Placés face à une minuscule feuille de papier,

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Placés face à une minuscule feuille de papier,"

Transcription

1

2 nnectés Table ronde pour une révérence Pour la première fois, Sicoval Info a organisé une rencontre autour d élus communautaires qui ne se sont pas représentés aux dernières élections municipales. L idée de cet entretien : susciter un débat aux allures de bilan. Bilan politique bien-sûr, mais aussi bilan personnel. Car le costume d édile habille, on aurait tendance à l oublier, un être humain chargé de sensibilité, d espoirs et parfois rattrapé par ses désillusions. Sept élus se sont prêtés au jeu de cette mise à nu en répondant à nos questions. Placés face à une minuscule feuille de papier, les élus paraissent troublés par la nature de l exercice imposé : résumer leur mandat au Sicoval en quelques mots. Le format du support semble bien étriqué. La première question est posée : Quelle est la réalisation phare ou l événement qui a marqué votre mandat? Regards interloqués. Comment ne retenir qu un seul dossier? La mission n est pas simple. Mais, elle renvoie les élus à une évidence propre à leur fonction : gouverner, c est choisir. Première thématique évoquée : le prolongement de la ligne B du métro (PLB). Pour Christian Lavigne : «C est LE dossier phare du mandat! En 2006, le PLB est voté à l unanimité au sein de Tisséo. Mais, deux ans plus tard, les élus de la communauté urbaine le remettent en cause, «Le prolongement du métro, couplé au projet Innometro, est l acte fondateur du nouvel Innopole. C est une nouvelle époque de notre développement qui commence» Christian Lavigne Vice-président du Sicoval et maire de Labège depuis 2008 Commissions Transports et Déplacements (Président), Agenda 21, Economie et Emploi, Finances «Le prolongement de la ligne B du métro était vital pour l avenir du Sicoval» Jean-Michel Rème Vice-président du Sicoval et maire de Vigoulet-Auzil depuis 1988 Commission Aménagement de l espace et PLH (Vice-président), Finances, Charges transférées, CISPD et Administration générale cela m a fait un choc. Heureusement, le Sicoval a gagné la bataille de l opinion publique grâce à une campagne de communication efficace et a su prendre les initiatives qui ont débloqué le dossier. Pour moi, c est une grande satisfaction d en avoir été l artisan car cette réalisation, couplée avec le projet Innométro, est l acte fondateur d un nouvel Innopole et d une recomposition urbaine du nord de notre territoire. C est aussi une nouvelle époque de notre développement qui commence». Jean-Michel Rème enfonce le clou : «Le PLB était vital pour l avenir de l Agglo. À partir de son intégration, nous avons pu travailler aux aménagements visant à l amélioration de la densité de l habitat, au développement économique mais aussi à la restauration des équipements, aux déplacements doux et aux lieux de loisirs.» «À titre personnel, je retiens surtout l exercice de gouvernance qui a consisté à accompagner l intégration des services à la personne, intervient Eric Fleurit. Il a fallu déplacer des centaines d agents, réorganiser leur méthode de travail en toute transparence pour les usagers et les élus.». Le transfert des services à la personne a également 18 Sicoval info n 74

3 «Eviter l entre-soi» Danièle Gil Vice-présidente du Sicoval et maire de Pouze depuis 2001 Commission Culture, Sports et Loisirs (Vice-présidente), Agenda 21, Aménagement de l espace et PLH, Economie et Emploi, Finances, CISPD et Groupe Communication marqué Christophe Laverty : «La taille critique de ma commune, ni trop petite ni assez grande, ne permettait pas de progresser dans ce domaine. Nos tentatives locales vivotaient. Confier cette compétence à l intercommunalité nous a redonné l espoir.» Pour Lucie Voinchet, c est l action sociale du Sicoval dans son entier qu il faut retenir : «L aboutissement de mes mandats, c est d avoir fait reconnaître l importance de la commission Solidarité et Cohésion sociale, qui s appuie sur la mise en réseau des commissions mettant en œuvre les différentes compétences de l Agglo et sur la synergie entre techniciens, élus, partenaires institutionnels et associatifs. Avec le diagnostic des besoins sociaux et la Charte de cohésion sociale, je suis satisfaite de laisser un socle de travail aux prochains élus. Sans oublier la charte du CISPD*, la mise en place de la Maison intercommunale pour la formation et la création du PLIE **» Autres responsabilités, autre sensibilité : «Le schéma des équipements sportifs a permis de mener une réflexion sur le bâti et l offre de services en posant la question de la mutualisation, relève Danièle Gil. Nous sommes parvenus à de bonnes propositions. Pour autant, pour les communes du Sud, le besoin reste manifeste. Mais, à mes yeux, le dossier le plus important reste l agriculture, l activité économique la plus présente sur le territoire. Même si des élus n en voyaient pas l enjeu, nous sommes parvenus à réaliser un diagnostic agricole. Ce travail doit être maintenu et constituer un axe structurant du développement du Sud du territoire.» Eric Fleurit confirme : «Il faut mener une réflexion sur l agriculture en zone urbaine notamment sur la valorisation des circuits courts.» «L interco permet de faire ensemble ce que l on ne peut pas faire tout seul» Lucie Voinchet Vice-présidente du Sicoval et maire de Montgiscard depuis 1995 Commission Solidarité et Cohésion sociale (Présidente), Agenda 21, Aménagement de l espace et PLH, Economie et Emploi, Finances, CISPD n 74 Sicoval info 19

4 nnectés «Il faut écrire le futur au lieu de le subir» Eric Fleurit Vice-président du Sicoval et maire de Labastide-Beauvoir depuis 2008 Commission Gouvernance (Vice-président), Aménagement de l espace et PLH, Agenda 21 et Charges transférées Avant de poursuivre sur les Bassins de vie : «Le travail mené nous a permis d affiner les relations entre communes. Ce découpage nous donne les moyens d être efficaces.» Robert Gendre aborde un autre aspect : «Pendant ce mandat, il y a eu une prise de conscience. Les communes ont commencé à prendre en compte l intérêt communautaire. Avant, le Sicoval était parfois perçu comme une pompe à ressources. Désormais, la plupart des élus admet que les grands projets relèvent de l intercommunalité.» La discussion se poursuit : dossier Confluences Ga ronne-a r iège, t ra nspor ts à la dema nde, Agenda 21, solidarité des communes en matière de logements sociaux, refonte du Sicoval Info, le magazine intercommunal, création du Conseil de développement, rénovation de l habitat privé, échangeur routier de Montgiscard ou projet Naturba sont, tour à tour, cités, témoignages d un mandat politique aux saveurs variées. Mais, la seconde question coupe court aux échanges avant de les relancer. Quel regret vous laisse ce mandat et quel message souhaitez-vous transmettre à vos successeurs? «Je suis émoussé par ce mandat, que j ai trouvé plus difficile que le précédent, témoigne Christophe «Les communes ont commencé à prendre en compte l intérêt communautaire» Robert Gendre Vice-président du Sicoval et maire de Baziège depuis 20 ans Commissions Finances (Président) et Agenda 21 Laverty. En raison de la crise, beaucoup d initiatives ont été freinées, ce qui nous a parfois donné l impression de piétiner.» Outre des regrets factuels portant, par exemple, sur l absence d une aire de grand passage pour les gens du voyage ou sur le plan piscine, les élus partagent une frustration : la nécessité de composer avec les atermoiements du temps administratif, véritable ralentisseur institutionnel dans la marche en avant des projets de l intercommunalité. Et, ils conseillent à leurs successeurs d investir leur fonction sans complexe. «Les anciens élus ont parfois un pouvoir bloquant sur les nouveaux», estime Christian Lavigne. «L intercommunalité constitue une richesse intellectuelle et humaine. Elle permet de conserver le service public pour mieux servir nos concitoyens dans la solidarité et l équité. L interco permet de faire ensemble ce que l on ne peut pas faire tout seul. Les nouveaux élus devront s emparer du travail accompli pour le développer et l adapter à la société qui évolue», conseille Lucie Voinchet «mais aussi éviter l entre-soi» ajoute Danièle Gil. «Soyez iconoclastes!» lance même Christophe Laverty. Ce ne sera pas facile si l on en croit Eric Fleurit, qui rappelle que «La France est le plus gros producteur de lois au monde» Jean-Michel Rème et Christian Lavigne confirment : «L accumulation des réglementations a rendu la gestion publique extrêmement plus complexe qu auparavant.» Et Robert Gendre de renchérir : «Quand notre énergie s engouffre dans cette perte de temps, elle ne va pas ailleurs.» «Je souhaite aux prochains élus de ne pas subir le futur mais de l écrire», conclut pour sa part Eric Fleurit. Alors que la table ronde touche à sa fin, dans un dernier acte symbolique, les feuilles accueillant ce bilan sont rassemblées et rangées. Nos sept élus sortant sont prêts à tourner la page. Pour leurs successeurs, en revanche, le «futur» a déjà commencé. C est à eux qu il revient désormais de l écrire en grand. * Conseil Intercommunal de Sécurité et de Prévention de la Délinquance ** Plan Local pour l Insertion et l Emploi «Confier les services à la personne à l intercommunalité nous a redonné espoir» Christophe Laverty Conseiller Communautaire du Sicoval et maire de Lacroix-Falgarde depuis 2001 Commissions Transports et Déplacements, Travaux et Charges transférées 20 Sicoval info n 74

5 L Essonne c est nous à votre service public Une Des problèmes financiers à la protection de l'enfance en passant par l'hébergement d'urgence: chaque jour, les professionnels de la Maison départementale des solidarités (MDS) de Draveil répondent aux besoins de dizaines de personnes en difficulté. journée à la MDS de Draveil Ouverte du lundi au vendredi (de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h), cette MDS accueille les habitants de Vigneux-sur-Seine et Draveil. Elle reçoit plus de 90 appels par jour. Un centre de PMI est implanté dans la MDS et met en œuvre des missions de prévention et de protection de l enfance. 21 maisons départementales des solidarités maillent le territoire essonnien. Chaque année, leurs 673 agents (hors personnels PMI) traitent plus de coups de téléphone et accueillent plus de personnes. 9h Médecins, assistantes sociales, puéricultrices et assistantes administratives sont à pied d'œuvre. Le téléphone sonne en continu. Graziella, assistante sociale, reçoit deux femmes vivant avec six enfants dans un F4, l'une est au RSA, l'autre en fin de droits de chômage. Nous allons constituer un dossier pour identifier leurs droits, les aider dans leur demande de logement, mais également nous assurer que les enfants sont bien scolarisés. 10h30 Du côté de la Protection maternelle et infantile* (PMI), on s'active. Avec un jeu de construction coloré, Emmanuelle, éducatrice de jeunes enfants, travaille au développement psychomoteur de Mathis (21 mois) venu pour son vaccin contre la méningite. Depuis que mon fils est tout petit, je viens régulièrement ici et ça se passe très bien, souligne Sylvaine, sa mère. 12h30 La MDS ne fermera pas ses portes ce midi. Un couple d'arméniens avec deux enfants en bas âge se présente. Cette famille est en rupture d'hébergement: Leur situation est compliquée, explique Mireille Laplace, directrice adjointe. Ils sont en attente de l'asile politique, leur hébergement temporaire a pris fin et ils ont été déboutés de leurs droits. Nous n'avons pas de solutions à long terme mais nous allons essayer de les aider au mieux. 14h20 La réunion du pôle enfance a commencé. Organisation d'une rencontre entre un ado et sa mère présentant des troubles psychiatriques, placement d'un nouveau-né hors de l'autorité parentale, gestion de maltraitance... Psychologue et assistantes sociales analysent collectivement les dossiers sensibles de mineurs en danger pour mettre au point des actions transversales d'accompagnement. 15h30 Malory, assistante sociale, accueille une jeune mère célibataire en difficulté financière: Il faut l'aider dans sa gestion budgétaire en mettant en place des échéanciers pour ses charges. À l'accueil, Sylvie confirme: La plupart des appels que nous recevons portent sur des demandes d'aides financières et, de plus en plus, sur des besoins alimentaires. 16h50 Une solution d'hébergement a été trouvée à la famille arménienne: un hôtel de Montgeron les accueillera, une semaine durant. Nous sommes une structure de proximité destinée Assistantes sociales et conseiller-e-s en économie sociale et familiale disposent de bureau d entretien pour un accueil individualisé. Ici, l instruction d une demande de RSA. à recevoir les publics en difficulté et à mettre en œuvre les politiques sociales et médico-sociales du Conseil général, explique Anne Tissier, directrice. Notre cœur de mission, c'est d'être à l'écoute pour restaurer le lien social et lutter contre les exclusions. La MDS ferme ses portes dans 10 minutes. En réalité, l'activité continue. Une information préoccupante vient de tomber: une école primaire signale un enfant potentiellement en danger. Dominique Doussaud, responsable du développement social, est déjà plongée dans le dossier. La solidarité ne compte pas ses heures... + d infos sur essonne.fr thématique santé-social rubrique les maisons départementales des solidarités. En ligne, une carte interactive de ces équipements. La classothèque : un classement anonymisé, transversal et sécurisé des fichiers qui garantit les règles d archivage dans le respect des droits des usagers. Repèresv 1169 dossiers individuels de difficultés financières ont été traités par la MDS de Draveil en En lien avec une conseillère en économie sociale et familiale, les assistantes sociales proposent une approche personnalisée visant à organiser les dépenses, négocier avec les organismes de crédit voire constituer un dossier de surendettement. En partenariat avec les associations caritatives et la PMI, des ateliers collectifs de formation à l'équilibre alimentaire et à la gestion budgétaire sont notamment mis en place. *Certaines MDS essonniennes abritent des centres de PMI. 18 Le mag de l Essonne / janvier 2012 / n 127 n 127 / janvier 2012 / Le mag de l Essonne 19

6 Étonnante Essonne La renaissance de l observatoire Camille Flammarion La coupole de l observatoire Camille Flammarion abrite l un des plus anciens téléscopes de France, aujourd hui à nouveau en fonction. Totalement restaurés, le dôme et la lunette astronomique surplombant Juvisy-sur-Orge sont enfin accessibles au public. Coup de projecteur. Quand le directeur de l observatoire de Rio de Janeiro a constaté l état de délabrement de l observatoire Camille Flammarion, à Juvisy-sur-Orge, il a éclaté en sanglots. L anecdote racontée par Gérard Dufour, secrétaire général de l association Les amis de Camille Flammarion nous enseigne deux choses. La première: l astronome français, mort à Juvisy-sur-Orge ( ), semble jouir d une renommée internationale supérieure à celle qui lui échoit en son pays. La deuxième: il devenait plus que nécessaire de réhabiliter le site - tout aussi célèbre que lui - où il vécut et œuvra au dévelop - pement de l astronomie. Pourtant, quand en 2004, quelques amis férus d histoire et d astronomie décident de se rassembler pour redon - ner vie à son observatoire, devenu la cible régulière de pillages et de van da lisme, la partie est loin d être gagnée. Huit années plus tard, de nombreux Juvisiens et Franciliens ont rejoint l as sociation qui compte désormais 320 membres, dont un certain Hubert Reeves, astrophysicien. Mais surtout, elle a obtenu - grâce notamment au sou tien financier du Conseil général et à la participation de la Drac (Direction régionale des affaires culturelles) -, la restauration de la coupole de cinq mètres de diamètre et, à l aide d un fond privé, celle de la lunette (datant de 1886). Elles sont désormais accessibles au public, sur rendez-vous. Le parc - qui contient certaines essences rares - est à nouveau en accès libre. Depuis 2009, c est le seul observatoire en France à être classé monument historique. La valeur patrimoniale de ce site est unique, insiste Laurent Weill, président de l association, en glissant notamment que c est dans ce bâtiment que Napoléon Bonaparte apprit, en 1814, la chute de l Empire... Car il faut voir plus loin que les deux tonnes d acier et de verres polis de la lunette. Camille Flammarion était un homme brillant et cultivé. Dès son plus jeune âge, il a beaucoup écrit. Il a popularisé l astronomie et s est évertué à transmettre ses nombreuses connaissances scientifiques et philo - sophiques, souligne Gérard Dufour. Rompu à la pratique de la photographie, la météorologie ou encore l horticulture, le savant a ainsi amassé une somme exceptionnelle d objets rares. Plus de ouvrages dont certains incu na - bles, quelque plaques photo - graphiques et de nombreux instruments de mesure d époque... Faute de réhabilitation du bâtiment principal, qui date de 1730, cette impressionnante collection n est pas encore accessible au public. Nous cherchons des finan - ce ments pour recréer la bibliothèque et installer un musée de l astronomie ancienne, reprend Laurent Weill. Le prestige de Camille Flammarion le mérite bien Vue extérieure du dôme: un imposant ouvrage de 5 m de diamètre rouvert aux visiteurs. Pour visiter l observatoire (sur rendez-vous) s adresser à la Direction de la citoyenneté de la mairie de Juvisy-sur-Orge. Association Les amis de Camille Flammarion astrosurf.org/amis2camille 38 Le mag de l Essonne / janvier 2012 / n 127 n 127 / janvier 2012 / Le mag L Essonne de l Essonne le mag 3939

7 À l affiche 33 De la Grande Sophie au grand Ferré 37 Le feu aux Lacs 34 Des films contre les images préconçues n 137 / février 2013 / Le mag de l Essonne 31

8 Culture et loisirs SBrétigny-sur-Orge Le Rack'Am, 20 ans après La salle mythique de Brétigny fête son 20 e anniversaire cette année. Les festivités ont débuté le 26 janvier avec les Ramoneurs de Menhirs et TxU. Voici la suite du programme. L artiste franco-anglais Flox en Essonne le 28 février. L ancien chanteur des Garçons bouchers, François Hadji-Lazaro, ici à l accordéon, le 22 février au Rack Am. O On n'a pas tous les jours 20 ans. Le Rack'Am, créé en 1993, a décidé de fêter cet anniversaire spécial en grand. Punk celtique, reggae, chanson pour enfants, poprock, electro... La mythique salle de Brétigny-sur-Orge a mitonné une programmation éclectique et inattendue avec en point d'orgue, le concert de François Hadji-Lazaro, le 22 février. Avec sa voix rauque et son physique improbable de videur de boîte de nuit, l'ancien chanteur des Garçons bouchers et de Pigalle, donnera un concert pour enfants (à partir de 6 ans), le 22 février à 20h. Un voyage musi - cal rock à travers le monde, à la fois tendre et drôle, qui explore aussi bien blue grass et bourrée auver gnate que tango argen tin et reggae. Le 23 février (20h30), c'est le charismatique Rover - nominé dans les catégories artiste révélation de l'année et révélation scène aux prochaines Victoires de la musique -, qui interprétera son réper - toire pop-rock, inspiré de David Bowie, des Beach Boys et des Beatles. Il sera pré cédé, en première partie, par le jeune groupe folk, originaire de l'essonne, Folk'U. Le jeudi 28 février, place au reggae! Un reggae aux accents plutôt ska-rocksteady avec les quatre Londo - Rover, nominé aux Victoires de la musique, sur scène le 22 février. niens de The Skints, dignes héritiers de Madness ou The Specials, puis en version électro, reggae, groove par le talentueux artiste franco-anglais Flox. Pour ceux qui auraient raté le cocktail détonant de musique traditionnelle bretonne et de punk, servi par les Ramo - neurs de Menhir et le ska-punk éner - gétique de TxU le 26 janvier dernier, ce sont donc trois séances de rattra page qui sont proposées en février, pour souffler les 20 bougies du Rack'am, en musique bien sûr! HUMOUR 22 FÉVRIER Noëlle Perna Yerres / CEC FÉVRIER Olivier de Benoist Longjumeau / théâtre MUSIQUE 14 FÉVRIER Stephan Eicher (chanson) Massy / Paul B FÉVRIER Chico et les Gypsies Crosne / espace René Fallet FÉVRIER Entre Madrid et Buenos Aires Brunoy / théâtre de la vallée de l'yerres Renaud Garcia Fons (jazz) Tigery / le Silo Guitare du monde 2 Gif-sur-Yvette / la Terrasse Ben Toury (jazz) Longjumeau / théâtre FÉVRIER Tri Yann Corbeil-Essonnes palais des sports Skyzophren (chanson et slam) Marcoussis salle Jean Montaru MUSIQUE CLASSIQUE 16 FÉVRIER Ludwig, par l'orchestre national d'île-de-france Juvisy-sur-Orge espace Jean Lurçat FÉVRIER Quatuor Zaïde et Nicolas Baldeyrou (Mozart, Schubert ) Dourdan église Saint-Germain FÉVRIER Stabat mater, par le Centre de musique baroque de Versailles Massy / opéra Stourisme Le bon clic du bon plan Une galette offerte? Un baptême de l'air? Un cours de poterie à tarif réduit? Le Comité départemental du touris me de l Essonne (CDT 91) reconduit cette année son action Essonne Bons Plans. L'idée : proposer des réductions tari faires (ponctuelles ou permanentes) sur des sorties de proxi mité. Les offres, classées dans cinq domaines (loisirs, patrimoine, hébergement, gastronomie/terroir et nature), sont en ligne sur le site essonne-bonsplans.com. Pour en profiter, il suffit de télécharger le coupon de réduction. Vous pourrez ainsi bénéficier, par exemple, d'un tarif privilégié à la patinoire d'étampes ou au Conservatoire des Plantes de Milly-la-Forêt, d'une partie de Laser Quest offerte à Courcouronnes ou encore, pour la Saint-Valentin, d'une réduction de 20% sur le prix des bijoux conçus à la verrerie d'art de Soisy-sur-École (photo). Sinsolite Voyage au cœur de nos entreprises Opération Entr Essonne du 25 février au 10 mars. Le CDT 91 et la Chambre de commerce et d industrie de l Essonne (CCIE) invitent lycéens, étudiants et grand public à observer la vie des entreprises essonniennes de l'intérieur. Renault, la Fnac, l imprimerie Hélio, La Poste, le Synchrotron, Aéroports de Paris, Météo France, l Opéra de Massy et bien d'autres, sociétés ou artisans, ouvriront ainsi leurs portes à tous pour faire découvrir leur savoir-faire et leur fonctionnement. entressonne.com SPalaiseau De la Grande Sophie au grand Ferré Après Juliette en 2012, le Bal des Utopistes donne rendez-vous à un nouveau nom prestigieux de la scène pop-rock française : la Grande Sophie (photo). Le 14 février à 20h30, à la salle des fêtes de Palaiseau, la révélation scène aux Victoires de la musique 2005 investira donc les lieux avec son nouvel album La place du fantôme. Pour sa 8 e édition, le festival palaisien propose une deuxième affiche de qualité autour d'un autre artiste illustre : Léo Ferré. Le 15 février, sera organisée une soirée en hommage à l'immortel chanteur-poète militant. Ses titres célèbres, tels que Le chien, La solitude, Ni dieu, ni maître ou Le chemin d enfer, seront interprétés par les musiciens du I. Overdrive Trio (guitare, trompette-bugle-clavier et batterie) et Marcel Kanche au chant. Deux grands moments de chanson française à ne pas manquer! Le mag de l Essonne / février 2013 / n 137 n 137 / février 2013 / Le mag de l Essonne 33

9 SFestival Des films contre les images préconçues Lutter contre les préjugés, les idées reçues et toutes les formes de discrimination. Tel est l'objectif du festival de cinéma Il paraît qu'eux..., organisé par l'association essonnienne Ya Foueï avec le sou - tien du Conseil général. À travers cet évènement culturel, nous ne souhaitons pas seulement faire évoluer les mentalités, mais aider à changer les regards que nous portons tous les uns sur les autres, précise Greg Ruggeri, directeur ar - tistique du festival. Au program me: un panorama de courts et longs SÉvry / Villebon Un violon suédois, un luth chypriote et une vielle à roue originaire du Danemark qui jouent ensemble une mélodie populaire esto nienne... Du 7 au 16 février, la MJC Bobby Lapointe de Villebon-sur-Yvette accueille le stage Ethnofonik, dans le cadre des ateliers thémati - ques du programme européen Grundtvig. Les 20 musiciens issus de dix pays européens pré - senteront chacun un morceau de leur patrimoine musical et le transmettront aux autres. Nous voulons montrer que les musiques traditionnelles ne sont pas du tout figées mais au contraire bien vivantes, explique Vincent Combet de l'association saclaysienne Alors, on le Fait...!? (AOLF), à l'origine de cette rencontre. Chaque morceau sera réorchestré, réinterprété et joué par cet orchestre européen éphémère à l'occasion de deux concerts exceptionnels, le 15 février à 20h au conservatoire d'évry et le 16 février à 20h30 à la MJC Bobby Lapointe de Villebon-sur-Yvette. aolf.fr Le mag de l Essonne / février 2013 / n 137 métrages de haut vol traitant de manière diverse (humoristique, mi - li tante, caricaturale, etc.) les thé - matiques de la différence, du handi - cap ou encore du racisme, complété par une exposition et des rencontres. Du 12 au 15 février, les dix courts métrages en compé tition seront diffusés devant les collégiens et lycéens de Paray-Vieille-Poste, Juvisy-sur-Orge et Athis-Mons. Ils se - ront ensuite présentés au public, qui désignera les lauréats, le 17 fé - vrier à Juvisy à partir de 14h30 (salle Jean Lurçat). La veille, dans le cadre Ethnofonik revisite les musiques trad' du festival, l'asso ciation Les Yeux pour Entendre organise aussi la projection de trois autres longs métrages à l'auditorium de Massy : Deaf Jam (10h), Still Here (16h30) et The Hammer (20h30), ainsi que plusieurs courts métrages hors compétition. Les séances seront entrecoupées de débats, interpré - tés en langue des signes françaises et l'intégralité des projections sera sous-titrée en français et SÉtampes Magie africaine Conte initiatique africain mêlant per cussions, danse et chants, Owa, quand le ciel s'ouvre... nous fait pénétrer dans un univers magique et féérique à travers le destin de deux femmes que tout oppose. Conçu par la compagnie Artefact et sou tenu par le Conseil général, ce spectacle, à découvrir le 13 février au théâtre d'étam pes, séduira tous les publics (dès 7 ans) THÉÂTRE 8, 9, 15, 16, 22 et 23 FÉVRIER 8 femmes Palaiseau / théâtre de la mare au diable FÉVRIER Richard III Athis-Mons salle Ventura FÉVRIER Les précieuses ridicules Saint-Michel-sur-Orge espace Marcel Carné FÉVRIER L'échange Draveil / théâtre Petits chocs des civilisations Évry / théâtre de l'agora Coup de foudre Paray-Vieille-Poste l'avant-scène Le chalet de l'horreur Wissous / espace Antoine de Saint-Exupéry FÉVRIER La ronde Les Ulis / espace culturel Boris Vian Déshabillez mots Montgeron / cinéma Le Cyrano DANSE 16 et 17 FÉVRIER Corps et âmes, par la Cie Julien Lestel Massy / opéra FÉVRIER Tango Pasion Évry / Arènes de l'agora et 23 FÉVRIER Junior ballet, par le conservatoire de Paris La Norville / salle Pablo Picasso FÉVRIER Swan, par la Cie Luc Petton Brétigny-sur-Orge théâtre SMorsang-sur-Orge Duo chic pour musique choc Arborant borsalino, bretelles et souliers vernis, le duo musical Léger sourire est élégant. Avec une caisse claire, un charleston, un xylophone ou des percussions, les deux comparses autoproclamés autodidactes du conservatoire inventent une musique à quatre mains improbable et originale. Composé de Sébastien Clément, batteur, 1 er prix de percussion et de musique de chambre au conservatoire de Rueil-Malmaison, et de Sylvain Lemêtre, percussionniste (versé dans les musiques traditionnelles mandingues et afro-cubaines) et enseignant à l'école des Arts de Marcoussis et au Conservatoire de Juvisy-sur-Orge, le duo Léger sourire propose bien davantage qu'un concert. Il offre une véritable représentation de théâtre musical, décalée et loufoque, où l'humour et la poésie se répondent en écho. À voir et à écouter aux salons du château de Morsang-sur-Orge, le 26 février prochain SÉvry Jacques Godart, l'homme en couleurs Du 2 au 24 février, le musée Paul Delouvrier, à Évry, propose une rétrospective du travail du peintre Jacques Godart, né en En multipliant les recherches sur la matière - comme l'utilisation de sable pour enrichir la rugosité de certaines de ses toiles - et la profondeur des couleurs, Jacques Godart a développé un style contemporain unique. Portraitiste et paysagiste à l'origine, il a fait évoluer sa pein - ture du figuratif vers le non-figuratif et l'abstrait avec un leit motiv quasi-anthropologique : célébrer la beauté de l'homme. Au fil de son œuvre éclectique, aux influences de Picasso et de Matisse entre au - tres, c'est une véritable histoire en ima ges de la peinture contemporaine que l on pour ra y découvrir SMassy Des clowns drôles, dingues et russes! Un père alcoolique sur le départ, une mère enceinte à deux doigts d'accou - cher et une ribambelle de marmots qui ne rêvent que de se débarrasser de leurs parents. La famille Seminayki est une famille russe pas tout à fait comme les autres, composée de six clowns à l'humour déjanté, à la créativité galo - pante et à la folie communicative... Rires garantis à l'opéra de Massy, le 13 février n 137 / février 2013 / Le mag de l Essonne 35

10 Dossier Sur la route du bus : bouts droits, tournants et tourments L important réseau de bus qui traverse Arcueil répond-il aux attentes de ses habitants qui veulent rallier Paris rapidement ou se déplacer aisément dans la ville? «Oui mais», répondent les usagers. Témoignages «On aurait tort de se plaindre. Franchement, toute la ville est bien desservie. En plus, les chauffeurs sont sympas et les bus passent régulièrement», estime Pascal, qui emprunte quotidiennement la ligne 323 et occasionnellement le réseau Valouette. Nathalie, habitante du Chaperon-Vert et usagère régulière des 57 et 125, abonde dans le même sens un réseau dense et plutôt efficace, avec quelques nuances toutefois : «Arcueil est bien située et assez bien pourvue. On peut facilement jongler avec les différents modes de transport. Comme je suis en début de ligne de bus, j ai toujours de la place assise, ce qui est agréable. Mais, pour moi, il n y a pas assez de Valouette. Quand on l a ratée, il faut attendre au moins une demi-heure.» Ce réseau de bus gratuits (Valouette) mis en place par la Communauté d agglomération du Val-de-Bièvre a ses partisans. Comme Michelle, retraitée parisienne qui recourt fréquemment à la ligne V1 pour visiter sa famille : «C est vraiment bien, la gratuité de la Valouette. À Arcueil, le réseau est super!» Ou Irina (V1 et V5), qui considère que «pour faire mieux pour se déplacer à Arcueil, il faut utiliser ses pieds»! Mais il compte aussi ses détracteurs. Telle Muriel, mécontente des modifications récentes apportées à la V4 (lire par ailleurs) : «Ça ne m arrange pas du tout. Cela rend peutêtre service à d autres personnes, mais pas à moi. Bien-sûr, le réseau Valouette est une avancée, mais, honnêtement, ce sont surtout les personnes âgées, qui ont tout leur temps, qui doivent en profiter.» Les incivilités des jeunes et des moins jeunes S agissant du réseau RATP, le principal écueil que relèvent les usagers porte sur les temps de trajets générés par les bouchons sur la RD 920 (ex-rn 20), particulièrement sur les lignes à destination de la capitale. «Parfois, je préfère marcher plutôt que d attendre, commente Dorota. Il faudrait des files réservées aux bus.» Pélajie, qui vient régulièrement de Villepinte (Seine-Saint- Denis) pour se rendre à l Institut Gustave Roussy à Villejuif avec le 580, relativise : «Il est normal qu il y ait des retards à cause de la circulation. En tout cas, ici, les bus sont plus propres et plus sûrs que dans le 93.» Même regard de Laïd, consommateur de 323 et de 184 : «Le réseau est nickel, propre et confortable, particulièrement depuis la mise en service des nouveaux bus. Seul point noir : certains conducteurs ont tendance à piler ou à conduire un peu brutalement.» Qu en disent les intéressés? «Pas sûr qu un site propre sur la RD 920 arrangerait les choses. Les autres usagers de la route ne respectent pas les couloirs de bus. Du coup, on a constamment le pied sur le frein, explique Stéphane, machiniste sur la ligne 57. Le mal du transport francilien, ce sont les incivilités des jeunes et aussi des moins jeunes, sur la route et dans les bus.» Mais qui dit incivilité ne dit pas nécessairement insécurité «Un collègue a été agressé assez violemment par un individu cagoulé dans le quartier Joliot-Curie, relève toutefois un autre chauffeur de la ligne. Mais, en général, il y a peu d histoire.» Et Stéphane de confirmer : «On ne peut pas avoir une sécurité à 100 %, mais à Arcueil, elle est bonne, voire très bonne.» Sébastien Nardot 5 millions de voyages en bus par an Arcueil compte 12 lignes de bus, 56 points d arrêts (dont 45 accessibles aux personnes à mobilité réduite) et voyages quotidiens (5,3 millions à l année). En pratique, neuf lignes RATP assurent une desserte locale selon quatre axes. Du nord-ouest au sud-est : (Issy-Val de Seine RER à Ivry-sur-Seine RER), (Laplace RER Villejuif Louis Aragon). Du nord au sud : (Porte d Italie à Fresnes-Pasteur). La desserte locale ou interurbaine est assurée par : (Arcueil-Laplace RER Porte de Bagnolet) au nord, (Meudon-Val Fleury RER Villejuif-Louis Aragon) (Fresnes-Rond- Point-Roosevelt) au sud. À ces lignes, s ajoutent les bus du réseau Valouette, service de transport de proximité gratuit développé par la Communauté d agglomération du Val-de- Bièvre. Trois lignes traversent Arcueil : la V1 dans l axe Nord-Sud (Leclerc-Thomas Mairie de L Haÿ-les-Roses), la V4 (Service d Arcueil) et la V5 (Service de Gentilly). SN Pélajie, habitante de Villepinte, emprunte tous les jours le 580 et affirme que «les bus ici sont plus propres et plus sûrs que dans le 93». 14 ANC / Arcueil notre cité n 230 septembre 2012 SN

11 BUS, RER, VÉLIB : LES TRANSPORTS DANS TOUS LEURS ÉTATS RER B : la fin de l enfer passe par Denfert (suite de la page 13) Un vrai soulagement pour tous ceux qui attendent et se crispent sur le quai offert à tous les vents au-dessus de l avenue Laplace. Tels sont les termes de la réponse du président-directeur général de la RATP, Pierre Mongin, adressée à l association «Les villes du RER B Sud», présidée par le sénateurmaire de Massy (Essonne) Vincent Delahaye avec le soutien indéfectible Un arrêt au départ pour la ligne de bus 57 a été placé en pleine voie sur la rue Ernest Renan totalement réaménagée en Petits et grands aménagements L équilibre entre confort des usagers, fluidité du trafic et optimisation des lignes est parfois précaire. Les travaux de voirie menés à Arcueil génèrent leur lot de complications et de modifications ponctuelles. Cela étant, le STIF, la RATP, la Communauté d agglomération et la municipalité œuvrent de concert à l amélioration du réseau. Ainsi, plusieurs chantiers récents ont été conduits : sur la ligne 323 (direction Ivry-sur-Seine), l abribus a été remplacé par un auvent adossé au bâtiment de la gare et l arrêt de la ligne 323 (direction Issy-Val-de-Seine) a été rapproché de la voie piétonne. Un arrêt au départ pour la ligne de bus 57 a été placé en pleine voie sur la rue Ernest Renan et l arrêt des lignes 580 t-igr et Valouette a été relocalisé à proximité du passage piétons. Enfin, le terminus de la ligne 57 a été réorganisé pour permettre le stockage de deux bus. Pour les travaux à venir, l Agence de développement territorial de la RATP dans le Val-de-Marne annonce - mais vaguement - que «l arrivée du tramway T7 à Villejuif fin 2013 génèrera des modifications d offre permettant d optimiser les correspondances entre les différents modes de transport». Concernant le réseau Valouette, Anne Enderlin, responsable du service transports et déplacements de la Communauté d agglomération du Val-de-Bièvre précise que le réseau «a vocation à compléter mais absolument pas à remplacer le réseau RATP. Nous avons diligenté une enquête de satisfaction dont les résultats seront connus à la rentrée». Depuis décembre 2011, l itinéraire de la ligne V4 a été sensiblement modifié. La ligne suivait une boucle, qui, pour les habitants du Plateau Kergomard, signifiait un trajet de 40 minutes pour se rendre en centre-ville. Désormais, la ligne accomplit un huit et passe deux fois par le centre. Les prochains travaux porteront-ils sur l aménagement d un site propre afin de déjouer les retards liés au trafic? Mme Enderlin fait remarquer que «la volonté du département du Val-de-Marne et des communes de l agglomération est d aménager un site propre sur la partie haute de la RD 920 (ex-rn 20) pour améliorer la qualité du service. Mais cette décision appartient au département des Hauts-de-Seine, qui gère cet axe». SN SN La ligne B, c est > entrants chaque jour (+ 35 % en 10 ans) > (31 RATP, 16 SNCF) > 3 aéroports > 4 gares (Gentilly, Laplace, Arcueil-Cachan et Bagneux- Pont Royal) desservent le Val-de-Bièvre ( habitants, entreprises, salariés) > 52 trains en circulation > de régularité (taux le plus bas de toutes les lignes RER) > ouvrable (2 signaux d alarme par jour) > Un seul atelier de maintenance du maire d Arcueil, Daniel Breuiller. M. Mongin précise que «le dossier d approbation auprès du Syndicat des transports d Île-de-France est en cours de préparation afin de permettre une décision de financement [5 millions d euros environ pour la première phase opérationnelle en NDLR] dans les meilleurs délais, toutes les études techniques et procédures d achat étant lancées». Puis il faudra bien s atteler à l élargissement du tunnel Châtelet Gare du Nord, le goulot d étranglement du trafic, commun aux lignes B et D. Mais là, le chantier, le budget et l horizon (2020?) ont une autre dimension. Philippe Lorette ANC / Arcueil notre cité n 230 septembre

12 CULTURE Ami Karim ne s lamente pas A contre-courant de la scène slam, Ami Karim, amoureux de la vie et des gens, est avant tout un diseur d histoires, et un messager optimiste. Il sera sur scène à l Espace Jean Vilar, samedi 28 février. Ami Karim Eclipse totale Slam : Ami Karim Guitare : Iso Diop Clavier : Stéphane Gasquet Batterie : Emmanuelle Lavau Samedi 28 février à 20h30 Espace Jean Vilar 1 rue Paul Signac Prix des places : 14 (plein tarif) ; 8 (tarif réduit, étudiants, chômeurs, famille nombreuse) ; 4 (moins de 18 ans) Renseignements et réservations : / 0975 Ami Karim à l école En marge de son spectacle, le slameur Ami Karim animera un atelier d écriture/slam dans une classe de CM2, à l école Jules Ferry (classe de Mme Rottier). Ami Karim, programmé au théâtre Jean Vilar avec ses musiciens le 28 février, n a pas toujours apprécié le slam. Pire, il n y a pas si longtemps, il se montrait indifférent voire hostile à cette forme de poésie scandée dans l air du temps : «Payer pour écouter un mec se plaindre pendant deux heures, c est pour les psys. Moi, les jérémiades, les types trop déprimés, ça m a toujours saoulé.» Seulement voilà : alors jeune webmaster, Karim habite audessus du Café culturel de Saint- Denis, où des sessions de slam sont régulièrement organisées. Ces soirs-là, il décide d éviter le café. Jusqu à une nuit de 2002, où il entre dans «son» bar, s installe au comptoir et commande un verre. A la fin de la soirée, au dos d un flyer, il écrit un texte intitulé Vous me saoulez. Léger et délassant Sans rancune, l auditoire apprécie et Grand Corps Malade dont c est le fief l affuble du surnom d Ami Karim. Le pseudo restera et le goût pour la joute oratoire aussi. En six ans, il devient animateur de scènes slam, participe à une compilation, enregistre son album Eclipse totale (EMI) et donne une tournée mémorable au Québec Ami Karim pratique une écriture visuelle, sans fioriture, va à l essentiel. «Je veux que mes textes aient du sens, appuie-t-il. Ecrire pour écrire, ça ne sert à rien.» Evidemment, dans ses productions, il évoque la banlieue, sa banlieue, «de l autre côté du périphérique». Mais pas pour chanter la complainte des exclus. «C est dur de garder le moral, c est vrai. Mais il faut savourer les moments. Mon message est celui de l espoir», expose-t-il. Ses textes à ambiance, habités, le placent dans la famille des raconteurs d histoires. On y croise des personnages tels qu un «p tit gamin en construction, un peu curieux de tout», des «pétasses made in Zara, plus concernées par le string ficelle que par la misère au Sahel», «un homme à l ancienne qui ravale sa peine et lutte chaque jour contre la haine», ou encore Odile R., sa professeure de français en classe de quatrième... Sur scène, batterie, clavier et guitare, inspirés des sons funk Ami Karim : «Je veux que les gens qui viennent me voir sur scène se disent qu ils ont vu un bon film.» et soul de la Blaxploitation et la Motown, servent son univers cinématographique, léger et délassant. Ami Karim veut «que les gens qui viennent (le) voir sur scène se disent qu ils ont vu un bon film». Attention, une seule séance à Arcueil, le dernier jour de février! SÉBASTIEN NARDOT DR DR Midi des mots Quelle chance! Vendredi 13 février, à midi, la salle du conseil à l hôtel de ville d Arcueil, Le comédien Jérémie Le Louët, membre de la compagnie des Dramaticules. toujours sise au 10 de l avenue Paul Doumer, va accueillir une toute nouvelle expérience culturelle : le «Midi des mots». De quoi s agit-il? D un concept imaginé par la Compagnie des Dramaticules, en résidence dans l agglomération du Val-de-Bièvre. Ainsi, avant de profiter d un buffet (ouvert au public ainsi qu au personnel de la mairie), les comédiens donneront lecture de plusieurs poèmes, extraits de pièces ou de romans. Une agréable manière de s ouvrir à la fois l appétit et l esprit. SN Arcueil 23

13 BIO Découvertes Chez les «Amapiens» Alors que les scandales alimentaires vont bon train, une association comme l Amap «Les Paniers d Arcueil» soutient une agriculture bio locale et offre l opportunité de repenser son alimentation. «Finies, les tomates en hiver! Avec les paniers de l Amap, j ai découvert de nouveaux légumes comme l igname. C est un peu déconcertant, mais cela change la vie de manger au rythme de la nature et de retrouver le goût des produits de saison. Je n achète quasiment plus de légumes en grande surface», explique l intarissable Caroline Artus. Cette jeune femme déterminée et enthousiaste est l une des membres fondatrices de l Association pour le maintien de l agriculture paysanne (Amap) «Les Paniers d Arcueil». Au programme de cette association : la distribution hebdomadaire d une trentaine de paniers de légumes bio, produits localement. Au menu : du goût, de la nature, de la transparence et de la proximité. L association d agriculteurs, qui s est engagée à livrer chaque semaine à l Amap sa production fraîchement cueillie, est établie au parc départemental des Lilas à Vitry-sur-Seine (Val-de- Marne), à cinq kilomètres d Arcueil. Ce partenariat lui assure un revenu correct et régulier tout en procurant à une centaine de bouches (arcueillaises ou non) des assiettes saines et diversifiées. Made in Vitry «Auparavant, notre fournisseur était installé dans l Oise, vers Beauvais. Il y a deux ans, il nous a semblé cohérent de raccourcir le circuit de livraison», précise Jean-Pierre Denain, président des Paniers d Arcueil. Et de souligner l aspect militant de la démarche : «C est une alternative au modèle dominant de la grande consommation. En soutenant le maraîchage local, on supprime les intermédiaires entre le producteur et le consommateur. On retrouve une qualité d alimentation et une autonomie alimentaire des villes, tout en recréant des emplois agricoles et en respectant l environnement et les cycles naturels.» En pratique, les membres de l Amap se relaient chaque semaine pour assurer la distribution des paniers. «C est un système participatif, poursuit M. Denain. Il est aussi demandé à chaque «Amapien» de venir donner un coup de main à l agriculteur une ou deux fois dans l année. C est l occasion de redécouvrir que l alimentation n est pas qu une valeur marchande mais qu elle repose avant tout sur une dimension humaine.» L occasion également, rebondit Caroline Artus avec une ferveur qui ne décline pas, «d échanger des recettes avec les autres Amapiens ou de demander des conseils à l agriculteur pour cuisiner certains légumes.» Comme l igname, par exemple? Sébastien Nardot SN SN «Soutenir l agriculture locale, c est bâtir une alternative au modèle dominant de la grande consommation», scande-t-on à l Amap Les Paniers d Arcueil. Plus d infos : Amap-paniers-arcueil.org ou par mail : Un panier par semaine 15,70 euros. Le prix hebdomadaire du panier est fixe, même si son contenu et son poids varient avec les saisons. Les membres de l Amap s engagent pour une année afin de garantir au producteur une demande constante. La distribution s effectue les jeudis soir, de 19h à 20h30, à la Maison des Solidarités, 102 rue Marius Sidobre. Une vente mensuelle de produits locaux (bœuf, veau, cochon, volaille, farine, huile, produits laitiers, etc.) est organisée pour les membres. Tous les trimestres, un repas de saison, ouvert à tous, est proposé. SN SIMPLICITÉ ET IMAGINATION «C est compliqué de travailler le maraîchage avec les citadins, explique Matthieu Dormion, responsable de culture au sein de l association Planète Lilas. Leur demande est continue, alors que l offre de la nature ne l est pas. Nous disposons de trois hectares au parc des Lilas à Vitry-sur-Seine (Val-de- Marne), où nous pratiquons un maraîchage diversifié et bio. Mais, en hiver, pour compléter notre production, nous devons acheter des légumes à un groupement de producteurs du Val-de-Loire. Notre régime alimentaire hivernal devrait être basé sur des ingrédients simples, comme le chou, mais cuisinés de façon inventive.» SN ANC / Arcueil notre cité n 236 avril

14 SENIORS Découvertes Un atelier pour éviter les trous Les défaillances ponctuelles de la mémoire n épargnent personne. Mais, l âge avançant, elles peuvent constituer une vraie gêne au quotidien. À moins de s entraîner. de mémoire En janvier, débutera l édition 2013 de l atelier «Mémoire et gymnastique cérébrale», à destination des seniors arcueillais. L objectif de cet atelier, animé par les psychologues et neuropsychologues du réseau de prévention en santé Brain up : aider à comprendre le fonctionnement de la mémoire, afin de mieux mobiliser ses capacités cérébrales et, ainsi, moins subir ses éventuelles défaillances. «C est bien d avoir des astuces pour entretenir sa mémoire, mais il ne faut pas oublier de les utiliser, ironise Anita Kallio, 63 ans, qui se souvient (pourtant) très bien des séances qu elle a suivies en Même s il est difficile d en estimer concrètement les bénéfices, le travail fait a été très, très stimulant.» L atelier de prévention rassemble seulement quinze personnes durant dix séances d une heure et demie. Pour Viviane Barbéri, 67 ans, participante l an passé, la notion de groupe est déterminante : «Le format est efficace, car c est plus difficile de travailler son esprit quand ont est seule.» Jeux et astuces En pratique, l atelier propose principalement des jeux de stimulation : exercices d attention, jeux de langage, associations d images, mémorisation immédiate, logique, etc. «L idée, c est de savoir pourquoi on rencontre des troubles de la mémoire et d apprendre ce que l on peut faire pour compenser ces difficultés, expose Charles Vernimmen, directeur de l association Brain up. En ayant une meilleure connaissance des mécanismes de la mémoire, on peut acquérir une méthode pour la maintenir en forme et la dynamiser.» Deux livrets sont remis aux participants. Le premier permet à chacun de répondre aux exercices et le second synthétise les conseils pratiques applicables dans la vie de tous les jours. «Tout est bien expliqué, se rappelle Marcel Uziel, 78 ans. Les astuces données m aident, aujourd hui encore, dans la manière de retenir les choses.» Nouvelle séance, vendredi 18 janvier. Besoin d un nœud au Atelier mémoire et gymnastique cérébrale, du 18 janvier au 5 avril L atelier mémoire est gratuit, mais il est demandé aux participants d assister à chacune des dix séances, qui se tiendront du 18 janvier au 5 avril 2013, au local des retraités (2 rue Erik Satie), le vendredi, de 10h à 11h30. Les inscriptions sont ouvertes en priorité aux personnes qui n ont jamais participé à l atelier. Inscriptions et renseignements au service Retraités de la Mairie d Arcueil. Tél. : DR/Brain up Exercices d attention, jeux de langage, associations d images sont au programme de l atelier proposé par l association Brain up. La mémoire, enjeu de santé publique En raison du vieillissement de la population, la maladie d Alzheimer et les pathologies apparentées se développent (parmi les personnes âgées de plus de 85 ans, une femme sur quatre et un homme sur cinq sont concernés en Europe). En France, la maladie d Alzheimer touche environ personnes, au point d avoir fait l objet en 2008 d un plan gouvernemental prioritaire de santé publique. L État et l assurance maladie ont ainsi engagé 1,6 milliard d euros sur cette question. SN ANC / Arcueil notre cité n 233 décembre janvier

15 Actualités SEMAINE BLEUE Retraitées hyperactives Où sont les hommes? C est la question que l on pouvait se poser à l aune de la version arcueillaise de la Semaine nationale des retraités et personnes âgées. Les femmes, elles, n ont pas boudé les nombreux ateliers proposés. «de profiter.» Vo i l à c o m m e n t Sonia, 66 ans, commente la première édition de L envie la Semaine bleue à Arcueil (du 15 au 21 octobre). Il faut dire qu avec un programme à la carte proposant, entre autres, film, débat philosophique, ateliers de cuisine, yoga et thé dansant, il y avait de quoi faire. Et les retraités (tout particulièrement les retraitées!) de la ville s en sont donnés à cœur joie. «J ai participé à l atelier philosophie sur le thème accepter son corps et aux ateliers de cuisine marocaine et ayurvédique, reprend-elle. Ça m a vraiment plu. Si je croise le maire, je lui ferai la bise pour le remercier.» Le premier élu n en attendait certainement pas tant... «Un tel programme nous motive pour faire un maximum de choses, plutôt que de rester à la maison», poursuit Émilienne, 74 ans, venue à Anis-Gras se faire masser, lors de la «Journée bienêtre». À peine extraite de son massage énergétique chinois, Line, qui file à une séance de yoga, affiche un large sourire : «Bravo à la Mairie pour cette prise de conscience des problèmes des personnes âgées!» Du yoga à la polka Maria, 67 ans, participe quant à elle à l atelier de cuisine ayurvédique (nourriture végétarienne et diététique issue de la médecine traditionnelle indienne). «Mon fils me dit que je cuisine tout le temps la même chose. Alors j ai voulu apprendre de nouvelles recettes», justifie-t-elle. Au menu : raïta de concombre, chutney de pommes ou encore curry de légumes. «J ai aussi vu le film Indian Paradise [projeté à l Espace Jean Vilar], qui raconte Hélène, 76 ans : «On ne se connaît pas toutes, mais avec ces activités, ça crée du contact et des échanges. C est une excellente initiative.» l histoire de deux retraités qui plaquent tout pour s installer en Inde. Cela m a donné envie de faire pareil... Mais malheureusement mon mari n aime pas voyager.» La convivialité était évidemment au rendez-vous de cette déclinaison arcueillaise de la Semaine bleue. Hélène, 76 ans, confirme : «On ne se connaît pas toutes, mais avec ces activités, ça crée du contact et des échanges. C est une excellente initiative.» Seul hic : Hélène regrette un programme très (trop?) dense : «C était la semaine de toutes les activités. J aurais voulu participer à tout!» Lors du thé dansant qui bouclait la semaine, Yvette, 78 ans, enchaîne scottishs, polkas et autres cercles circassiens (danses folkloriques traditionnelles) interprétés par le groupe arcueillais Mazurcade. «Je suis bretonne d origine, alors forcément j adore danser... Mais la semaine est déjà terminée, regrette la danseuse émérite. Il faut absolument renouveler cette expérience et vous pouvez compter sur moi pour faire venir des copines.» Et quelques messieurs aussi? Sébastien Nardot MARCHER PLUS POUR VIVRE MIEUX Afin d encourager les personnes âgées à maintenir une activité physique et un contact avec l extérieur, le service Animation vie sociale de la Mairie (tél ) a décidé de les inciter... à marcher. Dans le cadre de la Semaine bleue, était ainsi organisée la première réunion d information de D-Marche, un programme visant à auto-évaluer ses efforts et à mieux prendre conscience de son activité physique réelle. Un podomètre sera remis aux participants le 16 novembre et un premier bilan personnalisé sera effectué en décembre. Le dispositif est ouvert à tous les retraités de la ville. SN SN EN TRÈS COURT Accueil des nouveaux habitants Les Arcueillais de fraîche date sont conviés le samedi 24 novembre à une matinée d accueil pour faire connaissance avec leur ville et leurs élus. Au programme : une visite guidée de la commune (circuit en car) avec le maire, puis retour à la mairie pour une présentation des équipements et services municipaux, et enfin un apéritif avec les élus. Rendez-vous à 9h45 à l hôtel de ville. Inscriptions : tél ; mairie-arcueil.fr. Rédige assistance recherche des bénévoles Vous avez du temps à offrir, vous aimez et savez rédiger (courriers, formulaires administratifs), vous souhaitez aider dans ce domaine : voilà d excellentes raisons pour rejoindre Rédige assistance. Cette association a un urgent besoin de bénévoles pour ses permanences d Arcueil (le jeudi matin ou le vendredi après-midi). Si vous êtes intéressé(e), adressez votre courrier à : «Rédige assistance», centre Marius Sidobre, 26 rue Émile Raspail, Arcueil. Nouveau sophrologue Kévin Saraiva fait part de sa nouvelle activité à Arcueil et ses environs, en tant que sophrologue diplômé de l académie Sophrologie Caycédienne de Paris. M. Saraiva propose des méthodes d harmonisation du corps et de l esprit, de gestion du stress, de relaxation, de bien-être et de préparation aux examens. Sur rendez-vous, déplacements à domicile. Tél. : ANC / Arcueil notre cité n 232 novembre

16 a QUARTIERS Laplace Le discours de la méthode «On dit ce qu on a à se dire. Ce soir, il y a beaucoup d élus, donc il y aura beaucoup de réponses.» C est la conseillère municipale Sophie Lericq, qui donne le ton de l assemblée du quartier Laplace, vendredi 12 décembre, dans les locaux de l école Laplace. Une trentaine d habitants du quartier a affronté le froid hivernal pour traverser quelques rues et participer à cette réunion. L enjeu pour les participants : recevoir des réponses concrètes à leurs questions et, pour les élus (Christian Métairie, Christiane Ransay, Antoine Pelhuche et Sophie Labrousse), relayer les propositions des services municipaux et donc apporter des réponses complètes. De fait, vaste est le tour d horizon et aucun sujet n est épargné. Christiane Ransay présente d abord la méthodologie de prise en compte des demandes formulées lors des assemblées de quartier et informe de l existence d un tableau de suivi regroupant et détaillant toutes les requêtes. S agissant du cadre de vie, elle rappelle l existence des «ateliers verts, constitués d Arcueillais volontaires, d élus et de techniciens, qui travaillent à préserver et valoriser les espaces verts dans une logique de développement durable». Dans la même perspective, Sophie Labrousse explique par le menu ce qu est le «faire ensemble» du plan de déplacement local, au travers de la constitution d un «groupe de concertation de soixante personnes incluant des habitants», destiné à plancher pendant neuf mois sur les problématiques de circulation et de stationnement dans la ville. La présence des élus permettra également aux participants d obtenir des réponses concrètes aux Des sujets multiples, et donc beaucoup de questions de la part de la trentaine d habitants présents vendredi 12 décembre. questions d aménagement urbain du quartier, notamment au sujet du pont du RER qui fera l objet d une assemblée de quartier spécifique en mars, au sujet de la promenade de la Vanne ou encore de la deuxième tranche de rénovation d Anis-Gras. On soulignera enfin le vif intérêt suscité par la présentation par Sophie Labrousse du fonctionnement des associations de maintien de l agriculture paysanne (AMAP), auprès de certains habitants désireux de concilier le «bien manger» avec le «bien vivre ensemble». Sébastien Nardot SN Tout lire, tout savoir Les comptes rendus exhaustifs des différentes assemblées de quartiers sont à lire sur le site Internet de la Ville. Ils peuvent aussi vous être envoyés par courriel ou courrier postal par la Mission citoyenneté de la Mairie. > rubrique «démocratie locale» > Mission citoyenneté : hôtel de ville, 10 avenue Paul Doumer, tél , mairie-arcueil.fr Jules Ferry Et un, et deux, et trois collectifs La dernière réunion de l assemblée du quartier Jules Ferry, organisée seulement un mois et demi après la précédente, s est révélée assez fructueuse. Si seule une vingtaine de personnes avait osé braver le froid, ces habitants ont su faire avancer les choses. Pour gagner du temps, un document reprenant les différentes questions soulevées en octobre a été distribué, permettant de pointer rapidement l avancée de tel ou tel projet. Car l essentiel était ailleurs. En cette soirée du 16 décembre, les habitants étaient invités à s inscrire dans différents groupes de travail à l écho citoyen. Les volontaires avaient à choisir entre trois collectifs : «développement du lien social» pour tenter de lutter contre les incivilités, «collectif anti-dysfonctionnements», pour repérer les problèmes techniques et avertir rapidement les services municipaux, et un dernier groupe consacré à l «animation du quartier». La démarche a déclenché des débats parfois vifs, mais elle a globalement été bien accueillie, chaque collectif ayant trouvé plusieurs personnes intéressées. Mais ce soir-là, c était bien l animation qui était au cœur des débats. Le compte à rebours avant les festivités de la fin du mois étant bien avancé, il était en effet grand temps de peaufiner les réglages. Ce fut chose faite avec, une nouvelle fois, un appel aux volontaires. Un appel entendu, qu il s agisse de l encadrement du goûter des enfants devant l école du 19 décembre, l organisation de la venue des calèches le 20 ou la mise en place d un stand de l association Enfance et Partage. Et l on put ainsi effectuer la revue de détail des différentes étapes logistiques. Une preuve supplémentaire de l implication des habitants dans ce temps incontournable et un gage de réussite pour une série d événements qui attirent toujours petits et grands. Tristan Gaguèche 8 Arcueil

17 Campagne artistique pour les présidentiables Deux vidéos, des peintures sur huile, des sculptures en papier mâché ou en parpaing, un buste de Marianne, une urne guillotine, un isoloir où il ne fait pas bon s isoler Samedi 23 et dimanche 24 septembre, 35 créateurs arcueillais ont exposé à la galerie Julio Gonzalez leurs œuvres dans le cadre d un projet d art contemporain collectif, signé «les ZaZas» (pour les zartistes zarcueillais). Objectif : poser le regard sur les hommes et les institutions politiques de notre pays et passer les candidats à l élection présidentielle à la moulinette de leur créativité. «Et le PHOTOGRAPHIES SÉBASTIEN NARDOT.. Et le gagnant est, par Valérie Bertoni. 18 Arcueil notre cité 171 octobre 2006

18 «Français, encore un effort si vous voulez être républicain» (détail), par Philippe Desclais Le Lunain. gagnant Répression, sécurité, exclusion (détail), par Philippe Desclais Le Lunain. Bac à sable (détail), par Angeline Siard. est Le couple d enfer, par Gyuri Karnay. Mon programme (détail), par Francine Misrahi.

19 DOSSIER Pas moins de 385 kg : c'est le poids des déchets générés tous les ans par chaque habitant de Fresnes. Effrayant... mais pas rédhibitoire. Des gestes simples peuvent devenir des habitudes citoyennes allégeant ce fardeau. Photo Raphaël Bruant Depuis octobre dernier, les habitants de la résidence de Tourvoie expérimentent le compostage collectif. La déchèterie intercommunale de Chevilly- Larue recueille tous les déchets (y compris déchets toxiques), sur présentation d un justificatif de domicile. Environnement Le juste tri En s'engageant, en 2010, dans un programme local de réduction des déchets, la Ville de Fresnes et la Communauté d'agglomération du Val de Bièvre (CAVB) affichent un objectif clair : réduire les déchets de 7%, d'ici à À titre d'indicateur, en 2009, 400 tonnes de verre, 170 tonnes de papier et 880 tonnes d'emballages ont été collectées à Fresnes. C'est beaucoup et bien peu à la fois, quand on sait que cela ne représente que 18 % des déchets produits dans la commune... Premier levier : l'éco-défi, une opération qui incite les commerçants et artisans de proximité à œuvrer pour la réduction des déchets, en supprimant les sacs plastiques ou en recyclant efficacement les cartons par exemple. L'Agglomération compte déjà 167 commerçants labellisés (dont 35 à Fresnes). Ceux-ci, identifiables au logo affiché dans la vitrine, mettront prochainement à disposition de leurs clients des sacs réutilisables. Le recyclage et la réutilisation des biens de consommation sont également largement soutenus. Des bornes pour les vêtements usagés parsèment la ville et une collecte des appareils électriques et électroniques est assurée. Dans la même perspective éco-respectueuse, le bio-compostage des déchets organiques est encouragé par la mise à disposition de composteurs individuels et, désormais, de composteurs collectifs pour les résidences et immeubles. Autre action concrète : la mise en circulation (dans les mairies et à la CAVB) d'autocollants stop pub afin de réduire le volume de prospectus dans les boîtes aux lettres, qui représente tout de même 14kg par personne et par an. Parce que moins jeter, c'est aussi moins polluer, la communauté d agglomération a, par ailleurs, édité un Guide du réemploi, à disposition au siège de la structure ou en Mairie. Il dispense de nombreuses astuces pour donner une seconde vie aux objets. Enfin,, la maison de l'environnement du Val de Bièvre, qui a ouvert ses portes fin octobre à Arcueil, diffusera informations et conseils pratiques quant aux comportements les plus appropriés pour préserver durablement notre planète. SÉBASTIEN NARDOT i /////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////PANORAMA / NUMÉRO 109 / NOVEMBRE

20 Baptiste, 24 ans, chargé d affaires Akli, 60 ans, retraité On essaye de jouer le jeu. Comme tout le monde, on est au courant de ce qu'il faut faire et on le fait au mieux. Mais, je pense qu'il y a encore du travail d'éducation et de civisme à faire avant que les bons comportements deviennent des réflexes, comme dans certains autres pays d'europe. Il y a des choses à améliorer, notamment sur la signalétique et l'affichage dans les immeubles. Il faudrait sensibiliser les gens afin qu'ils sachent mieux comment procéder. Outre les enjeux écologiques et environnementaux, cela rendrait la vie plus facile à tout le monde, ceux qui ramassent les déchets et ceux qui les jettent. Bio-compostage Pelouse, feuilles et branchages finissent souvent dans le bac à ordures ménagères. Mais la solution la plus écologique consiste à les composter, c'est-à-dire à les transformer naturellement en engrais biologique. On estime que nos poubelles pourraient être ainsi allégées de 30 kg par an. Les Fresnois résidant en maison individuelle peuvent obtenir un composteur sur simple demande à la Communauté d agglomération. Par ailleurs, cette dernière propose gratuitement pour les résidences des composteurs collectifs ainsi qu un accompagnement à leur mise en place. Deux composteurs collectifs viennent ainsi d'être installés à Fresnes, respectivement résidence Vendôme et résidence de Tourvoie. Encombrants Vous ne savez comment vous débarrasser de votre vieux canapé, d'un matelas usagé ou d'une armoire cassée? Ne les déposez pas dans la rue à n importe quel moment. Un service municipal de collecte des encombrants est assuré (voir carte et jour de collecte). Attention! Les gravats et déchets toxiques (huile de vidange, peinture, etc.) ne sont pas acceptés, amenez les à la déchèterie intercommunale. D3E La Communauté d agglomération assure gratuitement la collecte des appareils ou déchets électriques, électroniques et électroménagers (D3E). À Fresnes, téléviseurs, rasoirs, lave-linge et autres perceuses sont attendus chaque premier samedi du mois, de 9 h à 13 h, au Marché Nord. Autres déchets Située rue du stade (Zone Cerisaie nord, Chevilly-Larue), la déchèterie intercommunale recueille tous Monique, 62 ans, retraitée Brigitte, 51 ans, directrice de production vidéo Je mets les bouteilles plastiques et les emballages dans les poubelles jaunes, comme indiqué dans le livret remis par la ville. Mais je trouve que pour certains emballages, les choses ne sont pas assez détaillées. J'ai parfois des doutes. Et j'ai le sentiment que la chaîne de tri ne fonctionne pas très bien. Alors, si nous, les habitants, nous trions et que ça ne suit pas derrière... Je fais le tri mais pas à 100 %. En toute sincérité, je le fais parce qu'il faut le faire, mais je n'en vois pas concrètement l'intérêt. Je trouve que pour tout ce qui est emballage plastique, ce n'est pas très clair. Faut-il les nettoyer avant de les jeter? z Bouteilles et flacons en plastique (transparents et opaques, sauf bouteilles d huile, pots de yaourts et barquettes). Pas de sacs plastique z Briques alimentaires, barquettes aluminium, boîtes de conserve, canettes de boisson, aérosols. Bien vider les contenants avant de les jeter. z Papiers, cartons, livres et cahiers. z Bouteilles, bocaux de conserve, petits pots en verre (sauf bouchons et couvercles). z Déchets non recyclables (ordures ménagères ou alilmentaires) : bacs à couvercle gris ou vert. PANORAMA / NUMÉRO 109/ NOVEMBRE 2012 ////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////// 6

Dossier de presse 2013

Dossier de presse 2013 Dossier de presse 2013 Immeuble Le Méliès, 261 rue de Paris 93100 Montreuil Tél. 0142853952 Fax 0149950601 www.vacancesetfamilles.fr fede@vacancesetfamilles.asso.frfr 1 SOMMAIRE Présentation Vacances et

Plus en détail

aller au pavillon blanc i mediatheque - centre d'art, au cinema, a l'auditorium,

aller au pavillon blanc i mediatheque - centre d'art, au cinema, a l'auditorium, photo : Yann Gachet photo : Ville de Colomiers - Yann Gachet bb/enfants/ados automne/hiver printemps/été aller au pavillon blanc i mediatheque - centre d'art, au cinema, a l'auditorium, Au Theatre de la

Plus en détail

PÔLE SENIORS LE LIEU RESSOURCE. pour les seniors, leur famille et les professionnels

PÔLE SENIORS LE LIEU RESSOURCE. pour les seniors, leur famille et les professionnels PÔLE SENIORS LE LIEU RESSOURCE pour les seniors, leur famille et les professionnels UN LIEU D ACCUEIL,D ÉCOUTE, D INFORMATION ET D ORIENTATION L équipe du pôle seniors est à votre disposition pour vous

Plus en détail

Dossier d expatriation

Dossier d expatriation 3 ème année IPAG Alexis Keuleyan Dossier d expatriation Expatriation réalisée dans l université d Huddersfield en Angleterre. Arrivant à la fin de mon premier semestre de 3 ème année à l IPAG, que j ai

Plus en détail

Livret d accueil RÉSIDENCE POUR PERSONNES AGÉES. Résidence Seniors LES PERVENCHES

Livret d accueil RÉSIDENCE POUR PERSONNES AGÉES. Résidence Seniors LES PERVENCHES Résidence Seniors LES PERVENCHES RÉSIDENCE POUR PERSONNES AGÉES Livret d accueil RPA Les Pervenches Quartier Villaine 4 rue Jean Rostand 91300 Massy 01 60 11 16 00 www.residences-massy.fr édito BIENVENUE

Plus en détail

De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants

De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants 2010 année de l éducation. Cette thématique, définie comme prioritaire par la municipalité, a permis de mettre en œuvre des outils novateurs au service

Plus en détail

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS Compte rendu de la réunion - 22 novembre 2012 - L atelier se déroule dans les locaux de la Maison des Associations à Riom ATELIER 1 : Social : insertion, jeunesse, seniors,

Plus en détail

Un piano dans chaque école

Un piano dans chaque école Notre idée : dans chaque école, mettre à disposition des enfants un vrai piano, en accès libre. BUDGET PARTICIPATIF 2015 Un piano dans chaque école Description du projet Pour un enfant, avant d être un

Plus en détail

RÉSUMÉ DU SONDAGE SUR LA SATISFACTION DU CITOYEN MUNICIPALITÉ DE TADOUSSAC

RÉSUMÉ DU SONDAGE SUR LA SATISFACTION DU CITOYEN MUNICIPALITÉ DE TADOUSSAC RÉSUMÉ DU SONDAGE SUR LA SATISFACTION DU CITOYEN MUNICIPALITÉ DE TADOUSSAC Novembre 2014 UN BREF RAPPEL : Pourquoi ce sondage a été réalisé? Parce que l opinion du citoyen est importante. La Municipalité

Plus en détail

Analyse de l enquête de satisfaction des salariés en parcours

Analyse de l enquête de satisfaction des salariés en parcours 2014 Analyse de l enquête de satisfaction des salariés en parcours Passation Fév-juillet 2014 Dépouillement Août 2014 Une démarche d amélioration En 2012, la SATE 86 s est engagée dans une démarche qualité

Plus en détail

DIPLÔME D ÉTUDES EN LANGUE FRANÇAISE

DIPLÔME D ÉTUDES EN LANGUE FRANÇAISE DIPLÔME D ÉTUDES EN LANGUE FRANÇAISE Niveau A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues 1 ÉPREUVES COLLECTIVES DURÉE NOTE SUR Compréhension de l oral Réponse à des questionnaires de compréhension

Plus en détail

L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants

L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants DOSSIER DE PRESSE L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants PARIS Mercredi 29 février 2012 Communiqué de presse p.2 L Association Française des AIDANTS

Plus en détail

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET 2/LES INTENTIONS EDUCATIVES 3/ LES VALEURS PRINCIPALES 4/ LES ACTEURS EDUCATIFS, LEUR CHAMPS D INTERVENTION ET LES

Plus en détail

Bien vivre CLIC ENTOUR AGE. dans sa tête, dans son corps et avec les autres

Bien vivre CLIC ENTOUR AGE. dans sa tête, dans son corps et avec les autres CLIC ENTOUR AGE Centre local d information et de coordination pour les retraités Bien vivre dans sa tête, dans son corps et avec les autres Janvier à juin 2013 Activités de prévention - animation - aide

Plus en détail

JOURNÉE SUR LA VIE ASSOCIATIVE DE TRAVAIL. Retour du 17 novembre 2012 et pistes de réflexion. www.ville-bonneuil.fr

JOURNÉE SUR LA VIE ASSOCIATIVE DE TRAVAIL. Retour du 17 novembre 2012 et pistes de réflexion. www.ville-bonneuil.fr JOURNÉE DE TRAVAIL SUR LA VIE ASSOCIATIVE Retour du 17 novembre 2012 et pistes de réflexion www.ville-bonneuil.fr Les associations au cœur des débats Le discours du maire, Patrick Douet 2 «Je veux tout

Plus en détail

PROJET D ACTIVITÉ 2015

PROJET D ACTIVITÉ 2015 PROJET D ACTIVITÉ 2015 LA DÉFENSE DES INTÉRÊTS DU SECTEUR LES ENJEUX INSTITUTIONNELS 1. Les partenaires engagés 2. Les partenaires à consolider et développer 3. Les élections départementales et régionales

Plus en détail

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL. Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À. Thérèse Besner DU COURS DDM4600. Stage de préinsertion professionnelle

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL. Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À. Thérèse Besner DU COURS DDM4600. Stage de préinsertion professionnelle UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À Thérèse Besner DU COURS DDM4600 Stage de préinsertion professionnelle PAR MÉLODIE CHAMPAGNE 17 Avril 2015 C est en terminant

Plus en détail

Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels

Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels Mémoire intitulé : «Le patrimoine bâti : une autre approche» Présenté par : Le Service d aide-conseil

Plus en détail

Quartier Jeunes. 9h30-11h. Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes

Quartier Jeunes. 9h30-11h. Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes Quartier Jeunes 9h30-11h Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes Le porteur LA SPAP : Société des Amis des Pauvres Fondée en 1847

Plus en détail

La Maison de l Enfant et de la Famille

La Maison de l Enfant et de la Famille Maison de l Enfant et de la Famille Rue Robert Fabre La Pergola 34080 Montpellier (bus N 6 arrêt Pergola et bus N 15 arrêt Petit Bard) Tél. 04 67 16 39 30 du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h

Plus en détail

DOSSIER DE PRESENTATION. affiche : Sylvain Guinebaud

DOSSIER DE PRESENTATION. affiche : Sylvain Guinebaud DOSSIER DE PRESENTATION affiche : Sylvain Guinebaud FETE DU LIVRE de FISMES Dimanche 31 MAI 2015 FEMMES, DES LIVRES ET VOUS Elle a passé le cap des 10 ans avec succès et tout nous encourage à repartir

Plus en détail

SAINT JULIEN EN GENEVOIS

SAINT JULIEN EN GENEVOIS SAINT JULIEN EN GENEVOIS PROJET EDUCATIF ENFANCE-JEUNESSE Préambule Le service enfant jeunesse a une mission éducative et de prévention sociale auprès des enfants et des jeunes. (3-18 et jeunes adultes).

Plus en détail

COMMUNICATION. Les 70 000 logements d Adoma abritent les rêves des personnes les plus précaires. Portraits de résidents sur la toile

COMMUNICATION. Les 70 000 logements d Adoma abritent les rêves des personnes les plus précaires. Portraits de résidents sur la toile Les 70 000 logements d Adoma abritent les rêves des personnes les plus précaires Portraits de résidents sur la toile I Portraits-video de gens ordinaires : des témoignages pour faire taire les préjugés

Plus en détail

Des rencontres avec Des séances réservées. et les professionnels. Un accueil personnalisé. Enseignants, élèves, étudiants et nouveaux publics

Des rencontres avec Des séances réservées. et les professionnels. Un accueil personnalisé. Enseignants, élèves, étudiants et nouveaux publics Enseignants, élèves, étudiants et nouveaux publics Un accueil personnalisé. Des rencontres avec Des séances les cinéastes réservées. et les professionnels. Du 7 au 15 avril 2015 au Cinéma Luminor-Hôtel

Plus en détail

QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT. Comment avez-vous été accueillis et contactés sur place?

QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT. Comment avez-vous été accueillis et contactés sur place? Université à l étranger: Université Nationale de La Plata Semestre/Année de séjour : Semestre 1/ 2012/2013 Domaine d études : Etudes européennes L accueil : QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT Comment avez-vous

Plus en détail

REFONTE DU SITE INTERNET

REFONTE DU SITE INTERNET Commune de Lannilis REFONTE DU SITE INTERNET CAHIER DES CHARGES Maitrise d ouvrage : Commune de LANNILIS - Mairie 19 rue de la Mairie 29870 Lannilis Tél. 02 98 04 00 11 - Email : mairie.lannilis.m@wanadoo.fr

Plus en détail

Compte rendu du Forum 6

Compte rendu du Forum 6 FORUM 6 L ÉDUCATION COMME DIACONIE L École, lieu d éducation à la fraternité Compte rendu du Forum 6 «J ai été des années durant un très mauvais élève, un moins que rien! Un jour j ai trouvé un bon professeur

Plus en détail

AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE. BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015

AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE. BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015 AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015 La conscience qu il faut agir autrement? Une conscience inscrite dans le projet de la nouvelle équipe municipale Un acte fondateur avec la délibération

Plus en détail

LePhysionomiste.fr, la nouvelle adresse web des lieux incontournables de la nuit parisienne

LePhysionomiste.fr, la nouvelle adresse web des lieux incontournables de la nuit parisienne LePhysionomiste.fr, la nouvelle adresse web des lieux incontournables de la nuit parisienne Difficile de trouver un outil qui répertorie à la fois les bars, clubs et autres établissements de nuit à Paris.

Plus en détail

CAFE DD n 6 : COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE

CAFE DD n 6 : COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE CAFE DD n 6 : Cohésion sociale entre les populations, les territoires et les générations L atelier se déroule à la brasserie au «Cœur de Saint-Brice» de 19 h à 21 h. COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE

Plus en détail

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs LIVRET D ACCUEIL le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs 23, rue du docteur potain 75019 Paris 01 53 38 62 50 Portraits des membres du groupe d expression du SAVS par Catel

Plus en détail

Les Actions Vie Associative. Un programme de rencontres et de soutien pour les familles

Les Actions Vie Associative. Un programme de rencontres et de soutien pour les familles Les Actions Vie Associative Un programme de rencontres et de soutien pour les familles L Adapei-Aria de Vendée engage son action et ses activités au service de personnes qui de par leur handicap présentent

Plus en détail

Decouvrir. Une association unique en France

Decouvrir. Une association unique en France Decouvrir Une association unique en France Les Routes de la Soie est une association biculturelle rassemblant des étudiants des meilleures grandes écoles françaises et des plus prestigieuses universités

Plus en détail

Projet Alimentation Quartier Amiraux-Simplon

Projet Alimentation Quartier Amiraux-Simplon Projet Alimentation Quartier Amiraux-Simplon Genèse du projet Les diagnostics Le premier groupe de travail s est réuni à la suite de la restitution d un diagnostic social réalisé sur le quartier Amiraux

Plus en détail

LES MEDIATHEQUES ET BIBLIOTHEQUE DE TALENCE UN RESEAU OUVERT A TOUS

LES MEDIATHEQUES ET BIBLIOTHEQUE DE TALENCE UN RESEAU OUVERT A TOUS Editorial 2 LES MEDIATHEQUES ET BIBLIOTHEQUE DE TALENCE UN RESEAU OUVERT A TOUS En permettant un libre accès aux livres et autres sources documentaires, ce service public contribue aux loisirs, à l information,

Plus en détail

PROJET EDUCATIF DE L'ASSOCIATION

PROJET EDUCATIF DE L'ASSOCIATION PROJET EDUCATIF DE L'ASSOCIATION L'association à pour objectifs Aider les parents d'élèves dans la recherche d'organismes de séjours de vacances à l'étranger Aider les jeunes à voyager en proposant des

Plus en détail

FORMATION EXIGENCE PÉDAGOGIE CONCERTATION

FORMATION EXIGENCE PÉDAGOGIE CONCERTATION FORMATION EXIGENCE CONCERTATION PÉDAGOGIE La formation professionnelle, la qualité relationnelle Qui sommes-nous? Notre objectif? Spécialiste de la gestion de la valorisation client, EL Quorum développe

Plus en détail

MAISON DES SERVICES PUBLICS DU LAC DE MAINE

MAISON DES SERVICES PUBLICS DU LAC DE MAINE MAISON DES SERVICES PUBLICS DU LAC DE MAINE Conseil consultatif de quartier du Lac de Maine Séance plénière du 5 décembre 2005 AVIS 1 Conseil consultatif de quartier du Lac de Maine Séance du 5 décembre

Plus en détail

ACCUEIL DE LOISIRS 3-12 ANS «LES P TITS DIABLES»

ACCUEIL DE LOISIRS 3-12 ANS «LES P TITS DIABLES» ALSH Municipal 3-12 ans «Les P tits Diables» GUIDE PRATIQUE 2014-2015 Rue Jules Ferry 35420 Louvigné du Désert ACCUEIL DE LOISIRS 3-12 ANS «LES P TITS DIABLES» MERCREDIS ET VACANCES SCOLAIRES Organisateur

Plus en détail

PROJET EDUCATIF LOCAL LYON : VILLE EDUCATRICE

PROJET EDUCATIF LOCAL LYON : VILLE EDUCATRICE PROJET EDUCATIF LOCAL LYON : VILLE EDUCATRICE L EDUCATION - ENJEU ET LEVIER FONDAMENTAL DANS LA CITE - DROIT POUR TOUS LES ENFANTS un engagement à contribuer au - DEVELOPPEMENT DES POTENTIALITES DE L ENFANT

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

Avant de commencer, merci de renseigner les données suivantes :

Avant de commencer, merci de renseigner les données suivantes : Le questionnaire ci dessous a pour objectif de faire le point sur le RESSOL, sur notre dernière action à savoir le mois de l Economie Sociale et Solidaire et sur nos pistes d évolution. Ce questionnaire

Plus en détail

Art et culture. hiver / printemps 2015. brossard.ca

Art et culture. hiver / printemps 2015. brossard.ca Art et culture hiver / printemps 2015 Les séries du dimanche 18 janvier à 11 h De Paris à Broadway La soprano Julie Goupil et le ténor Daniel Biron offrent un amalgame des plus beaux duos tirés d illustres

Plus en détail

La rigueur alsacienne ne me laissait aucun doute sur la qualité du concept et sur la fiabilité de la démarche.

La rigueur alsacienne ne me laissait aucun doute sur la qualité du concept et sur la fiabilité de la démarche. Madame la Secrétaire Générale,.. Tester dans l Auxerrois, une invention d Alsace du Nord qui fonctionne depuis trois ans, était une excellente idée surtout quand je vous aurais dit que mon activité professionnelle

Plus en détail

Et si votre carrière s inventait avec. mc 2 i Groupe? 5 RAISONS DE NOUS REJOINDRE - www.mc2i.fr

Et si votre carrière s inventait avec. mc 2 i Groupe? 5 RAISONS DE NOUS REJOINDRE - www.mc2i.fr Et si votre carrière s inventait avec mc 2 i Groupe? 5 RAISONS DE NOUS REJOINDRE - www.mc2i.fr mc 2 i Groupe Des missions de conseil en systèmes d information, à forte valeur ajoutée Depuis sa création

Plus en détail

PLURIEL ESPACE AVIGNON CENTRE SOCIAL ET CULTUREL DE LA ROCADE AVIGNON SOCIAL CENTRE CULTUREL. Centre Communal d Action Sociale ROCADE

PLURIEL ESPACE AVIGNON CENTRE SOCIAL ET CULTUREL DE LA ROCADE AVIGNON SOCIAL CENTRE CULTUREL. Centre Communal d Action Sociale ROCADE 1, RUE PAUL PONC - 84000 T. 04 90 88 06 65 - FAX 04 90 89 11 86 espacepluriel@ccasavignon.org ACTIVITÉS SERVICES 2012-2013 Centre Communal d Action Sociale 1, RUE PAUL PONC 84000 T. 04 90 88 06 65 FAX

Plus en détail

Avenir des retraites : l Assurance retraite lance une grand campagne de communication

Avenir des retraites : l Assurance retraite lance une grand campagne de communication Avenir des retraites : l Assurance retraite lance une grand campagne de communication Alors que les concertations sur la réforme des retraites sont actuellement en cours, l Assurance retraite, premier

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

Faites parler de votre entreprise

Faites parler de votre entreprise Faites parler de votre entreprise Pourquoi annoncer sur Internet? 70 % des consommateurs font confiance aux commentaires laissés sur Internet. 85 % de la population a accès à Internet. 75 % des gens consultent

Plus en détail

Campus et hygiène de vie

Campus et hygiène de vie SEMINAIRE DE SENSIBILISATION Compte-rendu d atelier Campus et hygiène de vie Publié le 15/06/2015 Page 2 6 Introduction Qu est-ce que l hygiène de vie? Comment faire un retour d expérience utile? Comment

Plus en détail

Présentation de l agence

Présentation de l agence Présentation de l agence Agence d art contemporain Lucia Drago, fondatrice en 2008 de l agence d art contemporain Drago for Art, souhaite créer un véritable pont entre l Italie, son pays natal, et la France

Plus en détail

SENIORS TEMPS. des. Septembre à décembre 2014. saison. automne hiver

SENIORS TEMPS. des. Septembre à décembre 2014. saison. automne hiver Septembre à décembre 2014 Le TEMPS des SENIORS saison automne hiver Ensemble aux Des activités et des animations quotidiennes sont organisées au salon de la résidence des. Les animations au quotidien Jeux

Plus en détail

Simplifiez-vous la ville!

Simplifiez-vous la ville! À LA UNE Internet Simplifiez-vous la ville! En mai, le site vincennes.fr évolue pour vous simplifier et faciliter l accès à l information et aux services en ligne de la Ville. Souvenez-vous : en décembre

Plus en détail

Bilan du sondage pour les trousses de l Avent

Bilan du sondage pour les trousses de l Avent Bilan du sondage pour les trousses de l Avent PRÉPARATOIRE 1. Très satisfaisant (1) Satisfaisant (2) Amélioration 1a 9 3 0 1b 7 5 0 1c 7 5 0 1d 9 2 0 - Bravo! Une excellente trousse pour Maternelle-Jardin.

Plus en détail

uel accueil pour votre enfant qsur Tulle agglo?

uel accueil pour votre enfant qsur Tulle agglo? uel accueil pour votre enfant qsur Tulle agglo? des idées communes 1 édito Une politique solidaire Depuis le 1 er janvier 2012, Tulle agglo prend soin de vos enfants. Auparavant à la charge des communes,

Plus en détail

L Action Sociale de proximité des services du Département et du Centre Communal d Action Sociale (CCAS) sur Brest Données d activités

L Action Sociale de proximité des services du Département et du Centre Communal d Action Sociale (CCAS) sur Brest Données d activités Dossier de presse Mardi 20 janvier 2015 L Action Sociale de proximité des services du Département et du Centre Communal d Action Sociale (CCAS) sur Brest Données d activités Dans le cadre d un protocole

Plus en détail

Ses missions, ses actions

Ses missions, ses actions CCAS centre communal d'action sociale Guide du CCAS de la Ville de Meylan Ses missions, ses actions www.meylan.fr le centre communal d sociale de meylan Au plus près des habitants Le CCAS (Centre communal

Plus en détail

Dossier de presse. Fondation Swiss Life

Dossier de presse. Fondation Swiss Life Dossier de presse Fondation Swiss Life Sommaire La Fondation Swiss Life Son histoire et ses missions 3 Ses actions 4 Les grands projets en 2014 et 2015 5-6 Les partenaires de la Fondation Swiss Life en

Plus en détail

Accueillir un spectacle à la bibliothèque

Accueillir un spectacle à la bibliothèque Accueillir un spectacle à la bibliothèque Objectifs : Faire découvrir le spectacle vivant. Valoriser un fonds de la bibliothèque en lien avec le spectacle (conte, théâtre, etc ). Valoriser les artistes.

Plus en détail

Organisation / Gestion du temps

Organisation / Gestion du temps Organisation / Gestion du temps Séquence 3 : La gestion des tâches dans le temps La transition entre le collège et le lycée pose de nombreuses questions. Au collège 1, le premier élément expliquant l échec

Plus en détail

PETITE UNITE DE VIE LA NOUVELLE MAISON

PETITE UNITE DE VIE LA NOUVELLE MAISON PETITE UNITE DE VIE LA NOUVELLE MAISON 66 rue de la Convention 75015 PARIS Tél : 01.43.92.15.00 Fax : 01.45.79.01.50 Email : lanouvellemaison@isatis.asso.fr Site : www.isatis.asso.fr LIVRET D ACCUEIL 1

Plus en détail

DUO. Un Dispositif d'accompagnement personnalisé et une Résidence pour la musique de film court

DUO. Un Dispositif d'accompagnement personnalisé et une Résidence pour la musique de film court DUO Un Dispositif d'accompagnement personnalisé et une Résidence pour la musique de film court En partenariat avec le CNC, la SACEM, et les écoles de Cinéma et de composition de musique de film. Depuis

Plus en détail

SPORT-ÉTUDES FOOTBALL

SPORT-ÉTUDES FOOTBALL SPORT-ÉTUDES FOOTBALL Depuis 1983, l équipe d enseignants d Energy Academy transmet sa pasdernes. Si votre enfant est passionné par le football et qu il souhaite le pratiquer quotidiennement pour son simple

Plus en détail

Etude auprès des seniors sur leurs perceptions, leurs pratiques et retours d expérience Picardie / France

Etude auprès des seniors sur leurs perceptions, leurs pratiques et retours d expérience Picardie / France Etude auprès des seniors sur leurs perceptions, leurs pratiques et retours d expérience Picardie / France Juillet 2015 - Occurrence pour CCMO mutuelle Sommaire Contexte et méthodologie 3 1. Préparation

Plus en détail

Entreprendre ici est une chance

Entreprendre ici est une chance Entreprendre ici est une chance Je me sens bien dans cette ambiance cosmopolite Environnement exceptionnel Pierre est chargé de clientèle pour l Europe «Anglais, allemand, italien, chinois, russe Quand

Plus en détail

Régulièrement, des rencontres sont organisées entre résidences-autonomie et écoles, centres de loisirs ou crèches.

Régulièrement, des rencontres sont organisées entre résidences-autonomie et écoles, centres de loisirs ou crèches. Régulièrement, des rencontres sont organisées entre résidences-autonomie et écoles, centres de loisirs ou crèches. PoitiersMag page 8 AVRIL 2016 N 234 09 Seniors : la liberté de choisir De l aide à domicile

Plus en détail

Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris

Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris Paris, mardi 12 juillet 2011 SEMINAIRE «THE GREATER PARIS PROJECT : FINANCIAL AND REAL ESTATE INVESTMENT OPPOTUNITIES» LONDRES, ROYAUME

Plus en détail

Etablissements d accueil d enfants de moins de 6 ans

Etablissements d accueil d enfants de moins de 6 ans 1 Etablissements d accueil d enfants de moins de 6 ans Etablissements d accueil collectif : Les multi accueils : régulier ou irrégulier (+ de 20h), occasionnel régulier ou occasionnels purs (- de 20h),

Plus en détail

Dossier de sensibilisation

Dossier de sensibilisation Le grand jeté! Dossier de sensibilisation Contact administratif Annick Boisset : 06 80 54 64 04 / administration@legrandjete.com Contact artistique Frédéric Cellé : 06 72 98 42 50 / artistique@legrandjete.com

Plus en détail

FICHE 1 BILAN DU PROJET D ÉCOLE 2007-2010. Objectifs

FICHE 1 BILAN DU PROJET D ÉCOLE 2007-2010. Objectifs FICHE 1 BILAN DU PROJET D ÉCOLE 2007-2010 AES PÉDAGOGIQUES TRAVAIL EN ÉQUIPE Constats de départ en 2007 Nécessité de développer les compétences de : *mise en pratique des règles de vie commune (élaboration

Plus en détail

Les Classes de Chant Choral, Maîtrise Ensembles Vocaux «Filière voix»

Les Classes de Chant Choral, Maîtrise Ensembles Vocaux «Filière voix» Le CRD vous propose : Les Classes de Chant Choral, Maîtrise Ensembles Vocaux «Filière voix» «Martin Squelette» (juin 2011) Conservatoire à Rayonnement Départemental de la Communauté urbaine d Alençon 1

Plus en détail

Cuisiner. Préparer un repas à partir d aliments de base.

Cuisiner. Préparer un repas à partir d aliments de base. AIDE-MÉMOIRE Définitions Consommer une variété d aliments nutritifs en quantité adéquate pour répondre à ses besoins. Alimentation équilibrée en termes de quantité et de qualité. Consommation d une variété

Plus en détail

www.ville-lepellerin.fr

www.ville-lepellerin.fr Pg n 1 / 10 Mairie de Le Pellerin, 44640 DOSSIER DE PRESSE Le Pellerin, le lundi 29 janvier 2007 lancement du site internet de la ville du Pellerin < mardi 6 février 2007 > sommaire Communiqué de presse

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi»

«seul le prononcé fait foi» «seul le prononcé fait foi» Discours à l occasion du séminaire transition énergétique et écologique Services de l Etat en Aquitaine Lundi 15 décembre 2014 Messieurs les Préfets, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

Cycle d échanges DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET QUARTIERS. 6 matinées d avril à décembre 2015. Contexte. Présentation du cycle

Cycle d échanges DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET QUARTIERS. 6 matinées d avril à décembre 2015. Contexte. Présentation du cycle DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET QUARTIERS 6 matinées d avril à décembre 2015 à Lyon (Rhône) Contexte Insuffisance de services et d activités économiques, commerces de proximité en berne, taux de chômage deux

Plus en détail

Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre

Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre Juin 2015 Ce document a pour vocation à recenser les principaux services et aides proposés dans le cadre de la lutte contre l isolement il

Plus en détail

Jacques-Prévert 2015/2016 CENTRE SOCIAL ET CULTUREL

Jacques-Prévert 2015/2016 CENTRE SOCIAL ET CULTUREL 2015/2016 CENTRE SOCIAL ET CULTUREL Jacques-Prévert 12 place Claude-Debussy - 92220 Bagneux Tél : 01 46 56 12 12 - Fax : 01 46 57 25 80 cscpreve@mairie-bagneux.fr L équipe du Centre Social et Culturel

Plus en détail

Petite enfance et éveil musical

Petite enfance et éveil musical Petite enfance et éveil musical Objectifs : Donner aux professionnels de la petite enfance les moyens de mettre en place un éveil sonore et musical pour le tout petit dans leurs structures d accueil. MOYENS

Plus en détail

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 29 AVRIL 2014 EXPOSE DES MOTIFS

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 29 AVRIL 2014 EXPOSE DES MOTIFS SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 29 AVRIL 2014 POINT EMPLOI GIP Ivry-Vitry Actions Mission Locale, PLIE, Cellule Insertion Participations pour l année 2014 EXPOSE DES MOTIFS La Ville participe à des actions

Plus en détail

La Tournée des Patrons

La Tournée des Patrons La Tournée des Patrons 5 juin 2015 Corbeil-Essonnes Courir en équipe pour vivre l entreprise autrement Contact presse : Eric Niaufre Tél : 06 10 63 46 98 e-mail : eniaufre@catoma-developpement.com CJ2E

Plus en détail

SECRETAIRE DE CENTRE MEDICO-SOCIAL

SECRETAIRE DE CENTRE MEDICO-SOCIAL Direction des Ressources humaines SECRETAIRE MEDICO-SOCIALE H SECRETAIRE DE CENTRE MEDICO-SOCIAL POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE Direction : Direction des Solidarités Service : Direction des

Plus en détail

Nous avons besoin de passeurs

Nous avons besoin de passeurs 1 Nous avons besoin de passeurs «Lier pratiques culturelles et artistiques, formation tout au long de la vie et citoyenneté» François Vercoutère Du point de vue où je parle, militant d éducation populaire

Plus en détail

Choisir la rapidité et la facilité d accès pour vos réunions et réceptions.

Choisir la rapidité et la facilité d accès pour vos réunions et réceptions. Choisir la rapidité et la facilité d accès pour vos réunions et réceptions. Réussir vos réunions. Avec Mercure, le bon hôtel au bon endroit, un très large choix de sites et des hôtels idéalement placés

Plus en détail

Les «Musiciens du Métro» : la musique aussi transporte les voyageurs

Les «Musiciens du Métro» : la musique aussi transporte les voyageurs D O S S I E R D E P R E S S E vendredi 1er octobre 2010 Les «Musiciens du Métro» : la musique aussi transporte les voyageurs Avec ses 300 stations accueillant chaque jour plus de 5 millions de voyageurs,

Plus en détail

Dossier de lecture Fiche de lecture d un site web dédié à la communication sociale : Fédération des Centres Sociaux et socioculturels de France

Dossier de lecture Fiche de lecture d un site web dédié à la communication sociale : Fédération des Centres Sociaux et socioculturels de France Dossier de lecture Fiche de lecture d un site web dédié à la communication sociale : Fédération des Centres Sociaux et socioculturels de France Auteurs : Christelle FOURASTIE Marion GUILLOIS Cours ICL

Plus en détail

Les Nouvelles Fraîches de Fraîcheur!

Les Nouvelles Fraîches de Fraîcheur! Les Nouvelles Fraîches de Fraîcheur! Février 2015 Edito Fraicheur et Terroir : une nouvelle étape! Le dernier édito vous faisait part de l évolution de notre magasin et du manque de place engendré par

Plus en détail

ÉDITO. Centre social municipal Chico Mendes. Centre multisports Jean Haniquaut. Services techniques. Espace Jules Verne.

ÉDITO. Centre social municipal Chico Mendes. Centre multisports Jean Haniquaut. Services techniques. Espace Jules Verne. 24 ÉDITO PLAN DES STRUCTURES Pierre ANSART Maire de Beaurains et Vice-Président de la C.U.A. Page 2 Page 19 Mener une politique de la ville tournée vers les autres est un des fondements du mandat qui s

Plus en détail

«Le parcours artistique et culturel de l'enfant à l'école en lien avec l'histoire des arts»

«Le parcours artistique et culturel de l'enfant à l'école en lien avec l'histoire des arts» «Le parcours artistique et culturel de l'enfant à l'école en lien avec l'histoire des arts» Objectifs généraux : - favoriser les liens entre la connaissance et la sensibilité - développer le dialogue entre

Plus en détail

Espace Périscolaire des Roses Haguenau

Espace Périscolaire des Roses Haguenau Espace Périscolaire des Roses Haguenau Accueil périscolaire Restauration scolaire Centre d éducation routière Inauguration le 15 novembre 2012 à 15h D O S S I E R D E P R E S S E Après 18 mois de travaux,

Plus en détail

SAISON CULTURELLE 2014-2015 SPECTACLES ET ACTIONS CULTURELLES ECOLES MATERNELLES ET ELEMENTAIRES

SAISON CULTURELLE 2014-2015 SPECTACLES ET ACTIONS CULTURELLES ECOLES MATERNELLES ET ELEMENTAIRES SAISON CULTURELLE 2014-2015 SPECTACLES ET ACTIONS CULTURELLES ECOLES MATERNELLES ET ELEMENTAIRES Les séances scolaires Le petit monde de Léo Lionni / Ciné concert Stara Zagora Durée : 30 mn A partir de

Plus en détail

DEVENEZ UN HÉROS POUR. L association Prévention Routière

DEVENEZ UN HÉROS POUR. L association Prévention Routière DEVENEZ UN HÉROS POUR L association Prévention Routière 1 Notre mission Créée en 1949, l'association Prévention Routière est reconnue d'utilité publique en 1955. Elle conduit ses actions dans de multiples

Plus en détail

http://www.economie.gouv.fr

http://www.economie.gouv.fr PIERRE MOSCOVICI MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES http://www.economie.gouv.fr Discours de Pierre MOSCOVICI, Ministre de l Economie et des Finances Conférence de presse pour le lancement de la Banque

Plus en détail

L APPLICATION DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES POUR LA RENTREE 2014. A L ECOLE MATERNELLE et A L ECOLE ELEMENTAIRE

L APPLICATION DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES POUR LA RENTREE 2014. A L ECOLE MATERNELLE et A L ECOLE ELEMENTAIRE L APPLICATION DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES POUR LA RENTREE 2014 A L ECOLE MATERNELLE et A L ECOLE ELEMENTAIRE A L ECOLE MATERNELLE Nous avons bien noté que : nous ne pouvons accueillir dans les

Plus en détail

Rapport de fin de séjour

Rapport de fin de séjour Rapport de fin de séjour Université Pierre Mendès France - Università degli studi Bicocca Vie pratique Logement Type de logement Pour ce séjour j ai fait le choix de trouver un appartement en collocation

Plus en détail

L aménagement des rythmes éducatifs à Paris, une occasion de renouvellement du projet éducatif

L aménagement des rythmes éducatifs à Paris, une occasion de renouvellement du projet éducatif Direction des affaires scolaires 29/01/2013 L aménagement des rythmes éducatifs à Paris, une occasion de renouvellement du projet éducatif 1. Principes d une politique éducative parisienne rénovée Parce

Plus en détail

Rapport de fin de séjour Bourse Explora Sup Stage à San Francisco

Rapport de fin de séjour Bourse Explora Sup Stage à San Francisco UNIVERSITE PIERRE MENDES FRANCE Rapport de fin de séjour Bourse Explora Sup Stage à San Francisco Du 2 mai au 8 juillet. 2 P a g e a) Vie pratique : Logement : A San Francisco, je logeais dans une résidence

Plus en détail

ASSEMBLÉE INTERNATIONALE DISCOURS SAN DIEGO (ÉTATS-UNIS) DU 18 AU 24 JANVIER 2015

ASSEMBLÉE INTERNATIONALE DISCOURS SAN DIEGO (ÉTATS-UNIS) DU 18 AU 24 JANVIER 2015 FR ASSEMBLÉE INTERNATIONALE DISCOURS SAN DIEGO (ÉTATS-UNIS) DU 18 AU 24 JANVIER 2015 Ce que j attends de moi, je l attends aussi de vous K.R. Ravindran Président élu du Rotary Lorsque je me suis adressé

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 2014

DOSSIER DE PRESSE 2014 DOSSIER DE PRESSE 2014 L Office de tourisme de Pontivy Communauté présente son nouveau site internet www.tourisme-pontivycommunaute.com SOMMAIRE Présentation Le Mot de la Directrice : Gwénola de Araujo

Plus en détail

021 Région Ile-de-France - Paris (France)

021 Région Ile-de-France - Paris (France) 021 Région Ile-de- - Paris () 9,8 millions d habitants selon Urban Agglomerations 2003 (ONU). 1. Echelons territoriaux, population et superficie Nom Population % pop. total Superficie Densité Paris (Ville

Plus en détail

Mot de bienvenue du Président

Mot de bienvenue du Président Mot de bienvenue du Président Bienvenue! C est avec ce mot que nous vous accueillons, dans les locaux provisoires mis à disposition par la ville. Nous sommes basés près de l école Jean Macé au-dessus du

Plus en détail