation d une simulation sur un prototype logiciel workflow et GED ImmoBiens 1 - Description du projet de l entreprise ImmoBiens est une société gestionnaire de biens immobiliers (location et entretien)

Plus en détail

La gestion globale des contenus d entreprise

La gestion globale des contenus d entreprise Gonzague Chastenet de Géry La gestion globale des contenus d entreprise Le projet ECM, une nouvelle approche de la gestion de l information é d i t i o n s Les Editions de l ADBS publient des ouvrages

Plus en détail

Compte-rendu re union Campus AAR 3 mars 2015

Compte-rendu re union Campus AAR 3 mars 2015 Compte-rendu re union Campus AAR 3 mars 2015 Table des matières Liste d actions... 2 I. Environnement d analyse : INA, Armadillo... 3 a. Connexion de l outil INA avec API Armadillo... 3 b. Outil d analyse

Plus en détail

GÉREZ VOTRE RELATION CLIENT SANS QUITTER MICRO SOFT OUTLOOK

GÉREZ VOTRE RELATION CLIENT SANS QUITTER MICRO SOFT OUTLOOK Face à l évolution rapide des marchés, les entreprises doivent continuellement reconsidérer leurs axes de développement et leurs stratégies commerciales. Les sollicitations permanentes des concurrents

Plus en détail

ITIL V3. Transition des services : Principes et politiques

ITIL V3. Transition des services : Principes et politiques ITIL V3 Transition des services : Principes et politiques Création : janvier 2008 Mise à jour : août 2009 A propos A propos du document Ce document de référence sur le référentiel ITIL V3 a été réalisé

Plus en détail

Rapport au Groupe de Pilotage sur la vérification des dépenses de service, des fonds de tiers et des frais professionnels pour l exercice 2005

Rapport au Groupe de Pilotage sur la vérification des dépenses de service, des fonds de tiers et des frais professionnels pour l exercice 2005 Université de Lausanne / Faculté de Biologie et Médecine Lausanne Rapport au Groupe de Pilotage sur la vérification des dépenses de service, des fonds de tiers et des frais professionnels pour l exercice

Plus en détail

Étude de faisabilité pour la réalisation d une plate-forme de mise en ligne de revues scientifiques en CFWB. Réunion mensuelle ABD - 21 mars 2005

Étude de faisabilité pour la réalisation d une plate-forme de mise en ligne de revues scientifiques en CFWB. Réunion mensuelle ABD - 21 mars 2005 Projet PEPS Étude de faisabilité pour la réalisation d une plate-forme de mise en ligne de revues scientifiques en CFWB Réunion mensuelle ABD - 21 mars 2005 La mise en ligne des revues scientifiques belges

Plus en détail

CRM Service. Exemples de secteurs concernés. Fonctionnalités clés. Gestion de l activité quotidienne. Gestion complète de la force de vente

CRM Service. Exemples de secteurs concernés. Fonctionnalités clés. Gestion de l activité quotidienne. Gestion complète de la force de vente CRM Service Exemples de secteurs concernés Société de commerce et de négoce Société de services informatiques Cabinet de formation Cabinet de recrutement Société de sécurité et de nettoyage Société de

Plus en détail

MICROSOFT DYNAMICS CRM 3.0

MICROSOFT DYNAMICS CRM 3.0 MICROSOFT DYNAMICS CRM 3.0 Face à l évolution rapide des marchés, les entreprises doivent continuellement reconsidérer leurs axes de développement et leurs stratégies commerciales. Les sollicitations permanentes

Plus en détail

Je catalogue, tu FRBRises, il/elle googlise. L évolution des catalogues et les bibliothécaires Vendredi 29 mars 2013 Manufacture des tabacs

Je catalogue, tu FRBRises, il/elle googlise. L évolution des catalogues et les bibliothécaires Vendredi 29 mars 2013 Manufacture des tabacs Je catalogue, tu FRBRises, il/elle googlise. L évolution des catalogues et les bibliothécaires Vendredi 29 mars 2013 Manufacture des tabacs Journée organisée par le CRFCB Midi-Pyrénées / Languedoc-Roussillon

Plus en détail

Module 1 a Fondements de la bibliothéconomie

Module 1 a Fondements de la bibliothéconomie Master of Advanced Studies in Archival, Library and Information Science (MAS ALIS) 2010-2012 Universität Bern / Université de Lausanne Module 1 a Fondements de la bibliothéconomie 1-2: Objets d étude et

Plus en détail

Mettre en place et piloter un intranet avec SharePoint

Mettre en place et piloter un intranet avec SharePoint Mettre en place et piloter un intranet avec SharePoint Travail collaboratif, gestion documentaire et publication Jean-François FUSTEC Table des matières 1 Chapitre 1 Introduction A. Préliminaires............................................................

Plus en détail

Réponses aux questions

Réponses aux questions Concours de projets d aménagement urbain Place des Augustins à Genève Prix Evariste Mertens 2014 Réponses aux questions Les questions sont retranscrites ici telles qu elles ont été posées, c est à dire

Plus en détail

IBM Cognos TM1. Fiche Produit. Aperçu

IBM Cognos TM1. Fiche Produit. Aperçu Fiche Produit IBM Cognos TM1 Aperçu Cycles de planification raccourcis de 75 % et reporting ramené à quelques minutes au lieu de plusieurs jours Solution entièrement prise en charge et gérée par le département

Plus en détail

N 876.05. savoir le détail des coûts de licences liés à l utilisation des logiciels de bureautique par les services de l Etat et

N 876.05. savoir le détail des coûts de licences liés à l utilisation des logiciels de bureautique par les services de l Etat et Question Cédric Castella Utilisation de logiciels de bureautique libres par les services de l'etat N 876.05 Question Dans leur postulat «Pour une informatique cantonale ouverte au service des citoyens:

Plus en détail

Peau neuve pour «La Banane»

Peau neuve pour «La Banane» Peau neuve pour «La Banane» extension du bâtiment Unithèque à Dorigny Conférence de presse 2 février 2015 Unithèque: repères 1983: mise en service du Bâtiment central, aujourd hui Unithèque Architecture

Plus en détail

Les nouveaux sites documentaires de l IRD

Les nouveaux sites documentaires de l IRD Les nouveaux sites documentaires de l IRD Nouvel Horizon, nouvel intranet, nouveaux Netvibes - IRD France Sud - Logo d après Clipart-fr et Freepik.com De quoi allons nous parler? Les sites de la Documentation

Plus en détail

Le travail de maturité (TM) au Gymnase français

Le travail de maturité (TM) au Gymnase français Plan d'études Gymnase français de Bienne 9 Le (TM) au Gymnase français 2. Objectifs 3. Dispositif 3. Cadre du 3.. Choix du domaine et du sujet du 3..2 Organisation du 3..3 Déroulement du 3..4 Forme du

Plus en détail

Infrastructure / réseau / sécurité /support utilisateur

Infrastructure / réseau / sécurité /support utilisateur Présentation du PSIR Pôle regroupant normalement 7 personnes (5 personnes actuellement) Les quatre axes de spécialisation du service sont: Pôle infrastructure et réseau ; Banques de données et données

Plus en détail

Evolution des catalogues et des métiers: comment se préparer aux changements? Quelques échos de la BnF. CRFCB Université de Toulouse 29 mars 2013

Evolution des catalogues et des métiers: comment se préparer aux changements? Quelques échos de la BnF. CRFCB Université de Toulouse 29 mars 2013 CRFCB Université de Toulouse 29 mars 2013 Evolution des catalogues et des métiers: comment se préparer aux changements? Quelques échos de la BnF Gildas ILLIEN Bibliothèque nationale de France Directeur

Plus en détail

PROCEDURE D ARCHIVAGE DES TRAVAUX DE MATURITÉ (TM) 1 Collège Sainte-Croix

PROCEDURE D ARCHIVAGE DES TRAVAUX DE MATURITÉ (TM) 1 Collège Sainte-Croix PROCEDURE D ARCHIVAGE DES TRAVAUX DE MATURITÉ (TM) 1 Collège Sainte-Croix ACQUISITION 2 1. Les TM doivent être remis par l élève au secrétariat sous forme imprimée. Doivent être rendus au minimum : a.

Plus en détail

data.bnf.fr Mieux exposer des données hétérogènes, grâce aux outils du Web sémantique SemWeb Pro 02 mai 2012

data.bnf.fr Mieux exposer des données hétérogènes, grâce aux outils du Web sémantique SemWeb Pro 02 mai 2012 data.bnf.fr Mieux exposer des données hétérogènes, grâce aux outils du Web sémantique SemWeb Pro 02 mai 2012 Romain Wenz Bibliothèque nationale de France Conservateur Département de l information bibliographique

Plus en détail

Méthodes de recherches et rédaction des mémoires

Méthodes de recherches et rédaction des mémoires 1 Méthodes de recherches et rédaction des mémoires Matériel de cours Institut des hautes études en administration publique (IDHEAP) Février 1999 Daniel Schneider TECFA, Faculté de Psychologie et des Sciences

Plus en détail

FILIÈRE TRAVAIL COLLABORATIF

FILIÈRE TRAVAIL COLLABORATIF FILIÈRE TRAVAIL COLLABORATIF 89 MICROSOFT EXCHANGE SQL Server... /... TRAVAIL COLLABORATIF Introduction à l installation et à la gestion d Exchange Server 2007 Durée 3 jours MS5909 Gérer la sécurité de

Plus en détail

Votre infrastructure est-elle? La collaboration informatique. améliore la performance globale

Votre infrastructure est-elle? La collaboration informatique. améliore la performance globale Votre infrastructure est-elle? La collaboration informatique améliore la performance globale Des processus automatisés Travail isolé ou processus de groupe : où en êtes-vous? Le travail en équipe a toujours

Plus en détail

Préparation d une maturité avec mention bilingue français-allemand ou français-anglais

Préparation d une maturité avec mention bilingue français-allemand ou français-anglais Préparation d une maturité avec mention bilingue français-allemand ou français-anglais Dans les écoles de maturité des gymnases du canton de Vaud Edition 2014 Département de la formation, de la jeunesse

Plus en détail

Étude sur la compétitivité des administrations cantonales

Étude sur la compétitivité des administrations cantonales Étude sur la compétitivité des administrations cantonales réalisée pour les Chambres de commerce latines Avril 2015 2 1. Descriptif de la recherche Contexte et méthodologie 3 La 7 ème vague de l étude

Plus en détail

BTS SIO. Services Informatiques aux Organisations. Session 2013-2014

BTS SIO. Services Informatiques aux Organisations. Session 2013-2014 BTS SIO Services Informatiques aux Organisations Session 2013-2014 Option : SISR Activités professionnelle N 3 NATURE DE L'ACTIVITE : Contexte : Actuellement American Dental Product n a aucune solution

Plus en détail

SAP Extended ECM. Application Governance & Archiving for SharePoint. Marc WOLFF Associé fondateur Certified CDIA+

SAP Extended ECM. Application Governance & Archiving for SharePoint. Marc WOLFF Associé fondateur Certified CDIA+ SAP Extended ECM Application Governance & Archiving for SharePoint Marc WOLFF Associé fondateur Certified CDIA+ Michaël Fréchet Sylvain Hubert Consultant AEROW - EXPERTS ECM Notre but : vous aider à tirer

Plus en détail

Catalogue des formations pour vos collaborateurs, pour vos clients,

Catalogue des formations pour vos collaborateurs, pour vos clients, Catalogue des formations pour vos collaborateurs, pour vos clients, Formations en Webconférence... 2 Formation Administrateur : Plan Démarrage SharePoint... 3 Formation Administrateur Microsoft Office

Plus en détail

www.lafamily.ch en 16 différences

www.lafamily.ch en 16 différences Cas d étude no 3 www.lafamily.ch en 16 différences juin 2003 Le mandat réalisé avec QuickSite de transformation du site existant de Lafamily.ch, centre globale d information pour les familles, à été de

Plus en détail

Maintien en Conditions Opérationnelles des Dispositifs de Continuité d Activité. Olivier de Chantérac 08 novembre 2006

Maintien en Conditions Opérationnelles des Dispositifs de Continuité d Activité. Olivier de Chantérac 08 novembre 2006 Maintien en Conditions Opérationnelles des Dispositifs de Continuité d Activité Olivier de Chantérac 08 novembre 2006 PCA, MCO et ROI Une Responsabilité de Direction Générale ou Métier - Disposer d une

Plus en détail

institut national de jeunes sourds de Paris

institut national de jeunes sourds de Paris institut national de jeunes sourds de Paris Mise en place d un dossier unique informatisé de l élève à l institut national de jeunes sourds de Paris CAHIER DES CHARGES Page 1 sur 10 Le présent document

Plus en détail

Comarch ECM Solution complète de gestion des contenus de l entreprise et des processus d affaires

Comarch ECM Solution complète de gestion des contenus de l entreprise et des processus d affaires ECM Comarch ECM Solution complète de gestion des contenus de l entreprise et des processus d affaires www.ged.comarch.fr Les documents papier occupent, en moyenne, 15,3% de l espace sur un bureau. La numérisation

Plus en détail

Appel d Offres : Développement du Système d Information. Contacts : Arnaud Humbert-Droz ou Florence de Mengin Fondragon appeloffres@valdelia.

Appel d Offres : Développement du Système d Information. Contacts : Arnaud Humbert-Droz ou Florence de Mengin Fondragon appeloffres@valdelia. Appel d Offres : Développement du Système d Information Contacts : Arnaud Humbert-Droz ou Florence de Mengin Fondragon appeloffres@valdelia.org SOMMAIRE 1. Présentation Valdelia... 4 1.1. À propos de Valdelia

Plus en détail

ES Enterprise Solutions

ES Enterprise Solutions Strategic Media Technologies ES Enterprise Solutions Plateforme centralisée de collaboration en ligne www.dalim.com accès total au contenu indépendamment du lieu et fuseau horaire. N importe quand et n

Plus en détail

2'223 4'257 (2'734 Équivalent temps plein ETP) 1'935 4'514 (3'210 ETP) 37'126. 1 540 Compris dans l'enseignement obligatoire Enseignement spécialisé

2'223 4'257 (2'734 Équivalent temps plein ETP) 1'935 4'514 (3'210 ETP) 37'126. 1 540 Compris dans l'enseignement obligatoire Enseignement spécialisé af DE VAUD Département de la formation et de la jeunesse DFJ Projet : «Ecole et informatique» 1 Introduction Près de deux décennies après l introduction des premiers ordinateurs dans l École obligatoire,

Plus en détail

Landmark Agence International

Landmark Agence International Landmark Agence International Propulsez votre agence à la prochaine étape de sa croissance Landmark Agence International (anciennement Adtraq ) est un logiciel conçu pour aider les agences de publicité

Plus en détail

PrestaHR est LA solution pour une gestion complète, efficace et innovante des ressources humaines.

PrestaHR est LA solution pour une gestion complète, efficace et innovante des ressources humaines. PrestaHR est LA solution pour une gestion complète, efficace et innovante des ressources humaines. Riche de nombreuses fonctionnalités, cette application couvre une large variété de domaines RH. Cet outil

Plus en détail

LIVRE BLANC. Dématérialisation des factures fournisseurs

LIVRE BLANC. Dématérialisation des factures fournisseurs LIVRE BLANC 25/03/2014 Dématérialisation des factures fournisseurs Ce livre blanc a été réalisé par la société KALPA Conseils, société créée en février 2003 par des managers issus de grandes entreprises

Plus en détail

Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres Energivie dans la mise à niveau et le déploiement de son infrastructure informatique.

Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres Energivie dans la mise à niveau et le déploiement de son infrastructure informatique. Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres Energivie dans la mise à niveau et le déploiement de son infrastructure informatique. Cette consultation a pour objectif de recruter un prestataire informatique

Plus en détail

Orientations de développement des collections de la Bibliothèque

Orientations de développement des collections de la Bibliothèque Orientations de développement des collections de la Bibliothèque 1. Mission Tel que spécifié dans la Politique de la Bibliothèque (POL-DÉ-03) «La Bibliothèque du Collège de Rosemont a pour mission de permettre

Plus en détail

GUIDE METHODOLOGIQUE ÉCOLE DE CULTURE GÉNÉRALE MONTHEY. pour le travail de maturité spécialisée, Édition 2014-2015

GUIDE METHODOLOGIQUE ÉCOLE DE CULTURE GÉNÉRALE MONTHEY. pour le travail de maturité spécialisée, Édition 2014-2015 Département de la formation et de la sécurité Service de l enseignement ECCG Monthey Departement für Bildung und Sicherheit Dienststelle für Unterrichtswesen HFMS Monthey GUIDE METHODOLOGIQUE pour le travail

Plus en détail

SOLUTIONS UNISERV POUR SAP BUSINESS SUITE

SOLUTIONS UNISERV POUR SAP BUSINESS SUITE SAP BUSINESS SUITE SOLUTIONS UNISERV POUR SAP BUSINESS SUITE Qualité de SAP par le leader européen du marché Fort de plus de 42 ans d expérience dans le domaine de la qualité de clients, de leur gestion

Plus en détail

Demande d information

Demande d information RFI Demande d information Réf. : RFI_OMAT_final.doc DIT - SIAM Page 1/14 Request For Information - Outil de Modélisation des ArchiTectures SOMMAIRE 1. OBJET DE LA DEMANDE D INFORMATION... 3 2. PÉRIMÈTRE

Plus en détail

Business Project Management : Cycle de vie des documents et workflow

Business Project Management : Cycle de vie des documents et workflow Business Project Management : Cycle de vie des documents et workflow Iut de Tours Département Information-Communication Option Gestion de l Information et du Document dans les Organisations Page 1 sur

Plus en détail

La dématérialisation des procédures concerne plusieurs documents et plusieurs aspects :

La dématérialisation des procédures concerne plusieurs documents et plusieurs aspects : DEMATERIALISER LES PROCEDURES COMPTABLES ET FINANCIERES La dématérialisation des procédures comptables et financières s inscrit dans l évolution actuelle des collectivités locales car elle permet de gagner

Plus en détail

Comment activer un accès pratique et sécurisé à Microsoft SharePoint?

Comment activer un accès pratique et sécurisé à Microsoft SharePoint? DOSSIER SOLUTIONS SharePoint Security Solution de CA Technologies Comment activer un accès pratique et sécurisé à Microsoft SharePoint? agility made possible La solution de sécurité SharePoint proposée

Plus en détail

Fiche technique Les fonctionnalités selon les versions de Sage CRM. Introduction

Fiche technique Les fonctionnalités selon les versions de Sage CRM. Introduction Introduction Ci-après le détail des fonctionnalités proposées dans Sage CRM selon les versions : Version On Premise : Sage 100 CRM Version Cloud : Sage CRM.com Page 1 of 10 Gestion des fiches Sage 100

Plus en détail

PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE

PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE Référentiel de certification du Baccalauréat professionnel GESTION ADMINISTRATION PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE 1 Le référentiel de certification du Baccalauréat GESTION ADMINISTRATION Architecture

Plus en détail

Guide de l utilisateur du Centre de gestion des licences en volume LICENCES EN VOLUME MICROSOFT

Guide de l utilisateur du Centre de gestion des licences en volume LICENCES EN VOLUME MICROSOFT Guide de l utilisateur du Centre de gestion des licences en volume LICENCES EN VOLUME MICROSOFT Table des matières Présentation du Centre de gestion des licences en volume (VLSC)... 3 Inscription auprès

Plus en détail

Mode de calcul basé sur les dépenses déterminantes (coûts réels plafonnés) Sommaire

Mode de calcul basé sur les dépenses déterminantes (coûts réels plafonnés) Sommaire Mode de calcul basé sur les dépenses déterminantes (coûts réels plafonnés) Guide à l intention des institutions (prestataires) reconnues par les cantons suisses, pour leurs demandes d obtention des subventions

Plus en détail

ALFRESCO : une solution d espaces collaboratifs

ALFRESCO : une solution d espaces collaboratifs ALFRESCO : une solution d espaces collaboratifs JRES, 1-4 décembre 2009 Frédéric Saint-Marcel INRIA Grenoble Rhône-Alpes Philippe Trémelet INRIA Sophia Antipolis Méditerranée v1.0, 21/10/2009 2 Sommaire

Plus en détail

Rencontres ERFA Records Management

Rencontres ERFA Records Management Rencontres ERFA Records Management Comité international de la Croix-Rouge Division des archives et de la gestion de l'information Genève 5 novembre 2010 Programme 13.30 13.40 13.50 Accueil et introduction

Plus en détail

Agenda. Le problème -> La réponse : NADAP Les limites. NADAP pour les MOA, les MOE et les bénéficiaires

Agenda. Le problème -> La réponse : NADAP Les limites. NADAP pour les MOA, les MOE et les bénéficiaires Présentation NADAP Nouvelle Approche Dédiée aux Processus MAJ 17/10/2014 Rafael Gutierrez Agenda Le problème -> La réponse : NADAP Les limites NADAP pour les MOA, les MOE et les bénéficiaires Guides et

Plus en détail

TIP INTEGRAL R/10 PERSONAL. Le logiciel de comptabilité et de gestion. Département commercial Editeur responsable : T.I.P Group S.A.

TIP INTEGRAL R/10 PERSONAL. Le logiciel de comptabilité et de gestion. Département commercial Editeur responsable : T.I.P Group S.A. 2015 TIP INTEGRAL R/10 PERSONAL Le logiciel de comptabilité et de gestion Département commercial Editeur responsable : T.I.P Group S.A. 01/01/2015 1 Le logiciel de comptabilité Plus qu un simple logiciel

Plus en détail

Création de votre compte de messagerie POP

Création de votre compte de messagerie POP Création de votre compte de messagerie POP HIN Health Info Net AG Pflanzschulstrasse 3 8400 Winterthur Support 0848 830 740 Fax 052 235 02 70 support@hin.ch www.hin.ch HIN Health Info Net AG Grand-Rue

Plus en détail

Fabien Pinckaers Geoff Gardiner. OpenERP. Tiny. Pour une. gestion d entreprise efficace et intégrée. Groupe Eyrolles, 2008, ISBN : 978-2-212-12261-9

Fabien Pinckaers Geoff Gardiner. OpenERP. Tiny. Pour une. gestion d entreprise efficace et intégrée. Groupe Eyrolles, 2008, ISBN : 978-2-212-12261-9 Fabien Pinckaers Geoff Gardiner OpenERP Tiny Pour une gestion d entreprise efficace et intégrée Groupe Eyrolles, 2008, ISBN : 978-2-212-12261-9 Table des matières Première partie Premiers pas avec Open

Plus en détail

L accès en ligne aux manuscrits Possibilités de XML, systèmes de navigation, référencement

L accès en ligne aux manuscrits Possibilités de XML, systèmes de navigation, référencement L accès en ligne aux manuscrits Possibilités de XML, systèmes de navigation, référencement Raphaële Mouren, Enssib (raphaele.mouren@enssib.fr) Isabelle Westeel, Bibliothèque municipale de Lille (iwesteel@mairie-lille.fr)

Plus en détail

ISTEX, vers des services innovants d accès à la connaissance

ISTEX, vers des services innovants d accès à la connaissance ISTEX, vers des services innovants d accès à la connaissance Synthèse rédigée par Raymond Bérard, directeur de l ABES, à partir du dossier de candidature d ISTEX aux Initiatives d excellence et des réunions

Plus en détail

MATRICE DES FONCTIONNALITES

MATRICE DES FONCTIONNALITES Facilité d utilisation Nouveau! Convivialité d Outlook Nouveau! Smart Technician Client Assistant Installation Configuration instantanée et personnalisable Nouveau! Installation à distance de Technician

Plus en détail

OCTOBRE 2008 128. EXPOSE DES MOTIFS ET PROJET DE DECRET accordant une subvention à l Institut des hautes études en administration publique

OCTOBRE 2008 128. EXPOSE DES MOTIFS ET PROJET DE DECRET accordant une subvention à l Institut des hautes études en administration publique OCTOBRE 2008 28 EXPOSE DES MOTIFS ET PROJET DE DECRET accordant une subvention à l Institut des hautes études en administration publique OBJECTIF DU DECRET La loi du 22 février 2005 sur les subventions

Plus en détail

La transmission d entreprises

La transmission d entreprises La transmission d entreprises www.interface-entreprises.com Janvier 2013 Plan 1 2 3 4 5 1 Contexte et enjeux de la transmission d entreprises 2 Les motivations de la transmission 3 Les points clés du processus

Plus en détail

Une solution modulaire couvrant l intégralité des besoins de contrôle et gestion de production.

Une solution modulaire couvrant l intégralité des besoins de contrôle et gestion de production. 1 Une solution modulaire couvrant l intégralité des besoins de contrôle et gestion de production. Visibilité, contrôle et maîtrise de votre production : un outil pensé pour le terrain TemPPro Co. est le

Plus en détail

TMS THE MUSEUM SYSTEM

TMS THE MUSEUM SYSTEM Présentation de TMS TMS THE MUSEUM SYSTEM Pourquoi choisir TMS? Logiciel de gestion de collections leader mondial Formulaires et vues souples Gestion des ressources numériques Gestion de thesaurus intégré

Plus en détail