Au cœur de l emploi! 3 SEULEMENT. annonces RECRUTE! Construction France. un atout sur le CV! FORMULE LA VENTE DIRECTE NOUVELLE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Au cœur de l emploi! 3 SEULEMENT. annonces RECRUTE! Construction France. un atout sur le CV! FORMULE LA VENTE DIRECTE NOUVELLE"

Transcription

1 Les clés d un nouveau départ EN PARTENARIAT AVEC 20 e ANNÉE - N Juin NOUVELLE FORMULE 3 SEULEMENT Construction France Au cœur de l emploi! 1200 annonces M F: 3,00 E 3 SECTEUR PORTEUR L énergie ENQUÊTE L expérience à l étranger : un atout sur le CV! TRAVAILLER EN Haute-Normandie DOSSIER LA VENTE DIRECTE RECRUTE!

2 31 centres à votre service! Présent dans chaque arrondissement de Paris avec 23 centres aux meilleures adresses et 8 en région parisienne ( )! S.A.S.U. au capital de R.C. PARIS B APE 8211 Z OBJECTIF COMMUNICATION : OFFERT* Domiciliation Pour créer ou transférer son entreprise à moindres frais Le FORFAIT «clés en main» La domiciliation de l entreprise permettant son immatriculation, La mise à disposition du courrier 24H/24 possible ou sa réexpédition, La permanence télécopie, Les 3 premiers mois gratuits de permanence téléphonique simple ou personnalisée. TARIF promotionnel les 12 premiers mois Pour toute nouvelle domiciliation... 1 mois de DOMICILIATION ou FRAIS DE GREFFE + Bureaux ANNONCE LÉGALE passée par nos services BUREAUX équipés é Salles de RÉUNION Formule de location souple à l heure, 1/2 journée, journée, semaine ou mensuelle Web La CRÉATION offerte de votre site INTERNET valeur 1490 HT + sa GESTION PROFESSIONNELLE à partir de 29 HT / mois Domiciliation en France Retrouvez + de 140 partenaires! * Offres soumises à conditions et valables uniquement sur demande à la signature de votre contrat de domiciliation. N AGRÉMENT : DOM Depuis 1983, plusieurs dizaines de milliers d entreprises nous ont déjà fait confiance...

3 JUIN 2013 ÉDITO N 204 La vente directe pour retrouver un emploi! Connaissez-vous la vente directe? Si la réponse est non, sachez que nous avons quasiment tous une mère, une grand-mère ou quelqu un de notre entourage, qui a réalisé dans le passé, des réunions à domicile, bien souvent chez Tupperware ou Avon. Maintenant que la vente directe vous dit sûrement quelque chose, notez bien qu il s agit du 3 e mode de distribution en France. Et bonne nouvelle, cet univers, qui recouvre toute une ribambelle de secteurs (prêt-à-porter, produits d entretien ména ger, cosmétiques, habitat et bâtiment ) est en plein essor. À tel point qu il recrute dans tout l Hexagone. Mathieu CÉCÉ, directeur des rédactions Groupe Courrier Cadres Si vous êtes à la recherche d une activité ou d un emploi, vous pouvez ainsi penser à la vente directe. Car en dehors de ses perspectives de recrutement, elle cumule les avantages. Par exemple, si vous décidez de vous lancer dans cette aventure, vous pourrez choisir votre rythme de travail : elle permet en effet d organiser 2, 5, 10, voire plus, de réunions par mois. Ainsi, chacun aura la possibilité de travailler à son rythme et selon ses besoins. Autre atout de taille : la vente directe permet d envisager son activité à temps plein ou à temps partiel, comme un complément de revenus (dans la limite des dispositions légales) avec un autre travail ou la retraite L univers de la vente directe recrute dans tout l Hexagone. Autant de possibilités que propose la vente directe C est la raison pour laquelle nous vous avons préparé dans ce numéro un dossier spécial sur le sujet. Vous y trouverez une multitude de conseils et de témoignages. Et si sa lecture ne vous suffit pas, vous pourrez toujours découvrir en kiosque Vente Directe Magazine (un autre titre édité, comme Rebondir, par le Groupe Courrier Cadres) qui n est autre que la référence en matière de presse sur le sujet. Vous me direz qu il est facile de mettre ici en avant ce magazine et que je prêche pour ma paroisse. Ce n est pas faux! Mais en matière d emploi, la vente directe est si prometteuse que le coup mérite d être tenté! Bonne lecture! REBONDIR N 204 JUIN

4 CHOISISSEZ UN TRAVAIL QUI PERMET À 10 MILLIONS DE PERSONNES D ALLER AU TRAVAIL. SNCF, C EST PLUS DE 150 MÉTIERS DIFFÉRENTS POUR ASSURER LES MILLIONS DE TRAJETS AU QUOTIDIEN. SNCF RECRUTE SUR SNCF.COM

5 SOMMAIRE N JUIN 2013 Par Thierry Dez, directeur général d Uniformation, acteur de la formation professionnelle de l économie sociale. Les métiers du BTP offrent la possibilité d évoluer et de progresser. u ACTUALITÉS 6 Zapping 8 Question d actu Cessons de broyer du noir, des solutions existent! 10 L Interview du mois Alain BELLANGER directeur des ressources humaines de Vinci Construction France Augusto DA SILVA / Graphix Images 14 Rendez-vous 16 LE GRAND DOSSIER DÉCOUVRIR 30 Enquête L expérience à l étranger : un atout sur le CV! 32 Travailler en Haute-Normandie : les services et l industrie plutôt dynamiques 36 Un pays, des emplois L Allemagne : l alternance comme solution tremplin 39 Lignes de vies Quand la passion est plus forte 40 VENTE DIRECTE L opportunité de travailler autrement Pages 53 à 77 OFFRES D EMPLOI Consultez nos annonces et postulez en ligne sur EN PARTENARIAT AVEC SECTEURS PORTEURS L ÉNERGIE EN PRATIQUE 47 Retrouver un emploi Image et coaching : l action conseil de Pôle emploi 48 5 étapes pour Se préparer à un entretien téléphonique 49 À vos côtés Les associations de chômeurs 50 Vos droits Stages : sachez tirer parti de leurs atouts, sans renier vos droits 51 Créez Une étude de marché à moindre coût 52 À lire 81 Courrier 82 Bons plans 80 Offre promotionnelle d abonnement REBONDIR N 204 JUIN

6 ACTUALITÉS ZAPPING APAVE : 700 RECRUTEMENTS EN CDI EN FRANCE POUR 2013 Dans le but d accompagner sa croissance, le spécialiste en matière de maîtrise des risques techniques, environnementaux et humains Apave, recrute cette année 700 nouveaux collaborateurs en France, en CDI. Pour 2013, 20 % des recrutements auront lieu en Île-de- France et 80 % en régions (Outre-mer compris). Parmi les profils les plus recherchés, on trouve les techniciens chargés de l inspection des installations électriques, des équipements mécaniques et des équipements sous pression, les techniciens en contrôle non destructif et les ingénieurs chargés d affaires en bâtiment, métallurgie, suivi de constructions soudées. Les besoins d Apave concernent environ 10 % de jeunes diplômés, 30 % de collaborateurs primo-expérience (1 à 5 ans d expérience) et 60 % d expérimentés (plus de 5 ans). À l horizon 2016, l entreprise a pour objectif d intégrer environ nouveaux collaborateurs. INTÉRIM : 95 % DES INTÉRIMAIRES PRÊTS À RECOMMANDER À UN PROCHE D EFFECTUER DES MISSIONS D après l étude annuelle du Prisme Regards croisés sur l intérim en France et en Europe conduite par OpinionWay, plus de 9 intérimaires sur 10 (95 %) se déclarent prêts à conseiller à un EMBAUCHES EN CDI : NET RECUL AU 1 ER TRIMESTRE 2013 Sur un an (entre le 1 er trimestre 2012 et celui de 2013), la tendance des embauches de plus d un mois reste orientée à la baisse (- 7,2 %). Ce recul résulte d une diminution significative des embauches en CDI, et dans une moindre mesure, de celles en CDD de plus d un mois (respectivement - 12,7 % et - 2,6 %). C est ce que révèle une étude de l Acoss (Agence centrale des organismes de Sécurité sociale). proche en recherche d emploi d effectuer des missions d intérim. En outre, pour 78 % des personnes interrogées, l intérim apparaît comme une solution efficace de transition vers le marché de l emploi. La baisse des déclarations d embauches de plus d un mois est plus prononcée dans les entreprises de 20 salariés ou plus (- 4,7 %). Cela se justifie par une forte diminution de leurs recrutements en CDI (- 7,2 %) et également de celles en CDD de plus d un mois (- 3 %). Les TPE connaissent quant à elles un repli plus modéré (- 1,4 %), expliqué par une hausse de 1,6 % des embauches en CDD de plus d un mois. Parmi les personnes sondées (100 % sont intérimaires en 2012), 61 % sont en emploi un an plus tard, dont 11 % en CDI, 8 % en CDD et 42 % en intérim. 32 % sont au chômage contre 42 % à leur entrée dans l intérim. 88 % des intérimaires déclarent en avoir une bonne opinion et 22 % insistent sur le fait que leur expérience dans le travail temporaire a amélioré la vision qu ils en ont. Parmi les avantages cités : la rémunération (85 %), les délais entre les missions (82 %) et l équilibre entre vies privée et professionnelle (93 %). Au premier trimestre 2013, le nombre de déclarations d embauche recule dans les trois grands secteurs d activité. Ainsi elles baissent de - 8,1 % dans l industrie, - 4,5 % dans le BTP et - 2,9 % dans le tertiaire. À noter que sur un an, les recrutements de plus d un mois diminuent dans la quasitotalité des régions. DOMICILE, TRAVAIL : LA DISTANCE POSE DES PROBLÈMES POUR UNE PERSONNE SUR DEUX Une personne sur deux aurait rencontré des problèmes au travail à cause de la longueur du trajet depuis son domicile, selon une étude JobàProximité, réalisée en partenariat avec Métro. Celle-ci révèle le besoin grandissant des Français de travailler près de chez eux. 63 % des interrogés considèrent que la principale conséquence d un temps de transport long est la fatigue, alors que 43 % estiment que c est l organisation de la vie privée. 67 % d entre eux pensent que les frais de transport pour aller travailler sont élevés (et trop élevés pour 26 %). Enfin, 21 % des personnes interrogées souhaitent trouver un emploi rapidement acces sible, et notamment les femmes (28 %). 6 - REBONDIR N 204 JUIN 2013

7 francebleu.fr L'emploi nous concerne tous Offres d emploi, conseils, dialogue et expertise Avec et pour les auditeurs, les équipes des 43 radios locales de France Bleu font le point régulièrement sur l emploi, région par région, locale par locale. Tout au long de l année, France Bleu est au cœur de sa mission de service public et de sa vocation à soutenir et faciliter la vie des auditeurs dans leurs préoccupations quotidiennes. Pour nous, la proximité, c est ça. France Bleu, 43 radios locales dont la vôtre.

8 ACTUALITÉS QUESTION D ACTU Cessons de broyer du noir, des solutions existent! Uniformation vient de rassembler 30 millions d euros pour financer la formation de jeunes en contrat d avenir. Thierry Dez, directeur général, explique la démarche. Par Thierry DEZ, directeur général d Uniformation, acteur de la formation professionnelle de l économie sociale. Ce n est un secret pour personne, le chômage explose, et notamment celui des jeu - nes. Pourtant, il existe des solutions, des contrats aidés, financés par l État, qui permettent à des jeunes de 16 à 25 ans, sans diplôme ou titulaire d un CAP/BEP, d entrer dans une entreprise pour y évoluer et apprendre un métier. Je veux parler des emplois d avenir. Nous, Uniformation, nous rassemblons entreprises de l économie sociale et solidaire de l habitat social et de la protection sociale (associations, coopératives, Nous venons de mobiliser 30 millions d euros pour former et adapter les compétences des jeunes. mutuelles ) pour mettre leurs efforts en commun et financer des formations. Des formations pour ces emplois d avenir. Les jeunes et les employeurs ne le savent pas suffisamment, mais un emploi d avenir c est non seulement un emploi, mais aussi une formation, qui permettra au jeune d apprendre un métier. Et nous venons de mobiliser 30 millions d euros pour former et adapter les compétences des jeunes à des métiers porteurs d avenir. Ces formations, courtes ou longues, indispensables à la maîtrise d un métier, se décident avec le responsable de l entreprise qui recrute, et nous mettons tout en place pour qu il n y ait pas de refus. Aussi, parce que la réussite des emplois d avenir passe par l accueil, l accompagnement des jeunes dans l entreprise et la transmission des savoirs, nous proposons même des formations, pour ceux qui assurent cette responsabilité, les tuteurs. L ÉCONOMIE SOCIALE LOIN DES CLICHÉS Comment se renseigner sur ces métiers de l économie sociale? C est simple, nous avons mis en ligne, depuis fin avril, un site dédié : emploisdaveniruniformation.fr. Sur ce site, les employeurs vont trouver toutes les informations pratiques pour créer un emploi d avenir, et les jeunes, des exemples de métiers, des conseils pratiques et des formations possibles. Et à partir de cet été, des vidéos seront mises en ligne, pour présenter les métiers, de façon très concrète, loin des a priori et des clichés. Ces vidéos seront aussi publiées sur les réseaux sociaux, pour rendre concrets auprès des jeunes, des métiers qui sont le début d un parcours professionnel. Enfin, dès la rentrée 2013, nous proposerons des formations type, comme le parcours jardinier, permettant d accéder au CAP Agricole, pour donner aux jeunes et aux entreprises de l économie sociale, une des clés de leur réussite. Nous ne sommes pas seuls à nous mobiliser pour l emploi des jeunes. Les Missions locales sont des interlocuteurs parfaits pour aider les jeunes à définir leurs projets et se porter candidats sur des postes, et permettre aussi aux créateurs d emplois d avenir de recruter, en leur proposant des CV de jeunes motivés. Mais nous nous engageons aujourd hui, nous Uniformation, à accompagner les emplois d avenir, parce que notre vocation est d accompagner les employeurs de l économie sociale, petits ou grands, sur la formation de leurs salariés et futurs salariés. Nous savons que la formation est un gage pour pérenniser ces emplois. Nous savons aussi qu une des choses qui augmente le plus quand on le partage, c est le savoir. Alors, cessons de broyer du noir, des solutions existent, beaucoup se mobilisent, comme nous, pour aider la jeunesse à trouver un emploi, à se former à un métier, pour entrer dans une vie active et construire son avenir. Employeurs, jeunes en recherche d emploi, n hésitez pas, venez découvrir notre site emploisdaveniruniformation.fr, rapprochez-vous des Missions locales et soyez confiants, l économie sociale et solidaire propose des métiers où les relations humaines sont primordiales. Nous souhaitons à tous, et aux jeunes en particulier, un demain plein d avenir. 8 - REBONDIR N 204 JUIN 2013

9

10 ACTUALITÉS L INTERVIEW DU MOIS VINCI Construction France Les métiers du BTP offrent la possibilité d évoluer et de progresser Les entreprises de Vinci Construction France ont recruté l année dernière environ personnes. La tendance devrait être assez similaire cette année. Alain Bellanger, directeur des ressources humaines de Vinci Construction France, fait le point sur les opportunités que peut vous offrir le groupe. Entretien réalisé par Aline GÉRARD Quels sont vos objectifs de recrutement pour l année 2013? Nous nous basons un peu sur ce qui s est passé en L année dernière, nous avons eu environ embauches dans le groupe dont 600 cadres. En sachant que je parle uniquement pour la partie Vinci Construction France (pour savoir précisément ce qu elle englobe, lire l encadré, ndlr), car Vinci est une grande maison avec beaucoup d entités. Nous sommes tout de même prudents par rapport à la conjoncture. En 2013, je pense que nous aurons sans doute par rapport aux chiffres de 2012 un fléchissement. En 2011, nous étions plutôt autour de embauches, nous sommes passés à l année dernière, je pense donc que l on se situera entre et pour Mais je n ai pas de chiffres consolidés précis tout simplement parce qu une bonne part de ces embauches se font dans nos entités locales, régionales. Et ce n est qu en fin d année que nous avons une consolidation finale. Lorsque vous évoquez les recrutements de l année dernière, s agit-il uniquement de CDI? En principe, cela inclut les contrats à durée déterminée, mais dans la pratique les CDD ne sont pas chez nous très courants et ils se traduisent généralement par des embauches en CDI. L entreprise n a pas pour habitude de généraliser l emploi des CDD. Donc globalement ces chiffres correspondent à des recrutements à durée indéterminée même s il a pu y avoir quelques CDD. Sur quels types de postes recrutez-vous? Sur les recrutements de l année dernière, il y avait 600 cadres. Ce qui est un volume assez important. Mais cela veut dire aussi qu il y avait personnes qui n étaient pas sur ce profil. Nous produisons et réalisons nos chantiers. Dans nos embauches il y a donc essentiellement des gens que l on retrouve sur ces derniers. Si vous êtes à Bac + 2, nous avons par exemple des postes de conducteurs de travaux. Les gens qui ont un profil de 10 - REBONDIR N 204 JUIN 2013

11 Alain BELLANGER, directeur des ressources humaines de Vinci Construction France. BTS peuvent effectivement s orienter vers la production et donc la maîtrise au niveau des chantiers. Il s agit de futurs encadrants, qui vont travailler comme chefs d équipes, chefs de chantiers. Et puis nous avons tout un volant de coffreurs, de bancheurs pour respecter les termes de nos métiers (c est-à-dire de compagnons) que nous recrutons chaque année. Dans nos entreprises, nous avons de forts volumes de personnes qui aujourd hui partent en retraite et nous avons donc un renouvellement de notre main d œuvre assez naturel. ( ) Nous avons également des recrutements au niveau des sièges de nos entités locales. Nous avons chez nous des impératifs forts sur la sécurité, c est une priorité. Quelles sont les qualités communes que vous recherchez chez les candidats? C est difficile d appliquer une vision générale alors que les recrutements se font sur l ensemble de la France dans chaque entité. Mais généralement, ce que l on recherche, ce sont des candidats qui veulent s inscrire dans la durée à nos côtés, qui ont un projet professionnel intéressant et que l on peut construire sur le long terme. Sur les profils non-cadres, donc avec essentiellement des personnes orientées très production, nous allons de plus en plus vers des systèmes où il y a du temps partagé entre l entreprise et des périodes scolaires, comme des stages ou de l apprentissage. Une grande partie de nos recrutements se font par ce biais-là. Nous cherchons toujours à avoir des gens qui vont se trouver bien dans notre société au sens large. Car nous avons plus de 450 implan - tations (467 exactement fin 2012, ndlr) sur la France et notre effectif global est proche de Ce qui vous donne une idée de la taille des différentes structures. Il y a u Crédit photo : Augusto DA SILVA / Graphix Images REBONDIR N 204 JUIN

12 ACTUALITÉS L INTERVIEW DU MOIS Focus sur Vinci et Vinci Construction France Groupe mondial de concessions et de construction, Vinci emploie plus de collaborateurs dans une centaine de pays. Il conçoit, construit, finance et gère des équipements/infrastructures de transport, bâtiments publics et privés, aménagements urbains, réseaux d eau, d énergie et de communication... Spécialiste du BTP, Vinci Construction France met à la disposition des donneurs d ordre publics et des opérateurs privés ses savoir-faire pour concevoir, financer, réaliser et exploiter tout projet de construction dans les métiers du bâtiment, du génie civil, de l hydraulique et des métiers de spécialité. Vinci Construction France : répartition par secteurs u des établis sements qui sont plus grands que d autres mais nous sommes quand même dans des systèmes à échelle humaine où la capacité des personnes à s intégrer dans nos équipes de production est déterminante. Nous recherchons donc des gens qui ont envie de faire un parcours chez nous et qui s engagent dans un certain projet d entreprise. Nos métiers offrent la possibilité d évoluer et de progresser. Nous ne sommes pas dans un système où l on entre à un poste pour le pratiquer à vie. Cela ne veut pas dire que certains ne vont pas faire la même chose une partie de leur temps passé chez nous, mais historiquement les métiers du BTP ont toujours formé des gens qui ont progressé, qui ont pris des qualifications, qui ont acquis des capacités soit à encadrer des équipes, soit à animer des chantiers. C est Crédit photo : Luc BENEVELLO une opportunité pour ceux qui ont en plus une fibre de management et qui ont un bagage technique, une expérience qui les aide à pouvoir prendre des objets de plus en plus complexes. Car contrairement à ce que l on peut penser, le BTP réclame des gens bien formés, intelligents et capables de gérer des situations de plus en plus ardues. Être sur un chantier aujourd hui ce n est pas simplement exécuter une tâche, c est avoir une vision un peu générale sur le déroulement de celui-ci. Nous avons chez nous des impératifs forts sur la sécurité, c est une priorité et nous mettons l accent sur le fait de réduire nos accidents du travail. Nous ne sommes pas une société qui cherche à produire des accidentés. Nous veillons donc à ce qu il y ait une culture sécurité forte. Ce sont des éléments au niveau de la production sur les chantiers qui sont très importants pour nous. À ce sujet, quelles sont les évolutions sur lesquelles vous avez travaillé ces dernières années? Depuis des années, il y a eu des efforts continus pour améliorer l exécution des tâches. L objectif chez nous, c est le zéro accident, même si nous n y sommes pas encore. Nous avons vraiment mis le paquet depuis une dizaine d années pour être exemplaires et je pense que chaque jour qui passe on prouve que l on progresse sur le sujet. Nous avons un gros effort de fait sur notre matériel, sur le rôle de nos préventeurs sécurité qui aident et assistent nos opérationnels sur les chantiers. Ça aussi ce sont des postes qui se sont créés, qui sont un peu nouveaux et qui viennent éclairer, relayer l action de chacun sur nos différents chantiers (9 500 répartis sur la France). L image des métiers du bâtiment s est-elle améliorée? Les parents ne rêvent pas toujours que leur enfant travaille sur un chantier La valorisation de nos métiers est effectivement une thématique récurrente. Mais aujourd hui, j ai moi-même un fils ingénieur qui travaille dans le BTP, et je n ai pas cherché à le décourager. Et je pense que nous avons pas mal de nos compagnons qui ont des enfants qui travaillent dans le métier. Parfois, ils ont changé un peu d orientation, ils ne sont plus maçons ou coffreurs mais électriciens. Ils ont changé de corps d état parce qu ils souhaitaient voir autre chose, mais cela reste dans le domaine de la construction, même si ce n est pas dans notre registre à nous. Il y a quand même pas mal de gens qui ont une bonne image de la profession. Car ce que l on a pu vivre il y a 20 ans, ne correspond pas à la réalité d aujourd hui. Il y a eu pas mal de progrès sur l ergo REBONDIR N 204 JUIN 2013

13 nomie, pour limiter la pénibilité. Bien évidemment, nous restons dans des métiers où il y a toujours une part de contact vis-à-vis de la matière, une part de manipulation d éléments, il faut bouger des coffrages, transporter des charges mais globalement la profession s est dotée de moyens à la fois mécaniques et logistiques pour limiter la pénibilité. Il faut donc déconnecter ce que je dis de l image que l on peut avoir de ce qui est pratiqué dans certaines zones pavillonnaires où effectivement les gens ont peut-être des moyens rudimentaires et où certains bricolent eux-mêmes sur leur maison. Nous sommes dans des sociétés organisées, dont c est le métier, avec à la fois une valorisation des postes de travail et des qualifications. Un chef d équipe chez nous cela veut dire quelque chose, un chef de chantier aussi. Il y a toute une partie de la profession qui fait en sorte que ces métiers soient pratiqués avec de bons moyens. Recrutez-vous des personnes qui ne sont ni passées par l alternance, ni issues du métier? Nous en avons de plus en plus, notamment dans le cadre de marchés publics. Souvent, par exemple, les donneurs d ordre dans le domaine de l habitat social imposent des clauses d insertion. Cela veut dire que nous nous engageons Bordeaux - Pont Jacques Chaban Delmas. sur ce plan et il ne s agit pas forcément de petits contingents, c est généralement significatif. ( ) Les entreprises Vinci Construction France font plutôt bien leur travail et ce dernier passe également par le fait d être un acteur social. Nous faisons donc en sorte d entretenir ce lien entre les endroits que l on réhabilite et la capacité à remettre dans l emploi un certain nombre de personnes. Recrutez-vous beaucoup de femmes dans vos métiers? Pas assez. Il n y a pas suffisamment de femmes dans les filières de formation pour qu on puisse les retrouver en sortie d école. Cela change un peu au niveau des écoles d ingénieurs, il y a un mieux. Quand j y étais il y a 30 ans, il y avait à peine 10 % d élèves ingénieurs femmes. Et dans ces cas-là, c est sûr qu à l arrivée, dans les entreprises, c est un peu utopique de penser que l on sera à la parité. Aujourd hui ce n est pas miraculeux, mais il y a peutêtre 30 % d élèves ingénieurs fem - mes qui se forment pour le métier. Au fur et à mesure, on progresse. Nous avions un objectif 2012 qui était d avoir 20 % de femmes au niveau de notre encadrement, nous devons être à 19,95 %. Cela continuera de progresser tout simplement parce que les filières qui nous alimentent ont fait un effort et que les métiers sont plus attractifs. Crédit photo : Richard NOURRY Et chez les compagnons? Non, cela reste difficile. Ça l est beaucoup moins en revanche au niveau des personnels de siège, tout ce qui est administratif au sens large où l on est plutôt sur une parité. Sur les ingénieurs, comme je vous le disais, on progresse, mais sur les chantiers nous en sommes très loin. Nous avons lancé des campagnes avec des ambassadrices au niveau de Vinci pour parler de nos métiers. Nous avons un certain nombre de jeunes femmes qui sont dans l entreprise et qui vont dans des collèges et des écoles parler des métiers, pour casser cette image de métiers masculins. Mais cela reste très en retrait par rapport sans doute aux attentes. Je pense que c est un peu moins vrai dans les corps d états secondaires, sur les métiers de peintre Nous recherchons des candidats qui veulent s inscrire dans la durée à nos côtés. ou d électricien qui sont peut-être un peu plus attrayants ou faciles d accès que peut l être un métier de gros œuvre. En production, on se retrouve sur des coffrages et jusqu à présent on avait du mal à imaginer des femmes sur ce genre de choses. Cela tend à changer mais cela reste assez anecdotique. En revanche, nous avons quelques expériences réussies en Île-de- France de grutière, dans un métier pourtant dit d homme. Et la grue c est important sur un chantier, c est souvent la vue du haut qui permet de donner le rythme et de savoir où l on doit placer les choses pour organiser le chantier. On s aperçoit dans nos métiers que ce n est pas un problème d homme ou de femme, c est un problème souvent d attractivité au départ. Ensuite, il s agit de montrer que c est possible. REBONDIR N 204 JUIN

14 ACTUALITÉS RENDEZ-VOUS Innocentia AGBE À SUIVRE CE MOIS-CI Deux fois par semaine (généralement les lundis et mercredis en ouverture vers 6h35, mais les jours et heures peuvent changer), Sophie Pignal présente la chronique emploi dans lʼémission Télématin. Elle vous propose ainsi de découvrir les métiers de demain, les chemins par lesquels certains ont réussi à trouver un emploi et a pour ambition de vous permettre de trouver le vôtre. SALON DES EMPLOIS Le salon des emplois est un forum généraliste qui réunit des entreprises présentes dans tous les secteurs d activité et à la recherche de différents profils. Ainsi, ils vont du bac au bac + 4/5, débutants ou expérimentés. Les postes proposés sont des CDI, CDD, de l intérim ou de l alternance. Ce forum vous permet donc de rencontrer les responsables de recrutement de différentes sociétés et d avoir sur place un premier entretien. Parmi les secteurs représentés, il y aura entre autres l assurance, la banque, le commerce et la distribution, l hôtellerie et restauration, le tourisme et l accueil, la bureautique, l industrie, etc. Les postes disponibles seront par exemple attachés commerciaux, télévendeurs, assistants de direction, employés de restauration, etc. Mercredi 12 juin De 10 heures à 18 heures Espace Champerret, LA JOURNÉE DU RECRUTEMENT La Maison de l emploi et de la Formation du Pays du Grand Beauvaisis et la cité des métiers organisent le salon la journée du recrutement. Ce forum est ouvert à tout le monde, lycéens, étudiants, jeunes sortis du système scolaire, demandeurs d emploi, salariés, personnes en reconversion, seniors, etc. Pendant cette journée vous pourrez rencontrer des entreprises qui recrutent, des organismes de formation ainsi que différents partenaires de l emploi et de la formation. De nombreux espaces seront mis à disposition sur les thématiques de la formation, de l emploi, de la validation des acquis de l expérience, la création et reprise d activité, etc. Quatre conférences seront également organisées : la recherche d emploi par le Web, travailler à l international, cinq minutes pour convaincre et l emploi des seniors. Il vous est conseillé d apporter plusieurs exemplaires de votre CV afin de rencontrer et échanger directement avec les employeurs présents dans les domaines comme le BTP, l industrie, l hôtellerie-restauration, le commerce, le transport-logistique, etc. Mercredi 5 juin De 9h30 à 17h30 Elispace, Beauvais SEMAINE DE L EFFICACITÉ PROFESSIONNELLE CSP Formation vous promet une semaine pour être heureux et performant au travail, du 17 au 21 juin. Au programme de ces cinq jours dédiés à l efficacité professionnelle, les visiteurs pourront découvrir 14 formations au choix, participer à un séminaire de 2 jours sur l intelligence émotionnelle qui sera animé par Robert Dilts ou suivre le forum du mercredi matin pour échanger et partager avec différents intervenants. Selon CSP Formation, cette semaine s adresse à tous les collaborateurs et managers qui souhaitent développer leurs compétences relationnelles et professionnelles. Du 17 au 21 juin Paris IX e Payant mais forum d échange le 19 juin en accès libre REBONDIR N 204 JUIN 2013

15 SOFRAPART au service du CRÉATEUR d ENTREPRISES et de L ENTREPRENEUR! PUBLI-REDACTIONNEL réalisé par OBJECTIF COMMUNICATION

16 La vente directe est un vrai métier, ce n est pas seulement un job à temps partiel REBONDIR N 204 JUIN 2013

17 LE GRAND DOSSIER Vente directe L opportunité de travailler autrement Avec un nombre de demandeurs d emploi qui a récemment battu un triste record, les offres se font rares et sélectives. Toutefois, un secteur en pleine expansion propose d apprendre un vrai métier tout en restant indépendant. Dossier réalisé par Julie TADDUNI En temps de crise économique, difficile de décrocher un emploi facilement et encore moins de se lancer en tant qu indépendant. Toutefois, il existe un secteur qui ne cesse de recruter, qui propose des formations peu onéreuses voire gratuites et qui offre la liberté de s organiser comme on le souhaite : la vente directe. Si pour beaucoup, elle se cantonne aux fameuses réunions Tupperware, elle s est pourtant professionnalisée ces dernières années et son image tend à se dépoussiérer. Acheter en réunion ou en face-àface au domicile ou encore sur le lieu de travail est presque devenu tendance et répond à un vrai besoin. Aujourd hui, de nombreux secteurs d activité sont représentés en vente directe. Mais l activité offre-telle de réelles opportunités pour les demandeurs d emploi ou les personnes qui cherchent à mettre du beurre dans les épinards? UN TREMPLIN POUR FAVORISER LE RETOUR À L EMPLOI Le plus avec la vente directe, c est que l on peut décider du temps que l on y consacre. Pour des personnes qui cherchent un emploi, faire de la vente directe est un tremplin pour retrouver une vie u 20 CE QU IL FAUT SAVOIR AVANT DE SE LANCER 22 LA VENTE DIRECTE, VIVIER D EMPLOIS 24 VENDEUR À DOMICILE : QUEL STATUT? 26 DÉMARRER SON ACTIVITÉ 28 UN SUCCÈS QUI SE CONSTRUIT PAS À PAS 29 ILS TÉMOIGNENT REBONDIR N 204 JUIN

18 LE GRAND DOSSIER Vente directe Il faut bien choisir son produit, être convaincu par celui-ci, pour mieux transmettre. u sociale et une formation. C est un vrai plus sur le CV, lance Serge Step, directeur général de Silit France (ateliers culinaires et vente d ustensiles). Pour Philippe Decottignies, directeur général de Forever Living Products France (compléments alimentaires), la vente directe permet de pouvoir démarrer une activité avec un investissement extrêmement réduit, et un risque financier quasiment nul. On ne peut être que gagnant, souligne-t-il. Si cela ne fonctionne pas, on n aura pas perdu grand chose et on ne pourra pas regretter d avoir essayé. Les commissions perçues sur les ventes viennent en déduction des indemnités de chômage et prolongent ainsi la période de couverture. De ce fait, un demandeur d emploi n a aucune raison de ne pas se lancer, tout en continuant à chercher un emploi salarié. Ainsi, l activité semble réduire les risques au maximum et conférer une certaine sécurité aux Vendeurs à domicile indépendants (VDI). Toutefois, malgré la signa ture d un accord national entre la FVD et Pôle emploi en 2010, la vente directe peine encore à entrer dans les mœurs et certains agents ne maîtrisent pas toujours ces informations. Néanmoins, le cumul avec une aide au retour à l emploi fait partie de vos droits à faire valoir. Pour le directeur général de Forever Living Products France, cela permet de rester dans un contexte d activité professionnelle. En outre, ce sont des entreprises qui proposent des formations solides à prix modestes ou même gratuites. L intérêt est que cela permet de conserver une certaine dignité. La vente directe est au cœur du champ social et va permettre de se rapprocher des autres. On sait à quel point la dignité passe par une intégration active dans la société. Dès qu il y a les premiers succès, il y a un sentiment de satisfaction. Beaucoup de gens s étonnent eux-mêmes et découvrent leur potentiel. En effet, Philippe Decottignies pointe que souvent, les entreprises de vente directe ont des programmes de reconnaissance très forts, ce qui permet aux gens de retrouver ainsi leur confiance en eux. Il n est pas Avon Vente Directe Magazine 18 - REBONDIR N 204 JUIN 2013

19 UN LARGE PANEL DE SECTEURS Habitat, bijoux, vêtements, loisirs, cosmétiques de nombreux secteurs sont représentés en vente directe. Si le mode de distribution semble se développer, certains secteurs y sont plus représentés que dʼautres. En termes de distribution vous avez des consommateurs qui aiment bien découvrir des produits à leur domicile ou chez des amis, dans un moment convivial, et décider par la suite sʼils vont acheter ou pas. Parmi les secteurs, lʼamélioration de lʼhabitat fonctionne bien en vente directe, explique Serge Step. Il compte énormément de vendeurs. Cʼest également le cas de lʼéquipement de la maison dont nous faisons partie, mais aussi de la cosmétique, des bijoux et de la lingerie. Même constat pour Philippe Decottignies, qui ajoute un développement considérable de son secteur ces dernières années. Le bien-être est en pleine évolution, cʼest une tendance lourde du 21 e siècle, tous modes de distribution confondus. rare que suite à ce regain de confiance procuré par la vente directe, des personnes aient retrouvé un emploi salarié souligne le directeur général. UN VRAI MÉTIER À LA CLÉ Aujourd hui, nous sommes dans une société dans laquelle le plein emploi n existe plus, constate Serge Step. Les 11 % de chômeurs recensés ne pourront pas tous trouver un poste demain. Pour parvenir à se faire un salaire correct, de plus en plus de personnes devront se tourner vers la multiactivité. Vous pouvez très bien gagner votre vie de cette manière. Soit en ayant un mi-temps salarié couplé à une activité de vente directe, ou en étant VDI pour plusieurs sociétés. Le directeur général de Silit France rapporte qu en travaillant à mi-temps en vente directe, on peut gagner un Smic. Certains vendeurs, en travaillant 35 à 40 heures touchent quant à eux deux ou trois Smic par mois, tout en gardant le choix de leur organisation. AVANT DE SE LANCER Lorsque l on souhaite démarrer une activité de VDI, Serge Step conseille dans un premier temps de bien s informer sur la société que l on souhaite rejoindre. Il recommande de privilégier les entreprises adhérentes à la Fédération de la vente directe (FVD). Leur code de conduite est plus exigeant, même si cela ne signifie pas que les entreprises non adhérentes ne le respectent pas, nuance-t-il. Il faut également bien choisir son Beaucoup de gens s étonnent eux-mêmes et découvrent leur potentiel. produit, être convaincu par celui-ci, pour mieux transmettre. La rémunération n est pas le critère qui doit être le plus important au début. Mais il faut savoir si l on va être formé correctement, etc. Je conseille aux débutants d être persévérants. Cela paraît facile, mais ce n est pas forcément le cas. Il ne faut pas penser que le premier mois, on va tout de suite toucher euros!. Il souligne qu il est primordial de bien suivre les méthodes de la société et d être dis - ponible car pour lui, il ne faut pas penser que l on fera fortune en ne vendant que trois heures par semaine. Contrairement aux idées reçues, il est également possible d évoluer en vente directe pour ceux qui le souhaitent. En effet, certains VDI expriment rapidement des désirs de mana gement. Ils peuvent alors devenir manager et transmettre leurs connaissances tout en continuant à vendre. D autres choisissent quant à eux de faire carrière en tant que vendeurs, et d augmenter leur chiffre d affaires. Enfin, des entreprises proposent également à certains profils de les rejoindre au siège en tant que salarié. Attention en revanche, il faudra alors dire au revoir au statut d indépendant. Car pour Serge Step, il ne faut pas perdre de vue que la vente directe est un vrai métier, ce n est pas seulement un job à temps partiel. REBONDIR N 204 JUIN

20 LE GRAND DOSSIER Vente directe Ce qu il faut savoir avant de se lancer La vente directe a son propre mode de fonctionnement. En connaître les tenants permet de commencer son activité avec plus de sérénité. Les demandeurs d emploi se montrent souvent réticents par rapport aux offres émanant de sociétés de vente directe. Le fait que certaines entreprises ne proposent pas de salaire fixe, mais fonctionnent uniquement avec un mode de rémunération basé sur les commissions ou les marges à la revente ne les attirent pas, puisqu ils doivent avancer les frais de transport sans être certains de réaliser la transaction. D autres ont encore une vision négative du secteur. Mais cette image est en Principales qualités requises : motivation et persévérance. train de changer avec l avènement de formations à l Afpa (Association nationale pour la formation professionnelle des adultes) et un partenariat entre la Fédération de la vente directe et Pôle emploi, qui y voient un bon moyen de créer ou de retrouver une activité. En outre, la vente directe peut intéresser les jeunes diplômés pour faire leurs armes dans les fonctions commerciales ou encore les étudiants, pour financer leur cursus. TEMPS PLEIN OU CHOISI L absence de salaire fixe n est pas forcément une contrainte. Au contraire, les distributeurs estiment qu ils sont payés à leur juste valeur, selon le travail qu ils effectuent. Beaucoup cherchent en effet un emploi à temps choisi, ce que le statut de VDI (Vendeur à domicile indépendant) favorise. La vente directe est alors un excellent moyen de gagner un complément de revenus en s organisant comme on le souhaite. Mais il est également possible d en vivre. Principales qualités requises : motivation et persévérance. Toutefois, il ne faut surtout pas hésiter à se faire accompagner par le réseau de vente directe. LA VENTE DIRECTE : QU EST-CE QUE C EST? À ne pas confondre avec la vente à distance (par correspondance, via Internet, etc.), la vente directe sʼexerce en dehors des lieux destinés ordinairement à la commercialisation des produits concernés. Elle prend place, le plus souvent, au domicile du client. Elle se décline de deux façons : - Soit en réunion privée : ce modèle, importé des États-Unis dans les années 60, a été rendu célèbre par les fameuses réunions Tupperware regroupant une clientèle essentiellement féminine autour dʼun produit réclamant une démonstration ; - Soit en vente individuelle (encore appelée one-to-one ) qui se déroule, la plupart du temps, au domicile du client, sur rendezvous ou par démarchage (téléphone, porte-à-porte...). ENTRER DANS UNE SOCIÉTÉ Aucune condition d âge (si ce n est d être majeur) ou de diplôme n est imposée. L investissement de départ est par ailleurs très modéré : en général, l achat d un kit de démarrage oscille autour de 60 euros. Ce prix peut être un peu plus élevé si la nature du produit l exige. Il arrive souvent que le vendeur gagne le remboursement de son kit s il effectue un certain chiffre d affaires REBONDIR N 204 JUIN 2013

LA VENTE DIRECTE, UN SECTEUR QUI RECRUTE ET FORME DES VENDEURS

LA VENTE DIRECTE, UN SECTEUR QUI RECRUTE ET FORME DES VENDEURS LA VENTE DIRECTE, UN SECTEUR QUI RECRUTE ET FORME DES VENDEURS La vente directe en plein essor recrute 10.000 nouveaux commerciaux à temps partiel ou à temps plein En s engageant à recruter 10.000 personnes,

Plus en détail

Le 11 octobre 2013 PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» à St Paul les Dax

Le 11 octobre 2013 PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» à St Paul les Dax Le 11 octobre 2013 à St Paul les Dax PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers Rendez-vous le vendredi 11 octobre 2013 Sommaire

Plus en détail

Fiches métiers de la Vente Directe. développeurs de talents

Fiches métiers de la Vente Directe. développeurs de talents Fiches métiers de la Vente Directe développeurs de talents les métiers de la Vente Directe pour construire votre avenir La Fédération de la Vente Directe (FVD) créée en 1966 œuvre depuis de nombreuses

Plus en détail

PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers

PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers Rendez-vous le 11 octobre 2012 pour visiter le chantier GROUPE SCOLAIRE ILOT DE

Plus en détail

APPRENTISSAGE. Dossier de presse juillet 2014. L APPRENTISSAGE, que d avantages

APPRENTISSAGE. Dossier de presse juillet 2014. L APPRENTISSAGE, que d avantages Dossier de presse juillet 2014 L APPRENTISSAGE, que d avantages Sommaire Introduction : l apprentissage 3 Quelques chiffres 3 Les enjeux 3 Un dispositif plus simple, plus sécurisé, mieux financé 3 1. Pourquoi

Plus en détail

L ARS du Centre invite l ensemble des directeurs des centres hospitaliers de la région Centre

L ARS du Centre invite l ensemble des directeurs des centres hospitaliers de la région Centre DOSSIER DE PRESSE Mardi 11 décembre 2012 L ARS du Centre invite l ensemble des directeurs des centres hospitaliers de la région Centre - 12 décembre 2012 de 10h à 12h Point presse à 12h Médiathèque d Orléans

Plus en détail

SIGNATURE CONVENTION AP-HP EMPLOI d AVENIR

SIGNATURE CONVENTION AP-HP EMPLOI d AVENIR SIGNATURE CONVENTION AP-HP EMPLOI d AVENIR Dossier de presse, jeudi 20 décembre 2012 Contact presse : Préfecture de région : 01 82 52 40 25 communication@paris-idf.gouv.fr AP-HP : 01 40 27 37 22 - service.presse@sap.aphp.fr

Plus en détail

Livret destiné aux collégiens

Livret destiné aux collégiens PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BTP» Livret destiné aux collégiens Rendez-vous les Visite du chantier de Sommaire 1. Qu est-ce que le batiment?... 3 Qu entend-on concrètement par «bâtiment»?... 3

Plus en détail

Enquête auprès des acteurs économiques de la Relation Client

Enquête auprès des acteurs économiques de la Relation Client Enquête auprès des acteurs économiques de la Relation Client Mission Nationale de la Relation Client / AGEFOS PME Avril 2011 Nobody s Unpredictable Fiche technique Etude et sondage effectués pour Observatoire

Plus en détail

Accélérateur de Compétences

Accélérateur de Compétences Accélérateur de Compétences progressions professionnalisme pédagogies métiers ressources expériences compétences apprentissages qualifications FORMATIONS DIPLÔMANTES OU QUALIFIANTES > COMMERCE > DISTRIBUTION

Plus en détail

Focus sur. métiers administratifs et comptables. métiers. les. De quoi parle-t-on? La piste DÉCEMBRE 2014. des

Focus sur. métiers administratifs et comptables. métiers. les. De quoi parle-t-on? La piste DÉCEMBRE 2014. des La piste des métiers Focus sur les métiers administratifs et comptables L es métiers administratifs et comptables représentent environ 20% des emplois de Poitou-Charentes. Ils ne forment pas pour autant

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3248 Convention collective nationale IDCC : 1512. PROMOTION IMMOBILIÈRE ACCORD

Plus en détail

ils et elles sont fiers de construire

ils et elles sont fiers de construire L A F O R M A T I O N A U X M É T I E R S D U B Â T I M E N T ils et elles sont fiers de construire Les jeunes qui choisissent le bâtiment ont de bonnes raisons de le faire Dans le bâtiment, on se sent

Plus en détail

LANCEMENT DU GUIDE Entrepreneur responsable, pourquoi pas moi?

LANCEMENT DU GUIDE Entrepreneur responsable, pourquoi pas moi? LANCEMENT DU GUIDE Entrepreneur responsable, pourquoi pas moi? Vendredi 23 septembre 2011 à Bordeaux Dossier de presse de la Fédération Nationale des CREPI Contact presse : Guillaume BENOIT 06 19 47 37

Plus en détail

Groupe Alain Guiboud

Groupe Alain Guiboud Groupe Alain Guiboud A chacun ses objectifs, A chacun son opportunité. Frédéric M, Leader depuis 25 ans en vente directe dans le secteur des Produits de Beauté Naturels, du bien-être, des Parfums et des

Plus en détail

Communiqué de presse Semaine nationale de l apprentissage du 18 au 22 mai 2015

Communiqué de presse Semaine nationale de l apprentissage du 18 au 22 mai 2015 Dossier de presse Mai 2015 Sommaire 1) Communiqué de presse 2) Présentation de l opération semaine nationale de l apprentissage 3) La formation en apprentissage : une priorité pour les CCI 4) Les développeurs

Plus en détail

Document édité par S.P. DPE FREDERICM Groupe AX101 pour reseau83 site info : www.reseau38.com

Document édité par S.P. DPE FREDERICM Groupe AX101 pour reseau83 site info : www.reseau38.com Document édité par S.P. DPE FREDERICM Groupe AX101 pour reseau83 site info : www.reseau38.com A chacun ses objectifs, A chacun son opportunité. Frédéric M, Leader depuis 25 ans en vente directe dans le

Plus en détail

BILAN ECONOMIQUE & SOCIAL 2011 PERSPECTIVES 2012

BILAN ECONOMIQUE & SOCIAL 2011 PERSPECTIVES 2012 BILAN ECONOMIQUE & SOCIAL 2011 PERSPECTIVES 2012 28 JUIN 2012 DOSSIER DE PRESSE 1 SOMMAIRE I. LE MODÈLE ÉCONOMIQUE DES AGENCES D EMPLOI EST TOURNÉ VERS LA CRÉATION D EMPLOI A. L intérim en 2011 1. En 2011,

Plus en détail

Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre parcours. Le guide

Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre parcours. Le guide Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre parcours à l Université de Cergy-Pontoise Le guide du SCUIO-IP Service commun universitaire d information, d orientation et d insertion professionnelle

Plus en détail

autofocus L insertion professionnelle des jeunes formés aux métiers de l automobile La lettre de l Observatoire de l ANFA

autofocus L insertion professionnelle des jeunes formés aux métiers de l automobile La lettre de l Observatoire de l ANFA autofocus La lettre de l Observatoire de l ANFA N 55 OCTOBRE 2013 L'EMPLOI DES APPRENTIS REPART DOUCEMENT MALGRÉ UNE TENDANCE à la BAISSe En février 2012, 60% des apprentis sortis de formation automobile

Plus en détail

Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre parcours

Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre parcours Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre parcours à l Université de Cergy-Pontoise Le guide pour votre orientation et votre insertion professionnelle Service commun universitaire d information,

Plus en détail

La Maison du Transport :

La Maison du Transport : La Maison du Transport : Lieu d accueil des structures de représentation et services pour les entreprises de transport routier de la Loire Un syndicat professionnel : le cœur de métier FNTR LOIRE, déclinaison

Plus en détail

Icam site de Paris Sénart Rencontre Entreprises 30 mai 2013

Icam site de Paris Sénart Rencontre Entreprises 30 mai 2013 Icam site de Paris Sénart Rencontre Entreprises 30 mai 2013 L Icam en Bref De 1898 à nos jours 1898 : création de l Institut Catholique des Arts et Métiers à Lille 1903 : création de la formation professionnelle

Plus en détail

RECRUTER. un collaborateur handicapé. Entreprises AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH JUIN 2015

RECRUTER. un collaborateur handicapé. Entreprises AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH JUIN 2015 Entreprises AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH JUIN 2015 RECRUTER un collaborateur handicapé Les bonnes questions à se poser Quelles démarches? Les aides de l Agefiph dont vous pouvez bénéficier Les clés pour

Plus en détail

FICHES THÉMATIQUES. Dynamique de l emploi

FICHES THÉMATIQUES. Dynamique de l emploi FICHES THÉMATIQUES Dynamique de l emploi 2.1 Mouvements de main-d œuvre Pour un effectif de salariés en début d année, les établissements de salariés ou plus ont recruté en moyenne 42,5 salariés en 26.

Plus en détail

GESTION, ADMINISTRATION

GESTION, ADMINISTRATION GESTION, ADMINISTRATION A vec 73 5 emplois et 9,8 % des actifs, les métiers de la gestion et de l administration des entreprises constituent le troisième domaine professionnel dans la région, un rang identique

Plus en détail

Guide administratif du Distributeur VDI USANA en France

Guide administratif du Distributeur VDI USANA en France Guide administratif du Distributeur VDI USANA en France U S A N A H E A L T H S C I E N C E S F R A N C E 1 1 8 a v e n u e d e s C h a m p s - E l y s é e s 750 0 8 P a r i s 0 1 4 2 9 9 7 6 6 0 Sommaire

Plus en détail

Origine : site Internet de la Chambre de Métiers et de l'artisanat : cma-haute-marne.fr

Origine : site Internet de la Chambre de Métiers et de l'artisanat : cma-haute-marne.fr Origine : site Internet de la Chambre de Métiers et de l'artisanat : cma-haute-marne.fr OPÉRATION JEUNES-ARTISANAT Spécial entreprises POURQUOI CETTE OPÉRATION? La force économique d un pays, ce sont ses

Plus en détail

9 ème Printemps de l Entreprise Artisanale

9 ème Printemps de l Entreprise Artisanale 9 ème Printemps de l Entreprise Artisanale Du 13 au 21 mars 2008 Sommaire 1. Programme du 9 ème Printemps de l Entreprise artisanale p. 2 2. «L artisanat, les métiers d une vie» p. 4 3. Le Centre d aide

Plus en détail

FAVORISER LA CROISSANCE, L EMPLOI ET L ACTIVITE

FAVORISER LA CROISSANCE, L EMPLOI ET L ACTIVITE Un ensemble de mesures conçu pour répondre aux préoccupations quotidiennes et aux besoins concrets des TPE et PME afin de : lever les freins à l emploi ; développer l activité ; faciliter la création et

Plus en détail

LE PORTAGE SIMPLEMENT

LE PORTAGE SIMPLEMENT LE PORTAGE SIMPLEMENT L équipe de CAREER BOOSTER apporte une démarche personnalisée et éthique à l égard des clients, collaborateurs et des partenaires qui la rejoignent. SUCCESS PORTAGE Résidence Gambetta

Plus en détail

VENTE DIRECTE. Vous voulez augmenter Votre pouvoir d'achat!!!!!!! C'EST POSSIBLE.

VENTE DIRECTE. Vous voulez augmenter Votre pouvoir d'achat!!!!!!! C'EST POSSIBLE. VENTE DIRECTE Vous voulez augmenter Votre pouvoir d'achat!!!!!!! C'EST POSSIBLE. Vous êtes dynamique, entreprenant(e), passionné(e) par le luxe (parfums, cosmétiques, bijoux...) Vous souhaitez vous investir

Plus en détail

«Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience

«Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience «Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience UNIVERSITE PARIS 8 ENTREPRISE FNAIM Monter les salariés

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3110 Convention collective nationale IDCC : 2247. ENTREPRISES DE COURTAGE D ASSURANCES

Plus en détail

DÉVELOPPEUR D ENSEIGNE alternance ADMISSION Bac +2/3

DÉVELOPPEUR D ENSEIGNE alternance ADMISSION Bac +2/3 2009 DÉVELOPPEUR D ENSEIGNE alternance ADMISSION Bac +2/3 NEGOCIA et PROCOS se sont engagés avec succès, depuis 9 ans, dans la formation de «Développeur d enseigne». Les chiffres parlent d eux-mêmes :

Plus en détail

APRÈS LA LICENCE PRO, 9 DIPLÔMÉS SUR 10 ONT OCCUPÉ AU MOINS UN EMPLOI 3

APRÈS LA LICENCE PRO, 9 DIPLÔMÉS SUR 10 ONT OCCUPÉ AU MOINS UN EMPLOI 3 SOFIP Observatoire Service Offre de Formation et Insertion Professionnelle L insertion professionnelle des diplômés 2010 de Licence Professionnelle En 2009-2010, 529 étudiants ont été diplômés d une Licence

Plus en détail

DANS LES ENTREPRISES DE SERVICES

DANS LES ENTREPRISES DE SERVICES VALORISER ET POURVOIR LES EMPLOIS DANS LES ENTREPRISES DE SERVICES À LA PERSONNE Découvrez les services de l ANPE pour fiabiliser vos recrutements Les Services Entreprises de l ANPE Il y a ceux qui pensent

Plus en détail

Le rôle essentiel de la CNASIM consiste à vous former à votre métier Agent Commercial.

Le rôle essentiel de la CNASIM consiste à vous former à votre métier Agent Commercial. Le rôle essentiel de la CNASIM consiste à vous former à votre métier Agent Commercial. La CNASIM organise des formations pour vous, Agents Commerciaux de l immobilier, afin de vous aider dans votre vie

Plus en détail

Parrainage Citoyen : Bilan et Perspectives

Parrainage Citoyen : Bilan et Perspectives Parrainage Citoyen : Bilan et Perspectives Point d étape n 12.04 Présenté par le groupe de travail «Parrainage Citoyen» du CONSEIL LILLOIS DE LA JEUNESSE à l Assemblée Plénière du 23 JUIN 2012 1- Introduction

Plus en détail

P.1 LES FORMATIONS PRIORITAIRES : PLUS COURTES, ET S ADRESSANT PLUS QUE LES AUTRES FORMATIONS À DES DEMANDEURS D EMPLOI DE NIVEAU CAP/BEP

P.1 LES FORMATIONS PRIORITAIRES : PLUS COURTES, ET S ADRESSANT PLUS QUE LES AUTRES FORMATIONS À DES DEMANDEURS D EMPLOI DE NIVEAU CAP/BEP ÉCLAIRAGES ET SYNTHÈSES SEPTEMBRE 2015 N 17 SOMMAIRE P.1 LES FORMATIONS PRIORITAIRES : PLUS COURTES, ET S ADRESSANT PLUS QUE LES AUTRES FORMATIONS À DES DEMANDEURS D EMPLOI DE NIVEAU CAP/BEP P.3 6 PERSONNES

Plus en détail

Etude sur la formation professionnelle des personnes handicapées

Etude sur la formation professionnelle des personnes handicapées Etude sur la formation professionnelle des personnes handicapées Rappel méthodologique Contexte & objectifs 1 2 Semaine pour l emploi des personnes handicapées : après avoir longtemps centré le regard

Plus en détail

Recruter un jeune avec l aide de l Etat : Le contrat de génération. L emploi d avenir

Recruter un jeune avec l aide de l Etat : Le contrat de génération. L emploi d avenir Recruter un jeune avec l aide de l Etat : Le contrat de génération L emploi d avenir 1 Le 03 mars 2013, la loi sur le contrat de génération est entrée en vigueur. Des entreprises de la Région Nord Pas-de-Calais

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL : ENQUÊTE ANNUELLE SUR LES DANS LES PME DE SEINE-SAINT SAINT DENIS (Données 2012)

DOCUMENT DE TRAVAIL : ENQUÊTE ANNUELLE SUR LES DANS LES PME DE SEINE-SAINT SAINT DENIS (Données 2012) Février 2014 DOCUMENT DE TRAVAIL : ENQUÊTE ANNUELLE SUR LES MOUVEMENTS D EMPLOI D DANS LES PME DE SEINE-SAINT SAINT DENIS (Données 2012) Délégation au DéveloppementD Économique, à l Emploi, à la Formation

Plus en détail

Formes alternatives d emploi

Formes alternatives d emploi Formes alternatives d emploi Nouvelles mesures favorisant la reprise d activité Trois mesures simplifient la réglementation et encouragent les demandeurs d emploi à reprendre une activité même de courte

Plus en détail

Un nouveau souffle pour l alternance dans le Rhône! DOSSIER DE PRESSE. Conférence de presse de lancement du site www.vip-alternance.

Un nouveau souffle pour l alternance dans le Rhône! DOSSIER DE PRESSE. Conférence de presse de lancement du site www.vip-alternance. Un nouveau souffle pour l alternance dans le Rhône! DOSSIER DE PRESSE Conférence de presse de lancement du site www.vip-alternance.com Jeudi 6 mai 2010 à 9h30 MEDEF Lyon-Rhône 60 avenue Jean Mermoz 69008

Plus en détail

Tous les partenaires du Forum pour l emploi sont heureux de vous accueillir sur leurs stands et vous souhaitent une bonne visite.

Tous les partenaires du Forum pour l emploi sont heureux de vous accueillir sur leurs stands et vous souhaitent une bonne visite. 1 Recherche d emploi ou d informations sur un métier Renseignements sur une formation interrogations sur son avenir professionnel Cette journée permet de : > Rencontrer des entreprises qui recrutent, >

Plus en détail

Prestation proposée : Au cours d une séance individuelle de 2h00 :

Prestation proposée : Au cours d une séance individuelle de 2h00 : AVEC LE LOGICIEL «TRANSFERENCE» IDENTIFIER VOS COMPETENCES TRANSFERABLES Pour mieux vous connaître, découvrir les métiers, évoluer ou envisager une reconversion professionnelle Prestation proposée : Au

Plus en détail

Emplois d avenir GUidE de l EmploYEUr

Emplois d avenir GUidE de l EmploYEUr Emplois d avenir GUIDE DE L EMPLOYEUR GUIDE DE L EMPLOYEUR La jeunesse est la priorité du quinquennat qui s ouvre. Son avenir mobilisera le Gouvernement dans de nombreux domaines et notamment ceux de l

Plus en détail

Comment accompagner. La formation professionnelle, de votre assistant maternel. G u i d e d u p a r t i c u l i e r - E m p l o y e u r

Comment accompagner. La formation professionnelle, de votre assistant maternel. G u i d e d u p a r t i c u l i e r - E m p l o y e u r G u i d e d u p a r t i c u l i e r - E m p l o y e u r Comment accompagner la formation professionnelle de votre assistant maternel La formation professionnelle, engageons-nous! Sommaire La formation,

Plus en détail

LE CONTRAT DE TRAVAIL

LE CONTRAT DE TRAVAIL LE CONTRAT DE TRAVAIL 1.).DEFINITION ET INTERET DU CONTRAT DE TRAVAIL Qu est qu un contrat de travail? Un contrat de travail est un accord par lequel une personne (le salarié) s engage à travailler pour

Plus en détail

Dossier de presse. Témoignage d apprentis : une voie d excellence pour trouver un emploi dans le BTP. 7 MAI 2015 Visite de l entreprise ZANETTO

Dossier de presse. Témoignage d apprentis : une voie d excellence pour trouver un emploi dans le BTP. 7 MAI 2015 Visite de l entreprise ZANETTO Dossier de presse Témoignage d apprentis : une voie d excellence pour trouver un emploi dans le BTP 7 MAI 2015 Visite de l entreprise ZANETTO Contacts : Service interministériel de la communication des

Plus en détail

Orientation Relation école / entreprise. les CCI s engagent! CCI NORMANDIE

Orientation Relation école / entreprise. les CCI s engagent! CCI NORMANDIE Orientation Relation école / entreprise les CCI s engagent! CCI NORMANDIE Les actions en chiffres Au total, 27 000 personnes bénéficient chaque année des actions mises en place par les CCI en Haute-Normandie

Plus en détail

L intergénérationnel, un enjeu pour tous

L intergénérationnel, un enjeu pour tous www.limousin.gouv.fr 1 2 L intergénérationnel, un enjeu pour tous 3 SOMMAIRE COMMUNIQUE DE SYNTHESE page 4 CONTEXTE page 6 Le contrat de génération en Limousin L appui-conseil au contrat de génération

Plus en détail

Créer un emploi. Déclarer et immatriculer l association Auprès du Centre de Formalités des Entreprises à l URSSAF (www.cfe.urssaf.

Créer un emploi. Déclarer et immatriculer l association Auprès du Centre de Formalités des Entreprises à l URSSAF (www.cfe.urssaf. Créer un emploi Lorsqu une association décide d embaucher, elle est soumise aux mêmes règles sociales que les entreprises. Elle doit en effet tenir un certain nombre de registres et documents à présenter

Plus en détail

du 11 mars au 17 avril EURATECHNOLOGIES HAUTE BORNE PLAINE IMAGES EURASANTÉ MAISONS DE L EMPLOI PÔLE EMPLOI ENTREPRISES ET CITES

du 11 mars au 17 avril EURATECHNOLOGIES HAUTE BORNE PLAINE IMAGES EURASANTÉ MAISONS DE L EMPLOI PÔLE EMPLOI ENTREPRISES ET CITES Les rencontres emploi du numérique métropole 2014 du 11 mars au 17 avril 2014 EURATECHNOLOGIES HAUTE BORNE PLAINE IMAGES EURASANTÉ MAISONS DE L EMPLOI PÔLE EMPLOI ENTREPRISES ET CITES JOBS DATING VISITES

Plus en détail

IROISE INSERTION PROFESSIONNELLE CONTRAT UNIQUE D INSERTION - CONTRAT INITIATIVE EMPLOI (CUI-CIE) des bénéficiaires d un. Bretagne. Contrat de projets

IROISE INSERTION PROFESSIONNELLE CONTRAT UNIQUE D INSERTION - CONTRAT INITIATIVE EMPLOI (CUI-CIE) des bénéficiaires d un. Bretagne. Contrat de projets G R E F Bretagne INSERTION PROFESSIONNELLE des bénéficiaires d un CONTRAT UNIQUE D INSERTION - CONTRAT INITIATIVE EMPLOI (CUI-CIE) IROISE PRÉFET DE LA RÉGION BRETAGNE Contrat de projets Etat-Région 8 bénéficiaires

Plus en détail

L ALTERNANCE DANS L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR

L ALTERNANCE DANS L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR JUILLET 2012 L ALTERNANCE DANS L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR MÉTHODOLOGIE Les résultats présentés dans cette étude sont le fruit d une enquête qualitative réalisée en mai-juin 2011 pour mieux cerner la pratique

Plus en détail

MARCHÉ DE L EMPLOI. Chef de chantier - Conducteur de travaux. Un ZOOM sur les métiers. Description et conditions de travail.

MARCHÉ DE L EMPLOI. Chef de chantier - Conducteur de travaux. Un ZOOM sur les métiers. Description et conditions de travail. MARCHÉ DE L EMPLOI ANALYSE SEPTEMBRE 2013 Un ZOOM sur les métiers Chef de chantier - Conducteur de travaux Dans le cadre du Plan Marshall 2.vert, Plan stratégique transversal pour la Wallonie, le Forem

Plus en détail

KoopL. Le portage salarial à portée de main. Une autre approche de votre travail, Rester indépendant en toute tranquillité

KoopL. Le portage salarial à portée de main. Une autre approche de votre travail, Rester indépendant en toute tranquillité KoopL Le portage salarial à portée de main Une autre approche de votre travail, Rester indépendant en toute tranquillité Simplifiez-vous le portage Les activités de services recrutent. Nombreuses sont

Plus en détail

GESTIONNAIRE DE PAIE Formation intensive à temps plein Titre certifié par l État de niveau III

GESTIONNAIRE DE PAIE Formation intensive à temps plein Titre certifié par l État de niveau III GESTIONNAIRE DE PAIE Formation intensive à temps plein Titre certifié par l État de niveau III Arrêté du 11/01/2012 publié au JO du 19/01/2012 BIENVENUE DANS LE MONDE DES POSSIBLES www.formationcontinue.groupe-igs.fr

Plus en détail

Réseau et Licence de Marque. Spécialiste de la livraison de repas à Domicile & Généraliste des services d Aide à Domicile

Réseau et Licence de Marque. Spécialiste de la livraison de repas à Domicile & Généraliste des services d Aide à Domicile Réseau et Licence de Marque Spécialiste de la livraison de repas à Domicile & Généraliste des services d Aide à Domicile Réseau et Licence de Marque Spécialiste de la livraison de repas à Domicile & Généraliste

Plus en détail

Les dossiers de l Observatoire des Métiers et de l Emploi. juin 2013. Regards croisés sur l intérim

Les dossiers de l Observatoire des Métiers et de l Emploi. juin 2013. Regards croisés sur l intérim Les dossiers de l Observatoire des Métiers et de l Emploi juin 2013 Regards croisés sur l intérim regards croisés sur l intérim L Observatoire des Métiers et de l Emploi s est vu confier, depuis 2008,

Plus en détail

regards sur les métiers de l assistanat

regards sur les métiers de l assistanat regards sur les métiers de l assistanat good to know you* Le centre expert métiers de l assistanat, étudie les grandes tendances relatives à ces métiers pour vous apporter son regard d expert. À ce titre,

Plus en détail

s engage pour l emploi Les marchés publics : un pari gagnant pour l emploi La clause d accès à l emploi en 10 questions

s engage pour l emploi Les marchés publics : un pari gagnant pour l emploi La clause d accès à l emploi en 10 questions s engage pour l emploi Les marchés publics : un pari gagnant pour l emploi La clause d accès à l emploi en 10 questions édito Le Conseil général du Gard s est engagé à travers sa politique d achat dans

Plus en détail

L indispensable à la croissance de votre entreprise LE VRP MULTICARTE! Petit aujourd hui forcément grand demain CCVRP

L indispensable à la croissance de votre entreprise LE VRP MULTICARTE! Petit aujourd hui forcément grand demain CCVRP CCVRP 7 et 9 rue Frédérick-Lemaître 75971 PARIS CEDEX 20 Téléphone : 01 40 33 77 77 Télécopie : 01 47 97 75 44 Site : www.ccvrp.com Mail : accueil@ccvrp.com Petit aujourd hui forcément grand demain Organisme

Plus en détail

ANALYSE PROSPECTIVE DES MÉTIERS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS

ANALYSE PROSPECTIVE DES MÉTIERS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS ANALYSE PROSPECTIVE DES MÉTIERS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS Chantier à Lièpvre - Entreprise COLMAR CHARPENTES (Colmar) - MÉTIERS DE LA CHARPENTE - OCTOBRE 2012 1 1. L emploi 594 charpentiers en

Plus en détail

LES MAGASINS. cnpc.fr. 10h. St-Pierre-en-Faucigny. Moûtiers. Tarbes. Grenoble 05 OCTOBRE 09 OCTOBRE 06 OCTOBRE 07 OCTOBRE

LES MAGASINS. cnpc.fr. 10h. St-Pierre-en-Faucigny. Moûtiers. Tarbes. Grenoble 05 OCTOBRE 09 OCTOBRE 06 OCTOBRE 07 OCTOBRE LES MAGASINS DE SPORT en montagne RECRUTENT À partir de 10h St-Pierre-en-Faucigny 05 OCTOBRE Grenoble 07 OCTOBRE Alpes Nouveau Moûtiers 09 OCTOBRE Tarbes 06 OCTOBRE Pyrénées L ÉCOLE SUPÉRIEURE DE COMMERCE

Plus en détail

S INFORMER ENTREPRISES

S INFORMER ENTREPRISES GUIDE POUR AGIR Comment S INFORMER sur les métiers et les ENTREPRISES J ORGANISE MA RECHERCHE Avec le soutien du Fonds social européen Pourquoi vous informer? Pour être efficace, une recherche d emploi

Plus en détail

Le MEDEF et son réseau se mobilisent pour la formation et l'emploi

Le MEDEF et son réseau se mobilisent pour la formation et l'emploi Le MEDEF et son réseau se mobilisent pour la formation et l'emploi Cyril, 28 ans, Poissonnier R 12:54 Paolo, 30 ans, Chef de vente 25:16:09:43 R 45:21 41:56:09:19 Karine, 46 ans, Yield manager R 31:05

Plus en détail

SENSIBILISER LES RETRAITÉS AU BÉNÉVOLAT

SENSIBILISER LES RETRAITÉS AU BÉNÉVOLAT SENSIBILISER LES RETRAITÉS AU BÉNÉVOLAT GUIDE PRATIQUE À DESTINATION DES INTERVENANTS AUPRÈS DES RETRAITÉS Valoriser et sensibiliser au bénévolat Les personnes concernées Les outils à votre disposition

Plus en détail

Chapitre 1. Pourquoi des études de management

Chapitre 1. Pourquoi des études de management Chapitre 1. Pourquoi des études de management Les formations en management ont le vent en poupe. Le nombre de candidats aux concours est de plus en plus important et la concurrence fait rage. Les raisons

Plus en détail

Implantée sur TOULOUGES, dans les Pyrénées Orientales, la société ACTIV PORTAGE vous apporte :

Implantée sur TOULOUGES, dans les Pyrénées Orientales, la société ACTIV PORTAGE vous apporte : 1/9 Implantée sur TOULOUGES, dans les Pyrénées Orientales, la société ACTIV PORTAGE vous apporte : - Pour vous tous : Devenez indépendant avec un statut salarié : Saisissez toutes les opportunités de mission

Plus en détail

Réussir. tous vos recrutements. Services Entreprises

Réussir. tous vos recrutements. Services Entreprises conseil recherche sélection intégration www.pole-emploi.fr Pour connaître les coordonnées de nos sites. Pour plus d informations sur : Les services qui vous sont proposés Les mesures pour l emploi TBWA\CORPORATE

Plus en détail

UN MARCHE DU RECRUTEMENT DU MARCHE COMPTABLE

UN MARCHE DU RECRUTEMENT DU MARCHE COMPTABLE UN MARCHE DU RECRUTEMENT EN PHASE AVEC l EVOLUTION DU MARCHE COMPTABLE RECRUTEMENT 74% DES EMPLOYEURS ONT RECRUTE SUR L ANNEE 2013/2014 Raisons des recrutements quelles évolutions depuis 3 ans? Le recrutement

Plus en détail

De la première mission à une carrière dans l intérim

De la première mission à une carrière dans l intérim PARTIE 1 De la première mission à une carrière dans l intérim ntrer dans une agence d intérim la première E fois, ce n est pas toujours un choix réfléchi. La priorité, c est souvent de trouver un travail

Plus en détail

Etudiants et jeunes diplômés : les aspirations professionnelles

Etudiants et jeunes diplômés : les aspirations professionnelles et jeunes diplômés : les aspirations professionnelles Sondage de l Institut CSA pour LinkedIn Février 203 Sommaire Fiche technique du sondage p 3 Des jeunes optimistes pour eux-mêmes malgré un contexte

Plus en détail

Comment. construire ses indicateurs sociaux? Mode d emploi. Quel est cet outil? Quand utiliser l outil? Pourquoi cet outil? Qui l utilise?

Comment. construire ses indicateurs sociaux? Mode d emploi. Quel est cet outil? Quand utiliser l outil? Pourquoi cet outil? Qui l utilise? Comment construire ses indicateurs sociaux? Mode d emploi Quel est cet outil? Cet outil propose d établir des indicateurs concernant des problématiques sociales que vous rencontrez couramment et certaines

Plus en détail

Audition de Philippe Bas ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille

Audition de Philippe Bas ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille Ministère délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille Audition de Philippe Bas ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes

Plus en détail

Avenir des métiers Métiers d avenir

Avenir des métiers Métiers d avenir Résultats de l enquête croisée «Entreprises / Jeunes» de l Association Jeunesse et Entreprises Avenir des métiers Métiers d avenir Enquête réalisée avec OpinionWay, de juin à septembre 2014 auprès de 304

Plus en détail

Guide. du Correspondant Mutualiste MNT 2O15

Guide. du Correspondant Mutualiste MNT 2O15 Guide du Correspondant Mutualiste MNT 2O15 Merci pour votre démarche et bienvenue Comme 9 000 agents territoriaux, vous êtes désormais Correspondant Mutualiste à la Mutuelle Nationale Territoriale. Afin

Plus en détail

La validation des acquis de l expérience dans une Formation d Ingénieur en Partenariat

La validation des acquis de l expérience dans une Formation d Ingénieur en Partenariat DAROUX Géraldine (7109) La validation des acquis de l expérience dans une Formation d Ingénieur en Partenariat Ce texte relate l expérience conduite au sein de l Institut Supérieur des Techniques Productiques

Plus en détail

SEQUENCE 06 THEME 1 : LES REPONSES DU DROIT DU TRAVAIL AU PROBLEME DE L EMPLOI... 292 I. EMPLOI : PERCEPTION DE LA SITUATION...

SEQUENCE 06 THEME 1 : LES REPONSES DU DROIT DU TRAVAIL AU PROBLEME DE L EMPLOI... 292 I. EMPLOI : PERCEPTION DE LA SITUATION... P9703-F1/2 291 SEQUENCE 06 THEME 1 : LES REPONSES DU DROIT DU TRAVAIL AU PROBLEME DE L EMPLOI... 292 I. EMPLOI : PERCEPTION DE LA SITUATION... 292 II. L URGENCE : LEGIFERER PAR ORDONNANCES... 295 III.

Plus en détail

FORMATION EN ALTERNANCE SOUS CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION

FORMATION EN ALTERNANCE SOUS CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION CENTRE DE FORMATION CONTINUE SAINTE AGNÈS - JEANNE D ARC - VERNON 126, rue d Albuféra 27200 VERNON 02 32 51 14 86 DES ATOUTS POUR REUSSIR Une petite structure pour favoriser un travail de proximité et

Plus en détail

GREF. Bretagne IROISE CHÈQUE FORCE. Insertion à 6 mois des bénéficiaires du Chèque Force. Contrat de projets. Etat-Région

GREF. Bretagne IROISE CHÈQUE FORCE. Insertion à 6 mois des bénéficiaires du Chèque Force. Contrat de projets. Etat-Région GREF Bretagne CHÈQUE FORCE Insertion à 6 mois des bénéficiaires du Chèque Force Contrat de projets Etat-Région Septembre 2012 PÉRIMÈTRE DE L ÉTUDE Le Chèque Force est une aide individuelle du Conseil Régional

Plus en détail

etre agent immobilier

etre agent immobilier etre agent immobilier sommaire 11 Une profession critiquée mais enviée 13 Les professionnels de l immobilier en France 13 Histoire et géographie de l immobilier français 22 Les agents immobiliers aujourd

Plus en détail

1 er guide PDF. Comment démarrer?

1 er guide PDF. Comment démarrer? 1 er guide PDF Comment démarrer? Bonjour, vous avez décidé de faire carrière dans les Relations Humaines. Et vous avez choisi Kapler Magazine. Bravo, c est le meilleur choix. Voyons maintenant comment

Plus en détail

Sommaire. Des questions? page 6 En savoir plus sur page 7 La VAE Le Passeport formation

Sommaire. Des questions? page 6 En savoir plus sur page 7 La VAE Le Passeport formation Sommaire La formation, mode d emploi pages 2-3 Dans quel objectif? Comment? Parlez formation! Qui doit prendre l initiative de la formation : vous ou l assistant maternel? Quelles actions choisir? Quand

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE (à nous retourner dûment complété le plus rapidement possible à l adresse ci-dessous)

DOSSIER DE CANDIDATURE (à nous retourner dûment complété le plus rapidement possible à l adresse ci-dessous) INSTITUT CONSULAIRE DE FORMATION EN ALTERNANCE DOSSIER DE CANDIDATURE (à nous retourner dûment complété le plus rapidement possible à l adresse ci-dessous) (Ecrire en lettres capitales) NOM :..........................................

Plus en détail

CONFERENCE DE PRESSE CADREMPLOI / KELJOB «LA REPRISE DU MARCHE DE L EMPLOI EST-ELLE DURABLE?»

CONFERENCE DE PRESSE CADREMPLOI / KELJOB «LA REPRISE DU MARCHE DE L EMPLOI EST-ELLE DURABLE?» COMMUNIQUÉ DE PRESSE CONFERENCE DE PRESSE CADREMPLOI / KELJOB «LA REPRISE DU MARCHE DE L EMPLOI EST-ELLE DURABLE?» Paris, le 14 octobre 2010 Cadremploi et Keljob, les références privées de l emploi sur

Plus en détail

LES BÉNÉFICIAIRES DE L ARCE EN 2011

LES BÉNÉFICIAIRES DE L ARCE EN 2011 éclairages Études et analyses N 8 JANVIER 2014 LES BÉNÉFICIAIRES DE L ARCE EN 2011 En 2011, 76 500 demandeurs d emploi ont obtenu l Aide à la reprise ou à la création d entreprise (ARCE). Par rapport aux

Plus en détail

POUR EVITER TOUT RETARD DANS LE TRAITEMENT DE VOTRE DOSSIER LIRE ATTENTIVEMENT

POUR EVITER TOUT RETARD DANS LE TRAITEMENT DE VOTRE DOSSIER LIRE ATTENTIVEMENT POUR EVITER TOUT RETARD DANS LE TRAITEMENT DE VOTRE DOSSIER LIRE ATTENTIVEMENT Le POINT Alternance Apprentissage de la CCI de la NIEVRE vous propose un accompagnement personnalisé pour la sécurisation

Plus en détail

la grande enquête EPISODE.4 ÉTAT DES LIEUX DU RECRUTEMENT SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

la grande enquête EPISODE.4 ÉTAT DES LIEUX DU RECRUTEMENT SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX la grande enquête EPISODE.4 ÉTAT DES LIEUX DU RECRUTEMENT SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX la grande enquête Avant-Propos Acteur majeur de l emploi en France, RegionsJob accompagne au quotidien ses utilisateurs,

Plus en détail

ALTERNATIVES ENSEIGNEMENT

ALTERNATIVES ENSEIGNEMENT Juillet - Août - Septembre 2013 N 50 ALTERNATIVES ENSEIGNEMENT Edito La formation en alternance et l apprentissage des classes moyennes permettent de combiner les cours généraux et techniques avec la pratique

Plus en détail

Cette sur-taxation ne vise pas les CDD qui ont pour finalité les remplacements maladie, maternité, congés payés et les contrats saisonniers.

Cette sur-taxation ne vise pas les CDD qui ont pour finalité les remplacements maladie, maternité, congés payés et les contrats saisonniers. LETTRE D INFORMATION SOCIALE AOÛT 2013 La loi sur la Sécurisation de l Emploi n 2013-504 du 14 juin 2013 amène plusieurs modifications juridiques et techniques sur la gestion du personnel. Il nous semble

Plus en détail

construisons le lien qui unit logement et emploi 2014 2015 Ensemble,

construisons le lien qui unit logement et emploi 2014 2015 Ensemble, construisons le lien qui unit logement et emploi 2014 2015 Ensemble, Nous mettons le logement au service de l emploi et des entreprises Combien de temps un salarié est-il prêt à consacrer chaque jour pour

Plus en détail

Édition 2013. Guide de l alternance dans les IEG. Retrouvez FO Énergie et Mines sur www.fnem-fo.org

Édition 2013. Guide de l alternance dans les IEG. Retrouvez FO Énergie et Mines sur www.fnem-fo.org Édition 2013 Retrouvez FO Énergie et Mines sur www.fnem-fo.org Laurine Eugénie Secrétaire Fédérale L objectif est double : FO Énergie et Mines vous souhaite la bienvenue dans les entreprises des Industries

Plus en détail

GUIDE POUR AGIR. Comment identifier ses. SAVOIR-FAIRE et. ses QUALITÉS J ORGANISE MA RECHERCHE. Avec le soutien du Fonds social européen

GUIDE POUR AGIR. Comment identifier ses. SAVOIR-FAIRE et. ses QUALITÉS J ORGANISE MA RECHERCHE. Avec le soutien du Fonds social européen GUIDE POUR AGIR Comment identifier ses SAVOIR-FAIRE et ses QUALITÉS J ORGANISE MA RECHERCHE Avec le soutien du Fonds social européen Identifier ses savoir-faire et ses qualités, pour quoi faire? Vous ne

Plus en détail

MAG. Qui est Valls y Machinant David? Découvrez l initiateur du projet En-Haut.be

MAG. Qui est Valls y Machinant David? Découvrez l initiateur du projet En-Haut.be MAG locaux, PME, Indépendants et entrepreneurs Qui est Valls y Machinant David? Découvrez l initiateur du projet En-Haut.be Présentation du projet En-haut.be Le blog qui aide les commerçants locaux...

Plus en détail

Programme de La Quinzaine de l emploi

Programme de La Quinzaine de l emploi Programme de La Quinzaine de l emploi Lundi 11 février 2013 À 9 h 30 / Hôtel de ville (salon jaune). Conférence : Comment trouver un emploi? Présentation des différents outils et des différentes structures

Plus en détail

Sommaire. Présentation du modèle des Scop > Un modèle participatif > Des entreprises concurrentielles > Un atout financier

Sommaire. Présentation du modèle des Scop > Un modèle participatif > Des entreprises concurrentielles > Un atout financier Dossier de presse Octobre 2013 Sommaire Présentation du modèle des Scop > Un modèle participatif > Des entreprises concurrentielles > Un atout financier Le Réseau des Scop : un accompagnement pour ces

Plus en détail