G_HUM01 Favoriser les opportunités d'échange entre les occupants du bâtiment et leur voisinage / au sein du bâtiment Page 2 sur 28

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "G_HUM01 Favoriser les opportunités d'échange entre les occupants du bâtiment et leur voisinage / au sein du bâtiment Page 2 sur 28"

Transcription

1

2 Table des matières G_HUM01 Favoriser les opportunités d'échange entre les occupants du bâtiment et leur voisinage / au sein du bâtiment.. 2 Principe.. 3 Eléments de choix durable.. 10 Mise en oeuvre - Conception.. 16 Mise en oeuvre - Exécution.. 26 Mise en oeuvre - Usage.. 26 Mise en oeuvre - Fin de vie.. Cette partie n'est pas encore disponible pour l'instant.. 26 Références.. 26 Table des matières Page 1 sur 28

3 G_HUM01 Favoriser les opportunités d'échange entre les occupants du bâtiment et leur voisinage / au sein du bâtiment Offrir des opportunités d'échanges sociaux dans l'environnement construit contribue au renforcement des solidarités et de la cohésion sociale et ainsi à la formation d'une société plus durable. G_HUM01 Favoriser les opportunités d'échange entre les occupants du bâtiment et leur voisinage / au sein du bâtiment Page 2 sur 28

4 Principe Enjeux Figure 1 : [060] Espoir, Immeuble de logement, 1080 Molenbeek-Saint-Jean, Carnoy Crayon sprl, photo : Y. Glavie. En Région de Bruxelles Capitale, les structures familiales, les styles et les modes de vie se diversifient : personnes isolées, avec ou sans enfants, familles avec un ou deux salaires, familles nombreuses ou plus petites. Plus particulièrement, la population bruxelloise se caractérise par une grande proportion de G_HUM01 Favoriser les opportunités d'échange entre les occupants du bâtiment et leur voisinage / au sein du bâtiment Page 3 sur 28

5 personnes isolées. En effet, la moitié des ménages bruxellois est constituée d'une seule personne. De plus, on assiste à l'augmentation du nombre de familles monoparentales. Par ailleurs, certains quartiers monofonctionnels, peu fréquentés dans une certaine tranche horaire, souffrent d'un sentiment d'insécurité. En réponse aux enjeux cités ci-dessus et à la croissance démographique que connaît notre ville, la densité correcte, la mixité fonctionnelle, la mutualisation de certains espaces, de certaines ressources, le développement de formes de logements particuliers sont amenés à se développer, car ils induisent une manière durable d'habiter la ville et l'éventuel développement de solidarités. Démarche Comme le décrivait Dominique Gauzin-Müller lors de l'exposition Habiter écologique' organisée à la Cité de l'architecture de Paris en 2009, ce n'est pas seulement dans les innovations techniques qu'il faut chercher les modèles capables d'assurer notre avenir, mais dans de nouvelles relations humaines, fondées sur la confiance, la solidarité et le partage. L'impact social d'un projet doit être étudié avec soin. En effet, celui-ci peut favoriser les opportunités d'échanges, l'apparition de solidarités entre ses occupants. Opportunités d'échange offertes par l'environnement urbain Au niveau des opportunités d'échanges sociaux, la localisation du bâtiment est primordiale. La relation entre le bâtiment et son environnement est essentielle. Le bâtiment tire parti de l'environnement dans lequel il s'implante. Le concepteur doit se poser la question des contraintes locales spécifiques et des possibilités d'échanges offertes par le quartier dans lequel il s'implante : Le bâtiment s'implante-t-il dans un environnement urbain offrant des possibilités d'échange? Opportunités d'échange offertes par le bâtiment L'environnement profite de ce que lui apporte le bâtiment. Le programme doit être confronté au milieu, des synergies sont à mettre en place. Le concepteur doit se poser la question de la pertinence de l'implantation du bâtiment dans son contexte : Comment le bâtiment communique-t-il avec son environnement? Comment le bâtiment participe-t-il à la diminution des exclusions et de l'isolement? Comment traiter l'interface entre l'environnement et le bâtiment? Comment assurer un contrôle social? Opportunités d'échange au sein du bâtiment Au sein même du bâtiment, des dispositifs favorisant les rencontres, les échanges et le bien être des occupants sont à mettre en place. En effet, l'organisation des espaces d'un bâtiment et les dispositifs architecturaux favorisant les échanges entre les personnes peuvent stimuler et intensifier des intérêts communs à ses usagers. L'accroissement des solidarités qui en résulte concrétise les avantages de la proximité urbaine. Dans le domaine de l'habitat, la possibilité spatiale d'échanges en dehors des espaces intérieurs de l'habitation est socialement productive dans la mesure où, d'une part, les espaces communs ou intermédiaires conçus dans ce but s'inscrivent dans la culture de l'habiter des populations et, d'autre part, G_HUM01 Favoriser les opportunités d'échange entre les occupants du bâtiment et leur voisinage / au sein du bâtiment Page 4 sur 28

6 des espaces privatifs extérieurs sont suffisamment préservés pour permettre la gestion entre les moments de vie collective et de vie familiale ou individuelle. De même, dans le monde du travail, ces possibilités d'échanges en dehors des locaux strictement affectés à la production génèrent des avantages relationnels qui se traduisent notamment en gains de productivité. Le concepteur doit se poser la question des possibilités de développement d'échanges sociaux au sein du bâtiment : Comment offrir des locaux communs adaptés aux besoins des usagers du bâtiment? Comment optimiser les opportunités d'échange dans les espaces de circulation du bâtiment? Comment mettre en place la mixité sociale au sein du bâtiment? Comment le bâtiment permet-il la mixité fonctionnelle? Comment optimiser les conditions pour la cohabitation entre les différentes fonctions? Le facteur humain La présente recommandation vise à promouvoir les opportunités d'échanges. Dans tous les cas, la seule possibilité physique n'induira jamais automatiquement les comportements attendus. Mais l'absence de ces organisations et dispositions architecturales neutralisera certainement les potentialités d'échanges inhérentes à la concentration d'un certain nombre de personnes dans un environnement donné. La bonne convenance de l'architecture aux pratiques culturelles et sociales est dès lors à cet égard fondamentale. Indicateurs Les indicateurs sont des paramètres objectifs propres à la thématique abordée qui permettent d'évaluer la performance du projet (ou du dispositif) mis en œuvre. Le bâtiment se trouve-t-il à moins de 5 m de l'alignement de façades? Au-delà de cette distance, les échanges avec l'environnement urbain seront réduites, voire inexistants. Y a-t-il au minimum 20% d'ouvertures dans la façade du rez-de-chaussée? Y a-t-il au moins un espace communautaire ou local commun de service dans le bâtiment? Le degré d'hétérogénéité sociale (âges, cultures, socio-économique, ) dans le bâtiment et dans son environnement. L'accessibilité physique des espaces en termes d'usage (horaires, accessibilité PMR, etc) Indicateurs d'accessibilité : voir G_HUM02 - Concevoir un bâtiment accessible à tous. Vue d ensemble des dispositifs La démarche de la présente recommandation se traduit de manière pratique en dix dispositifs. Les dispositifs sont les différentes solutions concrètes qu'il est possible de mettre en œuvre pour améliorer la durabilité du projet. DESCRIPTION POINTS D'ATTENTION G_HUM01 Favoriser les opportunités d'échange entre les occupants du bâtiment et leur voisinage / au sein du bâtiment Page 5 sur 28

7 Densité Nombre d'habitants sur une surface (par hectare brut). La densité est une réponse à la question de la fabrication d'une ville compacte et écologique. De plus, un bâtiment densément occupé accroît les opportunités d'échanges entre ses occupants. Règles de dimensionnement, de confort et de qualité des espaces et d'intimité à respecter. Mixité fonctionnelle Diversité des fonctions et activités occupant le bâtiment (logement, bureau, commerce, ) Un bâtiment qui abrite plusieurs activités différentes accroît les opportunités d'échanges entre ses occupants. De plus, il contribue à la diversité fonctionnelle au sein de l'environnement urbain dans lequel il s'implante. Optimiser conditions cohabitation entre fonctions, gérer accès. Mixité sociale Diversité sociale, culturelle, socioéconomique, intergénérationnelle au sein d'un bâtiment ou d'un milieu urbain. Diversifier les tailles et les types d'unités au sein du bâtiment, Flexibilité et accessibilité. Espaces collectifs Espaces extérieurs Gestion des espaces communs. Durabilité des équipements. collectifs Espaces communs extérieurs mis à disposition des occupants du bâtiment. les de les les G_HUM01 Favoriser les opportunités d'échange entre les occupants du bâtiment et leur voisinage / au sein du bâtiment Page 6 sur 28

8 Jardin commun, potager collectif, espace de jeux pour enfants, unité de compostage collectif, espace de repos,... Espaces intérieurs collectifs Espaces communs intérieurs mis à disposition des occupants du bâtiment. Gestion des espaces communs. Durabilité des équipements. Règles de confort et de qualité des espaces. Salle communautaire, atelier, salle de jeu, espace de détente, locaux permettant le télétravail,... Locaux communs de services Mise en commun des locaux de services, mutualisation des ressources et des équipements. Local vélos et poussettes, locaux de gestion des déchets, buanderie collective, Gestion des espaces. Durabilité des équipements. Règles de dimensionnement, de confort et de qualité des espaces à respecter. Espaces intermédiaires Aménagement d'entrées, d'abords, de terrasses, de balcons, de de loggias, de porches, d'arcades ou d'autres dispositifs architecturaux établissant une forme d'épaisseur entre l'espace privé et l'espace public. Normes en matière d'accessibilité à respecter, Veiller à la compacité du bâtiment Voir recommandation G_PHY04 - Enrichir le paysage urbain G_HUM01 Favoriser les opportunités d'échange entre les occupants du bâtiment et leur voisinage / au sein du bâtiment Page 7 sur 28

9 Espaces distribution de Accessibilité Conception d'espaces de distribution (hall, cages d'escaliers, paliers, couloirs, coursives, ) avec soin et qualité, de façon à y favoriser les activités sédentaires. Rencontres et échanges sont à favoriser lors du cheminement dans le bâtiment. Limite entre espaces communs et privés. Accessibilité Règles de dimensionnement, de confort et de qualité des espaces à respecter Possibilité pour les personnes à mobilité réduite d'accéder à un lieu. L'intégration sociale d'un bâtiment passe par son accessibilité à tous. Par personne à mobilité réduite, on entend personne en chaise roulante, s'aidant d'une canne, poussant une poussette, malvoyante ou aveugle, malentendante ou sourde, Voir recommandation G_HUM02 Concevoir un bâtiment accessible à tous Types d'habitats particuliers Logements permettant de nouveaux modes d'habiter : logement groupé, logement adaptable ou adapté (G_HUM02 Concevoir un bâtiment accessible à tous), habitat kangourou, logements de transit, colocation, logement solidaire, Mise à disposition d'espaces communs. Importance de la limite entre privé et commun. Accessibilité Démarche participative Information et concertation poussées des futurs habitants ou usagers du bâtiment dès le Travail collaboratif à assurer par l'architecte. Promouvoir la mutualisation de G_HUM01 Favoriser les opportunités d'échange entre les occupants du bâtiment et leur voisinage / au sein du bâtiment Page 8 sur 28

10 stade de l'esquisse via l'organisation de tables rondes. certaines ressources et de certains espaces. Voir recommandation G_MAN00 Procédure de gestion du projet, du chantier et du bâtiment Sources : Bâtiments exemplaires Brasserie / Loi 42 / Savonnerie / Biplan / Mundo B / Aeropolis / Globe : photos Y. Glavie, Accessibilité : Brutopia : batiments-exemplaires/brutopia, Démarche participative : * Base réglementaire et bonne pratique : Valoriser les prescriptions urbanistiques du RRU, du RCU, du PRAS, des PPAS. Respecter le code civil en matière de voisinage et de vues. Veiller à l'isolation acoustique entre les différentes fonctions du bâtiment. Tout type de bâtiment, hors maison unifamiliale ou petit immeuble de bureau (150m²) : Favoriser les opportunités d'échanges au sein du bâtiment, entre ses habitants et ses usagers par la réalisation d'espaces communautaires, de locaux techniques communs et d'espaces de distribution de qualité. ** Minimum conseillé : Permettre la flexibilité des espaces. # Exemple : dans le cas d'une maison unifamiliale, une chambre supplémentaire peut être aménagée au grenier ou dans un espace de rangement (transmettre un manuel, des plans, des schémas techniques). Tout type de bâtiment, hors maison unifamiliale ou petit immeuble de bureau (150m²) : S'implanter dans un environnement urbain dans lequel le nombre minimal d'équipements (équipements, services, commerces de proximité) est de 6 à moins de 10 minutes à pied. Si l'environnement urbain ne compte pas ces 6 équipements, le projet doit contribuer à atteindre ce chiffre. Au minimum un espace communautaire au sein du bâtiment. Bâtiment dont la surface totale >1000 m², au minimum 10%de la surface du rez-de-chaussée du bâtiment est allouée à une fonction autre que la fonction principale du bâtiment. *** Optimum: Permettre la flexibilité des espaces. Le logement peut être divisée en deux logements distincts / une autre fonction ou un espace communautaire autonomes peuvent être créés (transmettre un manuel, des plans, des schémas techniques). Voir également les mesures R_MAT , R_MAT , R_MAT , G_HUM01 Favoriser les opportunités d'échange entre les occupants du bâtiment et leur voisinage / au sein du bâtiment Page 9 sur 28

11 R_MAT relatives à l'adaptabilité constructive : Rez-de-chaussée avec plus d'hauteur sous plafond pour pouvoir accueillir commerce / atelier. Le projet prévoit l'aménagement d'un type d'habitat particulier. Tout type de bâtiment, hors maison unifamiliale ou petit immeuble de bureau (150m²) : S'implanter dans un environnement urbain dans lequel le nombre minimal d'équipements est de 10 à moins de 10 minutes à pied. Si l'environnement urbain ne compte pas ces 10 équipements, le projet doit contribuer à atteindre ce chiffre. Réaliser au minimum deux espaces communautaires au sein du bâtiment. Immeuble de bureaux dont la surface totale > 1000 m²,20% de la surface totale du bâtiment est attribuée à une fonction autre que bureau'. Permettre la flexibilité des espaces : Au sein d'un immeuble de bureaux, permettre la transformation du rez-de-chaussée en espaces accessibles au public et/ou permettre la transformation des espaces en logements (voir également les mesures R_MAT , R_MAT , R_MAT , R_MAT relatives à l'adaptabilité constructive : Rez-de-chaussée avec plus d'hauteur sous plafond pour pouvoir accueillir commerce / atelier, ou niveau du rez-de-chaussée plus haut pour permettre l'éventuelle réhabilitation en logement). Eléments du choix durable Les éléments du choix durable développent des arguments permettant à l'utilisateur du guide de choisir et de développer la meilleure solution pour chaque cas spécifique. Cette partie de la recommandation détaille les avantages, inconvénients, éventuels freins et moteurs de chaque dispositif. Aspect technique Dimensionnement. Le dimensionnement des espaces collectifs est à étudier en fonction des besoins, de la densité du bâtiment et du nombre de personnes concernées. La notion de convivialité et l'aménagement d'espaces au-delà de leur nécessaire fonctionnalité sont à prendre en compte à chaque étape du dimensionnement. (Voir partie MISE EN OEUVRE - ASPECTS RELATIFS A CHAQUE DISPOSITIF) Localisation des espaces en commun Au sein du bâtiment, la position et l'accessibilité des espaces offrant des chances d'opportunités d'échange sont essentielles à leur efficience. L'accessibilité et la disposition d'un local vélos ou poussettes ou d'une buanderie collective sont garants de leur fonctionnalité. Afin d'assurer leur bon fonctionnement, le positionnement des espaces communs doit se faire dès l'esquisse du projet. Idéalement, le local vélos/poussettes se trouve sur le chemin entre la voirie publique et l'entrée au logement (lien G_MOB02 - Réaliser des garages à vélos confortables, accessibles et sécurisés). De même, une buanderie collective a une position centrale dans le bâtiment, est facilement accessible et visible. G_HUM01 Favoriser les opportunités d'échange entre les occupants du bâtiment et leur voisinage / au sein du bâtiment Page 10 sur 28

12 Gestion des espaces en commun Vivre ensemble nécessite des règles de fonctionnement. La densité, la mixité sociale et fonctionnelle, la mise à disposition d'espaces communs, nécessitent une gestion soignée. En fonction de l'échelle du bâtiment, il est possible de mettre en place un comité de gestion. Celui-ci, composé des représentants des habitants, de chaque association vivant dans le bâtiment, établit les procédures de gestion du bâtiment. Un guide de bonne gestion peut également être rédigé et mis à disposition de chacun. En effet, le bon fonctionnement et la réussite des espaces communs reposent sur les usagers de ceux-ci. Aspects juridiques Le statut juridique de certains espaces partagés, la limite entre les espaces publics et privés, la jouissance et la propriété individuelle, commune ou collective de certains espaces est à définir dès la conception. Dans le cadre d'un logement groupé, par exemple, il est intéressant de faire appel à un notaire afin de solutionner ce genre de question de statut, de responsabilité, de gestion, (Voir la partie MISE EN OEUVRE - ASPECTS RELATIFS A CHAQUE DISPOSITIF) Aspects environnementaux Mobilité durable Promotion des déplacements actifs (voir G_MOB01 - Favoriser la mobilité active). La mixité fonctionnelle ainsi que la densité au sein du bâtiment et de l'environnement urbain dans lequel il se trouve offrent l'avantage aux usagers de jouir d'une proximité des services, des commerces, de lieux de travail, etc. Ces dispositifs contribuent de ce fait à la promotion des déplacements piétons et cyclistes en participant à la constitution de milieux urbains mixtes qui génèrent davantage de déplacements quotidiens à pied et à vélo que dans des quartiers monofonctionnels ou moins denses. En outre, l'installation au sein du bâtiment ou sur la parcelle de locaux communs pour vélos, poussettes, etc. pourra favorablement participer au développement de ces modes de déplacement doux. Viabilisation des transports en commun La densité du projet contribue à la viabilisation des transports en commun en augmentant le nombre de voyageurs potentiels. La mixité fonctionnelle du projet y participe également en équilibrant les déplacements dans l'ensemble des directions de la ville et en permettant ainsi une meilleure répartition de l'offre et une meilleurs rentabilité de celle-ci assurant sa pérennité. Elle permet en outre à chacun de disposer d'équipements collectifs et de services de qualité proches de son logement. Réduction des besoins en énergie Les espaces intermédiaires entre l'espace privé et l'espace public et les espaces de circulation peuvent contribuer à la réduction des besoins en énergie de chauffage dans la mesure où ils servent comme espaces distributifs à l'air libre (la coursive, par exemple). La mise en œuvre de certains dispositifs joue le rôle de pare-soleil, mais il convient d'éviter les ponts thermiques et de préserver la compacité volumétrique du bâtiment. G_HUM01 Favoriser les opportunités d'échange entre les occupants du bâtiment et leur voisinage / au sein du bâtiment Page 11 sur 28

13 La mise en œuvre de locaux techniques communs représente des économies d'échelle et d'énergie via le partage des ressources, la gestion collective des énergies, des eaux de pluie, des déchets, pour le rangement des vélos, Dans une buanderie collective, la mutualisation des machines à laver représente une économie d'énergie intéressante. Aspects économiques Réduction du coût d'investissement Concevoir ces circulations de façon à les rendre propices à la rencontre et aux échanges ainsi qu'aménager des espaces collectifs au sein du bâtiment sont des dispositifs demandant un certain coût d'investissement. Ils peuvent cependant être pleinement justifiés dans la mesure où ils apportent une qualité de vie indéniable au sein de l'édifice et permettent en outre d'augmenter son potentiel commercial. En ce sens, le travail des espaces intermédiaires, des abords, de la façade, des vitrines, du potentiel commercial du rez-de-chaussée participera également à la valeur du bâtiment en lui conférant une certaine qualité architecturale et en permettant l'appropriation de ces espaces par les usagers. Figure 2 : [042] Savonnerie Heymans, ensemble de logement, 1000 Bruxelles, MDW architecture, photo : Y. Glavie. Enfin, réaliser un bâtiment dense et compact offre l'opportunité de faire des économies d'échelle et de matériaux. L'enveloppe du bâtiment peut en effet être réduite par rapport à celle qui serait nécessaire si la volumétrie était plus étalée et découpée. De plus, des économies d'échelle en matière d'équipements du bâtiment sont réalisées grâce à la concentration et à la superposition des réseaux d'alimentation et d'évacuation. Mutualisation des coûts Outre des gains en matière d'énergie, le partage des ressources offre également de substantielles économies aux usagers du bâtiment et favorise de ce fait l'accessibilité financière au logement. Dans le cas de projets d'habitats groupés ou d'immeubles bénéficiant d'espaces collectifs, les locaux de services mis en commun (laverie, local recyclage, ) permettent de gagner de la place dans les logements, mais également d'induire la réduction de certains coûts : achat et entretien collectifs des équipements, partage du matériel, G_HUM01 Favoriser les opportunités d'échange entre les occupants du bâtiment et leur voisinage / au sein du bâtiment Page 12 sur 28

14 Mundo-B est une initiative issue d'associations actives dans le développement durable qui ont souhaité éco-rénover un immeuble au centre de Bruxelles afin d'y installer leurs bureaux ainsi que des Par exemple, dans le projet Mundo B (immeuble de bureaux né de l'initiative d'associations désireuses de s'implanter dans un même bâtiment), les salles de réunion et de conférence sont partagées. Le centre met également à disposition des associations du matériel tel que des photocopieuses, imprimantes, projecteurs vidéo, etc. Dans le cas d'habitats groupés, il est également possible que des vélos, voitures ou autres moyens de transports soient mises en communs. Economie des frais de gestion Dans certains immeubles (habitat groupé, par exemple), la gestion des locaux communs est généralement organisée de manière collective. Les habitants et usagers sont amenés à s'impliquer dans les tâches d'entretien, ce qui représente une économie de frais de gestion et un renforcement du sentiment d'appartenance au lieu. Par ailleurs, la mixité fonctionnelle du projet induit généralement une présence (presque) permanente dans le bâtiment. Le contrôle social, réel et/ou perçu, qui en résulte contribue à la réduction des frais d'entretien, de réparation et de sécurisation. L'activation de l'espace public par les façades (portes et fenêtres en nombre suffisant, vitrines, terrasses ) accroît également les chances de contrôle social et réduit ainsi les coûts du maintien de l'ordre et le possible sentiment d'insécurité. Aspects socio-culturels Santé et cadre de vie Se sentir bien chez soi ou sur son lieu de travail contribue à la santé physique et mentale de l'homme. La qualité du cadre de vie, au sein du bâtiment et de l'environnement dans lequel il se trouve, diminue les «envies d'ailleurs» et favorise les relations, les rencontres et la sociabilité, composantes essentielles au bien-être de chacun. Les différents dispositifs développés dans la présente recommandation contribuent à cet aspect. De fait, si un édifice est fourni en équipements et espaces collectifs de détente, s'il est adapté à tous types d'usagers, s'il propose une diversité de fonctions ou d'activités, les habitants ou usagers seront plus enclins à se plaire chez eux, à investir les lieux et y passer leurs temps libres. Figure 3 : [018] Dubrucq, Jardin collectif de l'immeuble de logement Dubrucq, Molenbeek-Saint-Jean,B architecten photo : Y. Glavie. G_HUM01 Favoriser les opportunités d'échange entre les occupants du bâtiment et leur voisinage / au sein du bâtiment Page 13 sur 28

15 Sociabilité et solidarité. Le développement de sociabilité et de solidarité au sein du bâtiment et de l'environnement urbain dans lequel il se trouve est la finalité de chacun des dispositifs de la présente recommandation. La densité et la mixité sociale et fonctionnelle au sein d'un bâtiment favorisent les échanges sociaux, les contacts et les rencontres. Au sein d'un immeuble de bureaux, il est par exemple intéressant d'associer divers domaines de travail : professions libérales, travailleurs sociaux, milieu artistique,... Figure 4 : [018] Dubrucq, Fonctions et typologies variées, Molenbeek-Saint-Jean,B architecten. L'aménagement d'espaces collectifs et de locaux communs de services, au-delà de leur nécessaire fonctionnalité, permet le déploiement d'une sociabilité. Les espaces intermédiaires et les espaces de circulation de qualité favorisent également de nombreuses interactions sociales constitutives d'une vie sociale de quartier ou de centre-ville et au sein d'un bâtiment. Le phénomène de «triangulation» en interaction sociale consiste en la rencontre de deux ou plusieurs personnes occasionnées par un élément tiers. Par exemple, le fait de pouvoir s'adonner à une activité devant la porte d'entrée est susceptible de produire cette triangulation par l'échange qui naît à propos de l'activité ou de la chose en question. Ceci a toute son importance dans les espaces intermédiaires et espaces de circulation en particulier pour les enfants en bas âge, pour les personnes âgées et pour les personnes à mobilité réduite. Ainsi, pour les jeunes enfants, il est important de pouvoir se tenir et s'activer dans un lieu tout à la fois immergé dans le monde et protégé par la sphère familiale. Enfin, le logement intergénérationnel, l'habitat kangourou, la colocation, les logements adaptés et adaptables sont propices à l'intégration sociale de personnes isolées ou en difficulté au sein d'un bâtiment G_HUM01 Favoriser les opportunités d'échange entre les occupants du bâtiment et leur voisinage / au sein du bâtiment Page 14 sur 28

16 et d'un environnement urbain. Le respect des règles de dimensionnement, de signalétique, d'éclairage, en matière d'accessibilité au bâtiment et au sein même de celui-ci favorise également l'intégration sociale du bâtiment dans son environnement. Gestion collective La gestion des espaces collectifs peut devenir un moment convivial, de rencontre pour les différents usagers ou habitants du bâtiment. L'éventuelle mise en place d'un comité de gestion favorise la gestion communautaire, permet de renforcer l'esprit collectif du bâtiment et de le promouvoir. Dans le projet Mundo B, par exemple, les différentes associations implantées dans le bâtiment disposent d'une cafétéria, d'un jardin didactique, de salles de réunion communes, Ces dispositifs incitent à la rencontre et aux collaborations. Les différentes associations fonctionnent en synergie. De plus, l'organisation d'évènements au sein du bâtiment offre une visibilité aux associations qui y sont installées. Figure 5 : [067] Mundo B, Activité de gestion du jardin commun, 1050 Ixellles, Atelier d'architecture A+A +A+A photo : Ceraaasbl. Arbitrage > Densité = syndrome du promoteur? Plus un projet est dense, plus élevée sera sa valeur marchande. A l'excès, ceci peut signifier la perte de qualité des espaces et limiter les échanges entre les occupants du bâtiment. La notion de densité du projet est dès lors à nuancer. En effet, elle se justifie lorsque celui-ci contribue à la constitution d'un milieu urbain durable offrant des services, des commerces et des équipements à un ensemble d'habitants et d'usagers. Ce principe de ville compacte et écologique, essentiel à l'urbanisme durable, est à lier à une qualité de conception des espaces. La qualité des accès aux bâtiments, la qualité technique et d'usage des circulations dans le bâtiment, le confort visuel, le confort acoustique, la diversité des ambiances, les espaces publics et aires de détentes de qualité, etc., doivent être pensées afin de garantir le bien être au sein du bâtiment et des espaces qui l'entourent et de l'ouvrir sur son environnement urbain. Il s'agit de faire un usage parcimonieux du sol, de recoudre certains milieux urbains, sans pour autant empiéter sur les espaces verts. «Construire des logements et concentrer les fonctions de manière G_HUM01 Favoriser les opportunités d'échange entre les occupants du bâtiment et leur voisinage / au sein du bâtiment Page 15 sur 28

17 plus compacte, c'est aussi libérer des espaces ouverts, aménager des aérations et des lieux de vie collectifs.» (Urbia, 2009). Cependant une densité exprimée excessivement sous forme de verticalité, de tours, génèrera plus d'espaces ouverts hélas majoritairement peu confortables et peu propices au séjour et aux activités au sein de ceux-ci. Lien avec recommandation G_PHY04 - Enrichir le paysage urbain > Espaces intermédiaires ou construction compacte? Les espaces intermédiaires extérieurs ne contreviennent pas aux recommandations de construction compacte, mais ceux qui sont intérieurs et protégés, tels les oriels et les bow-windows, doivent être pleinement justifiés par leurs positions urbaines et conçus en rapport avec une volumétrie d'ensemble simple. Conception Méthodologie Le tableau ci-dessous liste les questions qu'il est nécessaire de se poser lors de la conception d'un bâtiment afin de mettre en place des possibilités de rencontre en son sein, mais également avec l'environnement urbain dans lequel il s'implante. Il y apporte des éléments d'information ou réfère vers des dispositifs ou autres fiches du présent guide. OPPORTUNITES D'ECHANGE OFFERTES PAR L'ENVIRONNEMENT URBAIN LIENS Le projet s'implante-t-il dans un environnement urbain offrant des possibilités d'échange? Au niveau des opportunités d'échanges sociaux, la localisation du bâtiment est primordiale. La relation entre le bâtiment et son environnement est essentielle. Le bâtiment tire parti de l'environnement dans lequel il s'implante. Voir outil de calcul du Référentiel Mobilité (valeurs moyennes à atteindre au niveau de la densité, du nombre et de la diversité des équipements autour de la parcelle et de la distance entre celle-ci et le bâtiment). Outil de calcul du Référentiel Mobilité Nombre d'évènements et d'associations présentes dans le quartier ou centre-ville, d'initiatives de la part des habitants: groupe d'achat solidaire (GAS), système d'échange local (SEL), OPPORTUNITES D'ECHANGE PAR LE BATIMENT OFFERTES LIENS Comment créer les conditions pour que le projet communique avec son environnement? La relation entre le bâtiment et son environnement est essentielle. L'environnement profite de ce que lui apporte le projet. Le programme doit être confronté au milieu, des synergies sont à mettre en place. G_HUM01 Favoriser les opportunités d'échange entre les occupants du bâtiment et leur voisinage / au sein du bâtiment Page 16 sur 28

18 Exemple : L'implantation d'un bâtiment tertiaire dans un quartier résidentiel crée une mixité, induit des échanges. La cafétéria implantée au rez-de-chaussée de celui-ci est un vecteur d'échange entre le bâtiment et son quartier. Créer la densité pertinente sur la parcelle. Densité Mettre en place la mixité fonctionnelle et la mixité sociale au sein du bâtiment. Mixité fonctionnelle Mettre en place une fonction accessible au public au rez-de-chaussée. voir G_PHY04 - Assurer l'accessibilité à tous. voir G_HUM02 - Mixité sociale Enrichir le paysage urbain Concevoir un bâtiment accessible à tous Permettre le co-usage des équipements non résidentiels sur la parcelle : mutualisation d'équipements (parking, salle de sport, école, etc) avec le quartier ou le centre dans lequel le bâtiment est implanté. Mixité fonctionnelle Espaces collectifs Comment le projet participe-t-il à la diminution des exclusions et de l'isolement? Favoriser la mixité sociale au sein du bâtiment. Mixité sociale Permettre la flexibilité fonctionnelle des entités. Flexibilité fonctionnelle Diversifier les types d'habitats : colocation, logement kangourou, logement PMR, logement intergénérationnel, logements adaptables et adaptés, Types d'habitats particuliers Comment traiter l'interface entre l'environnement et le bâtiment? Activer la façade : dimensionnement correct des ouvertures, vitrines, entrées suivant les besoins et les fonctions du bâtiment, voir G_PHY04 - Aménager abords, balcons, terrasses, oriels, loggias, Espaces intermédiaires Enrichir le paysage urbain voir G_MOB01 Favoriser la mobilité active Dimensionner la zone de recul devant le bâtiment (maximum 5 mètres). Espaces intermédiaires Y aménager des dispositifs l'accessibilité pour tous. Voir G_HUM02 - favorisant Concevoir un bâtiment accessible à tous G_HUM01 Favoriser les opportunités d'échange entre les occupants du bâtiment et leur voisinage / au sein du bâtiment Page 17 sur 28

19 Comment assurer un contrôle social? Assurer une présence permanente ou quasi permanente au sein du bâtiment. Densité Mixité fonctionnelle Mixité sociale Permettre les vues, la visibilité sur l'entrée. Selon le bâtiment, mettre en place un concierge / une fonction d'accueil à l'entrée. Ces dispositifs de «regard» et de contrôle représentent des vecteurs d'opportunités d'échange (le concierge devient le référent avec qui les usagers dialoguent) et signifient également la présence quasi continue de quelqu'un au sein du bâtiment. OPPORTUNITES D'ECHANGE AU SEIN DU BÂTIMENT LIENS Comment mettre en place la mixité sociale au sein du bâtiment? Diversifier les fonctions au sein du bâtiment. Mixité sociale Au sein des logements, commerces ou bureaux, varier les typologies des entités. Mixité fonctionnelle Permettre la flexibilité fonctionnelle des espaces. Aménager des logements adaptables et adaptés au sein du bâtiment. Voir G_HUM02 Concevoir un bâtiment accessible à tous Comment offrir des locaux communs adaptés aux besoins des usagers du bâtiment? Promouvoir la mutualisation des ressources, des espaces. Espaces collectifs Locaux communs de services Respecter et valoriser les prescriptions en matière de locaux de services communs (local poubelle, local vélos, local compteurs, ). Mettre en place une démarche participative des futurs usagers ou habitants. Identifier les besoins supplémentaires communs aux différents habitants et usagers (laverie commune, salle des fêtes, jardin commun, salles de réunion communes, atelier, ) Démarche participative Voir G_MAN00 Procédure de gestion du projet, du chantier et du bâtiment Comment optimiser les opportunités d'échange dans les espaces de circulation du bâtiment? Y intégrer des espaces de pause, de rencontre fortuite, des vues vers l'extérieur, des paliers plus larges, y placer un banc, un évènement, Espaces de distribution G_HUM01 Favoriser les opportunités d'échange entre les occupants du bâtiment et leur voisinage / au sein du bâtiment Page 18 sur 28

20 Y intégrer les règles d'accessibilité. Voir G_HUM02 Concevoir un bâtiment accessible à tous Comment optimiser les conditions pour la cohabitation entre les différentes fonctions? Les bénéfices sociaux induits par la densité, la mutualisation de certains espaces ou l'habitat groupé auront davantage de chances de se produire si l'indépendance des unités d'occupation qui constituent le bâtiment est aménagée avec autant de soin et d'attention que leurs interactions. Ainsi, la possibilité de se retirer chez soi du point de vue visuel et acoustique et une certaine forme d'autonomie technique facilitent les relations entre occupants. Veiller à l'isolation acoustique entre les espaces. Voir G_WEL01 - Les opportunités d'échanges et la cohabitation sont possibles entre les habitants d'un immeuble ou entre les travailleurs de diverses associations ou sociétés si le confort acoustique au sein du bâtiment est assuré. La disposition des fonctions les unes par rapport aux autres et l'isolation acoustique entre espaces communs et entre espaces individuels est à étudier. Assurer le confort acoustique Tenir compte de la notion d'occupation horaire. Lors de la conception d'espaces intermédiaires, d'espaces communautaires, il est essentiel de tenir compte de la notion du temps, des horaires d'occupation des différents dispositifs et des éventuelles nuisances que peuvent occasionner certaines cohabitations. L'accès à certains lieux semi-publics, comme la cage d'escalier, les espaces communautaires, une cour, un jardin commun, est à limiter lors de certaines tranches horaires. L'occupation de ces lieux pendant la nuit peut en effet gêner les autres usagers du bâtiment. Veiller à l'indépendance des accès. Pour permettre le co-usage de certains locaux, l'accès aux espaces communautaires, aux équipements non résidentiels partagés, à certains types d'habitat particuliers doit pouvoir être rendu indépendant. Ces équipements doivent pouvoir fonctionner de manière autonome pendant des tranches horaires différentes. Exemples : Salle communautaire d'un habitat groupé ou d'un bâtiment collectif pouvant être partagée avec l'environnement urbain dans lequel est implanté le bâtiment. Salle de sport ou salle polyvalente liée à une école, mais dont les accès permettent une activité de quartier nocturne. Veiller à la disposition des espaces communs par rapport aux espaces privés. Comment le projet permet-il la mixité sociale et fonctionnelle tout au long de la vie du bâtiment? Permettre la flexibilité fonctionnelle au sein du bâtiment. G_HUM01 Favoriser les opportunités d'échange entre les occupants du bâtiment et leur voisinage / au sein du bâtiment Page 19 sur 28

Formation Bâtiment Durable : Rénovation durable : aperçu Bruxelles Environnement

Formation Bâtiment Durable : Rénovation durable : aperçu Bruxelles Environnement Formation Bâtiment Durable : Rénovation durable : aperçu Bruxelles Environnement EN RÉNOVATION, CONCEVOIR UN BÂTIMENT FAVORABLE AU DÉVELOPPEMENT DES RELATIONS HUMAINES Frederic LUYCKX cera a asbl Objectif

Plus en détail

Séminaire Bâtiment Durable :

Séminaire Bâtiment Durable : 1 Séminaire Bâtiment Durable : Reconversion durable d immeubles de bureaux Bruxelles Environnement Focus 1 : Réglementation Frederic LUYCKX Facilitateur Bâtiment Durable Bruxelles Environnement Objectif(s)

Plus en détail

une construction durable et abordable!

une construction durable et abordable! COMMUNIQUEDEPRESSE20/11/2013 BrutopiaremporteleprixTHEBLUEHOUSE/2013pour uneconstructiondurableetabordable! LaFondationpourlesGénérationsFuturesetsespartenairesviennentd attribuer(le20novembre) pour la

Plus en détail

Ensemble des textes du site

Ensemble des textes du site La Ville Archipel Vers de nouvelles formes urbaines E. Gaudin MRW Zeppeline Bretagne Ensemble des textes du site 1. Bien vivre dans son logement Le logement, espace de vie privilégié, doit répondre à l

Plus en détail

Fiche méthodologique pour l étude des PLU. Les aires de stationnement

Fiche méthodologique pour l étude des PLU. Les aires de stationnement Fiche méthodologique pour l étude des PLU Dans le cadre de l évolution de l action de l État en Isère, une démarche a été entreprise en vue d élaborer des positions partagées en matière d urbanisme. Elle

Plus en détail

FICHE II. 5 Construction de logements publics intergénérationnels

FICHE II. 5 Construction de logements publics intergénérationnels DESCRIPTION DU PROJET Le projet vise le développement de logements publics destinés prioritairement aux personnes originaires de la commune. Dans le souci de renforcer les solidarités locales, la commune

Plus en détail

QUELLES QUESTIONS POUR UNE ETUDE DE CAS? MODE EXPERT

QUELLES QUESTIONS POUR UNE ETUDE DE CAS? MODE EXPERT QUELLES QUESTIONS POUR UNE ETUDE DE CAS? MODE EXPERT Informations principales * Nom * Description * Concours * Année de construction * Année de livraison * Adresse * Code postal * Ville * Pays * Type de

Plus en détail

Enquête publique du 02/ 02/2015 au 16/ 02/2015 inclus. Commission de concertation : le mercredi 04 mars 2015.

Enquête publique du 02/ 02/2015 au 16/ 02/2015 inclus. Commission de concertation : le mercredi 04 mars 2015. Enquête publique du 02/ 02/2015 au 16/ 02/2015 inclus Commission de concertation : le mercredi 04 mars 2015. TRAVAUX ENVISAGÉS : Demande de permis d urbanisme pour la démolition de deux maisons unifamiliales

Plus en détail

Nouveau programme de renouvellement urbain de Rennes

Nouveau programme de renouvellement urbain de Rennes 2015 > 2025 Nouveau programme de renouvellement urbain de Rennes Vendredi 27 février 2015 Nouveau programme de renouvellement urbain de Rennes SOMMAIRE Communiqué de presse Le Nouveau programme de renouvellement

Plus en détail

PARTIE ECRITE OBJET COMMUNE CADASTRE MAITRISE D OUVRAGE CONCEPTION DATE. Pierre LAVANDIER Administration Communale D ESCH-SUR-ALZETTE

PARTIE ECRITE OBJET COMMUNE CADASTRE MAITRISE D OUVRAGE CONCEPTION DATE. Pierre LAVANDIER Administration Communale D ESCH-SUR-ALZETTE PARTIE ECRITE OBJET COMMUNE CADASTRE MAITRISE D OUVRAGE CONCEPTION DATE PLAN D AMENAGEMENT PARTICULIER «Rue du Canal Rue du Moulin» ESCH - SUR - ALZETTE Section A d Esch Nord 1475/12177 1475/12178 1475/11352

Plus en détail

CHAPITRE VII - DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UR

CHAPITRE VII - DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UR CHAPITRE VII - DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UR Caractère de la zone : Cette zone correspond aux «grands ensembles» d'habitat collectif faisant l objet d opérations de renouvellement urbain, notamment

Plus en détail

La zone correspond à la partie centrale du Carré.

La zone correspond à la partie centrale du Carré. La zone correspond à la partie centrale du Carré. Il s agit d une zone en cours d urbanisation, destinée à recevoir des équipements publics ou privés, des activités tertiaires ou de bureaux ainsi que des

Plus en détail

PARC D ACTIVITÉS... ÉVALUATION TOTAL. C Nom de la structure Contact. Structure 1. Structure 2. Structure 3. structure 4.

PARC D ACTIVITÉS... ÉVALUATION TOTAL. C Nom de la structure Contact. Structure 1. Structure 2. Structure 3. structure 4. PARC D ACTIVITÉS... PARTIES PRENANTES C Nom de la structure Contact Structure 1 Structure 2 Structure 3 structure 4 ÉLÉMENTS CLÉS DESCRIPTION DU PARC RÉCAPITULATIF DES NOTES Volet gouvernance et sociétal

Plus en détail

Quartier Beau Soleil. Zone d Amd. Aménagement Concerté

Quartier Beau Soleil. Zone d Amd. Aménagement Concerté Quartier Beau Soleil Zone d Amd Aménagement Concerté Présentation générale du cahier des charges et de la démarche d accompagnement auprès des acquéreurs Cabinet D.LENOIR ACCOMPAGNEMENT DES PROJETS INDIVIDUELS

Plus en détail

GUIDE D URBANISME LOCAL

GUIDE D URBANISME LOCAL PROVINCE DU HAINAUT ARRONDISSEMENT DE CHARLEROI Place Albert 1 er, 1 7170 MANAGE GUIDE D URBANISME LOCAL Préambule Le Guide d Urbanisme Local est le résultat d une réflexion menée en partenariat avec le

Plus en détail

Directives techniques Coût de construction

Directives techniques Coût de construction CANTON DE VAUD DEPARTEMENT DE L ECONOMIE SERVICE DE L ECONOMIE DU LOGEMENT ET DU TOURISME RUE SAINT MARTIN 2 CAROLINE 7 BIS 1014 LAUSANNE & 021/316 64 00 - FAX 021/316 63 97 AIDE CANTONALE A LA CONSTRUCTION

Plus en détail

CHAPITRE 4 - ZONE UE

CHAPITRE 4 - ZONE UE CHAPITRE 4 - ZONE La zone, secteurs destinées à accueillir des constructions à usage d habitation, des équipements collectifs, scolaires, sanitaires, sociaux ou culturels, de sports ou de loisirs. Rappels

Plus en détail

Un projet d habitat convivial, multi-générationnel, écologique et accessible dans le centre de Montpellier

Un projet d habitat convivial, multi-générationnel, écologique et accessible dans le centre de Montpellier La Coopération à tous les étages Un projet d habitat convivial, multi-générationnel, écologique et accessible dans le centre de Montpellier Contact Association loi 1901 «Habiter c est Choisir» Sébastien

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Première partie

TABLE DES MATIÈRES. Première partie Service de la santé publique Service des assurances sociales et de l hébergement Le logement protégé Service de l économie, du logement et du tourisme Pour vivre chez soi malgré l âge et le handicap Première

Plus en détail

Opération «remarquable» - Isère Habitat - Harmonia HARMONIA. Isère Habitat

Opération «remarquable» - Isère Habitat - Harmonia HARMONIA. Isère Habitat HARMONIA Isère Habitat Sommaire Contexte urbain Présentation de l opération «Harmonia» Une collectivité investie Bâtiment Bilan économique Démarche d innovation sociale HSS Mixité sociale Mixité générationnelle

Plus en détail

TITRE II - DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES URBAINES

TITRE II - DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES URBAINES COMMUNE DE JARRIE PLAN D OCCUPATION DES SOLS UA Juillet 2006 TITRE II - DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES URBAINES Chapitre 1 - ZONE UA CARACTERE DE LA ZONE : Il s agit de la zone urbaine traditionnelle

Plus en détail

COMMUNE DE NOUZILLY PROGRAMME DE CONSULTATION DE MAITRISE D ŒUVRE RENOVATION ET MISE AUX NORMES DU GYMNASE COMMUNAL DE NOUZILLY

COMMUNE DE NOUZILLY PROGRAMME DE CONSULTATION DE MAITRISE D ŒUVRE RENOVATION ET MISE AUX NORMES DU GYMNASE COMMUNAL DE NOUZILLY COMMUNE DE NOUZILLY PROGRAMME DE CONSULTATION DE MAITRISE D ŒUVRE RENOVATION ET MISE AUX NORMES DU GYMNASE COMMUNAL DE NOUZILLY CAHIER DES CHARGES POUR LA DESIGNATION D UN MAITRE D OEUVRE NOVEMBRE 2015

Plus en détail

Axes stratégiques ANNEXE 2

Axes stratégiques ANNEXE 2 Contrat de Ville de l agglomération Bergeracoise Axes stratégiques ANNEXE 2 Validés par le Comité de Pilotage du 29 janvier 2015 1 PILIER DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET EMPLOI ORIENTATIONS STRATÉGIQUES Orientation

Plus en détail

> Opérations de construction ou d acquisition, suivies ou non de travaux d amélioration, ou d amélioration de logements locatifs ;

> Opérations de construction ou d acquisition, suivies ou non de travaux d amélioration, ou d amélioration de logements locatifs ; Mise à jour au 1 er avril 2011 Aides aux personnes morales - Bailleur Personnes morales Bénéficiaires > Toute personne morale. Opérations finançables > Opérations de construction ou d acquisition, suivies

Plus en détail

habitations créatives évaluées officiellement d'un budget de 50.000 à 185.000 euros

habitations créatives évaluées officiellement d'un budget de 50.000 à 185.000 euros habitations créatives évaluées officiellement d'un budget de 50.000 à 185.000 euros A.. " BAllR A BON B UDGEl informations 1plans 1photos 1budget 1rénovations 1constructions neuves Éditions 12voor5 100

Plus en détail

Politique climatique et énergétique 2014-2018

Politique climatique et énergétique 2014-2018 La politique énergétique d'yverdon-les-bains fournit le cadre qui permettra de réduire les besoins en énergie de la Ville et d'augmenter la production d'énergies renouvelables. Il est important que cette

Plus en détail

CHAPITRE VI - ZONE Uza

CHAPITRE VI - ZONE Uza CHAPITRE VI - ZONE Uza Caractère de la zone Cette zone de la ZAC MAYAC a pour vocation la construction de logements collectifs autour d'une place de Quartier, avec possibilité de création de commerces

Plus en détail

EcoQuartier VAUBAN BESANCON (25)

EcoQuartier VAUBAN BESANCON (25) BESANCON (25) AMENAGEMENT FONCIER Préambule La ville de Besançon souhaite, à travers la reconversion de la Caserne Vauban, une réalisation exemplaire sous forme d un écoquartier. Ce nouvel aménagement,

Plus en détail

Projet de lotissement éco-responsable de Folpersviller

Projet de lotissement éco-responsable de Folpersviller Projet de lotissement éco-responsable de Folpersviller Questionnaire aux personnes intéressées (à retourner à Mairie Service Urbanisme 2 rue du Maire Massing 57200 SARREGUEMINES pour le 06 janvier 2012

Plus en détail

Mions. Entre ville et campagne. * Cet immeuble fera l objet d une demande de label BBC -

Mions. Entre ville et campagne. * Cet immeuble fera l objet d une demande de label BBC - Mions Entre ville et campagne * Cet immeuble fera l objet d une demande de label BBC -, bâtiment basse consommation auprès de l organisme certificateur Cerqual. Aux portes de Lyon, Mions est connectée

Plus en détail

Challenge Construction Durable 2014. Réhabilitation du bâtiment C

Challenge Construction Durable 2014. Réhabilitation du bâtiment C Challenge Construction Durable 2014 Réhabilitation du bâtiment C Challenge Construction Durable 2014 1. Introduction 2. Analyse et proposition architecturale 3. Traitement de l enveloppe 4. Accessibilité

Plus en détail

LE TEMPS, 4EME DIMENSION DE LA MOBILITE

LE TEMPS, 4EME DIMENSION DE LA MOBILITE LE TEMPS, 4EME DIMENSION DE LA MOBILITE Pourquoi et comment les collectivités se préoccupent elles du temps? Illustré par la démarche de l'association Tempo et l'exemple du PLU de Dijon Intervention de

Plus en détail

COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU GRAND RODEZ AMENAGEMENT DE LA ZAC COMBAREL

COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU GRAND RODEZ AMENAGEMENT DE LA ZAC COMBAREL COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU GRAND RODEZ AMENAGEMENT DE LA ZAC COMBAREL COMMUNE DE RODEZ CESSION LOT B1- PROGRAMME IMMOBILIER RESIDENTIEL CONSULTATION DE PROMOTEURS ET D ARCHITECTES PHASE 1- CANDIDATURES

Plus en détail

L habitat sur mesure. analyse et réflexions MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR ET DE L'AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE

L habitat sur mesure. analyse et réflexions MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR ET DE L'AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE L habitat sur mesure analyse et réflexions MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR ET DE L'AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE Programme Directeur d'aménagement du Territoire, Objectifs politiques Extraits : > Assurer un niveau

Plus en détail

LES MAISONS INDIVIDUELLES NEUVES

LES MAISONS INDIVIDUELLES NEUVES Quatrième partie LES MAISONS INDIVIDUELLES NEUVES Chapitre 1 De quoi parle-t-on? Article L 111-7-1 du CCH Article R 111-18-4 du CCH Circulaire Tout bâtiment d habitation qui n est pas collectif (voir page

Plus en détail

Saint-Ouen. l avenir vous appartient. Quai 102. Imaginez une vie sereine aux portes de Paris

Saint-Ouen. l avenir vous appartient. Quai 102. Imaginez une vie sereine aux portes de Paris Saint-Ouen Quai 102 Imaginez une vie sereine aux portes de Paris l avenir vous appartient Imaginez une vie entre modernité et bien-être Idéalement située en lisière de la capitale et au cœur d un département

Plus en détail

DA Ville & Habitat Projet de Fin d'études

DA Ville & Habitat Projet de Fin d'études DA Ville & Habitat Projet de Fin d'études Innovations urbanistiques liées aux écoquartiers Application au quartier de Jas de Bouffan Équipe projet Abdeljalil BENNOUNE Audrey MARQUIS Mohamed YOUNOUS ENTE

Plus en détail

Le logement dans tous ses états. Définition : le logement et l'habitat

Le logement dans tous ses états. Définition : le logement et l'habitat Le logement dans tous ses états 17/10/ 2012 Définition : le logement et l'habitat Le logement est un produit : une maison, un appartement, un type 3, un duplex L'habitat est un service : l'espace produit

Plus en détail

Séminaire urbanisme commercial. L Aménagement commercial dans le SCoT

Séminaire urbanisme commercial. L Aménagement commercial dans le SCoT Séminaire urbanisme commercial L Aménagement commercial dans le SCoT Le Développement Durable au cœur du Document d Aménagement Commercial Le Développement Durable au cœur du Document d Aménagement Commercial

Plus en détail

VOLET B DEMANDES D AIDES DANS LE CADRE DU CODE WALLON DU LOGEMENT. Récapitulatif des opérations pour lesquelles une fiche de demande est introduite :

VOLET B DEMANDES D AIDES DANS LE CADRE DU CODE WALLON DU LOGEMENT. Récapitulatif des opérations pour lesquelles une fiche de demande est introduite : VOLET B DEMANDES D AIDES DANS LE CADRE DU CODE WALLON DU LOGEMENT Récapitulatif des opérations pour lesquelles une fiche de demande est introduite : Classées par ordre de priorité décroissant. Ordre de

Plus en détail

Aide au calcul de la surface de référence énergétique

Aide au calcul de la surface de référence énergétique REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE Département de l'aménagement, du logement et de l'énergie Office cantonal de l'énergie Version N 3 23.01.2014 Aide au calcul de la surface de référence énergétique www.geneve.ch/ocen

Plus en détail

PLAN LOCAL DE DÉPLACEMENTS Programme d actions

PLAN LOCAL DE DÉPLACEMENTS Programme d actions Syndicat Mixte du Bassin de Déplacements de la Région de Versailles PLAN LOCAL DE DÉPLACEMENTS Programme d actions Janvier 2011 1 Préambule Volet gouvernance, évaluation et suivi 207 Volet modes doux et

Plus en détail

En classe de cinquième

En classe de cinquième En classe de cinquième Il sagit, pour ce niveau, de diversifier les objets techniques afin denrichir les compétences de lélève. Lélève est placé dans un environnement construit, les exemples autour de

Plus en détail

Charte de tourisme solidaire. Palabres Sans Frontières

Charte de tourisme solidaire. Palabres Sans Frontières Charte de tourisme solidaire Palabres Sans Frontières Préambule L'association Palabres Sans Frontières se positionnant comme un acteur du tourisme solidaire et équitable, elle souhaite par la présente

Plus en détail

Cahier des charges de consultation Habitat participatif FORCALQUIER juillet 2013 REPUBLIQUE FRANÇAISE VILLE DE FORCALQUIER. Cahier des charges

Cahier des charges de consultation Habitat participatif FORCALQUIER juillet 2013 REPUBLIQUE FRANÇAISE VILLE DE FORCALQUIER. Cahier des charges REPUBLIQUE FRANÇAISE VILLE DE FORCALQUIER Cahier des charges APPEL A CANDIDATURE PROJET D HABITAT GROUPE EN AUTOPROMOTION SUR DEUX TERRAINS COMMUNAUX Juillet 2013 TERRAIN 1 situé à BEAUDINE, pour 6 000m²

Plus en détail

3 CADRE D AMÉNAGEMENT ET DE DÉVELOPPEMENT

3 CADRE D AMÉNAGEMENT ET DE DÉVELOPPEMENT 3 CADRE D AMÉNAGEMENT ET DE DÉVELOPPEMENT Typologie des secteurs d ambiance p. 3 01 Phases de réalisation p. 3 04 Politiques et programmes de mise en œuvre p. 3 05 Fiches techniques : Secteur A : Quartier

Plus en détail

COMMUNE DE SILLY-LE-LONG

COMMUNE DE SILLY-LE-LONG G2C Territoires 27 rue Barrault 75013 PARIS COMMUNE DE SILLY-LE-LONG DÉPARTEMENT DE L OISE PLAN LOCAL D URBANISME ORIENTATIONS D AMÉNAGEMENT ET DE PROGRAMMATION PIÈCE 3/7 Vu pour être annexé à la DCM du

Plus en détail

17 logements LA CLÉ DES CHAMPS SAINT-CONTEST. Extension urbaine. Densité résidentielle brute. à l hectare

17 logements LA CLÉ DES CHAMPS SAINT-CONTEST. Extension urbaine. Densité résidentielle brute. à l hectare Densité résidentielle brute 17 logements à l hectare Extension urbaine Indicateurs de l'opération Nombre de logements 127 logements (86 individuels et 41 logements collectifs) Surface du terrain 7,28 hectares

Plus en détail

Accessibilité aux personnes handicapées des locaux à usage de professions libérales

Accessibilité aux personnes handicapées des locaux à usage de professions libérales Accessibilité aux personnes handicapées des locaux à usage de professions libérales Camille PATARD Olivier CLAIREAU Direction départementale des Territoires et de la Mer De la Loire-Atlantique unité SBL/PTB

Plus en détail

Séminaire Bâtiment Durable :

Séminaire Bâtiment Durable : 1 Séminaire Bâtiment Durable : Reconversion durable d immeubles de bureaux Bruxelles Environnement Focus 2 : Aspects techniques et architecturaux Anders BÖHLKE Program Manager de l Executive Master Immobilier

Plus en détail

PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020. EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59

PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020. EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59 PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020 EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59 EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 2 28/01/15 16:59 SOMMAIRE

Plus en détail

ADT Réunion de coordination 2avril 2010

ADT Réunion de coordination 2avril 2010 ADT Réunion de coordination 2avril 2010 Projet de siège de Bruxelles Environnement et éco-centre Vincent CARTON Directeur Division Ville durable, Energie et Climat Bruxelles Environnement - IBGE vcr@ibgebim.be

Plus en détail

SYNTHESE DES 4 SEANCES DE TRAVAIL DE L ATELIER DES GARGUES : QUEL QUARTIER DURABLE POUR LE SECTEUR DES GARGUES?

SYNTHESE DES 4 SEANCES DE TRAVAIL DE L ATELIER DES GARGUES : QUEL QUARTIER DURABLE POUR LE SECTEUR DES GARGUES? SYNTHESE DES 4 SEANCES DE TRAVAIL DE L ATELIER DES GARGUES : Densité et forme urbaine Mixité, autonomie d organisation Ressources, énergie, déchets Mobilité et déplacements QUEL QUARTIER DURABLE POUR LE

Plus en détail

Atelier 3 Vers le programme. Notions et définitions Présentation des terrains

Atelier 3 Vers le programme. Notions et définitions Présentation des terrains Atelier 3 Vers le programme Notions et définitions Présentation des terrains Atelier 3 - Ordre du jour Programmation (19h) Notions et définitions (19h15) Echanges avec la salle (19h45) Présentation des

Plus en détail

BedZED, un quartier zéro émission au sud de Londres

BedZED, un quartier zéro émission au sud de Londres BedZED, un quartier zéro émission au sud de Londres Quartier neuf sur friche, London - Sutton, Angleterre Au sud de Londres, dans la ville de Sutton, Beddington Zero Emissions Development (BedZED) est

Plus en détail

CEP-CICAT 5 Février 2015. Lieutenant Jean-marc BRUCKERT - Service Prévention

CEP-CICAT 5 Février 2015. Lieutenant Jean-marc BRUCKERT - Service Prévention CEP-CICAT 5 Février 2015 Lieutenant Jean-marc BRUCKERT - Service Prévention EVACUER EN TOUTE SECURITE ESPACES D ATTENTE SECURISES SOLUTIONS EQUIVALENTES CAS D EXONERATION ERP CODE DU TRAVAIL IGH Introduction

Plus en détail

Groupe opérationnel n 2 «Services de mobilité» Appel à propositions. Accessibilité

Groupe opérationnel n 2 «Services de mobilité» Appel à propositions. Accessibilité Groupe opérationnel n 2 «Services de mobilité» *** Appel à propositions Accessibilité Cet appel à propositions est émis par le groupe 2 du Predit, programme de recherche et d innovation dans les transports

Plus en détail

TRANSFORMATION D UN IMMEUBLE DE BUREAUX EN UN PROJET MIXTE A DOMINANTE LOGEMENT

TRANSFORMATION D UN IMMEUBLE DE BUREAUX EN UN PROJET MIXTE A DOMINANTE LOGEMENT Courbevoie, le 26 mars 2015 LIVRAISON DU PROGRAMME SKY : TRANSFORMATION D UN IMMEUBLE DE BUREAUX EN UN PROJET MIXTE A DOMINANTE LOGEMENT Philippe JOSSE, Directeur général de Cogedim, présente ce jour l

Plus en détail

LA STRATÉGIE ÉNERGÉTIQUE? Simple volet d une Stratégie d Entreprise

LA STRATÉGIE ÉNERGÉTIQUE? Simple volet d une Stratégie d Entreprise LA STRATÉGIE ÉNERGÉTIQUE? Simple volet d une Stratégie d Entreprise REVE PROJET Objectifs Moyens Actions Freins Indicateurs Résultats Attentes des parties prenantes Bilan global Diagnostic stratégique

Plus en détail

La petite salle des Halles de Schaerbeek est un espace de forme rectangulaire de 215M².

La petite salle des Halles de Schaerbeek est un espace de forme rectangulaire de 215M². FICHE TECHNIQUE 21.05.2011 Petite Halle INFORMATION / TECHNIQUE La petite salle des Halles de Schaerbeek est un espace de forme rectangulaire de 215M². Accès camions : Niveau rue : Entrée latérale : rue

Plus en détail

Réunion de la Commission de Concertation du 28/03/2014

Réunion de la Commission de Concertation du 28/03/2014 Réunion de la du 28/03/2014 Demande de permis d'urbanisme J.9595 Monsieur Julian VERBEECK: la régularisation de la construction d'une terrasse au 1er étage d'une maison de rapport; Rue Henri Werrie 39.

Plus en détail

3 avril 2015 Préfecture49/Secrétariat de la Commission départementale d'aménagement Commercial

3 avril 2015 Préfecture49/Secrétariat de la Commission départementale d'aménagement Commercial Composition du dossier de demande d'autorisation d'exploitation commerciale dans le cadre du permis de construire valant autorisation d'exploitation commerciale (Article R752-6 du Code de Commerce) 1 -

Plus en détail

LES USAGES COMPLÉMENTAIRES À UN USAGE RÉSIDENTIEL

LES USAGES COMPLÉMENTAIRES À UN USAGE RÉSIDENTIEL ARTICLE 360 DISPOSITIONS RELATIVES AUX RÉSERVOIRS ET BONBONNES, BOUTEILLES OU ÉQUIPEMENTS DE DISTRIBUTION DE GAZ Les réservoirs et bonbonnes, bouteilles ou équipements de distribution de gaz doivent respecter

Plus en détail

PROCES-VERBAL DE LA COMMISSION DE CONCERTATION DU PROCES-VERBAAL VAN DE OVERLEGCOMMISSIE VAN 25.06.2004

PROCES-VERBAL DE LA COMMISSION DE CONCERTATION DU PROCES-VERBAAL VAN DE OVERLEGCOMMISSIE VAN 25.06.2004 A U D E R G H E M Commission de concertation O U D E R G E M Overlegcommissie PROCES-VERBAL DE LA COMMISSION DE CONCERTATION DU PROCES-VERBAAL VAN DE OVERLEGCOMMISSIE VAN 25.06.2004 PREMIER OBJET Dossier

Plus en détail

L ÉVACUATION DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP

L ÉVACUATION DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP 10 L ÉVACUATION DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP 10.1 ESPACE D ATTENTE SÉCURISÉ FOCUS 1 : L'IMPLANTATION PRINCIPES GÉNÉRAUX DE L ACCESSIBILITÉ L ensemble des usagers doit pouvoir être évacué du bâtiment.

Plus en détail

Ilot H : un nouveau programme immobilier dévoilé

Ilot H : un nouveau programme immobilier dévoilé Ilot H : un nouveau programme immobilier dévoilé Vendredi 17 juillet 2015 Ilot H : un nouveau programme immobilier dévoilé SOMMAIRE Communiqué de presse Le projet lauréat en images Le projet urbain de

Plus en détail

Bandeau latéral : Gestion des mesures compensatoires du PPRI / Avantages du vide sanitaire

Bandeau latéral : Gestion des mesures compensatoires du PPRI / Avantages du vide sanitaire La pépinière et hôtel d entreprises Evol Yss : un équipement communautaire structurant Etre proactif en matière de développement économique Permettre aux jeunes entreprises de décoller Un équipement intégré

Plus en détail

Le projet d aménagement et de développement durable

Le projet d aménagement et de développement durable 5 Améliorer l accessibilité des territoires en diversifiant les modes de déplacement et réaménager le cadre de vie Les transformations de la ville, et plus spécifiquement encore ses extensions périphériques,

Plus en détail

1 INTRODUCTION CARTE : RISQUES D INONDATION THEME : EAU. Fiche méthodologique

1 INTRODUCTION CARTE : RISQUES D INONDATION THEME : EAU. Fiche méthodologique Fiche méthodologique CARTE : RISQUES D INONDATION THEME : EAU 1 INTRODUCTION L inondation d une portion de territoire engendre potentiellement un risque sur les installations ou personnes qui s y trouvent.

Plus en détail

DEVENEZ PROPRIÉTAIRE!

DEVENEZ PROPRIÉTAIRE! BAGNEUX (92) La résidence est localisée à Bagneux, commune très attractive de part son implantation, proche de Paris et à côté de Bourg-la-Reine, Sceaux et Montrouge. Située dans un secteur pavillonnaire,

Plus en détail

CREATION D UN NOUVEAU QUARTIER D HABITAT COMINES

CREATION D UN NOUVEAU QUARTIER D HABITAT COMINES «Domaine des Saules» CREATION D UN NOUVEAU QUARTIER D HABITAT COMINES Réunion publique 18 Octobre 2012 Table des Matières 1. PREAMBULE 1. LOCALISATION DU PROJET 2. OBJECTIFS ET ENJEUX DU PROJET D AMENAGEMENT

Plus en détail

Le quartier Denuzière révèle de nouveaux atouts Trois programmes supplémentaires pour une ambition renouvelée

Le quartier Denuzière révèle de nouveaux atouts Trois programmes supplémentaires pour une ambition renouvelée Le quartier Denuzière révèle de nouveaux atouts Trois programmes supplémentaires pour une ambition renouvelée Côté Saône : Le quartier Denuzière, un nouvel essor pour La Confluence Trois nouveaux programmes

Plus en détail

L accessibilité des bâtiments d habitation collectifs neufs

L accessibilité des bâtiments d habitation collectifs neufs L accessibilité des bâtiments d habitation collectifs neufs GUIDE TECHNIQUE POUR L APPLICATION DES TEXTES RÉGLEMENTAIRES Juin 2004 Loi n 75-534 du 30 juin 1975 (JO du 1er juillet 1975) Loi n 91-663 du

Plus en détail

Prévoir ensemble l avenir de Pont-du-Château avec le «PLAN LOCAL d URBANISME»

Prévoir ensemble l avenir de Pont-du-Château avec le «PLAN LOCAL d URBANISME» Prévoir ensemble l avenir de Pont-du-Château avec le «PLAN LOCAL d URBANISME» La lettre d information municipale n 7 de mars 2005 vous a présenté et expliqué le pourquoi du Plan Local d Urbanisme (PLU).

Plus en détail

LE W, UN ÎLOT VIVANT DANS LA VILLE

LE W, UN ÎLOT VIVANT DANS LA VILLE LE W, UN ÎLOT VIVANT DANS LA VILLE Habitat, bureaux, commerces : le W conjugue les trois fondamentaux de l urbain. Dans cet esprit, Vauban Immobilier, Scharf Immobilier, GIPA et Rive Gauche CB Richard

Plus en détail

LOCAUX VIDES A USAGE D HABITATION ... ...

LOCAUX VIDES A USAGE D HABITATION ... ... Contrat de location Soumis au titre Ier de la loi du 6 juillet 1989 tendant à améliorer les rapports locatifs et portant modification de la loi n 86-1290 du 23 décembre 1986 LOCAUX VIDES A USAGE D HABITATION

Plus en détail

FICHE II. 4 Création d une maison multiservices à Hamme-Mille

FICHE II. 4 Création d une maison multiservices à Hamme-Mille DESCRIPTION DU PROJET Le projet prévoit l aménagement d une maison multiservices dont une partie constituerait en la mise en place d une structure d accueil des personnes âgées adaptée à l échelle communale

Plus en détail

Décrète : Ce règlement est applicable aux zones définies à l'article premier. Fait à Rabat, le 21 chaabane 1384 (26 décembre 1964). Ahmed Bahnini.

Décrète : Ce règlement est applicable aux zones définies à l'article premier. Fait à Rabat, le 21 chaabane 1384 (26 décembre 1964). Ahmed Bahnini. Décret n 2-64-445 du 21 chaabane 1384 (26 décembre 1964) définissant les zones d'habitat économique et approuvant le règlement général de construction applicable à ces zones.( BO n 2739 du 28 Avril 1965)

Plus en détail

CHAPITRE II LES ORIENTATIONS D'AMÉNAGEMENT ET DE PROGRAMMATION (OAP) Page 36

CHAPITRE II LES ORIENTATIONS D'AMÉNAGEMENT ET DE PROGRAMMATION (OAP) Page 36 CHAPITRE II LES ORIENTATIONS D'AMÉNAGEMENT ET DE PROGRAMMATION (OAP) Page 36 PREAMBULE LA NATURE ET LA PORTÉE DES ORIENTATIONS D'AMENAGEMENT ET DE PROGRAMMATION LA NATURE Depuis la loi Urbanisme et Habitat,

Plus en détail

A-23 : Panneaux publicitaires, enseignes, pré-enseignes

A-23 : Panneaux publicitaires, enseignes, pré-enseignes A-23 : Panneaux publicitaires, enseignes, pré-enseignes Mise à jour : Octobre 201 2 Références réglementaires : Code de l'environnement (Articles L581-1 à L581-45 et R581-1 à R581-88) Code de la route

Plus en détail

Y AURA-T-IL UN «GRENELLE DE L ENVIRONNEMENT» dans la Région de Bruxelles-Capitale?

Y AURA-T-IL UN «GRENELLE DE L ENVIRONNEMENT» dans la Région de Bruxelles-Capitale? CERCLE GAULOIS ARTISTIQUE ET LITTERAIRE Y AURA-T-IL UN «GRENELLE DE L ENVIRONNEMENT» dans la Région de Bruxelles-Capitale? Luc Deleuze Président de la Fédération des Architectes de Belgique, Professeur

Plus en détail

TABLEAU COMPARATIF. 1 L'article L. 111-9 est ainsi modifié : 1 Alinéa sans modification

TABLEAU COMPARATIF. 1 L'article L. 111-9 est ainsi modifié : 1 Alinéa sans modification 91 TABLEAU COMPARATIF TITRE I ER BÂTIMENTS ET URBANISME CHAPITRE I ER Amélioration de la performance énergétique des bâtiments TITRE I ER BÂTIMENTS ET URBANISME CHAPITRE I ER Amélioration de la performance

Plus en détail

ÉDITO OFFAGN E À VENDRE MAISONS MODULABLES 3 APPARTEMENTS 2 STUDIOS. infos & vente :

ÉDITO OFFAGN E À VENDRE MAISONS MODULABLES 3 APPARTEMENTS 2 STUDIOS. infos & vente : OFFAGN E H A B ITAT GROU PÉ À VENDRE 18 MAISONS MODULABLES 3 APPARTEMENTS infos & vente : STUDIOS OFFAG N E HGI H A B ITAT GROU PÉ HABITAT GROUPÉ INTERGÉNÉRATIONNEL POURQUOI? La demande en logements ne

Plus en détail

FONDAMENTAUX DU CAMPUS CONDORCET

FONDAMENTAUX DU CAMPUS CONDORCET FONDAMENTAUX DU CAMPUS CONDORCET Conclusions du séminaire des 2 et 3 septembre 2010 Ce séminaire a porté principalement, mais non exclusivement, sur les questions ayant trait aux espaces de recherche et

Plus en détail

Démarche d Approche Environnementale de l Urbanisme Commune de BRULEY

Démarche d Approche Environnementale de l Urbanisme Commune de BRULEY Démarche d Approche Environnementale de l Urbanisme Commune de BRULEY Personnes présentes lors de la réunion : Compte rendu de la réunion 14 du 16 mai 2014 Réunion thématique «Urbanité - logements» n 2

Plus en détail

Les plaines LeBreton Lignes directrices pour l aménagement par le secteur privé

Les plaines LeBreton Lignes directrices pour l aménagement par le secteur privé Réaménagement des Plaines LeBreton Tableau sommaire de l aménagement (premier lotissement) Fiche d analyse de l aménagement NOTE: LE TABLEAU QUI SUIT PRÉSENTE LES RÉSULTATS DE LA DÉMONSTRATION DE LA CAPACITÉ

Plus en détail

3- OBLIGATIONS DU MAITRE D'OUVRAGE

3- OBLIGATIONS DU MAITRE D'OUVRAGE Notice de prise en compte de l accessibilité aux personnes Handicapées dans les établissements recevant du public (E.R.P. et I.O.P.) ----------------- Notice à compléter et à joindre en trois exemplaires

Plus en détail

Direction régionale de l Environnement, de l Aménagement et du Logement Centre

Direction régionale de l Environnement, de l Aménagement et du Logement Centre Direction régionale de l Environnement, de l Aménagement et du Logement Centre Service Habitat Bâtiment Dense Individuel Logement Compromis Aménagement entre demande Durables sociale et politiques publiques?

Plus en détail

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF :

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : Complément au chapitre VII «Valorisation du Patrimoine Régional et Projets Innovants» du cadre d intervention régional sur l habitat et le logement, adopté par délibération

Plus en détail

CONTRAT TYPE DE LOCATION OU DE COLOCATION DE LOGEMENT MEUBLE

CONTRAT TYPE DE LOCATION OU DE COLOCATION DE LOGEMENT MEUBLE CONTRAT TYPE DE LOCATION OU DE COLOCATION DE LOGEMENT MEUBLE (Soumis au titre Ier bis de la loi du 6 juillet 1989 tendant à améliorer les rapports locatifs et portant modification de la loi n 86-1290 du

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE SAINT-HYACINTHE RÈGLEMENT NO : 1706 "ANNEXE I" ANNEXE XXV DU RÈGLEMENT NUMÉRO 1061

PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE SAINT-HYACINTHE RÈGLEMENT NO : 1706 ANNEXE I ANNEXE XXV DU RÈGLEMENT NUMÉRO 1061 PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE SAINT-HYACINTHE RÈGLEMENT NO : 1706 "ANNEXE I" ANNEXE XXV DU RÈGLEMENT NUMÉRO 1061 PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE SAINT-HYACINTHE RÈGLEMENT NUMÉRO 1061 "ANNEXE XXV" Zone visée:

Plus en détail

Remise des Prix le 17 novembre 2009 Salon des Maires Porte de Versailles

Remise des Prix le 17 novembre 2009 Salon des Maires Porte de Versailles RESULTATS DU CONCOURS 2009 "VIVRE ENSEMBLE AUJOURD'HUI ET DEMAIN» AGEVILLAGE- ICADE CAISSE DES DEPOTS Remise des Prix le 17 novembre 2009 Salon des Maires Porte de Versailles www.inventerdemain.fr Contacts

Plus en détail

COURT-S T -ETIENNE UN PROJET AMBITIEUX VIVRE DEMAIN À VIVRE À COURT-S T -ETIENNE

COURT-S T -ETIENNE UN PROJET AMBITIEUX VIVRE DEMAIN À VIVRE À COURT-S T -ETIENNE VIVRE À COURT-S T -ETIENNE UN PROJET AMBITIEUX L objectif ne manquait pas d audace : créer du neuf tout en maintenant une connexion évidente avec l urbanisation existante. Il fallait donc réhabiliter sans

Plus en détail

DIRECTIVES POUR LA COMPOSITION DU DOSSIER TECHNIQUE PEB

DIRECTIVES POUR LA COMPOSITION DU DOSSIER TECHNIQUE PEB DIRECTIVES POUR LA COMPOSITION DU DOSSIER TECHNIQUE PEB INTRODUCTION Le dossier technique PEB doit être constitué avant le début du chantier par le conseiller PEB, et doit être complété au fur et à mesure

Plus en détail

CHAPITRE I- DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE A

CHAPITRE I- DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE A CHAPITRE I- DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE A Caractère de la zone : Cette zone regroupe les terrains périphériques de la ville, dans lesquels la vocation agricole est encore marquée. Les secteurs concernés

Plus en détail

Communauté de Communes du Val de l Aisne

Communauté de Communes du Val de l Aisne Communauté de Communes du Val de l Aisne Projet d aménagement d un éco-quartier : la ZAC des Lacroix à Vailly sur Aisne Atelier N 1 lundi 06 octobre Architecture, programmation et formes urbaines 1 La

Plus en détail

CODE DU TRAVAIL. Nombre de dégagements réglementaires. Nombre total d'unités de passage Moins de 20 personnes 1 1. 1 + 1 dégagement accessoire (a)

CODE DU TRAVAIL. Nombre de dégagements réglementaires. Nombre total d'unités de passage Moins de 20 personnes 1 1. 1 + 1 dégagement accessoire (a) CODE DU TRAVAIL Art. R. 235-4.- Les dispositions de la présente section s'appliquent aux établissements mentionnés à l'article R. 232-12. Les bâtiments et les locaux régis par la présente section doivent

Plus en détail

Surf. Totale Prestations Nb park. Etat Date dispo.

Surf. Totale Prestations Nb park. Etat Date dispo. 1 Voltaire Bureaux 20 50 mise à disposition de bureaux dans centre d'affaires- nettoyage, permanence téléphonique et domiciliation+autres services payants neuf à voir 2 Centre Bureaux 57 1 442 A quelques

Plus en détail

Inspection incendie Expertise d'un bâtiment existant dans son état actuel

Inspection incendie Expertise d'un bâtiment existant dans son état actuel Gudrun Xpert - sa Avenue des Arts 50 BE - 1000 Bruxelles tel. 02/515 12 40 98953-13 /BRA Avenue des arts 50 BE - 1000 Bruxelles 11/123.45.67 Inspection incendie Expertise d'un bâtiment existant dans son

Plus en détail

Extrait du plan de déplacements urbains de la communauté urbaine de Brest. Projet approuvé par le Conseil de Communauté du 22 mars 2002

Extrait du plan de déplacements urbains de la communauté urbaine de Brest. Projet approuvé par le Conseil de Communauté du 22 mars 2002 Extrait du plan de déplacements urbains de la communauté urbaine de Brest Projet approuvé par le Conseil de Communauté du 22 mars 2002 1 Chaque jour vont et viennent dans la Communauté Urbaine de Brest

Plus en détail